Saint-Julien en Born. Juin 2011 Magazine N 5

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Saint-Julien en Born. Juin 2011 Magazine N 5"

Transcription

1 Saint-Julien en Born Juin 2011 Magazine N 5

2 Entretien avec Monsieur le Maire Gilles DUCOUT Le Conseil Municipal vient de voter son 4 ème budget général. Comment le situezvous sur l échelle intercommunale ou départementale? Chaque collectivité, quel que soit son positionnement géographique, fonctionne avec les recettes dont elle dispose. Notre budget général traduit en chiffres les annonces du dernier courrier des élus. Les réalisations les plus lourdes de ce mandat sont engagées mais, grâce à nos capacités d autofinancement et aux subventions attendues, nous pourrions encore échapper cette année à l emprunt. La fiscalité locale sera maintenue à son niveau en 2011, en corrélation logique avec nos besoins du moment, nous situant confortablement sur bien des postes dans la comparaison aux communes voisines de la communauté de communes ou du département. Vous avez affirmé que la Collectivité devrait se priver annuellement de de recettes suite aux effets de la tempête de Comment compensez-vous ces pertes sans faire évoluer la fiscalité? Pour rappel, la fiscalité locale a légèrement progressé en 2009, mais pas de manière suffisante pour rattraper ces pertes liées aux pertes de l exploitation «ralentie» de nos forêts. L implantation des 60 mobilhomes à La Passerelle, les retombées fiscales apportées par les nouveaux résidents pourront constituer des mannes financières non négligeables. De plus, la masse salariale est surveillée et son évolution s est modérée post-tempête, malgré nos besoins exponentiels. Enfin, services administratifs et élus n hésitent pas à constituer des dossiers de demandes de subventions, partout où ils peuvent être soutenus, allégeant ainsi les factures d investissement les plus importantes. Puisque vous évoquez les subventions, le soutien financier aux associations reste donc possible? Possible et souvent nécessaire. Cependant, dans ce domaine aussi, la prudence doit nous guider, car le montant global a encore sensiblement évolué cette année : au niveau de notre commune, si le ratio subventions charges de fonctionnement reste supérieur de 15% à la moyenne départementale, valorisant pour certains peut-être les positions municipales, un rappel à la vocation de ces subventions doit être fait : le souci prioritaire est bien de permettre l équilibre des budgets de fonctionnement de nos associations et non d en assurer ou de conforter des réserves de trésorerie. Le Conseil Municipal a validé la démission peu explicitée d Isabelle Grihon, conseillère municipale responsable du CCAS. Comment envisagez-vous sa succession? Son départ est un échec pour le conseil municipal dans sa totalité, sa majorité et son maire. Ceux qui pensent très fort aujourd hui que rien n a été fait pour la retenir sont les mêmes qui, hier, prônaient le respect de ses choix de vie. Ce qui est à mes yeux le plus important. Outre ses fonctions au CCAS, Isabelle assurait aussi un certain nombre de tâches autour de l organisation des réceptions par exemple, peu prisées par l élu en général. C est Michel Froustey, adjoint chargé jusque là de la communication, qui, après avoir mis en route un certain nombre de services dans ce domaine, reprendra le flambeau de l action sociale. Autour de quels projets? Depuis la création du C.I.A.S. (intercommunal), l action sociale se résume à la gestion des téléalarmes, les visites et le portage des repas à domicile, l organisation du banquet annuel très attendu et la gestion des demandes d aide au chauffage ou alimentaire. Le projet budgété de la réalisation des unités de vie lui donnera une dimension supplémentaire. Mais est-ce suffisant? Après recueil auprès des associations ou services compétents d informations chiffrées précises sur la précarité dans notre village, d autres domaines devront peut-être être investis : mais nous communiquerons le moment venu sur des certitudes, pas sur des spéculations. Sans transition, juste une dernière question, comment appréhendez-vous la prochaine saison estivale? Le Plan plage restant suspendu à son financement potentiel, Contis présentera le même visage en avec les inquiétudes habituelles liées à la sécurité et au bien-être de tous : la surveillance de la plage, les nuisances sonores ou olfactives, la circulation, l alcoolémie nocturne des plus jeunes, le vandalisme. Tout cela associé parfois à l intolérance systématique constitue le plus mauvais cocktail de la station... ce qui ne nous empêchera pas de continuer à l apprécier et faire au mieux pour la protéger. Nos coordonnées 55 Place de la Mairie Saint-Julien en Born - Tél Site : Page 02 - Saint-Julien en Born - Magazine n 5 - Juin 2011

3 Le budget 2011 Les comptes administratifs relatifs à l exercice 2010 du budget principal et des 6 budgets annexes (Lotissement artisanal de Dardas, Lotissement artisanal de La Gravière, Lotissement de Baresquit, Lotissement du Stade, Eau-assainissement et Campings) ont été approuvés à l unanimité lors de la réunion du Conseil municipal du 30 mars Lors de la réunion du Conseil municipal du 20 Avril 2011 les 6 budgets annexes primitifs et le budget général communal primitif ont été approuvés à l unanimité pour l année Le budget du lotissement artisanal de La Gravière n attend plus que les 8 nouveaux artisans s installent. La vente des lots couvrira les frais d aménagement Fonctionnement : ,00. Investissement : ,00. Le lotissement artisanal de Dardas est terminé. Une dernière facture à régler. Fonctionnement : ,00. Investissement : ,00. Le budget du lotissement de Baresquit sera bientôt clos. La facture Espaces Verts demeure. Fonctionnement : ,00. Investissement : ,00. Le lotissement du Stade est presque entièrement aménagé ; restent les travaux Espaces Verts. L emprunt de pour les travaux a été entièrement remboursé. Fonctionnement : ,00. Investissement : ,00. Le budget Eau-assainissement permet les travaux d extension de réseau de tout à l égout dans la commune en raccordant de nouveaux quartiers : Lalesque, Ternet et le chemin de la Laiterie. Le financement de ces investissements n occasionnera ni emprunt ni augmentation de la part communale du prix de l eau et de l assainissement. Fonctionnement : ,00. Investissement : ,00. Le budget Campings évoluera positivement dès la fin des travaux d aménagement de l espace mobil-home à La Passerelle et du bar-grill à La Lette. Fonctionnement : ,00. Investissement : ,00. Les gros travaux prévus en 2011 : Enfouissement de l éclairage de la pharmacie au Cusson, aménagement de Contis (graphique ci-dessous), piste cyclable de la passerelle au bourg, aménagement du presbytère et de l espace Baqué (graphique ci-dessous) et des logements place du château d eau, constituent les principales dépenses d investissement inscrites au budget primitif général Tous ces travaux devraient être achevés cette année. Des subventions des différents partenaires territoriaux couvriront une bonne partie des frais. Les subventions aux associations ( ) ne baissent pas comme dans d autres communes afin que les bénévoles continuent à assumer leur rôle d animateurs du village. Le conseil municipal a décidé de ne pas augmenter les taux des impôts locaux qui resteront les suivants : 13,27 % pour la taxe d habitation, à 12,79 % pour le foncier bâti et à 33,36 % pour le foncier non bâti. Pour équilibrer ce budget général 2011, un emprunt de y est inscrit. Fonctionnement : ,00. Investissement : ,00. Budget Communal primitif 2011 Dépenses de fonctionnement Recettes de fonctionnement Financement des travaux d aménagement de Contis (Plan Plage Action 1) sous réserve d attribution des fonds par les partenaires : Financement des travaux d aménagement du presbytère et de l espace Baqué sous réserve d attribution des fonds par les partenaires : Page 03 - Saint-Julien en Born - Magazine n 5 - Juin 2011

4 Des rendez-vous incontournables Culture Saint-Julien en Born/Contis va connaître des moments d agitation culturelle Découvertes et convivialité seront les maîtres mots de ces prochains rendezvous culturels inédits Pour ne pas faillir à la «Tradition», les Journées Européennes du Patrimoine se dérouleront les 17 et 18 septembre prochains. Elles seront le prétexte à une mobilisation originale sur le territoire juliennois. Le samedi 17 septembre, «les fours à pain» seront à l honneur. L équipe organisatrice peaufine le projet. Patience Dans le même temps, le festival international du court-métrage à Contis ouvrira ses portes aux publics toujours nombreux et passionnés pour cette 16 ème édition. Une manifestation remarquée dans le paysage local, national et international qui justifie pleinement le choix de Contis pour les mises en résidence de jeunes cinéastes. Ainsi, avant la fin de l année, nous recevrons : Christophe LEROY et Adrian CAMUS en résidence post-production pour leur projet de court-métrage documentaire «Fan Nabara» Jean BERTHIER en résidence d écriture pour un long métrage de fiction «Encore un instant de jeunesse». La pertinence de leurs projets a su convaincre l ensemble des membres du Comité d experts. Un programme d actions de sensibilisation auprès des publics variés accompagnera leur venue. Le mercredi 17 août, Saint-Julien en Born accueillera le festival de jazz initié par l association JAM. Ce partenariat élargi à l Amicale des Associations Juliennoises, permettra rencontres et échanges entre jazzmen d univers multiples et mélomanes «avertis» ou non! On en reparlera Nous n oublierons pas de rappeler les prochaines dates qui feront de «Un pour Tous et Tous pour Un» une saison théâtrale aboutie à Saint-Julien en Born : les vendredis à 20 H 30 : 28 octobre : «Des Mots en l ère» à la Salle des Fêtes 9 décembre : «Benoît de Touraine ou la véritable histoire du fils du pintadier» à la Salle des Fêtes. La diversité et la qualité des propositions ne devraient pas laisser insensible la curiosité de nos habitants. C est du moins ce que nous souhaitons! Histoire de notre village 1 er feuillet : Archéologie Aucun site archéologique avéré n est inventorié sur le territoire de Saint- Julien en Born. Cela ne signifie pas pour autant que la commune soit vierge de tout peuplement ancien. Simplement, elle n a bénéficié d aucune recherche archéologique moderne. Cette carence tient à des causes aussi variées que l éloignement des centres de résidence des chercheurs, ou à l absence de programme concernant ce secteur géographique. Pourtant, depuis la fin du XIXe siècle, divers auteurs ont fait état, notamment dans le Bulletin de la Société de Borda, de trouvailles à Saint-Julien en Born datant de l Antiquité. Ainsi, dès 1882, on relève une mention de découverte «à l emplacement d une tuilerie», de deux urnes romaines. En 1893, c est de vestiges de constructions, et de deux monnaies à l effigie de l empereur Hadrien, au lieudit Meysouet, qu il est question. Mais ces signalements, non accompagnés de dessins ou de précisions, restent vagues et incontrôlables. Plus récemment, en 1979, le tracé de la voie romaine dite «du littoral», aurait été repéré par prospection aérienne par les Mimizanais Serge Barrau et Jean Bourden. Venant de Bias au nord, la voie traverserait les hameaux de La Lande et Bellevue, puis le bois de l Espagnaou, pour se diriger ensuite vers le hameau de Meysouet, et Batduc. Elle se perdrait avant le quartier de Lapeyre. Enfin, elle passerait près du bourg de Saint-Julien et elle prendrait alors la direction d Uza avant de filer vers Castets. La voie, bien connue plus au nord en Pays de Born, est une levée de sable bordée de deux fossés, dont l emprise a une largeur totale de 20 mètres. Son repérage par avion est facilité par son tracé rectiligne et les différences de végétation visibles du ciel. Il est clair, au vu des quelques indices qui précèdent, que Saint-Julien en Born a connu une occupation humaine à l Antiquité. Des vestiges et des structures archéologiques de cette période existent donc vraisemblablement dans la commune, enfouis sous 20 à 30 centimètres de sable et qui n attendent que l intérêt des chercheurs pour être mis au jour. On sait en effet que la voie ne traversait pas un désert, mais irriguait tout un ensemble de petits établissements artisanaux et de campements. L activité était tournée vers la fabrication du goudron à partir de la combustion des résineux et à l exploitation des coquillages marins. D après les découvertes récentes faites dans d autres communes du Pays de Born, nul doute que des traces de la présence humaine bien antérieures à l Antiquité pourraient être décelées à Saint-Julien. C est en effet dès le Mésolithique (6000 ans avant notre ère) que les sables des Landes de Gascogne ont été parcourus par les derniers chasseurs-cueilleurs de la Préhistoire. Les premiers agriculteurs-éleveurs du Néolithique (vers 4000 ans avant notre ère) ont aussi laissé des témoignages de leur installation en Pays de Born. Il reste donc à souhaiter que s éveille la curiosité des archéologues pour cette région encore inexplorée, qui peut réserver des surprises agréables. Pour son aimable participation éclairée, merci à Jean-Claude MERLET Directeur du Centre de recherches archéologiques sur les Landes Page 04 - Saint-Julien en Born - Magazine n 5 - Juin 2011

5 Jeunesse Centre de Loisirs «L Accueil de Loisirs n a rien perdu de son dynamisme» Questions à Delphine, Fabienne, Martine, animatrices du CL Plusieurs familles extérieures à Saint- Julien se sont vues dans l obligation de retirer leurs enfants du Centre de Loisirs faute du soutien financier de leur commune pour participation aux frais de fonctionnement (excepté UZA et Mézos partiellement). Qu en est-il de la fréquentation aujourd hui? Nous sommes optimistes. 18 familles (dont 2 d Uza) ont inscrit leurs enfants les mercredis et 24 familles se sont tournées vers l Accueil de Loisirs pour les petites vacances. Il est trop tôt pour se prononcer sur la fréquentation de cet été. On constate une désaffection des 10/11 ans qui, sans doute, se trouvent «noyés» au milieu des petits : 95 % des enfants ont entre 3 et 6 ans. Nous envisageons d intégrer des «plages d accueil» à l espace ADO pour les 10/11 ans. A propos de l espace ADO, répond-il à un besoin à ST JULIEN EN BORN? Nous assistons à un regain d intérêt en effet. Un nouveau groupe s est formé depuis Toussaint, 13 ados de 11/13 ans et 7 de 14/17 ans (au total 17 familles). Mais nous savons que les ados constituent un public difficile à capter et intéresser. A nous de rester vigilantes et inventives Quels sont les grands axes qui soutendent les actions et activités? Ils sont en adéquation avec le projet pédagogique rédigé par les élus : créer un lien agréable pour les enfants développer l apprentissage de l autonomie dès 3 ans, consolider les échanges et la communication entre parents/enfants et équipe d animatrices. Que pouvez-vous dire de la fréquentation à l accueil périscolaire et accompagnement à la scolarité? En ce qui concerne l accueil périscolaire, la fréquentation est quasi constante. 11 enfants sont inscrits à l accompagnement à la scolarité (15 l an passé). Ils sont encadrés par une équipe de 13 bénévoles, toujours fidèles. Les Ados Tout Shuss!!! Sept ados de 12 à 17 ans ont participé à un mini-séjour ski le 23 et 24 Février 2011 à Gavarnie, organisé par l Espace Jeunes de Saint-Julien en Born. Ils ont été accueillis à la Base de Loisirs Ecolorado à Agos Vidalos (entre Lourdes et Argeles Gazost) dans les Hautes-Pyrénées. L encadrement de ces jeunes était assuré par Delphine LAGO et Jérôme LAURO. Tous ces jeunes sont revenus enchantés de leur séjour et prêts à renouveler l expérience. Page 05 - Saint-Julien en Born - Magazine n 5 - Juin 2011

6 Les écoles Secouristes de demain... Les élèves de CM2 ont reçu le diplôme «Prévention et Secours Civiques de Niveau 1», qui vient couronner un cycle de 10 heures de formation. Sylvain Lamarque et Olivier Sella, de l association Mimizan Sauvetage et Secourisme, tous deux diplômés d Etat de secourisme, ont assuré cette formation sur quatre demi-journées, à l école de Saint-Julien en Born. Les jeunes sauveteurs savent presque tout désormais du défibrillateur, de la réanimation, des procédures d alerte et de protection et ils sont pleinement conscients de la responsabilité qui est maintenant la leur. La remise des diplômes par Sylvain Lamarque s est déroulée à l école en présence des enseignants et de madame Ginou Lafitte, représentant la municipalité. Les écoliers juliennois sont de sortie. Séjour à Quiberon pour les classes de CE2/CM. A l heure où j écris ces lignes, le séjour à Quiberon est encore un projet... au moment où vous les lirez, les écoliers seront rentrés au village avec de merveilleux souvenirs en tête. Voici donc le programme de la classe de découverte dans le Morbihan : Lundi 2 mai 2011 : Il faudra sortir du lit un peu tôt, l autocar démarre à 7 heures car notre premier rendez-vous est à 11h30 à Rochefort sur Mer. Nous découvrons le chantier de l Hermione où une équipe de passionnés s efforce de reproduire à l identique la frégate Hermione, à bord de laquelle La Fayette s est embarqué pour aller prêter main forte aux Insurgés américains désireux de se débarrasser de la tutelle anglaise. Dans l après-midi, nous nous installerons au centre «le Mané» à Quiberon et nous partirons pour une première promenade sur le port. Mardi 3 mai 2011 : Tous les matelots embarquent à destination de l île de Houat. Au programme, toute une journée de découverte d une petite île mi-rocheuse, misablonneuse, d un milieu marin original. Dépaysement garanti! Mercredi 4 mai : Le groupe se scinde en deux. Les uns feront de la pêche à pied dans les flaques laissées par la marée descendante pendant que les autres apprendront à manier le char à voile sur la plage. Découvertes passionnantes et sensations nouvelles, et dans les deux cas, frayeurs et fous rires! Après le repas de midi, pas le temps de faire la sieste : on part en direction de Carnac pour visiter avec un guide les très célèbres alignements de menhirs. La journée se terminera par deux escapades gourmandes, très différentes : la visite de la confiserie artisanale de La Maison d Amandine et l atelier de fumaison de poisson d Erwan Lucas. Il y en aura pour tous les goûts! Jeudi 5 mai : Les deux groupes de la veille permutent pour la pêche à pied et le char à voile. Après le déjeuner, c est la visite de la conserverie de La Belle Iloise où l on saura tout sur la pêche et la mise en boîte des sardines, des maquereaux, du thon... L école retourne ensuite à Carnac pour la visite d une exploitation ostréicole. Vendredi 6 mai : Il est déjà temps de penser à refaire les bagages pour rentrer à la maison... Sur le chemin du retour, nous nous arrêtons aux chantiers navals de Saint-Nazaire pour visiter le sousmarin «L Espadon». Une expérience inédite à coup sûr. Les enseignants tiennent à remercier la municipalité ainsi que les deux associations de parents d élèves pour leur très important soutien financier. Et les plus petits ne sont pas en reste... Le mardi 28 juin, pas de cris dans la cour de récréation de l école des Petits : les élèves de CP/CE1 auront pris la route à destination du Gabardan, tout à l autre bout du département. Ils visiteront les très belles arènes de Gabarret en compagnie de Jean Barrère, ancien écarteur et désormais éleveur de vaches landaises. Ce sera ensuite une journée de découverte de la course landaise à la ganaderia de Buros à Escalans, toujours sous la houlette de Jean. Visite de l élevage et du petit musée, jeux d initiation et goûter gascon sont au programmes pour le plus grand plaisir des enfants. Les élèves de maternelle passeront quant à eux une formidable journée à l École du cirque de Capbreton. Nul doute qu ils reviendront à Saint-Julien avec des étoiles dans les yeux! Pour se détendre un peu après le travail, il y aura un moment de jeux sur les rives ombragées du lac marin d Hossegor. Ils auront plein de choses à raconter à la maison. Page 06 - Saint-Julien en Born - Magazine n 5 - Juin 2011

7 Les associations Acteurs permanents du dynamisme associatif juliennois, les membres bénévoles ont la parole AAPPMA La Gaule du Marensin et du Born. Section de Saint-Julien Cette année encore, les berges du Courlis et du Vignac ont vu une belle affluence pour l ouverture de la pêche à la truite. Il paraît même que certains avaient anticipé l ouverture en ferrant quelques farios et arc en ciel fraîchement lâchées. En conséquence, les contrôles des gardes seront plus fréquents à l avenir. Voilà donc avertis ces quelques indélicats qui démolissent le travail des bénévoles de l association. L AAPPMA, la Gaule du Marensin et du Born a mis à profit la période de fermeture pour faire son bilan et poser ses projets. C est ainsi qu un véhicule 4X4 Toyota vient remplacer le vieux Cournil qui n a pas démérité mais qui ne correspond plus aux normes de sécurité pour transporter la cuve d alevinage. Une remorque permettant de déplacer le matériel et d effectuer les travaux est venue compléter l équipement existant. En matière de projet, le parcours pour les moins de 12 ans a été balisé sur environ 100 mètres en amont du pont de la pharmacie. Il est fréquenté régulièrement par nos jeunes pêcheurs. Là encore certains adultes n ont pas lu ou n ont pas voulu lire les panneaux signalant la destination de ce parcours. C est dommage. Le 23 avril 2011 dans le cadre du printemps des Landes, une initiation à la pêche avait lieu au lac mis à disposition par Monsieur Henri LAFITTE. 26 filles et garçons de moins de 12 ans ont trempé le fil avec des fortunes diverses. Quelques belles prises sont venues récompenser les plus chanceux ou les plus adroits. Dans le cadre des projets en cours, la création d une école de pêche dont les modalités restent à définir. Mais d ores et déjà, les jeunes qui sont intéressés peuvent se faire connaître chez Jean-Yves SOURGEN, notre détaillant cartes de pêche ou auprès de Michel VERDIER, qui animera cette activité dès sa mise en place. Pour la saison 2011, les lâchers de truites concours compris atteindront 1960 Kilos dont 760 kg d arc en ciel et 1200 kg de fario. Nous remercions au passage le directeur et le personnel de la pisciculture de LEVIGNACQ pour les services rendus. Les concours auront lieu les 16 juillet, 6 et 20 août. Les lotos sont programmés pour les 23 juillet, 4 et 23 août. Lors de l assemblée générale départementale 2011 à Biscarrosse, Monsieur Henri WINKELMAN s est vu remettre la médaille fédérale pour l ensemble de son activité au sein de l APPMA. Valère LAVENU Association des Pêcheurs Côtiers Landais Siège social : Saint-Julien en Born Créee en 1966, cette association a pour but de préserver les pêches traditionnelles dont la pêche au tramail. Ce filet de 50 mètres maxi et de 2 mètres de hauteur est posé à marée basse et pêche dans la zone de balancement des marées pendant 12 heures. Cette pêche est soumise à autorisation et suspendue du 14 juillet au 20 août ; elle permet aux utilisateurs de prendre du poisson pour leur seule consommation mais aussi de participer au «nettoyage écologique de nos plages» en récoltant bois et détritus en tous genres! La pêche s exerce à pied sans utilisation de véhicule sur la plage. Plus de 400 adhérents sont répartis dans 14 communes côtières landaises. Un conseil d administration gère cette association. La présidence est assurée par Michel BADET et le secrétariat par Bernard JUGLIN, tous les deux de Saint-Julien. Michel BADET Page 07 - Saint-Julien en Born - Magazine n 5 - Juin 2011

8 Association Lit Saint-Julien Basket Club - L.S.J.B.C Depuis 6 ans les basketteuses de Lit et de St Julien ont fusionné pour des raisons évidentes d une entraide nécessaire et salvatrice. L an passé un 1er titre majeur est venu récompenser le club, les cadettes étaient sacrées championnes des Landes. Dans la continuité cette équipe a accédé au championnat régional, pour la deuxième fois en trois ans, et a réussi à y faire bonne figure et s y maintenir cette saison. L équipe séniors1 bataille ferme en excellence depuis 4 ans pour obtenir ce précieux sésame, mais cette année encore la chance ne leur a pas souri, et la montée en région s est jouée sur 25 secondes lors du dernier match : une misère!! Il y a également une équipe séniors 2 qui nous gratifie cette année d un parcours exceptionnel. Premières de leur poule en honneur, elles accèdent à l étage supérieur, la promotion d excellence, et ont disputé la finale de leur niveau. Tous ces bons résultats ne sont pas le fait du hasard mais le fruit d une politique de formation engagée depuis une dizaine d années, initiée auparavant sur les deux villages par celui que tout le monde connaît : «Bimbin». Un poste de brevet d état est en place depuis, et la compétence des personnes qui l occupent nous garantit une progression régulière de nos jeunes. Mais ne sautons pas trop au plafond au risque de mal retomber, l équilibre est précaire et nous ne sommes vraiment pas trop nombreux pour gérer plus de 100 licenciés et tous les championnats. Il serait dommage dans un village où le basket féminin a plus de cinquante ans, que tous ces gênes sportifs disparaissent faute d implication de bénévoles ou de parents, à l image de ce qui est advenu du basket masculin il y a 10 ans déjà. Gilles GAUGEAC Association El Zocalo El Zocalo, c est, au Mexique, la place centrale au cœur de la ville ou du village, lieu de rencontres, d échanges et de convivialité où se réunissent chaque jour les habitants. C est dans cet esprit que nous avons créé, en 2008, l association El Zocalo, qui réunit chaque été plusieurs dizaines d adhérents autour de notre cabane au pied de la dune, sur la plage de Contis. Contre une cotisation de 15 euros, nous proposons aux jeunes non motorisés un local pour le gardiennage des planches de surf. Du matériel est aussi prêté aux adhérents : palmes, wax, leash, matériel de sauvetage en mer, un longboard. Nous mettons à disposition de tous ceux qui le souhaitent deux terrains de beach volley et des ballons. Chaque année, nous organisons plusieurs tournois de beach volley ouverts à tous, des courses de rames pour les enfants, événements généreusement sponsorisés par les commerçants locaux, que nous remercions chaleureusement pour leur soutien toujours renouvelé. Ces manifestations sont les moments forts de chaque saison, mais notre association cherche aussi à être un point de rencontre privilégié, au quotidien. Et, de fait, de l installation de la cabane à son démontage à la fin de l été, nombreux sont les jeunes surfeurs, nageurs, ou volleyeurs qui s y réunissent chaque jour, pour donner un coup de main, participer à son entretien, à l organisation des événements, ou tout simplement pour le plaisir de se retrouver entre amis en profitant du matériel prêté par l association. L équipe de El Zocalo Contact: Alexis AUBINAC Page 08 - Saint-Julien en Born - Magazine n 5 - Juin 2011

9 Amicale des Retraités TUSTEM HARDITS s est déroulée devant un large auditoire très attentif. Le président dans son allocution de bienvenue, exprima toute la satisfaction et le réconfort moral adressés aux membres du bureau très heureux de se retrouver devant une si grande assistance. Plus de 140 participants. Cette présence étant le signe certain de tout l intérêt que portent les adhérents à la vie de leur amicale. Monsieur le 1er adjoint, remplaçant Monsieur le Maire indisponible, manifesta son plaisir de se retrouver à cette assemblée, étant lui même adhérent. Il remercia les responsables pour leur implication dans la vie de la commune et félicita les TUSTEM HARDITS pour leur dynamisme et leur engagement à faire vivre intensivement la plus grande société locale, en terme d effectif. Le président présenta ses vœux à tous les adhérents ainsi qu à leur famille, tout en ayant une pensée particulière pour les malades, les plus anciens et les empêchés. Il invita l assemblée à observer une minute de silence pour les douze amicalistes disparus durant cette année La secrétaire rappela les nombreux points forts des activités de cette année En résumé une variété permettant à chacun de participer ou se distraire au mieux suivant ses aspirations. La trésorière soumit à l attention de tous une litanie de chiffres, composant l exercice comptable Présentés dans la clarté, ceux-ci laissent apparaître un résultat de bilan positif de 451,13 Euros. Des animations variées furent présentées respectivement par leur manager. Chacun sut captiver l assistance par l analyse réaliste de chacune d entre elles. Le résultat global en est des plus satisfaisants. Pour conclure, le président remercia tous les acteurs bénévoles qui, en s investissant, permettent de donner une vie des plus intenses à l Amicale, et pour les 358 adhérents de trouver du plaisir dans les divers secteurs d activité qui leur sont présentés. Il remercia aussi notamment les aides des collectivités : Conseil Général, mairie d Uza et particulièrement la mairie de Saint-Julien pour ses aides matérielles et financières. Le renouvellement du tiers sortant fut aussi l occasion de faire applaudir par l assemblée, les délégués de quartier et les membres du conseil d administration souhaitant prendre un peu de recul après de nombreuses années à faire vivre l Amicale. Quatre nouveaux administrateurs et les membres du tiers sortant renouvelables furent élus à l unanimité. Le verre de l amitié clôtura dans la convivialité cette assemblée générale annuelle En conclusion, si toutes les animations de cette année 2010 ont été bien suivies en terme d effectif et agréablement appréciées, il en est une, le voyage en Normandie, qui laissera à tous ses participants les souvenirs d un super voyage réussi, mais aussi pour beaucoup lors de la visite du mémorial de CAEN, de découvrir des moments de notre histoire plus que douloureux. Des moments affreux que subirent nos anciens, victimes d une des plus grande barbarie de l histoire. Devant cette jeunesse qui se sacrifia pour retrouver la liberté, terme ô combien évocateur, on ne peut que leur témoigner notre indéfectible souvenir et leur renouveler notre immense reconnaissance. Charly Page 09 - Saint-Julien en Born - Magazine n 5 - Juin 2011

10 Association une Pinasse pour Contis mois, avant restauration complète. La pinasse Estele de la Ma II restera en effet à sec cette saison, suite à une aggravation de l état de certaines pièces. Prévue de longue date, une restauration s avère désormais indispensable avant de reprendre la mer. En prévision du coût élevé de cette opération, l association s est investie dans plusieurs démarches afin de faire reconnaître la valeur de cet élément important de notre patrimoine et pour étayer un dossier de demande d aides à différents partenaires. Une première démarche a abouti en juin 2010 par l obtention du label BIP (bateau d intérêt patrimonial), délivré par la Fondation du Patrimoine maritime et fluvial, présidée par Gérard d Aboville. Fin 2010, l association a pris contact avec le chantier RABA, de Gujan-Mestras, dont le responsable, M. Le GALLOUDEC nous a incités à faire une demande de protection historique de la pinasse auprès de la DRAC (Direction régionale des Affaires culturelles). Le dossier est actuellement en cours d examen. S il était retenu, cela équivaudrait à une aide substantielle en vue de la restauration. Le montant du devis présenté par le charpentier naval s élève à environ euros. Suite aux remarques de M. Le GALLOUDEC, des modifications importantes ont été effectuées sur le chariot de transport de la pinasse par Pierre LAPEYRE, à titre gracieux. Qu il en soit vivement remercié. Estele de la Ma II circule désormais sans risque de dommage pour sa fragile structure. A la recherche des fonds L association s est aussi mobilisée depuis plusieurs années en prévision d une restauration qu elle savait inéluctable, afin d augmenter ses fonds propres. Le point casse-croûte du marché et surtout la désormais traditionnelle omelette pascale, remise au goût du jour en 2010 constituent un apport conséquent qui s ajoute aux cotisations annuelles. Il y avait foule et bonne humeur ce lundi de Pâques pour assister à la messe des pêcheurs et à la bénédiction de la pinasse ainsi qu au repas convivial qui a suivi, signe de l attachement du village à des traditions naguère menacées de disparition. Votre présence est pour nous un encouragement à poursuivre le travail entrepris. Il convient de remercier également les élus de la commune qui ont décidé de soutenir nos efforts par une subvention exceptionnelle à la mesure des enjeux. La pinasse fait appel Chacun comprendra qu en dépit de ces ressources nouvelles, tant propres qu externes, le budget de la restauration est encore loin d être bouclé. C est pourquoi nous en appelons à la générosité de tous ceux qui pourront apporter une aide financière, si modeste soit-elle, afin de sauver l une des deux dernières pinasses côtières en activité et tout ce qu elle représente de traditions anciennes. Une simple adhésion, pour une cotisation modique, est déjà un geste fort. Nous savons que dans le village, rares sont les familles qui n ont pas eu un lien au moins indirect avec les pinasses (celle de Félix ou celle de l Anglais!). Le souvenir de l appel de la burne, apportant l espoir qu un peu de poisson viendrait agrémenter le menu du lendemain est encore vivace dans la mémoire. Comme aussi ces récits transmis d une génération à l autre, soit de pêches «miraculeuses», soit d anecdotes plaisantes que la langue gasconne rendait d autant plus savoureuses. Votre contribution servira ainsi la conservation d un patrimoine qui va bien au-delà du bateau lui-même et qui touche à l identité profonde de notre village et de toute la côte landaise. Contact : Vincent FROUSTEY Association Une Pinasse pour Contis 140, rue des Albizzias SAINT JULIEN EN BORN Tél Courriel : Association des anciens de l ovale L association des Anciens de l Ovale, avec ses 58 adhérents pour 2010, a assuré une réunion générale le 4 mars 2011, en présence de 35 adhérents, Un nouveau président, Philippe Lagoueyte, a été nommé en remplacement de Bernard Juglin, démissionnaire ainsi qu un nouveau trésorier, Christian Magnes, en remplacement de Didier Lataste, démissionnaire, Que ces derniers soient chaleureusement remerciés pour leurs actions durant plus d une décennie. La cotisation 2011 d un montant inchangé de 15 euros peut être réglée auprès du président ou du trésorier. Apéritifs et repas ont été offerts aux participants afin de clore cette assemblée. Philippe LAGOUEYTE Page 10 - Saint-Julien en Born - Magazine n 5 - Juin 2011

11 Poney Club du Grand Lio Notre doyen nous a quittés, Zorro est mort paisiblement au club à 41 ans. Souhaitons de longues galopades dans les prairies célestes à ce fidèle ami des enfants. Le nouveau doyen est Monsieur Chaussette, 33 ans seulement... L activité poney-club est toujours croissante, avec beaucoup de jeunes cavaliers, puisque les enfants peuvent monter à poney en autonomie dès trois ans grâce à notre équipe de super shetlands, à la fois gentils et performants. Pour les niveaux techniques plus élevés, cela marche bien aussi : une solide équipe de compétition (de 8 à 16 ans) va défendre nos couleurs au Championnat de France début juillet, après des qualifications qui se sont très bien passées au cours de l année. Nouveautés 2011 : un parcours d obstacles de cross tout neuf, avec château-fort, douves et pont-levis, qui a vu s affronter les jeunes cavaliers lors du Championnat des Landes de Concours Complet poney, le 24 avril dernier. Une première naissance de poney Landais pour ce printemps : Béryl du Lio. Côté projets, le poney-club ira cette année encore à Marquèze pour exposer des poneys Landais lors de la semaine des «races d Aquitaine menacées» fin juillet. A cette occasion, les enfants du club campent sur place, et font eux-mêmes les démonstrations (saut, carrousel, voltige, pony-games) sur les poneys devant un public toujours très intéressé. Un stage «cirque» sera également programmé au mois d août, nos amis tziganes étant très probablement des nôtres cet été. Bonne année de poney à tous Marie JEANSO N Association Jul et Gym L activité Gymnastique d entretien de St Julien fête ses 30 ans cette année! Initiée par Nelly en 1981, sous la forme d une section de l A.J, elle a connu un succès toujours croissant pour passer de 2 à 5h par semaine. Les séances ont lieu le matin (davantage suivies par les personnes retraitées plus disponibles) et le soir (pour permettre aux actifs de pratiquer cette activité après le travail). Pour répondre aux désirs de tous (femmes et hommes), la gymnastique enseignée est douce, adaptée à tous les âges et aux capacités physiques de chacun. Toutes les précautions sont prises pour ménager particulièrement le dos et les articulations. Les animatrices se partagent la tâche tout au long de l année. Toutes bénévoles, elles suivent régulièrement des stages organisés par l UFOLEP et le Conseil Général. Elles sont sept : Anneke, Christine 1, Christine 2, Hélène, Lydie, Nelly, Sylvie. Forte de ses 83 adhérents, cette association, très dynamique, s est récemment émancipée pour constituer une structure indépendante, financièrement autonome, nommée Jul et Gym. Elle permet en particulier aux nouveaux résidents de s intégrer avec plus de facilité et de créer des liens. C est pourquoi, les futurs adhérents seront les bienvenus l an prochain. Le bureau de l association remercie toutes les personnes qui ont œuvré pendant tant d années (fonctionnement de l association et participation aux festivités) ainsi que la commune qui met gracieusement la salle de sport à disposition du club. La saison gymnique se déroule de septembre à juin. Pour tout renseignement ou adhésion se présenter à la salle de Judo du centre sportif les lundi ou jeudi à 10h30 et 18h30. Dominique KASTNER Page 11 - Saint-Julien en Born - Magazine n 5 - Juin 2011

12 Les pompiers de Saint-Julien centre de Saint-Julien en born a effectué 222 interventions. (22 feux de forêt, 13 feux divers, 24 accidents de la circulation, 145 secours à la personne et 18 interventions diverses. Nous avons opéré sur les deux plus gros feux de forêts (Garosse 131 ha et Sanguinet 168 ha). La moyenne brûlée sur le département des Landes est de 2.08 ha par feu (avant Klaus c était 0.8 ha). Le centre de Saint-Julien est l un des seuls centres volontaires à posséder un parc matériel quasiment neuf : un VSAV (véhicule secours aux victimes), un FPTL (fourgon pompe tonne léger), un VTU (véhicule tout usage), un VLHR (véhicule léger hors route) qui va être remplacé par un Pikup neuf, pour les interventions sur la plage et en forêt. Pour la surveillance du massif forestier landais, des caméras sont en place au sommet de chacune des 19 tours de guet du département. Ces appareils de détection sont fixés sur des plateaux tournants et scrutent l horizon sur 180 en trois minutes maximum. Toute anomalie détectée déclenche l alerte et l image est transmise au centre de supervision et de contrôle basé à Mont de Marsan. De là, un opérateur analyse la situation et envoie sur les lieux les moyens nécessaires. Ce dispositif est opérationnel depuis le 1er mars Toutes les fumées sont détectées à n importe quelle heure. Attention aux incinérations en dehors des périodes autorisées! Toutes les incinérations, quelle que soit la date, doivent être déclarées en mairie sous peine de sanctions parfois très onéreuses. Après 20 ans de fonction de chef de centre, le major Yves Destouroune cesse ses fonctions de chef de centre mais reste actif au sein du centre de Saint- Julien en Born. L adjudant Christophe Robin est nommé chef de centre et l adjudant chef André Ramazeilles adjoint au chef de centre. Suite à trois départs à la retraite et deux mutations, le centre de secours de Saint- Julien recherche de futurs pompiers volontaires. Conditions d engagement : Etre âgé de 17 à 55 ans. Remplir les conditions d aptitude médicale et physique (examen médical pratiqué par un médecin sapeur pompier, tests physiques organisés par le SDIS) Jouir de ses droits civiques. Habiter à moins de 8 minutes du centre de secours d affectation. Contre partie de l engagement des sapeurs pompiers : Versement de vacations dont le montant varie en fonction du grade, de l activité (interventions, formations, astreintes, gardes) et de l heure (jour, nuit) - protection sociale : les sapeurs pompiers sont couverts en service commandé (déplacement, interventions, formation) par une assurance souscrite par le SDIS. - La P.F.R. (prestation de fidélité et de reconnaissance) : cette indemnité est versée aux anciens sapeurs pompiers volontaires ayant accompli au moins 20 ans de service. - La loi sur le développement du volontariat précise le statut du volontaire vis à vis de son employeur (conventions SDIS/Employeur, disponibilité, temps de travail, protection sociale etc. ) Pour plus de renseignements : contacter le chef du centre de secours au Les pompiers de Saint-Julien remercient la population juliennoise de son accueil chaleureux lors de leur passage pour le calendrier. Christophe ROBIN L amicale des associations pour Saint-Julien existe depuis maintenant un peu plus de deux ans. Elle assure l animation du marché hebdomadaire du village et des éventuelles manifestations fédératrices pouvant être portées par cette même association. A ce jour, c est la gestion du point «cassecroûte» qui occupe tous les samedis matin les membres des associations participantes. La très forte affluence constatée le jour du deuxième anniversaire du marché notamment, témoigne de l attrait grandissant pour ce lieu de rencontre et de convivialité. Avec l aide des employés communaux, les travaux réalisés cet hiver dans le local prévu pour recevoir les convives isolation, chauffage, décoration ont permis de rendre cet espace plus confortable pour les matinées froides ou humides de cette période. Mais dès que la météo le permet, les tables sont disposées à l extérieur afin que chacun puisse bénéficier de la belle ambiance communicative de ces petits moments de bonheur. Bien sûr, cette activité n existerait pas sans la présence des commerçants et de leur offre attractive et variée. Légumes, poissons, charcuteries, huîtres, fromages, pastis, miel, boucherie, mais aussi vêtements, matériel de couture, et autres marchandises font partie des produits proposés tous les samedis matin de 8h à 13h. Il est peut-être bon de rappeler qu il existe une navette gratuite à la disposition des personnes qui le souhaitent. Il est juste nécessaire de prévenir la Mairie avant chaque vendredi midi. Alors, à toutes celles et ceux qui viennent ou viendront rencontrer nos associations en passant un moment au marché : merci! D autre part, cet été, nous vous donnons rendez-vous le mercredi 17 août pour une soirée Jazz Manouche organisée par l association JAM, en partenariat avec la municipalité de Saint-Julien et notre Amicale. Jean-Pierre HOURTANÉ Page 12 - Saint-Julien en Born - Magazine n 5 - Juin 2011

13 Saint-Julien Tennis Club Le club de tennis compte 90 licenciés. Ecole de Tennis Cette année 33 enfants sont inscrits à l école de tennis. Laurent Viguier assure la majorité des cours le mercredi de 9h à 18h. Un pôle compétition a été mis en place avec deux groupes : un financé par la Ligue Départementale et l autre en association avec le club d Onesse. 2 équipes garçons ont été engagées : les 10/11 ans et les 13/14 ans qui ont perdu en 1/4 de finale. 11 enfants ont été inscrits au championnat individuel des Landes. Julia, Jonathan, Justin, Louis, Max, Quentin et Quentin sont dans les phases finales. On attend la suite... Pas assez de filles pour faire une équipe! Aussi Julia fait ses preuves avec les anciennes qui ont certes moins de technique mais tellement plus d expérience!!! Les cadets sont maintenant bien intégrés dans les équipes adultes qui les ont pris sous leurs ailes. En plus de les coacher, les grands leur inculquent quelques notions de savoir vivre et convivialité... Le samedi matin 7 enfants de 4-5 ans font du mini tennis avec Gaelle et Chantal. Bienvenue à Justine, Killian, Lylwenn, Charlotte, Tiago, Bastien et Mathilde. Sport adapté Le club continue d accueillir chaque semaine quelques handicapés du foyer des Cigalons de Lit et Mixe. Notre association a été labellisée et fait partie des 3 clubs de tennis du département reconnus pour cette activité. Les cours ont lieu avec Laurent le vendredi matin à Saint Julien. Evènements à retenir Tournoi d été du 29 juillet au samedi 13 août. Concert Chants Occitans à la Chapelle de Contis Samedi 27 août à 21 heures. Le Président, Stéphane ADAM Navette Plage Ligne plage Saint-Julien / Contis du 9 juillet au 28 août 2011 Page 13 - Saint-Julien en Born - Magazine n 5 - Juin 2011

14 Urbanisme SYDEC Syndicat d Équipement des Communes des Landes Compétences communales : distribution de l eau et collecte des eaux usées. Compétences SYDEC : Production de l eau, traitement des eaux usées et élimination des boues. La mise à disposition des personnels du SYDEC sur les compétences communales est régie par une convention datant de 2007, convention en révision actuellement par les services concernés. Pour mémoire, la facture d un abonné moyen juliennois (pour 100m 3 consommés) est inférieure de 12,7% HT à celle d un abonné lambda d une autre commune du même comité territorial adhérente au SYDEC. La maîtrise des compétences communales permet à notre collectivité de prioriser et de financer ses extensions de réseau, comme celles de Jean de Paul, Maniotte et le début de la CD41 quasiment achevées, ou les futures de Lalesque et Ternet. Le transfert de toutes les compétences au SYDEC nous positionnerait sur un pied d égalité avec les autres communes adhérentes, relevant de 12,7% nos factures et ne nous laissant plus la liberté des extensions de réseau, tant dans leur choix que dans leur programmation. La loi sur l eau du 30 décembre 2006 fixe de nouvelles dispositions reprises par le SYDEC et la commune dans leur règlement respectif : pour les immeubles, groupements d habitations ou lotissements disposant d un compteur général et faisant partie du domaine public, la partie annuelle due sera égale à la part fixe payée par un abonné ordinaire multipliée par le nombre de logements desservis par ce compteur. Une commission composée d élus et du garde champêtre se réunit régulièrement pour réaliser l inventaire de ces logements sur notre territoire. Assainissement non collectif : dans chaque village adhérent, le SYDEC a procédé au contrôle des assainissements non collectifs. Sur St Julien, 247 évaluations ont été réalisées du 15 Mars au 15 Novembre contrôles n ont pu être effectués pour les causes suivantes : 14 dossiers en voie d étude de mise aux normes, 2 maisons inhabitées ou insalubres, 2 installations communes à 2 habitations, 5 visites à reprogrammer et 5 raccordements au réseau d assainissement collectif non déclarés. 29 autres propriétaires ont reçu un courrier de la mairie leur signifiant les démarches nécessaires pour mettre leurs installations aux normes en vigueur. Travaux de voirie 2011 en cours Aménagement piste verte CD 652 et Clôtures côté Est : Total : HT Participation communautaire : HT Participation communale : HT Les fonds de concours atténueront la part communale d environ 50% Réhabilitation route du phare : Réaménagement aire de camping-car et Pose de barrières automatiques : PLU Une modification du Plan Local d Urbanisme est engagée sur Contis. Les périmètres et classifications actuels ne seront pas revus mais la réglementation de certaines zones sensibles sera ajustée, dans un souci de cohérence territoriale et de préservation de l environnement. Sur Saint-Julien dans son ensemble, une révision globale plus lourde est en préparation, la commission urbanisme fixe actuellement les bases des orientations générales tout en étudiant les besoins communaux ou les demandes particulières. SITCOM Production d ordures ménagères : Années Tonnage recueilli tonnes tonnes tonnes Les chiffres sont parlants : grâce au tri sélectif, les tonnages sur notre commune diminuent régulièrement. Cependant, une amélioration est possible. Il semble encore nécessaire de rappeler que le verre, le papier, le plastique et les encombrants n ont pas leur place dans les containers destinés au recueil des ordures ménagères. La collecte estivale quotidienne débutera le 4 Juillet et s achèvera fin septembre. Les containers semi-enterrés à proximité des commerces seront nettoyés 3 fois dans la saison et désinfectés 1 fois par semaine. Page 14 - Saint-Julien en Born - Magazine n 5 - Juin 2011

15 Entretien avec Claude Doen Président de l Office de Tourisme de Saint-Julien en Born Comment définiriez-vous notre territoire et ses environs sur le plan touristique? Saint-Julien n est pas une zone touristique comme peuvent l être d autres lieux ou régions qui contiennent en leur territoire un ou des sites purement touristiques ( ruines, grottes, monuments...). Saint-Julien est en fait une zone de vacances. Le seul point d attrait qui pourrait en constituer un véritable site touristique est le phare de Contis. Comme la majorité de ces mêmes constructions, le phare de Contis devrait pouvoir être visité toute l année ; je regrette pour ma part qu il ne puisse constituer réellement un attrait touristique supplémentaire pour notre commune. Les touristes viennent en vacances dans notre région pour sa plage accessible et gratuite. Rien de plus. Cet état de fait, assez restrictif tout de même, justifie-t-il alors l existence d un OT? Bien entendu que oui! L activité de notre OT se tourne vers la création d animations pour justement retenir nos visiteurs vacanciers et attirer la population sédentaire de notre territoire. C est un travail permanent d invention et d investissement. Le développement des relations par le biais de la toile prive l OT de Saint-Julien d une compétence prise par d autres OT : la réservation de locations par internet. Au niveau des Gîtes de France par exemple, 50% des réservations se font en ligne par internet. Beaucoup donc de nos propriétaires de meublés ont leur propre site et gèrent leur locations en direct, n informant que très peu souvent notre OT des disponibilités. L OT n a pas vocation de par son statut actuel à se substituer à des loueurs de meublés. Il n est pas un service de réservation mais tient son rôle d informateur pour ses visiteurs. Les adhérents à l OT sont des loueurs de meublés, campings, hôtels ou des prestataires de services comme les écoles de surf, centres équestres... Diffuseur d informations à but «touristique», l OT, dites-vous, est un créateur d animations. Comment se déclinent-elles? Depuis ma prise de fonction, j ai essayé de mettre un accent particulier sur cette création. Pendant la saison estivale mais également hors saison, il y a une forte demande d animations. Concerts gratuits, marchés nocturnes, expositions estivales, marchés des producteurs de pays, expositions d artisanat d art dans le cadre du Printemps des Landes, mini exposition permanente à l OT toute l année... Voilà une liste non exhaustive de ce que propose notre OT. J insiste sur la richesse d un tissu artistique injustement méconnu que nous avons sur notre territoire. Il nous faut donner la possibilité à ces artistes locaux de s exprimer et surtout d exposer leurs œuvres sur des lieux différents tels que la salle des fêtes, salle Marie Madeleine ou en plein air ; tout ceci permet également d accroître la fréquentation de notre site et de justifier les projets qui ne manquent pas. Ces projets sont-ils de simples répétitions de ce qui existe et qui fonctionne bien ou bien avez-vous des idées innovantes? Nous maintiendrons les animations qui génèrent elles-mêmes leurs futurs succès. Nous allons mettre en place un circuit urbain de découverte de lieux remarquables de notre commune. En juin 2012 il y aura dans les rues du centre de notre village la journée Festiv Arts : artisanat, écritures, art, ateliers dans chaque discipline et participation des écoles. En clôture se tiendra le marché des producteurs de pays. Nous sommes en train d affiner un projet d un marché de l art qui se tiendrait le samedi matin (espace Bacqué?) en même temps que le marché alimentaire. La nourriture et la culture, l art et les victuailles, se rejoindraient ainsi ce même jour. Cette animation vivante en direct permettrait au fort tissu artistique local de s exprimer et de se vendre. Vous parlez justement de ce futur espace Baqué et de l Office de Tourisme qui devrait déménager dans une structure plus adaptée. Qu en attendez-vous? Enfin un lieu lumineux, adapté à un accueil plus confortable d un public demandeur. Ce lieu sera visible de la route des lacs, ce qui devrait lui en assurer une meilleure fréquentation. Les expositions permanentes qui pourront s y tenir seront en parfaite adéquation avec la richesse du tissu artistique de notre territoire. Claude, abordons un sujet sensible qui suscite de nombreuses interrogations et craintes : l intercommunalité. Je suis pour ma part tout à fait favorable à ce type de structure intercommunale et je pense même qu il est absolument nécessaire de soutenir un tel projet d office de tourisme intercommunautaire. Il nous faut des moyens plus importants de diffusion. Il nous faut une structure à l échelle de notre territoire pour mettre en avant ce dernier à des niveaux de territoires plus vastes : région, pays, continents. Notre O.T communal ne travaille plus à la bonne échelle. Dans l attente de cette nouvelle structure qui devra nécessairement voir le jour et qui sera complétée de nos propres compétences de villages, les cinq présidents des offices de tourisme de Léon, Castets, Vielle, Lit-et-Mixe, et Saint-Julien ont créé une association pour démarrer cette intercommunalité. Nous avons envie de travailler et d avancer ensemble sur certains projets : affichage des horaires dans les cinq OT, bannière commune, guide commun présentant le territoire... L objectif avoué est de créer un soutien communautaire, de fédérer des manifestations à l exemple du concours de photos et d expositions itinérantes couvrant le territoire intercommunal. Je soutiendrai pour ma part de telles initiatives et j espère léguer à mes successeurs cette même envie que j ai de défendre, de mettre en exergue un territoire et de l animer avec une équipe motivée. Page 15 - Saint-Julien en Born - Magazine n 5 - Juin 2011

16 Depuis la nuit des temps, l homme a toujours érigé des lois pour gérer la vie en société. Mais plus que les lois, les «codes de bonnes conduite» ont aussi été enseignés par les anciens aux plus jeunes afin de pouvoir vivre le plus en harmonie possible en groupe. Ces codes ont souvent été développés par l éducation, l école, les religions ou la tribu selon les contextes. De ces règles de conduite, quelques adages nous sont restés en mémoire tels : «La liberté de chacun s arrête là ou commence celle du voisin», ou «Ne faîtes pas aux autres ce que vous ne voudriez pas que l on vous fasse», avec pour finalité le respect de tous, des enfants aux anciens, et des valeurs en général. Qui ne se souvient pas des fameuses fables de La Fontaine enseignées, qui toutes avaient une fin de morale que chacun pouvait mettre en œuvre dans sa vie de tous les jours? Il semblerait que notre société matérialiste ait oublié cet «art de vivre». L individualisme prédomine ; seul l intérêt immédiat et personnel est de mise, au détriment de l intérêt général à moyen et long terme. Ces valeurs de partage, de mutualisme, de coopération, de bénévolat, qui font que la vie en société peut être agréable pour tous, sont aujourd hui dépréciées. Dans les bouleversements de notre vie collective, les anciens oublient-ils de passer le message aux jeunes générations ou celles-ci ne veulent-elles plus, ne peuventelles plus entendre ces règles de savoir vivre? Qui n a pas été agressé, du moins verbalement, ou témoin d incivilité de quelques uns qui se permettent tout et Lettre ouverte Pierre Lapeyre Citoyen juliennois V n importe quoi, mais qui ne supportent pas le moindre rappel au cadre? Pour chaque jour qui passe, l institution qu est la mairie est témoin de ces incivilités, agressions et autres. Ne pourrait-on pas essayer de remettre en valeur les vieux préceptes qui font que nous pourrions vivre ensemble sans nous opposer perpétuellement pour des futilités? Il ne faut pas se tromper de combat dans la vie : il est normal que l on défende son sort et celui des siens, mais dans la dignité et dans les règles de notre société. La liberté, la démocratie, et la santé, notre bien le plus précieux, notre plus grande richesse, sont sans prix. Dans notre dernière demeure 419 Route du Nel (cimetière), tout ce qui aura pu nous sembler très important deviendra dérisoire. Alors faisons tous un petit effort de compréhension réciproque, soyons un peu plus tolérants pour que notre village (re)devienne un havre de paix pour nous tous. N attendons pas que les autres commencent, mais faisons le premier pas, tous suivront... peut-être! C est un rêve, mais j ose y croire. L Homme est capable du pire, mais surtout du meilleur. Souhaitons-lui le meilleur. S il fallait tolérer aux autres ce qu on se permet à soi-même, la vie ne serait plus tenable... (Georges COURTELINE ) A chacun de nous d essayer de mettre en pratique cette maxime, et la vie n en sera que plus belle, même en période de crise! Impression et réalisation Dates des manifestations sur la commune de St-Julien Juillet Concert à Contis Démonstration de gemmage Cochon de lait à la Passerelle Concert Chorale à Contis Bal des pompiers 13 au Exposition de peinture à Contis Démonstration de gemmage Repas champêtre à Contis Concours de pêche Repas champêtre à Contis Concert à l église Concert chorale à Contis Démonstration de gemmage Loto Concert à Contis Repas champêtre à Contis Démonstration de gemmage 29 au Tournoi de tennis Repas champêtre à la Lette Vide-grenier Août Concert à Contis Repas champêtre à Contis Loto Démonstration de gemmage Concours de pêche Repas champêtre à Contis 07 au Exposition à Contis Repas champêtre à Contis Démonstration de gemmage Marché nocturne à Contis Loto Repas champêtre à Contis Exposition à Contis Repas-Concert jazz manouche à St Julien Sardinade à Contis Loto des fêtes Concours de pêche Marché nocturne Repas champêtre à St Julien Bal du rugby à St Julien Apéritif-conc ert à St Julien Repas champêtre à St Julien Feu d artifice à St Julien Loto Démonstration de gemmage Concert à Contis Septembre Marché des producteurs à St Julien Festival international de Contis Journées du patrimoine Loto

REUNION du 24 OCTOBRE 2012

REUNION du 24 OCTOBRE 2012 REUNION du 24 OCTOBRE 2012 Le Conseil Municipal s'est réuni le 24 octobre 2012 à 20 h sous la présidence de M. DUCOUT, Maire, en présence de tous les élus à l exception de M Pierre BROUQUEYRE, excusé (pouvoir

Plus en détail

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser Édito Madame, Monsieur, Nous avons le plaisir de vous présenter dans ce document le fruit de presque deux longues années de concertation

Plus en détail

Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives

Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives Aménagement des Rythmes Scolaires Concertation Locale Venez nous rencontrer le : Lundi 20 Janvier 2014 à 18H30 CDC Aune et Loir Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives Mot du Président

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR UNION SPORTIVE FISMOISE MIS A JOUR LE [ ]

REGLEMENT INTERIEUR UNION SPORTIVE FISMOISE MIS A JOUR LE [ ] REGLEMENT INTERIEUR UNION SPORTIVE FISMOISE MIS A JOUR LE [ ] Préambule : Les statuts de l U.S. Fismoise adoptés par l Assemblée Générale du [ ] permettent de réaliser un règlement intérieur destiné à

Plus en détail

La réforme des rythmes scolaires. Réunion de présentation du mardi 18 février 2014

La réforme des rythmes scolaires. Réunion de présentation du mardi 18 février 2014 La réforme des rythmes scolaires Réunion de présentation du mardi 18 février 2014 Le cadre légal La loi d orientation et de programmation pour l Ecole prévoit la refonte des rythmes scolaires Le décret

Plus en détail

REGLEMENTS INTERIEURS ET FONCTIONNEMENT 2014/2015

REGLEMENTS INTERIEURS ET FONCTIONNEMENT 2014/2015 REGLEMENTS INTERIEURS ET FONCTIONNEMENT 2014/2015 Accueil de loisirs Accueil pré / post scolaire Accueil pré / post centre de loisirs Restauration scolaire Important : Tous les parents inscrivant leur(s)

Plus en détail

Commune de Plaisance. Procès-verbal de la séance du conseil municipal du 29 janvier 2015

Commune de Plaisance. Procès-verbal de la séance du conseil municipal du 29 janvier 2015 Commune de Plaisance Procès-verbal de la séance du conseil municipal du 29 janvier 2015 Commune de Plaisance Page 1 / 13 Conseil municipal du 29 janvier 2015 L an DEUX MILLE QUINZE, le VINGT-NEUF du mois

Plus en détail

Dans tous les autres cas, les tarifs fixés dans la délibération n 4.15 du 16 mars 2007 sont applicables.

Dans tous les autres cas, les tarifs fixés dans la délibération n 4.15 du 16 mars 2007 sont applicables. Direction du cinéma Tourner à Nice Les personnes morales ou physiques s engageant à mentionner le nom de la Ville de Nice au générique de leur film ou sur leur prise de vue photographique peuvent, sous

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen

De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen 2010 VILLE D ARGENTAN PROJET PEDAGOGIQUE L enfant est le centre d intérêt d un projet pédagogique qui tient compte de : - Sa vie quotidienne

Plus en détail

Accueil Jeunes 11-17

Accueil Jeunes 11-17 République Française Ville de SaintCloud Pôle Petite enfance, Education, Jeunesse Présentation Accueil Jeunes 1117 Dossier administratif L accueil jeunes 1117 est une structure d accueil, située au 7 bis

Plus en détail

PROJET «LA GAMINERIE» APPEL À PROJET ARTISTIQUE

PROJET «LA GAMINERIE» APPEL À PROJET ARTISTIQUE MUSIQUES EN STOCK MUSIQUES EN STOCK 2016 DU 29 JUIN AU 2 JUILLET 2016 - CLUSES (74) PROJET «LA GAMINERIE» APPEL À PROJET ARTISTIQUE PRÉSENTATION DU MUSIQUES EN STOCK Musiques en Stock : un festival atypique

Plus en détail

PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE

PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE Accueil de loisirs de Nozay Croc Loisirs de Vay Responsables Nozay : Denis Bretécher (enfancenozay.lamano@orange.fr) N port: 06.79.67.32.92. Vay: Nolwen Hébert-Bertho

Plus en détail

Appel à projet Jeune Création Métiers d Art Exposition

Appel à projet Jeune Création Métiers d Art Exposition Les modalités : 17 grande rue 58310 Saint-Amand-en-Puisaye tél. : 06 62 63 27 76/03 86 39 63 72 mail. : galeriesaintam@gmail.com mail : contact@galerielartetlamatiere.com Appel à projet Jeune Création

Plus en détail

Anne PELLETIER LE BARBIER Maire de Bièvres

Anne PELLETIER LE BARBIER Maire de Bièvres Un an après la mise en œuvre des nouveaux horaires scolaires à Bièvres, nous souhaitons vous donner une information précise sur l ensemble des acteurs qui interviennent auprès de vos enfants tout au long

Plus en détail

SECTION SPORTIVE SCOLAIRE FOOTBALL

SECTION SPORTIVE SCOLAIRE FOOTBALL SECTION SPORTIVE SCOLAIRE FOOTBALL Filles et Garçons Continuité Collège/Lycée Collège Marie Curie / Lycée Thibaut de Champagne Pratiquer le Football de la Sixième à la Terminale Lycée Thibaut de Champagne

Plus en détail

ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES»

ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES» ALSH Municipal 3-12 ans «Les P tits Diables» GUIDE PRATIQUE 2014-2015 Rue Jules Ferry 35420 Louvigné du Désert ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES» MERCREDIS ET VACANCES SCOLAIRES Organisateur

Plus en détail

PRATIQUE SPORTIVE. En cas d absence le licencié doit toujours prévenir son responsable d équipe et son entraîneur principal.

PRATIQUE SPORTIVE. En cas d absence le licencié doit toujours prévenir son responsable d équipe et son entraîneur principal. PRATIQUE SPORTIVE 7. La participation à la vie sportive Tout licencié s engage à participer régulièrement au sein de son équipe : - aux entraînements, - aux matches amicaux, - aux tournois de l équipe,

Plus en détail

Samedi 14 juillet 2012 à 11h30 Devant le monument aux morts

Samedi 14 juillet 2012 à 11h30 Devant le monument aux morts COMMUNE DE MANGLIEU Le Maire, les adjoints, les Conseillers Municipaux seraient honorés de vous compter au nombre de leurs invités à la Cérémonie du 14 juillet 2012 qui aura lieu le Samedi 14 juillet 2012

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 Introduction Depuis plusieurs années, CHAULGNES s est fortement engagée en faveur de la jeunesse considérée comme un champ d action

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Le contexte p. 3. 2. La démarche p. 3. 3. Les critères par activité p. 4 et 5 Pêche VTT Pédestre Équestre

SOMMAIRE. 1. Le contexte p. 3. 2. La démarche p. 3. 3. Les critères par activité p. 4 et 5 Pêche VTT Pédestre Équestre DOSSIER DE PRÉSENTATION je suis l Yonne ascendant marque Étap Loisirs Istock, Getty Images J.Kélagopian Fédération de pêche de l Yonne J.Kélagopian P.Blondeau www.tourisme-yonne.com Pôle Ingénierie - Service

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR RESTAURANT SCOLAIRE DE CORDON

REGLEMENT INTERIEUR RESTAURANT SCOLAIRE DE CORDON Pour toutes correspondances, Merci de nous contacter par mail cantine.cordon@orange.fr REGLEMENT INTERIEUR RESTAURANT SCOLAIRE DE CORDON Le restaurant scolaire de Cordon n est pas communal. Il est géré

Plus en détail

DOSSIER DE PARTENARIAT YOOOP TIGERS VOLLEYBALL CLUB

DOSSIER DE PARTENARIAT YOOOP TIGERS VOLLEYBALL CLUB DOSSIER DE PARTENARIAT YOOOP TIGERS VOLLEYBALL CLUB SAISON 2011-2012 «Pour que nos victoires deviennent les vôtres» Pourquoi devenir notre partenaire? Les YOOOP TIGERS regroupent : Deux équipes de volleyball,

Plus en détail

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr JOURNÉE DE TRAVAIL SUR LA VIE ASSOCIATIVE Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion www.ville-bonneuil.fr Les associations au cœur des débats Le discours du maire, Patrick Douet 2 «Je veux tout

Plus en détail

PROCEDURE DE DEPLACEMENT DES ADMINISTRATEURS

PROCEDURE DE DEPLACEMENT DES ADMINISTRATEURS PROCEDURE DE DEPLACEMENT DES ADMINISTRATEURS 1. Principe de déplacement des administrateurs Il est souhaitable que tout administrateur puisse constater la réalité sur le terrain des missions ACF ainsi

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 05 DECEMBRE 2013

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 05 DECEMBRE 2013 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 05 DECEMBRE 2013 L an deux mille treize, le cinq décembre à vingt heures, le Conseil municipal de la commune de Saint Pierre Quiberon (Morbihan) dûment convoqué, s

Plus en détail

RAPPORT DE MISSION au TOGO. Village de Dzogbégan sur le plateau de Danyil MISSION AGRO-ALIMENTAIRE

RAPPORT DE MISSION au TOGO. Village de Dzogbégan sur le plateau de Danyil MISSION AGRO-ALIMENTAIRE RAPPORT DE MISSION au TOGO Village de Dzogbégan sur le plateau de Danyil MISSION AGRO-ALIMENTAIRE Du 1 er au 31 Juillet 2o12 I) INTRODUCTION Etudiante en Ecole d Ingénieur en Biologie industrielle, il

Plus en détail

SEANCE DU 26 MARS 2009

SEANCE DU 26 MARS 2009 SEANCE DU 26 MARS 2009 Le vingt six mars deux mil neuf, à dix huit heures trente minutes, les Membres du Conseil Municipal, légalement convoqués se sont réunis en séance publique à la Mairie sous la présidence

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 Le présent Conseil Municipal approuve à l unanimité et en tous ses points le compterendu de la précédente séance du 12 septembre 2012. Le Conseil Municipal,

Plus en détail

Diversifier l Information, la Communication préventive, l Ouverture vers la Langue des Signes Française. Sigle officiel : DicoLSF

Diversifier l Information, la Communication préventive, l Ouverture vers la Langue des Signes Française. Sigle officiel : DicoLSF Objet : Fiche principale de DicoLSF : Diversifier l Information, la Communication préventive, l Ouverture vers la Langue des Signes Française Sigle officiel : DicoLSF Article 1 du règlement intérieur :

Plus en détail

1 Délégation du Conseil au Maire :

1 Délégation du Conseil au Maire : CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 11 AVRIL 2014 1 Délégation du Conseil au Maire : Madame le Maire expose que l article L. 2122-22 du Code général des collectivités territoriales donne au Conseil municipal la

Plus en détail

INFORMATIONS GENERALES

INFORMATIONS GENERALES ALSH Intercommunal (Accueil de Loisirs Sans Hébergement) Livret d inscription De Septembre 2015 À Juin 2016 Saiint Martiin lle Beau (Mercrediis et vacances) La Croiix en Touraiine (Mercrediis) INFORMATIONS

Plus en détail

I CHIFFRES ET TENDANCES DU SALON II LE STAND ET SON POSITIONNEMENT

I CHIFFRES ET TENDANCES DU SALON II LE STAND ET SON POSITIONNEMENT BILAN SALON INTERNATIONAL DE L AGRICULTURE Paris Du 25 février au 04 mars 2012 Le CRT Lorraine a été invité par la Chambre Régionale d Agriculture à participer sur son stand au salon de l agriculture.

Plus en détail

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Action financée par le Conseil Régional d'ile-de-france - Retrouvez les dispositifs d aides

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR Pour les enfants et leurs parents

REGLEMENT INTERIEUR Pour les enfants et leurs parents REGLEMENT INTERIEUR Pour les enfants et leurs parents de la RESTAURATION SCOLAIRE MATERNELLE/ELEMENTAIRE Direction de l Education, de l Enfance et de la Réussite Educative Approuvé au Conseil Municipal

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DES SERVICES PERISCOLAIRES

REGLEMENT INTERIEUR DES SERVICES PERISCOLAIRES REGLEMENT INTERIEUR DES SERVICES PERISCOLAIRES RESTAURANTS SCOLAIRES, GARDERIES ET TEMPS D ACTIVITES PERISCOLAIRES Introduction La commune de Bassens organise les services périscolaires : restaurants,

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 23 avril 2014

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 23 avril 2014 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 23 avril 2014 L an deux mille quatorze et le vingt-trois avril à vingt heures trente, le Conseil Municipal de cette Commune, régulièrement convoqué, s est réuni

Plus en détail

Municipal. E Tudiant. Dossier 2015-2016

Municipal. E Tudiant. Dossier 2015-2016 Contrat Municipal E Tudiant CMET Dossier 2015-2016 REGLEMENT La commune d Etoile sur Rhône s implique pour la 1ère année dans le soutien de ses étudiants. Avec la création du contrat municipal étudiant

Plus en détail

Catalogue de prestations 2015 / 2016

Catalogue de prestations 2015 / 2016 Médiathèque intercommunale du Val de Somme Catalogue de prestations 2015 / 2016 Médiathèque intercommunale du Val de Somme 31b rue Gambetta Enclos de l abbaye 80800 CORBIE Tél. 03 22 96 35 86 www.lecturepublique.valdesomme.com

Plus en détail

Mairie de THEHILLAC BULLETIN D INFORMATIONS COMMUNALES 02.99.90.23.79 Site : www.thehillac.fr Mail : mairie.thehillac@wanadoo.fr

Mairie de THEHILLAC BULLETIN D INFORMATIONS COMMUNALES 02.99.90.23.79 Site : www.thehillac.fr Mail : mairie.thehillac@wanadoo.fr Mairie de THEHILLAC BULLETIN D INFORMATIONS COMMUNALES 02.99.90.23.79 Site : www.thehillac.fr Mail : mairie.thehillac@wanadoo.fr Compte rendu Conseil Municipal de Théhillac Séance du 6 mars 2015 Sont présents

Plus en détail

Les Championnats Genevois de Badminton

Les Championnats Genevois de Badminton Le badminton club B.A.D. vous présente les 19, 20 et 21 avril 2013 Les Championnats Genevois de Badminton A notre sujet Le BC B.A.D. a été fondé en 1992 par un petit groupe de jeunes adultes (une Bande

Plus en détail

LA GAZETTE BASTIDOISE

LA GAZETTE BASTIDOISE LA GAZETTE BASTIDOISE JUILLET 2009-1 - Réunion publique du vendredi 13 février 2009 Après les votes des comptes administratifs et des comptes de gestion, avant la préparation du budget primitif 2009, une

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 2014

PROJET PEDAGOGIQUE 2014 PROJET PEDAGOGIQUE 2014 Animation Jeunesse 12-16 ans Ahuillé GENERALITES Ce projet a été élaboré par les animateurs jeunesse et a été rédigé à partir des intentions éducatives des municipalités. L environnement

Plus en détail

Dossier de presse 2013

Dossier de presse 2013 Dossier de presse 2013 Immeuble Le Méliès, 261 rue de Paris 93100 Montreuil Tél. 0142853952 Fax 0149950601 www.vacancesetfamilles.fr fede@vacancesetfamilles.asso.frfr 1 SOMMAIRE Présentation Vacances et

Plus en détail

COMMUNE DE CHATELAUDREN SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL LUNDI 12 OCTOBRE 2015

COMMUNE DE CHATELAUDREN SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL LUNDI 12 OCTOBRE 2015 COMMUNE DE CHATELAUDREN SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL LUNDI 12 OCTOBRE 2015 Le Conseil Municipal s est réuni le lundi 12 octobre 2015 sous la présidence de Monsieur Jean Paul LE VAILLANT, Maire. A L ORDRE

Plus en détail

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Juin 2015 Ce document a pour vocation à recenser les principaux services et aides proposés dans le cadre de la lutte contre l isolement il

Plus en détail

Contexte et problématique de départ :

Contexte et problématique de départ : Défi 2 Pour une production et une consommation responsables Objectif 7 Action 17 Par une gestion raisonnée de l activité touristique Développement des activités de découverte hors-saison en lien avec les

Plus en détail

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX ANALYSE des BESOINS SOCIAUX d.soufflard-antony@laposte.net Commune de ROUSSET (13) Présentation aux Elus 29 septembre 2011 Préalable la commune de ROUSSET (13) 2 Diplômes Master² en Consultation des Organisations

Plus en détail

Département de l Aisne

Département de l Aisne Département de l Aisne Commune de Montreuil aux Lions COMPTE RENDU DES DECISIONS DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 21 avril 2008 L an deux mil huit, le vingt et un du mois d avril, les membres composant le

Plus en détail

Assemblée Générale Ordinaire du 11 avril 2012 RAPPORT FINANCIER

Assemblée Générale Ordinaire du 11 avril 2012 RAPPORT FINANCIER Assemblée Générale Ordinaire du 11 avril 2012 Association des diplômés d AgroParisTech et des écoles qui l ont précédé RAPPORT FINANCIER Comptes de l'exercice 2011 Proposition de budget 2012 Association

Plus en détail

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants 2010 année de l éducation. Cette thématique, définie comme prioritaire par la municipalité, a permis de mettre en œuvre des outils novateurs au service

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DES COMPETITIONS SOMMAIRE 1) GUIDE D ORGANISATION D UNE COMPETITION 2) CONTRAT ORGANISATION ENTRE UN COMITE ET UN CLUB

CAHIER DES CHARGES DES COMPETITIONS SOMMAIRE 1) GUIDE D ORGANISATION D UNE COMPETITION 2) CONTRAT ORGANISATION ENTRE UN COMITE ET UN CLUB CAHIER DES CHARGES DES COMPETITIONS SOMMAIRE 1) GUIDE D ORGANISATION D UNE COMPETITION 2) CONTRAT ORGANISATION ENTRE UN COMITE ET UN CLUB 2 GUIDE D ORGANISATION D UNE COMPETITION SOMMAIRE 1 - LE COMITE

Plus en détail

Les Foires de. Bien se renseigner pour réussir sa foire. Montargis. Contacts

Les Foires de. Bien se renseigner pour réussir sa foire. Montargis. Contacts 2015 Les Foires de Montargis Bien se renseigner pour réussir sa foire Contacts Foire Gastronomique de Printemps La foire gastronomique est LE rendez-vous du printemps depuis bientôt une cinquantaine d

Plus en détail

TENNIS CLUB DE MALAQUET - FAY DE BRETAGNE CLUB AFFILIÉ F.F.T N 02 44 0268

TENNIS CLUB DE MALAQUET - FAY DE BRETAGNE CLUB AFFILIÉ F.F.T N 02 44 0268 TENNIS CLUB DE MALAQUET - FAY DE BRETAGNE CLUB AFFILIÉ F.F.T N 02 44 0268 PRESIDENT GILLES BROSSAUD 02.40.87.46.70 VICE-PRESIDENT MICHEL ZIMMER TRESORIER PHILIPPE JAGOT SECRETAIRE NADINE BLANCHANDIN ECOLE

Plus en détail

Avril 2013 CÔTE LANDES NATURE TOURISME, Responsable Numérique

Avril 2013 CÔTE LANDES NATURE TOURISME, Responsable Numérique Responsable Numérique De: Newsletter Côte Landes Nature Tourisme [newsletter.clnt=orange.fr@mail181.wdc02.mcdlv.net] de la part de Newsletter Côte Landes Nature Tourisme [newsletter.clnt@orange.fr] Envoyé:

Plus en détail

OCTOBRE 2014. Bienvenue à tous pour cette nouvelle année équestre à Bel Air!

OCTOBRE 2014. Bienvenue à tous pour cette nouvelle année équestre à Bel Air! OCTOBRE 2014 Bienvenue à tous pour cette nouvelle année équestre à Bel Air! Toute l équipe est heureuse de vous retrouver et je souhaite la bienvenue à Emilien et à tous les nouveaux cavaliers.nous avons

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 MARS 2010 APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 4 MARS 2010.

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 MARS 2010 APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 4 MARS 2010. COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 MARS 2010 Le Conseil Municipal s est réuni à la Mairie le mercredi 24 mars deux mil dix sous la présidence de Monsieur Gilles SALAÜN, Maire. Présents

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE L ENQUÊTE DE SATISFACTION

COMPTE-RENDU DE L ENQUÊTE DE SATISFACTION COMPTE-RENDU DE L ENQUÊTE DE SATISFACTION Vous avez été 206 usagers à répondre à notre enquête de satisfaction et nous vous en remercions. Retrouvez ci-dessous les résultats de cette enquête et les réponses

Plus en détail

24 Juin 2014. Office de Tourisme Médoc Océan

24 Juin 2014. Office de Tourisme Médoc Océan 24 Juin 2014 Office de Tourisme Médoc Océan MEDOC OCEAN Les communes Lacanau, Carcans-Maubuisson et Hourtin Population 9000 habitants Une structure intercommunale La Communauté de Communes des Lacs Médocains

Plus en détail

COMMUNE DE MOLLAU PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 28 juin 2012 ----------------------------------------------

COMMUNE DE MOLLAU PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 28 juin 2012 ---------------------------------------------- COMMUNE DE MOLLAU PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 28 juin 2012 ---------------------------------------------- Sous la présidence de M. NICKLER Raymond, Maire Nombre de Conseillers

Plus en détail

Gymnase Jean-Pierre Boy - 38400 Saint Martin d Hères

Gymnase Jean-Pierre Boy - 38400 Saint Martin d Hères http://www.essm-volleyball.com Gymnase Jean-Pierre Boy - 38400 Saint Martin d Hères Bonjour à tous, Nous remercions toutes les personnes présentes à cette Assemblée Générale qui clôt la saison 2013-2014

Plus en détail

Vous êtes Domontois. Vous avez entre 11 et 15 ans. Venez au. Service Municipal

Vous êtes Domontois. Vous avez entre 11 et 15 ans. Venez au. Service Municipal Vous êtes Domontois Vous avez entre 11 et 15 ans Venez au Service Municipal Jeunesse Le Service Municipal Jeunesse propose aux jeunes domontois un vaste choix d activités et de services pour les 11-25

Plus en détail

CONSTITUTION DE LA COMMISSION DU RECENSEMENT AGRICOLE

CONSTITUTION DE LA COMMISSION DU RECENSEMENT AGRICOLE COMPTE RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU JEUDI 22 OCTOBRE 2009 COMPTE RENDU N 10 Étaient présents : MM. LE BOUEDEC Joseph, LE SCANFF Didier, LE TROUHER Erwan, EZANIC Jean-Louis, LE DÉVÉHAT Yannick,

Plus en détail

Compte rendu de l Assemblée Générale Arc En Ciel du 20 janvier 2004

Compte rendu de l Assemblée Générale Arc En Ciel du 20 janvier 2004 Compte rendu de l Assemblée Générale Arc En Ciel du 20 janvier 2004 1 Bilan moral 9 personnes ont été élues au conseil d administration en janvier. La première réunion du CA a donné lieu à l élection du

Plus en détail

1/ Message du Président de la Section et Président du Comité d Organisation

1/ Message du Président de la Section et Président du Comité d Organisation Table des matières 1. Message du Président de la Section et Président du Comité d Organisation 2. Présentation de la SISL 3. Présentation de la Section de Villeneuve 4. Programme de la Fête Internationale

Plus en détail

SPORT-ÉTUDES FOOTBALL

SPORT-ÉTUDES FOOTBALL SPORT-ÉTUDES FOOTBALL Depuis 1983, l équipe d enseignants d Energy Academy transmet sa pasdernes. Si votre enfant est passionné par le football et qu il souhaite le pratiquer quotidiennement pour son simple

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL Séance du 13 Décembre 2012 COMPTE RENDU PRESSE

CONSEIL MUNICIPAL Séance du 13 Décembre 2012 COMPTE RENDU PRESSE CONSEIL MUNICIPAL Séance du 13 Décembre 2012 COMPTE RENDU PRESSE Demande de subvention 2013 au titre de la répartition du produit des amendes de police Monsieur le Maire expose au Conseil Municipal la

Plus en détail

Un site dédié à la pratique de l équitation

Un site dédié à la pratique de l équitation Bienvenue Un site dédié à la pratique de l équitation Au cœur du vignoble mâconnais, le centre équestre de Mâcon est situé au sud de la Bourgogne, dans un cadre majestueux au pied d un magnifique château,

Plus en détail

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015 La Madeleine Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal Sommaire I - Introduction - Le contexte : un ancien bâtiment

Plus en détail

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016 Projet LA DESCRIPTION DU PROJET Jeunes sur la piste du patrimoine mondial consiste à jumeler des écoles situées dans les

Plus en détail

REFONTE DU SITE INTERNET

REFONTE DU SITE INTERNET Commune de Lannilis REFONTE DU SITE INTERNET CAHIER DES CHARGES Maitrise d ouvrage : Commune de LANNILIS - Mairie 19 rue de la Mairie 29870 Lannilis Tél. 02 98 04 00 11 - Email : mairie.lannilis.m@wanadoo.fr

Plus en détail

APPEL À PROJETS DOSSIER DE CANDIDATURE (formulaire de candidature et règlement)

APPEL À PROJETS DOSSIER DE CANDIDATURE (formulaire de candidature et règlement) «Coup de Pouce Citoyen» PICTO «COUP DE POUCE» APPEL À PROJETS DOSSIER DE CANDIDATURE (formulaire de candidature et règlement) A déposer ou à envoyer à ViennAgglo Conseil de Développement - Coup de Pouce

Plus en détail

Compte rendu Assemblée Générale de l ESD Cyclo, du 29 novembre 2014

Compte rendu Assemblée Générale de l ESD Cyclo, du 29 novembre 2014 Compte rendu Assemblée Générale de l ESD Cyclo, du 29 novembre 2014 Info club n 0614 Présents : Bernard F, Christian BClaude L, Claude M, Daniel M, Daniel R, Danièle M, Gérard L, Gilles L, Jean L, Jean

Plus en détail

Petit Saint Louis ÉDITO. Une année pleine de surprises, de nouveautés, d innovations et de convivialité partagée qui s achève. Une de plus!

Petit Saint Louis ÉDITO. Une année pleine de surprises, de nouveautés, d innovations et de convivialité partagée qui s achève. Une de plus! DECEMBRE 2015 JOURNAL Petit Saint Louis ÉDITO Une année pleine de surprises, de nouveautés, d innovations et de convivialité partagée qui s achève. V. PEREZ Directrice de la Résidence Saint Louis Une de

Plus en détail

REUNION du 16 décembre 2015

REUNION du 16 décembre 2015 REUNION du 16 décembre 2015 Le Conseil Municipal s'est réuni le 16 décembre 2015 à 20 h 00 sous la présidence de M. DUCOUT, Maire, en présence de tous les élus, à l exception de M Michel FROUSTEY, absent

Plus en détail

Séance du lundi 16 juin 2008. DELEGATION DE M. Jean Charles BRON

Séance du lundi 16 juin 2008. DELEGATION DE M. Jean Charles BRON DELEGATION DE M. Jean Charles BRON 338 D -20080325 Soutien au développement du commerce, de l artisanat et des services de la Ville de Bordeaux. Action de promotion et de prospection d enseignes présentée

Plus en détail

COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DE SAINT-BERNARD du 23 MARS 2015 à 19h30 VALANT PROCES-VERBAL

COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DE SAINT-BERNARD du 23 MARS 2015 à 19h30 VALANT PROCES-VERBAL COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DE SAINT-BERNARD du 23 MARS 2015 à 19h30 VALANT PROCES-VERBAL Etaient présents : M. Bernard REY, Maire. MMES Sandrine MAZZOTTI, Katia PERRET M. Jean BARTHOMEUF, M. Francis

Plus en détail

Ville de Cerny Essonne

Ville de Cerny Essonne Ville de Cerny Essonne Procès-verbal du Conseil Municipal Séance du 23 mars 2006 L an deux mille six le 23 mars à 20 h 30, le Conseil Municipal, légalement convoqué, s est réuni au lieu ordinaire de ses

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du Conseil de Gestion du Parc Naturel Marin d Arcachon

«seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du Conseil de Gestion du Parc Naturel Marin d Arcachon «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du Conseil de Gestion du Parc Naturel Marin d Arcachon Lundi 23 février 2015 Amiral, Madame le Sénateur, Mesdames, messieurs les maires, Conseillers généraux,

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENT. Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION

CHARTE D ENGAGEMENT. Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION CHARTE D ENGAGEMENT Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION Le SYCOPARC s engage à mettre en œuvre la programmation via son service de médiation culturelle. Il veille à la cohérence et à la pertinence des

Plus en détail

Date limite de dépôt des candidatures : Lundi 2 novembre 2015, à 12 : 00

Date limite de dépôt des candidatures : Lundi 2 novembre 2015, à 12 : 00 Cahier des charges de l Appel à Projets communautaire 2015 «Actions d animations sportives» Le présent cahier des charges porte à la connaissance des porteurs de projets les conditions de sélection des

Plus en détail

Services aux abonnés. Services. aux abonnés

Services aux abonnés. Services. aux abonnés Services aux abonnés Services aux abonnés Heures d ouverture Bibliothèque 1000, chemin du Plan-Bouchard 450 434-5370 Horaire habituel Lundi au vendredi : 10 h à 21 h Samedi et dimanche : 10 h à 17 h Heures

Plus en détail

RAPPORT MORAL SAMEDI 07 JANVIER 2012 ASSEMBLEE GENERALE RAPPORT MORAL

RAPPORT MORAL SAMEDI 07 JANVIER 2012 ASSEMBLEE GENERALE RAPPORT MORAL RAPPORT MORAL SAMEDI 07 JANVIER 2012 ASSEMBLEE GENERALE Les membres de l association «Club Gym Plus EPMM» se sont réunis en assemblée générale ordinaire, le samedi 07 janvier 2012, au foyer de Générargues

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE JUMIÈGES

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE JUMIÈGES RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE JUMIÈGES I - RÈGLES GÉNÉRALES Article 1 - Le restaurant scolaire n a pas un caractère obligatoire, il a pour objet d assurer, dans les meilleures conditions

Plus en détail

Compte-rendu du conseil municipal du 14 décembre 2015

Compte-rendu du conseil municipal du 14 décembre 2015 Compte-rendu du conseil municipal du 14 décembre 2015 Ce compte rendu sommaire vous permet de connaître l'ensemble des décisions prises par le Conseil Municipal d Assieu. Approbation du procès-verbal de

Plus en détail

Association. Loi du 1 er juillet 1901 relative au contrat d association Dossier de demande de subvention 2016 Ville d Hérouville Saint Clair

Association. Loi du 1 er juillet 1901 relative au contrat d association Dossier de demande de subvention 2016 Ville d Hérouville Saint Clair Association Loi du 1 er juillet 1901 relative au contrat d association Dossier de demande de subvention 2016 Ville d Hérouville Saint Clair NOM DE L ASSOCIATION : Veuillez cocher la case correspondant

Plus en détail

Plan de concertation locative de l Office Municipal d HLM de Clichy la Garenne Révision du 7 mars 2007

Plan de concertation locative de l Office Municipal d HLM de Clichy la Garenne Révision du 7 mars 2007 Plan de concertation locative de l Office Municipal d HLM de Clichy la Garenne Révision du 7 mars 2007 Préambule L article 193 de la loi 2000-1208 du 13 décembre 2000 relative à la solidarité et au renouvellement

Plus en détail

Pause Méridienne et Restaurant Scolaire Municipal

Pause Méridienne et Restaurant Scolaire Municipal Pause Méridienne et Restaurant Scolaire Municipal Rue des Ecoles 37210 PARCAY-MESLAY Tel : 02 47 29 18 98 Règlement Intérieur La pause méridienne et le restaurant scolaire sont des activités gérées par

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

PROCES-VERBAL REUNION DE CONSEIL MUNICIPAL DU 16 JANVIER 2014 MENTION D AFFICHAGE

PROCES-VERBAL REUNION DE CONSEIL MUNICIPAL DU 16 JANVIER 2014 MENTION D AFFICHAGE PROCES-VERBAL REUNION DE CONSEIL MUNICIPAL DU 16 JANVIER 2014 MENTION D AFFICHAGE Monsieur le Maire soussigné, certifie que le procès-verbal du Conseil municipal, en date du 6 Décembre 2013 a été affiché

Plus en détail

Le marché de l entreprise PREVOSTO passera donc de 91 093,95 HT soit 108 948.36 TTC à 98 672,13 HT soit 118 011.87 TTC (avenant n 2)

Le marché de l entreprise PREVOSTO passera donc de 91 093,95 HT soit 108 948.36 TTC à 98 672,13 HT soit 118 011.87 TTC (avenant n 2) 2013-01-9/1 (1) AVENANT N 2 LOT 1 NOUVELLE MAIRIE ENTREPRISE PREVOSTO DEMOLITION MUR ELARGISSEMENT BAIE-PORTE LOCAL ARCHIVES MASSIF PORTE-DRAPEAU Monsieur le Maire présente au Conseil Municipal, un devis

Plus en détail

ordre du jour ci-après :

ordre du jour ci-après : COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL du 28 MARS 2013 Séance ordinaire du 28 mars 2013 à 18 heures Sous la Présidence de Monsieur SCHWEIZER Christian, Maire Présents : MM. SCHWEIZER, LEONARD, HENRY, STIBLING,

Plus en détail

Commune de BAISIEUX DEPARTEMENT : NORD ARRONDISSEMENT : LILLE CANTON : LANNOY

Commune de BAISIEUX DEPARTEMENT : NORD ARRONDISSEMENT : LILLE CANTON : LANNOY N 2014-11-01 Patrimoine communal mise à disposition gratuite de la parcelle ZB n 32 à Lille Métropole Communauté Urbaine dans le cadre de sa compétence «valorisation du patrimoine naturel et paysager espace

Plus en détail

Présentation du Programme Excellence CSJV Boursier

Présentation du Programme Excellence CSJV Boursier Présentation du Programme Excellence CSJV Boursier Collège St-Jean-Vianney 12630, boul. Gouin Est Montréal H1C 1B9 Tél. 514-648-3821 www.st-jean-vianney.qc.ca Mise en contexte Depuis plusieurs années,

Plus en détail

Séance du Vendredi 10 avril 2015

Séance du Vendredi 10 avril 2015 Synthèse des affaires soumises à délibération du Conseil Municipal en application de l'article L 2121-12 du code général des collectivités territoriales Séance du Vendredi 10 avril 2015 20h00 Question

Plus en détail

Halte d Enfants Multi-lieux. Règlement intérieur 2012-201

Halte d Enfants Multi-lieux. Règlement intérieur 2012-201 Halte d Enfants Multi-lieux Règlement intérieur 2012-201 2013 1 Préambule : L établissement d accueil de jeunes enfants «Petite Pomme», géré par le Centre Intercommunal d Action Social (C.I.A.S), assure

Plus en détail

Le compte-rendu du Conseil Municipal du 27 Février 2015 est adopté à l unanimité.

Le compte-rendu du Conseil Municipal du 27 Février 2015 est adopté à l unanimité. Mairie de SAINTE CATHERINE 58 Rue de Châteauvieux 69440 SAINTE CATHERINE COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE ORDINAIRE DU VENDREDI 20 MARS 2015 PRESENTS : Pierre DUSSURGEY, Ghislaine DIDIER, Lucien

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE -------- Vendredi 30 Novembre 2012

PROCÈS-VERBAL DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE -------- Vendredi 30 Novembre 2012 PROCÈS-VERBAL DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE -------- Vendredi 30 Novembre 2012 Le vendredi 30 novembre de l an 2012 à 15h30, l Assemblée Générale Ordinaire de notre syndicat s est réunie à la Maison

Plus en détail

Accueil pe?riscolaire:mise en page 1 5/10/11 6:57 Page 1 Commune de MATHAY Septembre 2011 Rudi Compo - 25150 Pont de Roide

Accueil pe?riscolaire:mise en page 1 5/10/11 6:57 Page 1 Commune de MATHAY Septembre 2011 Rudi Compo - 25150 Pont de Roide Commune de MATHAY Septembre 2011 RESTAURATION SCOLAIRE ET ACCUEIL PÉRISCOLAIRE La commune de MATHAY, en collaboration avec les Francas du Doubs, a mis en place un service de restauration le midi dans le

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail