INSTITUT DE SÉCURITÉ

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INSTITUT DE SÉCURITÉ"

Transcription

1 INSTITUT DE SÉCURITÉ Electricité statique Fiche de sécurité f précédemment Feuille SPI EL 5 Page 1 Généralités 1.1 But Terminologie 2 2 Notions de base 2.1 Origine des charges Exemples de charges Décharge Propagation des charges 5 3 Dangers d incendie et d explosion 5 4 Mesures de protection 4.1 Eviter la formation de mélanges explosibles Utilisation de matériaux conducteurs Mise à la terre Limitation de la vitesse d écoulement des liquides 6 5 Exemples d applications 5.1 Utilisation de récipients métalliques et en matière synthétique Transport de liquides facilement inflammables dans des conduites et tuyaux flexibles Transvasement de liquides facilement inflammables au moyen d une pompe à fût Transvasement par gravité Transvasement de véhicules-citernes Manipulation de poudres Déroulement de feuilles, tissus, papier, etc Eléments de machines et parties d appareillages en mouvement 9 6 Références 6.1 Documentation Sécurité Protection incendie Bibliographie 10 Sicherheitsinstitut Institut de Sécurité Istituto di Sicurezza CH-8001 Zürich, Nüschelerstrasse 45, Tel , Fax CH-2000 Neuchâtel, Rue du Crêt-Taconnet 8b, Tél , Fax CH-6900 Lugano-Massagno, Via San Gottardo 77, Tel , Fax CH-4002 Basel, WKL , Tel , Fax Institut de Sécurité Internet:

2 Electricité statique 1 Généralités Une partie importante de cette fiche de sécurité est tirée des publications suivantes: Electricité statique (série de brochures publiées par la commission d experts pour la sécurité dans l industrie chimique suisse), Electricité statique (Association professionnelle de l industrie chimique allemande) 1.1 But Eviter les dangers d inflammation dus à des charges électrostatiques. 1.2 Terminologie Charges électrostatiques Non conducteurs Conducteurs Par charges électrostatiques (appelées par la suite «charges» tout court), il faut comprendre l accumulation de charges électriques constituée lors de la séparation mécanique de matières similaires ou différentes. Sont appelés non conducteurs des matières solides ou liquides dont la résistivité est supérieure à 10 4 Ω m. Sont appelé conducteurs des matières solides ou liquides dont la résistivité est inférieure à 10 4 Ω m. Matières et objets susceptibles Ce sont: d être chargés des matières solides dont la résistance superficielle, selon DIN 53482, est supérieure à 10 9 Ω, des liquides dont la résistivité est supérieure à 10 8 Ω m, des objets en matériaux conducteurs, non mis à la terre. Eléments mis à la terre électrostatiquement Des objets constitués de matériaux conducteurs, dont la résistance à la terre n est pas supérieure à 10 6 Ω, sont dits reliés ou mis à la terre électrostatiquement. Les personnes sont considérées comme mises à la terre électrostatiquement si la résistance à la terre n est pas supérieure à 10 8 Ω. 2 Notions de base Les notions de base sont présentées de manière globale et simplifiée. Pour des renseignements supplémentaires, voir les références bibliographiques sous le chiffre Origine Ce phénomène se produit aussi bien sur les matières différentes que sur des des charges matières de même nature dans des états différents (température, contraintes mécaniques par exemple) ou d aspect différent (degré d encrassement, rugosité, degré de division de la matière constitutive). Lorsque l on sépare ces deux matières, il se crée sur chacune d elles une charge dite électrostatique. Si ces matières sont conductrices (par exemple métaux, textiles humides) les charges se répartissent au fur et à mesure de la séparation, de sorte qu aucune charge mesurable n apparaît. Pour qu une charge électrostatique apparaissent, il faut qu au moins l une des substances soit non conductrice Institut de Sécurité

3 Matière A Matière B Matières A et B séparées: aucune charge Matières A et B en contact: déplacement de la charge Matières A et B à nouveau séparées: charge électrostatique Fig. 1 Origine des charges. 2.2 Exemples de charges Agitation de liquides non conducteurs En agitant des liquides non conducteurs, on crée des déplacements de charges entre le liquide et l appareillage. Fig. 2 Agitation de liquides non conducteurs. Pompage de liquides non conducteurs Lorsqu un liquide non conducteur s écoule dans une conduite, il se produit un déplacement de la charge. Il y a accumulation de charge sur la conduite, pour autant que cette dernière ne soit pas mise à la terre. Une charge de signe contraire s accumule dans le liquide. Liquide en circulation Conduite sans mise à la terre Fig. 3 Ecoulement de liquides non conducteurs. Pulvérisation de liquides Les liquides conducteurs aussi bien que les liquides non conducteurs se chargent lorsqu on les pulvérise (par exemple application de vernis par giclage au pistolet ou nettoyage au jet à haute pression). Fig. 4 Pulvérisation de liquides Institut de Sécurité 3

4 Charge électrostatique des poudres Les poudres se chargent pendant le mélange, la mouture, le mouvement turbulent, le glissement ou lorsque l on vide des sacs en plastique. Les parties d installations, appareils ou objets non mis à la terre, qui entrent en contact avec la poudre chargée, se chargent également. Des charges particulièrement élevées apparaissent lors du transport pneumatique des poudres. Fig. 5 Déversement de poudres. Des charges élevées apparaissent sur les éléments de machines non conduc- teurs animés d un mouvement rapide (par exemple courroies d entraînement, rouleaux, convoyeurs à bande, etc.) ou sur les matériaux non conducteurs lorsqu on les déroule (par exemple feuilles minces, tissus, papier, etc.). Charge d éléments de machines et de matériaux en mouvement Fig. 6 Déroulement d une feuille non conductrice. Ecoulement de gaz Les personnes portant des chaussures à semelles non conductrices se char- gent en se déplaçant sur des sols non conducteurs. Les gerbeurs, chariots, récipients mobiles et similaires, équipés de roues non conductrices, se chargent également. Charge électrostatique de personnes et de moyens de transport Les gaz purs ne se chargent pas en s écoulant; par contre les impuretés qu ils transportent se chargent (par exemple particules de rouille, poussières, goutelettes d eau ou d huile). Tapis Fig. 7 Semelles ou revêtements de sol non conducteurs. 2.3 Décharge Les excédents de charge tendent à se décharger afin d établir l égalité des charges électriques. Cette décharge peut se produire instantanément ou graduellement. Le plus souvent, l équilibre des charges entre deux conducteurs se fait par le biais d une étincelle, les deux conducteurs étant instantanément et complètement déchargés. La décharge par étincelle peut se produire en rapprochant les conducteurs dont les potentiels sont différents. Si la distance de séparation est constante, la décharge se produit dès que l intensité du champ crée par les charges est suffisante pour provoquer un claquage. Des non conducteurs, tels que les matières synthétiques, ne peuvent se décharger que localement Institut de Sécurité

5 2.4 Propagation des charges Des personnes, objets, matériaux ou moyens de transport non mis à la terre, mais porteurs de charges peuvent transporter des charges à un endroit où elles pourrons provoquer une décharge. 3 Dangers d incendie Les étincelles de décharge renferment généralement suffisamment d énergie et d explosion pour provoquer l allumage d un mélange d air contenant des gaz, vapeurs ou poussières combustibles. Ce fait est souvent à l origine d incendies et d explosions lourds de conséquences car, survenant sur les lieux de travail. Il existe toujours un danger lorsqu on manipule des liquides inflammables à des températures supérieures à leur point d éclair et que des étincelles de décharge ou des décharges en aigrette peuvent se produire. Des mélanges explosibles air/poussière se forment par exemple dans les filtres, lors du transport pneumatique, lors de glissements ou en régime tourbillonnaire. Des charges propagées de cette façon sont d autant plus sournoises que les décharges, qu elles provoquent peuvent se produire aux endroits où l on s y attend le moins. 4 Mesures de protection Du fait que les dangers dépendent de facteurs difficiles à apprécier, il faut, par principe, toujours prendre des mesures de protection. A savoir: éviter la formation de mélanges explosibles, utiliser des matériaux conducteurs, mettre les conducteurs à la terre, limiter la vitesse d écoulement des liquides. Le choix des mesures à appliquer dépendra de chaque cas particulier. 4.1 Eviter la formation Aspiration de gaz, vapeurs et poussières à la source d émission. de mélanges explosibles Travail avec des liquides inflammables à une température d au moins 5 C en dessous de leur point d éclair. Remplacement des liquides facilement inflammables par des liquides difficilement combustibles, voire incombustibles. Transport de liquides par aspiration sous vide ou par refoulement à l aide d un gaz inerte, par exemple l azote. Travail en système fermé. Inertisation. 4.2 Utilisation Utilisation de tubes, tuyaux, robinetterie, appareils, entonnoirs, pelles, de matériaux conducteurs récipients, etc., conducteurs. Pose de revêtements de sol conducteurs. Traitement des sols non conducteurs par des produits antistatiques. Utilisation de récipients et de sacs en matière synthétique conductrice. Utilisation d additifs spéciaux pour liquides et poudres non conducteurs, afin de les rendre conducteurs. Eviter l application de revêtements, d enduits ou de peintures non conducteurs à l intérieur de silos ou de réservoirs. Port de chaussures à semelles conductrices et, le cas échéant, de gants conducteurs. 4.3 Mise à la terre Connexions conductrices et mise à la terre de tout conducteur, par exemple parties de bâtiments, appareillages, tuyauteries, éléments de machines, récipients, moyens de transport, goulottes, pelles et pièces métalliques sur monture isolante. Utilisation de moyens de transport avec roues ou roulettes conductrices Institut de Sécurité 5

6 s Les rubans ou chaînes que l on fixe à des transporteurs, en guise de mise à la terre, ne suffisent pas. La protection d un appareil électrique par sa mise à la terre ne garantit pas que toutes ses pièces métalliques soient réellement mises à la terre. On emploie en général, en guise de conducteurs pour la mise à la terre, des fils, rubans ou tresses de cuivre. Ils doivent avoir une section suffisante (au moins 2,5 mm 2 ) et être protégés contre tout dommage mécanique. Il faut veiller à une bonne jonction des conducteurs de mise à la terre aux endroits des connexions, par exemple en enlevant toute salissure ou la peinture. Dans la pratique, les dispositifs suivants ont fait leurs preuves: conducteurs flexibles avec pinces de serrage et dévidoirs de câble à enroulement automatique, avec pinces de mise à la terre. Fig. 8 Exemple d un dévidoir de câble avec pince de mise à la terre. 4.4 Limitation de la vitesse Limiter la vitesse d écoulement à 1 m/s. d écoulement des liquides Prévenir les turbulences. Des charges dangereuses peuvent apparaître, même à de faibles vitesses d écoulement, avec l éther ou le sulfure de carbone, ainsi qu avec des liquides contenant des composants solides ou liquides non miscibles. 5 Exemples d applications Les mesures de protection à prendre sont illustrées par des exemples pratiques. Les mesures énumérées ci-dessous seront complétées, le cas échéant, par celles mentionnées sous le chiffre Utilisation de récipients Il faut, par principe, utiliser des récipients métalliques pour les liquides facilemétalliques ment inflammables. et en matière synthétique Les récipients en matière synthétique, non conductrice, ne peuvent pas être mis à la terre. Ils ne sont admis pour contenir des liquides facilement inflammables que jusqu à une capacité de 5 l. Pour des volumes supérieurs, il faut utiliser des récipients conducteurs. Pour le sulfure de carbone en récipients non conducteurs, la contenance maximale est de 2 l Institut de Sécurité

7 5.2 Transport de liquides Les conduites métalliques doivent être mises à la terre. facilement inflammables Les conduites en verre et en matière synthétique ne peuvent être mises dans des conduites à la terre. Sur de telles conduites, il faut mettre à la terre les composants et tuyaux flexibles métalliques isolés de grandes dimensions (par exemple les brides à partir d un diamètre nominal de 100 mm, les soupapes, les vannes, etc.), ainsi que les enveloppes métalliques et les tôles de renforcement. Il n est pas nécessaire de mettre à la terre les vis métalliques des brides en matière synthétique. Les conducteurs reliant ces différentes pièces métalliques isolées et servant de mise à la terre sont fixés parallèlement aux conduites ou enroulés autour d elles. Fig. 9 Conduite en verre ou en plastique, avec brides métalliques de mises à la terre. Il faut utiliser des tuyaux conducteurs pour transporter des liquides facilement inflammables. On distingue les: tuyaux en matériau conducteur; tuyaux en matériau non conducteur, avec conducteur incorporé qu il faut relier aux brides métalliques ou à la visserie, de façon à former un ensemble conducteur; tuyaux métalliques à revêtement intérieur. Le manteau métallique et les brides ou raccords métalliques doivent être reliés pour former un ensemble conducteur. Pour tous ces trois types de tuyaux, la résistance électrique ne doit pas dépasser 10 6 Ω entre les raccords. Il faut contrôler périodiquement cette valeur limite, car la résistance peut augmenter à l usage ou à cause du vieillissement. 5.3 Transvasement Il faut établir une mise à la terre de la pompe et une liaison conductrice de liquides facilement avec le récipient à vider et avec le récipient à remplir. Les connexions par inflammables au moyen pinces ne doivent pas être établies au voisinage immédiat des orifices des d une pompe à fût récipients, car c est là que l on rencontre le plus certainement des mélanges de gaz susceptibles de s enflammer. En effet, un tel récipient peut déjà être chargé au moment de le mettre à la terre. Il peut alors se produire une décharge par étincelle. Les conducteurs de mise à la terre doivent être disposés sur la pompe à fût de manière à toujours rappeler à l opérateur l obligation d établir une mise à la terre. Conducteur de mise à la terre Fig. 10 Transvasement de liquides facilement inflammables au moyen d une pompe à fût Institut de Sécurité 7

8 5.4 Transvasement par gravité Les tubes, tuyaux et entonnoirs à longue tige servant au transvasement doivent être amenés le plus près possible du fond du réservoir à remplir afin de réduire à un minimum les effets séparateurs, tels que le barbotage, la formation de tourbillons et le giclement. Tous les récipients, entonnoirs, embouts et tuyaux conducteurs doivent être reliés par des conducteurs et mis à la terre. Métal Métal Récipient en matière synthétique non onducteur, contenance maximale 5 l Récipient en matière synthétique non conducteur, contenance maximale 5 l Fig. 11 Transvasement entre récipients conducteurs et non conducteurs. 5.5 Transvasement Mettre le véhicule à la terre. de véhicules-citernes Porter des chaussures à semelles conductrices. Le tube de remplissage doit être abaissé jusqu au fond de la citerne. Aspirer les vapeurs à l endroit de leur émission. Il est recommandé d établir un verrouillage électrique entre la pompe de transfert et la mise à la terre du véhicule. Tube de remplissage conducteur et mise à la terre Fig. 12 Remplissage d un véhicule-citerne. 5.6 Manipulation de poudres Lors des opérations effectuées sur des poudres, par exemple transvasement, mélange, tamisage, transport, il faut: établir une liaison conductrice, avec mise à la terre, entre toutes les parties conductrices telles que fût, entonnoir, goulotte, système de conduites, clapets, etc. On peut utiliser des récipients avec garniture intérieure en matière synthétique, ainsi que des matériaux isolants pour fût, entonnoir, goulotte, trémie de déchargement, etc., à condition d exclure la présence de liquides inflammables, de vapeurs ou de gaz à proximité du lieu de manipulation. Si certains des objets sont en métal, il faut les relier à la terre. La présence probable de gaz, de vapeurs ou de liquides inflammables, nécessite des mesures supplémentaires, par exemple l inertisation Institut de Sécurité

9 Fût non conducteur Entonnoir métallique Poudre Liquide non combustible Fig. 13 Déchargement et remplissage d une poudre combustible, en absence de gaz, de vapeurs ou de liquides inflammables. 5.7 Déroulement de feuilles, En présence de gaz ou vapeurs inflammables, il faut: tissus, papier, etc. procéder à la dérivation ou à la neutralisation des charges des bandes de papier, textiles ou de matière plastique, à l aide d ionisateurs, empêcher les accumulations de charges par une forte humidification locale. Dans le cas de l emploi d ionisateurs, il faut s assurer que ces derniers ne pourront jamais jouer le rôle de source d allumage. Fig. 14 Mise à la terre passive d ionisateurs à pointes, tels que languettes, brosses et coins métalliques. Fig. 15 Humidification à l aide de vapeur d eau. 5.8 Eléments de machines Les parties de machines en mouvement, comme les courroies d entraîneet parties d appareillages ment, les bandes transporteuses, les cylindres, les rouleaux, etc., peuvent en mouvement se charger en fonction du matériau qui les constitue, de leur vitesse et de leurs dimensions. En présence de gaz ou de vapeurs inflammables, les parties en mouvement doivent être exécutées en matériau conducteur. Si ceci n est pas possible, il faut prendre les mesures énumérées sous le chiffre 5.7. Si les entraînement d autoclaves, de malaxeurs, de séchoirs, etc., sont mis à la terre, on peut renoncer à une mise à la terre supplémentaire des arbres et autres éléments de transmission. En cas de doute, on mesure la résistance de terre des parties en mouvement. Fig. 16 Contacts frottants (balais) Institut de Sécurité 9

10 6 Références Autres publications et directives à consulter en relation avec cette fiche de sécurité: 6.1 Documentation Sécurité Institut Suisse de Promotion de la Sécurité Protection incendie (Institut de Sécurité) (précédemment dossier Rue du Rocher 24 Protection-incendie) 2000 Neuchâtel Locaux d entreposage pour liquides inflammables (Feuille SPI UF 1) Pulvérisation de peintures et de vernis (Fiche de sécurité f) 6.2 Bibliographie Beispielsammlung zu den Richtlinien «Statische Elektrizität» (Merkblatt T033 der Berufsgenossenschaft der chemischen Industrie) Jedermann-Verlag Dr. Otto Pfeffer ohg D Heidelberg Elektrostatische Aufladungen begreifen Günter Lüttgens/Martin Glor und sicher beherrschen expert verlag (Kontakt & Studium, Elektrotechnik, D Ehningen bei Böblingen Band 44) Zones ex Caisse nationale suisse d assurance en cas d accidents principes de prévention des explosions (SUVA) avec collection d exemples Fluhmattstrasse 1 (form. 2153) Case postale 6001 Lucerne Electricité statique Caisse nationale suisse d assurance en cas d accidents Règles concernant la sécurité (SUVA) de l exploitation (recueil de publications Fluhmattstrasse 1 de la commission d experts pour Case postale la sécurité dans l industrie chimique 6001 Lucerne suisse, cahier 2) Statische Elektrizität Richtlinien für die Vermeidung von Zündgefahren infolge elektrostatischer Aufladungen (Richtlinie Nr. 4) Berufsgenossenschaft der chemischen Industrie D Heidelberg Institut de Sécurité

Ordonnance relative à la prévention des accidents et des maladies professionnelles lors de travaux de peinture par pulvérisation au pistolet

Ordonnance relative à la prévention des accidents et des maladies professionnelles lors de travaux de peinture par pulvérisation au pistolet Ordonnance relative à la prévention des accidents et des maladies professionnelles lors de travaux de peinture par pulvérisation au pistolet 832.314.12 du 5 avril 1966 (Etat le 1 er mai 1966) Le Conseil

Plus en détail

GANTS de protection Propriétés électrostatiques

GANTS de protection Propriétés électrostatiques GANTS de protection Propriétés électrostatiques Equipements de protection individuelle COMMISSION GANTS DE PROTECTION Le danger ATEX - ATmosphères EXplosibles Vêtements et gants en zone ATEX La concentration

Plus en détail

INSTITUT DE SÉCURITÉ

INSTITUT DE SÉCURITÉ INSTITUT DE SÉCURITÉ Organisation de l extinction dans l entreprise Fiche de sécurité 1801-00.f précédemment Feuille SPI AE 7 Page 1 Généralités 2 2 Formation du personnel 2.1 Principes fondamentaux 2

Plus en détail

Risques pour la santé et la sécurité : évaluation et balises d intervention de la CSST. Luc Ménard Direction de la prévention-inspection CSST

Risques pour la santé et la sécurité : évaluation et balises d intervention de la CSST. Luc Ménard Direction de la prévention-inspection CSST Risques pour la santé et la sécurité : évaluation et balises d intervention de la CSST Luc Ménard Direction de la prévention-inspection CSST Plan de présentation INTRODUCTION 1. Chambre de mélange 2. Entreposage

Plus en détail

R-IBC. Utilisation de containers pour liquides dans les zones 1. Les dangers électrostatiques

R-IBC. Utilisation de containers pour liquides dans les zones 1. Les dangers électrostatiques R-IBC Utilisation de containers pour liquides dans les zones 1 Les dangers électrostatiques J.-Michel Dien jean-michel.dien@swissi.ch Tél.: 0041 61 696 777 1 Sommaire Rappel en électrostatique Exigences

Plus en détail

Tribo Jet Pistolet à poudre manuel

Tribo Jet Pistolet à poudre manuel F Manuel d instruction et liste des pièces détachées Une Entreprise du groupe ITW 11 10 Table des matières Description fonctionnelle............................................... 1 Généralités...................................................

Plus en détail

Normes EN. DIN 6601, Edition:2007-04 Résistance des matériaux des réservoirs en acier contre les liquides (Liste positive des liquides)

Normes EN. DIN 6601, Edition:2007-04 Résistance des matériaux des réservoirs en acier contre les liquides (Liste positive des liquides) KVU CCE CCA Réservoirs d'entreposage Réservoirs en métal Normes EN Etat: mai 2008 SN EN 12285-1, Edition:2003-03 Réservoirs en aciers fabriqués en atelier - Partie 1: Réservoirs horizontaux cylindriques

Plus en détail

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Environnement Fiche VRE.13

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Environnement Fiche VRE.13 VEILLE RÉGLEMENTAIRE Environnement Fiche VRE.13 Stockage de liquides inflammables Installations non classées pour la protection de l environnement Arrêté du 1er juillet 2004 fixant les règles techniques

Plus en détail

Aspirateur eau et poussières

Aspirateur eau et poussières Aspirateur eau et poussières REMS Pull L / M NOUVEAU for Professionals Pour l aspiration professionnelle de poussières, de saletés et de liquides. Décolmatage automatique et breveté du filtre. Puissance

Plus en détail

18-04-2014 P1 COMPTE RENDU RELATIF A UNE EXPLOSION SUIVIE D INCENDIE DANS LE CADRE D UN TRANSVASEMENT DE PEINTURE

18-04-2014 P1 COMPTE RENDU RELATIF A UNE EXPLOSION SUIVIE D INCENDIE DANS LE CADRE D UN TRANSVASEMENT DE PEINTURE 18-04-2014 P1 COMPTE RENDU RELATIF A UNE EXPLOSION SUIVIE D INCENDIE DANS LE CADRE D UN TRANSVASEMENT DE PEINTURE 1. Les faits 1.1 La firme A a acheté un camion VOLVO et l a fait équiper, par la firme

Plus en détail

SYSTÈME PORTABLE DE SURVEILLANCE STATIQUE

SYSTÈME PORTABLE DE SURVEILLANCE STATIQUE SYSTÈME PORTABLE DE SURVEILLANCE STATIQUE GUIDE D INSTRUCTION LIND EQUIPMENT LTD. 90B CENTURIAN DRIVE MARKHAM, ON, CA L3R 8C4 300 INTERNATIONAL DRIVE, SUITE 100 WILLIAMSVILLE, NY, US 14221 Tél. : 877.475.LIND

Plus en détail

Communication CT 73.930-70. Avitaillement et reprise de carburant lors de travaux d entretien sur des aéronefs

Communication CT 73.930-70. Avitaillement et reprise de carburant lors de travaux d entretien sur des aéronefs Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC Office fédéral de l aviation civile OFAC Division sécurité technique Communication CT 73.930-70 Communication

Plus en détail

La nouvelle génération de tuyauterie gaz jusqu à 100 mbar

La nouvelle génération de tuyauterie gaz jusqu à 100 mbar DOC_TP_F_06/08 - page 1 certifié N 03-070-6 résistant Haute Température (HTB) temps de pose réduit de 50 à 80 % montage facile sans outillage spécial Le système de tuyauterie TracPipe avec les raccords

Plus en détail

RC030/RC035 Appareil d aspiration de liquide à air comprimé (manuel) Instructions. Celui-ci peut être utilisé pour l aspiration de :

RC030/RC035 Appareil d aspiration de liquide à air comprimé (manuel) Instructions. Celui-ci peut être utilisé pour l aspiration de : RC030/RC035 Appareil d aspiration de liquide à air comprimé (manuel) Instructions Celui-ci peut être utilisé pour l aspiration de : Huile de moteur Huile de boîte de vitesses et du système de transmission

Plus en détail

Liste de contrôle Soudage, coupage, brasage et chauffage (travaux à la flamme)

Liste de contrôle Soudage, coupage, brasage et chauffage (travaux à la flamme) La sécurité, c est réalisable Liste de contrôle Soudage, coupage, brasage et chauffage (travaux à la flamme) Les installations de soudage au gaz de votre entreprise sontelles en parfait état de fonctionnement?

Plus en détail

Cadre légal Inflammables Vers 2009 15

Cadre légal Inflammables Vers 2009 15 Inflammables Introduction On qualifie d s les liquides qui peuvent, à des températures proches de la température ambiante, s enflammer en présence d une source d ignition (étincelle, flamme nue, surface

Plus en détail

REGLE APSAD R13 Extinction automatique à gaz (Edition Juin 2010) Prise en compte des déclencheurs manuels de secours

REGLE APSAD R13 Extinction automatique à gaz (Edition Juin 2010) Prise en compte des déclencheurs manuels de secours ADDITIF Juin 2012 REGLE APSAD R13 Extinction automatique à gaz (Edition Juin 2010) Prise en compte des déclencheurs manuels de secours Harmonisation de la qualité des câbles d une installation Propriétés

Plus en détail

Qu est ce que la norme ATEX?

Qu est ce que la norme ATEX? La norme européenne Atex est associée aux produits utilisables en ATmosphères EXplosibles. La norme Atex est une norme de sécurité pour les zones dangereuses : zone 1 en contact avec gaz et zone 2 proche

Plus en détail

BALAIS Moteur (charbons)

BALAIS Moteur (charbons) BALAIS Moteur (charbons) 1/ Rôle a) Pour les machines électriques comportant des bagues (alternateur moteur asynchrone) : moteur universel Les balais doivent maintenir un contact constant avec la bague

Plus en détail

TRANSMETTEUR DE PRESSION DIFFERENTIELLE AVEC CAPILLAIRE A AIR POUR RESERVOIRS TYPE EAU USEE À VESSIE OU ARAA TYPE 3051

TRANSMETTEUR DE PRESSION DIFFERENTIELLE AVEC CAPILLAIRE A AIR POUR RESERVOIRS TYPE EAU USEE À VESSIE OU ARAA TYPE 3051 TRANSMETTEUR DE PRESSION DIFFERENTIELLE AVEC CAPILLAIRE A AIR POUR RESERVOIRS TYPE EAU USEE À VESSIE OU ARAA TYPE 3051-1 - 1/ Principe de fonctionnement Le transmetteur permet par une mesure de pression

Plus en détail

CONSIGNES DE SECURITE

CONSIGNES DE SECURITE CONSIGNES DE SECURITE BITUME CHAUD RISQUES PRECAUTIONS BRULURES GRAVES au 3ème degré Les bitumes sont stockés et manipulés à des températures élevées ordinairement supérieures à 130 C. PORTER des VETEMENTS

Plus en détail

Prévention des explosions Poussières combustibles

Prévention des explosions Poussières combustibles Conférence SSPS - Section Romande Prévention des explosions Poussières combustibles J.-F. André Dr.Ing.-chimiste EPFL Ingénieur sécurité Sécurité au Travail Secteur Industrie Arts & Métiers Chimie Atmosphère

Plus en détail

TRANSMETTEUR DE PRESSION DIFFERENTIELLE AVEC CAPILLAIRE A AIR POUR RESERVOIRS EAU CLAIRE TYPE 3051

TRANSMETTEUR DE PRESSION DIFFERENTIELLE AVEC CAPILLAIRE A AIR POUR RESERVOIRS EAU CLAIRE TYPE 3051 TRANSMETTEUR DE PRESSION DIFFERENTIELLE AVEC CAPILLAIRE A AIR POUR RESERVOIRS EAU CLAIRE TYPE 3051-1 - 1/ Principe de fonctionnement Le transmetteur permet par une mesure de pression différentielle d obtenir

Plus en détail

Electrification statique - Problèmes et solutions L application des sources ionisantes. Auteur: Dr Mark G Shilton, CChem, MRSC. (Copie du document

Electrification statique - Problèmes et solutions L application des sources ionisantes. Auteur: Dr Mark G Shilton, CChem, MRSC. (Copie du document Electrification statique - Problèmes et solutions L application des sources ionisantes. Auteur: Dr Mark G Shilton, CChem, MRSC. (Copie du document présenté à la Conférence sur la sécurité et la fiabilité

Plus en détail

QUESTIONNAIRE PARTICULIER POUR DEMANDE D AUTORISATION

QUESTIONNAIRE PARTICULIER POUR DEMANDE D AUTORISATION Domaine de la prévention Etablissement cantonal d assurance et de prévention Place de la Gare 4, Case postale, 2002 Neuchâtel Tél. 032 889 62 22 www.ecap-ne.ch Fax 032 889 62 33 ecap@ne.ch QUESTIONNAIRE

Plus en détail

Prévention LE STOCKAGE DE CARBURANT. Infos SOMMAIRE : LE STOCKAGE DE CARBURANT

Prévention LE STOCKAGE DE CARBURANT. Infos SOMMAIRE : LE STOCKAGE DE CARBURANT Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Dordogne - Infos Prévention n 16 Janvier 2011 Infos Prévention LE STOCKAGE DE CARBURANT SOMMAIRE : LE STOCKAGE DE CARBURANT 1- Les lieux de

Plus en détail

WACO : L EXPLOSIVE PIQÛRE DE RAPPEL

WACO : L EXPLOSIVE PIQÛRE DE RAPPEL WACO : L EXPLOSIVE PIQÛRE DE RAPPEL L explosion d une usine d engrais près de Waco au Texas ce 17 avril 2013 rappelle à quel point le stockage de produits explosifs est dangereux. En cas d accident, les

Plus en détail

L air contient toujours une certaine quantité d eau, sous forme de vapeur. Cela détermine

L air contient toujours une certaine quantité d eau, sous forme de vapeur. Cela détermine Quelques notions d humidité L air contient toujours une certaine quantité d eau, sous forme de vapeur. Cela détermine le degré d humidité d une pièce. La capacité de l air de contenir de la vapeur d eau

Plus en détail

FILTRES MOBILES. Les filtres mobiles permettent d améliorer un poste de travail sans difficulté.

FILTRES MOBILES. Les filtres mobiles permettent d améliorer un poste de travail sans difficulté. Les filtres mobiles permettent d améliorer un poste de travail sans difficulté. Les filtres mobiles sont un moyen pratique et rentable d améliorer un poste de travail en un rien de temps. Les unités correspondent

Plus en détail

INSCRIPTION, CLASSEMENT ET EMBALLAGE. Communication de l expert de l Afrique du Sud

INSCRIPTION, CLASSEMENT ET EMBALLAGE. Communication de l expert de l Afrique du Sud NATIONS UNIES ST Secrétariat Distr. GÉNÉRALE ST/SG/AC.10/C.3/2005/47 13 septembre 2005 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMITÉ D EXPERTS DU TRANSPORT DES MARCHANDISES DANGEREUSES ET DU SYSTÈME GÉNÉRAL HARMONISÉ

Plus en détail

OPERATIONS D INSTALLATION, DE REPARATION ET ENTRETIEN

OPERATIONS D INSTALLATION, DE REPARATION ET ENTRETIEN OPERATIONS D INSTALLATION, DE REPARATION ET ENTRETIEN UNITÉ CLIMATISÉE HORIZONTALE EHW 518, 725, 830, 1036, 1042, 1250, 1657, 2069, 2476, 3097, 35110 SOMMAIRE Consignes de Sécurité... 3 Réception de l

Plus en détail

Directives. d entente avec l Office fédéral des Transports (OFT).

Directives. d entente avec l Office fédéral des Transports (OFT). Annexe 5 Directives tendant à prévenir les accidents et la formation d étincelles dus au courant électrique lors de la vidange de combustibles liquides ou de gaz sur le domaine des chemins de fer (en abrégé

Plus en détail

3 Charges électriques

3 Charges électriques 3 Charges électriques 3.1 Electrisation par frottement Expérience : Frottons un bâton d ébonite avec un morceau de peau de chat. Approchonsle de petits bouts de papier. On observe que les bouts de papier

Plus en détail

REVÊTEMENTS DE SOLS ÉPOXYDIQUES POUR LE CONTRÔLE DES DÉCHARGES ÉLECTROSTATIQUES Sikafloor CONDUCTEURS

REVÊTEMENTS DE SOLS ÉPOXYDIQUES POUR LE CONTRÔLE DES DÉCHARGES ÉLECTROSTATIQUES Sikafloor CONDUCTEURS REVÊTEMENTS DE SOLS ÉPOXYDIQUES POUR LE CONTRÔLE DES DÉCHARGES ÉLECTROSTATIQUES Sikafloor CONDUCTEURS SOLUTIONS ÉPOXYDIQUES Sikafloor Pour une protection ESD et le contôle des décharges électrostatiques

Plus en détail

Les ATmosphères EXplosives. Prévention des Risques et Protection des Salariés. R. REVALOR INERIS Méditerranée

Les ATmosphères EXplosives. Prévention des Risques et Protection des Salariés. R. REVALOR INERIS Méditerranée Les ATmosphères EXplosives («ATEX») Prévention des Risques et Protection des Salariés R. REVALOR INERIS Méditerranée 1 ATEX : Les produits concernés ATMOSPHERE EXPLOSIVE Mélange avec l air, dans les conditions

Plus en détail

1.2.4 Détecteur multiponctuel ou Détecteur de Fumée Haute Sensibilité (DFHS)

1.2.4 Détecteur multiponctuel ou Détecteur de Fumée Haute Sensibilité (DFHS) 1.2.4 Détecteur multiponctuel ou Détecteur de Fumée Haute Sensibilité (DFHS) La sensibilité de ce système est 10 fois supérieure à celle des détecteurs ponctuels. Surface couverte par détecteur Page 1

Plus en détail

Français. Consignes de sécurité VEUILLEZ LIRE CES INSTRUCTIONS ATTENTIVEMENT

Français. Consignes de sécurité VEUILLEZ LIRE CES INSTRUCTIONS ATTENTIVEMENT Français VEUILLEZ LIRE CES INSTRUCTIONS ATTENTIVEMENT CET APPAREIL DOIT ETRE MONTE ET UTILISE EN CONFORMITE AVEC CES INSTRUCTIONS ET RESERVE AU NETTOYAGE DOMESTIQUE, POUR ENLEVER LA POUSSIERE ET LES SALETES

Plus en détail

Solvants au Travail. Guide pour travailler en sécurité avec les solvants.

Solvants au Travail. Guide pour travailler en sécurité avec les solvants. Solvants au Travail Guide pour travailler en sécurité avec les solvants. Qu est-ce qu un solvant? De nombreux produits chimiques utilisés pour dissoudre ou diluer d autres produits ou matériaux sont appelés

Plus en détail

Réponse de l ESTI Mise à la terre de plans de travail en acier inox : Que nous dit la norme?

Réponse de l ESTI Mise à la terre de plans de travail en acier inox : Que nous dit la norme? 01/2012 Question d un fabricant de cuisines concernant la mise à la terre des plans de travail en acier inox ou aussi aux mises à la terre de canaux métalliques. «Lors de contrôles d installations électriques,

Plus en détail

Procédure: L acces aux espaces confines

Procédure: L acces aux espaces confines Table des matières 1 Objectif...1 2 Champ d application...1 3 Définitions...1 4 Flowchart...1 5 Procére...1 5.1 Méthode...1 5.2 Mesures de gaz...2 5.3 Surveillance au trou d homme...3 5.4 Le soudage, le

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION

NOTICE D UTILISATION BOUILLOIRE ELECTRIQUE 1.2 LITRES REF XB6238H 230V~ 50Hz 1200W NOTICE D UTILISATION LIRE ATTENTIVEMENT LES INSTRUCTIONS SUIVANTES AVANT TOUTE PREMIERE UTILISATION GARANTIE 1 AN sur présentation du ticket

Plus en détail

LE SAVIEZ-VOUS? DEMARCHE ATEX UNE ZONE DE FLAMME PEUT ENVAHIR UN VOLUME DIX FOIS SUPÉRIEUR À CELUI DE L ATMOSPHERE EXPLOSIVE INITIALE.

LE SAVIEZ-VOUS? DEMARCHE ATEX UNE ZONE DE FLAMME PEUT ENVAHIR UN VOLUME DIX FOIS SUPÉRIEUR À CELUI DE L ATMOSPHERE EXPLOSIVE INITIALE. 1 2 LE SAVIEZ-VOUS? UNE ZONE DE FLAMME PEUT ENVAHIR UN VOLUME DIX FOIS SUPÉRIEUR À CELUI DE L ATMOSPHERE EXPLOSIVE INITIALE. 3 SOURCE INRS 4 Identification des atmosphères explosives Faire l inventaire

Plus en détail

Convoyeurs Pneumatiques APPLICATIONS

Convoyeurs Pneumatiques APPLICATIONS Convoyeurs Pneumatiques APPLICATIONS Convoyeurs pneumatiques pour poussières et granulés Pourquoi utiliser un convoyeur pneumatique? Les convoyeurs pneumatiques Nilfisk-CFM ont été conçus pour le transfert

Plus en détail

CONSIGNES DE SECURITE ET D'INSTALLATION

CONSIGNES DE SECURITE ET D'INSTALLATION l CONSIGNES DE SECURITE ET D'INSTALLATION NOTICE ORIGINALE IMPORTANT : Lire attentivement tous les documents avant le stockage, l'installation ou la mise en service du matériel concerné (à usage strictement

Plus en détail

NOTE EXPLICATIVE DE PROTECTION INCENDIE

NOTE EXPLICATIVE DE PROTECTION INCENDIE Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie Associazione degli istituti cantonali di assicurazione antincendio NOTE EXPLICATIVE DE PROTECTION

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA CHARENTE-MARITIME

CENTRE DE GESTION DE LA CHARENTE-MARITIME CENTRE DE GESTION DE LA CHARENTE-MARITIME Dispositions générales Risque chimique Dans tous les cas, se reporter à la Fiche de Données de Sécurité de chaque produit (fournie à l utilisateur par le fabricant

Plus en détail

L A FAMILLE L ALUMIÈRE

L A FAMILLE L ALUMIÈRE L A FAMILLE L ALUMIÈRE 1 Activité 1 A) Résume la situation dans tes mots. Réponses variables. B) Quel est le problème? Il y a une panne d électricité et nous devons trouver un moyen de nous éclairer. C)

Plus en détail

Terminal Satellite Consignes de Sécurité

Terminal Satellite Consignes de Sécurité Terminal Satellite Consignes de Sécurité Introduction Introduction Ce document énumère les consignes de sécurité à respecter lors de l installation de votre modem ou terminal satellite. Les consignes de

Plus en détail

Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION. Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail. Localisation de l intervention :

Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION. Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail. Localisation de l intervention : Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail Entreprise utilisatrice (client) Raison sociale : Représentée par : Coordonnées : Téléphone : Entreprise

Plus en détail

Entretien des locaux Utilisation de produits chimiques

Entretien des locaux Utilisation de produits chimiques HYGIENE & SECURITE Entretien des locaux Utilisation de produits chimiques Irritations, brûlures, allergies, maladies, l utilisation de produits chimiques lors de l entretien des locaux expose les agents

Plus en détail

Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des portes

Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des portes FACULTE DES SCIENCES DE BASE SERVICE SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL EPFL SB-SST Bât CH Station nº 6 CH-1015 Lausanne Site web : http://sb-sst.epfl.ch/ Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des

Plus en détail

Caractéristiques techniques. Surface Miner 2500 SM

Caractéristiques techniques. Surface Miner 2500 SM Caractéristiques techniques Surface Miner 2500 SM Caractéristiques techniques Largeur de taille max. Profondeur de taille* 1 Tambour de taille Nombre d outils Diamètre du tambour avec pics Surface Miner

Plus en détail

Filage Système de détection et alarme incendie Chapitre bâtiment - Code de construction CNB 2005 modifié Québec

Filage Système de détection et alarme incendie Chapitre bâtiment - Code de construction CNB 2005 modifié Québec Filage Système de détection et alarme incendie Chapitre bâtiment - Code de construction CNB 2005 modifié Québec Association Canadienne Alarme Incendie (ACAI) 14 novembre 2013 PLAN DE PRÉSENTATION Mandat

Plus en détail

Fiche d installation sur l utilisation des bonbonnes à gaz de pétrole liquéfie (LPG) Butane Probutane Propane

Fiche d installation sur l utilisation des bonbonnes à gaz de pétrole liquéfie (LPG) Butane Probutane Propane Fiche d installation sur l utilisation des bonbonnes à gaz de pétrole liquéfie (LPG) Butane Probutane Propane 1 1. Définition LPG On entend par LPG (Liquefied Petroleum Gas) du BUTANE, PROPANE et leurs

Plus en détail

La pureté de l air soufflé ou pulvérisé dans une cabine influe directement sur la qualité de la finition des supports.

La pureté de l air soufflé ou pulvérisé dans une cabine influe directement sur la qualité de la finition des supports. La pureté de l air soufflé ou pulvérisé dans une cabine influe directement sur la qualité de la finition des supports. L élimination des polluants liquides et solides nécessite un changement régulier des

Plus en détail

2015 22 23 24 janvier 2015

2015 22 23 24 janvier 2015 1 Obligations des exposants et locataires des stands Les exposants doivent respecter le présent cahier des charges. Il est strictement interdit de fumer à l intérieur du hall 2. Les aménagements doivent

Plus en détail

à l inspecteur de la CSST ; à l inspecteur de la prévention incendie ; à l inspecteur à la prévention ; au Comité SST.

à l inspecteur de la CSST ; à l inspecteur de la prévention incendie ; à l inspecteur à la prévention ; au Comité SST. GRILLE D AUTO-ÉVALUATION EN SANTÉ SÉCURITÉ AU TRAVAIL COMMISSION SCOLAIRE DES PATRIOTES atelier Février 2002 DOCUMENT À CONSERVER ET À FOURNIR SUR DEMANDE : à l inspecteur de la CSST ; à l inspecteur de

Plus en détail

Manuel d installation et d utilisation. Ballon tampon PS V 1.0

Manuel d installation et d utilisation. Ballon tampon PS V 1.0 Manuel d installation et d utilisation Ballon tampon PS V 1.0 TABLE DES MATIERES 1. Description du produit... 2 1.1 Type... 2 1.2 Isolation thermique... 2 1.3 Spécifications... 2 2. Généralités... 2 3.

Plus en détail

Service information. Alimentation en carburant Pompe électrique d alimentation en carburant (pompe intégrée au réservoir) SI 0068 MSI-PG 11.

Service information. Alimentation en carburant Pompe électrique d alimentation en carburant (pompe intégrée au réservoir) SI 0068 MSI-PG 11. ervice information I 0068 MI-PG 11.02 Alimentation en carburant Pompe électrique d alimentation en carburant (pompe intégrée au réservoir) Véhicule : Constructeur érie Type Modèle Puissance Cylindrée Modèle

Plus en détail

LE PROTOCOLE DE SECURITE

LE PROTOCOLE DE SECURITE Fiche outil n 7 LE PROTOCOLE DE SECURITE Dans le cadre des opérations de chargement et de déchargement La présente fiche outil est constituée des éléments suivants : - Une fiche explicative concernant

Plus en détail

Laddomat 21-60 Kit de chargement

Laddomat 21-60 Kit de chargement Laddomat 21-60 Kit de chargement Laddomat 21 a pour fonction de... Guide d utilisation et d installation... lors du chauffage, permettre à la chaudière de rapidement atteindre la température de service....

Plus en détail

Consignes spécifiques dans le cadre de travaux de génie civil réalisés dans les environs de conduites de gaz à haute pression

Consignes spécifiques dans le cadre de travaux de génie civil réalisés dans les environs de conduites de gaz à haute pression Consignes spécifiques dans le cadre de travaux de génie civil réalisés dans les environs de conduites de gaz à haute pression Juillet 2009 ( Version 2.0 ) 1/9 Sommaire 1 ) Introduction 3 ) Responsabilité

Plus en détail

SAGITRACE SAPG/SAPGS/SAMT/SAMTS

SAGITRACE SAPG/SAPGS/SAMT/SAMTS Nature Il s agit d un système de chauffage électrique de faible puissance à poser le long d une canalisation sous le calorifuge ; il sert à réchauffer le tube pour le maintenir à une température minimale

Plus en détail

Filtre/Sécheurs émaillés

Filtre/Sécheurs émaillés Filtre/Sécheurs émaillés Innovation par la compétence. La nouvelle dimension de Filtre/Sécheurs pour milieu corrosif Rosenmund est une marque leader dans le domaine de la séparation liquide/solide et du

Plus en détail

Fiche commerciale. Cuisine Pro. PyroSafe Système de détection et d extinction feu integré. www.france-air.com

Fiche commerciale. Cuisine Pro. PyroSafe Système de détection et d extinction feu integré. www.france-air.com Fiche commerciale Cuisine Pro PyroSafe Système de détection et d extinction feu integré Cuisine Pro Direct @ccess PyroSafe : Système de détection et d extinction incendie pour cuisine La réglementation

Plus en détail

NATTE CHAUFFANTE BI-CONDUCTRICE AVEC DIFFUSEUR MANUEL D INSTALLATION

NATTE CHAUFFANTE BI-CONDUCTRICE AVEC DIFFUSEUR MANUEL D INSTALLATION NATTE CHAUFFANTE BI-CONDUCTRICE AVEC DIFFUSEUR MANUEL D INSTALLATION 2 INFORMATIONS IMPORTANTES TOUJOURS Assurez-vous TOUJOURS que les tapis chauffants FMD sont installés par des personnes qualifiées conformément

Plus en détail

Sécurité électrique bloc opératoire

Sécurité électrique bloc opératoire Sécurité électrique bloc opératoire Intervenant : Thierry CAUCHARD thierry.cauchard@socotec.fr Diaporama n 1 Sommaire Risques liés à l électricité Normes de référence Règles à respecter Diaporama n 2 Risques

Plus en détail

Dangers des gaz NATURE : TEMPERATURE : PRESSION : Transport de gaz dans des véhicules non ADR (Qté transportée < Qté définies par le 1.1.3.

Dangers des gaz NATURE : TEMPERATURE : PRESSION : Transport de gaz dans des véhicules non ADR (Qté transportée < Qté définies par le 1.1.3. Dangers des gaz NATURE : Gaz inerte : Azote, Argon, CO2, Hélium Gaz comburant : Oxygène, Protoxyde d azote Gaz inflammable : Hydrogène, Acétylène, Propane Gaz toxique : Ammoniac, Chlore, Fluor, SO2 Risque

Plus en détail

C O N D U I T S D E F U M É E F O N C T I O N N A N T E N S U R P R E S S I O N

C O N D U I T S D E F U M É E F O N C T I O N N A N T E N S U R P R E S S I O N Berne, Buchs, Zurich, avril 2012 C O N D U I T S D E F U M É E F O N C T I O N N A N T E N S U R P R E S S I O N Mesdames, Messieurs, 1. Situation initiale Les températures extrêmement froides de l'hiver

Plus en détail

documentation c a l f e u t r e m e n t s

documentation c a l f e u t r e m e n t s documentation c a l f e u t r e m e n t s Notre département calfeutrement vous propose sur toute la France, le rebouchement de vos passages de câbles ou tuyauteries afin de reconstituer le degré coupe-feu

Plus en détail

Extraits du Code Canadien de l électricité

Extraits du Code Canadien de l électricité Extraits du Code Canadien de l électricité Section 46 - Systèmes d alimentation de secours, luminaires autonomes et enseignes de sortie 46-000 Domaine d application 1. Cette section s applique à l installation,

Plus en détail

Instructions de service et de montage. Montage ADS

Instructions de service et de montage. Montage ADS ADS Pour l utilisation sur les ascenseurs de personnes et les monte-charges, la conception de la série ADS repose sur la construction des amortisseurs LDS éprouvés pour charges lourdes. L examen de type

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ ASPHALTE COULÉ

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ ASPHALTE COULÉ Date d édition : 15/09/2011 FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ ASPHALTE COULÉ 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIÉTÉ / ENTREPRISE Désignation : Asphalte coulé Utilisation commerciale : Produits pour revêtements

Plus en détail

Cours CEM Formation FEE 2008-2009. Bonjour! BsrCEM120040420.ppt

Cours CEM Formation FEE 2008-2009. Bonjour! BsrCEM120040420.ppt Bonjour! 1 Au programme aujourd hui Terres et masses Terre définitions, raccordement d installations à la terre Masse définitions, raccordements de masse 2 Définitions pour éviter les confusions Terre

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL HYGIENE ET ENVIRONNEMENT

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL HYGIENE ET ENVIRONNEMENT BACCALAUREAT PROFESSIONNEL HYGIENE ET ENVIRONNEMENT SESSION 2012 SUJET EPREUVE E2 B2 Epreuve scientifique et technique Etude technique de chantiers Durée : 3 heures Coefficient : 2 Les documents-réponses

Plus en détail

TS 2pv ménageant, propre, économique. Idéal pour la production de modules

TS 2pv ménageant, propre, économique. Idéal pour la production de modules Electric Drives and Controls Hydraulics Linear Motion and Assembly Technologies Pneumatics Service TS 2pv ménageant, propre, économique. Idéal pour la production de modules Système de transfert pour l

Plus en détail

Utiliser en sécurité les produits dangereux

Utiliser en sécurité les produits dangereux Utiliser en sécurité les produits dangereux Savoir lire l étiquette Les nouveaux pictogrammes de danger 7 3 2 Explosif Inflammable Comburant 4 Gaz sous pression Corrosif Toxique/mortel 5 6 Nocif/altération

Plus en détail

Chauffage à immersion type FL65.. PTB 97 ATEX 1027 X. Mars 1999

Chauffage à immersion type FL65.. PTB 97 ATEX 1027 X. Mars 1999 Chauffage à immersion type FL65.. PTB 97 ATEX 1027 X Mars 1999 thuba SA CH-4015 Bâle Telefon +41 061 307 80 00 Telefax +41 061 307 80 10 Headoffice@thuba.com www.thuba.com Manual PTB 97 ATEX 1027 X 2 Chauffage

Plus en détail

Sergeant s Pretect Brouillard Anti Puces Domestique 70106 Page 1 de 5

Sergeant s Pretect Brouillard Anti Puces Domestique 70106 Page 1 de 5 70106 Page 1 de 5 Section I. Identification et utilisation du produit Nom du produit # d homologation. 26502 Utilisation Insecticide Fournisseur Rolf C. Hagen Inc., 20 500 Aut. Transcanadienne, Baie d

Plus en détail

7 - Disques abrasifs. Disques de tronçonnage et meulage... 7-1 à 7-4 7 ABRASIFS DISQUES PRODUITS DE SOUDAGE PROFESSIONELS

7 - Disques abrasifs. Disques de tronçonnage et meulage... 7-1 à 7-4 7 ABRASIFS DISQUES PRODUITS DE SOUDAGE PROFESSIONELS 7 - Disques abrasifs Disques de tronçonnage...... 7-1 à 7-4 WELDLINE offre une gamme de disques abrasifs destinés aux applications industrielles EN 12413 EN 13743 Deux disques de coupe extra-fins (1mm)

Plus en détail

RECOMENDATIONS AUX DISTRIBUTEURS POUR LE TRANSPORT ET LE STOCKAGE DU CHEMTANE 2

RECOMENDATIONS AUX DISTRIBUTEURS POUR LE TRANSPORT ET LE STOCKAGE DU CHEMTANE 2 RECOMENDATIONS AUX DISTRIBUTEURS POUR LE TRANSPORT ET LE STOCKAGE DU CHEMTANE 2 TRANSPORT: Classement du produit pour le transporteur Le classement du produit Chemtane 2 pour le transporteur est le suivant:

Plus en détail

Réussir votre soudure à l'arc

Réussir votre soudure à l'arc Réussir votre soudure à l'arc DES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! 1 Le type de soudure POSTE À ARC La soudure à l arc est un soudage autogène : la très haute température fournie par l arc électrique

Plus en détail

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+ Chapitre 22 Sciences Physiques - BTS Transfert thermique 1 Généralités 1.1 Température La température absolue est mesuré en Kelvin [K]. La relation de passage entre C et K est : T [K] = [ C ]+ 273,15 Remarque

Plus en détail

Déchets dangereux dans l entreprise

Déchets dangereux dans l entreprise Déchets dangereux dans l entreprise Pe! é t i r u c é s z e s n Déchets dangereux Les déchets dangereux sont présents dans toutes les activités industrielles! Chaque année, les entreprises industrielles,

Plus en détail

le Risque Incendie École du FEU

le Risque Incendie École du FEU le Risque Incendie École du FEU L ennemi n 1, c est... Le FEU Énergie d'activation Source de chaleur, Flamme nue, Etincelle électrique, Frottement, échauffement... La Combustion Définition : C est une

Plus en détail

La réglementation ATEX

La réglementation ATEX La réglementation ATEX Thomas BARTH, IPRP Santé au Travail Provence Groupe risque chimique 2011 Quelques définitions Limite Inférieure d Explosivité (LIE): concentration minimale dans l air d un combustible

Plus en détail

SECURITE DANS L'ENTREPOT

SECURITE DANS L'ENTREPOT SECURITE DANS L'ENTREPOT Plan de l exposé Introduction I- recherche de la sécurité dans l entrepôt II- les caractéristiques de la réglementation III- les risques qui peuvent apparaître dans l entrepôt

Plus en détail

Bepac eau chaude sanitaire à capteur sol. Bepac. Ecs 300LT CAPTEUR SoL

Bepac eau chaude sanitaire à capteur sol. Bepac. Ecs 300LT CAPTEUR SoL Ecs 300LT CAPTEUR SoL 1 Pose du Capteur Manuel d installation et utilisation Le capteur se pose à 80 cm de profondeur, il doit être installé dans le sol et sera recouvert de terre.(tolérance du terrassement

Plus en détail

ecteur de l amique de

ecteur de l amique de ention de la ollution dan Prévention de la pollution dans le secteur de la céramique de construction ecteur de l amique de Le Centre d activités régionales pour la production propre (CAR/PP) du Plan d

Plus en détail

WTT T20 STATION D'IMPREGNATION DU BOIS SOUS VIDE ET PRESSION CLASSIQUE D'OCCASION Type T20 Ø 1.800 x 18.000

WTT T20 STATION D'IMPREGNATION DU BOIS SOUS VIDE ET PRESSION CLASSIQUE D'OCCASION Type T20 Ø 1.800 x 18.000 WTT T20 STATION D'IMPREGNATION DU BOIS SOUS VIDE ET PRESSION CLASSIQUE D'OCCASION Type T20 Ø 1.800 x 18.000 Capacité annuelle et nominale: Capacité annuelle et nominale: 17.000 m3 -avec 250 jours de travail

Plus en détail

Le calorimètre de Junkers et la mesure de la masse moléculaire par effusiométrie

Le calorimètre de Junkers et la mesure de la masse moléculaire par effusiométrie Manipulation 1 Le calorimètre de Junkers et la mesure de la masse moléculaire par effusiométrie Consignes de sécurité Soyez prudent en utilisant le gaz naturel. Dans le cas d une odeur de gaz, fermez la

Plus en détail

Formulaire d inventaire des PCB Première parution août 2002

Formulaire d inventaire des PCB Première parution août 2002 Inventaire des équipements contenant des Fiche numéro: Date: Inspecteur: A Informations sur la société et le site 1 Nom: 2 Adresse: 3 4 Adresse du site: (si différente de A2) Téléphone: Fax: E-mail: 5

Plus en détail

Prévenir le risque d explosion

Prévenir le risque d explosion bouteilles d acétylène, d oxygène & de gaz inflammables : Prévenir le risque d explosion Transport en véhicule léger Stockage hors véhicule Association Française 14, rue de la République 92800 Puteaux

Plus en détail

LESI LIVRET POUR L ENTRETIEN EN SÉCURITÉ DES INSTALLATIONS

LESI LIVRET POUR L ENTRETIEN EN SÉCURITÉ DES INSTALLATIONS LESI LIVRET POUR L ENTRETIEN EN SÉCURITÉ DES INSTALLATIONS Département fédéral de l économie DFE Secrétariat d Etat à l économie SECO Commission fédérale de coordination pour la sécurité au travail (CFST)

Plus en détail

CIRCULAIRE NO. DG-2. Instructions pour le transbordement de marchandises dangereuses en vrac sur le domaine du chemin de fer

CIRCULAIRE NO. DG-2. Instructions pour le transbordement de marchandises dangereuses en vrac sur le domaine du chemin de fer CIRCULAIRE NO. DG-2 Instructions pour le transbordement de marchandises dangereuses en vrac sur le domaine du chemin de fer En vigueur : le 30 juin 2005 1. GÉNÉRALITÉS Les présentes instructions s appliquent

Plus en détail

LIGNO LIGNO DEDUST PRO UNIVERSEL ET ÉCONOME EN ÉNERGIE

LIGNO LIGNO DEDUST PRO UNIVERSEL ET ÉCONOME EN ÉNERGIE LIGNO LIGNO DEDUST PRO UNIVERSEL ET ÉCONOME EN ÉNERGIE 2 5 6 1 3 LIGNO DEDUST PRO 4 PUISSANT, EFFICACE ET FIABLE 1 Entrée de gaz brut Le développement de l entrée de gaz brut a été guidé par des simulations

Plus en détail

WDS ISOL ANT MICROPOREUX

WDS ISOL ANT MICROPOREUX WDS 950 GLASS Page 1/4 Caractéristiques : Wacker WDS 950 Glass est un isolant thermique microporeux présentant un excellent pouvoir isolant, donc un coefficient de conductivité thermique très faible. Wacker

Plus en détail

Notice pour le contrôle et le nettoyage de conduits de fumée

Notice pour le contrôle et le nettoyage de conduits de fumée Notice pour le contrôle et le nettoyage de conduits de fumée 1. De quoi s agit-il? Les conduits de fumée doivent présenter les ouvertures nécessaires au contrôle et au nettoyage. Les ventilateurs d extraction

Plus en détail

Livre blanc. L utilisation de fûts et conteneurs en plastique dans des zones dangereuses est-elle sans risque? Par Newson Gale

Livre blanc. L utilisation de fûts et conteneurs en plastique dans des zones dangereuses est-elle sans risque? Par Newson Gale Livre blanc L utilisation de fûts et conteneurs en plastique dans des zones dangereuses est-elle sans risque? Par Newson Gale CurTec International propose des produits d emballage, avec le savoir-faire

Plus en détail

Varset Direct. Batteries fixes de condensateurs basse tension Coffrets et armoires. Notice d utilisation. Armoire A2

Varset Direct. Batteries fixes de condensateurs basse tension Coffrets et armoires. Notice d utilisation. Armoire A2 Varset Direct Batteries fixes de condensateurs basse tension Coffrets et armoires Notice d utilisation Coffret C1 Coffret C2 Armoire A2 Réception DB110591 Présentation Varset Direct est une batterie fixe

Plus en détail