COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 3 PLANS DE TRESORERIE. François LONGIN

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 3 PLANS DE TRESORERIE. François LONGIN www.longin.fr"

Transcription

1 COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 3 PLANS DE TRESORERIE

2 SEANCE 3 PLANS DE TRESORERIE Obje de la séance 3 : dans la séance 2, nous avons monré commen le besoin de financemen éai couver par des ressources à long erme (besoin de financemen à long erme) e par des ressources à cour erme (besoin de financemen à cour erme). Cee séance es consacrée au déail du calcul du besoin de financemen à cour erme e à sa couverure par des financemens ou placemens à cour erme. L'ouil de gesion uilisé es le plan de résorerie. I) BESOIN DE FINANCEMENT A COURT TERME ET TRESORERIE 1) Origine du besoin de financemen à cour erme 2) Analyse d opéraions en erme de variaion de besoin de financemen à cour erme e de variaion de résorerie II) PLANS DE TRESORERIE 1) Objecifs a) Prévoir la résorerie fuure afin d aniciper la faillie (aspecs liquidié e risque) b) Déerminer les meilleurs financemens à cour erme e les meilleurs placemens à cour erme à mere en place pour couvrir le besoin de financemen à cour erme (aspec renabilié) 2) Paramères du plan de résorerie (horizon e fréquence) III) METHODOLOGIE DES PLANS DE TRESORERIE 1) Récapiulaif des encaissemens sur chaque période (flux) 2) Récapiulaif des décaissemens sur chaque période (flux) 3) Calcul de la variaion de la résorerie sur chaque période (flux) 4) Calcul du besoin de financemen à cour erme à la fin de chaque période (sock) 5) Invenaire des financemens à cour erme à la disposiion du résorier à la fin de chaque période (sock) 6) Invenaire des placemens à cour erme à la disposiion du résorier à la fin de chaque période (sock) 7) Monage pour couvrir le besoin de financemen à cour erme (sock) IV) EXEMPLES 1) Plan de résorerie avec découver 2) Plan de résorerie avec découver e escompe 3) Plan de résorerie ajusé

3 BESOIN DE FINANCEMENT A COURT TERME ORIGINE DU BESOIN DE FINANCEMENT A COURT TERME Le besoin de financemen à cour erme (BF CT ) es défini comme la différence enre le besoin de financemen lié à l exploiaion (BF) e le besoin de financemen à long erme (BF LT ): BF CT = BF - BF LT. En uilisan les poses du bilan, cee égalié s'écri: soi en variaion : BF CT = BFR +DISmin FR, BF CT = BFR + DISmin - FR. La variaion du besoin de financemen à cour erme reflèe: La variaion du besoin en fonds de roulemen (qui reflèe ellemême les encaissemens e les décaissemens sur les opéraions d exploiaion sur la période considérée) La variaion du disponible minimum La variaion du fonds de roulemen (qui reflèe elle-même les encaissemens e les décaissemens sur les opéraions d invesissemen e de financemen à long erme sur la période considérée)

4 Exercice: Les opéraions de l'enreprise FINEX son les suivanes: Acha pour 100 K de marchandises à un fournisseur à la dae 1 Paiemen de la facure de 100 K par l enreprise FINEX au fournisseur à la dae 2 Vene pour 150 K de marchandises à un clien à la dae 3 Paiemen de la facure de 150 K par le clien à l'enreprise à la dae 4 A la dae 5, l enreprise souhaie augmener son disponible minimum iniial de 25 K à 75 K. Eablir la compabilié de ces opéraions. Eudier l impac de ces opéraions sur les besoins suivans: Besoin en fonds de roulemen Besoin de financemen lié à l exploiaion Besoin de financemen à cour erme Besoin de financemen à long erme

5 LE BESOIN DE FINANCEMENT DU CYCLE D EXPLOITATION ACHAT 100 ME 2 VENTE 150 ME 4 TEMPS 1 Dee fournisseur Décaissemen 100 ME 3 Encaissemen 150 ME Crédi clien Sock Compe de résula Ch Pr COMPTABILITE : Bilan A P A P A P A P BFR = BFR = BFR = BFR =

6 BESOIN DE FINANCEMENT ET COUVERTURE DU BESOIN DE FINANCEMENT BFR Besoin en fonds de roulemen BFR = S + CL - FOU BF Besoin de financemen BF = BFR + DISmin BF LT Couverure du besoin de financemen par des ressources à long erme BF LT = FR BF CT Couverure du besoin de financemen par des ressources à cour erme BF CT = DCTb - DISexc

7 COUVERTURE DU BESOIN DE FINANCEMENT A COURT TERME DEFINITION Le besoin de financemen à cour erme (BF CT ) correspond à la différence enre les dees à cour erme bancaires (DCTb) e le disponible excédenaire (DISexc): DIFFEREENTS CAS : BF CT = DCTb - DISexc. Lorsqu il y a un réel besoin de financemen à cour erme (BF CT >0), le besoin de financemen à cour erme ne correspond le plus souven qu aux dees à cour erme bancaires : BF CT = DCTb. Lorsqu il n y a pas de réel besoin de financemen à cour erme BF CT <0), le besoin de financemen à cour erme ne correspond le plus souven qu à du disponible excédenaire : BF CT = -DISexc.

8 Dans le cas général, le besoin de financemen à cour erme correspond à la différence enre les dees à cour erme bancaires e le disponible excédenaire: BF CT = DCTb -DISexc. Une elle siuaion peu résuler d une erreur de gesion. Exemples: - Le résorier oublie de porer ses liquidiés en caisse sur le compe en banque de l enreprise qui es en découver - Le résorier oublie de faire un viremen bancaire d un compe crédieur vers un compe débieur. Une elle siuaion peu aussi résuler d une gesion raionnelle. Exemples: - Le résorier uilise un crédi d escompe qui perme de diminuer le découver sur une longue période mais qui fai apparaîre des excédens sur une coure période (l amélioraion du résula financier sur la longue période compensan la déérioraion du résula financier sur la coure période). - Le résorier uilise un crédi d escompe pensan que le besoin de financemen à cour erme sera élevé. Un encaissemen imprévu fai apparaîre des excédens de résorerie.

9 BESOIN DE FINANCEMENT A COURT TERME ET TRESORERIE Le besoin de financemen à cour erme es relié à la résorerie (TRE) par la relaion BF CT = DISmin - TRE, soi en variaion: BF CT = DISmin - TRE. La variaion du besoin de financemen à cour erme reflèe: La variaion du disponible minimum La variaion de la résorerie

10 Exercice: Analyser les opéraions ci-dessous en ermes de variaion de la résorerie e de variaion du besoin de financemen à cour erme: Acha au compan d'une immobilisaion de 1 M Règlemen d'une facure de à un fournisseur qui a fai crédi à l'enreprise Paiemen de d'un clien à qui l'enreprise a fai crédi Diminuion du disponible minimum de Obenion d'un crédi à long erme de 5 M

11 PLANS DE TRESORERIE Le plan de résorerie es le principal ouil de gesion pour le cour erme. Il es l équivalen du plan d invesissemen e de financemen pour le long erme. OBJECTIFS DES PLANS DE TRESORERIE Le plan de résorerie a deux objecifs principaux: 1) Prévoir les flux de résorerie dans le fuur proche afin de déceler à l avance des problèmes de résorerie (aspec liquidié). 2) Déerminer les meilleurs financemens à cour erme e les meilleurs placemens à cour erme à mere en place pour couvrir le besoin de financemen à cour erme (aspec renabilié). DEFINITION DES PARAMETRES DU PLAN DE TRESORERIE Deux paramères son à définir: L horizon du plan de résorerie La fréquence (ou le pas) de prévision des flux de résorerie Par exemple, le résorier peu éablir un plan de résorerie annuel à fréquence rimesrielle e un plan de résorerie mensuel à fréquence journalière. UTILISATION PRATIQUE DES PLANS DE TRESORERIE Le plan de résorerie avec une fréquence faible (le mois ou le rimesre) es uilisé pour prendre évenuellemen des décisions de financemen à long erme (diminuer ou augmener le fonds de roulemen) Le plan de résorerie avec une fréquence élevée (le jour) es uilisé pour prendre des décisions de financemen à cour erme (fixer les daes exaces e les monans exacs des financemens e des placemens à mere en place)

12 METHODOLOGIE DES PLANS DE TRESORERIE L élaboraion d un plan de résorerie comprend 7 grandes éapes: 1) Récapiulaion des encaissemens 2) Récapiulaion des décaissemens 3) Calcul des flux de résorerie 4) Calcul du besoin de financemen à cour erme 5) Invenaire des financemens à cour erme disponibles 6) Invenaire des placemens à cour erme disponibles 7) Monage de couverure du besoin de financemen

13 DETAILS DES ETAPES DE L ELABORATION D UN PLAN DE TRESORERIE 1) RECAPITULATION DES ENCAISSEMENTS Cee parie du plan de résorerie comprend les ypes d encaissemens suivans: Exercice: Sur les venes passées réalisées (compes cliens, EAR e EENE) Sur venes fuures prévues (budge des venes) Sur les nouvelles dees à moyen long erme (empruns obligaaires e crédis bancaires) Sur les augmenaions de capial Sur les cessions d'acifs immobilisés Les venes de l enreprise TRESO le rimesre son noées V. La moiié des cliens (en monan des facures) de l enreprise paie compan e l aure moiié paie à crédi à rois mois. Déerminer la loi des encaissemens le rimesre, noés E, en foncion des venes V, V -1, V -2 Déerminer la loi de l encours des crédis cliens à la fin du rimesre, noé CL, en foncion des venes V, V -1, V -2 Le monan des venes TTC au dernier rimesre de l année N s es élevé à 240. Le monan des venes TTC rimesrielles de l année N+1 es esimé à 120, 120, 240 e 240. Déduire de la loi des encaissemens le monan des flux rimesriels d encaissemens de l année N+1.

14 2) RECAPITULATION DES DECAISSEMENTS Cee parie du plan de résorerie comprend les ypes de décaissemens suivans: Exercice: Sur les achas passés réalisés (compes fournisseurs e EAP) Sur les achas fuurs prévus (budge des achas) Sur les charges d exploiaion (salaires, charges exernes, charges sociales...) Sur la axe sur la valeur ajouée (TVA) Sur l impô sur les bénéfices (IS) Sur le remboursemen des anciennes dees à moyen long erme (empruns obligaaires e crédis bancaires) Sur les frais financiers sur dees à moyen long erme (coupons e inérês) Sur les frais financiers sur dees à cour erme bancaires (esimaion forfaiaire des inérês) Sur les dividendes versés aux acionnaires Sur les acquisiions d'acifs immobilisés Les achas de l enreprise TRESO le rimesre son noés A. Pour régler les biens acheés, l enreprise verse 50% à la commande (dae de facuraion), 25% au bou de rois mois e le solde de 25% au bou de six mois. Déerminer la loi des décaissemens le rimesre, noés D, en foncion des achas A, A -1, A -2 Déerminer la loi de l encours du crédi fournisseur à la fin du rimesre, noé FOU, en foncion des achas A, A -1, A -2 Le monan des achas TTC au dernier rimesre de l année N s es élevé à 120. Le monan des achas TTC rimesriels de l année N+1 es esimé à 60, 60, 120 e 120. Déduire de la loi des décaissemens le monan des flux rimesriels des décaissemens de l année N+1.

15 PAIEMENT DE LA TVA Selon le régime choisi, les enreprises peuven payer la TVA chaque mois ou chaque rimesre. PAIEMENT MENSUEL La TVA à payer au fisc le mois n+1 es inscrie au passif du bilan à la fin du mois m. Le monan de la TVA payée en m+1 es obenue par le calcul suivan: TVA payée en m+1 = TVA collecée sur les venes du mois m-1 - TVA payée sur les achas liés à l'exploiaion du mois m-1 - TVA payée sur les achas d'invesissemens du mois m-1 PAIEMENT TRIMESTRIEL TVA payée en +1 = TVA collecée sur les venes du rimesre - TVA payée sur les achas liés à l'exploiaion du rimesre - TVA payée sur les achas d'invesissemens du rimesre Lorsque l enreprise a un crédi de TVA, elle peu en demander le remboursemen au fisc (sur présenaion des facures) ou aendre que le crédi s épuise.

16 Exercice: L enreprise TRESO paie la TVA chaque rimesre. Le monan des venes TTC rimesrielles de l année N+1 es esimé à 120, 120, 240 e 240. Le monan des achas TTC rimesriels de l année N+1 es esimé à 60, 60, 120 e 120. De plus, au T2 de l année N+1, l enreprise achèe un acif immobilisé au prix de 100 HT. Le aux de la TVA es de 20%. Calculer le flux de TVA payé par l enreprise TRESO chaque rimesre de l année N+1. Venes TTC TVA collecée sur les venes Achas TTC Exploiaion Invesissemen TVA payée sur les achas Flux compable de TVA Encours de TVA Flux de TVA payé par l enreprise T1 T2 T3 T4

17 PAIEMENT DE L IS Le paiemen de l'impô sur les bénéfices des sociéés de l'année N noé IS N s'effecue en deux éapes : Exercice: 1) Des versemens d'acompe pendan l'année N en prenan en compe pour les calculs l impô de l'année précédene N-1 noé IS N-1 2) Un versemen de régularisaion pendan l'année N+1, une fois que le résula de l'année N es connu Exemple: Les flux relaifs à l impô sur les sociéés de l année N son: Acompes versés pendan l'année N: 15/03/N : 20% IS N-1 15/06/N : 20% IS N-1 15/09/N : 20% IS N-1 15/12/N : 20% IS N-1 Régularisaion versée pendan l'année N+1 : 15/04/N+1 : IS N - 80% IS N-1 Le bénéfice ne de l enreprise TRESO s es élevé à 50 l année N-1 e à 75 l année N. Le aux d imposiion sur le bénéfice des sociéés es égal à 50%. Calculer les flux de résorerie pendan l année N+1 relaifs à l impô sur les sociéés. Impô payé T1 T2 T3 T4

18 3) CALCUL DES FLUX DE TRESORERIE La variaion de la résorerie sur une période donnée [-1, ] es égale à la différence enre les encaissemens e les décaissemens de cee période TRE = E - D. 4) CALCUL DU BESOIN DE FINANCEMENT A COURT TERME Besoin de financemen à cour erme en fin de période Le besoin de financemen à cour erme en fin de chaque période du plan de résorerie (dae ) es calculé par BF CT CT CT CT = BF 1 + BF = BF 1 + DISmin TRE En supposan que le disponible minimum ne varie pas, le besoin de financemen à cour erme es calculé par BF CT CT CT CT = BF 1 + BF = BF 1 Besoin de financemen à cour erme iniial TRE Le besoin de financemen à cour erme au débu de la première période du plan de résorerie (dae 0) es calculé par BF0 CT = DCTb0 DISexc 0.

19 Exercice: Le bilan de l enreprise TRESO en fin d'année N es reprodui cidessous: ACTIF (en ME) Immobilisaions nees Socks Créances cliens Disponible (minimum) Toal de l acif PASSIF (en ME) Fonds propres Dees à moyen long erme Crédis fournisseurs Dividendes doés TVA Impôs doés Banque (découver) Toal du passif Calculer le besoin de financemen à cour erme à la fin de l année N.

20 5) INVENTAIRE DES FINANCEMENTS A COURT TERME DISPONIBLES Il s'agi d'indiquer les financemens à cour erme à la disposiion du résorier avec leur encours maximal. Exercice: Exemples: - Encours maximal des crédis de mobilisaion (crédi d escompe, financemen Dailly, crédi de mobilisaion des créances commerciales, warrans sur socks...) - Plafond du découver accordé par la banque - Encours maximal des émissions de billes de résorerie sur le marché monéaire La moiié des cliens de l enreprise TRESO paie compan e l aure moiié paie avec un crédi à rois mois par raie. L enreprise TRESO peu escomper ses raies dès la dae de facuraion. Déerminer la loi de l encours maximal de crédi d escompe à la fin du rimesre, noé ESC max, en foncion des venes V, V -1, V -2 Le monan des venes TTC au dernier rimesre de l année N s es élevé à 240. Le monan des venes TTC rimesrielles de l année N+1 es esimé à 120, 120, 240 e 240. Déduire de la loi l encours maximal de crédi d escompe à la fin de chaque rimesre de l année N+1.

21 6) INVENTAIRE DES PLACEMENTS A COURT TERME DISPONIBLES Il s'agi d'indiquer les placemens à cour erme à la disposiion du résorier avec leur encours maximal. Exemples: - Encours maximal d un placemen en bille de résorerie émis par une enreprise donnée - Encours maximal de produis bancaires auprès d une banque donnée Quesion: pour quelle raison le résorier indique--il un encours maximal pour les placemens?

22 MONTAGE DE COUVERTURE DU BESOIN DE FINANCEMENT Le monage de couverure du besoin de financemen ien compe de deux aspecs: 1) La renabilié de l enreprise: le résorier cherche à maximiser le résula financier de l enreprise 2) La liquidié de l enreprise: le résorier cherche à évier que l enreprise ne se rerouve en éa de cessaion de paiemen à cause de problèmes de résorerie. DESICIONS A PARTIR DU PLAN DE TRESORERIE Lorsque le besoin de financemen à cour erme es oujours rès posiif (impliquan une résorerie rès négaive), le résorier doi envisager une augmenaion du fonds de roulemen (augmenaion du capial, émission d un emprun obligaaire, mise en place d un crédi à moyen long erme de resrucuraion ) Lorsque le besoin de financemen à cour erme es parfois posiif parfois négaif (impliquan une résorerie parfois négaive e parfois posiive); le résorier doi choisir les meilleurs financemens à cour erme en maière de coû mais aussi de liquidié pour couvrir ce besoin e les meilleurs placemens à cour erme en maière de rémunéraion mais aussi de liquidié pour uiliser les excédens. Lorsque le besoin de financemen à cour erme es rès négaif (impliquan une résorerie rès posiive), le résorier doi envisager une diminuion du fonds de roulemen (remboursemen du capial, remboursemen anicipé d obligaions, remboursemen anicipé de crédi à moyen long erme ).

23 STRUCTURE D'UN PLAN DE TRESORERIE ENCAISSEMENTS E-1, DECAISSEMENTS D-1, FLUX DE TRESORERIE TRE=E-1,-D-1, BESOIN DE FINANCEMENT (à cour erme) = DCTb DISexc. BF0 CT 0 0 BF CT CT CT CT = BF 1 + BF = BF 1 TRE INVENTAIRE DES FINANCEMENTS A COURT TERME DISPONIBLES - Découver - Escompe, CMCC, Dailly - Billes de résorerie.. INVENTAIRE DES PLACEMENTS A COURT TERME DISPONIBLES - Produis bancaires - OPCVM (Sicav monéaires ) - Billes de résorerie MONTAGE DE TRESORERIE : * FINANCEMENTS A COURT TERME - Découver - Escompe, CMCC, Dailly - Billes de résorerie * PLACEMENTS A COURT TERME - Produis bancaires - SICAV e OPCVM - Billes de résorerie Période 1 Période 2 Période 3 Monan maximal des financemens disponibles Monan maximal des placemens disponibles Monan des financemens mis en place Monan des placemens mis en place

24 Exercice: Vous rouverez ci-dessous les informaions concernan les compes e les diverses opéraions financières de l'enreprise TRESO: Bilan en fin d'année N: ACTIF (en M ) Immobilisaions nees Socks Créances cliens Disponible (minimum) Toal de l acif PASSIF (en M ) Fonds propres Dees à moyen long erme Crédis fournisseurs Dividendes doés TVA Impôs doés Banque (découver) Toal du passif Prévisions rimesrielles pour l'année N+1: Flux T1 T2 T3 T4 Venes saisonnières (TTC) Achas (TTC) Aures charges Poliique fournisseurs: l enreprise verse 50% à la commande (dae de facuraion), 25% au bou de rois mois e le solde de 25% au bou de six mois. Les aures charges e invesissemens son payés au compan. Poliique cliens: la moiié des cliens de l enreprise TRESO paie compan e l aure moiié paie avec un crédi à rois mois par raie. L enreprise TRESO peu escomper ses raies dès la dae de facuraion. On supposera que l enreprise TRESO ne peu pas escomper ses raies. L enreprise TRESO ne

25 dispose donc que du découver comme financemen à cour erme. Crédis à cour erme: le compe en banque de l enreprise TRESO peu êre en découver. Le plafond du découver négocié avec la banque es de 200. La valeur du aux d inérê sur le découver T dec es égale à 12%. Crédi à moyen long erme: l enreprise TRESO peu obenir facilemen auprès de sa banque un crédi à moyen long erme. La valeur du aux d inérê sur le crédi à moyen long erme T long es égale à 10%. Les ressources en capiaux permanens pourron êre modifiées par émission ou remboursemen de crédi à moyen long erme. Toue variaion du fonds de roulemen (augmenaion ou diminuion) prendra donc la forme d une émission de crédi à moyen long erme (en cas d augmenaion) ou de remboursemen de crédi à moyen long erme (en cas de diminuion). Le remboursemen du capial e le paiemen des inérês s effecuen annuellemen. Placemen à cour erme: les excédens de résorerie laissés sur le compe en banque de l enreprise TRESO son rémunérés (de façon indirece). La valeur du aux de rémunéraion des excédens T exc es égale à 5%. Noe: ous les aux donnés son des aux annuels e les inérês rimesriels son calculés en mode simple (proporionnel). Impô sur les sociéés: le paiemen de l'impô sur les sociéés sur le bénéfice de l'année N s'effecue en deux éapes. Pendan l'année N, l enreprise verse des acompes en prenan en compe pour les calculs l impô de l'année précédene (année N-1). Les versemens d acompes représenen 20% de l'impô sur les sociéés de l'année N-1 versés le 15 mars, 20% versés le 15 juin, 20% versés le 15 sepembre e 20% versés le 15 décembre. Pendan l'année N+1, l enreprise effecue une régularisaion une fois que le résula de l'année N es connu. Le monan de la régularisaion versé le 15 avril es égal à l'impô sur les sociéés de l'année N moins 80% de l'impô de l'année N-1. Le aux d imposiion es égal à 50%.

26 Bénéfices e poliique de dividendes: le bénéfice ne s es élevé à 50 l année N-1 e à 75 l année N. Chaque année, une fracion (20%) du bénéfice ne es disribuée au deuxième rimesre aux acionnaires sous forme de dividendes. Cession d acif: un acif complèemen amori es cédé au deuxième rimesre de l année N+1 pour 150 (cee opéraion n es pas soumise à la TVA). Invesissemen: l enreprise TRESO compe invesir pour 100 HT au deuxième rimesre. Aures informaions: - Hypohèse : l acivié cyclique es idenique d une année sur l aure. - La doaion aux amorissemens pour l'année N+1 s'élève à Sur l'année N+1, les socks augmenen de Les venes, achas, aures charges e invesissemens (réalisés e prévus) son supposées êre concenrées au débu de chaque rimesre. - La dee à moyen long erme es remboursée pour 10 en T4 de l année N+1 (les inérês sur cee dee son compris dans les aures charges). - Le résorier ne souhaie pas faire varier le niveau du disponible minimum nécessaire à l exploiaion de l enreprise. - On suppose que le besoin de financemen de l'acivié ne diminuera pas dans le fuur (à cour e à moyen erme). - Eablir un plan de résorerie annuel à fréquence rimesrielle.

27 MODELE DE PLAN DE TRESORERIE (1) ENCAISSEMENTS Sur les venes saisonnières Sur les venes excepionnelles Sur les cessions d acif Sur les nouvelles dees à moyen long erme TOTAL ENCAISSMENTS T1 T2 T3 T4 DECAISSEMENTS Sur les achas Sur les aures charges Sur les invesissemens Sur les dividendes payés Sur le remboursemen de la dee à long erme Sur la TVA Sur l impô sur les sociéés (acompes e régularisaion) TOTAL DECAISSEMENTS VARIATION DE LA TRESORERIE BESOIN DE FINANCEMENT A COURT TERME FIANCEMENTS A COURT TERME DISPONIBLES Plafond du découver PLACEMENTS A COURT TERME DISPONIBLES Excédens de résorerie FINANCEMENTS A COURT TERME UTILISES Compe en banque débieur (découver) PLACEMENTS A COURT TERME UTILISES Compe en banque crédieur (excédens de résorerie)

28 MODELE DE PLAN DE TRESORERIE (2) TRESORERIE (en débu de rimesre) T1 T2 T3 T4 ENCAISSEMENTS Sur les venes saisonnières Sur les venes excepionnelles Sur les cessions d acif Sur les nouvelles dees à moyen long erme TOTAL ENCAISSMENTS DECAISSEMENTS Sur les achas Sur les aures charges Sur les invesissemens Sur les dividendes payés Sur le remboursemen de la dee à moyen long erme Sur la TVA Sur l impô sur les sociéés (acompes e régularisaion) TOTAL DECAISSEMENTS VARIATION DE LA TRESORERIE TRESORERIE (en fin de rimesre) COMPTE EN BANQUE Compe débieur (découver) Compe crédieur (excédens de résorerie)

29 PLANS DE TRESORERIE AJUSTES Les plans de résorerie ajusés prennen en compe dans les encaissemens les gains financiers encaissés des placemens, e dans les décaissemens les frais financiers décaissés des financemens. NOTATIONS EXEMPLE: LES FRAIS SUR DECOUVERT T dec : aux du découver (aux période) I : inérês sur le découver moyen de la période payés à la fin de l période (supposés débiés à la fin de la période ) DEC na : découver non ajusé calculé sans enir compe des inérês sur découver DEC a : découver ajusé calculé en enan compe des inérês sur découver HYPOTHESES Plusieurs hypohèses (plus ou moins simplificarices) peuven êre formulées pour le découver moyen : Hypohèse 1 : le découver moyen sur la période es égal au découver en fin de période. DEC = DEC Hypohèse 2 : le découver moyen sur la période es égal à la moyenne des découvers en débu e en fin de période. DEC = DEC + DEC 1 2

30 CALCULS Supposons qu à la dae 0, le découver ajusé correspond au découver non ajusé : Période 1 DEC = a 0 DEC En considéran l hypohèse 1, le découver moyen sur la période 1 es donné par na 0 DEC 1 = DEC 1. Les inérês sur découver de la période 1 s élèven à I = DEC T 1 1 dec Le découver ajusé en fin de période 1 es égal au découver non ajusé augmené des inérês de la période 1: Période 2 DEC a na 1 = DEC1 + I Le découver moyen sur la période 2 es donné par DEC = DEC na 2 + I1 Les inérês sur découver de la période 2 s élèven à I = DEC T 2 2 dec Le découver ajusé en fin de période 2 es égal au découver non ajusé augmené des inérês des périodes 1 e 2: DEC a na 2 = DEC2 + I1 + I. 2. Période Le découver moyen sur la période es donné par

31 DEC I 1. na = DEC + I1 + I2 Les inérês sur découver de la période s élèven à I = DEC T Le découver ajusé en fin de période 2 es égal au découver non ajusé augmené des inérês des périodes 1 e 2: dec. a na DEC = DEC + I + I I 1 2. Remarque 1: pour calculer le découver moyen sur la période, on ne ien pas compe des inérês I qui son débiés à la fin de la période (ou au débu de la période +1). Remarque 2: les frais financiers payés à la fin de la période corresponden aux frais financiers sur le découver moyen non ajusé de la période e sur les frais financiers sur le découver des périodes précédenes (qui on accenué le niveau du découver avan ajusemen e qu'il fau financer). I = DEC na T dec + ( I + I + + I ) T dec Exercice: éablir un plan de résorerie ajusé pour l enreprise TRESO.

32 MODELE DE PLAN DE TRESORERIE AJUSTE (1) ENCAISSEMENTS Sur les venes saisonnières Sur les venes excepionnelles Sur les cessions d acif Sur les nouvelles dees à moyen long erme TOTAL ENCAISSMENTS T1 T2 T3 T4 DECAISSEMENTS Sur les achas Sur les aures charges Sur les invesissemens Sur les dividendes payés Sur le remboursemen de la dee à long erme Sur la TVA Sur l impô sur les sociéés (acompes e régularisaion) Sur les frais financiers sur le découver TOTAL DECAISSEMENTS VARIATION DE LA TRESORERIE BESOIN DE FINANCEMENT A COURT TERME FIANCEMENTS A COURT TERME DISPONIBLES Plafond du découver PLACEMENTS A COURT TERME DISPONIBLES Excédens de résorerie FINANCEMENTS A COURT TERME UTILISES Compe en banque débieur (découver) PLACEMENTS A COURT TERME UTILISES Compe en banque crédieur (excédens de résorerie)

33 MODELE DE PLAN DE TRESORERIE AJUSTE (2) TRESORERIE (en débu de rimesre) T1 T2 T3 T4 ENCAISSEMENTS Sur les venes saisonnières Sur les venes excepionnelles Sur les cessions d acif Sur les nouvelles dees à moyen long erme TOTAL ENCAISSMENTS DECAISSEMENTS Sur les achas Sur les aures charges Sur les invesissemens Sur les dividendes payés Sur le remboursemen de la dee à moyen long erme Sur la TVA Sur l impô sur les sociéés (acompes e régularisaion) Sur les frais financiers sur le découver TOTAL DECAISSEMENTS VARIATION DE LA TRESORERIE TRESORERIE (en fin de rimesre) COMPTE EN BANQUE Compe débieur (découver) Compe crédieur (excédens de résorerie)

34 PLAN DE TRESORERIE AVEC COMPTE BANCAIRE DEBITEUR OU CREDITEUR UNIQUEMENT Jusqu à présen, nous avons supposé que l enreprise ne disposai que de son compe bancaire pour gérer son besoin de financemen à cour erme: Lorsque le besoin de financemen éai posiif, le compe en banque éai débieur (découver). Lorsque le besoin de financemen éai négaif, le compe en banque éai crédieur (excédens de résorerie). PLAN DE TRESORERIE AVEC D AUTRES SOURCES DE FINANCEMENT ET DE PLACEMENT A COURT TERME Nous supposons à présen que l enreprise dispose d aures sources de financemen à cour erme e d aures sources de placemen à cour erme. Une quesion se pose: commen compabiliser dans le plan de résorerie les opéraions liées à ces financemens e à ces placemens? METHODES Exemple: commen compabiliser les flux d obenion e de remboursemen de crédi d escompe? Les opéraions liées aux financemens e aux placemens à cour erme peuven êre compabilisées sous deux formes: En sock (dans la parie basse du plan de résorerie). La méhode uilisée s appelle la méhode des socks. En flux (dans la parie haue du plan de résorerie). La méhode uilisée s appelle la méhode des flux.

35 METHODE DES STOCKS Dans la méhode des socks, les financemens e les placemens à cour erme apparaissen sous la forme d encours (socks). Les encaissemens e décaissemens liés aux opéraions de financemen e de placemen à cour erme ne son pas compabilisés dans les flux de résorerie. Dans la méhode des socks, la résorerie correspond à la différence enre les poses du bas du bilan: disponible e dees à cour erme bancaires. La variaion de la résorerie reflèe la variaion de cee différence. La résorerie es alors appelée résorerie au sens large. Exercice: L enreprise TRESO peu désormais escomper ses raies. Elle dispose donc d un nouveau financemen à cour erme: le crédi d escompe. Eablir un plan de résorerie annuel à fréquence rimesrielle d après la méhode des socks.

36 PLAN DE TRESORERIE NON AJUSTE AVEC ESCOMPTE (METHODE DES STOCKS) ENCAISSEMENTS Sur les venes saisonnières Sur les venes excepionnelles Sur les cessions d acif Sur les nouvelles dees à moyen long erme TOTAL ENCAISSMENTS T1 T2 T3 T4 DECAISSEMENTS Sur les achas Sur les aures charges Sur les invesissemens Sur les dividendes payés Sur le remboursemen de la dee à long erme Sur la TVA Sur l impô sur les sociéés (acompes e régularisaion) TOTAL DECAISSEMENTS VARIATION DE LA TRESORERIE BESOIN DE FINANCEMENT A COURT TERME CREDITS A COURT TERME DISPONIBLES Encours maximal d escompe Plafond du découver PLACEMENTS A COURT TERME DISPONIBLES Excédens de résorerie CREDITS A COURT TERME UTILISES Escompe uilisé Découver uilisé PLACEMENTS A COURT TERME UTILISES Excédens de résorerie laissés sur le compe en banque

37 METHODE DES FLUX Dans la méhode des flux, les financemens e placemens à cour erme apparaissen sous forme de flux. Les encaissemens e décaissemens liés aux opéraions de financemen e de placemens à cour erme son compabilisés comme des flux de résorerie. Dans la méhode des flux, la résorerie correspond au niveau du compe en banque (débieur ou crédieur), e la variaion de la résorerie reflèe la variaion de ce niveau. La résorerie es appelée résorerie au sens sric. On parle aussi de besoin de financemen à cour erme au sens sric. Exercice: l enreprise TRESO peu désormais escomper ses raies. Elle dispose donc d un nouveau financemen à cour erme: le crédi d escompe. Eablir un plan de résorerie annuel à fréquence rimesrielle d après la méhode des flux. Exercice: comparer la méhode des flux e la méhode des socks. Quels son les avanages e les inconvéniens des deux méhodes.

COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 9 LE RISQUE DE TAUX GESTION DU RISQUE DE TAUX

COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 9 LE RISQUE DE TAUX GESTION DU RISQUE DE TAUX COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 9 LE RISQUE DE TAUX GESTION DU RISQUE DE TAUX SEANCE 9 LE RISQUE DE TAUX GESTION DU RISQUE DE TAUX Obje de la séance 9: défini le risque de aux e présener

Plus en détail

Annuités. I Définition : II Capitalisation : ( Valeur acquise par une suite d annuités constantes ) V n = a t

Annuités. I Définition : II Capitalisation : ( Valeur acquise par une suite d annuités constantes ) V n = a t Annuiés I Définiion : On appelle annuiés des sommes payables à inervalles de emps déerminés e fixes. Les annuiés peuven servir à : - consiuer un capial ( annuiés de placemen ) - rembourser une dee ( annuiés

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 4 CHOIX DU NIVEAU DU FONDS DE ROULEMENT PLANS DE TRESORERIE FINANCEMENTS ET PLACEMENTS A COURT TERME

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 4 CHOIX DU NIVEAU DU FONDS DE ROULEMENT PLANS DE TRESORERIE FINANCEMENTS ET PLACEMENTS A COURT TERME COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 4 CHOIX DU NIVEAU DU FONDS DE ROULEMENT PLANS DE TRESORERIE FINANCEMENTS ET PLACEMENTS A COURT TERME SEANCE 4 CHOIX DU NIVEAU DU FONDS DE ROULEMENT PLANS DE TRESORERIE FINANCEMENTS

Plus en détail

MATHEMATIQUES FINANCIERES

MATHEMATIQUES FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES LES ANNUITES INTRODUCTION : Exemple 1 : Une personne veu acquérir une maison pour 60000000 DH, pour cela, elle place annuellemen au CIH une de 5000000 DH. Bu : Consiuer un capial

Plus en détail

budgétaire et extérieure

budgétaire et extérieure Insiu pour le Développemen des Capaciés / AFRITAC de l Oues / COFEB Cours régional sur la Gesion macroéconomique e les quesions de dee Dakar, Sénégal du 4 au 5 novembre 203 Séance S-4 : Souenabilié budgéaire

Plus en détail

«Savoir vendre les nouvelles classes d actifs financiers» Produits à capital garanti : méthode du coussin (CCPI) François Longin www.longin.

«Savoir vendre les nouvelles classes d actifs financiers» Produits à capital garanti : méthode du coussin (CCPI) François Longin www.longin. Formaion ESSEC Gesion de parimoine Séminaire i «Savoir vendre les nouvelles classes d acifs financiers» Produis à capial garani : méhode du coussin (CCPI) Origine de la méhode Descripion de la méhode Plan

Plus en détail

S5 Info-MIAGE 2012-2013 Mathématiques Financières Emprunts indivis. Université de Picardie Jules Verne Année 2012-2013 UFR des Sciences

S5 Info-MIAGE 2012-2013 Mathématiques Financières Emprunts indivis. Université de Picardie Jules Verne Année 2012-2013 UFR des Sciences S5 Info-MIAGE 2012-2013 Mahémaiques Financières Empruns indivis Universié de Picardie Jules Verne Année 2012-2013 UFR des Sciences Licence menion Informaique parcours MIAGE - Semesre 5 Mahémaiques Financières

Plus en détail

Chapitre 2 L investissement. . Les principales caractéristiques de l investissement

Chapitre 2 L investissement. . Les principales caractéristiques de l investissement Chapire 2 L invesissemen. Les principales caracérisiques de l invesissemen.. Définiion de l invesissemen Définiion générale : ensemble des B&S acheés par les agens économiques au cours d une période donnée

Plus en détail

Cet exercice a pour but d étudier la couverture du besoin de financement à l'aide de ressources financières à court terme et à moyen long terme.

Cet exercice a pour but d étudier la couverture du besoin de financement à l'aide de ressources financières à court terme et à moyen long terme. Exercice 3 du quiz du cours Gestion financière à court terme (0-013 T1) : «Plan de trésorerie et couverture du besoin de financement à court terme» (9 points + bonus) Cet exercice a pour but d étudier

Plus en détail

Exercice du Gestion Financière à Court Terme «Cas FINEX Gestion du risque de taux d intérêt»

Exercice du Gestion Financière à Court Terme «Cas FINEX Gestion du risque de taux d intérêt» Exercice du Gesion Financière à Cour Terme «Cas FINEX Gesion du risque de aux d inérê» Ce cas raie des différens aspecs de la gesion du risque de aux d inérê liée à la dee d une enreprise : analyse d emprun,

Plus en détail

F 2 = - T p K 0. ... F T = - T p K 0 - K 0

F 2 = - T p K 0. ... F T = - T p K 0 - K 0 Correcion de l exercice 2 de l assisana pré-quiz final du cours Gesion financière : «chéancier e aux de renabilié inerne d empruns à long erme» Quesion : rappeler la formule donnan les flux à chaque échéance

Plus en détail

La rentabilité des investissements

La rentabilité des investissements La renabilié des invesissemens Inroducion Difficulé d évaluer des invesissemens TI : problème de l idenificaion des bénéfices, des coûs (absence de saisiques empiriques) problème des bénéfices Inangibles

Plus en détail

Page # $ %& +',- VAN = 30; F 2 = 50; F 3 = 140. = -200 ; F 1. Avec r = 3% => VAN = 4,38 > 0. Avec r = 5% => VAN = -5,14 < 0.

Page # $ %& +',- VAN = 30; F 2 = 50; F 3 = 140. = -200 ; F 1. Avec r = 3% => VAN = 4,38 > 0. Avec r = 5% => VAN = -5,14 < 0. # $ %& 1. La VAN. Les aures crières 3. Exemple. Choix d invesissemen à long erme 5. Exercices!" '* '( Un proje ne sera mis en œuvre que si sa valeur acuelle nee ou VAN, définie comme la somme acualisée

Plus en détail

MODELES DE LA COURBE DES TAUX D INTERET. UNIVERSITE d EVRY Séance 4. Philippe PRIAULET

MODELES DE LA COURBE DES TAUX D INTERET. UNIVERSITE d EVRY Séance 4. Philippe PRIAULET MODELES DE LA COURBE DES AUX D INERE UNIVERSIE d EVRY Séance 4 Philippe PRIAULE Plan de la Séance Les modèles sochasiques de déformaion de la courbe des aux: Approche déaillée Le modèle de Black: référence

Plus en détail

Méthode d'analyse économique et financière ***

Méthode d'analyse économique et financière *** Méhode d'analyse économique e financière *** Noion d acualisaion e indicaeurs économiques uilisables pour l analyse de projes. Dr. François PINTA CIRAD-Forê UR Bois - Kourou CHRONOLOGIE D INTERVENTION

Plus en détail

VA(1+r) = C 1. VA = C 1 v 1

VA(1+r) = C 1. VA = C 1 v 1 Universié Libre de Bruxelles Solvay Business School La valeur acuelle André Farber Novembre 2005. Inroducion Supposons d abord que le emps soi limié à une période e que les cash flows fuurs (les flux monéaires)

Plus en détail

Finance 1 Université d Evry Val d Essonne. Séance 2. Philippe PRIAULET

Finance 1 Université d Evry Val d Essonne. Séance 2. Philippe PRIAULET Finance 1 Universié d Evry Val d Essonne éance 2 Philippe PRIAULET Plan du cours Les opions Définiion e Caracérisiques Terminologie, convenion e coaion Les différens payoffs Le levier implicie Exemple

Plus en détail

Pourcentages MATHEMATIQUES 1ES. à débourser 1 700. CORRIGES EXERCICES. Prix de l article : 1 700 = 85% du prix donc 1 700 100 Exercice 1.

Pourcentages MATHEMATIQUES 1ES. à débourser 1 700. CORRIGES EXERCICES. Prix de l article : 1 700 = 85% du prix donc 1 700 100 Exercice 1. Pourcenages MATHEMATQUES 1ES 5. Lors de l acha d un aure aricle, je dois verser un acompe de 15%, e il me resera alors POURCENTAGES à débourser 1 700. CORRGES EXERCCES Prix de l aricle : 1 700 = 85% du

Plus en détail

Conditions Générales Valant Note d Information. Assurance Vie

Conditions Générales Valant Note d Information. Assurance Vie Condiions Générales Valan Noe d Informaion Assurance Vie DISPOSITIONS ESSENTIELLES DU CONTRAT 1. Epargne évoluion es un conra individuel d assurance sur la vie de ype mulisuppors, exprimé en euros e/ou

Plus en détail

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre.

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre. 1 Examen. 1.1 Prime d une opion sur un fuure On considère une opion à 85 jours sur un fuure de nominal 18 francs, e don le prix d exercice es 175 francs. Le aux d inérê (coninu) du marché monéaire es 6%

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 2 COUVERTURE DU BESOIN DE FINANCEMENT CHOIX DU NIVEAU DU FONDS DE ROULEMENT

COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 2 COUVERTURE DU BESOIN DE FINANCEMENT CHOIX DU NIVEAU DU FONDS DE ROULEMENT COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 2 COUVERTURE DU BESOIN DE FINANCEMENT CHOIX DU NIVEAU DU FONDS DE ROULEMENT SEANCE 2 COUVERTURE DU BESOIN DE FINANCEMENT CHOIX DU NIVEAU DU FONDS DE ROULEMENT

Plus en détail

Présentation du cours de trésorerie

Présentation du cours de trésorerie Présentation du cours de trésorerie Chapitres étudiés : 1. Budget de trésorerie et BFR normatif 2. Environnement financier et bancaire de l entreprise 3. Gestion des liquidités en date de valeur 4. Instruments

Plus en détail

Panorama des méthodes de coûtenance

Panorama des méthodes de coûtenance Recherche en Managemen de Proje Panorama des méhodes de coûenance Pour réduire les coûs de vos projes e augmener vos marges, quelle méhode choisir? François GAGNÉ, FGF Consulan Les Renconres 2005 du Managemen

Plus en détail

L effet richesse en France et aux États-Unis

L effet richesse en France et aux États-Unis L effe richesse en France e aux Éas-Unis Cécile CHATAIGNAULT David THESMAR Division Synhèse conjoncurelle Pierre-Olivier BEFFY Brieuc MONFORT Division Croissance e poliiques macroéconomiques Enre ocobre

Plus en détail

Gestion de trésorerie

Gestion de trésorerie Gestion de trésorerie Prévisions financières modes de financement et de placement à court terme Nathalie gardes Maitre de conférence en gestion Objectifs Connaître les principales composantes de la gestion

Plus en détail

TD/TP : Taux d un emprunt (méthode de Newton)

TD/TP : Taux d un emprunt (méthode de Newton) TD/TP : Taux d un emprun (méhode de Newon) 1 On s inéresse à des calculs relaifs à des remboursemens d empruns 1. On noera C 0 la somme emprunée, M la somme remboursée chaque mois (mensualié), le aux mensuel

Plus en détail

La situation financière des sociétés non financières en France 1995-2006 Baisse du taux d épargne et recours accru à l endettement

La situation financière des sociétés non financières en France 1995-2006 Baisse du taux d épargne et recours accru à l endettement La siuaion financière des sociéés non financières en France 199- Baisse du aux d épargne e recours accru à l endeemen Jean-Luc CAYSSIALS Direcion des Enreprises Observaoire des Enreprises Olivier VIGNA

Plus en détail

Question 1: Analyse et évaluation des obligations

Question 1: Analyse et évaluation des obligations Quesion 1: Analyse e évaluaion des obligaions (31 poins) Vous ravaillez dans le déparemen des invesissemens obligaaires pour une compagnie d assurance-vie. Vous avez créé le ableau ci-dessous conenan des

Plus en détail

Exercice du cours Gestion Financière : «Plan de trésorerie, bilan et compte de résultat»

Exercice du cours Gestion Financière : «Plan de trésorerie, bilan et compte de résultat» Exercice du cours Gestion Financière : «Plan de trésorerie, bilan et compte de résultat» L objet de cet exercice est d établir des prévisions de trésorerie et de comptes d entreprise à un horizon d un

Plus en détail

Formation : Les achats publics durables (Ref : 3292) Appliquez la protection de l'environnement et le bien-être social dans l'achat public

Formation : Les achats publics durables (Ref : 3292) Appliquez la protection de l'environnement et le bien-être social dans l'achat public Formaion : Les achas publics durables (Ref : 3292) Appliquez la proecion de l'environnemen e le bien-êre social dans l'acha public COMUNDICOMPETENCES-WEKA/MBFORMATION OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

Plus en détail

COURS À CONSULTER : 2. LA PRÉSENTATION GÉNÉRALE DES ÉTATS FINANCIERS. Soit une société dans la balance d ouverture au 01/01/20n est la suivante :

COURS À CONSULTER : 2. LA PRÉSENTATION GÉNÉRALE DES ÉTATS FINANCIERS. Soit une société dans la balance d ouverture au 01/01/20n est la suivante : PRÉSENTATION DU TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE COURS À CONSULTER : 2. LA PRÉSENTATION GÉNÉRALE DES ÉTATS FINANCIERS NORME À CONSULTER : IAS 01 PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS NORME À CONSULTER : IAS

Plus en détail

Programmation, organisation et optimisation de son processus Achat (Ref : M64) Découvrez le programme

Programmation, organisation et optimisation de son processus Achat (Ref : M64) Découvrez le programme Programmaion, organisaion e opimisaion de son processus Acha (Ref : M64) OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Appréhender la foncion achas e son environnemen Opimiser son processus achas Développer un acha

Plus en détail

Le mode de fonctionnement des régimes en annuités. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Le mode de fonctionnement des régimes en annuités. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 28 janvier 2009 9 h 30 «Les différens modes d acquisiion des drois à la reraie en répariion : descripion e analyse comparaive des echniques uilisées»

Plus en détail

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Formaion : Les marchés publics d'assurances (Ref : 3397) Maîrisez le cadre légal spécifique e les ouils permean une meilleure gesion des marchés publics d'assurances OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

Plus en détail

CHAPITRE 6 CONSOMMATION ET CALCUL INTERTEMPOREL : L HYPOTHESE DU REVENU PERMANENT

CHAPITRE 6 CONSOMMATION ET CALCUL INTERTEMPOREL : L HYPOTHESE DU REVENU PERMANENT icence Sciences Economiques 3ème année er semesre MICROECONOMIE APPROFONDIE ET CACU INTERTEMPORE CHAPITRE 6 CONSOMMATION ET CACU INTERTEMPORE : HYPOTHESE DU REVENU PERMANENT Vision simplifiée du schéma

Plus en détail

n 1 LES GRANDS THÈMES DE L ITB > 2009 Les intérêts simples et les intérêts composés ( ) C T D ( en mois)

n 1 LES GRANDS THÈMES DE L ITB > 2009 Les intérêts simples et les intérêts composés ( ) C T D ( en mois) LES GRANDS THÈMES DE L ITB Les iérês simples e les iérês composés RAPPELS THÉORIQUES Les iérês simples : l'iérê «I» es focio de la durée «D» (jour, quizaie, mois, rimesre, semesre, aée) de l'opéraio (placeme

Plus en détail

Formation maîtriser la gestion de la retraite des fonctionnaires (Ref : 2209) Conditions réglementaires de l'accès à la retraite des agents publics.

Formation maîtriser la gestion de la retraite des fonctionnaires (Ref : 2209) Conditions réglementaires de l'accès à la retraite des agents publics. Formaion maîriser la gesion de la reraie des foncionnaires (Ref : 2209) réglemenaires de l'accès à la reraie des agens publics. COMUNDICOMPETENCES-WEKA/MBFORMATION OBJECTIFS Appréhender le sysème des reraies

Plus en détail

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Concours de conseiller principal d'éducaion - Ecri (Ref : 2323) Duran 4 jours, les candidas au concours de conseiller principal d'éducaion en voie exerne pourron maîriser la méhodologie des épreuves écries

Plus en détail

Introduction aux produits dérivés

Introduction aux produits dérivés Chapire 1 Inroducion aux produis dérivés de crédi Le risque de crédi signifie les risques financiers liés aux incapaciés d un agen (un pariculier, une enreprise ou un éa souverain) de payer un engagemen

Plus en détail

THÈSE. Pour l obtention du grade de Docteur de l Université de Paris I Panthéon-Sorbonne Discipline : Sciences Économiques

THÈSE. Pour l obtention du grade de Docteur de l Université de Paris I Panthéon-Sorbonne Discipline : Sciences Économiques Universié de Paris I Panhéon Sorbonne U.F.R. de Sciences Économiques Année 2011 Numéro aribué par la bibliohèque 2 0 1 1 P A 0 1 0 0 5 7 THÈSE Pour l obenion du grade de Doceur de l Universié de Paris

Plus en détail

Séquence 2. Pourcentages. Sommaire

Séquence 2. Pourcentages. Sommaire Séquence 2 Pourcenages Sommaire Pré-requis Évoluions e pourcenages Évoluions successives, évoluion réciproque Complémen sur calcularices e ableur Synhèse du cours Exercices d approfondissemen 1 1 Pré-requis

Plus en détail

Solvency II, IFRS : l impact des modèles d actifs retenus

Solvency II, IFRS : l impact des modèles d actifs retenus Les normes IFRS en assurance Solvency II, IFRS : l impac des modèles d acifs reenus 31 e journée de séminaires acuariels ISA-HEC Lausanne e ISFA Lyon Pierre THÉROND pherond@winer-associes.fr 18 novembre

Plus en détail

Impact du vieillissement démographique sur l impôt prélevé sur les retraits des régimes privés de retraite

Impact du vieillissement démographique sur l impôt prélevé sur les retraits des régimes privés de retraite DOCUMENT DE TRAVAIL 2003-12 Impac du vieillissemen démographique sur l impô prélevé sur les rerais des régimes privés de reraie Séphane Girard Direcion de l analyse e du suivi des finances publiques Ce

Plus en détail

Romain Burgot & Tchim Silué. Synthèse de l article : Note sur l évaluation de l option de remboursement anticipé

Romain Burgot & Tchim Silué. Synthèse de l article : Note sur l évaluation de l option de remboursement anticipé ENSAE 3 eme année Romain Burgo & Tchim Silué Synhèse de l aricle : Noe sur l évaluaion de l opion de remboursemen anicipé Mémoire de gesion ALM Juin 2006 Résumé Depuis 1979, la loi offre à l empruneur

Plus en détail

Chapitre 15 c Circuits RL et RC

Chapitre 15 c Circuits RL et RC Chapire 15 c Circuis L e C en régime impulsionnel Sommaire Circuis en régime impulsionnel Signal impulsionnel Mesure d'un circui C en régime impulsionnel Applicaion praique Eude du circui C en régime impulsionnel

Plus en détail

IRM fonctionnelle : QUELQUES IDEES SUR LE TRAITEMENT STATISTIQUE DES DONNEES

IRM fonctionnelle : QUELQUES IDEES SUR LE TRAITEMENT STATISTIQUE DES DONNEES IRM foncionnelle : QUELQUES IDEES SUR LE TRAITEMENT STATISTIQUE DES DONNEES Le principe général d'une éude IRMf consise à analyser le signal BOLD (Blood Oxygen Level Dependen) qui radui l'augmenaion d'afflux

Plus en détail

Rentabilité et profitabilité du capital : le cas de six pays industrialisés

Rentabilité et profitabilité du capital : le cas de six pays industrialisés COMPARAISONS INTERNATIONALES Renabilié e profiabilié du capial : le cas de six pays indusrialisés Arnaud Sylvain* On compare sur la période 1965-1999 les rendemens brus du capial aux Éas-Unis, au Japon

Plus en détail

Formation La réglementation des déclarations annuelles de données sociales (Ref : 3467) Connaitre et maîtriser la norme N4DS et les DADS.

Formation La réglementation des déclarations annuelles de données sociales (Ref : 3467) Connaitre et maîtriser la norme N4DS et les DADS. Formaion La réglemenaion des déclaraions annuelles de données sociales (Ref : 3467) Connaire e maîriser la norme N4DS e les DADS. OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Connaîre la nouvelle réglemenaion liée

Plus en détail

Correction de l'exercice 5 du cours Gestion Financière : Plan de trésorerie, bilan et compte de résultat

Correction de l'exercice 5 du cours Gestion Financière : Plan de trésorerie, bilan et compte de résultat = = et les = et 1/3Vm-3 l encours Correction de l'exercice 5 du cours Gestion Financière : Plan de trésorerie, bilan et compte de résultat Question 1: déterminer la loi des encaissements mensuels sur ventes

Plus en détail

Certificat par Techniques de l'ingénieur:

Certificat par Techniques de l'ingénieur: CYCLE Les 8 compéences clés du Manager efficace (Ref : 3456) Gérer la complexié, manager l acion e sa gesion du emps Accompagnemen à disance : es e coaching SUPPORT PÉDAGOGIQUE INCLUS. OBJECTIFS Tesez

Plus en détail

Synthèse 25 Fiche de vocabulaire 25 Les budgets et le compte de résultat prévisionnel

Synthèse 25 Fiche de vocabulaire 25 Les budgets et le compte de résultat prévisionnel Synthèse 25 Fiche de vocabulaire 25 Les budgets et le compte de résultat prévisionnel 1 La démarche budgétaire La démarche budgétaire repose sur trois phases : l analyse, l action puis le contrôle. 11

Plus en détail

DIPLÔME SPECIAL EN MANAGEMENT. EVALUATION DES ACTIONS Analyse fondamentale. 22 Décembre 2005

DIPLÔME SPECIAL EN MANAGEMENT. EVALUATION DES ACTIONS Analyse fondamentale. 22 Décembre 2005 DIPLÔME SPECIAL EN MANAGEMENT EVALUATION DES ACTIONS Analyse fondamenale Décembre 005 Brigie CHANOINE Chargée de cours Déparemen Finance ICHEC Brigie.chanoine@ichec.be Drois réservés Diplôme Spécial en

Plus en détail

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Formaion : Rédiger e sécuriser la publicié de vos marchés publics (Ref : 3280) Appréhendez les informaions devan figurer dans les avis de publicié e sécurisez ainsi la procédure de passaion de vos marchés

Plus en détail

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Formaion assurance-vie e récupéraion: Quand e Commen récupérer? (Ref : 3087) La maîrise de la récupéraion des conras d'assurances-vie requalifiés en donaion OBJECTIFS Appréhender la naure d un conra d

Plus en détail

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF Les quesions raiées devron êre soigneusemen numéroées e le documen-réponse fourni devra êre compléé selon les indicaions de l énoncé. Il es vivemen conseillé de

Plus en détail

LE BUDGET DE TRÉSORERIE ET LES ÉTATS FINANCIERS PRÉVISIONNELS

LE BUDGET DE TRÉSORERIE ET LES ÉTATS FINANCIERS PRÉVISIONNELS R Cordier LE BUDGET DE TRÉSORERIE ET LES ÉTATS FINANCIERS PRÉVISIONNELS 1 ) Le bouclage de la construction budgétaire Chaque entreprise se doit d'anticiper ses flux financiers afin d'assurer sa solvabilité

Plus en détail

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Formaion fondamenaux des marchés publics de ravaux (Ref : C12) Maîriser la réglemenaion, les grandes éapes e les responsabiliés de chaque inervenan du marché SUPPORT PÉDAGOGIQUE INCLUS. OBJECTIFS Appréhender

Plus en détail

France : la consommation privée bridée par la faiblesse des revenus en sortie de crise

France : la consommation privée bridée par la faiblesse des revenus en sortie de crise N 150 21 juille 2010 France : la consommaion privée bridée par la faiblesse des revenus en sorie de crise La consommaion des ménages en France a neemen freiné depuis la crise financière. La récession qui

Plus en détail

Texte Ruine d une compagnie d assurance

Texte Ruine d une compagnie d assurance Page n 1. Texe Ruine d une compagnie d assurance Une nouvelle compagnie d assurance veu enrer sur le marché. Elle souhaie évaluer sa probabilié de faillie en foncion du capial iniial invesi. On suppose

Plus en détail

GUIDE DES INDICES BOURSIERS

GUIDE DES INDICES BOURSIERS GUIDE DES INDICES BOURSIERS SOMMAIRE LA GAMME D INDICES.2 LA GESTION DES INDICES : LE COMITE DES INDICES BOURSIERS.4 METHODOLOGIE ET CALCUL DE L INDICE TUNINDEX ET DES INDICES SECTORIELS..5 I. COMPOSITION

Plus en détail

Certificat par Techniques de l'ingénieur:

Certificat par Techniques de l'ingénieur: CYCLE Managemen de proje echnique (Ref : 3453) Acquérir les echniques de piloage e la dimension managériale pour réussir ses projes SUPPORT PÉDAGOGIQUE INCLUS. OBJECTIFS Organiser e piloer ses projes par

Plus en détail

Indice relatif à l'économie et à la société numériques 1-2015 2

Indice relatif à l'économie et à la société numériques 1-2015 2 Indice relaif à l'économ e à la sociéé numériques 1-2015 2 Fiche pays La obn une globale 3 de 0,48 e se e à la 14 e place sur les 28 Éas membres de l'. Concernan l année écoulée, la améliore sa générale

Plus en détail

Surveillance et maintenance Prévisionnelle

Surveillance et maintenance Prévisionnelle Page Surveillance e mainenance Prévisionnelle Sommaire Page 2 La Prévisionnelle o Terminologie e Normes o Elémens de conexe ( enjeux, mise en œuvre.) Exemples d applicaions réalisées par le Ceim o L approche

Plus en détail

Le système d incitation basé sur la valeur économique ajoutée : Un remède à la manipulation comptable? Jihene El Ouakdi* Jacques Saint-Pierre**

Le système d incitation basé sur la valeur économique ajoutée : Un remède à la manipulation comptable? Jihene El Ouakdi* Jacques Saint-Pierre** Le sysème d inciaion basé sur la valeur économique ajouée : Un remède à la manipulaion compable? Par Jihene El Ouakdi* Jacques Sain-Pierre** * Éudiane au Ph.D. Déparemen de finance e assurance Faculé des

Plus en détail

L impact des conditions financières sur la décision d investissement

L impact des conditions financières sur la décision d investissement INVESTISSEMENT L impac des condiions financières sur la décision d invesissemen Fabienne Rosenwald* Depuis une dizaine d années es apparu un regain d inérê pour l éude des liens enre les décisions d invesissemen

Plus en détail

L évaluation immobilière. Michel Baroni 27/11/2009

L évaluation immobilière. Michel Baroni 27/11/2009 L évaluaion immobilière Michel Baroni 27/11/2009 Méhodes exisanes Méhodes des comparables Dépend de la base de données; méhode hédonique évenuellemen possible Méhodes de capialisaion Dépend de la base

Plus en détail

Caractéristiques des signaux électriques

Caractéristiques des signaux électriques Sie Inerne : www.gecif.ne Discipline : Génie Elecrique Caracérisiques des signaux élecriques Sommaire I Définiion d un signal analogique page 1 II Caracérisiques d un signal analogique page 2 II 1 Forme

Plus en détail

Formation Manager ses équipes : Comprendre et exercer son rôle de cadre (Ref : 3442) Communication, objectifs, compétences managériales, coordination

Formation Manager ses équipes : Comprendre et exercer son rôle de cadre (Ref : 3442) Communication, objectifs, compétences managériales, coordination Formaion Manager ses équipes : Comprendre e exercer son rôle de cadre (Ref : 3442) OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Idenifier ses compéences managériales de cadre de la foncion publique Déerminer les

Plus en détail

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION. Auto-formation à distance, tutorée par téléphone :

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION. Auto-formation à distance, tutorée par téléphone : Anglais : 20 heures d auo-formaion à disance (Ref : MG37) Tuora par éléphone Anglais pour projes scienifiques e echniques, spécifique à vore seceur d acivié SUPPORT PÉDAGOGIQUE INCLUS. OBJECTIFS Ere à

Plus en détail

Méthodes financières et allocation d actifs en assurance

Méthodes financières et allocation d actifs en assurance Méhodes financières e allocaion d acifs en assurance - Norber GAURON (JWA Acuaires, Paris) - Frédéric PLANCHE (Universié Lyon, Laboraoire SAF) - Pierre HEROND (JWA Acuaires, Lyon) 2005. (WP 2025) Laboraoire

Plus en détail

Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement. I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation

Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement. I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation A. Le cycle d exploitation L activité de l unité commerciale

Plus en détail

Méthodologie de l Indice Ethical Europe Equity. (Ethical Europe Equity Index)

Méthodologie de l Indice Ethical Europe Equity. (Ethical Europe Equity Index) Méhodologie de l Indice Ehical Europe Equiy (Ehical Europe Equiy Inde) Version 1.3 en dae du 19 Mars 2014 1 Sommaire Inroducion 1. Descripion de l Indice 1.1. Tickers e ISIN 1.2. Valeur iniiale 1.3. Disribuion

Plus en détail

Chromatographie en Phase Gazeuse CPG.

Chromatographie en Phase Gazeuse CPG. TEISSIER Thomas MADET Nicolas Licence IUP SIAL Universié de Créeil-Paris XII COMPTE-RENDU DE TP DE CHROMATOGRAPHIE: Chromaographie en Phase Gazeuse CPG. Année universiaire 23/24 Sommaire. I OBJECTIF...3

Plus en détail

Crise Financière, Politique de Déflation, Politique D anticipations et Ciblage des Taux Longs au japon

Crise Financière, Politique de Déflation, Politique D anticipations et Ciblage des Taux Longs au japon Crise Financière, Poliique de Déflaion, Poliique D anicipaions e Ciblage des Taux Longs au japon SOUMARE Ibrahima Universié de Rouen Haue Normandie (France) Laboraoire CARE (Cenre d Analyse e de Recherche

Plus en détail

Le besoin de trésorerie

Le besoin de trésorerie OCTOBRE 2015 ENTREPRENEURS N 3 lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES & aveclespme.fr Le nouveau site pratique de la Fédération Bancaire

Plus en détail

Rapport annuel 2014-15. Croissance grâce au service et à la collaboration

Rapport annuel 2014-15. Croissance grâce au service et à la collaboration Rappor annuel 2014-15 Croissance grâce au service e à la collaboraion Conenu 1 Fais saillans + Volume oal des aciviés 2 Message de la présidene du conseil d adminisraion 4 Message de la direcrice exécuive

Plus en détail

pour un régime de rentiers

pour un régime de rentiers Les Crières normes d allocaion IFRS en assurance d acifs pour un régime de reniers 1 er juille 2004 Frédéric PLANCHET Acuaire associé Pierre THEROND Acuaire 1 er juille 2004 Page 1 Conexe (1) La déerminaion

Plus en détail

Ned s Expat L assurance des Néerlandais en France

Ned s Expat L assurance des Néerlandais en France [ LA MOBILITÉ ] PARTICULIERS Ned s Expa L assurance des Néerlandais en France 2015 Découvrez en vidéo pourquoi les expariés en France choisissen APRIL Inernaional pour leur assurance sané : Suivez-nous

Plus en détail

EVALUATION DE L OPTION DE RACHAT ANTICIPE DANS LES CONTRATS D ASSURANCE-VIE. Première version mars 1996. Version actuelle février 1997

EVALUATION DE L OPTION DE RACHAT ANTICIPE DANS LES CONTRATS D ASSURANCE-VIE. Première version mars 1996. Version actuelle février 1997 AFFI JUIN 997 EVALUATION DE L OPTION DE RACHAT ANTICIPE DANS LES CONTRATS D ASSURANCE-VIE Taoufik CHERIF Isabelle PRAS 2 Première version mars 996 Version acuelle février 997 Résumé L obje de ce aricle

Plus en détail

ffi#tr I ENTRE : IET CONVENTION DE PARTENARIAT LA SOCIETE GENERALE MAROCAINE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES BANQUES {...*l-.è-,1 à-- iè#4{sr+#---@!

ffi#tr I ENTRE : IET CONVENTION DE PARTENARIAT LA SOCIETE GENERALE MAROCAINE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES BANQUES {...*l-.è-,1 à-- iè#4{sr+#---@! lr l,,- i i i]. {...*l-.è-,1 à-- : gûçete ij"--.ê,-ll fiet{eralë ffi#r iè#4{sr+#---@! oj jê dê. É!'.!B r+aaijj, CONVENTON DE PARTENARAT -- r\l KF ' ENTRE : ET i L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES LA SOCETE

Plus en détail

Recueil d'exercices de logique séquentielle

Recueil d'exercices de logique séquentielle Recueil d'exercices de logique séquenielle Les bascules: / : Bascule JK Bascule D. Expliquez commen on peu modifier une bascule JK pour obenir une bascule D. 2/ Eude d un circui D Q Q Sorie A l aide d

Plus en détail

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie 1 Plan (Chapitre 13 de l ouvrage de référence) Introduction Le tableau des flux de trésorerie : principes généraux Méthodologie

Plus en détail

Aviva Emprunteur ARTICLE 1 - PREAMBULE... 1 ARTICLE 2 - OBJET DU CONTRAT AVIVA EMPRUNTEUR...1 ARTICLE 3 LE FONCTIONNEMENT DE VOTRE ADHESION...

Aviva Emprunteur ARTICLE 1 - PREAMBULE... 1 ARTICLE 2 - OBJET DU CONTRAT AVIVA EMPRUNTEUR...1 ARTICLE 3 LE FONCTIONNEMENT DE VOTRE ADHESION... Aviva Empruneur Noice valan Noe d Informaion... 1 à 11 SOMMAIRE ARTICLE 1 - PREAMBULE... 1 1-1. Naure du conra Nom e adresse du souscripeur 1-2. Prise d effe, durée e résiliaion du conra par l associaion

Plus en détail

- PROBABILITE : c est le rapport (Nbr de cas favorable/nbr de cas possible). C est un nombre compris entre 0 et 1.

- PROBABILITE : c est le rapport (Nbr de cas favorable/nbr de cas possible). C est un nombre compris entre 0 et 1. Les premières consaaions sur l inapiude des produis indusriels à assurer les foncions qu ils éaien censés remplir pendan un emps suffisan remonen à la seconde guerre mondiale. En France cee prise de conscience

Plus en détail

L état des flux de trésorerie

L état des flux de trésorerie CHAPITRE 2 L état des flux de trésorerie 9 RECUEIL DE SOLUTIONS POUR ÉTUDIANTS CHAPITRE 2 LIBRAIRIE LACOSTE INC. chap. 2, n o 1 CHIFFRIER DE L ÉTAT DES FLUX DE TRÉSORERIE pour l exercice terminé le 31

Plus en détail

COURS À CONSULTER : 2. LA PRÉSENTATION GÉNÉRALE DES ÉTATS FINANCIERS. Le bilan arrêté au 31/12/20n se présente synthétiquement de la façon suivante :

COURS À CONSULTER : 2. LA PRÉSENTATION GÉNÉRALE DES ÉTATS FINANCIERS. Le bilan arrêté au 31/12/20n se présente synthétiquement de la façon suivante : PRÉSENTATION DU TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE COURS À CONSULTER : 2. LA PRÉSENTATION GÉNÉRALE DES ÉTATS FINANCIERS NORME À CONSULTER : IAS 01 PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS NORME À CONSULTER : IAS

Plus en détail

- 05 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 2

- 05 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 2 - 05 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 2 Objectif(s) : o Pré-requis : Relation de la variation de la Trésorerie d'exploitation avec l'excédent Brut d'exploitation (E.B.E.) et la variation

Plus en détail

Fonds spéculatifs : évolution de l exposition au risque et de l effet de levier 1

Fonds spéculatifs : évolution de l exposition au risque et de l effet de levier 1 Parick McGuire +41 61 28 8921 parick.mcguire@bis.org Eli Remolona +852 2878 715 eli.remolona@bis.org Kosas Tsasaronis +41 61 28 882 ksasaronis@bis.org Fonds spéculaifs : évoluion de l exposiion au risque

Plus en détail

Université d Evry Val d Essonne DESS d Ingéniérie Mathématique option Finance Introduction à la valorisation des produits financiers

Université d Evry Val d Essonne DESS d Ingéniérie Mathématique option Finance Introduction à la valorisation des produits financiers Universié d Evry Val d Essonne DESS d Ingéniérie Mahémaique opion Finance Inroducion à la valorisaion des produis financiers Véronique Berger versiondu10janvier2006 Conens I Insrumens financiers 5 1 Définiion

Plus en détail

LA GESTION DE LA TRESORERIE : Les outils pour anticiper les difficultés et optimiser les excédents. Mardi 29 novembre 2011

LA GESTION DE LA TRESORERIE : Les outils pour anticiper les difficultés et optimiser les excédents. Mardi 29 novembre 2011 LA GESTION DE LA TRESORERIE : Les outils pour anticiper les difficultés et optimiser les excédents Mardi 29 novembre 2011 SOMMAIRE Introduction : pourquoi la gestion de la trésorerie est-elle indispensable?

Plus en détail

L effet des activités hors bilan sur la rentabilité et la volatilité des revenus des banques canadiennes

L effet des activités hors bilan sur la rentabilité et la volatilité des revenus des banques canadiennes L effe des aciviés hors bilan sur la renabilié e la volailié des revenus des banques canadiennes Nicolas Pellerin * Déparemen des Sciences Adminisraives Universié du Québec en Ouaouais Essai du D.E.S.S.

Plus en détail

Évaluer la productivité globale des facteurs : l apport d une mesure de la qualité du capital et du travail

Évaluer la productivité globale des facteurs : l apport d une mesure de la qualité du capital et du travail Dossier Évaluer la producivié globale des faceurs : l appor d une mesure de la qualié du capial e du ravail Pierre-Yves Cabannes, Alexis Monau, Pierre-Alain Pionnier* L esimaion e la prévision de la croissance

Plus en détail

Coaching - accompagnement personnalisé (Ref : MEF29) Accompagner les agents et les cadres dans le développement de leur potentiel OBJECTIFS

Coaching - accompagnement personnalisé (Ref : MEF29) Accompagner les agents et les cadres dans le développement de leur potentiel OBJECTIFS Coaching - accompagnemen personnalisé (Ref : MEF29) Accompagner les agens e les cadres dans le développemen de leur poeniel OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Le coaching es une démarche s'inscrivan dans

Plus en détail

ACTUALITÉ Maroc Telecom

ACTUALITÉ Maroc Telecom ACTIONNAIRES & INVESTISSEURS JUIN 2015 Raba, Le 1 er juille 2015 ACTUALITÉ Maroc Telecom Mobile Pospayé Enrichissemen des Forfais Mobiles Pariculiers e Maîrisés à parir du 1 er juin 2015 Maroc Telecom

Plus en détail

Sommaire de la séquence 12

Sommaire de la séquence 12 Sommaire de la séquence 12 Séance 1........................................................................................................ Je prends un bon dépar.......................................................................................

Plus en détail

MAITRISE ECONOMIE APPLIQUEE ECONOMETRIE II : EXAMEN TERMINAL (durée 2 h) Filières : Economie Internationale, Monnaie, Finance

MAITRISE ECONOMIE APPLIQUEE ECONOMETRIE II : EXAMEN TERMINAL (durée 2 h) Filières : Economie Internationale, Monnaie, Finance UNIVERSITE DE PARIS-DAUPHINE Février 2004 MAITRISE ECONOMIE APPLIQUEE ECONOMETRIE II : EXAMEN TERMINAL (durée 2 h) Filières : Economie Inernaionale, Monnaie, Finance Noes de Cours Auorisées, seules les

Plus en détail