CARACTERISTIQUES DES SECTIONS PLANES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CARACTERISTIQUES DES SECTIONS PLANES"

Transcription

1 CRCTERITIQUE DE ECTION PLNE OENT TTIQUE D UNE ECTION PLNE oient une aie pane et une doite Le moment statiue de a section pa appot à m est défini pa intégae : m ( ) ( ) δ d (doénavant, on note e moment statiue pa appot à m ) d δ o d Les moments statiues pa appot au aes et s epiment pa : m d et m d Remaues : 1 Le moment statiue est omogène à un voume I s epime en mm, cm etc Le moment statiue d une section pa appot à un ae ueconue passant pa son cente de gavité est nu Le moment statiue d une section pa appot à un ae de smétie est nu, puisue cet ae passe pa son cente de gavité 4 u a figue ci-dessus, on peut note ue : + d Pa conséuent : m m + d (cette epession est vaae uniuement si es doites et sont paaèes) i ae passe pa e cente de gavités de, e moment statiue pa appot à est donné pa : d m ession de mise à niveau oût 7 1/5 Lennoui-dou

2 CENTRE DE GRVITE D UNE ECTION PLNE La distance d G du cente de gavité d une section pane à une doite est définie pa a eation suivante : m d G Cette eation pemet aussi de cacue e moment statiue d une section connaissant a position de son cente de gavité d G G OENT D INERTIE, RYON DE GIRTION D UNE ECTION PLNE Le moment d inetie I de a section pa appot à est défini pa intégae : I δ d Le aon de giation de a section pa appot à est donné pa a eation : I Pou es aes et, nous avons : I d, I d, I et I Téoème d Hugens : Le moment d inetie I d une section pa appot à un ae ueconue, situé dans e pan de cette section, est éga au moment d inetie I G pa appot à ae G, paaèe à et passant pa e cente de gavité G augmenté du poduit de a gandeu de a suface pa e caé de distance ente es deu aes et G : I I + G d G d G G G OENT POLIRE D UNE ECTION PLNE Le moment d inetie poaie d une section pa appot au point O est donné pa intégae : K d ( + ) d I I K + d O ession de mise à niveau oût 7 /5 Lennoui-dou

3 PPLICTION : Énoncé G oit une section caée de ageu et de auteu On demande de cacue e moment statiue et e moment d inetie de cette section pa appot au deu aes suivants : - Un ae vetica () passant pa e côté gauce de a section - Un ae vetica ( G ) passant pa e cente de gavité de a section G Cacu de m oution m et I : d d d ( ) d m d De même : m Remaue : Le coi de a position de ae n infue pas su a vaeu du moment statiue I d d d ( ) d I d De même : I Touvons a position du cente de gavité pa appot à ae : m d Et pa appot à ae : m d ession de mise à niveau oût 7 /5 Lennoui-dou

4 ession de mise à niveau oût 7 4/5 Lennoui-dou Cacu de G m et G I : ( ) d d d d m G 4 4 d m G ( ) d d d d I G d I G + De même : ( ) d d d d I G d I G + DEVOIR Eecice 1 Cacue e moment statiue et e moment d inetie d une section cicuaie de diamète d, pa appot au deu aes vetica () et oizonta () passant pa son cente de gavité Indication : Utiise es coodonnées poaies : [ ] Π et sin cos d θ θ θ vec : θ d d d Eecice êmes uestions pou une section cicuaie ceuse (voi figue ci-conte) d d d G G

5 Eecice oit a conièe epésentée ci-conte On demande de cacue : - on cente de gavité - Les moments d inetie pa appot à G et G e e Eecice 4 êmes uestions pou a section ci-conte : ppication numéiue : 15mm 75mm e 1mm e e ession de mise à niveau oût 7 5/5 Lennoui-dou

6 L TTIQUE Nous nous imitons dans e cade de ce cous au soides indéfomaes en configuation idimensionnees LE ORCE Définition d une foce Une foce est une action mécaniue capae de cée une accééation, ce ui induit un dépacement ou une défomation de ojet En ésistance des matéiau, une foce est une gandeu vectoiee définie pa : - Une diection : doite d action - Un sens : pemet d estime e mouvement u ee va poduie (foce motice ou de ésistance) - Un point d appication - Une intensité : epimée en Newton ctions et éactions Un cops pacé su un so oizonta, soumis uniuement à son poids pope, este en éuiie pace ue e so eece su a suface de contact (ente e cops et e so) une éaction R égae et opposée au poids du cops (voi eempe ci-apès) Les degés de ieté de dépacement d un soide Les degés de ieté de dépacement d un soide epésentent es possiiités de dépacements d un soide osu i est ie Dans e cas d un poème idimensionne, e degé de ieté de dépacement d un soide est éga à : - Deu tansations dans es diections ( u ) et ( u ) - une otation dans e pan ( ) autou de ae z ( θ z ) u θ Z u ession de mise à niveau oût 7 6/5 Lennoui-dou

7 Eempe : Un cops, d une masse de caactéisée pa : - a diection : veticae - on sens : ves e as (pesanteu) - on point d appication : cente de gavité du cops - on intensité : P m g N La éaction de a suface de pose est aussi scématisée Ce cops peut se dépace seon es deu diections et, et peut toune autou d un ae pependicuaie au pan Kg est posé su une suface pane on poids P est une foce LE OENT DE ORCE Le moment d une foce epime aptitude d une foce à faie toune un sstème mécaniue autou d un point, appeé pivot Pou une iustation, nous considéons eempe ci-conte i intensité de a foce est nue, e poids de P fait toune a pouie dans e sens tigonométiue Cette otation est povouée pa e moment de P éga à intensité de cette foce mutipiée pa e aon intéieu de a pouie (otation pa appot à ae de a pouie) P P ( ) fin d évite cette otation, i faut éuiie ce moment pa un moment éga en vaeu asoue et de sens opposé La foce fait toune a pouie dans e sens des aiguies d une monte (sens opposé à ceui de P ) on moment est éga à : ( ) R fin d assue cet éuiie, a foce doit avoi pou intensité : e P R i > e : a pouie va toune dans e sens des aiguies d une monte opposé, si < a pouie va toune dans e sens tigonométiue e m Kg P R G R P ession de mise à niveau oût 7 7/5 Lennoui-dou

8 PPLICTION EN GENIE CIVIL Tpes de foces Les foces en génie civi sont diveses Ees peuvent ête : - Ponctuees (ou concentées epimées en Kg,t, N ) : essieu d un - Répaties (epimées en Kg m, t m, N m ) : effet du vent, poids de a neige, pession appiuée pa un iuide etc Tpes de iaisons Les iaisons (appuis) sont des dispositifs pemettant d empêce totaement ou patieement un ou pusieus dépacements (tansation ou otation) ppui simpe : Un appui simpe pemet de oue a tansation dans une seue diection Pou eempe ci-conte : u u et θ z fin ue a tansation dans a diection soit ouée, une foce veticae ( ) se déveoppe au niveau de appui (éaction d appui) ppui doue (aticuation) Un appui doue pemet de oue es tansations dans es deu diections Pou eempe ci-conte : u u θ z fin ue es tansations soient ouées, deu foces veticaes ( et ) se déveoppent au niveau de appui Encastement L encastement oue tous es dépacements (tansations et otation) : u θ u z Pa conséuent, es effots déveoppés au niveau de encastement sont : X Z Y ession de mise à niveau oût 7 8/5 Lennoui-dou

9 z EQUILIRE D UN OLIDE L éuiie d un sstème est égi pa e pincipe fondamenta de a statiue : Deu conditions sont nécessaies et suffisantes pou éuiie d un soide indéfomae : - La ésutante généae des foces (actions et éactions) appiuées à ce soide est nue : - Le moment ésutant de toutes es foces appiuées à ce soide, cacué pa appot à un point ueconue est nu : Dans e cas idimensionne, et apès pojection des effots, éuiie du cops est donné pa : / z Nous disposons de tois éuations ( k ), et es inconnues du poème ( ) sont es éactions d appui Nous pouvons constate es tois cas suivants : - i < k : e sstème est instae ou postatiue - i k : e sstème est isostatiue (statiuement déteminé) - i > k : e sstème est pestatiue Le degé d pestaticité du sstème est éga à ( k ) Ces tois cas sont iustés dans a figue ci-dessous C C Un appui simpe en ( ) Un appui simpe en ( ) et k, e sstème est instae En effet, e dépacement seon n est pas oué Un appui simpe en ( ) Un appui doue en (, ) k, e sstème est isostatiue Les éuations de a statiue pemettent de détemine es éactions d appui Un appui simpe en et C (, C ) Un appui doue en (, ) 4 et k, e sstème est pestatiue Les éuations de a statiue sont insuffisantes pou détemine es éactions d appui ession de mise à niveau oût 7 9/5 Lennoui-dou

10 Remaue : L pestaticité d un sstème ne dépend pas du cagement Ee dépend uniuement du tpe de iaisons et de eu nome ppication oit une poute de ongueu, soumise à une cage unifomément épatie t m On demande de cacue es éactions d appuis En : un appui simpe, donc une éaction veticae En : un appui doue (ou aticuation), donc une éaction veticae et une éaction oizontae Le pincipe fondamenta de a statiue (P) pemet d écie ue : / z + (1) () () Remaue : Pou e cacu du moment, i faut coisi un sens de otation positif Dans cet eempe, e moment est considéé positif dans e sens tigonométiue Le coi de ae de otation (pou e cacu des moments) n a pas d infuence su a détemination des éactions d appuis Dans ce cacu, nous avons coisis de e cacue pa appot à un ae passant pas e point Ce coi pemet d avoi une epession en seu, ca e moment de pa appot à est nu L éuation (1) donne diectement L éuation () pemet de cacue L epession de Remaue : injectée dans éuation () pemet de cacue Pou des aisons de smétie, nous avons es éactions d appui Cette popiété pemet aussi de cacue DEVOIR Les eecices du capite «La statiue» sont communs avec e capite «Etude des poutes doites isostatiue» (voi Page ) ession de mise à niveau oût 7 1/5 Lennoui-dou

11 ETUDE DE POUTRE DROITE IOTTIQUE THEORIE DE POUTRE Définition d une poute Une poute est un soide engendé pa une aie pane (Σ) dont e cente de gavité G décit une coue C et ui se dépace en estant nomae à cette coue G (Σ) C On appee (Σ) a section doite ou a section tansvesae de a poute Losue a coue C est pane, a poute est dite pane i C est une doite, nous avons une poute doite Hpotèses fondamentaes de a téoie des poutes Hpotèse de aint Venant Enoncé : «Les containtes poduites pa un sstème de foces dans une section Σ éoignées du point d appication de ces foces ne dépendent ue de a ésutante généae et du moment ésutant du sstème G des foces appiuées à gauce de Σ» Hpotèse de Navie-enoui Enoncé : «Les sections doites Σ estent panes dans a défomation de a poute» ession de mise à niveau oût 7 11/5 Lennoui-dou

12 Loi de Hooke Enoncé : «Les containtes sont popotionnees au défomations» Pou a définition des containtes et des défomations voi page 1 Le coefficient de popotionnaité ente a containte et a défomation est appeé modue d Young ou modue éastiue E CONTRINTE GENERLIEE ET OLLICITTION oicitations V (Σ) V z G t N z z Patie gauce Patie doite oit une poute en éuiie sous action d un sstème de foces etéieues (foces ponctuees, foces épaties, moments etc) Effectuons une coupe afin d isoe a patie gauce de a patie doite fin ue a patie gauce este en éuiie, i doit eiste un toseu d action de continuité appiué pa a patie doite su a patie gauce (pincipe fondamenta de a statiue) Ce toseu s epime dans e epèe ( G,,, z) pa : 1) Une ésutante généae : R N + V + Vz z La pojection de R seon ae est effot noma N, et seon es aes et z est effot tancant seon a diection considéée ) Un moment ésutant : ( G) + + z t et z sont es moments de feion et t est e moment de tosion L effot noma, effot tancant, e moment de tosion et e moment de feion sont appeés soicitations z ession de mise à niveau oût 7 1/5 Lennoui-dou

13 Containtes généaisées oit un point P situé su a suface Σ (voi figue ci-dessous) Ce point est défini pa es coodonnées (,, z) et pa une suface éémentaie d (infiniment petite) On admet u en caue point de a suface d, a patie doite eece une foce de coésion popotionnee à a suface d : f f d f est e vecteu containte en P seon a diection n i on considèe successivement es tois diections otogonaes, et z, on peut défini e tenseu des containtes au point P pa : σ σ τ τ z τ σ τ z τ z τ z σ z i on s intéesse à a suface aant pou nomae e vecteu unitaie diigé seon, es containtes appiuées à cette suface sont : - Une containte nomae σ (diigée seon ) - Une containte tangentiee τ diigée seon - Une containte tangentiee τ z diigée seon z G P d n (Σ) f ( P, n) τ σ τ z z τ z τ z P σ z τ z τ σ z Remaues : - La containte dépend du sstème de foces etéieues appiué et de a section considéée (aie et oientation de a nomae) - Epéimentaement, et pou caue tpe de matéiau, une containte imite admissie est définie u-deà de cette containte, éément considéé suit une détéioation de ses caactéistiues mécaniues Le cacu de a «Résistance des matéiau» est de véifie ue es containtes engendées pa es effots etéieues ne dépassent pas a containte imite admissie du matéiau ession de mise à niveau oût 7 1/5 Lennoui-dou

14 Eempe : ae soumise à un effot noma de taction (tiant) oit un tiant d une section soumis à un effot de taction N i on effectue une coupue à une distance de etémité gauce du tiant, e pincipe N fondamenta de a statiue pemet de déduie ue toutes es sections (indépendamment de a distance ) sont soicitées en taction La containte appiuée à toutes ces sections est donnée pa : N σ (La containte est omogène à une pession) N ous effet de a foce appiuée (containte), e matéiau suit un aongement En supposant ue a ongueu initiae du tiant est, sa ongueu apès défomation est donc : + La défomation ongitudinae dans a diection est définie pa : ε eon a oi de Hooke, a eation ente a containte appiuée et défomation engendée est a suivante : σ E ε E est e modue d Young ou e modue éastiue CONVENTION DE IGNE Nous considéons es soicitations positives somme iusté su a figue ci-dessous V N V N ession de mise à niveau oût 7 14/5 Lennoui-dou

15 ELORTION DE DIGRE DE VRITION DE, V ET N Nous pésentons à taves eempe iusté ci-apès es étapes à suive pou étai es diagammes de vaiation de, V et N oit une poute de ongueu 6m, soumise à une cage unifomément épatie 4t m On demande de tace es diagammes du moment fécissant, de effot tancant V et de effot noma N Les appuis : En : un appui simpe, donc une éaction veticae En : un appui doue (ou aticuation), donc une éaction veticae oizontae et une éaction 1) Cacu des éactions d appuis Les éactions d appuis ont déjà été cacuées dans e capite «La statiue» Nous appeons ci-dessous es ésutats otenus : t et 1t ) Définition des epèes ocau Pou cette poute es epèes ocau sont pésentés su a figue ci-conte : Remaue : dans e cas d un potiue, ae des ascisses coespond à a fie moenne de éément (montant ou tavese) Un potiue est un sstème constitué de montant(s) et de tavese (s) Tavese C ontant ession de mise à niveau oût 7 15/5 Lennoui-dou

16 ) Effectue des coupues Les epessions des soicitations (, V et N) dépendent du cagement et des conditions d appuis Dès ue ces epessions cangent, i faut effectue une découpe suppémentaie Deu cas sont iustés ci-dessous : C C 1 C 1 1 a Une seue coupue C 1 suffit Deu coupues C1 et C sont nécessaies 4) Tace es diagammes de, V et N fin de tace es diagammes du moment fécissant, de effot tancant V et de effot noma N, i faut étai eus epessions et ce pou caue coupe Repenons eempe de a poute isostatiue soumise à une cage unifome En effectuant a coupue C 1, a poute est sépaée en deu paties (doite et gauce) La détemination des soicitations s effectue en epimant éuiie de une des deu paties I faut note ue es effots appiués à doite de a coupue éuiient es effots appiués à gauce de cette même coupue (voi eu sens su a figue ci-dessous) C 1 V() () () C 1 t N() N() V() Patie gauce Patie doite En appiuant e pincipe fondamenta de a statiue à a patie gauce de a poute, on otient : ession de mise à niveau oût 7 16/5 Lennoui-dou

17 ession de mise à niveau oût 7 17/5 Lennoui-dou ( ) ( ) ( ) ( ) + + () () (1) / V V N z ( ) ( ) ( ) ( ) 1 V N Donc : - En ( ), effot tancant est éga à : ( ) t V 1 (éuiie a éaction d appui) - En ( ), effot tancant est éga à : ( ) t V 1 (éuiie a éaction d appui) ( ) ( ) ( ) ( ) V Donc, su appuis en ( ) et en ( ) e moment fécissant est nu : ( ) ( ) m t Le moment ma est otenu à mi-tavée pou : ( ) m t 18 8 Remaue : i on appiue e pincipe fondamenta de a statiue à a patie doite de a poute, nous etouvons es mêmes epessions de, V et N Démonstation : ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) + () () (1) / V V N z ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) 1 V N ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) V pati des epessions de ( ), ( ) V et ( ) N, i est possie de tace eus vaiations

18 V() 1t () 18tm -1t N() t Remaue : L effot tancant est a déivée du moment fécissant pa appot à : V ( ) eation ente effot tancant et a cage est : ( ) dv d ( ) d La d Tpes de soicitations simpes tite indicatif, on pésente ci-apès ueues tpes de soicitations (es pus couantes) Taction ou compession simpe i es soicitations appiuées su une section se ésument en : N( ) V ( ), f ( ) on dit u ee soumise à a taction ou à a compession simpe Eempes : - Un tiant : éément soicité en taction simpe - Un poteau : éément encasté soumis à un effot de compession N ( ) ession de mise à niveau oût 7 18/5 Lennoui-dou

19 Tiant Poteau eion simpe i es soicitations appiuées su une section se ésument en : N( ) V ( ) ou V ( ), f ( ) on dit u ee est soumise à a feion simpe Losue effot tancant est nu (moment fécissant constant), a section est soumise à a feion pue V ( ) ( ) Cisaiement pu i es soicitations appiuées su une section se ésument en : N( ) V ( ), f ( ) on dit u ee est soumise au cisaiement pu V ( ) C DE YTEE PLN EN TREILLI RTICULE Un sstème en teiis aticué est un sstème composé de aes eiées ente ees pa des aticuations On appee nœud es aticuations communes à pusieus aes Losue es aes des aes et es cages appiuées sont situés dans e même pan, on pae de sstème pan ession de mise à niveau oût 7 19/5 Lennoui-dou

20 Nous distinguons : - Les sstèmes cagés indiectement : toutes es foces etéieues sont appiuées au nœuds - Les sstèmes cagés diectement : es foces sont appiuées au nœuds ou su es aes On s intéesse dans ce cous au sstèmes en teiis cagés indiectement Dans ce cas, es aes sont soicitées pa des effots nomau (taction ou compessions) tansmis pa es nœuds Nous avons défini pécédemment es sstèmes isostatiues et es sstèmes pestatiues Dans e cas des sstèmes en teiis, e degé d pestaticité H est donné pa : ( + ) n H vec : : e nome de aes : e nome de iaisons dans es appuis n : e nome de nœuds emue supéieue Eempe : Pou e sstème epésenté ci-conte : 14 n 8 ( pou appui doue et 1 pou appui simpe) ontant emue inféieue Diagonae ( + ) ( 14 + ) 8 1 H n Pou ue ce sstème soit isostatiue, i faut especte a condition suivante : + n n ( ) Pou 8 nœuds, i faut 1 aes (voi figue ciconte) Remaue : On peut ende un sstème en teiis isostatiue, en modifiant e nome de nœuds ou de aes voi a poposition ci-conte pou e même sstème n 1 17 ession de mise à niveau oût 7 /5 Lennoui-dou

21 étode des nœuds I eiste pusieus métodes pemettent de cacue es effots dans es aes : - étodes gapiues (tacé de Cémona) - étodes anatiues (métodes des nœuds, métodes des sections) On ésume dans cette patie a métode appeée «métode des nœuds» Nous signaons ue ueue soit e tpe de métode utiisée, i faut pocéde en pemie au cacu des éactions d appuis Le pincipe de cette métode consiste à isoe un nœud pa des coupues, iéant des effots dans es aes et à pojete tout es effots (effots nomau et foces etéieues) agissant su e nœud suivant deu aes pependicuaies On commencea oigatoiement pa un nœud ui ne compote ue deu aes ( éuations pou deu inconnues) Puis on se dépace à un nœud adjacent ession de mise à niveau oût 7 1/5 Lennoui-dou

22 DEVOIR Pou enseme des eecices : - Véifie si e sstème est isostatiue - Pou es sstèmes isostatiues : o Cacue es éactions d appuis o Tace es diagammes du moment fécissant, de effot tancant V et de effot noma N Eecice 1 : Poute consoe (encastée en ) de potée Le cagement : Une cage épatie su une ongueu ppication numéiue : 6m 4t m Eecice : Poute consoe (encastée en ) de potée Le cagement : Une cage concentée P en ppication numéiue : 6m P 5t P Compae ces ésutats avec ceu otenus en eecice 1 Eecice : Poute consoe (encastée en ) de potée Le cagement : - Une cage épatie su une ongueu - Une cage concentée P en ppication numéiue : 4m t m P 6t P ession de mise à niveau oût 7 /5 Lennoui-dou

23 Eecice 4 : Poute consoe ie en C Le cagement : - Une cage épatie su une ongueu - Un coupe en C ppication numéiue : 6m t m 6t m / C Eecice 5 : Poute consoe ie en C et D R 1 C /m / / / D Le cagement : - Des cages épaties de fomes difféentes : 4t m et 1 t m - Une cage concentée (incinée de ) : R 8t Eecice 6 : Un potiue constitué de deu montants C et D et d une tavese CD Les appuis : Un appui simpe en Un appui doue en Le cagement : - Une cage concentée su C : R 1t appiuée à une distance de 4m de - Deu cages épaties de même intensité ( t m ) appiuées su CD et D ession de mise à niveau oût 7 /5 Lennoui-dou

24 1m R 4m C D m 4m Eecice 7 : Un potiue constitué de deu montants C et D et de deu taveses CE et ED eiées pa une aticuation Les appuis : - Un encastement en - Un appui simpe en - Une aticuation en E Le cagement : - Un coupe 4t m - Une cage concentée su ED : R 8t appiuée à une distance de m de E - Une cages épatie su CE ( 1 t m ) - Une cages tianguaie su D ( t m ) 1 R C E D 1,5m 1,5m 4m m m ession de mise à niveau oût 7 4/5 Lennoui-dou

25 Eecice 8 : P 1 P Teiis Le cagement : Deu cages concentées : P1 5kN P 8kN C D 4m m Eecice 9 : Poute à teiis Le cagement : Deu cages concentées : P1 5t P 1t Pou appication numéiue, on pend a m a P 1 P a a a ession de mise à niveau oût 7 5/5 Lennoui-dou

Chapitre I. Description des milieux continus

Chapitre I. Description des milieux continus Chapite I Desciption des milieu continus OBJET Ce chapite est consacé à la desciption des milieu continus. On intoduia les notions fondamentales de desciption du mouvement au sens de Lagange et d Eule,

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE M 6

TRAVAUX DIRIGÉS DE M 6 D M 6 Coection PCSI 1 013 014 RVUX DIRIGÉS DE M 6 Execice 1 : Pemie vol habité (pa un homme) Le 1 avil 1961, le commandant soviétique Y Gagaine fut le pemie cosmonaute, le vaisseau spatial satellisé était

Plus en détail

11.5 Le moment de force τ (tau) : Production d une accélération angulaire

11.5 Le moment de force τ (tau) : Production d une accélération angulaire 11.5 Le moment de foce τ (tau) : Poduction d une accéléation angulaie La tige suivante est soumise à deux foces égales et en sens contaie: elle est en équilibe N La tige suivante est soumise à deux foces

Plus en détail

Système d ouverture de porte de TGV

Système d ouverture de porte de TGV Le sujet se compose de : TD MP-PSI REVISION CINEMATIQUE Système d ouvetue de pote de TGV 6 pages dactylogaphiées ; 2 pages d annexe ; 2 pages de document éponse Objet de l étude Le tanspot feoviaie, concuencé

Plus en détail

Modélisation des actions mécaniques Statique des solides indéformables Puissance et rendement

Modélisation des actions mécaniques Statique des solides indéformables Puissance et rendement Modélisation des actions mécaniques, statique des solides indéfomables, puissance et endement Les actions mécaniques. Définition On appelle action mécanique toute cause susceptible de : 4modifie le mouvement

Plus en détail

M F. F O Unité: [m. N] La norme du moment de force peut se calculer en introduit le bras de levier d

M F. F O Unité: [m. N] La norme du moment de force peut se calculer en introduit le bras de levier d Chapite 2: But: connaîte les lois auxquelles doit obéi un cops solide en équilibe. Ceci pemet de décie la station debout ainsi que les conditions nécessaies pou teni une tasse dans la main, souleve une

Plus en détail

Chapitre 6: Moment cinétique

Chapitre 6: Moment cinétique Chapite 6: oment cinétique Intoduction http://www.youtube.com/watch?v=vefd0bltgya consevation du moment cinétique 1 - angula momentum consevation 1 - Collège éici_(360p).mp4 http://www.youtube.com/watch?v=w6qaxdppjae

Plus en détail

CONVERSION DE PUISSANCE

CONVERSION DE PUISSANCE Spé y 2004-2005 Devoi n 6 CONVERSION DE PUISSANCE Une alimentation de d odinateu de bueau est assez paticulièe, elle doit founi des tensions de +5, +12, 5 et 12 volts avec une puissance moyenne de quelques

Plus en détail

CHAPITRE VI : Le potentiel électrique

CHAPITRE VI : Le potentiel électrique CHPITRE VI : Le potentiel électiue VI. 1 u chapite III, nous avons vu ue losu'une foce est consevative, il est possible de lui associe une énegie potentielle ui conduit à une loi de consevation de l'énegie.

Plus en détail

INITIATION A LA MESURE ----

INITIATION A LA MESURE ---- INITIATION A LA MSUR ---- Le but de ce TP est : - de mesue la foce électomotice et la ésistance intene d'une pile, - d'évalue, en tenant compte des incetitudes de mesue et des caactéistiques de l'appaeil

Plus en détail

( Mecanique des fluides )

( Mecanique des fluides ) INSTITUT NTION GRONOMIUE ERTEMENT U GENIE RUR SECTION YRUIUE GRICOE YRUIUE GENERE ( Mecanique des fluides ) TRONC COMMUN ème NNEE atie : Statique des Fluides ( ydostatique ) atie : ynamique des Fluides

Plus en détail

Mécanique du point : forces Newtoniennes (PCSI)

Mécanique du point : forces Newtoniennes (PCSI) écanique du oint : foces Newtoniennes (PCSI Question de cous On admet que, losqu'il est soumis à une foce Newtonienne F K u, la tajectoie d'un cos est lane et décite a mc K +e cosθ où C θ est une constante

Plus en détail

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.retronaut.com/2013/01/rotor-rides/

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.retronaut.com/2013/01/rotor-rides/ Dans un manège tel que celui monté su la figue, quelle est la péiode de otation maximale que doit aoi le manège pou que les pesonnes ne glissent pas es le bas de la paoi si le coefficient de fiction ente

Plus en détail

Le fabricant qui rend la piscine accessible à tous. ans. d ec en n a. is e. a n. i n e. piscines

Le fabricant qui rend la piscine accessible à tous. ans. d ec en n a. is e. a n. i n e. piscines Le fabicant qui end la piscine accessible à tous. ga antie 10 ans e d ec en n a l f fab ication a ç is e u di ect s i n e piscines w w w. p i s c i n e s - o p l u s. c o m DES PRODUITS INNOVANTS piscines

Plus en détail

DEUXIEME ANNEE TRONC COMMUN TECHNOLOGIE TRAVAUX DIRIGES DE PHYSIQUE VIBRATIONS ONDES

DEUXIEME ANNEE TRONC COMMUN TECHNOLOGIE TRAVAUX DIRIGES DE PHYSIQUE VIBRATIONS ONDES UNIVERSITE DES SCIENCES ET DE A TECHNOOGIE HOUARI BOUMEDIENNE INSTITUT DE PHYSIQUE DEPARTEMENT DES ENSEIGNEMENTS DE PHYSIQUE DE BASE DEUXIEME ANNEE TRONC COMMUN TECHNOOGIE TRAVAUX DIRIGES DE PHYSIQUE VIBRATIONS

Plus en détail

CIRCULAIRE N 02/04. Elle précise les méthodes de valorisation des titres de capital et des titres de créances contenus dans les actifs de l OPCVM.

CIRCULAIRE N 02/04. Elle précise les méthodes de valorisation des titres de capital et des titres de créances contenus dans les actifs de l OPCVM. Rabat, le 02 juillet 2004 CIRCULIRE N 02/04 RELTIVE UX CONDITIONS D ÉVLUTION DES VLEURS PPORTÉES À UN ORGNISME DE PLCEMENT COLLECTIF EN VLEURS MOBILIÈRES OU DÉTENUES PR LUI La pésente ciculaie vient en

Plus en détail

Informations Techniques A7 A141. Roulements à Billes à Gorge Profonde. Roulements à Billes à Contact Oblique. Roulements à Billes Auto-Aligneurs

Informations Techniques A7 A141. Roulements à Billes à Gorge Profonde. Roulements à Billes à Contact Oblique. Roulements à Billes Auto-Aligneurs ROULEMENTS Pages Infomations Techniques A7 A141 Infos Tech. Roulements à Billes à Goge Pofonde B4 B45 Roulements à Billes à Contact Oblique Roulements à Billes Auto-Aligneus Roulements à Rouleaux Cylindiques

Plus en détail

SOMMAIRE F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.2 FORMATION... 4 F.2.1 NATURE DES FORMATIONS... 4

SOMMAIRE F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.2 FORMATION... 4 F.2.1 NATURE DES FORMATIONS... 4 F MODULE F PRESTATIONS ET MISSIONS SOMMAIRE F MODULE F PRESTATIONS ET MISSIONS... 1 F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.1.2 SERVICES PERMANENTS... 2 F.1.3 SERVICES PONCTUELS...

Plus en détail

S. BEN RAMDANE, T. DAMAY, F. HAUVILLE, F. DENISET, J.-A. ASTOLFI

S. BEN RAMDANE, T. DAMAY, F. HAUVILLE, F. DENISET, J.-A. ASTOLFI 1 èmes JOURNÉES E L HYROYNAMIQUE Nantes, 7, 8 et 9 mas 5 ETUE E L ECOULEMENT SUR UN HYROFOIL EN MOUVEMENTS FORCES : APPLICATION A LA PROPULSION CYCLOIALE STUY OF FLOW ON HYROFOIL UNERGOING UNSTEAY FORCE

Plus en détail

Validation CFD axisymétrique de modèle zonal des écoulements gazeux de chambre de combustion de moteur Diesel

Validation CFD axisymétrique de modèle zonal des écoulements gazeux de chambre de combustion de moteur Diesel CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS Cente d enseignement de Genoble Mémoie Mécanique des stuctues et des systèmes Validation CFD axisymétique de modèle zonal des écoulements gazeux de Auditeu: Jean-Michel

Plus en détail

où «p» représente le nombre de paramètres estimés de la loi de distribution testée sous H 0.

où «p» représente le nombre de paramètres estimés de la loi de distribution testée sous H 0. 7- Tests d austement, d indépendance et de coélation - Chapite 7 : Tests d austements, d indépendance et de coélation 7. Test d austement du Khi-deux... 7. Test d austement de Kolmogoov-Sminov... 7.. Test

Plus en détail

FINANCE Mathématiques Financières

FINANCE Mathématiques Financières INSTITUT D ETUDES POLITIQUES 4ème Année, Economie et Entepises 2005/2006 C.M. : M. Godlewski Intéêts Simples Définitions et concepts FINANCE Mathématiques Financièes L intéêt est la émunéation d un pêt.

Plus en détail

Créer un observatoire de la concurrence. Créer un observatoire de la concurrence. Démarche. ntérêt. C aractéristiques.

Créer un observatoire de la concurrence. Créer un observatoire de la concurrence. Démarche. ntérêt. C aractéristiques. Cée un obsevatoie de la concuence poblématique I Quelle est l'étendue d'un maché? Quelle pat du maché, une entepise peut-elle espée pende? Quels sont les atouts des entepises pésentes su le maché? ntéêt

Plus en détail

Gérard Debionne dimanche 20 mai 2012. Quasar 95. La Mesure de G. Présentation : 18 mai 2012

Gérard Debionne dimanche 20 mai 2012. Quasar 95. La Mesure de G. Présentation : 18 mai 2012 Géad Debionne dimanche 0 mai 01 Quasa 95 La Mesue de G Pésentation : 18 mai 01 La mécanique céleste pemet de calcule les mouvements des planètes autou d une étoile en unités elatives. Pou avoi des valeus

Plus en détail

CONSTANTES DIELECTRIQUES

CONSTANTES DIELECTRIQUES 9 E7 CONTANTE DIELECTRIQUE I. INTRODUCTION Dans cette expéience, nous étuieons es conensateus et nous éiveons les popiétés e iélectiques tels que l'ai et le plexiglas. II. THEORIE A) Conensateus et iélectiques

Plus en détail

Equations aux dérivées partielles

Equations aux dérivées partielles Chapite 3 Equations aux déivées patiees 3.1 Qu est-ce qu une EDP? Soit u = u(x, y,... une fonction de pusieus vaiabes indépendantes en nombe fini. Une EDP pou a fonction u est une eation qui ie : es vaiabes

Plus en détail

DiaDent Group International

DiaDent Group International www.diagun.co.k DiaDent Goup Intenational Dispositif de compactage sans fil à chaleu intégée Copyight 2010 DiaDent Goup Intenational www.diadent.com Dispositif de compactage sans fil à chaleu intégée w

Plus en détail

MÉCANIQUE DES STRUCTURES

MÉCANIQUE DES STRUCTURES SCIENCES SUP Aide-mémoire IUT Licence Master MÉCANIQUE DES STRUCTURES Résistance des matériaux Arnaud Deapace Fabrice Gatuingt Frédéric Ragueneau AIDE-MÉMOIRE MÉCANIQUE DES STRUCTURES Résistance des matériaux

Plus en détail

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE Table de smbole Recheche : opéation fondamentale données : éléments avec clés Tpe abstait d une table de smboles (smbol table) ou dictionnaie Objets : ensembles d objets avec

Plus en détail

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE Table de smboles Recheche : opéation fondamentale données : éléments avec clés Tpe abstait d une table de smboles (smbol table) ou dictionnaie Objets : ensembles d objets avec

Plus en détail

Roulements à billes et à rouleaux

Roulements à billes et à rouleaux Fo New Technology Netwok R copoation Roulements à billes et à ouleaux CAT. NO. 222-VIII/F Manuel technique A- Roulements à billes à goges pofondes B- Roulements miniatues B- 1 Roulements à billes à contact

Plus en détail

LE Chapitre I : Rappels généraux. Chapitre 13 Les câbles

LE Chapitre I : Rappels généraux. Chapitre 13 Les câbles E Chapitre I : appes générau. Chapitre 3 es câbes 38 Cacuer une structure : de a théorie à 'eempe Iustration au recto et photos ci-dessous : Mât haubané de mètres servant de soutien au tieu cassé de Doyon

Plus en détail

Po ur d o nne r un é lan à vo tre re traite

Po ur d o nne r un é lan à vo tre re traite Po u d o nne un é lan à vo te e taite ez a p é P aite t e e vot joud'hui dès au E N EN T TR RE E N NOOUUSS,, CC EESSTT FFAA CC I I LL EE DD EE SS EE O M M PP RR EE NN DDRRE E CC O Toutes les gaanties de

Plus en détail

Permis de feu. Travail par point chaud. r Soudage r Brasage. r Découpage r Tronçonnage. r Meulage r Autres. r Poste à souder r Tronçonneuse

Permis de feu. Travail par point chaud. r Soudage r Brasage. r Découpage r Tronçonnage. r Meulage r Autres. r Poste à souder r Tronçonneuse Pemis de feu Tavail pa point chaud Patage vote engagement Ce document doit ête établi avant tout tavail pa point chaud (soudage, découpage, meulage, ) afin de péveni les isques d incendie et d explosion

Plus en détail

Serveur vidéo IP. caméras analogiques PC serveur. PC Client 1. Serveur de stockage ( optionnel )

Serveur vidéo IP. caméras analogiques PC serveur. PC Client 1. Serveur de stockage ( optionnel ) Sony RealShot Manage V3 Info Poduit Mas 2005 RealShot Manage V3.0 Logiciel de gestion des caméas IP MJPEG, MPEG-4, Audio, il sait tout enegiste! Une nouvelle vesion du logiciel RealShot Manage de Sony

Plus en détail

Roulements à rotule sur deux rangées de rouleaux en deux parties

Roulements à rotule sur deux rangées de rouleaux en deux parties Roulements à otule su deux angées de ouleaux en deux paties Réduction des coûts gâce au changement apide du oulement difficilement accessible Contenu Changement apide du oulement 2 Réduction des coûts

Plus en détail

SYSTÈME D ALARME ET PRODUITS TRANSMETTEURS

SYSTÈME D ALARME ET PRODUITS TRANSMETTEURS SYSTÈME D ALARME ET PRODUITS TRANSMETTEURS NOTICE D UTILISATION Vous venez d acquéi un système de sécuité DAITEM adapté à vos besoins de potection et nous vous en emecions. Quelques pécautions L'installation

Plus en détail

CLOUD CX263 MÉLANGEUR

CLOUD CX263 MÉLANGEUR COUD CX6 MÉANGEU Clealy bette soun ZONE ZONE MUSIC SOUCE MUSIC SOUCE MUSIC SOUCE MUSIC EVE MUSIC EVE MUSIC EVE MIC EVE MIC EVE MIC EVE MIC EVE MIC EVE MIC EVE 6 6 6 5 5 5 MICOPHONE CX6 4 4 4 F HF F HF

Plus en détail

Méthodes de catégorisation : Réseaux bayesiens naïfs. Olivier Aycard E-Motion group. Université Joseph Fourier. http://emotion.inrialpes.

Méthodes de catégorisation : Réseaux bayesiens naïfs. Olivier Aycard E-Motion group. Université Joseph Fourier. http://emotion.inrialpes. Méthodes de atégosaton : éseau aesens naïfs le Aad E-Moton goup Unesté Joseph Foue http://emoton.nalpes.f/aad le.aad@mag.f lan du ous Intéêts éseau aesens naïfs Appentssage de éseau aesens naïfs ésentaton

Plus en détail

Mouvement d'une particule chargée dans un champ magnétique indépendant du temps

Mouvement d'une particule chargée dans un champ magnétique indépendant du temps Moueent d'une patiule hagée dans un hap agnétique indépendant du teps iblio: Pee elat Gaing Magnétise Into expéientale: Dispositif: On obsee une déiation du faseau d'életons losqu'il aie ae une itesse

Plus en détail

RESOLUTION PAR LA METHODE DE NORTON, MILLMAN ET KENNELY

RESOLUTION PAR LA METHODE DE NORTON, MILLMAN ET KENNELY LO 4 : SOLUTO P L MTHO OTO, MLLM T KLY SOLUTO P L MTHO OTO, MLLM T KLY MTHO OTO. toductio Le théoème de oto va ous pemette de éduie u cicuit complexe e gééateu de couat éel. e gééateu possède ue souce

Plus en détail

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules hapte.5a Le chap électque généé pa pluseus patcules Le chap électque généé pa pluseus chages fxes Le odule de chap électque d une chage ponctuelle est adal, popotonnel à la chage électque et neseent popotonnel

Plus en détail

PHYSIQUE DES SEMI-CONDUCTEURS

PHYSIQUE DES SEMI-CONDUCTEURS Dépatement Mico-électonique et télécommunications Pemièe année 004/005 PHYSIQUE DES SEMI-CONDUCTEURS Rouge Violet Infa-Rouge Visible Ulta-Violet Cd x Hg 1-x Te InSb Ge Si GaAs CdSe AlAs CdS GaP SiC GaN

Plus en détail

LA CONVERSION DE DONNÉES HISTORIQUES SELON UN NOUVEAU SYSTÈME DE CLASSIFICATION POUR L ENQUÊTE MENSUELLE SUR LE COMMERCE DE GROS ET DE DÉTAIL

LA CONVERSION DE DONNÉES HISTORIQUES SELON UN NOUVEAU SYSTÈME DE CLASSIFICATION POUR L ENQUÊTE MENSUELLE SUR LE COMMERCE DE GROS ET DE DÉTAIL Assemblée annuelle de la SSC, juin 2003 Recueil de la Section des méthodes d enquête LA CONVERSION DE DONNÉES HISTORIQUES SELON UN NOUVEAU SYSTÈME DE CLASSIFICATION POUR L ENQUÊTE MENSUELLE SUR LE COMMERCE

Plus en détail

SOMMAIRE B.1 CADRE REGLEMENTAIRE... 2 B.1.1 RAPPEL DES TEXTES DE REFERENCE... 2

SOMMAIRE B.1 CADRE REGLEMENTAIRE... 2 B.1.1 RAPPEL DES TEXTES DE REFERENCE... 2 B MODULE B GESTION DU PERSONNEL SOMMAIRE B MODULE B GESTION DU PERSONNEL... 1 B.1 CADRE REGLEMENTAIRE... 2 B.1.1 RAPPEL DES TEXTES DE REFERENCE... 2 B.1.2 ORGANISMES SOCIAUX... 2 B.1.3 ORGANISMES DE CONTROLE...

Plus en détail

Gestion dynamique de contexte pour l informatique diffuse * Dynamic context management for pervasive computing

Gestion dynamique de contexte pour l informatique diffuse * Dynamic context management for pervasive computing Gestion dynamique de pou l infomatique diffuse * Dynamic context management fo pevasive computing Jéôme Euzenat 1 Jéôme Pieson 2 Fano Rampaany 2 1 INRIA Rhône-Alpes 2 Fance Telecom R&D Jeome.Euzenat@inialpes.f,

Plus en détail

Annexe II. Les trois lois de Kepler

Annexe II. Les trois lois de Kepler Annexe II es tois lois de Keple écnique & 4 èe - Annexe II es tois lois de Keple Johnnes Keple (57-6), pulie en 596 son peie ouge, ysteiu Cosogphicu Teize nnées plus td, en 69, il pulie Astonoi No, dns

Plus en détail

Association Presse Purée - 58 rue Castetnau - 64 000 Pau pressepuree64@orange.fr / www.pressepuree64.fr 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92

Association Presse Purée - 58 rue Castetnau - 64 000 Pau pressepuree64@orange.fr / www.pressepuree64.fr 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92 Dossie d insciption Association Pesse Puée - 58 ue Castetnau - 64 000 Pau pessepuee64@oange.f / www.pessepuee64.f 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92 Identification de la stuctue exposante SOUSCRIPTEUR Etes-vous

Plus en détail

Quelques éléments d écologie utiles au forestier

Quelques éléments d écologie utiles au forestier BTSA Gestion Foestièe Module D41 V.1.1. Avil 1997 Quelques éléments d écologie utiles au foestie Paysage vosgien : un exemple d écocomplexe divesifié. Sylvain Gaudin CFPPA/CFAA de Châteaufaine E 10 ue

Plus en détail

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables ATRACOM-Centafique Manuel de Pocédues Administatives Financies et Comptables G MODULE G GESTION DE LA TRESORERIE SOMMAIRE G MODULE G GESTION DE LA TRESORERIE... 1 G.1 COMPOSANTES DE LA TRESORERIE... 2

Plus en détail

A la mémoire de ma grande mère A mes parents A Mon épouse A Mes tantes et sœurs A Mes beaux parents A Toute ma famille A Mes amis A Rihab, Lina et

A la mémoire de ma grande mère A mes parents A Mon épouse A Mes tantes et sœurs A Mes beaux parents A Toute ma famille A Mes amis A Rihab, Lina et Remeciements e tavail a été effectué au sein du laboatoie optoélectonique et composants de l univesité Fehat Abbas (Sétif, Algéie) en collaboation avec le goupe MALTA consolido du Dépatement du Physique

Plus en détail

Intégration visuelle des installations de branchement aux bâtiments résidentiels. Guide des bonnes pratiques

Intégration visuelle des installations de branchement aux bâtiments résidentiels. Guide des bonnes pratiques Intégration visuee des instaations de branchement aux bâtiments résidenties Guide des bonnes pratiques Guide des bonnes pratiques Légende s techniques PRINCIPAUX SYMBOLES UTILISÉS RECOMMANDÉ ACCEPTabe

Plus en détail

- Cours de mécanique - STATIQUE

- Cours de mécanique - STATIQUE - Cous de mécanque - STTIQUE SOMMIRE. GENERLITES 5.. RPPELS DE NOTIONS DE PHYSIQUE...5.. REPERE, CONVENTIONS...6... REPÈRE DE L STTIQUE 6.3. SOLIDE RÉEL...7.4. SOLIDE DÉORMLE SELON UNE LOI CONNUE : (HYPOTHÈSE

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Contact SCD INPL: mailto:scdinpl@inpl-nancy.fr LIENS

AVERTISSEMENT. Contact SCD INPL: mailto:scdinpl@inpl-nancy.fr LIENS AVERTISSEMENT Ce document est le fuit d un long tavail appouvé pa le juy de soutenance et mis à disposition de l ensemble de la communauté univesitaie élagie. Il est soumis à la popiété intellectuelle

Plus en détail

( Codes : voir verso du feuillet 3 ) SPECIMEN

( Codes : voir verso du feuillet 3 ) SPECIMEN Aide demandeu d emploi Pojet pesonnalisé d accès à l emploi Pesciption de Pô emploi RFPE AREF CRP - CTP ou d un patenaie de Pô emploi Pécisez : N d AIS Concene de naissance Pénom Né(e) Inscit(e) depuis

Plus en détail

Les pertes de charge dans les installations. Le dimensionnement des mitigeurs. octobre 2005

Les pertes de charge dans les installations. Le dimensionnement des mitigeurs. octobre 2005 octobe 005 REUE PÉRIODIQUE D INFORMATIONS TECHNIQUES ET INDUSTRIELLES DES THERMICIENS Les petes de chage dans les installations Le dimensionnement des mitigeus octobe 005 Sommaie Le petes de chage dans

Plus en détail

Votre guide d utilisation

Votre guide d utilisation Réaisez et éditez en igne vos certificats et ordres d assurance Votre guide d utiisation Ce nouve outi vous permet, sur vos contrats Cargo Feet ou Transfeet : de saisir et de transmettre à Covéa Feet,

Plus en détail

Système d ouverture de TGV

Système d ouverture de TGV Centale MP 2008 Coigé du sujet de SII souce UPSTI Systèe d ouvetue de TGV Pésentation du systèe Q Diagae FAST Peette l accès à la voitue et ne as ette le assage en dange Taite les infoations et élaboe

Plus en détail

CI/SfB (29) Et6. Janvier 2007. Dispositifs d Attente pour Béton Armé Pour l Industrie de la Construction

CI/SfB (29) Et6. Janvier 2007. Dispositifs d Attente pour Béton Armé Pour l Industrie de la Construction CI/SfB (29) Et6 Janvier 2007 Dispositifs d Attente pour Béton Armé Pour Industrie de a Construction 2 La société Ancon conçoit et réaise des produits en acier de grande fiaiité pour industrie de a construction.

Plus en détail

Analyse et Conception d une Nouvelle Structure de Coupleur Squared-Coax-to-Microstrip pour des Applications Hautes Puissances en Télécommunications

Analyse et Conception d une Nouvelle Structure de Coupleur Squared-Coax-to-Microstrip pour des Applications Hautes Puissances en Télécommunications Communication Science & technologie N 9. Janvie 2011 COST Analyse et Conception d une Nouvelle Stuctue de Coupleu Squaed-Coax-to-Micostip pou des Applications Hautes Puissances en Télécommunications Naseddine

Plus en détail

E G A E E M. e v i t e. i t. Guide méthodologique à destination des chefs cuisiniers, des intendants, des acheteurs, de toute personne ayant un projet

E G A E E M. e v i t e. i t. Guide méthodologique à destination des chefs cuisiniers, des intendants, des acheteurs, de toute personne ayant un projet E G A L L I P S A E G R I e l A e T i N u E M Red I e v i t AL collec e n e n o i t a stau Guide méthodologique à destination des chefs cuisinies des intendants des acheteus de toute pesonne ayant un pojet

Plus en détail

Principes du traitement pharmacologique Dix-sept considérations dans le choix du traitement pharmacologique du TDAH 209

Principes du traitement pharmacologique Dix-sept considérations dans le choix du traitement pharmacologique du TDAH 209 Chapite 7: TRAITEMENT PHARMACOLOGIQUE DU TDAH Pincipes du taitement phamacologique Dix-sept considéations dans le choix du taitement phamacologique du TDAH 209 1. Âge et vaiations individuelles 2. Duée

Plus en détail

Sébastien Charnoz & Adrian Daerr Université Paris 7 Denis Diderot CEA Saclay

Sébastien Charnoz & Adrian Daerr Université Paris 7 Denis Diderot CEA Saclay Algoithmes de minimisation Sébastien Chanoz & Adian Dae Univesité Pais 7 Denis Dideot CEA Saclay De nombeux poblèmes nécessitent de minimise une onction : -Minimise la distance (HI ente des points de mesues

Plus en détail

est proportionnel à B, lui même proportionnel au courant i. On a donc

est proportionnel à B, lui même proportionnel au courant i. On a donc INDUCTION ÉLCTROMGNÉTIQU DNS UN CIRCUIT FIX INDUCTION ÉLCTROMGNÉTIQU DNS UN CIRCUIT FIX : CS D NUMNN I Descipion des cicuis dans le cade de l RQS 1 ) Inducances popes e inducances muuelles de cicuis filifomes

Plus en détail

Lexmark Print Management

Lexmark Print Management Lexmark Print Management Optimisez impression en réseau et accès à vos informations avec une soution fexibe. Impression des documents sûre et pratique Fexibe. Libérez es travaux d impression à partir de

Plus en détail

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier PRIMOPIERRE Société Civie de Pacement Immobiier Primonia REIM Septembre 2011 IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI Facteurs de risques Avant d effectuer un investissement en

Plus en détail

Master1 CCS. Université Paul Sabatier. Toulouse III. TPs RdM.6 + VBA. Michel SUDRE

Master1 CCS. Université Paul Sabatier. Toulouse III. TPs RdM.6 + VBA. Michel SUDRE Université Paul Sabatier Master1 CCS Toulouse III TPs RdM.6 + VBA Michel SUDRE Déc 2008 TP N 1 Poutre Fleion-Tranchant On considère 2 poutres droites identiques de longueur L dont la est un de hauteur

Plus en détail

CONDUCTEURS EN EQUILIBRE ELECTROSTATIQUE

CONDUCTEURS EN EQUILIBRE ELECTROSTATIQUE Chapit II CONDUCTEURS EN EQUILIRE ELECTROSTTIQUE En élcticité, un conductu st un miliu matéil dans lqul ctains chags élctiqus, dits «chags libs», sont suscptibls d s déplac sous l action d un champ élctiqu.

Plus en détail

VALORISATION D INVESTISSEMENTS ET D ACTIONS PAR OPTIONS REELLES

VALORISATION D INVESTISSEMENTS ET D ACTIONS PAR OPTIONS REELLES CLUB FINANCE ALORISATION D INESTISSEMENTS ET D ACTIONS PAR OPTIONS REELLES LES ETUDES DU CLUB N 98 DECEMBRE 03 ALORISATION D INESTISSEMENTS ET D ACTIONS PAR OPTIONS REELLES LES ETUDES DU CLUB N 98 DECEMBRE

Plus en détail

ECO ECO. Probablement le chauffe-eau solaire le plus évolué du monde. Eco 200 / Eco 250 / Eco 300 / Eco 450 ENERGIE CATALOGUE 13

ECO ECO. Probablement le chauffe-eau solaire le plus évolué du monde. Eco 200 / Eco 250 / Eco 300 / Eco 450 ENERGIE CATALOGUE 13 co 00 / co 0 / co 00 / co 0 NR TOU O Probabement e chauffe-eau soaire e pus évoué du monde isponibe avec des capacités de 00 à 0 itres. Versions avec un ou deu panneau soaires, avec ou sans serpentin suppémentaire.

Plus en détail

Rejoignez le. No 1 mondial. de la franchise *! Créez votre entreprise en Franchise avec SUBWAY. www.subwayfrance.fr

Rejoignez le. No 1 mondial. de la franchise *! Créez votre entreprise en Franchise avec SUBWAY. www.subwayfrance.fr Rejoignez e No 1 mondia de a franchise *! Créez votre entreprise en Franchise avec SUBWAY www.subwayfrance.fr *SUBWAY est e numéro 1 mondia de a restauration, en nombre de restaurants. 2015 Doctor s Associates

Plus en détail

Master Actuariat-Finance Master Actuariat-Prévoyance Sociale. Prof ABDELKADER SALMI 2012

Master Actuariat-Finance Master Actuariat-Prévoyance Sociale. Prof ABDELKADER SALMI 2012 Master Actuariat-Finance Master Actuariat-Prévoyance Sociae Prof ABDELKADER SALMI 2012 Actuaire L étymoogie du mot "actuaire" est atine (comptabe, rédacteur des ivres de comptes acta), ce terme n'apparaît

Plus en détail

Structures dynamiques Listes chaînées

Structures dynamiques Listes chaînées TC Informatique Structures de données abstraites PC N 4 30 Novembre 2000 François Siion Structures dynamiques Listes chaînées http://w3.edu.poytechnique.fr/informatique Représenter un ensembe d'ééments

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds Fonds immobiier canadien CIBC Rapport intermédiaire de a direction sur e rendement du fonds pour a période cose e 30 juin 2015 Tous es chiffres sont en doars canadiens, sauf indication contraire Le présent

Plus en détail

Dimensionnement optimal de machines synchrones pour des applications de véhicules hybrides

Dimensionnement optimal de machines synchrones pour des applications de véhicules hybrides Dimensionnement optimal de machines synchones pou des applications de véhicules hybides Sulivan Küttle o cite this vesion: Sulivan Küttle. Dimensionnement optimal de machines synchones pou des applications

Plus en détail

Exprimer ce coefficient de proportionnalité sous forme de pourcentage : 3,5 %

Exprimer ce coefficient de proportionnalité sous forme de pourcentage : 3,5 % 23 CALCUL DE L INTÉRÊT Tau d intérêt Paul et Rémi ont reçu pour Noël, respectivement, 20 et 80. Ils placent cet argent dans une banque, au même tau. Au bout d une année, ce placement leur rapportera une

Plus en détail

Microfondements du canal étroit du crédit bancaire : le motif de précaution

Microfondements du canal étroit du crédit bancaire : le motif de précaution Micofondements du canal étoit du cédit bancaie : le motif de pécaution Modèle de compotement d une banque confontée à un isque de liquidité et à une offe de financement extene impafaitement élastique Julio

Plus en détail

Pour obtenir le grade de. Arrêté ministériel : 7 août 2006

Pour obtenir le grade de. Arrêté ministériel : 7 août 2006 THÈSE Pou obteni le gade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ DE GRENOBLE Spécialité : Infomatique Aêté ministéiel : 7 août 2006 Pésentée pa Luc Michel Thèse diigée pa Fédéic Pétot et encadée pa Nicolas Founel pépaée

Plus en détail

Guide du système. Logiciel Navios tetra. Réf. 774541AA (Septembre 2009) Beckman Coulter, Inc. 4300 N. Harbor Blvd. Fullerton, CA 92835

Guide du système. Logiciel Navios tetra. Réf. 774541AA (Septembre 2009) Beckman Coulter, Inc. 4300 N. Harbor Blvd. Fullerton, CA 92835 CLEAR WATER Logiciel Navios teta Guide du système CAROUSEL CLEANING: PREPARE A SOLUTION OF 11 PART HOUSHOLD BLEACH (5% SOLUTIONOF SODIUM HYPOCHLORITE) AND 99 PARTS WATER, RINSE CAROUSEL WITH SOLUTION,

Plus en détail

Manuel d'utilisation de Wapam

Manuel d'utilisation de Wapam Manue de 'utiisateur de Wapam Tabe des matières 1Wapam, une recherche de motifs par automates pondérés...3 2Tutorie : un exempe simpe d'utiisation...3 Utiisation avec Rdisk...3 Utiisation sans Rdisk...6

Plus en détail

GUIDE POUR TRANSFERT DE BAIL

GUIDE POUR TRANSFERT DE BAIL GUIDE POUR TRANSFERT DE BAIL Table des matières GUIDE POUR TRANSFERT DE BAIL... 3 Ce que nous vous offrons... 4 Amélioration de votre offre de reprise de bail... 5 Préparation du véhicule... 7 Démarches

Plus en détail

Évaluation de l'incertitude de mesure par une méthode statistique ("méthode de type A") Voir cours d'instrumentation

Évaluation de l'incertitude de mesure par une méthode statistique (méthode de type A) Voir cours d'instrumentation G. Pinson - Physique ppliquée Mesues - 16 / 1 16 - Instuments de mesues Eeu et incetitude su la mesue d'une gandeu Ce qui suit découle des pesciptions du IPM (ueau Intenational des Poids et Mesues, Fance),

Plus en détail

2 juillet 2014-18h00 Mairie de Saint-Priest

2 juillet 2014-18h00 Mairie de Saint-Priest Compte-rendu de a réunion pubique d information dans e cadre de a concertation sur e Pan de Prévention des Risques Technoogiques de Saint-Priest (CREALIS et SDSP) 2 juiet 2014-18h00 Mairie de Saint-Priest

Plus en détail

Comment s installer aux Canaries

Comment s installer aux Canaries Comment s instaer aux Canaries Aide institutionnee Le gouvernement des Canaries soutient activement es investissements réaisés dans es secteurs stratégiques canariens. Pour ce faire, e département de Investir

Plus en détail

Guide de l acheteur de logiciel de Paie

Guide de l acheteur de logiciel de Paie Note pespicacité Pivilégie les essouces humaines Guide de l acheteu de logiciel de Paie Table des matièes Intoduction Tendances écentes de Paie L automation de Paie avec libe-sevice pou employés Analyse

Plus en détail

MISSION INSTRUCTIONS : LIVRAISON DEMANDÉE LE A H SPECIMEN. Reproduction Interdite

MISSION INSTRUCTIONS : LIVRAISON DEMANDÉE LE A H SPECIMEN. Reproduction Interdite Valide en cochant la case intéessée A défaut de convention écite ente les paties au contat de tanspot ou de déclaation de valeu spécifiée pa le donneu d ode, la esponsabilité du tanspoteu, en cas de pete

Plus en détail

Préface. Le programme d électricité du S2 se compose de deux grandes parties :

Préface. Le programme d électricité du S2 se compose de deux grandes parties : Péface. Ce cus d électicité a été édigé à l intentin des étudiants qui pépaent, dans le cade de la éfme L.M.D 1, une licence dans les dmaines des Sciences de la Matièe et des Sciences et Technlgies. Il

Plus en détail

Année scolaire 2012-2013

Année scolaire 2012-2013 Année scolaie 2012-2013 Pogammes des études (Fomation sous statut étudiant) ommaie Pogamme de 1 e année (L3) 3 Pogamme de 2 e année (M1) 4 Pogamme de 3 e année (M2) 5 Domaines d appofondissement - Éco-Activités

Plus en détail

DÉVERSEMENT ÉLASTIQUE D UNE POUTRE À SECTION BI-SYMÉTRIQUE SOUMISE À DES MOMENTS D EXTRÉMITÉ ET UNE CHARGE RÉPARTIE OU CONCENTRÉE

DÉVERSEMENT ÉLASTIQUE D UNE POUTRE À SECTION BI-SYMÉTRIQUE SOUMISE À DES MOMENTS D EXTRÉMITÉ ET UNE CHARGE RÉPARTIE OU CONCENTRÉE Revue Construction étallique Référence DÉVERSEENT ÉLASTIQUE D UNE POUTRE À SECTION BI-SYÉTRIQUE SOUISE À DES OENTS D EXTRÉITÉ ET UNE CHARGE RÉPARTIE OU CONCENTRÉE par Y. GALÉA 1 1. INTRODUCTION Que ce

Plus en détail

Plate-forme de solutions logicielles Lexmark

Plate-forme de solutions logicielles Lexmark Lexmark Soutions Patform Pate-forme de soutions ogiciees Lexmark La pate-forme de soutions Lexmark est a gamme d appications créée par Lexmark pour proposer des soutions ogiciees efficaces, économiques

Plus en détail

GARDEZ UNE TECHNOLOGIE D AVANCE GROUPE TELECOMS DE L OUEST. Tél. : 05 46 30 07 30 Fax : 05 46 30 07 37 Mail : info@ceso-gto.com www.ceso-gto.

GARDEZ UNE TECHNOLOGIE D AVANCE GROUPE TELECOMS DE L OUEST. Tél. : 05 46 30 07 30 Fax : 05 46 30 07 37 Mail : info@ceso-gto.com www.ceso-gto. GARDEZ UNE TECHNOLOGIE D AVANCE GROUPE TELECOMS DE L OUEST Té. : 05 46 30 07 30 Fax : 05 46 30 07 37 Mai : info@ceso-gto.com www.ceso-gto.com Votre tééphonie d entreprise : convergence fixe & mobie Depuis

Plus en détail

Guide des applications Lexmark ESF

Guide des applications Lexmark ESF Guide des appications Lexmark ESF Aidez vos cients à tirer peinement profit du potentie de eurs équipements Lexmark. Les appications Lexmark ont été conçues pour aider es entreprises à capturer et gérer

Plus en détail

MODE D EMPLOI ENFANT MINEUR MONFINANCIER LIBERTE VIE

MODE D EMPLOI ENFANT MINEUR MONFINANCIER LIBERTE VIE MODE D EMPLOI ENFANT MINEUR MONFINANCIER LIBERTE VIE Pou établi vote contat MonFinancie Libeté Vie pou un enfant mineu, nous vous emecions de bien vouloi éuni les éléments suivants : Le bulletin de sousciption

Plus en détail

PITTSBURGH CORNING EUROPE N.V. / S.A. Lasne Business Park, Chaussée de Louvain, 431 D E S C R I P T I O N FOAMGLAS T4/T4 WDS S3 F 40 (**)-50-60

PITTSBURGH CORNING EUROPE N.V. / S.A. Lasne Business Park, Chaussée de Louvain, 431 D E S C R I P T I O N FOAMGLAS T4/T4 WDS S3 F 40 (**)-50-60 UBAt 04/1626 Valale du 12.07.2004 au 11.07.2009 http://www.uat.e Union elge pou l Agément tehnique dans la onstution Sevie Puli Fédéal (SPF) Eonomie, Classes moyennes, PME et Enegie, Sevie Agément et Spéifiations

Plus en détail

Amélioration des performances des aérogénérateurs

Amélioration des performances des aérogénérateurs N d ode : Séie : الجمهورية الجزاي رية الديمقراطية الشعبية REPUBIQUE AGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPUAIRE MINISTERE DE ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE A RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIERSITE CONSTANTINE I Faculté

Plus en détail

Dérivation : cours. Dérivation dans R

Dérivation : cours. Dérivation dans R TS Dérivation dans R Dans tout le capitre, f désigne une fonction définie sur un intervalle I de R (non vide et non réduit à un élément) et à valeurs dans R. Petits rappels de première Téorème-définition

Plus en détail

TS Physique Satellite à la recherche de sa planète Exercice résolu

TS Physique Satellite à la recherche de sa planète Exercice résolu P a g e 1 Phsique atellite à la recherche de sa planète Exercice résolu Enoncé Le centre spatial de Kourou a lancé le 1 décembre 005, avec une fusée Ariane 5, un satellite de météorologie de seconde génération

Plus en détail

Contacts électriques AE 08.01. Contact électrique sec à aimant Type 821 1) Seuil d'alarme inductif Type 831 Relais amplificateur Bloc relais

Contacts électriques AE 08.01. Contact électrique sec à aimant Type 821 1) Seuil d'alarme inductif Type 831 Relais amplificateur Bloc relais AE 08.0 Accessoires Contacts éectriques Conformité Contact éectrique sec à aimant Type 8 ) Seui d'aarme inductif Type 8 Reais ampificateur Boc reais Utiisation Les contacts éectriques permettent d'ouvrir

Plus en détail

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables E MODULE E GESTION DES BIENS SOMMAIRE E MODULE E GESTION DES BIENS... 1 E.1 DEFINITIONS... 2 E.2 PRINCIPES DE GESTION... 3 E.2.1 OBJECTIFS POURSUIVIS... 3 E.2.2 DESTINATION FINALE DES BIENS MIS A DISPOSITION...

Plus en détail

BoxInternet :choisir le bon forfait

BoxInternet :choisir le bon forfait Au-delà En Tout Chez En D Aute Ce BoxIntenet :choisi le bon fofait Lesoffes «tiple play se» démocatisent gâce aux boîties d opéateus délivant l accès à Intenet dans tout le foye avec des communications

Plus en détail