Conseil Danois pour les Réfugiés (DRC) en RDC: newsletter février 2013

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conseil Danois pour les Réfugiés (DRC) en RDC: newsletter février 2013"

Transcription

1 Edition #2, février 2013 Conseil Danois pour les Réfugiés (DRC) en RDC: newsletter février 2013 LES GRANDES LIGNES de DRC en RDC en février 2013 La mission d évaluation de l équipe de DRC dans la zone de Kitchanga, province du Nord-Kivu La clotûre du projet Sida DRC et les sensibilisations VIH/SIDA La distribution des kits scolaires aux enfants du Centre de rattrapage scolaire (CRS) Les ateliers d échange mis en place par DRC LA MISSION D EVALUATION DE DRC DANS LA ZONE DE KITCHANGA (NORD-KIVU) DRC en RDC a effectué une mission d évaluation d une durée d une semaine (du 11 au 18 février) dans les différents sites spontanés de la zone de Kitchanga dans la province du Nord-Kivu. L équipe d évaluation de DRC comptait 5 agents : Aris Piker, Security Focal Point, Claude Asumani, en charge de mener la partie Education de l évaluation, Barthelemy Moliso, en charge d assurer la partie WASH de l évaluation, Papy Liloko, qui s est occupé de la partie Protection et Salomé Tchiritchi, en charge d animer les focus groups et d assister les autres membres de l équipe dans la récolte des données. Les objectifs essentiels de la mission ont été de préparer une analyse des besoins en matière de Protection, Education, WASH, NFI, Abris (etc.) et de rencontrer les différents acteurs sur place (ONGI, ONG locales et autorités gouvernementales). Cette première évaluation de DRC dans la zone de Kitchanga permettra à l organisation de mieux comprendre le type et l intensité des besoins que DRC pourrait commencer à adresser lors de ces futures interventions. 1

2 LES FOCUS GROUPS A KITCHANGA CENTRE L équipe de DRC sur place a organisé des discussions dans deux focus groups formés le 13 février 2013 à l EP BUHANDA dans KITCHANGA CENTRE. Leadeurs locaux, représentants des églises et des sites de déplacés internes, des chefs de localités (etc.) sont venus de toute la localité de Kitchanga pour participer à ces focus groups. Chaque focus group comptait à peu près 25 personnes. La communauté a félicité DRC d avoir pu organiser ces ateliers parce que aucune autre ONG sur place n a entamé une initiative pareille. La discussion des focus groups a permis aux représentants des communautés vulnérables d émettre librement leur point de vue. PROTECTION : QUELS BESOINS CONSTATES PAR DRC DANS LA ZONE DE KITCHANGA? L évaluation que l équipe de DRC a organisée dans l axe Kitchanga-Pinga lui a permis de relever les différents problèmes de protection au sein des communautés tels que : Focus Group, Kitchanga - Insécurité persistante crée par la présence des forces et groupes armés, - Occupation des concessions par les nouveaux acheteurs. Les participants des focus groupes ont fait part de leur vœu de voir une ONG implanter une radio locale capable de véhiculer les messages de cohésion sociale. Le camp des déplacés internes à Mungote localité Kitchanga (territoire de Masisi). Ces abris datent de WASH: QUELS BESOINS CONSTATES PAR DRC DANS LA ZONE DE KITCHANGA? DRC a constaté que plusieurs intervenants humanitaires (OXFAM GB, MSF, Mercy Corps) œuvrent dans la contrée depuis des années. Pourtant, la connaissance de la population sur la mise en pratique des notions sur l hygiène, la bonne gestion et maintenance des ouvrages hydrauliques et d assainissement n est pas suffisante. Les représentants des populations déplacées ont dit à l équipe d évaluation de DRC qu ils souhaiteraient avoir des sources d eau aménagées plus près de leurs lieux de vie car plus une source d eau est éloignée des bénéficiaires, plus ils se sentent exposés aux insécurités lorsqu ils se déplacent pour chercher de l eau. Borne fontaine du camp des déplacés de Mweso (photo prise par l équipe d évaluation de DRC le 14 février 2013) 2

3 EDUCATION : QUELS BESOINS CONSTATES PAR DRC DANS LA ZONE DE KITCHANGA? L équipe de DRC a constaté qu il y a des multiples vulnérabilités dans le domaine de l éducation dans la zone de Kitchanga. Les enfants ne sont pas intégrés et donc exposés d avantage. L équipe de DRC a trouvé que les élèves déplacés sont éparpillés dans plusieurs écoles de la place et leur taux de fréquentation est estimé à 10% pour les écoles les plus proches des camps et dans la plupart des camps (6 camps sur 9), il n y a pas d espaces-amis d enfants. L EP Bihasha, localité Mweso, camp de Kashuga II; école qui a été construite à l initiative des parents déplacés Le camp de Kashuga II (localité de Mweso) a été mis en place en La nécessité prolongée de demeurer dans le site, a imposé le besoin de créer une école comme l EP Bihasha (sur la photo) afin d encadrer les enfants. Pourtant, les conditions précaires ne permettent pas d offrir à ces enfants une éducation de qualité. LA CLOTURE DU PROJET Sida Le projet Sida a pris fin le 28 février Il est composé de 3 volets : le volet protection, le volet sécurité alimentaire et le volet construction. Volet Protection: Au cours du projet, DRC a développé 3 modules répondant aux besoins principaux dans la région : - Un module sur la protection et les droits humains - un module sur la bonne gouvernance et l état de droit - un module sur la résolution 1612 du Conseil de Sécurité des Nations Unies. Au total plus de 2000 personnes ont été formes sur les différents thèmes. DRC a également effectué la réinsertion socio-économique de 240 personnes vulnérables en mettant en place des AGR. Chacune de ces AGR (La Coupe et couture, savonnerie, la menuiserie et l apiculture) ont été accompagnées par des formations professionnelles et des donations d un kit initial pour lancer l AGR. Pour le processus de la mise en place des AGR d apiculture, DRC a travaillé en partenariat avec une ONG locale de Faradje OPED (Organisation pour la Protection de l environnement et le Développement). 3

4 Volet Sécurité Alimentaire : Au cours du projet, DRC a distribué, à 240 bénéficiaires de 9 localités ciblées par le projet, un total : - de 9 tonnes de semences vivrières (3t de maïs, 3t d haricot et 3t d arachide) - 6kg de semences maraîchères (3kg d aubergines et 3kg des tomates) outils aratoires (1 houe, 1 râteau, 1 arrosoir, 1 coupe-coupe par ménage). DRC a également mené des activités d agroforesterie: la production agricole associé à la plantation des arbres, ainsi on peut avoir plusieurs produits à des superficies réduites. Au total, 4000 pieds de tecks, 1000 rejets d ananas, 1000 rejets de bananiers et 2kg de semences de maracuja ont été distribués aux 12 groupements paysans dans les 9 localités d intervention en territoire de Faradje. Champ d archide d un bénéficiaire à Mungwa Volet Construction: Les anciennes salles de classe à l EP Doya et 6 nouvelles salles de classe et un bureau de direction à l EP Doya Le volet construction du projet Sida visait à soutenir le relèvement précoce dans les villages d intervention dans deux domaines : 1. Le WASH, par l aménagement de 10 sources pour la réduction de la transmission des maladies, accompagnées par la construction des bacs à lessive, et 2. La construction de deux écoles en dur pour améliorer l accès a l éducation dans des structures qui ne posent pas des risques. L aménagement des sources était concentré dans le territoire de Faradje ou il y a peu d acteurs en WASH. Vorani, sources et bacs à lessive Maringanva et Takonzema 4

5 DRC et SENSIBILISATION VIH/SIDA Dans le cadre du projet de l éducation et de protection exécuté par DRC et financé par le Pooled Fund qui vise à Contribuer à l'accès d'une éducation de qualité pour filles et garçons et la connaissance des Droits Humains et l accès à la justice pour des populations affectées par le conflit et les acteurs étatiques dans le territoire de Dungu) et Faradje, le volet éducation a exécuté 10 ateliers de sensibilisation communautaire sur la prévention du VIH/SIDA suivis de la pratique de l hygiène et l éducation à la santé pendant la période allant du 31 Janvier au 11 Février 2013 dans les 2 axes respectifs TADU et ABA avec le concours du Partenaire Dynamique Femme pour la Conservation et le Développement. DISTIBUTION DE KITS SCOLAIRES AUX ENFANTS DU CENTRE DE RATTRAPAGE SCOLAIRE (CRS) Dans le cadre de l initiative de renforcement de l assiduité des élèves du CRS, DRC en partenariat avec la DIVAS (Division des Affaires Sociales) a procédé à la distribution des kits scolaires en faveur du CRS lors de la proclamation des résultats du premier semestre. DRC a utilisé l approche participative avec le concours de tous les participants. Distribution des cahiers et stylos au CRS DRC a réceptionné 220 cahiers et l organisation a distribué 156, soit 2 cahiers par élève. Pour les stylos, DRC a réceptionné 110 stylos et l organisation a distribué 78, soit un stylo par élève. ATELIERS D ECHANGE-MEDIATION ENTRE ADOLESCENTS ET PARENTS MIS EN PLACE PAR DRC EN FEVRIER 2013 Au mois de février 2013, DRC a organisé une médiation dans 10 communautés afin d améliorer l échange entre adolescents et parents à travers : - Ecoute des plaintes formulées par les adolescents lors des ateliers d expression réalisés, - Sensibilisation des parents pour répondre valablement à leurs devoirs et l information fournie aux parents sur certains besoins éducatifs. L équipe psycho-sociale de DRC a mené des séances pendant lesquelles les adolescents ont fait des dessins traduisant leurs difficultés de communication avec leurs parents. Le jour suivant, DRC a organisé une exposition de ces dessins dans les communautés respectives où les parents ont été invités à interpréter les dessins. Par conséquent, au troisième jour, les enfants ont exposé leurs dessins dans les salles de classe et les élèves en charge ont rapporté les réactions des parents récoltées pendant le deuxième jour de l initiative. Au total, 30 élèves/adolescents, 2 enseignants, 2 PF psycho-sociaux, 8 COPA (7 parents et 1 directeur) ont participé à cette initiative de DRC qui s est déroulée pendant 3 jours en février

Conseil Danois pour les Réfugiés (DRC) en RDC: newsletter janvier 2013

Conseil Danois pour les Réfugiés (DRC) en RDC: newsletter janvier 2013 Edition #1, Janvier 2013 Conseil Danois pour les Réfugiés (DRC) en RDC: newsletter janvier 2013 POURQUOI UNE NEWSLETTER DRC? Cette première édition de la newsletter de DRC en RDC Congo couvre les activités

Plus en détail

Plan de Travail Commun entre le Cluster Protection, le Gouvernement Centrafricain et les ONGs Nationales pour 2008

Plan de Travail Commun entre le Cluster Protection, le Gouvernement Centrafricain et les ONGs Nationales pour 2008 Plan de Travail Commun entre le Cluster Protection, le Gouvernement Centrafricain et les ONGs Nationales pour Le Plan de Travail Commun se base sur les objectifs stratégiques de l Appel Consolidé (CAP)

Plus en détail

LES ESPACES AMIS D ENFANTS LIGNES DIRECTRICES

LES ESPACES AMIS D ENFANTS LIGNES DIRECTRICES LES ESPACES AMIS D ENFANTS LIGNES DIRECTRICES Introduction : les Espaces Amis d Enfants (EAE) sont des structures communautaires utilisées dans les situations d urgence comme première réponse aux besoins

Plus en détail

RDC Nord Kivu Goma Groupe de Travail Protection de l Enfant Provincial Termes de référence

RDC Nord Kivu Goma Groupe de Travail Protection de l Enfant Provincial Termes de référence 1) Contexte/mandat du (niveau province) Le Groupe de Travail protection de l enfance () pour la province du Nord Kivu en RDC existe depuis début 2008. Il s agit d un groupe technique qui dépend du Cluster

Plus en détail

Projet : 00061946 Plateformes Solaires Multifonctionnelles pour la lutte contre la pauvreté en Mauritanie : Phase II.

Projet : 00061946 Plateformes Solaires Multifonctionnelles pour la lutte contre la pauvreté en Mauritanie : Phase II. Projet : 00061946 Plateformes Solaires Multifonctionnelles pour la lutte contre la pauvreté en Mauritanie : Phase II. 1. L objectif du projet : Le programme s inscrit dans le programme pays du PNUD, dans

Plus en détail

Les relations entre les Normes minimales de l INEE et les Normes minimales de SPHERE

Les relations entre les Normes minimales de l INEE et les Normes minimales de SPHERE Les relations entre les Normes minimales de l INEE et les Normes minimales de SPHERE PARTICIPATION COMMUNAUTAIRE Norme INEE #1 sur la Participation communautaire : la participation Les membres des communautés

Plus en détail

PROFIL DE POSTE TITRE DU POSTE : PROGRAM MANAGER VILLAGE/ECOLES ASSAINIES. (EAU, HYGIENE ET ASSAINISSEMENT)

PROFIL DE POSTE TITRE DU POSTE : PROGRAM MANAGER VILLAGE/ECOLES ASSAINIES. (EAU, HYGIENE ET ASSAINISSEMENT) PROFIL DE POSTE TITRE DU POSTE : PROGRAM MANAGER VILLAGE/ECOLES ASSAINIES. (EAU, HYGIENE ET ASSAINISSEMENT) DIVISION / DEPARTEMENT / LOCATION: International / HECA / DRC / Bukavu SALAIRE: Cfr barème FAMILLE

Plus en détail

EXPERIENCE DE CREDO DANS L ASISTANCE AUX PERSONNES AFFECTEES PAR LES CRISES ET LA PROBLEMATIQUE DE L INTERVENTION DES ACTEURS HUMANITAIRES

EXPERIENCE DE CREDO DANS L ASISTANCE AUX PERSONNES AFFECTEES PAR LES CRISES ET LA PROBLEMATIQUE DE L INTERVENTION DES ACTEURS HUMANITAIRES EXPERIENCE DE CREDO DANS L ASISTANCE AUX PERSONNES AFFECTEES PAR LES CRISES ET LA PROBLEMATIQUE DE L INTERVENTION DES ACTEURS HUMANITAIRES FORUM REGIONAL SUR LA POLITIQUE HUMANITAIRE Dakar 2-3 octobre

Plus en détail

TERME DE REFERENCE POUR L ENQUETE DES DONNEES TOPOGRAPHIQUE DES POINTS D EAU DANS LES TERRITOIRE DE RUTSHURU ET DE LUBERO WASH CONSULTANT

TERME DE REFERENCE POUR L ENQUETE DES DONNEES TOPOGRAPHIQUE DES POINTS D EAU DANS LES TERRITOIRE DE RUTSHURU ET DE LUBERO WASH CONSULTANT 1 TERME DE REFERENCE POUR L ENQUETE DES DONNEES TOPOGRAPHIQUE DES POINTS D EAU DANS LES TERRITOIRE DE RUTSHURU ET DE LUBERO WASH CONSULTANT Lieu: Rutshuru et Lubero, Nord Kivu Responsable: Sebastien PENNES,

Plus en détail

Programme d aménagement intégré de quartiers informels de Port-au-Prince : Martissant et Baillergeau (AIQIP)

Programme d aménagement intégré de quartiers informels de Port-au-Prince : Martissant et Baillergeau (AIQIP) Programme d aménagement intégré de quartiers informels de Port-au-Prince : Martissant et Baillergeau (AIQIP) 1. Synthèse + plan Programme d aménagement intégré de quartiers informels de Port-au-Prince

Plus en détail

Centre d Appel «Tukinge Watoto»

Centre d Appel «Tukinge Watoto» RAPPORT ANNUEL 2014 INTRODUCTION Les violations des droits de l enfant continuent à être régulières dans l ensemble de la République Démocratique du Congo (RDC). L impact des conflits armés sur les enfants

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR CONSULTANTS ET PRESTATAIRES INDIVIDUELS

TERMES DE REFERENCE POUR CONSULTANTS ET PRESTATAIRES INDIVIDUELS TERMES DE REFERENCE POUR CONSULTANTS ET PRESTATAIRES INDIVIDUELS Titre: Gestionnaire de projet Type de contrat: SSA Période de la consultation: 8 mois (Février Septembre 2014) Niveau proposé: NOC Section:

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES RECOPE (Réseau Communautaire Protection de l Enfant)

LIGNES DIRECTRICES RECOPE (Réseau Communautaire Protection de l Enfant) LIGNES DIRECTRICES RECOPE (Réseau Communautaire Protection de l Enfant) Ce document a pour objectif d harmoniser le mandat et le cadre d action des RECOPE ; d orienter et harmoniser l approche des ONG

Plus en détail

Le Cycle de Programme Humanitaire

Le Cycle de Programme Humanitaire REUNION DU CLUSTER SÉCURITÉ ALIMENTAIRE 28/10/2014 Le Cycle de Programme Humanitaire Outil principal du système humanitaire pour obtenir une analyse, une stratégie et un plan d action communs. Un cycle

Plus en détail

République du Niger. Croix-Rouge Nigérienne

République du Niger. Croix-Rouge Nigérienne République du Niger Croix-Rouge Nigérienne Thème présenté: La promotion des cultures maraîchères à travers des petits périmètres irrigués collectifs féminins ou mixtes Yayé Mounkaïla Coordonnateur Sécurité

Plus en détail

RAPPORT DE DISTRIBUTION DE VIVRES COUPLEE A LA VERIFICATION BIOMETRIQUE EN FAVEUR DES DEPLACES DES SITES DE DEPLACEMENT DE BUHIMBA ET NZULO

RAPPORT DE DISTRIBUTION DE VIVRES COUPLEE A LA VERIFICATION BIOMETRIQUE EN FAVEUR DES DEPLACES DES SITES DE DEPLACEMENT DE BUHIMBA ET NZULO RAPPORT DE DISTRIBUTION DE VIVRES COUPLEE A LA VERIFICATION BIOMETRIQUE EN FAVEUR DES DEPLACES DES SITES DE DEPLACEMENT DE BUHIMBA ET NZULO 13 et 18 Avril 2015 Face à certains défis auxquels la communauté

Plus en détail

Projet de Gestion des Ressources Naturelles phase II (PGRN2)

Projet de Gestion des Ressources Naturelles phase II (PGRN2) Projet de Gestion des Ressources Naturelles phase II (PGRN2) Unité de Coordination Centrale (UCC) Direction Générale du Financement, des Investissements et des Organismes Professionnels Ministère de l

Plus en détail

Progammes ACF «coupons alimentaires» pour soutenir les ménages vulnérables urbains de Portau-Prince. Enjeux, enseignements et perspectives

Progammes ACF «coupons alimentaires» pour soutenir les ménages vulnérables urbains de Portau-Prince. Enjeux, enseignements et perspectives Progammes ACF «coupons alimentaires» pour soutenir les ménages vulnérables urbains de Portau-Prince et Gonaïves Enjeux, enseignements et perspectives PROGRAMME SECURITE ALIMENTAIRE Atelier Coupons Alimentaires

Plus en détail

Rapport de la mission conjointe HCR-FAO-CNR-INTERSOS-ADSSE dans la cité d ABA, en Territoire de FARADJE. Du 07 au 12 Mars 2014

Rapport de la mission conjointe HCR-FAO-CNR-INTERSOS-ADSSE dans la cité d ABA, en Territoire de FARADJE. Du 07 au 12 Mars 2014 1 FAO CNR Rapport de la mission conjointe HCR-FAO-CNR-INTERSOS-ADSSE dans la cité d ABA, en Territoire de FARADJE Du 07 au 12 Mars 2014 Participants à la Formation Entretien avec un ménage de rapatrié

Plus en détail

prévention et de sensibilisation sur le thème des addictions Prev e -addi d ct t t e t en

prévention et de sensibilisation sur le thème des addictions Prev e -addi d ct t t e t en Introduction Programme d éducation pour la santé, de prévention et de sensibilisation sur le thème des addictions Programme destiné à développer la prévention auprès des jeunes scolarisées, réduire les

Plus en détail

Modèle ou Exemple. Facilité Alimentaire de l Union Européenne au Benin (2010 2011) Plan de Visibilité et Stratégie de Communication

Modèle ou Exemple. Facilité Alimentaire de l Union Européenne au Benin (2010 2011) Plan de Visibilité et Stratégie de Communication MISSION AU MALI ANNEXE 8 Modèle ou Exemple Facilité Alimentaire de l Union Européenne au Benin (2010 2011) Plan de Visibilité et Stratégie de Communication A. Contexte La volatilité des prix couplée à

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/WP.1/2006/5 5 janvier 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe

Plus en détail

Présentation de la GIPA. Garantie contre les Impayés de Pensions Alimentaires

Présentation de la GIPA. Garantie contre les Impayés de Pensions Alimentaires Présentation de la GIPA Garantie contre les Impayés de Pensions Alimentaires Novembre 2014 Dispositif expérimental o Le dispositif expérimental est porté par la loi n 2014-873 du 04 août 2014 pour l égalité

Plus en détail

RAPPORT SUR LA DISTRIBUTION DE VIVRES COUPLEE AVEC LA VERIFICATION BIOMETRIQUE DANS LE SITE DE DEPLACEMENT DE LAC VERT 9 JUIN 2015

RAPPORT SUR LA DISTRIBUTION DE VIVRES COUPLEE AVEC LA VERIFICATION BIOMETRIQUE DANS LE SITE DE DEPLACEMENT DE LAC VERT 9 JUIN 2015 RAPPORT SUR LA DISTRIBUTION DE VIVRES COUPLEE AVEC LA VERIFICATION BIOMETRIQUE DANS LE SITE DE DEPLACEMENT DE LAC VERT 9 JUIN 2015 Après avoir conduit l enregistrement biométrique des personnes déplacées

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2014-2017

PLAN STRATÉGIQUE 2014-2017 PLAN STRATÉGIQUE 2014-2017 Présentation Ce plan stratégique décrit les orientations qu a résolu d adopter le (CJSS) pour la réalisation de sa mission 1 au cours de la période 2014-2017. Il vise à guider

Plus en détail

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Document 04 RÉUNION DU GROUPE DE PILOTAGE DU DIALOGUE INTERNATIONAL 4 Novembre 2015, Paris, France Nouvelle orientation du Dialogue international

Plus en détail

Session. L élaboration de la vision, de la mission. et du plan d action. Guide du participant. La Fédération provinciale des

Session. L élaboration de la vision, de la mission. et du plan d action. Guide du participant. La Fédération provinciale des Session L élaboration de la vision, de la mission et du plan d action Guide du participant Préparé par La Fédération provinciale des comités de parents du Manitoba Saint-Boniface Septembre 1996 Avant propos

Plus en détail

Termes de référence Activité 1

Termes de référence Activité 1 1 Termes de référence Activité 1 Atelier de formation thématique au journalisme d investigation Projet Médias d Afrique centrale contre le VIH PROJET MA-VIH VOLET 1 N D ACTION / ACTIVITE CODE 1 /1 MAUEA4111F30

Plus en détail

Coopérative Féminine pour la Protection de l Environnement (CO.FE.P.E) Theme: Women and children Human settlement and HIV AIDS

Coopérative Féminine pour la Protection de l Environnement (CO.FE.P.E) Theme: Women and children Human settlement and HIV AIDS Coopérative Féminine pour la Protection de l Environnement (CO.FE.P.E) Theme: Women and children Human settlement and HIV AIDS I/Présentation: La coopérative Féminine pour la Protection de l Environnement

Plus en détail

PRESENTATION DES ACTIVITES DU CENTRE POUR LE BIEN ETRE DES FEMMES (CBF/GK) «GISELE KAMBOU»

PRESENTATION DES ACTIVITES DU CENTRE POUR LE BIEN ETRE DES FEMMES (CBF/GK) «GISELE KAMBOU» PRESENTATION DES ACTIVITES DU CENTRE POUR LE BIEN ETRE DES FEMMES (CBF/GK) «GISELE KAMBOU» The image part with relationship ID rid2 was not found in the file. BUT: Promotion de la Santé Sexuelle et de

Plus en détail

AVSF (Agronomes & Vétérinaires Sans Frontières), Coordination Nationale Sénégal, recherche : Un (01) Ingénieur Agronome

AVSF (Agronomes & Vétérinaires Sans Frontières), Coordination Nationale Sénégal, recherche : Un (01) Ingénieur Agronome AVSF (Agronomes & Vétérinaires Sans Frontières), Coordination Nationale Sénégal, recherche : Un (01) Ingénieur Agronome Pour la mise en œuvre des projets : «Renforcement de la sécurité alimentaire et nutritionnelle

Plus en détail

JEUX D'HIVER DU CANADA DE 2015. Responsable de l exploitation des sites

JEUX D'HIVER DU CANADA DE 2015. Responsable de l exploitation des sites JEUX D'HIVER DU CANADA DE 2015 Titre du poste : Responsable de l exploitation des sites Secteurs de responsabilité : 40 Exploitation des sites 44 Aménagement des sites 88 Services essentiels [déneigement]

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E8 Démarche d'exemplarité des agents, services et communes COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG Monographie complète Communauté Urbaine de

Plus en détail

Date de clôture : 20 mars 2015

Date de clôture : 20 mars 2015 Règlement de l appel à projets «Soutien aux actions multi-territoires en Politique de la ville» Date de clôture : 20 mars 2015 1. Cadre d intervention Depuis plusieurs années, la Région Île-de-France s

Plus en détail

Organisation Non Gouvernementale Humanitaire et de Développement. Site web: www.vitalite-plus.org

Organisation Non Gouvernementale Humanitaire et de Développement. Site web: www.vitalite-plus.org Organisation Non Gouvernementale Humanitaire et de Développement Siège social sis Avenue de l Indépendance à 100m de BAMELEC, e-mail : info@vitalite-plus.org - Bangui, RCA Site web: www.vitalite-plus.org

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

Personnes relevant de la compétence du HCR

Personnes relevant de la compétence du HCR Le HCR a continué de plaider en faveur du respect des en mettant l accent sur les droits et les moyens d existence à l appui de l intégration desdéplacésinternes. Au cours de l année, le Gouvernement géorgien

Plus en détail

CARITAS DEVELOPPEMENT BUKAVU Bukavu, N 203 av. P.E. Lumumba, Tel. +243 976648756. Les défis à relever d ici la fin du projet en mars 2016

CARITAS DEVELOPPEMENT BUKAVU Bukavu, N 203 av. P.E. Lumumba, Tel. +243 976648756. Les défis à relever d ici la fin du projet en mars 2016 8 Le projet a mis en place 31 Champs Écoles Paysans (CEP) en Décembre 2015, qui sont des champs de multiplication de rejets sains de bananiers issus de l Institut National de Recherche Agronomique Mlle

Plus en détail

Compte Rendu Réunion EHP

Compte Rendu Réunion EHP Compte Rendu Réunion EHP 16 juin 2015 Compte Rendu Réunion EHP 1 Points inscrits à l ordre du jour : 1. Approbation de la Note sur Diffa 2. Gestion Inter Agences / organisations de l'information Humanitaire

Plus en détail

Cambodge 2015 DONNEES CLES EFFECTIFS. Indice de Développement Humain (IDH)* 0.584-136/187 Espérance de vie à la naissance*

Cambodge 2015 DONNEES CLES EFFECTIFS. Indice de Développement Humain (IDH)* 0.584-136/187 Espérance de vie à la naissance* Cambodge 2015 MANDAT Au Cambodge, Handicap International vise à réduire le développement des différents types de handicap, à améliorer l'accès des personnes handicapées aux services de santé et de réadaptation

Plus en détail

ANNEXES A LA DELIBERATION

ANNEXES A LA DELIBERATION CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 2 RAPPORT N CP 12-627 ANNEXES A LA DELIBERATION ANNEXE 1 : ÉTAT RÉCAPITULATIF DES SUBVENTIONS ANNEXE 2 : FICHES ANNEXÉES AUX CONVENTIONS @BCL@D802DE9A 11/09/12

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/LL/FG/DEJ/N 13-25 (1 bis) Equipe RH4 01 43 93 82 93 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Les projets de coopération en faveur de l enfance vulnérable au Vietnam

Les projets de coopération en faveur de l enfance vulnérable au Vietnam MISSION DE L ADOPTION INTERNATIONALE - AMBASSADE DE FRANCE AU VIETNAM Les projets de coopération en faveur de l enfance vulnérable au Vietnam Par Mélanie Biraghi Chargée de mission Adoption & Protection

Plus en détail

Les Jeunes, Acteurs du Développement

Les Jeunes, Acteurs du Développement Nations Unies Commission économique pour l Afrique Bureau pour l Afrique du Nord Les Jeunes, Acteurs du Développement Le dialogue et la compréhension mutuelle Note conceptuelle UNFPA Tunis (Tunisie), 8-10

Plus en détail

CARITAS-DEVELOPPEMENT

CARITAS-DEVELOPPEMENT DIOCESE DE MATADI CARITAS-DEVELOPPEMENT Siege Social : 01, Avenue de la Mission/ Commune de Matadi/Matadi/Bas-Congo/RD Congo B.P : 29 Matadi Tél. : +243 99 2024599 Email : matadicaridev@yahoo.fr Mot de

Plus en détail

ASF RECHERCHE 1 JURISTE VOLONTAIRE

ASF RECHERCHE 1 JURISTE VOLONTAIRE ASF RECHERCHE 1 JURISTE VOLONTAIRE Pour la co-animation de l atelier de réflexion sur les éléments de procédure en phase pré juridictionnelle et devant le tribunal pour enfants Mission en République Démocratique

Plus en détail

Programme de Réalisation de puits

Programme de Réalisation de puits Programme de Réalisation de puits Zones d intervention : Mananjary - Région de Vatovavy Fitovinany (6 puits) Financé par Le Conseil Général de l Ain Rapport définitif Avril 2007 En France LA Rochetonnerie,

Plus en détail

SYNTHESE DE PRESENTATION DU PPILDA

SYNTHESE DE PRESENTATION DU PPILDA SYNTHESE DE PRESENTATION DU PPILDA INTITULE DU PROJET : PROJET DE PROMOTION DE L INITIATIVE LOCALE POUR LE DEVELOPPEMENT D AGUIE 1 Intitulé du Projet : Projet de Promotion de l Initiative Locale pour le

Plus en détail

ENSEIGNEMENT ET FORMATION PROFESSIONNELLE AGRICOLES : ENTRE RÉPONSES AUX BESOINS LOCAUX ET ADAPTATIONS AUX ÉVOLUTIONS INTERNATIONALES

ENSEIGNEMENT ET FORMATION PROFESSIONNELLE AGRICOLES : ENTRE RÉPONSES AUX BESOINS LOCAUX ET ADAPTATIONS AUX ÉVOLUTIONS INTERNATIONALES IX e JOURNÉES D ÉTUDES INGÉNIERIE DES DISPOSITIFS DE FORMATION A L INTERNATIONAL «ENSEIGNEMENT ET FORMATION PROFESSIONNELLE AGRICOLES : ENTRE RÉPONSES AUX BESOINS LOCAUX ET ADAPTATIONS AUX ÉVOLUTIONS INTERNATIONALES»

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES PRESTATION MISE EN RELATION AVEC LES ENTREPRISES TOUS PUBLICS

CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES PRESTATION MISE EN RELATION AVEC LES ENTREPRISES TOUS PUBLICS CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES PRESTATION MISE EN RELATION AVEC LES ENTREPRISES TOUS PUBLICS PLAINE COMMUNE LE PLIE Service bénéficiaire : le PLIE, représenté par son directeur. 87, Avenue Aristide

Plus en détail

Un INTERVENANT DE SANTE (H/F) Pour son PROGRAMME MIGRANTS LITTORAL (basé à Dunkerque pour des activités sur Calais)

Un INTERVENANT DE SANTE (H/F) Pour son PROGRAMME MIGRANTS LITTORAL (basé à Dunkerque pour des activités sur Calais) MEDECINS DU MONDE FRANCE recherche Un INTERVENANT DE SANTE (H/F) Pour son PROGRAMME MIGRANTS LITTORAL (basé à Dunkerque pour des activités sur Calais) Médecins du Monde, association médicale militante

Plus en détail

La santé, un facteur d insertion

La santé, un facteur d insertion La santé, un facteur d insertion Anne Danibert - Chef de projets prévention et promotion de la santé Mutuelle Atlantique Une orientation politique de la Mutuelle En 1996, la mutuelle inscrit comme orientation

Plus en détail

Compte rendu de la réunion du Cash Working Group (CWG)/Nord Kivu

Compte rendu de la réunion du Cash Working Group (CWG)/Nord Kivu Lieu Durée Bureau Unicef/Goma De 11h00 à 13h00 Date 28.08.2015 Compte rendu de la réunion du Cash Working Group (CWG)/Nord Kivu Facilitation Unicef Secrétariat Unicef Agenda 1. Suivi des recommandations

Plus en détail

ANNEE 2014. TITRE DU PROJET : «opportunités pour un accès plus équitable à une éducation de base de qualité

ANNEE 2014. TITRE DU PROJET : «opportunités pour un accès plus équitable à une éducation de base de qualité TITRE DU PROJET : «opportunités pour un accès plus équitable à une éducation de base de qualité (OPEQ)» VOLET : APPUI AUX OPPORTUNITES D APPRENTISSAGE POUR LES ENFANTS DESCOLARISES ET NON SCOLARISES Rapport

Plus en détail

Séance de travail «Tourisme rural»

Séance de travail «Tourisme rural» DAAF Martinique Séance de travail «Tourisme rural» Le 30 mai 2011 1 Liste des personnes présentes : Nom - Prénom Organisme Fonction Email PARSEMAIN Marie- Conseil Général Chef du service parsemain.marie-claire@cg972.fr

Plus en détail

Les activités génératrices de revenus dans les cinq communautés ont été renforcées en crées Kinkala; Boko; Mindouli ; Kindamba ; Mayama ;

Les activités génératrices de revenus dans les cinq communautés ont été renforcées en crées Kinkala; Boko; Mindouli ; Kindamba ; Mayama ; L objectif principal qui est celui d assurer la sécurité personnelle et communautaire par l'achèvement du processus de réintégration des ex-combattants à travers les moyens de subsistance durables dans

Plus en détail

Dossier de Presse SAFETY FIRST

Dossier de Presse SAFETY FIRST Dossier de Presse SAFETY FIRST 10 Février 2015 Pour vous médias, votre rôle primordial est de nous accompagner tout au long de cette campagne. Votre pierre à l édifice se traduirait par votre rôle de relais

Plus en détail

Evaluation multi-sectorielle rapide Sous-préfecture de Djémah Juin et Juillet/Août 2011

Evaluation multi-sectorielle rapide Sous-préfecture de Djémah Juin et Juillet/Août 2011 Evaluation multi-sectorielle rapide Sous-préfecture de Djémah Juin et Juillet/Août 2011 Localisation géographique Profil démographique Population de la sous-préfecture : 2919 (BCR 2003 avec projections)

Plus en détail

Mesures de sécurité en entreprise sur le gaz naturel Durée de 4 h

Mesures de sécurité en entreprise sur le gaz naturel Durée de 4 h Mesures de sécurité en entreprise sur le gaz naturel de 4 h Cette formation s adresse à toute personne travaillant en entreprise voulant acquérir les connaissances de base sur le gaz naturel, ses propriétés,

Plus en détail

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1)

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) LIENS FONCTIONNELS : - Direction Outremer (DIROM) -

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Mise à jour en juillet 2010 POLITIQUE DE COMMUNICATION 1. MISE EN CONTEXTE... 2 2. FONDEMENTS DE LA POLITIQUE DE COMMUNICATION... 2 3. MISSION DU MINISTÈRE... 2 4. VALEURS...

Plus en détail

RAPPORT DE DISTRIBUTION DE VIVRES COUPLEE A LA VERIFICATION BIOMETRIQUE EN FAVEUR DES DEPLACES DES SITES DE DEPLACEMENT DE BUHIMBA ET NZULO

RAPPORT DE DISTRIBUTION DE VIVRES COUPLEE A LA VERIFICATION BIOMETRIQUE EN FAVEUR DES DEPLACES DES SITES DE DEPLACEMENT DE BUHIMBA ET NZULO RAPPORT DE DISTRIBUTION DE VIVRES COUPLEE A LA VERIFICATION BIOMETRIQUE EN FAVEUR DES DEPLACES DES SITES DE DEPLACEMENT DE BUHIMBA ET NZULO 5 6 Mars 2015 Après avoir conduit l enregistrement biométrique

Plus en détail

Fondation Pro Familia

Fondation Pro Familia Centre Polyvalent pour Enfants Services pour femmes et leurs enfants en détresse Centre de Consultation et de Médiation Familiale Centre de Formation Psycho-Familiale www.profamilia.lu Contact Fondation

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE. I- Contexte et justification

TERMES DE REFERENCE. I- Contexte et justification TERMES DE REFERENCE Recrutement d un/e Consultant/e National/e pour la réalisation d une analyse des barrières à l accès au dispositif national de conseil et de dépistage anonyme et gratuit du VIH existant

Plus en détail

Groupe de Travail Sites de Déplacement Compte-rendu réunion du jeudi 24 septembre 2015

Groupe de Travail Sites de Déplacement Compte-rendu réunion du jeudi 24 septembre 2015 Groupe de Travail Sites de Déplacement Compte-rendu réunion du jeudi 24 septembre 2015 Participants : AIDES, CNR, MERCY CORPS, NCA, UNHCR, PU-AMI, UVEDS, OCHA, FEDEM, IRC, CENTRE TULIZENI, AHSDI, HANDICAP

Plus en détail

Veilleur de nuit VEILLEUR DE NUIT A LA MAISON DES ENFANTS

Veilleur de nuit VEILLEUR DE NUIT A LA MAISON DES ENFANTS Direction des Ressources humaines Veilleur de nuit G VEILLEUR DE NUIT A LA MAISON DES ENFANTS Direction Générale Adjointe : Solidarités Direction : Enfance Famille Santé Service : Maison des Enfants POSITIONNEMENT

Plus en détail

ACTION DE ETAT QUELQUES CHIFFRES «CLÉS» -GARONNE -ET-GAR ETAT. Quelques chif

ACTION DE ETAT QUELQUES CHIFFRES «CLÉS» -GARONNE -ET-GAR ETAT. Quelques chif 5 Quelques chif hiffr fres «clés» Les effectifs ectifs de l Etat au 31 décembre e 2013 7 467 193 4 825 473 159 80 37 24 Administration générale Education nationale (dont 3826 enseignants) Economie Finances

Plus en détail

Note de présentation du Projet d évaluation d un programme communautaire d hygiène et assainissement au Mali.

Note de présentation du Projet d évaluation d un programme communautaire d hygiène et assainissement au Mali. Note de présentation du Projet d évaluation d un programme communautaire d hygiène et assainissement au Mali. Initiative conjointe CEDLAS - DNACPN Février 2011 1 Résumé... 3 Description de l étude... 3

Plus en détail

L action de la France au sein du Conseil des droits de l Homme

L action de la France au sein du Conseil des droits de l Homme La France candidate au Conseil des droits de l Homme UN Photo/Jean-Marc Ferré Les droits de l Homme font partie des valeurs fondatrices de la République française et de sa politique étrangère. C est dans

Plus en détail

DUT. Génie civil Construction durable (GC-CD) IUT - Bordeaux

DUT. Génie civil Construction durable (GC-CD) IUT - Bordeaux DUT Génie civil Construction durable (GC-CD) IUT - Bordeaux Carte d identité de la formation Diplôme DUT - Diplôme universitaire de technologie Spécialité Génie civil - Construction durable (GC-CD) Conditions

Plus en détail

Site Web SGBS «Responsabilité Sociale et Environnementale»

Site Web SGBS «Responsabilité Sociale et Environnementale» Site Web SGBS «Responsabilité Sociale et Environnementale» Nous sommes engagés à prendre en compte dans l exercice de son activité les attentes de nos parties prenantes internes et externes dans le cadre

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS. +de 200. 100ène. 1 mission. + de 700. + de 80. 150 apprentis au CFAAM. enfants parrainés. forages chaque année

CHIFFRES CLÉS. +de 200. 100ène. 1 mission. + de 700. + de 80. 150 apprentis au CFAAM. enfants parrainés. forages chaque année CHIFFRES CLÉS +de 200 enfants accueillis chaque année + de 60 Une 100ène d écoliers à la maternelle patients en régime interne à la rééducation 80 forages chaque année 1000 enfants parrainés 60 salles

Plus en détail

Note d Information relative à la participation du REDDA-NESDA

Note d Information relative à la participation du REDDA-NESDA REDDA NESDA Réseau pour l environnement et le développement durable en Afrique Network for Environment and Sustainable Development in Africa Contact : + 225 20 20 5419/5823 /5826 Adresse : BP 95 Guichet

Plus en détail

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime Contribution écrite de la Caisse d Allocations Familiales de Seine Maritime La loi n 2014-173 du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine fixe les principes de la nouvelle

Plus en détail

L attestation de compétences est une démarche qui vise à expliciter, formaliser et valoriser l expérience.

L attestation de compétences est une démarche qui vise à expliciter, formaliser et valoriser l expérience. 1 L attestation de compétences est une démarche qui vise à expliciter, formaliser et valoriser l expérience. Elle constitue un cadre utile pour : la construction d un projet professionnel l accès aux dispositifs

Plus en détail

Le partenaire responsable du projet

Le partenaire responsable du projet FICHE PROJET POUR UN CHARGE DE PROJET Le partenaire responsable du projet 1- Nom et coordonnées de la structure partenaire responsable de la mise en oeuvre du projet sur le terrain et nom et fonction du

Plus en détail

Les Fiches de projet et leur canevas

Les Fiches de projet et leur canevas Les Fiches de projet et leur canevas République du Burundi Ministère de la Sécurité Publique Agence nationale d exécution : Fiche de Projet1 Titre du Projet : Renforcement des capacités de planification

Plus en détail

BILAN D ACTIVITES 2012 UNE BOUCHE SAINE = UNE VIE SAINE

BILAN D ACTIVITES 2012 UNE BOUCHE SAINE = UNE VIE SAINE + BILAN D ACTIVITES 2012 UNE BOUCHE SAINE = UNE VIE SAINE I PRESENTATION DE LDSDV-ONG A ADONKOI 1 Madame Moya Dina Akochi, Présidente Fondatrice de Les Dents, Souffle De Vie «LDSDV-ONG» a effectué, du

Plus en détail

Module 2 : Communication interne et externe des Comités Paysans Forêt

Module 2 : Communication interne et externe des Comités Paysans Forêt Module 2 : Communication interne et externe des Comités Paysans Forêt 1. Précision du sujet Ce module fait parti d une série des modules pour la mobilisation de la population locale et particulièrement

Plus en détail

Projet de Gestion des déchets solides ménagers au Bénin - GDSM

Projet de Gestion des déchets solides ménagers au Bénin - GDSM Projet de Gestion des déchets solides ménagers au Bénin - GDSM Rapport d avancement des activités des femmes récupératrices Volet : Valorisation des matières non organiques par les femmes récupératrices

Plus en détail

LIBAN. département français. Habassou, responsable des programmes

LIBAN. département français. Habassou, responsable des programmes LIBAN POPULATION : 4,6 millions CAPITALE : Beyrouth MONNAIE : Livre Libanaise SUPERFICIE : taille moyenne d un département français DENSITÉ : 373 hab / km² ESPÉRANCE DE VIE : 79,7 ans ACCÈS À L EAU POTABLE

Plus en détail

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse M e r c r e d i 1 e r O c t o b r e 2 0 1 4 Dossier de presse Signature du Contrat Enfance Jeunesse Départemental par Solange BERLIER, Vice- Présidente du Conseil général, chargée de la petite enfance,

Plus en détail

Femme réfugiée fait la sensibilisation de l hygiène auprès les enfants de Diffa.

Femme réfugiée fait la sensibilisation de l hygiène auprès les enfants de Diffa. Femme réfugiée fait la sensibilisation de l hygiène auprès les enfants de Diffa. Mise à jour Niger Mai 2015 Contexte Présentement la situation sociopolitique du Niger reste marquée par les attaques du

Plus en détail

«Un emploi, un avenir» en Équateur Projet d aide à l insertion économique des jeunes

«Un emploi, un avenir» en Équateur Projet d aide à l insertion économique des jeunes «Un emploi, un avenir» en Équateur Projet d aide à l insertion économique des jeunes Proposition de projet Localisation: Début du projet : Durée du projet : Objectif : Nombre de bénéficiaires : San Carlos

Plus en détail

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement Agence de Développement Social Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement SOMMAIRE 1. vision 2. Mission de l ADS dans le domaine de la Protection de l Environnement,

Plus en détail

Contrat de bénévolat «Stagiaires (hors convention de formation), animateurs Soutien scolaire et autres intervenants...»

Contrat de bénévolat «Stagiaires (hors convention de formation), animateurs Soutien scolaire et autres intervenants...» ASSOCIATION LES FOGIERES LIEUX D ACCUEILS SPECIALISES POUR ENFANTS LA COMBE 42660 ST GENEST-MALIFAUX Tél. : 04/77/51/43/15 Fax : 04/77/51/44/68 association.les.fogieres@wanadoo.fr Contrat de bénévolat

Plus en détail

Valeur ajoutée et rentabilité

Valeur ajoutée et rentabilité 6 e Forum Mondial de l Eau Solutions Existantes Titre de la Solution : Gestion sociale des forages en zone rurale Cas d étude : Tchad Groupe-cible 1.1.2: D ici à 20xx, garantir que la population rurale

Plus en détail

Issue de Secours CATALOGUE CATALOGUE 2011

Issue de Secours CATALOGUE CATALOGUE 2011 CATALOGUE CATALOGUE 2011 1 SOMMAIRE Professionnelle de la prévention, de l éducation et de la sécurité incendie, toute demande de formation spécifique est envisageable dès lors qu elle entre dans le cadre

Plus en détail

Jeu de rôles : création de services d aide juridique pour les victimes de violence sexuelle et sexiste

Jeu de rôles : création de services d aide juridique pour les victimes de violence sexuelle et sexiste 12 Type d exercice : Public : Durée : Application en contexte Toute personne participant aux processus de traitement de la violence sexuelle et sexiste (ex. : personnels ministériels, OSC, personnels de

Plus en détail

EVALUATION RAPIDE DE BESOINS EN CAS D URGENCE: Région de Mopti, Konna 21/03/2013

EVALUATION RAPIDE DE BESOINS EN CAS D URGENCE: Région de Mopti, Konna 21/03/2013 EVALUATION RAPIDE DE BESOINS EN CAS D URGENCE: Région de Mopti, Konna Informations générales : Date à laquelle le rapport d évaluation rapide est rédigé. Noms (en entier) et désignation du responsable

Plus en détail

Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS

Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS Novembre 2010 La création d un profil de compétences en organisation communautaire en CSSS 1 s est imposée comme un des moyens pour

Plus en détail

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD)

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) RAPPORT DE SYNTHESE DE L ATELIER REGIONAL DE VALIDATION DES RESULTATS DE LA PREMIERE PHASE DE L ETUDE DE FAISABILITE POUR LA MISE EN PLACE D UN MECANISME

Plus en détail

SEISME EN HAITI, 6 MOIS APRES BILAN DES ACTIONS DE CARE

SEISME EN HAITI, 6 MOIS APRES BILAN DES ACTIONS DE CARE SEISME EN HAITI, 6 MOIS APRES BILAN DES ACTIONS DE CARE L intervention d urgence Au 29 juin, CARE continue de concentrer ses activités d urgence sur trois secteurs géographiques: Pétion-ville, Carrefour,

Plus en détail

Séminaire régional de formation à l élaboration de systèmes communautaires d alerte précoce et de gestiondes risques climatiques et de catastrophes

Séminaire régional de formation à l élaboration de systèmes communautaires d alerte précoce et de gestiondes risques climatiques et de catastrophes 01 BP. 6269, Ouagadougou 01, Burkina Faso; Tel: (226) 50 37 83 69; GSM: (226) 70 80 64 52 Email: iavsmail@gmail.com http://www.iavs-bf.info Termes de Référence (TDR) Du Séminaire régional de formation

Plus en détail

PRECISIONS SUR LES ACTIONS PROPOSEES

PRECISIONS SUR LES ACTIONS PROPOSEES PRECISIONS SUR LES ACTIONS PROPOSEES Groupe TMS (G - 3.1)------------------------------------------------------------- 2 «Créer un kit de sensibilisation aux TMS à destination des acteurs de prévention

Plus en détail

Bâtiments - Infrastructures

Bâtiments - Infrastructures 93 CONCEPTEUR D OUVRAGE ET D ÉQUIPEMENT Code : INF01 Concepteur d ouvrage et d équipement FPEINF01 Il conduit ou participe à des opérations d infrastructures dans le cadre de la réalisation d opérations

Plus en détail

Kigali 5 décembre 2006 REPUBLIQUE DU RWANDA PROVINCE DE L OUEST DISTRICTS DE KARONGI & RUTSIRO

Kigali 5 décembre 2006 REPUBLIQUE DU RWANDA PROVINCE DE L OUEST DISTRICTS DE KARONGI & RUTSIRO REPUBLIQUE DU RWANDA Districts de Karongi et Rutsiro Province de l Ouest/Rwanda PROVINCE DE L OUEST DISTRICTS DE KARONGI & RUTSIRO Présentation synthétique du document de Programme de renforcement de la

Plus en détail

Rapport de résultats et d impact Septembre 2010

Rapport de résultats et d impact Septembre 2010 Rapport de résultats et d impact Septembre 2010 «Installation de panneaux solaires pour électrifier deux salles de classe de primaire à Kossa» Carte du Mali Localisation : Début du projet : Mai 2010 Durée

Plus en détail

SCHEMA POUR LE RAPPORT FINAL DU (CO-)FINANCEMENT

SCHEMA POUR LE RAPPORT FINAL DU (CO-)FINANCEMENT SCHEMA POUR LE RAPPORT FINAL DU (CO-)FINANCEMENT (s appliquant aux projets d aide d urgence, de réhabilitation/ reconstruction et de prévention/ réduction des risques et de résilience) Le rapport final

Plus en détail