PRESCRIPTIONS POUR LES INSTALLATIONS FIXES DE SYSTEMES D'EXTINCTION AUTOMATIQUE HYDRAULIQUES. Division Incendie et Assurances de choses d Assuralia

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PRESCRIPTIONS POUR LES INSTALLATIONS FIXES DE SYSTEMES D'EXTINCTION AUTOMATIQUE HYDRAULIQUES. Division Incendie et Assurances de choses d Assuralia"

Transcription

1 PRESCRIPTIONS POUR LES INSTALLATIONS FIXES DE SYSTEMES D'EXTINCTION AUTOMATIQUE HYDRAULIQUES Division Incendie et Assurances de choses d Assuralia Square de Meeûs, BRUXELLES Edition janvier 2013 Etude technique réalisée à titre indicatif par Assuralia laissant ouverte la possibilité aux entreprises membres d Assuralia

2 PRESCRIPTIONS POUR LES INSTALLATIONS FIXES DE SYSTEMES D'EXTINCTION AUTOMATIQUE HYDRAULIQUES SOMMAIRE 1. REGLES D INSTALLATION 3 2. EXIGENCES COMPLEMENTAIRES Projet Inspections et contrôles Inspection initiale de conformité Contrôles et vérifications périodiques Vérifications périodiques de l installation par l utilisateur Vérifications périodiques par l installateur Contrôles par l organisme d inspection Prescriptions de sécurité 4 Annexe 1 : Modèle de demande de classification 6 Annexe 2 : Prescriptions nationales complémentaires Prescriptions pour les soudures de conduites Prescriptions pour les armoires de commande des groupes motopompe diesel Fiabilité des installations fixes de systèmes d extinction hydrauliques Compartimentage coupe-feu Sprinklers ESFR Placement de sprinkler ESFR sous les lanterneaux Sources d eau Classification des risques Limite de vitesse de rotation des moteurs diesel entraînant les pompes d eau 20 Prescriptions pour les installations fixes Assuralia GT Prévention incendie de systèmes d extinction automatique hydraulique janvier Pag 2/20

3 1. Règles d installation Toutes les installations sont réalisées conformément aux règlements d ordre public, à la législation d application dans le domaine ainsi qu aux règles de l art de la matière. Les installateurs qui réalisent et entretiennent des installations fixes de systèmes d extinction automatiques hydrauliques doivent être certifiés par un organisme de certification accrédité EN45011 par BELAC ou par un organisme d accréditation étranger appartenant au «Multilateral agreement (MLA)» du «European Cooperation for Accreditation (EA)» conformément à la marque de qualité BOSEC ou toute marque de qualité équivalente. Toutes les installations et leurs composants sont conformes aux règles reprises dans les documents énumérés ci-dessous dans leurs dernières versions et avec leurs addenda éventuels : - CEA Prescriptions pour les installations fixes de systèmes d extinction automatique hydrauliques (Sprinkler Systems - Planning and Installation) ; - Prescriptions nationales complémentaires (voir Annexe 2) ; - Normes Européennes de la série EN Composants des systèmes d extinction de type sprinklage et à pulvérisation d eau. Les produits certifiés Vds, LPCB, UL et FM sont également acceptés. Dans le cas où l entreprise d assurance accepte que l installation soit réalisée conformément à la «EN Fixed firefighting systems Automatic sprinkler systems Design, installation and maintenance», les renvois vers le CEA4001 repris dans ce document doivent se faire dans ce cas par rapport aux paragraphes concernés de la norme EN Si l'installation est raccordée à une station de télésurveillance celle-ci doit être certifiée INCERT (voir 2. Exigences complémentaires 2.1. Projet En vue de fixer les conditions minimales à respecter pour l'installation, tout projet d'établissement, de transformation ou d'extension d un système fixe d extinction hydraulique est soumis par écrit à un organisme d inspection accrédité EN et ISO par BELAC ou par un organisme d accréditation étranger appartenant au MLA du EA dans le domaine des «installations fixes de systèmes d extinction automatiques hydrauliques» en particulier pour ce qui concerne la «vérification de l étude des plans et des notes de calcul». L organisme d inspection accrédité vérifie la conformité de la classification proposée (voir modèle en annexe 1). La demande doit se faire selon le modèle de l annexe 1. Le dossier technique et la documentation de chaque installation doit répondre au point 3 de la dernière version du document CEA Prescriptions pour les installations fixes Assuralia GT Prévention incendie de systèmes d extinction automatique hydraulique janvier Pag 3/20

4 2.2. Inspections et contrôles Inspection initiale de conformité Une installation fixe de système d extinction automatique hydraulique doit faire l objet d un rapport de réception établi par un organisme de contrôle accrédité EN et ISO dans le domaine d application par BELAC ou par un organisme d accréditation étranger appartenant au MLA du EA, concluant à la conformité de celle-ci aux présentes prescriptions Contrôles et vérifications périodiques Toutes les opérations dont question ci-dessous doivent être consignées dans le carnet d entretien et d événements de l installation. Après toute vérification, de contrôle, d essai, d entretien ou de maintenance, le système et toutes les pompes automatiques, réservoirs sous pression et réservoirs à charge gravitaire doivent être remis en état de fonctionnement normal Vérifications périodiques de l installation par l utilisateur Le programme de vérification et de contrôle à réaliser par l utilisateur doit être conforme au par de la dernière version du CEA Vérifications périodiques par l installateur Les essais, entretiens systématiques et les réparations doivent être faits conformément au par de la dernière version du CEA 4001 par une entreprise spécialisée. Pour répondre à cette exigence, l utilisateur doit conclure un contrat d entretien avec un installateur certifié Contrôles par l organisme d inspection Chaque semestre, les installations fixes de systèmes d extinction automatiques hydrauliques font l'objet d'une inspection par un organisme d inspection accrédité EN et ISO dans le domaine d application par BELAC ou par un organisme d accréditation étranger appartenant au MLA du EA. Au cours de cette inspection, il est éventuellement procédé aux contrôles et vérifications périodiques de l installation qui doivent être réalisés par l utilisateur et par l installateur. Au cours de cette inspection, il est procédé à la vérification des dispositifs de surveillance raccordés à une station de télésurveillance certifiée Prescriptions de sécurité Les précautions à prendre et la procédure à suivre lorsqu un système n est pas complètement opérationnel doivent être conformes au par de la dernière version du règlement CEA Prescriptions en cas de mises hors service et mise en fonctionnement Endéans les 48 heures, toute mise hors service de l'installation ou tout mise en fonctionnement de celle-ci est porté à la connaissance de la compagnie d'assurance par écrit. Cette communication est faite dès que la mise hors service est décidée ou survient ou que la mise en fonctionnement de l'installation est constatée. Prescriptions pour les installations fixes Assuralia GT Prévention incendie de systèmes d extinction automatique hydraulique janvier Pag 4/20

5 Ce message comporte les renseignements suivants: a. le nom et l'adresse de l'établissement, b. les coordonnées de la personne de contact, c. la cause de la mise en fonctionnement ou de la mise hors service, d. la date et l'heure de l'événement, e. la durée de la mise hors service ou du fonctionnement de l'installation, f. le nombre de sprinklers ayant fonctionnés, g. la date et l'heure de remise en service. En cas d'incendie, le message susdit est complété par les informations suivantes: h. endroit (bâtiment - division - étage) de l'incendie, i. intervention des sapeurs pompiers, si elle a eu lieu En cas de rupture ou de détérioration d'un scellé apposé par l'organisme d inspection, ce dernier en est avisé en vue de son remplacement L'assuré est tenu d'autoriser la transmission à l'organisme d inspection, par la station centrale de télésurveillance certifiée à laquelle l'installation est reliée, des messages reçus par cette dernière Si la mise hors service de l'installation n'est pas portée à la connaissance de l assureur, celle-ci est considérée comme ayant débuté lors de la dernière visite de l'organisme d inspection Les précautions minimales énumérées ci-après doivent être prises en cas de mise hors service de l'installation: a. mobilisation des membres de l'équipe d'intervention contre l'incendie en un lieu convenu, connu et téléphoniquement relié, b. inspection minutieuse de l'établissement par le responsable de la prévention ou son délégué, c. mise en place des appareils non automatiques d'extinction en vue d'une mise en manœuvre immédiate en cas d'incendie, d. organisation de rondes de surveillance de manière qu'il y ait passage d'un veilleur ou d'un membre de l'équipe d'intervention toutes les deux heures au moins. Prescriptions pour les installations fixes Assuralia GT Prévention incendie de systèmes d extinction automatique hydraulique janvier Pag 5/20

6 Annexe 1 aux prescriptions pour les installations fixes Annexe 1 : Modèle de demande de classification INSTALLATION FIXE DE SYSTÈME D EXTINCTION HYDRAULIQUE conforme aux prescriptions d Assuralia Date Demandeur de la classification Adresse Téléphone Fax Risque Adresse Téléphone Fax Nom entreprise d assurance Description du risque Annexe 1 aux prescriptions pour les installations fixes Assuralia janvier Pag 6/20

7 N Surface Bâtiment + surface Description de l activité et/ou nature des produits stockés et leurs emballages Bât. Hauteurs toiture Toiture Stock Type de stocka ge Classe propo sée l/min/ m² min rack bar Surface impliquée toiture m² rack nb sprink chauffé Densité Pression / sprink. m² Durée en min. Oui Oui Oui Oui Oui Annexe 1 aux prescriptions pour les installations fixes Assuralia janvier Pag 7/20

8 SOURCES D EAU Caractéristiques requises Débit: l/min Réseau public Oui Maillé Oui Débit (l/min): Rapport Q/P: Pression (bar): Installation de Oui Nombre Débit (l/min) Remarques: pompage Pompe jokey Pompe électrique Pompe diesel Capacité minimale de la réserve d eau (m3): Réservoir de pression Oui 15 m 3 23 m 3 Remarques: Autres Types de sources Source unique Remarques: Source unique supérieure Sources doubles Sources combinées Surveillance Permanente par préposé Station centrale de surveillance certifiée INCERT (www.incert.be) Transmetteur d alarme Remarques: Annexe 1 aux prescriptions pour les installations fixes

9 Informations complémentaires Moyens de première intervention Extincteurs Dévidoirs Autres Locaux ou bâtiments non sprinklés Oui Compartiments résistant au feu Oui Caractéristiques REI Entre les compartiments Détection automatique d incendie Autre installation fixe d extinction Oui Oui Plans à annexer à la demande Format A3 ou A4, à l échelle ad-hoc Réservé aux conclusions de l organisme d inspection accrédité Proposition acceptée Proposition acceptée sous réserve des remarques Proposition non acceptée Date Remarques: Annexe 1 aux prescriptions pour les installations fixes

10 Annexe 2 aux prescriptions pour les installations fixes Annexe 2 : Prescriptions nationales complémentaires 1. Prescriptions pour les soudures de conduites Les conduites sprinkler aérienne peuvent être assemblées au moyen de soudures conformément au point de la dernière version du document CEA4001 et aux exigences complémentaires ci-après : - Les travaux doivent être exécutés au moyen d appareils automatiques ou semiautomatiques. - Les travaux de soudure ne peuvent être exécutés que dans des ateliers agréés par des organismes d inspection accrédités EN et ISO par BELAC ou par un organisme d accréditation étranger appartenant au MLA du EA dans le domaine des «installations fixes de systèmes d extinction automatiques hydrauliques». 2. Prescriptions pour les armoires de commande des groupes motopompe diesel 2.1. exigences générales Les armoires de commande des groupes motopompe diesel doivent répondre aux exigences du point 9.9 de la dernière version du document CEA 4001 ( point 10.9 de la dernière version de la norme EN12845) et aux exigences complémentaires ci-dessous Exigences de conception Environnement de fonctionnement Les armoires de commande doivent être conçues pour : a) fonctionner correctement à des températures ambiantes comprises entre -5 C et +55 C. Si un système est déclaré par le fabricant comme pouvant fonctionner à des températures au-delà de cette gamme, les essais seront réalisés aux températures extrêmes correspondantes. b) fonctionner correctement en présence de vibrations dues à la proximité d'une motopompe diesel. c) fonctionner correctement en présence de perturbations électromagnétiques telles que celles décrites dans la EN Assuralia janvier Pag 10/20

11 Dispositif de commande L'armoire comporte un dispositif de commande, en façade, accessible au niveau 2 qui consiste en une clef à trois positions repérées dans l'ordre suivant : AUTO - ARRET - ESSAI MANUEL Le dispositif de commande est verrouillable uniquement en position "AUTO", la clef ne pouvant se retirer que dans cette position Indications de mesures Les paramètres suivants doivent être mesurés indépendamment avec une précision de +/- 5% et faire l objet d un affichage : Tension des batteries, par 2 voltmètres ou un voltmètre commutable ; Intensité de charge des chargeurs par ampèremètre (1 par chargeur) permettant de lire 0,1A ; Niveau de combustible par jauge de contrôle et indicateur visuel ; Pression de l huile par manomètre de contrôle ; Température de l eau de refroidissement du moteur par thermomètre ; Vitesse de rotation du moteur par tachymètre dont l écart maximum est de 25 tours par rapport à la vitesse réelle de 2500 t/min ; Mesure du temps de fonctionnement. Pour ces appareils, les plages de fonctionnement normal doivent être signalées, de préférence par visualisation directe sur le cadran Signalisations lumineuses a) Les signalisations lumineuses doivent être assurées par des voyants accompagnés d étiquettes portant les mentions correspondantes. La convention suivante est adoptée : voyant vert : installation est sous tension ; voyant jaune : le dispositif concerné est en défaut ; voyant rouge : situation d alarme. Inscription Voyant Signification délai report «Sous tension» vert Circuits électriques et électroniques sous tension «AUTO» ou «VEILLE» vert Dispositif de commande en position automatique «NON AUTO» jaune Dispositif de commande en position arrêt ou manuel «Défaut secteur» jaune Les circuits électriques des chargeurs et de préchauffage ne sont plus alimentés par le secteur 100 s Oui 30 min «Défaut chargeur jaune Indique que le chargeur de 15 min

12 batterie1» ou «Défaut chargeur batterie 2» «Défaut batterie1» ou «Défaut batterie 2» jaune batterie correspondant ne peut plus remplir sa fonction par manque d alimentation en aval de son fusible de protection (1 voyant par batterie) Indique que la batterie correspondante n est plus apte à remplir sa fonction (1 voyant par batterie) «Marche» rouge Indique que la pompe est en marche «-démarrage» jaune Indique que la pompe n a pas démarré automatiquement «Température eau» ou «Défaut moteur» «Défaut pression d huile» jaune jaune Indique un dépassement de la température admissible de l eau (échauffement du moteur) Indique une pression d huile insuffisante «Défaut carburant» jaune Indique un manque de carburant dans le réservoir Lorsque le voyant est allumé, le démarrage manuel doit être actionné «Commande démarrage» jaune jaune jaune (le rouge est toléré) jaune (le rouge est toléré) Indique que le démarrage manuel doit être utilisé Indique que la pompe doit être mise en marche Position d un commutateur qui empêche la pompe de démarrer automatiquement Le non-démarrage du moteur à l issue des six tentatives du cycle 15 min Oui 100 s Oui 100 s 100 s 100 s 100 s 100 s Oui 100 s oui 100 s oui "Défaut général" jaune Défaut général en même temps que le défaut correspondant oui b) Les indications fournies par les indicateurs lumineux doivent être visibles sous tout angle de moins de 22,5 par rapport à une droite dont l'origine est située au centre de l'indicateur lumineux et qui est perpendiculaire à la surface de montage de celui-ci, à une distance de 3 m, dans une intensité lumineuse ambiante inférieure ou égale à 500 lx.

13 Bouton d essai des signalisations lumineuses L'armoire comporte un dispositif de test accompagné d'une étiquette "TEST LAMPES" accessible au niveau 1 pour s'assurer du bon fonctionnement des indicateurs visuels Bouton de silence L'armoire comporte un bouton de silence accessible au niveau 1 pour taire l'indicateur acoustique Bouton de réinitialisation des indicateurs visuels L'armoire comporte un bouton de réinitialisation des indicateurs visuels accessible au niveau Report de signalisation a) Les reports de signalisation doivent se faire par contact libre de tout potentiel en sortie d'armoire. b) Les sorties de report minimales requises sont : Sortie «Défaut Général» Sortie «Défaut commande auto» indiquant que la clé n est pas dans la position "AUTO" Sortie «Marche» qui indique le fonctionnement de la pompe. Sortie indiquant le non-démarrage du moteur Sortie indiquant que la pompe doit être mise en marche Sortie indiquant le non-démarrage du moteur à l issue des six tentatives du cycle. Sortie indiquant qu un commutateur est dans une position qui empêche la pompe de démarrer automatiquement. Les événements suivants doivent faire l'objet d'un report de défaut général : l'absence d'alimentation secteur, le non-démarrage des pompes, les défauts batteries, les défauts chargeurs, les défauts eau de refroidissement moteur, les défauts de pression d'huile moteur le manque de carburant dans le réservoir.

14 Signalisation acoustique Un dispositif de signalisation acoustique doit être présent. Une signalisation acoustique doit être déclenchée lors des événements suivants : pompe en fonctionnement non-démarrage du moteur à l issue des six tentatives du cycle un commutateur est dans une position qui empêche la pompe de démarrer automatiquement Délai de signalisation Le délai entre l'apparition de la cause et les signalisations optiques, acoustiques et reportées doit être inférieur ou égal à celui mentionné dans le tableau de la section a) Commandes de démarrage des moteurs diesel Généralités La commande des moteurs diesels doit pouvoir se faire en automatique (pt 2.3.2), en secours (pt 2.3.3) et en essai de démarrage manuel (pt 2.3.4) Commande automatique a) Il doit être possible de démarrer automatiquement le moteur diesel à la réception d un signal issu des pressostats. Le démarrage automatique est alors assuré par une entrée de commande recevant les ordres de démarrage par "ouverture" de circuit. b) Le dispositif de démarrage automatique doit être disponible même lorsque le circuit du bouton de test de démarrage manuel est activé. c) Ce démarrage automatique doit initialiser les séquences de démarrage définies au pt Bouton de commande démarrage de secours derrière une «vitre à briser» (correspond au point du CEA 4001) a) Il doit être possible de démarrer le moteur diesel manuellement à l aide de boutons poussoirs de démarrage manuel de secours situé derrière une «vitre à briser». b) La puissance électrique doit alors provenir des deux batteries à la fois. Le bouton de commande de secours qui est situé derrière une «vitre à briser» est totalement indépendant de l armoire de commande et permet un démarrage du moteur diesel même en position «ARRET» (cf 2.3.5).

15 Essai de démarrage manuel L'essai de démarrage manuel vise trois objectifs : s'assurer que la séquence de démarrage automatique fonctionne s'assurer que les 2 batteries fonctionnent individuellement s'assurer que le circuit de démarrage d'urgence est fonctionnel, y compris la mise en parallèle des 2 batteries (cfr. CEA4001 et EN12845) et ce sans devoir briser la vitre du bouton de démarrage de secours. L'activation de l'essai manuel n'est possible que si les 2 conditions suivantes sont satisfaites : a) après un démarrage automatique du moteur suivi d un arrêt ou après six tentatives infructueuses de démarrage automatique (cfr. CEA4001 et EN12845) b) et quand le commutateur à clé est en position "Essai manuel" (cf exigence supplémentaire pour interdire l'essai manuel au niveau d'accès 1). L'ordre dans lequel ces conditions sont satisfaites n'est pas imposé. Pour pouvoir satisfaire à la condition a), il faut lancer la séquence de démarrage automatique du moteur (cf infra). Cette étape permet donc de vérifier la séquence de démarrage automatique et le fonctionnement individuel de chacune des 2 batteries. La façon par laquelle cette séquence est lancée n'est pas imposée. Les façons suivantes sont données à titre d'exemple : activer le pressostat positionner le commutateur à clé dans la position "Essai manuel". Lorsque les deux conditions a) et b) ci-dessus sont satisfaites, un indicateur lumineux au-dessus du bouton d essai de démarrage manuel s'allume. Cet indicateur est accompagné de l'identification suivante : ACTIONNER LE BOUTON D'ESSAI DE DEMARRAGE MANUEL SI LE VOYANT EST ALLUME Le bouton d essai de démarrage manuel n'est rendu actif que quand cet indicateur est allumé. Il est alors couplé en parallèle avec le bouton de commande de démarrage de secours pour permettre de vérifier le bon fonctionnement des circuits à partir de ce point. L'actionnement du bouton de test manuel doit alors lancer la séquence de démarrage de secours ( 2.3.3). Après qu un essai de démarrage manuel ait été effectué, le circuit utilisé à cette fin doit être automatiquement mis hors d usage et le voyant lumineux doit être éteint.

16 Position "ARRET" Le basculement en position "ARRET" interdit le démarrage de l'essai manuel et le démarrage automatique mais n'interdit pas le démarrage de secours Séquence de démarrage La séquence de démarrage doit comporter 6 tentatives de démarrage du moteur, d'une durée de 5 à 10 s chacune avec une pause maximale de 10 s entre chaque tentative. Après chaque tentative de démarrage, le système doit basculer automatiquement sur l'autre batterie. Le dispositif de démarrage doit se réinitialiser automatiquement. La séquence de démarrage consiste à fournir à la sortie vers le démarreur une énergie provenant de l'un ou l'autre jeu de batteries. Au cours de cette procédure, la réception de l'information de démarrage du moteur provoque la signalisation correspondante : marche. L'information de démarrage est obtenue à partir d'un dispositif qui constate effectivement que le moteur a bien démarré et tourne. Ce constat ne peut être aléatoire et dépendre de la simple position d'un organe. Dans le cas où, à l'issue des 6 séquences, il n'y a pas l information de démarrage, l'armoire doit : délivrer une signalisation sonore et visuelle de non-démarrage solliciter la sortie "défaut général" bloquer le système de démarrage automatique (uniquement si le commutateur est en position "AUTO" cf ) Conformité des armoires ANPI publie une liste d armoires de commande des groupes motopompe diesel qui répondent aux exigences prédéfinis (www.anpi.be). 3. Fiabilité des installations fixes de systèmes d extinction hydrauliques La fiabilité des installations fixes de systèmes d extinction hydrauliques doit être vérifiée dans de temps conformément au point de la dernière version du document CEA4001 et aux exigences complémentaires du présent règlement. L inspection approfondie de vieilles installations doit être faite par un organisme d inspection accrédité suivant la EN45004 et ISO 17020par BELAC ou par un organisme d accréditation étranger appartenant au MLA du EA dans le domaine d application. Vérification sur les tuyauteries : Les tuyauteries sont inspectées au niveau de leur épaisseur de parois et de leur état intérieur conformément aux exigences du point de la dernière version du document CEA4001 et des exigences complémentaires ci-après. Par poste de contrôle, 10 tuyauteries doivent être vérifiées au niveau de l épaisseur de leur paroi et 10 tuyauteries au niveau de leur état interne. Mesure de l épaisseur des parois des tuyauteries

17 Une mesure de l épaisseur des parois doit être effectuée pour vérifier les dégâts dus à la corrosion. Cette mesure doit s effectuer par une méthode non destructive à partir de l extérieur du tuyau. Interprétation des résultats : en comparaison avec l épaisseur nominale d un tuyau neuf, si l épaisseur mesurée est : - Supérieure à 0,7 x l épaisseur nominale, aucune action n est à prendre : - Entre 0,6125 et 0,7 x l épaisseur nominale, une vérification complémentaire doit être faite dans un délai de 3 ans ; - Inférieure à 0,6125 x l épaisseur nominale, la tuyauterie concernée doit être remplacée. Dans ce cas, une nouvelle mesure est effectuée sur un nouvel échantillonnage de tuyauterie. Vérification de l état intérieur de la tuyauterie La vérification de l état intérieur de la tuyauterie pour contrôler les dépôts et incrustations qui peuvent perturber les conditions d écoulement de l eau. Le but des vérifications est d estimer la diminution de la section de passage de l eau afin d évaluer si les caractéristiques hydrauliques sont altérées. Interprétation des résultats : en comparaison avec la section de passage nominale d un tuyau neuf, si la section mesurée est : - Supérieure à 90% de la section nominale : un rinçage de la tuyauterie doit être fait ; - Entre 80% et 90% de la section nominale : un rinçage de la tuyauterie doit être fait et une nouvelle vérification doit être faite dans les 5 ans ; - Entre 70% et 80% de la section nominale : Un rinçage de la tuyauterie doit être fait. Un calcul des pertes de charges en fonction de la diminution de section doit être fait. Si les caractéristiques hydrauliques ne sont plus satisfaites, les tuyaux incriminés doivent être remplacés ; - Inférieure à 70 % de la section nominale : les tuyauteries incriminées doivent être remplacées. Vérification des sprinklers. La vérification des sprinklers doit être faite conformément aux exigences du point de la dernière version du document CEA Le nombre de sprinklers qui doivent être prélevés pour contrôle est repris dans le tableau ci-après: Nombre total de sprinklers (n) installés dans le bâtiment Nombre minimum de sprinklers à prélever (Lot) n < n < n < n n >

18 La température d ouverture des sprinklers prélevés est vérifiée en laboratoire pour une élévation lente de la température. Les essais sont effectués sur 10 sprinklers par gamme de température. Les sprinklers doivent réagir dans les tolérances prévues. Si la valeur de température de fonctionnement des sprinklers est soit inférieure ou soit supérieure à la tolérance prévue, un second échantillon doit être prélevé sur l installation et soumis aux essais de température. Si à l issue du second essai, le fonctionnement des sprinklers est soit inférieur ou soit supérieur à la tolérance prévue, tous les sprinklers du type en question doivent être remplacés dans l installation par de nouveaux sprinklers. La vérification du coefficient K doit se faire sur 25% des sprinklers prélevés avec un minimum de 5. Le coefficient K est déterminé par une moyenne arithmétique des résultats des essais. Le fonctionnement des sprinklers à 1 bar avec une élévation rapide de la température permet de vérifier leur bon fonctionnement à savoir : - Son ouverture correcte ; - Le non dépôt de débris qui peuvent perturber son fonctionnement. L essai doit être effectué sur 25% des sprinklers prélevés avec un minimum de 5. Lorsqu un des critères de bon fonctionnement n est pas satisfait, il faut prélever un second échantillon de l installation et le soumettre de nouveau aux essais de fonctionnement. Si, à l issue de ce second essai, les critères de bon fonctionnement ne sont pas satisfaits, tous les sprinklers doivent être remplacés par des nouvelles têtes de «sprinkler». 4. Compartimentage coupe-feu Le compartimentage coupe-feu entre un compartiment protégé et un compartiment non protégé, doit répondre aux exigences suivantes: - séparations REI 2 heures, - tout passage doit être protégé par une porte ou un portail EI 1 heure 5. Sprinklers ESFR Le nombre de sprinklers ESFR est limité à 500 par poste de contrôle. 6. Placement de sprinkler ESFR sous les lanterneaux La protection sous lanterneaux par sprinklers ESFR doit être réalisée conformément au point L de la norme CEA 4001 : les lanterneaux doivent être fermés avec une vitre en verre armé. : sprinkler lanterneau

19 Les solutions alternatives suivantes sont cependant acceptées lorsque les lanterneaux ne sont pas refermés: 1. Les sprinklers peuvent être placés contre le plafond lorsque le lanterneau est centré par rapport aux sprinklers et qu il répond à une des deux conditions suivantes: - Avoir une hauteur (H) inférieure ou égale à 0,3 m et une longueur inférieure ou égale à 6m. Lorsque la longueur est supérieure à 6 m, des séparations doivent être prévues dans le lanterneau au minimum tous les 6 m. - Avoir une hauteur (H) inférieure ou égale à 0,45 m et une surface inférieure ou égale à 2m x 3m. Les lanterneaux doivent être réalisés en matériaux «non gouttant». Ligne médiane fictive H max 0,3m ou 0,45m (voir texte) 2. Dans le cas où un sprinkler viendrait à se situer sous le lanterneau, celui-ci doit être placé sous une plaque de protection de 0,6 m sur 0,6 m en matériau non combustible. Les lanterneaux doivent être réalisés en matériaux «non gouttant». Plaque protection H max 0,5m 3. Dans tous les autres cas, les sprinklers doivent être placés dans le lanterneau sous une plaque de protection de 0,6 m sur 0,6 m. Des retombées de 0,6 m de haut en matériau incombustible doivent être prévues sur le pourtour du lanterneau. Les lanterneaux doivent être réalisés en matériaux «non gouttant». retombées 60 cm hauteur

20 7. Sources d eau Pour les sources d eau uniques supérieures et les sources d eau doublées reprises respectivement aux points et du règlement CEA 4001, dernière version, chaque pompe doit pouvoir satisfaire les demandes de pression et de débit de l installation. Pour les risques HHP et HHS, seules les sources d eau uniques supérieures et les sources d eau doublées sont acceptées. 8. Classification des risques Type d activité : Caoutchouc et plastique Sans porter préjudice au règlement CEA cité ci-dessus, et plus particulièrement à la classification des risques de l annexe A, tout risque comportant du caoutchouc ou des matières plastiques sera classifié au minimum en HHP ou HHS. 9. Limite de vitesse de rotation des moteurs diesel entraînant les pompes d eau La vitesse de rotation maximale admise des moteurs diesels est de 2400 tr/min.

Prescriptions pour les installations de systèmes de détection automatiques d incendies 1/5

Prescriptions pour les installations de systèmes de détection automatiques d incendies 1/5 Division Incendie et Assurances de choses d Assuralia Square de Meeûs, 29-1000 BRUXELLES PRESCRIPTIONS DES ASSUREURS POUR LES INSTALLATIONS DE SYSTEMES DE DETECTION AUTOMATIQUE D'INCENDIE 1 janvier 2005

Plus en détail

Laddomat 21-60 Kit de chargement

Laddomat 21-60 Kit de chargement Laddomat 21-60 Kit de chargement Laddomat 21 a pour fonction de... Guide d utilisation et d installation... lors du chauffage, permettre à la chaudière de rapidement atteindre la température de service....

Plus en détail

MANUEL D'EXPLOITATION (4)

MANUEL D'EXPLOITATION (4) MANUEL D'EXPLOITATION (4) ME A300010 ÉDITION : 0004 Système de Sécurité Incendie TEN5 - NOTICE D'EXPLOITATION 2/24 4.1 PRESENTATION L'ensemble des commandes et signalisations du tableau de signalisation

Plus en détail

Tableaux d alarme sonores

Tableaux d alarme sonores Tableaux d alarme sonores Type T4 CT 1 boucle NiMh Réf. : 320 020 Type T4 CT 2 boucles Réf. : 320 019 FEU BOUCLE 1 FEU TEST BOUCLE 2 DEFAUT BATTERIE SOUS TENSION SECTEUR ABSENT Contenu de l emballage -

Plus en détail

Bloc Autonome d Alarme Sonore Pr 2, Pr 4, Pr 8 boucles Réf. 80170, 80171, 80172 (Tableau de synthèse-réf : 80179)

Bloc Autonome d Alarme Sonore Pr 2, Pr 4, Pr 8 boucles Réf. 80170, 80171, 80172 (Tableau de synthèse-réf : 80179) . Généralités : Les Blocs Autonomes d Alarme Sonore () du type Pr sont spécialement étudiés pour la protection des personnes dans des établissements nécessitant un système de sécurité incendie de catégorie

Plus en détail

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 R Présentation Tableau de type 4 secteur 1 boucle Réf. : 405 61 Tableau de type 4 secteur 2 boucles Réf. : 405 62 Contenu de

Plus en détail

Prescriptions de prévention incendie DISPOSITIONS SPECIFIQUES Bâtiments administratifs

Prescriptions de prévention incendie DISPOSITIONS SPECIFIQUES Bâtiments administratifs GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, septembre 2012 Le présent texte a été établi par l Inspection du travail et des mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. ITM-SST 1504.2 Prescriptions

Plus en détail

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 R Présentation Tableau de type 4 secteur 1 boucle Réf. : 405 61 Tableau de type 4 secteur 2 boucles Réf. : 405 62 Contenu de

Plus en détail

Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure de quantités de gaz

Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure de quantités de gaz Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure de quantités de gaz 941.241 du 19 mars 2006 (Etat le 1 er janvier 2013) Le Département fédéral de justice et police (DFJP), vu les art. 5, al. 2, 8, al.

Plus en détail

DISPOSITIONS SPECIFIQUES. Bâtiments administratifs

DISPOSITIONS SPECIFIQUES. Bâtiments administratifs GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, février 2009 Le présent texte a été établi par l Inspection du Travail et des Mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. ITM-SST 1504.1 Prescriptions

Plus en détail

SPECIFICATION TECHNIQUE

SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE S - 10 PANNEAUX POUR LIGNES CONVENTIONNELLES EDITION : 2003 Index 1. INTRODUCTION...3 1.1. OBJET...3 1.2. DOMAINE D APPLICATION...3 1.3.

Plus en détail

PRESCRIPTIONS POUR LES APPAREILS NON AUTOMATIQUES D EXTINCTION

PRESCRIPTIONS POUR LES APPAREILS NON AUTOMATIQUES D EXTINCTION PRESCRIPTIONS POUR LES APPAREILS NON AUTOMATIQUES D EXTINCTION Division Incendie et Assurances de choses de Assuralia Square de Meeûs, 29 1000 Bruxelles Edition janvier 2013 Page 1 of 14 Table des matières

Plus en détail

REGLE APSAD R13 Extinction automatique à gaz (Edition Juin 2010) Prise en compte des déclencheurs manuels de secours

REGLE APSAD R13 Extinction automatique à gaz (Edition Juin 2010) Prise en compte des déclencheurs manuels de secours ADDITIF Juin 2012 REGLE APSAD R13 Extinction automatique à gaz (Edition Juin 2010) Prise en compte des déclencheurs manuels de secours Harmonisation de la qualité des câbles d une installation Propriétés

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP A joindre à la demande de permis de construire, déclaration de travaux ou d aménagement Cette notice n est pas exhaustive ; tous renseignements complémentaires doivent

Plus en détail

MISE EN SERVICE D UN EQUIPEMENT Pourquoi effectuer la mise en service d un équipement.

MISE EN SERVICE D UN EQUIPEMENT Pourquoi effectuer la mise en service d un équipement. MISE EN SERVICE D UN EQUIPEMENT Pourquoi effectuer la mise en service d un équipement. 1.1. Vérifications à effectuer avant toute mise en service La mise en service est une opération obligatoire imposée

Plus en détail

EN 16005 Exigences relatives aux détecteurs

EN 16005 Exigences relatives aux détecteurs EN 16005 Exigences relatives aux détecteurs Norme européenne pour portes actionnées par source d énergie extérieure La norme européenne EN 16005 définit les exigences de sécurité en matière de conception

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION ET D ENTRETIEN POUR CHAUDIERE MODULANTE AVEC BRULEUR GAZ EQUIPE POUR DU GAZ NATUREL

NOTICE D UTILISATION ET D ENTRETIEN POUR CHAUDIERE MODULANTE AVEC BRULEUR GAZ EQUIPE POUR DU GAZ NATUREL MODULONOX NOTICE D UTILISATION ET D ENTRETIEN POUR CHAUDIERE MODULANTE AVEC BRULEUR GAZ EQUIPE POUR DU GAZ NATUREL Type : B23 Catégorie : I 2Esi Pays destinataire : FR Appareil conforme aux directives

Plus en détail

Voie qui mène vers un emplacement sûr en cas d'urgence.

Voie qui mène vers un emplacement sûr en cas d'urgence. 5.6.4 Classification 5.6.2.10 Service de veille Etat de service d'un système d'éclairage dans lequel les lampes de l'éclairage de secours sont en service uniquement après une défaillance de l'alimentation

Plus en détail

Louis-Philippe Gagnon Auditeur De Système D Alarme LABORATOIRES DES ASSUREURS DU CANADA 12 Novembre, 2014

Louis-Philippe Gagnon Auditeur De Système D Alarme LABORATOIRES DES ASSUREURS DU CANADA 12 Novembre, 2014 Louis-Philippe Gagnon Auditeur De Système D Alarme LABORATOIRES DES ASSUREURS DU CANADA 12 Novembre, 2014 UL and the UL logo are trademarks of UL LLC 2012 2 OBJECTIFS DE LA MISE À L'ESSAI ET INSPECTION

Plus en détail

jusqu à 250 bar jusqu à 12,6 l/min adapté pour: durées de service réduites S2 service intermittent S3 HYDAC Générateur hydraulique CA

jusqu à 250 bar jusqu à 12,6 l/min adapté pour: durées de service réduites S2 service intermittent S3 HYDAC Générateur hydraulique CA jusqu à 250 bar jusqu à 12,6 l/min adapté pour: durées de service réduites S2 service intermittent S3 HYDAC Générateur hydraulique CA 1. DONNEES TECHNIQUES 1.1 GENERALITES Utilisation en service réduit

Plus en détail

Blocs autonomes d alarme sonore manuels BAAS type Ma, MaMe, BAAS + DL type Ma + DL, MaME + DL 405 40/41/42/43

Blocs autonomes d alarme sonore manuels BAAS type Ma, MaMe, BAAS + DL type Ma + DL, MaME + DL 405 40/41/42/43 Blocs autonomes d alarme sonore manuels BAAS type Ma, MaMe, BAAS + DL type Ma + DL, MaME + DL 405 40/41/42/43 R Présentation BAAS Types Ma, MaMe Réf. : 405 40/42 BAAS + DL Types Ma + DL, MaMe + DL Réf.

Plus en détail

Contrôleur de pompe type ABS CP 151-254

Contrôleur de pompe type ABS CP 151-254 15975197FR (12/2014) Instructions d'installation et d'utilisation www.sulzer.com 2 Instructions dinstallation et dutilisation Contrôleur de pompe type ABS 151 153 253 254 Table des matières 1 Généralités...

Plus en détail

F I C H E T E C H N I Q U E N 2 0 1 0 / 2. Préconisations pour la mise en place de panneaux photovoltaïques

F I C H E T E C H N I Q U E N 2 0 1 0 / 2. Préconisations pour la mise en place de panneaux photovoltaïques F I C H E T E C H N I Q U E N 2 0 1 0 / 2 Préconisations pour la mise en place de panneaux Service PréveNTiON edition mars 2010 En l absence de réglementation applicable à l installation de panneaux,

Plus en détail

M.I.D.I. bobinage 66 rue du Soufre 34110 FRONTIGNAN FRANCE

M.I.D.I. bobinage 66 rue du Soufre 34110 FRONTIGNAN FRANCE QUALITE COMPACTE FIABILITE LEGERE EFFICACITE PUISSANTE M.I.D.I. bobinage 66 rue du Soufre 34110 FRONTIGNAN FRANCE TEL. + 33 (0)4 67.48.17.15 - FAX. +33 (0)4 67.48.17.21 E-mail. : info@midibobinage.fr -

Plus en détail

Centrale de surveillance ALS 04

Centrale de surveillance ALS 04 Centrale de surveillance ALS 04 Notice d'installation et d'utilisation Version 1.0 - B 6 rue Alory 35740 Pacé France Tel : +33 (0) 2 99 60 16 55 Fax : +33 (0) 2 99 60 22 29 www.sodalec.fr - 1 - Notice

Plus en détail

Centrale d alarme DA996

Centrale d alarme DA996 Centrale d alarme DA996 Référence : 7827 La DA-996 est une centrale d alarme pour 6 circuits indépendants les uns des autres, avec ou sans temporisation, fonctions 24 heures, sirène, alerte et incendie.

Plus en détail

OBJET ET CHAMP D'ACTION

OBJET ET CHAMP D'ACTION TITRE Manuel des Pipelines et Distribution / Volume 3 - Entretien SECTION 05 : Matériel critique - Essais de fonctionnement SUJET 03 : Contacteurs d alarme de niveau très haut et commandes d arrêt OBJET

Plus en détail

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE L - 72 FOURNITURE DE SEMELLES ELASTIQUES POUR LA FIXATION DE VOIE "TYPE BOTZELAER" EDITION: 04/2001 Index 1. INTRODUCTION... 3 1.1. DOMAINE

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE S C Y N110D 1/8

NOTICE TECHNIQUE S C Y N110D 1/8 NOTICE TECHNIQUE S C Y N110D 1/8 1.- DESCRIPTION Les sources d énergie SCY sont des ensembles compacts destinés à fournir une énergie électrique de 24 Volts continu en absence secteur. Ces sources ont

Plus en détail

ULC-S536-04 Inspection et mise à l essai des réseaux avertisseurs d incendie

ULC-S536-04 Inspection et mise à l essai des réseaux avertisseurs d incendie ULC-S536-04 Inspection et mise à l essai des réseaux avertisseurs d incendie Séminaire technique ACAI 14 novembre 2013 Par : Pierre Noël STRUCTURE DE LA NORME Les réseaux avertisseurs d incendie doivent

Plus en détail

II. - Les établissements, installations, parties de bâtiment ou d installations que sont :

II. - Les établissements, installations, parties de bâtiment ou d installations que sont : ARRETE Arrêté du 21 mars 2007 fixant les dispositions prises pour l application des articles R. 111-19-8 et R. 111-19-11 du code de la construction et de l habitation, relatives à l accessibilité pour

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (Code de la construction et de l habitation Art. R123 à R123.55 arrêté du 22 juin 1990) S agissant d une opération en site existant, en application

Plus en détail

Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure des effluents par les installations de chauffage

Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure des effluents par les installations de chauffage Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure des effluents par les installations de chauffage (OIMEC) du 22 avril 2011 Le Département fédéral de justice et police (DFJP), vu l art. 9, al. 2, de la

Plus en détail

A-22 : Règles de sécurité et accessibilité dans un magasin de vente

A-22 : Règles de sécurité et accessibilité dans un magasin de vente A-22 : Règles de sécurité et accessibilité dans un magasin de vente Mise à jour : Septembre 201 2 I Etablissements recevant du public (ERP) Références réglementaires : Code de la construction et de l habitation

Plus en détail

Eléments additifs suite au dépôt du dossier d enregistrement au titre de la rubrique 2251 (activité de préparation et conditionnement de vins)

Eléments additifs suite au dépôt du dossier d enregistrement au titre de la rubrique 2251 (activité de préparation et conditionnement de vins) Eléments additifs suite au dépôt du dossier d enregistrement au titre de la rubrique 2251 (activité de préparation et conditionnement de vins) Plan joint: - Masse VRD Toitures au 1/300 : 13057-APS n 3

Plus en détail

EXUGROOM Dispositif d Evacuation Naturelle des Fumées et de Chaleur monté en façade Alimenté par énergie électrique

EXUGROOM Dispositif d Evacuation Naturelle des Fumées et de Chaleur monté en façade Alimenté par énergie électrique 0333 NF- DISPOSITIF D EVACUATION NATURELLE DES FUMEES ET DE CHALEUR FERMETURES GROOM Z.I. de l'aumaillerie BP 80256 35302 FOUGERES Tel : 02 99 94 87 00 Fax : 02 99 94 87 01 EXUGROOM Dispositif d Evacuation

Plus en détail

Réglementation nationale Annexe 6 RFS2-C2-2007-00032 Aperçu de la présentation ti Statut de l annexe 6. Domaine d application et objectifs du texte. Structure t de la nouvelle Annexe 6. o Table des matières.

Plus en détail

Contenu de la présentation. 1. Historique et évolution future 2. Structure du projet d Annexe 6 3. Les exigences pour bâtiments industriels

Contenu de la présentation. 1. Historique et évolution future 2. Structure du projet d Annexe 6 3. Les exigences pour bâtiments industriels Contenu de la présentation Projet d Annexe 6 Bâtiments industriels Yves Martin, Chef de Laboratoire, CSTC Antenne Normes Prévention Incendie http://www.normes.be/feu 2. Structure du projet d Annexe 6 3.

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES PIECE N 4

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES PIECE N 4 06/10/2015 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES PIECE N 4 PRESTATIONS D INSTALLATION ET DE MAINTENANCE DE SECURITE ET DE PROTECTION INCENDIE AU MEDIPOLE DE KOUTIO : LOT 3 SYSTEMES D EXTINCTION AUTOMATIQUES

Plus en détail

POUR L INSTALLATION TEMPORAIRE DE TRIBUNES ET GRADINS EXTERIEURS ET INTERIEURS

POUR L INSTALLATION TEMPORAIRE DE TRIBUNES ET GRADINS EXTERIEURS ET INTERIEURS RESUME DES EXIGENCES EN MATIERE DE PREVENTION DES INCENDIES POUR L INSTALLATION TEMPORAIRE DE TRIBUNES ET GRADINS EXTERIEURS ET INTERIEURS 1. Base Les prescriptions de protection incendie AEAI sont la

Plus en détail

CENTRALE D'ALARME SECURIT 805

CENTRALE D'ALARME SECURIT 805 CENTRALE D'ALARME SECURIT 805 MANUEL UTILISATEUR Révision B SOMMAIRE 1. AVERTISSEMENTS... 2 2. NORMES... 2 3. GENERALITES SUR CE PRODUIT... 2 4. INFORMATIONS INSTALLATEUR... 2 5. MISE EN MARCHE TOTALE...

Plus en détail

Décision d'approbation de modèles n 99.00.861.002.2 du 9 septembre 1999

Décision d'approbation de modèles n 99.00.861.002.2 du 9 septembre 1999 Ministère de l Economie, des Finances et de l Industrie Secrétariat d Etat à l Industrie Décision d'approbation de modèles n 99.00.861.002.2 du 9 septembre 1999 Direction de l'action régionale et de la

Plus en détail

Sécurité incendie des bâtiments industriels Séparation entre compartiments industriels contigus

Sécurité incendie des bâtiments industriels Séparation entre compartiments industriels contigus Sécurité incendie des bâtiments industriels Séparation entre compartiments industriels contigus CSTC Bruxelles, 5 juin 2012 Aanemingen Verelst Yves Martin René Goovaerts Contenu de la présentation 05.06.2012

Plus en détail

PROPOSITION D'ASSURANCE DES CENTRALES HYDROELECTRIQUES

PROPOSITION D'ASSURANCE DES CENTRALES HYDROELECTRIQUES OTTAVIANI SAS 21 rue Grignan BP 330 13177 Marseille CEDEX 20 Tel : +33 (0)4 91 33 02 55 Fax +33 (0)4 91 54 71 46 contact@groupassurenergies.com PROPOSITION D'ASSURANCE DES CENTRALES HYDROELECTRIQUES 1.

Plus en détail

GAMME BOOSTERS. Quiz pratique INVEST IN THE FUTURE

GAMME BOOSTERS. Quiz pratique INVEST IN THE FUTURE GAMME BOOSTERS Quiz pratique INVEST IN THE FUTURE Nos Boosters GYS conçoit et fabrique une gamme complète de Boosters qui couvre les besoins du particulier au plus exigeant des professionnels. Voici nos

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC Préambule : Cette notice concerne les dispositions essentielles de sécurité à prévoir en fonction du classement de l'établissement

Plus en détail

FEUILLET TECHNIQUE Etalonnage des alarmes

FEUILLET TECHNIQUE Etalonnage des alarmes FEUILLET TECHNIQUE Etalonnage des alarmes Les avaries majeures de moteurs avec des coûts de réparation élevés et des arrêts des bateaux surviennent parce que l alarme de pression ou de niveau de l eau

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT Arrêté du 29 octobre 2012 relatif à l agrément de la demande de titre V relative à la prise en compte

Plus en détail

NOTICE DE MONTAGE DE L AUTOMATISME POUR VOLET ROULANT : DOTRON 550 Version: Manivelle 6mN et 10mN

NOTICE DE MONTAGE DE L AUTOMATISME POUR VOLET ROULANT : DOTRON 550 Version: Manivelle 6mN et 10mN NOTICE DE MONTAGE DE L AUTOMATISME POUR VOLET ROULANT : DOTRON 550 Version: Manivelle 6mN et 10mN Attention : A lire Impérativement! Avant d'utiliser cet appareil, il convient de lire attentivement le

Plus en détail

Données techniques système start/stop automatique AT206

Données techniques système start/stop automatique AT206 EUROPOWER manuel AT206 1 1. Description tableau AT206 Avec ce système vous pouvez contrôler toutes les fonctions d un groupe. Le module commande le fonctionnement du moteur diesel ou essence du groupe

Plus en détail

FERMACELL Firepanel A1. La nouvelle dimension en matière de protection incendie

FERMACELL Firepanel A1. La nouvelle dimension en matière de protection incendie La nouvelle dimension en matière de protection incendie La nouvelle plaque Protection incendie de La plaque représente la nouvelle dimension en matière de protection incendie pour la construction sèche.

Plus en détail

DOSSIER D'ETUDE D'UN ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC BASE REGLEMENTAIRE

DOSSIER D'ETUDE D'UN ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC BASE REGLEMENTAIRE DOSSIER D'ETUDE D'UN ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC Une notice de sécurité est à joindre obligatoirement à tout dossier concernant la construction d'un établissement recevant du public. BASE REGLEMENTAIRE

Plus en détail

RadioSens. Systèmes de communication par radio sans bandes de sécurité. argumentaire de ventes

RadioSens. Systèmes de communication par radio sans bandes de sécurité. argumentaire de ventes Systèmes de communication par radio sans bandes de sécurité argumentaire de ventes introduction Le système RadioSens est né de l effort de notre équipe d ingénieurs experts en télécommunications pour développer

Plus en détail

Séquences n : 4. Bougies bipolaires. Technicien en Réparation Automobile 62. Niveau :Technicien Spécialités :

Séquences n : 4. Bougies bipolaires. Technicien en Réparation Automobile 62. Niveau :Technicien Spécialités : - BRANCHEMENT DES BOUGIES : Bougies unipolaires Le branchement est réalisé «en parallèle, la sortie positive du (ou des) relais est reliée aux bornes de chacune des bougies, la liaison à la masse est assurée

Plus en détail

ARRETE Arrêté du 4 juillet 1972 relatif aux feux spéciaux des véhicules à progression lente. Article 1. Article 2. Article 3. Article 4.

ARRETE Arrêté du 4 juillet 1972 relatif aux feux spéciaux des véhicules à progression lente. Article 1. Article 2. Article 3. Article 4. ARRETE Arrêté du 4 juillet 1972 relatif aux feux spéciaux des véhicules à progression lente Vu le code de la route et notamment les articles R. 42, R. 48 à R. 52, R. 92, R. 93, R. 1051, R. 138, R. 154,

Plus en détail

OPERATIONS D INSTALLATION, DE REPARATION ET ENTRETIEN

OPERATIONS D INSTALLATION, DE REPARATION ET ENTRETIEN OPERATIONS D INSTALLATION, DE REPARATION ET ENTRETIEN UNITÉ CLIMATISÉE HORIZONTALE EHW 518, 725, 830, 1036, 1042, 1250, 1657, 2069, 2476, 3097, 35110 SOMMAIRE Consignes de Sécurité... 3 Réception de l

Plus en détail

Addendum au référentiel de certification de la marque Dalles de voirie & Toiture en béton

Addendum au référentiel de certification de la marque Dalles de voirie & Toiture en béton Organisme certificateur mandaté par AFNOR Certification N d identification : NF 187 N de révision : 1 +A2 Date de mise en application de la révision : Mars 2006 Date de mise en application de l addendum

Plus en détail

PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION

PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF REACTION AU FEU DES MATERIAUX DESTINES AU BATIMENT TUBES ET RACCORDS PVC FILMS PVC SUPPORTS TEXTILES REVETUS PLAFONDS PARTIE 4 PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES

Plus en détail

CODE DE LA SANTE PUBLIQUE

CODE DE LA SANTE PUBLIQUE CODE DE LA SANTE PUBLIQUE Section 2 : Exposition à l'amiante dans les immeubles bâtis Sous-section 1 : Immeubles construits avant le 1er janvier 1980 Article R1334-14 : Les articles de la présente sous-section

Plus en détail

INSTRUCTIONS TECHNIQUES DECHARGEMENT D UN CONTAINER AIRFLOW LAR / LOX / LIN

INSTRUCTIONS TECHNIQUES DECHARGEMENT D UN CONTAINER AIRFLOW LAR / LOX / LIN Page : 1/11 Phase 1 : Vérification et manipulation préliminaire au déchargement 1- Règles de sécurité : Porter les équipements de sécurité requis au déchargement. Ne jamais ouvrir les vannes à fond. Prendre

Plus en détail

NOM DU BÂTIMENT ADRESSE VILLE PROVINCE CODE POSTAL

NOM DU BÂTIMENT ADRESSE VILLE PROVINCE CODE POSTAL PLAN DE SÉCURITÉ INCENDIE NOM DU BÂTIMENT ADRESSE VILLE PROVINCE CODE POSTAL Table des matières Rappel - étapes à suivre Mise à jour et liste de distribution Mesures à prendre en cas d incendie À tous

Plus en détail

CELTIC-BAAS-Sa BAAT3003

CELTIC-BAAS-Sa BAAT3003 Notice technique 01_BASSA_NT001 rév A3 Bloc autonome d alarme sonore type Satellite avec ou sans flash BAAT3003 -F BAAT3017. 52, rue Paul Lescop 92000 NANTERRE t. +33 (0)1 41 37 91 91 f. +33 (0)1 41 37

Plus en détail

Directive Technique DT N. 01.00-10f. 1. Domaine d application. 2. Références normatives. 3. Termes et définitions

Directive Technique DT N. 01.00-10f. 1. Domaine d application. 2. Références normatives. 3. Termes et définitions Fédération suisse des sapeurs-pompiers Directive Technique DT N Pompes centrifuges avec dispositif d amorçage destinées à la lutte contre l incendie conformes aux normes européennes (EN) 01.00 - f Décembre

Plus en détail

>I En savoir plus I Le feu

>I En savoir plus I Le feu n L incendie d un bâtiment est la résultante de nombreux facteurs. Il entre dans son premier état, dit de démarrage, si trois conditions sont remplies : défaillance des installations d alarme, proximité

Plus en détail

Informations sur la conformité et la sécurité de Cisco TelePresence ISDN GW 3200 Series

Informations sur la conformité et la sécurité de Cisco TelePresence ISDN GW 3200 Series Informations sur la conformité et la sécurité de Cisco TelePresence ISDN GW 3200 Series Sur cette page: Symboles de sécurité Directives d'utilisation Mises en garde liées à la sécurité Spécifications techniques

Plus en détail

Fiche de travail Protection incendie installations aérauliques

Fiche de travail Protection incendie installations aérauliques Fiche de travail Protection incendie installations aérauliques Bases légales Les normes et directives suivantes sont à respecter: Norme de protection incendie de l AEAI Directive de protection incendie

Plus en détail

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-f & P4-f - 185/180 - Standard P2-f & P4-f - 170/165 - Compact P2-f & P4-f - 200/195 - Confort MODELE H DH P2f-4f - 185/180 - Standard 340 171 P2f-4f - 170/165 - Compact

Plus en détail

Manuel d utilisation du modèle

Manuel d utilisation du modèle Manuel d utilisation du modèle FLOWMAX-90 Chauffe-eau à condensation 85 000 BTU AVERTISSEMENT Si les consignes suivantes ne sont pas attentivement respectées, un feu ou une explosion peut se produire et

Plus en détail

Dispositif de détection de fumée

Dispositif de détection de fumée 4/6/F/4 Dispositif de détection de fumée Type RM-O/2 gréé par l Institut allemand technique de construction Description Utilisation Description Le dispositif de détection de fumée de type RM-O fonctionne

Plus en détail

01.07 IND1-01. A lire attentivement et à conserver à titre d information VDE NOTICE D INSTALLATION

01.07 IND1-01. A lire attentivement et à conserver à titre d information VDE NOTICE D INSTALLATION 6 0.07 IND-0 A lire attentivement et à conserver à titre d information VDE F NOTICE D INSTALLATION A 6 m B x C x 80 X Y 69 8 8 5 6 Hauteur (m) max 4,5m 4m m m m 0 m 0 m OK 0 m 40 m 50 m Débit (l/min) 7

Plus en détail

Informations sur la NFS 61-933

Informations sur la NFS 61-933 Les évolutions apportées par la nouvelle norme NFS 61-933 relative à l exploitation et la maintenance des systèmes de sécurité incendie. Intervention Olivier BUFFET Ingénieur sécurité CHU ANGERS Sommaire

Plus en détail

PPL/RC PRESCRIPTIONS POUR L AGREMENT DES STATIONS CENTRALES DE SURVEILLANCE

PPL/RC PRESCRIPTIONS POUR L AGREMENT DES STATIONS CENTRALES DE SURVEILLANCE PPL/RC S.C.T.P.I. RC970302 4.02.1987 PRESCRIPTIONS POUR L AGREMENT DES STATIONS CENTRALES DE SURVEILLANCE 1. Domaine d application Les présentes prescriptions concernent les stations centrales de surveillance

Plus en détail

LES SOLUTIONS MAJORCOM, EN MATIÈRE DE SYSTÈME DE SONO

LES SOLUTIONS MAJORCOM, EN MATIÈRE DE SYSTÈME DE SONO LES SOLUTIONS MAJORCOM, EN MATIÈRE DE SYSTÈME DE SONO Systèmes électro-acoustiques MAJORCOM, pour service de secours destiné à l évacuation incendie. Majorcom, constructeur de matériel de sonorisation

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE D UN ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC DE 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE D UN ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC DE 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL DIRECTION DEPARTEMENTALE DES SERVICES D'INCENDIE ET DE SECOURS DU MORBIHAN NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE D UN ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC DE 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL Remarque préliminaire

Plus en détail

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-F et P4-F 185 (Modèle standard) P2-F et P4-F 170 MODELE P2/4-F 170 P2/4-F 185 (Standard) P2/4-F 195 P2-F et P4-F 195 H 325 340 350 DH 156 171 181

Plus en détail

VÉRIFICATION DES ÉQUIPEMENTS DE PROTECTION INCENDIE

VÉRIFICATION DES ÉQUIPEMENTS DE PROTECTION INCENDIE Numéro 2 Aon Parizeau Inc. LA PROTECTION INCENDIE Guide pratique à l intention des universités VÉRIFICATION DES ÉQUIPEMENTS DE PROTECTION INCENDIE Dans ce bulletin Préambule Entretien des systèmes de gicleurs

Plus en détail

POLITIQUE ET LIGNES DIRECTRICES EN MATIERE DE TRACABILITE DES RESULTATS DE MESURE

POLITIQUE ET LIGNES DIRECTRICES EN MATIERE DE TRACABILITE DES RESULTATS DE MESURE BELAC 2-003 Rev 1-2014 POLITIQUE ET LIGNES DIRECTRICES EN MATIERE DE TRACABILITE DES RESULTATS DE MESURE Les versions des documents du système de management de BELAC telles que disponibles sur le site

Plus en détail

Tableau d Alarme Principal (TA Pr) Type 2b 4 ou 8 entrées Références commerciales: TA21204/ TA21205

Tableau d Alarme Principal (TA Pr) Type 2b 4 ou 8 entrées Références commerciales: TA21204/ TA21205 NOTICE D UTILISATION ET D EXPLOITATION Tableau d Alarme Principal (TA Pr) Type 2b 4 ou 8 entrées Références commerciales: TA21204/ TA21205 TA21204 (TA Pr 4 entrées) TA21205 (TA Pr 8 entrées) Sommaire Présentation

Plus en détail

NOTICE DE MISE EN SERVICE

NOTICE DE MISE EN SERVICE NOTICE DE MISE EN SERVICE Dispositif de Surpression à Variation, pompe de 2,2kW 1. GENERALITES Avant de procéder à l installation, lire attentivement cette notice de mise en service. CONTROLE PRELIMINAIRE

Plus en détail

Série FP400. Centrales d alarme et de détection incendie conventionnelles contrôlées par microprocesseur. Manuel d utilisation

Série FP400. Centrales d alarme et de détection incendie conventionnelles contrôlées par microprocesseur. Manuel d utilisation Série FP400 Centrales d alarme et de détection incendie conventionnelles contrôlées par microprocesseur Manuel d utilisation Version 2.3 / Juin 2004 Aritech est une marque de GE Interlogix. http://www.geindustrial.com/ge-interlogix/emea

Plus en détail

CHAUFFE-EAU INSTANTANÉ ÉLECTRIQUE

CHAUFFE-EAU INSTANTANÉ ÉLECTRIQUE CHAUFFE-EAU INSTANTANÉ ÉLECTRIQUE EPS - 3,5 EPS - 4,4 EPS - 5,5R Lire et suivre attentivement les instructions d installation et d utilisation afin d assurer un fonctionnement et une durée de vie optimales

Plus en détail

SPECIFICATION TECHNIQUE

SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE L - 24 ELEMENTS ELASTIQUES ELASTOMERE THERMOPLASTIQUE POUR ORGANES DE CHOC ET TRACTION EDITION : 03/2004 Index 1. INTRODUCTION... 3 1.1.

Plus en détail

DETECTEUR LINEAIRE Réf. : 330 105

DETECTEUR LINEAIRE Réf. : 330 105 DETECTEUR LINEAIRE Réf. : 330 105 Notice installateur Respectez la nature et la longueur des câbles. Respectez la polarité des raccordements. L installation doit respecter les exigences de la norme NF

Plus en détail

ASCENSEURS. (régis par la directive 95/16/CE) Prescriptions de sécurité et de santé types. Le présent document comporte 10 pages.

ASCENSEURS. (régis par la directive 95/16/CE) Prescriptions de sécurité et de santé types. Le présent document comporte 10 pages. GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Luxembourg, le 2 août 2000 ITM-CL 230.2 ASCENSEURS (régis par la directive 95/16/CE) Prescriptions de sécurité et de santé types Le présent document comporte 10 pages Sommaire

Plus en détail

Février Mars 2012. Repérage avant travaux

Février Mars 2012. Repérage avant travaux Repérage avant travaux Repérage avant travaux (de rénovation, de réhabilitation et d entretien/maintenance) Il n y a pas encore de règlementation spécifique (code du travail ou code de la santé publique)

Plus en détail

MANUEL D'EXPLOITATION

MANUEL D'EXPLOITATION MANUEL D'EXPLOITATION ME A300023 ÉDITION : 0004 TEN5 DI / TEN5 CMSI UGA MULTI-ZONES Page 2/16 1. DESCRIPTION GENERALE L UGA multi-zones est une fonction optionnelle des produits de la gamme TEN5: Tableau

Plus en détail

Spécification Technique

Spécification Technique Lignes de contact en 3 kv et 25 kv~ Support - Accessoires Spécification Technique Caténaire type R3 mixte Direction Infrastructure Service Courants forts Division I-I.42 Ce document entre en vigueur à

Plus en détail

REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF REACTION AU FEU MANCHONS ET PLAQUES D ISOLATION THERMIQUE EN ELASTOMERE EXPANSE PARTIE 4

REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF REACTION AU FEU MANCHONS ET PLAQUES D ISOLATION THERMIQUE EN ELASTOMERE EXPANSE PARTIE 4 REGLES DE CERTIFICATION MARQUE MANCHONS ET PLAQUES D ISOLATION THERMIQUE EN ELASTOMERE EXPANSE PARTIE 4 PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION SOMMAIRE 4.1. Processus

Plus en détail

Manuel d utilisation pour la Presse à Transfert Grand Format Pneumatique Double Poste

Manuel d utilisation pour la Presse à Transfert Grand Format Pneumatique Double Poste Manuel d utilisation pour la Presse à Transfert Grand Format Pneumatique Double Poste GF-8060P2A N de série de l appareil : ZI des Chanoux - 25, rue Louis Ampère 93330 Neuilly-sur-Marne FRANCE Tél. : +33

Plus en détail

Filage Système de détection et alarme incendie Chapitre bâtiment - Code de construction CNB 2005 modifié Québec

Filage Système de détection et alarme incendie Chapitre bâtiment - Code de construction CNB 2005 modifié Québec Filage Système de détection et alarme incendie Chapitre bâtiment - Code de construction CNB 2005 modifié Québec Association Canadienne Alarme Incendie (ACAI) 14 novembre 2013 PLAN DE PRÉSENTATION Mandat

Plus en détail

Domonial Notice utilisateur

Domonial Notice utilisateur Domonial Notice utilisateur EKZ 35 F Vous venez d acquérir le système de surveillance DOMONIAL et nous vous en remercions. Ce système est prévu pour fonctionner dans une bande de fréquence radio homologuée

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL MAINTENANCE DES VÉHICULES AUTOMOBILES OPTION A : VOITURES PARTICULIÈRES

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL MAINTENANCE DES VÉHICULES AUTOMOBILES OPTION A : VOITURES PARTICULIÈRES BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL MAINTENANCE DES VÉHICULES AUTOMOBILES OPTION A : VOITURES PARTICULIÈRES SESSION 2015 ÉPREUVE E2 : ÉPREUVE TECHNOLOGIQUE ÉTUDE DE CAS - EXPERTISE TECHNIQUE Durée : 3 heures Coefficient

Plus en détail

Elle ne crée aucune exigence supplémentaire par rapport aux exigences en vigueur.

Elle ne crée aucune exigence supplémentaire par rapport aux exigences en vigueur. Ministère de l Economie, des Finances et de l Industrie Secrétariat d Etat à l Industrie Direction de l action régionale et de la petite et moyenne industrie ----------------------------------------- Sous-direction

Plus en détail

INFO DIAG OUTILS DE DIAGNOSTIC

INFO DIAG OUTILS DE DIAGNOSTIC CITROËN INFO DIAG OUTILS DE DIAGNOSTIC LEXIA PROXIA CD 29 AC / QCAV / MTD FILIALES / IMPORTATEURS / DR DISTRIBUTEUR VN CITROËN - Préparateur VN - Coordinateur Campagnes RÉPARATEURS AGRÉÉS CITROËN - Responsable

Plus en détail

Certificat d examen de type

Certificat d examen de type DIRECTION DE L ACTION RÉGIONALE ET DE LA PETITE ET MOYENNE INDUSTRIE SOUS-DIRECTION DE LA MÉTROLOGIE 20, AVENUE DE SÉGUR Certificat d examen de type F-75353 PARIS 07 SP n 02.00.690.010.1 du 15 octobre

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public. Consignes Générales d Exploitation

Etablissement Recevant du Public. Consignes Générales d Exploitation Ville de Perpignan Direction Générale des Services Techniques Etablissement Recevant du Public Consignes Générales d Exploitation 1- Surveillance de l établissement En présence du public, l établissement

Plus en détail

Système DP8000 Guide d'utilisation Transmetteur téléphonique DP8416X

Système DP8000 Guide d'utilisation Transmetteur téléphonique DP8416X Système DP8000 Guide d'utilisation Transmetteur téléphonique DP846X Guide d'utilisation Utilisez la commande à distance ETAPE CE QUE VOUS ENTENDEZ CE QUE VOUS FAITES ➀ Vous composez le numéro où se trouve

Plus en détail

Une fermeture guillotine à l extrémité du conduit avec un asservissement à la détection incendie.

Une fermeture guillotine à l extrémité du conduit avec un asservissement à la détection incendie. Introduction - Les dévaloirs, désignés comme «Installations de déversement» dans l AEAI, sont soumis aux prescriptions indiquées dans les «Directives et Aides de travail» applicables de l AEAI. - La présente

Plus en détail

Déclaration des performances (DoP) INSAFE01

Déclaration des performances (DoP) INSAFE01 Déclaration des performances (DoP) INSAFE01 N CE: 0333-CPD-292054 FR du 27/09/13 N DoP: CPD-292054 FR 1.Code d identification unique du produit type: INSAFE01 marque commerciale INSAFE 2. Numéro de type,

Plus en détail

Liste des produits soumis à la procédure de reconnaissance conditions et normes d essai applicables

Liste des produits soumis à la procédure de reconnaissance conditions et normes d essai applicables QHB Edition juin 2013 remplace édition de septembre 2011 Liste des produits soumis à la procédure de reconnaissance conditions et normes d essai applicables Anerkennungspflichtige Produkte und Prüfnormen_2013-07-08_V1-1_f.docx

Plus en détail