L État du commerce électronique dans l industrie du sport au Canada

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L État du commerce électronique dans l industrie du sport au Canada"

Transcription

1 L État du commerce électronique dans l industrie du sport au Canada Mars 2002 icongo, Inc 740, rue St Maurice, bureau 602 Montréal, (Québec) Canada H3C 1L5 Tél. : Télécopieur : Courriel:

2 Table des matières 1. Introduction P Analyse du groupe témoin P Résultats P Comparaisons P Conclusions P Recommandations P. 21 2

3 1. Introduction Cette étude a été menée par icongo en étroite collaboration avec l Association canadienne d articles de sport et le soutien financier d Industrie Canada. L objectif de l étude était de déterminer l état de l utilisation du commerce électronique par les manufacturiers de l industrie du sport au Canada. Il fallait estimer les niveaux spécifiques d utilisation des techniques et technologies de commerce digital de même que les défis auxquelles l industrie sera confrontée dans le futur. icongo a entrepris d évaluer l utilisation de la connectivité et du commerce électronique par les manufacturiers de l industrie du sport et entend poursuivre ses efforts pour informer, comme l indique sa mission, les manufacturiers des avantages compétitifs d utiliser ces technologies. Le présent sondage répond à cet engagement. 2. Analyse du groupe témoin Deux cent cinquante questionnaires ont été transmis aux manufacturiers d articles de sport. Cinquante ont été retournés dûment remplis entre les 10 janvier et 15 février Le nombre de répondants au sondage représente 25% des manufacturiers canadiens d articles de sport. Les tailles, provenances géographiques, canaux de distribution et secteurs de ces compagnies sont tous représentatifs de l ensemble de l industrie du sport comme en témoignent les cinq premiers tableaux. Nous croyons donc que le groupe témoin nous fournira une juste évaluation de la situation actuelle tout en nous permettant de dégager des tendances à court et à moyen terme pour ce qui est de l utilisation du commerce électronique dans l industrie du sport au Canada. 3

4 Tableau Secteurs des répondants en provenance de l'industrie du sport au Canada % 4 6% 1 26% 16% 1 Plein Air Sports Collectifs Hockey Vélo Ski Sports de Raquette Golf Vêtements Produits licenciés Tableau 2 Volume des ventes des répondants % 6% 24% Moins d'un million 1à 5 millions 10 à 20 millions 20 à 50 millions Plus de 50 millions Inconnu 4

5 Tableau 3 Pourcentage des compagnies qui exportent % 34% Oui Non Tableau 4 Si votre compagnie exporte, quel est le pourcentage de ses ventes venant des exportations? % 50-75% % 55%

6 Tableau 5 Les principaux canaux de distribution des compagnies de l industrie du sport Les boutiques spécialisées Les magasins indépendants avec 3 succursales ou moins Les chaînes spécialisées / Groupes d achats 76% 7 7 Les magasins d entrepôt 14% Les magasins d escompte Les grands magasins à rayons Résultats La plupart des compagnies ont un lien Internet. À 9 le cycle de connection des manufacturiers est à toute fin pratique complété. (Tableau No. 6) Les types de connections utilisées par un grand nombre de compagnies nous indiquent que l industrie, prise dans son ensemble, ne tire pas encore complètement avantage de toute la gamme des fonctions offertes par l Internet : 1. Les connections haute vitesse comptent pour 6 alors que le mode composition est à Bien que 6 des compagnies aient un site web, 27% seulement ont un site interactif alors que 33% des sites sont statiques. Un site web statique constitue une présence en ligne de base sur Internet qui n inclue aucune animation. Un site interactif dispose d applications Internet évoluées qui requièrent des investissements financiers plus importants. 6

7 Tableau 6 Utilisation d'internet dans l'industrie du sport au Canada % Branchement a l'internet 3 Sur composition 6 Haute vitesse L utilisation des technologies de l Internet par les manufacturiers canadiens est surtout centrée sur des applications de base peu coûteuses rehaussant les communications et le marketing, reléguant les fonctions plus exigeantes d intégration des ventes et de l administration à un ordre prioritaire de second ou de troisième niveau. Tableau 7 Quels types d applications votre compagnie utilise-t-elle ou planifie-t-elle d utiliser? EDI Automation de la force de vente Intégration de la chaîne d approvisionnement Gestion des relations clients (CRM) Planif. des ressources de l entreprise (ERP) Paiements en ligne Ventes en ligne aux entreprises (B2B) Ventes en ligne aux consommateurs(b2c) Système de catalogue en ligne Extranet Intranet Site Web - interactif Site Web statique Courriel/messagerie 4% 16% 7% 16% 4% 1 6% 1 16% % 34% % 14% Présentement en fonction Planifiées pour les prochains 12 mois 7

8 Toutes les compagnies (voir le tableau no.7) de même que celles qui utilisent actuellement l Internet pour faire des affaires (voir tableau no.8) manifestent l intention d augmenter l utilisation qu elles font de diverses applications de l Internet dans les mêmes pourcentages. Ceci tend à confirmer la forte et constante croissance des technologies de l Internet et du commerce électronique au cours de la prochaine année. Tableau 8 Les Compagnies qui ont planifié d'utiliser l'internet dans la conduite de leurs affaires au cours des prochains 12 mois utilisent présentement ou planifient utiliser les technologies ci-dessous: Automatisation de la force de ventes Intégration de la chaîne d approvisionnement Gestion des relations clients (CRM) Planif. des ressources de l entreprise (ERP) Paiements en ligne Ventes en ligne aux entreprises (B2B) Ventes en ligne aux consommateurs(b2c) Système de catalogue en ligne Extranet Intranet Site Web - interactif Site Web statique Courriel/messagerie 11% 2 11% 6% 6% 11% 11% 11% 2 11% 17% % 44% 17% 11% 39% 39% 66% 17% 6% 17% 10 11% Présentement en fonction 36% de repondants Planifiées pour les prochains 12 mois Le tableau no.9 confirme, compte tenu de leurs investissements minimes, que le niveau d engagement des compagnies envers le commerce électronique a été assez limité jusqu à présent. Les petites compagnies, ainsi que le démontre le tableau no.9, ont fait un effort pour établir leur présence sur le web. Par contre, les compagnies de tailles plus imposantes sont les seules, de façon générale, jusqu à présent, à avoir effectué des investissements significatifs permettant la mise en place d une intégration des fonctions administratives par Internet. 8

9 Tableau 9 Quel a été votre investissement total dans l Internet au cours de la dernière année? % 4 1 4% 4% 1 0 Moins de 25,000 25,000-50,000 50, , , ,000 Plus de 200,0000 Inconnu Tableau 10 Investissement total en commerce électronique en fonction du volume des ventes % 55% % 6% 15% 5% 1 Moins d un Million Entre 1 et 5 Millions Plus de 5 Millions ,000 25,000-50,000 50, , , ,000 9

10 Les compagnies utilisant l Internet sont principalement motivées par les bénéfices reliés à leur image, au marketing et à la satisfaction de la clientèle. Les fonctions qui ont une influence directe sur les résultats financiers, comme les coûts d opération et la profitabilité, sont considérées beaucoup moins importantes en terme de bénéfices à tirer de l Internet. Tableau 11 Si vous utilisez l Internet dans la conduite de vos affaires, quels sont les bénéfices que vous espérez réaliser au cours des deux prochaines années? Améliorer vos communications Améliorer l image de la compagnie 4 44% Réduire vos coûts d opération Augmenter votre part de marché 2 2 Augmenter votre profitabilité Augmenter votre compétitivité 2 26% Fidéliser les clients actuels 3 Répondre aux demandes de la clientèle 46% Améliorer la collaboration avec les partenaires 34% Améliorer la qualité du service 44% Pour les compagnies qui n utilisent pas l Internet pour mener leurs affaires, les considérations inhibitives les plus importantes faisant obstacle à leur migration vers des applications plus significatives du web sont les coûts, l incertitude concernant les bénéfices et le manque de personnel. Une quantité d autres facteurs comme l attitude de la direction ont également des effets contraignants. Tableau 12 Si votre compagnie n utilise pas l Internet dans la conduite de ses affaires présentement, veuillez en indiquer les principales raisons? Ne fait pas partie du plan marketing Manque de produit Préfèrent les contacts personnels Conflicts de canaux (de distribution) Manque de ressources humaines Préoccupations concernant la sécurité Attitude de la direction de la compagnie / culture d entreprise Non disponibilité de solutions viables et/ou fiables Incertitude quant aux bénéfices Les coûts Manque de connaissances ou de formation 4% 1 14% 10

11 Tableau Croyez-vous que le commerce électronique deviendra de plus en plus important à l avenir? 86% Oui 14% Non Tel qu indiqué au tableau no.14, les compagnies estiment que le commerce entreprise à entreprise conservera un léger avantage en ce qui touche la croissance attendue de l utilisation de l Internet à des fins de commerce électronique. Tableau 14 Si vous croyez que le commerce électronique deviendra de plus en plus important à l avenir, dans dans quel secteur cette technologie aura-t-elle le plus d impact? % 37% 7% B2B B2C B2B et B2C 11

12 Le rythme de croissance significative et continue du commerce électronique sera constant mais s étendra sur plus de deux ans selon les compagnies de l'ensemble l industrie du sport de même que celles du secteur Hockey qui ont répondu au sondage. Tableau 15 Les compagnies qui croient que B2B deviendra le secteur le plus important â l'avenir croient que cela va prendre: % 3 35% 1 ans 2 ans plus de 2 ans 4 de répondants Tableau 16 Si vous croyez que le commerce électronique deviendra de plus en plus important à l avenir dans l'industrie du hockey, dans combien de temps? % 33% 11% 1 an 2 ans Plus de 2 ans Tel qu indiqué aux tableaux 17 et 18, les membres du secteur du vêtement comme ceux du hockey ont indiqué de façon non équivoque qu ils s attendent à ce que le commerce électronique augmente en importance dans leurs secteurs respectifs d activité. 12

13 Tableau L'importance du commerce électronique dans L'industrie du vêtement de sport au Canada Oui Non Tableau 18 Croyez-vous que le commerce électronique deviendra de plus en plus important en l'industrie du hockey à l avenir? % % Oui Non Les secteurs du vêtement et du hockey, dans les mêmes proportions, prévoient que le commerce entreprise à entreprise (B2B) aura plus d importance que le commerce touchant le consommateur (B2C). 13

14 Tableau 19 Si vous croyez que le commerce électronique deviendra de plus en plus important dans l'industrie du vêtement de sport dans quel secteur cette technologie aura-t-elle le plus d impact? % 17% B2B B2C Inconnu Les types de connectivité des secteurs du Hockey, tableau no.20, et des manufacturiers de vêtements de sport, tableau no.21, de même que leur croissance estimée au cours de la prochaine année sont conformes à celles de l industrie en général illustrées au tableau no.7. Tableau 20 Utilisation des technologies reliées au commerce électronique dans l industrie du hockey au Canada Automation de la force de vente Intégration de la chaîne d approvisionnement Gestion des relations clients (CRM) Planif. des ressources de l entreprise (ERP) Paiements en ligne Ventes en ligne aux entreprises (B2B) Ventes en ligne aux consommateurs(b2c) Système de catalogue en ligne Extranet Intranet Site Web - interactif Site Web statique Courriel/messagerie 19% 1 5% 1 14% 5% 5% 24% 29% 19% 43% 14% % 14% 5% 14% 6 19% 24% 5% 14% Présentement en fonction Planifiées pour les prochains 12 mois 14

15 Tableau 21 Utilisation des technologies reliées au commerce électronique dans l industrie du vêtement du sport au Canada Automation de la force de vente Intégration de la chaîne d approvisionnement Gestion des relations clients (CRM) Planif. des ressources de l entreprise (ERP) Paiements en ligne Ventes en ligne aux entreprises (B2B) Ventes en ligne aux consommateurs(b2c) Système de catalogue en ligne Extranet Intranet Site Web - interactif Site Web statique Courriel/messagerie 15% 15% 15% 15% 23% 23% 15% 15% 15% 15% % 15% 69% Présentement en fonction Planifiées pour les prochains 12 mois 4. Comparaisons Afin de mieux saisir la signification des résultats de la présente étude sur l utilisation du commerce électronique dans l industrie du sport au Canada, nous les avons placés en rapport avec ceux d études similaires effectuées, l une dans l ensemble de l industrie canadienne et l autre dans l industrie du sport aux États-Unis. Il est important de noter que les données présentées ci après ne peuvent être utilisées pour faire des comparaisons directes mais plutôt comme références générales sur la position de l industrie du sport au Canada en regard de ces groupes. Les données comparatives sont tirées de l Étude sur l Utilisation de l Internet et du Commerce Électronique pour l Industrie Manufacturière Canadienne, réalisée par Statistiques Canada et de l étude du Sporting Goods Manufacturers Association (SGMA), 2001 Internet / Website Usage Study. Il est important de noter que nous n avons pas repris ici tous les résultats de ces études. 15

16 Étude 2000 de Statistiques Canada sur L Utilisation de l Internet et du Commerce Électronique dans l Industrie Canadienne Résultats de l étude de Statistiques Canada en 2000 sur l utilisation de l Internet et du commerce électronique pour l ensemble de l industrie manufacturière canadienne excluant le secteur du sport : La comparaison des résultats de l étude de Statistiques Canada avec ceux de l industrie du sport tend à indiquer que l industrie du sport ne tire pas de l arrière par rapport à ses homologues des autres secteurs. De façon générale elle semble développer son utilisation de l Internet à un rythme similaire aux autres industries. Tableau 22 Modes d'accès à l'internet des manufacturiers Canadiens de tous les secteurs % Ligne télephonique régulière en mode composition avec modem standard Modem Câble Ligne ISDN/xDSL haute vitesse Ligne T1 ou superieure Source: Étude de Statistiques Canada sur le Commerce Électronique Tableau 6 (Répétition) Utilisation d'internet dans l'industrie du sport au Canada % Branchement a l'internet 3 Sur composition 6 Haute vitesse 16

17 Tableau 23 État de la connectivité des manufacturiers Canadiens de tous les secteurs Achetent sur l'internet Ventent sur Internet Paiements en ligne Interactivité Site Web EDI autre que sur Internet Utilisation des ordinateurs personnels Intranet Utilisation du courriel sans fils Utilisation du courriel Utilisation de l'internet Extranet % Source: Étude de Statistiques Canada sur le Commerce Électronique Tableau 7 (Répétition) Quels types d applications votre compagnie utilise-t-elle ou planifie-t-elle d utiliser? EDI 4% Automation de la force de vente 16% 7% Intégration de la chaîne d approvisionnement 16% 4% Gestion des relations clients (CRM) 1 Planif. des ressources de l entreprise (ERP) 6% Paiements en ligne 1 Ventes en ligne aux entreprises (B2B) 1 Ventes en ligne aux consommateurs(b2c) 16% 1 Système de catalogue en ligne 3 1 Extranet 1 6% Intranet 34% 4% Site Web - interactif 2 14% Site Web statique 6 Courriel/messagerie Présentement en fonction Planifiées pour les prochains 12 mois 17

18 En comparaison avec les manufacturiers canadiens des autres secteurs, bien que les barrières au commerce électronique soient bien différentes, on retrouve des points communs comme l incertitude face aux bénéfices, les coûts et le manque de personnel. Tableau 24 Obstacle à l utilisation du commerce électronique pour l ensemble des manufacturiers Canadiens Préfère conserver le modèle d'affaires traditionnelle 38 Manque d'employés formes Les fournisseurs ne sont pas prêt Les clients ne sont pas prêts L'Internet qui nous est disponible est top lent Préoccupés par le fait que les informations seraient accessibles aux concurrents Préoccupés par les gestions de sécurité Coûts de développement et d'entretien trop élevés Incertitudes des avantages Produits incompatibles aux transactions sur Internet 56 % Source: Étude de Statistiques Canada sur le Commerce Électronique Tableau 12 (Répétition) Si votre compagnie n utilise pas l Internet dans la conduite de ses affaires présentement, veuillez en indiquer les principales raisons? Ne fait pas partie du plan marketing Manque de produit Préfèrent les contacts personnels Conflicts de canaux (de distribution) Manque de ressources humaines Préoccupations concernant la sécurité Attitude de la direction de la compagnie / culture d entreprise Non disponibilité de solutions viables et/ou fiables Incertitude quant aux bénéfices Les coûts Manque de connaissances ou de formation 4% 1 14% 18

19 Étude 2001 du Sporting Goods Manufacturers Association (SGMA) sur l utilisation de l Internet et des sites web Les résultats de l étude du SGMA incluent les réponses deux cent vingt et un répondants (9. du total de 2400 manufacturiers de l industrie du sport invités à participer). L étude a été menée du 21 janvier au 9 février En comparant les résultats de l étude du SGMA avec celle qui a été menée au Canada, il apparaît évident que les manufacturiers canadiens et américains partagent la même opinion sur l importance de l Internet dans les communications et comme canal servant à améliorer la satisfaction de la clientèle. Utilisation courante de l Internet dans l industrie du sport aux USA (Fév. 2001): Pour conduire des affaires: 85% Envoyer et recevoir des courriels: 94%, l activité la plus universelle. Fournir de l information sur votre compagnie, ses produits et services: 9 Offrir l adresse des détaillants: 5 Créer des liens vers les groupes de soutien de l industrie / détaillants: 41% Mener des promotion pour les consommateurs et les clients: 33% Recevoir des commandes pour des produits et services: 26% Porgrammes de fidélisation des clients: 11% Tableau 11 (Répétition) Si vous utilisez l Internet dans la conduite de vos affaires, quels sont les bénéfices que vous espérez réaliser au cours des deux prochaines années? Améliorer vos communications Améliorer l image de la compagnie 4 44% Réduire vos coûts d opération Augmenter votre part de marché 2 2 Augmenter votre profitabilité Augmenter votre compétitivité 2 26% Fidéliser les clients actuels 3 Répondre aux demandes de la clientèle 46% Améliorer la collaboration avec les partenaires 34% Améliorer la qualité du service 44% 19

20 Tel que démontré dans les données présentées en référence ci après, les manufacturiers américains mettent plus d emphase sur l importance réelle de l Internet pour la conduite de leurs affaires. Données tirées de l étude du SGMA effectuée en février 2001 : 96% des compagnies croient que l Internet aura une influence positive sur leur entreprise au cours de des prochaines années. (71% positive, 25% extrêmement positive) 81% croient que leur site web sera important pour maintenir leur avantage compétitif. (29% important, 36% très important et 16% extrêmement important) 5. Conclusions Cette étude nous permet de tirer les constats et conclusions qui suivent sur l utilisation courante du commerce électronique par les manufacturiers d articles de sport au Canada : Les manufacturiers de l industrie du sport n ont investi que de façon minimale dans les technologies actuelles de l Internet. Bien qu une très grande partie des entreprises aient des liens Internet, très peu ont investi de façon significative dans des systèmes ou technologies de commerce électronique en ligne plus évolués. Du fait que les manufacturiers canadiens n aient investi que de façon minimale dans les systèmes de commerce électronique, peu de compagnies bénéficient des gains d efficacité de leur chaîne d approvisionnement et des autres avantages tangibles et quantifiables similaires générés par ces technologies. Le très faible niveau d investissement des manufacturiers canadiens dans le commerce électronique peut s expliquer e bonne partie par leur manque de compréhension de l'internet et la faible utilisation présumée de ces technologies de leurs clients aux besoins desquels ils affirment vouloir répondre. Comme un fort pourcentage des manufacturiers canadiens exporte leurs produits, au rythme de croissance actuel et projeté d utilisation du commerce électronique, ils courent le risque de perdre une partie de leur compétitivité au profit des compagnies globales qui investissent dans des technologies Internet puissantes pour augmenter leurs ventes et consolider leurs réseaux de distribution. 20

21 6. Recommandations Afin de maintenir la compétitivité des manufacturiers canadiens d articles de sport, il est recommandé que : Des programmes de diffusion d informations aux manufacturiers et détaillants canadiens soient mis sur pied rapidement afin de leur fournir une information détaillée sur les bénéfices et sur le retour sur investissement du commerce électronique et des technologies de pointe de l Internet. Des programmes de formation en commerce électronique soient offerts aux détaillants et aux manufacturiers pour les familiariser avec ces technologies et les aider à développer le savoir-faire et les habiletés nécessaires de telle sorte qu ils les utilisent efficacement. Avec ce transfert de connaissances, les manufacturiers canadiens seront en mesure de prendre des décisions plus éclairées et compétitionner à forces égales avec leurs homologues internationaux. 21

Innovation en matière de logistique et de gestion de la chaîne d approvisionnement au Canada

Innovation en matière de logistique et de gestion de la chaîne d approvisionnement au Canada Innovation en matière de logistique et de gestion de la chaîne d approvisionnement au Canada Contexte À mesure que la concurrence devient plus mondiale, l innovation passe du niveau entreprise-à-entreprise

Plus en détail

Le commerce. électronique et ses répercussions sur les boutiques

Le commerce. électronique et ses répercussions sur les boutiques Le commerce électronique et ses répercussions sur les boutiques Table des matières 2 Introduction 3 4 5 6 Le commerce en ligne gruge une partie des ventes au détail Le furetage en magasin est maintenant

Plus en détail

Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des détaillants Alliance Fujitsu-salesforce.com

Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des détaillants Alliance Fujitsu-salesforce.com Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des détaillants Alliance Fujitsu-salesforce.com Pourquoi Fujitsu? Fujitsu est une grande société qui a réussi à l échelle mondiale... sans en

Plus en détail

Renforcez votre entreprise grâce à l expertise d Applied

Renforcez votre entreprise grâce à l expertise d Applied : : A P P L I E D S U P P O R T : : Renforcez votre entreprise grâce à l expertise d Applied Maximisez votre investissement technologique LE SUCCÈS DE VOTRE ENTREPRISE DÉPEND DE LA PERFORMANCE DE VOS CAPACITÉS

Plus en détail

SOMMAIRE. AVRIL 2013 TECHNOLOGIE ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES

SOMMAIRE. AVRIL 2013 TECHNOLOGIE ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES AVRIL 2013 TECHNOLOGIE ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES Faits saillants du sondage 2 Contexte et méthode de sondage 3 Profil des répondants 3 Investissements

Plus en détail

Présentation de Magazines Canada. Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations préalables au budget.

Présentation de Magazines Canada. Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations préalables au budget. Présentation de Magazines Canada Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations préalables au budget Août 2010 Sommaire Magazines Canada est l association nationale qui représente

Plus en détail

Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP. Un guide étape par étape pour les décideurs de l industrie du plastique

Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP. Un guide étape par étape pour les décideurs de l industrie du plastique Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP Un guide étape par étape pour les décideurs de l industrie du plastique Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP // Introduction Introduction

Plus en détail

Genius Manufacturing Logiciel ERP/MRP spécialisé pour la fabrication complexe et sur mesure

Genius Manufacturing Logiciel ERP/MRP spécialisé pour la fabrication complexe et sur mesure Genius Manufacturing Logiciel ERP/MRP spécialisé pour la fabrication complexe et sur mesure «Un contrôle rigoureux sur la planification et une flexibilité pour gérer les changements, Genius manufacturing

Plus en détail

Secrets de la réussite des PME

Secrets de la réussite des PME Secrets de la réussite des PME Avril 2015 Si vous êtes l un des nombreux propriétaires de PME qui cherchent des façons d accroître leur profit, le moment est peut-être idéal pour croître. Un récent sondage

Plus en détail

Votre outil pour vous démarquer sur le terrain de l interactivité. www. Moteurs de recherche. Médias Sociaux. Web. Mobilité. Assurance automobile

Votre outil pour vous démarquer sur le terrain de l interactivité. www. Moteurs de recherche. Médias Sociaux. Web. Mobilité. Assurance automobile Votre outil pour vous démarquer sur le terrain de l interactivité. www Web Mobilité Médias Sociaux Moteurs de recherche Assurance automobile Votre nouveau terrain de concurrence: l interactivité On parle

Plus en détail

RÉSULTATS IMCV ABC inc.

RÉSULTATS IMCV ABC inc. RÉSULTATS IMCV ABC inc. Contenu 1. Le modèle IMCV 2. Vos résultats IMCV 3. Résultats détaillés CONTRIBUTION 1. Le modèle IMCV MODE PRÉVENTION DES VENTES MODE DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES MODE OPPORTUNITÉS

Plus en détail

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance Bureau de Paris 18, boulevard Montmartre 75009 Paris Tel : (33) 1 42 77 76 17 Internet : www.sia-partners.com Paris Lyon Bruxelles Amsterdam Roma Milano Casablanca Dubaï New-York E-commerce B2B en France

Plus en détail

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France 6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France Objectifs Baromètre des investissements informatiques en France avec pour objectifs : de suivre l évolution de l opinion des responsables

Plus en détail

Protéger l expérience client contre les attaques par déni de service distribué (attaques par DDOS)

Protéger l expérience client contre les attaques par déni de service distribué (attaques par DDOS) Une étude personnalisée de la série Technology Adoption Profile commandée par Bell Canada Juin 2014 Protéger l expérience client contre les attaques par déni de service distribué (attaques par DDOS) Introduction

Plus en détail

Brochure BX MRO. Solutions pour SAP Business One

Brochure BX MRO. Solutions pour SAP Business One Brochure BX MRO Solutions pour SAP Business One La Maintenance, Réparation & Révision pour SAP Business One L association de SAP Business One et de Variatec BX MRO (Maintenance, Repair & Overhaul) transforme

Plus en détail

Enquête POINTS SAILLANTS* SUR L APPROPRIATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION PAR LES ENTREPRISES AU QUÉBEC: DÉCEMBRE 1999

Enquête POINTS SAILLANTS* SUR L APPROPRIATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION PAR LES ENTREPRISES AU QUÉBEC: DÉCEMBRE 1999 Enquête SUR L APPROPRIATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION PAR LES ENTREPRISES AU QUÉBEC: POINTS SAILLANTS* DÉCEMBRE 1999 Qu il s agisse de relations avec leurs clientèles, de

Plus en détail

Bulletin mensuel sur le marché du travail

Bulletin mensuel sur le marché du travail Technologie numérique et utilisation d'internet, 2013 Les entreprises canadiennes ont vendu pour plus de 136 milliards de dollars de biens et de services sur Internet en 2013, en hausse par rapport à 122

Plus en détail

Intervention en entreprise

Intervention en entreprise Intervention en entreprise ADM-170 Séance 6 - Informatique Semaine du 16 juin 2008 Ordre du jour Les données et l information Distinction entre données et information L évaluation de la valeur de l information

Plus en détail

INTRODUCTION. OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES

INTRODUCTION. OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES Faits saillants du sondage 2 Méthode de sondage 3 Profil des répondants 3 Santé

Plus en détail

LA FACTURATION FONDÉE SUR LA CAPACITÉ ET CE QU'ELLE SIGNIFIE POUR LE CONSOMMATEUR CANADIEN

LA FACTURATION FONDÉE SUR LA CAPACITÉ ET CE QU'ELLE SIGNIFIE POUR LE CONSOMMATEUR CANADIEN LA FACTURATION FONDÉE SUR LA CAPACITÉ ET CE QU'ELLE SIGNIFIE POUR LE CONSOMMATEUR CANADIEN TABLE DES MATIÈRES Introduction La facturation fondée sur la capacité arrive au Canada Pourquoi les gens utilisent-ils

Plus en détail

La prestation de services multimode dans les grands organismes

La prestation de services multimode dans les grands organismes La prestation de services multimode dans les grands organismes Préparé par: Réjean Houle En collaboration avec : Réseau d échange sur la gestion des centres de relations clientèle Juin 2005 1 Mandat 1.

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR ASSURER LA SALUBRITÉ DES ALIMENTS AU CANADA. Renforcer notre système de la salubrité des aliments de renommée internationale

PLAN D ACTION POUR ASSURER LA SALUBRITÉ DES ALIMENTS AU CANADA. Renforcer notre système de la salubrité des aliments de renommée internationale PLAN D ACTION POUR ASSURER LA SALUBRITÉ DES ALIMENTS AU CANADA Renforcer notre système de la salubrité des aliments de renommée internationale www.inspection.gc.ca/alimentssalubres Balayer le code de réponse

Plus en détail

Rapport d enquête: Les stratégies de diversification des cabinets comptables

Rapport d enquête: Les stratégies de diversification des cabinets comptables UNIVERSITÉ DE GAND FACULTÉ D ÉCONOMIE ET D AFFAIRES ACADÉMIQUE 2010 2011 Rapport d enquête: Les stratégies de diversification des cabinets comptables Frederik Verplancke sous la supervision de Prof. dr.

Plus en détail

Destination entreprise numérique. Enquête sur les équipements et usages des entreprises dans le domaine des TIC dans les Alpes de Haute-Provence

Destination entreprise numérique. Enquête sur les équipements et usages des entreprises dans le domaine des TIC dans les Alpes de Haute-Provence Destination entreprise numérique Enquête sur les équipements et usages des entreprises dans le domaine des TIC dans les Alpes de Haute-Provence La maîtrise des Technologies de l Information et de la Communication

Plus en détail

Baromètre des investissements numériques en France

Baromètre des investissements numériques en France Baromètre des investissements numériques en France Novembre 2015 Objectifs Baromètre des investissements numériques en France avec pour objectifs : de suivre l évolution de l opinion des responsables informatique

Plus en détail

Valorisation du capital humain, Une façon d accroître son revenu

Valorisation du capital humain, Une façon d accroître son revenu Fiche technique 1.1 Étude de faisabilité page 1 Nous savons qu il y a une abondance de connaissances et de savoir-faire à la portée de chaque communauté agricole, agroalimentaire et rurale franco-ontarienne.

Plus en détail

Services d affaires mondiaux IBM. Centre national des sondages IBM

Services d affaires mondiaux IBM. Centre national des sondages IBM Services d affaires mondiaux IBM Centre national des sondages IBM Saviez-vous que dans votre organisation se cachent des trésors de connaissances que vous pourriez découvrir et mettre à profit? Un système

Plus en détail

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 1 er avril 2014 au 31 mars 2015

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 1 er avril 2014 au 31 mars 2015 DES PERSONNES HANDICAPÉES 1 er avril 2014 au 31 mars 2015 Vice-présidence principale aux ressources humaines et à l administration TABLE DES MATIÈRES MISE EN CONTEXTE... 4 DÉFINITION... 4 PORTRAIT DE

Plus en détail

SANTÉ ET MIEUX-ÊTRE. Mieux cibler vos besoins en matière de mieux-être, pour une organisation en santé. Santé et Mieux-être

SANTÉ ET MIEUX-ÊTRE. Mieux cibler vos besoins en matière de mieux-être, pour une organisation en santé. Santé et Mieux-être SANTÉ ET MIEUX-ÊTRE Mieux cibler vos besoins en matière de mieux-être, pour une organisation en santé Santé et Mieux-être Pourquoi investir dans le mieux-être? Un employé canadien sur deux souffre d au

Plus en détail

LE MARCHÉ DE L'IMPRESSION NUMÉRIQUE ET DES SERVICES GRAPHIQUES

LE MARCHÉ DE L'IMPRESSION NUMÉRIQUE ET DES SERVICES GRAPHIQUES BON DE COMMANDE EN PAGE 7 LE MARCHÉ DE L'IMPRESSION NUMÉRIQUE ET DES SERVICES GRAPHIQUES ÉTUDE RÉALISÉE PAR INTERQUEST POUR LE SYNDICAT DE L'IMPRESSION NUMÉRIQUE ET DES SERVICES GRAPHIQUES (S.I.N.) Vient

Plus en détail

Le Tourisme d Affaires au Québec Édition 2015. Au bénéfice de Tourisme Gaspésie. Conférence de Clientis 514 832-0811 info@clientis.ca www.clientis.

Le Tourisme d Affaires au Québec Édition 2015. Au bénéfice de Tourisme Gaspésie. Conférence de Clientis 514 832-0811 info@clientis.ca www.clientis. Le Tourisme d Affaires au Québec Édition 2015 Au bénéfice de Tourisme Gaspésie Conférence de Clientis 514 832-0811 info@clientis.ca www.clientis.ca SOMMAIRE I. Éléments issus de notre Focus Group qualitatif

Plus en détail

Comment optimiser votre gestion hôtelière?

Comment optimiser votre gestion hôtelière? Comment optimiser votre gestion hôtelière? En utilisant les meilleurs outils marketing et statistiques disponibles pour améliorer votre PMS! Maximisez vos revenus grâce au Yield Management et à des modules

Plus en détail

L intégration des sources de données :un défi coûteux pour les services financiers

L intégration des sources de données :un défi coûteux pour les services financiers L intégration des sources de données :un défi coûteux pour les services financiers Étude Observations des services financiers d IDG Page 2 DESCRIPTION DE L ÉTUDE Kapow Software, entreprise détenue par

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2014 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE 2014 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

Plus en détail

EXAMEN DU CHAPITRE CINQ RAPPORT À LA TNMP GT n o 7 APPELS D OFFRES ÉLECTRONIQUES

EXAMEN DU CHAPITRE CINQ RAPPORT À LA TNMP GT n o 7 APPELS D OFFRES ÉLECTRONIQUES EXAMEN DU CHAPITRE CINQ RAPPORT À LA TNMP GT n o 7 APPELS D OFFRES ÉLECTRONIQUES Compte rendu des décisions de la réunion de la TNMP à Québec (les 20 et 21 novembre 2003) : Les Parties ont présenté un

Plus en détail

«Pour un traitement fiscal équitable de l ensemble des sources d énergie renouvelables et traditionnelles au Canada»

«Pour un traitement fiscal équitable de l ensemble des sources d énergie renouvelables et traditionnelles au Canada» CGC HC-FIN-CTE/2007 «Pour un traitement fiscal équitable de l ensemble des sources d énergie renouvelables et traditionnelles au Canada» Présentation au Comité des finances de la Chambre des communes Consultations

Plus en détail

Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des compagnies d assurance Alliance Fujitsu-salesforce.com

Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des compagnies d assurance Alliance Fujitsu-salesforce.com Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des compagnies d assurance Alliance Fujitsu-salesforce.com Pourquoi Fujitsu? - Fujitsu est une grande société qui a réussi à l échelle mondiale...

Plus en détail

Le choix stratégique des canaux de communication

Le choix stratégique des canaux de communication Le choix stratégique des canaux de communication Une analyse des attitudes des entreprises du domaine Business to Business (B2B) face à différentes combinaisons de médias Introduction La fragmentation

Plus en détail

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Débutez un voyage vers la modernisation et l évolutivité : Elevez le niveau de votre performance commerciale Pour moderniser votre centre de contact : Passez

Plus en détail

Raymond McManus. Présentation aux investisseurs. Président et chef de la direction Banque Laurentienne du Canada

Raymond McManus. Présentation aux investisseurs. Président et chef de la direction Banque Laurentienne du Canada Financière Banque Nationale Présentation à la conférence des chefs de la direction des banques canadiennes Présentation aux investisseurs Raymond McManus Président et chef de la direction Banque Laurentienne

Plus en détail

www.commercesolidaire.com

www.commercesolidaire.com www.commercesolidaire.com et Commerce solidaire est un organisme à but non lucratif regroupant des entreprises d économie sociale de tout secteur d activités, partout au Québec. Il a pour mission de soutenir

Plus en détail

LE COMMERCE MONDIAL SERA T-IL VOTRE PROCHAINE PLATEFORME DE CROISSANCE?

LE COMMERCE MONDIAL SERA T-IL VOTRE PROCHAINE PLATEFORME DE CROISSANCE? SERVICES DE FINANCEMENT DU COMMERCE INTERNATIONAL LE COMMERCE MONDIAL SERA T-IL VOTRE PROCHAINE PLATEFORME DE CROISSANCE? PRENDRE AVANTAGE DE L INFORMATION DISPONIBLE Un accès sécuritaire à de l information

Plus en détail

Sondage Senergis Le Devoir

Sondage Senergis Le Devoir Sondage Senergis Le Devoir L intérêt des Québécois à l égard des véhicules hybrides et électriques RAPPORT 7 JANVIER 2011 Cette étude a été réalisée par la firme de recherche Senergis. Pour toute question

Plus en détail

Nous faisons plus que gérer vos commandes!

Nous faisons plus que gérer vos commandes! Dans le secteur de la vente de meubles par Internet, la croissance nationale et internationale est forte et offre des perspectives de progression des chiffres de vente. Vous aussi, allez chercher la croissance

Plus en détail

ÉTUDE DE MARCHÉ DONNÉES PRIMAIRES

ÉTUDE DE MARCHÉ DONNÉES PRIMAIRES ÉTUDE DE MARCHÉ DONNÉES PRIMAIRES TABLE DES MATIÈRES ÉTAPES POUR EFFECTUER UNE ÉTUDE DE MARCHÉ... 3 1) COLLECTE DE DONNÉES PRIMAIRES :...3 2) CONSULTEZ INTERNET :...3 3) ENTREZ EN CONTACT AVEC DES PERSONNES-CLÉS

Plus en détail

Développement des affaires électroniques Andrée Marchand

Développement des affaires électroniques Andrée Marchand Développement des affaires électroniques Andrée Marchand Faites-vous des affaires électroniques? Développement des affaires électroniques Andrée Marchand Quelques exemples Le paiement des comptes électroniquement

Plus en détail

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client CRM Banque Fonctionnalités clés Vision complète de la performance de la banque Suivi des indicateurs clés de performance de la banque avec des tableaux de bord en temps réel, des rapports prédéfinis, une

Plus en détail

MAXIMISEZ VOS DOLLARS MARKETING

MAXIMISEZ VOS DOLLARS MARKETING CONFÉRENCE MAXIMISEZ VOS DOLLARS MARKETING MANUEL DU PARTICIPANT Conférencier : Ronald Martineau, Conseiller stratégique, TAO Design & Marketing Collège de l immobilier du Québec 600, chemin du Golf, Île

Plus en détail

Devenir un employeur de choix. Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments

Devenir un employeur de choix. Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments Devenir un employeur de choix Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments Les propriétaires de petites et moyennes entreprises ont tout intérêt à mettre

Plus en détail

CMS. Emailing GED. Événements. Gestion de projets. Gestion commercial. Réapprovisionnement BPM. Collaboratif. Objectif. Statistique. Equipe.

CMS. Emailing GED. Événements. Gestion de projets. Gestion commercial. Réapprovisionnement BPM. Collaboratif. Objectif. Statistique. Equipe. Mobilité CRM Service Marketing Spécifique Régles Workflow ROI Communication Règles BPM Budget Automatisation Collaboratif Partage Statistique Arrivées Départs Online Charge de travail Planning Événements

Plus en détail

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente CRM Service Exemples de secteurs concernés Société de commerce et de négoce Société de services informatiques Cabinet de formation Cabinet de recrutement Société de sécurité et de nettoyage Société de

Plus en détail

Changement dans les achats de solutions informatiques

Changement dans les achats de solutions informatiques Changement dans les achats de solutions informatiques Ce que cela signifie pour l informatique et les Directions Métiers Mai 2014 Le nouvel acheteur de technologies et la nouvelle mentalité d achat Un

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

Les affaires électroniques au service de votre entreprise

Les affaires électroniques au service de votre entreprise Les affaires électroniques au service de votre entreprise En quoi consistent les affaires électroniques? Lorsqu on évoque la notion d affaires électroniques, on pense souvent aux sites Web, qu ils soient

Plus en détail

SERVICES. Distribution de licences logicielles et gestion des droits livrés dans le Cloud et conçus pour le Cloud

SERVICES. Distribution de licences logicielles et gestion des droits livrés dans le Cloud et conçus pour le Cloud SERVICES Distribution de licences logicielles et gestion des droits livrés dans le Cloud et conçus pour le Cloud L industrie du logiciel face aux défis du Cloud Les entreprises ont rapidement réalisé la

Plus en détail

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Introduction Le monde du travail est plus que familier avec la notion de changement. Synonyme d innovation

Plus en détail

RÉPONSE DU CCBE À LA CONSULTATION PAR LA DG MARKT SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES

RÉPONSE DU CCBE À LA CONSULTATION PAR LA DG MARKT SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES Conseil des barreaux européens Council of Bars and Law Societies of Europe Association internationale sans but lucratif Rue Joseph II, 40 /8 1000 Bruxelles T. : +32 (0)2 234 65 10 F. : +32 (0)2 234 65

Plus en détail

Bâtir. Protéger. Prospérer. Façonnez votre avenir financier avec VU Manuvie

Bâtir. Protéger. Prospérer. Façonnez votre avenir financier avec VU Manuvie Bâtir. Protéger. Prospérer. Façonnez votre avenir financier avec VU Manuvie Un produit simple et commode, qui réunit protection d assurance vie et placements fiscalement avantageux Assurance vie universelle

Plus en détail

Table des matières. Partie I Concevoir le commerce électronique 7. Liste des études de cas Introduction 1 Les auteurs 5

Table des matières. Partie I Concevoir le commerce électronique 7. Liste des études de cas Introduction 1 Les auteurs 5 Table des matières Liste des études de cas Introduction 1 Les auteurs 5 Partie I Concevoir le commerce électronique 7 Chapitre 1 Émergence et tendances du commerce électronique 9 1. Chiffres-clés et tendances

Plus en détail

Règlement des plaintes. Pour une relation d affaires harmonieuse

Règlement des plaintes. Pour une relation d affaires harmonieuse Règlement des plaintes Pour une relation d affaires harmonieuse Vous avez toute notre attention La Banque Nationale et ses filiales 1 accordent beaucoup d importance à votre satisfaction. C est pourquoi

Plus en détail

Le cadre itératif de la recherche collaborative est une approche concertée qui fait grandement appel aux intervenants

Le cadre itératif de la recherche collaborative est une approche concertée qui fait grandement appel aux intervenants Contexte À mesure que la concurrence s intensifie à l échelle mondiale, l innovation en matière de logistique* pour les manufacturiers canadiens s étend du niveau de à la chaîne d approvisionnement. Pour

Plus en détail

Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique

Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique L étude d Accenture menée en 2014 sur la

Plus en détail

RAPPORT FINAL. Étude sur la littératie financière chez les jeunes POR # 441-07

RAPPORT FINAL. Étude sur la littératie financière chez les jeunes POR # 441-07 POR # 441-07 RAPPORT FINAL Étude sur la littératie financière chez les jeunes Préparé pour : L Agence de la consommation en matière financière du Canada Date du rapport : Août 2008 This report is also

Plus en détail

IMPLANTATION ET INTÉGRATIONS IMPLANTATION ET INTÉGRATIONS

IMPLANTATION ET INTÉGRATIONS IMPLANTATION ET INTÉGRATIONS IMPLANTATION ET INTÉGRATIONS IMPLANTATION ET INTÉGRATIONS Systèmes intégrés de gestion JOVACO, c est avant tout une entreprise au parcours jalonné de succès. Face à une technologie en perpétuelle mutation,

Plus en détail

Satisfaction des clients à l égard de la prestation de services par la SCHL

Satisfaction des clients à l égard de la prestation de services par la SCHL Satisfaction des clients à l égard de la prestation de services par la SCHL Sondage effectué auprès de coopératives d habitation Rédigé par l Agence des coopératives d habitation Novembre 2005 L Agence

Plus en détail

Exemples d utilisation

Exemples d utilisation Exemples d utilisation Afin de vous donner une indication de la puissance de Librex, voici quelques exemples de la façon dont le logiciel peut être utilisé. Ces exemples sont des cas réels provenant de

Plus en détail

Message du Directeur exécutif

Message du Directeur exécutif Immeubles Facilities 1 Message du Directeur exécutif Il me fait Plaisir de vous présenter le rapport de performance annuel 2014 15 des Immeubles de l Université d Ottawa, un tableau de bord qui illustre

Plus en détail

«Le bon plan est celui qui vous permet de réaliser ce qui compte pour vous» Dominique Vincent, MBA, CIM Vice-présidente, gestionnaire de portefeuille

«Le bon plan est celui qui vous permet de réaliser ce qui compte pour vous» Dominique Vincent, MBA, CIM Vice-présidente, gestionnaire de portefeuille «Le bon plan est celui qui vous permet de réaliser ce qui compte pour vous» Dominique Vincent, MBA, CIM Vice-présidente, gestionnaire de portefeuille Un plan financier clair et simple est synonyme de tranquillité

Plus en détail

LES COMPORTEMENTS D ACHAT DES QUÉBÉCOIS SONDAGE TÉLÉPHONIQUE

LES COMPORTEMENTS D ACHAT DES QUÉBÉCOIS SONDAGE TÉLÉPHONIQUE LES COMPORTEMENTS D ACHAT DES QUÉBÉCOIS SONDAGE TÉLÉPHONIQUE Octobre 2012 En collaboration avec 2 Les comportements d achat des Québécois - 2012 1 2 3 4 5 Perception de la situation économique Intentions

Plus en détail

Résultats de l enquête EPCI

Résultats de l enquête EPCI Sondage Résultats de l enquête EPCI Intitulé du sondage : Les EPCI françaises et Internet Intranet, Extranet Référence : 02SD421 Destinataire(s) : Répondants à l enquête Version : 1.0 Date : Octobre 2002

Plus en détail

Services mondiaux d infrastructure Notre meilleure offre sur votre table

Services mondiaux d infrastructure Notre meilleure offre sur votre table Services mondiaux d infrastructure Notre meilleure offre sur votre table cgi.com 2 Grâce à notre modèle Mondial de presentation des services, nos clients bénéficient d un accès immédiat aux ressources

Plus en détail

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR Taille et structure de l industrie Livraisons et commerce international Production Ressources humaines Recherche et développement Développement durable PRINCIPALES

Plus en détail

PRÉPARATION D UNE ÉVALUATION DE LA PERFORMANCE

PRÉPARATION D UNE ÉVALUATION DE LA PERFORMANCE PRÉPARATION D UNE ÉVALUATION DE LA PERFORMANCE Formulaire des gestionnaires Janvier 2013 Guide du participant Page 1 Page 2 Rédaction d une évaluation du rendement Table des matières Introduction... 5

Plus en détail

Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile

Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile Résumé du rapport Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile Numéro de contrat : 90030-121581/001/CY Contrat attribué le : 2013-01-18 Préparé pour : Office national

Plus en détail

ANCRÉ PAR NOS RESSOURCES

ANCRÉ PAR NOS RESSOURCES ANCRÉ PAR NOS RESSOURCES VOUS VOULEZ DIVERSIFIER VOS ACTIVITÉS? VOUS DÉSIREZ UN APPROVISIONNEMENT GARANTI POUR VOTRE ENTREPRISE? DÉVELOPPER DE PLUS GRANDS MARCHÉS ET DISCUSTER DIRECTEMENT AVEC LES CONSOMMATEURS?

Plus en détail

RÉSEAU MICROAGE POSSIBILITÉ DE FRANCHISE

RÉSEAU MICROAGE POSSIBILITÉ DE FRANCHISE RÉSEAU MICROAGE POSSIBILITÉ DE FRANCHISE À titre d entrepreneur, cherchez-vous à faire croître votre entreprise et votre part de marché local? À titre de fournisseur de solutions TI, cherchez-vous une

Plus en détail

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques MÉMOIRE Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec présenté à la Commission des finances publiques Novembre 2009 Table des matières 1. Présentation de l AICQ... 3 2. Commentaires généraux... 4

Plus en détail

Des ressources spécialisées pour répondre à vos besoins en gestion de patrimoine. Services de gestion de patrimoine RBC

Des ressources spécialisées pour répondre à vos besoins en gestion de patrimoine. Services de gestion de patrimoine RBC Des ressources spécialisées pour répondre à vos besoins en gestion de patrimoine Services de gestion de patrimoine RBC Une bonne partie des services spécialisés que vous ne vous attendriez habituellement

Plus en détail

L adoption du BIM et des approches intégrées au Québec Sondage janvier/février 2015

L adoption du BIM et des approches intégrées au Québec Sondage janvier/février 2015 L adoption du BIM et des approches intégrées au Québec Sondage janvier/février 2015 26 mai 2015- Grande rencontre BIM Souha Tahrani I Daniel Forgues I Erik Poirier I GRIDD, Chaire Pomerleau École de technologie

Plus en détail

Cahier de mise en candidature

Cahier de mise en candidature PRIX DISTINCTION 2014 L excellence reconnue en Haute-Yamaska et région! 30 ème édition Catégorie Travailleur Autonome 2014 Comme les finalistes et les gagnants seront dévoilés lors de la soirée du 22 février

Plus en détail

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS concernant l application de l article 41 de la Loi sur les langues officielles 2009-2012 TABLE DES MATIÈRES Glossaire... 1 Renseignements généraux... 2 Résumé des résultats

Plus en détail

Module 5 - Transparents

Module 5 - Transparents Module 5 - Transparents Qu est-ce que le marketing? Les cinq principes de base du marketing 87 Activités de marketing (PRIX) 89 Concept de marketing 90 Le marketing mix (quatre principes). 91 Marketing

Plus en détail

1 La prospérité économique et le défi de la productivité

1 La prospérité économique et le défi de la productivité ISSN 178-918 Volume 1, numéro 6 27 février 2 Productivité du travail au Une faible croissance qui nuit à la prospérité des Québécois Sommaire 1. La prospérité économique future du dépendra en grande partie

Plus en détail

Concepts et définitions

Concepts et définitions Division des industries de service Enquête annuelle sur le développement de logiciels et les services informatiques, 2002 Concepts et définitions English on reverse Les définitions qui suivent portent

Plus en détail

Groupe PGP Planification et gestion de projets 5955, rue Saint-Laurent, bureau 201, Lévis (Québec) G6V 3P5 Tél. 418 838-4747 Téléc.

Groupe PGP Planification et gestion de projets 5955, rue Saint-Laurent, bureau 201, Lévis (Québec) G6V 3P5 Tél. 418 838-4747 Téléc. Analyse du sondage auprès de la population québécoise sur la consommation de produits biologiques Filière biologique du Québec Groupe PGP Avril 2013 Groupe PGP Planification et gestion de projets 5955,

Plus en détail

MANUFACTURIER. Cahier de candidature. Date limite pour soumettre votre candidature : 21 novembre 2014, 12 h

MANUFACTURIER. Cahier de candidature. Date limite pour soumettre votre candidature : 21 novembre 2014, 12 h MANUFACTURIER Cahier de candidature Date limite pour soumettre votre candidature : 21 novembre 2014, 12 h - 2 - Les candidats éligibles au Fidéide Manufacturier sont des entreprises ayant un minimum de

Plus en détail

ROYAUME DU CAMBODGE NATION RELIGION ROI. Ministère de l Éducation, de la Jeunesse et des Sports

ROYAUME DU CAMBODGE NATION RELIGION ROI. Ministère de l Éducation, de la Jeunesse et des Sports ROYAUME DU CAMBODGE NATION RELIGION ROI Ministère de l Éducation, de la Jeunesse et des Sports Politique sur la vision pour 2030 de l enseignement supérieur Mars 2014 Préface L enseignement supérieur joue

Plus en détail

Croissance des entreprises et des régions

Croissance des entreprises et des régions Programme Croissance des entreprises et des régions pour les régions du Québec for Quebec Regions L Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec a pour mission d appuyer les

Plus en détail

Brochure BX PROJECT. Solutions pour SAP Business One

Brochure BX PROJECT. Solutions pour SAP Business One Brochure BX PROJECT Solutions pour SAP Business One La gestion à l affaire de SAP Business One L association de SAP Business One et de Variatec BX Project offre une combinaison inégalée de fonctionnalités

Plus en détail

Les chiffres des entreprises bas-normandes

Les chiffres des entreprises bas-normandes Les chiffres des entreprises bas-normandes Équipements et connexion Sommaire 1 - Équipement des entreprises en ordinateur et en connexion internet........ 15 2 - Les types de connexions internet dans les

Plus en détail

Une enquête exclusive Les PME adaptent les recettes des grands

Une enquête exclusive Les PME adaptent les recettes des grands Une enquête exclusive Les PME adaptent les recettes des grands Une base de 113 répondants Exclusivement des entreprises abonnées Une sélection rigoureuse Conforme à la définition européenne des PME Moins

Plus en détail

FICHE INFORMATION LABORATOIRE RURAL 2007 2014 Sélection 2008

FICHE INFORMATION LABORATOIRE RURAL 2007 2014 Sélection 2008 Nom du projet De la terre à la table volet mise en marché FICHE INFORMATION LABORATOIRE RURAL 2007 2014 Sélection Territoire du projet MRC de Coaticook Région touristique des Cantons de l Est Durée 3 ans

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE CARREFOUR EUROPE 6 NOVEMBRE 2013 Présenté par: Équipe internationale, Banque Nationale du Canada 1 Contexte Situation

Plus en détail

Proposition en vue de la préparation du budget (2015)

Proposition en vue de la préparation du budget (2015) Proposition en vue de la préparation du budget (2015) Préparé pour : le Comité permanent des finances de la Chambre des communes Préparé par : La Canadian Independent Petroleum Marketers Association Sommaire

Plus en détail

Message de Patrick Lundy, président et chef de la direction, Zurich Canada

Message de Patrick Lundy, président et chef de la direction, Zurich Canada Message de Patrick Lundy, président et chef de la direction, Zurich Canada Parler au téléphone, accéder à une salle de réunion, lire l écran de son ordinateur la plupart d entre nous tiennent ces activités

Plus en détail

Ressources humaines et recrutement Votre guide SMS

Ressources humaines et recrutement Votre guide SMS Ressources humaines et recrutement Votre guide SMS Aujourd hui la gestion des Ressources Humaines est un élément central et stratégique de l entreprise, puisqu elle concerne à la fois les recrutements,

Plus en détail

JInvestors. Groupe. Imagine. Consultation relative à l offre d assurance par internet au Québec. Objet: Madame, A. Commentaires généraux

JInvestors. Groupe. Imagine. Consultation relative à l offre d assurance par internet au Québec. Objet: Madame, A. Commentaires généraux Groupe JInvestors Le 23 mai 2012 Anne-Marie Beaudoin Secrétaire générale Autorité des marchés financiers 800, square Victoria, 22e étage C.P. 246, tour de la Bourse Montréal (Québec) H4Z 1G3 Télécopieur:

Plus en détail

ENGAGEMENT RELATIF À LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS

ENGAGEMENT RELATIF À LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS ENGAGEMENT RELATIF À LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS COGECO est une société de portefeuille diversifiée qui exerce des activités de câblodistribution, de télécommunication et de radiodiffusion

Plus en détail

Sondage sur la sécurité routière de 2011. The knowledge source for safe driving

Sondage sur la sécurité routière de 2011. The knowledge source for safe driving T r a f f i c i n j u r y r e s e a r c h F o u n d a t i o n Sondage sur la sécurité routière de 2011 L alcool au volant au Canada The knowledge source for safe driving LA Fondation de recherches sur

Plus en détail

ballester~consulting Etude MD Expo 2007 L'utilisation du marketing direct multicanal État des lieux et tendances

ballester~consulting Etude MD Expo 2007 L'utilisation du marketing direct multicanal État des lieux et tendances ballester~consulting Etude MD Expo 2007 L'utilisation du marketing direct multicanal État des lieux et tendances Sommaire I. Méthodologie/ échantillon II. La place du marketing direct dans l entreprise

Plus en détail