LA PRESSE. MONTRÉAL, DIMANCHE 28 MA11989 À

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA PRESSE. MONTRÉAL, DIMANCHE 28 MA11989 À"

Transcription

1 Sports LA PRESSE. MONTRÉAL, DIMANCHE 8 MA989 À leur tour, les Expos sont ligotés 5 Les Yankees n'ont pas permis à Piniella de devenir gérant des Blue Jays pages et Le receveur Ernie Whitt se fait taper sur la tête par une fausse balle lors de la défaite de 5- des Blue Jays hier face aux White Sox. PHOTO PC Savard se montre intéressé à Hawerchuk Ronald King analyse la saison du Canadien pages a 7

2 k. LA PRESSE. MONTRÉAL. DIMANCHE 8 MA989 RÉSULTATS Ligue Nationale Vendredi Cincinnati, Chicago, 8m Houston, Pittsburgh. Atlanta, St. Louis, New York 8, Los Angeles, Expos 5, San Diego, Philadelphie, San Francisco. 6 Philadelphie, San Francisco, 6 Houston 5, Pittsburgh, Cincinnati, Chicago, S Atlanta, SL Louis. New York, Los Angeles, Expos, San Diego, 5 À LA TÉLÉ Vendredi Oakland, New York. Baltimore 5, Cleveland, Chicago, Toronto, Californie 5, Boston, Texas 5, Minnesota, Seattle 7, Milwaukee, Detroit, Kansas City, 6 minier Detroit, Kansas City, 5 Californie à Boston, pluie Oakland, New York, Q Chicago 5, Toronto, Baltimore 5, Cleveland, Texas 5, Minnesota, Seattle, Milwaukee, BASEBALL: à I6h5. Expos vs San Diego CTV REPÊCHAGE DE LA LHJMQ Le Canadien Junior de Verdun a choisi l'ailier droit Patrick Poulln. au centre, des Gouverneurs de Ste-Foy comme premier choix de la séance de repêchage de la Ligue de hockey junior majeure du Ouébec, hier aprèsmidi a I'arena Maurice Richard. Robert Guillet, a droite, des Riverains du Richelieu, a été le deuxième choix, suivi de Jean Imbeau. Tous les details, page 8. PHOTO BERNARD BRAULT. la Pressa RENCONTRE Monsieur Carneau, tout simplement A chacun son zéro Au tour des Padres de blanchir les Expos 5- DENIS ARCAND envoyé spécial ta Fresse à SAN DIEGO Il est heureux que les matchs des Padres ne soient pas télédiffusés à Yorba Linda, la petite ville située à deux heures de route de San Diego, où Buck Rodgers a marié sa fille hier. Ça aurait peut-être gâché le mariage. Pendant que Buck Rodgers regardait Jill et Tony signer leur contrat de mariage pour le meilleur et pour le pire, Mark, Tim, Andy et quelques autres Expos signaient une performance pas mal plus proche du pire que du meilleur. Apres avoir blanchi trois fois leurs adversaires, les Expos ont perdu 5- hier contre Walt Terrell (-5) et les Padres de San Diego. Terrell a lancé un match complet et a tenu les Expos à six coups sûrs. Mark Gardner (-) a encaissé la défaite à son premier départ dans les majeures. La série blanche des Expos a pris fin en deuxième manche, «près 9 manches sans point. Déjà en première, Gardner avait mis deux hommes sur les buts, mais était parvenu à faire frapper une chandelle à John Kruk pour mettre un terme à la manche. Il a toutefois commencé la deuxième en accordant deux doubles consécutifs, l'un à Benito Santiago, l'autre à Tim Flannery. Celui de Santiago était frappé' sans force, mais s'est frayé un chemin jusqu'à l'entrechamp, au ras de la ligne de la zone nulle et aux pieds de Ilubie Brooks. Celui de Flannery est tombé près de la même ligne, mais au fin fond du champ. Santiago aurait pu marcher jusqu'au marbre. Après ces amuse-gueule, les Padres sont passé au plat de résistance en troisième manche. Après un retrait, jack Clark a frappé un simple puis a détalé vers le deuxième pour son quatrième but volé en 989. Gardner a passé Kruk dans la mitaine, mais Santiago est revenu avec un coup sûr dans la gauche qui a fait marquer Gark. Santiago n'avait frappé qu'un simple, mais lorsque le jeu s'est arrêté, il dépoussierrait son uniforme devant l'abri des Expos, debout sur le troisième coussin. Tim Raines avait en effet laissé passer le roulant, qui avait continué jusqu'aux profondeurs abyssales du champ gauche. Même avant l'erreur, Raines connaissait une mauvaise journée au bureau: en première manche, il avait mal jugé une flèche de Kruk et avait dû bondir comme Magic Johnson pour faire l'attrapé; à la manche suivante, il avait fait une danse très enlevante, sous une chandelle de Tony Gwynn, qu'il, avait semblé perdre de vue avant de la capter de justesse; trois frappeurs plus tard, son départ lent sur un coup de Rob Alomar avait transformé un jeu de routine en attrapé spectaculaire au niveau des chevilles. Quoi qu'il en soit, Gardner commençait à trouver le temps long au monticule. Tim Flannery a suivi avec un simple et fait marquer Santiago. Il a volé le deuxième but et a croisé le marbre sur le simple de Garry Templcton. Le score était alors de -. Insolent petit ballon Dans l'abri des Expos, quelqu'un devait également trouver le temps long, parce que l'instructeur des lanceurs, Larry Bearnarth, est apparu sur le terrain et retiré Gardner du match, au profit d'andy McGaffigan. Cela n'a pas aids beaucoup. McGaffigan a donné un double sur lequel Mike Aldrete a été spectaculaire. Ce dernier s'est rapidement déplacé vers sa droite, juste assez vite pour venir à portée de plongeaon du point d'atterrissage de la balle. Aldrete a sauté et est parvenu à placer son gant, du revers, juste sous le projectile, alors que les 7999 spectateurs captivés retenaient leur souffle. Il a échappé la balle. Mais, en vérité, ce n'est pas ça qui a fait mal. Ce qui a vraiment fait mal, c'est l'insolent petit ballon que Clark a fait tomber dans l'entrechamp, au beau milieu d'un triangle formé de Spike Owen, Raines et Aldrete convergeant vers le point de chute. En plus de faire marquer Gwynn, le coup a semblé secouer sérieusement McGaff, qui a alors accordé un but sur balles, puis décoché un mauvais lancer. Ce tir hors-cible a mis deux hommes en position de marquer et McGaffigan dehors du match. LE FILM DU MATCH DEUXIÈME MANCHE Double de Santiago. Double de Flannery ( p.p). Expos, Padres TROISIÈME MANCHE Après un retrait, simple de Clark qui vole le deuxième. Après deux retraits, simple de Santiago ( p.p.); parvient au troisième sur une erreur de Raines. Simple de Flannery ( p.p.); vole le deuxième. Simple de Templeton ( p.p.) Expos, Padres QUATRIÈME MANCHE 'Après deux retraits, double de Gwynn. Simple de Clark ( p.p.) Expos, Padres 5 «George ne veut pas que je quitte» Piniella ne pourra devenir gérant des Blue Jays d'apris Associated Press NEW YORK Les Yankees de New York n'ont pas permis à Lou Piniella de devenir gérant des Blue Jays de Toronto, faisant marche arrière, hier, après que l'équipe canadienne eût refusé de céder certains joueurs en échange du commentateur new-yorkais. «Nous avons réclamé certains joueurs et n'avons pu les obtenir, d'expliquer le premier vice-president des Yankees, Syd Thrift, confirmant la fin des négociations. Ils estimaient nos demandes irrationnelles et. pour notre part, nous nous jugions raisonnables. C'est tout simplement la raison pour laquelle aucune entente n'est intervenue. Les joueurs qu'ils nous offraient n'étaient pas de taille.» Piniella, qui avait été congédié de son poste de gérant des Yankees à la fin de la dernière saison, était le premier choix du directeur général des Blue Jays, Pat Gillick. Malheureusement, Piniella écoule encore la première année d'un contrat de trois ans, d'une valeur de $, million, qu'il avait signé l'été dernier, à son second mandat sous la gouverne du propriétaire de l'équipe new-yorkaise. George Steinbrcnner. «c me suis entretenu avec George, au cours des derniers jours, a confié Piniella hier. Il ne veut pas que je quitte l'organisation. Il veut que je poursuive mon travail de commentateur et que je continue de travailler avec les frappeurs.» Les fays ont congédié Jimy Williams le 5 mai dernier et Cito Gaston, instructeur des frappeurs, occupe son poste par interim depuis lors. Hier, les lays ont subi un revers de 5- contre les White Sox de Chicago.

3 LA PRESSE. MONTRÉAL, DIMANCHE 8 MA989 «Je n'ai jamais joué avec une équipe compétitive» Langston commence à voir les choses du bon côté DENIS envoyé spécial La Presse A SAN DIEGO Montréal n'était pas l'endroit dont Mark Langston rêvait, mais hier, le E ï'v.i! nouveau lanceur des Expos a commencé à entrevoir les bons côtés de l'échange qui l'a amené de Seattle. «Je n'ai jamais joué avec une équipe qui avait une chance de gagner, a-t-il déclaré. Avec les Mariners, le mieux qu'on a fait en six ans, c'est de s'approcher à quatre matchs de la tête en août 987.» «Et là les Twins du Minnesota sont arrivés en ville et nous ont plantés trois fois. Ça s'est arrêté là.» À Seattle, Langston était l'équivalent de jean-paul II, du Grand Lama tibétain, du grand Mouphti et même d'elvis chez les partants des Mariners. Ici, les trois blanchissages consécutifs de Kevin Gross, Dennis Martinez et de Bryn Smith ont sans doute aidé Langston à penser qu'il s'est joint à une gang pas si mal. «C'est le rêve de tout le monde de se retrouver dans une course au championnat avec une équipe qui peut aller chercher le gros morceau», a-t-il admis. Faire son affaire Les choses seront différentes de plus d'une façon pour Langs- AU MONTICULE AUJOURD'HUI Le gaucher Mark Langston (OO avec les Expos, -5 avec les Mariners de Seattle) fera ses débuts avec les Expos cet après-midi. Il affrontera Eric Show (6-). À son dernier départ, Langston a perdu contre les Yankees de New York le mai. Il a lancé 6 5 manches et accordé 7 coups sûrs et points. Sa fiche complète à Seattle était de -5. MPM de 5,56. départs, matchs complets, 75 /5 manches, 6 coups sûrs, 5 points, 9 points mérités et 6 retraits au bâton. Show a battu Brian Holman 5- le 6 mai dernier. Il n'a pas affronté les Expos en 988 et sa fiche à vie contre Montréal est de -6. ton, qui lancera son premier match cet après-midi. «Le premier match quand on traverse de l'autre bord? Je pense que ça va être un peu comme lors de mon premier départ dans les majeures», a-t-il déclaré. Langston connaît Will Clark et Luis Salazar chez les Padres, les deux transfuges de la ligue Américaine, et au moins Spike Owen, parmi les Expos qui joueront avec lui demain (Damaso Garcia ne jouera pas contre Eric Show, un lanceur droitier). «Tout ce que je peux faire, c'est faire mon affaire et ne pas essayer de lancer différemment. Le jeu demeure le même, même s'il y a quelques différences.» Comme frapper. «Hmmm. Eh bien, j'ai frappé au collège (il y a neuf ans) et au camp d'entraînement, dit-il. Mais ce n'est pas mon coup de bâton qui va faire la différence ici.» Évidemment, si jamais Langston voit de quoi les Expos ont l'air lorsque Raines, Wallach, Galarraga et Brooks sont tous les quatre en léthargie, il prendra l'exercice des frappeurs très au sérieux. «En tout cas. les stades spacieux de la ligue Nationale ne me nuiront pas.» «De toute façon, mon premier départ dans les majeures, je l'avais gagné...» Lorsqu'il déménagera à Montréal avec sa femme Michelle et sa fille Katie, Langston laissera plus que ses amis de Seattle. «J'ai un studio d'enregistrement dans ma maison, avec une console huit pistes, des claviers et une guitare... C'est un endroit où j'aime bien aller me détendre une fois de temps en temps: je ne pense pas pouvoir être musicien professionnel, ajoute Langston, qui a été ébranlé lorsqu'un journaliste de la télévision lui a demandé, jeudi, s'il avait l'intention de devenir acteur («Acteur?!? Je suis un joueur de baseball, a-t-il répondu, pas un acteur...») «Et pour ce qui est de devenir musicien professionnel après le baseball, disons que je pourrais monter et démonter la scène pour un groupe rock, mais mon niveau de compétence musicale s'arrête là.» Le lanceur gaucher aime «tout, du rock au classique; tout sauf le country...» Le hasard fait bien les choses, juste après les début de Langston dans l'uniforme des Expos, les Beach Boys donneront un spectacle au stade Jack-Murphy dans le cadre d'une promotion organisée par les Padres. Langston a souri en apprenant la nouvelle: «Les Beach Boys et mon premier départ dans la Nationale, pourrait-il y avoir une meilleure combinaison?» Dombrowski et son agent sont de grands amis... SAN DIEGO Mark Langston, hier, filait un meilleur coton que la veille. Une nuit de sommeil avait effacé son air zombie et il n'a pas eu une moue de dégoût en enfilant son uniforme des Expos. «j'étais tellement crevé hier (vendredi) que j'étais stupéfait de pouvoir parler», a-t-il observé. La question de son contrat a refait surface et Langston a répété qu'il verrait à la fin de l'année. Il a l'air d'un type assez lucide et peut-être que... Est-il vraiment sensé d'imaginer que les Expos aient échangé les années 9 pour un joueur décidé à déguerpir dans quatre mois, sans au moins une indication qu'il est prêt à considérer les offres de Montréal? Le gros bon sens dit que non, mais le règlement des majeures dit que oui. «Nous n'avons pas eu la permission de parler à son agent avant l'échange», a déclaré David Dombrowski jeudi, qui se serait fait accuser de maraudage s'il avait dit autre chose. Langston a cependant révélé un petit détail intéressant hier: «Dombrowski et Arn Tellum (son agent) sont des grands amis qui se connaissent depuis longtemps.» Et le règlement n'interdit pas à deux vieux amis de se passer un coup de fil une fois de temps en temps, non? Langston demeurera-t-il avec les Expos en 99? Demandez à Charles Bronfman. D.A. Tim Raines et Andres Galarraga ont mesuré leur puissance vendredi après que le Gros Chat eut frappé un circuit de deux points en première manche dans la victoire de 5- des Expos sur les Padres. PHOTOAP Pas de panique L'argentier des Expos, Bill Stoneman, est arrivé à San Diego hier. Pas de panique: le voyage était prévu il y a plus de deux semaines et les Expos vont laisser quelque temps passer avant de parler pognon avec Langston. L'ancien politicien Claude Charron, recyclé depuis dans un autre domaine du spectacle, assiste aux matchs des Expos à San Diego. «Il y a bien des aspects du hockey qui ne m'accrochent plus, dit-il. La finale de la Coupe Stanley, je n'ai pas embarqué du tout. Mais je suis resté debout jusqu'à deux heures du matin pour regarder le blanchissage de Gross à San Francisco.» Q L'instructeur au troisième but, Jackie Moore, a remplacé Buck Rodgcrs comme gérant. Rodgers mariait sa fille hier à Yorba Linda, où les Rodgers résident. Après la victoire de 5- de vendredi, Buck Rodgers a commenté l'interprétation de l'o Canada par Rodger Brulotte. «Certain, que ça a été une inspiration pour les gars», a déclaré Rodgers. Puis après une longue pause théâtrale, il a ajouté : «}'ai failli retomber malade». Rodgers avait fait une indigestion la veille à San Francisco. «Quand j'ai entendu sa voix, j'ai failli être malade, je me suis retenu de justesse.» Vendredi, la voix de Brulotte était enregistrée. Hier, il a récidivé en y allant en personne, en plein milieu du terrain. Heureusement que Rodgers n'était pas là. Brian Holman et Randy Johnson affronteront les Yankees de New York, mardi et mercredi. Ils portent les mêmes numéros qu'avec les Expos, 59 et 5. Johnson est arrivé à Milwaukee vers midi tandis que Holman a joint sa nouvelle équipe vendredi. Mike Aldi etc a entrepris le match au champ centre. «Ce n'est pas nouveau, j'ai joué à ou 5 reprises au champ centre dans les ligues majeures», a dit ' A'do'. D.A, et PC

4 Après des milliers d'heures de travail, la note Bulletin de fin d'année. Rien de moins. En quelques lignes, nous allons juger des milliers d'heures de travail, ce qui déplaît royalement aux joueurs de hockey. Ajoutons aussi qu'ils ne sont jamais d'accord avec la note, à moins qu'elle ne soit trop élevée. Qu'importe, c'est notre devoir. Informer, divertir, critiquer. On commence par l'entraîneur, Pat Burns : du beau travail, surtout quand on pense qu'il était recrue. Il a réussi à créer une bonne ambiance chez le Canadien, ce qui manquait l'an dernier. Les joueurs se rendaient au Forum le coeur content. Moyen en finale tort de même, alors que Terry Crisp a préparé quelques trucs auquel le Canadien n'a pas trouvé de so lution- Burns n'est toutefois pas très bon avec le médias. De mauvaise humeur et parfois même impoli. Les rencontres avec la presse semblent d'ailleurs gruger ses énergies. Il n'est pas le premier. Les gardiens Patrick Roy: un trophée (le Jennings), des records, une saison qui pourrait être sa meilleure en carrière. La fin a toutefois été décevante. Roy n'avait plus la magie de 986 et il a été éclipsé par Mike Vernon, des Flames, en finale. Brian Hay ward : un substitut très fiable, bon sur les patinoires étrangères. Il a su s'incliner devant Roy en silence quand ce dernier occupait toute la place. Ce qui n'est pas facile. Les défenseurs Larry Robinson: peut-être la plus belle surprise de l'année chez le Canadien. Bien utilisé par Burns, c'est-à-dire moins, et plus sobre sur la patinoire, Robinson a rendu de grands services au Canadien, dont celui de diriger les jeunes comme Éric Desjardins. L'un des meilleurs de son équipe en séries éliminatoires où il s'est débattu comme une jeunesse jusqu'à la toute dernière minute. Serge Savard devrait poliment lui offrir un autre contrat. Rick Green: a commencé la saison bien lentement, au grand dam de ses patrons. Mais il était à son mieux en séries éliminatoires encore une fois, sauf pour un erreur fatale en finale. devrait revenir l'an prochain. Craig Ludwig: le joueur le plus mésestimé du Canadien. Chris Chelios lui doit beaucoup, dont une partie du trophée Norris. Et Ludwig joue dans l'ombre sans se plaindre. Chris Chelios: une bonne saison à tous les points de vue, même en zone défensive où il s'est amélioré. Tout a été dit sur ses nombreuses qualités. Chelios mérite le trophée Norris. Petr Svoboda : s'est hissé cette année parmi l'élite des défenseurs de la LNH. Un des meilleurs pour sortir la rondelle de son territoire. S'est beaucoup amélioré en attaque avec une saison de 5 points. Et l'un des plus beaux patineurs à regarder. Éric Desjardins: une future vedette. Un joueur complet. À 9 ans, il lui reste à prendre du muscle et du poids et à imposer plus de respect autour de sa personne. Donald Dufresne: le talent limité mais Dutresne est discipliné et travaillant. Pourrait être utilisé dans les matchs robustes. On ne l'a pas beaucoup vu. Notons enfin que le Finlandais Jyrki Lumme, mis en pénitence pour indiscipline, a beaucoup de talent. Les attaquants Bobby Smith: une excellente saison et Tun des rares attaquants à menacer en séries éliminatoires. Bon sur n'importe quelle patinoire. Le public ne l'honore pas à sa juste valeur. Guy Carbonneau: Une excellente saison, d'autant plus qu'il a ajouté beaucoup d'offensive à son jeu. Plusieurs buts gagnants. Très décevant en finale de la coupe Stanley. Brian Skrudland: bon joueur défensif, un leader et un exemple de travail. Son trio a toutefois déçu en séries éliminatoires. Shayne Corson: ne cesse de décevoir. Il a connu une seule et très courte série de succès. Burns l'a peut-être mêlé en lui demandant d'être moins agressif. Stéphane Richer: a le don de se compliquer la vie avec les arbitres, son entraîneur et le public. Une saison décevante mais quelques beaux efforts en séries éliminatoires lui ont peut-être assuré un avenir à Montréal. Mats Naslund: une bonne saison mais des séries éliminatoires désastreuses qui pourraient lui causer des ennuis. En a peut-être assez de la LNH et de l'amérique. Naslund entreprend son année d'option mais il demeure l'un des deux principaux attaquants du Canadien. Bob Gainey: bon début de saison mais, pour la première fois de sa carrière, Gainey a subi une série de blessures. Les longs repos lui ont permis de disputer une bonne série contre les Flyers de Philadelphie et quelques bons matchs contre les Flames. Le capitaine du Canadien n'a peut-être plus la capacité physique de disputer parties et plus. Claude Lemîeux: son long conflit avec Pat Burns semble beaucoup l'affecter. La direction de l'équipe commence d'ailleurs a en avoir assez. Une saison décevante pour ce joueur talentueux qui devrait marquer 5 buts par saison. Mike McPhee: un joueur très utile et convoité. Remplit plusieurs rôles dont celui de protecteur. A beaucoup déçu en séries éliminatoires alors qu'il avait l'habitude d'y connaître ses meilleurs moments. Mîke Keane: pas beaucoup de talent et trop léger pour imposer son style robuste dans la LNH. Un protégé de Pat Burns qui a rendu des services mais qui a manqué de souffle en fin de saison. Russ Courtnall : une belle surprise, le vol de la saison. Sa vitesse et son style spectaculaire le rendent populaire auprès du public mais il ne faudrait pas trop lui en demander. Brent Gilchrist: un substitut qui peut se rendre utile en jouant à plusieurs positions. Bonne tête et bon joueur d'équipe. A connu de beaux moments. Gilles Thibaudeau : devrait se retrouver avec une autre équipe l'an prochain, surtout avec l'arrivée de Stéphan Lebeau. Steven Martinson: l'arrivée de Michel Bergeron et Mike Milbury dans la division Adams pourrait forcer le Canadien à le garder l'an prochain. Pour les bras uniquement. Sa plus grande qualité: ne se plaint jamais et encourage ses coéquipiers.

5 LA PRESSE. MONTRÉAL. DIMANCHE 8 MA989 * Si Hawerchuk est disponible, on discutera avec les Jets» Savard aura plusieurs décisions à prendre cet été i M H Km I RONALD KING Serge Savard aura une série de décisions à prendre au cours de, l'été. Il y aura peut-être môme > u n échange ou «Les gens disent qu'on ne ver avec une équipe fait jamais de changements trop vieille ou trop mais nous ajoutons quelques jeune.» nouveaux joueurs à chaque année. Ce sera pareil l'an prochain. Il faut éviter de se retrou- PHOTO ROBERT NACC.'J, U Presse S Serge Savard a hate de prendre quelques Jours de congé après une finale de la Coupe Stanley agitée. iw mm d e u x Une rumeur persistante amène Dale Hawerchuk à Montréal. «le n'ai pas discuté avec la direction des lets, dit Savard. «le ne sais même pas s'ils veulent échanger Hawerchuk. «Naslund en esta son année d'option. Je ne sais pas ce qu'il a l'intention de faire. Je n'ai pas de nouvelles de lui» Mais s'il est disponible, on discutera avec les Jets.» Mats Naslund a beaucoup déçu avec un seul but en finale alors que le Canadien en avait grandement besoin. Savard l'a publiquement pointé du doigt. On soupçonne le Suédois de regarder du côté des ligues européennes. «Naslund en est à son année d'option. Je ne sais pas ce qu'il a l'intention de faire. Je n'ai pas de nouvelles de lui.» Il y a aussi les trois vétérans, Robinson, Gainey, Green. «À chaque année, ils prennent du temps pour réfléchir. Je vais les rencontrer quand ça fera leur affaire. «Robinson a connu une bonne saison et il était encore meilleur en séries éliminatoires.» Lemieux et Richer? «Claude (Lemieux) devra améliorer son attitude. Richer devrait faire le bilan de sa saison comme nous le ferons.» Et la relève? Il semble déjà y avoir de la pression sur le petit Stéphan Lebeau. Le public montréalais rêve toujours d'un autre Lafleur, ce qui représente de grandes bottines à remplir. «On verra au camp d'entraînement. Quand une recrue arrive dans la ligue Américaine et bat tous les records, on peut s'attendre à de belles choses. Lebeau n'a pas bien joué en séries éliminatoires mais il faut savoir qu'il souffrait bronchite. d'une Savard a rarement senti autant de pression «Je trouve que les journalistes se sont beaucoup acharnés sur nous» Le chauffeur de taxi, grand amateur de hockey, est furieux. Il n'a pas digéré la défaite en finale. «Que les plombiers ramassent leur wrench et s'en aillent.» Il faut se débarasser de la moitié de l'équipe. Burns aurait dû utiliser les joueurs de Sherbrooke... Et si nous avions les Maple Leafs en ville au lieu du Canadien, qu'est-ce qu'on dirait? «J'aimerais mieux les Maple Leafs...» On vous l'a dit, furieux. Et le grand responsable, c'est Serge Savard. Un anti-francophone, bien sûr, un avare qui ne veut pas payer, un deuxième Harold Ballard! Le sport national, au Québec, ce n'est pas le hockey. C'est diriger le Canadien. Et celui qui le dirige a la voix un peu lasse au bout du fil. «II est temps qu'on prenne tous quelques jours de repos», dit Serge Savard. Des gestes pas coutumiers... Les séries éliminatoires ont été dures pour lui. Ce bonhomme dont le calme semble inébranlable a fait des gestes qui ne lui sont pas coutumiers. Expulser un journaliste de l'avion du Canadien, blâmer publiquement un joueur. Mats Naslund... Savard avoue qu'il a rarement senti autant de pression. «Il y a toujours eu de la pression mais quand on est directement impliqué, c'est différent. «je trouve que les journalistes se sont beaucoup acharnés sur nous.» La grosse passe, quoi... Petr Svoboda a eu un commentaire original au lendemain de l'élimination du Canadien: «Je crois que j'aurais préféré être éliminé avant la finale. Rendu aussi loin, les espoirs sont très élevés, le déception est très grande. C'est dur à avaler.» Svoboda aurait pu parler des coups encaissés pour rien et des nombreux bleus, coupures et éraflurcs que les joueurs du Canadien portent un peu partout sur le corps. Le perdant de la finale est vite oublié. Et Svoboda aurait pu ajouter que ce n'est pas très payant, compte-tenu de l'effort et du temps investis. Les joueurs n'empochent pas beaucoup en séries éliminatoires. Une dizaine de milliers de dollars que l'impôt ronge immédiatement. Mais pour ce qui est de l'organisation, c'est une toute autre histoire. En fait, si l'on regarde de près, le Club de Hockey Canadien a fait la grosse passe pendant les dernières séries éliminatoires. Imaginez: onze parties locales à guichets fermés et à gros prix, pas de bagues de la coupe Stanley à payer, pas de frais pour une parade, pas de bonis, pas de joueurs qui négocient èn brandissant la coupe Stanley et on a même évité les frais d'un dernier voyage à Calgary pour un septième match. La passe, quoi... De là à dire que tout ça a été finement planifié, il n'y a qu'un pas que des mollets enthousiastes ne manqueront certainement pas de franchir. R.K. Un bilan rapide de la dernière année? «L'été dernier a été très dur, le mois d'octobre aussi, nous avons ensuite passé un bel hiver et il y a eu beaucoup de pression en finale.» Savard persiste à dire que les Flames n'étaient pas tellement supérieurs à son équipe. «Ils ont mieux joué dans cette série mais il ne nous manquait pas grand-chose. Toutes les parties ont été serrées, Vernon a fait des miracles... N'oublions pas qu'ils ont failli être éliminés par les Canucks de Vancouver...» Quatre autres années Et l'avenir de Serge Savard avec le Canadien, comment se dessine-t-il? La job coramencet-elle à être moins emballante? Y a-t-il d'autres domaines qui seraient tentants? «J'aime toujours mon travail. Je suis plus à l'aise qu'au début.' Je ne peux pas dire que j'ai eu beaucoup de problèmes. J'ai commis des erreurs. «Il reste encore quatre années à mon contrat.» Pat Burns sera donc de retour. Serge Savard aussi. R.K.

6 6 LA PRESSE. MONTRÉAL. DIMANCHE 8 MA989 v> I H Quelque 65 personnes ont acclamé les Flames hier Ion de la parade de la Coupe Stanley dans les mes de Calgary. Les vétérans Jim PepHnskl, Laraty McDontiald et Tim Hunter n'ont pas hésité à montrer le prédeux trophée à la foule. moroo> 65 fans acclament les Flames à Calgary d'aptts UPI CALGARY Seul le temps était à la fraîcheur, hier matin, lorsque quelque 65 admirateurs des Flames de Calgary ont offert une réception à l'équipe qui leur offrait la première coupe Stanley de l'histoire de cette ville. Malgré une pluie persistant j et une température réfrigérante de C, pas moins de 5 enthousiastes ont bravé Dame Nature pour accueillir leurs champions de la finale de la coupe Stanley 989 au Olympic Plaza, tandis que quelque autres avaient acclamé les joueurs le long du défilé qui s'est étendu sur près de deux kilomètres, au centre-ville de Calgary. L'ovation la plus forte a été réservée au vétéran de 6 campagnes, Lanny McDonald, qui évoluait cette saison sur une première équipe finaliste. Le sympathique barbu a enregistré un but dans la victoire de - des Flames sur le Canadien, jeudi soir, dans la sixième et dernière rencontre de la série. McDonald a aussi enregistré son 5 e but et sa e mention d'aide en carrière cette saison. «C'est un moment imprégné de profondes émotions. On ne gagne pas individuellement, mais en équipe. Extérieurement, on peut sembler froids mais, intérieurement, on ressent une profonde sensation de chaleur», d'avouer McDonald. -iet CKAC 7 IA sun* VTA ne* Dt-rWONTHtAl Cinquante-et-un PHILIPPE CANTIN Les séries éliminatoires de la Coupe Stanley ont duré jours. Cinquante-et-un jours d'épisodes parfois loufoques et amusants, parfois grotesques et désolants. Pour votre plaisir, retenons-en quelques-uns qui s'inscrivent désormais dans la petite histoire du hockey professionnel. Mystère Dans le premier match de la série Flyers-Canadien, Chris Chelios aperçoit Brian Propp qui s'attarde le long de la rampe. Le défenseur du Canadien ne fait ni un, ni deux: le coude bien haut, il fonce vers Propp et projette sa téte contre la tige de métal qui supporte la baie vitrée. Propp s'écroule, inconscient. Chelios, c'est un des grands mystères des séries, n'a pas été suspendu. Hantise Si Harry Sinden n'existait pas, il faudrait l'inventer. Le premier homme à parler des «fantômes» du Forum, il vit dans la hantise de Club de hockey Canadien. Après l'élimination de ses Bruins de Boston en série finale de la division Adams, le directeur général a longtemps parlé du mauvais sort qui frappait son équipe quand elle se pointait à Montréal. «On en vient à être paranoïaques», a dit Sinden, dans un tremblement. Stoïcisme présentent la Course Ultramar 8$ D'FSSENCE UL TRA MA R À GAGNER Notre confrère Réjean Tremblay a crée des remous avec son papier sur le traitement réservé aux joueurs francophones du Canadien. Publié entre le premier et le deuxième match de la série finale, son commentaire a suscité l'émoi à Calgary. Toute la journée, Réjean, stolque, a dû expliquer que contrairement à ce que prétendaient quelques esprits malveillants, il n'avait jamais accusé le Canadien de «racisme». Une journée pleine d'action et de rebondissements. Mutisme Une conférence de presse, durant la série Flyers-Canadien, n'a duré que six minutes. Six petites minutes. Cette journéelà, Pat Burns n'avait pas grandchose i dire. Le lendemain, il a expliqué avoir mis fin rapidement à la conversation afin d'alléger la pression sur ses joueurs. Ah bon... Commotion Ron Hextall qui fonce sur Chris Chelios dans un Spectrum surchauffé, Stéphane qui menace les partisans de Flyers de son bâton, quelle soirée à Philadelphie. Après le match. Mats Nas- Iund dira: «Faut pas se demander pourquoi les jeunes délaissent le hockey pour se tourner vers le tennis...» Honte A sa première présence sur la glace lors de la série entre les Canucks et les Flames de Calgary, le Soviétique Sergei Priakin a été hué par la foule du Pacific Coliseum de Vancouver. Ce grand jeune homme, envoyé en Amérique par ses supérieurs à quelques jours d'avis, ne méritait pas ce traitement. Diminutif Dans un hockey de plus en plus étouffé, où l'originalité fait cruellement défaut, il a été rafraîchissant de surveiller de petits joueurs habiles et rapides comme Theoren Fleury, des Flames, et Russ Courtnall. du Canadien. Souhaitons que Stephan Le- Devinez le numéro gagnant de la course! Avant chaque match des Expos au Stade olympique, l'on procédera au tirage d un coupon. Sur les ondes du réseau des Expos, Richard Morency décrira la course à la e manche. Si la personne a deviné juste, elle méritera $ d'essence. Sinon, le montant de S sera accumule pour la prochaine course. Le coupon de participation sera publié tous les dimanches et lundis. Le texte des règlements de ce concours est disponible à CKA7 et à La Presse. RETOURNEZ âlcôorsêlmftuuf MALLE GAGMTHTÊisT II" #î (choisir à 5) rm CKAC NOM: ÂGE SU P CCA ADRESSE: APP W MTLHCA VILLE: CODE POSTAL:..TEL:. jours plus tard beau se joigne a eux la saison prochaine. Déception > Apres le dernier match de la série finale, le capitaine du Canadien, Bob Cainey, a refusé de répondre aux questions. Il était déçu, set. Et les questions qui lui étaient destinées à propos de son avenir n'étaient sans doute pas celles qu'il souhaitait entendre. N'empêche que le «C» sur son gilet oblige Gainey à certains compromis.. Vigile Mario Lemieux négociera les termes d'un nouveau contrat avec les Penguins de Pittsburgh au cours des prochaines semaines. Au début de la saison, son salaire a été ajusté à $,6 millions. À l'époque, le propriétaire de l'équipe, Edward Debartolo, avait déclaré que les deux parties ne devraient pas éprouver trop d'ennuis à finaliser une entente de plusieurs saisons. C'est aussi ce que souhaitent nos collègues de Pittsburgh, pour qui tout projet de vacances est tributaire des négociations. Dave, Tom, on vous souhaite un règlement rapide... Horreur De la neige, beaucoup de neige, à Calgary le mai. C'est en février 988, lors des Jeux olympiques, qu'elle aurait dû tomber cette neige, pas à quelques jours du mois de juin... Commande La commande de Patrick Roy est grosse. Pour que le Canadien gagne, Patrick ne doit pas en laisser beaucoup passer. Ses camarades chargés de l'offensive ont souvent des ennuis. Patrick, c'est un peu le Canadien, ne vous-y trompez pas. La LNH à San Francisco? d-apris UPI SAN FRANCISCO Les promoteurs d'un futur complexe sportif dans le centre-ville de San Francisco devraient réclamer de la ligue Nationale de hockey, le mois prochain, une franchise professionnelle de hockey. Selon le quotidien San Francisco Examiner, ces promoteurs espèrent attirer une franchise majeure de hockey dans leur région pour la première fois depuis le départ des Seals de la Californie, qui avaient abandonné la région pour s'exiler à Cleveland, en 976.

7 E Yves Létoûrneau, \ collaboration spècialv Où étaient-ils les Mazur, HÊkles Davis et les Masnick? n octobre, Serge Savard déclarait: «En 86, si nous avions eu Steve Shutt et Guy Lat leur dans notre alignement, nous n'aurions probablement pas gagné la Coupe Stanley». Savard insistait sur l'importance de rajeunir constamment sa formation. e lui avais répliqué alors: «Espérez-vous gagner la Coupe Stanley en 89 avec Bob Gainey et Larry Robinson dans votre alignement?» Je n'ai pas un souvenir très précis de la réponse de Serge Savard à l'époque. Cependant, jeudi soir, les Flames de Calgary lui ont servi une réponse brutale. Plus la série avançait, plus les Flames affichaient une force ascendante, alors que le Canadien allait carrément en déclinant. Vendredi. Larry Robinson faisait vraiment pitié à voir. Surtout quand un autre vétéran, Lanny McDonald, l'a envoyé tète première sur la patinoire d'un simple coup d'épaule. C'était un peu triste à regarder. D'autant plus triste que Larry vient de connaître une saison exceptionnelle. Mais que voulezvous, historiquement les Coupes Stanley ont toujours été remportées par les équipes qui ont su envoyer au combat des forces fraîches ou rafraîchies, surtout au cours des derniers matches. Le vieux Dick Irvin avait le don de dénicher de parfaits inconnus, des Eddie Mazur, des Paul Masnick ou des Lorne Davis, des joueurs de la ligue Américaine, ou de la WHL et d'en faire des héros de la conquête de la Coupe Stanley. Il avait l'air d'un véritable magicien. L'année suivante, ces «héros» sombraient dans la plus parfaite médiocrité. Même recette en 86 L'explication est fort simple. Toute équipe qui atteint la finale de la Coupe Stanley a besoin de jambes fraîches. Reportons-nous en 86, l'année de la dernière conquête de la Coupe par le Tricolore. Quels avaient été les héros de la finale contre Calgary? le n'en nommerai que trois: Serge Boisvert, Gaston Gingras et David Maley. Aucun de ces joueurs n'est parvenu à dénicher un poste régulier dans l'équipe l'année suivante. Mais au printemps 86, qui niera que Serge Boisvert avait joué un rôle primordial en désavantage numérique, alors que Guy CarbonneaH, tout comme cette année, souffrait d'une blessure incommodante. Et même en avantage numérique, Boisvert avait des ailes sur la patinoire, il était une menace constante. Un jour, j'ai demandé à lean Beliveau: «Comment se fait-il que des joueurs comme Boisvert n'aient pas leur place dans la LNH?» La réponse est venue spontanément: «C'est simple. Ces joueurs-là s'amènent en séries en pleine forme ; l'adversaire, lui, a des blessés qui traînent la patte. Ces joueurs frais et dispos profitent de la faiblesse temporaire de l'adversaire pour imposer leur rythme et se mettre en évidence. Mais quand il s'agit de fournir une saison complète de 8 matches, ils n'ont pas la taille ni la force voulues pour tenir le coup». C'est la logique même. Et qui ne se rappelle la prestation de Gaston Gingras en finale de 86. l'ai encore en mémoire un but exceptionnel qu'il avait marqué à la suite d'une brillante manoeuvre à la ligne bleue des Flames. Un but casse-reins. Apres cet exploit, la cote de Gaston a cependant été à la baisse au Forum. Même phénomène pour Dave Maley. Il avait exécute de belles pièces de jeu. dont une, entre LA PRESSE. MONTRÉAL. DIMANCHE 8 MA89 7 Oick Irvin avait le don de dénicher de parfarts inconnus et d'en faire des héros de la conquête de la Coupe Stanley. autres, qui avait mené à un but de Bob Gaincy. Maley semblait promis à un remarquable avenir chez le Canadien à la suite de ce mémorable printemps. n'a pourtant duré que le temps des tulipes. Ces trois joueurs n'avaient pour eux que l'avantage de la fraîcheur physique au sein d'une équipe minée par les blessures et face à une équipe encore plus amochée. La réserve La direction du Canadien a prétendu, cette saison, que jamais les réservistes regroupés à Sherbrooke n'avaient été d'aussi bonne qualité. La question que l'on peut se poser est double. Si cette réserve était d'aussi bonne qualité, pourquoi n'y a-t-on pas fait appel quand il est devenu évident que certains vétérans commençaient à tirer de la patte? Et la deuxième question : cette réserve étaitelle d'aussi bonne qualité qu'on nous l'avait dit? Le groupe d'entraîneurs des Flames, de son côté, n'a pas eu peur de reposer certains à court de souffle: Peplinski, Lanny McDonald, Tim Hunter. Crisp, Risebrough et Watt ont décidé de faire appel à des joueurs reposés pour certains matches, dont le dernier, le plus important. Un exemple frappant: la résurrection de Lanny McDonald pour le match de jeudi au Forum. En somme, les Flames ont volé une autre page du livre, du très ancien livre de recettes du Canadien. Ils ont manoeuvré très intelligemment pour constamment avoir des joueurs rafraîchis à envoyer à l'assaut des vétérans fatigués du Canadien. Le truc, vieux d'un demi siècle, leur a pleinement réussi. y a de quoi réfléchir. Le Canadien a été battu sur son propre terrain. Coïncidence amusante. Et instructive. Cinq hockeyeurs soviétiques se lient à un agent américain Cinq des meilleurs joueurs de hockey en URSS ont défié leur fédération nationale en signant un contrat avec un agent américain imprésario musical de surcroit. En faisant reposer leur sort entre les mains de cet intermédiaire. Mark Malkovich, ces athlètes auraient profondément réduit leurs chances de quitter leur pays, ayant refusé de négocier par le biais de l'omniprésente Fédération soviétique de hockey sur glace. Malkovich, qui est directeur du Newport Music Festival, a affirmé hier que la décision des hockeyeurs soviétiques ne procédait d'aucun esprit de lucre mais faisait la preuve de «leurs profondes croyances envers les libertés individuelles». «Us m'ont confié qu'ils ne voulaient plus avoir à faire avec leur fédération et désiraient reprendre leur totale liberté à partir du I er juillet», a expliqué Malkovich, qui officie à titre de gérant pour plusieurs artistes et danseurs soviétiques lors de leurs tournées en Occident. Une nouvelle législation soviétique, devant présumément entrer en vigueur le er juillet, accorderait aux citoyens soviétiques, qui signent des contrats légaux à l'étranger, le droit d'y vivre et travailler durant cinq ans sans qu'ils aient à réclamer une permission quelconque des autorités. Selon Malkovich, deux des joueurs, Igor Larionov et le défenseur-étoile Vyacheslav Fetisov, avaient déjà signé une entente secrète avec sa firme, en février dernier-, et que les trois autres, les attaquants Vladimir Krutov et Sergei Makarov ainsi que le gardien Aleksandr Tyschnich, ont fait de même, mardi dernier, à Moscou.

8 LA PRESSE, MONTREAL. DIMANCHE 8 MA989 Lemaire préfère Poulin à Guillet Le premier choix au repêchage de la LHJMQ a du talent et travaille comme un plombier PIERRE LADOUCEUR L'ailier droit Patrick Poulin, des Gouverneurs de Ste-Foy de la Ligue de développement midget AAA, a été le tout premier choix de la séance de repêchage de la Ligue de hockey junior majeure du Québec, hier aprèsmidi à l'arena Maurice Richard. Poulin, un colosse de six pieds un pouce et I livres, âgé de 6 ans, a en effet été repêché par le Canadien junior de Verdun. Robert Guillet, des Riverains du Richelieu, a été le deuxième choix. Cet ailier gauche de cinq pieds pouces et 9 livres a été sélectionné par le Collège Français de Longueuil. «On a hésité entre les deux joueurs. Si on a choisi Poulin, c'est parce qu'il est un joueur talentueux travaillant aussi fort qu'un plombier», a confié Jacques Lemaire, le directeur-général du Canadien junior. «Un plombier, c'est un joueur qui travaille fort, un fonceur au filet et dans les coins. Poulin joue de cette façon-là. Mais, en plus, il possède un talent naturel. Ça en fait un joueur de hockey de premier plan. Il en a fait la preuve cette année. Pendant les séries, il a conservé une moyenne d'un but et deux passes par match. «Il est un un plus jeune que Guillet. Il se peut que Guillet soit plus prêt que lui en début de saison. Mais, si l'on pense au niveau d'une carrière junior, on préférait y aller avec Poulin», d'analyser Lemaire. Le Collège Français était, pour sa part, bien heureux de sa première sélection. «Je ne veux pas lui imposer une pression inutile en lui fixant un objectif de buts. Par contre, je sais qu'il va aider l'équipe. C'est un gars capable de marquer des buts et nous serons une équipe améliorée avec Robert Guillet», a déclaré Gérard Gagnon, l'entraîneur-chef du Collège Français. Il ne faudrait toutefois pas penser que le repêchage de cette année se limitait à ces deux joueurs de talent. «Ça fait cinq ans que je travaille comme dépistcur-chef pour le compte de la LHJMQ et je peux affirmer que cela a été notre repêchage le plus fructueux», de dire Florent Potvin. «Les équipes ont été avantagées et ca devrait leur permettre d'offrir du bon hockey la saison prochaine. De plus, il y avait du talent à toutes les positions», a- t-il conclu. Les autres choix de première ronde ont été l'ailier gauche Jean Imbeau, par les Saguenéens de Chicoutimi; le défenseur François Groleau, par les Cataractes de Shawinigan; l'ailier gauche Jean-François Grégoire, par les Bisons de Granby; l'ailier droit Stéphane Ouellet, par les Lynx de St-Jean; le centre Daniel Thibeault, par les Voltigeurs de Drummondville; l'ailier gauche Yves Sarault, par les Tigres de Victoriaville; le défenseur Eric Lavigne, par les Olympiques de Hull; l'ailier droit Martin Lapointe, par le Titan de Laval, et le défenseur Claude Poirier, par les Draveurs de Trois-Rivières. lection?'réfélean-ïrïniot "«P* * w ««ième W. Robert Guillet paraissait aussi fier d e Labbé, choisi par les Draveurs montrer son frérot à la foule que d'endosser le chandail des de Trois-Rivières. Saguenéens de Chicoutimi. PHOTOBERNARD BRAUIT. Upresse La LHJMQ à Beauport en 99-9 Le hockey junior majeur retournera dans la région de Québec en 99-9, plus précisément dans la ville de Beauport qui accueillera alors une équipe de la LHJMQ. «On préparera dans les jours à venir un cahier des charges. Si les gens de Beauport acceptent nos demandes, ils auront une équipe dans la LHJMQ à l'automne de 99», a révélé Gilles Courteau, le président de la LHJMQ. Le groupe de Beauport est dirigé par l'homme d'affaires suisse Jurg Staubll. Il sera secondé dans ses efforts par Jacques Langlois, maire de Beauport, Marcel Robert, gouverneur, Gilles Duclos, Paul Dumont et Claude Carrier. La venue de-beauport, un souhait que le président Courteau formulait depuis un bon bout de temps, pourrait bien inciter les dirigeants du circuit à y aller avec une formule de deux divisions. «Depuis le départ des Remparts de Québec, on a toujours voulu ramener le hockey junior majeur à Québec. Il fallait trouver un endroit propice. C'est maintenant devenu une réalité», de dire Courteau. Ce sont les gens de Val d'or qui vont maintenant ruer dans les brancards, surtout qu'on devrait annoncer sous le peu le transfert du Canadien junior de Verdun à St-Hyacinthe. «La Ville de Verdun possède la première option», précise Jacques Lemaire, l'actuel directeur général du Canadien junior. «Ils ont jusqu'au 5 juin pour faire part de leur intention, sinon le changement devrait se faire. Quant à moi, je retourne au Forum». P.L. Les Olympiques crient à la discrimination C'est la guerre entre les gouverneurs de la Ligue de hockey junior majeure du Québec et les dirigeants des Olympiques de Hull qui ont décidé de contester la formule actuelle du repêchage. Les Olympiques de Hull ont repêché le jeune Philippe Boucher lors de la quatrième ronde, hier. Selon les règlements de la LHJMQ, ce joueur de 6 n'est pas eligible parce qu'il a évolué la saison dernière avec une équipe bantam AA, l'express de la Rive-Sud. «Le règlement.. de la LHJMQ est discriminatoire, il empêche un jeune hockeyeur québécois de progresser dans sa carrière», a déclaré Me Guy Bertrand, mandaté par les Olympiques de Hull dans cette affaire.. «Un joueur originaire des Etats-Unis ou encore des Maritimes serait eligible dans les mêmes circonstances. Ce genre de règlement ne tiendra jamais devant un tribunal. «On espère toutefois pouvoir avoir gain de cause sans avoir à présenter le tout devant un tribunal» d'ajouter Me Bertrand. Pour le moment, l'affaire ne semble pas se diriger dans ce sens, si l'on se fie aux dires du président de la LHJMQ, Gilles Courteau. «Le règlement est clair. Ce joueur n'est pas eligible. Les règlements sont votés par le Bureau des Gouverneurs. Dans ce cas-ci, les Olympiques de Hull ont manqué de respect à l'endroit de leurs confrères», de mentionner Courteau. P.L. V&SMk Le Til.ui,c Laval n'avait M A qu'un choix, le ^^^^^^ e parmi premiers, lors de la séance de repêchage d'hier. Or, il semble bien que ce choix, Martin Lu pointe, du Lac St-Louis, optera pour une carrière collégiale aux Etats-Unis. Lapointe était le seul joueur sélectionné en première ronde à briller par son absence à l'arena Maurice Richard. Les Olympiques de Hull ont cédé l'attaquant Stéphane Charbonncuu aux Cataractes de Shawinigan en retour de leur choix de quatrième ronde. Ils en ont profité pour mettre la main sur le centre Frédéric Boivin, des Gouverneurs de Ste-Foy. Daniel Maurice ira terminer son stage chez les juniors à Chicoutimi. Les Saguenéens l'ont, en effet, acquis des Voltigeurs de Drummondville en retour de leur choix de cinquième ronde. Ça leur a permis de sélectionner le défenseur Stéphane Desjardins, des Canadiens de Montréal-Bourassa. Le Collège Français s'est entendu avec le jeune Ian Arsenault, des Gouverneurs de Ste-Foy. Sélectionné la saison dernière, ce défenseur avait préféré compléter son stage dans la Ligue de développement midget AAA avec les Gouverneurs de Ste-Foy. Paul Willet agira comme joueur de ans à Longueuil la saison prochaine. Gérard Gagnon n'était toutefois pas encore en mesure de nous dévoiler le nom de son deuxième joueur de ans. Raymond Saumier portera les couleurs des Tigres de Victoriaville la saison prochaine. Pour l'obtenir, ils ont cédé le défenseur Chris Bartolone aux Draveurs de Trois-Rivières. O Comme prévu, Neil Carnes poursuivra sa carrière à Laval la saison prochaine. Outre Carnes, il y a également Marc Talbot qui sera avec le Titan en Le Canadien junior a arraché de gros morceaux au Titan dans cette transaction: les défenseurs Cari Mantha et Marc Picard de même que les attaquants Steve Parent, Sylvain Béland et Patrick Lemay. Q Donald Audette a été invité à se joindre à l'équipe nationale du Canada dirigée par Dave King. p.l.

9 LA PRESSE. MONTREAL. DIMANCHE 8 MA989 Maurice Richard collaboration spéciale La vraie différence? Mike Ouoi qu'on en dise, les Flames de Calgary ne Tonnent pas une équipe supérieure au Canadien. Avant le début de la série finale pour l'obtention de la Coupe Stanley, je croyais sincèrement aux chances du Canadien de l'emporter. Mais j'avais aussi mentionné que dans les séries éliminatoires, les gardiens font presque toujours la différence. La série Canadien-Flames n'a pas fait exception à cette règle. Le petit Mike Vernon a été supérieur à Patrick Roy dans Inutile de tout chambarder Le Canadien n'effectuera probablement pas beaucoup de changements d'ici le début de la prochaine saison. Il n'y a pas lieu de tout chambarder quand on a connu une telle saison. Si changements il y a, ce sera parce que des vétérans auront décidé de prendre leur retraite. Il y a de bonnes chances que Bob Gainey tire sa révérence, mais il y a quelques joueurs à Sherbrooke qui sont prêts à graduer. Larry Robinson, qui a connu une bonne saison, devrait être de retour. Quant à Rick Green, il est encore trop jeune pour accrocher ses patins. Green a excellé pendant les séries et le Canadien va sûrement tout faire pour le convaincre de rester. Il est possible que la direction du Canadien tente malgré tout de faire un échange lors des assises annuelles de la LNH, en juin. Il est encore question d'une transaction amenant Dale Hawerchuk à Montréal, mais je doute fort que les Jets de Winnipeg consentent à le laisser partir. L'attaque du Canadien n'est quand même pas minable. Bobby Smith a très bien fait pendant les séries et le spectaculaire Russ Courtnall est devenu l'un des favoris des partisans montréalais. Guy Carbonneau et Stéphane Richer n'ont rien cassé pendant la série finale, mais ce sont deux joueurs de qualité. Reste Claude Lemieux. Pat Burns et lui ne peuvent pas se sentir, parait-il. Si la direction du Canadien choisit entre les deux hommes, la décision sera facile: Burns a beaucoup donné au Canadien cette année et il a l'air d'être bien aimé de ses joueurs. Lemieux pourrait donc écoper. le dernier match même s'il n'a impressionné personne sur le but de Claude Lemieux. Vernon a mieux fait que Roy tout au long de la série. Qu'on me comprenne bien, Roy n'a pas été le responsable de la défaite du Canadien. Il a été moins épatant que lors des séries précédentes contre les Whalers, les Bruins et les Flyers, mais il a tout de même fort bien joué. En 986, Patrick Roy avait été imbattable; cette année, c'est Vernon qui a été fantastique. Il est vrai que les attaquants du Canadien n'ont pas fait preuve d'autant d'opportunisme que ceux des Flames, mais c'est Vernon qui a frustré les marqueurs du Canadien en DANS L'ALBUM. Vernon effectuant des arrêts miraculeux. Et comme ça se produit souvent au hockey quand un gardien excelle, ses coéquipiers ont profité des moindres erreurs du Canadien pour prendre l'avance. Mats Naslund et Stéphane Richer n'ont pas marqué beaucoup de buts, Joe Nieuwendyk et Hakaan Loob non plus. En mettant la main sur Mark Langston, les Expos ont effectué leur échange le plus important depuis celui envoyant Gary Carter aux Mets de New York. J'ai toujours été un admirateur de Carter, le joueur et l'homme. Dommage qu'il doive encore être opéré à un genou... Sa carrière tire à sa fin. Espo parti, les Rangers seront Depuis le congédiement de Michel Bergeron, il était évident que Phil Esposito n'en avait plus pour longtemps à diriger les Rangers de New York. Esposito a peut-être même demandé à être «congédié». On raconte qu'il avait offert ses services aux Whalers de Hartford alors qu'il était encore à l'emploi des Rangers. Ça prend du culot... Esposito n'a jamais rien prouvé comme coach et comme directeur général, maïs il a de très bons contacts dans la ligue Nationa'.e et il ne faudrait pas se surprendre s'il se retrouvait à la direction d'une autre équipe. De toute façon, Esposito n'est pas à plaindre, il a les poches pleines. Quant aux Rangers, avant même de connaître l'identité de son successeur, on sait déjà qu'ils se sont améliorés en congédiant Esposito. O Il semble de plus en plus probable que trois bons joueurs soviétiques Viacheslav Fetisov, Igor Larionov et Sergei Makarov '" vont jouer dans la ligue Nationale l'automne prochain. Libérés de l'armée rouge, ils sont désormais libres de choisir s'ils veulent jouer en Europe ou dans la ligue Nationale. L'U.R.S.S. a vraiment changé sa manière de fonctionner. Fetisov, Larionov et Makarov sont d'excellents joueurs, mais je m'oppose à leur venue dans la ligue Nationale. II n'y a pas beaucoup de postes pour tous les jeunes nord-américains qui ont consacré les plus belles années de leur jeunessse au hockey dans l'espoir de graduer dans la ligue Nationale un jour. Il me semble qu'on devrait d'abord penser à eux meilleurs avant d'accueillir des joueurs européens si bons soient-ils. Le Canadien a décidé cette semaine de vendre le Canadien junior de Verdun à un groupe de St-Hyacinthe. Elle est révolue l'époque où c'était logique pour un club de la LNH de posséder une équipe junior. Dans le temps, les juniors appartenaient au grand club, aujourd'hui n'importe quelle équipe de la ligue Nationale peut sélectionner un joueur du Canadien junior: Denis Savard joue pour les Blackhawks de Chicago, Pat LaFontaine pour les Islanders de New York... Dans les faits, le Canadien junior n'aidait pas le grand Canadien. Comme en plus cette équipe junior en arrachait, il fallait s'attendre à ce que le Canadien s'en départisse. Dans ces matches serrés axés sur la défensive, c'est le gardien qui a fait la différence entre deux équipes bien équilibrées, pas les attaquants. Vernon méritait de gagner le trophée Connie Smythe, mais on ne peut pas vraiment contester le choix du défenseur Al Maclnnis. Ce grand bonhomme au lancer foudroyant a été une menace constante tout au long de la série et il est devenu le premier défenseur à dominer le classement des pointeurs des séries. Même Bobby Orr n'y était pas parvenu. Les amateurs de hockey se souviendront aussi de Doug Gilmour et joey Mullen, deux très talentueux attaquants que les Flames ont arraché aux Blues de St. Louis. Je me réjouis d'autant plus de leurs succès que ces deux joueurs ne sont pas parmi les plus gros. Enfin, j'ai beaucoup apprécié le comportement des joueurs des deux équipes dans cette série finale. Comme dans la plupart des séries cette année, on a eu droit à du jeu propre et il n'y a presque pas eu de bagarres. Espérons qu'il ne s'agit pas d'une tendance éphémère. Le pari de Dombrowski Les Expos semblent avoir amélioré considérablement leurs chances de gagner le championnat en faisant l'acquisition du lanceur gaucher Mark Langston. J'ai bien hâte de le voir lancer aujourd'hui contre les Padres de San Diego. Ça valait la peine de faire cette transaction. Bien sûr, le directeur générai David Dombrowski risque de voir Langston opter pour une autre équipe une fois la saison terminée. Mais si le jeune gaucher aide les Expos à gagner le championnat, Dombrowski aura gagné son pari. Et s'il fait partie d'une équipe championne, Langston hésitera avant de quitter Montréal. Maintenant que la saison de hockey est terminée et que les Expos viennent de prouver qu'ils veulent tout gagner cette année, il y aura sûrement beaucoup plus de spectateurs au Stade olympique. Si les Expos peuvent remporter trois ou quatre victoires d'affilée devant leurs partisans, on va s'amuser au Stade.

10 LA PRESSE, MONTREAL, DIMANCHE 8 MA989 Réjean Tremblay rencontre... Richard Garneau La retraite pour mieux travailler Q ui donc était le prince des annonceurs? Roger Baulu sans doute. Alors, comment on va appeler Richard Garneau? Monsieur Garneau, tout simplement? Richard Garneau est grand, élégant, en forme. Et il est beau gosse malgré ses 58 ans. Tellement que Lise l'a déjà trouvé le plus bel homme du Canada. C'est sans doute cette élégance qui lui permet de traverser une soixantaine de matchs de hockey sans jamais se faire écorcher. On plante lean Page, on se moque avec plus d'affection que de méchanceté de Lionel Duval, mais Garneau, lui, glisse comme un canard sur un lac calme. Sur la route, c'est le même homme que devant l'écran. Gentil, courtois, le nez fourré dans un magazine ou un livre. Cultivé sans être pédant. Sa confiture, il ne l'étalé pas. Il est le successeur de René Lecavalier. Mais il tient à prendre ses distances. Après tout, Lecavalier était le grand prêtre. Celui qui a tout inventé au hockey télévisé. Garneau se considère comme un bon professionnel, sans plus de fleurs. «Il ne faut pas se conter de peurs. Décrire les matchs de hockey, ce n'est pas la fin du monde. Ça n'exige même pas un grand vocabulaire. Les expressions ont déjà été trouvées, le vocabulaire doit compter 5 mots. Il faut avoir une bonne technique vocale. Avoir une bonne pause de voix, avoir une bonne articulation. D'ailleurs, je fais mes exercices quotidiens depuis 9 ans. Comme un chanteur d'opéra.» Il mange son muffin, ses fruits. Il est neuf heures à Calgary. Tôt le matin, Garneau s'est tapé une heure de course. Dix jours plus tôt, je l'avais vu sur la terrasse de l'hôtel Hershey courir en rond pendant une heure. Un exercice de concentration épouvantable. «je crois aussi à la bonne condition physique. Je pense que ça parait en ondes quand on est en forme, qu'on respire bien et qu'on a de l'énergie. C'est sûr qu'à 58 ans, on court moins vite, que les muscles sont moins fermes, mais je ne lâche pas.» La première image que j'ai gardée de Richard Garneau n'est pas celle du commentateur sportif, du Manner! Garneau, c'était le beau grand garçon qui fumait des dumaurier avec un sourire pincé et enjôleur. Un sourire cul-de-poule à la mode de l'époque. «je fumais dans le temps. Mais j'ai arrêté de fumer avant que les règlements n'interdisent la publicité du tabac à la télévision. Ça faisait six mois que j'avais grillé ma dernière cigarette quand on m'a demandé de tourner un commercial. Toute la journée sur le plateau, j'ai dû fumer pour les besoin.', de la caméra. À la fin de la journée, j'émis accroché. Ce n'est que bien plus tard qve j'ai enfin pu mettre fin à cette habitude», raconte-il avec un sourire... pas du tout cul-de-poulc. VAIT UA)E?AOS er *// ne faut pas se conter de peurs. Décrire les matchs de hockey, ce n'est pas la fin du monde. Ça n'exige même pas un grand vocabulaire. Les expressions ont déjà été trouvées, le vocabulaire doit compter 5 mots» topos pour les nouvelles du sport ou le Télé-journal. Jacques Moreau et Yvan Martineau de TVA et Quatre-Saisons n'avaient pas cessé de courir de la journée pour expédier des topos à leur station. «Je sais, et c'est là un autre signe d'un réseau à la dérive. Ce n'est pas par paresse. Personne ne nous a demandé rien. Ça aurait probablement dérangé la planification! Veut-on faire un PBS avec Radio- Canada? On est loin des années 96 oû il suffisait de proposer une couverture intéressante pour que la machine se mette en branle», explique Garneau avec plus de résignation que d'indignation dans la voix. «C'est vrai qu'à l'époque, les droits étaient faciles à négocier. Prenez Wimbledon, il suffisait de prendre l'image de la BBC et d'envoyer un ou deux commentateurs et ça fonctionnait. Aujourd'hui, ces droits appartiennent à des firmes colossales comme IMG. C'est devenu plus coûteux.» C'est dans ces années I96, les belles années des Beatles, des fleurs à San Francisco et du gazon odorifant, que Garneau longe pour de bon dans le monde de f athlétisme. Il couvre les championnats du monde de 96 à 969. Il est bouleversé à Mexico en voyant Tommie Smith et John Carlos, poing droit ganté de noir en l'air, se servir du podium pour lancer le défi des Noirs américains à la société blanche occidentale. Il aime le hockey. Et sans vouloir faire de la peine à Maurice Richard ou Zotique Lespérance, Garneau est convaincu que jamais les joueurs de hockey n'ont été aussi forts, rapides et bien entraînés: «Tous ceux qui couvrent l'athlétisme savent bien que les progrès sont extraordinaires dans les sports que l'on peut mesurer. C'est la même chose au hockey. Jean Béliveau était un géant dans son temps, aujourd'hui, personne ne remarque un joueur de six pieds et trois pouces. Et puis, avec les vidéos, avec les venues des Soviétiques et des Européens, avec tous ces matchs internationaux, le coaching s'est grandement amélioré. Je pense qu'on assiste à de l'excellent hockey, sans doute le meilleur de tous les temps, et que c'est tant mieux pour le téléspectateur», dit-il. O Richard Garneau a couru son premier marathon à 5 ans. Il a été père dans la cinquantaine. Il prend une retraite anticipée pour devenir pigiste et se lancer dans de nouvelles aventures. Y a-t-il un imbécile qui a déjà dit que la vie commençait à quarante ans? Regardez attentivement Richard Garneau la prochaine fois que vous allez regarder la télévision. Vous allez comprendre que parfois, la vraie vie éclate à cinquante. Et fleurit à soixante! Richard Garneau est grand, élégant, en forme. Et il est beau gosse. Tellement qu'il a été élu le plus bel homme du Canada en 967. Il est ici interviewé par Lise Payette après le fameux scrutin. Richard Garneau a annoncé qu'il prendrait sa retraite en octobre. Il s'en va comme associé dans la compagnie de production de Serge Arsenault. Lâcher la grande sécurité de Radio-Canada pour l'aventure de l'entreprise privée? «Bah! Avec Serge, il n'y a pas beaucoup de risque. C'est un fonceur et il a déjà mis sur pied une entreprise intéressante. Ce n'est pas le travail qui va manquer», dit-il. En fait, Garneau en a ras le bol de Radio-Canada et des bulletins de nouvelles de fin de soirée. Mais il ne veut pas lâcher les belles proies. Il a déjà une entente verbale avec le directeur des sports, M. Yvon Giguère, qui lui garantit pour une autre année, la description des matchs du Canadien. Quant au reste, pas d'inquiétude à avoir. Les Jeux olympiques de Barcelone vont être couverts par TVA qui, lors des (eux de Sarajevo et de Calgary, a montré qu'on pouvait faire du travail de pro chez un réseau privé. Or, un Garneau pigiste sera immédiatement récupéré pour les jeux d'été. L'athlétisme au Québec est son royaume. Et le seul aspirant sérieux est Paul Houde de CFGL. Mais Houdc n'a pas encore le crédibilité du grand Garneau. Et à sa première tentative, TVA va opter pour l'expérience et la crédibilité instantanée. Autrement dit pour Richard Garneau. Cette passion pour les Jeux olympiques et l'athlétisme, remonte aux (eux de Rome en 96. Pendant que Bailly et Lecavalier faisaient des orgies de travail à Rome pour la radio de Radio-Canada, Garneau, resté à Montréal, préparait un résumé d'une heure pour la fin de la soirée à la télévision. Le coup de foudre a été immédiat: «Surtout que je m'étais rendu à Rome en février pour un reportage sur les préparatifs des jeux. l'ai découvert la grandeur et la beauté des Olympiques. Malgré toutes les vicissitudes, les (eux réunissent plus de nations dans le stade que l'onu à sa réunion plénicre», dit-il. C'était mardi matin, jour d'un match à Calgary. Une vingtaine de journalistes étaient réunis pour le petit déjeuner. Quelques-uns taquinaient Lionel Duval, l'éternel compagnon de Garneau, sur la vie «princière» des annonceurs sportifs de Radio-Canada. La semaine précédente, les Garneau, Qucnneville, Page, Duval ainsi que les réalisateurs et techniciens, avaient consacré les deux jours d'entre les matchs à des excursions en bicyclette ou en auto jusqu'au lac Louise dans les Rocheuses. Personne n'avait couvert les exercices des deux équipes ou préparé des Et à Munich, il vit le meurtre des athlètes israéliens qui allait annoncer la création des Jeux disputés derrière des barbalés à travers le monde. Barbelés des mesures de sécurité. «Je me souviens aussi de Munich pour une autre raison. Nous étions une trentaine de journalistes canadiens réunis pour le premier match de la Série du siècle entre les Soviétiques et le Canada. Nous avions organisé *un petit tirage parmi nous. S'agissait de prédire le pointage final. Personne n'avait choisi les Soviétiques puisque le gagnant, si ma mémoire est fidèle, avait choisi -. Mais je me doutais que les Soviétiques seraient meilleurs que l'on croyait puisque j'avais couvert les championnats du monde de 6 à 69. J'avais pu mesurer leurs progrès», ditil. Richard Garneau a couru son premier marathon a 5 ans. «Je crois aussi à la bonne condition physique, dit-il. Je pense que ça paraît en ondes quand on est en forme, qu'on respire bien et qu'on a de l'éner gie.» PHOTOS U Prevr

11 LA PRESSE. MONTREAL. DIMANCHE 8 MA989 Le Français Alain Prost, deuxième des qualifications, est le seul vraiment susceptible d'inquiéter son coéquipier Ayrton Senna dans le Grand Prix du Mexique, aujourd'hui. PHOTO REUTER Et de pour Senna Agence France Presse MEXICO «Bourbonnais confirme son talent à Lime Rock CILLES BOURCER Claude Bourbonnais n'aura pas mis de temps à confirmer ses prétentions en sol américain. Hier, à sa toute première, course de formule atlantique, à Lime Rock, au Connecticut, il a signé une indiscutable victoire devant l'américain Colin Trueman et ce, par la confortable marge de 9 secondes. Champion en titre de la formule canadienne et recrue de l'année aux Etats-Unis pour sa victoire aux Nationaux de Road Atlanta en novembre dernier. Bourbonnais a eu le meilleur sur une douzaine de con- ~ currents (cinq des 9 engagés n'ont pas pris le départ), inscrivant même le meilleur tour en course. «Je sentais depuis jeudi que j'étais dans le coup, a raconté le jeune pilote de l'ile Perrôt. Restait à la voiture à performer et elle était à la hauteur.» Les cinq premiers à l'arrivée, dont Charles Batka, le troisième, étaient au volant de monoplaces Swift. Au nombre des non finissants, on note Fred Renrev, le vainqueur de l'an dernier, et locko Cunningham, deuxième de la spécialité en 988, qui ont abandonné. Quant au coéquipier de Bourbonnais, John Dekker, il a détruit sa voiture samedi. «J'ai hâte que Goodyear (Scott, le Canadien et ancien champion de la classe) s'amène, a confié Bourbonnais, je sais qu'il fera les manches canadiennes de la série (Montréal et Trois-Rivières notamment). Ce sera un bon challenge.» Il se peut également que Jacques Villeneuve et Stéphane Proulx s'inscrivent à une des. épreuves québécoises. Leur expérience de la F. atlantique ajouterait certes du piquant au solo de Bourbonnais. La course épreuve de Bourbonnais se tiendra à Mid-Ohio, la semaine prochaine. On y - vera également Jacques Villeneuve sur Corvette, en série IMSA. Mears prétend: «Il faudra prendre rapidement le large» Les 5 milles devraient être plus vîtes que jamais Associated Press INDIANAPOLIS La course des milles d'indianapolis est synonyme de vitesse, danger et sensations fortes. Cette année, un autre terme pourrait être utilisé pour décrire cette course: ultra-rapide. Si rapide, en fait, que même le bruit des voitures est amplifié. Pas moins de bolides bruyants, les plus rapides de l'histoire de la classique, seront prêts à s'élancer dès que le drapeau vert se fera voir pour la 7e reprise des 5 miles à h ce matin. Rick Mears, le coureur le plus rapide de tous les temps, sera au premier rang, une position qu'il a déjà occupée à quatre reprises. Il tentera de devenir le premier coureur depuis Al Uriser en 97-7 à remporter la course deux années de suite. John Jones, de Thunder Bay, Ont., âgé de ans, est le plus jeune pilote à avoir jamais participé à cette épreuve et il a enregistré le meilleur chrono de l'histoire pour une recrue avec un temps de.8 miles à l'heure. U prendra le départ au milieu du peloton. «C'est toujours bon de prendre le départ en première place, précise Mears, le champion en titre et détenteur de trois victoires à Indianapolis. Particulièrement en raison des vitesses enregistrées aux qualifications. Il faudra prendre rapidement le large afin de ne pas rester dans le peloton.» «Tout peut se produire dans une telle course, poursuit-il. Mais si tous les coureurs gardent la tête froide et se rappellent que ça ne sert à rien de remporter les premiers tours, ce devrait être une belle course.» Auditoire majeur C'est ce que souhaient les personnes qui devraient assister à la course au circuit d'indianapolis, aujourd'hui, ainsi que ceux qui verront les 5 milles par le truchement du petit écran. On prévoit un temps ensoleillé et une température proche des degrés Celsius. Selon Mears, les meilleurs temps de passage pourraient approcher m-h. Le record de 9.57 m-h, établi par Mears au 66e tour, l'an dernier, est sûr de tomber dès les premiers tours de la course prévue pour. Durant les qualifications, on a enregistré un chrono de m-h. Mears, qui a réussi un tour à.5 m-h et un autre à.885, fait partie de l'équipe de course Penske, menée par Roger Penske. Ses pilotes ont remporté sept fois les 5 milles et ils ont pris le départ en pole position à huit reprises, deux records à Indianapolis. «Je viens à Indianapolis pour voir l'équipe et les pilotes gagner, a dit Penske. Vous devez comprendre qu'il n'y a un seul Indy 5 par année. Certains disent qu'avoir deux ou trois pilotes peut nuire au succès de l'équipe, poursuit Penske. Si vous pouvez aligner deux ou trois voitures au départ, ici, avec des pilotes de qualité, vous avez une bonne chance de gagner.» Fellows récidive à Shannonville L'Ontarien Ron Fellows, de Mississauga, aime les records. Dimanche dernier, à Mosport, il pulvérisait, en qualification, l'ancienne marque de Richard Spénard en série Players. Hier, il a récidivé sur le circuit de Shannonville, en pilotant sa Camaro à un tour de piste de :;. rognant plus de deux secondes au record de piste qu'il avait lui-même établi en juin 988. Le Montréalais Peter Cohen a réussi le deuxième meilleur chrono de l'épreuve, devant Fellows et David Empringham. En finale, aujourd'hui, Randy Mac Dona Id et Doug Beatty partiront de la première ligne, en vertu du règlement qui stipule que les six premiers des essais partent dans un ordre inversé, à la grille de départ. Quant à Spénard, il n'a pu faire mieux qu'une neuvième place. Marc Dancosc partira onzième et Claude Poricr 7 e. Les Trifluviens Reynald Hamelin et Richard Roy, au volant de Firebird, se sont taillés les et 5 e positions. Le Brésilien Ayrton Senna occupera une «position de tête» pour la e fois de sa carrière, aujourd'hui sur le circuit < Hernia nos Rodriguez* de Mexico, lors du Grand Prix du Mexique de Formule un. Grâce â un nouvel exploit, hier lors des derniers essais officiels. Senna est devenu ainsi l'égal de Jim Clark, détenteur du record du nombre des «pôle» depuis 968, année où le Britannique trouva la mort lors d'une course de Formule deux sur le circuit d'hockenheim en RFA ( 7 avril ). Au rythme où il va, le Brésilien risque de porter,très haut ce record. Même s'il avoue que «ce record n'a pas beaucoup d'importance en soi». «L'essentiel est d'être compétitif, d'avoir des résultats», a- joute-t-il. Et aujourd'hui, pour la quatrième épreuve du championnat du monde 989, Senna n'aura qu'un but: la victoire, sa troisième de la saison. Impressionnant hier, «Magic» devra toutefois se méfier de son coéquipier, le Français Alain Prost, le seul vraiment susceptible de l'inquiéter en ce moment. Lors des derniers essais, c'est en effet Prost qui a poussé Senna dans ses derniers retranchements, l'obligeant à effectuer un tour le «couteau entre les dents». Derrière les deux McLaren Honda, personne ne semble disposer d'atouts suffisants pour vaincre. Aussi bien les Ferrari que les Williams-Renault sont distancées. À moins d'une succession d'incidents, d'un violent orage comme hier qui pourrait brouiller les cartes, le succès ne devrait pas échapper à Senna ou Prost. Anciens en difficulté Le Grand Prix du Mexique constitue d'ailleurs un tournant pour le Français. Le résultat (victoire ou défaite) de l'épreuve mexicaine pourrait fortement influer sur la décision que Prost doit prendre dans les prochaines semaines quant à la suite de sa carrière. À ans, le double champion du monde est en effet à la croisée des chemins. Mais lui, au moins, est encore compétitif. Ce qui est de moins en moins le cas de deux autres «anciens», le Français René Arnoux (Ligier Gitanes) et le triple champion du monde brésilien Nelson Piquet (Camel Lotus Judd). Les deux pilotes ont éprouvé d'énormes dificultés, hier. Et tous les deux se retrouveront côte à côte sur la... dernière ligne de la grille de départ.

12 LA PRESSE, MONTREAL. DIMANCHE 8 MAI 989 d'inconnus à l'omnium d'atlanta Associated Press MARIETTA (ay Don Blake, qui n'a jamais fait mieux qu'une neuvième position dans une épreuve de la PGA, a réussi un birdie sur le dernier trou pour compléter une ronde de 7, deux sous la normale, et prendre les devants à l'issue de la troisième ronde de la classique de golf d'atlanta, hier, Blake, qui a raté un long coup roulé pour l'cagle sur ce dernier trou, possède un coup d'avance sur un autre golfeur qui n'a jamais gagné un tournoi, Duffy Waldorf, qui a joué 7. Blake a un total de 7 après 5 trous. L'Australien Wayne Grady, qui menait à mi-tournoi, a joué la normale sur les premiers trous avant de commettre un bogey sur le 5e trou. Il a fait de même sur le 7e et 8e pour chuter à quatre coups de la tête. Larry Mize, le vainqueur du tournoi des Maîtres en 987, Davis Love III et la recrue Kent Kluba ont tous joué 69 ce qui les place à deux coups de la tête. «je suis un peu déçu de ma ronde car j'aurais pu faire "mieux», a dit Mize qui a réussi quatre birdies de suite dès le deuxième trou. Le champion en titre, Larry Nelson a réussi des birdies sur les trois derniers trous pour un 68 qui le place au sein d'un groupe à. Al Geiberger a vu son avance réduite à un seul coup, hier, alors qu'il a ramené une carte de 7, un sous la normale, lors de la deuxième ronde de la classique senior de la PGA. Geiberger, qui a réussi des birdies au premier et dernier trou, a commis un bogey et il totalise 7 coups après deux jours de compétition. Ayako Okamoto a retrouvé sa touche sur le circuit de la LPPA. La Japonaise a joué une ronde de 67, quatre sous la normale, hier, pour prendre une confortais avance de cinq coups devant Beth Daniel à la classique de golf Corning. C'était la septième ronde consécutive sous le par d'okamoto après avoir pris un mois de repos avant la classique de la LPGA la semaine dernière, où elle a pris le deuxième rang. «je pense qu'elle est imbattable, précise Daniel, qui a joué 7, hier, je ne pense pas que personne d'autre qu'elle ne va remporter ce tournoi.» - *f«jordan enfile as points Avec trois secondes à faire dans le troisième match de la finale de la conférence de l'est de la NBA, Michael Jordan () a inscrit un panier et donné une victoire de aux Bulls de Chicago contre les Pistons de Detroit hier. Les Bulls ont pris les devants - dans la série. Jordan a terminé la rencontre avec 6 points. Cet après-midi, lors de la quatrième partie de la finale de la conférence de l'ouest, les Lakers de Los Angeles auront la chance d'éliminer les Suns de Phoenix. PHOTO REUTK UW Triomphe romain pour Freuler dans la septième étape du Giro Agence France Presse HOME Le Suisse Urs Freuler a triomphé à Rome entre le Colisée et le Mont-Palatin, à l'issue de la septième étape du Giro courue hier entre Isemia et la capitale italienne (8 km), où l'italien Silvano Contini a conservé une journée supplémentaire son maillot rose. Urs Freuler, ans, a renouvelé sa précédente victoire, acquise dans les mêmes lieux historiques il y a sept ans, lorsque le Tour d'italie avait fait étape à Rome pour la dernière fois. Mais le Suisse, passé depuis sous les ordres de Peter Post dans l'équipe Panasonic, n'a gagné cette fois que d'extrême justesse, devant l'italien Mario Cipollini. En tête aux 5 mètres, Freuler a conservé seulement quelques centimètres d'avance sur son rival, suffisants néanmoins pour qu'il enlève la -ème étape de sa carrière dans le Giro, la -ème des coureurs suisses dans cette édition, après celles de Rolf Jaermann et Stefan joho. Le sprinteur de Glarus (à une soixantaine de kilomètres de Zurich), qui avait sacrifié ses chances dans la première étape pour le compte de son coéquipier néerlandais jean-paul Van Poppel, a tiré parti du travail de son équipe dans un final rendu très glissant par un orage. W EN BREF L'avenir du Supra: entre les pieds de ses joueurs L'équipe montréalaise amorce sa saison aujourd'hui à Hamilton VICTOR PETKOV collaboration spéciale HAMILTON VOILE Les Français Bruno Peyron et Jack Vincent, sur le trimaran Charal, ont remporté hier, à la tombée de la nuit, la transat Lorient-Saint- Barthélémy-Lorient. Ils ont franchi la ligne d'arrivée à h : GMT, après avoir couvert les, milles du trajet retour en jours, six heures, deux minutes et secondes, à la moyenne de,67 noeuds. Charal ne faisait pas figure de favori au départ de la course le avril. BOXE L'Américain Virgil Hill a conservé son titre de champion du monde des poids mi-lourds, version WBA, en battant le Nigérian Joe Lasisi par arrêt de l'arbitre à la 7-ème reprise d'un combat prévu en rounds, hier à Bismarck (Nord Dakota). Hill, toujours invaincu en 5 combats, défendait son titre pour la sixième fois. TENNIS La RFA participera aujourd'hui à sa première finale de la Coupe de nations de tennis, qui Cet après-midi, à Hamilton, le Supra de Montréal amorcera officiellement sa seconde saison dans la Ligue canadienne de Soccer en affrontant la formation locale des Steelers, championne en titre de la d i vison Est. Après avoir connu une première année d'existence assez difficile sur les plans sportif et financier, l'équipe montréalaise entreprend sa nouvelle campagne avec un objectif en tête: s'accrocher à la vie pour mieux séduire par la suite. Ceci se traduirait par un jeu de qualité maintenu, un intérêt maintenu du public, et, conséquemment, des recettes au guichet salutrices. Or malheureusment, l'année dernière, les hommes de l'en (mineur Andy Onorato ont fini bon dernier au classement de la division Est, les amateurs n'ont pas suivi à la hauteur des espérances fondées et l'organisation s'est retrouvée avec un manque à gagner de l'ordre de $. C'est ce qui a entraîné le club dans un engrenage déplaisant. À l'inter-saison, quatre ou cinq groupes d'acheteurs, parmi lesquels des hommes d'affaires d'origine italienne, ont délité les uns après les autres. Mais aucun n'a voulu reprendre en main le déficit du club. Le trou monétaire n'ayant pu être bouché à temps, le directeur général du Supra, Pari Arshagouni, a décidé de solliciter l'appui de ses cadres. «Pour permettre à l'organisation de bénéficier d'une meilleure marge de manoeuvre financière, notre personnel de joueurs a accepté d'évoluer sans garanti salariale. C'était le seul moyen pour nous de poursuivre nos opérations», estime-t-i I. Ce qui ne l'empêche pas de continuer ses recherches afin de compléter le financement nécessaire. Car Arshagouni est conscient que son club est engagé dans l'engrenage d'un cercle vicieux, qu'il est décommandé de suivre dans le sens régressif: finances souffrantes, donc difficultés à attirer et à conserver des joueurs de qualité, donc spectacle dégénérant, donc public boudeur et, pour finir, finances encore plus maladives. Pour sortir de ce cercle vicieux, Pari Arshagouni compte sur un élément déterminant. Ce sont les joueurs, bien qu'ils ne composent pas les effectifs les plus riches de la ligue, qui, par leur hargne et leur motivation, peuvent sortir le club du pétrin. La survie du Supra est entre leurs mains, entendez entre leurs pieds. C'est à eux, sur le terrain, de se déchausser et de se sortir les tripes, à l'abri de toute pression salariale, pour permettre à la franchise de repartir sur des bases plus saines, dès l'an prochain. Des bases sous forme d'un nouveau statut à but lucratif, plus alléchant pour les investisseurs. l'opposera à l'argentine, grâce à ses deux victoires en simple hier contre les Etats-Unis, lors de la sixième journée du tournoi par équipes ATP de Dusseldorf. Dans le groupe Bleu, Boris Becker a en effet battu Tim Mayotte (6-,6-), puis Carl-Uwe Steeb a disposé d'aaron Krickstein (6-, 6-). Dès lors, la défaite en double d'eric Jelen et de Patrick Kuehnen contre la paire américaine Rick Leach et Jim Pugh (6-, 6-7,6-) ne revêtait que peu d'importance. NATATION Julie Barbeau du club de Natation Laval s'est assurée de participer à une deuxième épreuve aux jeux du Canada en remportant le mètres style libre devant Stéphanie Sewchuk de Pointe-Claire. Barbeau a ainsi gagné une deuxième médaille d'or. Chez les hommes, Robert Pearson de Pointe-Claire a défait de justesse Paul Deshaies de Sherbrooke au m libre. Deux autres nageuses du club de Pointe-Claire, Chantai Pelland au m brasse et Cabrlella Kuntz au m libre, ont également fini au premier rang.

13 LA PRESSE. MONTREAL, DIMANCHE 8 MAI 989 BABILLARD Vous organisez un tournoi? Vous cherchez une équipe pour compléter les cadres de votre ligue? Vous planifiez une excursion? Rédigez un communiqué concis et précis et faites-le parvenir, au moins une semaine avant la date de parution désirée, a BABILLARD, La Presse, section des sports. 7 rue Saint-Jacques. Montréal. HY K9. Réjean Drainvillc. responsable des loisirs à la prison de Bordeaux, est à la recherche d'équipes de balle-molle de calibre «C» intéressées à rencontrer des équipes de détenus entre les 9 et 5 juin. Renseigne- ments: 6-77 postes ou. o La Ligue de balle-molle du Sud-Ouest de Boucherville tiendra un tournoi de balle donnée, mixte, les 9, et juin. On doit s'inscrire avant le mai. Renseignements: -955 (jour) ou (soir). Il y aura tournoi de balle-molle de classe «C» à Côte-Saint-Luc, du au 5 juin. Renseignements: Pierre Bouffard au 88-6 ou Mario Harvey au 9-6. O Le club Optimiste de Léry organise un tournoi de, balle-molle de classe «C» (équipes masculines et féminines) du 9 au 5 juin. Renseignements: Albert Breault (698-96) ou Stéphane Bégin (69-9 ). Un tournoi de balle-molle aura lieu à Saint-Jean- Baptiste de Rouville du 9 juin au 9 juillet. Le tournoi s'adresse aux équipes féminines. Renseignements auprès de André Poulin au 6-5. II y aura tournoi de balle donnée du 7 au juin au parc Saint-Germain, à Sorel. Le tournoi s'adresse aux équipes de classes ouvertes et «C». Renseignements: Michel Lussier au 7-76, après 8h. La patinoire de l'aréna Antonio- Yanakis, à Saint-Gabriel de Brandon sera en opération pendant tout l'été. Toute organisation de hockey, ballon-balai, patinage artistique ou ringuette peut retenir des heures de glace. Renseignements auprès de Michel Yanakis au (5 ) La troisième édition du Rendez-vous P.C. 89 aura lieu le samedi juin, à l'école Georgcs- Vanier, au 5 rue Jarry, est. L'accueil des participants se fera à compter de 9h. Athlétisme, cyclisme et natation seront à l'honneur. Rendez-vous P.C. 89 contribue à favoriser l'activité physique auprès des personnes souffrant de paralysie cérébrale. Renseignements: Le centre Immaculée- Conception tiendra un camp de vacances urbain pour les adolescents de à 6 ans. Renseignements: HOCKEY Il y aura tournoi de hockey-balle sur ciment, compétition sans contact de calibre «C», du 9 au juin, à l'aréna Mela n- çon de Saint-Jérôme. II faut s'inscrire avant le 5 juin. Renseignements: Yvon Malette au (5) FOOTBALL L'école de football de l'université de Montréal aura lieu du juillet au août. L'école s'adresse aux joueurs débutants et plus avancés âgés de à 8 ans. Deux options sont offertes, résidence à l'université ou externe. Renseignements: Marcel Henry, au L'équipe de football du collège Bois-de-Boulogne tente de retracer tous ses anciens joueurs et entraîneurs, dans le cadre de son e anniversaire. Renseignements auprès de Céline Leblanc au -, poste 5, du lundi au vendredi entre 9 h et 7h. VELO Le club Le Suroît organise une course contre la montre de km tous les lundis. Rendez-vous à 8H au parc des Ancres, sur la route du canal, à Pointe-des-Cascades. Renseignements: Alain est à la recherche de personnes inscrites au Tour de l'ile à grande vitesse dans le but de former une équipe de quatre. Renseignements: 8-98 entre 8h et 9h (répondeur). PERSONNES JOUENT À LA BALLE AU CANADA NATATION Une série de cours de plongée sous-marine débutera le mai au centre Claude-Robillard. Le matériel est fourni dans le prix de participation. Renseignements: ou 87^. Jeu d'eau offre des cours de natation pour apprivoiser la peur de l'eau. Les cours sont offerts jusqu'au juin. Renseignements: Lucie Trudeau au Il y a bain libre au Cepsum du lundi au vendredi de I7hà 8 h ci les samedi et dimanche de Ih à 7h, jusqu'au 5 juin. Renseignements: -65. Le CAP du collège Bois-de-Boulogne propose des cours de natation pour les jeunes de à 5 ans et pour les adultes. Les inscriptions débuteront le 9 mai. à 8 h, au collège même. Renseignements: -. poste 9. En soirée : -9. Le groupe Nature et Patrimoine organise un weekend de nature les 9, et juin au Centre de la Rouge, dans l'outaouais. Au programme: identification des plantes médicinales et printanières, observation des oiseaux et une multitude d'activités reliées au plein air. Par ailleurs, à l'occasion du long congé de la Saint-Jean-Baptiste, il y aura observation d'oiseaux dans les Ilets Pellerin, dans la région de Kamouraska. On visitera aussi les sites du patrimoine de cette région. Le prix de cette excursion de la Saint-Jean s'élève à $7 pour les membres ($ de plus pour les autres), ce qui comprend le voyage en autobus, l'hébergement au cégep de Rivière-du- Loup, la croisière dans les Ilets et les frais des naturalistes mais pas les repas ni les frais d'entrée des diviers visites. Renseignements: 68-. Le centre d'activité physique du collège Montmorency organise des excursions de plein air du 6 juin au 7 août, pour les jeunes de à 5 ans. Equitation, vélo, canot, spéléologie et escalade sont au programme. Renseignements: L'association des Naturalistes adultes du Québec se rendra à la base de plein air Davignon, dans l'estrie, les, et juin. Le premier juillet, le groupe visitera le parc de la Mauricie, pour l'observation des oiseaux et l'identification des plantes. Renseignements : Le camp de jour Laval offre aux jeunes de la région l'occasion de vivre une expérience unique en participant à un programme varié d'activités physiques. Le camp s'adresse aux garçons et filles de 5 à ans, pour une durée de deux semaines, et se déroule à l'école secondaire Mont-de-Lasalle entre les 6 juin et 8 août. Rensseignements: Ginette au COURSE A PIED La e édition de la course Maskou aura lieu le dimanche juin à l'aréna L.P. Gaucher, à Saint-Hyacinthe. À l'affiche, une course de km ouverte à tous, une course pré-sélection aux championnats canadiens des km en fauteuil roulant. Renseignements: Julien Arpin (5 ) O Le club de tennis du centre Claude-Robillard organise une activité récréative aux terrains extérieurs, tous les dimanches, à partir d'aujourd'hui (8 mai) et jusqu'au 7 août, de 9 h à h. Renseignements : Ronald White au 5-, poste 79 ou Denise Coquel au Il y aura camp de tennis du au 5 juillet, puis du 6 au 9 juillet, sous les auspices de l'école de tennis Jacques Hérisset. Les campeurs bénéficient de cinq heures et demie de tennis par jour et d'activités sportives et socio-culturelles. Renseignements: (8)67-. Le club San; Sport, de Brassard, offre une école de tennis estivale aux joueurs de la Rive-Sud et du grand Montréal. Les sessions seront données du lundi au jeudi, entre loh et 7 h pour les juniors et entre h cl h pour les adultes, pendant les mois de juin, juillet et août. Renseignements auprès de Normand Boyer au BALLON SUR GLACE Les équipes désireuses d'évoluer dans une ou l'autre des ligues de l'association de Lanaudière sont invitées à communiquer le plus tôt possible avec Robert Turcotte au (5) Ces ligues comprennent le ballon sur glace avec et sans contact de même que le hockey à pied sans contact. La course du Parc Extension prendra l'affiche le juin à l'aréna Howie-Morenz, rue Querbes. Il y aura des courses de,6 km, de km, de 5 km et de km. On pourra s'inscrire à l'aréna même ou au 68 rue Saint-Roch. Renseignements: ou 7-97.

14 LA PRESSE. MONTREAL, DIMANCHE 8 MA989 5 Les statistiques de la/çoupe STANLE^ «Jamsy to 8 Née*/ 7 Tbelven 7 Joyca 9 5 Buindge 5 Sweeney 9 NeuIeW 77 R. Bourque Carter I Il Carpenter... 8 t 5 Brickley 8 Crowder 8 Hawgood Shoedortom. M Wesley 9 Johnston I 5 Moog 6 Gassy 9 Cimetta 5 Mokosak Byers Lemekn.. Petersen BUFFALO 77 Turgeon 5 7 Fokgno 5 6 Housiey 5 Vaivs 5 Ledyard 5 7Tucker 5 Andreycbuk.. S 8 Bodger S 65 Napier 9 Armel. 5 5 Ramsey 5 I Sheppard 7 Anderson S Krupp.._ 5 Malarchuk... 7 Playta*... Ruuflu 6 Shannon 56 Pnesttay Qouher Hartman 5 Hooue 5 9 MaGmre S 9 Parker 5» fbw- 9 I J 6 5 I s a o % CALGARY JUIM HI I ««* /- Maclnnis Mullen Qknour 9 Ono 6 9 Loot) Nieuwendyk Patterson Roberts S Ramage 5 Floury Macoun 6 9 Pepknski MacLeOan 5 - M. Hunter - 9 McDonald 9 T Hunter 9 Suler 5 6 Mattress 9 5 Murzyn McCnmmon. 6 Priakm Sabourm Wamsley 7 Hrdma Vernon 7» 8 II I I Savard IB a II 9 Larmer )/ Presley 7 S Creighton 5 5 S Yawney 5 8 T.Murray Thomas S a Marson 8 8 Graham 8 6 Gilbert IS t 5 6 a Murray 6 9 Ou Sutler 8 I * Roerack Brown t Wilson, Hudson I Konroyd.6 Bassen Chewier IB Van Dorp 6 t Cessidy Noonan Pang Samoiss Vmcaletn 5 Meet IB DÉTROIT am u i A fu /- 9 Viemnan 8 S 5 7- Oates._ Klima 8 8 Barr 6 Chiasson 5 - Burr 8 7 Gallant 6 - Norwood 8 5 P. Maclean Chabot 6 Robertson Kocur 9 Dekjrme 6 7 Mouda 8 - Zomeo 6 - Higgms Sharpies Hanton K. King.. 5 McKay - Graves 5 - Stelan 5 8 Ni«8 - O Connel 6 EDMONTON wsm aa a A m / - Messier 7 I - 7 Kuril Smith 7 Tikkanen 7 - Carson 7 9 Lacombe 7 9 G. Anderson. 7 - Lowe 7-8 Mum 7 - Jonsson Muddy 7-8 Simpson 7-7 Lamb 6 McClelland 7 Gregg 7 MacTavish Beukeboom.. 8 Leblanc 7 Halward - 7 O. Hunter 6 - D Brown 7 - Fuhr 7 HI a Babych Evason Quenneville. 6 Ferraro 7 Young MacDerrrwd... Francis 5 Samuetsson. 6 Turgeon 7 Lawton I a Shaw Cknesn I 5 Jemngs... I 7 Peterson Col* _ J Anderson 5 Tipped 8 J Hua 9 Ladoucaur... Madvtf T. Martin Paras* Sidorkiewicz. 5 Whitmof* Makjney rts > 6. tu a «/ - 99 Grettky NtchoHs Kontos S Duchesne.II 8 - Robitaille 6 8 Kespar Taylor 5 6 Laidlaw 5-6 Krushelnyski 5 7- Werner - OeGray a - 6 Kennedy - McSorley 6- AJJison 7 - Crossman 9 Millar O i l - 5 Waiters O i l 5 PrajHer _ - Uba 5 Healy 7 Syke Baumgartner 5-7 Tonelll 8 - Hrudey Ouguay II - M HI a» m - Bellows Gavm 5 7 Broten 5 - Habscbeid Brooks 5 - Berezan 5 7 Barber 6 Muse S 6 Chambers 8 Murphy 5 5- Pasek - Gotaas Archibald Babe - Oepalma 9 Modano - 8 Larson - Takko Casey 5 Siren - Gartner 5 - Giles 5 I- 7 McRae 5 - Tmordi 5 - MJ I m. / ta. 5 a Smith II 8 9 I 8 C Cheko* M. Naskjnd. II R Courtne» 8 S 8 5 P. Svobode. - 6 S Richer M McPhee 7-9 B SkruOartd 7 9 L. RoC.nsoo 8 9 Carbonn**u S. Corson R Welter C Lorreoux M. K**n* 7 7 B Oayne O. Duiresoe. 6 agachntt E OesiarOns 6 S R. Green. 6 P. Roy C Ludw«j 9 S. Msfftaon... I- Hayward NY RANGERS mm m a Ifkw- n. Leetch 5-8 Sandstrcm. 5-7 C. Wilson - 5 Ogrodnick - 8 Granato - - Petti - 7. Shaw - Laflsur - Froese 9 B. Mullen Ertxon - Graschnsr Hardy - Nilan -8 Patrick - 5 flichter 9 a Turcotte... - t«rufl - 7 VanWos- Orouck 5 Lafrenere Dahlen - Debtois - Kisio 9 PHILADELPHIE MIKIM Ml - ta Kerr Propp Howe Tocchet Bullard 9 9 PouBn Eklund Ron Sutter Metanby G. Murphy a Smith Carkner Acton SamuelSn.9 Secord Sinlsalo 8-7 Wees Chycbrun Hmtall 5 8 Craven - 8 Mentha 8 Dobbin 7 5 Su.iiinjn 5 Wregget Berube 6 56 PITTSBURGH HI a 66 M. Lemieux.. 77 Corojy 5 Stevens.. Ourm.. 6 Cuaan ZalapsM a Brown 5 5 Curtnywrth...t Caaender 9 P. Bourque. 6 J. Johnson It Looey Errey S a Omeen-. 9 McUwain Hannan... 8 HiBier 9 5 Barrasto Oykstra Young 8 Zemlak Dahkjuist 6 CauftekJ- 9 7 Buskas.- ST-LOUIS a* a 9 Zezel 8 Federko 6 a Hu» 5 G. Roberts... 7 Momesso Meagher Lowry.._ P. Cave»... 7 Ronning. 7 8 Pasiawski 9 5 Turn* 8 Evans 7 5 Raglan.-. 8 TiHey 9 Bnnd'Amour. 5 6 Hrkac Benmng 7 6 Laky 7 acavakni... 9 McKegney... Gingres_ 7 Ewen.._ 6 Featherstone 6 9 Millen A m VANCOUVER A m / 6 a i / I a o i- - Mjftm HI a «et-../ - Bradley linden Sknko Nordmark Grsg Adams Reinrtarl Tanti Rich Sutter Brdgman 7-9 Sendtak 6-5 Butcher 7 Ulster 7 I Bozek Stem 7 Snepsts 7 - Guy - Bemwig Weeks Melnyk I-. Smith - K. McLean. 5 G.C.Adams. 7 - Smyl 7 I- ta M 8» 6 99 a> 9 8 I- ta M WASHINGTON m a Cowman 6 C.ccare..i 8 6 Gustafsson... Hatcner 6 S. Stevens Ridley 6 Plvonka 6 D. Hunter 8 6 Johansson Rous* 6 7 Christian 6 Qoukl 9 5 Francaschstti 6 Leech 6 Mier 6 8 Feu I 6 Cornveau. 9 Drue* 8 Wickenhetser 5 5 Langway 8 Peelers 6 5 Sheeny 6 i STATISTIQUES GARDIENS DE BUT JOUEUR MB» BC M Mey. Roy Bnan Hayward 7 9 MlÉel<) Miks Vernon Rick Wamsley 6 Calgary ) 59 J.5 Darren Pang Alain Chevrler O.6 Chicago () Andy Moog 59. RSfsenlsmsftn Beaten «J, Ken Wregget 68 Ron Haman PrlBsdl»Ws<) GregMillen 69. SlLoult(O) 85. Jacques Ckxrner Crirtt Metercflofc ? Buffalo () 8 8 Sieve Weeks 8. Kirk McLean 8 58 Vancouver () 8.5 Grant Futtr 7.5 Edmonton () 5.57 Wende* Young 9 5 TomBatrasso 6 8 Butleloll) Glenn Healy Kelly Hrudey Loe Angeles () Greg Stelan GlenHenlon Detroit () P. Stdorkrswici 8.87 KayWhitmore 5 Hartford () PetePeetors 59 Washington () Kan Takko 5 7 Jon Casey 8 55 Minnesota (OL 7.5 J.Vanbtasbrouck MikoRichler 58 BooFroese Rangers () 9.75 Les meneurs indique les recrues MJ B B u t S Joe Mullen. Cat 6 Brian Propp. Phi 8 Tim Kerr. Phi 9 Mario Lemieux. LA Sobby Smith, Can. Doug Gilmour. Cal Assistances M J A AI Maclnnis, Cal Wayne Gretzky. LA 7 Mark Howe, Phi 9 5 Chris Chelios, Can 5 Paul Colley. Pit Joel Otto. Cal - Buts en avantage numérique MJ Tim Kerr. Phi 9 Mario Lemieux. Pit Chris Kontos. LA Joe Mullen. Cal Joe Nieuwendyk. Cal Buts en désavantage numérique MJ A Wayne Presley. Chi Dave Poulm, Phi 9 Derrick Smith, Phi 9 Hakan Loob. Cal Buts gagnants Al Maclnnis. Cal Rob Brown, Pit Stéphane, Richer, Can Theo Fleury. Cal Doug Gilmour. Cal Buts en prolongation MJ Tony Hrkac. StL Kelly Miller. Wash 6 Paul Reinhart. Van 7 Brett Hull. StL Rick Meagher. StL Phil Bourque. Pitt Duane Sutter. Chi 6 Dave Poulin. Phi 9 RuSS Courtnall, Can Stéphane Richer, Can Bobby Smith, Can Ryan Walter, Can Doug Gilmour. Cal AI Maclnnis. Cal Joel Otto. Cal Gardiens Moyennes MJ BC Moy. Patrick Roy, Can 9.9 Mike Vernon. Cal 5.6 Alain Chevner. Chi 6.6 Greg M.llen. St. L. Ron Hextall. Phi 5 9. Victoires MJ Mike Vernon. Cal Patrick Roy, Can 9 Alain Chevner. Chi 6 Ron Hextall. Phi 5 Tom Barrasso. Pitt G % d'arrêts contre buts alloués MJ BC Tirs % Patrick Roy. Can Alain Chevner. Chi Mike Vernon. Cal Tom Barrasso. Pit Blanchissages MJ Bl Mike Vernon. Cal Patrick Roy, Can 9 Jacques Ctoutier. Buf Grant Fuhr. Edm 7 Equipes Fiche en séries MJ G P BP BC Moy. CALGARY MNTBÈAI PHILADELPHIE CHICAGO PITTSBURGH ST. LOUIS BOSTON 5 S 9 5 VANCOUVER EDMONTON LOS ANGELES WASHINGTON DETROIT MINNESOTA 5 5. BUFFALO 5 6. HARTFORD 8. NY RANGERS... 9 Efficacité en avantage numérique Av. Buts % LOS ANGELES PITTSBURGH CALGARY 8. WASHINGTON PHILADELPHIE NY RANGERS BUFFALO 6 9. MINNESOTA EDMONTON CHICAGO MONTRÉAL DETROIT VANCOUVER ST. LOUIS BOSTON HARTFORD Efficacité en désavantage numérique Dés. Buts % MONTRÉAL CALGARY CHICAGO ST. LOUIS BOSTON 7 8. BUFFALO 5 8 ~ MINNESOTA 5 8 LOS ANGELES PHILADELPHIE HARTFORD NY RANGERS PITTSBURGH WASHINGTON DETROIT 7 7 VANCOUVER 6 7. EDMONTON 6 69 Punitions MJ ST. LOUIS MONTRÉAL BOSTON VANCOUVER 7 EDMONTON 7 LOS ANGELES... CALGARY WASHINGTON 6 HARTFORD MINNESOTA 5 CHICAGO 6 DETROIT 6 PHILADELPHIE... 9 BUFFALO 5 PITTSBURGH NY RANGERS Pun. Moy. min. min./p

15 6 LA PRESSE. MONTREAL. DIMANCHE 8 MA989 Inscrits à Blue Bonnets DIMANCHE (h) PREMIÈRE COURSE: Amble Bourse: $9, Onsan S. Turenne Donald Hanover B. Coté Armbro Houston R. Zeron SandViper J.Hebert 5 Damon Hanover N. Dessureault 6 GoTsbo MCharron DEUXIÈME COURSE: Trot Bourse: $8,. LinhekJs Fury A.Lachanee Bowl Bid Y. Gautfuer Disco Jack A. Boucher Regal Canyon.._ V. Rtoo 5 Armbro Delhi H. Beaodom 6 Keats Hanover G Lâchante 7 Scotch loch.- D.Mac Tavish B Uniforme Angus M. lactam 9 Maggies Kate L. Léonard AE Amity Phyllis C. St- Jacques TROISIÈME COURSE: Amble Bourse: $,5. t The Chicago Baron J.Marchand Beagle Bay M. Lachance Rirrja!eev:o.. N.DessureauH Golden Lee J.Hebert 5 Runnymede Lobell _ Y. Rlion QUATRIÈME COURSE: Amble BOUT» $9,. Ralph Again M. Barrieau - SharleySnam..: M.MacDonald Harada. Y. Gauthier S 5- Mustang Lobell S-Ouetiet 5-5 Three Times Chai _ R. Zeron 6-6 Roscoe Lobell A. Lachance 5 - CINQUIÈME COURSE: Trot Bourse: $.. LakeTahoe 8. Côté Action Spur B. Livemoche Nevete G L G. Lachance Brookside Pride R. Zeron 5 Fickle finger A. Lachance 6 TNTCohïns.. S. Oueilet 7 Instinct Grade Y.Gauthier 8 Bumin Hearts S. Brosseau 9 Profiteras Best J. Hébert SIXIÈME COURSE: Amble Bourse: $,5. Armbro Emery fl. Zeron One To Watch M. Lachance Space Cowboy S. Oueilet Martin Ahnahurst Y. FHion 5 Riviera Hanover... M. Barrieau 6 Top The Sixes M. Bourgeois SEPTIÈME COURSE: Amble Bourse: $8,. AosSaluV J.Marchand Lukes Dickie Y. FSon Marc B Quick... _.. M. Barrieau Charlottes Knkjht N. Dessureault 5 Under The Son S. Brosseau 8 Tequesta Loteil R. Zeron 7 Caractère Special M. Lachance 8 Keystone Affair M. Charron HUITIÈME COURSE: Amble Bourse: $6,. Private Service S. Oueliet Noras Best M. Ce ut j Bakou Vet Lam M. Pelletier Boss Michel A. Bédard 5 Bye Bye Dee Y. Poirier 6 Switt Symbol Y. Fil'ion 7 Scoring M. Lachance 8 Texas Angus S. Brosseau 9 Mr Seahawk J. Kovacs AE Its Lite Time C. Emond NEUVIÈME COURSE: Amble Bourse: $,. Rare Review A- Coté Suthen Guvna J. Lareau Homeboy Hanover S. Oueliet RamboJan B.Côté 5 Gimble. M. MacDonald 6 Gunner Goodall R. Zeron 7 RediineCollins J.Hébert DIXIÈME COURSE: Amble Bourse: $9,. Contrecoup M. Lartviére Stick And Easy M. Barrieau Knapsack R. Seaman BirchleaFarrN J.Marchand 5 Terrifie Tootsies A. Lachance 6 Grades Howard S. Turenne 7 Judys Gai J.Tourlgny 8 Cheval DeTroie S. Grisé ONZIÈME COURSE: Amble Bourse: $7,. Webber Blue Chip M. Lachance Almighty One M. Barrieau SeBoAnais R. Gingras Bio Millie _ P. Schwarz 5 Jessys Beach Bail D.Turcotte 6 Brome Harbour S. OueHet 7 BBJoF N.Jones 8 Stonegate Flasher R. Zeron 9 Armbro Gosling B. Côté S 5 6- S S î Résultats à Blue Bonnets M Carey Surprise Peter DruMOH) Le Coq Hire Mai IM NEMÉK COURSE - TROT - A RÉOÀttEFt $*» H BOURSE: $6, - Départ ThJJ - Mr Rapide - Température: 9 <w?. '. ' )». CM R» Ta** tutêtm CMH ( S ta I M? M'i. ACM. «M» Mti. Y.Gatfer M MR ZttU H.Pcrton $7 I I 5 i t 5-5'. M.Lachanee 7 7» a M <SI-I% M Lattice.55 S 5 6 Sa eextlk $". 6, N. OessmaJt. FI75 X X7 X7X MM «7. R. HUrHEKCCT!U 7. MO Cute J U Kl Haanmom ix BACT*«MI$7. TyWBel Jens tac GsSa.ni (Mv Chest Itafen BejVt Fol Prit r.onvr; RtSM MTua$a fcjemcomc. 5OGSSUIREL KMHiPrdl CnMe* MM ASSGTCB MrosaDuKao! Tans Touch&»n LoveSet PotaCoMCM Stow Lap ri Un Lynn WAWAIAN PPJE 7-CA7^TCfMO'/E WUSTE CRADE EUXIÉWE COURSE AMBLE POUR AHS BOURSE: $.» - Depart M > fc V. M Ri Tecee CowfuctM» C«M S tel * 5» Vh lurtttrd $ * «9 7. -V, A. Gâté $5 5 S X-H. - U UrfiT» 5 AsX t $r* m M ecugeos... S Ml, P. Graver $9 t t 5K 5 6? S m N. r>«uw#_sl$ A Gerdrcn. 95 $ IX X8X 9-OISB-âs S. Fiion F $ -DISKS P. Couture J J 7 Ut Oui»: tel 7 Pror/WoSrjouMlMortrtaLQuéCec. là TroTOTfcf*»* $ A " mirttlxr>9xil. TROISIEME COURSE TROT À RÉCLAMER $8. BOURSE: $M - Dépare MM DM FM r«p» Caeductaurt Celés PA % ft ft «m A Lxftm 7 7 S 5 «V. tn 9 A. Beard *. % 9 S Boucher :o55 t t S 5» T. Potier 95 S 5 «5-% M M. Peteter 9 9 e s s 7" 6-m 6 R. M*rs..65 l < S BX-".7-*. D. Au* F55 t t 7e il 6X iix-6 7 S Norm**....6 X ". $% 8 A Sorter 55 $ 5 9 Ourée: lin K> Prof Èa/«Ano-e lachance me. M-aoei. Ouèeec 77. T7UFECTA (-7), $55 * u EXACTA: (-7), $.7 QUATRIEME COURSE - AMBLE - POUR ANS BOURSE: $, - Départ th No P.O. '/< ft ft IM Fh Tempt Conextetn Cotte VoûaVaç: le - -. M. Laetitia $7 CÎSMSK.:," e e - % B.CM FO75 Gwyl»V*i 5 S Se -' 7 -'.- M. Barreau.5 rwcwnsnet a Wi '. LPaknerJr 55 BaBnBoam t $5 5% AGerdron 75 OWBaW $. 8 LeWare. _O5 Young LudryCrarm 9 9 e W% 7-V.. J.KOWS 75 KlfsmAiMir 5 S 7 7 Te 8X-l'i8«- 6 M. Bougeas.755 Matan 7 7 t 8 9 $% $5 7 S. Brosseau l-'vocwmagic. 9 9 Ourta.. ÛALBEIT5 EL5T R 9 7 Prop: Funpes Angus Fjrm$. 8w"cd. Oi>6ec. ÏrjKFffim«AHT TRIFECTA (--J, $7.8 K.CrC... C. <ii 9 Q U I N E l A. (! w l$7. M CINQUIEME COURSE TROT N.G. OE 5, BOURSE: $,5 - Oépart 8h5$ Ne PA ft ft ft OM Re Tempt CaMNctm Cette Noun lobes 5 5 e I I -% 9. A COM mmftctoi I s % P.Grerier FI5 Keys-one FoiFra 6 6 $ $7 BCOAS $ BrookyJeGppw 9 9 tj 6 5e -% iu- 6 Hey Payrjit I X $% $% M. LnHara «95 VtfrA J $5. $% K. Backer $85 kdwcobtt 7 7 5e 5e 6 5% 7-6*. 5. F. Orally 75 KnssCandy X $ $ 5 Y.Gauther $.6 Jayportinvader 7X-y.$S 6. N.Jones 5 5-NOLANSEU.$.6 9 Durée: 9... IUTl RSr«IOUl JM SSHSfî!? ^*i,. K i5 f> * ' * B * l< * C u M c «SwKMF Oonero Val Card Hcp»y BaaTi Sau-ders Saie.'-ï Mît* Grc< Bc» WaCoBr,«j Perfect Clore JUBUTEEO OSER -VALAVO SIXIÈME COURSE - AMBLE - À RÉCLAMER $ H BOURSE: $5, Départ 9ht No Pi). % ft ft Or* Rn Ttmpi Cw&cfejn CcM 5 5 % l-v. 59. M. Peteter. 86 tvi V. 59 R.F*on._ F5 I 6 6 $% ' 59. A Bédard $% V. SGrs*. 6 7e 7% LBounssa $5 5 $5' 6% MOuUtt $ I M» 7-7V. AFSon 5 7e 8 $8". $$'.:. P.Leteovre 75 9 $7 $ Durée: 9 S "rep Ardr*Forr»i.Sl-FrancoisdeU;ai Qu»C»c. v, TRIFECTA (--, $775. ' QUINIELA: (-), $.8 SEPTIEME COURSE AMBLE À RÉCLAMER 8, BOURSE: $,6 Départ 9h6 No P.O. ft ft M FM Ttmpj Comudtun Cetei Corses Sr*t Bey 6 6 e IX-tft (WapSOB N.Oessweauri..Fi. PestJck e -% -tyl. J Hébert 955 H FHer< $ 6e 6V. $ 9 A Lachance. 55 Super Hitter T -% S Flon 69 Unesco Angus 5 m H' S. Brosseau 5 MHMNSMI $ «e 5% $% M. Barreau OSorNGe-rri'; 7e 7% 7-% AF*n_.56 Bofloi 9 9 $ 8-5':. S $6 OpartsbC^M $9% $7'. C RccWeaj * tfuotcx.) 8 Durit 9. : Z.I SCONCES SMART BT 9 M F HEW m Prcp Ganet Sttprws. Caiy J Voit. No 6 CO«F«s n Bcy tomvjié t»r p'jcé s pour avrx éi* couvert cans un rranque au I rj rrrii» par TRIFECTA (8-), $99.5 EXACTA: ($), $.7 Ogvnond Sack OefiantGate OIRespMtnt CjSJwWWy Luor Laumont Causai VcfcaroXd VsnOetée JawiSon -OIAMCWSACX $C FANTGA8 7-OIHESPLfJtOENT... HWTEME COURSE AMBLE N G. DE $. BOURSE: $, Oépart lohoo Ne?. ft ft ft DM Re r«npj CMecUm Cette S ) M -Vj U Lactones.9 i ". -' Y. Gauthier. F.7S 7 7 7e % $%.. Harvey 57.7 ta e M». M. Barreau 5 t 6 f 5e 7-7I 5*. A Gâtas 5 m $-%. A lactate t $9 7$ S Faon 8 S S S e $". $% A Boucha 75 X 9 t 9 $DIS9ds B Lrtcire $8 ( Oui» sja set Prop Ecu-es r> Mai Ln les Gessons L/racna «nc,iaixiiré*.ouéfjec J M TRJROTA;P-7I,$»97 CUINIELA. (-ï). ij» NEUVIÈME COURSE - AMBLE - À RECLAMER, H BOURSE: $5, Départ lottl. Onu FM Trrji Ne ta. ft ft ft 5 S e s* $r. 59 -% % O S M M m jefcrvry AshîonTyler OVrart LîrtBol MtfM S 9» -%. 5% RcrwecFeh 7 6 $fj 6 BIBNVMM 7 7 $ 7 H $5% 7%. UfvJry Rapi* ". $9%. S-JEFSFANNY MUX $6 Oui» loyincert *H EXACTA: 5-8 S&6. Top Tto Tome Bracley Pend E-a Nordern Franc» flew* Summers Per Ho On BeauSaorrrr OcractsNal.65 Y. Ccrhn.55 M. Lactorce 7 C. Eircrd... DIXIÈME COURSE AMBLE N.G. DE $, BOURSE: $,5 Départ M No ta. % ft ft (M Fin Ttdps Ccrdjcuari Cotet le tcc. IHécert FI e te m» -CCU SFXon % $" E Lansur _75 t 6 7 7e 7e 5$>. % M Houle H* M A B,^'l...55 Se '. H». 55 S 6 $5 7-. R Cesiarrj--s - 6X $7. $7i R.&nçjras_ S 6 5e Xe X9-S 9-cts N. Dessureault $$9 KO 5 Ourée : 7 7PADLEY PONO ELT QUINIELA: (-7), $5.5 $NCREM FRANC 9 Jggfïfâ&VS* HHKerca NacsCancurJ-e Crystal ErJra FrerJV HoccoNoc Bonus Tme Bacy Tester Kavanto Puck Tuck Hanover -HHXENCffl 5-HAUS CARTOUCHE -CRYSTALEDMA is SH}^f!!!i t SSS t,ù *' M ONZIÈME COURSE - AMBLE A RECLAMER $$, BOURSE: $#M-Oépart MS Ne P.O. v. ft ft t 6 t 5«5 a e $ Au fil d'arrivée Oren Fin Tanpe Candecton Com «ou N. Jones F 5- -cou M. Lactones 55 - $- N.essu*sau.59 - J laroslir 9 5- AFJerM 75 $7-6- S Boucrer 95 7e $-7-, S Gras $ $9 S F en 5 7-l-$-«O J Heberl Ourée; Prop Ecune Radwa/. Fermes Hunts Haven. RcOel G Huit. SurMrouçfi. Onoro No 8 S'erra OeM relvé ptr le veftrrort. l'èi^m No H H nenooi a pns le «part de la 8e posucn. TRIFECTA (--), $7.6 EXACTA (), $.5 ASSISTANCE: 57$ - MUTUEL $9,7 DIMANCHE Sand Viper, Go Tebo, Donald Hanover. Uniforme Angus, Linfields Fury, Regal Canyon, Disco Jack. Runnymede Lobell, Golden Lee, Ringaleevio. Mustang Lobell, Ralph Again, Roscoe Lobell. 5 Brookside Pride, Bumin Hearts, Fickle Finger, Lake Tahoe. 6 Top O The Sixes, Riviera Hanover, Martin Almahurst. 7 Lukes Dickie, Marc B Quick, Tequesta Lobell. 8 Scoring, Private Service, Noras Best, Bye Bye Dee. 9 Gunner Goodall, Rare Review, Rambo Jan. Judys Gal, Birchlea Farr N, Contrecoup. Webber Blue Chip, Bronte Harbour, Armbro Gosling. Le meilleur aujourd'hui: Dans la 9e course: GUNNER GOODALL (6). Le négligé aujourd'hui: Dans la e course: JUDYS GAL (7). Rôsultats tie Woodbine à Blue Bonnets SAMEDI PREMIÈRE COURSE. B;rC*Louise «. II 9 6. EnteforneRoed MO I. Surent» Rectal 7. Ont «ml couru: Spruce Pocket. Oom S»eet. Niernde Notice. EXACTA. (). $5 9 DEUXIEME COURSE. SJyBJte 7.(. Dance For Lucy 5. TNTLeoy. Ont aussi couru: Cold As Cnanty. Sunrise Lad>. EXACTA (-. $6 6 DOUBLE: (-). $.9 TROISIÈME COURSE 6. One For Bert UO.7. S L \ C, ),.;. :j 7 7. Tangled 7 Ont aussi couru: Sassy French. Feetxe. Time Runs. (la) European Princess a it j rot io EXACTA: (6-5), $9. QUATRIÈME COURSE. Tico'J Regent tso 7 JO S to 5. Fmesse $ 8 6. Baffin Bay. Ont aussi couru: Miss Cuir. Dust The Field. AlaJaster Palace, mips Melody. EXACTA. (-5). S6 CINQUIEME COURSE. leggolam.5 I96 9 A Alacrist».5. IO Anhgona 9 Ont aussi couru: Oecepunal. Osayge Khan. Carl Von, Mr. McGowan. Pnrno Grand, Ten Oka. Go On Go. Stroaaxay. Temperance Oale. Tate à tète pour le Ire position TRIFECTA. (-8-9), 58 TRIFECTA: (8--9). $985 6 SIXIEME COURSE 8. OiamondsGalore Explosive Positon.6 7. ta. Mysterious Noble. Ont aussi couru: Mounltncametfca. Britannia Road. Park Colonial. Uptorhehiit. Wild Style. Lumber Bun. Prince Victor EXACTA $5 SEPTIÈME COURSE. Great Gnu Loykan. 5. Mr. Art W. 7 Ont aussi couru: Host Master. Durable Fire. High Wire Dancer. EXACTA: (). $. WN-: $.9. HUITIÈME COURSE Z Steady Effort 56.. Rather Theatrical Lucky J.W. Ont aussi couru: Soggy Siipense. tony's Gimmick. EXACTA: (-). $ NEUVIÈME COURSE. ProperE«rJence Fo«yAle«is Angta 7. Ont aussi couru: Volterra. Heogeabout. Charming Sassafras. Fancy You. Sweet Blanche. Wee Dram. Piermigant. EXACTA; (-5). $9.8 DIXIÈME COURSE 5 OualO«play_ &.. Noble Briar Crimson Zephyr 5 Ont aussi couru: Ouest For Lie. Ouincy. Nord Oanson. MetaXxd. Country Politics. Wilson's Junction. Unity Road. Geix Ben Peter, Tantalar. EXACTA: (5--6). $8 PARI-MUTUEL $. ASSISTANCE:.5 Trou d'un roup CLAUDE IAVIGME Club de Boucherville lo mai Trou no 6 verges fer no 6 Témoins: Gerry Grenier Léon Daigneault Richard Mestcalle

16

17 8 LA PRESSE. MONTRÉAL. DIMANCHE 8 MA989 Golf Sport motorisé Cyclisme Athlétisme D'ATLANTA Jay Don Btake Ouffy Waldorf Davis Love III KentKJuba Larry Mize Mike Miles Larry Nelson Tommy Armour III Calvin Peete David Peoples Oavid Canipe Scott Simpson Kenny Knox BoOTway Ronnie Black Wayne Grady BoOby Wadkins Lance Ten Broeck Jim Thorpe Paul Azinger Room Freeman Ray Stewart Johnlnman Rex Caldwell Payne Stewart GeneSauers Dewey Ar nette BHIBntton Hubert Green Larry Silveira Nolan Henke John McComish Tim Simpson 75*8-7- Wayne Levi Steve Pate DonPooley DaveBarr Oave Rummetls Buddy Gardner Jodie Mudd Jim Gallagher Rick Pearson DougTeweH Willie Wood Brad Faxon ally Andrade Mark Hayes Dick Mast Mike Hulbert TimNorris OonShtrey Lennie Clements Gary Hallberg WebbHeirrtzelman Russ Cochran Jay Haas Clark Burroughs Louts Brown Ronnie McCarm Larry Ziegler Bob Eastwood Bill Buttner Kenny Perry Mike Nicolette Rocky Thompson Steve Lowery Tom Gamer JimHaHet Phil Blackmar 7-7 OMNIUM SOUTHWESTERN Al Geiberger Bobby Nichols Paul Moran 75 9 Orville Moody Jim Dent Jimmy Powell 78- Deray Simon Jerry Barber 79- Gary Player 7-7- Bob Charles 7-7- Terry Dill 7-7 Butch Baird Lou Graham 7-7 Mike Hid 7-7 Walter Zembriski 7-7- Gay Brewer 7-7 Harold Henning BobErickson Dudley Wysong BobBnie Don Massengale Tom Shaw._ Rives Mcbee Gordon Jones Jim O'Hem Rale Bons Quinion Gray... /S-7 8 Dan Morgan OaveHi» Ken Still far Butt George Lanning Joe Jimenez JohnBrodie.._ Howie JohftSOO _ Ben Smith Bob Rawlins any Maxwell Dick Rhyan Tommy Bolt DougOaliiel Ralph Terry _ Jack Fleck AI Chandler Jim Cochran BobBoWt Jesse Whittenton Homero Blancas Jack Rule Art Proctor Doug Ford PhiiRodgers Chick Evan* Larry Mowry Charles Sifford Oick Hendnckson Bob Rosburg Ron Hase Jim King Charles Owens Bill Johnston J.C. Goosie Freddie Haas Fred Hawkins _ Lou Garrison Auggie Navarro Ab Justice Mike Fetchick George Bayer 78 6 BobGoalby George Rupert Chi Chi Rodriguez 76 WO Circuit provisionnel turcpéen (messieurs) CHAMPIONNAT DELAPCA -émetour Nick Faldo (Ang) 6 (67+69) Craig Parry (Aus) 6 (68+68) Ian Wôosnam (PdG)... 9 (67+7) Neil Hansen (Ang) 9 (69+7) Mark McNutty (Zim)... 9 (7+69) C. Connor Jr(M)...9(7+68) G. Levenson (AFS) 9 (7+69) R. McFartane (Ang)... (7+7) Paul Cur (Ang) 68+7) Sandy Lyfe (Ecq) _ 5 (7+75) S. Ba'lesteros (Esp)... 7 (7+7) CLASSIQUE CORNING Ayako Okamoto Beth Daniel Pat Bradley Dawn CM Patty Sheehan DAmmaccapane D Cusano-Wilkins Ok-HeeKu Jenny Lidback Betsy King Heather FÏrr Kathy Postfewait Dale Eggeling Pamela Wright Caroline Gowan Sandra Palmer AmyBenz Colleen Walker Debbie Massey Cindy Rarick Cindy Mackey Shem Turner Jane Geddes Janice Gibson L. Rittenhouse LauriMerten Chris Johnson Caroline Keggi Nancy White Circuit professionnel européen (dames) HENNESSY LADIES CUP -éme tour ML. de Lorenzi-Taya (Fra) 6 ( ) Laura Davies (G-B) 7(69+6+7) Cormne Dibnha (Aus) 8 (67+7+7) Jody Rosenthal (E-U) (7+7+7) Alicia Dibos (Per) 5(7+7+7) Corinne Soûles (Fra) 6 (7+7+7) Lori Garbacz (E-U) ) Florence Descampes (Bel) 7(75+7+7) Maritz Lauretta (AFS) 7(7+7+7) Alison Nicholas (G-B) 8 (7+75+7) Diane Darnard (G-B) 8 (7+76+7) FORMULE GRAND PRIX DU MEXIQUE m apoto». Senna égale Jim Clark CRILLE DE DEPART Le Brésilien Ayrton Senna (Marlboro McLaren Honda) a enlevé la a «pole-position» de sa carrière, samedi sur le circuit < Her m a nos rodriguez» de Mexico, et a ainsi égalé le record détenu depuis 968 par le Britannique Jim Clark. Senna a réalisé le meilleur temps de la dernière séance d'essais officiels du Grand Prix du Mexique de Formule devant son coéquipier, le Français Alain Prost. Les deux McLaren occuperont donc la première ligne sur la grille de départ, dimanche (n). èr* LIGNE: Ayrton SENNA, Brô (McLaren Honda) :7.75 Alain PROST, Fra {Marlboro McLaren Honda).. :8.77» UQNE: Nigel MANSELL, G.-8 (Ferrari) :9.7 Ivan CAPELLI, Ita (March Judd) :9.7 * UGNE RiccardoPATRESE.Ita (Williams Renault) :9.656 Gerhard BERGER. Aut (Ferrari) :9.85 e LIGNE: Michèle ALBORETO, Ita... (TyrrellFord) :.66 Thierry BOUTSEN, Bel (Williams Renault) :. 5e LIGNE: Stefano MODENA. Ita (Brabham Judd) 5.55 Derek WARWICK. G.-B (Arrows Ford) e LIGNE: Olivier GROUILLARD. Fra. Andrea de CESARIS, Ita... 7e LIGNE: Alessandro NANNINI, Ita.. Jonathan PALMER, G.-B.. 8* LIGNE: (Ligier Gitanes) (BMSDallaraFord) (Beneton Ford) (Tyrrell Ford) Satoru NAKAJIMA. Jap (CamelLotus Judd) 5.9 Philippe AUJOT, Fra (Lamusse/Lamborghini) e LIGNE: Gabriele TARQUINI, G.-B.. (AGSFord). 5. Johnny HERBERT. G.-B... (Benetton Ford) 5.5» UONE: Alex CAFFI, Ita (BMSDallaraFord). 5.9 Martin BRUNOLE, G.-B (BrabhamJudd) 557 lie LIGNE: Stefan JOHANSSON, Sué. (McLaren TAG) :.7 Pier Lukji MARTINI, Ita (MinardiFord) 5.7 e LIGNE: Christian OANNER, RFA... (RialFord) Eddie CHEEVER, É.-U (Arrows Ford) 5.76 e LIGNE: René ARNOUX. Fra (Ligier Gitanes) 5JJ Nelson PIQUET, Brè (Camel Lotus Judd) 5.8 ÉLIMINÉS: Luis PEREZ-SALA, Esp (MinardiFord) 5.95 Mauricio GUGELMIN, Bré. (March Judd) 5.8 Yannick DALMAS, Fra (Larrousse Lamborghini) Roberto MORENO, Brè (CdoniFord) :.95 Athlétisme MARCHE OLVMPIOUE (à Hospitalet de Uobregat, Espagne) Hommes kilomètres: Temps. Frank Kostiurevitch. URSS ::. Mikhail Shchennikov, URSS ::. Evgeny Misiulia, URSS ::7. Roman Mrazek. Tchéc ::56 5. Victor Mostovik, URSS :: 6. Maurizio Damilano. Italie :: 7. Walter Arena. Italie ::5. Guillaume Leblanc, Sept-lles ::9 Femmes kilomètres: Temps. Béate Anders, RDA :8. Kerry Saxby. Australie :. Ileana Salvador, Italie :. Natalia Serbinenko. URSS :6 5. Chen Yue Lin. Chine : 6. Tamara Kovalenko. URSS :8 7. Xiong Yan. Chine :9. Janice McCaffrey, Kingston, Ont,.. 7. Ann Peel. Toronto, 7. Pascale Grand. Sherbrooke, 7: 5. Allison Baker, Winnipeg 57. Holly Qerke, Canada,. Classement par équipe pis. URSS 8. Chine. Italie 5:7 6: 8:5 9:9.. Canada RDA. Hongrie Espagne 7 8. Australie 6 TOUR D'ITALIE ÉTAPE: LE Classement de la 7e étape du Tour d'italie cycliste, courue scmedi entre Isernia et Rome ( km): Classomonî de la 7e étape : Urs FREULER (Suisse / Panasonic) les 8 km en 5 h. : (Moyenne: 7,679 km/h) (avec bonif.: ) Mario CIPOLLINI (Italie) même temps (avec bonif.: 7) Giovanni FIOANZA (Italie) même temps (avec bonif.: ) Paolo ROSOLA (Italie) même temps 5 Davis PHINNEY (États-Unis) même temps 6 Alessio Dl BASCO (Italie) même temps 7 Stefano ALLOCHIO (Italie) même temps 8 Frank HOSTE (Belgique) même temps 9 Peter PIETERS (Pays-Bas) même temps Maurizio FONDRIEST (Italie) même temps Classement général Silvano CONTINI (Italie - Matvor) h. 56:8 Acacio OA SILVA (Portugal) à FlavioGlUPPONI (Italie) A 5 Maurizio FONDRIEST (Italie) à 5 Eric BREUKINK (Pays-Bas) à 6 Urs ZIMMERMANN (Suisse) à 8 7 Laurent FIGNON (France) à 9 8 Stephen ROCHE (Irlande) à 55 9 Alberto ELU (Italie) à 57 Toni ROMINGER (Suisse) à 58 Tennis ROLAND-GARROS Simple messieurs Qualifications (-éme tour qualificatif) : Andrei Olkhovski (URS) bat Pablo Arraya (Pér) Michael Tauscn (Dan) bat Per Henricsson (Sué) 7-6 (7/), 6- Frank Dennhardt (RFA) bat Gerardo Vacarezza (Chi) 6-,7-5 Diego Perez (Uru) bat Carlos Costa (Esp) 7-5, 6- Jeremy Bates (G-B) bat Brett Custer (Aut) 6-,6- Alberto Tous (Esp) bat Danilo Marcelino (Brê) 6-,7-6 (7/) Paul Haarhuis (P-B) bat Paolo Pambianco (Ita) 6-,-6,6- Alexander Mronz (RFA) bat Robbie Weiss (E-U) 6-,7-6 (7/) Cedric Pioline (Fra) bat Nicklas Utgen (Sué) -6,6-, 6- Richard Vogel (Tch) bat Jacco Eltingh (P-B) -6,6-.6- Paul Vojtisëk (RFA) bat Stéphane Grenier (Fra) -6.6-,6- Renzo Furlan (Ita) bat Enrico Cocchi (Ita) -6,6-,6- Simple dames Qualifications (-éme tour qualificatif) : Jana Pospisilova (Tch) bat Andrea Tiezzi (Arg) 6-.-6,6- Natalia Medvedeva (URS) bat Liona Laskova (Tch) 6-,6- Janine Thompson (Aus) bat Kimiko Idate (Jap) 6-,7-6 (7/) Petra Ritter (Aus) bat Immaculada Varas (Esp) 6-,6- Silvia La Fra ita (ita) bat Marie-Christine Calleja (Fra) 6-, 6- Barbara Romano (lia) bat Regina Marsikova (Tch) 6-,6- Sabine Hack (RFA) bat Pretty Marot (Fra) 6-,6- Andrea Vieira (Brè) bat Denisa Krajcovicova (Tch) 6-, S- COUPE DES NATIONS 6-éme journée -GROUPE BLEU - RFA bat Etats-Unis - Boris Becker (RFA) bat Tim Mayotte (E-U) 6-,6- Carl-Uwe Steeb (RFA) bat Aaron Krlckstein (E-U) 6-,6- Rick Leach/Jim Pugh (E-U) battent Eric JelervPatrick Kuehnen (RFA) 6-, 6-7 (V7). 6- RFA qualifiée pour la finale Espagne bat Suisse - Jakob Hlasek (Sui) bat Javier Sanchez (Esp) 6-,6-7 (5/7), 6- J. Arrese (Esp) bat Claudio Mezzadri (Sui) -6,6-,7-6 (7-5) Sergio CasaKJavier Sanchez (Esp) battent Heinz Gunthardt- /Jakob Hlasek (Sui) TOURNOI DE CHARTRES Quarts de finale : Ricftey Renaberg (E-U) bat Martin Streiba (Tch) -6,6-,6- Simon Youl (Aus) bat Olivier Delaitre (Fra) 6-,6- Tom Nijssen (P-B) bat Mansour Bahrami (irn) 6-,7-5 Gabriel Markus (Arg) bat Francisco Blengino (Arg) 6-,6- Demi-finales : Simon Youl (Aus) bat Richey Reneberg(E-U)6-,6- Tom Nirssen (P-B) bat Gabriel Markus (Arg) 6,7-5,6- TOURNOI DE CENÈVE Simples Demi-finales Manueia Maleeva (). Bulgarie, bat Laura Garrone. Italie. 6-,7-5. Concfuta Martinez (). Esp. bat Barbara Paulus, Aut. -6,7-5,6-. TOURNOIDE STRASBOURG SIMPLES Demi-finales Jana Novotna (), Tchéc. bat Jo- Anne Fauli. Australie. 6-,6-. Patricia Tarabmi, Argentine, bat Wiltrud Probst. RFA. 6-,6-. Nabisco Grand Prix TOURNOI DE FLORENCE Simple messieurs demi-finales Goran Ivanisevic (You) bat La «son Duncan (E-U) 8-,6- Horaco Ue La Pena (Arg) bat Andres Gomez (Equ) 6-,6- Réunion de San José La réunion de San José (Californie), le Bruce Jenner's Classic, comptant pour le Grand Prix Mobil de la Fédération Internationale d'athlétisme (IAAF) a donné hier les résultats suivants: - MESSIEURS - Javelot (Grand prii) m. Kazuhiro Mizoguchi (Jap) Roakt Bradstock (G-B) Duncan Attwood (E-U) MikeBamett(E-U) Dave Stephens (E-U) 7. Longueur (Grand prix). Mike PoweH(E-U) 8,55 (vf). Larry Myricks (E-U) 8. (vf). Ken Smith (E-U) 7,65 (vf). Marcus Hickerson (E-U) 7.6 vf) 5. Kenny hamson (E-U) 7,6 (vf) 6. Ray Humphrey (E-U) 7.7 (vf) 5 métrés (Grand Prix). Steve Scott (E-U) :9.. Jeff Atkinson (E-U) :9.7. Tim Hacker (E-U) :9.79. Richie Martinez (E-U).6 5. Maurice Smith (È-U) :. 6. A. Lambrochini (Ita) :.5 7. Dave Ottaway (G-B) :.7 8. Charles Cheruiyot (Ken) :.9 Perche (Grand Prix) m. Kory tarpenning (E-U) 5.7 Doug Frawley (E-U) 5.7. Greg OuplanSs (E-U) 5,6 EartBe«(E-U) _ 5.5. Dave Kenworthy (E-U).5,5 6. Dean Stackley (E-U) 5.5. Tun Bright (E-U) 5.5 Poids RI I.Randy Barnes (E-U),. Greg Tafralis (È-U).85 Augié Wolf (E-U).78 métrés (Grand Prix). H thomas (E-U). (vf 6.ml. Butch Reynolds (E-U).6. Lucius mhler(e-u).65. Larry Myricks (E-U). 5. Harvey Glance (E-U).5 6.NealGadison(E-U). métrés (Grand Prix). Mark Rowe (E-U) 5.. Antonio Pettigrew (E-U) Roberto Hernandez (Cub) Andrew Valmon (E-U) lan Morris (Trinité) KnssAkabusi(E-U) 6.9 métrés (Grand prix) :. Brian Abshire (E-U) 7:5.7. Matt Guisto (E-U) 7:5.9. Mark Oleson (E-U) 7:57.. Angeto Carosi (E-U) 7: Bnan Oiemer(E-U) 7: Steve Scott (E-U) TerryBrahm(E-U) 8:9 8. Karl Van Calcar (E-U) 8:.7 - DAMES - métrés haies (Grind prix). Jacky Joyner Kersee (E-U) Victoria Fulcher(E-U) Kathy Freeman (E-U) AnitaEpps(E-U) :.7 métrés ( Grand prix). Diane Sowell (E-U).9 (vf.9m). Esther Jones (E-U).9. Tina lhaegwan (Nig).9. Danette Young (E-U). 5. Jenniter lniss(e-u). 6. Grace Jackson (Jam).8 7. Caryl Smith (E-U).6 8 métras (Grand prix). AnaQuirot(Cub).. Diane Richeburg (E-U)...:.97. Essie Washington (E-U).:.6. Marci Tate (Jam) :.8 5 Karol Davidson (E-U) :.7 6. Julie Jenkins (E-U) : 8 7.SyhnaMosqueda(E-U).:5 8. Debbie MarshaH (E-U)...5 métrés haies (Grand prix). Jack Pierce (E-U)..6 (vf, ). Courtney Hawkins (E-U).... Robert redaing (E-U).5. David Ashford(E-U) Henry Andrado (E-U) RodJett(E-U).8 7. Eugene Swift (E-U).8 8. Kevin McPherson (E-U). métrés haies:. Linda Tolbert(E-U).79 (vf m). Jackie Humphrey (E-U). Lavonna Martin (E-U).5. métras (Grand prix) Patty Sue Plummer (E-U) 8:58.BrendaWebb(E-U) 9:57. Leah Pellls (Can) 9:6.7. Cindy grant (Can)._ 9:ii 5. Colette Murphy (É-U) 9:. 6.KathyKanes(E-U) 9:. Hauteur (Grand prix). Yolande HenryJE-U),9.ChrstinaFink(E-UI,85

18 LA PRESSE. MONTRÉAL. DIMANCHE 8 MA989 9 Baseball Mtt-Concofdla Jr AA DIMANCHE, 8 MAI ABA Jarry vs Ville-Marie (i L. =! i i-i Anjou vs B-St-Charles (è Gadbois Ih( ABA Jarry vs Op-Merro (à Ahuntsic 9X) B-SfCharlas vs Anjou (a R-Rousseau 9h) g p moy. diff. WHWl 5 - Op-MMo MO )-::Cv«. Aniou KO * ABA Jarry Inter-Ctté Métro SAMEDI, 7 MAI (MOUSTIQUE AA) * ; -is J. St-Huoert (PEE WEE AA) Longueuil 9, St-Michel Metro, Longueuil Sl-Huoan a, C.L.LL. (BANTAM AA) Si-Hubert, flapentigny 9 St-Léonard. Concorda 7 St-Micnel, C L l L. 9 Aigles, St-Hubert S Mtl-Nord 5, Longueuil DIMANCHE, 8 MAI (MOUSTIQUE AA) St-Hubert vs Maisonneuve (a St-Clèment Ih) Aigres vs Longueuil (a Carillon h) Anjou vs Op Metro (a Rooillard 5h) i ) '.'.I' - VS St-M C-l (i Ste-Bernadotte 7M) (PEE WEE AA) St-HuDert vs Maisonneuve (é St-Clement hl St-Michel vs Op Metro (à RoDillard Un) St-Léonard vs Concorde (a St-Victor Laval h) Anjou vs Longueuil (a Lallamme h) Anjou vs Op Metro (è RoMIard 8h) Mtl-Nord vs Repentigny i,l Rivest 8n) (BANTAM AA) Ville-Mane vs St-Hubert (i Pierre Lapone r>> C.LL.L. vs St Leonard (à Hébert Ih) Op Metro vs Maisonneuve (â St-Clement 5h) Des Moulins vs Concorde (a Cnènier I8h) Ville-Mare vs St-Michel (à Ste-Bernadette h> (MIDGET AA) C L L L vs Aigles (à MA. Fortin n) J lle-mar H vs Concorde (A Chénier h) R-Sud Métro Jr AA SAMEOI, 7 MAI Longueuil i, St-Jean 6 Vai-RicneUeu, Ste-Juiie S DIMANCHE, 8 MAI Sta-Juiie vs St-HuDen (à Damewl-Johnson M) St-Joan vs Sl-Bruno Il Rabastaliere 9h) Val-Rictielieu vs St-Hyacinthe i.i Si-Sacrement I9n) g p moy. dlff. LorgwM S - St-Huoert... l Sw-Jure 6 StMyjcinme 5 "i SIJ«jn y-i S'Bri.ro OCO 'i VRtivjiieu O S 5 Basketball NBA SÉRIES ÉLIMINATOIRES CONFÉRENCE DE L'EST (FINALES do 7) SAMEDI. 7 MAI Detroit 97, Chicago 99 (Chicago mené é ) (e RONDE FINALES) CONFERENCE DE L'OUEST VENDREDI. 6 MAI LA Lakers. Phoeni» 7 (LA Lakers mène a ) DIMANCHE. 8 MAI LA Lakers vs Phoeni* 5h Rendement des Expos AU BÂTON A Aldrats, Mike 5 Brooks. Hubie 69 Fitzgerald. Mike 77 Foley. Tom 8 Galarraga, Andres 5 Garcia. Damaso 66 Hudler. Rex Johnson. Wallace 5 Martinez, Dave 96 Nixon. Otis, 9 Noboa. Junior Owen, Spike 9 Pevey. Marty 8 Haines, Tim 59 Santovenia, Nelson 88 Wallach. Tim 67 AU MONTICULE O Burke, Tim Frey. Steve Gardner. Mark, Gross. Kevin 5 Hesketh. Joe Langston. Mike Martinez. Dennis McGafligan. Andy Perez, Pascual Smith, Bryn 5 PC es P VI» 9 5. * (Assistance 5 programmée) La Mai Différence... Mtl Jr Elite SAMEDI, 7 MAI Mtl-Nord 7, Verdun IS Ahuntsic 8, St-Eustache Longueuil, Laval DIMANCHE, 8 MAI Lasalle vs Rosemont (a Beaubien h) Longueuil vs PI. Mt-Roval (à LAIontaine h) Laval vs Ahuntsic (a Ahuntsic h) St-Eustache vs Mtl-Nord IJ Henri-Bourn ;j h) Verdun vs St-Hubert (à Daniel-Johnson 9hl Longueuil vs Rosemont (a Beaubien 9n) LUNOI, 9 MAI Rosemont vs Longueuil (à Paul-Pratte 9h) PI. Mt-Royal vs Laval (à Montmorency h) Mtl-Nord vs Lasalle (à Riverside h) St-Hubert vs St-Eustache (à Clair-Matm r>) Ahuntsic vs Verdun (à Artnur-Therrien h) g p moy. dirf. Laval Rowraont 7 7 longueur! 7 TOO Ahuntsic lift Lasalle \i PlMtftoyal 5. 'fl St-Hubert MlNnid 7 6 i Verdun 7.6 Vi StEusucne 7 Senior Métro MANCHE, 8 MAI Lanaudiere vs Montréal (à Gadbois 9fi) LUNDI, 9 MAI Lavaf vs Lanaudiere (à Terrebonne h) g p moy. dirf. Uval.75 - Montréal 5 Una I.5 Balle-molle La Presse LUNDI. 9 MAI Jaunes vs Rouges (Ter.) Gris Blancs (Ter.) Verts vs Blous (Ter.) (au Parc Ste-Bernadette h) PJ Q PN BP BCPtj Blanc*. 6 Vols I 5 9 Gns 9 B--.S RooOéS I Jauges PP CC m 7 Bfl R 9 BV Moy \... 79, ,5 Rés-Déve!oppemenc SAMEDI, 7 MAI Longueur! 7-8, Verdun 8- Stiawimgan-Sud -, Sherbrooke 7-5 Laval 5, Charlesbourg DIMANCHE. 8 MAI Sherbrooke vs Verdun (i Artrrur-Themen Ih) Montréal vs Laval (à Montmorency Ih) Shawinigan-S vs Charlesbourg (a Henn-CasauM h) MARDI, MAI Verdun vs Montréal (au parc Lalontaine h) g p moy. dlff. Montreal Sherbrooke 687 Verdun 8 ShawmaonS 5. V, Charlesbourg.... ' Lcngueul 6. Uval 7.8 ' Alliance (AAA) VENDREDI. 8 MAI Louisville. Scran ton 7 Omaha. Tidewater Indianapolis 5. Rochester Buffalo, Syracuse Todelo 7, Denver S Columbus, Oklahoma Pawtucket, Nashville 8m Richmond, Iowa SAMEDI, 7 MAI Lows vile, Scranton 7 Omaha 7, Tidewater Oklahoma, Toledo Denver Columbus Buffalo. Syracuse Indianapolis, Rochester 7 Pawtucket. Nashville Richmond, Iowa ASSOCIATION AMÉRICAINE Division Est g p moy. diff. M888M88M 8 8 Nashville (Cin) Buffalo (Pit) Lou'Svilie(StL) 5.8 7'.- Division Ouest g p moy. diff. Omaha (KC) Denver (MJ) Oklahoma (Tai) Iowa (Cuos) 7 5 6'i INTERNATIONALE Division Est g p moy. diff. Syracuse (Tor) 6.65 Rochester (Bai) 5 7 Sacran-WBtPhi) i PaWuckstiBos).5 8 Division Ouest g p moy. dlff. TrJevrareriMels) Coiumbus (Yan) Richmond (An) 5.5 'i Toledo loetl '; LIGUE NATIONALE AU BATON (Min. 5 app.) C8JC.SF L Smith. Atl 5 7 UrkiftCln CSwyrn,SD Grace.CM Herr.Pht Butler. SF Hayes, Phi. Guerrero. SIL Mitchell.SF 7 S 6 POINTS COMPTÉS Clark. SF ; Smth. AH. ; R. Thompson. SF. Gwynn, SD et RtrJ- MS, Expo* 9. POINTS PRODUITS Mitchell. SF ; Clark. SF : Guerrero. StL : Ns:;l. C.n. at Galarraga, Expos. COUPS SÛRS T. Gwynn. SD 6: W. Clark. SF 6: Butler. SF et Mitchell, SF et Alomar, SO et 5. DOUBLES Mitchell. SF 6; Guerrero. StL ; Bonds, PU. Murray, LA. Raines, Expos et JCo. Cri. TRIPLES Raines, Expo» et Gwynn. SD 5: Dawson. Chi.. Larkin, Cin., R. Thompson et W. Clark, SF. CIRCUITS Mitchell. SF ; Strawberry. NY ; G. Davis. Heu. et H. Johnson, NY : Clark. SF. BUTS VOLÉS T. Gwynn. SD 9: Coleman. StL 6; Nixon, Expos, 5; Young. Hou. ; L. Smith, AU.. Sabo. Cin. et Alomar. S. LANCEURS (5 décisions). Smith, Expos, 5-,.8,.87; Glavine. Ad ; Smiley. Pit. 5-,.8..8; 6 a égalité à.8. RETRAITS AU BATON Gooden. NY. 6. Gross, Expos, 59; Scott Hou. et DeLeon StL, Smolz. AU. 58. PARTIES SAUVEGARDÉES M. Davis. SO 5: Franco, On. ; Mi. Williams. Chi. ; Burke, Expcs 9; Howell. LA 8. LBJMEQ VENDREDI, 8 MAI T-Rivieres vs Ste-Foy remle R-Sud vs Charlesbourg remis SAMEDI, 7 MAI Shawinigan vs Rive-Sud remis Charlesbourg, Sher. 7 DIMANCHE, 8 MAI Sher. vs Jonquiére h 9h Rive-Sud vs Charlesbourg I9h Ste-Foy vs Shawinigan 9h MARDI, MAI Sherbrooke vs Shawinigan Oh T-Rrviéres vs Rive-Sud 9h Ste-Foy vs Charlesbourg 9h MERCREDI, MAI Jonquiére vs Ste-Foy h JEUDI, er JUIN T-Riweres vs Sherbrooke 9h Charlesbourg vs Jonquiére h Ste-Foy vs Rive-Sud 9M VENDREDI, JUIN Charlesbourg à Ste-Foy 9h Shawinigan à Sherbrooke h SAMEDI, JUIN Shawinigan à Charlesbourg 9H Rive-Sud i T-Riviéres 9h DIMANCHE, JUIN Jonquiére i Shawinigan h 9H Sherbrooke à Rive-Sud 9h T-Rivieres i Charlesbourg 9K MARDI. S MAI Ste-Foy a Shorbrooke h Shawinigan i Rive-Sud h Charlesbourg à T-Riviéres 9h P TrOy. diff. Jono>ière. 5 8 _ Cnaiiesbouig. S 65 l Ste-Foy Rive-Sud '7 Shaa-nigan... S Ti Sherbrooke.. 9 r/t T-Riv-e-es S 5 Les meneurs (Matches d'hier non comprit) LIGUE AMERICAINE AU BATON (Mn. 5 apo.) Unsford. Oak ^67 Palmeiro, Tex St*r*»ch,Oa*... : 6 Bames,Chl Davis.Sea. 8.6 Puckett.Min Franco. Tex Greenwefl. Bos Sierra, Tex Lraro.Tcr.. POINTS COMPTES McGrrff, Tor. 6; Palmeiro. Tex. 5; Burks, Bos. et Greenwell. Bos. : jcr.cn.kc. POINTS PRCCUITS Franco. Tex. ; Leonard. Sea. ; Sierra. Tex. ; A. Davis, Sea. ; B. Jackson. KC. Gaetti, Min. et Greenwelf, Bos.. COUPS SÛRS Lansfcrd. Oak. 6: Pucketl Mia 6; Reynolds. Sea. et 59. Palmeiro. Tex. 57; D. White, CaJ. 56. I DOUBLES Pucketl Mm. 9; Sierra. Tex. ; Boggs, Bos. et Lansford, Oak. ; Henderson, NY, Palmeiro, Tex. et Reed, Bos.. TRIPLES D. Whrte. Cal. 7; Bradley. Bal. 6; Burks, Bos. et Reynolds, Sea. 5, à egakté avec. CIRCUITS B. Jackson, KC et Deer. Mil. ; Whitaker, Dot. ; TeMeton, Bal., etvcgnlf.tor.. BUTS VOLÉS D. White. Cal. ; Henderson, NY et Espy. Tex. 9: Guillen. Chi. et Jackson, KC 5. LANCEURS (5 décisions) Ballard. Bal ; Montgomery. KC 6-,.857,.9: McCaskitl, Cal. 5-.8,.7: Stewart, Oak. 8-, Swindell, Oe. -..8,.9. RETRAITS AU BATON Ryan, Tex. 79. Clemens, Bos. 68; Viola, Min. 6; Langston, Sea. 6; Svvrndell. Cle. 56. PARTIES SAUVEGARDÉES Eckersley. Oak. ; Farr. KC et Schooler. Sea. ; D. Jones. Oe., Hernandez. Del, Pie sac. Mil., Russell. Tex. 9. C du Pacifique (AAA) VENDREDI, 8 MAI Edmonton vs Vancouver pluie Calgary vs Tacoma ploie Colorado Springs vs Portlan pluie Las Vegas 5, Tucson Albuquerque, Phoenix SAMEDI, 7 MAI Edmonton vs Vancouver Calgary vs Tacoma Colorado Springs vs Portlan Las Vegas vs Tucson Albuquerque vs Phoenix DIMANCHE, 8 MAI Edmonton vs Vancouver Calgary vs Tacoma Colorado Springs vs Portland Las Vegas vs Tucson Albuquerque vs Phoenix Division Nord g p moy. diff. i i 9 6. ' i - : : -.. : :-i 5 'v ECmonton(Cai) PorrJand(Min) i Calgary (Sea).5 Division Sud g p moy. diff. C. Springs ickrr) AiayjuerquollA) i LasVoqasiSa-O) 7 55 Phoenn(Sf '» Tix:soniHo-j) 8 LIGUE NATIONALE Division Est a P Pet Diff. der. Série Chicago G New York.5 VA -6 PI St. Louis.5 Vi -6 PI Expo*.5-6 PI Pittsburgh 6. 6V 5-5 P Philadelphie 7. Vu -8 P Division Ouest O P Pet, Diff. der. Série Cincinnati PI San Francisco G San Diego 6.5 % 7-6 Los Angeles.5 6- G Houston G Atlanta 8.7 7'i -8 G LIGUE AMÉRICAINE Division Est Q P Pet Diff. der. Série Baltimore.5 8- G5 Boston P New York P Cleveland 6.7 'A -7 P5 Milwaukee P Detroit P Toronto V 6- P Division Ouest O P Pet Diff. der. Série Oakland G Californie G Kansas City V» -6 G Texas % 6- G Seattle 5.9 8Vi -6 G Minnesota P Chicago 'i -8 G Nationale VENDREDI, 6 MAI Cincinnati, Chicago, m Hou5ton,Rttsbur5h, Atiarta, St. icus, New York 8, Los Angeles, Eipos 5, San Diego. Phitedelpfiie, San Francisco, S SAMEDI, 7 MAI Philadelphie, San Francisco. 6 Houston 5, Pittsburgh, Crcr-ra!i, Ct-.cjgo. 5 Atlanta, Si. Lcjis. New York, Los Angeles, Eipos, San Diego, 5 DIMANCHE, MAI Houston à Pittsburgh. H5 (Scott 6- vs Smiley 5-) Atlanta à St Louis. h5 (Z. Smith -7 vs.magrane -) Cirannatj à Chicago. Th (Jackson -7 vs Bielecki -) New York à Los Angeles. 6MG5 (Gooden 6- vs Valeiuuela -) Expos à San Diego, 6h5 CTV (langston - vs Shaw 6-) Philadelphie à San Francisco. 6h5 (Howell 5- vsreuschel 8-) LUNOI, 9 MAI Chicago à Atlanta, h Cincinnati à Pittsburgh, h5 New York à San Francisco, 6n5 Houston à St. Louis, 8h5 Expos à Los Angeles, h5 TSN Philadelphie à San Diego, lh5 MARDI, MAI Cincinnati à Pittsburgh. 95 Chicago à Atlanta, 9h Houston à St. Louis, CH5 Expos a Los Angeles, h5 RC Philadelphie à San Diego. hc5 New York a San Francisco. h5 MERCREDI, MAI Houston à St. Louis. h5 Expos à Los Angeles. 6n5 T'N Cincinnati à Pittsburgh. l9r.c5 Chicago à Atlanta, tsmo Philadelphie à San Diego, h5 New York à San Francisco. h5 Américaine VENDREDI, 6 MAI Oakland, New York. Baltimore 5, Cleveland. Chicago, Torortto. Californie 5, Boston. Texas 5, Minnesota. 7, 7 v. Detroit, Kansas City. 6 SAMEDI. 7 MAI Detroit, Kansas City. 5 Californie à Boston, pluie Oakland, New York, Chicago 5, Toronto, Baltimore 5, Cleveland. Texas 5, Minnesota. SeaKe, Milwaukee. DIMANCHE, 8 MAI Californie a Boston, h5 (McCaskill 5- vs Dopson 5-) Oakland à New York, h (Moore 5- vs Parker -) Baltimore à Cleveland, Ih5 (MSacki - vs Swindell -) Chicago à Toronto, h5 (Rosenberg - vs Stieb -) Texas à Minnesota, Ihl5 (Hough -5 vs Raa'ey -) Seattle à Milwaukee, h (Swift - vs Bosk) 6-) Detroit à Kansas City. h5 (Trusta - vs Leibrandt -5) LUNDI, 9 VAI Seattle à New York, In Toronto à Cleveland, h5 Detroit à Chicago, Ih Californie à Milwaukee, h Texas à Baltimore. 9h5 Oakland à Boston. 9h5 Minnesota à Kansas City, h5 MARDI, MAI Seattle à Ne»/York, I9h Oakland à Boston. 9H5 Toronto à Cleveland. 9h5 TSN Texas à Baltimore, 9h5 Canfornie à Milwaukee, h Detroit à Chicago, h Minnesota à Kansas City. h5

19 LA PRESSE, MONTREAL, DIMANCHE 8 MA989 P R F I /Stéphane Morin téphane Morin a porté les couleurs des Saguenéens de Chicouti- S mi au cours de la dernière saison dans la Ligue de hockey junior majeure du Québec. Son équipe a terminé l'année au neuvième rang et elle a été exclue 'des séries de fin de saison. Ça n'a pas empêché Morin de recevoir le trophée Michel-Brière, remis annuellement au joueur par excellence de ce circuit. Morin a également remporté le trophée Jean Béliveau, remis au champion compteur de la LHJMQ. Morin a terminé la saison avec une fiche de 77 buts et 9 passes pour un total de 86 points. Il n'a pas encore été repêché, mais il est parmi les meilleurs espoirs du Québec en vue du prochain repêchage de la ligue Nationale de hockey qui aura lieu au mois de juin au Minnesota. Lieu et date de naissance: Ville d'anjou, le 7 mars 969. Ma famille: Mon père (Jean-Guy), ma mère (Louise), mes soeurs, Anne-Marie (5 ans) et Nathalie ( ans). Mon état civil: Célibataire. Mon hockey junior: J'ai joué une saison et demie à Shawinigan avant de me retrouvera Chicoutimi où j'ai évolué pendant une autre saison et demie. Le meilleur moment de ma carrière: Je suis encore très jeune pour parler du meilleur moment. Mais le dernier match des étoiles au Forum a été le haut point de ma carrière jusqu'ici. J'avais alors marqué deux buts dans une victoire de 5- du Québec aux dépens des étoiles de la Ligue majeure de l'ontario et j'avais été choisi le joueur par excellence de la rencontre. Le gardien qui me donne le plus de difficultés: Je serais porté à dire Félix Potvin, notre gardien de but. Lors des entraînements, j ai beaucoup de difficultés à le déjouer. Lors des matches réguliers, le gardien qui m'a donné le plus de problèmes cette saison a été Stéphane Fiset, des Tigres de Victoriaville. Mon idole de jeunesse: J'ai toujours eu deux idoles dans la ligue Nationale de hockey. Comme tous les jeunes, j'admire Wayne Gretzky. C'est tout simplement le meilleur joueur. J'aime bien également Guy Carbonneau, du Canadien. Je le considère comme un joueur complet. La personne qui m'a le plus aidé:. Gaston Drapeau! 'J'allais nulle part dans le hockey lorsque j'évoluais avec les Cataractes de Shawinigan. Il est venu me chercher et il a transformé ma carrière. Il possède une grosse part du mérite pour mes succès cette saison. Ses con- PHOTO BERNARD BRAULT, La Presse seils à tous les points de vue, m'ont bien aidé. Ce que je fais le mieux sur la glace: Je contrôle bien la rondelle. Je suis un bon manieur. Ce que je dois améliorer: Mon jeu robuste I Je dois être plus solide le long des bandes. Je dois donner des coups d'épaule plus souvent. Mon statut dans le hockey: ça va dépendre du prochain repêchage de la LNH au mois de juin. J'ai bon espoir d'être repêché et de signer un contrat professionnel en vue de la prochaine saison. Ce que j'aime le plus: O Jouer au hockey. C'est ma vie. Je jouerais tout le temps si je pouvais le faire. Ce que je haïs le plus: C'est pas facile de répondre à cette question. A bien y penser, c'est de conduire lorsqu'il y a trop de circulation. Le cinéma: J'adore le cinéma. J'aime bien les films comiques et d'action. J'ai adoré Indiana Jones. Ma musique préférée: Le rock. Mon chanteur préféré: Brian Adams. Mes mets préférés: Je suis un amateur de fruits de mer. Mon véhicule: Je possède une Àcura Integra. Le véhicule que je rêve de conduire: J'aimerais bien avoir une Porsche. Ma patinoire préférée dans la LHJMQ: Laval. C'est une tradition de jouer le lundi soir au Centre sportif de Laval. Il y a toujours plusieurs dépisteurs lors de ces matches. J'y ai toujours bien joué. J'ai toujours eu un bon «feeling tors de ces matches. Mon agent: Bob Perno. Mon contrat: On verra après le repêchage. Une personnalité que j'aimerais rencontrer: Wayne Gretzky. Mon grand rêve: C'est de je Y dans la ligue Nationale de hockey. Je neveux pas dire quelques matches. Je rêve de faire ma marque dans la LNH. Texte: Pierre Ladouceur

L' ECHO DU PUCK. * Origines du Hockey sur glace 11-10-2015 N 04

L' ECHO DU PUCK. * Origines du Hockey sur glace 11-10-2015 N 04 11-10-2015 N 04 L' ECHO DU PUCK * Origines du Hockey sur glace Le mot «hockey» vient probablement du français «hoquet» (crosse de berger) à cause de la forme du bâton. Le surnom de «shinny», désignant

Plus en détail

La moitié des Canadiens (47%) considère que les Canadiens de Montréal sont la meilleure équipe de hockey de tous les temps

La moitié des Canadiens (47%) considère que les Canadiens de Montréal sont la meilleure équipe de hockey de tous les temps La moitié des Canadiens (47%) considère que les Canadiens de Montréal sont la meilleure équipe de hockey de tous les temps Un Canadien sur trois (33 %) et deux Québécois sur trois (65 %) considèrent que

Plus en détail

DES ÉLOGES D'ICI ET D'AILLEURS POUR FÉLIX AUGER-ALIASSIME!

DES ÉLOGES D'ICI ET D'AILLEURS POUR FÉLIX AUGER-ALIASSIME! DES ÉLOGES D'ICI ET D'AILLEURS POUR FÉLIX AUGER-ALIASSIME! Ajoutez donc Brad Gilbert au club sans cesse grandissant des partisans de Félix Auger- Aliassime. «Gilbert a passé la soirée sur twitter à commenter

Plus en détail

Denis Tremblay : Des erreurs de parcours mais le Destin en a voulu ainsi!

Denis Tremblay : Des erreurs de parcours mais le Destin en a voulu ainsi! Les trois Denis Denis Tremblay : Des erreurs de parcours mais le Destin en a voulu ainsi! Denis Tremblay, Denis Cyr et Denis Savard sont nés tous les trois le 4 février 1961. Le premier à Montréal, l autre

Plus en détail

Grand Prix ICAR de Mirabel: Prologue au Grand Prix du Canada

Grand Prix ICAR de Mirabel: Prologue au Grand Prix du Canada Grand Prix ICAR de Mirabel: Prologue au Grand Prix du Canada L'an dernier, plus de 10 000 personnes ont assisté à la première édition du Grand Prix ICAR de Mirabel. Photo fournie par ICAR Pierre-Marc Durivage

Plus en détail

Règlements. Version 2015-04-28

Règlements. Version 2015-04-28 Règlements Version 2015-04-28 À l exception des règlements particuliers stipulés dans ce document, nous utilisons les règlements de : Baseball Canada (http://www.baseball.ca/frn_cat.cfm?catid=12) Baseball

Plus en détail

Amis ou ennemis? Compréhension de lecture Andrée Otte

Amis ou ennemis? Compréhension de lecture Andrée Otte Compréhension de lecture Andrée Otte Amis ou ennemis? Chrystine Brouillet, Ed. La Courte Echelle, Montréal Si Jean-François Turmel croit m impressionner avec son walkman, il se trompe! Quand je pense à

Plus en détail

En voiture (*) de Sylvain BRISON

En voiture (*) de Sylvain BRISON En voiture (*) de Sylvain BRISON Pour demander l'autorisation à l'auteur : sylvain@kava.fr Durée approximative : 8 minutes Personnages - A, homme ou femme - B, homme ou femme Synopsis Un voyage pour Issoudun

Plus en détail

Sherbrooke, la belle des Cantons de l'est...

Sherbrooke, la belle des Cantons de l'est... Sherbrooke, la belle des Cantons de l'est... Pour la dernière tranche du calendrier de la saison 2012-2013, la FPVQ avait octroyé l'organisation de cette épreuve à la très belle Ville de Sherbrooke. Si

Plus en détail

«Je n'ai aucun regret...» Entretien entre Jacques Hamelin et Alain HEROUX

«Je n'ai aucun regret...» Entretien entre Jacques Hamelin et Alain HEROUX «Je n'ai aucun regret...» Entretien entre Jacques Hamelin et Alain HEROUX Disons que ma carrière au hockey a été de courte durée! Au départ, mon itinéraire a été sensiblement le même que celui de mon frère

Plus en détail

sur glace Comportement de jeu G. Boucher

sur glace Comportement de jeu G. Boucher Hockey sur glace Comportement de jeu G. Boucher ROLE DE CHACUN DES JOUEURS CENTRE Zone offensive : - Il prépare les jeux - Fournit les passes aux ailiers - Obstrue la vue du gardien - Fait dévier les lancers

Plus en détail

Groupe A 1ère 2ième Bar Groupe B 1ère 2ième Bar

Groupe A 1ère 2ième Bar Groupe B 1ère 2ième Bar Pour cette 2 ième étape du Circuit Maître Canadien de pétanque ce dimanche 12 février 2012, lendemain des festivités du grand tournoi le Carnaval de Québec, événement d envergure dans la grande région

Plus en détail

Lundi 21 septembre 2015. n 8

Lundi 21 septembre 2015. n 8 Lundi 21 septembre 2015 n 8 L e rêve réalisé pour les spectateurs passionnés de tennis : Gilles SIMON, joueur de classe mondiale, en finale de l'open de la Baie de Somme. Il a disputé un «match de finale»

Plus en détail

APPRENDRE, VIVRE & JOUER AVEC LES JEUNES ESPOIRS DE L IHF

APPRENDRE, VIVRE & JOUER AVEC LES JEUNES ESPOIRS DE L IHF APPRENDRE, VIVRE & JOUER AVEC LES JEUNES ESPOIRS DE L IHF Règles de jeu du handball Salut les amis du handball! C est super que vous vouliez en savoir plus sur les Règles de jeu du handball! Dans ce livret,

Plus en détail

Règlements spécifiques 2015-2016

Règlements spécifiques 2015-2016 HOCKEY UNIVERSITAIRE FÉMININ Règlements spécifiques 2015-2016 Mis à jour 2015/06/03 ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Ligue de Balle Molle Voyageurs Règlements

Ligue de Balle Molle Voyageurs Règlements 1. BUTS ET OBJECTIFS DE LA LIGUE a. S amuser dans un esprit sportif, de détente et d amitié, sans peur de représailles de qui que ce soit. b. Tout joueur ou équipe ne respectant pas ce règlement sera banni

Plus en détail

MINI FLAG FOOTBALL RÉGLEMENTATION SPÉCIFIQUE SAISON 2015-2016

MINI FLAG FOOTBALL RÉGLEMENTATION SPÉCIFIQUE SAISON 2015-2016 MINI FLAG FOOTBALL RÉGLEMENTATION SPÉCIFIQUE SAISON 2015-2016 1. 2. 1. RÈGLEMENTS EN VIGUEUR Seront appliqués par ordre de prépondérance, la réglementation spécifique ci-dessous, la réglementation générale

Plus en détail

EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL

EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL Voici les conditions idéales pour faire le test : 50 minutes maximum choisir une réponse seulement si vous êtes sûrs. Ne devinez pas par de dictionnaire, ni

Plus en détail

Course sur les buts. (5 minutes par station) Installer 3 buts et 1 marbre tel un losange de baseball. -Diviser l équipe en 3 groupes égaux.

Course sur les buts. (5 minutes par station) Installer 3 buts et 1 marbre tel un losange de baseball. -Diviser l équipe en 3 groupes égaux. 3 ième Pratique extérieure Échauffement Course sur les buts. (5 minutes par station) Installer 3 buts et 1 marbre tel un losange de baseball. -Diviser l équipe en 3 groupes égaux. -1 er groupe travail

Plus en détail

Lisez ATTENTIVEMENT ce qui suit, votre avenir financier en dépend grandement...

Lisez ATTENTIVEMENT ce qui suit, votre avenir financier en dépend grandement... Bonjour, Maintenant que vous avez compris que le principe d'unkube était de pouvoir vous créer le réseau virtuel le plus gros possible avant que la phase d'incubation ne soit terminée, voyons COMMENT ce

Plus en détail

PATINAGE MONTRÉAL ANNONCE LA TENUE DE LA COMPÉTITION JEUX DE MONTRÉAL 2015

PATINAGE MONTRÉAL ANNONCE LA TENUE DE LA COMPÉTITION JEUX DE MONTRÉAL 2015 AVIS DE COMPÉTITION RÉGIONALE PATINAGE MONTRÉAL ANNONCE LA TENUE DE LA COMPÉTITION JEUX DE MONTRÉAL 2015 Le samedi 11 avril 2015 Cette s adresse uniquement aux patineurs admissibles, membres en règle de

Plus en détail

Pratique Moustique #4

Pratique Moustique #4 Pratique Moustique #4 Objectifs : 1. Technique de course au 1 er but 2. Mécanique du lanceur 3. Transfert de poids au bâton 4. Zone de prise, rectangle du frappeur et comment se protéger d un mauvais lancer

Plus en détail

2) Les déterminants de la motivation des arbitres et entraîneurs:

2) Les déterminants de la motivation des arbitres et entraîneurs: Motivation et performance sportive : une caractéristique commune des arbitres et entraîneurs de haut niveau Support théorique : Jean Pierre Famose EPS N 35 Arbitre et entraîneur deux acteurs du sport moderne

Plus en détail

Septième Tradition. «Tous les groupes devraient subvenir entièrement à leurs besoins et refuser les contributions de l extérieur.»

Septième Tradition. «Tous les groupes devraient subvenir entièrement à leurs besoins et refuser les contributions de l extérieur.» Septième Tradition «Tous les groupes devraient subvenir entièrement à leurs besoins et refuser les contributions de l extérieur.» Des alcooliques qui subviennent à leurs besoins? A-t-on jamais entendu

Plus en détail

LIVRET JEUNE OFFICIEL. Ligue de Bretagne de Badminton

LIVRET JEUNE OFFICIEL. Ligue de Bretagne de Badminton LIVRET JEUNE OFFICIEL Ligue de Bretagne de Badminton Ligue de Bretagne de Badminton 19 Rue Le Brix 35200 RENNES Page 1 sur 6 FORMATION JEUNE ARBITRE Pour commencer un match : Tirer au sort avec une pièce

Plus en détail

Blue Jays de Toronto...17 MLB.com...18 Information sur l'inscription...20

Blue Jays de Toronto...17 MLB.com...18 Information sur l'inscription...20 Introduction au baseball en action Le programme baseball en action a été développé afin de vous donner une opportunité de vous amuser tout en jouant au baseball. Ce livret contient certaines idées de jeux

Plus en détail

CONSEIL CANADIEN DES NORMES DE LA RADIOTÉLÉVISION CONSEIL RÉGIONAL DU QUÉBEC. Transcription partielle du reportage de J.E. diffusé le 7 novembre, 1997

CONSEIL CANADIEN DES NORMES DE LA RADIOTÉLÉVISION CONSEIL RÉGIONAL DU QUÉBEC. Transcription partielle du reportage de J.E. diffusé le 7 novembre, 1997 CONSEIL CANADIEN DES NORMES DE LA RADIOTÉLÉVISION CONSEIL RÉGIONAL DU QUÉBEC Annexe A CFTM-TV (TVA) au sujet de J.E. (Croisade pour un presbytère) (CBSC Decision 97/98-0555) Transcription partielle du

Plus en détail

C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux!

C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux! Christian Husson: Salut Matthieu. Matthieu Tenenbaum: Comment vas-tu? C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux! M. T.: Mes meilleurs vœux! C. H.: Alors, moi, je vais te

Plus en détail

7 10 2015 1.1 FORMAT DES CHAMPIONNATS BB ET MIDGET AA

7 10 2015 1.1 FORMAT DES CHAMPIONNATS BB ET MIDGET AA Rev. 15-02-03 1.0 COUPE MONTRÉAL Voici certaines informations et précisions concernant la Coupe Montréal pour les divisions Novice à Junior qui se tiendra dans les différents arénas de Montréal du 7 mars

Plus en détail

CHARTE DU BON COMPORTEMENT A UNE TABLE DE POKER

CHARTE DU BON COMPORTEMENT A UNE TABLE DE POKER CHARTE DU BON COMPORTEMENT A UNE TABLE DE POKER Provence Poker applique les règles du TDA (Tournament Director Association) un exemplaire de celles-ci est disponible à la table de marque. La présente charte

Plus en détail

Lili et le nouveau cirque

Lili et le nouveau cirque PROGRAMNR 51458/ra5 Lili et le nouveau cirque Programlängd : 14 30 Producent : Anna Trenning-Himmelsbach Sändningsdatum : 2006-02-14 - T'as déjà été au cirque? - Oui - Et c'était quoi le cirque? - Ben

Plus en détail

DES GRANDS HONNEURS POUR LA CLASSIQUE RDV La Classique RDV Hockey senior TrouveUneGlace.com est heureuse d'avoir figuré au nombre des trois finalistes de la catégorie «Entreprise touristique, culturelle

Plus en détail

Entretien réalisé avec des enfants de CM1-CM2. École du Lac de la Villeneuve de GRENOBLE (Classe de Jacqueline BASSET)

Entretien réalisé avec des enfants de CM1-CM2. École du Lac de la Villeneuve de GRENOBLE (Classe de Jacqueline BASSET) ELMO DES ENFANTS... EN PARLENT Nous incitons de mille manières nos enfants à lire. Nous tentons de nous montrer psychologues en tenant compte de leurs manières de choisir, de leur goût, des aides dont

Plus en détail

Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE

Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE La rentrée des classes est faite, elle s'est bien déroulée et chaque matin les Mamans viennent confier leurs enfants à la Maîtresse pour les reprendre le soir. Chaque

Plus en détail

JOURNAL DE BORD SEJOUR QUEBEC DU 7 AU 14 JUIN 2015

JOURNAL DE BORD SEJOUR QUEBEC DU 7 AU 14 JUIN 2015 JOURNAL DE BORD SEJOUR QUEBEC DU 7 AU 14 JUIN 2015 préparation médiatisation prévention féminité compétition Les performances sportives au féminin famille valorisation dopage sacrifices santé récupération

Plus en détail

Au Soccer à 5 les matchs seront arbitrés par les entraîneurs de chaque équipe. 1. Le terrain de jeu

Au Soccer à 5 les matchs seront arbitrés par les entraîneurs de chaque équipe. 1. Le terrain de jeu Au Soccer à 5 les matchs seront arbitrés par les entraîneurs de chaque équipe. 1. Le terrain de jeu Le terrain sera de 30 mètres de longueur par 20 mètres de largeur. (st-bruno les dimensions sont...)

Plus en détail

Niveau 1 : Jeune Officiel District (je peux arbitrer les compétitions de district et la finale départementale)

Niveau 1 : Jeune Officiel District (je peux arbitrer les compétitions de district et la finale départementale) Niveau 1 : Jeune Officiel District (je peux arbitrer les compétitions de district et la finale départementale) Niveau 2 : Jeune Officiel Départemental (je peux arbitrer la finale académique) Niveau 3 :

Plus en détail

VOLLEYBALL RÈGLEMENTS DE LIGUE

VOLLEYBALL RÈGLEMENTS DE LIGUE VOLLEYBALL RÈGLEMENTS DE LIGUE Article 1 Nom de la ligue 2 Article 2 Structure de la ligue 2 Article 3 Composition des équipes 2 Article 4 Calendrier des tournois 3 Article 5 Identification des catégories

Plus en détail

Stage à Québec. I. Vie pratique. 1) Logement

Stage à Québec. I. Vie pratique. 1) Logement Stage à Québec I. Vie pratique 1) Logement Durant mon stage de dix semaines dans la ville de Québec, j ai pu être logé à la résidence universitaire de l université de Laval. Je possédais une petite chambre

Plus en détail

Les règles essentielles du volley-ball

Les règles essentielles du volley-ball Les règles essentielles du volley-ball 1- Les caractéristiques et le déroulement du jeu 2- La rotation et les positions des joueurs 3- Le service 4- Joueur au filet et ballon en direction du filet 5- La

Plus en détail

5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano

5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano 5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano Ce guide peut être librement imprimé et redistribué gratuitement. Vous pouvez pouvez l'offrir ou le faire suivre à vos amis musiciens. En revanche,

Plus en détail

Rapport d activité 2014-2015 de Parasports Québec Assemblé générale annuelle de BFRC

Rapport d activité 2014-2015 de Parasports Québec Assemblé générale annuelle de BFRC Rapport d activité 2014-2015 de Parasports Québec Assemblé générale annuelle de BFRC Directeur général Marc-Antoine Ducharme Coordonnateur sportif, Basketball Martin Gadouas Coordonnateur sportif Tennis

Plus en détail

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer.

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Mais je me suis repris : En fait, je préférais les recevoir dans

Plus en détail

RÈGLEMENTS DU CHAMPIONNAT

RÈGLEMENTS DU CHAMPIONNAT VOLLEY-BALL RÈGLEMENTS DU CHAMPIONNAT Article 1 Identification des catégories 2 Article 2 Nombre d équipes acceptées 2 Article 3 Surclassement 2 Article 4 Composition de la délégation 2-3 Article 5 Formulaire

Plus en détail

Situation de la division Midget au Québec

Situation de la division Midget au Québec Situation de la division Midget au Québec Mise en situation La division Midget est la division où le plus grand nombre de classifications existent tout en étant la division mineure avec le moins grand

Plus en détail

Le bridge c'est quoi? Laval Du Breuil École de bridge Picatou, Québec picatou@picatou.com

Le bridge c'est quoi? Laval Du Breuil École de bridge Picatou, Québec picatou@picatou.com Le bridge c'est quoi? Laval Du Breuil École de bridge Picatou, Québec picatou@picatou.com 1. Historique Le bridge moderne fait partie de la famille du Whist, popularisé au XIX e siècle par Edmond Hoyle

Plus en détail

Site Internet : www.hibouxdemontreal.org CLUB DE HOCKEY SONORE «LES HIBOUX DE MONTRÉAL» RÈGLEMENT NUMÉRO 2 : RÈGLEMENT DE HOCKEY SONORE

Site Internet : www.hibouxdemontreal.org CLUB DE HOCKEY SONORE «LES HIBOUX DE MONTRÉAL» RÈGLEMENT NUMÉRO 2 : RÈGLEMENT DE HOCKEY SONORE Site Internet : www.hibouxdemontreal.org CLUB DE HOCKEY SONORE «LES HIBOUX DE MONTRÉAL» RÈGLEMENT NUMÉRO 2 : RÈGLEMENT DE HOCKEY SONORE NOUVELLE VERSION DU RÈGLEMENT ADOPTÉE LORS DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

Plus en détail

«Entretien avec Nejia Ben Mabrouk» Françoise Wera. Ciné-Bulles, vol. 8, n 3, 1989, p. 20-23. Pour citer ce document, utiliser l'information suivante :

«Entretien avec Nejia Ben Mabrouk» Françoise Wera. Ciné-Bulles, vol. 8, n 3, 1989, p. 20-23. Pour citer ce document, utiliser l'information suivante : «Entretien avec Nejia Ben Mabrouk» Françoise Wera Ciné-Bulles, vol. 8, n 3, 1989, p. 20-23. Pour citer ce document, utiliser l'information suivante : http://id.erudit.org/iderudit/34287ac Note : les règles

Plus en détail

AUS RÈGLES D ULTIMATE INTÉRIEUR, Troisième version

AUS RÈGLES D ULTIMATE INTÉRIEUR, Troisième version AUS RÈGLES D ULTIMATE INTÉRIEUR, Troisième version Ce document se veut un guide simplifié des règles du Ultimate. Certaines parties du texte sont prises intégralement de la 11 e édition des règlements

Plus en détail

La Préparation Mentale

La Préparation Mentale La Préparation Mentale Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. Arthur Ashe La préparation mentale : Un élément clé de la victoire La quasi

Plus en détail

Petits conseils pratiques. pour le Responsable des Marqueurs Averti

Petits conseils pratiques. pour le Responsable des Marqueurs Averti Petits conseils pratiques pour le Responsable des Marqueurs Averti La principale tâche du responsable des marqueurs d une association est d appointer un marqueur à chaque partie jouée durant la saison

Plus en détail

FC MONT-BRUNO ÉQUIPES U-11F A

FC MONT-BRUNO ÉQUIPES U-11F A FC MONT-BRUNO ÉQUIPES U-11F A Information sur la saison 2015 par Daniel Taillon & Daniel Roy INTRODUCTION 2015 Chers parents et chères joueuses, Une nouvelle saison excitante s annonce pour nos deux équipes

Plus en détail

Rapport final sur la révision de la programmation sportive de SIC Approuvé par le conseil d administration le 17 janvier 2005

Rapport final sur la révision de la programmation sportive de SIC Approuvé par le conseil d administration le 17 janvier 2005 Rapport final sur la révision de la programmation sportive de Approuvé par le conseil d administration le 17 janvier 2005 Sommaire du rapport est fier d annoncer, qu à compter de 2006-2007, seize championnats

Plus en détail

Ling Tsui dans son bureau de Paris avec le ministre Sun Jiadong

Ling Tsui dans son bureau de Paris avec le ministre Sun Jiadong 1 of 6 Vers la célébrité CHAPITRE 12: Demain est un mystère Un jour de 1991 où je me trouvais en réunion dans mon bureau de Paris avec le professeur Sun Jiadong, ministre chinois de l'industrie aérospatiale,

Plus en détail

TACTIQUES DE PLACEMENT

TACTIQUES DE PLACEMENT TACTIQUES DE PLACEMENT Ce document a été réalisé à partir du site hallofgallery.com, hélàs aujourd'hui disparu. En ayant gardé une trace sur mon PC, j'ai pensé que cela vous intéresserez d'en avoir un

Plus en détail

CODE D'ARBITRAGE DE LA FEDERATION INTERNATIONALE DE TCHOUKBALL (FITB) Introduction

CODE D'ARBITRAGE DE LA FEDERATION INTERNATIONALE DE TCHOUKBALL (FITB) Introduction Le tchoukball en quelques points clé! Un jeu de passes où l occupation de l espace et la stratégie l emportent sur la force. Par des règles adaptées, l'anti-jeu et l'agressivité inutile sont éliminés.

Plus en détail

Saison. Séries. Simulation. Transactions

Saison. Séries. Simulation. Transactions Saison La saison régulière sera d une durée de 82 matchs, à raison d une simulation d une journée calendrier par jour. Dans des circonstances exceptionnelles ou pour des fins de respect de calendrier,

Plus en détail

Programme d'entraînement n o 11 COURIR UN 5 Km EN MOINS DE 25 MINUTES

Programme d'entraînement n o 11 COURIR UN 5 Km EN MOINS DE 25 MINUTES Programme d'entraînement n o 11 COURIR UN 5 Km EN MOINS DE 25 MINUTES Félicitations pour ce nouvel objectif! En adoptant de saines habitudes de vie, l! En adoptant l un de ces programmes d entraînement

Plus en détail

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Une interview avec la direction de l'ofaj, Max Claudet et Eva Sabine Kuntz Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Le Grand méchant

Plus en détail

Table des matières MOT DE LA DIRECTION TECHNIQUE 3 RÈGLES ET FORMAT DE JEU 4 PLANIFICATION DES SÉANCES U4-U5-U6 5

Table des matières MOT DE LA DIRECTION TECHNIQUE 3 RÈGLES ET FORMAT DE JEU 4 PLANIFICATION DES SÉANCES U4-U5-U6 5 Table des matières MOT DE LA DIRECTION TECHNIQUE 3 RÈGLES ET FORMAT DE JEU 4 PLANIFICATION DES SÉANCES U4-U5-U6 5 PLANIFICATION DES SÉANCES U7-U8-U9 13 Mot de la direction technique Bonjour chers entraîneurs,

Plus en détail

Patinage artistique. Section A

Patinage artistique. Section A Toutes les compétitions de patinage artistique d Olympiques spéciaux Canada (OSC) sont régies par le règlement sportif officiel de l organisme. En tant que programme national de sport, OSC a fondé son

Plus en détail

LE DEUXIÈME CHAMPIONNAT CANADIEN

LE DEUXIÈME CHAMPIONNAT CANADIEN Par Robert Sproule 1982 LE DEUXIÈME CHAMPIONNAT CANADIEN Avec la fondation en décembre 1891 de l Union canadienne de rugby (Canadian Rugby Union ou CRU) à titre de nouvel organisme de régie du football,

Plus en détail

SECTION A - EPREUVES OFFICIELLES

SECTION A - EPREUVES OFFICIELLES 1 BASKETBALL Le Règlement Officiel des jeux olympiques spéciaux s appliquera à toutes les compétitions de Basket Ball organisées par Special Olympics. En tant que Programme Sportif International, Special

Plus en détail

DÉFENSIVE DE ZONE (BOXE+1)

DÉFENSIVE DE ZONE (BOXE+1) DÉFENSIVE DE ZONE (BOXE+1) POSITIONNEMENT DES JOUEURS La défensive de zone boxe+1 est une structure introductrice. Cette structure boxe+1 est une excellente façon d`enseigner la structure et le positionnement

Plus en détail

MANAGER Jeunes. Catégorie Benjamin(e) Cadet(te)

MANAGER Jeunes. Catégorie Benjamin(e) Cadet(te) MANAGER Jeunes Catégorie Benjamin(e) Cadet(te) DEROULEMENT du MATCH (côté BASKET) Contrer le jeu adverse Analyser Systèmes de jeu Rotation joueur Richard DARRIEUTORT Contrer le jeu adverse Il faut faire

Plus en détail

RÈGLEMENTS SPÉCIFIQUES SOCCER EN GYMNASE SAISON 2015-2016

RÈGLEMENTS SPÉCIFIQUES SOCCER EN GYMNASE SAISON 2015-2016 RÈGLEMENTS SPÉCIFIQUES SOCCER EN GYMNASE SAISON 2015-2016 ART. 1 NOMBRE DE JOUEURS EN JEU Masculin : 4 joueurs + 1 gardien Féminin : 4 joueurs + 1 gardien ART. 2. COMPOSITION DES ÉQUIPES 2.1 Une équipe

Plus en détail

les LEGENDES des CANADIENS

les LEGENDES des CANADIENS NOUS AVONS CONFIANCE EN LE «ROCKET», surnommé le «Rocket», est l un des meilleurs joueurs de hockey de l histoire de la LNH. En 1944-1945, il a été le premier joueur à marquer 50 buts dans une même saison,

Plus en détail

Documentation complémentaire à la réglementation administrative.

Documentation complémentaire à la réglementation administrative. Documentation complémentaire à la réglementation administrative. Révisée juin 2014 Table des matières Article 1 Catégories d âges... 3 Article 2 Composition de l équipe... 3 Article 3 Types d événement...

Plus en détail

L'arbitre doit veiller à l'application des Lois du Jeu.

L'arbitre doit veiller à l'application des Lois du Jeu. Loi 5 Arbitre Sujets 2 Pouvoirs et devoirs Avantage Joueurs blessés Coopération avec les arbitres assistants Coopération avec le quatrième officiel Officiels de l'équipe Fautes mineures Fautes multiples

Plus en détail

Les jeux de l école de basket

Les jeux de l école de basket Soirée départementale d information technique du 25.11.2002 : (par Delphine MONGIN, chargée auprès du comité départemental, de la promotion et du développement des écoles de basket) Les jeux de l école

Plus en détail

RÈGLEMENTS ADMINISTRATIFS DE LA LIGUE RIVE-NORD SAISON 2015-2016

RÈGLEMENTS ADMINISTRATIFS DE LA LIGUE RIVE-NORD SAISON 2015-2016 RÈGLEMENTS ADMINISTRATIFS DE LA LIGUE RIVE-NORD SAISON 2015-2016 1. RÈGLEMENTS ADMINISTRATIFS 1.1 Les règlements administratifs généraux appliqués sont ceux de Hockey Québec. 1.2 Lorsque le terme joueur

Plus en détail

CIRCUIT PROF. QUÉBEC DISTRICK SAISON 2014-2015

CIRCUIT PROF. QUÉBEC DISTRICK SAISON 2014-2015 CIRCUIT PROF. QUÉBEC DISTRICK SAISON 2014-2015 COMITÉ ADMINISTRATIF Claude Fournier, 418-849-2588, 418-455-1763 Benoit Genest, 418-254-0086 Dave Turcotte, 418-808-0395 Jacques Plamondon, 418-842-8269,

Plus en détail

DOSSIER PRESSE Réalisé par le club des Pandas Montauban Handisport

DOSSIER PRESSE Réalisé par le club des Pandas Montauban Handisport DOSSIER PRESSE Réalisé par le club des Pandas Montauban Handisport SOMMAIRE 1. PROGRAMME DE LA FINALE (page 3) 2. PRESENTATION DE LA FINALE (page 4) 3. PRESENTATION DES EQUIPES FINALISTES : - Diables Cadurciens

Plus en détail

Jack devrait-il persévérer et terminer la partie même s il ne sent pas bien?

Jack devrait-il persévérer et terminer la partie même s il ne sent pas bien? Q1 Jack est le meilleur compteur de son équipe de crosse. L équipe est opposée à une équipe adverse costaude, qui pratique un jeu physique et qui mène actuellement au compte de 3-1. Au début de la 3e période,

Plus en détail

RÈGLEMENTS ADMINISTRATIFS DE LA LIGUE RIVE-NORD 2011-2012

RÈGLEMENTS ADMINISTRATIFS DE LA LIGUE RIVE-NORD 2011-2012 RÈGLEMENTS ADMINISTRATIFS DE LA LIGUE RIVE-NORD 2011-2012 1. RÈGLEMENTS ADMINISTRATIFS Les règlements administratifs généraux appliqués sont ceux de Hockey Québec. 2. CHANDAILS 2.1 La couleur des chandails

Plus en détail

Hex tall écope 12 matches Les Flyers iront en appel: «Nous sommes extrêmement déçus» «S'il en avait eu plus, j'aurais été plus content»

Hex tall écope 12 matches Les Flyers iront en appel: «Nous sommes extrêmement déçus» «S'il en avait eu plus, j'aurais été plus content» Sports LA PRESSE. MONTRÉAL, MARDI 23 MA11989 Hex tall écope 12 matches Les Flyers iront en appel: «Nous sommes extrêmement déçus» «S'il en avait eu plus, j'aurais été plus content» Le verdict n'a pas surpris

Plus en détail

Club de hockey Midget AAA Les Albatros du Collège Notre-Dame de Rivière-du-Loup

Club de hockey Midget AAA Les Albatros du Collège Notre-Dame de Rivière-du-Loup Club de hockey Midget AAA Les Albatros du Collège Notre-Dame de Rivière-du-Loup Bilan saison 2013-2014 Les Albatros du Collège Notre-Dame Bilan de la saison 2013-2014 Rivière-du-Loup, le 22 mai 2014 Bonjour

Plus en détail

1 Règlement Officiel des Jeux Olympiques Spéciaux Tennis de Table

1 Règlement Officiel des Jeux Olympiques Spéciaux Tennis de Table 1 TENNIS DE TABLE Le Règlement Officiel des jeux olympiques spéciaux s appliquera à toutes les compétitions de organisées par Special Olympics En tant que Programme Sportif International, Special Olympics

Plus en détail

Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois

Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois Préambule Ce guide vous est offert par William MEYER auteur du blog l'immobilier facile (http://l-immobilier-facile.fr)

Plus en détail

Munich, le 27 octobre 2005. Bonjour les amis

Munich, le 27 octobre 2005. Bonjour les amis Munich, le 27 octobre 2005 Bonjour les amis Ces trois derniers mois, il y a eu parait-il, l été. Pourtant, avec toute cette pluie et tout ce froid, ça m a laissée un peut perplexe : le 18 août : «maman,

Plus en détail

Les dix commandements du Parieur Pro. par Parions-Foot

Les dix commandements du Parieur Pro. par Parions-Foot Les dix commandements du Parieur Pro par Parions-Foot www.parions-foot.com Page 1 Table des matières Les dix commandements du Parieur Pro...4 1-Avec ta tête, tu parieras...4 2-Lorsque je détecte un value

Plus en détail

Richard Borg & Mike Fitzgerald CHASSEUR DE PRIMES

Richard Borg & Mike Fitzgerald CHASSEUR DE PRIMES Richard Borg & Mike Fitzgerald CHASSEUR DE PRIMES Présentation du jeu : Wyatt Earp se joue en plusieurs manches. Durant chaque manche, les joueurs s efforcent de gagner autant d argent que possible en

Plus en détail

REGLEMENT SPORTIF «ANEO SQUASH CUP»

REGLEMENT SPORTIF «ANEO SQUASH CUP» REGLEMENT SPORTIF «ANEO SQUASH CUP» INSCRIPTION Modalités administratives : Une inscription est recevable si le bulletin d inscription : - est retourné complété dans les délais impartis ; - est accompagné

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL DE LA RÉUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION STADE OLYMPIQUE - SALLE HOCHELAGA MERCREDI 14 MAI 2014 À 15 HEURES

PROCÈS-VERBAL DE LA RÉUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION STADE OLYMPIQUE - SALLE HOCHELAGA MERCREDI 14 MAI 2014 À 15 HEURES PROCÈS-VERBAL DE LA RÉUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION STADE OLYMPIQUE - SALLE HOCHELAGA MERCREDI 14 MAI 2014 À 15 HEURES Présences Absences Employés Marcel Paul Raymond (président), Robert Bissonnette

Plus en détail

Transition du 1 er au 2 e cycle du secondaire : Une période de changement

Transition du 1 er au 2 e cycle du secondaire : Une période de changement Transition du 1 er au 2 e cycle du secondaire : Une période de changement Résultats d apprentissage du programme Santé et préparation pour la vie, Alberta Education Les élèves vont : B 9.11 V 9.1 V 9.6

Plus en détail

Artistiquement. «Tu dois toujours ressentir ton mouvement, jusqu au bout de tes doigts.» Nathou la patineuse

Artistiquement. «Tu dois toujours ressentir ton mouvement, jusqu au bout de tes doigts.» Nathou la patineuse Biographie Artistiquement Vôtre Nathou la patineuse «Tu dois toujours ressentir ton mouvement, jusqu au bout de tes doigts.» D ès l âge de 9 ans, Nathalie Deschênes chausse des premiers patins. Sa passion

Plus en détail

Racing Club de Mions. Dossier Sponsoring du Racing Club de Mions. 0

Racing Club de Mions. Dossier Sponsoring du Racing Club de Mions. 0 Racing Club de Mions Dossier Sponsoring du Racing Club de Mions. 0 Dossier sponsoring saison 2015/2016 A travers cette brochure, nous voulons vous proposer un partenariat entre votre entreprise et notre

Plus en détail

- SOCCER INTERIEUR - REGLEMENTATION SPECIFIQUE 2013-2014. Table des matières

- SOCCER INTERIEUR - REGLEMENTATION SPECIFIQUE 2013-2014. Table des matières Révisée en date du 26 août 2013 Table des matières Article 1 - SOCCER INTERIEUR Catégories d'âge...3 Article 2 Composition d'une équipe...... 3 Article 3 Inscription des joueurs...3 Article 4 Ajouts de

Plus en détail

LA PARTICIPATION SPORTIVE AU CANADA, 2005 1. Présentation de l étude réalisée par Statistique Canada

LA PARTICIPATION SPORTIVE AU CANADA, 2005 1. Présentation de l étude réalisée par Statistique Canada VOLUME 5 NUMÉRO 12 2008 BULLETIN * LA PARTICIPATION SPORTIVE AU CANADA, 2005 1. Présentation de l étude réalisée par Statistique Canada Par André Thibault, directeur de l Observatoire québécois du loisir

Plus en détail

LE FUNAMBULE LES PROCHAINS TOURS DE PISTE

LE FUNAMBULE LES PROCHAINS TOURS DE PISTE 1 «Je n ai pas le temps de m arrêter pour penser à ma retraite. Je dois continuer à avancer pour ne pas tomber!» LE FUNAMBULE En équilibre au-dessus du vide! Le type funambule a devant lui un rêve lointain,

Plus en détail

Le Recrutement, une priorité! Tactiques et Stratégies pour aider les associations dans leurs efforts de recrutement

Le Recrutement, une priorité! Tactiques et Stratégies pour aider les associations dans leurs efforts de recrutement Tactiques et Stratégies pour aider les associations dans leurs efforts de recrutement Novembre 2008 Préambule La Fédération a mis sur pied ce petit document qui se veut un outil pour les associations qui

Plus en détail

Les naufragés du parking

Les naufragés du parking Les naufragés du parking Synopsis Quatre personnes se rendent au parking pour récupérer leur véhicule après une soirée qui s'est prolongée. Malheureusement, le parking est fermé. Ces personnes qui ne se

Plus en détail

FRANÇAIS, LANGUE D ENSEIGNEMENT

FRANÇAIS, LANGUE D ENSEIGNEMENT FRANÇAIS, LANGUE D ENSEIGNEMENT FRA-2032-2 Compréhension en lecture Test de rendement V-T Version A Consignes et texte Document créé par Denyse Doucet Octobre 2003 Modifié Janvier 2004 CONSIGNES Durée

Plus en détail

CHAOS. Pièce en 14 tableaux de m.

CHAOS. Pièce en 14 tableaux de m. CHAOS Pièce en 14 tableaux de m. 1995 1 TABLEAU 1 L'UNE : Je t'aime. L'AUTRE : Chut... As-tu entendu ce bruit-là? L'UNE : Quel bruit? L'AUTRE : Le même bruit et pratiquement à la même heure. Le bruit de

Plus en détail

Une année à l UQTR. 1. Pourriez- vous vous présenter rapidement?

Une année à l UQTR. 1. Pourriez- vous vous présenter rapidement? Une année à l UQTR 1. Pourriezvous vous présenter rapidement? Allo J Je m appelle Emilie et j ai 23 an. Après un bac ES option allemand renforcé (oui, oui), je décide de débuter une licence en Langues

Plus en détail

SpecialOlympics.be. Règlement Special Olympics Belgium. Netball. Octobre 2012. Belgium

SpecialOlympics.be. Règlement Special Olympics Belgium. Netball. Octobre 2012. Belgium SpecialOlympics.be Règlement Special Olympics Belgium Netball Octobre 2012 Belgium Sommaire Chapitre 1 : Aire de jeu et lignes du terrain 3 Chapitre 2 : Le filet 4 Chapitre 3 : Le ballon 4 Chapitre 4 :

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL DE LA RÉUNION RÉGULIERE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE L ASSOCIATION DE HOCKEY MINEUR DE SAINTE-JULIE

PROCÈS-VERBAL DE LA RÉUNION RÉGULIERE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE L ASSOCIATION DE HOCKEY MINEUR DE SAINTE-JULIE PROCÈS-VERBAL DE LA RÉUNION RÉGULIERE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE L ASSOCIATION DE HOCKEY MINEUR DE SAINTE-JULIE Date : Le 7 septembre 2011 Heure : 19 h 00 Lieu : Local de l AHM de Ste-Julie Étaient

Plus en détail

Première scène. SERGE (en baillant) Ca ne veut rien dire, «ça va». Il fait beau ou pas?

Première scène. SERGE (en baillant) Ca ne veut rien dire, «ça va». Il fait beau ou pas? Première scène Il est assis sur le bord du lit. En boxer-short et en tee-shirt. Il fait visiblement de grands efforts pour se réveiller. Elle est dans la cuisine. On ne la voit pas encore. Quel temps fait-il?

Plus en détail

Rapport de Stage au Danemark

Rapport de Stage au Danemark Rapport de Stage au Danemark Objet : Toma POPOV, entraîneur du club de Fos sur Mer, membre de l ETR PACA, est allé au Danemark pour effectuer un stage d'entrainements du Lundi 22 avril 2013 au samedi 27

Plus en détail

Convention collective

Convention collective Convention collective (Dernière mise à jour : début de la saison 2029) 1- Durée de la convention La présente convention sera valide à partir du début de la saison 2029 jusqu au début de la saison 2034

Plus en détail