Enquête publique sur la. Révision du Schéma Directeur Régional d Ile-de-France (SDRIF) Avis du Conseil de Développement de Saint-Quentin-en-Yvelines

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Enquête publique sur la. Révision du Schéma Directeur Régional d Ile-de-France (SDRIF) Avis du Conseil de Développement de Saint-Quentin-en-Yvelines"

Transcription

1 Enquête publique sur la Révision du Schéma Directeur Régional d Ile-de-France (SDRIF) Avis du Conseil de Développement de Saint-Quentin-en-Yvelines (CODESQY) Avril 2013 Le Conseil de Développement de Saint-Quentin-en-Yvelines (CODESQY) est une instance de démocratie participative créée en 2002 par délibération du Conseil Communautaire de Saint-Quentin-en-Yvelines, dans le cadre de la loi d orientation pour l aménagement durable du territoire du 25 juin Il est constitué de membres bénévoles issus des milieux économiques, sociaux, associatifs, et sa mission est d élaborer des propositions à l attention des élus sur l avenir du territoire dans une perspective de développement durable. Par sa composition, il prend en compte les attentes et les besoins des habitants, des salariés et des usagers de l agglomération et de son bassin de vie.. Il a démontré depuis dix ans son souci d élaborer des avis et propositions documentés et constructifs mus par la recherche de l intérêt général, et se plaçant dans la perspective d un territoire ouvert sur la coopération avec les territoires voisins, sur l environnement régional et les enjeux nationaux. Le présent avis du CODESQY sur le projet de SDRIF se nourrit d années de réflexions, de dialogue avec les élus et les services techniques, de contributions remises aux élus de SQY et d Ile de France, de participation à des comités de pilotage sur les projets de l agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines (SQY), ainsi que d échanges avec le Conseil Economique, Social et Environnemental Régional d Ile de France (CESER) et avec les autres conseils de développement franciliens, incluant l élaboration de contributions communes.

2 SYNTHESE DE L AVIS LE CODESQY est en accord avec les grands objectifs définis dans le projet de SDRIF pour le développement de la région Ile-de-France. Il approuve l importance des ambitions tracées par le SDRIF pour Saint-Quentin-en-Yvelines en matière de développement urbain, de construction de logements et de développement économique, notamment le long de l axe ferroviaire. Il constate que l agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines s est d ores et déjà dotée d un PLH en rapport avec les objectifs de construction de logement qui sous-tendent le SDRIF et leur territorialisation (TOL), et il approuve cette ambition de l agglomération. Le CODESQY constate et déplore fortement que les projets d accroissement des capacités de transport collectif entre Saint-Quentin-en-Yvelines et la zone dense de l Ilede-France, qui sont indispensables pour accompagner ces développements de façon crédible, sont totalement absents du projet de SDRIF. Deuxième pôle économique de l Ouest francilien après La Défense, locomotive économique des Yvelines, pôle de recherche privée essentiel dans le cadre de l OIN Paris Saclay, Saint- Quentin-en-Yvelines génère d importants flux domicile travail avec le reste de l Ile-de-France. Ses besoins ne pourront qu augmenter, d autant plus que d importants développements urbains sont prévus le long de l axe ferroviaire. Les infrastructures de transport en commun sont d ores et déjà à saturation et ne seront pas en mesure de satisfaire la croissance des besoins, et encore moins de permettre d augmenter la part modale des transports collectifs de 20% à l horizon de 2020 comme le voudrait le SDRIF. Il y a là une incohérence marquée, qui met en péril les projets de développement euxmêmes, et le CODESQY exprime ses plus vives inquiétudes sur le devenir du tissu économique de Saint-Quentin-en-Yvelines si les projets de transport devaient rester en l état. En conséquence, le CODESQY demande l inscription au SDRIF des projets suivants, dont plusieurs figuraient déjà dans le plan de mobilisation pour les transports : renforcement de la capacité de desserte de Saint-Quentin-en-Yvelines vers Paris et La Défense prolongement des lignes C et U vers Coignières et Rambouillet réalisation de la ligne 18 du Nouveau Grand Paris avant 2025, et interconnexion de cette ligne avec l axe ferroviaire entre Trappes et SQY-Montigny prolongement de la Tangentielle Ouest le long de l axe ferroviaire jusqu à SQY- Montigny et l interconnexion avec la ligne

3 Sur le plan de la justification des choix effectués par le projet de SDRIF, le CODESQY observe et déplore que le choix structurant qu est le tracé de la ligne verte du métro du Grand Paris ait dès l origine retenu comme hypothèse non négociable le passage par Versailles, sans qu aucune justification sous forme d étude de besoins et étude de trafic comparées, par rapport à un passage par Saint-Quentin-en-Yvelines ait jamais été produite à l appui de ce choix. Du fait de cette exclusion a priori, le CODESQY considère que la rationalité des choix proposés en matière d infrastructures de transport n est pas établie. Le CODESQY demande que les projets ci-dessus soient inscrits au SDRIF, au moins à titre de projets demandant des études complémentaires, avec une mise à l étude dans des délais rapprochés

4 AVIS DETAILLE I - INTRODUCTION Le projet de SDRIF adopté par le Conseil Régional le 25 octobre 2012, est soumis à enquête publique du 28 mars 2013 au 30 avril Le CODESQY s est prononcé en 2007 sur le précédent projet de révision du SDRIF. Depuis cette première enquête, le CODESQY continue de suivre avec attention l élaboration des documents de planification concernant la région Ile de France. Il a émis plusieurs avis concernant la desserte de Saint Quentin en Yvelines en transports collectifs et les projets de l agglomération en matière de logement. Il a proposé en novembre 2012 une réflexion prospective : «Une Vision de Saint-Quentin-en-Yvelines en 2040». Pour émettre le présent avis le CODESQY a pris connaissance des documents du dossier d enquête mis en ligne sur le site : la «Vision régionale» (en préambule) ; les «Défis, Projet spatial et Objectifs» ; les «Orientations réglementaires» et la «Carte de destination générale des différentes parties du territoire» ; l «Evaluation environnementale» ; les «Propositions pour la mise en œuvre du SDRIF» (en annexe). Il a également pris connaissance, notamment, des documents suivants : l avis émis par la Communauté d agglomération de Saint Quentin en Yvelines lors du Conseil Communautaire du 28 février 2013, l avis du Conseil Général des Yvelines émis lors de sa séance du 15 février 2013, le discours du premier ministre du 6 mars 2013 et le document de présentation du Nouveau Grand Paris qui annoncent une adaptation du calendrier de réalisation des grandes infrastructures de transports collectifs et donnent les bases d une «nouvelle gouvernance»

5 II AVIS DU CODESQY II.1 INCOHÉRENCE ENTRE LES OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT DÉFINIS POUR SAINT-QUENTIN-EN-YVELINES ET L OFFRE DE TRANSPORTS COLLECTIFS. LE CODESQY est en accord avec les grands objectifs définis dans le projet de SDRIF pour le développement de la région Ile-de-France, tels qu exprimés dans les documents intitulés «Vision régionale» et «Défis, projet spatial régional et objectifs». La «Carte de destination générale des différentes parties du territoire» fait apparaître, pour Saint-Quentin-en-Yvelines, d importants secteurs offrant un «fort potentiel de densification» le long du corridor ferroviaire. Ces secteurs, représentés par des «pastilles brunes», sont définis p. 27 et 28 du document «Orientations règlementaires» comme «espaces urbanisés comprenant des emprises mutables importantes ou des secteurs disposant d un fort potentiel de valorisation». En complément, plusieurs points de densification sont également proposés le long de l itinéraire du futur TCSP Massy Saint-Quentin-en-Yvelines et des «secteurs d urbanisation préférentielle», représentés par des «pastilles oranges», sont positionnés à La Minière sur la commune de Guyancourt et à proximité de la gare de La Verrière. Le CODESQY approuve ces propositions, qui correspondent à celles qu il a exprimées dans divers avis plaidant pour que l agglomération retrouve une nouvelle dynamique, notamment en matière de construction de logements, et dans son avis prospectif «Une vision de Saint- Quentin-en-Yvelines en 2040». Or, cette ambition en matière de construction de logements et de développement de nouvelles activités n est concevable que si une offre de transports collectifs l accompagne. Son tissu économique dynamique ( emplois) fait de Saint-Quentin-en-Yvelines le deuxième pôle économique de l ouest francilien après La Défense. Les activités de recherche et développement et la haute technologie y sont importantes et reconnues internationalement. Ces activités de recherche privée font de Saint-Quentin-en-Yvelines une composante essentielle du pôle de recherche et d innovation développé dans le cadre de l OIN de Paris Saclay. Très tournée vers le reste de l Ile de France, l activité de Saint-Quentin-en-Yvelines engendre des flux de déplacements importants, notamment les flux domicile travail, avec une part prépondérante de déplacements en automobile. Les transports collectifs régionaux n ont pas évolué significativement depuis près de 20 ans (mise en service de la ligne U en 1995) et sont à saturation depuis plusieurs années

6 Les usagers des transports collectifs vivent au quotidien les trains surchargés et les défaillances de la qualité du service. Les entreprises du territoire déplorent cette situation et ne peuvent donc pas lancer des plans d incitation à l utilisation des transports collectifs. Pour illustrer l insuffisance de desserte de Saint-Quentin-en-Yvelines, on dénombre 272 liaisons hebdomadaires à Saint-Quentin-en-Yvelines, à comparer aux 871 liaisons hebdomadaires dont dispose Versailles, qui compte moins d habitants et d emplois dans le périmètre desservi par les gares. Le CODESQY a exprimé cette situation et ces besoins dans plusieurs avis émis au cours des dernières années, adressés aux élus de l agglomération et aux instances compétentes : Région, STIF, Société du Grand Paris, SNCF, RFF, Conseil Général. Si les objectifs de développement urbain définis par le SDRIF sont mis en œuvre, les besoins de déplacements entre les «zones d urbanisation préférentielle» le long du corridor ferroviaire de Saint-Quentin-en-Yvelines et la zone dense de l Ile de France ne pourront que croître fortement, même avec une politique active de rapprochement habitat emploi. Or, ce corridor ferroviaire n est l objet, dans le projet de SDRIF examiné, d aucun projet d accroissement des capacités de transport collectif vers la zone dense de l Ile-de- France. Certains projets, qui apparaissaient dans le Plan régional de mobilisation pour les transports, n y figurent même plus ou sont reportés à des dates très lointaines. Il y a là une incohérence marquée. Le CODESQY estime que Saint-Quentin-en-Yvelines ne pourra pas poursuivre son développement conformément aux intentions exprimées dans le SDRIF sans une augmentation significative de capacité des transports collectifs lourds vers Paris et La Défense, complétée par l ouverture de nouveaux axes vers l Est (Saclay Massy Orly) et vers le nord (Tangentielle Ouest). Il y a aussi incohérence entre les objectifs du projet de PDUIF, qui fixe un objectif d augmentation de 20% de la part modale des transports collectifs à l horizon 2020 et une réduction des transports mécanisés individuels, et l insuffisance de propositions pour la desserte du territoire de Saint-Quentin-en-Yvelines

7 En conséquence, le CODESQY demande la prise en compte dans le SDRIF de projets de transports structurants en support des développements urbains prévus : 1 l inscription au SDRIF d un projet d accroissement significatif de capacité de la desserte de Saint-Quentin-en-Yvelines vers Paris et La Défense, par un renforcement de l infrastructure RFF existante, et le traitement du point noir de Porchefontaine, comme le demande également le Conseil Général ; 2 l augmentation de la desserte des gares de La Verrière et de Trappes, en rapport avec les importants projets de développement et de densification urbaine par : le prolongement du RER C jusqu à Coignières dans un calendrier avancé à 2020 et non après 2030 comme cela est indique en page 19 du document «Propositions pour la mise en œuvre», le prolongement de la ligne U La Défense La Verrière jusqu à Rambouillet ; 3 la réalisation de la ligne verte (ligne 18) avant 2025, comme indiqué en page 20 du document «Propositions pour la mise en œuvre» (et non après 2030 comme indiqué dans le document de présentation du Nouveau Grand Paris) ; 4 la connexion directe de la ligne verte (ligne 18) du réseau du Grand Paris Express Orly Saint-Quentin-en-Yvelines Versailles avec le réseau RER-SNCF jusqu à un point à définir entre les gares de Trappes et de Saint-Quentin-en-Yvelines Montigny ; 5 le prolongement de la Tangentielle Ouest au sud de Saint-Cyr, pour être interconnectée avec le réseau RER-SNCF à la gare de Saint-Quentin-en-Yvelines Montigny, et avec la ligne verte (ligne 18) du métro du Grand Paris Express au niveau la gare d interconnexion évoquée ci-dessus, permettant ainsi d assurer à terme une interconnexion entre l axe Cergy Achères Saint-Quentin et l axe Saint-Quentin Saclay Massy. Dans les analyses du SDRIF, Versailles et Saint-Quentin-en-Yvelines sont présentés comme constituant un même ensemble. Il est erroné de considérer comme un simple point cet ensemble qui s étend sur 16 km, soit la distance entre Paris Montparnasse et Versailles. Au sein de cet ensemble, les gares de Versailles Chantiers et de Saint-Quentin-en-Yvelines sont deux pôles d échanges très importants. Saint-Quentin-en-Yvelines est la première gare des Yvelines pour les passagers entrant et sortant de la gare, et Versailles Chantiers pour les passagers changeant de trains. Les habitants de Versailles disposent déjà d une offre importante en matière de desserte ferroviaire, 3,2 fois plus qu à Saint-Quentin-en-Yvelines où, par obligation, le recours à l automobile reste le mode dominant de déplacement. Les investissements structurants mentionnés ci-dessus permettront d assurer un meilleur équilibre pour la desserte de l ensemble de ce territoire en répartissant mieux les interconnections (tram train Massy, ligne 18, TGO, ) à partir de ces deux principales gares du secteur : Versailles Chantiers et Saint-Quentin-en-Yvelines

8 II.2 ACCOMPAGNER LES VOLONTÉS DE DÉVELOPPEMENT Les territoires d intérêt métropolitain Second pôle économique de l ouest parisien, le territoire de Saint-Quentin-en-Yvelines doit être mieux positionné comme pôle structurant fort du sud-ouest francilien. Saint-Quentin-en-Yvelines est intégré dans le vaste territoire d intérêt métropolitain décrit aux pages 205 à 208 du document «Défis, Projet spatial et Objectifs». Pour le CODESQY, comme pour le Conseil Général des Yvelines, l intitulé de ce territoire «Vallée de la Bièvre aval, plateau de Saclay : urbanité, innovation, agriculture» doit être modifié et l intitulé de la version précédente du SDRIF doit être repris : «Vallée scientifique de la Bièvre et Massy-Saclay- Saint-Quentin-en-Yvelines : un nouvel équilibre entre vallées et plateaux». Au-delà de cette question de libellé, le CODESQY observe que le rôle de Saint-Quentin-en- Yvelines dans ce territoire est mal pris en considération. On découvre ici, une nouvelle fois, l incohérence entre les objectifs ambitieux affichés dans la «Carte de destination générale des différentes parties du territoire» et la place accordée à Saint-Quentin-en-Yvelines au sein de ce territoire d intérêt métropolitain. Autres observations sur les transports et déplacements. Outre les projets de transports structurants mentionnés ci-dessus, d autres problèmes de transports et déplacements restent en suspens : 1 l étude et la réalisation à court terme des projets de transports en commun de desserte territoriale et notamment l achèvement du TCSP Massy Saint-Quentin, la réalisation des TCSP Trappes La Verrière, Gare de Montigny La Clef de Saint Pierre, Versailles Satory Saint Quentin ; 2 le traitement à court terme des franchissements de la double coupure du faisceau ferroviaire RN10 et la requalification de la RN10 en boulevard urbain : aménagement du plateau urbain de Trappes, reconstruction du pont de la Villedieu, doublement du Pont Schuller à La Verrière, dénivellation du carrefour de la Malmedone à La Verrière, passage sous la voie ferrée à La Verrière. 3 le site logistique de Trappes est mentionné p 137 et 140 du document «Défis, Projet spatial et Objectifs». Le SDRIF doit indiquer quelle en sera l importance : simple site de logistique urbaine ou «grand site multimodal régional» et quelle surface à préserver? Le périmètre de ce projet aura en effet des conséquences fortes sur l évolution des flux routiers et sur les projets urbains situés le long du corridor ferroviaire à prendre en compte dans le SDRIF

9 Enfin, le CODESQY a le sentiment que les problèmes de déplacements entre Saint-Quentinen-Yvelines et le reste de l Ile de France n ont jamais fait l objet d études appropriées de la part du STIF. En effet, les interventions publiques de la Communauté d agglomération, les demandes des entreprises qui ont proposé de transmettre des fichiers de données sur les lieux d habitation de leurs salariés et les appels répétés exprimés par le CODESQY exprimés dans ses avis sur les transports n ont jamais été pris en compte. Gouvernance Au-delà des problèmes spécifiques à Saint Quentin en Yvelines, le CODESQY, instance de réflexion, en lien avec d autres conseils de développement, se préoccupe des questions de gouvernance au niveau régional pour que réussisse la mise en oeuvre du SDRIF. Pages 60 à 70 du document «Propositions pour la mise en œuvre du SDRIF» sont listés tout un ensemble de documents contractuels pouvant lier l Etat et les communes, ou la Région et les communes sur des actions particulières, mais comme l indique le titre page 63, il est nécessaire de «mieux articuler les contrats existants au service d une stratégie de mise en œuvre». En effet, remplir les objectifs de construction de logements par an, développer le réseau de transports collectifs avec les aménagements urbains qui doivent les accompagner, «reconstruire la ville sur la ville», implique que les intercommunalités et les communes aient des programmes de restructuration urbaine qui s établissent sur le long terme. Le portage de telles opérations de restructuration urbaine demande un support foncier et financier qui s étale sur plusieurs mandats d élus. Quel accompagnement peut-on définir pour les communes et les intercommunalités pour qu ils puissent se lancer dans de tels projets? - 9 -

10 II.3 RESTAURER L ÉQUITÉ DANS L ÉTUDE DES PRINCIPALES OPTIONS ET LA RATIONALITÉ DES CHOIX Sur le plan de la justification des choix effectués par le projet de SDRIF, le CODESQY observe et déplore que le choix structurant qu est le tracé de la ligne verte du métro du Grand Paris (devenue ligne 18 du Nouveau Grand Paris) ait dès l origine retenu comme hypothèse non négociable le passage par Versailles, sans qu aucune justification sous forme d étude de besoins et étude de trafic comparées, par rapport à un passage par Saint-Quentin-en-Yvelines ait jamais été produite à l appui de ce choix. Tout au long du débat public sur le Grand Paris, organisé de septembre 2010 à janvier 2011 sous l égide de la Commission Nationale du Débat Public, la Société du Grand Paris, Maître d Ouvrage, n a jamais dévié de l a priori selon lequel les seules variantes soumises à débat étaient les variantes Versailles-Chantiers et Versailles-Matelots. Le compte-rendu du débat public établi par le Président de la Commission particulière du débat public fait apparaître, dans la carte de synthèse page 179 listant les «gares supplémentaires demandées pendant le débat public», une gare intitulée curieusement «Saint-Quentin-en-Yvelines-Centre», alors qu elle est localisée à Villaroy, en bordure de l agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines. Aucune mention d une gare d interconnexion avec l axe ferroviaire n est mentionnée dans ce résumé des demandes alors que plusieurs cahiers d acteurs la demandaient explicitement. Etant donnés les besoins existants, les niveaux de service comparés actuellement offerts, les ambitions de développement de ces territoires inscrits dans le projet de SDRIF, les distances, la configuration géographique qui fait que, excepté pour la frange Est de Saint- Quentin-en-Yvelines, le détour par Versailles est rédhibitoire pour se rendre de Saint- Quentin-en-Yvelines à Saclay, une telle exclusion a priori est incompréhensible et inacceptable. Du fait de cette non prise en compte, a priori, de la principale zone de développement du quart sud-ouest de la grande couronne de l Ile de France, pour des investissements qui se chiffrent en milliards d euros et concernent des centaines de milliers d habitants et d emplois, le CODESQY considère que la rationalité des choix proposés en matière d infrastructures de transport n est pas établie. Le CODESQY demande que les projets ci-dessus soient inscrits au SDRIF, au moins à titre de projets demandant des études complémentaires, avec une mise à l étude dans des délais rapprochés

11 - 11 -

12 Contact : Service Coordination CODESQY Anne ROUSSEAU Responsable du Service Marie Christine BERTRAND Assistante Administrative

P r oj e t U r b a i n

P r oj e t U r b a i n Projet Urbain Un espace résidentiel et économique privilégié Un aménagement urbain pensé pour les acteurs du développement de demain, au sud-ouest de Paris, aux portes de la Vallée de Chevreuse et du cluster

Plus en détail

Pour une amélioration de la desserte ferroviaire de Saint-Quentin-en-Yvelines. Avis du CODESQY

Pour une amélioration de la desserte ferroviaire de Saint-Quentin-en-Yvelines. Avis du CODESQY Pour une amélioration de la desserte ferroviaire de Saint-Quentin-en-Yvelines Avis du CODESQY Juillet 2011 PRÉAMBULE Lors du débat sur le Réseau de Transport du Grand Paris qui s est tenu de septembre

Plus en détail

Avant-Projet PIECE 9 : EVALUATION DE L INTERET SOCIO- ECONOMIQUE

Avant-Projet PIECE 9 : EVALUATION DE L INTERET SOCIO- ECONOMIQUE Avant-Projet PIECE 9 : EVALUATION DE L INTERET SOCIO- ECONOMIQUE PIECE 9 EVALUATION DE L INTERET SOCIO-ECONOMIQUE 1 Cadrage de l évaluation économique et sociale du projet... 269 2 Prévisions de trafic

Plus en détail

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le plan de déplacements urbains d Île-de-France Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le PDUIF : enjeux, objectifs, défis Le PDUIF : un document essentiel de la politique des déplacements en Ile-de-France

Plus en détail

Bilan de la concertation débat public : tous les extraits (sauf un qui nous aurait échappé) concernant la ligne 18 ex-verte,

Bilan de la concertation débat public : tous les extraits (sauf un qui nous aurait échappé) concernant la ligne 18 ex-verte, Bilan de la concertation débat public : tous les extraits (sauf un qui nous aurait échappé) concernant la ligne 18 ex-verte, Exposé des motifs (page 5) Les questions portant sur l opportunité, les modalités

Plus en détail

Le projet d aménagement et de développement durable

Le projet d aménagement et de développement durable 5 Améliorer l accessibilité des territoires en diversifiant les modes de déplacement et réaménager le cadre de vie Les transformations de la ville, et plus spécifiquement encore ses extensions périphériques,

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Alsace

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Alsace Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Alsace 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques géographiques

Plus en détail

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse INSEE Aquitaine 33 rue de Saget 33 076 Bordeaux Cedex www.insee.fr Contact : Michèle CHARPENTIER Tél. : 05 57 95 03 89 Mail : michele.charpentier@insee.fr

Plus en détail

par jour. LIGNES la ligne 15

par jour. LIGNES la ligne 15 LE GRAND PARIS DES TRANSPORTSS Le Grand Paris des transports prévoit la modernisation des transports existants et la réalisation d un nouveau métro automatique. Le Grand Pariss Express, c est : 2000 km

Plus en détail

La carte heuristique ou carte mentale

La carte heuristique ou carte mentale La carte heuristique ou carte mentale La carte heuristique : qu est ce que c est? La carte heuristique : à quoi ça sert? La carte heuristique et les profils de compréhension Carte mentale et fonctionnement

Plus en détail

Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation

Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation Décembre 2013 Mission Bassin Minier décembre 2013 Page 2 Préambule Depuis 1982, le

Plus en détail

CDT Versailles Grand Parc / Saint-Quentin / Vélizy

CDT Versailles Grand Parc / Saint-Quentin / Vélizy Orsay, le 20 janvier 2015 CDT Versailles Grand Parc / Saint-Quentin / Vélizy Priorisation des projets d infrastructures Préambule : L élaboration du projet de contrat de développement territorial a permis

Plus en détail

Dossier d enquête publique au titre du code de l environnement et portant sur la mise en compatibilité du Plan Local d Urbanisme de Paris

Dossier d enquête publique au titre du code de l environnement et portant sur la mise en compatibilité du Plan Local d Urbanisme de Paris ADAPTATION DES STATIONS EXISTANTES DE LA LIGNE Dossier d enquête publique au titre du code de l environnement et portant sur la mise en compatibilité du Plan Local d Urbanisme de Paris Pièce E : Evaluation

Plus en détail

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014 Le nouveau programme national de renouvellement urbain CRDSU septembre 2014 Un nouveau programme de renouvellement urbain! Un projet à l échelle de l agglomération, un projet intégré : le contrat de ville!

Plus en détail

LE GRAND PARIS DES TRANSPORTS

LE GRAND PARIS DES TRANSPORTS LE GRAND PARIS DES TRANSPORTS Le Grand Paris des transports prévoit la modernisation des transports existants et la réalisation d un nouveau métro automatique. Le Grand Paris Express, c est : 200 km de

Plus en détail

Accroître l attractivité du territoire grâce à une meilleure accessibilité

Accroître l attractivité du territoire grâce à une meilleure accessibilité Enjeux / objectifs : Accroître l attractivité du territoire grâce à une meilleure accessibilité au niveau mondial : relier rapidement le territoire aux aéroports Orly et Roissy au niveau européen/ national

Plus en détail

La construction métropolitaine en Ile-de-France

La construction métropolitaine en Ile-de-France 1 La construction métropolitaine en Ile-de-France Eléments d actualité: La réforme territoriale Le devenir du Grand Paris 29 Novembre 2012 Intercommunalité et Métropolisation en Ile-de-France 2 Eléments

Plus en détail

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 2 28/01/15 16:59 SOMMAIRE

Plus en détail

Avis sur investir pour la Vallée de la Seine : vers un premier contrat de plan interrégional 2015-2020

Avis sur investir pour la Vallée de la Seine : vers un premier contrat de plan interrégional 2015-2020 Décembre 2014 Avis sur investir pour la Vallée de la Seine : vers un premier contrat de plan interrégional 2015-2020 Résultat du vote : UNANIMITÉ Rapporteur : M Antoine LAFARGE Initié en 2009 sous sa forme

Plus en détail

94160 SAINT MANDE. Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre

94160 SAINT MANDE. Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre 5-7 AVENUE DU GENERAL DE GAULLE 94160 SAINT MANDE Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre - Actions individuelles : diagnostic RH et accompagnement des

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

N 2. Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales

N 2. Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales 82, bd des Batignolles - 75017 Paris - FRANCE Tél. : +33 (0)1 53 42 35 35 / Fax : +33 (0)1 42 94 06 78 Web : www.carrenoir.com N 2 Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales

Plus en détail

NOTE SYNTHETIQUE DE PRESENTATION

NOTE SYNTHETIQUE DE PRESENTATION NOTE SYNTHETIQUE DE PRESENTATION LE CDT PARIS EST ENTRE MARNE ET BOIS, VITRINE DE LA VILLE DURABLE La loi n 2010-597 du 3 juin 2010 relative au Grand Paris, prévoit l élaboration par l Etat et les collectivités

Plus en détail

CONVENTION D ORIENTATIONS GENERALES RELATIVE A L ARTICULATION ENTRE LE STIF ET L EPFY EN MATIERE D ECHANGE D INFORMATION ET D ACTIONS FONCIERES

CONVENTION D ORIENTATIONS GENERALES RELATIVE A L ARTICULATION ENTRE LE STIF ET L EPFY EN MATIERE D ECHANGE D INFORMATION ET D ACTIONS FONCIERES Accusé de réception en préfecture 075-287500078-20120711-2012-0220-DE Date de télétransmission : 13/07/2012 Date de réception préfecture : 13/07/2012 CONVENTION D ORIENTATIONS GENERALES RELATIVE A L ARTICULATION

Plus en détail

Quelques réflexions sur les déplacements dans le cadre des futurs aménagements du plateau de Saclay

Quelques réflexions sur les déplacements dans le cadre des futurs aménagements du plateau de Saclay Quelques réflexions sur les déplacements dans le cadre des futurs aménagements du plateau de Saclay Emmanuel FERRAND Loïc BERTRAND - Association pour l amélioration des transports du plateau de Saclay

Plus en détail

Annexe à la délibération n 3/01

Annexe à la délibération n 3/01 Annexe à la délibération n 3/01 Convention de financement relative aux études de transports à réaliser sur le secteur 4 de Marne-la-Vallée dans le cadre de l avenant n 8 à la convention de 1987 portant

Plus en détail

ZAC COTEAUX BEAUCLAIR

ZAC COTEAUX BEAUCLAIR ZAC COTEAUX BEAUCLAIR Bilan de la mise à disposition Décembre 2015 Maître d ouvrage : Ville de ROSNY-SOUS-BOIS - D.G.A. Aménagement Durable Hôtel de ville 20 rue Claude Pernès 93110 ROSNY-SOUS-BOIS Cedex

Plus en détail

LA DEFENSE / SEINE ARCHE OIN LA DEFENSE

LA DEFENSE / SEINE ARCHE OIN LA DEFENSE LA DEFENSE / SEINE ARCHE Le périmètre d intervention de l EPAD créé en 1958, est devenu périmètre d Opération d Intérêt National en 1983. Celui-ci a été scindé en deux le 19 décembre 2000 entre d une part

Plus en détail

25 MARS 2010. Fonction RH du cadre

25 MARS 2010. Fonction RH du cadre 25 MARS 2010 Fonction RH du cadre 1 une collectivité identité se rassembler pour agir mieux Créée en 1969, la communauté urbaine de Lyon rassemble aujourd hui 57 communes, qui constituent la première agglomération

Plus en détail

Impact économique des Transports Urbains

Impact économique des Transports Urbains Impact économique des Transports Urbains L exemple du Réseau express régional en Île-de-France Thierry Mayer (SciencesPo) et Corentin Trevien (Insee-SciencesPo.-Crest) Mercredi 27 novembre 2013 Introduction

Plus en détail

Contribution des communes de Morainvilliers, Orgeval et Villennes-sur-Seine au débat public sur la LNPN

Contribution des communes de Morainvilliers, Orgeval et Villennes-sur-Seine au débat public sur la LNPN Contribution des communes de Morainvilliers, Orgeval et Villennes-sur-Seine au débat public sur la LNPN Orgeval, Villennes-sur-Seine et Morainvilliers sont trois communes situées dans la Vallée de la Seine

Plus en détail

Plan de développement durable à Saint-Quentin-en- Yvelines

Plan de développement durable à Saint-Quentin-en- Yvelines Plan de développement durable à Saint-Quentin-en- Yvelines Mise en oeuvre 2010 / 2012 2 ème édition Mise à jour du calendrier Définition du développement durable : La terminologie officielle le définit

Plus en détail

Présentation du futur PDUIF

Présentation du futur PDUIF Présentation du futur PDUIF «Le PDUIF vise àcoordonner àl échelle régionale les politiques de déplacement, pour tous les modes de transport, ainsi que les politiques de stationnement etd exploitation routière.

Plus en détail

Charte de la concertation territoriale

Charte de la concertation territoriale LIGNE A GRANDE VITESSE POITIERS-LIMOGES Charte de la concertation territoriale La présente charte constitue le cadre de la démarche de la concertation territoriale conduite par Réseau ferré de France Elle

Plus en détail

Pièce(s) jointe(s) :Erreur! Aucune variable de document fournie.

Pièce(s) jointe(s) :Erreur! Aucune variable de document fournie. Pièce(s) jointe(s) :Erreur! Aucune variable de document fournie. 2 POLE AMENAGEMENT URBAIN ET HABITAT Direction Pôle aménagement Urbain et Habitat DELIBERATION DU CONSEIL SEANCE DU 21 juillet 2006 N 2006/0519

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

Version définitive approuvée après enquête publique

Version définitive approuvée après enquête publique Secteurs 3 et 4 de Marne-la-Vallée et communes environnantes Phase 3 Version définitive approuvée après enquête publique ROLAND RIBI & ASSOCIES Ingénieurs-conseils et urbanistes s.à.r.l. 15, avenue de

Plus en détail

Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs et des zones

Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs et des zones Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs

Plus en détail

PLU OBJECTIF PLAN LOCAL D URBANISME QU EST CE QUE LE PLU?

PLU OBJECTIF PLAN LOCAL D URBANISME QU EST CE QUE LE PLU? QU EST CE QUE LE PLU? Le Plan local d urbanisme (PLU) porte et accompagne un véritable «projet de ville» et encadre les interventions publiques et privées en matière d urbanisme. Il oriente ainsi la fabrique

Plus en détail

Le Nouveau Grand Paris : Les convictions de la Région Ile-de-France ont rencontré la volonté du Gouvernement Ayrault

Le Nouveau Grand Paris : Les convictions de la Région Ile-de-France ont rencontré la volonté du Gouvernement Ayrault Service de presse Le Nouveau Grand Paris : Les convictions de la Région Ile-de-France ont rencontré la volonté du Gouvernement Ayrault Dossier de presse Contacts presse William Beuve-Méry william.beuve-mery@iledefrance.fr

Plus en détail

Construisons ensemble un avenir durable pour notre territoire!

Construisons ensemble un avenir durable pour notre territoire! S a i n t - Q u e n t i n - e n - Y v e l i n e s C o m m u n a u t é d a g g l o m é r a t i o n Réunion Publique Jeudi 18 avril à 20h45 Salle du conseil de la communauté d agglomération Construisons

Plus en détail

PROGRAMME DE FINANCEMENT DE PLANS DIRECTEURS RÉGIONAUX DES ÉQUIPEMENTS ET TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES MATIÈRES ORGANIQUES ET DES RÉSIDUS ULTIMES

PROGRAMME DE FINANCEMENT DE PLANS DIRECTEURS RÉGIONAUX DES ÉQUIPEMENTS ET TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES MATIÈRES ORGANIQUES ET DES RÉSIDUS ULTIMES PROGRAMME DE FINANCEMENT DE PLANS DIRECTEURS RÉGIONAUX DES ÉQUIPEMENTS ET TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES MATIÈRES ORGANIQUES ET DES RÉSIDUS ULTIMES DANS UNE PERSPECTIVE D AUTONOMIE RÉGIONALE JANVIER 2008

Plus en détail

Organisation de l intermodalité et du Stationnement - gare de Voiron

Organisation de l intermodalité et du Stationnement - gare de Voiron Organisation de l intermodalité et du Stationnement - gare de Voiron Olivier Finet VP déplacement - Pays Voironnais Jérôme Marcuccini Adjoint en charge des Déplacements, Stationnement, qualité de l air

Plus en détail

LE PLAN LOCAL D URBANISME

LE PLAN LOCAL D URBANISME LE PLAN LOCAL D URBANISME PRESENTATION DU 4 février 2009 Conseil Municipal LE DOCUMENT ACTUEL: LE POS PLAN D OCCUPATION DES SOLS: Issu de la Loi d Orientation Foncière du 30 Décembre 1967, les POS fixe

Plus en détail

Géographie Thème 2, question 4, cours 1 Roissy : plate- forme multimodale et hub mondial (étude de cas)

Géographie Thème 2, question 4, cours 1 Roissy : plate- forme multimodale et hub mondial (étude de cas) Géographie Thème 2, question 4, cours 1 Roissy : plate- forme multimodale et hub mondial (étude de cas) I. Le fonctionnement d un hub mondial 1. L un des sept premiers aéroports mondiaux Situé à 25 km

Plus en détail

Monsieur le Président,

Monsieur le Président, Monsieur le Président, Le projet de liaison entre Paris et l aéroport de Roissy le CDG Express n a pas cessé de faire polémique depuis qu il a été annoncé en 1998. Les Franciliennes et les Franciliens

Plus en détail

Secteur de projets Albert 1 er

Secteur de projets Albert 1 er DEPARTEMENT DES HAUTS-DE-SEINE VILLE DE SCEAUX Secteur de projets Albert 1 er *** ORIENTATIONS D AMENAGEMENT *** Secteur de projet Albert 1 er orientations d aménagement 1/6 La ville de Sceaux s investit

Plus en détail

Interactions entre Transport et Urbanisme. Université de Tongji - Shanghai 1 er novembre 2014 Michel CALVINO

Interactions entre Transport et Urbanisme. Université de Tongji - Shanghai 1 er novembre 2014 Michel CALVINO Interactions entre Transport et Urbanisme Université de Tongji - Shanghai 1 er novembre 2014 Michel CALVINO 1 Transport et Urbanisme : un destin lié, une interaction permanente La densification urbaine

Plus en détail

COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE

COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE 12 nov. 2014 COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE Elu référent : Luc Rémond Le 12 novembre 2014 Voreppe Hôtel de ville Sommaire de l intervention 1. Chiffres-clé sur les déplacements

Plus en détail

CDG EXPRESS DOSSIER DE PRESSE

CDG EXPRESS DOSSIER DE PRESSE CDG EXPRESS DOSSIER DE PRESSE Jeudi 13 mai 2004 VERSION DU 03/05/04 1 CDG EXPRESS Présentation des conclusions du Maître d ouvrage sur le débat public Réseau Ferré de France (RFF), Maître d Ouvrage, se

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Département du Morbihan Commune de l Ile aux Moines Plan Local d Urbanisme Pièce n 2 : Projet d Aménagement et de Développement Durable Vu pour être annexé à la délibération du 19 mars 2014 Le Maire, Dossier

Plus en détail

Annexe 1 : Un exemple de cahier des charges

Annexe 1 : Un exemple de cahier des charges Annexe 1 : Un exemple de cahier des charges Cahier des charges pour des rencontres de sensibilisation du personnel de l'opac 38 au développement durable L'office public d'aménagement et de construction

Plus en détail

Mission GPSO Juin 2009. Desserte de l agglomération de Mont-de-Marsan Synthèse. Desserte de l'agglomération de Mont-de-Marsan 1/9

Mission GPSO Juin 2009. Desserte de l agglomération de Mont-de-Marsan Synthèse. Desserte de l'agglomération de Mont-de-Marsan 1/9 Desserte de l agglomération de Mont-de-Marsan Synthèse Desserte de l'agglomération de Mont-de-Marsan 1/9 SOMMAIRE 1. OBJECTIF ET METHODE DES ETUDES... 3 1.1 LE CONTEXTE... 3 1.2 LES OBJECTIFS DE L ETUDE

Plus en détail

3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES

3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 3.1 Cadre d intervention Le présent plan de mobilité durable s inscrit dans une démarche beaucoup plus large, qui s est amorcée en 2012 par l adoption

Plus en détail

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014 CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 07/03/2014 APPEL A

Plus en détail

CONTRIBUTIONS DES COLLECTIVITES MEMBRES DU SMTC / TC Contribution du Sicoval Délibération du 28/9/15 (votants 57, pour : 56, contre : 1)

CONTRIBUTIONS DES COLLECTIVITES MEMBRES DU SMTC / TC Contribution du Sicoval Délibération du 28/9/15 (votants 57, pour : 56, contre : 1) 11 au projet de 3 ème ligne en l intégrant de façon explicite dans le Projet Mobilités valant révision du PDU. L avis favorable, à l unanimité de ses membres, de la commission d enquête à la déclaration

Plus en détail

CONCLUSIONS DU COMMISSAIRE ENQUÊTEUR

CONCLUSIONS DU COMMISSAIRE ENQUÊTEUR ENQUÊTE PUBLIQUE PORTANT SUR LE PROJET D AMENAGEMENT DES ESPACES PUBLICS DU CARRE GARE DE SAINT-QUENTIN-EN YVELINES DANS LE DÉPARTEMENT DES YVELINES CONCLUSIONS DU COMMISSAIRE ENQUÊTEUR Enquête réalisée

Plus en détail

Débat public 6 novembre 2014 Réunion d Achères

Débat public 6 novembre 2014 Réunion d Achères Débat public 6 novembre 2014 Réunion d Achères Ports de Paris : un acteur public du développement fluvial 2 Aménager dans la durée 200 salariés 4 agences territoriales Exploiter dans la proximité, l écoute

Plus en détail

Projet de Transport en Commun en Site Propre Créteil Noisy-le-Grand Mont d Est

Projet de Transport en Commun en Site Propre Créteil Noisy-le-Grand Mont d Est Dossier d Enquête parcellaire Projet de Transport en Commun en Site Propre Créteil Noisy-le-Grand Mont d Est SOMMAIRE 1 PRÉSENTATION DU PROJET 3 2 INSERTION DE LA LIGNE DE BUS 5 3 COÛT ET PLANNING DE L

Plus en détail

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable Ces interrogations ont servi de base à la formulation d un projet de vie communale exprimé au travers du PADD. Elaboré selon un objectif général

Plus en détail

Versailles Grand Parc / Saint-Quentin-en-Yvelines / Vélizy-Villacoublay

Versailles Grand Parc / Saint-Quentin-en-Yvelines / Vélizy-Villacoublay CONTRAT DE DEVELOPPEMENT TERRITORIAL PARIS-SACLAY Versailles Grand Parc / Saint-Quentin-en-Yvelines / Vélizy-Villacoublay NOTICE EXPLICATIVE Projet de Contrat de Développement Territorial validé en Comité

Plus en détail

Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine

Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine 185000 habitants Val-de-Marne Dans le cadre de la montée en charge de la CASA Recrute par voie de mise à disposition

Plus en détail

CHAPITRE 6 : ANALYSE DES EFFETS CUMULES DU PROJET AVEC D AUTRES PROJETS CONNUS

CHAPITRE 6 : ANALYSE DES EFFETS CUMULES DU PROJET AVEC D AUTRES PROJETS CONNUS CHAPITRE 6 : ANALYSE DES EFFETS CUMULES DU PROJET AVEC D AUTRES PROJETS CONNUS Page 365 Page 366 SOMMAIRE DU CHAPITRE 6 : 1. Introduction... 368 2. Projets connus dans l aire d étude... 368 2.1. Réaménagement

Plus en détail

1. Sur le Titre I Les modalités d organisation des compétences (articles 1 à 9).

1. Sur le Titre I Les modalités d organisation des compétences (articles 1 à 9). Projet de loi de modernisation de l action publique territoriale et d affirmation des métropoles Les propositions de l Union sociale pour l habitat Ce premier projet de loi concentre de nombreux éléments

Plus en détail

Le Grand Paris. dans les Hauts-de-Seine. Le projet Les territoires Les objectifs de logements Les perspectives. François Bertrand - DRIEA/UT92

Le Grand Paris. dans les Hauts-de-Seine. Le projet Les territoires Les objectifs de logements Les perspectives. François Bertrand - DRIEA/UT92 Le Grand Paris dans les Hauts-de-Seine Le projet Les territoires Les objectifs de logements Les perspectives François Bertrand - DRIEA/UT92 Direction Régionale et interdépartementale de l'equipement et

Plus en détail

La gestion durable des eaux au service des habitants des Hauts-de-Seine

La gestion durable des eaux au service des habitants des Hauts-de-Seine La gestion durable des eaux au service des habitants des Hauts-de-Seine Schéma départemental 2005-2020 Le mot du Président Lors de sa réunion du 16 décembre 2005, l Assemblée départementale a approuvé

Plus en détail

contrats de développement territorial (CDT) projet de territoire de long terme

contrats de développement territorial (CDT) projet de territoire de long terme 2 3 Situé dans la vallée de la Seine, à moins de trois kilomètres au sud de Paris, desservi aujourd hui par les RER C et D, l autoroute A 86 et demain par le réseau du Grand Paris Express, le territoire

Plus en détail

Les usages des indicateurs de développement durable dans le cadre d un projet structurant : l exemple de l observatoire du tramway de Besançon.

Les usages des indicateurs de développement durable dans le cadre d un projet structurant : l exemple de l observatoire du tramway de Besançon. 3ème rencontre des agences d urbanisme de l espace Rhin-Rhône 25 juin 2013 Les usages des indicateurs de développement durable dans le cadre d un projet structurant : l exemple de l observatoire du tramway

Plus en détail

Version définitive approuvée après enquête publique

Version définitive approuvée après enquête publique Secteurs 3 et 4 de Marne-la-Vallée et communes environnantes Phase 3 Version définitive approuvée après enquête publique ROLAND RIBI & ASSOCIES Ingénieurs-conseils et urbanistes s.à.r.l. 15, avenue de

Plus en détail

Réunion publique Réunion publique. Sorgues Septèmes-les-Vallons 15 décembre 2014

Réunion publique Réunion publique. Sorgues Septèmes-les-Vallons 15 décembre 2014 Réunion publique Réunion publique Sorgues 9 Les Décembre Pennes-Mirabeau 2010 - Cabriès Septèmes-les-Vallons Notre réunion aujourd hui Pourquoi sommes-nous réunis ce soir? Qui fait quoi? Quels déplacements

Plus en détail

Pourquoi la Grande Vitesse au Maroc?

Pourquoi la Grande Vitesse au Maroc? Pourquoi la Grande Vitesse au Maroc? Au cours de la dernière décennie, la politique des grands chantiers initiée et conduite par SA MAJESTE LE ROI MOHAMMED VI que dieu l assiste a permis de développer

Plus en détail

I. SITUATION ACTUELLE

I. SITUATION ACTUELLE DOSSIER SUR LES TRANSPORTS EN COMMUN I. SITUATION ACTUELLE Le réseau actuel de transports collectifs (offre de service et fréquentation) La zone d influence de la RD7 entre la porte de Sèvres et le Pont

Plus en détail

QUESTIONNAIRE AUPRES DES COMMUNAUTES DE

QUESTIONNAIRE AUPRES DES COMMUNAUTES DE QUESTIONNAIRE AUPRES DES COMMUNAUTES DE COMMUNES / D'AGGLOMERATION NOM DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES / D'AGGLOMERATION : ADRESSE : TELEPHONE : FAX : COURRIEL : QUESTIONNAIRE REMPLI PAR : FONCTION :. POURQUOI

Plus en détail

Directive Régionale d Aménagement

Directive Régionale d Aménagement Directive Régionale d Aménagement Développer les fonctions de centralité autour des quartiers de gare Cahier d intentions Septembre 2010 Mise en œuvre du Schéma Régional d Aménagement et de Développement

Plus en détail

plu classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative modification n 7

plu classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative modification n 7 plu modification n 7 classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative NOTICE EXPLICATIVE Ouverture à l urbanisation d une partie de la zone 2AUe des Commandières (Classement en zone

Plus en détail

Prestation de formation sur l ENT école

Prestation de formation sur l ENT école Objet de la demande Accompagner et former les utilisateurs de l environnement numérique de travail ouvert pour les écoles de l académie de Montpellier (ENT école). Cette formation ne concerne que les publics

Plus en détail

Plan d'action de la 2ème phase du projet de coopération franco-chinois sur la gestion intégrée des ressources en eau de la Haihe

Plan d'action de la 2ème phase du projet de coopération franco-chinois sur la gestion intégrée des ressources en eau de la Haihe Plan d'action de la ème phase du projet de coopération franco-chinois sur la gestion intégrée des ressources en eau de la Haihe 1. Objectifs Sur le long terme, le projet vise à consolider une démarche

Plus en détail

pour une métropole solidaire et attractive

pour une métropole solidaire et attractive pour une métropole solidaire et attractive A l origine de Paris Métropole 5 décembre 2001 : premier débat à la Maison de la RATP o 400 acteurs publics du cœur de l agglomération o réunis pour envisager

Plus en détail

A-QU EST-CE QUE L ORIE? Intervention ADI

A-QU EST-CE QUE L ORIE? Intervention ADI A-QU EST-CE QUE L ORIE? 1 A-QU EST-CE QUE L ORIE? Observatoire Régional de l Immobilier d Entreprise en Ile-de-France créé en 1986 dans un contexte de tertiarisation de l économie ; Pour accompagner les

Plus en détail

Cahier d acteurs. Syndicat de la Plaine de Montjean

Cahier d acteurs. Syndicat de la Plaine de Montjean Cahier d acteurs Syndicat de la Plaine de Montjean A cheval sur les trois communes de Fresnes, Rungis et Wissous, enclavée par des grandes infrastructures de transports (autoroutes, RER, OrlyVal,..), entourée

Plus en détail

Lancement d une grande enquête ménage déplacements

Lancement d une grande enquête ménage déplacements Lancement d une grande enquête ménage déplacements CONTEXTE DE L ENQUETE MENAGES Une «enquête ménage déplacements» est un recueil de données qui permet de disposer d'informations précises sur les pratiques

Plus en détail

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables COM(2013) 913 final - Ensemble vers une mobilité urbaine compétitive et économe

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA MISSION DE PREFIGURATION. Aux termes de la loi, la mission de préfiguration comprend, et d un seul tenant :

REGLEMENT INTERIEUR DE LA MISSION DE PREFIGURATION. Aux termes de la loi, la mission de préfiguration comprend, et d un seul tenant : REGLEMENT INTERIEUR DE LA MISSION DE PREFIGURATION Aux termes de la loi, la mission de préfiguration comprend, et d un seul tenant : - une présidence confiée au préfet de la région Île-de-France et au

Plus en détail

GPSO GPSO GPSO. l essentiel à retenir FERROVIAIRE FERROVIAIRE GRAND PROJET DU SUD-OUEST GRAND PROJET DU SUD-OUEST DU SUD-OUEST

GPSO GPSO GPSO. l essentiel à retenir FERROVIAIRE FERROVIAIRE GRAND PROJET DU SUD-OUEST GRAND PROJET DU SUD-OUEST DU SUD-OUEST GRAND PROJET FERROVIAIRE l essentiel à retenir GRAND PROJET FERROVIAIRE GRAND PROJET FERROVIAIRE : un projet responsable : un projet utile Pour la conception des deux lignes nouvelles, RFF a pris des engagements

Plus en détail

COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD)

COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD) COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD) LE PADD : projet d aménagement et de développement durable Il définit les orientations d urbanisme

Plus en détail

COMITÉ DE SUIVI DE LA CONCERTATION

COMITÉ DE SUIVI DE LA CONCERTATION COMITÉ DE SUIVI DE LA CONCERTATION Lundi 4 mai 2015 DIFFUSION LIMITÉE LUNDI 4 MAI 2015 CRÉATION DE SNCF RÉSEAU Depuis le 1 er janvier 2015, Réseau Ferré de France est devenu SNCF Réseau 2 LUNDI 4 MAI 2015

Plus en détail

Pacte de responsabilité

Pacte de responsabilité Le 5 mars 2014 Pacte de responsabilité Relevé de conclusions des réunions paritaires du 28 février et du 5 mars 2014 La situation économique et sociale de notre pays est marquée par une forte ambivalence.

Plus en détail

Permettre la généralisation du très haut débit par fibre optique en Ile-de-France

Permettre la généralisation du très haut débit par fibre optique en Ile-de-France Mise en œuvre du programme national très haut débit et de la stratégie régionale pour sa généralisation Permettre la généralisation du très haut débit par fibre optique en Ile-de-France Rencontre des acteurs

Plus en détail

Concertation du 11 février au 30 mars 2013. Réunion territoriale 18 février 2013 Neuilly-sur-Marne

Concertation du 11 février au 30 mars 2013. Réunion territoriale 18 février 2013 Neuilly-sur-Marne Concertation du 11 février au 30 mars 2013 Réunion territoriale 18 février 2013 Neuilly-sur-Marne 1 Jacques MAHÉAS Maire de Neuilly-sur-Marne 2 Michel GAILLARD Garant de la concertation 3 Pourquoi une

Plus en détail

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 CONTEXTE Les «pauses du renouvellement urbain», temps d'échange multipartenarial, se sont tenues tout au long de l année 2012.

Plus en détail

OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003

OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003 Agence d Urbanisme et d Aménagement du Territoire Toulouse Aire Urbaine OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003 Décembre 2003

Plus en détail

Modernisation Ligne Serqueux-Gisors

Modernisation Ligne Serqueux-Gisors ENQUÊTE PUBLIQUE DU 8 MARS AU 26 AVRIL 2016 Modernisation Ligne Serqueux-Gisors mars 2016 Avis favorable de CCI Normandie Le projet de modernisation de la ligne ferroviaire Serqueux-Gisors s inscrit dans

Plus en détail

Appel à projets : favoriser la mobilité des Nordistes. Jérôme Dezobry Directeur Général Adjoint en charge de l Aménagement Durable Département du Nord

Appel à projets : favoriser la mobilité des Nordistes. Jérôme Dezobry Directeur Général Adjoint en charge de l Aménagement Durable Département du Nord Appel à projets : favoriser la mobilité des Nordistes Jérôme Dezobry Directeur Général Adjoint en charge de l Aménagement Durable Département du Nord Introduction Favoriser la mobilité des Nordistes par

Plus en détail

Approvisionnement et transport de granulats Quels coûts pour la collectivité?

Approvisionnement et transport de granulats Quels coûts pour la collectivité? Les granulats représentent le second poste de consommation en ressources naturelles Répartition de la production (%) Observatoire Régional des Matériaux de Construction - 2004 Exemples 1 logement : de

Plus en détail

La trame verte et bleue

La trame verte et bleue Plan de développement durable de Saint-Quentin-en-Yvelines CASQY / SJ La trame verte et bleue Une nature au cœur du projet d agglomération Bâtie dès son origine sur l image d une «ville verte et bleue»,

Plus en détail

Le plan partenarial de gestion de la demande et d information des demandeurs (PPG)

Le plan partenarial de gestion de la demande et d information des demandeurs (PPG) DREAL Pays de la Loire Lettre n 2 MAJ 10/07/2015 ALUR ET LA DEMANDE LOCATIVE SOCIALE Le plan partenarial de gestion de la demande et d information des demandeurs (PPG) I Définition Champ d application

Plus en détail

Pour une gestion efficace des déplacements des personnes avant, pendant et après les travaux Projet de reconstruction du complexe Turcot

Pour une gestion efficace des déplacements des personnes avant, pendant et après les travaux Projet de reconstruction du complexe Turcot GRAME Groupe de recherche appliquée en macroécologie WWW.GRAME.ORG Pour une gestion efficace des déplacements des personnes avant, pendant et après les travaux Projet de reconstruction du complexe Turcot

Plus en détail

L ARC SYNDICAT MIXTE. Bilan du mandat décembre 2012-mars 2014 Perspectives

L ARC SYNDICAT MIXTE. Bilan du mandat décembre 2012-mars 2014 Perspectives L ARC SYNDICAT MIXTE Bilan du mandat décembre 2012-mars 2014 Perspectives TERRITOIRE, ENJEUX & OBJECTIFS L ARC DANS LE GRAND GENÈVE 2 pays 2 cantons, 2 départements 1 région 2 000 km² 212 communes 918

Plus en détail

Prévenir les nuisances futures

Prévenir les nuisances futures 4877 Prévenir les nuisances futures BILAN D ACTIVITÉ 2000 q 2005 50 51 52 53 54 Sensibiliser les professionnels aux nuisances sonores Réviser les Plans d Exposition au Bruit (PEB) Créer une zone D Réfléchir

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE 22 mai 2013 Préambule La fédération COORACE a pris connaissance du rapport IGAS-IGF relatif au financement du secteur de l insertion par

Plus en détail