Bois Bocage Energie. SCIC Bois Bocage Energie, Laurent NEVOUX, Place de l église, CHANU

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bois Bocage Energie. www.boisbocageenergie.fr. SCIC Bois Bocage Energie, Laurent NEVOUX, Place de l église, 61800 CHANU"

Transcription

1 Société Coopérative d Intd Intérêt Collectif Bois Bocage Energie

2 Comment organiser la filière bois et mobiliser la ressource? Acte 1 : Mécaniser la récolte du bois Acte 2 : Moderniser les chaufferies Acte 3 : Structurer l approvisionnement Acte 4 : Gérer la ressource

3 En préambule, quelques images du territoire pour mieux comprendre nos problématiques. Des bocages variés!

4 Boisement forestier : ha : 13.9 % Linéaire bocager : km

5

6 Cépée basse de noisetiers

7 Haie différentes strates

8 La hêtraie du pays de Tinchebray

9 Les haies de chataigniers du Domfrontais

10 Bande boisée et taillis

11 Tétards et trognes

12 Ripisilve d Aulnes et Saules

13 Haies dégradées et pratiques

14 Acte 1 : Mécaniser la récolte du bois

15 Acte 1 : Mécaniser la récolte du bois 2000 une déchiqueteuse à alimentation manuelle 2004 une déchiqueteuse à grappin 2009 une seconde déchiqueteuse

16 Acte 1 : Mécaniser la récolte du bois Des systèmes de déchiquetage efficace, c est l élément déclencheur de la filière. 10 adhérents à la Cuma Innov 61 en 2000, 170 adhérents en m 3 déchiqueté en 2000 (Pas de volume pour la filière), m 3 déchiqueté en 2010 (4 600 m 3 pour la SCIC) 150 chaudières à alimentation automatique 25 chaudières de collectivités (petites à moyennes puissances : 35 à 550 kw)

17 Acte 1 : Mécaniser la récolte du bois De nouvelles organisations de chantier qui optimisent le travail chez les exploitants La coupe se mécanise Pince à griffe forestière De 50 à 100 mètres coupés par/h à 2 pers.

18 Acte 1 : Mécaniser la récolte du bois De nouveaux outils à mettre en œuvre Mais lequel adapté au Bocage

19 Acte 1 : Mécaniser la récolte du bois Faire évoluer les pratiques d entretien et la gestion Privilégier le recépage aux tailles latérales

20 Acte 1 : Mécaniser la récolte du bois Une haie, ça repousse Noisetiers 1 an après Érables 15 ans après

21 Comment organiser la filière bois et mobiliser la ressource? Acte 2 : Moderniser les chaufferies

22 Acte 2 : Moderniser les chaufferies Des chaudières à alimentation automatique offrant le même confort d utilisation que pour les énergies fossiles Silo de stockage des plaquettes Boîtier de commande électronique Alimentation automatique par vis sans fin Bac pour les cendres produites (1 à 2 % du bois consommé)

23 Acte 2 : Moderniser les chaufferies L inconvénient, la place, mais avec des solutions

24 Acte 2 : Moderniser les chaufferies Des solutions à définir en amont des projets

25 Acte 2 : Moderniser les chaufferies Innover avec des chaufferies containers

26 Acte 2 : Moderniser les chaufferies Avec de nouveaux systèmes de livraison

27 Acte 2 : Moderniser les chaufferies Possibilité de créer des réseaux de chaleur de petites puissances, adaptés à nos communes rurales.

28 Comment organiser la filière bois et mobiliser la ressource? Acte 3 : Structurer l approvisionnement

29 Acte 3 : Structurer l approvisionnement Contexte et histoire Commune de CHANU Communauté de Communes du Bocage Athisien CUMA Innov 61 de déchiquetage

30 Contexte et historique CHANU Remembrement Plan Local d Urbanisme Maison de retraite les Tilleuls CUMA Innov 61 Première déchiqueteuse en 1999 Nombres d adhérents importants pour 1 outil Réflexion sur outil plus performant Communauté de Communes du Bocage Athisien Remembrement de DURCET Site d enfouissement de déchets nucléaire Site touristique de la Roche d Oëtre et village de la Ferté

31 Acte 3 : Structurer l approvisionnement Constat Exploitants et propriétaires possèdent la matière première CUMA Innov 61 peut transformer la matière première? Ce qui manque : - une capacité de stockage - la sécurité de l approvisionnement - l assurance d une qualité Clients : collectivités et particuliers Besoin d un approvisionnement en petite quantité et de qualité pour des chaudières de petite et SCIC Bois Bocage Energie, Laurent moyenne NEVOUX, puissance. Place de l église, CHANU

32 Acte 3 : Structurer l approvisionnement En 2005, le groupe de travail décide de créer une structure avec les objectifs suivants : Revaloriser économiquement le bocage pour entretenir le paysage Gérer durablement la ressource bocagère Conforter l emploi local en milieu rural Produire localement une énergie renouvelable accessible aux petites installations Une gestion partagée de l activité sur le territoire

33 Acte 3 : Structurer l approvisionnement Fonctionnement de la SCIC Répartition par collèges après l'assemblée Générale du 30 novembre associés, 387 parts et de capital % % 1 1 % % S a l a r i é C l i e n t s P r o d u c t e u r s C o l l e c t i v i t é s P a r t e n a i r e s %

34 Acte 3 : Structurer l approvisionnement SCIC Bois Bocage Energie Assemblée Générale ( nomme le CA, valide la gestion, donne les orientations, ) Comité d éthique et d orientation (rôle consultatif) Conseil d Administration (gère la société dans la limite des pouvoirs donnés par l assemblée générale valide les adhésions ou retraits, engage les investissements importants, décide de la création des antennes locales et nomme les responsables...) Les 7 commissions (Travaillent sur les thèmes importants pour le développement : Techniques, Finances, Antennes, Communication, Développement, Personnel, Gestion de la ressource) Antennes locales (assistent la gérance dans son travail sur le secteur concerné, organisent les relations au niveau local entre les producteurs, les clients et la SCIC, n ont pas de pouvoir mais sont une force de proposition)

35 Acte 3 : Structurer l approvisionnement Fonctionnement de la SCIC Que fait la SCIC? Elle achète aux producteurs des plaquettes vertes, livraison à la plate forme comprise. Elle sèche les plaquettes sur des plate formes de stockage. Elle vend les plaquettes aux clients à partir de la plate forme ou organise la livraison. Elle utilise au maximum les moyens existants sur le territoire :» Exploitants agricoles pour le transport» Moyen de pesée de la collectivité ou d une entreprise voisine

36 Rôle des collectivités - réalisent les investissements immobiliers dont la SCIC a besoin et les louent ensuite à la SCIC. Elles perçoivent à ce titre les subventions d investissement de l Etat, la Région et le Département. Elles évitent à la SCIC de s endetter et d avoir les bâtiments nécessaires à son fonctionnement. -- aident à la diffusion de l information sur leur territoire et aux collectivités voisines SCIC Bois Bocage Energie Acte 3 : Structurer l approvisionnement Les collectivités ne peuvent verser de subventions de fonctionnement, par contre elles peuvent rémunérer des contrats de prestation.

37 Acte 3 : Structurer l approvisionnement Les Antennes locales Athis Putanges L'Aigle Chanu Champsecret Carrouges Céaucé Perche Sillé Loir et Cher

38

39 De la Théorie.. Production de bois-déchiqueté Valeur du bois Abattage Déchiquetage Transport vert sous Total par tonne verte Coûts de production en / T 10 20% 13 26% 19 38% 8 16% 50,1 100% Après séchage STOCKAGE-SECHAGE MANUTENTIONS GESTION LIVRAISON "SEC" TOTAL 66, ,4 65% 14% 4% 6% 12% 100%

40 Acte 3 : Structurer l approvisionnement A la réalité.. Répartition des charges pour un prix rendu chaufferie à 98 Tonne HT Prix d'achat des plaquettes vertes au producteurs Perte de poids au séchage 25 % Loyer Manutention Gestion 2,5 ; 2% 1,5 ; 1% 8,0 ; 8% 17,0 ; 16% 45,0 ; 44% 20% transport vert 47% déchiquetage Amortissement, assurance 3,0 ; 3% Marge pour financer la trésorerie Transport 12,0 ; 12% 15,0 ; 14% 28% abattage 5 % valeur du bois

41 PRIX DE REVIENT ( /HT) /tonne verte kg/map /tonne 20-30% kg/map (feuillus tendres / résineux) pertes sur tonne verte = -25% écarts chantiers moy. % écarts chantiers moy. moy. /map % Prix de la matière bois 10,50 à 10,50 10,50 15% 13,13 à 13,13 13,13 3,28 11% Abattage / Façonnage 10,50 à 13,50 12,00 17% 13,13 à 16,88 15,00 3,75 13% Débardage / Préparation des tas 6,00 à 15,00 10,50 15% 7,50 à 18,75 13,13 3,28 11% Déchiquetage 15,00 à 21,00 18,00 26% 18,75 à 26,25 22,50 5,63 19% Transport chantier->stockage 6,00 à 12,00 9,00 13% 7,50 à 15,00 11,25 2,81 10% Prix d'achat aux producteurs (rendu plate-forme) 48,00 à 72,00 60,00 87% 60,00 à 90,00 75,00 18,75 64% Mise en tas sur stockage 1,50 à 2,00 1,75 1,88 à 2,50 2,19 0,55 2% Stockage-séchage sous bâtiment bétonné 10,00 à 14,00 12,00 12,50 à 17,50 15,00 3,75 13% Reprise / Chargement 1,50 à 2,00 1,75 2,00 à 6,00 4,00 1,00 3% Prix de vente (départ plate-forme) 61,00 à 90,00 75,50 76,38 à 116,00 96,19 24,05 82% Livraison stockage->chaufferie 12,00 à 17,00 14,50 3,63 12% Frais de gestion 4,00 à 8,00 6,00 0,00 5% Prix de vente (rendu chaufferie) 92,38 à 141,00 116,69 27,67 100% TTC 123,11 29,19

42 Comment organiser la filière bois et mobiliser la ressource? Acte 4 : Gérer la ressource

43 Acte 4 : Gérer la ressource La tendance actuelle Une forte demande sur tous les bois facilement mobilisables T destiné à l énergie en 2010 Prévision T en 2015 en Normandie De grands opérateurs nationaux qui se placent sur le marché d où tension La recherche de nouveaux «gisements» dont le bocage et les forêts Prévision T en 2013 Soit 500 km de haies à couper tous les ans! Soit Km en gestion

44 Acte 4 : Gérer la ressource Nécessité de pouvoir gérer dans le temps la ressource. Les étapes préalables à la construction d un outil de gestion -Construction d une typologie des structures de haies 9 types de haies en Basse Normandie -Réalisation d un référentiel de production Quelle est la productivité de 100 m de haies d Erables?

45 Acte 4 : Gérer la ressource Les types de structures Buisson (<3m) Arbustes (<7m) Cépée(<15m) Haut jet (>15m) Haie haute boisée Haie arbustive Taillis sous futaie Haie arbustive avec arbre épars Taillis simple avec sous étage arbustif Futaie linéaire Taillis simple sans sous étage Futaie avec sous étage arbustif Haie basse buissonnante Jeune haie (âge < 10 ans) Haie basse buissonnante avec arbre épars

46 Acte 4 : Gérer la ressource Estimation du capital de bois énergie et de l accroissement annuel sur toute l exploitation Accroissement annuel (map/an) Volume sur pied estimé après l état des lieux.(année n) Volume sur pied estimé à l année n+1 Prélèvement possible par an = accroissement annuel

47 Acte 4 : Gérer la ressource Tableau des récoltes possibles chaque année. Le volume récolté doit être proche de l accroissement annuel pour permettre de préserver le capital de bois. Le choix des haies à exploiter est fonction de: - niveau de dégradation de la haie (continuité, vieille haie, ) - volume de plaquettes que l on peut récolter (veiller à récolter quand le volume est maximum) N de haie Typologie Basse- Normandie Longueur Talus/A plat trouée, % Propriét. Mitoy en Essences renco ntrées Age depuis la dernière coupe ou année de plantation 1 Haut jets avec sous étage arbustif 347 Talus 5% propriété Hê Chê Noi Haut jets avec sous étage arbustif 241 Talus 10% propriété Hê Chê Noi Haut jets avec taillis 392 Talus 15% propriété Hê Chê Noi? 4 Haut jets avec sous étage arbustif 156 Talus 25% propriété Hê Chê Noi Chat? 5 Haut jets avec sous étage arbustif 156 Talus 5% propriété Hê Chat 1995

48 Acte 4 : Gérer la ressource Carte des coupes et des travaux

49 Acte 4 : Gérer la ressource Avantages des plans de gestions et de l outil d estimation : Pour l agriculteur : - Outil de conseil (estimation de ses potentialités) - Gestion durable de la haie et atouts environnementaux revalorisés. - Récolte d un volume constant de plaquette par an - Diversification des activités de la ferme par la vente de bois Pour les collectivités : -Garantie d approvisionnement -Connaissance des volumes disponibles (ou pas) sur un territoire - Régénération du linéaire vieillissant et augmentation de la productivité générale des haies - Valorisation des aides à la plantation - Politique de développement local (emplois, énergie bon marché) et d aménagement du territoire (paysages de qualité image du département)

50 Bilan énergétique Quelle quantité d énergie utilise t on pour produire les combustibles? Avec 1 équivalent litre de fioul, on produit : Fioul : 0,9 Ethanol : 2 EMHV / Biodiesel : 3 Huile végétale colza : 4.5 Maïs méthanisation : 5 Céréales (triticale) : 12 Granulés : 20 Miscanthus : 27 TTCR saule : 33 Plaquettes Forestières : 44

51 Quelques données Type d'énergie Unités Contenu énergétique en Kwh/unité prix à l'unité coût /kwh/ttc plaquettes forestières ou bocagères (20 %) 1 Tonne ,028 Buches (3 stères sec) 1 Tonne ,038 Granulés vrac 1 Tonne ,046 Fioul 1000 litres ,08 Gaz naturel 1 Tonne ,062 Gaz propane 1 Tonne ,111 Electricité 1 Kwh 1 0,11 0,105 1 km de haie produit 5 tonnes de bois sec par an 1 km de haie stoke 2,5 tonne de carbone par an 1 km de haie piège 9,2 Tonnes de CO2 1m 3 de bois exploité = 1 tonne CO 2 1 tonne de bois sec = 0,5 tonne de Carbone 1 tonne de Carbone = 3,667 tonnes CO 2

La filière bois énergie en Bretagne

La filière bois énergie en Bretagne La filière bois énergie en Bretagne 2012 En Bretagne, une ressource àla fois abondante et limitée Total : 3.8 millions de tep la ressource en bois couvre entre 5 et 10% des besoins actuels en énergie :

Plus en détail

LA FILIERE BOIS ENERGIE D ORIGINE AGRICOLE. Utilisation domestique du bois énergie

LA FILIERE BOIS ENERGIE D ORIGINE AGRICOLE. Utilisation domestique du bois énergie LA FILIERE BOIS ENERGIE D ORIGINE AGRICOLE Utilisation domestique du bois énergie JOURNEES DE DEMONSTRATION ORGANISEES PAR LA FEDERATION DEPARTEMENTALE DES CUMA DU TARN FEVRIER 2005 Plus d informations

Plus en détail

Avec quel bois. se chauffer?

Avec quel bois. se chauffer? Avec quel bois se chauffer??? Pourquoi choisir l énergie bois? Le bois énergie est bon marché Contrairement aux prix des énergies fossiles, celui du bois est stable. Le faible coût de ce combustible, associé

Plus en détail

Guide pour l installation domestique de chaudière automatique à bois déchiqueté

Guide pour l installation domestique de chaudière automatique à bois déchiqueté Guide pour l installation domestique de chaudière automatique à bois déchiqueté Dossier d aide à la décision destiné aux particuliers et agriculteurs Version Avril 2011 «Comment fonctionne une chaudière

Plus en détail

Le chauffage automatique au bois

Le chauffage automatique au bois Le chauffage automatique au bois Un chauffage aux multiples avantages De hauts renments pour une combustion propre Une autonomie comparable aux autres énergies Une énergie renouvelable ne mettant pas en

Plus en détail

De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs. La nouvelle génération de centrales thermiques

De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs. La nouvelle génération de centrales thermiques De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs La nouvelle génération de centrales thermiques I. Quelques principes pour faire des économies La température de l air L épaisseur du grain Le refroidissement

Plus en détail

CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH

CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH DEMANDEUR DE LA PRE-ETUDE Commune de Breitenbach 4, place de l église 67220 BREITENBACH Tél

Plus en détail

Un projet Bois Energie Citoyen?

Un projet Bois Energie Citoyen? Un projet Bois Energie Citoyen? Filière bois énergie : les attendus les entrants Filière usuelle : circuit long Filière d avenir : circuit court Chaîne de production d énergie thermique HQE : Analyse systèmique

Plus en détail

Quinze ans de valorisation du bois-énergie dans le bocage mayennais

Quinze ans de valorisation du bois-énergie dans le bocage mayennais Quinze ans de valorisation du bois-énergie dans le bocage mayennais Jean-Pierre Couvreur LA MAYENNE, PAYS DE BOCAGE La Mayenne est située au nord des Pays de la Loire, entre Normandie, Bretagne, Anjou

Plus en détail

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets.

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets. Le Bois Énergie Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr Animation du sur les Pyrénées Orientales Animation, Information Conseils et accompagnement des projets Réalisation de pré-diagnostics tecnico-économiques

Plus en détail

Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme. Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014

Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme. Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014 Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014 Plan de l exposé Pourquoi du miscanthus? Chaudières polycombustibles : aspects techniques

Plus en détail

mobilisation de la biomasse

mobilisation de la biomasse 5 La mobilisation de la biomasse Stockage, logistique et structuration des acteurs Diagnostic de territoire Insertion dans les exploitations Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte

Plus en détail

PREAVIS MUNICIPAL No 19/2013 Demande de crédit pour alimenter en énergie les 6 appartements de l ancienne porcherie

PREAVIS MUNICIPAL No 19/2013 Demande de crédit pour alimenter en énergie les 6 appartements de l ancienne porcherie Cuarnens, le 25 novembre 2013 Municipalité de Cuarnens PREAVIS MUNICIPAL No 19/2013 Demande de crédit pour alimenter en énergie les 6 appartements de l ancienne porcherie Monsieur le Président, Mesdames

Plus en détail

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

PRÉSERVEr L ENVIRONNEMENT. bois-énergie Dynamiser L économie LOCALe

PRÉSERVEr L ENVIRONNEMENT. bois-énergie Dynamiser L économie LOCALe PRÉSERVEr L ENVIRONNEMENT bois-énergie Dynamiser L économie LOCALe Le développement de la filière bois-énergie, s il est réalisé en harmonie avec les autres utilisations du bois, est une opportunité pour

Plus en détail

Quelle place pour le. bois énergie. dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec :

Quelle place pour le. bois énergie. dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec : Quelle place pour le bois énergie dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec : Quelle place pour le bois énergie dans le logement social? UN OUTIL pour la maîtrise des charges locatives

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE et le financement de la filière méthanisation

CREDIT AGRICOLE et le financement de la filière méthanisation CREDIT AGRICOLE et le financement de la filière méthanisation Page 1 EXPO BIOGAZ 2013 1 LE CREDIT AGRICOLE ET LA METHANISATION 2 RETOUR D EXPERIENCE: UN PROJET DE METHANISATION A LA FERME Page 2 EXPO BIOGAZ

Plus en détail

Le Bois Energie. Développement d une filière en Midi-Pyrénées PLAN DE LA PRESENTATION. Les combustibles bois : origines & caractéristiques

Le Bois Energie. Développement d une filière en Midi-Pyrénées PLAN DE LA PRESENTATION. Les combustibles bois : origines & caractéristiques PLAN DE LA PRESENTATION Le Bois Energie Développement d une filière en Midi-Pyrénées L offre et la demande principaux acteurs et chiffres clés Séminaire interrégional du Réseau national des CFT Forêt et

Plus en détail

Synthèse N 6. Les unités du boisénergie

Synthèse N 6. Les unités du boisénergie Mémento aquitain du bois énergie Synthèse N 6 Synthèse bibliographique Les unités du boisénergie Octobre 2013 2 Les unités du bois-énergie Objectifs : Connaître les unités du bois énergie. Clarifier les

Plus en détail

www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com

www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com 1 ère partie : Qui sommes-nous? Nos activités Se chauffer avec du granulé : Qu est-ce que le granulé? Pourquoi utiliser du granulé

Plus en détail

ENQUETE SUR LE PRIX DES COMBUSTIBLES BOIS EN 2013-2014

ENQUETE SUR LE PRIX DES COMBUSTIBLES BOIS EN 2013-2014 ENQUETE SUR LE PRIX DES COMBUSTIBLES BOIS EN -2014 Etude réalisée par CODA Stratégies NOVEMBRE 2014 Pour le compte du département Bioressources de l ADEME Présentation finale CODA STRATEGIES - 4 rue Galvani

Plus en détail

Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les projets collectifs et tertiaires

Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les projets collectifs et tertiaires Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les particuliers, Pour les projets collectifs et tertiaires Etre un outil de communication pour l ensemble de la filière granulés Objectifs Apporter

Plus en détail

Contexte et enjeux du bois-énergie dans la Manche

Contexte et enjeux du bois-énergie dans la Manche O N S E Contexte et enjeux du bois-énergie dans la Manche BOIS ÉNERGIE 2 Préface A vec plus de 53 000 km de haies fonctionnelles, la Manche est l un des départements les plus bocagers de France. Quel

Plus en détail

Chaudières individuelles de petite puissance

Chaudières individuelles de petite puissance Chaudières individuelles de petite puissance VÉZINS : Chauffer une maison d habitation au bois déchiqueté avec une grande autonomie de fonctionnement Chauffage et production d eau chaude sanitaire d une

Plus en détail

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers Acteurs de la transition énergétique en Mayenne Les dépenses énergétiques en Mayenne sont de 1.5 million d euros par jour ou 550 millions d euros par

Plus en détail

Le bois énergie : Economie

Le bois énergie : Economie Le bois énergie Le bois énergie : Economie Pour les maîtres d ouvrages: Une décote d au moins 5% du coût de la chaleur Une facture plus stable Des projets bientôt rentabilisés : Vendresse, Sécheval, Atelier

Plus en détail

Conseils et pratiques de gestion des haies existantes

Conseils et pratiques de gestion des haies existantes Conseils et pratiques de gestion des haies existantes Un outil pratique de gestion des haies destinée aux agriculteurs ayant des travaux d entretien du bocage et souhaitant valoriser leur bois Favoriser

Plus en détail

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube Pré-étude d un Réseau de Chaleur bois sur la commune de Luc-la-Primaube Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6 avenue de l Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 Page 1 sur 12 Table

Plus en détail

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château Réseau de chaleur Cantagrelh Commune d Onet-le-Château Maître d ouvrage : Mairie d Onet-le-château 12, rue des Coquelicots BP 5-12850 Onet le Château Télécopie : 05 65 78 00 91 - www.onet-le-chateau.fr

Plus en détail

Mission d Observation de la Biomasse

Mission d Observation de la Biomasse Les synthèses de l AREC Mission d Observation de la Biomasse ENQUETE REGIONALE SUR LES CHAUFFERIES COLLECTIVES A BOIS DECHIQUETE (Saison de chauffe 2008-2009) 2009) Chiffres clés 114 chaufferies collectives

Plus en détail

Calcul de la puissance de chauffe Informations générales

Calcul de la puissance de chauffe Informations générales Informations générales 1 Marche à suivre Un dimensionnement correct des installations de chauffage central est essentiel pour l utilisation rationnelle de l énergie dans les bâtiments. Le schéma montre

Plus en détail

Chauffage à granulés de bois

Chauffage à granulés de bois 0 Chauffage à granulés de bois Alliance pour le Climat Luxembourg Protection du climat à la base En partenariat avec plus de 00 villes et communes européennes, plusieurs communes de l Alliance pour le

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE -

CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE - CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE - Définition des enjeux - Disposer à la fin des grosses opérations de construction en cours (Tranche 1 et 2 du Plan Directeur MCO-Plateau Technique/Pôle

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie CAHIER DES CHARGES Etude de faisabilité : Version septembre 2011 Chaufferie bois Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie Direction Régionale Ile de France Page 1/8 SOMMAIRE A.- OBJECTIFS

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Site Internet Filière Bois du Cher

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Site Internet Filière Bois du Cher COMMUNIQUÉ DE PRESSE Site Internet Filière Bois du Cher Le 1 er site internet départemental de la région Centre à destination du grand public! Susciter l envie des consommateurs à utiliser et découvrir

Plus en détail

Action 5.1.1 : Mettre en place des outils d accompagnement technico-économique en matière de pratiques culturales

Action 5.1.1 : Mettre en place des outils d accompagnement technico-économique en matière de pratiques culturales Orientation stratégique n 5 : Innover pour amélior er la productivité des exploitations Objectif opérationnel 5.1 : acquérir des références technico-économiques sur des techniques alternatives Action 5.1.1

Plus en détail

Mobilisation du bois énergie sous forme de plaquettes forestières

Mobilisation du bois énergie sous forme de plaquettes forestières Mobilisation du bois énergie sous forme de plaquettes forestières Regefor Champenoux 8 au 10 Juin 2009 Jean Pierre Laurier - FCBA Introduction Les programmes de recherche en cours pilotés par l ADEME et

Plus en détail

CRÉATEUR DE SOLUTIONS BOIS-ÉNERGIE BOIS. ENERGIE La solution économique. renouvelable. pour les industriels. www.nextenergies.com

CRÉATEUR DE SOLUTIONS BOIS-ÉNERGIE BOIS. ENERGIE La solution économique. renouvelable. pour les industriels. www.nextenergies.com CRÉATEUR DE SOLUTIONS BOIS-ÉNERGIE LE BOIS ENERGIE La solution économique et renouvelable pour les industriels 1 www.nextenergies.com Le bois-énergie réduit votre facture énergétique Le coût des énergies

Plus en détail

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt La Charte forestière du Pilat Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt Réalisation Jecom - RCS 493 898 043 - Avril 2011 - Imprimé sur papier issues de forêts françaises et belges gérées

Plus en détail

Autres utilisations : ouvrages de protection des berges de rivières, ou aménagements paysagers (barrières vivantes) ou encore en vannerie.

Autres utilisations : ouvrages de protection des berges de rivières, ou aménagements paysagers (barrières vivantes) ou encore en vannerie. Les TTCR, impacts environnementaux Colloque 23/11/2007 filière multi-produits, traitant de grandes quantités de bois regroupé sur des plates formes de stockage/séchage, qui peuvent livrer des chaufferies

Plus en détail

PAYSAGE - ÉNERGIE - BIODIVERSITÉ CADRE DE VIE - ENVIRONNEMENT

PAYSAGE - ÉNERGIE - BIODIVERSITÉ CADRE DE VIE - ENVIRONNEMENT GUIDE TECHNIQUE PAYSAGE - ÉNERGIE - BIODIVERSITÉ CADRE DE VIE - ENVIRONNEMENT "Sans entretien c'est la nature qui reprend ses droits Fougères, épines, herbes, broussailles. La jeune haie souffre, végète,

Plus en détail

Projet énergétique de biomasse Une étude de cas

Projet énergétique de biomasse Une étude de cas Projet énergétique de biomasse Une étude de cas Wayne Robinson, directeur des Loisirs, District de Lillooet David Dubois, coordonnateur de projet Déchets de bois @ Chaleur rurale (Wood Waste to Rural Heat),

Plus en détail

Le monitoring. Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith. André Servais, Stadtwerke St-Vith

Le monitoring. Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith. André Servais, Stadtwerke St-Vith Le monitoring Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith André Servais, Stadtwerke St-Vith SITUATION DE DEPART 5 biens fonciers: o Puissance totale installée: o Consommation annuelle: 4.950 kw / 12 chaudières

Plus en détail

Chauffage au bois. à la qualité de l AIR. Vallée de l Arve

Chauffage au bois. à la qualité de l AIR. Vallée de l Arve Chauffage au bois ATTENTION à la qualité de l AIR Vallée de l Arve Tous acteurs de la qualité de l air! Sommaire Chauffage au bois, un enjeu important pour la qualité de l'air... 3 Le chauffage au bois,

Plus en détail

1. Conditions générales de réussite de la filière bois énergie

1. Conditions générales de réussite de la filière bois énergie Annexe n 1 : Créer une structure d approvisionnement 1. Conditions générales de réussite de la filière bois énergie On peut distinguer 4 facteurs clés de réussite de la filière bois énergie sur le Pays

Plus en détail

2.1 Détermination de la puissance du générateur de chaleur

2.1 Détermination de la puissance du générateur de chaleur Détermination de la puissance du générateur de chaleur 1 Marche à suivre Un dimensionnement correct des installations de chauffage est essentiel pour l utilisation rationnelle de l énergie dans les bâtiments.

Plus en détail

Le stockage du granulé

Le stockage du granulé Le stockage du granulé Comprendre et choisir le stockage Construire le stockage PROPELLET TOUR www.propellet.fr Le stockage du granulé Comprendre et choisir le stockage Comprendre et choisir le stockage

Plus en détail

La filière bois énergie en Corse

La filière bois énergie en Corse La filière bois énergie en Corse par Olivier RIFFARD Dans le cadre de la préparation des journées Energie - Forêt - Territoires, un séminaire a été organisé en Corse à Corte. A cette occasion, nous ont

Plus en détail

LE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE:

LE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE: LE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE: État de situation et opportunités Michel Lachance CQVB 7 décembre 2012 East Angus PLAN Contexte la biomasse : une source d énergie pour le Québec Systèmes de chauffage Chauffage

Plus en détail

Le tableau des relevés

Le tableau des relevés Le tableau des relevés Sommaire Mes données personnelles... 3 Quelques informations sur mon logement... 4 Quelles sources d énergie utilisez-vous?... 5 Ma consommation de référence... 7 Qu appelle-t-on

Plus en détail

Panorama des bioénergies en Europe. Colloque Bioénergies

Panorama des bioénergies en Europe. Colloque Bioénergies Panorama des bioénergies en Europe Panorama des bioénergies en Europe Synthèse des informations existantes sur le sujet des bioénergies en Europe Sources : législation : Europa, portail de l Union européenne

Plus en détail

DISPOSITIF 123 B : AIDE A L EQUIPEMENT DES ENTREPRISES DE MOBILISATION DES PRODUITS FORESTIERS

DISPOSITIF 123 B : AIDE A L EQUIPEMENT DES ENTREPRISES DE MOBILISATION DES PRODUITS FORESTIERS AXE 1. AMELIORER LA COMPETITIVITE DES SECTEURS AGRICOLES ET SYLVICOLES Objectif : Mesures visant à restructurer et à développer le capital physique ainsi qu à promouvoir l innovation DISPOSITIF 123 B :

Plus en détail

Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage

Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage Christophe Bresson, CLCV Emilie Oddos, CNL 38 David Gonnelaz, ALE Christophe Weber, Maison de l Habitant Maison de l Habitant AU PROGRAMME

Plus en détail

LA RENOVATION ENERGETIQUE. atelier o

LA RENOVATION ENERGETIQUE. atelier o LA RENOVATION ENERGETIQUE LA RENOVATION ENERGETIQUE 1. DIAGNOSTIC Pourquoi rénover? Que faut-il rénover? Comment s y prendre? 2. SOLUTIONS Remplacement du chauffage Capteurs solaires Isolation de l enveloppe

Plus en détail

Analyse économique de la production et de l utilisation d huile de colza triturée à la ferme

Analyse économique de la production et de l utilisation d huile de colza triturée à la ferme Analyse économique de la production et de l utilisation d huile de colza triturée à la ferme Version du 9 mai 2006 La rentabilité économique de l huile de colza est calculée, en prenant en compte les hypothèses

Plus en détail

a. Particuliers 1. Chaudière «bois déchiqueté» individuelle ou collective chez les particuliers

a. Particuliers 1. Chaudière «bois déchiqueté» individuelle ou collective chez les particuliers FORMULAIRE DE DEMANDE D UNE AIDE DEPARTEMENTALE A L INVESTISSEMENT Programme : Opération : POLITIQUE ENERGIE - 2013 BOIS ENERGIE Chaudière et Réseau de chaleur Particulier Cette aide n est pas cumulable

Plus en détail

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT Dans un avenir marqué par : des incertitudes importantes de nature économique, énergétique et technologique, à l échelle mondiale, européenne

Plus en détail

Merci de retourner ce document complété par courrier, fax ou mail (Joindre un plan de situation des bâtiments)

Merci de retourner ce document complété par courrier, fax ou mail (Joindre un plan de situation des bâtiments) 15, rue Gustave Eiffel, ZI Jarny-Giraumont 54800 JARNY Votre référence / Intervenant: N : Diagnostic MENAO N : Notre référence / Intervenant: M. / Mme : M. / Mme : Téléphone : Téléphone : 03 82 20 39 70

Plus en détail

Le Taillis de saule à Très Courte Rotation Guide des bonnes pratiques agricoles

Le Taillis de saule à Très Courte Rotation Guide des bonnes pratiques agricoles P r o g r a m m e L i f e E n v i r o n n e m e n t 2 0 0 4-2 0 0 7 Le Taillis de saule à Très Courte Rotation Guide des bonnes pratiques agricoles 02 l e s a g r i c o q u e s L e T a i l l i s d e s

Plus en détail

ETUDE TECHNICO-ECONOMIQUE POUR LA MISE EN ŒUVRE DE PETITE(S) UNITE(S) DE GRANULES EN REGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR

ETUDE TECHNICO-ECONOMIQUE POUR LA MISE EN ŒUVRE DE PETITE(S) UNITE(S) DE GRANULES EN REGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR ETUDE TECHNICO-ECONOMIQUE POUR LA MISE EN ŒUVRE DE PETITE(S) UNITE(S) DE GRANULES EN REGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR PHASE 3: PHASE 3: ANALYSE TECHNICO-ECONOMIQUE DES PROCESS ENVISEAGEABLES ET OUTIL

Plus en détail

Choc de simplification

Choc de simplification Choc de simplification Le choc de simplification souhaité par le Président de la République rejoint les besoins identifiés par le Syndicat des énergies renouvelables qui a défini six grands axes de modernisation

Plus en détail

Les coûts de la chaleur issue d une chaudière collective au gaz et d un réseau de chaleur au bois

Les coûts de la chaleur issue d une chaudière collective au gaz et d un réseau de chaleur au bois Les coûts de la chaleur issue d une chaudière collective au gaz et d un réseau de chaleur au bois La question des charges récupérables et non récupérables dans les logements collectifs CIBE Commission

Plus en détail

Prix de l énergie dans l habitat

Prix de l énergie dans l habitat Prix de l énergie dans l habitat Mise à jour février 2013 Fiche réalisée par l ALE de l agglomération lyonnaise - TD Introduction Le prix des énergies n a cessé d augmenter depuis la fin du 20ème siècle.

Plus en détail

CHAUFFAGE PAR LE BOIS ESPACE AQUALUDIQUE DE CARHAIX PREMIER RETOUR D EXPERIENCE APRES TROIS ANNEES DE FONCTIONNEMENT

CHAUFFAGE PAR LE BOIS ESPACE AQUALUDIQUE DE CARHAIX PREMIER RETOUR D EXPERIENCE APRES TROIS ANNEES DE FONCTIONNEMENT CHAUFFAGE PAR LE BOIS ESPACE AQUALUDIQUE DE CARHAIX PREMIER RETOUR D EXPERIENCE APRES TROIS ANNEES DE FONCTIONNEMENT 1 2 3 4 5 DEFINITION DES EQUIPEMENTS AQUATIQUES Cet espace aqualudique sports-loisirs

Plus en détail

Gilles Cadotte agr. Colloque Agri Énergie Shawinigan 25 octobre 2012

Gilles Cadotte agr. Colloque Agri Énergie Shawinigan 25 octobre 2012 Gilles Cadotte agr. Colloque Agri Énergie Shawinigan 25 octobre 2012 Le chauffage à la biomasse, une question d économie? Chaque entreprise possède des caractéristiques qui lui sont propres. De fait, le

Plus en détail

Fiche action : Unité de méthanisation Métha Bel Air

Fiche action : Unité de méthanisation Métha Bel Air Débat national sur la transition énergétique Cahier de participation Fiche action : Unité de méthanisation Métha Bel Air Objectifs Produire de l énergie verte à partir de sous-produits agricoles pour une

Plus en détail

Diagnostic de Performance énergétique

Diagnostic de Performance énergétique Diagnostic de Performance énergétique Le diagnostic de performance énergétique (DPE) renseigne sur la performance énergétique d'un logement ou d'un bâtiment, en évaluant sa consommation d'énergie et son

Plus en détail

LES ENERGIES RENOUVELABLES. Dr Marwan JARKAS

LES ENERGIES RENOUVELABLES. Dr Marwan JARKAS LES ENERGIES RENOUVELABLES Dr Marwan JARKAS Plan de l exposée : I - Définition de l énergie renouvelable II - Différentes types de l énergie renouvelable 1. Energie éolienne 2. Energie solaire 3. Energie

Plus en détail

GLEIZE ENERGIE SERVICE

GLEIZE ENERGIE SERVICE GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 1 sur 17 #/ -#0/.1# 2 1# 11 - " 1 GLEIZE ENERGIE SERVICE -1 " " #/ / &3 %$". 1! "#$$ %" & "# '%# () *+, -". GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 2 sur 17 SOMMAIRE 1. Introduction - Rappel...

Plus en détail

«Lutte contre la précarité énergétique et Adaptation des logements à la perte d autonomie» (2014-2016)

«Lutte contre la précarité énergétique et Adaptation des logements à la perte d autonomie» (2014-2016) Programme d Intérêt Général Communauté de communes du pays de Bourgueil «Lutte contre la précarité énergétique et Adaptation des logements à la perte d autonomie» (2014-2016) PRESENTATION DU DISPOSITIF:

Plus en détail

Base de données PEGASE www.industrie.gouv.fr/energie

Base de données PEGASE www.industrie.gouv.fr/energie Liberté Égalité Fraternité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L'ÉCONOMIE DES FINANCES ET DE L'INDUSTRIE 600 550 500 450 400 350 300 En euros constants indice base 100 en 1973 PRIX DES ÉNERGIES Prix du pétrole

Plus en détail

Réseau de chaleur de Beauvais

Réseau de chaleur de Beauvais Réseau de chaleur de Beauvais Témoignage d un d abonné Gabriel CANTEINS Chargé de mission développement durable 22/11/2010 (v2) 1/13 Réseau de chaleur de Beauvais (témoignage) Rendez-vous de l ADEME 25

Plus en détail

Groupe ROQUETTE. Usine de BEINHEIM. Chaufferie Biomasse

Groupe ROQUETTE. Usine de BEINHEIM. Chaufferie Biomasse Groupe ROQUETTE Usine de BEINHEIM Chaufferie Biomasse Congrès «Eco-technologies pour le futur» - Lille - 14 juin 2012 Plan de la présentation Le groupe ROQUETTE Notre site de BEINHEIM Nos motivations environnementales

Plus en détail

La filière noisette : un développement des surfaces est encore possible d après Unicoque.

La filière noisette : un développement des surfaces est encore possible d après Unicoque. La filière noisette : un développement des surfaces est encore possible d après Unicoque. Cette action de diffusion est cofinancée par l Union européenne avec les Fonds Européen Agricole pour le Développement

Plus en détail

Préparer l'installation des jeunes agriculteurs Installation des jeunes agriculteurs sur des structures familiales

Préparer l'installation des jeunes agriculteurs Installation des jeunes agriculteurs sur des structures familiales Préparer l'installation des jeunes agriculteurs Installation des jeunes agriculteurs sur des structures familiales 1. 1 OBJECTIF Favoriser l installation de jeunes agriculteurs par la reprise d exploitations

Plus en détail

17 Mai 2011. Volet agricole et forestier du Schéma Régional Climat Air Energie

17 Mai 2011. Volet agricole et forestier du Schéma Régional Climat Air Energie Commission régionale de l économie agricole et du monde rural 17 Mai 2011 Volet agricole et forestier du Schéma Régional Climat Air Energie Ordre du jour COREAM 17 mai 2011 Volet agricole et forestier

Plus en détail

LA CHAUFFERIE BOIS AUTOMATIQUE

LA CHAUFFERIE BOIS AUTOMATIQUE LA CHAUFFERIE BOIS AUTOMATIQUE AVEC RÉSEAU DE CHALEUR DE L'ESPACE SAINT-BRISSON A SAINT-BRISSON (Nièvre) Présentation et bilan d'exploitation de 1998 à 2008 1 UNE CHAUFFERIE BOIS A LA MAISON DU PARC, UN

Plus en détail

la micro-cogénération au bois sort de l ombre

la micro-cogénération au bois sort de l ombre Références Biomasse : la micro-cogénération au bois sort de l ombre Le contexte énergétique actuel, favorable aux énergies renouvelables, amène un regain d intérêt pour le bois-énergie, comme en témoigne

Plus en détail

Se raccorder à un réseau de chaleur

Se raccorder à un réseau de chaleur L habitat COMPRENDRE Se raccorder à un réseau de chaleur Le chauffage urbain peut-il être un moyen de diminuer la facture énergétique? Édition : décembre 2013 Pourquoi pas le raccordement À UN RÉSEAU DE

Plus en détail

Dispositifs de lutte contre les coulées de boue

Dispositifs de lutte contre les coulées de boue Dispositifs de lutte contre les coulées de boue Cahier spécial des charges «Placement de fascines» Document de référence à l attention des Administrations communales en vue de l attribution d un marché

Plus en détail

Maison de retraite privée (60 lits) chauffée au gaz propane

Maison de retraite privée (60 lits) chauffée au gaz propane Maison de retraite privée (60 lits) chauffée au gaz propane Projet de chaufferie automatique au bois Analyse d opportunité Version 1 Avril 2008 Association Départementale des Communes Forestières du Département

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES CHAPITRE 1 NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1 suite Chapitre 1 : NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1.1 Généralités 1.2 L'énergie dans le monde 1.2.1 Qu'est-ce que l'énergie? 1.2.2 Aperçu sur

Plus en détail

PLAN DE PERFORMANCE ENERGETIQUE (121 C1-PPE) INVESTISSEMENTS COLLECTIFS DES CUMA

PLAN DE PERFORMANCE ENERGETIQUE (121 C1-PPE) INVESTISSEMENTS COLLECTIFS DES CUMA Agriculture durable N 14059*01 DEMANDE DE SUBVENTION 2007-2013 PLAN DE PERFORMANCE ENERGETIQUE (121 C1-PPE) INVESTISSEMENTS COLLECTIFS DES CUMA Cette demande d aide une fois complétée constitue, avec l

Plus en détail

Installation d une chaudière biomasse alimentée au miscanthus : aspects économiques et pratiques

Installation d une chaudière biomasse alimentée au miscanthus : aspects économiques et pratiques Installation d une chaudière biomasse alimentée au miscanthus : aspects économiques et pratiques Novembre 2013 V ValBiom soutient le développement durable et harmonieux des filières de valorisation nonalimentaire

Plus en détail

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Présenté par : Joël Leblond et Martin Loiselle 19 novembre 2010 Plan de la présentation Introduction Objectifs des Rendez-vous de l énergie Constats nationaux

Plus en détail

Chauffage à distance Le Landeron

Chauffage à distance Le Landeron Chauffage à distance Le Landeron Séance d information 20 avril 2015 Contren SA, Quai Max-Petitpierre 4, 2001 Neuchâtel, www.contren.ch 1 Déroulement de la soirée 1. Introduction/présentations 2. Pourquoi

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE DURABILITE du Réseau Agriculture Durable

DIAGNOSTIC DE DURABILITE du Réseau Agriculture Durable DIAGNOSTIC DE DURABILITE du Réseau Agriculture Durable Guide de l utilisateur 2010 Si vous êtes amenés à utiliser cet outil, merci d indiquer votre source. Réseau agriculture durable - Inpact Bretagne

Plus en détail

Etude des ressources «bois-énergie» en Région wallonne

Etude des ressources «bois-énergie» en Région wallonne Université catholique de Louvain Région wallonne DGRNE DGTRE Département MILA Unité des eaux et forêts Etude des ressources «bois-énergie» en Région wallonne Rapport final février 2007 Responsable scientifique

Plus en détail

excellence environnementale fiche - action Utilisation d un broyeur de branches sur les chantiers espaces verts

excellence environnementale fiche - action Utilisation d un broyeur de branches sur les chantiers espaces verts excellence environnementale Des pratiques pour l'excellence environnementale en région Poitou-Charentes fiche - action Utilisation d un broyeur de branches sur les chantiers espaces verts A partir de l

Plus en détail

Fiche Technique. Septembre 2008. Production, à retenir...

Fiche Technique. Septembre 2008. Production, à retenir... Fiche Technique Filière ou production nouvelle en Languedoc-Roussillon Septembre 2008 Taillis à Courte et Très Courte Rotation Filière Bioénergies Rédigée par : Julien GARCIA Chambre Régionale d Agriculture

Plus en détail

Règlement type relatif à l abattage d arbres

Règlement type relatif à l abattage d arbres Règlement type relatif à l abattage d arbres INTRODUCTION «Une municipalité ou une MRC peut régir ou restreindre la plantation ou l'abattage d'arbres afin d'assurer la protection du couvert forestier et

Plus en détail

La filière forestière. bois énergie. Réseau Rural Guyane 18 octobre 2012. Pôle R&D Cayenne

La filière forestière. bois énergie. Réseau Rural Guyane 18 octobre 2012. Pôle R&D Cayenne La filière forestière bois énergie Réseau Rural Guyane 18 octobre 2012 Pôle R&D Cayenne Le contexte Forte augmentation des besoins en énergie sur la Guyane forte attente sur le renouvelable dont biomasse

Plus en détail

Les marchés émergents en IdeF ECOBAT. 13 mars 2010

Les marchés émergents en IdeF ECOBAT. 13 mars 2010 Les marchés émergents en IdeF ECOBAT 13 mars 2010 Le point de vue de 50 000 emplois 1/100 Bois d Ile-de-France Réseau Bois Energie Qualité Bois Construction = 16 entreprises = 100 M de CA Les marchés

Plus en détail

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ 1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT NOR : SOCU 00611881A ARRÊTÉ relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments existants proposés à

Plus en détail

Comment intégrer un grand système de production d énergie renouvelable dans votre établissement?

Comment intégrer un grand système de production d énergie renouvelable dans votre établissement? Comment intégrer un grand système de production d énergie renouvelable dans votre établissement? Copropriété La Sauvenière : 250m² de panneaux solaires thermiques combiné à une cogénération à l huile végétale

Plus en détail

DETERMINATION DU BESOIN CALORIFIQUE ANNUEL

DETERMINATION DU BESOIN CALORIFIQUE ANNUEL DETERMINATION DU BESOIN CALORIFIQUE ANNUEL ) Les degrés jour unifiés : Les degrés jour unifiés ou DJU permettent de réaliser des estimations de consommation d'énergie thermique pour le chauffage d un bâtiment

Plus en détail

LA GESTION DURABLE DES FORÊTS PUBLIQUES

LA GESTION DURABLE DES FORÊTS PUBLIQUES LA GESTION DURABLE DES FORÊTS PUBLIQUES 2015 AGENCE DE FONTAINEBLEAU L OFFI CE NATIONAL DES FORÊTS PREMIER GESTIONNAIRE D ESPACES NATURELS EN FRANCE Établissement public à caractère industriel et commercial

Plus en détail

CREATION DE LA ZAC SAINT MATHURIN ALLONNE (60)

CREATION DE LA ZAC SAINT MATHURIN ALLONNE (60) Communauté d Agglomération du Beauvaisis CREATION DE LA ZAC SAINT MATHURIN ALLONNE (60) Etude de faisabilité sur le potentiel de développement des énergies renouvelables Août 2014 Vu pour être annexé à

Plus en détail

Agriculture et Energies Renouvelables

Agriculture et Energies Renouvelables Agriculture et Energies Renouvelables 1 Cours ADAPR 24 février 2011 Sylvain Boéchat, AGRIDEA Contenu: Politique énergétique: contexte et outils Production d Energies Renouvelables o L énergie solaire:

Plus en détail