Rapport d activité. DREAL Basse-Normandie SOMMAIRE. Direction Régionale de l Environnement, de l Aménagement et du Logement

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport d activité. DREAL Basse-Normandie SOMMAIRE. Direction Régionale de l Environnement, de l Aménagement et du Logement"

Transcription

1 DREAL Basse-Normandie Rapport d activité 2009 Direction Régionale de l Environnement, de l Aménagement et du Logement Ministère de l Écologie, de l Énergie, du Développement durable et de la mer

2 Edito Animer et conduire la préfiguration de la DREAL en Aménager le territoire...5 Infrastructures de transports...5 Infrastructures - Domaine ferroviaire...7 Urbanisme / Planification durable...8 Logement...10 Connaissances stratégiques des territoires Préserver les milieux naturels et la biodiversité...15 Sites et paysages / Milieux aquatiques / Biodiversité Promouvoir le développement durable...18 Intégration environnementale...18 Agendas Contribuer au développement industriel Prévenir les risques technologiques et naturels...23 Contrôle des installations classées...23 Métrologie, équipements sous pression et canalisations Satisfaire les besoins en énergie tout en maîtrisant la consommation...28 Energie...28 Construction Renforcer la sécurité des transports...32 Contrôle technique des véhicules / Surveillance des centres de contrôle technique...32 Régulation, contrôle du transport routier et animation du milieu professionnel...34 Sécurité et éducation routières Mettre en oeuvre le management des services...38 Démarche qualité...38 Système d'information...38 Communication...38 Management...39 Glossaire des acronymes...41 Glossaire A à C...41 Glossaire D à M...42 Glossaire O à Z

3 ÉDITO ÉDITO L'année 2009 aura été une année très particulière pour les trois services régionaux ayant contribué à l'élaboration du présent rapport d'activité. Christophe QUINTIN Directeur de la DREAL Elle aura en effet été marquée par la phase de préfiguration de la future direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DREAL), issue de la fusion de la direction régionale de l'équipement (DRE), de la direction régionale de l'environnement (DIREN) et de la direction régionale de l'industrie, de la recherche et de l'environnement (DRIRE) à l'exception de ses activités de développement économique et de métrologie légale. La préfiguration a consisté notamment à mettre sur pied l'organisation de la DREAL, à positionner les agents sur leurs futures activités en fonction de leurs compétences et de leurs appétences, à élaborer le document stratégique régional - vision des enjeux stratégiques partagée par l'ensemble des services et opérateurs mettant en œuvre les politiques du MEEDDM en région - et à débuter les travaux en vue de développer une culture commune aux agents de la DREAL, ce qui prendra bien évidemment de nombreuses années. Inutile de dire que le travail n'a pas manqué! Ayant repris en milieu d'année le flambeau, je n'ai eu qu'à achever le travail engagé par mon prédécesseur, Alain Schmitt. Comme le dit l'adage, pendant les travaux, la vente continue. L'intense travail de préfiguration n'est pas venu se substituer aux missions classiquement conduites par les services et ce rapport d'activité permettra de vous montrer l'importance du travail accompli : une bonne partie des objectifs assignés en début d'année ont été atteints ce qui, dans ce contexte, n'est pas loin de constituer un exploit pour lequel je me dois de féliciter chaque agent. Nous continuerons bien évidemment à conduire en 2010 les actions qui étaient les nôtres jusqu'à présent. Le fonctionnement en mode DREAL se traduira par plusieurs changements, plus ou moins visibles de l'extérieur : davantage de transversalité dans la construction de nos avis et dans l'instruction de nos dossiers, de manière à construire un dire de l'etat réellement en phase avec les conclusions du Grenelle de l'environnement ; une montée en charge progressive du management de la qualité, de la sécurité et de l'environnement, en profitant des acquis de la DRIRE, qui était certifiée selon la norme ISO 9001 ; une prise en compte plus nette des besoins et des attentes de nos parties prenantes, raison pour laquelle j'ai décidé de créer un comité des parties prenantes de la DREAL sur lequel je compte pour orienter efficacement notre action ; une approche renouvelée des modes de travail avec les directions départementales interministérielles, en accord avec la philosophie de la réforme de l'administration territoriale de l'etat. Parmi nos priorités d'actions métiers 2010, je retiendrai les éléments suivants : année internationale de la biodiversité, mise en œuvre de Natura 2000 en mer, mise en œuvre du plan de modernisation des itinéraires, achèvement de la mise en conformité des installations classées à la directive IPPC, engagement des travaux sur l'élaboration d'un référentiel stratégique territorial, territorialisation du Grenelle de l'environnement, participation à la réflexion sur la ligne LGV Normandie. Cette liste, nécessairement limitative, offre un aperçu de l'éventail des actions désormais conduites par la DREAL. Je me permettrai de conclure cet éditorial par un appel aux bonnes volontés, qui traduit bien mon mode de pensée. La création de la DREAL ne sera une réussite que si nos interlocuteurs nous font part au fil de l'eau, sans complaisance, de leur appréciation de notre travail. Ce thermomètre externe est indispensable pour optimiser nos modes de travail, alors que peu d'administrations ont eu à relever le challenge qui est devant nous (le MEEDDM est probablement l'un des premiers ministères au monde à couvrir un champs si vaste de compétences : énergie, déplacements, transports, environnement, risques, aménagement, logement, développement durable, etc.). Je compte donc sur vous! 3

4 1. ANIMER ET CONDUIRE LA PRÉFIGURATION DE LA DREAL EN 2009 Faits marquants 2009 La préfiguration en construction de la DREAL a démarré en janvier 2009, elle s est déroulée en trois phases : 1 ère phase : élaboration du volet stratégique, du projet de service et du macro-organigramme. 2 ème phase : organisation détaillée de la DREAL. 3 ème phase : processus d affectation des agents. Pour la mener à bien, une organisation a été mise en place et comprenait : des instances décisionnelles - un préfigurateur - une mission d appui - un comité de pilotage des instances opérationnelles - une équipe projet - des groupes de travail thématiques - le groupe des préfigurateurs des services et missions identifiés dans le macro-organigramme des instances consultatives - les CODIR communs DRIRE / DIREN / DRE des instances de concertation et dialogue de gestion - les CTP - l instance régionale de concertation - les échanges avec les agents des trois directions Des actions ont été réalisées : le 24 février, les personnels des trois directions ont été réunis en assemblée générale au cours de laquelle les phases de la préfiguration et la méthodologie mise en place leur ont été présentées, le 26 février, les cadres des trois directions réunis en séminaire ont réfléchi aux problématiques DREAL, l instance régionale de concertation s est réunie le 23 février et le 24 mars, 9 numéros de Fil Info, lettre de la préfiguration, ont été diffusées, le 31 mars, un forum a été organisé au centre de congrès de Caen au cours duquel les métiers et activités des trois directions ont été présentés à l'ensemble du personnel. Au cours de ce forum, l enquête interne menée par le CNAM a été restituée aux agents. En juin, une cellule d écoute et d accompagnement a été créée pour les agents des 3 directions. Un plan de communication a été élaboré à partir d'un audit interne réalisé par le CNAM en interne et le CETE de l'ouest en externe. Un projet de service à été réalisé. Un organigramme de la nouvelle direction a été bati. 4

5 2. AMÉNAGER LE TERRITOIRE Infrastructures de transports FAITS MARQUANTS 2009 La Basse-Normandie sous les projecteurs Visite du chantier de l aménagement de la RN174 par Dominique BUSSEREAU, secrétaire d Etat aux transports, le 31 août Visite de Patrick DEVEDJIAN, ministre chargé de la mise en œuvre du plan de relance, le 3 novembre 2009, sur la déviation de Loucelles, représentant la 1000 ème opération du plan de relance national. Le plan de relance RN13 - Déviation de Loucelles : aménagement de 7,5 km dont 2,5 en tracé neuf. L opération, d un montant de 30 M, consiste à dévier la commune de Loucelles de la Grande Route par une section nouvelle à 2x2 voies sur une longueur de 2,5 km et d assurer la mise aux normes autoroutières de 5 km de 2x2 voies existantes. Parallèlement, un itinéraire de substitution sera créé. Les travaux ont démarré le 7 octobre par la création du rétablissement de la RD158 et devraient s achever courant RN174 entre Saint-Lô et Carentan : démarrage pour la section nord des travaux de 4 ouvrages dès le mois de septembre Le coût total de travaux est de 7,5 M. L environnement Sur la RN12, signature en janvier d une charte avec CDC Biodiversité dans le cadre de la réalisation des obligations de mesures compensatoires pour les habitats naturels relatif à l élargissement des tronçons Le Mêle sur Sarthe / Hauterive et aérodrome de Mortagne / La Jarretière représentant 150 hectares. Sur la déviation de Loucelles, mise en place du gite et de mesures de protection en faveur des chiroptères dans le cadre du plan national de sauvegarde de l espèce. Sur la RN 174, le projet est mené dans le respect maximum de la problématique environnementale ce qui s est traduit par de nombreuses mesures de protection faunistique et floristique : création de mares à amphibiens, capture et déplacement d espèces protégées, niches à chauves-souris, franchissement du canal Vire-Taute par ouvrage assurant la transparence et la continuité des berges, acquisition de terrains en compensation du passage en zone Natura 2000 Du côté des travaux RN174 section sud Porte Verte - RD8 : ouverture à la circulation le 10 novembre, après achèvement des travaux de terrassements, chaussées et équipements ainsi que des procédures d audit de sécurité et d inspection préalable à la mise en service. RN174 section centre Déviation Saint Jean de Daye : achèvement des ouvrages d art au premier trimestre. Démarrage en mai des travaux de terrassements qui sont toujours en cours. La mise en service est envisagée à l automne RN13 Virage des Chèvres (dép 50) : ouverture à la circulation depuis avril RN13 Barreau des Flamands (dép 50) : reprise des travaux en décembre RN12 Aménagement entre Hauterive et Le Mêle : - Essentiellement des travaux de chaussées et de clôtures (fin prévue en mars 2010). - Réalisation partielle de l itinéraire de substitution devant relier la RD42. - Réalisation des ouvrages (PI8) et des équipements aux extrémités Est et Ouest. - Végétalisation des déblais et remblais et réalisation des travaux connexes. Accompagnement des projets routiers Sur l'a88, mise en œuvre de la démarche 1% paysage et développement, sous l'égide du préfet de région, avec la constitution le 25 novembre 2008 d un comité régional de pilotage et de comités techniques départementaux. 5

6 2. AMÉNAGER LE TERRITOIRE Chiffres clés En 2009, près de 45 M de crédits de paiement ont été dépensés en Basse-Normandie au titre des investissements du réseau routier national. OBJECTIFS 2010 Finaliser la démarche d élaboration du PDMI (programme de modernisation des itinéraires) qui avoisinera les 187 M. Mettre en service à l automne la section centre de la RN174 Déviation Saint Jean de Daye : achèvement des ouvrages d art au premier trimestre. Poursuivre les travaux engagés dans le cadre de la déviation de Loucelles, lancer la réalisation de l ouvrage hydraulique et de deux tronçons de l itinéraire de substitution. Achever les travaux relatifs au doublement du Barreau des Flamands (port de Cherbourg) avec une mise en service prévue mi Réaliser dans le cadre de la déviation de Falaise (A88 Calvados) l enquête d utilité publique relative à l itinéraire agricole au premier semestre Réaliser le dossier d'axe et mettre en oeuvre la charte d'objectifs pour l'a88, au titre de la politique du 1% paysage et développement. Démarrer dans le département 14 les travaux de l itinéraire de substitution de l A88 au sud de Caen entre la RD229 et la RD89b sur une longueur de 2,5 km. Poursuivre sur la RN12 les travaux de la déviation Nord Ouest d Alençon : ouvrages hydrauliques 15 et 16, passage inférieur n 14 rétablissant une voie SNCF. Notifier fin 2010 le marché de terrassements, assainissement et chaussées afin de commencer les travaux dès Mettre en service la déviation Hauterive/Le Mêle-sur-Sarthe RN 12 sur une longueur de 10,5 km. ENJEUX Le SRMO a pour mission de réaliser les projets routiers dans le respect des enveloppes financières allouées, des délais annoncés et en respectant les engagements pris à travers les programmes d opérations. Les projets doivent également se conformer aux réglementations et normes techniques en vigueur. En particulier, l enjeu est d inscrire les infrastructures dans les orientations du Grenelle de l environnement, en veillant à préserver la biodiversité et en améliorant la sécurité routière. Afin de conforter ses pratiques, le SRMO a initié en début d année 2009 une démarche qualité qui devrait s intégrer dans la démarche qualité de la DREAL (conformité à la norme ISO ). MISSIONS Au sein de la DRE, le Service Routier de Maîtrise d Ouvrage (SRMO) assure la maîtrise d ouvrage des opérations du réseau routier et autoroutier national non concédé, tant en programmation et suivi financier, qu en pilotage des études et travaux. Il est l interface avec la maîtrise d œuvre - publique ou privée - et les autres partenaires - conseils généraux, conseil régional, préfectures, entreprises, usagers). Plus concrètement, les travaux routiers sont la partie visible d une opération : ouvrages d art, terrassements, assainissements, chaussées, giratoires... Mais préalablement à tous travaux, les études, les procédures et en particulier la concertation, éléments très sensibles, mobilisent fortement le service. 6

7 2. AMÉNAGER LE TERRITOIRE Infrastructure - Domaine ferroviaire FAITS MARQUANTS 2009 Desserte du Mont Saint Michel Une étude de capacité Lison-Dol a été réalisée afin de mesurer les risques de saturation et de dimensionner au mieux les infrastructures (poste de la gare d Avranches, modernisation Avranches Pontorson). Caen / Le Mans L étude, niveau avant-projet, de régénération de la voie ferrée entre Mézidon et Alençon a été réalisée et les études de niveau projet ont été lancées fin Les études préliminaires du Poste de commande d'alençon et les études d'avant-projet concernant un Block Automatique à Permissivité Restreinte (BAPR) sur le tronçon Surdon-Alençon ont été achevées en Paris / Granville L étude pré-fonctionnelle de la ligne Paris-Granville a été engagée et l'étude d'opportunité de suppression des passages à niveau est également en cours. Le 14 avril 2009, Dominique Bussereau, Secrétaire d'etat chargé des Transports, a confié au Préfet de Région une mission de pilotage et de coordination des études et actions à mener pour l'amélioration de la desserte ferroviaire de la ligne Paris-Granville. Le Préfet de Région a remis sa feuille de route au Secrétaire d'etat et réuni le premier comité de pilotage, à Flers, le 7 décembre 2009, pour présenter à l'ensemble des acteurs concernés l'articulation dans le temps des chantiers identifiés par l'étude pré-fonctionnelle. Liaison Rapide Paris - Normandie Le 16 juillet 2009, dans son discours consacré à la politique maritime, le Président de la République a donné son feu vert au projet de liaison rapide permettant de relier Paris au Havre en 1h15 et qui, passant par Mantes et Rouen, bénéficiera également à la Basse-Normandie. Le 15 octobre 2009, à Mantes, Dominique BUSSEREAU a installé le comité de pilotage de cette future ligne Paris-Normandie, et en a confié la présidence au Préfet Jean-Pierre DUPORT. L'objectif de ce comité est d'organiser, dès 2011, le débat public préalable au projet. Le 14 décembre 2009, le premier Comité Territorial Basse-Normandie de la future ligne Paris-Normandie, déclinaison régionale du comité de pilotage, s'est tenu à Caen, en présence de Jean-Pierre DUPORT, afin de présenter l'avancement des actions préparatoires au débat public et d'engager les échanges avec les élus concernés sur les enjeux et perspectives d'aménagement pour la Basse- Normandie liés à la création de la ligne grande vitesse. OBJECTIFS 2010 Les objectifs au titre de 2010 portent sur la poursuite des études des diverses opérations et l'engagement des phases réalisation de l'opération de modernisation de la voie entre Mézidon et Canon, ainsi que de la 1 ère tranche Serquigny-Oissel. Deux opérations sont plus particulièrement sensibles : la modernisation de la ligne Paris-Granville, compte tenu des nombreux problèmes constatés sur cette liaison et subis par les usagers, en terme de régularité et de fiabilité de la ligne. L'objectif est de mener en 2010 l'ensemble des études nécessaires à la prise de décision sur les aménagements lourds à prévoir pour lancer les études opérationnelles en le projet de ligne nouvelle Paris- Normandie (LNPN), compte tenu de l'enjeu que représente pour le développement de la Basse- Normandie le fait de fiabiliser et diminuer les temps de parcours des trajets entre Caen et Paris. L'objectif pour 2010 est la construction des différents scénarios sur la base du recueil des fonctionnalités attendues pour cette nouvelle ligne. L'année 2010 va être également l'année de la révision à mi-parcours du CPER , permettant ainsi de faire un point précis sur l'avancement et le financement de l'ensemble des opérations. Au delà d'une planification permettant de consommer les crédits inscrits à l'actuel CPER, il importe également de programmer en fin de CPER les phases études permettant d'envisager, dès le début du contrat suivant, l'engagement de phases travaux. 7

8 2. AMÉNAGER LE TERRITOIRE Urbanisme / Planification durable FAITS MARQUANTS 2009 : Les SCoT Grenelle En 2009, le MEEDDM a lancé la démarche SCoT - Grenelle qui est une démarche d accompagnement des thèmes nouveaux impulsés par le Grenelle de l environnement dans les schémas de cohérence territoriale (SCoT). Elle va se dérouler pendant trois ans, sur douze sites de SCOT jugés représentatifs de la diversité des contextes locaux. Sur les douze SCoT retenus, deux sont situés en Basse-Normandie. Il s agit des SCoT de Caen Métropole et du Pays de la Baie du Mont-Saint-Michel. Ceux-ci ont reçu une enveloppe financière leur permettant de réaliser des études spécifiques sur des thèmes à approfondir : la prise en compte du plan énergie climat territorial et la mise en œuvre d une trame verte et bleue dans le cas de Caen Métropole, les questions d économie d espace et de continuité écologique pour le Pays de la Baie du Mont-Saint-Michel. Chiffres clés La réforme de l ingénierie publique Nombre d'agents du MEEDDM en Basse- Normandie concernés par le repositionnement en juin 2009 : Calvados : 57 agents Manche : 69 agents Orne : 47 agents Total Basse-Normandie : 173 agents Nombre de contrats en cours dans le champs concurrentiel au 30 juin 2009 (services déconcentrés du MEEDDM) : Calvados : 153 contrats Manche : 214 contrats Orne : 66 contrats Total Basse-Normandie : 433 contrats LA RÉFORME DE L INGÉNIERIE PUBLIQUE Le premier semestre 2009 a été consacré à la réalisation du "plan de redéploiement des capacités d'ingénierie en région" (PRIR), élaboré conjointement par les services régionaux et départementaux du MEEDDM et du MAAP. L atelier d aménagement et d urbanisme régional L atelier d aménagement et d urbanisme régional, piloté par la DRE et rassemblant les bureaux d études d aménagement et d urbanisme de Basse- Normandie et les équipes planification de la DDEA 14 et des DDE 50 et 61, s est réuni le 15 juin Deux thèmes étaient à l ordre du jour : agriculture et urbanisme et numérisation des plans locaux d urbanisme (PLU). Le premier thème a abordé le contexte général de l agriculture et des outils de connaissance et d information, ainsi que la prise en compte de l agriculture dans les différents documents du PLU. Le second thème a été l occasion de présenter aux bureaux d études, à partir de la démarche de numérisation des PLU initiée par le biais du pôle géomatique normand (PGN), les perspectives offertes en la matière. Le PRIR s'inscrit dans le contexte général de la révision générale des politiques publiques (RGPP) et relève plus spécifiquement de la mesure concernant la suppression progressive de l activité d ingénierie concurrentielle de manière à recentrer les missions, modes d'intervention et moyens sur les politiques publiques prioritaires portées par le MEEDDM, s agissant notamment de la mise en œuvre du Grenelle de l'environnement. La cessation des activités concurrentielles implique le repositionnement de tous les agents œuvrant dans ce champ et la mise en œuvre de mesures d'accompagnement et de formation. Les prestations d'ingénierie entrant dans le champ concurrentiel seront définitivement achevées d'ici fin Ce retrait est effectué en concertation avec les collectivités locales, sous la responsabilité des préfets de département. 8

9 2. AMÉNAGER LE TERRITOIRE Chiffres clés 3 SCoT approuvés en 2007 et 2008 : 2 dans le Calvados : Nord Pays d Auge et Bessin, 1 dans la Manche : Pays Saint-Lois. 7 SCoT en cours d élaboration (dont 2 Grenelle ) : 3 dans le Calvados : Caen Métropole (Grenelle), Sud Pays d Auge et Bocage (Vire) ; 3 dans la Manche : Centre Manche Ouest, Pays de la Baie du Mont-Saint-Michel (Grenelle), et Pays du Cotentin ; 1 dans l Orne : Alençon. OBJECTIFS 2010 Sur le volet aménagement du territoire les objectifs poursuivis sont les suivants : Mettre en place une organisation efficace au sein de la DREAL pour porter les politiques du ministère à travers les documents de planification et d'urbanisme, tant ceux de l'etat que ceux des collectivités locales. Développer à l'échelle régionale le plan national ville durable et construire un réseau régional de compétences sur la ville. Définir et mettre en oeuvre une stratégie de la DREAL sur l'aménagement numérique des territoires. Investir le domaine de l'action foncière pour concourir à la maîtrise de la consommation du foncier et des ressources naturelles. ENJEUX 2010 Le service a vocation à traiter les questions relatives à l'aménagement durable du territoire. Il s'agit d'intervenir de manière très transversale à travers les divers compétences de la DREAL issue de la fusion des DIREN, DRIRE et DRE, en intégrant les priorités du Grenelle de l'environnement. En Basse Normandie, la thématique de la maîtrise du foncier, le développement des réseaux numériques et l'intégration des risques dans les documents d'urbanisme constituent des enjeux à considérer pour mieux inscrire dans les territoires dans des logiques de développement durable. MISSIONS En 2010, une division aménagement du territoire est créée au sein du service Aménagement des Territoires, Infrastructures et Habitat. Cette division a pour mission de traiter des questions d'aménagement du territoire de manière très transversale, à travers les compétences de la DREAL, issue de la fusion des DIREN, DRIRE et DRE, et en intégrant les priorités du Grenelle de l'environnement. Les missions s'inscrivent autour des volets suivants : 1/ Aménagement numérique du territoire et services : - structuration de maîtrise d'ouvrage locales dans le cadre de structures de réflexion globales et d'orientation (schémas de concertation régionale et schémas directeurs), - animation régionale du réseau territorial des DDT (M), - développement de la connaissance des données (SIG), - avis en opportunité au titre de financement FEDER, - portage du volet aménagement numérique du territoire dans l'élaboration des documents de planification et d'urbanisme. 2/ Planification et urbanisme - participation à l élaboration des DAT et du porter à connaissance, - association de l Etat sur des documents à enjeux, - pilotage de l'avis DREAL sur les documents d'urbanisme et de planification (portage des prérogatives de l'etat), - pilotage de réseaux métiers et d'experts (agences d'urbanisme, clubs). 3/ Coordination de l'appui technique aux collectivités - animation sur le développement durable des territoires, - mise en oeuvre du PRIR. 4/ Financement des projets d'aménagement du territoire (Fonds européens - CPER) - faire connaître les différents leviers de financements publics, - relais et veille sur les priorités MEEDDM, - pilotage des avis transversaux sur dossiers FEDER et évaluations qualitatives. 5/ Politique d'utilisation de l'espace - lutte contre l'étalement urbain, - connaissance de la consommation d'espace, - les outils d'observation du foncier, - définition de la doctrine. 9

10 2. AMÉNAGER LE TERRITOIRE Logement FAITS MARQUANTS 2009 : En 2009, les faits marquants en matière d'habitat et de logement sont les suivants : Un contexte global de la construction en recul avec un repli de -23,5% des autorisations de construire et de -23,8% des mises en chantier. Les ventes de logements neufs collectifs se sont elles redressées d'au moins 8 % par rapport à La production de logements locatifs sociaux a enregistré une légère baisse de -2,4% pour une production de logements financés en PLUS-PLAI. Cette année clôt le plan de cohésion sociale ( ) avec un bilan total de logements sociaux produit soit près de 88% des objectifs. Toutefois, malgré l'effort de construction accompli ces dernières années, une tension sur la demande en logements locatifs sociaux persiste sur certaines zones (Agglomérations de Caen, Cherbourg et Granville, Côte fleurie) tandis que le marché se détend fortement dans l'orne. Par ailleurs 879 logements du parc locatif social on été réhabilités pour l'essentiel dans la Manche et dans l'orne. Concernant le logement d urgence et l humanisation des places d hébergement, 76 chambres ont été financées sur l agglomération Caennaise et 4 établissements d'accueil d'urgence on fait l'objet de travaux d'humanisation. La réhabilitation du parc privé a connu en 2009 des résultats en progression constante grâce au plan de cohésion sociale. Dans ce cadre ce sont logements qui ont été réhabilités dont pour les propriétaires occupants et pour les propriétaires bailleurs. La lutte contre l habitat indigne est également en progression : 251 logements réhabilités pour les propriétaires occupants et 276 pour les propriétaires bailleurs en 2009, même si les objectifs du Plan de Cohésion Sociale ne sont atteints qu'à 60 % pour les propriétaires bailleurs et 56 % pour les propriétaires occupants. Une grande partie des logements indignes est en effet très dispersée sur le territoire et difficile à repérer notamment en zone rurale. Dans le cadre du plan de relance, sur un objectif de 800 PASS-FONCIER alloués à la Basse-Normandie pour l'accession à la propriété, 168 aides ont d'ores et déjà été versées aux collectivités (145 communes engagées) ce qui traduit un bon dynamisme du dispositif. Pour la mise en oeuvre du DALO, entré dans sa deuxième année d'application, les commissions de médiation ont enregistré 249 recours, soit 31% de plus qu'en Depuis leur entrée en fonction, 139 ménages ont trouvé une solution effective de relogement. Le programme de rénovation urbaine qui totalise 8 conventions pour 14 sites au total s'élève à 179,3 M. Le plan de relance initié en 2009 a permis de compléter ce montant par une enveloppe complémentaire de 4,5 M. Concernant la mise en oeuvre de la politique de la ville, la DRE a lancé la réalisation d'une étude de faisabilité d'un centre de ressources destiné aux professionnels du développement social urbain. Ce centre devrait être mis en oeuvre en Enfin, concernant les grands évènements, on peut signaler la visite de Benoist APPARU fin 2009 à Caen pour expliquer les orientations de la politique nationale du logement. Chiffres clés 3224 logements réhabilités avec des aides de l'anah. 168 aides PASS-FONCIER accordées. 179,3 M engagés sur les opérations de l'anru logements sociaux financés dont 1096 PLUS-PLAI. 139 ménages relogés grâce au Droit au Logement Opposable (DALO). 10

11 2. AMÉNAGER LE TERRITOIRE OBJECTIFS 2010 Mettre en place la nouvelle organisation liée aux nouvelles missions de la DREAL pour l'anah (programmation des crédits en particulier). Mettre en oeuvre la nouvelle politique du logement social (recentrage sur les zones tendues) en préservant les acquis sur la qualité environnementale des constructions (économies d'énergie en particulier). Poursuivre la politique des partenariats avec les acteurs du logement en Basse-Normandie. Construire l'animation de la politique sociale du logement (DALO notamment) en la fondant sur une meilleure connaissance de la précarité face au logement. ENJEUX 2010 En 2010, la politique du logement social est orientée vers la production de logements en zones tendues. Pour mieux répondre aux besoins en logement, il est nécessaire d'avoir une meilleure connaissance qualitative de ces besoins. Par ailleurs, un important programme de renouvellement urbain est en cours (10 sites et 640 M de travaux). Enfin la réorganisation de l ANAH, ayant conduit à confier aux DREAL à partir de 2010, sous l autorité du préfet de région, la programmation des aides de l ANAH constitue un élément nouveau, qui permettra d avoir un mode d intervention plus global en matière de logement social. MISSIONS Sur le plan général, le service a vocation à traiter des dossiers touchant à la transformation du territoire, liée à l'activité humaine et à la création d'espaces de vie. Il s'agira d'inscrire ces transformations dans une dynamique durable. Autour de la thématique Habitat - Ville, les missions porteront essentiellement sur : le pilotage de la politique du logement social public et privé : - programmation des aides au logement en lien avec les acteurs institutionnels au regard d'objectifs ; rôle d'animateur pour la modernisation du tissu des opérateurs du logement social, - la programmation des aides à destination du parc privé (ANAH), - le développement de l'offre de logement à destination des publics spécifiques, - l'animation régionale des services départementaux de l'etat en charge de la mise en oeuvre des politiques sociales du logement, l'animation régionale sur le renouvellement urbain : - l'observation de la déclinaison sur la région de la politique de la ville, - la définition et la promotion du concept de ville durable, le suivi des données statistiques du logement : enquêtes habitat et valorisation des données 11

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE DOSSIER DE PRESSE

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE DOSSIER DE PRESSE MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE DOSSIER DE PRESSE Réorganisation du ministère Un grand ministère pour le grand défi de la planète Le 10

Plus en détail

Au regard de ces observations, les conseillers émettent un avis favorable au rapport du Conseil Régional.

Au regard de ces observations, les conseillers émettent un avis favorable au rapport du Conseil Régional. C. Une nécessaire clarification des règles relatives aux mesures compensatoires Dans le cadre du principe «Eviter Réduire - Compenser», les conseillers rappellent la nécessité de clarifier les règles inhérentes

Plus en détail

LE BILAN DE VINGT ANNEES POUR LA PRISE EN COMPTE DE L'ENVIRONNEMENT DANS LES TRAVAUX ET AMENAGEMENTS

LE BILAN DE VINGT ANNEES POUR LA PRISE EN COMPTE DE L'ENVIRONNEMENT DANS LES TRAVAUX ET AMENAGEMENTS LE BILAN DE VINGT ANNEES POUR LA PRISE EN COMPTE DE L'ENVIRONNEMENT DANS LES TRAVAUX ET AMENAGEMENTS 1 - A l'origine, l'atelier Central de l'environnement (ACE) 2 - De l'ace à la Sous Direction de l'aménagement

Plus en détail

Direction Départementale des Territoires. Le Programme local de l'habitat

Direction Départementale des Territoires. Le Programme local de l'habitat Direction Départementale des Territoires Le Programme local de l'habitat Ordre du jour I - Définitions. Le PLH. Le logement II - Cadre juridique/repères historiques III - La démarche d'élaboration du PLH.

Plus en détail

La directive inondation

La directive inondation La directive inondation Stratégies locales de gestion des risques d inondation Bassin Seine-Normandie 2013 Les dispositions de la directive européenne sur le risque inondation se mettent progressivement

Plus en détail

LA MODERNISATION DU MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE (MEEDDAT)

LA MODERNISATION DU MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE (MEEDDAT) Partie I. Décisions du CMPP du 4 avril 2008 Page 1 sur 5 LA MODERNISATION DU MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE () Quelles sont les missions

Plus en détail

Projet de Plan de Gestion des Risques d Inondation. du bassin Seine Normandie. Forum de l eau Seine-Amont 15 janvier 2015

Projet de Plan de Gestion des Risques d Inondation. du bassin Seine Normandie. Forum de l eau Seine-Amont 15 janvier 2015 Projet de Plan de Gestion des Risques d Inondation du bassin Seine Normandie Forum de l eau Seine-Amont 15 janvier 2015 Élodie SALLES délégation de bassin - DRIEE Direction Régionale et Interdépartementale

Plus en détail

Paris, le. Le ministre d Etat, ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement durable et de l Aménagement du territoire

Paris, le. Le ministre d Etat, ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement durable et de l Aménagement du territoire Secrétariat général Secrétariat général Paris, le Le ministre d Etat, ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement durable et de l Aménagement du territoire Le ministre de l Agriculture et de

Plus en détail

Kit de présentation du SRCE Consultation. Schéma régional de cohérence écologique

Kit de présentation du SRCE Consultation. Schéma régional de cohérence écologique Kit de présentation du SRCE Consultation Schéma régional de cohérence écologique Définition du SRCE Trame Verte et Bleue (lois Grenelle) Schéma Régional de Cohérence Ecologique Elaboration Etat / Région

Plus en détail

Ville de Fontaine Synthèse du travail sur la trame verte et bleue urbaine

Ville de Fontaine Synthèse du travail sur la trame verte et bleue urbaine Ville de Fontaine Synthèse du travail sur la trame verte et bleue urbaine Synthèse rédigée par C. Drouin Mise en place d'une trame verte et bleue à Fontaine En 2010, la ville de Fontaine s'est engagée

Plus en détail

Point d étape Note méthodologique

Point d étape Note méthodologique Point d étape Note méthodologique Avril 2008 Avril 2008 SOMMAIRE... Préambule : Enjeux et objectifs des points d étape... 4 Partie 1 : Réalisation des points d étape pour les projets de rénovation urbaine

Plus en détail

SCOT du Pays de Saintonge Romane! 11 JUILLET 2014

SCOT du Pays de Saintonge Romane! 11 JUILLET 2014 11 JUILLET 2014 1 DÉROULEMENT Des temps de présentation Des tables-rondes Des débats Fin du séminaire : 16h45 2 3 Contenu et objectifs du SCOT Un SCOT, c est avant tout un projet de territoire à moyen

Plus en détail

Pour un observatoire interministériel cartographique et statistique

Pour un observatoire interministériel cartographique et statistique direction départementale de l Équipement et de l Agriculture Cantal Aurillac, le 17 décembre 2009 Note à l attention de Monsieur le Préfet service de la connaissance et du développement des territoires

Plus en détail

La «trame verte et bleue» Note de présentation

La «trame verte et bleue» Note de présentation La «trame verte et bleue» Note de présentation Paris, le 4 janvier 2012 Arnaud Gossement Avocat associé Cécile Baudet élève avocate Selarl Gossement avocats Objet La présente note a pour seul objet de

Plus en détail

ORGANISATION DES POINTS D ETAPE

ORGANISATION DES POINTS D ETAPE Projet de note méthodologique ANRU Janvier 2008 ORGANISATION DES POINTS D ETAPE Note méthodologique 1. PRESENTATION GENERALE 1. Enjeux et objectifs des points d étape Les points d étape, réalisés deux

Plus en détail

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES Offre de service : ASSISTANCE POUR LA MISE EN PLACE EQUIPE PROJET Appui méthodologique et expertise sur des projets complexes nécessitant des expertises techniques poussées au regard de l évolution des

Plus en détail

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Schéma Régional de Cohérence Écologique (SRCE) Réunion commission EauBiodiversité-Déchets 22 janvier 2015 DGALN - Direction de l'eau et de la Biodiversité 1 Ordre du jour

Plus en détail

Présentation du projet de SRCE

Présentation du projet de SRCE Présentation du projet de SRCE Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDTL Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Champagne-Ardenne www.champagne-ardenne.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

iche 5 La décentralisation dans le domaine du patrimoine

iche 5 La décentralisation dans le domaine du patrimoine Page 12 La décentralisation dans le domaine du patrimoine 1 / Les objectifs poursuivis et les principes qui fondent les propositions de décentralisation 2 / Une nouvelle répartition des rôles entre les

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT DES TERRITOIRES

DÉVELOPPEMENT DES TERRITOIRES INSET DE NANCY DÉVELOPPEMENT DES TERRITOIRES LE RÉSEAU DES CADRES ET DE L EXPERTISE TERRITORIALE INSET Angers, INSET Dunkerque, INSET Montpellier, INSET, INET Pour toute information et inscription : Jean-François

Plus en détail

LA LIAISON NOUVELLE PARIS-NORMANDIE (LNPN) Contexte et genèse du projet

LA LIAISON NOUVELLE PARIS-NORMANDIE (LNPN) Contexte et genèse du projet LA LIAISON NOUVELLE PARIS-NORMANDIE (LNPN) Contexte et genèse du projet 21 SEPTEMBRE 2011 1971 Les origines Le voyage inaugural du «turbo train» a eu lieu le 14 mars 1970 sur la ligne Paris-Caen. Les rames

Plus en détail

La réforme des études d'impact et de l'enquête publique

La réforme des études d'impact et de l'enquête publique La réforme des études d'impact et de l'enquête publique Sous-préfecture juillet 2012 DREAL Picardie DIRECTION REGIONALE DE L'ENVIRONNEMENT DE L'AMENAGEMENT ET DU LOGEMENT DE PICARDIE Décret n 2011-2021

Plus en détail

CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020

CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020 Contribution CCI de région PACA CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020 Le Plan Rhône un projet de territoire intégré La CCIR PACA soutient cet outil de cohésion économique,

Plus en détail

Contexte de l'étude GRACE A UNE APPROCHE PAYSAGERE

Contexte de l'étude GRACE A UNE APPROCHE PAYSAGERE Contexte de l'étude Délibération de la Communauté d'agglomération de Saint Quentin en Yvelines (CASQY) pour élaborer son PLU Intercommunal 20/12/2012 : réalisation du diagnostic du PLUi en régie par la

Plus en détail

Révision générale du plan local d urbanisme

Révision générale du plan local d urbanisme Révision générale du plan local d urbanisme Qu est ce qu un plan local d urbanisme? Le PLU est un outil d'aménagement et de gestion de l'espace qui permet de planifier, maîtriser et ordonner l'organisation

Plus en détail

STRATEGIE GLOBALE POUR LA BIODIVERSITE EN PROVENCE-ALPES-COTE D AZUR. CRB 3 juin 2014

STRATEGIE GLOBALE POUR LA BIODIVERSITE EN PROVENCE-ALPES-COTE D AZUR. CRB 3 juin 2014 STRATEGIE GLOBALE POUR LA BIODIVERSITE EN PROVENCE-ALPES-COTE D AZUR CRB 3 juin 2014 Une démarche de co-construction depuis 2010 : 1 - Diagnostic partagé (état de la biodiversité, relations homme-nature,

Plus en détail

Lettre d actualité de l urbanisme

Lettre d actualité de l urbanisme n 3 Février 2010 Lettre d actualité de l urbanisme de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer du Calvados 1- ACTUALITÉ DES DÉCISIONS DU CONSEIL D'ÉTAT Décision du conseil d'etat (CE) n

Plus en détail

On distingue trois grandes périodes dans l'évolution des Agences :

On distingue trois grandes périodes dans l'évolution des Agences : LAgence L Agence d Urbanisme et de Développement de la Région de Saint Omer : évolution des missions i Colloque «Collectivités territoriales et processus d'urbanisation : Méthodes d'accompagnement et rôles

Plus en détail

Le Parc naturel régional du Gâtinais français. Déplacement Bas Saint Laurent 1

Le Parc naturel régional du Gâtinais français. Déplacement Bas Saint Laurent 1 Le Parc naturel régional du Gâtinais français Déplacement Bas Saint Laurent 1 46 Parcs naturels régionaux en France Déplacement Bas Saint Laurent 2 Les missions d'un Parc Protéger et mettre en valeur les

Plus en détail

NIVEAU Master 2 PAYSAGE Spécialisation IT Ingénierie des Territoires

NIVEAU Master 2 PAYSAGE Spécialisation IT Ingénierie des Territoires NIVEAU Master 2 PAYSAGE Spécialisation IT Ingénierie des Territoires SEMESTRE 9 Winter Semester 2014-2015 1/7 Sommaire Percevoir et se représenter le paysage... 3 Politique, économie et droit de l environnement

Plus en détail

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Le tableau ci-après décline : - dans la colonne «Tronc commun», le profil de base, à travers la finalité du poste, les missions,

Plus en détail

LES DIFFERENTS DOCUMENTS PRENANT EN COMPTE L'AMENAGEMENT LOCAL ET L'EOLIEN

LES DIFFERENTS DOCUMENTS PRENANT EN COMPTE L'AMENAGEMENT LOCAL ET L'EOLIEN LES DIFFERENTS DOCUMENTS PRENANT EN COMPTE L'AMENAGEMENT LOCAL ET L'EOLIEN Différentes approches coexistent actuellement sur le territoire breton pour essayer de clarifier et de rationaliser le développement

Plus en détail

Feuille de route 2011

Feuille de route 2011 MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat Direction générale de l'aménagement, du logement et de la

Plus en détail

Identifier les enjeux. de recul car un diagnostic sans enjeux serait un diagnostic sans conclusion!

Identifier les enjeux. de recul car un diagnostic sans enjeux serait un diagnostic sans conclusion! Liens vers d'autres fiches A quel moment de la démarche? Fiche 5 «Structurer le diagnostic» Fiche 6 «Inclure une dimension transversale» Fiche 9 «Mobiliser les acteurs» A la fin du diagnostic, en conclusion

Plus en détail

Dispositions du projet de décret Dispositions de la loi Grenelle 2. Dispositions réglementaires en vigueur Le Premier ministre,

Dispositions du projet de décret Dispositions de la loi Grenelle 2. Dispositions réglementaires en vigueur Le Premier ministre, Projet de décret relatif aux parcs naturels régionaux et aux parcs naturels marins N NOR DEVL1102808D Tableau comparatif dispositions en vigueur-dispositions du projet de décret-loi Grenelle 2 Dispositions

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : 1 Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 6 Parc de logement social dans l agglomération : 18 354 au 1 er janvier 2011 Aide financière

Plus en détail

PLU intercommunaux. Retour d'expériences Agglomération bordelaise. A'Urba

PLU intercommunaux. Retour d'expériences Agglomération bordelaise. A'Urba PLU intercommunaux Retour d'expériences Agglomération bordelaise A'Urba Le contexte Une communauté urbaine de 27 communes, formant un tissu continu, traversé par 3 «rocades» des 18, 19 et 20ème siècles

Plus en détail

Annexe sur la maîtrise de la qualité

Annexe sur la maîtrise de la qualité Version du 09/07/08 Annexe sur la maîtrise de la qualité La présente annexe précise les modalités d'application, en matière de maîtrise de la qualité, de la circulaire du 7 janvier 2008 fixant les modalités

Plus en détail

La dématérialisation des documents d'urbanisme

La dématérialisation des documents d'urbanisme La dématérialisation des documents d'urbanisme Un partenariat régional entre l'etat et les collectivités territoriales pour faciliter l'information du public sur les droits à construire et aider les instructeurs

Plus en détail

Schéma régional de cohérence écologique (SRCE) Pays de la Loire. - Résumé non technique - septembre 2015

Schéma régional de cohérence écologique (SRCE) Pays de la Loire. - Résumé non technique - septembre 2015 Schéma régional de cohérence écologique (SRCE) Pays de la Loire - Résumé non technique - septembre 2015 La trame verte et bleue : nationale et régionale Au plan national, l'etat définit des orientations

Plus en détail

La Ministre de la Culture et de la Communication Le Secrétaire d Etat au Patrimoine et à la Décentralisation culturelle Le Ministre Délégué à la Ville

La Ministre de la Culture et de la Communication Le Secrétaire d Etat au Patrimoine et à la Décentralisation culturelle Le Ministre Délégué à la Ville La Ministre de la Culture et de la Communication Le Secrétaire d Etat au Patrimoine et à la Décentralisation culturelle Le Ministre Délégué à la Ville 19 Juin 2000 à Madame et Messieurs les Préfets de

Plus en détail

9 Synthèse des recommandations

9 Synthèse des recommandations 9 Synthèse des recommandations Ce chapitre synthétise sous forme de tableaux les recommandations de l évaluation à mi parcours. Il distingue les recommandations transversales issues de l analyse de la

Plus en détail

La Trame verte et bleue et les documents d'urbanisme : présentation du guide TVB et documents d urbanisme

La Trame verte et bleue et les documents d'urbanisme : présentation du guide TVB et documents d urbanisme La Trame verte et bleue et les documents d'urbanisme : présentation du guide TVB et documents d urbanisme Jessica BROUARD-MASSON Direction de l Eau et de la Biodiversité Pierre MIQUEL Direction de l Habitat,

Plus en détail

La réforme des études d'impact «le cas par cas»

La réforme des études d'impact «le cas par cas» Journée d'information Commissaires Enquêteurs Limousin et Indre Lundi 17 septembre 2012 La réforme des études d'impact «le cas par cas» Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement

Plus en détail

SRCAE/Efficacité énergétique dans les projets de territoire : Synthèse

SRCAE/Efficacité énergétique dans les projets de territoire : Synthèse SRCAE/Efficacité énergétique dans les projets de territoire : Synthèse Contexte : L'une des vocations du SRCAE (projet de décret) sera de formuler, à partir des orientations en matière de GES, de qualité

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire Atlantique et

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT Secrétariat général FICHE DE POSTE - Direction des Ressources humaines Poste de préfiguration de la future Autorité de la

Plus en détail

N 2. Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales

N 2. Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales 82, bd des Batignolles - 75017 Paris - FRANCE Tél. : +33 (0)1 53 42 35 35 / Fax : +33 (0)1 42 94 06 78 Web : www.carrenoir.com N 2 Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales

Plus en détail

Les Contrats de développement territorial (CDT)

Les Contrats de développement territorial (CDT) Les Contrats de développement territorial (CDT) Formation des Commissaires Enquêteurs aux CDT DRIEA Direction régionale et interdépartementale de l'équipement et de l'aménagement d'île-de-france Direction

Plus en détail

COUR DES COMPTES. Synthèse. du Rapport public thématique Mai 2011. Les aides à la pierre :

COUR DES COMPTES. Synthèse. du Rapport public thématique Mai 2011. Les aides à la pierre : COUR DES COMPTES Synthèse du Rapport public thématique Mai 2011 Les aides à la pierre : l expérience des délégations de l Etat aux intercommunalités et aux départements Avertissement Cette synthèse est

Plus en détail

Avis sur investir pour la Vallée de la Seine : vers un premier contrat de plan interrégional 2015-2020

Avis sur investir pour la Vallée de la Seine : vers un premier contrat de plan interrégional 2015-2020 Décembre 2014 Avis sur investir pour la Vallée de la Seine : vers un premier contrat de plan interrégional 2015-2020 Résultat du vote : UNANIMITÉ Rapporteur : M Antoine LAFARGE Initié en 2009 sous sa forme

Plus en détail

Note de synthèse environnementale et juridique

Note de synthèse environnementale et juridique Angers Loire Métropole Note de synthèse Règlement de zonage des Eaux Pluviales Juillet 2015 HYN16836X Informations qualité Informations qualité Titre du projet Titre du document Note de synthèse Règlement

Plus en détail

Les carnets de l Aucame

Les carnets de l Aucame Juin 2011 MÉTHODE D ÉLABORATION D UN PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT Les carnets de l Aucame L exemple de la communauté de communes de Val ès dunes Préambule Sommaire près un quart de siècle d existence,

Plus en détail

Qu est ce que la gestion intégrée des eaux pluviales?

Qu est ce que la gestion intégrée des eaux pluviales? Qu est ce que la gestion intégrée des eaux pluviales? En 2014, le Certu devient la Direction technique Territoires et Ville du Cerema Plan de l intervention 1. D une approche technique sectorielle à une

Plus en détail

Schéma synthétique du bilan énergétique d un territoire (réalisation : Etheis Conseil)

Schéma synthétique du bilan énergétique d un territoire (réalisation : Etheis Conseil) F ENERGIE CHAMPS ABORDES Schéma synthétique du bilan énergétique d un territoire (réalisation : Etheis Conseil) Le schéma ci-dessus représente les éléments à analyser pour l évaluation du bilan énergétique

Plus en détail

PALHDI. Plan départemental d Action pour le Logement et l Hébergement des personnes Défavorisées en Isère

PALHDI. Plan départemental d Action pour le Logement et l Hébergement des personnes Défavorisées en Isère PALHDI 20 1 4 2020 Plan départemental d Action pour le Logement et l Hébergement des personnes Défavorisées en Isère PRÉAMBULE Co-piloté par l Etat et le Conseil général de l Isère, le 4 ème plan départemental

Plus en détail

G. Le confort et la qualité des logements

G. Le confort et la qualité des logements G. Le confort et la qualité des logements I Le confort A - Les installations sanitaires Source : INSEE Les installations sanitaires sont une des composantes du confort de base avec l'eau courante et les

Plus en détail

Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain. Élaboration des projets de renouvellement urbain dans le cadre des contrats de ville

Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain. Élaboration des projets de renouvellement urbain dans le cadre des contrats de ville Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain Élaboration des projets de renouvellement urbain dans le cadre des contrats de ville François Pupponi, Président de l Agence Nationale pour la Rénovation

Plus en détail

Vers une Stratégie globale pour la Biodiversité en PACA

Vers une Stratégie globale pour la Biodiversité en PACA 20 juin 2011 Vers une Stratégie globale pour la Biodiversité en PACA Annabelle Jaeger, Conseillère régionale déléguée à la Biodiversité 24 novembre 2011 Eléments de contexte Le constat : au rythme actuel,

Plus en détail

Grenelle de l environnement. Propositions des Chambres d agriculture sur la traduction législative

Grenelle de l environnement. Propositions des Chambres d agriculture sur la traduction législative Grenelle de l environnement Propositions des Chambres d agriculture sur la traduction législative 1. Projet de loi Grenelle 1 Le Groupe Chambres d agriculture propose, concernant le projet de loi Grenelle

Plus en détail

Gestion durable de l espace : quelle animation des territoires franc-comtois? Septembre 2009

Gestion durable de l espace : quelle animation des territoires franc-comtois? Septembre 2009 CAUE de Haute Saône Gestion durable de l espace : quelle animation des territoires franc-comtois? Septembre 2009 Chambres d Agriculture de Franche-Comté CAUE de Franche Comté 1. Contexte : L objectif de

Plus en détail

Initiation d une base de donnée documentaire et réglementaire

Initiation d une base de donnée documentaire et réglementaire Initiation d une base de donnée documentaire et réglementaire Rapport Septembre 2007 Sommaire Chapitre 1 : Présentation de l outil «Base de donnée» du Pays Marennes Oléron.. p.5 1. Définition et principe...

Plus en détail

Synthèse du questionnaire en ligne

Synthèse du questionnaire en ligne èmes Rencontres Régionales pour la Biodiversité VENDREDI SEPTEMBRE 0 Université de Caen Basse-Normandie Amphithéâtre Oresme Vers un observatoire régional de la biodiversité en Basse-Normandie Synthèse

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

SYSTEMES D INFORMATION GEOGRAPHIQUE

SYSTEMES D INFORMATION GEOGRAPHIQUE SYSTEMES D INFORMATION GEOGRAPHIQUE VOS CONTACTS : Sandrine LIEBART Conseillère Formation Génie Technique et Ecologique, Systèmes d'information Géographique sandrine.liebart@cnfpt.fr Sylviane BOUGEROLLE

Plus en détail

La dématérialisation des documents d'urbanisme

La dématérialisation des documents d'urbanisme La dématérialisation des documents Boîte à outils Fiche thématique n 1 PAN ADS Contexte Le document est un outil de connaissance et de planification du territoire. Il définit les principes d'aménagement,

Plus en détail

REMISE DES MANIFESTATION D'INTERET AVANT LE 4 DECEMBRE 2012

REMISE DES MANIFESTATION D'INTERET AVANT LE 4 DECEMBRE 2012 REGION POITOU-CHARENTES GESTION DE LA FUTURE RESERVE NATURELLE REGIONALE DU BOCAGE DES ANTONINS APPEL A MANIFESTATION D'INTERET CAHIER DES CHARGES REGION POITOU-CHARENTES 15 rue de l'ancienne Comédie 86000

Plus en détail

(Texte non paru au Journal officiel)

(Texte non paru au Journal officiel) Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie Direction générale de la prévention des risques RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Plus en détail

LGV BPL - Observatoires de l'environnement et socio-économique

LGV BPL - Observatoires de l'environnement et socio-économique LGV BPL - Observatoires de l'environnement et socio-économique Comité de Suivi Départemental d'ille-et-vilaine 20 décembre 2013 Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement de

Plus en détail

Ministère des sports. Le ministre des sports

Ministère des sports. Le ministre des sports Ministère des sports Direction des sports Mission sport et développement durable Personnes chargées du dossier : Arnaud JEAN Tél. : 01 40 45 96 74 Mel: arnaud.jean@jeunesse-sports.gouv.fr Fabienne COBLENCE

Plus en détail

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Julien Roissé Chargé du SCoT du Pays du Mans Référent technique Grand Ouest de la Fédération Nationale des SCoT Séminaire SCoT Energie Bordeaux 04 novembre 2014

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EGALITE DES TERRITOIRES, ET DU LOGEMENT. PFR administratif 3 + 1 (majoration IDF) ISS technique. 93007 Bobigny Cedex

MINISTÈRE DE L EGALITE DES TERRITOIRES, ET DU LOGEMENT. PFR administratif 3 + 1 (majoration IDF) ISS technique. 93007 Bobigny Cedex MINISTÈRE DE L EGALITE DES TERRITOIRES, ET DU LOGEMENT Secrétariat général FICHE DE POSTE Direction des Ressources humaines Intitulé du poste : Chargé de mission rénovation urbaine 3 - n 427 Voie d accès

Plus en détail

Présentation des travaux de la jonction de Sablé-sur-Sarthe. CROA - Visite de chantier Juigné-sur-Sarthe le 17 octobre 2013

Présentation des travaux de la jonction de Sablé-sur-Sarthe. CROA - Visite de chantier Juigné-sur-Sarthe le 17 octobre 2013 Présentation des travaux de la jonction de Sablé-sur-Sarthe CROA - Visite de chantier Juigné-sur-Sarthe le 17 octobre 2013 Les enjeux de la Les enjeux de la LGV Bretagne - Pays de la Loire Le projet s

Plus en détail

La convention d application du contrat de ville de Quimper Communauté

La convention d application du contrat de ville de Quimper Communauté La convention d application du contrat de ville de Quimper Communauté 1 - RELATION AU CONTRAT CADRE Afin de préciser les actions qui seront mises en place jusqu en 2003, les partenaires du contrat de ville

Plus en détail

LA JEUNESSE, UNE PRIORITE TRANSVERSALE

LA JEUNESSE, UNE PRIORITE TRANSVERSALE 1 Cadre de référence LA JEUNESSE, UNE PRIORITE TRANSVERSALE août 2014 1 Le comité interministériel de la jeunesse du 21 février 2013 conçoit la jeunesse comme une priorité transversale de l action gouvernementale.

Plus en détail

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014 Le nouveau programme national de renouvellement urbain CRDSU septembre 2014 Un nouveau programme de renouvellement urbain! Un projet à l échelle de l agglomération, un projet intégré : le contrat de ville!

Plus en détail

Journée de formation des commissaires enquêteurs

Journée de formation des commissaires enquêteurs direction départementale des territoires de la Haute-Vienne Journée de formation des commissaires enquêteurs La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové Quoi de neuf pour l enquête publique?

Plus en détail

Avec le soutien de. Lignes directrices. pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité

Avec le soutien de. Lignes directrices. pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité Avec le soutien de Lignes directrices pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité Le Comité français de l UICN (Union Internationale pour la Conservation de la

Plus en détail

Dr. Claire Poinsot cpoinsot@biotope.fr

Dr. Claire Poinsot cpoinsot@biotope.fr Dr. Claire Poinsot cpoinsot@biotope.fr Les missions d intégration et de coordination environnementale : une réponse pour la réduction des impacts et la prise en compte des mesures d atténuation Présentation

Plus en détail

ANNEXE. 1. METHODE D ELABORATION DES AGENDAS D ACCESSIBILITÉ PROGRAMMÉE (Ad'AP)

ANNEXE. 1. METHODE D ELABORATION DES AGENDAS D ACCESSIBILITÉ PROGRAMMÉE (Ad'AP) ANNEXE 1. METHODE D ELABORATION DES AGENDAS D ACCESSIBILITÉ PROGRAMMÉE (Ad'AP) La mise en accessibilité des Etablissements Recevant du Public (ERP) de l'état passe par le lancement de différentes actions,

Plus en détail

Un GSI plénier est prévu en juin 2001 au cours duquel devra être présenté un document élaboré à partir des travaux du groupe de travail.

Un GSI plénier est prévu en juin 2001 au cours duquel devra être présenté un document élaboré à partir des travaux du groupe de travail. Contrats éducatifs locaux missions et la formation des coordonnateurs de cel Réflexions du groupe de travail relevant du groupe de suivi interministériel des cel 1. Informations L'outil informatique de

Plus en détail

L'État et les SCOT en Saône et Loire

L'État et les SCOT en Saône et Loire L'État et les SCOT en Saône et Loire Tous les territoires constitués du département (pays et agglomérations) se lancent actuellement dans une réflexion ou un processus de mise à l'étude d'un SCOT Devant

Plus en détail

Traduire une démarche d évaluation environnementale

Traduire une démarche d évaluation environnementale Fiche pratique 4 Cadrage préalable et évaluation environnementale des documents d urbanisme Traduire une démarche d évaluation environnementale a b c d e f g h i différents éléments attendus du rapport

Plus en détail

Livre bleu. Vers une politique maritime nationale intégrée

Livre bleu. Vers une politique maritime nationale intégrée Livre bleu Vers une politique maritime nationale intégrée Rouen, 30 mars 2010 France et politique maritime Jusqu en 2009, pas de véritable politique maritime en France superposition de politiques sectorielles,

Plus en détail

Rencontre professionnelle école de la GRH Lyon 25 mars 2010

Rencontre professionnelle école de la GRH Lyon 25 mars 2010 Rencontre professionnelle école de la GRH Lyon 25 mars 2010 Intervention de Anne HARLE Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer en charge des Technologies vertes et

Plus en détail

Lutte contre l étalement urbain

Lutte contre l étalement urbain Lutte contre l étalement urbain L étalement urbain et la consommation d espace résultent de plusieurs causes cumulatives. Ces phénomènes s expliquent notamment par l insuffisance et l inadaptation de l

Plus en détail

LES FICHES TECHNIQUES DU C.D.P.N.E. Février 2004. FICHE n 1 - METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE DEVELOPPEMENT DURABLE DANS SA COMMUNE

LES FICHES TECHNIQUES DU C.D.P.N.E. Février 2004. FICHE n 1 - METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE DEVELOPPEMENT DURABLE DANS SA COMMUNE LES FICHES TECHNIQUES DU C.D.P.N.E. Février 2004 Rédacteur : Jean-Marc FAUCONNIER - Téléphone : 02 54 51 56 70 e-mail : cdpne@wanadoo.fr FICHE n 1 - METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE DEVELOPPEMENT DURABLE

Plus en détail

CONVENTION D'AIDE FINANCIERE A LA REALISATION D ETUDE DANS LE CADRE DU PLAN DEPARTEMENTAL DES ITINERAIRES DE PROMENADE ET DE RANDONNEE (PDIPR)

CONVENTION D'AIDE FINANCIERE A LA REALISATION D ETUDE DANS LE CADRE DU PLAN DEPARTEMENTAL DES ITINERAIRES DE PROMENADE ET DE RANDONNEE (PDIPR) CONVENTION D'AIDE FINANCIERE A LA REALISATION D ETUDE DANS LE CADRE DU PLAN DEPARTEMENTAL DES ITINERAIRES DE PROMENADE ET DE RANDONNEE (PDIPR) Convention pour la réalisation d une étude de. sur la commune

Plus en détail

La politique de sécurité des infrastructures routières

La politique de sécurité des infrastructures routières La politique de sécurité des infrastructures routières La politique de sécurité des infrastructures routières Rendre l'infrastructure routière plus sûre, c'est améliorer ses caractéristiques techniques,

Plus en détail

1.1 YRONDE ET BURON CARTE COMMUNALE. Commune de DEPARTEMENT DU PUY DE DOME DOSSIER D ABROGATION

1.1 YRONDE ET BURON CARTE COMMUNALE. Commune de DEPARTEMENT DU PUY DE DOME DOSSIER D ABROGATION DEPARTEMENT DU PUY DE DOME 1.1 Commune de YRONDE ET BURON ARCHITECTURE ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE 49 rue des Salins 63000 Clermont Ferrand Tel : 04.73.35.16.26. Fax : 04.73.34.26.65. Mail : scp.descoeur@wanadoo.fr

Plus en détail

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ]

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ] Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs [ pour un tourisme innovant et durable ] Sommaire Un véritable enjeu Construire un tourisme innovant et durable Engager une démarche participative

Plus en détail

CRÉATION D UNE LIGNE FERROVIAIRE ET RESPECT DE LA BIODIVERSITÉ : L EXEMPLE DE LA LIGNE À GRANDE VITESSE RHIN-RHÔNE

CRÉATION D UNE LIGNE FERROVIAIRE ET RESPECT DE LA BIODIVERSITÉ : L EXEMPLE DE LA LIGNE À GRANDE VITESSE RHIN-RHÔNE BIODIVERSITÉ ET MILIEU FERROVIAIRE CRÉATION D UNE LIGNE FERROVIAIRE ET RESPECT DE LA BIODIVERSITÉ : L EXEMPLE DE LA LIGNE À GRANDE VITESSE RHIN-RHÔNE En amont d une séance en classe, la fiche d information

Plus en détail

Liberté a Égalité - Fiaiernité ~- RÉ~usLrQue FRANÇAISE

Liberté a Égalité - Fiaiernité ~- RÉ~usLrQue FRANÇAISE Liberté a Égalité - Fiaiernité ~- RÉ~usLrQue FRANÇAISE Charte pour la gestion des biens français inscrits sur la Liste du patrimoine mondial entre l'état et l'association des biens français du patrimoine

Plus en détail

Les documents de planification des déplacements ; dernières évolutions Jacques Legaignoux, CETE Méditerranée

Les documents de planification des déplacements ; dernières évolutions Jacques Legaignoux, CETE Méditerranée Les documents de planification des déplacements ; dernières évolutions Jacques Legaignoux, CETE Méditerranée Réseau Scientifique et Technique du MEEDDM Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée

Plus en détail

La DDT Nos missions : l Économie Agricole et le Développement Rural : instruction des aides de la politique agricole commune La Forêt, l Eau et l

La DDT Nos missions : l Économie Agricole et le Développement Rural : instruction des aides de la politique agricole commune La Forêt, l Eau et l La DDT Nos missions : l Économie Agricole et le Développement Rural : instruction des aides de la politique agricole commune La Forêt, l Eau et l Environnement : préservation de la ressource en eau, qualité

Plus en détail

SOMMAIRE : CONTEXTE, REFLEXIONS PREALABLES ET OBJECTIFS DE CE DOCUMENT... 2 1. ENJEUX ET PRIORITES... 2

SOMMAIRE : CONTEXTE, REFLEXIONS PREALABLES ET OBJECTIFS DE CE DOCUMENT... 2 1. ENJEUX ET PRIORITES... 2 2007-2013 PLATEFORME : "eau, espaces, espèces" Pilote : Agence de l'eau Loire-Bretagne (A) associée à la Fédération des Conservatoires d'espaces naturels (B) Correspondants : (A) Lucien MAMAN, Direction

Plus en détail

Syndicat Mixte pour le Sundgau

Syndicat Mixte pour le Sundgau IGT.ITG 22 rue Saint-Louis 67000 STRASBOURG Tél : 09 52 38 37 65 Fax : 09 57 38 37 65 Courriel : igt.itg@igt-itg.eu www.igt-itg.eu Cabinet ARGOS 8 rue Raymond Bank BP 1523 38025 GRENOBLE cedex 1 Tel :

Plus en détail

Modification du Logiciel MOPI suite à la modification des règles d'attribution des aides de l''anah, FNHD, 2010

Modification du Logiciel MOPI suite à la modification des règles d'attribution des aides de l''anah, FNHD, 2010 Références relatives aux politiques publiques du parc privé Evaluation des politiques Publiques / Définition de dispositifs d interventions Mission d élaboration de simulations de montages financiers dédiés

Plus en détail

LE DIAGNOSTIC TERRITORIAL AU REGARD DU DEVELOPPEMENT DURABLE

LE DIAGNOSTIC TERRITORIAL AU REGARD DU DEVELOPPEMENT DURABLE LE DIAGNOSTIC TERRITORIAL AU REGARD DU DEVELOPPEMENT DURABLE Le développement durable relève aujourd'hui du droit public : Traité d'amsterdam pour l Europe, et pour la France, LOADDT, Loi d'orientation

Plus en détail