La population des Hautes-

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La population des Hautes-"

Transcription

1 Numéro 30- : juillet 1999 Inventaire communal 1998 : les Hautes-Pyrénées Concentration des équipements autour de Tarbes et dans les vallées Madiran D93 Vic-en-Bigorre Maubourguet D93 Rabastens-de-Bigorre A N117 Ibos Ossun N1 TARBES D3 Tournay Trie-sur-Baïse Castelnau-Magnoac Autoroutes Nationales Départementales Saint-Pé-de-Bigorre D937 N1 Argelès-Gazost Pierrefitte-Nestalas Arrens-Marsous Cauterets D91 D918 D93 D99 D99 Bagnères-de-Bigorre Luz-Saint-Sauveur Saint-Lary-Soulan Lannemezan A Saint-Laurent-de-Neste Loures-Barousse Sarrancolin Arreau Eloignement des équipements (distance moyenne en km) plus de 7 à 7 moins de Niveau d'équipement (sur un total de 3) 3 INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES DIRECTION REGIONALE DE MIDI-PYRENEES 3, rue des Trente-Six-Ponts 310 TOULOUSE CEDEX Téléphone : Télécopie : DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L'AGRICULTURE ET DE LA FORET Cité administrative Reffye 017 TARBES CEDEX Téléphone : Télécopie : Dans les Hautes-Pyrénées, commerces et services sont implantés essentiellement dans quelques centres urbains et dans les vallées du Gave de Pau, de l'adour et de la Neste. La vie locale s organise autour d une vingtaine de communes bien équipées. Tarbes joue un rôle majeur en exerçant son influence sur près de la moitié de la population du département. Prix : 1 F -,9 Directeur de la publication : Benjamin Camus Rédactrice en chef : Caroline Escapa Maquettistes : Nicole Guillemet, Chantal Molinier Imprimeur : Reprographie Moderne, 317 Colomiers Dépôt légal : juillet 1999 ISBN : ISSN : -X CPPAP : 183AD SAGE : SIP307 INSEE / Ministère de l'agriculture 1998

2 Des villes et des vallées bien équipées La population des Hautes- Pyrénées, un peu moins de 000 personnes réparties dans 7 communes, vit surtout dans la partie ouest du département, le long d un axe reliant Maubourguet aux vallées d Argelès-Gazost et de Bagnèresde-Bigorre. Là se trouvent les principales villes du département, à l exception de Lannemezan. Plus du tiers de la population du département vit dans l agglomération de Tarbes. Le reste du territoire, souvent confronté au dépeuplement, a une densité beaucoup plus faible. Dans les Hautes-Pyrénées, plus de quatre cents communes ont moins de 00 habitants. Equipements regroupés dans les centres urbains et les vallées Ces caractéristiques démographiques expliquent la forte concentration des équipements : 80 % des communes, représentant près du quart de la population, disposent de moins de des 3 équipements les plus courants. A l opposé, 3 % des communes en ont plus de. Elles permettent à près de la moitié de la population d être desservie sur place par une large gamme d équipements. Ainsi, les habitants du département ont aisément accès aux principaux commerces et services. Avec un peu moins de kilomètres les séparant en moyenne des équipements nécessaires à la vie quotidienne, ils connaissent une situation comparable à celle des Tarnais et nettement plus favorable que celle des habitants de l Aveyron, du Lot, du Gers ou de l Ariège. Pour ce dernier département, assez comparable au département des Hautes-Pyrénées, la distance moyenne des habitants aux équipements atteint en effet, km. Niveau d'équipement des communes des Hautes-Pyrénées Nombre d'équipements 0 à à 1 1 à à 3 33 à 3 Nombre de communes équipées Insee-Scees Soumoulou Nay-Bourdettes Pontacq Argelès-Gazost Maubourguet TARBES Luz-Saint-Sauveur Cette proximité d ensemble ne doit cependant pas masquer d importantes disparités. Les habitants des communes situées près des grands axes Proportion de communes équipées Hautes- Pyrénées 13 Rabastens-de-Bigorre Vic-en-Bigorre Ibos Pierrefitte-Nestalas Tournay France Saint-Laurent-de-Neste Bagneres-de-Bigorre Arreau Saint-Lary-Soulan Proportion de la population desservie sur place Hautes- Pyrénées L'accès aux équipements a évolué sensiblement dans les zones rurales ou de montagne Pôle de services intermédiaires appartenant au département Montréjeau Pôle de services intermédiaires n'appartenant pas au département Loures-Barousse France Trie-sur-Baïse Boulogne-sur-Gesse Castelnau-Magnoac Lannemezan Montréjeau Evolution entre 1980 et 1998 Augmentation de la distance aux équipements Situation stable Diminution de la distance aux équipements Aire d'influence des pôles de services intermédiaires

3 du piémont pyrénéen ou dans les grandes vallées sont bien desservis. Il n en est pas de même des habitants des Baronnies, de la Barousse, des coteaux du nord-est, de la haute montagne ou encore de l extrême nord du département. Les petites communes ont perdu des équipements En vingt ans, pour trois habitants du département sur quatre, la distance moyenne d accès aux équipements a peu évolué. En revanche, pour près de 1 % d entre eux, elle a augmenté suite à la disparition d'un ou deux équipements dans les communes déjà faiblement équipées. Ainsi, en 1980, 3 communes possèdaient moins de équipements. En 1998, elles sont 37. Durant cette période, plus de la moitié des communes des Hautes-Pyrénées ont perdu un ou plusieurs équipements. A l opposé, 0 % des communes en gagnaient un ou plusieurs. Pourtant, le nombre de pôles bien équipés n augmente pas dans le département contrairement au niveau national : 18 communes du département disposaient de plus de équipements en 1980, elles ne sont plus que 1 en Les équipements se concentrent ainsi de plus en plus dans les communes les plus importantes, conduisant à une diminution de la proportion de la population desservie sur place pour presque chacun des 3 équipements de référence. Pour lire les tableaux et les cartes Des pôles de services correspondant aux gammes d'équipement : concentrés généralement dans les mêmes communes, les équipements d'une gamme (intermédiaire ou de proximité) exercent le même type d'attraction sur les communes voisines non équipées. Ainsi, en l'absence d'une perception et d'un notaire, les habitants de % des communes trouvent ces deux services sur la même autre commune. Les deux gammes de services, intermédiaire et de proximité, définissent de ce fait, par leur attraction, des pôles de services et une aire d'influence autour de chacun d'eux. Les agglomérations de plus de habitants sont considérées comme des entités indissociables qui attirent les communes environnantes par leurs équipements, quelle que soit la commune de l'agglomération qui héberge les équipements. Niveau d'équipement (pages 1 et ) : nombre de types de commerces et de services présents sur la commune sur un total de 3 équipements de référence (dont la liste figure dans le tableau page ). Il n'est pas tenu compte du nombre de commerces de chaque type installés sur la commune. Eloignement ou distance moyenne aux équipements (pages 1 et ) : distance moyenne des habitants de la commune aux 3 équipements de référence. Si la commune possède un équipement, ses habitants sont réputés «desservis sur place». Plus un équipement est rare sur le territoire, moins il pèsera dans le calcul de l'éloignement : une commune qui apparaît très éloignée des équipements l'est donc avant tout des commerces les plus vitaux (boulangerie, supérette...). 18 pôles de services intermédiaires... Commune très dépendante de son pôle de service (1) Population Maubourguet Vic-en-Bigorre Rabastens-de-Bigorre Trie-sur-Baïse Commune faiblement dépendante de son pôle de service (1) Unité urbaine de plus de habitants Limites cantonales Aragnouet commune sous l'influence de ce pôle Note de lecture Saint-Lary-Soulan pôle de services intermédiaires Soumoulou Nay-Bourdettes Pontacq Ibos TARBES Tournay Castelnau-Magnoac Boulogne- sur-gesse Montréjeau Pôle de services intermédiaires appartenant au département Pôle de services intermédiaires n'appartenant pas au département Argelés-Gazost Bagnères-de-Bigorre Lannemezan Saint-Laurent-de-Neste Montréjeau Loures-Barousse Pierrefitte-Nestalas Arreau (1) Les communes situées aux limites de l'aire d'influence de subissent aussi l'attraction du pôle de Tarbes. Elles apparaissent donc moins dépendantes des équipements de que les communes qui en sont plus proches. Luz-Saint-Sauveur Aragnouet Saint- Lary- Soulan L'attraction exercée par des communes des Hautes-Pyrénées sur les autres départements, en particulier celle de Ibos, n'est pas représentée sur cette carte. 3

4 ... relayés par 19 pôles de services de proximité Pôle de proximité Pôle intermédiaire étant aussi pôle de proximité Unité urbaine de plus de habitants Aire d'influence d'un pôle intermédiaire hors département Aire d'influence d'un pôle intermédiaire Limite départementale Chelle-Debat Bazet Soumoulou Boulogne- TARBES Pouyastruc sur-gesse Ger Juillan Pontacq Galan Ossun Bernac-Debat Asson Bénac Montgaillard Capvern Saint-Pé- de-bigorre La Barthe-de-Neste Montréjeau Arrens-Marsous Argelès-Gazost Cauterets Barèges Campan Loudenvielle Sarrancolin Note de lecture : Argelès-Gazost est à la fois pôle de services intermédiaires et pôle de services de proximité ; les habitants de son aire d'influence s'y rendent donc pour trouver les équipements de ces deux gammes. En revanche, Arrens-Marsous n'est fréquenté que pour les équipements de la gamme de proximité, les habitants de son aire d'influence se rendant à Argelès-Gazost pour les équipements de la gamme intermédiaire. Dans les communes rurales, de nombreux commerces ont subi les effets du dépeuplement et de la concurrence des supermarchés, grandes surfaces ou zones commerciales spécialisées. A titre d exemple, seule une commune sur cinq possède encore une alimentation générale et la population disposant sur place de cet équipement est passée de 81 % à 7 % en moins de vingt ans. Même si une commune sur quatre possède toujours un bureau de tabac, la population desservie sur place a dans le même temps baissé de 8 % à 7 %. Quand le commerce fait défaut, l accès à certains produits de base est parfois néanmoins possible. En effet, certaines communes proposent des services de remplacement. Ainsi, plus d'une vingtaine de communes disposent d'un dépôt de pain ou d'un service itinérant de vente de pain permettant de pallier l'absence de boulangerie. Il s'agit essentiellement de communes situées en zone de montagne où la distance, en kilomètre ou en temps, à parcourir pour aller acheter son pain dans la commune voisine, équipée elle d'une boulangerie, s'avère trop élevée. L'existence de services de remplacement est beaucoup moins prononcée en plaine, où les communes sont de superficies beaucoup plus réduites. En vingt ans, de nombreuses communes ont été amenées à fermer leur école primaire, faute d un nombre d enfants suffisant : % des communes des Hautes-Pyrénées possèdent une école primaire en 1998 contre 3 % en Mais, en tenant compte des regroupements pédagogiques, la proportion des communes disposant de locaux scolaires actifs en 1998 est de %. Elles rassemblent 90 % de la population. Les services de santé, en particulier médecins et pharmaciens se sont au contraire bien maintenus. Le réseau des infirmiers et des kinésithérapeutes s est même densifié. Globalement, environ deux habitants des Hautes-Pyrénées sur trois ont accès sur leur commune aux principaux services de santé. Des bassins de service de tailles très disparates La présence des principaux services et commerces organise autour de la commune où ils sont disponibles une vie économique et sociale. Ainsi, se créent des bassins de vie autour de pôles de services dits intermédiaires. Ces pôles concentrent une large gamme d équipements allant des magasins spécialisés dans les vêtements, l électroménager ou les meubles, en passant par le collège, le dentiste, la perception et la gendarmerie. La vie du département est structurée autour de 18 pôles de services intermédiaires. La grande majorité des pôles sont localisés dans la plaine et exercent leur influence sur de nombreuses communes -de superficie réduite-. A l'opposé, la zone de montagne est structurée autour de cinq pôles, Argelès-Gazost, Pierrefitte- Nestalas, Luz-Saint-Sauveur, Arreau et Saint-Lary-Soulan qui attirent à eux des communes souvent moins nombreuses mais beaucoup plus étendues. La plupart des 18 pôles de services intermédiaires sont des chefslieux de canton. Cependant, dans les Hautes-Pyrénées, contrairement aux autres départements de la région, de nombreux chefs-lieux de canton n ont pas un rôle propre dans l animation de la vie locale. Ainsi, Galan, La Barthe-de-Neste sont trop proches de Lannemezan pour jouer eux-mêmes le rôle de pôles intermédiaires. Il en est de même de Pouyastruc, d'ossun, de Séméac ou de Laloubère soumis à l'attraction de Tarbes. Dans le canton de Vielle-Aure, le rôle de pôle est joué par la commune

5 Les équipements des communes des Hautes-Pyrénées Les 3 commerces et services de référence Gamme minimale Bureau de tabac Garage Maçon Alimentation générale Plombier ou menuisier Ecole primaire Gamme de proximité Bureau de poste Salon de coiffure Station-service Plâtrier-peintre Electricien Médecin généraliste Infirmier Pharmacie Boulangerie Boucherie, charcuterie Gamme intermédiaire Magasin de chaussures Magasin d'électroménager Magasin de vêtements Magasin de meubles Droguerie, quincaillerie Librairie, papeterie Pompiers Ambulance Dentiste Masseur-kinésithérapeute Perception Supermarché Collège Gendarmerie Notaire Banque Vétérinaire Gamme supérieure Hôpital Laboratoire d'analyses médicales Cinéma Source : Inventaires communaux 1980, Insee-Scees Proportion de communes équipées en Distance moyenne de la population à l'équipement en 1998 (km) 1, 1,7 1, 1,3 0,7 0,7 1,,0, 1,9,1 1,8 1,8 1,9 0,3 1,9,,1,9 11, 3,7 3,,9 3,,, 3, 3,9 3,8 3,1 3, 3,,0 9,,,8 Proportion de la population desservie sur place Hautes-Pyrénées France Des équipements qui se regroupent par gamme : les équipements apparaissent plus ou moins dispersés sur le territoire. Ils ont en fait tendance à se concentrer dans certaines communes : le bureau de tabac et l'épicerie dans la même commune que l'école, le supermarché dans le même bourg que la gendarmerie, la banque, le dentiste ou le collège. On définit ainsi quatre gammes d'équipements qui se retrouvent très largement dans les mêmes types de communes : une gamme minimale, une gamme de proximité, une gamme intermédiaire et une gamme supérieure.

6 de Saint-Lary-Soulan et dans celui de Mauléon-Barousse par Loures-Barousse. Les aires d influence des pôles intermédiaires sont de tailles très disparates. Celle de Tarbes, la plus importante, rassemble 77 communes et dessert habitants, soit près de la moitié de la population du département. A l opposé, celle de Pierrefitte-Nestalas n est composée que de deux communes qui ne regroupent qu un peu plus de 1 00 personnes. Le pôle de Saint-Laurent-de-Neste, proche de Lannemezan, est quant à lui, formé de quatre communes et dessert moins de habitants. Ibos, commune limitrophe de Tarbes, attire les communes voisines des Pyrénées- Atlantiques grâce à la présence sur son territoire d une vaste zone commerciale. Cette organisation de bassins de vie autour d un pôle bien doté en équipements de la gamme intermédiaire est complétée par des solidarités plus locales liées à la fréquentation d équipements dits de proximité tels la boulangerie, la boucherie, la poste ou le médecin généraliste. Dans les Hautes-Pyrénées, les 18 pôles de services intermédiaires sont relayés par 19 pôles de services de proximité. Plusieurs d entre eux, Juillan, Ossun, Bénac, Bernac-Debat, Pouyastruc se situent dans les environs de Tarbes : les populations avoisinantes fréquentent ces quelques communes pour leurs achats quotidiens et se rendent à Tarbes pour accéder aux commerces ou services d utilisation un peu moins fréquente. De même, autour de Lannemezan, les communes de Galan, Capvern et La Barthede-Neste, bien dotées en équipements d'usage quotidien, développent leurs propres aires d'influence. En vingt ans, le découpage du territoire en bassins de services a peu évolué. Une seule modification est intervenue au niveau des pôles intermédiaires entre 1980 et 1998 : Galan, subissant l influence grandissante de Lannemezan, est devenu pôle de proximité. Quelques pôles de proximité peu peuplés ont disparu, notamment en zone de montagne, comme Guchen, Mauléon-Barousse et Siradan. Enfin, Andrest a cédé son rôle de pôle de proximité à sa voisine, Bazet. J.C. Laffont (INSEE) J. Plasteig (DDAF) L'inventaire communal... C'est aussi Communoscopes Cartovisions Pour chaque département, 100 cartes thématiques et des résultats chiffrés à divers niveaux géographiques Internet Trois accès directs aux principales données - http : //www.agriculture.gouv.fr - http : //www.datar.gouv.fr - http : //www.insee.fr - 9 pages de tableaux par commune - pages par chef-lieu de canton - indicateurs synthétiques pour chacune des communes du département - des comparaisons entre 1988 et 1998 par canton, arrondissement et petite région agricole Disponibles sur cédéroms : - pour chaque région, 1 cédérom : 110 F - France entière, une collection de cédéroms : 000 F - pour chaque région, 1 cédérom : 310 F - France entière, 1 cédérom : 000 F Des extractions ou des tabulations sur mesure peuvent être réalisées à la demande auprès des directions régionales de l'insee et des services départementaux de statistique agricole Territoires vécus Une carte-poster permettant de visualiser l'organisation du territoire autour des pôles de services - format 108 x 11 cm : 7 F - format 8 x 73 cm : 0 F Equipements et attraction des communes toutes les données de l'enquête par thème et par commune sur cédérom - France entière, cédéroms thématiques : 900 F par thème Les cinq thèmes proposés sont : - Services et commerces - Enseignement, santé et action sociale - Sports, loisirs et culture - Tourisme - Réseaux et dessertes Inventaire communal L'inventaire communal est une enquête réalisée par le Service central des enquêtes et études statistiques (Scees) du ministère de l'agriculture et de la Pêche et l'institut national de la statistique et des études économiques (Insee) avec le soutien de la Délégation à l'aménagement du territoire et à l'action régionale (Datar). Toutes les communes de France ont été interrogées au cours des mois de février et de mars 1998 (comme par le passé en 1979 et en 1988) sur les principaux équipements commerciaux et services à la population existant sur leur territoire. En l'absence d'un équipement, il était demandé à la commission communale réunie pour l'occasion de se prononcer sur la commune généralement fréquentée par les habitants pour trouver cet équipement. Centrée sur les équipements les plus courants, cette enquête permet d'appréhender plus spécifiquement le monde rural. La plupart des communes appartenant à des grandes agglomérations (comptant plus de habitants) n'ont été enquêtées que sur une gamme restreinte de services, la présence ou l'absence des commerces ayant été imputée a priori à partir de fichiers d'origine administrative. Les agglomérations de plus de habitants font donc l'objet d'un traitement particulier dans l'ensemble des résultats de cette enquête.

BILAN ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DU VAL D OISE 1998-1999 LES ÉQUIPEMENTS COMMUNAUX

BILAN ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DU VAL D OISE 1998-1999 LES ÉQUIPEMENTS COMMUNAUX BILAN ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DU VAL D OISE 1998-1999 LES ÉQUIPEMENTS COMMUNAUX 1 - Des communes inégalement desservies en terme d équipements 2 - Des pôles majeurs d attraction en terme d équipements 3 -

Plus en détail

Annexes. Sources et concepts. Le zonage en zones d emploi 2010

Annexes. Sources et concepts. Le zonage en zones d emploi 2010 Sources et concepts L étude est basée sur le croisement de deux zonage d étude : celui en zones d emploi, mis à jour en 2010, et celui en bassins de vie (2012). La région Midi-Pyrénées est couverte par

Plus en détail

Agreste. Concentration de la population et des équipements sur le littoral

Agreste. Concentration de la population et des équipements sur le littoral Quatre habitants sur cinq dans les Alpes-Maritimes bénéficient sur place de la palette de commerces et services la plus large. Mais ce bon niveau d équipement concerne surtout la bande littorale, soit

Plus en détail

DIRRECTE. Cordialement,

DIRRECTE. Cordialement, DIRRECTE Veuillez trouver en pièce jointe la liste des activités commerciales et artisanales, par commune, présentes sur le territoire de l'agglomération du Beauvaisis. L'agglomération envisage de lancer

Plus en détail

La Base Permanente des Équipements

La Base Permanente des Équipements La Base Permanente des Équipements La base permanente d'équipements (BPE) est produite et gérée par l INSEE en collaboration avec différents ministères. En effet, cette base ne provient pas d une enquête

Plus en détail

NOTE OPERATIONNELLE TEMPORAIRE OPS 2015 42 Dispositif opérationnel Tour de France 2015

NOTE OPERATIONNELLE TEMPORAIRE OPS 2015 42 Dispositif opérationnel Tour de France 2015 --------------------- GROUPEMENT Prévention Prévision Opérations --------------------- Affaire suivie par : Commandant Olivier BLANCO 05.62.38.18.16. NOTE OPERATIONNELLE TEMPORAIRE OPS 2015 42 Dispositif

Plus en détail

Les déplacements dans la Haute-Marne

Les déplacements dans la Haute-Marne Les déplacements dans la Haute-Marne L AC C E S S I B I L I T É AU X É Q U I P E M E N T S E T S E R V I C E S Une partie importante des déplacements de ménages, outre ceux liés aux loisirs, au travail

Plus en détail

Les pôles commerciaux et leurs magasins

Les pôles commerciaux et leurs magasins Les pôles commerciaux et leurs magasins Julien Fraichard* Pour les commerçants, l'implantation de leur établissement dans le tissu urbain est primordiale. Certains types de commerces, comme les magasins

Plus en détail

L a forte urbanisation du Nord permet la présence

L a forte urbanisation du Nord permet la présence L a forte urbanisation du Nord permet la présence dans les communes d'un nombre de commerces et services plus important qu'en moyenne nationale. Toutefois, rapporté à la densité de la population, le taux

Plus en détail

ensoleillement et les étés secs, associés à l irrigation, profitent pleinement aux cultures fruitières, maraîchères

ensoleillement et les étés secs, associés à l irrigation, profitent pleinement aux cultures fruitières, maraîchères Six habitants sur dix dans le Vaucluse bénéficient sur place de la palette de commerces et services la plus large. Si ce bon niveau d équipement caractérise d abord les vallées du Rhône et de la Durance,

Plus en détail

Tarn-et-Garonne, un territoire multipolaire sous l influence croissante de Toulouse

Tarn-et-Garonne, un territoire multipolaire sous l influence croissante de Toulouse Numéro 110 : mai 2008 Tarn-et-Garonne, un territoire multipolaire sous l influence croissante de Toulouse Une armature de cinq pôles autour du pôle central de organise l emploi en Tarn-et-Garonne. Le département

Plus en détail

Direction Régionale de Bourgogne Service Études et Diffusion Division Analyses et Synthèses Économiques et Sociales

Direction Régionale de Bourgogne Service Études et Diffusion Division Analyses et Synthèses Économiques et Sociales Etab=DR21, TimbreDansAdresse=Non, Version=W2000-C-5.1/9.0, VersionTravail=W2000-C-5.1/9.0 Direction Régionale de Bourgogne Service Études et Diffusion Division Analyses et Synthèses Économiques et Sociales

Plus en détail

URBAIN-RURAL : DE QUOI PARLE-T-ON?

URBAIN-RURAL : DE QUOI PARLE-T-ON? URBAIN-RURAL : DE QUOI PARLE-T-ON? B.H. Nicot 1 Juin 2005 «Entre 1990 et 1999, le rural en France métropolitaine a connu une croissance démographique de 4,2 % sur la période, tandis que l urbain ne croissait

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? L INSEE EN BREF L Insee en bref Le recensement de la population À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? La population des 36 680 communes françaises Quelles régions

Plus en détail

Questionnaire eevm. échange école ville montagne. www.parc-du-vercors.fr/eevm/

Questionnaire eevm. échange école ville montagne. www.parc-du-vercors.fr/eevm/ Questionnaire eevm échange école ville montagne www.parc-du-vercors.fr/eevm/ Répondre aux questions. Il y a 3 types de réponses en fonction des types de questions. - Questions fermées à réponse unique

Plus en détail

COMMINGES 2010. Etude portant sur l Artisanat en zones d activités. Contribution de CMA Haute-Garonne. Octobre 2010. Canton de BOULOGNE- SUR-GESSE

COMMINGES 2010. Etude portant sur l Artisanat en zones d activités. Contribution de CMA Haute-Garonne. Octobre 2010. Canton de BOULOGNE- SUR-GESSE BOULOGNE- SUR-GESSE Canton de AURIGNAC MONTREJEAU SAINT-MARTORY SAINT-GAUDENS SALIES-DU- SALAT BARBAZAN Canton d'aspet de SAINT-BEAT COMMINGES 2010 Etude portant sur l Artisanat en zones d activités LUCHON

Plus en détail

Équipements et services au public

Équipements et services au public PRÉFÈTE DU CHER Direction départementale des Territoires Équipements et services au public 1/30 Méthodologie et éléments de définition (INSEE) Équipement «Un équipement est un lieu d achat de produits

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES Recherche d un candidat pour la réouverture d un restaurant à Bussière-Galant bourg

APPEL A CANDIDATURES Recherche d un candidat pour la réouverture d un restaurant à Bussière-Galant bourg 28 mai 2015 Bussière-Galant APPEL A CANDIDATURES Recherche d un candidat pour la réouverture d un restaurant à Bussière-Galant bourg Mairie de Bussière-Galant Le Bourg 87230 BUSSIERE-GALANT Tél. : 05 55

Plus en détail

Offre et recours aux soins de premiers recours sur le Pays Sud Charente

Offre et recours aux soins de premiers recours sur le Pays Sud Charente Offre et recours aux soins de premiers recours sur le Pays Sud Charente Cette étude a été réalisée en collaboration entre les services de l Agence Régionale de Santé (ARS), Mme Anne ROUSSEL, statisticienne

Plus en détail

EQUIPEMENT COMMERCIAL

EQUIPEMENT COMMERCIAL Territem, au service des entreprises Information territoriale 2011-2014 > Offre globale Chiffres-clés Composition commerciale > Equipements structurants > Cartographies EQUIPEMENT COMMERCIAL Panorama OFFRE

Plus en détail

Economie, commerce et emploi

Economie, commerce et emploi 1 Economie, commerce et emploi Le tissu économique asniérois est aujourd hui en pleine mutation : les industries traditionnelles, en perte de vitesse, disparaissent depuis longtemps au profit des services.

Plus en détail

L'offre de soins en dialyse dans

L'offre de soins en dialyse dans L'offre de soins en dialyse dans la région Poitou Charentes Remerciements à la coordination régionale : Bénédicte AYRAULT, Marc BAUWENS, Fabien DUTHE Document préparé par Florian BAYER, Malthilde LASSALLE,

Plus en détail

Atlas du commerce. Analyse du pôle commercial NOGENT. Image 2014 DigitalGlobe - Google earth

Atlas du commerce. Analyse du pôle commercial NOGENT. Image 2014 DigitalGlobe - Google earth Atlas du commerce Image 2014 DigitalGlobe - Google earth Analyse du pôle commercial NOGENT Edition 2014 Présentation du pôle de Nogent A proximité de Chaumont et Langres, la ville de Nogent est la 4 ème

Plus en détail

EQUIPEMENT COMMERCIAL

EQUIPEMENT COMMERCIAL Territem, au service des entreprises Information territoriale 2008-2011 > Offre globale Chiffres-clés Composition commerciale > Equipements structurants > Cartographies EQUIPEMENT COMMERCIAL Panorama OFFRE

Plus en détail

LES VOITURES À LA DISPOSITION DES MÉNAGES PARISIENS

LES VOITURES À LA DISPOSITION DES MÉNAGES PARISIENS ATELIER PARISIEN D URBANISME - 17, BD MORLAND 75004 PARIS TÉL : 0142712814 FAX : 0142762405 http://www.apur.org LES VOITURES À LA DISPOSITION DES MÉNAGES PARISIENS Recensement général de la population

Plus en détail

DIAGNOSTIC STRATEGIQUE

DIAGNOSTIC STRATEGIQUE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE Habitat Urbanisme Foncier Cadre de vie Phase 1 - Diagnostic Altaïr IDL Conseil S.V. consultante Mars 2010 Sommaire A. PRESENTATION DU TERRITOIRE... 4 B. DEMOGRAPHIE ET MIGRATION...

Plus en détail

DIAGNOSTIC STRATEGIQUE HABITAT-FONCIER DU PAYS DES VALLEES DES GAVES

DIAGNOSTIC STRATEGIQUE HABITAT-FONCIER DU PAYS DES VALLEES DES GAVES Syndicat mixte du Pays des Vallées des Gaves DIAGNOSTIC STRATEGIQUE HABITAT-FONCIER DU PAYS DES VALLEES DES GAVES PHASE 1 - DIAGNOSTIC Octobre 2006 UR-PACT Aquitaine Poitou Charentes 1 HAUTES-PYRENEES

Plus en détail

Les Franciliens utilisent autant les transports en commun que la voiture pour se rendre au travail

Les Franciliens utilisent autant les transports en commun que la voiture pour se rendre au travail ILE-DE-FRANCE à la page à la page N 353 - Avril 11 Population Les Franciliens utilisent autant les transports en commun que la voiture pour se rendre au travail Les Franciliens utilisent autant la voiture

Plus en détail

Le centre de gestion a le plaisir de vous adresser les statistiques professionnelles élaborées à partir des dossiers de gestion 2013.

Le centre de gestion a le plaisir de vous adresser les statistiques professionnelles élaborées à partir des dossiers de gestion 2013. Statistiques 2013 3, rue de Lyon B.P. 531 71010 MACON CEDEX Tél. 03.85.21.90.60 Télécopie 03.85.21.90.69 E-mail : contact@cgai-macon.fr Agrément de la Direction Régionale des Impôts n 1.02.710 du 6 mars

Plus en détail

EQUIPEMENTS - SERVICES

EQUIPEMENTS - SERVICES EQUIPEMENTS - SERVICES Page 89 Diagnostic Pièce 1.1 du rapport de présentation SCOT du Syndicat mixte d Étude et de Programmation de Fontainebleau et de sa Région Point méthodologique Page 90 La source

Plus en détail

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort Chiffres clés 1 207 emplois en moyenne sur l année 2011 dans le Territoire de Belfort*. Soit 850 emplois en équivalent temps plein (dont plus de 700 en zone urbaine). 2,4 % de l emploi total du département.

Plus en détail

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre Quartier situé sur la commune de IFS 2 977 habitants en 2011, soit 1,3 % de la mer solida territ rités oriales ui n 2015 J O RVATO I RE Portraits de quartiers en veille active de la mer BSE Au sortir de

Plus en détail

Parc d activités économiques de la Houpette

Parc d activités économiques de la Houpette 1. Sommaire. Composition du dossier 2. Schéma directeur routier national. 3. Approche routière. 4. Plan de zone. 5. l échangeur et la co-visibilité zone-rn. 6. Vues perspectives. 7. Réseaux et aménagements.

Plus en détail

La création d entreprise en milieu rural

La création d entreprise en milieu rural La création d entreprise en milieu rural Une définition du milieu rural Définir le monde rural à partir de la taille des communes nous paraît insuffisant. En effet, il est important de prendre en compte

Plus en détail

Le coût de construction des maisons en Pays de la Loire

Le coût de construction des maisons en Pays de la Loire Le coût de construction des s en Pays de la Loire pour les permis autorisés en 2006 Sommaire I Source, définitions et limites d utilisation p 2 II Les principaux enseignements p 3 III Qui sont les pétitionnaires

Plus en détail

NOTRE COMMUNE. 1. La place de la commune dans le réseau urbain de la Hongrie. Nom de la commune : Géderlak

NOTRE COMMUNE. 1. La place de la commune dans le réseau urbain de la Hongrie. Nom de la commune : Géderlak NOTRE COMMUNE 1. La place de la commune dans le réseau urbain de la Hongrie Nom de la commune : Géderlak Siège, adresse: 6334 Géderlak, Kossuth u. 95 Téléphone/télécopie : +36 78/417058 Emplacement : a)

Plus en détail

Réserve Internationale de Ciel Etoilé du Pic du Midi. Informations et chiffres essentiels

Réserve Internationale de Ciel Etoilé du Pic du Midi. Informations et chiffres essentiels Réserve Internationale de Ciel Etoilé du Pic du Midi Informations et chiffres essentiels 2014 La Réserve Internationale de Ciel Etoilé du Pic du Midi Informations et chiffres essentiels Initié en 2009

Plus en détail

En 2004, le prix du m 3 d'eau est

En 2004, le prix du m 3 d'eau est N 78 - septembre 2007 Enquête sur l eau et l assainissement en 2004 Eau : montée du prix mais niveau toujours le plus bas L' affiche toujours le prix de l'eau le plus bas de malgré l augmentation enregistrée

Plus en détail

ENQUETE DE COMPARAISON SPATIALE DES NIVEAUX DE PRIX A LA CONSOMMATION ENTRE LA CORSE ET LE CONTINENT. Note Méthodologique

ENQUETE DE COMPARAISON SPATIALE DES NIVEAUX DE PRIX A LA CONSOMMATION ENTRE LA CORSE ET LE CONTINENT. Note Méthodologique ENQUETE DE COMPARAISON SPATIALE DES NIVEAUX DE PRIX A LA CONSOMMATION ENTRE LA CORSE ET LE CONTINENT Note Méthodologique 1 Introduction En mars 2010, l Insee a réalisé une enquête de comparaison des niveaux

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE RIMOUSKI RÈGLEMENT 171-2004 L IMPOSITION D UNE TAXE D AQUEDUC ET D ÉGOUT POUR L ANNÉE 2005

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE RIMOUSKI RÈGLEMENT 171-2004 L IMPOSITION D UNE TAXE D AQUEDUC ET D ÉGOUT POUR L ANNÉE 2005 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE RIMOUSKI RÈGLEMENT 171-2004 RÈGLEMENT CONCERNANT L IMPOSITION D UNE TAXE D AQUEDUC ET D ÉGOUT POUR L ANNÉE 2005 CONSIDÉRANT QUE le conseil de la Ville de Rimouski a adopté ses

Plus en détail

ACTIVITES REGLEMENTEES

ACTIVITES REGLEMENTEES ACTIVITES REGLEMENTEES Par le décret N 98-246 du 02 Avril 1998, quels que soient le statut juridique et les caractéristiques de l entreprise, un certain nombre d activités, dites réglementées ne peuvent

Plus en détail

Étude sur la localisation et la densité de 4 professions de santé : médecins généralistes libéraux infirmiers libéraux chirurgiens dentistes libéraux

Étude sur la localisation et la densité de 4 professions de santé : médecins généralistes libéraux infirmiers libéraux chirurgiens dentistes libéraux Étude sur la localisation et la densité de 4 professions de santé : médecins généralistes libéraux infirmiers libéraux chirurgiens dentistes libéraux masseurs kinésithérapeutes libéraux 1 sommaire p 3

Plus en détail

LES TRANSPORTS ET LES DÉPLACEMENTS

LES TRANSPORTS ET LES DÉPLACEMENTS LES TRANSPORTS ET LES DÉPLACEMENTS Page 63 Gares Le Livre Blanc de la communauté de communes de la Boucle de la Seine Dans ce document, les élus du territoire ont défini un principe primordial pour l organisation

Plus en détail

Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1. En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER +

Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1. En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER + Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1 En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER + Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 2 LEADER + Qu est-ce que c est? Liaison

Plus en détail

34. Les activités commerciales

34. Les activités commerciales 66 34. Les activités commerciales Eléments de méthodologie La notion d offre commerciale (nombre, surfaces commerciales, emplois) Depuis 1995, la Chambre de Commerce et d Industrie de Morlaix dispose d

Plus en détail

CELLULE ÉTUDES ET STATISTIQUES

CELLULE ÉTUDES ET STATISTIQUES CELLULE ÉTUDES ET STATISTIQUES GUIIDE D''UTIILIISATIION - SYSTEME D''INFORMATIION GEOGRAPHIIQUE 31 Mise à jour : 05/08/2015 La Caisse d'allocations Familiales de Haute-Garonne souhaite partager des informations

Plus en détail

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX Analyse de l environnement concurrentiel français de l hôtellerie bordelaise SOMMAIRE pages CE QU IL FAUT

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Le Département Cantal : Votre nouveau bureau

DOSSIER DE PRESSE. Le Département Cantal : Votre nouveau bureau DOSSIER DE PRESSE Le Département Cantal : Votre nouveau bureau Sommaire Contexte de notre action : CyberCantal Télécentres p. 4 Qu'est ce qu'un télécentre? p. 7 Les objectifs pour le Département du Cantal

Plus en détail

L établissement de la Direction générale de l armement de Bagneux : un impact limité sur l emploi dans les Hauts-de-Seine comme à Paris

L établissement de la Direction générale de l armement de Bagneux : un impact limité sur l emploi dans les Hauts-de-Seine comme à Paris ILE-DE-FRANCE à la page à la page N 354 - Avril 2011 Emploi L établissement de la Direction générale de l armement de Bagneux : un impact limité sur l emploi dans les Hauts-de-Seine comme à Paris Au 1

Plus en détail

Services à la personne

Services à la personne Enquête régionale auprès des entreprises agréées 2010 Services à la personne Midi-Pyrénées En France : > 390 000 emplois créés depuis 2005 > Près de 2 millions de salariés dans les services à la personne

Plus en détail

JUILLET 2008 PIVADIS PIVADIS SM CONSEIL. 24, Rue de la Bredauche. Tél: 02.38.43.41.38 Fax: 02.38.70.50.95 Email: pivadis@wanadoo.

JUILLET 2008 PIVADIS PIVADIS SM CONSEIL. 24, Rue de la Bredauche. Tél: 02.38.43.41.38 Fax: 02.38.70.50.95 Email: pivadis@wanadoo. JUILLET 2008 AMIENS -0 PIVADIS SM CONSEIL ETUDE DE POTENTIEL ET DE RESTRUCTURATION DU CENTRE COMMERCIAL «LE COLVERT» AMIENS Proposition de programme commercial PIVADIS 24, Rue de la Bredauche 45380 LA

Plus en détail

Septembre 2010 - N 87 L édition 2010 du Game Fair en Loir-et-Cher Profil des visiteurs et impact économique. Enquête réalisée du 18 au 20 juin 2010

Septembre 2010 - N 87 L édition 2010 du Game Fair en Loir-et-Cher Profil des visiteurs et impact économique. Enquête réalisée du 18 au 20 juin 2010 Septembre 10 - N 87 L édition 10 du Game Fair en Loir-et-Cher Profil des visiteurs et impact économique Enquête réalisée du 18 au juin 10 Depuis 1987, le Game Fair a élu domicile dans le cadre prestigieux

Plus en détail

Eléments. de diagnostic territorial. en Midi-Pyrénées. Zone d emploi. Toulouse. Décembre 2006

Eléments. de diagnostic territorial. en Midi-Pyrénées. Zone d emploi. Toulouse. Décembre 2006 Eléments de diagnostic territorial en Zone d emploi Décembre 2006 Contrat de plan Etat-Région 2000-2006 Eléments de diagnostic territorial : zone d emploi de La zone d emploi de TOULOUSE La zone d emploi

Plus en détail

acérola - plessis-grammoire

acérola - plessis-grammoire acérola - plessis-grammoire oap aménagement Le secteur d Acérola se situe au cœur de la commune du Plessis-Grammoire et couvre une surface d environ 5 hectares au coeur du tissu urbain. Il est délimité

Plus en détail

Le commerce de proximité Repérage statistique et implantation sur le territoire

Le commerce de proximité Repérage statistique et implantation sur le territoire Le commerce de proximité Repérage statistique et implantation sur le territoire Gwennaël Solard Insee - Division Commerce Chargé d études 18 boulevard Adolphe Pinard 75675 Paris Cedex 14 tél : 01 41 17

Plus en détail

MOBILITE DURABLE SYNTHESE DE L ETUDE EN MILIEU RURAL. Un territoire d étude : le PNR de Millevaches en Limousin

MOBILITE DURABLE SYNTHESE DE L ETUDE EN MILIEU RURAL. Un territoire d étude : le PNR de Millevaches en Limousin MOBILITE DURABLE SYNTHESE DE L ETUDE MOBILITE DURABLE EN MILIEU RURAL Un territoire d étude : le PNR de Millevaches en Limousin OBJECTIF PLAN CLIMAT Réduire les émissions de Gaz à Effet de Serre Se déplacer

Plus en détail

PRÉFÈTE DES HAUTES-PYRÉNÉES

PRÉFÈTE DES HAUTES-PYRÉNÉES Direction des Libertés Publiques et des Collectivités Territoriales PRÉFÈTE DES HAUTES-PYRÉNÉES Bureau des Elections et des Professions Réglementées Epreuves sportives Dossier reçu le : DEMANDE D'AUTORISATION

Plus en détail

15 hectares pour accueillir votre entreprise, et des partenaires pour vous accompagner. Parc d activités de Courbouton

15 hectares pour accueillir votre entreprise, et des partenaires pour vous accompagner. Parc d activités de Courbouton 15 hectares pour accueillir votre entreprise, et des partenaires pour vous accompagner Parc d activités de Courbouton Parc d activités de Courbouton 15 hectares à 35 minutes de Rennes, à partir de 8 /m

Plus en détail

Le tableau de bord. Ré g i o n Ce n t r e. de l observatoire régional de l habitat et du foncier de la région Centre. Édition octobre 2009.

Le tableau de bord. Ré g i o n Ce n t r e. de l observatoire régional de l habitat et du foncier de la région Centre. Édition octobre 2009. O bservatoire R H F égional abitat oncier Ré g i o n Ce n t r e Cher - Eure-et-Loir - Indre Indre-et-Loire - Loir-et-Cher - Loiret Le tableau de bord de l observatoire régional de l habitat et du foncier

Plus en détail

Tarbes, le 06 juin 2007. POINT PRESSE MARYVONNE CALVEZ DIRECTRICE DE LA POSTE DES HAUTES-PYRENEES

Tarbes, le 06 juin 2007. POINT PRESSE MARYVONNE CALVEZ DIRECTRICE DE LA POSTE DES HAUTES-PYRENEES Tarbes, le 06 juin 2007. POINT PRESSE MARYVONNE CALVEZ DIRECTRICE DE LA POSTE DES HAUTES-PYRENEES TARBES 06 JUIN 2007 2 C EST L ETE DES MODERNISATIONS A LA POSTE DES HAUTES-PYRENEES La Poste veut privilégier

Plus en détail

Commune de ROUSSET. Rapport de présentation du Règlement local de publicité

Commune de ROUSSET. Rapport de présentation du Règlement local de publicité Commune de ROUSSET Rapport de présentation du Règlement local de publicité Sommaire Introduction... 3 1. Contexte géographique et administratif... 4 1.1. Localisation... 4 1.2. Données chiffrées... 5 1.3.

Plus en détail

L IMPACT DE LA MUTUALISATION SUR LES RESSOURCES HUMAINES

L IMPACT DE LA MUTUALISATION SUR LES RESSOURCES HUMAINES ANNEXES L ISTE DES ANNEXES ANNEXE I : ANNEXE II : ANNEXE III : ANNEXE IV : ÉVOLUTION DES DEPENSES DES COMMUNES ET DES EPCI DE 2006 A 2013 OUTILS JURIDIQUES DE MUTUALISATION A DISPOSITION DES ACTEURS LOCAUX

Plus en détail

INFRASTRUCTURES DE TELECOMMUNICATION

INFRASTRUCTURES DE TELECOMMUNICATION INFRASTRUCTURES DE TELECOMMUNICATION -Eléments dans le cadre de la GTEC du Pays de Figeac - Contenu de l analyse Cette fiche étudie l accessibilité et la qualité du réseau numérique sur le département

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Evolution des commerces à Paris. Inventaire des commerces 2014 et évolutions 2011-2014

DOSSIER DE PRESSE. Evolution des commerces à Paris. Inventaire des commerces 2014 et évolutions 2011-2014 DOSSIER DE PRESSE Evolution des commerces à Paris Inventaire des commerces 2014 et évolutions 2011-2014 Contacts presse : Ville de Paris : Marie Francolin : presse@paris.fr / 01.42.76.49.61 CCI Paris :

Plus en détail

MR ANANOS JACQUES 65400 ARGELES-GAZOST MECANIQUE AUTOS ET AGRICOLE

MR ANANOS JACQUES 65400 ARGELES-GAZOST MECANIQUE AUTOS ET AGRICOLE LISTE DES ENTREPRISES RADIEES - MOIS DE JANVIER 2009 - CMA65 DENOMINATION / NOM COMMERCIAL DIRIGEANT C. POSTAL ET VILLE ACTIVITE MR ANANOS JACQUES 65400 ARGELES-GAZOST MECANIQUE AUTOS ET AGRICOLE ENTREPRISE

Plus en détail

Les diplômes. Session 2008

Les diplômes. Session 2008 note d informationdécembre 09.28 À la session 2008, 444 0 diplômes de l enseignement professionnel des niveaux IV et V ont été délivrés en France par le ministère de l Éducation nationale. Ce nombre atteint

Plus en détail

Les bénéficiaires de la CMU :

Les bénéficiaires de la CMU : D I R E C T I O N D E S S T A T I S T I Q U E S E T D E S É T U D E S N 29 Isabelle GIRARD - Jocelyne MERLIÈRE LES DÉPENSES DE SANTÉ DES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU Au cours des 5 premiers mois de l année

Plus en détail

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

GRAND TOURMALET TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE BILAN ÉTÉ 2012

GRAND TOURMALET TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE BILAN ÉTÉ 2012 GRAND TOURMALET TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE BILAN ÉTÉ 2012 COMETE - 14/12/2012 258 RUE PERRIER GUSTIN - 73 000 BASSENS Tel : 04 79 62 77 62 - Fax : 01 57 67 95 98 - Email : infos@comete-conseils.fr Bilan

Plus en détail

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 1. La ville centre de Colmar 2. Les villes couronnes 3. Les pôles pluri-communaux 4. Les pôles secondaires 5. Les villages 6. En zone

Plus en détail

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR 17 rue Menpenti 13387 MARSEILLE CEDEX 1 Tél. : 4 91 17 57 57 Fax : 4 91 17 59 59 http://www.insee.fr TERRITOIRE CA POLE AZUR PROVENCE 5 communes, 2 chefs lieux de cantons, unité

Plus en détail

MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013

MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013 MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013 Le Master 2 Paysage et Aménagement est une spécialité du Master Urbanisme et Aménagement. Celui-ci est

Plus en détail

Ouverture d'un point de vente L étude de la zone de chalandise.

Ouverture d'un point de vente L étude de la zone de chalandise. Ouverture d'un point de vente L étude de la zone de chalandise. La zone de chalandise : une zone géographique de captation La zone de chalandise, ou zone d attraction, est le territoire géographique dans

Plus en détail

ASSEMBLÉE DES COMMUNAUTÉS DE FRANCE

ASSEMBLÉE DES COMMUNAUTÉS DE FRANCE ASSEMBLÉE DES COMMUNAUTÉS DE FRANCE L évolution des effectifs intercommunaux NOTE TECHNIQUE Juillet 2012 1. Une augmentation des effectifs dans les collectivités locales La fonction publique territoriale

Plus en détail

Arrondissementt de Waremme Pour toute information complémentaire sur les données et les métadonnées, merci de consulter le site www.iweps.

Arrondissementt de Waremme Pour toute information complémentaire sur les données et les métadonnées, merci de consulter le site www.iweps. Arrondissementt de Waremme Pour toute information complémentaire sur les données et les métadonnées, merci de consulter le site www.iweps.be Des informations communales sont également disponibles sur le

Plus en détail

Données au 1 er janvier 2015

Données au 1 er janvier 2015 2015 Données au 1 er janvier 2015 Sommaire Chapitres ELEMENTS DE CADRAGE ALSACE - TOUS SECTEURS Etablissements et effectifs en 2015 pp. 3 à 7 pp. 5 à 6 Etablissements par tranche d effectifs salariés en

Plus en détail

N 15 - juillet 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane. Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié

N 15 - juillet 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane. Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié Pages économiques et sociales des Antilles-Guyane N 15 - juillet 2012 Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié En 2009, en Guyane, 3

Plus en détail

Commerce et Services de proximité dans le Beaujolais

Commerce et Services de proximité dans le Beaujolais Commerce et Services de proximité dans le Beaujolais Mai 2012 Chambre de Commerce et d Industrie du Beaujolais Juin 2012 1 Méthodologie La Chambre de Commerce et d Industrie du Beaujolais a mis en place

Plus en détail

ETUDE SUR LE PRIX DE MARCHE DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE EN ZONES RURALES FRAGILES

ETUDE SUR LE PRIX DE MARCHE DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE EN ZONES RURALES FRAGILES ETUDE SUR LE PRIX DE MARCHE DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE EN ZONES RURALES FRAGILES SYNTHESE JUILLET 2004 DATAR - AATEC / ARGUYL - 2-29/07/04 OBJECTIF ET CONTEXTE L immobilier d entreprise est un enjeu

Plus en détail

Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications dans les Métiers de l'alimentation

Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications dans les Métiers de l'alimentation Institut d Informations et de Conjonctures Professionnelles 11, rue Christophe-Colomb 75008 Paris Tél. 01 47 20 30 33 Fax 01 47 20 84 58 iplusc@iplusc.com.fr. Observatoire Prospectif des Métiers et des

Plus en détail

6 400 personnes, dont 1 400 Innus Stages d externat et de résidence en médecine familiale milieu de stages agréé par l Université Laval

6 400 personnes, dont 1 400 Innus Stages d externat et de résidence en médecine familiale milieu de stages agréé par l Université Laval VOCATION Centre hospitalier de soins généraux Centre d hébergement de soins de longue durée Centre local de services communautaires Établissement reconnu comme service de stabilisation médicale des traumatisés

Plus en détail

Diagnostic territorial des Hautes-Pyrénées. Domaine du Sanitaire et du Social SYNTHESE

Diagnostic territorial des Hautes-Pyrénées. Domaine du Sanitaire et du Social SYNTHESE Diagnostic territorial des Hautes-Pyrénées Domaine du Sanitaire et du Social SYNTHESE Conseil Régional Midi-Pyrénées Service des Formations Sanitaires et Sociales Décembre 2009 STRATER Le village 31110

Plus en détail

ANNEXE 1 LA BASE DE DONNEES 1

ANNEXE 1 LA BASE DE DONNEES 1 ANNEXE 1 LA BASE DE DONNEES 1 La publication du CECEI-Banque de France 2 à partir du FIB, recense pour les deux régions 7 265 guichets permanents contre 6 657 agences pour la base du laboratoire C.R.E.T.E.I.L

Plus en détail

Atlas Artisanat. de Haute-Garonne. Chambre de Métiers et de l Artisanat Haute-Garonne. Janvier 2012. Etat des lieux et Perspectives

Atlas Artisanat. de Haute-Garonne. Chambre de Métiers et de l Artisanat Haute-Garonne. Janvier 2012. Etat des lieux et Perspectives Chambre de Métiers et de l Artisanat alimentation services bâtiment production Atlas Artisanat de Janvier 2012 Etat des lieux et Perspectives Réalisé par Karima BELKALEM Service Etudes Statistiques et

Plus en détail

Le taux de création et de survie des entreprises par zone d emploi

Le taux de création et de survie des entreprises par zone d emploi Thème : Société de la connaissance et développement socio-économique Orientation : S adapter aux changements structurels de l économie et répondre aux défis de la mondialisation Le taux de création et

Plus en détail

Tarbes. Zone d emploi de. Contribution au diagnostic du PRDF par zone d emploi AVRIL 2006

Tarbes. Zone d emploi de. Contribution au diagnostic du PRDF par zone d emploi AVRIL 2006 PLAN RÉGIONAL DE DÉVELOPPEMENT DES FORMATIONS MIDI-PYRÉNÉES (PRDF) 7-11 Zone d emploi de Tarbes AVRIL 6 Contribution au diagnostic du PRDF par zone d emploi Fonds social européen Dernières tendances en

Plus en détail

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois Objectifs à atteindre à long terme (jusqu à 2017) - Assurer une couverture haut débit pour l ensemble des zones d activités retenues dans le cadre du schéma des ZAE - Augmenter le nombre de bénéficiaires

Plus en détail

Avec près des deux tiers des

Avec près des deux tiers des Les Dossiers de l Observatoire Régional du Tourisme n 42 - mars 2012 Le poids économique de l hôtellerie de plein air en Pays de la Loire Plus de 600 campings Un chiffre d affaires annuel de 230 millions

Plus en détail

18A GFE. Tendances régionales. Nettoyage Assainissement. de l emploi, du marché du travail. et de la formation en Midi-Pyrénées.

18A GFE. Tendances régionales. Nettoyage Assainissement. de l emploi, du marché du travail. et de la formation en Midi-Pyrénées. Tendances régionales de l emploi, du marché du travail et de la formation en Midi-Pyrénées GFE 18A Dans les domaines Nettoyage Assainissement Contrat de plan Etat-Région 2000-2006 Novembre 2006 Dossier

Plus en détail

5 DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

5 DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE 5 DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ATOUTS Une situation géographique centrale dans l Est parisien en plein essor Un taux d emploi relativement important FAIBLESSES Une inadéquation entre les emplois et la population

Plus en détail

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations DÉFIS Climat 1. Pensez-vous que ce soit utile de réduire nos déplacements afin de lutter contre les changements

Plus en détail

Formations FEEBAT. Analyse des formations en Midi-Pyrénées C R C MIDI PYRÉNÉES

Formations FEEBAT. Analyse des formations en Midi-Pyrénées C R C MIDI PYRÉNÉES Formations FEEBAT Analyse des formations en Midi-Pyrénées C R C MIDI PYRÉNÉES Présentation du dispositif Qu est ce que le dispositif FEEBAT? La Formation aux Economies d Energie dans le Bâtiment a été

Plus en détail

Les données urbaines

Les données urbaines Les données urbaines Pour les études de faisabilité, le STIF a chargé l Institut d Aménagement et d Urbanisme d Ile-de- France (IAU IdF), d analyser et d'estimer les évolutions urbaines possibles du territoire

Plus en détail

PORTRAIT COMMERCIAL SDC SAINTE-ANNE-DE-BELLEVUE. Mission de la SDC. Principales caractéristiques

PORTRAIT COMMERCIAL SDC SAINTE-ANNE-DE-BELLEVUE. Mission de la SDC. Principales caractéristiques PORTRAIT COMMERCIAL Service de la mise en valeur du territoire Direction de l urbanisme et du développement économique SDC SAINTE-ANNE-DE-BELLEVUE Mission de la SDC Faire du village de une destination

Plus en détail

Portrait statistique de l emploi dans le commerce de détail. sur le périmètre de l inter-scot de l aire métropolitaine lyonnaise

Portrait statistique de l emploi dans le commerce de détail. sur le périmètre de l inter-scot de l aire métropolitaine lyonnaise Les Scot de l aire métropolitaine lyonnaise Agglomération lyonnaise Beaujolais Boucle du Rhône en Dauphiné Bugey-Côtière-Plaine de l Ain La Dombes Loire Centre Monts du Lyonnais Nord-Isère Ouest lyonnais

Plus en détail

Collections Statistiques N 183 Série S : Statistiques Sociales. - Par - La Direction technique chargée des statistiques sociales et des revenus

Collections Statistiques N 183 Série S : Statistiques Sociales. - Par - La Direction technique chargée des statistiques sociales et des revenus Collections Statistiques N 183 Série S : Statistiques Sociales ENQUÊTE SUR LES DÉPENSES DE CONSOMMATION ET LE NIVEAU DE VIE DES MÉNAGES 2011 Dépenses de consommation des ménages algériens en 2011 - Par

Plus en détail

Prix de vente : 237 000 Euros

Prix de vente : 237 000 Euros Visite du bien : 630268 Localisation : Montbrison Ville proche : Andrézieux Autoroute : A 72 à 12 Km Aéroport : 25 Km Une maison d'architecte de 117 m² avec double garage sur terrain clos arboré de 364

Plus en détail

Introduction... p5. I Un territoire rural en développement situé à proximité d agglomérations de taille moyenne... p7

Introduction... p5. I Un territoire rural en développement situé à proximité d agglomérations de taille moyenne... p7 1 Introduction... p5 I Un territoire rural en développement situé à proximité d agglomérations de taille moyenne... p7 1 - Un territoire connecté et dépendant des agglomérations voisines... p9 Un territoire

Plus en détail

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

Contenu du fichier Base Permanente des Equipements 2008. Fichier Ensemble

Contenu du fichier Base Permanente des Equipements 2008. Fichier Ensemble Contenu du fichier Base Permanente des Equipements 2008 Fichier Ensemble Liste des variables : AN Année DCIRIS Département, commune et IRIS d implantation de l équipement DEP Département d implantation

Plus en détail