La Coopération entre les Banques Centrales des Pays Membres de l'oci. Renseignements Généraux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Coopération entre les Banques Centrales des Pays Membres de l'oci. Renseignements Généraux"

Transcription

1 La Coopération entre les Banques Centrales des Pays Membres de l'oci Renseignements Généraux 1. SESRIC a organisé, en collaboration avec la Banque Centrale de la République de Turquie, la Réunion des Banques Centrales et Autorités Monétaires des Pays Membres de l'oci La Réunion s'est tenue les septembre 2010 à Istanbul, en Turquie, sous le Thème «Systèmes de Paiement et Renforcement des Capacités». La Réunion de 2010 a adopté un Communiqué Final dans lequel les Gouverneurs et les Chefs des Délégations, qui ont participé à la réunion, se sont engagés à: - Renforcer leur coopération dans le domaine de l'exploitation, la régulation et la supervision des systèmes de paiement; - Améliorer les systèmes de paiement existants dans les États Membres pour un transfert plus facile, plus sûr et plus rapide des ressources financières; - Baliser un système de paiement opéré efficace entre les Etats Membres de l'oci afin d'améliorer le commerce intra-oci et les flux d'investissement; - Renforcer leur coopération dans d'autres domaines importants tels que le renforcement des capacités et le savoir-faire, le partage d'informations sur la politique monétaire et la stabilité financière, la finance Islamique, la supervision bancaire et la micro finance; - Mettre en place une plate-forme de partage des connaissances sur les systèmes de paiement des États Membres de l'oci afin de discuter des développements futurs, avec SESRIC pour faciliter la création et la maintenance de cette plate-forme, et que - Les présidents de la Réunion en 2011 et 2012 seront la Malaisie et l'arabie Saoudite, respectivement. 2. La 26 ème Session du COMCEC a pris note des recommandations de la Réunion des Banques Centrales et Autorités Monétaires des États Membres de l'oci-2010 et a demandé aux Banques Centrales de coordonner leurs activités de coopération. Avancement 1. En sa qualité de Secrétariat des réunions annuelles des Banques Centrales et Autorités Monétaires, SESRIC, en collaboration avec la Banque Centrale de la Malaisie (Bank Negara Malaysia), a organisé la Réunion de 2011 des Banques Centrales et Autorités Monétaires des Pays Membres de l'oci. La Réunion s est tenue le novembre 2011 à Kuala Lumpur, sous le thème «Opérations Bancaires Centrales et Développement du Secteur Financier» a été précédée, le 14 1

2 Novembre 2011, par l'atelier de Groupe d Experts sur le même thème. Le Communiqué Final de la Réunion 2011 est joint en Annexe En accord avec les recommandations de la Réunion de 2011, SESRIC, en coopération avec la Banque Centrale de la République de Turquie, a organisé la Réunion 2012 des Banques Centrales et Autorités Monétaires des Pays Membres de l'oci et l'atelier du Groupe d'experts qui l a précédé, qui ont eu lieu du 14 au 15 mai 2012, à Istanbul, Turquie, sous le thème Promouvoir les Flux de Capitaux Solides et Stables entre les Pays de l'oci: Rôles du Secteur Financier et des Banques Centrales. La Réunion de 2012 a décidé de créer trois groupes de travail, à savoir les groupes de travail sur (1) Gestion de la Liquidité en Finance Islamique, (2) Réglementation Macro Prudentielle et (3) Systèmes de Paiement, pour préparer des documents techniques pour la prochaine réunion annuelle en Les Gouverneurs et les Chefs de Délégations ont affirmé leur engagement à renforcer la coopération technique entre leurs institutions et leur soutien aux initiatives de SESRIC à cet égard, y compris le Programme de Renforcement des Capacités du SESRIC pour les Banques Centrales des Pays Membres de l'oci. Dans son Communiqué Final, qui est joint dans l'annexe 2, la Réunion de 2012 a également accueilli l'offre faite par le Royaume d'arabie Saoudite et la République d'indonésie d'accueillir les Réunions de 2013 et 2014 respectivement. 3. Suite à la Réunion 2010 des Banques Centrales et Autorités Monétaires des Pays Membres de l'oci, et dans le cadre de son Programme de Renforcement des Capacités, SESRIC a lancé le Programme de Renforcement des Capacités des Banques Centrales. Le programme est basé sur la liaison des besoins et capacités techniques des Banques Centrales des Pays Membres de l'oci, en fonction de leurs réponses au questionnaire approprié au Programme. A la lumière de l'analyse de ces réponses, SESRIC entreprend les communications nécessaires et les préparatifs pour l'organisation de cours de formation, à court terme, sur les différents aspects d opérations de banque centrale dans les Banques Centrales en besoin, en facilitant l'envoi d'experts provenant d'autres Banques Centrales, dans d'autres pays membres qui ont la capacité de fournir des programmes de formation sur des sujets spécifiques nécessaires. Le site officiel du programme est disponible à l'http://www.oicvet.org/cbp-centralbanks.php. 4. Dans le cadre de son Programme de Renforcement des Capacités des Banques Centrales, SESRIC a jusqu'à présent, organisé les cinq cours de formation suivants: (1) «Ciblage d'inflation» à la Banque Nationale du Tadjikistan, le 29 novembre-01 décembre 2010, (2)-(3) «Systèmes de Paiement» et «Gestion des Réserves» à la Banque Nationale de la République Kirghize, les janvier 2011 et 23 au 24 mai 2012, respectivement, (4) «Instruments Financiers Islamiques» à la Banque Centrale de la République de Turquie juin 2012, et (5) «Gestion des Risques dans les Instruments Financiers Islamiques» à la Banque Nationale de la République du Tadjikistan, les juillet SESRIC a également prévu d'organiser un certain nombre de cours de formation dans les banques centrales des autres pays membres. 2

3 5. En outre, comme demandé par la Réunion de 2010 des Banques Centrales et Autorités Monétaires des Pays Membres de l'oci, SESRIC a conçu un site Web spécial pour installer une Plate-forme de Partage des Connaissances sur les Systèmes de Paiement des Etats Membres de l'oci, en vue de surveiller les développements futurs dans cette zone. Dans ce contexte, SESRIC a distribué aux Banques Centrales des Pays Membres, un questionnaire pour recueillir les données nécessaires concernant leurs systèmes de paiement et a téléchargé ces questionnaires sur le site officiel de la Plate-forme, disponible via: 3

4 ANNEXE 1 REUNION DES BANQUES CENTRALES ET AUTORITES MONETAIRES DES PAYS MEMBRES DE L ORGANISATION DE COOPERATION ISLAMIQUE (OCI) Réunion des Banques Centrales et Autorités Monétaires des Pays Membres de l'oci Opération de Banque Centrale et Développement du Secteur Financier 16 Novembre 2011, Kuala Lumpur, Malaisie COMMUNIQUÉ FINAL 1. Nous, les Gouverneurs et les Chefs des délégations, nous sommes rencontrés, à un moment où les incertitudes de l'économie mondiale continuent de poser des défis importants pour les Banques Centrales et les Gouvernements. La crise financière mondiale a mis en évidence que les faiblesses du secteur financier et les politiques fiscales pourraient avoir des effets déstabilisateurs et des conséquences négatives sur l'économie réelle. Cela a renforcé l'importance d'un secteur financier qui fonctionne efficacement pour soutenir son développement économique rationnel. Nous convenons également de la nécessité d'intensifier les efforts visant à atténuer les conséquences déstabilisatrices de ces développements sur nos économies respectives. 2. Nous reconnaissons que le secteur financier joue le rôle d intermédiaire, d une façon efficace, entre les fonds et les activités économiques productives et génère une croissance durable et équilibrée. Un secteur financier bien développé permet d'améliorer le niveau de vie, de créer des emplois de grande valeur, et de conduire le processus de transformation économique. 3. Nous apprécions que, au moment où les économies individuelles sont uniques, il y a des blocs de construction essentiels pour bâtir un secteur financier diversifié, progressif et inclusif, y compris l'exploration du rôle de la finance Islamique dans la réalisation de ces objectifs. Nous avons discuté de l'importance d'établir des institutions financières solides au service de l'économie, ayant l'infrastructure financière nécessaire, soutenues et équilibrées par un cadre réglementaire et de surveillance robuste, y compris les cadres micros et macro-prudentiel, pour préserver la stabilité financière. Nous reconnaissons également la nécessité de créer un secteur financier inclusif en vue d'atteindre une croissance économique équilibrée et une plus grande prospérité partagée. 4. Nous admettrons que les Banques Centrales, en collaboration avec les organismes publics appropriés, devraient jouer un rôle essentiel en facilitant l agenda du développement d'un pays vers la réalisation d une croissance économique durable et non inflationniste. Il est impératif pour les Banques Centrales de procéder en permanence à des transformations et des modernisations dans le renforcement de la capacité organisationnelle et de gouvernance pour effectuer efficacement notre mission. 4

5 5. À l'avenir, on peut s'attendre des économies émergentes qu ils continuent à contribuer à la reprise économique et la croissance mondiale. Le rôle potentiel de la finance Islamique à soutenir cet effort devrait avoir une attention particulière. À cet égard, nous réaffirmons notre engagement à renforcer la collaboration dans la capitalisation de notre potentiel de croissance. Nous affirmons que nous mettrons à profit nos forces individuelles et coopérer dans la construction de nos capacités, y compris les programmes de formation organisés par le SESRIC pour les Banques Centrales des Pays Membres de l'oci. 6. Nous remercions la Malaisie et le SESRIC pour organiser la Réunion des Banques Centrales et Autorités Monétaires des Pays Membres de l'oci, et nous accueillons l'offre de la République de Turquie, d'accueillir la réunion de 2012, et l'arabie Saoudite et l'indonésie d'accueillir la réunion de 2013 et 2014, respectivement. ANNEXE 2 REUNION DES BANQUES CENTRALES ET AUTORITES MONETAIRES DES PAYS MEMBRES DE L ORGANISATION DE COOPERATION ISLAMIQUE (OCI) Promouvoir les Flux de Capitaux Forts et Stables entre les Pays de l'oci: Rôles du Secteur Financier et des Banques Centrale 15 Mai 2012, Istanbul, Turquie COMMUNIQUÉ FINAL 1. Nous, les Gouverneurs et les Chefs des délégations, participant à la Réunion des Banques Centrales et Autorités Monétaires des Pays Membres de l'oci, tenue à Istanbul, Turquie, le 15 mai 2012, exprimons notre gratitude à la Banque Centrale de la République de Turquie et le Centre de Recherches Statistiques, Economiques et Sociales et de Formation pour les Pays Islamiques (SESRIC) pour l'organisation de la Réunion des Gouverneurs et la réunion qui l a précédée au niveau des experts, dans le cadre de l'article de l ordre du jour de la coopération financière du COMCEC. 2. Nous reconnaissons le rôle vital et les responsabilités des banques centrales et les secteurs financiers mondiaux en promouvant à la fois la finance Islamique et conventionnelle pour stimuler la connectivité transfrontalière intra-oci et les possibilités d'investissement, et nous avons pris note de l'importance et des contributions des liens des marchés de capitaux intra- OCI et le développement des marchés de capitaux Islamiques au développement socioéconomique des Pays Membres de l'oci. 3. Nous affirmons que la promotion des flux de capitaux stables et solides, entre les pays membres de l'oci, exige la stabilité et la transparence macroéconomique et financière, et des politiques structurelles adéquates et efficaces mises en place, y compris les cadres 5

6 réglementaires et juridiques, afin de soutenir la confiance des investisseurs. Les pays devraient s'appuyer sur des mesures politiques, y compris les mesures macro-prudentielles, afin de traiter de manière exhaustive les effets des flux de capitaux volatils. La taille, la profondeur et le niveau de développement du secteur financier national, ainsi que la solidité institutionnelle et réglementaire d'un pays peut jouer un rôle clé dans l'amélioration de l'efficacité des différentes mesures politiques. 4. Nous reconnaissons que la stabilité du secteur financier nécessite une perspective à long terme et une large consultation dans la formulation des politiques, la prise de décision et la mise en œuvre à tous les niveaux. Dans ce cadre, comme les Pays Membres de l'oci, nous visons à renforcer et à améliorer la gouvernance à tous les niveaux, pour une mise en œuvre efficace des politiques prudentes et la poursuite du dialogue avec toutes les parties prenantes du secteur financier. 5. Nous reconnaissons l'importance d'avoir un environnement qui est propice aux flux de capitaux stables et solides entre nos pays, ce qui inclut le renforcement de nos cadres de réglementation et de surveillance. À cet égard, nous reconnaissons le rôle de la finance Islamique à soutenir ces efforts, qui devraient avoir lieu au sein d'un environnement réglementaire transparent et stable. Nous reconnaissons également l'importance de comprendre les causes et les conséquences des risques, bulles des prix des actifs et des crédits, les arrêts brusques et les inversions des flux de capitaux, ainsi que des fragilités financières. 6. Nous nous engageons à mettre en place des groupes de travail pour préparer les documents d'information technique dans les domaines suivants: Systèmes de Paiement (Co-présidents: Turquie et Indonésie), Réglementation Macro prudentielle (Co-présidents: Soudan et Emirats Arabes Unis), et la Gestion des Liquidités de la Finance Islamique (Co-présidents: Malaisie et Bahreïn). 7. Nous reconnaissons que les programmes de renforcement des capacités, y compris les programmes de SESRIC pour les Banques Centrales, jouent un rôle de plus en plus important dans la mobilisation de nos forces individuelles à travers le partage de connaissances et d'expertise entre nos pays. Par conséquent, nous réaffirmons notre engagement à garantir que la coopération entre nos institutions respectives dans la construction de nos capacités reste ouverte et dynamique. 8. Nous nous félicitons de l'offre faite par le Royaume d'arabie Saoudite et la République d'indonésie d'accueillir les réunions en 2013 et 2014, respectivement. 6

Réunion des Banques Centrales et des Autorités Monétaires des Pays Membres de l'organisation de Coopération Islamique (OCI)

Réunion des Banques Centrales et des Autorités Monétaires des Pays Membres de l'organisation de Coopération Islamique (OCI) Réunion des Banques Centrales et des Autorités Monétaires des Pays Membres de l'organisation de Coopération Islamique (OCI) Impact des Réformes Récentes de la Réglementation Financière Internationale sur

Plus en détail

RAPPORT D AVANCEMENT Mai 2012-Novembre 2013

RAPPORT D AVANCEMENT Mai 2012-Novembre 2013 RAPPORT D AVANCEMENT Mai 2012-Novembre 2013 ORGANISATION DE COOPERATION ISLAMIQUE CENTRE DE RECHERCHES STATISTIQUES, ECONOMIQUES ET SOCIALES ET DE FORMATION POUR LES PAYS ISLAMIQUES 1 Programme de Renforcement

Plus en détail

MISE EN PLACE DE LA SUPERVISION BASEE SUR LES RISQUES

MISE EN PLACE DE LA SUPERVISION BASEE SUR LES RISQUES 1 BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE SBS MISE EN PLACE DE LA SUPERVISION BASEE SUR LES RISQUES I. INTRODUCTION La supervision bancaire évolue de façon dynamique. La récente crise financière internationale

Plus en détail

RAPPORT DE LA 5 EME REUNION DU COMITE DE PILOTAGE POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION DE L OCI SUR LE COTON 22 SEPTEMBRE 2011

RAPPORT DE LA 5 EME REUNION DU COMITE DE PILOTAGE POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION DE L OCI SUR LE COTON 22 SEPTEMBRE 2011 OIC/COMCEC/27-11/D(24) Original : Anglais RAPPORT DE LA 5 EME REUNION DU COMITE DE PILOTAGE POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION DE L OCI SUR LE COTON 22 SEPTEMBRE 2011 OUAGADOUGOU BURKINA FASO Présenté

Plus en détail

OIC/COMCEC/30-14/D(22) NOTE DU BCC SUR LE TOURISME

OIC/COMCEC/30-14/D(22) NOTE DU BCC SUR LE TOURISME TOURISME OIC/COMCEC/30-14/D(22) NOTE DU BCC SUR LE TOURISME BUREAU DE COORDINATION DU COMCEC 0 Novembre 2014 NOTE DU BCC SUR LE TOURISME Le tourisme constitue un des secteurs importants dans l économie

Plus en détail

Nous vous prions de transmettre en notre nom le message suivant à nos dirigeants, les chefs d'état de l'union Africaine.

Nous vous prions de transmettre en notre nom le message suivant à nos dirigeants, les chefs d'état de l'union Africaine. Le 19 janvier 2015 A Monsieur le président du 24 ème Sommet des chefs d Etat et de gouvernement de l Union Africaine Addis-Abeba Ethiopie OBJET: DÉCLARATION CONJOINTE DE LA SOCIETÉ CIVILE AFRICAINE SUR

Plus en détail

Renforcer un environnement des affaires propice pour les femmes dans les économies arabes Conclusions de la Conférence

Renforcer un environnement des affaires propice pour les femmes dans les économies arabes Conclusions de la Conférence Renforcer un environnement des affaires propice pour les femmes dans les économies arabes Conclusions de la Conférence Beyrouth, Liban, 24 novembre 2010 CONCLUSIONS DE LA CONFÉRENCE «RENFORCER UN ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Communiqué!des!ministres!des!finances!et!des!gouverneurs!de!banque!centrale!du!G20! Paris,!France,!14"15!Octobre!2011!

Communiqué!des!ministres!des!finances!et!des!gouverneurs!de!banque!centrale!du!G20! Paris,!France,!1415!Octobre!2011! CommuniquédesministresdesfinancesetdesgouverneursdebanquecentraleduG20 Paris,France,14"15Octobre2011 1. Nous, ministres des finances et gouverneurs de banque centrale du G20, nous sommes réunis dans un

Plus en détail

Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des

Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des dispositions de Bale II et Bale III dans l UMOA. Lieu : Salle

Plus en détail

Clôture du Sommet Bancaire Francophone en France

Clôture du Sommet Bancaire Francophone en France Clôture du Sommet Bancaire Francophone en France Yousif: Vers la création d une union de banques francophones Torbey: Importance du rôle financier de Beyrouth Obolensky: Nécessité de promouvoir la coopération

Plus en détail

Lettre de soutien. Paris, le 30 août 2012

Lettre de soutien. Paris, le 30 août 2012 Lettre de soutien Paris, le 30 août 2012 Secrétariat du Forum Mondial sur le Droit, la justice et le Développement c/o La Banque Mondiale Vice présidence juridique 1818 H Street N.W. Washington D.C. 20433

Plus en détail

SESRIC RAPPORT D'ACTIVITÉ MISE EN ŒUVRE DU CADRE DE L OCI POUR LE DÉVELOPPEMENT ET LA COOPÉRATION DANS LE DOMAINE DU TOURISME 2014-2015

SESRIC RAPPORT D'ACTIVITÉ MISE EN ŒUVRE DU CADRE DE L OCI POUR LE DÉVELOPPEMENT ET LA COOPÉRATION DANS LE DOMAINE DU TOURISME 2014-2015 SESRIC RAPPORT D'ACTIVITÉ MISE EN ŒUVRE DU CADRE DE L OCI POUR LE DÉVELOPPEMENT ET LA COOPÉRATION DANS LE DOMAINE DU TOURISME 2014-2015 NEUVIÈME SESSION DE LA CONFERENCE ISLAMIQUE DES MINISTRES DU TOURISME

Plus en détail

RÉSEAU INTERNATIONAL DE SUIVI, DE CONTRÔLE ET DE SURVEILLANCE PLAN DE TRAVAIL

RÉSEAU INTERNATIONAL DE SUIVI, DE CONTRÔLE ET DE SURVEILLANCE PLAN DE TRAVAIL RÉSEAU INTERNATIONAL DE SUIVI, DE CONTRÔLE ET DE SURVEILLANCE PLAN DE TRAVAIL Mission : promouvoir et faciliter la coopération et la coordination des membres du Réseau via l'échange d'informations, le

Plus en détail

DÉCLARATION SUR LES PROBLEMES ET ENJEUX FONCIERS EN AFRIQUE

DÉCLARATION SUR LES PROBLEMES ET ENJEUX FONCIERS EN AFRIQUE DÉCLARATION SUR LES PROBLEMES ET ENJEUX FONCIERS EN AFRIQUE NOUS, Chefs d État et de Gouvernement de l Union africaine, réunis à notre treizième session ordinaire à Syrte (Grande Jamahiriya arabe libyenne),

Plus en détail

Rôle et stratégie de la Banque Africaine de Développement dans la promotion de l intégration financière régionale en Afrique

Rôle et stratégie de la Banque Africaine de Développement dans la promotion de l intégration financière régionale en Afrique GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT Rôle et stratégie de la Banque Africaine de Développement dans la promotion de l intégration financière régionale en Afrique Gabriel Mougani Economiste financier

Plus en détail

-------------------------

------------------------- ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES (ABCA) -------------------------------------- SEMINAIRE CONTINENTAL DE L ABCA POUR L'ANNEE 2014 SUR LE THEME : «PREALABLES NECESSAIRES POUR L AMELIORATION ET

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013)

POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013) POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013) (NOTE : Dans le présent document, le genre masculin est utilisé à titre épicène dans le but d alléger le texte.) TABLE DES MATIÈRES 1.

Plus en détail

RAPPORT DU 11 EME COMITÉ DE SESSION DU COMCEC (İstanbul, 13 novembre 2007)

RAPPORT DU 11 EME COMITÉ DE SESSION DU COMCEC (İstanbul, 13 novembre 2007) Original : Anglais RAPPORT DU 11 EME COMITÉ DE SESSION DU COMCEC (İstanbul, 13 novembre 2007) 1. Le 11 ème Comité de Session du COMCEC a été tenu le 13 novembre 2007, avant la 23 ème Session du COMCEC.

Plus en détail

Secrétariat de la Convention de Stockholm Téléphone : +41 22 917 81 70 sur les polluants organiques persistants Fax : +41 22 917 80 98

Secrétariat de la Convention de Stockholm Téléphone : +41 22 917 81 70 sur les polluants organiques persistants Fax : +41 22 917 80 98 Téléphone : +41 22 917 81 70 sur les polluants organiques persistants Fax : +41 22 917 80 98 International Environment House Mél : ssc@pops.int 11-13 chemin des Anémones Site Internet : www.pops.int CH

Plus en détail

Conseil d administration Genève, mars 2006 MNE POUR DISCUSSION ET ORIENTATION. Initiative focale sur la responsabilité sociale des entreprises (RSE)

Conseil d administration Genève, mars 2006 MNE POUR DISCUSSION ET ORIENTATION. Initiative focale sur la responsabilité sociale des entreprises (RSE) BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.295/MNE/2/1 295 e session Conseil d administration Genève, mars 2006 Sous-commission sur les entreprises multinationales MNE POUR DISCUSSION ET ORIENTATION DEUXIÈME QUESTION

Plus en détail

CADRE DECENNAL DE PROGRAMMATION CONCERNANT LES MODES DE CONSOMMATION ET DE PRODUCTION DURABLES (10YFP) RIO + 20 ADOPTE LE 10YFP

CADRE DECENNAL DE PROGRAMMATION CONCERNANT LES MODES DE CONSOMMATION ET DE PRODUCTION DURABLES (10YFP) RIO + 20 ADOPTE LE 10YFP CADRE DECENNAL DE PROGRAMMATION CONCERNANT LES MODES DE CONSOMMATION ET DE PRODUCTION DURABLES (10YFP) RIO + 20 ADOPTE LE 10YFP La Conférence des Nations Unies sur le développement durable (Rio +20) a

Plus en détail

2. Les représentants des Ministères concernés et des institutions nationales dans les États membres suivants ont participé à l'atelier de travail:

2. Les représentants des Ministères concernés et des institutions nationales dans les États membres suivants ont participé à l'atelier de travail: RAPPORT ET RECOMMANDATIONS DE L'ATELIER DE TRAVAIL SUR «LE ROLE DES PARTENARIATS PUBLIC-PRIVE POUR LE DÉVELOPPEMENT DU SECTEUR DU TOURISME DANS LES ÉTATS MEMBRES DE L'OCI" 30 SEPTEMBRE - 1 OCTOBRE 2014,

Plus en détail

RAPPORT DE LA 7 ème SESSION DE LA CONFERENCE ISLAMIQUE DES MINISTRES DU TOURISME

RAPPORT DE LA 7 ème SESSION DE LA CONFERENCE ISLAMIQUE DES MINISTRES DU TOURISME OIC/7-ICTM/2010/REP/FINAL RAPPORT DE LA 7 ème SESSION DE LA CONFERENCE ISLAMIQUE DES MINISTRES DU TOURISME TEHERAN, REPUBLIQUE ISLAMIQUE D IRAN 22-24 DHOUL HIJJA 1431H (28 30 NOVEMBRE 2010) OIC/7-ICTM/2010/REP/FINAL

Plus en détail

DIRECTIVES PRATIQUES POUR L'ORGANISATION ET LA GESTION DE LOGEMENTS EN COPROPRIÉTÉ

DIRECTIVES PRATIQUES POUR L'ORGANISATION ET LA GESTION DE LOGEMENTS EN COPROPRIÉTÉ NATIONS UNIES E Conseil Économique et Social Distr. GÉNÉRALE HBP/1999/7 1er juillet 1999 FRANÇAIS Original : ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L'EUROPE COMITÉ DES ÉTABLISSEMENTS HUMAINS Point 5 d) de

Plus en détail

Huitième reconstitution Réforme des ressources humaines: une stratégie du FIDA pour les personnes Liz Davis Directrice des ressources humaines 8-9

Huitième reconstitution Réforme des ressources humaines: une stratégie du FIDA pour les personnes Liz Davis Directrice des ressources humaines 8-9 Huitième reconstitution Réforme des ressources humaines: une stratégie du FIDA pour les personnes Liz Davis Directrice des ressources humaines 8-9 juillet 2008 Réforme de la gestion des ressources humaines

Plus en détail

5ème Forum mondial de l eau Processus ministériel. Déclaration ministérielle d Istanbul

5ème Forum mondial de l eau Processus ministériel. Déclaration ministérielle d Istanbul 5ème Forum mondial de l eau Processus ministériel Déclaration ministérielle d Istanbul Ministère des Affaires étrangères de Turquie Conseil mondial de l eau 22 mars 2009 Déclaration ministérielle d Istanbul

Plus en détail

Politique de développement du secteur privé au Mali

Politique de développement du secteur privé au Mali Politique de développement du secteur privé au Mali Les reformes entreprises par l Etat malien au niveau macro-économique ont été accompagnées d un d appui au renforcement du secteur privé. Le Mali a consacré

Plus en détail

Rapport financier trimestriel pour le trimestre terminé. le 30 juin 2015. Rapport financier trimestriel pour l exercice terminé le 30 juin 2014

Rapport financier trimestriel pour le trimestre terminé. le 30 juin 2015. Rapport financier trimestriel pour l exercice terminé le 30 juin 2014 Rapport financier trimestriel pour l exercice terminé le 30 juin 2014 Rapport financier trimestriel pour le trimestre terminé le 30 juin 2015 TITRE DU RAPPORT 1 PUBLIÉ PAR Agence de développement économique

Plus en détail

PLAN D'ACTION A COURT, MOYEN ET LONG TERME POUR L AUTONOMIE DE LA RÉGION OCI DANS LE DOMAINE DES VACCINS (2014-2022) Plan de mise en œuvre

PLAN D'ACTION A COURT, MOYEN ET LONG TERME POUR L AUTONOMIE DE LA RÉGION OCI DANS LE DOMAINE DES VACCINS (2014-2022) Plan de mise en œuvre Projet (23 Juillet 2013) PLAN D'ACTION A COURT, MOYEN ET LONG TERME POUR L AUTONOMIE DE LA RÉGION OCI DANS LE DOMAINE DES VACCINS (2014-2022) Plan de mise en œuvre Actions à court terme (2014-) : No Action

Plus en détail

Avis relatif à la désignation du Mouvement Desjardins à titre d institution financière d importance systémique intérieure

Avis relatif à la désignation du Mouvement Desjardins à titre d institution financière d importance systémique intérieure Avis relatif à la désignation du Mouvement Desjardins à titre d institution financière d importance systémique intérieure Contexte Le présent avis constitue un complément aux diverses lignes directrices

Plus en détail

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION DROIT

Plus en détail

DEUXIÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES AFRICAINS CHARGÉS DE L ENREGISTREMENT DES FAITS D ÉTAT CIVIL

DEUXIÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES AFRICAINS CHARGÉS DE L ENREGISTREMENT DES FAITS D ÉTAT CIVIL DEUXIÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES AFRICAINS CHARGÉS DE L ENREGISTREMENT DES FAITS D ÉTAT CIVIL Durban, Afrique du Sud 6-7 Septembre 2012 Thème «Amélioration de l infrastructure institutionnelle et humaine

Plus en détail

CIGEPS. Session plénière Siège de l UNESCO, Paris, 7-8 juin 2011

CIGEPS. Session plénière Siège de l UNESCO, Paris, 7-8 juin 2011 CIGEPS Session plénière Siège de l UNESCO, Paris, 7-8 juin 2011 Distribution limitée CIGEPS/2011/Doc.6 23 mai 2011 Original anglais Point 9 de l ordre du jour provisoire Énoncé international de position

Plus en détail

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques NATIONS UNIES BES IPBES/3/L.8 Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques Distr. : limitée 17 janvier 2015 Français Original : anglais Plénière

Plus en détail

OIC/ICMT-8/2013/SOM/REP.FINAL

OIC/ICMT-8/2013/SOM/REP.FINAL OIC/ICMT-8/2013/SOM/REP.FINAL RAPPORT DE LA REUNION DES HAUTS FONCTIONNAIRES PREPARATOIRES A LA 8 EME SESSION DE LA CONFERENCE ISLAMIQUE DES MINISTRES DU TOURISME (CIMT) BANJUL, REPUBLIQUE DE GAMBIE, 4-5

Plus en détail

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Document 04 RÉUNION DU GROUPE DE PILOTAGE DU DIALOGUE INTERNATIONAL 4 Novembre 2015, Paris, France Nouvelle orientation du Dialogue international

Plus en détail

La surveillance prudentielle du secteur financier

La surveillance prudentielle du secteur financier La surveillance prudentielle du secteur financier Chapitre VII Chapitre VI Chapitre V Chapitre IV Chapitre III Chapitre II Chapitre I Chapitre VII Chapitre VI Chapitre V Chapitre IV Chapitre III Chapitre

Plus en détail

Conférence Régionale Préparatoire Africaine pour le Sommet mondial sur la Société de l Information (SMSI)

Conférence Régionale Préparatoire Africaine pour le Sommet mondial sur la Société de l Information (SMSI) SMSI Conférence Régionale Préparatoire Africaine pour le SMSI Accra 2005 Union Africaine Commission économique pour l Afrique Conférence Régionale Préparatoire Africaine pour le Sommet mondial sur la Société

Plus en détail

Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE?

Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE? Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE? Depuis la crise financière et économique mondiale, l'ue pâtit de faibles niveaux d investissement. Des efforts collectifs et coordonnés

Plus en détail

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL MARIE-VICTORIN POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN Adoptée le 21 juin 1995 CA-95-20-190

Plus en détail

Partage des connaissances

Partage des connaissances Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.4 Directive Partage des connaissances Approbation de : Alain Le Roy, SGA aux opérations de

Plus en détail

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Août 2006 Agence internationale de l énergie atomique Département de la coopération technique Rôle et responsabilités

Plus en détail

Programme Surveillance macroprudentielle: Des perspectives multiples, un objectif unique

Programme Surveillance macroprudentielle: Des perspectives multiples, un objectif unique Programme prévisionnel à discuter Programme Surveillance macroprudentielle: Des perspectives multiples, un objectif unique Alger, Algérie 5 10 septembre 2015 Financé par: PROGRAMME Objectifs de la formation

Plus en détail

AVIS A MANIFESTATION D INTERETS

AVIS A MANIFESTATION D INTERETS AVIS A MANIFESTATION D INTERETS BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT Agence temporaire de relocalisation EPI C 9 ème étage 15, avenue du Ghana BP 323 Tunis Belvédère 1002, Tunisie Département des statistiques

Plus en détail

Intégration monétaire et financière Bilan et perspectives. Samuel Guérineau Sylviane Guillaumont

Intégration monétaire et financière Bilan et perspectives. Samuel Guérineau Sylviane Guillaumont Intégration monétaire et financière Bilan et perspectives Samuel Guérineau Sylviane Guillaumont 1 Deux volets : L intégration monétaire L intégration financière 2 L intégration monétaire Une intégration

Plus en détail

SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE

SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE FOURNIR UNE ÉNERGIE ABORDABLE, FIABLE ET DURABLE ÉNERGIE DURABLE POUR TOUS Vision de l Initiative «Énergie durable pour tous» Quelque 590 millions de personnes en Afrique subsaharienne

Plus en détail

GROUPE DE LA BANQUE ISLAMIQUE DE DEVELOPPEMENT RAPPORT D ACTIVITE DU FONDS DE SOLIDARITE ISLAMIQUE POUR LE DEVELOPPEMENT (FSID)

GROUPE DE LA BANQUE ISLAMIQUE DE DEVELOPPEMENT RAPPORT D ACTIVITE DU FONDS DE SOLIDARITE ISLAMIQUE POUR LE DEVELOPPEMENT (FSID) GROUPE DE LA BANQUE ISLAMIQUE DE DEVELOPPEMENT RAPPORT D ACTIVITE DU FONDS DE SOLIDARITE ISLAMIQUE POUR LE DEVELOPPEMENT (FSID) 30 ème Session du COMCEC (25-28 novembre 2014, Istanbul, Turquie) RAPPORT

Plus en détail

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 PLAN Situation de la PME au Maroc : Définition, PME en chiffres Forces et faiblesses de la

Plus en détail

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST)

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST) POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO Présenté par: Prof. Dr. Djénéba TRAORE Directrice Générale Institut de l Afrique de l Ouest Email: Djeneba.Traore@iao.gov.cv Site web: www.westafricainstitute.org

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1 ALLEMAGNE AM021f-Y 1 M. Levin Holle, Directeur de section, Chef de la délégation allemande Discours de la délégation allemande à l occasion de l Assemblée annuelle 2013 de la BERD Nous sommes heureux que

Plus en détail

STRATÉGIE D APPRENTISSAGE PROGRESSIF (SAP) DE L OMC POUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS LIÉES AU COMMERCE

STRATÉGIE D APPRENTISSAGE PROGRESSIF (SAP) DE L OMC POUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS LIÉES AU COMMERCE Institut de formation et de coopération technique STRATÉGIE D APPRENTISSAGE PROGRESSIF (SAP) DE L OMC POUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS LIÉES AU COMMERCE Stratégie d apprentissage progressif de l OMC

Plus en détail

Les exigences de la norme ISO 9001:2008

Les exigences de la norme ISO 9001:2008 Les exigences de la norme ISO 9001:2008! Nouvelle version en 2015! 1 Exigences du client Satisfaction du client Le SMQ selon ISO 9001:2008 Obligations légales Collectivité Responsabilité de la direction

Plus en détail

DECLARATION DU SOMMET SUR LES MARCHES FINANCIERS ET L ECONOMIE MONDIALE WASHINGTON SAMEDI 15 NOVEMBRE 2008

DECLARATION DU SOMMET SUR LES MARCHES FINANCIERS ET L ECONOMIE MONDIALE WASHINGTON SAMEDI 15 NOVEMBRE 2008 DECLARATION DU SOMMET SUR LES MARCHES FINANCIERS ET L ECONOMIE MONDIALE WASHINGTON SAMEDI 15 NOVEMBRE 2008 1. Nous, dirigeants du Groupe des Vingt, avons tenu une réunion initiale à Washington le 15 novembre

Plus en détail

Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C.

Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C. Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C. Résumé La réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement

Plus en détail

ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DÉCLARATION DE LIBREVILLE

ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DÉCLARATION DE LIBREVILLE ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DÉCLARATION DE LIBREVILLE Projet Document IMCHE/2/CP2 1 ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA

Plus en détail

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Fiche d information Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Un an après le début des événements historiques qui ont marqué l Afrique du Nord et le Moyen-

Plus en détail

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Symposium des Gouverneurs sur le thème «Inclusion financière

Plus en détail

Le secteur bancaire syrien, levier de reprise Réalités et Perspectives

Le secteur bancaire syrien, levier de reprise Réalités et Perspectives Le secteur bancaire syrien, levier de reprise Réalités et Perspectives Juin 2013 Agenda Facteurs de développement du secteur bancaire syrien Le secteur bancaire syrien: performance solide, mais La Syrie

Plus en détail

Klépierre. Nos engagements pour un Développement Durable

Klépierre. Nos engagements pour un Développement Durable Klépierre Nos engagements pour un Développement Durable Notre vision Notre métier Nos valeurs Nos 10 engagements Editorial Notre Groupe est porté par une puissante dynamique. Si aujourd hui de solides

Plus en détail

RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR L EVALUATION DES SOCIETES DE REASSURANCE

RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR L EVALUATION DES SOCIETES DE REASSURANCE RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR L EVALUATION DES SOCIETES DE REASSURANCE (adoptée par le Conseil lors de sa 921ème session, le 25 mars 1998 [C/M(98)7/PROV]) 1 LE CONSEIL, Vu l article 5 b) de la Convention

Plus en détail

JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE UNE MEILLEURE STATISTIQUE AU SERVICE DE LA POLITIQUE MONETAIRE ET DE LA STABILITE FINANCIERE

JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE UNE MEILLEURE STATISTIQUE AU SERVICE DE LA POLITIQUE MONETAIRE ET DE LA STABILITE FINANCIERE JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE UNE MEILLEURE STATISTIQUE AU SERVICE DE LA POLITIQUE MONETAIRE ET DE LA STABILITE FINANCIERE Abdellatif Jouahri Wali de Bank Al-Maghrib Rabat, 20 octobre 2015 1 Je tiens

Plus en détail

RAPPORT DU SECRETAIRE GENERAL DE L OCI SUR LES QUESTIONS DE L INFORMATION PRESENTE A LA 40 e SESSION DU CONSEIL DES MINISTRES DES AFFAIRES ETRANGERES

RAPPORT DU SECRETAIRE GENERAL DE L OCI SUR LES QUESTIONS DE L INFORMATION PRESENTE A LA 40 e SESSION DU CONSEIL DES MINISTRES DES AFFAIRES ETRANGERES RAPPORT DU SECRETAIRE GENERAL DE L OCI SUR LES QUESTIONS DE L INFORMATION PRESENTE A LA 40 e SESSION DU CONSEIL DES MINISTRES DES AFFAIRES ETRANGERES CONAKRY REPUBLIQUE DE GUINEE 09-11 DECEMBRE 2013 06-08

Plus en détail

European Council conclusions on completing EMU 1

European Council conclusions on completing EMU 1 EUROPEA COU CIL Brussels, 14 December 2012 European Council conclusions on completing EMU 1 adopted on 14 December 2012 Feuille de route pour l'achèvement de l'uem 1. Compte tenu des défis fondamentaux

Plus en détail

PROJET DE RESOLUTION LA TROISIEME CONFERENCE ISLAMIQUE DES MINISTRES DU TRAVAIL

PROJET DE RESOLUTION LA TROISIEME CONFERENCE ISLAMIQUE DES MINISTRES DU TRAVAIL ! PROJET DE RESOLUTION DE LA TROISIEME CONFERENCE ISLAMIQUE DES MINISTRES DU TRAVAIL JAKARTA, REPUBLIQUE D INDONESIE 14-16 MOUHARRAM 1437H (28-30 OCTOBRE 2015) Projet de résolution sur la coopération entre

Plus en détail

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA)

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- Le Conseil des Ministres REGLEMENT N 04/2007/CM/UEMOA PORTANT CREATION ET MODALITES DE FONCTIONNEMENT DU COMITE CONSULTATIF SUR L

Plus en détail

Évaluation du Fonds international pour la diversité culturelle

Évaluation du Fonds international pour la diversité culturelle Évaluation du Fonds international pour la diversité culturelle 1 Contexte La Fédération pour la diversité culturelle regroupe 43 coalitions nationales, dont près du deux tiers se trouvent dans des pays

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF - 53 - Proposition de résolution de la commission

TABLEAU COMPARATIF - 53 - Proposition de résolution de la commission - 53 - TABLEAU COMPARATIF Le Sénat, Vu l article 88-4 de la Constitution ; Le Sénat, Vu l article 88-4 de la Constitution, Vu la proposition de règlement du Conseil confiant à la Banque centrale européenne

Plus en détail

Programme d Activités pour l Emploi des Jeunes dans la Province du Katanga (PAEJK)

Programme d Activités pour l Emploi des Jeunes dans la Province du Katanga (PAEJK) Programme d Activités pour l Emploi des Jeunes dans la Province du Katanga (PAEJK) Projet de coopération déléguée présenté dans le cadre du PIC entre le Royaume de Belgique et la RD du Congo Durée 3 ans

Plus en détail

Annexe V ANNEXE CONCERNANT LA MISE EN ŒUVRE AU NIVEAU RÉGIONAL POUR L'EUROPE CENTRALE ET ORIENTALE. Article premier OBJET.

Annexe V ANNEXE CONCERNANT LA MISE EN ŒUVRE AU NIVEAU RÉGIONAL POUR L'EUROPE CENTRALE ET ORIENTALE. Article premier OBJET. Annexe V ANNEXE CONCERNANT LA MISE EN ŒUVRE AU NIVEAU RÉGIONAL POUR L'EUROPE CENTRALE ET ORIENTALE Article premier OBJET La présente annexe a pour objet de donner des lignes directrices et d'indiquer les

Plus en détail

INSTRUCTION GÉNÉRALE 25-201 RELATIVE AUX INDICATIONS À L INTENTION DES AGENCES DE CONSEIL EN VOTE

INSTRUCTION GÉNÉRALE 25-201 RELATIVE AUX INDICATIONS À L INTENTION DES AGENCES DE CONSEIL EN VOTE INSTRUCTION GÉNÉRALE 25-201 RELATIVE AUX INDICATIONS À L INTENTION DES AGENCES DE CONSEIL EN VOTE CHAPITRE 1 OBJET ET CHAMP D APPLICATION 1.1. Objet Les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (les

Plus en détail

Recommandation de RECOMMANDATION DU CONSEIL. concernant le programme national de réforme de la Suède pour 2016

Recommandation de RECOMMANDATION DU CONSEIL. concernant le programme national de réforme de la Suède pour 2016 COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 18.5.2016 COM(2016) 347 final Recommandation de RECOMMANDATION DU CONSEIL concernant le programme national de réforme de la Suède pour 2016 et portant avis du Conseil

Plus en détail

BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE SUPERVISION DES ETABLISSEMENTS BANCAIRES ET FINANCIERS ET STABILITE FINANCIERE

BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE SUPERVISION DES ETABLISSEMENTS BANCAIRES ET FINANCIERS ET STABILITE FINANCIERE BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE SUPERVISION DES ETABLISSEMENTS BANCAIRES ET FINANCIERS ET STABILITE FINANCIERE INSTITUTION : DATE DE CONTROLE : SUPERVISEUR : PERSONNES INTERROGEES : RESUME DES

Plus en détail

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables COM(2013) 913 final - Ensemble vers une mobilité urbaine compétitive et économe

Plus en détail

Consensus sur les données en Afriques

Consensus sur les données en Afriques Consensus sur les données en Afriques Huitième Réunion annuelle conjointe du Comité technique spécialisé de l Union africaine sur les finances, les affaires monétaires, la planification économique et l

Plus en détail

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques En 2013, le Conseil des arts du Canada a publié le Document d'information : Révision des programmes de subventions de fonctionnement

Plus en détail

Connaissances de l'outil informatique Word, Excel et d'autres logiciels de gestion de crédit et de Comptabilité.

Connaissances de l'outil informatique Word, Excel et d'autres logiciels de gestion de crédit et de Comptabilité. LE DIRECTEUR GENERAL I II. 5-10 ans d'expérience dans le secteur des services financiers (micro finance, la banque).dans des postes de responsabilité (Directeur générale, Stratégies Marketing Commerciales

Plus en détail

RESTITUTION DES TRAVAUX EFFECTUES AU COURS DES TROIS DERNIERES SESSIONS DE LA CNUCED/ISAR

RESTITUTION DES TRAVAUX EFFECTUES AU COURS DES TROIS DERNIERES SESSIONS DE LA CNUCED/ISAR LE ROLE DE LA COMPTABILITE DANS LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE SEMINAIRE ORGANISE PAR LE CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITE RESTITUTION DES TRAVAUX EFFECTUES AU COURS DES TROIS DERNIERES SESSIONS DE LA CNUCED/ISAR

Plus en détail

RAPPORT DE LA REUNION DES HAUTS FONCTIONNAIRES PREPARATOIRE A LA 3 E SESSION DE LA CONFERENCE ISLAMIQUE DES MINISTRES DU TRAVAIL

RAPPORT DE LA REUNION DES HAUTS FONCTIONNAIRES PREPARATOIRE A LA 3 E SESSION DE LA CONFERENCE ISLAMIQUE DES MINISTRES DU TRAVAIL !! OIC/3CLM/2015/REP./SOM-FINAL RAPPORT DE LA REUNION DES HAUTS FONCTIONNAIRES PREPARATOIRE A LA 3 E SESSION DE LA CONFERENCE ISLAMIQUE DES MINISTRES DU TRAVAIL DJAKARTA, REPUBLIQUE D INDONESIE 28-29 OCTOBRE

Plus en détail

Déclaration des Parlementaires africains sur les Objectifs du Millénaire pour le développement et l'ordre du jour du développement post 2015

Déclaration des Parlementaires africains sur les Objectifs du Millénaire pour le développement et l'ordre du jour du développement post 2015 Déclaration des Parlementaires africains sur les Objectifs du Millénaire pour le développement et l'ordre du jour du développement post 2015 Les parlementaires africains Reconnaissant que les parlements

Plus en détail

DÉCOUVRIR L AUTORITÉ DE CONTRÔLE PRUDENTIEL ET DE RÉSOLUTION

DÉCOUVRIR L AUTORITÉ DE CONTRÔLE PRUDENTIEL ET DE RÉSOLUTION DÉCOUVRIR L AUTORITÉ DE CONTRÔLE PRUDENTIEL ET DE RÉSOLUTION Autorité administrative indépendante adossée à la Banque de France, l Autorité de contrôle prudentiel et de résolution est en charge de l agrément

Plus en détail

NOUVELLES DE L'OCI-GTS

NOUVELLES DE L'OCI-GTS 1 Nouvelles de l'oci-gts 2 Nouvelles des Institutions de l'oci 3 Nouvelles des Organisations Nationales 4 Nouvelles d'autres Organisations Internationales VOLUME 1 NO 1 NOUVELLES DE L'OCI-GTS 2ème Réunion

Plus en détail

Ghana, de l Inde, de la Jordanie, du Kenya, du Mexique, de New Zélande, du Portugal, de Serbie et du Royaume Uni.

Ghana, de l Inde, de la Jordanie, du Kenya, du Mexique, de New Zélande, du Portugal, de Serbie et du Royaume Uni. Principes de Belgrade sur la relation entre les Institutions nationales des droits de l Homme et les Parlements (Belgrade, Serbie, les 22-23 février 2012) Le séminaire international de février 2012 sur

Plus en détail

Termes de références

Termes de références Forum African sur la Gouvernance de l Internet (AfIGF) http://afigf.uneca.org/ Termes de références Septembre 2012 Historique S inspirant des Objectifs du Millénaire pour le Développement des Nations Unies

Plus en détail

Plan d Action de Gaborone sur les Activités des Noms Géographiques en Afrique

Plan d Action de Gaborone sur les Activités des Noms Géographiques en Afrique Distr.: GÉNÉRALE NATIONS UNIES CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L AFRIQUE E/ECA/STATCOM/3/19 novembre 2011 FRANÇAIS Original : ANGLAIS Troisième réunion de la Commission africaine

Plus en détail

La surveillance prudentielle des institutions de dépôt

La surveillance prudentielle des institutions de dépôt La surveillance prudentielle des institutions de dépôt Journée des carrières de PRMIA Montréal Présentée par : Gouro Sall Diagne Mardi 17 mars 2015 Autorité des marchés financiers AGENDA L AUTORITÉ DES

Plus en détail

Un nouveau programme nord-américain de gestion des produits chimiques

Un nouveau programme nord-américain de gestion des produits chimiques Distribution : Générale C/08-00/BACK/03 ORIGINAL : ANGLAIS Un nouveau programme nord-américain de gestion des produits chimiques Le Conseil de la Commission de coopération environnementale renouvelle aujourd

Plus en détail

Note d orientation : Gestion des risques d'entreprise (GRE)

Note d orientation : Gestion des risques d'entreprise (GRE) 4711 Yonge Street Suite 700 Toronto ON M2N 6K8 Telephone: 416-325-9444 Toll Free 1-800-268-6653 Fax: 416-325-9722 4711, rue Yonge Bureau 700 Toronto (Ontario) M2N 6K8 Téléphone : 416 325-9444 Sans frais

Plus en détail

Monsieur le Président Directeur Général de la Banque Nationale d Investissement,

Monsieur le Président Directeur Général de la Banque Nationale d Investissement, Projet Allocution de Monsieur le Ministre de l Economie et des Finances, Monsieur Charles KOFFI DIBY Cérémonie de Présentation Officielle de BNI GESTION Juillet 2009 Monsieur le Président de la Banque

Plus en détail

Rapport du 1 er Forum d investissement sur le Plan d action de l OCI pour la coopération avec l Asie central

Rapport du 1 er Forum d investissement sur le Plan d action de l OCI pour la coopération avec l Asie central Rapport du 1 er Forum d investissement sur le Plan d action de l OCI pour la coopération avec l Asie central Douchanbé, République du Tadjikistan, 27-28 Octobre 2014 Le Premier Forum d investissement sur

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Adoptée par le Conseil d administration le 15 mai 2008 par sa résolution CA-265-2647, mise à jour le 15 novembre 2012 par la résolution CA-301-3112 1. PRÉAMBULE Alors

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/12/10 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 15 NOVEMBRE 2013 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Douzième session Genève, 18 21 novembre 2013 PROJET PILOTE DU PLAN D ACTION POUR

Plus en détail

ACTIVITES DE RENFORCEMENT DE CAPACITES PREVUES POUR LE PROCHAIN TRIENNAT 2012-2014 (Préparé par le Secrétariat)

ACTIVITES DE RENFORCEMENT DE CAPACITES PREVUES POUR LE PROCHAIN TRIENNAT 2012-2014 (Préparé par le Secrétariat) DIXIEME SESSION DE LA CONFERENCE DES PARTIES Bergen, 20-25 novembre 2011 Point 18 de l ordre du jour CONVENTION SUR LES ESPECES MIGRATRICES CMS Distribution: Générale PNUE/CMS/Conf.10.17 26 septembre 2011

Plus en détail

Le mot du Gouverneur. Banque de Finlande 2013 3

Le mot du Gouverneur. Banque de Finlande 2013 3 Banque de Finlande Le mot du Gouverneur Une monnaie stable et un système financier fiable représentent des choses importantes pour chacun de nous. Veiller à ces deux points relève de la compétence des

Plus en détail

RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016

RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 MISSION Le Réseau canadien de documentation pour la recherche (RCDR) est un partenariat d universités canadiennes qui se consacre à étendre l accès au contenu numérique

Plus en détail

FONDATION MAROCAINE POUR L EDUCATION FINANCIÈRE

FONDATION MAROCAINE POUR L EDUCATION FINANCIÈRE FONDATION MAROCAINE POUR L EDUCATION FINANCIÈRE Atelier DAMANE ASSAKANE Aziz ALOUANE DTFE 14 octobre 2014 PLAN I. Contexte international II. Présentation de la Fondation III. Stratégie de l éducation financière

Plus en détail

Développement du marché financier

Développement du marché financier Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Développement du marché financier Juillet 1997 Document de travail n 21 Développement du marché financier Juillet 1997 Le développement

Plus en détail

Convention sur la lutte contre la désertification

Convention sur la lutte contre la désertification NATIONS UNIES Convention sur la lutte contre la désertification Distr. GÉNÉRALE 29 juillet 2008 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMITÉ CHARGÉ DE L EXAMEN DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA CONVENTION Septième session

Plus en détail

DEMANDE D EXTENSION DE L ACCORD DE CONFIRMATION COMMUNIQUÉ DE PRESSE ET RAPPORT DES SERVICES DU FMI

DEMANDE D EXTENSION DE L ACCORD DE CONFIRMATION COMMUNIQUÉ DE PRESSE ET RAPPORT DES SERVICES DU FMI Mai 2015 TUNISIE Rapport du FMI n 15/135 DEMANDE D EXTENSION DE L ACCORD DE CONFIRMATION COMMUNIQUÉ DE PRESSE ET RAPPORT DES SERVICES DU FMI Dans le cadre de la demande d'une extension de l'accord de confirmation,

Plus en détail