SITES DEPARTEMENTAUX DES COTEAUX DU MOULIN ET DE LARGOUNES PLAN DE GESTION Résumé. Novembre 2006

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SITES DEPARTEMENTAUX DES COTEAUX DU MOULIN ET DE LARGOUNES PLAN DE GESTION 2007-2011. Résumé. Novembre 2006"

Transcription

1 SITES DEPARTEMENTAUX DES COTEAUX DU MOULIN ET DE LARGOUNES PLAN DE GESTION Résumé Novembre 2006

2 PREAMBULE Un plan de gestion est un document d analyse et de planification qui précise la nature des actions qui vont être conduites sur un site afin de conserver au mieux son patrimoine naturel et l ouvrir au public. Il présente successivement : - l état des connaissances générales, et naturalistes en particulier, sur un site, - la valeur du site du point de vue de son patrimoine naturel, - les objectifs de conservation de ses habitats naturels et de ses espèces, - les objectifs d ouverture du site au public, - les modalités de gestion retenues pour atteindre les objectifs qui ont été fixés, - un calendrier de travail et une évaluation financière. Un Comité de Suivi constitué d élus, d acteurs locaux et de personnes ressources a été institué afin de valider de façon partenariale les orientations de gestion qui ont été retenues. I. PRESENTATION GENERALE Dans le cadre de sa politique de préservation des milieux naturels, le Département des Landes s est porté acquéreur des sites du Moulin et de Largounès en 2001 et Ces acquisitions foncières, réalisées grâce à la Taxe Départementale des Espaces Naturels Sensibles, ont été motivées par la décision de conduire une opération de restauration écologique et d ouverture au public d un coteau calcaire. Ils représentent le premier élément d un réseau départemental de sites naturels ouverts au public et aménagés à cet effet. Cela s est traduit par la mise en œuvre d un premier plan de gestion sur le coteau du Moulin (pour partie) de 2003 à L objectif principal de ce plan était d approfondir les connaissances naturalistes sur le site et de valider des techniques d entretien par pâturage. L ensemble des objectifs fixés ont été atteints à l exception de la mise en place du sentier de découverte et de la restauration de la cabane. Ils seront donc repris dans le plan de gestion I.1. Les sites départementaux du Moulin et de Largounès : Ils se situent sur la commune de Pimbo, dans la région du Tursan, et couvrent une superficie totale de 13 ha 56 a 40 ca. Ces propriétés font partie d un ensemble de coteaux calcaires d environ mille hectares dans le Tursan et qui a été désigné comme site Natura 2000 sous l appellation «coteaux de Pimbo, de Geaune, de Boueilh et de Castelnau».

3 Les coteaux calcaires ont probablement été utilisés depuis des temps anciens comme pacage pour le bétail. Cela s est arrêté à la fin des années 1980 sur le site du Moulin et en 2004 sur celui de Largounès. Le maïs et la vigne ont également été cultivées. Enfin, des plantations de Pin laricio et de Peuplier ont été réalisées au Moulin en En 2006, une convention d usage agricole a été signée avec deux éleveurs afin d assurer l entretien des sites par pâturage. I.2. Le patrimoine naturel : Les sites abritent des milieux dits «naturels» calcaires qui ont été façonnés par plusieurs siècles de pâturage, de brûlis et de débroussaillage. On peut observer aujourd hui : - des végétations herbacées rases (dénommées «pelouses») installées dans les pentes, - des végétations herbacées hautes (dénommées «prairies») installées en bas de coteau, - des végétations résultant de l évolution des pelouses après arrêt du pâturage (dénommées «ourlets»), - des fourrés composés de divers arbustes (dénommés «manteau»), - des boisements de chênes et une plantation de Pin laricio, - des mares destinées à abreuver le bétail.

4 La flore sauvage que l on observe sur les sites est composée principalement d espèces caractéristiques des terrains calcaires du domaine atlantique. Cependant, l originalité de ces coteaux tient à la présence d un cortège d espèces provenant du domaine méditerranéen et d un cortège plus réduit provenant du domaine pyrénéen. Les biotopes les plus riches et les plus intéressants sont les pelouses et leurs formes évoluées, les ourlets. Ils abritent des espèces recherchant des conditions ensoleillées et très chaudes sur terrain calcaire, ce qui est unique pour le département des Landes. La majorité de ces espèces sont vivaces, de faible taille et se développent au cours du printemps, avant la sécheresse estivale qui intervient parfois dès la mi-juin. Germandrée petit-chêne La Germandrée petit-chêne est un bon exemple d une espèce méditerranéenne à répartition large qui s installe sur les pelouses et les zones écorchées. Les Orchidées sont les espèces emblématiques de ces milieux et comptent trente espèces pour l ensemble des coteaux du Tursan, ce qui est remarquable. Ophrys bécasse La faune sauvage des coteaux calcaires est très diversifiée mais seuls quelques groupes ont été étudiés : Les Mammifères sont peu nombreux et parmi eux, les Chauve-souris occupent une place importante. Les Oiseaux sont essentiellement représentés par les Passereaux et les Rapaces. Les Amphibiens et les Reptiles comptent plusieurs espèces, bien qu il n y ait pas de zone humide étendue sur les sites. Empuse pennée Les Insectes constituent le groupe le plus diversifié : papillons de jour, Criquets, Sauterelles, Grillons, Libellules, Mantes et Phasmes trouvent de bonnes conditions de développement sur ces sites. Damier de la Succise

5 II. EVALUATION DE LA VALEUR PATRIMONIALE DES SITES L évaluation du patrimoine naturel (milieux et espèces) d un site selon des critères de rareté, de vulnérabilité, d état de conservation et de dynamique d évolution permet de dresser un classement des éléments entre eux. Ainsi, il est possible de préciser quelle est la valeur du site pour chaque milieu naturel et chaque espèce animale et végétale. Le tableau présenté à la fin de ce chapitre synthétise les résultats de l analyse de la valeur patrimoniale des sites départementaux de Pimbo. II.1. Les milieux naturels Les résultats de l analyse des milieux naturels montrent l importance des sites pour trois d entre eux : - la pelouse marnicole à Sérapias à long labelle et Danthonie couchée : il s agit d un type de pelouse calcaire, installé sur les molasses du Tursan, et possédant une répartition géographique limitée au sud de l Aquitaine. Elle est caractérisée par la présence d une Orchidée (le Sérapias à long labelle) et d une Graminée (la Danthonie couchée). Il faut noter sa sensibilité à l arrêt du pâturage, ce qui explique que son état de conservation soit qualifié de moyen dans le Tursan. - L ourlet calcicole à Bruyère vagabonde et Garance voyageuse : il s installe également sur les molasses et possède une répartition géographique proche de celle de la pelouse marnicole. Elle est caractérisée par la présence de la Bruyère vagabonde et d une plante grimpante (la Garance voyageuse) - Le manteau calcicole à Genévrier et Rosiers : il constitue le stade d évolution succédant à la pelouse et à l ourlet lorsque le pâturage cesse. Sa répartition géographique couvre toute la France mais il est rare et en forte régression. Il est caractérisé par l abondance du Genévrier et des Rosiers sauvages.

6 II.2. Les espèces végétales Les résultats de l analyse des espèces végétales montrent l importance des sites pour cinq d entre elles : - l Ophioglosse vulgaire : Cette fougère est assez rare en France et ses populations ne sont jamais importantes. Elle pousse sur les prairies et les pelouses fraiches. - le Spartion : Cet arbuste, d affinité méditerranéenne, est assez rare en Aquitaine. Il s installe sur les coteaux chauds et secs. - l Ophrys jaune : Cette orchidée est peu commune en Aquitaine et rare dans les Landes. Elle croît sur les pelouses très rases et les zones écorchées. - la Spiranthe d automne : Cette orchidée est en forte régression sur l ensemble de son aire de répartition. Elle se développe sur les prairies et les pelouses pâturées dès les premières pluies de l automne. - le Dorycnium à cinq folioles : Cet arbrisseau d affinité méditerranéenne est assez rare en France. Il profite de l arrêt ou de la baisse du pâturage pour s installer sur les pelouses.

7 II.3. Les espèces animales Les résultats de l analyse des espèces animales montrent l importance des sites pour huit d entre elles : - le Cuivré des marais : Ce papillon de jour est rare sur l ensemble de son aire de répartition. Il s installe sur les prairies humides peu pâturées, les bordures de fossés. - l Azuré du Serpolet : Ce papillon de jour est peu commun en Aquitaine. Il vit sur les pelouses calcaires, où il recherche le Serpolet et l Origan pour pondre ses œufs. - la Thécla de l Orme : (non illustrée) Ce papillon de jour est assez rare en France. Il se développe sur les ormes où il pond ses œufs. - le Damier de la Succise : Ce papillon de jour est peu commun sur l ensemble de son aire de répartition. Il recherche, sur une grande variété de prairies et de pelouses, des plantes comme la Succise pour pondre ses œufs. - l Ascalaphe soufré et l Ascalaphe ambré : Ces deux insectes sont peu commun en France. Ils s installent sur les prairies calcaires. - l Empuse pennée : Cet insecte méditerranéen de la famille des Mantes est rare en Aquitaine. Elle recherche les coteaux chauds et secs pour s installer. - le Triton marbré : Ce batracien est rare sur l ensemble de son aire de répartition et peu commun en France. Il s établit dans les petits plans d eau à végétation aquatique abondante.

8 SYNTHESE DE LA VALEUR PATRIMONIALE DES SITES DEPARTEMENTAUX Habitats naturels Habitats et espèces Abondance Etat de conservation Synthèse intérêt patrimonial Manteau calcicole à Genévrier et Rosiers A ** Ourlet calcicole à Bruyère vagabonde et Garance voyageuse AA *** Pelouse marnicole à Serapias à long labelle et Danthonie couchée AA *** Espèces végétales Spiranthe d automne (Spiranthes spiralis) PC * Dorycnium à cinq folioles (Dorycnium pentaphyllum) A * Spartion (Spartium junceum) PC * Ophrys jaune (Ophrys lutea) PC * Ophioglosse vulgaire (Ophioglossum vulgatum) PC ** Espèces animales Azuré du Serpolet (Maculinea arion) AA * Cuivré des marais (Thersamolycaena dispar subsp. Burdigalensis) R ** Thécla de l Orme (Satyrium w-album) R * Damier de la Succise (Euphydryas aurinia subsp. Aurinia) PC * Ascalaphe soufré (Libelloides cocajus) A * Ascalaphe ambré (Libelloides longicornis) A * Empuse pennée (Empusa pennata) PC * Triton marbré (Triturus marmoratus) RR * Niveau d abondance : TA très abondant Intérêt patrimonial : * modéré A abondant ** assez fort AA assez abondant *** fort PC peu commun **** exceptionnel R rare RR très rare Etat de conservation : bon moyen mauvais Conclusion : les sites du Moulin et de Largounès abritent trois habitats naturels, une espèce végétale et une espèce animale dont l intérêt patrimonial a été qualifié d «assez fort» ou de «fort». Leur conservation représente donc un enjeu prioritaire sur les propriétés départementales de Pimbo.

9 III. DEFINITIONS DES OBJECTIFS A LONG TERME ET PROGRAMME D ACTIONS Le Conseil général a acquis ces sites grâce à la Taxe Départementale sur les Espaces Naturels Sensibles (TDENS). Il doit, par obligation réglementaire, les rendre accessibles, sensibiliser le public à la disparition de ces écosystèmes remarquables et assurer la conservation de leur patrimoine naturel. III.1. Objectifs prioritaires La définition des objectifs prioritaires se base sur les résultats de l analyse de la valeur patrimoniale des sites. Pour les habitats et espèces dont l intérêt patrimonial a été qualifié d «assez fort» ou de «fort», des objectifs spécifiques seront déterminés Conservation du patrimoine naturel - Conserver et restaurer les pelouses marnicoles à Serapias à long labelle et Danthonie couchée et les ourlets calcicoles à Bruyère vagabonde et Garance voyageuse, - Conserver les manteaux calcicoles à Genévrier et Rosiers, - Conserver les populations d Ophioglosse vulgaire et de Cuivré des marais Accueil du public - Informer et sensibiliser le public de l intérêt et de la conservation de ces milieux naturels. III.2. Objectifs secondaires Pour les habitats et espèces dont l intérêt patrimonial a été qualifié de «modéré», des objectifs spécifiques seront déterminés. - conserver les populations d espèces d intérêt patrimonial : Spartion, Ophrys jaune, Spiranthe d automne, Dorycnium à cinq folioles, Azuré du Serpolet, Thècla de l Orme, Damier de la Succise, Ascalaphe soufré, Ascalaphe ambré, Empuse pennée, Triton marbré. Remarque : bien qu il n ait pas été possible de le faire apparaître ici, un programme spécifique d actions va être élaboré en partenariat avec l Association Communale de Chasse de Pimbo. Il s agit principalement d aménagements pour le petit gibier et de modalités d information concernant la chasse en battue sur les sites.

10 III. 3. Programme des actions 1.1. Gestion des habitats naturels et des espèces : GHE Ces actions doivent permettre d atteindre les objectifs fixés en terme de conservation des habitats naturels et des espèces. GHE1. Suivre les conventions en cours avec les éleveurs et les reconduire. GHE2. Programmer des opérations de suppression des ligneux sur les pelouses marnicoles. GHE3. Localiser les manteaux calcicoles à Genévrier et Rosiers qu il faut conserver. GHE4. Entretenir les prairies mésophiles par pâturage extensif. GHE5. Entretenir les pelouses marnicoles par pâturage extensif. GHE6. Localiser les fourrés à Orme champêtre qu il faut conserver. GHE7. Localiser les fourrés à Spartion qu il faut conserver. GHE8. Restaurer les deux mares du coteau de Largounès. GH9. Contrôler le développement des grands hélophytes dans les mares Suivis écologiques : SE Les suivis écologiques permettent de mesurer des variations qualitatives et quantitatives d une espèce ou d un habitat naturel. Ils répondent à un objectif précis et leur réalisation suit un protocole adapté. SE1. Réaliser un suivi de la végétation sur l ourlet à Brachypode penné. SE2. Réaliser un suivi de la population d Ophioglosse vulgaire. SE3. Réaliser un suivi de la population de Cuivré des marais. SE4. Mettre en place un suivi des populations d Ophrys jaune. SE5. Mettre en place un suivi des populations de Spiranthe d automne. SE6. Mettre en place un suivi des populations d Azuré du serpolet. SE7. Mettre en place un suivi des populations de Damier de la succise. SE8. Mettre en place un suivi des populations de Dorycnium à cinq folioles. SE9. Mettre en place un suivi des populations d Ascalaphe soufrée et d Ascalaohe ambrée.

11 SE10. Mettre en place un suivi des populations d Empuse pennée. SE11. Mettre en place un suivi des populations de la Thécla de l Orme. SE12. Mettre en place un suivi des populations de Triton marbré Accueil du public : AP Ces actions, destinées à organiser le libre accès des visiteurs, seront mises en œuvre sur le coteau du Moulin seulement. Le coteau de Largounès sera accessible au public dans le cadre de visites accompagnées. AP1. Matérialiser le sentier sur l ensemble du coteau. AP2. Réaliser une assise du sentier sur le haut du coteau. AP3. Restaurer la cabane. AP4. Réaliser les panneaux d informations de la cabane. AP5. Modifier la clôture au niveau du portail en bordure du GR65. AP6. Réaliser un panneau d information et un panneau de lecture de paysage. AP7. Installer un banc sur le point info du GR65. AP8. Concevoir une maquette du document d information pour le grand public. AP9. Faire réaliser le document par une entreprise spécialisée. AP10. Mettre en œuvre des visites guidées sur les sites Suivi du plan de gestion : SU SU1. Suivre et évaluer le niveau de réalisation des objectifs fixés. SU2. Assurer un suivi financier et comptable du plan de gestion. SU3. Rédiger un bilan annuel des actions du plan de gestion Entretien du site : ES ES1. Entretenir les clôtures ES2. Programmer un entretien annuel des chemins 1.6. Plan de gestion : PDG PDG1. Elaborer le plan de gestion

SOMMAIRE. 1- Introduction P. 2. 2- Les objectifs du suivi scientifique... P. 5. 3- Les modalités du suivi des habitats calcicoles. P.

SOMMAIRE. 1- Introduction P. 2. 2- Les objectifs du suivi scientifique... P. 5. 3- Les modalités du suivi des habitats calcicoles. P. - 1 - SOMMAIRE 1- Introduction P. 2 2- Les objectifs du suivi scientifique.... P. 5 3- Les modalités du suivi des habitats calcicoles. P. 5 4- Les résultats de l année 2005 P. 6 5- Conclusion. P. 11 -

Plus en détail

LES PROJETS «NATU RE» GRAND LYON

LES PROJETS «NATU RE» GRAND LYON LES PROJETS DU «NATU RE» GRAND LYON LES PROJETS NATURE DU GRAND LYON lyonnaise bénéficie d un environnement de qualité, avec des paysages diversifiés. La moitié du L agglomération territoire est composé

Plus en détail

Chapitre 1 Natura 2000 en quelques mots

Chapitre 1 Natura 2000 en quelques mots Chapitre 1 Natura 2000 en quelques mots Natura 2000, qu est ce que c est? Définition : Natura 2000 est un réseau européen de sites naturels résultant de l application de deux directives européennes : la

Plus en détail

La réserve naturelle nationale des vallées de la Grand-Pierre et de Vitain : présentation et objets remarquables

La réserve naturelle nationale des vallées de la Grand-Pierre et de Vitain : présentation et objets remarquables La réserve naturelle nationale des vallées de la Grand-Pierre et de Vitain : présentation et objets remarquables Claude LE DOUSSAL Vice-président du CDPNE de Loir-et-Cher 1979-2009, trente ans, déjà!.

Plus en détail

Mise en œuvre du plan de gestion de la lagune de Bouin Aménagements écologiques et hydrauliques

Mise en œuvre du plan de gestion de la lagune de Bouin Aménagements écologiques et hydrauliques Mise en œuvre du plan de gestion de la lagune de Bouin Aménagements écologiques et hydrauliques Contexte La Lagune de Bouin se trouve sur un polder créé à dans les années 1960. Il s'agit d'une propriété

Plus en détail

Dossier pédagogique collège : Module 4 - La biodiversité Atelier «Méthode de suivi de la biodiversité de la réserve»

Dossier pédagogique collège : Module 4 - La biodiversité Atelier «Méthode de suivi de la biodiversité de la réserve» Gorges de la Loire Dossier pédagogique collège : Module 4 - La biodiversité Atelier «Méthode de suivi de la biodiversité de la réserve» Yv es T hon néri eux : asar ine cou ché e, h ê trai e- Mic ka ël

Plus en détail

Indicateur : milieux naturels protégés par voies réglementaire, foncière et contractuelle dans les communes littorales

Indicateur : milieux naturels protégés par voies réglementaire, foncière et contractuelle dans les communes littorales Indicateur : milieux naturels protégés par voies réglementaire, foncière et contractuelle dans les communes littorales Contexte Comme toutes les lisières entre deux types de milieux (écotone), le littoral

Plus en détail

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Annexe 3 Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Cette annexe présente les enjeux environnementaux ayant été définis comme prioritaires en Poitou-Charentes. Une série de cartes

Plus en détail

LES RESERVES NATURELLES REGIONALES

LES RESERVES NATURELLES REGIONALES Les Réserves Naturelles Régionales en Région Pays de la Loire Références juridiques Définition Code de l environnement, art. L. 332-1 à L. 332-27, intégrant : Loi n 2002-276 du 27 février 2002 relative

Plus en détail

Des actions pour protéger les mares

Des actions pour protéger les mares Des actions pour protéger les mares L intérêt porté aux mares temporaires est récent et résulte d une prise de conscience provoquée par leur destruction accélérée aux cours des dernières décennies. Celle-ci

Plus en détail

Les mesures compensatoires des atteintes à la biodiversité en France

Les mesures compensatoires des atteintes à la biodiversité en France Les mesures compensatoires des atteintes à la biodiversité en France Paris, 22 septembre 2010 SIFEE Delphine MORANDEAU Chargée de mission biodiversité Ministère de l écologie, de l énergie, du développement

Plus en détail

Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois. Protection paysagère

Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois. Protection paysagère Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois Protection paysagère Outil de protection du patrimoine paysager I. LA PROCEDURE Les communes non couvertes par un PLU ayant mis en place une carte communale ont la possibilité

Plus en détail

Le bec de Vienne. La Trame Verte et Bleue. Localisation de l unité paysagère. Les paysages

Le bec de Vienne. La Trame Verte et Bleue. Localisation de l unité paysagère. Les paysages P a r c naturel régional Loire-Anjou-Touraine Localisation de l unité paysagère La Trame Verte et Bleue Avoine Beaumont-en-Véron Candes-Saint-Martin Chinon Huismes Saint-Germain-sur-Vienne Savigny-en-Véron

Plus en détail

CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM]

CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM] CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM] Entre La commune (ou autre collectivité) de [nom de la collectivité], propriétaire du site [nom du site] représentée par son maire

Plus en détail

entretien durable des bords des routes départementales Le fauchage raisonné en lsère

entretien durable des bords des routes départementales Le fauchage raisonné en lsère ' entretien durable des bords des routes départementales Le fauchage raisonné en lsère Gentiana Societe botanique dauphinoise D. Villars ' Depuis décembre 2006, en s appuyant sur son agenda 21 et sa stratégie

Plus en détail

Trois années de recherche en génétique cartographient pour la première fois les souches de truites françaises

Trois années de recherche en génétique cartographient pour la première fois les souches de truites françaises 1 Trois années de recherche en génétique cartographient pour la première fois les souches de truites françaises C est après trois années de travail que les pêcheurs de loisir, représentés par la Fédération

Plus en détail

CATALOGUE D ANIMATIONS NATURE ÉCOLES ET CENTRES DE LOISIRS

CATALOGUE D ANIMATIONS NATURE ÉCOLES ET CENTRES DE LOISIRS CATALOGUE D ANIMATIONS NATURE ÉCOLES ET CENTRES DE LOISIRS Présentation Depuis 1983, le CPIE (Centre Permanent d Initiatives pour l Environnement) Pays de Serres-Vallée du Lot, agit : Dans le domaine de

Plus en détail

MAEC. Carrière des Pieds Grimaud Vallée de l Anglin Basse vallée de la Gartempe

MAEC. Carrière des Pieds Grimaud Vallée de l Anglin Basse vallée de la Gartempe MAEC Carrière des Pieds Grimaud Vallée de l Anglin Basse vallée de la Gartempe Conditions générales Pas de condition d âge, mais obligation de poursuivre le contrat sur 5 ans Mesures «Biodiversité» attention

Plus en détail

Bilan de l action Restauration et mise en valeur d une mare en milieu karstique.

Bilan de l action Restauration et mise en valeur d une mare en milieu karstique. Bilan de l action Restauration et mise en valeur d une mare en milieu karstique. année 2013 "##"$%&#'()$%$*+$,#-"$-.%/'0."$1-2&"$%+$0(+#'")$$3"0$4.).5(/"06$3"$/%$7()3%#'()$ 8%#+-"$"#$9.&(+5"-#"06$3+$()0"'/$:.).-%/$3"$/%$9-;

Plus en détail

Serre de la Fare. Valorisation du patrimoine foncier de l Etablissement public Loire Réunion d information Le Puy en Velay, 28 novembre 2012

Serre de la Fare. Valorisation du patrimoine foncier de l Etablissement public Loire Réunion d information Le Puy en Velay, 28 novembre 2012 Serre de la Fare Valorisation du patrimoine foncier de l Etablissement public Loire Réunion d information Le Puy en Velay, 28 novembre 2012 Invités à la réunion Présidents des Commissions Prospective,

Plus en détail

MARAIS DE SACY LA PROPRIETE DEPARTEMENTALE

MARAIS DE SACY LA PROPRIETE DEPARTEMENTALE MARAIS DE SACY LA PROPRIETE DEPARTEMENTALE Historique 2002: Acquisition de 230ha au sein des marais de Sacy-le-Grand, constituée de diverses parcelles et dans laquelle s exerçait l élevage de bovins et

Plus en détail

Partenariat entre Holcim Granulats et le Conservatoire d'espaces naturels de Bourgogne

Partenariat entre Holcim Granulats et le Conservatoire d'espaces naturels de Bourgogne Fénay, le 29 avril 2015 Partenariat entre Holcim Granulats et le Conservatoire d'espaces naturels de Bourgogne Reconduction d'une convention-cadre Démarrage d'un projet éco-pastoral DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE

Plus en détail

Mise en œuvre des mesures compensatoires dans le cadre du déplacement de l A9 au droit de Montpellier

Mise en œuvre des mesures compensatoires dans le cadre du déplacement de l A9 au droit de Montpellier Mise en œuvre des mesures compensatoires dans le cadre du déplacement de l A9 au droit de Montpellier Sommaire Le contexte, les enjeux Les différents acteurs Les choix et méthodes de gouvernance La mise

Plus en détail

LA MAISON DE LA BARTHE

LA MAISON DE LA BARTHE NOUVEL ESPACE MUNICIPAL LA MAISON DE LA BARTHE La nature en cœur de ville DOSSIER DE PRESSE Dossier de Ouverture presse décembre mars 2014 2013 www.dax.fr www.dax.fr SOMMAIRE Le poumon vert du cœur de

Plus en détail

Agriculture & biodiversité

Agriculture & biodiversité Agriculture & biodiversité L agriculture au secours des pelouses sèches Grenelle de l Environnement, Natura 2000, réglementations environnementales la question de la biodiversité est de plus en plus abordée

Plus en détail

ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS

ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS Référent Technique : Alain Alphonse Responsable bureaux d études Réunion du 12 Juillet Comité de suivi Agenda 21 La gestion

Plus en détail

Pièce E : Etude d impact

Pièce E : Etude d impact Pièce E : Etude d impact 130/357 E4.3. Environnement naturel E4.3.1. Grands ensembles naturels Dans l aire d étude, la matrice de cultures industrielles (céréales) ou spécialisées (tabac, houblon) domine

Plus en détail

Etudes d impact des projets éoliens sur les oiseaux et les chiroptères

Etudes d impact des projets éoliens sur les oiseaux et les chiroptères Etudes d impact des projets éoliens sur les oiseaux et les chiroptères Arnaud Govaere Directeur Biotope Nord-Ouest agovaere@biotope.fr Tuesday, December 17, 2013 Présentation M2 USTL déc 2009 1 Cadre réglementaire

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

BESANCON. et la mise en valeur de ses collines

BESANCON. et la mise en valeur de ses collines BESANCON et la mise en valeur de ses collines Atelier d cologie urbaine- Starbourg- juin 2014 LES ESPACES VERTS A BESANCON 120 000 habitants Surface de la commune: 6 505 ha Surface verte : 2 418 ha (soit

Plus en détail

Présentation par Hayat MESBAH Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification Maroc

Présentation par Hayat MESBAH Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification Maroc Présentation par Hayat MESBAH Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification Maroc LA CONVENTION DE BERNE AU MAROC Le Maroc est Partie contractante à la Convention de Berne

Plus en détail

PRÉFECTURE DE LA RÉGION PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR

PRÉFECTURE DE LA RÉGION PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR PRÉFECTURE DE LA RÉGION PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR FORMULAIRE D EVALUATION SIMPLIFIEE DES INCIDENCES NATURA2000 Par qui? Ce formulaire est à remplir par le porteur du projet, en fonction des informations

Plus en détail

Convention-cadre de partenariat entre

Convention-cadre de partenariat entre D O S S I E R D E P R E S S E Convention-cadre de partenariat entre le Syndicat intercommunal de rivière du Calavon-Coulon, le Conservatoire d espaces naturels de Provence-Alpes-Côte d Azur et le Parc

Plus en détail

Préambule : Sous le patronage de :

Préambule : Sous le patronage de : Sous le patronage de : Association reconnue d utilité publique Université Paris VI Laboratoire d Anatomie comparée 2 place Jussieu 75005 PARIS http://www.societeherpetologiquedefrance.com Préambule : L

Plus en détail

La gestion différenciée des bords de routes et des chemins

La gestion différenciée des bords de routes et des chemins différenciée s et des chemins Les communes engagées en 2009 et 2010 Les étapes du projet Rencontre des élus et agent technique Inventaire des routes et chemins Mai-juillet Inventaire de la flore et des

Plus en détail

«Entretenir durablement ses arbustes et son patrimoine arboré»

«Entretenir durablement ses arbustes et son patrimoine arboré» «Entretenir durablement ses arbustes et son patrimoine arboré» Calendrier de taille : Pour les arbustes à floraison printanière : Taille juste après la floraison. Pour les arbustes à floraison estivale

Plus en détail

Les toitures végétalisées et les défis de l urbanisme vert

Les toitures végétalisées et les défis de l urbanisme vert Les toitures végétalisées et les défis de l urbanisme vert Les défis de l éco conception urbaine Les défis de la biodiversité et de la nature en ville Les défis de la construction d une filière économique

Plus en détail

B. LA PROCEDURE DE CLASSEMENT D UN SITE NATUREL EN RESERVE NATURELLE REGIONALE

B. LA PROCEDURE DE CLASSEMENT D UN SITE NATUREL EN RESERVE NATURELLE REGIONALE CADRE D INTERVENTION REGIONALE POUR LE CLASSEMENT D ESPACES NATURELS EN RESERVES NATURELLES REGIONALES Abroge et remplace, à compter du 14 mars 2014, le cadre d intervention adopté par délibération CPR

Plus en détail

Etre ambassadeur du Bien Causses et Cévennes dans le Parc national des Cévennes. 1 Parc national des Cévennes

Etre ambassadeur du Bien Causses et Cévennes dans le Parc national des Cévennes. 1 Parc national des Cévennes Etre ambassadeur du Bien Causses et Cévennes dans le Parc national des Cévennes 1 Dates clés 1970 : Territoire classé Parc national 1985 : Territoire classé Réserve de biosphère par l UNESCO 2006 : Nouvelle

Plus en détail

Beaulieu-les-Fontaines. Plan Local d Urbanisme

Beaulieu-les-Fontaines. Plan Local d Urbanisme Beaulieu-les-Fontaines Plan Local d Urbanisme Orientation d aménagement et de programmation M.T. Projets 9 Rue du Château Mouzin 51420 Cernay-les-Reims www.mt-projets.com En application des articles L.

Plus en détail

Sentier du chanvre. Descriptif du circuit

Sentier du chanvre. Descriptif du circuit Sentier du chanvre Poiseul-lès-Saulx Circuit non itinérant Niveau de difficulté : Facile Durée : 0h15 Longueur : 0.350 km Lieu de départ : Forêt communale de Poiseul-les-Saulx Descriptif du circuit Au

Plus en détail

Les Plateaux du Centre et la Vallée de l Indre

Les Plateaux du Centre et la Vallée de l Indre P a r c naturel régional Loire-Anjou-Touraine Localisation de l unité paysagère La Trame Verte et Bleue Azay-le-Rideau Bréhémont Cheillé Lignières-de-Touraine Pont-de-Ruan Rivarennes Saché Thilouze Vallères

Plus en détail

Politique de l arbre. Mon arbre, le coeur de ma cité

Politique de l arbre. Mon arbre, le coeur de ma cité Politique de l arbre Mon arbre, le coeur de ma cité Mai 2009 TABLE DES MATIÈRES 1 CONTEXTE D ÉLABORATION DE LA POLITIQUE DE L ARBRE............ 3 1.1 Historique du développement urbain... 3 1.2 Tendance

Plus en détail

Agissons ensemble pour la préservation de la nature

Agissons ensemble pour la préservation de la nature GREAT Med 6 novembre 2014 Le CEN PACA acteur régional reconnu Agissons ensemble pour la préservation de la nature Le CEN PACA et la préservation des milieux littoraux «Conservatoire d Espaces Naturels

Plus en détail

Tableau de bord - Protocole 1 «Evaluation de l atteinte des Objectifs» Second contrat de rivière de l Albarine 2011-2016

Tableau de bord - Protocole 1 «Evaluation de l atteinte des Objectifs» Second contrat de rivière de l Albarine 2011-2016 Tableau de bord - Protocole 1 «Evaluation de l atteinte des s» Second contrat de rivière de l Albarine 211-216 Sommaire Synthèse Volet A1: Réduction des pollutions domestiques Volet A2 : Réduction des

Plus en détail

La cartographie des habitats de la RNN de Saint-Quentin-en-Yvelines, L inventaire des zones humides de l Etablissement public Paris-Saclay,

La cartographie des habitats de la RNN de Saint-Quentin-en-Yvelines, L inventaire des zones humides de l Etablissement public Paris-Saclay, FICHE DE SYNTHESE Contexte : Les zones humides sont des milieux rares à l échelon national (4% du territoire) et fortement menacés par les activités anthropiques. La publication, en France en 1994, de

Plus en détail

Carte Communale Saint-Ennemond

Carte Communale Saint-Ennemond Carte Communale Saint-Ennemond La Carte Communale en bref Le ou les documents graphiques délimitent les zones où les constructions sont autorisées (zones C). A l extérieur des zones C, les constructions

Plus en détail

Domaines de Certes et de Graveyron (Gironde) : Création d un pôle de connaissance, de préservation et. de valorisation de la biodiversité Aquitaine

Domaines de Certes et de Graveyron (Gironde) : Création d un pôle de connaissance, de préservation et. de valorisation de la biodiversité Aquitaine Domaines de Certes et de Graveyron (Gironde) : Création d un pôle de connaissance, de préservation et de valorisation de la biodiversité Aquitaine Samedi 15 février 2014 Le site Le domaine de Certes-Graveyron

Plus en détail

Strasbourg PARTENARIAT PROTECTION ET GESTION DURABLE DU PATRIMOINE NATUREL. Communauté Urbaine de Strasbourg & Conservatoire des Sites Alsaciens

Strasbourg PARTENARIAT PROTECTION ET GESTION DURABLE DU PATRIMOINE NATUREL. Communauté Urbaine de Strasbourg & Conservatoire des Sites Alsaciens Dossier de presse PARTENARIAT Communauté Urbaine de Strasbourg & Conservatoire des Sites Alsaciens PROTECTION ET GESTION DURABLE DU PATRIMOINE NATUREL ELLO-RHÉNAN - LE BOHRIE, À OSTWALD Strasbourg Communauté

Plus en détail

Bulletin d informations des actions du Conservatoire des sites naturels de Picardie dans le Valois et en Basse-Automne. Edito.

Bulletin d informations des actions du Conservatoire des sites naturels de Picardie dans le Valois et en Basse-Automne. Edito. La Lettre d infos en Valois Bulletin d informations des actions du Conservatoire des sites naturels de Picardie dans le Valois et en Basse-Automne photo : P.Trongneux / CSNP Mars 2010 Directeur de la publication

Plus en détail

Les objectifs de gestion assignés aux forêts

Les objectifs de gestion assignés aux forêts Les objectifs de gestion assignés aux forêts On distingue : les objectifs d intérêt général les objectifs du propriétaire FOGEFOR 2009/2010 Extraits du SRGS I. LES OBJECTIFS D INTERET GENERAL Pour la forêt

Plus en détail

Objectifs du programme MOH

Objectifs du programme MOH Projet «Maintien de la biodiversité des territoires ruraux du Massif central à travers la préservation de la qualité et la fonctionnalité des milieux ouverts herbacés» Restauration de landes et parcours

Plus en détail

Le réseau des lacs alpins

Le réseau des lacs alpins François TRUSSON Chargé de mission «montagne», Conseil régional Rhône-Alpes Le réseau des lacs alpins L es montagnes occupent une place importante dans la maîtrise et à la réduction des pollutions, mais

Plus en détail

STRATEGIE REGIONALE DE LA BIODIVERSITE SAUVAGE. Août 2012

STRATEGIE REGIONALE DE LA BIODIVERSITE SAUVAGE. Août 2012 STRATEGIE REGIONALE DE LA BIODIVERSITE SAUVAGE Août 2012 Projet sectoriel Cadre réglementaire et orientations politiques Etat des lieux Amélioration de la connaissance Préservation de Valorisation de la

Plus en détail

Les parcs, jardins et espaces naturels de Gestel

Les parcs, jardins et espaces naturels de Gestel Septembre 2008 Les parcs, jardins et espaces naturels de Gestel TYPES D ESPACES NOM QUARTIER NUMERO Parc urbain Domaine du Lain Centre ville 20 Espace sportif Parc des sports Centre ville 21 Espace sportif

Plus en détail

Zones humides De la connaissance à... La gestion. Mercredi 25 avril 2012

Zones humides De la connaissance à... La gestion. Mercredi 25 avril 2012 Zones humides De la connaissance à...... La gestion Mercredi 25 avril 2012 - Présentation Forum des Marais Atlantiques - Prélocalisation - Inventaire - Les zones humides prioritaires Le Forum des Marais

Plus en détail

PRÉFECTURE DE LA RÉGION PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR ANNEXE 1. 1 Définition de la zone d influence (concernée par le projet)

PRÉFECTURE DE LA RÉGION PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR ANNEXE 1. 1 Définition de la zone d influence (concernée par le projet) PRÉFECTURE DE LA RÉGION PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR ANNEXE 1 FORMULAIRE D EVALUATION SIMPLIFIEE DES INCIDENCES NATURA2000 en application des articles R.414-19 à R.414-26 du Code de l Environnement 1

Plus en détail

Livre Blanc de la biodiversité à Paris Une démarche participative

Livre Blanc de la biodiversité à Paris Une démarche participative Livre Blanc de la biodiversité à Paris Une démarche participative Fabienne Giboudeaux Adjointe au Maire de Paris Une biodiversité remarquable souvent méconnue Plus de 2000 espèces sauvages de plantes

Plus en détail

Réseaux scientifiques d observation de l IAC

Réseaux scientifiques d observation de l IAC Réseaux scientifiques d observation de l IAC Le suivi des bulimes de l Ile des Pins (Placostylus fibratus) Justificatifs Escargots géants terrestres de litière (forêts primaires) Une espèce endémique,

Plus en détail

BIOdiversité. à Soisy! Qu est-ce que la Biodiversité? Les enjeux de la biodiversité. Flambé Espèce présente à Soisy.

BIOdiversité. à Soisy! Qu est-ce que la Biodiversité? Les enjeux de la biodiversité. Flambé Espèce présente à Soisy. o p Ex La BIOdiversité à Soisy! Flambé Espèce présente à Soisy. Qu est-ce que la Biodiversité? La biodiversité, contraction de «biologique» et de «diversité», représente la diversité des êtres vivants

Plus en détail

Fiches techniques des bois d intérêt écologique sur le territoire de la Communauté Métropolitaine de Montréal Bois validés en 2002

Fiches techniques des bois d intérêt écologique sur le territoire de la Communauté Métropolitaine de Montréal Bois validés en 2002 Fiches techniques des bois d intérêt écologique sur le territoire de la Communauté Métropolitaine de Montréal Bois validés en 2002 Bois de La Prairie (La Commune) No du plan RCI : CS-05 Municipalité :

Plus en détail

Le marais du barrage d Intriat. Révision du premier plan de gestion Programme 2008-2012 en faveur de la biodiversité

Le marais du barrage d Intriat. Révision du premier plan de gestion Programme 2008-2012 en faveur de la biodiversité Le marais du barrage d Intriat Révision du premier plan de gestion Programme 2008-2012 en faveur de la biodiversité Le travail d un conservatoire d espaces naturels La biodiversité constitue une ressource

Plus en détail

Formation sur les milieux humides Laignes 5 octobre 2015

Formation sur les milieux humides Laignes 5 octobre 2015 Formation sur les milieux humides Laignes 5 octobre 2015 Contacts utiles: Syndicat Intercommunal des Cours d Eau Châtillonnais Contrat SEQUANA Pauline GERMANAUD 21 bd Gustave Morizot, 21400 Châtillon sur

Plus en détail

L action de la Fondation du patrimoine en faveur du patrimoine naturel. Jean-Paul Amat, délégué national au patrimoine naturel

L action de la Fondation du patrimoine en faveur du patrimoine naturel. Jean-Paul Amat, délégué national au patrimoine naturel L action de la Fondation du patrimoine en faveur du patrimoine naturel Jean-Paul Amat, délégué national au patrimoine naturel 21 novembre 2014 Contexte Un dispositif récent : création du Fonds national

Plus en détail

LES PÂTURAGES, UN MONDE DE BIODIVERSITÉ

LES PÂTURAGES, UN MONDE DE BIODIVERSITÉ LES PÂTURAGES, UN MONDE DE BIODIVERSITÉ Véronique Bérard, B biologiste Journée INPACQ Pâturages 6f février 2007, Victoriaville 1 Biodiversité «Nombre d espd espèces vivant dans un même milieu» Plantes,

Plus en détail

OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES

OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES Note d accompagnement OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES Note d accompagnement 1 Contexte et objectifs

Plus en détail

La rigole d Hilvern, encore plus belle

La rigole d Hilvern, encore plus belle DÉVELOPPEMENT CÔTES D ARMOR D Randonnée et Espaces naturels La rigole d Hilvern, encore plus belle Le détail de 5 ans de chantier Votre Conseil général le développement, favoriser l essor de tous 1 2 1

Plus en détail

Une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement

Une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement Une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement i N N La gestion différenciée, une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement Votre commune s est engagée dans une démarche

Plus en détail

Mavilly-Mandelot. Présentation du PADD. Elaboration du Plan Local d Urbanisme. Jeudi 24 octobre 2013

Mavilly-Mandelot. Présentation du PADD. Elaboration du Plan Local d Urbanisme. Jeudi 24 octobre 2013 Mavilly-Mandelot 2 Elaboration du Plan Local d Urbanisme Présentation du PADD Jeudi 24 octobre 2013 LES ETAPES DE L ELABORATION PHASE 1 DIAGNOSTIC PHASE 2- PROJET COMMUNAL PHASE 3- ZONAGE ET REGLEMENT

Plus en détail

Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal)

Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal) Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal) L Île Bizard est située au nord-ouest de l archipel montréalais. Elle est reconnue pour sa qualité de vie, son magnifique

Plus en détail

Dossier de Presse Journée Mondiale des Zones Humides 2 février 2011

Dossier de Presse Journée Mondiale des Zones Humides 2 février 2011 Dossier de Presse Journée Mondiale des Zones Humides 2 février 2011 Contact presse : Murielle THERMED Directrice du Développement et de la Communication Parc Naturel Régional de la Martinique Tél. : 06

Plus en détail

Modalités de la compensation des impacts sur la biodiversité en forêt

Modalités de la compensation des impacts sur la biodiversité en forêt Modalités de la compensation des impacts sur la biodiversité en forêt Atelier Recherche et Gestion Forestières 2011 14 juin 2011 1 Les bases réglementaires de la compensation La loi de 1976 sur les études

Plus en détail

Section B : Gestion de la Réserve Naturelle Régionale des Gorges de la Loire

Section B : Gestion de la Réserve Naturelle Régionale des Gorges de la Loire Section B : Gestion de la Réserve Naturelle Régionale des Gorges de la Loire (Loire 42) B.1 Les objectifs à long terme Les objectifs à long terme sont issus des enjeux précédemment identifiés et hiérarchisés.

Plus en détail

Elaboration du Plan Local d Urbanisme

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Département de la Corrèze Commune de SAINT-BONNET L ENFANTIER Elaboration du Plan Local d Urbanisme LE PADD : Projet d Aménagement et de Développement Durable «vu pour être annexé à la délibération en

Plus en détail

II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO?

II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO? Projet éducatif LPO Sommaire I. Qui sommes nous?... 2 I.1. La LPO... 2 I.2. Nos Valeurs... 2 I.3. Notre mission... 2 II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO?... 3 III. L éducation

Plus en détail

Avis bureau Création d une zone commerciale Sainte Anne sur Brivet

Avis bureau Création d une zone commerciale Sainte Anne sur Brivet Déplacement et agrandissement de la zone commerciale de Pont Château. 30ha Le projet et le SAGE Qualité des milieux Article 1 protection des zones humides Article 2 niveau de compensation Article 5 création

Plus en détail

Ingénierie et action foncière. Janvier 2014

Ingénierie et action foncière. Janvier 2014 ANJOU PORTAGE FONCIER Ingénierie et action foncière dans la Politique Départementale de l Habitat Janvier 2014 Les outils d action foncière et td d urbanisme durable du PDH Une phase d étude préalable

Plus en détail

Régularisation actif 1,3 Régularisation passif 0,1. Total actif 368,7 Total passif 368,7 Source : RICA 2009

Régularisation actif 1,3 Régularisation passif 0,1. Total actif 368,7 Total passif 368,7 Source : RICA 2009 1 Structure du bilan Le bilan décrit la situation patrimoniale de l exploitation à la clôture de l exercice. Il présente en regard l actif à gauche et le passif à droite, dont les cumuls sont par définition

Plus en détail

Parcs Naturels Régionaux et Nationaux

Parcs Naturels Régionaux et Nationaux CMM Parcs Naturels Régionaux et Nationaux LES PARCS NATIONAUX Les parcs nationaux ont été créés par la loi de 1960. Ils ont pour mission de protéger des espaces naturels d une richesse exceptionnelle.

Plus en détail

PREAMBULE CPIE Pays gersois propose Apprendre à mieux respecter notre milieu de vie.

PREAMBULE CPIE Pays gersois propose Apprendre à mieux respecter notre milieu de vie. PREAMBULE Le CPIE Pays gersois propose aux classes de primaire un projet pédagogique en 3 phases. L objectif général est : Apprendre à mieux respecter notre milieu de vie. A l intérieur de chaque phase,

Plus en détail

Marais d Archine. Programme de préservation en faveur de la biodiversité 2013-2017

Marais d Archine. Programme de préservation en faveur de la biodiversité 2013-2017 Marais d Archine Programme de préservation en faveur de la biodiversité 2013-2017 Un programme de gestion pour préserver la biodiversité La biodiversité constitue une ressource fondamentale pour la collectivité.

Plus en détail

DIAGNOSTIC CIBLE POUR LE PROJET DE PARKING PROVISOIRE A LA GARE TGV D AIX- EN-PROVENCE

DIAGNOSTIC CIBLE POUR LE PROJET DE PARKING PROVISOIRE A LA GARE TGV D AIX- EN-PROVENCE 2014 DIAGNOSTIC CIBLE POUR LE PROJET DE PARKING PROVISOIRE A LA GARE TGV D AIX- EN-PROVENCE Ref : PA140403-CTT1 COMPTE RENDU DE TERRAIN RELATIF AU DIAGNOSTIC CIBLE SUR L OPHRYS DE PROVENCE Pour le compte

Plus en détail

Les anciens méandres du Rhône à Serrières-de-Briord. Programme de préservation en faveur de la biodiversité 2013-2022

Les anciens méandres du Rhône à Serrières-de-Briord. Programme de préservation en faveur de la biodiversité 2013-2022 Les anciens méandres du Rhône à Serrières-de-Briord Programme de préservation en faveur de la biodiversité 2013-2022 Un programme de gestion pour préserver la biodiversité La biodiversité constitue une

Plus en détail

Avant-projet d arrêté de désignation du site Natura 2000 BE32008 - Bois d'arpes et de l'hôpital

Avant-projet d arrêté de désignation du site Natura 2000 BE32008 - Bois d'arpes et de l'hôpital Le Gouvernement wallon, Avant-projet d arrêté de désignation du site Natura 2000 BE32008 - Bois d'arpes et de l'hôpital Vu la loi du 12 juillet 1973 sur la conservation de la nature, telle que modifiée

Plus en détail

Réseau écologique de mares, retour d expérience sur le territoire du Pnr BSN

Réseau écologique de mares, retour d expérience sur le territoire du Pnr BSN Réseau écologique de mares, retour d expérience sur le territoire du Pnr BSN Aurélie Marchalot Chargée de mission Mares et Amphibiens Un nouvel outil en faveur de la biodiversité : la Trame Verte et Bleue

Plus en détail

Direction de Namur Direction de Malmedy Direction de Mons Direction de Neufchâteau

Direction de Namur Direction de Malmedy Direction de Mons Direction de Neufchâteau 1 Direction générale opérationnelle de l'agriculture, des Ressources naturelles et de l'environnement Département de l'agriculture Département de la Nature et des Forêts Département de la Ruralité et des

Plus en détail

Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme. Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon

Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme. Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon Sommaire 1. Retour sur le processus de création du programme 2. Présentation

Plus en détail

LA MARE DE ST MYON Rédaction du plan de gestion de la mare de St Myon restauration et la mise en valeur de sa mare communale.

LA MARE DE ST MYON Rédaction du plan de gestion de la mare de St Myon restauration et la mise en valeur de sa mare communale. LA MARE DE ST MYON Rédaction du plan de gestion de la mare de St Myon Chaque année, un projet est confié aux élèves de Term STAV par un partenaire professionnel du secteur de l aménagement des espaces

Plus en détail

«La ville jardin» Grande-Synthe (Nord)

«La ville jardin» Grande-Synthe (Nord) Valorisation des patrimoines bâti et naturel > Gestion différenciée des espaces verts Zones naturelles en périphérie de la ville : la gestion consiste en un fauchage une à deux fois par an avec enlèvement

Plus en détail

Université CADI AYYAD master tourisme, patrimoine et développement durable

Université CADI AYYAD master tourisme, patrimoine et développement durable Université CADI AYYAD master tourisme, patrimoine et développement durable Protection de la faune et de la flore au Maroc :Encadré par DR. Mr EL AKLAA plan Introduction I- La biodiversité au Maroc III-La

Plus en détail

Rappels et précisions pour l année 2015

Rappels et précisions pour l année 2015 Rappels et précisions pour l année 2015 1994 : référencement par des scientifiques naturalistes de l ensemble des pelouses sèches du Vic-Bilh, soit environ 250 ha 1995 : engagement de la Cdc de Lembeye

Plus en détail

«Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale»

«Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale» SYNDICAT MIXTE DU PAYS MIDI-QUERCY «Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale» VISITES SUR SITE ET ECHANGES AUTOUR DU PROJET

Plus en détail

Avant-projet d arrêté de désignation du site Natura 2000 BE34021 - La Calestienne à Marche en Famenne

Avant-projet d arrêté de désignation du site Natura 2000 BE34021 - La Calestienne à Marche en Famenne Le Gouvernement wallon, Avant-projet d arrêté de désignation du site Natura 2000 BE34021 - La Calestienne à Marche en Famenne Vu la loi du 12 juillet 1973 sur la conservation de la nature, telle que modifiée

Plus en détail

Analyse de l enquête menée auprès des propriétaires des deux sites QUALIGOUV sur le Parc du Luberon

Analyse de l enquête menée auprès des propriétaires des deux sites QUALIGOUV sur le Parc du Luberon Analyse de l enquête menée auprès des propriétaires des deux sites QUALIGOUV sur le Parc du Luberon Deux sites, deux contextes L étude a été menée sur les deux sites QUALIGOUV choisis sur le territoire

Plus en détail

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE Hervé LETHIER, EMC2I INTRODUCTION OBJECTIFS L INSTRUMENT LES INDICATEURS UN PREMIER BILAN INTRODUCTION OBJECTIF De simples inventaires spécialisés et ciblés Combler

Plus en détail

Formulaire Base de données Expérience de gestion. Expérience clé

Formulaire Base de données Expérience de gestion. Expérience clé Formulaire Base de données Expérience de gestion Nom de l expérience : Superficie : Date de réalisation : Carte : Expérience clé Résumé de l expérience : Type de Milieu générique concerné par l action

Plus en détail

Soultz-Sous. Sous-Forêts. Plan Local d Urbanismed. Lundi 18 janvier 2010. Commune de Soultz-Sous-Forêts

Soultz-Sous. Sous-Forêts. Plan Local d Urbanismed. Lundi 18 janvier 2010. Commune de Soultz-Sous-Forêts Soultz-Sous Sous-Forêts Plan Local d Urbanismed Première réunion r publique Lundi 18 janvier 2010 Une réunion en deux temps 1. Les règles du jeu d un PLU? 2. Quel projet pour Soultz-Sous-Forêts? Echanges

Plus en détail

Préparation des chantiers en zones humides

Préparation des chantiers en zones humides Fiche méthodologique n 1: Préparation des chantiers en zones humides? Introduction Les préconisations de cette fiche sont issues des réunions de concertations organisées à Auxonne et Villeneuve-lès- Maguelone

Plus en détail

Chiroptères et routes: Cas concrets, études et perspectives. Gestion raisonnée des bords de route, biodiversité et continuités écologiques,

Chiroptères et routes: Cas concrets, études et perspectives. Gestion raisonnée des bords de route, biodiversité et continuités écologiques, LOGO DE L'ORGANISME Gestion raisonnée des bords de route, biodiversité et continuités écologiques, Journée technique interrégionale sous l'égide de la CoTITA du 23 novembre 2010 Chiroptères et routes:

Plus en détail

REMISE DES MANIFESTATION D'INTERET AVANT LE 4 DECEMBRE 2012

REMISE DES MANIFESTATION D'INTERET AVANT LE 4 DECEMBRE 2012 REGION POITOU-CHARENTES GESTION DE LA FUTURE RESERVE NATURELLE REGIONALE DU BOCAGE DES ANTONINS APPEL A MANIFESTATION D'INTERET CAHIER DES CHARGES REGION POITOU-CHARENTES 15 rue de l'ancienne Comédie 86000

Plus en détail