Stratégie régionale d innovation Basse-Normandie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Stratégie régionale d innovation Basse-Normandie"

Transcription

1 Union européenne Version du 16 novembre 2009 Stratégie régionale d innovation Basse-Normandie Compétitivité des entreprises et des territoires bas-normands par l innovation et la recherche ww.itdeu.eu

2

3 Table des matières Table des matières i Préambule 13 Synthèse 15 Chapitre 1. Les composantes globales du système d innovation basnormand Introduction Les indicateurs généraux démographiques et d activité Une croissance démographique modérée marquée par la faiblesse du solde migratoire et de fortes disparités territoriales Une croissance insuffisante du PIB par habitant ralentissant la progression de la Basse-Normandie dans la hiérarchie des régions en Europe et en France Une situation bas-normande mitigée au regard des objectifs de taux d emploi fixés par le Conseil européen de Lisbonne Une productivité du travail (PIB par emploi) au-dessus de la médiane européenne mais moyennement dynamique à l échelle nationale Une croissance du PIB bas-normand moyennement riche en emplois Appréciation générale sur les indicateurs généraux démographiques et d activité La structure des activités économiques Une région encore agricole et industrielle marquée par des services moins représentés qu ailleurs dans la structure des activités économiques L économie bas-normande repose sur une part majoritaire d établissements de moins de 10 salariés, mais un tiers des effectifs salariés sont employés dans des établissements de plus de 100 salariés Une forte part dans l emploi total des industries de haute technologie, mais pas des services de haute technologie et à haut niveau de savoir La Basse-Normandie accuse un certain retard dans les services de haute technologie et à haut niveau de savoir, même si sa situation est comparable à celle observée dans les autres régions françaises dans les services à forte intensité de connaissance La Basse-Normandie dispose de secteurs industriels déjà bien implantés et de l existence de plusieurs grappes d activités porteuses d avenir Des taux de croissance annuels moyens de nouvelles entreprises basnormandes proches de la moyenne française, en grande partie dans les secteurs du commerce et de la construction Appréciation générale sur la structure des activités économiques 58 Stratégie Régionale d Innovation Basse-Normandie i

4 4. Les ressources humaines en science et technologie La part dans l emploi total des ressources humaines bas-normandes en science et technologie occupant ou non un emploi scientifique et technique se situe dans la moyenne européenne, non loin de la moyenne nationale La part dans la population active des ressources humaines en science et technologie avec un diplôme universitaire et exerçant ou non une profession scientifique et technique est désormais comparable à la moyenne européenne, mais en-dessous de la moyenne française La part dans l emploi total bas-normand des effectifs de chercheurs des secteurs public et privé se situe en-dessous de la moyenne européenne Des flux de sortie du système universitaire bas-normand comparables à ceux observés dans plus d une dizaine de régions françaises Une faiblesse chronique de la formation professionnelle continue, notamment liée à la faible taille de la plus grande partie des entreprises bas-normandes Appréciation générale sur les ressources humaines Les ressources financières Un ratio DIRD sur PIB parmi les plus faibles dans l ensemble des régions européennes malgré une croissance significative au cours des dernières années surtout de la part du secteur privé Les parts du PIB consacrées aux fonds investis dans le capital investissement à l amorçage et à la création sont très nettement en dessous de la moyenne européenne Appréciation générale sur les ressources financières Les données d environnement de l innovation Les ressources humaines bas-normandes en science et technologie sont un signe d une capacité culturelle et technique à diffuser des innovations dans l ensemble de l économie régionale Une faible spécialisation du système productif régional, caractéristique d une économie en reconversion, mais des points d appuis solides pour définir une politique de compétitivité Un usage déjà intensif de l Internet par les entreprises bas-normandes révélant une capacité à développer en région les conditions de recueil, traitement et utilisation de l information Appréciation générale sur les données d environnement L output «Innovation» de la région Un ratio de demandes de brevets européens déposées par des inventeurs basnormands se rapprochant de la moyenne européenne mais en dessous de la moyenne française Une spécialisation scientifique bas-normande en physique et chimie, mais un poids national de publications globalement en baisse Une performance «innovation» bas-normande flatteuse pour la région, mais particulièrement liée au poids de l emploi dans le secteur automobile Une faible ouverture internationale de la région et une spécialisation commerciale à l international dans les secteurs à faible valeur ajoutée 84 Stratégie Régionale d Innovation Basse-Normandie ii

5 7.5. Un taux de succès au concours national d aide à la création d entreprises innovantes légèrement supérieur à la moyenne française, mais un volume de projets présentés parmi les plus faibles en France Appréciation générale sur l output «innovation» de la région Synthèse du premier chapitre 90 Chapitre 2. Le système d innovation : les acteurs et leurs relations La production de connaissances Des investissements publics dans la R&D bas-normande principalement le fait de l université Caen Basse-Normandie Les effectifs de la recherche publique et de l enseignement supérieur Les principaux organismes de recherche et d enseignement supérieur et de recherche Les thématiques de la recherche en Basse-Normandie La recherche privée L intégration de l offre bas normande dans les réseaux scientifiques et académiques nationaux et internationaux Le transfert et la diffusion des connaissances L incubateur Le Groupe régional d action de valorisation industrielle de la recherche Les CRITT : «centre de ressources technologiques» (CRT) pour les centres prestataires et «cellule de diffusion technologique» (CDT) pour les centres interface Les pôles de compétitivité Les technopoles Les Plateformes technologiques Les cellules de valorisation OSEO Innovation - Financement - Garantie Les conseillers Innovation des chambres consulaires Les agences de développement Les services privés à l innovation Autres acteurs et réseaux La demande d innovation et de connaissances Ressources scientifiques et technologiques Services et équipements de transfert, réseaux d innovation Ressources humaines qualifiées Conseils spécialisés Intelligence économique et stratégique 154 Stratégie Régionale d Innovation Basse-Normandie iii

6 3.6. Financement de l innovation Eléments de conclusion sur la demande des entreprises : l importance des besoins et de la demande d appui de caractère non technologique aux projets innovants et de l innovation non technologique Les organismes financiers L innovation dans les services La culture de l innovation De l approche centrée sur les filières clés à une intervention autour de «champs porteurs d innovation» Synthèse du deuxième chapitre 173 Chapitre 3. Diagnostic des priorités stratégiques La politique de soutien à l innovation : état des lieux Le Programme Opérationnel FEDER (PO) Le Programme Fonds social européen (FSE) Le Schéma régional de développement économique (SRDE) Le Schéma régional d intelligence économique (SRIE) Le Contrat de Projet Etat-Région La convention-cadre de partenariat OSEO-Région Autres dispositifs Analyse des moyens globaux consacrés à la politique d innovation par les autorités régionales La Gouvernance du système territorialisé de l innovation en Basse- Normandie Synthèse : de nouveaux objectifs pour le soutien à l innovation en Basse-Normandie De l approche centrée sur les filières clés à une intervention autour de «champs porteurs d innovation» Vers une approche fonctionnelle des projets d innovation 203 Chapitre 4 Compétitivité des entreprises et des territoires bas-normands par l innovation et la recherche : plan d action et gouvernance Enjeux de la Stratégie régionale d innovation : bilan et principaux points d inflexion 208 Stratégie Régionale d Innovation Basse-Normandie iv

7 1.1. Etat des lieux et perspectives à court et moyen terme des actions et dispositifs existants en faveur de l innovation Les principaux points d inflexion de la Stratégie régionale d innovation La stratégie régionale d innovation et le projet de plan d action Une stratégie régionale d innovation articulée autour de cinq axes stratégiques d intervention Une stratégie régionale d innovation concentrée autour d une vingtaine d actions Principes d intervention de base de la stratégie régionale d innovation Le Plan d action articulé en cinq axes Le plan d action articulé autour de trois axes stratégiques La gouvernance de la stratégie régionale d innovation et le suivi des actions Schéma proposé pour la gouvernance du système régional d innovation La mise en place d un système d indicateurs pour le suivi des actions stratégiques 254 ANNEXES 261 Annexe A. Bibliographie 261 A.1. Chapitre A.2. Chapitre A.3. Chapitre A.4. Chapitre ANNEXES Chapitre Annexe B. Note méthodologique sur les indicateurs 271 B.1. Le PIB en standards de pouvoir d achat 271 B.2. La Formation Brute de Capital Fixe 272 B.3. Le PIB par emploi comme mesure de la productivité 272 Annexe C. La stratégie de Lisbonne et de Göteborg 274 Annexe D. Tableau de synthèse sur la dynamique de l innovation 279 Annexe E. Les principaux secteurs d activité en termes d emploi 281 ANNEXES Chapitre Annexe F. Glossaire des acronymes et sigles 284 Annexe G. Le CPER 286 Annexe H. Financements par l Etat des incubateurs 287 Annexe I. Les nouveaux labels des structures de transfert et de diffusion de technologies mis en place en Stratégie Régionale d Innovation Basse-Normandie v

8 Annexe J. Résultat de l évaluation par Technopolis Group des incubateurs (2006) 289 Annexe K. Liste des entretiens réalisés 291 Annexe L. Panorama des aides à l entreprise et à l innovation 294 ANNEXES Chapitre Annexe M. Tableaux détaillés des actions et dispositifs pour le soutien à l innovation 301 Annexe N. Tableaux détaillés des champs porteurs d innovation 304 ANNEXES Chapitre Annexe O. Logigrammes de la stratégie régionale d innovation en Basse- Normandie 311 Annexe P. Fabrique de projets innovants et «pipe-line organisé de projets innovants 314 Annexe Q. Dispositif «Innovation marché» 315 Annexe R. Benchmarking 316 Annexe S. Bilan de la campagne d entretiens 316 Stratégie Régionale d Innovation Basse-Normandie vi

9 Tableau 1 Tableau 2 Tableau 3 Tableau 4 Une croissance démographique bas-normande tirée par le département du Calvados et soutenue par l existence du semis de petites villes et de bourgs dans la région Un taux de variation annuel moyen de la population principalement tiré par le mouvement naturel dans le Calvados et la Manche En Basse-Normandie, les projections démographiques à l horizon 2030 prévoient un accroissement de la population de 6 %, principalement concentré dans les plus grandes villes Le PIB par habitant bas-normand croît moins vite que la moyenne nationale et européenne...28 Tableau 5 Le taux d emploi des Bas-normands âgés de 55 à 64 ans est loin de l objectif de 50 % fixé par le Conseil européen de Lisbonne...30 Tableau 6 Tableau 7 Tableau 8 Appréciation du niveau d ensemble sur les indicateurs généraux démographiques et d activité Une structure d activité bas-normande encore très marquée par le poids de l agriculture et de l industrie Une structure d activité bas-normande encore très marquée par le poids de l agriculture et de l industrie Tableau 9 Emploi salarié et établissements par taille d établissement, au 31 décembre Tableau 10 Tableau 11 Une part dans l emploi total des secteurs manufacturiers de haute et moyenne haute technologie supérieure aux moyennes européenne et nationale en Une position mitigée de la Basse-Normandie au regard de l emploi dans les secteurs des services de haute technologie et à haut niveau de savoir Tableau 12 Les cinq principaux clusters bas-normands selon l European Cluster Observatory Tableau 13 Tableau 14 Tableau 15 Tableau 16 Tableau 17 Tableau 18 Tableau 19 Tableau 20 Tableau 21 Des effectifs salariés bas-normands importants dans deux grands secteurs (fabrication du fromage et production de viandes de boucherie), mais aussi très significatifs dans plus d une dizaine d autres secteurs Plusieurs indicateurs révèlent l importance du secteur «courses» en Basse- Normandie Des investissements touristiques significatifs en 2007, en particulier pour les ports de plaisance et les casinos Appréciation du niveau d ensemble sur la structure des activités économiques...60 Une croissance permanente entre 2000 et 2007 de la part dans la population active des RHST ayant un diplôme universitaire permettant de rattraper la moyenne européenne mais pas la moyenne française La part dans la population active des RHST ayant un diplôme universitaire et exerçant une profession scientifique et technique est inférieure aux moyennes européenne et française La région Basse-Normandie dispose d un potentiel de chercheurs hors secteur public supérieur à celui de la recherche publique Un retard historique en termes de part d étudiants aux niveaux CITE 5-6 par rapport à l'ensemble des élèves et étudiants du territoire national Appréciation du niveau d ensemble sur les ressources humaines en science et technologie Tableau 22 Appréciation du niveau d ensemble sur les ressources financières Tableau 23 Tableau 24 Une évolution positive des usages de leur site Internet par les PME-PMI basnormandes Appréciation du niveau d ensemble sur les données d environnement de l innovation Tableau 25 Le poids scientifique national de la Basse-Normandie recule au cours du temps Tableau 26 Des exportations bas-normandes tirées entre 2007 et 2008 par quelques secteurs : lait, autres industries agro-alimentaires, construction navale et équipement mécanique Tableau 27 Appréciation du niveau d ensemble sur l output «innovation» de la région...89 Stratégie Régionale d Innovation Basse-Normandie vii

10 Tableau 28 Le potentiel d innovation de la région Basse-Normandie Tableau 29 Tableau 30 Tableau 31 Tableau 32 Tableau 33 Des dépenses intérieures de R&D des administrations majoritairement liées à l université de Caen Basse-Normandie en Un triplement entre 2005 et 2006 de la part du budget régional bas-normand consacré au transfert de technologie Les chercheurs bas-normands de la recherche publique représentent la moitié des effectifs de R&D rémunérés par les administrations en région (2006) ; les deux tiers d entre eux sont concentrés dans les EPST Une forte concentration des étudiants bas-normands inscrits dans une dizaine d établissement de l enseignement supérieur en Moyenne annuelle sur la période du nombre de doctorants, post doctorants, et statutaires selon la durée de séjour, à l université de Caen Tableau 34 Nombre et types de labellisation par région Tableau 35 Soutien aux structures de transfert technologique (2) Tableau 36 Nombre de projets incubés entre 2000 et Tableau 37 Secteurs technologiques des projets sélectionnées par Normandie Incubation Tableau 38 Normandie Incubation ; forces et faiblesses Tableau 39 Nombre de salariés et masse salariale du pôle TES Tableau 40 Tableau 41 Les cinq premières zones d emploi des établissements de PME du pôle TES (classés selon le nombre de salarié) Les cinq premières activités des établissements de PME du Pôle (classés selon le nombre de salariés) Tableau 42 Nombre de salariés et masse salariale (2007) Tableau 43 Tableau 44 Tableau 45 Les cinq premières zones d emploi des établissements de PME du pôle (classés selon le nombre de salarié) Synthèse de l analyse forces, faiblesses, opportunités, menaces établie dans le cadre d une étude sectorielle des services à l industrie en Basse-Normandie Des champs porteurs d innovation inspirés des travaux de la Commission européenne et du rapport Attali sur les révolutions à ne pas manquer Tableau 46 Champ porteur d innovation «Santé» Tableau 47 Champ porteur d innovation «Numérique» Tableau 48 Champ porteur d innovation «Matériaux / Mécanique / Métallurgie» Tableau 49 Tableau 50. Champ porteur d innovation «Environnement, développement durable et qualité de vie» Moyens du PO FEDER consacrés à la politique de soutien à l innovation en Basse-Normandie Tableau 51. Synthèse du cadre de référence rénové de la stratégie régionale d innovation Tableau 52. Tableau 53 Des champs porteurs d innovation inspirés des travaux de la Commission européenne et du rapport Attali sur les révolutions à ne pas manquer Présentation synthétique des axes stratégiques d intervention et des actions liées et évaluation des évolutions par rapport à la situation existante Tableau 54 Aides et mesures existant actuellement en soutien à l innovation Tableau 55 Correspondance entre le scénario décrit en cinq axes stratégiques et celui articulé autour de trois axes stratégiques Tableau 56 Appréciation du niveau d ensemble sur la dynamique «innovation» de la région Tableau 57 Les secteurs les plus importants dans les zones d'emploi : Poids (en %) dans l'effectif industriel de la zone d'emploi (2006) Tableau 58 Détail par incubateur du financement de l Etat Tableau 59. Synthèse des actions et dispositifs de soutien à l innovation en Basse-Normandie Tableau 60. Champ porteur d innovation «Santé» Tableau 61. Champ porteur d innovation «Numérique» Stratégie Régionale d Innovation Basse-Normandie viii

11 Tableau 62. Champ porteur d innovation «Matériaux / Mécanique / Métallurgie» Tableau 63. Champ porteur d innovation «Environnement, développement durable et qualité de vie» Stratégie Régionale d Innovation Basse-Normandie ix

12 Figure 1 Figure 2 Figure 3 Figure 4 Figure 5 Figure 6 Figure 7 Figure 8 Figure 9 Figure 10 Figure 11 Figure 12 Figure 13 Figure 14 Figure 15 Figure 16 Figure 17 Figure 18 Figure 19 Figure 20 La Basse-Normandie se situe seulement au 15è rang des régions métropolitaines les plus dynamiques du point de vue des évolutions démographiques L écart du PIB par habitant (en SPA) par rapport à la moyenne française et européenne est très stable au cours du temps Proportion d établissements ayant des projets de recrutement, selon le secteur d'activité détaillé La richesse en emplois de la croissance bas-normande positionne la région dans une situation moyenne par rapport à l ensemble des régions françaises Une répartition des effectifs par bassin d emploi dans l industrie agro-alimentaire mettant en lumière le poids de Caen, Flers, Avranches/Granville et Cherbourg Des taux de croissance annuels moyens d entreprises nouvellement créées en Basse- Normandie proches des moyennes observées au niveau national Une évolution des créations d entreprises bas-normandes principalement portée par le commerce (activités de services) et la construction (Industrie) Entre 2000 et 2007, la part des RHST bas-normandes dans la population active a rattrapé la moyenne européenne, mais reste durablement en-dessous de la moyenne nationale...61 Entre 2002 et 2006, la Basse-Normandie connaît un léger accroissement de la dépense de R&D par rapport au PIB, mais cette croissance ne permet pas de réaliser un réel saut quantitatif Le nombre de demandes de brevets européens déposées entre 1999 et 2005 par des inventeurs bas-normands progresse, mais reste en dessous des moyennes européenne et française...80 Une forte progression récente des demandes de brevets européens déposés par des inventeurs bas-normands dans les secteurs de haute technologie Une forte spécialisation bas-normande dans les domaines instrumentation et électronique-électricité...82 Le poids national en 2006 de la Basse-Normandie et sa spécialisation en publications scientifiques sont particulièrement marqués par deux disciplines : la physique et la chimie...84 Un nombre relativement faible de lauréats bas-normands au concours à la création d entreprises innovantes...86 Mais un taux de succès de lauréats au concours à la création d entreprises innovantes légèrement supérieur à la moyenne nationale (2008) Une relative faiblesse du montant du budget du Conseil régional bas-normand consacré à la recherche et à la technologie en comparaison des autres régions française En Basse-Normandie, la part du CPER dans le budget recherche et technologie du Conseil régional (34 %) est parmi les plus élevées en France (2006) En Basse-Normandie, la part du budget recherche et technologie dans le budget primitif du Conseil régional (proche de 3 %) est parmi les plus élevées en France (2006) La Basse-Normandie se situe dans le dernier quintile des régions françaises du point de vue des effectifs de la recherche publique (ETP) La Basse-Normandie se situe dans l avant-dernier quintile des régions françaises du point de vue de la part des effectifs de chercheurs dans l ensemble des effectifs de la recherche publique Figure 21 Les effectifs d étudiants depuis 1980 par secteur disciplinaire Figure 22 Répartition (%) des effectifs d étudiants en formation de troisième cycle universitaire par discipline ( ) Figure 23 Un faible nombre de thèses soutenues en Basse-Normandie Figure 24 Un faible nombre d allocataires de recherche Figure 25 Un faible nombre d'étudiants inscrits en doctorat en Basse-Normandie Stratégie Régionale d Innovation Basse-Normandie x

13 Figure 26 Un faible nombre de nouveaux boursiers CIFRE Figure 27 Les principaux établissements d enseignement supérieur, Figure 28 Figure 29 Figure 30 Figure 31 Figure 32 Les principaux acteurs de la recherche publique en Basse-Normandie sont principalement les établissements d enseignement supérieur sous tutelle du MENESR Une croissance entre 1992 et 2006 des dépenses intérieures de R&D des entreprises bas-normandes qui ne se traduit pas par une progression du poids national de la région pour cet indicateur Une croissance entre 1992 et 2006 des effectifs de R&D travaillant dans les entreprises bas-normandes qui se traduit par une progression sensible du poids national de la région pour cet indicateur Une croissance entre 1992 et 2006 des effectifs de chercheurs travaillant dans les entreprises bas-normandes qui se traduit par une progression sensible du poids national de la région pour cet indicateur En 2006, 22 % des effectifs de chercheurs travaillant dans les entreprises basnormandes (ETP) interviennent dans trois branches de la recherche Figure 33 Les sites principaux des structures de transfert dans la région au 1er Mars Figure 34 Les chambres de commerce et d industrie en Basse-Normandie Figure 35 Positionnement des différents opérateurs sur les axes de la politique publique de valorisation technologique Figure 36 Panorama des opérateurs de financement en Basse-Normandie Figure 37. Panorama des opérateurs de financement en Basse-Normandie Figure 38. Figure 39. Figure 40 Quantification des objectifs de l axe 1 du PO FEDER de la Basse- Normandie (situation actuelle et visée) La chaîne de l innovation sur un territoire : acteurs et processus contributeurs à l innovation Résumé des objectifs de la stratégie «Compétitivité des entreprises et des territoires bas-normands par l innovation et par la recherche» Figure 41 Schéma de gouvernance des politiques régionales en faveur de l innovation Figure 42 Schéma de gouvernance des politiques régionales en faveur de l innovation Stratégie Régionale d Innovation Basse-Normandie xi

14 Encadré 1. Positionnement comparatif de la région Basse-Normandie Encadré 2. Un pôle de recherche équin très reconnu mais n atteignant pas encore le niveau mondial, ce qui nuit à l attractivité de la filière...48 Encadré 3. Zoom sur les doctorats Encadré 4. Zoom sur le pôle TES Encadré 5. Zoom sur le pôle Mov éo Encadré 6. Zoom sur le pôle filière équine Encadré 7. Zoom sur le pôle Valorial Encadré 8. Le pôle ATEN : pôle national d'innovation de l'artisanat dédié aux technologies numériques Encadré 9. Exemples de soutien apportés aux entreprises par les membres du RDT Encadré 10. L aide Impulsion Conseil Encadré 11. Principaux produits et interventions de la Miriade Encadré 12. Principaux éléments de l offre existante en matière de financement Encadré 13. Synthèse des résultats d une étude sectorielle des services à l industrie en Basse- Normandie Encadré 14. Les évolutions récentes de la politique des clusters américains Encadré 15. Rappel de la feuille de route du SRDE sur le rôle de la Mission Régionale pour le développement économique et l innovation Encadré 16. Le Schéma Régional d intelligence économique Encadré 17. Les évolutions récentes de la politique des clusters américains Encadré 18. Principales évolutions en termes de mise en œuvre des politiques publiques en matière de soutien à l innovation Encadré 19. Définition d un indicateur Encadré 20. Définition de l efficacité dans le cadre de l évaluation Encadré 21. Définition de l efficience dans le cadre de l évaluation Encadré 22. Définition de la pertinence dans le cadre de l évaluation Encadré 23. Définition de la cohérence dans le cadre de l évaluation Stratégie Régionale d Innovation Basse-Normandie xii

15 Préambule L exercice d élaboration d une Stratégie régionale d innovation est actuellement conduit dans les 26 régions françaises. Cet exercice est réalisé sur la base d une méthodologie nationale et doit permettre de conforter, de modifier ou d infléchir les choix faits dans les Programmes Opérationnels, pour tout ce qui relève de l innovation. Suivant le manuel d Oslo, la définition suivante de l innovation a été retenue : une innovation est «la mise en œuvre d un produit (bien ou service) ou d un procédé nouveau ou sensiblement amélioré, d une nouvelle méthode de commercialisation ou d une nouvelle méthode organisationnelle dans les pratiques de l entreprise, l organisation du lieu de travail ou les relations extérieures». On distingue ainsi quatre catégories d innovation : L innovation de produit correspond à l introduction d un bien ou d un service nouveau ou sensiblement amélioré sur le plan de ses caractéristiques ou de l usage auquel il est destiné. Cette définition inclut les améliorations sensibles des spécifications techniques, des composants et des matières, du logiciel intégré, de la convivialité ou autres caractéristiques fonctionnelles ; L innovation de procédé est la mise en œuvre d une méthode de production ou de distribution nouvelle ou sensiblement améliorée. Cette notion implique des changements significatifs dans les techniques, le matériel et/ou le logiciel ; L innovation de commercialisation est la mise en œuvre d une nouvelle méthode de commercialisation impliquant des changements significatifs de la conception ou du conditionnement, du placement, de la promotion ou de la tarification d un produit ; L innovation d organisation est la mise en œuvre d une nouvelle méthode organisationnelle dans les pratiques, l organisation du lieu de travail ou les relations extérieures de la firme. Ces deux dernières catégories ont été introduites relativement récemment (2005), en réponse au constat suivant lequel l innovation technologique de produit et de procédé rendait imparfaitement compte d une grande partie de l innovation dans le secteur des services. Cependant, comme l indiquait dès 1995 le livre vert de la Commission européenne sur l innovation 1, «l'innovation n'est pas seulement un mécanisme économique ou un processus technique. Elle est avant tout un phénomène social». En marge de la définition «classique» de l innovation, deux nouvelles catégories, l innovation sociale et l innovation territoriale, font ainsi l objet de recherches dans plusieurs pays, notamment le Canada 2. Aucun organisme de réputation internationale n a cependant encore proposé de définition standardisée, probablement parce que les préalables théoriques sont encore insuffisamment expliqués. 1 Livre Vert sur l innovation, Commission européenne, décembre Le CRISES (Centre de recherche sur les innovations sociales) s'intéresse notamment aux rôles des acteurs sociaux, et à leurs pratiques innovatrices dans les recompositions territoriales contemporaines. Stratégie Régionale d Innovation Basse-Normandie 13

Panorama. de l économie sociale et solidaire

Panorama. de l économie sociale et solidaire Panorama de l économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Réalisée par l Observatoire National de l Economie Sociale et Solidaire, cette nouvelle édition du «Panorama de l économie sociale en France

Plus en détail

REGION BASSE-NORMANDIE

REGION BASSE-NORMANDIE Évaluation des effets d une fusion de la Région Haute-Normandie et de la Région Basse-Normandie REGION BASSE-NORMANDIE Évaluation des effets d une fusion de la région Haute-Normandie et de la région Basse-Normandie

Plus en détail

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé D après les données du Contrat d étude prospective des Industries de Santé 2012 les chiffres clés u Près de 200 000 salariés,

Plus en détail

La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants

La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants Emploi... La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants La Basse-Normandie, première Silver région inaugurée en France, en janvier 2014, figure parmi les 7 régions françaises les plus attractives

Plus en détail

1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE

1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE 1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE 2 1985 / 2009 : 25 ans de concours du crédit-bail au financement de l d entreprise* 1.Introduction : le crédit-bail,

Plus en détail

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS2 : Innovation des entreprises/ Transfert de l innovation en direction des entreprises

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS2 : Innovation des entreprises/ Transfert de l innovation en direction des entreprises GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS2 : Innovation des entreprises/ Transfert de l innovation en direction des entreprises Axe 1 : Encourager la recherche appliquée, les expérimentations et le développement

Plus en détail

Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009

Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009 Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009 Tableau de bord 1997-2009 Sommaire 5,5 Md de fonds levés dont 3,3 Md destinés à l innovation page 3 3 Md investis

Plus en détail

Innover plus et mieux Maintenir et développer les activités industrielles sur nos territoires

Innover plus et mieux Maintenir et développer les activités industrielles sur nos territoires Les Jeudis de l économie Chambre de Commerce et d Industrie Territoriale d Alençon Innover plus et mieux Maintenir et développer les activités industrielles sur nos territoires Olivier GAUSSENS Chef projet

Plus en détail

Stratégie Régionale d Innovation Compétitivité des entreprises et innovation

Stratégie Régionale d Innovation Compétitivité des entreprises et innovation Compte-rendu d atelier Stratégie Régionale d Innovation Compétitivité des entreprises et innovation Toulouse XX octobre 24 octobre 2012 Atelier «Compétitivité des entreprises et innovation», 24 octobre

Plus en détail

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE pour les années 2014 et 2015 Mai 2014 1/14 Situation financière de l Assurance chômage pour les années 2014 et 2015 22 mai 2014 Cette note présente la prévision

Plus en détail

Augmenter l impact économique de la recherche :

Augmenter l impact économique de la recherche : Augmenter l impact économique de la recherche : 15 mesures pour une nouvelle dynamique de transfert de la recherche publique, levier de croissance et de compétitivité Partout dans le monde, la recherche

Plus en détail

REGION HAUTE-NORMANDIE

REGION HAUTE-NORMANDIE Évaluation des effets d une fusion de la Région Haute-Normandie et de la Région Basse-Normandie REGION HAUTE-NORMANDIE Évaluation des effets d une fusion de la région Haute-Normandie et de la région Basse-Normandie

Plus en détail

NOTE CONJONCTURELLE. Les rémunérations dans les SSII : des niveaux peu attractifs pour les juniors et dissuasifs pour les plus 45 ans MAI 2013

NOTE CONJONCTURELLE. Les rémunérations dans les SSII : des niveaux peu attractifs pour les juniors et dissuasifs pour les plus 45 ans MAI 2013 MAI 2013 NOTE CONJONCTURELLE Les rémunérations dans les SSII : des niveaux peu attractifs pour les juniors et dissuasifs pour les plus 45 ans Sextant Expertise 27, Boulevard des Italiens 75002 Paris Tél.

Plus en détail

9,8 % de l emploi 2,1 millions de salariés 203 000 établissements employeurs

9,8 % de l emploi 2,1 millions de salariés 203 000 établissements employeurs DONNÉES AU 31/12/2006 SOURCE INSEE-CLAP 1 - DÉCEMBRE 2008 Panorama de l'économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Ce document est la première publication réalisée par l Observatoire national de l

Plus en détail

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise 50 salariés et plus / groupes de distribution (GDSA) dans la Branche des Services de l Automobile GPEC La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise Anticiper les enjeux

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? L INSEE EN BREF L Insee en bref Le recensement de la population À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? La population des 36 680 communes françaises Quelles régions

Plus en détail

PLAN STRATEGIQUE 2011 A 2015

PLAN STRATEGIQUE 2011 A 2015 ENSEMBLE POUR L EXCELLENCE Etude stratégique de positionnement et de développement de la Filière Nautique Normande PLAN STRATEGIQUE 2011 A 2015 Le 19 novembre 2010 LA FILIERE NAUTIQUE NORMANDE CONTEXTE

Plus en détail

Le taux de création et de survie des entreprises par zone d emploi

Le taux de création et de survie des entreprises par zone d emploi Thème : Société de la connaissance et développement socio-économique Orientation : S adapter aux changements structurels de l économie et répondre aux défis de la mondialisation Le taux de création et

Plus en détail

La fréquentation touristique en Gironde

La fréquentation touristique en Gironde La fréquentation touristique en Gironde Données de cadrage actualisées DONNÉES SOURCES : BASE DE DONNÉES RÉGIONALE CRT AQUITAINE - 2010 Avril 2012 SOMMAIRE Méthodologie Les caractéristiques des séjours

Plus en détail

Construction de logements

Construction de logements COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 640 Mai 2015 Construction de logements Résultats à fin avril 2015 (France entière) OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Rappel À compter des

Plus en détail

la création d entreprise en nord-pas de calais

la création d entreprise en nord-pas de calais Nord-Pas de Calais N 184 SEPTEMBRE 2014 la création d entreprise en nord-pas de calais Près de 24 000 créations d entreprise en 2013 en Nord-Pas de Calais En 2013, les créations ont légèrement baissé en

Plus en détail

DE L ENTREPRISE ET DE L EMPLOI

DE L ENTREPRISE ET DE L EMPLOI FORUM RÉGIONAL DE L ENTREPRISE ET DE L EMPLOI 18 JUIN MIRIADE - COLOMBELLES LA RÉGION SE MOBILISE POUR LES ENTREPRISES Le bilan régional 2009-2013 80 M d aides économiques directes aux entreprises (hors

Plus en détail

AG ECONOMIE, EMPLOI, INDUSTRIE Section Paris 2 ème 28/02/2013

AG ECONOMIE, EMPLOI, INDUSTRIE Section Paris 2 ème 28/02/2013 AG ECONOMIE, EMPLOI, INDUSTRIE Section Paris 2 ème 28/02/2013 Compte rendu Exposé sur les outils économiques de la région île de France Guillaume Balas (Président du groupe socialiste au Conseil régional

Plus en détail

LES APPRENTIS. Niveau V Préparation d un diplôme de second cycle court professionnel,

LES APPRENTIS. Niveau V Préparation d un diplôme de second cycle court professionnel, 5 LES APPRENTIS 5 5.1 Les effectifs des centres de formation d apprentis : évolution 152 5.2 Les apprentis par région et académie 154 5.3 L'apprentissage dans le second cycle professionnel 156 5.4 Les

Plus en détail

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE pour l année 2014 Janvier 2014 1/12 Situation financière de l Assurance chômage pour l année 2014 14 janvier 2014 Cette note présente la prévision de la situation

Plus en détail

LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2013-78 NOVEMBRE 2013 Analyse de 12 600 offres publiées par l Apec en 2012. Quatre fonctions très recherchées.

Plus en détail

En résumé. Le financement de l apprentissage de 2004 à 2012, pour mieux comprendre la réforme de 2014

En résumé. Le financement de l apprentissage de 2004 à 2012, pour mieux comprendre la réforme de 2014 CNEFOP En résumé Janvier 2015 n 1 Le financement de l apprentissage de 2004 à 2012, pour mieux comprendre la réforme de 2014 La progression de l accès à l apprentissage dans le supérieur permet au nombre

Plus en détail

Investissements et R & D

Investissements et R & D Investissements et R & D Faits marquants en 2008-2009 - L investissement de l industrie manufacturière marque le pas en 2008 et se contracte fortement en 2009 - Très fort recul de l utilisation des capacités

Plus en détail

Recettes de fonctionnement et capacité d'épargne

Recettes de fonctionnement et capacité d'épargne 1 - Recettes réelles de fonctionnement/population Recettes réelles de fonctionnement : total des recettes de la colonne mouvements réels de la balance générale en section de fonctionnement. Evaluation

Plus en détail

Politique européenne de cohésion 2007-2013 - Etat d avancement des programmes européens

Politique européenne de cohésion 2007-2013 - Etat d avancement des programmes européens au 1er Juin 2015 Politique européenne de cohésion 2007-2013 - Etat d avancement des programmes européens Sommaire Synthèse des objectifs Synthèse générale des programmes européens... 4 Synthèse générale

Plus en détail

Bilan 2008 & perspectives 2009. Surmonter la crise, préparer la reprise

Bilan 2008 & perspectives 2009. Surmonter la crise, préparer la reprise Bilan 2008 & perspectives 2009 Surmonter la crise, préparer la reprise Dossier de presse 3 0 j u i n 2 0 0 9 Contacts presse - Agence Hopscotch Marion Paisant T : 01 58 65 00 45 mpaisant@hopscotch.fr Pauline

Plus en détail

au 1er novembre 2013

au 1er novembre 2013 au 1er novembre 2013 Politique européenne de cohésion 2007-2013 - Etat d avancement des programmes européens Sommaire Synthèse des objectifs Synthèse générale des programmes européens... 4 Synthèse générale

Plus en détail

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2010

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2010 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2010 4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 54 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR

Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR Vanina BOUSQUET InVS St MAURICE 20 Mai 2014 Journée plénière de la FEDORU SOMMAIRE Etat des lieux des remontée de RPU Etat des lieux des structures régionales

Plus en détail

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 - L offre d hébergement Définitions Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française. Le

Plus en détail

POLES DE COMPETITIVITE. et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION

POLES DE COMPETITIVITE. et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION POLES DE COMPETITIVITE et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION Plan - Qu est-ce qu un pôle de compétitivité? - Qu est-ce qu un centre d innovation technologique? - Zoom sur Valorial

Plus en détail

Etude sur l évolution des diagnostics et des stratégies régionales d innovation dans les régions françaises dans le cadre des PO FEDER 2007-2013

Etude sur l évolution des diagnostics et des stratégies régionales d innovation dans les régions françaises dans le cadre des PO FEDER 2007-2013 Etude sur l évolution des diagnostics et des stratégies régionales d innovation dans les régions françaises dans le cadre des PO FEDER 2007-2013 Volume 1 Rapport final (synthèse) Juillet 2010 ADE s.a.

Plus en détail

De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements

De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n spécial Février 2015 De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Le SOeS diffuse

Plus en détail

Observatoire de l Eolien

Observatoire de l Eolien Observatoire de l Eolien Analyse du marché et des emplois éoliens en France Colloque France Energie Eolienne 2 octobre 2014 Editorial France Energie Eolienne, porte-parole de l éolien, regroupe les professionnels

Plus en détail

M e s u r e s d e s o u t i e n e n f a v e u r d e l i n n o v a t i o n

M e s u r e s d e s o u t i e n e n f a v e u r d e l i n n o v a t i o n M e s u r e s d e s o u t i e n e n f a v e u r d e l i n n o v a t i o n e t d e l a r e c h e r c h e t e c h n o l o g i q u e Vous avez un projet de technologie innovante? Vous voulez créer une entreprise

Plus en détail

APPEL A PROJET Maturation Normande 2015 Modalités de candidature

APPEL A PROJET Maturation Normande 2015 Modalités de candidature APPEL A PROJET Maturation Normande 2015 Modalités de candidature 1. Contexte Normandie Université fédère les 6 établissements supérieurs de la recherche publique en Normandie : ENSICAEN, ENSA Normandie,

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention Synthèse Les ouvriers non qualifiés de la manutention assurent le chargement, le déchargement, le tri, l emballage et l expédition de marchandises. Ils sont

Plus en détail

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services 1 Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services Pays Cœur de Flandre I Phase II La formulation de la stratégie Région Nord Pas de Calais Avril 2013 Région Communauté Nord Pas de

Plus en détail

Comparaison des enjeux énergétiques de la France et de l Allemagne

Comparaison des enjeux énergétiques de la France et de l Allemagne Comparaison des enjeux énergétiques de la France et de l Allemagne Dans la perspective de la première conférence franco-allemande sur l énergie qui se tiendra le 2 juillet prochain à Paris 1, il paraît

Plus en détail

Un dispositif d appui aux très petites entreprises

Un dispositif d appui aux très petites entreprises Spectacle vivant Un dispositif d appui aux très petites entreprises DA TPE-SV Votre entreprise a besoin de se développer? Elle emploie moins de cinq salariés? Vous pouvez bénéficier d un accompagnement

Plus en détail

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites? ner g a p Accom ets oj vos pr ialisation n o str i t u a d s i n l i d rcia e m m o et de c s nt a v o n in Juin 2015 Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Plus en détail

Appel à projets national «Outils web innovants en entreprise»

Appel à projets national «Outils web innovants en entreprise» Appel à projets national «Outils web innovants en entreprise» 1 Contexte - Objectif 1.1 Le développement des pratiques collaboratives dans les entreprises, un levier de compétitivité, Les outils web d

Plus en détail

Un impact fort, mais contrasté

Un impact fort, mais contrasté 6 TOURISME Le tourisme en chiffres Un impact fort, mais contrasté 13,6 milliards de chiffre d affaires, 2,7 milliards de valeur ajoutée. Il est toujours difficile de mesurer le poids économique de l activité

Plus en détail

LE TRANSPORT ET LA LOGISTIQUE DANS LE COTENTIN

LE TRANSPORT ET LA LOGISTIQUE DANS LE COTENTIN LE TRANSPORT ET LA LOGISTIQUE DANS LE COTENTIN Juillet 2011 Sommaire Le transport et la logistique dans le Cotentin...2 Une filière victime de l enclavement...3 Le transport de marchandises dans la Manche...7

Plus en détail

A. Secteur des services aux entreprises

A. Secteur des services aux entreprises A. Secteur des services aux entreprises 1 Services Aux Entreprises I. Diagnostic sectoriel Services Aux Entreprises 1. Contexte des entreprises Démographie des entreprises 382 417 499 286 1845 1838 1271

Plus en détail

Baromètre Ventes et cessions de commerces et d industries en France du 1er janvier 2008 au 31 décembre 2010

Baromètre Ventes et cessions de commerces et d industries en France du 1er janvier 2008 au 31 décembre 2010 Baromètre Ventes et cessions de commerces et d industries en France du 1er janvier 2008 au 31 décembre 2010 Opportunités de croissance ou créations d entreprise, plus de 44 000 commerces ou industries

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 396 Février 2013 Tableau de bord éolien-photovoltaïque Quatrième trimestre 2012 OBSERVATION ET STATISTIQUES ÉNERGIE Le parc éolien atteint une de 7 562 MW

Plus en détail

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN 2013 Cécile BAZIN Marie DUROS Amadou BA Jacques MALET Octobre 2014 INTRODUCTION Pour la septième année consécutive, l Association des Régions de

Plus en détail

ENQUETE DE BRANCHE Prothésistes dentaires

ENQUETE DE BRANCHE Prothésistes dentaires ENQUETE DE BRANCHE Prothésistes dentaires Données 2012 Institut I+C 11 rue Christophe Colomb - 75008 Paris Tél.: 33 (0)1 47 20 30 33 http://www.iplusc.com Octobre 2013 1/52 UNIVERS ETUDIE ET RAPPELS METHODOLOGIQUES

Plus en détail

Bilan d activité des Groupes d Entraide Mutuelle (GEM) Année 2011. Caisse Nationale de Solidarité pour l Autonomie

Bilan d activité des Groupes d Entraide Mutuelle (GEM) Année 2011. Caisse Nationale de Solidarité pour l Autonomie Bilan d activité des Groupes d Entraide Mutuelle (GEM) Année 2011 Caisse Nationale de Solidarité pour l Autonomie Préambule : Les Groupes d Entraide Mutuelle (GEM), régis par les articles L. 114-1-1 et

Plus en détail

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 54 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

L EMPLOI EN FRANCE ET EN ZONE EURO : VERS LA REPRISE?

L EMPLOI EN FRANCE ET EN ZONE EURO : VERS LA REPRISE? La Lettre du Centre Etudes & Prospective du Groupe ALPHA N 17 Février 215 L EMPLOI EN FRANCE ET EN ZONE EURO : VERS LA REPRISE? L horizon s éclaircit pour l économie européenne : la baisse de l euro, conjuguée

Plus en détail

Lancement de Nexa Agence Régionale de Développement, d Investissement et d Innovation

Lancement de Nexa Agence Régionale de Développement, d Investissement et d Innovation DOSSIER DE PRESSE 30 janvier 2013 Lancement de Nexa Agence Régionale de Développement, d Investissement et d Innovation Dossier de presse 30 janvier 2013 Une refondation accomplie. Depuis 2010, le Conseil

Plus en détail

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable Contrat de territoire2007 203 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour le logement et lutter globalement contre la vacance FICHE

Plus en détail

Eléments. de diagnostic territorial. en Midi-Pyrénées. Zone d emploi. Toulouse. Décembre 2006

Eléments. de diagnostic territorial. en Midi-Pyrénées. Zone d emploi. Toulouse. Décembre 2006 Eléments de diagnostic territorial en Zone d emploi Décembre 2006 Contrat de plan Etat-Région 2000-2006 Eléments de diagnostic territorial : zone d emploi de La zone d emploi de TOULOUSE La zone d emploi

Plus en détail

FINANCEMENT NATIONAL DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA MODERNISATION DE L APPRENTISSAGE

FINANCEMENT NATIONAL DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA MODERNISATION DE L APPRENTISSAGE ANALYSE DE L EXECUTION DU BUDGET DE L ETAT PAR MISSION ET PROGRAMME EXERCICE 2012 COMPTE D AFFECTATION SPECIALE FINANCEMENT NATIONAL DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA MODERNISATION DE L APPRENTISSAGE MAI 2013

Plus en détail

A. RAPPEL DES OBJECTIFS ET DE LA DEMARCHE DU PROJET

A. RAPPEL DES OBJECTIFS ET DE LA DEMARCHE DU PROJET Cette étude est cofinancée par l Union européenne. L Europe s engage en Ile-de- France avec le Fonds européen de développement régional. Synthèse de l Etude «Innovation dans les entreprises de services

Plus en détail

Plan marketing 2010-2014. Doubs tourisme (Cdt)

Plan marketing 2010-2014. Doubs tourisme (Cdt) Plan marketing 2010-2014 Doubs tourisme (Cdt) Pourquoi un plan marketing? Le schéma départemental de développement touristique Ce schéma (SDDT) définit cinq grands axes pour le développement touristique

Plus en détail

café, restaurant & salon de thé DOSSIER DE CANDIDATURE franchise

café, restaurant & salon de thé DOSSIER DE CANDIDATURE franchise DOSSIER DE CANDIDATURE franchise 1. DEMANDEUR PHOTO ÉTAT CIVIL Nom Prénom Date de naissance Lieu de naissance / / Adresse Code postal Téléphone fixe Fax Ville tél portable: E-mail Situation familiale :

Plus en détail

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles FONDS EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT REGIONAL (FEDER) AQUITAINE PROGRAMME OPERATIONNEL REGIONAL 2007-2013 Soutenir le développement durable des quartiers sensibles Cahier des charges de l appel à projet régional

Plus en détail

E T U D E M U L T I C L I E N T

E T U D E M U L T I C L I E N T E T U D E M U L T I C L I E N T IIDC France : 124, Bureaux de la Colline, 92213 Saint-Cloud Cedex, France. Téléphone : 33.1.55.39.61.00 Fax : 33.1.55.39.61.01 L e M a r c h é d e s L o g i c i e l s e

Plus en détail

SYLABE et Plaine innovation Meeting

SYLABE et Plaine innovation Meeting La Seine Saint Denis, et plus particulièrement le territoire de Plaine Commune concentre un pôle important de compétences tant au niveau des entreprises que de la recherche et des formations pluridisciplinaires

Plus en détail

Panorama des formations post-baccalauréat en Transport et Logistique

Panorama des formations post-baccalauréat en Transport et Logistique Panorama des formations post-baccalauréat en Transport et Logistique AFITL - 3 mai 2006 L objectif poursuivi Offrir aux membres de l AFITL (ou à quiconque se promène sur son site Internet) un recensement

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014 CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» I.Contexte : Convaincue de l intérêt stratégique de l innovation pour le renforcement de la compétitivité des entreprises, la a lancé un appel

Plus en détail

Effectifs territoriaux au 31 décembre 2012 Tableau de bord national

Effectifs territoriaux au 31 décembre 2012 Tableau de bord national Effectifs territoriaux au 31 décembre 2012 Tableau de bord national mars 2015 Observatoire de la FPT 1/29 Ce tableau de bord est conduit, sous la direction de Mohamed Amine, responsable de l Observatoire

Plus en détail

Livret. du professeur OBJECTIF TRAVAUX PUBLICS. Le programme Le site Internet La visite Le concours photo

Livret. du professeur OBJECTIF TRAVAUX PUBLICS. Le programme Le site Internet La visite Le concours photo Livret du professeur Le programme Le site Internet La visite Le concours photo OBJECTIF TRAVAUX PUBLICS OBJECTIF TRAVAUX PUBLICS Découverte professionnelle 2010-2011 Découverte professionnelle 2010-2011

Plus en détail

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Résultats annuels 2014 des dispositifs permanents d enquêtes dans les aéroports, dans les trains et sur les aires d autoroutes

Plus en détail

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013 La preuve par Principaux enseignements du bilan des PRT et du recensement des projets télémédecine 2013 Le recensement Télémédecine 2013 01 Synthèse du recensement Télémédecine 2013 02 Répartition et maturité

Plus en détail

PNR : TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES

PNR : TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES PNR : TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Préambule Aujourd hui à travers l activité de «Recherche-Développement» l application technologique des acquis de la science est devenue non seulement l équivalent d une

Plus en détail

AQUITAINE. Suivi de la Demande touristique 2010 1 ~

AQUITAINE. Suivi de la Demande touristique 2010 1 ~ SUIVI DE LA DEMANDE TOURISTIQUE AQUITAINE ANNEE 2010 Note dee conjoncture TNS SOFRES-CRTA Suivi de la Demande touristique 2010 CRTAA DIRECCTE Aquitaine TNS T SOFRES 1 ~ SOMMAIRE AVERTISSEMENT METHODOLOGIQUE...

Plus en détail

Le diagnostic territorial emploi formation: propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie

Le diagnostic territorial emploi formation: propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie : propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie Les ateliers régionaux de l orientation tout au long de la vie Amiens, le 23 novembre 2010 Sommaire Le diagnostic territorial, de quoi parle-t-on?

Plus en détail

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011 4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 54 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

Le programme national de dépistage systématique du cancer du sein a été établi par

Le programme national de dépistage systématique du cancer du sein a été établi par Dépistage organisé du cancer du sein : le cahier des charges et son bilan après deux ans du Plan cancer Breast cancer screening: the protocol and its evaluation two years after the national plan for cancer

Plus en détail

S'abonner à l'offre Bison Futé c'est :

S'abonner à l'offre Bison Futé c'est : 1 En complément de la publication des informations routières sur le site internet Bison Futé, un service gratuit de diffusion par messagerie électronique est ouvert aux professionnels. Pour recevoir l'information

Plus en détail

Tests de sensibilité des projections aux hypothèses démographiques et économiques : variantes de chômage et de solde migratoire

Tests de sensibilité des projections aux hypothèses démographiques et économiques : variantes de chômage et de solde migratoire CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 16 décembre 2014 à 14 h 30 «Actualisation des projections» Document N 5 Document de travail, n engage pas le Conseil Tests de sensibilité des projections

Plus en détail

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire EXPÉRIENCE CLIENT Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire Etude réalisée par INIT Marketing pour Akio Software en avril 2014 sur un échantillon représentatif de la population française de 1002 panélistes

Plus en détail

La PME Marocaine. Levier de développement économique et d innovation. Saad Hamoumi Président de la commission PME

La PME Marocaine. Levier de développement économique et d innovation. Saad Hamoumi Président de la commission PME La PME Marocaine Levier de développement économique et d innovation Saad Hamoumi Président de la commission PME Rencontre des PME Ibéro Américaines et d Afrique du Nord Madrid 22 octobre 2012 I: L économie

Plus en détail

La mobilité. Au service des Outre-mer

La mobilité. Au service des Outre-mer La mobilité Au service des Outre-mer L Agence de l Outre-mer pour la Mobilité (LADOM) est une agence d Etat au service des originaires et résidents des collectivités d outre-mer. LADOM a pour mission première

Plus en détail

Le tableau de bord. Ré g i o n Ce n t r e. de l observatoire régional de l habitat et du foncier de la région Centre. Édition octobre 2009.

Le tableau de bord. Ré g i o n Ce n t r e. de l observatoire régional de l habitat et du foncier de la région Centre. Édition octobre 2009. O bservatoire R H F égional abitat oncier Ré g i o n Ce n t r e Cher - Eure-et-Loir - Indre Indre-et-Loire - Loir-et-Cher - Loiret Le tableau de bord de l observatoire régional de l habitat et du foncier

Plus en détail

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Construisons ensemble le nouveau modèle français La crise économique mondiale, d une ampleur sans précédent depuis 80 ans, ralentit la consommation,

Plus en détail

Investissements d avenir. Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)»

Investissements d avenir. Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)» Investissements d avenir Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)» Appel à projets «Innovation et compétitivité des filières agricoles et agroalimentaires» Volet compétitif «Initiatives

Plus en détail

FORMALISATION ET CAPITALISATION DES

FORMALISATION ET CAPITALISATION DES FORMALISATION ET CAPITALISATION DES CONNAISSANCES DANS L ECOSYSTEME DE L INNOVATION 1 Le constat 1.1 L apparition des écosystèmes Depuis une trentaine d années, des écosystèmes dédiés à l innovation se

Plus en détail

Fiche-action n 5.1 Accompagner les chefs d entreprise dans la définition de leur stratégie d export

Fiche-action n 5.1 Accompagner les chefs d entreprise dans la définition de leur stratégie d export Fiche-action n 5.1 Accompagner les chefs d entreprise dans la définition de leur stratégie d export ACTION : - Nature (nationale/régionale) ; - Descriptif du contenu (éventuelles sous-actions ou phases

Plus en détail

Déplacement en corse de. Olivier buquen. délégué interministériel à l intelligence économique

Déplacement en corse de. Olivier buquen. délégué interministériel à l intelligence économique Déplacement en corse de Olivier buquen délégué interministériel à l intelligence économique Mardi 28 mai 2013 12 h 00 Salle Claude Erignac Dossier de Presse 1/9 Depuis 2008, les entreprises ainsi que les

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DE LA FORMATION INITIALE EN METALLERIE. Atelier de 14h30 16h00

ETAT DES LIEUX DE LA FORMATION INITIALE EN METALLERIE. Atelier de 14h30 16h00 ETAT DES LIEUX DE LA FORMATION INITIALE EN METALLERIE Atelier de 14h30 16h00 Objectifs Identifier les zones en difficultés afin d éviter des fermetures De maintenir des effectifs suffisants dans les CFA

Plus en détail

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois Objectifs à atteindre à long terme (jusqu à 2017) - Assurer une couverture haut débit pour l ensemble des zones d activités retenues dans le cadre du schéma des ZAE - Augmenter le nombre de bénéficiaires

Plus en détail

L association française des docteurs

L association française des docteurs L association française des docteurs Promouvoir le doctorat Les docteurs constituent des ressources rares et précieuses pour les économies et les sociétés du XXIème siècle, de sorte que les pays pleinement

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 484 000 personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les

Plus en détail

avril 2012 LE PERSONNEL DES ORGANISMES DE SÉCURITÉ SOCIALE

avril 2012 LE PERSONNEL DES ORGANISMES DE SÉCURITÉ SOCIALE avril 2012 LE PERSONNEL DES ORGANISMES DE SÉCURITÉ SOCIALE Situation au 31/12/2011 PRESENTATION GENERALE 1 Les données statistiques présentées dans ce recueil portent sur le personnel permanent (à l'exception

Plus en détail

Promulgue la loi dont la teneur suit : TITRE I

Promulgue la loi dont la teneur suit : TITRE I Loi n 98-11 du 29 Rabie Ethani 1419 correspondant au 22 août 1998 portant loi d Orientation et de Programme à Projection Quinquennale sur la Recherche Scientifique et le Développement Technologique 1998-2002

Plus en détail

Réunion Information Investissements d Avenir

Réunion Information Investissements d Avenir Réunion Information Investissements d Avenir Logiciel Embarqué et Objets Connectés Sophia, 16 Juillet 2013 Investissements Avenir : Réorientation Réorientation de 2,2 Mds$ du budget non engagé des IA Soutien

Plus en détail

COUR DES COMPTES. Juin 2013

COUR DES COMPTES. Juin 2013 COUR DES COMPTES Synthèse du Rapport public thématique Juin 2013 Le financement public de la recherche, un enjeu national Avertissement Cette synthèse est destinée à faciliter la lecture et l utilisation

Plus en détail

Règlement d attribution de PM up

Règlement d attribution de PM up Règlement d attribution de PM up Le Conseil régional d Ile-de-France a mis en place le programme PM up pour soutenir le développement des petites et moyennes entreprises à fort potentiel de croissance

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Science politique de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 Activités juridiques, comptables,

Plus en détail