La population des Hautes-

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La population des Hautes-"

Transcription

1 Numéro 30- : juillet 1999 Inventaire communal 1998 : les Hautes-Pyrénées Concentration des équipements autour de Tarbes et dans les vallées Madiran D93 Vic-en-Bigorre Maubourguet D93 Rabastens-de-Bigorre A N117 Ibos Ossun N1 TARBES D3 Tournay Trie-sur-Baïse Castelnau-Magnoac Autoroutes Nationales Départementales Saint-Pé-de-Bigorre D937 N1 Argelès-Gazost Pierrefitte-Nestalas Arrens-Marsous Cauterets D91 D918 D93 D99 D99 Bagnères-de-Bigorre Luz-Saint-Sauveur Saint-Lary-Soulan Lannemezan A Saint-Laurent-de-Neste Loures-Barousse Sarrancolin Arreau Eloignement des équipements (distance moyenne en km) plus de 7 à 7 moins de Niveau d'équipement (sur un total de 3) 3 INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES DIRECTION REGIONALE DE MIDI-PYRENEES 3, rue des Trente-Six-Ponts 310 TOULOUSE CEDEX Téléphone : Télécopie : DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L'AGRICULTURE ET DE LA FORET Cité administrative Reffye 017 TARBES CEDEX Téléphone : Télécopie : Dans les Hautes-Pyrénées, commerces et services sont implantés essentiellement dans quelques centres urbains et dans les vallées du Gave de Pau, de l'adour et de la Neste. La vie locale s organise autour d une vingtaine de communes bien équipées. Tarbes joue un rôle majeur en exerçant son influence sur près de la moitié de la population du département. Prix : 1 F -,9 Directeur de la publication : Benjamin Camus Rédactrice en chef : Caroline Escapa Maquettistes : Nicole Guillemet, Chantal Molinier Imprimeur : Reprographie Moderne, 317 Colomiers Dépôt légal : juillet 1999 ISBN : ISSN : -X CPPAP : 183AD SAGE : SIP307 INSEE / Ministère de l'agriculture 1998

2 Des villes et des vallées bien équipées La population des Hautes- Pyrénées, un peu moins de 000 personnes réparties dans 7 communes, vit surtout dans la partie ouest du département, le long d un axe reliant Maubourguet aux vallées d Argelès-Gazost et de Bagnèresde-Bigorre. Là se trouvent les principales villes du département, à l exception de Lannemezan. Plus du tiers de la population du département vit dans l agglomération de Tarbes. Le reste du territoire, souvent confronté au dépeuplement, a une densité beaucoup plus faible. Dans les Hautes-Pyrénées, plus de quatre cents communes ont moins de 00 habitants. Equipements regroupés dans les centres urbains et les vallées Ces caractéristiques démographiques expliquent la forte concentration des équipements : 80 % des communes, représentant près du quart de la population, disposent de moins de des 3 équipements les plus courants. A l opposé, 3 % des communes en ont plus de. Elles permettent à près de la moitié de la population d être desservie sur place par une large gamme d équipements. Ainsi, les habitants du département ont aisément accès aux principaux commerces et services. Avec un peu moins de kilomètres les séparant en moyenne des équipements nécessaires à la vie quotidienne, ils connaissent une situation comparable à celle des Tarnais et nettement plus favorable que celle des habitants de l Aveyron, du Lot, du Gers ou de l Ariège. Pour ce dernier département, assez comparable au département des Hautes-Pyrénées, la distance moyenne des habitants aux équipements atteint en effet, km. Niveau d'équipement des communes des Hautes-Pyrénées Nombre d'équipements 0 à à 1 1 à à 3 33 à 3 Nombre de communes équipées Insee-Scees Soumoulou Nay-Bourdettes Pontacq Argelès-Gazost Maubourguet TARBES Luz-Saint-Sauveur Cette proximité d ensemble ne doit cependant pas masquer d importantes disparités. Les habitants des communes situées près des grands axes Proportion de communes équipées Hautes- Pyrénées 13 Rabastens-de-Bigorre Vic-en-Bigorre Ibos Pierrefitte-Nestalas Tournay France Saint-Laurent-de-Neste Bagneres-de-Bigorre Arreau Saint-Lary-Soulan Proportion de la population desservie sur place Hautes- Pyrénées L'accès aux équipements a évolué sensiblement dans les zones rurales ou de montagne Pôle de services intermédiaires appartenant au département Montréjeau Pôle de services intermédiaires n'appartenant pas au département Loures-Barousse France Trie-sur-Baïse Boulogne-sur-Gesse Castelnau-Magnoac Lannemezan Montréjeau Evolution entre 1980 et 1998 Augmentation de la distance aux équipements Situation stable Diminution de la distance aux équipements Aire d'influence des pôles de services intermédiaires

3 du piémont pyrénéen ou dans les grandes vallées sont bien desservis. Il n en est pas de même des habitants des Baronnies, de la Barousse, des coteaux du nord-est, de la haute montagne ou encore de l extrême nord du département. Les petites communes ont perdu des équipements En vingt ans, pour trois habitants du département sur quatre, la distance moyenne d accès aux équipements a peu évolué. En revanche, pour près de 1 % d entre eux, elle a augmenté suite à la disparition d'un ou deux équipements dans les communes déjà faiblement équipées. Ainsi, en 1980, 3 communes possèdaient moins de équipements. En 1998, elles sont 37. Durant cette période, plus de la moitié des communes des Hautes-Pyrénées ont perdu un ou plusieurs équipements. A l opposé, 0 % des communes en gagnaient un ou plusieurs. Pourtant, le nombre de pôles bien équipés n augmente pas dans le département contrairement au niveau national : 18 communes du département disposaient de plus de équipements en 1980, elles ne sont plus que 1 en Les équipements se concentrent ainsi de plus en plus dans les communes les plus importantes, conduisant à une diminution de la proportion de la population desservie sur place pour presque chacun des 3 équipements de référence. Pour lire les tableaux et les cartes Des pôles de services correspondant aux gammes d'équipement : concentrés généralement dans les mêmes communes, les équipements d'une gamme (intermédiaire ou de proximité) exercent le même type d'attraction sur les communes voisines non équipées. Ainsi, en l'absence d'une perception et d'un notaire, les habitants de % des communes trouvent ces deux services sur la même autre commune. Les deux gammes de services, intermédiaire et de proximité, définissent de ce fait, par leur attraction, des pôles de services et une aire d'influence autour de chacun d'eux. Les agglomérations de plus de habitants sont considérées comme des entités indissociables qui attirent les communes environnantes par leurs équipements, quelle que soit la commune de l'agglomération qui héberge les équipements. Niveau d'équipement (pages 1 et ) : nombre de types de commerces et de services présents sur la commune sur un total de 3 équipements de référence (dont la liste figure dans le tableau page ). Il n'est pas tenu compte du nombre de commerces de chaque type installés sur la commune. Eloignement ou distance moyenne aux équipements (pages 1 et ) : distance moyenne des habitants de la commune aux 3 équipements de référence. Si la commune possède un équipement, ses habitants sont réputés «desservis sur place». Plus un équipement est rare sur le territoire, moins il pèsera dans le calcul de l'éloignement : une commune qui apparaît très éloignée des équipements l'est donc avant tout des commerces les plus vitaux (boulangerie, supérette...). 18 pôles de services intermédiaires... Commune très dépendante de son pôle de service (1) Population Maubourguet Vic-en-Bigorre Rabastens-de-Bigorre Trie-sur-Baïse Commune faiblement dépendante de son pôle de service (1) Unité urbaine de plus de habitants Limites cantonales Aragnouet commune sous l'influence de ce pôle Note de lecture Saint-Lary-Soulan pôle de services intermédiaires Soumoulou Nay-Bourdettes Pontacq Ibos TARBES Tournay Castelnau-Magnoac Boulogne- sur-gesse Montréjeau Pôle de services intermédiaires appartenant au département Pôle de services intermédiaires n'appartenant pas au département Argelés-Gazost Bagnères-de-Bigorre Lannemezan Saint-Laurent-de-Neste Montréjeau Loures-Barousse Pierrefitte-Nestalas Arreau (1) Les communes situées aux limites de l'aire d'influence de subissent aussi l'attraction du pôle de Tarbes. Elles apparaissent donc moins dépendantes des équipements de que les communes qui en sont plus proches. Luz-Saint-Sauveur Aragnouet Saint- Lary- Soulan L'attraction exercée par des communes des Hautes-Pyrénées sur les autres départements, en particulier celle de Ibos, n'est pas représentée sur cette carte. 3

4 ... relayés par 19 pôles de services de proximité Pôle de proximité Pôle intermédiaire étant aussi pôle de proximité Unité urbaine de plus de habitants Aire d'influence d'un pôle intermédiaire hors département Aire d'influence d'un pôle intermédiaire Limite départementale Chelle-Debat Bazet Soumoulou Boulogne- TARBES Pouyastruc sur-gesse Ger Juillan Pontacq Galan Ossun Bernac-Debat Asson Bénac Montgaillard Capvern Saint-Pé- de-bigorre La Barthe-de-Neste Montréjeau Arrens-Marsous Argelès-Gazost Cauterets Barèges Campan Loudenvielle Sarrancolin Note de lecture : Argelès-Gazost est à la fois pôle de services intermédiaires et pôle de services de proximité ; les habitants de son aire d'influence s'y rendent donc pour trouver les équipements de ces deux gammes. En revanche, Arrens-Marsous n'est fréquenté que pour les équipements de la gamme de proximité, les habitants de son aire d'influence se rendant à Argelès-Gazost pour les équipements de la gamme intermédiaire. Dans les communes rurales, de nombreux commerces ont subi les effets du dépeuplement et de la concurrence des supermarchés, grandes surfaces ou zones commerciales spécialisées. A titre d exemple, seule une commune sur cinq possède encore une alimentation générale et la population disposant sur place de cet équipement est passée de 81 % à 7 % en moins de vingt ans. Même si une commune sur quatre possède toujours un bureau de tabac, la population desservie sur place a dans le même temps baissé de 8 % à 7 %. Quand le commerce fait défaut, l accès à certains produits de base est parfois néanmoins possible. En effet, certaines communes proposent des services de remplacement. Ainsi, plus d'une vingtaine de communes disposent d'un dépôt de pain ou d'un service itinérant de vente de pain permettant de pallier l'absence de boulangerie. Il s'agit essentiellement de communes situées en zone de montagne où la distance, en kilomètre ou en temps, à parcourir pour aller acheter son pain dans la commune voisine, équipée elle d'une boulangerie, s'avère trop élevée. L'existence de services de remplacement est beaucoup moins prononcée en plaine, où les communes sont de superficies beaucoup plus réduites. En vingt ans, de nombreuses communes ont été amenées à fermer leur école primaire, faute d un nombre d enfants suffisant : % des communes des Hautes-Pyrénées possèdent une école primaire en 1998 contre 3 % en Mais, en tenant compte des regroupements pédagogiques, la proportion des communes disposant de locaux scolaires actifs en 1998 est de %. Elles rassemblent 90 % de la population. Les services de santé, en particulier médecins et pharmaciens se sont au contraire bien maintenus. Le réseau des infirmiers et des kinésithérapeutes s est même densifié. Globalement, environ deux habitants des Hautes-Pyrénées sur trois ont accès sur leur commune aux principaux services de santé. Des bassins de service de tailles très disparates La présence des principaux services et commerces organise autour de la commune où ils sont disponibles une vie économique et sociale. Ainsi, se créent des bassins de vie autour de pôles de services dits intermédiaires. Ces pôles concentrent une large gamme d équipements allant des magasins spécialisés dans les vêtements, l électroménager ou les meubles, en passant par le collège, le dentiste, la perception et la gendarmerie. La vie du département est structurée autour de 18 pôles de services intermédiaires. La grande majorité des pôles sont localisés dans la plaine et exercent leur influence sur de nombreuses communes -de superficie réduite-. A l'opposé, la zone de montagne est structurée autour de cinq pôles, Argelès-Gazost, Pierrefitte- Nestalas, Luz-Saint-Sauveur, Arreau et Saint-Lary-Soulan qui attirent à eux des communes souvent moins nombreuses mais beaucoup plus étendues. La plupart des 18 pôles de services intermédiaires sont des chefslieux de canton. Cependant, dans les Hautes-Pyrénées, contrairement aux autres départements de la région, de nombreux chefs-lieux de canton n ont pas un rôle propre dans l animation de la vie locale. Ainsi, Galan, La Barthe-de-Neste sont trop proches de Lannemezan pour jouer eux-mêmes le rôle de pôles intermédiaires. Il en est de même de Pouyastruc, d'ossun, de Séméac ou de Laloubère soumis à l'attraction de Tarbes. Dans le canton de Vielle-Aure, le rôle de pôle est joué par la commune

5 Les équipements des communes des Hautes-Pyrénées Les 3 commerces et services de référence Gamme minimale Bureau de tabac Garage Maçon Alimentation générale Plombier ou menuisier Ecole primaire Gamme de proximité Bureau de poste Salon de coiffure Station-service Plâtrier-peintre Electricien Médecin généraliste Infirmier Pharmacie Boulangerie Boucherie, charcuterie Gamme intermédiaire Magasin de chaussures Magasin d'électroménager Magasin de vêtements Magasin de meubles Droguerie, quincaillerie Librairie, papeterie Pompiers Ambulance Dentiste Masseur-kinésithérapeute Perception Supermarché Collège Gendarmerie Notaire Banque Vétérinaire Gamme supérieure Hôpital Laboratoire d'analyses médicales Cinéma Source : Inventaires communaux 1980, Insee-Scees Proportion de communes équipées en Distance moyenne de la population à l'équipement en 1998 (km) 1, 1,7 1, 1,3 0,7 0,7 1,,0, 1,9,1 1,8 1,8 1,9 0,3 1,9,,1,9 11, 3,7 3,,9 3,,, 3, 3,9 3,8 3,1 3, 3,,0 9,,,8 Proportion de la population desservie sur place Hautes-Pyrénées France Des équipements qui se regroupent par gamme : les équipements apparaissent plus ou moins dispersés sur le territoire. Ils ont en fait tendance à se concentrer dans certaines communes : le bureau de tabac et l'épicerie dans la même commune que l'école, le supermarché dans le même bourg que la gendarmerie, la banque, le dentiste ou le collège. On définit ainsi quatre gammes d'équipements qui se retrouvent très largement dans les mêmes types de communes : une gamme minimale, une gamme de proximité, une gamme intermédiaire et une gamme supérieure.

6 de Saint-Lary-Soulan et dans celui de Mauléon-Barousse par Loures-Barousse. Les aires d influence des pôles intermédiaires sont de tailles très disparates. Celle de Tarbes, la plus importante, rassemble 77 communes et dessert habitants, soit près de la moitié de la population du département. A l opposé, celle de Pierrefitte-Nestalas n est composée que de deux communes qui ne regroupent qu un peu plus de 1 00 personnes. Le pôle de Saint-Laurent-de-Neste, proche de Lannemezan, est quant à lui, formé de quatre communes et dessert moins de habitants. Ibos, commune limitrophe de Tarbes, attire les communes voisines des Pyrénées- Atlantiques grâce à la présence sur son territoire d une vaste zone commerciale. Cette organisation de bassins de vie autour d un pôle bien doté en équipements de la gamme intermédiaire est complétée par des solidarités plus locales liées à la fréquentation d équipements dits de proximité tels la boulangerie, la boucherie, la poste ou le médecin généraliste. Dans les Hautes-Pyrénées, les 18 pôles de services intermédiaires sont relayés par 19 pôles de services de proximité. Plusieurs d entre eux, Juillan, Ossun, Bénac, Bernac-Debat, Pouyastruc se situent dans les environs de Tarbes : les populations avoisinantes fréquentent ces quelques communes pour leurs achats quotidiens et se rendent à Tarbes pour accéder aux commerces ou services d utilisation un peu moins fréquente. De même, autour de Lannemezan, les communes de Galan, Capvern et La Barthede-Neste, bien dotées en équipements d'usage quotidien, développent leurs propres aires d'influence. En vingt ans, le découpage du territoire en bassins de services a peu évolué. Une seule modification est intervenue au niveau des pôles intermédiaires entre 1980 et 1998 : Galan, subissant l influence grandissante de Lannemezan, est devenu pôle de proximité. Quelques pôles de proximité peu peuplés ont disparu, notamment en zone de montagne, comme Guchen, Mauléon-Barousse et Siradan. Enfin, Andrest a cédé son rôle de pôle de proximité à sa voisine, Bazet. J.C. Laffont (INSEE) J. Plasteig (DDAF) L'inventaire communal... C'est aussi Communoscopes Cartovisions Pour chaque département, 100 cartes thématiques et des résultats chiffrés à divers niveaux géographiques Internet Trois accès directs aux principales données - http : //www.agriculture.gouv.fr - http : //www.datar.gouv.fr - http : //www.insee.fr - 9 pages de tableaux par commune - pages par chef-lieu de canton - indicateurs synthétiques pour chacune des communes du département - des comparaisons entre 1988 et 1998 par canton, arrondissement et petite région agricole Disponibles sur cédéroms : - pour chaque région, 1 cédérom : 110 F - France entière, une collection de cédéroms : 000 F - pour chaque région, 1 cédérom : 310 F - France entière, 1 cédérom : 000 F Des extractions ou des tabulations sur mesure peuvent être réalisées à la demande auprès des directions régionales de l'insee et des services départementaux de statistique agricole Territoires vécus Une carte-poster permettant de visualiser l'organisation du territoire autour des pôles de services - format 108 x 11 cm : 7 F - format 8 x 73 cm : 0 F Equipements et attraction des communes toutes les données de l'enquête par thème et par commune sur cédérom - France entière, cédéroms thématiques : 900 F par thème Les cinq thèmes proposés sont : - Services et commerces - Enseignement, santé et action sociale - Sports, loisirs et culture - Tourisme - Réseaux et dessertes Inventaire communal L'inventaire communal est une enquête réalisée par le Service central des enquêtes et études statistiques (Scees) du ministère de l'agriculture et de la Pêche et l'institut national de la statistique et des études économiques (Insee) avec le soutien de la Délégation à l'aménagement du territoire et à l'action régionale (Datar). Toutes les communes de France ont été interrogées au cours des mois de février et de mars 1998 (comme par le passé en 1979 et en 1988) sur les principaux équipements commerciaux et services à la population existant sur leur territoire. En l'absence d'un équipement, il était demandé à la commission communale réunie pour l'occasion de se prononcer sur la commune généralement fréquentée par les habitants pour trouver cet équipement. Centrée sur les équipements les plus courants, cette enquête permet d'appréhender plus spécifiquement le monde rural. La plupart des communes appartenant à des grandes agglomérations (comptant plus de habitants) n'ont été enquêtées que sur une gamme restreinte de services, la présence ou l'absence des commerces ayant été imputée a priori à partir de fichiers d'origine administrative. Les agglomérations de plus de habitants font donc l'objet d'un traitement particulier dans l'ensemble des résultats de cette enquête.

Inventaire communal 1998 - Gard

Inventaire communal 1998 - Gard N 14 Mai 1999 Inventaire communal 1998 - Gard Un gardois sur deux a accès à tous les équipements Aujourd'hui près d'un Gardois sur deux dispose sur sa commune de la quasi-totalité des équipements. Toutefois,

Plus en détail

BILAN ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DU VAL D OISE 1998-1999 LES ÉQUIPEMENTS COMMUNAUX

BILAN ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DU VAL D OISE 1998-1999 LES ÉQUIPEMENTS COMMUNAUX BILAN ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DU VAL D OISE 1998-1999 LES ÉQUIPEMENTS COMMUNAUX 1 - Des communes inégalement desservies en terme d équipements 2 - Des pôles majeurs d attraction en terme d équipements 3 -

Plus en détail

Publication. 600 000 commerces de proximité en 2008

Publication. 600 000 commerces de proximité en 2008 Au 1 er janvier 2008, 600 000 commerces, sur un total de 830 000, peuvent être qualifiés de «commerces de proximité». Leur nombre a légèrement augmenté depuis 2002. Ces points de vente emploient la moitié

Plus en détail

Services et équipements

Services et équipements société Services et équipements pour personnes âgées le Limousin bien placé Martine Brethenoux Les personnes âgées qui souhaitent rester le plus longtemps possible dans leur logement disposent, en Limousin,

Plus en détail

Présentation du projet de déploiement d un service départemental de recharge de véhicules électriques en Hautes-Pyrénées

Présentation du projet de déploiement d un service départemental de recharge de véhicules électriques en Hautes-Pyrénées Présentation du projet de déploiement d un service départemental de recharge de véhicules électriques en Hautes-Pyrénées Résumé exécutif du Projet Le projet, coordonné par le SDE65, consiste à développer,

Plus en détail

Numéro 117 : mars 2009. PME en Midi-Pyrénées

Numéro 117 : mars 2009. PME en Midi-Pyrénées Numéro 117 : mars 2009 PME en Midi-Pyrénées Un dirigeant sur quatre prendra sa retraite dans les années à venir Transmettre son entreprise est souvent une forte préoccupation pour les dirigeants qui s

Plus en détail

Annexes. Sources et concepts. Le zonage en zones d emploi 2010

Annexes. Sources et concepts. Le zonage en zones d emploi 2010 Sources et concepts L étude est basée sur le croisement de deux zonage d étude : celui en zones d emploi, mis à jour en 2010, et celui en bassins de vie (2012). La région Midi-Pyrénées est couverte par

Plus en détail

DIRRECTE. Cordialement,

DIRRECTE. Cordialement, DIRRECTE Veuillez trouver en pièce jointe la liste des activités commerciales et artisanales, par commune, présentes sur le territoire de l'agglomération du Beauvaisis. L'agglomération envisage de lancer

Plus en détail

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important Numéro 145 : décembre 2012 Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important En 2009, le tourisme en Midi-Pyrénées génère 44 000 emplois salariés, soit 4,5 % de l emploi salarié total.

Plus en détail

Les Alpes-de-Haute-Provence bénéficient

Les Alpes-de-Haute-Provence bénéficient Agreste Les Alpes-de-Haute-Provence, pays montagneux, où des barrières naturelles rendent les liaisons difficiles, sont aussi un pays de plateaux et de vallées. Ce département a su se donner des atouts

Plus en détail

Agreste. Concentration de la population et des équipements sur le littoral

Agreste. Concentration de la population et des équipements sur le littoral Quatre habitants sur cinq dans les Alpes-Maritimes bénéficient sur place de la palette de commerces et services la plus large. Mais ce bon niveau d équipement concerne surtout la bande littorale, soit

Plus en détail

2. Propositions de périmètres pour un futur SCoT

2. Propositions de périmètres pour un futur SCoT 2. Propositions de périmètres pour un futur SCoT 1 SOMMAIRE PERIMETRE DU SCOT... 3 I. Propositions de périmètres... 4 II. Les scénarios de périmètres élargis... 5 II.1. Périmètre 1 «Trois Vallées»... 5

Plus en détail

Enseignement et formation

Enseignement et formation TERRITOIRE Enseignement et formation Un réseau éducatif dense marqué par l importance de l enseignement Il existe un lien étroit entre la répartition spatiale des équipements d enseignement et la localisation

Plus en détail

Les pôles commerciaux et leurs magasins

Les pôles commerciaux et leurs magasins Les pôles commerciaux et leurs magasins Julien Fraichard* Pour les commerçants, l'implantation de leur établissement dans le tissu urbain est primordiale. Certains types de commerces, comme les magasins

Plus en détail

Les Jeudis du Développement Durable 16 septembre 2010 Equipements et services. Evolution de l'offre d'équipements

Les Jeudis du Développement Durable 16 septembre 2010 Equipements et services. Evolution de l'offre d'équipements Les Jeudis du Développement Durable 16 septembre 2010 Equipements et services Evolution de l'offre d'équipements Méthodologie - Sources Inventaire communal (1980, 1988, 1998) Enquête par questionnaire

Plus en détail

L accès aux services en Auvergne

L accès aux services en Auvergne L accès aux services en Auvergne Séminaire «Co-construction des politiques éducatives pour les territoires auvergnats» Arnaud STÉPHANY Directeur régional de l Insee L accès aux services : un enjeu territorial

Plus en détail

Base Permanente des Equipements Année 2014. Disparition de postes par rapport à 2013 : Création de postes par rapport à 2013 :

Base Permanente des Equipements Année 2014. Disparition de postes par rapport à 2013 : Création de postes par rapport à 2013 : Base Permanente des Equipements Année 2014 Disparition de postes par rapport à 2013 : Création de postes par rapport à 2013 : A110 : Agence de proximité pôle emploi 2013 A122 - Réseau de proximité Pôle

Plus en détail

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse Observatoire des métiers des Professions Libérales 52-56 rue Kléber - 92309 LEVALLOIS-PERRET

Plus en détail

Diagnostic de l'offre commerciale dans le Grand Pau

Diagnostic de l'offre commerciale dans le Grand Pau Diagnostic de l'offre e dans le Grand Pau La loi de Modernisation de l'economie du 4 aout 2008 a modifié les responsabilités des collectivités dans l'encadrement du développement. Un travail sur le thème

Plus en détail

L approche territoriale pour répondre à la demande et à l organisation des soins de premier recours

L approche territoriale pour répondre à la demande et à l organisation des soins de premier recours Direction adjointe de l'offre ambulatoire et de la coordination des acteurs Pôle organisation des soins Juin 2012 Affaire suivie par : Arnaud GANNE L approche territoriale pour répondre à la demande et

Plus en détail

Analyse de l activité commerciale du Territoire

Analyse de l activité commerciale du Territoire Analyse de l activité commerciale du Territoire Enquête auprès des ménages résidants Pays de Fougères Point Presse du 26 septembre 2014 Mode de collecte de l étude Consommation des ménages résidents 1-

Plus en détail

La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines dont le pôle

La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines dont le pôle N 18 Septembre 20 Les grandes aires urbaines d ACAL : la croissance démographique tirée par les couronnes des grands pôles La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines

Plus en détail

La Base Permanente des Équipements

La Base Permanente des Équipements La Base Permanente des Équipements La base permanente d'équipements (BPE) est produite et gérée par l INSEE en collaboration avec différents ministères. En effet, cette base ne provient pas d une enquête

Plus en détail

Les déplacements dans la Haute-Marne

Les déplacements dans la Haute-Marne Les déplacements dans la Haute-Marne L AC C E S S I B I L I T É AU X É Q U I P E M E N T S E T S E R V I C E S Une partie importante des déplacements de ménages, outre ceux liés aux loisirs, au travail

Plus en détail

PARTIE 4 : EQUIPEMENTS ET VIE SOCIALE

PARTIE 4 : EQUIPEMENTS ET VIE SOCIALE PARTIE 4 : EQUIPEMENTS ET VIE SOCIALE A. PRESENTATION GENERALE Différents pôles d attraction sont définis par l INSEE selon le type d équipements et services trouvés sur le territoire communal. Ces pôles

Plus en détail

B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION

B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION Un niveau de fécondité élevé Le recul démographique du bassin havrais ne s explique pas par un manque de vitalité de sa démographie «naturelle». En effet,

Plus en détail

Répartition de la population et des infirmiers par bassin de vie (en %)

Répartition de la population et des infirmiers par bassin de vie (en %) L Les infirmiers e Nord Pas-de-Calais compte, au 1 er janvier 2003, 20 347 infirmiers. Ils ne représentent que 4,9 % des effectifs nationaux alors que la population de la région équivaut à 7 % de celle

Plus en détail

La construction d un maillage idéal : Approche et méthode Fiche méthodologique synthétique

La construction d un maillage idéal : Approche et méthode Fiche méthodologique synthétique I. Eléments de cadrage La construction d un maillage idéal : Approche et méthode Fiche méthodologique synthétique Créé en 1986, Carglass est Leader du remplacement et de la réparation de vitrage automobile

Plus en détail

Offre et recours aux soins de premiers recours sur le Pays Sud Charente

Offre et recours aux soins de premiers recours sur le Pays Sud Charente Offre et recours aux soins de premiers recours sur le Pays Sud Charente Cette étude a été réalisée en collaboration entre les services de l Agence Régionale de Santé (ARS), Mme Anne ROUSSEL, statisticienne

Plus en détail

COMMINGES 2010. Etude portant sur l Artisanat en zones d activités. Contribution de CMA Haute-Garonne. Octobre 2010. Canton de BOULOGNE- SUR-GESSE

COMMINGES 2010. Etude portant sur l Artisanat en zones d activités. Contribution de CMA Haute-Garonne. Octobre 2010. Canton de BOULOGNE- SUR-GESSE BOULOGNE- SUR-GESSE Canton de AURIGNAC MONTREJEAU SAINT-MARTORY SAINT-GAUDENS SALIES-DU- SALAT BARBAZAN Canton d'aspet de SAINT-BEAT COMMINGES 2010 Etude portant sur l Artisanat en zones d activités LUCHON

Plus en détail

LES ÉQUIPEMENTS DEMOGRAPHIE. Rapport de présentation - Pièce n 1-1 163

LES ÉQUIPEMENTS DEMOGRAPHIE. Rapport de présentation - Pièce n 1-1 163 LES ÉQUIPEMENTS DEMOGRAPHIE Rapport de présentation - Pièce n 1-1 163 POINT MÉTHODOLOGIQUE La source de données présentées : la base permanente des équipements L INSEE recense au sein de la BPE (Base Permanente

Plus en détail

A. Les déplacements. 1. La mobilité. Partie 3 Infrastructures et déplacements. A - Contexte national

A. Les déplacements. 1. La mobilité. Partie 3 Infrastructures et déplacements. A - Contexte national A. Les déplacements 1. La mobilité A - Contexte national Avec les enjeux liés à l'environnement et au changement climatique, les déplacements sont au cœur des préoccupations : indispensable à nos modes

Plus en détail

L'offre de soins en dialyse dans

L'offre de soins en dialyse dans L'offre de soins en dialyse dans la région Languedoc Roussillon Remerciements à la coordination : François DE CORNELISSEN, Jean-Pierre DAURES, Yann DUNY, Luc MARTY Document préparé par Florian BAYER, Malthilde

Plus en détail

Le tableau de bord :unoutil pour connaître et comparer

Le tableau de bord :unoutil pour connaître et comparer N 10 - JUILLET 2005 Agglomérations et Pays en Nord-Pas-de-Calais Le tableau de bord :unoutil pour connaître et comparer Au 1 er janvier 2005, 93% de la population du Nord-Pas-de-Calais vit dans une commune

Plus en détail

SHERBROOKE VOUS EST ENTREZ ICI V O T R E P O R T E D E N T R É E

SHERBROOKE VOUS EST ENTREZ ICI V O T R E P O R T E D E N T R É E SHERBROOKE VOUS EST ENTREZ ICI V O T R E P O R T E D E N T R É E PROFITEZ- EN Ville dynamique sise au cœur d une nature généreuse, Sherbrooke est la 6 e ville en importance au Québec. Représentant plus

Plus en détail

Panorama des bases de données sur l activité économique

Panorama des bases de données sur l activité économique Panorama des bases de données sur l activité économique Revue (non exhaustive) de l INSEE Lionel Doisneau INSEE, Pôle Etudes économiques régionales Comment observer l activité économique sur les territoires?

Plus en détail

Compte-rendu GROUPE DE TRAVAIL CCAS-CIAS du 17 décembre 2007 à Vallois

Compte-rendu GROUPE DE TRAVAIL CCAS-CIAS du 17 décembre 2007 à Vallois Compte-rendu GROUPE DE TRAVAIL CCAS-CIAS du 17 décembre 2007 à Vallois Etaient présents : Mesdames Sabine BARBIER (Vallois), Jeannine FULCHIN (Magnières), Françoise BALLAND (Vennezey), Marie-Odile SIMON

Plus en détail

L hôtellerie de tourisme en 2008

L hôtellerie de tourisme en 2008 Ministère de l économie, des finances et de l emploi Direction du Tourisme N 2008 2 Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques Mars 2008 L hôtellerie de tourisme

Plus en détail

Commercialisation de logements neufs en Haute-Normandie en 2012

Commercialisation de logements neufs en Haute-Normandie en 2012 Commercialisation de logements neufs en Haute-Normandie en 2012 Comparaisons régionales et évolution depuis 2000 Édito Cette étude analyse le marché du logement neuf en HauteNormandie en 2012 en revenant

Plus en détail

ensoleillement et les étés secs, associés à l irrigation, profitent pleinement aux cultures fruitières, maraîchères

ensoleillement et les étés secs, associés à l irrigation, profitent pleinement aux cultures fruitières, maraîchères Six habitants sur dix dans le Vaucluse bénéficient sur place de la palette de commerces et services la plus large. Si ce bon niveau d équipement caractérise d abord les vallées du Rhône et de la Durance,

Plus en détail

Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 2010

Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 291 Février 212 Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 21 OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION En 21, le parc social loge

Plus en détail

Questionnaire eevm. échange école ville montagne. www.parc-du-vercors.fr/eevm/

Questionnaire eevm. échange école ville montagne. www.parc-du-vercors.fr/eevm/ Questionnaire eevm échange école ville montagne www.parc-du-vercors.fr/eevm/ Répondre aux questions. Il y a 3 types de réponses en fonction des types de questions. - Questions fermées à réponse unique

Plus en détail

Les lycées et lycéens ligériens

Les lycées et lycéens ligériens Près de 143 000 élèves scolarisés à dans les lycées ligériens Les lycées généraux sont de grands établissements qui scolarisent la moitié des élèves ligériens. Les lycées professionnels sont plus petits

Plus en détail

L'offre de soins en dialyse

L'offre de soins en dialyse L'offre de soins en dialyse en Corse Remerciements à la coordination : M. BASTERI, J.C. DELAROZIERE, A.C. DURAND, G. IZAARYENE, S. PARRON Document préparé par Florian BAYER, Malthilde LASSALLE, Christian

Plus en détail

CARACTÉRISATION DE L'ÉVOLUTION D'UN RÉSEAU DE FRÉQUENTATION D'ÉQUIPEMENTS PAR UNE ANALYSE FRACTALE

CARACTÉRISATION DE L'ÉVOLUTION D'UN RÉSEAU DE FRÉQUENTATION D'ÉQUIPEMENTS PAR UNE ANALYSE FRACTALE CARACTÉRISATION DE L'ÉVOLUTION D'UN RÉSEAU DE FRÉQUENTATION D'ÉQUIPEMENTS PAR UNE ANALYSE FRACTALE BONNEFOY Jean-Luc Maison de la Géographie 17, rue Abbé de 1 'Epée 34000 Montpellier Tél: 67 14 58 09 Résumé

Plus en détail

DONNÉES PDV & ENTREPRISES

DONNÉES PDV & ENTREPRISES Annuaire des entreprises Base de données grande distribution LSA + Parabellum Base des équipements par quartiers et communes des entreprises Nos bases de données «Entreprises et points de vente» sont adaptées

Plus en détail

La pression foncière en hausse sur le territoire rural

La pression foncière en hausse sur le territoire rural La pression foncière en hausse sur le territoire rural Depuis dix ans, le marché foncier rural dans l aire urbaine de Toulouse se caractérise par une forte baisse des surfaces et une augmentation des volumes

Plus en détail

L a forte urbanisation du Nord permet la présence

L a forte urbanisation du Nord permet la présence L a forte urbanisation du Nord permet la présence dans les communes d'un nombre de commerces et services plus important qu'en moyenne nationale. Toutefois, rapporté à la densité de la population, le taux

Plus en détail

Population LA VILLE ET L HOMME

Population LA VILLE ET L HOMME Saint-Jean-de-la-Ruelle constate aujourd hui une diminution de sa population. Ce phénomène est le résultat conjugué d un solde migratoire négatif la croissance urbaine touche à présent les communes les

Plus en détail

Direction Régionale de Bourgogne Service Études et Diffusion Division Analyses et Synthèses Économiques et Sociales

Direction Régionale de Bourgogne Service Études et Diffusion Division Analyses et Synthèses Économiques et Sociales Etab=DR21, TimbreDansAdresse=Non, Version=W2000-C-5.1/9.0, VersionTravail=W2000-C-5.1/9.0 Direction Régionale de Bourgogne Service Études et Diffusion Division Analyses et Synthèses Économiques et Sociales

Plus en détail

Baromètre de confiance à l égard des professionnels de santé

Baromètre de confiance à l égard des professionnels de santé Baromètre de confiance à l égard des professionnels de santé Sondage Viavoice pour le Groupe Pasteur Mutualité VIAVOICE «Mieux comprendre l opinion pour agir» Études et conseil en opinions 9 rue Huysmans

Plus en détail

LA CRÉATION D ENTREPRISE

LA CRÉATION D ENTREPRISE FOCUS études septembre 2012 LA CRÉATION D ENTREPRISE en Seine-et-Marne information économique Depuis 2009, la crise économique mondiale et la création du statut d auto-entrepreneur ont profondément bouleversé

Plus en détail

RAPPEL DES ENJEUX ET PRECONISATIONS

RAPPEL DES ENJEUX ET PRECONISATIONS SCHEMA DE DEVELOPPEMENT COMMERCIAL 2006-2012 RAPPEL DES ENJEUX ET PRECONISATIONS Le Roannais apparaît comme un territoire homogène constitué autour d un pôle d attraction central : l agglomération de Roanne.

Plus en détail

Sommaire. Sommaire... 2. Introduction... 4. Présentation de Kasserine... 5. Analyse descriptive... 5. 1. Infrastructure... 5

Sommaire. Sommaire... 2. Introduction... 4. Présentation de Kasserine... 5. Analyse descriptive... 5. 1. Infrastructure... 5 Sommaire Sommaire... 2 Introduction... 4 Présentation de Kasserine... 5 Analyse descriptive... 5 1. Infrastructure... 5 1.1. Part des routes classées... 5 1.2. Taux de raccordement au réseau d assainissement...

Plus en détail

Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003

Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR RAPPORT D'ÉTUDE Septembre 2006 N 8 Cette étude a été réalisée dans

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT Général au développement durable n 590 Décembre 2014 La mobilité à longue distance des Français en 2013 OBSERVATION ET STATISTIQUES TRANSPORT En 2013, la mobilité à longue distance des personnes

Plus en détail

Portrait du commerce. en région Centre CCI CENTRE

Portrait du commerce. en région Centre CCI CENTRE CCI CENTRE Portrait du commerce en région Centre 2014 Projet cofinancé par l Union européenne. L Europe s engage en région Centre avec le fonds européen de développement régional. L équipement commercial

Plus en détail

RADIOSCOPIE DE LA CONSOMMATION EN 1999

RADIOSCOPIE DE LA CONSOMMATION EN 1999 CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE MOULINS-VICHY Service DEVELOPPEMENT TERRITORIAL COMMERCE - TOURISME COMPORTEMENT D ACHATS DES CONSOMMATEURS DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA MONTAGNE BOURBONNAISE

Plus en détail

ETUDE SUR LE PRIX DE MARCHE DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE EN ZONES RURALES FRAGILES

ETUDE SUR LE PRIX DE MARCHE DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE EN ZONES RURALES FRAGILES ETUDE SUR LE PRIX DE MARCHE DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE EN ZONES RURALES FRAGILES SYNTHESE JUILLET 2004 DATAR - AATEC / ARGUYL - 2-29/07/04 OBJECTIF ET CONTEXTE L immobilier d entreprise est un enjeu

Plus en détail

CONCEPTION D UN MONITORING DES QUARTIERS COUVRANT L ENSEMBLE DU TERRITOIRE DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE

CONCEPTION D UN MONITORING DES QUARTIERS COUVRANT L ENSEMBLE DU TERRITOIRE DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE CONCEPTION D UN MONITORING DES QUARTIERS COUVRANT L ENSEMBLE DU TERRITOIRE DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE UITWERKING VAN EEN WIJKMONITORING DIE HET HELE GRONDGEBIED VAN HET BRUSSELS HOOFDSTEDELIJK

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 21 Avril 215 La mobilité en Île-de-France Le stationnement, un levier majeur des politiques de déplacements Les voitures à disposition des ménages franciliens ne circulent en

Plus en détail

Un prix de l eau élevé en Île-de-France, sauf à Paris

Un prix de l eau élevé en Île-de-France, sauf à Paris Agreste N 109 - Mai 2011 Île-de- Enquête sur les services publics de l eau potable et de l assainissement en 2008. Un prix de l eau élevé en Île-de-, sauf à Paris A 3,69 /m³, le prix moyen de l eau potable

Plus en détail

La dépendance automobile pour l accès aux services aux ménages en grande couronne francilienne

La dépendance automobile pour l accès aux services aux ménages en grande couronne francilienne La dépendance automobile pour l accès aux services aux ménages en grande couronne francilienne Benjamin Motte To cite this version: Benjamin Motte. La dépendance automobile pour l accès aux services aux

Plus en détail

Les déplacements dans l Aube pour l accès à l emploi et aux équipements

Les déplacements dans l Aube pour l accès à l emploi et aux équipements Les déplacements dans l Aube pour l accès à l emploi et aux équipements Juin 2012 Rapport d étude AVERTISSEMENT Le recensement de la population permet de connaître la population de la France, dans sa diversité

Plus en détail

RETAIL PARK À SAINT-PAUL-LÈS-ROMANS

RETAIL PARK À SAINT-PAUL-LÈS-ROMANS Le Parc Saint Paul RETAIL PARK À SAINT-PAUL-LÈS-ROMANS Agglomération de Romans-sur-Isère (Drôme) 1 Le Parc Saint Paul Au cœur du principal pôle commercial d entrée de ville de l agglomération Romans-sur-Isère/Bourg-de-Péage

Plus en détail

EQUIPEMENTS ET SERVICES

EQUIPEMENTS ET SERVICES A1 - SERVICE PUBLICS Police - (A101) CA Agglopolys 1 104 604 0,10 CA Agglopolys 3 104 604 0,29 CA Agglopolys 4 104 604 0,38 Département du Loir-et-Cher 3 331 656 0,09 Département du Loir-et-Cher 23 331

Plus en détail

Phase 1: Elaboration du diagnostic

Phase 1: Elaboration du diagnostic Élaboration du SCOT du Pays Santerre Haute Somme Phase 1: Elaboration du diagnostic Fiche N 3: Economie et commerce 1. Les grandes caractéristiques socio-économiques de la population La population active

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 15 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Modes La voiture L EGT 2010 marque une rupture de tendance importante par rapport aux enquêtes précédentes, en ce qui concerne les

Plus en détail

pour Personnes Agées Dépendantes des Hautes-Pyrénées

pour Personnes Agées Dépendantes des Hautes-Pyrénées Etablissements d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes des Hautes-Pyrénées 2013 www.cg65.fr Le mot du Président du Conseil Général Vous trouverez dans ce guide toutes les informations pratiques

Plus en détail

Pourquoi un tableau de bord?

Pourquoi un tableau de bord? M is en place en 2007, le Tableau de bord des territoires d Auvergne, en ligne sur le site Insee.fr/auvergne, est un outil de connaissance et de comparaison des Pays, des communautés d agglomération et

Plus en détail

34. Les activités commerciales

34. Les activités commerciales 66 34. Les activités commerciales Eléments de méthodologie La notion d offre commerciale (nombre, surfaces commerciales, emplois) Depuis 1995, la Chambre de Commerce et d Industrie de Morlaix dispose d

Plus en détail

JUILLET 2008 PIVADIS PIVADIS SM CONSEIL. 24, Rue de la Bredauche. Tél: 02.38.43.41.38 Fax: 02.38.70.50.95 Email: pivadis@wanadoo.

JUILLET 2008 PIVADIS PIVADIS SM CONSEIL. 24, Rue de la Bredauche. Tél: 02.38.43.41.38 Fax: 02.38.70.50.95 Email: pivadis@wanadoo. JUILLET 2008 AMIENS -0 PIVADIS SM CONSEIL ETUDE DE POTENTIEL ET DE RESTRUCTURATION DU CENTRE COMMERCIAL «LE COLVERT» AMIENS Proposition de programme commercial PIVADIS 24, Rue de la Bredauche 45380 LA

Plus en détail

NOTE OPERATIONNELLE TEMPORAIRE OPS 2015 42 Dispositif opérationnel Tour de France 2015

NOTE OPERATIONNELLE TEMPORAIRE OPS 2015 42 Dispositif opérationnel Tour de France 2015 --------------------- GROUPEMENT Prévention Prévision Opérations --------------------- Affaire suivie par : Commandant Olivier BLANCO 05.62.38.18.16. NOTE OPERATIONNELLE TEMPORAIRE OPS 2015 42 Dispositif

Plus en détail

Pau et le Grand Pau vivent plutôt bien leur éloignement aux grands centres de décision.

Pau et le Grand Pau vivent plutôt bien leur éloignement aux grands centres de décision. Les enjeux du territoire Le développement de Pau, de son agglomération et maintenant du Grand Pau rappelle celui de villes, d agglomérations et d aires urbaines sensiblement comparables, avec des logiques

Plus en détail

Tarn-et-Garonne, un territoire multipolaire sous l influence croissante de Toulouse

Tarn-et-Garonne, un territoire multipolaire sous l influence croissante de Toulouse Numéro 110 : mai 2008 Tarn-et-Garonne, un territoire multipolaire sous l influence croissante de Toulouse Une armature de cinq pôles autour du pôle central de organise l emploi en Tarn-et-Garonne. Le département

Plus en détail

Les services et l attractivité du territoire entre Seine et Bray

Les services et l attractivité du territoire entre Seine et Bray .4. Les services et l attractivité du territoire entre eine et ray.4.1. Un territoire sous influence rouennaise omme nous avons pu le constater précédemment, l attraction de l agglomération rouennaise

Plus en détail

Reprises. Transmissions. d'entreprises à Paris. études études. Septembre 2009. Jean Bresner Olivier Satger Insee Ile-de-France. Bouch A CEDER A CEDER

Reprises. Transmissions. d'entreprises à Paris. études études. Septembre 2009. Jean Bresner Olivier Satger Insee Ile-de-France. Bouch A CEDER A CEDER PROMOTIONS Entrecôtes saucisses ILE -DE- FRANCE études études Septembre 2009 Reprises et Bouch Trmissions A CEDER A CEDER d'entreprises à Paris Jean Bresner Olivier Satger Insee Ile-de-France Reprises

Plus en détail

CHAPITRE 7. Économie des ménages

CHAPITRE 7. Économie des ménages CHAPITRE 7 Économie des ménages Les faits saillants Enquête sur les conditions de vie en Haïti Relations des ménages avec le marché du travail Rapport de dépendance économique des ménages Le rapport de

Plus en détail

PRIX DE L EAU DOMESTIQUE

PRIX DE L EAU DOMESTIQUE PRIX DE L EAU DOMESTIQUE 25 Novembre 26 La production et la distribution de l eau potable, la collecte des eaux usées et leur traitement induisent des investissements importants. Le coût facturé aux consommateurs

Plus en détail

Consommateurs & commerces drômois : comment ça fonctionne? Juin 2014. Service commerce Tel 04 75 75 70 34

Consommateurs & commerces drômois : comment ça fonctionne? Juin 2014. Service commerce Tel 04 75 75 70 34 Consommateurs & commerces drômois : comment ça fonctionne? Juin 2014 Service commerce Tel 04 75 75 70 34 L observatoire du commerce et de la consommation Objectifs : La connaissance de l offre commerciale

Plus en détail

Analyse des flux de consommation des ménages. Communauté de Communes du Pays de Saint-Aubin-du-Cormier

Analyse des flux de consommation des ménages. Communauté de Communes du Pays de Saint-Aubin-du-Cormier Analyse des flux de consommation des ménages Communauté de Communes du Pays de Saint-Aubin-du-Cormier 19 février 2014 Présentation de l Observation Economique du Commerce et de la Consommation Périmètre

Plus en détail

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles aria DIRECCTE A Q U I T A I N E Collection «Études» N 09 Juin 2011 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI SERVICE ÉTUDES, STATISTIQUES, ÉVALUATION

Plus en détail

L A T E L E P H O N I E M O B I L E

L A T E L E P H O N I E M O B I L E L E S R E S E A U X D I N F O R M A T I O N L A T E L E P H O N I E M O B I L E L E H A U T D E B I T I N T E R N E T C O N C L U S I O N : U N E Q U I P E M E N T P E U D I F F E R E N C I A N T I N D

Plus en détail

74 bassins de vie en Bourgogne : une vision organisée du rural

74 bassins de vie en Bourgogne : une vision organisée du rural 74 bassins de vie en Bourgogne : une vision organisée du rural Hors des grandes agglomérations et de leur périphérie, la vie des Bourguignons s organise au sein de 74 bassins, qui fournissent à des degrés

Plus en détail

Les marchés immobiliers

Les marchés immobiliers Éditorial de Me ROBIN Laurent Les marchés immobiliers Président de la Chambre interdépartementale des notaires des, des et des Comme chaque année, la Chambre des Notaires de PAU présente une analyse du

Plus en détail

1 VOLET ÉQUIPEMENTS. Synthèse du volet Equipements

1 VOLET ÉQUIPEMENTS. Synthèse du volet Equipements 1 VOLET ÉQUIPEMENTS Synthèse du volet Equipements 2 VOLET ÉQUIPEMENTS I / Contexte général... 3 A. La répartition des compétences en matière d équipements... 3 B. Les orientations majeures du Schéma de

Plus en détail

Evolution du nombre de logements neufs et anciens acquis à l'aide d'un PTZ en Isère entre 1999 et 2009

Evolution du nombre de logements neufs et anciens acquis à l'aide d'un PTZ en Isère entre 1999 et 2009 L accession à la propriété en Isère aidée par un PTZ L accession à la propriété en Isère aidée par un PTZ ADIL DE L ISERE 2 boulevard Maréchal Joffre 38000 GRENOBLE 04 76 53 37 30 Page 1 Une hausse de

Plus en détail

Diagnostic numérique La Réunion. Table des matières

Diagnostic numérique La Réunion. Table des matières Diagnostic numérique La Réunion Table des matières 1. Éléments de diagnostic...2 2. Avis du Conseiller Livre et Lecture de la région...4 3. Cartographie...5 4. Les dépenses informatiques...6 4.1 Les dépenses

Plus en détail

L automobile dans l espace européen et français

L automobile dans l espace européen et français L automobile dans l espace européen et français Fin 2004, l industrie automobile emploie 2,54 millions de salariés 1 dans l Union européenne des 25. Ces salariés se répartissent pour 1,12 million dans

Plus en détail

II - Diagnostic sur la situation haut débit de la région

II - Diagnostic sur la situation haut débit de la région II - Diagnostic sur la situation haut débit de la région Pour examiner la situation de la région Aquitaine dans le domaine du haut débit, sans doute sera-il efficient de faire le diagnostic de l existence

Plus en détail

Deuxième pilier de la croissance

Deuxième pilier de la croissance Un potentiel de développement pour l économie résidentielle Commerce, construction, services financiers, services publics : l économie résidentielle est bien représentée au sein du SCoT du Pays du Mans.

Plus en détail

Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications dans les Métiers de l'alimentation

Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications dans les Métiers de l'alimentation Institut d Informations et de Conjonctures Professionnelles 11, rue Christophe-Colomb 75008 Paris Tél. 01 47 20 30 33 Fax 01 47 20 84 58 iplusc@iplusc.com.fr. Observatoire Prospectif des Métiers et des

Plus en détail

GUIDE MOBILITE Territoire de la MCEF

GUIDE MOBILITE Territoire de la MCEF PREFECTURE DE LA REGION MIDI-PYRENEES GUIDE MOBILITE Territoire de la MCEF des Vallées et du Piémont des Hautes-Pyrénées MCEF des Vallées et du Piémont des Hautes-Pyrénées - 65200 Bagnères-de-Bigorre Tél.

Plus en détail

Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications dans les Métiers de l'alimentation

Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications dans les Métiers de l'alimentation Institut d Informations et de Conjonctures Professionnelles 11, rue Christophe-Colomb 75008 Paris Tél. 01 47 20 30 33 Fax 01 47 20 84 58 iplusc@iplusc.com.fr. Observatoire Prospectif des Métiers et des

Plus en détail

Projet Ferroviaire Ligne à Grande Vitesse BORDEAUX - ESPAGNE. Contribution de la CCITHP au débat public

Projet Ferroviaire Ligne à Grande Vitesse BORDEAUX - ESPAGNE. Contribution de la CCITHP au débat public Projet Ferroviaire Ligne à Grande Vitesse BORDEAUX - ESPAGNE Contribution de la CCITHP au débat public LE CONTEXTE Conformément aux dispositions des articles L121-1 et suivants du Code de l Environnement,

Plus en détail

Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008

Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008 Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008 Nouvelles tendances de localisation de population et des activités sur le territoire I - Artisanat et territoire 1. Les artisans sont présents sur tout le

Plus en détail

RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT

RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT LE QUATRE PAGES INSEE AQUITAINE RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT EN AQUITAINE INSEE AQUITAINE INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES Souvent située à la 6 e place des régions métropolitaines,

Plus en détail

Les entrepôts de stockage

Les entrepôts de stockage Direction Régionale de l Equipement Déplacements Transports Les entrepôts de stockage en Midi-Pyrénées depuis 25 ans septembre 2007 Introduction : De plus en plus d acteurs économiques ou politiques mesurent

Plus en détail

OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003

OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003 Agence d Urbanisme et d Aménagement du Territoire Toulouse Aire Urbaine OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003 Décembre 2003

Plus en détail

SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON D OULCHY-LE-CHATEAU

SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON D OULCHY-LE-CHATEAU SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON D OULCHY-LE-CHATEAU Diagnostic préalable au Document d Aménagement Commercial Décembre 2012 1 SOMMAIRE INTRODUCTION.........3 1. ENJEUX

Plus en détail