Données épidémiologiques sur les cancers du sein et colo-rectaux dans la Manche

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Données épidémiologiques sur les cancers du sein et colo-rectaux dans la Manche"

Transcription

1 Données épidémiologiques sur les cancers du sein et colo-rectaux dans la Manche 17 ème Journée Médicale de l ARKM Cherbourg, le 29 Novembre 2014

2 L incidence de principaux cancers chez les femmes et chez les hommes dans la Manche Principaux cancers solides dans la Manche (moyenne ) Taux d'incidence standardisé Monde pour hommes et femmes sein prostate poumon colon-rectum autres cancers cutanés Lèvre-Bouche-Pharynx estomac mélanomes cutanés système nerveux central oesophage vessie rein thyroide ovaire foie pancreas corps uterin col utérin mésotheliomes de la plèvre hommes femmes 18 années d enregistrement, tumeurs 2977 hémopathies (1994 et 2004), >1000 tumeurs bénignes, ou d évolution incertaine, près de 5000 tumeurs in situ, cancers solides invasifs

3 Le cancer du sein chez la femme nouveaux cas /an (12 % du nombre de cas incidents) - 1 èr cancer le plus fréquent pour les 2 sexes confondus - 1 èr cancer le plus fréquent chez la femme (32%) - sex-ratio : 0,01

4 Le cancer du sein chez la femme Sources:FRANCIM-InVS

5 Les cancers colo-rectaux 394 nouveaux cas /an (dont 175 cas chez l homme) 4 ème cancer le plus fréquent pour les 2 sexes confondus 3 ème cancer le plus fréquent chez l homme et 2 ème chez la femme

6 Les cancers colo-rectaux

7 Les cancers colo-rectaux

8 L évolution de l incidence des cancers colo-rectaux en France Sources:FRANCIM-InVS

9 Le registre: acteur local essentiel dans la surveillance et recherche sur les cancers Localement il répond aux questions de santé publique posées par la population et les institutions locales sur l incidence des pathologies cancéreuses dans le département. Régionalement, en s associant aux autres registres bas-normands, il a permis de créer un pôle d épidémiologie des cancers dans l Ouest de la France suffisamment puissant pour étudier des particularités locales (incidence élevée des cancers de l œsophage, de l estomac, VADS). Au niveau national, il participe à la recherche épidémiologique et étiologique sur les cancers tout en fournissant un état des lieux actualisé des cancers dans la Manche. Enfin, il contribue à la surveillance épidémiologique des cancers par l envoi régulier de ses données à la base commune des registres de cancers français à Lyon et des registres internationaux au CIRC.

10

11 Contexte Environ 6 % des cancers du sein sont diagnostiqués chez les femmes de moins de 40 ans. Bien que peu fréquent, ce cancer est cependant de plus mauvais pronostic que chez la femme plus âgée, ce qui en fait une préoccupation spécifique pour les cliniciens. Avant 40 ans, seules les femmes avec un risque plus élevé que la population générale peuvent bénéficier d un suivi spécifique. L évolution de l incidence du cancer du sein chez les femmes jeunes devrait donc être peu influencée par l augmentation importante des pratiques de dépistage de ces dernières décennies et pourrait mieux refléter l évolution des facteurs de risques. Les variations d incidence du cancer du sein de la jeune femme ont été peu étudiées et les résultats sont hétérogènes.

12 Aux Etats-Unis, les résultats sont débattus. Une étude a constaté l'augmentation des taux d'incidence du cancer du sein chez les femmes blanches de moins de 40 ans (+1,47% par an) entre 1992 et Une récente analyse des registres espagnols a révélé une augmentation de l'incidence de 1,7% par an entre 1980 et 2004 chez les femmes ans. En France, l'analyse du réseau Francim a montré une augmentation modérée mais linéaire (+0,65% par an), dans le groupe d'âge ans, de 1983 à Les résultats d'une étude suisse ont montré une augmentation significative de l'incidence de 0,9% par an entre 1975 et 2006 chez les femmes de ans résidant dans le canton de Genève, alors qu'une augmentation non significative a été observée pour le même groupe d'âge sur deux autres cantons suisses entre 1995 et 2005.

13 Objectifs confirmer ou infirmer la poursuite de l augmentation de l incidence du cancer du sein chez la femme jeune jusqu en décrire l évolution des caractéristiques histopronostiques de ces cancers dans sept pays européens, membres du GRELL.

14

15 Résultats : Incidence Plus de cancers ont été inclus. Cette étude a permis de mettre en évidence une augmentation modérée mais continue de 1,2% par an du taux d incidence du cancer du sein chez la femme de moins de 40 ans au cours de la période dans plusieurs pays européens, notamment en France. Cette augmentation était plus marquée chez les femmes de moins de 35 ans. L évolution de l incidence à la baisse en Italie différait de celle de tous les autres pays.

16

17 Résultats: Caractéristiques histopronostiques Les tendances retrouvées sur l évolution de la proportion des facteurs de meilleur pronostic n étaient pas concordantes entre les pays participant à l étude, en ce qui concerne les récepteurs hormonaux positifs. La proportion de stade précoce évoluait de manière stable ou à la baisse (en Espagne et en Suisse et une tendance non significative en Italie) dans l ensemble des pays étudiés à l exception de la Bulgarie. Pour la première phase de l étude, les données étaient recueillies en routine dans les registres (date de naissance, date de diagnostic, base de diagnostic, topographie, morphologie, grade histologique). Pour la deuxième phase de l étude, des données histopronostiques complémentaires ont été recueillies dans les dossiers cliniques sur une période restreinte de 1997 à 2008 (stade TNM pathologique et clinique, récepteurs aux œstrogènes ou à la progestérone, traitement néoadjuvant).

18 HR SEIN 2012 Etude nationale Cette étude a pour but de décrire la prise en charge diagnostique et thérapeutique des cancers du sein diagnostiques chez les femmes en France en Un échantillon représentatif de patientes recensées parmi les cas diagnostiques en 2012 a été tiré au sort dans chaque département participant selon la date de naissance des patientes. 100 cancers invasifs par département Les informations recueillies - Comorbidités - Données cliniques - Mode de découverte et diagnostic - Résultats cliniques et paracliniques - Traitement

La situation du cancer, quelques chiffres clés. La recherche avance, la vie progresse.

La situation du cancer, quelques chiffres clés. La recherche avance, la vie progresse. La situation du cancer, quelques chiffres clés Les candidats médicaments 375 composés en phase II, III Les classes thérapeutiques à large spectre restent privilégiées (56%) Mais l innovation se trouve

Plus en détail

Registre des cancers de Loire- Atlantique et Vendée. Le cancer en Vendée. F. Molinié. Association EPIC-PL

Registre des cancers de Loire- Atlantique et Vendée. Le cancer en Vendée. F. Molinié. Association EPIC-PL Registre des cancers de Loire- Atlantique et Vendée Le cancer en Vendée F. Molinié Association EPIC-PL www.sante-pays-de-la-loire.com/registre_des_cancers.161.0.html Principaux indicateurs nécessaires

Plus en détail

Avertissements. Estimation nationale de l incidence et de la mortalité par cancer en France entre 1980 et 2012. Partie 1 Tumeurs solides / p.

Avertissements. Estimation nationale de l incidence et de la mortalité par cancer en France entre 1980 et 2012. Partie 1 Tumeurs solides / p. Avertissements 1/ La lecture du chapitre Matériel et méthode est indispensable à la compréhension et à l interprétation des données présentées dans cet ouvrage La première partie de ce rapport concerne

Plus en détail

Risque de cancers secondaires dans la Manche

Risque de cancers secondaires dans la Manche Risque de cancers secondaires dans la Manche Dr Simona Bara & Mme Delphine Degré Registre des cancers de la Manche 1 Nombre de cas enregistrés au registre 50 63751 tumeurs enregistrées Dont 56061 tumeurs

Plus en détail

Le stade du cancer dans la mesure du rendement : un premier coup d oeil

Le stade du cancer dans la mesure du rendement : un premier coup d oeil Le stade du cancer dans la mesure du rendement : un premier coup d oeil Rapport cible sur le rendement du syste me Fe vrier 2015 Annexe technique 1 Saisie des donne es sur le stade inte gralite des donne

Plus en détail

Registre des cancers Nord Tunisie

Registre des cancers Nord Tunisie Registre des cancers Nord Tunisie Données 1999-2003 Evolution 1994-2003 Projections à l horizon 2024 Ministère de la Santé Publique Institut Salah Azaiez Institut National de la Santé Publique Ministère

Plus en détail

Le cancer en Suisse. Santé 1182-1000. Neuchâtel, 2011

Le cancer en Suisse. Santé 1182-1000. Neuchâtel, 2011 4 Santé 8-000 Le cancer en Suisse Swiss Childhood Cancer Registry (SCCR) Schweizer Kinderkrebsregister (SKKR) Registre Suisse du Cancer de l Enfant (RSCE) Registro Svizzero dei Tumori Pediatrici (RSTP)

Plus en détail

Estimation de l incidence départementale des cancers à partir de données médico-administratives*

Estimation de l incidence départementale des cancers à partir de données médico-administratives* Estimation de l incidence départementale des cancers à partir de données médico-administratives* Z Uhry 1, L Remontet 2, A Rogel 1, N Mitton 3,4, N Bossard 2, M Colonna 3,4 A Belot 1,2, P Grosclaude 4,

Plus en détail

3 patients diagnostiqués en 2014 était enregistrés comme décédés au 18/10/2016 (15.0 %), dont 3 suite à un cancer. 24,1% 17,9%

3 patients diagnostiqués en 2014 était enregistrés comme décédés au 18/10/2016 (15.0 %), dont 3 suite à un cancer. 24,1% 17,9% III- Cancer de la thyroïde Généralités Seules 2 tumeurs invasives de la thyroïde ont été diagnostiquées en 214, 3 chez des hommes et 17 chez des femmes. Le sex-ratio est de 18 hommes pour femmes (.18).

Plus en détail

Statistiques Canadiennes sur le Cancer, et HMR sur le poumon

Statistiques Canadiennes sur le Cancer, et HMR sur le poumon Statistiques Canadiennes sur le Cancer, et HMR sur le poumon Bernard Fortin Mars 2014 Source: Comité consultatif de la Société canadienne du cancer : Statistiques canadiennes sur le cancer 2013. Toronto

Plus en détail

Incidence du cancer en Belgique et dans la Communauté Germanophone

Incidence du cancer en Belgique et dans la Communauté Germanophone Incidence du cancer en Belgique et dans la Communauté Germanophone Julie Francart, Katia Emmerechts, Liesbet Van Eycken Eupen, le 5 Avril 2011 Contenu Introduction Objectives Incidence du Cancer en Belgique

Plus en détail

EPIDEMIOLOGIE DES CANCERS Incidence et mortalité

EPIDEMIOLOGIE DES CANCERS Incidence et mortalité EPIDEMIOLOGIE DES CANCERS Incidence et mortalité V Jouhet 13 Mai 2009 Encadrement : G. Defossez Plan Définitions Incidence Mortalité Effets influençant la lecture des données épidémiologiques Âge, période,

Plus en détail

Le parcours de soin du patient cancéreux : du dépistage à la guérison. Pr Suzy Duflo, Présidente de CME, CHU de Pointe à Pitre Abymes

Le parcours de soin du patient cancéreux : du dépistage à la guérison. Pr Suzy Duflo, Présidente de CME, CHU de Pointe à Pitre Abymes Le parcours de soin du patient cancéreux : du dépistage à la guérison Pr Suzy Duflo, Présidente de CME, CHU de Pointe à Pitre Abymes Données épidémiologiques 2008 2009 2010 2011 Total 1707 1623 1809 1755

Plus en détail

Estimation de la prévalence (partielle et totale) du cancer en France métropolitaine chez les 15 ans et plus en 2008

Estimation de la prévalence (partielle et totale) du cancer en France métropolitaine chez les 15 ans et plus en 2008 JUILLET 2014 Estimation de la prévalence (partielle et totale) du cancer en France métropolitaine chez les 15 ans et plus en 2008 Étude à partir des registres des cancers du réseau Francim Auteurs Marc

Plus en détail

Volume 1 : Epidémiologie - Etudes des facteurs de risques

Volume 1 : Epidémiologie - Etudes des facteurs de risques 2 V o l u m e Volume 1 : Epidémiologie - Etudes des facteurs de risques Volume 2 : Epidémiologie - Situation et actions Recherche des données d incidence estimée des cancers au Maroc Recherche des données

Plus en détail

Programme «maladie» - Partie II «Objectifs / Résultats» Objectif n 2 : développer la prévention

Programme «maladie» - Partie II «Objectifs / Résultats» Objectif n 2 : développer la prévention Programme «maladie» - Partie II «Objectifs / Résultats» Objectif n 2 : développer la prévention Indicateur n 2-3 : Indicateurs sur le dépistage du cancer 1 er sous-indicateur : taux de participation au

Plus en détail

Qu est-ce que le cancer?

Qu est-ce que le cancer? Qu est-ce que le cancer? Pierre-Hugues Fortier Oto-Rhino-Laryngologie Oncologie Cervico-Faciale 3 avril 2012 Le cancer Au Québec 100 nouveaux cas par jour 50 morts par jour A travers le monde 1 nouveau

Plus en détail

CANCER DU CÔLON-RECTUM O. DA SILVA (ORSL), N. LEONE (Registre des cancers), JP. FERLEY (ORSL) CONTEXTE NATIONAL

CANCER DU CÔLON-RECTUM O. DA SILVA (ORSL), N. LEONE (Registre des cancers), JP. FERLEY (ORSL) CONTEXTE NATIONAL Dossier réalisé par l Observatoire Régional de la Santé du Mai 22 avec la collaboration du Registre Général des Cancers en région La santé observée en O. DA SILVA (ORSL), N. LEONE (Registre des cancers),

Plus en détail

EPIDEMIOLOGIE DES CANCERS. Dr KALBACHER Elsa 24/01/2013

EPIDEMIOLOGIE DES CANCERS. Dr KALBACHER Elsa 24/01/2013 EPIDEMIOLOGIE DES CANCERS Dr KALBACHER Elsa 24/01/2013 DEFINITION - Epidémiologie : Étude de la distribution des maladies chez l'homme et étude des variations de cette distribution en fonction de différents

Plus en détail

Etat des lieux épidémiologique du cancer en Rhône-Alpes. Incidence

Etat des lieux épidémiologique du cancer en Rhône-Alpes. Incidence lieux épidémiologique du cancer en Rhône-Alpes Etat des lieux épidémiologique du cancer en Rhône-Alpes Pour accompagner le travail de préparation du SROS de cancérologie, l Observatoire Régional de la

Plus en détail

Développement et mise en ligne d un outil d observation : le portail des données sur le cancer et la cancérologie (www.lesdonnees.e-cancer.

Développement et mise en ligne d un outil d observation : le portail des données sur le cancer et la cancérologie (www.lesdonnees.e-cancer. Développement et mise en ligne d un outil d observation : le portail des données sur le cancer et la cancérologie (www.lesdonnees.e-cancer.fr) L Lafay, N Vongmany, M Laanani, M Lequellec-Nathan, PJ Bousquet

Plus en détail

Les hémopathies malignes regroupent tous les cas de leucémies, lymphomes, syndromes myélodysplasiques et syndrome myéloprolifératifs.

Les hémopathies malignes regroupent tous les cas de leucémies, lymphomes, syndromes myélodysplasiques et syndrome myéloprolifératifs. III.7 Hémopathies malignes Les hémopathies malignes regroupent tous les cas de leucémies, lymphomes, syndromes myélodysplasiques et syndrome myéloprolifératifs. III-7.a Lymphomes Malins Non Hogkiniens

Plus en détail

Objectiver les inégalités sociales et territoriales de santé 13ème colloque national des ORS Bordeaux, 4 avril 2013

Objectiver les inégalités sociales et territoriales de santé 13ème colloque national des ORS Bordeaux, 4 avril 2013 Objectiver les inégalités sociales et territoriales de santé 13ème colloque national des ORS Bordeaux, 4 avril 2013 Dr Patricia Saraux-Salaün Xavier Samson Mission santé publique, Ville de Nantes Dr Anne

Plus en détail

Exercice n 9 : Ne pas confondre observer et expérimenter

Exercice n 9 : Ne pas confondre observer et expérimenter Le pronostic des cancers du sein dépend de divers facteurs, dont la taille du cancer. En France, au cours d une étude, il a été observé un taux de survie plus important chez les femmes ayant un cancer

Plus en détail

Dépistage du cancer colorectal. Paul Wiesel gastroentérologue FMH Lausanne www.drpaulwiesel.ch

Dépistage du cancer colorectal. Paul Wiesel gastroentérologue FMH Lausanne www.drpaulwiesel.ch Dépistage du cancer colorectal Paul Wiesel gastroentérologue FMH Lausanne www.drpaulwiesel.ch Des rectorragies hémorroïdaires? découverte de 5 minuscules polypes à 32 ans 16 ans plus tard quelques polypes

Plus en détail

CANCER ET TABAC EN AFRIQUE. Hamdi Cherif Mokhtar

CANCER ET TABAC EN AFRIQUE. Hamdi Cherif Mokhtar CANCER ET TABAC EN AFRIQUE Hamdi Cherif Mokhtar EN AFRIQUE : Transition épidémiologique: - Amorce de la transition démographique - Transformations de l environnement - Changement des modes de vie -tabagisme

Plus en détail

Tous cancers. Survie relative à 5 ans

Tous cancers. Survie relative à 5 ans 3 Tous cancers ANALYSE En France, en 2000, le nombre de nouveaux cas de cancer a été estimé au total à près de 280 000 dont 58 % chez l homme. Le nombre de décès atteint environ 150 000, dont 61 % survenant

Plus en détail

[IC] : Intervalle de confiance à 95% ; RSI : Ratio Standardisé d'incidence ; * Différence statistiquement significative avec la France hexagonale

[IC] : Intervalle de confiance à 95% ; RSI : Ratio Standardisé d'incidence ; * Différence statistiquement significative avec la France hexagonale Effectifs et Taux standardisés d incidence et de mortalité [2008-2012] Hommes Femmes Effectif Taux Taux Effectif Taux Taux RSI moyen Brut standardisé [IC] moyen Brut standardisé [IC] Doubs 1 732 664,8

Plus en détail

Les chiffres du cancer : incidence, différences et survie

Les chiffres du cancer : incidence, différences et survie Les chiffres du cancer : incidence, différences et survie Source des données et méthodes d'estimation Le réseau Francim regroupe l ensemble des registres français des cancers. Il a déterminé l incidence

Plus en détail

Cancer de la prostate Les données du Registre genevois des tumeurs

Cancer de la prostate Les données du Registre genevois des tumeurs Cancer de la prostate Les données du Registre genevois des tumeurs Christine Bouchardy et Gérald G Fioretta Les registres des tumeurs en Europe 150 registres Directives d enregistrement, d de codification

Plus en détail

C A N C E R S. Philippe PEPIN, Oriane BROUSTAL, Isabelle GREMY

C A N C E R S. Philippe PEPIN, Oriane BROUSTAL, Isabelle GREMY ORS Ile-de- Observatoire régional de santé d'ile-de- Epidémiologie des cancers en Ile-de- Philippe PEPIN, Oriane BROUSTAL, Isabelle GREMY On observe en comme dans tous les pays développés une progression

Plus en détail

CANCER DU SEIN Epidémiologie, Facteurs de risque et objec?fs des traitements. FMC Cancer du sein CNGOF Dr Boiffard Florence 21.11.

CANCER DU SEIN Epidémiologie, Facteurs de risque et objec?fs des traitements. FMC Cancer du sein CNGOF Dr Boiffard Florence 21.11. CANCER DU SEIN Epidémiologie, Facteurs de risque et objec?fs des traitements FMC Cancer du sein CNGOF Dr Boiffard Florence 21.11.13 Épidémiologie (Etat des lieux, INCA 2013) Le cancer du sein fait partie

Plus en détail

ÉTUDE PRÉVALENCE HER HER2

ÉTUDE PRÉVALENCE HER HER2 PrevHER HER2 ÉTUDE PRÉVALENCE ÉVALUATION DE LA PRÉVALENCE DE HER2 DANS LE CANCER DU SEIN EN SITUATION ADJUVANTE OBJECTIF DE L ENQUÊTE Evaluer le pourcentage de patientes présentant un cancer du sein en

Plus en détail

Épidémiologie du cancer du sein en Algérie.

Épidémiologie du cancer du sein en Algérie. Épidémiologie du cancer du sein en Algérie. Mahnane A. Hamdi Cherif M. Registre du Cancer de Sétif. Laboratoire Santé Environnement des Hauts Plateaux Sétifiens. INTRODUCTION Le cancer du sein est le cancer

Plus en détail

PRSE 2 : Facteurs environnementaux et risque de cancer

PRSE 2 : Facteurs environnementaux et risque de cancer Plan Régional Santé Environnement Rhône-Alpes 2010>2014 PRSE 2 : Facteurs environnementaux et risque de cancer Dr. Béatrice Fervers Unité Cancer et environnement Centre Léon Bérard Facteurs environnementaux

Plus en détail

LE RAPPEL PHYSIOLOGIQUE

LE RAPPEL PHYSIOLOGIQUE LE RAPPEL PHYSIOLOGIQUE LE CANCER Causes de décès - Nombre de décès - Taux comparatifs - Survie à 5 ans Nombre de décès (Sénat) La France se caractérise par une mortalité encore excessive avant 65 ans

Plus en détail

Docteur Brigitte Seradour

Docteur Brigitte Seradour Dépistage du cancer du sein Docteur Brigitte Seradour Pourquoi dépister le cancer du sein? (Selon 10 principes OMS) Il s agit d une maladie grave, fréquente, détectable (phase latente) L examen de dépistage

Plus en détail

Le cancer au Nouveau-Brunswick 2002-2006

Le cancer au Nouveau-Brunswick 2002-2006 Le cancer au Nouveau-Brunswick 2002-2006 Message des co-chefs de la direction du Réseau du cancer du Nouveau-Brunswick (RCNB) Le Réseau du cancer du Nouveau-Brunswick est heureux de vous offrir le Rapport

Plus en détail

Épidémiologie du cancer 30 années d évolution

Épidémiologie du cancer 30 années d évolution Épidémiologie du cancer 30 années d évolution Données observées par le Registre des tumeurs dans le Doubs entre 1980 et 2010 dans le Territoire de Belfort entre 2007 et 2010 Registre des tumeurs du Doubs

Plus en détail

Le Cancer en Tunisie UN CONTEXTE

Le Cancer en Tunisie UN CONTEXTE Le Cancer en Tunisie UN CONTEXTE 1 Plan de la présentation Analyse de la situation Contexte épidémiologique Les principaux acquis Les principales insuffisances Stratégie de lutte contre le cancer 2010-2014

Plus en détail

Etude de mortalité et d incidence. des cancers autour du site de Soulaines

Etude de mortalité et d incidence. des cancers autour du site de Soulaines Etude de mortalité et d incidence des cancers autour du site de Soulaines B.VACQUIER Séminaire Environnement / Santé de l ANCCLI et de l IRSN 15 novembre 2012 Contexte Mise en place d un centre de stockage

Plus en détail

Cancer bronchique primitif: données épidémiologiques récentes

Cancer bronchique primitif: données épidémiologiques récentes Cancer bronchique primitif: données épidémiologiques récentes Pr Jean Trédaniel Service de pneumologie et oncologie thoracique Groupe Hospitalier Paris Saint Joseph Université Paris Descartes Sources Données

Plus en détail

LE CANCER EN FRANCHE-COMTÉ

LE CANCER EN FRANCHE-COMTÉ LE CANCER EN FRANCHECOMTÉ INCIDENCE ET MORTALITÉ DE 1980 À 2005 Observatoire Régional de la Santé de FrancheComté Registre des tumeurs du Synthèse Mars 2009 Ce document expose les résultats d une étude

Plus en détail

Épidémiologie des cancers chez le sujet âgé

Épidémiologie des cancers chez le sujet âgé Session 28/29 UPCOG - Université de Nantes Épidémiologie des cancers chez le sujet âgé Dr F. MOLINIÉ Indicateurs définitions Épidémiologie Étude de la fréquence des phénomènes de santé dans les populations

Plus en détail

TRAITEMENT ET DEPISTAGE DES POLYPES DU COLON

TRAITEMENT ET DEPISTAGE DES POLYPES DU COLON MILLE Sara Ronéo de Module 5 LABERGERIE Laura Cours de Mr LECOMTE Le 21/02/11 Le cours est disponible sur l'ent TRAITEMENT ET DEPISTAGE DES POLYPES DU COLON Épidémiologie du Cancer Colo-rectal (CCR): Le

Plus en détail

CANCER DU SEIN CHEZ LES FEMMES ÂGÉES

CANCER DU SEIN CHEZ LES FEMMES ÂGÉES CANCER DU SEIN CHEZ LES FEMMES ÂGÉES PARTICULARITÉS ÉPIDÉMIOLOGIQUES 40 000 nouveaux cas/an en France, 11 000 décès 45% des femmes atteintes ont plus de 65 ans La fréquence s accroît avec l âge, aux USA:

Plus en détail

Répartition par topographie - Hommes 7,7% 7,2%

Répartition par topographie - Hommes 7,7% 7,2% III-2 Cancer de la prostate Généralités En 2013, le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez les hommes avec 102 nouveaux cas. 6% des patients avaient développé une autre tumeur primitive

Plus en détail

Indicateurs de qualité : cancer du sein. Cliniques Universitaires Saint-Luc (2001-2006)

Indicateurs de qualité : cancer du sein. Cliniques Universitaires Saint-Luc (2001-2006) Indicateurs de qualité : cancer du sein (2001-2006) 1 1 Survie observée Dans le cadre du projet du KCE sur l évaluation d indicateurs de qualité pour le cancer du sein, la survie observée et relative à

Plus en détail

Fiche d information et de faits : Statistiques canadiennes sur le cancer 2013

Fiche d information et de faits : Statistiques canadiennes sur le cancer 2013 SOUS EMBARGO JUSQU AU mercredi 29 mai 2013, 3 h 1, HAE Mai 2013 Fiche d information et de faits : Statistiques canadiennes sur le cancer 2013 En 2013 : On estime que 48 700 nouveaux cas de cancer seront

Plus en détail

LES PETITS-DÉJEUNERS PRESSE DE L ORS PACA

LES PETITS-DÉJEUNERS PRESSE DE L ORS PACA LES PETITS-DÉJEUNERS PRESSE DE L ORS PACA Semaine européenne de prévention du cancer du col de l utérus Le lundi 24 janvier 2011 à 9h30 à l Observatoire régional de la santé Provence-Alpes-Côte d'azur

Plus en détail

Qualité des bases médico-administratives pour la surveillance des cancers. Comparaison avec les registres

Qualité des bases médico-administratives pour la surveillance des cancers. Comparaison avec les registres Qualité des bases médico-administratives pour la surveillance des cancers. Comparaison avec les registres P Grosclaude,, C Dentan, Registre des cancers du Tarn, B Trétarre, Registre des cancers l Hérault,

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse r Orlando, le 2 juin 2009 Roche-EDIFICE : de nouvelles données publiées dans le cadre du congrès de l ASCO confirment l intérêt d un programme structuré de dépistage systématique dans

Plus en détail

Registres de cancers et évaluation des pratiques de prise en charge AM Bouvier Réseau FRANCIM

Registres de cancers et évaluation des pratiques de prise en charge AM Bouvier Réseau FRANCIM Registres de cancers et évaluation des pratiques de prise en charge AM Bouvier Réseau FRANCIM Colloque registres 2012 - Registres et politiques de santé publique - Paris - 6 décembre 2012 séries cliniques,

Plus en détail

L âge moyen des femmes au moment du diagnostic était de 49,7 ans (E.T. 12), avec un pic de fréquence entre 45 et 55 ans

L âge moyen des femmes au moment du diagnostic était de 49,7 ans (E.T. 12), avec un pic de fréquence entre 45 et 55 ans المجلة الصحية لشرق المتوسط منظمة الصحة العالمية المجلد الثالث عشر العدد ٢٠٠٧ ٢ Le cancer du sein est le principal cancer féminin dans le monde et en Tunisie [1-4]. Son incidence est plus élevée dans les

Plus en détail

Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne. Oncogériatrie

Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne. Oncogériatrie Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne Clermont-Ferrand - France - Oncogériatrie Faut-il évaluer toutes les personnes âgées atteintes de cancer? Docteur Jean Goyard, UPCOG, Clermont-Ferrand

Plus en détail

Les Registres des Cancers

Les Registres des Cancers Les Registres des Cancers Delphine Degré Registre des Cancers de la Manche Registre membre du réseau Francim Plan Objectifs et organisation de la surveillance épidémiologique du Cancer en France Principaux

Plus en détail

Contrôle de qualité des registres du cancer basés sur la population

Contrôle de qualité des registres du cancer basés sur la population chap itre 5. Contrôle de qualité des registres du cancer basés sur la population Tous les registres du cancer doivent pouvoir donner des indications objectives sur la qualité des données recueillies. Les

Plus en détail

PHASE 2: EVALUATION DE L'IMPACT SANITAIRE DE LA CATASTROPHE A PARTIR DE L'AGE AU MOMENT DE L'EXPOSITION

PHASE 2: EVALUATION DE L'IMPACT SANITAIRE DE LA CATASTROPHE A PARTIR DE L'AGE AU MOMENT DE L'EXPOSITION PHASE 2: EVALUATION DE L'IMPACT SANITAIRE DE LA CATASTROPHE A PARTIR DE L'AGE AU MOMENT DE L'EXPOSITION 1 MATERIEL ET METHODES Pour les enfants nous avons considéré différentes méthodologies d analyse

Plus en détail

Expérimenté depuis 2003, le. Dépistage organisé du cancer colorectal. Un moyen décisif pour lutter contre la 2 e cause de décès par cancer en France

Expérimenté depuis 2003, le. Dépistage organisé du cancer colorectal. Un moyen décisif pour lutter contre la 2 e cause de décès par cancer en France DÉPISTAGE Dépistage organisé du cancer colorectal Un moyen décisif pour lutter contre la 2 e cause de décès par cancer en France UN CANCER CURABLE À UN STADE PRÉCOCE LE DÉPISTAGE ORGANISÉ : UNE STRATÉGIE

Plus en détail

Le cancer colorectal et son dépistage

Le cancer colorectal et son dépistage Qu est-ce-que c est? Le cancer colorectal est une tumeur maligne de la muqueuse du côlon ou du rectum. Le côlon et le rectum constituent la dernière partie du tube digestif. La majorité des cancers colorectaux

Plus en détail

EVOLUTION DE L'INCIDENCE DES CANCERS DECLARES A L'ASSURANCE MALADIE EN ILE-DE-FRANCE ENTRE 1980 ET 1994

EVOLUTION DE L'INCIDENCE DES CANCERS DECLARES A L'ASSURANCE MALADIE EN ILE-DE-FRANCE ENTRE 1980 ET 1994 Retour au sommaire des BEH de 2000 EVOLUTION DE L'INCIDENCE DES CANCERS DECLARES A L'ASSURANCE MALADIE EN ILE-DE-FRANCE ENTRE 1980 ET 1994 P. Pfister 1, B. Asselain 2, B. Blanchon 3, D.Gartenlaub 1, P.

Plus en détail

Communiqué de presse. La FDA approuve une nouvelle utilisation d Avastin plus chimiothérapie dans le traitement du cancer colorectal métastatique

Communiqué de presse. La FDA approuve une nouvelle utilisation d Avastin plus chimiothérapie dans le traitement du cancer colorectal métastatique Communiqué de presse Bâle, le 24 janvier 2013 La FDA approuve une nouvelle utilisation d Avastin plus chimiothérapie dans le traitement du cancer colorectal métastatique Roche (SIX: RO, ROG; OTCQX: RHHBY)

Plus en détail

CANCER DE L ENDOMETRE ET GENETIQUE

CANCER DE L ENDOMETRE ET GENETIQUE Hôpitaux Universitaires de Genève CANCER DE L ENDOMETRE ET GENETIQUE C. Stan, C. Delozier-Blanchet, M.-A. Bründler, J.-L. Blouin Incidence des cancers chez la femme à Genève 120 100 114 80 Sein 60 Côlon/Rectum

Plus en détail

femme. Le sexe-ratio de 1,9 (calculé sur les taux cumulés) varie Ce site correspond à l ensemble des cancers invasifs (/3) et des

femme. Le sexe-ratio de 1,9 (calculé sur les taux cumulés) varie Ce site correspond à l ensemble des cancers invasifs (/3) et des (35-196) Inc. cancer-vf.qxd 5-8-23 8:37 Pagina 191 Auteur : J. Estève Définition du site : CIM 9 : 14. à 28.9 CIM-O-2 : To u s c a n c e r s Tous cancers C. à C8.9 Problèmes liés à la définition du site

Plus en détail

Dépistage organisé du cancer colorectal en France : Evaluation du programme national sur 46 départements pour la période

Dépistage organisé du cancer colorectal en France : Evaluation du programme national sur 46 départements pour la période Evaluation du programme national sur 46 départements pour la période 2008-2009 V e Congrès International d Epidémiologie ADELF/EPITER, 12-14 septembre 2012, Bruxelles K Leuraud, D Jezewski-Serra, E Salines

Plus en détail

LE CANCER DU REIN. Codes CIM 8 : «189» CIM 9 : «189» CIM 10 : «C64-C66», «C68»

LE CANCER DU REIN. Codes CIM 8 : «189» CIM 9 : «189» CIM 10 : «C64-C66», «C68» ATLAS DE LA MORTALITÉ PAR CANCER EN FRANCE MÉTROPOLITAINE ÉVOLUTION 19-2004 141 LE CANCER DU REIN Codes CIM 8 : «189» CIM 9 : «189» CIM 10 : «C64-C66», «C68» UN ACCROISSEMENT DES ÉCARTS ENTRE LES HOMMES

Plus en détail

Cancers - Pronostics à long terme Une expertise collective de l Inserm

Cancers - Pronostics à long terme Une expertise collective de l Inserm Paris, le 19 avril 2006 Dossier de presse Cancers - Pronostics à long terme Une expertise collective de l Inserm En 2000, d après les estimations issues des registres, le nombre de nouveaux cas de cancer

Plus en détail

Comment va-t-on deux ans après un diagnostic de cancer?

Comment va-t-on deux ans après un diagnostic de cancer? Comment va-t-on deux ans après un diagnostic de cancer? -Modes de découverte de la maladie et gravité au diagnostic -Traitements reçus -Etat de santé à deux ans -Qualité de vie à deux ans Modes de découverte

Plus en détail

N. Thomas a, J. Zitouni b, A. Bocquier c, E. Lewandowski d, S. Finkel e, O. Favier a, F. Champion b, M. Jardin c. Provence-Alpes-Côte d Azur

N. Thomas a, J. Zitouni b, A. Bocquier c, E. Lewandowski d, S. Finkel e, O. Favier a, F. Champion b, M. Jardin c. Provence-Alpes-Côte d Azur Congrès national des Observatoires régionaux de la santé 2008 - Les inégalités de santé Marseille, 16-17 octobre 2008 L3 - Évaluation de la qualité du chaînage des séjours hospitaliers : préalable nécessaire

Plus en détail

Epidémiologie des cancers en Limousin. Synthèse

Epidémiologie des cancers en Limousin. Synthèse Synthèse Contexte national 'après le réseau Francim, le nombre annuel de nouveaux cas de cancers en France D est passé de 191 en 1985 à 226 en 1995. Cette augmentation est en partie liée au vieillissement

Plus en détail

dies, Besançon les 07 et 08 Mars 2008

dies, Besançon les 07 et 08 Mars 2008 Synthèse du rapport IPSN-INVS INVS Décembre 2000 L accident de Tchernobyl du 26 Avril 1986 a donné lieu à d importants rejets radioactifs dans l atmosphl atmosphère, qui se sont déposd posés s de façon

Plus en détail

Ceser 07/11/2016 M. Telle-Lamberton V. Féron

Ceser 07/11/2016 M. Telle-Lamberton V. Féron Épidémiologie des cancers en Île-de-France Ceser 07/11/2016 M. Telle-Lamberton V. Féron 1 Épidémiologie des cancers en Île-de-France Principaux chiffres Situation de l Île-de-France par rapport à la France

Plus en détail

Intestin grêle. Intestin grêle. Description de la localisation étudiée. Incidence. Population d étude. Remarque

Intestin grêle. Intestin grêle. Description de la localisation étudiée. Incidence. Population d étude. Remarque Auteurs : M. Robaszkiewicz, A.-M. Bouvier, V. Bouvier Description de la localisation étudiée Intestin grêle CIM-O-3 Correspondance en CIM-O-2 Correspondance en CIM-O-1 Correspondance en CIM-10 Topographie

Plus en détail

Survie des personnes atteintes de cancer en France métropolitaine 1989-2013

Survie des personnes atteintes de cancer en France métropolitaine 1989-2013 Février 2016 Survie des personnes atteintes de cancer en France métropolitaine 1989-2013 Étude à partir des registres des cancers du réseau Francim Partie 1 Tumeurs solides Auteurs Anne Cowppli-Bony Zoé

Plus en détail

Mars bleu. Dossier de presse. contre le Cancer colorectal! Association pour le Dépistage Organisé des Cancers

Mars bleu. Dossier de presse. contre le Cancer colorectal! Association pour le Dépistage Organisé des Cancers Mars bleu Dossier de presse Ensemble mobilisons nous contre le Cancer colorectal! ADOC 11 Association pour le Dépistage Organisé des Cancers Un dépistage organisé Le principe du dépistage est de détecter

Plus en détail

Incidence et évolution des cancers de l adulte en France

Incidence et évolution des cancers de l adulte en France 1 Incidence et évolution des cancers de l adulte en France En l absence de données réelles d incidence observées sur l ensemble du territoire national, l évolution du nombre de cas de cancers en France

Plus en détail

Les Signes évocateurs de cancer ORL

Les Signes évocateurs de cancer ORL Les Signes évocateurs de cancer ORL J. Carvalho, A. Dupret-Bories, Ph. Schultz Service d ORL et chirurgie cervico-faciale Hôpital de Hautepierre Objectifs : savoir reconnaître précocement un cancer ORL

Plus en détail

III ETUDES DES PRINCIPALES TOPOGRAPHIES

III ETUDES DES PRINCIPALES TOPOGRAPHIES III ETUDES DES PRINCIPALES TOPOGRAPHIES III-1 Sein et appareil génital féminin En 2014, 211 tumeurs invasives, soit 52.6 % de l ensemble des tumeurs invasives chez les femmes ont été enregistrées. (Ont

Plus en détail

Dépistage Organisé du cancer du sein en Saône et Loire ADéMaS 71

Dépistage Organisé du cancer du sein en Saône et Loire ADéMaS 71 Dépistage Organisé du cancer du sein en Saône et Loire ADéMaS 71 Dr Catherine HAMEL Médecin Coordonnateur 2013 Les cancers en France 1980 2010 170 000 nouveaux cas 365 000 nouveaux cas > 100 % en 30 ans

Plus en détail

Etude KBP-2000-CPHG (N=5667)

Etude KBP-2000-CPHG (N=5667) Tableau 1 : Description de la population Etude KBP-2000-CPHG (N=5667) Effectifs Moyenne±écart-type Valeurs [Mini-Maxi] Patient Age en années 5664 64,3±11.5 [27-96] Age en 4 classes 50 ans 783 13,8 51-60

Plus en détail

Registre valaisan des tumeurs. Epidémiologie et prise en charge du cancer du sein en Valais 2008-2010

Registre valaisan des tumeurs. Epidémiologie et prise en charge du cancer du sein en Valais 2008-2010 Registre valaisan des tumeurs Epidémiologie et prise en charge du cancer du sein en Valais 2008-2010 Impressum Observatoire valaisan de la santé, octobre 2014 Reproduction partielle autorisée, sauf à des

Plus en détail

Epidémiologie des cancers digestifs : dernières tendances évolutives. Nouvelles données sur la survie

Epidémiologie des cancers digestifs : dernières tendances évolutives. Nouvelles données sur la survie Epidémiologie des cancers digestifs : dernières tendances évolutives Nouvelles données sur la survie C LEPAGE CHU Dijon, INSERM U1231 EPICAD Université de Bourgogne Localisations des 10 cancers les plus

Plus en détail

Incidence des cancers sur la zone de proximité de Lille. Période Registre général des cancers de Lille et de sa région

Incidence des cancers sur la zone de proximité de Lille. Période Registre général des cancers de Lille et de sa région Incidence des cancers sur la zone de proximité de Lille Période 28-21 Registre général des cancers de Lille et de sa région Rédaction M. Khadim Ndiaye, biostatisticien Dr. Karine Jéhannin-Ligier, responsable

Plus en détail

Prévention des cancers. Pr GANRY

Prévention des cancers. Pr GANRY Prévention des cancers Pr GANRY Pourquoi mettre en place une politique de prévention? Cancers de mauvais pronostic: ORL, œsophage, estomac. effet connu de l arrêt du tabagisme, de l alcoolisme Efficacité

Plus en détail

Enquête nationale sur la prise en charge des cancers ou hémopathies malignes dans les structures gériatriques

Enquête nationale sur la prise en charge des cancers ou hémopathies malignes dans les structures gériatriques ENQUETE PUGG 2014 Pratiques et Usages en Gériatrie et en Gérrontologie Enquête nationale sur la prise en charge des cancers ou hémopathies malignes dans les structures gériatriques Claude Jeandel (CNPG)

Plus en détail

SOMMAIRE LE DÉPISTAGE DES CANCERS DU SEIN ET DU COL DE L UTERUS. a) Au regard de l organisation du dépistage

SOMMAIRE LE DÉPISTAGE DES CANCERS DU SEIN ET DU COL DE L UTERUS. a) Au regard de l organisation du dépistage SOMMAIRE INTRODUCTION... 2 LE DÉPISTAGE DES CANCERS DU SEIN ET DU COL DE L UTERUS Pages I - L ASSOCIATION ARCADES... 3 II - SA MISSION... 4 a) Au regard de l organisation du dépistage b) Au regard de la

Plus en détail

RAPPELS DES CRITERES MOTIVANT UNE CONSULTATION D ONCOGENETIQUE. Pr Y.-J. BIGNON Département d'oncogénétique Centre Jean Perrin 63000 CLERMONT-FERRAND

RAPPELS DES CRITERES MOTIVANT UNE CONSULTATION D ONCOGENETIQUE. Pr Y.-J. BIGNON Département d'oncogénétique Centre Jean Perrin 63000 CLERMONT-FERRAND RAPPELS DES CRITERES MOTIVANT UNE CONSULTATION D ONCOGENETIQUE Pr Y.-J. BIGNON Département d'oncogénétique Centre Jean Perrin 63000 CLERMONT-FERRAND Le cancer du sein 1 000 000 nouveaux cas par an dans

Plus en détail

STRATÉGIE DE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU MÉLANOME RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE

STRATÉGIE DE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU MÉLANOME RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE STRATÉGIE DE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU MÉLANOME RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE Service évaluation médico-économique et santé publique Octobre 2006 SYNTHÈSE ET PERSPECTIVES État de la question Le mélanome

Plus en détail

Facteurs de retard au diagnostic. du mélanome cutané

Facteurs de retard au diagnostic. du mélanome cutané Rapport d orientation sur les facteurs de retard au diagnostic du Mélanome cutané RAPPORT D ORIENTATION Facteurs de retard au diagnostic du mélanome cutané Juillet 2012 SYNTHESE Ce rapport d orientation

Plus en détail

ACCÈS AUX ESSAIS DE PHASE I EXISTE-T-IL DES INÉGALITÉS? CHEZ DES PATIENTS ATTEINTS D UN CANCER COLORECTAL : Cliquez pour modifier le style du titre

ACCÈS AUX ESSAIS DE PHASE I EXISTE-T-IL DES INÉGALITÉS? CHEZ DES PATIENTS ATTEINTS D UN CANCER COLORECTAL : Cliquez pour modifier le style du titre Cliquez pour modifier le style du titre ACCÈS AUX ESSAIS DE PHASE I CHEZ DES PATIENTS ATTEINTS D UN CANCER COLORECTAL : EXISTE-T-IL DES INÉGALITÉS? JULIETTE BOUCHET ET ONCOMIP 1 Cliquez INTRODUCTION pour

Plus en détail

L'évaluation de l'innovation en population générale. Principes et outils

L'évaluation de l'innovation en population générale. Principes et outils L'évaluation de l'innovation en population générale. Principes et outils Principaux indicateurs utilisables Incidence Survie Mortalité surveillance du risque surveillance au long cours alerte efficacité

Plus en détail

ETAT DES LIEUX EPIDEMIOLOGIQUE ETAT DES CONNAISSANCES

ETAT DES LIEUX EPIDEMIOLOGIQUE ETAT DES CONNAISSANCES ETAT DES LIEUX EPIDEMIOLOGIQUE SUR LES CANCERS DU SEIN, DE LA PROSTATE, DU COLON-RECTUM ET DE L UTERUS DANS LES ALPES-MARITIMES ET ETAT DES CONNAISSANCES SUR LE DEPISTAGE DE MASSE DE CES CANCERS EN FRANCE

Plus en détail

Etat des lieux de l accès aux plateformes de génétique moléculaire

Etat des lieux de l accès aux plateformes de génétique moléculaire 12 juin 2014 Etat des lieux de l accès aux plateformes de génétique moléculaire CONTEXTE ET OBJECTIFS DE l ETUDE : L action 6.2 du plan cancer 3 «conforter l accès aux tests moléculaires» stipule en particulier

Plus en détail

Cancer inflammatoire du sein Traitement, survie et récurrences

Cancer inflammatoire du sein Traitement, survie et récurrences inflammatoire du sein Traitement, survie et récurrences Huguette Nguele Meke Introduction Le cancer du sein est une maladie gave et fréquente qui touche une femme sur 11 au cours de sa vie et qui est diagnostiqué

Plus en détail

PRESENTATION DU PROGRAMME «ACSE MOLECULAIRE»

PRESENTATION DU PROGRAMME «ACSE MOLECULAIRE» Avril 2013 PRESENTATION DU PROGRAMME «ACSE MOLECULAIRE» Face au développement des nouveau médicaments et du diagnostic moléculaire, l INCa lance un programme pour faciliter l accès à l innovation dans

Plus en détail

Sous-indicateur n 2-3-1 : taux de participation au dépistage organisé du cancer du sein chez les femmes âgées de 50 à 74 ans

Sous-indicateur n 2-3-1 : taux de participation au dépistage organisé du cancer du sein chez les femmes âgées de 50 à 74 ans 108 Partie II Objectifs / Résultats Objectif 2 : Développer la prévention Indicateur n 2-3 : Indicateurs sur le dépistage du cancer Sous-indicateur n 2-3-1 : taux de participation au dépistage organisé

Plus en détail

Registre du Cancer de la Somme. Incidence des cancers de la Somme pour la période

Registre du Cancer de la Somme. Incidence des cancers de la Somme pour la période Registre du Cancer de la Somme Incidence des cancers de la Somme pour la période 2010-2014 Auteurs Dr Bénédicte Lapôtre-Ledoux, coordonnateur du registre du cancer de la Somme Pr Olivier Ganry, responsable

Plus en détail

MOURIR D UN CANCER DU SEIN, OU MOURIR AVEC : TELLE EST LA QUESTION. Julien Gelly

MOURIR D UN CANCER DU SEIN, OU MOURIR AVEC : TELLE EST LA QUESTION. Julien Gelly MOURIR D UN CANCER DU SEIN, OU MOURIR AVEC : TELLE EST LA QUESTION Julien Gelly Déclaration de liens d intérêts Chef de clinique de médecine générale Département de médecine générale, Université Paris

Plus en détail

Présentation du programme de dépistage du Cancer Colo-Rectal CREDEP. par le Dr Jean-Louis DUJARDIN. FMC La Châtre. Mardi 06 octobre 2009

Présentation du programme de dépistage du Cancer Colo-Rectal CREDEP. par le Dr Jean-Louis DUJARDIN. FMC La Châtre. Mardi 06 octobre 2009 Présentation du programme de dépistage du Cancer Colo-Rectal CREDEP par le Dr Jean-Louis DUJARDIN FMC La Châtre Mardi 06 octobre 2009 Programme de dépistage du Cancer Colo Rectal (CCR) CREDEP La Châtre

Plus en détail

HÉMATURIES. Interrogatoire

HÉMATURIES. Interrogatoire HÉMATURIES Nous ne décrirons que les hématuries macroscopiques, c'est-à-dire visibles, seules à pouvoir être retenues dans le cadre d un abord clinique en urologie. L hématurie est révélatrice d une lésion

Plus en détail