Formations INTRA 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Formations INTRA 2015"

Transcription

1 «Unir les associations pour développer les solidarités» Formations INTRA 2015 Place de l Europe HÉROUVILLE SAINT CLAIR Tél : Fax : N de déclaration d activité : Edition Juillet 2014

2 Liste non exhaustive des formations pouvant être organisées sur site : Parentalité et placement Ecrits professionnels Violence en actes Usure professionnelle Troubles psychiatriques Accompagnement fin de vie Projet de vie Développement de l enfant Connaissance du public Prévention du suicide Gestes et postures Hygiène et sécurité Sécurité du dos Droit social Ressources Humaines Vie associative Bientraitance Participation

3

4 Qui contacter? Marie HIRARD, Votre interlocuteur «formation» Tél : Fax : Mail : TARIFS DES FORMATIONS INTRA : Tarifs adhérents ,00 par jour pour un groupe de personnes (+ frais de déplacement, de restauration et/ou d hébergement) Non adhérents : nous consulter Comment mettre en place une formation INTRA? Il vous suffit de contacter Marie HIRARD, par téléphone ou par mail, afin de préciser votre demande. Il est possible de solliciter l URIOPSS sur un programme pré-établi ou bien de mettre en place une formation sur-mesure. Après l élaboration de la convention, le calendrier sera fixé en lien avec les disponibilités du formateur. La Mission Technique : un accompagnement «sur-mesure» L URIOPSS est à votre disposition pour mettre en place des accompagnements personnalisés et adaptés aux besoins spécifiques de vos structures en lien avec la vie du secteur social et médico-social. Contactez-nous! N de déclaration d activité :

5 U.R.I.O.P.S.S. BASSE-NORMANDIE 3, Place de l Europe HEROUVILLE SAINT CLAIR Tél. : / Fax : Non assujettie à TVA Siret n : Déclaration F.P.C. : auprès du Préfet de Basse-Normandie PARENTALITÉ ET PLACEMENT : ENTRE PRESENCE ET EFFACEMENT ANNEXE PEDAGOGIQUE PRESENTATION En assistance éducative, il est recommandé d éviter une mesure qui soit génératrice d hostilité de la part du milieu familial. Il est stipulé par ailleurs que le placement n implique pas la perte de l autorité parentale, dont les prérogatives demeurent, tant qu elles ne sont pas incompatibles avec l exercice de la mesure. Pourtant, l observation éducative et clinique témoigne de la dégradation des relations entre parents et enfants dans les situations de placement. L intervenant doit alors prendre la mesure de cet état de fait afin d en atténuer les effets les plus patents : démission parentale, dérive vers la transgression Cette session visera à interroger la place des parents dans l hypothèse du placement en se demandant comment travailler avec eux, tout en examinant les conséquences d une telle mesure sur les acteurs en présence. PUBLIC Intervenants sociaux travaillant en hébergement de préférence. OBJECTIFS et CONTENU Comprendre les mécanismes en jeu tant chez les parents que chez l enfant lors du placement. Elaborer des pistes de travail en tenant compte de ces enjeux. Examiner les effets de disqualification et de culpabilité induits dans les limites de la mesure. Etudier la responsabilité des professionnels et la question de l éthique dans certaines situations difficiles. Comprendre les conséquences légales ainsi que symboliques de la communication aux familles des pièces du dossier. Appréhender l accompagnement dans la découverte d une telle pièce. DEMARCHE et ORGANISATION PEDAGOGIQUE Session de deux jours articulant contenus théoriques et études de cas. Les séquences autoriseront un travail d analyse et de mise en perspective de cas particuliers en y incluant un apport théorique de type analytique. Les séquences feront également appel à des notions de droit, de sociologie et de psychologie. Les études de cas permettront une approche spécifique, tant sur le travail éducatif en collectif qu en individuel. MOYENS PEDAGOGIQUES et EVALUATION Exposé Etude de cas Documentation écrite remise aux participants

6 A l issue de la formation, il sera procédé à une évaluation de la formation. GROUPE 12 personnes maximum. DUREE 2 journées de 6 heures, soit 12 heures (horaires à déterminer). DATES et LIEU A déterminer avec l établissement demandeur. INTERVENANT Dominique MICHELENA, psychanalyste, formateur. Domaines d intervention : formation, interventions post traumatiques, audit, thérapie. Ancien Chargé de la FPC auprès des services de la Protection Judiciaire de la Jeunesse. COÛT PEDAGOGIQUE POUR LES 2 JOURS 2000,00 pour un groupe de personnes (+ frais de déplacement, de restauration et/ou d hébergement) (tarif adhérent 2015). PERSONNE A CONTACTER Marie HIRARD, Assistante de Direction à l URIOPSS Basse-Normandie.

7 PUBLIC LES ECRITS PROFESSIONNELS Toute personne souhaitant perfectionner ses écrits professionnels. OBJECTIFS ANNEXE PEDAGOGIQUE Renforcer chez les professionnels leurs exigences qualitatives à l égard de leurs écrits, pour permettre la mise en place effective du droit d accès pour l usager a tout document le concernant, Maîtriser l écrit dans une logique d outil au service de toute une équipe et au service des personnes accompagnées, Faciliter l écriture des rapports, des synthèses, des bilans, Acquérir des méthodes de rédaction en fonction du type d écrit à produire et des personnes à qui il est destiné. PROGRAMME U.R.I.O.P.S.S. BASSE-NORMANDIE 3, Place de l Europe HEROUVILLE SAINT CLAIR Tél. : / Fax : Non assujettie à TVA Siret n : Déclaration F.P.C. : auprès du Préfet de Basse-Normandie 1. L écrit en tant que mode de communication Les enjeux de la communication par l écrit Le passage d une communication orale a une communication écrite 2. Les écrits professionnels dans la structure Les attentes en matière d écrits dans la structure Les différents types d écrits existants dans la structure L analyse des écrits réalisés Construction d écrits par les participants 3. La collecte et la sélection des informations à transmettre Identification des sources d information La mise a distance de l évènement, savoir distinguer les faits des jugements La sélection des informations à transmettre compte tenu du ou des destinataires 4. Les opérations d analyse et de synthèse La dissociation des différentes phases du travail qui permet de parvenir sans peine à la rédaction, Le passage des faits observés à l idée : Savoir décrire, Savoir classer les faits, les regrouper sous une rubrique générale qui permet la synthèse, Saisir des liens, des rapports entre différents groupes de faits observés pour représenter une situation ou dresser le portrait d une personne à un moment donné, Aller méthodiquement des observations à l analyse puis à la synthèse et aux axes d actions en réajustant ses objectifs. 5. La structuration de l écrit et sa lisibilité Les lois de la lisibilité ou comment écrire pour être lu et compris, Les différents types de plans possibles, L adaptation du plan et du langage au but de l écrit et au lecteur,

8 Travail sur un vocabulaire commun pour être lu et décodé facilement par ses collègues, mais aussi par la personne accueillie, voire sa famille et son tuteur, Exercices pour être concis, précis, exhaustif et clair. METHODE et MOYENS La méthode est très fortement participative et non scolaire. Par l échange, nous essaierons de savoir où est la difficulté de rédaction de chacun. L analyse des enjeux est faite par le groupe. Apport d outils structurants, de méthodes générales et de propositions pratiques, en partant toujours de la matière et du questionnement apportés par les participants. Le travail s appuie au départ sur des rapports, bilans, déjà écrits par les participants et sur des travaux à effectuer, parallèlement à la formation. Des exercices de rédaction ludiques sont introduits et tout est fait pour qu écrire dans le plaisir concourre à l efficacité. Des exercices de déblocage de l écriture. A l issue de la formation, il sera procédé à une évaluation de la formation. GROUPE 12 personnes maximum. DUREE 2 journées de 6 heures, soit 12 heures (horaires à déterminer). DATES et LIEU A définir avec l établissement demandeur. INTERVENANT Dominique MICHELENA, psychanalyste, formateur. Domaines d intervention : formation, interventions post traumatiques, audit, thérapie. Ancien Chargé de la FPC auprès des services de la Protection Judiciaire de la Jeunesse. COÛT PEDAGOGIQUE POUR LES 2 JOURS 2000,00 pour un groupe de personnes (+ frais de déplacement, de restauration et/ou d hébergement) (tarif adhérent 2015). PERSONNE A CONTACTER Marie HIRARD, Assistante de Direction à l URIOPSS Basse-Normandie.

9 PRESENTATION LA VIOLENCE EN ACTES : TRAVAILLER AVEC DES SUJETS DIFFICILES ANNEXE PEDAGOGIQUE La «gestion» de la violence quotidienne sous différentes formes (menaces, injures, passages à l acte physique etc ) est une composante essentielle du travail de tous ceux qui ont à faire à un public en difficulté importante ou partielle. Si cette «gestion» ne relève pas, dans l espace professionnel, d un idéal de pure maîtrise, elle implique pour le moins une aptitude à en comprendre les mécanismes ainsi qu à en dénouer les angoisses et les peurs qui y sont toujours liées. Cela ne va pas sans théorie, authenticité de la parole, compréhension de l acte. La méthode retenue dans cette formation offrira à chaque participant la possibilité : de formaliser angoisses, peurs, questions et hypothèses sur le sujet. d explorer autrement ses limites et ses craintes dans un cadre formalisé et sécurisé. de travailler par le mouvement et le corps son aptitude à comprendre ses mécanismes de défenses face à l acte violent. PUBLIC Toute personne, tous champs professionnels confondus, ayant à travailler avec des sujets difficiles ou en grande difficulté. OBJECTIFS Aménager un espace personnel permettant d échapper aux phénomènes de sidérations produits par l acte violent. Comprendre les mécanismes induits par la violence. Evaluer ses potentialités face aux différentes formes de violences. PROGRAMME Journée 1 : Violence, agressivité, conflit U.R.I.O.P.S.S. BASSE-NORMANDIE 3, Place de l Europe HEROUVILLE SAINT CLAIR Tél. : / Fax : Non assujettie à TVA Siret n : Déclaration F.P.C. : auprès du Préfet de Basse-Normandie Les différentes formes d une violence annoncée Vers une impossible définition Quelques éléments théoriques : - psychologie, psychanalyse, polémologie, droit, linguistique. La violence : une composante essentielle de l activité humaine Les actes : - résolus - induits - déplacés L expérience de Milgram Violence et société : - la violence est l armature du droit - les rapports sociaux - qu est ce qu une société sans violence?

10 Journée 2 : A partir d exemples apportés par les stagiaires Etudes de situations Débriefing technique Reprises en pratiques d éléments théoriques apportés la veille. Travail corporel L autorité : - définition - historique - articulation METHODE Interactive et ouverte Exposés, informations théoriques Travail corporel sur la base du volontariat A l issue de la formation, il sera procédé à une évaluation de la formation. GROUPE 12 personnes maximum. DUREE 2 journées de 6 heures, soit 12 heures (horaires à déterminer). DATES et LIEU A déterminer avec l établissement demandeur. INTERVENANT Dominique MICHELENA, psychanalyste, formateur. Domaines d intervention : formation, interventions post traumatiques, audit, thérapie. Ancien Chargé de la FPC auprès des services de la Protection Judiciaire de la Jeunesse. COÛT PEDAGOGIQUE POUR LES 2 JOURS 2 000,00 pour un groupe de personnes (+ frais de déplacement, de restauration et/ou d hébergement) (tarif adhérent 2015). PERSONNE A CONTACTER Marie HIRARD, Assistante de Direction à l URIOPSS Basse-Normandie.

11 PUBLIC PREVENIR L USURE PROFESSIONNELLE Tout professionnel du secteur sanitaire, social et médico-social. OBJECTIFS Comprendre le mécanisme de l usure et du stress dans le travail, Acquérir des outils de gestion de soi, afin de : o Mettre en place de nouvelles attitudes face au travail o Trouver un nouvel équilibre en prenant une distance juste PROGRAMME ANNEXE PEDAGOGIQUE 1. Apports théoriques sur la notion de l usure professionnelle, les différents états de mal être et de stress 2. Les causes de l usure professionnelle a. Causes internes (relatives à l individu, la profession ) b. Causes externes (conditions de travail, environnement ) 3. Les outils de la gestion de soi a. Travail sur la notion d espace b. La gestion de ses énergies (hygiène de vie, prise de recul, relaxation ) c. Le contrôle du stress et des émotions, la relation à l autre (communication, affirmation de soi) d. La relation d aide. METHODE et MOYENS Méthode active et participative Travail corporel (relaxation, travail postural) Travail d analyse de situations complexes Travail mental (visualisation, travail sur les représentations, croyances, cognitions) A l issue de la formation, il sera procédé à une évaluation de la formation. GROUPE 10 personnes maximum. DUREE 2 journées de 6 heures, soit 12 heures (horaires à déterminer). DATES et LIEU A déterminer avec l établissement demandeur. U.R.I.O.P.S.S. BASSE-NORMANDIE 3, Place de l Europe HEROUVILLE SAINT CLAIR Tél. : / Fax : Non assujettie à TVA Siret n : Déclaration F.P.C. : auprès du Préfet de Basse-Normandie

12 INTERVENANT Dominique MICHELENA, psychanalyste, formateur. Domaines d intervention : formation, interventions post traumatiques, audit, thérapie. Ancien chargé de la FPC auprès des services de la Protection Judiciaire de la Jeunesse. COÛT PEDAGOGIQUE POUR LES 2 JOURS 2 000,00 pour un groupe de personnes (+ frais de déplacement, de restauration et/ou d hébergement) (Tarifs adhérent 2015). PERSONNE A CONTACTER Marie HIRARD, Assistante de Direction à l URIOPSS Basse-Normandie.

13 PUBLIC U.R.I.O.P.S.S. BASSE-NORMANDIE 3, Place de l Europe HEROUVILLE SAINT CLAIR Tél. : / Fax : Non assujettie à TVA Siret n : Déclaration F.P.C. : auprès du Préfet de Basse-Normandie ANNEXE PEDAGOGIQUE LES TROUBLES PSYCHIATRIQUES ET GERONTOPSYCHIATRIQUES Cette formation s adresse à des personnels qui souhaitent apporter aux personnes dépendantes, des «soins *» relationnels et de confort jusqu au bout de leur vie, emprunts de respect de la personne qui souffre et qui demande de l aide à être soutenue. *au sens de «prendre soin de» OBJECTIFS Connaître le processus du vieillissement et ses différentes pathologies afin de permettre une attitude adaptée en fonction du comportement de la personne âgée. Identifier les aspects du vieillissement normal à pathologique. Développer un savoir faire et un savoir être à partir d une meilleure compréhension des besoins des personnes âgées. Mesurer les conséquences des dépendances et ses répercussions sur la personne et son entourage. Rester dans une attitude d ouverture et d écoute face aux personnes en difficulté tout en se protégeant d une trop grande implication personnelle. Adopter une démarche cohérente face aux troubles du comportement. Avoir une meilleure compréhension de ce que vivent les familles face au vieillissement de leur «parent». PROGRAMME 1. Caractères généraux du vieillissement : une demi-journée La sénescence ou le vieillissement normal Le vieillissement normal : au niveau physique, psychologique, social Les répercussions du vieillissement sur l identité et l image du corps Clarification des concepts d autonomie, de dépendance, indépendance, aliénation Sentiments et attitudes des personnes âgées par rapport au vieillissement, à la dépendance, à la dégradation, et à l entrée en institution 2. Les pathologies du vieillissement : une demi-journée Le vieillissement pathologique Ses répercussions sur la communication et le comportement Les troubles du comportement Les étapes du vieillissement Les manifestations du vieillissement 3. Les manifestations psychiques et neurologiques liées au vieillissement : caractéristiques, signes, évolution et leurs incidences sur la vie quotidienne : deux demi-journées Les troubles de l humeur Les maladies psychiatriques du vieillissement Les maladies évolutives (maladie Alzheimer et maladies apparentées) La maladie de Parkinson, corps de Lévy La tristesse ou l enjouement excessif

14 L humeur dépressive L inhibition psychomotrice L anxiété et l angoisse La douleur morale L inhibition psychique et psychomotrice Les troubles somatiques Les troubles psychiques (états dépressifs, confusionnels, démentiels) Les maladies neurologiques L agressivité La passivité Le repli sur soi, l isolement Les démences vasculaires La dépression chez le sujet âgé 4. Attitude des soignants : une demi-journée Aide à préserver l estime de soi Conduites à tenir devant les troubles du comportement Développer la communication verbale, non verbale Les mécanismes de transfert et de contre transfert 5. L accompagnement des familles : une demi-journée Les liens familiaux Le vécu des familles face au vieillissement et à la dépendance d un proche La place et le rôle des familles en institution MOYENS PEDAGOGIQUES Méthodes interactives Apports théoriques présentés avec un support audio-visuel Etude de situation Projection d un film sur les maladies évolutives Travaux en sous groupe et mise en commun A l issue de la formation, il sera procédé à une évaluation de la formation. GROUPE 12 personnes maximum DUREE et HORAIRES 6 demi-journées de 3 heures, soit 18 heures de formation (horaires à déterminer). DATES et LIEU A déterminer avec l établissement demandeur. INTERVENANTE Nathalie PONCHELLE, Association ENSEMBLE Diplômée d un DU Gérontologie Sociale auprès de La Faculté de Médecine de Caen Formation de Formateur Consultant Animation de temps de formation en EHPAD et en milieu hospitalier COÛT PEDAGOGIQUE POUR LES 6 DEMI-JOURNEES 3 000,00 pour un groupe de personnes (+ frais de déplacement, de restauration et/ou d hébergement) (tarif adhérent 2015). PERSONNE A CONTACTER Marie HIRARD, Assistante de Direction à l URIOPSS Basse-Normandie.

15 U.R.I.O.P.S.S. BASSE-NORMANDIE 3, Place de l Europe HEROUVILLE SAINT CLAIR Tél. : / Fax : Non assujettie à TVA Siret n : Déclaration F.P.C. auprès du Préfet de Basse-Normandie: DEVELOPPER SES COMPETENCES A L ACCOMPAGNEMENT EN FIN DE VIE ANNEXE PEDAGOGIQUE PUBLIC Cette formation s adresse aux aidants familiaux, aux soignants, qui souhaitent apporter aux résidants des soins relationnels et de confort jusqu au bout de leur vie, emprunts de respect de la personne humaine qui souffre et qui demande de l aide et du soutien. OBJECTIF L action de formation doit permettre de mener la réflexion sur le sens que doit prendre un accompagnement des personnes en fin de vie, et d apprendre à maîtriser des savoir-faire en terme de communication relationnelle dans ces moments aigus. PROGRAMME L Etat de souffrance : un mal-être et un mal d être Le but de cette étape est de faire partager la notion de souffrance comme une donnée éminemment personnelle et respectable, quelle qu en soit l origine. Dans cette étape, seront abordées les différentes souffrances qu une personne peut ressentir et les répercussions que celles-ci peuvent avoir sur le comportement de la personne, mais aussi sur ses capacités de tout ordre : Comment déceler les signes plus ou moins visibles d une souffrance et comment sensibiliser une équipe à l écoute de ces signes. Apprendre à connaître sa propre réactivité à la souffrance et identifier en quoi les facteurs éducatifs, psychiques et contextuels agissent sur le ressenti physique. Echanges autour des points suivants : Histoire de la notion de souffrance d un point de vue culturel Fonction de l expression de la douleur physique et psychique Souffrance et culpabilité Souffrance et sentiment d impuissance Perception de sa propre souffrance et de celle d autrui Souffrance et regard social L accompagnement professionnel de fin de vie Une réflexion sera engagée quant à la signification que peut prendre l approche de la mort pour la personne qui la vit, mais également pour son entourage, qu il soit familial ou professionnel. Apprendre à gérer son impuissance, sa culpabilité et son agressivité par rapport à la séparation, comment adopter des attitudes justes et respectueuses, individuellement et collectivement vis à vis de la personne et de son entourage. Elaboration avec le groupe d une prise en charge globalisée et individualisée de la personne dans cette ultime étape de sa vie. Le travail de l écoute empathique Capacité de l équipe à gérer des souffrances psychiques des personnes en fin de vie

16 Les notions sur l approche de la fin de vie La relation avec les familles, notre rôle Le travail de deuil Journée de regroupement et de suivi post Il sera proposé aux participants de se retrouver pour échanger sur les expériences qu ils ont vécues au cours de cette intersession et nous verrons avec eux : En quoi les apports de la formation leur ont été utiles et comment ils ont pu les mettre en application Quels sont les questionnements qui sont apparus depuis? Quelles sont les difficultés persistantes et quels sont les réajustements ou compléments nécessaires? MOYENS PEDAGOGIQUES Méthode pédagogique : en groupe avec des temps d échange, de mise en commun des expériences échange de questions/réponses. Supports utilisés : questionnaire, outils d évaluations, schéma, remise de supports, tableau synthétique. A l issue de la formation, il sera procédé à une évaluation de la formation. GROUPE 12 personnes maximum. DUREE et HORAIRES 3 journées de 6 heures, soit 18 heures (horaires à déterminer). DATES et LIEU A déterminer avec l établissement demandeur. INTERVENANTE Nathalie PONCHELLE, Formatrice Association ENSEMBLE Diplômée d un DU Gérontologie Sociale auprès de La Faculté de Médecine de Caen Formation de Formateur Consultant Animation de temps de formation en EHPAD et en milieu hospitalier COÛT PEDAGOGIQUE POUR LES 3 JOURS 3 000,00 pour un groupe de personnes (+ frais de déplacement, de restauration et/ou d hébergement) (tarif adhérent 2015). PERSONNE A CONTACTER Marie HIRARD, Assistante de Direction à l URIOPSS Basse-Normandie.

17 ANNEXE PEDAGOGIQUE AIDE A L ELABORATION DU PROJET DE VIE INDIVIDUALISE DE LA PERSONNE AGEE PRESENTATION Le Projet de Vie Individualisé doit indiquer la façon dont doit être accueillie, accompagnée la personne. A ce titre, il est nécessaire que chaque professionnel qui intervient auprès d une personne, ait pris connaissance au préalable des éléments de son projet de vie. Ainsi le professionnel peut manifester à la personne qu il la «reconnaît» et mener son action en cohérence et en continuité avec les autres personnes de l équipe. Le but du Projet de Vie tient à la fois à l élaboration d un document unique de référence et la mise en place d une méthodologie particulière, centrée sur le respect des besoins et des attentes de la personne âgée. Le projet de vie est la traduction visible et écrite des adaptations (matérielles et humaines) que l établissement s engage à mettre en place pour permettre à la personne accueillie de pouvoir continuer son histoire de vie au plus prés des fondamentaux et compte tenu des contraintes liées à la vie en collectivité et aux moyens mis à disposition des équipes soignantes. Nous proposons aux participants de développer des compétences pour la mise en œuvre d une démarche d élaboration de Projet de Vie Individualisé selon la démarche définie et validée par votre Etablissement. PUBLIC Toute personne faisant partie de l équipe d encadrement de la personne âgée à savoir : cadre de santé, infirmière, équipe soignante, animatrice, médecin, intendant. OBJECTIFS U.R.I.O.P.S.S. BASSE-NORMANDIE 3, Place de l Europe HEROUVILLE SAINT CLAIR Tél. : / Fax : Non assujettie à TVA Siret n : Déclaration F.P.C. : auprès du Préfet de Basse-Normandie Prendre conscience de la nécessité d élaborer un Projet de Vie individualisé pour être en accord avec la législation et pour améliorer la qualité de vie des personnes âgées en intégrant leurs besoins et les contraintes liées à la vie institutionnelle. Réfléchir sur le sens de l accompagnement apporté au quotidien aux personnes âgées quelle que soit leur dépendance (physique/ psychique). Acquérir une démarche méthodologique pour construire un Projet de Vie. Etre en mesure de définir et de mettre en œuvre un Projet de Vie individualisé du résident tout en promouvant la collaboration et la complémentarité de l équipe pluridisciplinaire dans l élaboration, le suivi et l évaluation du projet de vie personnalisé organisant le mode d intervention des personnes ressources auprès des équipes. Au cours de cette formation, chacun prendra connaissance des éléments d observation apportés par les différents intervenants sur les domaines suivants : Fiche de recueil (histoire de vie, connaissance des besoins de la personne, ses habitudes de vie) Recueil de ce que le résident et son entourage ont transmis sur leurs attentes actuelles par rapport à la structure Recueil des observations faites par les différents intervenants au cours de la période d observation Après avoir pris connaissance de ces différents éléments, les participants définissent quel est, ou quels sont les objectifs prioritaires à respecter pour cette personne d une façon globale et détaillée dans les différents domaines d accompagnement. De même, il est envisagé de réfléchir sur les moyens matériels et humains à mettre en place pour la réalisation des objectifs.

18 PROGRAMME 1. Organisation et méthode Démarche et organisation du travail en institution avec l accord de la direction Le personnel : définir les postes et responsabilités La répartition des tâches Les documents écrits Les réunions : temps fort de la participation 2. Typologie spécifique des micros projets Présentation des typologies L hygiène L habillement L animation Les liens familiaux L autonomie La dépendance.. Il s agit dans cette phase d indiquer dans les différents thèmes, comment doivent être adaptées les contraintes de la collectivité pour répondre au mieux aux souhaits et besoins de la personne accueillie, accompagnée par l équipe. 3. Des micros projets au projet global de la vie Accueillir dans l institution Recevoir dans l institution Reconnaître une vie affective Accompagner la personne en fin de vie Aménager le lieu de vie Le projet d animation Projet spécifique pour la dépendance A l issue de ces trois axes, un retour sera fait auprès de la direction pour démontrer les axes d observation, de progression. Chaque Projet de Vie doit être évalué une fois dans l année au minimum et plus souvent si la situation le nécessite. Il pourra être prévu un temps de travail en vue d une réactualisation si besoin. MOYENS PEDAGOGIQUES et EVALUATION Apports théoriques Travaux en commun sur la mise en place d un Projet de Vie A l issue de la formation, il sera procédé à une évaluation de la formation. GROUPE 12 personnes maximum. DUREE et HORAIRES 2 journées de 6h00, soit 12 heures de formation (horaires à déterminer). DATES et LIEU A déterminer avec l établissement demandeur. INTERVENANTE Nathalie PONCHELLE, Formatrice Association ENSEMBLE Diplômée d un DU Gérontologie Sociale auprès de La Faculté de Médecine de Caen Formation de formateur consultant Animation de temps de formation en EHPAD et en milieu hospitalier COÛT PEDAGOGIQUE POUR LES 2 JOURS 2 000,00 pour un groupe de personnes (+ frais de déplacement, de restauration et/ou d hébergement) (tarif adhérent 2015). PERSONNE A CONTACTER Marie HIRARD, Assistante de Direction à l URIOPSS Basse-Normandie.

19 PUBLIC SAVOIR PROPOSER ET ADAPTER LES ACTIVITÉS AU REGARD DU DEVELOPPEMENT DE L ENFANT Personnel éducatif (AMP/ME/ES) du secteur de l enfance. OBJECTIFS ANNEXE PEDAGOGIQUE Se questionner sur le choix des activités proposées, en fonction de l intérêt et/ou capacités du professionnel qui les propose, Pouvoir proposer des activités adaptées au regard du développement de l enfant et des objectifs à atteindre. PROGRAMME Rappel des objectifs généraux des activités proposées, échanges autour des questions à se poser avant d établir des activités : Partir des possibles de l enfant et non de l objectif à atteindre S assurer de la compréhension de l enfant sur sa participation aux activités proposées Connaître les capacités cognitives et psychomotrices de l enfant Prendre en compte la fatigabilité de l enfant Connaitre les intérêts de l enfant Travailler autour d activités supports utilisées aujourd hui au sein de la structure, aider à les déconstruire dans le but de : voir quels objectifs permettent d atteindre ces activités, observer les stades de progression, apprendre à réaliser un séquençage pédagogique, définir les différentes étapes Le choix d activités ou de thèmes : En équipe pour viser une complémentarité Par âge et/ou capacité Etabli sur un temps d exécution (par exemple pendant 1 mois) ou d atteinte de résultat (persistance jusqu à résultat avec modification éventuelle de l approche) A partir du groupe établi A l'issue de la formation : L objectif est d amorcer la démarche avec les stagiaires, démarche qu ils devront s approprier et ensuite transposer à l ensemble des activités qu ils proposent. METHODE ET MOYENS PEDAGOGIQUES U.R.I.O.P.S.S. BASSE-NORMANDIE 3, Place de l Europe HEROUVILLE SAINT CLAIR Tél. : / Fax : Non assujettie à TVA Siret n : Déclaration F.P.C. : auprès du Préfet de Basse-Normandie Temps consacré à l exercice ou l activité proposée Etablir les étapes Proposer différents énoncés pour une même tâche S assurer de la compréhension de l enfant Evaluation du résultat de l étape et/ou des moyens Exercices et travaux de groupe

20 GROUPE 6 personnes maximum. DUREE & HORAIRES 1 journée de 6h00 (horaires à déterminer). DATE et LIEU A déterminer avec l établissement demandeur. INTERVENANTE Karine PICOT, psychologue clinicienne Formatrice en psychologie, psychiatrie, sur les thèmes du handicap et de la maltraitance Groupes de parole auprès des personnels de la santé et du social Formatrice en psychologie, psychiatrie à l IFEN, l IFAC et au CNFPT Diplôme universitaire de psychologie et psychopathologie et formation de criminologie COÛT PEDAGOGIQUE POUR LA JOURNEE 1 000,00 pour un groupe de personnes (+ frais de déplacement, de restauration et/ou d hébergement) (tarif adhérent 2015). PERSONNE A CONTACTER Marie HIRARD, Assistante de Direction à l URIOPSS Basse-Normandie.

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée»

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» «SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» intéresser, l entendre, et transformer en soins de vie ce qu elle veut nous dire qu elle soit atteinte

Plus en détail

Fiche descriptive : DEAMP

Fiche descriptive : DEAMP Fiche descriptive : DEAMP FICHE METIER L'aide médico-psychologique (AMP) exerce une fonction d'accompagnement et d'aide dans la vie quotidienne. A ce titre, il intervient auprès d'enfants, d'adolescents,

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL DE FORMATION

Plus en détail

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V.

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V. Siège social : 9 bis, rue Armand Chabrier 47400 TONNEINS Tél. : 05.53.64.61.57 Fax : 05.53.64.63.12 e-mail : adestonneins@yahoo.fr Site : www.adesformations.fr Antenne de Bazas 7 chemin Larriou 33430 BAZAS

Plus en détail

LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE

LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE AD'PROSANTE : DES FORMATIONS POUR LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE AD'PROSANTE - GROUPE SOFT FORMATION 84, Boulevard de la Corderie 13007 Marseille Tél : 04.91.15.71.03 Fax : 04.91.81.52.62 1 NOTRE OFFRE

Plus en détail

Définition, finalités et organisation

Définition, finalités et organisation RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Définition, finalités et organisation Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à présenter à l ensemble des professionnels de santé, aux patients

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L assistant de service social exerce de façon qualifiée, dans le cadre d un mandat

Plus en détail

Management Responsabilité. Management Responsabilité. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2012 17

Management Responsabilité. Management Responsabilité. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2012 17 Management Responsabilité Management Responsabilité 2012 17 L'entretien annuel d'évaluation Identifier la problématique de l évaluation professionnelle Utiliser l entretien annuel d activité comme levier

Plus en détail

EVS ORMATIONS EVS. Proposées par le Greta Est-Bretagne GEB (35)

EVS ORMATIONS EVS. Proposées par le Greta Est-Bretagne GEB (35) FORMATION ORMATIONS EVS EVS Proposées par le Greta Est-Bretagne GEB Des modules de deux jours pour valoriser des compétences et acquérir des connaissances complémentaires Compétences et métiers de l aide

Plus en détail

Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte

Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte Juillet 2011 Démarche diagnostique et d évaluation du fonctionnement chez l adulte Généralités Diagnostic

Plus en détail

Formations Sanitaires et Sociales. Petite enfance Gérontologie Aide à domicile

Formations Sanitaires et Sociales. Petite enfance Gérontologie Aide à domicile Formations Sanitaires et Sociales Petite enfance Gérontologie Aide à domicile SOMMAIRE Formations communes aux secteurs : petite enfance, gérontologie et aide à domicile Page 4 Formations relatives au

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

Calendrier des formations INTER en 2011

Calendrier des formations INTER en 2011 Calendrier des formations INTER en 2011 THEMES Liste des formations INTER MOTIVEZ ET DYNAMISEZ VOS EQUIPES 98 % de participants satisfaits et se sentant reconnus à la sortie de nos formations! L environnement

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

Stratégie d intervention auprès des élèves présentant des comportements et attitudes scolaires inappropriés

Stratégie d intervention auprès des élèves présentant des comportements et attitudes scolaires inappropriés Stratégie d intervention auprès des élèves présentant des comportements et attitudes scolaires inappropriés IEN/CTR ASH 2011-2012 Comportements inappropriés / Troubles de la conduite et du comportement

Plus en détail

Développement personnel

Développement personnel Développement personnel 50 REPÉRAGE DES TALENTS : COMPÉTENCES ET PERFORMANCE DE L'ENTREPRISE Repérer dans l'organisation les "talents" nécessaires à l'atteinte des objectifs de l'entreprise Construire

Plus en détail

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Action sociale Nos actions dans le domaine du handicap L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Assumer au quotidien une situation de handicap est difficile pour une famille

Plus en détail

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France DIRECTION GÉNÉRALE DES RESSOURCES HUMAINES PARIS, LE 25 JANVIER 2010 DIRECTION DES RELATIONS SOCIALES Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France Dans le cadre de sa responsabilité

Plus en détail

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents :

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents : MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION Le moniteur-éducateur participe à l'action éducative, à l'animation et à l'organisation

Plus en détail

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie.

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Sarah CAILLOT, Psychologue Réseau Breizh IMC- Pôle MPR St-Hélier (Rennes)- Journée Inter-régionale

Plus en détail

NOTE D INFORMATION sur la formation sociale préparatoire au Diplôme d Etat d AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE

NOTE D INFORMATION sur la formation sociale préparatoire au Diplôme d Etat d AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE Ce.F Centre de Formation au Travail Sanitaire et Social Place du Marché Couvert - BP 414-24104 BERGERAC CEDEX Tél : 05 53 22 23 00 Fax : 05 53 23 93 05 Email : cef@johnbost.fr Site : www.johnbost.org/cef

Plus en détail

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention,

Plus en détail

ABA FORMATION ORGANISME DE FORMATION

ABA FORMATION ORGANISME DE FORMATION ABA FORMATION ORGANISME DE FORMATION Formations destinées aux professionnels, parents, étudiants Association AUTISME APPRENDRE AUTREMENT. Toutes nos formations sont réalisables dans le cadre du D.I.F.

Plus en détail

Formation obligatoire d adaptation à l emploi

Formation obligatoire d adaptation à l emploi Cycle de formation Praxis Conforme à l arrêté du 16 juillet 2009 Formation obligatoire d adaptation à l emploi Agent de service mortuaire Madame, Monsieur, Depuis l arrêté du 16 juillet 2009 relatif à

Plus en détail

En région PACA, votre organisme de formation certifié ISQ-OPQF

En région PACA, votre organisme de formation certifié ISQ-OPQF En région PACA, votre organisme de formation certifié ISQ-OPQF Tél. : 04 42 21 06 22 Fax : 04 42 21 27 04 Mail : if.conseil@wanadoo.fr Site : www.ifconseil.eu Un partenariat Basé sur la lecture attentive

Plus en détail

Formation initiale des bénévoles

Formation initiale des bénévoles Formation initiale des bénévoles Le vieillissement normal et pathologique Les bénévoles vont découvrir / renforcer leurs connaissances liées au vieillissement des personnes en situation normale (manifestations

Plus en détail

Comment remplir une demande d AVS Remplir les dossiers administratifs quand on a un enfant autiste et TED (3) : demander une AVS

Comment remplir une demande d AVS Remplir les dossiers administratifs quand on a un enfant autiste et TED (3) : demander une AVS Comment remplir une demande d AVS Remplir les dossiers administratifs quand on a un enfant autiste et TED (3) : demander une AVS Intégration était le maître mot de la loi de 75, scolarisation est ce lui

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E Madame/Monsieur 1. DÉFINITION DE LA FONCTION Au service du projet institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel,

Plus en détail

Formations à l accompagnement des personnes vivant avec autisme :

Formations à l accompagnement des personnes vivant avec autisme : Formations à l accompagnement des personnes vivant avec autisme : Sensibilisation à l autisme Adaptation de l environnement à l individu - TEACCH Développement des compétences de l individu - ABA Gestion

Plus en détail

Le médecin de prévention face aux RPS. Docteur Isabelle THOMINET

Le médecin de prévention face aux RPS. Docteur Isabelle THOMINET Le médecin de prévention face aux RPS Docteur Isabelle THOMINET 1. Définition des RPS Les risques psychosociaux sont souvent résumés par simplicité sous le terme de «stress». En réalité, ils recouvrent

Plus en détail

GIP Ecole Supérieure Montsouris

GIP Ecole Supérieure Montsouris > - ouverture et excellence GIP Ecole Supérieure Montsouris En 1988, la faculté de médecine de Créteil crée la première Maîtrise Sciences et Techniques (MST) Santé Mentale - Editorial - GIP Ecole Supérieure

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

SUPPLEMENT AU DIPLÔME

SUPPLEMENT AU DIPLÔME SUPPLEMENT AU DIPLÔME Le présent supplément au diplôme (annexe descriptive) suit le modèle élaboré par la Commission européenne, le Conseil de l'europe et l'unesco/cepes. Le supplément vise à fournir des

Plus en détail

CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI

CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI Comprendre ses propres stratégies d échec et de réussite Mettre à jour ses freins, ses propres croyances Développer son potentiel et repousser ses

Plus en détail

Association Autonomie Aquitaine

Association Autonomie Aquitaine M1 : le contexte législatif et réglementaire de la démarche qualité en secteur médico- social: o La Loi du 2 janvier 2002 : o ses fondements o La démarche de projet o Le règlement de fonctionnement o Le

Plus en détail

Formations 2014/2015

Formations 2014/2015 Institut de Formation en Soins Infirmiers Paris Saint-Joseph Département de formation continue Formations 2014/2015 «Apprendre tout au long de la vie» Notre enjeu : vous guider dans la réalisation de votre

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE I

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE I ANNEXE I DIPLÔME D ÉTAT D INFIRMIER Référentiel d activités Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

Comment la proposer et la réaliser?

Comment la proposer et la réaliser? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment la proposer et la réaliser? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les professionnels de santé dans la mise en œuvre d un programme

Plus en détail

Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale

Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale 19 Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale RENCONTRE, TRANSFERT ET CONTRE-TRANSFERT La notion de transfert découle des travaux de la psychanalyse (S. Freud) où ont été décrits des mouvements

Plus en détail

Relation soignant / soigné

Relation soignant / soigné Relation soignant / soigné 3 métiers impossibles selon Freud : gouverner soigner éduquer Car met les personnes dans une situation de dépendance et d autorité Relation = activité ou une situation dans laquelle

Plus en détail

Management Responsabilité

Management Responsabilité L évaluation professionnelle : un enjeu pour l évolution du management hospitalier Identifier la problématique de l évaluation professionnelle Utiliser l entretien annuel d activité comme levier de changement

Plus en détail

LES FORMATIONS. Transcendis Les formations inter-entreprises. Le catalogue. Nous préparons aujourd hui vos promesses d avenir

LES FORMATIONS. Transcendis Les formations inter-entreprises. Le catalogue. Nous préparons aujourd hui vos promesses d avenir Transcendis Les formations inter-entreprises - Valorisation des compétences Nous préparons aujourd hui vos promesses d avenir LES FORMATIONS Le catalogue Transcendis Formation Valorisation des compétences

Plus en détail

Préparation au concours infirmier «Droit commun» (Titulaires du baccalauréat ou homologué)

Préparation au concours infirmier «Droit commun» (Titulaires du baccalauréat ou homologué) Préparation au concours infirmier «Droit commun» (Titulaires du baccalauréat ou homologué) Vous souhaitez vous engager dans le métier d infirmier, vous pouvez intégrer notre cycle préparatoire combinant

Plus en détail

Le programme SE CONNAITRE SOI- MEME ET AVOIR CONFIANCE EN SOI

Le programme SE CONNAITRE SOI- MEME ET AVOIR CONFIANCE EN SOI SE CONNAITRE SOI- MEME ET AVOIR CONFIANCE EN SOI OBJECTIF Développer la confiance en soi pour être plus à l aise dans sa vie personnelle et professionnelle. Adopter les comportements efficaces pour établir

Plus en détail

Cahier des charges pour l appel d offres. février 2015 SOMMAIRE

Cahier des charges pour l appel d offres. février 2015 SOMMAIRE Actions Thématiques 2015 : développer les compétences des travailleurs handicapés, usagers des ESAT bas-normands dans la Branche sanitaire, sociale et médico-sociale privée, à but non lucratif Cahier des

Plus en détail

Résidence MBV Les FIGUERES -Capendu-

Résidence MBV Les FIGUERES -Capendu- Résidence MBV Les FIGUERES -Capendu- Accompagnement de fin de vie: un travail d équipe Fin de vie en EHPAD Quel que soit le lieu de la «toute fin de vie» et du décès des résidents d Ehpad, l accompagnement

Plus en détail

Elaborer des Tableaux de Bord Ressources Humaines

Elaborer des Tableaux de Bord Ressources Humaines Elaborer des Tableaux de Bord Ressources Humaines Pré-requis à la mise en place d un tableau de bord des ressources humaines Le recueil de données a été le point de départ du diagnostic quantitatif des

Plus en détail

Bibliothèque des Compétences clés

Bibliothèque des Compétences clés Bibliothèque des Compétences clés Modules Jours Heures S exprimer oralement 3 21 S exprimer à l écrit 4 28 Manipuler les chiffres et les ordres de grandeur 5 35 Utiliser les principaux outils bureautiques

Plus en détail

ÊTRE MANAGER D UNE ÉQUIPE OPÉRATIONNELLE

ÊTRE MANAGER D UNE ÉQUIPE OPÉRATIONNELLE ÊTRE MANAGER D UNE ÉQUIPE OPÉRATIONNELLE DANS LE SECTEUR SANITAIRE OU MÉDICO-SOCIAL Formation permettant l obtention d un certificat professionnel CPFFP SPÉCIALISATION EN MANAGEMENT D ÉQUIPE OPÉRATIONNELLE

Plus en détail

Comité Départemental de Prévention en Kinésithérapie de la Drôme FORMATIONS KINÉSITHÉRAPEUTES 2013 KINÉ DRÔME PRÉVENTION

Comité Départemental de Prévention en Kinésithérapie de la Drôme FORMATIONS KINÉSITHÉRAPEUTES 2013 KINÉ DRÔME PRÉVENTION Comité Départemental de Prévention en Kinésithérapie de la Drôme FORMATIONS KINÉSITHÉRAPEUTES 2013 KINÉ DRÔME PRÉVENTION 1 1. TABLEAU DES FORMATIONS 2013...3 2. GESTUELLE PRÉVENTIVE ET MANUTENTION DES

Plus en détail

La supervision en soins infirmiers

La supervision en soins infirmiers La supervision en soins infirmiers (article en deux parties : version jumelée) La pratique de la supervision en soins infirmiers étant peu courante en France et les écrits la concernant de même, bien que

Plus en détail

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols Chargé(e) d Accueil La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

L aide aux aidants. Psychologue clinicienne. Capacité de gériatrie mars 2009

L aide aux aidants. Psychologue clinicienne. Capacité de gériatrie mars 2009 L aide aux aidants Aude Comberieu Psychologue clinicienne Hôpital Émile Roux Capacité de gériatrie mars 2009 Définition L aidant naturel L aidant non professionnel L aidant familial «L aidant familial

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SOLIDARITÉS

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SOLIDARITÉS MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE SOLIDARITÉS PROFESSIONS SOCIALES Arrêté du 18 mai 2009 relatif au diplôme d Etat d éducateur technique spécialisé

Plus en détail

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Les soins palliatifs Contacts presse : Secrétariat d Etat chargée des Aînés Service

Plus en détail

Bien-être et Performance Collective Des risques psychosociaux au modèle de management et au bien vivre ensemble

Bien-être et Performance Collective Des risques psychosociaux au modèle de management et au bien vivre ensemble Des risques psychosociaux au modèle de management et au bien vivre ensemble Comment concilier «bienêtre» et «performance collective»? Comment aider les opérationnels à assumer leur responsabilité managériale,

Plus en détail

La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant

La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant Vivre avec un trouble dépressif Septembre 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL. Solidarité Doubs Handicap

LIVRET D ACCUEIL. Solidarité Doubs Handicap LIVRET D ACCUEIL POLE MEDICO-SOCIAL Services Accueil de Vie Services Habitat et Social Animation Socio-Culturelle POLE TRAVAIL PROTEGE Edition du 30 juin 2014 Solidarité Doubs Handicap SOLIDARITE DOUBS

Plus en détail

Guide à l intention des familles AU COEUR. du trouble de personnalité limite

Guide à l intention des familles AU COEUR. du trouble de personnalité limite Guide à l intention des familles AU COEUR du trouble de personnalité limite À propos du trouble de personnalité limite Ce document a été élaboré en 2001 par madame France Boucher, infirmière bachelière,

Plus en détail

Formations et développement professionnel continu 2015

Formations et développement professionnel continu 2015 Formations et développement professionnel continu 2015 Droit et réglementation Hygiène et prévention des risques Relations Humaines et Communication Situations cliniques et Soins Management-Encadrement-Organisation

Plus en détail

Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours

Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours Les responsables occupent un «poste clé» autant dans l organisation et la gestion des activités que dans l animation de leur équipe et la qualité

Plus en détail

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance FONDATION NATIONALE DE GERONTOLOGIE Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance La vieillesse est une étape de l existence pendant laquelle chacun poursuit

Plus en détail

Transformez votre relation au monde!

Transformez votre relation au monde! Transformez votre relation au monde! Formations certifiantes PNL QUEST interactive 2013-2014 Qu est-ce que la PNL? La PNL (Programmation Neuro-linguistique) est une discipline développée dans les années

Plus en détail

Formations 2008. www.ifpa-formation.com. Développement personnel. Ressources humaines. Management. Bureautique. Vente. Hygiène.

Formations 2008. www.ifpa-formation.com. Développement personnel. Ressources humaines. Management. Bureautique. Vente. Hygiène. Développement personnel Ressources humaines Management Bureautique Formations 2008 Vente Hygiène Santé, social Linguistique professionnelle Langues vivantes étrangères Tél. : 03 85 42 44 98 www.ifpa-formation.com

Plus en détail

Parcours de formation. Coach. Et si vous pouviez accompagner vos clients ou vos collaborateurs par le coaching?

Parcours de formation. Coach. Et si vous pouviez accompagner vos clients ou vos collaborateurs par le coaching? Parcours de formation Coach Et si vous pouviez accompagner vos clients ou vos collaborateurs par le coaching? Dans un monde qui va de plus en plus vite Nous entendons parler chaque jour de stress, de mal-être

Plus en détail

Organisation des enseignements au semestre 7

Organisation des enseignements au semestre 7 Organisation des enseignements au semestre 7 UE1 : Pratiques pédagogiques différenciées et adaptées aux besoins éducatifs particuliers (responsable : J. Divry) Transmettre des connaissances et des références

Plus en détail

CENTRE D EDUCATION ET DE SOINS SPECIALISES POUR ENFANTS POLYHANDICAPES «LE RIVAGE» LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE

CENTRE D EDUCATION ET DE SOINS SPECIALISES POUR ENFANTS POLYHANDICAPES «LE RIVAGE» LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE CENTRE D EDUCATION ET DE SOINS SPECIALISES POUR ENFANTS POLYHANDICAPES «LE RIVAGE» LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE 12 rue aux raisins - 62600 BERCK SUR MER 03.21.89.44.01 - Fax : 03.21.89.44.82 Le mot d

Plus en détail

Téléphone : 0467 29 0467 Fax : 0467 29 0468 et 0467 29 0491 www.actif-online.com E-Mail : info@actif-online.com comptabilite@actif-online.

Téléphone : 0467 29 0467 Fax : 0467 29 0468 et 0467 29 0491 www.actif-online.com E-Mail : info@actif-online.com comptabilite@actif-online. BON DE COMMANDE INTERNET Tarifs 2015 à retourner à : Actif 259, Avenue de Melgueil BP 3 34280 LA-GRANDE-MOTTE Téléphone : 0467 29 0467 Fax : 0467 29 0468 et 0467 29 0491 www.actif-online.com E-Mail : info@actif-online.com

Plus en détail

I. Qu est ce qu un SSIAD?

I. Qu est ce qu un SSIAD? 1 Plan Introduction I. Qu est ce qu un SSIAD? II. L accompagnement du SSIAD III. Présentation du SSIAD de Meyssac et de Beynat IV. Les personnes prises en soin dans le SSIAD V. Présentation d une situation

Plus en détail

Programme de formation. «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique»

Programme de formation. «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique» Intitulé de la formation Programme de formation «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique» Organisateur Organisme de formation : ARMETI : Email : armetiformations@gmail.com

Plus en détail

Or, la prévention des risques psychosociaux relève de l obligation générale de l employeur de protéger la santé physique et mentale des salariés.

Or, la prévention des risques psychosociaux relève de l obligation générale de l employeur de protéger la santé physique et mentale des salariés. Introduction Les symptômes du stress (troubles du sommeil, de l appétit, agressivité, épuisement, troubles de la concentration ), touchent un nombre croissant de salariés en France : un salarié sur 6 déclare

Plus en détail

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter Formation Gestion des Ressources Humaines M2S formation Découvrir les techniques de base pour recruter Décrire les fonctions et les emplois Définir un dispositif de formation Formation de tuteur La Gestion

Plus en détail

L infirmier exerce son métier dans le respect des articles R.4311-1 à R.4311-15 et R.4312-1 à 4312-49 du code de la santé publique.

L infirmier exerce son métier dans le respect des articles R.4311-1 à R.4311-15 et R.4312-1 à 4312-49 du code de la santé publique. Diplôme d Etat d infirmier Référentiel d activités Annexe I Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

Frédéric WONÉ Médecin Coordonnateur EHPAD «Parrot» et «Beaufort-Magne» Centre Hospitalier de Périgueux

Frédéric WONÉ Médecin Coordonnateur EHPAD «Parrot» et «Beaufort-Magne» Centre Hospitalier de Périgueux Frédéric WONÉ Médecin Coordonnateur EHPAD «Parrot» et «Beaufort-Magne» Centre Hospitalier de Périgueux Xavier GERVAIS Médecin Coordonnateur EHPAD «Les Balcons de Tivoli» Le Bouscat Mise en œuvre confiée

Plus en détail

Les Actions Vie Associative. Un programme de rencontres et de soutien pour les familles

Les Actions Vie Associative. Un programme de rencontres et de soutien pour les familles Les Actions Vie Associative Un programme de rencontres et de soutien pour les familles L Adapei-Aria de Vendée engage son action et ses activités au service de personnes qui de par leur handicap présentent

Plus en détail

Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre.

Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre. Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre. 1 Qu est-ce qu un aidant familial Une personne qui vient en aide, à titre non professionnel

Plus en détail

GERER SON STRESS - GERER LES CONFLITS

GERER SON STRESS - GERER LES CONFLITS GERER SON STRESS - GERER LES CONFLITS Dans des organisations en constante évolution, un manager doit pouvoir devenir une base de sécurité pour l équipe qu il dirige. Il doit pouvoir être une source de

Plus en détail

Unité Hospitalière de Psychiatrie de la Personne Âgée (UHPG)

Unité Hospitalière de Psychiatrie de la Personne Âgée (UHPG) Unité Hospitalière de Psychiatrie de la Personne Âgée (UHPG) Filière : SANTE MENTALE Carte d'identité Nom de l'institution : FONDATION DE NANT- SECTEUR PSYCHIATRIQUE DE L EST VAUDOIS Nom du service : UNITE

Plus en détail

Comprendre les phénomènes biologiques et psychologiques du stress

Comprendre les phénomènes biologiques et psychologiques du stress GÉRER LE STRESS DANS L ENTREPRISE OBJECTIFS PEDAGOGIQUES DUREE : 1 JOUR Comprendre les phénomènes biologiques et psychologiques du stress Identifier la notion de risques psychosociaux au titre de la Loi

Plus en détail

Institut Régional du Travail Social Poitou-Charentes

Institut Régional du Travail Social Poitou-Charentes Maître/Maîtresse de Maison Modalités d inscription en situation d emploi ou demandeur d emploi Protocole d allègements ou de dispense Modalités de validation Recherche de stage pour les demandeurs d emploi

Plus en détail

Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres

Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres Développement personnel La programmation neurolinguistique (P.N.L.) Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres. Historique et postulats de la

Plus en détail

La santé. Les établissements de l entité Mutualité Santé Services

La santé. Les établissements de l entité Mutualité Santé Services 1 solidaire Apporter une réponse concrète aux besoins de la population en matière de santé, selon des principes fondamentaux de solidarité et d entraide. Développer un important réseau d œuvres sanitaires

Plus en détail

Catalogue de formations transversales pour cadres

Catalogue de formations transversales pour cadres Cabinet de Conseil et de formation Agréé par le ministère de la formation et de l enseignement professionnel Catalogue de formations transversales pour cadres 42, Rue MAX MARCHAND GAMBETTA. Oran - Algérie

Plus en détail

Les stagiaires, au nombre de 12 maximum, disposent de tables de travail et de chaises.

Les stagiaires, au nombre de 12 maximum, disposent de tables de travail et de chaises. Créé en 2005, l Institut Mots pour Maux est une association d accompagnement et d aide à la personne. Son objectif est de favoriser et de développer l amélioration de la condition de l être humain et son

Plus en détail

Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique

Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE ÉDITION 2014 Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique OUTILS DE LA GRH

Plus en détail

EDITO. Pourquoi choisir STL pour les formations?

EDITO. Pourquoi choisir STL pour les formations? FORMATION SST MAC - ID MAC SST Formateur SST CONDUITE ADDICTIVE MAC Formateur SST FORMATIONS Personne compétente Santé sécurité RISQUE ROUTIER / VUL 2015 RPS PREMIERS SECOURS PRAP IBC MAC IBC DAE PRAP

Plus en détail

LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE

LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE REMALDO Equipe de rééducation-hlsom Octobre 2011 ETUDE DE CAS: MONSIEUR F DESCRIPTION M F est âgé de 80 ans, il est entouré par sa famille, diagnostic posé

Plus en détail

Références et partenaires :

Références et partenaires : Eric RIPERT, 49 ans, Formateur - Consultant depuis 1995 dans les domaines HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT. (H.S.E) Formateur et coordinateur de pôle en 2010 dans un centre de formation de premier plan sur

Plus en détail

L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s

L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s Stéphane Safin Psychologue - Ergonome Lucid Group -

Plus en détail

Service de Formation Continue Développement Professionnel Continu FORMATIONS 2O15

Service de Formation Continue Développement Professionnel Continu FORMATIONS 2O15 Service de Formation Continue Développement Professionnel Continu FORMATIONS 2O15 Service de Formation Continue Développement Professionnel Continu Notre engagement Proposer des formations de qualité en

Plus en détail

Les grandes fonctions du tuteur

Les grandes fonctions du tuteur Agence Erasmus+ Jeunesse & Sport Les grandes fonctions du tuteur Ce document rend compte de travaux effectués en ateliers par les participants lors des sessions de formation de tuteurs SVE organisées depuis

Plus en détail

Dossier de demande de formation 2014 de Surveillants de nuit qualifiés Maîtresses de maison

Dossier de demande de formation 2014 de Surveillants de nuit qualifiés Maîtresses de maison Dossier de demande de formation 2014 de Surveillants de nuit qualifiés Maîtresses de maison 1 Vous sollicitez une formation de surveillant de nuit ou de maîtresse de maison et vous avez besoin de plusieurs

Plus en détail

«L Art et la manière»

«L Art et la manière» «L Art et la manière» Une formation-action pour relier l art et le management Conception et animation par URIOPSS PACAC 54 rue paradis 13286 Marseille Cedex 6 Tél. 04 96 11 02 20Organisme de formation

Plus en détail

Catalogue Formation 2015

Catalogue Formation 2015 Catalogue Formation 2015 Because you care about CONSUMERS HEALTH HACCP Expertise, votre partenaire en sécurité des aliments Présentation du catalogue Pourquoi faire de la formation? Formation préventive

Plus en détail

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie Mots-clés de l aide à l autonomie Compensation Aide ou ensemble d aides de toute nature apportées à une personne subissant des altérations substantielles et durables de son état physique, intellectuel

Plus en détail

Programme détaillé Les enfants à besoins spécifiques dans les adoptions tardives

Programme détaillé Les enfants à besoins spécifiques dans les adoptions tardives Programme détaillé Les enfants à besoins spécifiques dans les adoptions tardives La formation continue du Centre d Ouverture Psychologique Et Sociale (Copes) s adresse à tous les acteurs du champ médical,

Plus en détail

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre Avril 2011 La longue expérience de la Mutualité Française dans la mise en œuvre d actions de prévention,

Plus en détail