Contexte et enjeux du bois-énergie dans la Manche

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Contexte et enjeux du bois-énergie dans la Manche"

Transcription

1 O N S E Contexte et enjeux du bois-énergie dans la Manche

2

3 BOIS ÉNERGIE 2 Préface A vec plus de km de haies fonctionnelles, la Manche est l un des départements les plus bocagers de France. Quel que soit le lieu dans lequel nous nous situons, dans 90 % des cas, une haie se trouve à moins de 300 mètres. Ces paysages bocagers, dont les multiples fonctions écologiques et patrimoniales ne sont plus à démontrer, associés aux ha de forêts, assurent également une production valorisable, en bois d œuvre et en bois-énergie. Le Conseil général, dans le cadre de sa Charte de développement durable, s est attaché à dynamiser cette filière à partir de nombreuses actions : soutien à la création et au regarnissage de haies («Charte qualité plantations»), à la restauration de haies sur talus (distribution de plants) et à la valorisation du bois de haies en bois-énergie. Plus récemment, la mise en place d un «contrat d objectifs bois-énergie » sur les territoires du Parc naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin et des Communautés de communes de Marigny et Canisy permet au Conseil général d apporter son soutien à différentes actions de promotion et d investissements dans cette filière. Dans la Manche, cette ressource énergétique et renouvelable permettrait théoriquement de valoriser environ m 3 de bois/an, d économiser près de tonnes de CO 2 et de créer près de 400 emplois non délocalisables (récolte, transformation et utilisation du bois-énergie). Afin que les élus et partenaires socio-économiques puissent disposer d un outil pratique pour développer la filière bois-énergie dans la Manche, le Conseil général a réalisé le présent document en partenariat avec l ensemble des institutions concernées par cette source d énergie renouvelable. Vous y trouverez une présentation synthétique de la filière bois-énergie dans la Manche, de la ressource à la valorisation, mais également des éléments techniques sur les différents procédés existants et quelques exemples de réalisations locales. Préservons notre bocage et nos forêts par un entretien efficace, outil nécessaire de lutte contre l effet de serre, de valorisation de la ressource locale et de création d emplois.» Jean-François Le Grand Sénateur Président du Conseil général de la Manche

4 3 BOIS ÉNERGIE Généralités sur le bois-énergie Différentes formes de combustibles bois Le terme «bois-énergie» recouvre la valorisation du bois en tant que combustible sous toutes ses formes, de la bûche à la sciure, en passant par les plaquettes, granulés et copeaux. (DGEMP ADEME, 2006). Les formes et les caractéristiques des combustibles bois sont très liées aux ressources dont elles sont issues. Nous distinguons trois grandes ressources : Les déchets industriels banals (DIB) du bois Ils représentent la plus grande ressource en bois disponible dans le département, soit près de tonnes chaque année (environ tonnes des scieries et autres, tonnes de cagettes et palettes et tonnes de déchets de bois du bâtiment et des particuliers), selon les estimations du Plan Départemental de Gestion des Déchets Ménagers et Assimilés (PDGDMA) en cours d élaboration (Source : CCI de la Manche, 2001). Bois industriel Il s agit de l ensemble des déchets de bois pouvant être générés par tous les types d activités (industrielles, tertiaires, commerciales ), à l exclusion des déchets pouvant présenter un risque particulier pour l homme ou l environnement c'est-à-dire le bois traité (peint, vernis, collé ). Les DIB peuvent être : - des emballages usagés, par exemple les caisses en bois, les palettes, - des connexes de production (chutes, rebuts ) en particulier des industries de première 1 et deuxième 2 transformation du bois - les produits usagés (panneaux de particules, équipements en bois...). Avant d être valorisés en combustibles, ces déchets peuvent être soumis à une opération de transformation. Les sous-produits agricoles Avec ses km de haies fonctionnelles, la Manche est le premier département bocager de France. La densité moyenne des haies est de 130 mètres linéaires par hectare (ml/ha) mais cette moyenne cache des disparités importantes suivant les secteurs. Exploitation traditionnelle des haies en bois de chauffage Le bois destiné au chauffage est issu de l entretien des haies qui doit être réalisé régulièrement par leurs gestionnaires. Le potentiel énergétique des haies de la Manche se monte à environ m 3 de bois/an soit l alimentation durable théorique de à foyers. Le bois des haies peut être exploité sous forme de bûches ou bien de plaquettes de bois. Si la production de bûches reste encore majoritaire dans le département, depuis environ 4 années, la production de plaquettes prend très rapidement de l ampleur grâce à sa méthode de production moins pénible et plus rapide que celle des bûches. 1 Première transformation : Ensemble des industries de transformation du bois intervenant sur du bois brut directement issu de forêt : sciage, tranchage et déroulage, fabrication de pâte à papier, de panneaux de particules ou de fibres 2 Deuxième transformation : ensemble des industries de transformation du bois intervenant sur un matériau semi-fini, préalablement proposé par les industries de première transformation. Industries de l ameublement, de la construction, de l emballage, de la fabrication de papier, de placage.

5 BOIS ÉNERGIE 4 Les sous-produits forestiers La forêt dans la Manche représente 4,4 % de son territoire, soit environ ha. Elle est privée à 90 % et composée essentiellement de feuillus, près de 80 %. Mais la Manche compte également ha de forêts publiques gérées par l Office Nationale des Forêts (ONF). Géographiquement, ces surfaces boisées se retrouvent dans le Sud-Manche et le Nord-Cotentin. Pour ha de ces forêts, existent une centaine de documents de gestion agréés. Leur exploitation se fait régulièrement et certains produits de faible diamètre, issus de dépressage, de balivage et de premières éclaircies, ont du mal à trouver un écoulement, par opposition aux produits de diamètre plus important pour lequel un marché plus rémunérateur existe. Aussi, un nouveau débouché pour le bois-énergie pourrait se trouver au sein de ces petits bois, contribuant à l entretien des jeunes plantations feuillues et résineuses, ainsi qu à l amélioration ou à la conservation de taillis. Le volume de bois sur pied a été estimé à m 3 toutes essences confondues, avec une production de m 3 de bois/an. Selon les estimations théoriques de l ADEME, cette production mobilisable permettrait d alimenter entre et foyers, la création de 65 emplois, l économie de près de tep (tonne équivalent pétrole) et d éviter le rejet de tonnes de CO 2. Opération de déchiquetage en forêt Par ailleurs, une étude d «Evaluation du potentiel bois-énergie en France» a été réalisée en 2004 par l ADEME IFN SOLAGRO(http://www.boisenergie. ifn.fr/index.php). Dans ce cadre, le gisement brut issu des rémanents d exploitation forestière a été estimé annuellement à tep en région Basse-Normandie avec une part de tep pour la Manche, ce qui réduirait de moitié les estimations théoriques précédentes. Forêt domaniale de St-Sauveur-le-Vicomte O N S E

6 5 BOIS ÉNERGIE Pour des valorisations variées Nous distinguons habituellement 4 secteurs de producteurs et de consommateurs de bois-énergie (DGEMP ADEME, 2006) : Le secteur domestique correspond aux ménages qui utilisent le bois, essentiellement sous forme de bûches, de plaquettes et de granulés pour le chauffage de leur habitation (maisons individuelles en grande majorité). Bûches Le secteur collectif/tertiaire recouvre l'ensemble du chauffage collectif par chaudière bois, avec ou sans réseau de chaleur, pour l'habitat (résidences, HLM), le tertiaire (bureaux, bâtiments administratifs, hôpitaux, écoles ) et les équipements de loisirs (piscines, salles de sports,...). Les écorces, sciures, broyats de bois DIB et plaquettes, sont les combustibles les plus valorisés dans les chaudières collectives. Le secteur industriel est composé principalement des entreprises de la filière bois - transformation du bois, fabrication de papier-carton et panneaux - qui valorisent leurs produits connexes en chaudière (écorces, sciures et liqueurs noires) pour assurer leurs besoins de séchage. Le secteur agricole ne concerne que les usages agricoles professionnels : - production d eau chaude pour les ateliers (salle de traite, veaux de boucherie, fromagerie,...), - production de chauffage (salle de traite, serres maraîchères, porcheries, ateliers de volailles,...). Il faut également noter qu en marge de la valorisation énergétique, le bois sous sa forme plaquettes (et parfois sciures et copeaux), est également valorisé en paillage animal et végétal. Plaquettes Sciures Elagage de haies

7 BOIS ÉNERGIE 6 Le bois-énergie face à ses enjeux Que ce soit du point de vue de la mobilisation de la ressource, de sa transformation ou de ses valorisations, le bois-énergie motive plusieurs enjeux. Un enjeu écologique et environnemental Sur le plan national, plus récemment, le Plan Climat adopté en 2004 vise une réduction de 1,4 Millions de tonnes équivalent (te) CO 2 en Au niveau régional, le «Plan bois énergie et développement local» vise à substituer tonnes équivalent pétrole (tep) [1 tep = 11,7 MWatt/h] de combustibles fossiles par tonnes de bois en massifs forestiers de 1 à 4 ha (soutien aux travaux, à la fourniture de plants et à la protection contre les gibiers). Le bois est une source d'énergie renouvelable qui se substitue aux énergies fossiles dont les ressources sont limitées et coûteuses (pétrole, gaz, charbon). Une énergie propre Opération de déchiquetage à grappin Le cycle du carbone (Source : ITEBE - Ajena) La quantité de CO 2 rejetée dans l'atmosphère lors de la combustion correspond sensiblement à celle absorbée par l'arbre au cours de sa croissance ; ainsi, grâce à ce cycle du carbone, le bois-énergie ne contribue pas à l augmentation des émissions de gaz à effet de serre, dans de bonnes conditions de combustion. De plus, il émet peu de polluants lors de sa combustion, ce qui en fait une véritable énergie propre. Face à l urgence d agir vis-à-vis du climat planétaire, la communauté internationale se montre favorable aux énergies renouvelables. L Europe et la France se sont engagées dans la lutte contre le réchauffement climatique (effet de serre), dans le cadre des accords du protocole de Kyoto (1997). Une ressource renouvelable L intérêt du bois-énergie est également de valoriser des déchets issus de produits bois en fin de vie ou bien de sous-produits dont nous ne saurions quoi faire. Sans cette valorisation énergétique, le bois issu de l entretien des haies est par exemple brûlé directement dans les champs (malgré l arrêté préfectoral permanent du 08/02/2005), les déchets industriels sont directement stockés en centre de stockage de déchets ultimes non dangereux. Valoriser les ressources boisées du département de la Manche Conscient des atouts du bois-énergie et des gisements au niveau départemental, le Conseil général de la Manche a décidé, dans le cadre de sa Charte du développement durable (en cours de révision ), de dynamiser cette filière à partir de nombreuses actions : soutien à la création et à la restauration de haies («Charte qualité plantations»), au regarnissage de haies sur talus (distribution de plants), à la valorisation du petit bois de haies (soutien à la structuration de la filière bois-énergie) et à la création de petits boisements et Plaquettes des actions de la Charte du développement durable Plan Climat

8 7 BOIS ÉNERGIE De plus, dans le cadre de l élaboration d un «contrat d objectifs bois-énergie » sur le territoire du Parc Naturel Régional des Marais du Cotentin et du Bessin et des deux cantons de Canisy et Marigny, un programme d actions a été mis en place pour développer localement la filière bois-énergie. Les objectifs sont de mobiliser la ressource existante de manière durable et de la valoriser dans des chaudières performantes et non polluantes, qu elles soient individuelles, collectives ou tertiaires. Ce contrat permet au Conseil général et à différents partenaires de soutenir l animation de la filière bois-énergie et de participer à certains investissements éligibles sur ces territoires. Un enjeu paysager Les haies : un aménagement et une production Recèpage et émondage d arbre têtards de haie Le bocage est l'aménagement agraire dominant de la Manche. Les sociologues et les historiens ont été les premiers à relever le rôle important de la production de bois des haies pour la société rurale de la Manche. Bien que peu formalisée, la gestion de la haie est organisée autour de moyens techniques d'entretien, de relations sociales et du besoin du produit «bois». La Manche se caractérise par la diversité de son bocage et les savoir-faire locaux. Cela se traduit dans la diversité des paysages («L'inventaire régional des paysages de Basse- Normandie» dénombre 35 types de paysage pour la Manche. Les 2/3 sont typiquement bocagers) et les relations sociales que nous retrouvons dans les usages locaux. Entretien et valorisation économique Par le passé, le besoin en bois de construction et de chauffage valorisait et déterminait les interventions. Aujourd hui, faute d une valorisation intéressante des produits issus de son entretien, la haie est perçue comme une charge par les gestionnaires. Effectivement, alors que les rôles environnementaux sont reconnus, les interventions de maintien représentent un coût non compensé par les opérations de récolte. Sans une réelle revalorisation du bois des haies, c est leur maintien qui est mis en cause (résultats de l enquête «Valorisons nos haies» de la Chambre d Agriculture en 2002). Opération de déchiquetage à grappin Le bois déchiqueté : un renouveau pour la production de bois La production traditionnelle de boisbûche montre de nombreux inconvénients, en particulier la pénibilité et le temps de manutention qui n est pas ou peu couvert par le prix de vente. Avec la mécanisation de la "filière amont" (déchiquetage du bois) et l'amélioration de l'autonomie des chaudières à bois déchiqueté, les Manchois sont de plus en plus séduits : pour les agriculteurs, la production de bois déchiqueté refait entrer les haies dans le domaine de la production agricole. En outre, le déchiquetage de bois permet de valoriser tous les branchages, soit 30% de bois en plus par rapport aux bûches. Les haies sont désormais réellement prises en compte et gérées en conséquence. Le développement du déchiquetage sur le département est mené en cohérence avec la réglementation en vigueur. Plaquettes bocagères

9 BOIS ÉNERGIE 8 Un enjeu social et économique Outre les aspects écologiques, environnementaux et paysagers, la valorisation locale de la ressource bois présente un enjeu majeur sur le plan économique et social. Une perspective de 400 emplois, non délocalisables, en milieu rural, selon les indicateurs actuels, dans la filière bois-énergie est globalement estimée. Un combustible compétitif La hausse du prix des énergies fossiles a été un déclencheur du fort développement du bois déchiqueté, en particulier en milieu rural. En effet, ce combustible est l un des moins cher, avec le solaire, de toutes les énergies, fossiles et renouvelables confondues. Approvisionnement d un silo en bois-énergie Comparaison du prix des combustibles et énergies (sept. 2006) Bois déchiqueté Bûches Granulés bois Gaz de ville Fioul Gaz propane Electricité (Source AILE) Prix en /100 kwh O N S E

10 9 BOIS ÉNERGIE Paysage bocager de la Manche Bois-énergie et économie locale Au-delà de la simple question de compétitivité énergétique, le développement du bois-énergie ouvre un cercle socioéconomique vertueux, en offrant la possibilité de créer un dynamisme local, créateur d emplois, en milieu rural pour la coupe, le déchiquetage, le séchage, la commande et la livraison. En favorisant la ressource locale, qu elle soit exploitée par les agriculteurs, les entrepreneurs, les associations d insertion ou tout autre exploitant, ou qu elle soit issue d entreprises locales de transformation du bois, la mobilisation du bois permet le maintien et même la création d emplois non délocalisables, puisque liés au territoire. La gestion de la filière d approvisionnement elle-même est, elle aussi, créatrice d emplois. En effet, elle tend à s organiser sous forme de platesformes locales réparties sur le territoire. Gestion des stocks et des commandes, réceptions, manutention, livraisons, etc. sont autant d activités porteuses d emplois locaux. Du côté du chauffage lui-même, l installation et le suivi des chaudières dynamisent également l économie locale. L effet d une filière locale bois-énergie est également indirect. Celle-ci contribue ainsi au maintien des haies de leur territoire, et par conséquent favorise les activités de loisirs et de tourisme vert qui sont liées au paysage. Opération de déchiquetage manuel

11 BOIS ÉNERGIE 10 Le bois-énergie : le passé et l avenir Historique du bois-énergie Après une baisse dans les années 70 et 80 de l utilisation de bois dans l hexagone, un retour important à cette énergie a eu lieu suite au premier choc pétrolier. Depuis 1990, la consommation décline à nouveau régulièrement en France. La Basse-Normandie, quant à elle, présente sur cette dernière période une consommation domestique stable avec, en 1998, encore plus de la moitié des maisons individuelles chauffées au bois, en chauffage central ou en appoint (d après une étude réalisée par Biomasse Normandie sur usagers). L usage du bois sous forme de bûches reste encore largement majoritaire en usage domestique. Il correspond désormais essentiellement à un mode de chauffage d appoint, en foyers fermés et inserts (45% des appareils chauffage bois en 2001) et non plus du chauffage central (6% des appareils) 3. 3 Source CEREN (2001)

12 11 BOIS ÉNERGIE > Une modernisation des systèmes de chauffage au bois C est par les chaufferies de grosses puissances qu est venue l automatisation et l autonomie des chaudières avec des combustibles très différents : bûches, sciures, écorces, broyats de bois de rebuts, plaquettes de bois industrielles, forestières ou bocagères... Dans le secteur industriel Ce sont essentiellement les entreprises de transformation du bois qui utilisent leurs propres déchets (écorces, sciures ) pour produire de l énergie. L augmentation du prix des énergies fossiles conduit d autres industries énergétivores à s intéresser à la question. Dans le secteur tertiaire Les chaufferies peuvent chauffer des logements collectifs, hôpitaux, piscines, bâtiments scolaires, et autres bâtiments à usage collectif. Des réseaux de chaleur entre bâtiments permettent souvent une économie d échelle à travers la mise en place d une seule chaufferie. Cette automatisation du chauffage bois est également la clé pour une reprise du chauffage central au bois chez les particuliers. En effet, les nouvelles technologies développées sur les chaudières : alimentation par vis, allumage et décendrage automatique, régulation électronique, offrent désormais aux individuels un confort d utilisation et une autonomie équivalents à ceux du chauffage au fuel Le décendrage automatique de la chaufferie collective de l hôpital de Pontorson (50): chaudière de 2,3 MW ou au gaz. Le combustible n est plus la bûche mais la plaquette de bois, moins coûteuse à produire et facilement mécanisable et manipulable. Plate-forme de stockage - conditionnement de plaquettes, en cours de finalisation

13 BOIS ÉNERGIE 12 chaufferie bois se compose d une chaudière de 85 KW et d un réseau de 160 m. Elle constitue la première opération régionale avec un Office Public Départemental HLM. Chaufferie collective de l hôpital de Saint-Hilaire-du-Harcouêt (50) : chaudière de 1,5 MW et son silo de 200 m 3 > Les installations bois-énergie dans la Manche Les chaufferies collectives 1981 : Marchésieux Les débats sur l énergie au moment du passage des deux couloirs de ligne volts d une part, la préparation d un remembrement respectant le maillage bocager d autre part, ont amené la création de l A.E.N (Association Energies Nouvelles). Après une étude sur le potentiel de biomasse sur la commune (2.000 hectares, 350 kilomètres de haies, les fumiers et lisiers de 80 fermes laitières), deux expériences de production d énergies ont été menées : 1. «Gaz de fumier» (1979) : dans deux exploitations, expérience positive, importante production de méthane, mais les difficultés de stockage, de compression du gaz et d adaptation des brûleurs ont mis un terme à l expérience. 2. «Petits bois» (1981) : pour favoriser le maintien d un maillage bocager suffisant, installation d une chaudière à alimentation automatique chauffant l ensemble des bâtiments communaux. Ce système permet d acheter le bois perdu (ex : fagots) aux agriculteurs. 19 années de fonctionnement avec de nombreuses mises au point. L usure du brûleur et d une partie de l alimentation ont nécessité le passage au fuel avec une chaudière de récupération en attendant la décision du remplacement par une chaudière à bois de nouvelle génération pour : Valognes C est désormais l hôpital de Valognes qui est la chaufferie automatique au bois la plus ancienne dans la Manche, puisqu elle a été installée en Ses 1,6 MW consomment des déchets et connexes de bois : Saint-Hilaire-du-Harcouët Une nouvelle chaufferie de grosse puissance est installée dans la Manche pour couvrir les besoins d un hôpital et ses ateliers techniques, une maison de retraite et un lycée professionnel. D une puissance de 1,5 MW et d un réseau de 800 m, elle dispose d un suivi très fin : Pontorson, Marchésieux et Saint-Samson-de-Bonfossé Pontorson, une chaufferie bois de 2,3 MW a également vu le jour pour couvrir les besoins de l hôpital et de différents bâtiments à travers un réseau de chaleur long de 4 km. Marchésieux, de nouveau, a décidé d installer une nouvelle chaudière de 150 KW pour alimenter sa mairie, son école et ses logements de cantine, constituant la première chaudière installée sur le territoire du Parc naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin, de surcroît à vocation de vitrine. Saint-Samson-de-Bonfossé, dans le cadre d un programme de construction de 10 logements individuels par l OPDHLM de la Manche, la mairie a souhaité qu un système de chauffage bois collectif soit mis en place. Cette Les chaufferies individuelles Les premières chaudières automatiques individuelles au bois ont, quant à elle, été installées en 2002 chez des agriculteurs de la Manche. Elles ont été accompagnées par la mise en place d une dynamique autour de l entretien de la haie, avec l investissement dans deux déchiqueteuses collectives en CUMA. Aujourd hui, plus de 50 agriculteurs produisent du bois déchiqueté. Il est valorisé dans 33 chaudières individuelles (au 30 septembre 2006) essentiellement chez des agriculteurs mais aussi chez quelques particuliers en milieu rural. Nous recensons également plus de 15 projets en cours de réflexion dans le département. De nombreux projets de chaudières collectives de petites et moyennes puissances sont désormais en cours dans le département : destinés à des logements collectifs, des maisons de retraite ou à divers bâtiments communaux, elles s accompagnent souvent d une démarche locale sur la mise en place d une dynamique environnementale, économique et sociale du territoire. Pour sa part, le Conseil général s investit également dans cette filière au travers de ses compétences en étudiant la faisabilité technicoéconomique d installer des chaudières de moyenne puissance, notamment au niveau des collèges et du site de la Maison du Département. O N S E

14 13 BOIS ÉNERGIE Bilan des installations de chaufferies collectives en Basse-Normandie en octobre 2006 (Source : Biomasse Normandie, avec le financement du FEDER, Région Basse-Normandie et ADEME de Basse-Normandie) Bilan des installations de chaudières individuelles au bois déchiqueté en Basse-Normandie en septembre 2006 (Source : CIER et Biomasse Normandie, avec le financement du FEDER, Région Basse-Normandie, ADEME de Basse-Normandie) Cartes mises à jour régulièrement et consultables sur le site internet de Biomasse Normandie.

15 BOIS ÉNERGIE 14 Opération de déchiquetage manuelle Un défi pour l avenir Loin de l image désuète que nous lui associons parfois, le bois constitue l une des rares ressources énergétiques renouvelables locales et respectueuses de l environnement. La mobilisation de cette ressource est susceptible de générer des emplois durables en zones rurales, contribuant ainsi à un aménagement du territoire mieux équilibré. L organisation et la promotion d une filière bois-énergie apparaît comme un projet exemplaire de développement intégré et durable. Cependant, il faut au préalable répondre à des questions fondamentales : Quel sont les bassins d approvisionnement potentiels? Comment sont-ils mobilisés? Le gisement y est-il suffisant? Quelles conditions, garanties et continuité pour l approvisionnement? Quelles valorisations, pour quels usages et à quel coût? Le présent guide s efforce de répondre à ces questions... O N S E

16 15 BOIS ÉNERGIE Bibliographie CHAMBRE D AGRICULTURE DE LA MANCHE, 2006 «Guide des Bonnes pratiques pour une gestion durable des haies» ASL de boisement et M. Eddy CLERAN (CDAM), Nov. 2006, 24 p. FDCUMA MANCHE, 2006 «Portrait de la production agricole de bois déchiqueté dans la Manche», Nov. 2006, 7 p. ADEME, 2006 «La récolte raisonnée des rémanents en forêt», Juillet 2006, 40 pages. (http://www2.ademe.fr/servlet/getdoc?cid=96&m=3&id=33691&ref=&p1=111) CHAMBRE D AGRICULTURE DE BASSE-NORMANDIE, 2006 «Coût prévisionnels des Matériels agricoles», avec BMC et CUMA, Juin 2006, 31 p. BIOMASSE NORMANDIE, 2006 «Une chaudière automatique au bois chez un exploitant agricole», collection de fiches «Chaufferies bois individuelles», Mars 2006, non paginé. AILE, 2005 «Observatoire des installations de chaudières individuelles - Synthèses économiques», Décembre 2005, 28 pages. CENTRE DES TECHNOLOGIES AGRONOMIQUES (CTA), 2005 «Plus de carbone pour nos sols : un outil pour une agriculture durable respectueuse de l environnement», Benoit NOEL, avec la Direction générale de l Agronomie du Ministère de la région Wallonie Belgique, Oct. 2005, 38 p. (http://www.ctastree.be/brf/brochure%20brf%20plus%20de%20c.pdf) ADEME, 2005 «Rapport d activités bois-énergie - bilan », Sept. 2005, 64 p. (http://www2.ademe.fr/servlet/getdoc?cid=96&m=3&id=28526&ref=&p1=111) BIOMASSE NORMANDIE, 2005 «Une filière organisée pour le développement des chaudières individuelles au bois déchiqueté», collection de fiches «Chaufferies bois individuelles», Mai 2005, non paginé. «Bois-énergie : Le Parc Naturel Régional du Perche montre l exemple», collection de fiches «Chaufferies bois individuelles», Mai 2005, non paginé. CONSEIL GÉNÉRAL DE LA MANCHE, 2005 «La filière bois-énergie dans la Manche? une solution performante, une énergie renouvelable», mai 2005, 4 pages + encart. (http://www.cg50.fr/environnement/environnement/doc-env-plaquettes.asp) FDCUMA MANCHE, 2005 «Mécanisation du paillage des haies avec des plaquettes de bois déchiqueté», Mars 2005, 33 pages. RHÔNE ALPES ENERGIE, 2005 «Collectivités et bois énergie - Eléments méthodologiques et conseils pour la mise en œuvre d'une chaufferie bois», Janvier 2005, non paginé. (http://www.raee.org/administration/publis/upload_doc/ pdf) «Classeur à destination des accompagnateurs du bois énergie en Rhône-Alpes», Janvier 2005, non paginé. (http://www.raee.org/administration/publis/upload_doc/ pdf) DDAF, 2004 «Enquête sur les haies en 2004», Janvier 2005, Agreste Manche N 57, 4 p. AILE, 2004 «Une composante de la filière "bois d'élagage": le paillage des haies et d'espaces verts à l'aide de plaquettes de bois», Déc. 2004, 78 p. CHAMBRE D AGRICULTURE DE LA MANCHE, 2004 «Gérons le bocage, valorisons nos haies, l entretien des haies», M. Eddy CLERAN (CDAM), Novembre 2004, 81 Pages. PNR DES MARAIS DU COTENTIN ET DU BESSIN, 2004 «Etude de faisabilité relative au projet de mise en place d une filière bois-énergie sur le territoire du PnrMCB», avec l ONF, CPIE du Cotentin, STEVE et Ingénierie Conseil, Juin 2004, 48 pages. ADEME, 2004 «Evaluation du potentiel bois-énergie en France», avec IFN et SOLAGRO, (http://www.boisenergie.ifn.fr/index.php) AILE, 2003 «Utilisation des plaquettes de bois en litière animale - Etudes de pratiques en Basse-Normandie», Décembre 2003, 27 pages. CAUE DE LA MANCHE, 2003 «Un avenir pour la haie : Techniques pour replanter et assurer la pérennité des haies du bocage», Novembre 2003, 2 ème édition de la plaquette, 8 pages + encart. (http://www.caue50.fr) ADEME, CAPEB et FFB, 2003 «Chutes, copeaux et sciures : Que faire? Un guide pratique pour vous aider dans la gestion de vos déchets bois d atelier», ADEME, CAPEB et FFB, Septembre 2003, 24 pages. (http://www.ademe.fr/collectivites/bois-energie/docs/intr_guide.pdf) ADEME, 2003 «Etat des lieux et perspectives des centres de tri de DIB en France», Juillet 2003, 44 pages. (http://www2.ademe.fr/servlet/getdoc?cid=96&m=3&id=25209&ref=&p1=111) UNION SOCIALE POUR L HABITAT, ADEME, AMORCE ET HABITAT ET TERRITOIRES CONSEIL, 2003 «Cahier des charges pour le diagnostic d un réseau de chaleur en habitat social», Juillet 2003, 13 pages. (http://www2.ademe.fr/servlet/kbaseshow?sort=-1&cid=96&m=3&catid=13462) ADEME, «Modèle d'étude de faisabilité d'une chaufferie bois», «Modèle d étude de faisabilité d une cogénération au bois» ; «Modèle de contrat d approvisionnement en bois», «Modèles de pré-diagnostic et diagnostic dans l'industrie du bois» et «Méthode de calcul des MWH économisés et des tonnes de CO2 évitées». (http://www2.ademe.fr/servlet/kbaseshow?sort=-1&cid=96&m=3&catid=13462) PLANAIR - ASEB ITEBE, 2003 «Valorisation énergétique des bois de rebut - Etat des lieux en France», 2003, 13 pages. (http://www.itebe.org/www.routeduboisenergie.net/bois%20de%20rebut/docfrance pdf) BIOMASSE NORMANDIE, 2002 «Bois-énergie : une chaleur durable pour l habitat et le territoire», Octobre 2002, non paginé. ITEBE, 2001 «Etat des lieux des logistiques de fourniture de plaquettes forestières en Europe : Optimisation des techniques d extraction des plaquettes forestières», Octobre 2001, 48 pages. (http://www.itebe.org/www.routeduboisenergie.net/fichespdf/logistique.pdf) ADEME, 2001 «Manuel d accompagnement : Montage d un projet bois-énergie», RAEE et AC Consultant, Juillet 2001, 12 pages. (http://www.ademe.fr/collectivites/bois-energie/docs/synth%e8se%20accompagnement%20projet.doc) AILE, 2001 «Déchiqueter du bois pour le chauffage», Mars 2001, 4 pages «Récolter du bois pour entretenir les haies», Mars 2001, 4 pages ADEME, 2000 «Bois-Energie : actions de villes européennes, état de l'art», Août 2000, 56 p. «Le chauffage domestique au bois - Approvisionnements et marchés», Janvier 2000, 96 pages. ADEME, 1999 Bois-énergie : «Chaufferies à alimentation automatique», Co-édition ADEME/Biomasse-Normandie, Juin 1999, 112 pages. ADEME, 1998 «Bois-Énergie : le déchiquetage en forêt», ADEME/ Biomasse- Normandie/AFOCEL, Septembre 1998, 112 pages. ASEB, 1997 «Vade-mecum Energie du bois» CHAMBRE D AGRICULTURE DE LA MANCHE, 1984 «Codification des Coutumes et Usage Locaux à Caractère Agricole et Rural du Département de la Manche», Mai 1984, 79 pages.

17 BOIS ÉNERGIE 16 Contacts et liens utiles POUR DES INFORMATIONS D ORDRE GÉNÉRAL ET LES AIDES FINANCIÈRES : Agence de l Environnement et de la Maîtrise de l Energie (ADEME) de Basse-Normandie (Plan Bois-Energie et Développement Local ) CITIS «Le Pentacle» - Avenue de Tzukuba HEROUVILLE-SAINT-CLAIR Association Interprofessionnelle Forêt-Bois de Basse-Normandie (AIFOBAN) Maison de la Forêt 19 bis rue des Capucines ALENCON Conseil général de la Manche (Politique contractuelle) Direction du Cadre de Vie 98, route de Candol Saint-Lô Cédex Conseil Régional de Basse-Normandie (Aide à l installation et Politique contractuelle) Abbaye aux Dames 24, place Reine Mathilde - BP CAEN Cedex Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales (DDASS) de la Manche (Dotation Globale aux Equipements - DGE) Service Santé - Environnement Place de la Préfecture SAINT-LÔ Préfecture de la Manche Direction des Affaires Economiques et de la Coordination Interministérielle 3 place de la Préfecture SAINT-LÔ Préfecture de Région (Europe FEDER) Secrétariat Général pour les Affaires Régionales Rue Daniel Huet CAEN Cedex POUR DES CONSEILS TECHNIQUES ET DE L ASSISTANCE AUX PROJETS : Structures missionnées Biomasse Normandie Maison du Paysan 19, quai de Juillet CAEN Centre d Initiations aux Energies Renouvelables (CIER) La Remondière MONTCHAUVET Centre Régional de la Propriété Forestière (CRPF) de Normandie Antenne de la Manche - Maison de l Agriculture Avenue de Paris SAINT-LÔ Chambre d Agriculture de la Manche Maison de l Agriculture Avenue de Paris SAINT-LÔ Fédération Départementale des CUMA de la Manche (FDCUMA) Avenue de Paris SAINT LO Parc naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin Maison du Parc Manoir de Cantepie LES VEYS Parc naturel régional Normandie-Maine Maison du Parc - Le Chapître - BP CARROUGES SCIC «7 Vents du Cotentin» 3, rue Gambetta COUTANCES O N S E

18 17 BOIS ÉNERGIE Structures associées Association Régionale des Entrepreneurs de Travaux Agricoles et Ruraux (ARETAR) Maison des Entreprises - BP SAINT-HILAIRE-DU-HARCOUËT Association d Initiatives Locales pour l Energie et l Environnement (AILE) 73, rue de Saint-Brieuc - CS RENNES CEDEX Conseil en Architecture, Urbanisme et Environnement de la Manche (CAUE) 2, place Général de Gaulle SAINT-LÔ Direction Départementale de l Agriculture et de la Forêt (DDAF) de la Manche Cité administrative - Bâtiment B Place de la Préfecture SAINT-LO CEDEX Office National des Forêts Pour des conseils techniques et de l assistance aux projets. POUR UN APPROVISIONNEMENT LOCAL EN PLAQUETTES (liste non exhaustive) : Plaquettes bocagères HAIECOBOIS Avenue de Paris SAINT LO Service Territorial d Entretien et de la Valorisation de l Espace (STEVE) 30, route de l Hippodrome LESSAY Plaquettes industrielles BIOCOMBUSTIBLES S.A. 19 rue Beauvoir THURY-HARCOURT ETP de SAINT-JAMES Route de Pontorson B.P SAINT-JAMES POUR DES RENSEIGNEMENTS PRIVILÉGIÉS AVEC DES COLLECTIVITÉS ENGAGÉES : Commune de MARCHESIEUX (Chaufferie bois 150 KW en réseau pour la mairie) 1 rue de l Eglise MARCHESIEUX Commune de SAINT-EBREMOND-DE-BONFOSSE (Expérimentation des taillis à très courte rotation) Mairie SAINT-EBREMOND-DE-BONFOSSE Commune de SAINT-SAMSON-DE-BONFOSSE (Chaufferie bois 85 KW en réseau pour des logements HLM) Mairie SAINT-SAMSON-DE-BONFOSSE ASSOCIATIONS, BUREAUX D'ÉTUDES, OPÉRATEURS, ÉTABLISSEMENTS PUBLICS : Agence Nationale pour l'amélioration de l'habitat Pour des informations et aides financières. Agence Régionale de l energie et de l Environnement Rhônealpénergie Association Européenne de la Biomasse (AEBIOM) Centre des Technologies Agronomiques (CTA) de Belgique Centre Scientifique et Technique du Bâtiment Comité de liaisons des Energies renouvelables

19 BOIS ÉNERGIE 18 Comité interprofessionnel du Bois-énergie (CIBE) Electricité verte Energie-Cités E WOOD : base de données sur les réseaux de chaleur Habitat & développement Institut Technique Européen du Bois-Energie (ITEBE) Inventaire forestier national Les jardins du BRF (Bois Rameaux Fragmentés) Observatoire des énergies renouvelables Réseau des agences régionales de l'énergie et de l'environnement Site découverte de la filière bois et forêt (ONF, CTBA) Site de la Collective du Bois et de la Forêt (Comité National pour le développement du Bois) Syndicat des Energies Renouvelables O N S E

20 Maison du Département - 98, route de Candol Saint-Lô cedex Tél Magelio - RCS Caen

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

La filière bois énergie en Bretagne

La filière bois énergie en Bretagne La filière bois énergie en Bretagne 2012 En Bretagne, une ressource àla fois abondante et limitée Total : 3.8 millions de tep la ressource en bois couvre entre 5 et 10% des besoins actuels en énergie :

Plus en détail

Le Bois Energie. Développement d une filière en Midi-Pyrénées PLAN DE LA PRESENTATION. Les combustibles bois : origines & caractéristiques

Le Bois Energie. Développement d une filière en Midi-Pyrénées PLAN DE LA PRESENTATION. Les combustibles bois : origines & caractéristiques PLAN DE LA PRESENTATION Le Bois Energie Développement d une filière en Midi-Pyrénées L offre et la demande principaux acteurs et chiffres clés Séminaire interrégional du Réseau national des CFT Forêt et

Plus en détail

Bois Bocage Energie. www.boisbocageenergie.fr. SCIC Bois Bocage Energie, Laurent NEVOUX, Place de l église, 61800 CHANU

Bois Bocage Energie. www.boisbocageenergie.fr. SCIC Bois Bocage Energie, Laurent NEVOUX, Place de l église, 61800 CHANU Société Coopérative d Intd Intérêt Collectif Bois Bocage Energie www.boisbocageenergie.fr Comment organiser la filière bois et mobiliser la ressource? Acte 1 : Mécaniser la récolte du bois Acte 2 : Moderniser

Plus en détail

Le chauffage automatique au bois

Le chauffage automatique au bois Le chauffage automatique au bois Un chauffage aux multiples avantages De hauts renments pour une combustion propre Une autonomie comparable aux autres énergies Une énergie renouvelable ne mettant pas en

Plus en détail

Chaudières individuelles de petite puissance

Chaudières individuelles de petite puissance Chaudières individuelles de petite puissance VÉZINS : Chauffer une maison d habitation au bois déchiqueté avec une grande autonomie de fonctionnement Chauffage et production d eau chaude sanitaire d une

Plus en détail

PRÉSERVEr L ENVIRONNEMENT. bois-énergie Dynamiser L économie LOCALe

PRÉSERVEr L ENVIRONNEMENT. bois-énergie Dynamiser L économie LOCALe PRÉSERVEr L ENVIRONNEMENT bois-énergie Dynamiser L économie LOCALe Le développement de la filière bois-énergie, s il est réalisé en harmonie avec les autres utilisations du bois, est une opportunité pour

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie CAHIER DES CHARGES Etude de faisabilité : Version septembre 2011 Chaufferie bois Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie Direction Régionale Ile de France Page 1/8 SOMMAIRE A.- OBJECTIFS

Plus en détail

Quelle place pour le. bois énergie. dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec :

Quelle place pour le. bois énergie. dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec : Quelle place pour le bois énergie dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec : Quelle place pour le bois énergie dans le logement social? UN OUTIL pour la maîtrise des charges locatives

Plus en détail

Avec quel bois. se chauffer?

Avec quel bois. se chauffer? Avec quel bois se chauffer??? Pourquoi choisir l énergie bois? Le bois énergie est bon marché Contrairement aux prix des énergies fossiles, celui du bois est stable. Le faible coût de ce combustible, associé

Plus en détail

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers Acteurs de la transition énergétique en Mayenne Les dépenses énergétiques en Mayenne sont de 1.5 million d euros par jour ou 550 millions d euros par

Plus en détail

De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs. La nouvelle génération de centrales thermiques

De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs. La nouvelle génération de centrales thermiques De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs La nouvelle génération de centrales thermiques I. Quelques principes pour faire des économies La température de l air L épaisseur du grain Le refroidissement

Plus en détail

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château Réseau de chaleur Cantagrelh Commune d Onet-le-Château Maître d ouvrage : Mairie d Onet-le-château 12, rue des Coquelicots BP 5-12850 Onet le Château Télécopie : 05 65 78 00 91 - www.onet-le-chateau.fr

Plus en détail

CRÉATEUR DE SOLUTIONS BOIS-ÉNERGIE BOIS. ENERGIE La solution économique. renouvelable. pour les industriels. www.nextenergies.com

CRÉATEUR DE SOLUTIONS BOIS-ÉNERGIE BOIS. ENERGIE La solution économique. renouvelable. pour les industriels. www.nextenergies.com CRÉATEUR DE SOLUTIONS BOIS-ÉNERGIE LE BOIS ENERGIE La solution économique et renouvelable pour les industriels 1 www.nextenergies.com Le bois-énergie réduit votre facture énergétique Le coût des énergies

Plus en détail

Quinze ans de valorisation du bois-énergie dans le bocage mayennais

Quinze ans de valorisation du bois-énergie dans le bocage mayennais Quinze ans de valorisation du bois-énergie dans le bocage mayennais Jean-Pierre Couvreur LA MAYENNE, PAYS DE BOCAGE La Mayenne est située au nord des Pays de la Loire, entre Normandie, Bretagne, Anjou

Plus en détail

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets.

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets. Le Bois Énergie Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr Animation du sur les Pyrénées Orientales Animation, Information Conseils et accompagnement des projets Réalisation de pré-diagnostics tecnico-économiques

Plus en détail

Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les projets collectifs et tertiaires

Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les projets collectifs et tertiaires Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les particuliers, Pour les projets collectifs et tertiaires Etre un outil de communication pour l ensemble de la filière granulés Objectifs Apporter

Plus en détail

Un projet Bois Energie Citoyen?

Un projet Bois Energie Citoyen? Un projet Bois Energie Citoyen? Filière bois énergie : les attendus les entrants Filière usuelle : circuit long Filière d avenir : circuit court Chaîne de production d énergie thermique HQE : Analyse systèmique

Plus en détail

Le bois énergie : Economie

Le bois énergie : Economie Le bois énergie Le bois énergie : Economie Pour les maîtres d ouvrages: Une décote d au moins 5% du coût de la chaleur Une facture plus stable Des projets bientôt rentabilisés : Vendresse, Sécheval, Atelier

Plus en détail

LA FILIERE BOIS ENERGIE D ORIGINE AGRICOLE. Utilisation domestique du bois énergie

LA FILIERE BOIS ENERGIE D ORIGINE AGRICOLE. Utilisation domestique du bois énergie LA FILIERE BOIS ENERGIE D ORIGINE AGRICOLE Utilisation domestique du bois énergie JOURNEES DE DEMONSTRATION ORGANISEES PAR LA FEDERATION DEPARTEMENTALE DES CUMA DU TARN FEVRIER 2005 Plus d informations

Plus en détail

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt La Charte forestière du Pilat Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt Réalisation Jecom - RCS 493 898 043 - Avril 2011 - Imprimé sur papier issues de forêts françaises et belges gérées

Plus en détail

CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH

CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH DEMANDEUR DE LA PRE-ETUDE Commune de Breitenbach 4, place de l église 67220 BREITENBACH Tél

Plus en détail

Chauffage à granulés de bois

Chauffage à granulés de bois 0 Chauffage à granulés de bois Alliance pour le Climat Luxembourg Protection du climat à la base En partenariat avec plus de 00 villes et communes européennes, plusieurs communes de l Alliance pour le

Plus en détail

Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme. Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014

Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme. Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014 Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014 Plan de l exposé Pourquoi du miscanthus? Chaudières polycombustibles : aspects techniques

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE -

CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE - CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE - Définition des enjeux - Disposer à la fin des grosses opérations de construction en cours (Tranche 1 et 2 du Plan Directeur MCO-Plateau Technique/Pôle

Plus en détail

ENQUETE SUR LE PRIX DES COMBUSTIBLES BOIS EN 2013-2014

ENQUETE SUR LE PRIX DES COMBUSTIBLES BOIS EN 2013-2014 ENQUETE SUR LE PRIX DES COMBUSTIBLES BOIS EN -2014 Etude réalisée par CODA Stratégies NOVEMBRE 2014 Pour le compte du département Bioressources de l ADEME Présentation finale CODA STRATEGIES - 4 rue Galvani

Plus en détail

Guide pour l installation domestique de chaudière automatique à bois déchiqueté

Guide pour l installation domestique de chaudière automatique à bois déchiqueté Guide pour l installation domestique de chaudière automatique à bois déchiqueté Dossier d aide à la décision destiné aux particuliers et agriculteurs Version Avril 2011 «Comment fonctionne une chaudière

Plus en détail

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube Pré-étude d un Réseau de Chaleur bois sur la commune de Luc-la-Primaube Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6 avenue de l Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 Page 1 sur 12 Table

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Audit énergétique du groupe scolaire et du foyer communal

CAHIER DES CHARGES Audit énergétique du groupe scolaire et du foyer communal CAHIER DES CHARGES Audit énergétique du groupe scolaire et du foyer communal et Etude de faisabilité d une chaufferie bois et d un réseau de chaleur Commune de St Etienne du Bois Page- 1 - Contenu 1 Audit

Plus en détail

Mission d Observation de la Biomasse

Mission d Observation de la Biomasse Les synthèses de l AREC Mission d Observation de la Biomasse ENQUETE REGIONALE SUR LES CHAUFFERIES COLLECTIVES A BOIS DECHIQUETE (Saison de chauffe 2008-2009) 2009) Chiffres clés 114 chaufferies collectives

Plus en détail

LA GESTION DURABLE DES FORÊTS PUBLIQUES

LA GESTION DURABLE DES FORÊTS PUBLIQUES LA GESTION DURABLE DES FORÊTS PUBLIQUES 2015 AGENCE DE FONTAINEBLEAU L OFFI CE NATIONAL DES FORÊTS PREMIER GESTIONNAIRE D ESPACES NATURELS EN FRANCE Établissement public à caractère industriel et commercial

Plus en détail

la micro-cogénération au bois sort de l ombre

la micro-cogénération au bois sort de l ombre Références Biomasse : la micro-cogénération au bois sort de l ombre Le contexte énergétique actuel, favorable aux énergies renouvelables, amène un regain d intérêt pour le bois-énergie, comme en témoigne

Plus en détail

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Direction du patrimoine Le 12/12/2014 SNI - 125 avenue de Lodève - CS 70007-34074 Montpellier Cedex 3 Tél. : 04 67 75 96 40 - www.groupesni.fr Siège social

Plus en détail

Se raccorder à un réseau de chaleur

Se raccorder à un réseau de chaleur L habitat COMPRENDRE Se raccorder à un réseau de chaleur Le chauffage urbain peut-il être un moyen de diminuer la facture énergétique? Édition : décembre 2013 Pourquoi pas le raccordement À UN RÉSEAU DE

Plus en détail

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ 1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT NOR : SOCU 00611881A ARRÊTÉ relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments existants proposés à

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Site Internet Filière Bois du Cher

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Site Internet Filière Bois du Cher COMMUNIQUÉ DE PRESSE Site Internet Filière Bois du Cher Le 1 er site internet départemental de la région Centre à destination du grand public! Susciter l envie des consommateurs à utiliser et découvrir

Plus en détail

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT Dans un avenir marqué par : des incertitudes importantes de nature économique, énergétique et technologique, à l échelle mondiale, européenne

Plus en détail

l entretien des chaudières

l entretien des chaudières Préservez et améliorez les performances de votre installation de chauffage : l entretien des chaudières L H A B I T A T I N D I V I D U E L pour un chauffage sûr et efficace Votre logement est équipé d

Plus en détail

Avertissement. Version 2.3. Juin 2003. Les objectifs poursuivis. Les principes du régime des certificats verts

Avertissement. Version 2.3. Juin 2003. Les objectifs poursuivis. Les principes du régime des certificats verts Commission Wallonne Pour l Energie Version 2.3. Juin 2003 LE REGIME DES CERTIFICATS VERTS dans le cadre de l ouverture du Marché de l Electricité en Wallonie Sommaire Les objectifs poursuivis Les principes

Plus en détail

Synthèse N 6. Les unités du boisénergie

Synthèse N 6. Les unités du boisénergie Mémento aquitain du bois énergie Synthèse N 6 Synthèse bibliographique Les unités du boisénergie Octobre 2013 2 Les unités du bois-énergie Objectifs : Connaître les unités du bois énergie. Clarifier les

Plus en détail

Le développement des circuits d approvisionnement en plaquettes forestières en Alsace : état des lieux et propositions

Le développement des circuits d approvisionnement en plaquettes forestières en Alsace : état des lieux et propositions Ecole nationale du génie rural, des eaux et des forêts 14, rue Girardet CS 14216 54042 Nancy Cedex France Tél : +33 (0)3.83.39.68.00 Fax : + 33 (0)3.83.30.22.54 Conseil Régional d Alsace Direction de l

Plus en détail

mobilisation de la biomasse

mobilisation de la biomasse 5 La mobilisation de la biomasse Stockage, logistique et structuration des acteurs Diagnostic de territoire Insertion dans les exploitations Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte

Plus en détail

www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com

www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com 1 ère partie : Qui sommes-nous? Nos activités Se chauffer avec du granulé : Qu est-ce que le granulé? Pourquoi utiliser du granulé

Plus en détail

DIAGNOSTIC GAZ A EFFET DE SERRE DE TERRITOIRE DU PARC NATUREL REGIONAL DES PYRENEES ARIEGEOISES

DIAGNOSTIC GAZ A EFFET DE SERRE DE TERRITOIRE DU PARC NATUREL REGIONAL DES PYRENEES ARIEGEOISES DIAGNOSTIC GAZ A EFFET DE SERRE DE TERRITOIRE DU PARC NATUREL REGIONAL DES PYRENEES ARIEGEOISES Sommaire INTRODUCTION...5 I. CONSOMMATIONS ENERGETIQUES...6 Industrie...6 Agricole...7 Transports...7 Résidentiel

Plus en détail

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons L énergie en France et en Allemagne : comparaisons En matière de consommation d énergie, de structure du système électrique, de recours aux énergies renouvelables, d émission de gaz à effet de serre, les

Plus en détail

Réseau de chaleur de Beauvais

Réseau de chaleur de Beauvais Réseau de chaleur de Beauvais Témoignage d un d abonné Gabriel CANTEINS Chargé de mission développement durable 22/11/2010 (v2) 1/13 Réseau de chaleur de Beauvais (témoignage) Rendez-vous de l ADEME 25

Plus en détail

La filière bois énergie en Corse

La filière bois énergie en Corse La filière bois énergie en Corse par Olivier RIFFARD Dans le cadre de la préparation des journées Energie - Forêt - Territoires, un séminaire a été organisé en Corse à Corte. A cette occasion, nous ont

Plus en détail

Réduction des consommations d hydrocarbures par pré-traitement physique

Réduction des consommations d hydrocarbures par pré-traitement physique Réduction des consommations d hydrocarbures par pré-traitement physique Florent PERRIN Responsable région Rhône Alpes CleanTuesday Rhône-Alpes Juin 2010 CONTEXTE ENVIRONNEMENTAL Le GIEC a confirmé que

Plus en détail

Investir durablement en Gironde La preuve par 10. Agenda 21, pour construire ensemble la Gironde du 21 e siècle

Investir durablement en Gironde La preuve par 10. Agenda 21, pour construire ensemble la Gironde du 21 e siècle Investir durablement en Gironde La preuve par 10 Agenda 21, pour construire ensemble la Gironde du 21 e siècle Changer les choses ici, et dès à présent 2AGENDA 21 Édito A la suite du Sommet de la terre

Plus en détail

Prix de l énergie dans l habitat

Prix de l énergie dans l habitat Prix de l énergie dans l habitat Mise à jour février 2013 Fiche réalisée par l ALE de l agglomération lyonnaise - TD Introduction Le prix des énergies n a cessé d augmenter depuis la fin du 20ème siècle.

Plus en détail

LE BOIS ENERGIE USAGES INDIVIDUELS ET COLLECTIFS

LE BOIS ENERGIE USAGES INDIVIDUELS ET COLLECTIFS LE BOIS ENERGIE USAGES INDIVIDUELS ET COLLECTIFS Ce guide a pour objectif d éclairer les collectivités, les entreprises et les particuliers sur l énergie solaire photovoltaïque : usages possibles, performances

Plus en détail

Votre Stratégie Énergétique, Performante et Écologique, avec cette petite flamme en plus qui change tout!

Votre Stratégie Énergétique, Performante et Écologique, avec cette petite flamme en plus qui change tout! Votre Stratégie Énergétique, Performante et Écologique, avec cette petite flamme en plus qui change tout! «Nous n héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l empruntons à nos enfants» Antoine de Saint-Exupéry

Plus en détail

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Document produit par ENEA Consulting I 89 rue Réaumur, 75002 Paris I +33 (0) 1 82 83 83 83 I www.enea-consulting.com Sommaire ENEA : qui sommes-nous?

Plus en détail

Le réseau de chaleur Bellevue SAISON 2011 (du 01/01/2011 au 31/12/2011) Commission des usagers

Le réseau de chaleur Bellevue SAISON 2011 (du 01/01/2011 au 31/12/2011) Commission des usagers S U I V I D E X P L O I T A T I O N Le réseau de chaleur Bellevue SAISON 2011 (du 01/01/2011 au 31/12/2011) Commission des usagers Nantes-métropole Gestion Equipements/ exercice 2011 1 SOMMAIRE Présentation

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

De la biomasse à l'énergie renouvelable: cas concret à Rimouski et problématique d'intégration en milieu urbain

De la biomasse à l'énergie renouvelable: cas concret à Rimouski et problématique d'intégration en milieu urbain De la biomasse à l'énergie renouvelable: cas concret à Rimouski et problématique d'intégration en milieu urbain Florian Prost, Ing.f., Ing.jr. Mercredi 8 mai 2013 Objectifs - Problématique Plan d'action

Plus en détail

LE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE:

LE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE: LE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE: État de situation et opportunités Michel Lachance CQVB 7 décembre 2012 East Angus PLAN Contexte la biomasse : une source d énergie pour le Québec Systèmes de chauffage Chauffage

Plus en détail

Chauffage au bois. à la qualité de l AIR. Vallée de l Arve

Chauffage au bois. à la qualité de l AIR. Vallée de l Arve Chauffage au bois ATTENTION à la qualité de l AIR Vallée de l Arve Tous acteurs de la qualité de l air! Sommaire Chauffage au bois, un enjeu important pour la qualité de l'air... 3 Le chauffage au bois,

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Les énergies Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Isabelle Barrière, Martine Corsain Fiche

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN QU EST-CE QUE LE CHAUFFAGE URBAIN? Tout simplement un chauffage central, mais à l échelle d un quartier! La chaufferie urbaine de Nemours assure la production et la

Plus en détail

Cahier des charges pour le diagnostic d un réseau de chaleur

Cahier des charges pour le diagnostic d un réseau de chaleur Union sociale pour l habitat - ADEME AMORCE HABITAT ET TERRITOIRES CONSEIL Cahier des charges pour le diagnostic d un réseau de chaleur CONTRAT N T266 01 887 HABITAT ET TERRITOIRES CONSEIL Affaire suivie

Plus en détail

maîtrisez l énergie avec la crea choisir une énergie renouvelable www.la-crea.fr en partenariat avec

maîtrisez l énergie avec la crea choisir une énergie renouvelable www.la-crea.fr en partenariat avec maîtrisez l énergie avec la crea en partenariat avec ESPACES INFO énergie choisir une énergie renouvelable qu est-ce qu une énergie rénouvelable? Depuis deux siècles, l utilisation très importante des

Plus en détail

Etude de faisabilité

Etude de faisabilité Etude de faisabilité Modèle de cahier des charges pour chaufferie dédiée Ce modèle de cahier des charges d étude de faisabilité a été réalisé dans le cadre de la Mission Régionale Bois-Energie Il est un

Plus en détail

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE, UNE PRIORITÉ POUR LA MARTINIQUE La Martinique

Plus en détail

Action 5.1.1 : Mettre en place des outils d accompagnement technico-économique en matière de pratiques culturales

Action 5.1.1 : Mettre en place des outils d accompagnement technico-économique en matière de pratiques culturales Orientation stratégique n 5 : Innover pour amélior er la productivité des exploitations Objectif opérationnel 5.1 : acquérir des références technico-économiques sur des techniques alternatives Action 5.1.1

Plus en détail

Fiche action : Unité de méthanisation Métha Bel Air

Fiche action : Unité de méthanisation Métha Bel Air Débat national sur la transition énergétique Cahier de participation Fiche action : Unité de méthanisation Métha Bel Air Objectifs Produire de l énergie verte à partir de sous-produits agricoles pour une

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

Jean-Yves RICHARD ADEME

Jean-Yves RICHARD ADEME «Matériau de structure,isolant et biocombustible, le bois, une matière au service de la construction durable» - le 12 janvier 2009 Les enjeux environnementaux du bâtiment Jean-Yves RICHARD ADEME Le réchauffement

Plus en détail

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Bilan GES Entreprise Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Conformément à l article 75 de la loi n 2010-788 du 12 Juillet 2010 portant engagement national pour l environnement (ENE) Restitution pour

Plus en détail

Bilan des émissions de Gaz à effet de serre - des préfectures et des sous-préfectures de Basse-Normandie. Année 2012. Ministère de l Intérieur

Bilan des émissions de Gaz à effet de serre - des préfectures et des sous-préfectures de Basse-Normandie. Année 2012. Ministère de l Intérieur Bilan des émissions de Gaz à effet de serre - des préfectures et des sous-préfectures de Basse-Normandie Année 2012 Ministère de l Intérieur 1 Sommaire Sommaire...2 Cadre général...3 1/ Description de

Plus en détail

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Présenté par : Joël Leblond et Martin Loiselle 19 novembre 2010 Plan de la présentation Introduction Objectifs des Rendez-vous de l énergie Constats nationaux

Plus en détail

Comment? chez le particulier ou en collectivité

Comment? chez le particulier ou en collectivité Actions Citoyennes pour une Transition Energétique Solidaire par René CHAYLA Président d AC ACTEnergieS Comment? chez le particulier ou en collectivité 1 LA TRANSITION ENERGETIQUE EN PRATIQUE DIMINUER

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et Plan Climat Energie Territorial GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et énergétiques? Plan de la réunion

Plus en détail

CENTRALES HYDRAULIQUES

CENTRALES HYDRAULIQUES CENTRALES HYDRAULIQUES FONCTIONNEMENT Les différentes centrales hydrauliques Les centrales hydrauliques utilisent la force de l eau en mouvement, autrement dit l énergie hydraulique des courants ou des

Plus en détail

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR CPTF et CSC CYCLES COMBINES A GAZ (CCG) COGÉNÉRATION DÉVELOPPEMENT DES RENOUVELABLES SOLUTIONS DE STOCKAGE CPTF ET CSC Le parc thermique est un outil essentiel pour ajuster l offre et la demande, indispensable

Plus en détail

FICHE OX «CHAUDIERES A CONDENSATION EN REHABILITATION DE CHAUFFERIES»

FICHE OX «CHAUDIERES A CONDENSATION EN REHABILITATION DE CHAUFFERIES» 1 FICHE OX «CHAUDIERES A CONDENSATION EN REHABILITATION DE CHAUFFERIES» 1. Contexte Enjeux La technologie des chaudières à condensation permet une augmentation conséquente des performances des chaudières

Plus en détail

de bord l énergie Énergie renouvelables 95-val-d oise Électricité 75-paris kwh % 94-val-de-marne Agriculture édition 2014

de bord l énergie Énergie renouvelables 95-val-d oise Électricité 75-paris kwh % 94-val-de-marne Agriculture édition 2014 DE TABLEAU de bord l énergie en île-de-france Énergies renouvelables Superficie Produits pétroliers Habitat 78-yvelines 95-val-d oise Électricité 92-hauts-de-seine m 2 93-seine-saint-denis Tep 75-paris

Plus en détail

Bioénergie. L énergie au naturel

Bioénergie. L énergie au naturel Bioénergie L énergie au naturel Les références d AREVA en bioénergie Plus de 2,5 GW dans le monde : la plus grande base installée de centrales biomasse AREVA développe des solutions de production d électricité

Plus en détail

PREAVIS MUNICIPAL No 19/2013 Demande de crédit pour alimenter en énergie les 6 appartements de l ancienne porcherie

PREAVIS MUNICIPAL No 19/2013 Demande de crédit pour alimenter en énergie les 6 appartements de l ancienne porcherie Cuarnens, le 25 novembre 2013 Municipalité de Cuarnens PREAVIS MUNICIPAL No 19/2013 Demande de crédit pour alimenter en énergie les 6 appartements de l ancienne porcherie Monsieur le Président, Mesdames

Plus en détail

les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir

les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir connaître pour agir Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement les enjeux les outils les applications locales Enjeux d une analyse environnementale et leviers d améliorations QU EST-CE

Plus en détail

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer E. BRAJEUL D. LESOURD, A. GRISEY (Ctifl) T. BEAUSSE (Gaz de France) Serres horticoles et énergie, quel avenir? 30 et 31 janvier 2008 1

Plus en détail

I.1. OBJECTIF DE L ETUDE I.2. CHAMP DE L'ETUDE

I.1. OBJECTIF DE L ETUDE I.2. CHAMP DE L'ETUDE "Bilan énergétique et des émissions de gaz à effet de serre tout au long du cycle de vie du gaz naturel et du mazout comme combustible pour le chauffage domestique" Synthèse I.1. OBJECTIF DE L ETUDE Il

Plus en détail

17 Mai 2011. Volet agricole et forestier du Schéma Régional Climat Air Energie

17 Mai 2011. Volet agricole et forestier du Schéma Régional Climat Air Energie Commission régionale de l économie agricole et du monde rural 17 Mai 2011 Volet agricole et forestier du Schéma Régional Climat Air Energie Ordre du jour COREAM 17 mai 2011 Volet agricole et forestier

Plus en détail

L énergie durable. Le climat se réchauffe, les ressources

L énergie durable. Le climat se réchauffe, les ressources L énergie Déjà près de 30 ans de géothermie et ça se renouvelle! Engagée en faveur du développement et contre la précarité énergétique, la Ville lance ce mois-ci des travaux pour améliorer et augmenter

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

14/02/14 1. Forum du bâ*ment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâ*ment

14/02/14 1. Forum du bâ*ment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâ*ment 1 Atelier Les Eco-cités Micro-Cogénération Présentation Olivier CAMP 2 Forum du bâ*ment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâ*ment Micro-cogénération Faites des économies de chauffage ET produisez

Plus en détail

AXE 1 : Habitat Fiche action 1.1 : Réhabilitation thermique de logements témoins

AXE 1 : Habitat Fiche action 1.1 : Réhabilitation thermique de logements témoins AXE 1 : Habitat Fiche action 1.1 : Réhabilitation thermique de logements témoins Porteur du projet Coordonnateur : Pays de Chaumont. (Maitre d ouvrage : Chaumont habitat, propriétaires privés ) Contexte

Plus en détail

Performance énergétique et environnementale un engagement à vos côtés

Performance énergétique et environnementale un engagement à vos côtés Performance énergétique et environnementale un engagement à vos côtés L Ef f icacité Énergétique et Environnementale en action sommaire Pages 4-5 Vos enjeux Pages 6-7 Une offre globale Pages 8-9 Notre

Plus en détail

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE RESEAU DE CHALEUR DE L ECO- QUARTIER «CAP AZUR» A ROQUEBRUNE-CAP-MARTIN : Un réseau de chaleur innovant,

Plus en détail

Source des données : statistiques et cas réels. Découvrez les sources et les exemples ayant servi à définir les données chiffrées d Ecoville.

Source des données : statistiques et cas réels. Découvrez les sources et les exemples ayant servi à définir les données chiffrées d Ecoville. Source des données : statistiques et cas réels Découvrez les sources et les exemples ayant servi à définir les données chiffrées d Ecoville. Logements Surfaces et nombre d habitants Logements : surface

Plus en détail

PLAN CLIMAT Énergies 2011 2020

PLAN CLIMAT Énergies 2011 2020 PLAN CLIMAT Énergies 2011 2020 La Région mobilisée www.midipyrenees.fr Être exemplaire en matière d énergie - Olivier Schwarz Dans un contexte de changement climatique, de raréfaction et de coût croissant

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre : Hypothèses et Résultats

Bilan des émissions de gaz à effet de serre : Hypothèses et Résultats Bilan des émissions de gaz à effet de serre : Hypothèses et Résultats Année de référence : 2011 Alpha Santé Document {auxilia} Novembre 2012 SOMMAIRE 1. Contexte et objectif du rapport 3 2. Méthodologie

Plus en détail

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Chaudières à basse température, individuelles ou collectives Les chaudières basse température ne sont plus éligibles au dispositif du crédit

Plus en détail

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 COMMUNAUTE D AGGLOMERATION MARNE ET CHANTEREINE AGENDA 21 - DEVELOPPEMENT DURABLE PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL Présentation et proposition d engagement Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 DE QUOI

Plus en détail

Projet énergétique de biomasse Une étude de cas

Projet énergétique de biomasse Une étude de cas Projet énergétique de biomasse Une étude de cas Wayne Robinson, directeur des Loisirs, District de Lillooet David Dubois, coordonnateur de projet Déchets de bois @ Chaleur rurale (Wood Waste to Rural Heat),

Plus en détail

DEVELOPPEMENT, FINANCEMENT, CONSTRUCTION ET EXPLOITATION D UNE UNITE DE METHANISATION TERRITORIALE

DEVELOPPEMENT, FINANCEMENT, CONSTRUCTION ET EXPLOITATION D UNE UNITE DE METHANISATION TERRITORIALE DEVELOPPEMENT, FINANCEMENT, CONSTRUCTION ET EXPLOITATION D UNE UNITE DE METHANISATION TERRITORIALE Présentation de l avant-projet sommaire de méthanisation Communauté d Agglomération de Limoges Métropole

Plus en détail

Plate-forme énergie. Filière de la biomasse forestière

Plate-forme énergie. Filière de la biomasse forestière Plate-forme énergie Filière de la biomasse forestière Mars 2013 Table des matières 1. Principes généraux... 0 2. Ce qu on entend par économie d énergie... 1 3. Réflexion sur les sources d énergie à privilégier...

Plus en détail

De tout temps le chauffage fit partie des préoccupations de

De tout temps le chauffage fit partie des préoccupations de C.I.02 Niv.2 ACTIVITÉ N 7 Choix de solution technique Chauffer son logement Quel solution de chauffage choisir? De tout temps le chauffage fit partie des préoccupations de l homme. En plus d être une façon

Plus en détail