Table : perte d autonomie liée au vieillissement et déficience physique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Table : perte d autonomie liée au vieillissement et déficience physique"

Transcription

1 Table : perte d autonomie liée au vieillissement et déficience physique Légende : en continu : en cours mais à poursuivre et finaliser: à développer : Priorité : 1. Augmenter l accessibilité des services du à la population en perte d autonomie ou encore à celle qui présente une déficience physique. 1.1 Promotion des services du en terme de mécanismes d accès et de fonctionnement. Actions 1.2 Identification de pistes d amélioration permettant d adapter les activités d enseignement de base et les services (clinique du diabète, de la mémoire, enseignements pour stomies et antibiothérapies) aux besoins réels de la population. Pour le diabète les activités sont reprises. Pour les maladies pulmonaires obstructives chroniques à l étape de projet. 1.3 Mise à niveau des formations auprès des intervenants des services à domicile du, notamment pour les formations sur les interventions d urgence (RCR, etc.). RCR et PDSB sous la responsabilité des résidences. Réalisation 2009 pour stomies Formation pour les résidences d aînés 1.4 Activités d identification des besoins en formation et offre de formation aux intervenants qui dispensent de l enseignement de base auprès de personnes atteintes d une déficience physique. Identification des besoins par le. Formation et colloques réalisés F:\Communications et AFFICHAGE EXTERNE\site WEB\ TourneSol\Tableau réalisations table PALV et déficience physique 2011.doc Page 1

2 Priorité : 1. Augmenter l accessibilité des services du à la population en perte d autonomie ou encore à celle qui présente une déficience physique. 1.5 Préoccupation constante de remettre du matériel récent lors des enseignements de base et du matériel didactique de support adapté pour les personnes atteintes d une déficience physique. Actions Rencontre réalisée en 2010 mis e à jour du matériel 1.6 Analyse des services pouvant être dispensés sur notre territoire en fonction des besoins de la population atteinte d une déficience physique. Politique d admissibilité doit être présentée 1.7 Portrait à réaliser sur les différences entre l offre de services accessibles au centre-ville de La Tuque et celui des secteurs éloignés de territoire du Haut-Saint-Maurice (Lac Édouard, Parent, etc.). Les gens ont plus besoins d aide financièrement pour combler des besoins de base (faim). 1.8 Révision des rôles et responsabilités de l interprète autochtone quant aux interventions possibles auprès de la clientèle en perte d autonomie ou qui présente une déficience physique. Mandat du directeur général. 1.9 Inventaire des services disponibles pour la population autochtone en perte d autonomie ou présentant une déficience physique qui vit en milieu urbain. Coopérative de s. à d. CABHSM (popote, etc.) Centre d Amitié autochtone de La Tuque (CAALT) Amorcée Non réalisée Amorcée F:\Communications et AFFICHAGE EXTERNE\site WEB\ TourneSol\Tableau réalisations table PALV et déficience physique 2011.doc Page 2

3 Priorité : 1. Augmenter l accessibilité des services du à la population en perte d autonomie ou encore à celle qui présente une déficience physique Réalisation du portait des services spécialisés en déficience physique disponibles actuellement sur notre territoire tant pour les enfants que pour les adultes, permettant une proposition d organisation de services et le déploiement de ceux-ci. Actions Réalisée en partie mais à poursuivre 1.11 Réalisation d une séance d portant sur la mission et le rôle de l OPHQ auprès des membres du personnel du et des membres du. OPHQ Réalisée le 8 octobre personnes Priorité : 2. Accroître l accessibilité des services et ressources du aux personnes en perte d autonomie, en voie de le devenir et aux personnes ayant une déficience physique. 2.1 Développement de l accès à des services médicaux. 2.2 Développement d activités incitant les jeunes au bénévolat de manière à assurer une relève sur notre territoire, et ce, en donnant une visibilité aux jeunes qui en font. Gala reconnaissance jeunesse. Actions GMF (groupe médecine familiale) CABHSM Club Lions En avril de chaque année 2.3 Présentation d un projet pour la mise en place d une ressource de répit pour la clientèle présentant des problèmes cognitifs (maladie d Alzheimer) et s associer à un bailleur de fonds. X? Réflexion de développement de ressource intermédiaire (RI) F:\Communications et AFFICHAGE EXTERNE\site WEB\ TourneSol\Tableau réalisations table PALV et déficience physique 2011.doc Page 3

4 Priorité : 2. Accroître l accessibilité des services et ressources du aux personnes en perte d autonomie, en voie de le devenir et aux personnes ayant une déficience physique. 2.4 Mise en place d une centrale de coordination des demandes de transport des aînés ou personnes présentant une déficience physique de manière à les diriger vers les ressources du milieu ou développer des services pouvant répondre à leurs besoins. Actions Autono-Bus En cours 2.5 Réalisation d une rencontre d dispensée aux partenaires sur la notion «d accessibilité universelle» et la promotion d utilisation du plan de services individualisé et coordonné. 2.6 Établissement du portrait réel des personnes «malvoyantes» dans le besoin de manière à les diriger vers les organismes du milieu susceptibles de les soutenir dans la pratique d activités civiques et sociales. OPHQ Club Lions 8 octobre personnes présentes Priorité : 3. Assurer une meilleure cohabitation entre la population autochtone et non autochtone qui présentent une perte d autonomie liée au vieillissement ou une déficience physique. 3.1 Mise en commun des ressources des organismes pouvant faciliter de la dispensation des services à la population autochtone. 3.2 Réalisation d activités visant la promotion large et publique de la culture autochtone. Actions CAALT CAALT Échéanc e Non réalisée 3.3 Réalisation d une activité interculturelle pour les aînés. CAALT et coalition des aînés F:\Communications et AFFICHAGE EXTERNE\site WEB\ TourneSol\Tableau réalisations table PALV et déficience physique 2011.doc Page 4

5 Priorité : 4. Se préoccuper de la sécurité et de l isolement des personnes qui vivent seules. 4.1 Développement de mécanismes assurant la sécurité des personnes âgées du territoire (ex. : vigilance de quartier, vigilance facteur, etc.). Avec projet municipalité amie des aînés (MADA) 4.2 Création d un dépliant portant sur les services ou ressources du milieu destinés à la sécurité des personnes qui vivent seules. Actions Ville La Tuque CSSSSHSM Club Lions Non réalisée Répertoire de ressources PALV et DP 4.3 Mise en place d un comité de coordination visant à travailler sur la sécurité et l isolement des personnes qui vivent seules. MADA et soutien possible du pacte rural. FADOQ Ville La Tuque Non réalisée Priorité : 5. Offrir une gamme de services aux proches aidants afin de les soutenir davantage dans leur rôle. 5.1 Réalisation d une ou deux activités de sensibilisation visant à faire reconnaître l expertise des aidants auprès des intervenants du réseau de la santé et des services sociaux. Actions En cours 5.2 Conception d un outil de cueillette des besoins, attentes ou préoccupations des aidants des personnes en perte d autonomie liée au vieillissement ou atteintes d une déficience physique afin de mieux les soutenir. Grille utilisée lors des groupes proches aidants F:\Communications et AFFICHAGE EXTERNE\site WEB\ TourneSol\Tableau réalisations table PALV et déficience physique 2011.doc Page 5

6 Priorité : 5. Offrir une gamme de services aux proches aidants afin de les soutenir davantage dans leur rôle. Actions 5.3 Identification des besoins en formation portant sur les enseignements de base destinés aux aidants. 5.4 Réalisation d activités de formation destinées à des groupes d aidants portant sur les besoins des aînés (ex. : déplacements sécuritaires). En cours F:\Communications et AFFICHAGE EXTERNE\site WEB\ TourneSol\Tableau réalisations table PALV et déficience physique 2011.doc Page 6

Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale 2012-2015

Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale 2012-2015 Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale 2012-2015 Version Finale 4 juin 2012 1 MISE EN CONTEXTE ALLIANCES Le Plan d action gouvernemental pour la solidarité et l inclusion sociale 2010-2015

Plus en détail

tières Services infirmiers Services médicaux Services aux enfants, aux parents et aux familles Services aux jeunes Services aux aînés

tières Services infirmiers Services médicaux Services aux enfants, aux parents et aux familles Services aux jeunes Services aux aînés Table des matières Services infirmiers 2 Services médicaux 4 Services aux enfants, aux parents et aux familles 5 Services aux jeunes 7 Services aux aînés 8 Services de soutien à domicile 9 Services pour

Plus en détail

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en DES SERVICES DES INTERVENTIONS DE RÉADAPTATION CIBLÉES ET SPÉCIFIQUES VISANT LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DE LA PERSONNE ET AYANT COMME OBJECTIFS de favoriser l intégration et la participation sociales de

Plus en détail

PLAN D ACTION 2015 À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION 2015 À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES INTRODUCTION En vertu de l article 61.1 de la Loi assurant l exercice des droits des personnes, en vue de leur intégration scolaire, professionnelle et

Plus en détail

PLAN D ACTION DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE LANAUDIÈRE À L ÉGARD DE L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE LANAUDIÈRE À L ÉGARD DE L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES PLAN D ACTION DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE LANAUDIÈRE À L ÉGARD DE L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES Mise à jour au 28 février 2013 Véronique Bibeau, Conseillère en gestion

Plus en détail

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Janvier 2010, Révisée en octobre 2012 1 BUT POURSUIVI PAR LA POLITIQUE

Plus en détail

Niveau d'avancement et d'atteinte des cibles d'impact des projets, par objectif stratégique Planification stratégique 2012-2017

Niveau d'avancement et d'atteinte des cibles d'impact des projets, par objectif stratégique Planification stratégique 2012-2017 et d'atteinte des cibles d'impact des 1. Formaliser l'offre de services pour l'ensemble des programmes-services et des programmes de soutien. Définir et promouvoir l'offre de services en Dépendances (2013-12-

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB En juin 2012, le conseil d administration de l AFANB a décidé d entreprendre une démarche de révision du plan stratégique qui mènera au dépôt d un plan stratégique

Plus en détail

Sommaire de l étude de l Alliance des femmes de la francophonie canadienne

Sommaire de l étude de l Alliance des femmes de la francophonie canadienne Sommaire de l étude de l Alliance des femmes de la francophonie canadienne Les aidantes naturelles dans les communautés francophones et acadienne du Canada Rédigé par Gisèle Trubey Printemps 2007 «La

Plus en détail

Village santé des Grands-Jardins Partenariats pour le bien-être et la santé de la communauté

Village santé des Grands-Jardins Partenariats pour le bien-être et la santé de la communauté Village santé des Grands-Jardins Partenariats pour le bien-être et la santé de la communauté «Pour une première ligne forte au cœur de la communauté» Présenté le 16 janvier 2014 Aux partenaires de la Table

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

MANUEL DE GESTION GESTION DU CENTRE DE DOCUMENTATION

MANUEL DE GESTION GESTION DU CENTRE DE DOCUMENTATION SCECR-DIR-07-01 MANUEL DE GESTION TITRE : GESTION DU CENTRE DE DOCUMENTATION TYPE DE DOCUMENT : DIRECTIVE ET PROCÉDURE Expéditeur : Conseillère-cadre à l évaluation, aux communications et à la recherche

Plus en détail

Mesures du plan pour la culture approuvé par le Conseil juillet 2014

Mesures du plan pour la culture approuvé par le Conseil juillet 2014 Mesures du plan pour la culture approuvé par le Conseil juillet 2014 Mesures de suivi Envisager l aspect culturel dans le processus décisionnel et les projets municipaux. (Exemples : lorsqu on remplacera

Plus en détail

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES Sommaire de la démarche de réorganisation SOMMAIRE Le programme régional Traité santé offre des services de réadaptation

Plus en détail

RÈGLEMENTS, POLITIQUES ET PROCÉDURES

RÈGLEMENTS, POLITIQUES ET PROCÉDURES CÉGEP DE SEPT-ÎLES POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE VALORISATION DE LA LANGUE FRANÇAISE Service émetteur : Direction des études Instance décisionnelle : Conseil d administration Date d approbation : Le 20

Plus en détail

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Conseil régional Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Dans ce tableau, la numérotation est utilisée afin de faciliter le suivi de la présentation. Légende Palier N signifie national R signifie régional

Plus en détail

RESSOURCES pour les aînés

RESSOURCES pour les aînés 1 ère édition, Hiver/Printemps 2014 RESSOURCES pour les aînés Formations et services Conférences Activités Ateliers Belœil * McMasterville * Mont-Saint-Hilaire * Otterburn Park * Saint-Antoine-sur-Richelieu

Plus en détail

Planification stratégique 2012-2015

Planification stratégique 2012-2015 DE CHAUDIÈRE-APPALACHES Planification stratégique 2012-2015 Reprendre du pouvoir sur sa vie. 23681_CRDCA_Planification 2012.indd 1 Description de la démarche La démarche de planification stratégique du

Plus en détail

Solidaires face à la violence faite aux femmes

Solidaires face à la violence faite aux femmes Solidaires face à la violence faite aux femmes Femmes de la francophonie en contexte minoritaire : Solidaires face à la violence faite aux femmes Alliance de la francophonie canadienne Table des matières

Plus en détail

ENTENTE DE PRINCIPE INTERVENUE ENTRE LA FMOQ ET LE MSSS AFIN D ACCROÎTRE ET D AMÉLIORER L ACCESSIBILITÉ AUX SERVICES MÉDICAUX DE PREMIÈRE LIGNE

ENTENTE DE PRINCIPE INTERVENUE ENTRE LA FMOQ ET LE MSSS AFIN D ACCROÎTRE ET D AMÉLIORER L ACCESSIBILITÉ AUX SERVICES MÉDICAUX DE PREMIÈRE LIGNE ENTENTE DE PRINCIPE INTERVENUE ENTRE LA FMOQ ET LE MSSS AFIN D ACCROÎTRE ET D AMÉLIORER L ACCESSIBILITÉ AUX SERVICES MÉDICAUX DE PREMIÈRE LIGNE CONSIDÉRANT les réels problèmes d accessibilité aux services

Plus en détail

Services complémentaires en Outaouais

Services complémentaires en Outaouais Services complémentaires en Outaouais La réalisa4on et le succès d un main4en à domicile d une personne âgée en perte d autonomie est un travail d équipe. Les acteurs de ce=e équipe sont d abord la personne

Plus en détail

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles Centre de réadaptation en déficience intellectuelle de Québec (CRDI de Québec) 7843, rue des Santolines Québec (Québec) G1G 0G3 Téléphone : 418 683-2511 Télécopieur : 418 683-9735 www.crdiq.qc.ca Fiche

Plus en détail

FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS. Volet 2 - Les options résidentielles

FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS. Volet 2 - Les options résidentielles FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS Volet 2 - Les options résidentielles LES OPTIONS RÉSIDENTIELLE La Fiche d information à l intention des parents porte sur différents sujets susceptibles d

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Division des communications NOVEMBRE 2010 TABLE DES MATIERES 1) DÉFINITION... 2 2) PRINCIPES DIRECTEURS... 2 3) LA COMMUNICATION INTERNE... 3 3.1) L accueil des employés... 3

Plus en détail

RÉSEAU SANTÉ NOUVELLE-ÉCOSSE PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 VERSION SOUMISE AUX MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION PAR

RÉSEAU SANTÉ NOUVELLE-ÉCOSSE PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 VERSION SOUMISE AUX MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION PAR RÉSEAU SANTÉ NOUVELLE-ÉCOSSE PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 VERSION SOUMISE AUX MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION PAR JEAN-GUY VIENNEAU JGV CONSULTANTS INC. DIEPPE, N.-B. AVRIL 2013 TABLE DES MATIÈRES 1.

Plus en détail

GUIDE D APPEL D OFFRES. juillet 2013 à juin 2014 VOLET : ACTIVITÉS. janvier 2013

GUIDE D APPEL D OFFRES. juillet 2013 à juin 2014 VOLET : ACTIVITÉS. janvier 2013 GUIDE D APPEL D OFFRES VOLET : ACTIVITÉS juillet 2013 à juin 2014 janvier 2013 Québec en Forme est heureux d accompagner et de soutenir Rosemont Jeunesse en santé! AVANT TOUTE CHOSE ET POUR VOUS AIDER

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves PLAN D'ACTION EN MATIÈRE D'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture Plan d action de développement durable 2009-2015 Le développement durable, une question de culture Révisé en mars 2013 Note importante Le gouvernement du Québec a autorisé le 29 février 2013 par décret

Plus en détail

Résumé Soutenir l amélioration continue de la qualité des soins donnés aux personnes souffrant de maladies chroniques au Québec

Résumé Soutenir l amélioration continue de la qualité des soins donnés aux personnes souffrant de maladies chroniques au Québec Résumé Soutenir l amélioration continue de la qualité des soins donnés aux personnes souffrant de maladies chroniques au Québec Des indicateurs de qualité à l intention des professionnels et des gestionnaires

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2015

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2015 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2015 VERSION REVISEE EN JUILLET 2013 Avenant au plan 2009-2012 Le gouvernement du Québec a autorisé, le 29 février 2012, par décret, le report de l exercice

Plus en détail

Atelier sur les rôles de l infirmière œuvrant auprès d une clientèle diabétique. Sylvie Gaudreau, inf. M.Sc. Présentation à l UQAT

Atelier sur les rôles de l infirmière œuvrant auprès d une clientèle diabétique. Sylvie Gaudreau, inf. M.Sc. Présentation à l UQAT Atelier sur les rôles de l infirmière œuvrant auprès d une clientèle diabétique Sylvie Gaudreau, inf. M.Sc. Présentation à l UQAT 23 octobre 2013 Présentation de la conférencière invitée Sylvie Gaudreau

Plus en détail

Mémoire présenté dans le cadre du chantier sur l aide financière aux études

Mémoire présenté dans le cadre du chantier sur l aide financière aux études Mémoire présenté dans le cadre du chantier sur l aide financière aux études Mai 2013 PRÉAMBULE... 3 1. DISTRIBUER LA BONIFICATION DE 25M$... 4 2. OPTIMISER L AFE... 5 3. AMÉLIORER LA SENSIBILISATION DES

Plus en détail

RECOMMANDATIONS ET EXEMPLES D ACTION. Inventaire des outils et des stratégies utilisés dans les organisations de loisir et de sport au Québec

RECOMMANDATIONS ET EXEMPLES D ACTION. Inventaire des outils et des stratégies utilisés dans les organisations de loisir et de sport au Québec RECOMMANDATIONS ET EXEMPLES D ACTION Inventaire des outils et des stratégies utilisés dans les organisations de loisir et de sport au Québec Présenté au Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport

Plus en détail

Les offres de services spécialisés

Les offres de services spécialisés Les offres de services spécialisés Le contexte et les enjeux, incluant les offres de services spécialisés aux familles et aux proches, aux partenaires ainsi que notre engagement dans la collectivité. PAVILLON

Plus en détail

Pratiques exemplaires et obstacles fédéraux : profession et formation des professionnels de la santé

Pratiques exemplaires et obstacles fédéraux : profession et formation des professionnels de la santé Pratiques exemplaires et obstacles fédéraux : profession et formation des professionnels de la santé Association médicale canadienne Mémoire présenté au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes

Plus en détail

MÉMOIRE PRÉSENTÉ NOVEMBRE 2012 MONTRÉAL PHYSIQUEMENT ACTIVE!

MÉMOIRE PRÉSENTÉ NOVEMBRE 2012 MONTRÉAL PHYSIQUEMENT ACTIVE! MÉMOIRE PRÉSENTÉ DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PUBLIQUE DE LA COMMISSION PERMANENTE SUR LA CULTURE, LE PATRIMOINE ET LES SPORTS PAR NOVEMBRE 2012 MONTRÉAL PHYSIQUEMENT ACTIVE! Mémoire déposé par SPORTSQUÉBEC

Plus en détail

S INVESTIR AUJOURD HUI POUR PRÉPARER DEMAIN. des régimes de retraite PLAN D ACTION

S INVESTIR AUJOURD HUI POUR PRÉPARER DEMAIN. des régimes de retraite PLAN D ACTION S INVESTIR AUJOURD HUI POUR PRÉPARER DEMAIN Commission administrative des régimes de retraite et d assurances PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2015 Le contenu de cette publication a été rédigé

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2013

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2013 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2013 Étant donné que le gouvernement du Québec a prolongé son plan d action sur le développement durable de deux ans, le Plan d action de développement durable

Plus en détail

Maître de sa vie et de ses biens

Maître de sa vie et de ses biens Maître de sa vie et de ses biens La prévention et l interventionl en situation d abus d financiers chez les personnes aînéesa 2007-02 02-0909 Table des matières 1. Objectifs 2. Statistiques sur la MRC

Plus en détail

Incluant un répertoire des ressources d hébergement de dépannage de diverses régions du Québec

Incluant un répertoire des ressources d hébergement de dépannage de diverses régions du Québec RÉPERTOIRE DES RESSOURCES POUR LE TRANSPORT DES PERSONNES DU HAUT-SAINT-MAURICE Incluant un répertoire des ressources d hébergement de dépannage de diverses régions du Québec Juin 2006 TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Plan d action triennal 2012-2015

Plan d action triennal 2012-2015 Plan d action triennal 0-0 Adopté à l assemblée générale annuelle, le 08 juin 0 MISSION Regrouper les corporations de développement communautaire (CDC) du Québec et les soutenir dans leur mission tout

Plus en détail

PLAN D ACTION 2014-2015 Présenté à l assemblée générale annuelle du 18 juin 2014

PLAN D ACTION 2014-2015 Présenté à l assemblée générale annuelle du 18 juin 2014 PLAN D ACTION 2014-2015 Présenté à l assemblée générale annuelle du 18 juin 2014 NOTE Il faut considérer que le CV est constitué d une petite équipe et de finances limitées. Il faut conserver de l espace

Plus en détail

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser, éduquer,

Plus en détail

Plan de présentation

Plan de présentation Prise en charge de la sécurité alimentaire par la communauté dans Charlevoix Sécurité Alimentaire Charlevoix Novembre 2010 Plan de présentation Dénicher des partenaires Proposer une démarche Faire un état

Plus en détail

Notes d allocution de Madame Ginette Bureau Présidente-directrice générale de RECYC-QUÉBEC. Vers une gestion concertée des matières organiques

Notes d allocution de Madame Ginette Bureau Présidente-directrice générale de RECYC-QUÉBEC. Vers une gestion concertée des matières organiques Notes d allocution de Madame Ginette Bureau Présidente-directrice générale de RECYC-QUÉBEC Vers une gestion concertée des matières organiques à l occasion du Colloque de la Communauté métropolitaine de

Plus en détail

LE HAUT-PARLEUR Juin 2008. Mot du représentant du milieu associatif

LE HAUT-PARLEUR Juin 2008. Mot du représentant du milieu associatif LE HAUT-PARLEUR Juin 2008 Mot du représentant du milieu associatif Avant le départ pour les vacances, vous avez comme dernière lecture le Haut-Parleur préparé par le représentant du milieu associatif.

Plus en détail

LA DEMARCHE QUALITE HERAULT. Comité Interconsulaire Départemental de l Hérault

LA DEMARCHE QUALITE HERAULT. Comité Interconsulaire Départemental de l Hérault LA DEMARCHE QUALITE HERAULT Comité Interconsulaire Départemental de l Hérault CONTEXTE A LA CREATION : Triple constat : Dispersion de petites structures Image restrictive du Département Déficience de la

Plus en détail

LUTTER POUR UNE MEILLEURE SANTÉ : QUE PEUT-ON FAIRE DANS NOTRE QUARTIER?

LUTTER POUR UNE MEILLEURE SANTÉ : QUE PEUT-ON FAIRE DANS NOTRE QUARTIER? LUTTER POUR UNE MEILLEURE SANTÉ : QUE PEUT-ON FAIRE DANS NOTRE QUARTIER? Résumé des trois enjeux présentés lors de l Assemblée publique du comité de lutte en santé de la Clinique communautaire de Pointe-Saint-Charles

Plus en détail

PREMIÈRE PARTIE: DES SYSTÈMES EN ÉVOLUTION

PREMIÈRE PARTIE: DES SYSTÈMES EN ÉVOLUTION 1 INTRODUCTION L impact du vieillissement de la population sur l avenir des services sociaux et de santé est une question d intérêt public dont les répercussions sociales sont considérables. C est pourquoi

Plus en détail

Présenté au conseil d administration Le 10 novembre 2008. TABLEAU DE BORD DE GESTION pour le conseil d administration

Présenté au conseil d administration Le 10 novembre 2008. TABLEAU DE BORD DE GESTION pour le conseil d administration Présenté au conseil d administration Le 10 novembre 2008 TABLEAU DE BORD pour le conseil d administration INTRODUCTION L augmentation de la population âgée vulnérable, l augmentation incontournable des

Plus en détail

Action ou mesure non-réalisée. Action ou mesure partiellement réalisée

Action ou mesure non-réalisée. Action ou mesure partiellement réalisée LES ACTIONS 2 0 1 1-2 0 1 2 BILAN Décembre 2011 BILAN LÉGENDES En vert : En bleu : En rouge : Action ou mesure réalisée Action ou mesure partiellement réalisée Action ou mesure non-réalisée page 2 Ville

Plus en détail

LA MAISON DES PETITES LUCIOLES PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2015-2018 DOCUMENT-SYNTHÈSE

LA MAISON DES PETITES LUCIOLES PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2015-2018 DOCUMENT-SYNTHÈSE LA MAISON DES PETITES LUCIOLES PLANIFICATION STRATÉGIQUE - DOCUMENT-SYNTHÈSE 8 MAI 1 TABLE DES MATIÈRES MISE EN CONTEXTE... 3 DÉMARCHE ET ÉTAPES..... 3 RÉSULTATS DE LA PLANIFICATION STRATÉGIQUE..4 MISSION...4

Plus en détail

La prévention des chutes: du domicile à l hébergement

La prévention des chutes: du domicile à l hébergement La prévention des chutes: du domicile à l hébergement CSSS de la Vieille-Capitale 8 centres d hébergement (1315 lits) 5 cliniques réseaux 4 unités de médecine familiale Serv. gériatriques spécialisés (SGS):

Plus en détail

Une vision d avenir. Il était deux petits navires. Mise en contexte. Rapport Perrault. Forum des générations (2004) En bref...

Une vision d avenir. Il était deux petits navires. Mise en contexte. Rapport Perrault. Forum des générations (2004) En bref... Une vision d avenir Il était deux petits navires Alain Poirier, directeur national de santé publique et sous-ministre adjoint février 200 En bref... Mise en contexte Une mise en contexte Quelques données

Plus en détail

Coopérer et investir efficacement. Par Marie Hélène Charest, bibliothécaire Commission scolaire des Phares

Coopérer et investir efficacement. Par Marie Hélène Charest, bibliothécaire Commission scolaire des Phares Coopérer et investir efficacement Par Marie Hélène Charest, bibliothécaire Commission scolaire des Phares Plan de ma présentation La Commission scolaire des Phares Le territoire Les bibliothèques Les mandats

Plus en détail

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015 Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille Introduction Autism Speaks Canada est fière de verser une aide financière aux fournisseurs de services de différentes régions

Plus en détail

Les actions en sécurité alimentaire, notre DSP avant 2006

Les actions en sécurité alimentaire, notre DSP avant 2006 Leadership et mobilisation intersectorielle t i régionale : l exemple du Comité intersectoriel sur la sécurité alimentaire à Laval (CASAL) Présentation dans le cadre des Journées annuelles de santé publique

Plus en détail

les télésoins à domicile

les télésoins à domicile Hiver 2013 Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Au Canada comme ailleurs dans

Plus en détail

PLAN D ACTION MUNICIPAL

PLAN D ACTION MUNICIPAL POLITIQUE FAMILIALE PLAN D ACTION MUNICIPAL DE VILLE POHÉNÉGAMOOK 2011-2013 POLITIQUE FAMILIALE PLAN D ACTION 1- LA FAMILLE ET LE TRAVAIL Toute initiative visant à favoriser l accès aux services municipaux

Plus en détail

Par: Yves Dubeau, ing. Consultant et Vice-président du CRAIM Le 23 novembre 2010

Par: Yves Dubeau, ing. Consultant et Vice-président du CRAIM Le 23 novembre 2010 Bilan de l'étude du CRAIM sur les meilleures pratiques observées pour la concertation locale en gestion des risques industriels majeurs - L'expérience des CMMI. Par: Yves Dubeau, ing. Consultant et Vice-président

Plus en détail

AVIS de l Association des centres de réadaptation en dépendance du Québec

AVIS de l Association des centres de réadaptation en dépendance du Québec AVIS de l Association des centres de réadaptation en dépendance du Québec EN RÉACTION AU DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LE PLAN D ACTION EN SANTÉ MENTALE 2014-2020 Déposé dans le cadre du Forum national

Plus en détail

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2015-2016

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2015-2016 PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2015-2016 Table des matières Présentation...2 Mise en contexte...2 Notre mission...2 Nos employés...2 Plaintes et demandes d accommodement...2 Adoption

Plus en détail

6 e réunion interministérielle

6 e réunion interministérielle L accessibilité du tourisme et de la culture aux personnes à capacité physique restreinte 6 e réunion interministérielle Le 14 mars 2013 4545, avenue Pierre-De Coubertin Montréal (Québec) H1V 0B2 Tél.

Plus en détail

Bilan des réalisations 2014 à l égard des personnes handicapées

Bilan des réalisations 2014 à l égard des personnes handicapées Bilan des réalisations 2014 à l égard des personnes handicapées Contexte Le bilan des réalisations à l égard des personnes handicapées présente les engagements de la Société de l assurance automobile du

Plus en détail

Forum sur le développement social de Roussillon. Assurer l équilibre. 4 juin 2009. Manoir d Youville Île Saint-Bernard, Châteauguay

Forum sur le développement social de Roussillon. Assurer l équilibre. 4 juin 2009. Manoir d Youville Île Saint-Bernard, Châteauguay Forum sur le développement social de Roussillon Assurer l équilibre 4 juin 2009 Manoir d Youville Île Saint-Bernard, Châteauguay Assurer l équilibre Le CLD de Roussillon compte parmi ses instances la commission

Plus en détail

Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO - Suivi de CONFITEA VI page 2

Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO - Suivi de CONFITEA VI page 2 Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO concernant le suivi de la mise en œuvre des engagements de CONFINTEA VI Le 19 janvier 2012 Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne

Plus en détail

Mon portrait Renseignements généraux Les renseignements généraux font état des principales caractéristiques du jeune. On y trouve quand, où et avec

Mon portrait Renseignements généraux Les renseignements généraux font état des principales caractéristiques du jeune. On y trouve quand, où et avec MON PORTRAIT Ce portrait, obtenu à partir du questionnaire en ligne, permet de structurer l échange avec le jeune en vue de planifier les actions à entreprendre. Il procure à celui-ci un bilan de ses réponses

Plus en détail

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2014 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES VISUELLES. Région Pays de la Loire

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2014 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES VISUELLES. Région Pays de la Loire APPEL À PROJETS 2014 Cahier des charges ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES VISUELLES Région Pays de la Loire Fondation Harmonie Solidarités, 143 rue Blomet - 75015 Paris - Autorisation

Plus en détail

Tableau de bord de l expédition

Tableau de bord de l expédition 2003-2006 Octobre 2004 COMMISSION SCOLAIRE DES HAUTS-BOIS-DE L OUTAOUAIS UNE GRANDE EXPÉDITION 2003-2006 INTRODUCTION GÉNÉRALE 2003-2006 Quelques constats préliminaires Le taux de redoublement a diminué

Plus en détail

Plan d action de développement durable

Plan d action de développement durable SOCIÉTÉ DE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES CULTURELLES DU QUÉBEC Plan d action de développement durable 2009-2015 Préambule Le gouvernement du Québec a autorisé le 29 février 2012 par décret (no 136-2012)

Plus en détail

Le Suivi Clinique Intelligent à Domicile au CSSS Jardins-Roussillon: des résultats tangibles

Le Suivi Clinique Intelligent à Domicile au CSSS Jardins-Roussillon: des résultats tangibles Le Suivi Clinique Intelligent à Domicile au CSSS Jardins-Roussillon: des résultats tangibles Sylvie Girard Adjointe à la direction des soins infirmiers et de la qualité Martin Langlois Conseiller en soins

Plus en détail

Collectif en environnement. Mercier-Est

Collectif en environnement. Mercier-Est Collectif en environnement Mercier-Est Bilan des activités 2008-2009 Ce bilan rend compte du travail accompli par les membres du Collectif en environnement Mercier-Est pour la période du 1 er juin 2008

Plus en détail

Mot du maire. Mot du comité MADA

Mot du maire. Mot du comité MADA Mot du maire En se dotant d un plan d action MADA (Municipalité Amie des Aînés), Sainte-Monique confirme sa volonté de vouloir prendre soin de ses citoyens et de leur qualité de vie. Nous espérons que

Plus en détail

M. Tommy Déziel M. René Larouche Mme Chantal Pearson 2013-02-01 VÉRIFICATION DU QUORUM ET OUVERTURE DE L ASSEMBLÉE

M. Tommy Déziel M. René Larouche Mme Chantal Pearson 2013-02-01 VÉRIFICATION DU QUORUM ET OUVERTURE DE L ASSEMBLÉE PROCÈS-VERBAL de la 147 e séance ordinaire du conseil d administration du CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DU HAUT-SAINT-MAURICE, tenue le 20 mars 2013, à 18 h, à la salle Parent. Présences : Absences

Plus en détail

Générations + Le bulletin des 50 + en Appalaches

Générations + Le bulletin des 50 + en Appalaches SEMAINE DE L ACTION BÉNÉVOLE 2015 Générations + Le bulletin des 50 + en Appalaches Vol. 2, no 8, le 31 mars 2015 La Semaine de l'action bénévole 2015 aura lieu du 12 au 18 avril sous le thème «Le bénévolat,

Plus en détail

Plan. d action. de développement durable. Mis à jour, mai 2013

Plan. d action. de développement durable. Mis à jour, mai 2013 Plan d action de développement durable 2009 2015 Mis à jour, mai 2013 Document produit par la Régie de l assurance maladie du Québec Coordination Direction de la gestion stratégique Édition et graphisme

Plus en détail

Champ d intervention 2 : Loisirs, sports et culture

Champ d intervention 2 : Loisirs, sports et culture PLAN D ACTION 2011-2014 Politique familiale et des aînés de Saint-Ulric Champ d intervention 1 : Communication 1.1. Favoriser une meilleure circulation de l information concernant les initiatives citoyennes,

Plus en détail

Plan d action 2015-2016 à l égard des personnes handicapées

Plan d action 2015-2016 à l égard des personnes handicapées Plan d action à l égard des personnes handicapées Table des matières 1. Introduction...3 2. Bref portrait de la Régie...3 2.1 La mission...3 2.2 Les domaines d activité...3 2.3 Les clients et les partenaires...4

Plus en détail

Ensemble vers de saines habitudes de vie!

Ensemble vers de saines habitudes de vie! Ensemble vers de saines habitudes de vie! Du plan d action gouvernemental «Investir«pour l avenir» et du Fonds pour la promotion des saines habitudes de vie aux balises de déploiement du soutien de Québec

Plus en détail

Personnes-ressources : Mesdames Marlyne Briand, Paulette Legros, Danielle Paquette, Céline Mercier

Personnes-ressources : Mesdames Marlyne Briand, Paulette Legros, Danielle Paquette, Céline Mercier Doc. #3.1 PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE ORDINAIRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DES COLLINES, TENUE LE MERCREDI 28 AVRIL 2010 À 19H00, SALLE DE CONFÉRENCE DE L HÔPITAL

Plus en détail

Repérage de la perte d autonomie

Repérage de la perte d autonomie Repérage de la perte d autonomie France Morissette, MSc. Inf Directrice, Opérations soins 24 novembre 2014 LE GROUPE MAURICE PROFIL CORPORATIF, EN BREF Fondé en 1998 Un seul créneau : l habitation pour

Plus en détail

Justice Équité Respect Impartialité Transparence Mémoire du Protecteur du citoyen présenté à la Commission de la santé et des services sociaux

Justice Équité Respect Impartialité Transparence Mémoire du Protecteur du citoyen présenté à la Commission de la santé et des services sociaux Justice Équité Respect Impartialité Transparence Mémoire du Protecteur du citoyen présenté à la Commission de la santé et des services sociaux dans le cadre des consultations particulières et auditions

Plus en détail

Guide du bénévole. Entraide Solidarité Bellechasse. Document à conserver! Des services... pour des gens de chez nous

Guide du bénévole. Entraide Solidarité Bellechasse. Document à conserver! Des services... pour des gens de chez nous Heures de bureau Lundi au jeudi 8h30 à 12h00 et 13h00 à 16h00 Document à conserver! Pour nous joindre Entraide Solidarité Bellechasse 116C, rue de la Fabrique Saint-Lazare (Qc) G0R 3J0 Guide du bénévole

Plus en détail

22 2011 (CC-20111-110)

22 2011 (CC-20111-110) Politiquee linguistique Adoptée : En vigueur : Amendement : 22 mars 2011 (CC-2011-110) 22 mars 2011 Table des matières 1. PRÉAMBULE... 1 2. CHAMP D APPLICATION... 1 3. CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE...

Plus en détail

Rapport synthèse CAFÉ DES ÂGES ABITIBI-TÉMISCAMINGUE. Table régionale de concertation des personnes aînées de l Abitibi-Témiscamingue.

Rapport synthèse CAFÉ DES ÂGES ABITIBI-TÉMISCAMINGUE. Table régionale de concertation des personnes aînées de l Abitibi-Témiscamingue. Rapport synthèse CAFÉ DES ÂGES ABITIBI-TÉMISCAMINGUE par Table régionale de concertation des personnes aînées de l Abitibi-Témiscamingue TABLE DES MATIÈRES LA SOCIETE QUÉBÉCOISE VIEILLIT. EST-CE UNE CHANCE

Plus en détail

LE PROJET D ANIMATION UC1- UC2 UC3 UC4

LE PROJET D ANIMATION UC1- UC2 UC3 UC4 LE PROJET D ANIMATION UC1 UC2 UC3 UC4 Ceci est un document de travail, un outil qui doit vous aider dans la construction de votre réflexion et de votre analyse de l environnement professionnel, en vue

Plus en détail

Le CRISA est une instance de concertation de la Direction régionale de santé publique.

Le CRISA est une instance de concertation de la Direction régionale de santé publique. Le CRISA est une instance de concertation de la Direction régionale de santé publique. Mandats Conseiller l Agence sur les orientations et les actions à privilégier en sécurité alimentaire; Planifier,

Plus en détail

Politique d inclusion des enfants ayant des besoins particuliers

Politique d inclusion des enfants ayant des besoins particuliers Politique d inclusion des enfants ayant des besoins particuliers Mars 2011 Table des matières Présentation du milieu 3 But de la politique d inclusion 3 Définition de la clientèle 3 Objectifs spécifiques

Plus en détail

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE 2 0 1 3 INTRODUCTION La première stratégie manitobaine de promotion de l allaitement maternel a été conçue à l automne 2006 afin de mettre

Plus en détail

Plan d action municipal triennal Comité municipal «Ma santé en valeur» de Grenville-sur-la-Rouge 2012-2014

Plan d action municipal triennal Comité municipal «Ma santé en valeur» de Grenville-sur-la-Rouge 2012-2014 Objectifs Doter la municipalité de Grenville-sur-la-Rouge de mesures permettant de diminuer l exposition des citoyens à la fumée secondaire et de motiver les fumeurs à abandonner le tabagisme. Résultats

Plus en détail

PLAN D ACTION A L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION A L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES EXPLOITATION PLAN D ACTION A L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES -2015-2016 Adopté le 13 décembre 2013 Résolution 13-CA (AMT)-314 TABLE DES MATIÈRES PRÉSENTATION DE L AGENCE MÉTROPOLITAINE DE TRANSPORT...

Plus en détail

DONNER VIE À LA GESTION DU RISQUE AU SEIN DE VOTRE ORGANISME NATIONAL DE SPORT

DONNER VIE À LA GESTION DU RISQUE AU SEIN DE VOTRE ORGANISME NATIONAL DE SPORT DONNER VIE À LA GESTION DU RISQUE AU SEIN DE VOTRE ORGANISME NATIONAL DE SPORT Table des matières Découverte... 4 Descriptions des phases... 6 Aires fonctionnelles... 9 Matrice des phases... 12 Phase initiale...

Plus en détail

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau Habiter ma ville Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau L habitation constitue une composante essentielle à la qualité de vie des citoyens et une préoccupation constante dans l ensemble

Plus en détail

Du CLD de L Érable. Adopté par le conseil d administration le 18 décembre 2012.

Du CLD de L Érable. Adopté par le conseil d administration le 18 décembre 2012. * Du CLD de L Érable Adopté par le conseil d administration le 18 décembre 2012. 2 *Pour le CLD de L Érable, le développement économique et social passe par la réalisation concrète de projets menés par

Plus en détail

L ASSOMPTION BAT AU RYTHME DE SA COMMUNAUTÉ

L ASSOMPTION BAT AU RYTHME DE SA COMMUNAUTÉ L ASSOMPTION BAT AU RYTHME DE SA COMMUNAUTÉ La ville de L Assomption est plus dynamique et plus belle que jamais, reconnue ici et ailleurs pour sa qualité de vie et son environnement exceptionnel. Dans

Plus en détail

Direction de l'hébergement. Tous les services en CLSC

Direction de l'hébergement. Tous les services en CLSC Direction de l'hébergement ADMISSIONS ET TAUX D'OCCUPATION Centre d'hébergement Quatre-Saisons 34 28 90,20% 99,47% Centre d'hébergement Quatre-Temps 168 190 99,40% 98,45% Centre d'hébergement Saint-Michel

Plus en détail

BORDEAUX-CARTIERVILLE

BORDEAUX-CARTIERVILLE Guide de la santé et des services sociaux dans votre quartier BORDEAUX-CARTIERVILLE Édition 2002/2003 Des ressources à deux pas de chez vous La Régie régionale de la santé et des services sociaux a pour

Plus en détail

Programme d aide préscolaire aux Autochtones

Programme d aide préscolaire aux Autochtones Programme d aide préscolaire aux Autochtones Initiative pour régions urbaines et nordiques Principes et lignes directrices Révision : octobre 1998 TABLE DES MATIÈRES I. INTRODUCTION A. Annonce du...1 B.

Plus en détail

Le transport actif : marcher pour se rendre à l école

Le transport actif : marcher pour se rendre à l école Le transport actif : marcher pour se rendre à l école Date : le 7 février 2005 Le transport scolaire Dans les politiques des commissions scolaires sur le transport scolaire, on établit une distance entre

Plus en détail

PROGRAMME DE SOUTIEN FINANCIER POUR LA CRÉATION ET LA CONSOLIDATION D ACTIVITÉS DE LOISIR AUX AÎNÉS DE LES MÉCHINS Édition 2012-2013

PROGRAMME DE SOUTIEN FINANCIER POUR LA CRÉATION ET LA CONSOLIDATION D ACTIVITÉS DE LOISIR AUX AÎNÉS DE LES MÉCHINS Édition 2012-2013 PROGRAMME DE SOUTIEN FINANCIER POUR LA CRÉATION ET LA CONSOLIDATION D ACTIVITÉS DE LOISIR AUX AÎNÉS DE LES MÉCHINS Édition 2012-2013 Formulaire de demande Nom de l organisme : Nom du répondant : Fonction

Plus en détail