E-Bank Account Management. Dématérialisation de la gestion administrative des comptes bancaires

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "E-Bank Account Management. Dématérialisation de la gestion administrative des comptes bancaires"

Transcription

1 E-Bank Account Management Dématérialisation de la gestion administrative des comptes bancaires

2 Problématique de gestion des pouvoirs bancaires à EDF

3 Une gestion lourde et pénible jusqu en 2007 Malgré des tentatives de rationalisation antérieures, la gestion des pouvoirs bancaires restait relativement fastidieuse: gestion sous forme papier obligeant à beaucoup de rigueur nombre de comptes important (plusieurs centaines) ouverts dans une quinzaine de banques changements organisationnels assez fréquents entraînant des répercussions sur les pouvoirs et un travail conséquent du coté entreprise comme du coté banques difficultés pour répondre avec des délais minimum aux demandes des instances de contrôle

4 Mi 2007: fin de l implémentation de l application de gestion des pouvoirs bancaires Décision de mise en place d une application de gestion des pouvoirs disposer d un référentiel unique contenant nos comptes et l ensemble des pouvoirs attachés faciliter nos recherches et garantir plus de sécurité dans la gestion des pouvoirs garantir aux auditeurs une traçabilité des modifications successives apportées aux comptes bancaires et aux pouvoirs Difficultés majeures rencontrées nécessite une rationalisation préalable en définissant des grandes catégories de comptes et de pouvoirs l effort de standardisation en interne se heurte à l organisation des pouvoirs propre à chaque banque malgré tout l archivage papier n est pas allégé car c est le document signé qui fait foi

5 L étape suivante: la standardisation et la dématérialisation Pour tenter de résoudre les problèmes restants, l effort doit porter sur: la standardisation pour éviter l épreuve de force entre l entreprise et la banque pour savoir qui imposera son modèle la dématérialisation pour faire disparaître une gestion papier trop lourde et accélérer le processus Cela suppose cependant de mettre en place un système de signatures numériques capable de remplacer les signatures manuscrites dans des conditions de sécurité suffisantes Le Groupe de travail lancé par Swift, à la demande des différents acteurs (entreprises, banques, éditeurs, ) vise à répondre à ces besoins de standardisation, de normalisation et de dématérialisation

6 Gestion administrative des comptes bancaires dans le Groupe TOTAL

7 Gestion administrative des comptes Quelques éléments de contexte : Plus de 1000 filiales >4000 Comptes bancaires externes (sur 500 filiales connectées à notre outil de Payment Factory, yc comptes encaissement de station-service) Près de 150 banques à travers le monde

8 Une gestion exigeante et rébarbative Comptes internes : centralisée à la Holding, mais exigeante et rébarbative. Echanges avec des filiales à l autre bout du monde (décalage horaire, difficultés de communication) Des changements réguliers au périmètre du groupe (nouveau directeur de filiale, nouveau trésorier ) Comptes externes des filiales : réalisé par elles-mêmes Pas de synergie dans le traitement

9 2007 : début d implémentation d une application de gestion des pouvoirs bancaires Scope initial : Comptes bancaires de la Holding Objectifs : Sécurisation du processus Vision d ensemble des pouvoirs Efficacité des modifications lors des changements de postes et d organisation Traçabilité des modifications

10 2007 : début d implémentation d une application de gestion des pouvoirs bancaires Difficultés rencontrés Concept peu vendeur en interne difficulté de trouver un sponsor et de mobiliser les équipes. La signature manuscrite n est pas supprimée, le courrier est envoyé manuellement, la réponse manuelle doit être traitée a la main Le maintien de la version papier est nécessaire à court terme, c est elle qui fait foi le concept perd de son intérêt (un bout d informatique au milieu d un processus manuel)

11 Futur attendu pour aller plus loin Dématérialisation de la communication avec les banques Standardisation des formats d'échange avec nos différentes banques Dématérialisation et sécurisation des échanges par l'utilisation d'une plateforme électronique unique, telle que SWIFTNet Total SA a intégré le groupe de travail BAM et participe à la définition du Business Model et des Use Cases. Etapes ultérieures : Comptes externes des filiales Utilisation de notre outil de Payment Factory comme interface utilisateur (signature et sécurisation par PKI intégrée)

12 Paris, Universwiftnet 8 Avril 2008 Gestion des comptes, mandats bancaires et standardisation Richard Delvaux Solution Manager Marché Entreprises SWIFT 12

13 L aboutissement d une réelle préoccupation Lancement de différentes initiatives, dispersées Evolutions technologiques 2007 Souhait de voir SWIFT jouer un rôle Convergence des efforts sous l impulsion d acteurs majeurs Sujet arrivé à maturité: projets internes planifiés Projet de standardisation SWIFT 13

14 Objectif et ambition Objectif Développement d un standard banque entreprise dans le cadre de: L ouverture de compte: réel potentiel de standardisation La modification de compte: volumes les plus élevés. Priorité à la gestion des mandats bancaires La clôture de compte: ne pas-sous estimer (ex: transfert de solde, cash pooling). Ambition Première version des standards fin

15 Développement de standards Méthodologie Business model Logical model Physical messages 3 étapes Analyse fonctionnelle Définition des besoins Construction des schémas de message Génération des schémas XML Acteurs Banques Entreprises Editeurs ISO 15

16 Un plan ambitieux mais réalisable 2008 Jan Mars Avril Mai Juin Eté Sep Nov Déc Certification ISO Business model Logical model Physical messages Mobilisation éditeurs Tests Pilotes Publication & Documentation Une approche pragmatique 16

17 Principaux acteurs Banques Entreprises ABN Amro, BNP Paribas, CIC, Citi, Deutsche Bank, HSBC, JPMC, Nordea, Société Générale, Standard Chartered, Shell, Total, EDF, HP, GSK, Dow, BAT, P&G Engagés et déterminés 17

SEPA, prochaine étape : de la centralisation de trésorerie à la centralisation des paiements. Syrtals Mars 2014. Tous droits réservés SYRTALS SI

SEPA, prochaine étape : de la centralisation de trésorerie à la centralisation des paiements. Syrtals Mars 2014. Tous droits réservés SYRTALS SI SEPA, prochaine étape : de la centralisation de trésorerie à la centralisation des paiements Syrtals Mars 2014 Tous droits réservés SYRTALS SI 1 2 Agenda De quelle centralisation parle-t-on? Pourquoi mettre

Plus en détail

Le Groupe Yves Rocher

Le Groupe Yves Rocher Le Groupe Yves Rocher Groupe familial Breton fondé en 1959 CA de 2 Millards 8 Marques 3 réseaux de distribution Vente à distance Vente par magasin Vente Directe 40 millions de clientes 15 000 collaborateurs

Plus en détail

UNIVERSWIFTNET. SWIFTNet, du Cash au Trade. 12 Février 2013

UNIVERSWIFTNET. SWIFTNet, du Cash au Trade. 12 Février 2013 UNIVERSWIFTNET SWIFTNet, du Cash au Trade 12 Février 2013 2 Programme Qu est-ce que SWIFTNet «Trade for Corporates»? Pourquoi avoir choisi SWIFTNet Trade? Comment fonctionne cette solution? Quels en sont

Plus en détail

SWIFTNet L offre bancaire

SWIFTNet L offre bancaire SWIFTNet L offre bancaire L Univers SWIFTNET dans la relation banque Agathe Buret Offre Electronique Bancaire Jeudi 31 Mars 2005 Sommaire SWIFTNet : une réponse aux nouveaux besoins des s L offre bancaire

Plus en détail

Evolutions technologiques et intégration européenne, la nécessaire mutation des échanges banque-entreprise

Evolutions technologiques et intégration européenne, la nécessaire mutation des échanges banque-entreprise Evolutions technologiques et intégration européenne, la nécessaire mutation des échanges banque-entreprise Hervé Postic - Directeur UTSIT Petit-déjeuner Axway "ETEBAC - Suite" 10 juin 2008 UTSIT en deux

Plus en détail

OFFRE D ACCOMPAGNEMENT

OFFRE D ACCOMPAGNEMENT OFFRE D ACCOMPAGNEMENT DU TRÉSORIER Votre partenaire opérationnel Copyright Netilys Consulting, 2013. Tous droits réservés www.netilys.com La mission de Netilys Le trésorier a pour mission de garantir

Plus en détail

EBICS : Quels impacts sur votre système d information?

EBICS : Quels impacts sur votre système d information? EBICS : Quels impacts sur votre système d information? Agenda EBICS : Les fondamentaux La position de l Editeur SAGE Les impacts d EBICS sur votre système d information Le contexte Les 2 protocoles ETEBAC

Plus en détail

Quels axes de progrès pour l interconnexion des acteurs du transport?

Quels axes de progrès pour l interconnexion des acteurs du transport? Quels axes de progrès pour l interconnexion des acteurs du transport? Supply Chain Event 18 Novembre 2015 Stéphane CREN Responsable Offre & Innovation Nicolas RECAPET Manager activité Supply Chain GS1

Plus en détail

du point de vue organisationnel

du point de vue organisationnel La mise en œuvre du Records Management au sein de l Administration l valaisanne du point de vue organisationnel Association des archivistes suisses Journée professionnelle 2010 Un travail préalable d organisation

Plus en détail

ASSURÉMENT TRÉSORERIE, DURABLEMENT EXPERT

ASSURÉMENT TRÉSORERIE, DURABLEMENT EXPERT ASSURÉMENT TRÉSORERIE, DURABLEMENT EXPERT CONSEIL TRESORERIE LA RÉPONSE 100% ETI/PME POURQUOI CHOISIR OU MIGRER VERS? COMMENT M ASSURER DU NIVEAU DE DISPONIBILITÉ DE LA SOLUTION? MES COÛTS SONT-ILS MAÎTRISÉS?

Plus en détail

Adélie USUAL PROJECTS 5 rue Jules Lefebvre 75009 PARIS Tél. +33 1 43 87 12 10

Adélie USUAL PROJECTS 5 rue Jules Lefebvre 75009 PARIS Tél. +33 1 43 87 12 10 Adélie USUAL PROJECTS 5 rue Jules Lefebvre 75009 PARIS Tél. +33 1 43 87 12 10 Contacts : Directrice Commerciale BLANCHARD Cécilia + 33 1 43 87 12 10 c.blanchard@adelie.fr Ingénieur d Affaires Catherine

Plus en détail

1.1. Qu est ce qu un audit?... 17

1.1. Qu est ce qu un audit?... 17 Table des matières chapitre 1 Le concept d audit 17 1.1. Qu est ce qu un audit?... 17 1.1.1. Principe général... 17 1.1.2. Historique... 19 1.1.3. Définitions des termes particuliers utilisés en audit...

Plus en détail

A Le projet COPERNIC. q Lancé en 2008. q Mise en œuvre d un ERP et d un datawarehouse communs

A Le projet COPERNIC. q Lancé en 2008. q Mise en œuvre d un ERP et d un datawarehouse communs A Le projet COPERNIC COPERNIC : Programme de convergence des processus et systèmes comptables et de reporting des entités européennes d assurance d AXA q Lancé en 2008 q Mise en œuvre d un ERP et d un

Plus en détail

Éditeur de logiciels Intégrateur de solutions Opérateur de services. www.orone.com

Éditeur de logiciels Intégrateur de solutions Opérateur de services. www.orone.com Éditeur de logiciels Intégrateur de solutions Opérateur de services www.orone.com VOUS ÊTES Une banque, un organisme de crédit, un acteur de l assurance ou de la protection sociale, une enseigne de la

Plus en détail

L'approche Iso27001 au sein du Gie Systalians de Réunica Bayard

L'approche Iso27001 au sein du Gie Systalians de Réunica Bayard L'approche Iso27001 au sein du Gie Systalians de Réunica Bayard Club Iso 27001 - Emmanuel GARNIER 21 novembre 2007 L approche Iso 27001 au sein du GIE Systalians SOMMAIRE Systalians : le Gie de Réunica

Plus en détail

Facility management : définition d un logiciel de gestion immobilière sous la forme d un ERP FullWeb 2.0

Facility management : définition d un logiciel de gestion immobilière sous la forme d un ERP FullWeb 2.0 Facility management : définition d un logiciel de gestion immobilière sous la forme d un ERP FullWeb 2.0 Il s agit d un logiciel de gestion du patrimoine immobilier orienté métier (logiciel SOA Service

Plus en détail

MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE

MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/SEC//BR/DS/PP/DSA/N 12-04 Danielle SOULAT 01 43 93 84 77 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : CHEF DE PROJET ARCHIVAGE ET SYSTEME D

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

La conduite du projet de dématérialisation dans les EPS

La conduite du projet de dématérialisation dans les EPS La conduite du projet de dématérialisation dans les EPS Objet de la présente fiche La fiche vise à présenter le contexte organisationnel et informatique de la conduite d un projet de dématérialisation

Plus en détail

Piloter le contrôle permanent

Piloter le contrôle permanent Piloter le contrôle permanent Un cadre règlementaire en permanente évolution L évolution des réglementations oblige les institutions financières à revoir leur dispositif de contrôle Secteur bancaire CRBF

Plus en détail

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Prestations audit/conseils

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Prestations audit/conseils Votre expert en flux documentaires et logistiques Prestations audit/conseils 1. ConseiL optimisation d exploitation courrier 2. Conseil Aménagements 3. Conseil en procédures de gestion courrier 4. Accompagnement

Plus en détail

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le développement Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Forum panafricain sur le leadership et le management de

Plus en détail

Le SEPA et les nouveaux usages pour les projets à valeur ajoutée

Le SEPA et les nouveaux usages pour les projets à valeur ajoutée Le SEPA et les nouveaux usages pour les projets à valeur ajoutée UniverswiftNet 2013 José TEIXEIRA, Senior Product Manager Nasser CHAHI, Pre Sales Expert 12 février 2013 Copyright 2013 1 Agenda Centrale

Plus en détail

LE TRAVAIL COLLABORATIF

LE TRAVAIL COLLABORATIF LE TRAVAIL COLLABORATIF I. Le développement du travail collaboratif Le travail collaboratif, entendu comme situation de travail et de communication de groupe impliquant coopération et coordination, est

Plus en détail

Risques d accès non autorisés : les atouts d une solution IAM

Risques d accès non autorisés : les atouts d une solution IAM Risques d accès non autorisés : les atouts d une solution IAM Comment l'entreprise peut-elle réduire ses risques informatiques liés aux droits d accès des utilisateurs Livre Blanc Introduction Tous les

Plus en détail

L exploitation des rapports de vérifications réglementaires : quels enjeux, quelle solution?

L exploitation des rapports de vérifications réglementaires : quels enjeux, quelle solution? L exploitation des rapports de vérifications réglementaires : quels enjeux, quelle solution? 5 décembre 2013 Sommaire L exploitation des rapports de vérifications réglementaires : Quels enjeux? Bureau

Plus en détail

EDI et commerce électronique

EDI et commerce électronique EDI et commerce électronique Table des matières 1. L Echange des Données Informatisées «EDI»... 2 1.1 La naissance du Besoin à L'EDI... 2 1.2 L objectif de L EDI... 2 1.3 Définition de L EDI... 2 1.4 Mise

Plus en détail

ISO 27001 conformité, oui. Certification?

ISO 27001 conformité, oui. Certification? ISO 27001 conformité, oui. Certification? Eric Wiatrowski CSO Orange Business Services Lead Auditor ISMS Conférences normes ISO 27001 21 Novembre 2007 1 sommaire Conformité vs certification La démarche

Plus en détail

SFR. Mise en place de la gestion des exigences sous DOORS dans le cadre de la refonte du système d'information commercial 14/11/2007

SFR. Mise en place de la gestion des exigences sous DOORS dans le cadre de la refonte du système d'information commercial 14/11/2007 SFR Mise en place de la gestion des exigences sous DOORS dans le cadre de la refonte du système d'information commercial 14/11/2007 1 Sommaire 1- Le contexte et l historique de la Gestion des EXigences

Plus en détail

Arrêt du protocole ETEBAC

Arrêt du protocole ETEBAC Arrêt du protocole ETEBAC Quels impacts pour votre entreprise? Les solutions d échanges de flux dématérialisés avec le Crédit Agricole ETEBAC est le protocole utilisé pour échanger tous les jours et de

Plus en détail

La dématérialisation des échanges bancaires SEPA. Normes et formats, Quels impacts dans les entreprises? Comment être prêt à temps?

La dématérialisation des échanges bancaires SEPA. Normes et formats, Quels impacts dans les entreprises? Comment être prêt à temps? La dématérialisation des échanges bancaires SEPA Normes et formats, Quels impacts dans les entreprises? Comment être prêt à temps? Juin 2013 Sommaire Prologue et son positionnement dans la dématérialisation

Plus en détail

Réussir un projet Intranet 2.0

Réussir un projet Intranet 2.0 Frédéric Créplet Thomas Jacob Réussir un projet Intranet 2.0 Écosystème Intranet, innovation managériale, Web 2.0, systèmes d information, 2009 ISBN : 978-2-212-54345-2 Sommaire Démarche générale de l

Plus en détail

Danone Cash Management. Danone Payment Factory

Danone Cash Management. Danone Payment Factory 1 Danone Cash Management Danone Payment Factory Le Groupe Danone : Quelques Chiffres 2003 Net Sales 13,7 Mds +7.8% like-for-like growth Capitalisation Bours. 17,5 Mds Présence 120 pays 200 usines Effectifs

Plus en détail

L OFFRE DE FORMATION

L OFFRE DE FORMATION SE FORMER AUX PROCESSUS AUJOURD'HUI? L OFFRE DE FORMATION Club des Pilotes de Processus - 2012 www.pilotesde.org 166, Bd du Montparnasse, F-75014 PARIS - contact@pilotesde.org Originalité de l offre de

Plus en détail

Arrêt du protocole ETEBAC

Arrêt du protocole ETEBAC Arrêt du protocole ETEBAC Quels impacts pour votre entreprise? Les solutions d échanges de flux dématérialisés avec le Crédit Agricole ETEBAC est le protocole utilisé pour échanger tous les jours et de

Plus en détail

Solutions sécurisées pour garantir la confiance dans les échanges électroniques. Certificats électroniques Signature électronique Horodatage

Solutions sécurisées pour garantir la confiance dans les échanges électroniques. Certificats électroniques Signature électronique Horodatage Certificats électroniques Signature électronique Horodatage Solutions sécurisées pour garantir la confiance dans les échanges électroniques www.certeurope.fr Assurer la confidentialité, l intégrité et

Plus en détail

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010 Livre Blanc Optimiser la gestion et le pilotage des opérations Août 2010 Un livre blanc édité par : NQI - Network Quality Intelligence Tél. : +33 4 92 96 24 90 E-mail : info@nqicorp.com Web : http://www.nqicorp.com

Plus en détail

Section IFLA des services de Bibliothèque et de recherche. Août 2014 L innovation dans le système d information parlementaire au Cameroun

Section IFLA des services de Bibliothèque et de recherche. Août 2014 L innovation dans le système d information parlementaire au Cameroun Section IFLA des services de Bibliothèque et de recherche parlementaires 30 e préconférence annuelle Paris, 14 Août 2014 L innovation dans le système d information parlementaire au Cameroun Par: ALIM GARGA

Plus en détail

Du SEPA vers le Full XML pour l'ensemble des paiements

Du SEPA vers le Full XML pour l'ensemble des paiements Du SEPA vers le Full XML pour l'ensemble des paiements ISO 2022 XML Le socle technique pour construire une centrale de paiement et d encaissement Universwiftnet - Atelier Sage - Du SEPA vers le Full XML

Plus en détail

L Univers SWIFTNet. Transformons l essai. Multiplexons les relations

L Univers SWIFTNet. Transformons l essai. Multiplexons les relations L Univers SWIFTNet Transformons l essai Multiplexons les relations High performance. Delivered. High performance. Delivered.* Globalisation de la communication bancaire Vincent.Lebeault Partner Accenture

Plus en détail

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme UE 5 Management des systèmes d informations Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1.

Plus en détail

Conférence de presse

Conférence de presse Conférence de presse 1 er août 2011 Système intégré de gestion électronique des documents : vers une dématérialisation des flux d informations au sein de l Etat Page 1 Définition et concepts La gestion

Plus en détail

Avant-propos. L utilité du plan marketing

Avant-propos. L utilité du plan marketing Avant-propos L Avant-propos E PLAN MARKETING est l exercice annuel des chefs de produit, des directeurs marketing et des comités de direction des entreprises. Le chef de produit le réalise pour la gamme

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION

PROGRAMME DE FORMATION F-5.04 : METHODOLOGIE D UN PROJET DE DEMATERIALISATION ET D ARCHIVAGE ELECTRONIQUE, APPLICATION AUX MAILS /// Objectifs pédagogiques Apporter aux participants les informations essentielles pour aborder

Plus en détail

Gestion des flux en Afrique : le champ des possibles

Gestion des flux en Afrique : le champ des possibles Les ateliers Petit auditorium Les Journées de l AFTE 2014 Gestion des flux en Afrique : le champ des possibles Valérie SAINSAULIEU Franz ZURENGER Lionel GARNIER DENIS Trésorier groupe Alten Zilé Yao KOUASSI

Plus en détail

Module Projet Personnel Professionnel

Module Projet Personnel Professionnel Module Projet Personnel Professionnel Elaborer un projet personnel professionnel. Connaissance d un métier, d une entreprise ou d un secteur d activités. Travail individuel de recherche SUIO-IP Internet

Plus en détail

Le PESv2 doit remplacer à horizon 2015 les protocoles tels qu Indigo utilisé aujourd hui par les collectivités

Le PESv2 doit remplacer à horizon 2015 les protocoles tels qu Indigo utilisé aujourd hui par les collectivités Qu est ce que la dématérialisation de la chaîne financière et comptable? La génération de flux comptables : La génération des éléments nécessaires au Trésorier ( bordereau + mandats/titres + pièces justificatives)

Plus en détail

Cas concret Pilote Arcelor/BNP Paribas/SWIFT

Cas concret Pilote Arcelor/BNP Paribas/SWIFT Cas concret Pilote Arcelor/BNP Paribas/SWIFT Cas concret Le contexte Arcelor Le projet pilote Relevés de compte Paiements Cas concret Le contexte Arcelor Le projet pilote Relevés de compte Paiements Arcelor

Plus en détail

L importance des processus opérationnels dans la planification des objectifs

L importance des processus opérationnels dans la planification des objectifs L importance des processus opérationnels dans la planification des objectifs Présentation et retour d expérience des méthodologies du Service public de Wallonie et de la démarche Qualité mise en place

Plus en détail

PR02 Maîtrise des Dysfonctionnements Version G 160315 Page 1/10

PR02 Maîtrise des Dysfonctionnements Version G 160315 Page 1/10 PR02 Maîtrise des Dysfonctionnements Version G 160315 Page 1/10 Traçabilité des modifications Date Version Objet 13/04/2007 A Création du document. 18/05/2007 B Prise en compte des propositions d améliorations

Plus en détail

Se préparer à la V2014 (Formation DPC)

Se préparer à la V2014 (Formation DPC) Se préparer à la V2014 (Formation DPC) Le Contexte et les Enjeux La V2014 modifie l approche des démarches qualité et gestion des risques en établissement de santé. Les ambitions de la certification V2014

Plus en détail

=> Pas de concurrence entre eux mais une réelle complémentarité

=> Pas de concurrence entre eux mais une réelle complémentarité Introduction Comparaison ERP/ E-Procurement? Apparition Normalisation et standardisation Les logiciels L enseignement => Pas de concurrence entre eux mais une réelle complémentarité Marché de l'e-procurement

Plus en détail

LE PROJECT MANAGEMENT OFFICE. Olivier CALDIER

LE PROJECT MANAGEMENT OFFICE. Olivier CALDIER LE PROJECT MANAGEMENT OFFICE Olivier CALDIER PLAN GENERAL 1 CALENDRIER DES SESSIONS 2 LE PROJECT MANAGEMENT OFFICE 2 ième Soirée 3 PREMIER BILAN P /2 Le calendrier des sessions P /3 CALENDRIER 14 Février

Plus en détail

Actuellement, de nombreux outils techniques et technologiques sont disponibles pour assurer la sécurité d un système d information.

Actuellement, de nombreux outils techniques et technologiques sont disponibles pour assurer la sécurité d un système d information. Actuellement, de nombreux outils techniques et technologiques sont disponibles pour assurer la sécurité d un système d information. Cependant, faire le choix des plus efficaces et des plus rentables, ainsi

Plus en détail

Prise en compte des informations de veille et d alerte d

Prise en compte des informations de veille et d alerte d Prise en compte des informations de veille et d alerte d Cert-IST dans un workflow structuré Cert-IST Juin 2006 Agenda Le workflow? Quelles sont les diffusions du Cert-IST concernées Comment a-t-on adapté

Plus en détail

Conditions Générales d Utilisation du service de dématérialisation des courriers assurances

Conditions Générales d Utilisation du service de dématérialisation des courriers assurances Conditions Générales d Utilisation du service de dématérialisation des courriers assurances Sommaire Préambule... 2 Article 1 er : Définitions... 2 Article 2 : Objet de l Espace Assurance Cyberplus...

Plus en détail

Dématérialisation fiscale des factures

Dématérialisation fiscale des factures White White paper paper Dématérialisation fiscale des factures Sommaire 2 4 5 Parlons des bénéfices Les 10 principaux bénéfices de la dématérialisation des factures vus par les utilisateurs Comment évaluer

Plus en détail

Orientations de l ANSI pour le Management de la Sécurité des Systèmes d information. Awatef HOMRI,

Orientations de l ANSI pour le Management de la Sécurité des Systèmes d information. Awatef HOMRI, Orientations de l ANSI pour le Management de la Sécurité des Systèmes d information Awatef HOMRI, ISO27001 Lead Auditor, ITIL Ingénieur en chef, ANSI Awatef.homri@ansi.tn 1 Agenda Management de la Sécurité

Plus en détail

Présentation ITS Interactive Transaction Solutions

Présentation ITS Interactive Transaction Solutions Présentation ITS Interactive Transaction Solutions ITS Interactive Transaction Solutions Plus de 10 ans d expérience dans les transactions sécurisées et la carte d achat 150 000 transactions / jour 25

Plus en détail

Le programme VALdriv PLM

Le programme VALdriv PLM Le programme VALdriv PLM Value driven Product Lifecycle Management Joël Cointre, Directeur de Programme - PFA Un programme fédérateur et structurant pour la Filière Automobile Le management de la valeur

Plus en détail

Optimisation de la gestion des risques opérationnels. EIFR 10 février 2015

Optimisation de la gestion des risques opérationnels. EIFR 10 février 2015 Optimisation de la gestion des risques opérationnels EIFR 10 février 2015 L ADN efront METIER TECHNOLOGIE Approche métier ERM/GRC CRM Gestion Alternative Approche Technologique Méthodologie Implémentation

Plus en détail

4 conseils pour une production informatique multiplateforme et sécurisée

4 conseils pour une production informatique multiplateforme et sécurisée 4 conseils pour une production informatique multiplateforme et sécurisée Livre Blanc Les données présentes dans le datacenter peuvent contenir de nombreuses informations stratégiques sur l activité et

Plus en détail

Cash Management. BGL BNP Paribas : votre partenaire de référence en Cash Management. Un réseau unique. bgl.lu

Cash Management. BGL BNP Paribas : votre partenaire de référence en Cash Management. Un réseau unique. bgl.lu Cash Management BGL BNP Paribas : votre partenaire de référence en Cash Management Un réseau unique BGL BNP Paribas, acteur majeur et historique de la place luxembourgeoise, dispose de l un des plus vastes

Plus en détail

Conseil Formation Assistance aux Opérations

Conseil Formation Assistance aux Opérations Conseil Formation Assistance aux Opérations l Ambition pragmatique d Hommes de Métier pour le Pilotage et la Transformation des Entreprises et Collectivités VPS Finance - Tél : +33 (0)6 22 04 22 43 - E

Plus en détail

PRÉVENIR LES RISQUES DE DÉFAUT ET OPTIMISER VOTRE FILIERE RECOUVREMENT

PRÉVENIR LES RISQUES DE DÉFAUT ET OPTIMISER VOTRE FILIERE RECOUVREMENT PRÉVENIR LES RISQUES DE DÉFAUT ET OPTIMISER VOTRE FILIERE RECOUVREMENT DANS UN ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE MARQUÉ PAR UNE FORTE MONTÉE DES RISQUES, LA CAPACITÉ À ANTICIPER ET À «METTRE SOUS TENSION» L ENSEMBLE

Plus en détail

La Gestion Electronique des Documents

La Gestion Electronique des Documents La Gestion Electronique des Documents La mise en place d une solution La gestion de l information est devenue un enjeu stratégique majeur à l intérieur des organisations. D après l observation des projets

Plus en détail

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Pépinière Acheteurs publics 21 avril 2006 Atelier : «Conduite du changement» Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Atelier «Conduite du changement» Plan de l intervention

Plus en détail

NOS SOLUTIONS DE BANQUE ELECTRONIQUE

NOS SOLUTIONS DE BANQUE ELECTRONIQUE NOS SOLUTIONS DE BANQUE ELECTRONIQUE EVOLUTION DE NOS SOLUTIONS DE BANQUE ELECTRONIQUE LES SOLUTIONS TECHNIQUES ACTUELLES Etebac 3 sous réseau X25 ; Etebac 5 sous réseau X25 ; PeSit ; E-Banking. LE CONTEXTE

Plus en détail

ATELIER CONNECTIVITE. Service Bureau ou Alliance Lite? SALON UNIVERSWIFTNET 2010

ATELIER CONNECTIVITE. Service Bureau ou Alliance Lite? SALON UNIVERSWIFTNET 2010 ATELIER CONNECTIVITE Service Bureau ou Alliance Lite? SALON UNIVERSWIFTNET 2010 11 mars 2010 Sommaire 1. Service Bureau ou Alliance Lite : description des solutions 2. Aspects fonctionnels 3. Aspects techniques

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des factures. Kit de communication à destination des fournisseurs. Version 2.0.

Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des factures. Kit de communication à destination des fournisseurs. Version 2.0. Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des Kit de communication à destination des fournisseurs Version 2.0 Réf : SOMMAIRE Introduction Enjeux de la dématérialisation fiscale des Description

Plus en détail

14 Adopter une attitude professionnelle

14 Adopter une attitude professionnelle 14 Adopter une attitude professionnelle Pour mener à bien votre projet et instaurer des relations constructives le groupe doit adopter une attitude professionnelle et se montrer : 1. Mobilisé tous les

Plus en détail

Organisation et qualité

Organisation et qualité 12 Organisation Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est d améliorer la qualité de service aux clients et l efficience de l entreprise, par la conduite de projets ou de démarches contribuant

Plus en détail

Enjeux de la Qualité et Norme ISO 9001

Enjeux de la Qualité et Norme ISO 9001 Enjeux de la Qualité et Norme ISO 9001 Journées Qualité et Chimie A. Rivet ANF Autrans, 2011 Normes et Qualité Introduction : les enjeux de la démarche qualité La qualité : notions La norme ISO 9001 :

Plus en détail

Dématérialisation des données. Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes PROGRAMME

Dématérialisation des données. Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes PROGRAMME Les petits déjeuner du CT M Réunion n 4 du Club de Laboratoires Accrédités Dématérialisation des données Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes

Plus en détail

Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow

Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow Iut de Tours Département Information-Communication Option Gestion de l Information et du Document dans les Organisations Page 1 sur

Plus en détail

L approche processus. Muriel Pinel Laurent Tabourot

L approche processus. Muriel Pinel Laurent Tabourot L approche processus Muriel Pinel Laurent Tabourot Introduction Des exigences venues de l ISO La Norme ISO 9001 v 2000 «encourage l'adoption d'une approche processus lors du développement, de la mise en

Plus en détail

Document d introduction au PMP

Document d introduction au PMP PORTAIL MAJEURS PROTEGES (PMP) Document d introduction au PMP dédié aux de logiciels de gestion de mesures de majeurs protégés Attention : Remarque importante : Le Portail Majeurs Protégés est actuellement

Plus en détail

Introduction à la conduite de projet "systèmes d'information"

Introduction à la conduite de projet systèmes d'information Centre national de la recherche scientifique Direction des systèmes d'information REFERENTIEL QUALITE Guide méthodologique Introduction à la conduite de projet "systèmes d'information" Référence : CNRS/DSI/conduite-projet/principes/guide-introduction

Plus en détail

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur Indications

Plus en détail

DOCSaaS Cloud Computing Solutions

DOCSaaS Cloud Computing Solutions DOCSaaS Cloud Computing Solutions LA Plateforme Multiservices Documentaires spécialisée dans le document d entreprise www.docsaas.fr Gagnez en sérénité Mettez du «SMART» dans votre gestion documentaire.

Plus en détail

Congrès APTDQ Vendredi 2 mai 2014

Congrès APTDQ Vendredi 2 mai 2014 Vendredi 2 mai 2014 Introduction Constats et explications des échecs Enjeux et clés de succès Les vraies cibles Les bons acteurs Les clés d un projet gagnant Les offres disponibles Échanges Constats et

Plus en détail

Qualité, Sécurité, Environnement

Qualité, Sécurité, Environnement Qualité, Sécurité, Environnement Management QHSE Parcours Animateur QHSE Option Qualité ou Hygiène Sécurité Environnement Mettre en œuvre un Système de Management Intégré performant Déployer et optimiser

Plus en détail

IAM et habilitations, l'approche par les accès ou la réconciliation globale

IAM et habilitations, l'approche par les accès ou la réconciliation globale IAM et habilitations, l'approche par les accès ou la réconciliation globale 04/12/08 Page 1 Evidian 2008 1 Les couches archéologiques du Système d information: Les systèmes centraux Ventes Employés Employé

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE

Plus en détail

Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale

Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale Les 4 principes directeurs 4 principes directeurs pour développer l Administration numérique territoriale a. Une gouvernance

Plus en détail

Semarchy Convergence for MDM La Plate-Forme MDM Évolutionnaire

Semarchy Convergence for MDM La Plate-Forme MDM Évolutionnaire FICHE PRODUIT Semarchy Convergence for MDM La Plate-Forme MDM Évolutionnaire BENEFICES POUR LES DSI Réussir les projets de gouvernance dans les délais et les budgets Démarrer de manière tactique tout en

Plus en détail

Consultation du SEPA Cards Standardisation Volume V5.5 Chapitre 5 : «Exigences sécuritaires»

Consultation du SEPA Cards Standardisation Volume V5.5 Chapitre 5 : «Exigences sécuritaires» Consultation du SEPA Cards Standardisation Volume V5.5 Chapitre 5 : «Exigences sécuritaires» Contribution du Commerce PCI-DSS et protection des données cartes de paiement : évolution vers le «chiffrement

Plus en détail

8 juin 2006. ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale

8 juin 2006. ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale 2 ème CONFERENCE REGIONALE POUR L EMPLOI ET LA FORMATION 8 juin 2006 ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale Contribution de la VILLE DE SAINT ETIENNE

Plus en détail

Commission Identité Numérique Groupe de travail Gestion des identités Les usages et les services ATELIER 2

Commission Identité Numérique Groupe de travail Gestion des identités Les usages et les services ATELIER 2 Introduction et cadrage Jean Pierre Buthion, Pdt de la Commission Identités Commission Identité Numérique Groupe de travail Gestion des identités Les usages et les services ATELIER 2 Analyse et synthèse

Plus en détail

Recommandations organisationnelles. Outils et guides. Guide de gestion de projet chirurgie ambulatoire

Recommandations organisationnelles. Outils et guides. Guide de gestion de projet chirurgie ambulatoire Ensemble pour le développement de la chirurgie ambulatoire Recommandations organisationnelles Outils et guides Guide de gestion de projet chirurgie ambulatoire Mai 2013 Le document source est téléchargeable

Plus en détail

La partie production + vente est principalement concernée par l optimisation et la rationalisation des transports qui représentent l enjeu principal

La partie production + vente est principalement concernée par l optimisation et la rationalisation des transports qui représentent l enjeu principal Chapitre 9 LA FONCTION SUPPLY CHAIN 9.1 Les bases du plan de performance Supply chain et Logistique La Direction de la Supply chain est née récemment des nouveaux enjeux internes liés à l évolution du

Plus en détail

Optimisez vos échanges commerciaux. avec la Dématérialisation Fiscale de Factures

Optimisez vos échanges commerciaux. avec la Dématérialisation Fiscale de Factures Optimisez vos échanges commerciaux avec la Dématérialisation Fiscale de Factures Mars 2012 Sommaire 1. Pourquoi dématérialiser les factures? Les motivations / le ROI 2. Dématérialiser mes factures oui,

Plus en détail

DEVENIR ANIMATEUR QUALITÉ

DEVENIR ANIMATEUR QUALITÉ Objectif général : A l issue de la formation, le participant sera capable de : Comprendre le rôle et les missions de l animateur qualité Acquérir les méthodes nécessaires pour mener les missions de l animateur

Plus en détail

La mise en œuvre de Centres de services -

La mise en œuvre de Centres de services - Association Française pour la promotion des bonnes pratiques de sourcing escm. La mise en œuvre de Centres de services - Retour d expérience Crédit Agricole Corporate and Investment Bank Julien KOKOCINSKI

Plus en détail

Une aide au déploiement de STEP AP 242 : les recommandations d utilisation

Une aide au déploiement de STEP AP 242 : les recommandations d utilisation P : 1 Continuité Numérique : un enjeu d efficacité pour l industrie supporté par les standards Standard STEP AP 242 ISO 10303 : modèles CAO 3D avec tolérancement gérés en configuration Une aide au déploiement

Plus en détail

EDC FAST CONTRAT LA DÉMATÉRIALISATION DES CONTRATS: ASSURANCE, BAIL, INTERIM,

EDC FAST CONTRAT LA DÉMATÉRIALISATION DES CONTRATS: ASSURANCE, BAIL, INTERIM, EDC FAST CONTRAT LA DÉMATÉRIALISATION DES CONTRATS: ASSURANCE, BAIL, INTERIM, Réf. Commercial/documentations FR/EDC/D-Présentations PPT EDC/EDC_fast_contrat_14-11-15 PP Schéma sans ou avec EDC FAST Sans

Plus en détail

SWIFT Newsletter France

SWIFT Newsletter France SWIFT Newsletter France SWiFT Newsletter France Mars 2010 Edito Par Elie Lasker responsable du marché entreprise Actualités du secteur SWIFT et Ingsoft rendent compatibles Alliance Lite et SAGE BP 1000

Plus en détail

Le numérique dans la stratégie de La Poste Les enjeux pour l immobilier d exploitation La transformation des métiers de Poste Immo

Le numérique dans la stratégie de La Poste Les enjeux pour l immobilier d exploitation La transformation des métiers de Poste Immo Table ronde du 3 mars 2015 L immeuble augmenté : ce que le numérique induit comme évolution dans l usage des bâtiments? Le numérique dans la stratégie de La Poste Les enjeux pour l immobilier d exploitation

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail