Rapport d activité 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport d activité 2012"

Transcription

1 Rapport d activité 2012

2 Edito IDEMU 2012 Les salariés sont la richesse et le moteur de l IDEMU. Le sens de notre action en faveur de l insertion et de l environnement est réel. La motivation qu il procure permet l exploration de marchés émergents, de services nouveaux, l esquisse de nouveaux métiers à l interface d une approche sociale et de la technicité qu exige l écologie. Ce savoir-faire méritait d être reconnu et IDEMU devenu désormais Croix-Rouge insertion - IDEMU est avant tout un bel outil au service de l emploi local durable des territoires. Sensibiliser, informer, conseiller et former sont les modes d action de l IDEMU. La démarche est professionnelle et investie : un accompagnement sérieux, un encadrement ferme, un soutien généreux, favorables au rebond des individus. Nous sommes fiers du taux de 50% de sorties positives en insertion et de 80% en formation ; Fiers également de rendre lisible les filières métiers et les filières de formation dans l économie verte ; Fiers d être acteur de la lutte contre la précarité énergétique. L année 2012 a marqué un tournant avec de nouvelles collaborations avec des acteurs privés qui reconnaissent comme les partenaires publics, la créativité et la réactivité dans nos propositions. de la formation, de l énergie et de l emploi pour créer et développer les synergies utiles et nécessaires à de nouveaux projets transverses. Devenir un pôle de compétences en région Ile-de- France sur les métiers du développement durable est notre ambition. Chaque page de ce rapport d activité témoigne de cette action et de réalisations concrètes. Je remercie les salariés pour leur travail et l ensemble des partenaires qui nous font confiance. Je vous souhaite une excellente lecture. Valérie LE COQ Directrice Croix-Rouge insertion - IDEMU CRi * 2013 Année exceptionnelle que cette année 2012 qui a vu l IDEMU achever une page de son histoire pour en écrire une nouvelle avec Croix-Rouge insertion*. Fondé par la Croix-Rouge française il y a un peu plus d un an pour répondre à sa vocation toujours renouvelée d accompagner les personnes vulnérables vers l autonomie, Croix-Rouge insertion est aujourd hui une réalité au service de cette stratégie. L accès à un travail est un vecteur essentiel pour que chaque individu trouve ou retrouve une autonomie d action et puisse construire un projet de vie. Les activités de la Croix-Rouge ont l objectif principal de soulager toute souffrance ; celles de Croix-Rouge insertion sont plus singulièrement tournées vers la lutte contre la privation d emploi des personnes qui souffrent de cette situation et ressentent de ce fait un amoindrissement de leur identité d homme et de citoyen. C est pourquoi Croix Rouge Insertion a été créé : répondre aux orientations de la Croix Rouge Française, en mettant l insertion professionnelle et l emploi au cœur de sa lutte contre les exclusions et particulièrement contre la précarité. L action d insertion de l IDEMU s inscrit naturellement et pleinement dans cette stratégie. structure de formation adaptée aux spécificités du public accueilli dans son réseau de SIAE. L IDEMU pourra servir de plateforme expérimentale pour développer des formations pré-qualifiantes ou qualifiantes déployées sur nos établissements et ouvertes à d autres associations. Le savoir-faire de l IDEMU autour des questions de l énergie, notamment autour des problématiques de précarité énergétique et d accompagnement des personnes vulnérables autour de ces réflexions et de ces actions amènera de fortes synergies avec les actions de la Croix-Rouge française, précurseur dans ce domaine. Ce sera aussi un moyen de développer concrètement une approche innovante en déclinant conjointement notre mission d accompagnement socioprofessionnel et notre expertise autour de la transition énergétique. Le projet associatif, que nous avons commencé à mettre en œuvre et que nous allons rédiger dans les prochains mois s appuie sur les sept grands principes de la Croix- Rouge : Humanité, Impartialité, Neutralité, Indépendance, Volontariat, Unité et Universalité. Il aura pour ambition de faire de nos établissements des lieux qui incarnent les valeurs d un engagement désintéressé et les exigences d un professionnalisme reconnu ; des lieux qui favorisent l enrichissement des salariés qui y travaillent ; des lieux où toutes les personnes qui s y adressent seront accueillies et où leur demande sera écoutée et analysée par des équipes compétentes ; des lieux où la durée d accompagnement sera fixée individuellement sous forme de contrat moral. Par son assise et la richesse de ses ressources humaines, Croix-Rouge insertion IDEMU saura, j en suis sûr, soulager et sortir durablement de la précarité les personnes les plus vulnérables que nous y accueillerons et saura relever le défi d une économie au service de l homme, par l emploi. C est en tout cas le vœu que je forme. Longue vie à Croix-Rouge insertion IDEMU! En 2013, année du changement ; nous travaillerons davantage en commun, entre salariés de l insertion, Le projet d intégration de l IDEMU répond aussi à un besoin de Croix-Rouge insertion de disposer d une Denis OGEE Directeur général Croix-Rouge insertion 2 rapport d activité rapport d activité 2012

3 L activité 2012 Le bilan social La dynamique de la com le bilan financier 40 % insertion 12 % Emploi Environnement Au , l IDEMU comptait 59 collaborateurs, dont 35 salariés permanents et 24 salariés en insertion, avec un effectif moyen de 52 ETP. La parité est de mise avec 17 femmes pour 18 hommes. L âge moyen est de 35 ans. Nouveauté 2012 : une provision pour indemnité de départ à la retraite a été réalisée pour la 1 ère fois pour un montant d environ L ancienneté moyenne à l IDEMU est à valeur constante de 3 ans et 3 mois depuis Aujourd hui, ce sont plus de 70 % des salariés permanents qui possèdent un Contrat à Durée Indéterminée. L échelle des salaires est de 3,13 (différence entre le plus bas et le haut salaire). Les salariés ont acquis heures au titre du droit individuel de formation soit un levier de professionnalisation des salariés d environ permettant de financer par exemple des formations, des bilans de compétences ou de la validation des acquis de l expérience. Suite aux élections partielles de 2011, des instances représentatives du personnel, délégués du personnel et comité d entreprise, des réunions régulières avec les cinq élus et la direction se sont tenues en Les mandats ont été renouvelés pour trois ans en novembre et ce ne sont pas moins de 10 représentants qui ont été élus ou ré-élus sur une liste présentée par le syndicat ASSO. Ces instances jouent un rôle essentiel dans les problématiques sociales et économiques et assurent une meilleure gouvernance et une plus grande collégialité a permis de consolider les bases de la communication externe, de renforcer la communication interne et d impulser la transversalité nécessaire pour mieux co-construire et rendre cohérent les projets de l IDEMU. La cellule communication, mise en place depuis deux ans déjà, a permis une meilleure implication des différentes équipes sur les projets transversaux tels que l édition des lettres semestrielles «Les IDEes MUent» (diffusées à exemplaires chacune) ou les 11 newsletters mensuelles «IDNews» envoyées à abonnés (en moyenne). Le site idemu.org a reçu 20 % de visites en plus qu en 2011, soit environ 60 visites par jour. L IDEMU a également impulsé et participé à plus de 20 événements locaux, régionaux et nationaux ; temps conviviaux, de proximité ou plus studieux de réflexion et de partage d information dans le cadre de la Fête de la Nature, du Mois de l ESS, de la Fête de l Énergie, de la Semaine du Développement Durable, ou à sa propre initiative. Autant d actions qui ont permis à l IDEMU et ses activités de se faire remarquer. À noter plus particulièrement, la présence de l activité Énergie dans les médias avec une douzaine d interviews réalisés sur la précarité énergétique et le conseil en énergie. Connu et reconnu, l IDEMU est aujourd hui identifié comme un acteur à part entière de projets de développement durable local. Recettes par activité (en euros) Recettes (en euros) % energie Total % Formation 1 FONDS EUROPÉENS 2 état 3 ÉTABLISSEMENTS PUBLICS 4 COLLECTIVITéS 5 FONDS PRIVÉS et mécénat 6 AMORTISSEMENTS ET AUTRES 7 TOTAL subventions 8 produits Effectifs Dépenses (en euros) Entrées/Sorties permanents insertion total Entrées CDD/CDI Départs Nb de salariés permanents 35 Au 31/12/2012 Au 31/12/2012 H F CDI (83%) CDD (17%) 18 (51%) 17 (49%) Démissions 18 4 Licenciements 1 8 Fin de chantier Nb de salariés en insertion H 24 CDD 24 0 Sorties positives des salariés en insertion F Nb de salariés en insertion 24 CDI 2 8% CDD de moins de 6 mois 6 25% CDD de plus de 6 mois 3 13% Formation 4 17% Autres (pré-retraite, etc.) 6 25% ACHATS ET CHARGES EXTERNES IMPôT ET TAXES SALAIRES, TRAITEMENT, CHARGES SOCIALES DOTATIONS AUX PROVISIONS POUR RISQUES DOTATIONS AUX AMORTISSEMENTS DOTATIONS D EXPLOITATION autres charges CHARGES FINANCIERES CHARGES EXCEPTIONNELLES TOTAL rapport d activité rapport d activité 2012

4 L organigramme L équipe permanente au Les actions transversales d expertise À la convergence de l expérimentation et de la mise en action, l IDEMU développe également de nouveaux services d expertise au carrefour de ses activités. Défricher, expérimenter sont les maîtres mots. Champ d exploration : les savoir-faire de l environnement. Emploi Environnement Formation En cours de recrutement Chargé de projet Gabriel CALVOZ Chargée de communication Céline DEMOULIEZ schema_espaces-naturels_site IDEMU Eric DECAVEL Coordinatrice Laëtitia LEUTARD * En congés maternité Formateurs Julien BISSON Éléonore COURT Frédéric DUHOUX Nadine DUMANS Cheikh GUEYE François JACQUINET Romain LEDOUX Mathilde ROELLINGER Chargée de développement partenariat projet Stéphanie MOREAU Chargée de communication Amélie CLERGEAU* Chargé de mission informatique Jean-François TABARDIN Stéphane JEANNOT Chargée de communication Annabelle LIGAULT Chargés de développement local Komi AHALI Delphine GASTON Julie SOLENNE Energie Assistante de gestion Touria SAHA Intendant Jean-Luc MONDESIR Directrice Valérie LE COQ administrative, RH et financière Hayat MACHROUH* Conseillers Info Energie Mourad BOUKRARA Eve-Lise CHARDONNEAU Jérémy DIEULOT Julien FONTENEAU Khaled GAIJI Salah IMAZARENE Edouard LAROQUE Jean-François TABARDIN Assadi SAIDOU Eric DECAVEL Coordinatrice Akima HENDA Chargée d études Mathilde ROELLINGER Chargé technique François JACQUINET Encadrants Benjamin EUSTACHE et en cours de recrutement Encadrants adjoints Éléonore COURT Frédéric DUHOUX Accompagnatrices socio-pro Rkia EL GOURCHE* Géraldine LEGROS Insertion Ont également contribué aux activités en 2012 : Fatma ADOUI, Paul BRUNEL, Florian COURTIAU, Claude DELIGNY, Luc DUCHE, Thomas DUFOURNAUD, Mathieu GIRONDIN, Siril GOURMELIN, Olivier LASBLEIS, Pierre LEGER, Bertrand MUNICH, Brigitte NGOU TCHOFO, David VERIN. L étude de faisabilité : un préalable à la création d un projet d insertion innovant Engagée dans une démarche de responsabilité sociétale des entreprises (RSE), l entreprise régionale Lyonnaise des Eaux Ile-de-France Ouest Val-de-Seine, propriétaire d un espace naturel, souhaitait le valoriser et faire de ce site un réservoir de la biodiversité, un moteur de développement économique et social du territoire, ainsi qu un lieu de partage et d échange. C est dans ce contexte, que l IDEMU, membre du CALIF*, a été sollicité pour ses compétences en ingénierie sociale et conduite d actions d insertion. En 2012, l IDEMU a réalisé une étude de faisabilité pour la création d un Atelier et Chantier d Insertion (ACI), en charge de la réhabilitation écologique du site. À partir d un diagnostic socio-économique territorial et de l analyse des besoins du commanditaire et des acteurs locaux, le projet social, avec ses volets socio-professionnel, technique, financier et partenarial, a été construit. Un rapport complet a été produit et une réunion de restitution a été organisée en décembre. Pour l IDEMU, cette étape, co-financée par la Région Ile-de-France et la Lyonnaise des Eaux Ile-de-France Ouest Val-de-Seine, s est avérée être un préalable nécessaire car le territoire d intervention est nouveau et la participation d un acteur privé, innovante. Sur cette base, le 3 ème ACI de l IDEMU, chargé de la réhabilitation écologique du site de production d eau potable sur les communes de Flins-sur-Seine et d Aubergenville (78) verra le jour en *Comité Associations Lyonnaise des eaux Ile-de-France, créé par l entreprise Lyonnaise des Eaux en L apport des copropriétés à la biodiversité parisienne Les immeubles parisiens constituent-ils des barrières aux échanges entre le monde végétal et animal? Comment peuvent-ils participer au maintien ou à la destruction de celui-ci? L «atelier biodiversité» a émergé de travaux entre Planète Copropriété* et l IDEMU. L idée est audacieuse et simple : adapter les immeubles aux nouvelles exigences thermiques et dégager des passerelles favorisant le développement de la nature en ville et celui de la biodiversité. De nombreux partenaires se sont déjà positionnés sur cette approche innovante et représentative de ce que peut être le développement durable, comme la ville de Paris, Paris Nature, la Maison des Acteurs du Paris durable, et Planète Copropriété. Pour 2013, l ambition est d accompagner les copropriétés souhaitant s engager sur la biodiversité, et à terme, de les accompagner vers la rénovation énergétique. *L association «Planète Copropriété» a pour vocation à réunir les différents acteurs de la copropriété : gestionnaires de copropriété, copropriétaires, maîtres d œuvre (architectes et bureaux d études), assistance à maîtrise d ouvrage, entreprises, organismes de certification ou de labellisation, organismes de financement, et acteurs publics. planete-copropriete.com linkef 6 rapport d activité rapport d activité 2012

5 76 stagiaires inscrits en 2012 dans le cadre du Programme Régional Qualifiant Compétence* (PRQC) Formation 3 sessions de formation qualifiante finalisées en 2012 CAPA : 41 stagiaires Sur la région Ile-de-France, l IDEMU, avec ses formations «paysage» et plus particulièrement en gestion différenciée, est l un des organismes retenus pour porter le Programme Régional Qualifiant Compétence du conseil régional d Ile-de-France dans sa composante paysage. De plus, en 2012, l IDEMU a continué à assurer des actions de formation pour ses partenaires que sont Inser Eco 93, Tramplein 92, Les Potagers du Télégraphe. C_Rosse IDEMU formation IDEMU 76 % de réussite à l épreuve du CAPA 3 sessions de formation pré-qualifiante avec 35 stagiaires de la formation professionnelle inscrits en % des stagiaires ont amélioré leur niveau de qualification initial 3 prestations de formation Tramplein 92 : 8 stagiaires Les Potagers du Télégraphe : 8 stagiaires 2 sessions pour Inser Eco 93 : 12 et 8 stagiaires 2012, une continuité des partenariats et des offres de formation Dans le cadre de du Programme régional qualifiant (PRQC), l IDEMU a mis en place deux sessions de qualification : un Certificat d Aptitude Professionnelle Agricole (CAPA) option entretien de l espace rural (EER), et, deux sessions d accès à la qualification (AQ). Sans compter les deux sessions du CAPA et de l AQ commencées en 2011 et qui ont pris fin en Sur les trois sessions de CAPA EER, 76 % de réussite ont été obtenus. Sur les 35 stagiaires de l accès à la qualification, 13 ont intégré la formation certifiante. 60 % des stagiaires ont un niveau initial inférieur au CAP / BEP. 80 % d entre eux améliorent, de fait, leur niveau de qualification avec les formations proposées par l IDEMU, répondant ainsi à l objectif du PRQC de favoriser l accès à une qualification permettant de viser une insertion professionnelle durable. À noter également une participation féminine à hauteur de 5 % aux actions de formation AQ et CAPA ; tendance que l IDEMU souhaite encourager à la hausse pour les prochaines sessions. Des partenaires de longue date Cette année encore, ont été reconduites avec des partenaires de longue date, des actions qui se déclinent en formation de base sur l activité d exécution dans le paysage, jusqu aux validations partielles de CAPA. Les Potagers du Télégraphe ont ainsi bénéficié d une préparation au passage de l unité capitalisable 12 «Pratique du métier» du CAPA «Travaux paysagés» (UC 12) ainsi qu à l UC 12 «Pratique de chantier : aménagement et entretien des espaces ruraux» du CAPA EER et à l UC 7 «Prévention et secours civiques de niveau 1». Trois autres formations aux gestes du jardinier paysagiste ont été dispensées auprès de structures comme Tramplein 92 (association intermédiaire) ou Inser Eco 93 (structure d insertion par l activité économique). * Nouveaux territoires, nouvelles actions En , deux projets de «chantiers écoles» vont être développés sur les communes de Noisy-le-Sec en Seine-Saint-Denis avec le PLIE Initiative Emploi et le PLIE Est Ensemble, et, sur à Andrésy dans les Yvelines avec un partenariat avec la Communauté d Agglomération des Deux Rives de Seine (CA2RS). Les interventions porteront sur l aménagement et la gestion des espaces verts péri urbains. Situés à l interface de la formation et du chantier d insertion, ces chantiers Focus sur Une posture décontractée et assurée à la fois, un sourire amical et communicatif, Cédric Rosse vit le dernier jour de son CAPA «Entretien de l Espace Rural» (EER) et clôture ses six mois avec enthousiasme et confiance. Pas étonnant vu le parcours studieux de ce stagiaire qui ne compte pas s arrêter en si bon chemin. Six mois auparavant, Cédric a voulu opérer une complète réorientation et reprendre des études dans le but de travailler partiellement qualifiant permettent d étoffer les actions d insertion et de formation sur de nouveaux territoires et de renforcer la transversalité des savoir-faire de l IDEMU. De même, en réflexion avec l activité «Énergie» de l IDEMU, une proposition de formation sur la thématique de la maîtrise de l énergie sera proposée en 2013 dans le cadre du futur appel d offre du Programme Régional Qualifiant Compétence de la Région Ile-de-France. La dynamique de travail sera lancée au premier semestre 2013 afin de permettre à l IDEMU d étoffer son offre de formation. Détermination, volonté et ambition : l exemple de Cédric en milieu forestier. Dans cet objectif, le CAPA EER avec la spécialité gestion différenciée, lui a donné une première approche du monde agricole et de la gestion des espaces naturels. À sa grande surprise, Cédric a non seulement confirmé sa volonté de se former sur la nature et ses composantes mais il a appris beaucoup sur des sujets comme la biologie végétale, la gestion douce de la nature, et surtout sur lui-même et sa capacité à être pro-actif. Quand on lui demande quelles ont été les difficultés rencontrées, il évoque assez spontanément le retard des professionnels quant à l application de la gestion différenciée. Beaucoup pensent que la gestion différenciée n est pas compétitive et ne participent pas tout le temps au changement de mentalité des particuliers ou des privés qui «ne veulent toujours pas voir une herbe dépasser!» à l interface de la formation et du chantier d insertion Cédric a dû se remettre dans le rythme scolaire mais il est désormais prêt à poursuivre avec un Bac pro «Forêt» en alternance à l Office National des Forêts dans l Oise pendant deux ans. Puis un BTS «Gestion et Protection de la Nature». 8 rapport d activité rapport d activité 2012

6 3 chantiers 1 chantier paysager sur les villes de La Ville du Bois, Linas, Nozay et Villejust 1chantier de restauration des patrimoines naturels et historiques du site de la batterie de la Pointe de la ville de Palaiseau Insertion Depuis 1998, soutenu par l Unité Territoriale 91 de la DIRECCTE, la Région Ile-de-France, le Conseil général de l Essonne, le Fond Social Européen, l agence de l Eau Seine-Normandie, ainsi que les collectivités et associations locales, l IDEMU est porteur d Atelier et Chantier d Insertion (ACI) dans une triple démarche : insertion sociale, formation professionnelle et diplômante, et aménagement des espaces paysagers dans un souci constant du respect des écosystèmes. ACI_Palaiseau IDEMU ACI_Orge-Yvette IDEMU 1chantier de réhabilitation paysagère du Domaine départemental de Méréville 42 postes conventionnés EN Contrats aidés dont 34 nouveaux contrats signés en 2012 dont 34 contrats signés en 2011 et en cours en sorties dynamiques soit 50 % de réussite 2 sorties en CDI 9 sorties en CDD de + de 6 mois 6 sorties en CDD de - de 6 mois 5 sorties en formation Un public très éloigné de l emploi En 2012, l activité d insertion est répartie sur trois chantiers et a permis de proposer 34 nouveaux Contrats Uniques d Insertion (CUI-CAE). Ces nouveaux contrats cumulés à ceux signés en 2011 ont permis au total, sur l année, à 68 bénéficiaires d apprendre le métier d «Agent d entretien des espaces naturels et paysagers». Ces 68 salariés ont été accompagnés par les chargées d insertion professionnelle pour régler leurs problématiques sociales et professionnelles 41 % du public accueilli en 2012 était au chômage depuis plus de 24 mois. On compte aussi 56 % de bénéficiaires du RSA et deux personnes reconnues en la qualité de travailleur handicapé. Sept salariés ont encore besoin d être accompagnés dans leur parcours d insertion. Parmi les 22 sorties positives de cette année, on compte 17 retours à l emploi (CDI et CDD) et cinq entrées en formation, un résultat estimé satisfaisant. La fin de la réhabilitation du domaine départemental de Méréville Le Domaine de Méréville, classé au titre de patrimoine historique, constitue un des plus beaux jardins pittoresques et emblématiques essonnien de la fin du XVIII e siècle, où l eau est un élément dominant. Ce dernier structure le paysage en plusieurs scènes et conditionne l existence de la biodiversité. Acquis par le Conseil général de l Essonne en 2000, il fait depuis l objet d un vaste et ambitieux programme de restauration et d aménagement qui s articule notamment autour d un projet d insertion avec la création d un ACI. En 2012, l équipe en insertion de l IDEMU a œuvré en ce sens et a assuré l entretien écologique et différencié des milieux ; fauche extensive des prairies avec respect des cycles de développement de la faune et de la flore, restauration des milieux aquatiques par l entretien de la ripisylve, pose d équipements en bois afin d augmenter la circulation des sédiments et des déchets organiques,... Après trois ans de travaux d entretien et d aménagement conduits par 50 salariés en insertion, l ensemble des acteurs de ce chantier : élus, techniciens, travailleurs sociaux, encadrants, accompagnatrices socio-professionnelles et équipe dirigeante de l IDEMU, s accordent à dire que ce chantier a été une réussite. Le bilan est à ce jour de 44 % de sorties positives. Un chiffre qui va forcément évoluer durant le suivi des salariés à trois, six et 12 mois assuré après la fin du chantier marque donc la fin d une action d insertion réussie puisqu elle a permis en trois ans à 49 personnes en difficulté face à l emploi d être accompagnées et formées aux techniques d entretien et de gestion écologique et différenciée des espaces naturels. Aujourd hui, c est environ 45% de ces personnes qui ont un emploi durable. Malgré les besoins connus du territoire en matière d insertion et la volonté pour l IDEMU de poursuivre cette action, l ACI s interrompt dans l attente d une réflexion générale quant au devenir du site. Vers une nouvelle action dans les Yvelines Suite à l étude de faisabilité réalisée fin 2012*, l IDEMU va mettre en place un troisième ACI sur un nouveau territoire : les Yvelines. Il aura pour objet l entretien des espaces naturels du site de production d eau potable Flins-Aubergenville de l entreprise régionale Lyonnaise des Eaux Ile-de-France - Ouest Val-de-Seine. En effet, dans le cadre de l opération d intérêt national Seine Aval et en lien avec l Établissement Public d Aménagement du Mantois en Seine Aval, Lyonnaise des Eaux souhaitait inscrire davantage ce site dans le territoire en l ouvrant au grand public et en accroissant Focus sur Un exemple : Benjamin Eustache, de la forêt à l encadrement Benjamin, encadrant technique pour le chantier d Orge sur Yvette dans l Essonne (Villes de Linas, Nozay, Villejust, la Ville du Bois) travaille aux côtés de Frédéric Duhoux, encadrant technique adjoint. À eux deux, ils forment un duo très complémentaire, favorable à la réussite du chantier! Benjamin a toujours privilégié sa visibilité. C est dans cet esprit qu elle a entamé, en 2011, une réflexion pour son aménagement paysager. Avec le soutien de l État, de la Région Ile-de-France et du conseil général des Yvelines, l ACI devrait démarrer au premier semestre 2013, pour une durée d un an. L IDEMU, porteur du projet, aura pour mission d encadrer ce chantier, avec un triple objectif : former 12 personnes éloignées de l emploi aux savoir-faire liés à l environnement et à l entretien des espaces naturels et paysagers, contribuer à leur insertion dans la vie active, et, aménager une partie des espaces naturels du site en valorisant la biodiversité et les continuités territoriales. * Voir page 7 les formations autour de la gestion de la nature et des végétaux. Son parcours scolaire a débuté par un «bac pro Forestier». Après avoir travaillé en forêt d Écouves (61), il quitte la Normandie pour la région lyonnaise où il travaille dans une jardinerie, expérience qu il souhaite accompagner d un apprentissage en vente de végétaux. Ses passions pour l ornithologie et la botanique l amènent à se perfectionner dans l environnement avec un «BTS Gestion et protection de la nature». À peine le diplôme en poche, Benjamin décroche un premier contrat en tant que formateur/ encadrant de chantier en espaces verts ; il plonge alors la tête la première dans le monde de l insertion! Il y a pris goût, ce qui l a conduit à confirmer cette expérience à l IDEMU. Benjamin se dit aujourd hui qu il a «trouvé l emploi qui fait la passerelle entre le travail Accompagnement et formation à la gestion écologique des espaces naturels Force vive de l IDEMU : les encadrants techniques dans la nature et l aide aux personnes qui en ont besoin, notamment le public adulte avec lequel je me sens à l aise». En rejoignant l IDEMU, il a intégré ce qui peut constituer le chaînon manquant dans son parcours : la formation. Un atout en plus pour le normand qui rêve d ouvrir sa ferme pédagogique en Bretagne! 10 rapport d activité rapport d activité 2012

7 Mise en ligne et animation d un portail régional sur les métiers de l économie verte Emploi Environnement abonnés à la lettre d actualité mensuelle (11 éditions) Dans la perspective d une économie plus verte, il est essentiel d appréhender l impact environnemental du développement durable sur l emploi, les métiers et les formations. Depuis plus de 10 ans, l IDEMU s engage avec l État, la Région et les agences de l environnement à l animation du réseau Territoires Environnement Emplois (TEE) Ile-de-France et de l observatoire francilien des métiers verts. IDEMU flyer_www.tee-idf.net IDEMU visites / an 1 outil de veille partagée (Scoop.it!) 300 visites en 3 mois 15 partenaires mobilisés dans l expérimentation du portail tee-idf.net acteurs franciliens de l ESS contactés dans le cadre d une enquête avec UNIFORMATION L Observatoire se dote d un portail web Depuis 2009, le réseau TEE Ile-de-France anime l Observatoire francilien des métiers de l économie verte, véritable outil consacré à l analyse et à la valorisation des problématiques régionales «métiers et offres de formation» de l économie verte. En 2012, avec le soutien particulier de la Région Ile-de-France, du FSE et de l IDEMU, l Observatoire est désormais doté d un portail web (www.tee-idf.net) et d outils 2.0 (forums, espaces de co-écriture) dédiés. La version beta en ligne depuis le mois d octobre a déjà reçu plus de 30 % de visites supplémentaires. Cette version beta a été l objet d une expérimentation auprès des publics cibles du portail (15 partenaires mobilisés : OPCA, maisons de l emploi, observatoire de branches, bureau d étude, prescripteurs de l emploi et de la formation) afin de le rendre, sur le fond comme sur la forme, le plus conforme à leurs besoins. À noter, l espace public, riche en actualités et en ressources, est d ores et déjà opérationnel. L outil de veille partagé, Scoop. it, a quant à lui déjà reçu plus de 300 visites en trois mois. Un partenariat avec UNIFORMATION, OPCA de l économie sociale Dans un objectif de meilleure connaissance des activités et emplois des adhérents de l OPCA Uniformation, le réseau TEE Ile-de-France a réalisé une enquête par ing auprès de acteurs de l ESS pour identifier le niveau de verdissement de leurs métiers et leurs connaissances sur le sujet. Près des ¾ des répondants estiment que leur activité est impactée par la prise en compte des enjeux environnementaux. Mais 66 % attendent une plus grande sensibilisation des salariés, clients à l évolution des métiers, produits et services. Le niveau d information sur l offre de formation environnementale en Ile-de-France est bas : 89 % des répondants déclarent ne pas être informés. 2/3 des répondants souhaiteraient qu Uniformation leur propose des formations en lien avec l environnement. Les résultats de l enquête sont accessibles dans l espace collaboratif du portail et une poursuite du partenariat est prévue en En partenariat avec l ARENE, une nouvelle ressource sur l économie verte Dans le cadre des missions du pôle Territoires durables et solidaires, l Agence régionale de l environnement et des nouvelles énergies (ARENE) d Ile-de-France a souhaité réaliser avec le réseau TEE Ile-de-France, une fiche ressource sur «l économie verte» à destination des acteurs de l emploi et de l orientation. Valorisant les travaux issus plus particulièrement de l Observatoire francilien des métiers verts, une définition commune de l économie verte a été travaillée. Défi métiers, le Carif-oref francilien et le réseau TEE Ile-de-France ont en commun de s intéresser à l impact de la transition écologique de l économie sur l emploi, sur les métiers et sur les formations. Tous deux partagent la même volonté de mieux connaître les besoins en main-d œuvre et en compétences des secteurs concernés et souhaitent être une aide pour les décideurs régionaux, les Focus sur De novembre 2012 à février 2013, une série d entretiens a été menée auprès de collectivités franciliennes ayant une forte politique de soutien de développement des éco-activités. À travers ces retours d expériences, la consolidation des informations recueillis permettra de favoriser une meilleure connaissance du périmètre des activités et des emplois concernés par l économie verte, et, d apporter une aide à la décision dans le cadre des réflexions stratégiques et opérationnelles pour un développement économique durable. La publication de cette fiche de quatres pages est prévue pour la rentrée acteurs de l emploi-formation et leurs publics. Une collaboration a été engagée pour améliorer le recensement et la lisibilité de l offre de formation environnementale continue, et, pour améliorer la connaissance des professions vertes et verdissantes. Plus particulièrement, les offres de formation relevant du périmètre de l économie verte seront valorisées et accessibles dans la rubrique TEE Ile-de-France et Défi métiers en action Formation du portail www. tee-idf.net, qui présentera l avantage d associer chaque offre de formation à un ou des métiers(s). Un module permettant d affiner sa recherche selon les secteurs concernés, la durée, le niveau d entrée et le lieu de la formation, sera disponible à partir de juin À noter également la réalisation par TEE Ile-de- France, de quatre zooms métiers dans le cadre de Pour un développement économique durable l étude sur les professions vertes et verdissantes en Ile-de-France, réalisée par l INSEE et Défi métiers. Ce travail sera présenté lors d une matinée organisée par Défi-métiers en avril 2013, et, les résultats seront disponibles sur et 12 rapport d activité rapport d activité 2012

POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE. Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009

POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE. Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009 POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009 1 Une politique régionale concertée Le 20 Mai 2008, le CRIF organise une large concertation

Plus en détail

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Le réseau francilien de lutte contre les précarités énergétiques Fiche Action Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Territoire concerné >> Département du Val-de- Marne

Plus en détail

Les contributions. services enrichie. Etude logo Proposition 4 bis

Les contributions. services enrichie. Etude logo Proposition 4 bis Les contributions des CARIF-OREF au CPRDFP : une offre de services enrichie Etude logo Proposition 4 bis Juillet 2013 Les contributions des CARIF-OREF au CPRDFP : une offre de services enrichie En janvier

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante"

Projet partenarial - 1 er volet Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante" Projet partenarial, piloté par l'arpe, en co-réalisation avec l'orm -observatoire

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS

LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS Edition 2014 SOMMAIRE Editorial de Monsieur le préfet. 1 Le pacte est au service des entreprises et des ménages 2-3

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE

PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE Un certain regard sur les résultats 2011 Ce guide est cofinancé par l Union Européenne Ce guide est cofinancé par l Union Européenne PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération. L emploi d avenir

Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération. L emploi d avenir Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération L emploi d avenir 1 Le 03 mars 2013, la loi sur le contrat de génération est entrée en vigueur. Des entreprises de la Région Nord Pas-de-Calais

Plus en détail

Insertion des personnes handicapées : La réponse novatrice et responsable des assureurs mutualistes

Insertion des personnes handicapées : La réponse novatrice et responsable des assureurs mutualistes Insertion des personnes handicapées : La réponse novatrice et responsable des assureurs mutualistes Une approche volontariste et ambitieuse Favoriser l intégration des personnes handicapées demandeuses

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette DOSSIER DE PRESSE FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette Contact Presse MNRA : Elisabeth MARZAT Tél. : 01 53 21 12 44 06 65 59 61 69 Mail : emarzat@mnra.fr

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi UNION EUROPEENNE L Europe s engage en Limousin Avec le Fonds social européen PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN objectif compétitivité régionale et emploi 2007 2013 Axe 3 «cohésion

Plus en détail

Les Champs des Possibles

Les Champs des Possibles Les Champs des Possibles Association Loi 1901 Lancée en 2009 1 salarié Région Île-de-France Activité L association Les Champs des Possibles accompagne des porteurs de projet à l installation en agriculture

Plus en détail

LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE

LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE Renforcer l'autonomie des populations et la protection de leur environnement le partenariat continu pour apporter un

Plus en détail

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 COMMUNAUTE D AGGLOMERATION MARNE ET CHANTEREINE AGENDA 21 - DEVELOPPEMENT DURABLE PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL Présentation et proposition d engagement Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 DE QUOI

Plus en détail

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs?

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs? Fiche pratique A qui s adresse l'emploi d'avenir? Quels employeurs? Quel type de contrat de travail? Quelle durée de contrat dans le cas du CDD? Quels engagements? Quel suivi? Quel financement du contrat?

Plus en détail

APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL 2015

APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL 2015 CONSEIL DEPARTEMENTAL DU JURA APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL 2015 PON FSE 2014-2020 Axe 3 «Lutter contre la pauvreté et promouvoir l inclusion» Programme Départemental d Insertion 2015 Date de lancement

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014 CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» I.Contexte : Convaincue de l intérêt stratégique de l innovation pour le renforcement de la compétitivité des entreprises, la a lancé un appel

Plus en détail

LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE. Réunion du 28 mars 2014

LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE. Réunion du 28 mars 2014 LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE Réunion du 28 mars 2014 SOMMAIRE PARTIE 1 : Le Cadre de travail Pourquoi réaliser un Projet d Etablissement? Qu est-ce qu un Projet d Etablissement? Un

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION. Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des. formations professionnelles 2011-2015

DOCUMENT D ORIENTATION. Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des. formations professionnelles 2011-2015 PREFET DE LA REGION MIDI-PYRENEES DOCUMENT D ORIENTATION Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des formations professionnelles 2011-2015 Direction régionale des entreprises,

Plus en détail

Responsable d agence

Responsable d agence Responsable d agence La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Un portail énergie / climat parisien

DOSSIER DE PRESSE Un portail énergie / climat parisien DOSSIER DE PRESSE Un portail énergie / climat parisien «En vue de la grande Conférence de l ONU Paris Climat 2015, le dispositif Solutions COP 21 lancé par le Comité 21 avec le Club France Développement

Plus en détail

Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée

Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée Le réseau francilien de lutte contre les précarités énergétiques Fiche Action Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée Territoire concerné >> Ville des Mureaux (78) Date de mise

Plus en détail

)3,! 1 "" "/ %4 0 3 0 "). *3 0,). " 0 "- 5 *,!"#$%%$ &'!()"'$ *"' +%$ (), -$.$ / (%0.,/01"$ 2,'0*+ ) "). ))

)3,! 1  / %4 0 3 0 ). *3 0,).  0 - 5 *,!#$%%$ &'!()'$ *' +%$ (), -$.$ / (%0.,/01$ 2,'0*+ ) ). )) Ville et changement climatique Comprendre pour agir dans le Paris de 2020 !" ###!!" $%&$' %" $%" $'%" du Climat +)),$' %"& -).')' "'".'""/0,).")! 1))-.-%"+)) /.)"2"/ 0",).'""/),), )3,! 1 "" "/ %4 0 3 0

Plus en détail

Axes de travail et plan d action 2015

Axes de travail et plan d action 2015 19 novembre 2014 Axes de travail et plan d action 2015 SOMMAIRE Introduction... 3 Partager l information sur les métiers, l emploi et la formation professionnelle en LR ; être plus utile et plus accessible...

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Dossier. Mécénat 2013. Ensemble, construisons un monde solidaire et responsable!

Dossier. Mécénat 2013. Ensemble, construisons un monde solidaire et responsable! Dossier Mécénat 2013 Ensemble, construisons un monde solidaire et responsable! 1 Table des matières Prquoi devenir mécène? 3 Carte d identité : 4 Origines 4 Qui sommes ns? 4 Nos valeurs 5 Une reconnaissance

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

OUVRIR LES PORTES DE LA BANQUE AUX JEUNES ENTREPRENEURS

OUVRIR LES PORTES DE LA BANQUE AUX JEUNES ENTREPRENEURS Contexte général de lancement de l expérimentation Pour des raisons indépendantes de notre volonté et de notre implication, la convention avec le Ministère a été signée à la fin du mois de décembre 2010.

Plus en détail

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION Intégrer de nouveaux salariés en les formant à vos métiers Définir un parcours de formation, interne et/ou externe, adapté aux spécificités de votre ETT Valoriser la transmission des savoir-faire et des

Plus en détail

La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants

La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants Emploi... La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants La Basse-Normandie, première Silver région inaugurée en France, en janvier 2014, figure parmi les 7 régions françaises les plus attractives

Plus en détail

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE Le regroupement du Palais de la découverte et de la Cité des sciences et de l industrie en un seul établissement apporte les atouts

Plus en détail

Synthèse de l étude d opportunité et de faisabilité pour la création d une école de cinéma et d audiovisuel en région Rhône-Alpes

Synthèse de l étude d opportunité et de faisabilité pour la création d une école de cinéma et d audiovisuel en région Rhône-Alpes Synthèse de l étude d opportunité et de faisabilité pour la création d une école de cinéma et d audiovisuel en région Rhône-Alpes Étude établie par le troisième pôle 2014 ETUDE D OPPORTUNITÉ ET DE FAISABILITÉ

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012)

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Février 2014 DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES MOUVEMENTS D EMPLOI D DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Délégation au DéveloppementD Économique, à l Emploi, à la Formation

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE PARIS 8 ENTREPRISE FNAIM Monter les salariés

Plus en détail

22M 151M. L action de l Union européenne. 3 fonds. européens. 3 objectifs pour 2007-2013. Et l Ile-de-France? FSE : FEADER FEDER FSE

22M 151M. L action de l Union européenne. 3 fonds. européens. 3 objectifs pour 2007-2013. Et l Ile-de-France? FSE : FEADER FEDER FSE ça change notre quotidien! L Union européenne consacre plus d un tiers de son budget à l accompagnement des politiques nationales et régionales. L objectif est d harmoniser les niveaux de vie dans l ensemble

Plus en détail

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche 2015 1 PRESENTATION DE LA STRUCTURE RAViV est un réseau solidaire de compagnies et structures franciliennes de spectacle vivant

Plus en détail

3. Relations clientèle et solidarité

3. Relations clientèle et solidarité 3. Relations clientèle et solidarité Maintenir une proximité forte avec ses clients via un dispositif d accueil animé par plus de 6 000 conseillers, construire des partenariats de médiation sociale pour

Plus en détail

Contribuer au Développement de Territoires Solidaires

Contribuer au Développement de Territoires Solidaires Contribuer au Développement de Territoires Solidaires des entreprises en mouvement! Les 500 adhérents* COORACE défendent depuis 1985 le droit au travail pour tous. Ils participent sur l ensemble du territoire

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

Aidons les jeunes à devenir entrepreneur de leur vie! RESEAU ETINCELLE RESEAU ETINCELLE

Aidons les jeunes à devenir entrepreneur de leur vie! RESEAU ETINCELLE RESEAU ETINCELLE Aidons les jeunes à devenir entrepreneur de leur vie! RESEAU 1 1. Le Constat En France chaque année, 230.000 jeunes sortent du système scolaire sans diplôme ni qualification Le taux de chômage des actifs

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Consolider le développement du Jardin

Consolider le développement du Jardin Association «Solidarité & Initiative» pour le développement du Jardin de Cocagne de la Haute Borne pour la création de la Table de Cocagne de la Haute Borne Projet 2014 Adresse : 10 rue Héloïse Europarc

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE

FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE Bobigny Mardi 1 er mars 2011 1 SOMMAIRE INTRODUCTION. p. 3 1. L EMPLOI DES JEUNES.. p. 4 Développer l alternance Financer l augmentation

Plus en détail

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Version provisoire - Mars 2010 La Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Placée sous l autorité

Plus en détail

Cadre achat de prestation du PLIE année 2015. Cahier des charges

Cadre achat de prestation du PLIE année 2015. Cahier des charges Cadre achat de prestation du PLIE année 2015 Action préparatoire à une entrée en parcours qualifiant Cahier des charges INTRODUCTION... 2 CONTEXTE GENERAL... 2 OBJECTIFS ET RESULTATS ATTENDUS... 2 DEROULEMENT

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 ARTICLE 1 : CONTEXTE Dans le prolongement de son Agenda 21 qui s intègre dans une logique de développement durable,

Plus en détail

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2.

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2. Appel à proposition Projet Alimen terre Un système d'alimentation local sur le Pays de Vannes 3 ème année Avec près de 60 % de surfaces agricoles, l agriculture demeure prépondérante sur notre territoire.

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CESER

CONTRIBUTION DU CESER CONTRIBUTION DU CESER à l élaboration du Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Cette contribution a été élaborée par la Commission «Éducation Formation» qui a tenu quatre

Plus en détail

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct.

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct. M a i s o n d e l E m p l o i L es Cahier s J a n v i e r 2 0 1 3 - N u m é r o 1 9 Avec la participation de : Ce cahier construit par et pour les acteurs de l Emploi, de la Formation et du Développement

Plus en détail

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Rappel méthodologique Contexte & objectifs 1 2 Semaine pour l emploi des personnes handicapées : après avoir longtemps centré le regard

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Chargé d'affaires en contrôle des bâtiments de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019

Plus en détail

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises Module 1 : Formation, développement et innovation économique 1.1 - Favoriser l accueil et le développement des réservée : 560 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Encourager les modes de production responsables

Plus en détail

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM.

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. Direction du Développement Economique et Emploi Artois Comm. Le 4 juin 2010 ARTOIS COMM. PRESENTATION D ARTOIS COMM. LES CARACTERISTIQUES DU TERRITOIRE : La Communauté

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

L intergénérationnel, un enjeu pour tous

L intergénérationnel, un enjeu pour tous www.limousin.gouv.fr 1 2 L intergénérationnel, un enjeu pour tous 3 SOMMAIRE COMMUNIQUE DE SYNTHESE page 4 CONTEXTE page 6 Le contrat de génération en Limousin L appui-conseil au contrat de génération

Plus en détail

Cette opération est cofinancée par l Union européenne ET LA FORMATION TOUT AU LONG DE LA VIE

Cette opération est cofinancée par l Union européenne ET LA FORMATION TOUT AU LONG DE LA VIE Cette opération est cofinancée par l Union européenne UNION EUROPEENNE L Europe s engage en Basse-Normandie avec le Fonds social européen PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER-FSE 2014-2020 APPEL A PROJET FSE 2015

Plus en détail

INDUSTRIES DE SANTÉ. 6 DÉFIS RH À relever en soutien de la compétitivité des entreprises et de l évolution professionnelle des salariés

INDUSTRIES DE SANTÉ. 6 DÉFIS RH À relever en soutien de la compétitivité des entreprises et de l évolution professionnelle des salariés La lettre d information des défis RH lancés pour les entreprises de la filière Industries de santé INDUSTRIES DE SANTÉ Avril 2014 n 1 ACtionS/déveLoPPement/emPLoi/ComPétenCeS 6 DÉFIS RH À relever en soutien

Plus en détail

Un parcours management en 3 ans pour devenir Chargé de projet ou Coordinateur en Environnement

Un parcours management en 3 ans pour devenir Chargé de projet ou Coordinateur en Environnement Bachelor de l EME Coordinateur Environnement Bac +3 Un parcours management en 3 ans pour devenir Chargé de projet ou Coordinateur en Environnement École des Métiers de l Environnement - Campus de Ker Lann

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

1 Travailler dans le secteur social

1 Travailler dans le secteur social 1 Travailler dans le secteur social Proposer des formations aux métiers de la solidarité. Accéder à un emploi dans un secteur porteur. Parmi les acteurs : AskOria, les métiers des solidarités Cet organisme

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014

DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014 DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014 Le point sur la filière énergies renouvelables : Mention RGE, aides, formation, qualification, audits Pleine application de l éco-conditionnalité des aides au 1 er janvier

Plus en détail

Faisons équipe en 2015!

Faisons équipe en 2015! Faisons équipe en 2015! A U 1 E R S E P T E M B R E 2 0 1 5 U N I F O R M A T I O N D E V I E N T L E P A R T E N A I R E F O R M A T I O N D E S S T R U C T U R E S D É P E N D A N T D E L A B R A N C

Plus en détail

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE. www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE. www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat Poursuites d études La sortie de cette formation est l insertion professionnelle même si une poursuite d études en M2 recherche en Sciences de Gestion et/ou en thèse peut être envisagée. insertion professionnelle

Plus en détail

Mobilisation contre le décrochage scolaire. Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014

Mobilisation contre le décrochage scolaire. Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014 Mobilisation contre le décrochage scolaire Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014 Mercredi 8 janvier 2014 SOMMAIRE Introduction : la Nation mobilisée contre le

Plus en détail

L Apprentissage à Sciences Po

L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po g Une filière en développement Depuis 2006, Sciences Po développe activement ses formations en apprentissage. Sept masters proposent aujourd

Plus en détail

Mise de jeu 2 La certification des formations

Mise de jeu 2 La certification des formations Mise de jeu 2 La certification des formations Une formation certifiante délivre un diplôme reconnu par le RNCP Le plus souvent, les formations certifiantes ou qualifiantes sont celles qui mènent à «un

Plus en détail

Le pacte de responsabilité et de solidarité

Le pacte de responsabilité et de solidarité Le pacte de responsabilité et de solidarité Direccte CENTRE Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi Qu est ce que le pacte de responsabilité

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

Stratégie pour l IAE. Direccte d Ile-de-France. Avril 2015

Stratégie pour l IAE. Direccte d Ile-de-France. Avril 2015 Initiatives 77 K. Crona - Ares Avril 2015 Stratégie pour l IAE en Ile-de-FrancE 2015-2017 Direccte d Ile-de-France Rejoué Imaj Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation,

Plus en détail

PLAN DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE L HABITAT

PLAN DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE L HABITAT PLAN DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE L HABITAT Quel rôle pour les collectivités locales? MINISTÈRE DU LOGEMENT ET DE L'ÉGALITÉ DES TERRITOIRES MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing et vente de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES IDCC : 438. ÉCHELONS INTERMÉDIAIRES DES SERVICES EXTÉRIEURS DE PRODUCTION DES SOCIÉTÉS D

Plus en détail

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Les services publics locaux de l environnement : des services discrets mais moteurs de développement Depuis leur mise en

Plus en détail

Un Territoire de Projets

Un Territoire de Projets Un Territoire de Projets La Vallée de la Drôme, une base préservée entre RHÔNE et ALPES, à la transition du VERCORS et de la PROVENCE, avec comme élément naturel fédérateur la rivière DRÔME. Une vallée

Plus en détail

Rappel du mandat. d'en déduire un programme d'expérimentations innovantes et exemplaires à démarrer dès 2005. !!!!

Rappel du mandat. d'en déduire un programme d'expérimentations innovantes et exemplaires à démarrer dès 2005. !!!! Direction Générale Formation Education Contribution du groupe de travail sur l «Action prioritaire 3» du Plan Régional de Développement de la Formation Professionnelle «Conception et mise en place progressive

Plus en détail

Édition 2013. Guide de l alternance dans les IEG. Retrouvez FO Énergie et Mines sur www.fnem-fo.org

Édition 2013. Guide de l alternance dans les IEG. Retrouvez FO Énergie et Mines sur www.fnem-fo.org Édition 2013 Retrouvez FO Énergie et Mines sur www.fnem-fo.org Laurine Eugénie Secrétaire Fédérale L objectif est double : FO Énergie et Mines vous souhaite la bienvenue dans les entreprises des Industries

Plus en détail

Après le collège. Terminale. Terminale générale. Terminale professionnelle. technologique. 2 ème année de. 1 ère générale.

Après le collège. Terminale. Terminale générale. Terminale professionnelle. technologique. 2 ème année de. 1 ère générale. Le Baccalauréat Professionnel Gestion-Administration au Lycée Professionnel Camille Claudel à Caen Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale 1 ère générale Baccalauréat général

Plus en détail

La fonction publique en France

La fonction publique en France MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE édition 2013 La fonction en France Des métiers au service des citoyens les essentiels Dans la fonction, tous les agents

Plus en détail

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse Auribeau-sur-Siagne Grasse Mouans-Sartoux Pégomas La Roquette-sur-Siagne Préambule... Le besoin de retrouver ses racines, une alimentation plus sûre,

Plus en détail

Appel à propositions

Appel à propositions Appel à propositions Dispositif de professionnalisation des acteurs de l accueil, l information, l orientation, l emploi, la formation professionnelle initiale (par la voie de l apprentissage) et la formation

Plus en détail

Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009

Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009 Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009 Vu l article 52 de la loi n 93-1313 du 20 décembre 1993 relative au travail, à

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME ENTREPRISES, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA FORMATION PROFESSIONNELLE. FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME 1 SOMMAIRE INTRODUCTION

Plus en détail

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DEES * DOSSIER DE PRÉSENTATION *Certification Professionnelle Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale Niveau I -enregistré au RNCP

Plus en détail

Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE

Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE I- PREAMBULE 2 II- CAHIER DES CHARGES 2 II-1-Objectifs /Finalité 2 II-2-Public visé 3 II-3-Durée des parcours 3 II-4-Missions

Plus en détail

Diagnostic Immobilier : bilan et perspectives. Diagnostic Immobilier : bilan et perspectives Etude préliminaire

Diagnostic Immobilier : bilan et perspectives. Diagnostic Immobilier : bilan et perspectives Etude préliminaire Diagnostic Immobilier : bilan et perspectives Etude préliminaire Avril 2011 1 1. RESUME Consciente de la nécessité de capitaliser sur le retour d expérience des 15 dernières années, la Fneci a engagé avec

Plus en détail

ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES D ASSURANCES

ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES D ASSURANCES ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES D ASSURANCES ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES

Plus en détail

Rapport d activité. Exercice 2014 ANIMER INNOVER - CONSTRUIRE

Rapport d activité. Exercice 2014 ANIMER INNOVER - CONSTRUIRE Rapport d activité Exercice 2014 ANIMER INNOVER - CONSTRUIRE Sommaire Feuille de route 2014 Synthèse des résultats 2014 Détail par axe thématique Présentation des membres du Conseil d Administration et

Plus en détail

www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI

www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI PLAN REGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI Lors de son assemblée

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion technique du patrimoine immobilier de l Université de Cergy- Pontoise - UCP Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2015-2016

APPEL A PROJETS 2015-2016 APPEL A PROJETS 2015-2016 Organisme Intermédiaire des PLIE Sud-Aquitains Programme opérationnel national Fonds Social Européen pour l inclusion et l emploi Axe 3 / Objectif thématique 9 / Objectif spécifique

Plus en détail

Le contrat de professionnalisation à l Université Paul Sabatier GUIDE DES STAGIAIRES DE LA FORMATION CONTINUE MISSION FORMATION «POLE ALTERNANCE»

Le contrat de professionnalisation à l Université Paul Sabatier GUIDE DES STAGIAIRES DE LA FORMATION CONTINUE MISSION FORMATION «POLE ALTERNANCE» GUIDE DES STAGIAIRES DE LA FORMATION CONTINUE Le contrat de professionnalisation à l Université Paul Sabatier MISSION FORMATION CONTINUE ET APPRENTISSAGE «POLE ALTERNANCE» LE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

MENTION ADMINISTRATION DES TERRITOIRES ET DES ENTREPRISES

MENTION ADMINISTRATION DES TERRITOIRES ET DES ENTREPRISES MENTION ADMINISTRATION DES TERRITOIRES ET DES ENTREPRISES Les spécialités : MASTER PROFESSIONNEL 00 Management des activités tertiaires () Management public : métiers de l administration territoriale ()

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Entrepreneuriat de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC

Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC LOCALISATION : Quartier des bassins à Cherbourg-Octeville

Plus en détail