PARAMETRE DE MARCHE. Rapport au 30 mars Paramètres de marché au 30 mars Marchés Actions

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PARAMETRE DE MARCHE. Rapport au 30 mars 2012. Paramètres de marché au 30 mars 2012. 1 Marchés Actions"

Transcription

1 PARAMETRE DE MARCHE Rapport au 30 mars 2012 Paramètres de marché au 30 mars 2012 Le premier trimestre de l année 2012 a été marqué par l apaisement des tensions sur les dettes souveraines et une nette amélioration des valorisations des marchés actions. En Europe, la BCE a apporté massivement des liquidités aux banques pour éviter le risque d un «crédit crunch» (resserrement de crédit). De plus, certains pays fragilisés par la crise, notamment l Italie, ont mis en place des mesures pour assainir leurs finances publiques et en conséquence ont vu leurs taux d intérêt diminuer. Malgré ces éléments encourageants, l économie européenne demeure morose. Si l Allemagne semble rebondir plus rapidement, l activité s est repliée dans l ensemble de la zone euro. L activité est plus soutenue au Etats Unis, avec une croissance annualisée avoisinant les 2.8%. L Amérique enregistre également des chiffres de création d emplois plus dynamiques qu en Europe en début d année Marchés Actions La progression des marchés actions, amorcée à la fin de l année 2011, se poursuit au premier trimestre Les indices EuroStoxx50, S&P500, et MSCI Emerging Market ont respectivement progressé de 6.9%, 12% et 13.6%. Cette croissance est soutenue en partie par les données stimulantes du marché de l emploi au Etats-Unis. En effet, emplois non agricoles ont été crées en janvier et le chômage est 1

2 tombé à 8.3%, son niveau le plus bas depuis En Europe plusieurs mesures ont été mises en place pour apaiser les tensions dans la zone Euro. En premier lieu, la BCE a annoncé en décembre une opération de refinancement à long terme d une durée de trois ans au taux de 1% pour apporter de la liquidité aux institutions financières. Sur la question des dettes grecques, 80% des créanciers privés ont accepté de participer à la restructuration de la dette du pays, ce qui a permis de réduire la dette de 107 milliards d euros. En plus, certains états fragilisés par la crise ont affiché leur volonté d assainir leur financement public. Plusieurs plans de réduction de déficits ont ainsi été mis en place en Italie, en Espagne et en France. Enfin, les perspectives économiques de la zone euro sont moins pessimistes et la récession pourrait être plus légère que prévu. Les inquiétudes concernant les finances publiques de certains pays, notamment en Espagne et au Portugal, ainsi que le renforcement de tensions géopolitiques entraînant une hausse du pétrole continuent de perturber le marché. Nous notons une légère correction du marché européen vers la fin du mois de mars, l indice EuroStoxx perdant 5% entre le 19/03 et le 30/03. Evolution des indices S&P 500, -Stoxx 50 et MSCI Emerging Markets sur un an glissant S&P MSCI Emerging Markets EuroStoxx /05/11 01/06/11 01/07/11 01/08/11 01/09/11 01/10/11 01/11/11 01/12/11 01/01/12 01/02/12 01/03/12 2 Volatilité Action L indice VStoxx (volatilité implicite des options sur l indice EuroStoxx 50) termine le trimestre à points, à un niveau inférieur de -9.6 points par rapport à son niveau de Septembre Le 2

3 VIX clôture le trimestre à points. En raison de la croissance des marchés actions, les niveaux de volatilités implicites ont considérablement diminué sur le trimestre et ont retrouvé leur niveau de mars Evolution des indices V-Stoxx et VIX sur un an glissant Corrélation Action Vstox VIX L indice S&P 500 Implied Correlation 2013 reflète la corrélation implicite entre les 500 plus grosses capitalisations du S&P 500 à partir des options d échéance Décembre Cet indice a baissé de points pour finir à points au 30/03. Cette baisse est liée à la hausse du marché des actions. 3

4 Evolution de l indice S&P 500 Implied Correlation 2011 sur un an glissant S&P 500 Implied Correlation Index août-11 nov.-11 févr Dividendes Le graphique suivant présente l évolution des contrats futures sur les dividendes EuroStoxx50 correspondant aux années 2012 et Les indices ont augmenté de 12 points d indice en moyenne ce trimestre. -Stoxx 50, niveaux de dividendes anticipés par les futures sur un an glissant Dividendes Dividendes

5 4 Taux d intérêt 1. Le graphique suivant décrit les évolutions des taux de swap en Euro à 1 et 5 ans sur un an glissant. Taux de swap 1 an et 5 ans en Euro 3,50 3,00 2,50 2,00 1,50 1,00 0,50 0,00 Swap 1 an Swap 5 ans Malgré les bonnes nouvelles économiques et financières du quatrième trimestre 2011, les incertitudes concernant la crise de la dette de certains pays de la zone euro, notamment celui de l Espagne et du Portugal, continuent de faire douter les opérateurs de marché. Ceci est reflété par la baisse des taux depuis le début de A la fin du trimestre, le taux swap 1 an a de nouveau perdu 37bps et le taux swap 5 ans 16bps. Cette tendance baissière sur le marché des taux aura un impact positif sur la valorisation de la plupart des produits structurés, particulièrement sur les produits dont le capital est garanti. 2. Le graphique suivant décrit l évolution des taux des emprunts d Etat à 10 ans en Europe (Allemagne) et aux Etats-Unis. Les données positives aux Etats- Unis ont un impact positif sur la confiance des investisseurs. Le taux long 10 ans a augmenté de 34bps au cours du trimestres et fini à 2.21% au 30 mars A la différence des taux longs américains, le taux long 10 ans sont restés stables par rapport au trimestre précédent en raison du contexte économique encore fragile. 5

6 Benchmarks 10 ans Europe et US sur un an glissant 4,00 3,50 Benchmark $ 10 ans 3,00 2,50 2,00 1,50 1,00 5 Crédit Benchmark 10 ans L'indice Itraxx Financials suit le coût de la protection contre le risque de défaut des émetteurs les plus traités. Les mesures stimulantes, telles que l injection de 489 milliards d euros de crédit dans le système bancaire par la BCE, ont facilité les conditions de financement des banques. Ainsi l indice a considérablement baissé de points au cours du trimestre mais reste tout de même 100 points plus élevés que son niveau en fin mars Indice itraxx Financials 5ans sur un an glissant

7 Le graphique suivant présente le niveau des CDS (cotés ou estimés par DeriveXperts) au 30 mars 2012 pour les principaux émetteurs des produits structurés et le compare au niveau observé fin Décembre 2011: Niveaux des CDS individuels (maturité 3 ans) 6,00% 5,00% 4,00% 3,00% 2,00% 1,00% 0,00% BNP PARIBAS SOCIETE GENERALE CALYON NATIXIS RBS KBC BAYERISCHE LANDESBANK DEUTSCHE BANK COMMERZBANK BARCLAYS HSBC RABOBANK ABN AMRO JP MORGAN CREDIT SUISSE GOLDMAN SACHS MORGAN STANLEY MERRILL LYNCH CITIGROUP, DeriveXperts La détente observée sur le marché de la dette souveraine se répercute de manière positive sur la confiance des opérateurs de marché. Les spreads des institutions financières ont diminué par rapport à leur niveau à la fin de l année Cette baisse aura un impact positif sur la précision des valorisations de produits structurés. 6 Matières premières Le cours de l or a progressé de 8% ce trimestre. Il reste comme à la période précédente relativement volatile. Il a notamment connu une forte augmentation de 15% entre le 30/12/2011 et le 28/02/2012 puis a ensuite perdu près de 6%. 7

8 Or (Valeur d une once d or en USD) sur un an glissant Gold Spot Les prix du pétrole continuent d augmenter ce trimestre. Il a gagné 36% par rapport à son niveau au 01/10/2011. La flambée des cours du pétrole est liée à la demande croissante des pays émergents et surtout aux tensions géopolitiques au Moyen-Orient. WTI, future première échéance Future sur pétrole WTI, 1ère échéance

9 7 Marché des changes La parité Euro/USD a progressé de 3% ce trimestre. Le relatif apaisement des craintes sur le marché des dettes souveraines en zone euro a permis à la devise européenne de rebondir. Parité EUR / USD 1,55 1,50 1,45 1,40 1,35 1,30 1,25 1,20 1,15 1,10 8 Inflation Euro en Dollar L inflation s est stabilisée autour de 2.7% à la fin du premier trimestre Malgré un contexte économique morose, elle reste stable en raison du renchérissement des prix du pétrole. Inflation réalisée en Euro, Swaps d'inflation à 1 et 10 ans (Zone Euro / Hors tabac) 3,50 3,00 Inflation réalisée sur 1 an 2,50 2,00 1,50 Swap d'inflation à 10 ans Swap d'inflation à 1 an 1,00 0,50 0,00 21/05/11 10/07/11 29/08/11 18/10/11 07/12/11 26/01/12 9

10 Les marchés actions ont nettement progressé par rapport au trimestre précédent. A titre d exemple, l indice Eurostoxx50 a progressé de 7% de janvier à mars La hausse des marchés européens est en partie due aux mesures prises par la BCE et des gouvernements européens pour apaiser les tensions. L injection de liquidités et la mise en place des plans de rigueurs ont par ailleurs permis de faire baisser les coûts de financement des banques et les taux d intérêts souverains. Le dynamisme des marchés est également soutenu par la croissance et les créations d emploi aux Etats-Unis. Le chômage en janvier a atteint des niveaux historiquement bas depuis Malgré les améliorations, l économie de la zone euro semble avancer à deux vitesses. L Allemagne rebondit plus vite que le reste de la zone. Même si l action récente de la BCE semble avoir évité une crise systémique, les tensions qui persistent dans certains pays continuent à faire douter les opérateurs. Ce manque de confiance est notamment reflété par la baisse des taux depuis septembre En parallèle de la croissance des marchés actions, nous notons la baisse de la volatilité implicite et du coût de financement des institutions financières. L évolution de ces facteurs aura un impact positif sur la précision des valorisations. 10

Présentation Macro-économique. Mai 2013

Présentation Macro-économique. Mai 2013 Présentation Macro-économique Mai 2013 1 Rendement réel des grandes catégories d actifs Janvier 2013 : le «sans risque» n était pas une option, il l est moins que jamais Rendement réel instantané 2,68%

Plus en détail

mai COMMENTAIRE DE MARCHÉ

mai COMMENTAIRE DE MARCHÉ mai 2014 COMMENTAIRE DE MARCHÉ SOMMAIRE Introduction 2 En bref 3 INTRODUCTION L heure semble au découplage entre les Etats-Unis et l Europe. Alors que de l autre côté de l Atlantique, certains plaident

Plus en détail

LE COMITÉ D INVESTISSEMENT DE LA GESTION PRIVÉE

LE COMITÉ D INVESTISSEMENT DE LA GESTION PRIVÉE DE LA GESTION PRIVÉE COMPTE RENDU DAVID DESOLNEUX DIRECTEUR DE LA GESTION SCÉNARIO ÉCONOMIQUE ACTIVITÉS La croissance économique redémarre, portée par les pays développés. Aux Etats-Unis, après une croissance

Plus en détail

Les mesures adoptées et la réduction des risques à court terme ont revigoré les marchés 1

Les mesures adoptées et la réduction des risques à court terme ont revigoré les marchés 1 Les mesures adoptées et la réduction des risques à court terme ont revigoré les marchés 1 Au cours des trois mois écoulés jusqu à début décembre, les prévisions en matière de croissance économique mondiale

Plus en détail

DORVAL FLEXIBLE MONDE

DORVAL FLEXIBLE MONDE DORVAL FLEXIBLE MONDE Rapport de gestion 2014 Catégorie : Diversifié International/Gestion flexible Objectif de gestion : L objectif de gestion consiste à participer à la hausse des marchés de taux et

Plus en détail

Perspectives économiques 2013-2014

Perspectives économiques 2013-2014 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2013-2014 L amélioration de l économie atténuée par l incertitude politique Prix du pétrole:

Plus en détail

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue!

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Boussole Juin 2015 Divergence des indicateurs avancés Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Les règles du placement financier - Partie III Votre patrimoine,

Plus en détail

alpha sélection est une alternative à un placement risqué en actions et présente un risque de perte en capital, en cours de vie et à l échéance.

alpha sélection est une alternative à un placement risqué en actions et présente un risque de perte en capital, en cours de vie et à l échéance. alpha sélection alpha sélection est une alternative à un placement risqué en actions et présente un risque de perte en capital, en cours de vie et à l échéance. Instrument financier émis par Natixis (Moody

Plus en détail

Fonds Assurance Retraite du contrat BNP Paribas Avenir Retraite Données au 31 décembre 2014. Communication à caractère publicitaire

Fonds Assurance Retraite du contrat BNP Paribas Avenir Retraite Données au 31 décembre 2014. Communication à caractère publicitaire Fonds Assurance Retraite BNP Paribas Avenir Retraite Données au 31 décembre 2014 Communication à caractère publicitaire Le contrat BNP Paribas Avenir Retraite est géré par Cardif Assurance Vie avec un

Plus en détail

A PLUS FINANCE FONDS DE FONDS

A PLUS FINANCE FONDS DE FONDS FINANCE FONDS DE FONDS A PLUS DYNAMIQUE A PLUS PATRIMOINE A PLUS TALENTS A PLUS OBLIGATIONS RAPPORT DE AU 30-06-2015 COMMENTAIRE DE 1 er SEMESTRE 2015 Le premier semestre 2015 a été caractérisé par le

Plus en détail

Privilégier les actions et les emprunts d entreprise aux placements monétaires et aux emprunts d Etat AAA

Privilégier les actions et les emprunts d entreprise aux placements monétaires et aux emprunts d Etat AAA Swisscanto Asset Management SA Waisenhausstrasse 2 8021 Zurich Téléphone +41 58 344 49 00 Fax +41 58 344 49 01 assetmanagement@swisscanto.ch www.swisscanto.ch Politique de placement de Swisscanto pour

Plus en détail

2 LES MARCHÉS FINANCIERS : ÉVOLUTIONS RÉCENTES ET PERSPECTIVES

2 LES MARCHÉS FINANCIERS : ÉVOLUTIONS RÉCENTES ET PERSPECTIVES LES MARCHÉS FINANCIERS : LES MARCHÉS FINANCIERS : 1. Le marché de la dette souveraine 4. Risque de refinancement des banques 7 3. Les marchés actions 3 4. Les marchés de matières premières 33 5. Les marchés

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

Votre coupon augmente avec la hausse des taux d intérêt. Crédit Agricole CIB (AA- / Aa3) Interest Evolution 2018 STRATÉGIE P. 2. DURÉE p.

Votre coupon augmente avec la hausse des taux d intérêt. Crédit Agricole CIB (AA- / Aa3) Interest Evolution 2018 STRATÉGIE P. 2. DURÉE p. Crédit Agricole CIB (AA- / Aa3) STRATÉGIE P. 2 Crédit Agricole CIB - fait bénéficier l investisseur d un coupon brut annuel intéressant pendant 8 ans. Concrètement, le calcul du coupon s opère sur la base

Plus en détail

Performance des grands groupes bancaires français au 31 mars 2012

Performance des grands groupes bancaires français au 31 mars 2012 Performance des grands groupes bancaires français au 31 mars 2012 Mercredi 16 mai 2012 Sommaire : Introduction > Un premier trimestre 2012 impacté par des éléments exceptionnels > Une dynamique commerciale

Plus en détail

G&R Europe Distribution 5

G&R Europe Distribution 5 G&R Europe Distribution 5 Instrument financier émis par Natixis, véhicule d émission de droit français, détenu et garanti par Natixis (Moody s : A2 ; Standard & Poor s : A au 6 mai 2014) dont l investisseur

Plus en détail

2015 et l investissement en actions : la prise de risque est-elle justifiée?

2015 et l investissement en actions : la prise de risque est-elle justifiée? Flash Stratégie Janvier 2015 2015 et l investissement en actions : la prise de risque est-elle justifiée? Jean Borjeix Paris, le 20 janvier 2015 Dans ce document nous allons tout d abord rapprocher nos

Plus en détail

La guerre des devises, une source d opportunités Mars 2015

La guerre des devises, une source d opportunités Mars 2015 PERSPECTIVES La guerre des devises, une source d opportunités Mars 2015 Depuis le début de l année 2015, de nombreuses banques centrales à travers le monde ont abaissé leur taux d intérêt ou pris d autres

Plus en détail

OUESSANT. Vivienne investissement. Printemps-été 2015. Rapport de gestion. L analyse quantitative au service de la gestion active

OUESSANT. Vivienne investissement. Printemps-été 2015. Rapport de gestion. L analyse quantitative au service de la gestion active Ce document est destiné à des investisseurs professionnels uniquement Vivienne investissement L analyse quantitative au service de la gestion active OUESSANT Rapport de gestion Printemps-été 2015 Vivienne

Plus en détail

L INVESTISSEMENT JOUE À «CASH-CASH»

L INVESTISSEMENT JOUE À «CASH-CASH» 193-202.qxp 09/11/2004 17:19 Page 193 L INVESTISSEMENT JOUE À «CASH-CASH» Département analyse et prévision de l OFCE La rentabilité des entreprises s'est nettement redressée en 2003 et 2004. Amorcée aux

Plus en détail

l eri Communication à caractère promotionnel

l eri Communication à caractère promotionnel l eri Titres de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance. L investisseur supporte le risque de crédit de NATIXIS (Moody s : A2 / Fitch : A / Standard & Poor s :

Plus en détail

Total Sélection Période de souscription : Durée d investissement conseillée Éligibilité

Total Sélection Période de souscription : Durée d investissement conseillée  Éligibilité Total Sélection Instrument financier émis par Natixis SA (Moody s : A2, Fitch : A, Standard & Poor s : A au 20 novembre 2014) dont l investisseur supporte le risque de crédit. Total Sélection est une alternative

Plus en détail

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés POUR DIFFUSION : À Washington : 9h00, le 9 juillet 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À DIFFUSION Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés La croissance

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail

La dynamique du cycle européen reste robuste en dépit des incertitudes sur la Grèce

La dynamique du cycle européen reste robuste en dépit des incertitudes sur la Grèce CONVICTIONS Conclusions du comité d investissement mensuel de Natixis Asset Management Juillet 2015 ANALYSE MACROECONOMIQUE La dynamique du cycle européen reste robuste en dépit des incertitudes sur la

Plus en détail

CONSERVATEUR OPPORTUNITÉ TAUX US 2

CONSERVATEUR OPPORTUNITÉ TAUX US 2 Placements financiers CONSERVATEUR OPPORTUNITÉ TAUX US 2 Profitez de la hausse potentielle des taux de l économie américaine et d une possible appréciation du dollar américain (1). (1) Le support Conservateur

Plus en détail

Millésime Excellence VI Investir au cœur de la gestion privée

Millésime Excellence VI Investir au cœur de la gestion privée Millésime Excellence VI Investir au cœur de la gestion privée Obligation de droit français à capital intégralement garanti à l échéance émise par Natixis * Durée de détention conseillée : 8 ans jusqu au

Plus en détail

GENERALI INVESTMENTS EUROPE GF FIDELITE FR0010113894 15 juin 2015

GENERALI INVESTMENTS EUROPE GF FIDELITE FR0010113894 15 juin 2015 Sur la période 11 mai 2015 au 10 juin 2015, la performance du fonds est en retrait de -1.04% par rapport à son indicateur de référence*. Néanmoins, depuis le début d année, GF Fidélité surperforme son

Plus en détail

NOTES DE CONJONCTURE - MARS 2014

NOTES DE CONJONCTURE - MARS 2014 CONTRAT SOCIAL 28/03/2014 J.Blanchard NOTES DE CONJONCTURE - MARS 2014 ----ooo---- ECONOMIE MONDIALE : sans changement notable sauf crises graves Les dernières prévisions pour 2014 et 2015 confirment les

Plus en détail

Découvrez les avantages du trading électronique sur le marché obligataire

Découvrez les avantages du trading électronique sur le marché obligataire Découvrez les avantages du trading électronique sur le marché obligataire Un point d accès unique pour le marché obligataire L activité des marchés a été récemment confrontée à une croissance des émissions

Plus en détail

H RENDEMENT 20. titres de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance

H RENDEMENT 20. titres de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance H RENDEMENT 20 titres de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance émetteur / Garant : instrument financier émis par natixis structured issuance

Plus en détail

DIRECTIVES DE PLACEMENT RISK BUDGETING LINE 5

DIRECTIVES DE PLACEMENT RISK BUDGETING LINE 5 DIRECTIVES DE PLACEMENT RISK BUDGETING LINE 5 29.06.2011 Groupe de placement Prisma Risk Budgeting Line 5 (RBL 5) Caractéristiques du groupe de placement 1. Le RBL 5 est un fonds composé d actifs susceptibles

Plus en détail

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Direction Épargne et Clientèle Patrimoniale Date de diffusion : 26 janvier 2015 N 422 CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Dans une démarche d accompagnement auprès de vos clients, plusieurs communications

Plus en détail

«Le pilotage en période de taux bas»!!! Patrick ARTUS! Directeur de la Recherche et des Etudes de Natixis!

«Le pilotage en période de taux bas»!!! Patrick ARTUS! Directeur de la Recherche et des Etudes de Natixis! Table Ronde 1! «Le pilotage en période de taux bas»!!! Patrick ARTUS! Directeur de la Recherche et des Etudes de Natixis! Marie LEMARIÉ! Directeur Financement et Investissement de Groupama SA!! Mikaël

Plus en détail

Protégez vous contre l inflation

Protégez vous contre l inflation Credit Suisse (A+/Aa) À QUOI VOUS ATTENDRE? P. Inflation Booster 0 Credit Suisse Inflation Booster 0 est un titre de dette structuré. Le produit est émis par Credit Suisse AG et vous donne droit à un coupon

Plus en détail

AFIM MELANION DIVIDENDES RAPPORT ANNUEL. Exercice clos le 31 décembre 2014

AFIM MELANION DIVIDENDES RAPPORT ANNUEL. Exercice clos le 31 décembre 2014 AFIM MELANION DIVIDENDES RAPPORT ANNUEL Exercice clos le 31 décembre 2014 Code ISIN : Part A : FR0011619345 Part B : FR0011619352 Part C : FR0011619402 Dénomination : AFIM MELANION DIVIDENDES Forme juridique

Plus en détail

Titre de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance (1)

Titre de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance (1) alpha privilège Titre de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance Durée d investissement conseillée : 5 ans (hors cas de remboursement automatique

Plus en détail

ANTICIPATIONS HEBDO. 16 Février 2015. L'élément clé durant la semaine du 9 Février 2015

ANTICIPATIONS HEBDO. 16 Février 2015. L'élément clé durant la semaine du 9 Février 2015 Direction de la Recherche Economique Auteur : Philippe Waechter L'élément clé durant la semaine du 9 Février 2015 Le premier point cette semaine porte sur la croissance modérée de la zone Euro au dernier

Plus en détail

thématique d'investissement

thématique d'investissement 6// thématique d'investissement PRéSERVER LE CAPITAL AVEC DU CRéDIT DE QUALITé Alors qu elles avaient bien résisté à la crise de la dette souveraine sur le premier semestre, les obligations d entreprise

Plus en détail

Zone euro Indicateur d impact du QE

Zone euro Indicateur d impact du QE N 1/263 1 er septembre 21 Zone euro Indicateur d impact du Avec l annonce d un programme étendu d achats d actifs non stérilisés (quantitative easing, ), portant essentiellement sur des titres souverains,

Plus en détail

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Présentation à l Association des économistes québécois Le 19 mai 25 Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Kevin G. Lynch Administrateur Fonds

Plus en détail

Nouvelle vague d assouplissement 1

Nouvelle vague d assouplissement 1 Nouvelle vague d assouplissement 1 Ces derniers mois, une vague d assouplissement des politiques monétaires, largement inattendue, a mobilisé l attention des marchés financiers mondiaux. Dans un contexte

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

Options et Volatilité (introduction)

Options et Volatilité (introduction) SECONDE PARTIE Options et Volatilité (introduction) Avril 2013 Licence Paris Dauphine 2013 SECONDE PARTIE Philippe GIORDAN Head of Investment Consulting +377 92 16 55 65 philippe.giordan@kblmonaco.com

Plus en détail

Les échanges Internationaux. L environnement monétaire international

Les échanges Internationaux. L environnement monétaire international Les échanges Internationaux L environnement monétaire international Caractéristiques du système monétaire international (SMI) SMI : structure mondiale de relations commerciales et financières au sein desquelles

Plus en détail

Poursuivez, Atteignez, Dépassez vos objectifs

Poursuivez, Atteignez, Dépassez vos objectifs Leverage & Short X5 Pétrole Brent et Or Poursuivez, Atteignez, Dépassez vos objectifs Produits présentant un risque de perte en capital, émis par société générale Effekten GmbH (société ad hoc de droit

Plus en détail

La finance internationale : quel impact sur l'économie marocaine? 20 Novembre 2012

La finance internationale : quel impact sur l'économie marocaine? 20 Novembre 2012 La finance internationale : quel impact sur l'économie marocaine? 20 Novembre 2012 Sommaire I - Le rôle prépondérant des marchés financiers I.1 - Financiarisation de l'économie mondiale I.2 Lien avec l'entreprise

Plus en détail

L Europe serait-elle enfin à un tournant?

L Europe serait-elle enfin à un tournant? L Europe serait-elle enfin à un tournant? Thomas Higgins, PhD, chef économiste et stratégiste global macro chez Standish Rebecca Braeu, CFA, PhD, responsable de la recherche obligations souveraines Standish

Plus en détail

Economie et marchés. Editorial. Nos évaluations en bref

Economie et marchés. Editorial. Nos évaluations en bref Investment Strategy & Research Economie et marchés Août 21 Editorial Les tragédies financières ne manquent pas cet été: à peine le dernier acte de la crise grecque terminé, la Chine est ébranlée par un

Plus en détail

p s den Titres de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance(1).

p s den Titres de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance(1). p s den 1 / 12 Titres de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance(1). ériode de commercialisation : du 18 mai au 17 juillet 2015. La commercialisation

Plus en détail

Indices de référence informatifs des valeurs sousjacentes aux émissions structurées de KBC IFIMA S.A.

Indices de référence informatifs des valeurs sousjacentes aux émissions structurées de KBC IFIMA S.A. informatifs des valeurs sousjacentes aux émissions structurées de KBC IFIMA S.A. Les renseignements repris dans ce document sont purement informatifs. Ils doivent permettre au client d'accéder aux valeurs

Plus en détail

JANVIER 2012 THEMA 14

JANVIER 2012 THEMA 14 JANVIER 2012 THEMA 14 THEMATIQUE D INVESTISSEMENT LES OBLIGATIONS D ENTREPRISES JANVIER 2012 Janvier 2012 P.2 THEMATIQUE OBLIGATIONS D ENTREPRISES Alors qu elles avaient bien résisté à la crise de la dette

Plus en détail

Les divergences dominent le marché

Les divergences dominent le marché Les divergences dominent le marché L euro a continué de glisser, pour la sixième semaine consécutive, face au dollar américain. Et cette baisse devrait continuer de s accentuer dans les prochains jours,

Plus en détail

Marchés émergents Misez sur le potentiel de croissance des économies émergentes avec la HSBC

Marchés émergents Misez sur le potentiel de croissance des économies émergentes avec la HSBC Marchés émergents Misez sur le potentiel de croissance des économies émergentes avec la HSBC Sommaire La nouvelle locomotive de la croissance mondiale Pourquoi investir dans les marchés émergents? La montée

Plus en détail

Les Obligations Convertibles (introduction)

Les Obligations Convertibles (introduction) TROISIEME PARTIE Les Obligations Convertibles (introduction) Avril 2011 Licence Paris Dauphine 2011 Sommaire LES OBLIGATIONS CONVERTIBLES Sect 1 Présentation, définitions Sect 2 Eléments d analyse et typologie

Plus en détail

QUEL EST L INTÉRÊT D INVESTIR EN BOURSE?

QUEL EST L INTÉRÊT D INVESTIR EN BOURSE? QUEL EST L INTÉRÊT D INVESTIR EN BOURSE? L attrait de l investissement en actions sur le long terme et présentation des stratégies des deux fonds TreeTop Thierry Beauvois Senior Financial Advisor TREETOP

Plus en détail

Banque Negara Malaisie (BNM)

Banque Negara Malaisie (BNM) Le système bancaire de Labuan comprend la Banque centrale de Malaisie (Bank Negara Malaysia), les banques (banques commerciales, sociétés financières, banques commerciales et les banques islamiques) et

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE LA BANQUE DE FRANCE

RAPPORT ANNUEL DE LA BANQUE DE FRANCE 2014 RAPPORT ANNUEL DE LA BANQUE DE FRANCE Rapport adressé à Monsieur le Président de la République et au Parlement par Christian Noyer, gouverneur Sommaire La Banque de France a fait appel à des métiers

Plus en détail

HSBC EUROPE EQUITY INCOME (A) (EUR)

HSBC EUROPE EQUITY INCOME (A) (EUR) Performances et analyse du risque Performances en base 100 160 150 140 130 120 110 100 90 80 31/08/10 Performance du fonds en base 100 sur la durée de placement recommandée 31/08/11 31/08/12 Performances

Plus en détail

LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1

LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1 LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1 Couverture : Protéger des créances ou des dettes (commerciales ou financières) contre le risque de variation

Plus en détail

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires POUR DIFFUSION : À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À PUBLICATION Courants contraires La baisse

Plus en détail

Monnaie, banques, assurances

Monnaie, banques, assurances Monnaie, banques, assurances Panorama La politique monétaire de la Banque nationale suisse en 2013 En 2013, la croissance de l économie mondiale est demeurée faible et fragile. En Europe, les signes d

Plus en détail

CHAPITRE 1 L évolution des marchés financiers en 2008

CHAPITRE 1 L évolution des marchés financiers en 2008 CHAPITRE L évolution des marchés financiers en Les marchés du crédit Les marchés d actions Les marchés de produits dérivés Les produits de gestion pour compte de tiers L évolution des marchés financiers

Plus en détail

Multi Defender VONCERT

Multi Defender VONCERT Multi Defender VONCERT sur le SMI, EuroStoxx 50 et le S&P 500 Vous souhaitez profiter de la hausse de cours potentielle de grands indices boursiers sans pour autant exclure des corrections de cours? Le

Plus en détail

BIL BOARD L'actualité des marchés financiers été 2013

BIL BOARD L'actualité des marchés financiers été 2013 BIL BOARD L'actualité des marchés financiers été 2013 Chers clients, Chers investisseurs, La fin du 1 er semestre 2013 ne sonne malheureusement pas encore la fin de cette crise financière! Les informations

Plus en détail

Certificat BNP Paribas Double Avantage 2017 Placement d une durée maximale de 4 ans et 9 mois à capital non garanti

Certificat BNP Paribas Double Avantage 2017 Placement d une durée maximale de 4 ans et 9 mois à capital non garanti Certificat BNP Paribas Double Avantage 2017 Placement d une durée maximale de 4 ans et 9 mois à capital non garanti Cette offre peut être close à tout moment. ANNEXE À LA NOTICE : CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES

Plus en détail

Une porte d entrée vers un nouveau monde. par Sergio Trigo-Paz

Une porte d entrée vers un nouveau monde. par Sergio Trigo-Paz Une porte d entrée vers un nouveau monde Pour les investisseurs professionnels uniquement par Sergio Trigo-Paz STRATEGIC SOLUTIONS Edition Printemps 2013 Une porte d entrée vers un nouveau monde par Sergio

Plus en détail

Cinq ans après le début de la crise financière, l économie

Cinq ans après le début de la crise financière, l économie 52 5 L immobilier d entreprise allemand et les investisseurs Par Marcus Cieleback, directeur de recherche, PATRIZIA Immobilien AG. 5.1/ SITUATION GÉNÉRALE Cinq ans après le début de la crise financière,

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 08/91 POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le 23 juillet 2008 Fonds monétaire international 700 19 e rue, NW Washington, D. C. 20431 USA Le FMI conclut les consultations de 2008

Plus en détail

Les banques sous perfusion

Les banques sous perfusion Les banques sous perfusion Par Éric Toussaint L assistance de la Banque centrale européenne et de la Fed 1 A partir de juin 2011, les banques européennes sont entrées dans une phase tout à fait critique.

Plus en détail

Quels sont les risques sous-jacents liés au trading sur indice boursier?

Quels sont les risques sous-jacents liés au trading sur indice boursier? Indices boursiers Factsheet Introduction Trading sur indice boursier Les indices boursiers proposés sur les plateformes eforex de Swissquote sont des contrats sur dérivés de gré à gré (OTC) dont le sous-jacent

Plus en détail

Commercialisation du 25 septembre au 19 décembre 2014 (12h00)

Commercialisation du 25 septembre au 19 décembre 2014 (12h00) Commercialisation du 25 septembre au 19 décembre 2014 (12h00) dans la limite de l'enveloppe disponible Batik Titres de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance*

Plus en détail

Expertise Crédit Euro. La sélection de titres au coeur de la performance de notre gestion. Décembre 2014

Expertise Crédit Euro. La sélection de titres au coeur de la performance de notre gestion. Décembre 2014 Expertise Crédit Euro La sélection de titres au coeur de la performance de notre gestion Décembre 2014 destiné à des investisseurs professionnels au sens de la Directive Européenne MIF Performance cumulée

Plus en détail

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011 BACCALAUREAT EUROPEEN 2011 ECONOMIE DATE: 16 Juin 2011 DUREE DE L'EPREUVE : 3 heures (180 minutes) MATERIEL AUTORISE Calculatrice non programmable et non graphique REMARQUES PARTICULIERES Les candidats

Plus en détail

Septembre 2011 Baromètre bancaire 2011. L'évolution conjoncturelle des banques en Suisse

Septembre 2011 Baromètre bancaire 2011. L'évolution conjoncturelle des banques en Suisse Septembre 2011 Baromètre bancaire 2011 L'évolution conjoncturelle des banques en Suisse Baromètre bancaire 2011 L évolution conjoncturelle des banques en Suisse Sommaire Executive Summary 3 1 Evolution

Plus en détail

Investments Europe PERSPECTIVES 2015 UNE ÉCONOMIE MONDIALE FRAGILISÉE QUI AVANCE MALGRÉ TOUT. www.generali-investments-europe.com

Investments Europe PERSPECTIVES 2015 UNE ÉCONOMIE MONDIALE FRAGILISÉE QUI AVANCE MALGRÉ TOUT. www.generali-investments-europe.com Investments Europe PERSPECTIVES 2015 UNE ÉCONOMIE MONDIALE FRAGILISÉE QUI AVANCE MALGRÉ TOUT RÉSERVÉ AUX INVESTISSEURS PROFESSIONNELS Vue d ensemble 2014 marque le septième anniversaire du déclenchement

Plus en détail

fast Objectifs d investissement Caractéristiques du support Fast Autocall

fast Objectifs d investissement Caractéristiques du support Fast Autocall fast Titre de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance (1) Durée d investissement conseillée : 3 ans (en l absence d activation automatique du mécanisme de remboursement

Plus en détail

Mathématiques pour la finance Définition, Evaluation et Couverture des Options vanilles Version 2012

Mathématiques pour la finance Définition, Evaluation et Couverture des Options vanilles Version 2012 Mathématiques pour la finance Définition, Evaluation et Couverture des Options vanilles Version 2012 Pierre Andreoletti pierre.andreoletti@univ-orleans.fr Bureau E15 1 / 20 Objectifs du cours Définition

Plus en détail

Les matières premières : une classe d actifs à part entière?

Les matières premières : une classe d actifs à part entière? Les matières premières : une classe d actifs à part entière? PHILIPPE MONGARS, CHRISTOPHE MARCHAL-DOMBRAT Direction des Opérations de marché Service de Suivi et d Animation des marchés L intérêt des investisseurs

Plus en détail

Problèmes de crédit et coûts de financement

Problèmes de crédit et coûts de financement Chapitre 9 Problèmes de crédit et coûts de financement Ce chapitre aborde un ensemble de préoccupations devenues essentielles sur les marchés dedérivésdecréditdepuislacriseducréditde2007.lapremièredecespréoccupations

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Fonds monétaire international Avril 2012 ii

AVANT-PROPOS. Fonds monétaire international Avril 2012 ii AVANT-PROPOS Peu après la publication de l édition de septembre 11 des Perspectives de l économie mondiale, la zone euro a dû faire face à une autre crise grave. Les craintes des marchés concernant la

Plus en détail

couverture du risque de change sur les obligations étrangères

couverture du risque de change sur les obligations étrangères The Comprendre buck stops le «here: rendement Vanguard de couverture money» : L impact market funds de la couverture du risque de change sur les obligations étrangères Une étude menée par Vanguard Juillet

Plus en détail

Taux d intérêt nominaux négatifs «Terra incognita»

Taux d intérêt nominaux négatifs «Terra incognita» Apériodique n 5/5 avril 5 Taux d intérêt nominaux négatifs Au vu de ses objectifs immédiats (baisse des taux d intérêt gouvernementaux et des primes de risque acquittées par les pays dits périphériques),

Plus en détail

Nouvelle Classification Europerformance. Règles de mapping - Ancien schéma versus nouveau schéma

Nouvelle Classification Europerformance. Règles de mapping - Ancien schéma versus nouveau schéma Nouvelle Classification Europerformance Règles de mapping - Ancien schéma versus nouveau schéma ANCIENNE CLASSIFICATION EUROPERFORMANCE NOUVELLE CLASSIFICATION EUROPERFORMANCE Famille Trésorerie Tresorerie

Plus en détail

[ les éco_fiches ] Situation en France :

[ les éco_fiches ] Situation en France : Des fiches pour mieux comprendre l'actualité éco- nomique et les enjeux pour les PME Sortie de crise? Depuis le 2ème trimestre la France est «techniquement» sortie de crise. Cependant, celle-ci a été d

Plus en détail

L immobilier de bureaux en Europe 2010 : une parenthèse dans la crise

L immobilier de bureaux en Europe 2010 : une parenthèse dans la crise ÉTUDE EN BREF Octobre 2011 L immobilier de bureaux en Europe 2010 : une parenthèse dans la crise Pour les investisseurs, l Europe de l immobilier de bureaux n est pas celle qui est délimitée par les accords

Plus en détail

Deutsche Bank AG (DE) (A+/A2) BRL 6,15% 2018. Deutsche Bank Une opportunité d investissement en réal brésilien. A quoi vous attendre?

Deutsche Bank AG (DE) (A+/A2) BRL 6,15% 2018. Deutsche Bank Une opportunité d investissement en réal brésilien. A quoi vous attendre? Deutsche Bank Une opportunité d investissement en réal brésilien Type d investissement Ce produit est une obligation. En souscrivant à cette obligation, vous prêtez de l argent à l émetteur qui s engage

Plus en détail

Petite mise retour important

Petite mise retour important Document à caractère promotionnel Certificats Mini-Future Petite mise retour important Type de produit ASPS: 2210 Sommaire 03 Certificats Mini-Future de BNP Paribas - les atouts des contrats à terme accessibles

Plus en détail

Changement de ton pour la BCE : des impacts sur le marché difficiles à prévoir. Directeur de la recherche économique de Natixis AM

Changement de ton pour la BCE : des impacts sur le marché difficiles à prévoir. Directeur de la recherche économique de Natixis AM FLASH MARCHÉS Changement de ton pour la BCE : des impacts sur le marché difficiles à prévoir Mario Draghi se donne les moyens Philippe Waechter Directeur de la recherche économique de Natixis AM Le ton

Plus en détail

Les banques dans la crise

Les banques dans la crise DOSSIER II Les banques dans la crise Mathieu Plane OFCE, Centre de recherche en économie de Sciences Po Georges Pujals OFCE, Centre de recherche en économie de Sciences Po Bureau Van Dijk (France) Cet

Plus en détail

La dette des ménages canadiens demeure très élevée

La dette des ménages canadiens demeure très élevée 12 septembre 2014 La dette des ménages canadiens demeure très élevée Faits saillants États Unis : accélération bienvenue des ventes au détail. Forte hausse du crédit à la consommation en juillet aux États

Plus en détail

Réseaux. La Lettre de Swiss Life AM

Réseaux. La Lettre de Swiss Life AM Réseaux La Lettre de Swiss Life AM N 12 octobre 2013 Sommaire Edito... 2 par Jean-Pierre Grimaud Quand la mer se retire... 3 par Éric Bourguignon Marchés financiers et stratégies Taux et crédit... 4 par

Plus en détail

Diversification obligataire et recherche de rendement : Un rôle stratégique pour la dette émergente. Insight + Process = Results

Diversification obligataire et recherche de rendement : Un rôle stratégique pour la dette émergente. Insight + Process = Results Diversification obligataire et recherche de rendement : Un rôle stratégique pour la dette émergente Insight + Process = Results Des fondamentaux solides Un potentiel de diversification Dans un environnement

Plus en détail

EPARGNE SELECT RENDEMENT

EPARGNE SELECT RENDEMENT EPARGNE SELECT RENDEMENT Instrument financier non garanti en capital 1 Durée d investissement conseillée : 6 ans (en l absence d activation automatique du mécanisme de remboursement anticipé) Ce produit

Plus en détail

Question 1: Analyse et évaluation des obligations / Gestion de portefeuille

Question 1: Analyse et évaluation des obligations / Gestion de portefeuille Question 1: Analyse et évaluation des obligations / Gestion de portefeuille (33 points) Monsieur X est un gérant de fonds obligataire qui a repris la responsabilité de gestion du portefeuille obligataire

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION

NOTICE D INFORMATION FCP A FORMULE PULPAVIE NOTICE D INFORMATION Forme Juridique de l'opcvm : F.C.P. Etablissements désignés pour recevoir les souscriptions et les rachats : Agences des CAISSES REGIONALES de CREDIT AGRICOLE,

Plus en détail

GESTION DES RISQUES FINANCIERS 4 ème année ESCE Exercices / Chapitre 3

GESTION DES RISQUES FINANCIERS 4 ème année ESCE Exercices / Chapitre 3 GESTION DES RISQUES FINANCIERS 4 ème année ESCE Exercices / Chapitre 3 1) Couvertures parfaites A) Le 14 octobre de l année N une entreprise sait qu elle devra acheter 1000 onces d or en avril de l année

Plus en détail

ATTIJARI MARKET RESEARCH FX & COMMODITIES TEAM

ATTIJARI MARKET RESEARCH FX & COMMODITIES TEAM 29 juin 2009 Forex Weekly Highlights I. Evénements clés et statistiques de la semaine du 22 juin 2009 Le retour de l aversion au risque a permis au billet vert d effacer un peu les pertes accumulées face

Plus en détail

NOTE D'INFORMATION SUR L'ÉMISSION OBLIGATAIRE DE $.US 1 MILLIARD SUR 10 ANS (JANVIER 2015)

NOTE D'INFORMATION SUR L'ÉMISSION OBLIGATAIRE DE $.US 1 MILLIARD SUR 10 ANS (JANVIER 2015) NOTE D'INFORMATION SUR L'ÉMISSION OBLIGATAIRE DE $.US 1 MILLIARD SUR 10 ANS (JANVIER 2015) En vue d éclairer l opinion publique tunisienne, initiée et non initiée, sur l opportunité de l émission obligataire

Plus en détail