Dilatations des bronches de l adulte

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dilatations des bronches de l adulte"

Transcription

1 Dilatations des bronches de l adulte Pierre-Régis Burgel Centre de Ressource et de Compétence Mucoviscidose (CRCM) Adulte Hôpital Cochin, Paris Groupe Hospitalier COCHIN

2 Dilatation des bronches augmentation du calibre des bronches permanente et irréversible

3 Manifestations cliniques Toux chronique Bronchorrhée chronique Bronchites à répétition Râles bronchiques/sifflements Hémoptysie Hippocratisme digital

4 Dilatation des bronches: le diagnostic est scanographique Patient de 45 ans: bronchites à répétition ECBC: présence de Pseudomonas aeruginosa

5

6 Bronchographie au Lipiodol: Examen supplanté par le scanner

7 Dilatation des bronches de l adulte: principales étiologies

8 Etiologies des dilatations des bronches Royal Brompton Hospital (Londres) 165 bronchectasies de l adulte (scanner) Diagnostic étiologique 122 (74%)/ Impact sur le traitement 61 (37%) Post infectieux (32 %) Idiopathique (26 %) Dyskinésie ciliaire 10% Aspergillose bronchopulmonaire allergique (8 %) Déficit immunitaire (8 %) Colites inflammatoires (3%) Autres (<3%): panbronchiolite diffuse, syndrome des ongles jaunes, Mycobactéries atypiques, polyarthrite rhumatoide, mucoviscidose Shoemark, Respir Med 2007

9 Eléments d orientation diagnostique Interrogatoire +++ Age de survenue des symptômes: enfance ou âge adulte Atteinte associée ORL: sinusite chronique? Digestive Génitale: stérilité? Articulaire? ATCD familiaux

10 En cas d atteinte sinusienne associée: Mucoviscidose Dg àla naissance ou dans l enfance ATCD familiaux DDB des sommets Atteintes extra pulmonaires: ORL, pancréas (IPE, diabète), Troubles digestifs (iléus méconial, occlusion), foie (cholestase, cirrhose, lithiase) Troubles de la fertilité, stérilité masculine (azoospermie sur agénésie des canaux déférents) Maladie génétique: anomalie du gène CFTR, 1/4300 naissances

11 En cas d atteinte sinusienne associée Déficit immunitaire humoral Bruton: récessif lié à l X, début dans l enfance: multiples infections (os, articulaire, peau, TDigestif, méninges), ORL++ Hypogammaglobulinémie commune variable: maladie génétique, plutôt adulte Déficit en sous classe d immunoglobulines (IgG, IgA, IgM): souvent déficit congénital

12 En cas d atteinte sinusienne associée Dyskinésie ciliaire: Autosomique récessif +/- situ inversus (Sd de Kartagener) Atteinte ORL +++ otites séreuses chez l adulte, sinusite Stérilité masculine par anomalie du flagelle ATCD familiaux, rétinite pigmentaire, surdité, polykystose rénale

13 En l absence d atteinte sinusienne Si atteintes extra-respiratoires: Groupe des connectivites Polyarthrite rhumatoide: soit DDB dans l enfance ou tardive pour PR sévère Sd Sjögren: DDB peu symptomatiques Rectocolite hémorragique Si atteinte bronchopulmonaire isolée: Séquelles d infection Coqueluche, Rougeole VRS Adénovirus Aspergillus mycoplasme VIH Diagnostic d élimination

14 Dilatation des bronches de l adulte: bilan étiologique minimal Electrophorèse des protides sériques Dosage pondéral des Ig et des sous classes IgG (IgG1, IgG2 et IgG4) Dosage α1antitrypsine Facteurs rhumatoides, anticorps antinucléaires Examen ORL, génital +/ rectocolique Si suspicion forte: NO nasal/etude ciliaire sur prélèvement ORL

15 Diagnostic de dyskinésie ciliaire primitive Étude fonctionnelle du battement ciliaire en M. optique (Prélèvement cellules ciliées: ORL, bronche, spermatozoide): anomalie voire absence du battement ciliaire: peu sensible, peu spécifique Temps de transit de la saccharine: abandonné ++Mesure du NO nasal: effondré dans les dyskinésies ciliaires (non disponible partout) ++ Confirmation en M.Electronique d une anomalie de structure ciliaire (Etude longue, peu de centres d étude): absence ou anomalie ultrastructurale des bras de dynéine.

16 Les tests diagnostiques de mucoviscidose Test de la sueur augmentation ions chlorure (et sodium) >60 mmol/l d ions chlorures dans la sueur après application cutanée de pilocarpine Recherche de mutations du gène CFTR Différence de potentiel nasal transépithélial

17 Critères diagnostiques de la mucoviscidose Au moins une des caractéristiques suivantes : Une ou plusieurs manifestations cliniques évocatrices de mucoviscidose Présence d un cas de mucoviscidose dans la fratrie et Test de la sueur positif (>60 mmol/l) àdeux reprises ou Identification de deux mutations du gène CFTR ou Différence de potentiel nasal transépithélial évocatrice de mucoviscidose

DEMARCHE DIAGNOSTIQUE PRATIQUE des DDB: QUELS EXAMENS UTILES? Laurence Bassinet CHI Créteil

DEMARCHE DIAGNOSTIQUE PRATIQUE des DDB: QUELS EXAMENS UTILES? Laurence Bassinet CHI Créteil DEMARCHE DIAGNOSTIQUE PRATIQUE des DDB: QUELS EXAMENS UTILES? Laurence Bassinet CHI Créteil Etiologies des DDB Maladie inflammatoire RCH, Crohn, PR, Sjogren... Déficits immunitaires humoral cellulaire

Plus en détail

Formes révélées à l âge adulte. Dr S. Durupt CRCM adulte Lyon

Formes révélées à l âge adulte. Dr S. Durupt CRCM adulte Lyon La Mucoviscidose Formes révélées à l âge adulte Dr S. Durupt CRCM adulte Lyon Mucoviscidose Maladie complexe touchant de multiples organes Facteur(s) génétique(s) Facteurs infectieux Facteurs nutritionnels-métaboliques

Plus en détail

LES SINUSITES OEDEMATO PURULENTES. Dr J-L DEGRAIX service du Pr THAI VAN 1

LES SINUSITES OEDEMATO PURULENTES. Dr J-L DEGRAIX service du Pr THAI VAN 1 LES SINUSITES OEDEMATO PURULENTES Dr J-L DEGRAIX service du Pr THAI VAN 1 LA PRÉVALENCE GLOBALE ESTIMÉE À 10,9 %, LES RHINO-SINUSITES CHRONIQUES (RSC) CONSTITUENT UN DES MOTIFS DE CONSULTATION LES PLUS

Plus en détail

Bronchiectasies et maladies systémiques

Bronchiectasies et maladies systémiques Bronchiectasies et maladies systémiques Dr Jean-Marc Fellrath Genève, le 18 mars 2009 Etiologies des bronchiectasies Pasteur et al 2000 n = 150 Shoemark et al 2007 n = 165 Post-infection Idiopathique Maladies

Plus en détail

examen clé du diagnostic ; indication multiples 3 étapes : stimulation de la sudation recueil de la sueur dosage du chlore et / ou du sodium

examen clé du diagnostic ; indication multiples 3 étapes : stimulation de la sudation recueil de la sueur dosage du chlore et / ou du sodium LA MUCOVISCIDOSE I/ Introduction Maladie héréditaire, génétique, la plus fréquente, qui affecte essentiellement la population caucasienne ; ce sont principalement des mutations fonctionnelles ; plus de

Plus en détail

TOUX CHRONIQUE DE L ENFANT

TOUX CHRONIQUE DE L ENFANT TOUX CHRONIQUE DE L ENFANT Docteur Isabelle Gibertini USP Hôpital Clocheville CHU TOURS FMC Pédiatrie Clocheville Tours Espace Malraux 25 octobre 2012 Définition p Pas consensuelle p Durée > 3 semaines

Plus en détail

Qui et comment explorer?

Qui et comment explorer? Dyskinésies ciliaires: Qui et comment explorer en pneumologie pédiatrique? TAMALET Aline Centre de Référence des Maladies Respiratoires Rares Trousseau Qui et comment explorer? depuis 1985 mucoviscidose

Plus en détail

DEFICITS IMMUNITAIRES. Pr O Lambotte Service de Médecine Interne Immunologie Clinique CHU Bicêtre INSERM U1012

DEFICITS IMMUNITAIRES. Pr O Lambotte Service de Médecine Interne Immunologie Clinique CHU Bicêtre INSERM U1012 DEFICITS IMMUNITAIRES Pr O Lambotte Service de Médecine Interne Immunologie Clinique CHU Bicêtre INSERM U1012 Déficits immunitaires Avant tout : déficits immunitaires secondaires Infections: VIH mais aussi

Plus en détail

Bilan d une toux chronique (> 8 semaines)

Bilan d une toux chronique (> 8 semaines) Bilan d une toux chronique (> 8 semaines) Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 16/12/2007) www.respir.com La démarche diagnostique repose sur l'interrogatoire, l'examen clinique et la pratique d'une radiographie

Plus en détail

Une polypose peut cacher

Une polypose peut cacher Une polypose peut cacher une mucoviscidose Journées DES 6 et 7 mars 2009 E.MEZGUELDI Service de pneumologie du Pr BELLON C est l histoire d Anton, né le 18/08/1997 ATCD perso : né à 40 SA PN = 3290g taille

Plus en détail

Mucoviscidose : Explorations fonctionnelles diagnostiques Isabelle Fajac Hôpital Cochin, Paris

Mucoviscidose : Explorations fonctionnelles diagnostiques Isabelle Fajac Hôpital Cochin, Paris Mucoviscidose : Explorations fonctionnelles diagnostiques Isabelle Fajac Hôpital Cochin, Paris DES, 12 Dec 2014 Mucoviscidose : historique DH Andersen P di Sant'Agnese M Knowles RC Boucher LC Tsui M Welsh

Plus en détail

Les déficits immunitaires primitifs / congénitaux / héréditaires

Les déficits immunitaires primitifs / congénitaux / héréditaires Les déficits immunitaires primitifs / congénitaux / héréditaires http://www.med.univ-rennes1.fr/etud/pediatrie/deficits.htm 1. Déficits de l immunité innée (10 % des déficits immunitaires héréditaires)

Plus en détail

LA TOUX CHEZ L ENFANT

LA TOUX CHEZ L ENFANT LA TOUX CHEZ L ENFANT Démarche diagnostique Pr Benjelloun DBS Hôpital d Enfants-Rabat 21 février 2009 1 INTRODUCTION La toux est l un des symptômes le plus fréquemment rencontré par le pédiatre Les causes

Plus en détail

AUGMENTATION DE LA VITESSE DE SEDIMENTATION

AUGMENTATION DE LA VITESSE DE SEDIMENTATION AUGMENTATION DE LA VITESSE DE SEDIMENTATION UNE CONDUITE DIAGNOSTIQUE SIMPLE fibrinogène ou CRP protéinogramme 2 causes à retenir syndrome inflammatoire dysglobulinémie monoclonale Conduite à tenir devant

Plus en détail

Toux chronique de l enfant

Toux chronique de l enfant Toux chronique de l enfant «Les 10 questions indispensables» F.Amsallem Définition «Toux > 4 à 6 semaines ou Episodes de toux > 2 mois / an» En pratique toute toux > 3 semaines doit être explorée Principales

Plus en détail

4. MUCOVISCIDOSE A. INCIDENCE & GÉNÉTIQUE

4. MUCOVISCIDOSE A. INCIDENCE & GÉNÉTIQUE 4. MUCOVISCIDOSE A. Incidence & génétique B. Diagnostic C. Atteinte respiratoire D. Manifestations extra-respiratoires E. Pronostic F. Perspectives A. INCIDENCE & GÉNÉTIQUE La mucoviscidose est l'affection

Plus en détail

DÉFICITS IMMUNITAIRE COMMUN VARIABLE

DÉFICITS IMMUNITAIRE COMMUN VARIABLE DÉFICITS IMMUNITAIRE COMMUN VARIABLE Le présent livret a été rédigé à l attention des patients et de leurs familles. Il ne doit pas remplacer les conseils d un spécialiste en immunologie. 1 Egalement Disponible

Plus en détail

Démarche diagnostique pratique. et des maladies respiratoires de l enfantl

Démarche diagnostique pratique. et des maladies respiratoires de l enfantl Asthme du nourrisson Démarche diagnostique pratique André Labbé Unité de réanimation r et des maladies respiratoires de l enfantl Hôtel-Dieu Clermont-Ferrand Position du problème Fréquence pathologie sifflante

Plus en détail

S. Erradi, A. Hassani, H. Ourrai, M. Malih, O. Agadr Service de pédiatrie, Hôpital Militaire Mohamed V, Rabat

S. Erradi, A. Hassani, H. Ourrai, M. Malih, O. Agadr Service de pédiatrie, Hôpital Militaire Mohamed V, Rabat S. Erradi, A. Hassani, H. Ourrai, M. Malih, O. Agadr Service de pédiatrie, Hôpital Militaire Mohamed V, Rabat Introduction: L incidence des DDB reste élevée au pays en développement. Se définie par une

Plus en détail

3.5 Tableau des recommandations vaccinales spécifiques chez les personnes immunodéprimées ou aspléniques

3.5 Tableau des recommandations vaccinales spécifiques chez les personnes immunodéprimées ou aspléniques 3.5 Tableau des recommandations vaccinales spécifiques chez les personnes immunodéprimées ou aspléniques La vaccination en cas d immunodépression présente certaines particularités qui justifient des recommandations

Plus en détail

SYNDROME D HYPER-IgM

SYNDROME D HYPER-IgM SYNDROME D HYPER-IgM Le présent livret a été rédigé à l attention des patients et de leurs familles. Il ne doit pas remplacer les conseils d un spécialiste en immunologie. 1 Egalement Disponible : AGAMMAGLOBULINÉMIE

Plus en détail

Programme de 1ère année de NATUROPATHIE

Programme de 1ère année de NATUROPATHIE Programme de 1ère année de NATUROPATHIE Objectif de la formation : devenir NATUROPATHE Moyens pédagogiques : cours magistraux, polycopiés SÉMINAIRE N 1 : LA NATUROPATHIE FONDAMENTALE CENA SÉMINAIRE N 2

Plus en détail

Dr Yves-Marie Pers CCA/AHU Unité clinique d Immuno-Rhumatologie & Thérapeutique des maladies ostéo-articulaires CHRU Lapeyronie Montpellier

Dr Yves-Marie Pers CCA/AHU Unité clinique d Immuno-Rhumatologie & Thérapeutique des maladies ostéo-articulaires CHRU Lapeyronie Montpellier Dr Yves-Marie Pers CCA/AHU Unité clinique d Immuno-Rhumatologie & Thérapeutique des maladies ostéo-articulaires CHRU Lapeyronie Montpellier Quel est le plus fréquent des rhumatismes inflammatoires? Quelle

Plus en détail

Date de mise à jour : 07 septembre 2011

Date de mise à jour : 07 septembre 2011 ALGORITHME POUR LE DIAGNOSTIC DE DYSKINESIE CILIAIRE PRIMITIVE Recommandations élaborées par le groupe de travail «dyskinésie ciliaire primitive» du Centre de Référence des Maladies Respiratoires Rares

Plus en détail

Asthme du NRS. Priam 05 mars 2003. Dr Agnès Toutain-Rigolet Dr Yan Martinat

Asthme du NRS. Priam 05 mars 2003. Dr Agnès Toutain-Rigolet Dr Yan Martinat Asthme du NRS Priam 05 mars 2003 Dr Agnès Toutain-Rigolet Dr Yan Martinat Définition de l asthme : clinique Crises de dyspnée Sibilances Obstruction bronchique Réversibilité bétamimétique MAIS aussi *

Plus en détail

BRONCHIOLITE AIGUE DU NOURRISSON

BRONCHIOLITE AIGUE DU NOURRISSON BRONCHIOLITE AIGUE DU NOURRISSON Plan de cours 1-Etiologie... 2 1.1-Terrain :... 2 1.2-Caractère saisonnier :... 2 1.3-Agents en cause :... 2 2-Pathogénie... 2 2.1-Mode de transmission... 2 2.2-Agression

Plus en détail

A PROPOS D UNE DILATATION

A PROPOS D UNE DILATATION Réseau régional multidisciplinaire de diagnostic des déficits immunitaires primitifs pour les patients adultes en Nord-Pas-de-Calais A PROPOS D UNE DILATATION DES BRONCHES Un déficit immunitaire particulier,

Plus en détail

Maladies auto-immunes

Maladies auto-immunes Perturbation des mécanismes de sélection des lymphocytes 1 Perturbation des mécanismes d apoptose Maladies auto-immunes Anomalie de la régulation du système immunitaire Réseau des cytokines Réseau idiotypique

Plus en détail

Les diabètes «atypiques»

Les diabètes «atypiques» 6 ème Congrès de la SMGT 13 décembre 2014 Les diabètes «atypiques» Emna Haouat Endocrinologue-AHU Institut National de Nutrition Introduction et intérêt du sujet Diabètes = états d hyperglycémie chronique

Plus en détail

Bronchectasies. François Brémont. Pneumologie Allergologie Hôpital des Enfants CHU Toulouse. (et les membres de l équipe)

Bronchectasies. François Brémont. Pneumologie Allergologie Hôpital des Enfants CHU Toulouse. (et les membres de l équipe) Bronchectasies François Brémont (et les membres de l équipe) Pneumologie Allergologie Hôpital des Enfants CHU Toulouse Introduction Rare dans les pays industrialisés Délai prolongé de plusieurs années

Plus en détail

Primary ciliary dyskinesia: a consensus statement on. approaches in children. ERS Task Force 2009 Eur resp J 2009;34:

Primary ciliary dyskinesia: a consensus statement on. approaches in children. ERS Task Force 2009 Eur resp J 2009;34: Primary ciliary dyskinesia: a consensus statement on diagnostic and treatment approaches in children ERS Task Force 2009 Eur resp J 2009;34:1264-1276 méthode Questionnaire / centres européens Groupe travail

Plus en détail

Asthénie, ictère d aggravation progressive depuis 2014, prurit, quelques angiomes stellaires

Asthénie, ictère d aggravation progressive depuis 2014, prurit, quelques angiomes stellaires Patiente de 43 ans ATCD : tabagisme sevré 2003, G3P2 Asthénie, ictère d aggravation progressive depuis 2014, prurit, quelques angiomes stellaires Biologie : Cytolyse, cholestase ALAT, ASAT 80, GGT 107,

Plus en détail

1- Parmi les affirmations suivantes, quelles sont les réponses vraies :

1- Parmi les affirmations suivantes, quelles sont les réponses vraies : 1- Parmi les affirmations suivantes, quelles sont les réponses vraies : a. Les troubles fonctionnels digestifs sont définis par les critères de Paris b. En France, le syndrome de l intestin irritable touche

Plus en détail

Stratégie diagnostique De l asthme du nourrisson

Stratégie diagnostique De l asthme du nourrisson Stratégie diagnostique De l asthme du nourrisson Ain-Temouchent 08/Mai/2015. Groupe de pneumo-allergologie pédiatrique Société de pédiatrie de l ouest www.spo-dz.com societepediatrieouest@yahoo.fr GAAPP(Groupe

Plus en détail

DES de Pneumologie Ile-De-France Séminaire de Pneumo-Infectiologie Paris 20-21 mai 2011

DES de Pneumologie Ile-De-France Séminaire de Pneumo-Infectiologie Paris 20-21 mai 2011 DES de Pneumologie Ile-De-France Séminaire de Pneumo-Infectiologie Paris 20-21 mai 2011 QUAND RECHERCHER UN DEFICIT IMMUNITAIRE PRIMITIF LORS D INFECTIONS RESPIRATOIRES CHEZ UN ADULTE? Louis-Jean COUDERC

Plus en détail

DYSKINESIE CILIAIRE PRIMITIVE BROCHURE D INFORMATION DESTINEE AUX PATIENTS ET LEUR FAMILLE QU EST-CE QUE LA DYSKINESIE CILIAIRE PRIMITIVE?

DYSKINESIE CILIAIRE PRIMITIVE BROCHURE D INFORMATION DESTINEE AUX PATIENTS ET LEUR FAMILLE QU EST-CE QUE LA DYSKINESIE CILIAIRE PRIMITIVE? QU EST-CE QUE LA DYSKINESIE CILIAIRE PRIMITIVE? COMMENT SE TRANSMET-ELLE? COMMENT SE MANIFESTE-T-ELLE? DYSKINESIE CILIAIRE PRIMITIVE BROCHURE D INFORMATION DESTINEE AUX PATIENTS ET LEUR FAMILLE COMMENT

Plus en détail

Aspergillus. Aspergillus : morphologie. Aspergillus : plan. Agent pathogène : Aspergillus

Aspergillus. Aspergillus : morphologie. Aspergillus : plan. Agent pathogène : Aspergillus Aspergillus : plan Aspergillus DFGSM 2/3 Interactions Hôte - Agents infectieux Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes Année 2012-2013 Agent pathogène Eco-épidémiologie Pathogénicité Clinique Bases du diagnostic

Plus en détail

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE GAMMAPATHIE MONOCLONALE (GM)

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE GAMMAPATHIE MONOCLONALE (GM) CONDUITE A TENIR DEVANT UNE GAMMAPATHIE MONOCLONALE (GM) Professeur Emmanuel Andrès, Service de Médecine Interne, Diabète et Maladies Métaboliques, Clinique Médicale B, Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

Plus en détail

L allergie respiratoire : de la rhinite à l asthme?

L allergie respiratoire : de la rhinite à l asthme? CAS CLINIQUE L allergie respiratoire : de la rhinite à l asthme? Commencer Réalisé par le Pr Just Chef du Service d Allergologie Centre de l asthme et des Allergies Hôpital Trousseau Paris 12 Suite Paul,

Plus en détail

Diagnostic des dyskinésies ciliaires primitives (DCP) Syndrome de Kartagener

Diagnostic des dyskinésies ciliaires primitives (DCP) Syndrome de Kartagener SERVICE DE GENETIQUE ET D EMBRYOLOGIE MEDICALES UF DE GENETIQUE CLINIQUE ET MOLECULAIRE Pr. Serge Amselem + 33 (0)1 44 73 52 95 Secrétariat : Mme Frédérique Laury : + 33 (0)1 44 73 52 95 Fax : + 33 (0)1

Plus en détail

Électrophorèse des protéines plasmatiques Un examen précieux!

Électrophorèse des protéines plasmatiques Un examen précieux! Électrophorèse des protéines plasmatiques Un examen précieux! Mathieu Royer CCA Service de rhumatologie Rappel Albumine : 60% des protéines circulantes α1 : orosomucoïde, α1anti trypsine α 2 : haptoglobine,

Plus en détail

Item 126 : Immunoglobuline monoclonale

Item 126 : Immunoglobuline monoclonale Item 126 : Immunoglobuline monoclonale COFER, Collège Français des Enseignants en Rhumatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Électrophorèse des

Plus en détail

A propos de bronchites à répétition. Dr Anne Prévotat Service de Pneumo-immuno-allergologie

A propos de bronchites à répétition. Dr Anne Prévotat Service de Pneumo-immuno-allergologie A propos de bronchites à répétition Dr Anne Prévotat Service de Pneumo-immuno-allergologie Mardi 22 novembre 2016 Elodie M, 25 ans Antécédents: Polyarthrite rhumatoide traitée par methotrexate et Humira,

Plus en détail

Item 126 : Immunoglobuline monoclonale

Item 126 : Immunoglobuline monoclonale Item 126 : Immunoglobuline monoclonale Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Électrophorèse des protides sérique... 1 1. 1 Définition...1 1. 2 Quand faut-il faire une EPS?... 1 1.

Plus en détail

Epidémiologie et diagnostic du cancer bronchique. Dr Najib Bentaybi Le 12/11/2015

Epidémiologie et diagnostic du cancer bronchique. Dr Najib Bentaybi Le 12/11/2015 Epidémiologie et diagnostic du cancer bronchique Dr Najib Bentaybi Le 12/11/2015 SOMMAIRE 1. Epidémiologie 1. Incidence du cancer bronchique 2. Mortalité liée au cancer bronchique 3. Facteurs de risque

Plus en détail

Obésité Cushing et corticothérapie Sd néphrotique Anasarque Grossesse préeclampsie Réaction allergique systémique Iatrogénie

Obésité Cushing et corticothérapie Sd néphrotique Anasarque Grossesse préeclampsie Réaction allergique systémique Iatrogénie Obésité Cushing et corticothérapie Sd néphrotique Anasarque Grossesse préeclampsie Réaction allergique systémique Iatrogénie Motif non rare de consultation. Urgence diagnostique et thérapeutique. Pronostic

Plus en détail

3 ème rencontre autour de la DCP

3 ème rencontre autour de la DCP 3 ème rencontre autour de la DCP Cette troisième rencontre a pu se dérouler à Reims grâce à Christine Pietrement et Gilles Denis, qui ont souhaité l organiser dans leur ville et que nous remercions pour

Plus en détail

Vaccins et grossesse Vaccins et immunité. Dr Odile Launay. Centre d Investigation Clinique de vaccinologie Cochin-Pasteur, Hôpital Cochin

Vaccins et grossesse Vaccins et immunité. Dr Odile Launay. Centre d Investigation Clinique de vaccinologie Cochin-Pasteur, Hôpital Cochin Vaccins et grossesse Vaccins et immunité Dr Odile Launay Centre d Investigation Clinique de vaccinologie Cochin-Pasteur, Hôpital Cochin Atelier Vaccins, GERES, 18 mai 2011 COCHIN SAINT-VINCENT DE PAUL

Plus en détail

Immunoglobuline monoclonale

Immunoglobuline monoclonale 22 Item 126 Immunoglobuline monoclonale Insérer les T1 Objectifs pédagogiques ENC Diagnostiquer une immunoglobuline monoclonale. COFER Savoir détecter sur l électrophorèse un aspect d immunoglobuline monoclonale

Plus en détail

La Mucoviscidose en Algérie R. Boukari Service de Pédiatrie CHU Blida

La Mucoviscidose en Algérie R. Boukari Service de Pédiatrie CHU Blida DÉBAT POURTOUR MÉDITERRANÉEN Quels sont les partenariats existants? Quels sont les manques? La Mucoviscidose en Algérie R. Boukari Service de Pédiatrie CHU Blida Présidente de la Société Algérienne de

Plus en détail

Le diabète MODY 5 chez l enfant

Le diabète MODY 5 chez l enfant Le diabète MODY 5 chez l enfant Jacques Beltrand Endocrinologie et diabétologie pédiatrique, Hôpital Necker Enfants Malades, Paris Le diabète Symptômes + glycémie 2 g/l (moment au hasard) ou Glycémie à

Plus en détail

La Mucoviscidose. La mucoviscidose. Physiopathologie (1) Mucoviscidose. Physiopathologie (2) Diagnostic. !Aspects physiopathologiques

La Mucoviscidose. La mucoviscidose. Physiopathologie (1) Mucoviscidose. Physiopathologie (2) Diagnostic. !Aspects physiopathologiques DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR en Pathologie respiratoire Rennes 18-19- janvier 6 Coordonnateurs : Pr R Brissot (Rennes), Pr O Rémy-Néris (Brest)

Plus en détail

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Mucoviscidose. Protocole national de diagnostic et de soins pour une maladie rare

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Mucoviscidose. Protocole national de diagnostic et de soins pour une maladie rare LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE Mucoviscidose Protocole national de diagnostic et de soins pour une maladie rare Actualisation avril 2010 Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr

Plus en détail

34 Déficits immunitaires congénitaux

34 Déficits immunitaires congénitaux 34 Déficits immunitaires congénitaux 1 Définition Déficit immunitaire = toute situation du système immunitaire fragilisant l'organisme de façon passagère ou durable et favorisant la survenue d'infections

Plus en détail

Cas cliniques. Monsieur L., 25 ans. Urticaire : aspect histologique. Comment confirmer le diagnostic?

Cas cliniques. Monsieur L., 25 ans. Urticaire : aspect histologique. Comment confirmer le diagnostic? Monsieur L., 25 ans Cas cliniques Camille Francès Service de Dermatologie Allergologie Hôpital Tenon camille.frances@tnn.aphp.fr Cuisinier, célibataire, sans enfant; Pas d antécédent personnel ou familial;

Plus en détail

Actualisation de la prescription en biologie rhumatologie

Actualisation de la prescription en biologie rhumatologie Actualisation de la prescription en biologie rhumatologie Pathologies inflammatoires et connectivites Pathologies dégénératives Exclusion du métabolisme phosphocalcique et des marqueurs du remodelage osseux

Plus en détail

Comment faire le diagnostic d une infection des voies respiratoires basses?

Comment faire le diagnostic d une infection des voies respiratoires basses? Question n 1 : Comment faire le diagnostic d une infection des voies respiratoires basses? Quels sont les moyens diagnostiques, cliniques et para-cliniques permettant de distinguer l infection bronchique

Plus en détail

Maladies systémiques et autoimmunes

Maladies systémiques et autoimmunes Maladies systémiques et autoimmunes Olivier Fain Médecine interne Hôpital Saint Antoine Université Paris 6 75012 Paris olivier.fain@aphp.fr 01 71 97 05 84 Maladies systémiques Atteinte de plusieurs systèmes

Plus en détail

Les maladies de déficits immunitaires. Des milliers d enfants et d adultes sont victimes de ces maladies rares au Maroc

Les maladies de déficits immunitaires. Des milliers d enfants et d adultes sont victimes de ces maladies rares au Maroc Les maladies de déficits immunitaires Des milliers d enfants et d adultes sont victimes de ces maladies rares au Maroc Les enjeux des maladies de déficits immunitaires (En débats le 26 octobre 2013 à Casablanca)

Plus en détail

Mucoviscidose et procréation

Mucoviscidose et procréation Mucoviscidose et procréation Gil BELLIS, Alain PARANT Institut national d études démographiques (INED) La mucoviscidose est une maladie génétique rare et, bien que sa prévalence soit faible, présente sur

Plus en détail

Diagnostiquer une Immunoglobuline monoclonale chez le sujet âgé!

Diagnostiquer une Immunoglobuline monoclonale chez le sujet âgé! Diagnostiquer une Immunoglobuline monoclonale chez le sujet âgé! Dosage pondéral des Ig! é à â à é é é é é é â é Electrophorèse des protides (1) " Explorent : 1) Inflammation 2) Immunoglobulines 3) Foie

Plus en détail

Pathologies cutanées liées au froid. Dr Claire Lecomte Médecine Interne et Maladies Infectieuses CH Chambéry

Pathologies cutanées liées au froid. Dr Claire Lecomte Médecine Interne et Maladies Infectieuses CH Chambéry Pathologies cutanées liées au froid Dr Claire Lecomte Médecine Interne et Maladies Infectieuses CH Chambéry Chamonix 5 septembre 2009 Multiples pathologies de gravité et d étiologie variables Pathologies

Plus en détail

ITEM 336 : TOUX CLINIQUE

ITEM 336 : TOUX CLINIQUE ITEM 336 : TOUX CLINIQUE Terrain Toux Signe de Gravité Signes fonctionnels Signes physiques - ATCD perso : Atopie RGO AVC/Tb de déglutition Immunodépression - ATCD familiaux : Mucoviscidose Cas familiaux

Plus en détail

8.6 Polyposes naso-sinusiennes

8.6 Polyposes naso-sinusiennes 8.6 Polyposes naso-sinusiennes Références bibliographiques : -Site de l Institut Français de Chirurgie du Nez et des Sinus. 8.6.1 DEFINITION La polypose nasosinusienne (PNS) est une sinusite chronique

Plus en détail

Caractéristiques. Aiguë ou chronique Productive ou irritative Émétisante Syncopale Fuite urinaire

Caractéristiques. Aiguë ou chronique Productive ou irritative Émétisante Syncopale Fuite urinaire Toux Caractéristiques Aiguë ou chronique Productive ou irritative Émétisante Syncopale Fuite urinaire Se méfier Présence de sang dans les expectorations Altération marquée de l état général Apparition

Plus en détail

Synthèse de l atelier

Synthèse de l atelier 9e journée pédiatrique de la ville d'ain Témouchent vendredi 08/01/2015 Auditorium du Centre Universitaire d Ain Témouchent. Synthèse de l atelier S. Benzerga - S. Ayache Groupe Algérien de Pneumologie

Plus en détail

PRISE EN CHARGE INITIALE DES CEPHALEES AU SERVICE DES URGENCES SITE D ETAMPES

PRISE EN CHARGE INITIALE DES CEPHALEES AU SERVICE DES URGENCES SITE D ETAMPES PRISE EN CHARGE INITIALE DES CEPHALEES AU SERVICE DES URGENCES SITE D ETAMPES PR-ULI-URG-PEC-N 108 Version n 1 Crée le 01-02-2011 DIFFUSION : Urgences site d Etampes OBJET ET DEFINITIONS Organiser et protocoliser

Plus en détail

Maladies auto-immunes du foie

Maladies auto-immunes du foie Maladies auto-immunes du foie Ouvrage réalisé sous la direction du Docteur Bach-Nga PHAM Ce cahier de formation est dédié à Annie, Catherine, Geneviève, Myrtha, Ouiza, Patricia et Régine 3 SOMMAIRE CHAPITRE

Plus en détail

Bordetella pertussis et Bordetella parapertussis

Bordetella pertussis et Bordetella parapertussis Bordetella pertussis et Bordetella parapertussis RESEAU RENACOQ: réseau hospitalier pédiatrique (43 hôpitaux) Données moyennes (10 ans) 260 cas/an environ 63 % chez enfants de de3 mois De 0à 2 mois : incidence

Plus en détail

Cas cliniques de déficits immunitaires. Docteur Joëlle Deibener-Kaminsky Service de Médecine Interne Allergologie et Immunologie Clinique

Cas cliniques de déficits immunitaires. Docteur Joëlle Deibener-Kaminsky Service de Médecine Interne Allergologie et Immunologie Clinique Cas cliniques de déficits immunitaires Docteur Joëlle Deibener-Kaminsky Service de Médecine Interne Allergologie et Immunologie Clinique Madame T., 27 ans adressée pour: Sinusites à répétition: 6 épisodes

Plus en détail

Arthrite chronique juvénile associée à une maladie cœliaque

Arthrite chronique juvénile associée à une maladie cœliaque Arthrite chronique juvénile associée à une maladie cœliaque I. Lustenberger 1 *, P. Wiesel 2, A. K. So 1, J. C. Gerster 1. 1 Service de Rhumatologie et Réhabilitation, Hospices CHUV, Lausanne, Suisse 2

Plus en détail

Exploration du Profil protéique sérique. A. Galmiche, mars 2011

Exploration du Profil protéique sérique. A. Galmiche, mars 2011 Exploration du Profil protéique sérique A. Galmiche, mars 2011 Pourquoi explorer le profil protéique du sérum? L électrophorèse des protéines sériques est un examen simple, réalisé en routine qui permet

Plus en détail

Aspects microbiologiques de la borréliose de Lyme B. Jaulhac

Aspects microbiologiques de la borréliose de Lyme B. Jaulhac Aspects microbiologiques de la borréliose de Lyme B. Jaulhac Laboratoire associé au Centre National de Référence des Borrelia Laboratoire de Bactériologie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Diagnostic

Plus en détail

A.Aissa, N.Mallat, R.Alouini Service d imagerie médicale Hôpital Ibn El Jazzar de Kairouan Tunisie. JFR Octobre 2013

A.Aissa, N.Mallat, R.Alouini Service d imagerie médicale Hôpital Ibn El Jazzar de Kairouan Tunisie. JFR Octobre 2013 A.Aissa, N.Mallat, R.Alouini Service d imagerie médicale Hôpital Ibn El Jazzar de Kairouan Tunisie JFR Octobre 2013 Le syndrome de Kartagener est une maladie génétique rare à transmission autosomique récessive.

Plus en détail

Mathilde DECHAUX Interne pédiatrie Pédiatrie générale Antoine Béclère 18 février 2016

Mathilde DECHAUX Interne pédiatrie Pédiatrie générale Antoine Béclère 18 février 2016 Mathilde DECHAUX Interne pédiatrie Pédiatrie générale Antoine Béclère 18 février 2016 Né le 16/05/2015 Se présente aux urgences, adressé par la PMI, pour cassure staturo-pondérale Antécédents Grossesse

Plus en détail

JOURNAL DE L OBSERVATOIRE RATIO N 6 - janvier 2006 Observatoire National des Infections et Lymphomes survenant sous anti-tnfα

JOURNAL DE L OBSERVATOIRE RATIO N 6 - janvier 2006 Observatoire National des Infections et Lymphomes survenant sous anti-tnfα JOURNAL DE L OBSERVATOIRE RATIO N 6 - janvier 2006 Observatoire National des Infections et Lymphomes survenant sous anti-tnfα Voilà maintenant deux ans que l Observatoire RATIO recense les cas d infections

Plus en détail

Le dilemme d'une réponse immunitaire efficace

Le dilemme d'une réponse immunitaire efficace Le dilemme d'une réponse immunitaire efficace Pathogène Réponse spécifique - Adaptée - Mémoire Complément Macrophages NK Lymphocytes B Lymphocytes T 1) Distinguer "le soi" du "non soi" 2) Réarrangements

Plus en détail

Contact SCD Nancy 1 : theses.sante@scd.uhp-nancy.fr

Contact SCD Nancy 1 : theses.sante@scd.uhp-nancy.fr AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

Atteintes hépatiques de la polyarthrite rhumatoïde

Atteintes hépatiques de la polyarthrite rhumatoïde Chapitre 2 Atteintes hépatiques de la polyarthrite rhumatoïde G. Falgarone, P. Nahon, M.-C. Boissier Résumé Le foie n'est pas habituellement le siège d'atteintes spécifiques lors de la polyarthrite rhumatoïde

Plus en détail

Reflux gastro-oesophagien

Reflux gastro-oesophagien Reflux gastro-oesophagien Définition: reflux de sécrétions acides de l estomac vers l œsophage Epidémiologie: > 10% de la population Etiologie: - incontinence de la barrière œsogastrique - facteurs favorisants:

Plus en détail

Attitudes thérapeutiques au cours des vascularites

Attitudes thérapeutiques au cours des vascularites Attitudes thérapeutiques au cours des vascularites Benjamin Terrier Service de Médecine Interne Centre de Référence Maladies Systémiques et Autoimmunes Hôpital Cochin Université Paris Descartes Classification

Plus en détail

3. Calendrier vaccinal 2012. Tableaux synoptiques

3. Calendrier vaccinal 2012. Tableaux synoptiques 7 BEH -5 / 0 avril 0. Calendrier vaccinal 0. Tableaux synoptiques. Tableau des vaccinations recommandées chez les enfants et les adolescents en 0 Recommandations générales Rattrapage Populations particulières

Plus en détail

Les polyradiculonévrites chroniques de l enfant : particularités cliniques et évolutives J.M PEDESPAN NEUROPEDIATRIE C.H.

Les polyradiculonévrites chroniques de l enfant : particularités cliniques et évolutives J.M PEDESPAN NEUROPEDIATRIE C.H. Les polyradiculonévrites chroniques de l enfant : particularités cliniques et évolutives J.M PEDESPAN NEUROPEDIATRIE C.H.U BORDEAUX Polyradiculonévrites chroniques de l enfant Neuropathies acquises Evolution

Plus en détail

Vaccinations des personnes immunodéprimées ou aspléniques*

Vaccinations des personnes immunodéprimées ou aspléniques* Vaccinations des personnes immunodéprimées ou aspléniques* PATIENTS VIVANT AVEC LE VIH Les personnes infectées par le VIH ont une sensibilité accrue à certaines infections. (ex pneumocoque, grippe). Il

Plus en détail

Définitions. Définition approximative de fièvre: déréglage du point d équilibre thermique vers le haut (hypothalamus antérieur)

Définitions. Définition approximative de fièvre: déréglage du point d équilibre thermique vers le haut (hypothalamus antérieur) La fièvre Définitions Définition approximative de fièvre: déréglage du point d équilibre thermique vers le haut (hypothalamus antérieur) Température rectale> 38 Définitions Fièvre aiguë: Depuis moins de

Plus en détail

Cl: pneumopathie fébrile Arthralgies, Erythème noueux tabagisme: 30 pqts-années ATCD=0 Voyage USA il y a 1 mois

Cl: pneumopathie fébrile Arthralgies, Erythème noueux tabagisme: 30 pqts-années ATCD=0 Voyage USA il y a 1 mois Dossier CT Marrakech P Fajadet, J Giron F, 57 ans Cl: pneumopathie fébrile Arthralgies, Erythème noueux tabagisme: 30 pqts-années ATCD=0 Voyage USA il y a 1 mois Diagnostic? Un peu plus de clinique?

Plus en détail

Réaction inflammatoire : aspects cliniques et biologiques. Conduite à tenir

Réaction inflammatoire : aspects cliniques et biologiques. Conduite à tenir Réaction inflammatoire : aspects cliniques et biologiques. Conduite à tenir (Expliquer les principaux mécanismes et les manifestations cliniques et biologiques de la réaction infl ammatoire et les points

Plus en détail

LE DÉPISTAGE NÉONATAL SYSTÉMATIQUE DE LA MUCOVISCIDOSE EN FRANCE : ÉTAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES APRÈS 5 ANS DE FONCTIONNEMENT

LE DÉPISTAGE NÉONATAL SYSTÉMATIQUE DE LA MUCOVISCIDOSE EN FRANCE : ÉTAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES APRÈS 5 ANS DE FONCTIONNEMENT ÉTAT DES LIEUX EN SANTÉ PUBLIQUE LE DÉPISTAGE NÉONATAL SYSTÉMATIQUE DE LA MUCOVISCIDOSE EN FRANCE : ÉTAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES APRÈS 5 ANS DE FONCTIONNEMENT JANVIER 2009 1 Les recommandations et synthèse

Plus en détail

Pathologie du Poumon. Gérard ABADJIAN Réf.: Robbins Anatomie Pathologique 3 ème Ed. Française (6th Ed.)

Pathologie du Poumon. Gérard ABADJIAN Réf.: Robbins Anatomie Pathologique 3 ème Ed. Française (6th Ed.) Pathologie du Poumon Gérard ABADJIAN Réf.: Robbins Anatomie Pathologique 3 ème Ed. Française (6th Ed.) Le poumon normal Lobes droits (3) et gauches (2) Bronches souches, divisions Bronchioles, alvéoles

Plus en détail

ou pas. ( je crois que je suis enceinte fais la prise de sang. )

ou pas. ( je crois que je suis enceinte fais la prise de sang. ) Docteur j ai j de la fièvre! ou pas. ( je crois que je suis enceinte euh j en suis sûre s! J ai J fais la prise de sang. ) Docteur Jean Daniel GENNARO P R I A M Docteur j ai j de la fièvre! ou pas. FIEVRE

Plus en détail

Le bilan des avancées thérapeutiques 2005

Le bilan des avancées thérapeutiques 2005 Le bilan des avancées thérapeutiques 2005 Dr Chrystel Jouan-Flahault Directeur Médical, Leem Un état des lieux à partir de données objectives Les médicaments retenus sont ceux qui ont justifié l attribution

Plus en détail

Quand et comment traiter une a.einte ORL infec3euse chez un pa3ent porteur d une pathologie respiratoire chronique?

Quand et comment traiter une a.einte ORL infec3euse chez un pa3ent porteur d une pathologie respiratoire chronique? Quand et comment traiter une a.einte ORL infec3euse chez un pa3ent porteur d une pathologie respiratoire chronique? Dr Virginie ESCABASSE (ORL) Dr Laurence BASSINET (Pneumologue) Centre Hospitalier Intercommunal

Plus en détail

CAT devant un ictère cholestatique

CAT devant un ictère cholestatique CAT devant un ictère cholestatique Dr N.Annane, L.Abid Service de chirurgie viscérale. Pr. L.Abid Hôpital de Bologhine Introduction, définition L ictère est un symptôme clinique coloration jaune des téguments

Plus en détail

PSEUDOMONAS AERUGINOSA ET INFECTIONS ORL

PSEUDOMONAS AERUGINOSA ET INFECTIONS ORL PSEUDOMONAS AERUGINOSA ET INFECTIONS ORL Béatrix Barry Service ORL, Hôpital Bichat-Claude Bernard, 75877 Paris Cedex 18 Pseudomonas aeruginosa est un germe fréquemment rencontré dans la pathologie ORL

Plus en détail

16/ Infections chez l enfant

16/ Infections chez l enfant SEMESTRE 3 UE 2.5.S3 Processus inflammatoires et infectieux 16/ Infections chez l enfant I. Epidémiologie des maladies infectieuses en pédiatrie Mortalité infantile aux USA, 1870-1900 Enfant < 5 ans =

Plus en détail

Enfant 15 ans, toux chronique, diarrhée persistante, troubles de la régulation glycémique

Enfant 15 ans, toux chronique, diarrhée persistante, troubles de la régulation glycémique Enfant 15 ans, toux chronique, diarrhée persistante, troubles de la régulation glycémique Quelles hypothèses diagnostiques pouvez vous émettre, dans ce contexte, devant ces images kystiques de la région

Plus en détail

Grippe A (H1N1) 2009 Aspects cliniques et thérapeutiques

Grippe A (H1N1) 2009 Aspects cliniques et thérapeutiques Journée d information des professionnels de l urgence 30 septembre 2009 Grippe A (H1N1) 2009 Aspects cliniques et thérapeutiques Pr Marie-Caroline Meyohas Université Pierre et Marie Curie (Paris VI) Hôpital

Plus en détail