INSTITUT DE SÉCURITÉ

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INSTITUT DE SÉCURITÉ"

Transcription

1 INSTITUT DE SÉCURITÉ Electricité statique Fiche de sécurité f précédemment Feuille SPI EL 5 Page 1 Généralités 1.1 But Terminologie 2 2 Notions de base 2.1 Origine des charges Exemples de charges Décharge Propagation des charges 5 3 Dangers d incendie et d explosion 5 4 Mesures de protection 4.1 Eviter la formation de mélanges explosibles Utilisation de matériaux conducteurs Mise à la terre Limitation de la vitesse d écoulement des liquides 6 5 Exemples d applications 5.1 Utilisation de récipients métalliques et en matière synthétique Transport de liquides facilement inflammables dans des conduites et tuyaux flexibles Transvasement de liquides facilement inflammables au moyen d une pompe à fût Transvasement par gravité Transvasement de véhicules-citernes Manipulation de poudres Déroulement de feuilles, tissus, papier, etc Eléments de machines et parties d appareillages en mouvement 9 6 Références 6.1 Documentation Sécurité Protection incendie Bibliographie 10 Sicherheitsinstitut Institut de Sécurité Istituto di Sicurezza CH-8001 Zürich, Nüschelerstrasse 45, Tel , Fax CH-2000 Neuchâtel, Rue du Crêt-Taconnet 8b, Tél , Fax CH-6900 Lugano-Massagno, Via San Gottardo 77, Tel , Fax CH-4002 Basel, WKL , Tel , Fax Institut de Sécurité Internet:

2 Electricité statique 1 Généralités Une partie importante de cette fiche de sécurité est tirée des publications suivantes: Electricité statique (série de brochures publiées par la commission d experts pour la sécurité dans l industrie chimique suisse), Electricité statique (Association professionnelle de l industrie chimique allemande) 1.1 But Eviter les dangers d inflammation dus à des charges électrostatiques. 1.2 Terminologie Charges électrostatiques Non conducteurs Conducteurs Par charges électrostatiques (appelées par la suite «charges» tout court), il faut comprendre l accumulation de charges électriques constituée lors de la séparation mécanique de matières similaires ou différentes. Sont appelés non conducteurs des matières solides ou liquides dont la résistivité est supérieure à 10 4 Ω m. Sont appelé conducteurs des matières solides ou liquides dont la résistivité est inférieure à 10 4 Ω m. Matières et objets susceptibles Ce sont: d être chargés des matières solides dont la résistance superficielle, selon DIN 53482, est supérieure à 10 9 Ω, des liquides dont la résistivité est supérieure à 10 8 Ω m, des objets en matériaux conducteurs, non mis à la terre. Eléments mis à la terre électrostatiquement Des objets constitués de matériaux conducteurs, dont la résistance à la terre n est pas supérieure à 10 6 Ω, sont dits reliés ou mis à la terre électrostatiquement. Les personnes sont considérées comme mises à la terre électrostatiquement si la résistance à la terre n est pas supérieure à 10 8 Ω. 2 Notions de base Les notions de base sont présentées de manière globale et simplifiée. Pour des renseignements supplémentaires, voir les références bibliographiques sous le chiffre Origine Ce phénomène se produit aussi bien sur les matières différentes que sur des des charges matières de même nature dans des états différents (température, contraintes mécaniques par exemple) ou d aspect différent (degré d encrassement, rugosité, degré de division de la matière constitutive). Lorsque l on sépare ces deux matières, il se crée sur chacune d elles une charge dite électrostatique. Si ces matières sont conductrices (par exemple métaux, textiles humides) les charges se répartissent au fur et à mesure de la séparation, de sorte qu aucune charge mesurable n apparaît. Pour qu une charge électrostatique apparaissent, il faut qu au moins l une des substances soit non conductrice Institut de Sécurité

3 Matière A Matière B Matières A et B séparées: aucune charge Matières A et B en contact: déplacement de la charge Matières A et B à nouveau séparées: charge électrostatique Fig. 1 Origine des charges. 2.2 Exemples de charges Agitation de liquides non conducteurs En agitant des liquides non conducteurs, on crée des déplacements de charges entre le liquide et l appareillage. Fig. 2 Agitation de liquides non conducteurs. Pompage de liquides non conducteurs Lorsqu un liquide non conducteur s écoule dans une conduite, il se produit un déplacement de la charge. Il y a accumulation de charge sur la conduite, pour autant que cette dernière ne soit pas mise à la terre. Une charge de signe contraire s accumule dans le liquide. Liquide en circulation Conduite sans mise à la terre Fig. 3 Ecoulement de liquides non conducteurs. Pulvérisation de liquides Les liquides conducteurs aussi bien que les liquides non conducteurs se chargent lorsqu on les pulvérise (par exemple application de vernis par giclage au pistolet ou nettoyage au jet à haute pression). Fig. 4 Pulvérisation de liquides Institut de Sécurité 3

4 Charge électrostatique des poudres Les poudres se chargent pendant le mélange, la mouture, le mouvement turbulent, le glissement ou lorsque l on vide des sacs en plastique. Les parties d installations, appareils ou objets non mis à la terre, qui entrent en contact avec la poudre chargée, se chargent également. Des charges particulièrement élevées apparaissent lors du transport pneumatique des poudres. Fig. 5 Déversement de poudres. Des charges élevées apparaissent sur les éléments de machines non conduc- teurs animés d un mouvement rapide (par exemple courroies d entraînement, rouleaux, convoyeurs à bande, etc.) ou sur les matériaux non conducteurs lorsqu on les déroule (par exemple feuilles minces, tissus, papier, etc.). Charge d éléments de machines et de matériaux en mouvement Fig. 6 Déroulement d une feuille non conductrice. Ecoulement de gaz Les personnes portant des chaussures à semelles non conductrices se char- gent en se déplaçant sur des sols non conducteurs. Les gerbeurs, chariots, récipients mobiles et similaires, équipés de roues non conductrices, se chargent également. Charge électrostatique de personnes et de moyens de transport Les gaz purs ne se chargent pas en s écoulant; par contre les impuretés qu ils transportent se chargent (par exemple particules de rouille, poussières, goutelettes d eau ou d huile). Tapis Fig. 7 Semelles ou revêtements de sol non conducteurs. 2.3 Décharge Les excédents de charge tendent à se décharger afin d établir l égalité des charges électriques. Cette décharge peut se produire instantanément ou graduellement. Le plus souvent, l équilibre des charges entre deux conducteurs se fait par le biais d une étincelle, les deux conducteurs étant instantanément et complètement déchargés. La décharge par étincelle peut se produire en rapprochant les conducteurs dont les potentiels sont différents. Si la distance de séparation est constante, la décharge se produit dès que l intensité du champ crée par les charges est suffisante pour provoquer un claquage. Des non conducteurs, tels que les matières synthétiques, ne peuvent se décharger que localement Institut de Sécurité

5 2.4 Propagation des charges Des personnes, objets, matériaux ou moyens de transport non mis à la terre, mais porteurs de charges peuvent transporter des charges à un endroit où elles pourrons provoquer une décharge. 3 Dangers d incendie Les étincelles de décharge renferment généralement suffisamment d énergie et d explosion pour provoquer l allumage d un mélange d air contenant des gaz, vapeurs ou poussières combustibles. Ce fait est souvent à l origine d incendies et d explosions lourds de conséquences car, survenant sur les lieux de travail. Il existe toujours un danger lorsqu on manipule des liquides inflammables à des températures supérieures à leur point d éclair et que des étincelles de décharge ou des décharges en aigrette peuvent se produire. Des mélanges explosibles air/poussière se forment par exemple dans les filtres, lors du transport pneumatique, lors de glissements ou en régime tourbillonnaire. Des charges propagées de cette façon sont d autant plus sournoises que les décharges, qu elles provoquent peuvent se produire aux endroits où l on s y attend le moins. 4 Mesures de protection Du fait que les dangers dépendent de facteurs difficiles à apprécier, il faut, par principe, toujours prendre des mesures de protection. A savoir: éviter la formation de mélanges explosibles, utiliser des matériaux conducteurs, mettre les conducteurs à la terre, limiter la vitesse d écoulement des liquides. Le choix des mesures à appliquer dépendra de chaque cas particulier. 4.1 Eviter la formation Aspiration de gaz, vapeurs et poussières à la source d émission. de mélanges explosibles Travail avec des liquides inflammables à une température d au moins 5 C en dessous de leur point d éclair. Remplacement des liquides facilement inflammables par des liquides difficilement combustibles, voire incombustibles. Transport de liquides par aspiration sous vide ou par refoulement à l aide d un gaz inerte, par exemple l azote. Travail en système fermé. Inertisation. 4.2 Utilisation Utilisation de tubes, tuyaux, robinetterie, appareils, entonnoirs, pelles, de matériaux conducteurs récipients, etc., conducteurs. Pose de revêtements de sol conducteurs. Traitement des sols non conducteurs par des produits antistatiques. Utilisation de récipients et de sacs en matière synthétique conductrice. Utilisation d additifs spéciaux pour liquides et poudres non conducteurs, afin de les rendre conducteurs. Eviter l application de revêtements, d enduits ou de peintures non conducteurs à l intérieur de silos ou de réservoirs. Port de chaussures à semelles conductrices et, le cas échéant, de gants conducteurs. 4.3 Mise à la terre Connexions conductrices et mise à la terre de tout conducteur, par exemple parties de bâtiments, appareillages, tuyauteries, éléments de machines, récipients, moyens de transport, goulottes, pelles et pièces métalliques sur monture isolante. Utilisation de moyens de transport avec roues ou roulettes conductrices Institut de Sécurité 5

6 s Les rubans ou chaînes que l on fixe à des transporteurs, en guise de mise à la terre, ne suffisent pas. La protection d un appareil électrique par sa mise à la terre ne garantit pas que toutes ses pièces métalliques soient réellement mises à la terre. On emploie en général, en guise de conducteurs pour la mise à la terre, des fils, rubans ou tresses de cuivre. Ils doivent avoir une section suffisante (au moins 2,5 mm 2 ) et être protégés contre tout dommage mécanique. Il faut veiller à une bonne jonction des conducteurs de mise à la terre aux endroits des connexions, par exemple en enlevant toute salissure ou la peinture. Dans la pratique, les dispositifs suivants ont fait leurs preuves: conducteurs flexibles avec pinces de serrage et dévidoirs de câble à enroulement automatique, avec pinces de mise à la terre. Fig. 8 Exemple d un dévidoir de câble avec pince de mise à la terre. 4.4 Limitation de la vitesse Limiter la vitesse d écoulement à 1 m/s. d écoulement des liquides Prévenir les turbulences. Des charges dangereuses peuvent apparaître, même à de faibles vitesses d écoulement, avec l éther ou le sulfure de carbone, ainsi qu avec des liquides contenant des composants solides ou liquides non miscibles. 5 Exemples d applications Les mesures de protection à prendre sont illustrées par des exemples pratiques. Les mesures énumérées ci-dessous seront complétées, le cas échéant, par celles mentionnées sous le chiffre Utilisation de récipients Il faut, par principe, utiliser des récipients métalliques pour les liquides facilemétalliques ment inflammables. et en matière synthétique Les récipients en matière synthétique, non conductrice, ne peuvent pas être mis à la terre. Ils ne sont admis pour contenir des liquides facilement inflammables que jusqu à une capacité de 5 l. Pour des volumes supérieurs, il faut utiliser des récipients conducteurs. Pour le sulfure de carbone en récipients non conducteurs, la contenance maximale est de 2 l Institut de Sécurité

7 5.2 Transport de liquides Les conduites métalliques doivent être mises à la terre. facilement inflammables Les conduites en verre et en matière synthétique ne peuvent être mises dans des conduites à la terre. Sur de telles conduites, il faut mettre à la terre les composants et tuyaux flexibles métalliques isolés de grandes dimensions (par exemple les brides à partir d un diamètre nominal de 100 mm, les soupapes, les vannes, etc.), ainsi que les enveloppes métalliques et les tôles de renforcement. Il n est pas nécessaire de mettre à la terre les vis métalliques des brides en matière synthétique. Les conducteurs reliant ces différentes pièces métalliques isolées et servant de mise à la terre sont fixés parallèlement aux conduites ou enroulés autour d elles. Fig. 9 Conduite en verre ou en plastique, avec brides métalliques de mises à la terre. Il faut utiliser des tuyaux conducteurs pour transporter des liquides facilement inflammables. On distingue les: tuyaux en matériau conducteur; tuyaux en matériau non conducteur, avec conducteur incorporé qu il faut relier aux brides métalliques ou à la visserie, de façon à former un ensemble conducteur; tuyaux métalliques à revêtement intérieur. Le manteau métallique et les brides ou raccords métalliques doivent être reliés pour former un ensemble conducteur. Pour tous ces trois types de tuyaux, la résistance électrique ne doit pas dépasser 10 6 Ω entre les raccords. Il faut contrôler périodiquement cette valeur limite, car la résistance peut augmenter à l usage ou à cause du vieillissement. 5.3 Transvasement Il faut établir une mise à la terre de la pompe et une liaison conductrice de liquides facilement avec le récipient à vider et avec le récipient à remplir. Les connexions par inflammables au moyen pinces ne doivent pas être établies au voisinage immédiat des orifices des d une pompe à fût récipients, car c est là que l on rencontre le plus certainement des mélanges de gaz susceptibles de s enflammer. En effet, un tel récipient peut déjà être chargé au moment de le mettre à la terre. Il peut alors se produire une décharge par étincelle. Les conducteurs de mise à la terre doivent être disposés sur la pompe à fût de manière à toujours rappeler à l opérateur l obligation d établir une mise à la terre. Conducteur de mise à la terre Fig. 10 Transvasement de liquides facilement inflammables au moyen d une pompe à fût Institut de Sécurité 7

8 5.4 Transvasement par gravité Les tubes, tuyaux et entonnoirs à longue tige servant au transvasement doivent être amenés le plus près possible du fond du réservoir à remplir afin de réduire à un minimum les effets séparateurs, tels que le barbotage, la formation de tourbillons et le giclement. Tous les récipients, entonnoirs, embouts et tuyaux conducteurs doivent être reliés par des conducteurs et mis à la terre. Métal Métal Récipient en matière synthétique non onducteur, contenance maximale 5 l Récipient en matière synthétique non conducteur, contenance maximale 5 l Fig. 11 Transvasement entre récipients conducteurs et non conducteurs. 5.5 Transvasement Mettre le véhicule à la terre. de véhicules-citernes Porter des chaussures à semelles conductrices. Le tube de remplissage doit être abaissé jusqu au fond de la citerne. Aspirer les vapeurs à l endroit de leur émission. Il est recommandé d établir un verrouillage électrique entre la pompe de transfert et la mise à la terre du véhicule. Tube de remplissage conducteur et mise à la terre Fig. 12 Remplissage d un véhicule-citerne. 5.6 Manipulation de poudres Lors des opérations effectuées sur des poudres, par exemple transvasement, mélange, tamisage, transport, il faut: établir une liaison conductrice, avec mise à la terre, entre toutes les parties conductrices telles que fût, entonnoir, goulotte, système de conduites, clapets, etc. On peut utiliser des récipients avec garniture intérieure en matière synthétique, ainsi que des matériaux isolants pour fût, entonnoir, goulotte, trémie de déchargement, etc., à condition d exclure la présence de liquides inflammables, de vapeurs ou de gaz à proximité du lieu de manipulation. Si certains des objets sont en métal, il faut les relier à la terre. La présence probable de gaz, de vapeurs ou de liquides inflammables, nécessite des mesures supplémentaires, par exemple l inertisation Institut de Sécurité

9 Fût non conducteur Entonnoir métallique Poudre Liquide non combustible Fig. 13 Déchargement et remplissage d une poudre combustible, en absence de gaz, de vapeurs ou de liquides inflammables. 5.7 Déroulement de feuilles, En présence de gaz ou vapeurs inflammables, il faut: tissus, papier, etc. procéder à la dérivation ou à la neutralisation des charges des bandes de papier, textiles ou de matière plastique, à l aide d ionisateurs, empêcher les accumulations de charges par une forte humidification locale. Dans le cas de l emploi d ionisateurs, il faut s assurer que ces derniers ne pourront jamais jouer le rôle de source d allumage. Fig. 14 Mise à la terre passive d ionisateurs à pointes, tels que languettes, brosses et coins métalliques. Fig. 15 Humidification à l aide de vapeur d eau. 5.8 Eléments de machines Les parties de machines en mouvement, comme les courroies d entraîneet parties d appareillages ment, les bandes transporteuses, les cylindres, les rouleaux, etc., peuvent en mouvement se charger en fonction du matériau qui les constitue, de leur vitesse et de leurs dimensions. En présence de gaz ou de vapeurs inflammables, les parties en mouvement doivent être exécutées en matériau conducteur. Si ceci n est pas possible, il faut prendre les mesures énumérées sous le chiffre 5.7. Si les entraînement d autoclaves, de malaxeurs, de séchoirs, etc., sont mis à la terre, on peut renoncer à une mise à la terre supplémentaire des arbres et autres éléments de transmission. En cas de doute, on mesure la résistance de terre des parties en mouvement. Fig. 16 Contacts frottants (balais) Institut de Sécurité 9

10 6 Références Autres publications et directives à consulter en relation avec cette fiche de sécurité: 6.1 Documentation Sécurité Institut Suisse de Promotion de la Sécurité Protection incendie (Institut de Sécurité) (précédemment dossier Rue du Rocher 24 Protection-incendie) 2000 Neuchâtel Locaux d entreposage pour liquides inflammables (Feuille SPI UF 1) Pulvérisation de peintures et de vernis (Fiche de sécurité f) 6.2 Bibliographie Beispielsammlung zu den Richtlinien «Statische Elektrizität» (Merkblatt T033 der Berufsgenossenschaft der chemischen Industrie) Jedermann-Verlag Dr. Otto Pfeffer ohg D Heidelberg Elektrostatische Aufladungen begreifen Günter Lüttgens/Martin Glor und sicher beherrschen expert verlag (Kontakt & Studium, Elektrotechnik, D Ehningen bei Böblingen Band 44) Zones ex Caisse nationale suisse d assurance en cas d accidents principes de prévention des explosions (SUVA) avec collection d exemples Fluhmattstrasse 1 (form. 2153) Case postale 6001 Lucerne Electricité statique Caisse nationale suisse d assurance en cas d accidents Règles concernant la sécurité (SUVA) de l exploitation (recueil de publications Fluhmattstrasse 1 de la commission d experts pour Case postale la sécurité dans l industrie chimique 6001 Lucerne suisse, cahier 2) Statische Elektrizität Richtlinien für die Vermeidung von Zündgefahren infolge elektrostatischer Aufladungen (Richtlinie Nr. 4) Berufsgenossenschaft der chemischen Industrie D Heidelberg Institut de Sécurité

Ordonnance relative à la prévention des accidents et des maladies professionnelles lors de travaux de peinture par pulvérisation au pistolet

Ordonnance relative à la prévention des accidents et des maladies professionnelles lors de travaux de peinture par pulvérisation au pistolet Ordonnance relative à la prévention des accidents et des maladies professionnelles lors de travaux de peinture par pulvérisation au pistolet 832.314.12 du 5 avril 1966 (Etat le 1 er mai 1966) Le Conseil

Plus en détail

Electrification statique - Problèmes et solutions L application des sources ionisantes. Auteur: Dr Mark G Shilton, CChem, MRSC. (Copie du document

Electrification statique - Problèmes et solutions L application des sources ionisantes. Auteur: Dr Mark G Shilton, CChem, MRSC. (Copie du document Electrification statique - Problèmes et solutions L application des sources ionisantes. Auteur: Dr Mark G Shilton, CChem, MRSC. (Copie du document présenté à la Conférence sur la sécurité et la fiabilité

Plus en détail

POMPE Ȧ CARBURANT GT

POMPE Ȧ CARBURANT GT GT10F 1461 0001 POMPE Ȧ CARBURANT GT MANUEL D INSTRUCTION INTRODUCTION Nous vous remercions d avoir acheté la pompe à carburant GT RAPIDFLO Macnaught. Veuillez lire et conserver la présente feuille d instructions,

Plus en détail

RC030/RC035 Appareil d aspiration de liquide à air comprimé (manuel) Instructions. Celui-ci peut être utilisé pour l aspiration de :

RC030/RC035 Appareil d aspiration de liquide à air comprimé (manuel) Instructions. Celui-ci peut être utilisé pour l aspiration de : RC030/RC035 Appareil d aspiration de liquide à air comprimé (manuel) Instructions Celui-ci peut être utilisé pour l aspiration de : Huile de moteur Huile de boîte de vitesses et du système de transmission

Plus en détail

BALAIS Moteur (charbons)

BALAIS Moteur (charbons) BALAIS Moteur (charbons) 1/ Rôle a) Pour les machines électriques comportant des bagues (alternateur moteur asynchrone) : moteur universel Les balais doivent maintenir un contact constant avec la bague

Plus en détail

Numéro de référence du modèle FLG-G5-14

Numéro de référence du modèle FLG-G5-14 Manuel d utilisation FLG5 Pistolet à gravité Important Lire attentivement toutes les instructions et les Consignes de sécurité avant d utiliser ce matériel Description Le pistolet à gravité FLG5 est équipé

Plus en détail

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE NOTE D INFORMATION TECHNIQUE CGC-NT-2011-01 13 avril 2011 Procédures opérationnelles sécuritaires pour la manipulation de l éthanol But Définir les procédures opérationnelles normalisées d une manière

Plus en détail

Aspirateur avec sac. Réf: EV-100-S18 / Modèle: CEVC180ASB MANUEL D UTILISATION

Aspirateur avec sac. Réf: EV-100-S18 / Modèle: CEVC180ASB MANUEL D UTILISATION Aspirateur avec sac Réf: EV-100-S18 / Modèle: CEVC180ASB MANUEL D UTILISATION 1 MISES EN GARDE IMPORTANTES Lire attentivement le manuel d'instructions avant de vous servir de cet appareil. Conserver ce

Plus en détail

TP N 1 : ÉLECTRISATION PAR FROTTEMENT

TP N 1 : ÉLECTRISATION PAR FROTTEMENT TP N 1 : ÉLECTRISATION PAR FROTTEMENT Introduction : Certaines substances, lorsqu on les frotte, sont susceptibles de provoquer des phénomènes surprenants : attraction de petits corps légers par une règle

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Produit 2T QUAD R BIODEGRADABLE Page 1/5 Etiquette du produit ETIQUETAGE (d usage ou CE) Phrases de risque Conseils de prudence ETIQUETAGE TRANSPORT Non concerné Néant Néant Non concerné 1. IDENTIFICATION

Plus en détail

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé Manuel d installation et d utilisation Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé 600/150-750/200-1000/220-1500/300 V 1.3 SOMMAIRE 1 Description du dispositif... 3 1.1 Série type... 3 1.2 Protection du

Plus en détail

Conseils pratiques Comment monter son installation REFRIGERATION AND AIR CONDITIONING. Guide du monteur

Conseils pratiques Comment monter son installation REFRIGERATION AND AIR CONDITIONING. Guide du monteur Conseils pratiques Comment monter son installation REFRIGERATION AND AIR CONDITIONING Guide du monteur Contenu Page Comment monter son installation?...3 Procédé...3 Planification...3 Positionnement des

Plus en détail

La Sécurité d abord. www.airliquide.fr

La Sécurité d abord. www.airliquide.fr La Sécurité d abord www.airliquide.fr édition 2014 La sécurité est notre priorité Cette brochure d information vous présente les principaux risques et règles de prévention des gaz industriels et alimentaires.

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER

RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER Adoptée par le Comité Technique National des industries de la Métallurgie (CTN A) le 09 octobre 2012,

Plus en détail

ASPIRATEURS INDUSTRIELS À AIR COMPRIMÉ. TOPVAC Pistolet aspirateur 413. TOPVAC Pistolet aspirateur pour sable 414. GUNVAC Pistolet aspirateur 414

ASPIRATEURS INDUSTRIELS À AIR COMPRIMÉ. TOPVAC Pistolet aspirateur 413. TOPVAC Pistolet aspirateur pour sable 414. GUNVAC Pistolet aspirateur 414 Série ASPIRATEURS INDUSTRIELS À AIR COMPRIMÉ TOPVAC Pistolet aspirateur 413 TOPVAC Pistolet aspirateur pour sable 414 GUNVAC Pistolet aspirateur 414 SPEEDVAC Aspirateur/souflette 415 Aspirateur à haute

Plus en détail

LES CABINES DE PEINTURE : RÉGLEMENTATION

LES CABINES DE PEINTURE : RÉGLEMENTATION LES CABINES DE PEINTURE : RÉGLEMENTATION Dernière révision du document : juillet 2012 RÉFÉRENCES RÉGLEMENTAIRES Arrêté du Gouvernement wallon du 25 septembre 2008 déterminant les conditions sectorielles

Plus en détail

Mesure et détection de substances dangereuses : EX-OX-TOX (IS-013) Version CT-Q 2011-11-15

Mesure et détection de substances dangereuses : EX-OX-TOX (IS-013) Version CT-Q 2011-11-15 Mesure et détection de substances dangereuses : EX-OX-TOX (IS-03) Version CT-Q 0--5 Groupe cible Collaborateurs qui doivent effectuer des mesures EX-OX-TOX sur un terrain d exploitation, les interpréter

Plus en détail

Prévention des explosions principes prescriptions minimales zones

Prévention des explosions principes prescriptions minimales zones Prévention des explosions principes prescriptions minimales zones Le modèle Suva Les quatre piliers de la Suva La Suva est mieux qu une assurance: elle regroupe la prévention, l assurance et la réadaptation.

Plus en détail

SENACO AS100. Manuel d Utilisation Octobre 2000 ENACO AS100

SENACO AS100. Manuel d Utilisation Octobre 2000 ENACO AS100 SENACO AS100 Manuel d Utilisation Octobre 2000 ENACO AS100 Consignes de sécurité Il est important de respecter les consignes fournies dans ce manuel d utilisation pour garantir la sécurité de l utilisateur

Plus en détail

Les solvants. Entreposage. Les solvants

Les solvants. Entreposage. Les solvants Les solvants Entreposage L industrie de l imprimerie est une grande consommatrice de solvants. Que le procédé d impression utilisé soit la sérigraphie, la flexographie ou l offset, on retrouve des solvants

Plus en détail

Type 0400. Operating Instructions. Bedienungsanleitung Manuel d utilisation. 2/2-way solenoid valve 2/2-Wege-Magnetventil Électrovanne 2/2 voies

Type 0400. Operating Instructions. Bedienungsanleitung Manuel d utilisation. 2/2-way solenoid valve 2/2-Wege-Magnetventil Électrovanne 2/2 voies Type 0400 2/2-way solenoid valve 2/2-Wege-Magnetventil Électrovanne 2/2 voies Operating Instructions Bedienungsanleitung Manuel d utilisation Sommaire 1 Le manuel d utilisation...22 2 Utilisation conforme...23

Plus en détail

BROSSES ANTISTATIQUES GUIDE TECHNIQUE

BROSSES ANTISTATIQUES GUIDE TECHNIQUE BROSSES ANTISTATIQUES GUIDE TECHNIQUE BROSSES ANTISTATIQUES BROSSES ANTISTATIQUES Les brosses de Mersen sont constituées de milliers de fibres carbone Rigilor ou inox, tout particulièrement efficaces pour

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG Version 1.0 1 Avant-propos Ce guide de bonnes pratiques a été préparé pour fournir des informations concernant la collecte

Plus en détail

Traitement de l eau par flux dynamique

Traitement de l eau par flux dynamique GmbH Traitement de l eau par flux dynamique afin de réduire les impuretés microbiologiques afin d empêcher l apparition de nouveaux germes dans les eaux de consommation et de process et Nouveau avec certificat

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE PAGE 1/7 DATE DE MISE A JOUR : 16/11/2011 1/ - IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Identification du produit : Gaines, films, housses, et/ou sacs transparents et colorés en polyéthylène. Famille

Plus en détail

Qu est ce qu un gaz comprimé?

Qu est ce qu un gaz comprimé? Qu est ce qu un gaz comprimé? Il existe plusieurs produits à base de gaz ou de mélanges de gaz sous pression conservés dans des bouteilles 1. La plupart de ces gaz sont classés dans la catégorie des «gaz

Plus en détail

ASPIRATEUR CUVE 935153 CI30L

ASPIRATEUR CUVE 935153 CI30L ASPIRATEUR CUVE 935153 CI30L V3 20130813 Caractéristiques du produit 1. Aspirateur eau et poussière 2. Support sur la base du tuyau, pour déposer les accessoires (cf. Schéma) 3. Fonction soufflerie Noms

Plus en détail

ÉLECTRICITÉ STATIQUE

ÉLECTRICITÉ STATIQUE Chapitre 3 ÉLECTRICITÉ STATIQUE Ce chapitre décrit les dangers associés à la génération d'électricité statique pendant le chargement et le déchargement de la cargaison et pendant le nettoyage, sondage,

Plus en détail

3 Charges électriques

3 Charges électriques 3 Charges électriques 3.1 Electrisation par frottement Expérience : Frottons un bâton d ébonite avec un morceau de peau de chat. Approchonsle de petits bouts de papier. On observe que les bouts de papier

Plus en détail

Ingrédients No cas % Contrôlé par SIMDUT. Propane 74-98-6 >90 Oui Propylène 115-07-1 <5 Oui Hydrocarbures, C4+ 68476-44-8 <2.5 Oui

Ingrédients No cas % Contrôlé par SIMDUT. Propane 74-98-6 >90 Oui Propylène 115-07-1 <5 Oui Hydrocarbures, C4+ 68476-44-8 <2.5 Oui FICHE SIGNALÉTIQUE 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA COMPAGNIE NOM COMMERCIAL : PROPANE SYNONYMES : Diméthylméthane UTILISATION DU PRODUIT : Carburant NUMÉRO DE LA FS : 251-300 NOM DU FOURNISSEUR NUMÉROS

Plus en détail

Déchets spécifiques de type F, stockés en alvéole spécifique mono matériaux, dans un centre de stockage d inertes

Déchets spécifiques de type F, stockés en alvéole spécifique mono matériaux, dans un centre de stockage d inertes Les déchets actuellement considérés comme inertes en France et stockés comme tels sont des déchets suivants : (1) Stockage en classe III, recyclage, 17 01 01 Béton (armé ou non) 17 01 02 Briques (1) Stockage

Plus en détail

Directive CFST. Liquides inflammables. Entreposage et manipulation. n 1825. Edition mai 2005

Directive CFST. Liquides inflammables. Entreposage et manipulation. n 1825. Edition mai 2005 Schweizerische Eidgenossenschaft Confédération suisse Confederazione Svizzera Confederaziun svizra Commission fédérale de coordination pour la sécurité au travail CFST Directive CFST n 825 Liquides inflammables

Plus en détail

Pistolet pneumatique PRO Xs2

Pistolet pneumatique PRO Xs2 Manuel d instructions Liste des pièces INSTRUCTIONS Ce manuel contient des mises en garde et des informations importantes. À LIRE ET CONSERVER COMME RÉFÉRENCE Le premier choix quand la qualité compte 309291F

Plus en détail

Version initiale : Franck BOELHY (QSE Région Nord Est)

Version initiale : Franck BOELHY (QSE Région Nord Est) GUIDE DES DÉCHETS Version initiale : Franck BOELHY (QSE Région Nord Est) Référence : 10QSE1103 mise à jour Novembre 2010 PRÉAMBULE L aspect gestion des déchets, (Papier, Cartons, Cartouches d encres, Piles,

Plus en détail

NORMES PATENTED L EXPERTISE AU SERVICE DE LA SÉCURITÉ ET DES PERFORMANCES. Catalogue Général A N D OT H E R P E N DI N G

NORMES PATENTED L EXPERTISE AU SERVICE DE LA SÉCURITÉ ET DES PERFORMANCES. Catalogue Général A N D OT H E R P E N DI N G RACCORDS RAPIDES DE SÉCURITÉ L EXPERTISE AU SERVICE DE LA SÉCURITÉ ET DES PERFORMANCES Le raccord PREVO S1 représente la dernière génération des procédés de connexion pneumatique. Un outil qui répond,

Plus en détail

documentation c a l f e u t r e m e n t s

documentation c a l f e u t r e m e n t s documentation c a l f e u t r e m e n t s Notre département calfeutrement vous propose sur toute la France, le rebouchement de vos passages de câbles ou tuyauteries afin de reconstituer le degré coupe-feu

Plus en détail

LE FILTRE A PARTICULES : SES PROBLEMATIQUES ET NOS SOLUTIONS

LE FILTRE A PARTICULES : SES PROBLEMATIQUES ET NOS SOLUTIONS LE FILTRE A PARTICULES : SES PROBLEMATIQUES ET NOS SOLUTIONS 1. NOTIONS DE BASE 2. CAUSES POSSIBLES DE DYSFONCTIONNEMENT 3. POURQUOI NETTOYER PLUTÔT QUE CHANGER? 4. METHODOLOGIE D APPLICATION FAP-NET (réf.

Plus en détail

Solvants au Travail. Guide pour travailler en sécurité avec les solvants.

Solvants au Travail. Guide pour travailler en sécurité avec les solvants. Solvants au Travail Guide pour travailler en sécurité avec les solvants. Qu est-ce qu un solvant? De nombreux produits chimiques utilisés pour dissoudre ou diluer d autres produits ou matériaux sont appelés

Plus en détail

G 7.10 G 7.10, 1.194-701.0, 2015-05-30

G 7.10 G 7.10, 1.194-701.0, 2015-05-30 G 7.10 Le nettoyeur haute pression thermique G 7.10 M fonctionnant grâce à son moteur essence est indispensable pour les opérations de nettoyage en extérieur loin d'une source électrique. Adapté au térrains

Plus en détail

Vous utilisez des produits chimiques? Vous êtes concerné!

Vous utilisez des produits chimiques? Vous êtes concerné! 0 Vous utilisez des produits chimiques? Vous êtes concerné! À votre travail, vous utilisez des peintures, colles, graisses, encres, solvants, désherbants, ce sont des produits chimiques. Ils se présentent

Plus en détail

Procédure concernant l'approvisionnement sécuritaire en azote liquide

Procédure concernant l'approvisionnement sécuritaire en azote liquide 1. OBJECTIF La présente procédure concerne l approvisionnement en azote liquide afin d assurer la sécurité de la communauté de Polytechnique. Cette procédure vise à informer les personnes utilisant l azote

Plus en détail

cod. 7.300.0231-09-07

cod. 7.300.0231-09-07 cod. 7.300.0231-09-07 CONSIGNES DE SECURITE Veuillez lire attentivement toutes les instructions avant l'utilisation de cet appareil et les respecter scrupuleusement. Nous déclinons toute responsabilité

Plus en détail

Petit traité de l électricité statique avec application aux ballons à gaz

Petit traité de l électricité statique avec application aux ballons à gaz Petit traité de l électricité statique avec application aux ballons à gaz Introduction L'électricité statique se rencontre partout: dans les résidences, les usines et la nature. Elle est générée en petite

Plus en détail

RÉSUMÉ NORME NFPA POUR L INSPECTION, L ENTRETIEN ET LE REMPLISSAGE DES EXTINCTEURS PORTATIFS ET BOYAUX D INCENDIE

RÉSUMÉ NORME NFPA POUR L INSPECTION, L ENTRETIEN ET LE REMPLISSAGE DES EXTINCTEURS PORTATIFS ET BOYAUX D INCENDIE RÉSUMÉ NORME NFPA POUR L INSPECTION, L ENTRETIEN ET LE REMPLISSAGE DES EXTINCTEURS PORTATIFS ET BOYAUX D INCENDIE 1.1 INSPECTION 1.1.1 Périodicité : Les extincteurs portatifs doivent être inspectés une

Plus en détail

Système de Pulvérisation à Chaud AccuCoat : La Solution pour les Applications d Enrobage

Système de Pulvérisation à Chaud AccuCoat : La Solution pour les Applications d Enrobage Nozzles Control Analysis Fabrication Système de Pulvérisation à Chaud AccuCoat : La Solution pour les Applications d Enrobage Une Technologie de Pulvérisation Avancée Garantit un Contrôle Précis de la

Plus en détail

Systèmes de supportage. Systèmes coupe-feu. Hilti. Performance. Fiabilité.

Systèmes de supportage. Systèmes coupe-feu. Hilti. Performance. Fiabilité. Systèmes de supportage Systèmes coupe-feu Hilti. Performance. Fiabilité. Mastics coupe-feu Mastic coupe-feu silicone CFS-S SIL page 252 Mastic coupe-feu acrylique CFS-S ACR page 253 Mastic coupe-feu intumescent

Plus en détail

ENROULEURS DE TUYAUX ET DE CÂBLES ELECTRIQUES

ENROULEURS DE TUYAUX ET DE CÂBLES ELECTRIQUES 760 (30) Il n a jamais été aussi simple de manipuler et de ranger x et câbles électriques trainants au sol. ENROULEURS DE TUYAUX ET DE CÂBLES ELECTRIQUES 560 (22) Nederman développe et fabrique des enrouleurs

Plus en détail

REVÊTEMENTS DE SOLS ÉPOXYDIQUES POUR LE CONTRÔLE DES DÉCHARGES ÉLECTROSTATIQUES Sikafloor CONDUCTEURS

REVÊTEMENTS DE SOLS ÉPOXYDIQUES POUR LE CONTRÔLE DES DÉCHARGES ÉLECTROSTATIQUES Sikafloor CONDUCTEURS REVÊTEMENTS DE SOLS ÉPOXYDIQUES POUR LE CONTRÔLE DES DÉCHARGES ÉLECTROSTATIQUES Sikafloor CONDUCTEURS SOLUTIONS ÉPOXYDIQUES Sikafloor Pour une protection ESD et le contôle des décharges électrostatiques

Plus en détail

Vanne " Tout ou Rien" à siège incliné Type 3353

Vanne  Tout ou Rien à siège incliné Type 3353 Vanne " Tout ou Rien" à siège incliné Type 3353 Application Vanne "Tout ou Rien" avec servomoteur pneumatique à piston Diamètre nominal DN 15 ( 1 2 ) à 50 (2 ) Pression nominale PN Plage de température

Plus en détail

Manipulation et entreposage sécuritaires des bouteilles de gaz comprimés

Manipulation et entreposage sécuritaires des bouteilles de gaz comprimés Un organisme paritaire en santé et sécurité du travail Manipulation et entreposage sécuritaires des bouteilles de gaz comprimés par Jean-Rémi Brabant Conseiller en prévention, ASFETM 26e Colloque en SST

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION

NOTICE D UTILISATION ASPIRATEUR SANS SAC COMPACT REF ZW1011S23010 Puissance NOM. : 1000W / Puissance MAX. : 1200W / 220-240V 50hz NOTICE D UTILISATION LIRE ATTENTIVEMENT LES INSTRUCTIONS SUIVANTES AVANT TOUTE PREMIERE UTILISATION

Plus en détail

K 3 K 3, 1.601-812.0, 2015-05-30

K 3 K 3, 1.601-812.0, 2015-05-30 K 3 Le nettoyeur haute pression Kärcher "K3" dit «Au revoir» à la saleté normale. Ce nettoyeur haute pression est prévu d un poignée-pistolet avec raccord Quick Connect, un flexible haute pression de 6

Plus en détail

Déchets dangereux dans l entreprise

Déchets dangereux dans l entreprise Déchets dangereux dans l entreprise Pe! é t i r u c é s z e s n Déchets dangereux Les déchets dangereux sont présents dans toutes les activités industrielles! Chaque année, les entreprises industrielles,

Plus en détail

Normes CE Equipements de Protection Individuelle

Normes CE Equipements de Protection Individuelle E. P. I D O C U M E N T D I N F O R M A T I O N Normes CE Equipements de Protection Individuelle Normes CE EQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE Définitions : E.P.I : Tout dispositif ou moyen destiné

Plus en détail

Fiche technique de l USM TK 005

Fiche technique de l USM TK 005 1 Fiche technique de l USM TK 005 Percements de membranes de toits Union Suisse du Métal Association professionnelle construction métallique, Seestrasse 105, Case postale, 8027 Zurich Tél. 044 285 77 77,

Plus en détail

La charge, on la partage! Colloque sur la manutention. St-Hyacinthe. 10 novembre 2010. Mot de la CSST

La charge, on la partage! Colloque sur la manutention. St-Hyacinthe. 10 novembre 2010. Mot de la CSST La charge, on la partage! Colloque sur la manutention St-Hyacinthe 10 novembre 2010 Prix_Innovation.wmv Mot de la CSST Gabrielle Landry, Directrice Direction de la Prévention-Inspection Secteur des établissements,

Plus en détail

Aspirateurs à batterie Aspirateur à batterie BV 5/1 Bp Pack

Aspirateurs à batterie Aspirateur à batterie BV 5/1 Bp Pack Aspirateurs à batterie Aspirateur à batterie BV 5/1 Bp Pack L aspirateur dorsal BV 5/1 Bp Pack fonctionne sur secteur (câble électrique) ou sur batteries. Cet aspirateur poussières est idéal pour le nettoyage

Plus en détail

ELECTRICITE. Introduction

ELECTRICITE. Introduction Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Introduction ELECTRICITE L'utilisation de l'énergie électrique est devenue tellement courante que nul ne saurait

Plus en détail

Prévenir le risque d explosion

Prévenir le risque d explosion bouteilles d acétylène, d oxygène & de gaz inflammables : Prévenir le risque d explosion Transport en véhicule léger Stockage hors véhicule Association Française 14, rue de la République 92800 Puteaux

Plus en détail

K 7 Premium Eco!ogic Car&Home

K 7 Premium Eco!ogic Car&Home K 7 Premium Eco!ogic Composé à 60% de matériaux recyclés, le K 7 Premium Eco!ogic Car & Home est doté d une pompe laiton et conviendra aux plus exigeants en matière de performance. Il est parfait pour

Plus en détail

1. Identification de la substance ou préparation et de la Société. 2. Composition/ informations sur les composants

1. Identification de la substance ou préparation et de la Société. 2. Composition/ informations sur les composants Date d impression : 23/08/02 Valable à partir du : 08.08.01 Page: 1/7 1. Identification de la substance ou préparation et de la Société Données relatives au produit : Nom commercial : KNAUF ZADUR Mortier

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION. Masque de soudage protecteur de vision

NOTICE D UTILISATION. Masque de soudage protecteur de vision NOTICE D UTILISATION Masque de soudage protecteur de vision Attention : Lire attentivement le présent manuel dans son intégralité avant d utiliser le masque de soudage. Table des matières GUIDE DE L UTILISATEUR

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. - Autorisation délivrée par le Wali ou le président de l APC pour l implantation des capacités de stockage GPL/C de la station.

FICHE TECHNIQUE. - Autorisation délivrée par le Wali ou le président de l APC pour l implantation des capacités de stockage GPL/C de la station. FICHE TECHNIQUE Intitulé du métier ou de l activité : Station de Service Codification NAA : GG 52 49 Codification ONS : 52 48 Codification CNRC : 604 611 Inscription de l activité : CNRC Type d autorisation

Plus en détail

Le K5 Premium Eco!ogic Home offre un fonctionnement eco-responsable et une palette d accessoires complète, incluant un kit d aspiration par exemple.

Le K5 Premium Eco!ogic Home offre un fonctionnement eco-responsable et une palette d accessoires complète, incluant un kit d aspiration par exemple. Produits K 5 Premium eco!ogic Home Le K5 Premium Eco!ogic Home offre un fonctionnement eco-responsable et une palette d accessoires complète, incluant un kit d aspiration par exemple. Equipement: Filtre

Plus en détail

MANUEL D INSTRUCTIONS DE L ASPIRATEUR

MANUEL D INSTRUCTIONS DE L ASPIRATEUR MANUEL D INSTRUCTIONS DE L ASPIRATEUR Référence : 10000174061 Attention : IMPORTANT - INSTRUCTIONS À LIRE ATTENTIVEMENT ET À CONSERVER POUR UTILISATION ULTÉRIEURE. Avant de nettoyer et d entretenir votre

Plus en détail

STEAMY MINI. Nous vous félicitons pour l acquisition de l appareil «STEAMY - MINI», un appareil de grande qualité.

STEAMY MINI. Nous vous félicitons pour l acquisition de l appareil «STEAMY - MINI», un appareil de grande qualité. REITEL Feinwerktechnik GmbH Senfdamm 20 D 49152 Bad Essen Allemagne Tel. (++49) 5472/94 32-0 Fax: (++49) 5472/9432-40 Mode d emploi STEAMY MINI Cher client, Nous vous félicitons pour l acquisition de l

Plus en détail

Choix multiples : Inscrire la lettre correspondant à la bonne réponse sur le tiret. (10 pts)

Choix multiples : Inscrire la lettre correspondant à la bonne réponse sur le tiret. (10 pts) SNC1D test d électricité Nom : Connaissance et Habiletés de la pensée compréhension (CC) (HP) Communication (Com) Mise en application (MA) 35 % 30 % 15 % 20 % /42 /31 grille /19 Dans tout le test, les

Plus en détail

LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE

LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE Tous les jours, des milliers de Néo-Brunswickois travaillent près de produits chimiques dangereux. Même si

Plus en détail

DVD-FR54C Transcript. Scène 1. DES Le transfert soudain, ou une décharge d'électricité d'un objet à un autre.

DVD-FR54C Transcript. Scène 1. DES Le transfert soudain, ou une décharge d'électricité d'un objet à un autre. Scène 1. DES Le transfert soudain, ou une décharge d'électricité d'un objet à un autre. DVD-FR54C Transcript Scène 2. Avec l éclair, chaque éclair est une immense décharge d'électricité statique d'un nuage

Plus en détail

Filtre/Sécheurs émaillés

Filtre/Sécheurs émaillés Filtre/Sécheurs émaillés Innovation par la compétence. La nouvelle dimension de Filtre/Sécheurs pour milieu corrosif Rosenmund est une marque leader dans le domaine de la séparation liquide/solide et du

Plus en détail

Décharge électrostatique

Décharge électrostatique Décharge électrostatique F. Rachidi École Polytechnique Fédérale de Lausanne Groupe Compatibilité Électromagnétique Farhad.Rachidi@epfl.ch http://emcwww.epfl.ch 1 Contenu Génération des charges statiques

Plus en détail

2.5 Les bétons : fabrication et transport

2.5 Les bétons : fabrication et transport .5 Les bétons : fabrication et transport.5.1 - La fabrication du béton Avant d aborder la fabrication du béton, il n est pas inutile de rappeler qu il s agit d un matériau obtenu en mélangeant un ensemble

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES BIG BAG FOURNISSEURS TRANSPORT & STOCKAGE PRODUITS CHIMIQUES

CAHIER DES CHARGES BIG BAG FOURNISSEURS TRANSPORT & STOCKAGE PRODUITS CHIMIQUES Février 2010 MAT/SF/Q CAHIER DES CHARGES BIG BAG FOURNISSEURS TRANSPORT & STOCKAGE PRODUITS CHIMIQUES DEFINITION ET DESCRIPTION DES "BIGBAG" FOURNISSEURS POUR LE TRANSPORT ET LE STOCKAGE DE PRODUITS CHIMIQUES

Plus en détail

Prévention des explosions principes prescriptions minimales zones

Prévention des explosions principes prescriptions minimales zones Prévention des explosions principes prescriptions minimales zones Suva Caisse nationale suisse d assurance en cas d accidents Sécurité au travail Commandes: Renseignements: Case postale, 6002 Lucerne Case

Plus en détail

SCHEMATHEQUE 2004 Juin 2005

SCHEMATHEQUE 2004 Juin 2005 SCHEMATHEQUE 2004 Juin 2005 1 / 13 SOMMAIRE CLASSIFICATION DES APPAREILS 3 TUYAUTERIE 4 ACCESSOIRES ET ROBINETTERIE 5 APPAREILS DE SEPARATION 6 COLONNES ET REACTEURS 7 ECHANGEURS DE CHALEUR 8 MANUTENTION

Plus en détail

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Page 1 sur 6 Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Nom élève:.. Entreprise: Nom et fonction du professeur:. Dates de stage:.. Zone de compétence: Zone

Plus en détail

Produits dangereux. Définition

Produits dangereux. Définition Produits dangereux Définition Les produits dangereux sont capables de provoquer des effets indésirables en cas de contact ou d ingestion. Ces effets peuvent se manifester sous forme de : intoxication ;

Plus en détail

Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des portes

Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des portes FACULTE DES SCIENCES DE BASE SERVICE SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL EPFL SB-SST Bât CH Station nº 6 CH-1015 Lausanne Site web : http://sb-sst.epfl.ch/ Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des

Plus en détail

Sommaire. Règles de calcul des installations de plomberie sanitaire

Sommaire. Règles de calcul des installations de plomberie sanitaire Sommaire 1. Généralités 7 2. Réseaux d alimentation d eau dans les bâtiments 8 2.1 Généralités 8 2.2 Dimensionnement du réseau d alimentation - Méthode générale 8 2.2.1 Principes généraux 8 2.2.2 Données

Plus en détail

Emissions dues aux stockages des matières dangereuses ou en vrac

Emissions dues aux stockages des matières dangereuses ou en vrac COMMISSION EUROPÉENNE Document de référence sur les meilleures techniques disponibles Emissions dues aux stockages des matières dangereuses ou en vrac Juillet 2006 Ce document est la traduction de la version

Plus en détail

ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE 2010 - PARTIE D

ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE 2010 - PARTIE D ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE 2010 - PARTIE D TITRE : ETUDE DE L'ETAT DE SURFACE DES TEXTILES Temps de préparation :...2 h 15 minutes Temps de présentation devant le jury :.10 minutes Entretien avec le jury

Plus en détail

INJECTION DIESEL. Page : Savoir S 3.3 1 DATE : CLASSE : Electronique. L injection à rampe commune :

INJECTION DIESEL. Page : Savoir S 3.3 1 DATE : CLASSE : Electronique. L injection à rampe commune : 1 L injection à rampe commune : 1.Mise en situation : 2. Définition : - On entend par système «common rail», un système d injection Diesel dont les injecteurs sont alimentés par une rampe commune et pilotés

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION ASPIRATEUR AVEC FILTRE A EAU

MANUEL D UTILISATION ASPIRATEUR AVEC FILTRE A EAU MANUEL D UTILISATION ASPIRATEUR AVEC FILTRE A EAU Attention : cet aspirateur ne peut pas être utilisé pour aspirer du liquide! REF. 700104 Voltage: 220-240V~, 50-60Hz - Puissance: 2400W Max. Isolation:

Plus en détail

Gestion moteur véhicules légers

Gestion moteur véhicules légers Module 8 Gestion moteur véhicules légers Orientation véhicules légers Diagnosticien d'automobiles avec brevet fédéral Orientation véhicules utilitaires Modules 7 à 9 Modules 10 à12 Modules 1 à 6 UPSA,

Plus en détail

POUR LE MONTAGE ET L'EXPLOITATION DE TENTES ET STRUCTURES PNEUMATIQUES PROVISOIRES

POUR LE MONTAGE ET L'EXPLOITATION DE TENTES ET STRUCTURES PNEUMATIQUES PROVISOIRES RESUME DES EXIGENCES EN MATIERE DE PREVENTION DES INCENDIES POUR LE MONTAGE ET L'EXPLOITATION DE TENTES ET STRUCTURES PNEUMATIQUES PROVISOIRES 1. Base Les prescriptions de protection incendie AEAI sont

Plus en détail

INSCRIPTION, CLASSEMENT ET EMBALLAGE. Communication de l expert de l Afrique du Sud

INSCRIPTION, CLASSEMENT ET EMBALLAGE. Communication de l expert de l Afrique du Sud NATIONS UNIES ST Secrétariat Distr. GÉNÉRALE ST/SG/AC.10/C.3/2005/47 13 septembre 2005 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMITÉ D EXPERTS DU TRANSPORT DES MARCHANDISES DANGEREUSES ET DU SYSTÈME GÉNÉRAL HARMONISÉ

Plus en détail

Notice pour le contrôle et le nettoyage de conduits de fumée

Notice pour le contrôle et le nettoyage de conduits de fumée Notice pour le contrôle et le nettoyage de conduits de fumée 1. De quoi s agit-il? Les conduits de fumée doivent présenter les ouvertures nécessaires au contrôle et au nettoyage. Les ventilateurs d extraction

Plus en détail

NOTICE D INSTALLATION

NOTICE D INSTALLATION BALLON THERMODYNAMIQUE MONOBLOC EAU CHAUDE SANITAIRE NOTICE D INSTALLATION Lisez attentivement la notice d installation avant le montage de l appareil www.airtradecentre.com SOMMAIRE A. REMARQUES IMPORTANTES...

Plus en détail

DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. @ Mandataire: Bletry, Robert et al, OFFICE BLETRY 2, Boulevard de Strasbourg F-75010Paris(FR)

DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. @ Mandataire: Bletry, Robert et al, OFFICE BLETRY 2, Boulevard de Strasbourg F-75010Paris(FR) Patentamt JEuropaisches European Patent Office Numéro de publication: 0 040 569 Office européen des brevets A1 DEMANDE DE BREVET EUROPEEN Numéro de dépôt: 81400774.6 Int. Cl.3: F 04 D 29/60 Date de dépôt:

Plus en détail

«lavage nettoyage hygiène» tout par un seul partenaire. Produits et prix 2014 Auto et transports

«lavage nettoyage hygiène» tout par un seul partenaire. Produits et prix 2014 Auto et transports «lavage nettoyage hygiène» tout par un seul partenaire Produits et prix 2014 valable dès le 1 er janvier 2014 Shampooings pour voitures 3 Produits de séchage 3 Cire pour voitures 3 Entretien des voitures

Plus en détail

Technologie innovante d aspiration et de filtration

Technologie innovante d aspiration et de filtration Technologie innovante d aspiration et de filtration Vue d ensemble We set air in motion A propos de nous TEKA est une entreprise ambitionnée, moderne et fait partie des cinq leaders sur le marché allemand.

Plus en détail

COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES

COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES collecteurs solaires 9.1 11.2008 F I C H E T E C H N I Q U E plus de produit AVANTAGES POUR L INSTALLATION ET L'ENTRETIEN COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES Le collecteur solaire CS 25

Plus en détail

NOTICE D'UTILISATION PISTOLET MANUEL AIRMIX

NOTICE D'UTILISATION PISTOLET MANUEL AIRMIX NOTICE D'UTILISATION PISTOLET MANUEL AIRMIX Manuel : 0802 573.012.211 Date : 4/02/08 Annule : 18/09/06 - Modif. Mise à jour KREMLIN REXSON 150, avenue de Stalingrad 93 245 - STAINS CEDEX - FRANCE Téléphone

Plus en détail

SDLi. POMPES SUBMERSIBLES DILACERATRICES Relevage d eaux chargées Collectif 2 pôles 50 Hz PLAGES D UTILISATION APPLICATIONS AVANTAGES.

SDLi. POMPES SUBMERSIBLES DILACERATRICES Relevage d eaux chargées Collectif 2 pôles 50 Hz PLAGES D UTILISATION APPLICATIONS AVANTAGES. PLAGES D UTILISATION Débits jusqu à : 6 m 3 /h Hauteurs mano. jusqu à : 36 m Granulométrie : mm DN orifice refoulement : Indice de protection : 68 SDLi POMPES SUBMERSIBLES DILACERATRICES Relevage d eaux

Plus en détail

Des contacts qui protègent la vie Système de sécurité par pression sensible Bordures sensibles HSC Tapis sensibles HSM Bumpers HSB

Des contacts qui protègent la vie Système de sécurité par pression sensible Bordures sensibles HSC Tapis sensibles HSM Bumpers HSB S É C U R I T É D E S P E R S O N N E S, D E S M A C H I N E S E T D E S P R O C E S S U S Des contacts qui protègent la vie Système de sécurité par pression sensible Bordures sensibles HSC Tapis sensibles

Plus en détail

Mise en service et entretien d un surpresseur incendie

Mise en service et entretien d un surpresseur incendie Mise en service et entretien d un surpresseur incendie Lire attentivement cette notice avant l installation. A conserver à proximité de l équipement pour son fonctionnement et entretien. www.calpeda.com

Plus en détail

MANUEL D INSTRUCTIONS

MANUEL D INSTRUCTIONS MANUEL D INSTRUCTIONS de l aspirateur ASP L ATTENTION : lire le manuel d instructions avant toute utilisation de l appareil. Instructions d origine ASP L Manuel d instruction de l aspirateur ASP L Manuel

Plus en détail

Séparateurs d huile/eau

Séparateurs d huile/eau Les Systèmes Customeng, Conception, R&D et manufacturier d équipements spécialisés 10717 Rue Waverly, Montréal, Québec, H3L 2W7, T : 514331-5121, F : 514-331-5292 Séparateurs d huile/eau Préparé par: Gilles

Plus en détail

MICROTRON MB 550 / MB 800

MICROTRON MB 550 / MB 800 MICROTRON MB 550 / MB 800 Mélangeur de laboratoire TECHNIQUE D HOMOGÉNÉISATION ET DE MÉLANGE AU LABORATOIRE POUR DES ECHANTILLONS SÉCABLES ET LIQUIDES MICROTRON - Mélangeur de laboratoire Lors de la préparation

Plus en détail

K 7 Premium Home. K 7 Premium Home, 1.168-608.0, 2015-05-30

K 7 Premium Home. K 7 Premium Home, 1.168-608.0, 2015-05-30 K 7 Premium Home Le 'K7 Premium Home' contient le Home Kit dont sont compris le nettoyeur de surfaces T 400 pour un nettoyage sans éclaboussures de surfaces égales (y compris fonction pour le nettoyage

Plus en détail