Module 2 : Planification / Exécution / Contrôle / Intranets de gestion des projets Minimum requis par session

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Module 2 : Planification / Exécution / Contrôle / Intranets de gestion des projets Minimum requis par session"

Transcription

1 MANAGEMENT ET STRATEGIES D ENTREPRISES Module 2 : Planification / Exécution / Contrôle / Intranets de gestion des projets Minimum par Développer une démarche logique de planification de projet. Se perfectionner dans l utilisation des techniques de planification et de contrôle de gestion des projets. Gestionnaires de projets d exécution +10 ans 6 heures par jour pendant 4 semaines Outillage informatique obligatoire Capacité informatique nécessaire. Utilisation du logiciel MS Project Disposer de tous documents de projet FCFA Faciliter la communication électronique d informations entre les parties prenantes. Thème A : Etablir la démarche du projet : Cycle et phases d un projet Elaboration du mandat Construction et utilisation du cadre logique Application sur les projets des bénéficiaires. Thème B : Gérer les équipes de projets : Mobilisation et renforcement de la collaboration Structure matricielle projet Organisation Développement et maintien des équipes de projet. Biens livrables et optimisation de l affectation des ressources Suivi et contrôle de l exécution des activités Suivi et contrôle budgétaire Structure et fractionnement des travaux (WBS) Elaboration des calendriers d exécution Application aux projets des bénéficiaires. Thème D : Gérer le projet à distance : Principes de planification décentralisée Concepts d Extra net et Intra net de projet Plan opérationnel en temps réel in line Exécution des activités de projet in line Simulation sur les projets des bénéficiaires. Thème C : Planifier les activités d un projet : Agencement d un projet Contraintes et moyens

2 Module 3 : Suivi / Evaluation des Programmes / Projets / Politiques Minimum par Etre capable de concevoir, mettre en place et organiser un dispositif de suivi. Etre capable d évaluer un projet, un programme ou une politique. Responsables de planification de suivi évaluation, Membres d ONG, de coordination et suivi évaluation des ministères et cellules des projets de développement. +10 ans 5 semaines Pratique d un tableur Outillage informatique Logiciel Access Documents de projets Thème A : Les outils de base de la conception à la mise en oeuvre d un projet : Définition des concepts Le cycle de projet Le cadre logique : définition des objectifs, des activités, des indicateurs Les outils de programmation Suivi, Evaluation Institutionnalisation du dispositif suivi évaluation et des relations partenariales. Thème B : Le suivi : Méthodes et techniques de suivi Système de suivi : moyens et efficacité Choix des indicateurs et confection du tableau de bord Collecte des données Contrôle et analyse Thème C : Traitement informatisé de l information : prise en main d un logiciel de bases de données Application au suivi évaluation : analyse et traitement des données, restitution et diffusion de l information. Thème D : Pratique de l évaluation : Typologie des évaluations Méthodologie : lancement, déroulement d une évaluation. les conditions de réussite et les limites d une évaluation L utilisation des données de suivi dans l évaluation Les atteintes respectives des différents acteurs et la façon de les gérer Evaluation des programmes et projets et évaluation des politiques institutionnelles sectoriell Diffusion des résultats du suivi Evaluation de la qualité du système suivi choisi.

3 Assurer la gestion financière et administrative d un programme ou projet. Améliorer le dispositif et l efficacité. Construire un manuel de procédures. Assurer un contrôle et un suivi budgétaire permanent et efficace Justifier l utilisation des fonds. Créer et améliorer les relations de travail constructives au sein des programmes et projets. Module 8 : Gestion administrative et financière de programmes et projets Directeurs de programmes ou projets, Directeurs administratifs et financiers, Responsables de coordination de programmes ou projets, initiation comptable. +10 ans 4 semaines Minimum par Utilisation du logiciel de gestion budgétaire et financière adapté à la gestion de projets. Documents des participants. Thème A : Définir le contexte et l environnement. Les différents types de programmes et projets : insertion dans des structures pérennes, relations bailleurs, tutelle, projet/rappel sur le cycle de projet La mise en œuvre du projet : les procédures de décaissement, l acquisition des biens et des services, la passation des marchés, organisation des appels d offres, les marchés en régie Définir les procédures de départ, les adapter, les améliorer, contenu d un manuel de procédures Les besoins en informations comptables et financières pour la direction d un programme ou projet Organisation du service administratif et financier/analyse des principaux dysfonctionnements observables en matière de programmes et projets. Thème B : Gestion comptable et financière de programmes et projets. L engagement des dépenses, l ordonnateur et le payeur Logiciel pour un programme ou projet Elaboration et suivi des budgets : investissements, activités-fonctionnement, annuel, pluriannuel, réaffectation, conception de tableaux de bord et de suivi, cas des projets à financements multiples Le circuit des pièces comptables, traitement, classement Tableur ou logiciel comptable Suivi des engagements et paiements, des marchés de travaux, des immobilisations Organisation du secrétariat comptable et financier La clôture du budget L audit des comptes et la préparation des audits financiers. Thème C : Gestion des ressources humaines. Organigramme et fiches de postes Le droit du travail, le contrat de travail Le recrutement : fonctionnaires, consultants, contractuels Rémunération et paye Règlement intérieur Gestion des conflits La fin du contrat des salariés d un programme ou projet. L accompagnement du changement Formation des acteurs et des utilisateurs.

4 Module 17 : Villes et gestion des risques environnementaux Minimum par Comprendre les enjeux environnementaux dans le contexte des villes en développement. Maîtriser les outils de base d une évaluation environnementale. Etre capable d élaborer une stratégie de gestion des risques environnementaux en milieu urbain. Responsables des directions et services de l urbanisme et de l habitat, des collectivités locales, des services déconcentrés, Promoteurs d infrastructures ayant des impacts sur l environnement. +10 ans 3 semaines Cycle total. Thème A : Les principes de base de gestion environnementale. Notions de base : environnement, impact, Etude d impact Environnementale(EIE), Etude d impact Stratégique(EIS), étude des dangers, évaluation environnementale Typologie des risques de pollutions et de nuisances Les différents acteurs impliqués dans la gestion environnementale Comparaison du cadre réglementaire et législatif de différents pays : législations nationales, directives des bailleurs de fonds, chartes des compagnies privées. Thème B : les enjeux du développement urbain et l analyse des risques environnementaux. Analyse des problématiques spécifiques : gestion des déchets, de l eau, des eaux usées, des transports urbains, de la proximité de l habitat des zones à vocation industrielle, de la construction dans les zones exposées, inondables, sismiques Analyse des impacts sociaux et socio-économiques : liens entre environnement, développement urbain et pauvreté Collecte des données et outils méthodologiques d analyse des impacts. Thème C : Elaborer une stratégie de gestion des risques et outils d informations et de sensibilisation. Rôles des acteurs et partage des risques Conception et mise en œuvre d un plan de prévention des risques au niveau central et local Gestion des effets socio-économiques liés aux activités des hommes Outils de maîtrise de l habitat, de l environnement urbain et gestion des sites classés Prévention et réduction des risques de catastrophes naturels Aspects législatifs et réglementaires La programmation et la mise en œuvre de dispositif de suivi environnemental et les mesures compensatoires Systèmes d alerte et outils d information et communication.

5 Module 18 : Gestion des services publics locaux Minimum par Améliorer les pratiques de gestion des services locaux. Maîtriser les procédures de délégation des services publics. Améliorer la qualité des services rendus aux populations. Renforcer la mobilisation des ressources. Elus communaux, Directeurs généraux en charge de la gestion des services publics., Responsables de la mise en œuvre de programmes de décentralisation au niveau des collectivités locales. +10 ans 3 semaines Cycle total Partenariat Public Privé (PPP). Visites et rencontres d acteurs. Renforcer les relations entre élus, responsables de la gestion et populations. Thème A : Urbanisation et décentralisation. Les enjeux et les objectifs de la gestion municipale dans le cadre de la décentralisation Emergence de la culture de partenariat : vers une charte de territoire urbain/transparence, efficacité et participation : les nouvelles exigences habitants citoyens La problématique urbaine Fonctions essentielles de la cité Evolution des champs de la gestion urbaine : compétences traditionnelles et nouvelles responsabilités. Thème B : Guide de la gestion communale. Cadres budgétaires et procédures comptables Gestion financière et mobilisation des ressources Organisation administrative et gestion du personnel communal Les différentes modalités de gestion des services publics Principes de mise en place des délégations de services publics : mode de gestion et procédures de mise en œuvre, négociations Le contrat : obligations, cahier des charges, conventions Suivi et contrôle administratif et financier. Thème C : Exemples de services locaux. Exemple 1 : Gestion d un service de l eau : organisation d un service de l eau, gestion des abonnés Le calcul du coût du service Les infrastructures. Exemple 2 : Gestion des déchets urbains. Organisation Coût du service/financement du service Le séquençage du service La participation des population

6 Module 19 : Gestion des ressources financières des collectivités locales Minimum par Améliorer la gestion financière des collectivités locales Valoriser les recettes existantes et créer de nouvelles recettes. Valoriser le patrimoine communal. Elus de collectivités locales, Cadres des collectivités locales, chefs de projets dans le développement local, Responsables des services décentralisés et Ministères, Préfets, Gouverneurs, Directeurs départementaux ans Thème A : Définition du contexte 3 semaines Evaluation de la capacité financière du secteur local Gestion financières des collectivités dans la décentralisation Identification des activités et modes d intervention des communes Inventorier les outils de gestion des collectivités locales : comptabilité, contrôle, tableaux de bord Diagnostic socio-économique et perspectives financières des communes Recouvrement des impôts et taxes. Thème B : Gestion des finances locales Budget communal : élaboration, exécution Comptabilités communales : comptabilité administrative et comptabilité matières ou comptabilité analytique Evaluation et amélioration des ressources locales : services rendus, fiscalité, aides Détermination des prix des services et prestations Thème C : Rechercher des solutions pour l avenir : investir et trouver de nouveaux financements. Définition de modes de financements des investissements locaux 10 Bénéficiaires Cycle total Documents de budget des collectivités. Incidence de l économie locale sur la fiscalité Calcul de l incidence des investissements sur les finances de la collectivité Privatisation de certains services : choix, modalités, contrats Définition d un plan pluriannuel de développement et de financement pour une collectivité locale : évolution des charges et recettes. Organisation dans le temps et l espace : plan d opération, gestion administrative et financière, gestion opérationnelle Les dispositifs et les outils de suivi-évaluation des programmes de micro projet La micro fiance au service des micro projets productifs : développement de structures financières adaptées Développer des outils adaptés de financement : crédit-épargne, crédit solidaire. Thème C : Mise en œuvre de programmes d appui aux micro infrastructures. Typologie des micro réalisations Finances locales, fonds de développement locaux et municipaux : objectifs et principes de fonctionnement Présenter et instruire une demande de financement Etude et évaluation des coûts La contractualisation Programmation et mise en œuvre Gestion, maintenance et prise en compte des coûts récurrents Les dispositifs et le s outils de suivi-évaluation des programmes de micro projet Le pilotage de projets en fonction des aspirations de populations et des objectifs de développement à l échelle nationale.

7 Module 22 : Décentralisation : nouveaux partenariats entre l Etat et les collectivités locales Objectifs pédagogiques Minimum par Préciser le rôle de l Etat dans un pays décentralisé. Renforcer les capacités des services de l Etat en matière de développement local. Améliorer les relations entre collectivités locales et services de l Eta pour le développement d un territoire. Cadres des ministères chargés de la décentralisation, Elus locaux, Cadres des collectivités locales, Acteurs de la décentralisation. Niveau confondu 3 semaines 1 Cycle total Echanges en matière d expériences. Thème A : L Etat et le processus de décentralisation Définition et rappels de concepts Objectifs de la décentralisation Analyse comparée des processus de décentralisation des différents pays africains La décentralisation comme opportunité étatique Rôle de l Etat dans la décentralisation La tutelle Les effets de la décentralisation sur la fonction publique. Thème B : La collectivité décentralisée : assurance des services publics locaux et animation du développement local. La libre administration des collectivités Principe de compétence générale des collectivités et limites Le territoire d exercice des compétences locales Les exigences de l autonomie financière au regard de l exercice des compétences Les contrôles de la collectivité en tant que gestionnaire local par les populations et la société civile La maîtrise d ouvrage locale et la maîtrise d ouvrage déléguée. Thème C : Les services déconcentrés de l Etat au service du développement des territoires. Acteurs locaux et plan de développement local La place des services de l Etat dans le développement local Les services déconcentrés de l Etat dans l élaboration et la mise en œuvre des projets locaux Les nouvelles relations : changement de comportement, nouvelles compétences Renforcement des services déconcentrés au profit des territoires Le partenariat Etat- collectivité locale au service du développement et des populations.

8 Module 24 : Mise en œuvre et suivi d un plan d action pauvreté Minimum par Mieux définir les objectifs et les contenus de programmes de lutte contre la Mettre en place des projets favorables aux plus démunis dans le cadre des programmes Améliorer la qualité du suivi et de l évaluation des programmes. Ministères et cellules chargés des programmes pauvreté, Responsables de projets et de programmes de mise en œuvre de projets +10 ans 4 semaines Cycle total. Documents de projets. Thème A : De l analyse de la situation aux stratégies Pourquoi un programme d lutte contre la pauvreté? Qui sont les pauvres? Pourquoi sont ils pauvres? Concepts et mesures de la pauvreté et de la vulnérabilité Identifier les causes de la pauvreté : macroéconomiques, sociales, structurelles, institutionnelles Liens entre stabilité macroéconomique, croissance et pauvreté Inégalité devant les difficultés : la place des femmes, des jeunes, des minorités ethniques dans l économie et la société Pauvreté vulnérabilité et marché du travail Analyse comparée des (SRP)Stratégies de Réduction de la Pauvreté mises en place dans certains pays. Thème B : Programmes pauvreté : grandes orientations à l échelle nationale. La lutte contre la pauvreté à différents niveaux : national, régional, local Le rôle des différents acteurs et la participation de la population dans les programmes de lute Le filet social et les populations défavorisées Analyse des politiques sectorielles : développement rural, programmes d éducation, de santé Les mécanismes et outils de financement des programmes de lutte. Thème C : Conception et mise en œuvre des projets Le cadre stratégique comme point de départ De l approche macro aux réalités du terrain : enjeux et moyens Les enjeux et priorités pour les administrations et projets engagés dans la lutte contre la pauvreté Détermination des populations cible et des objectifs des projets de lutte Conception du projet : cadre logique et outil de gestion ; spécificités par rapport aux objectifs spécifiques de réduction de la Thème D : Suivi et évaluation d un plan d action Les indicateurs de suivi Le recueil de l information Les dispositifs de suivi-évaluation et les indicateurs dans les programmes de lutte Faciliter le pilotage de l action publique à travers des outils adaptés Mesure des impacts sur la

9 Module 25 : Pauvreté : outils d analyse et de mesure Minimum par Mieux définir la notion de pauvreté et les contenus des programmes de lutte contre la Etre capable d élaborer des outils d analyse depuis la conception des enquêtes jusqu au traitement et à l utilisation des résultats. Ministères et cellules chargés des programmes pauvreté, Responsables de projets et de programmes de mise en œuvre de projets +10 ans 3 semaines Cycle total. Documents de projets. Améliorer la qualité du suivi et de l évaluation des programmes. Bénéficiaires cible Ministères et cellules chargés des programmes pauvreté, Responsables de projets et de programmes de mise en œuvre de projets Thème A : Définition et concepts de base, les différentes facettes de la Pourquoi un programme pauvreté? Identifier les causes de la pauvreté : macroéconomiques, sociales, structurelles, institutionnelles Croissance et pauvreté Analyse comparée des (SRP)Stratégies de Réduction de la Pauvreté mises en place dans certains pays. Thème B : Outils de mesure et d analyse de la Suivi et mesure de la pauvreté : approches monétaires et non-monétaires Les seuils de la pauvreté Les différents types d indicateurs de suivi et d impact Mesure des impacts des projets et programmes sur la pauvreté Les outils statistiques. Thème C : Les dispositifs de suivi de la Les différents types d enquête : enquêtes, observatoires Le recueil et le traitement de l information Présentation des dispositifs de suivi des pays d Afrique subsaharienne et évaluation.

10 Module 26 : Qualité, normes et exportation des produits agricole Minimum par Connaître la réglementation internationale et européenne. Adapter les filières agricoles d exportation aux exigences des pays importateurs. Acquérir les connaissances nécessaires pour favoriser la mise en place d une démarche qualité pour les filières agricoles. Ministères de l Agriculture, Concepteurs de politiques agricoles, Agriculteurs importateurs exportateurs, Organisations professionnelles agricoles, ONG. expérience pratique 6 heures par jour pendant 3 semaines Cycle total. Thème A : Contexte et perspectives pour Particularités des secteurs agricoles africains et la dégradation des termes de l échange Analyse du rôle des différentes instances internationales Les différents accords : Déclaration de Doha, Accords de Lomé et de Cotonou, perspectives pour les traitements spéciaux et différenciés avant et après Thème B : Réglementations internationales et européennes. Réglementations tarifaires et douanières, barrières tarifaires et non tarifaires Exigences réglementaires, exigences des clients et des consommateurs finaux La remise en causse du système de préférence UE/ACP et l installation des règles de réciprocité Réglementation UE en matière de sécurité alimentaire Les obligations en matière de traçabilité. Thème C : Les systèmes de qualité. Les exigences des marchés européens en matière de qualité/normes EUREPGAP et HCCP : les clés pour l entrée des produits dans l espace européen. Thème D : la démarche Qualité/Entreprise. Choix d une démarche qualité Les ressources humaines et les moyens matériels à déployer La mise en œuvre de la démarche dans le contexte de production en Afrique Les programmes d aide et d incitation.

11 Module 30 : Méthode Accélérée de Recherche Participative MARP / Diagnostic participatif Objectifs pédagogiques Minimum par Développer des compétences pour faciliter la compréhension et la perception des zones d intervention Acquérir des techniques et outils de diagnostic, de planification et d évaluation avec les communautés. Faire participer les communautés dans la prise en charge de leur développement. Cadres de Ministères, d ONG, Techniciens d appui au développement, Responsables d organisations communautaires, de suivi évaluation, consultants. expérience pratique 6 heures par jour pendant 2 semaines Cycle total Co-animation, études de cas, simulations, échanges d expériences. La phase de terrain et son importance Thème A : Les méthodes participatives Introduction Enjeux et justificatifs MARP et autres méthodes de recherche Thème B : MARP Evolution, typologie et fonctions Principes de base Thème C : Les outils et les techniques de la MARP Organisation et gestion de la MARP La préparation Thème D: Les techniques d animation et de communication Attitudes et aptitudes de l équipe Gestion des conflits et dynamique de groupe Processus de communication Limites et obstacles des conditions de réalisation Thème E : Diagnostic et planification participatifs Diagnostic à la planification avec les communautés Analyses des contraintes et des priorités Elaboration du programme d actions prioritaires Analyse des condition de réalisation des actions Plan d exécution des actions, chronogramme Suivi- évaluation participatif.

12

GESTION, FINANCES ET COMPTAPILITE Module 1 : Elaboration, Analyse économique et financière des projets Minimum requis par session

GESTION, FINANCES ET COMPTAPILITE Module 1 : Elaboration, Analyse économique et financière des projets Minimum requis par session Objectifs pédagogiques GESTION, FINANCES ET COMPTAPILITE Module 1 : Elaboration, Analyse économique et financière des projets Minimum par Analyser les procédures de préparation et de montage des projets.

Plus en détail

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD 1 MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE SECRETRARIAT PERMANENT DU CONSEIL NATIONAL POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

Plus en détail

PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO

PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO ELABORATION D UN PLAN DE DEVELOPPEMENT COMMUNAL Par : LEGONOU François, Directeur SYDEL AFRIQUE, Consultant En guise d introduction La décentralisation

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION 2011-2015. Domaine : La gestion des ressources des communes

CATALOGUE DE FORMATION 2011-2015. Domaine : La gestion des ressources des communes Domaine : La gestion des ressources des communes Pour réaliser leur plan de développement et promouvoir des investissements, les communes sont appelées à mobiliser leurs ressources financières, opérationaliser

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Annexe n 3 - Cadre logique 2009-2012

Annexe n 3 - Cadre logique 2009-2012 1. Objectifs globaux 1. Contribuer à l atteinte des Objectifs du Millénaire (ODM) par la réalisation d actions de proximité (éducation, santé, eau potable, etc.) ; 2. Promouvoir la bonne gouvernance en

Plus en détail

CONTRIBUTION DE L ADLR AU DEVELOPPEMENT LOCAL

CONTRIBUTION DE L ADLR AU DEVELOPPEMENT LOCAL ASSOCIATION POUR LE DEVELOPPEMENT LOCAL ADL- Rabat CONTRIBUTION DE L ADLR AU DEVELOPPEMENT LOCAL Octobre 2006 ADL, B.P. 6447, Rabat-Madinat Al Irfane 10.100, Al Massira III, Avenue Al Majd, Imb 14, Apt

Plus en détail

Chef du service qualité, relations aux usagers et contrôle de gestion au sein de la Direction de l Environnement et de l énergie

Chef du service qualité, relations aux usagers et contrôle de gestion au sein de la Direction de l Environnement et de l énergie Chef du service qualité, relations aux usagers et contrôle de gestion au sein de la Direction de l Environnement et de l énergie Communauté d agglomération du Pays Ajaccien 1. La collectivité La Communauté

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES FORMATION

CAHIER DES CHARGES FORMATION CAHIER DES CHARGES FORMATION 1. INTITULE (COMPLETE) DE LA FORMATION : Gestion financière, planification, suivi et évaluation des programmes/projets de 2. CONTEXTE : La stratégie actuelle de l Agence de

Plus en détail

Projet pôles régionaux de développement / Appui au développement urbain décentralisé (PRD)

Projet pôles régionaux de développement / Appui au développement urbain décentralisé (PRD) MINISTERE DE L ADMINISTRATION TERRITORIALE, DE LA DECENTRALISATION ET DE LA SECURITE --------------- SECRETARIAT GENERAL --------------- PROJET POLES REGIONAUX DE DEVELOPPEMENT / APPUI AU DEVELOP- PEMENT

Plus en détail

FORMATION TECHNIQUE. Le samedi 10 Décembre 2011 à Rabat

FORMATION TECHNIQUE. Le samedi 10 Décembre 2011 à Rabat FORMATION TECHNIQUE «Système informatisé de gestion et de suivi-évaluation des projets et programmes basé sur les approches Genre, droit et participation» Le samedi 10 Décembre 2011 à Rabat Tél. : 0537

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION

CATALOGUE DE FORMATION CATALOGUE DE FORMATION 2015 CATALOGUE DE FORMATION APPROCHE PRATIQUE FORMATION SUR MESURE VISITES SUR TERRAINS ACCOMPAGNEMENT POST FORMATION AMBIANCE CONVIVIALE 2015 83, avenue Mohamed V Immeuble Belvédère

Plus en détail

A PATRIMOINE CULTUREL ET DEVELOPPEMENT LOCAL

A PATRIMOINE CULTUREL ET DEVELOPPEMENT LOCAL Pays : Nom de la personne de contact au sein de la mairie Nom de la Ville Fonction : Superficie de la Téléphone commune : Nb d habitants Email 1. Personnel de votre commune 1.1) Nb de conseillers municipaux?

Plus en détail

PROGRAMME DE CERTIFICATION EN MICROFINANCE

PROGRAMME DE CERTIFICATION EN MICROFINANCE PROGRAMME DE CERTIFICATION EN JUSTIFICATION ET OBJECTIFS DU PROGRAMME La micro finance ayant atteint une certaine maturité, il apparaît clairement que seules les institutions efficaces, compétentes et

Plus en détail

Le service de l éclairage public *** Présenté par Mr Kheiriddine AOMARI, Chef de Division des Equipements et Services 09 Octobre 2014

Le service de l éclairage public *** Présenté par Mr Kheiriddine AOMARI, Chef de Division des Equipements et Services 09 Octobre 2014 Royaume du Maroc Ministère de l Intérieur Direction Générale des Collectivités Locales Direction de la Planification et de l Equipement Le service de l éclairage public *** Présenté par Mr Kheiriddine

Plus en détail

Les Mobilités dans les Territoires

Les Mobilités dans les Territoires Rencontres Scientifiques & Techniques Territoriales Les Mobilités dans les Territoires La gestion du stationnement et les politiques de mobilités Economie du Stationnement, Maitrise du Stationnement et

Plus en détail

Economie des Transports

Economie des Transports «Economie des Transports». Vision Macro et Stratégique La formation se situe au niveau des relations entre Transports, Territoires et Société. Différentes matières sont interactives comme celles en relation

Plus en détail

ATELIER PARIS21 STRATEGIE NATIONALE DE DEVELOPPEMENT DE LA STATISTIQUE SNDS (Bamako, 7-9 février 2005)

ATELIER PARIS21 STRATEGIE NATIONALE DE DEVELOPPEMENT DE LA STATISTIQUE SNDS (Bamako, 7-9 février 2005) ATELIER PARIS21 STRATEGIE NATIONALE DE DEVELOPPEMENT DE LA STATISTIQUE SNDS (Bamako, 7-9 février 2005) ETAT DES LIEUX DE LA GESTION STRATEGIQUE DU SYSTEME STATISTIQUE NATIONAL DU MALI 1 1. Introduction

Plus en détail

Ministère des Finances Projet Initiative Pauvreté-Environnement-phase 3

Ministère des Finances Projet Initiative Pauvreté-Environnement-phase 3 Ministère des Finances Projet Initiative Pauvreté-Environnement-phase 3 Termes de Référence Recrutement d un bureau d études Assistance technique pour la formulation et la prise en compte dans le Budget

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU MASTER «MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE»

PRESENTATION GENERALE DU MASTER «MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE» PRESENTATION GENERALE DU MASTER «MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE» 1. Règlement des études Habilité par arrêté du Ministère français de l Enseignement Supérieur et de la Recherche, le Master «Maîtrise

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

L AGENDA 21 CHU DE BREST

L AGENDA 21 CHU DE BREST L AGENDA 21 CHU DE BREST Une démarche stratégique : pour quels objectifs? comment et avec qui? pour quels résultats? LE CONTEXTE NATIONAL Une démarche hospitalière brestoise qui respecte : L engagement

Plus en détail

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1)

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) LIENS FONCTIONNELS : - Direction Outremer (DIROM) -

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE

PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE 1. Règlement des études Habilité par arrêté du Ministère français de l Enseignement Supérieur et de la Recherche, le Master «Maîtrise

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE SPECIFIQUES ELABORATION D UNE STRATEGIE ET D UN PLAN DE FORMATION POUR LA MISE EN OEUVRE DE LA REFORME DES FINANCES PUBLIQUES

TERMES DE REFERENCE SPECIFIQUES ELABORATION D UNE STRATEGIE ET D UN PLAN DE FORMATION POUR LA MISE EN OEUVRE DE LA REFORME DES FINANCES PUBLIQUES TERMES DE REFERENCE SPECIFIQUES ELABORATION D UNE STRATEGIE ET D UN PLAN DE FORMATION POUR LA MISE EN OEUVRE DE LA REFORME DES FINANCES PUBLIQUES FCW BENEFICIAIRES 2009 LOT N 11 : Macro économie, Statistiques,

Plus en détail

PROJET DE MANAGEMENT DE CONNAISSANCES

PROJET DE MANAGEMENT DE CONNAISSANCES Centre de Recherche-action pour l Environnement et le Développement Intégré CREDI PROJET DE MANAGEMENT DE CONNAISSANCES BP : 80450 Lomé TOGO Tél. /Fax (228) 22.25.37.60 Email : credi@laposte.tg Site web:

Plus en détail

Chargé(e) de prestations comptables

Chargé(e) de prestations comptables Code fiche BUD001 Chargé(e) de prestations comptables Définition synthétique de l emploi-type Assure la gestion opérationnelle des actes d exécution de la dépense, des recettes non fiscales et de gestion

Plus en détail

SYNTHESE DE PRESENTATION DU PPILDA

SYNTHESE DE PRESENTATION DU PPILDA SYNTHESE DE PRESENTATION DU PPILDA INTITULE DU PROJET : PROJET DE PROMOTION DE L INITIATIVE LOCALE POUR LE DEVELOPPEMENT D AGUIE 1 Intitulé du Projet : Projet de Promotion de l Initiative Locale pour le

Plus en détail

DE LA FORMATION A L EXPERTISE PROGRAMME DES CYCLES 2016

DE LA FORMATION A L EXPERTISE PROGRAMME DES CYCLES 2016 FINANCES PUBLIQUES F10 S10 F11 F1 F1 F14 F15 F16 F17 F18 C18 F19 Méthodes et outils d élaboration des CDMT (global et sectoriels) dans le cadre de la réforme des finances publiques Programmation macroéconomique

Plus en détail

AGENCE BELGE DE DÉVELOPPEMENT LE PARTENARIAT BÉNIN-BELGIQUE

AGENCE BELGE DE DÉVELOPPEMENT LE PARTENARIAT BÉNIN-BELGIQUE AGENCE BELGE DE DÉVELOPPEMENT LE PARTENARIAT BÉNIN-BELGIQUE FAITS ET CHIFFRES 1 NOMBRE D HABITANTS : 9,2 millions (estimation World Gazetteer) 2 POURCENTAGE DE LA POPULATION VIVANT AVEC MOINS DE 1,25 $

Plus en détail

Projet de Gestion des Ressources Naturelles phase II (PGRN2)

Projet de Gestion des Ressources Naturelles phase II (PGRN2) Projet de Gestion des Ressources Naturelles phase II (PGRN2) Unité de Coordination Centrale (UCC) Direction Générale du Financement, des Investissements et des Organismes Professionnels Ministère de l

Plus en détail

LA POLITIQUE AGRICOLE DE. un enjeu pour le développement de l agriculture régionale et l appui aux producteurs

LA POLITIQUE AGRICOLE DE. un enjeu pour le développement de l agriculture régionale et l appui aux producteurs LA POLITIQUE AGRICOLE DE l UEMOA: un enjeu pour le développement de l agriculture régionale et l appui aux producteurs Plan de l exposé 1. Un rappel sur l espace UEMOA et sur le Traité 2. L importance

Plus en détail

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit EXPERTISE COMPTABLE (1/3) Les cabinets de grande taille sont affectés par des évolutions similaires à celles qui touchent les cabinets de petite taille. Cette page reprend la description donnée pour les

Plus en détail

1981-1982 : Maîtrise en gestion des entreprises de l université d Abidjan. 1980-1981 : Licence en gestion des entreprises de l université d Abidjan

1981-1982 : Maîtrise en gestion des entreprises de l université d Abidjan. 1980-1981 : Licence en gestion des entreprises de l université d Abidjan NOM : APPIA PRENOM : KOUACHI Jean-Baptiste Nationalité: Ivoirienne FONCTION : Economiste, Conseiller Technique ADRESSE ACTUELLE : 01 BP 945 Abidjan 01 Email : appiajb@yahoo.fr MOBILE : 225 07-92- 78-95//02

Plus en détail

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

Direction Générale des Douanes et Droits Indirects. Programme des épreuves. Concours d inspecteur des douanes interne

Direction Générale des Douanes et Droits Indirects. Programme des épreuves. Concours d inspecteur des douanes interne Direction Générale des Douanes et Droits Indirects Programme des épreuves Concours d inspecteur des douanes interne CONCOURS INTERNE Analyse, parmi plusieurs sujets proposés, d un dossier sur l organisation,

Plus en détail

Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013

Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013 Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013 1. L expérience analysée L animation de la concertation dans le processus d élaboration du Plan Communal de Développement (PCD) de Jean

Plus en détail

STAGE DE FORMATION SOUS REGIONALE SUR LE «MODALITES DE MISE EN ŒUVRE DE L APPROCHE SECTORIELLE»

STAGE DE FORMATION SOUS REGIONALE SUR LE «MODALITES DE MISE EN ŒUVRE DE L APPROCHE SECTORIELLE» Contact et information Cesar Goudon Initiatives Conseil International (ICI) 40 avenue Kwame Nkrumah 01 BP 6490 Ouagadougou 01 Burkina Faso, Tél : 00226 50310553/50310580 cesar.goudon@ici-partenaire-entreprises.com

Plus en détail

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement Agence de Développement Social Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement SOMMAIRE 1. vision 2. Mission de l ADS dans le domaine de la Protection de l Environnement,

Plus en détail

AUTONOMIE DES ORGANISMES DE FORMATION PROFESSIONNELLE Des solutions variées et nombreuses pour plus de performance dans la FP

AUTONOMIE DES ORGANISMES DE FORMATION PROFESSIONNELLE Des solutions variées et nombreuses pour plus de performance dans la FP Mai 2015 AUTONOMIE DES ORGANISMES DE FORMATION PROFESSIONNELLE Des solutions variées et nombreuses pour plus de performance dans la FP Presentation Marc Ziegler UN ENJEU : LA PERFORMANCE DU SYSTÈME DE

Plus en détail

Joël Darius Eloge ZODJIHOUE

Joël Darius Eloge ZODJIHOUE La gestion axée sur la Performance et les Résultats appliquée à la gestion des Finances Publiques: Préparation et Mise en place du Budget axée sur la performance et les résultats Joël Darius Eloge ZODJIHOUE

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

FICHE DE FONCTION - 04

FICHE DE FONCTION - 04 FICHE DE FONCTION - 04 ANIMATEUR/EDUCATEUR de classe 1 INTITULE DE LA FONCTION : animateur/éducateur RELATIONS HIERARCHIQUES L animateur/éducateur de classe 1 exerce ses fonctions sous la responsabilité

Plus en détail

Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE

Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE 05 janvier 2012 BUTS DE L ATELIER C est aider à mieux faire comprendre la décision du Conseil Municipal

Plus en détail

La formation interministérielle

La formation interministérielle 1 La formation interministérielle La formation interministérielle mise en œuvre par la DGAFP s organise autour des trois axes suivants : La formation interministérielle déconcentrée dont les acteurs principaux

Plus en détail

Responsable de la Gestion Administrative et du Personnel

Responsable de la Gestion Administrative et du Personnel Bachelor Ressources Humaines Programme / Niveau II (Bac+3) Responsable de la Gestion Administrative et du Personnel Métiers / Emplois Collaborateur de direction / Adjoint(e) de direction / Responsable

Plus en détail

EXPÉRIENCES DE TRAVAIL D ASSOAL AVEC L ADMINISTRATION : COGESTION DE LA STRATEGIE NATIONALE DE FINANCEMENT DU LOGEMENT SOCIAL (Cameroun)

EXPÉRIENCES DE TRAVAIL D ASSOAL AVEC L ADMINISTRATION : COGESTION DE LA STRATEGIE NATIONALE DE FINANCEMENT DU LOGEMENT SOCIAL (Cameroun) EXPÉRIENCES DE TRAVAIL D ASSOAL AVEC L ADMINISTRATION : COGESTION DE LA STRATEGIE NATIONALE DE FINANCEMENT DU LOGEMENT SOCIAL (Cameroun) Présentation: Achille Ndaimai Atelier International sur les Droits

Plus en détail

Les Fiches de projet et leur canevas

Les Fiches de projet et leur canevas Les Fiches de projet et leur canevas République du Burundi Ministère de la Sécurité Publique Agence nationale d exécution : Fiche de Projet1 Titre du Projet : Renforcement des capacités de planification

Plus en détail

L IRA de Metz à votre service

L IRA de Metz à votre service L IRA de Metz à votre service Les IRA, outre leur vocation première qui est de recruter et de former des fonctionnaires de catégorie A d administration générale, ont aussi pour mission de développer la

Plus en détail

PREALABLE : ARCHITECTURE DE LA FORMATION : RESPIRE

PREALABLE : ARCHITECTURE DE LA FORMATION : RESPIRE DE JEPS Animation socio éducative ou culturelle Développement de s, territoires et réseaux Blois 2014 2016 PREALABLE : Cette formation concerne principalement des professionnels occupant des postes de

Plus en détail

Termes de Référence (TDR)

Termes de Référence (TDR) 01 BP. 6269, Ouagadougou 01, Burkina Faso; Tel: (226) 50 37 83 69; GSM: (226) 70 80 64 52 Email: iavsmail@gmail.com http://www.iavs-bf.info Termes de Référence (TDR) Du Séminaire de formation à l intégration

Plus en détail

Réf. : 811.1 Date : 07 09 10 Cadre stratégique pour le champ d activités Santé Introduction

Réf. : 811.1 Date : 07 09 10 Cadre stratégique pour le champ d activités Santé Introduction Bureau de la coopération suisse au Bénin Réf. : 811.1 Date : 07 09 10 Cadre stratégique pour le champ d activités Santé Introduction Selon l Organisation Mondiale de la Santé «la santé est un état complet

Plus en détail

«LE DEFI DE L'OPTIMISATION DES REGIES FINANCIERES AU SERVICE DE L'ECONOMIE IVOIRIENNE»

«LE DEFI DE L'OPTIMISATION DES REGIES FINANCIERES AU SERVICE DE L'ECONOMIE IVOIRIENNE» «LE DEFI DE L'OPTIMISATION DES REGIES FINANCIERES AU SERVICE DE L'ECONOMIE IVOIRIENNE» I. Introduction II. Définitions des notions clés III. Optimisation des régies financières IV. Conclusion INTRODUCTION

Plus en détail

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Arrêtés du 21 et 22 octobre 2003, JO du 08/11/03 Pour rappel les titres professionnels constituent

Plus en détail

25 MARS 2010. Fonction RH du cadre

25 MARS 2010. Fonction RH du cadre 25 MARS 2010 Fonction RH du cadre 1 une collectivité identité se rassembler pour agir mieux Créée en 1969, la communauté urbaine de Lyon rassemble aujourd hui 57 communes, qui constituent la première agglomération

Plus en détail

PARTIE COMMUNE DU BEES DU DEUXIEME DEGRE

PARTIE COMMUNE DU BEES DU DEUXIEME DEGRE GUIDE DE LECTURE VAE PARTIE COMMUNE DU BEES DU DEUXIEME DEGRE 1 OUTIL D AIDE A LA DESCRIPTION DES ACTIVITES EN VUE DE LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE (VAE) DE LA PARTIE COMMUNE DU BREVET D ETAT

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/LL/FG/DEJ/N 13-25 (1 bis) Equipe RH4 01 43 93 82 93 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES 1 FINALITÉ 1 Soutien à la communication et aux relations internes et externes L assistant facilite la communication à tous les niveaux (interpersonnel,

Plus en détail

Formations Management

Formations Management Formations Management MANAGEMENT ET COMMUNICATION Ecole du Management : Cycle Animateur d équipe Ecole du Management : Cycle Maîtrise Ecole du Management : Cycle Coordinateur Technique Animateur (trice)

Plus en détail

PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003

PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003 PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003 Les propositions et les programmes des différentes manifestations vous seront adressés par mail ou par courrier au plus tard un mois avant le début de la formation.

Plus en détail

Projet : 00061946 Plateformes Solaires Multifonctionnelles pour la lutte contre la pauvreté en Mauritanie : Phase II.

Projet : 00061946 Plateformes Solaires Multifonctionnelles pour la lutte contre la pauvreté en Mauritanie : Phase II. Projet : 00061946 Plateformes Solaires Multifonctionnelles pour la lutte contre la pauvreté en Mauritanie : Phase II. 1. L objectif du projet : Le programme s inscrit dans le programme pays du PNUD, dans

Plus en détail

Présentation commerciale. Novembre 2014

Présentation commerciale. Novembre 2014 Présentation commerciale Novembre 2014 Présentation du cabinet (1/2) BIAT (Banque Internationale Arabe de Tunisie) La banque commerciale privée leader en Tunisie et l une des plus importantes au Maghreb.

Plus en détail

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation FORMATIONS Europe Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation 1. Démocratie locale, participation des citoyens : enjeux et réponses européens NOUVEAU p.2 2. Europe : actualité et

Plus en détail

Expérience du Burkina dans le domaine de la comptabilité environnementale

Expérience du Burkina dans le domaine de la comptabilité environnementale Expérience du Burkina dans le domaine de la comptabilité environnementale Communication à la 23 ème CASA, Rabat/Maroc, du 4 au 7 décembre 2013 Par Lassina PARE, Ingénieur statisticien économiste Directeur

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-727 du 12 août 2013 portant création, organisation et attributions d un secrétariat général

Plus en détail

RAPPORT DES PROGRES ANNUELS 2011

RAPPORT DES PROGRES ANNUELS 2011 MINISTERE DU PLAN, DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE PROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT PROGRAMME CONJOINT MARADI Niger RAPPORT DES PROGRES ANNUELS 2011 Janvier

Plus en détail

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Document d orientation aux organismes publics Annexe A Rôles et responsabilités détaillés des

Plus en détail

QUELLE PROTECTION SOCIALE POUR MADAGASCAR? SYSTÈMES DE PROTECTION SOCIALE ET DE SÉCURITÉ SOCIALE A MADAGASCAR

QUELLE PROTECTION SOCIALE POUR MADAGASCAR? SYSTÈMES DE PROTECTION SOCIALE ET DE SÉCURITÉ SOCIALE A MADAGASCAR QUELLE PROTECTION SOCIALE POUR MADAGASCAR? SYSTÈMES DE PROTECTION SOCIALE ET DE SÉCURITÉ SOCIALE A MADAGASCAR Rencontre des experts en protection sociale à Madagascar 18 et 19 Août 2015 Hôtel COLBERT Antaninarenina

Plus en détail

Objet : Séminaire de formation sur «LA GESTION DES RISQUES EN MICROFINANCE»

Objet : Séminaire de formation sur «LA GESTION DES RISQUES EN MICROFINANCE» Formation, organisation, appui-conseil, évaluation, diagnostic, facilitations diverses en microfinance Partenaire agréé du CGAP pour le renforcement des capacités en Afrique francophone Yaoundé, le 06

Plus en détail

Séminaire régional de formation à l élaboration de systèmes communautaires d alerte précoce et de gestiondes risques climatiques et de catastrophes

Séminaire régional de formation à l élaboration de systèmes communautaires d alerte précoce et de gestiondes risques climatiques et de catastrophes 01 BP. 6269, Ouagadougou 01, Burkina Faso; Tel: (226) 50 37 83 69; GSM: (226) 70 80 64 52 Email: iavsmail@gmail.com http://www.iavs-bf.info Termes de Référence (TDR) Du Séminaire régional de formation

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION EN BELGIQUE FRANCOPHONE

PROGRAMME DE FORMATION EN BELGIQUE FRANCOPHONE PROGRAMME DE FORMATION EN BELGIQUE FRANCOPHONE Introduction Le programme de formation réalisé en Belgique francophone dans le cadre du projet Strada per Domani - Acte2 a été intégré à une formation existante,

Plus en détail

Management. Qualité Totale. Ressources Humaines. Finance. Marketing. Fiscalité. Environnement PROGRAMME DES FORMATIONS MODULAIRES QUALIFIANTES

Management. Qualité Totale. Ressources Humaines. Finance. Marketing. Fiscalité. Environnement PROGRAMME DES FORMATIONS MODULAIRES QUALIFIANTES AFRIQUE N CONSEIL ET FORMATION ACF ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Management.

Plus en détail

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Réforme de la politique de la ville Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Restitution de l atelier n 3 : Intitulé : Les communes et agglomérations concernées par

Plus en détail

République du Sénégal Un peuple Un but Une foi INTEGRER LA PROTECTION SOCIALE DANS LA STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT HELSINKY 7-97 9 JUIN 2004 ------

République du Sénégal Un peuple Un but Une foi INTEGRER LA PROTECTION SOCIALE DANS LA STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT HELSINKY 7-97 9 JUIN 2004 ------ République du Sénégal Un peuple Un but Une foi INTEGRER LA PROTECTION SOCIALE DANS LA STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT HELSINKY 7-97 9 JUIN 2004 ------ PRÉPARATION DE LA STRATÉGIE DE PROTECTION SOCIALE AU SÉNÉGAL

Plus en détail

Bâtiments - Infrastructures

Bâtiments - Infrastructures 93 CONCEPTEUR D OUVRAGE ET D ÉQUIPEMENT Code : INF01 Concepteur d ouvrage et d équipement FPEINF01 Il conduit ou participe à des opérations d infrastructures dans le cadre de la réalisation d opérations

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DE L INRA...

PRESENTATION GENERALE DE L INRA... Marché à procédure adaptée (MAPA) pour l assistance à maîtrise d ouvrage afin d accompagner l Inra dans la phase de lancement de l instrumentation de ses processus sur le périmètre fonctionnel de la gestion

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE 1. Règlement des études

PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE 1. Règlement des études PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE 1. Règlement des études Habilité par arrêté du Ministère français de l Enseignement Supérieur et de la Recherche, le Master «Maîtrise

Plus en détail

Mention «Mesure d Accompagnement Judiciaire»

Mention «Mesure d Accompagnement Judiciaire» Certificat National de Compétence Mandataires Judiciaires à la Protection des Majeurs Mention «Mesure d Accompagnement Judiciaire» Cette formation complémentaire est visée par la loi n 2007-308 du 5 mars

Plus en détail

PLAN DE MOBILISATION DES FONDS 2014-2017 ALLIANCE BURUNDAISE CONTRE LE SIDA ET POUR LA PROMOTION DE LA SANTE

PLAN DE MOBILISATION DES FONDS 2014-2017 ALLIANCE BURUNDAISE CONTRE LE SIDA ET POUR LA PROMOTION DE LA SANTE ALLIANCE BURUNDAISE CONTRE LE SIDA ET POUR LA PROMOTION DE LA SANTE PLAN DE MOBILISATION DES FONDS ALLIANCE BURUNDAISE CONTRE LE SIDA ET POUR LA PROMOTION DE LA SANTE Bujumbura, JUIN 2014 0. Introduction

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS

CATALOGUE DE FORMATIONS Renforcez vos compétences et celles de vos collaborateurs! CATALOGUE DE FORMATIONS version 1 Améliorer les capacités de direction et les compétences en matière de gestion axée sur les résultats dans les

Plus en détail

Catalogue Formations 2015

Catalogue Formations 2015 Catalogue Formations 2015 Thème 1 La Comptabilité & Gestion des entreprises de l ESS Module 1 / session Les outils budgétaires appliqués aux associations Assurer le suivi et l analyse du budget Maîtriser

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA)

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- Le Conseil des Ministres REGLEMENT N 04/2007/CM/UEMOA PORTANT CREATION ET MODALITES DE FONCTIONNEMENT DU COMITE CONSULTATIF SUR L

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION & DE LA FORMATION DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES & DE LA FORMATION CONTINUE Direction des Programmes & des Manuels Scolaires PROGRAMMES DE GESTION 3 ème

Plus en détail

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010 Livre Blanc Optimiser la gestion et le pilotage des opérations Août 2010 Un livre blanc édité par : NQI - Network Quality Intelligence Tél. : +33 4 92 96 24 90 E-mail : info@nqicorp.com Web : http://www.nqicorp.com

Plus en détail

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE D É C R È T E

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE D É C R È T E MINISTÈRE DE L INTÉGRATION AFRICAINE République de Côte d Ivoire Union- Discipline - Travail ----------------- DÉCRET N 2007-570 DU 10 AOUT 2007 PORTANT ORGANISATION DU MINISTÈRE DE L INTÉGRATION AFRICAINE

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE

ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE Version 1-29/02/2012 ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE A LA DEMARCHE QUALITE NOTE METHODOLOGIQUE Apporter une assistance et une expertise gérontologique EHPAD DE CERILLY BP 17 03 350 CERILLY Accompagnement

Plus en détail

Audit - Finances - Comptabilité - Gestion

Audit - Finances - Comptabilité - Gestion TOUNKARA Lakamy Auditeur Comptable & Financier Email : lakamy@ymail.com Tél. : +223 66.72.27.23 / 76.08.55.95 Bamako (Mali) Audit - Finances - Comptabilité - Gestion Informations Personnelles Situation

Plus en détail

Le plan logement outre-mer

Le plan logement outre-mer HCCP du 2 avril 2015 Le plan logement outre-mer Un Plan logement outre-mer : - qui s inscrit dans le plan national de relance de la construction, - adapté aux spécificités et contraintes des territoires

Plus en détail

Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale

Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale Mai 2015 La mixité sociale, une ambition réaffirmée à mettre en œuvre localement L objectif de mixité sociale pour lutter contre les effets de spécialisation

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES MISSION D APPUI AU DEPLOIEMENT DU DECRET DU 7 NOVEMBRE 2012 RELATIF A LA COMPTABILITE BUDGETAIRE ET LA COMPTABILITE PUBLIQUE

CAHIER DES CHARGES MISSION D APPUI AU DEPLOIEMENT DU DECRET DU 7 NOVEMBRE 2012 RELATIF A LA COMPTABILITE BUDGETAIRE ET LA COMPTABILITE PUBLIQUE CAHIER DES CHARGES MISSION D APPUI AU DEPLOIEMENT DU DECRET DU 7 NOVEMBRE 2012 RELATIF A LA COMPTABILITE BUDGETAIRE ET LA COMPTABILITE PUBLIQUE 1. Présentation de l Anses L'Anses, Agence nationale de sécurité

Plus en détail

Pour la révision des mécanismes du GCP et le renforcement des capacités du SP/CNCA Bujumbura, le 23 Février 2015

Pour la révision des mécanismes du GCP et le renforcement des capacités du SP/CNCA Bujumbura, le 23 Février 2015 PLAN D ACTIONS PRIORITAIRES Pour la révision des mécanismes du GCP et le renforcement des capacités du Bujumbura, le 23 Février 2015 Evaluation Indépendante des mécanismes du GCP Domaine 1 : Révision du

Plus en détail

Formation à la microfinance

Formation à la microfinance Formation à la microfinance Contexte de la formation : L'année internationale de la micro finance a été lancée en Mars 2005 et aujourd'hui le monde entier est tourné vers cet outil afin de réduire de manière

Plus en détail

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 1 ÉNONCÉE DE LA PROBLÉMATIQUE ET MOTIVATION Dans certains

Plus en détail

Formations Méthode et conduite de projet

Formations Méthode et conduite de projet Formations Méthode et conduite de projet Présentation des formations Qualité et Conduite de projets Mettre en place et gérer un projet SI nécessite diverses compétences comme connaître les acteurs, gérer

Plus en détail