22 environnement technico-professionnel

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "22 environnement technico-professionnel"

Transcription

1 22 envronnement technco-professonnel CYRIL SABATIÉ Drecteur du servce jurdque FNAIM Ouverture du ma IMMOBILIER, OÙ 1 Artcle paru également dans la Revue des Loyers, jullet à septembre 2007, n 879, p. 314 et s. 2 JO du 8 décembre 2006, p Drectves n 2003/54 et n 2003/55 du 26 jun La Commsson européenne a d alleurs ouvert une procédure formelle d examen, en vertu des règles sur les ades d Etat du traté, au sujet d ades présumées en faveur de grandes et moyennes entreprses en France, sous forme de tarfs ndustrels d électrcté réglementés à un nveau artfcellement bas, fnancés drectement ou ndrectement par l Etat (pour les tarfs vert et jaune). La lo n du 7 décembre 2006 relatve au secteur de l énerge 2 complète la transposton de drectves européennes 3 déjà ntégrées dans notre drot nterne par les los des 9 août 2004 et 13 jullet Ans, depus le 1 er jullet 2007, tous les clents, y comprs désormas les partculers, ont la faculté de chosr lbrement leurs fournsseurs d électrcté et de gaz. Le dspostf envsagé et les modaltés pratques de sa mse en œuvre dans le domane de l mmobler ne sont pas sans suscter certanes nterrogatons et nquétudes. Depus 2004, les professonnels peuvent acheter leur énerge sur le marché lbéralsé. La même possblté est donnée désormas aux partculers depus le 1 er jullet 2007.Ans, ls ont désormas le chox de leurs fournsseurs d'électrcté ou de gaz et peuvent dorénavant en changer lbrement, ou smplement rester chez leurs fournsseurs hstorques (EDF et GDF) et souscrre à une offre à tarfs non réglementés. En effet, la lo du 7 décembre 2006 préctée a ouvert à la concurrence la fournture d énerge pour les partculers mas a également garant la possblté pour ceux des consommateurs qu le souhatent de pouvor contnuer à bénéfcer de tarfs réglementés comme ls en bénéfcent actuellement 4 et ce, jusqu à l ouverture totale du marché.

2 LA REVUE BLEUE - INFORMATIONS JURIDIQUES ET PRATIQUES N O AOÛT/SEPTEMBRE À noter Selon une étude de NUS CONSULTING, au cours des cnq dernères années, les tarfs règlementés auraent augmenté de 10,6 % tands que les tarfs du secteur lbre auraent progressé de 75,6 %. rché de l énerge : EST LE DANGER 1? L expérence montre cependant, pour le secteur professonnel déjà lbéralsé depus 2004, que les prx attractfs au début de la lbéralsaton se sont ensute envolés. Car s l'ouverture à la concurrence du marché de l'énerge à l'ensemble des consommateurs mplque la lberté pour chacun de chosr son fournsseur, elle a ben évdemment des conséquences drectes sur les tarfs applcables. Or, selon une étude de NUS CONSULTING 5, au cours des cnq dernères années, les tarfs règlementés auraent augmenté de 10,6 % tands que les tarfs du secteur lbre auraent progressé de 75,6 % 6. Le blan de l INSEE sur l évoluton des coûts de l énerge en 2006 tempère un peu ces chffres mas soulgne tout de même les augmentatons mportantes, notamment concernant le gaz. Cette nflaton est tellement patente que le légslateur franças a notamment décdé 7 de venr en ade aux entreprses qu avaent fat le chox du secteur lbre, leur permettant désormas de sortr momentanément des contrats lbres pour revenr à un système de tarfs encadrés, plus favorable (le TARTAM) 8. Ans, jusqu au 1 er jullet 2007, les entreprses dsposaent d un drot de repentr pour revenr à des contrats à prx encadrés. Or aujourd hu, concernant le régme des partculers, ce drot de retour n est pas envsagé dans la lo, l n y a donc pas de drot à l erreur! Notons que seule la fournture de l énerge (la vente fnale) est concernée par cette lbéralsaton, le transport et la dstrbuton restent, quant à eux, sous les monopoles actuels des opérateurs hstorques. 5 Ctée dans 60 mllons de consommateurs févrer 2007, p Tands que le mnstre Jean-Lous BORLOO annonçat récemment que les prx du gaz ne bougeraent plus jusqu à la fn de l année Lo du 7 décembre 2006 préctée et l arrêté du 3 janver 2007, JO du 5 janver Artcle 30-1 de la lo du 7 décembre V. également arrêté du 3 janver 2007.

3 24 envronnement technco-professonnel OUVERTURE DU MARCHÉ DE L ÉNERGIE : IMMOBILIER, OÙ EST LE DANGER? Important Attenton Le chox effectué par le proprétare ou son locatare est attaché au logement et l est rréversble. Le consommateur qu chost une offre "duale" (électrcté et gaz) de Gaz de France 10 ou d'edf abandonne nécessarement le tarf réglementé sur au mons l'une des deux énerges. 9 Artcles L à L Exemple Dolcevta 2 énerges chez Gaz de France. 11 Jean-Claude LENOIR, député UMP de l Orne, a été nommé à cette foncton par arrêté du 14 mars Où est le danger? Le chox est attaché au logement et l est défntf. L opton et donc l'abonnement en énerge sont rattachés au logement lu-même (qu l sot occupé par son proprétare ou par un locatare) et non à la personne qu l'occupe. Négocer un nouveau contrat (une offre de marché) avec EDF, GDF ou avec un autre fournsseur a pour conséquence l'abandon défntf, par le clent, du régme des tarfs réglementés pour le logement concerné. Mas attenton, ce chox restera attaché au logement, même en cas de changement d'occupant, jusqu'à ce que celu-c opte, le cas échéant, pour un nouveau fournsseur (qu pourra être un fournsseur hstorque), sans pouvor cependant revenr au tarf réglementé. Les consommateurs qu n'exercent pas ce drot conservent le bénéfce des tarfs réglementés de vente fxés par l'etat, à condton que l'élgblté n'at pas été exercée par un occupant précédent. Ans, dès lors que le consommateur a chos un fournsseur sur un ste, l ne sera plus possble de bénéfcer à nouveau d'un tarf réglementé (c est l absence de réversblté). Cependant, le consommateur peut fare jouer son élgblté sur un logement et conserver le tarf réglementé sur un ou pluseurs autres. Depus le 1 er jullet 2007, les consommateurs dans l mmobler ancen peuvent donc : - sot opter pour une offre au tarf lbre, dont le prx est smplement fxé par les fournsseurs en foncton du marché ; - sot ne pas fare valor leur élgblté et ans contnuer à bénéfcer de l'offre au tarf réglementé, proposée unquement par EDF pour l électrcté et GDF pour le gaz. En cas d'emménagement, deux stuatons se présentent désormas au consommateur : - l'occupant précédent (locatare ou proprétare) a conservé le tarf réglementé : dans ce cas, on se trouve dans l'hypothèse précédente (poursuvre l'abonnement au tarf réglementé ou chosr une offre au tarf lbre) ; - l'occupant précédent a déjà opté pour une offre de marché : le consommateur (nouveau locatare ou proprétare souhatant reprendre son logement) est lé par cet abonnement. Il pourra éventuellement changer de fournsseur mas sans pouvor revenr au tarf réglementé. C est ben là le vra danger. Le proprétare balleur se retrouve lé (d aucuns dront pégé) par le chox de son locatare. Qu en est-l de la forme de l offre de marché? Le ttre IV de la lo du 7 décembre 2006 préctée nsère des dspostons protectrces dans le code de la consommaton 9, concernant les contrats de fournture d énerge. Ans, le fournsseur se vot soums à des oblgatons d nformatons strctes relatves à l offre de fournture, avant même la concluson du contrat, mas également dans le contrat de fournture lu-même. Toute offre devra ans notamment précser la durée du contrat, les condtons de son renouvellement, le caractère réglementé ou non du tarf proposé et l rréversblté de la renoncaton à ce tarf encadré. La lo en profte d alleurs pour réformer la CRE (Commsson de Régulaton de l Energe, créée en 2000) et surtout, de manère prémontore, pour nsttuer un médateur natonal de l énerge 11, nommé pour sx ans, censé ader à la résoluton des ltges entre consommateurs et fournsseurs. Le médateur peut ans être sas drectement et gratutement par le consommateur ou son mandatare, après une premère réclamaton écrte auprès de son fournsseur. Sa sasne suspend la prescrpton des actons en matère cvle et pénale jusqu à ce qu l formule sa recommandaton. En cas d évoluton défavorable des tarfs du marché lbre par rapport aux tarfs réglementés, la fournture aux tarfs réglementés pourra devenr un argument de vente ou de locaton.

4 LA REVUE BLEUE - INFORMATIONS JURIDIQUES ET PRATIQUES N O AOÛT/SEPTEMBRE ENERGIE : produt de premère nécessté Parallèlement à cette lbéralsaton, un tarf «socal» du gaz est venu compléter le tarf socal de l électrcté nsttué par la lo du 10 févrer 2000, tenant compte du revenu et de la composton du ménage consommateur. Inversement, le chox d une offre du marché lbre, entraînant l abandon rréversble de ces tarfs, pourra sans doute se révéler un facteur objectf de déprécaton. L hypothèse des logements neufs Jusqu en 2010, la lo nsttuant le drot au logement opposable 12 permet aux nouveaux stes raccordés en électrcté de bénéfcer des tarfs réglementés. Cependant, en ce qu concerne le gaz, le consommateur ne peut plus bénéfcer du tarf réglementé et est contrant d opter pour une offre de marché, auprès de GDF ou de tout autre fournsseur de son chox. Quelle est l atttude à adopter pour les professonnels mmoblers? Le professonnel, qu l sot agent mmobler, admnstrateur de bens ou syndc de coproprété, devra se prémunr contre les dffcultés lées à cette queston d rréversblté attachée au logement. Ans, le syndc devra par exemple fare adopter par l assemblée générale des coproprétares le prncpe du changement de fournsseur d énerge, à la majorté de l artcle 24, au beson en effectuant une mse en concurrence et en jognant pluseurs propostons. Il ne peut de son propre chef souscrre à une offre de marché. L agent mmobler, rédacteur d actes, devra, selon nous, nformer l acquéreur sur le chox qu a été fat par le vendeur concernant la fournture en énerge dans le logement vendu, a fortor lorsque ce derner a souscrt une offre de marché avant la sgnature de la promesse synallagmatque de vente 13. Enfn, plus dscutable, les baux pourraent comporter une clause lée aux oblgatons du locatare précsant que s le logement loué bénéfce de la fournture d énerge au tarf réglementé, le locatare s nterdt de changer de fournsseur sans l accord préalable et écrt du balleur ou de son mandatare, compte tenu du caractère rréversble de cette démarche 14. La soluton peut être crtquable en ce qu elle ne ménage pas le lbre chox du locatare. Dans le même temps, l est possble de rétorquer que dans le cadre de rapports locatfs, le caractère rréversble, attaché au logement, du chox fat par le locatare porte manfestement attente à l usus du proprétare sur son ben. Quelle pourrat être la sancton attachée à une telle clause? Tout au plus, selon nous, cette stpulaton pourrat être jugée abusve en ce qu elle mposerat un fournsseur d énerge ou ben réputée non écrte (notamment pour les baux d habtaton, par analoge avec l artcle 4 de la lo du 6 jullet 1989, même s le texte ne le prévot pas expressément). Une chose demeure cependant certane, l nous semble mpossble, sauf acceptaton du locatare, d mposer aux baux en cours une telle restrcton. L usage qu semble se développer chez certans professonnels ou balleurs consstant à nterdre au locatare en place le changement de fournsseur d énerge (le plus souvent par courrer), nous apparaît dénué d effcacté jurdque. Il faudrat semble-t-l tempérer l mpact de ces problématques, pusque selon une étude du cabnet Unlog Management et TNS Sofres, réalsée en ma derner, seuls 3 % des sondés déclaraent qu ls changeraent certanement de fournsseur après le 1 er jullet Une prse de conscence poltque? Le sénateur UMP de l Eure, Ladslas PONIA- TOWSKI, a consdéré qu l convenat de conserver un certan nombre de garde-fous pour protéger le consommateur partculer tant que les bénéfces de la lbéralsaton du marché de l électrcté ne sont pas clarement avérés et établs. Il a notamment ntrodut un amendement en ce sens à la lo TEPA qu a été rejeté par le Sénat fn jullet Il est également l auteur d une proposton de lo du 5 jullet 2007 tendant à autorser les consommateurs partculers à retourner au tarf réglementé d électrcté. Dans le même temps, la Commsson européenne a présenté le 5 jullet 2007 une proposton de charte pour les consommateurs d'énerge. Elle devrat se fonder sur quatre objectfs essentels qu sont : - une protecton plus effcace des ctoyens vulnérables ; - une melleure nformaton des consommateurs ; Lexque ZOOM Absence de réversblté : en cas de changement de fournsseur, mpossblté de bénéfcer de nouveau du tarf réglementé Consommateur fnal : le partculer (proprétare ou locatare) Exercer son élgblté : chosr un fournsseur, un marché pour un ste précs Fournsseurs hstorques : EDF et GDF CRE : Commsson de Régulaton de l Energe Offre de marché : contrat lbre (électrcté ou gaz) ne bénéfcant pas du tarf réglementé Ste de consommaton : le logement raccordé TARTAM : tarf réglementé transtore d ajustement du marché sur les logements neufs Jusqu en 2010, la lo nsttuant le drot au logement opposable 12 permet encore aux nouveaux stes raccordés en électrcté de bénéfcer des tarfs réglementés. Cependant, en ce qu concerne le gaz, le consommateur ne peut plus bénéfcer de ces tarfs encadrés et est contrant d opter pour une offre de marché, auprès de GDF ou de tout autre fournsseur de son chox. 12 Lo n du 5 mars 2007 nsttuant le drot au logement opposable et portant dverses mesures en faveur de la cohéson socale, JO du 6 mars C est notamment le part prs dans les mprmés FNAIM, qu stpulent désormas : Le vendeur déclare : - avor souscrt avant ce jour une offre de marché et ans renoncé aux tarfs réglementés concernant la fournture d énerge (gaz et/ou électrcté) attachée à l mmeuble, objet des présentes. Il est précsé que cette démarche a un caractère rréversble et que l acquéreur ne pourra plus revenr au tarf réglementé. - ne pas avor abandonné le tarf réglementé concernant la fournture d énerge (gaz et/ou électrcté). Il s engage à ne pas souscrre une offre de marché à compter de ce jour compte tenu du caractère rréversble de cette démarche. 14 Ce n est pas le part prs dans les mprmés FNAIM, même s la soluton reste dscutable à ce jour et que certans auteurs soutennent que la soluton serat légale. V. notamment Wllam ALTIDE, JCP N n du 27 jullet 2007 p. 3 et s.

5 26 envronnement technco-professonnel OUVERTURE DU MARCHÉ DE L ÉNERGIE : IMMOBILIER, OÙ EST LE DANGER? 15 Comm. CE, communqué IP/07/1026, 5 jullet PARLONS-EN - mons de paperassere lors du changement de fournsseur ; - et une protecton des consommateurs contre les pratques de vente déloyales 15. De son côté, Chrstne LAGARDE, mnstre de l'econome, s'est déclarée jeud 12 jullet 2007 favorable à une "coopératon" avec les parlementares pour mettre au pont une proposton de lo permettant un retour au tarf réglementé de l'électrcté pour les partculers, notamment en cas de déménagement. Sollctée par les députés Jean-Claude LENOIR (UMP) et Franços BROTTES (PS), Mme LAGARDE est toutefos restée très prudente, en précsant que la proposton devat à la fos être conforme au drot communautare, à "nos engagements à l'égard de l'unon européenne" mas également au drot franças et à "l'exgence de consttutonnalté". A suvre donc Entreten avec Patrck BAYLE, Drecteur délégué à la Drecton Marketng de la Dvson Partculers et Professonnels à la Branche Commerce d'edf Que va-t-l se passer concrètement pour les clents EDF le 1 er jullet 2007? Le 1 er jullet 2007, le clent pourra lbrement chosr de rester avec EDF ou de s adresser à un autre fournsseur de son chox. S l reste avec EDF, l pourra contnuer à bénéfcer des tarfs fxés par l Etat qu sont parm les plus bas d Europe, avec des nouvelles offres de servce pour concler économes d énerge et confort dans l habtat. Il pourra également, toujours au sen d EDF, qutter les tarfs admnstrés et opter pour d autres offres commercales. EDF pourra également fournr à ses clents du gaz naturel. Un clent pourra-t-l faclement qutter EDF à partr du 1 er jullet 2007? EDF s est engagé à garantr à tout clent partculer la capacté de qutter le tarf admnstré et/ou de chosr le fournsseur de son chox dès le 1 er jullet Le changement de fournsseur sera smple, rapde et sans coût drect pour le clent. Toutes les demandes relatves aux travaux de raccordement ou de changement de fournsseur seront tratées et suves jusqu à la mse en servce au sen des accuels du dstrbuteur EDF. Cela, qu elles soent formulées par le clent lumême, son fournsseur ou encore son nstallateur dans le cadre d un raccordement. Quelle est la poltque commercale d EDF dans la perspectve de l ouverture à la concurrence au 1 er jullet 2007? EDF souhate être l énergétcen de référence du ben-être dans l habtat et des économes d énerge, en partenarat avec des professonnels. C est pourquo l entreprse développe de nouvelles offres autour de l énerge, structurées autour de quatre axes : - fournture d énerge : offres d électrcté, de gaz naturel, de servces autour de la maîtrse de l énerge ; - moblté des clents : servces pour faclter les démarches clents en stuaton de déménagement ; - constructon et rénovaton : servces d accompagnement des clents dans le cadre de leurs projets dans l habtat ; - entreten et dépannage : offres assstance. Au travers de ces gammes d offres, EDF développe des solutons nnovantes destnées à ader les clents dans leurs chox énergétques, pour la maîtrse de leur facture et la protecton de l envronnement. Le développement de ces nouvelles gammes d offres représente donc une formdable occason de développement et de montée en gamme pour EDF et ses partenares, notamment les constructeurs de masons ndvduelles et promoteurs. Un clent ayant chos de changer de fournsseur pour son logement peut-l à tout moment revenr, pour ce même logement, vers EDF dans les mêmes condtons et au même prx? La lo stpule qu un clent ayant qutté EDF pourra ben entendu y revenr mas pas au tarf fxé par l Etat. Le prx du marché est actuellement supéreur d envron 10 % au tarf réglementé. Que se passe-t-l pour un clent qu emménage dans un nouveau logement (exstant)? - premer cas : le proprétare ou le locatare qu occupat le logement dans lequel emménage le clent état resté au tarf EDF fxé par l Etat. Le nouvel occupant peut alors contnuer à bénéfcer de ce tarf s l le souhate. - deuxème cas : le proprétare ou locatare qu occupat le logement dans lequel emménage le clent avat chos de ne plus être au tarf fxé par l Etat. Le nouvel occupant ne peut revenr à ce tarf. Que se passe-t-l pour un clent qu emménage dans un logement neuf construt après le 1 er jullet 2010? Pour les logements neufs lvrés après le 1 er jullet 2007, les textes de lo permettent au clent, jusqu en 2010, de chosr entre le tarf EDF fxé par l Etat et un autre contrat. Que se passe-t-l pour le proprétare d un logement dont le locatare a renoncé au tarf réglementé et fat valor son élgblté? Pusque l élgblté est lée au ste et non pas à la personne physque, n le proprétare, n un éventuel nouveau locatare ne pourront bénéfcer des tarfs réglementés. A qu le clent dot-l s adresser pour demander le raccordement et la mse en servce d une nouvelle nstallaton? Un clent peut chosr de s adresser à un électrcen : ce derner pourra gérer la relaton avec le dstrbuteur pour le raccordement. Le clent peut auss s adresser drectement au dstrbuteur, ce derner fera le raccordement et, avant de mettre en servce l nstallaton, s assurera que le clent a un contrat avec un commercalsateur. Afn de smplfer la ve de ses clents, EDF leur proposera de suvre la relaton avec le dstrbuteur. Allez-vous également vous lancer dans les énerges renouvelables? Nos nouvelles offres pour l ouverture du marché comporteront non seulement des solutons de maîtrse des dépenses énergétques mas auss l nstallaton chez nos clents de sources d énerge renouvelables, comme les chauffe-eau solares ou des panneaux photovoltaïques,. EDF est d ores et déjà le 1 er producteur européen d énerges renouvelables et le développement des EnR est au cœur de notre stratége. EDF va consacrer plus de 3 mllards d euros d c 2010 à la producton éolenne et solare et dans la recherche de nouvelles technologes prometteuses.

Dirigeant de SAS : Laisser le choix du statut social

Dirigeant de SAS : Laisser le choix du statut social Drgeant de SAS : Lasser le chox du statut socal Résumé de notre proposton : Ouvrr le chox du statut socal du drgeant de SAS avec 2 solutons possbles : apprécer la stuaton socale des drgeants de SAS comme

Plus en détail

Contrats prévoyance des TNS : Clarifier les règles pour sécuriser les prestations

Contrats prévoyance des TNS : Clarifier les règles pour sécuriser les prestations Contrats prévoyance des TNS : Clarfer les règles pour sécurser les prestatons Résumé de notre proposton : A - Amélorer l nformaton des souscrpteurs B Prévor plus de souplesse dans l apprécaton des revenus

Plus en détail

Le Prêt Efficience Fioul

Le Prêt Efficience Fioul Le Prêt Effcence Foul EMPRUNTEUR M. Mme CO-EMPRUNTEUR M. Mlle Mme Mlle (CONJOINT, PACSÉ, CONCUBIN ) Départ. de nass. Nature de la pèce d dentté : Natonalté : CNI Passeport Ttre de séjour N : Salaré Stuaton

Plus en détail

Le Prêt Efficience Gaz

Le Prêt Efficience Gaz Le Prêt Effcence Gaz (FICHE DE SOLVABILITÉ) À COMPLÉTER INTÉGRALEMENT EMPRUNTEUR M. Mme Mlle CO-EMPRUNTEUR M. Mme Mlle (CONJOINT, PACSÉ, CONCUBIN ) Nom : Prénom : Nom de jeune flle (pour les femmes marées)

Plus en détail

Chapitre 6. Economie ouverte :

Chapitre 6. Economie ouverte : 06/2/202 Chaptre 6. Econome ouverte : le modèle Mundell Flemng Elsabeth Cudevlle Le développement des échanges nternatonaux (bens et servces et flux fnancers) a rendu fortement nterdépendantes les conjonctures

Plus en détail

Christine Steinbach. Décembre 2005. Christine Steinbach est animatrice communautaire aux Equipes Populaires, en charge des missions d'étude.

Christine Steinbach. Décembre 2005. Christine Steinbach est animatrice communautaire aux Equipes Populaires, en charge des missions d'étude. Queston de Queston de Décembre 2005 Chrstne Stenbach Quelques lgnes d'ntro La lbéralsaton des secteurs du gaz et de l'électrcté se profle à l'horzon 2007 en Régon wallonne. La mse en concurrence de la

Plus en détail

LE RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL CANADIEN DE LA CANADA-VIE (le «régime») INFORMATION IMPORTANTE CONCERNANT LE RECOURS COLLECTIF

LE RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL CANADIEN DE LA CANADA-VIE (le «régime») INFORMATION IMPORTANTE CONCERNANT LE RECOURS COLLECTIF 1 LE RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL CANADIEN DE LA CANADA-VIE (le «régme») INFORMATION IMPORTANTE CONCERNANT LE RECOURS COLLECTIF AVIS AUX RETRAITÉS ET AUX PARTICIPANTS AVEC DROITS ACQUIS DIFFÉRÉS Expédteurs

Plus en détail

Editions ENI. Project 2010. Collection Référence Bureautique. Extrait

Editions ENI. Project 2010. Collection Référence Bureautique. Extrait Edtons ENI Project 2010 Collecton Référence Bureautque Extrat Défnton des tâches Défnton des tâches Project 2010 Sasr les tâches d'un projet Les tâches représentent le traval à accomplr pour attendre l'objectf

Plus en détail

Les jeunes économistes

Les jeunes économistes Chaptre1 : les ntérêts smples 1. défnton et calcul pratque : Défnton : Dans le cas de l ntérêt smple, le captal reste nvarable pendant toute la durée du prêt. L emprunteur dot verser, à la fn de chaque

Plus en détail

EH SmartView. Identifiez vos risques et vos opportunités. www.eulerhermes.be. Pilotez votre assurance-crédit. Services en ligne Euler Hermes

EH SmartView. Identifiez vos risques et vos opportunités. www.eulerhermes.be. Pilotez votre assurance-crédit. Services en ligne Euler Hermes EH SmartVew Servces en lgne Euler Hermes Identfez vos rsques et vos opportuntés Plotez votre assurance-crédt www.eulerhermes.be Les avantages d EH SmartVew L expertse Euler Hermes présentée de manère clare

Plus en détail

Parlons. retraite. au service du «bien vieillir» L Assurance retraite. en chiffres* 639 192 retraités payés pour un montant de 4,2 milliards d euros

Parlons. retraite. au service du «bien vieillir» L Assurance retraite. en chiffres* 639 192 retraités payés pour un montant de 4,2 milliards d euros Édton Pays de la Lore Parlons La lettre aux retratés du régme général de la Sécurté socale 2012 retrate L Assurance retrate en chffres* 12,88 mllons de retratés 17,58 mllons de cotsants 346 000 bénéfcares

Plus en détail

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSION 1 - Correction -

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSION 1 - Correction - EXAME FIAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSIO 1 - Correcton - Exercce 1 : 1) Consdérons une entreprse E comportant deux établssements : E1 et E2 qu emploent chacun 200 salarés. Au sen de l'établssement

Plus en détail

LA RENOVATION DE L INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION DANS LA ZONE UEMOA

LA RENOVATION DE L INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION DANS LA ZONE UEMOA Observatore Economque et Statstque d Afrque Subsaharenne LA RENOVATION DE L INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION DANS LA ZONE UEMOA Une contrbuton à la réunon commune CEE/BIT sur les ndces des prx

Plus en détail

Faire des régimes TNS les laboratoires de la protection sociale de demain appelle des évolutions à deux niveaux :

Faire des régimes TNS les laboratoires de la protection sociale de demain appelle des évolutions à deux niveaux : Réformer en profondeur la protecton socale des TNS pour la rendre plus effcace Résumé de notre proposton : Fare des régmes TNS les laboratores de la protecton socale de deman appelle des évolutons à deux

Plus en détail

Remboursement d un emprunt par annuités constantes

Remboursement d un emprunt par annuités constantes Sére STG Journées de formaton Janver 2006 Remboursement d un emprunt par annutés constantes Le prncpe Utlsaton du tableur Un emprunteur s adresse à un prêteur pour obtenr une somme d argent (la dette)

Plus en détail

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks Plan Geston des stocks Abdellah El Fallah Ensa de Tétouan 2011 Les opératons de gestons des stocks Les coûts assocés à la geston des stocks Le rôle des stocks Modèle de la quantté économque Geston calendare

Plus en détail

Vous ne visualisez pas correctement cet email

Vous ne visualisez pas correctement cet email Vous ne vsualsez pas correctement cet emal Pluseurs lens qu créent du len sur SFR Busness Team Pour plus d nformaton sur nos offres sfrbusnessteam.fr Consultez les mentons légales et le glossare SFR -

Plus en détail

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix?

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix? Note méthodologque Tratements hebdomadares Questlemonscher.com Quelle méthode de collecte de prx? Les éléments méthodologques ont été défns par le cabnet FaE onsel, socété d études et d analyses statstques

Plus en détail

Interface OneNote 2013

Interface OneNote 2013 Interface OneNote 2013 Interface OneNote 2013 Offce 2013 - Fonctons avancées Lancer OneNote 2013 À partr de l'nterface Wndows 8, utlsez une des méthodes suvantes : - Clquez sur la vgnette OneNote 2013

Plus en détail

ErP : éco-conception et étiquetage énergétique. Les solutions Vaillant. Pour dépasser la performance. La satisfaction de faire le bon choix.

ErP : éco-conception et étiquetage énergétique. Les solutions Vaillant. Pour dépasser la performance. La satisfaction de faire le bon choix. ErP : éco-concepton et étquetage énergétque Les solutons Vallant Pour dépasser la performance La satsfacton de fare le bon chox. ErP : éco-concepton et étquetage énergétque Eco-concepton et Etquetage

Plus en détail

Somfy Box. Activation de l option io et programmation de vos produits io

Somfy Box. Activation de l option io et programmation de vos produits io Somfy Box Actvaton de l opton o et programmaton de vos produts o Sommare Pré-requs pour la programmaton de produts o sur la Somfy Box 1 Harmonser la clé système 1 Qu est-ce que la clé système? 1 Dans quel

Plus en détail

Paquets. Paquets nationaux 1. Paquets internationaux 11

Paquets. Paquets nationaux 1. Paquets internationaux 11 Paquets Paquets natonaux 1 Paquets nternatonaux 11 Paquets natonaux Servces & optons 1 Créaton 3 1. Dmensons, pods & épasseurs 3 2. Présentaton des paquets 4 2.1. Face avant du paquet 4 2.2. Comment obtenr

Plus en détail

Nous signons de grandes créations pour les clients les plus exigeants.

Nous signons de grandes créations pour les clients les plus exigeants. 1^^ Nous sgnons de grandes créatons pour les clents les plus exgeants. 1.500.000 m de bureaux et commerces et 4 1 * 2 0 0 logements conçus, réalsés et commercalsés en 10 ans 1.023 mllons d'euros de chffre

Plus en détail

TABLE DES MATIERES CONTROLE D INTEGRITE AU SEIN DE LA RECHERCHE LOCALE DE LA POLICE LOCALE DE BRUXELLES-CAPITALE/IXELLES (DEUXIEME DISTRICT) 1

TABLE DES MATIERES CONTROLE D INTEGRITE AU SEIN DE LA RECHERCHE LOCALE DE LA POLICE LOCALE DE BRUXELLES-CAPITALE/IXELLES (DEUXIEME DISTRICT) 1 TABLE DES MATIERES CONTROLE D INTEGRITE AU SEIN DE LA RECHERCHE LOCALE DE LA POLICE LOCALE DE BRUXELLES-CAPITALE/IXELLES (DEUXIEME DISTRICT) 1 1. PROBLEMATIQUE 1 2. MISSION 1 3. ACTES D ENQUETE 2 4. ANALYSE

Plus en détail

Terminal numérique TM 13 raccordé aux installations Integral 33

Terminal numérique TM 13 raccordé aux installations Integral 33 Termnal numérque TM 13 raccordé aux nstallatons Integral 33 Notce d utlsaton Vous garderez une longueur d avance. Famlarsez--vous avec votre téléphone Remarques mportantes Chaptres à lre en prorté -- Vue

Plus en détail

Calculer le coût amorti d une obligation sur chaque exercice et présenter les écritures dans les comptes individuels de la société Plumeria.

Calculer le coût amorti d une obligation sur chaque exercice et présenter les écritures dans les comptes individuels de la société Plumeria. 1 CAS nédt d applcaton sur les normes IAS/IFRS Coût amort sur oblgatons à taux varable ou révsable La socété Plumera présente ses comptes annuels dans le référentel IFRS. Elle détent dans son portefeulle

Plus en détail

RÉNOVATION ET CONSTRUCTION DURABLE

RÉNOVATION ET CONSTRUCTION DURABLE régon Provence-Alpes-Côte d Azur RÉNOVATION ET CONSTRUCTION DURABLE BILAN ANNUEL 2013 1 Octobre 2014 Avant-propos Face aux enjeux envronnementaux en len avec notre secteur d actvté, les admnstrateurs de

Plus en détail

Pourquoi LICIEL? Avec LICIEL passez à la vitesse supérieure EPROUVE TECHNICITE CONNECTE STABILITE SUIVIE COMMUNAUTE

Pourquoi LICIEL? Avec LICIEL passez à la vitesse supérieure EPROUVE TECHNICITE CONNECTE STABILITE SUIVIE COMMUNAUTE L og c el s de D agnos t c s I mmob l er s Cont ac t eznous 32BddeS t r as bougcs3010875468 Par scedex10tel. 0253354064Fax0278084116 ma l : s er v c e. c l ent @l c el. f r Pourquo LICIEL? Implanté sur

Plus en détail

CREATION DE VALEUR EN ASSURANCE NON VIE : COMMENT FRANCHIR UNE NOUVELLE ETAPE?

CREATION DE VALEUR EN ASSURANCE NON VIE : COMMENT FRANCHIR UNE NOUVELLE ETAPE? CREATION DE VALEUR EN ASSURANCE NON VIE : COMMENT FRANCHIR UNE NOUVELLE ETAPE? Boulanger Frédérc Avanssur, Groupe AXA 163-167, Avenue Georges Clémenceau 92742 Nanterre Cedex France Tel: +33 1 46 14 43

Plus en détail

Système solaire combiné Estimation des besoins énergétiques

Système solaire combiné Estimation des besoins énergétiques Revue des Energes Renouvelables ICRESD-07 Tlemcen (007) 109 114 Système solare combné Estmaton des besons énergétques R. Kharch 1, B. Benyoucef et M. Belhamel 1 1 Centre de Développement des Energes Renouvelables

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL L ASSURANCE AUTOMOBILE AU QUÉBEC : UNE PRIME SELON LE COÛT SOCIAL MARGINAL MÉMOIRE PRÉSENTÉ COMME EXIGENCE PARTIELLE

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL L ASSURANCE AUTOMOBILE AU QUÉBEC : UNE PRIME SELON LE COÛT SOCIAL MARGINAL MÉMOIRE PRÉSENTÉ COMME EXIGENCE PARTIELLE UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL L ASSURANCE AUTOMOBILE AU QUÉBEC : UNE PRIME SELON LE COÛT SOCIAL MARGINAL MÉMOIRE PRÉSENTÉ COMME EXIGENCE PARTIELLE DE LA MAÎTRISE EN ÉCONOMIQUE PAR ERIC LÉVESQUE JANVIER

Plus en détail

WINDOWS 10. Prise en main de votre ordinateur ou votre tablette

WINDOWS 10. Prise en main de votre ordinateur ou votre tablette WINDOWS 10 Prse en man de votre ordnateur ou votre tablette Table des matères Wndows 10 L envronnement Wndows 10 sur un ordnateur Wndows 10 : les nouveautés................................ 7 Démarrer Wndows

Plus en détail

Integral T 3 Compact. raccordé aux installations Integral 5. Notice d utilisation

Integral T 3 Compact. raccordé aux installations Integral 5. Notice d utilisation Integral T 3 Compact raccordé aux nstallatons Integral 5 Notce d utlsaton Remarques mportantes Remarques mportantes A quelle nstallaton pouvez-vous connecter votre téléphone Ce téléphone est conçu unquement

Plus en détail

Impôt sur la fortune et investissement dans les PME Professeur Didier MAILLARD

Impôt sur la fortune et investissement dans les PME Professeur Didier MAILLARD Conservatore atonal des Arts et Méters Chare de BAQUE Document de recherche n 9 Impôt sur la fortune et nvestssement dans les PME Professeur Dder MAILLARD Avertssement ovembre 2007 La chare de Banque du

Plus en détail

Distripost. Création 7 Caractéristiques du produit et options 7. Préparation de vos envois 8 Conditionnement 8

Distripost. Création 7 Caractéristiques du produit et options 7. Préparation de vos envois 8 Conditionnement 8 Dstrpost Quo, où et comment? 1 1. Qu est-ce que Dstrpost? 1 2. Quels chox s offrent à vous pour la dstrbuton de vos envos Dstrpost? 1 2.1. Tout le monde reçot-l mon envo toutes-boîtes dans la zone sélectonnée?

Plus en détail

Interfaces Windows 8 et Bureau

Interfaces Windows 8 et Bureau Interfaces Wndows 8 et Bureau Interfaces Wndows 8 et Bureau Découvrr l nterface Wndows 8 Après s être dentfé va un compte Mcrosoft ou un compte local, l utlsateur vot apparaître sur son écran la toute

Plus en détail

INTERNET. Initiation à

INTERNET. Initiation à Intaton à INTERNET Surfez sur Internet Envoyez des messages Téléchargez Dscutez avec Skype Découvrez Facebook Regardez des vdéos Protégez votre ordnateur Myram GRIS Table des matères Internet Introducton

Plus en détail

BTS GPN 2EME ANNEE-MATHEMATIQUES-MATHS FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES

BTS GPN 2EME ANNEE-MATHEMATIQUES-MATHS FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES I. Concepts généraux. Le référentel précse : Cette parte du module M4 «Acquérr des outls mathématques de base nécessares à l'analyse de données économques» est en relaton avec

Plus en détail

Des solutions globales fi ables et innovantes. www.calyon.com

Des solutions globales fi ables et innovantes. www.calyon.com Des solutons globales f ables et nnovantes www.calyon.com OPTIM Internet: un outl smple et performant Suv de vos comptes Tratement de vos opératons bancares Accès à un servce de reportng complet Une nterface

Plus en détail

Le théorème du viriel

Le théorème du viriel Le théorème du vrel On se propose de démontrer le théorème du vrel de deux manères dfférentes. La premère fat appel à deux "trcks" qu l faut vor. Cette preuve met en avant une quantté, notée S c, qu permet

Plus en détail

VIELLE Marc. CEA-IDEI Janvier 1998. 1 La nomenclature retenue 3. 2 Vue d ensemble du modèle 4

VIELLE Marc. CEA-IDEI Janvier 1998. 1 La nomenclature retenue 3. 2 Vue d ensemble du modèle 4 GEMINI-E3 XL France Un outl destné à l étude des mpacts ndustrels de poltques énergétques et envronnementales VIELLE Marc CEA-IDEI Janver 1998 I LA STRUCTURE DU MODELE GEMINI-E3 XL FRANCE 3 1 La nomenclature

Plus en détail

ACTE DE PRÊT HYPOTHÉCAIRE

ACTE DE PRÊT HYPOTHÉCAIRE - 1 - ACTE DE PRÊT HYPOTHÉCAIRE 5453F QC FR-2010/01 Taux fxe Le. Devant M e, notare soussgné pour la provnce de Québec, exerçant à. ONT COMPARU : ET : (C-après parfos appelé dans le présent Acte l «emprunteur»

Plus en détail

Un protocole de tolérance aux pannes pour objets actifs non préemptifs

Un protocole de tolérance aux pannes pour objets actifs non préemptifs Un protocole de tolérance aux pannes pour objets actfs non préemptfs Françose Baude Dens Caromel Chrstan Delbé Ludovc Henro Equpe Oass, INRIA - CNRS - I3S 2004, route des Lucoles F-06902 Sopha Antpols

Plus en détail

Un programme inter-entreprises. > autour du téléphone mobile > en faveur de l égalité des chances

Un programme inter-entreprises. > autour du téléphone mobile > en faveur de l égalité des chances Un programme nter-entreprses de découverte professonnelle > autour du téléphone moble > en faveur de légalté des chances 1 ère édton en 2007-2008 2 ème édton en 2008-2009 3 ème édton en 2009-2010 Prncpe

Plus en détail

T3 Comfort raccordé a IP Office

T3 Comfort raccordé a IP Office IP Telephony Contact Centers Moblty Servces T3 Comfort raccordé a IP Offce Benutzerhandbuch User's gude Manual de usuaro Manuel utlsateur Manuale d uso Gebrukersdocumentate Sommare Sommare Se famlarser

Plus en détail

Découvrir l interface Windows 8

Découvrir l interface Windows 8 Wndows 8.1 L envronnement Wndows 8 Interfaces Wndows 8 et Bureau L envronnement Wndows 8 Découvrr l nterface Wndows 8 Après s être dentfé va un compte Mcrosoft ou un compte local, l utlsateur vot apparaître

Plus en détail

Série A Septembre 2008

Série A Septembre 2008 Sére A Septembre 2008 Sommare Notce avec encadré* 3 Annexe à la Notce 17 UFEP : extrat des statuts 27 *Cet encadré a pour objet d attrer l attenton de l adhérent sur certanes dspostons essentelles de la

Plus en détail

Mesure avec une règle

Mesure avec une règle Mesure avec une règle par Matheu ROUAUD Professeur de Scences Physques en prépa, Dplômé en Physque Théorque. Lycée Alan-Fourner 8000 Bourges ecrre@ncerttudes.fr RÉSUMÉ La mesure d'une grandeur par un système

Plus en détail

Créer ou reprendre une entreprise, Guide de la création et de la reprise d entreprise 1er semestre 2009

Créer ou reprendre une entreprise, Guide de la création et de la reprise d entreprise 1er semestre 2009 Créer ou reprendre une entreprse, Ou, mas comment? Gude de la créaton 1 er semestre 2009 et de la reprse d entreprse Futurs entrepreneurs, venez nous rencontrer! Chambre de Commerce et d Industre de Rennes

Plus en détail

Pour ce problème, une analyse est proposée à l adresse : http://www.ac-amiens.fr/pedagogie/maths/new/ue2007/synthese_atelier_annette_alain.

Pour ce problème, une analyse est proposée à l adresse : http://www.ac-amiens.fr/pedagogie/maths/new/ue2007/synthese_atelier_annette_alain. Pour ce problème, une analyse est proposée à l adresse : http://www.ac-amens.fr/pedagoge/maths/new/ue2007/synthese_ateler_annette_alan.pdf 1 La règle du jeu Un drecteur de casno se propose d nstaller le

Plus en détail

santé Les arrêts de travail des séniors en emploi

santé Les arrêts de travail des séniors en emploi soldarté et DOSSIERS Les arrêts de traval des sénors en emplo N 2 2007 Les sénors en emplo se dstnguent-ls de leurs cadets en termes de recours aux arrêts de traval? Les sénors ne déclarent pas plus d

Plus en détail

I. Présentation générale des méthodes d estimation des projets de type «unité industrielle»

I. Présentation générale des méthodes d estimation des projets de type «unité industrielle» Evaluaton des projets et estmaton des coûts Le budget d un projet est un élément mportant dans l étude d un projet pusque les résultats économques auront un mpact sur la réalsaton ou non et sur la concepton

Plus en détail

FORMATION DOCTORALE EN INFORMATIQUE THESE. présentée en vue de l obtention du Doctorat en Informatique. par

FORMATION DOCTORALE EN INFORMATIQUE THESE. présentée en vue de l obtention du Doctorat en Informatique. par UNIVERSITE DE TUNIS EL MANAR FACULTE DES SCIENCES DE TUNIS INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUEES DE LYON FORMATION DOCTORALE EN INFORMATIQUE THESE présentée en vue de l obtenton du Doctorat en Informatque

Plus en détail

Pour avoir les idées plus claires...

Pour avoir les idées plus claires... ARNET PRATIQUE Pour avor les dées plus clares...... lorsque vous développez un projet d ntérêt général. Outl produt avec le souten du rédt Mutuel accuel SOMMaRe «Je ne connas pas d entrepreneur qu n at

Plus en détail

1 Introduction. 2 Définitions des sources de tension et de courant : Cours. Date : A2 Analyser le système Conversion statique de l énergie. 2 h.

1 Introduction. 2 Définitions des sources de tension et de courant : Cours. Date : A2 Analyser le système Conversion statique de l énergie. 2 h. A2 Analyser le système Converson statque de l énerge Date : Nom : Cours 2 h 1 Introducton Un ConVertsseur Statque d énerge (CVS) est un montage utlsant des nterrupteurs à semconducteurs permettant par

Plus en détail

1.0 Probabilité vs statistique...1. 1.1 Expérience aléatoire et espace échantillonnal...1. 1.2 Événement...2

1.0 Probabilité vs statistique...1. 1.1 Expérience aléatoire et espace échantillonnal...1. 1.2 Événement...2 - robabltés - haptre : Introducton à la théore des probabltés.0 robablté vs statstque.... Expérence aléatore et espace échantllonnal.... Événement.... xomes défnton de probablté..... Quelques théorèmes

Plus en détail

Montage émetteur commun

Montage émetteur commun tour au menu ontage émetteur commun Polarsaton d un transstor. ôle de la polarsaton La polarsaton a pour rôle de placer le pont de fonctonnement du transstor dans une zone où ses caractérstques sont lnéares.

Plus en détail

Assurance maladie et aléa de moralité ex-ante : L incidence de l hétérogénéité de la perte sanitaire

Assurance maladie et aléa de moralité ex-ante : L incidence de l hétérogénéité de la perte sanitaire Assurance malade et aléa de moralté ex-ante : L ncdence de l hétérogénété de la perte santare Davd Alary 1 et Franck Ben 2 Cet artcle examne l ncdence de l hétérogénété de la perte santare sur les contrats

Plus en détail

Définition des tâches

Définition des tâches Défnton des tâches Défnton des tâches Project 2010 Sasr les tâches d'un projet Les tâches représentent le traval à accomplr pour attendre l'objectf du projet. Elles représentent de ce fat, les éléments

Plus en détail

DES EFFETS PERVERS DU MORCELLEMENT DES STOCKS

DES EFFETS PERVERS DU MORCELLEMENT DES STOCKS DES EFFETS PERVERS DU MORCELLEMENT DES STOCKS Le cabnet Enetek nous démontre les mpacts négatfs de la multplcaton des stocks qu au leu d amélorer le taux de servce en se rapprochant du clent, le dégradent

Plus en détail

Prêt de groupe et sanction sociale Group lending and social fine

Prêt de groupe et sanction sociale Group lending and social fine Prêt de roupe et sancton socale Group lendn and socal fne Davd Alary Résumé Dans cet artcle, nous présentons un modèle d antsélecton sur un marché concurrentel du crédt. Nous consdérons l ntroducton de

Plus en détail

MÉTHODES DE SONDAGES UTILISÉES DANS LES PROGRAMMES D ÉVALUATIONS DES ÉLÈVES

MÉTHODES DE SONDAGES UTILISÉES DANS LES PROGRAMMES D ÉVALUATIONS DES ÉLÈVES MÉTHODES DE SONDAGES UTILISÉES DANS LES PROGRAMMES D ÉVALUATIONS DES ÉLÈVES Émle Garca, Maron Le Cam et Therry Rocher MENESR-DEPP, bureau de l évaluaton des élèves Cet artcle porte sur les méthodes de

Plus en détail

abitat Zoom sur... www.habitat-nord79.fr L habitat adapté...page 2 Parthenay, Saint-Paul : 3 associations,1 quartier...page 8 N 10 - Avril 2013

abitat Zoom sur... www.habitat-nord79.fr L habitat adapté...page 2 Parthenay, Saint-Paul : 3 associations,1 quartier...page 8 N 10 - Avril 2013 abtat L e m a g a z n e d e s l o c a t a r e s d H a b t a t N o r d D e u x - S è v r e s N 10 - Avrl 2013 Zoom sur... L habtat adapté...page 2 Parthenay, Sant-Paul : 3 assocatons,1 quarter...page 8

Plus en détail

RÉSUMÉ ANALYTIQUE... 1

RÉSUMÉ ANALYTIQUE... 1 Out ld éval uat on del aper f or manceen mat èr e degest on del adet t e (DeMPA) Républ quedu Sénégal Ma2010 LeDeMPA estunemét hodol og epouréval uerl aper f or manceenmat èr edegest on del adet t eàt

Plus en détail

Fiche n 7 : Vérification du débit et de la vitesse par la méthode de traçage

Fiche n 7 : Vérification du débit et de la vitesse par la méthode de traçage Fche n 7 : Vérfcaton du débt et de la vtesse par la méthode de traçage 1. PRINCIPE La méthode de traçage permet de calculer le débt d un écoulement ndépendamment des mesurages de hauteur et de vtesse.

Plus en détail

Driss HARRIZI. MOTS CLES : contrôle de gestion - système d'éducation et de formation système d information - établissement public.

Driss HARRIZI. MOTS CLES : contrôle de gestion - système d'éducation et de formation système d information - établissement public. Ver sunenouvel l ecul t ur emanagér al e:mét hodol og e dem seenpl aced unsyst èmedecont r ôl edegest on dansunét abl ssementpubl c Casd uneacadém er ég onal ed éducat onetde f or mat on. Aut eur s:dr

Plus en détail

Prise en compte des politiques de transport dans le choix des fournisseurs

Prise en compte des politiques de transport dans le choix des fournisseurs INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE GRENOBLE N attrbué par la bblothèque THÈSE Pour obtenr le grade de DOCTEUR DE L I.N.P.G. Spécalté : Géne Industrel Préparée au Laboratore d Automatque de Grenoble Dans

Plus en détail

SYNTH~SE. Rapport -1 -

SYNTH~SE. Rapport -1 - SYNTH~SE. La msson de l'inspecton Générale des Fnances a procédé à ('aname écoqomjgue du fonctonnement de 37 professjons et actyltés ré&j.ementées. Elles ont été sélectonnées sur la base de leur pods dans

Plus en détail

Be inspired. Numéro Vert. Via Caracciolo 20 20155 Milano tel. +39 02 365 22 990 fax +39 02 365 22 991

Be inspired. Numéro Vert. Via Caracciolo 20 20155 Milano tel. +39 02 365 22 990 fax +39 02 365 22 991 Ggaset SX353 / französsch / A31008-X353-P100-1-7719 / cover_0_hedelberg.fm / 03.12.2003 s Be nspred www.onedrect.fr www.onedrect.es www.onedrect.t www.onedrect.pt 0 800 72 4000 902 30 32 32 02 365 22 990

Plus en détail

STATISTIQUE AVEC EXCEL

STATISTIQUE AVEC EXCEL STATISTIQUE AVEC EXCEL Excel offre d nnombrables possbltés de recuellr des données statstques, de les classer, de les analyser et de les représenter graphquement. Ce sont prncpalement les tros éléments

Plus en détail

Prêts bilatéraux et réseaux sociaux

Prêts bilatéraux et réseaux sociaux Prêts blatéraux et réseaux socaux Quand la sous-optmalté condut au ben-être collectf Phlppe Callou, Frederc Dubut et Mchele Sebag LRI, Unverste Pars Sud F-91405 Orsay France {callou;dubut;sebag}@lr.fr

Plus en détail

DOSSIER. tandem n 15. Adapter son logement. le journal des aînés et de leurs proches

DOSSIER. tandem n 15. Adapter son logement. le journal des aînés et de leurs proches tandem n 15 le journal des aînés et de leurs proches septembre 2015 INCLUS LE PROGRAMME «Ben vellr dans l Eure» P15 à 19 DOSSIER Adapter son logement Retour sur... > De la gym contre les douleurs Actualtés

Plus en détail

Relais de protection et de commmande

Relais de protection et de commmande S O U S - S T A T I O N S Relas de protecton et de commmande La gamme SEPCOS-PRO comprend des relas de protecton et de commande de haute technologe qu répondent à la perfecton aux exgences des réseaux

Plus en détail

Fraudeetcontrôlefiscal: lenouvelarsenaldel exécutif

Fraudeetcontrôlefiscal: lenouvelarsenaldel exécutif Exclusf LA FRANCE PRÉPARE L ALLONGEMENT DE LA DURÉE DE VIE DE SES CENTRALES NUCLÉAIRES PP. 4, 14, 22 ET L ÉDITORIAL DE DAVID BARROUX P. 11 LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE// LUNDI 23 SEPTEMBRE 2013// LESECHOS.FR

Plus en détail

En vue de l'obtention du. Présentée et soutenue par Meva DODO Le 06 novembre 2008

En vue de l'obtention du. Présentée et soutenue par Meva DODO Le 06 novembre 2008 THÈSE En vue de l'obtenton du DOCTORAT DE L UNIVERSITÉ DE TOULOUSE Délvré par l'unversté Toulouse III - Paul Sabater Spécalté : Informatque Présentée et soutenue par Meva DODO Le 06 novembre 2008 Ttre

Plus en détail

master Objectif Université d Auvergne - Université Blaise Pascal Rentrée 2014 AUVERGNE

master Objectif Université d Auvergne - Université Blaise Pascal Rentrée 2014 AUVERGNE entrée 2014 Objectf master Unversté d Auvergne - Unversté Blase ascal Certans masters sont cohabltés avec d autres établssements d ensegnement supéreur mnstère de l éducaton natonale, de l ensegnement

Plus en détail

N 1. Avec la Smerep, simplifiez-vous la vie! Sécu étudiante i Centre 617. Complémentaires i santé. Pack Smerep. en Ile-de-France 2007/2008

N 1. Avec la Smerep, simplifiez-vous la vie! Sécu étudiante i Centre 617. Complémentaires i santé. Pack Smerep. en Ile-de-France 2007/2008 N 1 en Ile-de-France Sécu étudante Centre 617 Complémentares santé Pack Smerep Avec la Smerep, smplfez-vous la ve! 2007/2008 Ce document est édté et dffusé dans le cadre de la conventon passée entre l

Plus en détail

Pour plus d'informations, veuillez nous contacter au 04.75.05.52.62. ou à contact@arclim.fr.

Pour plus d'informations, veuillez nous contacter au 04.75.05.52.62. ou à contact@arclim.fr. Régulaton Sondes & Capteurs Détente frgo électronque Supervson & GTC Humdfcaton & Déshu. Vannes & Servomoteurs Comptage eau, elec., énerge Ancens artcles Cette documentaton provent du ste www.arclm.eu

Plus en détail

P R I S E E N M A I N R A P I D E O L I V E 4 H D

P R I S E E N M A I N R A P I D E O L I V E 4 H D P R I S E E N M A I N R A P I D E O L I V E 4 H D Sommare 1 2 2.1 2.2 2.3 3 3.1 3.2 3.3 4 4.1 4.2 4.3 4.4 4.5 4.6 5 6 7 7.1 7.2 7.3 8 8.1 8.2 8.3 8.4 8.5 8.6 Contenu du carton... 4 Paramétrage... 4 Connexon

Plus en détail

Cette documentation provient du site www.arclim.eu et fait référence au produit suivant : PWRPR0000. Prix unitaire : 1732.77 HT

Cette documentation provient du site www.arclim.eu et fait référence au produit suivant : PWRPR0000. Prix unitaire : 1732.77 HT Régulaton Sondes & Capteurs Détente frgo électronque Supervson & GTC Humdfcaton & Déshu. Vannes & Servomoteurs Comptage eau, elec., énerge Ancens artcles Cette documentaton provent du ste www.arclm.eu

Plus en détail

Recherche universitaire et crédits d impôt pour R-D

Recherche universitaire et crédits d impôt pour R-D Fscalté Recherche unverstare et crédts d mpôt pour R-D Le 27 novembre 2001 Nancy Avone, CA Inctatfs fscaux à la R-D très généreux dsponbles Étude du Conference Board du Canada en 1998 Québec Jurdcton au

Plus en détail

Une analyse économique et expérimentale de la fraude à l assurance et de l audit

Une analyse économique et expérimentale de la fraude à l assurance et de l audit Une analyse économque et expérmentale de la fraude à l assurance et de l audt Sameh Borg To cte ths verson: Sameh Borg. Une analyse économque et expérmentale de la fraude à l assurance et de l audt. Economes

Plus en détail

COMPARAISON DE MÉTHODES POUR LA CORRECTION

COMPARAISON DE MÉTHODES POUR LA CORRECTION COMPARAISON DE MÉTHODES POUR LA CORRECTION DE LA NON-RÉPONSE TOTALE : MÉTHODE DES SCORES ET SEGMENTATION Émle Dequdt, Benoît Busson 2 & Ncolas Sgler 3 Insee, Drecton régonale des Pays de la Lore, Servce

Plus en détail

AZOTES ET D'ENGRAIS PHOSPHATES EN RIZIERE.

AZOTES ET D'ENGRAIS PHOSPHATES EN RIZIERE. 1122 86..-. COMPARASON DE DVERSES NATURES D'ENGRAS. _.. AZOTES ET D'ENGRAS PHOSPHATES EN RZERE.,... 3, Par P. ROCHE ': J. VEY - EGO CHAN BANG Dvson Agrologe Servce Agronome.R.A.M...*...., NTRODUCTON Un

Plus en détail

Pro2030 GUIDE D UTILISATION. Français

Pro2030 GUIDE D UTILISATION. Français Pro2030 GUIDE D UTILISATION Franças Contents Garante... Introducton... 1 Artcle nº 605056 Rév C Schéma nº A605056 Novembre 2010 2010 YSI Incorporated. Le logo YSI est une marque déposée de YSI Incorporated.

Plus en détail

IDEI Report # 18. Transport. December 2010. Elasticités de la demande de transport ferroviaire: définitions et mesures

IDEI Report # 18. Transport. December 2010. Elasticités de la demande de transport ferroviaire: définitions et mesures IDEI Report # 18 Transport December 2010 Elastctés de la demande de transport ferrovare: défntons et mesures Elastctés de la demande de transport ferrovare : Défntons et mesures Marc Ivald Toulouse School

Plus en détail

Captez les profits de la publicité sur mobile avec ces 2 valeurs. Évaluez votre couverture contre le risque dollar. Les Lettons élisent l austérité

Captez les profits de la publicité sur mobile avec ces 2 valeurs. Évaluez votre couverture contre le risque dollar. Les Lettons élisent l austérité DU 11 AU 17 NOVEMBRE 2010 NO 106 l 3 www.moneyweek.fr Captez les profts de la publcté sur moble avec ces 2 valeurs Évaluez votre couverture contre le rsque dollar Les Lettons élsent l austérté Hértage

Plus en détail

CONVENTION GÉNÉRALE. Intervenu en la ville de Grand-Mère, district judiciaire de St-Maurice, province de Québec, Canada.

CONVENTION GÉNÉRALE. Intervenu en la ville de Grand-Mère, district judiciaire de St-Maurice, province de Québec, Canada. - CONVENTION GÉNÉRALE Intervenu en la vlle de Grand-Mère, dstrct judcare de St-Maurce, provnce de Québec, Canada. ENTRE : ET : TRADING OVER THE WORLD INC., personne morale dûment consttuée en vertu des

Plus en détail

EURIsCO. Cahiers de recherche. Cahier n 2008-05. L épargne des ménages au Maroc : Une analyse macroéconomique et microéconomique.

EURIsCO. Cahiers de recherche. Cahier n 2008-05. L épargne des ménages au Maroc : Une analyse macroéconomique et microéconomique. Cahers de recherche EURIsCO Caher n 2008-05 L épargne des ménages au Maroc : Une analyse macroéconomque et mcroéconomque Rapport d étude Najat El Mekkaou de Fretas (coordnateur) Eursco Unversté Pars Dauphne

Plus en détail

POUR FAIRE VOLER NOS AVIONS, IL FAUT TOUTE UNE ARMÉE

POUR FAIRE VOLER NOS AVIONS, IL FAUT TOUTE UNE ARMÉE POUR FAIRE VOLER NOS AVIONS, IL FAUT TOUTE UNE ARMÉE École de l ar (Salon-de-Provence) NOTRE DEVISE : FAIRE FACE 2 ÉDITO Le Général MODÉRÉ, Commandant les Écoles d offcers de l Armée de l ar et la Base

Plus en détail

TD 1. Statistiques à une variable.

TD 1. Statistiques à une variable. Danel Abécasss. Année unverstare 2010/2011 Prépa-L1 TD de bostatstques. Exercce 1. On consdère la sére suvante : TD 1. Statstques à une varable. 1. Calculer la moyenne et l écart type. 2. Calculer la médane

Plus en détail

Table des Matières RÉSUMÉ ANALYTIQUE... 1 I. CONTEXTE... 2 1. La dette publique du Gouvernement... 2 2. Contexte institutionnel de gestion de la

Table des Matières RÉSUMÉ ANALYTIQUE... 1 I. CONTEXTE... 2 1. La dette publique du Gouvernement... 2 2. Contexte institutionnel de gestion de la Out ld éval uat on del aper f or manceen mat èr e degest on del adet t e (empa) Maur t an a Mar s2011 LeeMPA estunemét hodol og epouréval uerl aper f or manceenmat èr edegest on del adet t eàt r aver sunensembl

Plus en détail

Avez-vous vous aperçu cette drôle de trogne? Entre nature et histoire autour de Mondoubleau

Avez-vous vous aperçu cette drôle de trogne? Entre nature et histoire autour de Mondoubleau Avez-vous vous aperçu cette drôle de trogne? Entre nature et hstore autour de Mondoubleau Thème de la cache : NATURE ET CULTURE Départ : Parkng Campng des Prés Barrés à Mondoubleau Dffculté : MOYENNE Dstance

Plus en détail

Anticiper l inaptitude physique (fascicule 11)

Anticiper l inaptitude physique (fascicule 11) E T U D E P R A T I Q U E GESTION DE L INAPTITUDE SERVICE CONSEIL STATUTAIRE - jun 2009 Présentaton (fasccule 1) Défntons générales (fasccule 2) L apttude physque (fasccule 3) Le handcap (fasccule 4) L

Plus en détail

L enseignement virtuel dans une économie émergente : perception des étudiants et perspectives d avenir

L enseignement virtuel dans une économie émergente : perception des étudiants et perspectives d avenir L ensegnement vrtuel dans une économe émergente : percepton des étudants et perspectves d avenr Hatem Dellag Laboratore d Econome et de Fnances applquées Faculté des scences économques et de geston de

Plus en détail

Exercices d Électrocinétique

Exercices d Électrocinétique ercces d Électrocnétque Intensté et densté de courant -1.1 Vtesse des porteurs de charges : On dssout une masse m = 20g de chlorure de sodum NaCl dans un bac électrolytque de longueur l = 20cm et de secton

Plus en détail

Contact SCD Nancy 1 : theses.sciences@scd.uhp-nancy.fr

Contact SCD Nancy 1 : theses.sciences@scd.uhp-nancy.fr AVERTISSEMENT Ce document est le frut d'un long traval approuvé par le jury de soutenance et ms à dsposton de l'ensemble de la communauté unverstare élarge. Il est soums à la proprété ntellectuelle de

Plus en détail

Les prix quotidiens de clôture des échanges de quotas EUA et de crédits CER sont fournis par ICE Futures Europe

Les prix quotidiens de clôture des échanges de quotas EUA et de crédits CER sont fournis par ICE Futures Europe Méthodologe CDC Clmat Recherche puble chaque mos, en collaboraton avec Clmpact Metnext, Tendances Carbone, le bulletn mensuel d nformaton sur le marché européen du carbone (EU ETS). L obectf de cette publcaton

Plus en détail

être étudiant à Annecy et son agglomération

être étudiant à Annecy et son agglomération être étudant à Annecy et son agglomératon 2014 2015 photo extrate de l exposton «1 tot 2 gnénératons, d un regard à l autre...» Le Logement nter génératonnel soldare est une forme de logement alternatve.

Plus en détail

L indice suisse des prix de la construction Octobre 2010=100

L indice suisse des prix de la construction Octobre 2010=100 Département fédéral de l ntéreur DFI Offce fédéral de la statstque OFS Actualtés OFS 5 Prx Neuchâtel, jullet 211 L ndce susse des prx de la constructon Octobre 21=1 Aperçu méthodologque Rensegnements:

Plus en détail