NOUVeLLes ROUMANIe. Les. Le sens caché des mots. La maison de "Doamna Francine" est la maison du Bon Dieu SOMMAIRE. A la Une. Actualité.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NOUVeLLes ROUMANIe. Les. Le sens caché des mots. La maison de "Doamna Francine" est la maison du Bon Dieu SOMMAIRE. A la Une. Actualité."

Transcription

1 Numéro 46 - mars - avril 2008 Les NOUVeLLes de ROUMANIe La maison de "Doamna Francine" est la maison du Bon Dieu NOUVeLLes ROUMANIe Les O n n'a pas besoin de vous!" Le premier contact de Francine Durieux avec ce qui allait devenir son épopée roumaine a été plutôt rude. La Toulousaine d'adoption avait répondu à un appel lancé dans "La Dépêche du Midi" par Médecins du Monde qui cherchait d'urgence des éducateurs pour la Roumanie. Comme tous les Français, Francine avait passé ce réveillon de Noël 89 les yeux rivés à la télévision, suivant en direct la "Révolution" en cours à Bucarest. Son diplôme d'éducatrice spécialisée en poche, elle s'était précipitée à la permanence de l'association humanitaire mais celle-ci avait déjà reçu 700 offres de service. Francine Durieux n'était pas du genre à se laisser décourager. A 51 ans à l'époque, cette Lilloise d'origine avait connu sa part d'épreuves et montré qu'elle savait prendre des décisions changeant le cours de sa vie. Vendeuse dans un magasin spécialisé dans le camping, "La Hutte", elle avait suivi son mari à Toulouse en Avant de se séparer, le couple aura trois enfants qu'elle élèvera seule. Dans son nord natal, Francine était déjà sensibilisée à l'action sociale, s'occupant de jeunes délinquants. En 1983, la visite d'un établissement d'enfants handicapés la convainc de changer de cap. Embauchée sur le champ par le directeur qui a deviné sa grande disponibilité humaine, elle entreprend à 43 ans une formation pour devenir éducatrice spécialisée, menée de front avec son travail malgré ses charges de famille. (Photos: dans la maison de Francine) Un univers terrifiant que l éducatrice expatriée bouscule 52 Tenace, la Toulousaine renouvelle donc sa candidature auprès de Médecins du Monde en septembre Elle est d'autant plus motivée qu'elle a écouté avec effroi le récit d'un médecin revenu de Roumanie qui lui a fait part des terribles conditions dans lesquelles y vivent les orphelins. Cette fois-ci, l'organisation humanitaire ne fait plus la fine bouche. L'intérêt médiatique est retombé et les candidats ne se bousculent plus à la porte. Francine est embauchée, pour moins de cent euros par mois, logée mais non nourrie. Ses enfants sont maintenant grands. Elle décide de prendre un an de congé sabbatique. Affectée à un des dix orphelinats de Hunedoara, en compagnie d'une infirmière, l'éducatrice y découvre un univers terrifiant. Des nourrissons non changés, laissés à eux-mêmes, entassés dans des lits-cages. Elle s'indigne devant les micro-transfusions de sang pratiquées à la cantonade avec la même aiguille. Mais, revenue dans la région toulousaine, Francine Durieux ne peut plus détacher ses pensées de la Roumanie. Malgré la dureté des situations affrontées, elle a été bouleversée par l'accueil qui lui a été réservé, conquise par la gentillesse de tout un peuple, séduite par le rythme toujours rural de la vie conservé dans les villages. Jusqu'à sa retraite, en 1999, Francine se démènera en France, se multipliera, pour venir en aide à son pays de cœur. Elle y fait acheminer des vêtements, du matériel, des vivres. Elle bloque ses congés pour y retourner dès qu'elle peut, puis prend un mi-temps. Sur place, en 1997, elle achète une maison à Baia de Cris, dans les Apuseni, à proximité de Brad, la fait retaper, agrandir, prévoyant de s'y installer plus tard. Elle y dispose quatore lits, aménage une deuxième salle de bain. Car Francine a une idée en tête très précise: sensibiliser les jeunes Français à la Roumanie. Elle en recevra près de 400 en dix ans, au rythme annuel de 30 à 35. Des futurs médecins, éducateurs, infirmières, psychologues, psychomotriciens, etc., chargés de s'occuper sur place des enfants. Filmée par "Envoyée spécial" et reçue par Jean-Paul II Francine Durieux, aujourd'hui âgée de 68 ans, vit désormais en Roumanie, y passant huit mois par an. "Ici, je suis che moi", confie-t-elle. Elle revient chaque année en France, notamment pour rencontrer ses futurs stagiaires. En mai 2006, Antenne 2 lui avait consacré un reportage dans "Envoyé spécial" dont le thème, "Survivre à un enfant", la concernait directement puisqu'elle a perdu un fils dans un accident. Depuis, plusieurs mamans françaises qui ont vécu ce drame sont venues lui donner un coup de main. Profondément catholique, la Française vit comme une religieuse laïque, ne voulant pas imposer ses convictions aux autres. "Ma maison est toujours ouverte" s'exclame "Doamna Francina", comme l'appellent les habitants de Brad, qui a été reçue par Jean-Paul II en Au décès du Pape, la communauté orthodoxe locale est venue lui présenter ses condoléances. (Lire aussi en page 50) de SOMMAIRE Lettre d information bimestrielle A la Une France-Roumanie Moralisation politique Rosia Montana Délocalisation Immigration et Actualité Vie internationale, UE Moldavie Economie Social 8 et 9 10 et à et 17 Société Evénements, Faits divers Vie quotidienne Santé Minorités Religion Météorologie, Insolite Sports, Photos 18 à à et à et et et 37 Connaissance et découverte Livres, Cinéma Peinture, Culture Histoire Tourisme, Humour Echange, Infos pratiques Coup de coeur 38 à à à et Le sens caché des mots U n sondage réalisé à la demande de leur gouvernement indique que 52 % des Roumains estiment qu'il est correct que les membres de l'ethnie rom soient appelés comme par le passé Tsiganes, 34 % pensant le contraire. L'argument avancé est qu'à l'étranger on confond très souvent Rom et Roman (Roumain). Pour tenter d'éviter cette méprise, certains ont cru bon d'ajouter un second r à Rom, devenu Rrom, ce qui n'a fait qu'ajouter à la confusion. Et parfois au ridicule: dans un quotidien régional de l'ouest de la France, une fête Rrom est devenue une fête typiquement roumaine; les atours colorés des femmes tsiganes ayant revêtu leurs plus belles robes et colliers, y ont été présentés comme le costume national roumain. Un peu comme si dans un journal du Middle West américain, on montrait une photo de nos compatriotes d'origine maghrébine - il faudrait peut-être aussi penser à changer le mot maghrébin? - fêtant l'aïd el kebir dans leurs djellabas en indiquant qu'il s'agit du costume national français. Alors doit-on dire Rom, Rrom ou Tsigane? Aux "Nouvelles de Roumanie", on hésite, mélangeant parfois les genres. Faut-il céder à la facilité et au "politiquement correct" - qui nous irrite en beaucoup -, en choisissant les deux premiers termes pour faire comme tout le monde et ne pas être suspecté de racisme? Mais ne serait-ce pas alors finalement accepter l'idée que les Tsiganes étaient indignes auparavant? Cette dernière appellation est utilisée parfois de manière péjorative à cause de l'assimilation faite avec les agissements de certains d'entre eux. Si ces derniers persistent dans leurs comportements délictueux ou asociaux, l'expression "Rom" sera tout autant déconsidérée au bout de quelques temps, et il faudra en trouver une autre. Derrière le sens des mots se cache bien la complexité de la question tsigane, beaucoup plus importante qu'une simple querelle de vocabulaire. Sa dimension dépasse de loin les capacités d'un seul pays à y répondre. Elle ne pourra être résolue que si l'europe la prend en charge. Mais la Roumanie et ses voisins également concernés, la Bulgarie, la Hongrie, la Serbie et l'ancienne Tchécoslovaquie, doivent s'engager avec conviction à ouvrir leur société à cette minorité mise au ban tout comme la communauté tsigane accepter et encourager les changements de comportement, notamment en ce qui concerne la scolarisation des enfants. Il faudra du temps et user bien de nouvelles dénominations avant d'en voir le bout. Un mot ne peut pas régler un problème. Ce qui compte, c'est de ne pas offenser une communauté à la culture impressionnante et qui doit prendre toute sa place dans la civilisation moderne, tout en conservant le meilleur de ses traditions tsiganes. Henri Gillet

2 A la Une 2 ARAD ORADEA TIMISOARA DOBRESTI CLUJ BAIA MARE TARGU MURES SIBIU PITESTI BACAU SUCEAVA IASI CRAIOVA BUCAREST BRASOV GALATI BRAILA TULCEA CONSTANTA "C'est le mari de Carla Bruni" Samedi 2 février, les télévisions roumaines de news ont interrompu leurs programmes pour annoncer le mariage de Nicolas Sarkoy avec Carla Bruni. Realitatea TV remarquait que Sarkoy a tenu parole, la presse a appris la nouvelle après le mariage. Adevarul estimait que c'était une bonne nouvelle pour les relations franco roumaines: "la Roumanie est un pays latin et Carla Bruni est doublement latine, à la fois italienne et française". Evenimentul Zilei ironisait: "C'est le mari de Carla Bruni qui vient lundi en visite dans notre pays. On espère qu'il sera en forme". De son côté, Cotidianul se posait la question de savoir si Mme Carla Sarkoy sera ou non dans l'avion de son mari pour l'accompagner lors de cette visite officielle. Un officier chargé du protocole déclarait avoir reçu la consigne d'être préparé aussi au cas où la nouvelle première dame viendrait en Roumanie. Tout en précisant que, a priori, elle ne viendrait pas. Enfin, Romania Libera racontait l'histoire d'un ancien mineur de la vallée du Jiu, Ovidiu Paraianu, qui a fabriqué une bague en diamant pour Carla Bruni, réplique en miniature de la Porte du Baiser, sculpture de Constantin Brancusi. Il espérait que le jeune marié serait suffisamment généreux pour lui acheter, confiant "Je lui ferai un prix de président, soit 6000 ". Il n'avait sans-doute pas encore lu les confidences vengeresses de Cécilia à une de ses amies, publiées depuis dans un livre à succès, affirmant entre autres gracieusetés : "Il n'y a pas plus pingre que lui". France- Roumanie Les Roumains étaient un peu jaloux. Depuis son élection, Nicolas Sarkoy s'était rendu dans plusieurs pays de la région comme la Pologne, la Hongrie ou la Bulgarie, mais il n'était pas encore venu en Roumanie, "îlot de latinité et de francophonie en Europe de l'est". C'est pour cela aussi que le président français qui a effectué début février une visite éclair à Bucarest arrivait avec un "accord de partenariat stratégique", la Roumanie étant le premier pays avec lequel la France signera ce genre de document. Concrètement, cet accord permettra de poser les bases d'une coopération bilatérale accrue au sein de l'union Européenne. "Nous identifierons les dossiers où nous possédons des intérêts communs et nous les travaillerons à fond" explique un officiel roumain. Il s'agit d'abord de la politique agricole commune (PAC), que les deux pays souhaitent "robuste". Viennent ensuite la politique énergétique, Paris et Bucarest étant de fervents partisans du nucléaire - la France pourrait participer à la construction de la seconde centrale nucléaire roumaine - et enfin la défense et la sécurité. La Roumanie entend se lancer dans un ambitieux programme de modernisation de son équipement militaire et Paris compte bien y contribuer. A Bucarest, on assure que le courant passe bien entre Nicolas Sarkoy et son homologue roumain Traian Basescu. "Ils sont tout deux des hommes de caractère et d'action", affirme Cristian Preda, conseiller présidentiel, qui ne manque pas de rappeler que le président roumain "a été l'un des rares hommes politiques européens à envoyer un message de félicitations à Nicolas Sarkoy juste après le premier tour de l'élection présidentielle française, alors que l'issue était encore incertaine". Sur le plan de la politique internationale, les deux chefs d'etat plaident pour une forte relation entre l'europe et les Etats-Unis: pour preuve, la Roumanie accueillera début avril le prochain sommet de l'otan. Ils divergent en revanche sur la délicate question du Kosovo; le président français soutient son indépendance, alors que Traian Basescu se refuse à une telle reconnaissance en l'absence d'une résolution de l'onu. Chirac était resté deux jours Sept heures, puis cinq, puis quatre " Speedy Sarkoy" est passé en Roumanie Seule ombre au tableau: la trop courte durée de la visite. "Au début, elle devait durer sept heures, puis cinq, puis seulement quatre", déplore un officiel roumain. Le programme a d'ailleurs été chamboulé: le repas dans un restaurant chic de la capitale s'est transformé en "déjeuner de travail", la visite du musée national d'art contemporain - où des œuvres françaises sont actuellement exposées - est annulée, le discours du président français devant le Parlement raccourci. Il y a one ans, lors de son premier déplacement présidentiel en Roumanie, Jacques Chirac était resté sur place près de deux jours. La visite avait été qualifiée d'"asse courte". C'était l'époque où l'on parlait moins du "pragmatisme" que des liens affectifs, culturels et linguistiques très étroits entre les deux pays. Luca Niculescu (Reuters) La Roumanie ne reconnaît pas le Kosovo Bucarest a décidé de ne pas reconnaître le nouvel état du Kosovo, qui se situe à moins de 300 km de ses frontières, une position qu'il avait fait connaître à l'avance, mais qu il pourrait revoir. La Roumanie, où vit une forte minorité hongroise (6,6 % de la population), ne cache pas ses inquiétudes sur la contagion des irrédentismes.

3 A la Une L héritage communiste La Securitate, ancienne police politique de la dictature communiste en Roumanie, revient sur le devant de la scène à Bucarest. Dimanche 3 février, plusieurs centaines de Roumains, rassemblés place de l'université, lieu mythique des manifestations anticommunistes dans la capitale roumaine, ont protesté contre une décision de la Cour constitutionnelle à son sujet. Jeudi 31 janvier, la plus haute instance juridique du pays avait déclaré anticonstitutionnel le Conseil national pour l'étude des archives de la Securitate (CNSAS), qui permettait de consulter ses dossiers. Ce conseil, créé en 1999, est chargé d'enquêter sur ses anciens collaborateurs, pour éviter qu'ils continuent à occuper des fonctions importantes. Cette décision interdit de fait l'accès aux dossiers de la Securitate. La Cour constitutionnelle avait été saisie dernièrement par l'ancien patron du Parti Conservateur et magnat de presse, Dan Voiculescu, qui était dans le collimateur du CNSAS pour son passé. Mais le milliardaire n'a pas été inquiété longtemps. À la surprise générale, sa plainte contre le fonctionnement et la légitimité du CNSAS a été retenue par la Cour. "Nous vivons toujours à l'époque de Ceausescu" "Les juges ont décidé que la révolution anticommuniste de décembre 1989 n'avait aucun sens", a affirmé Cristian Pîrvulescu, président de l'association Pro Democratia, à l'origine de la manifestation du 3 février. "Leur décision n'est pas légitime. Un an après notre adhésion à l'union Européenne, nous assistons à un véritable coup d'etat contre la démocratie en Roumanie". "Je ne vois pas pourquoi on devrait se féliciter d'être entrés dans l'ue, vu que nous vivons toujours à l'époque de Ceausescu et de ses servants", a déclaré pour sa part, furieux, Mircea Dinescu, l'un des membres du CNSAS. Les manifestants ont demandé la démission du gouvernement et proféré des slogans anticommunistes. La colère de la société civile roumaine au sujet de la Securitate ne date pas d'aujourd'hui. Dans les années 1990, Une victoire de la nomenklatura: les archives de la Securitate ne pourront plus être consultées Silence sur le passé noir de la Roumanie La colère de Mircea Dinescu le Bernard-Henry Lévy roumain. lors d'une transition confuse vers la démocratie, une partie de l'économie du pays était passée entre les mains des anciens officiers de la Securitate et des apparatchiks du Parti communiste, convertis en businessmen. "Hormis quelques timides tentatives, le démantèlement de la Securitate n'a jamais été programmé dans l'agenda politique", explique Marius Oprea, conseiller du premier ministre pour la sécurité et surnommé le "chasseur de la Securitate". Tous les partis ont été infiltrés et contrôlés par la Securitate, qui avait besoin d'un paravent pour défendre ses intérêts économiques. La mort annoncée du CNSAS Le fonctionnement du CNSAS, créé en 1999 sous la présidence d'emil Constantinescu grâce à la pression de la société civile, a été bloqué depuis sa création, le contrôle des archives de la police politique ayant été tout d'abord attribué au SRI (Service Roumain de Renseignements) héritier de la Securitate. C'est seulement en 2005 que le nouveau président, Traian Basescu, a décidé de transférer au CNSAS les 12 kilomètres de dossiers que constituent les archives. "Ces dossiers sont un horrible spectacle. Je suis terrifiée par le gigantisme de cette opération de surveillance à l'échelle d'un pays qu'elle révèle" a confié une de ses utilisatrices. Le 18 décembre 2006, le président Basescu condamnait officiellement le régime communiste devant un Parlement hostile, qui l'a destitué le 19 avril Un mois plus tard, un référendum l'a réintégré dans ses fonctions et le CNSAS a pu continuer à révéler l'identité des hommes politiques qui avaient collaboré avec la police politique. La contre-offensive n'a pas tardé et la Cour constitutionnelle a tranché en faveur du passé noir de la Roumanie. "Déclaré anticonstitutionnel, le CNSAS devra fermer ses portes", affirme son ancien directeur, Claudiu Secasiu. Mais derrière ces portes, c'est l'énorme plaie de son passé que la Roumanie devra bien rouvrir un jour. Mirel Bran (Le Monde) 3 Inflation Début janvier, la Banque nationale de Roumanie (BNR) a décidé de majorer son taux d'intérêt directeur à 8%, soit 0,5% de plus. La forte consommation qui a fait monter les prix et accentue le déficit externe du pays est la principale raison de cette mesure. Déjà le 31 octobre dernier la BNR avait élevé son taux de 0,5%, Surchauffe à l'horion et taux d'intérêt majorés à 7,5%. "L'analyse des données statistiques les plus récentes montre une forte demande interne et une expansion des investissements. Mais le niveau de consommation est devenu insoutenable, et les prêts accordés au secteur privé ne cessent d'augmenter", indique un communiqué de la BNR, qui pointe du doigt une croissance des revenus dépassant les gains de productivité. Ce décalage pourrait, selon elle, "affecter la compétitivité du pays". L'objectif est désormais de ramener le taux d'inflation aux alentours de 4% au lieu de près de 7 % actuellement, raison pour laquelle la BNR appelle le gouvernement à "maintenir une politique fiscale et salariale restrictive".

4 4 BAIA MARE SUCEAVA ORADEA CHISINAU CLUJ TARGU MURES IASI ARAD BACAU ROSIA BRASOV GALATI TIMISOARA SIBIU PITESTI TULCEA CRAIOVA BUCAREST Les Logan 2006 touchées par la corrosion Dacia-Renault a décidé de rappeler en révision dans son usine de Pitesti tous les modèles de berline Logan construits jusqu'à la fin de 2006 après avoir constaté la multiplication des cas de corrosion sur leur carrosserie. De nombreux propriétaires avaient saisi le constructeur, qui a garanti six ans ses véhicules dans ce domaine, ou les autorités départementales de protection du consommateur. Fracois Fourmont, PDG de Dacia- Renault En 2004, lors de la sortie de cette voiture, le "Financial Times" avait indiqué qu'il ne fallait pas moins de quine kilos de peinture anti-corrosive pour protéger le véhicule fabriqué à partir d'un acier de faible qualité. Dès son lancement, la Logan avait connu quelques soucis. Dacia-Renault avait rappelé plusieurs milliers des premiers modèles pour, assurait-elle, changer le cric,provoquant l'incrédulité. Ensuite le véhicule a connu des problèmes liés à son système de direction. Les ennuis de la Logan ne se sont pas limités à la Roumanie. Au Brésil, la filiale de Renault a dû procéder deux fois à des rappels massifs, pour 1623 véhicules qui avaient des problèmes sérieux de freinage, puis autres pour, cette fois-ci, des défections majeures du système de direction. Menaces sur l environnement A la Une A Rosia Montana, Depuis près de doue ans la fièvre de l'or agite la petite commune de Rosia Montana, dans les Apuseni (Voir Les Nouvelles de Roumanie, n 40). La compagnie canadienne Gabriel Resources - appelée "Gabriel" localement - dont le représentant sur place est la Rosia Montana Gold Corporation (RMGC), s'efforce de convaincre une partie des habitants de déménager afin d'avoir les mains libres pour creuser la montagne à coup d'explosifs et traquer les pépites à l'aide de bains de cyanure, détruisant au passage toute une vallée. Ses arguments: les forts dédommagements qu'elle propose aux familles concernés, la promesse d'un emploi et les bakchichs pour que les autorités locales, départementales et nationales ferment les yeux. Conséquence: la commune s'est scindée en deux, entre ceux qui se sont laissé séduire par les liasses de lei et ont fait leurs valises, et ceux qui sont déterminés à mourir dans leur village natal. Envoyée spéciale du quotidien "Gândul" ("La pensée"), Alina Badalan décrit l'atmosphère sur place. "Les cloches sonnent à toute heure, mais on ne sait plus si c'est pour ceux qu'on enterre ou qu'on déterre" L'appât de l'or "Même les morts ne sont pas tranquilles à Rosia Montana. Depuis sept ans, on a commencé à les déterrer. Ils sont à peine refroidis que les familles viennent avec des pioches, des pelles. Elles ont aussi amené les "colaci" et les "coliva" (brioches et gâteaux servis traditionnellement lors des enterrements), pour accompagner les défunts vers leur nouvelle demeure, dans une commune voisine. Le tout se fait légalement, au grand jour, avec la bénédiction des popes. Les familles en ont oublié de pleurer "Gabriel" les a généreusement remercier - quelques diaines de millions de lei (quelques centaines d'euros) - pour avoir libéré un emplacement supplémentaire dans le cimetière paroissial, situé en plein dans son aire de prospection. A Rosia Montana, on dénombre neuf églises et huit cultes, si bien que les cloches sonnent à toute heure mais aujourd'hui on ne sait plus si c'est pour un mort qu'on enterre ou qu'on déterre. Tout le monde n'ayant pas la chance d'avoir de morts, les vivants épargnés par un deuil ont trouvé d'autres moyens de bénéficier de la manne de "Gabriel". Ils bâtissent à la hâte une cabane en bois dans leur jardin, sans fondations, posée sur des bûches et sans raison d'être. Quand les hommes de "Gabriel" viendront négocier le rachat du terrain, les paysans se battront comme des diables et en tireront euros supplémentaires, alors qu'elle n'en a pas coûté 5000.

5 A la Une et de l'argent a divisé une commune en deux même les morts ne reposent plus en paix Avec la vieille masure où ils habitent, l'affaire sera conclue à euros. Aussi cher qu'un appartement à Bucarest pour ce "trou" perdu dans les montagnes! Encore faut-il compter avec le chat, les vaches, les poules, le jardin, la remise où on mettait les oignons à sécher, qu'il faudra déménager ou abandonner. Toute une vie qui s'en va, cela n'a pas de prix. Alle euros en plus et on n'en parle plus. Deux cents de ces cabanes on poussé comme la rose du matin, changeant le caractère des villages composant Rosia. Même le pope en a construite une, tout près du presbytère. Les noyers étant d'un gros rapport - 3 millions de lei, cent euros, pour un simple arbuste - ils ont fleuri partout. Certains, après avoir empoché leurs indemnités, les ont déracinés pour les replanter dans un jardinet dont le rachat n'avait pas encore été négocié. Les "derniers des Mohicans" résistent "Gabriel" commence cependant à se faire tirer l'oreille, mais quelle concession ne ferait-il pas pour voir le panonceau "Cette maison est propriété de RMGC" se balancer sur sa porte. A l'automne dernier, selon la mairie, 420 familles, sur le millier que comptent les villages formant la commune de Rosia Montana, avaient vendu leur bien. L'hiver dernier, 134 autres ont franchi le pas. Dans le périmètre visé par "Gabriel", il reste environ 250 familles qui résistent à l'appât du gain, tout aussi pauvres que celles qui y ont cédé. Sur leur maisonnette, elles ont cloué un écriteau affirmant farouchement "Cette maison n'est pas à vendre" et clament bien haut qu'ils entendent mourir ici. "Ils veulent faire monter les prix" susurrent leurs détracteurs. Ces "derniers des Mohicans" comme on les appelle, se rassurent en affirmant que, techniquement parlant, "Gabriel" ne peut pas retirer un gramme d'or tant qu'ils sont là. Ils n'en sont pas moins amers vis-à-vis de la firme canadienne: "Même s'ils n'exploitent pas leur mine, ils auront au moins réussi une chose détruire notre village". "Des étrangers débarquent On se demande si ce sont des touristes ou des espions" "Qui devra répondre de ce désastre?" se demande Eugen David, l'un de ces résistants, incriminant les prêtres qui se sont ralliés les premiers au projet de "Gabriel". "Ils ont reçu des sous pour attifer en long et en large leurs églises, en ont profité pour doubler la dîme qu'ils nous demandaient, pour nous dire ensuite que chaque pierre et chaque mur devaient être démontés pour être remontés ailleurs". Eugen David est l'un de ceux qui a mis sur pied "Alburnus Maior", l'association environnementale "anti-gabriel". Pour lui, ces derniers temps, Rosia Montana vit au rythme d'un thriller, la situation changeant sans arrêt. "Il ne se passe pas de jour sans un évènement, sans que l'on fasse pression sur les uns ou les autres pour qu'ils vendent, savoir le prix qu'ils veulent. Des étrangers au village débarquent; on ne sait pas si ce sont des touristes ou des espions de "Gabriel. Les journalistes harcèlent les "Mohicans" qui, parfois, sortent leurs fourches pour avoir la paix". "Qui voudrait mettre des sous dans un village appelé à devenir un réservoir à cyanure?" Tout ce tintamarre autour de Rosia, fait que la commune n'a plus de projets. Aucun investissement n'a été fait depuis plusieurs années. "Qui voudrait mettre des sous dans un village qui va devenir un réservoir à cyanure?" s'emporte Eugen David notant au passage l'inquiétude grandissante de ceux qui sont restés sur place. On dit que "Gabriel" fera sauter 60 tonnes d'explosifs chaque jour. Ce serait de véritables tremblements de terre quotidiens!" s'effraie l'un d'eux. Sur ses intentions, le nombre d'habitants ayant signé, les indemnités versées, "Gabriel" ne dit rien. C'est "secret défense". La compagnie canadienne se contente de rabâcher ses arguments: 1200 emplois à venir, des ordinateurs donnés aux écoles, le vieux centre-ville épargné qui sera restauré, des bourses d'études pour les enfants, un centre de formation pour les chômeurs, des aides pour ceux qui voudront ouvrir une affaire. Pour l'instant, Rosia Montana n'a vu venir qu'une chose, il est vrai importante, des contrats d'embauche pour 500 habitants qui avaient signé bien sûr. Alina Badalan 5 La compagnie roumano-canadienne Rosia Montana Gold Corporation (RMGC) a intenté un procès contre le ministère de l'environnement, son ministre, Attila Korody,un secrétaire d Etat, à la suite de L'activité de la mine suspendue et procès en cours la décision de suspension totale de ses activités minières sur la commune de Rosia Montana, prise par le ministère de l'environnement en septembre dernier. Le ministère avait alors relevé l'absence de certaines autorisations dans le certificat d'urbanisme nécessaire à RMGC pour reprendre l'exploitation du site. La société d'origine canadienne a fait savoir qu'elle avait également déposé un recours à la Cour d'appel de Bucarest pour annuler cette décision.

6 6 ARAD TIMISOARA BAIA MARE ORADEA JUCU TARGU IASI MURES PIATRA BACAU NEAMT SIBIU SUCEAVA BRASOV PLOIESTI CRAIOVA BUCAREST BOTOSANI BRAILA CONSTANTA Un praticien de Timisoara au chevet des habitants d'un village de l'aisne Le médecin roumain mieux accueilli que le plombier polonais A la mi-février, Lucian Popoviciu, médecin roumain, a donné ses premières consultations dans le village de Seboncourt, dans l'aisne, dont le maire a cherché en vain pendant six mois à trouver en France un successeur au généraliste de la commune parti à la retraite. "Le précédent médecin avait cherché quelqu'un pour lui succéder, sans succès. J'ai pris contact avec les facultés de médecine de la région, Amiens, Lille et Reims, sans plus de résultat", explique Gérard Feuillette, le maire de cette commune de habitants, qui n'a eu de cesse de faire valoir la présence sur place d'une pharmacie et d'une maison de retraite pour attirer un nouveau praticien. "J'ai fait ensuite passer des annonces en Belgique, puis dans les pays du Maghreb, en Syrie, au Liban et en Europe de l'est". C'est finalement Lucian Popoviciu, 40 ans, médecin généraliste diplômé de la faculté de Timisoara, qui s'est porté candidat après avoir lu l'annonce dans un magaine spécialisé. "Les médecins aujourd'hui recherchent les grandes villes et veulent faire les 35 heures", a constaté amèrement le maire. (Lire la suite page 8) Délocalisation A la Une L'installation de Nokia à Jucu, au nord-ouest du pays, est certes une bonne nouvelle pour l'économie roumaine. Des emplois vont se créer et l'état lui aussi en profitera. Mais en Allemagne, cette délocalisation continue de faire des mécontents, comme le souligne ci-dessous lepetitjournal.com. Elle illustre les aléas de la politique européenne d'ouverture des frontières et du libre marché. D'un côté, les pays à la technologie avancée transfèrent leurs activités ne nécessitant pas une main d'œuvre hautement qualifiée dans ceux où le niveau de salaire est faible. D'un autre, ils font venir che eux les cadres dont ils ont besoin, privant ces mêmes pays du savoir-faire qu'ils y ont acquis et qui leur serait très utile. C'est l'exemple du médecin roumain appelé au chevet d'un village de l'aisne (voir par ailleurs). Finalement, dans un libéralisme trop souvent débridé, les multinationales des pays riches imposent leur loi, les pays pauvres n'ayant guère la ressource que de s'incliner, en espérant que les miettes amassées leur permettront un jour de relever la tête. Des salaires dix fois inférieurs Dans la petite ville roumaine de Jucu, à 18 km de Cluj, ce fut l'événement : plusieurs hauts responsables de Nokia ont inauguré le 11 février la nouvelle ligne d'assemblage pour les téléphones portables du géant finlandais. Avec un premier investissement de 60 millions d'euros, l'usine s'étendra sur 30 hectares. Du jamais vu à Jucu. Elle produira dans un premier temps des portables bas de gamme, commercialisés en Europe et dans le reste du monde à 40, disponibles dès le prochain trimestre. Au maximum de son rendement, cette nouvelle unité devrait employer près de personnes d'ici la fin Salaire moyen des ouvriers : environ 800 lei brut par mois, soit 150 net et 10 fois moins qu'en Allemagne. Une aubaine pour Nokia qui a vite fait le calcul: en fermant l'usine allemande de Bochum et en délocalisant en Roumanie, les économies sur les salaires seront plus que conséquentes. Un jackpot pour l'état L installation de Nokia à Cluj: la Roumanie se réjouit, l'allemagne s'indigne Pendant ce temps, en Allemagne, ça grogne. Depuis plusieurs semaines, travailleurs protestent contre la fermeture prochaine de leur usine. L'affaire ne plait pas non plus à certains eurodéputés allemands qui soutiennent que Nokia a utilisé l'argent de l'union Européenne pour délocaliser en Roumanie, ce que conteste Bruxelles. D'autres demandent d'interdire cette délocalisation. A Strasbourg, le président de la Commission européenne José Manuel Barroso a alors posé la question : "Si des investissements partent de la Finlande(dont Nokia est originaire) pour l'allemagne, pourquoi ne pourraient-ils pas partir d'allemagne vers la Roumanie?". Pour Marius Nicoara, président du Conseil départemental de Cluj, "Nokia n'a pas délocalisé son usine ici, c'est un projet complètement différent qui ne pouvait pas se faire à Bochum". À Bucarest, on préfère ne pas trop s'immiscer dans la polémique. "Évidemment les coûts salariaux ont joué en notre faveur", a simplement déclaré le ministre du Travail, Paul Pacuraru, tout en assurant que "bientôt les salaires rattraperont le niveau du salaire moyen des autres pays de l'ue". Certes, le gouvernement du Premier ministre libéral Calin Popescu Tariceanu regrette que des travailleurs allemands soient en passe de perdre leur travail, mais il est aussi ravi de l'installation de Nokia en Transylvanie pour le développement de la région. Et pour les caisses de l'état. Selon les estimations, à partir de 2010, la Roumanie devrait empocher 200 millions d'euros d'impôt par an. Florian Constant (www.lepetitjournal.com - Bucarest)

7 A la Une Immigration Beau personnage de mater dolorosa moderne, Marina a quitté la Roumanie juste après la "Révolution" pour gagner sa vie, laissant ses deux enfants en bas âge aux soins de ses parents. En France, elle fait des ménages che des particuliers et dans des entreprises. "Je veux que mes enfants fréquentent une bonne école et aient une autre vie que moi." Pour réaliser cet objectif, elle envoie presque tout son salaire à sa famille. Après quine années d'exil, elle a décidé de rentrer, pour retrouver ses enfants, âgés maintenant de 18 et 16 ans. Lors du dîner d'adieu qu'elle a partagé avec la communauté des émigrés roumains, une femme l'a avertie: "Tu vas avoir du mal à te faire aimer d'eux." Dès son arrivée, les désillusions s'amoncellent Ses enfants lui reprochent d'être partie. Son fils la fuit. Sa fille cherche à comprendre: "Je sais qu'elle est partie pour notre bien, mais j'ai souffert d'un manque de tendresse." Avec ses parents, le choc est tout aussi douloureux. Sa mère, qui a élevé one petits-enfants dont les parents s'étaient exilés par manque d'argent, la traite d'ingrate. Son père n'accepte pas qu'elle veuille vivre sa vie de façon indépendante. Câlins et gâteaux Marina a envoyé beaucoup d'argent pour la construction d'une maison où elle comptait vivre avec ses enfants. La visite au chantier lui tire des larmes: son père a organisé la construction d'une maison bien trop vaste, qui est loin d'être achevée. "Pendant quine ans, j'ai travaillé pour ça, je ne dormais presque pas, je me levais tous les jours à 5 heures du Le destin de deux femmes dans un monde impitoyable Marina de Suceava Marisa de Bogota matin, je nettoyais des WC, courais d'un employeur à l'autre sans manger. Il fallait toujours que j'envoie encore et encore de l'argent. Pour ça!" Lorsque elle se rend à l'école de ses enfants, en voyant les gestes affectueux des parents qui accompagnent les petits - câlins, recommandations, gâteaux glissés dans le cartable -, elle comprend ce qui leur a manqué et ce dont elle a été privée. De même, avant son départ de France, elle s'est offert sa première escapade en quine ans: elle a visité Paris, la tour Eiffel, les Champs Elysées, Notre Dame, pris le bateau mouche. Tout à coup, le monde s'est révélé à elle comme un espace plus vaste que ces séries inexorables de pièces à nettoyer, d'argenterie à briquer. Rentrée voici un an en Roumanie, Marina a repris sa vie en main. Ses enfants se sont éloignés, mais la tendresse peut enfin s'exprimer. Désormais, elle prend soin d'une nièce dont la mère est partie travailler en Suisse. Elle l'emmène au cirque: dans la pénombre dorée du chapiteau, la petite et la grande rient, main dans la main, en regardant les clowns. Marina s'appelle en fait Marisa. Elle est Bolivienne, et comme nombre de ses compatriotes, elle a fui la pauvreté en venant travailler en Israël et n'a pas visité Paris mais Jérusalem avant de retourner dans son pays. Elle a été l'objet d'un film documentaire israélien "Le sacrifice d'une mère ", passé en toute fin de soirée le 26 novembre sur Arte, dans l'émission " Grand format". Marina de Suceava Marisa de Bogota, le même destin de femme dans un monde impitoyable. Les pays riches, dont la France, consacrent tout juste 0,18 % de leur PIB à l'aide aux pays pauvres, tous continents, dont l'europe de l'est, compris. 7 Les autorités roumaines prévoyaient d'organiser une bourse des emplois à Rome, le 23 février, destinée aux travailleurs roumains, afin d'attirer la main d'oeuvre en Roumanie, a indiqué peu auparavant le Premier ministre Calin Popescu- Tariceanu. "Il y a un sérieux manque de main d'oeuvre en Roumanie. Le taux de chômage a baissé à 4%. L'année passée nous avons créé emplois. On doit augmenter la main d'oeuvre, afin de soutenir le rythme de croissance économique élevée. Des actions concrètes seront entreprises bientôt. Une bourse de l'emploi destinée aux travailleurs sera organisée à Rome, où se rendront aussi les employeurs de Roumanie. Plus de Pénurie de main d'œuvre en Roumanie: bourse de l'emploi en Italie pour le retour des expatriés emplois en Roumanie seront proposés. Outre le salaire, on offre des tickets repas et l'hébergement", a affirmé le Premier ministre roumain. Ils gagneraient plus che eux Les autorités roumaines utiliseront la presse de langue roumaine d'espagne et d'italie, tout comme les ambassades dans ces pays en vue de la médiatisation de leurs actions. "Les représentants du milieu d'affaires soutiennent ce projet, étant donné le manque de main d'oeuvre en Roumanie qu'il faut combler. Cela peut paraître surprenant, mais je pense que beaucoup de Roumains pourraient gagner plus en Roumanie", a ajouté le Premier ministre. Par ailleurs, l'agence nationale pour l'emploi (ANOFM) s'est connectée au portail européen EURES, pour offrir des services de conseil et d'intermédiation gratuits sur l'emploi en Roumanie, a annoncé, lors d'une conférence de presse, Ionel Muscalu, président de l'agence. Après l'adhésion de la Roumanie à l'ue, l'anofm, en qualité de service public, devait s'aligner au réseau européen de services publics. Les Services européens de l'emploi - mettent à disposition des employés et employeurs un service d'information sur les marchés européens de l'emploi. Les objectifs du réseau visent au développement de la coopération entre les États membres et entre leurs services publics de l'emploi.

8 8 BAIA MARE SATU MARE ORADEA ARAD TIMISOARA TARGU MURES DEVA SIBIU PITESTI BRASOV SUCEAVA IASI PLOIESTI CRAIOVA BUCAREST P. NEAMT BRAILA (Suite de la page 8) CHISINAU TULCEA CONSTANTA "Che moi je gagnais 600 euros par mois" Célibataire et sans enfant, le Dr Popoviciu justifie sa décision de s'expatrier par l'insécurité en Roumanie et les questions économiques. "Dans mon pays, je gagnais 600 euros par mois", explique-t-il dans un français correct, appris à l'école et au centre culturel français de sa ville. Médecin depuis treie ans, il a exercé en hôpital avant de s'installer dans un village roumain un peu plus grand que Seboncourt. L'ordre des médecins a validé ses diplômes et un dispositif d'accompagnement a été mis en place pour accueillir le nouveau praticien, venu par la route au volant de sa Logan: pendant les six premiers mois, le loyer du cabinet médical et de son logement seront pris en charge par la mairie. "Son arrivée a aussi entraîné un élan de solidarité rurale" se réjouit le maire. Un particulier a rénové le cabinet et des médecins retraités ont fourni du matériel. "Mais de la part des instances nationales, on n'a rien eu du tout" déplore-t-il. Le Dr Popoviciu reconnaît avoir un peu peur", car il ne connaît pas les mentalités locales. Il remarque aussi "qu'en France, il n'y a pas d'incitation financière pour s'installer dans des villages, comme c'est le cas en Roumanie" et ajoute sans détours : "Il y a aussi la paresse des médecins français". "Le paradoxe, c'est que notre usine de filtres de voitures va délocaliser en Roumanie une partie de sa production" soupire, quant à lui, le maire de la petite commune. Vie internationale Actualité Lors de la conférence de presse commune avec Nicolas Sarkoy, à l'issue de sa visite-éclair à Bucarest le 4 février dernier, le président Traian Basescu a souhaité que Ga de France, qui opère déjà en Roumanie, soit associé au projet de construction du gaoduc européen Nabucco, malgré le veto opposé par la Turquie, laquelle reproche à Paris la décision du Parlement français de reconnaître le génocide arménien. "La Roumanie sera un des pays qui soutiendront sa participation", a expliqué le chef de l'etat roumain. "La France y est extrêmement sensible et c'est très important pour Ga de France de participer à ce projet", a de son côté indiqué le président français. Ga de France a pris le contrôle de Distriga Sud Roumanie en 2004 et alimente un million de foyers ou clients roumains dont Bucarest. La hantise des Roumains de dépendre des Russes Bucarest veut aider Paris à revenir dans le jeu Ga de France évincé du projet de gaoduc Nabucco par la Turquie Le projet Nabucco prévoit la construction d'un pipeline de km pour acheminer le ga d'asie centrale et du Moyen-Orient, voire d'iran, vers l'ue, de la mer Caspienne jusqu'en Autriche via la Turquie, la Bulgarie, la Roumanie et la Hongrie, afin de réduire la dépendance des Européens vis-à-vis des importations de Russie. D'un montant total de cinq milliards d'euros et prévu pour 2012, le projet associera au moins six pays. Les cinq déjà associés (Turquie, Roumanie, Bulgarie, Hongrie et Autriche) étaient à la recherche d'un dernier partenaire pour réaliser ce gaoduc. Cette décision sur sa construction était attendue pour la fin 2007 mais avait été reportée au premier trimestre Finalement, début février, le consortium a choisi RWE, numéro 2 allemand de l'énergie, mais la porte ne semble pas fermée à une participation de Ga de France. Le consortium regroupe désormais autour du chef de file, le groupe autrichien OMV, le nouveau venu allemand, et les sociétés nationales Botas (Turquie), Bulgarga (Bulgarie), MOL (Hongrie) et Transga (Roumanie). Par ailleurs, le géant russe Gaprom, qui soutient de son côté un projet concurrent, baptisé South Stream - auquel Ga de France a menacé de participer s'il était évincé du tour de table - a aussi manifesté l'intention de se joindre au projet Nabucco. South Stream est un projet russo-italien. La Russie envisage de faire de la Bulgarie un carrefour d'où partiraient deux branches de South Stream arrivant de Russie sous la mer Noire, qui éviterait ainsi le passage par la Turquie: l'une vers la Grèce et l'italie, en passant par l'adriatique, l'autre vers la Hongrie en passant éventuellement par la Serbie. Cette opération s'inscrit dans une stratégie globale de Gaprom pour assurer des débouchés à son ga par le sud de l'europe. Bucarest et Moscou: de l'eau dans le ga La Roumanie perd des centaines de millions d'euros par an car elle achète son ga de Russie en passant par des intermédiaires. "Nous devons avoir une discussion sérieuse avec Moscou afin de régler ce problème", a déclaré le ministre de l'économie. Début février, le journal Cotidianul a fait sa Une sur la question : "Le gouvernement cherche ses entrées au Kremlin", affirmant que le ministre en question avait essayé à trois reprises de se mettre en contact avec Gaprom, la sociéte d'état russe. Sans succès. Moscou attendrait des "signes positifs", les Russes étant notamment intéressés par l'achat du producteur roumain Romga... Pas à vendre, a répondu jusqu'à présent Bucarest. En 2007, la Roumanie a payé son ga 270 dollars pour 1000 m3 alors que la moyenne européenne était à 265 dollars. Ajouter à cela les commissions des intermédiaires qui peuvent faire monter le prix de 10% et on comprend mieux sa facture à la fin du mois.

9 Actualité Europe Christian Grecu est le président de l'association "Action civique directe". C'est par hasard qu'il s'est intéressé aux agissements frauduleux des autorités de la commune de Ceahlau, dans le judet de Neamt. Il était question d'un projet de modernisation d'une route communale, financé par les fonds de pré-adhésion Sapard. Cristian Grecu a raconté au Petitjournal les nombreuses démarches qu'il a effectuées pour dénoncer ce cas et les explications qu'on lui a données : LPJ: Comment vous êtes-vous rendu compte qu'il existait une possible fraude? Cristian Grecu: Je passais souvent par cette route et j'observais que les travaux ne se déroulaient pas vraiment correctement. Avec mon association, on a alors commencé à s'intéresser à ce projet. Deux mois à peine après l'inauguration de la route, on a constaté l'état désastreux des travaux. On a fait une première session de photographies. J'ai saisi l'agence Sapard en Roumanie ainsi que la Direction de contrôle antifraude. J'ai demandé s'ils avaient fait des contrôles sur ce projet et ils ne m'ont pas répondu. Lorsqu'ils ont vu que j'insistais, ils m'ont fait savoir qu'il n'existait aucun problème. Toutes les démarches que j'ai effectuées en Roumanie ont été soldées par des tentatives d'intimidations, tant au niveau local que national. LPJ: Vous vous êtes alors dirigé vers Bruxelles... C.G.: On a fait encore deux sessions de photographies pour voir comment évoluait la situation. J'ai envoyé au chef de la délégation européenne en Roumanie d'alors, Jonathan Scheele, un document que j'ai accompagné de photos. Il a pris connaissance de la situation et il nous a dirigé vers l'olaf Son association a permis de mettre un terme à une fraude aux fonds européens Cristian Grecu: "La Roumanie peut devenir un trou noir pour les contribuables européens" (Office européen de lutte anti-fraudes). Après une longue correspondance, l'olaf a décidé de faire une investigation sur le terrain, chose qui n'était jamais arrivée jusqu'alors. "Si vous n'avie rien dit, l'ue aurait payé" LPJ: Quel a été le résultat? C.G: On a reçu les conclusions de l'enquête en septembre 2007, soit deux ans après le début de l'affaire. Celles-ci expliquaient que la somme allouée par l'union Eropéenne pour ce projet (qui se chiffre en centaines de milliers d'euros, ndlr) avait été annulée entièrement. Le problème a donc été transféré à l'état roumain qui n'a pas pu récupérer l'argent che ceux qui avaient commis l'infraction. Ce sont les contribuables roumains qui ont payé. C'est d'ailleurs ce que l'on nous a dit ici: "On sait qu'il y en a qui volent, mais si vous n'avie rien dit, c'est l'ue qui aurait payé. Maintenant, c'est nous tous qui payons". Voilà le raisonnement. LPJ: Que conclue-vous de cette démarche citoyenne? C.G.: Ça nous a demandé beaucoup de temps et d'investissement. Et nous ne pouvons pas compenser le manque de transparence entre les autorités roumaines et européennes. Nous, citoyens, nous sommes pris entre différentes bureaucraties qui ont chacune leurs règles. La corruption est généralisée dans notre système. Il y a beaucoup d'autres projets dans toute la Roumanie qui sont dans des états déplorables. La réalité est simple, mais il faut aller sur le terrain. S'il n'existe pas de réactions rapides, la Roumanie risque de devenir un trou noir pour les contribuables européens. Propos recueillis par Jonas MERCIER. (www.lepetitjournal.com - Bucarest) 9 L'ex-roi Michel demande l'abolition de la loi salique Politique L'ex-roi Michel de Roumanie (notre photo : avec sa fille aînée, Margareta) vient de demander au Parlement d'abolir la loi salique en cas de rétablissement de la monarchie. Il faut préciser que l ancien souverain a cinq filles. La loi salique. Une expression juridique qui rappelle de lointaines leçons d'histoire. Lorsque l'on apprenait que cette dure loi, qui pourtant n'a pas toujours existé, justifiait l'exclusion des femmes du droit de succession à la terre et de la succession à la couronne de France, notamment. 30 décembre L'ex-roi Michel de Roumanie, qui a abdiqué il y a 60 ans sous la contrainte des communistes, demande au Parlement de "renoncer à l'application de la loi salique". Ce, dans le cas, improbable, où son pays déciderait le rétablissement de la monarchie. Lors d'une cérémonie dans son château de Seversin (Arad), l'ancien roi a signé les nouveaux statuts dynastiques de la famille royale. Et a désigné sa fille aînée Margareta comme son "successeur". Que nous vaut ce rétablissement anachronique de l'égalité? C'est que l'ex-souverain et son épouse Anne de Bourbon Parme ont eu cinq filles. Aucun héritier mâle! Du coup le petit fils naturel de Carol II, Paul Lambrino, tentait sa chance depuis des années, essayant de se faire reconnaître comme héritier de Michel, son père étant le demi-frère de l'ex-souverain Michel a donc décidé de demander l'abolition de la loi salique, ajoutant un alinéa précisant que tout descendant de Carol II, autre que lui-même, est exclu de la succession.

10 10 ARAD ORADEA TIMISOARA DEVA BAIA MARE CLUJ BRASOV SIBIU PITESTI CRAIOVA TARGU MURES SUCEAVA BUCAREST IASI GALATI BRAILA A SCHINOASA CHISINAU CONSTANTA Des habitants réduits à l'état de fantômes Il y a plus de 4 ans que le village de Schinoasa, district de Calarasi, n'est plus mentionné dans les documents officiels. Pendant la dernière réorganisation administrative-territoriale, les fonctionnaires ont oublié d'enregistrer cette localité qui à plus de 200 habitants. Les villageois n'ont même pas essayé de démontrer qu'ils ne sont pas des "fantômes", considérant que le village a été intentionnellement effacé de la carte. Ayant appris récemment qu'ils recevraient la visite d'hôtes de Chisinau, des diaines d'hommes et de femmes se sont bousculés dans le centre du village, lors de leur venue. Tous voulaient faire connaître leur peine. Des larmes aux yeux, ils ont raconté qu'ils étaient confrontés à un manque chronique de conditions élémentaires de vie - pas de magasin, de vraie école, de centre médical... L'aqueduc, le gaoduc, est pour eux un luxe dont ils peuvent seulement rêver. Les habitants qui sont restés puisent de l'eau dans trois puits, car celle de la plupart des autres, peu nombreux d'ailleurs, n'est pas potable, étant mélangée avec de la boue et du gravier. En fait, la mauvaise qualité de l'eau est la cause de toutes les maladies dont ils souffrent. La plupart des enfants ont subi une opération d'appendicite, et les adultes ressentent des douleurs aux reins. Moldavie Actualité Le village de Schinoasa (nos photos), habité exclusivement par des Tsiganes, est isolé de la civilisation et a disparu de la carte de la Moldavie, n'étant plus mentionné dans les documents officiels. Aucun chauffeur ne risque de le traverser à cause des chemins qui sont dans un état déplorable. La localité est située sur une colline, elle est entourée de forêts et de champs de blé et de maïs. Ici, dans des maisons d'argile, sans fenêtres, ni portes, habitent "une poignée" de gens affamés et assoiffés. "Nous n'avons pas d'argent même pour la nourriture, sans parler de portes et de fenêtres...", se lamente Valentina Ciobanu, une jeune femme de 30 ans, ajoutant "Même les voleurs s'enfuient à cause de la pauvreté". Ecole dans la forêt quant il fait chaud Valentina Ciobanu, son mari et leurs quatre enfants disposent de seulement deux petites pièces. Tous les membres de la famille dorment sur des lits de bois couverts de linge déchiré. La table et l'armoire sont improvisées à partir de caisses de bois. "Le plus difficile, c'est en hiver. Nous bloquons les fenêtres et les portes avec des torchons, et nous chauffons la maison avec des branches sèches. Pourtant, on a froid. Heureusement, nous sommes nombreux et nous nous réchauffons l'un l'autre", dit la femme en larmes. L ensemble des enfants de Schinoasa portent leurs habits jusqu'à ce qu'ils deviennent des haillons. Ils mangent une fois ou, maximum, deux fois par jour. Ils vont à ce qui sert d'école seulement pendant quatre années. Certains n'y vont pas et ne savent ni lire, ni compter. "Un professeur de l'école primaire du village voisin y vient pour enseigner à nos enfants. Quand il fait chaud, les cours se passent dans la forêt. Ceux qui veulent vraiment apprendre doivent aller à l'école de Tibirica. Mais la plupart n'ont pas d'argent pour acheter des livres et des cahiers", confie Stanislav Apostoliuc. Pour trois euros par jour Le village tsigane Schinoasa, même les Les habitants de Schinoasa n'ont pas d'emplois permanents. Du printemps à l'automne, ils travaillent comme journaliers dans les villages voisins, en gagnant 50 lei par jour (3 ). Parce que les familles sont grandes - 6 à 7 membres - les enfants doivent travailler, eux-aussi. Antonita qui a 12 ans et sa soeur Valentina qui en a 14 doivent biner toutes seules 10 ares de maïs. De petite taille, maigres et fatiguées, les filles "se perdent" parmi les mauvaises herbes. Leurs parents travaillent che un fermier du village voisin et leurs frères cadets font le ménage et préparent les plats "traditionnels", des pâtes ou des galettes de blé. Même quand on leur parle, les filles ne cessent pas de biner. Elle disent qu'elles doivent finir le travail le soir même parce que le lendemain matin elles sont engagées ailleurs. "Nous sommes fatiguées, mais quoi faire? Si nous ne travaillons pas maintenant, nous mourrons de faim en hiver. Maman et papa travaillent tout l'été, nous sommes leur unique support. A cause de la sécheresse, cette année-ci, le maïs se fane. Je crains que nous n'ayons pas de récolte", redoute Valentina.

11 Actualité a été rayé de la carte par les autorités voleurs s'enfuient à cause de la pauvreté Partir en Russie pour payer les dettes Quelques habitants du village sont partis en Russie où ils travaillent dans le secteur agricole. Pour payer le prix du billet, ils empruntent de l'argent aux habitants du village voisin. "Nous sommes accablés par les dettes. A l'étranger, nous binons la betterave, les pommes de terre etc., et l'argent gagné nous suffit juste pour rembourser ce que nous devons et pour acheter un sac de farine et un autre de pâtes. L'année passée, j'ai eu un accident de la route et j'ai eu une fracture de la colonne vertébrale. J'ai dû emprunter lei pour l'opération (1000 ). J'ai laissé comme garantie mon unique fortune: ma maison. Autrement, j'aurais pu rester paralysé, et j'ai encore trois enfants à élever. Dans quelques mois, je devrai rembourser les dettes mais je ne sais pas d'où prendre l'argent", soupire Gheorghe Vornicu. "Je n'ai jamais mangé de la viande" Chaque famille possède environ 10 ares de terre où l'on cultive du maïs, des haricots, des pommes de terre. Vu l'absence de système d'irrigation, elles ne peuvent pas cultiver des tomates ou des concombres. Toujours à cause de la pauvreté, les gens ne peuvent pas non plus élever des animaux domestiques. Le pain est un "luxe" - seulement quelques personnes ont le courage de parcourir à pied deux kilomètres pour aller en acheter. D'habitude, les villageois cuisent des galettes. "Nous faisons de la soupe de grains de maïs, de haricots et de pommes de terre. Ma mère dit que la soupe est plus savoureuse si l'on y ajoute de la viande. Moi, je n'ai jamais mangé de la viande. J'ai entendu qu'il existe des bonbons et de la glace mais je n'en ai jamais mangé", assure Olguta, une fillette de 9 ans. L'année passée, certains villageois ont dû manger de l'herbe. Ayant épuisé toutes les réserves, une vieille femme qui prenait soin de ses cinq petits-fils en a préparé un plat. "La pauvre, elle a ramassé de l'herbe dans la forêt, elle l'a fait bouillir et elle l'a mise sur la table. Un vieillard a mangé de la terre pour apaiser sa faim. Il mangeait en pleurant. Quoique nous soyons pauvres, nous-aussi, nous ne sommes pas restés indifférents face à leur peine. Nous avons collecté des produits alimentaires pour eux. Personne ne connaît notre existence, même Voronine. Si on ne nous entend pas, nous protesterons devant la mairie de Tibirica", s'indigne Maria Rotari. Stanislav Apostoliuc croit que ce n'est pas par la faute des fonctionnaires que le village a "disparu" de la carte. "Nous sommes un village-problème et personne n'a besoin de nous. Nous nous sommes plaints plusieurs fois sans aucun résultat. Où est la justice? L'état attend probablement que nous mourions de faim et de soif", ne décolère-t-il pas. Incompétence et confusion communistes Pendant la dernière campagne électorale, les villageois ont pour la première fois vu un député en chair et en os. Ils disent que probablement c'était par hasard qu'un parlementaire communiste, dont ils ne se rappellent pas le nom, soit passé par leur village, ait écouté leurs plaintes, et les ait invités à voter pour son parti. Profitant de l'occasion, les villageois lui ont demandé pourquoi il n'y avait pas de fonds prévus pour leur village. Il a répondu qu'une confusion avait été commise. L'argent qui lui était destiné a été gaspillé par les habitants du quartier Schinoasa de Chisinau. Dès lors, les villageois haïssent les habitants de la capitale. C'est ainsi que, pendant une réunion du Conseil du district de Calarasi, lorsqu'on discutait au sujet de la Stratégie de développement et de soutien aux ethnies, on a découvert que le village de Schinoasa n'était mentionné dans aucun document officiel, local ou national. Le maire de Ibirica, Ion Iurcu, a confié que le 24 mai 2007, selon une décision du Conseil du district, l'erreur a été réparée, le village de Schinoasa étant finalement enregistré comme partie composante de sa commune. "La mairie avait informé le Conseil du district de Calarasi qu'une erreur avait été commise pendant la dernière réorganisation administrativeterritoriale mais le problème n'a pas été examiné. Maintenant, on doit pas à pas résoudre les problèmes des villageois de Schinoasa. Nous espérons que dans quelques mois ils auront de l'eau potable. Dans le village, il y a une école primaire qui fonctionne dans la cour d'un habitant...", affirme Ion Iurcu. Les villageois de Schinoasa espèrent que les autorités transformeront leurs paroles en actes, quoique peu d'entre eux croient à leurs promesses. Irina Codrean (traduction Valentina Ciobanica) Article d'irina Codrean, publié sur traduit par Valentina Ciobanica (16 ans), élève en XIième de Cahul (République de Moldavie), membre JUNACT et repris par la Lettre d'informations du portail francophone sur la Moldavie éditée par l'association d'amitié franco-moldave "Les Moldaviens", présidée par Jean-Jacques Combarel. 11

12 Actualité Economie La Roumanie, 12 ARAD ORADEA TIMISOARA CLUJ BAIA MARE CRAIOVA TARGU MURES SUCEAVA BUCAREST IASI BACAU GALATI SIBIU BRASOV PLOIESTI PITESTI TULCEA CONSTANTA Hausse vertigineuse du déficit commercial Le déficit commercial de la Roumanie, exprimé en euros, a augmenté l'année passée de 44,35%, arrivant à 21,502 milliards d'euros, contre 14,895 milliards en 2006, indiquent les données fournies par l'institut National des Statistiques (INS). La Roumanie s'est placée en 5ème position dans le classement des pays de l'ue ayant affiché des déficits commerciaux aussi élevés en 2007 (en valeur absolue), après la Grande-Bretagne, l'espagne, la France et la Grèce. Dette Au 31 décembre 2007, la dette externe à moyen et long terme de la Roumanie s'est élevée à 36,728 milliards d'euros (+28,3% par rapport au 31 décembre 2006). La dette publique et publique garantie s'est chiffrée à 10,370 milliards d'euros et la dette privée à 23,139 milliards d'euros (+39,8%). Croissance 2008 estimée à 5,4 % Cette année, selon le groupe financier UniCredit, la Roumanie afficherait une croissance économique de 5,4%. Le gouvernement prévoit 1% de plus. Le glissement annuel de l'inflation se situerait à 5% (contre 6,7 % actuellement). Les prévisions sont pessimistes également pour ce qui est du déficit externe (estimé à 14,8% du PIB) et du déficit budgétaire (3% du PIB), malgré la volonté affichée du gouvernement de se situer en dessous. Un convoi d'une vingtaine de moissonneuses-batteuses croise une charrette tirée par un cheval. Ce contraste devenu l'image d'épinal du monde rural roumain, Thierry Bourgoing l'observe au quotidien. Ce jeune Français, installé depuis six ans avec son épouse dans la plaine valaque, gère une ferme pour le compte de Michel Créteur, agriculteur des Ardennes à l'origine du projet. Son exploitation compte aujourd'hui plus de 2000 hectares, mesurés par GPS, contigus à des parcelles d'un hectare sinon moins. Avant que ses tracteurs John Deere ne sèment du blé derrière une récolte de tonnes de maïs, des Roumains du village viennent en famille ramasser les débris qu'ils brûleront cet hiver pour se chauffer. D'autres chargent du maïs, récolté à la main sur leur propre parcelle, qui alimentera leur unique vache et leurs quelques poules. Cette autosubsistance paysanne est très répandue dans les campagnes roumaines, où vit, au jour le jour, hors du marché économique et des statistiques du chômage, près de la moitié de la population du pays. Ils ne sont guère plus agriculteurs que les propriétaires d'immenses exploitations, bradées depuis la chute du communisme dans des conditions douteuses, souvent mal entretenues. Résultat: l'essentiel de la production agricole roumaine, qui contribue à 12 % du PIB, est de fait réalisé par une poignée d'exploitants. Le paradoxe de la Roumanie est ainsi d'être un pays agricole en manque d'agriculteurs entreprenants. "Il est plus rapide d'importer des produits agricoles de Turquie que de la Bucovine" Premier objectif: L'enjeu de l'entrée récente dans l'union Européenne et dans la politique agricole commune (PAC) est de faire émerger des entrepreneurs et, au lieu de l'agrobusiness sauvage actuel, d'organiser les filières agricoles après des années de désordre. Le premier objectif est de rendre à nouveau le pays autosuffisant. La consommation roumaine a entamé son envol alors que le pays importe porcs, volailles, viande de bœuf ou produits laitiers. Par manque d'infrastructures, "il est plus rapide d'importer des produits agricoles de Turquie que de la Bucovine", remarque Stéphane Coroner, conseiller français auprès du ministre roumain de l'agriculture. "L'adhésion à l'ue est d'abord une énorme claque concurrentielle pour le pays", prévient-il. Le maïs roumain est, lui, compétitif et s'exporte. L'an dernier, Thierry Bourgoing en a exporté une partie par barge sur le Danube jusqu'au port de Constanta, sur la mer Noire, pour servir d'alimentation animale en Espagne et en Italie. Par rapport à un pays cloisonné comme la Hongrie, ce débouché maritime avantage la Roumanie pour desservir notamment les pays arabes. Mais son premier atout, dans un secteur où la surface cultivée détermine l'amortissement des charges, est d'offrir encore de bonnes terres à louer, comme auparavant les plaines de l'ex-rda et de la Pologne. "Il faut être présent ici pour continuer d'exister en France" Trente exploitations dépassent les hectares, taille digne des surfaces australiennes ou argentines. Une île du Danube est même considérée comme la plus grande exploitation d'europe: hectares! "On réunit ici en quelques années une étendue qu'il faudrait un siècle en France à constituer", souligne Thierry Bourgoing. Les qualités et la profondeur du fameux tchernoiom sont l'autre atout majeur. Cette terre fertile, de couleur chocolat, exige peu d'engrais et de semences. Autant d'économies sur les intrants qui donnent au maïs roumain "un des meilleurs prix de revient", selon Patrick Valmary, consultant à Bucarest pour Caussade Semences.

13 Actualité nouvelle terre agricole pour l'europe rendre à nouveau le pays autosuffisant La somme de toutes les charges représente 700 à l'hectare contre près du double en France. Cependant, la sécheresse ou, l'inverse, les inondations, et la rudesse de l'hiver gelant certaines cultures, les coûts d'irrigation ainsi que le coût plus élevé des produits phytosanitaires à importer tempèrent cette impression d'eldorado. Mais la montée progressive des aides directes de la PAC (50 par hectare en 2007 outre 300 en France pour le maïs actuellement) et l'amélioration attendue des capacités de stockage pour moins subir la fluctuation des cours mondiaux et des infrastructures devraient remuscler dans les années à venir l'agriculture roumaine. "Le pays offre un gros potentiel à la production et même à l'export", a bien compris Pierre Jarreau, directeur commercial en Roumanie du semencier Limagrain, pointant le maïs. Et le tournesol. Le gouvernement roumain, par cette culture, ambitionne de faire du pays un exportateur de biodiesel et y incite fiscalement. Devant cette distribution en cours des cartes agricoles dans l'ue, l'agriculteur Michel Créteur a fait le pari de la Roumanie, comprenant que "pour les grandes firmes agricoles françaises, il faut être présent ici pour continuer d'exister en France". Ne pas céder au tout intensif Comment la population rurale vivant en autarcie, elle, pourra continuer de survivre? Certes, les aides de la PAC développement rural (1200 par an pour un projet) visent à garder les campagnes vivantes, mais personne n'en attend des miracles. Elles permettront que se développe, par exemple, du tourisme à la ferme dans les Carpates, propices aussi à des filières de produits biologiques, mais rien de significatif. La population des campagnes est âgée (70 % des exploitants individuels ont 55 ans ou plus et seulement 5 % ont moins de 35 ans) et exerce souvent plusieurs métiers, alimentant une économie informelle parallèle. Le maintien de cette population en milieu rural arrange le gouvernement, qui n'a pas intérêt à voir enfler les banlieues de Bucarest, mais limite le développement du pays. Un système de rente viagère incite les plus de 62 ans à céder leurs terres aux jeunes pour qu'ils les reprennent et les réunissent en parcelles. Mais cette incitation financière remporte peu de succès, alors qu'elle vise à constituer cette classe moyenne de fermes familiales commerciales, de 300 à 400 hectares, qui font tant défaut à l'agriculture roumaine. "La distribution équilibrée sur le territoire de villes moyennes à approvisionner s'y prêterait", estime Stéphane Coroner. Vieillissement démographique oblige, les milliers de maigres exploitations de survie paraissent en tout cas vouées à disparaître. La difficulté pour l'agriculture roumaine, une fois qu'elle sera vraiment de plain-pied dans le marché européen, va être de ne pas céder au tout-intensif. Sébastien Maillard (La Croix) 13 Près de 60 % de la production de farine et de pain du pays se ferait au noir, un pourcentage que le ministre de l'agriculture estime même à 75 %. Ce sont ainsi un milliard d'euros de chiffres d'affaires qui échapperaient à la TVA de 19 %, à la taxe sur les bénéfices, sur les salaires, aux cotisations sociales, l'etat perdant 400 à 500 millions d'euros de rentrées fiscales. Les professionnels du secteur ne nient pas la réalité de cette évasion, soulignant qu'elle est le fait non des grands fabricants, mais des petits qui assurent la moitié de Pain au noir : l'etat perd entre 400 et 500 millions d'euros par an la production nationale dans le milieu rural ou les petites villes. Ceux-ci se rendent le soir aux moulins, repartent avec des sacs de farine et remplissent plusieurs camionnettes de pain le lendemain. Des responsables de coopératives ou d'associations de producteurs font la même chose, s'arrangeant avec les minoteries pour se mettre de côté quelques sacs de farine. Difficile de contrôler tous ces mouvements. Selon le milieu professionnel, la meilleure solution pour décourager ces pratiques serait de ramener le taux de TVA sur l ensemble des produits de panification à 7 %. D'après les statistiques, reprenant les indications fournies par les rentrées fiscales, les Roumains consomment annuellement 24 kg de pain, mais pour le Premier ministre, ce chiffre est loin de la réalité qui se situerait à un niveau cinq fois supérieur, entre 115 et 120 kg. "Le Roumain est connu comme étant un gros mangeur de pain et pourtant, officiellement, nous sommes loin derrière les Allemands qui en absorbent 80 kilos" a déclaré Calin Popescu Tariceanu, le premier ministre. Première semaine d'août, le fisc a déclenché une opération coup de poing, vérifiant 1400 firmes de ce secteur économique: 85 % se livraient à l'évasion fiscale ou ne respectaient pas la législation; 60 on été fermées et verbalisées pour un total de un million d'euros; 180 tonnes de blé et 120 tonnes de farine non déclarées ont été saisies. Charrettes surveillées par satellite La Garde financière a proposé au gouvernement de prendre des mesures encore plus draconiennes et de faire surveiller à partir de l'année prochaine les charrettes et les camions qui transportent ces produits par satellite, en utilisant un système de GPS et vidéo.

14 Actualité 14 BAIA MARE SUCEAVA ORADEA TARGU CLUJ MURES IASI ARAD BRASOV BÂRLAD SIBIU GALATI TIMISOARA BUZAU PLOIESTI CRAIOVA BUCAREST TULCEA CONSTANTA Conjoncture: les Suisses se veulent plus rassurants Après les commentaires des plus pessimistes sur l'évolution de l'économie roumaine, l'été dernier, la banque suisse UBS estime à présent qu'une dépréciation contrôlée de la monnaie locale serait finalement bénéfique pour l'économie et qu'elle éliminera les "craintes exagérées" liées aux risques potentiels pour la croissance économique de la Roumanie. L'UBS estime que la Roumanie "poursuivra le processus de convergence avec l'ue, dans les conditions où le PIB continuera de s'accroître, la productivité de s'améliorer et la valeur nominale du PIB/habitant d'approcher la moyenne européenne". Gros salaires Selon une analyse réalisée par le quotidien "Ziarul Financiar", s'appuyant sur les données de l'insse, les salaires nets mensuels les plus élevés ont été touchés dans les secteurs suivants: Banques (913 ), Transports aériens (722 ), Industrie du tabac (626 ), Industrie pétrolière (621 ), Industrie énergétique (565 ), Administration publique (545 ), Assurances (537 ), TI & Recherche (524 ), Poste et Télécommunications (462 ), Services urbains (460 ). Groupama se renforce en Europe de l'est Déjà implanté en Bulgarie et Roumanie,Groupama vient d'acquérir un réseau d'assurances hongrois pour près de 617 millions d'euros, filiale d'otp Bank, 3ème assureur du pays avec une part de marché de 10 %. Economie Malgré ses déboires, l'américain Le numéro un mondial mise L'américain Smithfield investit en Roumanie en s'appuyant sur l'intégration européenne et continue à voir très grand malgré ses déboires, survenus à l'été 2007, à la suite de l'épidémie de peste porcine.. Depuis son rachat il y a trois ans des actifs de l'ancien "combinat" d'élevage porcin de Timisoara, Comtim, liquidé en 1999, le géant du secteur a entrepris de faire de la Roumanie un grand producteur et exportateur de porcs sous son enseigne, aussi établie en Pologne. "La Roumanie est au centre de notre stratégie européenne", affirmait en 2006 Michael Cole, vice président du groupe basé en Virginie, qui déclare avoir investi à ce jour l'équivalent de plus de 200 millions d'euros dans ce projet. "Chaque dollar dépensé l'a été en misant sur une adhésion du pays à l'ue" expliquait le représentant de Smithfield sur place, Mircea Cotosman. A travers champs, au volant de son 4 x 4, ce jeune Roumain formé aux Etats-Unis dévoilait les ambitions de son groupe. L'intégration européenne des Roumains annonçait l'amélioration de leur niveau de vie. "Ils consommeront plus de viande, donc plus de porc: 21 kg par an et par habitant aujourd'hui, alors que la moyenne en Europe de l'ouest se situe audelà de 60 kg". Or, même pour la faible consommation actuelle, le pays est importateur de porc. Smithfield a fait ses calculs: d'ici à 2011, il veut élever 4 millions de porcs par an. Il compte aussi monter ses parts, déjà à 50 %, dans le capital des sociétés de congélation (Frigorifer) et de distribution (Agroalim). Il a mis aux normes un ancien abattoir destiné à bêtes par jour, installer des fermes pour les truies. Et surtout, il envisageait de construire d'ici cette échéance 250 fermes pour y engraisser, dans chacune, 8000 porcs par semestre. A une quarantaine de kilomètres de Timisoara, Mircea Cotosman faisait visiter en 2006 la première de ces fermes d'élevage. Il était fier de pointer la technologie dernier cri dont elle était dotée et "le respect des normes européennes": élevage à plus d'un kilomètre de tout village, accès par filtre sanitaire Chaque bâtiment équipé coûtant 1,7 million d'euros. Récupérer de manière détournée les fonds européens Comme d'autres sociétés d'élevage, la multinationale américaine s'est débrouillée pour ne pas financer seule cet investissement, sauf les premières fermes pour montrer l'exemple. Une autre responsable roumaine de Smithfield, Olimpia Bejan, a démarché les exploitants autour de Timisoara pour les convaincre de s'associer au projet. C'est l'autre aspect de l'entrée de la Roumanie dans l'ue qui intéressait Smithfield: n'étant pas éligible aux aides européennes à venir, l'entreprise a passé un contrat avec plus de 200 agriculteurs pour qu'ils construisent les fermes sur leurs terres. Au titre des aides agricoles. Très vite un bâtiment d'élevage de 2 millions d'euros a pu être ainsi cofinancé. "Chaque subvention doit financer la moitié du coût d'une ferme" estimait Olimpia Bejan, qui, en 2006, a signé dix contrat. "Et ils pourront utiliser le lisier des porcs comme engrais naturel" ajoutait Mircea Cotosman. Compte tenu de ses besoins en alimentation animale, Smithfield avance aussi qu'il offrait un nouveau débouché aux céréaliers de la région. D'où le choix du vaste bassin de Timisoara. "Nous aiderons les collectivités locales à monter des dossiers européens pour toucher des fonds structurels, que nous abonderons pour financer des infrastructures", commentait son représentant.

15 Actualité Smithfield veut élever quatre millions de porcs par an d'ici 2011 sur l'appétit retrouvé des Roumains pour la viande Mais, alors que Smithfield promettait à ses partenaires qu'ils "deviendront millionnaires", le projet laissait des observateurs extérieurs sceptiques, dans un pays qui a trop connu autrefois le gigantisme. L'échelle du projet risquait en outre de mettre sur le marché un porc à bas prix que ne pourraient pas concurrencer les éleveurs plus modestes. Coup d'arrêt Mais le rêve américain a pris un sérieux coup à Timisoara depuis que la peste porcine a fait des ravages dans les fermes de Smithfield, à l'été "Nos médecins n'ont pas eu accès à leurs fermes pour effectuer les contrôles de routine", regrettait alors Csaba Daroci, directeur adjoint de l'autorité sanitaire et vétérinaire de Timisoara, ajoutant: "Chaque fois qu'ils ont essayé, ils ont été repoussés par les vigiles. Smithfield nous a proposé de signer une convention qui obligeait notre institution à l'avertir trois jours avant chaque contrôle". Les autorités roumaines ont cependant découvert que sur les 33 fermes de Smithfield, 11 n'avaient pas d'autorisation sanitaires et vétérinaires et ont dû fermer leurs portes. Par ailleurs, le géant américain manquait de main-d'oeuvre à cause de sa politique de bas salaires. Quatre des neufs employés roumains de la ferme de Cenei étaient partis, leur salaire de 500 lei (160 euros) ne suffisant pas à assurer leur vie quotidienne. La technologie moderne claironnée a montré ses limites et les paysans du crû ont compris qu'ils ne deviendraient pas millionnaires: "Personne ne veut plus de nos porcs", s'insurgeait l'été dernier Lina Stoisin, ajoutant, dépitée, "Nous travaillons du matin au soir pour les élever, et nous ne savons plus quoi en faire". Smithfield, qui fait profil bas depuis cet épisode, n'en maintient pas moins ses objectifs. Pouvoir d'achat des managers dans le monde: la Roumanie bien classée Les managers roumains disposent d'un pouvoir d'achat qui est l'équivalent d'un salaire moyen annuel de dollars, plus important qu'aux Etats-Unis, au Japon, au Canada, en Norvège et toute une série de pays du centre de l'europe, selon une étude réalisée par la société de conseil en management Hay Group. L'étude de Hay Group montre que la Roumanie occupe la 22ème place dans le classement concernant le revenu moyen des managers dans 47 pays. L'étude a été réalisée en comparant dans différents pays les salaires des managers (chefs de départements) à différentes périodes, ainsi que les impôts payés et le coût de la vie quotidienne, afin de pouvoir définir le revenu disponible, représentant le pouvoir d'achat réel des managers. La France au 30ème rang Les managers roumains ont un revenu disponible qui dépasse celui des managers autrichiens, lesquels occupent la 23ème place, avec un revenu de dollars, celui des managers des Etats- Unis qui eux, contrairement aux idées reçues, occupent la 24ème place avec un revenu de dollars, et celui des managers japonais, à la 27ème place, et qui ont un revenu de dollars. L'Espagne, l'allemagne, l'irlande sont les seuls pays de l'ouest de l'europe, membres de l'union européenne, qui se situent dans les 20 premières places du classement: l'espagne avec dollars (12ème place), l'allemagne avec dollars (19ème place), et l'irlande avec dollars (20ème place), alors que la Suisse occupe la 13ème place, avec environ dollars. La Roumanie dépasse plusieurs états européens, tels que la Hollande, (25ème place), l'italie (28ème place), la France (31ème place), la Belgique (38ème place), la Grande Bretagne (40ème place), le Danemark (41ème place), la Norvège, la Suède et la Finlande (44e et 46e rangs). En Europe centrale et de l'est, la Russie enregistre le plus grand revenu disponible, avec dollars (4ème place dans le classement), suivie par l'ukraine (7ème place), la Pologne (11ème position), la Lituanie (18ème place), alors que les managers de Lettonie occupent la 33ème place, suivis par les Tchèques. Les Hongrois se situent en 37ème position, alors que les Slovaques et les Estoniens occupent respectivement la 39ème et la 43ème place, avec des revenus moindres, de quelques dollars par an. La première place dans le classement revient aux managers d'arabie Saoudite, avec un pouvoir d'achat de dollars, suivis par ceux des Emirats arabes unis, avec dollars et ceux de Hong Kong, avec dollars, alors que les dernières places reviennent aux Finlandais, un, des pays symboles de la redistribution des revenus, et aux Philippins, avec et dollars. Les pays émergents à la recherche de talents "Les sociétés opèrent dans une économie globale de plus en plus ouverte et concurrentielle, et les marchés émergents offrent aux managers des revenus disponibles plus grands que ceux offerts dans les pays développés. Ce qui fait que ces postes sont plus attractifs pour les talents de chaque domaine d'activité." a déclaré Iain Fitpatrick, directeur de la division Reward information services de Hay Group North America. Le développement des marchés émergents crée une demande sans précédent pour les managers talentueux, ce qui provoque l'apparition d'un déficit sur ce segment, et a une répercussion sur les salaires des catégories en question, dit-on dans le rapport. [source: Banii Nostri, Roumanie.com] 15

16 Les NOUVeLLes de ROUMANIe Actualité Social BAIA MARE BISTRITA ORADEA IASI TARGU MURES ARAD BACAU GALATI SIBIU TIMISOARA BRASOV CHISINAU BRAILA PITESTI CRAIOVA TULCEA BUCAREST CONSTANTA Les chiffres Population: habitants Superficie: km 2 PIB: 117 milliards d'euros Taux d'inflation annuel: + 6,8 % Salaire moyen net: 307 Salaire minimum net: 137 (employés), 274 (cadres) Retraite mensuelle moyenne: 150 (employés), 60 (agriculteurs) Espérance de vie (hommes femmes): ans Projets éoliens 16 Le groupe espagnol Iberdrola a annoncé le rachat de 50 projets de parcs éoliens dans la one est de la Roumanie. Le coût de l'acquisition serait compris entre 200 et 300 M. Les 50 projets ont une puissance totale de MW (supérieure à celle des 2 réacteurs de la centrale nucléaire de Cernavoda). Le développeur des projets est la compagnie suisse Eolica Dobrogea AG, qui regroupe l'entreprise locale Rokura et la compagnie suisse NEK Umwelttechnik AG. La construction des premières fermes éoliennes démarrerait en Elles seraient opérationnelles en Par ailleurs, "Eviva Energy", filiale du groupe portugais Martifer envisage de réaliser cette année des turbines éoliennes d'une puissance totale de 50 MW, qui seraient mises en service au cours du dernier trimestre L'objectif de Martifer est de détenir en Roumanie, d'ici 2012, des fermes éoliennes d'une puissance totale s'élevant à 400 MW. L'investissement pourrait atteindre 600 M. Société La Roumanie en noir et blanc Economie "florissante" SUCEAVA Les statistiques ne doivent pas Les NOUVeLLes de ROUMANIe L es dirigeants et politiciens, aussi bien roumains qu'européens, les ambassades, les économistes de Bruxelles, tout ce qui touche aux administrations et à la technocratie, mettent en avant les bonds réalisés par l'économie roumaine ces deux ou trois dernières années pour montrer que le pays est sur la bonne voie, en déduisant que sa population vit mieux. Pourtant, sur le terrain, la réalité est loin de correspondre à leur constat comme le souligne un article de Victor Lupu, paru dans "Nine o Clock", quotidien en langue anglaise de Bucarest, repris par le bulletin de "Partage plus", association de solidarité internationale, basée dans la Drôme. "Du point de vue des statistiques, l'économie roumaine est florissante. La croissance du PIB est élevée et, ce qui est le plus important, elle reste constante. Le processus de désinflation continue. Les taux de chômage sont relativement bas et baissent encore, l'ensemble de la productivité économique s'accroît. Les nouvelles normes du crédit bancaire ont maintenu et même stimulé l'appétit des Roumains pour la consommation; la croissance économique de ces dernières années est basée sur une consommation en augmentation. Avec l'entrée dans l'ue au premier janvier 2007, l'espoir des citoyens s'est aussi développé et les perspectives sont bien meilleures qu'il y a un an. Les prix sur le marché de la propriété ont augmenté exponentiellement durant ces dernières années. De nouveaux bâtiments apparaissent partout, du centre ville de Bucarest aux sommets des montagnes où des villas sont construites du jour au lendemain. Le secteur de la construction est le plus dynamique, si dynamique qu'il doit faire face à un sévère manque de main d œuvre. Le prix du terrain est aussi à la hausse, La Roumanie, terre de contrastes saisissants où le fossé se creuse toujours plus entre les couches sociales. bien qu'une agriculture très performante soit plutôt rare en Roumanie. Quand on se promène dans Bucarest ou dans les grandes villes roumaines, on peut voir les modèles de voitures les plus récents au monde: des voitures de sport aux décapotables en passant par les 4x4 toutes options. Ainsi, quelqu'un peut être tenté de croire que la Roumanie a dépassé le stade de la pauvreté et se dirige à pleine vitesse vers les standards européens. La croissance du PIB est de 6% par an et les salaires ont connu l'an passé la plus grande augmentation en Europe en termes de pourcentage. Des augmentations de salaire trompeuses Malheureusement, les choses ne sont pas aussi reluisantes qu'elles le paraissent! Dès que nous quittons le centre ville pour les quartiers pauvres puis, en allant dans un environnement rural ou dans les petites villes, nous découvrons la vraie Roumanie souffrante. Des endroits où le chômage est très élevé, où les salaires sont "symboliques" et où des vacances à la mer sont un souvenir du passé communiste. Des endroits où les gens peuvent à peine joindre les deux bouts. Ce sont des lieux que des millions de Roumains ont quittés pour trouver un travail à l'étranger. D'où le taux de chômage peu élevé dans les statistiques officielles. Mais quelles seraient les apparences si les "émigrés" revenaient? Et à quoi ressemblerait le déficit du compte courant (déjà gigantesque) sans les milliards d'euros envoyés chaque année de l'étranger en Roumanie. Le processus de désinflation dont nous nous targuons est quasi artificiel, généré par des afflux massifs de capitaux et par des spéculations impliquant la monnaie nationale dans le marché européen. 37

17 faire oublier les réalités du terrain mais pauvreté toujours bien là Avec un salaire moyen au-dessous de 200 euros, les augmentations de salaires sont calculées par rapport à la devise européenne. Elles peuvent sembler encourageantes mais les gens n'en bénéficient pas beaucoup. Au contraire, la sécheresse a entraîné des augmentations significatives des prix du pain et des produits fermiers. Même le désir de consommer est généré en partie par les revenus des Roumains employés à l'étranger. Ils envoient de l'argent à leur famille restée au pays, investissent dans la terre, le bâtiment et les voitures, après leur retour. Peut-on croire les chiffres? La pauvreté reste une caractéristique constante de la vie quotidienne en Roumanie en dépit des apparences induites par l'aisance du pays. Nous avons une société fortement polarisée entre quelques personnes très riches, des employés avec un revenu élevé (qui travaillent pour d'importantes compagnies dans des grandes villes, souvent étrangères, spécialement dans le secteur bancaire et celui des assurances) et une grande masse de gens avec des revenus bas, voire très bas. Il paraît qu'en 1989 quelques 9% de la population vivait en dessous du seuil de la pauvreté. Mais peut-on faire confiance aux statistiques d'avant 1989? Et où se situait à l'époque le seuil de la pauvreté? Le plus grand nombre de personnes pauvres a été signalé en 2000 quand près de 40% de la population vivait en dessous de ce seuil et 13,8% dans l'extrême pauvreté. Du moins, c'est ce que les statistiques affirment. Nous pouvons probablement Actualité ajouter 10-15% de la population qui ne correspondaient pas strictement au "critère de la pauvreté" mais qui ne se portaient guère mieux. En 2004, les statistiques concernant la pauvreté ont chuté à 25% et actuellement, le chiffre se situe quelque part en dessous de 20%. Mais toutes les considérations ci-dessus restent vraies. Et comme je l'ai dit, les voyages dans le pays sont révélateurs à cet égard. Si nous ajoutons à tout ceci les sérieux problèmes des secteurs de la santé, de l'éducation, de l'assistance sociale et de l'infrastructure, nous avons une image plus complète des déficits majeurs du pays en termes à la fois de fonds et de développement. "Nous travaillons dur et en vain" Quelle est l'utilité de travailler dur (selon les statistiques, les Roumains sont ceux qui travaillent le plus de tous les citoyens européens) après tout? Nous travaillons dur et en vain... puisque nous sommes encore, avec la Bulgarie, les traînards de l'europe en termes de niveau de vie. Nous vivons une époque d'impulsion économique mais cela prendra du temps, peut-être des décennies jusqu'à ce que nous comblions l'énorme fossé avec les pays de l'europe occidentale. Pour le moment, nous sommes en train de déterminer les principales erreurs économiques et politiques qui ont abouti à ce que "les années 90 soient une période pendant laquelle la moyenne des revenus effectifs a chuté de plus de 25 % par rapport à 1989". Victor Lupu 17 Un revenu moyen difficile à saisir Dans Gândul (La pensée) Caterina Nicolae s'interroge sur le niveau des revenus en Roumanie en "En octobre 2007, le revenu moyen s'élevait à environ 450 euros, mais, en Roumanie, moins de 14 % des 4,7 millions de salariés perçoivent ce revenu. Certains sont plus chanceux et gagnent plus, par exemple dans la finance, l'administration publique ou l'armée. De nombreux employés touchent 270 euros, une somme bien inférieure au salaire moyen. Ils travaillent dans l'hôtellerie, la restauration, le textile ou l'agriculture. (...) Cependant, l'entrée dans l'ue a permis aux Roumains de se familiariser avec les prix et les prétentions salariales des pays de l'ouest. Et beaucoup de ceux qui ne sont pas encore partis du pays demandent un salaire correspondant à leurs compétences, ne serait-ce que pour payer le loyer ou faire les courses. On est alors en mesure de se poser la question suivante: où peut-on gagner de l'argent? En Roumanie ou à l'étranger?" L'improbable retour des émigrés roumains dans leur pays Le gouvernement roumain a annoncé à plusieurs reprises son intention de mettre en oeuvre des programmes spécifiques pour organiser le retour des émigrés roumains. Ces dernières années, environ trois millions de Roumains sont partis tenter leur chance à l'étranger. En 2007, ils ont envoyé dans leur pays d'origine environ sept milliards d'euros. Selon Ionut Popescu, "ces personnes ne sont pas parties sur ordre du gouvernement. Aussi ne faut-il pas compter sur leur retour s'il le demande. Le gouvernement ne réussira pas à faire passer le salaire moyen à 800 ou euros, somme que gagne un Roumain à l'étranger. Ainsi, seules les personnes qui, d'une manière ou d'une autre, avaient prévu de rentrer en Roumanie vont effectivement revenir. Toutes les autres dont les enfants sont scolarisés à l'étranger, qui ont fondé des communautés roumaines ou se sont intégrées, ne reviendront pas, et ce malgré les incitations du gouvernement." Capital (Roumanie)

18 18 ARAD ORADEA HUNEDOARA ZALAU BAIA MARE PITESTI BRASOV BUCAREST CRAIOVA TARGU MURES SUCEAVA GALATI IASI BACAU PLOIESTI CHISINAU TULCEA CONSTANTA Un paysan jure cent fois par jour A l'écoute de ses voisins et du milieu rural dans lequel il vivait, Ionica Sava, un professeur de Cindesti, dans le judet de Vrancea, a entrepris une étude pour connaître l'étendue du vocabulaire employé par les paysans de sa région. Après plusieurs années d'inventaire, il en a déduit que leur usage du roumain était très limité, autour de 800 mots principaux, ce qui représente 1,5% de la langue roumaine. Son plus proche voisin n'en utilisait que 400 dont 80 % étaient des jurons. En dehors de ceux-ci, les expressions utilisées étaient très réduites, du genre "Hai sa facem vinul ("Allons faire le vin"), "Hai la prasit" ("Allons sarcler le maïs"), "Da mâncare la porci" ("Donne à manger aux cochons") et dans 40 % des cas accompagnés de jurons adressés indifféremment aux femmes, au pope, au cheval, aux poules, à la charrette Les femmes et les jeunes aussi Ionica Sava, qui s'est rendu avec son magnétophone dans les bistrots, les champs, a provoquant des discussions sur des sujets culturels, enregistrant les bavardages, a établi qu'un paysan jurait en moyenne 100 fois par jour. Il en a conclu que le juron dominait la vie à la campagne et au contact de la terre, les mots les plus vulgaires étant utilisés par les ivrognes qui se disputent, les hommes qui battent leur femmes, ou les femmes qui cancanent entre elles, mais aussi par les jeunes. (Lire la suite page 20) Société Le Sénat interdit le mariage des couples homosexuels Evénements Les sénateurs roumains ont formellement interdit, mercredi 13 février, les mariages homosexuels, en adoptant un amendement au code de la famille. Selon le nouveau texte, "la famille est fondée sur le mariage librement consenti entre un homme et une femme", et non plus "entre époux", comme cela figurait dans le code en vigueur depuis Les initiateurs de l'amendement, membres de quatre partis de la coalition au pouvoir comme de l'opposition, ont justifié cette modification par la nécessité de "défendre l'institution de la famille". "Pour le peuple roumain, pour la langue roumaine, le mariage a toujours été l'union entre un homme et une femme, a affirmé le sénateur social-démocrate Serban Nicolae, en assurant que cet amendement n'enfreint aucune norme européenne". Le sénateur de l'union démocratique des Magyars (UDMR) Gyorgy Frunda a toutefois mis en garde contre l'"impact" de cet amendement, qui risque selon lui de valoir à la Roumanie des procès devant la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) de Strasbourg et estimé que cette question ne devrait pas être tranchée en l'absence d'un débat approfondi avec la société civile. Il a par ailleurs rappelé que "le Parlement avait eu besoin de dix ans pour dépénaliser les relations homosexuelles, et ce uniquement à la suite des pressions du Conseil de l'europe", en Cet amendement, adopté par la commission juridique du Sénat la semaine dernière, avait aussitôt été critiqué par l'organisation Human Rights Watch, qui avait estimé qu'il représente une "menace à l'encontre des couples homosexuels et une insulte à l'adresse des progrès réalisés jusqu'ici par la Roumanie dans la lutte contre les discriminations". Il doit encore être débattu par la Chambre des députés. L'État roumain condamné 19 fois en un jour Dimanche 10 février, en une journée, l'état roumain a reçu 19 condamnations de la CEDO. Selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères, 16 de ces condamnations concernent le dédommagement d'anciens propriétaires de biens immobiliers et de terrains nationalisés sous le communisme. Bucarest n'a que trois mois pour restituer les immeubles et terrains à ces anciens propriétaires ou les dédommager à hauteur d'environ 3 millions d'euros. En 2007, 10% des plaintes déposées à la CEDO l'ont été par des Roumains, ce qui place la Roumanie en 3ème position des pays les plus poursuivis par ses propres citoyens. Zalau: près d'une tonne d'explosifs retrouvée Environ une tonne de munitions, dont certaines non utilisées, a été retrouvée dans la cour d'une entreprise, dans la ville de Zalau. Leur propriétaire les aurait achetées, sans s'en rendre compte, dans un lot de 40 tonnes de fer usagé il y a environ un an. Selon l'équipe de déminage envoyée sur les lieux, l'explosion des munitions aurait pu causer des dommages dans un rayon de 2 km à la ronde. Ces explosifs devaient être emmenés dans une enceinte militaire pour être désamorcés. Autoroutes gardées contre le vol A savoir L'autoroute Bucarest-Pitesti est désormais surveillée par plus de 70 agents de sécurité depuis le 12 février. La Compagnie Nationale des Autoroutes et Routes Nationales de Roumanie (CNADNR) a signé un contrat avec une société de surveillance privée. La CNADNR souhaite ainsi mettre fin aux nombreux vols de glissières de sécurité et de bornes de kilométrage. Les agents de sécurité seront pour cela accompagnés d'une trentaine de chiens. Leur mission consistera également à informer sur d'éventuels accidents routiers et les conditions météorologiques. L'autoroute Bucarest-Constanta va elle aussi accueillir une équipe de surveillance dans les semaines à venir.

19 Faits divers Société Les mésaventures d'un prosélyte suisse du naisme, aidé par son compère franco-roumain Interdite, l'association négationniste "Vérité et justice" renaît en Roumanie Sous la plume de Patrick Vallélian, le quotidien suisse "La Tribune de Genève" livre le récit des mésaventures survenues en Roumanie à un citoyen suisse négationniste aidé par son compère franco-roumain pour y créer une association niant les crimes nais, en misant sur l'écho qu'y rencontre encore le maréchal Antonescu. "Dissoute en Suisse en 2002 par la justice fribourgeoise, l'association négationniste Vérité et Justice (V&J) a repris du service en Roumanie, avec à sa tête le Valaisan René-Louis Bercla (notre photo), qui a habité plusieurs années à Châtel- Saint-Denis, et Georges Piscosi Danesco, un Franco - Roumain établi dans l'ouest de la Roumanie. C'est d'ailleurs au domicile de Danesco, pointure du mouvement néonai européen et propriétaire de la "Maison verte", un centre culturel local, que les deux hommes ont établi le siège de leur association qui a pour but de propager des idées niant le génocide juif durant la Seconde Guerre mondiale. Contacté sur place par courrier électronique, René-Louis Bercla ne cache pas qu'il continue son travail de révision de l'histoire de la Shoah, même si ce dernier lui a valu d'être condamné à plusieurs reprises par la justice helvétique pour discrimination raciale. Il a même purgé une peine de prison ferme de dix mois en Suisse en Croix gammée sur le mur Mais voilà, au pied des Alpes comme des Carpates, la "vie des révisionnistes" n'est pas un fleuve tranquille. Le Valaisan s'est de nouveau frotté à la justice de son pays de résidence. En septembre 2006, il a été arrêté en compagnie d'un fugitif français, remis aux autorités hexagonales depuis. Ce dernier était recherché pour tentative d'homicide. Pas de chance pour René-Louis Bercla qui se trouvait en Roumanie depuis un mois, "pour y passer quelques jours de vacances", explique-t-il dans son courrier électronique. Les limiers roumains s'intéressent alors à ses activités sur place. Ils fouillent la "Maison verte". Première surprise: ils tombent ne à ne avec une croix gammée très visible sur un des murs de l'imposante bâtisse. Deuxième surprise: ils trouvent du matériel négationniste, notamment des livres et des CD. "Je détiens quelques CD révisionnistes en langue française pour mon usage personnel exclusivement", se défend le cofondateur de V&J Roumanie. Troisième surprise: les enquêteurs trouvent un pistolet, un fusil de chasse et des cartouches. Du coup, René-Louis Bercla passe du statut de prévenu à celui de prisonnier, le temps de l'enquête. Soit trois mois, indique un témoin de son audition sur un site négationniste. "J'ai vu R.-L. Bercla menotté avec un jeune Tsigane à l'aspect révoltant", écrit une femme, soutien du négationniste suisse, ajoutant "R.-L. Bercla m'a paru fatigué et accablé". "L'ambassade suisse me soutient comme la corde soutient le pendu" Depuis, le Suisse est sorti de prison, mais il ne peut pas sortir du territoire roumain. Vivant dans un lieu qu'il nous a demandé de garder secret pour des raisons de sécurité - "Ici, pour l000 euros, un Tsigane vous plante un couteau dans le ventre, en plein jour et en pleine rue, ni vu ni connu", dit-il - il attend son procès "aussi bien que possible pour quelqu'un qui est obligé de vivre au jour le jour depuis plus de dix mois dans un pays étranger". Estimant que l'ambassade suisse à Bucarest le soutient "comme la corde soutient le pendu", René-Louis Bercla ne comprend pas pourquoi il vit une telle situation. "La justice roumaine me reproche avant tout de détenir un fusil de sport, un modèle en vente libre en Suisse, et de me livrer à de la propagande raciste et xénophobe", poursuit-il. Un peu naïf comme argument, non? "Je croyais détenir ce fusil en toute légalité, sur la foi de renseignements que m'avait communiqués un ami roumain", se justifie le Valaisan en refusant d'expliquer pourquoi il avait "importé" cette arme, ce qui est assimilé à de la contrebande d'armes en Roumanie. Et pour les CD et les livres? "Il faut savoir que la Roumanie n'est pas un Etat de droit, comme vient de le constater la Commission européenne, qu'il est très difficile d'y obtenir un renseignement juridique fiable et que la loi y est appliquée à la tête du client, autrement dit en fonction de l'épaisseur de son portefeuille ou d'autres considérations liées à la régression de la liberté d'expression en Europe et à la corruption", écrit-il encore. En revanche, René-Louis Bercla s'inquiète pour son avenir. Il ne sait pas ce qu'il risque s'il est condamné, ni quand aura lieu son procès, "l'enquête n'étant toujours pas terminée". Cela fait maintenant plusieurs mois qu'il n'a plus été interrogé, constate-t-il en ajoutant que son avocate "n'y comprend pas grand-chose. Car elle ignore tout des dessous des procès qui visent les révisionnistes"! Patrick Vallélian 19

20 20 NADLAC ARAD TIMISOARA ORADEA SATU MARE TARGU MURES HUNEDOARA BRASOV SUCEAVA BACAU IASI VASLUI TARGOVISTE PITESTI BUCAREST CRAIOVA BRAILA TULCEA CONSTANTA (Suite de la page 18) La pauvreté en cause Le professeur met cette indigence du langage sur le compte de la pauvreté, la dureté de la vie et des conditions de travail, l'ignorance due à l'isolement à la campagne. "La plupart des paysans ont quitté l'école primaire après trois classes seulement, déchiffrant au lieu de lire. Pour le calcul et la grammaire, c'est un véritable désastre. Seulement 3 % savent faire une division, beaucoup n'ont jamais lu un livre et ont oublié la langue roumaine. La plupart se contentent de regarder les émissions les plus bêtes de la télé" a-t-il confié, rajoutant "Le langage est l'instrument de la pensée. Comment voule-vous qu'avec si peu de mots à sa disposition, on puisse évoluer?". Toutefois, Ionica Sava reconnaît qu'au cours de ses recherches il a aussi rencontré des paysans extrêmement intelligents, dotés d'une acuité intellectuelle étonnante et pleins de bon sens, qui l'ont fortement impressionné. Les "gros mots" à l'académie roumaine Les gros mots vont faire leur entrée prochaine à l'académie roumaine plus exactement dans le dictionnaire de la langue roumaine auxquels les académiciens mettent la dernière main. L'ouvrage, comprenant 34 volumes, préparé depuis des années par trois collectifs de philologues de Iasi, Cluj et Bucarest, sera mis en circulation au cours de l'année. "Pour les linguistes, un mot obscène est un mot ordinaire" ont-ils plaidé ajoutant que "la langue roumaine avait besoin d'un bon coup d'époussetage, le dernier dictionnaire remontant au début du XXème siècle". Faits divers Société Bucarest s'attaque au trafic de drogue avec l'aide de ses alliés européens Vendredi 25 janvier, la police roumaine a saisi 84 kg d'héroïne en provenance de la Turquie. Dissimulés dans 160 paquets recouverts d'une chape de plomb pour déjouer le détecteur, les stupéfiants ont été découverts dans un poids lourd qui s'apprêtait à franchir la frontière roumano-hongroise à Nadlac, ville située à l'ouest de la Roumanie. La veille, Adrianus Bierhuien, citoyen néerlandais résidant à Galati, au sud-est de la Roumanie, avait été déféré devant la justice roumaine pour avoir organisé le transport d'une tonne de cannabis. La drogue provenait d'afrique du Sud, à destination des Pays-Bas via le port de Constanta. Pour l'agence nationale antidrogues (ANA) de Roumanie, ce genre d'opérations relève de la routine. Selon son bilan annuel, rendu public le 22 janvier, plus de deux tonnes de drogue ont été saisies en 2007 dans le pays, soit une augmentation de 82 % par rapport à "La Roumanie se trouve sur la route des Balkans, entre l'afghanistan et l'europe de l'ouest", explique Pavel Abraham, son directeur. "Depuis plusieurs années, non seulement nous sommes un pays de transit mais aussi un pays de consommation. Environ Roumains ont consommé au moins une fois du cannabis, mais ce qui nous pose vraiment problème, c'est l'héroïne. Rien qu'à Bucarest, nous avons consommateurs d'héroïne". Des réseaux de trafiquants sophistiqués Pays de transit, devenu pays de consommation Les opérations policières se sont multipliées depuis la création de l'agence nationale anti-drogues en 2003, qui emploie 350 personnes dont deux tiers de femmes âgées, en moyenne, de 28 ans. Le défi de cette jeune agence est de mettre un frein au trafic de drogues qui s'intensifie en Roumanie. L'adhésion à l'union Européenne en 2007 et la disparition progressive des frontières à l'intérieur de l'ue ne facilite pas sa tâche. Les trafiquants de drogues se sont organisés en réseaux transfrontaliers armés et équipés d'une technologie de pointe en matière de communication. "Nous avons été formés par les spécialistes anti-drogues venant des Etats-Unis, avec l'appui de pays européens comme le Royaume-Uni, la France et l'allemagne", précise Pavel Abraham. "Nous faisons partie d'une force européenne de combat qui s'attaque à la drogue, nous n'agissons pas en solitaires". Depuis les négociations d'adhésion à l'ue en 2000, Bucarest accueille un centre de combat contre le crime transfrontalier (SECI) qui réunit doue pays d'europe centrale et orientale et des Balkans: Slovénie, Hongrie, Roumanie, Moldavie, Turquie, Grèce, Croatie, Bulgarie, Serbie, Albanie, Bosnie-Herégovine et Macédoine. Chaque pays membre est représenté par un officier de liaison dont la mission consiste à assurer la circulation des renseignements au sein de l'organisation. Dresser une carte complète du crime en Europe "Nous ne pouvons pas agir seuls chacun dans notre coin", affirme le Slovène Mitja Mocnik, directeur du SECI. "Ce qui nous manque, c'est une carte complète du crime dans l'ensemble de l'europe. C'est pourquoi nous sommes là". Le FBI, la CIA et les polices européennes assurent la formation des officiers du SECI. Les Etats-Unis, Interpol et l'organisation mondiale des douanes y ont envoyé des représentants permanents. "Avant le SECI, la communication des renseignements entre les polices de deux pays pouvait durer plusieurs jours, voire plusieurs semaines ou mois", explique Gabriel Sotirescu, son directeur adjoint. "Grâce à ce centre, la communication est instantanée. Le changement est radical, et le résultat aussi". Mirel Bran (Le Monde)

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr Tous les enfants ont des droits! Tous les enfants du monde ont les mêmes droits, quels que soient le pays où ils vivent, la couleur de leur peau, leur religion, leur sexe Le droit d avoir un nom, une famille,

Plus en détail

Projets prévention et soins SIDA en collaboration avec 8 syndicats de l'uni d' Afrique du Sud

Projets prévention et soins SIDA en collaboration avec 8 syndicats de l'uni d' Afrique du Sud Projets prévention et soins SIDA en collaboration avec 8 syndicats de l'uni d' Afrique du Sud Virus du Sida La contamination par le HIV affaiblit progressivement le système immunitaire, vous rendant plus

Plus en détail

Alphonse, République démocratique du Congo. famille Slava, Estonie

Alphonse, République démocratique du Congo. famille Slava, Estonie Dorjaa, Mongolie J ai 19 ans. Mes parents ont décidé de me marier avec le fils d une famille du village voisin. Ma famille a donné son accord mais je ne connais pas mon futur mari. J ai dit à ma famille

Plus en détail

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)?

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)? Leçon 1 1. Comment ça va? 2. Vous êtes (Tu es) d'où?' 3. Vous aimez (Tu aimes) l'automne? 4. Vous aimez (Tu aimes) les chats? 5. Comment vous appelez-vous (t'appelles-tu)? 6. Quelle est la date aujourd'hui?

Plus en détail

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER?

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Version fin mai 2012 Ce document est destiné aux personnes participantes du Régime et vise à les aider à déterminer si le rachat d une rente pour service

Plus en détail

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Une interview avec la direction de l'ofaj, Max Claudet et Eva Sabine Kuntz Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Le Grand méchant

Plus en détail

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1 NOUVEAU TEST DE PLACEMENT Compréhension écrite et structure de la langue Pour chaque question, choisissez la bonne réponse parmi les lettres A, B, C et D. Ne répondez pas au hasard ; passez à la question

Plus en détail

L'Etat abandonne le projet de superlogiciel de paie des fonctionnaires

L'Etat abandonne le projet de superlogiciel de paie des fonctionnaires ARTICLE DES ECHOS DU 6 MARS L'Etat abandonne le projet de superlogiciel de paie des fonctionnaires Après les déboires de Louvois, le logiciel de paie du ministère de la Défense, et de Chorus, le système

Plus en détail

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER?

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Version janvier 2015 Ce document est destiné aux personnes participantes du Régime et vise à les aider à déterminer si le rachat d une rente pour service

Plus en détail

Irina L. Irina d ici. Témoignage recueilli en juin 2005

Irina L. Irina d ici. Témoignage recueilli en juin 2005 Irina L. Irina d ici Témoignage recueilli en juin 2005 Production : atelier du Bruit Auteur (entretiens, récit de vie, module sonore) : Monica Fantini Photos : Xavier Baudoin 197 7 Naissance à Caransebes,

Plus en détail

Témoin : Julie Michalland pour l Association Une Rive, Un Rêve

Témoin : Julie Michalland pour l Association Une Rive, Un Rêve Témoin : Julie Michalland pour l Association Une Rive, Un Rêve * Peux-tu nous expliquer en quoi a consisté l'association Une Rive, Un Rêve? Quel était votre projet? Avant tout amis depuis longtemps, nous

Plus en détail

Hansel et Gretel. Le plus loin qu ils courraient, le plus loin qu'ils étaient de leur maison. Bientôt, Gretel avait peur.

Hansel et Gretel. Le plus loin qu ils courraient, le plus loin qu'ils étaient de leur maison. Bientôt, Gretel avait peur. Hansel et Gretel Première scène Il était une fois, dans un petit village, un bûcheron et ses deux enfants, Hansel et Gretel. Un jour, il n'y avait plus de manger dans la maison alors le bûcheron demandait

Plus en détail

Vitro Paris. Ronde préliminaire Cas en comptabilité. Place à la jeunesse 2012

Vitro Paris. Ronde préliminaire Cas en comptabilité. Place à la jeunesse 2012 Vitro Paris Cas en comptabilité Place à la jeunesse 2012 Nous sommes le 1 er octobre 2012 et vous êtes à votre deuxième semaine de travail chez Vitro Paris. La fin d'année est le 31 juillet 2012 de ce

Plus en détail

Octobre 2010. Puisez votre force dans le Seigneur Ephésiens 6 : 10. Bien chers amis,

Octobre 2010. Puisez votre force dans le Seigneur Ephésiens 6 : 10. Bien chers amis, Octobre 2010 Puisez votre force dans le Seigneur Ephésiens 6 : 10 Bien chers amis, Un bon bout de temps s est écoulé et pas mal de choses se sont passées depuis ma dernière lettre. Au mois de mai, j étais

Plus en détail

DEVOIR-MAISON APPRENDRE À FAIRE UNE FICHE DE LECTURE

DEVOIR-MAISON APPRENDRE À FAIRE UNE FICHE DE LECTURE DEVOIR-MAISON APPRENDRE À FAIRE UNE FICHE DE LECTURE Manuel p. 32-33 ÉTAPE 1 : A FAIRE SUR UNE COPIE DOUBLE a/ Relevez et recopiez le vocabulaire spécifique de cette leçon, proposé en bas de la page 33.

Plus en détail

Société de Calcul Mathématique SA

Société de Calcul Mathématique SA Société de Calcul Mathématique SA Outils d'aide à la décision depuis 1995 "Sire, nous n'avons pas besoin de cette hypothèse" Exposé de Bernard Beauzamy Colloque "Innovations Numériques au Service de la

Plus en détail

EOI ARUCAS DEPARTAMENTO DE FRANCES DOSSIER: PASSÉ COMPOSÉ AVEC AVOIR

EOI ARUCAS DEPARTAMENTO DE FRANCES DOSSIER: PASSÉ COMPOSÉ AVEC AVOIR DOSSIER: PASSÉ COMPOSÉ AVEC AVOIR 1 Le verbe 6: le passé composé avec avoir Mettez les verbes au passé composé, comme dans l'exemple. exemple: Hier, nous (manger)...chez les Durand. Hier, nous avons mangé

Plus en détail

«Entretien avec Nejia Ben Mabrouk» Françoise Wera. Ciné-Bulles, vol. 8, n 3, 1989, p. 20-23. Pour citer ce document, utiliser l'information suivante :

«Entretien avec Nejia Ben Mabrouk» Françoise Wera. Ciné-Bulles, vol. 8, n 3, 1989, p. 20-23. Pour citer ce document, utiliser l'information suivante : «Entretien avec Nejia Ben Mabrouk» Françoise Wera Ciné-Bulles, vol. 8, n 3, 1989, p. 20-23. Pour citer ce document, utiliser l'information suivante : http://id.erudit.org/iderudit/34287ac Note : les règles

Plus en détail

Voici l histoire de Bibolette la sorcière. Après l avoir lue, tu répondras à quelques questions.

Voici l histoire de Bibolette la sorcière. Après l avoir lue, tu répondras à quelques questions. LIRE UN CNTE ET RÉPNDRE À UN QUESTINNAIRE METTANT EN JEU DIFFÉRENTES CMPÉTENCES. Voici l histoire de Bibolette la sorcière. Après l avoir lue, tu répondras à quelques questions. Dans une forêt très sombre,

Plus en détail

Les 10 règles indispensables pour réussir vos achats immobiliers. http://www.investir et immobilier.com

Les 10 règles indispensables pour réussir vos achats immobiliers. http://www.investir et immobilier.com Les 10 règles indispensables pour réussir vos achats immobiliers http://www.investir et immobilier.com Sommaire Sommaire... 2 1. Bien définir son objectif et sa stratégie... 3 2. Acheter dans un secteur

Plus en détail

Trois cheveux pour épouser Philomène

Trois cheveux pour épouser Philomène Trois cheveux pour épouser Philomène Autrefois, il y avait un homme qui était Chef. Etant Chef, il avait mis au monde une fille. Cette fille était vraiment très belle. La fille avait grandi et on l avait

Plus en détail

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays!

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Guide du citoyen L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Sommaire p 4 p 5 p 8 p 12 p 16 p 20 p 24 p 28 Préambule Nos noms dans la République Les grands moments de l existence Acte de

Plus en détail

Illustrations Aurélie Blard-Quintard

Illustrations Aurélie Blard-Quintard Devenir parent Groupe de travail et auteurs Sylvie COMPANYO (directrice de l École des Parents et des Éducateurs de la Région Toulousaine*) Nathalie COULON (maître de conférences en psychologie à l université

Plus en détail

Rapport de mission : Mission éducation-animation à Noflaye, Sénégal.

Rapport de mission : Mission éducation-animation à Noflaye, Sénégal. Rapport de mission : Mission éducation-animation à Noflaye, Sénégal. 1 Je m'appelle Gabrielle, j'ai 20 ans et je suis partie en tant que bénévole pour Urgence Afrique au Sénégal à Noflaye dans la région

Plus en détail

"La longue marche du douzième État membre de la C.E.E." dans La Libre Belgique (21 décembre 1978)

La longue marche du douzième État membre de la C.E.E. dans La Libre Belgique (21 décembre 1978) "La longue marche du douzième État membre de la C.E.E." dans La Libre Belgique (21 décembre 1978) Légende: Le 21 décembre 1978, le quotidien La Libre Belgique retrace le processus préparatoire à la demande

Plus en détail

Enquête 2013. Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français. http://www.myexpat.fr/

Enquête 2013. Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français. http://www.myexpat.fr/ Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français http://www.myexpat.fr/ Sommaire My Expat... Résumé de l étude... Qui sont les Français de l étranger?... Où les Français partent-ils

Plus en détail

Une cadre de direction, rattachée au ministère de la Justice, a tenté mardi de se suicider sur son lieu de travail Source info.france2.

Une cadre de direction, rattachée au ministère de la Justice, a tenté mardi de se suicider sur son lieu de travail Source info.france2. Une cadre de direction, rattachée au ministère de la Justice, a tenté mardi de se suicider sur son lieu de travail Source info.france2.fr du 20/09/09 On a appris vendredi que la directrice départementale

Plus en détail

Patrimoines. Intégrez l assurance soins de longue durée à votre plan financier. Protégez-vous et préservez la sécurité financière de vos proches

Patrimoines. Intégrez l assurance soins de longue durée à votre plan financier. Protégez-vous et préservez la sécurité financière de vos proches MD Patrimoines Intégrez l assurance soins de longue durée à votre plan financier Protégez-vous et préservez la sécurité financière de vos proches Florence et Jean sont âgés de 57 ans; ils ont deux fils

Plus en détail

AUTOMOBILE. ! Le jeu se joue de 3 à 5 joueurs et devrait durer entre 2 à 3 heures. ! Les cubes R&D sont les cubes Reasearch & Development

AUTOMOBILE. ! Le jeu se joue de 3 à 5 joueurs et devrait durer entre 2 à 3 heures. ! Les cubes R&D sont les cubes Reasearch & Development AUTOMOBILE! Comme dans le monde de l"industrie automobile, votre but est d"avoir le plus d"argent en produisant et en vendant des voitures. Vous commencez avec 2000 $ et vous aurez la possibilité de contracter

Plus en détail

Bien convaincre son ami + Bien s exprimer = Bon voyage assuré.

Bien convaincre son ami + Bien s exprimer = Bon voyage assuré. Bien convaincre son ami + Bien s exprimer = Bon voyage assuré. Il faudrait que tu fasses ce voyage. Tout d'abord, tu ne travailleras pas et tu verras tes copains à longueur de journée. Puis, tu n'auras

Plus en détail

c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet

c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet Mon nom est Valérie Gueudet, je suis formatrice indépendante dans de grandes entreprises. Je suis spécialisée dans l'accueil verbal et dans l'accueil

Plus en détail

Université du Québec en Outaouais

Université du Québec en Outaouais Nom : Numéro d étudiant : Université du Québec en Outaouais Prénom ECN1473 : Analyse macroéconomique Examen intra Date : lundi 21 octobre 2002 Durée : 2h30 (9h00 11h30) Professeur : Dimitri Sanga DIRECTIVES

Plus en détail

jeu'rovélo Qu'est-ce que l'association V²O? Qui suis-je? Quel est ce projet? Projet d'antoine Dinomais en partenariat avec l'association

jeu'rovélo Qu'est-ce que l'association V²O? Qui suis-je? Quel est ce projet? Projet d'antoine Dinomais en partenariat avec l'association jeu'rovélo Projet d'antoine Dinomais en partenariat avec l'association Qu'est-ce que l'association V²O? V²O (l'odyssée des 2 Vélos) est une association loi 1901 créée en mai 2009 dans le but d'encourager

Plus en détail

Grand garage d'elivance

Grand garage d'elivance Grand garage d'elivance M Mainier actionnaire majoritaire et P.D.G du grand garage d'elivance, concessionnaire d'un grand constructeur automobile, estimait que les problèmes qu'entraînait la croissance

Plus en détail

Monsieur le Maire, (Philippe Sueur) Monsieur le Directeur, (Pascal Boniface) Mesdames, Messieurs,

Monsieur le Maire, (Philippe Sueur) Monsieur le Directeur, (Pascal Boniface) Mesdames, Messieurs, Intervention de M. Thierry REPENTIN Ministre délégué en charge des Affaires européennes Ouverture des Entretiens d Enghien sur le thème «Où va l Europe?» Samedi 8 mars 2014 Monsieur le Maire, (Philippe

Plus en détail

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni Carnet de voyage Dina Prokic Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni 3 juillet 2011 C est ma première fois en France. Je suis venue

Plus en détail

Le journal de Bemena Numéro n 1

Le journal de Bemena Numéro n 1 Voici la première édition du «Journal de Bemena». Vous le recevrez régulièrement, dès que de nouvelles informations nous parviendront. Bien entendu, nous continuerons à mettre à jour la rubrique «Actu»

Plus en détail

Sommaire. 1. Vie pratique...2. 1.1. Logement...2 1.2. Argent...2 1.3. Santé...3 1.4. Télécommunication...3 1.5. Stage...3 1.6. Vie quotidienne...

Sommaire. 1. Vie pratique...2. 1.1. Logement...2 1.2. Argent...2 1.3. Santé...3 1.4. Télécommunication...3 1.5. Stage...3 1.6. Vie quotidienne... Université Pierre Mendès France Rapport de fin de séjour / Stage de fin d études Canada, Ontario 11 Sommaire 1. Vie pratique...2 1.1. Logement...2 1.2. Argent...2 1.3. Santé...3 1.4. Télécommunication...3

Plus en détail

La Fraternité : Allemagne et tant d'autres pays qui font la richesse et la diversité de notre groupe! Tandis que certains

La Fraternité : Allemagne et tant d'autres pays qui font la richesse et la diversité de notre groupe! Tandis que certains Antonin Camphuis Abbaye d'hautecombe 73 310 Saint Pierre de Curtille mail : antonin@camphuis.fr Abbaye d'hautecombe, le 1 décembre 2013 Chère famille, Chers amis, Chers parrains, Après ces trois mois de

Plus en détail

Assemblée générale des Echanges Franco-Allemands Samedi 5 avril 2014 La Chapelle Saint-Mesmin (45) Rapport de Gérard Renault, Secrétaire général

Assemblée générale des Echanges Franco-Allemands Samedi 5 avril 2014 La Chapelle Saint-Mesmin (45) Rapport de Gérard Renault, Secrétaire général Assemblée générale des Echanges Franco-Allemands Samedi 5 avril 2014 La Chapelle Saint-Mesmin (45) Rapport de Gérard Renault, Secrétaire général Mesdames, Messieurs, Chers Amis, L'Assemblée Générale nationale

Plus en détail

电 子 科 技 大 学 2014 年 攻 读 硕 士 学 位 研 究 生 入 学 考 试 试 题 考 试 科 目 :241 法 语 ( 二 外 )

电 子 科 技 大 学 2014 年 攻 读 硕 士 学 位 研 究 生 入 学 考 试 试 题 考 试 科 目 :241 法 语 ( 二 外 ) 电 子 科 技 大 学 2014 年 攻 读 硕 士 学 位 研 究 生 入 学 考 试 试 题 考 试 科 目 :241 法 语 ( 二 外 ) 注 : 所 有 答 案 必 须 写 在 答 题 纸 上, 写 在 试 卷 或 草 稿 纸 上 均 无 效 一 用 括 号 中 动 词 的 正 确 形 式 填 空 ( 每 空 1 分, 共 10 分 ) 1. Plusieurs éléments (rendre)

Plus en détail

SEMINAIRE SSF DU 19 AU 23 MAI 2015 TARGU MURES (ROUMANIE) Jean-Paul WACK (France)

SEMINAIRE SSF DU 19 AU 23 MAI 2015 TARGU MURES (ROUMANIE) Jean-Paul WACK (France) SEMINAIRE SSF DU 19 AU 23 MAI 2015 TARGU MURES (ROUMANIE) Jean-Paul WACK (France) LES PERSONNES TRES AGEES EN SITUATION D ISOLEMENT Au préalable, quelle est la définition de «solitude» dans le petit Larousse

Plus en détail

DEC accéléré en Soins infirmiers

DEC accéléré en Soins infirmiers P O R T R A I T S D É T U D I A N T E S I M M I G R A N T E S P A R C O U R S I N S P I R A N T S Nous vous présentons des personnes immigrantes dont le parcours de vie, professionnel et scolaire est à

Plus en détail

Sans communication, la guerre n'est pas possible

Sans communication, la guerre n'est pas possible 1 Sans communication, la guerre n'est pas possible Les Grands méchants loups sont allés au musée de la Communication de Berlin et ont parlé à Thomas Jander et Jutta Scherm. Ils ont eu la chance de pouvoir

Plus en détail

Contrat à Las Vegas. A vous de jouer! Écrit et édité par Marie, Mélanie, Alexandre, Dany, Dylan, Matthias, Pierre, Rafaï et Steven.

Contrat à Las Vegas. A vous de jouer! Écrit et édité par Marie, Mélanie, Alexandre, Dany, Dylan, Matthias, Pierre, Rafaï et Steven. A vous de jouer! Écrit et édité par Marie, Mélanie, Alexandre, Dany, Dylan, Matthias, Pierre, Rafaï et Steven. Editions Végas Etats-Unis. «Non, on ne part pas pour travailler mais pour se reposer. Nous

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL

EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL Voici les conditions idéales pour faire le test : 50 minutes maximum choisir une réponse seulement si vous êtes sûrs. Ne devinez pas par de dictionnaire, ni

Plus en détail

C est un spécial-photos!!

C est un spécial-photos!! L Aventure en Anciennes www.laventureenanciennes.com Le petit journal du raid C est un spécial-photos!! Numéro 10 22 décembre 2008 1- LE TRACTEUR EST ARRIVE A DESTINATION Vous avez suivi nos aventures

Plus en détail

Réunion : la Diagonale des Fous

Réunion : la Diagonale des Fous J ai besoin de courir. Depuis toujours. Mes parents disent que j ai su trotter avant de marcher. J ai maintenant 32 ans et je viens de réaliser un vieux rêve : terminer la Diagonale des Fous, une course

Plus en détail

l'association féminine d'éducation et d'action sociale (AFEAS)

l'association féminine d'éducation et d'action sociale (AFEAS) ÛFEflS Présentation de l'association féminine d'éducation et d'action sociale (AFEAS) aux Consultations particulières et aux Auditions publiques sur le projet ôe loi no 144, Loi sur [es prestations familiales

Plus en détail

Une action éducative menée autour du classement des documents personnels. en Maison d Enfant à Caractère Sociale

Une action éducative menée autour du classement des documents personnels. en Maison d Enfant à Caractère Sociale Une action éducative menée autour du classement des documents personnels en Maison d Enfant à Caractère Sociale Joël FISCHER juillet 2008 L'éducateur joue un rôle important dans l'acquisition de l'autonomie

Plus en détail

Devinette 2 Conte Boucle d'or et les trois ours

Devinette 2 Conte Boucle d'or et les trois ours Devinette 1 Devinette 2 Je suis un objet, J'ai quatre pieds, dans l'histoire je suis en bois, on me trouve dans la cuisine, la salle à manger, On m'utilise pour s'asseoir, Je suis un personnage. Je suis

Plus en détail

Dossier 3 ligne du temps :

Dossier 3 ligne du temps : Dossier 3 ligne du temps : Le Québec est-il une société démocratique? Comparaison des sociétés québécoises de 1905 et de 1980 (troisième cycle du primaire). Table des matières : Notes aux enseignants :

Plus en détail

La Constitution européenne

La Constitution européenne La Constitution européenne "Le Parlement européen approuve la Constitution et appuie sans réserve sa ratification"(*): elle éclaire la nature et les objectifs de l'union, renforce son efficacité et son

Plus en détail

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR LE NIVEAU ÉLÉMENTAIRE Avent Année B Une grande AVENTure Semaine 1 Seigneur Jésus, le temps de l Avent est un chemin, une aventure, que nous faisons en ta compagnie pour bien nous

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE été 2007

RAPPORT DE STAGE été 2007 RAPPORT DE STAGE été 2007 Clément GRIMAL - 1IN Sommaire Introduction... 3 1. Le cadre de mon stage... 4 1.1 Description de l'exploitation...4 1.2 Historique... 4 1.3 Situation...5 1.4 Vie de l'exploitation...5

Plus en détail

Compréhension orale - 40 minutes

Compréhension orale - 40 minutes Compréhension orale - 40 minutes L épreuve de compréhension orale rassemble 4 sections comprenant 60 questions. SECTION A 8 questions Associer des illustrations à des messages oraux. SECTION B 26 questions

Plus en détail

Le visage du travail des enfants. d Afrique, d Asie et d Amérique LE VISAGE DU TRAVAIL DES ENFANTS

Le visage du travail des enfants. d Afrique, d Asie et d Amérique LE VISAGE DU TRAVAIL DES ENFANTS M. Crozet/BIT Le visage du travail des enfants d Afrique, d Asie et d Amérique progrès ont été accomplis dans la lutte contre le travail des enfants, mais le fléau persiste et continue de nous D importants

Plus en détail

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE idees-cate 16 1 L'EVANGILE DE SAINT LUC: LE FILS PRODIGUE. Luc 15,11-24 TU AS TERMINE LE LIVRET. PEUX-TU DIRE MAINTENANT, QUI EST LE PERE POUR TOI? Un Père partage

Plus en détail

JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année. STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA. Explo ra Sup. IFSI Rockefeller, Lyon

JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année. STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA. Explo ra Sup. IFSI Rockefeller, Lyon JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA Explo ra Sup IFSI Rockefeller, Lyon 1 Introduction J ai effectué un stage infirmier dans une maison de santé

Plus en détail

La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789)

La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789) La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789) Avant la Révolution*, la France est une monarchie avec à sa tête un monarque, le Roi de France. Lorsque Louis XIII décède en

Plus en détail

Action de l UE : défendre les droits des victimes

Action de l UE : défendre les droits des victimes défendre les droits des victimes Quel est le problème? Chaque année dans l UE, plus de 75 millions de personnes sont victimes de délits graves et 40 000 meurent dans des accidents de la route. Ces événements

Plus en détail

Discours de Mme Ségolène Royal. Vœux à la presse

Discours de Mme Ségolène Royal. Vœux à la presse Discours de Mme Ségolène Royal Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Vœux à la presse Paris, le jeudi 15 janvier 2015 Bonjour et bienvenue à toutes et à tous, que je suis heureuse

Plus en détail

Maxime Loupiot. Cycle 3 CE2 et CM1. Réflexion en groupe et mise en scène de sketchs sur le thème «Chacun ses choix!»

Maxime Loupiot. Cycle 3 CE2 et CM1. Réflexion en groupe et mise en scène de sketchs sur le thème «Chacun ses choix!» Maxime Loupiot Cycle 3 CE2 et CM1 Activité 5 Réflexion en groupe et mise en scène de sketchs sur le thème «Chacun ses choix!» 5 min d introduction de l activité 35 min de travail en groupe 20 min de sketch

Plus en détail

La véritable histoire de la Belle au bois dormant. (D après la version des Frères Grimm traduite par Marthe Robert édition Gallimard, 1976)

La véritable histoire de la Belle au bois dormant. (D après la version des Frères Grimm traduite par Marthe Robert édition Gallimard, 1976) La véritable histoire de la Belle au bois dormant (D après la version des Frères Grimm traduite par Marthe Robert édition Gallimard, 1976) La classe de 6 ème 1 du collège Paul Froment vous présente : La

Plus en détail

EOI ARUCAS DEPARTAMENTO DE FRANCÉS DOSSIER: PASSÉ COMPOSÉ AVEC AVOIR OU ÊTRE EXERCICES

EOI ARUCAS DEPARTAMENTO DE FRANCÉS DOSSIER: PASSÉ COMPOSÉ AVEC AVOIR OU ÊTRE EXERCICES DOSSIER: PASSÉ COMPOSÉ AVEC AVOIR OU ÊTRE EXERCICES 1 le passé composé (avoir ou être) Mettez les verbes au passé composé (auxiliaires avoir ou être) 1. Elle (manger)... tous mes sandwiches! 2. Je (aller)...

Plus en détail

2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript

2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript 2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Beginners (Section I Listening) Transcript Familiarisation Text FEMALE: Allô, Monsieur Ledoux? Madame Chavignol à l appareil, la maman de Maxime. Je voudrais

Plus en détail

Groupe N 1 rencontré le 04/10/2011

Groupe N 1 rencontré le 04/10/2011 Groupe N 1 rencontré le 04/10/2011 HENINTSOA, 3 femmes 50, 1er cycle, le prêt date du 07/09/2011 soit pas tout à fait un mois RAHARIMANGA HANTASOA, 1 enfant 2 ans, mariée Ventes de vêtements neufs au marché

Plus en détail

Auxiliaire avoir au présent + participe passé

Auxiliaire avoir au présent + participe passé LE PASSÉ COMPOSÉ 1 1. FORMATION DU PASSÉ COMPOSÉ Formation : Auxiliaire avoir au présent + participe passé PARLER MANGER REGARDER J ai parlé Tu as parlé Il/elle/on a parlé Nous avons parlé Vous avez parlé

Plus en détail

CINQ PROPOSITIONS POUR FAIRE FACE AUX CONSÉQUENCES DU VIEILLISSEMENT CONSOLIDER ET GARANTIR LES PENSIONS COMPLÉMENTAIRES

CINQ PROPOSITIONS POUR FAIRE FACE AUX CONSÉQUENCES DU VIEILLISSEMENT CONSOLIDER ET GARANTIR LES PENSIONS COMPLÉMENTAIRES CINQ PROPOSITIONS POUR FAIRE FACE AUX CONSÉQUENCES DU VIEILLISSEMENT DÉMOGRAPHIQUE Le vieillissement de la population place les autorités publiques devant un immense défi. Celui-ci consiste, dans le cadre

Plus en détail

La concordance des modes

La concordance des modes DES TEMPS L EMPLOI CONCORDANCE DU MODE DANS LA SUBORDONNÉE DES TEMPS CIRCONSTANCIELLE 1 La concordance des modes La concordance des modes L emploi du mode dans la subordonnée circonstancielle RAPPEL :

Plus en détail

HEIDI KIPFER COMÉDIENNE

HEIDI KIPFER COMÉDIENNE HEIDI KIPFER COMÉDIENNE MILENA DE ET PAR HEIDI KIPFER, D APRÈS INTERVIEW Une femme albanaise de Serbie, un foulard autour des épaules, est assise dans un bureau communal. Elle est venue chercher de l'aide.

Plus en détail

Corrigé à l usage exclusif des experts

Corrigé à l usage exclusif des experts Procédure de qualification Assistant du commerce de détail AFP / ECONOMIE Série 2, 2012 Corrigé à l usage exclusif des experts Durée de l'épreuve : Moyens auxiliaires autorisés : 45 minutes machine à calculer

Plus en détail

Présentation au CONGRES MONDIAL de PSYCHIATRIE de l atelier théâtre de l ARAPS : «LES PLANCHES à PINS» (La Villette, PARIS, mai 2000)

Présentation au CONGRES MONDIAL de PSYCHIATRIE de l atelier théâtre de l ARAPS : «LES PLANCHES à PINS» (La Villette, PARIS, mai 2000) Présentation au CONGRES MONDIAL de PSYCHIATRIE de l atelier théâtre de l ARAPS : «LES PLANCHES à PINS» (La Villette, PARIS, mai 2000) Depuis Septembre 1997, un groupe composé de patients et de soignants

Plus en détail

Stage à Québec. I. Vie pratique. 1) Logement

Stage à Québec. I. Vie pratique. 1) Logement Stage à Québec I. Vie pratique 1) Logement Durant mon stage de dix semaines dans la ville de Québec, j ai pu être logé à la résidence universitaire de l université de Laval. Je possédais une petite chambre

Plus en détail

Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains

Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains L histoire de Maria Tous les jours après l école, Maria vendait du pain au bord de la route pour contribuer au faible revenu familial. Lorsqu

Plus en détail

COMMENT LA PENSION DE RETRAITE EST-ELLE CALCULÉE ACTUELLEMENT?

COMMENT LA PENSION DE RETRAITE EST-ELLE CALCULÉE ACTUELLEMENT? Introduction : Le 17 décembre 2002, la Commission européenne a adopté un «rapport d'évaluation des stratégies nationales en matière de pensions adéquates et viables» (1). Ce rapport indique que «Le rythme

Plus en détail

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Version Facile à lire Réalisé avec le soutien de l AWIPH 1 Ce texte est une explication en Facile à lire de la Convention. Ce n est pas

Plus en détail

VIVRE SA RETRAITE A L'ETRANGER

VIVRE SA RETRAITE A L'ETRANGER VIVRE SA RETRAITE A L'ETRANGER Prendre sa retraite à l étranger. Ou partir? Faire le bon choix et prendre les bonnes dispositions. Édition 2013 Par Philippe Popelier Page 1 Table des matières Première

Plus en détail

Canada. RPSP Bulletin d information. Réfugiés parrainés par le secteur privé. Réinstallation des réfugiés au

Canada. RPSP Bulletin d information. Réfugiés parrainés par le secteur privé. Réinstallation des réfugiés au Réfugiés parrainés par le secteur privé Canada Réinstallation des réfugiés au RPSP Bulletin d information Vous souhaitez vous réinstaller au Canada et votre demande a fait l objet d un examen initial par

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau A2. Une semaine en Roumanie

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau A2. Une semaine en Roumanie ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau A2 Une semaine en Roumanie Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - un document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara, Isabelle Barrière,

Plus en détail

Bilan de la scolarisation des enfants roms 2004-2009

Bilan de la scolarisation des enfants roms 2004-2009 Bilan de la scolarisation des enfants roms 2004-2009 Terrain aménagé Route de ste Luce à Nantes L association solidaire Roms Nantes Est est une association de bénévoles, crée en décembre 2004 alors que

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles

La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles RWANDA NEWS AGENCY GRANDS LACS HEBDO La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles Tuesday, 05 March 2013 17:49 by Gakwaya André La Fondatrice de l Edition Bakame au Rwanda

Plus en détail

John Bonhomme 2, rue de paris 50010 Austerlitz Royaume-Uni. Mr le gardien du zoo d Amazonie Au fond de la jungle 01010 Animalia Brésil

John Bonhomme 2, rue de paris 50010 Austerlitz Royaume-Uni. Mr le gardien du zoo d Amazonie Au fond de la jungle 01010 Animalia Brésil John Bonhomme 2, rue de paris 50010 Austerlitz Royaume-Uni Austerlitz, Mercredi 26 Novembre Mr le gardien du zoo d Amazonie Au fond de la jungle 01010 Animalia Brésil Bonjour, J ai trouvé un après-midi

Plus en détail

Sommaire Principales conclusions

Sommaire Principales conclusions Sommaire Principales conclusions À quoi ressemble la vie en ligne des jeunes Canadiens moyens? Tout d'abord, ces enfants et ces adolescents sont très branchés, la plupart d'entre eux ayant l'habitude d'aller

Plus en détail

МИНИСТЕРСТВО НА ОБРАЗОВАНИЕТО И НАУКАТА ЦЕНТЪР ЗА КОНТРОЛ И ОЦЕНКА НА КАЧЕСТВОТО НА УЧИЛИЩНОТО ОБРАЗОВАНИЕ ТЕСТ ПО ФРЕНСКИ ЕЗИК ЗА VII КЛАС

МИНИСТЕРСТВО НА ОБРАЗОВАНИЕТО И НАУКАТА ЦЕНТЪР ЗА КОНТРОЛ И ОЦЕНКА НА КАЧЕСТВОТО НА УЧИЛИЩНОТО ОБРАЗОВАНИЕ ТЕСТ ПО ФРЕНСКИ ЕЗИК ЗА VII КЛАС МИНИСТЕРСТВО НА ОБРАЗОВАНИЕТО И НАУКАТА ЦЕНТЪР ЗА КОНТРОЛ И ОЦЕНКА НА КАЧЕСТВОТО НА УЧИЛИЩНОТО ОБРАЗОВАНИЕ ТЕСТ ПО ФРЕНСКИ ЕЗИК ЗА VII КЛАС I. COMPREHENSION ORALE Texte 1 1. Les élèves de l école «Saint-

Plus en détail

Ecole primaire protestante, actuellement maison

Ecole primaire protestante, actuellement maison Ecole primaire protestante, actuellement maison 3 impasse du Puits Morisset Saint-Dizant-du-Gua Dossier IA17043976 réalisé en 2010 Copyrights Copyrights Auteurs (c) Région Poitou-Charentes, Inventaire

Plus en détail

AFP Economie - Mardi 15 Janvier 2008-19:47 - Heure Paris (674 mots) ass-soc-gen

AFP Economie - Mardi 15 Janvier 2008-19:47 - Heure Paris (674 mots) ass-soc-gen AFP Economie - Mardi 15 Janvier 2008-19:47 - Heure Paris (674 mots) ass-soc-gen Mutuelle de retraite: 5.000 fonctionnaires dénoncent un "scandale de l'épargne" "C'est l'un des plus gros scandales de l'épargne

Plus en détail

Ritterhude 1. Photo : Léa

Ritterhude 1. Photo : Léa Ritterhude 1 Durant le voyage en Allemagne qui s est passé du 04 au 11 décembre 2014, nous avons entre autre, visité 4 villes, Ritterhude, ville, où nous avons été hébergés chez nos correspondants, Brême,

Plus en détail

Toute une famille mobilisée

Toute une famille mobilisée Toute une famille mobilisée Témoignage Nadine, professionnelle de santé, a été entraînée en quelques mois, avec son compagnon, dans un enfermement psychologique qui a failli la conduire en hôpital psychiatrique,

Plus en détail

L expression de la cause - corrigé

L expression de la cause - corrigé L expression de la cause - corrigé Exercice 1 : Complétez. Donner une explication : grâce à / à cause de / faute de / par manque de / grâce à / à force de / étant donné / vu / à force de 1. Il a réussi

Plus en détail

Aguri et le vieil homme qui faisait fleurir les cerisiers de Grégoire Vallancien

Aguri et le vieil homme qui faisait fleurir les cerisiers de Grégoire Vallancien 1 Au Japon, dans un petit village, vivait un vieil homme. Il habitait une minka une petite maison de bambou et cultivait le riz avec sa femme. Un jour, dans la forêt, le vieil homme vit son chien gratter

Plus en détail

Accueillir un jeune étudiant étranger au sein de votre famille

Accueillir un jeune étudiant étranger au sein de votre famille Accueillir un jeune étudiant étranger au sein de votre famille Notre Association : JEV (Jeunesse Etudes Voyages) est une Association Loi de 1901, dont le Conseil d Administration est composé majoritairement

Plus en détail

1. Il était une fois la crise :

1. Il était une fois la crise : I- La crise de la zone euro, de A à Z : 1. Il était une fois la crise : A l automne 2008, une crise financière mondiale affecte l économie mondiale et touche tous les États membres de l Union Européenne,

Plus en détail

Aidons les familles du Cambodge à scolariser leurs enfants

Aidons les familles du Cambodge à scolariser leurs enfants Aidons les familles du Cambodge à scolariser leurs enfants Le Cambodge Le Cambodge, officiellement connu sous le nom de Royaume du Cambodge, est un pays situé dans la partie sud de la péninsule indochinoise

Plus en détail

D IRQUE ET FIEN Carrousel des moutons

D IRQUE ET FIEN Carrousel des moutons D IRQUE ET FIEN Carrousel des moutons Jonglage, acrobatie, piano tournant. Un spectacle sans mots... Vendredi 6 janvier 14h30 (représentation scolaire) & 20H La Luna MAUBEUGE Durée : 1h Le Manège Rue de

Plus en détail

Liste de mots à copier (4 mots à copier 3 fois) Attention, écris «un» ou «une» devant le mot quand c est possible

Liste de mots à copier (4 mots à copier 3 fois) Attention, écris «un» ou «une» devant le mot quand c est possible Série 1 maison papa porte rue Série 2 avec deux terre été Série 3 maman pipe pour table Série 4 école jardin mal bébé Série 5 carte cheminée livre nature Série 6 rouge sucre tête vache Série 7 achat barbe

Plus en détail