Prise en charge des occlusions veineuses rétiniennes Résultats dans la «vraie vie»

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Prise en charge des occlusions veineuses rétiniennes Résultats dans la «vraie vie»"

Transcription

1 Prise en charge des occlusions veineuses rétiniennes Résultats dans la «vraie vie» Sylvia NGHIEM-BUFFET Centre d Imagerie et de Laser, Paris Hôpital Avicenne, Bobigny Sud Rétine, Monaco,14 juin 2013

2 INTRODUCTION L arrivée récente des traitements antiœdémateux dans les OVR modifie leur prise en charge au quotidien Résultats de l analyse rétrospective de la prise en charge des OM des OVR par IVT de ranibizumab et/ou dexaméthasone dans la «vraie vie» au CIL à Paris.

3 MATERIELS ET METHODES Analyse monocentrique, rétrospective des patients traités par IVT de RNB et/ou de DXM pour un OM compliquant une OVCR ou une OBV. Traitement initial par 3 injections de RNB 0.5mg ou par 1 injection de DXM, puis en fonction des besoins Suivi minimum 6 mois après la première IVT AVi et AVF (dernière consultation)

4 MATERIELS ET METHODES Laser maculaire focal possible dans les OBV Avant le début des IVTs En association aux IVTs en cas de récidive ou persistance de OM Evaluation au diagnostic et lors de contrôles réguliers: Signes fonctionnels AV ETDRS OCT rétinographies +/- AF TO

5 RESULTATS OVCR OBV Nombre yeux (65) 26 (40%) 39 (60%) Age moyen (ans) 69 ± ± 12 Sexe H% Délai moyen avant traitement (mois) 3 ± ± 4.5 Suivi moyen (mois) 16 ± ± 7.7 AVi 48.2 ± ± 15.7 AVf 55.7 ± ± 14.8 Gain moyen 7.5 (p=0.14) 7.2 (p=0.0003) Oct initial (µm) 695 ± ± 135 Oct final (µm) 308 ± ± 115 Diminution épaisseur rétinienne (µm) -387 (p<0.0001) -174 (p<0.0001)

6 RESULTATS OVCR OBV Nombre yeux (65) 26 (40%) 39 (60%) Age moyen (ans) 69 ± ± 12 Sexe H% Délai moyen avant traitement (mois) 3 ± ± 4.5 Suivi moyen (mois) 16 ± ± 7.7 AVi 48.2 ± ± 15.7 AVf 55.7 ± ± 14.8 Gain moyen 7.5 (p=0.14) 7.2 (p=0.0003) Oct initial (µm) 695 ± ± 135 Oct final (µm) 308 ± ± 115 Diminution épaisseur rétinienne (µm) -387 (p<0.0001) -174 (p<0.0001)

7 RESULTATS OVCR OBV Nombre yeux (65) 26 (40%) 39 (60%) Age moyen (ans) 69 ± ± 12 Sexe H% Délai moyen avant traitement (mois) 3 ± ± 4.5 Suivi moyen (mois) 16 ± ± 7.7 AVi 48.2 ± ± 15.7 AVf 55.7 ± ± 14.8 Gain moyen 7.5 (p=0.14) 7.2 (p=0.0003) Oct initial (µm) 695 ± ± 135 Oct final (µm) 308 ± ± 115 Diminution épaisseur rétinienne (µm) -387 (p<0.0001) -174 (p<0.0001)

8 RESULTATS OVCR OBV Nombre yeux (65) 26 (40%) 39 (60%) Age moyen (ans) 69 ± ± 12 Sexe H% Délai moyen avant traitement (mois) 3 ± ± 4.5 Suivi moyen (mois) 16 ± ± 7.7 AVi 48.2 ± ± 15.7 AVf 55.7 ± ± 14.8 Gain moyen 7.5 (p=0.14) 7.2 (p=0.0003) Oct initial (µm) 695 ± ± 135 Oct final (µm) 308 ± ± 115 Diminution épaisseur rétinienne (µm) -387 (p<0.0001) -174 (p<0.0001)

9 RESULTATS OVCR OBV Nombre yeux (65) 26 (40%) 39 (60%) Age moyen (ans) 69 ± ± 12 Sexe H% Délai moyen avant traitement (mois) 3 ± ± 4.5 Suivi moyen (mois) 16 ± ± 7.7 AVi 48.2 ± ± 15.7 AVf 55.7 ± ± 14.8 Gain moyen 7.5 (p=0.14) 7.2 (p=0.0003) Oct initial (µm) 695 ± ± 135 Oct final (µm) 308 ± ± 115 Diminution épaisseur rétinienne (µm) -387 (p<0.0001) -174 (p<0.0001)

10 RESULTATS OVCR OBV Nombre yeux (65) 26 (40%) 39 (60%) Age moyen (ans) 69 ± ± 12 Sexe H% Délai moyen avant traitement (mois) 3 ± ± 4.5 Suivi moyen (mois) 16 ± ± 7.7 AVi 48.2 ± ± 15.7 AVf 55.7 ± ± 14.8 Gain moyen 7.5 (p=0.14) 7.2 (p=0.0003) Oct initial (µm) 695 ± ± 135 Oct final (µm) 308 ± ± 115 Diminution épaisseur rétinienne (µm) -387 (p<0.0001) -174 (p<0.0001)

11 RESULTATS OVCR : 100% patients naïfs OBV : 13 patients (33%) ATCD de laser grid maculaire OVCR : 10 patients traités par PPR durant le suivi pour ischémie périphérique étendue dont 4 patients avec conversion ischémique grave et début de rubéose pour 2 d entre eux OBV : 12 patients (30%) traités par laser grid maculaire en complément des IVT

12 RESULTATS OVCR n=26 (40%) OBV n=39 (60%) OVCR+OBV n=65 (100%) Dexaméthasone monothérapie Ranibizumab monothérapie Dexaméthasone + Ranibizumab successivement (29.3%) (36.9%) (33.8%)

13 RESULTATS OVCR+OBV GENEVA OBV BRAVO OVCR CRUISE DXM RNB RNB monottt monottt monottt n=19 n=17 n=7 Ancienneté moy (mois) N IVT moyen Gain moyen Suivi moyen (mois)

14 RESULTATS Tolérance de dexaméthasone : Sur les 41 patients traités par DXM (OBV+OVCR) HTO > 25 mmhg 7 patient (17%) dont 2 (4.8%) avec HTO>35 mmhg résolutive sous traitement 1 hémorragie intravitréenne résolutive 1 cas de cataracte significative avant 1 an Tolérance du ranibizumab : Sur les 46 patients traités par ranibizumab (OBV+OVCR) Aucun effet secondaire significatif

15 DISCUSSION OBV de notre série traitées par ranibizumab monothérapie Gain d AV de 10 lettres ETDRS sur 15.6 mois de suivi Gain inférieur à l étude BRAVO Mais délai moyen avant traitement supérieur (6 vs 3.3 mois) Et nombre d IVT moindre OVCR de notre série traitées par ranibizumab monothérapie Gain d AV de 18 lettres ETDRS sur 18 mois de suivi Gain proche de l étude CRUISE Petite série de patients délai moyen avant traitement similaire de 3 mois Confirme l intérêt de la prise en charge rapide de l OM des OVR

16 DISCUSSION OVR traités par dexaméthasone de notre série Efficacité sur le gain d AV assez similaire aux résultats de GENEVA Ancienneté de l OM avant traitement identique (5 mois) Tolérance de la dexaméthasone bonne, proche de l étude GENEVA avec HTO contrôlée par hypotonisants même dans les HTO>35mmHg

17 DISCUSSION 2 molécules efficaces à notre disposition avec leurs avantages et leurs inconvénients Dans notre série, toutes OVR confondues environ 1/3 des patients traités par RNB 1/3 par DXM 1/3 traités successivement par l un ou l autre traitement Cette répartition traduit bien la place des 2 molécules dans cette pathologie et surtout l alternance possible dans le temps Recours laser reste fréquent (30% OBV) pour essayer de limiter le nombre de réinjections

18 Traitement par IVT Choix de l IVT en fonction du terrain DEXAMETHASONE De 1 ère intention ANTI-VEGF De 1 er intention Sujet > 50 ans même phake Pseudophake Œil vitrectomisé Antécédents cardiovasculaires récents Sujet phake < 50 ans ATCD Glaucome HTO bithérapie Formes ischémiques sévères

19 CONCLUSION L utilisation des IVTs de ranibizumab et de dexaméthasone a modifié la prise en charge des OM des OVR L amélioration visuelle est souvent rapide mais les récidives de l œdème maculaire sont fréquentes nécessitant de nombreuses réinjections Intérêt d un traitement précoce au mieux dans les 3 premiers mois afin d améliorer le pronostic visuel des patients Le choix du traitement en fonction du terrain

20 CAS CLINIQUES Œdèmes maculaires des OVR

21 Cas clinique OBV Homme de 62 ans,. HTA, DNID équilibré BAV OG depuis plusieurs mois (>6mois) AV OG 50 lettres ETDRS

22

23

24 Photocoagulation focale laser

25

26 3 IVT de lucentis AV 52 lettres

27 AV 55 lettres Photocoagulation focale laser

28

29 AV 56 lettres

30 Cas clinique OVCR Homme de 60 ans,. sportif, sans facteur de risque BAV OD brutale depuis 24 heures AV 8 lettres ETDRS TO A 13/17 Gabriel QUENTEL, Sylvia NGHIEM-BUFFET CIL Paris

31

32

33

34 Décision thérapeutique: IVT Ozurdex OD ( jour même)

35 J7 post Ozurdex AV 66 lettres To 15

36 54 jours post Ozurdex AV 78 lettres ETDRS To 17/19

37 JJ 54

38 100 Jours post Ozurdex AV 83 lettres ETDRS TO 13/22

39 J100

40 J 134 (4 mois) AV 76 lettres,taches noires EPM 394µ

41 4 mois

42

43

44 IVT 2 Ozurdex et PPR

45 6mois AV 61 lettres TO 24/17

46 6 mois

47

48

49 1 IVT Lucentis et densifier la PPR

50 7,5 mois 1mois post Lucentis AV 57 lettres TO16 cataracte sous capsulaire

51 7.5 mois

52 9 mois. 2 Ozurdex, 1lucentis, PPR dense 47 lettres mais cataracte TO: 14 Xalatan perfusion maculaire altérée pas d oedeme maculaire

53 Retard circulatoire 9 mois

54 PPR densifiée 9 mois

55 Epaisseur maculaire Ozurdex lucentis Acuité ETDRS Tonus

56 Traitement immédiat Conclusion OVCR avec BAV majeure Patient demandeur Résultat visuel excellent, rapide dés J7du. traitement corticoïde Efficacité maximale à 2 mois Récidive de l œdème à 4 mois Conversion ischémique après 6 mois. nécessitant PPR et antivegf

57 Synthèse Importance de surveiller les OVCR +++ Conversion ischémique possible. avec conservation de l AV Intérêt de l angio FLUO qui laisse présager le risque d élévation du tonus et la rubéose. PPR voire anti-vegf parfois nécessaire A-t-on modifié l évolution en injectant rapidement?

OCCLUSIONS VEINEUSES RETINIENNES Prise en charge en 2013

OCCLUSIONS VEINEUSES RETINIENNES Prise en charge en 2013 SUD RÉTINE MONACO 14 et 15 juin 2013 OCCLUSIONS VEINEUSES RETINIENNES Prise en charge en 2013 Agnès Glacet-Bernard - Les options thérapeutiques Sylvia Nghiem-Buffet - Lucentis dans la vraie vie Hervé Rouhette

Plus en détail

Retina - September 2014 - Volume 34 - Issue 9 - Par Ianis Marcireau Service d ophtalmologie Professeur E.Souied Université Paris Est

Retina - September 2014 - Volume 34 - Issue 9 - Par Ianis Marcireau Service d ophtalmologie Professeur E.Souied Université Paris Est Retina - September 2014 - Volume 34 - Issue 9 - Par Ianis Marcireau Service d ophtalmologie Professeur E.Souied Introduction 2 complications dans l OVCR : OM Ischémique : HIV, GNV Pour définir le risque

Plus en détail

en direct de la SFO Les injections intravitréennes (IVT) dans notre pratique quotidienne

en direct de la SFO Les injections intravitréennes (IVT) dans notre pratique quotidienne 3 La rétine médicale en direct de la SFO Les injections intravitréennes (IVT) dans notre pratique quotidienne Dr Catherine Favard 1 Introduction Les traitements médicaux des pathologies rétiniennes évoluent

Plus en détail

Revue de la littérature du 29/10/14

Revue de la littérature du 29/10/14 Revue de la littérature du 29/10/14 AJO / BJO septembre 2014 Par Service du Professeur E. Souied Ophtalmologie Centre Hospitalier Intercommunal de Creteil Méthodes Objectif : Etude multimodale de la choroïde

Plus en détail

Place des anti-vegf dans l OMD. Dr Magali Sampo Service d ophtalmologie de la Timone

Place des anti-vegf dans l OMD. Dr Magali Sampo Service d ophtalmologie de la Timone Place des anti-vegf dans l OMD Dr Magali Sampo Service d ophtalmologie de la Timone Introduction OMD Principale cause de malvoyance chez le diabétique Prise en charge des facteurs de risques systémiques

Plus en détail

10/12/2009 DIABETE. Dr LEVEZIEL CHU HENRI MONDOR SERVICE DU PR SOUIED FRANCE

10/12/2009 DIABETE. Dr LEVEZIEL CHU HENRI MONDOR SERVICE DU PR SOUIED FRANCE DIABETE Dr LEVEZIEL CHU HENRI MONDOR SERVICE DU PR SOUIED FRANCE 1 Diabète Définition: Augmentation du taux de glucose dans le sang Dépistage: 1,20 g/l (6,7 mmol/l) si prélèvement plus de 2 heures après

Plus en détail

Pr. Ag. Anissa Barkat Cabinet d ophtalmologie barkatanissa@yahoo.fr

Pr. Ag. Anissa Barkat Cabinet d ophtalmologie barkatanissa@yahoo.fr Pr. Ag. Anissa Barkat Cabinet d ophtalmologie barkatanissa@yahoo.fr 17 ème Congrès de la S.A.D. 12 ème congrès de la F.M.E.D. 31 ème congrès de S.A.E.M. Sheraton - Novembre 2015 Intérêt? Cause de cécité

Plus en détail

Anastomoses Choriorétiniennes : Prise en Charge Actualisée

Anastomoses Choriorétiniennes : Prise en Charge Actualisée SUD RETINE, Monaco, 14/6/2013 Anastomoses Choriorétiniennes : Prise en Charge Actualisée C. FAVARD 1 Centre Ophtalmologique de l Odéon, 2 Centre Iéna Vision, 3 Fondation Rothschild, Introduction Anastomoses

Plus en détail

Résultats fonctionnels après chirurgie filtrante dans le glaucome à angle ouvert à un stade avancé

Résultats fonctionnels après chirurgie filtrante dans le glaucome à angle ouvert à un stade avancé Résultats fonctionnels après chirurgie filtrante dans le glaucome à angle ouvert à un stade avancé Dr S.Khimoud Dr F.Mazari Dr H.Zemour Dr A.Chachoua Dr I.Derder Pr L.Chachoua INTRODUCTION Le glaucome

Plus en détail

Le tour de la rétine en 365 jours. I Aknin, Golfe Juan

Le tour de la rétine en 365 jours. I Aknin, Golfe Juan Le tour de la rétine en 365 jours I Aknin, Golfe Juan Le tour de la rétine en 365 jours I Aknin, Golfe Juan La DMLA DMLA Les études Étude CATT L acuité visuelle à 3 mois est prédictive de l AV à 2 ans

Plus en détail

IVT de CORTICOIDES et GLAUCOME UN COUPLE SOUS HAUTE PRESSION. Pr GAROUT Pr KARAOUAT

IVT de CORTICOIDES et GLAUCOME UN COUPLE SOUS HAUTE PRESSION. Pr GAROUT Pr KARAOUAT IVT de CORTICOIDES et GLAUCOME UN COUPLE SOUS HAUTE PRESSION Pr GAROUT Pr KARAOUAT Voie d administration des corticoïdes Collyres Injection s/conjonctivale Injection peribulbaire IVT Voie systémique LE

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 18 mars 2015

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 18 mars 2015 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 18 mars 2015 EYLEA 40 mg/ml, solution injectable en seringue pré-remplie Boîte de 1 (CIP : 34009 267 835 0 1) EYLEA 40 mg/ml, solution injectable en flacon Boîte de 1

Plus en détail

Les injections intravitréennes

Les injections intravitréennes Les injections intravitréennes Laurent Levecq UCL Mont-Godinne 10/11/2007 Le vitré matrice extra-cellulaire qui remplit cavité oculaire en arrière re du cristallin et qui adhère à la rétiner acide hyaluronique,,

Plus en détail

Revue de littérature du 26 février 2014

Revue de littérature du 26 février 2014 Revue de littérature du 26 février 2014 AJO/BJO/Ophtalmology Janvier Service du Professeur E. Souied Ophtalmologie Centre Hospitalier Intercommunal de Creteil AJO janvier 2014 1Centre for Vision Research,

Plus en détail

Œdème maculaire diabétique place de Ozurdex versus Lucentis. I Aknin, Golfe Juan

Œdème maculaire diabétique place de Ozurdex versus Lucentis. I Aknin, Golfe Juan Œdème maculaire diabétique place de Ozurdex versus Lucentis I Aknin, Golfe Juan Physiopathologie de l Œdème maculaire diabétique Hyperglycémie chronique Cascade métabolique complexe mediateurs Inflammatoires

Plus en détail

Introduction. L ophtalmologie à l ECN

Introduction. L ophtalmologie à l ECN Introduction. L ophtalmologie à l ECN Statistiques ECN Depuis 2004, il n y a eu que 3 années «sans ophtalmologie» à l ECN. Toutes les autres années la spécialité était présente, soit sous forme de question

Plus en détail

OEIL ET DIABÈTE. S POMMIER Sve Pr RIDINGS

OEIL ET DIABÈTE. S POMMIER Sve Pr RIDINGS OEIL ET DIABÈTE S POMMIER Sve Pr RIDINGS Ref: Pr Philippe Gain, Dr Gilles Thuret RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE 1- Généralités dans les pays à haut niveau de vie, d une des principales causes de cécité légale

Plus en détail

Les occlusions veineuses rétiniennes sont une

Les occlusions veineuses rétiniennes sont une occlusions veineuses rétiniennes 130-4 - OCCLUSIONS VEINEUSES RÉTINIENNES Ce qu il faut savoir 1. Connaître les signes cliniques cardinaux au fond d œil, 2. Connaître les facteurs de risque généraux et

Plus en détail

Dégénérescence maculaire liée à l âge : prise en charge thérapeutique par l ophtalmologiste

Dégénérescence maculaire liée à l âge : prise en charge thérapeutique par l ophtalmologiste SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Dégénérescence maculaire liée à l âge : prise en charge thérapeutique par l ophtalmologiste Juin 2012 PRISE EN CHARGE THÉRAPEUTIQUE DE LA DMLA EXSUDATIVE

Plus en détail

PLACE DU RANIBIZUMAB DANS LE TRAITEMENT DES NEOVAISSEAUX RETINIENS DE DIFFERENTES ETIOLOGIES

PLACE DU RANIBIZUMAB DANS LE TRAITEMENT DES NEOVAISSEAUX RETINIENS DE DIFFERENTES ETIOLOGIES PLACE DU RANIBIZUMAB DANS LE TRAITEMENT DES NEOVAISSEAUX RETINIENS DE DIFFERENTES ETIOLOGIES RESUME : Dib. S, Ghroud. M N Service d'ophtalmologie, HMRUO, Oran. Introduction : Plusieurs études ont montré

Plus en détail

Rétine et pathologies générales : un travail d équipe. Congrès ARMD

Rétine et pathologies générales : un travail d équipe. Congrès ARMD Rétine et pathologies générales : un travail d équipe Congrès ARMD Samedi 24 Septembre 2011 Mandelieu La Napoule, Alpes Maritimes Rapporteurs de cette journée : Vincent FORTOUL et Anne-Sophie MARTY CHU

Plus en détail

Diagnostic et traitement de la rétinopathie diabétique Actualités

Diagnostic et traitement de la rétinopathie diabétique Actualités Diagnostic et traitement de la rétinopathie diabétique Actualités Dr Catherine Favard* Introduction La rétinopathie diabétique (RD) demeure la première cause de cécité légale (acuité visuelle inférieure

Plus en détail

Traitement actuel de la Maculaire Liée e l Agel

Traitement actuel de la Maculaire Liée e l Agel Congrès de Médecine M Générale G 9/1/10 Charleroi Traitement actuel de la Dégénérescence Maculaire Liée e l Agel Laurent Levecq UCL Mont-Godinne Conflits d intd intérêts : aucun. DMLA : définition d et

Plus en détail

Chirurgie de la RDP et préservation maculaire

Chirurgie de la RDP et préservation maculaire Chirurgie de la RDP et préservation maculaire John Conrath François Devin, Christophe Morel, Bruno Morin Centre d Ophtalmologie Monticelli-Paradis, Marseille Congrès Sud Rétine, Ajaccio, Samedi 24 oct

Plus en détail

Avis 4 décembre 2013

Avis 4 décembre 2013 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 4 décembre 2013 LUCENTIS 10 mg/ml, solution injectable Flacon de 0,23 ml (CIP : 34009 378 101 5 9) Laboratoire NOVARTIS PHARMA S.A.S. DCI Code ATC (2013) Motif de l examen

Plus en détail

Pr. JF Korobelnik Service d ophtalmologie Hôpital Pellegrin

Pr. JF Korobelnik Service d ophtalmologie Hôpital Pellegrin Pr. JF Korobelnik Service d ophtalmologie Hôpital Pellegrin CAS CLINIQUE OPH 1 Une femme de 62 ans vient consulter pour troubles visuels au niveau de l œil droit. La padente raconte avoir déjà eu une baisse

Plus en détail

de troubles de la vision dus à un œdème maculaire associé à un diabète ayant endommagé les vaisseaux sanguins.

de troubles de la vision dus à un œdème maculaire associé à un diabète ayant endommagé les vaisseaux sanguins. EMA/92475/2015 EMEA/H/C/002392 Résumé EPAR à l intention du public aflibercept Le présent document est un résumé du rapport européen public d'évaluation (EPAR) relatif à. Il explique de quelle manière

Plus en détail

Atteintes ophtalmologiques cécitantes dans le cadre de l activité professionnelle. Pr Ridings E. Granget CHU Timone

Atteintes ophtalmologiques cécitantes dans le cadre de l activité professionnelle. Pr Ridings E. Granget CHU Timone Atteintes ophtalmologiques cécitantes dans le cadre de l activité professionnelle Pr Ridings E. Granget CHU Timone Glaucome chronique GLAUCOME Le terme de glaucome représente un ensemble d affections oculaires

Plus en détail

La CPTS au laser Diode présente plusieurs avantages comparé aux autres techniques de cyclodestruction.

La CPTS au laser Diode présente plusieurs avantages comparé aux autres techniques de cyclodestruction. Le cycloaffaiblissement par photocoagulation transsclérale au laser diode (CPTS) est l une des principales ressources dont on dispose pour le traitement des formes rebelles de glaucome La CPTS au laser

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Arrêté du 6 novembre 2014 modifiant la liste des spécialités pharmaceutiques remboursables

Plus en détail

Agnès Lavaud Thomas Hassiba OUBRAHAM Violaine Caillaux Service du Pr Souied Staff 15 Octobre 2014

Agnès Lavaud Thomas Hassiba OUBRAHAM Violaine Caillaux Service du Pr Souied Staff 15 Octobre 2014 Agnès Lavaud Thomas Hassiba OUBRAHAM Violaine Caillaux Service du Pr Souied Staff 15 Octobre 2014 Objectif DMLA sujet bien connu du service Euretina community: recommandations claires sur les pratiques

Plus en détail

Dossier. Question 1 Quel est le diagnostic le plus probable? Question 2 Quel bilan clinique effectuez-vous?

Dossier. Question 1 Quel est le diagnostic le plus probable? Question 2 Quel bilan clinique effectuez-vous? Dossier 1 Monsieur P, 40 ans, consulte pour une baisse d acuité visuelle bilatérale, prédominant à gauche. Dans les antécédents médicochirurgicaux du patient, on note une greffe bipulmonaire il y a 2 ans,

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 17 novembre 2010. OZURDEX 700 microgrammes, implant intravitréen avec applicateur B/1 (CIP : 494 071-1)

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 17 novembre 2010. OZURDEX 700 microgrammes, implant intravitréen avec applicateur B/1 (CIP : 494 071-1) COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 17 novembre 2010 OZURDEX 700 microgrammes, implant intravitréen avec applicateur B/1 (CIP : 494 071-1) Laboratoire ALLERGAN France S.A.S. Dexamethasone Liste I Médicament

Plus en détail

Dr Véronique Pagot-Mathis Service d Ophtalmologie Hôpital PPR-CHU Toulouse

Dr Véronique Pagot-Mathis Service d Ophtalmologie Hôpital PPR-CHU Toulouse Dr Véronique Pagot-Mathis Service d Ophtalmologie Hôpital PPR-CHU Toulouse L ŒDÈME MACULAIRE est la principale cause de mauvaise vision chez les diabétiques Il survient chez près de 10 % de la population

Plus en détail

ZOOM SUR LA DMLA In Newsletter du Centre Hospitalier de Perpignan 30 oct 2012 Dr Guilhem Cartry chef de service Ophtalmologie CHP LA DMLA?

ZOOM SUR LA DMLA In Newsletter du Centre Hospitalier de Perpignan 30 oct 2012 Dr Guilhem Cartry chef de service Ophtalmologie CHP LA DMLA? ZOOM SUR LA DMLA In Newsletter du Centre Hospitalier de Perpignan 30 oct 2012 Dr Guilhem Cartry chef de service Ophtalmologie CHP LA DMLA? La Dégénérescence Maculaire Liée à l Age (DMLA) est la principale

Plus en détail

Iris plateau Apport de l UBM. L BITOUT Z BENHAMADA O BOUZIANI D HARTANI CHU MUSTAPHA D BOUKHCHEM (Alger Centre UBM)

Iris plateau Apport de l UBM. L BITOUT Z BENHAMADA O BOUZIANI D HARTANI CHU MUSTAPHA D BOUKHCHEM (Alger Centre UBM) Iris plateau Apport de l UBM L BITOUT Z BENHAMADA O BOUZIANI D HARTANI CHU MUSTAPHA D BOUKHCHEM (Alger Centre UBM) INTRODUCTION (1) L iris plateau a été Chandler décrit il ya 5O ans par C est une anomalie

Plus en détail

Item 100 (ex item 304) : Diplopie EVALUATIONS

Item 100 (ex item 304) : Diplopie EVALUATIONS Item 100 (ex item 304) : Diplopie EVALUATIONS 2013 1 Cas clinique : Item 127, 212, 304 Scénario : UMVF - Université Médicale Virtuelle Francophone Vous êtes praticien hospitalier ophtalmologiste dans un

Plus en détail

Traitement de l œdème maculaire diabétique

Traitement de l œdème maculaire diabétique Traitement de l œdème maculaire diabétique Rédigé avec l aide de Pascale MASSIN, Stéphanie BAILLIF, Catherine CREUZOT-GARCHER, Franck FAJNKUCHEN, Laurent KODJIKIAN, validé par la Fédération France Macula

Plus en détail

Avis 17 juin 2015. Laboratoire NOVARTIS PHARMA S.A.S. ranibizumab. S01LA04 (agent anti-néovascularisation oculaire)

Avis 17 juin 2015. Laboratoire NOVARTIS PHARMA S.A.S. ranibizumab. S01LA04 (agent anti-néovascularisation oculaire) COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 17 juin 2015 LUCENTIS 10 mg/ml, solution injectable en seringue préremplie Boîte de 1 seringue préremplie de 0,165 ml (CIP : 34009 276 711 9 7) LUCENTIS 10 mg/ml, solution

Plus en détail

JMV. Affections cécitantes curables

JMV. Affections cécitantes curables JMV Affections cécitantes curables AMBLYOPIE L Amblyopie C est une insuffisance de la vision, parfois congénitale ou acquise dans les premiers mois de la vie. La forme la plus courante unilatérale - résulte

Plus en détail

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis 10 18 Décembre 2012

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis 10 18 Décembre 2012 Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments Avis 10 18 Décembre 2012 Nom du médicament, DCI, forme pharmaceutique, dosage, présentation : Lucentis 10mg/ml (DCI : Ranibizumab

Plus en détail

233 - RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE (RD)

233 - RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE (RD) rétinopathie diabétique 233 - RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE (RD) Ce qu il faut savoir 1. Connaître la prévalence de la rétinopathie diabétique en fonction du type et de l ancienneté du diabète. 2. Comprendre

Plus en détail

233 - RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE (RD)

233 - RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE (RD) rétinopathie diabétique 233 - RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE (RD) Ce qu il faut savoir 1. Connaître l incidence et la prévalence de la rétinopathie diabétique en fonction du type et de l ancienneté du diabète.

Plus en détail

AJO/ BJO/ Retina Oct 2014 Par Wilfried Minvielle

AJO/ BJO/ Retina Oct 2014 Par Wilfried Minvielle AJO/ BJO/ Retina Oct 2014 Par Service du Professeur E. Souied Ophtalmologie Centre Hospitalier Intercommunal de Creteil Objectif Déterminer l inocuité du laser diode micropulse transfovéolaire dans l'œdème

Plus en détail

233 - RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE (RD)

233 - RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE (RD) 233 - RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE (RD) CE QU IL FAUT SAVOIR 1. Connaître l incidence et la prévalence de la RD en fonction du type et de l ancienneté du diabète. 2. Comprendre la physiopathologie succincte

Plus en détail

tem 127 (iitem 60) : Dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF)

tem 127 (iitem 60) : Dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) tem 127 (iitem 60) : Dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) 2013 1 Table des matières Introduction... 3 1. Prévalence... 3 2. Facteurs

Plus en détail

Item 102 (item 125) : Oeil et sclérose en plaques Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF)

Item 102 (item 125) : Oeil et sclérose en plaques Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) Item 102 (item 125) : Oeil et sclérose en plaques Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) 2013 1 Table des matières Introduction... 3 1. Généralités... 3 2. Signes oculaires... 3 2

Plus en détail

8 è congrès ARMD, 3 et 4 octobre 2015 Organisé par les docteurs Isabelle Aknin et Laurent Melki Cannes, Théâtre Croisette, Palais Stéphanie

8 è congrès ARMD, 3 et 4 octobre 2015 Organisé par les docteurs Isabelle Aknin et Laurent Melki Cannes, Théâtre Croisette, Palais Stéphanie 8 è congrès ARMD, 3 et 4 octobre 2015 Organisé par les docteurs Isabelle Aknin et Laurent Melki Cannes, Théâtre Croisette, Palais Stéphanie Association de rétine méditerranéenne www.armd-france.org L ARMD

Plus en détail

Les anti-vegf dans l œdème maculaire diabétique

Les anti-vegf dans l œdème maculaire diabétique Les anti-vegf dans l œdème maculaire diabétique Résumé : La prise en charge de l œdème maculaire diabétique est en train de changer. L arsenal thréapeutique inclut maintenant la classe des anti-vegf. Ces

Plus en détail

Item 245 (item 233) : Rétinopathie diabétique (RD) Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF)

Item 245 (item 233) : Rétinopathie diabétique (RD) Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) Item 245 (item 233) : Rétinopathie diabétique (RD) Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) 2013 1 Table des matières 1. Epidémiologie... 3 2. Physiopathogénie... 4 3. Diagnostic...

Plus en détail

233 - RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE (RD)-

233 - RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE (RD)- rétinopathie diabétique 233 - RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE (RD)-2010 Ce qu il faut savoir 1. Connaître la prévalence de la rétinopathie diabétique en fonction du type et de l ancienneté du diabète. 2. Comprendre

Plus en détail

Item 125 : Oeil et sclérose en plaques

Item 125 : Oeil et sclérose en plaques Item 125 : Oeil et sclérose en plaques Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Généralités... 1 2 Signes oculaires...2 ENC : OBJECTIFS Décrire les manifestations

Plus en détail

INFORMATION SUR LA RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE

INFORMATION SUR LA RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE 1 INFORMATION SUR LA RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE Qu est-ce que la rétinopathie diabétique? On appelle rétinopathie diabétique les lésions du fond d œil causées par le diabète. En effet, l excès de sucre dans

Plus en détail

Occlusion veineuse rétinienne : que dois-je savoir?

Occlusion veineuse rétinienne : que dois-je savoir? Occlusion veineuse rétinienne : que dois-je savoir? Cabinet médical Coespel Degrandi Falzon Adresse du site : www.docvadis.fr/cabinetmedical.coespel-degrandi-falzon Validé par le Comité Scientifique Ophtalmologie

Plus en détail

Revue de littérature du 03/12/2014

Revue de littérature du 03/12/2014 Revue de littérature du 03/12/2014 AJO and BJO Novembre 2014 Service du Professeur E. Souied Ophtalmologie Centre Hospitalier Intercommunal de Creteil Introduction VEGF: rôle important dans pathogenèse

Plus en détail

La Dégénérescence Maculaire liée à l âge

La Dégénérescence Maculaire liée à l âge La Dégénérescence Maculaire liée à l âge Laure Van Bol Florence Rasquin Service d ophtalmologie Hôpital Erasme Conflits d intérêt en rapport avec la présentation Honoraires de conférence: Néant Participation

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Arrêté du 29 mars 2016 modifiant la liste des spécialités pharmaceutiques remboursables aux assurés sociaux

Plus en détail

SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE

SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE Enseignement de sémiologie 2 ème année Pharmacie Pr. Jean-Pierre DUBOIS Département de médecine générale Université Claude Bernard LYON I SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE Mars 2008 Les troubles

Plus en détail

LASER SLT LORS DES ECHECS SCLERECTOMIE PROFONDE R.GAROUT - F.KARAOUAT

LASER SLT LORS DES ECHECS SCLERECTOMIE PROFONDE R.GAROUT - F.KARAOUAT LASER SLT LORS DES ECHECS SCLERECTOMIE PROFONDE R.GAROUT - F.KARAOUAT HCA Alger service ophtalmologie HCA Alger INTRODUCTION SPNP ou trabéculectomie ab-externo = chirurgie filtrante non perforante décrite

Plus en détail

rétinopathie diabétique (RD) rétinopathie diabétique proliférante (RDP) un œdème maculaire (OM)

rétinopathie diabétique (RD) rétinopathie diabétique proliférante (RDP) un œdème maculaire (OM) Rétinopathie diabétique : nouveautés Drs Pagot-Mathis Véronique, Mahieu Laurence, Auriol Sylvain Centre de la rétine, Hôpital Paule de Viguier CHU Toulouse INTRODUCTION La rétinopathie diabétique (RD)

Plus en détail

Énoncés ophtalmologie

Énoncés ophtalmologie Énoncés ophtalmologie Item 44 9 Item 44 SUIVI D UN NOURRISSON 1. Quelles sont les acquisitions visuelles normales d un enfant de 3 mois? a. réflexe de fixation b. réflexe de convergence c. réflexe de poursuite

Plus en détail

APPORT DE L HRT DANS LE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU GPAO

APPORT DE L HRT DANS LE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU GPAO 1 ère journée de la Société Algérienne du Glaucome Hôtel Sheraton - Club des pins - Alger Jeudi 1 er octobre 2009 APPORT DE L HRT DANS LE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU GPAO J.Aberkane, F.Kada, R.Halkoum, H.Lehtihet,

Plus en détail

B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs

B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs B06-1 B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs L ischémie aiguë est une interruption brutale du flux artériel au niveau d un membre entraînant une ischémie tissulaire. Elle constitue

Plus en détail

Programmes de dépistage. Maladies oculaires liées au diabète

Programmes de dépistage. Maladies oculaires liées au diabète (French) Programmes de dépistage Maladies oculaires liées au diabète Suivi plus régulier et traitement de la rétinopathie diabétique Closer monitoring and treatment for diabetic retinopathy Informations

Plus en détail

27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013

27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013 27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013 Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NACO) dans la maladie thrombo embolique veineuse INTRODUCTION Thrombose veineuse

Plus en détail

Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde. Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues

Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde. Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues Points essentiels phase aiguë d IDM : deux priorités (1) éviter la mort subite

Plus en détail

DMLA / Néovaisseaux Rythmes de prise en charge des patients

DMLA / Néovaisseaux Rythmes de prise en charge des patients DMLA / Néovaisseaux Rythmes de prise en charge des patients Société d Ophtalmologie du Nord Mars 2013 thomas@desmettre.org Lucentis : du p.r.n. à l Inject & Extend Prise en charge des néovaisseaux choroïdiens

Plus en détail

Prévention secondaire de la pathologie cardiaque par les antiagrégants plaquettaires

Prévention secondaire de la pathologie cardiaque par les antiagrégants plaquettaires Prévention secondaire de la pathologie cardiaque par les antiagrégants plaquettaires Dr G. Pacouret Unité de Soins Cardiaques Intensifs Hôpital Trousseau, Tours. 45 ème Journées de Formation Médicale Continue

Plus en détail

LA DEGENERESCENCE MACULAIRE LIEE A L AGE. Définition Moyens d investigations Facteurs favorisants

LA DEGENERESCENCE MACULAIRE LIEE A L AGE. Définition Moyens d investigations Facteurs favorisants LA DEGENERESCENCE MACULAIRE LIEE A L AGE Définition Moyens d investigations Facteurs favorisants DEFINITION La DMLA est liée à la senescence ou vieillissement qui entraine des modifications atrophiques

Plus en détail

Grossesse et HTA. J Potin. Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours

Grossesse et HTA. J Potin. Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours Grossesse et HTA J Potin Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours HTA et grossesse Pathologie fréquente : 2 à 5 % des grossesses (2 à 3 % des multipares, 4 à 8 % des primipares)

Plus en détail

A partir de 50 ans La macula & la DMLA

A partir de 50 ans La macula & la DMLA A partir de 50 ans La macula & la DMLA A partir de 50 ans, il est primordial d effectuer régulièrement un dépistage de la macula auprès d un médecin spécialiste des yeux. En effet, en Belgique, 30 000

Plus en détail

Les urgences ophtalmologiques en médecine générale. Céline Deprieck

Les urgences ophtalmologiques en médecine générale. Céline Deprieck Les urgences ophtalmologiques en médecine générale Céline Deprieck Quel est le rôle du généraliste? Soulager la douleur Reconnaître les vraies urgences ophtalmo Gagner du temps sur la prise en charge spécialisée

Plus en détail

OCT Spectral Domain et Glaucome. Pr. Jean-Philippe Nordmann Hôpital des Quinze-Vingts, Paris

OCT Spectral Domain et Glaucome. Pr. Jean-Philippe Nordmann Hôpital des Quinze-Vingts, Paris OCT Spectral Domain et Glaucome Pr. Jean-Philippe Nordmann Hôpital des Quinze-Vingts, Paris Principes de l OCT Utilise une lumière laser (840nm) Projetée sur l œil Analyse de la réflexion de cette lumière

Plus en détail

Dégénérescence maculaire liée à l âge : prise en charge diagnostique

Dégénérescence maculaire liée à l âge : prise en charge diagnostique SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Dégénérescence maculaire liée à l âge : prise en charge diagnostique Juin 2012 QUELS SIGNES FONCTIONNELS DOIVENT FAIRE ÉVOQUER UNE DMLA? La baisse d acuité

Plus en détail

LASER, SOURCE DE VUE. par Jean-Claude LEPORI

LASER, SOURCE DE VUE. par Jean-Claude LEPORI ALS Lumière, source de vie Séance exceptionnelle du 10 avril 2005 à l Hôtel de Ville de Nancy Laser, source de vue par Jean-Claude LEPORI LASER, SOURCE DE VUE par Jean-Claude LEPORI ALS (Nancy, 10 avril

Plus en détail

Dégénérescence maculaire liée à l âge : prise en charge diagnostique et thérapeutique

Dégénérescence maculaire liée à l âge : prise en charge diagnostique et thérapeutique Dégénérescence maculaire liée à l âge : prise en charge diagnostique et thérapeutique Juin 2012 Diagnostic de la DMLA Définitions Classification Démarche diagnostique Méthodes thérapeutiques disponibles

Plus en détail

Le médecin généraliste et le rétinologue en 2011: nouveautés Drs Véronique Pagot-Mathis, Sylvain Auriol, Laurence Mahieu INTRODUCTION L allongement

Le médecin généraliste et le rétinologue en 2011: nouveautés Drs Véronique Pagot-Mathis, Sylvain Auriol, Laurence Mahieu INTRODUCTION L allongement Le médecin généraliste et le rétinologue en 2011: nouveautés Drs Véronique Pagot-Mathis, Sylvain Auriol, Laurence Mahieu INTRODUCTION L allongement de l espérance de vie dans nos pays industrialisés a

Plus en détail

Les «200 questions isolées QCM» incontournables Les fiches flash QCM essentielles Les dernières conférences de consensus et recommandations en QCM

Les «200 questions isolées QCM» incontournables Les fiches flash QCM essentielles Les dernières conférences de consensus et recommandations en QCM Les «200 questions isolées» incontournables Les fiches flash essentielles Les dernières conférences de consensus et recommandations en DERNIER TOUR DFASM 3 200 QUESTIONS ISOLEES EN OPHTALMOLOGIE Elodie

Plus en détail

LA DMLA Mise au point sur les traitements actuels de la Dégénérescence Maculaire Liée à l Age

LA DMLA Mise au point sur les traitements actuels de la Dégénérescence Maculaire Liée à l Age Association Regards et Contrastes Conférence du 15 décembre 2006 à l Athénée Municipale de Bordeaux Présentation proposée par le Docteur Arnaud Bernard Ophtalmologue Rétinologue LA DMLA Mise au point sur

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Arrêté du 30 novembre 2016 modifiant la liste des spécialités pharmaceutiques remboursables aux assurés sociaux

Plus en détail

Utilisation des anti-vegf dans le traitement local de la DMLA et autres rétinopathies

Utilisation des anti-vegf dans le traitement local de la DMLA et autres rétinopathies Utilisation des anti-vegf dans le traitement local de la DMLA et autres rétinopathies GUEHO Sylvain / RICHARD Nathalie Chef de pôle produit Dolorh Direction Neurho 13 février 2014 Séminaire Conseil d Administration

Plus en détail

Le Glaucome Chronique à Angle Ouvert : définition et pathogénie

Le Glaucome Chronique à Angle Ouvert : définition et pathogénie Le Glaucome Chronique à Angle Ouvert : définition et pathogénie Dr Cédric Lamirel Fondation Ophtalmologique Adolphe de Rothschild Hôpital Bichat Les Glaucomes 6²7 millions!!! Cécité légale irréversible

Plus en détail

«Traiter la rétine : un défi technique!» Congrès ARMD

«Traiter la rétine : un défi technique!» Congrès ARMD «Traiter la rétine : un défi technique!» Congrès ARMD Samedi 29 Septembre 2012 Mandelieu La Napoule, Alpes Maritimes Rapporteurs de cette journée : Anne-Sophie MARTY, Vincent FORTOUL CHU de LYON Une fois

Plus en détail

Corinne GONZALEZ Ophtalmologiste (MD, Ph.D ) Spécialiste en Rétine Médicale

Corinne GONZALEZ Ophtalmologiste (MD, Ph.D ) Spécialiste en Rétine Médicale Corinne GONZALEZ Ophtalmologiste (MD, Ph.D ) Spécialiste en Rétine Médicale SITUATION PROFESSIONNELLE ACTUELLE MEDECIN OPHTALMOLOGISTE, exercice libéral en cabinet privé Spécialiste en rétine médicale,

Plus en détail

CAS CLINIQUE STAFF DU 29 JANVIER 2014

CAS CLINIQUE STAFF DU 29 JANVIER 2014 CAS CLINIQUE STAFF DU 29 JANVIER 2014 Interne Kaouter Nagoudi Service d ophtalmologie du Professeur Eric Souied Centre hospitalier intercommunal de Créteil Histoire de la maladie Madame E.K. Agée de 32

Plus en détail

«Dites docteur, on m a dit que j avais la DMLA»

«Dites docteur, on m a dit que j avais la DMLA» «Dites docteur, on m a dit que j avais la DMLA» Place du médecin traitant dans la prise en charge de la Dégénérescence Maculaire liée à l Âge (DMLA). Dr Sarah PERIGNON Toutes formes confondues, la DMLA

Plus en détail

LES URGENCES EN OPHTALMOLOGIE

LES URGENCES EN OPHTALMOLOGIE LES URGENCES EN OPHTALMOLOGIE DU de prise en charge des situations d urgences médico-chirurgicales Dr Guillaume LEROUX LES JARDINS Service d Ophtalmologie de Hôtel-Dieu, Paris Cabinet d ophtalmologie,

Plus en détail

Traitement antiglaucomateux. grossesse. O. Ouhadj, N. Chouchaoui, M.T. Nouri. C.H.U. Béni-Messous, Alger

Traitement antiglaucomateux. grossesse. O. Ouhadj, N. Chouchaoui, M.T. Nouri. C.H.U. Béni-Messous, Alger Traitement antiglaucomateux et grossesse O. Ouhadj, N. Chouchaoui, M.T. Nouri C.H.U. Béni-Messous, Alger Introduction Pendant la grossesse : tt médicament administré par voie générale ou topique effet

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 12 septembre 2007

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 12 septembre 2007 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 12 septembre 2007 INFRACYANINE 25 mg/10 ml, poudre et solvant pour solution injectable Flacon de 25 mg avec 1 ampoule de solvant de 10 ml (CIP : 360 841-7) Laboratoire

Plus en détail

La dégénerescence maculaire liée à l âge

La dégénerescence maculaire liée à l âge dégénérescence maculaire liée à l âge (DMLA) 60 - DÉGÉNÉRESCENCE MACULAIRE LIÉE À L ÂGE (DMLA) 1. Connaître l épidémiologie de la DMLA. Ce qu il faut savoir 2. Connaître les principales formes cliniques

Plus en détail

«Anti-VEGF : 7 années d'expérience»

«Anti-VEGF : 7 années d'expérience» «Anti-VEGF : 7 années d'expérience» Une conférence d angiographie de Créteil s est tenue le 27 mai 2013 sous la direction du Professeur Eric SOUIED, avec pour programme particulièrement riche : «Anti VEGF

Plus en détail

ACCÈS AUX ESSAIS DE PHASE I EXISTE-T-IL DES INÉGALITÉS? CHEZ DES PATIENTS ATTEINTS D UN CANCER COLORECTAL : Cliquez pour modifier le style du titre

ACCÈS AUX ESSAIS DE PHASE I EXISTE-T-IL DES INÉGALITÉS? CHEZ DES PATIENTS ATTEINTS D UN CANCER COLORECTAL : Cliquez pour modifier le style du titre Cliquez pour modifier le style du titre ACCÈS AUX ESSAIS DE PHASE I CHEZ DES PATIENTS ATTEINTS D UN CANCER COLORECTAL : EXISTE-T-IL DES INÉGALITÉS? JULIETTE BOUCHET ET ONCOMIP 1 Cliquez INTRODUCTION pour

Plus en détail

OZURDEX MC Œdème maculaire consécutif à l occlusion de la veine centrale de la rétine FÉVRIER 2012

OZURDEX MC Œdème maculaire consécutif à l occlusion de la veine centrale de la rétine FÉVRIER 2012 OZURDEX MC Œdème maculaire consécutif à l occlusion de la veine centrale de la rétine FÉVRIER 2012 Marque de commerce : Ozurdex Dénomination commune : Dexaméthasone Fabricant : Allergan Forme : Implant

Plus en détail

OCCLUSIONS VEINEUSES RETINIENNES Démarche thérapeutique

OCCLUSIONS VEINEUSES RETINIENNES Démarche thérapeutique OCCLUSIONS VEINEUSES RETINIENNES Démarche thérapeutique Agnès Glacet-Bernard Centre Hospitalier Intercommunal Université Paris-Est Créteil TRAITEMENT DES OVR Traitement étiologique Traitement du terrain

Plus en détail

Centre Iéna Vision. Centre de Consultation, d Explorations et de Soins Ophtalmologiques

Centre Iéna Vision. Centre de Consultation, d Explorations et de Soins Ophtalmologiques Centre Iéna Vision Centre de Consultation, d Explorations et de Soins Ophtalmologiques Les technologies les plus récentes, Les spécialistes hautement qualifiés au service de vos yeux 37, rue Galilée 75116

Plus en détail

LA RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE

LA RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE Centre hospito-universitaire Constantine Service d Ophtalmologie Dr M.Benlaribi LA RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE Enseignement des externes 2015-2016 Dr. M.Benlaribi INTRODUCTION La rétinopathie diabétique :

Plus en détail

GFA PATHOLOGIE DU VIEILLISSEMENT ET OEIL. Glaucome Cataracte DMLA

GFA PATHOLOGIE DU VIEILLISSEMENT ET OEIL. Glaucome Cataracte DMLA PATHOLOGIE DU VIEILLISSEMENT ET OEIL Glaucome Cataracte DMLA VI - SYMPTOMATOLOGIE DE L ANGLE IRIDO- CORNÉEN : LE GLAUCOME A - Le glaucome aigu par fermeture de l angle La crise aiguë est due à la fermeture

Plus en détail

1. Recommandations de l AFSSAPS

1. Recommandations de l AFSSAPS E08-1 E08 Hypolipémiants Depuis une dizaine d années de nombreux résultats se sont accumulés pour prouver l intérêt de l abaissement du LDL-cholestérol en prévention primaire et secondaire des évènements

Plus en détail

OPHTALMO EN DUO. 19 mai RÉTINE & PATHOLOGIES VASCULAIRES. Domaine dô MONTPELLIER

OPHTALMO EN DUO. 19 mai RÉTINE & PATHOLOGIES VASCULAIRES. Domaine dô MONTPELLIER OPHTALMO EN DUO RÉTINE & PATHOLOGIES VASCULAIRES 19 mai 2017 Domaine dô MONTPELLIER Organisateurs S. Allieu, S. Navarre & C. Rohart Présidents G. Chaîne & A. Gaudric Conférenciers X. Ayrignac (Montpellier),

Plus en détail