Dans le cadre du parcours du lycéen, l Accompagnement Personnalisé c est un nouveau dispositif qui doit permettre de

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dans le cadre du parcours du lycéen, l Accompagnement Personnalisé c est un nouveau dispositif qui doit permettre de"

Transcription

1 Les démarches pédagogiques et les tâches proposées lors des 72 heures de l accompagnement personnalisé en classe de seconde, quelle mise en lien avec les enseignements généraux et les enseignements d exploration? Retours des journées académiques du 20 mai, et des 10 et 11 juin (Les éléments figurant dans ce tableau constituent une synthèse fidèle des propositions faites dans les ateliers organisés lors des différents regroupements : ils n ont donc aucune valeur prescriptive ou modélisante, mais constituent des points de repère utiles pour la réflexion à mener dans chaque établissement.) Quels objectifs? Dans le cadre du parcours du lycéen, l Accompagnement Personnalisé c est un nouveau dispositif qui doit permettre de Du côté de l élève, - Aider à la réussite des élèves (permettre que la seconde se passe le mieux possible), par l acquisition de méthodes de travail, et l appropriation d outils. - Modifier les représentations de certains élèves sur les disciplines, sur l image qu ils se font d eux mêmes, sur les relations avec les professeurs. - Montrer aux élèves qu on se soucie d eux, en adoptant une posture bienveillante. C est le lieu de la prise en considération des différences, d une certaine écoute qui peut (doit) redonner confiance. - Recréer un dialogue avec certains de nos élèves, les faire s exprimer, communiquer, parler. - Favoriser un autre rapport au travail scolaire, apprendre à gérer son temps, accéder à une culture. L accompagnement personnalisé c est un moment où l on donne du sens à l école - Produire un effet déclencheur, en valorisant les compétences des élèves. On encourage la construction d autres compétences, en aidant les transferts d une discipline à l autre. Du côté des enseignants, - Pouvoir intervenir vite auprès des élèves qui décrochent. - Aider les élèves à franchir le cap de la 3 ième et de la 2 nd. - Aider l élève à compenser la diminution du guidage des enseignants (autorégulation) et à se donner des motifs pour apprendre (motivation). - Donner un temps supplémentaire aux enseignants pour affiner les diagnostics effectués en cours, et apporter des solutions individualisées aux difficultés = un volume horaire non frontal et non descendant à construire avec l élève - Changer le regard de certains adultes sur les élèves Retours des journées académiques de mai et juin / 6

2 Quels contenus et quelles modalités d application pour l Accompagnement Personnalisé en classe de seconde? Ce qui est à encourager : dans l organisation du dispositif prévoir (en début d année scolaire) - un temps de travail d'équipe classe pour préciser les attentes, pour définir ce qui est indispensable à l élève, pour donner de la lisibilité au dispositif, pour éviter la redondance des actions mises en place en «accompagnement personnalisé», en ECJS, en enseignement d exploration, pendant les heures de vie de classe (essayer de définir collectivement qui fait quoi ) - un temps pour faire un «point d étape» en début d année avec l élève, - un temps de réflexion en équipe sur l acte d enseignement afin de définir des convergences au sein de l établissement - un temps de réflexion en équipe sur les besoins fondamentaux de l élève - un repérage des compétences des intervenants (savoir ce que chacun peut et veut faire) - la diversification des intervenants - une liaison collège lycée - une variété des évaluations diagnostiques (entretien, questionnaires, évaluation du CIO ) - une présentation claire du dispositif aux élèves et aux parents, avec une description précise des modalités et des objectifs : en expliquer le pourquoi de l accompagnement personnalisé et faire le lien avec les enseignements du tronc commun - une simplification opératoire, une approche pragmatique permettant l évolution du dispositif en cours d année (différents choix possibles : heures postes, HSE, démarche annualisée, semestrialisation..) prévoir en cours d année - une mutualisation au niveau du BAPE - la souplesse du dispositif en cours d année : ne figer ni les groupes, ni le nombre des participants - un temps d évaluation du dispositif mis en œuvre dans l établissement - 1 temps banalisé d accueil du lycéen / 1 temps de régulation en cours d année / 1 temps de bilan Retours des journées académiques de mai et juin / 6

3 de la part des adultes intervenant, - synergie entre professeurs et élèves pour le choix des «ateliers» - un coordonnateur d équipe et la mise en place de pratiques permettant le suivi et la prise en compte globale de l élève - une évaluation des apports du dispositif en cours d année (bilans d étape) à laquelle il convient d associer l élève, pour une éventuelle remise en question des propositions qui lui sont faites - résister à la «tentation disciplinaire». L accompagnement n a pas pour fonction de servir une discipline (français ou maths) mais de développer des compétences transversales utiles à un ensemble de disciplines. un dispositif qui permet : une évaluation positive du travail de l élève (évaluation des progrès) - une approche par compétences - une approche «multidisciplinaire» non ciblée sur une discipline - de laisser à l élève le temps de faire - de prendre le temps d observer les élèves au travail pour les aider à identifier leur manière de travailler et d apprendre (réaliser un diagnostic à partir d une tâche scolaire pour identifier obstacles, besoins, indicateurs de réussite puis proposer des remédiations ou des travaux d approfondissement) - de prendre le temps d écouter l élève (le repérage des besoins des élèves est effectué lors d un entretien ciblé avec des objectifs précis, et sert à contractualiser le dispositif avec celui ci) - d aider l élève à accepter certaines contraintes pour construire l estime de soi dans un cadre et en rapport avec des exigences comprises - de valoriser l écoute, et d apprendre à écouter l autre - de travailler sur des supports qui intéressent l élève, des projets qui relient l école à la vie - d encourager les initiatives des élèves - des ouvertures sur l'extérieur (voyages, partenariats, stages, échanges, entraides, etc.), des ouvertures culturelles (cinéma, photo y intégrer la culture de l élève) - de l aide entre pairs - des temps d écoute (entretiens) des tâches possibles : l ouverture sur l extérieur (découvertes des métiers et des entreprises) l élaboration et la mise en œuvre de démarches de projet, favorisant l autonomie de l élève dans le travail Retours des journées académiques de mai et juin / 6

4 le concret : réalisation de productions autour d un projet, à l exemple du travail d un club scientifique en partenariat avec un organisme extérieur ; le mot approfondissement n est pas réservé uniquement à l usage des «bons» élèves ; cette mise en activité de l élève peut donner du sens, à l autonomie, à la gestion du travail personnel, notamment pour des jeunes qui manquent d intérêt ou qui éprouvent des difficultés sur la théorie. une tâche adaptée à des besoins identifiés des coopérations d élèves (autour de tâches complexes) un travail sur l erreur toute occasion de problématiser, de rechercher, de trier, d argumenter toute occasion de développer une maitrise du français, liée à la communication orale, à la faveur de débats, de constructions de projets, d entretiens (valoriser l expression de l élève) : il s agit d encourager la prise de parole réfléchie et argumentée apprendre à gérer son temps travail sur le brouillon, la prise de notes, travail sur la lecture de consignes, de documents, l appropriation d un texte toute occasion de valoriser la persévérance et la ténacité tout projet qui permette de fédérer l hétérogénéité (éventuellement avec d autres établissements et des filières professionnelles ) un temps de retour sur le travail fait (métacognition, méthodologie réflexive ), avec repérage des indicateurs de réussite utilisation des TUIC permettant de se familiariser avec certains outils conception de supports d accompagnement comme des carnets de bord et de suivi (portfolio, webclasseur ) Mieux vaudrait éviter : Quelles conditions? dans l organisation du dispositif de solliciter des enseignants non volontaires (éviter une participation imposée pour des raisons de services) l apparition d un professeur d accompagnement personnalisé (l accompagnement personnalisé n est pas une discipline) une reproduction de l existant (donner l impression qu on fait du neuf avec l ancien, ex : AI maths et français) une sélection de plages horaires «pénalisantes» pour l élève des groupes trop nombreux (classe entière) sur toute la durée de l année une organisation statique, des groupes figés un travail sur un temps trop court (qui favorise l éparpillement) trop de flexibilité (risque de rendre ingérable le dispositif) Retours des journées académiques de mai et juin / 6

5 dans les pratiques professionnelles la redondance des contenus des dispositifs «accompagnement personnalisé», ECJS, enseignements d exploration, heures de vie de classe l absence de cohérence entre les différents dispositifs d enseignement une déconnexion du dispositif avec le disciplinaire l apport de réponses figées ou artificielles (méthodologie «à vide», projet «bulle») un manuel d «accompagnement personnalisé», l occupationnel (perte de sens des activités) une confusion entre les missions du professeur, celles du travailleur social et celles du COP (s imposer des limites, ne pas s improviser psychologue) une systématisation du soutien disciplinaire une évaluation notée (ce qui n exclut pas toute évaluation de compétence) l assistanat, les cours de rattrapage, les heures de permanence, d études surveillées trop d'ambition en termes de contenus et en termes de temps, stigmatiser les élèves en difficulté ; négliger certains élèves laisser croire aux élèves que l'accompagnement personnalisé peut tout résoudre (ou qu'il n'est qu'un gadget!) Quelques propositions pour atteindre les objectifs à propos de l organisation du dispositif un temps de concertation, mis en place entre les différents acteurs (profiter des premières semaines par exemple) pour préparer - l accompagnement personnalisé n est pas à la périphérie des disciplines, dans l emploi du temps - il existe des heures banalisées à l emploi du temps des élèves et des professeurs permettant d organiser de courtes réunions de bilan par exemple qui seront à l origine de gain de temps dans les conseils de classe - il y a des mises en barrettes de certaines classes - on s autorise une souplesse d organisation (profiter des HSE, expérimenter sur des temps courts en fonction de besoins, et de possibilités repérés, démarche annualisée, semestrialisation ) à propos des pratiques professionnelles des enseignants le professeur principal pilote la mutualisation Retours des journées académiques de mai et juin / 6

6 - les équipes communiquent sur les activités des élèves dans le cadre d un projet collectif - la partie orientation n est pas faite uniquement par les COP - l élève est acteur de sa formation, les pratiques de classe évoluent vers une approche actionnelle de l enseignement avec mise en action de l élève - toutes les disciplines s impliquent dans l accompagnement personnalisé, - des choix d effectifs réduits sont opérés par les équipes pédagogiques tandis qu on laisse le groupe d approfondissement en autonomie (travail sur projet avec cahier des charges) - le contexte local est pris en compte comme ressource - les professeurs croisent leurs regards sur la construction des compétences des élèves, acceptent le droit à l erreur, et utilisent l erreur comme outil pédagogique à propos de l accompagnement de ce qui sera fait : - une formation des enseignants et des équipes aux différentes méthodes - la mise en place de temps de mutualisation entre établissements (au niveau du BAPE par exemple) - un véritable suivi du conseil pédagogique. Retours des journées académiques de mai et juin / 6

Comment organiser une séance d EPS

Comment organiser une séance d EPS Comment organiser une séance d EPS Ce qui est important pour l élève c est de : - comprendre quand il réussit quelle procédure reproductible a été utilisée et isolée pour cette procédure - apprendre pour

Plus en détail

L accompagnement personnalisé

L accompagnement personnalisé L accompagnement personnalisé Anne Burban IGEN Maths Orléans le 30 Mars 2011 1 Objectifs de la présentation Apporter un éclairage théorique sur l accompagnement personnalisé en tant qu enseignement d un

Plus en détail

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Vers un nouveau lycée 2010 Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Fiche : L organisation du temps scolaire Bureau de la formation continue des enseignants

Plus en détail

Fiche informative sur l'action

Fiche informative sur l'action Fiche informative sur l'action Titre de l'action : Construire un projet personnel et professionnel d orientation au collège : livret d accompagnement à l orientation des classes de Quatrième et Troisième

Plus en détail

Parcours de découverte des métiers et des formations

Parcours de découverte des métiers et des formations Parcours de découverte des métiers et des formations Objectifs Acteurs Contenu Ressources OBJECTIFS GENERAUX (et pédagogiques) Acquérir une culture sur les métiers, le monde économique et les voies de

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Vers un nouveau lycée 2010 Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Fiche : L utilisation des TIC : partage des informations sur l ENT de l établissement

Plus en détail

Expérience des centres de formation de. l U.R.M.A Région Martinique. Chambre de Métiers et de l Artisanat

Expérience des centres de formation de. l U.R.M.A Région Martinique. Chambre de Métiers et de l Artisanat Favoriser l insertion des publics les plus fragilisés Expérience des centres de formation de l U.R.M.A Région Martinique Chambre de Métiers et de l Artisanat Le concept de l URMA des Chambres de Métiers

Plus en détail

GDR des CPE sous la direction de Nathalie Szoc LIVRET DE FORMATION ET DE COMPETENCE CPE

GDR des CPE sous la direction de Nathalie Szoc LIVRET DE FORMATION ET DE COMPETENCE CPE GDR des CPE sous la direction de Nathalie Szoc LIVRET DE FORMATION ET DE COMPETENCE CPE Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Référentiel des compétences professionnelles

Plus en détail

STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES.

STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES. STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES. I. Stages de M1. A. Calendrier et description. Le stage se décompose en deux parties,

Plus en détail

2 Réussir son recrutement RECRUTEMENT. 5 Mobiliser ses salariés MANAGEMENT. 8 Former ses salariés EVOLUTION DES COMPETENCES

2 Réussir son recrutement RECRUTEMENT. 5 Mobiliser ses salariés MANAGEMENT. 8 Former ses salariés EVOLUTION DES COMPETENCES 1 Décider d embaucher? 2,5 jours 1,5 jour PACK 2 Réussir son recrutement RECRUTEMENT 6 jours 3 Attirer, motiver, fidéliser ses salariés 2 jours 4 Choisir son mode de management 2 jours 1 jour PACK 5 Mobiliser

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

Accompagnement personnalisé Bilan des journées de formation. Année scolaire 2010-2011

Accompagnement personnalisé Bilan des journées de formation. Année scolaire 2010-2011 Accompagnement personnalisé Bilan des journées de formation Année scolaire 2010-2011 Au cours du mois de mars 2011, des formations académiques d une journée sur «L'accompagnement personnalisé au lycée»

Plus en détail

FORUMS PREMIERES. Janvier 2015 Annexe 3

FORUMS PREMIERES. Janvier 2015 Annexe 3 Janvier 2015 Annexe 3 FORUMS PREMIERES Pour renforcer le continuum des formations Bac-3/Bac+3, la politique d orientation des lycéens vers l enseignement supérieur s appuie sur le conseil en orientation

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

DESCRIPTIF DE COURS Année académique 2015-2016. Ces séminaires questionnent la médiation sous l angle particulier des publics :

DESCRIPTIF DE COURS Année académique 2015-2016. Ces séminaires questionnent la médiation sous l angle particulier des publics : DESCRIPTIF DE COURS Année académique 2015-2016 U1AG Unité d enseignement UAG/10 ECTS Savoir-faire/Stage U1AG Intitulé du cours : séminaires interdisciplinaires d analyse des pratiques Enseignant(s) : Cécile

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

Préparez votre débat

Préparez votre débat Préparez votre débat L enjeu éducatif d un débat sur des questions portant sur le changement climatique est principalement de permettre : - d éveiller l intérêt des élèves sur le sujet en laissant la pensée,

Plus en détail

EPREUVE INTEGREE DE LA SECTION : BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION

EPREUVE INTEGREE DE LA SECTION : BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION EPREUVE

Plus en détail

FORMATION L ÉVALUATION

FORMATION L ÉVALUATION FORMATION L ÉVALUATION Economie-gestion en lycée professionnel Académie de la Guyane 2014-2015 Formation Date : vendredi 05 Décembre 2014 Lieu : LP Raymond TARCY / Saint Laurent du Maroni Public : professeurs

Plus en détail

PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT

PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT www.imnrennes.fr ÉPREUVE E1 - CULTURE GÉNÉRALE ET EXPRESSION Coefficient 3 L objectif visé est de vérifier l aptitude des candidats à communiquer avec efficacité

Plus en détail

Liaison 3 ème / 2 nde Vie scolaire

Liaison 3 ème / 2 nde Vie scolaire Liaison 3 ème / 2 nde Vie scolaire LIAISON 3 ème /2 nde BUT DE LA DEMARCHE : Constat : Fait par les CPE des lycées et confirmé par un questionnaire distribué aux élèves de seconde : ces élèves sont en

Plus en détail

Propositions de formations avec l OCCE 07 ANNEE 2015-2016

Propositions de formations avec l OCCE 07 ANNEE 2015-2016 Association départementale OCCE de l'ardèche Bésignoles - Route des mines - 07000 PRIVAS Tel : 04 75 64 05 83 - Courriel : ad07@occe.coop Site Internet : www.occe.coop/ad07 Propositions de formations avec

Plus en détail

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Les professeurs et les personnels d éducation mettent en œuvre les missions que la nation assigne à l école. En leur qualité de fonctionnaires

Plus en détail

SÉMINAIRE 2 : point de vue des IA-IPR

SÉMINAIRE 2 : point de vue des IA-IPR SÉMINAIRE 2 : point de vue des IA-IPR Les séminaires et la continuité à assurer Il est essentiel qu au terme de chaque séminaire, le bilan établi et mis en ligne soit examiné dans chaque lycée par l ensemble

Plus en détail

Ministère de l Education Nationale

Ministère de l Education Nationale Ministère de l Education Nationale BREVETS D ETUDES PROFESSIONNELLES Document d accompagnement des programmes de VIE SOCIALE ET PROFESSIONNELLE - 1 - Direction des lycées et collèges Sous-direction des

Plus en détail

LA PÉDAGOGIE DE PROJET COMME MOTEUR D APPRENTISSAGE ET DE PLAISIR!

LA PÉDAGOGIE DE PROJET COMME MOTEUR D APPRENTISSAGE ET DE PLAISIR! LA PÉDAGOGIE DE PROJET COMME MOTEUR D APPRENTISSAGE ET DE PLAISIR! LES MOTEURS DU PLAISIR POUR L APPRENANT Comment peut-on avoir du plaisir en apprenant? Le plaisir d apprendre doit être identique au plaisir

Plus en détail

Travail en groupe Apprendre la coopération

Travail en groupe Apprendre la coopération Travail en groupe Apprendre la coopération Travailler en groupe, en atelier peut répondre à de nombreux objectifs qui peuvent être très différents les uns des autres. Nous insisterons ici sur les pratiques

Plus en détail

L accompagnement personnalisé en seconde

L accompagnement personnalisé en seconde L accompagnement personnalisé en seconde Principes pour construire une organisation 2 heures d accompagnement par élève 2 x 3 classes en barrette Disciplines équilibrées sur les 2 barrettes Un module d

Plus en détail

VADE-MECUM «ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE» Source : groupe de travail académique AP

VADE-MECUM «ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE» Source : groupe de travail académique AP VADE-MECUM «ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE» Source : groupe de travail académique AP I - TEXTE DE REFERENCE POUR L AP : BO spécial n 1 du 4-02-2010 1 - Des principes : - L AP concerne tous les élèves : 72

Plus en détail

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS Jean Paul BURKIC I.E.N. LE PORT I LE CADRE REGLEMENTAIRE - Note de service n 83 512 du 13 décembre

Plus en détail

Mener des entretiens professionnels

Mener des entretiens professionnels Formations Mener des entretiens professionnels Durée :... 2,5 jours - 18 heures Personnel concerné :... tout responsable hiérarchique ayant à mener des entretiens d évaluation Méthode pédagogique :...

Plus en détail

La rénovation de la voie professionnelle Le lycée professionnel depuis 2009

La rénovation de la voie professionnelle Le lycée professionnel depuis 2009 La rénovation de la voie professionnelle Le lycée professionnel depuis 2009 Présentation voie Pro. du 06/02/2013 - réunion profs principaux/orientation Lycée Caraminot (J. Debelle) 1 Enseignement supérieur

Plus en détail

Organisation des enseignements au semestre 7

Organisation des enseignements au semestre 7 Organisation des enseignements au semestre 7 UE1 : Pratiques pédagogiques différenciées et adaptées aux besoins éducatifs particuliers (responsable : J. Divry) Transmettre des connaissances et des références

Plus en détail

Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon

Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon Le nouveau a été mis en place en septembre 2012 pour remplacer les BTS : AGTL (Animation et gestion du tourisme local) et VPT

Plus en détail

I. Compétences communes à tous les professeurs

I. Compétences communes à tous les professeurs REFERENTIEL DE COMPETENCES DES PROFESSEURS Au sein de l équipe pédagogique, l enseignante ou l enseignant accompagne chaque élève dans la construction de son parcours de formation. Afin que son enseignement

Plus en détail

APPUI INDIVIDUEL A L ORIENTATION ET AUX PROJETS. Université d Artois - SEPIA 1

APPUI INDIVIDUEL A L ORIENTATION ET AUX PROJETS. Université d Artois - SEPIA 1 APPUI INDIVIDUEL A L ORIENTATION ET AUX PROJETS - SEPIA 1 SOMMAIRE MODULE 1 «ENTRETIEN APPROFONDI ET CONTRACTUALISATION» MODULE 2 «INTERETS, MOTIVATIONS ET VALEURS» MODULE 3 «COMPETENCES» MODULE 4 «METHODOLOGIE

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE COOPERATIF

PROJET PEDAGOGIQUE COOPERATIF Intitulé : Jeux de société coopératifs Classe : cycles 1,2 & 3 Niveau : de la maternelle au CM2 Groupe d action national OCCE : Association départementale OCCE : Stage jeux coop mai 2011 Alain Joffre-

Plus en détail

CPGE Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles

CPGE Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles CPGE Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles L institut Léonard de Vinci en quelques mots Autorisé par le Ministère de l Education Nationale et de l Enseignement Supérieur, l Institut Léonard de Vinci

Plus en détail

Portefeuille. Liste des compétences. Pour tous les bénévoles

Portefeuille. Liste des compétences. Pour tous les bénévoles Bénévolat Portefeuille de compétences Liste des compétences Pour tous les bénévoles 1. S engager, prendre position 2. Travailler en équipe 3. Communiquer 4. Organiser 5. Être force de proposition Selon

Plus en détail

Projet d école 2014-2018. Guide méthodologique

Projet d école 2014-2018. Guide méthodologique Projet d école 2014-2018 Guide méthodologique 1 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 LES TEXTES DE REFERENCES... 4 LES ETAPES D ELABORATION DU PROJET D ECOLE... 4 ETAPE 1 : BILAN DU PROJET, DIAGNOSTIC... 5 1. LE

Plus en détail

Le webclasseur orientation, un outil support du parcours de découverte des métiers et des formations

Le webclasseur orientation, un outil support du parcours de découverte des métiers et des formations Le webclasseur orientation, un outil support du parcours de découverte des métiers et des formations Le cadre Le cadre PDMF -Parcours de Découverte des Métiers et des Formations Mis en place en 2008, généralisé

Plus en détail

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes :

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes : Le questionnaire ci dessous a pour objectif de faire le point sur le RESSOL, sur notre dernière action à savoir le mois de l Economie Sociale et Solidaire et sur nos pistes d évolution. Ce questionnaire

Plus en détail

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE Programme de la formation Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE o 36 h pour la préparation à l'épreuve écrite de français Cette préparation comprend : - un travail sur la discipline

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

L UNIVERSITÉ DE PRINTEMPS 2014

L UNIVERSITÉ DE PRINTEMPS 2014 l AREF Fès-Boulmane et le CRMEF de Missour en partenariat avec l Institut Français du Maroc - site de Fès ORGANISENT L UNIVERSITÉ DE PRINTEMPS 2014 PRIMAIRE COLLÈGE LYCÉE Du 14 au 16 avril 2014 CRMEF de

Plus en détail

ACTIONS COLLECTIVES OPCALIA 2015 PROGRAMME DE FORMATION

ACTIONS COLLECTIVES OPCALIA 2015 PROGRAMME DE FORMATION ACTIONS COLLECTIVES OPCALIA 2015 PROGRAMME DE FORMATION PREPARER ET CONDUIRE UN ENTRETIEN PROFESSIONNEL Formation accessible à toutes les entreprises de la région Languedoc Roussillon, adhérentes ou non

Plus en détail

Liaison collège Anatole France-lycée Cuvier

Liaison collège Anatole France-lycée Cuvier Collège Anatole France - Bethoncourt Liaison collège Anatole France-lycée Cuvier - Rapport d étape - Résumé du projet : Afin de favoriser le lien entre les apprentissages du collège et du lycée en utilisant

Plus en détail

Collège (3DP). Le texte du programme -Mathématiques- :

Collège (3DP). Le texte du programme -Mathématiques- : L évaluation des Mathématiques en Lycée Professionnel Quelle est la place de l évaluation dans une séquence de mathématiques en Lycée professionnel? Collège (3DP). Le texte du programme -Mathématiques-

Plus en détail

Parcours de formation modulaire

Parcours de formation modulaire Parcours de formation modulaire CQPM 0264 : Coordinateur (trice) du développement des ressources humaines de l entreprise Public concerné Assistant(e) RH débutant dans le poste ou personne chargée de la

Plus en détail

Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013

Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013 Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013 Principes généraux L académie de Caen accueille cette année 142 professeurs et CPE stagiaires dont

Plus en détail

Conseil et formation

Conseil et formation Conseil et formation Pour répondre efficacement aux sollicitations de nos clients, nous avons bâti une relation «cousue-main» avec une équipe de consultants expérimentés indépendants dont la richesse se

Plus en détail

Anthropie Expert CHSCT. Exper&se CHSCT. Anthropie Tous droits réservés

Anthropie Expert CHSCT. Exper&se CHSCT. Anthropie Tous droits réservés Anthropie Expert CHSCT Exper&se CHSCT Notre expertise au service du CHSCT! Anthropie, cabinet de conseil en ergonomie, est agréé par le Ministère du Travail en tant qu expert CHSCT. Notre expertise nous

Plus en détail

Département de la Drôme

Département de la Drôme Département de la Drôme Mise en place des Programmes Personnalisés de Réussite Educative. Comment cibler les élèves? Les procédures de choix des élèves sont essentielles Certaines interprétations peuvent

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT DU TUTEUR

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT DU TUTEUR LIVRET D ACCOMPAGNEMENT DU TUTEUR Nom de l étudiant(e) : Structure d accueil : Nom du tuteur : STAGE BTS AM Lycée Marie Curie 70 avenue de Paris 78000 VERSAILLES 01 39 24 69 24 www.lyc-curie-versailles.ac-versailles.fr

Plus en détail

LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP

LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP Réf. document : AT.PEG.22 LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP Définition d un «Projet éducatif global» Les objectifs du Projet éducatif global d un établissement de formation du BTP représentent

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE

GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE ENSEIGNANTS STAGIAIRES IUFM CIRCONSCRIPTIONS DIRECTEURS D ECOLE Cadre de référence : Arrêté du 19/12/2006 ( BOEN n 1 du 04 janvier

Plus en détail

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger!

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Programme de formation Méthode pédagogique Le parcours «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» se compose de 18 journées de formation collective

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

Conduire les entretiens annuels d évaluation

Conduire les entretiens annuels d évaluation Ce guide s adresse aux dirigeants et aux responsables en charge de la fonction ressources humaines qui envisagent de mettre en place des entretiens annuels. Il constitue un préalable à l instauration d

Plus en détail

DÉROULEMENT D UNE SÉANCE DE COURS IMPLIQUANT L ÉLÈVE. Marie-Madeleine PIROCHE IEN Économie Gestion Académie de Nice

DÉROULEMENT D UNE SÉANCE DE COURS IMPLIQUANT L ÉLÈVE. Marie-Madeleine PIROCHE IEN Économie Gestion Académie de Nice DÉROULEMENT D UNE SÉANCE DE COURS IMPLIQUANT L ÉLÈVE Marie-Madeleine PIROCHE IEN Économie Gestion Académie de Nice Les étapes d une séance de cours Introduire le sujet Dégager la problématique Traiter

Plus en détail

Le lycée professionnel La nouvelle voie professionnelle : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième

Le lycée professionnel La nouvelle voie professionnelle : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième 1 Le lycée professionnel La nouvelle voie professionnelle : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale 1 ère générale Baccalauréat

Plus en détail

Quartier Jeunes. 16h-18h. Projet : «Lycée de la nouvelle chance Auvergne» Porteur : GIP Auvergne ACADEMIE DE CLERMONT-FERRAND

Quartier Jeunes. 16h-18h. Projet : «Lycée de la nouvelle chance Auvergne» Porteur : GIP Auvergne ACADEMIE DE CLERMONT-FERRAND Quartier Jeunes 16h-18h Projet : «Lycée de la nouvelle chance Auvergne» Porteur : GIP Auvergne ACADEMIE DE CLERMONT-FERRAND Le GIP Auvergne Le porteur Le porteur Le GIP FCIP Auvergne a pour vocation de

Plus en détail

ACQUI SITION ET DEVELOPPE M E N T DES COMPETE N C E S DES SALA RI E S DE BAS NIVEAU DE QUALIFICATIO N

ACQUI SITION ET DEVELOPPE M E N T DES COMPETE N C E S DES SALA RI E S DE BAS NIVEAU DE QUALIFICATIO N au réapprentissagedes savoirs debase Formations des M au ges rurales Organisme de formation de base de proximité, compétent dans l accompagnement et la formation des publics dits de faible niveau (V et

Plus en détail

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième 1 1 Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale

Plus en détail

Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e

Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e Extrait du Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e déposé auprès de la Mission Numérique pour l'enseignement Supérieur par l Institut Catholique de Paris (ICP) - Mars 2011 Au cours du semestre,

Plus en détail

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES FPEGRH01 RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES Définir et mettre en œuvre la politique de ressources humaines d une administration ou d un établissement public de l État.

Plus en détail

Animation pédagogique

Animation pédagogique Animation pédagogique Proposition d un cadre de réflexion Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 1 Le document précise les professionnelles attendues dans

Plus en détail

ÉVALUATION DES EFFETS DE LA RÉNOVATION DE L ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL

ÉVALUATION DES EFFETS DE LA RÉNOVATION DE L ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL Toulouse, le 11 juillet 2001 ÉVALUATION DES EFFETS DE LA RÉNOVATION DE L ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL À l issue de cette première année de généralisation de la rénovation de l Enseignement Professionnel,

Plus en détail

CQPI Technicien qualité

CQPI Technicien qualité CQPI Technicien qualité Public concerné Salariés ou futurs salariés qui auront pour mission d assurer le contrôle de la qualité et de participer à l amélioration des modes de production et/ou à la mise

Plus en détail

«Parcours DU Poursuivre son entrée dans les métiers d enseignant ou de CPE»

«Parcours DU Poursuivre son entrée dans les métiers d enseignant ou de CPE» «Parcours DU Poursuivre son entrée dans les métiers d enseignant ou de CPE» Stagiaires premier et second degrés et CPE à mi-temps terrain et mi-temps ESPE Les principes de formation retenus identiques

Plus en détail

Rentrée 2014 : L évaluation par compétences en accompagnement personnalisé

Rentrée 2014 : L évaluation par compétences en accompagnement personnalisé rue de Kerichen - BP 62506-29225 Brest Cedex 02 - Tél 02 98 80 88 00 - Fax 02 98 80 88 07 www.lycee-vauban-brest.ac-rennes.fr Rentrée 2014 : L évaluation par compétences en accompagnement personnalisé

Plus en détail

AP 2nde G.T : «Organiser l information de manière visuelle et créative»

AP 2nde G.T : «Organiser l information de manière visuelle et créative» AP 2nde G.T : «Organiser l information de manière visuelle et créative» Les TICE, un mode d accès à mon autonomie bien sûr! «L'autonomie n'est pas un don! Elle ne survient pas par une sorte de miracle!

Plus en détail

RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES

RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES Présentées au conseil d établissement de l école Notre-Dame-du-Rosaire lors de la séance ordinaire du 9 juin 2014.

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

Solange CHAMPION. Bilan professionnel

Solange CHAMPION. Bilan professionnel Bilan professionnel Le Bilan professionnel est un outil de gestion de carrière et de développement personnel permettant d analyser ses compétences professionnelles ainsi que sess aptitudes et motivations

Plus en détail

Un apprentissage de la Communication NonViolente

Un apprentissage de la Communication NonViolente Un apprentissage de la Communication NonViolente De quoi s agit-il? Un outil soutenant une démarche pédagogique pour : développer un savoir-faire en communication au service d un savoir-être en relation

Plus en détail

«Co-enseigner pour faire progresser

«Co-enseigner pour faire progresser «Co-enseigner pour faire progresser tous les élèves» Formation Maîtres supplémentaires Circonscriptions de Décines, Meyzieu, Vaulx en Velin B. Parrini, A. Sanial-Lanternier, F. Delay-Goyet 28 novembre

Plus en détail

Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel

Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel Démarche de valorisation du stage dans l élaboration du projet de l étudiant Définition : C est une démarche complémentaire du suivi de stage existant

Plus en détail

Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH

Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH 1 Levier essentiel dans le pilotage des grands changements que conduit l Institution, la fonction RH doit, du fait de ce positionnement

Plus en détail

Les services en ligne

Les services en ligne X Les services en ligne (ressources partagées, cahier de texte numérique, messagerie, forum, blog ) Extrait de l étude «Le développement des usages des TICE dans l enseignement secondaire», 2005-2008 SDTICE

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

Lycée français de Bilbao. Christine VALETTE et Sandrine GRASLAND

Lycée français de Bilbao. Christine VALETTE et Sandrine GRASLAND Lycée français de Bilbao Christine VALETTE et Sandrine GRASLAND Le dispositif mis en place Le bilan Dispositif 9h30 Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi GP CE1 - Lecture GP PS - Vocabulaire GP MS - Vocabulaire

Plus en détail

Scénario n 24 : QUOI FAIRE AVEC MON BAC PRO TRANSPORT /LOGISTIQUE?

Scénario n 24 : QUOI FAIRE AVEC MON BAC PRO TRANSPORT /LOGISTIQUE? Scénario n 24 : QUOI FAIRE AVEC MON BAC PRO TRANSPORT /LOGISTIQUE? SUJET(S) : Production par les élèves de ressources numériques / Former à la veille et à la diffusion de l information / Collaborer avec

Plus en détail

L ONISEP. Des services en appui des politiques éducatives

L ONISEP. Des services en appui des politiques éducatives L ONISEP Des services en appui des politiques éducatives Le Webclasseur orientation Les enjeux Outils, médiatisation et médiation http://archives.enfa.fr/autoformation/rub-comm/pdf/debon.pdf Claude Debon,

Plus en détail

Le développement des compétences managériales au Grand Lyon. Ecole de la GRH 20 octobre 2011

Le développement des compétences managériales au Grand Lyon. Ecole de la GRH 20 octobre 2011 Le développement des compétences managériales au Grand Lyon Ecole de la GRH 20 octobre 2011 Eric NEGREL Responsable formation et développement des compétences 1 Rappel du contexte et des orientations Un

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

Entourez une évaluation entre 0 (cote minimale) et 5 (cote maximale) ou encore SO = Sans Objet. L étudiant :

Entourez une évaluation entre 0 (cote minimale) et 5 (cote maximale) ou encore SO = Sans Objet. L étudiant : Grille d évaluation du stage d immersion en entreprise de 3 ème bachelier 2014-2015 Etudiant : Entreprise :. Date : Superviseur :. Maitre de stage : Signature :. 1. Evaluation continue [60 pts] Entourez

Plus en détail

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT Recommandations Isabelle Berthon Introduction (1) La Haute Autorité de santé et l Institut National de Prévention et d Education Pour la Santé ont publié en juin 2007

Plus en détail

Interaction entre la séance et la recherche de la ressource en ligne

Interaction entre la séance et la recherche de la ressource en ligne Activité support Toutes (exemple ici en acrosport) Niveau de Classe Tous niveaux lycée Description de l'usage Utilisation de la caméra des outils nomades (tablettes et smartphones) pour capturer des images

Plus en détail

Parcours en formation continue du master MEEF mention 2 nd degré

Parcours en formation continue du master MEEF mention 2 nd degré Parcours en formation continue du master MEEF mention 2 nd degré Responsable : Grégoire COCHETEL, directeur adjoint à l administrateur provisoire chargé de la formation continue Tél : 04 73 31 71 87 ESPE

Plus en détail

REFERENTIEL D ACTIVITES DU TITRE

REFERENTIEL D ACTIVITES DU TITRE Code APE : 804CN SIREN : 183 109 073N déclaration d existence : 73 31 P00063 31 G:\COMMUN-DAVA\Doc-DAVA - En Vigueur\RESSOURCES DOCUMENTAIRES DU DAVA\FRP - Référentiel.doc MAJ12/11/2010 version 2007 adaptation

Plus en détail

Dispositif de Formations de formateurs RÉUSSIR SON PARCOURS

Dispositif de Formations de formateurs RÉUSSIR SON PARCOURS Dispositif de Formations de formateurs 1 RÉUSSIR SON PARCOURS Vous souhaitez : Devenir formateur permanent ou occasionnel Obtenir une certification de formateur Vous perfectionner dans votre métier Réaliser

Plus en détail

FORMATION PARCOURS CERTIFIANT RH CHARGE DE DEVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES

FORMATION PARCOURS CERTIFIANT RH CHARGE DE DEVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES Durée : 11 jours (soit 77h00) FORMATION PARCOURS CERTIFIANT RH CHARGE DE DEVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES Le public : Nouveau manager d unité technique, commerciale, ou administrative ou manager d

Plus en détail

Architecte d intérieur

Architecte d intérieur Architecte d intérieur Document pour les professeurs/es Objectif général Faire découvrir un métier en utilisant le site de l Onisep et des mises en situation validées par un professionnel. Compétences

Plus en détail

MentorPlace au Collège de Kerbellec

MentorPlace au Collège de Kerbellec MentorPlace au Collège de Kerbellec I LES ACTEURS a) du Collège Kerbellec Monsieur NEDELLEC directeur adjoint Monsieur GUILLERME professeur principal classe de 4 ème Monsieur SOURRICE surveillant du collège

Plus en détail

Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2013-2014

Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2013-2014 Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2013-2014 Alexandra CURT - Estelle GARCIA - Formatrices Sylvie CLARY - Directrice 1 - LE PROJET PEDAGOGIQUE...

Plus en détail