Guy RAYMOND Maitre de Conferences ä la Faculte de Droit et des Sciences sociales de Poitiers Professeur ä l'ecole superieure de Commerce de Poitiers

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guy RAYMOND Maitre de Conferences ä la Faculte de Droit et des Sciences sociales de Poitiers Professeur ä l'ecole superieure de Commerce de Poitiers"

Transcription

1 Guy RAYMOND Maitre de Conferences ä la Faculte de Droit et des Sciences sociales de Poitiers Professeur ä l'ecole superieure de Commerce de Poitiers DROIT DU MARKETING Les lois de la mercatique Preface Jacques LENDREVIE Professeur au Groupe HEC litec Libraire de la Cour de cassation 27, place Dauphine, Paris

2 TABLE DES MATIERES (Les chiffres entre parentheses renvoient aux numeros d'alineas) Pages PRINCIPALES ABREVIATIONS PREFACE AVERTISSEMENT VII XI XIII INTRODUCTION (1 ä 37) Notion de droit du marketing (2 ä 11) 1 A. - Definition et contenu (2 ä 6) 1 B. - Sources du droit du marketing (7 ä 11) 4 1 Sources nationales (8) 4 2 Sources internationales (9 ä 11) Contentieux du marketing (12 ä 37) 6 A. - Differents litiges susceptibles de nattre (14 ä 16) 6 B. - Acteurs du contentieux (17 ä 37) 7 1 Action des associations de consommateurs (18 ä 31) 7 a) Caracteristiques communes ä ces actions (19 ä 24) 8 b) Specificite de chaque action (25 ä 31) 10 2 Röle de la Direction de la concurrence, de la consommation et de la repression des fraudes (32 ä 37) 12 PREMIERE PARTIE POLITIQUE PRODUIT (101 ä 283) 15 CHAPITRE I er. - L'EMBALLAGE (101 ä 170) 17 l.-fonction securite (107 ä 112) 19 A. - Exigences quant ä l'emballage (108 et 109) 19 B. - Responsabilite du fait d'emballages defectueux (110 ä 112) 20

3 372 DROIT DU MARKETING 2. - Fonction d'alerte (113 ä 116) Fonction Information (117 ä 170) 22 A. -Etiquetage informatif (121 ä 156) 23 1 Produits alimentaires (122 ä 147) 23 a) Dispositions generales (124 ä 126) 24 b) Mentions obligatoires pour les denrees alimentaires preemballees (127 ä 130) 24 c) Mentions obligatoires pour les produits alimentaires (130 ä 142) 26 d) Mentions particulieres ä certains produits (143 ä 147) Autres produits (148 ä 154) 32 3 Code gencod ou code-barre (155 et 156) 34 B. - Etiquetage de securite (157 ä 170) 35 1 Regles relatives aux preparations dangereuses (158 ä 162) 35 2 Dispositions particulieres (162 ä 168) 37 3 Infractions et sanctions (169 ä 170) 40 CHAPITRE II. - PRODUITS ET SERVICES INTERDITS OU REGLEMENTES (201 ä 282) 41 1'. - Interdictions ou reglementations legales ou reglementaires (205 ä 258) 43 A. - Interdictions ou reglementations liees ä la sante (205 ä 239) 43 1 Produits alimentaires (205 ä 208) 43 2 Produits phamarceutiques ou parapharmaceutiques (209 ä 224) 44 a) Definition (210 ä 214) 44 b) Autorisationdemisesurlemarche(215) 47 c) Distribution en pharmacie (216 ä 218) 47 d) Produits particuliers (219 ä 224) 48 3 Produits cosmetiques et d'hygiene corporelle (225 ä 229) Produits chimiques (230 ä 232) 51 5 Boissons alcooliques (233 ä 239) 51 a) Classification des boissons (233 ä 234) 51 b) Conditions de fabrication et de vente (235 ä 239) 52 B. - Interdiction ou reglementation liees ä la securite (240 ä 262) 53 1 Regles generales (240 ä 251) 53

4 TABLE DES MATIERES Dispositions particulieres ä certains produits (251 ä 262).. 58 a) Armes et explosifs (251 ä 256) 58 1) Classification des armes (251 ä 254) 58 2) Commercialisation (255 ä 256) 58 b) Substances veneneuses ou hallucinogenes (257 et 258). 59 c) Detecteurs de metaux (259) 59 d) Vehicules automobiles (260 ä 262) 59 C. - Interdiction ou reglementation liees ä la moralite (263 et 264) 60 D. - Produits et Services divers (265 ä 274) 61 E. - Appareils de telecommunication (272 ä 279) 62 F. - Equipements de travail (275) 63 i 2. - Conformite aux normes (276 ä 282) 64 A. - Defmitions legales des produits (276 ä 278) 64 1 Definition communautaire (276 et 277) 64 2 Defmitions internes (278 et 279) 64 B.-Normes AFNOR (280 et 281) 65 C. - Labels agricoles (282 et 283) 65 DEUXIEME PARTIE POLITIQUE PRIX (301 ä 450) 67 CHAPITRE III. - CONCURRENCE PAR LES PRIX (301 ä 329) Libre determination des prix par la concurrence (304 ä 319) 70 A. - Liberte des prix (304 ä 311) 70 B. - Limite ä la liberte des prix (312 ä 319) 73 1 Liberte' contrölee (312) 73 2 Ventes äprix impose (313 ä 315) 73 3 Pratiques discriminatoires de prix (316 et 317) 74 4 Prix concertes (318 et 319) Transparence des prix (320 ä 329) 75 A. - Obligation de facturation (321 ä 326) 75 B. - Communication des conditions de vente (327 ä 329) 77

5 374 DROIT DU MARKETING CHAPITRE IV. - INFORMATION RELATIVE AU PRIX (401 ä 450) 79 A. - Regles generales (402 ä 422) 79 1 Principe (402 ä 408) 79 a) Contenu de l'obligation (403 ä 406) 79 b) Domaine d'application (407 et 408) 80 2 Mise en ceuvre de l'obligation d'information (409 ä 422) a) Produits exposös ä la vue du public (409 ä 416) 81 b) Produits non exposes ä la vue du public (417 ä 418) 83 c) Prestations de servcices (419 ä 422) 84 B. - Regles specifiques ä certains produits (423 ä 448) 85 1 Produits (423 ä 429) 85 2 Services (430 ä 448) 87 C. - Infractions et sanctions (449 et 450) 91 TROIS1EME PARTIE POLITIQUE DISTRIBUTION (501 ä 887) 93 CHAPITRE V. - DE QUELQUES REGLES RELATIVES AU COMMERCE DE DETAIL (501 ä 539) Les regles d'urbanisme commercial (502 ä 520) 96 A. -Domaine d'application (504 ä 512) 96 1 Magasins de commerce de detail (506 et 507) 97 2 Surfaces (508 et 509) 98 3 Extension(510et511) 98 4 Transformation d'immeubles existants (512) 99 B. - Procedure (513 ä 520) 99 1 Procedure devant la commission döpartementale d'urbanisme commercial (513 ä 515) 99 2 Recours ä la decision de la CDUC (516 ä 519) 10 3 Sanctions (520) Le regroupement des commercants independants (521 ä 539) l 01 A. - Magasins collectifs d'independants (522 ä 530) 101 B. - Societes cooperatives de commercants detaillants (531 ä 539) 1 4

6 TABLE DES MATTERES 375 CHAPITRE VI. - PRATIQUES ET VENTES INTERDITES OU REGLEMENTEES (601 ä 676) Interdictions ou reglementations en rapport avec l'organisation de la distribution (603 ä 648) 107 A. - Paracommercialisme (603 ä 626) Ventes sauvages (604 ä 611) 108 a) Conditions de la vente sur le domaine public (605 ä 609) 108 b) Sanctions (610 et 611) Ventes par des cooperatives d'entreprise et d'administration (612 ä 614) Ventes par des associations (615 ä 618) 110 a) Activites de toute nature (615 et 616) 110 b) Activites de voyages (617 et 618) Ventes directes d'usine (619 ä 622) Vente au deballage (623 ä 626) 111 B. - Ventes ambulantes (627 ä 636) Regles applicables aux vendeurs ambulants (628 ä 635) a) Interdiction de la vente ambulante de certains produits (628 et 629) 112 b) Domaine d'application de la reglementation (630 et 631) 113 c) Obligations du commer9ant ambulant (632 ä 635) 113 1) Commergants residents (632 et 633) 113 2) Commergants non residents (634 et 635) Pouvoirs des autorites communales ou prefectorales (636). 114 C. - Foires et salons (637 ä 641) 114 D. - Ventes en gros (642 ä 648) Les marches d'interet national (643 et 644) Ventes aux encheres de marchandises (645 ä 647) Vente en gros de medicaments (648) Interdiction ou reglementation liees ä la protection du consommateur (649 ä 676) 117 A. - Vente ä la boule de neige (649 ä 657) Elements constitutifs du delit (651 ä 655) Sanctions (656 et 657) 120 B. - Ventes ä but philanthropique (658 ä 663) 120

7 376 DROIT DU MARKETING 1 Ventes de produits fabriques par des handicapes (658 ä 660) Ventes ä but philantropique (661 ä 663) 121 C. - Prestations de Services des agences matrimoniales (664 ä 669) 122 D. - Vente ou echanges d'objets mobiliers usagös (670 ä 676) Regles applicables aux professionnels (671 ä 673) Regles applicables aux non professionnels (674 ä 676) 124 E. - Ventes par envoi force (676) 125 CHAPITRE VII. - VENTE Ä DISTANCE (701 ä 767) La vente par correspondance (705 ä 749) 128 A. - L'entreprise et son client (706 ä 720) Catalogues et mailings (706 ä 716) Le fichier-client (717 ä 720) 133 B. - Le contrat de vente par correspondance (721 ä 749) Formation du contrat (721 ä 735) L'execution du contrat (736 ä 749) Techniques modernes de vente ä distance (750 ä 766) 149 A. - Le tele-achat (750 ä 756) 149 B. - Le phoning (757 ä 766) Phoning en general (758 ä 761) Phoning aupres d'un consommateur (762 ä 766) 153 C. - Offre ä distance mais livraison sur place (767) 156 CHAPITRE VII. - DEMARCHAGE Ä DOMICILE (801 ä 887) Domaine d'application de la protection du consommateur sollicite ä domicile (805 ä 856) 160 A. - Operations de demarchage ä domicile auxquelles s'appliquent les mesures de protection (806 ä 824) Contrats cites aux textes (807 ä 809) Demarchage ä domicile (810 ä 815) Objet du de"marchage (816 ä 824) 165 B. - Operations de demarchage exclues par la loi du 22 decembre 1972 (825 ä 856) 168

8 TABLE DES MATTERES 377 l Exclusionsexpressementvisees au texte (826 ä 838) 168 a) Ventes au cours de tournees (826 ä 830) 168 b) Vente de la production personnelle du demarcheur (831 et 832) 170 c) Service apres-vente (833) 170 d) Vente pour les besoins d'une activite professionnelle (834 ä 838) Operations dejä reglementees par un texte specifique (839 ä 856) 173 a) Demarchage en matiere d'enseignement (840 ä 842) 174 b) Demarchage en matiere de consultations et d'actes juridiques (843) 175 c) Demarchage en vue d'operations sur les marches ä terme de marchandises (844 ä 847) 175 d) Demarchage en vue d'operations sur les marches ä terme d'instruments financiers (848 ä 850) 176 e) Demarchage en vue d'operations relatives ä des produits et Services financiers (851) 177 f) Demarchage relatif aux operations d'assurance et de capitalisation (852) 178 g) Demarchage en vue de la vente de produits pharmaceutiques (853) 178 h) Demarchage en vue de la conclusion d'un contrat de construction de maison individuelle (854 et 855) 178 i) Demarchage pour des articles funeraires (856) Mesures de protection du consommateur sollicite ä domicile (857 ä 873) 179 A. - Conclusion du contrat (857 ä 873) Parties au contrat (858 ä 861) 179 a) Demarcheur (858) 179 b) Demarche (859) Formalisme du contrat (860 et 861) 180 B. - Droit de repentir (862 ä 873) Caracteristiques de la faculte de renonciation (863 ä 865) Moment de la formation du contrat (866 et 867) Exercice de la faculte de renonciation (868 et 869) Consequences quant au paiement (870 et 871) La vente ä domicile ä credit (872 et 873) 185

9 378 DROIT DU MARKETING 3. - Sanctions du non-respect des mesures de protection (874 ä887) 186 A. - Sanctions penales (875 ä 882) Infractions aux regles de protection du consommateur (875 et 876) Le delit d'abus de faiblesse (877 et 878) Constatations et poursuites des infractions (879 et 880) Autres infractions pouvant sanctionner le demarchage ä domicile (881 et 882) 190 B. - Sanctions civiles (883 ä 887) 191 P Nullite du contrat irregulier (883 ä 885) Responsabilite civile (886 et 887) 192 QUATRIEME PARTIE COMMUNICATION - PUBLICITE (901 ä 1288) 195 CHAPITRE IX. - REGLES GENERALES RELATIVES Ä LA PUBLICITE (901 ä 927) Relation de la publicite (905 ä 917) 199 A. - Communiquer en francais (905 ä 907) 199 B. - Creation du message publicitaire (908 ä 917) Publicite et droit de la personnalite (908 ä 911) 200 a) Respect du droit ä l'image (908 et 909) 200 b) Respect du droit ä la voix (910 et 911) Publicite et droits intellectuels (912 ä 916) Publicite et concurrence deloyale (917) Contröle du message publicitaire (918 ä 923) Publicity comparative (924 ä 972) 204 A. - Conditions de la publicite comparative (929 ä 938) Conditions relatives au contenu du message publicitaire (929 ä 931) Conditions relatives au concurrent (932 ä 934) Conditionsrelativesaux produits et aux Services (935 ä 937) Conditions relatives aux supports publicitaires 210

10 TABLE DES MATTERES 379 B. - Sanctions (939 ä 942) Sanctions penales (939 ä 941) Sanctions civiles (942) 211 CHAPITRE X. - PUBLICITE TROMPEUSE (1001 ä 1045) 213 1". - Elements constitutifs de l'infraction (1007 ä 1026) 215 A. - Element materiel (1007 ä 1024) Une publicite (1007 ä 1024) Un element de nature ä induire en erreur (1010 ä 1021) a) Allegation - Indication - Präsentation (1010 ä 1012) 216 b) Objet de l'allegation ou indication (1013 ä 1021) Realite de l'element trompeur (1022 ä 1024) 225 B. - Element intentionnel (1025 et 1026) Poursuites (1027 ä 1035) 226 A. - Constatation de l'infraction (1027 et 1028) 226 B. - Mise en ceuvre de l'action penale (1029 ä 1032) 227 C. - Procedure (1033 et 1034) 228 D. - Suspension de la publicite trompeuse (1035) Sanctions (1036 ä 1045) 229 A. - Personnes punissables (1036 ä 1041) Annonceur (1036 ä 1039) Agence ou support publicitaire (1040 et 1041) 230 B. -Responsabüite penale (1042 et 1043) 231 C. - Consequences civiles (1044 et 1045) 231 CHAPITRE XI. - PUBLICITE INTERDITE ET REGLEMENTEE (1101 ä 11013) Agences matrimoniales (1103) Armes ä feu (1104 ä 1108) Automobiles (1109 et 1110) Boissons alcooliques (1111 ä 1125) 235 A. - Autorisation de certains supports (1115 a 1118) 237 B. - Contenu du message (1119 ä 1122) 238 C. - Poursuites et sanctions (1123 ä 1122) 240

11 380 DROIT DU MARKETING 5. - Consultations et Services juridiques (1126 ä 1128) Edulcorants de synthese (1129 et 1130) Energie (1131 ä 1136) 243 A. - Produits petroliers (1132) 243 B. - Gaz et electricite (1133 ä 1136) Enseignement et formation (1137 ä1139) Offresd'emploi (1140a 1144) Produits ou Services contraires aux bonnes mceurs (1145 ä 1153) 247 A. Produits ou Services concernes (1146 ä 1149) 247 B. -Repression (1150 ä 1153) Produits et Services financiers (1154 ä 1160) 249 A. - Titres de placement (1155) 249 B. - Operations boursieres (1156 et 1157) 250 C. - Operations de credit (1158 ä 1160) Produits pharmaceutiques et assimiles (1161 ä 1182) A.-Generalites (1161 ä 1167) 251 B. - Publicite en direction du public (1168 ä 1173) 253 C. - Publicite en direction des prescriptions ou distributeurs (1174 ä 1179) 255 D. - Publicity pour les objets ou methodes presentes comme benefiques pour la sante (1180 ä 1182) Publicite pour le tabac et les produits du tabac (1183 ä 1195) 257 A.-Principedel'interdiction de la publicite (1185 ä 1189) 258 B. - Exceptions (1190 ä 1192) 260 C. - Procedure et sanctions (1193 et 1194) 260 D. -Mesures transitoires (1195) Ventes et prestations de Services particulieres (1196 ä 1199) Voyages (11010) Publicite ä caractere politique (11011 ä 11013) 263 CHAPITRE XII. - PUBLICITE ET MEDIAS (1201 ä 1288) Publicite exterieure (1203 ä 1260) 265

12 TABLE DES MATTERES 381 A. - Regles relatives ä la publicite (1206 ä 1230) Interdiction de la publicite hors agglomeration (1208 ä 1211) 267 a) Principe (1208 et 1209) 267 b) Tolerance (1210 et 1211) Autorisation limitee de la publicite en agglomeration (1212 ä 1230) 268 a) Principe (1212 ä 1218) 268 b) Reglementation particuliere aux Supports autorises (1219 ä 1230) 270 1) Publicite non lumineuse (1220 ä 1224) 271 2) Publicite lumineuse (1225 ä 1228) 272 3) Mobilier urbain (1229 et 1230) 273 B. - Regles relatives aux enseignes et preenseignes (1231 ä 1240) Regles generales relatives aux enseignes (1232 ä 1236) Dispositions relatives aux preenseignes (1237 ä 1240) 275 C. - Regles relatives aux voies publiques (1241 ä 1245) 276 D. - Affichage publicitaire sur vehicules (1246 ä 1249) 277 E. - Regles relatives ä la publicite sur les voies d'eau (1250 ä 1252) 279 F. - Procedures et sanctions (1253 ä 1260) Procedure administrative (1254 ä 1257) Sanctions penales (1258 ä 1260) Publicite audiovisuelle (1261 ä 1280) 282 A. - Autarkes en matiere de publicite audiovisuelle (1263 ä 1269) 283 B. - Regles relatives aux messages publicitaires (1270 ä 1276) Regles relatives au contenu du message (1271 ä 1273) Regles relatives ä la diffusion du message (1274 ä 1276) C. - Parrainage (1277 ä 1280) Autres medias (1281 ä 1288) 291 A. - Presse (1281 ä 1283) 291 B. - Especes monetaires (1284) 292 C. - Decomptes de securite sociale (1285) 292 D. - Telematique - Telecopie - Telex (1286 et 1287) 293 E. - Publicite par avion (1288) 293

13 382 DROIT DU MARKETING CINQUIEME PARTIE COMMUNICATION: PROMOTION DES VENTES (1301 ä 1535) 295 CHAPITRE XIII. - PROMOTION DES VENTES PAR LES PRIX (1301 ä 1381) Promotions liees ä une diminution du prix (1306 ä 1334). 298 A. - Promotion en direction des distributeurs (1306 ä 1308) 298 B. - Promotion en direction des consommateurs (1309 ä 1334) Rabais et remises (1309 ä 1317) 299 a) Regime juridique (1309 ä 1317) 299 b) Mesures de publicite imposees (1315 et 1316) 302 c) Regime Special des livres (1317) Soldes et liquidations (1318 ä 1327) 305 a) Notion de soldes et de liquidation (1319 ä 1327) 305 b) Reglementation (1328 ä 1331) 308 c) Sanctions (1332 ä 1334) Promotion par une offre de prix attirante (1335 ä 1367). 310 A. - Prix d'appel (1336 a 1339) Definition du prix d'appel (1336 ä 1338) Condition de la liceite du prix d'appel (1339) 312 B. - Vente ä perte (1340 ä 1351) Domaine d'application (1340 ä 1346) 312 a) Interdiction de la vente ä perte (1340 et 1341) 312 b) Autorisation de vendre ä perte certains produits (1342 ä 1346) Notion de perte (1347 ä 1351) 316 C. -Ventes par lots ou ventes jumelees (1352 ä 1359) 318 D. - Vente par colis-e'pargne (1360 ä 1362) 320 E. - Vente avec promesse de rachat («Buy-Back») (1363 ä 1367) Promotion par le credit (1368 ä 1381) 323 A. - Credit ä la consommation (1368 ä 1378) 323

14 TABLE DES MATTERES Credit ä titre onereux (1368 ä 1370) Credit gratuit (1371 ä 1378) 324 B. - Credit immobilier (1379 ä 1381) 326 CHAPITRE XIV. - PROMOTION DES VENTES PAR LES JEUX, CONCOURS ET LOTERIES (1401 ä 1443) Les concours (1403 ä 1412) 328 A. - La liceite des concours (1404 ä 1408) 328 B. - Les relations nees du concours (1409 ä 1412) Les loteries (1413 ä 1443) 332 A. - Les loteries prohibees (1416 ä 1435) Le delit de loterie prohibee (1416 ä 1431) 333 a) Le droit commun des loteries (1416 ä 1431) 333 b) Les loteries realisees par voie d'ecrit (1427 ä 1431) La loterie: publicite trompeuse (1432 ä 1435) 337 B. - Les loteries tolerees (1436 ä 1443) Les loteries commerciales (1436 et 1437) Les loteries foraines (1438 et 1439) Les lotos traditionnels (1440 et 1441) Les lotos de bienfaisance (1442 et 1443) 340 CHAPITRE XV. - PROMOTION PAR LES PRIMES ET CADEAUX (1501 ä 1535) Les primes (1504 ä 1527) 342 A. - La prohibition des ventes avec primes (1506 ä 1518) Notion de vente avec prime (1506 ä 1509) Notion de prime (1510 ä 1516) Les sanctions (1517 et 1518) 346 B. - La tolerance de certaines primes (1519 ä 1524) Objets publicitaires (1519 ä 1522) Echantillons - primes (1523 et 1524) 348 C. - Dispositions specifiques ä certaines ventes (1525 ä 1527) Cadeaux (1528 ä 1535) 350 A. - La liceite de principe des cadeaux (1530 et 1531) 350

15 3 84 DROIT DU MARKETING B. - Exceptions ä la liceite des cadeaux (1532 ä 1535) 351 INDEX ALPHABETIQUE 353 TABLE DES MATIERES 371

A. LA VENTE A DISTANCE

A. LA VENTE A DISTANCE LES REGLES APPLICABLES AUX VENTES A DISTANCE ET AUX OFFRES PROMOTIONNELLES Ventes par Internet, vente par correspondance, opérations commerciales promotionnelles, soldes..., les obligations en matière

Plus en détail

TABLE ANALYTIQUE. Les chiffres renvoient aux numéros de pages. Section 2 Exonération 144. Chapitre 2 Applications 179

TABLE ANALYTIQUE. Les chiffres renvoient aux numéros de pages. Section 2 Exonération 144. Chapitre 2 Applications 179 TABLE ANALYTIQUE Les chiffres renvoient aux numéros de pages Introduction générale 7 LIVRE 1 Droit européen de la concurrence Introduction 19 Partie 1 Ententes et abus de position dominante Titre 1 Domaine

Plus en détail

AUDIT - GESTION - FISCALITE Collection dirigee par Thierry Lamorlette

AUDIT - GESTION - FISCALITE Collection dirigee par Thierry Lamorlette AUDIT - GESTION - FISCALITE Collection dirigee par Thierry Lamorlette Lawrence Marie-Laure BOY BERMOND 3 ECONOMICA 49. rue HAricart. 75015 Paris TABLE DES MATTERES Avant-propos V Introduction 1 Section

Plus en détail

LA POLITIQUE DE COMMUNICATION. Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication. Myriem Le May COMEIT

LA POLITIQUE DE COMMUNICATION. Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication. Myriem Le May COMEIT LA POLITIQUE DE COMMUNICATION Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication La communication est l'ensemble des actions permettant de faire connaître les produits et

Plus en détail

Le droit. à la protection des droits économiques

Le droit. à la protection des droits économiques Le droit à la protection des droits économiques Le droit à la protection des droits économiques La loi 31-08 édictant des mesures de protection du consommateur comprend des dispositions permettant de protéger

Plus en détail

2/ Dispositions issues de la loi du 17 mars 2014 (*ces nouvelles dispositions ne s appliquent qu aux contrats conclus après le 13 juin 2014)

2/ Dispositions issues de la loi du 17 mars 2014 (*ces nouvelles dispositions ne s appliquent qu aux contrats conclus après le 13 juin 2014) CONTRATS A DISTANCE/ CONTRATS HORS ETABLISSEMENT/DEMARCHAGE TELEPHONIQUE Nouvelles dispositions issues de la loi n 2014-344 du 17 mars 2014 1/ Dispositions antérieures à la loi du 17 mars 2014 Rappel :

Plus en détail

GUIDE JURIDIQUE RISQUE INDUSTRIEL. Ouvrage collectif

GUIDE JURIDIQUE RISQUE INDUSTRIEL. Ouvrage collectif GUIDE JURIDIQUE RISQUE INDUSTRIEL Ouvrage collectif TABLE DES MATIERES Liste des abréviations 7 Introduction 9 Première partie : la prévention du risque identifié I. La délimitation du risque 17 A. L'encadrement

Plus en détail

L'ASSURANCE DU R1SQUE AUTOM OB1LE. Controle et assurance. Jacques Charbonnier. larcier

L'ASSURANCE DU R1SQUE AUTOM OB1LE. Controle et assurance. Jacques Charbonnier. larcier L'ASSURANCE DU R1SQUE AUTOM OB1LE Controle et assurance Jacques Charbonnier larcier TABLE DES MATTERES Du meme auteur Table des matieres Abreviations Sigles Remerciements Avant-propos VII ix XVII XIX xxi

Plus en détail

Matinale Médias & Marketing

Matinale Médias & Marketing Matinale Médias & Marketing Le nouveau cadre juridique du marketing 7 juin 2012 Gregory Tulquois, avocat associé DLA Piper UK LLP gregory.tulquois@dlapiper.com PLAN 1. Introduction 2. Ventes avec prime

Plus en détail

Table des matières. INTRODUCTION Du droit de la consommation au droit du commerce électronique... 15. PARTIE 1 La publicité

Table des matières. INTRODUCTION Du droit de la consommation au droit du commerce électronique... 15. PARTIE 1 La publicité Table des matières Remerciements... 7 Préface... 9 Abréviations utilisées... 13 INTRODUCTION Du droit de la consommation au droit du commerce électronique... 15 PARTIE 1 La publicité CHAPITRE 1 Définition

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE TABLE DES MATIÈRES 1 Introduction au droit des contrats... 1 I. La notion d obligation... 1 A. Les caractères de l obligation... 1 B. Les sources des obligations... 2 C. La typologie des obligations...

Plus en détail

Responsabilité de l'expert-comptable

Responsabilité de l'expert-comptable Litec Libraire de la Cnnr He rassation - 27. olace Dauohine - 75001 Paris Anne-Claire Maddoli-Restoux avocat á la Cour d'appel de París Responsabilité de l'expert-comptable Risques judiciaires et préventions

Plus en détail

Erol GIRAUDY et Martine ROBERT LE GUIDE JURIDIQUE DU PORTAIL INTERNET/INTRANET

Erol GIRAUDY et Martine ROBERT LE GUIDE JURIDIQUE DU PORTAIL INTERNET/INTRANET Erol GIRAUDY et Martine ROBERT LE GUIDE JURIDIQUE DU PORTAIL INTERNET/INTRANET SOMMAIRE REMERCIEMENTS ET PRÄSENTATION DES RELECTEURS III PRÄSENTATION DES CO-AUTEURS V AVERTISSEMENT VII PREAMBULE XVII PREMIERE

Plus en détail

Savoirs associés DROIT

Savoirs associés DROIT REFERENTIEL DE CERTIFICATION Savoirs associés DROIT Dans la section de technicien supérieur des professions immobilières, la finalité de l'enseignement du droit est double : culturelle et professionnelle.

Plus en détail

LES DEUTS COMPTABLES

LES DEUTS COMPTABLES COLLECTION DROIT DES AFFAIRES ET DE L'ENTREPRISE dirigee par Yves Guyon SERIE : RECHERCHES Nicole STOLOWY LES DEUTS COMPTABLES 63 ECONOMICA 49, rue H6ricart, 75015 Paris Table des matieres Introduction

Plus en détail

Guide juridique de l'e-commerce et de l'e-marketing

Guide juridique de l'e-commerce et de l'e-marketing Choisir un nom de domaine et une marque 1. Introduction 13 2. Définitions et notions juridiques 14 2.1 Le nom de domaine 14 2.1.1 Qu est-ce qu un nom de domaine? 14 2.1.2 Un nom de domaine, pour quoi faire?

Plus en détail

De ces définitions qui précèdent, Quels liens pouvons nous relever entre ces deux notions? La force de vente et la communication

De ces définitions qui précèdent, Quels liens pouvons nous relever entre ces deux notions? La force de vente et la communication De nos jours, la force de vente et la communication apparaissent comme des fers de lance de toute entreprise. En effet leur prise en compte engendre des chiffres d affaires notoires. La force de vente

Plus en détail

LA VENTE ET SES CONDITIONS

LA VENTE ET SES CONDITIONS LA VENTE ET SES CONDITIONS I - LES PRINCIPES GENERAUX Le refus de vente au consommateur (article L. 122-1 du Code de la consommation) A- Le principe Lorsqu un consommateur demande des produits ou des services

Plus en détail

Question Q 151. L'influence des mesures restrictives dans le domaine de la publicité sur les marques

Question Q 151. L'influence des mesures restrictives dans le domaine de la publicité sur les marques Question Q 151 L'influence des mesures restrictives dans le domaine de la publicité sur les marques Il s'agit d'une question nouvelle dans les travaux de l'aippi. L'AIPPI a depuis longtemps étudié les

Plus en détail

ABC. de la réglementation. commerciale

ABC. de la réglementation. commerciale ABC de la réglementation commerciale En application de la loi du 11 mars 1957 (article 41) et du Code de la propriété intellectuelle du 1 er juillet 1992 complétés par la loi du 3 janvier 1995, toute reproduction

Plus en détail

Sigles et abréviations. 1 Qu est-ce que le marketing?

Sigles et abréviations. 1 Qu est-ce que le marketing? Table des matières Sigles et abréviations XVII A. Notions de marketing Qu est-ce que le marketing? Les mutations économiques du siècle dernier Les mutations économiques du début du xxie siècle Concept

Plus en détail

DROIT DU TRAVAIL droit vivant

DROIT DU TRAVAIL droit vivant DROIT DU TRAVAIL droit vivant Jean-Emmanuel RAY 4* edition 1995 actualisee et augmentee EOmONS LIAISONS 1, avenue Edouard Belin 92856 Rueil-Malmaison TABLE DES MATIERES pages Avant-propos Introduction

Plus en détail

TABLE DE CONCORDANCE Code Sportif International de la FIA

TABLE DE CONCORDANCE Code Sportif International de la FIA CHAPITRE I PRINCIPES GENERAUX TABLE DE CONCORDANCE 1. Réglementation internationale du sport Art. 1.1 2. Code Sportif International Art. 1.2 3. Réglementation nationale du sport automobile Art. 1.4 4.

Plus en détail

sommaire 09 13 19 25 29

sommaire 09 13 19 25 29 ÉDITION 2012 sommaire 09 13 19 25 29 Introduction La loi n 31-08 édictant des mesures de protection du consommateur a Aux termes de la loi, les droits garantis aux consommateurs sont : été publiée au bulletin

Plus en détail

Le Droit des Marques, des Signes Distinctifs et des Noms de Domaine

Le Droit des Marques, des Signes Distinctifs et des Noms de Domaine Le Droit des Marques, des Signes Distinctifs et des Noms de Domaine DROIT FRANCAIS, DROIT COMMUNAUTAIRE ET DROIT INTERNATIONAL Andre R. BERTRAND Docteur en droit, LL.M. Berkeley Avocat ä la Cour Charge

Plus en détail

VENTES AVEC PRIMES ET CADEAUX

VENTES AVEC PRIMES ET CADEAUX VENTES AVEC PRIMES ET CADEAUX 17/06/2015 Les primes et cadeaux offerts à un consommateur par un commerçant sont des procédés tendant à augmenter les ventes. Ces pratiques ont des incidences indirectes

Plus en détail

FORMATION AU PERMIS D EXPLOITATION DE LICENCES CHRD MODULE 2,5 JOURS ---------- * ---------- Arrêté d agrément du 07 Avril 2014 : NOR INTD1408248A

FORMATION AU PERMIS D EXPLOITATION DE LICENCES CHRD MODULE 2,5 JOURS ---------- * ---------- Arrêté d agrément du 07 Avril 2014 : NOR INTD1408248A CREER, ACCOMPAGNER, DEVELOPPER UN CAFE, HOTEL, RESTAURANT, DISCOTHEQUE FORMATION AU PERMIS D EXPLOITATION DE LICENCES CHRD MODULE 2,5 JOURS ---------- * ---------- Arrêté d agrément du 07 Avril 2014 :

Plus en détail

Droit des contrats spéciaux : distribution, entremise, entreprise, louage

Droit des contrats spéciaux : distribution, entremise, entreprise, louage Droit des contrats spéciaux : distribution, entremise, entreprise, louage Auteur(s) : Corinne Saint-Alary-Houin Présentation(s) : Professeur de Droit privé et de sciences criminelles Leçon 1 : Introduction

Plus en détail

RECUEIL DES REFERENCES DES TEXTES REGLEMENTAIRES LIES A L ACTIVITE DU CONTROLE

RECUEIL DES REFERENCES DES TEXTES REGLEMENTAIRES LIES A L ACTIVITE DU CONTROLE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DU COMMERCE DIRECTION GENERALE DU CONTROLE ECONOMIQUE ET DE LA REPRESSION DES FRAUDES DIRECTION DU CONTROLE DE LA QUALITE ET DE LA REPRESSION

Plus en détail

FICHE PRATIQUE R3 TEXTES REGLEMENTAIRES

FICHE PRATIQUE R3 TEXTES REGLEMENTAIRES FICHE PRATIQUE R3 REGIME JURIDIQUE VENTES AU DEBALLAGE BROCANTES, VIDE-GRENIERS VENTE D'OBJETS MOBILIERS USAGES TEXTES REGLEMENTAIRES Réglementation janvier 2 0 1 4 Cette fiche pratique est de nature purement

Plus en détail

PLAN COMPTABLE HOTELLERIE DE PLEIN AIR

PLAN COMPTABLE HOTELLERIE DE PLEIN AIR ANNEXE I Comptes ouverts pour le Plan Comptable Professionnel de l'hôtellerie - Avis de conformité N 27 du 25 janvier 1984 - dont la profession souhaite la création pour son propre compte. - Modifiant

Plus en détail

LCEN, loi Chatel et LME : quelles conséquences pour les PME?

LCEN, loi Chatel et LME : quelles conséquences pour les PME? Conférence APECA : La dématérialisation, réelle opportunité pour les PME? LCEN, loi Chatel et LME : quelles conséquences pour les PME? 7 avril 2009 Denise Lebeau-Marianna Avocat, Baker & McKenzie SCP denise.lebeau_marianna@bakernet.com

Plus en détail

COMMERCIAL ET SOCIÉTÉS Plan de classification. BANQUES ET INSTITUTIONS FINANCIÈRES (Voir aussi EFFETS DE COMMERCE, RESPONSABILITÉ et SÛRETÉS)

COMMERCIAL ET SOCIÉTÉS Plan de classification. BANQUES ET INSTITUTIONS FINANCIÈRES (Voir aussi EFFETS DE COMMERCE, RESPONSABILITÉ et SÛRETÉS) COMMERCIAL ET SOCIÉTÉS Plan de classification BANQUES ET INSTITUTIONS FINANCIÈRES (Voir aussi EFFETS DE COMMERCE, RESPONSABILITÉ et SÛRETÉS) COMMERCIAL (DROIT) (Voir aussi BANQUES ET INSTITUTIONS FINANCIÈRES,

Plus en détail

Table des matières chronologique volume 1 médicaments

Table des matières chronologique volume 1 médicaments volume 1 médicaments vii Lois - versions consolidées Loi du 15 mai 2007 relative à la répression de la contrefaçon et de la piraterie de droits de propriété intellectuelle........... 3 Chapitre I. Disposition

Plus en détail

1. Types de jeux concours par SMS et légalité

1. Types de jeux concours par SMS et légalité Jeux concours au Luxembourg Cadre légal 12/08/2008 2 1. Types de jeux concours par SMS et légalité Type de jeu concours par SMS Situation Base légale Participation gratuite, objectif publicitaire Participation

Plus en détail

SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7

SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1. STATUT JURIDIQUE ET RESPONSABILITÉ DU SYNDIC 3 SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7 SECTION 2. Responsabilité

Plus en détail

Elie Alfandari. Professeur a I'Universite de Paris-Dauphine Directeur de l'lnstitut de droit economique, fiscal et social DROIT DES AFFAIRES

Elie Alfandari. Professeur a I'Universite de Paris-Dauphine Directeur de l'lnstitut de droit economique, fiscal et social DROIT DES AFFAIRES Elie Alfandari Professeur a I'Universite de Paris-Dauphine Directeur de l'lnstitut de droit economique, fiscal et social DROIT DES AFFAIRES lutec Libraire de Ia Cour de cassation 27, place Dauphine - 75001

Plus en détail

LA PUBLICITE EN FAVEUR DES MEDICAMENTS VETERINAIRES EN FRANCE

LA PUBLICITE EN FAVEUR DES MEDICAMENTS VETERINAIRES EN FRANCE LA PUBLICITE EN FAVEUR DES MEDICAMENTS VETERINAIRES EN FRANCE Ombeline DEGREZE-PECHADE 2012 1 INTRODUCTION 1. L objet de la présente note est de présenter les conditions et la procédure permettant la diffusion

Plus en détail

CLASSIFICATION DE NICE - 10e édition, version 2015

CLASSIFICATION DE NICE - 10e édition, version 2015 Classe 35 Publicité; gestion des affaires commerciales; administration commerciale; travaux de bureau. Note explicative La classe 35 comprend essentiellement les services rendus par des personnes ou par

Plus en détail

Épreuve n 1 : gestion juridique, fiscale et sociale

Épreuve n 1 : gestion juridique, fiscale et sociale Épreuve n 1 : gestion juridique, fiscale et sociale Nature : épreuve écrite portant sur l'étude d'un cas ou de situations pratiques pouvant être accompagnées de commentaires d'un ou plusieurs documents

Plus en détail

AMAP, marque et publicité mensongère

AMAP, marque et publicité mensongère AMAP, marque et publicité mensongère En 2003 puis 2008, Alliance Provence a déposé la marque AMAP (Association pour le Maintien de l Agriculture Paysanne), afin de se doter de cet outil pour garantir l

Plus en détail

Circulaire du 13 avril 2006 relative aux ventes au déballage

Circulaire du 13 avril 2006 relative aux ventes au déballage MINISTERE DES PME, DU COMMERCE, DE L ARTISANAT ET DES PROFESSIONS LIBERALES Circulaire du 13 avril 2006 relative aux ventes au déballage Les ventes au déballage, quelle que soit leur dénomination (vide-greniers,

Plus en détail

A.D.E.A. Titre homologué au niveau IV par arrêté du 4 février 1993

A.D.E.A. Titre homologué au niveau IV par arrêté du 4 février 1993 ASSISTANT DE DIRIGEANT D ENTREPRISE ARTISANALE A.D.E.A. Titre homologué au niveau IV par arrêté du 4 février 1993 PRESENTATION GENERALE : Le Diplôme d Assistant de Dirigeant d Entreprise Artisanale se

Plus en détail

Acheter sur internet: réglementation et contrôle, pièges à éviter, conseils utiles

Acheter sur internet: réglementation et contrôle, pièges à éviter, conseils utiles Acheter sur internet: réglementation et contrôle, pièges à éviter, conseils utiles Journée de formation Clés pour consommer intelligemment Fraud Prevention Month 14 mars 2014 PROGRAMME Réglementation et

Plus en détail

Le paiement en ligne

Le paiement en ligne Le paiement en ligne securisation juridique et technique Cathie-Rosalie Joly >cience TABLE DES MATIERES Preface 13 Introduction 15 PREMIERE PARTIE. LES INSTRUMENTS DE PAIEMENT ELECTRONIQUE 21 Chapitre

Plus en détail

Code des bonnes pratiques de promotion des médicaments 1 EFPIA

Code des bonnes pratiques de promotion des médicaments 1 EFPIA CODE DES PRATIQUES DE L EFPIA Code des bonnes pratiques de promotion des médicaments 1 EFPIA Version adoptée par l EFPIA en novembre 2004 2 Traduit de la version originale adoptée en anglais 1 titre original

Plus en détail

CODE PROFESSIONNEL. déontologie

CODE PROFESSIONNEL. déontologie déontologie Code de déontologie des professionnels du marketing direct vis-à-vis de la protection des données à caractère personnel 1 Code de déontologie des professionnels du marketing direct vis-à-vis

Plus en détail

INTERNET ET e-commerce

INTERNET ET e-commerce INTERNET ET e-commerce EN DROIT LUXEMBOURGEOIS Sous la direction de Stephan LE GOUEFF Avec la collaboration de (par ordre alphabetique) Stephanie ALEXANDRINO Remi BERG Gary CYWIE Blaise GARBAN Eric JUNGBLUT

Plus en détail

La Commission de la concurrence (ci-après: Comco) a adopté le 21 octobre 2002 une

La Commission de la concurrence (ci-après: Comco) a adopté le 21 octobre 2002 une Wettbewerbskommission WEKO Commission de la concurrence COMCO Commissione della concorrenza COMCO Competition Commission COMCO Note explicative de la Commission de la concurrence se rapportant à la Communication

Plus en détail

Adresse :. PERMIS D EXPLOITATION EN CHRD 20 heures. (Personne ne justifiant pas de plus de 10 ans d expérience en tant qu exploitant CHRD)

Adresse :. PERMIS D EXPLOITATION EN CHRD 20 heures. (Personne ne justifiant pas de plus de 10 ans d expérience en tant qu exploitant CHRD) PACK PRÉMIUM PERMIS D EXPLOITATION + HYGIÈNE ALIMENTAIRE + CRÉATION OU REPRISE D ENTREPRISE CAFÉ, HÔTEL, RESTAURANT, DISCOTHÈQUE, CHAMBRE D HÔTES CONVENTION DE FORMATION (5,5 jours) CLIENT/EXPLOITANT :

Plus en détail

Mémorandum juridique mai 2006

Mémorandum juridique mai 2006 Mémorandum juridique mai 2006 v 0605101044 Le contentieux du permis de construire Bâtiments agricoles et ruines Urbanisme et construction Habitations légères de loisirs Camping et stationnement de caravanes

Plus en détail

Loi fédérale sur le commerce des boissons alcooliques

Loi fédérale sur le commerce des boissons alcooliques Loi fédérale sur le commerce des boissons alcooliques (Loi sur le commerce de l alcool, LCal) Projet du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 95, al. 1, 105 et 118, al. 2, let. a,

Plus en détail

CONTRAT DEONTOLOGIQUE 1. PREAMBULE

CONTRAT DEONTOLOGIQUE 1. PREAMBULE CONTRAT DEONTOLOGIQUE 1. PREAMBULE La présente Annexe a pour objet de rappeler au Client les principaux textes applicables à l'internet associés à un court commentaire à titre d'illustrations. Malgré l'attention

Plus en détail

DISPOSITIONS RELATIVES A LA TAXE SUR LES CONTRATS D ASSURANCES (Annexe II au code du timbre)

DISPOSITIONS RELATIVES A LA TAXE SUR LES CONTRATS D ASSURANCES (Annexe II au code du timbre) DISPOSITIONS RELATIVES A LA TAXE SUR LES CONTRATS D ASSURANCES (Annexe II au code du timbre) mis à jour jusqu au 31 décembre 2007 1 TAXE SUR LES CONTRATS D'ASSURANCES ANNEXE II AU CODE DU TIMBRE TITRE

Plus en détail

II. SAVOIRS ASSOCIÉS

II. SAVOIRS ASSOCIÉS II. SAVOIRS ASSOCIÉS S1. PROSPECTION ET SUIVI DE CLIENTÈLE S2. COMMUNICATION - NÉGOCIATION S3. TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION APPLIQUÉES À LA VENTE S4. MERCATIQUE S5. ÉCONOMIE et

Plus en détail

L'APPLICATION DANS LE TEMPS DES ASSURANCES DE RESPONSABILITE CIVILE

L'APPLICATION DANS LE TEMPS DES ASSURANCES DE RESPONSABILITE CIVILE L'APPLICATION DANS LE TEMPS DES ASSURANCES DE RESPONSABILITE CIVILE 1 - L'APPLICATION DE LA GARANTIE DANS LE TEMPS (Application de la garantie dans le temps dans les assurances de responsabilité avant

Plus en détail

PARTIE 1. Phénoménologie

PARTIE 1. Phénoménologie TABLE DES MATIÈRES Du même auteur........................................ Table des matières....................................... Abréviations........................................... Sigles.................................................

Plus en détail

Proposition de directive relative au timeshare 1

Proposition de directive relative au timeshare 1 Proposition de directive relative au timeshare 1 - Avis de l ULC - Les sollicitations et engagements de timeshare concernant les consommateurs luxembourgeois s effectuent essentiellement à l étranger d

Plus en détail

Code de conduite du Label de Qualité BeCommerce pour la Vente à

Code de conduite du Label de Qualité BeCommerce pour la Vente à Code de conduite du Label de Qualité BeCommerce pour la Vente à Distance January 1 2013 Le Code de conduite du label de qualité BeCommerce a pour objectif de poser les principes de base à respecter pour

Plus en détail

Réglementation commerciale. idées reçues. battues en brèche

Réglementation commerciale. idées reçues. battues en brèche 51 Réglementation commerciale idées reçues battues en brèche 2 Réglementation commerciale 51 idées reçues battues en brèche Chambre de Commercd et d'industrie de Toulouse Novembre 2013 3 SOMMAIRE INTRODUCTION

Plus en détail

Définition de l'activité réglementée

Définition de l'activité réglementée ANNEXE LISTE DES ACTIVITES REGLEMENTEES n 97-40 du 18 /01/1997, modifié et complété relatif aux critères de détermination et d'encadrement des activités et professions réglementées soumises à inscription

Plus en détail

Série Z, fonds hors format

Série Z, fonds hors format issues de l échantillonnage (années en 0-1 et 5-6). Ces fonds, dont la constitution est prévue par les textes, sont une mémoire des exercices pratiqués à l Université, autant qu une approche de la réponse

Plus en détail

Chroniques notariales vol. 56. Table des matières

Chroniques notariales vol. 56. Table des matières Chroniques notariales vol. 56 Table des matières Chapitre I. Généralités..................................... 222 Section 1. Formalité de l enregistrement........................ 222 1. Obligation d enregistrement

Plus en détail

LANGUE :... ECONOMIQUE U.F. 1

LANGUE :... ECONOMIQUE U.F. 1 MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L'ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION LANGUE

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... 5 RÉFÉRENCES ABRÉGÉES À DES PUBLICATIONS FRÉQUEMMENT CITÉES... 7 INTRODUCTION... 9. Section 1

TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... 5 RÉFÉRENCES ABRÉGÉES À DES PUBLICATIONS FRÉQUEMMENT CITÉES... 7 INTRODUCTION... 9. Section 1 TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... 5 RÉFÉRENCES ABRÉGÉES À DES PUBLICATIONS FRÉQUEMMENT CITÉES... 7 Section 1 INTRODUCTION... 9 RISQUES ET ASSURANCE... 9 Section 2 HISTORIQUE... 11 Section 3 TECHNIQUE

Plus en détail

La prise illégale d'intérêts. > Observatoire Smacl des risques de la vie territoriale

La prise illégale d'intérêts. > Observatoire Smacl des risques de la vie territoriale La prise illégale d'intérêts 1.Eléments statistiques 2.Eléments constitutifs du délit 2. Eléments constitutifs de l'infraction > Les personnes concernées Les personnes dépositaires de l'autorité publique

Plus en détail

notre agence TOUT OUTIL DE COMMUNICATION DOIT ÊTRE PENSÉ EN AMONT ET ADAPTÉ À DES BESOINS PRÉCIS.

notre agence TOUT OUTIL DE COMMUNICATION DOIT ÊTRE PENSÉ EN AMONT ET ADAPTÉ À DES BESOINS PRÉCIS. agencerkdz.com C O M M U N I C A T ICONSEIL,STRATÉGIE O N & É V É N E M E N TCOMMUNICATION I E L & ÉVÉNEMENTIEL TEL.: 021 63 0412-02163 03 97-021 63 21 94 - FAX: 02163 11 17 E-mail: info@agencerkdz.com

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ASSISTANT DE GESTION DE PME / PMI

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ASSISTANT DE GESTION DE PME / PMI RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ASSISTANT DE GESTION DE PME / PMI CONTEXTE PROFESSIONNEL L'évolution actuelle des emplois montre que le rôle des petites et moyennes entreprises s'est considérablement

Plus en détail

Marquage CE Mode d emploi SOMMAIRE : I. Les produits concernés

Marquage CE Mode d emploi SOMMAIRE : I. Les produits concernés Marquage CE Mode d emploi Août 2014 SOMMAIRE : I. Les produits concernés II. Les acteurs concernés a. Le fabricant b. Le mandataire c. L importateur d. Le distributeur III. La mise en conformité des produits

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE MONCTON PROGRAMME DE CARTE D ACHAT INFORMATION GÉNÉRALE

UNIVERSITÉ DE MONCTON PROGRAMME DE CARTE D ACHAT INFORMATION GÉNÉRALE UNIVERSITÉ DE MONCTON PROGRAMME DE CARTE D ACHAT INFORMATION GÉNÉRALE Révision 2014-12-11 1.0 INTRODUCTION Dans le but d alléger le processus pour les achats de valeur modique, l Université de Moncton

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES TITRE I L AUTEUR DE L INFRACTION PÉNALE

TABLE DES MATIÈRES TITRE I L AUTEUR DE L INFRACTION PÉNALE TABLE DES MATIÈRES PLAN................................................................ 5 LISTE DES PRINCIPALES ABRÉVIATIONS...................................... 7 LES TITULAIRES DE LA CHAIRE DE DROIT

Plus en détail

7 ème partie du rapport

7 ème partie du rapport 3 6 ème partie du rapport SOMMAIRE DU TOME II Avertissement : De très nombreuses modifications purement formelles ont été apportées au texte adopté par le Sénat, sans avoir fait l objet d amendements en

Plus en détail

TITRE PREMIER DISPOSITIONS GENERALES. Chapitre premier. DE L OBJET ET DU CHAMP D APPLICATION Article premier :

TITRE PREMIER DISPOSITIONS GENERALES. Chapitre premier. DE L OBJET ET DU CHAMP D APPLICATION Article premier : LOI N 99-010 DU 17.04.99 REGISSANT LE SECTEUR PETROLIER AVAL MODIFIEE PAR LA LOI N 2004-003 DU 23 JUIN 2004 PORTANT LIBERALISATION DU SECTEUR PETROLIER AVAL TITRE PREMIER DISPOSITIONS GENERALES Chapitre

Plus en détail

Distribution et publicité télévisée

Distribution et publicité télévisée Distribution et publicité télévisée 1 Compte tenu de l ouverture progressive de la publicité télévisée pour le secteur de la distribution, dont l accès sera généralisé à l ensemble des chaînes de télévision

Plus en détail

LE D ROIT DES VALEURS MOBILIERES

LE D ROIT DES VALEURS MOBILIERES LE D ROIT DES VALEURS MOBILIERES Carole Turcotte LapointeRosenstein fiditions YVON BLAIS UNE SOCIETE THOMSON TABLE DES MATTERES CHAPITREI: LES MARCHES FDMANCIERS 1 I- Le marche primaire 2 II- Le marche

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Commerce Direction du Commerce Wilaya de Skikda. Service de la qualité

République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Commerce Direction du Commerce Wilaya de Skikda. Service de la qualité République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Commerce Direction du Commerce Wilaya de Skikda Service de la qualité Produits Chimiques L'action entreprise par la Communauté européenne dans

Plus en détail

vos envois Direct Mail définition & exemples

vos envois Direct Mail définition & exemples vos envois Direct Mail définition & exemples le Direct Mail, un outil efficace à un tarifavantageux... Un outil efficace, c est prouvé Vous avez décidé d utiliser le Direct Mail comme média de communication.

Plus en détail

Fiche pratique n 14 Le Délai de Rétractation (31/05/10)

Fiche pratique n 14 Le Délai de Rétractation (31/05/10) Fiche pratique n 14 Le Délai de Rétractation (31/05/10) Le délai de rétractation, tout le monde en a entendu parler. Beaucoup ont même déjà employé cette notion mais souvent, dans un contexte qui n était

Plus en détail

présente un plan d'action pour une croissance équilibrée du commerce en ligne respectueuse du consommateur et des professionnels

présente un plan d'action pour une croissance équilibrée du commerce en ligne respectueuse du consommateur et des professionnels Frédéric LEFEBVRE secrétaire d'etat chargé du Commerce, de l Artisanat, des Petites et moyennes entreprises, du Tourisme, des Services, des Professions libérales et de la Consommation présente un plan

Plus en détail

LES MONTAGES EN DROIT DES SOCIETES

LES MONTAGES EN DROIT DES SOCIETES PRATIQUE DES AFFAIRES LES MONTAGES EN DROIT DES SOCIETES Aspects de droit interne JEAN-PHILIPPE DOM Maitre de Conferences ä la Faculte de droit de Caen Preface de Paul LE CANNU Professeur ä VUniversite

Plus en détail

PROJET DE LOI RELATIF A LA CONSOMMATION

PROJET DE LOI RELATIF A LA CONSOMMATION REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail ------------- PROJET DE LOI RELATIF A LA CONSOMMATION LIVRE PRELIMINAIRE : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 : Au sens de la présente loi, on entend

Plus en détail

Table des matières. Abréviations... 7 Préface... 9. Titre I Le permis de conduire dans son cadre juridique. A. La législation routière...

Table des matières. Abréviations... 7 Préface... 9. Titre I Le permis de conduire dans son cadre juridique. A. La législation routière... Abréviations... 7 Préface... 9 Titre I Le permis de conduire dans son cadre juridique A. La législation routière... 12 1) Quelques mots d histoire... 12 2) Législation actuelle... 18 a) Législation nationale...

Plus en détail

D 054 Annex 37, page 1

D 054 Annex 37, page 1 Annex 37, page 1 Révision CIB Projet de définition Proposition de révision FR EB edited Projet : D054 Sous-classe : G06Q Date : 8/11/07 Titre G06Q Systèmes ou méthodes de traitement de données, spécialement

Plus en détail

Domaine : Droit Mention : Droit Privé Spécialités : Droit économique, notarial et processuel

Domaine : Droit Mention : Droit Privé Spécialités : Droit économique, notarial et processuel Domaine : Droit Mention : Droit Privé Spécialités : Droit économique, notarial et processuel Présentation du Master 1ére année Partenaires : Institutionnels : Banque, Compagnies d Assurance, Cabinets d

Plus en détail

Loi Alur. Pascale Burdy-Clément 56 rue Servient 69003 lyon Tél : 04.37.48.44.95 cabinet@burdy-clement.com

Loi Alur. Pascale Burdy-Clément 56 rue Servient 69003 lyon Tél : 04.37.48.44.95 cabinet@burdy-clement.com Loi Alur Pascale Burdy-Clément 56 rue Servient 69003 lyon Tél : 04.37.48.44.95 cabinet@burdy-clement.com Loi ALUR - Principales dispositions en copropriété 13/15 Objectif : Les principales dispositions

Plus en détail

Fondation collective Swiss Life Invest, Zurich. Règlement relatif aux placements. (fondation) Entrée en vigueur: 1er avril 2015

Fondation collective Swiss Life Invest, Zurich. Règlement relatif aux placements. (fondation) Entrée en vigueur: 1er avril 2015 Swiss Life SA, General-Guisan-Quai 40, Case postale, 8022 Zurich Fondation collective Swiss Life Invest, Zurich (fondation) Règlement relatif aux placements Entrée en vigueur: 1er avril 2015 web1497 /

Plus en détail

LOI CONSOMMATION. Suppression des frais de restitution de dossier en cas de changement d autoécole

LOI CONSOMMATION. Suppression des frais de restitution de dossier en cas de changement d autoécole LOI CONSOMMATION La loi consommation du 17 mars 2014 redonne du pouvoir au consommateur. Nous vous proposons de découvrir cette série de mesures en faveur des français selon différentes thématiques : VOITURE

Plus en détail

Les Services en Midi-Pyrénées

Les Services en Midi-Pyrénées Emploi et établissements des Services Départements : Nombre d'établissements RCS et effectif salarié au 2ème trimestre 2014 : Nombre d'établissements Effectif salarié (par rapport à 2013) (par rapport

Plus en détail

Droit et pratique du credit documentaire

Droit et pratique du credit documentaire Carlo Lombardini Droit et pratique du credit documentaire Deuxieme edition entierement revue et augmentee Helbing & Lichtenhahn Bale Geneve Munich 2000 Liste des abreviations XVII Chapitre I Introduction

Plus en détail

A - Protection des consommateurs

A - Protection des consommateurs COMMERCE ELECTRONIQUE - Protection des consommateurs, Communications commerciales et Publicité sur Internet 107 PROTECTION DES CONSOMMATEURS, COMMUNICATIONS COMMERCIALES ET PUBLICITE SUR INTERNET Sommaire

Plus en détail

Hôpital et publicité : que faire?

Hôpital et publicité : que faire? Hôpital et publicité : que faire? Pauline Mergier, Juriste, Fédération Hospitalière de France Cédric Lussiez, Directeur de la communication, Fédération Hospitalière de France L exacerbation de la concurrence,

Plus en détail

Étape 2. Respecter les règles applicables aux relations commerciales entre professionnels et les droits du consommateur

Étape 2. Respecter les règles applicables aux relations commerciales entre professionnels et les droits du consommateur Étape 2 Respecter les règles applicables aux relations commerciales entre professionnels et les droits du consommateur n Les règles applicables aux relations entre professionnels (relations b to b) Des

Plus en détail

LES MISES A DISPOSITION DE SALARIÉS

LES MISES A DISPOSITION DE SALARIÉS UNIVERSITE PAUL CEZANNE AIX-MARSEILLE III Faculté de Droit et de Science Politique COLLECTION DU CENTRE DE DROIT SOCIAL Guillaume SAINCAIZE LES MISES A DISPOSITION DE SALARIÉS Préface Bernard TEYSSIÉ Professeur

Plus en détail

LES DÉPENSES DES ANNONCEURS EN 2013 ET LES PRÉVISIONS POUR 2014

LES DÉPENSES DES ANNONCEURS EN 2013 ET LES PRÉVISIONS POUR 2014 LES DÉPENSES DES ANNONCEURS EN 2013 ET LES PRÉVISIONS POUR 2014 TOTttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt tttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt tttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt

Plus en détail

DECLARATION PREALABLE A UNE VENTE AU DEBALLAGE DECLARANT

DECLARATION PREALABLE A UNE VENTE AU DEBALLAGE DECLARANT DECLARATION PREALABLE A UNE VENTE AU DEBALLAGE (Article L.310.2, L.310-5, R310-8, R310-9 et R310-19 du code de commerce et articles R321-1 et R321-7 du code pénal) DECLARANT PERSONNES PHYSIQUES (Joindre

Plus en détail

Permis d exploitation et Hygiène Alimentaire. Formation de 5 jours en secteur Hôtellerie-Restauration. Notre devise :

Permis d exploitation et Hygiène Alimentaire. Formation de 5 jours en secteur Hôtellerie-Restauration. Notre devise : Notre devise : «Offrir une qualité optimale de formation basée en premier lieu sur la confiance des Hommes et des Femmes qui font et feront l entreprise de demain en Outre-Mer» Formation de 5 jours en

Plus en détail

Recommandation sur la commercialisation des comptes à terme

Recommandation sur la commercialisation des comptes à terme Recommandation sur la commercialisation des comptes à terme 2012-R-02 du 12 octobre 2012 1 Contexte Dans le cadre de son action de veille sur la publicité et les nouveaux produits, l ACP a constaté sur

Plus en détail

Conduite avec facultés affaiblies

Conduite avec facultés affaiblies Conduite avec facultés affaiblies Conséquences sévères Évaluation des conducteurs avec facultés affaiblies La conduite de tout véhicule avec des facultés affaiblies par l alcool ou la drogue est dangereuse

Plus en détail

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section K Division 66

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section K Division 66 Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2 Section K Division 66 66 ACTIVITÉS AUXILIAIRES DE SERVICES FINANCIERS ET D'ASSURANCE Cette division comprend la prestation de services connexes des services financiers

Plus en détail