Guy RAYMOND Maitre de Conferences ä la Faculte de Droit et des Sciences sociales de Poitiers Professeur ä l'ecole superieure de Commerce de Poitiers

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guy RAYMOND Maitre de Conferences ä la Faculte de Droit et des Sciences sociales de Poitiers Professeur ä l'ecole superieure de Commerce de Poitiers"

Transcription

1 Guy RAYMOND Maitre de Conferences ä la Faculte de Droit et des Sciences sociales de Poitiers Professeur ä l'ecole superieure de Commerce de Poitiers DROIT DU MARKETING Les lois de la mercatique Preface Jacques LENDREVIE Professeur au Groupe HEC litec Libraire de la Cour de cassation 27, place Dauphine, Paris

2 TABLE DES MATIERES (Les chiffres entre parentheses renvoient aux numeros d'alineas) Pages PRINCIPALES ABREVIATIONS PREFACE AVERTISSEMENT VII XI XIII INTRODUCTION (1 ä 37) Notion de droit du marketing (2 ä 11) 1 A. - Definition et contenu (2 ä 6) 1 B. - Sources du droit du marketing (7 ä 11) 4 1 Sources nationales (8) 4 2 Sources internationales (9 ä 11) Contentieux du marketing (12 ä 37) 6 A. - Differents litiges susceptibles de nattre (14 ä 16) 6 B. - Acteurs du contentieux (17 ä 37) 7 1 Action des associations de consommateurs (18 ä 31) 7 a) Caracteristiques communes ä ces actions (19 ä 24) 8 b) Specificite de chaque action (25 ä 31) 10 2 Röle de la Direction de la concurrence, de la consommation et de la repression des fraudes (32 ä 37) 12 PREMIERE PARTIE POLITIQUE PRODUIT (101 ä 283) 15 CHAPITRE I er. - L'EMBALLAGE (101 ä 170) 17 l.-fonction securite (107 ä 112) 19 A. - Exigences quant ä l'emballage (108 et 109) 19 B. - Responsabilite du fait d'emballages defectueux (110 ä 112) 20

3 372 DROIT DU MARKETING 2. - Fonction d'alerte (113 ä 116) Fonction Information (117 ä 170) 22 A. -Etiquetage informatif (121 ä 156) 23 1 Produits alimentaires (122 ä 147) 23 a) Dispositions generales (124 ä 126) 24 b) Mentions obligatoires pour les denrees alimentaires preemballees (127 ä 130) 24 c) Mentions obligatoires pour les produits alimentaires (130 ä 142) 26 d) Mentions particulieres ä certains produits (143 ä 147) Autres produits (148 ä 154) 32 3 Code gencod ou code-barre (155 et 156) 34 B. - Etiquetage de securite (157 ä 170) 35 1 Regles relatives aux preparations dangereuses (158 ä 162) 35 2 Dispositions particulieres (162 ä 168) 37 3 Infractions et sanctions (169 ä 170) 40 CHAPITRE II. - PRODUITS ET SERVICES INTERDITS OU REGLEMENTES (201 ä 282) 41 1'. - Interdictions ou reglementations legales ou reglementaires (205 ä 258) 43 A. - Interdictions ou reglementations liees ä la sante (205 ä 239) 43 1 Produits alimentaires (205 ä 208) 43 2 Produits phamarceutiques ou parapharmaceutiques (209 ä 224) 44 a) Definition (210 ä 214) 44 b) Autorisationdemisesurlemarche(215) 47 c) Distribution en pharmacie (216 ä 218) 47 d) Produits particuliers (219 ä 224) 48 3 Produits cosmetiques et d'hygiene corporelle (225 ä 229) Produits chimiques (230 ä 232) 51 5 Boissons alcooliques (233 ä 239) 51 a) Classification des boissons (233 ä 234) 51 b) Conditions de fabrication et de vente (235 ä 239) 52 B. - Interdiction ou reglementation liees ä la securite (240 ä 262) 53 1 Regles generales (240 ä 251) 53

4 TABLE DES MATIERES Dispositions particulieres ä certains produits (251 ä 262).. 58 a) Armes et explosifs (251 ä 256) 58 1) Classification des armes (251 ä 254) 58 2) Commercialisation (255 ä 256) 58 b) Substances veneneuses ou hallucinogenes (257 et 258). 59 c) Detecteurs de metaux (259) 59 d) Vehicules automobiles (260 ä 262) 59 C. - Interdiction ou reglementation liees ä la moralite (263 et 264) 60 D. - Produits et Services divers (265 ä 274) 61 E. - Appareils de telecommunication (272 ä 279) 62 F. - Equipements de travail (275) 63 i 2. - Conformite aux normes (276 ä 282) 64 A. - Defmitions legales des produits (276 ä 278) 64 1 Definition communautaire (276 et 277) 64 2 Defmitions internes (278 et 279) 64 B.-Normes AFNOR (280 et 281) 65 C. - Labels agricoles (282 et 283) 65 DEUXIEME PARTIE POLITIQUE PRIX (301 ä 450) 67 CHAPITRE III. - CONCURRENCE PAR LES PRIX (301 ä 329) Libre determination des prix par la concurrence (304 ä 319) 70 A. - Liberte des prix (304 ä 311) 70 B. - Limite ä la liberte des prix (312 ä 319) 73 1 Liberte' contrölee (312) 73 2 Ventes äprix impose (313 ä 315) 73 3 Pratiques discriminatoires de prix (316 et 317) 74 4 Prix concertes (318 et 319) Transparence des prix (320 ä 329) 75 A. - Obligation de facturation (321 ä 326) 75 B. - Communication des conditions de vente (327 ä 329) 77

5 374 DROIT DU MARKETING CHAPITRE IV. - INFORMATION RELATIVE AU PRIX (401 ä 450) 79 A. - Regles generales (402 ä 422) 79 1 Principe (402 ä 408) 79 a) Contenu de l'obligation (403 ä 406) 79 b) Domaine d'application (407 et 408) 80 2 Mise en ceuvre de l'obligation d'information (409 ä 422) a) Produits exposös ä la vue du public (409 ä 416) 81 b) Produits non exposes ä la vue du public (417 ä 418) 83 c) Prestations de servcices (419 ä 422) 84 B. - Regles specifiques ä certains produits (423 ä 448) 85 1 Produits (423 ä 429) 85 2 Services (430 ä 448) 87 C. - Infractions et sanctions (449 et 450) 91 TROIS1EME PARTIE POLITIQUE DISTRIBUTION (501 ä 887) 93 CHAPITRE V. - DE QUELQUES REGLES RELATIVES AU COMMERCE DE DETAIL (501 ä 539) Les regles d'urbanisme commercial (502 ä 520) 96 A. -Domaine d'application (504 ä 512) 96 1 Magasins de commerce de detail (506 et 507) 97 2 Surfaces (508 et 509) 98 3 Extension(510et511) 98 4 Transformation d'immeubles existants (512) 99 B. - Procedure (513 ä 520) 99 1 Procedure devant la commission döpartementale d'urbanisme commercial (513 ä 515) 99 2 Recours ä la decision de la CDUC (516 ä 519) 10 3 Sanctions (520) Le regroupement des commercants independants (521 ä 539) l 01 A. - Magasins collectifs d'independants (522 ä 530) 101 B. - Societes cooperatives de commercants detaillants (531 ä 539) 1 4

6 TABLE DES MATTERES 375 CHAPITRE VI. - PRATIQUES ET VENTES INTERDITES OU REGLEMENTEES (601 ä 676) Interdictions ou reglementations en rapport avec l'organisation de la distribution (603 ä 648) 107 A. - Paracommercialisme (603 ä 626) Ventes sauvages (604 ä 611) 108 a) Conditions de la vente sur le domaine public (605 ä 609) 108 b) Sanctions (610 et 611) Ventes par des cooperatives d'entreprise et d'administration (612 ä 614) Ventes par des associations (615 ä 618) 110 a) Activites de toute nature (615 et 616) 110 b) Activites de voyages (617 et 618) Ventes directes d'usine (619 ä 622) Vente au deballage (623 ä 626) 111 B. - Ventes ambulantes (627 ä 636) Regles applicables aux vendeurs ambulants (628 ä 635) a) Interdiction de la vente ambulante de certains produits (628 et 629) 112 b) Domaine d'application de la reglementation (630 et 631) 113 c) Obligations du commer9ant ambulant (632 ä 635) 113 1) Commergants residents (632 et 633) 113 2) Commergants non residents (634 et 635) Pouvoirs des autorites communales ou prefectorales (636). 114 C. - Foires et salons (637 ä 641) 114 D. - Ventes en gros (642 ä 648) Les marches d'interet national (643 et 644) Ventes aux encheres de marchandises (645 ä 647) Vente en gros de medicaments (648) Interdiction ou reglementation liees ä la protection du consommateur (649 ä 676) 117 A. - Vente ä la boule de neige (649 ä 657) Elements constitutifs du delit (651 ä 655) Sanctions (656 et 657) 120 B. - Ventes ä but philanthropique (658 ä 663) 120

7 376 DROIT DU MARKETING 1 Ventes de produits fabriques par des handicapes (658 ä 660) Ventes ä but philantropique (661 ä 663) 121 C. - Prestations de Services des agences matrimoniales (664 ä 669) 122 D. - Vente ou echanges d'objets mobiliers usagös (670 ä 676) Regles applicables aux professionnels (671 ä 673) Regles applicables aux non professionnels (674 ä 676) 124 E. - Ventes par envoi force (676) 125 CHAPITRE VII. - VENTE Ä DISTANCE (701 ä 767) La vente par correspondance (705 ä 749) 128 A. - L'entreprise et son client (706 ä 720) Catalogues et mailings (706 ä 716) Le fichier-client (717 ä 720) 133 B. - Le contrat de vente par correspondance (721 ä 749) Formation du contrat (721 ä 735) L'execution du contrat (736 ä 749) Techniques modernes de vente ä distance (750 ä 766) 149 A. - Le tele-achat (750 ä 756) 149 B. - Le phoning (757 ä 766) Phoning en general (758 ä 761) Phoning aupres d'un consommateur (762 ä 766) 153 C. - Offre ä distance mais livraison sur place (767) 156 CHAPITRE VII. - DEMARCHAGE Ä DOMICILE (801 ä 887) Domaine d'application de la protection du consommateur sollicite ä domicile (805 ä 856) 160 A. - Operations de demarchage ä domicile auxquelles s'appliquent les mesures de protection (806 ä 824) Contrats cites aux textes (807 ä 809) Demarchage ä domicile (810 ä 815) Objet du de"marchage (816 ä 824) 165 B. - Operations de demarchage exclues par la loi du 22 decembre 1972 (825 ä 856) 168

8 TABLE DES MATTERES 377 l Exclusionsexpressementvisees au texte (826 ä 838) 168 a) Ventes au cours de tournees (826 ä 830) 168 b) Vente de la production personnelle du demarcheur (831 et 832) 170 c) Service apres-vente (833) 170 d) Vente pour les besoins d'une activite professionnelle (834 ä 838) Operations dejä reglementees par un texte specifique (839 ä 856) 173 a) Demarchage en matiere d'enseignement (840 ä 842) 174 b) Demarchage en matiere de consultations et d'actes juridiques (843) 175 c) Demarchage en vue d'operations sur les marches ä terme de marchandises (844 ä 847) 175 d) Demarchage en vue d'operations sur les marches ä terme d'instruments financiers (848 ä 850) 176 e) Demarchage en vue d'operations relatives ä des produits et Services financiers (851) 177 f) Demarchage relatif aux operations d'assurance et de capitalisation (852) 178 g) Demarchage en vue de la vente de produits pharmaceutiques (853) 178 h) Demarchage en vue de la conclusion d'un contrat de construction de maison individuelle (854 et 855) 178 i) Demarchage pour des articles funeraires (856) Mesures de protection du consommateur sollicite ä domicile (857 ä 873) 179 A. - Conclusion du contrat (857 ä 873) Parties au contrat (858 ä 861) 179 a) Demarcheur (858) 179 b) Demarche (859) Formalisme du contrat (860 et 861) 180 B. - Droit de repentir (862 ä 873) Caracteristiques de la faculte de renonciation (863 ä 865) Moment de la formation du contrat (866 et 867) Exercice de la faculte de renonciation (868 et 869) Consequences quant au paiement (870 et 871) La vente ä domicile ä credit (872 et 873) 185

9 378 DROIT DU MARKETING 3. - Sanctions du non-respect des mesures de protection (874 ä887) 186 A. - Sanctions penales (875 ä 882) Infractions aux regles de protection du consommateur (875 et 876) Le delit d'abus de faiblesse (877 et 878) Constatations et poursuites des infractions (879 et 880) Autres infractions pouvant sanctionner le demarchage ä domicile (881 et 882) 190 B. - Sanctions civiles (883 ä 887) 191 P Nullite du contrat irregulier (883 ä 885) Responsabilite civile (886 et 887) 192 QUATRIEME PARTIE COMMUNICATION - PUBLICITE (901 ä 1288) 195 CHAPITRE IX. - REGLES GENERALES RELATIVES Ä LA PUBLICITE (901 ä 927) Relation de la publicite (905 ä 917) 199 A. - Communiquer en francais (905 ä 907) 199 B. - Creation du message publicitaire (908 ä 917) Publicite et droit de la personnalite (908 ä 911) 200 a) Respect du droit ä l'image (908 et 909) 200 b) Respect du droit ä la voix (910 et 911) Publicite et droits intellectuels (912 ä 916) Publicite et concurrence deloyale (917) Contröle du message publicitaire (918 ä 923) Publicity comparative (924 ä 972) 204 A. - Conditions de la publicite comparative (929 ä 938) Conditions relatives au contenu du message publicitaire (929 ä 931) Conditions relatives au concurrent (932 ä 934) Conditionsrelativesaux produits et aux Services (935 ä 937) Conditions relatives aux supports publicitaires 210

10 TABLE DES MATTERES 379 B. - Sanctions (939 ä 942) Sanctions penales (939 ä 941) Sanctions civiles (942) 211 CHAPITRE X. - PUBLICITE TROMPEUSE (1001 ä 1045) 213 1". - Elements constitutifs de l'infraction (1007 ä 1026) 215 A. - Element materiel (1007 ä 1024) Une publicite (1007 ä 1024) Un element de nature ä induire en erreur (1010 ä 1021) a) Allegation - Indication - Präsentation (1010 ä 1012) 216 b) Objet de l'allegation ou indication (1013 ä 1021) Realite de l'element trompeur (1022 ä 1024) 225 B. - Element intentionnel (1025 et 1026) Poursuites (1027 ä 1035) 226 A. - Constatation de l'infraction (1027 et 1028) 226 B. - Mise en ceuvre de l'action penale (1029 ä 1032) 227 C. - Procedure (1033 et 1034) 228 D. - Suspension de la publicite trompeuse (1035) Sanctions (1036 ä 1045) 229 A. - Personnes punissables (1036 ä 1041) Annonceur (1036 ä 1039) Agence ou support publicitaire (1040 et 1041) 230 B. -Responsabüite penale (1042 et 1043) 231 C. - Consequences civiles (1044 et 1045) 231 CHAPITRE XI. - PUBLICITE INTERDITE ET REGLEMENTEE (1101 ä 11013) Agences matrimoniales (1103) Armes ä feu (1104 ä 1108) Automobiles (1109 et 1110) Boissons alcooliques (1111 ä 1125) 235 A. - Autorisation de certains supports (1115 a 1118) 237 B. - Contenu du message (1119 ä 1122) 238 C. - Poursuites et sanctions (1123 ä 1122) 240

11 380 DROIT DU MARKETING 5. - Consultations et Services juridiques (1126 ä 1128) Edulcorants de synthese (1129 et 1130) Energie (1131 ä 1136) 243 A. - Produits petroliers (1132) 243 B. - Gaz et electricite (1133 ä 1136) Enseignement et formation (1137 ä1139) Offresd'emploi (1140a 1144) Produits ou Services contraires aux bonnes mceurs (1145 ä 1153) 247 A. Produits ou Services concernes (1146 ä 1149) 247 B. -Repression (1150 ä 1153) Produits et Services financiers (1154 ä 1160) 249 A. - Titres de placement (1155) 249 B. - Operations boursieres (1156 et 1157) 250 C. - Operations de credit (1158 ä 1160) Produits pharmaceutiques et assimiles (1161 ä 1182) A.-Generalites (1161 ä 1167) 251 B. - Publicite en direction du public (1168 ä 1173) 253 C. - Publicite en direction des prescriptions ou distributeurs (1174 ä 1179) 255 D. - Publicity pour les objets ou methodes presentes comme benefiques pour la sante (1180 ä 1182) Publicite pour le tabac et les produits du tabac (1183 ä 1195) 257 A.-Principedel'interdiction de la publicite (1185 ä 1189) 258 B. - Exceptions (1190 ä 1192) 260 C. - Procedure et sanctions (1193 et 1194) 260 D. -Mesures transitoires (1195) Ventes et prestations de Services particulieres (1196 ä 1199) Voyages (11010) Publicite ä caractere politique (11011 ä 11013) 263 CHAPITRE XII. - PUBLICITE ET MEDIAS (1201 ä 1288) Publicite exterieure (1203 ä 1260) 265

12 TABLE DES MATTERES 381 A. - Regles relatives ä la publicite (1206 ä 1230) Interdiction de la publicite hors agglomeration (1208 ä 1211) 267 a) Principe (1208 et 1209) 267 b) Tolerance (1210 et 1211) Autorisation limitee de la publicite en agglomeration (1212 ä 1230) 268 a) Principe (1212 ä 1218) 268 b) Reglementation particuliere aux Supports autorises (1219 ä 1230) 270 1) Publicite non lumineuse (1220 ä 1224) 271 2) Publicite lumineuse (1225 ä 1228) 272 3) Mobilier urbain (1229 et 1230) 273 B. - Regles relatives aux enseignes et preenseignes (1231 ä 1240) Regles generales relatives aux enseignes (1232 ä 1236) Dispositions relatives aux preenseignes (1237 ä 1240) 275 C. - Regles relatives aux voies publiques (1241 ä 1245) 276 D. - Affichage publicitaire sur vehicules (1246 ä 1249) 277 E. - Regles relatives ä la publicite sur les voies d'eau (1250 ä 1252) 279 F. - Procedures et sanctions (1253 ä 1260) Procedure administrative (1254 ä 1257) Sanctions penales (1258 ä 1260) Publicite audiovisuelle (1261 ä 1280) 282 A. - Autarkes en matiere de publicite audiovisuelle (1263 ä 1269) 283 B. - Regles relatives aux messages publicitaires (1270 ä 1276) Regles relatives au contenu du message (1271 ä 1273) Regles relatives ä la diffusion du message (1274 ä 1276) C. - Parrainage (1277 ä 1280) Autres medias (1281 ä 1288) 291 A. - Presse (1281 ä 1283) 291 B. - Especes monetaires (1284) 292 C. - Decomptes de securite sociale (1285) 292 D. - Telematique - Telecopie - Telex (1286 et 1287) 293 E. - Publicite par avion (1288) 293

13 382 DROIT DU MARKETING CINQUIEME PARTIE COMMUNICATION: PROMOTION DES VENTES (1301 ä 1535) 295 CHAPITRE XIII. - PROMOTION DES VENTES PAR LES PRIX (1301 ä 1381) Promotions liees ä une diminution du prix (1306 ä 1334). 298 A. - Promotion en direction des distributeurs (1306 ä 1308) 298 B. - Promotion en direction des consommateurs (1309 ä 1334) Rabais et remises (1309 ä 1317) 299 a) Regime juridique (1309 ä 1317) 299 b) Mesures de publicite imposees (1315 et 1316) 302 c) Regime Special des livres (1317) Soldes et liquidations (1318 ä 1327) 305 a) Notion de soldes et de liquidation (1319 ä 1327) 305 b) Reglementation (1328 ä 1331) 308 c) Sanctions (1332 ä 1334) Promotion par une offre de prix attirante (1335 ä 1367). 310 A. - Prix d'appel (1336 a 1339) Definition du prix d'appel (1336 ä 1338) Condition de la liceite du prix d'appel (1339) 312 B. - Vente ä perte (1340 ä 1351) Domaine d'application (1340 ä 1346) 312 a) Interdiction de la vente ä perte (1340 et 1341) 312 b) Autorisation de vendre ä perte certains produits (1342 ä 1346) Notion de perte (1347 ä 1351) 316 C. -Ventes par lots ou ventes jumelees (1352 ä 1359) 318 D. - Vente par colis-e'pargne (1360 ä 1362) 320 E. - Vente avec promesse de rachat («Buy-Back») (1363 ä 1367) Promotion par le credit (1368 ä 1381) 323 A. - Credit ä la consommation (1368 ä 1378) 323

14 TABLE DES MATTERES Credit ä titre onereux (1368 ä 1370) Credit gratuit (1371 ä 1378) 324 B. - Credit immobilier (1379 ä 1381) 326 CHAPITRE XIV. - PROMOTION DES VENTES PAR LES JEUX, CONCOURS ET LOTERIES (1401 ä 1443) Les concours (1403 ä 1412) 328 A. - La liceite des concours (1404 ä 1408) 328 B. - Les relations nees du concours (1409 ä 1412) Les loteries (1413 ä 1443) 332 A. - Les loteries prohibees (1416 ä 1435) Le delit de loterie prohibee (1416 ä 1431) 333 a) Le droit commun des loteries (1416 ä 1431) 333 b) Les loteries realisees par voie d'ecrit (1427 ä 1431) La loterie: publicite trompeuse (1432 ä 1435) 337 B. - Les loteries tolerees (1436 ä 1443) Les loteries commerciales (1436 et 1437) Les loteries foraines (1438 et 1439) Les lotos traditionnels (1440 et 1441) Les lotos de bienfaisance (1442 et 1443) 340 CHAPITRE XV. - PROMOTION PAR LES PRIMES ET CADEAUX (1501 ä 1535) Les primes (1504 ä 1527) 342 A. - La prohibition des ventes avec primes (1506 ä 1518) Notion de vente avec prime (1506 ä 1509) Notion de prime (1510 ä 1516) Les sanctions (1517 et 1518) 346 B. - La tolerance de certaines primes (1519 ä 1524) Objets publicitaires (1519 ä 1522) Echantillons - primes (1523 et 1524) 348 C. - Dispositions specifiques ä certaines ventes (1525 ä 1527) Cadeaux (1528 ä 1535) 350 A. - La liceite de principe des cadeaux (1530 et 1531) 350

15 3 84 DROIT DU MARKETING B. - Exceptions ä la liceite des cadeaux (1532 ä 1535) 351 INDEX ALPHABETIQUE 353 TABLE DES MATIERES 371

Cadre Légal & Autodiscipline

Cadre Légal & Autodiscipline Cadre Légal & Autodiscipline Le cadre réglementaire concernant le secteur publicitaire s'articule autour de deux axes : I. La protection de la publicité A. Le droit d'auteur B. Le droit des marques C.

Plus en détail

Droit de la publicité

Droit de la publicité Leçon 1 : Introduction Section 1 : Définitions juridiques de la notion de publicité 1 : Définitions légales et jurisprudentielles de la notion de publicité A Définition étroite de la notion de publicité

Plus en détail

CONTRATS SPECIAUX. édition. Daniel Mainguy Professeur à la faculté de droit de Montpellier

CONTRATS SPECIAUX. édition. Daniel Mainguy Professeur à la faculté de droit de Montpellier CONTRATS SPECIAUX édition Daniel Mainguy Professeur à la faculté de droit de Montpellier TABLE DES INTRODUCTION SECTION NOTION DE CONTRATS SPÉCIAUX 4 SECTION 2 ÉVOLUTION DES CONTRATS SPÉCIAUX 10 SECTION

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3. Le consommateur 13 Le professionnel 15 Le non-professionnel 15. Les sources nationales 16 Les sources communautaires 16

SOMMAIRE. Présentation 3. Le consommateur 13 Le professionnel 15 Le non-professionnel 15. Les sources nationales 16 Les sources communautaires 16 Présentation 3 Introduction Notions fondamentales de droit de la consommation 13 1 Les acteurs du droit de la consommation 13 Le consommateur 13 Le professionnel 15 Le non-professionnel 15 2 Les sources

Plus en détail

Table des matières. INTRODUCTION Du droit de la consommation au droit du commerce électronique... 15. PARTIE 1 La publicité

Table des matières. INTRODUCTION Du droit de la consommation au droit du commerce électronique... 15. PARTIE 1 La publicité Table des matières Remerciements... 7 Préface... 9 Abréviations utilisées... 13 INTRODUCTION Du droit de la consommation au droit du commerce électronique... 15 PARTIE 1 La publicité CHAPITRE 1 Définition

Plus en détail

Droit du commerce électronique

Droit du commerce électronique Droit du commerce électronique Auteur(s) : Céline Castets-Renard Présentation(s) : Maître de conférences de droit privé, HDR, Université de Toulouse I CapitoleCo-directrice du Master 2 Droit et informatique

Plus en détail

DROIT DU MARCHÉ VITI-VINICOLE Jean-Marc Bahans & Michel Menjucq

DROIT DU MARCHÉ VITI-VINICOLE Jean-Marc Bahans & Michel Menjucq DROIT DU MARCHÉ VITI-VINICOLE Jean-Marc Bahans & Michel Menjucq Plan de l ouvrage PREMIÈRE PARTIE. ORGANISATION DU MARCHÉ Chapitre 1. Les acteurs du marché Section 1. Les institutions 1. Les institutions

Plus en détail

L'INFLUENCE DU DROIT DE LA CONSOMMATION SUR LE SYSTEME JURIDIQUE

L'INFLUENCE DU DROIT DE LA CONSOMMATION SUR LE SYSTEME JURIDIQUE LG.D.J Fondee par Henry Solus Professeur honoraire ä la Faculte de droit et des sciences economiques de Paris BIBLIOTHEQUE DE DROIT PRIVE TOME 326 Dirigee par Jacques Ghestin Professeur emerite de l'universite

Plus en détail

DROIT DE LA VIGNE ET DU VIN

DROIT DE LA VIGNE ET DU VIN Jean-Marc Bahans Michel Menjucq Docteur en droit Agrégé des facultés de droit Professeur associé à l'université de Bordeaux Professeur à l'école de droit de la Sorbonne (Montesquieu Bordeaux IV - ISW)

Plus en détail

Internet et protection des données personnelles

Internet et protection des données personnelles Marie-Pierre FENOLL-TROUSSEAU j j I Docteur en droit Professeur au groupe ESCP-EAP Directeur scientifique du Mastère Spécialisé en management de l'édit Gérard HAAS Docteur en droit Avocat au Barreau de

Plus en détail

ABRÉGÉS DE PHARMACIE ABRÉGÉ DE LEGISLATION ET DE DEONTOLOGIE PHARMACEUTIQUES LE MÉDICAMENT ET LA PROFESSION PHARMACEUTIQUE. par

ABRÉGÉS DE PHARMACIE ABRÉGÉ DE LEGISLATION ET DE DEONTOLOGIE PHARMACEUTIQUES LE MÉDICAMENT ET LA PROFESSION PHARMACEUTIQUE. par ABRÉGÉS DE PHARMACIE 5 ABRÉGÉ DE LEGISLATION ET DE DEONTOLOGIE PHARMACEUTIQUES LE MÉDICAMENT ET LA PROFESSION PHARMACEUTIQUE par Monique TISSEYRE-BERRY Docteur en Droit Docteur és-sciences (Sciences naturelles)

Plus en détail

Le droit. à la protection des droits économiques

Le droit. à la protection des droits économiques Le droit à la protection des droits économiques Le droit à la protection des droits économiques La loi 31-08 édictant des mesures de protection du consommateur comprend des dispositions permettant de protéger

Plus en détail

Contrefacon et concurrence deloyale

Contrefacon et concurrence deloyale Le droit des affaires Propriete intellectuelle Contrefacon et concurrence deloyale Jeröme PASSA Docteur en droit Avant-propos de Georges BONET Professeur ä l'universite Pantheon-Assas (Paris II) LITEC

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE CONTRAT DE CONSOMMATION

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE CONTRAT DE CONSOMMATION TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION 1 PREMIÈRE PARTIE CONTRAT DE CONSOMMATION TITRE I - DOMAINE DU CONTRAT DE CONSOMMATION 19 Chapitre I - Principes fondamentaux 21 Section 1 - Caractère impératif de la législation

Plus en détail

ACTE UNIFORME RELATIF AU DROIT DES SOCIETES COMMERCIALES ET DU GROUPEMENT D'INTERET ECONOMIQUE

ACTE UNIFORME RELATIF AU DROIT DES SOCIETES COMMERCIALES ET DU GROUPEMENT D'INTERET ECONOMIQUE ACTE UNIFORME RELATIF AU DROIT DES SOCIETES COMMERCIALES ET DU GROUPEMENT D'INTERET ECONOMIQUE CH PRELIMINAIRE CHAMP D'APPLICATION Art 1 à 3 PARTIE 1 DISPOSITIONS GENERALES SUR LA SOCIETE COMMERCIALE LIVRE

Plus en détail

LA POLITIQUE DE COMMUNICATION. Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication. Myriem Le May COMEIT

LA POLITIQUE DE COMMUNICATION. Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication. Myriem Le May COMEIT LA POLITIQUE DE COMMUNICATION Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication La communication est l'ensemble des actions permettant de faire connaître les produits et

Plus en détail

TABLE ANALYTIQUE. Les chiffres renvoient aux numéros de pages. Section 2 Exonération 144. Chapitre 2 Applications 179

TABLE ANALYTIQUE. Les chiffres renvoient aux numéros de pages. Section 2 Exonération 144. Chapitre 2 Applications 179 TABLE ANALYTIQUE Les chiffres renvoient aux numéros de pages Introduction générale 7 LIVRE 1 Droit européen de la concurrence Introduction 19 Partie 1 Ententes et abus de position dominante Titre 1 Domaine

Plus en détail

Francis Kessler/Estelle Naudin Introduction au droit commercial français

Francis Kessler/Estelle Naudin Introduction au droit commercial français Francis Kessler/Estelle Naudin Introduction au droit commercial français Nomos Verlagsgesellschaft Baden-Baden Table des matières Remerciements Note préliminaire Liste des principales abréviations utilisées

Plus en détail

GUIDE JURIDIQUE RISQUE INDUSTRIEL. Ouvrage collectif

GUIDE JURIDIQUE RISQUE INDUSTRIEL. Ouvrage collectif GUIDE JURIDIQUE RISQUE INDUSTRIEL Ouvrage collectif TABLE DES MATIERES Liste des abréviations 7 Introduction 9 Première partie : la prévention du risque identifié I. La délimitation du risque 17 A. L'encadrement

Plus en détail

PROGRAMME S15-2 : LEGISLATION PHARMACEUTIQUE

PROGRAMME S15-2 : LEGISLATION PHARMACEUTIQUE PROGRAMME S15-2 : LEGISLATION PHARMACEUTIQUE Les références des textes législatifs et réglementaires devront être actualisées 1- LA PHARMACIE - Le livre V du code de la santé publique - Article L.568,L.595-1,

Plus en détail

LA POLITIQUE DE COMMUNICATION. Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication. Myriem Le May COMEIT

LA POLITIQUE DE COMMUNICATION. Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication. Myriem Le May COMEIT LA POLITIQUE DE COMMUNICATION Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication La communication est l'ensemble des actions permettant de faire connaître les produits et

Plus en détail

Les risques juridiques du «e-business»

Les risques juridiques du «e-business» Les risques juridiques du «e-business» Michel Jaccard BCCC Avocats Genève Lausanne Démarche Aperçu des principaux risques juridiques liés à la conduite d une activité commerciale «en ligne», pour : Une

Plus en détail

L INTERMEDIATION EN BIENS DIVERS (œuvres d art) L affaire Marble Art Invest

L INTERMEDIATION EN BIENS DIVERS (œuvres d art) L affaire Marble Art Invest L INTERMEDIATION EN BIENS DIVERS (œuvres d art) L affaire Marble Art Invest SOMMAIRE I ANALYSE DE LA DECISION MARBLE ART 1. ETAPES DE LA COMMERCIALISATION 2. LE RAISONNEMENT TENU PAR L AMF II LE REGIME

Plus en détail

04 février 2004 LAFARGE RESUME DES REGLES ESSENTIELLES DE DROIT DE LA CONCURRENCE

04 février 2004 LAFARGE RESUME DES REGLES ESSENTIELLES DE DROIT DE LA CONCURRENCE 04 février 2004 LAFARGE RESUME DES REGLES ESSENTIELLES DE DROIT DE LA CONCURRENCE I. RELATIONS AVEC LES CONCURRENTS 1. Interdiction de tout accord ou même discussion entre concurrents ayant pour objet:

Plus en détail

Droit de I Internet. Reglementation Responsabilites Contrats. Valerie Sedallian avocat ä la Cour d'appel de Paris

Droit de I Internet. Reglementation Responsabilites Contrats. Valerie Sedallian avocat ä la Cour d'appel de Paris Valerie Sedallian avocat ä la Cour d'appel de Paris Droit de I Internet Reglementation Responsabilites Contrats Collection AUI Association des Utilisateurs d'internet Introduction Präsentation de l'lnternet

Plus en détail

Sigles et abréviations. 1 Qu est-ce que le marketing?

Sigles et abréviations. 1 Qu est-ce que le marketing? Table des matières Sigles et abréviations XVII A. Notions de marketing Qu est-ce que le marketing? Les mutations économiques du siècle dernier Les mutations économiques du début du xxie siècle Concept

Plus en détail

PUBLICITE - ACHAT D'ESPACES PUBLICITAIRES

PUBLICITE - ACHAT D'ESPACES PUBLICITAIRES PUBLICITE - ACHAT D'ESPACES PUBLICITAIRES 16/05/2012 La diffusion de messages suppose deux catégories d opérateurs : les annonceurs (entreprises pour le compte desquelles la publicité est diffusée) et

Plus en détail

L'assurance. et les garanties. financières. de la construction. Michel Zavaro. itlcc. Président de chambre à la cour d'appel d'aix-en-provence

L'assurance. et les garanties. financières. de la construction. Michel Zavaro. itlcc. Président de chambre à la cour d'appel d'aix-en-provence Michel Zavaro Président de chambre à la cour d'appel d'aix-en-provence L'assurance et les garanties financières de la construction itlcc Libraire de la Cour de cassation 27, place Dauphine - 75001 Paris

Plus en détail

Distribution et publicité télévisée

Distribution et publicité télévisée Distribution et publicité télévisée 1 Compte tenu de l ouverture progressive de la publicité télévisée pour le secteur de la distribution, dont l accès sera généralisé à l ensemble des chaînes de télévision

Plus en détail

COMMERCIAL ET SOCIÉTÉS Plan de classification. BANQUES ET INSTITUTIONS FINANCIÈRES (Voir aussi EFFETS DE COMMERCE, RESPONSABILITÉ et SÛRETÉS)

COMMERCIAL ET SOCIÉTÉS Plan de classification. BANQUES ET INSTITUTIONS FINANCIÈRES (Voir aussi EFFETS DE COMMERCE, RESPONSABILITÉ et SÛRETÉS) COMMERCIAL ET SOCIÉTÉS Plan de classification BANQUES ET INSTITUTIONS FINANCIÈRES (Voir aussi EFFETS DE COMMERCE, RESPONSABILITÉ et SÛRETÉS) COMMERCIAL (DROIT) (Voir aussi BANQUES ET INSTITUTIONS FINANCIÈRES,

Plus en détail

Droit de l'édition et du commerce du livre

Droit de l'édition et du commerce du livre Droit de l'édition et du commerce du livre Jean-Philippe MIKUS On peut se procurer le présent ouvrage à: Les Éditions Thémis Faculté de droit, Université de Montréal C.P. 6128, Succ. Centre-Ville Montréal

Plus en détail

INTERNET ET e-commerce

INTERNET ET e-commerce INTERNET ET e-commerce EN DROIT LUXEMBOURGEOIS Sous la direction de Stephan LE GOUEFF Avec la collaboration de (par ordre alphabetique) Stephanie ALEXANDRINO Remi BERG Gary CYWIE Blaise GARBAN Eric JUNGBLUT

Plus en détail

TD STRATÉGIE DE COMMUNICATION. L2 Information et Communication Semestre 3

TD STRATÉGIE DE COMMUNICATION. L2 Information et Communication Semestre 3 TD STRATÉGIE DE COMMUNICATION L2 Information et Communication Semestre 3 Communication Hors Média Communication Hors-médias «On appelle Hors-médias (below the line) tous les modes de communication autres

Plus en détail

CLASSIFICATION DE NICE - 10e édition, version 2015

CLASSIFICATION DE NICE - 10e édition, version 2015 Classe 35 Publicité; gestion des affaires commerciales; administration commerciale; travaux de bureau. Note explicative La classe 35 comprend essentiellement les services rendus par des personnes ou par

Plus en détail

VENTES A DISTANCE 31/07/2015

VENTES A DISTANCE 31/07/2015 VENTES A DISTANCE 31/07/2015 Aux termes de l article L121-16 du code de la consommation, constitue un "contrat à distance" tout contrat conclu entre un professionnel et un consommateur, dans le cadre d'un

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE TABLE DES MATIÈRES 1 Introduction au droit des contrats... 1 I. La notion d obligation... 1 A. Les caractères de l obligation... 1 B. Les sources des obligations... 2 C. La typologie des obligations...

Plus en détail

Les données à caractère personnel

Les données à caractère personnel Les données à caractère personnel Loi n 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertésrefondue par la loi du 6 août 2004, prenant en compte les directives 95/46/CE du Parlement

Plus en détail

PLAN DE CLASSIFICATION DES DOCUMENTS

PLAN DE CLASSIFICATION DES DOCUMENTS 1200-00 GESTION ADMINISTRATIVE DU MUSÉE PLAN DE CLASSIFICATION DES DOCUMENTS 1100-00 GESTION DES DOCUMENTS CONSTITUTIFS 1110-00 HISTORIQUE DU MUSÉE 1111-00 Historique 1120-00 LÉGISLATION ET RÈGLEMENTATION

Plus en détail

COM 300 / CHAPITRE 8: COMMUNICATION. Mme. Zineb El Hammoumi

COM 300 / CHAPITRE 8: COMMUNICATION. Mme. Zineb El Hammoumi COM 300 / CHAPITRE 8: CHOIX DES MOYENS DE COMMUNICATION Mme. Zineb El Hammoumi Budget de communication SOMMAIRE Cadre juridique de la communication Choix des moyens de communication Les contraintes de

Plus en détail

La loi consommation. Jour mois année - jj/mm/aaaa. Présentation simplifiée. Avril 2014 06/06/2014 1

La loi consommation. Jour mois année - jj/mm/aaaa. Présentation simplifiée. Avril 2014 06/06/2014 1 La loi consommation Loi n 2014-344 du 17 mars 2014, parue au JORF du 18 mars 2014 Présentation simplifiée Jour mois année - jj/mm/aaaa Avril 2014 06/06/2014 1 Une loi destinée à renforcer l information

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS SIMPLIFIÉE

LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS SIMPLIFIÉE PRATIQUE DES AFFAIRES LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS SIMPLIFIÉE L'ORGANISATION DES POUVOIRS Pierre-Louis PÉRIN Avocat à la Cour Préface de Michel GERMAIN Professeur à l'université Panthéon-Assas Paris II Table

Plus en détail

DROIT DU COMMERCE INTERNATIONAL

DROIT DU COMMERCE INTERNATIONAL Sous la direction de Jacques BÉGUIN Professeur émérite à l'ecole de droit de la Sorbonne (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) Ancien recteur de l'académie de Strasbourg et Michel MENJUCQ Professeur à

Plus en détail

UNI VERSITES. Droit des societes. 2 e edition. Deen Gibirila. Professeur ä l'universite des Sciences sociales de Toulouse I

UNI VERSITES. Droit des societes. 2 e edition. Deen Gibirila. Professeur ä l'universite des Sciences sociales de Toulouse I UNI VERSITES D R O I T Droit des societes 2 e edition Deen Gibirila Professeur ä l'universite des Sciences sociales de Toulouse I Table des matieres Liste des principates abreviations 3 Introduction 5

Plus en détail

Le droit de la consommation dans son contexte économique

Le droit de la consommation dans son contexte économique Gilles Paisant Ariane Morin Andréas Heinemann Dirk Langer Sandra Vigneron-Maggio-Aprile Le droit de la consommation dans son contexte économique Centre du droit de l'entreprise (droit industriel, droit

Plus en détail

PARTIE 1 L IMPOSITION DU RÉSULTAT DANS LE CADRE DES ENTREPRISES INDIVIDUELLES. Titre 1. Les bénéfices industriels et commerciaux (BIC)...

PARTIE 1 L IMPOSITION DU RÉSULTAT DANS LE CADRE DES ENTREPRISES INDIVIDUELLES. Titre 1. Les bénéfices industriels et commerciaux (BIC)... TABLE DES MATIÈRES Introduction... 1 I. L impôt... 1 II. Les classifications usuelles des impôts et des taxes... 3 III. Le rendement des différents impôts et taxes... 5 IV. Les sources du droit fiscal...

Plus en détail

Domaine : Droit Mention : Droit Privé Spécialités : Droit économique, notarial et processuel

Domaine : Droit Mention : Droit Privé Spécialités : Droit économique, notarial et processuel Domaine : Droit Mention : Droit Privé Spécialités : Droit économique, notarial et processuel Présentation du Master 1ére année Partenaires : Institutionnels : Banque, Compagnies d Assurance, Cabinets d

Plus en détail

table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages)

table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages) table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages) SOMMAIRE... liste des abréviations... VII XI INTRODUCTION GÉNÉRALE... 1 PREMIÈRE PARTIE Fiscalité directe (impôt sur le revenu et impôt

Plus en détail

Publicité et information de santé «La santé, un de nos biens les plus précieux mais aujourd'hui, précieux égale argent».

Publicité et information de santé «La santé, un de nos biens les plus précieux mais aujourd'hui, précieux égale argent». Publicité et information de santé «La santé, un de nos biens les plus précieux mais aujourd'hui, précieux égale argent». 1 Fil conducteur de l exposé Définitions, acteurs, cibles, supports et la réalité

Plus en détail

Table des matières. La responsabilité du prêteur et de l intermédiaire de crédit dans la phase pré-contractuelle... 5

Table des matières. La responsabilité du prêteur et de l intermédiaire de crédit dans la phase pré-contractuelle... 5 1 La responsabilité du prêteur et de l intermédiaire de crédit dans la phase pré-contractuelle........................... 5 Frédéric de Patoul avocat Introduction.....................................................................

Plus en détail

Avant-propos... 5. Titre préliminaire De la publication, des effets et de l application des lois en général... 15

Avant-propos... 5. Titre préliminaire De la publication, des effets et de l application des lois en général... 15 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos...................................................................................... 5 I. CODES Code civil (extraits)...............................................................................

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos... 1. Partie introductive... 3

Table des matières. Avant-propos... 1. Partie introductive... 3 Table des matières Avant-propos... 1 Partie introductive... 3 Le partage des compétences législatives... 3 Les pouvoirs de juridiction fédérale... 6 Les pouvoirs de juridiction provinciale... 7 Les compagnies

Plus en détail

Table des matières. Les éléments constitutifs de la donation. La donation atypique Le don manuel La donation indirecte

Table des matières. Les éléments constitutifs de la donation. La donation atypique Le don manuel La donation indirecte Table des matières Le contrat de donation Philippe DE PAGE Section 1. Section 4. Section 5. Section 6. Section 7. Section 8. Section 9. Le donateur Le donataire Les éléments constitutifs de la donation

Plus en détail

UE 1 - GESTION JURIDIQUE, FISCALE ET SOCIALE

UE 1 - GESTION JURIDIQUE, FISCALE ET SOCIALE UE 1 - GESTION JURIDIQUE, FISCALE ET SOCIALE Niveau M : 180 heures 20 ECTS Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. L entreprise et son environnement (50 heures) 1.1 Eléments généraux sur

Plus en détail

Abderrahim MATRAOUI Pharmacien inspecteur Chef de service du suivi du secteur Direction du Médicament et de la Pharmacie

Abderrahim MATRAOUI Pharmacien inspecteur Chef de service du suivi du secteur Direction du Médicament et de la Pharmacie Abderrahim MATRAOUI Pharmacien inspecteur Chef de service du suivi du secteur Direction du Médicament et de la Pharmacie FORUM NATIONAL DE LA PHARMACIE - 10 janvier 2009 PLAN Introduction I- Les différents

Plus en détail

Voies d exécution. Leçon 1 : Dispositions générales sur les voies d exécution. Leçon 2 : Les titres et jugements exécutoires

Voies d exécution. Leçon 1 : Dispositions générales sur les voies d exécution. Leçon 2 : Les titres et jugements exécutoires Voies d exécution Auteur(s) : Marianne Dumeige-Istin et Patricia VANNIER Présentation(s) : Marianne Dumeige-Istin : Avocat - 20 ans de pratique professionnelle domaines de prédilection : droit des affaires,

Plus en détail

Guide juridique des contrats en informatique

Guide juridique des contrats en informatique Principes juridiques du contrat 1. Qu est-ce qu un contrat? 15 2. Règles applicables aux contrats 17 2.1 Le principe de validité des contrats 18 2.1.1 Le pouvoir de représentation 18 2.1.2 L absence de

Plus en détail

FORMATION AU PERMIS D EXPLOITATION DE LICENCES CHRD MODULE 2,5 JOURS ---------- * ---------- Arrêté d agrément du 07 Avril 2014 : NOR INTD1408248A

FORMATION AU PERMIS D EXPLOITATION DE LICENCES CHRD MODULE 2,5 JOURS ---------- * ---------- Arrêté d agrément du 07 Avril 2014 : NOR INTD1408248A CREER, ACCOMPAGNER, DEVELOPPER UN CAFE, HOTEL, RESTAURANT, DISCOTHEQUE FORMATION AU PERMIS D EXPLOITATION DE LICENCES CHRD MODULE 2,5 JOURS ---------- * ---------- Arrêté d agrément du 07 Avril 2014 :

Plus en détail

Droit de la propriété industrielle

Droit de la propriété industrielle Droit de la propriété industrielle Auteur(s) : Jean-Pierre Clavier Présentation(s) : Jean-Pierre Clavier est professeur de droit privé à l Université de Nantes. Il dirige l Institut de Recherche en Droit

Plus en détail

La qualité des emplois dans les services marchands. Bénédicte Mordier Division Services 29 juin 2010

La qualité des emplois dans les services marchands. Bénédicte Mordier Division Services 29 juin 2010 La qualité des emplois dans les services marchands Bénédicte Mordier Division Services 29 juin 2010 Le contexte de l étude Question de la qualité des emplois Indicateurs européens Débat sur la qualité

Plus en détail

RAYMOND MARTIN Docteur en droit Diplömä de l'ecole libre des sciences politiques Avocat honoraire Ancien Charge de cours ä la Facult de droit

RAYMOND MARTIN Docteur en droit Diplömä de l'ecole libre des sciences politiques Avocat honoraire Ancien Charge de cours ä la Facult de droit RAYMOND MARTIN Docteur en droit Diplömä de l'ecole libre des sciences politiques Avocat honoraire Ancien Charge de cours ä la Facult de droit Litec Cour de cauation 27. JÄKS Dai^»w 75001 Pans quatrieme

Plus en détail

Association des courtiers et agents immobiliers du Québec, février 2009 Tous droits réservés.

Association des courtiers et agents immobiliers du Québec, février 2009 Tous droits réservés. Le référentiel de compétences est un guide qui permet aux futurs courtiers de comprendre quelles compétences doivent être développées et maitrisées pour agir de façon éthique et responsable dans sa pratique

Plus en détail

Créer et gérer un site de e-commerce

Créer et gérer un site de e-commerce 2015 Créer et gérer un site de e-commerce Assistant-juridique.fr Sommaire I Création d un site de e-commerce... 5 A) Toutes les activités sont-elles permises?... 5 B) Qui peut créer un site de e-commerce?...

Plus en détail

E-COMMERCE : Un consommateur averti en vaut deux

E-COMMERCE : Un consommateur averti en vaut deux E-COMMERCE : Un consommateur averti en vaut deux Sommaire Présentation et législation applicable Achat sur Internet: Infos précontractuelles Formation du contrat Droits du consommateur / Obligation du

Plus en détail

VPC : Vente Par Correspondance

VPC : Vente Par Correspondance VPC : Vente Par Correspondance Même si Novelas asbl n effectue actuellement aucune vente par correspondance (novelas sert d interface entre l auteur et le lecteur), il me semblait judicieux de proposer

Plus en détail

Magenta Société d Avocats www.magenta-legal.com

Magenta Société d Avocats www.magenta-legal.com Magenta Société d Avocats www.magenta-legal.com LOI HAMON : NOUVELLES OBLIGATIONS POUR LES ENTREPRISES 6 mars 2014 Vincent JAUNET, Avocat associé Magenta Société d Avocats www.magenta-legal.com Sommaire

Plus en détail

LES CONNAISSANCES ASSOCIEES

LES CONNAISSANCES ASSOCIEES LES CONNAISSANCES ASSOCIEES F 1 : / / Clas 1.1 Conduite d'un de Compétence générale : C11 Préparer le de 1.1.1 Prise en charge du dossier de l annonceur C11.1. S approprier la demande de l annonceur -

Plus en détail

EXPOSE EN MARKETING EVENEMENTIEL THEME : LE SPONSORING

EXPOSE EN MARKETING EVENEMENTIEL THEME : LE SPONSORING UNIVERSITE FRANCAISE D ABIDJAN MASTER EN MARKETING &COMMERCE EXPOSE EN MARKETING EVENEMENTIEL THEME : LE SPONSORING EXPOSANTS : - Mlle TCHIEUBOU WELADJI JEANNE IRNE - Mlle BERTE KATIE Exposé sur le sponsoring

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 224 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2009-2010 Enregistré à la Présidence du Sénat le 21 janvier 2010 PROPOSITION DE LOI ADOPTÉE PAR L ASSEMBLÉE NATIONALE, visant à renforcer la protection des consommateurs

Plus en détail

La direction départementale de la protection des populations du Var vous informe

La direction départementale de la protection des populations du Var vous informe La direction départementale de la protection des populations du Var vous informe Direction départementale de la protection des population du Var Centre interadministratif 98 rue Montebello - 83000 TOULON

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES RÈGLES DE PREUVE ET DE PROCÉDURE ANNOTÉES. Chapitre I Règles générales... 1-1. Chapitre II La procédure... 2-1

TABLE DES MATIÈRES RÈGLES DE PREUVE ET DE PROCÉDURE ANNOTÉES. Chapitre I Règles générales... 1-1. Chapitre II La procédure... 2-1 PARTIE I RÈGLES DE PREUVE ET DE PROCÉDURE ANNOTÉES Chapitre I Règles générales................... 1-1 Chapitre II La procédure..................... 2-1 2.1 L intervention.......................... 2-1

Plus en détail

Thomas Legier. Vie privee, image volee

Thomas Legier. Vie privee, image volee Thomas Legier Docteur en droit, avocat Vie privee, image volee La protection penale de la personnalite contre les prises de vues ST/EMPFLI EDITIONS SA BERNE 1997 Table des matteres TABLE DES MATIERES Table

Plus en détail

Communications (Sommaire)

Communications (Sommaire) Communications (Sommaire) Nos services Nous offrons une gamme de service complet de conception et de production d outils de communication. Nous identifierons les outils de communication les plus appropriés

Plus en détail

Matinale Médias & Marketing

Matinale Médias & Marketing Matinale Médias & Marketing Le nouveau cadre juridique du marketing 7 juin 2012 Gregory Tulquois, avocat associé DLA Piper UK LLP gregory.tulquois@dlapiper.com PLAN 1. Introduction 2. Ventes avec prime

Plus en détail

PARTIE I À LA DÉCOUVERTE DES MARCHÉS PUBLICS LES PRINCIPES ET LES RÈGLES APPLICABLES

PARTIE I À LA DÉCOUVERTE DES MARCHÉS PUBLICS LES PRINCIPES ET LES RÈGLES APPLICABLES Table des matières Pages Index des principales abréviations Cadre législatif et réglementaire utilisé... 13 Avant-propos... 15 PARTIE I À LA DÉCOUVERTE DES MARCHÉS PUBLICS LES PRINCIPES ET LES RÈGLES APPLICABLES

Plus en détail

Examen de fin de stage judiciaire Programme de révision

Examen de fin de stage judiciaire Programme de révision Examen de fin de stage judiciaire Programme de révision Le présent document est établi sur base de l article 17, paragraphe 1 er, alinéa 2 du règlement grand-ducal du 10 juin 2009 portant organisation

Plus en détail

L existence de la société commerciale

L existence de la société commerciale TABLE DES MATIÈRES Liste des principales abréviations 5 Introduction 9 Section I Classification des sociétés commerciales 11 1. Grandes catégories 11 A) Sociétés commerciales par la forme ou par l objet

Plus en détail

DU DEVIS A LA FACTURE : MENTIONS OBLIGATOIRES ET BONNES PRATIQUES

DU DEVIS A LA FACTURE : MENTIONS OBLIGATOIRES ET BONNES PRATIQUES DU DEVIS A LA FACTURE : MENTIONS OBLIGATOIRES ET BONNES PRATIQUES NB : Cette synthèse est une évocation rapide générale et non exhaustive de la thématique. Il s agit d une sensibilisation sur les risques

Plus en détail

Les outils de communication

Les outils de communication Avant-propos 1 Les outils de communication Définition Les outils de communication La communication implicite La publicité Les outils utilisés par la publicité Le hors média La promotion des ventes La communication

Plus en détail

L Organisation de visites guidées et de manifestations

L Organisation de visites guidées et de manifestations L Organisation de visites guidées et de manifestations I. Les visites guidées Musées et monuments historiques L article L221-1 du Code du tourisme prévoit que : «Pour la conduite de visites commentées

Plus en détail

Guide juridique de l'e-commerce et de l'e-marketing

Guide juridique de l'e-commerce et de l'e-marketing Choisir un nom de domaine et une marque 1. Introduction 13 2. Définitions et notions juridiques 14 2.1 Le nom de domaine 14 2.1.1 Qu est-ce qu un nom de domaine? 14 2.1.2 Un nom de domaine, pour quoi faire?

Plus en détail

Communication externe

Communication externe Communication externe PLAN Introduction Générale. I - Fondements généraux Définition de la communication externe ; Buts et Cibles de la communication externe ; Les composantes de la communication externe,

Plus en détail

Table des matières. La loi du 4 avril 2014 relative aux assurances. Présentation générale et dispositions communes à tous les contrats...

Table des matières. La loi du 4 avril 2014 relative aux assurances. Présentation générale et dispositions communes à tous les contrats... Table des matières La loi du 4 avril 2014 relative aux assurances. Présentation générale et dispositions communes à tous les contrats... 5 Marcel Fontaine Professeur émérite de l Université catholique

Plus en détail

Liste des sigles et abréviations 1

Liste des sigles et abréviations 1 Liste des sigles et abréviations 1 CHAPITRE INTRODUCTIF Pourquoi s'intéresser au marketing des produits de santé? 3 Actualités des produits de santé 5 Des chiffres paradoxaux dans l'industrie du médicament

Plus en détail

La protection des données à caractère personnel dans le cadre du commerce électronique : la situation en Côte d Ivoire 1

La protection des données à caractère personnel dans le cadre du commerce électronique : la situation en Côte d Ivoire 1 La protection des données à caractère personnel dans le cadre du commerce électronique : la situation en Côte d Ivoire 1 Commerce électronique et développement économique. Nombreux sont les rapports et

Plus en détail

DEMARCHAGE ET VENTE A DOMICILE

DEMARCHAGE ET VENTE A DOMICILE DEMARCHAGE ET VENTE A DOMICILE 23/05/2014 Attention les dispositions contenues dans la présente note ne s'appliqueront plus pour les contrats signés à compter du 14 juin 2014 en application de la loi Hamon

Plus en détail

2 : 1 CHAPITRE 2 CHAPITRE 3 PARTIE

2 : 1 CHAPITRE 2 CHAPITRE 3 PARTIE A. de la formation L'étudiant en cycle BTS Commerce International suit un ensemble d'enseignements lui permettant d'avoir des connaissances dans : La participation à la prospection des marchés étrangers;

Plus en détail

!"# $!%%& Gil es Buis 1

!# $!%%& Gil es Buis 1 !"#$!%%& Gilles Buis 1 #'# #()#*+ Comprendre la LEN Suggérer la confiance avec la LEN Formaliser la confiance avec la LEN Maîtriser la Confiance avec le LEN Table ronde Échange avec la salle Gilles Buis

Plus en détail

LILLE METROPOLE ÉLABORATION DU RÈGLEMENT LOCAL DE PUBLICITÉ

LILLE METROPOLE ÉLABORATION DU RÈGLEMENT LOCAL DE PUBLICITÉ AMÉNAGEMENT ET HABITAT NOVEMBRE 2013 LILLE METROPOLE ÉLABORATION DU RÈGLEMENT LOCAL DE PUBLICITÉ PRÉSENTATION SYNTHÉTIQUE Le projet de Règlement Local de Publicité de Lille Métropole La loi du 12 juillet

Plus en détail

LA DISPARITION DE L'EXEQUATUR DANS L'ESPACE JUDICIAIRE EUROPÉEN

LA DISPARITION DE L'EXEQUATUR DANS L'ESPACE JUDICIAIRE EUROPÉEN Directeur honoraire Jacques Professeur émérite de l'université de Paris I (Panthéon Sorbonne) DE DROIT PRIVÉ TOME 546 Dirigée par Yves Lequette Professeur à l'université Paris II (Panthéon-Assas) LA DISPARITION

Plus en détail

Réglementation de la publicité extérieure

Réglementation de la publicité extérieure Club Sécurité Exploitation Routière 4 novembre 2014 Cerema-DTerSO Direction territoriale Sud Ouest Pascal Gaufichon Signalisation routière et publicité Code de l'environnement et ses décrets d'application

Plus en détail

LE DIVORCE EN DROIT LUXEMBOURGEOIS

LE DIVORCE EN DROIT LUXEMBOURGEOIS LE DIVORCE EN DROIT LUXEMBOURGEOIS Gaston VOGEL Docteur en droit Avocat ä la Cour Maison LARCIER, s.a. Rue des Minimes, 39 1000 Bruxelles 1994 PLAN GENERAL PREFACE N«5 REFLEXIONS INTRODUCTIVES 1 ä 4 ANALYSE

Plus en détail

COLLEGE DE L AUTORITE DE REGULATION DES JEUX EN LIGNE

COLLEGE DE L AUTORITE DE REGULATION DES JEUX EN LIGNE COLLEGE DE L AUTORITE DE REGULATION DES JEUX EN LIGNE DECISION N 2013-039 EN DATE DU 15 MAI 2013 PORTANT APPROBATION D UNE CONVENTION DE PARTENARIAT Le collège de l Autorité de régulation des jeux en ligne

Plus en détail

Rappel : le programme du DSCG suppose connu celui du DCG.

Rappel : le programme du DSCG suppose connu celui du DCG. Rappel : le programme du DSCG suppose connu celui du DCG. UE 1 - GESTION JURIDIQUE, FISCALE ET SOCIALE Niveau M : 180 heures - 20 ECTS 1. L entreprise et son environnement (50 heures) 1.1 Éléments généraux

Plus en détail

Table des matières TITRE PRÉLIMINAIRE... 17 CHAPITRE 1 LE CADRE COMMUNAUTAIRE D INTERVENTION DES ENTREPRISES D ASSURANCE-VIE LUXEMBOURGEOISES...

Table des matières TITRE PRÉLIMINAIRE... 17 CHAPITRE 1 LE CADRE COMMUNAUTAIRE D INTERVENTION DES ENTREPRISES D ASSURANCE-VIE LUXEMBOURGEOISES... DBL6018.book Page 265 Lundi, 3. avril 2006 11:06 11 Table des matières PRÉFACE... 5 SOMMAIRE... 7 GÉNÉRALITÉS... 9 INTRODUCTION... 11 TITRE PRÉLIMINAIRE... 17 LE CADRE COMMUNAUTAIRE D INTERVENTION DES

Plus en détail

VEILLE LEGISLATIVE. 22 octobre 2009 au 4 janvier 2010 inclus

VEILLE LEGISLATIVE. 22 octobre 2009 au 4 janvier 2010 inclus VEILLE LEGISLATIVE 22 octobre 2009 au 4 janvier 2010 inclus ORGANISATION JUDICIAIRE Décret n 2009-1693 du 29 décembre 2009 relatif à la répartition des compétences entre le tribunal de grande instance

Plus en détail

LES OBJECTIFS ET LES ACTEURS DE LA COMMUNICATION DES ORGANISATIONS SRC1-2012

LES OBJECTIFS ET LES ACTEURS DE LA COMMUNICATION DES ORGANISATIONS SRC1-2012 LES OBJECTIFS ET LES ACTEURS DE LA COMMUNICATION DES ORGANISATIONS SRC1-2012 Définitions Par communication d entreprise, on entend l ensemble des informations, messages et signaux que l entreprise émet,

Plus en détail

LES DEUTS COMPTABLES

LES DEUTS COMPTABLES COLLECTION DROIT DES AFFAIRES ET DE L'ENTREPRISE dirigee par Yves Guyon SERIE : RECHERCHES Nicole STOLOWY LES DEUTS COMPTABLES 63 ECONOMICA 49, rue H6ricart, 75015 Paris Table des matieres Introduction

Plus en détail

Rapport sur le crédit renouvelable réalisé par Management pour le Comité consultatif du secteur financier (CCSF)

Rapport sur le crédit renouvelable réalisé par Management pour le Comité consultatif du secteur financier (CCSF) Rapport sur le crédit renouvelable réalisé par Management pour le Comité consultatif du secteur financier (CCSF) Dossier de synthèse présenté le 11 décembre 2008 à la demande de Madame Christine LAGARDE,

Plus en détail

LE CREDIT INTER-ENTREPRISES Un mal nécessaire?

LE CREDIT INTER-ENTREPRISES Un mal nécessaire? COLLECTION 3FTe dirigée par Philippe Messager et Yves Simon LE CREDIT INTER-ENTREPRISES Un mal nécessaire? Bruno BLANCHET Didier VOYENNE Préface de Jean-Hervé LORENZI afte 20, rue d'athènes 75009 Paris

Plus en détail

MarKom. «La meilleure des publicités est un client satisfait» Bill Gates. Sion : 027 346 59 79 St-Maurice : 024 471 63 22 mail@cvpc.ch www.cvpc.

MarKom. «La meilleure des publicités est un client satisfait» Bill Gates. Sion : 027 346 59 79 St-Maurice : 024 471 63 22 mail@cvpc.ch www.cvpc. MarKom «La meilleure des publicités est un client satisfait» Bill Gates Sion : 027 346 59 79 St-Maurice : 024 471 63 22 mail@cvpc.ch www.cvpc.ch 1 Le Centre Valaisan de Perfectionnement Continu (CVPC)

Plus en détail