") *& +,-.- " *!" # # $ % & '" &(

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "") *& +,-.- " *!" # # $ % & '" &("

Transcription

1 ")*&+,-.-"*!" ##$%&'"&

2

3 !"#$!%&! "/0 1 -/!23 "& '))*

4

5 EDITORIAL! " # $ % & ' ) *+, -. / & ) 4 $5 '567,89.#: # #

6

7 SOMMAIRE INTRODUCTION...9 CHAPITRE 1. L INGENIEUR A LA CROISEE DES CHEMINS DES DEFINITIONS PLURIELLES DES COMPETENCES PLURIELLES POPULATION ET EMPLOIS CONTRASTES UN POLYTECHNOPHILOSOPHE PENURIE OU SURNOMBRE?...30 CHAPITRE 2. LA FORMATION INITIALE LES GRANDES ECOLES ET LE RESTE LES ECOLES D INGENIEUR, PONTS ET PASSERELLES LES FORMATIONS UNIVERSITAIRES LES PROGRAMMES DE FORMATION INITIALE SONT-ILS ADAPTES AUX BESOINS DE L ECONOMIE?...54 CHAPITRE 3. LA FORMATION CONTINUE PICS : PROGRAMME INGENIEURS ET CADRES SUPERIEURS CESI : CENTRE D ETUDES SUPERIEURES INDUSTRIELLES LES ANCIENNES NOUVELLES FORMATIONS NFI)...64 CHAPITRE 4. INGENIEUR : UNE VOCATION CONTRARIEE INSERTION PROFIL DE L INGENIEUR IDEAL...75

8 4.3. LES ATTENTES DES JEUNES INGENIEURS...77 CHAPITRE 5. BARRIERES, INEGALITES, TENSIONS ECARTS DE SALAIRE LA FEMINISATION L ORIGINE SOCIOPROFESSIONNELLE DES ETUDIANTS DES GRANDES ECOLES...84 CHAPITRE 6. LA SITUATION A L ETRANGER LE RAYONNEMENT INTERNATIONAL L EUROPE ETATS-UNIS : LE DESORDRE LE JAPON EN BREF SYNTHESE...96 CHAPITRE 7. PERSPECTIVES INGENIEURS : QUI SONT-ILS, QUE FONT-ILS, COMMENT VONT-ILS? «MODERNISATEUR» POUR LE MEILLEUR ET POUR LE PIRE LE POUVOIR GRIS UN BOUC EMISSAIRE UN INGENU, UN INGENIEUX, UN INGENIEUR DEFICIT D IMAGE OU TROP PLEIN? CONCLUSION : HORIZONS DE LA FORMATION? ANNEXE : LA RECHERCHE, LE TRANSFERT ET LA VALORISATION DANS LES GRANDES ECOLES BIBLIOGRAPHIE ;

9 INTRODUCTION.. = ) > = ) - % )=, -./? %? 7,-.5/ <

10 .%= & = = C = & 7 ) 4 C '4-6 & $ D D 8?!

11 La méthode 7 =C = = + $ )" E &6E F*F =%. E / = =??

12 /" 9%9 G ' =# H7G9 # " - : =# = -#. - = % =& = % -?

13 Chapitre 1. L ingénieur à la croisée des chemins." 1-2E- ) 6 % E - G %4 &4 C

14 ,-./ /01-2))) 3$ $ Des définitions plurielles ) # A >. - - >. % %.# 1) I # % #3& D 12?B

15 E$& K 7 E > $5 *>7 G?ML? L ;L JL JL ) D & 1 2 D ) 6- " N +:OG0 5?J

16 N N E$Q 1.2. Des compétences plurielles $. " &E $ 12Q Q ) % & -54 &, %?P

17 1: G2 7 -> & ) $ 3 $ ) 12 3 ) I # % # ) % >. - & )?M

18 % - G $ 12 & B!L )12D 6* % R 3$ - % ) " 5 A N?;

19 G.!$44%$ $ E) 3 > " 1-2 +?<<M $ 2 + B! 0 1' 2 +. % 90 $ 4 D D / & :?<

20 ) 1.3. Population et emplois contrastés ) % - G 12+B!L0 +B!L0+?;L0 $ 12. D ->. D " S!

21 $, $90*-:;< 9:-:;< +=$7#$90-2;< % 9..-*;< >$90;< $$9-2;< :OG 9 &. *. ' ' T / ) 7 9 $% 7 9 & # G G G G >5. 7 " T " ' G 7'#. 7'# *!?

22 1) C ) % #) % I G7, R55T55 U3 " - -7 A - -A - - A - -# $ & 8 *>7 +*% - 0A 7 A $ +% $- 8-0 I A 9% 6 A DV% )

23 Q C 5 4 E #$ - +0A # A - A # A $ +0A $ WA -+50A ' % A >I Des parcours de combattant entre rêve et réalité ) & 1: 9 D. 2 G 9 # 7 +G9#70-1& 2-7 K., )16 $-:#W+!!

24 9 52A 1 "XH Y2E$5 & 1 2%% Z 1G 212E) E Des pro 7% -6 + B L 0 % 12)& %12 '4 ) )D - & D 5 B

25 7&, " ) ) )G:+G :054 A 4 K &% -5 S$ #>)% & 12 % )1% 32 -[? J

26 G 6 D 1> / 2D & Voyageurs sans frontière ) & & - S>&5& 1 2) 12 &6 7'# - # : T +-#:#T0 <L & K??L G,> - P

27 Au sommet d échelles branlantes ) 312D C D 5 # 1 2- % ". - 7 ) 5 %5 GK " 1.4. Un polytechnophilosophe > D D & $ 4 " M

28 + %0A G 55 D A V - & & - E $ - % $ % $ 45 ) \.\ C G ;

29 & % " A 4 $7#- & - %" BP L 55 ) 54 # # 6 &,4 $7#-1- %!!J2 7 &?!)",,,, G G,, <

30 % 1%2. % PJ#? L % " M? 1.5. Pénurie ou surnombre? G 12+60E4 / " PJL J!!B!L J!!! ) $ 1 2 ] % K!!! 5 ) 12- ) ) ) ) Q- "

31 ) ) 1 2 N G )!!J ) ) ) & D D 5) ) G ) # 55 ) 4

32 12 )+ 0 G " ) 1 W L histoire avec une hache majuscule / 9, I & M!G% ) 8 : J L %4 % - %) K% I K % +

33 ) V ) && $ ) )5 & ) - $ V $533 ) % %H E +0 $&. 1C 2. ) +" #$0

34 % & $4$64,. I + 0A 12 $ $7 D 12 %1Q 2 B D 1 &2 J $ " 1G 4 2 P B G)Q1) J H53)% P

35 -"1G4? M?J!! 6 ) +G# G#$0 JL+ 0 D 4 G# )?<;;?<<P $, G#,9 JL?<<P % B!L#?<<P!! B > +!!B0 7 G Q C Qu en sera-t-il demain? -Q )G M

36 & ;! &T ; -= -+?<;;0 : % !!? 1$ 2 < ). &? V % 7 " & ; 1)6!!!2H7*H* HH7 [BJ?<<B <

37 -?! '4 J!!!!! G?<P! % #!?! IQ )% %& & V & % & 2) & ) # ET &%" A?!

38 ,"/ C ) G % 4 $ % 1 &' ' $)

39 Chapitre 2. La formation initiale )"&* +,$ G 3 7 -?MBM 7% '6+?MB;0 $'\.\ & # 7 4) 7, 3 )

40 12 12) 1 I23 )% & %7 S. $& 5 K -6 4 ) 3/ + 0 % Q $ & E >.0 % ) 4 % #6 K ) B!

41 $ # ->. H & " >0 - ".> + *>70 + Q C0 7 'G 1. # '6.>..+ 0)2Z& K Z $& 1 2 4E Z B?

42 2.1. Les grandes écoles et le reste $ #?<<B 7% ' )* R-?? H 43Q % $& D 4 4 %- 54 ) 4 - & - 5 ) -$- B! - 7% ) - 66 ##- E- Q C - "?? H5'7 B

43 7% A '57-5A # +# E0 #+0#$ )%Q ) A12 # #!!?!L % 3?!L %? - - Z) - #5, # 1 2 -'\ $ 'E ) 3 8? 1) 2'W^'&'6- ' [ < 1)C. [J?<<?

44 & % 6- $ ) 1 2#5,K W) % /,%1 2 1> 42 & 4/ & 1 2Z ) " 4 $ 3 ) % V 3- - % BB

45 ) 4 : Les écoles d ingénieur, ponts et passerelles ) # V E 7% ' - $?M 4 3 % ) ) % T-' 7% - +B;L0?BL %D ). 3+!! 0 ) BJ

46 D +" P `?;! 0 ) +_J0 " ) 5 -> Un nombre «extravagant» d établissements ) 12 3 & : ;!!! BL % %??! $ ' & Z MBJ D%5 344#% G& \.\ \\.%?J! BP

47 7 B!?<<P5?<<M Q4 1?M2 & ) I %$ - 7% 9)' 8/ > G ' A >!!J A )8E' %%, 12?B E - % 3 & % 4 )).-1)))3$ 7 2))))- 1;3$#$6?B 9%9 G # BM

48 2.2.2 Le rôle de la Commission des titres )- K % Q - 3 D& 5 $ ->.D )->. % MJ ->.A J / G $ 4 $ - % B;

49 T L 1 Q 2-1. % 4 & 2 & 4 G)Q?J Statuts et tutelles d une extrême variété ) #>.$ *% ).>' 7.#G >.7$ $3 4 DI - & & 7 ' 7:?P G "?J 1) 7:G?!J -#?<<J B<

50 )#8.- &. Q 1#5 S/E2 9% 9-1: 2 ) 6 / " G %5 # # +. $#G0-5 $ # % #7--7 #7$ -,> -5 G # $ J!

51 )#>7 -P! L I G D -. $D ) 6 B!!! 2.3. Les formations universitaires ) D & 7)' 5H 7?<<; D 5 & S/ = % 4!!J - 9 # Q " $)). $))0 # PML J;L P!L #?JL?ML?JL #?BL L!L $?L?L?L J?

52 ) GP; 1 2A& ) L &79% 9 1) )?<;! +.,>0% ). G,> & G#,9 $ = A B2*:- B/2. 94##)))< J

53 $%, %D D + 0 /0 8 > + >.- 0A 5 $ )'G + 0 Q'4 _J+;!!<!! 0 BJ!/ 18 XY 29%9 $ ?M??!!?

54 3# Les programmes de formation initiale sont-ils adaptés aux besoins de l économie? ) 7 & ) % &5 -#$ 3 7- # 7$ - G %-.:# ) # +- 0 & A & &+0 & JB

55 : % ) & & > I -5 R$# + R$70 $ 1 2 #. D Q % D3 "4$. &?<<< #. : ' \\. V " JJ

56

57 Chapitre 3. La formation continue G ) - S) N)% I R$# ) +0-4$ %

58 ).,>, " G,> # $ $ ' R$# - D 4 & : & $ :?;?<< -Q?; $ : 1 ) 2 J;

59 $ # &.K 7 7- E $& ->. 5 7 E # & #?<;<* G?< # 4?< 1) 2 # # 5# + % 0 J<

60 G " A A 6 ) 5! 3.1. Pics : Programme Ingénieurs et Cadres Supérieurs * <! & #!! & 2 G & 7?<; % ) 7?<MB 4 % )7& # -&.! '9 1T S2?<<! P!

61 &D D _ $5' )? 7 % # 1% CESI : Centre d Etudes Supérieures Industrielles - )-#. / -#.?<J; D : >--#'. "+ $1. 6 ) *> 7? $5') P?

62 & * 7'# $ M!?<;M-#.G : *5*& 4 )-#. " P % & -#.XY) " 8- I ) % ' _ 4 & P

63 2 $ ' & ) % - -#. ) % 18 2-:$ -#. MJ! <J! $ - E H -# #. - #5,.a>] '. E)# " > $E 1* 2 ' 7%

64 3.3. Les anciennes nouvelles formations NFI) 1. % ) 8.?<<! / % ) 8. + Q # -#. 6 G 8 5 C ) +?<;M & _J0 K + JLM;L '.-0 PB

65 - + 0 G,>*> 0 G,>*> )% % *> G#,9 B<_ %., > +.,>0 > +>0 + 0 ) % 6 ) % +5 0 $.!!!6$ -8$' B B ' 2 [??<V?<< PJ

66 ) - & % $& ) 1? ) 8. 7'# A / +& 0 A # V > =**))% -#=#-$ PP

67 #!!???!! JL - 4 & #!! #... % % +R$#0 % & %&4 $ 8 # +$87#0 / 7 - $ +/7-$0 - +G:>#7 - /7-$0 &1 2-8 $ # $ +-8$#$0 ) 7'#.#4//% $% 3 # & + PM

68 0) ),.'' +, 0.> P;

69 Chapitre 4. Ingénieur : une vocation contrariée $ - +0 %) % % B!L H57 * 8 #5,- ) ) #% <L!!B. +.8> 0 G% 54 # 7 1V2 +0 _

70 H ) -8$' 4 1 & 26- #%#8$ #8$ 1 Q 55 2 $ > 1> 2 &% C C "1. X Y 4 3 W2$> "1) 2 $Q. G ) M!

71 H)- -8$' " ) W 4 A $ 4 6 G6,$ ) 4& ) - H) 1&2 G J! K K - : V :.G M?

72 5 : #. 1)& R 4$ 55 & 54 7 % 1 2)% % %- - > D 5 D3 M

73 4.1. Insertion > 4 & " -#:#T # <! $ 4 & 4 9 # &!! <L & D54 &D DD G7'# V > & K 56 1$ % 2 - & 6 -

74 ,# ' &2Z '#. & ) % # ) > 12 K I % $ %%$ # C9-44-D<E 5$ 7#$5E 5-# FE 91;<#45 9$$-$<6 "4 9 # 7 MB

75 Profil de l ingénieur idéal. Q +1?< V + 0 V $5 %" " % %A % " A 12" V A " & MJ

76 # >% 75G # # $ $% #$ 93$ 3$< 7 # 4$D$% 6 4- $% $ 7 #$- + H?- 5" D $% 7 7 4$ 7<6 $ " ) & G ) 6 J ).%5 J H MP

77 $ % '* / & J! ) # % $ " - 55 % & S H % & Les attentes des jeunes ingénieurs T " S) MM

78 N N P 7* M &# & N &" 4 +%bw5 &0 Q N# 8!9/: ) 7 P H) M 1. 2& 7* 3+[??<<B M;

79 , 1 2 ;.Q T G E )K#G8-XY X'YG3 C 12 & 3 84$: ) Q"4 &?<< < $5 D 3 V D5 & ; H < H)&W4 #$ )# HG [??<;B M<

80

81 Chapitre 5. Barrières, inégalités, tensions,& # 5.1. Ecarts de salaire #?<<?! L %?! L 7 P!!!# % M J! ) " +?! L0A + B! L 7% 0 ) +?; L0 75 +? L0 +?! L0 E

82 +B L0 5 & +?JL0 7 9< $ #. :% B?!!! P!!! B!!! <!!! %! - 3 > $4 % #5 % ) 6 6 ) )& " G 4 +R.#0 % +_ J L 6 *% La féminisation ) ) ;

83 P L M! &! L ) & $+JPL0 +#8.#8$'0 G/ # ) & & +0 # N 0 G JL J!5JB!L. 1 ) & G I - & 4

84 @? > K 7 4!! &?<L & ;L 5.3. L origine socioprofessionnelle des étudiants des grandes écoles # # # $ L $ 3 JJL P<L PL PML MBL - J<BL PMJL P L L MJL?!L?PJL?M;L #% BJL JML / J L :5 ;L MPL?BL??ML c +!!?N!! 0 " ) % = = ) 9 ' ;B

85 Q=%=V # 1& + & /78)) = % A 1 2 ) = = & R $% > 1) ##- #8$ #- # ' 7%# 75-%E ;J

86

87 Chapitre 6. La situation à l étranger )4 % 4 ' % 3 ) ' Le rayonnement international ) 7 1) 2 ->.7!!B

88 2 % $ $5 4.); 3$ #I C7 6 1); = 7 ## DF$C7 6 7 $ -$D.C7F7$AF,IC 7F 4"6, H > ]" 3 4 )5 - / G D 4 755'5 -BP ;;

89 ) 4?J!!!! J!!!! ML - H5'' 6 3 %,#; / 3, 8 _. + 0 G - 7W 3 - % 3 $ -+,>-0>%+,>>0 *5' ) 7> 9 +9#'0.8$ %97 4 %$! 2 ;<

90 ) 3 -) % 12D :. :OG &12$ & & 6 : P!!!!! M!!!!! 7W 6.2. L Europe # % #,##$#. :%5, 12 '4 # 6 % " <!

91 : )%)'G+ 0 5 )$ 7 # / - D5 ) 3 5 & 4 G % + ) )$ Q + : &5 - Q 5 :, E# %,!-$/ ) #) % Q % 3) 3 <?

92 ) 4 7 :. ^ $ \.\ % $ 9 5 * D ) & $ & 5 1 2T?;!P 12 $ZG " ): 6 G - % 1; G.2 # <

93 57 12 & 1 & % $ & & $ 79 : d 6 & ) : 6 &5 $ 7 ) " 6 d +0 5 $ 9 % 5 %, *e :6;

94 : 6 %,?<BM : 6 G 1 2, ) &?<P; G % : 6 1H % 2 *e 6.2. Etats-Unis : le désordre ) % 1 % ) & ) %5S#%% 1 2$ D '.> U 7%D& 12 %%&. 4 & *Q', U & <B

95 " # ) # % $ U 8b-8$'6A & Le Japon en bref - % %&$ ) H & $% H E31 2) H) % & -' 3+[<??<< <J

96 H 6.4. Synthèse ) A 6 $ Q B!,4 $ 4$-8." & % % % ) 4 B! $ 4$7DG $ <P

97 Chapitre 7. Perspectives 7.1. Ingénieurs : qui sont-ils, que font-ils, comment vont-ils? $ \\. &5 G :: B?, 1 2 B E$ B? ) ::7?<<? B - '%

98 &2 ) R8 / Z 7.2. «Modernisateur» pour le meilleur et pour le pire, 54 & ) R RE $% ] V 6 HRE$ 7 1 2$> % I ) 3 M! <;

99 7.3. Le pouvoir gris - K D 1 2 D K % % * % 1 2 % I & K & 54 ) & ) \.\ ) % 7.4. Un bouc émissaire ) 4 ' 12 ) W & 65> ' ' 4 & % 5 <<

100 E) &, ]4% #% * # 7 7 & 1 2 # % 1 2 G : C #F$ K C $ & ) T Q 1 29#R*+ 0# : )' + & 0 H 7 * * + 0S ) 6 4 Z T 12 S?!!

101 7.5. Un ingénu, un ingénieux, un ingénieur ) 4 ) % G&1 2 ],'> D -8.0 D & E- # 7.6. Déficit d image ou trop plein? "<+ #+ 1 % *#=>$ T N N5 S d$ 1,S2?!?

102 - '% % - " $ 55 &. -[??<;B?!

103 Conclusion : Horizons de la Formation? )) 6"+ & 1&? &* $"? $) 1 + $ "+, $) / 6G $ 65 6$55 3 -

104 4 G 4 4 $Q & & & 7 - ) Q G" +$1 "A 1 = B $))5 ", B + & C $) ' " 1 '+** + = & $) $ "& = & & *1 $)) " + *, +, 5,1& ,D ' =1=+$)?!B

105 Annexe : La Recherche, le transfert et la valorisation dans les Grandes Ecoles,4-9#+!!B0 C T 4!L - N 7-5 % 4

106 ) & & %, # # - & % G % ) - T "!!!?!!!! BJ!!! ) B;L #?M!!! + 5.$>/.>$0 + 0?!P

107 Bibliographie R $% > d 1). H7*H* HH71)6!!!2 [BJ?<<B )*1." 52 [B?<< 7 * 1. 2 & 3 +[??<<B $-:#W: = G9#7+' = 0F$. F!! GG%F) F- ' HG1 62 [??<;B :9 + / H?<<M $ 9 $ * 7W G + E )=!!! '9 1T S2?<<!

108 * G # G*W,?<<M - )9 + * # )1% 32 [? G)Q + H5))F =F [? H)&W 4 # $ # -?<< 9 ' [??<V?<< - '%F="SF [? ' 7% 1* 2 ::F) F7?<<? 7:G?!J -9?<<J $ : 1 ) G RW -+ E + 7,9?<<<,-.5/ $ $ &/5.:#!!B?!;

Formulaire d exonération relatif au ramassage de produits recyclés du client STAPLES Canada Inc.

Formulaire d exonération relatif au ramassage de produits recyclés du client STAPLES Canada Inc. Formulaire d exonération relatif au ramassage de produits recyclés du client STAPLES Canada Inc. Ordinateurs, UCT et Imprimantes et périphériques ordinateurs portatifs Ordinateurs Télécopieurs UCT Téléphones

Plus en détail

Ayuntamiento de Madrid

Ayuntamiento de Madrid ? PG Q É É W J vüü 9 P J b g h l X bh í á b l y p J 9 9 H F G P P P «X > v x X x k («& 9 9 P 9 hb 0 0 0 8 8 8 p l lg q p 7 9 0 ; 9 ll v ; 9 9 9 0 0 0 ; 9 6 8 ; 9 7 8 0 ; 9 8 6 9 9 á p g q l l l ll v y

Plus en détail

Exercices sur les vecteurs

Exercices sur les vecteurs Exercice Exercices sur les vecteurs ABCD est un parallélogramme et ses diagonales se coupent en O () Compléter par un vecteur égal : a) AB = b) BC = c) DO = d) OA = e) CD = () Dire si les affirmations

Plus en détail

Jan. 2012. The Networker Numéro 6 - Janvier 2012. Les bonnes résolutions 2012 pour votre image en ligne!

Jan. 2012. The Networker Numéro 6 - Janvier 2012. Les bonnes résolutions 2012 pour votre image en ligne! Nmé6 J. 2012 Th Nwk Nmé 6 - Jv 2012 Th Nwk by L b é 2012 p v mg g! 1 Th Nwk Nmé 6 - Jv 2012 Éd P Abé Gg Ê-v é Yh dèm? Pbbm p. E b -y m bvm q v dè é. J pé p q hb q v v y d à p d v PC p d v mph d v b. N

Plus en détail

CONCOURS «Mazout à vie» Règlement du concours

CONCOURS «Mazout à vie» Règlement du concours CONCOURS «Mazout à vie» Règlement du concours 1. Le concours est organisé par la Corporation Pétroles Parkland (ci-après l «organisateur du concours») et se déroule dans les provinces mentionnées ci-après,

Plus en détail

«f I I M M W t B u m t R t n i n v LE TEXTE DU TRAITÉ DE P A IX SERA AUJOURD HUI A BERLIN EXCELSIOR

«f I I M M W t B u m t R t n i n v LE TEXTE DU TRAITÉ DE P A IX SERA AUJOURD HUI A BERLIN EXCELSIOR «W v L X É P X J L L h XL h G P 0 3 0 9 3 É g : 2 0 G w w v g j j F h q g g L» J w G v x h < g g» K L L L L : g hg g v x g hq? Q k z g : x q v v v q x v g v 7 Q G v PZ5 v Lg F vz z g ü L L F Fg Jó ÍGú:

Plus en détail

Le Fil, c'est comme le chocolat dans tes chocapic du matin!

Le Fil, c'est comme le chocolat dans tes chocapic du matin! É E N 289 15 b 2009 L Fl, ' l hl h! L'h hâ, bl. T l l lg, l ll f f f. H b,, l h l blg q ' q ', 'q, lg l h l 'g q' l h. C' f l, l x g "j' f è b,, ô, h, h, l" (y l l) l lq,,, l (). C, j l g,, l'l h l l q

Plus en détail

Audit des systèmes d information Travail de recherche

Audit des systèmes d information Travail de recherche A yè f Tv hh Pj yè f ERP EL OILLAF b q q v b h yè. P : NABIL HAFSSI E : D. ELHASSAN MEGDER I g v hh, q è yè f. q f v g g q ff ê q v v g v yè f y ff f x h f ff f q ê yè f. E y q ff q q v ff b h yè f g.

Plus en détail

Pistes graphiques - lettre A

Pistes graphiques - lettre A Pistes graphiques - lettre A AA A A Avec un crayon, écris et termine la ligne de «A». Pistes graphiques - lettre B BB B B Avec un crayon, écris et termine la ligne de «B». Pistes graphiques - lettre C

Plus en détail

UNE HISTOIRE PARISIENNE. de la démocratie participative

UNE HISTOIRE PARISIENNE. de la démocratie participative UNE HISTOIE PISIENNE m ppv U xp mg p 13 p vppm mgm 13 m P Cm Dm, Bg Eh, J-L Fv, D Fm, Jq G, x Gph, Emm Lg, -Dp, J S, Dè Nv, Dmq P, Jq m, g,, Fç Sm, G Th Cp gphq L Vg P Imp p Phgph : Jq G f g p v mb D Bp,

Plus en détail

25 ème. anniversaire 1 FENÊTRE OU 1 VOLET. Voir en dernière page 1986-2011. fenêtres. portes. volets. portails. portes de garage bois. pvc.

25 ème. anniversaire 1 FENÊTRE OU 1 VOLET. Voir en dernière page 1986-2011. fenêtres. portes. volets. portails. portes de garage bois. pvc. èm -2011 FABRCAT-TALLATUR c f Bg! m éé p M.D.F fê p b pc mm fbqé é p éqp... ç cmp! 1 FÊTR U 1 LT À GAGR TUT L MA DU 1 R MAR AU 31 DÉC. 2011 è pg fê. p.. p. p gg b. pc. www.mfm.cm èm - 2 0 1 1 fbq : FABRCAT-TALLATUR

Plus en détail

LE MAGAZINE DU SUPPORTER GRATUIT N 124 PUISSANCE CASTRES

LE MAGAZINE DU SUPPORTER GRATUIT N 124 PUISSANCE CASTRES LE MAGAZINE DU SUPPORTER GRATUIT N 124 Mg L P ffl P C E Jl JOLIGARD P P C Ch AFICIONADOS, Cf F, 16, l P Fb 81100 C 06 58 50 87 07 www.. Ph : F-M Phgh www.f-hgh.f Gh, g, h, : MERYSBOX C. Aj h, h è l, l

Plus en détail

! " # $ #% &!" # $ %"& ' ' $ (

!  # $ #% &! # $ %& ' ' $ ( !" #$%"& ! "#$#% &!" #$%"& ' '$( SOMMAIRE INTRODUCTION... 4 METHODE... 4 TAUX DE REPONSES ET VALIDITE DES POURCENTAGES... 4 RESULTATS... 6 I. Qui sont les étudiants ayant répondu?... 6 1.1. Répartition

Plus en détail

volontaire Partir comme en Europe et à l international n o a pr Ser vice civique Chantiers de jeunes bénévoles www.eurodesk.eu rié QWV R OV /HV

volontaire Partir comme en Europe et à l international n o a pr Ser vice civique Chantiers de jeunes bénévoles www.eurodesk.eu rié QWV R OV /HV l E à l l S l S gg Vl S q l l V l V l g g q, à l l l l l L ç b Il à b g g h H y H YRORWDLU S W G GX VWDWX z : : x U FLH f gg À GH E ] [ z l, Sy qll hg l,?, O Ch j bl EU A Vl B l F q l à l l g L b, : S

Plus en détail

LA PLANE ENSEMBLE NOUS POUVONS REFROIDIR. Ensemble nous pouvons refroidir la planete!

LA PLANE ENSEMBLE NOUS POUVONS REFROIDIR. Ensemble nous pouvons refroidir la planete! mb p d p! Dp p d, V Cmp GRAN d ym d'm gd q m d m d gz d d p C d m d V Cmp GRAN d m p mpd d ym gd m xpq mm mp mm p g p p mm d p NSMB NOUS POUVONS RFRODR A PAN b d d d'! p g àb q dpy dm m xp ô d mm d y m

Plus en détail

!"# $ %&' () *+,-. ).+ /0#"+12% / 0 / '1/ 2 !"!#$%#& '(

!# $ %&' () *+,-. ).+ /0#+12% / 0 / '1/ 2 !!#$%#& '( !"# $ %&' () *+,-. / / 0 / '1/ 2!"!#$%#& '( )*+,""-(*+,"" ).+ /0#"+12%!!"# 6%++/-%-78.". 8.'.!(!*."9! :..". 8 (''.! '** ;.".5 8.".*."9! :..". 8.*., "*.". 8.)6* (!.' ':.''! *.'.".< 8!(* ".,9=.!..*.'." *.

Plus en détail

DÉBAT PUBLIC. La 3 ème ligne de métro de la grande agglomération toulousaine. Du 12 septembre au 17 décembre 2016

DÉBAT PUBLIC. La 3 ème ligne de métro de la grande agglomération toulousaine. Du 12 septembre au 17 décembre 2016 DÉBAT PUBLIC D 12 mb 17 cmb 2016 L 3 èm g m g ggm COLOMIERS > BLAGNAC > TOULOUSE > LABÈGE SYNTHÈSE DU DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE c m L f ggm L c SMTC-T g U f M Aq U gghq xc A cœ «E-Rg» -, c Bx, M, c Bb,

Plus en détail

Gogo City Guides. Nous sommes une maison d édition de city guides nouvelle génération de Paris et de Londres, porté par le numérique.

Gogo City Guides. Nous sommes une maison d édition de city guides nouvelle génération de Paris et de Londres, porté par le numérique. N v L, p p q. Uq, p ê à j x f p. p qp, pp p f, bq p, p b q q î. q, v pp 700+ p,, f pp à à L. L bq «z» è v, p pp. q, p p x fv. N b à, p xv bq b, T p, p, M Kkf, D, F M à L, à, M, p, Df à, à M à. Dvz p b.

Plus en détail

La Légende Noire du Soldat O

La Légende Noire du Soldat O L Lég N Sl O U è Aé NEYTON 2014 C l g 1 9 1 4-1 9 1 8 l 914-1918, 1 g l é l q l è x à E éléb g v h lé l l F l' q v ff l h C. é g l, g l g f, l à ll l éq l f f l l'ff jè l. bl l l l x l, llé P l M f C,

Plus en détail

ÉCOUTER CONSEILLER AGIR SUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

ÉCOUTER CONSEILLER AGIR SUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE ÉCOUTER CONSEILLER R G E É É R R C E R R E T N INVE METTR E EN SC ÈNE AGIR SUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Cvy L'p f d fm d vg d péfé (, fm d m, v ). E q'p f d è mp q f d é. S 'p ' p à 'é d p p v q' v vm

Plus en détail

version 0.6 août 2013 Pablo Pernot 2013 Creative Commons Attribution ShareAlike 3.0 Unported License http://creativecommons.org/licenses/by sa/3.

version 0.6 août 2013 Pablo Pernot 2013 Creative Commons Attribution ShareAlike 3.0 Unported License http://creativecommons.org/licenses/by sa/3. é g ' à I v 0.6 û 2013 Pb P 2013 Cv Cmm Abu ShAk 3.0 Upd L hp://vmm.g//by /3.0/ Ag Puqu? Pb P 2013 Cv Cmm Abu ShAk 3.0 Upd L hp://vmm.g//by /3.0/ 64% d fé dévppé PAS ué u m... h p dh gup 2001 Pb P 2013

Plus en détail

Dispositifs Habitat en faveur des ménages

Dispositifs Habitat en faveur des ménages Dpf Hb fv mg (Sbv) D Hb T. : 0262 23 56 00 Dpf Hb Fh N 1 : A Dpm à Am Hb Fh N 2 : A Dpm à Rg S Op (S v) Fh N 3 : A M : Chèq E Fh N 4 : F S p Lgm (F.S.L.) Fh N 5 : A Dpm à A à Pp L P Lf S Fh 1 A Dpm à Am

Plus en détail

Le Moniteur QUOTIDIEN RÉPUBLICAIN LA SITUATIO N. tchécoslovaque

Le Moniteur QUOTIDIEN RÉPUBLICAIN LA SITUATIO N. tchécoslovaque 83 45 q f B gx x J f Fê J v 4 00 9 36 v 26 4 47 Q ÉB 4 0 > 25 93 v FF z BX J 2 0 v -y - y 0 0 5 - -F 57 B 5 7-68-0 ' / '

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Na t i ons U ni e s E / C N. 1 7 / 20 0 1 / PC / 1 7 Conseil économique et social D i s t r. gé n é r a l e 2 ma r s 20 0 1 F r a n ç a i s O r ig i n a l: a n gl a i s C o m m i s s io n d u d é v el

Plus en détail

vs Christia 1 n Poisson

vs Christia 1 n Poisson vs Christian 1 Poisson Cet ouvrage contient une sélection d'études d'echecs composées par ordinateur, plus précisément par l'analyse de tables de finales, en l'occurrence ici la table, à l'aide de WinChloe

Plus en détail

Noël : un cadeau pour votre e-réputation?

Noël : un cadeau pour votre e-réputation? Nmé5 N 2011 Th Nwk Nmé 5 - Nmb 2011 Th Nwk by Në : d p -ép? 1 Th Nwk Nmé 5 - Nmb 2011 Th Nwk Nmé 5 - Nmb 2011 Éd Në p -mm, péd m qé? P Abé Gg L péd d Fê égq p bp d d é d ê dédé à Mxm, é mkg d, g d d mp,

Plus en détail

CHARTE GRAPHIQUE 2TIWA2

CHARTE GRAPHIQUE 2TIWA2 CHARTE GRAPHIQUE PLACEBO Brian. Molko Miu Jennifer 2TIWA2 1 Sommaire I. Univers Graphique Introduction II. Famille Chromatique Nuance dominante Justification III. Typographie Menu Titre - Légende Contenu

Plus en détail

Liste de scénarios officiels

Liste de scénarios officiels L ffl l l l ffl j E 44, bl l Dy f W ://www.yfw./44/f/. Exl qlq l l : : l ( l) ; f : f, gl f l, f bl gl f ; ffl q bl, l f f ; f : f ; f bg q «lf», lql l vbl l g wb, q l l g l bll ; : xg è ; - : l, è, -

Plus en détail

deux volets» simultanément. En Israël même, un responsable de l'opposition travailliste a j u g é inapplicable le projet du

deux volets» simultanément. En Israël même, un responsable de l'opposition travailliste a j u g é inapplicable le projet du l, j l / ' ël b, à H Z, É Él b Kh l'l ll à l' l, l, b q'h l, l, h l b x è ll % bll, Kh ll % q l K h, l l l'q q, b % x, l l ll l l b l l' l' l l, «l 'y l l l» 'è xl ç l l' x l 'xê, xl l', lbl, h ç 'xl à

Plus en détail

4. Quelles précautions mettre en œuvre pour travailler l Inox?

4. Quelles précautions mettre en œuvre pour travailler l Inox? Q. Q L ydb d g f hq hq d d ê d è. L d èg d g f d g d. A. L hd d d L q è b ; d q d d, q g dff, g d d, d d (f. h 7). d d b î qq èg q g d. Fg 20 21 : D d d, d d dgçg L U b : d ê d z f df q q d d d. E ff,

Plus en détail

Diversité des espèces

Diversité des espèces L bé "T " plè V bé? Dp pp l é l y pè 38 ll é l D pè p ll! L H H p T ll pè 18 ll pè éé é à j. S PEQENIVITEVXMIHIWZIVXqFVqWIXHIWTPERXIWk¾IVW E qxq MHIRXM½qI GIVXEMRW KVSTIW FEGXqVMIW EPKIW...) p. D pl l

Plus en détail

CHAPITRE 3 : TABLEAUX DE CORRESPONDANCE POSTES / COMPTES

CHAPITRE 3 : TABLEAUX DE CORRESPONDANCE POSTES / COMPTES Journal Officiel de l OHADA N 10 4 ème Année 221 AA CHAPITRE 3 : POSTES / COMPTES SECTION 1 : Système normal BILAN-ACTIF ACTIF N os DE COMPTES À INCORPORER DANS LES POSTES Réf. POSTES Brut Amortissements/

Plus en détail

Formation d ingénieurs en alternance préparant au titre. Physique Electronique de Lyon, CPE Lyon spécialité Informatique et Réseaux de Communication,

Formation d ingénieurs en alternance préparant au titre. Physique Electronique de Lyon, CPE Lyon spécialité Informatique et Réseaux de Communication, Formation d ingénieurs en alternance préparant au titre d Ingénieur diplômé de l Ecole Supérieure de Chimie Physique Electronique de Lyon, CPE Lyon spécialité Informatique et Réseaux de Communication,

Plus en détail

ARRONDI SSEMENT ETAMPES EVRY PALAI SEAU

ARRONDI SSEMENT ETAMPES EVRY PALAI SEAU RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS AOUT 2005 ARRONDI SSEMENT ETAMPES EVR PALAI SEAU ! "!""$%&!'(%$) $ *& +, -- - +-.' / *!01 *&/+",++ -2-.'*!01 % & '()*+,-.//. ' 0 0!! 0 1234(5 (65356724($+738 *&3+",++

Plus en détail

LISTE DES ARTISTES. Dessin / illustration...

LISTE DES ARTISTES. Dessin / illustration... T TT 001 Y + v 0 1 71 17 7 7 21 mm - mb (m b pv) 002 T h «hm» 0 81 03 23 01 11 - () - v 003 0 03 9 7 82 130 v -b - è-- 00 K x 07 55 2 5 32 1 - v 005 0 3 98 93 15 J9 - g - è-- 00 0 0 8 3 2 J8 -p (ph) -

Plus en détail

Sommaire. Chapitre 1 - «Petite» histoire de la fonction...23. Chapitre 2 - Descriptif de poste et référentiel de compétences... 31

Sommaire. Chapitre 1 - «Petite» histoire de la fonction...23. Chapitre 2 - Descriptif de poste et référentiel de compétences... 31 Sommaire Remerciements... 5 Préface... 13 Introduction... 15 1 RE PARTIE - LA FONCTION COMP & BEN EN FRANCE...19 Introduction... 21 Chapitre 1 - «Petite» histoire de la fonction...23 Aperçu des théories

Plus en détail

2. Où Hermès invente le feu

2. Où Hermès invente le feu 1. Où l i à l i è l S l A è î i. i Q iè j l, C è Mï l l i. b h i A A Ql i bj bh U, li lg x. i l l b À i h. À è Mï, ' i i. 500 J. C. 2. Où è i l f Cbi h l è Il l. fi i ll h ' C f l h Il fi l l. l f C è

Plus en détail

L ' a v i o n d e. ' e x p l o i t Exposition 23 juin - 18 octobre 2oo9. dossier de presse. M u s é e d e s a r t s e t m é t i e r s

L ' a v i o n d e. ' e x p l o i t Exposition 23 juin - 18 octobre 2oo9. dossier de presse. M u s é e d e s a r t s e t m é t i e r s M M L ' l ' x l 1909 L Bl l Mh Ex 23 j - 18 b 29 60 R - P 3 - www.--. Cl D 25 jll 199 C : Ag R F / Hï - 01 71 18 30 33 S C Cl f U h x h : l Bll E bgh L Bl P l x Cl f A l x gg f "" gll Plh l bl l P l x

Plus en détail

Pour application Date d édition Mai 2009 Nb pages 32

Pour application Date d édition Mai 2009 Nb pages 32 Service Jeunesse et acteurs de l Education 18, avenue Edouard Belin - 31401 TOULOUSE CEDEX 9 Tél. : ( )5 61 27 31 14 / Fax : ( )5 61 28 27 67 Site Internet : www.cnes-edu.org PLANETE SCIENCES - Secteur

Plus en détail

FG² = EF² + EG² 7² = 2² + EG² 49 = 4 + EG² EF = 2, FG = 7, EG =? EG² = 49 4 = 45 EG = = 3 EG 6,7

FG² = EF² + EG² 7² = 2² + EG² 49 = 4 + EG² EF = 2, FG = 7, EG =? EG² = 49 4 = 45 EG = = 3 EG 6,7 EC 4A : ELEMENTS DE MATHEMATIQUES THEOREMES DE PYTHAGORE ET DE THALES EXERCICES CORRECTION EXERCICE N 1 : Figure 1 : ABC est rectangle en A, donc, BC² = AB² + AC² BC² = 5² + 7² BC² = 25 + 49 AB = 5, AC

Plus en détail

" #!$! %" & ' % () %* +) & & (+ &'''(!!!) $ % ), & +(!) ## +) /+ *!) $+, -. )0 ' & &*%!1 0 22 % 3 2# ( / &/ 0.1 22&34 0.5

 #!$! % & ' % () %* +) & & (+ &'''(!!!) $ % ), & +(!) ## +) /+ *!) $+, -. )0 ' & &*%!1 0 22 % 3 2# ( / &/ 0.1 22&34 0.5 !"!#$ % " #!$! %" ' % () %* +) (+ '''(!!!) $ % ), +(!) ## %-.( (-.* +) /+ *!) $+, -. )0 ' *%!1 0 22 % 3 2# ( / / 0.1 2234 0.5 3// 0.- 2/) / 06 7/ 0! $ 4 **% 5 5 ) 6 ) 3 0 76 8 9 - - : : 7 -" ;', 5, < =

Plus en détail

Chapitre 3 : Tableaux de correspondance postes / comptes. Section 1 : Système normal BILAN-ACTIF

Chapitre 3 : Tableaux de correspondance postes / comptes. Section 1 : Système normal BILAN-ACTIF Chapitre 3 : Tableaux de correspondance postes / comptes Section 1 : Système normal BILAN-ACTIF Nos DE COMPTES À INCORPORER DANS les POSTES Réf. POSTES Brut Amortissements/ provisions AA CHARGES IMMOBILISÉES

Plus en détail

Palaiseau mag. Numéro 195 Mai FOCUS Les associations, cœur battant de la ville

Palaiseau mag. Numéro 195 Mai FOCUS Les associations, cœur battant de la ville g 195 2015, œ b À b j f 2015 p6, j p p14 J x pj p j p16 qgy : g p p p19 zè p22 p : 3 è -b p33 pô j pp p35 xp pp j p36 g ppx p3 2015 p42 Z p p -pp p47 11 b x x è gè () 12 30 Q ê q,, œ b p ppf 23 g gz p

Plus en détail

! " # "!! "# $% &'$#(

!  # !! # $% &'$#( !"#"!!"#$% &'$#( $ )% *!+**,-,.&/&0! % & & " '!())!*(+,! +$!! )%1+,-,.&2 -"*. "/& " ) + )%1+,-,.&2 -"*!+,.*/,0!.1+2/,13/(4/*,$,!)0! +!2!+))!*1(+)!3!5(! )%3*!+,,.&)'#04 "/#)#67/) 68 " " " & "" )% 9 +,,.&

Plus en détail

Table des matières. Introduction...1. I. Aspects historiques et conceptuels...5. Introduction...5. 1. Historique...5. 2. Aspects conceptuels...

Table des matières. Introduction...1. I. Aspects historiques et conceptuels...5. Introduction...5. 1. Historique...5. 2. Aspects conceptuels... Table des matières Introduction.......................................................1 I. Aspects historiques et conceptuels.............................5 Introduction...................................................5

Plus en détail

Utilisation des données issues des services d'information voyageur pour les études transports et la cartographie.

Utilisation des données issues des services d'information voyageur pour les études transports et la cartographie. f I Ul d d d v d'fm vyg l d l gh. h V v Ol F d Il T d S y l D h q g G m M d STIF l v SIG L STIF l Ifm Vyg Iê d d fm L mdl d l d d Exml d xl Pv : m G SI M d STIF v SIG ôl R L S.T.I.F. l' g d Il d F. C d

Plus en détail

Réalisé par Montauban Festivités en association avec

Réalisé par Montauban Festivités en association avec 26 ÈM ÉDITIN Rl Mb Fv v BM Mb 1 v l', 82 Mb - 5.63.63.63.63 www.b-b.bw.f 2 5 IR M M.7 l P b M 9 M l T&G l M L l D C P 13 L 9 & l L f 1 l R l'l L C 4 13. 5 21.15 L 1 1 V.16 2 1. 17 3 1 h D C 4. 19 P L -P

Plus en détail

Formation consultants juniors en recrutement

Formation consultants juniors en recrutement Formation consultants juniors en recrutement Formation consultants juniors en recrutement ESSEC Management Education Julie Le Gouëz HAOUACHI : legouez@essec.fr CNIT BP 230 2 place de la défense 92053 PARIS

Plus en détail

Horaires. B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de l information et de la communication

Horaires. B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de l information et de la communication ANNEXE III Horaires Première année* Horaires Modules Numéro Heures Total A. Institutions et réseaux A1 30 A2 50 120 A3 40 B. Publics B1 30 B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de

Plus en détail

Saison culturelle 2015 / 2016 C ULTURE. www.ville-romainville.fr SEPTEMBRE > DÉCEMBRE 2015. p e n s é e s. e n v i e. i v r e. j o i e.

Saison culturelle 2015 / 2016 C ULTURE. www.ville-romainville.fr SEPTEMBRE > DÉCEMBRE 2015. p e n s é e s. e n v i e. i v r e. j o i e. 1 www.-. S 2015 / 2016 SEPTEMBRE > DÉCEMBRE 2015 C ULTURE, j ' b j' É «L, '» L b. E j ' ' b ; ' ' g à b, g, g g. T œ ' y b, g. E,,,,,,,. R g E Eb gg ; b. L'g ' «R'A», y, R. D' ' à, b ' œ '. C à g (),,

Plus en détail

la Seine sortait de son lit? Et si Il est possible qu un jour la Seine déborde et inonde de nombreuses villes d Île-de-France

la Seine sortait de son lit? Et si Il est possible qu un jour la Seine déborde et inonde de nombreuses villes d Île-de-France l l? Il pbl q j l éb mb vll Îl--F 1 2 3 mm fm? mm y pép? mm ég? l pl l F. ll mbl l gvm, p, m, g ll fm py., l F è q hé. Où m-- l h QU RIQU à RI? à? flv : q j l m. lg p, ll ç l ffl, -à- vè q y j. U p éb

Plus en détail

Séminaire DUEE Lyon 26 et 27 novembre 2015. Appel à Projet AACT AIR 2013. Toulouse Métropole. Projet : PUMIQAT

Séminaire DUEE Lyon 26 et 27 novembre 2015. Appel à Projet AACT AIR 2013. Toulouse Métropole. Projet : PUMIQAT Appel à Projet AACT AIR 2013 Toulouse Métropole Projet : PUMIQAT Madame Elisabeth Toutut-Picard, Adjointe au Maire de Toulouse, Présidente de la Commission Environnement Développement Durable et Energies

Plus en détail

Les cerises en cuisine

Les cerises en cuisine L c c TYPIQUE Syym c OUTEU l c M GRIOTTE DE HMPGNE Mmcy d Sgy M-jll Blc d hmpg Jll D OR Sk gld M à f jll œur F j œur ROUGE F j G d Ncy Ryl hâ p d l 3 èm m d j Bg yl, Bg g à g f M-j Td d gl M-jll BELLE

Plus en détail

Master en Droit et Economie / Automne 2013 / Prof. F. Alessandrini. Allocation d actifs. Sébastien Maucci, Stratégiste (BCV) 06.12.

Master en Droit et Economie / Automne 2013 / Prof. F. Alessandrini. Allocation d actifs. Sébastien Maucci, Stratégiste (BCV) 06.12. Allocation d actifs Sébastien Maucci, Stratégiste (BCV) 06.12.2013 Contenu Et si on était riche, on ferait quoi? Gestion de fortune 1. Définition des besoins 2. Définition d une stratégie d investissement

Plus en détail

Dimanche 20 Juillet 2014

Dimanche 20 Juillet 2014 M Dm 2 J 24 Myè My-Ag à Bg-Ag Df, f, m g R, jx q, f, jg, fq,, mb,,... /B g «L M» Rk q z S M TABA MAZET 4, 4222 BOURG-ARGENTAL T. 4 77 39 5 52 L A D 934 34 S, 7 ANNONAY T : 4 75 33 5 3 - Fx : 4 75 67 5

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MRCHE PLIC DE ECHNIQE DE L INFORMION E DE L COMMNICION ICOM PEZEN-GDE - v F M Pl 27 v Pz P 112 34120 NEZIGNN L EVÊQE : 04 67 98 58 05 MRCHE DE MIE EN ERVICE DE REE N, OIP, CCE INERNE C Cl q Plè M q l è

Plus en détail

Avril Soraya D'EDUCATION

Avril Soraya D'EDUCATION 2 E q èg? Sy : "J'x, j'pp p b, j b m x éè " Ahf : "J h 'é, é, mm p." Rh : "J gè b éè." M : "J f pg à, j pm." M O : "J m'p éè p h 'é épm. L'pè m, j' éè à f P3." Dp mb mp z? Fk : "J èg p 14 m." Sy : "J p

Plus en détail

CULTURE GÉNÉRALE Histoire de l Art (RC) Philosophie (FB)

CULTURE GÉNÉRALE Histoire de l Art (RC) Philosophie (FB) RE ANNÉE SEMESTRE PRATIQUE ET INITIATION Dessin d observation et projet (FL [cd] + PC [a] + JMH [b]) Couleur / peinture (PC [cd] + AO [ab]) Espace / Volume (CLT [cd] + AT [ab]) Design (FC [ab] GG [cd])

Plus en détail

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Rappel : caractéristiques du Loi du 24/11/09 relative à l orientation et à la formation tout au long de la vie Objectifs : Définir

Plus en détail

Ville de Genève - Bibliothèque publique et universitaire Département des manuscrits. Table des matières du catalogue des archives de la BPU

Ville de Genève - Bibliothèque publique et universitaire Département des manuscrits. Table des matières du catalogue des archives de la BPU Ville de Genève - Bibliothèque publique et universitaire Département des manuscrits A - LA DIRECTION ADMINISTRATION Instructions de l'administration, 1637 - Correspondance et documents du Conseil administratif,

Plus en détail

Formation d ingénieurs de CPE Lyon en alternance

Formation d ingénieurs de CPE Lyon en alternance Formation d ingénieurs de CPE Lyon en alternance Spécialité Informatique et Réseaux de Communication En partenariat avec l Institut des Techniques d Ingénieur de l Industrie de Lyon Que vous apportera

Plus en détail

NOR: EQUS0500620A. Version consolidée au 29 juin 2014

NOR: EQUS0500620A. Version consolidée au 29 juin 2014 L 29 j 2014 ARRETE Aê 21 b 2005 fx ff b b à NOR: EQUS0500620A V 29 j 2014 L, q,, V 2000/56/CE C 14 b 2000, f C C 91/439/CEE 29 j 1991, ; V ; V ê 27 b 1962 fx q h g B, g h, ê à ; V ê 8 f 1999 f x b, ; V

Plus en détail

Barycentre. G est le barycentre des points pondérés (A ; a) et (B ; b) si, et seulement si, pour tout point M du plan ou de l espace on a : a MA

Barycentre. G est le barycentre des points pondérés (A ; a) et (B ; b) si, et seulement si, pour tout point M du plan ou de l espace on a : a MA Barycentre Objectif : recherche du point d équilibre ; utilisation des barycentres pour réduire des écritures vectorielles ; recherche du lieu d un point ; étude de configurations Rappel : On donne deux

Plus en détail

CULTIVONS LES VALEURS QUI FERONT VOTRE DIFFERENCE

CULTIVONS LES VALEURS QUI FERONT VOTRE DIFFERENCE CULTIVONS LES VALEURS QUI FERONT VOTRE DIFFERENCE ENGAGEMENT INTEGRITE CURIOSITE - HUMILITE EVALUATION PAR L ENTREPRISE Evaluation finale des étudiants ESC Tours-Poitiers en stage en 2007 1 Expérience

Plus en détail

THENetworker UN ÉTÉ SEA, SEX AND APPS! Interview d une sexperte : Maïa Mazaurette. Débat : La nudité faitelle. démocratie?

THENetworker UN ÉTÉ SEA, SEX AND APPS! Interview d une sexperte : Maïa Mazaurette. Débat : La nudité faitelle. démocratie? THENwk #12 - J 2013 Ejx méq Nmé pé x UN ÉTÉ SEA, SEX AND APPS! 14 Ivw d xp : Mï M 11 Déb : L dé v dém? L AGENCE E-REPUTATION www.pqd.m Th Nwk mg bm édé p éé Rp Sqd. P v b gm, d-v hp://www.h-wk. «T pd pé

Plus en détail

ILT. Connecteurs. Serge Verlinde. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Katholieke Universiteit Leuven 13/02/02

ILT. Connecteurs. Serge Verlinde. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Katholieke Universiteit Leuven 13/02/02 IL If I L S V Khk U L 13/02/02 A q? U (p ) m() q éb (h)q x é x fm é. Iépmm (h)q q' xpm ( -), 'mb p ê ép x yp phq q (yp 1, 2 3) é mm (yp 4, 5 6): yp 1. L q éb 2 ph 2 p ph (pp). x. L px p b q px m. yp 2.

Plus en détail

Class UB, Park Hill School, Coventry, United Kingdom CE2/ CM1 Ecole de Sainte-Anastasie, France 2006/2007

Class UB, Park Hill School, Coventry, United Kingdom CE2/ CM1 Ecole de Sainte-Anastasie, France 2006/2007 P G U f-bq, jm p èv x A f-b y, w jy by pp fm w C UB, Pk H S, Cvy, U Kgm CE2/ CM1 E S-A, F 2006/2007 V p j b v x p,b q f ç g : C UB, Pk H Pmy S, Cvy, UK M Rb B, g p://wwwpkvyk/fmp C CE2/CM1, E pbq S-A,

Plus en détail

DP3 NEWS. Le journal le plus fun du collège Jean Moulin

DP3 NEWS. Le journal le plus fun du collège Jean Moulin ' j d DP3 j f d èg J M N J 2013 d P DP3, ' q?????? è d 3, q g d. Cî dff fè (g, gq, f) d ; v xq à d v. èv v g DP3 b U dv f d èg,, q, A x d v f î q f à v «P j» M T DP3(Dv Pf 3 ) fv q d dv dff f. A d ', v

Plus en détail

f l! i lin meme temps que les Anglais du Canada applau dissent aux principes de justice énoncés par le président des

f l! i lin meme temps que les Anglais du Canada applau dissent aux principes de justice énoncés par le président des é é w 6 D é b 8 ÿ" _ ü W q J 0 q 7 é B $00 b é J BDD B JD ÜÂ D é é é éq é é ç q é bq q q q D qq é 8 é b é q éé é é è é é î D b ê q é è é q q D b éé é q qq b é b b ç b è é é q é w 0 ê ï é qé b â q q è W

Plus en détail

Créateur - Fabricant - Installateur Depuis 1985 PARCOURS DE SANTÉ

Créateur - Fabricant - Installateur Depuis 1985 PARCOURS DE SANTÉ C - Fbi - Ill Dpi 1985 PARCOURS DE SANTÉ DESCRIPTIF TECHNIQUE LE BOIS N gè li v bi pi fê N l Al. C bi 1 hix h, i lv vi x l i xiq, l IV TANALITH 3492, 3 f i i. L gè i 80 x 80 mm 100 x 100 mm gi lgvi b

Plus en détail

! " #! " # #! #! $ " "!! %! " & ' (()

!  #!  # #! #! $  !! %!  & ' (() ! " #!! " # #! #! $ " "!! %! " & ' (() ) * * +'! $ 3 3 7!"#$! # #, # #! $! -. # # # 3 3 / ' $ # #! $ $ 3 3 #! $.. /*/ $ # ' $. / /. # 3 / /! $ # ' $ # # 3 /1/ + # 1/ 7 D #! $ #! $ 0 & *7 # $ 3 /)/ # #

Plus en détail

Stratégie d amélioration continue et évaluation participative

Stratégie d amélioration continue et évaluation participative DR Stratégie d amélioration continue et évaluation participative DR R.Vezin Peter SZERB chargé de mission développement durable, évaluation SOMMAIRE I. PARTIE: INTRODUCTION Contexte Expérimentation régionale

Plus en détail

terry fox Un seul rêve. Un monde d espoir.

terry fox Un seul rêve. Un monde d espoir. Fd y fx êv. md d p. y Fx v d fm d y dmd d p d p H b d p mp d v d ég d y ég d y Fx jyfx.g 888 836986 Y H pécéd m mp, m c î d bkb m pp mgz cmp c j d mpé q v c d w Yk. à c mm q j décdé d v v déf q pé à m

Plus en détail

Livre et lecture en Bretagne. état d e s l i e u x. du livre et de la lecture en Bretagne

Livre et lecture en Bretagne. état d e s l i e u x. du livre et de la lecture en Bretagne Livre et lecture en Bretagne état d e s l i e u x du livre et de la lecture en Bretagne Mars 2010 INTRODUCTION... 8 Partie I auteurs... 11 Typologie des répondants... 11 Publications... 12 Localisation

Plus en détail

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Numéro du document : 0608-14 Adoptée par la résolution : 347 0608 En date du : 17 juin

Plus en détail

La formation professionnelle et l orientation professionnelle et le placement

La formation professionnelle et l orientation professionnelle et le placement Investing in People Etude nationale La formation professionnelle et l orientation professionnelle et le placement Maroc This project is funded by The European Union A project implemented by sequa ggmbh

Plus en détail

TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE : 1. MARCHE DU LAC MUNKAMBA DANS LE TERITOIRE DE DIMBELENGE (Lot 01) PROVINCE DU KASAI OCCIDENTAL - RD CONGO

TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE : 1. MARCHE DU LAC MUNKAMBA DANS LE TERITOIRE DE DIMBELENGE (Lot 01) PROVINCE DU KASAI OCCIDENTAL - RD CONGO TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE :!"#!$%&'( 1. MARCHE DU LAC MUNKAMBA DANS LE TERITOIRE DE DIMBELENGE (Lot 01 2. MARCHE DE DEMBA DANS LE TERRITOIRE DE DEMBA (Lot 02 PROVINCE DU KASAI OCCIDENTAL - RD CONGO %'

Plus en détail

TF06 - P2009 - Final - exercice 1 Patinoire 5.67 10 8

TF06 - P2009 - Final - exercice 1 Patinoire 5.67 10 8 TF06_P09_final_exo a.mcd TF06 - P2009 - Final - exercice Patinoire 5.670 8 Wm 2 K ir extérieur Text 5 C hpext 00 W/m² K Isolation, P 0,035 W/m K, épaisseur ep 30 cm ou e P 60 cm Plafond, TP, émissivité

Plus en détail

Votre succès notre spécialité!

Votre succès notre spécialité! V ccè pécé! C Cchg Fm Igé Rcm V ccè pécé! L p mbx mché. E MPS I C g démq p ff pé pf d chq c : p é. N Fc: EMPSI Cg éé céé 2010 P Bddd Bchb q pé p d 8 d md d p. I dévpp N cmp xgc d é d. N c pfm mé d q gg

Plus en détail

Sur cet ilot à conserver, l étude vise à développer :

Sur cet ilot à conserver, l étude vise à développer : OCOG uppression de l emplacement réservé d infrastructure n 15 Pour l aménagement d un espace public dans le quartier du Virolois en GPV rue de enaix nscrit au bénéfice de ille Métropole a Ville de ourcoing

Plus en détail

Tel:(450) Fax:(450)

Tel:(450) Fax:(450) Tl:(0)-7 Fx:(0)-987 9-Dbl.Ep B b QébCJ 7G2T 1 80067001 www. f l. m M l ' p l b A lm l N m p /P m : AS SS TOOL N mé p /P mb : S AF 2 0 T l: ( 0 ) 7 F x: ( 0 ) 9 8 7 9 Db l. E p B b Q é b C J 7 G2 T CONSIGNES

Plus en détail

À planifier. À lire. Le bu t prem ier de to ute évalu ation de la co mm un icatio n du ren de me l élève. l a mélio ratio n de l app rentis sa ge de

À planifier. À lire. Le bu t prem ier de to ute évalu ation de la co mm un icatio n du ren de me l élève. l a mélio ratio n de l app rentis sa ge de N : C P /Sk S C M y x b ê x è U è f D à f L L L L b è è À f L b L f À L b è è L CAP 6 13 20 27 É É D L MM 1 J V 2 S 3 7 4 8 9 14 21 28 15 22 29 23 30 5 10 16 17 24 31 11 18 25 12 19 26 É L L â ( x, I jx,

Plus en détail

2 ET 3 Édito. avés, rtraits gr o. rtraits pe. us scrute. o s, p e. ieux nou. n d. e pe ue l on. e ceux q. s oubli. tiste. où tant d.

2 ET 3 Édito. avés, rtraits gr o. rtraits pe. us scrute. o s, p e. ieux nou. n d. e pe ue l on. e ceux q. s oubli. tiste. où tant d. PAGES 2 ET 3 É l x ffl l ù y D G P P l x x q l q - è l. E. C q x q» l z bl l x q «:. ù l l» l l l è èl l fl? P è S ff. l â l b h. l q hy l «T. ll q l q l W l O ff. q q f q è h l h L hq h l l j b h f l

Plus en détail

MANUEL SUR L INFORMATION ET LA DOCUMENTATION EN MATIÈRE DE PROPRIÉTÉ INDUSTRIELLE. Réf. : Normes ST.17 page : 3.17.1 NORME ST.17

MANUEL SUR L INFORMATION ET LA DOCUMENTATION EN MATIÈRE DE PROPRIÉTÉ INDUSTRIELLE. Réf. : Normes ST.17 page : 3.17.1 NORME ST.17 Réf. : Normes ST.17 page : 3.17.1 NORME ST.17 RECOMMANDATION EN VUE DE CODER LES RUBRIQUES PUBLIÉES DANS LES BULLETINS OFFICIELS INTRODUCTION 1. La présente recommandation est destinée à renforcer le contenu

Plus en détail

)"*$+&,-'$'.,$"/$'+&!##$*0#+&!!#/'$,-'11"'#$ 2! '/'$ )(!)'/'$"*/#/0 )3 )01''#$,0"*'$#$ )!"*$+&'$'.+& ) '/$,,#$$0 28

)*$+&,-'$'.,$/$'+&!##$*0#+&!!#/'$,-'11'#$ 2! '/'$ )(!)'/'$*/#/0 )3 )01''#$,0*'$#$ )!*$+&'$'.+& ) '/$,,#$$0 28 #$ ##$ % #&&##'$ ( )*$+&,-'$'.,$/$'+& % ##$*0#+& #/'$,-'11'#$ 2 '/'$ )( )'/'$*/#/0 )3 45 66 70$0'& ',/0'$7,##'$ 1##1'/'$'*/+& ) 68 63 63 2 )01''#$,0*'$#$ 2 )*$+&'$'.+& 2 ) '/$,,#$$0 28 6 8 6 0*#,##7 8

Plus en détail

Licence professionnelle Commercialisation des produits et services financiers

Licence professionnelle Commercialisation des produits et services financiers Licence professionnelle Commercialisation des produits et services financiers Enquête menée auprès des diplômés 2009, 30 mois après l obtention du diplôme En 2009, 08 étudiants ont obtenu une licence professionnelle

Plus en détail

Chapitre : VECTEURS SESSION ABCD est un parallélogramme de centre O. Donner l ensemble des relations vectorielles possibles sur cette figure.

Chapitre : VECTEURS SESSION ABCD est un parallélogramme de centre O. Donner l ensemble des relations vectorielles possibles sur cette figure. SESSION 2006 Chapitre : VECTEURS 1 ABCD est un parallélogramme de centre O. Donner l ensemble des relations vectorielles possibles sur cette figure. D. Le FUR 1/ 21 2 ABCD est un parallélogramme de centre

Plus en détail

à la disposition de l OMS pour démontrer son efficacité. des Recherches pour fabriquer des vaccins.

à la disposition de l OMS pour démontrer son efficacité. des Recherches pour fabriquer des vaccins. q b v h ' l L d TAGNON N O M d D B * d ï l D h D l é 1950, l G d Ex d l Rg d l OMS (Og Dè 1970, l I Méx éé v q éé Mdl d l Sé, Gèv) lé à l d d l OMS dé ffé. d Rhh fbq d L v d l g é lvé lll dlïd h (WI-38,

Plus en détail

CHAPITRE III VECTEURS

CHAPITRE III VECTEURS CHAPITRE III VECTEURS EXERCICES 1) Recopiez le point A et le vecteur u sur le quadrillage de votre feuille : 4 e Chapitre III Vecteurs a) Construisez le point B tel que AB = u. b) Construisez le point

Plus en détail

VECTEURS-TRANSLATIONS. «La direction de l aiguille aimantée» Sens : ( n.m. ) Direction, orientation «Aller en sens contraire» Petit Larousse

VECTEURS-TRANSLATIONS. «La direction de l aiguille aimantée» Sens : ( n.m. ) Direction, orientation «Aller en sens contraire» Petit Larousse THEME : VECTEURS-TRANSLATIONS DEfinitions - Proprietes Notion de direction et de sens : Direction ( n.f. ) Orientation vers un point donné «La direction de l aiguille aimantée» Sens : ( n.m. ) Direction,

Plus en détail

Références : des informations techniques pour agir. Violences à l école. Prévenir, agir contre

Références : des informations techniques pour agir. Violences à l école. Prévenir, agir contre Références : des informations techniques pour agir Violences à l école Prévenir, agir contre Juin 2008 $ % $ '( ) ) % *'++, - #. / +0 1 *23 4. )( % ) * -!""5. % ( + + 6 ( % 7 % 7 ) + *8 #-. ) + *8!""5.

Plus en détail

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES :

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : RAPPORT DAVID LANGLOIS-MALLET SOUS LA COORDINATION DE CORINNE RUFET, CONSEILLERE REGIONALE D ILE DE FRANCE L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : PROBLÉMATIQUES INDIVIDUELLES, SOLUTIONS COLLECTIVES? DE L ATELIER-LOGEMENT

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MRCHE PLIC DE ECHNIQE DE L INFORMION E DE L COMMNICION ICOM PEZEN-GDE - v F M Pl 27 v Pz P 112 34120 NEZIGNN L EVÊQE : 04 67 98 58 05 MRCHE DE MIE EN ERVICE DE REE N, OIP, CCE INERNE C Cl q Plè M q l è

Plus en détail

Sept. 2011. The Networker Numéro 4 - Septembre 2011

Sept. 2011. The Networker Numéro 4 - Septembre 2011 Nmé4 Sp 20 Th Nwk Nmé 4 - Spmb 20 Th Nwk by Th Nwk Nmé 4 - Spmb 20 Th Nwk Nmé 4 - Spmb 20 Éd P Gy C P bdg mm é P Gë M P éèm é, pm dq g m pmp b, démé ô pmd q I j jd h p pq, mm p pbé d m d m q é pm M mb

Plus en détail

La GPEC au regard de la formation

La GPEC au regard de la formation La GPEC au regard de la formation note aux étudiants : ce support ne constitue qu un complément au cours assuré, pour aller plus loin cf. bibliographie Support construit sur base de l ouvrage «GPEC», éd.

Plus en détail

les 4 étapes de l'ingénierie de formation

les 4 étapes de l'ingénierie de formation Le responsable de doit coordonner et piloter 4 étapes principales dans la démarche d ingénierie de. les 4 étapes de l'ingénierie de Analyser Concevoir Evaluer Réaliser 1 ANALYSER Une première étape consiste

Plus en détail

LA PROFESSIONNALISATION DES CURSUS

LA PROFESSIONNALISATION DES CURSUS LA PROFESSIONNALISATION DES CURSUS EN MASTER 1 Les étudiants de M1 devront faire au plus tard pour le 15 novembre le choix d une inscription en alternance ou en formation initiale. L alternance est une

Plus en détail

SECRETARIAT PERMANENT DOCUMENT DE STRATEGIE DE REDUCTION DE LA PAUVRETE AU BENIN

SECRETARIAT PERMANENT DOCUMENT DE STRATEGIE DE REDUCTION DE LA PAUVRETE AU BENIN REPUBIQUE DU BENIN COMMISSION NATIONAE POUR E DEVEOPPEMENT ET A UTTE CONTRE A PAUVRETE (CNDP) SECRETARIAT PERMANENT DOCUMENT DE STRATEGIE DE REDUCTION DE A PAUVRETE AU BENIN 2003 2005 Décembre 2002 TABE

Plus en détail