PRESCRIPTIONS POUR LES INSTALLATIONS FIXES DE SYSTEMES D'EXTINCTION AUTOMATIQUE HYDRAULIQUES. Division Incendie et Assurances de choses d Assuralia

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PRESCRIPTIONS POUR LES INSTALLATIONS FIXES DE SYSTEMES D'EXTINCTION AUTOMATIQUE HYDRAULIQUES. Division Incendie et Assurances de choses d Assuralia"

Transcription

1 PRESCRIPTIONS POUR LES INSTALLATIONS FIXES DE SYSTEMES D'EXTINCTION AUTOMATIQUE HYDRAULIQUES Division Incendie et Assurances de choses d Assuralia Square de Meeûs, BRUXELLES Edition janvier 2013 Etude technique réalisée à titre indicatif par Assuralia laissant ouverte la possibilité aux entreprises membres d Assuralia

2 PRESCRIPTIONS POUR LES INSTALLATIONS FIXES DE SYSTEMES D'EXTINCTION AUTOMATIQUE HYDRAULIQUES SOMMAIRE 1. REGLES D INSTALLATION 3 2. EXIGENCES COMPLEMENTAIRES Projet Inspections et contrôles Inspection initiale de conformité Contrôles et vérifications périodiques Vérifications périodiques de l installation par l utilisateur Vérifications périodiques par l installateur Contrôles par l organisme d inspection Prescriptions de sécurité 4 Annexe 1 : Modèle de demande de classification 6 Annexe 2 : Prescriptions nationales complémentaires Prescriptions pour les soudures de conduites Prescriptions pour les armoires de commande des groupes motopompe diesel Fiabilité des installations fixes de systèmes d extinction hydrauliques Compartimentage coupe-feu Sprinklers ESFR Placement de sprinkler ESFR sous les lanterneaux Sources d eau Classification des risques Limite de vitesse de rotation des moteurs diesel entraînant les pompes d eau 20 Prescriptions pour les installations fixes Assuralia GT Prévention incendie de systèmes d extinction automatique hydraulique janvier Pag 2/20

3 1. Règles d installation Toutes les installations sont réalisées conformément aux règlements d ordre public, à la législation d application dans le domaine ainsi qu aux règles de l art de la matière. Les installateurs qui réalisent et entretiennent des installations fixes de systèmes d extinction automatiques hydrauliques doivent être certifiés par un organisme de certification accrédité EN45011 par BELAC ou par un organisme d accréditation étranger appartenant au «Multilateral agreement (MLA)» du «European Cooperation for Accreditation (EA)» conformément à la marque de qualité BOSEC ou toute marque de qualité équivalente. Toutes les installations et leurs composants sont conformes aux règles reprises dans les documents énumérés ci-dessous dans leurs dernières versions et avec leurs addenda éventuels : - CEA Prescriptions pour les installations fixes de systèmes d extinction automatique hydrauliques (Sprinkler Systems - Planning and Installation) ; - Prescriptions nationales complémentaires (voir Annexe 2) ; - Normes Européennes de la série EN Composants des systèmes d extinction de type sprinklage et à pulvérisation d eau. Les produits certifiés Vds, LPCB, UL et FM sont également acceptés. Dans le cas où l entreprise d assurance accepte que l installation soit réalisée conformément à la «EN Fixed firefighting systems Automatic sprinkler systems Design, installation and maintenance», les renvois vers le CEA4001 repris dans ce document doivent se faire dans ce cas par rapport aux paragraphes concernés de la norme EN Si l'installation est raccordée à une station de télésurveillance celle-ci doit être certifiée INCERT (voir 2. Exigences complémentaires 2.1. Projet En vue de fixer les conditions minimales à respecter pour l'installation, tout projet d'établissement, de transformation ou d'extension d un système fixe d extinction hydraulique est soumis par écrit à un organisme d inspection accrédité EN et ISO par BELAC ou par un organisme d accréditation étranger appartenant au MLA du EA dans le domaine des «installations fixes de systèmes d extinction automatiques hydrauliques» en particulier pour ce qui concerne la «vérification de l étude des plans et des notes de calcul». L organisme d inspection accrédité vérifie la conformité de la classification proposée (voir modèle en annexe 1). La demande doit se faire selon le modèle de l annexe 1. Le dossier technique et la documentation de chaque installation doit répondre au point 3 de la dernière version du document CEA Prescriptions pour les installations fixes Assuralia GT Prévention incendie de systèmes d extinction automatique hydraulique janvier Pag 3/20

4 2.2. Inspections et contrôles Inspection initiale de conformité Une installation fixe de système d extinction automatique hydraulique doit faire l objet d un rapport de réception établi par un organisme de contrôle accrédité EN et ISO dans le domaine d application par BELAC ou par un organisme d accréditation étranger appartenant au MLA du EA, concluant à la conformité de celle-ci aux présentes prescriptions Contrôles et vérifications périodiques Toutes les opérations dont question ci-dessous doivent être consignées dans le carnet d entretien et d événements de l installation. Après toute vérification, de contrôle, d essai, d entretien ou de maintenance, le système et toutes les pompes automatiques, réservoirs sous pression et réservoirs à charge gravitaire doivent être remis en état de fonctionnement normal Vérifications périodiques de l installation par l utilisateur Le programme de vérification et de contrôle à réaliser par l utilisateur doit être conforme au par de la dernière version du CEA Vérifications périodiques par l installateur Les essais, entretiens systématiques et les réparations doivent être faits conformément au par de la dernière version du CEA 4001 par une entreprise spécialisée. Pour répondre à cette exigence, l utilisateur doit conclure un contrat d entretien avec un installateur certifié Contrôles par l organisme d inspection Chaque semestre, les installations fixes de systèmes d extinction automatiques hydrauliques font l'objet d'une inspection par un organisme d inspection accrédité EN et ISO dans le domaine d application par BELAC ou par un organisme d accréditation étranger appartenant au MLA du EA. Au cours de cette inspection, il est éventuellement procédé aux contrôles et vérifications périodiques de l installation qui doivent être réalisés par l utilisateur et par l installateur. Au cours de cette inspection, il est procédé à la vérification des dispositifs de surveillance raccordés à une station de télésurveillance certifiée Prescriptions de sécurité Les précautions à prendre et la procédure à suivre lorsqu un système n est pas complètement opérationnel doivent être conformes au par de la dernière version du règlement CEA Prescriptions en cas de mises hors service et mise en fonctionnement Endéans les 48 heures, toute mise hors service de l'installation ou tout mise en fonctionnement de celle-ci est porté à la connaissance de la compagnie d'assurance par écrit. Cette communication est faite dès que la mise hors service est décidée ou survient ou que la mise en fonctionnement de l'installation est constatée. Prescriptions pour les installations fixes Assuralia GT Prévention incendie de systèmes d extinction automatique hydraulique janvier Pag 4/20

5 Ce message comporte les renseignements suivants: a. le nom et l'adresse de l'établissement, b. les coordonnées de la personne de contact, c. la cause de la mise en fonctionnement ou de la mise hors service, d. la date et l'heure de l'événement, e. la durée de la mise hors service ou du fonctionnement de l'installation, f. le nombre de sprinklers ayant fonctionnés, g. la date et l'heure de remise en service. En cas d'incendie, le message susdit est complété par les informations suivantes: h. endroit (bâtiment - division - étage) de l'incendie, i. intervention des sapeurs pompiers, si elle a eu lieu En cas de rupture ou de détérioration d'un scellé apposé par l'organisme d inspection, ce dernier en est avisé en vue de son remplacement L'assuré est tenu d'autoriser la transmission à l'organisme d inspection, par la station centrale de télésurveillance certifiée à laquelle l'installation est reliée, des messages reçus par cette dernière Si la mise hors service de l'installation n'est pas portée à la connaissance de l assureur, celle-ci est considérée comme ayant débuté lors de la dernière visite de l'organisme d inspection Les précautions minimales énumérées ci-après doivent être prises en cas de mise hors service de l'installation: a. mobilisation des membres de l'équipe d'intervention contre l'incendie en un lieu convenu, connu et téléphoniquement relié, b. inspection minutieuse de l'établissement par le responsable de la prévention ou son délégué, c. mise en place des appareils non automatiques d'extinction en vue d'une mise en manœuvre immédiate en cas d'incendie, d. organisation de rondes de surveillance de manière qu'il y ait passage d'un veilleur ou d'un membre de l'équipe d'intervention toutes les deux heures au moins. Prescriptions pour les installations fixes Assuralia GT Prévention incendie de systèmes d extinction automatique hydraulique janvier Pag 5/20

6 Annexe 1 aux prescriptions pour les installations fixes Annexe 1 : Modèle de demande de classification INSTALLATION FIXE DE SYSTÈME D EXTINCTION HYDRAULIQUE conforme aux prescriptions d Assuralia Date Demandeur de la classification Adresse Téléphone Fax Risque Adresse Téléphone Fax Nom entreprise d assurance Description du risque Annexe 1 aux prescriptions pour les installations fixes Assuralia janvier Pag 6/20

7 N Surface Bâtiment + surface Description de l activité et/ou nature des produits stockés et leurs emballages Bât. Hauteurs toiture Toiture Stock Type de stocka ge Classe propo sée l/min/ m² min rack bar Surface impliquée toiture m² rack nb sprink chauffé Densité Pression / sprink. m² Durée en min. Oui Oui Oui Oui Oui Annexe 1 aux prescriptions pour les installations fixes Assuralia janvier Pag 7/20

8 SOURCES D EAU Caractéristiques requises Débit: l/min Réseau public Oui Maillé Oui Débit (l/min): Rapport Q/P: Pression (bar): Installation de Oui Nombre Débit (l/min) Remarques: pompage Pompe jokey Pompe électrique Pompe diesel Capacité minimale de la réserve d eau (m3): Réservoir de pression Oui 15 m 3 23 m 3 Remarques: Autres Types de sources Source unique Remarques: Source unique supérieure Sources doubles Sources combinées Surveillance Permanente par préposé Station centrale de surveillance certifiée INCERT (www.incert.be) Transmetteur d alarme Remarques: Annexe 1 aux prescriptions pour les installations fixes

9 Informations complémentaires Moyens de première intervention Extincteurs Dévidoirs Autres Locaux ou bâtiments non sprinklés Oui Compartiments résistant au feu Oui Caractéristiques REI Entre les compartiments Détection automatique d incendie Autre installation fixe d extinction Oui Oui Plans à annexer à la demande Format A3 ou A4, à l échelle ad-hoc Réservé aux conclusions de l organisme d inspection accrédité Proposition acceptée Proposition acceptée sous réserve des remarques Proposition non acceptée Date Remarques: Annexe 1 aux prescriptions pour les installations fixes

10 Annexe 2 aux prescriptions pour les installations fixes Annexe 2 : Prescriptions nationales complémentaires 1. Prescriptions pour les soudures de conduites Les conduites sprinkler aérienne peuvent être assemblées au moyen de soudures conformément au point de la dernière version du document CEA4001 et aux exigences complémentaires ci-après : - Les travaux doivent être exécutés au moyen d appareils automatiques ou semiautomatiques. - Les travaux de soudure ne peuvent être exécutés que dans des ateliers agréés par des organismes d inspection accrédités EN et ISO par BELAC ou par un organisme d accréditation étranger appartenant au MLA du EA dans le domaine des «installations fixes de systèmes d extinction automatiques hydrauliques». 2. Prescriptions pour les armoires de commande des groupes motopompe diesel 2.1. exigences générales Les armoires de commande des groupes motopompe diesel doivent répondre aux exigences du point 9.9 de la dernière version du document CEA 4001 ( point 10.9 de la dernière version de la norme EN12845) et aux exigences complémentaires ci-dessous Exigences de conception Environnement de fonctionnement Les armoires de commande doivent être conçues pour : a) fonctionner correctement à des températures ambiantes comprises entre -5 C et +55 C. Si un système est déclaré par le fabricant comme pouvant fonctionner à des températures au-delà de cette gamme, les essais seront réalisés aux températures extrêmes correspondantes. b) fonctionner correctement en présence de vibrations dues à la proximité d'une motopompe diesel. c) fonctionner correctement en présence de perturbations électromagnétiques telles que celles décrites dans la EN Assuralia janvier Pag 10/20

11 Dispositif de commande L'armoire comporte un dispositif de commande, en façade, accessible au niveau 2 qui consiste en une clef à trois positions repérées dans l'ordre suivant : AUTO - ARRET - ESSAI MANUEL Le dispositif de commande est verrouillable uniquement en position "AUTO", la clef ne pouvant se retirer que dans cette position Indications de mesures Les paramètres suivants doivent être mesurés indépendamment avec une précision de +/- 5% et faire l objet d un affichage : Tension des batteries, par 2 voltmètres ou un voltmètre commutable ; Intensité de charge des chargeurs par ampèremètre (1 par chargeur) permettant de lire 0,1A ; Niveau de combustible par jauge de contrôle et indicateur visuel ; Pression de l huile par manomètre de contrôle ; Température de l eau de refroidissement du moteur par thermomètre ; Vitesse de rotation du moteur par tachymètre dont l écart maximum est de 25 tours par rapport à la vitesse réelle de 2500 t/min ; Mesure du temps de fonctionnement. Pour ces appareils, les plages de fonctionnement normal doivent être signalées, de préférence par visualisation directe sur le cadran Signalisations lumineuses a) Les signalisations lumineuses doivent être assurées par des voyants accompagnés d étiquettes portant les mentions correspondantes. La convention suivante est adoptée : voyant vert : installation est sous tension ; voyant jaune : le dispositif concerné est en défaut ; voyant rouge : situation d alarme. Inscription Voyant Signification délai report «Sous tension» vert Circuits électriques et électroniques sous tension «AUTO» ou «VEILLE» vert Dispositif de commande en position automatique «NON AUTO» jaune Dispositif de commande en position arrêt ou manuel «Défaut secteur» jaune Les circuits électriques des chargeurs et de préchauffage ne sont plus alimentés par le secteur 100 s Oui 30 min «Défaut chargeur jaune Indique que le chargeur de 15 min

12 batterie1» ou «Défaut chargeur batterie 2» «Défaut batterie1» ou «Défaut batterie 2» jaune batterie correspondant ne peut plus remplir sa fonction par manque d alimentation en aval de son fusible de protection (1 voyant par batterie) Indique que la batterie correspondante n est plus apte à remplir sa fonction (1 voyant par batterie) «Marche» rouge Indique que la pompe est en marche «-démarrage» jaune Indique que la pompe n a pas démarré automatiquement «Température eau» ou «Défaut moteur» «Défaut pression d huile» jaune jaune Indique un dépassement de la température admissible de l eau (échauffement du moteur) Indique une pression d huile insuffisante «Défaut carburant» jaune Indique un manque de carburant dans le réservoir Lorsque le voyant est allumé, le démarrage manuel doit être actionné «Commande démarrage» jaune jaune jaune (le rouge est toléré) jaune (le rouge est toléré) Indique que le démarrage manuel doit être utilisé Indique que la pompe doit être mise en marche Position d un commutateur qui empêche la pompe de démarrer automatiquement Le non-démarrage du moteur à l issue des six tentatives du cycle 15 min Oui 100 s Oui 100 s 100 s 100 s 100 s 100 s Oui 100 s oui 100 s oui "Défaut général" jaune Défaut général en même temps que le défaut correspondant oui b) Les indications fournies par les indicateurs lumineux doivent être visibles sous tout angle de moins de 22,5 par rapport à une droite dont l'origine est située au centre de l'indicateur lumineux et qui est perpendiculaire à la surface de montage de celui-ci, à une distance de 3 m, dans une intensité lumineuse ambiante inférieure ou égale à 500 lx.

13 Bouton d essai des signalisations lumineuses L'armoire comporte un dispositif de test accompagné d'une étiquette "TEST LAMPES" accessible au niveau 1 pour s'assurer du bon fonctionnement des indicateurs visuels Bouton de silence L'armoire comporte un bouton de silence accessible au niveau 1 pour taire l'indicateur acoustique Bouton de réinitialisation des indicateurs visuels L'armoire comporte un bouton de réinitialisation des indicateurs visuels accessible au niveau Report de signalisation a) Les reports de signalisation doivent se faire par contact libre de tout potentiel en sortie d'armoire. b) Les sorties de report minimales requises sont : Sortie «Défaut Général» Sortie «Défaut commande auto» indiquant que la clé n est pas dans la position "AUTO" Sortie «Marche» qui indique le fonctionnement de la pompe. Sortie indiquant le non-démarrage du moteur Sortie indiquant que la pompe doit être mise en marche Sortie indiquant le non-démarrage du moteur à l issue des six tentatives du cycle. Sortie indiquant qu un commutateur est dans une position qui empêche la pompe de démarrer automatiquement. Les événements suivants doivent faire l'objet d'un report de défaut général : l'absence d'alimentation secteur, le non-démarrage des pompes, les défauts batteries, les défauts chargeurs, les défauts eau de refroidissement moteur, les défauts de pression d'huile moteur le manque de carburant dans le réservoir.

14 Signalisation acoustique Un dispositif de signalisation acoustique doit être présent. Une signalisation acoustique doit être déclenchée lors des événements suivants : pompe en fonctionnement non-démarrage du moteur à l issue des six tentatives du cycle un commutateur est dans une position qui empêche la pompe de démarrer automatiquement Délai de signalisation Le délai entre l'apparition de la cause et les signalisations optiques, acoustiques et reportées doit être inférieur ou égal à celui mentionné dans le tableau de la section a) Commandes de démarrage des moteurs diesel Généralités La commande des moteurs diesels doit pouvoir se faire en automatique (pt 2.3.2), en secours (pt 2.3.3) et en essai de démarrage manuel (pt 2.3.4) Commande automatique a) Il doit être possible de démarrer automatiquement le moteur diesel à la réception d un signal issu des pressostats. Le démarrage automatique est alors assuré par une entrée de commande recevant les ordres de démarrage par "ouverture" de circuit. b) Le dispositif de démarrage automatique doit être disponible même lorsque le circuit du bouton de test de démarrage manuel est activé. c) Ce démarrage automatique doit initialiser les séquences de démarrage définies au pt Bouton de commande démarrage de secours derrière une «vitre à briser» (correspond au point du CEA 4001) a) Il doit être possible de démarrer le moteur diesel manuellement à l aide de boutons poussoirs de démarrage manuel de secours situé derrière une «vitre à briser». b) La puissance électrique doit alors provenir des deux batteries à la fois. Le bouton de commande de secours qui est situé derrière une «vitre à briser» est totalement indépendant de l armoire de commande et permet un démarrage du moteur diesel même en position «ARRET» (cf 2.3.5).

15 Essai de démarrage manuel L'essai de démarrage manuel vise trois objectifs : s'assurer que la séquence de démarrage automatique fonctionne s'assurer que les 2 batteries fonctionnent individuellement s'assurer que le circuit de démarrage d'urgence est fonctionnel, y compris la mise en parallèle des 2 batteries (cfr. CEA4001 et EN12845) et ce sans devoir briser la vitre du bouton de démarrage de secours. L'activation de l'essai manuel n'est possible que si les 2 conditions suivantes sont satisfaites : a) après un démarrage automatique du moteur suivi d un arrêt ou après six tentatives infructueuses de démarrage automatique (cfr. CEA4001 et EN12845) b) et quand le commutateur à clé est en position "Essai manuel" (cf exigence supplémentaire pour interdire l'essai manuel au niveau d'accès 1). L'ordre dans lequel ces conditions sont satisfaites n'est pas imposé. Pour pouvoir satisfaire à la condition a), il faut lancer la séquence de démarrage automatique du moteur (cf infra). Cette étape permet donc de vérifier la séquence de démarrage automatique et le fonctionnement individuel de chacune des 2 batteries. La façon par laquelle cette séquence est lancée n'est pas imposée. Les façons suivantes sont données à titre d'exemple : activer le pressostat positionner le commutateur à clé dans la position "Essai manuel". Lorsque les deux conditions a) et b) ci-dessus sont satisfaites, un indicateur lumineux au-dessus du bouton d essai de démarrage manuel s'allume. Cet indicateur est accompagné de l'identification suivante : ACTIONNER LE BOUTON D'ESSAI DE DEMARRAGE MANUEL SI LE VOYANT EST ALLUME Le bouton d essai de démarrage manuel n'est rendu actif que quand cet indicateur est allumé. Il est alors couplé en parallèle avec le bouton de commande de démarrage de secours pour permettre de vérifier le bon fonctionnement des circuits à partir de ce point. L'actionnement du bouton de test manuel doit alors lancer la séquence de démarrage de secours ( 2.3.3). Après qu un essai de démarrage manuel ait été effectué, le circuit utilisé à cette fin doit être automatiquement mis hors d usage et le voyant lumineux doit être éteint.

16 Position "ARRET" Le basculement en position "ARRET" interdit le démarrage de l'essai manuel et le démarrage automatique mais n'interdit pas le démarrage de secours Séquence de démarrage La séquence de démarrage doit comporter 6 tentatives de démarrage du moteur, d'une durée de 5 à 10 s chacune avec une pause maximale de 10 s entre chaque tentative. Après chaque tentative de démarrage, le système doit basculer automatiquement sur l'autre batterie. Le dispositif de démarrage doit se réinitialiser automatiquement. La séquence de démarrage consiste à fournir à la sortie vers le démarreur une énergie provenant de l'un ou l'autre jeu de batteries. Au cours de cette procédure, la réception de l'information de démarrage du moteur provoque la signalisation correspondante : marche. L'information de démarrage est obtenue à partir d'un dispositif qui constate effectivement que le moteur a bien démarré et tourne. Ce constat ne peut être aléatoire et dépendre de la simple position d'un organe. Dans le cas où, à l'issue des 6 séquences, il n'y a pas l information de démarrage, l'armoire doit : délivrer une signalisation sonore et visuelle de non-démarrage solliciter la sortie "défaut général" bloquer le système de démarrage automatique (uniquement si le commutateur est en position "AUTO" cf ) Conformité des armoires ANPI publie une liste d armoires de commande des groupes motopompe diesel qui répondent aux exigences prédéfinis (www.anpi.be). 3. Fiabilité des installations fixes de systèmes d extinction hydrauliques La fiabilité des installations fixes de systèmes d extinction hydrauliques doit être vérifiée dans de temps conformément au point de la dernière version du document CEA4001 et aux exigences complémentaires du présent règlement. L inspection approfondie de vieilles installations doit être faite par un organisme d inspection accrédité suivant la EN45004 et ISO 17020par BELAC ou par un organisme d accréditation étranger appartenant au MLA du EA dans le domaine d application. Vérification sur les tuyauteries : Les tuyauteries sont inspectées au niveau de leur épaisseur de parois et de leur état intérieur conformément aux exigences du point de la dernière version du document CEA4001 et des exigences complémentaires ci-après. Par poste de contrôle, 10 tuyauteries doivent être vérifiées au niveau de l épaisseur de leur paroi et 10 tuyauteries au niveau de leur état interne. Mesure de l épaisseur des parois des tuyauteries

17 Une mesure de l épaisseur des parois doit être effectuée pour vérifier les dégâts dus à la corrosion. Cette mesure doit s effectuer par une méthode non destructive à partir de l extérieur du tuyau. Interprétation des résultats : en comparaison avec l épaisseur nominale d un tuyau neuf, si l épaisseur mesurée est : - Supérieure à 0,7 x l épaisseur nominale, aucune action n est à prendre : - Entre 0,6125 et 0,7 x l épaisseur nominale, une vérification complémentaire doit être faite dans un délai de 3 ans ; - Inférieure à 0,6125 x l épaisseur nominale, la tuyauterie concernée doit être remplacée. Dans ce cas, une nouvelle mesure est effectuée sur un nouvel échantillonnage de tuyauterie. Vérification de l état intérieur de la tuyauterie La vérification de l état intérieur de la tuyauterie pour contrôler les dépôts et incrustations qui peuvent perturber les conditions d écoulement de l eau. Le but des vérifications est d estimer la diminution de la section de passage de l eau afin d évaluer si les caractéristiques hydrauliques sont altérées. Interprétation des résultats : en comparaison avec la section de passage nominale d un tuyau neuf, si la section mesurée est : - Supérieure à 90% de la section nominale : un rinçage de la tuyauterie doit être fait ; - Entre 80% et 90% de la section nominale : un rinçage de la tuyauterie doit être fait et une nouvelle vérification doit être faite dans les 5 ans ; - Entre 70% et 80% de la section nominale : Un rinçage de la tuyauterie doit être fait. Un calcul des pertes de charges en fonction de la diminution de section doit être fait. Si les caractéristiques hydrauliques ne sont plus satisfaites, les tuyaux incriminés doivent être remplacés ; - Inférieure à 70 % de la section nominale : les tuyauteries incriminées doivent être remplacées. Vérification des sprinklers. La vérification des sprinklers doit être faite conformément aux exigences du point de la dernière version du document CEA Le nombre de sprinklers qui doivent être prélevés pour contrôle est repris dans le tableau ci-après: Nombre total de sprinklers (n) installés dans le bâtiment Nombre minimum de sprinklers à prélever (Lot) n < n < n < n n >

18 La température d ouverture des sprinklers prélevés est vérifiée en laboratoire pour une élévation lente de la température. Les essais sont effectués sur 10 sprinklers par gamme de température. Les sprinklers doivent réagir dans les tolérances prévues. Si la valeur de température de fonctionnement des sprinklers est soit inférieure ou soit supérieure à la tolérance prévue, un second échantillon doit être prélevé sur l installation et soumis aux essais de température. Si à l issue du second essai, le fonctionnement des sprinklers est soit inférieur ou soit supérieur à la tolérance prévue, tous les sprinklers du type en question doivent être remplacés dans l installation par de nouveaux sprinklers. La vérification du coefficient K doit se faire sur 25% des sprinklers prélevés avec un minimum de 5. Le coefficient K est déterminé par une moyenne arithmétique des résultats des essais. Le fonctionnement des sprinklers à 1 bar avec une élévation rapide de la température permet de vérifier leur bon fonctionnement à savoir : - Son ouverture correcte ; - Le non dépôt de débris qui peuvent perturber son fonctionnement. L essai doit être effectué sur 25% des sprinklers prélevés avec un minimum de 5. Lorsqu un des critères de bon fonctionnement n est pas satisfait, il faut prélever un second échantillon de l installation et le soumettre de nouveau aux essais de fonctionnement. Si, à l issue de ce second essai, les critères de bon fonctionnement ne sont pas satisfaits, tous les sprinklers doivent être remplacés par des nouvelles têtes de «sprinkler». 4. Compartimentage coupe-feu Le compartimentage coupe-feu entre un compartiment protégé et un compartiment non protégé, doit répondre aux exigences suivantes: - séparations REI 2 heures, - tout passage doit être protégé par une porte ou un portail EI 1 heure 5. Sprinklers ESFR Le nombre de sprinklers ESFR est limité à 500 par poste de contrôle. 6. Placement de sprinkler ESFR sous les lanterneaux La protection sous lanterneaux par sprinklers ESFR doit être réalisée conformément au point L de la norme CEA 4001 : les lanterneaux doivent être fermés avec une vitre en verre armé. : sprinkler lanterneau

19 Les solutions alternatives suivantes sont cependant acceptées lorsque les lanterneaux ne sont pas refermés: 1. Les sprinklers peuvent être placés contre le plafond lorsque le lanterneau est centré par rapport aux sprinklers et qu il répond à une des deux conditions suivantes: - Avoir une hauteur (H) inférieure ou égale à 0,3 m et une longueur inférieure ou égale à 6m. Lorsque la longueur est supérieure à 6 m, des séparations doivent être prévues dans le lanterneau au minimum tous les 6 m. - Avoir une hauteur (H) inférieure ou égale à 0,45 m et une surface inférieure ou égale à 2m x 3m. Les lanterneaux doivent être réalisés en matériaux «non gouttant». Ligne médiane fictive H max 0,3m ou 0,45m (voir texte) 2. Dans le cas où un sprinkler viendrait à se situer sous le lanterneau, celui-ci doit être placé sous une plaque de protection de 0,6 m sur 0,6 m en matériau non combustible. Les lanterneaux doivent être réalisés en matériaux «non gouttant». Plaque protection H max 0,5m 3. Dans tous les autres cas, les sprinklers doivent être placés dans le lanterneau sous une plaque de protection de 0,6 m sur 0,6 m. Des retombées de 0,6 m de haut en matériau incombustible doivent être prévues sur le pourtour du lanterneau. Les lanterneaux doivent être réalisés en matériaux «non gouttant». retombées 60 cm hauteur

20 7. Sources d eau Pour les sources d eau uniques supérieures et les sources d eau doublées reprises respectivement aux points et du règlement CEA 4001, dernière version, chaque pompe doit pouvoir satisfaire les demandes de pression et de débit de l installation. Pour les risques HHP et HHS, seules les sources d eau uniques supérieures et les sources d eau doublées sont acceptées. 8. Classification des risques Type d activité : Caoutchouc et plastique Sans porter préjudice au règlement CEA cité ci-dessus, et plus particulièrement à la classification des risques de l annexe A, tout risque comportant du caoutchouc ou des matières plastiques sera classifié au minimum en HHP ou HHS. 9. Limite de vitesse de rotation des moteurs diesel entraînant les pompes d eau La vitesse de rotation maximale admise des moteurs diesels est de 2400 tr/min.

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, février 2009 Le présent texte a été établi par l Inspection du Travail et des Mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. Prescriptions de sécurité

Plus en détail

jusqu à 250 bar jusqu à 12,6 l/min adapté pour: durées de service réduites S2 service intermittent S3 HYDAC Générateur hydraulique CA

jusqu à 250 bar jusqu à 12,6 l/min adapté pour: durées de service réduites S2 service intermittent S3 HYDAC Générateur hydraulique CA jusqu à 250 bar jusqu à 12,6 l/min adapté pour: durées de service réduites S2 service intermittent S3 HYDAC Générateur hydraulique CA 1. DONNEES TECHNIQUES 1.1 GENERALITES Utilisation en service réduit

Plus en détail

Manuel d utilisation SDMO. Nexys 2

Manuel d utilisation SDMO. Nexys 2 Manuel d utilisation SDMO Nexys 2 Réf. constructeur : V 20/09/2004 (notice originale) 1 / 22 Réf. GPAO : 33502017101_2_1 1. Présentation du MICS Nexys... 3 2. Description... 3 2.1. Configuration standard...

Plus en détail

NOM DU BÂTIMENT ADRESSE VILLE PROVINCE CODE POSTAL

NOM DU BÂTIMENT ADRESSE VILLE PROVINCE CODE POSTAL PLAN DE SÉCURITÉ INCENDIE NOM DU BÂTIMENT ADRESSE VILLE PROVINCE CODE POSTAL Table des matières Rappel - étapes à suivre Mise à jour et liste de distribution Mesures à prendre en cas d incendie À tous

Plus en détail

Louis-Philippe Gagnon Auditeur De Système D Alarme LABORATOIRES DES ASSUREURS DU CANADA 12 Novembre, 2014

Louis-Philippe Gagnon Auditeur De Système D Alarme LABORATOIRES DES ASSUREURS DU CANADA 12 Novembre, 2014 Louis-Philippe Gagnon Auditeur De Système D Alarme LABORATOIRES DES ASSUREURS DU CANADA 12 Novembre, 2014 UL and the UL logo are trademarks of UL LLC 2012 2 OBJECTIFS DE LA MISE À L'ESSAI ET INSPECTION

Plus en détail

QUESTIONNAIRE PARTICULIER POUR DEMANDE D'AUTORISATION. BATIMENT SIS : Commune : Localité : Article cadastral : Rue et n : Affectation de l'ouvrage :

QUESTIONNAIRE PARTICULIER POUR DEMANDE D'AUTORISATION. BATIMENT SIS : Commune : Localité : Article cadastral : Rue et n : Affectation de l'ouvrage : Secteur prévention Etablissement cantonal d'assurance et de prévention Place de la Gare 4, Case postale, 2002 Neuchâtel Tél. 032 889 62 22 www.ecap-ne.ch Fax 032 889 62 33 ecap.prevention@ne.ch QUESTIONNAIRE

Plus en détail

MEMENTO SECURITE INCENDIE

MEMENTO SECURITE INCENDIE ETABLISSEMENT MEMENTO SECURITE INCENDIE La commission de sécurité vous a prescrit la réalisation d un mémento sécurité Ce document est un modèle pour tout type d établissements en dehors des U et J Il

Plus en détail

Essais de résistance au feu

Essais de résistance au feu Essais de résistance au feu Cloisons 98-48 avec plaques de plâtre EI60 (coupe feu 1heure) DTU 25-41 Livret technique 4 - Octobre 2009 Le Service Recherche & Développement SOMMAIRE Préambule page 3 Construire

Plus en détail

VÉRIFICATION DES ÉQUIPEMENTS DE PROTECTION INCENDIE

VÉRIFICATION DES ÉQUIPEMENTS DE PROTECTION INCENDIE Numéro 2 Aon Parizeau Inc. LA PROTECTION INCENDIE Guide pratique à l intention des universités VÉRIFICATION DES ÉQUIPEMENTS DE PROTECTION INCENDIE Dans ce bulletin Préambule Entretien des systèmes de gicleurs

Plus en détail

Centrale de surveillance ALS 04

Centrale de surveillance ALS 04 Centrale de surveillance ALS 04 Notice d'installation et d'utilisation Version 1.0 - B 6 rue Alory 35740 Pacé France Tel : +33 (0) 2 99 60 16 55 Fax : +33 (0) 2 99 60 22 29 www.sodalec.fr - 1 - Notice

Plus en détail

Il est nécessaire de mettre en place un système de sécurité incendie (SSI) permettant de détecter le plus rapidement possible un début de sinistre.

Il est nécessaire de mettre en place un système de sécurité incendie (SSI) permettant de détecter le plus rapidement possible un début de sinistre. PAGE : 1 Situation : Les établissements doivent être protégés contre les incendies. Suivant leur catégorie, les systèmes de sécurité incendie (SSI) à mettre en place sont plus ou moins complexes. A l issue

Plus en détail

POLITIQUE ET LIGNES DIRECTRICES EN MATIERE DE TRACABILITE DES RESULTATS DE MESURE

POLITIQUE ET LIGNES DIRECTRICES EN MATIERE DE TRACABILITE DES RESULTATS DE MESURE BELAC 2-003 Rev 1-2014 POLITIQUE ET LIGNES DIRECTRICES EN MATIERE DE TRACABILITE DES RESULTATS DE MESURE Les versions des documents du système de management de BELAC telles que disponibles sur le site

Plus en détail

Série CLE - Chauffe-eau pour douche oculaire Solutions de chauffage d eau sans réservoir

Série CLE - Chauffe-eau pour douche oculaire Solutions de chauffage d eau sans réservoir 18 à 25 kw (85 000 à 170 000 BTU) Débit de 3 à 38 l/min (0,75 à 10 gal/min) Conception certifiée sans plomb Avantage de chute de pression Échangeur de chaleur à température variable Armoire NEMA 4 de série

Plus en détail

NUGELEC. NOTICE D'UTILISATION DU B.A.A.S. du type Ma - STI / MaME - STI. pages. 1 introduction 2. 2 encombrement 3 fixation

NUGELEC. NOTICE D'UTILISATION DU B.A.A.S. du type Ma - STI / MaME - STI. pages. 1 introduction 2. 2 encombrement 3 fixation NOTICE D'UTILISATION DU du type Ma - / MaME - pages 1 introduction 2 2 encombrement 3 fixation 3 installation 3 à 5 raccordement 4 fonctionnement 5 à 6 contrôle, essai 5 caractéristiques 7 techniques 6

Plus en détail

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 R Présentation Tableau de type 4 secteur 1 boucle Réf. : 405 61 Tableau de type 4 secteur 2 boucles Réf. : 405 62 Contenu de

Plus en détail

INSTRUCTIONS D INSTALLATION MODÈLE 300521

INSTRUCTIONS D INSTALLATION MODÈLE 300521 INSTRUCTIONS D INSTALLATION MODÈLE 300521 WWW.BURCAM.COM 2190 Boul. Dagenais Ouest LAVAL (QUEBEC) CANADA H7L 5X9 TÉL: 514.337.4415 FAX: 514.337.4029 info@burcam.com Votre pompe a été soigneusement emballée

Plus en détail

Manuel du conducteur Système d extinction du moteur

Manuel du conducteur Système d extinction du moteur Manuel du conducteur Système d extinction du moteur Activation hydropneumatique Activation mécanique Activation électrique Edition 2013-1 Machines de construction/véhicules, outils et machines spéciales

Plus en détail

Ainsi, avant la modification apportée par l arrêté du 18/06/2009, la partie A de l annexe 221-II-1/A.1 disposait des trois cas de figure suivants :

Ainsi, avant la modification apportée par l arrêté du 18/06/2009, la partie A de l annexe 221-II-1/A.1 disposait des trois cas de figure suivants : Direction des affaires maritimes Code des Transports Décret n 84-810 modifié Commission centrale de sécurité Session du 5 novembre 2014 PV CCS 884/INF.02 Objet : Modification des divisions 212, 221 et

Plus en détail

GE Security. KILSEN série KSA700 Centrale de détection et d alarme Incendie analogique adressable. Manuel d utilisation

GE Security. KILSEN série KSA700 Centrale de détection et d alarme Incendie analogique adressable. Manuel d utilisation GE Security KILSEN série KSA700 Centrale de détection et d alarme Incendie analogique adressable Manuel d utilisation g ination imag at work Kilsen is a brand name of GE Security. www.gesecurity.net COPYRIGHT

Plus en détail

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30 VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30 Incendie Code du Travail R4216-1 à R4216-7 ; R4216-11 à R4216-34 Code du Travail R4225-8 Code du Travail R4227-34 à R4227-36 Code du Travail R4227-1

Plus en détail

Diamètres 3" 4" 6" 8" Type de Bride PN 16 PN 16 PN 16 PN 16. Orangé-rouge (RAL 2002) Agrément CE/APSAD CE/APSAD CE/APSAD CE/APSAD

Diamètres 3 4 6 8 Type de Bride PN 16 PN 16 PN 16 PN 16. Orangé-rouge (RAL 2002) Agrément CE/APSAD CE/APSAD CE/APSAD CE/APSAD Description En général, un poste d'alarme à eau est composé de:. Un clapet d'alarme relié à un gong hydraulique.. Un ensemble de vannes et by-pass permettant l'essai du système.. Une vanne de vidange..

Plus en détail

MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE. Fonction. Avertissements Gamme de produits Caractéristiques techniques

MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE. Fonction. Avertissements Gamme de produits Caractéristiques techniques 8/FR www.caleffi.com Groupes de transfert pour installations solaires Copyright Caleffi Séries 8 9 MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE Fonction Avertissements Gamme de produits Caractéristiques

Plus en détail

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 R Présentation Tableau de type 4 secteur 1 boucle Réf. : 405 61 Tableau de type 4 secteur 2 boucles Réf. : 405 62 Contenu de

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Cette notice a été établie à l'attention des exploitants d Etablissements Recevant du Public (ERP), afin

Plus en détail

POUR L INSTALLATION TEMPORAIRE DE TRIBUNES ET GRADINS EXTERIEURS ET INTERIEURS

POUR L INSTALLATION TEMPORAIRE DE TRIBUNES ET GRADINS EXTERIEURS ET INTERIEURS RESUME DES EXIGENCES EN MATIERE DE PREVENTION DES INCENDIES POUR L INSTALLATION TEMPORAIRE DE TRIBUNES ET GRADINS EXTERIEURS ET INTERIEURS 1. Base Les prescriptions de protection incendie AEAI sont la

Plus en détail

LORS DE L UTILISATION DE LA CHAUSSEE POUR DES MANIFESTATIONS PROVISOIRES À L INTERIEUR DES LOCALITES

LORS DE L UTILISATION DE LA CHAUSSEE POUR DES MANIFESTATIONS PROVISOIRES À L INTERIEUR DES LOCALITES RESUME DES EXIGENCES EN MATIERE DE PREVENTION DES INCENDIES LORS DE L UTILISATION DE LA CHAUSSEE POUR DES MANIFESTATIONS PROVISOIRES À L INTERIEUR DES LOCALITES 1. Base Les prescriptions de protection

Plus en détail

Mise en service et entretien d un surpresseur incendie

Mise en service et entretien d un surpresseur incendie Mise en service et entretien d un surpresseur incendie Lire attentivement cette notice avant l installation. A conserver à proximité de l équipement pour son fonctionnement et entretien. www.calpeda.com

Plus en détail

Exigences concernant les mécanismes de verrouillage de portes CNB 2005 modifié Québec et prochaine version du CNB 2010 modifié Québec (non en vigueur)

Exigences concernant les mécanismes de verrouillage de portes CNB 2005 modifié Québec et prochaine version du CNB 2010 modifié Québec (non en vigueur) Exigences concernant les mécanismes de verrouillage de portes CNB 2005 modifié Québec et prochaine version du CNB 2010 modifié Québec (non en vigueur) Association canadienne de la sécurité 2015 Plan de

Plus en détail

L ÉVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

L ÉVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP 10 L ÉVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP 10.1 ESPACE D ATTENTE SÉCURISÉ FOCUS 1 : L'IMPLANTATION PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L ACCESSIBILITÉ L ensemble des usagers doit pouvoir être évacué du bâtiment.

Plus en détail

Avis Technique 14/13-1922*V1 DISTRITUB

Avis Technique 14/13-1922*V1 DISTRITUB Avis Technique 14/13-1922*V1 Annule et remplace l Avis Technique 14/13-1922 Tubes en PE-Xc Système de canalisations en PEX PEX piping system PEX Rohresystem Ne peuvent se prévaloir du présent Avis Technique

Plus en détail

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION UNIVERSITE ABOUBEKR BELKAID FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEMENT DE GENIE CIVIL SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION Responsable: Dr. GHOMARI Fouad COMPORTEMENT AU FEU DU BETON. Le feu est

Plus en détail

TransPort PT878GC Débitmètre portable à ultrasons pour gaz Panametrics. GE Measurement & Control Solutions. Applications.

TransPort PT878GC Débitmètre portable à ultrasons pour gaz Panametrics. GE Measurement & Control Solutions. Applications. Applications Caractéristiques Le débitmètre non-intrusif portable Transport PT878GC est un système à ultrason complet pour la mesure de débit de gaz, notamment sur : Gaz naturel Air comprimé Gaz combustibles

Plus en détail

Tableaux d alarme sonores

Tableaux d alarme sonores Tableaux d alarme sonores Type T4 CT 1 boucle NiMh Réf. : 320 020 Type T4 CT 2 boucles Réf. : 320 019 FEU BOUCLE 1 FEU TEST BOUCLE 2 DEFAUT BATTERIE SOUS TENSION SECTEUR ABSENT Contenu de l emballage -

Plus en détail

Informations sur la NFS 61-933

Informations sur la NFS 61-933 Les évolutions apportées par la nouvelle norme NFS 61-933 relative à l exploitation et la maintenance des systèmes de sécurité incendie. Intervention Olivier BUFFET Ingénieur sécurité CHU ANGERS Sommaire

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

Voies d évacuation et de sauvetage

Voies d évacuation et de sauvetage Institut de Sécurité Voies d évacuation et de sauvetage Jean-Paul Bassin Institut de Sécurité Institut de Sécurité INSTITUT SUISSE DE PROMOTION DE LA SÉCURITÉ Evacuation_Lignum_2010 1 Histoire 1995 1945

Plus en détail

PARTIE 4 PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION

PARTIE 4 PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NFPOSTES DE SECURITE MICROBIOLOGIQUE PARTIE 4 PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION SOMMAIRE 4.1. Processus de surveillance des produits

Plus en détail

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE S - 16 FONCTIONNALITES DE LA SONORISATION ET LES ALARMES POUR LE MATERIEL DESTINE AUX VOYAGEURS EDITION : 12/2000 Index 1. GENERALITES...3

Plus en détail

Mode d emploi. régulateur différentiel pour des systèmes solaires thermiques

Mode d emploi. régulateur différentiel pour des systèmes solaires thermiques Mode d emploi régulateur différentiel pour des systèmes solaires thermiques 1 Conseils de sécurité 2 2 Principe de foncionnement 2 3 Affichage et commandes d operation 3 4 Préréglages 4 5 Réglage des paraètres

Plus en détail

Plateformes de travail élévatrices et portatives

Plateformes de travail élévatrices et portatives B354.1-04 Plateformes de travail élévatrices et portatives Plate-forme élévatrice de type 1 à déplacement manuel Plate-forme élévatrice de type 2 remorquable Édition française publiée en août 2004 par

Plus en détail

Actualité normative et réglementaire en matière

Actualité normative et réglementaire en matière infosteel Actualité normative et réglementaire en matière de sécurité incendie Jean Philippe Vériter Technical Manager, Infosteel JOURNEE CONSTRUCTION ACIER 2010 Louvain la Neuve, 18/10/2010 Tbl Table

Plus en détail

ETABLISSEMENTS INDUSTRIELS OU ARTISANAUX

ETABLISSEMENTS INDUSTRIELS OU ARTISANAUX prevolivier www.ssiap.com Notice descriptive de sécurité ETABLISSEMENTS INDUSTRIELS OU ARTISANAUX Remarques Cette notice descriptive de sécurité, élaborée à l attention des maîtres d ouvrage et maîtres

Plus en détail

Guide. Prévention Habitat. libea.fr

Guide. Prévention Habitat. libea.fr libea.fr Guide Prévention Habitat libea.fr LIBEA - Société anonyme au capital de 0 000 000 - Entreprise régie par le code des assurances - Siège social : Cours du Triangle - 0 rue de Valmy - 9800 Puteaux

Plus en détail

R41 REGLE DE PRESCRIPTION. Télésécurité. Habitations Risques «standard» Edition 12.2000.0 (décembre 2000)

R41 REGLE DE PRESCRIPTION. Télésécurité. Habitations Risques «standard» Edition 12.2000.0 (décembre 2000) R41 REGLE DE PRESCRIPTION Télésécurité Habitations Risques «standard» Edition 12.2000.0 (décembre 2000) Fédération Française des Sociétés d'assurances Cette règle a été élaborée au sein des instances de

Plus en détail

INSTRUMENTATION - CONTRÔLE MOTEUR

INSTRUMENTATION - CONTRÔLE MOTEUR - > THÈME - CALCULATEURS ÉCONOMISEURS DE CARBURANT PAGE 86 INDICATEURS PAGE 88 CAPTEURS & SONDES PAGE 92 MESURES DE NIVEAUX PAGE 95 CONTACTEZ-NOUS : T 02 98 46 11 02 / F 02 98 43 37 49 / WWW.SEIMI.COM

Plus en détail

SYSTÈME DE CONTRÔLE SOLAIRE LX-220 Installation et mode d emploi

SYSTÈME DE CONTRÔLE SOLAIRE LX-220 Installation et mode d emploi SYSTÈME DE CONTRÔLE SOLAIRE LX-220 Installation et mode d emploi IMPORTANTES CONSIGNES DE SÉCURITÉ LISEZ ET OBSERVEZ TOUTES LES CONSIGNES CONSERVEZ CES CONSIGNES EN LIEU SÛR AVERTISSEMENT Avant d installer

Plus en détail

NOTICE D INSTALLATION Sirène d alarme extérieure auto alimentée

NOTICE D INSTALLATION Sirène d alarme extérieure auto alimentée NOTINS0FR024025- V1.07 NOTICE D INSTALLATION Sirène d alarme extérieure auto alimentée Fabrication Française SIREX SIREX-F Boîtier en fonte d aluminium avec peinture polyester LEDs Photo non contractuelle

Plus en détail

Quels sont les leviers efficaces pour réduire le risque d incendie, limiter ses conséquences et optimiser la tarification assurance?

Quels sont les leviers efficaces pour réduire le risque d incendie, limiter ses conséquences et optimiser la tarification assurance? Quels sont les leviers efficaces pour réduire le risque d incendie, limiter ses conséquences et optimiser la tarification assurance? En matière d'incendie, les moyens de prévention réelle et de protection

Plus en détail

Centrale d alarme DA996

Centrale d alarme DA996 Centrale d alarme DA996 Référence : 7827 La DA-996 est une centrale d alarme pour 6 circuits indépendants les uns des autres, avec ou sans temporisation, fonctions 24 heures, sirène, alerte et incendie.

Plus en détail

PR NF EN 12845 Avant-projet de norme soumis à enquête publique jusqu au : 16/09/2014

PR NF EN 12845 Avant-projet de norme soumis à enquête publique jusqu au : 16/09/2014 PR NF EN 12845 Avant-projet de norme soumis à enquête publique jusqu au : 16/09/2014 Pas de commentaire de http://www.ingexpert.com S62-233PR Installations fixes de lutte contre l'incendie - Systèmes d'extinction

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements. Largeur totale cumulée. Effectif

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements. Largeur totale cumulée. Effectif CODE DU TRAVAIL Art. R. 232-12.- Les dispositions de la présente section s'appliquent à tous les établissements mentionnés à l'article L. 231-1 à l'exception de ceux qui constituent des immeubles de grande

Plus en détail

069. TRAVAUX D'ASCENSEURS ET D'INSTALLATIONS DE LEVAGE

069. TRAVAUX D'ASCENSEURS ET D'INSTALLATIONS DE LEVAGE 069. TRAVAUX D'ASCENSEURS ET D'INSTALLATIONS DE LEVAGE Centre de Ressources des Technologies de l'information pour le Bâtiment 069.1. Clauses techniques générales 069.2. Clauses techniques particulières

Plus en détail

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Document entériné par le Groupe Spécialisé n 3 le 15 janvier 2013 Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Groupe Spécialisé n 3 «Structures, planchers et autres composants

Plus en détail

ENTRETIENS, CONTROLES ET VERIFICATIONS TECHNIQUES

ENTRETIENS, CONTROLES ET VERIFICATIONS TECHNIQUES ENTRETIENS, CONTROLES ET VERIFICATIONS TECHNIQUES 1 SOMMAIRE SOMMAIRE PAGE 1 INTRODUCTION PAGE 2 I ENTRETIEN CONTROLE ET VERIFICATION TECHNIQUES PAGE 3-4 II CLASSEMENTS ET CATEGORIES DES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

INSTALLATIONS ÉLECTRIQUES CIVILES

INSTALLATIONS ÉLECTRIQUES CIVILES index ALIMENTATION MONOPHASEE ALIMENTATION MONOPHASEE ALIMENTATIONS DL 2101ALA DL 2101ALF MODULES INTERRUPTEURS ET COMMUTATEURS DL 2101T02RM INTERRUPTEUR INTERMEDIAIRE DL 2101T04 COMMUTATEUR INTERMEDIAIRE

Plus en détail

Notice Utilisateur EKZ 0938 00A STORIA CRT 600 HF

Notice Utilisateur EKZ 0938 00A STORIA CRT 600 HF Notice Utilisateur EKZ 0938 00A STORIA CRT 600 HF Vous venez d acquérir le système de surveillance STORIA CRT 600 HF et nous vous en remercions. Ce système est prévu pour fonctionner dans une bande de

Plus en détail

Aires de ravitaillement en GPL sur des sites non accessibles au public

Aires de ravitaillement en GPL sur des sites non accessibles au public GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, décembre 2007 ITM-SST 1708.1 Aires de ravitaillement en GPL sur des sites non accessibles au public Prescriptions de sécurité types Autre prescription à considérer :

Plus en détail

Domonial Notice utilisateur

Domonial Notice utilisateur Domonial Notice utilisateur EKZ 35 F Vous venez d acquérir le système de surveillance DOMONIAL et nous vous en remercions. Ce système est prévu pour fonctionner dans une bande de fréquence radio homologuée

Plus en détail

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE L - 72 FOURNITURE DE SEMELLES ELASTIQUES POUR LA FIXATION DE VOIE "TYPE BOTZELAER" EDITION: 04/2001 Index 1. INTRODUCTION... 3 1.1. DOMAINE

Plus en détail

Consommation de diesel pour les véhicules à moteurs

Consommation de diesel pour les véhicules à moteurs Consommation de diesel pour les véhicules à moteurs VD 4-601 f 09.2008 Ayez un meilleur contrôle sur votre consommation de diesel et économisez de l argent! Le DFM-System est un appareil de mesure de très

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE S C Y N110D 1/8

NOTICE TECHNIQUE S C Y N110D 1/8 NOTICE TECHNIQUE S C Y N110D 1/8 1.- DESCRIPTION Les sources d énergie SCY sont des ensembles compacts destinés à fournir une énergie électrique de 24 Volts continu en absence secteur. Ces sources ont

Plus en détail

Manuel d'utilisation du détecteur de fumée

Manuel d'utilisation du détecteur de fumée Manuel d'utilisation du détecteur de fumée Détecteur de fumée photoélectrique alimenté par pile alcaline 9V. Introduction Merci d'avoir choisi notre produit pour vos besoin en détection de fumée. Vous

Plus en détail

Conformité des installations de détection automatique d incendie. SECURA 21 / 03 / 2013 vzw ANPI asbl

Conformité des installations de détection automatique d incendie. SECURA 21 / 03 / 2013 vzw ANPI asbl NOTIFIED BODY n 1134 003-TEST EN 17025 003-INSP EN 17020 003-PROD EN 45011 Conformité des installations de détection automatique d incendie SECURA 21 / 03 / 2013 vzw ANPI asbl Secura 2009 Agenda Détection

Plus en détail

ETUDE DE SÉCURITÉ 1.RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 2 2.CARACTÉRISTIQUES DES UTILISATEURS PRINCIPAUX 4 3.CARACTÉRISTIQUES EXTÉRIEURES 4

ETUDE DE SÉCURITÉ 1.RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 2 2.CARACTÉRISTIQUES DES UTILISATEURS PRINCIPAUX 4 3.CARACTÉRISTIQUES EXTÉRIEURES 4 ETUDE RELATIVE À LA PRÉVENTION DES INCENDIES ET DES EXPLOSIONS À JOINDRE À TOUTE DEMANDE DE PERMIS D URBANISME OU UNIQUE RELATIVE AUX BÂTIMENTS VISÉS À L ARTICLE 1 DU RÈGLEMENT COMMUNAL DU 25/05/2010 ENTRÉ

Plus en détail

DOMONIAL CRT 500 HF. Notice Utilisateur EKZ 0904 00C SECOM AUTOPROTECTION PILE A U SUPERVISION OUVERTURE ALARME INTRUSION ALARME TECHNIQUE

DOMONIAL CRT 500 HF. Notice Utilisateur EKZ 0904 00C SECOM AUTOPROTECTION PILE A U SUPERVISION OUVERTURE ALARME INTRUSION ALARME TECHNIQUE R Notice Utilisateur EKZ 0904 00C DOMONIAL CRT 500 HF D EF A U T M EM O IR E C O NT R O LE AUTOPROTECTION PILE SUPERVISION OUVERTURE ALARME INTRUSION ALARME TECHNIQUE LIAISON RADIO MARCHE PRESENCE SECTEUR

Plus en détail

DETECTION ET ALARME INCENDIE DANS LES E.R.P

DETECTION ET ALARME INCENDIE DANS LES E.R.P DETECTION ET ALARME INCENDIE DANS LES E.R.P Le système d'alarme incendie doit permettre de signaler un sinistre et de le localiser. Il fonctionne sur une source autonome en l'absence de courant. L'action

Plus en détail

1. CONTRAT DE MAINTENANCE

1. CONTRAT DE MAINTENANCE 1. CONTRAT DE MAINTENANCE 1.1. Groupe électrogène Nr de contrat : Date d entrée en vigueur : Le présent contrat est conclu entre : AGENT SDMO SUD BE Contact : Téléphone Télécopie : Email : Lieu d installation

Plus en détail

Manomètre pour pression différentielle avec contacts électriques Exécution soudée Types DPGS43.1x0, version acier inox

Manomètre pour pression différentielle avec contacts électriques Exécution soudée Types DPGS43.1x0, version acier inox Mesure mécatronique de pression Manomètre pour pression différentielle avec contacts électriques Exécution soudée Types DPGS43.1x0, version acier inox Fiche technique WIKA PV 27.05 Applications Contrôle

Plus en détail

Tableau d Alarme Incendie Type 3 type marche/arrêt avec ou sans flash

Tableau d Alarme Incendie Type 3 type marche/arrêt avec ou sans flash Tableau d Alarme Incendie Type 3 type marche/arrêt avec ou sans flash Références commerciales: TA31300 / TA31301 TA31300 (sans flash) TA31301 (avec flash) Table des matières Présentation... 2 Caractéristiques

Plus en détail

GUIDE D'INSTALLATION. Lave-Vaisselle

GUIDE D'INSTALLATION. Lave-Vaisselle GUIDE D'INSTALLATION Lave-Vaisselle SOMMAIRE 1/ CONSIGNES DE SECURITE Avertissements importants 03 2/ INSTALLATION DE VOTRE LAVE-VAISSELLE Appareil non encastré 04 Appareil encastré 04 Appareil encastré

Plus en détail

OCF / KAF 01.06.2011

OCF / KAF 01.06.2011 01.06.2011 Détecteurs Lampe témoin Centrale, tableau de rappel Feu flash Signal acoustique Dispositif manuel de déclanchement Arrêt du signal acoustique et activation de la 2ème temporisation Détection

Plus en détail

FEUILLET TECHNIQUE Etalonnage des alarmes

FEUILLET TECHNIQUE Etalonnage des alarmes FEUILLET TECHNIQUE Etalonnage des alarmes Les avaries majeures de moteurs avec des coûts de réparation élevés et des arrêts des bateaux surviennent parce que l alarme de pression ou de niveau de l eau

Plus en détail

Règlement particulier de certification pour "Entreprise certifiée BOSEC spécialisée en installation de systèmes EFC " Version 5 2011.01.

Règlement particulier de certification pour Entreprise certifiée BOSEC spécialisée en installation de systèmes EFC  Version 5 2011.01. Règlement particulier de certification pour "Entreprise certifiée BOSEC spécialisée en installation de systèmes EFC " Version 5 2011.01.20 Ce règlement fait partie intégrante du Règlement général de la

Plus en détail

Règlement EPAQ pour la qualité des panneaux sandwiches

Règlement EPAQ pour la qualité des panneaux sandwiches Règlement EPAQ pour la qualité des panneaux sandwiches Septembre 2010 Max-Planck-Straße 4 D-40237 Düsseldorf Telephone: +49 211 6989411 Fax: +49 211 672034 E-mail: info@epaq.eu Règlement EPAQ pour la qualité

Plus en détail

LES SYSTÈMES ANTIVOL ET APRÈS VOL POUR VÉHICULES AUTOMOBILES

LES SYSTÈMES ANTIVOL ET APRÈS VOL POUR VÉHICULES AUTOMOBILES LES SYSTÈMES ANTIVOL ET APRÈS VOL POUR VÉHICULES AUTOMOBILES 1. LES SYSTÈMES ANTIVOL AGRÉÉS PAR L UPEA (VV1, VC1, VV2 ET VV3) Le VV1 empêche la mise en route du moteur VC1, une variante pour les véhicules

Plus en détail

Etude de sécurité jointe à la demande de permis d urbanisme COMMENTAIRES ET EXPLICATIONS

Etude de sécurité jointe à la demande de permis d urbanisme COMMENTAIRES ET EXPLICATIONS Etude de sécurité jointe à la demande de permis d urbanisme COMMENTAIRES ET EXPLICATIONS La terminologie utilisée dans l étude est celle de l annexe 1 de l A.R. du 07.07.1994 fixant les normes de base

Plus en détail

Service départemental d incendie et de secours du Territoire de Belfort

Service départemental d incendie et de secours du Territoire de Belfort Service départemental d incendie et de secours du Territoire de Belfort Fiche technique 2011 / 01 Nouvelles dispositions prévues par le règlement de sécurité pour l évacuation des personnes en situation

Plus en détail

KeContact P20-U Manuel

KeContact P20-U Manuel KeContact P20-U Manuel Remarques générales à propos de ce manuel Ce manuel contient des informations et des mises en garde sur les dangers potentiels. La signification des symboles utilisés est la suivante

Plus en détail

SYSTEMES MODULAIRES POMPE A CHALEUR SOLAIRE THERMIQUE GEOTHERMIE CHAUFFAGE

SYSTEMES MODULAIRES POMPE A CHALEUR SOLAIRE THERMIQUE GEOTHERMIE CHAUFFAGE Notre partenaire constructeur Créez votre configuration technique en ligne et recevez automatiquement votre devis! SYSTEMES MODULAIRES POMPE A CHALEUR SOLAIRE THERMIQUE GEOTHERMIE CHAUFFAGE Configuration

Plus en détail

MODULE DIN RELAIS TECHNICAL SPECIFICATIONS RM1-230. Basse tension : Voltage : Nominal 12 Vdc, Maximum 14 Vdc

MODULE DIN RELAIS TECHNICAL SPECIFICATIONS RM1-230. Basse tension : Voltage : Nominal 12 Vdc, Maximum 14 Vdc RM1 Notice Technique DESCRIPTION MODULE DIN RELAIS Le module RM1 de la famille DIN permet de contrôler des charges diverses en les plaçant sous/hors tension. Il peut être contrôlé localement par un interrupteur

Plus en détail

P E T R O L I E R S. MASTER PARK - LOT N 60-116, Boulevard de la Pomme 13011 MARSEILLE. Tél. 04 91 60 36 18 Fax 04 91 60 31 61 CARACTÉRISTIQUES

P E T R O L I E R S. MASTER PARK - LOT N 60-116, Boulevard de la Pomme 13011 MARSEILLE. Tél. 04 91 60 36 18 Fax 04 91 60 31 61 CARACTÉRISTIQUES F2R EQUIPEMENTS P E T R O L I E R S MASTER PARK - LOT N 60-116, Boulevard de la Pomme 13011 MARSEILLE Tél. 04 91 60 36 18 Fax 04 91 60 31 61 FICHE TECHNIQUE N : F2R FT0066 Rev : 2 Date : 25/03/2014 Alarme

Plus en détail

Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura

Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura Prestations Alarme intrusionalarme incendie et contrôle d accès Sommaire 1 OBJET ET ETENDUE... 02 1.1.

Plus en détail

CIRCUIT DE REFROIDISSEMENT

CIRCUIT DE REFROIDISSEMENT 05 CIRCUIT DE REFROIDISSEMENT 05-1 PARCOURS DU LIQUIDE DE REFROIDISSEMENT PIECE DE LEVAGE DE CARBURATEUR THERMOSOUPAPE PIECE DE LEVAGE DE COLLECTEUR D'ADMISSION EMPLACEMENT DU SYSTEME INDICATEUR DE TEMPERATURE

Plus en détail

Notice de montage et d utilisation

Notice de montage et d utilisation BECK-O-TRONIC 4 Version : Centronic fr Notice de montage et d utilisation Commande de porte Informations importantes pour: l'installateur / l'électricien / l'utilisateur À transmettre à la personne concernée!

Plus en détail

L EVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

L EVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP L EVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Groupement prévention du SDIS 85 PREAMBULE La loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté

Plus en détail

Directive Aération des cages d ascenseur

Directive Aération des cages d ascenseur Directive Aération des cages d ascenseur 1 OBJET DE CETTE DIRECTIVE Les installations d ascenseurs dans des immeubles chauffés provoquent souvent des pertes thermiques supplémentaires du fait de lacunes

Plus en détail

0.8 U N /0.5 U N 0.8 U N /0.5 U N 0.8 U N /0.5 U N 0.2 U N /0.1 U N 0.2 U N /0.1 U N 0.2 U N /0.1 U N

0.8 U N /0.5 U N 0.8 U N /0.5 U N 0.8 U N /0.5 U N 0.2 U N /0.1 U N 0.2 U N /0.1 U N 0.2 U N /0.1 U N Série 55 - Relais industriels 7-10 A Caractéristiques 55.12 55.13 55.14 Relais pour usage général avec 2, 3 ou 4 contacts Montage sur circuit imprimé 55.12-2 contacts 10 A 55.13-3 contacts 10 A 55.14-4

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE DIRECTION DEPARTEMENTALE DES SERVICES D'INCENDIE ET DE SECOURS DU MORBIHAN Remarque préliminaire : NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC Cette notice descriptive de sécurité

Plus en détail

49 mm. Pression de fonctionnement min. : dépend des applications. 44 mm. ¾" 1 Températures nominales : voir tableau page 2.

49 mm. Pression de fonctionnement min. : dépend des applications. 44 mm. ¾ 1 Températures nominales : voir tableau page 2. Sprinkleur basse pression FireLock LP-46 pour entrepôts Ce sprinkleur de stockage a été conçu pour contenir les incendies dans les installations de stockage en racks sur une, deux ou plusieurs rangées,

Plus en détail

SYSTEME DE DESENFUMAGE 12 NIVEAUX

SYSTEME DE DESENFUMAGE 12 NIVEAUX EGEE SYSTEME DE DESENFUMAGE 12 NIVEAUX POUR IMMEUBLES D'HABITATION 3eme FAMILLEB et 4eme FAMILLE NOTICE TECHNIQUE MISE EN SERVICE NOTICE D'UTILISATION (Indice I) Réf : NT008PT Date : 20/10/05 Ind : I Page

Plus en détail

Détecteur de fumée. ALIMENTATION par pile 9V Communication. Modèle Ei 605C Optique. Description du produit. Fonctionnement

Détecteur de fumée. ALIMENTATION par pile 9V Communication. Modèle Ei 605C Optique. Description du produit. Fonctionnement Détecteur de fumée ALIMENTATION par pile 9V Communication Modèle Ei 605C Optique Haute sensibilité répond à tous les feux standards Esthétique, compact Conception novatrice et robuste de la chambre optique

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL Art. R. 233-15 Art. R. 233-16 Art. R. 233-17 Art. R. 233-18

CODE DU TRAVAIL Art. R. 233-15 Art. R. 233-16 Art. R. 233-17 Art. R. 233-18 CODE DU TRAVAIL Art. R. 233-15.- Les éléments mobiles de transmission d'énergie ou de mouvements des équipements de travail présentant des risques de contact mécanique pouvant entraîner des accidents doivent

Plus en détail

AUTOPORTE III Notice de pose

AUTOPORTE III Notice de pose AUTOPORTE III Notice de pose Vous avez acquis le système AUTOPORTE, nous vous en remercions. Veuillez lire attentivement cette notice, vous serez à même de faire fonctionner correctement ce système. FONCTIONNEMENT

Plus en détail

CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation

CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation BELAC 2-002 Rev 2-2014 CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation Les dispositions de la présente procédure

Plus en détail

SYSTEME DE PROTECTION TG 666/2

SYSTEME DE PROTECTION TG 666/2 V81199A SYSTEME DE PROTECTION TG 666/2 UNE ALARME HAUT DE GAMME POUR MOTOS & SCOOTERS Classe SRA < 50 cm 3 uniquement 1 - Introduction Vous venez d acquérir l alarme TG 666/2 et nous vous en remercions.

Plus en détail

La nouvelle directive G 1. quoi de neuf?

La nouvelle directive G 1. quoi de neuf? La nouvelle directive G 1 quoi de neuf? La Chaux-de-Fonds le 6.3.13 S.Reymond 1 Chapitre 2.4.1 2 Chapitre 3 3 Chapitre 3 définitions et rappels légaux et normatifs Le chapitre 3 contient les définitions

Plus en détail

Caractéristiques techniques

Caractéristiques techniques Fiche technique LR4A-MOD Servomoteur Modbus pour vannes à boisseau sphérique étanche, et 6 voies Couple 5 Nm Alimentation électrique 4V AC/DC Communication par Modbus RU (RS-485) Conversion entrée sonde

Plus en détail

Petit guide pratique de dépannage du système d alerte centralisée (modèles de 1980 à 1988)

Petit guide pratique de dépannage du système d alerte centralisée (modèles de 1980 à 1988) Petit guide pratique de dépannage du système d alerte centralisée (modèles de 1980 à 1988) Le système d alerte centralisée de la 928 est destiné a présenter au conducteur toute anomalie de fonctionnement

Plus en détail

PROPOSITION D'ASSURANCE DES CENTRALES HYDROELECTRIQUES

PROPOSITION D'ASSURANCE DES CENTRALES HYDROELECTRIQUES OTTAVIANI SAS 21 rue Grignan BP 330 13177 Marseille CEDEX 20 Tel : +33 (0)4 91 33 02 55 Fax +33 (0)4 91 54 71 46 contact@groupassurenergies.com PROPOSITION D'ASSURANCE DES CENTRALES HYDROELECTRIQUES 1.

Plus en détail

Plan de cuisson en vitrocéramique KM 6220 / 6223 / 6224 / 6226 KM 6227 / 6229 / 6230

Plan de cuisson en vitrocéramique KM 6220 / 6223 / 6224 / 6226 KM 6227 / 6229 / 6230 Notice de montage Plan de cuisson en vitrocéramique KM 6220 / 6223 / 6224 / 6226 KM 6227 / 6229 / 6230 Avant d'installer et d'utiliser fr-be l'appareil pour la première fois, lisez impérativement ce mode

Plus en détail