Comprendre pour mieux choisir.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comprendre pour mieux choisir."

Transcription

1 Comprendre pour mieux choisir.

2 Qu est-ce qu une réglementation thermique? Quels sont les avantages de faire construire un appartement RT2012? Qu est-ce que la réglementation thermique française? De tous les secteurs économiques, le secteur du bâtiment est le plus consommateur d énergie avec 43% de l énergie finale nationale consommée. La réglementation thermique française a pour but de fixer une limite maximale à la consommation énergétique des bâtiments neufs pour le chauffage, la ventilation, la climatisation, la production d eau chaude sanitaire et l éclairage. Depuis 1974 jusqu à 2012, cinq réglementations thermiques ont été mises en place afin de modifier progressivement la façon de construire en France. Evolution des réglementations thermiques en france de 1974 à 2012 Quels sont les produits de la RT2012? La RT2012 Réduire les consommations énergétiques du secteur du bâtiment est donc devenu un enjeu essentiel mis en lumière par le Grenelle de l Environnement. L application de la RT2012 est notamment destinée à réduire les consommations énergétiques et émissions de gaz à effet de serre, à encourager le développement de nouvelles technologies et à contribuer à l indépendance énergétique nationale. La Réglementation Thermique 2012 n est pas une révolution mais bien la continuité de plusieurs réglementations destinées à réduire les consommations énergétiques des bâtiments. Projection des évolutions des factures énergétiques annuelles sur 20 ans selon le type de logement

3 Répondre à la RT 2012 : 3 obligations de résultats à remplir selon 2 étapes. 1. Etude de faisabilité concernant le choix des matériaux et le mode constructif : Besoin Bioclimatique (Bbio) + la Consommation d Energie Primaire (Cep) + le confort d été dans les bâtiments (TIC) TIC Cep Bbio = 3 indicateurs à respecter pour certifier un appartement RT Test d étanchéité à l air in situ : une condition indispensable de conformité à la RT 2012 L étanchéité à l air fait partie intégrante des obligations de résultats de la RT Le maître d ouvrage est ainsi tenu de présenter à l autorité qui lui a délivré le permis de construire une attestation, qui indique que son logement respecte les critères de la réglementation thermique. Le test d étanchéité à l air (ou test d infiltrométrie) devient de ce fait un passage obligé pour toutes constructions neuves. Il requiert l intervention d une personne qualifiée. Pourquoi réaliser un test d étanchéité à l air? Pour vérifier la qualité de bonne exécution des travaux. Pour contrôler et mesurer les performances de perméabilité à l air de l enveloppe extérieure d une construction neuve. Pour faire des économies d énergie et d argent. Pour répondre aux exigences de contrôle de la réglementation thermique Pour disposer d un état initial précis dans le cadre d un audit avant réhabilitation

4 En quoi consiste un test d étanchéité à l air? A mettre le bâtiment en dépression et/ou surpression. A détecter, mesurer et visualiser les fuites d air non désirables. Comment est réalisé un test d étanchéité à l air? Le test d étanchéité à l air a lieu lorsque les travaux sont terminés. Les différentes étapes du test d infiltrométrie : 1) Vérification des conditions météorologiques (vent < 5 m/s). 2) Préparation du bâtiment : colmatage de toutes les entrées d air volontaires (ex : VMC). 3) Pose d une porte soufflante (Blower Door) dans une ouverture du bâtiment. 4) Mise en dépression et/ou surpression de 4 Pa du volume intérieur grâce au ventilateur situé sur la porte soufflante. 5) Mesure du débit de fuite et calcul des indices de performance. 6) Recherche et visualisation des fuites avec fumigènes, anémomètre, caméra thermique si nécessaire. Le test d étanchéité à l air permet de quantifier les débits de fuite d air du bâtiment. Pour être conforme à la RT 2012, ce dernier ne doit pas dépasser 1 m3/h.m 2 en logement collectif. La RT2012 impose également des obligations de moyens : 1/6ème de la surface habitable vitrée, utilisation d une énergie renouvelable (ou ENR), dispositif de réglage automatique de chauffage, niveau de perméabilité à l air, etc. l obligation d offrir à l occupant le moyen de lire ses consommations et cela sur un écran situé à l intérieur de son logement, Comment répondre aux exigences de la RT 2012? Par la conception du bâti Appartement bioclimatique (implantation de l appartement, orientation, etc.). Isolation des murs, de la toiture, du sol. Choix des menuiseries et des vitrages... Par les équipements Système de chauffage, Système de production d eau chaude Système de production d éléctricité

5 En pratique : répondre à la RT 2012 par la conception du bâti. Tous les postes qui composent le bâti doivent être regardés avec attention. Les paramètres de calage du niveau d isolation du bâti sont réglés afin de tenter de trouver le meilleur rapport qualité/prix sur l appartement. Mettre plus d isolant est forcément plus favorable, néanmoins la sur-isolation peut vous coûter très cher et vous n arriverez jamais à rentabiliser cet investissement complémentaire de sur-isolation sur votre consommation énergétique. L isolation des murs Le mur extérieur : Il existe plusieurs matériaux différents. L agglo ou Parpaing est très répandu, son utilisation est toujours possible en RT2012 en l associant à une isolation intérieure plus importante qu auparavant. On pourra également utiliser des maçonneries isolantes, la brique est la plus répandue dans cette catégorie, largement usitée dans l Habitat. Le doublage intérieur : Constitué, la plupart du temps, d un polystyrène collé ou d une laine de verre et également depuis quelques années de doublages en Polyuréthane collé. Aucune technique ne semble réellement plus ou moins efficace, on devra s attacher à la résistance thermique R de ce doublage. L isolation des plafonds Pour le plafond, tout comme le mur, on cherchera à obtenir une résistance thermique optimale pour atteindre la performance énergétique visée en sachant que c est par le toit que la déperdition est la plus importante. Menuiseries & vitrage On trouve aujourd hui des fenêtres avec des niveaux de performances intéressantes, permettant d allier autant la capacité d isolation de cette fenêtre (qualifiée par le paramètre Uw qui doit être le plus bas possible) que par la capacité à récupérer les apports solaires (qualifiée par le paramètre Sw qui doit être le plus important possible). L équilibre des performances entre ces deux indicateurs doit être trouvé. Le choix du placement est également un élément important. Le placement idéal est : 60% des ouvertures au Sud, 15% à l Ouest, 15% à l Est et 10% au Nord. Les volets roulants sont devenus fréquents pour ne pas dire incontournables. La fenêtre apporte lumière et apport solaire mais lorsqu il fait noir, elle a une capacité d isolation 4 à 5 fois inférieure à celle du mur. La fermeture des volets va permettre de diminuer fortement la déperdition thermique par la fenêtre lorsque le jour a disparu. Enfin l été, le volet est l une des meilleure protection solaire

6 En pratique : répondre à la RT 2012 par l équipement. Différentes solutions d équipements peuvent être mises en place pour respecter les exigences de la RT2012. Certaines de ces solutions sont des ENR (énergies renouvelables), en effet tout appartement RT2012 doit impliquer l utilisation d au moins une ENR. Pompes à chaleur PAC Air-Eau (Aérothermie) Utilise les calories de l air extérieur pour transmettre la chaleur au circuit d eau du chauffage (radiateurs, plancher ou plafond chauffant). PAC EAU-EAU (Géothermie) Utilise les calories du sous-sol pour transmettre la chaleur au circuit d eau du chauffage (radiateurs, plancher ou plafond chauffant hydraulique). Chauffe-eau thermodynamique Il s agit de produire de l eau chaude sanitaire grâce à la combinaison d une pompe à chaleur dédiée et d un ballon à accumulation. La pompe à chaleur a pour rôle de récupérer une partie des calories de l air pour chauffer l eau. La performance de ce type d appareil est mesurée par son coefficient de performance (COP). Ecogénération à moteur Stirling (hybride gaz et production électrique) La chaudière gaz à condensation associée à un moteur Stirling convertit l énergie calorique en énergie mécanique, elle-même convertie en énergie électrique. On obtient un système hybride qui produit à la fois de l eau chaude et de l électricité. Chaudière hybride La chaudière hybride est l association d une pompe à chaleur électrique air-eau de faible puissance thermique, et d une chaudière à condensation. La chaudière hybride est équipée d un système de pilotage qui permet de s adapter et de choisir le produit le plus performant en terme de consommation pour fournir la chaleur au logement

7 La domotique Pour pouvoir bénéficier du dispositif de défiscalisation Duflot, un propriétaire doit louer un logement conforme : à la RT 2012, (pour les opérations dont le permis de construire a été déposé après le 01/01/2013), ou à la norme BBC, (pour les opérations dont le permis de construire a été déposé avant le 31/12/2012), Tout comme un bâtiment respectant la RT 2012, un bâtiment labellisé BBC garantit une haute performance énergétique grâce à : une isolation optimisée, une bonne étanchéité à l air, notamment aux endroits sensibles (fenêtres, portes), une ventilation contrôlée permanente, qui assure confort et qualité de l air, une orientation favorisant la lumière naturelle, l utilisation d énergies renouvelables pour le chauffage, le rafraîchissement et l eau chaude sanitaire. Enfin la RT 2012 impose 2 contraintes complémentaires à savoir : l obligation d offrir à l occupant le moyen de lire ses consommations et cela sur un écran situé à l intérieur de son logement, un minimum de surfaces vitrées dans le logement, à raison de 1/6 de sa surface habitable

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012...

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012... Sommaire Qu est-ce que la RT 2012... 3 Consommation énergétique... 4 Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8 Les avantages de la RT 2012... 9 En résumé... 10 En Résumé Qu est-ce que la RT 2012? Cette

Plus en détail

LA RT 2012. Marre. Énergie trop chère Isolons. nous! d avoir froid. nous!

LA RT 2012. Marre. Énergie trop chère Isolons. nous! d avoir froid. nous! Remboursez nous! Marre d avoir froid Énergie trop chère Isolons nous! Isoler plus pour dépenser moins LA RT 2012 OU COMMENT RÉDUIRE MES DÉPENSES ÉNERGÉTIQUES EN CONSTRUISANT MA MAISON DANS LE RESPECT DE

Plus en détail

Le BBC et son Label ZAC du Centre Ville Ilot Stalingrad Résidence Mosaïque Samedi 22 juin 2013 Le Label BBC - effinergie Pour les constructions neuves : c est concevoir et réaliser des bâtiments dont la

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 La Réglementation Thermique 2012 Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 1 Introduction Depuis le 1 er janvier 2013, une nouvelle réglementation thermique s applique à

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les équipements solaires thermiques pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier

Plus en détail

Un Objectif du Grenelle Environnement

Un Objectif du Grenelle Environnement Un saut énergétique Avec la RT2012, le Grenelle Environnement prévoit de diviser par 3 la consommation énergétique des bâtiments neufs d habitation et d usage tertiaire, soit : une consommation d énergie

Plus en détail

Mise en place d une énergie renouvelable obligatoire en maison(s) individuelle et groupées

Mise en place d une énergie renouvelable obligatoire en maison(s) individuelle et groupées Besoin bioclimatique inférieur au Bbio max Attestation à remettre au permis de construire Consommation d énergie primaire inférieure au Cep max Etude à finaliser avant le début de la construction Température

Plus en détail

RT 2012 et RT existant

RT 2012 et RT existant RT 2012 et RT existant RéglemenTaTion TheRmique et efficacité énergétique Dimitri molle et Pierre-manuel Patry ÊG roupeêe yrolles,ê2 011,ÊI SBNÊ:Ê9 78-2-212-12979-3 Sommaire Avant-propos... 1 Partie 1

Plus en détail

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants. RT2012 concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.fr Sommaire RT2012, informations essentielles «On vient d où?» Visualisation bilan énergétique, rappels RT RT 2012 «C est

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les pompes à chaleur pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier 75724 Paris Cedex

Plus en détail

P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l. Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option!

P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l. Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option! P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option! France Air & Robur Technology France Air, en partenariat avec Robur

Plus en détail

Chauffez votre maison pour 14 par mois sans réchauffer le climat

Chauffez votre maison pour 14 par mois sans réchauffer le climat Maison Basse mmation Chauffez votre maison pour 14 par mois sans réchauffer le climat Constructeur responsable et engagé dans la préservation de l environnement, Maisons Ericlor s est depuis longtemps

Plus en détail

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 APPLIQUABLE POUR LES PERMIS DE CONSTRUIRE DEPOSES A PARTIR DU 1 er JANVIER 2013. A compter du 1 er janvier 2013, seules les maisons répondant à la Réglementation Thermique

Plus en détail

Votre assistant en. maîtrise de l énergie

Votre assistant en. maîtrise de l énergie Votre assistant en maîtrise de l énergie Pour nous contacter Siège Social : 40 rue du Général de Gaulle - 53800 Renazé 02 43 06 38 55 Agence Laval : Bd de la Communication 53950 Louverné 02 43 49 81 52

Plus en détail

LES ÉCONOMIES D ÉNERGIE DANS LE BÂTIMENT

LES ÉCONOMIES D ÉNERGIE DANS LE BÂTIMENT LES ÉCONOMIES D ÉNERGIE DANS LE BÂTIMENT LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BATIMENTS EXISTANTS et l'innovation Limoges Ester Technopole lundi 13 février 2012 Appel à projets "innovation en éco-réhabilitation

Plus en détail

LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE LE BESOIN BIOCLIMATIQUE

LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE LE BESOIN BIOCLIMATIQUE LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE Des équipements performants pour une consommation d énergie réduite Ventilation performante (naturelle, naturelle assistée, simple flux, double flux...) Energies

Plus en détail

Fiche d Information - Étude Thermique

Fiche d Information - Étude Thermique Fiche d Information - Étude Thermique 7, Grande Rue 84370 BEDARRIDES Tél. : 04.90.22.85.30 Fax : 04.90.22.85.31 e-mail : new-tec@orange.fr Site : www.new-tec.fr Références constructeur ou code avantage

Plus en détail

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Journée Adhérents AIDELEC 18/11/2011 Présentée par : Caroline Dreumont BE thermique EN&CO Jean-Luc Bonnot - BE Fluides RUBIN VARREON 1 Plan de présentation Le bâtiment

Plus en détail

RT2012. News. News. www.samse.fr. Ensemble pour la. Ensemble pour la. www.samse.fr. Avec SAMSE et ses partenaires

RT2012. News. News. www.samse.fr. Ensemble pour la. Ensemble pour la. www.samse.fr. Avec SAMSE et ses partenaires Vous devez fournir les attestations de PC et de fin de travaux Attestation au depôt de pc : 1 Votre extension doit respecter les exigences de la élément par élément Attestation fin de travaux : Cette attestation

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

T.Flow. Le système qui ré-invente l eau chaude. 1 SYSTEME 2 FONCTIONS. Bienvenue dans un monde tempéré. SYSTEMES DE TEMPERATION DOMESTIQUE

T.Flow. Le système qui ré-invente l eau chaude. 1 SYSTEME 2 FONCTIONS. Bienvenue dans un monde tempéré. SYSTEMES DE TEMPERATION DOMESTIQUE SYSTEMES DE TEMPERATION DOMESTIQUE T.Flow Le système qui ré-invente l eau chaude. SYSTEME Ventiler Produire l ECS 2 FONCTIONS Bienvenue dans un monde tempéré. Système de Températion Domestique T.Flow Bienvenue

Plus en détail

Réglementation thermique 2012. 23/03/2011 Session de sensibilisation à la maîtrise de l'énergie - ADM 54 / LQE 1

Réglementation thermique 2012. 23/03/2011 Session de sensibilisation à la maîtrise de l'énergie - ADM 54 / LQE 1 Réglementation thermique 2012 23/03/2011 Session de sensibilisation à la maîtrise de l'énergie - ADM 54 / LQE 1 La règlementation thermique 2012 (RT2012) - Plan 1 RT2012 : Généralisation des principes

Plus en détail

BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE Rapport DIALOGIE

BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE Rapport DIALOGIE BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE Rapport DIALOGIE Ce Bilan thermique simplifié a été réalisé à l aide du logiciel DIALOGIE Il a permis d estimer, à partir des informations recueillies lors d une visite d un technicien

Plus en détail

Réponse Siniat : Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? A B C D E F G. Pour réduire les déperditions de chaleur

Réponse Siniat : Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? A B C D E F G. Pour réduire les déperditions de chaleur Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? Pour réduire les déperditions de chaleur Améliorer l efficacité énergétique Faire des économies d énergie Réduire les flux d air non maîtrisés Améliorer

Plus en détail

Les réglementations thermiques dans les existants. Jacques Faucher - DREAL Limousin

Les réglementations thermiques dans les existants. Jacques Faucher - DREAL Limousin Les réglementations thermiques dans les existants Jacques Faucher - DREAL Limousin 1 RÉGLEMENTER SENSIBILISER INCITER RT existants : les grands principes À quel moment de la vie d un bâtiment? À l occasion

Plus en détail

LA MAISON DE DEMAIN... C'EST POSSIBLE AUJOURD'HUI. Et pour moins de 1050 LE m2...

LA MAISON DE DEMAIN... C'EST POSSIBLE AUJOURD'HUI. Et pour moins de 1050 LE m2... LA MAISON DE DEMAIN... C'EST POSSIBLE AUJOURD'HUI. Et pour moins de 1050 LE m2... Fervent défenseur de l accession à la propriété depuis plus de 25 ans, avec à son actif plus de 20 000 maisons réalisées

Plus en détail

Daikin Altherma haute température

Daikin Altherma haute température Daikin Altherma haute température LA SOLUTION IDÉALE POUR LA RÉNOVATION DE CHAUDIÈRE FIOUL CHAUFFAGE Haute performance Installation facile Économies EAU CHAUDE SANITAIRE 26 Facile à installer Idéale pour

Plus en détail

Logements collectifs en Béton : Simplifiez-vous la construction durable. 19 mars 2012 1

Logements collectifs en Béton : Simplifiez-vous la construction durable. 19 mars 2012 1 Logements collectifs en Béton : Simplifiez-vous la construction durable. 19 mars 2012 1 RT2012 et logement collectif 19 mars 2012 2 Demain : la RT 2012! 19 mars 2012 3 1 Le respect du Bbio Β Bio max Β

Plus en détail

CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE

CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE 30/06/2011 CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE NOTICE EXPLICATIVE Page 1 I. QUE SIGNIFIE LA NORME BBC & RT 2020? A. Qu est-ce qu une Maison BBC? Pour obtenir le Label BCC, Effinergie a

Plus en détail

CONSTRUIRE SELON LA RT 2012. Les clés pour comprendre la réglementation

CONSTRUIRE SELON LA RT 2012. Les clés pour comprendre la réglementation CONSTRUIRE SELON LA RT 2012 Les clés pour comprendre la réglementation Le Contexte de la réglementation P ortée par les enjeux climatiques et par l engagement de réduire par 4 les émissions de gaz à effet

Plus en détail

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton 1 Maison BBC en béton : 2 grands principes, 5 règles d or Une conception pensée en amont Une conception «bioclimatique»

Plus en détail

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 M. Delorme 1 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Marc Delorme Inter Forêt-Bois 42 FR-Saint Etienne 2 3 ème Forum

Plus en détail

RT 2012 L essentiel des solutions Delta Dore

RT 2012 L essentiel des solutions Delta Dore L essentiel des solutions Delta Dore Affichage des s Gestion du chauffage Ce qu il faut retenir un nouveau challenge pour toute la filière du bâtiment La RT (réglementation thermique) 2012 vise à limiter

Plus en détail

PLANS DU BÂTIMENT CALCULS Performances Energétiques du Bâtiment Niveau d étanchéité à l air du bâtiment à faire imposer dans le cahier des charges et à faire contrôler par un test Blower Door. Exemples

Plus en détail

Flash information : Juin 2010

Flash information : Juin 2010 Flash information : Juin 2010 Comment rendre son logement plus performant Le coût de l énergie, son impact polluant sur notre environnement, nous mènent aujourd hui à favoriser et à développer chez chacun

Plus en détail

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3 Centres d'intérêt abordés Niveau d analyse Objectifs pédagogiques Connaissances Activités (3 H) Ressources matérielles Énergie Comportemental 1.2.3 Utilisation raisonnée des ressources Efficacité Réduction

Plus en détail

Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves

Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves B ÂTIMENTS Une maison en briques des années 1920 à Vanves avec un petit jardin. Un cadre idéal, si

Plus en détail

La dynamique Grenelle et les outils incitatifs. Arno HOULLIERE, chargée de mission Patrimoine Environnement Métiers Matériaux CAPEB Rhône-Alpes

La dynamique Grenelle et les outils incitatifs. Arno HOULLIERE, chargée de mission Patrimoine Environnement Métiers Matériaux CAPEB Rhône-Alpes La dynamique Grenelle et les outils incitatifs Les aides financières (TVA à taux réduit) (Crédit d impôt développement durable) Eco PTZ, FEDER TVA à 5,5 % Travaux d isolation, changement de fenêtres Installation

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA RT 2012

PRÉSENTATION DE LA RT 2012 PRÉSENTATION DE LA RT 2012 La nouvelle réglementation thermique 2012 (dite «RT 2012») pose des objectifs ambitieux en matière d efficacité énergétique avec un maximum d énergie consommée fixé à 50 kwhep/(m².an)

Plus en détail

Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable

Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable Chauffe-eau thermodynamique pour le résidentiel Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable MAISONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER YUTAMPO u Idéal pour l eau chaude sanitaire Meilleur chauffe-eau

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation»

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Mercredi de l info du 22 février 2012 Conseil et Réseaux Bureau d études Bâtiment et Process «Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Vincent DUBAR Chef de projets

Plus en détail

Construire un logement en respectant la RT2012

Construire un logement en respectant la RT2012 Construire un logement en respectant la RT2012 Mise à jour août 2013 Fiche réalisée par l ALE de l agglomération lyonnaise - TD Introduction La règlementation Thermique 2012 s applique à tous les logements

Plus en détail

L application de la réglementation thermique RT 2012

L application de la réglementation thermique RT 2012 L application de la réglementation thermique RT 2012 Présentation du 30 mai 2013 à l ASDER Alain GUILLOT Service Habitat et Construction de la DDT Savoie 1 La réglementation RT 2012 à compter du 1 er janvier

Plus en détail

Certificats d'economies d'energie : fiches standardisées d'économies d'énergie mentionnées dans l'arrêté du 14 décembre 2011.

Certificats d'economies d'energie : fiches standardisées d'économies d'énergie mentionnées dans l'arrêté du 14 décembre 2011. Certificats d'economies d'energie : fiches standardisées d'économies d'énergie mentionnées dans l'arrêté du 14 décembre 2011. N OPERATION NATURE DE L'OPERATION SECTEUR D'APPLICATION BAR-EN-08 nouveau Fermeture

Plus en détail

ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX

ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX Je soussigné(e) : Représentant(e) de la société Située à : Numéro Voie Lieu-dit Localité Code postal : ---- BP

Plus en détail

Chauffage et ventilation des maisons BBC et passives

Chauffage et ventilation des maisons BBC et passives Chauffage et ventilation des maisons BBC et passives Maisons BBC et passives Qualité d air intérieur et ventilation Confort thermique Solutions préconisées Mise en œuvre Maintenance prix De l importance

Plus en détail

Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? EFFICACITÉ POUR LES MAISONS

Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? EFFICACITÉ POUR LES MAISONS Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? Découvrez la gamme Aquarea de Panasonic Pompe à chaleur Source Air CONÇUE POUR LES MAISONS Une pompe à chaleur Aquarea avec Source

Plus en détail

INDICATIONS DE CORRECTION

INDICATIONS DE CORRECTION SUJET NATIONAL POUR L ENSEMBLE DES CENTRES DE GESTION ORGANISATEURS Technicien principal territorial de 2 ème classe Examen professionnel de promotion interne Examen professionnel d avancement de grade

Plus en détail

RT 2012 : Etude de cas en maison individuelle et en immeuble collectif d habitations

RT 2012 : Etude de cas en maison individuelle et en immeuble collectif d habitations Réunion technique CAP INNOVATION RT 2012 : Etude de cas en maison individuelle et en immeuble collectif d habitations Olivier Servant Directeur des marchés Saint-Gobain Habitat Etude de cas : maison individuelle

Plus en détail

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1)

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) Public visé Chefs d entreprise Artisans Chargés d affaire Conducteurs de travaux Personnels de chantier

Plus en détail

Comment construire une maison en béton économiquement BBC?

Comment construire une maison en béton économiquement BBC? Comment construire une maison en béton économiquement BBC? Réalisation du second œuvre, des équipements et du test de perméabilité à l air (4/4) Réalisation du second œuvre Pose des menuiseries Menuiseries

Plus en détail

Concours Maison Econome Édition 2011. Présentation des projets lauréats

Concours Maison Econome Édition 2011. Présentation des projets lauréats Concours Maison Econome Édition 2011 Présentation des projets lauréats 3 catégories «particuliers» (3 vélos alloués) Construction : 5 candidats Rénovation : 4 candidats Prix spécial du jury Pas de candidat

Plus en détail

Diagnostic de Performance Énergétique sans mention

Diagnostic de Performance Énergétique sans mention Diagnostic de Performance Énergétique sans mention Formation Permettre l'accès à la certification et/ou la recertification du DPE sans mention pour réaliser des : DPE d'habitations individuelles et de

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE?

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? 2 COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? Si vous voulez entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du

Plus en détail

Pic Energie Bureau d études thermiques & Energies renouvelables. Portfolio

Pic Energie Bureau d études thermiques & Energies renouvelables. Portfolio Pic Energie Bureau d études thermiques & Energies renouvelables Portfolio Présentation du Bureau d Etudes Pic Energie Raison sociale : Pic Energie (branche de la SCOP Ekidina) Forme juridique : SCOP SARL

Plus en détail

Les clés pour comprendre

Les clés pour comprendre Les clés pour comprendre La Réglementation Thermique 2012 (RT2012) a pour objectif, tout comme les précédentes réglementations thermiques de limiter les consommations énergétiques des bâtiments neufs qu

Plus en détail

Nouveaux usages du gaz en résidentiel-tertiaire permettant de répondre aux enjeux du Développement Durable

Nouveaux usages du gaz en résidentiel-tertiaire permettant de répondre aux enjeux du Développement Durable Nouveaux usages du gaz en résidentiel-tertiaire permettant de répondre aux enjeux du Développement Durable Thomas Muller, Gaz de France Réseau Distribution Le 12 septembre 2007 Bâtiment et développement

Plus en détail

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre Qualifications et certifications RGE en rénovation Les qualifications et certifications RGE éligibles pour vos travaux de rénovation énergétique en métropole Le recours a un professionnel RGE est obligatoire

Plus en détail

Etude et amélioration du comportement thermique d une habitation

Etude et amélioration du comportement thermique d une habitation Etude et amélioration du comportement thermique d une habitation menée avec ARCHIWIZARD Contexte de l étude Mr et Mme LE LOUSTIC viennent d acquérir une maison se situant à Hennebont (56). Peu de travaux

Plus en détail

La RT2012 Présenté par Y.FAGON Constructions durables à la DDTM du Finistère

La RT2012 Présenté par Y.FAGON Constructions durables à la DDTM du Finistère La RT2012 Présenté par Y.FAGON Constructions durables à la DDTM du Finistère Conférence sur le thème 27de septembre 2010 l'étanchéité à l'air des bâtiments Ministère de l'écologie, du Développement Durable,

Plus en détail

Construire un logement en respectant la RT2012

Construire un logement en respectant la RT2012 Construire un logement en respectant la RT2012 Mise à jour décembre 2012 Introduction La règlementation Thermique 2012 est entrée en vigueur en octobre 2011 pour les logements situés en zone ANRU. Elle

Plus en détail

OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS

OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS Michel Perrin Directeur opérationnel CNDB Un marché en pleine expansion Plus de 10 000 maisons et logements bois/an Une demande potentielle

Plus en détail

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE Didier ROSPIDE - Sandra RIPEAU 15/03/12 Présentation Bâtiments passifs CCI Plan de la conférence Présentation du concept Passif Le 1ère

Plus en détail

Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies

Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies 2 Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies La facture annuelle de chauffage représente 900 en moyenne par ménage, avec de grandes disparités (de 250 pour une maison basse consommation

Plus en détail

Oze mai 2012. Le fonctionnement thermique d un bâtiment. Le coût d un bâtiment. RT 2012 / Passivhaus

Oze mai 2012. Le fonctionnement thermique d un bâtiment. Le coût d un bâtiment. RT 2012 / Passivhaus Le fonctionnement thermique d un bâtiment Le coût d un bâtiment RT 2012 / Passivhaus Le concept du Passivhaus La conception L outil de calculs Les contrôles Les mesures (garantir les consommations) La

Plus en détail

NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE

NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE SE3B EXERCE POUR TOUTE MAÎTRISE D OUVRAGE DES MISSIONS D INGÉNIERIE DANS LES DOMAINES DU BTP, DE LA CONSTRUCTION ET DES ÉNERGIES CES MISSIONS VONT DE L ESQUISSE À L EXPLOITATION

Plus en détail

Isolation et confort thermique

Isolation et confort thermique Réglementation / Isolation et confort thermique Isolation et confort thermique Réglementation Soigner l isolation thermique et hygrothermique d un bâtiment a un double effet : assurer un confort d utilisation

Plus en détail

RT 2012 et Construction à Ossature Bois GIPEBLOR Nancy 19 novembre 2012

RT 2012 et Construction à Ossature Bois GIPEBLOR Nancy 19 novembre 2012 RT 2012 et Construction à Ossature Bois GIPEBLOR Nancy 19 novembre 2012 Institut technologique FCBA : Forêt, Cellulose, Bois - construction, Ameublement Cadre réglementaire Rappel : délai d application

Plus en détail

Les règles de l isolation

Les règles de l isolation 3 Les règles de l isolation Étape 1 : assurer une excellente isolation thermique des parois vitrées et opaques. En plus de jouer un rôle de barrière contre les déperditions thermiques, l isolation des

Plus en détail

Grenelle de l'environnement. Bâtiment Grenelle 2 et réglementation

Grenelle de l'environnement. Bâtiment Grenelle 2 et réglementation 28 avril 2011 Grenelle de l'environnement Bâtiment Grenelle 2 et réglementation Assises nationales de l'aménagement et de l'économie durables en Montagne Commissariat Général au Développement durable Direction

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les modules solaires photovoltaïques pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier

Plus en détail

www.infiltrometrie-corse.fr

www.infiltrometrie-corse.fr Test d Infiltrometrie et contrôle thermographique Recherche de fuites d air parasites Opérateur certifié Qualibat MB569 Aide à la rénovation intelligente C o n t r ô l e B B C e t R T 2 0 1 2 Avant propos

Plus en détail

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Du projet à la réalisation Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Lay Saint Christophe 54 «Notre projet est né en 2006, d une volonté de minimiser notre empreinte écologique. Nous

Plus en détail

Réglementation Thermique 2012. Réunion Publique du 3 juillet 2013

Réglementation Thermique 2012. Réunion Publique du 3 juillet 2013 Réglementation Thermique 2012 Réunion Publique du 3 juillet 2013 Déroulement de la présentation Présentation de l Espace Info Energie La RT 2012 : les enjeux nationaux Conciliation enjeux énergétiques

Plus en détail

vendredi 21 novembre 2014 Hôtel Radio CHAMALIÈRES

vendredi 21 novembre 2014 Hôtel Radio CHAMALIÈRES vendredi 21 novembre 2014 Hôtel Radio CHAMALIÈRES Pascal VALLADONT Directeur d HDL Rénovation basse consommation d un bâtiment existant : Espace Jean Jaurès à Besançon La basse énergie appliquée à la réhabilitation

Plus en détail

Rénovation thermique : Objectif «BBC rénovation», l un des premiers en France! à Trégueux

Rénovation thermique : Objectif «BBC rénovation», l un des premiers en France! à Trégueux Rénovation thermique : Objectif «BBC rénovation», l un des premiers en France! à Trégueux En se lançant dans ce projet de rénovation de leur maison des années 1970, les propriétaires ont choisi de faire

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Interclima 2013. Saunier Duval : le n 1 de la condensation propose une offre RT 2012 «Made in France»

DOSSIER DE PRESSE Interclima 2013. Saunier Duval : le n 1 de la condensation propose une offre RT 2012 «Made in France» DOSSIER DE PRESSE Interclima 2013 Saunier Duval : le n 1 de la condensation propose une offre RT 2012 «Made in France» Novembre 2013 Pour la 3 ème année consécutive, Saunier Duval occupe la place de n

Plus en détail

PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT (PLH 2010-2015) OBSERVATOIRE : Amélioration de l Habitat

PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT (PLH 2010-2015) OBSERVATOIRE : Amélioration de l Habitat PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT (PLH 2010-2015) OBSERVATOIRE : Amélioration de l Habitat «Comprendre et qualifier la situation et l évolution du marché dans toutes ses compoanah N 5 Septembre 2015 Observatoire

Plus en détail

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN Bureau d Etudes Thermiques SCHLIENGER 45, rue de Mulhouse 68210 BALSCHWILLER Tél. 03.89.25.91.95 Fax 03.89.25.91.95 E-mail : sschlienger@free.fr SOMMAIRE

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 22 octobre 2011 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 9 sur 170 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT

Plus en détail

L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES

L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES ARCHITECTURE ET CREATION Rue Jules Antheunis n 44/1-7030 MONS - Tél. : 065/36.46.07 & Fax : 065/35.50.09 -

Plus en détail

La rénovation rénovation globale performante. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr

La rénovation rénovation globale performante. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr La rénovation rénovation globale performante Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr SOMMAIRE Les coûts 1. POURQUOI RENOVER? 1.1. Contexte et chiffres clés 1.2. Typologies et consommations

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

La gestion intelligente des bâtiments

La gestion intelligente des bâtiments La gestion intelligente des bâtiments Les différentes possibilités pour rendre les bâtiments plus efficaces énergétiquement Mardi 1 avril 2014 Sommaire 0/ Le contexte général 1/ Le jeu de rôle de la construction

Plus en détail

Conférence de présentation RT 2012

Conférence de présentation RT 2012 Conférence de présentation RT 2012 Illustrations des exigences en immeuble collectif Marie-Christine ROGER Chef du bureau de la qualité et de la réglementation technique de la construction MEEDDM DGALN

Plus en détail

Sensibilisation «Perméabilité à l air» Thierry MARTIN - Directeur Sud - NRJ-DIAGS

Sensibilisation «Perméabilité à l air» Thierry MARTIN - Directeur Sud - NRJ-DIAGS Sensibilisation «Perméabilité à l air» Thierry MARTIN - Directeur Sud - NRJ-DIAGS Qui sommes nous? Un spécialiste du diagnostic post construction Diagnostic Performance Energétique Obligatoire pour toutes

Plus en détail

La solution 100 % énergie renouvelable

La solution 100 % énergie renouvelable Chauffe-eau thermodynamique pour le résidentiel Gamme Eau Chaude Sanitaire La solution 100 % énergie renouvelable (1) Par rapport à un chauffe-eau traditionnel. MAISONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER

Plus en détail

DOSSIER D ETUDE THERMIQUE REGLEMENTAIRE RT 2005

DOSSIER D ETUDE THERMIQUE REGLEMENTAIRE RT 2005 DOSSIER D ETUDE THERMIQUE REGLEMENTAIRE RT 2005 Projet de maison individuelle de Monsieur et Madame LORRAIN située à MONTLAUR 31450 Descriptif général L étude suivante a pour objet de présenter les calculs

Plus en détail

Evolution des exigences réglementaires de consommation énergétique des bâtiments neufs : une rupture opérée par le Grenelle Environnement

Evolution des exigences réglementaires de consommation énergétique des bâtiments neufs : une rupture opérée par le Grenelle Environnement SEMIN TECHNIC, étanchéité à l air ] Étanchéité à l air Les murs extérieurs, plancher, toiture, portes et fenêtres constituent l enveloppe d un bâtiment. C est elle qui sépare le milieu intérieur du milieu

Plus en détail

Lesbasesde la therm ique

Lesbasesde la therm ique Lesbasesde la therm ique 22 Les enjeux Le confort des occupants en toute saison L hygiène et la santé (besoin en oxygène odeurs fumées) Pérennité du bâtiment (condensation, gel) Economie d énergie Préservation

Plus en détail

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 Stéphane GIRAULT Études de conception en génie climatique et électricité Audits énergétiques Études

Plus en détail

Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments

Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments Ce dispositif s applique aux dossiers de demande d aide déposés auprès des services du Conseil régional. Les critères d éco-conditionnalité

Plus en détail

Retour d expérience sur les «50 Chantiers pionniers» Arnaud Meyer sous la conduite de Florent Gontard et Sabine Mirtain

Retour d expérience sur les «50 Chantiers pionniers» Arnaud Meyer sous la conduite de Florent Gontard et Sabine Mirtain Retour d expérience sur les «50 Chantiers pionniers» Arnaud Meyer sous la conduite de Florent Gontard et Sabine Mirtain Sommaire 2. La démarche du 3. Présentation des résultats L appel à projets «50 Chantiers

Plus en détail

OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT

OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT En 2008 Mise en place de l aide communale à l isolation pour les propriétaires En 2010, La mairie montre l exemple : rénovation complète du logement

Plus en détail

Un atout pour la RT 2012!

Un atout pour la RT 2012! LE COFFRE DE VOLET-ROULANT, Un atout pour la RT 2012! LES DIFFÉRENTS TYPES DE COFFRES LES CARACTÉRISTIQUES THERMIQUES DES COFFRES POURQUOI UN COFFRE EST INDISPENSABLE EN BBC? LES DIFFÉRENTS TYPES DE COFFRES

Plus en détail

& la rt 2012. la réponse aux exigences réglementaires

& la rt 2012. la réponse aux exigences réglementaires les fenêtres aluminium MILLET & la rt 0 la réponse aux exigences réglementaires La Réglementation Thermique 0 s applique d ores et déjà pour les bâtiments neufs du secteur tertiaire, public et les bâtiments

Plus en détail

Tout savoir sur la pompe à chaleur

Tout savoir sur la pompe à chaleur VOTRE PROJET DE POMPE À CHALEUR Tout savoir sur la pompe à chaleur Le guide Daikin vous apporte toutes les informations nécessaires pour comprendre, choisir et installer votre future pompe à chaleur. Laissez-vous

Plus en détail

PAC GALICE LA SOLUTION

PAC GALICE LA SOLUTION PAC GALICE LA SOLUTION LA PLUS ÉCONOMIQUE POUR LA RT 2012 ÉCONOMIES D ÉNERGIE CRÉDIT D IMPÔT DÉVELOPPEMENT DURABLE NOUVELLE GÉNÉRATION de pompes à chaleur AIR/EAU DOUBLE SERVICE S : Chauffage seul SR :

Plus en détail

GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES

GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES Séminaire organisé par les étudiants du master Expertise et Traitement en Environnement GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES SYLVAIN DELENCLOS 29 JANVIER 2015 Présentation téléchargeable

Plus en détail