CONVERSION ÉLECTRONIQUE STATIQUE. HACHEURS. I : Ce que vous ne pouvez pas deviner. 1 ) Principes généraux des convertisseurs de puissance.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONVERSION ÉLECTRONIQUE STATIQUE. HACHEURS. I : Ce que vous ne pouvez pas deviner. 1 ) Principes généraux des convertisseurs de puissance."

Transcription

1 ONVSON ÉONQ SAQ AS : e qe vos ne povez pas devner 1 ) Prnpes générax des onverssers de pssane es pssanes mses en je Gamme des pssanes overes par l éleronqe de pssane S AS monres, APN, 10 ordnaers, haînes f Moers de pereses, de mahnes à laver Mahnes ols, obos Émeers V Sonorsaon oners Moers de GV, de paqebos P en wa Néessé de la ommaon e problème es de ransférer de la pssane d ne sore à ne harge, le pls soven réglable de zéro à sa valer maxmale, ave le meller rendemen énergéqe possble? 1 ère ondon néessare : ne pas lser dans le onversser d élémens dsspafs (réssanes, ) n gse d exemple, envsageons le monage poenomérqe q réalse ben n ransfer de pssane enre la sore de enson de fem e la harge : α α On éabl qe : =, =, α( 1 α) + α+ où le rendemen de pssane : (1-α) Ph arg e α η = = = Psore α( 1 α) + [ α+ ] α On remarqe : Qe le rappor / ne dépend pas qe de α, mas ass de la harge Qe le rendemen en pssane end vers 0 ave α ( η α por α 1) onlson : n ransfer de pssane en onn ne présene don pas n rendemen aepable : d où l dée d almener la harge de manère pérodqe, grâe à des dsposfs de ommaon (nerrpers éleronqes ommandés) : es le prnpe des «hahers» n exemple smple de haher sr harge premen réssve : nerrper ommandé «déope» la enson onne l fononne à fréqene fxe ave ne drée de ondon varable, q déermne le rappor ylqe α, défn omme le rappor de la drée de la ondon de l nerrper sr la pérode d yle α nerrper fermé nerrper over nerrper ommandé Page 1 sr 13

2 Qand l nerrper es fermé : = e Qand l nerrper es over : = 0 = S AS es valers moyennes de la enson e d oran dans la harge son : a valer moyenne de la pssane dsspée dans s ér : so : p = α ; α 1 1 p = p( )d = d 0 0 = α, = α On noera à e effe qe p, omme on pova le prévor! onlson : e dsposf forn ne pssane réglable à la harge par ne modfaon d rappor ylqe α ave n rendemen égal à 1 ème ondon néessare : a onverson de pssane à ha rendemen néesse des dsposfs de ommaon : nerrpers ommandés (déax en premère approxmaon) ans qe des dpôles o qadrpôles non dsspafs omme des ondensaers, des ndanes o des ransformaers (déax) es dfférens ypes de onverssers de pssane Selon la nare des sgnax d enrée e de sore dans les onverssers de pssane, on dsnge 4 grandes famlles : hahers, ondlers, redressers e gradaers ondler Sgnal onn Sgnal alernaf (f 1 ) aher, réglaer Gradaer (f 1 =f ) onversser de fréqenes Sgnal onn Sgnal alernaf (f ) redresser Symboles des onverssers : onversser onn - onn onversser onn - alernaf _ ~ onversser alernaf - onn ~ _ ~ onversser alernaf - alernaf ~ emarqe : On a spposé qe le ransfer de pssane s effea de la «sore» vers la «harge» ; erans onverssers peven fononner dans les dex sens e son qalfés de «réversbles» Page sr 13

3 ) a ommaon éleronqe S AS es «nerrpers» qe l on renonre dans les onverssers son des sem-onders lsés en régme de ommaon éa de l nerrper, fermé o over, pe soven = 0 êre ommandé grâe à n sgnal adéqa applqé à ne = 0 élerode de ommande a ondon es le pls soven ndreonnelle, (o) (f) 'es-à-dre qe l nerrper ne pe lasser passer le oran qe dans n sel sens (sos pene de dééroraon d omposan) éa over éa fermé orsqe l nerrper passe de : l'éa bloqé l'éa passan, on d q l y a l'éa passan l'éa bloqé es hangemens d éa d n nerrper seron ojors spposés nsananés (modèle déal) amorçage bloage Fonon dode (modèle déal) Symbole : a dode es n nerrper à ommaon narelle (o sponanée) es dodes lsées en ommaon peven spporer ne enson nverse povan aller jsq à 5 kv e n oran dre de 5 ka araérsqe oran - enson dode bloqée dépend d r exérer dode passane dépend d r exérer ne dode parfae es passane s > 0 ( = 0 ) e es bloqée lorsqe < 0 ( = 0 ) Fonon ranssor e ranssor es n nerrper ommandé à l overre e à la fermere, don le fononnemen es lmé à : 0 e 0 (shéma) es ranssors son lsés por des ommaons à pssane nférere à 10 kw e des fréqenes povan aendre jsq à 100 kz Symbole : ommande araérsqe oran - enson amorçage bloage emarqes : éa bloqé de la fonon ranssor orrespond à > 0 onraremen a as de la fonon dode es ommaons ommandées ne peven avor le qe les qadrans où le prod es posf (en onvenon réeper) (Por le omprendre, l fa envsager le as de l nerrper réel q dsspe, e par onséqen, q onsomme ojors ne erane pssane) Page 3 sr 13

4 S AS Fonon hyrsor e hyrsor es n nerrper ommandé nqemen à la fermere e à overre narelle, don le fononnemen es lmé à : 0, de sgne qelonqe es hyrsors son lsés por des ommaons de pssane élevée (100 kw) mas à des fréqenes fables (1 kz) Symbole : ommande araérsqe oran - enson amorçage emarqe : overre d hyrsor se fa narellemen qand la enson à ses bornes deven négave (o l nensé d oran q le raverse deven nlle) Por assrer son doble fononnemen, le hyrsor do êre aompagné d n r assran son bloage onlson sr les nerrpers ommandés: Par la se, on se préopera n d ype de l nerrper ommandé lsé, n d r néessare a fononnemen de la ommaon On onsdérera le modèle d n nerrper ndreonnel, ommandé à la fermere e à l overre, lsable por 0 e 0, e symbolsé par : 3 ) Sores de enson, sores de oran On rappelle les réslas essenels sr les sores de enson e de oran : Sores de enson ne sore nsananée de enson es n dpôle don la enson ne sb pas de sa réponse à ne varaon brsqe de oran ne apaé es ne sore nsananée de enson On pe parfare ne sore de enson réelle en plaçan n ondensaer en parallèle l ne fa jamas mere ne sore de enson en or-r On ne pe pas neronneer dreemen dex sores de enson dfférenes Sores de oran ne sore nsananée de oran es n dpôle don le oran ne sb pas de sa réponse à ne varaon brsqe de enson ne ndane es ne sore nsananée de oran On pe parfare ne sore de oran réelle en plaçan ne bobne en sére l ne fa jamas mere ne sore de oran en r over On ne pe pas neronneer dreemen dex sores de oran dfférenes Page 4 sr 13

5 S AS : e q l fa reenr 1 ) aher «dévoler» o haher «sére» Prnpe de fononnemen e shéma de prnpe d n haher «abasser de enson» o «dévoler» es donné -onre : es n nerrper ommandé e ne dode q permeen de ransférer de la pssane de la sore, assmlée à n généraer de enson de fem s, à la harge, assmlée à n généraer de oran de em s s ompe en des nares opposées des sores, e ne doven pas (e ne peven pas d allers) êre smlanémen overs o fermés On noe la pérode de ommaon, e α le rappor ylqe, el qe l on a por le hronogramme svan (par n hox arbrare de l orgne des daes) : s S 0 < < α : fermé e over S α < < : over e fermé α On en déd les hronogrammes des dverses granders élerqes d haher dévoler l es d sage d ndqer les nerrpers ommandés à la fermere (o sponanémen fermés omme por la dode) par ne barre horzonale délman lers zones de raval s hronogramme d oran raversan l nerrper ommandé α Η hronogramme de la enson ax bornes de la harge (o ax bornes de la dode) s α s Η hronogramme de la enson ax bornes de l nerrper ommandé s Η hronogramme d oran raversan la dode Η Page 5 sr 13

6 n valers moyennes : s S AS = α e = αs (d où le nom haher dévoler) Blan de pssanes : Pssane moyenne reçe par la harge : P = = = αs Pssane moyenne forne par la sore : Ps = ss = s s = αs onlson : e rendemen es don égal à l né por e dsposf déal n réalé, les nerrpers ne son pas déax e le rendemen des hahers es ojors < 1 e haher es ass appelé haher sére, ar l élémen ommandé es plaé en sére ave la sore a dode es de dode de roe lbre, ar elle es ondre pendan la phase où la sore débe ne pssane nlle ) aher «Srvoler» o haher «parallèle» Prnpe de fononnemen e shéma de prnpe d n haher «élévaer de enson» o «srvoler» es donné -onre : es n nerrper ommandé e ne dode q permeen de ransférer de la pssane de la sore, assmlée à n généraer de oran de em, à la harge, assmlée à n généraer de enson de fem, spposée posve s S > 0 ompe en des nares opposées des sores, e ne doven pas (e ne peven pas d allers) êre smlanémen overs o fermés Spposons qe l on a por le hronogramme svan : S 0 < < α : fermé e over (n effe, s ond : = 0 d où = - < 0) S α < < : over e fermé (par onné d oran dans la sore de oran) α où les hronogrammes svans : s hronogramme de la enson ax bornes de la sore (o ax bornes de l nerrper ommandé) (1-α) Η hronogramme d oran raversan la harge (o el raversan la dode ) (1 α) Η Page 6 sr 13

7 e q donne por les valers moyennes : = ( 1 α ) e ( 1 α ) So enore : = S ( 1 α ) S S AS =,, d où le nom de haher srvoler, enore appelé haher «parallèle» ar l nerrper ommandé es plaé en parallèle sr la sore Blan de pssanes : Pssane moyenne reçe par la harge : P = = = ( 1 α ) Pssane moyenne forne par la sore : P = = = ( 1 α ) s s s s enore, on onsae qe P e = P s : le ransfer de pssane se fa ave n rendemen de 1 dans e modèle de haher srvoler déal 3 ) aher à lason ndree aher à sokage apaf e ype de haher perme de reler dex sores de oran, par l nermédare d n ondensaer (éqvalen à ne sore de enson), q do amler, ps reser a réeper l énerge délvrée par le généraer, svan le shéma de prnpe -dessos : Généraer de oran G G réeper de oran as des nerrpers e pons de fononnemen : On sppose qe la enson ax bornes de ne s annle jamas (régme de ondon onn) e qe G e son posfs (sores ndreonnelles) over ( α < < ) fermé ( 0 < < α ) bloqée passane G = = mpossble ar G e > 0 = 0, G =, = G + > 0 e = G = 0, = > 0, G = 0 e = = 0, = 0, G = 0 e = 0 o S 0 < < α : phase fermé e bloqée On a : = + ( 0 ), G α < < : phase over e passane On a : ( α ) o S a enson es - pérodqe Ans : ( 0 ) = () Page 7 sr 13 = + ( α )

8 S AS a enson es onne on : ( α ) = ( α + ), so : q ond à : G α = 1 α ( α) = α+ ( 0 ), G () = ( 1 α) + ( α) hronogrammes des dvers sgnax élerqes d r : G + M α m α G + M G m α α G ares - égales α M m α aher à sokage ndf e ype de haher perme de reler dex sores de enson, par l nermédare d ne bobne (éqvalene à ne sore de oran), q do amler, ps reser a réeper l énerge délvrée par le généraer, svan le shéma de prnpe -dessos : Généraer de enson G réeper de enson G On pe monrer qe les araérsqes de e monage son : α = G ; 1 α G α = 1 α Page 8 sr 13

9 S AS : Por en savor pls 1 ) Modélsaon d ne mahne à oran onn es hahers son parlèremen ben adapés à la ommande de la vesse des «mahnes à oran onn» (à olleers), noées M On se lmera à des mahnes don l nder es onsé d amans permanens o d enrolemens almenés séparémen de l nd (mahnes des à «exaon séparée») Modèle élerqe éqvalen e r de l nd d ne M pe êre représené par le modèle élerqe onre : m e m son respevemen la réssane e l ndane de l nd, la fem d ndon de à la roaon e l nensé d oran à ravers l nd m m On éabl qe la fem d ndon es proporonnelle à la vesse anglare de roaon de l nd : = ΦΩ 0 éqaon élerqe d fononnemen de la M s ér : d = + + d Modèle méanqe éqvalen e shéma méanqe éqvalen de la M es représené par le shéma -onre : Ω ople moer m nere : J m J m désgne le momen d nere de l nd Ω b e f représenen respevemen les oples de froemen flde e de olomb froemens Ω b f e derner es spposé de valer absole onsane e opposé à la vesse anglare Ω m es le momen d ople éleromagnéqe, q es proporonnel à l nensé d oran rlan dans l nd éde héorqe de la M perme de monrer qe : =Φ 0 éqaon méanqe de la M en régme dynamqe (varable) s ér ans : d J Ω = m ex M d, so : dω J = b Ω m d m f n régme permanen (Ω = se), l ven : Φ 0 = bω+ f q ond, ompe en de l éqaon élerqe à ne relaon de la forme : = AΩ+ 0 ee dernère relaon monre qe la vesse anglare dépend lnéaremen de la enson d almenaon de la mahne (la roaon n a le qe s dépasse la valer mnmale 0 ) m Page 9 sr 13

10 S AS l es remarqable qe la M fononne rès ben s la enson n es pls onsane mas pérodqe e de valer moyenne non nlle S ee pérode es sffsammen pee (devan les emps de réponse araérsqes de la M), on porra remplaer par sa valer moyenne n haher permean de fare varer <> perme don de onrôler la vesse de la M On noera qe s le flrage d oran es ben réalsé, le ople éleromagnéqe es praqemen onsan a ors d emps es modes de fononnemen d ne M On adope ojors les mêmes onvenons d orenaon élerqes d ne par ( e en onvenon réeper), e méanqe d are par ( m e Ω orenés dans le même sens), de elle façon qe l on a la relaon : = Ω a mahne fononne en moer lorsqe > 0 (elle reço de la pssane élerqe e forn de la pssane méanqe), a mahne fononne en générare lorsqe < 0 (elle reço de la pssane méanqe e forn de la pssane élerqe), fférens as son à envsager svan le sgne de Ω : e son les 4 qadrans de la M : m Qadran Ω (o ) Qadran 1 Générare q orne dans le sens > 0 Ω Ω Moer q orne dans le sens > 0 0 Qadran 3 Qadran 4 (o ) Moer q orne dans le sens < 0 Ω Ω Générare q orne dans le sens < 0 ) Fononnemen d n haher dévoler sr harge + Applaon d haher dévoler à la ommande d ne M ans la praqe, la harge plaée en sore d onversser n es pas ne sore déale de oran mas n dpôle q, almené par ne enson en réneax, réalse n flrage d oran (), q sera ans praqemen égal à sa valer moyenne < > à n erme d ondlaon Δ près e dpôle es so n dpôle ndf { ; } so l assoaon sére d n el dpôle ndf e d n généraer de enson de fem : e derner as orrespond à la modélsaon de l nd d ne M (vor -desss), à ondon de néglger la he de poenel de à la réssane de l nd devan les ares ddp (noammen la fem ), e q es légme, saf dans le as où l on bloqe la roaon de l nd On éde le fononnemen de la M en moer, en spposan > 0 (vor fgre dessos) Page 10 sr 13

11 S AS On assoe à la M en sére ne bobne de fore ndane, appelée ndane de lssage (vor pls lon por omprendre son rôle) On noe l ndane oale éqvalene (ndane de lssage + elle d r d nd) nerrper ommandé d haher es almené par n sgnal de pérode e de rappor ylqe α ( ond sr [0 ; α]) s s Éde de la enson moyenne ax bornes de la harge On a déjà v qe la enson moyenne ax bornes de la harge s ér : = αs d Or, ompe en d r réeper, on a : = + So en valer moyenne : d d = =, ar en régme de ommaon pérodqe : = 0, e =, d ompe en de la pérode de ommaon, rès nférere ax emps de réponse de la M emarqe : es fréqenes des sgnax de ommaon se sen à des fréqenes spéreres à 15 kz (domane des lrasons), afn d éver le sfflemens parases générés dans le r omme la fem es proporonnelle à la vesse anglare de roaon Ω, on a : Page 11 sr 13 α s Ω= Φ Évolon d oran dans la harge ffeons ne mse en éqaon por haqe nervalle de fononnemen des nerrpers : d Por 0 < < α : = s, so enore : s d + = 0 (s ) () ( ) = d Por α < < : = 0, so enore : 0 d + = () ( ) ( α) = α a onné d oran dans mpose qe : ( α ) = ( α + ) Par allers : ( 0 ) = () rossane sr [0 ; α] omme on a s >, on remarqe qe () es dérossane sr [ α ; ] Ans : ( 0 ) = Mn e ( α ) = MAX (ompe en d hox prs por l orgne des daes) emarqe : éfnon : es valers d oran moyen, ans qe Mn e MAX ne son absolmen pas mposées par le haher, mas par la harge d monage On appelle ondlaon Δ d oran dans la harge la qané : Δ = MAX Mn s Δ = 1, où ompe en des réslas préédens, on a : α( α) des ommaons f 1 f = es la fréqene 0

12 ee éde mahémaqe de l ondlaon d oran es apale dans la prévson d fononnemen e d dmensonnemen d haher, noammen dans le as où la ondon onne es néessare, ar on do alors avor : Δ < MAX < > Mn S AS Par allers, en remarqan qe l négrale d ne fonon f() représene l are sos la MAX + Mn orbe, on éabl qe : = expresson préédene obene por l ondlaon Δ monre qe : Δ s f o, A f e fxés, Δ dépend d rappor ylqe α ( ) s Δ =, por max 4 f 1 α = 3 ) Fononnemen d n haher srvoler ave ne sore + Fononnemen de la M en générare n phase de frenage, la M fononne en générare e n es pls n réeper de s oran a srre d haher sére ne onven pls d fa de l ndreonnalé des nerrpers ommandés On lse alors la srre d haher parallèle (vor $ ), la M réalsan la sore de oran, svan le shéma onre : désgne ojors la pérode de ommaon de l nerrper ommandé So α le rappor ylqe el qe so fermé pendan ne drée α On sppose q on a ojors > 0 Éde de la enson moyenne ax bornes de la harge ds On a déjà monré qe = ( 1 α ) Par allers, on a : = + d où omme préédemmen : =Φ Ω= α = = so ( ) 0 1 ee dernère relaon monre qe la vesse de roaon de la M es onrôlée par le rappor ylqe n pon de ve praqe, s l ndane (omprenan l ndane de la M e l ndane de lssage) es sffsammen grande, on pe néglger l ondlaon d oran s dans le généraer, e o se passe omme s la générare débe dans n onder ohmqe de réssane : = ( 1 α ), varable de 0 à s s Page 1 sr 13

13 4 ) ahers «mlqadrans» S AS es onverssers qe l on ven d éder présenen, en praqe, n nonvénen noable lorsq ls son desnés à onrôler le fononnemen d ne M n effe, ls ne permeen pas le fononnemen à la fos en moer e en générare, e q es rès onragnan ans la plpar des as, l fa permere à la M de fononner a mons dans dex qadrans (f $ 1 )), selon qe l on a > 0 e > 0 (moer), o < 0 e > 0 (générare) fférens ypes de hahers réponden à ee exgene aher réversble en oran (fononnemen dex qadrans) e ype de haher réalse les dex fonons de 1 haher dévoler (o sére) e haher srvoler (o parallèle) grâe à dex assoaons anparallèles d ne fonon dode e d ne fonon s ranssor (fgre -onre) : s 1 e onsen le haher sére, e 1 onsen le haher parallèle nérê de l assoaon an parallèle (,) : l es ans possble d avor d ne valer négave por le oran, permse par la présene de la dode 1 aher réversble en pon (fononnemen qare qadrans) So le haher svan, q almene ne M de fem e de réssane d nd néglgeable V 1 1 M 4 4 () 3 3 es nerrpers 1 e 3 son ommandés smlanémen ave la pérode ls son om- 0; α e overs le rese de la pérode es nerrpers e 4 son ommandés smlanémen ave la pérode ls son om- α; e overs le rese de la pérode mandés à la fermere por [ ] mandés à la fermere por [ ] On pe monrer (bon exere!) qe ( α 1) = V n rasonnan ave les onvenons de l éleronéqe (f $ 1 )), on éabl qe : 1 orsqe < > es posve, la mahne fononne en moer s > 0, so α > e 1 en générare s < 0, so por α < orsqe < > es négave, la mahne fononne en générare s > 0, e en moer s < 0 n el haher perme n fononnemen de la M dans les 4 qadrans Page 13 sr 13

Circuits linéaires en régime transitoire

Circuits linéaires en régime transitoire MPSI - Élecrocnée I - rcs lnéares en régme ransore page 1/8 rcs lnéares en régme ransore 1 ondons nales e conné On va éder ce se passe enre enre dex régmes conns = régme ransore. es granders élecres ne

Plus en détail

Chapitre III- 2- RÉGIME SINUSOÏDAL GÉNÉRALITÉS. 2π T II- GRANDEURS RELATIVES AU RÉGIME SINUSOÏDAL OBJECTIFS I- POURQUOI ÉTUDIER LE RÉGIME SINUSOÏDAL?

Chapitre III- 2- RÉGIME SINUSOÏDAL GÉNÉRALITÉS. 2π T II- GRANDEURS RELATIVES AU RÉGIME SINUSOÏDAL OBJECTIFS I- POURQUOI ÉTUDIER LE RÉGIME SINUSOÏDAL? OBJECTFS Chapre - - RÉGME SNSOÏDAL GÉNÉRALTÉS - Monrer l'mporance d régme snsoïdal en élecronqe e dans d'ares domanes. - Défnr les granders relaves à n sgnal snsoïdal. - Savor représener ne grander snsoïdale

Plus en détail

Politique monétaire: Le choix des instruments I

Politique monétaire: Le choix des instruments I Polqe onéare: Le ox des nsrens I Le odèle IS-LM spposa ne nerenon dree de la banqe enrale sr la asse onéare. En reane, le odèle Noea Kenésen se foalse sr le ax d nérê oe oen d nerenon (la asse onéare es

Plus en détail

2 exercices corrigés d Electronique de puissance sur l onduleur

2 exercices corrigés d Electronique de puissance sur l onduleur 2 exercces corrgés d lecronqe de pssance sr l ondler xercce nd01 : ondler aonome n réalse le monage svan en lsan qare nerrpers élecronqes, fonconnan dex par dex : Le généraer de enson conne a ne f.e.m.

Plus en détail

N.L.Technique HACHEUR SERIE et VARIATEUR DE VITESSE INDUSTRIEL S.CHARI. I. Hacheur série à transistor

N.L.Technique HACHEUR SERIE et VARIATEUR DE VITESSE INDUSTRIEL S.CHARI. I. Hacheur série à transistor N.L.Technqe ACU SI e AIATU D ITSS INDUSTIL S.CAI I. acher sére à ranssor I.1. Défnon Un hacher es n conversser saqe permean d almener ne charge (moer à coran conn) sos enson de valer moyenne réglable à

Plus en détail

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL Fiche ors Thème : Elecricié Fiche 5 : Dipôle e dipôle Plan de la fiche Définiions ègles 3 Méhodologie I - Définiions oran élecriqe : déplacemen de charges élecriqes q a mesre d débi de charges donne l

Plus en détail

Chapitre 9 : Redressement

Chapitre 9 : Redressement Cors 9 M 2 Préamble 1. défnons 2. le hyrsor Chapre 9 : Redressemen pon de graez 4 Dodes 1. sr charge résse a. monage b. obseraon c. analyse de fonconnemen d. granders caracérsqes 2. monage sr charge RL

Plus en détail

Régime transitoire. 4.2 Aspect énergétique Décharge d un condensateur - Régime libre Régime libre d un circuit R,C...

Régime transitoire. 4.2 Aspect énergétique Décharge d un condensateur - Régime libre Régime libre d un circuit R,C... égme ransore Table des maères 1 Crc C sére soms à n échelon de enson 2 1.1 chelon de enson............................. 2 1.2 Charge d n condensaer......................... 2 1.2.1 Condons nales.........................

Plus en détail

ELECTRICITE. Chapitre 10 Energie et puissance électrique. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou

ELECTRICITE. Chapitre 10 Energie et puissance électrique. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou ELECRICIE Analyse des sgnax e des crcs élecrqes Mchel Po Chapre Energe e pssance élecrqe Edon /3/4 able des maères POURQUOI E COMMEN?... ENERGIE ELECRIQUE ECHANGEE DANS UN DIPOLE..... Rappel sr le régme

Plus en détail

E3 Régimes transitoires

E3 Régimes transitoires I Défnons E3 égmes ransores I.1 égme lbre, régme ransore e régme conn Défnon : On appelle réponse lbre o régme lbre d n crc, l évolon de cel-c en l absence de o généraer. e régme d crc es d conn o saonnare)

Plus en détail

Systèmes électromécaniques

Systèmes électromécaniques Hae Ecole d ngénere e de Geson D Canon d Vad Sysèes élecroécanqes Chapre 6 OEURS SYNCRHONES A AANS PERANENS Coplage e odélsaon por les oers rphasés CD\SE\Cors\Chap6. Correvon A B E D E S A E R E S PAGE

Plus en détail

Chacun peut et doit être acteur d une meilleure gestion des déchets.

Chacun peut et doit être acteur d une meilleure gestion des déchets. GETION DE DÉCHET Chan pe e do êre aer d ne mellere geson des déhes. Deps les années 1990, la proeon de l envronnemen es devene ne préopaon olleve. La geson des déhes ohe haqe ndvd an sr le plan professonnel

Plus en détail

COMMUNICATION ENVIRONNEMENTALE

COMMUNICATION ENVIRONNEMENTALE COMMUNICATION ENVIRONNEMENTALE Por ne ommnaon responsable Toe ampagne de ommnaon a n réel mpa sr l envronnemen : onsommaon d énerge e de ressores, prodon de déhes, pollons ndrees. L éo-ommnaon a por b

Plus en détail

Avant-propos. Henri VINCENOT in «Le pape des escargots»

Avant-propos. Henri VINCENOT in «Le pape des escargots» Aan-propos Les prncpes de conerssers d énerge à décopage son ben conns e ler réalsaon es soen enane. Par exemple réssr à obenr ne enson éleée à parr de dex ples de.5 V o almener n apparel élecroménager

Plus en détail

T.P. Le redressement commandé : le pont mixte.

T.P. Le redressement commandé : le pont mixte. I Introdcton : T.P. Le redressement commandé : le pont mxte. Précédemment, nos avons v qe nos povons réalser la converson d'ne tenson alternatve snsoïdale t =U 2sn t en ne tenson contne grâce à l'tlsaton

Plus en détail

Le document unique : Évaluation des risques pour la Santé et la Sécurité des travailleurs.

Le document unique : Évaluation des risques pour la Santé et la Sécurité des travailleurs. GETION DE RIQUE Le domen nqe : Évalaon des rsqes por la ané e la éré des ravallers. L Employer do respeer ses oblgaons en maère de sané e de séré a raval. Conformémen ax prnpes générax de prévenon nsrs

Plus en détail

Cours Thème VIII.3 CONVERSION STATIQUE D'ÉNERGIE

Cours Thème VIII.3 CONVERSION STATIQUE D'ÉNERGIE ours hème VIII.3 ONVSION SAIQU D'ÉNGI 3- Famlles de conversseurs saques Suvan le ype de machne à commander e suvan la naure de la source de pussance, on dsngue pluseurs famlles de conversseurs saques (schéma

Plus en détail

BILAN EN ELECTRICITE : RC, RL ET RLC

BILAN EN ELECTRICITE : RC, RL ET RLC IN N TIIT :, T I. INTNSIT : = dq d en couran varable I = Q en couran connu Méhode générale d éablssemen des équaons dfférenelles : lo d addvé des ensons pus relaons dq caracérsques :, lo d Ohm u = aux

Plus en détail

AUTO INDUCTION ET BOBINES

AUTO INDUCTION ET BOBINES AUT INDUCTIN T BBINS I ) Inducon ) Mse en évdence du phénomène d'nducon e phénomène d nducon es l apparon d un couran élecrque à l néreur d un crcu ne comporan pas de généraeur. N S orsqu'on déplace un

Plus en détail

TRANSFORMATEUR MONOPHASE

TRANSFORMATEUR MONOPHASE - ROLE ET NTERET. Rôle TRANSFORMATER MONOHASE n transformater est ne machne électrqe statqe permettant n changement de tenson alternatve avec n excellent rendement. l pet être tlsé en abasser de tenson

Plus en détail

Régimes transitoires

Régimes transitoires ÉLECTOCINÉTIQUE chapre 3 égmes ransores En régme connu, les composanes capacves e nducves d un crcu son analogues respecvemen à un crcu ouver e à un cour-crcu. Elles n on donc aucun nérê. Cependan, s un

Plus en détail

PHY124, année 0405 COURS D'ÉLECTROCINÉTIQUE

PHY124, année 0405 COURS D'ÉLECTROCINÉTIQUE PHY4, année 45 COUS D'ÉLECTOCINÉTIQUE Ce ors, dsponble sr le web à l adresse http ://marpx.np3.fr/alo/my-web/ele/ele.html, est l œvre de Sylvan Tsserant, de l Unversté de Marselle, q a donné l atorsaton

Plus en détail

Chapitre 1 Convertisseurs alternatif/continu

Chapitre 1 Convertisseurs alternatif/continu Lycée La Fayee Page CPGE AS cours de scences ndusrelles géne élecrque Chapre Conversseurs alernaf/connu. GENERALIES n conversseur alernaf/connu perme d almener une arge sous une enson connue évenuellemen

Plus en détail

MODULE 8. Performances-seuils. Le condensateur (accumulateur). L élève sera capable

MODULE 8. Performances-seuils. Le condensateur (accumulateur). L élève sera capable ondensaers MODULE 8. Le condensaer (accmlaer). Performances-seils. L élève sera capable 1. de différencier ne pile d n condensaer (accmlaer) dans sa mise en œvre. ondensaers 1. Le condensaer. 1.1. Descripion.

Plus en détail

LES CIRCUITS A COURANT ALTERNATIF MONOPHASE

LES CIRCUITS A COURANT ALTERNATIF MONOPHASE LECON & : LES CRCS A CORAN ALERNAF MONOPHASE LES CRCS A CORAN ALERNAF MONOPHASE - Dfférens formes de courans (e de enson Dans l'ensemble des formes de courans, nous pouvons effecuer une premère paron :

Plus en détail

RÉPONSES À UN ÉCHELON. Sortie u(t) réponse. t(s)

RÉPONSES À UN ÉCHELON. Sortie u(t) réponse. t(s) BTS S ÉPONSS À UN ÉHON. éponse à n échelon d n système d premer ordre xemple : almentaton d n condensater de capacté par ne sorce de tenson e(t) à travers résstance a tenson varable e(t) est n échelon

Plus en détail

CIFA 2004 Synthèse mixte H 2 /H par retour d état statique

CIFA 2004 Synthèse mixte H 2 /H par retour d état statique 4 Snhèse mxe H /H par reor d éa saqe SLH SLH, ENS RZELER Laboraore d nalse e commandes des ssèmes, LS-EN amps nversare, P 37 Le belvédère ns - nse Laboraore d nalse e rchecre des Ssèmes, LS-NRS 7 vene

Plus en détail

Synthèse redresseur MAI 2

Synthèse redresseur MAI 2 Synhèse redresser M 2 Défnons Un redresser es n dsposf réalsan ne conerson alernaf-conn, à l ade d nerrpers non commandés : les dodes : la grander de sore n es donc pas réglable. pon de graez sr charge

Plus en détail

TH R. 220V 50Hz. i a. chronogrammes : V GK. φ+2π

TH R. 220V 50Hz. i a. chronogrammes : V GK. φ+2π edressemen monophasé commandé C.P.G.E-SI-SAFI edressemen monophasé commandé Inroducon : Un monage redresseur commandé perme d obenr une enson connue réglable à parr d une enson alernave snusoïdale. L ulsaon

Plus en détail

TP11: Redressement d un signal alternatif sinusoïdal 2013

TP11: Redressement d un signal alternatif sinusoïdal 2013 P11: edressemen d n sgnal alernaf snsoïdal 013 De nombrex apparels élecrqes : HI-FI, éléphone, élecroménager... son des apparels à coran conn fonconnan sos selemen qelqes ols. Or l élecrcé dsponble a nea

Plus en détail

q A q B B augmente dans le temps, ce qui signifie que A dt Quand le courant circule en sens inverse du sens choisi, l intensité est négative, les

q A q B B augmente dans le temps, ce qui signifie que A dt Quand le courant circule en sens inverse du sens choisi, l intensité est négative, les L essenel du cours proposé par Mahmoud Gazzah Le condensaeur, le dpôle Descrpon sommare d un condensaeur Défnon e symbole : Un condensaeur es consué de deux armaures méallques séparées par un solan appelé

Plus en détail

Amplification Linéaire à Transistor Bipolaire

Amplification Linéaire à Transistor Bipolaire UFM Préparaon APT Géne lerque Amplfaon néare à Transsor polare Sruure énérale d un ru d amplfaon : Snal à amplfer (as neau) X X Amplfaeur are (Hau neau) Soure de pussane (Fourne par ) X amplfaon ne onerne

Plus en détail

Gestion de production court terme en contexte incertain. Gestion de production à court terme. EDF R&D École Centrale Paris

Gestion de production court terme en contexte incertain. Gestion de production à court terme. EDF R&D École Centrale Paris Geson de producon cour erme en conee nceran EDF R&D École enrale Pars Geson de producon à cour erme Encadrans ndusrels : Gérald Vgnal - Jérôme Quenu Encadran académque : Yves Dallery-Mchel Mnou Snda Ben

Plus en détail

SERIE D EXERCICES N 9 : ELECTROCINETIQUE : CIRCUITS NON LINEAIRES

SERIE D EXERCICES N 9 : ELECTROCINETIQUE : CIRCUITS NON LINEAIRES Nathale Van de Wele - Physqe Sp PCSI - Lycée les Ecalypts - Nce Sére d exercces 9 SEIE D EXECICES N 9 : ELECTOCINETIQUE : CICUITS NON LINEIES 1 Caractérstqes, pont de fonctonnement : électrolyser, dode,

Plus en détail

Les dispositifs de commutation

Les dispositifs de commutation Les dsposfs de commuaon 1. Les dsposfs de commuaon élecronques des sgnaux Les dsposfs élecronques de commuaon des sgnaux fonconnen en mode «ou ou ren» (mode bnare). Les deux éas possbles du composan son

Plus en détail

Intégrateur. v e. 20log T 0

Intégrateur. v e. 20log T 0 G. Pnson - Physque Applquée Foncons négraon e dérvaon - A22 / A22 - Foncons négraon e dérvaon τ = = τ ( )d éponse à un échelon (réponse ndcelle) Inégraeur : = E < : = = E τ E -a. éponse en fréquence =

Plus en détail

1 Introduction. 2 Définitions des sources de tension et de courant : Cours. Date : A2 Analyser le système Conversion statique de l énergie. 2 h.

1 Introduction. 2 Définitions des sources de tension et de courant : Cours. Date : A2 Analyser le système Conversion statique de l énergie. 2 h. A2 Analyser le système Converson statque de l énerge Date : Nom : Cours 2 h 1 Introducton Un ConVertsseur Statque d énerge (CVS) est un montage utlsant des nterrupteurs à semconducteurs permettant par

Plus en détail

La diode : un exemple de dipôle non linéaire

La diode : un exemple de dipôle non linéaire La dode La dode : n exemple de dpôle non lnéare On se propose d éder expérmenalemen la dode, composan non lnéare. Il s ag de dédre de l éde de sa caracérsqe ses prncpales propréés afn d en envsager qelqes

Plus en détail

Physique appliquée. 1 re STI. Génie électronique

Physique appliquée. 1 re STI. Génie électronique Physqe applqée 1 re STI Géne électronqe Mare-Clade Dder Lycée les Irs, Lormont Jacqes Lafarge Lycée Gstave ffel, Bordeax Therry Lecorex Lycée Rchele, Rel-Malmason Gérard Montaster Lycée Doran, Pars Sos

Plus en détail

RAPPELS DE COURS SUR L'ALTERNATIF

RAPPELS DE COURS SUR L'ALTERNATIF RAPPELS DE CORS SR L'ALERNAF - DÉFNON D CORAN ALERNAF SNSOÏDAL Les varatons e l'ntensté nstantanée, notée, e ce type e corant en foncton temps sont représentés par ne snsoïe. 0 0 3 4 - Le temps qe met

Plus en détail

Philippe BIENAIME Actuaire I.S.F.A., GPA Laboratoire de Sciences Actuarielle et Financière, I.S.F.A., Université Claude Bernard Lyon 1

Philippe BIENAIME Actuaire I.S.F.A., GPA Laboratoire de Sciences Actuarielle et Financière, I.S.F.A., Université Claude Bernard Lyon 1 SYSTEMES BOUS-MALUS Phlppe BIEAIME Acuare I.S.F.A., GPA Laboraore de Scences Acuarelle e Fnancère, I.S.F.A., Unversé Claude Bernard Lyon ahale RICHARD GPA Laboraore de Scences Acuarelle e Fnancère, I.S.F.A.,

Plus en détail

AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL EN REGIME NON LINEAIRE

AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL EN REGIME NON LINEAIRE AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL EN REGIME NON LINEAIRE Dans e hapire l'amplifiaeur différeniel inégré sera oujours onsidéré omme parfai, mais la ension de sorie ne pourra prendre que deux valeurs : V sa e V

Plus en détail

Laboratoire génie électrique 3Stech Série d exercices N 8 Moteur pas à pas Page 1 /10

Laboratoire génie électrique 3Stech Série d exercices N 8 Moteur pas à pas Page 1 /10 Laboraore géne élecrque ech ére d exercces Moeur pas à pas Page /0 Exercce Un moeur pas à pas à aman permanen ayan les caracérsques suvanes : phases au saor, deux pôles au roor, sa commuaon es bdreconnelle

Plus en détail

Chap2 Conversion électronique de puissance : Hacheurs

Chap2 Conversion électronique de puissance : Hacheurs Chap2 Converson électronqe de pssance : Hachers 1. Prncpe de la converson électronqe de pssance 1.1. Ordres de granders en électronqe de pssance 1.2. Intérêt des convertssers électronqes à nterrpters 1.3.

Plus en détail

Fonction dont la variable est borne d intégration

Fonction dont la variable est borne d intégration [hp://mp.cpgedpydelome.fr] édié le 1 jille 14 Enoncés 1 Foncion don la variable es borne d inégraion Eercice 1 [ 1987 ] [correcion] Soi f : R R ne foncion conine. Jsifier qe les foncions g : R R sivanes

Plus en détail

Caractérisation de cellules solaires

Caractérisation de cellules solaires Caraérisaion de ellules solaires 1. Sruure e prinipe de fonionnemen d une ellule solaire [1] 1.1 Prinipe de fonionnemen Une ellule solaire es un omposan éleronique qui onverie la lumière du soleil en éleriié.

Plus en détail

Université de Picardie Jules Verne 2013-2014 UFR des Sciences

Université de Picardie Jules Verne 2013-2014 UFR des Sciences Uiversié de Picardie Jles Vere 13-14 UFR des Scieces Licece meio Mahémaiqes - Semesre 3 Saisiqe Exame de ldi 7 javier 14 Drée h To docme ierdi - Calclarices aorisées Exercice 1 1) Das e poplaio doée, o

Plus en détail

Les composants électroniques de commutation

Les composants électroniques de commutation Les omposans éleroniques e ommuaion hapire L TRANSSTOR POLAR Sommaire 1 GNRALTS... 24 2 OMMUTATON DU TRANSSTOR POLAR NPN... 25 2.1 RAPPLS... 25 2.2 LS PHASS D'UN TRANSSTOR A LA OMMUTATON... 25 2.2.1 Transisor

Plus en détail

Premier semestre de première année de BTS

Premier semestre de première année de BTS M. HOLST Florent 1BTS Electrotechnqe 1 Premer semestre premère année BTS Septembre Octobre Novembre Décembre Janver Péro préve por le dérolement ce TP : Ttre d TP Econome d énerge sr n ste solé Rapport

Plus en détail

MECANIQUE QUANTIQUE Chapitre 4 : Formalisme mathématique matique de

MECANIQUE QUANTIQUE Chapitre 4 : Formalisme mathématique matique de MECNIQUE QUNTIQUE Chaptre 4 : Formalsme mathématqe matqe de la méanqe m qantqe Pr. M. BD-LEFDIL Unversté Mohammed V-V gdal Falté des Senes Département de Physqe nnée e nverstare 07-08 08 Flères SM-SMI

Plus en détail

1 Le hacheur série. 30 mars 2005

1 Le hacheur série. 30 mars 2005 e hacheur série A. Campo 30 mars 2005 1 e hacheur série 1.1 Généraliés e hacheur es un disposiif permean d obenir une ension coninue de valeur moyenne réglable à parir d

Plus en détail

Courant continu et courants alternatifs

Courant continu et courants alternatifs Classe : 2ME BEP Méers de l élecroechnque Couran connu e couran alernaf Leu : Salle de cours & salle de mesures Objecf Dfférencer les caracérsques d un couran connu e d un couran alernaf,. Savors : S.2

Plus en détail

Electrocinétique : régime permanent (Corrigé) Ex 0 : application des lois de Kirchoff.

Electrocinétique : régime permanent (Corrigé) Ex 0 : application des lois de Kirchoff. lectrocnétqe : régme permanent (Corrgé) x : applcaton des los de Krchoff. Posons d'abord les éqatons électrqes : lo de nœd : 1 + 2 + 3 = (1) (attenton à l'orentaton des condcters). los de malles : 1 1

Plus en détail

Modèles d analyse des biographies en temps discret Exemple d utilisation

Modèles d analyse des biographies en temps discret Exemple d utilisation Modèles d analyse des bographes en emps dscre Exemple d ulsaon Jean-Mare Le Goff Cenre Lnes Pôle Naonal de recherche Lves Unversé de Lausanne Plan Deux ypes de données dscrèes Modèles à emps dscre Modèle

Plus en détail

Bureaux d études en traitement des images

Bureaux d études en traitement des images Bureau d éudes en raemen des mages ESERB Fère Téécommuncaons 3 ème année Opon SC ESERB Fère Eecronque 3 ème année Opon TS AEE 4-5 M. DOAS Bureau d éudes en raemen des mages PARTE REDRESSEMET Dans cee pare

Plus en détail

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF Les quesions raiées devron êre soigneusemen numéroées e le documen-réponse fourni devra êre compléé selon les indicaions de l énoncé. Il es vivemen conseillé de

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. 1 ) DEFINITIONS page 2. 2 ) REDRESSEMENT MONOALTERNANCE ( TYPE P1 ) page 4

TABLE DES MATIERES. 1 ) DEFINITIONS page 2. 2 ) REDRESSEMENT MONOALTERNANCE ( TYPE P1 ) page 4 EESSEMEN ABLE ES MAEES EFNONS page EESSEMEN MONOALENANCE YPE P page EESSEMEN OBLE ALENANCE page A PON MLE YPE P EESSEMEN OBLE ALENANCE page A PON E GAEZ YPE P EESSEMEN S FCEM page 7 EESSEMEN PHASE page

Plus en détail

TP6 Caractéristiques de dipôles 2013

TP6 Caractéristiques de dipôles 2013 TP6 Caractérstqes de dpôles 2013 Noms des étdants : 1-Dpôles lnéares Par défnton, n dpôle est lnéare s l exste entre la tenson à ses bornes et le corant électrqe q le traverse, ne éqaton dfférentelle lnéare.

Plus en détail

ONDULEUR I. PRINCIPE DES ONDULEURS AUTONOMES II. ONDULEUR DE TENSION MONOPHASÉE À 2 INTERRUPTEURS. 1. Débit sur charge résistive

ONDULEUR I. PRINCIPE DES ONDULEURS AUTONOMES II. ONDULEUR DE TENSION MONOPHASÉE À 2 INTERRUPTEURS. 1. Débit sur charge résistive le SI G Ondler ODULUR I. PRICIP DS ODULURS AUOOMS On appelle ondler, n convertsser statqe contn-alternatf q permet d'obtenr ne tenson alternatve de valer effcace fxe o réglable à partr d'ne sorce de tenson

Plus en détail

Présentation de la plateforme

Présentation de la plateforme e o N n o a n n e o s é r a s P l u d e c Présenaon de la plaeforme Mad Doc es un espace vruel de consulaon e de mse à dsposon de suppors e nformaons produs / servces ITGA. L objecf es de connuer à s nscrre

Plus en détail

CONVERSION DE PUISSANCE

CONVERSION DE PUISSANCE Spé y 2003-2004 Devoir n 5 CONVERSION DE PUISSANCE Parie I EUDE D UN CAPEUR DE POSIION ANGULAIRE A / ÉUDE D'UN CIRCUI MAGNÉIQUE Considérons le disposiif schémaisé sur la figure, composé de deux bobines

Plus en détail

ELECTRICITE. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou

ELECTRICITE. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou LCTICIT nalyse des sgnax et des crcts électrqes Mchel Po Chaptre 2 Los générales de l électrcté en régme contn. Théorèmes de sperposton, Thévenn et Norton. dton 23/05/2005 nméro d'enregstrement de

Plus en détail

ELECTRICITE. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou

ELECTRICITE. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou LCTICIT nalyse des sgnax et des crcts électrqes Mchel Po Chaptre 2 Los générales de l électrcté en régme contn. Théorèmes de sperposton, Thévenn et Norton. dton 11/03/2014 Table des matères 1 POUQUOI T

Plus en détail

Modélisation, Simulation et Commande des systèmes électriques

Modélisation, Simulation et Commande des systèmes électriques Modélsaon, Smulaon e Commande des sysèmes élecrques runo FRANCOIS runo.francos@ec-llle.fr Plan Cours: Généralé sur les sysèmes physques Cours: Le Graphe Informaonnel de Causalé Cours: Modélsaon de la machne

Plus en détail

Méthodes «volumes finis»

Méthodes «volumes finis» Méhodes «volmes s» ArGECo MS²F Hydrologe, Hydrodymqe Applqée e Cosrcos Hydrlqes (HACH) Méhodes «volmes s» : rodco Déreces es Dscréso des éqos sr grd srcré crése Méhode smple e rpde Fclé de clcl des dérvées

Plus en détail

LP 46 Applications des lois de l'optique géométrique à l'appareil photographique

LP 46 Applications des lois de l'optique géométrique à l'appareil photographique LP 46 Applatons des los de l'optque géométrque à l'apparel photographque Introduton: Nous allons termner les leçons d'optque géométrque en étudant un apparel qu utlse les résultats de e domane de la physque,

Plus en détail

Les composants électroniques de commutation

Les composants électroniques de commutation es omposans éleroniques de ommuaion Chapire V es Ciruis d'aide à a Commuaion (CAC) Sommaire 1 ROE... 50 2 COMMUTATION SUR UNE CHARGE SEFIQUE... 50 2.1 ESTIMATION ES PERTES... 52 2.1.1 Peres quand l'inerrupeur

Plus en détail

Série 1 : Convertisseurs statiques

Série 1 : Convertisseurs statiques Sére 1 : Convertssers statqes X1 : Montage redresser en pont. U=48V- 50Hz 1) Précser les condctons des dodes et la relaton entre c et dans chaqe ntervalle. racer c(t) 2) Donner les expressons de la valer

Plus en détail

MODULE 2 : Estimation par intervalle de confiance

MODULE 2 : Estimation par intervalle de confiance Echailloage M MODULE : Esiaio ar iervalle de cofiace Il s agi das ce odle de rover e esiaio ar iervalle de cofiace d araère θ, c es-à-dire de cosrire e «forchee de valers éries erea de sier» θ avec e robabilié

Plus en détail

Le redressement. 1. Intérêt du redressement MCC

Le redressement. 1. Intérêt du redressement MCC . Intérêt d redressement Le redressement MCC Si on désire faire fonctionner n moter à corant contin (MCC) en alternatif il ne torne pas mais vibre. Explication : le corant alternatif change de sens réglièrement

Plus en détail

Redresseur ou commutateur

Redresseur ou commutateur N.L.T.Mohammeda FONCTION DISTIBUE : CONETISSEUS STATIQUES I. Introdcton 1. Nécessté de la conerson d énerge Les dfférents réseax électrqes ndstrels almentent de nombrex actonners. Cette énerge apparaît

Plus en détail

e s ABONNEZ-VOUS! #famillest 2015-2016

e s ABONNEZ-VOUS! #famillest 2015-2016 e d a : f C n d e n g ABONNEZVOUS! 20152016 #famllest La aon 20142015 a éé rche en rebondemen, en upen e en émoon Nou ouhaon vou remercer d avor oujour éé à no côé e de nou avor poué juqu en demfnale.ce

Plus en détail

LOCALISATION CAMERA/OBJET PAR CORRESPONDANCES POINT 3D-PIXEL APPLICATION A LA LOCALISATION D UN ROBOT MOBILE

LOCALISATION CAMERA/OBJET PAR CORRESPONDANCES POINT 3D-PIXEL APPLICATION A LA LOCALISATION D UN ROBOT MOBILE LOCALISATION CAMERA/OBJET PAR CORRESPONDANCES POINT 3D-PIEL APPLICATION A LA LOCALISATION D UN ROBOT MOBILE O AIT AIDER, P HOPPENOT e E COLLE CEMIF-LSC,Unesé d Ey Val-d Essonne Eal : oade@efn-eyf Résé

Plus en détail

Débuter avec Excel. Introduction

Débuter avec Excel. Introduction Débter avec Excel Introdction Dans ce chapitre Microsoft Excel 00 est n logiciel tabler qe vos povez employer dans n cadre personnel o professionnel, por sivre et analyser des ventes, créer des bdgets

Plus en détail

Guides d installation 300-012-581 Rév. 03

Guides d installation 300-012-581 Rév. 03 EMC Matériel VNXe3300 dans les environnements compatibles NEBS Gides d installation 300-012-581 Rév. 03 Les composants d système de stockage EMC VNXe3300 sivants ont passé avec sccès la site de tests de

Plus en détail

3 - Modélisation du Moteur à Courant Continu

3 - Modélisation du Moteur à Courant Continu Lycée Gusave Effel de Djon Classe préparaore P..S.. Année 213-214 Élecroechnque 3 - Modélsaon du Moeur à Couran Connu able des maères Fonconnemen d'un moeur à couran connu 1 1 Force de Laplace......................................

Plus en détail

Compensation des amétropies sphériques

Compensation des amétropies sphériques Compensation des amétropies sphériqes Principe de la compensation e verre compensater théoriqe (o verre correcter) de l'amétropie, placé devant l'œil, permet a sjet de voir net à l'infini sans accommoder.

Plus en détail

GOURIO-JEWELL Pierre-Guillaume KOHN Céline. CONTROLE OPTIMAL Application à l'équation de la chaleur

GOURIO-JEWELL Pierre-Guillaume KOHN Céline. CONTROLE OPTIMAL Application à l'équation de la chaleur GOURIO-EWELL Perre-Gllme KOHN Céle CONROLE OPIMAL Alco à l'éqo de l cler Préseo d roblème 4 Méode de l'é djo 6 Mse e lce de l'lorme 7 Méode de corôle oml vec le ems 8 Méode de l'é djo 8 Mse e lce de l'lorme

Plus en détail

CL2 CL1. Figure 1. Le transistor T 1 possède : Un gain en courant β 1 de 100 Une résistance interne r ce1 de 20 KΩ.

CL2 CL1. Figure 1. Le transistor T 1 possède : Un gain en courant β 1 de 100 Une résistance interne r ce1 de 20 KΩ. PREMIERE PARTIE : ETAGE AMPLIFICATEUR EN EMETTEUR COMMUN On donne en fgre le schéma d n amplfcater émetter commn à T 25 C, almenté par ne tenson V CC de 20V, dans leqel le transstor NPN T possède, grâce

Plus en détail

CH06 : Les cellules de commutation

CH06 : Les cellules de commutation BTS électrotechnqe 2 ème année - Scences physqes applqées H06 : Les cellles de commtaton Enje : converson de l énerge électrqe Problématqe : Entre l électrotechnqe et l électronqe, s est développée a cors

Plus en détail

RESEAUX DE NEURONES, LOGIQUE FLOUE ET ALGORITHMES GENETIQUES

RESEAUX DE NEURONES, LOGIQUE FLOUE ET ALGORITHMES GENETIQUES RESEAUX DE NEURONES, LOGIQUE FLOUE ET ALGORITHMES GENETIQUES Jalel ZRIDA Ecole Spérere des Scences et Technqes de Tns et Unté Sgna et Système, ENIT La Logqe Floe De nos jors, nos problèmes mplqent sovent

Plus en détail

ECHELLE BREVE DE STRESS

ECHELLE BREVE DE STRESS ECHELLE BREVE DE STRESS Por chac ds échlls sivas fais croix das ls cass corrspoda à vor évalaio. Por chac ds colos, copr l obr d croix lipliz c obr par l chiffr d la colo. Par xpl 3 croix das la colo 2

Plus en détail

REDRESSEMENT MONOPHASE

REDRESSEMENT MONOPHASE EDESSEMENT MONOPHASE 1 - LA DIODE A JONCTION 1.1 Caracérsq coran-nson A K AK En polarsaon nvrs ( AK < ) n dod n lass pas passr l coran - ll s bloqé. Par conr n polarsaon drc ( AK > ) l coran d'abord nl

Plus en détail

Université d El Oued Cours Circuits Electriques 3 LMD-EM

Université d El Oued Cours Circuits Electriques 3 LMD-EM ère parte : Electrocnétque Chaptre ntroducton L Electrocnétque est la parte de l Electrcté qu étude les courants électrques. - Courant électrque -- Défntons Défnton : un courant électrque est un mouvement

Plus en détail

SunSolutions MC. Votre guide sur les produits et les services de la Financière Sun Life du secteur des régimes de garanties collectives

SunSolutions MC. Votre guide sur les produits et les services de la Financière Sun Life du secteur des régimes de garanties collectives SnSolions MC Vore gide sr les prodis e les services de la Financière Sn Life d secer des régimes de garanies collecives La vie es pls radiese sos le soleil. Table des maières SnSolions...1 Solions de service...2

Plus en détail

LIMITES DU MARCHÉ : MONOPOLE NATUREL

LIMITES DU MARCHÉ : MONOPOLE NATUREL LIMITES DU MARCHÉ : MONOPOLE NATUREL Le monopole naurel CM décroî avec l échelle de producon = Cm rès fable / CF L Éa do réglemener Soluon 1 : arfcaon au coû margnal Effcace au sens de Pareo mas peres

Plus en détail

Ecole des JDMACS, Angers, 19-21 Mars 2009 Commande prédictive : interaction optimisation commande

Ecole des JDMACS, Angers, 19-21 Mars 2009 Commande prédictive : interaction optimisation commande Par : Inrodcon à la ommand Prédcv Ecol ds JDMAS, Angrs, 9- Mars 009 ommand prédcv : nracon opmsaon command Plan d la présnaon. Inrodcon. Qls rpèrs. Phlosoph. s concps d la ommand Prédcv. Prncps d bas.

Plus en détail

L affirmation de soi Ni tyran, ni carpette

L affirmation de soi Ni tyran, ni carpette Raphaëlle GIORDaNO IzmI maei-cazali L affrma de N yra, carpee 3 ƒ Smmare p. 6 p. 8 p. 10 PrŽ face d dcer Clze Sade dõ Ž vl de lõ Hm aerv Le 10 cmmademe de lõ Hm aerv dée clef 1 : maëtriser le B.a.-Ba DE

Plus en détail

Dynamique du point matériel

Dynamique du point matériel Chaptre III Dynaqe d pont atérel I Généraltés La cnéatqe a por objet l étde des oveents des corps en foncton d teps, sans tenr copte des cases q les provoqent La dynaqe est la scence q étde (o déterne)

Plus en détail

Interventions sur des machines en imprimerie L utilisation de la vitesse réduite

Interventions sur des machines en imprimerie L utilisation de la vitesse réduite Interventions sr des machines en imprimerie L tilisation de la vitesse rédite Plsiers tâches en imprimerie nécessitent des interventions avec des protecters overts, retirés o netralisés tot en ayant besoin

Plus en détail

PRODUCTIVITE MULTIFACTORIELLE

PRODUCTIVITE MULTIFACTORIELLE Déparemen fédéral de l néreur DFI Offce fédéral de la Sasque OFS Économe, Éa e socéé Documen de raval Neuchâel, ocobre 2006 PRODUCTIVITE MULTIFACTORIELLE RAPPORT METHODOLOGIQUE Gregory Ras, OFS, secon

Plus en détail

OSCILLATEURS COUPLÉS

OSCILLATEURS COUPLÉS TP OSCILLATEURS COUPLÉS Capacités exigibles : mtre en évidence l action d n filtre linéaire sr n signal périoqe dans les domaines fréqentiel temporel La théorie générale des oscillaters coplés n est pas

Plus en détail

UNE POLITIQUE DE MAINTENANCE PREVENTIVE ASSOCIEE A UNE DEGRADATION ACCUMULATIVE BIVARIEE OBSERVEE CONTINUMENT

UNE POLITIQUE DE MAINTENANCE PREVENTIVE ASSOCIEE A UNE DEGRADATION ACCUMULATIVE BIVARIEE OBSERVEE CONTINUMENT UNE POITIQUE DE AINTENANE PREVENTIVE ASSOIEE A UNE DEGRADATION AUUATIVE BIVARIEE OBSERVEE ONTINUENT A PREVENTIVE AINTENANE POIY ASSOIATED WITH A ONTINUOUSY OBSERVED UUATIVE BIVARIATE DETERIORATION Ha Ha

Plus en détail

ELECTRICITE. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou

ELECTRICITE. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou ELECTCTE Analyse des sgnax et des crcts électrqes Mchel Po Chaptre Los générales de l électrcté en régme contn Los de Krchhoff Baselecpro Edton /03/04 Table des matères POUQUO ET COMMENT? DEFNTONS, OCABULAE

Plus en détail

Redressement non commandé sur charge RLE en conduction continue

Redressement non commandé sur charge RLE en conduction continue Redressemen non commandé sur charge RL en conducion coninue SI 9- I. Conversion alernaif-coninu, exemples d applicaions liés à la racion Figure : Locomoive BB5 Réseau de disribuion Redresseur saique monophasé

Plus en détail

Clemenceau. Lois fondamentales de l électrocinétique. Exemple du courant continu. Lycée. PCSI 1 - Physique. Lycée Clemenceau. PCSI 1 (O.

Clemenceau. Lois fondamentales de l électrocinétique. Exemple du courant continu. Lycée. PCSI 1 - Physique. Lycée Clemenceau. PCSI 1 (O. PCSI - Physqe Lycée Clemencea PCSI (O.Graner) Los fondamentales de l électrocnétqe Exemple d corant contn Olver GNIE PCSI - Physqe I Défntons sr les crcts électrqes : éseax et dpôles : Un résea est n crct

Plus en détail

AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL

AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL APLIFICAU OPAIONNL - POPI D L'AOP IDAL. Descrpton L'amplfcater opératonnel se présente sos la forme d'n crct ntégré (en général DIL) ; l possède entrées notées - entrée non nversese - et - - entrée nversese.

Plus en détail

LOCATION. L Esplanade. Tarifs de location Démarches à suivre Conditions générales de location Conditions particulières de location.

LOCATION. L Esplanade. Tarifs de location Démarches à suivre Conditions générales de location Conditions particulières de location. LOCATION page 1/5 Tarifs de location Démarches à sivre Conditions générales de location Conditions particlières de location page 2/5 Tarifs de location Précisions concernant les horaires de location Type

Plus en détail

Dentaurum Boutique en ligne. www.dentaurum.fr. plus rapide plus ergonomique plus simple

Dentaurum Boutique en ligne. www.dentaurum.fr. plus rapide plus ergonomique plus simple FR Dentarm Botiqe en ligne www.dentarm.fr pls rapide pls ergonomiqe pls simple shop.dentarm.fr Votre adresse por l orthodontie, les implants et la prothèse dentaire sr Internet Décovrez la botiqe en ligne

Plus en détail

Dans sa version la plus simple, ce redresseur est alimenté par un seul enroulement secondaire de transformateur.

Dans sa version la plus simple, ce redresseur est alimenté par un seul enroulement secondaire de transformateur. Hypothèses : - Les dodes tlsées dans les redressers sont spposées déales : Dode passante : v D = 0 et D > 0 Dode bloqée : v D < 0 et D = 0 - On se lmte a redressement de sgnax sss d résea 50Hz. A D v D

Plus en détail