en action : Emploi - alternance TLPE et Grenelle II Environnement Éducation - formation 350 mandats

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "en action : Emploi - alternance TLPE et Grenelle II Environnement Éducation - formation 350 mandats"

Transcription

1 L e m a g a z i n e d u M E D E F S a r t h e OCTOBRE 2011 MEDEF Sarthe Les Bureaux de l Étoile 7 avenue François Mitterrand Le Mans Tél.: Fax : Le MEDEF Sarthe en action : Emploi - alternance TLPE et Grenelle II Environnement Éducation - formation 350 mandats Zoom sur : A.C.P.S. ALTI PROTECT DESIGN LEDPOWER OPCALIA DOSSIER : Les enjeux RH du futur A.D. CONSULTING IDC ORIENT ACTION VARIANT CONSULTANTS RANDSTAD Samuel Chevallier : Le dialogue social est-il en panne? interview : L innovation vue par Hugues- Arnaud Mayer 2 e édition Le Mans Place de la République mai 2012

2 ouvre son site de production des LEDTUBES à Saint-Calais! Made in France Septembre Permettez-moi de vous souhaiter la bienvenue... Juillet 2007 << Première marque, Juin 2009 << Premier Centre de formation, Septembre 2011 << Premier fabricant... d éclairages à LED français! Conception graphique : / by LEDPOWER SAS - Z.A. du Pressoir Saint-Calais - Tél : (en cours de modification) -

3 É D I T O engagé POUR NOTRE TERRITOIRE Je suis président du MEDEF Sarthe depuis deux ans et demi. Adhérents, partenaires, journalistes, nombreux m ont qualifié d atypique. Ce n est pas seulement comme chef d entreprise que je consacre du temps et de l énergie à ce mandat, mais surtout et avant tout comme citoyen responsable. Ce qui m a toujours guidé, vous l avez compris, c est l intérêt général! De plus en plus de chefs d entreprise et d acteurs socio-économiques locaux, nous rejoignent et contribuent à amplifier notre action. Avec les élus de notre association et l équipe des permanents, nous n avons eu de cesse d agir et de mettre en place une dynamique au service de notre territoire. La reconnaissance et la notoriété acquises ces trente derniers mois trouvent racine dans cette volonté réellement citoyenne. Cette rentrée 2011 est marquée par une actualité économique tendue. Les journalistes, à juste titre, m interpellent : comment voyez-vous la rentrée après les crises boursières de cet été? Que pensez-vous de la dette, du plan du gouvernement? Votre réaction face à la montée du chômage? En cette rentrée, ce n est pas un regard ou un avis qui me manque. Comme tous les chefs d entreprise, ce sont la lisibilité et la visibilité qui nous font défaut! Ce n est pas un regard ou un avis qui me manque. Comme tous les chefs d entreprise, ce sont la lisibilité et la visibilité qui nous font défaut! La situation est parfaitement instable et par conséquent non propice à une vision d avenir et à l investissement notamment pour les TPE et les PME. Vous l avez vu, la situation varie au gré des fluctuations boursières et monétaires, sans oublier les dettes qui plombent la confiance, et tout cela sous l oeil des agences de notation. Nous commençons à payer aujourd hui le résultat de notre manque de volonté, tant sur le plan national qu au niveau international, pour proposer voire imposer un modèle économique et financier plus axé sur l homme et son environnement. C est la méthode «chasse neige» : on pousse sur les côtés les problèmes de fond et on adopte des réformes minimalistes et électoralistes. A ceci, vous ajoutez la mainmise du «tout fric à court terme» sur nos économies au détriment de l action de véritables entrepreneurs, créateurs de réussite et de richesse. Lors de mes différents déplacements, je croise des dirigeants agacés, d autres inquiets voire même certains en colère vis-à-vis de ce système dans lequel, ils ne se retrouvent pas. Cet été, alors que tous les indicateurs repartaient dans la bonne direction, j ai tout d abord moi aussi vivement réagi face aux événements. Cela m a donné l impression d être sur un bateau que nous avions réussi à écoper après une première tempête, et qu une nouvelle vague venait de submerger malgré nos efforts et sans presque comprendre d où elle venait. Pourtant, chacun à son niveau, dans son entreprise et comme citoyen, agit pour améliorer la situation. Je l ai souvent dit : les entrepreneurs dans leur immense majorité sont dignes et responsables. J ajoute qu ils ne souhaitent qu une chose : pouvoir travailler dans un environnement au moins aussi favorable que leurs concurrents étrangers (législation, fiscalité, compétitivité équitable). Aussi, je suis convaincu que ces entrepreneurs ont en eux les ressources et les capacités à faire face, à s adapter à cet environnement, à développer leurs activités. Pour eux, pour les salariés, pour nous, pour nos enfants, nous allons continuer à agir ensemble. Soyez certain que je poursuivrai mon engagement sur notre territoire! Samuel Chevallier Semaine de l emploi et de l alternance bandeau mag medef.indd 1 13/09/11 11:39:44 OCt MEDEF Sarthe 3

4 Malakoff Médéric : Prendre soin de la santé, du bien - être, et du bien-vieillir de toutes les générations. Nous sommes, de par notre histoire, acteurs de la santé, du bien-être et du bien-vieillir de toutes les générations. Leader de la retraite complémentaire par répartition, acteur majeur de la santé et de la prévoyance depuis plus d un siècle et présent en épargne salariale depuis 40 ans, Malakoff Médéric est un groupe paritaire, mutualiste, à but non lucratif. Paritaire : c est-à-dire gouverné à parts égales par les organisations syndicales et patronales. Mutualiste : c est-à-dire administré par des représentants des cotisants. À but non lucratif : c est-à-dire sans actionnaires ni dividendes. Nos excédents sont totalement investis au profit de nos cotisants, en services et en action sociale. En un mot, que ce soit à travers notre gouvernance, nos métiers, et notre Action Sociale, nous participons à défendre une et une seule idée : l intérêt général. C est cette mission qui nous pousse à œuvrer jour après jour pour la protection sociale : Mieux protéger les salariés en entreprise mais aussi dans leur vie personnelle, Ne pas se contenter de bien les rembourser mais aussi les conseiller et les orienter. Chez Malakoff Médéric, notre ambition est, et restera toujours, de prendre soin de la santé, du bien-être et du bien-vieillir de nos cotisants et de leurs familles tout au long de leur vie. C est notre quotidien. Pour nous, c est ça défendre l intérêt général. Malakoff Médéric Présents pour votre avenir. Votre contact : malakoffmederic.com Nick & Chloe - AFTO

5 3 5 SOMMAIRE 21 Édito ACTIONS Derniers et prochains rendez-vous L innovation vue par Hugues-Arnaud Mayer Comité EFIM L alternance, voie de succès Pacte territorial et convention Emploi et insertion Commission Éducation - Entreprise Partenariat avec l Université du Maine Semaine École - Entreprise Vis ma vie Groupe de travail Jeunes entreprises Créer, se développer et s appuyer sur un réseau Commission Promotion de l entreprise La dynamique «Ici les boîtes bougent» Comité J2F TLPE et Grenelle II à la loupe Comité Environnement L environnement, source de développement Trois questions à Samuel Chevallier Cartographie des mandats Messages MEDEF Sarthe DOSSIER Les enjeux Ressources Humaines du futur Variant Consultants Orient action IDC Randstad Active Démarche Consulting A C T I O N S agenda Points rencontres 27 sept nov.11 2 avr.12 : assemblée générale élective, réservez votre date! Club compétences Second semestre 11 Ateliers, petits-déjeuners Forum Le Mans Créapolis «La créativité : avantage concurrentiel» : sept.11 Prévention des lombalgies et des TMS : 29 sept.11 Rencontre juridique et fiscale : 11 oct.11 Réseaux de progrès managériaux : 13 oct.11 L inaptitude physique : 18 oct.11 Santé - sécurité 2011 : 8 nov.11 Les retraites du régime général : 10 nov.11 Médias - entreprises, optimiser nos relations : 15 nov.11 Statut du chef d entreprise et protection sociale : 17 nov.11 Découverte maison d arrêt Les Croisettes : 18 nov.11 Semaine École - Entreprise (21-25 nov.) : Sport et entreprises, des valeurs communes : 21 nov.11 Travailler et être heureux : 22 nov.11 Tous créateurs de richesse : 23 nov.11 Travail intergénérationnel : 24 nov.11 Visite du département Génie Mécanique et Productique - I.U.T. du Mans : 24 nov.11 Innover : 25 nov.11 Soirée convivialité : 15 déc.11 Clauses sociales et environnementales : 6 févr PROXIMITÉ Portrait mandataire : Jérôme Mogis Nouveaux adhérents Zoom sur : Ledpower A.C.P.S. Opcalia Alti Protect Design Autres rencontres Conférence salon du stage : 11 oct.11 Salon du stage : 20 oct.11 Semaine de l emploi et de l alternance : oct.11 Tour de France de la transmission d entreprise : 7 nov.11 Semaine École - Entreprise : nov.11 Marathon - Entreprendre ensemble : 23 oct. 11 Retrouvez tous ces événements et informations sur SÉCURITÉ INTERNET Contrôle du téléchargement Nous avons la solution 6 rue de Provence Saint-Pavace Tél.: Agences en Sarthe, Orne, Mayenne Directeur de publication : F.Maudoux Conception - rédaction : Pressentiel Impression : Imp.Auffret-Plessix Magazine imprimé sur papier 100% recyclé (Arjowiggins à Bessé-sur Braye) et avec des encres végétales Oct MEDEF Sarthe 5

6 A C T I O N S DERNIÈREMENT... 27/05/11 Ici les boîtes bougent 14/06/11 bowling 23/06/11 Licenciement pour faute La manifestation phare du premier semestre a rencontré un franc succès. Plus de visiteurs, 56 stands, 4 forums, 3 sessions de job dating et de nombreuses animations ont permis de démontrer au travers de cette initiative audacieuse que les clés du succès résident bien souvent dans les compétences que nous avons et qu il convient de valoriser, dans la capacité à fédérer et à travailler ensemble, et enfin dans l ambition que l on se donne. Un grand moment de convivialité comme le MEDEF souhaite vous proposer deux fois par an. Accueillis au Speed Park, les adhérents ont eu le plaisir de découvrir cette nouvelle infrastructure de loisirs (30 pistes de bowling, billard, karting indoor, laser game, jeux vidéos), et se détendre lors d un tournoi de bowling. Merci également à Nouvelles Frontières, partenaire sur cette opération. En cas de conflit, individuel ou collectif, c est avant tout la procédure mise en oeuvre par l entreprise qui est regardée par la juridiction Prud homale, avant même le fond du dossier. Aussi, le MEDEF Sarthe a proposé une matinée de travail, très appréciée par la quinzaine de participants. Elle s est déroulée en deux temps : un rappel des procédures à respecter, suivi d ateliers pratiques organisés par section (commerce, industrie, services). Ces derniers étaient animés par un conseiller prud homal de la section concernée. Les dirigeants sont repartis avec des outils plus clairs et des modèles de courriers (à retrouver sur le blog du MEDEF sarthe). 6 Oct MEDEF Sarthe

7 A C T I O N S 31/08-02/09/11 Université d été 15/09/11 La responsabilité sociétale de l entreprise (RSE) jusqu en sept.11 Les matinales de l égalité professionnelle Comme chaque année le MEDEF Sarthe s est déplacé avec une délégation d entrepreneurs sarthois pour participer aux échanges et à la réflexion menée aux cours de l université d été du MEDEF national à Jouy-en-Josas. À deux mois du sommet du G20 de novembre, il était question de la réforme du système monétaire international aux matières premières en passant par l innovation ou la croissance verte Des sujets qui conditionneront demain la vie de nos entreprises. Yann Rolland, président de l entreprise Bel m et co-fondateur de l association des Dirigeants Responsables de l Ouest était l invité d honneur pour venir témoigner et échanger sur la Responsabilité Sociétale de l Entreprise (RSE). L objectif : mieux comprendre, retours d expériences à l appui, comment intégrer les impacts sociaux, environnementaux et économiques de nos activités, pour gagner en performance. En savoir plus p.15 et Au 31 décembre 2011, les entreprises seront soumises à différentes obligations en fonction de leurs tailles. Certaines devront donc avoir transmis leurs plans d actions en faveur de l égalité professionnelle. Très investi sur cette thématique, le MEDEF Sarthe, en partenariat avec la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et Opcalia Sarthe, a organisé, depuis février 2010 et jusqu en septembre 2011, cinq matinales pour vous aider dans la construction de ce plan, intégrant les nouvelles règles en matière d embauche, d égalité de rémunération, de déroulement de carrière, le rôle des représentants du personnel, les recours possibles, etc. Acteur incontournable du logement en Sarthe, LE CIL VAL DE LOIRE SITE SARTHE Toujours proche des entreprises et de leurs salariés; en liaison avec les acteurs économiques présents sur le département; avec, depuis 60 ans, sa connaissance du marché et son implantation locale; et sa participation toujours plus forte à la politique du logement sur la Sarthe; le CIL VAL DE LOIRE SITE SARTHE propose : pour les salariés* : un ensemble de produits et de services tels que... Le prêt accession*, toujours d actualité, avec une augmentation des montants et un élargissement des bénéficiaires (suppression de la notion de primo-accédants) Le conseil en financement (prestation gratuite), qui propose un partenariat avec des établissements bancaires, retenus pour leurs taux concurrentiels Le CIL-PASS mobilité, pour toute aide à la recherche de logement dans le cadre d embauche ou de mutation Le CIL-PASS assistance, pour apporter des solutions aux problèmes des salariés en difficulté * sous certaines conditions CIL-PASS mobilité et CIL-PASS assistance, sont des marques déposées pour le compte d Action Logement Contactez-nous, nous sommes à votre écoute! Tél.: CIL VAL DE LOIRE SITE SARTHE et sa filiale FINANCIL Sarthe 25 rue d Arcole LE MANS Lundi - vendredi : 8 H 30 à 18 H 00. Samedi : 8 H 30 à 12 H 00, sur RDV Oct MEDEF Sarthe 7

8 A C T I O N S PROCHAINEMENT... Sept.-Déc.11 Rencontres rsa Suite à la signature de la convention en faveur du recrutement des allocataires du RSA entre le MEDEF Sarthe et le Conseil général 72, plusieurs rencontres vous permettront d ici la fin de l année d échanger en direct avec les élus et les équipes du Conseil général 72 sur les différentes possibilités d accompagnement qui vous sont offertes. Premier rendez-vous le 30 sept. à la C.C.I. du Mans avec les présidents des clubs d entreprises de la Sarthe. 15/11/11 médias - entreprises 11 /10/11 rencontre juridique et fiscale Le comité J2F vous invite à faire le point sur l actualité juridique et fiscale de la rentrée. Pour tout savoir sur la transmission du patrimoine personnel et privé, la loi de finance rectificative et la mise en pratique de la prime «partage des profits». 20/10/11 Visite et focus : CLAAS Le Clach, club de partage dans le domaine de la logistique et des achats, propose une visite de l entreprise Claas suivie d une conférence - débat sur : «l organisation de la chaîne logistique en amont des lignes de montage - comment l entreprise Claas parvientelle à évaluer la performance de ses fournisseurs?» Le MEDEF Sarthe organise une soirée d échanges entre journalistes et entrepreneurs afin de mieux connaître nos contraintes et univers respectifs dans le but d optimiser nos relations. Nous serons accueillis par France 3 Maine et nous débuterons la rencontre par une visite de leurs nouveaux locaux. 17/11/11 chef d entreprise : Statut et protection sociale La protection sociale du dirigeant s organise différemment selon le statut du dirigeant. Qu il soit TNS ou gérant salarié, n implique pas les mêmes mécanismes, ni les mêmes conséquences. Chefs d entreprise facilitez vos relations avec vos banques disponible guide de la relation bancaire La Médiation du crédit édite le «Guide de la relation bancaire» auquel le MEDEF apporte son soutien et sa contribution. Véritable mine de conseils sous forme de fiches pratiques, il est destiné aux chefs d entreprise de TPE/PME qui souhaitent présenter au mieux leurs demandes de crédits auprès de leurs établissements financiers. Parce que la qualité de la relation entre les deux partenaires se fonde sur une bonne connaissance du projet économique de l entreprise. Diffusion relayée par le MEDEF. Garnissage de cylindres Caoutchoucs Polyuréthanes Silicones Composites De Ø10 à Ø2600mm Jusqu à 12000mm et 32Tonnes Navettes de ramassage et livraison Route du Lude La Flèche T F Mario GROU Agent Général Toutes assurances Risques Industriels Placements 42 av. Charles-de-Gaulle ALLONNES Tél. : Fax : N ORIAS : Oct MEDEF Sarthe

9 A C T I O N S L innovation vue par... Hugues-Arnaud mayer Président de la commission innovation, enseignement supérieur et nouveaux business du MEDEF national Retour sur les propos d Hugues-Arnaud Mayer, à l issue de sa conférence du 27 septembre dernier dans le cadre du forum Le Mans Créapolis sur «la créativité : avantage concurrentiel». «Vous dites que l innovation ne suffit pas, pourquoi? L innovation est essentielle mais ne suffit pas car il faut qu il y ait un marché en face. J invite donc à réfléchir à la chaîne de valeur complète, qui va de l innovation au marché. La France n accuse pas de retard en matière de recherche. Je dirais même que les différentes lois de soutien en ont fait un paradis de l innovation. Mais il faut qu il devienne un paradis de l exploitation de cette intelligence! Vous proposez alors une réforme du système en profondeur? Notre production scientifique et intellectuelle mène à des centaines de dépôts de brevets par an, mais qui restent inexploités. On voit les limites de la politique du «push», qui consiste à inciter nos géniaux chercheurs à se lancer «entrepreneurs». De même, la politique du «pull» ne fonctionne pas mieux, celle qui incite l entreprise à se lancer dans une R&D coûteuse et peu maîtrisée. Il faut donc capitaliser sur les forces de chacun et jouer collectif! Je dis collectif car il faut véritablement développer des couples entre innovation et marketing, sans pour cela produire des pseudo partenariats, dont la relation déséquilibrée n a jamais conduit à de grands succès. Au contraire, il faut miser sur le «Go between», l étape intermédiaire qui consiste à investir davantage sur la mise en relation et l adéquation entre les bonnes entreprises et les bons laboratoires. Quel rôle doit jouer le MEDEF dans cette réforme? Le MEDEF doit rassurer les entreprises en leur offrant les garanties d un cadre de travail paritaire. Les travaux de recherche sont encore trop souvent proposés à des prix prohibitifs pour les PME-PMI. Le MEDEF doit donc aider à construire le cadre d une relation nouvelle et équilibrée,» qui permettra de développer ces plate-formes d intermédiation multipolaires, déclinées au plus près des entreprises, c est-à-dire à une échelle régionale voire locale. Oct MEDEF Sarthe 9

10 A C T I O N S [ c o m i t é efim [ L insertion par l emploi Au travers de son Comité EFIM, le MEDEF Sarthe oeuvre chaque jour davantage en faveur de l insertion par l activité. Une des priorités du mandat de son Président. Le handicap, une ressource pour l entreprise Jean-Louis Leduc, Directeur général de l APAJH et Olivier Mahé, directeur du pôle Trajectoires présentaient en mai dernier l étendue de leurs activités, réparties sur 4 sites en Sarthe, à une douzaine de chefs d entreprise : SAPFI - Service d Accompagnement et Parcours de Formation à l Insertion, SAVS - Service d Accompagnement à la Vie Sociale, ESAT hors murs et SEHE - Service Emploi Handicap Entreprises. Les dirigeants présents ont largement partagé le fait, qu au-delà de satisfaire aux obligations légales, employer du personnel handicapé peut constituer une véritable ressource pour l entreprise. En effet, la motivation au travail de ces publics est généralement remarquable. L entreprise peut également valoriser son N zoom sur entreprise d insertion choix dans sa communication interne et externe. En tant qu acteur de l économie sociale, Olivier Mahé s implique dans le Comité EFIM. Il y voit un formidable organe d actions, mais aussi un laboratoire d idées et une plate-forme de ressources, dans laquelle les entreprises peuvent venir puiser de l information et de nombreux contacts. «Le comité EFIM permet un croisement des points de vues. Cela contribue à faire évoluer le regard de chacun sur les problématiques d insertion, de handicap et d emploi» confirme t il. A noter : la semaine de l emploi des personnes handicapées (14-20 nov.11). L entreprise d insertion, à ne pas confondre avec les chantiers d insertion ou les ateliers de vie sociale, sont moins d une dizaine en Sarthe. Ce sont des entreprises au même titre que les autres, à savoir sur des marchés concurrentiels, mais leur finalité est avant tout sociale. Il s agit en effet d accueillir et d accompagner les personnes en situation d exclusion mais proches de l emploi, pendant au maximum 24 mois pour leur apporter la formation et l entourage propice à leur ré-insertion durable par l activité. Elles sont soumises à obligation de résultat. Gilles Laval, Directeur du pôle insertion socioprofessionnel de l association Montjoie en témoigne «60% de notre population doit trouver un emploi à l issue de sa période d insertion, dont 25% en emploi pérenne». Au coeur de cette association, il s attache à développer Espace 72 (nettoyage de bureaux et de véhicules sans eau et sur site) qui emploie 28 salariés en insertion sur les 70 au total, et un restaurant ouvrier, KÉKIS MIJOTE. «En faisant appel à nous, les entrepreneurs réalisent un acte d insertion. C est aussi, ce message que nous souhaitons faire passer lors de prochaines présentations que nous organiserons avec le comité EFIM» complète le dirigeant. signature convention rsa Après un an d échanges orchestrés par le comité EFIM, le MEDEF Sarthe a signé avec le Conseil général de la Sarthe une convention en faveur des bénéficiaires du RSA établie dans le cadre du Pacte Territorial d Insertion. Elle vise à coordonner l action de chaque partenaire afin de favoriser le recrutement des ces allocataires (7.000 en Sarthe) dans les entreprises adhérentes. Des engagements réciproques, en termes d actions et de moyens ont été pris. Un seul contact : Tél.: ou Crédit photo : Conseil général 72 Recruter en déjeunant! C était la proposition que les dix jeunes de la 3e et dernière session du dispositif financé par les Fonds d Insertion Professionnelle des Jeunes (FIPJ) ont souhaité faire aux entrepreneurs sarthois. En recherche de contrats en alternance, ils ont distribué plusieurs milliers de sets de tables sur lesquels étaient imprimés leurs CV à treize restaurateurs locaux qu ils ont su convaincre. Préalablement, ils avaient suivi un programme complet et original sur six semaines, concocté par le MEDEF Sarthe et la Mission Locale de l Agglomération Mancelle, afin de travailler les fondamentaux de l insertion et de la recherche d emploi : définition d un projet clair, savoir se présenter à l écrit comme à l oral, retrouver confiance en soi en s appuyant sur ses forces, rechercher de l information sur les entreprises, etc. C est la rentrée, pensez à l alternance! Le gouvernement souhaite former jeunes par la voie de l alternance d ici Le MEDEF favorable à cette initiative, reste particulièrement mobilisé car il est convaincu que l avenir des entreprises passe notamment par leur capacité à intégrer de nouvelles compétences. En cette fin d année décisive pour beaucoup de jeunes qui n ont pas encore trouvé d employeurs, nous vous invitons à considérer l alternance comme une opportunité. Un dispositif fiscal incitatif en faveur de l alternance devrait être voté et mis en place prochainement. 10 Oct MEDEF Sarthe

11 développer les passerelles Dans le but de développer la connaissance respective et les échanges entre le monde de l éducation et celui de l entreprise, la commission Éducation - Entreprise du MEDEF Sarthe reconduit les actions à succès et multiplie les initiatives. A C T I O N S [ c o m m i s s i o n Éducation - Entreprise [ les étudiants de l université du maine découvrent les PME/PMI L U.E.L. (Unité d Enseignement Libre) «sensibilisation au fonctionnement de la PME/PMI» qui avait démarré à la rentrée 2010, grâce au partenariat entre le bureau d aide à l insertion professionnelle de l Université du Maine et le MEDEF Sarthe sera reconduite l an prochain. Au vue du succès de la première U.E.L., une seconde sur la «création/reprise d entreprise» sera même mise en place. Cette formule vivante est basée sur des témoignages et un effort particulier d information et d échange de part et d autre. En effet, chaque séance commence par une présentation de l intervenant et de son entreprise, réalisée par les étudiants eux-même, en utilisant les sources de leur choix (internet, interview de collaborateurs, etc.). L entreprise invitée développe ensuite un exposé sur une des fonctions au sein de son établissement (dirigeant, commercial, juridique, financier,...) ou sur un mode d organisation. L année 2010 a été le théâtre de séances inédites, comme celle sur le dialogue social dans l entreprise co-animée par la CFDT et le MEDEF Sarthe. Ces échanges réguliers ont permis aux 25 étudiants, issus des facultés de lettres, d histoire, de droit, d économie d envisager concrètement leur insertion professionnelle dans une PME et aux dirigeants d entreprise de communiquer l esprit et l envie d entreprendre. Semaine école-entreprise «Vis ma vie» La semaine École - Entreprise avait déjà constitué un moment fort l an dernier. Cette année, la commission Éducation - Entreprise du MEDEF Sarthe a souhaité amplifier le mouvement initié. Une véritable mobilisation de tous les acteurs au sein du CLEE Sarthe - Centre permettra ainsi de proposer une semaine d animation et de conférences (21 au 25 novembre) afin de développer l échange avec les jeunes. Les entrepreneurs industriels seront également invités à visiter le département Génie Mécanique et Productique de l I.U.T. du Mans. Le point rencontre de novembre lancera cette semaine spéciale. L opération «Vis ma vie» qui consiste à proposer aux personnels de direction du second degré et dirigeants d entreprise d échanger leurs rôles le temps d une journée se déroule actuellement et jusqu à la fin de l année. L objectif est de réfléchir aux modes de management respectifs, de mieux évaluer les attentes en matière de compétences et de qualifications, de découvrir les jeunes face à la vie professionnelle, mais aussi les passerelles, les réseaux et les prolongements que chacun peut mettre en place. Cette action organisée en partenariat avec les principaux acteurs de l Éducation sur le territoire fera l objet d un bilan pédagogique que nous vous communiquerons dans le prochain magazine. Nuit de l orientation Collégiens, lycéens, étudiants, parents, venez trouver des réponses à vos questions... La nuit de l orientation 04 février 2011 (17h / 22h) CCI du Mans et de la Sarthe 1 bd René Levasseur LE MANS S orienter sans stress... Ateliers débats - Ne pas jeter sur la voie publique Conseils individualisés Speed-dating des métiers Découvrir sa personnalité Nombreuses animations Pour en savoir plus : Un évènement organisé par : La C.C.I. du Mans et de la Sarthe reconduira sa «Nuit de l orientation» en début d année prochaine. Le MEDEF Sarthe soutient cette initiative et vous invite à participer au speed business des métiers. Une façon de faire découvrir votre activité et votre passion à des milliers de jeunes et leurs parents, en quête d information. Oct MEDEF Sarthe 11

12 A C T I O N S [ [ G r o u p e d e t r a v a i l jeunes ENTREPRISES Ils sont de plus en plus nombreux à rejoindre le MEDEF Sarthe. Ces jeunes créateurs représentent une force pour notre territoire. Quatre d entre eux ont accepté de nous livrer leurs sentiments et réflexions... Pour vous, créer c est... «D abord créer mon propre emploi. J espère aussi pouvoir embaucher rapidement des collaborateurs. J ai une idée assez précise pour ce développement» M. Kerckhof «Prendre encore plus en main son propre destin professionnel. Avec les préoccupations et charges nouvelles que cela représente mais aussi la liberté et l indépendance» G. Dauxerre «Entreprendre, gagner en autonomie et en réactivité dans le développement de mes projets. Ma volonté de créer ne date pas d hier car en dernière année de Sup de Co, j avais déjà réalisé une étude de marché pour cela» F. Di Cosola «Développer des solutions pragmatiques pour améliorer la performance globale des entreprises : économique, environnementale et sociale» M. Alizon. Matthieu ALIZON a créé ALIZON Consulting, en tant que consultant en Bilan Carbone et développement durable Gilles DAUXERRE a fondé GD Conseil en Il se positionne comme un acteur de la communication de proximité. Quelle principale étape avez-vous eu à franchir? «Prendre la décision de me lancer! Au-delà, il s agit surtout de s assurer que son activité est bien en phase avec un marché sur un assez long terme afin de pérenniser la société» G. Dauxerre «Quitter mon poste de salarié puisque je travaillais dans un Groupe depuis plus de 22 ans. La routine s installe...» F. Di Cosola «Ma première animation sur le développement durable : une conférence lors d un salon» M. Alizon «Le grand vide des six premiers mois après la course de la création. Une fois immatriculée, les appuis et les divers conseils ont disparu» M. Kerckhof Franck DI COSOLA est créateur de STORIFORM, spécialisé dans la formation BTP (stores et fermetures). Mélanie KERCKHOF consultante environnement & sécurité a créé NILEO (prestations de conseil, audit et formation). Le MEDEF Sarthe et vous, pourquoi? «Le MEDEF est très investi de par sa représentativité dans la vie économique locale. Pour une petite structure, cela permet d avoir un vrai réseau, d échanger sur des problématiques communes et de trouver des solutions rapides» F. Di Cosola «Le partage de valeurs communes et la possibilité de s impliquer dans la vie du réseau» M. Alizon «Un vrai support pour le développement de l entreprise et l enrichissement des compétences : constitution d un réseau local, accès aux ateliers et aux conférences, participation au comité Environnement, veille juridique, etc.» M. Kerckhof «Un lieu de rencontres et d échanges qui permet de confronter ses idées à celles des autres... et de savoir qu on est pas seul à avoir des soucis de créateur d entreprise mais que le dynamisme est aussi communicatif!» G. Dauxerre HSBC Premier, parce que votre monde est unique. 45 N Lyon, France Vous, votre famille et votre monde sont uniques. Avec HSBC Premier, votre conseiller vous offre un service exclusif qui s appuie sur l expertise du Groupe HSBC et vous apporte une réponse sur mesure à l ensemble de vos besoins bancaires et patrimoniaux. Prenez rendez-vous avec l un de nos conseillers : HSBC Le Mans 6, rue Gambetta Le Mans Tél. : Fax : HSBC France - Société Anonyme au capital de euros - SIREN RCS Paris - Siège social : 103, avenue des Champs-Elysées Paris. Photo : Ronan Mérot - 03/10. Oct MEDEF Sarthe

13 La dynamique est enclenchée Au départ, c était une initiative ambitieuse. «Ici les boîtes bougent» a finalement été remarquée et saluée par tous. Plus de visiteurs, de nombreux points d échanges et des rencontres, sur fond d animation festive... La commission Promotion de l entreprise du MEDEF Sarthe, en organisant sa manifestation «Ici les boîtes bougent» a su insuffler un véritable dynamisme sur la place de la République au Mans, le 27 mai dernier. [ A C T I O N S c o m m i s s i o n Promotion de l Entreprise Prochaine édition Ici les boîtes bougent - mai 2012 Le Mans Place de la République mai 2012 [ 2 e édition Symbole d ouverture et valorisant les compétences locales, elle a su faire le lien entre tous les publics et les acteurs du territoire. Elle a même été remarquée bien au delà... un véritable encouragement pour ancrer cette manifestation dans notre paysage local, comme l événement printanier des entreprises. Un grand merci à tous les partenaires de cette opération. cartouche magazine medef.indd 1 14/09/11 17:06:14 Rejoignez la commission Promotion de l Entreprise! Hervé BROSSIER - CIS OPTIM AXES Linda CELLE WALL STREET INSTITUTE Patricia CHARTON TELE ZAPPING Frédéric DESBOIS ARTEO CONSEIL Stéphane GALIBERT GROUPE LELIEVRE Eric GOURMEL - SPORT & COMMUNICATION ATTITUDE Lionel JURAN - TETHIS INTERACTIVE Christophe PEROT ALLIANZ POUR VOUS NOUS CREONS L'EVENEMENT Oct MEDEF Sarthe 13

14 A C T I O N S TLPE et GRENELLE II à la loupe Le 21 juin dernier, le comité J2F organisait un atelier sur la TLPE et le Grenelle II afin d apporter un éclairage précis sur les nouvelles dispositions réglementaires qui modifient de manière conséquente le régime des publicités, enseignes et pré-enseignes. En effet, les enjeux sont importants, non seulement en termes d impact financier immédiat pour les entreprises (avec la taxe en elle-même ou les amendes pour non conformité), de litiges potentiels avec les communes d implantation ou entre franchisés et franchiseurs, et enfin en termes d image ou dans la relation avec les clients (visibilité, attractivité, circulation parking). [ c o m i t é J2F [ Points clés sur la TLPE Cette taxe, qui se substitue aux trois impositions communales antérieures depuis le 1er janvier 2009, n est pas une taxe environnementale mais économique. Elle n a pas de lien avec la suppression de la taxe professionnelle. 2 fois (2 faces) Elle est facultative et soumise à la décision de chaque commune qui doit alors prendre une délibération avant le 1er juillet de l année n pour une application en n + 1. Ce nouveau régime a permis un élargissement de l assiette de la taxe pour frapper de nouveaux supports, notamment les supports numériques (avec diodes, écrans à plasma, etc.) et plus généralement les dispositifs publicitaires (tous supports susceptibles de contenir une publicité, y compris les marquages de véhicules par exemple), les enseignes et les pré-enseignes. Les tarifs varient en fonction de la taille de la commune, de la superficie taxable (tarif progressif plus la surface est grande), du type de support (enseigne, pré-enseigne ) et du caractère numérique du support. Des exonérations sont possibles et à la discrétion de chaque commune. La taxe est due sur les supports existant au 1er janvier de l année, lesquels doivent être déclarés avant le 1er mars. Des contestations sont possibles et visent soit à remettre en cause la délibération communale, soit la procédure de taxation. Surface totale Hab./ commune < à > Tarifs pour la TLPE en /m²/an < 7 m² < 12 m² 12 à 50 m² > 50 m² Exonération sauf décision contraire du Maire Impacts du Grenelle II Cas pratique Présent à l atelier TLPE, Optique Rondeau (Le Mans) s est prêté au jeu du calcul de sa surface à déclarer La surface totale à déclarer = somme des superficies de tous les supports (enseigne bandeau, enseigne drapeau, totem, chaque face en cas de support tournant, etc.). Superficie de chaque support = aire du rectangle formé par les points extrêmes de l inscription, de la forme ou de l image (cf. schéma). Suite aux accords du Grenelle II, la loi du 12 juillet 2010 vise principalement à limiter l impact des dispositifs publicitaires sur le cadre de vie, à associer davantage les citoyens et à accroître la vigilance sur les nouvelle technologies. A noter que : - toute enseigne est soumise à autorisation, sous peine d amende conséquente, - le code de l environnement interdit désormais les préenseignes hors agglomération, - les bâches peuvent être autorisées par arrêté municipal, - les enseignes lumineuses seront prochainement soumises à de nouvelles normes (AFNOR) afin de limiter les émissions de lumière artificielle et la consommation d énergie. Le décret en cours de discussion devrait simplifier le dispositif et confirmer la diminution de la surface des enseignes. Conseils Faites vous-même vos mesures et votre déclaration (n attendez pas que votre commune mandate quelqu un) - avant le 01/03/n. En cas de nouvelle enseigne, demandez à votre fournisseur de mentionner : la dimension totale, la superficie à déclarer et la luminescence de l enseigne. Si vous souhaitez contester, réglez d abord votre taxe! Les amendes pour retard courent dès réception du courrier (sauf réponse dans les 15 jours) et coûtent cher (200 /jour). Le Grenelle II oblige à une mise en conformité de toutes les enseignes d ici deux ans. 14 Oct MEDEF Sarthe

15 A C T I O N S [ c o m i t é environnement Nouveaux produits, nouveaux process, nouveaux marchés... [ L environnement, source de développement Alors que les entreprises multiplient les initiatives pour mieux prendre en compte la dimension environnementale comme facteur de développement et de succès, le comité Environnement relaie ces bonnes pratiques au cours d ateliers et de rencontres. Le 27 juin dernier, au cours d une soirée d échanges très pratique et enrichissante, le comité Environnement a démontré qu au-delà de réfléchir à leur impact sur l environnement, de nombreuses entreprises sarthoises ont su mettre en place des solutions. Organisée au sein de l Université du Maine, cette rencontre s est appuyée sur des retours d expériences variées. Les représentants de plusieurs entreprises ont témoigné : France Urba, Colas, Col art International, ITF Imprimeurs et Auchan Le Mans. Si la nécessité de ne pas subir les contraintes liées à l environnement, quelque soit le secteur d activité ou la taille de l entreprise, n est plus à argumenter, il a été démontré comment peut-on en faire un axe fort d amélioration, étant donné les contextes économiques actuels. source d une plus grande performance pour leurs entreprises. Colas (agence de travaux publics), Auchan Le Mans (hypermarché) et Col art International (producteur industriel de peintures) ont ainsi présenté les grandes lignes de démarches transversales réussies. France Urba et ITF, respectivement fabricant de mobilier urbain et imprimeur, ont quant à eux favorisé l approche produit, en vue de valoriser les matériaux durables pour leurs clients (bois certifié pour France Urba, papier majoritairement recyclé et produit localement pour ITF Imprimeurs). Des échanges riches qui ont convaincu chacun de la nécessité d intégrer l environnement dans le projet d entreprise afin d en obtenir un moteur de performance réelle. Matthieu CHAUSSIS Animateur du Plan Départemental de Prévention des déchets Conseil général de la Sarthe et rapporteur de cette soirée. Entre la réglementation en perpétuelle évolution, le coût des énergies et des matières, l impact financier de la gestion des déchets et les coûts de transport, les intervenants ont expliqué comment l intégration de la dimension environnementale est AIDE financement de votre prochain VéhicUle utilitaire léger La CARSAT Pays de la Loire et la branche Risques Professionnels de l Assurance Maladie mènent une action pour des véhicules utilitaires plus sûrs. Elles proposent aux entreprises de moins de 50 salariés une aide à la sécurité jusqu à pour l achat ou la location longue durée d un utilitaire neuf. Les projets d investissements doivent être validés par la CARSAT avant commande (et avant le 31/12/12). i Téléchargez le document «Aide Financière Véhicule Utilitaire Léger» - ZAC du Cormier MULSANNE Tél. : soirée RSE Quelle doit être la place de l homme dans l entreprise? Quelles sont les relations entre celle-ci et son environnement? Comment la prise en compte de la Responsabilité Sociétale de l Entreprise (RSE) peut contribuer à optimiser la performance de l entreprise? Cette soirée, animée par Jérôme Glaize, rédacteur en chef du Maine-Libre, a connu un franc succès aux dires des 80 participants. Organisée en partenariat avec la C.C.I. du Mans et de la Sarthe, les débats ont été nourris d expériences concrètes : - L intégration de bénéficiaires du RSA (Galva72 et CG72) - La gestion des compétences et du capital immatériel (Panofrance) - Les conditions de travail (Aract) - L efficacité énergétique (Rousseau agencement) - L éco-conception (Sofame) - Le lien entreprise - tissu associatif (Ville du Mans - Le Mans solidaire) - La performance globale (Fimor) - La re-localisation (Ledpower) Oct MEDEF Sarthe 15

16 A C T I O N S 3 questions à... Samuel Chevallier Président du MEDEF Sarthe Il se dit et s écrit que le dialogue social est en panne. Quelle est votre vision? Il y a eu un vrai travail de fond! Il est essentiel de laisser travailler les partenaires sociaux, surtout en cette période préélectorale. Même si le sujet du partage des profits me tient à coeur, l exemple du texte sur la prime est l illustration parfaite d une action qui a peu de chance d obtenir les effets voulus car elle ne satisfait en réalité pas grand monde. Je tiens à rappeler que les négociations entre partenaires sociaux avançaient mais qu elles ont été ralenties par des événements majeurs qui les ont fortement occupés sur 2010 : crise, retraite... Depuis le début de l année, de nombreux accords ont été signés à Paris entre le Medef, les autres organisations patronales et les organisations syndicales de salariés (accompagnement des jeunes pour l accès à emploi et au logement, sécurisation professionnelle, indemnisation chômage, assurance chômage pour les apprentis, retraite complémentaire, convention de reclassement personnalisé...). Si beaucoup de sujets polémiques sont relayés dans la presse, excusez-moi d exprimer clairement le fond de ma pensée, mais cet important travail a trouvé peu d écho dans nos médias nationaux alors que des solutions concrètes ont été trouvé grâce à ces accords. Qu en est-il à l échelle départementale? C est vrai que nous avons su créer sur le territoire une véritable relation de confiance et de respect propice à la construction et à l action! Nous avons su échanger et travailler avec tous les acteurs économiques, institutionnels, politiques et notamment avec nos collègues partenaires sociaux. Je me souviens encore du jour de la signature du Pacte Territorial d Insertion à la Préfecture et des remerciements mutuels échangés entre partenaires sociaux, pour la qualité du travail collaboratif qui a conduit à cet accord, alors que nous étions en pleine période de manifestations sur la réforme des retraites! La preuve que l écoute et le respect, permettent d avancer ensemble dans l intérêt général et au-delà des «étiquettes». Et quant à vous? Je me réjouis de cette richesse des échanges car elle permet de construire et d avancer. Aussi, permettez-moi d insister : si nous ne passons pas à d autres modes de relations entres les acteurs à tous les niveaux, nous freinerons les nécessaires changements de notre société et les évolutions de nos modes de vie. Heureux de constater que sur ce plan et grâce à tous, presse locale incluse, nous sommes sur notre territoire franchement en avance! Aménagement des lieux professionnels ---[ Mail : Tél : Oct MEDEF Sarthe

17 VOS OBJECTIFS, SONT LES NÔTRES.. Management, Commercial, Marketing, Vente, Banque. Gestion, Comptabilité, Secretariat, Ressources Humaines. Logistique, Production, Maintenance. Informatique et Réseaux. Formation Continue Le Mans Technopôle de l Université 4, rue Hector Berlioz Le Mans Tél Fax Groupe ISF: acteur du développement durable

18 A C T I O N S I.P.R. (Instance Paritaire Régionale) C.R.E. (Conseil Régional de l Emploi) Commission pour la promotion de l égalité des chances et de la citoyenneté Commission emploi Commission départementale des travailleurs handicapés et mutilés de guerre UNEDIC Pôle Emploi Pays de la Loire COPIRE (Commission Paritaire Interprofessionnelle Régionale pour l Emploi) 200 manda 1200 entreprises adhérentes Conseil d administration Gestion et a 300 adhérents directs 29 membres près d 9 branches professionnelles Préfet - DIRECCTE Emploi Mandats Départementau Régionaux Nationaux AGS (Association Garantie des Salaires) APEC Pays de la Loire AFPA France emploi formation insertion Commission d examen OPCALIA Pays de la Loire ARFP Pays de la Loire FONGECIF Pays de la Loire Commission départementale de l insertion par l activité économique Commission départementale relative à l emploi et à l insertion AFPI Pays de la Loire DIRECCTE Mission locale du Pays du Mans Sarth Compétence et Emploi (CAP Emploi) Commission départementale des droits et de l autonomie des personnes handicapées Commission départementale des personnes handicapées DIRECCTE Formation Insertion Handicap Votre représenta Au coeur de toutes les ins décisionnaires de notre dép vous avez des représentants des mandataires du MEDEF s investissent pour vous. N hé faire appel à eux en cas de Nous les remercions viveme implication exemplai Sarthe amont Du Loir De l Huisne Comité du bassin Loire Bretagne Commission locale de l eau du SAGE environnement Tribunal de commerce du Mans Conseil de Prud Hommes T.C.I. Pays de la Loire (Tribunal du Contentieux et de l Incapacité) juridictions T.A.S.S. Pays de la Loire ( Tribunal des Affaires de Sécurité Sociale) MEDEF national MEDEF Pays de la Loire organisations patronales Commission de contrôle Santé au Travail 72 O.R.S.T. Pays de la Loire santé au travail 18 Oct MEDEF Sarthe A.R.A.C.T. Pays de la Loire

19 nimation de plus de taires, réparties dans e 350 mandats x Une présence forte dans les organes de prise de décision Comités et commissions Promotion de l entreprise Éducation et entreprise E.F.I.M. J.2.F. Environnement Cellule TPE-PME Jeunes entreprises 3 permanents MEDEF SARTHE économie et territoire Carrefour Entreprise Sarthe Sarthe Développement Conseils de Développement Pays du Mans Pays de la haute Sarthe Pays de la vallée du Loir Observatoire départemental du volontariat pompiers Préfet - DIRECCTE C.D.F.E. (Commission Départementale du Financement de l Économie) O.D.A.C. (Observatoire Départemental des Aménagements Commerciaux) tion tances artement, au travers Sarthe. Ils sitez pas à besoin. nt de leur re. enseignement institutions consulaires Rencontre des partenaires sociaux Logement C.I.L. du Val de Loire Caen Pays de la Loire I.U.T. du Mans Faculté des lettres et sciences humaines de l Université du Maine CUEP du Mans CFA Inter Université C.C.I. territoriale du Mans et de la Sarthe C.C.I. régionale Pays de la Loire Délégués consulaires prévoyance retraite Commission sociale Malakoff Médéric CNAF CAF de la Sarthe Commission de recours amiable sécurité sociale CARSAT Pays de la Loire 5 comités techniques régionaux CPAM de la Sarthe Commission de recours amiable Commission d action sanitaire et sociale URSSAF de la Sarthe Commission des marchés Commission de recours amiable Commission de contrôle UIOSS (Union Mobilière des Organismes de Sécurité Sociale) CRF Pays de la Loire (Centre Régional de Formation) OCt MEDEF Sarthe 19

20 A C T I O N S MESSAGES Jean MEPLOMB Stéphane GLUCKSMANN Jean-Pierre POIRIER Jean-Marc LAFFAY J-C VERMEIRSCH Christophe BUCHET mouvements / nominations Jean MEPLOMB, Directeur du Crédit Agricole du Maine et de l Anjou remplace Thierry RIOUX en tant que Président du Comité des Banques de la Sarthe et membre du Conseil d administration du MEDEF Sarthe. Stéphane BROCHARD, promu au sein du groupe Dubreuil sur une nouvelle affectation à Saintes, a du démissionner de son poste d administrateur et de membre du bureau du MEDEF Sarthe. Un grand merci à cet entrepreneur dynamique qui s est largement investi parmi nous et une excellente continuation. Il est remplacé au Conseil d administration par Stéphane GLUCKSMANN, dirigeant de Citya Horeau Couffon, et au Bureau par Jean-Pierre POIRIER, Président de la Chambre Départementale de l Ameublement et de l Équipement de la Maison. Jean-Marc LAFFAY, dirigeant de Nouvelles Frontières intègre le Conseil d Administration en tant que personne qualifiée. Jean-Christophe VERMEIRSCH, directeur de Sacer Atlantique (Spay) remplace Alain DILLET en tant que Président de TP 72. Christophe BUCHET, dirigeant de la SARR remplace Jean-Claude CAMARET au sein du Conseil d administration du MEDEF Sarthe. Votre équipe MEDEF Sarthe Franck Maudoux - Délégué Général Stéphanie Brion - Lucie Simo - Anne-Sophie Jeusselin et Julien Veron ont terminé leur formation en apprentissage. Nous les remercions pour ces années passées à nos côtés et nous leur souhaitons beaucoup de succès pour leurs nouvelles carrières professionnelles. adhérer, C est : - Être représenté - Élargir son réseau - Être informé - Être accompagné - Bénéficier d avantages Votre partenaire formation continue et apprentissage des langues une équipe à l écoute DANS L ANALYSE DE VOS BESOINS des consultants experts ET PÉDAGOGUES DANS LE CADRE DE FORMATIONS PERSONALISÉES un suivi PERMANENT ET EFFICACE Bureautique-Informatique Commerce-Achats Management et Ressources humaines Législation du travail Communication et Développement personnel Comptabilité et Gestion informatisée Hygiène et Sécurité du travail Santé Langues Au Centre d Etude des Langues, début des cours collectifs en octobre Oct MEDEF Sarthe Formation Continue CCI Centre d Etude de Langues 7 avenue des Platanes LE MANS Tél : Fax : «Langues Etrangères» un tremplin pour l avenir

Un nouveau souffle pour l alternance dans le Rhône! DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse de lancement du site www.vip-alternance.

Un nouveau souffle pour l alternance dans le Rhône! DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse de lancement du site www.vip-alternance. Un nouveau souffle pour l alternance dans le Rhône! DOSSIER DE PRESSE Conférence de presse de lancement du site www.vip-alternance.com Jeudi 6 mai 2010 à 9h30 MEDEF Lyon-Rhône 60 avenue Jean Mermoz 69008

Plus en détail

La Maison du Transport :

La Maison du Transport : La Maison du Transport : Lieu d accueil des structures de représentation et services pour les entreprises de transport routier de la Loire Un syndicat professionnel : le cœur de métier FNTR LOIRE, déclinaison

Plus en détail

FAVORISER LA CROISSANCE, L EMPLOI ET L ACTIVITE

FAVORISER LA CROISSANCE, L EMPLOI ET L ACTIVITE Un ensemble de mesures conçu pour répondre aux préoccupations quotidiennes et aux besoins concrets des TPE et PME afin de : lever les freins à l emploi ; développer l activité ; faciliter la création et

Plus en détail

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages Dossier de presse juillet 2014 L APPRENTISSAGE, que d avantages Sommaire Introduction : l apprentissage 3 Quelques chiffres 3 Les enjeux 3 Un dispositif plus simple, plus sécurisé, mieux financé 3 1. Pourquoi

Plus en détail

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle Dirigeants et salariés de petites structures... Vous êtes déjà nombreux à nous

Plus en détail

Une ville socialement responsable

Une ville socialement responsable Angoulême, une ville dynamique, attractive, apprenant et solidaire Une ville socialement responsable Des moyens nouveaux pour soutenir la recherche d emploi 5 objectifs : le soutien actif, la (re)motivation

Plus en détail

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct.

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct. M a i s o n d e l E m p l o i L es Cahier s J a n v i e r 2 0 1 3 - N u m é r o 1 9 Avec la participation de : Ce cahier construit par et pour les acteurs de l Emploi, de la Formation et du Développement

Plus en détail

LE PACTE NATIONAL POUR LA CROISSANCE, LA COMPETITIVITE ET L EMPLOI

LE PACTE NATIONAL POUR LA CROISSANCE, LA COMPETITIVITE ET L EMPLOI LE PACTE NATIONAL POUR LA CROISSANCE, LA COMPETITIVITE ET L EMPLOI L engagement du gouvernement est total en matière d amélioration de la compétitivité des entreprises et de l emploi. Le Pacte de croissance

Plus en détail

Pacte de responsabilité

Pacte de responsabilité Le 5 mars 2014 Pacte de responsabilité Relevé de conclusions des réunions paritaires du 28 février et du 5 mars 2014 La situation économique et sociale de notre pays est marquée par une forte ambivalence.

Plus en détail

Test: Vérification des connaissances logique entrepreneuriale et managériale Cours sur les finalités de l entreprise

Test: Vérification des connaissances logique entrepreneuriale et managériale Cours sur les finalités de l entreprise Sommaire 22.08.2011 AG PME Test: Vérification des connaissances logique entrepreneuriale et managériale Cours sur les finalités de l entreprise Au Delà Du Profit : philosophie d'une entreprise française

Plus en détail

CONFÉRENCE SOCIALE 2015

CONFÉRENCE SOCIALE 2015 CONFÉRENCE SOCIALE 2015 SOMMAIRE LA DÉLÉGATION DE LA CFDT RENCONTRE AVEC LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE Intervention de Laurent Berger TABLE-RONDE 1 La sécurisation des parcours professionnels et la création

Plus en détail

Communiqué de presse Semaine nationale de l apprentissage du 18 au 22 mai 2015

Communiqué de presse Semaine nationale de l apprentissage du 18 au 22 mai 2015 Dossier de presse Mai 2015 Sommaire 1) Communiqué de presse 2) Présentation de l opération semaine nationale de l apprentissage 3) La formation en apprentissage : une priorité pour les CCI 4) Les développeurs

Plus en détail

NUMÉRO 216 25 avril 2013. Une fenêtre d opportunité. Lire le communiqué du Syneas du 23 avril.

NUMÉRO 216 25 avril 2013. Une fenêtre d opportunité. Lire le communiqué du Syneas du 23 avril. NUMÉRO 216 25 avril 2013 Dans ce numéro : p.1 En direct du Syneas Le Syneas et l Usgeres vont créer une Union des employeurs de l économie sociale et solidaire p.2 Commission Prospective - Handicap p.3

Plus en détail

2011/2015. La CCI, ICI IL S ENTREPREND NOUVELLE MANDATURE L AVENIR NE SE PRÉDIT PAS AVEC LES ENTREPRISES BRETAGNE AMBITION

2011/2015. La CCI, ICI IL S ENTREPREND NOUVELLE MANDATURE L AVENIR NE SE PRÉDIT PAS AVEC LES ENTREPRISES BRETAGNE AMBITION BRETAGNE AMBITION 2011/2015 NOUVELLE MANDATURE L AVENIR NE SE PRÉDIT PAS IL S ENTREPREND La CCI, ICI AVEC LES ENTREPRISES NOUVELLE ÉQUIPE ÉLUE : UN NOUVEL ÉLAN, UNE AMBITION EMMANUEL THAUNIER Président

Plus en détail

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Monsieur le Président du Conseil du commerce de France ;

Plus en détail

Inter Réseau de l Economie Sociale Angevine le 06 03 2008. Rapport d Activité

Inter Réseau de l Economie Sociale Angevine le 06 03 2008. Rapport d Activité IRESA Inter Réseau de l Economie Sociale Angevine le 06 03 2008 Mardi 8 avril 2008 Rapport d Activité Depuis son Assemblée Générale du 23 janvier 2007, l IRESA a beaucoup travaillé, s est enrichie de nouveaux

Plus en détail

LANCEMENT DU GUIDE Entrepreneur responsable, pourquoi pas moi?

LANCEMENT DU GUIDE Entrepreneur responsable, pourquoi pas moi? LANCEMENT DU GUIDE Entrepreneur responsable, pourquoi pas moi? Vendredi 23 septembre 2011 à Bordeaux Dossier de presse de la Fédération Nationale des CREPI Contact presse : Guillaume BENOIT 06 19 47 37

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT NOVEMBRE 2013 2 Le mot de la direction Lorsque nous avons fondé NEXEO, nous avions déjà une expérience significative du métier de la prestation intellectuelle

Plus en détail

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Le sens de notre action Les questions relatives à l amélioration du cadre de vie et au bien-être des hommes sont des préoccupations sociétales

Plus en détail

CHARTE de développement durable

CHARTE de développement durable CHARTE de développement durable Nos engagements Politique des Ressources Humaines (GPEC) Depuis 2010, Umanis a nitié une politique de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC). La GPEC

Plus en détail

TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT LYON

TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT LYON TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT LYON Synthèse des débats rédigée par : 10 mai 2012 Dans le cadre de son Tour de France du Dialogue, la CFE-CGC a organisé à Lyon, le 10 mai 2012, un forum participatif

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette DOSSIER DE PRESSE FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette Contact Presse MNRA : Elisabeth MARZAT Tél. : 01 53 21 12 44 06 65 59 61 69 Mail : emarzat@mnra.fr

Plus en détail

La stratégie du Groupe BPCE

La stratégie du Groupe BPCE La stratégie du Groupe BPCE 2 edito Groupe BPCE est né en juillet 2009 de la volonté des groupes Banque Populaire et Caisse d Epargne de construire ensemble le deuxième groupe bancaire en France, un groupe

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30

DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30 PREFET DU LANGUEDOC-ROUSSILLON DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30 1. Point Presse Lundi 18 mars à 17h30 Amphi Philippe Lamour

Plus en détail

EDITO. Newsletter n 2 octobre 2014 SOMMAIRE. 1. Plan action banque. 2. Informations collectives entreprises. 3. JOB DATING interne

EDITO. Newsletter n 2 octobre 2014 SOMMAIRE. 1. Plan action banque. 2. Informations collectives entreprises. 3. JOB DATING interne Newsletter n 2 octobre 2014 CAP EMPLOI Haute Vienne EDITO CAP EMPLOI, acteur de l emploi à part entière, n a de cesse de proposer et développer des parcours d accompagnements dynamiques aux demandeurs

Plus en détail

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Dossier de presse Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Contacts : Service interministériel de la communication des

Plus en détail

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012 Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres 18 septembre 2012 Sommaire Communiqué de synthèse P. 1 Le projet de regroupement des fonctions support : un projet stratégique P.

Plus en détail

Montpellier Agglomération et le labex Entreprendre remettent les 1ers diplômes universitaires de la formation "Stratégie de Croissance des PME"

Montpellier Agglomération et le labex Entreprendre remettent les 1ers diplômes universitaires de la formation Stratégie de Croissance des PME Mardi 1er octobre 2013 Montpellier Agglomération et le labex Entreprendre remettent les 1ers diplômes universitaires de la formation "Stratégie de Croissance des PME" Les sept chefs d entreprises, au cours

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise»

Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise» DOSSIER DE PRESSE Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise» Mardi 9 octobre 2012 CONTACTS PRESSE : CG74 ALEXANDRA CARRAZ 04 50 33 50 02 CCI MAGALI SERRANO 04 50 33 71 30

Plus en détail

LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS

LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS Edition 2014 SOMMAIRE Editorial de Monsieur le préfet. 1 Le pacte est au service des entreprises et des ménages 2-3

Plus en détail

Projet. Schéma d Orientation Régional pour. la mise en œuvre des Emplois d Avenir en Aquitaine

Projet. Schéma d Orientation Régional pour. la mise en œuvre des Emplois d Avenir en Aquitaine Projet Schéma d Orientation Régional pour la mise en œuvre des Emplois d Avenir en Aquitaine Vu la Loi N 2012-1189 du 26 octobre 2012 portant création de l Emploi d Avenir Vu le Décret N 2012-1210 du 31

Plus en détail

Conférence sociale. Table ronde N 5 «Réunir les conditions du redressement productif» Contribution des CCI DE FRANCE. Juillet 2012.

Conférence sociale. Table ronde N 5 «Réunir les conditions du redressement productif» Contribution des CCI DE FRANCE. Juillet 2012. Conférence sociale Table ronde N 5 «Réunir les conditions du redressement productif» Contribution des CCI DE FRANCE Juillet 2012 Page 1 Introduction Si la production va mal en France, c est d abord en

Plus en détail

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER LA PROTECTION sociale de vos salariés SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle EOVI MUTUELLE, UN EXPERT DE CONFIANCE Des chiffres et des Hommes

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été mis à jour en septembre 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été établit en juin 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction des lois

Plus en détail

www.aldatu.org ALDATU un facteur clé de réussite au service des porteurs de projet, des entreprises et du territoire

www.aldatu.org ALDATU un facteur clé de réussite au service des porteurs de projet, des entreprises et du territoire ALDATU un facteur clé de réussite au service des porteurs de projet, des entreprises et du territoire Sommaire 1. Centre d Appui aux Entreprises ALDATU 1.1 Présentation 1.2 Structure 1.3 Carte d identité

Plus en détail

Et si on ne s arrêtait pas aux idées. reçues?

Et si on ne s arrêtait pas aux idées. reçues? Et si on ne s arrêtait pas aux idées reçues? idée reçue n 1 «Le MEDEF ne sert à rien» idée claire «Il contribue à alléger les fardeaux fiscaux, sociaux et réglementaires» En France, où l entreprise suscite

Plus en détail

Domaines d intervention

Domaines d intervention Domaines d intervention L Union des Industries (UIMM ) et le Syndicat Professionnel des Industries Electrométallurgiques et Electrochimiques du Grand Sud (SPIEEGS) mettent leurs compétences et celles de

Plus en détail

DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation des fonds européens 2014-2020 Montpellier

DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation des fonds européens 2014-2020 Montpellier Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité Seul le prononcé fait foi Paris, le vendredi 14 novembre DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LES ENTREPRISES DU MEDICAMENT ET L UNIVERSITE VICTOR SEGALEN BORDEAUX 2 DOSSIER DE PRESSE 17 NOVEMBRE 2008

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LES ENTREPRISES DU MEDICAMENT ET L UNIVERSITE VICTOR SEGALEN BORDEAUX 2 DOSSIER DE PRESSE 17 NOVEMBRE 2008 CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LES ENTREPRISES DU MEDICAMENT ET L UNIVERSITE VICTOR SEGALEN BORDEAUX 2 DOSSIER DE PRESSE 17 NOVEMBRE 2008 CONTACTS PRESSE Les Entreprises du Médicament Stéphanie Bou-Fleurot

Plus en détail

Accélérateur de Compétences

Accélérateur de Compétences Accélérateur de Compétences progressions professionnalisme pédagogies métiers ressources expériences compétences apprentissages qualifications FORMATIONS DIPLÔMANTES OU QUALIFIANTES > COMMERCE > DISTRIBUTION

Plus en détail

«Smart City», les services à l usager au bout des doigts!

«Smart City», les services à l usager au bout des doigts! White paper 9 : Smart Cities «Smart City», les services à l usager au bout des doigts! Emmanuel Jaunart Emmanuel Jaunart commença sa carrière dans le domaine des télécommunications. En 1995, il rejoint

Plus en détail

News Letter du CREPI Auvergne. CREPI Auvergne EDITO L ANNÉE 2015 A BIEN COMMENCÉ! 1ère édition Juillet 2015

News Letter du CREPI Auvergne. CREPI Auvergne EDITO L ANNÉE 2015 A BIEN COMMENCÉ! 1ère édition Juillet 2015 EDITO News Letter du CREPI Auvergne 1ère édition Juillet 2015 Après un an et demi d existence le CREPI Auvergne se devait de mettre en place un outil de communications permettant à chacun de suivre nos

Plus en détail

Programme de formations. (année 2014)

Programme de formations. (année 2014) Programme de formations (année 2014) LBBa, prestataire de formation professionnelle Prestataire de formation professionnelle, enregistré comme tel auprès de l administration, le cabinet LBBa, composé d

Plus en détail

VOTRE. PARTENAIRE SANTé. privilégié

VOTRE. PARTENAIRE SANTé. privilégié VOTRE PARTENAIRE SANTé privilégié QUI SOMMES-NOUS? JUST EN FAMILLE, née en 2010, réunit sous la même entité les valeurs communes de deux mutuelles, Just ensemble et En Famille, et apporte à tous ses adhérents

Plus en détail

Compte-rendu de la Table Ronde «Comment et pourquoi innover?» Assemblée Générale du 20 mai 2014 ENSAP Bordeaux

Compte-rendu de la Table Ronde «Comment et pourquoi innover?» Assemblée Générale du 20 mai 2014 ENSAP Bordeaux Compte-rendu de la Table Ronde «Comment et pourquoi innover?» Assemblée Générale du 20 mai 2014 ENSAP Bordeaux Intervenants : Alain DENAT, pôle CREAHd Ferran YUSTA GARCIA, ENSAP Bordeaux Gérard LIBEROS,

Plus en détail

RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DOSSIER DE PRESSE

RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DOSSIER DE PRESSE RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014 1 PRÉAMBULE La réforme de la formation professionnelle sera effective à compter du 1 er janvier 2015. Elle poursuit l ambition d

Plus en détail

SVP Juridique et Social. Vous accompagner au quotidien

SVP Juridique et Social. Vous accompagner au quotidien SVP Juridique et Social Vous accompagner au quotidien Le SVP Juridique et Social du Medef Lyon-Rhône : Un service exclusivement réservé à nos adhérents. Un juriste à vos côtés pour répondre à toutes vos

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE PARIS 8 ENTREPRISE FNAIM Monter les salariés

Plus en détail

ACCORD DU 14 NOVEMBRE 2008

ACCORD DU 14 NOVEMBRE 2008 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord national interprofessionnel GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES

Plus en détail

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT www.cfdt.fr SOMMAIRE 4 5 6 7 8 9 10 11 ADHÉRER ME REPRÉSENTER ME DÉFENDRE COTISER / VOTER Rédaction, création et réalisation graphiques :

Plus en détail

Guide des prestations

Guide des prestations SOMMAIRE Guide des prestations Ensemble, construisons votre développement page 3 Créer, reprendre, une entreprise TRANSMETTRE UNE ENTREPRISE page 4 Connaître votre marché, VOtre territoire FORMER, GÉRER

Plus en détail

LES NOUVELLES ASSURANCES COLLECTIVES DU CRÉDIT AGRICOLE : UN LEVIER AU SERVICE DE VOTRE STRATÉGIE

LES NOUVELLES ASSURANCES COLLECTIVES DU CRÉDIT AGRICOLE : UN LEVIER AU SERVICE DE VOTRE STRATÉGIE SANTÉ ET PRÉVOYANCE LES NOUVELLES ASSURANCES COLLECTIVES DU CRÉDIT AGRICOLE : UN LEVIER AU SERVICE DE VOTRE STRATÉGIE CONÇUES POUR LA NOUVELLE RÉGLEMENTATION NOUS SOUHAITONS FAIRE DE LA PROTECTION SOCIALE

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 LE CEAS : Centre d étude et d action sociale de la Sarthe Association créée en 1937, secrétariat social, la première étude

Plus en détail

PROGRAMME & MODALITÉS D INSCRIPTION

PROGRAMME & MODALITÉS D INSCRIPTION Le 15 Novembre 2014 à Paris 2ème journée organisée par Cercle Assist Pro pour les secrétaires, assistant(e)s et office managers en poste, en recherche d emploi, indépendant(e)s ou en reconversion PROGRAMME

Plus en détail

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE est aujourd hui un enjeu de première importance pour les entreprises : il reflète la prise de conscience grandissante

Plus en détail

Evénementiel RH Informations collectives thématiques

Evénementiel RH Informations collectives thématiques Evénementiel RH Informations collectives thématiques Afin d aider les entreprises dans le développement de leur ressources humaines, le pôle organise régulièrement des informations collectives sur des

Plus en détail

L intergénérationnel, un enjeu pour tous

L intergénérationnel, un enjeu pour tous www.limousin.gouv.fr 1 2 L intergénérationnel, un enjeu pour tous 3 SOMMAIRE COMMUNIQUE DE SYNTHESE page 4 CONTEXTE page 6 Le contrat de génération en Limousin L appui-conseil au contrat de génération

Plus en détail

CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE

CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE Entre : Le Département de Loire-Atlantique, domicilié à l hôtel du département, 3 quai Ceineray- 44041 Nantes cedex 01, représenté

Plus en détail

Guide de l apprenti. www.ifir.fr. Réussir votre formation. 66 avenue Jean Mermoz - 69008 Lyon - Tél. 04 78 77 05 56 - e-mail : info@ifir.

Guide de l apprenti. www.ifir.fr. Réussir votre formation. 66 avenue Jean Mermoz - 69008 Lyon - Tél. 04 78 77 05 56 - e-mail : info@ifir. www.ifir.fr REF. 002-G - MALICE RC LYON 327 396 222 - Illustrations MIJA Réussir votre formation Guide de l apprenti 66 avenue Jean Mermoz - 69008 Lyon - Tél. 04 78 77 05 56 - e-mail : info@ifir.fr Édition

Plus en détail

LES NOUVELLES ASSURANCES COLLECTIVES DU CRÉDIT AGRICOLE : UN LEVIER AU SERVICE DE VOTRE STRATÉGIE

LES NOUVELLES ASSURANCES COLLECTIVES DU CRÉDIT AGRICOLE : UN LEVIER AU SERVICE DE VOTRE STRATÉGIE SANTÉ ET PRÉVOYANCE LES NOUVELLES ASSURANCES COLLECTIVES DU CRÉDIT AGRICOLE : UN LEVIER AU SERVICE DE VOTRE STRATÉGIE CONÇUES POUR LA NOUVELLE RÉGLEMENTATION FAIRE DE LA PROTECTION SOCIALE UNE VRAIE OPPORTUNITÉ

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

Comment appliquer l obligation d assurance santé en entreprise?

Comment appliquer l obligation d assurance santé en entreprise? L accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2013 La loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 Comment appliquer l obligation d assurance santé en entreprise? Le 1er janvier 2016 au

Plus en détail

Caravane des partenariats

Caravane des partenariats Lorsque humanisme et efficacité se rencontrent! Caravane des partenariats Contexte, enjeux et typologie des partenariats associations - entreprises Lille, 04 juin 2012 Le RAMEAU Association loi 1901, déclarée

Plus en détail

Les ressources humaines

Les ressources humaines L assurance emploie environ 205 000 personnes en France. Fort recruteur depuis des années, elle offre des perspectives de mobilité et de carrière intéressantes, favorisées par la formation initiale et

Plus en détail

Groupe de travail. Vers une plateforme inter entreprise de sécurisation des mobilités Réunion 2

Groupe de travail. Vers une plateforme inter entreprise de sécurisation des mobilités Réunion 2 Groupe de travail Vers une plateforme inter entreprise de sécurisation des mobilités Réunion 2 Version du 5 décembre 2011 Présents Jérémy Houstraëte, Cabinet Alixio Didier Dugast, MDEF de Sénart Yannick

Plus en détail

Développement économique et emploi

Développement économique et emploi Angers Loire Métropole Ville d Angers Développement économique et emploi Plan d actions territorial 2009 Sommaire I - Un plan d action territorial d urgence de soutien aux entreprises et à l emploi : Un

Plus en détail

CFA RÉGIONAL DES MÉTIERS 2015 MÉTIERS DE L ENVIRONNEMENT & DU DÉVELOPPEMENT DURABLE EN RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR

CFA RÉGIONAL DES MÉTIERS 2015 MÉTIERS DE L ENVIRONNEMENT & DU DÉVELOPPEMENT DURABLE EN RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR CFA RÉGIONAL DES MÉTIERS 2015 MÉTIERS DE L ENVIRONNEMENT & DU DÉVELOPPEMENT DURABLE EN RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR Qui sommes nous? Le CFA Régional des Métiers de l Environnement et du Développement

Plus en détail

ECOLE NATIONALE DU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER. www.enfi.fr

ECOLE NATIONALE DU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER. www.enfi.fr ECOLE NATIONALE DU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER ENFI - siège social 19, rue des Capucines 75001 PARIS S.A.S au capital de 2.037.000-504 381 153 RCS Paris Déclaration d activité enregistrée sous le numéro

Plus en détail

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE L apprentissage dans l enseignement supérieur a pour mission de faciliter l accès à des formations de haut niveau et de permettre à des étudiants de

Plus en détail

Qualité et efficacité du dialogue social : Les propositions de l UNSA

Qualité et efficacité du dialogue social : Les propositions de l UNSA Qualité et efficacité du dialogue social : Les propositions de l UNSA Motion adoptée lors du Bureau national du 26/11/2014 L UNSA, organisation syndicale interprofessionnelle, est un acteur important du

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE

CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE «Accompagner la CROissance des TPE-PME à travers une stratégie de Développement Durable» (ACRODD MER) La «Responsabilité Sociétale des Entreprises» n est pas une

Plus en détail

Créateurs - repreneurs d entreprise

Créateurs - repreneurs d entreprise Créateurs - repreneurs d entreprise L Offre BGE Atlantique-Vendée Loire-Atlantique, 2 ème sem. 2015 Association de conseils et formations en création & développement d entreprises Envie d indépendance?

Plus en détail

Chapitre 1. Pourquoi des études de management

Chapitre 1. Pourquoi des études de management Chapitre 1. Pourquoi des études de management Les formations en management ont le vent en poupe. Le nombre de candidats aux concours est de plus en plus important et la concurrence fait rage. Les raisons

Plus en détail

Former pour performer

Former pour performer Former pour performer La Chambre de Commerce et d Industrie du Var Créateur de performance Avril 2012 SOMMAIRE La CCI du Var, créateur de performance page 3 Capforma, le pôle formation continue de la CCI

Plus en détail

Le développement durable dans les organisations. Module de base

Le développement durable dans les organisations. Module de base Le développement durable dans les organisations Module de base Quels enjeux pour le développement durable en environnement de travail? Nous allons voir Comment appréhender le thème dans sa globalité Pourquoi

Plus en détail

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser»

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Odile Quintin Directrice générale de la DG Education et Culture Commission européenne Bruxelles,

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Le partage de solutions RH Partageons nos solutions RH... Dans chaque collectivité, la collaboration active entre élus et personnels est la clé de

Plus en détail

Géomètres-Experts, simplifiez-vous la vie!

Géomètres-Experts, simplifiez-vous la vie! Géomètres-xperts, simplifiez-vous la vie! Septembre 2012 Pour découvrir les services de votre syndicat, cliquez sur les applications. CO FO TIO MA C U C CO M MU TIO ICA O -B UT IQ U S I S FA AF CIAL SO

Plus en détail

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE 103.5 La station Radio E2C AUVERGNE Communiqué de presse 15 mai 2012 Radio E2C : 103.5 Une semaine dans la peau des animateurs radio, c est le challenge que vont relever les stagiaires de l E2C Du 21 au

Plus en détail

LA PLACE DES COMPÉTENCES DES SALARIÉS DANS LE DÉVELOPPEMENT DE LʼENTREPRISE

LA PLACE DES COMPÉTENCES DES SALARIÉS DANS LE DÉVELOPPEMENT DE LʼENTREPRISE > LES COMPÉTENCES CRÉENT DE LA VALEUR «J ai pu obtenir de nouveaux marchés car je m appuie sur une équipe de professionnels»... «je peux me consacrer au développement de mon entreprise car j ai des com-

Plus en détail

www.aftec.fr AFTEC Générateur d avenirs ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR PRIVÉ CAEN LAVAL RENNES VANNES VITRÉ TITRES CERTIFIÉS PAR L ETAT

www.aftec.fr AFTEC Générateur d avenirs ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR PRIVÉ CAEN LAVAL RENNES VANNES VITRÉ TITRES CERTIFIÉS PAR L ETAT www.aftec.fr AFTEC Générateur d avenirs ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR PRIVÉ TITRES CERTIFIÉS PAR L ETAT CAEN LAVAL RENNES VANNES VITRÉ AFTEC : Générateur d avenirs Chaque étudiant souhaite trouver un emploi rapidement

Plus en détail

Réunion Partenaires - Communication. Ils nous ont rejoints

Réunion Partenaires - Communication. Ils nous ont rejoints Réunion Partenaires - Communication Ils nous ont rejoints Ordre du jour Bilan des actions 2011 Axes 2012-2013 Projets des manifestations pour 2012 Plan média de l Ordre des Experts Comptables Supports

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE PRESSE ENTREPRISES ET COMPLÉMENTAIRE SANTÉ UNE MISE EN CONFORMITÉ EN TOUTE SIMPLICITÉ!

GUIDE PRATIQUE PRESSE ENTREPRISES ET COMPLÉMENTAIRE SANTÉ UNE MISE EN CONFORMITÉ EN TOUTE SIMPLICITÉ! GUIDE PRATIQUE PRESSE ENTREPRISES ET COMPLÉMENTAIRE SANTÉ UNE MISE EN CONFORMITÉ EN TOUTE SIMPLICITÉ! ÉDITO 00 000 TPE DOIVENT COUVRIR L ENSEMBLE DE LEURS SALARIÉS AU ER JANVIER 206 La transposition dans

Plus en détail

SUP ALTERNANCE BTS - BAC+3. Demain s écrit aujourd hui

SUP ALTERNANCE BTS - BAC+3. Demain s écrit aujourd hui exigence SUP ALTERNANCE INSTITUT RÉGIONAL D ÉTUDES DE TECHNIQUES APPLIQUÉES BTS - BAC+3 implication Demain s écrit aujourd hui www.irta.fr L exigence du résultat Pour un jeune, choisir IRTA c est adopter

Plus en détail

TAXE D APPRENTISSAGE

TAXE D APPRENTISSAGE NOUVELLE RÉGLEMENTATION 2015 TAXE D APPRENTISSAGE FICHES PRATIQUES Des CCI partout en France, une CCI près de chez vous pour vous simplifier la taxe. À L ÉCOUTE AU QUOTIDIEN Nos conseillers vous renseignent

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

Assises de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Contribution des CCI

Assises de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Contribution des CCI Assises de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Contribution des CCI Languedoc-Roussillon Pour des jeunes compétents et des entreprises compétitives Octobre 2012 Préambule : La Contribution des

Plus en détail

Ministère du travail (22 janvier 2013)

Ministère du travail (22 janvier 2013) Ministère du travail (22 janvier 2013) Les apports de l accord sur la sécurisation de l emploi Conformément aux engagements de la feuille de route sociale de juillet et en réponse au document d orientation

Plus en détail

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer en SOLO SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE dépendance la qui renouvelle la mutuelle ARTISANS, COMMerçANTS, professions LIBÉRAles, INDÉPENDANTS... Vous

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE. www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE. www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat Poursuites d études La sortie de cette formation est l insertion professionnelle même si une poursuite d études en M2 recherche en Sciences de Gestion et/ou en thèse peut être envisagée. insertion professionnelle

Plus en détail

Santé et Prévoyance. Les nouvelles assurances. un levier au service de votre stratégie. Conçue pour la nouvelle réglementation

Santé et Prévoyance. Les nouvelles assurances. un levier au service de votre stratégie. Conçue pour la nouvelle réglementation Santé et Prévoyance Les nouvelles assurances collectives du Crédit Agricole : un levier au service de votre stratégie Conçue pour la nouvelle réglementation 5 raisons de construire votre assurance d entreprise

Plus en détail

Mutualisation des compétences

Mutualisation des compétences Premières Rencontres richesses humaines associatives 2 & 3 décembre 2014 ATELIER PROSPECTIF Mutualisation des compétences DEFINITIONS Mutualisation La mutualisation se définit comme la synergie entre deux

Plus en détail

Généralisation de la Complémentaire Santé Pourquoi choisir Harmonie Mutuelle?

Généralisation de la Complémentaire Santé Pourquoi choisir Harmonie Mutuelle? Généralisation de la Complémentaire Santé Pourquoi choisir Harmonie Mutuelle? www.harmonie-mutuelle.fr Avant tout parce que nous sommes une mutuelle «Les mutuelles sont des personnes morales de droit privé

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Le mardi 19 mai 2015 à Nantes. Les membres des Sup Porteurs de la création 44 :

DOSSIER DE PRESSE. Le mardi 19 mai 2015 à Nantes. Les membres des Sup Porteurs de la création 44 : DOSSIER DE PRESSE Le mardi 19 mai 2015 à Nantes 1 Les membres des Sup Porteurs de la création 44 : Le réseau des Sup'Porteurs de la Création 44 est soutenu par : Contact Presse : Marie Le Saint CCI Nantes

Plus en détail

Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne

Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne Rejoignez la 1 ère fédération de proximité d entreprises de Services à la Personne Dans les pas de Richard Binier qui a su

Plus en détail