INSTITUT DE SÉCURITÉ

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INSTITUT DE SÉCURITÉ"

Transcription

1 INSTITUT DE SÉCURITÉ Electricité statique Fiche de sécurité f précédemment Feuille SPI EL 5 Page 1 Généralités 1.1 But Terminologie 2 2 Notions de base 2.1 Origine des charges Exemples de charges Décharge Propagation des charges 5 3 Dangers d incendie et d explosion 5 4 Mesures de protection 4.1 Eviter la formation de mélanges explosibles Utilisation de matériaux conducteurs Mise à la terre Limitation de la vitesse d écoulement des liquides 6 5 Exemples d applications 5.1 Utilisation de récipients métalliques et en matière synthétique Transport de liquides facilement inflammables dans des conduites et tuyaux flexibles Transvasement de liquides facilement inflammables au moyen d une pompe à fût Transvasement par gravité Transvasement de véhicules-citernes Manipulation de poudres Déroulement de feuilles, tissus, papier, etc Eléments de machines et parties d appareillages en mouvement 9 6 Références 6.1 Documentation Sécurité Protection incendie Bibliographie 10 Sicherheitsinstitut Institut de Sécurité Istituto di Sicurezza CH-8001 Zürich, Nüschelerstrasse 45, Tel , Fax CH-2000 Neuchâtel, Rue du Crêt-Taconnet 8b, Tél , Fax CH-6900 Lugano-Massagno, Via San Gottardo 77, Tel , Fax CH-4002 Basel, WKL , Tel , Fax Institut de Sécurité Internet:

2 Electricité statique 1 Généralités Une partie importante de cette fiche de sécurité est tirée des publications suivantes: Electricité statique (série de brochures publiées par la commission d experts pour la sécurité dans l industrie chimique suisse), Electricité statique (Association professionnelle de l industrie chimique allemande) 1.1 But Eviter les dangers d inflammation dus à des charges électrostatiques. 1.2 Terminologie Charges électrostatiques Non conducteurs Conducteurs Par charges électrostatiques (appelées par la suite «charges» tout court), il faut comprendre l accumulation de charges électriques constituée lors de la séparation mécanique de matières similaires ou différentes. Sont appelés non conducteurs des matières solides ou liquides dont la résistivité est supérieure à 10 4 Ω m. Sont appelé conducteurs des matières solides ou liquides dont la résistivité est inférieure à 10 4 Ω m. Matières et objets susceptibles Ce sont: d être chargés des matières solides dont la résistance superficielle, selon DIN 53482, est supérieure à 10 9 Ω, des liquides dont la résistivité est supérieure à 10 8 Ω m, des objets en matériaux conducteurs, non mis à la terre. Eléments mis à la terre électrostatiquement Des objets constitués de matériaux conducteurs, dont la résistance à la terre n est pas supérieure à 10 6 Ω, sont dits reliés ou mis à la terre électrostatiquement. Les personnes sont considérées comme mises à la terre électrostatiquement si la résistance à la terre n est pas supérieure à 10 8 Ω. 2 Notions de base Les notions de base sont présentées de manière globale et simplifiée. Pour des renseignements supplémentaires, voir les références bibliographiques sous le chiffre Origine Ce phénomène se produit aussi bien sur les matières différentes que sur des des charges matières de même nature dans des états différents (température, contraintes mécaniques par exemple) ou d aspect différent (degré d encrassement, rugosité, degré de division de la matière constitutive). Lorsque l on sépare ces deux matières, il se crée sur chacune d elles une charge dite électrostatique. Si ces matières sont conductrices (par exemple métaux, textiles humides) les charges se répartissent au fur et à mesure de la séparation, de sorte qu aucune charge mesurable n apparaît. Pour qu une charge électrostatique apparaissent, il faut qu au moins l une des substances soit non conductrice Institut de Sécurité

3 Matière A Matière B Matières A et B séparées: aucune charge Matières A et B en contact: déplacement de la charge Matières A et B à nouveau séparées: charge électrostatique Fig. 1 Origine des charges. 2.2 Exemples de charges Agitation de liquides non conducteurs En agitant des liquides non conducteurs, on crée des déplacements de charges entre le liquide et l appareillage. Fig. 2 Agitation de liquides non conducteurs. Pompage de liquides non conducteurs Lorsqu un liquide non conducteur s écoule dans une conduite, il se produit un déplacement de la charge. Il y a accumulation de charge sur la conduite, pour autant que cette dernière ne soit pas mise à la terre. Une charge de signe contraire s accumule dans le liquide. Liquide en circulation Conduite sans mise à la terre Fig. 3 Ecoulement de liquides non conducteurs. Pulvérisation de liquides Les liquides conducteurs aussi bien que les liquides non conducteurs se chargent lorsqu on les pulvérise (par exemple application de vernis par giclage au pistolet ou nettoyage au jet à haute pression). Fig. 4 Pulvérisation de liquides Institut de Sécurité 3

4 Charge électrostatique des poudres Les poudres se chargent pendant le mélange, la mouture, le mouvement turbulent, le glissement ou lorsque l on vide des sacs en plastique. Les parties d installations, appareils ou objets non mis à la terre, qui entrent en contact avec la poudre chargée, se chargent également. Des charges particulièrement élevées apparaissent lors du transport pneumatique des poudres. Fig. 5 Déversement de poudres. Des charges élevées apparaissent sur les éléments de machines non conduc- teurs animés d un mouvement rapide (par exemple courroies d entraînement, rouleaux, convoyeurs à bande, etc.) ou sur les matériaux non conducteurs lorsqu on les déroule (par exemple feuilles minces, tissus, papier, etc.). Charge d éléments de machines et de matériaux en mouvement Fig. 6 Déroulement d une feuille non conductrice. Ecoulement de gaz Les personnes portant des chaussures à semelles non conductrices se char- gent en se déplaçant sur des sols non conducteurs. Les gerbeurs, chariots, récipients mobiles et similaires, équipés de roues non conductrices, se chargent également. Charge électrostatique de personnes et de moyens de transport Les gaz purs ne se chargent pas en s écoulant; par contre les impuretés qu ils transportent se chargent (par exemple particules de rouille, poussières, goutelettes d eau ou d huile). Tapis Fig. 7 Semelles ou revêtements de sol non conducteurs. 2.3 Décharge Les excédents de charge tendent à se décharger afin d établir l égalité des charges électriques. Cette décharge peut se produire instantanément ou graduellement. Le plus souvent, l équilibre des charges entre deux conducteurs se fait par le biais d une étincelle, les deux conducteurs étant instantanément et complètement déchargés. La décharge par étincelle peut se produire en rapprochant les conducteurs dont les potentiels sont différents. Si la distance de séparation est constante, la décharge se produit dès que l intensité du champ crée par les charges est suffisante pour provoquer un claquage. Des non conducteurs, tels que les matières synthétiques, ne peuvent se décharger que localement Institut de Sécurité

5 2.4 Propagation des charges Des personnes, objets, matériaux ou moyens de transport non mis à la terre, mais porteurs de charges peuvent transporter des charges à un endroit où elles pourrons provoquer une décharge. 3 Dangers d incendie Les étincelles de décharge renferment généralement suffisamment d énergie et d explosion pour provoquer l allumage d un mélange d air contenant des gaz, vapeurs ou poussières combustibles. Ce fait est souvent à l origine d incendies et d explosions lourds de conséquences car, survenant sur les lieux de travail. Il existe toujours un danger lorsqu on manipule des liquides inflammables à des températures supérieures à leur point d éclair et que des étincelles de décharge ou des décharges en aigrette peuvent se produire. Des mélanges explosibles air/poussière se forment par exemple dans les filtres, lors du transport pneumatique, lors de glissements ou en régime tourbillonnaire. Des charges propagées de cette façon sont d autant plus sournoises que les décharges, qu elles provoquent peuvent se produire aux endroits où l on s y attend le moins. 4 Mesures de protection Du fait que les dangers dépendent de facteurs difficiles à apprécier, il faut, par principe, toujours prendre des mesures de protection. A savoir: éviter la formation de mélanges explosibles, utiliser des matériaux conducteurs, mettre les conducteurs à la terre, limiter la vitesse d écoulement des liquides. Le choix des mesures à appliquer dépendra de chaque cas particulier. 4.1 Eviter la formation Aspiration de gaz, vapeurs et poussières à la source d émission. de mélanges explosibles Travail avec des liquides inflammables à une température d au moins 5 C en dessous de leur point d éclair. Remplacement des liquides facilement inflammables par des liquides difficilement combustibles, voire incombustibles. Transport de liquides par aspiration sous vide ou par refoulement à l aide d un gaz inerte, par exemple l azote. Travail en système fermé. Inertisation. 4.2 Utilisation Utilisation de tubes, tuyaux, robinetterie, appareils, entonnoirs, pelles, de matériaux conducteurs récipients, etc., conducteurs. Pose de revêtements de sol conducteurs. Traitement des sols non conducteurs par des produits antistatiques. Utilisation de récipients et de sacs en matière synthétique conductrice. Utilisation d additifs spéciaux pour liquides et poudres non conducteurs, afin de les rendre conducteurs. Eviter l application de revêtements, d enduits ou de peintures non conducteurs à l intérieur de silos ou de réservoirs. Port de chaussures à semelles conductrices et, le cas échéant, de gants conducteurs. 4.3 Mise à la terre Connexions conductrices et mise à la terre de tout conducteur, par exemple parties de bâtiments, appareillages, tuyauteries, éléments de machines, récipients, moyens de transport, goulottes, pelles et pièces métalliques sur monture isolante. Utilisation de moyens de transport avec roues ou roulettes conductrices Institut de Sécurité 5

6 s Les rubans ou chaînes que l on fixe à des transporteurs, en guise de mise à la terre, ne suffisent pas. La protection d un appareil électrique par sa mise à la terre ne garantit pas que toutes ses pièces métalliques soient réellement mises à la terre. On emploie en général, en guise de conducteurs pour la mise à la terre, des fils, rubans ou tresses de cuivre. Ils doivent avoir une section suffisante (au moins 2,5 mm 2 ) et être protégés contre tout dommage mécanique. Il faut veiller à une bonne jonction des conducteurs de mise à la terre aux endroits des connexions, par exemple en enlevant toute salissure ou la peinture. Dans la pratique, les dispositifs suivants ont fait leurs preuves: conducteurs flexibles avec pinces de serrage et dévidoirs de câble à enroulement automatique, avec pinces de mise à la terre. Fig. 8 Exemple d un dévidoir de câble avec pince de mise à la terre. 4.4 Limitation de la vitesse Limiter la vitesse d écoulement à 1 m/s. d écoulement des liquides Prévenir les turbulences. Des charges dangereuses peuvent apparaître, même à de faibles vitesses d écoulement, avec l éther ou le sulfure de carbone, ainsi qu avec des liquides contenant des composants solides ou liquides non miscibles. 5 Exemples d applications Les mesures de protection à prendre sont illustrées par des exemples pratiques. Les mesures énumérées ci-dessous seront complétées, le cas échéant, par celles mentionnées sous le chiffre Utilisation de récipients Il faut, par principe, utiliser des récipients métalliques pour les liquides facilemétalliques ment inflammables. et en matière synthétique Les récipients en matière synthétique, non conductrice, ne peuvent pas être mis à la terre. Ils ne sont admis pour contenir des liquides facilement inflammables que jusqu à une capacité de 5 l. Pour des volumes supérieurs, il faut utiliser des récipients conducteurs. Pour le sulfure de carbone en récipients non conducteurs, la contenance maximale est de 2 l Institut de Sécurité

7 5.2 Transport de liquides Les conduites métalliques doivent être mises à la terre. facilement inflammables Les conduites en verre et en matière synthétique ne peuvent être mises dans des conduites à la terre. Sur de telles conduites, il faut mettre à la terre les composants et tuyaux flexibles métalliques isolés de grandes dimensions (par exemple les brides à partir d un diamètre nominal de 100 mm, les soupapes, les vannes, etc.), ainsi que les enveloppes métalliques et les tôles de renforcement. Il n est pas nécessaire de mettre à la terre les vis métalliques des brides en matière synthétique. Les conducteurs reliant ces différentes pièces métalliques isolées et servant de mise à la terre sont fixés parallèlement aux conduites ou enroulés autour d elles. Fig. 9 Conduite en verre ou en plastique, avec brides métalliques de mises à la terre. Il faut utiliser des tuyaux conducteurs pour transporter des liquides facilement inflammables. On distingue les: tuyaux en matériau conducteur; tuyaux en matériau non conducteur, avec conducteur incorporé qu il faut relier aux brides métalliques ou à la visserie, de façon à former un ensemble conducteur; tuyaux métalliques à revêtement intérieur. Le manteau métallique et les brides ou raccords métalliques doivent être reliés pour former un ensemble conducteur. Pour tous ces trois types de tuyaux, la résistance électrique ne doit pas dépasser 10 6 Ω entre les raccords. Il faut contrôler périodiquement cette valeur limite, car la résistance peut augmenter à l usage ou à cause du vieillissement. 5.3 Transvasement Il faut établir une mise à la terre de la pompe et une liaison conductrice de liquides facilement avec le récipient à vider et avec le récipient à remplir. Les connexions par inflammables au moyen pinces ne doivent pas être établies au voisinage immédiat des orifices des d une pompe à fût récipients, car c est là que l on rencontre le plus certainement des mélanges de gaz susceptibles de s enflammer. En effet, un tel récipient peut déjà être chargé au moment de le mettre à la terre. Il peut alors se produire une décharge par étincelle. Les conducteurs de mise à la terre doivent être disposés sur la pompe à fût de manière à toujours rappeler à l opérateur l obligation d établir une mise à la terre. Conducteur de mise à la terre Fig. 10 Transvasement de liquides facilement inflammables au moyen d une pompe à fût Institut de Sécurité 7

8 5.4 Transvasement par gravité Les tubes, tuyaux et entonnoirs à longue tige servant au transvasement doivent être amenés le plus près possible du fond du réservoir à remplir afin de réduire à un minimum les effets séparateurs, tels que le barbotage, la formation de tourbillons et le giclement. Tous les récipients, entonnoirs, embouts et tuyaux conducteurs doivent être reliés par des conducteurs et mis à la terre. Métal Métal Récipient en matière synthétique non onducteur, contenance maximale 5 l Récipient en matière synthétique non conducteur, contenance maximale 5 l Fig. 11 Transvasement entre récipients conducteurs et non conducteurs. 5.5 Transvasement Mettre le véhicule à la terre. de véhicules-citernes Porter des chaussures à semelles conductrices. Le tube de remplissage doit être abaissé jusqu au fond de la citerne. Aspirer les vapeurs à l endroit de leur émission. Il est recommandé d établir un verrouillage électrique entre la pompe de transfert et la mise à la terre du véhicule. Tube de remplissage conducteur et mise à la terre Fig. 12 Remplissage d un véhicule-citerne. 5.6 Manipulation de poudres Lors des opérations effectuées sur des poudres, par exemple transvasement, mélange, tamisage, transport, il faut: établir une liaison conductrice, avec mise à la terre, entre toutes les parties conductrices telles que fût, entonnoir, goulotte, système de conduites, clapets, etc. On peut utiliser des récipients avec garniture intérieure en matière synthétique, ainsi que des matériaux isolants pour fût, entonnoir, goulotte, trémie de déchargement, etc., à condition d exclure la présence de liquides inflammables, de vapeurs ou de gaz à proximité du lieu de manipulation. Si certains des objets sont en métal, il faut les relier à la terre. La présence probable de gaz, de vapeurs ou de liquides inflammables, nécessite des mesures supplémentaires, par exemple l inertisation Institut de Sécurité

9 Fût non conducteur Entonnoir métallique Poudre Liquide non combustible Fig. 13 Déchargement et remplissage d une poudre combustible, en absence de gaz, de vapeurs ou de liquides inflammables. 5.7 Déroulement de feuilles, En présence de gaz ou vapeurs inflammables, il faut: tissus, papier, etc. procéder à la dérivation ou à la neutralisation des charges des bandes de papier, textiles ou de matière plastique, à l aide d ionisateurs, empêcher les accumulations de charges par une forte humidification locale. Dans le cas de l emploi d ionisateurs, il faut s assurer que ces derniers ne pourront jamais jouer le rôle de source d allumage. Fig. 14 Mise à la terre passive d ionisateurs à pointes, tels que languettes, brosses et coins métalliques. Fig. 15 Humidification à l aide de vapeur d eau. 5.8 Eléments de machines Les parties de machines en mouvement, comme les courroies d entraîneet parties d appareillages ment, les bandes transporteuses, les cylindres, les rouleaux, etc., peuvent en mouvement se charger en fonction du matériau qui les constitue, de leur vitesse et de leurs dimensions. En présence de gaz ou de vapeurs inflammables, les parties en mouvement doivent être exécutées en matériau conducteur. Si ceci n est pas possible, il faut prendre les mesures énumérées sous le chiffre 5.7. Si les entraînement d autoclaves, de malaxeurs, de séchoirs, etc., sont mis à la terre, on peut renoncer à une mise à la terre supplémentaire des arbres et autres éléments de transmission. En cas de doute, on mesure la résistance de terre des parties en mouvement. Fig. 16 Contacts frottants (balais) Institut de Sécurité 9

10 6 Références Autres publications et directives à consulter en relation avec cette fiche de sécurité: 6.1 Documentation Sécurité Institut Suisse de Promotion de la Sécurité Protection incendie (Institut de Sécurité) (précédemment dossier Rue du Rocher 24 Protection-incendie) 2000 Neuchâtel Locaux d entreposage pour liquides inflammables (Feuille SPI UF 1) Pulvérisation de peintures et de vernis (Fiche de sécurité f) 6.2 Bibliographie Beispielsammlung zu den Richtlinien «Statische Elektrizität» (Merkblatt T033 der Berufsgenossenschaft der chemischen Industrie) Jedermann-Verlag Dr. Otto Pfeffer ohg D Heidelberg Elektrostatische Aufladungen begreifen Günter Lüttgens/Martin Glor und sicher beherrschen expert verlag (Kontakt & Studium, Elektrotechnik, D Ehningen bei Böblingen Band 44) Zones ex Caisse nationale suisse d assurance en cas d accidents principes de prévention des explosions (SUVA) avec collection d exemples Fluhmattstrasse 1 (form. 2153) Case postale 6001 Lucerne Electricité statique Caisse nationale suisse d assurance en cas d accidents Règles concernant la sécurité (SUVA) de l exploitation (recueil de publications Fluhmattstrasse 1 de la commission d experts pour Case postale la sécurité dans l industrie chimique 6001 Lucerne suisse, cahier 2) Statische Elektrizität Richtlinien für die Vermeidung von Zündgefahren infolge elektrostatischer Aufladungen (Richtlinie Nr. 4) Berufsgenossenschaft der chemischen Industrie D Heidelberg Institut de Sécurité

Ordonnance relative à la prévention des accidents et des maladies professionnelles lors de travaux de peinture par pulvérisation au pistolet

Ordonnance relative à la prévention des accidents et des maladies professionnelles lors de travaux de peinture par pulvérisation au pistolet Ordonnance relative à la prévention des accidents et des maladies professionnelles lors de travaux de peinture par pulvérisation au pistolet 832.314.12 du 5 avril 1966 (Etat le 1 er mai 1966) Le Conseil

Plus en détail

GANTS de protection Propriétés électrostatiques

GANTS de protection Propriétés électrostatiques GANTS de protection Propriétés électrostatiques Equipements de protection individuelle COMMISSION GANTS DE PROTECTION Le danger ATEX - ATmosphères EXplosibles Vêtements et gants en zone ATEX La concentration

Plus en détail

Livre blanc. L utilisation de fûts et conteneurs en plastique dans des zones dangereuses est-elle sans risque? Par Newson Gale

Livre blanc. L utilisation de fûts et conteneurs en plastique dans des zones dangereuses est-elle sans risque? Par Newson Gale Livre blanc L utilisation de fûts et conteneurs en plastique dans des zones dangereuses est-elle sans risque? Par Newson Gale CurTec International propose des produits d emballage, avec le savoir-faire

Plus en détail

Electrification statique - Problèmes et solutions L application des sources ionisantes. Auteur: Dr Mark G Shilton, CChem, MRSC. (Copie du document

Electrification statique - Problèmes et solutions L application des sources ionisantes. Auteur: Dr Mark G Shilton, CChem, MRSC. (Copie du document Electrification statique - Problèmes et solutions L application des sources ionisantes. Auteur: Dr Mark G Shilton, CChem, MRSC. (Copie du document présenté à la Conférence sur la sécurité et la fiabilité

Plus en détail

Directives. d entente avec l Office fédéral des Transports (OFT).

Directives. d entente avec l Office fédéral des Transports (OFT). Annexe 5 Directives tendant à prévenir les accidents et la formation d étincelles dus au courant électrique lors de la vidange de combustibles liquides ou de gaz sur le domaine des chemins de fer (en abrégé

Plus en détail

Liste de contrôle Soudage, coupage, brasage et chauffage (travaux à la flamme)

Liste de contrôle Soudage, coupage, brasage et chauffage (travaux à la flamme) La sécurité, c est réalisable Liste de contrôle Soudage, coupage, brasage et chauffage (travaux à la flamme) Les installations de soudage au gaz de votre entreprise sontelles en parfait état de fonctionnement?

Plus en détail

Cadre légal Inflammables Vers 2009 15

Cadre légal Inflammables Vers 2009 15 Inflammables Introduction On qualifie d s les liquides qui peuvent, à des températures proches de la température ambiante, s enflammer en présence d une source d ignition (étincelle, flamme nue, surface

Plus en détail

le Risque Incendie École du FEU

le Risque Incendie École du FEU le Risque Incendie École du FEU L ennemi n 1, c est... Le FEU Énergie d'activation Source de chaleur, Flamme nue, Etincelle électrique, Frottement, échauffement... La Combustion Définition : C est une

Plus en détail

NOTE EXPLICATIVE DE PROTECTION INCENDIE

NOTE EXPLICATIVE DE PROTECTION INCENDIE Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie Associazione degli istituti cantonali di assicurazione antincendio NOTE EXPLICATIVE DE PROTECTION

Plus en détail

R-IBC. Utilisation de containers pour liquides dans les zones 1. Les dangers électrostatiques

R-IBC. Utilisation de containers pour liquides dans les zones 1. Les dangers électrostatiques R-IBC Utilisation de containers pour liquides dans les zones 1 Les dangers électrostatiques J.-Michel Dien jean-michel.dien@swissi.ch Tél.: 0041 61 696 777 1 Sommaire Rappel en électrostatique Exigences

Plus en détail

POMPE Ȧ CARBURANT GT

POMPE Ȧ CARBURANT GT GT10F 1461 0001 POMPE Ȧ CARBURANT GT MANUEL D INSTRUCTION INTRODUCTION Nous vous remercions d avoir acheté la pompe à carburant GT RAPIDFLO Macnaught. Veuillez lire et conserver la présente feuille d instructions,

Plus en détail

CONSIGNES DE SECURITE ET D'INSTALLATION

CONSIGNES DE SECURITE ET D'INSTALLATION l CONSIGNES DE SECURITE ET D'INSTALLATION NOTICE ORIGINALE IMPORTANT : Lire attentivement tous les documents avant le stockage, l'installation ou la mise en service du matériel concerné (à usage strictement

Plus en détail

Normes EN. DIN 6601, Edition:2007-04 Résistance des matériaux des réservoirs en acier contre les liquides (Liste positive des liquides)

Normes EN. DIN 6601, Edition:2007-04 Résistance des matériaux des réservoirs en acier contre les liquides (Liste positive des liquides) KVU CCE CCA Réservoirs d'entreposage Réservoirs en métal Normes EN Etat: mai 2008 SN EN 12285-1, Edition:2003-03 Réservoirs en aciers fabriqués en atelier - Partie 1: Réservoirs horizontaux cylindriques

Plus en détail

RC030/RC035 Appareil d aspiration de liquide à air comprimé (manuel) Instructions. Celui-ci peut être utilisé pour l aspiration de :

RC030/RC035 Appareil d aspiration de liquide à air comprimé (manuel) Instructions. Celui-ci peut être utilisé pour l aspiration de : RC030/RC035 Appareil d aspiration de liquide à air comprimé (manuel) Instructions Celui-ci peut être utilisé pour l aspiration de : Huile de moteur Huile de boîte de vitesses et du système de transmission

Plus en détail

Livre blanc Antistatique

Livre blanc Antistatique Présence de charges électrostatiques? Solutions pour éviter les erreurs de pesées Génération de charges électrostatiques La présence de charges électrostatiques sur les échantillons peut entraîner des

Plus en détail

Tribo Jet Pistolet à poudre manuel

Tribo Jet Pistolet à poudre manuel F Manuel d instruction et liste des pièces détachées Une Entreprise du groupe ITW 11 10 Table des matières Description fonctionnelle............................................... 1 Généralités...................................................

Plus en détail

CONTROLE DE L INSTALLATION

CONTROLE DE L INSTALLATION CONTROLE DE L INSTALLATION 1.1. Remarques générales Au travers de l audit qui sera effectué sur les équipements et leur installation, un certain nombre de remarques générales ou d observations récurrentes

Plus en détail

Consignes spécifiques dans le cadre de travaux de génie civil réalisés dans les environs de conduites de gaz à haute pression

Consignes spécifiques dans le cadre de travaux de génie civil réalisés dans les environs de conduites de gaz à haute pression Consignes spécifiques dans le cadre de travaux de génie civil réalisés dans les environs de conduites de gaz à haute pression Juillet 2009 ( Version 2.0 ) 1/9 Sommaire 1 ) Introduction 3 ) Responsabilité

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE Extincteurs à eau pulvérisée sans / avec additif AFFF 6L et 9L

FICHE TECHNIQUE Extincteurs à eau pulvérisée sans / avec additif AFFF 6L et 9L Extincteurs à eau pulvérisée sans / avec additif AFFF 6L et 9L L eau pulvérisée est l agent le plus efficace pour l extinction des feux secs à savoir papier, carton, bois, tissus, fourrage, etc... : feux

Plus en détail

DOSSIER THÉMATIQUE. Les atmosphères explosives (ATEX)

DOSSIER THÉMATIQUE. Les atmosphères explosives (ATEX) THÉMATIQUE (ATEX) Sommaire 1. L essentiel à retenir...... 3 2. Guide pratique... 4 2.1. Une problématique à l échelle européenne... 4 2.2. Qu est-ce qu une atmosphère explosive?... 6 2.3. Qui est concerné?...

Plus en détail

Risques pour la santé et la sécurité : évaluation et balises d intervention de la CSST. Luc Ménard Direction de la prévention-inspection CSST

Risques pour la santé et la sécurité : évaluation et balises d intervention de la CSST. Luc Ménard Direction de la prévention-inspection CSST Risques pour la santé et la sécurité : évaluation et balises d intervention de la CSST Luc Ménard Direction de la prévention-inspection CSST Plan de présentation INTRODUCTION 1. Chambre de mélange 2. Entreposage

Plus en détail

Procédures d assemblage et d installation

Procédures d assemblage et d installation Procédures d assemblage et d installation pour les boîtiers filtres Novasip Pall 1. Introduction Il convient de suivre les indications ci-après pour l installation des boîtiers filtres Novasip Pall. Les

Plus en détail

WACO : L EXPLOSIVE PIQÛRE DE RAPPEL

WACO : L EXPLOSIVE PIQÛRE DE RAPPEL WACO : L EXPLOSIVE PIQÛRE DE RAPPEL L explosion d une usine d engrais près de Waco au Texas ce 17 avril 2013 rappelle à quel point le stockage de produits explosifs est dangereux. En cas d accident, les

Plus en détail

Des composants parfaitement adaptés les uns aux autres

Des composants parfaitement adaptés les uns aux autres Série BIOVENT Des composants parfaitement adaptés les uns aux autres Puissant servomoteur Le servomoteur pneumatique multi-ressorts de la série MA présenté ici est le plus couramment utilisé. Il est robuste,

Plus en détail

La réglementation ATEX

La réglementation ATEX La réglementation ATEX Thomas BARTH, IPRP Santé au Travail Provence Groupe risque chimique 2011 Quelques définitions Limite Inférieure d Explosivité (LIE): concentration minimale dans l air d un combustible

Plus en détail

FloorXcenter. Machine d entretien. Contenu:

FloorXcenter. Machine d entretien. Contenu: FloorXcenter Machine d entretien Contenu: 1. Consignes de sécurité 2. Composition de l appareil 3. Accessoires 4. Nettoyage 5. Rafraîchissement de surfaces huilées 6. Maintenance et re-huilage 7. Coloration

Plus en détail

Numéro de référence du modèle FLG-G5-14

Numéro de référence du modèle FLG-G5-14 Manuel d utilisation FLG5 Pistolet à gravité Important Lire attentivement toutes les instructions et les Consignes de sécurité avant d utiliser ce matériel Description Le pistolet à gravité FLG5 est équipé

Plus en détail

18-04-2014 P1 COMPTE RENDU RELATIF A UNE EXPLOSION SUIVIE D INCENDIE DANS LE CADRE D UN TRANSVASEMENT DE PEINTURE

18-04-2014 P1 COMPTE RENDU RELATIF A UNE EXPLOSION SUIVIE D INCENDIE DANS LE CADRE D UN TRANSVASEMENT DE PEINTURE 18-04-2014 P1 COMPTE RENDU RELATIF A UNE EXPLOSION SUIVIE D INCENDIE DANS LE CADRE D UN TRANSVASEMENT DE PEINTURE 1. Les faits 1.1 La firme A a acheté un camion VOLVO et l a fait équiper, par la firme

Plus en détail

BALAIS Moteur (charbons)

BALAIS Moteur (charbons) BALAIS Moteur (charbons) 1/ Rôle a) Pour les machines électriques comportant des bagues (alternateur moteur asynchrone) : moteur universel Les balais doivent maintenir un contact constant avec la bague

Plus en détail

Stockage de produits chimiques

Stockage de produits chimiques Conseils prévention Santé au travail Crée le 28/04/2011 par VK Mise à jour 28/04/2011 par VK Stockage de produits chimiques 1 Risques liés au stockage de produits chimiques...2 2 Règles générales...2 3

Plus en détail

info Pellets Domaine spécialisé clima chauffage Septembre 2011 Exigences techniques Local de stockage

info Pellets Domaine spécialisé clima chauffage Septembre 2011 Exigences techniques Local de stockage Domaine spécialisé clima chauffage info Septembre 2011 Exigences techniques Pellets Local de stockage Le local de stockage doit pouvoir contenir les réserves de pellets pour une année. Cela est valable

Plus en détail

Aspirateur eau et poussières

Aspirateur eau et poussières Aspirateur eau et poussières REMS Pull L / M NOUVEAU for Professionals Pour l aspiration professionnelle de poussières, de saletés et de liquides. Décolmatage automatique et breveté du filtre. Puissance

Plus en détail

TP N 1 : ÉLECTRISATION PAR FROTTEMENT

TP N 1 : ÉLECTRISATION PAR FROTTEMENT TP N 1 : ÉLECTRISATION PAR FROTTEMENT Introduction : Certaines substances, lorsqu on les frotte, sont susceptibles de provoquer des phénomènes surprenants : attraction de petits corps légers par une règle

Plus en détail

Aspirateur avec sac. Réf: EV-100-S18 / Modèle: CEVC180ASB MANUEL D UTILISATION

Aspirateur avec sac. Réf: EV-100-S18 / Modèle: CEVC180ASB MANUEL D UTILISATION Aspirateur avec sac Réf: EV-100-S18 / Modèle: CEVC180ASB MANUEL D UTILISATION 1 MISES EN GARDE IMPORTANTES Lire attentivement le manuel d'instructions avant de vous servir de cet appareil. Conserver ce

Plus en détail

Dangers des gaz NATURE : TEMPERATURE : PRESSION : Transport de gaz dans des véhicules non ADR (Qté transportée < Qté définies par le 1.1.3.

Dangers des gaz NATURE : TEMPERATURE : PRESSION : Transport de gaz dans des véhicules non ADR (Qté transportée < Qté définies par le 1.1.3. Dangers des gaz NATURE : Gaz inerte : Azote, Argon, CO2, Hélium Gaz comburant : Oxygène, Protoxyde d azote Gaz inflammable : Hydrogène, Acétylène, Propane Gaz toxique : Ammoniac, Chlore, Fluor, SO2 Risque

Plus en détail

Convoyeurs Pneumatiques APPLICATIONS

Convoyeurs Pneumatiques APPLICATIONS Convoyeurs Pneumatiques APPLICATIONS Convoyeurs pneumatiques pour poussières et granulés Pourquoi utiliser un convoyeur pneumatique? Les convoyeurs pneumatiques Nilfisk-CFM ont été conçus pour le transfert

Plus en détail

La nouvelle génération de tuyauterie gaz jusqu à 100 mbar

La nouvelle génération de tuyauterie gaz jusqu à 100 mbar DOC_TP_F_06/08 - page 1 certifié N 03-070-6 résistant Haute Température (HTB) temps de pose réduit de 50 à 80 % montage facile sans outillage spécial Le système de tuyauterie TracPipe avec les raccords

Plus en détail

Document relatif à la protection contre les explosions

Document relatif à la protection contre les explosions Document relatif à la protection contre les explosions Journées techniques ASCE Yverdon-les-Bains Suva Secteur industrie, arts et métiers (Chimie) Jean-François André 03 & 08.11.2011 ATEX 137, Transposition

Plus en détail

Service information. Alimentation en carburant Pompe électrique d alimentation en carburant (pompe intégrée au réservoir) SI 0068 MSI-PG 11.

Service information. Alimentation en carburant Pompe électrique d alimentation en carburant (pompe intégrée au réservoir) SI 0068 MSI-PG 11. ervice information I 0068 MI-PG 11.02 Alimentation en carburant Pompe électrique d alimentation en carburant (pompe intégrée au réservoir) Véhicule : Constructeur érie Type Modèle Puissance Cylindrée Modèle

Plus en détail

INSTITUT DE SÉCURITÉ

INSTITUT DE SÉCURITÉ INSTITUT DE SÉCURITÉ Organisation de l extinction dans l entreprise Fiche de sécurité 1801-00.f précédemment Feuille SPI AE 7 Page 1 Généralités 2 2 Formation du personnel 2.1 Principes fondamentaux 2

Plus en détail

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé Manuel d installation et d utilisation Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé 600/150-750/200-1000/220-1500/300 V 1.3 SOMMAIRE 1 Description du dispositif... 3 1.1 Série type... 3 1.2 Protection du

Plus en détail

BP Génie Climatique Le brûleur fuel à air soufflé C.F.A.B REIMS

BP Génie Climatique Le brûleur fuel à air soufflé C.F.A.B REIMS BP Génie Climatique Le brûleur fuel à air soufflé C.F.A.B REIMS Stockage non enterré Capacité maximale de 2 500 litres Le stockage peut être implanté en rez-de-chaussée ou en sous-sol. Le local doit être

Plus en détail

Qu est ce que la norme ATEX?

Qu est ce que la norme ATEX? La norme européenne Atex est associée aux produits utilisables en ATmosphères EXplosibles. La norme Atex est une norme de sécurité pour les zones dangereuses : zone 1 en contact avec gaz et zone 2 proche

Plus en détail

ANNEXE 3 EXEMPLES DE CONSEILS DE PRUDENCE ET PICTOGRAMMES

ANNEXE 3 EXEMPLES DE CONSEILS DE PRUDENCE ET PICTOGRAMMES ANNEXE 3 EXEMPLES DE CONSEILS DE PRUDENCE ET PICTOGRAMMES - 297 - Annexe 3 EXEMPLES DE CONSEILS DE PRUDENCE ET PICTOGRAMMES La présente annexe dresse la liste des conseils de prudence les plus fréquemment

Plus en détail

SPECIFICATION TECHNIQUE

SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE L - 30 EXTINCTEURS EDITION : 03/1992 Index A. EXTINCTEURS PORTATIFS...3 1. EXTINCTEURS À POUDRE DE 9 KG...3 2. EXTINCTEURS À CO 2 DE

Plus en détail

Prévention des explosions principes prescriptions minimales zones

Prévention des explosions principes prescriptions minimales zones Prévention des explosions principes prescriptions minimales zones Le modèle Suva Les quatre piliers de la Suva La Suva est mieux qu une assurance: elle regroupe la prévention, l assurance et la réadaptation.

Plus en détail

Entretien des locaux Utilisation de produits chimiques

Entretien des locaux Utilisation de produits chimiques HYGIENE & SECURITE Entretien des locaux Utilisation de produits chimiques Irritations, brûlures, allergies, maladies, l utilisation de produits chimiques lors de l entretien des locaux expose les agents

Plus en détail

DESCRIPTION TECHNIQUE VEHICULE (RAIL-ROUTE) DE MEULAGE DES RAILS AT VM 7000 BS 2W

DESCRIPTION TECHNIQUE VEHICULE (RAIL-ROUTE) DE MEULAGE DES RAILS AT VM 7000 BS 2W Autech AG CH-5102 Rupperswil Description technique AT VM 7000 BS page 1 DESCRIPTION TECHNIQUE VEHICULE (RAIL-ROUTE) DE MEULAGE DES RAILS AT VM 7000 BS 2W 1. Généralités Domaine d application Véhicule de

Plus en détail

Substances dangereuses: ce qu'il faut savoir

Substances dangereuses: ce qu'il faut savoir Substances dangereuses: ce qu'il faut savoir Etiquetage Substances et mélanges 1 doivent être emballés et étiquetés en fonction de leur dangerosité. 2 Des pictogrammes permettent de visualiser les principaux

Plus en détail

Traitement de l eau par flux dynamique

Traitement de l eau par flux dynamique GmbH Traitement de l eau par flux dynamique afin de réduire les impuretés microbiologiques afin d empêcher l apparition de nouveaux germes dans les eaux de consommation et de process et Nouveau avec certificat

Plus en détail

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE NOTE D INFORMATION TECHNIQUE CGC-NT-2011-01 13 avril 2011 Procédures opérationnelles sécuritaires pour la manipulation de l éthanol But Définir les procédures opérationnelles normalisées d une manière

Plus en détail

ASPIRATEURS INDUSTRIELS À AIR COMPRIMÉ. TOPVAC Pistolet aspirateur 413. TOPVAC Pistolet aspirateur pour sable 414. GUNVAC Pistolet aspirateur 414

ASPIRATEURS INDUSTRIELS À AIR COMPRIMÉ. TOPVAC Pistolet aspirateur 413. TOPVAC Pistolet aspirateur pour sable 414. GUNVAC Pistolet aspirateur 414 Série ASPIRATEURS INDUSTRIELS À AIR COMPRIMÉ TOPVAC Pistolet aspirateur 413 TOPVAC Pistolet aspirateur pour sable 414 GUNVAC Pistolet aspirateur 414 SPEEDVAC Aspirateur/souflette 415 Aspirateur à haute

Plus en détail

Information: protection incendie dans les installations de tri et de conditionnement de déchets

Information: protection incendie dans les installations de tri et de conditionnement de déchets Information: protection incendie dans les installations de tri et de conditionnement de déchets Table des matières 1. Introduction... 3 1.1. Pourquoi une protection incendie?... 3 1.2. Où trouver des directives

Plus en détail

05 61 98 13 56 05 61 98 21 64

05 61 98 13 56 05 61 98 21 64 Location & Vente de Matériels Mobiles & d'installations Fixes Importateur France GIPO Importateur France de la gamme KOMPLET Concessionnaire Sud France McCLOSKEY (Cribles, Scalpeurs & Trommels) 1/9 1 -

Plus en détail

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Environnement Fiche VRE.13

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Environnement Fiche VRE.13 VEILLE RÉGLEMENTAIRE Environnement Fiche VRE.13 Stockage de liquides inflammables Installations non classées pour la protection de l environnement Arrêté du 1er juillet 2004 fixant les règles techniques

Plus en détail

Prévention LE STOCKAGE DE CARBURANT. Infos SOMMAIRE : LE STOCKAGE DE CARBURANT

Prévention LE STOCKAGE DE CARBURANT. Infos SOMMAIRE : LE STOCKAGE DE CARBURANT Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Dordogne - Infos Prévention n 16 Janvier 2011 Infos Prévention LE STOCKAGE DE CARBURANT SOMMAIRE : LE STOCKAGE DE CARBURANT 1- Les lieux de

Plus en détail

BROSSES ANTISTATIQUES GUIDE TECHNIQUE

BROSSES ANTISTATIQUES GUIDE TECHNIQUE BROSSES ANTISTATIQUES GUIDE TECHNIQUE BROSSES ANTISTATIQUES BROSSES ANTISTATIQUES Les brosses de Mersen sont constituées de milliers de fibres carbone Rigilor ou inox, tout particulièrement efficaces pour

Plus en détail

SYSTÈME PORTABLE DE SURVEILLANCE STATIQUE

SYSTÈME PORTABLE DE SURVEILLANCE STATIQUE SYSTÈME PORTABLE DE SURVEILLANCE STATIQUE GUIDE D INSTRUCTION LIND EQUIPMENT LTD. 90B CENTURIAN DRIVE MARKHAM, ON, CA L3R 8C4 300 INTERNATIONAL DRIVE, SUITE 100 WILLIAMSVILLE, NY, US 14221 Tél. : 877.475.LIND

Plus en détail

Les solvants. Entreposage. Les solvants

Les solvants. Entreposage. Les solvants Les solvants Entreposage L industrie de l imprimerie est une grande consommatrice de solvants. Que le procédé d impression utilisé soit la sérigraphie, la flexographie ou l offset, on retrouve des solvants

Plus en détail

Fiche commerciale. Cuisine Pro. PyroSafe Système de détection et d extinction feu integré. www.france-air.com

Fiche commerciale. Cuisine Pro. PyroSafe Système de détection et d extinction feu integré. www.france-air.com Fiche commerciale Cuisine Pro PyroSafe Système de détection et d extinction feu integré Cuisine Pro Direct @ccess PyroSafe : Système de détection et d extinction incendie pour cuisine La réglementation

Plus en détail

Chauffages à pellets

Chauffages à pellets Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie Associazione degli istituti cantonali di assicurazione antincendio NOTE EXPLICATIVE DE PROTECTION

Plus en détail

Communication CT 73.930-70. Avitaillement et reprise de carburant lors de travaux d entretien sur des aéronefs

Communication CT 73.930-70. Avitaillement et reprise de carburant lors de travaux d entretien sur des aéronefs Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC Office fédéral de l aviation civile OFAC Division sécurité technique Communication CT 73.930-70 Communication

Plus en détail

Sergeant s Pretect Brouillard Anti Puces Domestique 70106 Page 1 de 5

Sergeant s Pretect Brouillard Anti Puces Domestique 70106 Page 1 de 5 70106 Page 1 de 5 Section I. Identification et utilisation du produit Nom du produit # d homologation. 26502 Utilisation Insecticide Fournisseur Rolf C. Hagen Inc., 20 500 Aut. Transcanadienne, Baie d

Plus en détail

IR 5000. Analyseur d humidité en continu avec système infrarouge. Mesures Technique. Protection Incendie. GreCon France. www.grecon.

IR 5000. Analyseur d humidité en continu avec système infrarouge. Mesures Technique. Protection Incendie. GreCon France. www.grecon. GreCon France La Pyramide F-67280 Oberhaslach Telefone +33 (0) 388 50 90 27 Fax +33 (0) 388 50 94 15 E-Mail info@grecon.fr www.grecon.fr Analyseur d humidité en continu avec système infrarouge Mesures

Plus en détail

Conseils pratiques Comment monter son installation REFRIGERATION AND AIR CONDITIONING. Guide du monteur

Conseils pratiques Comment monter son installation REFRIGERATION AND AIR CONDITIONING. Guide du monteur Conseils pratiques Comment monter son installation REFRIGERATION AND AIR CONDITIONING Guide du monteur Contenu Page Comment monter son installation?...3 Procédé...3 Planification...3 Positionnement des

Plus en détail

Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante

Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante Suva Division sécurité au travail Lucerne Case postale, 6002 Lucerne Fax 041 419 59 17 (commandes) www.suva.ch Identifier et manipuler

Plus en détail

Compléments du guide état de l art. ANNEXE D Application de la réglementation ATEX aux silos de stockage de produits agro-alimentaires

Compléments du guide état de l art. ANNEXE D Application de la réglementation ATEX aux silos de stockage de produits agro-alimentaires MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE Compléments du guide état de l art. ANNEXE D Application de la réglementation ATEX aux silos de stockage

Plus en détail

4 Meubles de rangement

4 Meubles de rangement Notre système d agencement de laboratoire SCALA vous offre un maximum de choix au niveau des variantes de rangement pour un accès rapide et un stockage sûr. Tous les espaces de rangement peuvent être équipés

Plus en détail

Contenu : Installation de systèmes de traitement des eaux

Contenu : Installation de systèmes de traitement des eaux Page 1 / 6 Rapport technique / domaine de l environnement Contenu : Installation de systèmes de traitement des eaux Rédaction : Dessimoz Guillaume / Etudiant conducteur de travaux 3 e année Date : 08 octobre

Plus en détail

OPERATIONS D INSTALLATION, DE REPARATION ET ENTRETIEN

OPERATIONS D INSTALLATION, DE REPARATION ET ENTRETIEN OPERATIONS D INSTALLATION, DE REPARATION ET ENTRETIEN UNITÉ CLIMATISÉE HORIZONTALE EHW 518, 725, 830, 1036, 1042, 1250, 1657, 2069, 2476, 3097, 35110 SOMMAIRE Consignes de Sécurité... 3 Réception de l

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Produit 2T QUAD R BIODEGRADABLE Page 1/5 Etiquette du produit ETIQUETAGE (d usage ou CE) Phrases de risque Conseils de prudence ETIQUETAGE TRANSPORT Non concerné Néant Néant Non concerné 1. IDENTIFICATION

Plus en détail

Placage de chants : La qualité de finition avec des têtes de pulvérisation contrôlées électroniquement.

Placage de chants : La qualité de finition avec des têtes de pulvérisation contrôlées électroniquement. Placage de chants : La qualité de finition avec des têtes de pulvérisation contrôlées électroniquement. 1. Unité de pulvérisation de séparateur (en début d opération). 2. Unité de pulvérisation de nettoyant

Plus en détail

LE FILTRE A PARTICULES : SES PROBLEMATIQUES ET NOS SOLUTIONS

LE FILTRE A PARTICULES : SES PROBLEMATIQUES ET NOS SOLUTIONS LE FILTRE A PARTICULES : SES PROBLEMATIQUES ET NOS SOLUTIONS 1. NOTIONS DE BASE 2. CAUSES POSSIBLES DE DYSFONCTIONNEMENT 3. POURQUOI NETTOYER PLUTÔT QUE CHANGER? 4. METHODOLOGIE D APPLICATION FAP-NET (réf.

Plus en détail

Nom de l'entreprise :

Nom de l'entreprise : 1/10 http://www.cncp-bordet.fr DEMANDE DE PRIX à retourner par email à ag10t@cncp-bordet.fr CNCP BORDET 8 rue de la JOHARDIERE - 44800 ST HERBLAIN Tél : 02 40 92 31 16 - Fax : 02 40 92 05 87 Nom de l'entreprise

Plus en détail

Brochure d applications pour systèmes de résine réactive 2-K FK-Fix Mixpac

Brochure d applications pour systèmes de résine réactive 2-K FK-Fix Mixpac 3 Brochure d applications pour systèmes de résine réactive 2-K FK-Fix Mixpac Systèmes entreposables de cartouches bi-composant FK-Fix H FK-Fix E FK-Fix P Remplissage des creux sous un parquet Résinification

Plus en détail

ASPIRATEUR CUVE 935153 CI30L

ASPIRATEUR CUVE 935153 CI30L ASPIRATEUR CUVE 935153 CI30L V3 20130813 Caractéristiques du produit 1. Aspirateur eau et poussière 2. Support sur la base du tuyau, pour déposer les accessoires (cf. Schéma) 3. Fonction soufflerie Noms

Plus en détail

LES CABINES DE PEINTURE : RÉGLEMENTATION

LES CABINES DE PEINTURE : RÉGLEMENTATION LES CABINES DE PEINTURE : RÉGLEMENTATION Dernière révision du document : juillet 2012 RÉFÉRENCES RÉGLEMENTAIRES Arrêté du Gouvernement wallon du 25 septembre 2008 déterminant les conditions sectorielles

Plus en détail

La Sécurité d abord. www.airliquide.fr

La Sécurité d abord. www.airliquide.fr La Sécurité d abord www.airliquide.fr édition 2014 La sécurité est notre priorité Cette brochure d information vous présente les principaux risques et règles de prévention des gaz industriels et alimentaires.

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE Règlement REACH (CE) n 1907/2006. Désignation commerciale: Antimite textile CODE : HN002 et HN028

FICHE DE DONNEES DE SECURITE Règlement REACH (CE) n 1907/2006. Désignation commerciale: Antimite textile CODE : HN002 et HN028 Code Article HN002 et HN028 1/5 FICHE DE DONNEES DE SECURITE Règlement REACH (CE) n 1907/2006 1- Identification de la substance / préparation et de la Société Désignation commerciale: Antimite textile

Plus en détail

Filtres à air dans les systèmes de ventilation

Filtres à air dans les systèmes de ventilation Filtres à air dans les systèmes de ventilation Figure no 1 Filtres à air disponibles dans l offre d Alnor Les filtres sont utilisés dans les systèmes de ventilation pour assurer une protection contre la

Plus en détail

Gamme mécanique de transport de céréales

Gamme mécanique de transport de céréales Gamme mécanique de transport de céréales Des solutions efficaces et fiables pour la manutention des céréales Elévateur à godets KBE Entraînement par motoréducteur Solution compacte. Entrée de pied d élévateur.

Plus en détail

1. IDENTIFICATION DE LA PREPARATION ET DE L ENTREPRISE

1. IDENTIFICATION DE LA PREPARATION ET DE L ENTREPRISE Page 1/5 1. IDENTIFICATION DE LA PREPARATION ET DE L ENTREPRISE Nom du produit KOD COULEURS SEJOURS ET CHAMBRES SATIN Usage prévu Revêtements en phase aqueuse pour intérieurs Fournisseur INDUSTRIAS QUÍMICAS

Plus en détail

Technologie innovante des éléments. Stat-Free F 7.017.0/04.12

Technologie innovante des éléments. Stat-Free F 7.017.0/04.12 Technologie innovante des éléments StatFree 1. Introduction L'utilisation d'huiles hydrauliques et de lubrification modernes et respectueuses de l'environnement, ainsi que des installations plus compactes

Plus en détail

7 - Disques abrasifs. Disques de tronçonnage et meulage... 7-1 à 7-4 7 ABRASIFS DISQUES PRODUITS DE SOUDAGE PROFESSIONELS

7 - Disques abrasifs. Disques de tronçonnage et meulage... 7-1 à 7-4 7 ABRASIFS DISQUES PRODUITS DE SOUDAGE PROFESSIONELS 7 - Disques abrasifs Disques de tronçonnage...... 7-1 à 7-4 WELDLINE offre une gamme de disques abrasifs destinés aux applications industrielles EN 12413 EN 13743 Deux disques de coupe extra-fins (1mm)

Plus en détail

La technologie Plasma dans l industrie automobile SLIDE # 1

La technologie Plasma dans l industrie automobile SLIDE # 1 La technologie Plasma dans l industrie automobile SLIDE # 1 SLIDE # 2 Presentation Qu est qu un plasma Définition Caractéristiques du Plasma Types de plasma Procédés plasma Les relations entre le Plasma

Plus en détail

WTT T20 STATION D'IMPREGNATION DU BOIS SOUS VIDE ET PRESSION CLASSIQUE D'OCCASION Type T20 Ø 1.800 x 18.000

WTT T20 STATION D'IMPREGNATION DU BOIS SOUS VIDE ET PRESSION CLASSIQUE D'OCCASION Type T20 Ø 1.800 x 18.000 WTT T20 STATION D'IMPREGNATION DU BOIS SOUS VIDE ET PRESSION CLASSIQUE D'OCCASION Type T20 Ø 1.800 x 18.000 Capacité annuelle et nominale: Capacité annuelle et nominale: 17.000 m3 -avec 250 jours de travail

Plus en détail

Fiche d installation sur l utilisation des bonbonnes à gaz de pétrole liquéfie (LPG) Butane Probutane Propane

Fiche d installation sur l utilisation des bonbonnes à gaz de pétrole liquéfie (LPG) Butane Probutane Propane Fiche d installation sur l utilisation des bonbonnes à gaz de pétrole liquéfie (LPG) Butane Probutane Propane 1 1. Définition LPG On entend par LPG (Liquefied Petroleum Gas) du BUTANE, PROPANE et leurs

Plus en détail

SYSTÈMES D EXTRACTION DE POUSSIÈRES RIEDEX MD-280. Installation d aspiration en dépression sur machines à bois, capacité 6000 m³/heure MD-280B

SYSTÈMES D EXTRACTION DE POUSSIÈRES RIEDEX MD-280. Installation d aspiration en dépression sur machines à bois, capacité 6000 m³/heure MD-280B SYSTÈMES D EXTRACTION DE POUSSIÈRES RIEDEX MD-280 Installation d aspiration en dépression sur machines à bois, capacité 6000 m³/heure MD-280P MD-280RV (Détail) MD-280C (Détail) MD-280B Le MD-280 est livrable

Plus en détail

CORRIGE. 1.2.1 0.5 pt pour la représentation du cercle de Sinner. Act de la Température

CORRIGE. 1.2.1 0.5 pt pour la représentation du cercle de Sinner. Act de la Température CORRIGE 1. NETTOYAGE INDUSTRIEL 21,5 points 1.1 2,5 pts 1.1.1 2 pts (0,25 x 4 pour l explication des lettres et 0,25 x 4 explication du chiffre) U4 : Résistance à l usure élevée. P3 : Bonne résistance

Plus en détail

Système de Pulvérisation à Chaud AccuCoat : La Solution pour les Applications d Enrobage

Système de Pulvérisation à Chaud AccuCoat : La Solution pour les Applications d Enrobage Nozzles Control Analysis Fabrication Système de Pulvérisation à Chaud AccuCoat : La Solution pour les Applications d Enrobage Une Technologie de Pulvérisation Avancée Garantit un Contrôle Précis de la

Plus en détail

Mesure et détection de substances dangereuses : EX-OX-TOX (IS-013) Version CT-Q 2011-11-15

Mesure et détection de substances dangereuses : EX-OX-TOX (IS-013) Version CT-Q 2011-11-15 Mesure et détection de substances dangereuses : EX-OX-TOX (IS-03) Version CT-Q 0--5 Groupe cible Collaborateurs qui doivent effectuer des mesures EX-OX-TOX sur un terrain d exploitation, les interpréter

Plus en détail

Mode d emploi. Système de chauffe-eau et traitement d eau. contaminée D 25 L. Im Geer 20, D - 46419 Isselburg. contaminée D 25 L. Numéro de type : 452

Mode d emploi. Système de chauffe-eau et traitement d eau. contaminée D 25 L. Im Geer 20, D - 46419 Isselburg. contaminée D 25 L. Numéro de type : 452 Système de chauffe-eau et traitement d'eau contaminée D 25 L Fabricant: Désignation: deconta GmbH Im Geer 20, D - 46419 Isselburg Système de chauffe-eau et traitement d eau contaminée D 25 L Numéro de

Plus en détail

Dossier du TP 4. Entreprise Colletout. Niveau 2 ANIMATEURS DE PRÉVENTION

Dossier du TP 4. Entreprise Colletout. Niveau 2 ANIMATEURS DE PRÉVENTION Dossier du TP 4 Niveau 2 Entreprise Colletout ANIMATEURS DE PRÉVENTION > Sommaire Première observation : conditionnement des tubes en bacs plastique...4 Seconde observation : conditionnement des tubes

Plus en détail

Les étiquettes de danger et leur signification (transport)

Les étiquettes de danger et leur signification (transport) Les étiquettes de danger et leur signification (transport) 1 Explosif 2.2 Gaz non inflammable et non toxique 3 + 2.1 Liquide ou gaz inflammable 4.1 Solide inflammable 4.2 Spontanément inflammable 4.3 Dégage

Plus en détail

Direction des Risques Professionnels et de la Santé au Travail

Direction des Risques Professionnels et de la Santé au Travail Direction des Risques Professionnels et de la Santé au Travail SP 1126 CAISSE RÉGIONALE D ASSURANCE MALADIE RHÔNE-ALPES 26, rue d Aubigny 69436 Lyon cedex 03 Tél. 04 72 91 96 96 Fax. 04 72 91 97 09 Email

Plus en détail

DECHETS DE CHANTIER DU BTP : Nomenclature et Elimination

DECHETS DE CHANTIER DU BTP : Nomenclature et Elimination DECHETS DE CHANTIER DU BTP : Nomenclature et Elimination INERTES Les déchets actuellement considérés comme inertes en France et stockés comme tels sont des déchets suivants : Filières d élimination ou

Plus en détail

Injection de Fissures avec Matériaux Minéraux

Injection de Fissures avec Matériaux Minéraux ......... Injection de Fissures avec Matériaux Minéraux Méthode d Injection avec pâte de ciment Méthode d Injection avec ciment en suspension Injection de Fissures Made in Germany ...... Injection de fissures

Plus en détail

LE SAVIEZ-VOUS? DEMARCHE ATEX UNE ZONE DE FLAMME PEUT ENVAHIR UN VOLUME DIX FOIS SUPÉRIEUR À CELUI DE L ATMOSPHERE EXPLOSIVE INITIALE.

LE SAVIEZ-VOUS? DEMARCHE ATEX UNE ZONE DE FLAMME PEUT ENVAHIR UN VOLUME DIX FOIS SUPÉRIEUR À CELUI DE L ATMOSPHERE EXPLOSIVE INITIALE. 1 2 LE SAVIEZ-VOUS? UNE ZONE DE FLAMME PEUT ENVAHIR UN VOLUME DIX FOIS SUPÉRIEUR À CELUI DE L ATMOSPHERE EXPLOSIVE INITIALE. 3 SOURCE INRS 4 Identification des atmosphères explosives Faire l inventaire

Plus en détail

FOT-100 capteur de température à fibre optique. Manuel d installation

FOT-100 capteur de température à fibre optique. Manuel d installation FOT-100 capteur de température à fibre optique Manuel d installation Informations de sécurité Ce manuel contient de l information et des consignes de sécurité qui doivent être respectées afin de prévenir

Plus en détail