L État du commerce électronique dans l industrie du sport au Canada

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L État du commerce électronique dans l industrie du sport au Canada"

Transcription

1 L État du commerce électronique dans l industrie du sport au Canada Mars 2002 icongo, Inc 740, rue St Maurice, bureau 602 Montréal, (Québec) Canada H3C 1L5 Tél. : Télécopieur : Courriel:

2 Table des matières 1. Introduction P Analyse du groupe témoin P Résultats P Comparaisons P Conclusions P Recommandations P. 21 2

3 1. Introduction Cette étude a été menée par icongo en étroite collaboration avec l Association canadienne d articles de sport et le soutien financier d Industrie Canada. L objectif de l étude était de déterminer l état de l utilisation du commerce électronique par les manufacturiers de l industrie du sport au Canada. Il fallait estimer les niveaux spécifiques d utilisation des techniques et technologies de commerce digital de même que les défis auxquelles l industrie sera confrontée dans le futur. icongo a entrepris d évaluer l utilisation de la connectivité et du commerce électronique par les manufacturiers de l industrie du sport et entend poursuivre ses efforts pour informer, comme l indique sa mission, les manufacturiers des avantages compétitifs d utiliser ces technologies. Le présent sondage répond à cet engagement. 2. Analyse du groupe témoin Deux cent cinquante questionnaires ont été transmis aux manufacturiers d articles de sport. Cinquante ont été retournés dûment remplis entre les 10 janvier et 15 février Le nombre de répondants au sondage représente 25% des manufacturiers canadiens d articles de sport. Les tailles, provenances géographiques, canaux de distribution et secteurs de ces compagnies sont tous représentatifs de l ensemble de l industrie du sport comme en témoignent les cinq premiers tableaux. Nous croyons donc que le groupe témoin nous fournira une juste évaluation de la situation actuelle tout en nous permettant de dégager des tendances à court et à moyen terme pour ce qui est de l utilisation du commerce électronique dans l industrie du sport au Canada. 3

4 Tableau Secteurs des répondants en provenance de l'industrie du sport au Canada % 4 6% 1 26% 16% 1 Plein Air Sports Collectifs Hockey Vélo Ski Sports de Raquette Golf Vêtements Produits licenciés Tableau 2 Volume des ventes des répondants % 6% 24% Moins d'un million 1à 5 millions 10 à 20 millions 20 à 50 millions Plus de 50 millions Inconnu 4

5 Tableau 3 Pourcentage des compagnies qui exportent % 34% Oui Non Tableau 4 Si votre compagnie exporte, quel est le pourcentage de ses ventes venant des exportations? % 50-75% % 55%

6 Tableau 5 Les principaux canaux de distribution des compagnies de l industrie du sport Les boutiques spécialisées Les magasins indépendants avec 3 succursales ou moins Les chaînes spécialisées / Groupes d achats 76% 7 7 Les magasins d entrepôt 14% Les magasins d escompte Les grands magasins à rayons Résultats La plupart des compagnies ont un lien Internet. À 9 le cycle de connection des manufacturiers est à toute fin pratique complété. (Tableau No. 6) Les types de connections utilisées par un grand nombre de compagnies nous indiquent que l industrie, prise dans son ensemble, ne tire pas encore complètement avantage de toute la gamme des fonctions offertes par l Internet : 1. Les connections haute vitesse comptent pour 6 alors que le mode composition est à Bien que 6 des compagnies aient un site web, 27% seulement ont un site interactif alors que 33% des sites sont statiques. Un site web statique constitue une présence en ligne de base sur Internet qui n inclue aucune animation. Un site interactif dispose d applications Internet évoluées qui requièrent des investissements financiers plus importants. 6

7 Tableau 6 Utilisation d'internet dans l'industrie du sport au Canada % Branchement a l'internet 3 Sur composition 6 Haute vitesse L utilisation des technologies de l Internet par les manufacturiers canadiens est surtout centrée sur des applications de base peu coûteuses rehaussant les communications et le marketing, reléguant les fonctions plus exigeantes d intégration des ventes et de l administration à un ordre prioritaire de second ou de troisième niveau. Tableau 7 Quels types d applications votre compagnie utilise-t-elle ou planifie-t-elle d utiliser? EDI Automation de la force de vente Intégration de la chaîne d approvisionnement Gestion des relations clients (CRM) Planif. des ressources de l entreprise (ERP) Paiements en ligne Ventes en ligne aux entreprises (B2B) Ventes en ligne aux consommateurs(b2c) Système de catalogue en ligne Extranet Intranet Site Web - interactif Site Web statique Courriel/messagerie 4% 16% 7% 16% 4% 1 6% 1 16% % 34% % 14% Présentement en fonction Planifiées pour les prochains 12 mois 7

8 Toutes les compagnies (voir le tableau no.7) de même que celles qui utilisent actuellement l Internet pour faire des affaires (voir tableau no.8) manifestent l intention d augmenter l utilisation qu elles font de diverses applications de l Internet dans les mêmes pourcentages. Ceci tend à confirmer la forte et constante croissance des technologies de l Internet et du commerce électronique au cours de la prochaine année. Tableau 8 Les Compagnies qui ont planifié d'utiliser l'internet dans la conduite de leurs affaires au cours des prochains 12 mois utilisent présentement ou planifient utiliser les technologies ci-dessous: Automatisation de la force de ventes Intégration de la chaîne d approvisionnement Gestion des relations clients (CRM) Planif. des ressources de l entreprise (ERP) Paiements en ligne Ventes en ligne aux entreprises (B2B) Ventes en ligne aux consommateurs(b2c) Système de catalogue en ligne Extranet Intranet Site Web - interactif Site Web statique Courriel/messagerie 11% 2 11% 6% 6% 11% 11% 11% 2 11% 17% % 44% 17% 11% 39% 39% 66% 17% 6% 17% 10 11% Présentement en fonction 36% de repondants Planifiées pour les prochains 12 mois Le tableau no.9 confirme, compte tenu de leurs investissements minimes, que le niveau d engagement des compagnies envers le commerce électronique a été assez limité jusqu à présent. Les petites compagnies, ainsi que le démontre le tableau no.9, ont fait un effort pour établir leur présence sur le web. Par contre, les compagnies de tailles plus imposantes sont les seules, de façon générale, jusqu à présent, à avoir effectué des investissements significatifs permettant la mise en place d une intégration des fonctions administratives par Internet. 8

9 Tableau 9 Quel a été votre investissement total dans l Internet au cours de la dernière année? % 4 1 4% 4% 1 0 Moins de 25,000 25,000-50,000 50, , , ,000 Plus de 200,0000 Inconnu Tableau 10 Investissement total en commerce électronique en fonction du volume des ventes % 55% % 6% 15% 5% 1 Moins d un Million Entre 1 et 5 Millions Plus de 5 Millions ,000 25,000-50,000 50, , , ,000 9

10 Les compagnies utilisant l Internet sont principalement motivées par les bénéfices reliés à leur image, au marketing et à la satisfaction de la clientèle. Les fonctions qui ont une influence directe sur les résultats financiers, comme les coûts d opération et la profitabilité, sont considérées beaucoup moins importantes en terme de bénéfices à tirer de l Internet. Tableau 11 Si vous utilisez l Internet dans la conduite de vos affaires, quels sont les bénéfices que vous espérez réaliser au cours des deux prochaines années? Améliorer vos communications Améliorer l image de la compagnie 4 44% Réduire vos coûts d opération Augmenter votre part de marché 2 2 Augmenter votre profitabilité Augmenter votre compétitivité 2 26% Fidéliser les clients actuels 3 Répondre aux demandes de la clientèle 46% Améliorer la collaboration avec les partenaires 34% Améliorer la qualité du service 44% Pour les compagnies qui n utilisent pas l Internet pour mener leurs affaires, les considérations inhibitives les plus importantes faisant obstacle à leur migration vers des applications plus significatives du web sont les coûts, l incertitude concernant les bénéfices et le manque de personnel. Une quantité d autres facteurs comme l attitude de la direction ont également des effets contraignants. Tableau 12 Si votre compagnie n utilise pas l Internet dans la conduite de ses affaires présentement, veuillez en indiquer les principales raisons? Ne fait pas partie du plan marketing Manque de produit Préfèrent les contacts personnels Conflicts de canaux (de distribution) Manque de ressources humaines Préoccupations concernant la sécurité Attitude de la direction de la compagnie / culture d entreprise Non disponibilité de solutions viables et/ou fiables Incertitude quant aux bénéfices Les coûts Manque de connaissances ou de formation 4% 1 14% 10

11 Tableau Croyez-vous que le commerce électronique deviendra de plus en plus important à l avenir? 86% Oui 14% Non Tel qu indiqué au tableau no.14, les compagnies estiment que le commerce entreprise à entreprise conservera un léger avantage en ce qui touche la croissance attendue de l utilisation de l Internet à des fins de commerce électronique. Tableau 14 Si vous croyez que le commerce électronique deviendra de plus en plus important à l avenir, dans dans quel secteur cette technologie aura-t-elle le plus d impact? % 37% 7% B2B B2C B2B et B2C 11

12 Le rythme de croissance significative et continue du commerce électronique sera constant mais s étendra sur plus de deux ans selon les compagnies de l'ensemble l industrie du sport de même que celles du secteur Hockey qui ont répondu au sondage. Tableau 15 Les compagnies qui croient que B2B deviendra le secteur le plus important â l'avenir croient que cela va prendre: % 3 35% 1 ans 2 ans plus de 2 ans 4 de répondants Tableau 16 Si vous croyez que le commerce électronique deviendra de plus en plus important à l avenir dans l'industrie du hockey, dans combien de temps? % 33% 11% 1 an 2 ans Plus de 2 ans Tel qu indiqué aux tableaux 17 et 18, les membres du secteur du vêtement comme ceux du hockey ont indiqué de façon non équivoque qu ils s attendent à ce que le commerce électronique augmente en importance dans leurs secteurs respectifs d activité. 12

13 Tableau L'importance du commerce électronique dans L'industrie du vêtement de sport au Canada Oui Non Tableau 18 Croyez-vous que le commerce électronique deviendra de plus en plus important en l'industrie du hockey à l avenir? % % Oui Non Les secteurs du vêtement et du hockey, dans les mêmes proportions, prévoient que le commerce entreprise à entreprise (B2B) aura plus d importance que le commerce touchant le consommateur (B2C). 13

14 Tableau 19 Si vous croyez que le commerce électronique deviendra de plus en plus important dans l'industrie du vêtement de sport dans quel secteur cette technologie aura-t-elle le plus d impact? % 17% B2B B2C Inconnu Les types de connectivité des secteurs du Hockey, tableau no.20, et des manufacturiers de vêtements de sport, tableau no.21, de même que leur croissance estimée au cours de la prochaine année sont conformes à celles de l industrie en général illustrées au tableau no.7. Tableau 20 Utilisation des technologies reliées au commerce électronique dans l industrie du hockey au Canada Automation de la force de vente Intégration de la chaîne d approvisionnement Gestion des relations clients (CRM) Planif. des ressources de l entreprise (ERP) Paiements en ligne Ventes en ligne aux entreprises (B2B) Ventes en ligne aux consommateurs(b2c) Système de catalogue en ligne Extranet Intranet Site Web - interactif Site Web statique Courriel/messagerie 19% 1 5% 1 14% 5% 5% 24% 29% 19% 43% 14% % 14% 5% 14% 6 19% 24% 5% 14% Présentement en fonction Planifiées pour les prochains 12 mois 14

15 Tableau 21 Utilisation des technologies reliées au commerce électronique dans l industrie du vêtement du sport au Canada Automation de la force de vente Intégration de la chaîne d approvisionnement Gestion des relations clients (CRM) Planif. des ressources de l entreprise (ERP) Paiements en ligne Ventes en ligne aux entreprises (B2B) Ventes en ligne aux consommateurs(b2c) Système de catalogue en ligne Extranet Intranet Site Web - interactif Site Web statique Courriel/messagerie 15% 15% 15% 15% 23% 23% 15% 15% 15% 15% % 15% 69% Présentement en fonction Planifiées pour les prochains 12 mois 4. Comparaisons Afin de mieux saisir la signification des résultats de la présente étude sur l utilisation du commerce électronique dans l industrie du sport au Canada, nous les avons placés en rapport avec ceux d études similaires effectuées, l une dans l ensemble de l industrie canadienne et l autre dans l industrie du sport aux États-Unis. Il est important de noter que les données présentées ci après ne peuvent être utilisées pour faire des comparaisons directes mais plutôt comme références générales sur la position de l industrie du sport au Canada en regard de ces groupes. Les données comparatives sont tirées de l Étude sur l Utilisation de l Internet et du Commerce Électronique pour l Industrie Manufacturière Canadienne, réalisée par Statistiques Canada et de l étude du Sporting Goods Manufacturers Association (SGMA), 2001 Internet / Website Usage Study. Il est important de noter que nous n avons pas repris ici tous les résultats de ces études. 15

16 Étude 2000 de Statistiques Canada sur L Utilisation de l Internet et du Commerce Électronique dans l Industrie Canadienne Résultats de l étude de Statistiques Canada en 2000 sur l utilisation de l Internet et du commerce électronique pour l ensemble de l industrie manufacturière canadienne excluant le secteur du sport : La comparaison des résultats de l étude de Statistiques Canada avec ceux de l industrie du sport tend à indiquer que l industrie du sport ne tire pas de l arrière par rapport à ses homologues des autres secteurs. De façon générale elle semble développer son utilisation de l Internet à un rythme similaire aux autres industries. Tableau 22 Modes d'accès à l'internet des manufacturiers Canadiens de tous les secteurs % Ligne télephonique régulière en mode composition avec modem standard Modem Câble Ligne ISDN/xDSL haute vitesse Ligne T1 ou superieure Source: Étude de Statistiques Canada sur le Commerce Électronique Tableau 6 (Répétition) Utilisation d'internet dans l'industrie du sport au Canada % Branchement a l'internet 3 Sur composition 6 Haute vitesse 16

17 Tableau 23 État de la connectivité des manufacturiers Canadiens de tous les secteurs Achetent sur l'internet Ventent sur Internet Paiements en ligne Interactivité Site Web EDI autre que sur Internet Utilisation des ordinateurs personnels Intranet Utilisation du courriel sans fils Utilisation du courriel Utilisation de l'internet Extranet % Source: Étude de Statistiques Canada sur le Commerce Électronique Tableau 7 (Répétition) Quels types d applications votre compagnie utilise-t-elle ou planifie-t-elle d utiliser? EDI 4% Automation de la force de vente 16% 7% Intégration de la chaîne d approvisionnement 16% 4% Gestion des relations clients (CRM) 1 Planif. des ressources de l entreprise (ERP) 6% Paiements en ligne 1 Ventes en ligne aux entreprises (B2B) 1 Ventes en ligne aux consommateurs(b2c) 16% 1 Système de catalogue en ligne 3 1 Extranet 1 6% Intranet 34% 4% Site Web - interactif 2 14% Site Web statique 6 Courriel/messagerie Présentement en fonction Planifiées pour les prochains 12 mois 17

18 En comparaison avec les manufacturiers canadiens des autres secteurs, bien que les barrières au commerce électronique soient bien différentes, on retrouve des points communs comme l incertitude face aux bénéfices, les coûts et le manque de personnel. Tableau 24 Obstacle à l utilisation du commerce électronique pour l ensemble des manufacturiers Canadiens Préfère conserver le modèle d'affaires traditionnelle 38 Manque d'employés formes Les fournisseurs ne sont pas prêt Les clients ne sont pas prêts L'Internet qui nous est disponible est top lent Préoccupés par le fait que les informations seraient accessibles aux concurrents Préoccupés par les gestions de sécurité Coûts de développement et d'entretien trop élevés Incertitudes des avantages Produits incompatibles aux transactions sur Internet 56 % Source: Étude de Statistiques Canada sur le Commerce Électronique Tableau 12 (Répétition) Si votre compagnie n utilise pas l Internet dans la conduite de ses affaires présentement, veuillez en indiquer les principales raisons? Ne fait pas partie du plan marketing Manque de produit Préfèrent les contacts personnels Conflicts de canaux (de distribution) Manque de ressources humaines Préoccupations concernant la sécurité Attitude de la direction de la compagnie / culture d entreprise Non disponibilité de solutions viables et/ou fiables Incertitude quant aux bénéfices Les coûts Manque de connaissances ou de formation 4% 1 14% 18

19 Étude 2001 du Sporting Goods Manufacturers Association (SGMA) sur l utilisation de l Internet et des sites web Les résultats de l étude du SGMA incluent les réponses deux cent vingt et un répondants (9. du total de 2400 manufacturiers de l industrie du sport invités à participer). L étude a été menée du 21 janvier au 9 février En comparant les résultats de l étude du SGMA avec celle qui a été menée au Canada, il apparaît évident que les manufacturiers canadiens et américains partagent la même opinion sur l importance de l Internet dans les communications et comme canal servant à améliorer la satisfaction de la clientèle. Utilisation courante de l Internet dans l industrie du sport aux USA (Fév. 2001): Pour conduire des affaires: 85% Envoyer et recevoir des courriels: 94%, l activité la plus universelle. Fournir de l information sur votre compagnie, ses produits et services: 9 Offrir l adresse des détaillants: 5 Créer des liens vers les groupes de soutien de l industrie / détaillants: 41% Mener des promotion pour les consommateurs et les clients: 33% Recevoir des commandes pour des produits et services: 26% Porgrammes de fidélisation des clients: 11% Tableau 11 (Répétition) Si vous utilisez l Internet dans la conduite de vos affaires, quels sont les bénéfices que vous espérez réaliser au cours des deux prochaines années? Améliorer vos communications Améliorer l image de la compagnie 4 44% Réduire vos coûts d opération Augmenter votre part de marché 2 2 Augmenter votre profitabilité Augmenter votre compétitivité 2 26% Fidéliser les clients actuels 3 Répondre aux demandes de la clientèle 46% Améliorer la collaboration avec les partenaires 34% Améliorer la qualité du service 44% 19

20 Tel que démontré dans les données présentées en référence ci après, les manufacturiers américains mettent plus d emphase sur l importance réelle de l Internet pour la conduite de leurs affaires. Données tirées de l étude du SGMA effectuée en février 2001 : 96% des compagnies croient que l Internet aura une influence positive sur leur entreprise au cours de des prochaines années. (71% positive, 25% extrêmement positive) 81% croient que leur site web sera important pour maintenir leur avantage compétitif. (29% important, 36% très important et 16% extrêmement important) 5. Conclusions Cette étude nous permet de tirer les constats et conclusions qui suivent sur l utilisation courante du commerce électronique par les manufacturiers d articles de sport au Canada : Les manufacturiers de l industrie du sport n ont investi que de façon minimale dans les technologies actuelles de l Internet. Bien qu une très grande partie des entreprises aient des liens Internet, très peu ont investi de façon significative dans des systèmes ou technologies de commerce électronique en ligne plus évolués. Du fait que les manufacturiers canadiens n aient investi que de façon minimale dans les systèmes de commerce électronique, peu de compagnies bénéficient des gains d efficacité de leur chaîne d approvisionnement et des autres avantages tangibles et quantifiables similaires générés par ces technologies. Le très faible niveau d investissement des manufacturiers canadiens dans le commerce électronique peut s expliquer e bonne partie par leur manque de compréhension de l'internet et la faible utilisation présumée de ces technologies de leurs clients aux besoins desquels ils affirment vouloir répondre. Comme un fort pourcentage des manufacturiers canadiens exporte leurs produits, au rythme de croissance actuel et projeté d utilisation du commerce électronique, ils courent le risque de perdre une partie de leur compétitivité au profit des compagnies globales qui investissent dans des technologies Internet puissantes pour augmenter leurs ventes et consolider leurs réseaux de distribution. 20

21 6. Recommandations Afin de maintenir la compétitivité des manufacturiers canadiens d articles de sport, il est recommandé que : Des programmes de diffusion d informations aux manufacturiers et détaillants canadiens soient mis sur pied rapidement afin de leur fournir une information détaillée sur les bénéfices et sur le retour sur investissement du commerce électronique et des technologies de pointe de l Internet. Des programmes de formation en commerce électronique soient offerts aux détaillants et aux manufacturiers pour les familiariser avec ces technologies et les aider à développer le savoir-faire et les habiletés nécessaires de telle sorte qu ils les utilisent efficacement. Avec ce transfert de connaissances, les manufacturiers canadiens seront en mesure de prendre des décisions plus éclairées et compétitionner à forces égales avec leurs homologues internationaux. 21

SOMMAIRE. AVRIL 2013 TECHNOLOGIE ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES

SOMMAIRE. AVRIL 2013 TECHNOLOGIE ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES AVRIL 2013 TECHNOLOGIE ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES Faits saillants du sondage 2 Contexte et méthode de sondage 3 Profil des répondants 3 Investissements

Plus en détail

Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des détaillants Alliance Fujitsu-salesforce.com

Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des détaillants Alliance Fujitsu-salesforce.com Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des détaillants Alliance Fujitsu-salesforce.com Pourquoi Fujitsu? Fujitsu est une grande société qui a réussi à l échelle mondiale... sans en

Plus en détail

8 novembre 2002. 1. Données sur l'entreprise. 2. Introduction des technologies de l'information et de la communication

8 novembre 2002. 1. Données sur l'entreprise. 2. Introduction des technologies de l'information et de la communication Konjunkturforschungsstelle der ETH ETHZentrum, 8092 Zürich Telefon 01 / 632 42 39 Telefax 01 / 632 12 18 Enquête 2002 Utilisation des technologies de l'information et de la communication au sein des entreprises

Plus en détail

Les Canadiens continuent de négliger des moyens simples de régler leurs dettes personnelles plus rapidement

Les Canadiens continuent de négliger des moyens simples de régler leurs dettes personnelles plus rapidement POUR PUBLICATION IMMÉDIATE Le 6 décembre 2011 #dettes #hypothèque Les Canadiens continuent de négliger des moyens simples de régler leurs dettes personnelles plus rapidement Waterloo Les résultats du plus

Plus en détail

Les chiffres des entreprises bas-normandes

Les chiffres des entreprises bas-normandes Les chiffres des entreprises bas-normandes Équipements et connexion Sommaire 1 - Équipement des entreprises en ordinateur et en connexion internet........ 15 2 - Les types de connexions internet dans les

Plus en détail

Opinion des Québécois quant à l autonomie des directeurs et directrices d écoles

Opinion des Québécois quant à l autonomie des directeurs et directrices d écoles Institut Économique de Montréal Rapport de recherche Octobre 2007 Opinion des Québécois quant à l autonomie des directeurs et directrices d écoles Octobre 2007 13026-016 507, Place d Armes, bureau 700,

Plus en détail

E-COMMERCE VERS UNE DÉFINITION INTERNATIONALE ET DES INDICATEURS STATISTIQUES COMPARABLES AU NIVEAU INTERNATIONAL

E-COMMERCE VERS UNE DÉFINITION INTERNATIONALE ET DES INDICATEURS STATISTIQUES COMPARABLES AU NIVEAU INTERNATIONAL E-COMMERCE VERS UNE DÉFINITION INTERNATIONALE ET DES INDICATEURS STATISTIQUES COMPARABLES AU NIVEAU INTERNATIONAL Bill Pattinson Division de la politique de l information, de l informatique et de la communication

Plus en détail

Enquête POINTS SAILLANTS* SUR L APPROPRIATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION PAR LES ENTREPRISES AU QUÉBEC: DÉCEMBRE 1999

Enquête POINTS SAILLANTS* SUR L APPROPRIATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION PAR LES ENTREPRISES AU QUÉBEC: DÉCEMBRE 1999 Enquête SUR L APPROPRIATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION PAR LES ENTREPRISES AU QUÉBEC: POINTS SAILLANTS* DÉCEMBRE 1999 Qu il s agisse de relations avec leurs clientèles, de

Plus en détail

Devenir un employeur de choix. Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments

Devenir un employeur de choix. Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments Devenir un employeur de choix Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments Les propriétaires de petites et moyennes entreprises ont tout intérêt à mettre

Plus en détail

(epc) Conformité avec les Global Trade

(epc) Conformité avec les Global Trade Des solutions de gestion des informations produit Pour vous aider à atteindre vos objectifs métier IBM WebSphere Product Center Points forts Offre une solution globale de gestion des informations produit

Plus en détail

RAPPORT FINAL. Étude sur la littératie financière chez les jeunes POR # 441-07

RAPPORT FINAL. Étude sur la littératie financière chez les jeunes POR # 441-07 POR # 441-07 RAPPORT FINAL Étude sur la littératie financière chez les jeunes Préparé pour : L Agence de la consommation en matière financière du Canada Date du rapport : Août 2008 This report is also

Plus en détail

L intégration des sources de données :un défi coûteux pour les services financiers

L intégration des sources de données :un défi coûteux pour les services financiers L intégration des sources de données :un défi coûteux pour les services financiers Étude Observations des services financiers d IDG Page 2 DESCRIPTION DE L ÉTUDE Kapow Software, entreprise détenue par

Plus en détail

Le grand rendez-vous des exportateurs à ne pas manquer!

Le grand rendez-vous des exportateurs à ne pas manquer! Le grand rendez-vous des exportateurs à ne pas manquer! www.forum-export.ca Palais des Congrès de Montréal Montréal (Québec) 12 et 13 novembre 2003 Un forum de mobilisation des exportateurs québécois Paul-Arthur

Plus en détail

Protéger l expérience client contre les attaques par déni de service distribué (attaques par DDOS)

Protéger l expérience client contre les attaques par déni de service distribué (attaques par DDOS) Une étude personnalisée de la série Technology Adoption Profile commandée par Bell Canada Juin 2014 Protéger l expérience client contre les attaques par déni de service distribué (attaques par DDOS) Introduction

Plus en détail

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12 Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE La notion «d E-Business» recouvre les différentes applications possibles de l'informatique faisant appel aux technologies de l'information et

Plus en détail

LA MESURE DU COMMERCE ÉLECTRONIQUE L EXPÉRIENCE CANADIENNE

LA MESURE DU COMMERCE ÉLECTRONIQUE L EXPÉRIENCE CANADIENNE LA MESURE DU COMMERCE ÉLECTRONIQUE L EXPÉRIENCE CANADIENNE Daniel April Chef du bureau Enquêtes sur la radiodiffusion et la télédistribution, Statistique Canada Le commerce électronique, plus précisément

Plus en détail

www.pwc.com/ca/retail Prendre la mesure Étude comparative sur le commerce de détail

www.pwc.com/ca/retail Prendre la mesure Étude comparative sur le commerce de détail www.pwc.com/ca/retail Prendre la mesure Étude comparative sur le commerce de détail Étude comparative sur le commerce de détail Le groupe Conseils de PwC, en partenariat avec le Conseil canadien du commerce

Plus en détail

Système d information

Système d information Système d information marketing de PME Développement économique Innovation Exportation AVANT-PROPOS Peu importe la taille d une entreprise, son équipe dirigeante doit pouvoir analyser et évaluer l information

Plus en détail

L industrie minière en 2013 : transformer un risque élevé en un très grand potentiel pour le Québec

L industrie minière en 2013 : transformer un risque élevé en un très grand potentiel pour le Québec L industrie minière en 2013 : transformer un risque élevé en un très grand potentiel pour le Québec Emilio B. Imbriglio Associé, président et chef de la direction de Raymond Chabot Grant Thornton Emilio

Plus en détail

SOMMAIRE. DÉCEMBRE 2012 FLUX DE TRAVAIL ET OPTIMISATION ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES

SOMMAIRE. DÉCEMBRE 2012 FLUX DE TRAVAIL ET OPTIMISATION ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES DÉCEMBRE 2012 FLUX DE TRAVAIL ET OPTIMISATION ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES Faits saillants du sondage 2 Contexte et méthode de sondage 4 Profil

Plus en détail

Sondage Senergis Le Devoir

Sondage Senergis Le Devoir Sondage Senergis Le Devoir L intérêt des Québécois à l égard des véhicules hybrides et électriques RAPPORT 7 JANVIER 2011 Cette étude a été réalisée par la firme de recherche Senergis. Pour toute question

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. Michel Perron 2014-10-25

CURRICULUM VITAE. Michel Perron 2014-10-25 CURRICULUM VITAE 2014-10-25 Renseignements généraux Conseils Télécommunications (CTMP) inc. Laval, Québec (514) 953-4764 Courriel : mperron@ctmp-inc.com Langues parlées et écrites : Français anglais Réalisation

Plus en détail

LES COMPORTEMENTS D ACHAT DES QUÉBÉCOIS SONDAGE TÉLÉPHONIQUE

LES COMPORTEMENTS D ACHAT DES QUÉBÉCOIS SONDAGE TÉLÉPHONIQUE LES COMPORTEMENTS D ACHAT DES QUÉBÉCOIS SONDAGE TÉLÉPHONIQUE Octobre 2012 En collaboration avec 2 Les comportements d achat des Québécois - 2012 1 2 3 4 5 Perception de la situation économique Intentions

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉPÔT D UN PROJET

GUIDE POUR LE DÉPÔT D UN PROJET PROGRAMME DE BOURSES POUR DE COURTS SÉJOURS À l EXTÉRIEUR DU QUÉBEC À L INTENTION DES ÉLÈVES DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE POUR LE DÉPÔT D UN PROJET Programme financé par le ministère de l Éducation,

Plus en détail

Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des compagnies d assurance Alliance Fujitsu-salesforce.com

Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des compagnies d assurance Alliance Fujitsu-salesforce.com Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des compagnies d assurance Alliance Fujitsu-salesforce.com Pourquoi Fujitsu? - Fujitsu est une grande société qui a réussi à l échelle mondiale...

Plus en détail

Innovation en matière de logistique et de gestion de la chaîne d approvisionnement au Canada

Innovation en matière de logistique et de gestion de la chaîne d approvisionnement au Canada Innovation en matière de logistique et de gestion de la chaîne d approvisionnement au Canada Contexte À mesure que la concurrence devient plus mondiale, l innovation passe du niveau entreprise-à-entreprise

Plus en détail

Comité des avocates et avocats de l Administration publique et parapublique

Comité des avocates et avocats de l Administration publique et parapublique Comité des avocates et avocats de l Administration publique et parapublique Rapport sur le sondage effectué auprès des membres du Barreau du Québec exerçant leur profession dans les domaines publics et

Plus en détail

S e r v i r l e s clients actuels de maniè r e e f f ic a ce grâce a u «Co n s u m er Insight»

S e r v i r l e s clients actuels de maniè r e e f f ic a ce grâce a u «Co n s u m er Insight» Siège mondial : 5 Speen Street Framingham, MA 01701 États-Unis P.508.935.4400 F.508.988.7881 www.idc-ri.com S e r v i r l e s clients actuels de maniè r e e f f ic a ce grâce a u «Co n s u m er Insight»

Plus en détail

La publication, au second

La publication, au second Les entreprises industrielles françaises de plus en plus impliquées dans les NTIC Malgré l adoption accélérée des différents outils des nouvelles technologies de l information et de la communication (NTIC)

Plus en détail

CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO-

CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO- CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO- ALIMENTAIRE AU QUÉBEC RÉSULTATS D UNE CONSULTATION DES ACTEURS DU SECTEUR AGROALIMENTAIRE AU SUJET DE LEUR CONFIANCE ENVERS LEURS PERSPECTIVES FUTURES Préparé pour l Union

Plus en détail

LA FACTURATION FONDÉE SUR LA CAPACITÉ ET CE QU'ELLE SIGNIFIE POUR LE CONSOMMATEUR CANADIEN

LA FACTURATION FONDÉE SUR LA CAPACITÉ ET CE QU'ELLE SIGNIFIE POUR LE CONSOMMATEUR CANADIEN LA FACTURATION FONDÉE SUR LA CAPACITÉ ET CE QU'ELLE SIGNIFIE POUR LE CONSOMMATEUR CANADIEN TABLE DES MATIÈRES Introduction La facturation fondée sur la capacité arrive au Canada Pourquoi les gens utilisent-ils

Plus en détail

Une nouvelle enquête montre un lien entre l utilisation du Cloud Computing et une agilité accrue de l entreprise ainsi qu un avantage concurentiel.

Une nouvelle enquête montre un lien entre l utilisation du Cloud Computing et une agilité accrue de l entreprise ainsi qu un avantage concurentiel. un rapport des services d analyse de harvard business review L agilité de l entreprise dans le Cloud Une nouvelle enquête montre un lien entre l utilisation du Cloud Computing et une agilité accrue de

Plus en détail

Renforcez votre entreprise grâce à l expertise d Applied

Renforcez votre entreprise grâce à l expertise d Applied : : A P P L I E D S U P P O R T : : Renforcez votre entreprise grâce à l expertise d Applied Maximisez votre investissement technologique LE SUCCÈS DE VOTRE ENTREPRISE DÉPEND DE LA PERFORMANCE DE VOS CAPACITÉS

Plus en détail

Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada

Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada EN COLLABORATION AVEC : Sondage 2013 des canaux de revente de Direction

Plus en détail

Après avoir légèrement diminuées en

Après avoir légèrement diminuées en INDUSTRIE CANADA Le marché des maisons préfabriquées Volume 5 / 2e Édition Été 1999 Les diminuent Les aux États-Unis continuent sur leur lancée Les au Japon et vers l Asie-Pacifique baissent de plus en

Plus en détail

BOURSE DE SOUTIEN FINANCIER EN ENTREPRENEURIAT DES CLD DOCUMENT D ACCOMPAGNEMENT POUR RÉDIGER LE PLAN D AFFAIRES

BOURSE DE SOUTIEN FINANCIER EN ENTREPRENEURIAT DES CLD DOCUMENT D ACCOMPAGNEMENT POUR RÉDIGER LE PLAN D AFFAIRES BOURSE DE SOUTIEN FINANCIER EN ENTREPRENEURIAT DES CLD DOCUMENT D ACCOMPAGNEMENT POUR RÉDIGER LE PLAN D AFFAIRES 1. LE PROJET 1.2 Résumé du projet Sous cette rubrique, il est important de préciser l origine

Plus en détail

La prestation de services multimode dans les grands organismes

La prestation de services multimode dans les grands organismes La prestation de services multimode dans les grands organismes Préparé par: Réjean Houle En collaboration avec : Réseau d échange sur la gestion des centres de relations clientèle Juin 2005 1 Mandat 1.

Plus en détail

PRÉVISIONS SALARIALES

PRÉVISIONS SALARIALES - Dossier spécial - PRÉVISIONS SALARIALES 2 0 1 4 Mot du président L accès à une main-d œuvre de qualité, à un coût concurrentiel, constitue une des principales conditions de la prospérité. Voilà pourquoi

Plus en détail

Enquête sur les perspectives des entreprises

Enquête sur les perspectives des entreprises Enquête sur les perspectives des entreprises Résultats de l enquête du printemps 2015 Vol. 12.1 6 avril 2015 L enquête menée ce printemps fait ressortir que la baisse des prix du pétrole continue d assombrir

Plus en détail

Une enquête exclusive Les PME adaptent les recettes des grands

Une enquête exclusive Les PME adaptent les recettes des grands Une enquête exclusive Les PME adaptent les recettes des grands Une base de 113 répondants Exclusivement des entreprises abonnées Une sélection rigoureuse Conforme à la définition européenne des PME Moins

Plus en détail

RISK INDEX 2014 SUISSE

RISK INDEX 2014 SUISSE RISK INDEX SUISSE L indice de risque a été conçu par Intrum Justitia. Depuis 1998, Intrum Justitia recense les données de dizaines de milliers d entreprises européennes. Le premier rapport portant sur

Plus en détail

Le rôle croissant de la mobilité au travail

Le rôle croissant de la mobilité au travail Un profil du choix de technologie personnalisée commandé par Cisco Systems Février 2012 Les initiatives liées à la mobilité des entreprises se développent Les employés sont de plus en plus mobiles et une

Plus en détail

Pénétration du marché par les petites et moyennes entreprises du Québec. Rapport d analyse

Pénétration du marché par les petites et moyennes entreprises du Québec. Rapport d analyse Pénétration du marché par les petites et moyennes entreprises du Québec Rapport d analyse Sommaire Aéro Montréal, forum de concertation stratégique de la grappe aérospatiale du Québec, a demandé à PwC

Plus en détail

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Description Problématique Infrastructure Ressources Logiciel Maintenance Conclusion Avantages d une migration vers une solution EDI externalisée

Plus en détail

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France 6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France Objectifs Baromètre des investissements informatiques en France avec pour objectifs : de suivre l évolution de l opinion des responsables

Plus en détail

Enquête sur le comportement du consommateur à l égard de l Internet et des technologies de la communication

Enquête sur le comportement du consommateur à l égard de l Internet et des technologies de la communication Enquête sur le comportement du consommateur à l égard de l Internet et des technologies de la communication 1. Avant-propos... 1 2. Note de synthèse... 2 3. L enquête... 3 3.1. Equipements dont disposent

Plus en détail

Gestion des risques liés aux régimes de retraite : la croisée des chemins

Gestion des risques liés aux régimes de retraite : la croisée des chemins Gestion des risques liés aux régimes de retraite : la croisée des chemins La gestion des risques liés aux régimes de retraite est à l ordre du jour de plusieurs entreprises. Pour la plupart d entre elles,

Plus en détail

Finances et trésorerie : Étude Points de vue de BDC

Finances et trésorerie : Étude Points de vue de BDC Finances et trésorerie : Étude Points de vue de BDC Décembre 2011 Intelligence de marchés (Marketing) à BDC Sommaire Financement collectif Processus de planification Dette et incertitude économique Moins

Plus en détail

Conditions / questions générales

Conditions / questions générales FAQ Monzoon DSL Conditions / questions générales Monzoon DSL, est ce la même chose que l ADSL? Oui et non en Suisse, différentes technologies DSL sont disponibles : ADSL, VDSL ou SDSL. C est pourquoi nous

Plus en détail

Enquête sur les Technologies de l information et de la communication TIC2015 et le commerce électronique

Enquête sur les Technologies de l information et de la communication TIC2015 et le commerce électronique Enquête sur les Technologies de l information et de la communication TIC2015 et le commerce électronique Enquête conduite, dans le cadre de la Statistique publique, par l Institut national de la statistique

Plus en détail

LIVRE BLANC. Cinq piliers pour gérer les listes ACL et les règles de pare-feu

LIVRE BLANC. Cinq piliers pour gérer les listes ACL et les règles de pare-feu LIVRE BLANC Cinq piliers pour gérer les listes ACL et les règles de pare-feu Résumé Les meilleurs experts en réseau et en sécurité à travers le monde entier doivent tous faire face au même défi : essayer

Plus en détail

ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION À propos de l enquête La SCHL est heureuse de publier les constatations de son Enquête auprès

Plus en détail

Votre guide 2013 pour la gestion des déplacements et frais professionnels

Votre guide 2013 pour la gestion des déplacements et frais professionnels Votre guide 2013 pour la gestion des déplacements et frais professionnels La majorité des organisations comptent sur les voyages d affaires pour réaliser leurs objectifs opérationnels, qu il s agisse de

Plus en détail

Sondage de CPA Canada sur les dépenses de l été

Sondage de CPA Canada sur les dépenses de l été Sondage de CPA Canada sur les dépenses de l été Document d information Préparé pour les Comptables professionnels agréés du Canada Le 30 juin 2015 Informations sur le sondage Le sondage de CPA Canada sur

Plus en détail

Les Américains, les Britanniques et les Canadiens ont une position sévère envers la criminalité

Les Américains, les Britanniques et les Canadiens ont une position sévère envers la criminalité Page 1 de 6 CRIME ET CHÂTIMENT Les Américains, les Britanniques et les Canadiens ont une position sévère envers la criminalité Les répondants du Québec sont plus enclins que tous les autres répondants

Plus en détail

SOLLICITATION DE COMMENTAIRES

SOLLICITATION DE COMMENTAIRES CIRCULAIRE Le 26 mars 2003 SOLLICITATION DE COMMENTAIRES OBLIGATION DE FOURNIR UNE MISE EN GARDE SUR L'EFFET DE LEVIER AUX CLIENTS DE DÉTAIL MODIFICATIONS À L ARTICLE 7452 Résumé Le Comité spécial de la

Plus en détail

Panel Points de vue de BDC :

Panel Points de vue de BDC : Panel Points de vue de BDC : professionnels Février 2010 1 Faits saillants La plupart des panélistes (83 %) ont déclaré que l ajout de produits/services à l offre de BDC aurait une incidence POSITIVE sur

Plus en détail

Utilisation d Internet pour les approvisionnements dans les grandes entreprises suisses (situation 2000) Bilan des résultats

Utilisation d Internet pour les approvisionnements dans les grandes entreprises suisses (situation 2000) Bilan des résultats Université de Berne Institut d Informatique Economique Service de Gestion de l Information Prof. Dr. Joachim Griese Engehaldenstrasse 8, 3012 Berne Tél. +41 (0)31-631 47 85 Fax +41 (0)31-631 46 82 E-Mail:

Plus en détail

SOUMISSION DE LA CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE

SOUMISSION DE LA CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE SOUMISSION DE LA CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE AU CONSEIL CANADIEN DES RESPONSABLES DE LA RÉGLEMENTATION D ASSURANCE ET LES ORGANISMES DE RÉGLEMENTATION DES SERVICES D ASSURANCE AU CANADA (CISRO) COMITÉ

Plus en détail

Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance

Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance LIVRE BLANC Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance Une vision détaillée des fonctions de CRM etde Gestion de Connaissances dansl environnement commercial actuel.

Plus en détail

Enquête relative à l usage des technologies de l information et de la communication dans les entreprises - 2015

Enquête relative à l usage des technologies de l information et de la communication dans les entreprises - 2015 Numéro national d enregistrement (matricule national) : Nom de l entreprise: Personne à contacter E-mail: tic@statec.etat.lu Téléphone: 247-88365 Fax: 22 84 96 Enquête relative à l usage des technologies

Plus en détail

Communication sans collaboration

Communication sans collaboration Siège social : Avanade France 125 avenue de Paris 92320 Châtillon www.avanade.com/fr Avanade est le principal intégrateur de solutions pour l entreprise basées sur la plate-forme Microsoft. Sa mission

Plus en détail

Internet à large bande : plus de limite de vitesse pour les entreprises canadiennes

Internet à large bande : plus de limite de vitesse pour les entreprises canadiennes N o 11-621-MIF au catalogue N o 016 ISSN: 1707-0511 ISBN: 0-662-77814-6 Document analytique Analyse en bref Internet à large bande : plus de limite de vitesse pour les entreprises canadiennes par Mark

Plus en détail

Objectifs en matière de service à la clientèle

Objectifs en matière de service à la clientèle Le client D ABORD Ce mois-ci, notre bulletin Le client d abord s intéresse à la logistique intermodale. Forte d une meilleure compréhension des exigences des clients, l équipe de l Intermodal propose un

Plus en détail

Questionnaire Personnel Confidentiel. Préparé pour. Table des Matières. Information Personnelle. Hypothèses de Planification.

Questionnaire Personnel Confidentiel. Préparé pour. Table des Matières. Information Personnelle. Hypothèses de Planification. Table des Matières Information Personnelle Hypothèses de Planification Actifs et Passifs Profil de Risque Connaître Votre Client Objectifs du Portefeuille Questionnaire Personnel Confidentiel Préparé pour

Plus en détail

Contenu du profil de compétences. Le profil de compétences des gestionnaires immobiliers membres de l Ordre des évaluateurs agréés du Québec

Contenu du profil de compétences. Le profil de compétences des gestionnaires immobiliers membres de l Ordre des évaluateurs agréés du Québec Le profil de compétences des gestionnaires immobiliers membres de l Ordre des évaluateurs agréés du Québec Près de 15 % des membres de l Ordre des évaluateurs agréés du Québec pratiquent en gestion immobilière,

Plus en détail

Soutenir sa croissance en misant sur ses compétences clés

Soutenir sa croissance en misant sur ses compétences clés C E R C L E C A N A D I E N D E M O N T R É A L - 27 avril 2015 François Olivier Président et chef de la direction TC Transcontinental Soutenir sa croissance en misant sur ses compétences clés Information

Plus en détail

Enquête sur les technologies de l information et de la communication TIC2016 et le commerce électronique

Enquête sur les technologies de l information et de la communication TIC2016 et le commerce électronique Enquête sur les technologies de l information et de la communication TIC2016 et le commerce électronique Enquête conduite, dans le cadre de la Statistique publique, par l Institut national de la statistique

Plus en détail

MAXIMISEZ VOS DOLLARS MARKETING

MAXIMISEZ VOS DOLLARS MARKETING CONFÉRENCE MAXIMISEZ VOS DOLLARS MARKETING MANUEL DU PARTICIPANT Conférencier : Ronald Martineau, Conseiller stratégique, TAO Design & Marketing Collège de l immobilier du Québec 600, chemin du Golf, Île

Plus en détail

Votre outil pour vous démarquer sur le terrain de l interactivité. www. Moteurs de recherche. Médias Sociaux. Web. Mobilité. Assurance automobile

Votre outil pour vous démarquer sur le terrain de l interactivité. www. Moteurs de recherche. Médias Sociaux. Web. Mobilité. Assurance automobile Votre outil pour vous démarquer sur le terrain de l interactivité. www Web Mobilité Médias Sociaux Moteurs de recherche Assurance automobile Votre nouveau terrain de concurrence: l interactivité On parle

Plus en détail

SOMMAIRE. FÉVRIER 2013 RESSOURCES HUMAINES ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES

SOMMAIRE. FÉVRIER 2013 RESSOURCES HUMAINES ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES FÉVRIER 2013 RESSOURCES HUMAINES ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES Faits saillants du sondage 2 Contexte et méthode de sondage 3 Profil des répondants

Plus en détail

La situation financière des Canadiens

La situation financière des Canadiens La situation financière des Canadiens 1 Approche client Microsoft Advertising Hiver 2015 LA SITUATION FINANCIÈRE DES CANADIENS 2 Des décisions financières difficiles et importantes doivent être prises

Plus en détail

Enquête sur les perspectives des entreprises

Enquête sur les perspectives des entreprises Enquête sur les perspectives des entreprises Résultats de l enquête de l été 15 Vol. 12.2 6 juillet 15 L enquête menée cet été laisse entrevoir des perspectives divergentes selon les régions. En effet,

Plus en détail

ANNEXE M. Formulaire de consentement. Chantal Thiboutot services d ergothérapie et d ostéopathie 175 Tessier Est Saint-Casimir, G0A 3L0 418 339-3789

ANNEXE M. Formulaire de consentement. Chantal Thiboutot services d ergothérapie et d ostéopathie 175 Tessier Est Saint-Casimir, G0A 3L0 418 339-3789 Sujet no: ANNEXE M. Formulaire de consentement Chantal Thiboutot services d ergothérapie et d ostéopathie 175 Tessier Est Saint-Casimir, G0A 3L0 418 339-3789 Chercheuse : Chantal Thiboutot, étudiante interne

Plus en détail

Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales

Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales Sommaire exécutif Préparé pour le ministère du Patrimoine canadien 4 septembre 2012 Date d attribution

Plus en détail

Annexe #3 Questionnaire # 1 : Responsables du projet CRM

Annexe #3 Questionnaire # 1 : Responsables du projet CRM Annexe #3 Questionnaire # 1 : Responsables du projet CRM Chèr Collègue : 25 Mars 2005 Dans le cadre de sa stratégie CRM, PANALPINA WORLD TRANSPORT, vous propose de participer à une enquête sur le CRM.

Plus en détail

La musique est synonyme d affaires.

La musique est synonyme d affaires. 2 La musique est synonyme d affaires. Il ne fait aucun doute que la musique est importante dans le monde des affaires, en particulier pour créer une atmosphère qui y est propice. Vous voulez des preuves?

Plus en détail

FICHE INFORMATION LABORATOIRE RURAL 2007 2014 Sélection 2008

FICHE INFORMATION LABORATOIRE RURAL 2007 2014 Sélection 2008 Nom du projet De la terre à la table volet mise en marché FICHE INFORMATION LABORATOIRE RURAL 2007 2014 Sélection Territoire du projet MRC de Coaticook Région touristique des Cantons de l Est Durée 3 ans

Plus en détail

N o 71-544-XIF au catalogue. Produits et services de l Enquête sur la population active

N o 71-544-XIF au catalogue. Produits et services de l Enquête sur la population active N o 71-544-XIF au catalogue Produits et services de l Enquête sur la population active 2006 Comment obtenir d autres renseignements Toute demande de renseignements au sujet du présent produit ou au sujet

Plus en détail

LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT

LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT DEFINITION DE LA LOGISTIQUE La logistique est une fonction «dont la finalité est la satisfaction des besoins exprimés ou latents, aux meilleures conditions économiques pour l'entreprise

Plus en détail

Quelle offre de service pour le commerce Digital? Transform to the power of digital

Quelle offre de service pour le commerce Digital? Transform to the power of digital Quelle offre de service pour le commerce Digital? Transform to the power of digital En collaboration avec le MIT Capgemini Consulting a identifié 4 niveaux de maturité digitale des entreprises Fashionistas

Plus en détail

Bulletin mensuel sur le marché du travail

Bulletin mensuel sur le marché du travail Technologie numérique et utilisation d'internet, 2013 Les entreprises canadiennes ont vendu pour plus de 136 milliards de dollars de biens et de services sur Internet en 2013, en hausse par rapport à 122

Plus en détail

Baromètre des investissements numériques en France

Baromètre des investissements numériques en France Baromètre des investissements numériques en France Novembre 2015 Objectifs Baromètre des investissements numériques en France avec pour objectifs : de suivre l évolution de l opinion des responsables informatique

Plus en détail

Votre partenaire idéal

Votre partenaire idéal Technologie Partenaire Votre partenaire idéal Avnet Supply Chain Solutions Nos partenaires 2 Avnet Supply Chain Solutions Votre partenaire idéal Confiez votre logistique à un spécialiste Dans l environnement

Plus en détail

Enquête sociale générale - 2010 Aperçu sur l'emploi du temps des Canadiens

Enquête sociale générale - 2010 Aperçu sur l'emploi du temps des Canadiens N o 89-647-X au catalogue Enquête sociale générale - 2010 Aperçu sur l'emploi du temps des Canadiens Juillet 2011 Comment obtenir d autres renseignements Pour toute demande de renseignements au sujet de

Plus en détail

Réduction des droits de douane

Réduction des droits de douane Nos enjeux clés Les pages qui suivent fournissent des renseignements précis sur des enjeux importants que le CCCD mettra de l avant pendant les élections Réduction des droits de douane Réduction des frais

Plus en détail

Josée St-Pierre, Ph.D. Directrice

Josée St-Pierre, Ph.D. Directrice Éditorial La mondialisation des marchés, la réduction de la durée de vie des produits et la compétition accrue entre petites et grandes organisations sont des facteurs qui incitent les entreprises à se

Plus en détail

Projet de réorganisation des bourses canadiennes

Projet de réorganisation des bourses canadiennes Projet de réorganisation des bourses canadiennes Rapport de trois membres du Comité aviseur M. Jean Campeau M. Jean-Claude Cyr M. Pierre Rousseau Montréal, le 3 mai 1999 MISE EN SITUATION Le 15 mars 1999,

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR ASSURER LA SALUBRITÉ DES ALIMENTS AU CANADA. Renforcer notre système de la salubrité des aliments de renommée internationale

PLAN D ACTION POUR ASSURER LA SALUBRITÉ DES ALIMENTS AU CANADA. Renforcer notre système de la salubrité des aliments de renommée internationale PLAN D ACTION POUR ASSURER LA SALUBRITÉ DES ALIMENTS AU CANADA Renforcer notre système de la salubrité des aliments de renommée internationale www.inspection.gc.ca/alimentssalubres Balayer le code de réponse

Plus en détail

RÉSULTATS IMCV ABC inc.

RÉSULTATS IMCV ABC inc. RÉSULTATS IMCV ABC inc. Contenu 1. Le modèle IMCV 2. Vos résultats IMCV 3. Résultats détaillés CONTRIBUTION 1. Le modèle IMCV MODE PRÉVENTION DES VENTES MODE DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES MODE OPPORTUNITÉS

Plus en détail

L ENQUÊTE A ÉTÉ EFFECTUÉE DE JUIN À SEPTEMBRE 2013 UN RAPPORT DÉTAILLÉ SUR LES PRIORITÉS DES ENTREPRISES EN TIC

L ENQUÊTE A ÉTÉ EFFECTUÉE DE JUIN À SEPTEMBRE 2013 UN RAPPORT DÉTAILLÉ SUR LES PRIORITÉS DES ENTREPRISES EN TIC BAROMÈTRE DE COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES EN TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DES COMMUNICATIONS AU QUÉBEC L ENQUÊTE A ÉTÉ EFFECTUÉE DE JUIN À SEPTEMBRE 2013 UN RAPPORT DÉTAILLÉ SUR LES PRIORITÉS DES

Plus en détail

Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec

Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Préparé par Filière biologique du Québec Lévis (Québec) Juin 2011 1. Profil des répondants Un échantillon de 718 personnes

Plus en détail

Comment toucher les décideurs

Comment toucher les décideurs Comment toucher les décideurs Étude commanditée par Pitney Bowes sur l évolution du rôle du courrier dans le marketing mix des entreprises du domaine Business to Business (B2B) en Europe et aux États-Unis

Plus en détail

Intervention en entreprise

Intervention en entreprise Intervention en entreprise ADM-170 Séance 6 - Informatique Semaine du 16 juin 2008 Ordre du jour Les données et l information Distinction entre données et information L évaluation de la valeur de l information

Plus en détail

Mesdames et messieurs, chers actionnaires,

Mesdames et messieurs, chers actionnaires, Allocution de monsieur Réal Raymond président et chef de la direction de la Banque Nationale du Canada Fairmont Le Reine Elizabeth Montréal, le 8 mars 2006 Mesdames et messieurs, chers actionnaires, Permettez-moi

Plus en détail

Enquête globale sur la perception des clients dans l assurance

Enquête globale sur la perception des clients dans l assurance Enquête globale sur la perception des clients dans l assurance Le moment pour les assureurs de repenser leur relation client Forum International de l'assurance Casablanca 18 avril 2013 Enquête globale

Plus en détail