Rapport d activité 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport d activité 2012"

Transcription

1 Rapport d activité 2012

2 Edito IDEMU 2012 Les salariés sont la richesse et le moteur de l IDEMU. Le sens de notre action en faveur de l insertion et de l environnement est réel. La motivation qu il procure permet l exploration de marchés émergents, de services nouveaux, l esquisse de nouveaux métiers à l interface d une approche sociale et de la technicité qu exige l écologie. Ce savoir-faire méritait d être reconnu et IDEMU devenu désormais Croix-Rouge insertion - IDEMU est avant tout un bel outil au service de l emploi local durable des territoires. Sensibiliser, informer, conseiller et former sont les modes d action de l IDEMU. La démarche est professionnelle et investie : un accompagnement sérieux, un encadrement ferme, un soutien généreux, favorables au rebond des individus. Nous sommes fiers du taux de 50% de sorties positives en insertion et de 80% en formation ; Fiers également de rendre lisible les filières métiers et les filières de formation dans l économie verte ; Fiers d être acteur de la lutte contre la précarité énergétique. L année 2012 a marqué un tournant avec de nouvelles collaborations avec des acteurs privés qui reconnaissent comme les partenaires publics, la créativité et la réactivité dans nos propositions. de la formation, de l énergie et de l emploi pour créer et développer les synergies utiles et nécessaires à de nouveaux projets transverses. Devenir un pôle de compétences en région Ile-de- France sur les métiers du développement durable est notre ambition. Chaque page de ce rapport d activité témoigne de cette action et de réalisations concrètes. Je remercie les salariés pour leur travail et l ensemble des partenaires qui nous font confiance. Je vous souhaite une excellente lecture. Valérie LE COQ Directrice Croix-Rouge insertion - IDEMU CRi * 2013 Année exceptionnelle que cette année 2012 qui a vu l IDEMU achever une page de son histoire pour en écrire une nouvelle avec Croix-Rouge insertion*. Fondé par la Croix-Rouge française il y a un peu plus d un an pour répondre à sa vocation toujours renouvelée d accompagner les personnes vulnérables vers l autonomie, Croix-Rouge insertion est aujourd hui une réalité au service de cette stratégie. L accès à un travail est un vecteur essentiel pour que chaque individu trouve ou retrouve une autonomie d action et puisse construire un projet de vie. Les activités de la Croix-Rouge ont l objectif principal de soulager toute souffrance ; celles de Croix-Rouge insertion sont plus singulièrement tournées vers la lutte contre la privation d emploi des personnes qui souffrent de cette situation et ressentent de ce fait un amoindrissement de leur identité d homme et de citoyen. C est pourquoi Croix Rouge Insertion a été créé : répondre aux orientations de la Croix Rouge Française, en mettant l insertion professionnelle et l emploi au cœur de sa lutte contre les exclusions et particulièrement contre la précarité. L action d insertion de l IDEMU s inscrit naturellement et pleinement dans cette stratégie. structure de formation adaptée aux spécificités du public accueilli dans son réseau de SIAE. L IDEMU pourra servir de plateforme expérimentale pour développer des formations pré-qualifiantes ou qualifiantes déployées sur nos établissements et ouvertes à d autres associations. Le savoir-faire de l IDEMU autour des questions de l énergie, notamment autour des problématiques de précarité énergétique et d accompagnement des personnes vulnérables autour de ces réflexions et de ces actions amènera de fortes synergies avec les actions de la Croix-Rouge française, précurseur dans ce domaine. Ce sera aussi un moyen de développer concrètement une approche innovante en déclinant conjointement notre mission d accompagnement socioprofessionnel et notre expertise autour de la transition énergétique. Le projet associatif, que nous avons commencé à mettre en œuvre et que nous allons rédiger dans les prochains mois s appuie sur les sept grands principes de la Croix- Rouge : Humanité, Impartialité, Neutralité, Indépendance, Volontariat, Unité et Universalité. Il aura pour ambition de faire de nos établissements des lieux qui incarnent les valeurs d un engagement désintéressé et les exigences d un professionnalisme reconnu ; des lieux qui favorisent l enrichissement des salariés qui y travaillent ; des lieux où toutes les personnes qui s y adressent seront accueillies et où leur demande sera écoutée et analysée par des équipes compétentes ; des lieux où la durée d accompagnement sera fixée individuellement sous forme de contrat moral. Par son assise et la richesse de ses ressources humaines, Croix-Rouge insertion IDEMU saura, j en suis sûr, soulager et sortir durablement de la précarité les personnes les plus vulnérables que nous y accueillerons et saura relever le défi d une économie au service de l homme, par l emploi. C est en tout cas le vœu que je forme. Longue vie à Croix-Rouge insertion IDEMU! En 2013, année du changement ; nous travaillerons davantage en commun, entre salariés de l insertion, Le projet d intégration de l IDEMU répond aussi à un besoin de Croix-Rouge insertion de disposer d une Denis OGEE Directeur général Croix-Rouge insertion 2 rapport d activité rapport d activité 2012

3 L activité 2012 Le bilan social La dynamique de la com le bilan financier 40 % insertion 12 % Emploi Environnement Au , l IDEMU comptait 59 collaborateurs, dont 35 salariés permanents et 24 salariés en insertion, avec un effectif moyen de 52 ETP. La parité est de mise avec 17 femmes pour 18 hommes. L âge moyen est de 35 ans. Nouveauté 2012 : une provision pour indemnité de départ à la retraite a été réalisée pour la 1 ère fois pour un montant d environ L ancienneté moyenne à l IDEMU est à valeur constante de 3 ans et 3 mois depuis Aujourd hui, ce sont plus de 70 % des salariés permanents qui possèdent un Contrat à Durée Indéterminée. L échelle des salaires est de 3,13 (différence entre le plus bas et le haut salaire). Les salariés ont acquis heures au titre du droit individuel de formation soit un levier de professionnalisation des salariés d environ permettant de financer par exemple des formations, des bilans de compétences ou de la validation des acquis de l expérience. Suite aux élections partielles de 2011, des instances représentatives du personnel, délégués du personnel et comité d entreprise, des réunions régulières avec les cinq élus et la direction se sont tenues en Les mandats ont été renouvelés pour trois ans en novembre et ce ne sont pas moins de 10 représentants qui ont été élus ou ré-élus sur une liste présentée par le syndicat ASSO. Ces instances jouent un rôle essentiel dans les problématiques sociales et économiques et assurent une meilleure gouvernance et une plus grande collégialité a permis de consolider les bases de la communication externe, de renforcer la communication interne et d impulser la transversalité nécessaire pour mieux co-construire et rendre cohérent les projets de l IDEMU. La cellule communication, mise en place depuis deux ans déjà, a permis une meilleure implication des différentes équipes sur les projets transversaux tels que l édition des lettres semestrielles «Les IDEes MUent» (diffusées à exemplaires chacune) ou les 11 newsletters mensuelles «IDNews» envoyées à abonnés (en moyenne). Le site idemu.org a reçu 20 % de visites en plus qu en 2011, soit environ 60 visites par jour. L IDEMU a également impulsé et participé à plus de 20 événements locaux, régionaux et nationaux ; temps conviviaux, de proximité ou plus studieux de réflexion et de partage d information dans le cadre de la Fête de la Nature, du Mois de l ESS, de la Fête de l Énergie, de la Semaine du Développement Durable, ou à sa propre initiative. Autant d actions qui ont permis à l IDEMU et ses activités de se faire remarquer. À noter plus particulièrement, la présence de l activité Énergie dans les médias avec une douzaine d interviews réalisés sur la précarité énergétique et le conseil en énergie. Connu et reconnu, l IDEMU est aujourd hui identifié comme un acteur à part entière de projets de développement durable local. Recettes par activité (en euros) Recettes (en euros) % energie Total % Formation 1 FONDS EUROPÉENS 2 état 3 ÉTABLISSEMENTS PUBLICS 4 COLLECTIVITéS 5 FONDS PRIVÉS et mécénat 6 AMORTISSEMENTS ET AUTRES 7 TOTAL subventions 8 produits Effectifs Dépenses (en euros) Entrées/Sorties permanents insertion total Entrées CDD/CDI Départs Nb de salariés permanents 35 Au 31/12/2012 Au 31/12/2012 H F CDI (83%) CDD (17%) 18 (51%) 17 (49%) Démissions 18 4 Licenciements 1 8 Fin de chantier Nb de salariés en insertion H 24 CDD 24 0 Sorties positives des salariés en insertion F Nb de salariés en insertion 24 CDI 2 8% CDD de moins de 6 mois 6 25% CDD de plus de 6 mois 3 13% Formation 4 17% Autres (pré-retraite, etc.) 6 25% ACHATS ET CHARGES EXTERNES IMPôT ET TAXES SALAIRES, TRAITEMENT, CHARGES SOCIALES DOTATIONS AUX PROVISIONS POUR RISQUES DOTATIONS AUX AMORTISSEMENTS DOTATIONS D EXPLOITATION autres charges CHARGES FINANCIERES CHARGES EXCEPTIONNELLES TOTAL rapport d activité rapport d activité 2012

4 L organigramme L équipe permanente au Les actions transversales d expertise À la convergence de l expérimentation et de la mise en action, l IDEMU développe également de nouveaux services d expertise au carrefour de ses activités. Défricher, expérimenter sont les maîtres mots. Champ d exploration : les savoir-faire de l environnement. Emploi Environnement Formation En cours de recrutement Chargé de projet Gabriel CALVOZ Chargée de communication Céline DEMOULIEZ schema_espaces-naturels_site IDEMU Eric DECAVEL Coordinatrice Laëtitia LEUTARD * En congés maternité Formateurs Julien BISSON Éléonore COURT Frédéric DUHOUX Nadine DUMANS Cheikh GUEYE François JACQUINET Romain LEDOUX Mathilde ROELLINGER Chargée de développement partenariat projet Stéphanie MOREAU Chargée de communication Amélie CLERGEAU* Chargé de mission informatique Jean-François TABARDIN Stéphane JEANNOT Chargée de communication Annabelle LIGAULT Chargés de développement local Komi AHALI Delphine GASTON Julie SOLENNE Energie Assistante de gestion Touria SAHA Intendant Jean-Luc MONDESIR Directrice Valérie LE COQ administrative, RH et financière Hayat MACHROUH* Conseillers Info Energie Mourad BOUKRARA Eve-Lise CHARDONNEAU Jérémy DIEULOT Julien FONTENEAU Khaled GAIJI Salah IMAZARENE Edouard LAROQUE Jean-François TABARDIN Assadi SAIDOU Eric DECAVEL Coordinatrice Akima HENDA Chargée d études Mathilde ROELLINGER Chargé technique François JACQUINET Encadrants Benjamin EUSTACHE et en cours de recrutement Encadrants adjoints Éléonore COURT Frédéric DUHOUX Accompagnatrices socio-pro Rkia EL GOURCHE* Géraldine LEGROS Insertion Ont également contribué aux activités en 2012 : Fatma ADOUI, Paul BRUNEL, Florian COURTIAU, Claude DELIGNY, Luc DUCHE, Thomas DUFOURNAUD, Mathieu GIRONDIN, Siril GOURMELIN, Olivier LASBLEIS, Pierre LEGER, Bertrand MUNICH, Brigitte NGOU TCHOFO, David VERIN. L étude de faisabilité : un préalable à la création d un projet d insertion innovant Engagée dans une démarche de responsabilité sociétale des entreprises (RSE), l entreprise régionale Lyonnaise des Eaux Ile-de-France Ouest Val-de-Seine, propriétaire d un espace naturel, souhaitait le valoriser et faire de ce site un réservoir de la biodiversité, un moteur de développement économique et social du territoire, ainsi qu un lieu de partage et d échange. C est dans ce contexte, que l IDEMU, membre du CALIF*, a été sollicité pour ses compétences en ingénierie sociale et conduite d actions d insertion. En 2012, l IDEMU a réalisé une étude de faisabilité pour la création d un Atelier et Chantier d Insertion (ACI), en charge de la réhabilitation écologique du site. À partir d un diagnostic socio-économique territorial et de l analyse des besoins du commanditaire et des acteurs locaux, le projet social, avec ses volets socio-professionnel, technique, financier et partenarial, a été construit. Un rapport complet a été produit et une réunion de restitution a été organisée en décembre. Pour l IDEMU, cette étape, co-financée par la Région Ile-de-France et la Lyonnaise des Eaux Ile-de-France Ouest Val-de-Seine, s est avérée être un préalable nécessaire car le territoire d intervention est nouveau et la participation d un acteur privé, innovante. Sur cette base, le 3 ème ACI de l IDEMU, chargé de la réhabilitation écologique du site de production d eau potable sur les communes de Flins-sur-Seine et d Aubergenville (78) verra le jour en *Comité Associations Lyonnaise des eaux Ile-de-France, créé par l entreprise Lyonnaise des Eaux en L apport des copropriétés à la biodiversité parisienne Les immeubles parisiens constituent-ils des barrières aux échanges entre le monde végétal et animal? Comment peuvent-ils participer au maintien ou à la destruction de celui-ci? L «atelier biodiversité» a émergé de travaux entre Planète Copropriété* et l IDEMU. L idée est audacieuse et simple : adapter les immeubles aux nouvelles exigences thermiques et dégager des passerelles favorisant le développement de la nature en ville et celui de la biodiversité. De nombreux partenaires se sont déjà positionnés sur cette approche innovante et représentative de ce que peut être le développement durable, comme la ville de Paris, Paris Nature, la Maison des Acteurs du Paris durable, et Planète Copropriété. Pour 2013, l ambition est d accompagner les copropriétés souhaitant s engager sur la biodiversité, et à terme, de les accompagner vers la rénovation énergétique. *L association «Planète Copropriété» a pour vocation à réunir les différents acteurs de la copropriété : gestionnaires de copropriété, copropriétaires, maîtres d œuvre (architectes et bureaux d études), assistance à maîtrise d ouvrage, entreprises, organismes de certification ou de labellisation, organismes de financement, et acteurs publics. planete-copropriete.com linkef 6 rapport d activité rapport d activité 2012

5 76 stagiaires inscrits en 2012 dans le cadre du Programme Régional Qualifiant Compétence* (PRQC) Formation 3 sessions de formation qualifiante finalisées en 2012 CAPA : 41 stagiaires Sur la région Ile-de-France, l IDEMU, avec ses formations «paysage» et plus particulièrement en gestion différenciée, est l un des organismes retenus pour porter le Programme Régional Qualifiant Compétence du conseil régional d Ile-de-France dans sa composante paysage. De plus, en 2012, l IDEMU a continué à assurer des actions de formation pour ses partenaires que sont Inser Eco 93, Tramplein 92, Les Potagers du Télégraphe. C_Rosse IDEMU formation IDEMU 76 % de réussite à l épreuve du CAPA 3 sessions de formation pré-qualifiante avec 35 stagiaires de la formation professionnelle inscrits en % des stagiaires ont amélioré leur niveau de qualification initial 3 prestations de formation Tramplein 92 : 8 stagiaires Les Potagers du Télégraphe : 8 stagiaires 2 sessions pour Inser Eco 93 : 12 et 8 stagiaires 2012, une continuité des partenariats et des offres de formation Dans le cadre de du Programme régional qualifiant (PRQC), l IDEMU a mis en place deux sessions de qualification : un Certificat d Aptitude Professionnelle Agricole (CAPA) option entretien de l espace rural (EER), et, deux sessions d accès à la qualification (AQ). Sans compter les deux sessions du CAPA et de l AQ commencées en 2011 et qui ont pris fin en Sur les trois sessions de CAPA EER, 76 % de réussite ont été obtenus. Sur les 35 stagiaires de l accès à la qualification, 13 ont intégré la formation certifiante. 60 % des stagiaires ont un niveau initial inférieur au CAP / BEP. 80 % d entre eux améliorent, de fait, leur niveau de qualification avec les formations proposées par l IDEMU, répondant ainsi à l objectif du PRQC de favoriser l accès à une qualification permettant de viser une insertion professionnelle durable. À noter également une participation féminine à hauteur de 5 % aux actions de formation AQ et CAPA ; tendance que l IDEMU souhaite encourager à la hausse pour les prochaines sessions. Des partenaires de longue date Cette année encore, ont été reconduites avec des partenaires de longue date, des actions qui se déclinent en formation de base sur l activité d exécution dans le paysage, jusqu aux validations partielles de CAPA. Les Potagers du Télégraphe ont ainsi bénéficié d une préparation au passage de l unité capitalisable 12 «Pratique du métier» du CAPA «Travaux paysagés» (UC 12) ainsi qu à l UC 12 «Pratique de chantier : aménagement et entretien des espaces ruraux» du CAPA EER et à l UC 7 «Prévention et secours civiques de niveau 1». Trois autres formations aux gestes du jardinier paysagiste ont été dispensées auprès de structures comme Tramplein 92 (association intermédiaire) ou Inser Eco 93 (structure d insertion par l activité économique). * Nouveaux territoires, nouvelles actions En , deux projets de «chantiers écoles» vont être développés sur les communes de Noisy-le-Sec en Seine-Saint-Denis avec le PLIE Initiative Emploi et le PLIE Est Ensemble, et, sur à Andrésy dans les Yvelines avec un partenariat avec la Communauté d Agglomération des Deux Rives de Seine (CA2RS). Les interventions porteront sur l aménagement et la gestion des espaces verts péri urbains. Situés à l interface de la formation et du chantier d insertion, ces chantiers Focus sur Une posture décontractée et assurée à la fois, un sourire amical et communicatif, Cédric Rosse vit le dernier jour de son CAPA «Entretien de l Espace Rural» (EER) et clôture ses six mois avec enthousiasme et confiance. Pas étonnant vu le parcours studieux de ce stagiaire qui ne compte pas s arrêter en si bon chemin. Six mois auparavant, Cédric a voulu opérer une complète réorientation et reprendre des études dans le but de travailler partiellement qualifiant permettent d étoffer les actions d insertion et de formation sur de nouveaux territoires et de renforcer la transversalité des savoir-faire de l IDEMU. De même, en réflexion avec l activité «Énergie» de l IDEMU, une proposition de formation sur la thématique de la maîtrise de l énergie sera proposée en 2013 dans le cadre du futur appel d offre du Programme Régional Qualifiant Compétence de la Région Ile-de-France. La dynamique de travail sera lancée au premier semestre 2013 afin de permettre à l IDEMU d étoffer son offre de formation. Détermination, volonté et ambition : l exemple de Cédric en milieu forestier. Dans cet objectif, le CAPA EER avec la spécialité gestion différenciée, lui a donné une première approche du monde agricole et de la gestion des espaces naturels. À sa grande surprise, Cédric a non seulement confirmé sa volonté de se former sur la nature et ses composantes mais il a appris beaucoup sur des sujets comme la biologie végétale, la gestion douce de la nature, et surtout sur lui-même et sa capacité à être pro-actif. Quand on lui demande quelles ont été les difficultés rencontrées, il évoque assez spontanément le retard des professionnels quant à l application de la gestion différenciée. Beaucoup pensent que la gestion différenciée n est pas compétitive et ne participent pas tout le temps au changement de mentalité des particuliers ou des privés qui «ne veulent toujours pas voir une herbe dépasser!» à l interface de la formation et du chantier d insertion Cédric a dû se remettre dans le rythme scolaire mais il est désormais prêt à poursuivre avec un Bac pro «Forêt» en alternance à l Office National des Forêts dans l Oise pendant deux ans. Puis un BTS «Gestion et Protection de la Nature». 8 rapport d activité rapport d activité 2012

6 3 chantiers 1 chantier paysager sur les villes de La Ville du Bois, Linas, Nozay et Villejust 1chantier de restauration des patrimoines naturels et historiques du site de la batterie de la Pointe de la ville de Palaiseau Insertion Depuis 1998, soutenu par l Unité Territoriale 91 de la DIRECCTE, la Région Ile-de-France, le Conseil général de l Essonne, le Fond Social Européen, l agence de l Eau Seine-Normandie, ainsi que les collectivités et associations locales, l IDEMU est porteur d Atelier et Chantier d Insertion (ACI) dans une triple démarche : insertion sociale, formation professionnelle et diplômante, et aménagement des espaces paysagers dans un souci constant du respect des écosystèmes. ACI_Palaiseau IDEMU ACI_Orge-Yvette IDEMU 1chantier de réhabilitation paysagère du Domaine départemental de Méréville 42 postes conventionnés EN Contrats aidés dont 34 nouveaux contrats signés en 2012 dont 34 contrats signés en 2011 et en cours en sorties dynamiques soit 50 % de réussite 2 sorties en CDI 9 sorties en CDD de + de 6 mois 6 sorties en CDD de - de 6 mois 5 sorties en formation Un public très éloigné de l emploi En 2012, l activité d insertion est répartie sur trois chantiers et a permis de proposer 34 nouveaux Contrats Uniques d Insertion (CUI-CAE). Ces nouveaux contrats cumulés à ceux signés en 2011 ont permis au total, sur l année, à 68 bénéficiaires d apprendre le métier d «Agent d entretien des espaces naturels et paysagers». Ces 68 salariés ont été accompagnés par les chargées d insertion professionnelle pour régler leurs problématiques sociales et professionnelles 41 % du public accueilli en 2012 était au chômage depuis plus de 24 mois. On compte aussi 56 % de bénéficiaires du RSA et deux personnes reconnues en la qualité de travailleur handicapé. Sept salariés ont encore besoin d être accompagnés dans leur parcours d insertion. Parmi les 22 sorties positives de cette année, on compte 17 retours à l emploi (CDI et CDD) et cinq entrées en formation, un résultat estimé satisfaisant. La fin de la réhabilitation du domaine départemental de Méréville Le Domaine de Méréville, classé au titre de patrimoine historique, constitue un des plus beaux jardins pittoresques et emblématiques essonnien de la fin du XVIII e siècle, où l eau est un élément dominant. Ce dernier structure le paysage en plusieurs scènes et conditionne l existence de la biodiversité. Acquis par le Conseil général de l Essonne en 2000, il fait depuis l objet d un vaste et ambitieux programme de restauration et d aménagement qui s articule notamment autour d un projet d insertion avec la création d un ACI. En 2012, l équipe en insertion de l IDEMU a œuvré en ce sens et a assuré l entretien écologique et différencié des milieux ; fauche extensive des prairies avec respect des cycles de développement de la faune et de la flore, restauration des milieux aquatiques par l entretien de la ripisylve, pose d équipements en bois afin d augmenter la circulation des sédiments et des déchets organiques,... Après trois ans de travaux d entretien et d aménagement conduits par 50 salariés en insertion, l ensemble des acteurs de ce chantier : élus, techniciens, travailleurs sociaux, encadrants, accompagnatrices socio-professionnelles et équipe dirigeante de l IDEMU, s accordent à dire que ce chantier a été une réussite. Le bilan est à ce jour de 44 % de sorties positives. Un chiffre qui va forcément évoluer durant le suivi des salariés à trois, six et 12 mois assuré après la fin du chantier marque donc la fin d une action d insertion réussie puisqu elle a permis en trois ans à 49 personnes en difficulté face à l emploi d être accompagnées et formées aux techniques d entretien et de gestion écologique et différenciée des espaces naturels. Aujourd hui, c est environ 45% de ces personnes qui ont un emploi durable. Malgré les besoins connus du territoire en matière d insertion et la volonté pour l IDEMU de poursuivre cette action, l ACI s interrompt dans l attente d une réflexion générale quant au devenir du site. Vers une nouvelle action dans les Yvelines Suite à l étude de faisabilité réalisée fin 2012*, l IDEMU va mettre en place un troisième ACI sur un nouveau territoire : les Yvelines. Il aura pour objet l entretien des espaces naturels du site de production d eau potable Flins-Aubergenville de l entreprise régionale Lyonnaise des Eaux Ile-de-France - Ouest Val-de-Seine. En effet, dans le cadre de l opération d intérêt national Seine Aval et en lien avec l Établissement Public d Aménagement du Mantois en Seine Aval, Lyonnaise des Eaux souhaitait inscrire davantage ce site dans le territoire en l ouvrant au grand public et en accroissant Focus sur Un exemple : Benjamin Eustache, de la forêt à l encadrement Benjamin, encadrant technique pour le chantier d Orge sur Yvette dans l Essonne (Villes de Linas, Nozay, Villejust, la Ville du Bois) travaille aux côtés de Frédéric Duhoux, encadrant technique adjoint. À eux deux, ils forment un duo très complémentaire, favorable à la réussite du chantier! Benjamin a toujours privilégié sa visibilité. C est dans cet esprit qu elle a entamé, en 2011, une réflexion pour son aménagement paysager. Avec le soutien de l État, de la Région Ile-de-France et du conseil général des Yvelines, l ACI devrait démarrer au premier semestre 2013, pour une durée d un an. L IDEMU, porteur du projet, aura pour mission d encadrer ce chantier, avec un triple objectif : former 12 personnes éloignées de l emploi aux savoir-faire liés à l environnement et à l entretien des espaces naturels et paysagers, contribuer à leur insertion dans la vie active, et, aménager une partie des espaces naturels du site en valorisant la biodiversité et les continuités territoriales. * Voir page 7 les formations autour de la gestion de la nature et des végétaux. Son parcours scolaire a débuté par un «bac pro Forestier». Après avoir travaillé en forêt d Écouves (61), il quitte la Normandie pour la région lyonnaise où il travaille dans une jardinerie, expérience qu il souhaite accompagner d un apprentissage en vente de végétaux. Ses passions pour l ornithologie et la botanique l amènent à se perfectionner dans l environnement avec un «BTS Gestion et protection de la nature». À peine le diplôme en poche, Benjamin décroche un premier contrat en tant que formateur/ encadrant de chantier en espaces verts ; il plonge alors la tête la première dans le monde de l insertion! Il y a pris goût, ce qui l a conduit à confirmer cette expérience à l IDEMU. Benjamin se dit aujourd hui qu il a «trouvé l emploi qui fait la passerelle entre le travail Accompagnement et formation à la gestion écologique des espaces naturels Force vive de l IDEMU : les encadrants techniques dans la nature et l aide aux personnes qui en ont besoin, notamment le public adulte avec lequel je me sens à l aise». En rejoignant l IDEMU, il a intégré ce qui peut constituer le chaînon manquant dans son parcours : la formation. Un atout en plus pour le normand qui rêve d ouvrir sa ferme pédagogique en Bretagne! 10 rapport d activité rapport d activité 2012

7 Mise en ligne et animation d un portail régional sur les métiers de l économie verte Emploi Environnement abonnés à la lettre d actualité mensuelle (11 éditions) Dans la perspective d une économie plus verte, il est essentiel d appréhender l impact environnemental du développement durable sur l emploi, les métiers et les formations. Depuis plus de 10 ans, l IDEMU s engage avec l État, la Région et les agences de l environnement à l animation du réseau Territoires Environnement Emplois (TEE) Ile-de-France et de l observatoire francilien des métiers verts. IDEMU flyer_www.tee-idf.net IDEMU visites / an 1 outil de veille partagée (Scoop.it!) 300 visites en 3 mois 15 partenaires mobilisés dans l expérimentation du portail tee-idf.net acteurs franciliens de l ESS contactés dans le cadre d une enquête avec UNIFORMATION L Observatoire se dote d un portail web Depuis 2009, le réseau TEE Ile-de-France anime l Observatoire francilien des métiers de l économie verte, véritable outil consacré à l analyse et à la valorisation des problématiques régionales «métiers et offres de formation» de l économie verte. En 2012, avec le soutien particulier de la Région Ile-de-France, du FSE et de l IDEMU, l Observatoire est désormais doté d un portail web (www.tee-idf.net) et d outils 2.0 (forums, espaces de co-écriture) dédiés. La version beta en ligne depuis le mois d octobre a déjà reçu plus de 30 % de visites supplémentaires. Cette version beta a été l objet d une expérimentation auprès des publics cibles du portail (15 partenaires mobilisés : OPCA, maisons de l emploi, observatoire de branches, bureau d étude, prescripteurs de l emploi et de la formation) afin de le rendre, sur le fond comme sur la forme, le plus conforme à leurs besoins. À noter, l espace public, riche en actualités et en ressources, est d ores et déjà opérationnel. L outil de veille partagé, Scoop. it, a quant à lui déjà reçu plus de 300 visites en trois mois. Un partenariat avec UNIFORMATION, OPCA de l économie sociale Dans un objectif de meilleure connaissance des activités et emplois des adhérents de l OPCA Uniformation, le réseau TEE Ile-de-France a réalisé une enquête par ing auprès de acteurs de l ESS pour identifier le niveau de verdissement de leurs métiers et leurs connaissances sur le sujet. Près des ¾ des répondants estiment que leur activité est impactée par la prise en compte des enjeux environnementaux. Mais 66 % attendent une plus grande sensibilisation des salariés, clients à l évolution des métiers, produits et services. Le niveau d information sur l offre de formation environnementale en Ile-de-France est bas : 89 % des répondants déclarent ne pas être informés. 2/3 des répondants souhaiteraient qu Uniformation leur propose des formations en lien avec l environnement. Les résultats de l enquête sont accessibles dans l espace collaboratif du portail et une poursuite du partenariat est prévue en En partenariat avec l ARENE, une nouvelle ressource sur l économie verte Dans le cadre des missions du pôle Territoires durables et solidaires, l Agence régionale de l environnement et des nouvelles énergies (ARENE) d Ile-de-France a souhaité réaliser avec le réseau TEE Ile-de-France, une fiche ressource sur «l économie verte» à destination des acteurs de l emploi et de l orientation. Valorisant les travaux issus plus particulièrement de l Observatoire francilien des métiers verts, une définition commune de l économie verte a été travaillée. Défi métiers, le Carif-oref francilien et le réseau TEE Ile-de-France ont en commun de s intéresser à l impact de la transition écologique de l économie sur l emploi, sur les métiers et sur les formations. Tous deux partagent la même volonté de mieux connaître les besoins en main-d œuvre et en compétences des secteurs concernés et souhaitent être une aide pour les décideurs régionaux, les Focus sur De novembre 2012 à février 2013, une série d entretiens a été menée auprès de collectivités franciliennes ayant une forte politique de soutien de développement des éco-activités. À travers ces retours d expériences, la consolidation des informations recueillis permettra de favoriser une meilleure connaissance du périmètre des activités et des emplois concernés par l économie verte, et, d apporter une aide à la décision dans le cadre des réflexions stratégiques et opérationnelles pour un développement économique durable. La publication de cette fiche de quatres pages est prévue pour la rentrée acteurs de l emploi-formation et leurs publics. Une collaboration a été engagée pour améliorer le recensement et la lisibilité de l offre de formation environnementale continue, et, pour améliorer la connaissance des professions vertes et verdissantes. Plus particulièrement, les offres de formation relevant du périmètre de l économie verte seront valorisées et accessibles dans la rubrique TEE Ile-de-France et Défi métiers en action Formation du portail www. tee-idf.net, qui présentera l avantage d associer chaque offre de formation à un ou des métiers(s). Un module permettant d affiner sa recherche selon les secteurs concernés, la durée, le niveau d entrée et le lieu de la formation, sera disponible à partir de juin À noter également la réalisation par TEE Ile-de- France, de quatre zooms métiers dans le cadre de Pour un développement économique durable l étude sur les professions vertes et verdissantes en Ile-de-France, réalisée par l INSEE et Défi métiers. Ce travail sera présenté lors d une matinée organisée par Défi-métiers en avril 2013, et, les résultats seront disponibles sur et 12 rapport d activité rapport d activité 2012

PROJET D ACCOMPAGNEMENT DES COPROPRIÉTÉS. Réhabiliter et maîtriser ses coûts? C'est possible!

PROJET D ACCOMPAGNEMENT DES COPROPRIÉTÉS. Réhabiliter et maîtriser ses coûts? C'est possible! PROJET D ACCOMPAGNEMENT DES COPROPRIÉTÉS Réhabiliter et maîtriser ses coûts? C'est possible! Plan de présentation 1. Les missions de l Agence locale de l énergie et du climat 2. Focus contexte et enjeux

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES REUNION DU 20 DECEMBRE 2013 RAPPORT N CR-13/06.653 CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de formation des jeunes et

Plus en détail

PROJET D ACTIVITÉ 2015

PROJET D ACTIVITÉ 2015 PROJET D ACTIVITÉ 2015 LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS DU SECTEUR LES ENJEUX INSTITUTIONNELS 1. Les partenaires engagés 2. Les partenaires à consolider et développer 3. Les élections départementales et régionales

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE. Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009

POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE. Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009 POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009 1 Une politique régionale concertée Le 20 Mai 2008, le CRIF organise une large concertation

Plus en détail

Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée

Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée Le réseau francilien de lutte contre les précarités énergétiques Fiche Action Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée Territoire concerné >> Ville des Mureaux (78) Date de mise

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES

DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES CONTACTS PRESSE: Socotec : Delphine Bouchez & Camille Jullien delphine.bouchez@moonpress.fr - 01 46 08 63 18 camille.jullien@moonpress.fr

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR Dossier de presse, jeudi 20 décembre 2012 Contact presse : Préfecture de région : 01 82 52 40 25 communication@paris-idf.gouv.fr AP-HP : 01 40 27 37 22 - service.presse@sap.aphp.fr

Plus en détail

Formation «réaliser un diagnostic sociotechnique au domicile de ménages en précarité énergétique»

Formation «réaliser un diagnostic sociotechnique au domicile de ménages en précarité énergétique» Le réseau francilien de lutte contre les précarités énergétiques Fiche Action Formation «réaliser un diagnostic sociotechnique au domicile de ménages en précarité énergétique» Territoire concerné >> L

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Quartier Jeunes 9h30-11h Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Le porteur LA SPAP : Société des Amis des Pauvres Fondée en 1847

Plus en détail

Club FACE Sénior FACE Lille métropole

Club FACE Sénior FACE Lille métropole Club FACE Sénior FACE Lille métropole 17 mai 2013 Objectifs : Présenter FACE Lille métropole Présenter le Club FACE Sénior, ses objectifs, ses valeurs ajoutées, les engagements demandés et les résultats

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi UNION EUROPEENNE L Europe s engage en Limousin Avec le Fonds social européen PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN objectif compétitivité régionale et emploi 2007 2013 Axe 3 «cohésion

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE

VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE Formations 2014 Soucieux de s inscrire dans une démarche de prise en compte des préoccupations de qualité environnementale et de développement durable dans le bâti et dans

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

Quartier Jeunes. 16h-18h. Projet : «Lycée de la nouvelle chance Auvergne» Porteur : GIP Auvergne ACADEMIE DE CLERMONT-FERRAND

Quartier Jeunes. 16h-18h. Projet : «Lycée de la nouvelle chance Auvergne» Porteur : GIP Auvergne ACADEMIE DE CLERMONT-FERRAND Quartier Jeunes 16h-18h Projet : «Lycée de la nouvelle chance Auvergne» Porteur : GIP Auvergne ACADEMIE DE CLERMONT-FERRAND Le GIP Auvergne Le porteur Le porteur Le GIP FCIP Auvergne a pour vocation de

Plus en détail

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification formation qualification motivation emploi Devenez Technicien conseil en prestations familiales La Caisse d'allocations familiales de Paris vous propose une formation une qualification un emploi La Caf

Plus en détail

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme Projet de Plateforme Technologique pour l Innovation Bâtiment Durable en Bretagne Projet de Plateforme Projet Technologique de Plateforme pour l Innovation Technologique Bâtiment Durable pour en l Innovation

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

CONTRATS D OBJECTIFS AVEC LES BRANCHES PROFESSIONNELLES

CONTRATS D OBJECTIFS AVEC LES BRANCHES PROFESSIONNELLES Point d étape à mi-parcours du PRDF Note spécifique CONTRATS D OBJECTIFS AVEC LES BRANCHES PROFESSIONNELLES Institué par la loi du 23 juillet 1987, le Contrat d objectifs de branche professionnelle est

Plus en détail

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Le sens de notre action Les questions relatives à l amélioration du cadre de vie et au bien-être des hommes sont des préoccupations sociétales

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS

POUR DIFFUSION AUX AGENTS MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/SEC/BR/LL/FG/DEJ/SPEJ/N 12-15 Lila LALAM 01 43 93 89 65 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : CHARGE DE LA MUTUALISATION DES ACHATS

Plus en détail

En marche pour la rénovation BBC des logements en Lorraine

En marche pour la rénovation BBC des logements en Lorraine En marche pour la rénovation BBC des logements en Lorraine Contrat Climat Energie Plateformes Locales et Opérations Collectives de Rénovation Energétique de l Habitat AMI «Rénover BBC» SRCAE Objectifs

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE 103.5 La station Radio E2C AUVERGNE Communiqué de presse 15 mai 2012 Radio E2C : 103.5 Une semaine dans la peau des animateurs radio, c est le challenge que vont relever les stagiaires de l E2C Du 21 au

Plus en détail

Offres et besoins de formations : les enjeux en Nord-Pas de Calais

Offres et besoins de formations : les enjeux en Nord-Pas de Calais Offres et besoins de formations : les Vers une définition concertée des enjeux de développement des formations professionnelles en région Nord-pas de Calais Région Nord-Pas de Calais Mission d Appui aux

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

L obligation d emploi

L obligation d emploi L obligation d emploi 1 2 La réponse à l obligation d emploi dans le secteur privé La réponse à l obligation d emploi dans le secteur public La loi fixe à tout établissement privé ou public d au moins

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

Service Public Régional de l Orientation :

Service Public Régional de l Orientation : Service Public Régional de l Orientation : Signature de la convention de coordination tripartite entre l État, l'académie de Montpellier, et la Région Languedoc-Roussillon -Jeudi 2 juillet 2015- Espace

Plus en détail

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM.

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. Direction du Développement Economique et Emploi Artois Comm. Le 4 juin 2010 ARTOIS COMM. PRESENTATION D ARTOIS COMM. LES CARACTERISTIQUES DU TERRITOIRE : La Communauté

Plus en détail

L Apprentissage à Sciences Po

L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po g Une filière en développement Depuis 2006, Sciences Po développe activement ses formations en apprentissage. Sept masters proposent aujourd

Plus en détail

Agence Parisienne du Climat Guichet unique Plate-forme territoriale pour la transition énergétique

Agence Parisienne du Climat Guichet unique Plate-forme territoriale pour la transition énergétique Agence Parisienne du Climat Guichet unique Plate-forme territoriale pour la transition énergétique 1 Une structure inédite fortement partenariale sa gouvernance, ses moyens L'Agence Parisienne du climat

Plus en détail

2012 :. 6 030 jeunes accompagnés,. 3 004 jeunes ont accédé à l emploi, 1 142 jeunes ont participé à des actions de formation professionnelle,

2012 :. 6 030 jeunes accompagnés,. 3 004 jeunes ont accédé à l emploi, 1 142 jeunes ont participé à des actions de formation professionnelle, Coordonnées et contact : Cap emploi : 3 agences sur le Finistère Brest : 7 rue de Kervezennec Z.I. De Kergonan 29200 Brest Quimper : Bât. St Louis Z.A. Salle Verte Av. Per Jakez Hélias 29500 Ergué Gabéric

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

Profil de poste détaillé Niveau de qualification Employeurs potentiels MISSION

Profil de poste détaillé Niveau de qualification Employeurs potentiels MISSION Profil de poste détaillé Niveau de qualification Employeurs potentiels Autres intitulés possibles : Chargé-e de projet Accompagnateur-trice des démarches de développement durable Chargé-e d études environnement

Plus en détail

Alternance réalisée par Amélie Montoriol au sein de la Direction Innovations & Marchés :

Alternance réalisée par Amélie Montoriol au sein de la Direction Innovations & Marchés : Alternance réalisée par Amélie Montoriol au sein de la Direction Innovations & Marchés : PRESENTATION DE L ORGANISME D ACCUEIL Ressourcer le monde Clients : Collectivités/ Industriels/ Secteur Tertiaire

Plus en détail

UNITE DE GESTION FSE - BORDEAUX PERIGUEUX AGEN CAHIER DES CHARGES POSTES DE REFERENTS PLIE SUR LA ZONE DE L AGGLOMERATION D AGEN

UNITE DE GESTION FSE - BORDEAUX PERIGUEUX AGEN CAHIER DES CHARGES POSTES DE REFERENTS PLIE SUR LA ZONE DE L AGGLOMERATION D AGEN UNITE DE GESTION FSE - BORDEAUX PERIGUEUX AGEN CAHIER DES CHARGES POSTES DE REFERENTS PLIE SUR LA ZONE DE L AGGLOMERATION D AGEN 2013 A Contexte général 2 B La mission accompagnement renforcé des participants

Plus en détail

TITRE : ENGAGEMENT DU DÉPARTEMENT POUR LES EMPLOIS D'AVENIR

TITRE : ENGAGEMENT DU DÉPARTEMENT POUR LES EMPLOIS D'AVENIR RAPPORT DU PRÉSIDENT AU CONSEIL GÉNÉRAL 2ème Commission Solidarités, innovation sociale et lutte contre les discriminations N 2012-02-0023 SÉANCE DU 17 DÉCEMBRE 2012 POLITIQUE : INSERTION SOCIALE SECTEUR

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION TERRITORIALISEE

OFFRE DE FORMATION TERRITORIALISEE OFFRE DE FORMATION TERRITORIALISEE DOCUMENT DE CADRAGE 2011-2012 Introduction La Région des Pays de la Loire a pour ambition de participer au renforcement du droit à la formation, en veillant notamment

Plus en détail

OUVRIR LES PORTES DE LA BANQUE AUX JEUNES ENTREPRENEURS

OUVRIR LES PORTES DE LA BANQUE AUX JEUNES ENTREPRENEURS Contexte général de lancement de l expérimentation Pour des raisons indépendantes de notre volonté et de notre implication, la convention avec le Ministère a été signée à la fin du mois de décembre 2010.

Plus en détail

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES Sous-Direction de l Action Sociale Le 30 janvier 2014 Département PREVENTION, PREPARATION A LA RETRAITE, ETUDES ET PROSPECTIVE MPP/NC G:\DAR\SDAS_DBVRP\3_Etudes_Prospectives\Etudes\Charge_Etude\TABLE RONDE

Plus en détail

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France Refondation de l Ecole De la République Contribution des CCI de France Octobre 2012 Etablissements publics dirigés par des chefs d entreprises élus par leurs pairs, les CCI de France assurent globalement

Plus en détail

Décembre 2014 RAPPORT ANNUEL 2014. Mission Apprentissage. Service Emploi - Concours

Décembre 2014 RAPPORT ANNUEL 2014. Mission Apprentissage. Service Emploi - Concours Décembre 2014 RAPPORT ANNUEL 2014 Mission Apprentissage Service Emploi - Concours Rapport annuel 2014 Mission Apprentissage P a g e 1 PREAMBULE En 2013, 31 contrats d apprentissage ont été signés, contre

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

Jeudi 9 juillet - Poles de Villeneuve-la-Garenne, 11 allée Saint-Exupéry (Tramway depuis la gare de Saint-Denis (RER D), arrêt La Noue)

Jeudi 9 juillet - Poles de Villeneuve-la-Garenne, 11 allée Saint-Exupéry (Tramway depuis la gare de Saint-Denis (RER D), arrêt La Noue) en partenariat avec présente «Votre Association dans le Grand Paris, quel avenir?» Thème 4 : Comment le Web et l innovation numérique peuvent-ils contribuer à construire un espace démocratique, social

Plus en détail

Présentation de la politique de la Ville de Paris en matière de rénovation énergétique du parc de logements privé

Présentation de la politique de la Ville de Paris en matière de rénovation énergétique du parc de logements privé Présentation de la politique de la Ville de Paris en matière de rénovation énergétique du parc de logements privé Chantier copropriété du Plan Bâtiment Grenelle 30 septembre 2011 Sommaire Les objectifs

Plus en détail

Diagnostics, accompagnements et appui RH

Diagnostics, accompagnements et appui RH Diagnostics, accompagnements et appui RH Diagnostics et accompagnements Prestations de conseil financées à 100% par le Fafih Pour des entreprises de 1 à 250 salariés Assurées par des cabinets spécialisés

Plus en détail

construisons ensemble les savoirs de demain

construisons ensemble les savoirs de demain construisons ensemble les savoirs de demain «L IAE Toulouse est l École de Management de l Université Toulouse 1 Capitole, dont l objectif est de proposer des formations de haut niveau dans les différentes

Plus en détail

Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes

Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes Note de cadrage Dans le cadre de la construction de la programmation européenne 2014-2020, l année

Plus en détail

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 18/12/2014. ILE-DE-FRANCE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Les

Plus en détail

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes :

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes : Le questionnaire ci dessous a pour objectif de faire le point sur le RESSOL, sur notre dernière action à savoir le mois de l Economie Sociale et Solidaire et sur nos pistes d évolution. Ce questionnaire

Plus en détail

Plan régional de soutien à l économie

Plan régional de soutien à l économie Plan régional de soutien à l économie Le 23 mars 2009 La crise financière mondiale qui s est déclarée à l été 2008 se double d une crise économique et sociale. L onde de choc de ce phénomène a des effets

Plus en détail

CHARTE REGIONALE POUR STIMULER LA DEMANDE DE RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS PRIVES

CHARTE REGIONALE POUR STIMULER LA DEMANDE DE RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS PRIVES CHARTE REGIONALE POUR STIMULER LA DEMANDE DE RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS PRIVES 57% du parc ligérien de logements est antérieur à 1975. Considérant que 46% des consommations d énergie sont liées

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 ARTICLE 1 : CONTEXTE Dans le prolongement de son Agenda 21 qui s intègre dans une logique de développement durable,

Plus en détail

3. Relations clientèle et solidarité

3. Relations clientèle et solidarité 3. Relations clientèle et solidarité Maintenir une proximité forte avec ses clients via un dispositif d accueil animé par plus de 6 000 conseillers, construire des partenariats de médiation sociale pour

Plus en détail

de la Guadeloupe et des Iles du Nord

de la Guadeloupe et des Iles du Nord DISCOURS DE Monsieur Maurice DACCORD Secrétaire Général de l Agence Nationale des Services à la Personne EN CLOTURE DU 1 ER SALON DES SERVICES A LA PERSONNE DE LA GUADELOUPE ET DES ILES DU NORD JEUDI 1

Plus en détail

Pacte de responsabilité

Pacte de responsabilité Le 5 mars 2014 Pacte de responsabilité Relevé de conclusions des réunions paritaires du 28 février et du 5 mars 2014 La situation économique et sociale de notre pays est marquée par une forte ambivalence.

Plus en détail

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN «L IAE Toulouse est l École de Management de l Université Toulouse 1 Capitole, dont l objectif est de proposer des formations de haut niveau dans les différentes

Plus en détail

L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO

L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO 130 C est le nombre d apprentis à Sciences Po en 2014. Sciences Po souhaite atteindre le nombre de 150 apprentis par an, soit 10 % d une promotion. l apprentissage à Sciences

Plus en détail

Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015

Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015 PRÉFET DES LANDES Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015 1 La Huitième édition de ce forum organisé par les

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Le tableau ci-après décline : - dans la colonne «Tronc commun», le profil de base, à travers la finalité du poste, les missions,

Plus en détail

Extension de l école de la deuxième chance à Marseille

Extension de l école de la deuxième chance à Marseille Extension de l école de la deuxième chance à Marseille CONTEXTE La notion d Ecole de la Deuxième Chance La notion d école de la seconde chance fait suite à la parution, en 1995, d un Livre Blanc de la

Plus en détail

L IFPA SS. vous accompagne. Pôle Orientation et Carrière. www.ifpass.fr www.formations-assurance.fr. www.formations-assurance.fr

L IFPA SS. vous accompagne. Pôle Orientation et Carrière. www.ifpass.fr www.formations-assurance.fr. www.formations-assurance.fr L IFPA SS vous accompagne Pôle Orientation et Carrière Validation des acquis de l expérience (VAE) Bilan de compétences Plateforme emploi Coaching www.enass.fr www.ifpass.fr www.formations-assurance.fr

Plus en détail

RECRUTER. un collaborateur handicapé. Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015

RECRUTER. un collaborateur handicapé. Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015 Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015 RECRUTER un collaborateur handicapé Les bonnes questions à se poser Quelles démarches? Les aides de l Agefiph dont vous pouvez bénéficier Les clés pour

Plus en détail

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap»

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap» : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles 1 CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE FORMATION «Accompagnement du recrutement

Plus en détail

Aidons les jeunes à devenir entrepreneur de leur vie! RESEAU ETINCELLE RESEAU ETINCELLE

Aidons les jeunes à devenir entrepreneur de leur vie! RESEAU ETINCELLE RESEAU ETINCELLE Aidons les jeunes à devenir entrepreneur de leur vie! RESEAU 1 1. Le Constat En France chaque année, 230.000 jeunes sortent du système scolaire sans diplôme ni qualification Le taux de chômage des actifs

Plus en détail

LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP

LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP Réf. document : AT.PEG.22 LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP Définition d un «Projet éducatif global» Les objectifs du Projet éducatif global d un établissement de formation du BTP représentent

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

dans le cadre de l ordonnance 2005-649

dans le cadre de l ordonnance 2005-649 APPEL A PROPOSITION 2015 dans le cadre de l ordonnance 2005-649 relative aux marchés passés par certaines personnes publiques ou privées non soumises au code des marchés publics FORMATION QUALIFIANTE Assistant(e)

Plus en détail

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 La conscience qu il faut agir autrement? Une conscience inscrite dans le projet de la nouvelle équipe municipale Un acte fondateur avec la délibération

Plus en détail

Atelier «Dispositif d accompagnement à la rénovation énergétique des copropriétés en région Centre» 30 janvier 2014

Atelier «Dispositif d accompagnement à la rénovation énergétique des copropriétés en région Centre» 30 janvier 2014 Atelier «Dispositif d accompagnement à la rénovation énergétique des copropriétés en région Centre» 30 janvier 2014 William Palis Romuald Caumont Jerry Schmidt Accompagnement en copropriété Enjeux énergie-climat

Plus en détail

Agence Tunisienne de la Formation Professionnelle

Agence Tunisienne de la Formation Professionnelle République Tunisienne Ministère de la Formation Professionnelle et de l Emploi Agence Tunisienne de la Formation Professionnelle MISSIONS Crée en 1999 par le Ministère de la formation Professionnelle et

Plus en détail

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Le réseau francilien de lutte contre les précarités énergétiques Fiche Action Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Territoire concerné >> Département du Val-de- Marne

Plus en détail

Transformation digitale et communication interne

Transformation digitale et communication interne Transformation digitale et communication interne Présentation des résultats de l enquête en ligne Novembre 2015 Sommaire 1 2 3 4 Profil des répondants et de leur organisation Position et rôle : perception

Plus en détail

Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation?

Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation? Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation? Taux de sensibilisation à la question de l accompagnement social : 85 % des 22 Parcs questionnés estiment que le développement social est

Plus en détail

Les actions de l ADEME Ile-de- France pour la transition énergétique du secteur du bâtiment

Les actions de l ADEME Ile-de- France pour la transition énergétique du secteur du bâtiment Les actions de l ADEME Ile-de- France pour la transition énergétique du secteur du bâtiment Réunion de conjoncture du CERC Ile-de-France 7 Novembre 2013 Objectif environnementaux L objectif européen du

Plus en détail

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Julien Roissé Chargé du SCoT du Pays du Mans Référent technique Grand Ouest de la Fédération Nationale des SCoT Séminaire SCoT Energie Bordeaux 04 novembre 2014

Plus en détail

Le Plan Climat Energie de Paris en marche :

Le Plan Climat Energie de Paris en marche : DOSSIER DE PRESSE 05 décembre 2012 Le Plan Climat Energie de Paris en marche : Rénovation énergétique globale d une copropriété parisienne : la Fontaine d Aligre (12 ème arrondissement) Sommaire 1_ La

Plus en détail

s engage pour l emploi Les marchés publics : un pari gagnant pour l emploi La clause d accès à l emploi en 10 questions

s engage pour l emploi Les marchés publics : un pari gagnant pour l emploi La clause d accès à l emploi en 10 questions s engage pour l emploi Les marchés publics : un pari gagnant pour l emploi La clause d accès à l emploi en 10 questions édito Le Conseil général du Gard s est engagé à travers sa politique d achat dans

Plus en détail

Contexte et problématique de départ :

Contexte et problématique de départ : Défi 2 Pour une production et une consommation responsables Objectif 5 Promouvoir une gestion territoriale des emplois et des compétences à l échelle du Pays Action 10 Education permanente au Développement

Plus en détail

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime Contribution écrite de la Caisse d Allocations Familiales de Seine Maritime La loi n 2014-173 du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine fixe les principes de la nouvelle

Plus en détail

ils et elles sont fiers de construire

ils et elles sont fiers de construire L A F O R M A T I O N A U X M É T I E R S D U B Â T I M E N T ils et elles sont fiers de construire Les jeunes qui choisissent le bâtiment ont de bonnes raisons de le faire Dans le bâtiment, on se sent

Plus en détail

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région Agenda 21 Île-de-France Le référentiel de l Eco-Région Un Agenda 21 pour renforcer l'eco-région 2008 Forum de lancement de l Agenda 21 Île-de-France Le choix d un agenda 21 interne : périmètre de l institution

Plus en détail

Le défi du renforcement des compétences 2. Un partenariat avec l OFPPT 3. Une formation intensive assurée par des professionnels 4

Le défi du renforcement des compétences 2. Un partenariat avec l OFPPT 3. Une formation intensive assurée par des professionnels 4 RAPPEL DU CONTEXTE 2 Le défi du renforcement des compétences 2 Un partenariat avec l OFPPT 3 Une meilleure adéquation entre la formation et les besoins de l entreprise 3 UN PLAN DE FORMATION ADAPTE 4 Une

Plus en détail

Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE

Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE Projet de délibération portant sur la définition d aides expérimentales permettant d accompagner

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

Socia3. Accompagner vos Richesses Humaines. Des solutions sur-mesure pour la gestion de la paie et des ressources humaines de votre organisation

Socia3. Accompagner vos Richesses Humaines. Des solutions sur-mesure pour la gestion de la paie et des ressources humaines de votre organisation Socia3 Accompagner vos Richesses Humaines www.socia3.fr Des solutions sur-mesure pour la gestion de la paie et des ressources humaines de votre organisation Socia 3, la 1 ère Entreprise Adaptée spécialisée

Plus en détail

Les Petits Débrouillards présentent

Les Petits Débrouillards présentent Les Petits Débrouillards présentent Un programme éducatif pour développer et accompagner la pratique d activités scientifiques et techniques sur les territoires. Soutenu par les investissements d avenir

Plus en détail

MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD

MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD 2015 1 ORDRE DU JOUR Rapport d activité 2014 Les comptes 2014 Orientations & Budget prévisionnel 2015 Questions diverses 2 LE TERRITOIRE DE COMPETENCES 3 RAPPORT D'ACTIVITE

Plus en détail

Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne

Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne Rejoignez la 1 ère fédération de proximité d entreprises de Services à la Personne Dans les pas de Richard Binier qui a su

Plus en détail