BAROMÈTRE EUROPÉEN DU RAPPORT AUX PAIEMENTS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BAROMÈTRE EUROPÉEN DU RAPPORT AUX PAIEMENTS"

Transcription

1 BAROMÈTRE EUROPÉEN DU RAPPORT AUX

2 02/03 BERNARD NOËL Directeur général de Crédit Agricole Cards & Payments Toute période de mutations conjugue des avancées décisives avec des facteurs d incertitude. Le marché des paiements n échappe pas à la règle. Au chapitre des réalisations marquantes, la généralisation du SEPA confirme, par exemple, la nouvelle dimension européenne de notre marché. Mais, parallèlement à cette évolution, les nouvelles technologies font encore l objet de nombreuses interrogations. Si elles affectent les habitudes de paiement de chacun, leur évolution constante pose des questions, qu il s agisse de sécurité, d efficacité ou de simplicité d utilisation. Quels seront les moyens de paiement plébiscités dans le futur et comment s inscriront-ils dans le quotidien des utilisateurs? Dans un tel contexte, Crédit Agricole Cards & Payments a décidé de lancer, en septembre dernier, le premier baromètre européen du rapport aux paiements. Nous avons voulu savoir comment les Européens vivent cette période de profonds changements et si l harmonisation réglementaire, qui a commencé avec le SEPA, se traduit aussi par une convergence des pratiques. Avec ce baromètre d envergure, réalisé en France, en Allemagne, en Italie et en Pologne, nous cernons encore plus précisément les évolutions des usages, mais aussi les attentes exprimées pour l avenir. Ce baromètre se révèle riche d enseignements : il nous conforte dans nos choix et nos expertises, il dessine le contour des grandes tendances structurantes du marché de demain.

3 BAROMÈTRE EUROPÉEN DU RAPPORT AUX PAIEMENTS 04/05 LA CARTE BANCAIRE EST LE MOYEN DE PAIEMENT PRÉFÉRÉ DE TOUS LES EUROPÉENS 88 % la trouvent pratique et 75 % estiment qu elle inspire confiance. ****? DE FORTES DISPARITÉS SUR LE TERRAIN DE LA CONFIANCE Les Polonais sont les plus confiants : 19 % n hésiteraient pas à confier leur code à un ami. À l inverse, les Allemands sont les plus méfiants : moins d un Allemand sur trois confierait son code à l un de ses enfants Les Italiens sont très «famille» : ils confieraient facilement leur code à leur conjoint (69 %), parent (48 %) ou enfant (48 %) mais difficilement à un ami ou à un collègue! LA CARTE BANCAIRE PLÉBISCITÉE POUR AUJOURD HUI ET DEMAIN Même si les espèces restent très présentes, au quotidien, et que les nouvelles technologies offrent de plus en plus de solutions, la carte bancaire s est imposée comme le moyen de paiement privilégié des Européens. Ils la jugent pratique, moderne, sûre et entendent même l utiliser encore plus dans les prochaines années. État des lieux et perspectives. La carte bancaire est, avec les espèces, le moyen de paiement privilégié par les Européens. 92 % des personnes interrogées dans le cadre du Baromètre Crédit Agricole Cards & Payments-Harris déclarent utiliser des pièces et des billets au moins une fois par mois, et 72 % leur carte bancaire. Les espèces jouissent toujours d une bonne image auprès des utilisateurs, ce qui a un sens pour une solution de paiement ancrée dans les mœurs depuis le XIX e siècle. Elles inspirent «confiance», sont jugées «économiques» et «pratiques», car parfaitement adaptées aux petites dépenses du quotidien. Mais revers de la médaille de l ancienneté les espèces ne paraissent pas «modernes» aux yeux 72 % des Européens déclarent utiliser leur carte bancaire, au moins une fois par mois et 33 % se déclarent prêts à l utiliser encore plus fréquemment à l avenir. des Européens, et leur semblent donc moins adaptées aux nouveaux modes de vie et de consommation. Le prélèvement automatique et le virement souffrent du même problème : à l instar des pièces et des billets, ils sont vus comme pratiques, fiables mais peu modernes et valorisants. Le chèque est, quant à lui, considéré comme dépassé, sauf en France (lire en page suivante La France, véritable laboratoire des moyens de paiement). Seulement 16 % des personnes sondées déclarent l utiliser régulièrement. Le code secret est perçu comme une garantie de sécurité par les utilisateurs européens. LA CARTE JUGÉE PRATIQUE ET MODERNE C est donc la carte bancaire qui cumule le plus d avantages, selon les Européens. 88 % des personnes interrogées l estiment, en effet, «pratique», 82 % «moderne» et 75 % «de confiance.» Un plébiscite sans appel pour un moyen de paiement finalement encore assez jeune, utilisé depuis moins de quarante ans. Et ce n est qu un début Alors que 30 % des Européens interrogés souhaitent limiter leurs paiements en espèces ou en chèques, 33 % d entre eux se déclarent, en effet, prêts à utiliser encore plus fréquemment leur carte bancaire, à l avenir. Un engouement qui s explique par la capacité d évolution de la carte, notamment avec le paiement sans contact. Faux et vrai. Faux, car 56 % des personnes interrogées pour le Baromètre estiment que le mode de sécurisation le plus efficace serait la reconnaissance d empreintes digitales, loin devant le code secret, cité par 24 % des sondés. Mais l affirmation est également vraie, car les Européens du panel sont attachés à leur code secret. Seuls 66 % le confieraient LE PAIEMENT SANS CONTACT SÉDUIT Tous les types de consommation sont concernés par ce moyen de paiement, même les petites courses quotidiennes, qui, aujourd hui, se paient surtout en espèces. 16 % des personnes interrogées prévoient de régler, à l avenir, ce type de dépenses par carte bancaire (soit une hausse de 6 points par rapport à l utilisation actuelle déclarée) et 11 % par carte bancaire sans contact (soit une progression de 7 points). Quant aux solutions comme le paiement via smartphone et le porte-monnaie électronique, elles intéressent les Européens mais sont encore mal connues. Dans ce contexte, la carte bancaire, dans son utilisation classique ou sans contact, a de l avenir. facilement à leur conjoint et 43 % à l un de leurs parents. 88 % des répondants précisent également qu ils veillent toujours à cacher les chiffres quand ils tapent leur code.

4 BAROMÈTRE EUROPÉEN DU RAPPORT AUX PAIEMENTS 06/07 44 % 11 % 5 % 2 % LES FRANÇAIS ATTACHÉS AU CHÈQUE Alors que deux Européens sur trois sont favorables à la disparition du chèque, les Français y restent attachés. 94 % LES FRANÇAIS, CHAMPIONS DE LA CARTE BANCAIRE! Pays d origine de la carte bancaire, c est la France qui a su démontrer la solidité, la fiabilité et la sécurité de ce moyen de paiement. 94 % des Français l utilisent régulièrement. Taux d utilisation du chèque par pays LE PARADOXE FRANÇAIS Les Français plébiscitent massivement la carte bancaire tout en restant très attachés aux chèques. Analyse d un marché qui associe modernité et tradition du paiement. Pays des premiers billets de banque dès le XVIII e siècle et terre d origine de la carte à puces... la France a toujours fait figure de laboratoire des solutions de paiement. Aujourd hui, la carte bancaire s impose comme le mode de règlement français par excellence, solidement ancré dans les usages : 94 % des Français déclarent l utiliser plusieurs fois par mois, contre 72 % pour les Italiens et 49 % pour les Allemands. Même les Polonais, très portés sur les innovations (lire en page suivante La Pologne à l avant-garde du paiement), culminent à 85 %. Dans ces pays, les espèces restent la solution la plus fréquemment utilisée. Les Français ne souhaitent pas abandonner définitivement une solution au profit d une autre. Ils apprécient, au contraire, le large éventail des moyens de paiement à leur disposition. CARTE BANCAIRE : UNE SATISFACTION (PRESQUE) TOTALE Vue de France, la carte bancaire possède toutes les qualités : elle apparaît comme le plus pratique (pour 94 % des personnes interrogées), le plus fiable (80 %), le plus moderne (88 %) et même le plus valorisant (50 %) des moyens de paiement. Pour autant, les Français jugent le prélèvement automatique, les espèces et le virement plus économiques. Mais cela ne suffit pas à ternir l image de la carte. Les Français l utilisent pour toutes sortes de règlements (pour les courses du quotidien comme pour les sorties) et 30 % des Français déclarent même vouloir en intensifier l usage. Les Européens sont prêts à ne plus utiliser de chèques. UN MOYEN DE PAIEMENT POUR CHAQUE DÉPENSE La préférence française très nette pour la carte bancaire ne s est pas forcément établie au détriment de moyens de paiement plus traditionnels. Le Baromètre Crédit Agricole Cards & Payments-Harris met en évidence la popularité du chèque. Alors que les autres pays de l enquête se déclarent favorables à sa suppression potentielle, la France répond un «non» énergique (lire encadré Vrai ou faux?)! Une fidélité qui s explique, d abord, par une habitude nationale : le chèque reste le moyen de paiement par excellence pour les consultations médicales, le paiement des commerçants ou des artisans par exemple. Les Français ne souhaitent, d ailleurs, pas abandonner définitivement une solution au profit Faux et vrai. Si 84 % des Allemands, 77 % des Polonais d une autre. Ils apprécient, au contraire, le large éventail des moyens de paiement à leur disposition et l utilisent selon les types de dépenses (virement bancaire pour le loyer et, prélèvement automatique pour les abonnements au téléphone, à l électricité, au gaz ou à internet par exemple). Côté innovation, ils n expriment pas de souhait ou d appétence évidente. Si 20 % d entre eux envisagent d utiliser davantage le paiement sans contact, à l avenir, ou 21 % le prélèvement automatique, ils ne semblent pas impatients d adopter le smartphone ou le porte-monnaie électronique. Mais rien n est joué, leur relation avec la carte de bancaire l a prouvé : s ils sont convaincus par l efficacité et la fiabilité d un système, ils peuvent l adopter avec enthousiasme et y restent fidèles. et 67 % des Italiens se disent prêts à abandonner les chèques, seuls 36 % des Français s y déclarent favorables.

5 BAROMÈTRE EUROPÉEN DU RAPPORT AUX PAIEMENTS 08/09 LES POLONAIS PRÉCURSEURS EN MATIÈRE DE CARTE SANS CONTACT Des pays européens interrogés, c est en Pologne où l on observe le recours le plus fréquent à la carte bancaire sans contact pour les courses quotidiennes (19 %) et alimentaires (22 %), ainsi que pour les sorties (12 %). 69 % 14 % LA POLOGNE, CHAMPIONNE DES MOYENS DE PAIEMENT DÉMATÉRIALISÉS! Les Polonais utilisent beaucoup plus la carte sans contact (69 % d utilisation régulière), le virement, le paiement par smartphone (14 %) et le porte-monnaie électronique que les autres pays d Europe. LA POLOGNE À L AVANT-GARDE DU PAIEMENT Les Polonais aiment l innovation. Déjà adeptes du paiement sans contact, ils sont prêts à intensifier son utilisation et à découvrir d autres solutions pratiques et modernes. Gros plan sur un pays qui conjugue déjà le paiement au futur. dans les autres nations analysées par le Baromètre, toutes autour de 20 %). Toutes les solutions dématérialisées bénéficient de cet engouement : 14 % des répondants polonais ont déjà adopté le smartphone pour régler leurs dépenses : c est plus que dans les trois autres pays. Et ils souhaitent y avoir recours encore plus fréquemment, à l avenir, ainsi qu au porte-monnaie électronique. Seule l Italie partage le même enthousiasme pour le développement futur de ces deux solutions. SAVOIR EXPLIQUER POUR CONVAINCRE L exemple polonais se révèle donc riche d enseignements. Le paiement est, en effet, une question personnelle dans laquelle l information est déterminante, ainsi que la preuve par l exemple : quand un moyen de paiement fonctionne simplement, il finit par convaincre. Les banques jouent un rôle clé dans cette démarche pédagogique, afin de faire découvrir de nouvelles solutions aux consommateurs. Comme tous les autres pays du Baromètre, la Pologne reste, bien sûr, attachée aux espèces. Pour 94 % des Polonais, il s agit du moyen de paiement le plus régulièrement utilisé. Vient, ensuite, la carte bancaire, plus familière pour les Polonais (avec 85 % de personnes qui déclarent l utiliser plusieurs fois par mois) que pour les Italiens (72 %) et les Allemands (49 %). Mais c est avec le paiement sans contact que la Pologne marque très nettement sa différence et sa modernité : 69 % des personnes interrogées confient l utiliser aujourd hui plus d une fois par mois. À titre de comparaison, ils sont 11 %, en France, ou 12 %, en Allemagne. Les Polonais règlent «sans contact» les courses quotidiennes, l alimentaire ou encore 14 % des répondants polonais ont déjà adopté le smartphone pour régler leurs dépenses : c est plus que dans les trois autres pays. Et ils souhaitent y avoir recours encore plus fréquemment, à l avenir. les sorties. Ce type de dépenses régulières prouve qu il s agit d un moyen de paiement totalement intégré dans les habitudes. UN ENGOUEMENT POUR LES SOLUTIONS DÉMATÉRIALISÉES Pourquoi un tel succès? Les Polonais trouvent le paiement sans contact moderne à (87 %), pratique (60 %), ainsi qu économique (60 %). Leur seule réserve se manifeste dans la notion de confiance : virements, cartes bancaires et espèces leur semblent plus fiables. Mais cela ne suffit pas à ternir l image du paiement sans contact ou à étancher la soif d innovation de la Pologne. Pour preuve, 45 % des personnes interrogées aimeraient utiliser encore plus régulièrement le mode «sans contact» (un chiffre bien plus important que Les jeunes tournent le dos aux espèces, qu ils jugent dépassées. Faux. Contrairement aux idées reçues, ce ne sont pas les plus âgés qui sont le plus attachés aux espèces : 34 % des Européens de 18 à 24 ans voudraient plus utiliser les espèces comme moyen de paiement contre 14 %, seulement, des 65 ans et plus! Les jeunes associent plus directement pièces et billets aux notions de confiance, de praticité et même de valorisation.

6 BAROMÈTRE EUROPÉEN DU RAPPORT AUX PAIEMENTS LA MODERNITÉ ET LA PRATICITÉ SONT LES AVANTAGES LES PLUS CITÉS Ils le sont pour le porte-monnaie électronique (respectivement à hauteur de 55 % et 49 %), la carte bancaire sans contact (54 % et 52 %) ou le paiement par smartphone (55 % et 47 %). ET GRÂCE AU SANS-CONTACT, LA CARTE BANCAIRE A DE L AVENIR! Le sans-contact est encore peu utilisé... mais il séduit. 1/4 des Européens souhaitent utiliser le paiement sans contact plus souvent. UNE EUROPE OUVERTE AUX NOUVEAUX MODES DE PAIEMENT Après la mise en place de l espace unique de paiement en euros (SEPA), l Europe des paiements ne cesse de s affirmer. C est l un des principaux enseignements du Baromètre Crédit Agricole Cards & Payments : même si certaines spécificités nationales demeurent, les Européens partagent des habitudes, mais aussi des attentes. Explications. Le paiement devient un marché européen. À la lecture du Baromètre, plusieurs lignes de force se dessinent et tracent le portrait d une Europe homogène dans ses choix. Premier constat, il existe un socle commun : qu il s agisse de la France, de l Allemagne, de l Italie ou de la Pologne, espèces et cartes bancaires restent les moyens de paiement les plus appréciés. Et la carte est installée pour durer : 33 % des Européens sondés souhaiteraient l utiliser plus fréquemment. UN DÉSIR COMMUN D INNOVATION Outre les habitudes installées, les pays d Europe sondés sont déjà tournés vers l avenir. La carte sans contact, ainsi que le porte-monnaie électronique les intéressent. 23 % des Outre les habitudes installées, les pays d Europe sondés sont déjà tournés vers l avenir. La carte sans contact, ainsi que le portemonnaie électronique les intéressent. personnes interrogées voudraient pouvoir les utiliser plus souvent. Une tendance très sensible, pour les dépenses du quotidien : 11 % aimeraient bénéficier, à l avenir, du mode «sans contact» sur ce type d achat (soit + 7 points par rapport à l utilisation actuelle déclarée), et 8 % (+ 7 points) espèrent avoir recours au paiement par smartphone. Le constat est donc clair : les Européens sont dans l attente de nouveaux modes de paiement capables de simplifier leur quotidien. Une envie d innovation qui se fera forcément au détriment de certains outils du passé : le chèque par exemple semble de plus en plus dépassé. Les deux tiers des sondés se déclarent favorables à sa suppression. À l avenir, tous les pays du Baromètre souhaitent réduire l utilisation des espèces. DES DIFFÉRENCES SELON LES PAYS ET LES GÉNÉRATIONS L Europe des paiements n est pas, pour autant, un bloc unifié, sans aspérité. Les spécificités nationales s expriment, et sont d ailleurs plus marquées que les différences entre les milieux sociaux ou les sexes. Chaque pays se démarque : les Allemands sont très attachés au paiement en espèces et les Français apparaissent comme de fervents utilisateurs de la carte bancaire. Le paiement sans contact est déjà une habitude, en Pologne, et le règlement par smartphone y est également plus implanté que dans les autres pays du Baromètre. L Italie, quant à elle, se démarque en particulier, par une bonne pénétration du porte-monnaie Faux. En Allemagne, c est le moyen de paiement le plus régulièrement utilisé et 25 % des personnes interrogées voudraient régler plus souvent de cette façon. La modernité électronique et désire, à l avenir, voir se développer les règlements par smartphone. Les différences entre générations comptent également. Mais attention aux idées reçues sur ce point. Si les nouveaux moyens de paiement sont plus souvent utilisés et envisagés pour l avenir par les plus jeunes (19 % d entre eux souhaitent utiliser, dorénavant, une carte bancaire sans contact pour payer leurs courses alimentaires, par exemple), 20 % des ans déclarent avoir recours à la carte sans contact et au porte-monnaie électronique. Et ils sont tout aussi nombreux à souhaiter les utiliser plus souvent. En matière de paiement, les clichés ont la vie dure. des nouvelles technologies ne viendra pas remplacer les anciens usages, mais les compléter.

7 Conception-réalisation : Crédit infographies : Pixel Crédit photo : Luc Benevello Décembre 2014 LA MÉTHODOLOGIE DU BAROMÈTRE Quatre pays d Europe aux cultures différentes et dans lesquels le Crédit Agricole est présent : la France, l Allemagne, l Italie et la Pologne. Pour recueillir les réponses, l enquête a été conduite en ligne par l institut Harris Interactive, du 19 au 29 septembre Quatre échantillons de individus représentatifs, âgés de 18 ans et plus ont été interrogés dans chacun des pays. La méthode des quotas et de redressement a été appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle (pour la France) ou revenus (pour les trois autres pays) et région de la personne interviewée. Crédit Agricole Cards & Payments 83, boulevard des Chênes BP Guyancourt Cedex

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* Note détaillée Baromètre européen du rapport aux paiements Des pratiques uniformisées en Europe? Sondage Harris Interactive pour Crédit Agricole Cards & Payments Enquête réalisée en ligne du 19 au 29 septembre

Plus en détail

Baromètre européen du rapport aux paiements - Vague 1

Baromètre européen du rapport aux paiements - Vague 1 Baromètre européen du rapport aux paiements - Vague Des pratiques uniformisées en Europe? Septembre 04 Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Marine Rey, Chargée

Plus en détail

Mardi 15 octobre 2013 00h00

Mardi 15 octobre 2013 00h00 Communiqué de presse Sondage CSA - Europ Assistance 7 ème baromètre Santé & Société Les opinions des Américains sur leurs systèmes de santé se dégradent tandis que celles des Européens restent très hétérogènes

Plus en détail

LA RECONNAISSANCE DES CLIENTS

LA RECONNAISSANCE DES CLIENTS LA RECONNAISSANCE DES CLIENTS DANS LE MILIEU BANCAIRE ETAT DES LIEUX ET RECOMMANDATIONS Page 1/7 Stanwell Consulting SAS 2015, ne pas diffuser sans autorisation écrite Contexte de l étude Les comportements

Plus en détail

BAROMETRE DES FEMMES ENTREPRENEURES

BAROMETRE DES FEMMES ENTREPRENEURES BAROMETRE DES FEMMES ENTREPRENEURES Avec le soutien de : 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu SA au capital de 1 571 600 Siren

Plus en détail

Le rendez-vous de l innovation Le paiement sans contact Janvier 2015

Le rendez-vous de l innovation Le paiement sans contact Janvier 2015 Le rendez-vous de l innovation Le paiement sans contact Janvier 2015 Sondage réalisé par pour le publié et diffusé par et Publié le vendredi 23 janvier Levée d embargo le vendredi 23 janvier 06H00 Méthodologie

Plus en détail

Les Français et les moyens de paiement. Mai 2015. Présentation synthétique

Les Français et les moyens de paiement. Mai 2015. Présentation synthétique MINISTERE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS MINISTERE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMÉRIQUE Les Français et les moyens de paiement Etude de l Institut CSA pour le Ministère des Finances et des

Plus en détail

Observatoire de l image des banques 2015. 8 Juillet 2015

Observatoire de l image des banques 2015. 8 Juillet 2015 Observatoire de l image des banques 2015 8 Juillet 2015 Méthodologie Mode de recueil Une étude en face à face, réalisée à domicile par système CAPI (Computer Assisted Personal Interview). Cible Un échantillon

Plus en détail

Note d analyse. Les Français et la protection sociale. Sondage Harris Interactive pour la Mutualité Française

Note d analyse. Les Français et la protection sociale. Sondage Harris Interactive pour la Mutualité Française Note d analyse Les Français et la protection sociale Sondage Harris Interactive pour la Mutualité Française Enquête réalisée en ligne par l'institut Harris Interactive du 1 er au 6 février 2012. Echantillon

Plus en détail

Les actifs et la retraite. 17 septembre 2010

Les actifs et la retraite. 17 septembre 2010 Les actifs et la retraite 17 septembre 2010 Sommaire 1 - La méthodologie 3 2 - Les résultats de l'étude 5 A - Le niveau de préoccupation à l égard de la retraite 6 B - L évaluation des ressources et des

Plus en détail

e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien»

e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien» Contacts Ipsos : Patrick KLEIN Tél : 01 41 98 97 20 e-mail : patrick.klein@ipsos.com Sonia BENCHIKER Tél : 01 41 98 95 08 e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien» sonia.benchiker@ipsos.com Rapport

Plus en détail

Observatoire des nouveaux moyens de paiement. 1 ère édition - 2015

Observatoire des nouveaux moyens de paiement. 1 ère édition - 2015 Observatoire des nouveaux moyens de paiement 1 ère édition - 2015 Méthodologie Interrogation Echantillon national représentatif de 1 005 personnes âgées de 15 ans et plus Constitution de l échantillon

Plus en détail

- Santé Protection Sociale 2006 de l IRDES,

- Santé Protection Sociale 2006 de l IRDES, CFDT 2008 Enquête Santé L enquête CFDT sur la santé des français s est déroulée dans 4 régions (Ile de France, Lorraine, Pays de la Loire, et Bretagne) entre mars et septembre 2008, auprès d un échantillon

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011 BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études Méthodologie Recueil Enquête réalisée par l Institut BVA

Plus en détail

FM/BS N 110157 Contact Ifop: Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Département Opinion et Stratégies d'entreprise

FM/BS N 110157 Contact Ifop: Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Département Opinion et Stratégies d'entreprise FM/BS N 110157 Contact Ifop: Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Département Opinion et Stratégies d'entreprise 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 pour Les Français

Plus en détail

NetObserver Europe. Parmi les principaux enseignements, nous retiendrons notamment que :

NetObserver Europe. Parmi les principaux enseignements, nous retiendrons notamment que : NetObserver Europe TOUT SAVOIR SUR LES INTERNAUTES Communiqué de presse Paris, Mars 2008 Enseignements de la 16 ème vague de l étude NetObserver Europe : Des différences sensibles entre générations d internautes

Plus en détail

Sondage International Elections US : Les raisons d un plébiscite pour Barack Obama

Sondage International Elections US : Les raisons d un plébiscite pour Barack Obama Paris, le 24 Octobre 2008 Sondage International Elections US : Les raisons d un plébiscite pour Barack Obama Un sondage exclusif de l institut Harris Interactive, en partenariat avec la chaîne d information

Plus en détail

Garanties et services : les attentes des salariés et des entreprises

Garanties et services : les attentes des salariés et des entreprises Département Évaluation des Politiques Sociales Garanties et services : les attentes des et des entreprises Mars 2014 Synthèse des résultats du 10 ème Baromètre de la Prévoyance réalisé par le Crédoc pour

Plus en détail

Immobilier : Internet est indispensable pour 2 Français sur 3

Immobilier : Internet est indispensable pour 2 Français sur 3 Immobilier : Internet est indispensable pour 2 Français sur 3 Sondage Opinion Way pour MeilleursAgents Paris, le 2 décembre 2014 MeilleursAgents s intéresse à un sujet de société qui anime les débats depuis

Plus en détail

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la culture OFC Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse réalisée pour l Office fédéral de la culture Juillet 2014 Table des matières 1.

Plus en détail

2 e édition. Etude réalisée en partenariat avec

2 e édition. Etude réalisée en partenariat avec 2 e édition M A R S 2 0 0 9 Etude réalisée en partenariat avec En 2008, Ciel, N 1 français des logiciels de gestion pour petites entreprises, innovait en créant le Baromètre Ciel de l Informatisation des

Plus en détail

Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire

Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire Résultats de l enquête Ifop/Wincor sur les relations des Français à leur agence bancaire Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire -

Plus en détail

Etude Harris Interactive pour la Chambre Nationale des Services d Ambulances (CNSA)

Etude Harris Interactive pour la Chambre Nationale des Services d Ambulances (CNSA) Note détaillée L image des ambulanciers Etude Harris Interactive pour la Chambre Nationale des Services d Ambulances (CNSA) Enquête réalisée en ligne du 17 au 19 septembre 2013. Echantillon de 985 personnes

Plus en détail

ÉQUILIBRE HOMMES / FEMMES : LES ENTREPRISES PLUS ATTENDUES EN FRANCE QU EN SUÈDE!

ÉQUILIBRE HOMMES / FEMMES : LES ENTREPRISES PLUS ATTENDUES EN FRANCE QU EN SUÈDE! ÉQUILIBRE HOMMES / FEMMES : LES ENTREPRISES PLUS ATTENDUES EN FRANCE QU EN SUÈDE! Le 5 mars 2014 A quelques jours de la Journée Internationale de la Femme, l Observatoire International de l Equilibre Hommes

Plus en détail

Baromètre de l innovation Janvier 2015

Baromètre de l innovation Janvier 2015 Baromètre de l innovation Janvier 2015 Les pratiques culturelles des français et leurs usage s numériques Un baromètre BVA Syntec numérique Sondage réalisé par pour le Méthodologie Recueil Enquête réalisée

Plus en détail

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com Achats en ligne et conversion Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic tradedoubler.com Lorsqu il s agit de choisir une marque ou un produit à acheter, les consommateurs européens

Plus en détail

Baromètre Allopass Le micro-paiement : quelle réalité aujourd hui?

Baromètre Allopass Le micro-paiement : quelle réalité aujourd hui? pour Baromètre Allopass Le micro-paiement : quelle réalité aujourd hui? Eric Giordano, Directeur Général Pôle Paiement Hi-media Yves-Marie Cann, Directeur d Etudes Ifop 22 octobre 2009 Section 1 : La méthodologie

Plus en détail

Etude sur la mobilité locative

Etude sur la mobilité locative pour Etude sur la mobilité locative Septembre 2011 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : PERL Echantillons : Echantillon de 502 actifs, locataires et éligibles au logement social,

Plus en détail

Étude réalisée auprès d un échantillon de 1009 personnes, représentatif de la population des internautes français âgés de 18 ans et plus.

Étude réalisée auprès d un échantillon de 1009 personnes, représentatif de la population des internautes français âgés de 18 ans et plus. Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1009 personnes, représentatif de la population des internautes français âgés de 18 ans et plus. L échantillon a été constitué selon la méthode des

Plus en détail

«La perception du métier d agent immobilier» Etude de l Institut CSA pour Guy Hoquet L immobilier

«La perception du métier d agent immobilier» Etude de l Institut CSA pour Guy Hoquet L immobilier «La perception du métier d agent immobilier» Etude de l Institut CSA pour Guy Hoquet L immobilier Avril 01 Fiche technique du sondage Sondage exclusif CSA / GUY HOQUET L IMMOBILIER réalisé par internet

Plus en détail

Observatoire 2008 sur l image et la pratique des Français envers les banques

Observatoire 2008 sur l image et la pratique des Français envers les banques Shanghai Paris Toronto Buenos Aires Observatoire 2008 sur l image et la pratique des Français envers les banques - Auprès d un échantillon national représentatif de 950 individus âgés de 15 ans et plus

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 Baromètre annuel vague 7-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel

Plus en détail

Les lieux de travail d hier, d aujourd hui et de demain, vus par les salariés

Les lieux de travail d hier, d aujourd hui et de demain, vus par les salariés Les lieux de travail d hier, d aujourd hui et de demain, vus par les salariés Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Opinion & Corporate Marion Desreumaux, Chargée d études au

Plus en détail

Les Français et le transport partagé

Les Français et le transport partagé Les Français et le transport partagé Institut CSA pour Uber Novembre 2014 Fiche technique Interrogation Echantillon national représentatif de 1000 personnes âgées de 18 ans et plus Constitution de l échantillon

Plus en détail

BTS BLANC MUC/NRC 1 ère année

BTS BLANC MUC/NRC 1 ère année BTS BLANC MUC/NRC 1 ère année (Aucun document autorisé) Février 2010 Epreuve d Economie générale [2 heures] Questions de cours : A partir de vos connaissances de cours, répondez aux questions suivantes

Plus en détail

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques - Juillet 2010 Méthodologie Méthodologie : Cette étude a été menée dans le cadre de l'omcapi, l'enquête périodique multi-clients de l'ifop, réalisée

Plus en détail

Les Français et le développement durable

Les Français et le développement durable Les Français et le développement durable Baromètre Louis-Harris Club RmD2 CLUB R m D 2 Luc BALLEROY DGA 01 55 33 20 54 luc.balleroy@lharris.fr NOTE TECHNIQUE Étude réalisée par l Institut Louis-Harris

Plus en détail

ANALYSE QUALITATIVE RESTREINTE

ANALYSE QUALITATIVE RESTREINTE Uniquement disponible sur le site web du CELV: http//www.ecml.at Document de référence 3: ANALYSE QUALITATIVE RESTREINTE Objet et méthode: Nous avons voulu comprendre au-delà des réponses au questionnaire

Plus en détail

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures Sondage Ifop pour la Fédération nationale de la presse spécialisée Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume

Plus en détail

OBSERVATOIRE UFF-IFOP DE LA CLIENTELE PATRIMONIALE 2015

OBSERVATOIRE UFF-IFOP DE LA CLIENTELE PATRIMONIALE 2015 PARIS, LE 13 OCTOBRE OBSERVATOIRE UFF-IFOP DE LA CLIENTELE PATRIMONIALE 2015 Enseignement majeur de l édition 2015 de l Observatoire UFF/IFOP de la clientèle patrimoniale : les Français patrimoniaux montrent

Plus en détail

La place en crèche d entreprise :

La place en crèche d entreprise : La place en crèche d entreprise : Comment facilite-t-elle la conciliation vie familiale et vie professionnelle des salariés-parents? Direction Marketing Communication Etudes www.babilou.com Note méthodologique

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE

CONFÉRENCE DE PRESSE CONFÉRENCE DE PRESSE Marie-Claire Capobianco, Membre du Comité Exécutif de BNP Paribas et Directeur des Réseaux France Bernard Roy, Directeur de la Stratégie de La Banque Postale Laurent Goutard, Directeur

Plus en détail

LES CARTES BANCAIRES CB

LES CARTES BANCAIRES CB 2003 LES CARTES BANCAIRES CB EN CHIFFRES FEVRIER 2004 P3 INTRODUCTION LES CARTES BANCAIRES CB EN 2003 P5 LES PAIEMENTS ET RETRAITS P6 PAR CARTE BANCAIRE CB EN 2003 LES PAIEMENTS PAR CARTES BANCAIRES CB

Plus en détail

Le tableau de bord politique Paris Match - Ifop

Le tableau de bord politique Paris Match - Ifop Le tableau de bord politique Paris Match - Ifop Juillet 2008 LEVEE DE L EMBARGO LE LUNDI 7 JUILLET 2008 A 18H30 Parution dans Paris Match le mercredi 9 juillet 2008 Note méthodologique Étude réalisée par

Plus en détail

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier Etude réalisée par Médias sociaux L influence des médias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un

Plus en détail

FM/SA N 18530. Tél : 01 45 84 14 44 Tél : 01 30 67 04 16. pour

FM/SA N 18530. Tél : 01 45 84 14 44 Tél : 01 30 67 04 16. pour FM/SA N 18530 Contacts Ifop : Frédéric Micheau / Sarah Alby Contact Wincor Nixdorf : Mike Hadjadj Tél : 01 45 84 14 44 Tél : 01 30 67 04 16 frederic.micheau@ifop.com mike.hadjadj@wincor-nixdorf.com pour

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 2 - Juin 2009 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

Les Français et la santé Valorisation des marques solidaire par vente-privee.com

Les Français et la santé Valorisation des marques solidaire par vente-privee.com Anne-Laure GALLAY Directrice d études Département Opinion Tél : 01 55 33 20 90 François Miquet-Marty Directeur des études politiques Maïder Chango Chef de projet LH2 Opinion anne-laure.gallay@lh2.fr Eléna

Plus en détail

Entreprise et nouvelles technologies

Entreprise et nouvelles technologies Entreprise et nouvelles technologies Sondage Ifop pour ARESSY RP à l occasion du salon Documation-MIS 2015 Contacts Ifop : Anne-Sophie Vautrey / Thomas Simon Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux enseignements... 4

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux enseignements... 4 FM N 111499 Contact Ifop : Frédéric Micheau Directeur adjoint Département Opinion et Stratégies d'entreprise prenom.nom@ifop.com 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39

Plus en détail

Horizon PME. Synthèse. Etude des besoins pour la croissance des PME. Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet :

Horizon PME. Synthèse. Etude des besoins pour la croissance des PME. Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet : Horizon PME Etude des besoins pour la croissance des PME Synthèse Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet : Quels besoins pour financer leurs activités innovantes? Auteurs :

Plus en détail

Les artisans et leur banque

Les artisans et leur banque Chambre de métiers et de l artisanat de Région Nord - Pas de Calais Les artisans et leur banque Analyse des relations entre les artisans et leur banquier Enquête réalisée en août et septembre 2013 Octobre

Plus en détail

Enquête auprès de salariés de TPE

Enquête auprès de salariés de TPE Enquête auprès de salariés de TPE Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Marion Desreumaux, Chef de groupe au Département Politique Opinion Marine Rey, Chargée

Plus en détail

1. Un partenariat innovant

1. Un partenariat innovant 1. Un partenariat innovant Foncière des Régions et AOS Studley ont en commun le succès du projet immobilier d un utilisateur, Suez environnement. Grâce au conseil expert d AOS Studley et aux savoir-faire

Plus en détail

ETUDE AUPRÈS DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT

ETUDE AUPRÈS DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT ASSOCIATION CRESUS ETUDE AUPRÈS DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT - Synthèse de l'institut CSA - N 1101469 Octobre 2011 2, rue de Choiseul BP 6571 75065 Paris cedex 02 CSA Politique-Opinion Tél.

Plus en détail

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie Les Français et les nuisances sonores Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie RB/MCP N 112427 Contacts Ifop : Romain Bendavid / Marion Chasles-Parot Département Opinion

Plus en détail

Baromètre: les Français et la confiance numérique Vague 2

Baromètre: les Français et la confiance numérique Vague 2 Baromètre: les Français et la confiance numérique Vague 2 Juin 2014 Contact - BVA Opinion Erwan LESTROHAN, directeur d études erwan.lestrohan@bva.fr - 01 71 16 90 9 Victor CHAPUIS, chargé d études Victor.chapuis@bva.fr

Plus en détail

La considération et la reconnaissance de la profession par les pouvoirs publics apparaissent déficitaires :

La considération et la reconnaissance de la profession par les pouvoirs publics apparaissent déficitaires : Note détaillée Le regard des masseurs-kinésithérapeutes sur leur profession Etude Harris Interactive pour L Ordre National des Masseurs-Kinésithérapeutes Les résultats sont issus d une enquête réalisée

Plus en détail

Baromètre Ressources Humaines des collectivités locales 2012

Baromètre Ressources Humaines des collectivités locales 2012 Baromètre Ressources Humaines des collectivités locales 2012 Prudence dans la fonction publique territoriale Sur fond de stabilisation des effectifs, une collectivité sur deux remplacera l intégralité

Plus en détail

LES INTERMEDIAIRES de l ASSURANCE. Etat des lieux et perspectives

LES INTERMEDIAIRES de l ASSURANCE. Etat des lieux et perspectives LES INTERMEDIAIRES de l ASSURANCE Etat des lieux et perspectives Contexte de l étude Plus de 30 000 courtiers et agents généraux en France sont au cœur des transformations en cours dans le secteur de l

Plus en détail

Les propriétaires de petite entreprise du Québec s expriment sur le régime volontaire d épargne-retraite (RVER)

Les propriétaires de petite entreprise du Québec s expriment sur le régime volontaire d épargne-retraite (RVER) Les propriétaires de petite entreprise du Québec s expriment sur le régime volontaire d épargne-retraite (RVER) SONDAGE DE MANUVIE / IPSOS REID DE 2014 SUR LE RVER Les propriétaires de petite entreprise

Plus en détail

PROFITEZ-EN POUR DIGITALISER VOS PARCOURS DE PAIEMENT

PROFITEZ-EN POUR DIGITALISER VOS PARCOURS DE PAIEMENT PROFITEZ-EN POUR DIGITALISER VOS PARCOURS DE PAIEMENT DOCAPOST - SAS au capital de 69 705 520 euros 493 376 008 RCS Créteil - Siège social : 10-12 Avenue Charles de Gaulle - 94220 ChARENTON-LE-PONT - ref

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

Les jeunes et l'argent

Les jeunes et l'argent Etude publiée pour Axa Banque Rapport d étude Février 20 Sommaire Du rôle primordial des parents 7 2 Un rapport à l argent qui varie avec le genre et le temps 3 2 Auteurs TNS Sofres Emmanuel Rivière Fabienne

Plus en détail

Enquête de satisfaction Épargnants 2013 BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS

Enquête de satisfaction Épargnants 2013 BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS Enquête de satisfaction Épargnants 2013 BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS Enquête de satisfaction épargnants 2013 Renforcer la qualité des relations entretenues avec

Plus en détail

Regards croisés des dirigeants d entreprise français et allemands sur la transition énergétique

Regards croisés des dirigeants d entreprise français et allemands sur la transition énergétique Regards croisés des dirigeants d entreprise français et allemands sur la transition énergétique Les mondes économiques français et allemand portent-ils le même regard sur les objectifs de la transition

Plus en détail

Les Français et l Europe

Les Français et l Europe Les Français et l Europe Avec Avril 205 Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle au Département Politique Opinion Gaspard

Plus en détail

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* NOTE DETAILLEE Les Français, le tabac et la cigarette électronique Le Grand Public perçoit-il différemment ces deux produits? Etude Harris Interactive pour Fontem Ventures Enquête réalisée en ligne du

Plus en détail

Les Français et le pouvoir d achat

Les Français et le pouvoir d achat Contacts CSA Pôle Opinion Corporate : Jérôme Sainte-Marie, Directeur général adjoint Yves-Marie Cann, Directeur d études Les Français et le pouvoir d achat Sondage CSA pour Cofidis Septembre 2012 Sommaire

Plus en détail

Communiqué de presse Lyon, le 30 septembre 2015

Communiqué de presse Lyon, le 30 septembre 2015 Communiqué de presse Lyon, le 30 septembre 2015 Malakoff Médéric analyse les déterminants de la santé et du bien-être des salariés en Rhône-Alpes et évalue leur impact sur la performance des entreprises.

Plus en détail

FM N 19011 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour

FM N 19011 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour FM N 19011 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour Les Français et la géolocalisation Principaux enseignements Novembre 2010 Sommaire Pages - 1 - La méthodologie...

Plus en détail

LA CONFIANCE DES DIRIGEANTS DE PME/ETI PROGRESSE ENCORE LA CAMPAGNE ELECTORALE A UN IMPACT LIMITE SUR L ACTIVITE

LA CONFIANCE DES DIRIGEANTS DE PME/ETI PROGRESSE ENCORE LA CAMPAGNE ELECTORALE A UN IMPACT LIMITE SUR L ACTIVITE Paris, le 19 avril 2012 LA CONFIANCE DES DIRIGEANTS DE PME/ETI PROGRESSE ENCORE LA CAMPAGNE ELECTORALE A UN IMPACT LIMITE SUR L ACTIVITE La Banque Palatine, Banque des moyennes entreprises et des ETI au

Plus en détail

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse Observatoire des métiers des Professions Libérales 52-56 rue Kléber - 92309 LEVALLOIS-PERRET

Plus en détail

Résultats du 11 e Baromètre de la Prévoyance réalisé par le Crédoc pour le CTIP

Résultats du 11 e Baromètre de la Prévoyance réalisé par le Crédoc pour le CTIP Résultats du 11 e Baromètre de la Prévoyance réalisé par le Crédoc pour le CTIP Étude sur les garanties et services : les attentes des et des entreprises 1 Deux enquêtes téléphoniques auprès de : Méthodologie

Plus en détail

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013)

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013) 213 CARTOGRAPHIE des moyens de paiement scripturaux Bilan de la collecte 214 (données 213) Banque de France 39, rue Croix-des-Petits-Champs 751 PARIS Directeur de la publication : Denis Beau, directeur

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté JUILLET 2015 Un climat des affaires conforté Même si une part toujours importante de TPE/PME enregistre un recul du chiffre d affaires, le bilan du 2 e trimestre marque une amélioration sensible, confirmée

Plus en détail

Baromètre de l innovation

Baromètre de l innovation Baromètre de l innovation Un baromètre BVA Syntec numérique Ce sondage est réalisé par pour le Publié dans et, le 10 avril, et diffusé sur Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital?

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Observatoire Orange Terrafemina vague 15 Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour

Plus en détail

Etude d impact de la réglementation appellation «Restaurant»

Etude d impact de la réglementation appellation «Restaurant» Etude d impact de la réglementation appellation «Restaurant» Avril 2013 Institut I+C 11 rue Christophe Colomb - 75008 Paris Tél.: 33 (0)1 47 20 30 33 http://www.iplusc.com SOMMAIRE 1. RAPPEL DE L OBJECTIF

Plus en détail

Le rendez-vous de l innovation La Fintech Juillet 2015

Le rendez-vous de l innovation La Fintech Juillet 2015 Le rendez-vous de l innovation La Fintech Juillet 2015 Sondage réalisé par pour le publié et diffusé par et Publié le 9 juillet 2015 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français

Plus en détail

Les Français et leur «chère voiture»

Les Français et leur «chère voiture» Les Français et leur «chère voiture» Novembre 2012 Sondage réalisé par pour Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français recrutés par téléphone et interrogés par Internet*

Plus en détail

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

Autolib étude clientèle réalisée à l occasion du premier anniversaire

Autolib étude clientèle réalisée à l occasion du premier anniversaire Autolib étude clientèle réalisée à l occasion du premier anniversaire 1201672 Novembre 2012 Sommaire Introduction Les résultats de l étude I. Bilan et perspectives de développement d Autolib 1. Satisfaction

Plus en détail

Sondage «J aime ma boîte, Le Parisien Economie, RTL»

Sondage «J aime ma boîte, Le Parisien Economie, RTL» SOUS EMBARGO Contact : OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris 01 78 94 90 00 http://www.opinion-way.com jusqu au 1 er octobre 2015 4h30 Sondage «J aime ma boîte, Le Parisien Economie, RTL» Etude

Plus en détail

Etude exclusive : SoCloz présente le Smartshopper et son impact sur le parcours d achat

Etude exclusive : SoCloz présente le Smartshopper et son impact sur le parcours d achat Dossier de presse Novembre 2014 Etude exclusive : SoCloz présente le Smartshopper et son impact sur le parcours d achat *Sondage Viavoice pour SoCloz, réalisé en ligne du 15 au 19 Septembre 2014. Échantillon

Plus en détail

Les palmarès du bonheur professionnel

Les palmarès du bonheur professionnel Les palmarès du bonheur professionnel Viavoice Le Nouvel Observateur Octobre 2013 Viavoice Paris. Études Viavoice & conseil 9 rue Huysmans, 75 006 Mieux Paris. comprendre + 33 (0)1 40 l opinion 54 13 90

Plus en détail

L'INVITE DE L'ECONOMIE Le 12/12/2014 20 :18 :27 Invitée : Marie-Anne BARBAT-LAYANI, directrice générale de la FEDERATION BANCAIRE FRANÇAISE

L'INVITE DE L'ECONOMIE Le 12/12/2014 20 :18 :27 Invitée : Marie-Anne BARBAT-LAYANI, directrice générale de la FEDERATION BANCAIRE FRANÇAISE 1/5 Marie-Anne Barbat-Layani : «C est le bon moment pour investir, pour aller voir sa banque avec un projet». Retrouvez l interview de Marie-Anne Barbat-Layani, directrice générale de la FBF, qui était

Plus en détail

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 Juillet 11 OBJECTIF DE L ENQUÊTE Tous les six mois, l Apec interroge un échantillon représentatif de 1 cadres du secteur privé

Plus en détail

Étude Fondation MACSF / Harris Interactive La relation de communication patient-soignant. expliquer. professionnel. temps.

Étude Fondation MACSF / Harris Interactive La relation de communication patient-soignant. expliquer. professionnel. temps. La relation de communication patient-soignant vérité patient expliquer professionnel écoute écoute médecin clarté bonne respect être relation santé relation être bonne respect empathie franchise communication

Plus en détail

Baromètre SOFINCO Les Français et le logement Vague 3

Baromètre SOFINCO Les Français et le logement Vague 3 Baromètre SOFINCO Les Français et le logement Vague 3 Avril 2014 Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : «Le Sofinscope - Baromètre OpinionWay

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LES PRODUITS CULTURELS

LES FRANÇAIS ET LES PRODUITS CULTURELS LES FRANÇAIS ET LES PRODUITS CULTURELS 8 Français sur 10 dépensent 50 (ou moins) par mois en produits culturels L accès à la musique, aux films, aux livres, aux bandes dessinées et aux jeux vidéo a considérablement

Plus en détail

Vision des jeunes de l entrepreneuriat

Vision des jeunes de l entrepreneuriat Vision des jeunes de l entrepreneuriat Enquête réalisée auprès de 300 jeunes de 14 à 18 ans présents du 21 au 24 novembre 2013 sur le salon européen de l éducation. L étude porte sur deux points : l entrepreneuriat

Plus en détail

1 er Baromètre DIRECT ASSURANCE des Cyberconsommateurs

1 er Baromètre DIRECT ASSURANCE des Cyberconsommateurs Dossier de Presse Février 2011 1 er Baromètre DIRECT ASSURANCE des Cyberconsommateurs Etude IFOP pour DIRECT ASSURANCE menée du 22 au 30 décembre 2010 auprès d un échantillon national de 1035 Français

Plus en détail

Des dirigeants de PME/ETI toujours moroses et sceptiques sur le crédit d impôt compétitivité et emploi

Des dirigeants de PME/ETI toujours moroses et sceptiques sur le crédit d impôt compétitivité et emploi Paris, le 20 décembre 2012 Des dirigeants de PME/ETI toujours moroses et sceptiques sur le crédit d impôt compétitivité et emploi La Banque Palatine, Banque des moyennes entreprises et des ETI au sein

Plus en détail

LES BANQUES FRANÇAISES ENGAGÉES EN FAVEUR DES MOYENS DE PAIEMENT INNOVANTS. 2 juin 2015

LES BANQUES FRANÇAISES ENGAGÉES EN FAVEUR DES MOYENS DE PAIEMENT INNOVANTS. 2 juin 2015 LES BANQUES FRANÇAISES ENGAGÉES EN FAVEUR DES MOYENS DE PAIEMENT INNOVANTS 2 juin 2015 Les paiements en France 18 milliards d opérations de paiement traitées en 2013 Montant global des paiements en France

Plus en détail

Baromètre de l innovation

Baromètre de l innovation Baromètre de l innovation Un baromètre BVA Syntec numérique Ce sondage est réalisé par pour le Publié dans, et le 21 mai, et diffusé sur Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de

Plus en détail

Conférence de Presse Groupama Banque

Conférence de Presse Groupama Banque Conférence de Presse Groupama Banque 22 mai 2014 Intervenants 2 Michel Lungart, Directeur Assurances, Banque et Services de Groupama Bernard Pouy, Directeur général de Groupama Banque Sommaire 3 Introduction

Plus en détail

Les Français et l économie L enseignement de l économie devrait tenir une place plus importante dans le système éducatif

Les Français et l économie L enseignement de l économie devrait tenir une place plus importante dans le système éducatif Les Français et l économie L enseignement de l économie devrait tenir une place plus importante dans le système éducatif Patrick HAAS Direction de la Communication Présenté par la Banque de France dans

Plus en détail

LE SOULEVEMENT DES MACHINES : Étude européenne sur les préférences des utilisateurs professionnels de technologies mobiles

LE SOULEVEMENT DES MACHINES : Étude européenne sur les préférences des utilisateurs professionnels de technologies mobiles LE SOULEVEMENT DES MACHINES : Étude européenne sur les préférences des utilisateurs professionnels de technologies mobiles Les PC hybrides menacent la domination des PC portables professionnels en Europe

Plus en détail

Baromètre Direct Énergie - OpinionWay. Vague 1 Septembre 2010

Baromètre Direct Énergie - OpinionWay. Vague 1 Septembre 2010 Baromètre Direct Énergie - OpinionWay Vague 1 Septembre 2010 Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1038 personnes, représentatif de la population française âgée de

Plus en détail