NATIXIS PRESENTE SON PLAN STRATEGIQUE 2014/2017

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NATIXIS PRESENTE SON PLAN STRATEGIQUE 2014/2017"

Transcription

1 Paris, le 13 nvembre 2013 NATIXIS PRESENTE SON PLAN STRATEGIQUE 2014/2017 NEW DEAL, UN PLAN DE TRANSFORMATION REUSSI : UNE ENTREPRISE RENTABLE ET SOLIDE FINANCIEREMENT AVEC DES FRANCHISES FORTES NEW FRONTIER, UN PLAN DE DEVELOPPEMENT CONSTRUIT AUTOUR D UNE AMBITION : «DEVENIR UNE BANQUE DE SOLUTIONS A FORTE VALEUR AJOUTEE ENTIEREMENT DEDIEE AUX CLIENTS» OBJECTIFS DU PLAN STRATEGIQUE EN 2017 : ATTEINDRE UN PRODUIT NET BANCAIRE SUPERIEUR A 8 MD, REALISE UNIQUEMENT PAR LES 3 METIERS CŒURS, UN COEFFICIENT D EXPLOITATION D ENVIRON 65% ET UN ROTE COMPRIS ENTRE 11,5 ET 13% 3 LEVIERS POUR ATTEINDRE CES OBJECTIFS : Accentuer le dévelppement et l internatinalisatin des métiers (plus de 50% du PNB fin 2017) Dévelpper la gestin d actifs avec un bjectif de 75 Md de cllecte nette fin 2017, essentiellement réalisée à l internatinal ; augmenter le PNB à l internatinal de 10% par an pur la Banque de Grande Clientèle Générer de nuvelles synergies avec les réseaux du Grupe BPCE : 400 M de PNB additinnel réalisé fin 2017 après plus de 400 M entre 2010 et 2013 Optimiser le mdèle écnmique Pursuivre la transfrmatin des mdèles : - Cnslider l rganisatin de la Banque de Grande Clientèle autur du mdèle «Originate t Distribute» - Etendre le mdèle «multi-butique» à la gestin d actifs en Eurpe - Cnstruire le pôle assurances au service des ambitins du Grupe BPCE - Pursuivre les investissements industriels et l innvatin dans les Services Financiers Spécialisés Maitrise des cûts et accélératin du prgramme d efficacité pératinnelle pur réduire le cefficient d explitatin glbal de 5%, ce qui se traduit dans chacun des métiers par un niveau d envirn 55% dans la Banque de Grande Clientèle, inférieur à 70% dans le pôle Epargne et inférieur à 64% dans les Services Financiers Spécialisés Gérer activement l allcatin du capital Allcatin du capital aux 3 métiers cœurs avec la srtie définitive de la GAPC mi 2014 et la cessin de Cface pendant la péride du plan Renfrcement de l allcatin du capital dans le pôle Epargne avec la cnstructin du pôle assurance du Grupe BPCE (prjet d acquisitin de BPCE Assurances et dépliement d une ffre en assurance de persnnes dans les Caisses d Epargne à partir du 1 er janvier 2016) et la pursuite d une plitique pprtuniste de crissance externe dans la gestin d actifs (allcatin de 1,5 Md de capital excédentaire dédiée aux acquisitins pendant la durée du plan) Taux de distributin 50% OBJECTIFS DE RATIO CET1 EN BALE 3 FULLY LOADED ENTRE 9,5 ET 10,5% A FIN 2017 ET RATIO LCR SUPERIEUR A 100% DES JANVIER 2014

2 OBJECTIFS 2017 DE STRUCTURE FINANCIERE CET1 en Bâle 3 fully laded 9,5 10,5% Rati de ttal capital ~ 14 15% Rati de levier > 3% Liquidity Cverage Rati > 100% en janvier 2014 PRINCIPAUX OBJECTIFS PAR METIER BANQUE DE GRANDE CLIENTELE PNB - TCAM ~ 5% Cefficient d explitatin ~ 55% ROE ~ 12% Actifs pndérés Stable vs EPARGNE Basés sur la crissance rganique PNB - TCAM ~ 7-8% Gestin d actifs : cllecte nette +75 Md Cefficient d explitatin < 70% ROE > 15% SERVICES FINANCIERS SPECIALISES PNB ajusté - TCAM ~ 3-4% Cefficient d explitatin < 64% ROE > 16% Actifs pndérés Légère crissance vs Page 2 sur 8

3 POUR ATTEINDRE CES PRINCIPAUX OBJECTIFS, DES ACTIONS SERONT ENGAGEES SUR : L OPTIMISATION DE L ALLOCATION DU CAPITAL > La base 2013 de capital allué aux tris métiers cœurs, aux Participatins Financières et à la GAPC est la suivante : 49% pur la Banque de Grande Clientèle, 25% pur l Epargne, 11% pur les Services Financiers Spécialisés, 9% pur les Participatins Financières, 6% pur la GAPC. > L bjectif du Plan Stratégique est de rééquilibrer et d ptimiser l allcatin du capital afin d augmenter la taille relative des métiers ayant un retur sur capital allué déjà supérieur au cût du capital et une cnsmmatin limitée de la liquidité. Cette ptimisatin se fera par : La fermeture cnfirmée de la GAPC à hrizn mi-2014, La cessin de la Cface sur la durée du plan stratégique, Un capital allué priritairement aux métiers de l Epargne, ntamment pur la créatin du pôle unique des métiers de l assurance pur le Grupe BPCE (prjet d acquisitin de BPCE Assurances et dépliement d une ffre en assurance de persnnes dans les Caisses d Epargne à partir du 1 er janvier 2016) et pur financer la crissance rganique et des acquisitins ciblées dans Gestin d actifs, Une stabilité du capital allué à la Banque de Grande Clientèle, Une hausse limitée du capital allué aux Services Financiers spécialisés. Au terme du plan , l bjectif de répartitin du capital allué, intégrant l hypthèse des acquisitins réalisées pur envirn 1,5 Md dans la Gestin d actif, sera de : 50% pur la Banque de Grande Clientèle, 37% pur l Epargne, dnt 29% pur la Gestin d Actifs et 8% pur l Assurance, 13% pur les Services Financiers Spécialisés. Page 3 sur 8

4 L EFFICACITE OPERATIONNELLE ET LA MAITRISE DES COÛTS > Le prgramme d efficacité pératinnelle, annncé le 14 nvembre 2012, se pursuit. Sn ambitin est la réalisatin de plus de 300 M de réductin de charges cumulées à hrizn fin Les principales mesures prises dans ce prgramme snt : La réductin des dépenses externes (cnseils, prestataires de services, ), L ptimisatin des prcessus industriels (ratinalisatin de l IT et partage des platefrmes industrielles - Paiements et Titres,..), Le redimensinnement de certaines activités dans la Banque de Grande Clientèle. Ce prgramme est réalisé au 2/3 à fin septembre 2013, sit presque 200 M de réductin de charges cumulées. Ceci se traduit ntamment par la baisse de 4% des charges fixes dans la Banque de Grande Clientèle sur les 9 premiers mis de 2013 par rapprt à la même péride en Sur les 9 premiers mis de 2013, les cefficients d explitatin s établissent à : 69,6% pur Natixis (hrs GAPC et l ajustement de valeur sur la dette prpre), 56,9% pur la Banque de Grande Clientèle, 74,5% pur l Epargne, 64,8% pur les Services Financiers Spécialisés. > Pur atteindre ses bjectifs 2017, Natixis annnce un plan additinnel de réductin des cûts de 100 M à partir de Ce plan repse sur la suppressin d envirn 700 pstes, principalement en France, sur les activités ne présentant pas un prfil de rentabilité suffisant. Une charge de restructuratin d envirn 100 M sera ainsi enregistrée au 4 ème trimestre La réalisatin de ces prgrammes permettra d atteindre les bjectifs 2017 de cefficient d explitatin suivant : ~ 65% pur Natixis, ~ 55% pur la Banque de Grande Clientèle, < 70% pur l Epargne, < 64% pur les Services Financiers Spécialisés. Page 4 sur 8

5 L ADAPTATION DES MODELES ECONOMIQUES > BANQUE DE GRANDE CLIENTELE La mise en place du mdèle «Originate-t-Distribute» a été initiée dans la Banque de Grande Clientèle à la fin de l année Depuis début 2013, ce mdèle est entré dans une phase industrielle, avec la mise en place pératinnelle d une rganisatin dédiée et la signature de 2 partenariats majeurs dans la distributin de Financements structurés pur un mntant ttal de 4 Md. Cette rganisatin intégrée va permettre à la Banque de Grande clientèle de se dévelpper : En augmentant significativement sa capacité d riginatin, En générant un niveau de cmmissin plus imprtant, En amélirant sn retur sur actifs pndérés. La mise en place pératinnelle du mdèle «Originate-t-Distribute» et le cntrôle strict de la cnsmmatin de ressurces rares durant la péride du plan permettrnt d atteindre les bjectifs suivants : Une crissance des revenus avec des actifs pndérés stables sur la péride , ~ 35% de cmmissins d arrangeurs dans les revenus 2017 des Financements structurés cntre 25% actuellement. > EPARGNE Dans les métiers de la Gestin d actifs, le mdèle est en curs de transfrmatin en Eurpe avec : La mise en place d une rganisatin plus «multi-affiliés», La pssibilité de capitaliser sur la cuverture existante de la clientèle institutinnelle, Le lancement d initiatives ciblées sur le segment retail. L bjectif pur la Gestin d actifs est de devenir un acteur d envergure eurpéenne et ainsi de réaliser 22 Md de cllecte nette sur la durée du Plan Stratégique sur cette zne gégraphique. L ambitin pur le métier de l Assurance est de créer une platefrme unifiée pur les réseaux du Grupe BPCE qui se cncrétisera avec : Le prjet d intégratin de BPCE Assurances, Le dépliement de l ffre dans les Caisses d Epargne en Assurance de persnnes à partir du 1 er janvier L bjectif pur le métier de l Assurance est de réaliser 10% de crissance annuelle des revenus sur la péride du Plan Stratégique. Page 5 sur 8

6 LE DEVELOPPEMENT DES FRANCHISES DES METIERS COEURS > AVEC LES RESEAUX DU GROUPE BPCE Les synergies de revenus cumulés réalisées avec le Grupe BPCE sur la péride 2009 fin septembre 2013 atteignent 414 M, en avance sur l bjectif de 400 M à fin Les ambitins du Plan Stratégique intègrent la pursuite du dépliement des ffres de Natixis vers les clients des Caisses d Epargne et les Banques Ppulaires : Avec les Services Financiers Spécialisés, pur atteindre un niveau de parts de marché en France similaire à celui des réseaux du Grupe BPCE, Avec l Epargne, par la cnstructin de la platefrme unique d Assurance, par l adaptatin de l ffre de la Gestin d actifs et par la pursuite du dépliement du métier de la Banque privée, Et avec la furniture d ffres «sur-mesure» par la Banque de Grande Clientèle. L bjectif additinnel pur est la réalisatin de 400 M de synergies de revenus additinnels avec les réseaux du Grupe BPCE, essentiellement dans les métiers de l Epargne et des Services Financiers Spécialisés. > A L INTERNATIONAL BANQUE DE GRANDE CLIENTELE La Banque de Grande Clientèle dispse déjà d une base slide à l internatinal : Dans les Activités de marché avec la platefrme de dette Avec ses expertises en Financements structurés et sa franchise clients en EMEA Avec la présence de 40% de ses ETP et la génératin de 47% de ses revenus hrs de France en 2013 (estimé). Le pôle va cntinuer à se dévelpper de manière sélective à l internatinal avec le renfrcement de ses platefrmes Sur la zne Amérique (LatAm, Canada, ), sur les franchises Dérivés actins, dans les métiers Fixed-Incme, En zne EMEA, avec un ciblage sur les Activités de marché et les Financements structurés, En Asie, avec le dépliement du mdèle «Originate-t-Distribute» et le Trade finance. Pur accentuer le dévelppement de la Banque de Grande Clientèle à l internatinal, un des leviers sera le dépliement d envirn 50% de ses ETP hrs de France en Page 6 sur 8

7 EPARGNE La Gestin d Actifs a déjà une frte empreinte à l internatinal : Le métier se place 13ème gestinnaire d actifs au niveau mndial avec 619 Md d actifs sus gestin à fin septembre 2013, La mitié de ses actifs sus gestin est située hrs d Eurpe, Sa platefrme internatinale centralisée de distributin cmpte envirn 650 ETP, Et ses revenus snt générés à plus des deux tiers hrs d Eurpe sur les 9 premiers mis Le pôle va pursuivre sn expansin internatinale avec : Le dévelppement de sa platefrme aux Etats-Unis via l investissement dans de nuvelles expertises et l accès à de nuveaux canaux de distributin, Un renfrcement de la distributin dans les znes gégraphiques dynamiques (Asie, LatAm, Myen Orient), de manière rganique et via des partenariats lcaux, L augmentatin de ses effectifs, d envirn 500 ETP, principalement hrs de France. L bjectif 2017 pur Natixis est de générer plus de la mitié de ses revenus à l internatinal par rapprt à une base estimée de 44% en Page 7 sur 8

8 Avertissement Cette présentatin peut cmprter des bjectifs et des cmmentaires relatifs aux bjectifs et à la stratégie de Natixis. Par nature, ces bjectifs repsent sur des hypthèses, des cnsidératins relatives à des prjets, des bjectifs et des attentes en lien avec des évènements, des pératins, des prduits et des services futurs et nn certains, et sur des suppsitins en termes de perfrmances et de synergies futures. Aucune garantie ne peut être dnnée quant à la réalisatin de ces bjectifs qui snt ntamment sumis à des risques inhérents, des incertitudes et des hypthèses relatives à Natixis, ses filiales et ses investissements, au dévelppement des activités de Natixis et de ses filiales, aux tendances du secteur, aux futurs investissements et acquisitins, à l évlutin de la cnjncture écnmique, u à celle relative aux principaux marchés lcaux de Natixis, à la cncurrence et à la réglementatin. La réalisatin de ces évènements est incertaine, leur issue purrait se révéler différente de celle envisagée aujurd hui, ce qui est susceptible d affecter significativement les résultats attendus. Les résultats réels purraient différer significativement de ceux qui snt impliqués dans les bjectifs. Les infrmatins cntenues dans cette présentatin, dans la mesure ù elles snt relatives à d autres parties que Natixis, u snt issues de surces externes, n nt pas fait l bjet de vérificatins indépendantes et aucune déclaratin ni aucun engagement ne snt dnnés à leur égard, et aucune certitude ne dit être accrdée sur l exactitude, la sincérité, la précisin et l exhaustivité des infrmatins u pinins cntenues dans cette présentatin. Ni Natixis ni ses représentants ne peuvent vir leur respnsabilité engagée pur une quelcnque négligence u pur tut préjudice puvant résulter de l utilisatin de cette présentatin u de sn cntenu u de tut ce qui leur est relatif u de tut dcument u infrmatin auxquels elle purrait faire référence. Les chiffres figurant dans cette présentatin ne snt pas audités. CONTACTS : RELATIONS INVESTISSEURS : RELATIONS PRESSE : Pierre-Alexandre Pechmeze T Françis Curtis T Elisabeth de Gaulle T Victria Eideliman T Page 8 sur 8

Résultats 2 e trimestre et 1 er semestre 2010

Résultats 2 e trimestre et 1 er semestre 2010 Résultats 2 e trimestre et 1 er semestre 2010 Paris, le 5 aût 2010 Capacité bénéficiaire cnfirmée dans un envirnnement plus vlatil Capacité bénéficiaire cnfirmée : Résultat net part du grupe de 935 millins

Plus en détail

Banque commerciale et Assurance Olivier Klein Directeur général Banque commerciale et Assurance, membre du directoire

Banque commerciale et Assurance Olivier Klein Directeur général Banque commerciale et Assurance, membre du directoire 17 juin 2011 Jurnée Investisseurs Crédit Banque cmmerciale et Assurance Olivier Klein Directeur général Banque cmmerciale et Assurance, membre du directire Avertissement Cette présentatin peut cmprter

Plus en détail

Résultats annuels 2014

Résultats annuels 2014 Résultats annuels 2014 Résultat d explitatin (REX) : 1,4 M (-33.1%) Résultat curant avant impôts (RCAI) : 2,2 M (-21,6%) Résultat Net avant amrtissement des écarts d acquisitin : 1,2 M (-37,7%) Aix en

Plus en détail

Résultats du Groupe BPCE au 3 e trimestre 2009 et pour les 9 premiers mois

Résultats du Groupe BPCE au 3 e trimestre 2009 et pour les 9 premiers mois Résultats du Grupe BPCE au 3 e trimestre 2009 et pur les 9 premiers mis Retur à la rentabilité de Natixis et du Grupe BPCE au 3 e trimestre : Bénéfice net de 447 millins d eurs Bnnes perfrmances pératinnelles

Plus en détail

Informations financières

Informations financières Infrmatins financières Prgramme d entreprise 2012-2014 Rueil-Malmaisn (France), le 22 février 2012 tient aujurd hui une cnférence avec les investisseurs financiers à Paris, au curs de laquelle, Jean-Pascal

Plus en détail

Réunion d actionnaires Strasbourg, 9 octobre 2014

Réunion d actionnaires Strasbourg, 9 octobre 2014 Réunion d actionnaires Strasbourg, 9 octobre 2014 Sommaire 1. Les métiers 2. La stratégie 3. Les résultats du premier semestre 2014 4. La politique de distribution, l action 5. Le dispositif de communication

Plus en détail

LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RÉALISE UN RENDEMENT DE 13,6 % EN 2010

LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RÉALISE UN RENDEMENT DE 13,6 % EN 2010 EMBARGO JUSQU AU DÉBUT DE LA CONFÉRENCE DE PRESSE CNW LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RÉALISE UN RENDEMENT DE 13,6 % EN 2010 Actif net de 151,7 G$, en hausse de 20,1 G$ Mntréal, le jeudi 24 février

Plus en détail

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * *

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * * Cmmuniqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 Le Crédit Agricle relève les défis Il s appuie sur le leadership de ses banques de prximité et des métiers qui leur snt assciés Il renfrce sa slidité financière

Plus en détail

24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION

24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION 24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION 1. Type de prcédure Cette prcédure est un marché privé, passé en appel d ffres uvert à l issue de laquelle

Plus en détail

Chargée de relation entreprise

Chargée de relation entreprise Chargée de relatin entreprise Mastère spécialisé Managment et Dévelppement des Systèmes d Infrmatin 2014/2015 Présentatin : ADP (Autmatic Data Prcessing) est une SSII américaine créée en 1949 à Rseland

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

Synergies de coûts Philippe Queuille Directeur général Opérations et Pilotage de la réorganisation de l organe central, membre du directoire

Synergies de coûts Philippe Queuille Directeur général Opérations et Pilotage de la réorganisation de l organe central, membre du directoire 17 juin 2011 Journée Investisseurs Crédit Synergies de coûts Philippe Queuille Directeur général Opérations et Pilotage de la réorganisation de l organe central, membre du directoire Avertissement Cette

Plus en détail

Croître et délivrer une rentabilité solide et récurrente

Croître et délivrer une rentabilité solide et récurrente COMMUNIQUE DE PRESSE Crître et délivrer une rentabilité slide et récurrente Paris, le 20 mars 2014 Le grupe Crédit Agricle présente sn plan à myen terme 2014-2016, qui s appuie sur des fndamentaux slides

Plus en détail

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes :

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes : BTS MUC CCF Finalités et bjectifs E5 ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE Cefficient 4 Cette épreuve permet d évaluer les aptitudes du candidat à prendre en respnsabilité des activités curantes

Plus en détail

Retour à la rentabilité opérationnelle et résultat net de 4,4 M

Retour à la rentabilité opérationnelle et résultat net de 4,4 M Retur à la rentabilité pératinnelle et résultat net de 4,4 M 28-02-2007 Retur à la rentabilité pératinnelle et résultat net de 4,4 M Chiffre d affaires : 36,3 M en hausse de 71% Résultat net de 12% du

Plus en détail

Croître et délivrer une rentabilité solide et récurrente

Croître et délivrer une rentabilité solide et récurrente COMMUNIQUE DE PRESSE Crître et délivrer une rentabilité slide et récurrente Paris, le 20 mars 2014 Le grupe Crédit Agricle présente sn plan à myen terme 2014-2016, qui s appuie sur des fndamentaux slides

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE nnecy, le 8 juillet 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Mercredi 8 juillet 2015 : Cmité syndical du SYNE Réseau très haut débit en fibre ptique départemental : Le chix de la sciété TUTOR pur expliter le réseau public

Plus en détail

L efficacité est-elle soluble dans la formation?

L efficacité est-elle soluble dans la formation? L efficacité est-elle sluble dans la frmatin? Diagnstic, enjeux et perspectives du cncept d efficacité en frmatin 10 e Université d Hiver de la Frmatin prfessinnelle Arles, 23 janvier 2008 Françis-Marie

Plus en détail

Accompagnement. des projets d investissement

Accompagnement. des projets d investissement Accmpagnement des stratégies Dévelppement internatinal Assistance technique - Organisatin Accmpagnement des prjets d investissement Viabilité écnmique et financière BK CONSULTANTS 2002-2014 NECESSITE D

Plus en détail

Programme de suivi et contrôle des factures publiques d électricité. Appel à manifestation d intérêt

Programme de suivi et contrôle des factures publiques d électricité. Appel à manifestation d intérêt Prgramme de suivi et cntrôle des factures publiques d électricité Appel à manifestatin d intérêt Mars 2011 1 TABLE DES MATIERES 1 JUSTIFICATION DU PROGRAMME...3 2 DEFINITION DU PROGRAMME...4 2.1 LE CONTENU

Plus en détail

Comment suivre mes informations RSE?

Comment suivre mes informations RSE? Cmment suivre mes infrmatins RSE? Intervenant : sarah GUEREAU 21 nvembre 2014 Smmaire Définitin de la Respnsabilité Sciétale des Entreprises Purqui se lancer? Analyse du marché Rapprt RSE et publicatins

Plus en détail

Résultats du 1 er semestre 2009. 26 août 2009

Résultats du 1 er semestre 2009. 26 août 2009 Résultats du 1 er semestre 2009 26 aût 2009 Avertissement Cette présentatin peut cmprter des éléments de prjectin et des cmmentaires relatifs aux bjectifs et à la stratégie du Grupe BPCE. Par nature, ces

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

Retour d expérience : (40 mn)

Retour d expérience : (40 mn) AXA France Services Retur d expérience : Mise en place des cnditins de créatin de valeur chez AXA (40 mn) 18 Mai 2006-1- Smmaire de la présentatin AXA France en quelques chiffres Partie 1: les stratégies,

Plus en détail

CONCEPT TOURISTIQUE GLOBAL MASTERPLAN - CONDENSÉ MAI 2014

CONCEPT TOURISTIQUE GLOBAL MASTERPLAN - CONDENSÉ MAI 2014 JURA & TROIS-LACS Mnt-Sujet (Jura bernis) Vincent Burrut CONCEPT TOURISTIQUE GLOBAL MASTERPLAN - CONDENSÉ MAI Prgramme de dévelppement turistique Masterplan - Cndensé. INTRODUCTION Purqui un Masterplan?

Plus en détail

Fiche de projet pour les institutions publiques

Fiche de projet pour les institutions publiques Fiche de prjet pur les institutins publiques Infrmatins pratiques Nm de l institutin publique ayant intrduit le prjet: SPF Technlgie de l'infrmatin et de la Cmmunicatin (Fedict). Nm du prjet : egv Mnitr

Plus en détail

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS Cnsultatin : Sutien à la réalisatin du plan de cmmunicatin du Pôle PASS Page 1 1 > INTRODUCTION 1.1 > PRESENTATION DES ACTEURS Le Pôle de cmpétitivité Parfums Arômes Senteurs Saveurs (PASS) représente

Plus en détail

4 NOVEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA FRANCE

4 NOVEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA FRANCE 4 NOVEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE FRANÇAISE France Principaux indicateurs, 2014 Ppulatin (en millins) 63,9 PIB (en G$ US curants) 2 846,9 PIB par habitant (en $ US curants) 44 538,1 Taux de

Plus en détail

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse Fiche prgramme Bureau Aquitaine Eurpe Le prgramme Jeunesse en actin 2007 2013 Jeunesse Le prgramme eurpéen Jeunesse en Actin sutient des prjets à but nn lucratif à l intentin de jeunes âgés de 15 à 28

Plus en détail

Hausse de 68% en moyenne pour le trafic des sites mobiles en juin 2014

Hausse de 68% en moyenne pour le trafic des sites mobiles en juin 2014 Tendances du web Hausse de 68% en myenne pur le trafic des sites mbiles en juin 2014 Hausse de 45% pur le trafic des applis et baisse de 6,8% pur le trafic des sites web en France en juin 2014 Etude publiée

Plus en détail

Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017

Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017 Paris, le 13 novembre 2013 Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017 Pour toute information complémentaire, consultez la présentation complète disponible sur le site internet du Groupe BPCE : www.bpce.fr

Plus en détail

FORMATIONS A LA MAITRISE DE L ENERGIE

FORMATIONS A LA MAITRISE DE L ENERGIE FORMATIONS A LA MAITRISE DE L ENERGIE Frmatin «Référent Energie» PACK 1 : «Efficacité énergétique liée au prcess» PACK 2 : «Efficacité énergétique liée au bâti» 4 Jurs 3 Jurs 3 Jurs PACK 3 : «Efficacité

Plus en détail

Cahier des charges Initiative Ile-de-France Agence de relations presse

Cahier des charges Initiative Ile-de-France Agence de relations presse Cahier des charges Initiative Ile-de-France Agence de relatins presse Nadège Hammudi Adjinte au Délégué Général Tél. : 01 44 90 87 02 nadege.hammudi@initiative-iledefrance.fr 18/12/2015 Smmaire I) Présentatin

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information) DOD-CENTER RFI Demande d infrmatin ESOP Réf. : RFI_ESOP_DemandeInfrmatin.dcx Page 1/6 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request Fr Infrmatin) RFI20120001 SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION... 3 1.1.

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ADEME D'UN DIAGNOSTIC ÉNERGÉTIQUE DANS L INDUSTRIE

CAHIER DES CHARGES ADEME D'UN DIAGNOSTIC ÉNERGÉTIQUE DANS L INDUSTRIE CAHIER DES CHARGES ADEME D'UN DIAGNOSTIC ÉNERGÉTIQUE DANS L INDUSTRIE INTRODUCTION Dans le cadre de la relance de la plitique de maîtrise de l énergie, l ADEME suhaite inciter les acteurs industriels à

Plus en détail

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste Prgramme Eau, Climat et Dévelppement pur l'afrique Termes de référence pur le recrutement d un Expert Sci/agr-écnmiste Dans le cadre de l élabratin de l étude sur l intégratin des impacts du changement

Plus en détail

-------oooooo------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE POUR LES PROPOSITIONS DE CHAQUE VILLE

-------oooooo------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE POUR LES PROPOSITIONS DE CHAQUE VILLE PROJET DE GESTION ECOLOGIQUEMENT RATIONNELLE DES DECHETS MUNICIPAUX ET DANGEREUX POUR REDUIRE LES EMISSIONS DE POLLUANTS ORGANIQUES PERSISTANTS NON INTENTIONNELS -------------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE

Plus en détail

L UTILISATION DE STANDARDS DE DONNEES DANS LE SECTEUR DE L ASSURANCE BELGE INTRODUCTION

L UTILISATION DE STANDARDS DE DONNEES DANS LE SECTEUR DE L ASSURANCE BELGE INTRODUCTION Cntenu 1. Origine... 2 2. Apprche... 2 3. Dmaine... 2 4. Pints de départ... 3 4.1. Cnventin sectrielle... 3 4.2. De Service Level Agreement vers Cnventin... 3 4.3. Seln le mdèle «cnsensus»... 3 4.4. Basées

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES Fnctin : Chef de Divisin Cntrôle des pératins Financières Versin : 3 Nvembre 2014 FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES DÉPARTEMENT : Département Opérateurs DIVISION : Divisin

Plus en détail

Schéma sectoriel Création. Transmission Reprises d Entreprises 2010 / 2015

Schéma sectoriel Création. Transmission Reprises d Entreprises 2010 / 2015 Schéma sectriel Créatin Bureau de la CCI Midi-Pyrénées Transmissin Reprises d Entreprises du 25-09-2012 2010 / 2015 Schéma Créatin Transmissin Reprises d Entreprises 2010 / 2015 La missin des CCI d appui

Plus en détail

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 FICHE TECHNIQUE DECEMBRE 2010. LE CONTEXTE Les utils de cmmunicatin et de gestin dévelppés par les rganisatins de greeters de par le mnde snt assez cmparables : Chaque rganisatin

Plus en détail

Termes de références. Etude de faisabilité. Intégration de solutions de mobilité

Termes de références. Etude de faisabilité. Intégration de solutions de mobilité Termes de références Etude de faisabilité Intégratin de slutins de mbilité Date limite 07/06/2013 Pays : Tunisie Institutin : Secteur : Micrfinance Partenaire : Unin Eurpéenne Date d émissin : 22/05/2013

Plus en détail

Fiche INDUSTRIES ELECTRIQUES ET ELECTRONIQUES

Fiche INDUSTRIES ELECTRIQUES ET ELECTRONIQUES Fiche INDUSTRIES ELECTRIQUES ET ELECTRONIQUES 1. Etat des lieux de la filière Définitin Une filière qui regrupe des typlgies de métiers très différentes mais des dynamiques d empli similaires en France

Plus en détail

Renseignements concernant la contrefaçon des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la société

Renseignements concernant la contrefaçon des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la société Renseignements cncernant la cntrefaçn des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la sciété Table des matières 1. Le rôle de la Banque du Canada dans la prspérité écnmique du Canada...

Plus en détail

Module 10 : Résumé Planification financière

Module 10 : Résumé Planification financière Mdule 10 : Résumé Planificatin financière Ce mdule examine les principaux éléments du prcessus de planificatin financière et évalue les bjectifs et les avantages de la planificatin financière. Vus apprenez

Plus en détail

Tableau de bord de gestion - SISP Article 74 du Contrat de gestion : Transmission du tableau de bord de gestion

Tableau de bord de gestion - SISP Article 74 du Contrat de gestion : Transmission du tableau de bord de gestion Article 74 du Cntrat de gestin : Transmissin du tableau de brd de gestin Pur permettre à la SISP et à la SLRB de suivre la réalisatin des missins du cntrat de gestin de niveau 2, la SISP cmplète et transmet

Plus en détail

POLITIQUE DE REMUNERATION

POLITIQUE DE REMUNERATION ASSET MANAGEMENT POLITIQUE DE REMUNERATION (UCITS ET AIF) INTRODUCTION En applicatin avec les textes suivants : En tant que sciété de gestin de fnds UCITS Règlement CSSF 10-4 prtant transpsitin de la directive

Plus en détail

Profil de la Cour des Comptes Tunisienne

Profil de la Cour des Comptes Tunisienne Cnférence réginale pur les Institutins Supérieures de Cntrôle de la régin du visinage eurpéen du sud Prfil de la Cur des Cmptes Tunisienne Présentatin de la Cur des Cmptes La Cur des Cmptes est une juridictin

Plus en détail

Fiche action N 10 : Observation du secteur de l habitat, suivi, évaluation et pilotage du PLH

Fiche action N 10 : Observation du secteur de l habitat, suivi, évaluation et pilotage du PLH Prgramme lcal de l habitat de la Cmmunauté de Cmmunes des Pays de Rhône et Ouvèze Fiche actin N 10 : Observatin du secteur de l habitat, suivi, évaluatin et piltage du PLH ENJEUX - Cnnaître les évlutins

Plus en détail

LA COMPTABILITE DES ASSOCIATIONS

LA COMPTABILITE DES ASSOCIATIONS LA COMPTABILITE DES ASSOCIATIONS Présentatin de l'rganisme de frmatin «l écle de la micrfinance» L Ecle de la Micrfinance est un rganisme de frmatin français [1] qui entend répndre à la demande de bénévles

Plus en détail

CURRICULUM VITAE FORMATION

CURRICULUM VITAE FORMATION CURRICULUM VITAE C Pham, PhD, ing., Cnsultant en énergie 329 avenue Devn, Mnt-Ryal H3R 1B8, Québec, Canada Adresse électrnique : c.pham@sympatic.ca Tél. : (514) 345-8772 FORMATION 1972 Dctrat ès Sciences

Plus en détail

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale T1 1999 T4 1999 T3 2000 T2 2001 T1 2002 T4 2002 T3 2003 T2 2004 T1 2005 T4 2005 T3 2006 T2 2007 T1 2008 T4 2008 T3 2009 T2 2010 T1 2011 T4 2011 T3 2012 T2 2013 Accmpagner le muvement de désintermédiatin

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2012 EXERCICE BENEFICIAIRE, SOLIDES PERSPECTIVES DE DEVELOPMENT DES PROJETS PRINCIPAUX CHIFFRES

RESULTATS ANNUELS 2012 EXERCICE BENEFICIAIRE, SOLIDES PERSPECTIVES DE DEVELOPMENT DES PROJETS PRINCIPAUX CHIFFRES Cmmuniqué de Presse Paris, le 17 avril 2013 RESULTATS ANNUELS 2012 EXERCICE BENEFICIAIRE, SOLIDES PERSPECTIVES DE DEVELOPMENT DES PROJETS PRINCIPAUX CHIFFRES 2012 2011 Var. % Chiffre d Affaires net (m

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE 2/05 1 CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE Séance du 29 Janvier 2010 Cmmissin n 2 Administratin Générale et Persnnel Cmmissin n 7 Finances DIRECTION DES SYSTÈMES D'INFORMATION RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL

Plus en détail

SECTEUR BUREAUTIQUE. Principaux enjeux Avril 2010. Rédacteur : Hervé DANLOY. Avec la collaboration d Alexandre ISSAC

SECTEUR BUREAUTIQUE. Principaux enjeux Avril 2010. Rédacteur : Hervé DANLOY. Avec la collaboration d Alexandre ISSAC Brdeaux Lille Lyn Marseille Metz Nantes Paris Tuluse SECTEUR BUREAUTIQUE Principaux enjeux Avril 2010 Rédacteur : Hervé DANLOY Avec la cllabratin d Alexandre ISSAC Sciété d expertise cmptable inscrite

Plus en détail

Document d information

Document d information Dcument d infrmatin Dépôt du rapprt du Bureau du vérificateur général sur la vérificatin de gestin de l Administratin de la Chambre Au sujet de la vérificatin Prtée La vérificatin avait pur but d examiner

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES pour le recrutement d un consultant en appui à la réalisation de l analyse de situation et à la préparation du cadre logique

TERMES DE REFERENCES pour le recrutement d un consultant en appui à la réalisation de l analyse de situation et à la préparation du cadre logique Réserve de Bisphère Transfrntalière du Fleuve Sénégal (Mauritanie Sénégal) - Prcessus de Préparatin du prjet GEF-UICN RBT fleuve Sénégal TERMES DE REFERENCES pur le recrutement d un cnsultant en appui

Plus en détail

Changez pour Gas Natural Fenosa en toute liberté et en toute simplicité

Changez pour Gas Natural Fenosa en toute liberté et en toute simplicité Changez pur Gas Natural Fensa en tute liberté et en tute simplicité Savez-vus que depuis 2004 vus puvez chisir vtre furnisseur de gaz naturel? Le marché du gaz naturel pur les prfessinnels a été libéralisé

Plus en détail

RECY GO BILAN & PERSPECTIVES POINT PRESSE MERCREDI 25 MARS 2015

RECY GO BILAN & PERSPECTIVES POINT PRESSE MERCREDI 25 MARS 2015 RECY GO BILAN & PERSPECTIVES POINT PRESSE MERCREDI 25 MARS 2015 RECY GO EST UN SUCCÈS. Déjà 29 000 tnnescllectées par les facteurs dnt 16 000 l année dernière. Près de 3000 clients TPE/PME et cllectivités

Plus en détail

DU RESPONSABLE DE FORMATION

DU RESPONSABLE DE FORMATION Appruvé le 10 juin 2008 RÉFÉRENTIEL INTERMINISTERIEL DU RESPONSABLE DE FORMATION (DOCUMENT DE BASE : FICHE RIME, 2006) Le présent référentiel cmprend un référentiel d activités, de cmpétences et de frmatin

Plus en détail

Réhabilitation des institutions financières rurales : les enseignements tirés du Bénin et l expérience Africaine

Réhabilitation des institutions financières rurales : les enseignements tirés du Bénin et l expérience Africaine Public Disclsure Authrized N. 131 janvier 2000 Public Disclsure Authrized Public Disclsure Authrized Réhabilitatin des institutins financières rurales : les enseignements tirés du Bénin et l expérience

Plus en détail

Cabinet LUTZ. Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY. La Chaufferie

Cabinet LUTZ. Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY. La Chaufferie Cabinet LUTZ Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY La Chaufferie La résidence de Lattre de Tassigny 200 lgements «haut de gamme» cnstruits en 1972 Une cnversin fiul / gaz en 1987 Depuis une demande de cnfrt

Plus en détail

Fiche action N 7 : Le logement des personnes défavorisées

Fiche action N 7 : Le logement des personnes défavorisées Prgramme lcal de l habitat de la Cmmunauté de Cmmunes des Pays de Rhône et Ouvèze Fiche actin N 7 : Le lgement des persnnes défavrisées ENJEUX - Fluidifier les parcurs résidentiels des persnnes défavrisées

Plus en détail

Pourquoi Investir au Maroc

Pourquoi Investir au Maroc Purqui Investir au Marc. Le Marc a pté une écnmie libérale, diversifiée et uverte sur l extérieur, il ffre aux investisseurs les cnditins de succès, grâce à ses ptentialités écnmiques et ses ressurces

Plus en détail

TDR realisation schema aménagement, plan d investissement et etudes APD Masindray 1

TDR realisation schema aménagement, plan d investissement et etudes APD Masindray 1 TERMES DE REFERENCE Réalisatin d un schéma d aménagement, d un plan d investissement et des Etudes d Avant Prjet Détaillé pur la mise en place de service d apprvisinnement en eau ptable de la Cmmune Rurale

Plus en détail

le solde des stocks de matières premières et de produits finis de l entité et les contrôles qui s y rattachent;

le solde des stocks de matières premières et de produits finis de l entité et les contrôles qui s y rattachent; Mdule 9 : Résumé Explicatin des aspects de la cnnaissance des activités de l entité qui snt pertinents pur l audit des stcks et descriptin des méthdes d analyse à utiliser pur auditer les stcks L auditeur

Plus en détail

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004 Nte de transitin - Impact du passage aux nuvelles nrmes cmptables sur le bilan cnslidé au 1er janvier 2004 Cette nte a pur bjectif d expliquer les effets de la transitin des nrmes cmptables belges aux

Plus en détail

REFERENTIEL DE LA QUALIFICATION

REFERENTIEL DE LA QUALIFICATION COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualificatin : MQ 2003 03 69 0223 Catégrie : C* Dernière mdificatin : 07/01/16 TITRE DU CQPM : Chargé(e) de maintenance industrielle 1. Objectif

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES Fnctin : Chef de Divisin Ressurces Humaines Versin : FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES DÉPARTEMENT : Département Ressurces DIVISION : Divisin Ressurces Humaines SERVICE : / RESPONSABLE HIÉRARCHIQUE

Plus en détail

Politique d investissement de la. MRC de Caniapiscau. Jeunes promoteurs

Politique d investissement de la. MRC de Caniapiscau. Jeunes promoteurs Plitique d investissement de la MRC de Caniapiscau Jeunes prmteurs Adptée le 15 septembre 2015 JEUNES PROMOTEURS Ce prgramme vise à aider les jeunes entrepreneurs (18-40 ans) à créer, à acquérir u à assurer

Plus en détail

CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE

CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE Juin 2010 1 SOMMAIRE CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS LE MARCHE UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE UNE DEMARCHE STRATEGIQUE INSCRITE DANS LA DUREE LE MANAGEMENT

Plus en détail

Division des Statistiques du Commerce Extérieur

Division des Statistiques du Commerce Extérieur Fnctin : Chef de Service Analyse des Dnnées du Cmmerce Extérieur Versin : FONCTION : CHEF DE SERVICE ANALYSE DES DONNEES DU COMMERCE EXTERIEUR DEPARTEMENT : DIVISION : SERVICE : RESPONSABLE HIERARCHIQUE

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER 2014

RAPPORT FINANCIER 2014 RAPPORT FINANCIER 2014 AGENCE REGIONALE DE LA CONSTRUCTION ET DE L AMENAGEMENT DURABLES ARCAD BP99 Lycée Blaise Pascal, 1 avenue Marcel Paul 52103 SAINT DIZIER Cedex Tel : 03 25 94 41 18 Fax : 03 25 94

Plus en détail

CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE

CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE Décembre 2014 1 SOMMAIRE CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS LE MARCHE UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE UNE DEMARCHE STRATEGIQUE INSCRITE DANS LA DUREE LE

Plus en détail

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN RESULTATS 2007

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN RESULTATS 2007 COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN INFORMATION PRESSE Clermnt-Ferrand, le 15 février 2008 RESULTATS 2007 MICHELIN ANNONCE UNE AMELIORATION SIGNIFICATIVE DE 1,6 POINT DE SA MARGE OPERATIONNELLE

Plus en détail

GOUVERNEMENTS REGION WALLONNE COMMUNAUTE FRANCAISE

GOUVERNEMENTS REGION WALLONNE COMMUNAUTE FRANCAISE Page 1 sur 5 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Présidence de l Unin eurpéenne : Les prirités de la Wallnie et de la Cmmunauté française (04-03-10) L Unin se dtera, à l ccasin du prchain Smmet de printemps les 25 et

Plus en détail

Non-papier Mise en place d un corridor de prix dans le cadre du marché carbone européen

Non-papier Mise en place d un corridor de prix dans le cadre du marché carbone européen Nn-papier Mise en place d un crridr de prix dans le cadre du marché carbne eurpéen Le marché carbne eurpéen (EU ETS) a jusqu ici rempli avec succès sn rôle de plafnner près de la mitié des émissins de

Plus en détail

MULTIMANAGERS ACTIONS EUROPE-FIDELITY (FCE 20070172)

MULTIMANAGERS ACTIONS EUROPE-FIDELITY (FCE 20070172) . MULTIMANAGERS ACTIONS EUROPE-FIDELITY (FCE 20070172) Part du fnds : «Classique» Objectifs et plitique d investissement : Prfil de risque et de rendement A risque plus faible, A risque plus élevé, Rendement

Plus en détail

LS travel retail poursuit le développement de son activité pendant le premier semestre 2012

LS travel retail poursuit le développement de son activité pendant le premier semestre 2012 Cmmuniqué de presse Lundi, 3 Septembre 2012 LS travel retail pursuit le dévelppement de sn activité pendant le premier semestre 2012 La stratégie de crissance mndiale engagée par LS travel retail s avère

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION

DEMANDE D INFORMATION Dcument Réf. : RFI_REFAB_20091230_v0.2.dc Demande d infrmatin SPAI Page 1/10 DEMANDE D INFORMATION SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION... 3 2. PÉRIMÈTRE DE L INFORMATION... 3 2.1. CONTEXTE GÉNÉRAL...

Plus en détail

LES PROVISIONS TABLE DES MATIERES

LES PROVISIONS TABLE DES MATIERES LES PROVISIONS Objectif(s) : Pré-requis : Mdalités : Distinctin et classificatin des différentes prvisins, Objectif des prvisins pur risques et charges, Caractéristiques et traitements cmptables. Classificatin

Plus en détail

RECORD DE VENTES POUR LE GROUPE RENAULT EN 2011

RECORD DE VENTES POUR LE GROUPE RENAULT EN 2011 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le 17 janvier 2012 RECORD DE VENTES POUR LE GROUPE RENAULT EN 2011 Le grupe Renault a vendu 2 722 062 véhicules dans le mnde : + 94 697 (+ 3,6 %). Les ventes hrs Eurpe nt augmenté

Plus en détail

LA MONNAIE ET LE MARCHE MONETAIRE

LA MONNAIE ET LE MARCHE MONETAIRE LA MONNAIE ET LE MARCHE MONETAIRE Intrductin : Imprtance de la mnnaie pur les échanges de biens et de services sur un marché. Evlutin vers une dématérialisatin de plus en plus imprtante Passage du trc

Plus en détail

Compte rendu de la matinale CREARGIE du 8 juillet 2014 avec les entreprises ALSTOM, VISTEON, AUCHAN et nos invités.

Compte rendu de la matinale CREARGIE du 8 juillet 2014 avec les entreprises ALSTOM, VISTEON, AUCHAN et nos invités. La créatin de valeur Grâce aux démarches cllabratives avec les furnisseurs Cmment les achats peuvent-ils créer de la valeur en impliquant les furnisseurs dans les démarches cllabratives? Cmpte rendu de

Plus en détail

Impact des réformes financières en cours dans le monde bancaire. Olivier Motte - Public Affairs 12 juillet 2010

Impact des réformes financières en cours dans le monde bancaire. Olivier Motte - Public Affairs 12 juillet 2010 Impact des réfrmes financières en curs dans le mnde bancaire Olivier Mtte - Public Affairs 12 juillet 2010 1. Un nuveau cadre institutinnel Internatinal G 20 (puvirs exécutifs) + Cnseil de Stabilité Financière

Plus en détail

PLAN DE TRAVAIL 2015

PLAN DE TRAVAIL 2015 ASSOCIATION LIRE ET ECRIRE SECTION LA COTE PLAN DE TRAVAIL 2015 Situatin de la sectin à fin 2015 La cmmissin vaudise a amrcé cette année un imprtant travail de cllabratin cncrète et d harmnisatin. Ces

Plus en détail

Solevia patrimoine EN BREF

Solevia patrimoine EN BREF Slevia patrimine Chercher à valriser vtre patrimine, cmpléter vs revenus u encre ptimiser vtre transmissin avec slevia patrimine. EN BREF Slévia patrimine est un cntrat d assurance vie de type multisupprt

Plus en détail

TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE. Présentation VVT

TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE. Présentation VVT TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE Présentatin VVT 4 Juillet 2014 La Fusin résumée en quelques minutes (rganisatin et mutualisatin) L avant fusin Les premiers mis Origamu et l rganisatin cible

Plus en détail

Termes de Référence Consultant Intégré CDS SA

Termes de Référence Consultant Intégré CDS SA Termes de Référence Cnsultant Intégré CDS SA Date de Démarrage: 1 Septembre 2013 Durée: 3 mis avec une pssible extensin à 6 mis maximum Objectif : L bjectif du recrutement du Cnsultant intégré est de sutenir

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Jeudi 10 avril 2014

DOSSIER DE PRESSE. Jeudi 10 avril 2014 DOSSIER DE PRESSE Jeudi 10 avril 2014 Perspectives d évlutin du réseau cnsulaire Nrd de France : un établissement public unique avec des délégatins territriales frtes et respnsables. Plan de cpératin 2014-2020

Plus en détail

MSc avec projet supervisé en marketing. Lignes directrices à l intention des étudiants et professeurs

MSc avec projet supervisé en marketing. Lignes directrices à l intention des étudiants et professeurs MSc avec prjet supervisé en marketing Lignes directrices à l intentin des étudiants et prfesseurs Le prjet supervisé Avec mémire u avec prjet supervisé, la M. Sc. en gestin mène, au chix de chacun, à des

Plus en détail

Développement Sans Frontières

Développement Sans Frontières Dévelppement Sans Frntières Favriser les Initiatives de Slidarité internatinale Assciatin li 1901 recnnue d intérêt général Cncept qui prévit la cntributin tripartite entre : le salarié de l'entreprise

Plus en détail

Cahier des charges GPEC Territoriale Script Emploi National : Métier de la relation client Novembre 2015. Eléments de contexte. Qui sommes-nous?

Cahier des charges GPEC Territoriale Script Emploi National : Métier de la relation client Novembre 2015. Eléments de contexte. Qui sommes-nous? Cahier des charges GPEC Territriale Script Empli Natinal : Métier de la relatin client Nvembre 2015 Eléments de cntexte Qui smmes-nus? Le Fnds d Assurance Frmatin du Travail Tempraire (FAF-TT), OPCA (Organisme

Plus en détail

Loi du 5 mars 2014 relative à la transparence financière des CE: Que disent les décrets d application?

Loi du 5 mars 2014 relative à la transparence financière des CE: Que disent les décrets d application? La suite Li du 5 mars 2014 relative à la transparence financière des CE: Que disent les décrets d applicatin? JORF n 0075 du 29 mars 2015 www.semaphres.fr Ils snt enfin parus! Les décrets, parus au jurnal

Plus en détail

LA FONCTION ET SON CONTEXTE

LA FONCTION ET SON CONTEXTE Prfil de fnctin : Analyste-prgrammeur LA FONCTION ET SON CONTEXTE Intitulé de la fnctin Analyste-prgrammeur Grade : analyste-prgrammeur Rang : 100/4i Département auquel se rattache la fnctin : Dévelppement

Plus en détail

FISCAL... SOCIAL... DIVERS... p. 5 Nouveaux plafonds livret A p. 5 Comptes courants d associés... p. 5. LES INDICES... p. 5

FISCAL... SOCIAL... DIVERS... p. 5 Nouveaux plafonds livret A p. 5 Comptes courants d associés... p. 5. LES INDICES... p. 5 Janvier 2013 Vtre réussite, ntre satisfactin Bureau de Belleville : Bureau de Vnnas Bureau de Trevux 11 RN6 38 Rue Grenette Chemin du cls 69220 BELLEVILLE 01540 VONNAS 01600 TREVOUX Tel. : 04 74 66 11

Plus en détail

Division des Statistiques du Commerce Extérieur

Division des Statistiques du Commerce Extérieur Fnctin : Chef de Service Statistiques des Imprtatins Versin : FONCTION : CHEF DE SERVICE STATISTIQUES DES IMPORTATIONS DEPARTEMENT : DIVISION : SERVICE : RESPONSABLE HIERARCHIQUE : RESPONSABLE FONCTIONNEL

Plus en détail

Notre métier: réalisateur d économies

Notre métier: réalisateur d économies Ntre métier: réalisateur d écnmies 1 L énergie est un des 3 premiers pstes de cûts pur les industriels et sn prix est en cnstante augmentatin Okavang Energy identifie et met cncrètement en œuvre 15 à 30%

Plus en détail