BAROMÈTRE EUROPÉEN DU RAPPORT AUX PAIEMENTS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BAROMÈTRE EUROPÉEN DU RAPPORT AUX PAIEMENTS"

Transcription

1 BAROMÈTRE EUROPÉEN DU RAPPORT AUX

2 02/03 BERNARD NOËL Directeur général de Crédit Agricole Cards & Payments Toute période de mutations conjugue des avancées décisives avec des facteurs d incertitude. Le marché des paiements n échappe pas à la règle. Au chapitre des réalisations marquantes, la généralisation du SEPA confirme, par exemple, la nouvelle dimension européenne de notre marché. Mais, parallèlement à cette évolution, les nouvelles technologies font encore l objet de nombreuses interrogations. Si elles affectent les habitudes de paiement de chacun, leur évolution constante pose des questions, qu il s agisse de sécurité, d efficacité ou de simplicité d utilisation. Quels seront les moyens de paiement plébiscités dans le futur et comment s inscriront-ils dans le quotidien des utilisateurs? Dans un tel contexte, Crédit Agricole Cards & Payments a décidé de lancer, en septembre dernier, le premier baromètre européen du rapport aux paiements. Nous avons voulu savoir comment les Européens vivent cette période de profonds changements et si l harmonisation réglementaire, qui a commencé avec le SEPA, se traduit aussi par une convergence des pratiques. Avec ce baromètre d envergure, réalisé en France, en Allemagne, en Italie et en Pologne, nous cernons encore plus précisément les évolutions des usages, mais aussi les attentes exprimées pour l avenir. Ce baromètre se révèle riche d enseignements : il nous conforte dans nos choix et nos expertises, il dessine le contour des grandes tendances structurantes du marché de demain.

3 BAROMÈTRE EUROPÉEN DU RAPPORT AUX PAIEMENTS 04/05 LA CARTE BANCAIRE EST LE MOYEN DE PAIEMENT PRÉFÉRÉ DE TOUS LES EUROPÉENS 88 % la trouvent pratique et 75 % estiment qu elle inspire confiance. ****? DE FORTES DISPARITÉS SUR LE TERRAIN DE LA CONFIANCE Les Polonais sont les plus confiants : 19 % n hésiteraient pas à confier leur code à un ami. À l inverse, les Allemands sont les plus méfiants : moins d un Allemand sur trois confierait son code à l un de ses enfants Les Italiens sont très «famille» : ils confieraient facilement leur code à leur conjoint (69 %), parent (48 %) ou enfant (48 %) mais difficilement à un ami ou à un collègue! LA CARTE BANCAIRE PLÉBISCITÉE POUR AUJOURD HUI ET DEMAIN Même si les espèces restent très présentes, au quotidien, et que les nouvelles technologies offrent de plus en plus de solutions, la carte bancaire s est imposée comme le moyen de paiement privilégié des Européens. Ils la jugent pratique, moderne, sûre et entendent même l utiliser encore plus dans les prochaines années. État des lieux et perspectives. La carte bancaire est, avec les espèces, le moyen de paiement privilégié par les Européens. 92 % des personnes interrogées dans le cadre du Baromètre Crédit Agricole Cards & Payments-Harris déclarent utiliser des pièces et des billets au moins une fois par mois, et 72 % leur carte bancaire. Les espèces jouissent toujours d une bonne image auprès des utilisateurs, ce qui a un sens pour une solution de paiement ancrée dans les mœurs depuis le XIX e siècle. Elles inspirent «confiance», sont jugées «économiques» et «pratiques», car parfaitement adaptées aux petites dépenses du quotidien. Mais revers de la médaille de l ancienneté les espèces ne paraissent pas «modernes» aux yeux 72 % des Européens déclarent utiliser leur carte bancaire, au moins une fois par mois et 33 % se déclarent prêts à l utiliser encore plus fréquemment à l avenir. des Européens, et leur semblent donc moins adaptées aux nouveaux modes de vie et de consommation. Le prélèvement automatique et le virement souffrent du même problème : à l instar des pièces et des billets, ils sont vus comme pratiques, fiables mais peu modernes et valorisants. Le chèque est, quant à lui, considéré comme dépassé, sauf en France (lire en page suivante La France, véritable laboratoire des moyens de paiement). Seulement 16 % des personnes sondées déclarent l utiliser régulièrement. Le code secret est perçu comme une garantie de sécurité par les utilisateurs européens. LA CARTE JUGÉE PRATIQUE ET MODERNE C est donc la carte bancaire qui cumule le plus d avantages, selon les Européens. 88 % des personnes interrogées l estiment, en effet, «pratique», 82 % «moderne» et 75 % «de confiance.» Un plébiscite sans appel pour un moyen de paiement finalement encore assez jeune, utilisé depuis moins de quarante ans. Et ce n est qu un début Alors que 30 % des Européens interrogés souhaitent limiter leurs paiements en espèces ou en chèques, 33 % d entre eux se déclarent, en effet, prêts à utiliser encore plus fréquemment leur carte bancaire, à l avenir. Un engouement qui s explique par la capacité d évolution de la carte, notamment avec le paiement sans contact. Faux et vrai. Faux, car 56 % des personnes interrogées pour le Baromètre estiment que le mode de sécurisation le plus efficace serait la reconnaissance d empreintes digitales, loin devant le code secret, cité par 24 % des sondés. Mais l affirmation est également vraie, car les Européens du panel sont attachés à leur code secret. Seuls 66 % le confieraient LE PAIEMENT SANS CONTACT SÉDUIT Tous les types de consommation sont concernés par ce moyen de paiement, même les petites courses quotidiennes, qui, aujourd hui, se paient surtout en espèces. 16 % des personnes interrogées prévoient de régler, à l avenir, ce type de dépenses par carte bancaire (soit une hausse de 6 points par rapport à l utilisation actuelle déclarée) et 11 % par carte bancaire sans contact (soit une progression de 7 points). Quant aux solutions comme le paiement via smartphone et le porte-monnaie électronique, elles intéressent les Européens mais sont encore mal connues. Dans ce contexte, la carte bancaire, dans son utilisation classique ou sans contact, a de l avenir. facilement à leur conjoint et 43 % à l un de leurs parents. 88 % des répondants précisent également qu ils veillent toujours à cacher les chiffres quand ils tapent leur code.

4 BAROMÈTRE EUROPÉEN DU RAPPORT AUX PAIEMENTS 06/07 44 % 11 % 5 % 2 % LES FRANÇAIS ATTACHÉS AU CHÈQUE Alors que deux Européens sur trois sont favorables à la disparition du chèque, les Français y restent attachés. 94 % LES FRANÇAIS, CHAMPIONS DE LA CARTE BANCAIRE! Pays d origine de la carte bancaire, c est la France qui a su démontrer la solidité, la fiabilité et la sécurité de ce moyen de paiement. 94 % des Français l utilisent régulièrement. Taux d utilisation du chèque par pays LE PARADOXE FRANÇAIS Les Français plébiscitent massivement la carte bancaire tout en restant très attachés aux chèques. Analyse d un marché qui associe modernité et tradition du paiement. Pays des premiers billets de banque dès le XVIII e siècle et terre d origine de la carte à puces... la France a toujours fait figure de laboratoire des solutions de paiement. Aujourd hui, la carte bancaire s impose comme le mode de règlement français par excellence, solidement ancré dans les usages : 94 % des Français déclarent l utiliser plusieurs fois par mois, contre 72 % pour les Italiens et 49 % pour les Allemands. Même les Polonais, très portés sur les innovations (lire en page suivante La Pologne à l avant-garde du paiement), culminent à 85 %. Dans ces pays, les espèces restent la solution la plus fréquemment utilisée. Les Français ne souhaitent pas abandonner définitivement une solution au profit d une autre. Ils apprécient, au contraire, le large éventail des moyens de paiement à leur disposition. CARTE BANCAIRE : UNE SATISFACTION (PRESQUE) TOTALE Vue de France, la carte bancaire possède toutes les qualités : elle apparaît comme le plus pratique (pour 94 % des personnes interrogées), le plus fiable (80 %), le plus moderne (88 %) et même le plus valorisant (50 %) des moyens de paiement. Pour autant, les Français jugent le prélèvement automatique, les espèces et le virement plus économiques. Mais cela ne suffit pas à ternir l image de la carte. Les Français l utilisent pour toutes sortes de règlements (pour les courses du quotidien comme pour les sorties) et 30 % des Français déclarent même vouloir en intensifier l usage. Les Européens sont prêts à ne plus utiliser de chèques. UN MOYEN DE PAIEMENT POUR CHAQUE DÉPENSE La préférence française très nette pour la carte bancaire ne s est pas forcément établie au détriment de moyens de paiement plus traditionnels. Le Baromètre Crédit Agricole Cards & Payments-Harris met en évidence la popularité du chèque. Alors que les autres pays de l enquête se déclarent favorables à sa suppression potentielle, la France répond un «non» énergique (lire encadré Vrai ou faux?)! Une fidélité qui s explique, d abord, par une habitude nationale : le chèque reste le moyen de paiement par excellence pour les consultations médicales, le paiement des commerçants ou des artisans par exemple. Les Français ne souhaitent, d ailleurs, pas abandonner définitivement une solution au profit Faux et vrai. Si 84 % des Allemands, 77 % des Polonais d une autre. Ils apprécient, au contraire, le large éventail des moyens de paiement à leur disposition et l utilisent selon les types de dépenses (virement bancaire pour le loyer et, prélèvement automatique pour les abonnements au téléphone, à l électricité, au gaz ou à internet par exemple). Côté innovation, ils n expriment pas de souhait ou d appétence évidente. Si 20 % d entre eux envisagent d utiliser davantage le paiement sans contact, à l avenir, ou 21 % le prélèvement automatique, ils ne semblent pas impatients d adopter le smartphone ou le porte-monnaie électronique. Mais rien n est joué, leur relation avec la carte de bancaire l a prouvé : s ils sont convaincus par l efficacité et la fiabilité d un système, ils peuvent l adopter avec enthousiasme et y restent fidèles. et 67 % des Italiens se disent prêts à abandonner les chèques, seuls 36 % des Français s y déclarent favorables.

5 BAROMÈTRE EUROPÉEN DU RAPPORT AUX PAIEMENTS 08/09 LES POLONAIS PRÉCURSEURS EN MATIÈRE DE CARTE SANS CONTACT Des pays européens interrogés, c est en Pologne où l on observe le recours le plus fréquent à la carte bancaire sans contact pour les courses quotidiennes (19 %) et alimentaires (22 %), ainsi que pour les sorties (12 %). 69 % 14 % LA POLOGNE, CHAMPIONNE DES MOYENS DE PAIEMENT DÉMATÉRIALISÉS! Les Polonais utilisent beaucoup plus la carte sans contact (69 % d utilisation régulière), le virement, le paiement par smartphone (14 %) et le porte-monnaie électronique que les autres pays d Europe. LA POLOGNE À L AVANT-GARDE DU PAIEMENT Les Polonais aiment l innovation. Déjà adeptes du paiement sans contact, ils sont prêts à intensifier son utilisation et à découvrir d autres solutions pratiques et modernes. Gros plan sur un pays qui conjugue déjà le paiement au futur. dans les autres nations analysées par le Baromètre, toutes autour de 20 %). Toutes les solutions dématérialisées bénéficient de cet engouement : 14 % des répondants polonais ont déjà adopté le smartphone pour régler leurs dépenses : c est plus que dans les trois autres pays. Et ils souhaitent y avoir recours encore plus fréquemment, à l avenir, ainsi qu au porte-monnaie électronique. Seule l Italie partage le même enthousiasme pour le développement futur de ces deux solutions. SAVOIR EXPLIQUER POUR CONVAINCRE L exemple polonais se révèle donc riche d enseignements. Le paiement est, en effet, une question personnelle dans laquelle l information est déterminante, ainsi que la preuve par l exemple : quand un moyen de paiement fonctionne simplement, il finit par convaincre. Les banques jouent un rôle clé dans cette démarche pédagogique, afin de faire découvrir de nouvelles solutions aux consommateurs. Comme tous les autres pays du Baromètre, la Pologne reste, bien sûr, attachée aux espèces. Pour 94 % des Polonais, il s agit du moyen de paiement le plus régulièrement utilisé. Vient, ensuite, la carte bancaire, plus familière pour les Polonais (avec 85 % de personnes qui déclarent l utiliser plusieurs fois par mois) que pour les Italiens (72 %) et les Allemands (49 %). Mais c est avec le paiement sans contact que la Pologne marque très nettement sa différence et sa modernité : 69 % des personnes interrogées confient l utiliser aujourd hui plus d une fois par mois. À titre de comparaison, ils sont 11 %, en France, ou 12 %, en Allemagne. Les Polonais règlent «sans contact» les courses quotidiennes, l alimentaire ou encore 14 % des répondants polonais ont déjà adopté le smartphone pour régler leurs dépenses : c est plus que dans les trois autres pays. Et ils souhaitent y avoir recours encore plus fréquemment, à l avenir. les sorties. Ce type de dépenses régulières prouve qu il s agit d un moyen de paiement totalement intégré dans les habitudes. UN ENGOUEMENT POUR LES SOLUTIONS DÉMATÉRIALISÉES Pourquoi un tel succès? Les Polonais trouvent le paiement sans contact moderne à (87 %), pratique (60 %), ainsi qu économique (60 %). Leur seule réserve se manifeste dans la notion de confiance : virements, cartes bancaires et espèces leur semblent plus fiables. Mais cela ne suffit pas à ternir l image du paiement sans contact ou à étancher la soif d innovation de la Pologne. Pour preuve, 45 % des personnes interrogées aimeraient utiliser encore plus régulièrement le mode «sans contact» (un chiffre bien plus important que Les jeunes tournent le dos aux espèces, qu ils jugent dépassées. Faux. Contrairement aux idées reçues, ce ne sont pas les plus âgés qui sont le plus attachés aux espèces : 34 % des Européens de 18 à 24 ans voudraient plus utiliser les espèces comme moyen de paiement contre 14 %, seulement, des 65 ans et plus! Les jeunes associent plus directement pièces et billets aux notions de confiance, de praticité et même de valorisation.

6 BAROMÈTRE EUROPÉEN DU RAPPORT AUX PAIEMENTS LA MODERNITÉ ET LA PRATICITÉ SONT LES AVANTAGES LES PLUS CITÉS Ils le sont pour le porte-monnaie électronique (respectivement à hauteur de 55 % et 49 %), la carte bancaire sans contact (54 % et 52 %) ou le paiement par smartphone (55 % et 47 %). ET GRÂCE AU SANS-CONTACT, LA CARTE BANCAIRE A DE L AVENIR! Le sans-contact est encore peu utilisé... mais il séduit. 1/4 des Européens souhaitent utiliser le paiement sans contact plus souvent. UNE EUROPE OUVERTE AUX NOUVEAUX MODES DE PAIEMENT Après la mise en place de l espace unique de paiement en euros (SEPA), l Europe des paiements ne cesse de s affirmer. C est l un des principaux enseignements du Baromètre Crédit Agricole Cards & Payments : même si certaines spécificités nationales demeurent, les Européens partagent des habitudes, mais aussi des attentes. Explications. Le paiement devient un marché européen. À la lecture du Baromètre, plusieurs lignes de force se dessinent et tracent le portrait d une Europe homogène dans ses choix. Premier constat, il existe un socle commun : qu il s agisse de la France, de l Allemagne, de l Italie ou de la Pologne, espèces et cartes bancaires restent les moyens de paiement les plus appréciés. Et la carte est installée pour durer : 33 % des Européens sondés souhaiteraient l utiliser plus fréquemment. UN DÉSIR COMMUN D INNOVATION Outre les habitudes installées, les pays d Europe sondés sont déjà tournés vers l avenir. La carte sans contact, ainsi que le porte-monnaie électronique les intéressent. 23 % des Outre les habitudes installées, les pays d Europe sondés sont déjà tournés vers l avenir. La carte sans contact, ainsi que le portemonnaie électronique les intéressent. personnes interrogées voudraient pouvoir les utiliser plus souvent. Une tendance très sensible, pour les dépenses du quotidien : 11 % aimeraient bénéficier, à l avenir, du mode «sans contact» sur ce type d achat (soit + 7 points par rapport à l utilisation actuelle déclarée), et 8 % (+ 7 points) espèrent avoir recours au paiement par smartphone. Le constat est donc clair : les Européens sont dans l attente de nouveaux modes de paiement capables de simplifier leur quotidien. Une envie d innovation qui se fera forcément au détriment de certains outils du passé : le chèque par exemple semble de plus en plus dépassé. Les deux tiers des sondés se déclarent favorables à sa suppression. À l avenir, tous les pays du Baromètre souhaitent réduire l utilisation des espèces. DES DIFFÉRENCES SELON LES PAYS ET LES GÉNÉRATIONS L Europe des paiements n est pas, pour autant, un bloc unifié, sans aspérité. Les spécificités nationales s expriment, et sont d ailleurs plus marquées que les différences entre les milieux sociaux ou les sexes. Chaque pays se démarque : les Allemands sont très attachés au paiement en espèces et les Français apparaissent comme de fervents utilisateurs de la carte bancaire. Le paiement sans contact est déjà une habitude, en Pologne, et le règlement par smartphone y est également plus implanté que dans les autres pays du Baromètre. L Italie, quant à elle, se démarque en particulier, par une bonne pénétration du porte-monnaie Faux. En Allemagne, c est le moyen de paiement le plus régulièrement utilisé et 25 % des personnes interrogées voudraient régler plus souvent de cette façon. La modernité électronique et désire, à l avenir, voir se développer les règlements par smartphone. Les différences entre générations comptent également. Mais attention aux idées reçues sur ce point. Si les nouveaux moyens de paiement sont plus souvent utilisés et envisagés pour l avenir par les plus jeunes (19 % d entre eux souhaitent utiliser, dorénavant, une carte bancaire sans contact pour payer leurs courses alimentaires, par exemple), 20 % des ans déclarent avoir recours à la carte sans contact et au porte-monnaie électronique. Et ils sont tout aussi nombreux à souhaiter les utiliser plus souvent. En matière de paiement, les clichés ont la vie dure. des nouvelles technologies ne viendra pas remplacer les anciens usages, mais les compléter.

7 Conception-réalisation : Crédit infographies : Pixel Crédit photo : Luc Benevello Décembre 2014 LA MÉTHODOLOGIE DU BAROMÈTRE Quatre pays d Europe aux cultures différentes et dans lesquels le Crédit Agricole est présent : la France, l Allemagne, l Italie et la Pologne. Pour recueillir les réponses, l enquête a été conduite en ligne par l institut Harris Interactive, du 19 au 29 septembre Quatre échantillons de individus représentatifs, âgés de 18 ans et plus ont été interrogés dans chacun des pays. La méthode des quotas et de redressement a été appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle (pour la France) ou revenus (pour les trois autres pays) et région de la personne interviewée. Crédit Agricole Cards & Payments 83, boulevard des Chênes BP Guyancourt Cedex

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* Note détaillée Baromètre européen du rapport aux paiements Des pratiques uniformisées en Europe? Sondage Harris Interactive pour Crédit Agricole Cards & Payments Enquête réalisée en ligne du 19 au 29 septembre

Plus en détail

Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire

Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire Résultats de l enquête Ifop/Wincor sur les relations des Français à leur agence bancaire Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire -

Plus en détail

Etude Harris Interactive pour la Chambre Nationale des Services d Ambulances (CNSA)

Etude Harris Interactive pour la Chambre Nationale des Services d Ambulances (CNSA) Note détaillée L image des ambulanciers Etude Harris Interactive pour la Chambre Nationale des Services d Ambulances (CNSA) Enquête réalisée en ligne du 17 au 19 septembre 2013. Echantillon de 985 personnes

Plus en détail

FM/BS N 110157 Contact Ifop: Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Département Opinion et Stratégies d'entreprise

FM/BS N 110157 Contact Ifop: Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Département Opinion et Stratégies d'entreprise FM/BS N 110157 Contact Ifop: Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Département Opinion et Stratégies d'entreprise 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 pour Les Français

Plus en détail

Baromètre: les Français et la confiance numérique Vague 2

Baromètre: les Français et la confiance numérique Vague 2 Baromètre: les Français et la confiance numérique Vague 2 Juin 2014 Contact - BVA Opinion Erwan LESTROHAN, directeur d études erwan.lestrohan@bva.fr - 01 71 16 90 9 Victor CHAPUIS, chargé d études Victor.chapuis@bva.fr

Plus en détail

Baromètre de l innovation Janvier 2015

Baromètre de l innovation Janvier 2015 Baromètre de l innovation Janvier 2015 Les pratiques culturelles des français et leurs usage s numériques Un baromètre BVA Syntec numérique Sondage réalisé par pour le Méthodologie Recueil Enquête réalisée

Plus en détail

Les lieux de travail d hier, d aujourd hui et de demain, vus par les salariés

Les lieux de travail d hier, d aujourd hui et de demain, vus par les salariés COMMUNIQUE DE PRESSE Les lieux de travail d hier, d aujourd hui et de demain, vus par les salariés Sondage Harris Interactive pour Gecina Enquête réalisée en ligne du 5 au 11 mai 2011. Echantillon représentatif

Plus en détail

Les Français et les moyens de paiement. Mai 2015. Présentation synthétique

Les Français et les moyens de paiement. Mai 2015. Présentation synthétique MINISTERE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS MINISTERE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMÉRIQUE Les Français et les moyens de paiement Etude de l Institut CSA pour le Ministère des Finances et des

Plus en détail

FM N 110529 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com. pour

FM N 110529 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com. pour FM N 110529 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour Les Français et les points de vente connectés Les principaux enseignements Octobre 2012 Sommaire - 1 - La

Plus en détail

Les entreprises familiales vues par les actifs Français.

Les entreprises familiales vues par les actifs Français. Les entreprises familiales vues par les actifs Français. Janvier 2014 Chaire Entrepreneuriat Familial et Société entre pérennité et changement Contacts : Noémie Lagueste Chargée d études Chaire Entrepreneuriat

Plus en détail

ANALYSE QUALITATIVE RESTREINTE

ANALYSE QUALITATIVE RESTREINTE Uniquement disponible sur le site web du CELV: http//www.ecml.at Document de référence 3: ANALYSE QUALITATIVE RESTREINTE Objet et méthode: Nous avons voulu comprendre au-delà des réponses au questionnaire

Plus en détail

Les services à la personne : nouveaux marchés pour de nouveaux entrepreneurs

Les services à la personne : nouveaux marchés pour de nouveaux entrepreneurs C O L L E C T I O N F O C U S Les services à la personne : nouveaux marchés pour de nouveaux entrepreneurs C O L L E C T I O N F O C U S Les services à la personne : nouveaux marchés pour de nouveaux entrepreneurs

Plus en détail

Les Français et leur perception de l école maternelle et élémentaire avant la rentrée 2012

Les Français et leur perception de l école maternelle et élémentaire avant la rentrée 2012 NOTE DETAILLEE Les Français et leur perception de l école maternelle et élémentaire avant la rentrée 2012 Etude Harris Interactive pour le Syndicat National Unitaire des Instituteurs et Professeurs des

Plus en détail

L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS. Juin 2014

L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS. Juin 2014 L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS Juin 2014 Contacts BVA : Céline BRACQ Directrice BVA Opinion Lilas BRISAC Chargée d études 01 71 16 88 00

Plus en détail

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S Observatoire Ipsos-LogicaBusiness Consulting/Crédit Agricole Assurances Des attitudes des Européens face aux risques Fiche technique Ensemble : 7245 répondants

Plus en détail

1 er Baromètre DIRECT ASSURANCE des Cyberconsommateurs

1 er Baromètre DIRECT ASSURANCE des Cyberconsommateurs Dossier de Presse Février 2011 1 er Baromètre DIRECT ASSURANCE des Cyberconsommateurs Etude IFOP pour DIRECT ASSURANCE menée du 22 au 30 décembre 2010 auprès d un échantillon national de 1035 Français

Plus en détail

Baromètre du paiement électronique Vague 2

Baromètre du paiement électronique Vague 2 pour Baromètre du paiement électronique Vague 2 Frédéric Micheau Directeur adjoint Département Opinion et Stratégies d entreprise frederic.micheau@ifop.com Janvier 2012 Laurent Houitte Directeur Marketing

Plus en détail

La carte CB en chiffres

La carte CB en chiffres La lettre des Cartes Bancaires CB N 4 Mai 2008 02 04 05 06 08 Le moyen de paiement préféré des consommateurs français e-transactions en progression Sphère publique et entreprises : un potentiel de développement

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LEUR ÉPARGNE & LEUR RETRAITE

LES FRANÇAIS, LEUR ÉPARGNE & LEUR RETRAITE LES FRANÇAIS, LEUR ÉPARGNE & LEUR RETRAITE 1 Jérôme JAFFRÉ Directeur du Centre d Études et de Connaissances sur l Opinion Publique JeanPierre THOMAS Président du Cercle de l'epargne Philippe CREVEL Directeur

Plus en détail

POUR. Contact Generix Group : Mike Hadjadj Directeur Marketing & Communication Tél. : 01 77 45 43 41 mhadjadj@generixgroup.com

POUR. Contact Generix Group : Mike Hadjadj Directeur Marketing & Communication Tél. : 01 77 45 43 41 mhadjadj@generixgroup.com FM/BS N 110461 Contact Ifop : Frédéric Micheau Département Opinion et Stratégies d'entreprise frederic.micheau@ifop.com 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 Contact Generix

Plus en détail

La lettre des Cartes Bancaires CB Avril 2007. Les chiffres clés de CB en 2006

La lettre des Cartes Bancaires CB Avril 2007. Les chiffres clés de CB en 2006 ( Expertise ) Avril 2007 01 03 05 06 08 La confiance dans la carte CB, des faits et des chiffres! La sécurité, un atout stratégique pour CB Les chiffres clés de CB en CB, un acteur majeur de la zone euro

Plus en détail

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie Les Français et les nuisances sonores Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie RB/MCP N 112427 Contacts Ifop : Romain Bendavid / Marion Chasles-Parot Département Opinion

Plus en détail

Les Français et la banque en ligne

Les Français et la banque en ligne Les Français et la banque en ligne Rapport d étude réalisé pour monabanq. Décembre 2010 CREDOC / 17 mai 2011 1 Synthèse 1 Internet a modifié la relation des Français avec leurs banques en s imposant comme

Plus en détail

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMERIQUE

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMERIQUE BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMERIQUE Chaire Économie numérique de Paris-Dauphine Réalisé par Médiamétrie Première édition - 4 e trimestre 2011 Un nouvel outil : Initié par la chaire Économie numérique de

Plus en détail

Bientôt plus d'1 Français sur 10 client d'une banque en ligne.

Bientôt plus d'1 Français sur 10 client d'une banque en ligne. www.audirep.fr Bientôt plus d'1 Français sur 10 client d'une banque en ligne. Restitution des résultats d une étude menée par internet sur un échantillon de 1 001 personnes représentatives de la population

Plus en détail

Focus sur les pratiques de consolidation des groupes en France. Restitution de l étude ESCP-Fidanza 2012"

Focus sur les pratiques de consolidation des groupes en France. Restitution de l étude ESCP-Fidanza 2012 Focus sur les pratiques de consolidation des groupes en France Restitution de l étude ESCP-Fidanza 2012" SOMMAIRE 1 Structure de l échan0llon p. 3 4 2 Acteurs comptables p. 5 6 3 Organisa0on et ou0ls de

Plus en détail

Baromètre L indicateur de la franchise Caisse d Epargne

Baromètre L indicateur de la franchise Caisse d Epargne Baromètre L indicateur de la franchise Caisse d Epargne Édition 2015 SPEEDY LOGO CMJN Cyan Noir 60781 DRAGON 100% Magenta Jaune 06/10/10 Les Caisses d Epargne remercient leurs partenaires pour leur contribution

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011 BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études Méthodologie Recueil Enquête réalisée par l Institut BVA

Plus en détail

Le rendez-vous de l innovation La Fintech Juillet 2015

Le rendez-vous de l innovation La Fintech Juillet 2015 Le rendez-vous de l innovation La Fintech Juillet 2015 Sondage réalisé par pour le publié et diffusé par et Publié le 9 juillet 2015 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français

Plus en détail

Les Français et le pouvoir d achat

Les Français et le pouvoir d achat Contacts CSA Pôle Opinion Corporate : Jérôme Sainte-Marie, Directeur général adjoint Yves-Marie Cann, Directeur d études Les Français et le pouvoir d achat Sondage CSA pour Cofidis Septembre 2012 Sommaire

Plus en détail

LE BAROMÈTRE DES FEMMES MANAGERS

LE BAROMÈTRE DES FEMMES MANAGERS LE BAROMÈTRE DES FEMMES MANAGERS Introduction Objectifs de l étude Les Essenti Elles, le réseau des femmes managers de BPCE S.A., a souhaité lancer un nouveau Baromètre concernant les Femmes Managers en

Plus en détail

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures Sondage Ifop pour la Fédération nationale de la presse spécialisée Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume

Plus en détail

SMARTPHONES ET VIE PRIVÉE

SMARTPHONES ET VIE PRIVÉE SMARTPHONES ET VIE PRIVÉE Résultats de l enquête réalisée par internet en novembre 2011 auprès de 2 315 individus âgés de 15 ans et plus, en conformité avec la loi n 78-17 relative à l'informatique, aux

Plus en détail

Les palmarès du bonheur professionnel

Les palmarès du bonheur professionnel Les palmarès du bonheur professionnel Viavoice Le Nouvel Observateur Octobre 2013 Viavoice Paris. Études Viavoice & conseil 9 rue Huysmans, 75 006 Mieux Paris. comprendre + 33 (0)1 40 l opinion 54 13 90

Plus en détail

Anne Vanlaeys, Directrice Générale de Geometry Global et Patrick Faure, Directeur du Planning Stratégique

Anne Vanlaeys, Directrice Générale de Geometry Global et Patrick Faure, Directeur du Planning Stratégique Anne Vanlaeys, Directrice Générale de Geometry Global et Patrick Faure, Directeur du Planning Stratégique LE SHOWROOMING N'EST PAS UNE FATALITÉ. Découvrez la part du offline et du online dans le processus

Plus en détail

Le banquier idéal des Français et des Américains

Le banquier idéal des Français et des Américains pour Le banquier idéal des Français et des Américains Février 2011 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Banque Echantillons : France : Echantillon de 1000 personnes,

Plus en détail

Immobilier : Internet est indispensable pour 2 Français sur 3

Immobilier : Internet est indispensable pour 2 Français sur 3 Immobilier : Internet est indispensable pour 2 Français sur 3 Sondage Opinion Way pour MeilleursAgents Paris, le 2 décembre 2014 MeilleursAgents s intéresse à un sujet de société qui anime les débats depuis

Plus en détail

Hadopi Département Recherche, Etudes et Veille (DREV)

Hadopi Département Recherche, Etudes et Veille (DREV) Hadopi Département Recherche, Etudes et Veille (DREV) Livre numérique et terminaux de lecture, quels usages? note d analyse Dans le cadre de la mission légale d observation des utilisations licites et

Plus en détail

Février 2013. Sondage sur les français et leur pharmacie. Date : 05 mars 2013 OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00

Février 2013. Sondage sur les français et leur pharmacie. Date : 05 mars 2013 OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 Sondage sur les français et leur pharmacie Février 2013 Date : 05 mars 2013 OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 Toute publication totale ou partielle doit impérativement

Plus en détail

Nicolas DEPORTE Observatoire du GIS M@rsouin. Août 2013

Nicolas DEPORTE Observatoire du GIS M@rsouin. Août 2013 1 Nicolas DEPORTE Observatoire du GIS M@rsouin Août 2013 Sommaire Contexte... 2 Les équipements TIC des mairies... 3 Les compétences présentes en mairie... 4 Les usages TIC des mairies... 5 La communication

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina

Observatoire Orange Terrafemina Observatoire Orange Terrafemina Vague 7 M-Commerce : Quand le mobile réinvente le shopping n 1100905 Juillet 2011 Etude réalisée conformément à la norme internationale ISO 20252 2, rue de Choiseul CS 70215

Plus en détail

Digitas lance une offre 100% dédiée au Commerce Connecté. La France, agence «pilote» pour le réseau.

Digitas lance une offre 100% dédiée au Commerce Connecté. La France, agence «pilote» pour le réseau. COMMUNIQUE DE PRESSE POUR DIFFUSION IMMEDIATE Digitas lance une offre 100% dédiée au Commerce Connecté. La France, agence «pilote» pour le réseau. Neuilly sur Seine, le 26 janvier 2011 Digitas France (VivaKi/Publicis

Plus en détail

Les Français et le tabac sur les réseaux sociaux

Les Français et le tabac sur les réseaux sociaux Les Français et le tabac sur les réseaux sociaux Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Marion Desreumaux, Chef de groupe au Département Politique Opinion Marine

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Anne LOONES Marie-Odile SIMON Août 2004 Département «Evaluation des Politiques Sociales»

Plus en détail

La considération et la reconnaissance de la profession par les pouvoirs publics apparaissent déficitaires :

La considération et la reconnaissance de la profession par les pouvoirs publics apparaissent déficitaires : Note détaillée Le regard des masseurs-kinésithérapeutes sur leur profession Etude Harris Interactive pour L Ordre National des Masseurs-Kinésithérapeutes Les résultats sont issus d une enquête réalisée

Plus en détail

BREST LILLE LYON NICE ROUEN

BREST LILLE LYON NICE ROUEN BORDE BREST AUX IS D PAR GRAN BLE GRENO LILLE LYON EILLE MARS ER PELLI T N O M ES NANT NICE ES RENN ROUEN BOURG STRAS USE TOULO COMMUNIQUÉ DE PRESSE SIMI 2014 L immobilier de bureaux et l attractivité

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

SPORT : LES FRANÇAIS DEPENSENT EN MOYENNE 226 PAR AN

SPORT : LES FRANÇAIS DEPENSENT EN MOYENNE 226 PAR AN SPORT : LES FRANÇAIS DEPENSENT EN MOYENNE 226 PAR AN Si 59% des Français ont conservé le même budget sport que l an dernier, 19% l ont diminué et 10% l ont augmenté [1] Une relation durable : 59% des Français

Plus en détail

environics research group

environics research group environics research group Sommaire Sondage en ligne sur les perceptions du public concernant le développement de carrière et le milieu de travail Janvier 2011 Préparé pour : Parrainé en partie par : 33,

Plus en détail

Les jeunes et l'argent Vague 2

Les jeunes et l'argent Vague 2 Les jeunes et l'argent Vague 2 Etude publiée pour Axa Banque Mars 2015 Sommaire 1 4 L argent, un univers d évocation ambivalent pour les jeunes 7 Des jeunes qui affichent un certain optimisme pour l avenir

Plus en détail

Les préoccupations des enseignants en 2014

Les préoccupations des enseignants en 2014 Les préoccupations des enseignants en 204 Une profession en quête de valorisation Date Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle

Plus en détail

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE Chaire Économie numérique de Paris-Dauphine Réalisé par Médiamétrie Huitième édition 3 e trimestre 2013 Un outil : Initié par la chaire Économie numérique de l Université

Plus en détail

La perception des porteurs de carte sur les nouveaux dispositifs d authentification lors des paiements en ligne

La perception des porteurs de carte sur les nouveaux dispositifs d authentification lors des paiements en ligne La perception des porteurs de carte sur les nouveaux dispositifs d authentification lors des paiements en ligne Harris Interactive 03/2011 1 Méthodologie d enquête Enquête réalisée en ligne du 15 au 25

Plus en détail

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital?

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Observatoire Orange Terrafemina vague 15 Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour

Plus en détail

Baromètre Allopass Le micro-paiement : quelle réalité aujourd hui?

Baromètre Allopass Le micro-paiement : quelle réalité aujourd hui? pour Baromètre Allopass Le micro-paiement : quelle réalité aujourd hui? Eric Giordano, Directeur Général Pôle Paiement Hi-media Yves-Marie Cann, Directeur d Etudes Ifop 22 octobre 2009 Section 1 : La méthodologie

Plus en détail

Baromètre Gemalto - TNS Sofres. Les Français et les Américains exigent une amélioration de la sécurité et de la flexibilité du monde numérique

Baromètre Gemalto - TNS Sofres. Les Français et les Américains exigent une amélioration de la sécurité et de la flexibilité du monde numérique Baromètre Gemalto - TNS Sofres Les Français et les Américains exigent une amélioration de la sécurité et de la flexibilité du monde numérique Amsterdam, 12 mars 2008 Gemalto (Euronext NL0000400653 GTO),

Plus en détail

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier Etude réalisée par Médias sociaux L influence des médias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un

Plus en détail

BTS BLANC MUC/NRC 1 ère année

BTS BLANC MUC/NRC 1 ère année BTS BLANC MUC/NRC 1 ère année (Aucun document autorisé) Février 2010 Epreuve d Economie générale [2 heures] Questions de cours : A partir de vos connaissances de cours, répondez aux questions suivantes

Plus en détail

Les internautes français et la confiance numérique. Lundi 7 avril 2014

Les internautes français et la confiance numérique. Lundi 7 avril 2014 Les internautes français et la confiance numérique Lundi 7 avril 2014 Méthodologie Echantillon Mode de recueil Dates de terrain 1007 individus âgés de 15 ans et plus. La représentativité de l échantillon

Plus en détail

Le regard des Français sur des mesures contre les discriminations

Le regard des Français sur des mesures contre les discriminations Le regard des Français sur des mesures contre les discriminations Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Marion Desreumaux, Chef de groupe au Département Politique

Plus en détail

Les internautes et les comparateurs de prix

Les internautes et les comparateurs de prix FM N 19410 Contact L Atelier : Sandra Edouard Baraud Tél : 01 43 16 90 22 sandra.edouardbaraud@atelier.net, Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour Les internautes

Plus en détail

Étude réalisée auprès d un échantillon de 1009 personnes, représentatif de la population des internautes français âgés de 18 ans et plus.

Étude réalisée auprès d un échantillon de 1009 personnes, représentatif de la population des internautes français âgés de 18 ans et plus. Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1009 personnes, représentatif de la population des internautes français âgés de 18 ans et plus. L échantillon a été constitué selon la méthode des

Plus en détail

Les Français et l assurance santé

Les Français et l assurance santé Mai 2013 Contacts : 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet Magalie Gérard prénom.nom@ifop.com Les Français et l assurance santé pour Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Assurances Echantillon :

Plus en détail

NetObserver Europe. Parmi les principaux enseignements, nous retiendrons notamment que :

NetObserver Europe. Parmi les principaux enseignements, nous retiendrons notamment que : NetObserver Europe TOUT SAVOIR SUR LES INTERNAUTES Communiqué de presse Paris, Mars 2008 Enseignements de la 16 ème vague de l étude NetObserver Europe : Des différences sensibles entre générations d internautes

Plus en détail

Baromètre Bretagne Culture Diversité

Baromètre Bretagne Culture Diversité Baromètre Bretagne Culture Diversité SYNTHèSE DES RéSULTATS 2014 Baromètre Bretagne Culture Diversité Synthèse des résultats 2014 introduction L association Bretagne culture diversité/sevenadurioù a décidé

Plus en détail

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance pour Note méthodologique Etude réalisée pour:

Plus en détail

Etude OpinionWay pour Axys Consultants Les Réseaux Sociaux d Entreprise : degré d appropriation & bénéfices perçus par les utilisateurs

Etude OpinionWay pour Axys Consultants Les Réseaux Sociaux d Entreprise : degré d appropriation & bénéfices perçus par les utilisateurs Octobre 2014 Etude OpinionWay pour Axys Consultants Les Réseaux Sociaux d Entreprise : degré d appropriation & bénéfices perçus par les utilisateurs Méthodologie de l étude Étude réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

DEPENSES IT 2013. Crédit photo : Kim Steele - THINKSTOCK. Une étude

DEPENSES IT 2013. Crédit photo : Kim Steele - THINKSTOCK. Une étude Crédit photo : Kim Steele - THINKSTOCK Une étude SOMMAIRE 1 Introduction 3 1.1 Présentation de l étude 4 1.2 Des relais de croissance malgré un contexte de contraction des dépenses 4 1.3 Applicatifs,

Plus en détail

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE Edition 2013 Perception du risque et comportement d investissement (point 5) 16 octobre 2013 Pourquoi un Observatoire UFF/IFOP de la clientèle patrimoniale?

Plus en détail

Le comportement d achat des internautes européens: Evolutions et tendances

Le comportement d achat des internautes européens: Evolutions et tendances Le comportement d achat des internautes européens: Evolutions et tendances 1 Présentation du groupe Maximiles «Le leader européen de la fidélisation en ligne» Naissance 1999 Nationalité France, Angleterre,

Plus en détail

Observatoire des loisirs des Français

Observatoire des loisirs des Français Observatoire des loisirs des Français 8 e édition Rapport d étude TNS 2014 Sommaire 1 Présentation de l étude 3 2 Principaux enseignements 5 3 Résultats 8 TNS 2014 2 1 Présentation de l étude TNS 2014

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. Après l entourage, Internet est le media le plus influent sur la consommation des internautes français.

COMMUNIQUE DE PRESSE. Après l entourage, Internet est le media le plus influent sur la consommation des internautes français. COMMUNIQUE DE PRESSE Après l entourage, Internet est le media le plus influent sur la consommation des internautes français. PARIS le 19 Novembre 2009 pour diffusion immédiate L influence d Internet dans

Plus en détail

Enquête bien-être au travail des salariés

Enquête bien-être au travail des salariés Présentation petit déjeuner RH & Com Linking http://labrh.opinion-way.com Enquête bien-être au travail des salariés Décembre 2012 Note méthodologique Echantillon représentatif de 1014 salariés français

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE SOMMAIRE. Décembre 2014 - N 6

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE SOMMAIRE. Décembre 2014 - N 6 NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE Décembre 2014 - N 6 ENQUETE DU 2 nd SEMESTRE 2014 SOMMAIRE Tendance générale Tendance par département Tendance par grand secteur Focus sur les conjoints

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA Observatoire Orange Terrafemina vague 14 La ville connectée Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 14 ème vague d un baromètre portant

Plus en détail

«Le Leadership en Suisse»

«Le Leadership en Suisse» «Le Leadership en Suisse» Table des matières «Le Leadership en Suisse» Une étude sur les valeurs, les devoirs et l efficacité de la direction 03 04 05 06 07 08 09 11 12 13 14 «Le Leadership en Suisse»

Plus en détail

Clément ALBRIEUX (69)

Clément ALBRIEUX (69) Pratique 20 : Une nouvelle identité entrepreneuriale 287 Le témoin : Clément ALBRIEUX (69) 30 collaborateurs Comment est définie et gérée l innovation dans votre cabinet? Les collaborateurs du cabinet

Plus en détail

Guide pratique des réseaux sociaux professionnels virtuels. Des conseils pour tirer le meilleur parti de ces communautés en ligne

Guide pratique des réseaux sociaux professionnels virtuels. Des conseils pour tirer le meilleur parti de ces communautés en ligne Guide pratique des réseaux sociaux professionnels virtuels Des conseils pour tirer le meilleur parti de ces communautés en ligne 1 Sommaire 3 Introduction 4-6 Faites votre choix Une fiche d identité des

Plus en détail

Proposer le paiement par carte a mes clients

Proposer le paiement par carte a mes clients Proposer le paiement par carte a mes clients Commerçant, artisan, profession libérale vous souhaitez proposer à vos clients de régler par carte bancaire? Les besoins sont différents selon l activité professionnelle.

Plus en détail

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux enseignements de l étude... 4

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux enseignements de l étude... 4 FM N 111256 Contact Ifop : Frédéric Micheau Département Opinion et Stratégies d'entreprise frederic.micheau@ifop.com 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 pour Les attentes

Plus en détail

«LES FRANÇAIS & LA PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES» Etude de l Institut CSA pour Orange. Février 2014

«LES FRANÇAIS & LA PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES» Etude de l Institut CSA pour Orange. Février 2014 «LES FRANÇAIS & LA PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES» Etude de l Institut CSA pour Orange Février 2014 La fiche technique du sondage Echantillon de 1002 individus âgés de 18 ans et plus représentatif

Plus en détail

Regards croisés sur l auto-entrepreunariat

Regards croisés sur l auto-entrepreunariat Regards croisés sur l auto-entrepreunariat Septembre 2013 Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : «Sondage OpinionWay pour l Union des Auto-Entrepreneurs

Plus en détail

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles 1 2 Pourquoi La Poste a-t-elle écrit ce document? La Poste souhaite répondre aux besoins de chaque

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT DES PAYS DE LA LOIRE 2nd semestre 2013 - Edition Janvier 2014 Au cours du second semestre, l activité a été contrastée. Même si le nombre d artisans déclarant une hausse

Plus en détail

Colloque Prévention et gestion de la fraude aux cartes bancaires 17 janvier 2008. Discours d ouverture par M. Noyer, Gouverneur de la Banque de France

Colloque Prévention et gestion de la fraude aux cartes bancaires 17 janvier 2008. Discours d ouverture par M. Noyer, Gouverneur de la Banque de France Colloque Prévention et gestion de la fraude aux cartes bancaires 17 janvier 2008 Discours d ouverture par M. Noyer, Gouverneur de la Banque de France Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs, Je suis

Plus en détail

Internet modifie la relation des Français. ais à leurs banques. Présentation du 12 janvier 2010

Internet modifie la relation des Français. ais à leurs banques. Présentation du 12 janvier 2010 Internet modifie la relation des Français ais à leurs banques Présentation du 12 janvier 2010 1 Objectif et méthodologie Objectif Mesurer le type de services bancaires possédé par les Français Analyser

Plus en détail

Le rôle sociétal du café en entreprise

Le rôle sociétal du café en entreprise Le rôle sociétal du café en entreprise Fort de son expertise café, Nespresso Business Solutions a conduit avec l organisme IFOP une étude sur la place et le rôle du café en entreprise, et en dévoile les

Plus en détail

Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne

Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne Observatoire Orange - Terrafemina Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne Sondage de l institut CSA avec Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour

Plus en détail

L'Obésité : une épidémie?

L'Obésité : une épidémie? Communiqué de presse 5 mars 2014 L'Obésité : une épidémie? Résultats de l'étude MGEN «Habitudes de vie et surpoids» 3 Français sur 4 se jugent en bonne santé, 1 sur 2 est en surpoids, 16% sont obèses 2/3

Plus en détail

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE. Une enquête CECOP/CSA pour Le Cercle des épargnants

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE. Une enquête CECOP/CSA pour Le Cercle des épargnants Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE Une enquête /CSA pour Le Cercle des épargnants Note d analyse Février 2009 S.A. au capital de 38.112,25 euros Siège

Plus en détail

Les Français et l assurance Prévoyance

Les Français et l assurance Prévoyance Les Français et l assurance Prévoyance Protection financière de leurs proches en cas de coup dur : les Français sont préoccupés mais ne passent pas à l acte Méthodologie Échantillon 959 individus âgés

Plus en détail

Observatoire de la banque privée SwissLife Banque Privée Rapport d étude

Observatoire de la banque privée SwissLife Banque Privée Rapport d étude Observatoire de la SwissLife Banque Privée Rapport d étude Le 27 mars 2014 OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 OpinionWay imprime sur papier recyclé Méthodologie Méthodologie

Plus en détail

La situation financière des Canadiens

La situation financière des Canadiens La situation financière des Canadiens 1 Approche client Microsoft Advertising Hiver 2015 LA SITUATION FINANCIÈRE DES CANADIENS 2 Des décisions financières difficiles et importantes doivent être prises

Plus en détail

M-Tourisme et réseaux sociaux : les pratiques des clientèles européennes

M-Tourisme et réseaux sociaux : les pratiques des clientèles européennes M-Tourisme et réseaux sociaux : les pratiques des clientèles européennes SOMMAIRE LES CONSTATS... 3 LA METHODOLOGIE... 3 CE QU IL FAUT RETENIR... 4 Google? Oui, mais pas que...4 Connectés, même en vacances!...4

Plus en détail

Étude sur la compétitivité des administrations cantonales

Étude sur la compétitivité des administrations cantonales Étude sur la compétitivité des administrations cantonales réalisée pour les Chambres de commerce latines Avril 2015 2 1. Descriptif de la recherche Contexte et méthodologie 3 La 7 ème vague de l étude

Plus en détail

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques - Juillet 2010 Méthodologie Méthodologie : Cette étude a été menée dans le cadre de l'omcapi, l'enquête périodique multi-clients de l'ifop, réalisée

Plus en détail

Scholè Marketing publie les résultats du Baromètre du Cloud Computing

Scholè Marketing publie les résultats du Baromètre du Cloud Computing % entreprise Communiqué de presse Montrouge, le 28/10/2013 Scholè Marketing publie les résultats du Baromètre du Cloud Computing L essor des services informatiques hébergés constitue une évolution majeure

Plus en détail

Sociologie des joueurs en ligne

Sociologie des joueurs en ligne Mars 2013 Sociologie des joueurs en ligne Enquête ARJEL 2012 Autorité de régulation des jeux en ligne 2 Propos introductifs à l enquête sur la sociologie des joueurs Au-delà de la publication trimestrielle

Plus en détail

Sylvain Dejean, Raphaël Suire, Eric Darmon, Thierry Pénard Juillet 2012

Sylvain Dejean, Raphaël Suire, Eric Darmon, Thierry Pénard Juillet 2012 Sylvain Dejean, Raphaël Suire, Eric Darmon, Thierry Pénard Juillet 2012 Depuis la fin des années 90 et l apparition de Napster, les pratiques audio/vidéo en ligne n ont cessé de se développer. Face à une

Plus en détail