SOMMAIRE BALLET NATIONAL DE MARSEILLE MOVING TARGET

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SOMMAIRE BALLET NATIONAL DE MARSEILLE MOVING TARGET"

Transcription

1 IER UE S S O D ATIQ THÉM A N O I T A N T E E A I B ARSE DE M t e g r a T g n i v o M T C O 2 9>1

2 SOMMAIRE 1. AUTOUR DE A PIÈCE FRÉDÉRIC FAMAND EIZABETH DIER + RICARDO SCOFIDIO 2. E POINT DE VUE DE A MAISON A THÉMATIQUE DE A FOIE I. UN CORPS AIÉNÉ II. UNE SCÉNOGRAPHIE PARTICUIÈREMENT SIGNIFIANTE III. UN REGARD SOCIÉTA 3. RESSOURCES AUTOUR DU SPECTACE NUMERIDANSE.TV : EXTRAITS VIDÉO ET THEMAS MAISONDEADANSE.COM p.3 p.4 p.6 BAET NATIONA DE MARSEIE MOVING TARGET BAET NATIONA DE MARSEIE - FRÉDÉRIC FAMAND - DIER+SCOFIDIO - Moving Target - Recréation danseurs - Concept et chorégraphie Frédéric Flamand - Scéno graphie, documentaire, spots, TextDance et vidéo Diller+Scofidio - Conseiller artistique Bernard Degroote - Conseiller musical Jean-Paul Dessy & Boyan Vodenitcharov - Musiques Jean-Sébastien Bach, Jean-Paul Bessy, aurent Jadot, Acid Kirk, Arvo Pärt, Seal Phüric, Alfred Schnittke, Dimitri Chostakovitch, Boyan Vodenitcharov, Galina Ustvolskaya p.2

3 1. AUTOUR DE A PIÈCE FRÉDÉRIC FAMAND Frédéric Flamand aborde la danse en prônant le décloisonnement des techniques et en favorisant le dialogue entre danse classique et contemporaine. Depuis 10 ans, il travaille de manière intensive sur les liens entre danse et architecture et collabore avec des architectes majeurs tels que Jean Nouvel, Zaha Hadid, Thom Mayne, Diller+Scofidio, Dominique Perrault et tout récemment Ai Weiwei ou des designers comme les Frères Campana. optique pluridisciplinaire de son travail l a conduit à la tête du 1 er Festival International de danse contemporaine de la Biennale de Venise 2003, à l Université d Architecture de Venise pour laquelle il fut titulaire d un atelier dans la section arts & design. Il dirige le Ballet National Marseille depuis décembre 2004 après avoir dirigé Charleroi/ Danses Centre Chorégraphique de la Communauté française de Belgique pendant près de 15 ans. Ses spectacles sont programmés sur les grandes scènes européennes, aux USA, au Japon, en Amérique du Sud. Il est directeur artistique du Festival de danse de Cannes pour les éditions 2011 et «E CHORÉGRAPHE ET ARCHITECTE A CITÉ RADIEUSE» À l occasion du festival Image de Ville, le chorégraphe Frédéric Flamand et l architecte Dominique Perrault parlent de leur collaboration sur le spectacle a Cité radieuse, et de l interaction entre architecture et chorégraphie. a vidéo de l entretien est disponible sur le site Numeridanse.tv EIZABETH DIER + RICARDO SCOFIDIO Diller+Scofidio est une agence d architecture américaine fondée en 1979 par Elizabeth Diller et Ricardo Scofidio, et basée à Manhattan. Diller et Scofidio sont avant tout des architectes dont la vision dépasse les limites de leur métier. eur parcours comprend des installations et performances utilisant toutes formes d arts et des collaborations avec toute une série d artistes allant des arts plastiques aux arts de la scène. Collaborateur depuis 1997, Charles Renfro devient en 2004 associé de l agence, se renommant à l occasion Diller Scofidio+Renfro. Parmi leurs toutes récentes réalisations, citons la réhabilitation de la HIGH INE en parc public et la rénovation du incoln Center à New York. Diller+Scofidio ont aussi fait beaucoup parler d eux pour leur réalisation d installations comme le Blur Building, cet immense nuage surplombant le ac de Neuchâtel créé pour l Expo02 (en Suisse) ou pour la construction de bâtiments importants comme l ICA à Boston, le Moscone Convention Center à San Francisco... Pour découvrir les projets en cours ou passés de ces architectes d exception, rendez vous sur leur site véritable bijou de technologie et d interactivité! p.3

4 2. E POINT DE VUE DE A MAISON A THÉMATIQUE DE A FOIE I. UN CORPS AIÉNÉ Pour composer Moving Target, Frédéric Flamand s est librement inspiré des Cahiers de Nijinski, écrits où transparait tout à la fois la schizophrénie du danseur, son rapport pathologique à la danse, son désir d être Dieu. Mais au delà de cette personnalité isolée, nous sommes en présence d un spectacle où têtes, jambes et poignets de l ensemble des danseurs sont accrochés aux barres, cette fameuse barre classique symbole de l obsessionnalité et de la rigidité des techniques auxquelles est soumis le corps. Corps enchaîné, répondant à la logique brutale de certaines partitions de musique classique russe aux rythmes quasi militaires. Des barres rayées qui plus est, signe de personnalités en chantier Que ce soit les alarmes et sifflets qui retentissent soudainement où bien les phrases hallucinées et chaotiques de Nijinski, tout tend à instaurer dans Moving Target une ambiance particulièrement inquiétante. En effet, la pièce pose clairement la question de la brutalité de la danse dans ses excès, d ailleurs autant violence de l esprit que violence du corps puisqu elle conduit à la démence. Souffrance intime et souffrance de l autre, tout est mis en scène dans ce spectacle qui n hésite pas à aborder la question du sadisme : voilà des corps ceinturés et soumis aux diktats de professeurs omnipotents les manipulant comme des marionnettes, et du bout d une barre ; presque par soucis de pureté Étrange constat d une pièce portée par un chorégraphe et son corps de ballet ; c est sans doute que la danse dont on nous parle et à fortiori cette pièce elle-même- transporte aussi bien dans des mondes violents et crus, ces mondes rythmés par la fanfares ou la musique électronique, que dans d autres bien plus opaques et fascinants, où l onirisme, le surréalisme prennent le pas, laissant le spectateur dans le trouble le plus absolu. Thema : a danse à la croisée des arts Détails p.6 II.UNE SCÉNOGRAPHIE PARTICUIÈREMENT SIGNIFIANTE Cette danse à deux visages, l écrin de la scénographie la porte aussi, décuplant son sens et sa portée. En effet, les architectes Diller+Scofidio (invités par Flamand à réaliser la scénographie de l œuvre), ont conçu un immense miroir incliné au dessus de la scène et qui porte littéralement la réflexion de l auteur. Il devient projection de cette folie dansée, dédoublant l image des corps et donc des personnalités, nous parlant de schizophrénie, tout simplement. Sur sa surface se mêlent à l image de la scène toutes sortes de projections : voilà des corps virtuels gigantesques et dansants, des tourbillons de couleurs psychédéliques, des corps au sol qui semblent flotter, flotter à la lisière entre réel et virtuel, concret et abstrait, raison et démence. À cette installation monumentale s ajoute un impressionnant travail sur les lumières qui semblent quadriller le plateau et emprisonner les corps, multipliant les espaces de représentation et de pensée, d autant que s y ajoute un écran vidéo amovible, apparaissant à l envie sur scène pour délivrer des clips tout aussi déroutants. Voilà l environnement dans lequel évoluent, camisole de force sur les épaules et pointes aux pieds, les danseurs de Frédéric Flamand ; environnement délétère et magnétisant, c est tout le paradoxe. p.4

5 III. UN REGARD SOCIÉTA 1. e rapport au corps Car au-delà de la question de la folie du danseur (question qui, prise seule, n a sans doute pas lieu d être), Frédéric Flamand ajoute à sa pièce Moving Target une réelle portée universelle en choisissant de questionner notre société, cette société publicitaire déshumanisante symbolisée par la firme pharmaceutique «Normal». Voilà la nature des clips évoqués plus haut, clips publicitaires prônant patchs et pilules pour résoudre ses problèmes d identité sexuelle ou de confiance en soi sans «coûteuses psychothérapies». «You will feel normal» conclut la voix sirupeuse. à est la véritable angoisse, car si Nijinski était fou, il était sans conteste génial dans sa folie. Questionner la frontière entre raison et démence, c est bien sûr s interroger sur la troublante notion de norme ; c est réfléchir à l isolement propre à chacun, c est émettre l hypothèse de notre folie à tous et de surcroît celle de notre monde. C est penser, enfin, que si elle est un combat permanent avec les choses et avec soi, la folie est aussi infinie poésie, une porte vers l ailleurs, vers l envoutant : vers l anormal précisément. Tout l inverse de cette figure finale projetée sur le miroir, un corps gigantesque aux poings liés, bouche bâillonnée et yeux bandés, un corps sans expressivité. Est-ce cela un corps normal? Thema : artiste engagé Détails p.6 p.5

6 3. RESSOURCES AUTOUR DU SPECTACE NUMERIDANSE.TV : EXTRAITS VIDÉO ET THEMAS Retrouvez ces Themas sur en cliquant sur l onglet Themas. Pour le chorégraphe américain Merce Cunningham, «la danse est un art indépendant». Mais, ajoute-t-il, d autres éléments peuvent venir l enrichir. En effet, depuis qu en Occident, à la fin de la Renaissance, elle est devenue un art du spectacle, la danse n est jamais vraiment seule en scène! Elle s habille de toiles peintes qui lui inventent un décor. Elle se pare de costumes qui soulignent, amplifient ou contraignent le geste du danseur et participent de sa texture. Elle s enveloppe également de lumière, devenue grâce à la fée électricité, une ressource nouvelle pour la scène. Enfin, elle s accorde aux mélodies et tempo d un orchestre voué à son service. Ainsi, musiciens, écrivains, peintres mais aussi designers et costumiers se joignent au chorégraphe pour contribuer, ensemble, à la mesure de leurs qualités, à l œuvre finale. Au-delà de cette première forme de collaboration, liée à sa dimension spectaculaire, la danse est allée chercher dans d autres arts une source d inspiration lui permettant de renouveler son langage. Par la confrontation avec l architecture, la musique, le cirque ou le théâtre, avec lesquels elle partage des territoires communs comme l espace, le rythme, la virtuosité, la narration, la danse explore des possibilités nouvelles et ne cesse de se réinventer. C est ce qu illustrent les huit séquences de ce Thema. Un panorama qui souligne les ouvertures auxquelles la danse, art vivant, continue de se prêter. «Je veux dire les problèmes de notre siècle!». C est par cette formule que l Américaine Martha Graham, figure majeure de la danse moderne américaine, énonça l intention de son travail chorégraphique. Mettant en scène et en mouvement le corps, la danse en est venue à dire le monde et ses tourments, à dénoncer la violence et les travers de la vie sociale, à révéler les affres de l existence humaine. Telle est l ambition de ces chorégraphes engagés qui, le temps d une création ou dans une perspective de plus longue haleine, font le choix d un art politique et citoyen. Voici huit d entre eux. Ils sont issus des continents américain, européen et africain. eurs pièces livrent un regard parfois cru, souvent sans concession, sur notre époque, notre histoire, notre humanité. eurs modes expressifs renvoient, à l occasion, à d autres grandes pièces de la danse moderne, notamment celles de Pina Bausch. Au delà du message, la force de leur propos tient à l engagement physique de leur interprètes, voués entièrement à leur danse, tendus vers l absolu du geste. Quand il s agit de prendre position, la danse ne connaît pas la demi-mesure! saison /moving-target Pour visionner des extraits de la pièce, rendez vous sur le site de la Maison de la Danse dans l onglet Programmation 2013/2014. p.6

7 4. ART D ÊTRE SPECTATEUR Entrer dans le théâtre commence bien avant que le noir ne se fasse dans la salle de spectacle et se poursuit bien après le tomber de rideau... Aussi, et pour que les jeunes spectateurs profitent au maximum du spectacle, il est important de leur apprendre à se conduire en spectateurs avertis, en respectant les règles et les codes d une salle de spectacle. Cet apprentissage est subtil car il ne s agit surtout pas d étouffer leur spontanéité et d étriquer leur imaginaire mais de leur faire prendre conscience du respect dû à chacun (artistes, autres spectateurs...), de la somme de travail qui se cache derrière une représentation. A MAISON DE A DANSE : RAPPE HISTORIQUE A CRÉATION EN 1980 e 17 juin 1980 ouvre à yon la première Maison de la Danse en France. C est l aboutissement d un pari un peu fou lancé dès 1977 par cinq chorégraphes lyonnais : Claude Decaillot, Michel Hallet Eghayan, ucien Mars, Hugo Verrechia, Marie Zighera, unis pour défendre la danse. Des protagonistes qui revendiquent alors ce qui n existait pas : un lieu à part entière pour cet art. a Ville de yon et son Adjoint à la Culture Joannès Ambre s intéressent au projet et concèdent une ancienne salle des fêtes à la Croix- Rousse. a direction artistique est confiée à Guy Darmet. e succès de la première saison dépasse les prévisions les plus optimistes. importance d un espace pour la danse est démontrée. Sa résonance devient nationale et internationale. A SUITE DANS E 8 E un des grands moments du développement de la Maison est le passage du Théâtre de la Croix-Rousse au Théâtre du 8e en septembre Une belle preuve de confiance de la Ville de yon et du Ministère de la Culture. Elle trouve là une scène et une salle de places à sa mesure. POITIQUE ARTISTIQUE Son ancien directeur, Guy Darmet et l équipe de la Maison de la Danse ont maintenu pendant près de 30 ans le cap d une maison vouée à toutes les danses sans hiérarchie de style, sans barrage de frontières, proposant chaque saison une programmation où se croisent et se confrontent les danses et les esthétiques les plus diverses, avec comme critère premier, l exigence artistique. À la Maison, on veille à ce que le néo-classique, le classique demeurent présents, on reste à l écoute de la modern dance américaine, on suit les évolutions de la danse jazz, du flamenco, du butô. a Maison a été la première à faire venir la tap dance, elle a aussi participé à l émergence de la danse hip hop à laquelle elle a accordé beaucoup d attention avec l organisation des rencontres Danse Ville Danse (1992, 1997, 2001). Cette belle aventure artistique et humaine se poursuit aujourd hui avec sa nouvelle directrice Dominique Hervieu. Fidèle à sa mission originale de faire découvrir et aimer la danse au plus grand nombre, forte de la confiance d un public toutes générations confondues, la Maison entend poursuivre son développement. Aujourd hui, demain, ouvrir encore les frontières de son hospitalité dans son soutien aux artistes. Avec générosité et obstination. QUEQUES CONSEIS POUR PROFITER DU SPECTACE Enseignants ou responsables de groupes, il est nécessaire d arriver au moins 30 minutes avant le début de la représentation pour vous installer tranquillement. Notez notre numéro de téléphone afin de pouvoir nous contacter en cas de retard On ne prend pas de photographies pendant le spectacle, et les téléphones portables doivent être éteints. On ne peut ni parler ni se déplacer pendant la représentation, car les danseurs nous entendent et nous voient. p.7

8 CONTACTS SERVICE DES PUBICS Secteur Jeune Public MARIANNE FEDER Coordination secteur Jeune Public et éducation JUSTINE PANUS Assistante service Jeune Public OIVIER CHERVIN Responsable pédagogie et images maisondeladanse.com numeridanse.tv RENSEIGNEMENTS ET ADMINISTRATION TÉ. +33 (0) FAX +33 (0) OCATION TÉ. +33 (0) AVENUE JEAN MERMOZ YON - FRANCE João Garcia, Maison de la Danse icences : , , p 8

Dossier de sensibilisation

Dossier de sensibilisation Le grand jeté! Dossier de sensibilisation Contact administratif Annick Boisset : 06 80 54 64 04 / administration@legrandjete.com Contact artistique Frédéric Cellé : 06 72 98 42 50 / artistique@legrandjete.com

Plus en détail

) ' *! +, ' **!'* -.' /! +*( &01*/' 234*5 )6 7 '#! 8(9 / ( '/ 8! 1 : # * ; 8 *! *!!0!9 ;2*!!* '

) ' *! +, ' **!'* -.' /! +*( &01*/' 234*5 )6 7 '#! 8(9 / ( '/ 8! 1 : # * ; 8 *! *!!0!9 ;2*!!* ' ! " #$% Après avoir exposé la «Seconde Ecole de Paris» en 2011, le Musée du Touquet-Paris-Plage souhaitant s ouvrir résolument vers la création contemporaine, va accueillir cette année un des plus importants

Plus en détail

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES ATELIERS ARTISTIQUES NEUILLY SUR SEINE THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ENFANTS - ADOS - ADULTES Johanna Cohen 06 61 41 13 03 coursanna@hotmail.fr wwww.coursanna.fr LE COURS

Plus en détail

Théâtre - Production théâtrale Description de cours

Théâtre - Production théâtrale Description de cours Théâtre - Production théâtrale Description de cours SESSION 1 (TRONC COMMUN) Histoire de l'architecture L objectif du cours est de cerner les principaux styles de l histoire de l architecture. Le contenu

Plus en détail

Sommaire Les bénéfices du team building Les programmes La polyrythmie de tambours Références Annexes Annexes suite Contact

Sommaire Les bénéfices du team building Les programmes La polyrythmie de tambours Références Annexes Annexes suite Contact Sommaire Les bénéfices du team building Les programmes La polyrythmie de tambours Références Annexes Annexes suite Contact Les Bénéfices du Team Building Permettre aux participants de se rencontrer et

Plus en détail

SPECTACLES PETITE ENFANCE :

SPECTACLES PETITE ENFANCE : SPECTACLES PETITE ENFANCE : PHENOMENE DE MODE OU PROJET DE SOCIETE? Mémoire présenté pour l obtention du : DESS Management du Spectacle Vivant Promotion 2003-2004 Directeur de mémoire : René LAFITE Dominique

Plus en détail

Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges

Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges M u s é e d u V i e u x N î m e s Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges Contact Charlotte Caragliu, Chargée de projet pour les collèges, les lycées et les écoles supérieures Isaline Portal, Responsable

Plus en détail

LE BRUIT DES COULEURS

LE BRUIT DES COULEURS La cie Les Voyageurs Immobiles présente: LE BRUIT DES COULEURS Spectacle pour les tout-petits à partir de 2 ans www.voyageurs-immobiles.com photos Jean Henry LE BRUIT DES COULEURS Spectacle visuel et sonore,

Plus en détail

INSTITUT de THEATRE FRANCOPHONE DE POLOGNE. Programme de développement des pratiques théâtrales dans des classes de FLE

INSTITUT de THEATRE FRANCOPHONE DE POLOGNE. Programme de développement des pratiques théâtrales dans des classes de FLE INSTITUT de THEATRE FRANCOPHONE DE POLOGNE Programme de développement des pratiques théâtrales dans des classes de FLE Lycée / septembre 2015 - juin 2018 Rapport sur l activité théâtrale en français dans

Plus en détail

ATELIERS THEATRE. Théâtre Découverte:

ATELIERS THEATRE. Théâtre Découverte: ATELIERS THEATRE Théâtre Découverte: Pour les plus jeunes (cycle2) Découverte du théâtre par le biais du mime, de jeux d imitation, d improvisations, travail de l expressivité, et apprentissage de la collaboration

Plus en détail

DES ILLUSIONS? QUELLES ILLUSIONS?

DES ILLUSIONS? QUELLES ILLUSIONS? DES ILLUSIONS? QUELLES ILLUSIONS? Parcours artistique et scientifique au pays des illusions Cie Kat chaça - Des illusions? Quelles illusions? p. 1 sur 10 Un parcours Arts & Sciences La compagnie Kat chaça,

Plus en détail

Dans le cadre d une représentation d un spectacle de la Cie. Accueillir un témoin A l issue de la représentation du spectacle

Dans le cadre d une représentation d un spectacle de la Cie. Accueillir un témoin A l issue de la représentation du spectacle Actions culturelles Le coeur de métier de la Cie est la création et la diffusion de spectacles de marionnettes dont le contenu sociètal touche tous les publics. Par des actions culturelles ponctuelles,

Plus en détail

PLAN D ÉTUDES DU THÉÂTRE ENFANTS ET ADOLESCENTS

PLAN D ÉTUDES DU THÉÂTRE ENFANTS ET ADOLESCENTS PLAN D ÉTUDES DU THÉÂTRE ENFANTS ET ADOLESCENTS INTRODUCTION Elaboré en juin 2010, ce plan d études harmonise l enseignement théâtral au sein de la CEGM. Tout en respectant leurs particularités et leurs

Plus en détail

Présentation du programme de danse Questions-réponses

Présentation du programme de danse Questions-réponses Présentation du programme de danse Questions-réponses Description du programme Le DEC préuniversitaire en Danse du Cégep de Rimouski offre une formation collégiale préparatoire à la poursuite d études

Plus en détail

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.com et Pony Production mise en scène : Stéphanie Marino Texte et Interprètation : Nicolas Devort Résumé Colin fait sa rentrée dans un nouveau collège. Pas

Plus en détail

O ëme. Exposition Photo-Chorégraphique Jeune public LE PIED EN DEDANS CIE

O ëme. Exposition Photo-Chorégraphique Jeune public LE PIED EN DEDANS CIE P O ëme Exposition Photo-Chorégraphique Jeune public LE PIED EN DEDANS CIE P O ëme Intention «Ma volonté première pour la création de «Poème» est de dépasser les contours du spectacle vivant, de mêler

Plus en détail

CONSERVATOIRE HENRI DUPARC du Grand Tarbes

CONSERVATOIRE HENRI DUPARC du Grand Tarbes CONSERVATOIRE HENRI DUPARC du Grand Tarbes Danse Classique - Contemporaine Année Scolaire 2015-2016 EVEIL MUSIQUE ET DANSE A partir de 4 ans (Moyenne section) Durée : 2 ans Organisation hebdomadaire des

Plus en détail

E Projet d écoute FLA 30-2. Extrait d une pièce de théâtre : Le grand voyage. Cahier de l élève. Nom :

E Projet d écoute FLA 30-2. Extrait d une pièce de théâtre : Le grand voyage. Cahier de l élève. Nom : E Projet d écoute Extrait d une pièce de théâtre : Le grand voyage FLA 30-2 Cahier de l élève Nom : Le grand voyage DESCRIPTION DU PROJET Tu vas écouter un extrait d une pièce de théâtre. Tu seras invité

Plus en détail

LE FULGURANT PASSAGE DE LA PRESENCE

LE FULGURANT PASSAGE DE LA PRESENCE LE FULGURANT PASSAGE DE LA PRESENCE «et en plus, il faut faire un tableau.» Alberto Giacometti Ecrire sur la peinture pourrait signifier écrire «par-dessus», recouvrir des signes arbitraires de l écriture

Plus en détail

APPRENDRE A DANSERMOTIVATION La demande de cours de danse classique et contemporaine explose Nombre croissant d écoles de danse en Tunisie Des

APPRENDRE A DANSERMOTIVATION La demande de cours de danse classique et contemporaine explose Nombre croissant d écoles de danse en Tunisie Des APPRENDRE A DANSER UN PROJET POUR PROMOUVOIR LA DANSE ACADÉMIQUE EN TUNISIE projet tuniso-allemand en collaboration avec le GOETHE-INSTITUT et l Ecole Palucca à Dresde 2013-2015 APPRENDRE A DANSERMOTIVATION

Plus en détail

Petite enfance et éveil musical

Petite enfance et éveil musical Petite enfance et éveil musical Objectifs : Donner aux professionnels de la petite enfance les moyens de mettre en place un éveil sonore et musical pour le tout petit dans leurs structures d accueil. MOYENS

Plus en détail

Entreprises. Mécénat LOCATION D ESPACES SOIRÉES ÉVÉNEMENTIELLES

Entreprises. Mécénat LOCATION D ESPACES SOIRÉES ÉVÉNEMENTIELLES Entreprises Mécénat LOCATION D ESPACES SOIRÉES ÉVÉNEMENTIELLES chiffres clés 1 1 er millions 110 employeur du spectacle vivant opéra en Limousin budget annuel et 1 orchestre EMPLOIS en limousin équivalents

Plus en détail

NOTE D INTENTION : Parler des abeilles autrement, les faire connaître, les faire aimer, d une façon originale.

NOTE D INTENTION : Parler des abeilles autrement, les faire connaître, les faire aimer, d une façon originale. COMMENT EST NE Josette etc. Spécialiste du monde des abeilles car apiculteur professionnel en Auvergne, Vincent Péricard aime partager ses connaissances. A La Miellerie, il a depuis longtemps imaginé et

Plus en détail

Compagnie de théâtre mobile. La petite marionnette qui se nourrit de la poésie de vos écrits pour vous révéler la sienne

Compagnie de théâtre mobile. La petite marionnette qui se nourrit de la poésie de vos écrits pour vous révéler la sienne Compagnie de théâtre mobile La petite marionnette qui se nourrit de la poésie de vos écrits pour vous révéler la sienne Dans une cage de verre se cache Zaza, l automate de papier. Elle n est pas diseuse

Plus en détail

Le marché des connaissances Pratiques d échange de savoirs

Le marché des connaissances Pratiques d échange de savoirs Le marché des connaissances Pratiques d échange de savoirs Fiche synthétique Le marché des connaissances fonctionne sur l idée que "Personne ne sait tout, mais tout le monde sait quelque chose...". Il

Plus en détail

Nous avons besoin de passeurs

Nous avons besoin de passeurs 1 Nous avons besoin de passeurs «Lier pratiques culturelles et artistiques, formation tout au long de la vie et citoyenneté» François Vercoutère Du point de vue où je parle, militant d éducation populaire

Plus en détail

Cher Léo, Nous aussi on t aime beaucoup, Mais on en a marre d être ici On part visiter Paris Allez rejoins-nous!

Cher Léo, Nous aussi on t aime beaucoup, Mais on en a marre d être ici On part visiter Paris Allez rejoins-nous! Parisafari Cher Léo, Nous aussi on t aime beaucoup, Mais on en a marre d être ici On part visiter Paris Allez rejoins-nous! Magali Truel pour les textes et le chant des animaux Francesco Acerbis pour le

Plus en détail

N AVEZ-VOUS JAMAIS RÊVÉ

N AVEZ-VOUS JAMAIS RÊVÉ Service exclusif de Conciergerie Privée Paris 29 janvier 2015 Secrets de tournage Genèse du film «N AVEZ-VOUS JAMAIS RÊVÉ» anecdotes et secrets de réalisation Genèse du film L idée a germé un matin, alors

Plus en détail

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS Concours concernés : - Concours externe de recrutement de professeurs des écoles - Concours externe spécial de recrutement de professeurs des écoles -

Plus en détail

PLAN D ÉTUDES DU PIANO

PLAN D ÉTUDES DU PIANO PLAN D ÉTUDES DU PIANO INTRODUCTION La formation permet aux élèves d acquérir progressivement une autonomie musicale et instrumentale liée au développement artistique de leur personnalité à travers la

Plus en détail

Institut d Hématologie et d Oncologie Pédiatrique de Lyon

Institut d Hématologie et d Oncologie Pédiatrique de Lyon arts à l hôpital IHOP Institut d Hématologie et d Oncologie Pédiatrique de Lyon L IHOP accueille depuis février 2008 les enfants, adolescents et jeunes adultes souffrant de cancers ou de leucémies. Chaque

Plus en détail

Doisneau à l école. Caroline TELLIER, Collège Léon Blum de Wingles, académie de Lille

Doisneau à l école. Caroline TELLIER, Collège Léon Blum de Wingles, académie de Lille Doisneau à l école Caroline TELLIER, Collège Léon Blum de Wingles, académie de Lille Classe de 6 ème SEQUENCE N 1 Les études à travers les âges : Quelle école pour quels élèves? Niveaux et entrées du programme

Plus en détail

Leçon 1 et 2 Leçon 3 Leçon 4 et 5 L ESPACE. Leçon 6 et 7 Leçon 8 EVALUATION

Leçon 1 et 2 Leçon 3 Leçon 4 et 5 L ESPACE. Leçon 6 et 7 Leçon 8 EVALUATION PROPOSITION D UN PREMIER CYCLE AUTOUR DES PARAMETRES DU MOUVEMENT 1 Leçon 1 et 2 Leçon 3 Leçon 4 et 5 LE TEMPS OBJECTIF : Utiliser la notion de temps dans un souci de composition Etre capable de se repérer

Plus en détail

Les métiers de l ombre (3P)

Les métiers de l ombre (3P) accessoires ) et assure le suivi de la construction des décors du spectacle) Costumière Les métiers de l ombre (3P) (Elle crée les costumes utilisés dans la pièce) Séquence d Enseignement- Apprentissage

Plus en détail

Le Théâtre. Ecriture, mise en scène et représentation Plusieurs ateliers sont à proposer :

Le Théâtre. Ecriture, mise en scène et représentation Plusieurs ateliers sont à proposer : Le Théâtre Cette exposition a été achetée chez «Comme vous voulez». Le théâtre, lieu d émotion et de partage, est ici présenté à travers le temps et aussi à travers le monde. Du théâtre antique aux comédies

Plus en détail

PREMIERE ANNEE DE LA FORMATION

PREMIERE ANNEE DE LA FORMATION FORMATION PROFESSIONNELLE PREMIERE ANNEE DE LA FORMATION CONDITION D ADMISSION Etre âgés de 18 ans et plus. Avoir une pratique de la danse africaine et contemporaine ou autre, un niveau de danse intermédiaire

Plus en détail

le premier duo de danseurs sourds c h o r é g r a p h i e a v e c l a c o m p l i c i t é d e C é c i l e N i c o l e t N i c o l a s C h e u c l e

le premier duo de danseurs sourds c h o r é g r a p h i e a v e c l a c o m p l i c i t é d e C é c i l e N i c o l e t N i c o l a s C h e u c l e les ateliers desmaé présentent t r a c e s le premier duo de danseurs sourds c h o r é g r a p h i e Kilina Crémona a v e c l a c o m p l i c i t é d e C é c i l e N i c o l e t N i c o l a s C h e u c

Plus en détail

Allocution à l occasion de la remise des prix. «La Main à la pâte»

Allocution à l occasion de la remise des prix. «La Main à la pâte» Luc CHATEL Ministre de l Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative Allocution à l occasion de la remise des prix «La Main à la pâte» Institut de France 1 er février 2011 1 Monsieur le

Plus en détail

La publicité dans les programmes scolaires

La publicité dans les programmes scolaires Rectorat de Lyon Délégation Académique au Numérique Éducatif - DANE La publicité dans les programmes scolaires Edwige Jamin CLEMI / DANE de Lyon Janvier 2015 La publicité dans les programmes du collège

Plus en détail

Spectacle avec structure, marionnette et objets Pour les enfants à partir de 2 ans

Spectacle avec structure, marionnette et objets Pour les enfants à partir de 2 ans Spectacle avec structure, marionnette et objets Pour les enfants à partir de 2 ans UN BRIN DE THÉ brindethe@yahoo.fr 06 15 07 94 66 Un spectacle ponctué de chansons originales qui transportera les enfants

Plus en détail

Dossier de Présentation Saison 2015 / 2016

Dossier de Présentation Saison 2015 / 2016 Dossier de Présentation Saison 2015 / 2016 COLLECTIF ARTISTIQUE KITEUS 5 rue Gabriel Faure 07300 Tournon sur Rhône contact@kiteus.fr/ 09 81 08 38 18/ www.kiteus.fr Licences : 2-142437 3-142438 Siret :

Plus en détail

Centre Ressources Création musicale contemporaine : "CIMNthèque" : page 2

Centre Ressources Création musicale contemporaine : CIMNthèque : page 2 Centre Ressources Création musicale contemporaine : "CIMNthèque" : page 2 Collection de l'association Heure Exquise! : page 3 Fonds autour de la chorégraphe Joanne Leighton, 1992- : page 5 Page 1 Centre

Plus en détail

100 suggestions d activités pour la Fête de la culture

100 suggestions d activités pour la Fête de la culture 100 suggestions d activités pour la Fête de la culture Voici quelques suggestions pour vous aider à planifier vos activités de la Fête de la culture. Ces exemples ont été tirés des quelque 7 000 activités

Plus en détail

Accompagnement à la médiation culturelle : propositions d actions pour les travailleurs sociaux, animateurs et bénévoles des structures sociales

Accompagnement à la médiation culturelle : propositions d actions pour les travailleurs sociaux, animateurs et bénévoles des structures sociales Accompagnement à la médiation culturelle : propositions d actions pour les travailleurs sociaux, animateurs et bénévoles des structures sociales partenaires 1 Encore L accompagnement à la médiation culturelle

Plus en détail

ANALYSE D UNE OEUVRE DE ROBERT COMBAS. Bony - Richard - Gwladys - SImon - Megane Kouamela Rapenne Le Roy Bareyt Tandin

ANALYSE D UNE OEUVRE DE ROBERT COMBAS. Bony - Richard - Gwladys - SImon - Megane Kouamela Rapenne Le Roy Bareyt Tandin ANALYSE D UNE OEUVRE DE ROBERT COMBAS Bony - Richard - Gwladys - SImon - Megane Kouamela Rapenne Le Roy Bareyt Tandin RAPPEL du brief Par groupe, nous nous sommes rendus au CAPC, le musée d art contemporain,

Plus en détail

L EUROPE EN FORMATIONS

L EUROPE EN FORMATIONS L EUROPE EN FORMATIONS > CONSTRUCTION > INSTITUTIONS > CITOYENNETÉ > POLITIQUES > BUDGET 1 Maison de l Europe de Rennes et de Haute-Bretagne La Maison de l Europe - de Rennes et de Haute Bretagne, association

Plus en détail

la musique dès 12 mois ateliers 2010 11 genève nyon

la musique dès 12 mois ateliers 2010 11 genève nyon nouveaux ateliers! la musique dès 12 mois ateliers 2010 11 genève nyon la musique qui embellit la vie Depuis sa création en 1994, la Bulle d Air privilégie l apprentissage de la musique par une méthode

Plus en détail

DOSSIER ARTISTIQUE. Création Akiko l amoureuse ANDO DANSE COMPAGNIE Danse. dès 5 ans // durée : 45 min

DOSSIER ARTISTIQUE. Création Akiko l amoureuse ANDO DANSE COMPAGNIE Danse. dès 5 ans // durée : 45 min DOSSIER ARTISTIQUE Consultez le dossier «préparer sa venue au spectacle» sur notre site web : Ce dossier a été créé pour les adultes qui accompagnent les enfants au théâtre. Il propose quelques pistes

Plus en détail

Projet de Résidence d Artiste en Milieu Scolaire, proposition artistique : «Sors les Mains de tes Poches!»

Projet de Résidence d Artiste en Milieu Scolaire, proposition artistique : «Sors les Mains de tes Poches!» Projet de Résidence d Artiste en Milieu Scolaire, proposition artistique : «Sors les Mains de tes Poches!» L équipe pédagogique et artistique de la Compagnie Gazelle missionnée en milieu scolaire pour

Plus en détail

Spectacle jeune public A partir de 3 ans

Spectacle jeune public A partir de 3 ans Présente Spectacle jeune public A partir de 3 ans CREATION 2011 www.creaspectacle.com Présentation du spectacle MIAM, c est une invitation à l aventure gustative et à la bonne humeur. Sur la planète CUBE,

Plus en détail

EMEA ATELIERS DECLOISONNES

EMEA ATELIERS DECLOISONNES EMEA ATELIERS DECLOISONNES L'EMEA propose cette année à plusieurs classes pilotes une nouvelle organisation pédagogique : l'atelier d'improvisation musicale les ateliers chansons et musiques actuelles

Plus en détail

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE B.O. n 3 du 19 juin 2008 HORS SERIE Maternelle : AGIR ET S EXPRIMER AVEC SON CORPS Compétences visées (Cv) Se repérer et se déplacer dans l espace. Adapter ses actions

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI)

CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI) AIX-EN-PROVENCE LILLE LYON ORSAY POITIERS RENNES SÉLESTAT TOULOUSE TOURS CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI) le musicien intervenant (MI) dumiste, acteur du

Plus en détail

Les droits de l enfant ont 20 ans!

Les droits de l enfant ont 20 ans! DESSINE, sur papier 170 g, contrecollée sur ET A 1990. TOUTE E ANNÉE PARCOURS Les droits, c est pour les petits aussi! Un événement artistique autour de l enfance Collection «Couleur Carré», pour les 4-7

Plus en détail

A la sortie du théâtre l expression que l on retrouve le plus souvent dans la bouche des spectateurs : «bluffant»

A la sortie du théâtre l expression que l on retrouve le plus souvent dans la bouche des spectateurs : «bluffant» INTUITION un spectacle de mentalisme Laurent Tesla est un des mentalistes les plus bluffant de France. Son spectacle est construit autour d un fil rouge : comment il est devenu mentaliste. Une question

Plus en détail

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs :

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : 2. Qu est-ce qu un projet commun? Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : le projet a un début et une fin et se structure en

Plus en détail

Tamponville. L exposition/atelier itinérante de Fotokino avec le soutien de la DRAC PACA. une création d Aurélien Débat

Tamponville. L exposition/atelier itinérante de Fotokino avec le soutien de la DRAC PACA. une création d Aurélien Débat Tamponville L exposition/atelier itinérante de Fotokino avec le soutien de la DRAC PACA une création d Aurélien Débat Dessins de l exposition Tamponville L exposition-atelier itinérante L illustrateur

Plus en détail

Association!Cinéma!l Ecran!!!! lundi!8!septembre!2014! 14,!passage!de!l Aqueduc! 93200!SaintADenis! Tel!:!0149336688!!

Association!Cinéma!l Ecran!!!! lundi!8!septembre!2014! 14,!passage!de!l Aqueduc! 93200!SaintADenis! Tel!:!0149336688!! AssociationCinémal Ecran lundi8septembre2014 14,passagedel Aqueduc 93200SaintADenis Tel:0149336688 Introduction Projetd extensionducinémal ECRAN Le cinéma l Ecran dans le centreaville existe depuis 1991(sa

Plus en détail

L'audiodescription. Principes et orientations

L'audiodescription. Principes et orientations L'audiodescription Principes et orientations Rendre la culture accessible à tous permet d éviter l exclusion. L audiodescription est une technique de description destinée aux personnes aveugles et malvoyantes.

Plus en détail

Bonjour et bienvenue à la série de balados sur les stratégies d écoute à l intention des

Bonjour et bienvenue à la série de balados sur les stratégies d écoute à l intention des TRANSCRIPTION -- BALADO # 7 Bonjour et bienvenue à la série de balados sur les stratégies d écoute à l intention des étudiants d immersion en français, produite par des professeurs de l Institut des langues

Plus en détail

La Caravane 2014-2015, c est :

La Caravane 2014-2015, c est : BILAN CARAVANE 2014-2015 La Caravane 2014-2015, c est : 2 compagnies impliquées 3 structures partenaires 104h d ateliers 41 participants 3 restitutions réussies 200 personnes touchées par un parcours de

Plus en détail

Les Français et le développement durable

Les Français et le développement durable Les Français et le développement durable Baromètre Louis-Harris Club RmD2 CLUB R m D 2 Luc BALLEROY DGA 01 55 33 20 54 luc.balleroy@lharris.fr NOTE TECHNIQUE Étude réalisée par l Institut Louis-Harris

Plus en détail

STEFAN SAGMEISTER Another show about Promotion and advertising material

STEFAN SAGMEISTER Another show about Promotion and advertising material STEFAN SAGMEISTER Another show about Promotion and advertising material Dossier pédagogique enseignement primaire et maternel Ses réalisations : affiches, couvertures d'albums et de livres. Ses clients:

Plus en détail

PROJET D ECOLE 2011/2016

PROJET D ECOLE 2011/2016 PROJET D ECOLE 2011/2016 Analyse des données au niveau de 3 axes : Axe pédagogique : ce que nous aimerions : - des projets communs entre les classes, qui soient fédérateurs - faire une répartition des

Plus en détail

EXPOSITION «ETAT DES LIEUX»

EXPOSITION «ETAT DES LIEUX» DOSSIERDEPRESSE EXPOSITION«ETATDESLIEUX» 27&28mai2011 HérouvilleSaint Clair! L événement«étatdeslieux» AHérouvilleSaint Clair,lesimmeubles102 104quihébergentunevingtainede famillesvontêtredétruitsdurantl

Plus en détail

Musique et Arts Chorégraphiques

Musique et Arts Chorégraphiques Musique et Arts Chorégraphiques Par ses artistes talentueux, ses maîtres renommés ou ses groupes mythiques, ou plus largement grâce au dévouement et à l engagement de ces innombrables artistes et professionnels,

Plus en détail

Rencontre avec un singe remarquable

Rencontre avec un singe remarquable Rencontre avec un singe remarquable Ce spectacle, inspiré du Kathakali, est une invitation au voyage, à la découverte d une culture aux multiples couleurs pour un récit plein de rêve et de magie Spectacle

Plus en détail

Quality Street Nicolas Chardon

Quality Street Nicolas Chardon La vitrine frac île-de-france, le plateau, paris Quality Street Nicolas Chardon 14.10 22.11.15 Entretien entre Nicolas Chardon et Gilles Baume Gilles Baume : Pour la vitrine, tu proposes un projet contextuel,

Plus en détail

I M M O B I L I E R I M M O S C O P E

I M M O B I L I E R I M M O S C O P E market.ch mars 2011 L ARCHITECTURE EN MODE 3D Marie-Albéric Martin Entre art et technologie, l architecture a passé un cap et aborde une approche plus moderne avec l utilisation de nouveaux outils comme

Plus en détail

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième 1 1 Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale

Plus en détail

jeune PUBLIC ET FAMILLES

jeune PUBLIC ET FAMILLES SPECTACLES jeune PUBLIC ET FAMILLES Auditorium des Tisserands spectacles jeune public et familles C est avec grand plaisir que la Ville de Magog lance sa toute première programmation de spectacles spécialement

Plus en détail

D ordre personnel et social, méthodologique, intellectuel, de la communication

D ordre personnel et social, méthodologique, intellectuel, de la communication Activité : La musique qui anime Période : XX e siècle Technique : Pixilation Cycle : 3 e cycle primaire Site Web : www.cslaval.qc.ca/lignedutemps But du projet de la ligne du temps virtuelle Se renseigner

Plus en détail

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LE DOMICILE LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LEGISLATION LOI DU 4 MARS 2002:définition des réseaux de santé : «Ils ont pour objet de favoriser l

Plus en détail

Conservatoire. de Carcassonne Agglo

Conservatoire. de Carcassonne Agglo Conservatoire de Carcassonne Agglo renseignements Conservatoire Intercommunal de Carcassonne Agglo Quartier Prat Mary - Avenue Jules Verne Tél. : 04 68 10 56 35 conservatoire@carcassonne-agglo.fr Coût

Plus en détail

École polyvalente Saint-Jérôme

École polyvalente Saint-Jérôme École polyvalente aint-jérôme GUIDE DE CHIX DE CUR Année scolaire 2015-2016 1 er cycle du secondaire econdaire 2 général econdaire 2 général - programme régional soccer ervice de l organisation scolaire

Plus en détail

«Montrer ce qu il y a derrière les images qui remplissent le monde» Costa Gavras, ouverture de la Rencontre

«Montrer ce qu il y a derrière les images qui remplissent le monde» Costa Gavras, ouverture de la Rencontre «Rencontre nationale Collège au cinéma» : «Montrer ce qu il y a derrière les images qui remplissent le monde» Costa Gavras, ouverture de la Rencontre La rencontre nationale Collège au cinéma se déroulait

Plus en détail

Les arts plastiques avec la FAL en 2009/2010

Les arts plastiques avec la FAL en 2009/2010 Les arts plastiques avec la FAL en 2009/2010 Sommaire : 1 P.2.2009/2010, les artistes P.3.2009/2010, suite et fin P.4.Informations pratiques P.5.Contact Lise Roussel, Villa, 2008, acrylique et crayon sur

Plus en détail

Étape. avec le français? Option 1 : Le dictionnaire. Option 2 : La synthèse de texte. Comment aborder la philanthropie pour la première fois?

Étape. avec le français? Option 1 : Le dictionnaire. Option 2 : La synthèse de texte. Comment aborder la philanthropie pour la première fois? Étape 1 Comment aborder la philanthropie pour la première fois? Découvrir la philanthropie peut se faire de différentes façons : par le français, l art, la musique, le sport, ce thème touchant transversalement

Plus en détail

La version intégrale est disponible sur demande.

La version intégrale est disponible sur demande. Koshi est une œuvre collaborative créée par Danielle Hubbard, Jason Levine, Forty Nguyen et Emmanuel Cyr. Avec pour cadre un royaume magique lointain, Koshi raconte les aventures désopilantes et bourrées

Plus en détail

SERGE BOUCHARD ANTHROPOLOGUE ET COMMUNICATEUR, CONFÉRENCE INAUGURALE DU FORUM SUR LE PLAN NORD, MAI 2012

SERGE BOUCHARD ANTHROPOLOGUE ET COMMUNICATEUR, CONFÉRENCE INAUGURALE DU FORUM SUR LE PLAN NORD, MAI 2012 Pour réaliser ses ambitions, notre ville s est dotée d un positionnement porteur et d une identité puissante et évocatrice. Ce document présente les fondements de notre marque, qui servira de tremplin

Plus en détail

Vers la QUATRIÈME SECONDAIRE

Vers la QUATRIÈME SECONDAIRE Vers la QUATRIÈME SECONDAIRE Ordre du jour Règles de promotion Les séquences de mathématiques Les sciences Exigences pour le D.E.S. et le cégep Double diplomation. Mon choix de séquence en mathématique

Plus en détail

LES MUSIQUES TRAD SE RACONTENT

LES MUSIQUES TRAD SE RACONTENT LES MUSIQUES TRAD SE RACONTENT VIDEO CONFERENCES Michel Lebreton lebreton.mic@gmail.com Photo Alain Dhieux - Calais DU FOLK AUX MUSIQUES TRAD 50 ANS DE REVIVALISME Cette rencontre en deux volets retrace

Plus en détail

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Dernier temps fort de notre année autour de : Une Eglise qui prie et qui célèbre.nous vous proposons de

Plus en détail

DANSE ET JEUNE PUBLIC COMPTE RENDU DE LA RENCONTRE PROFESSIONNELLE DU 18 AVRIL 2013 Organisée dans le cadre du festival «Puy-de-Mômes»

DANSE ET JEUNE PUBLIC COMPTE RENDU DE LA RENCONTRE PROFESSIONNELLE DU 18 AVRIL 2013 Organisée dans le cadre du festival «Puy-de-Mômes» COMPTE RENDU DE LA RENCONTRE PROFESSIONNELLE DU 18 AVRIL 2013 Organisée dans le cadre du festival «Puy-de-Mômes» Ce temps de réflexion, proposé par LE TRANSFO et la Ville de Cournon-d Auvergne, s est déroulé

Plus en détail

La princesse Qui n aimait pas les princes

La princesse Qui n aimait pas les princes La princesse Qui n aimait pas les princes D Alice Brière-Haquet Edition Actes Sud Junior/benjamin. Lecture en mouvement par la cie Méli-Mélo Petite Forme tout terrain et tout public à partir de 5 ans Avec

Plus en détail

le Coin du petit programmeur...

le Coin du petit programmeur... le Coin du petit programmeur... 1: calcul d une expression numerique. L informatique est, de nos jours, partout autour de nous. Mais pour qu il se passe quelque chose à l écran, il faut souvent derrière

Plus en détail

Apprendre en s amusant : créer un jeu sérieux pour mieux maîtriser la

Apprendre en s amusant : créer un jeu sérieux pour mieux maîtriser la Apprendre en s amusant : créer un jeu sérieux pour mieux maîtriser la langue Ou comment concevoir des exercices sur des points de la langue française intégrés et publiés au sein d une plateforme en ligne.

Plus en détail

MODULE 5 5 ASTUCES _

MODULE 5 5 ASTUCES _ MODULE 5 5 ASTUCES Préambule Ce document reprend un ensemble d astuces que j ai développé au cours de ma pratique photographique. Ces astuces concernent de nombreux aspects allant de la gestion de la lumière

Plus en détail

Féminin/Masculin vice versa Ateliers de création chorégraphique

Féminin/Masculin vice versa Ateliers de création chorégraphique Diffusion : Printemps des Femmes - MPT Panier/Joliette Mars 2008 - Marseille. Fête du Panier - Juin 2008 - Marseille. Rencontres de danse contemporaine en amateur Juillet 2008 - St Martin en Hères (38).

Plus en détail

CLAC Lyon 3 Le premier club d'art contemporain

CLAC Lyon 3 Le premier club d'art contemporain DOSSIER DE PRESSE CLAC Lyon 3 Le premier club d'art contemporain universitaire! A quand des CLAC sur tous les campus? SOMMAIRE 1, 2, 3... CLAC! Après Lyon 3, quelle université créera son Club d Art Contemporain?

Plus en détail

Notre programme de formation conduit à devenir coach, à un niveau ACC ou PCC de L International Coach Federation (ICF).

Notre programme de formation conduit à devenir coach, à un niveau ACC ou PCC de L International Coach Federation (ICF). 3 INTRODUCTION AU PROGRAMME COACHING WAYS Notre programme de formation conduit à devenir coach, à un niveau ACC ou PCC de L International Coach Federation (ICF). Cette approche intégrative est particulièrement

Plus en détail

LES BÉNÉFICES RELIÉS À L APPRENTISSAGE DE LA MUSIQUE DOCUMENT DE TRAVAIL. Préparé par le

LES BÉNÉFICES RELIÉS À L APPRENTISSAGE DE LA MUSIQUE DOCUMENT DE TRAVAIL. Préparé par le LES BÉNÉFICES RELIÉS À L APPRENTISSAGE DE LA MUSIQUE DOCUMENT DE TRAVAIL Préparé par le GROUPE DE COMPÉTENCE «MUSIQUE» CONSEIL RÉGIONAL DE LA CULTURE SLSJ DÉCEMBRE 2008 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES..

Plus en détail

Appel à projets de l AFSSU pour 2011

Appel à projets de l AFSSU pour 2011 Appel à projets de l AFSSU pour 2011 Titre «Au théâtre de la citoyenneté, il fait bon vivre» Auteurs 1. Référent contact Responsable du projet: Mmes Cécile Leveugle, Aude Deneuville, Ghislaine Lubaska.

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation du projet 2015. Programmation 3 ème édition. Le Mot du Producteur. Informations pratiques. Demande d accréditation

SOMMAIRE. Présentation du projet 2015. Programmation 3 ème édition. Le Mot du Producteur. Informations pratiques. Demande d accréditation SOMMAIRE Présentation du projet 2015 Programmation 3 ème édition Le Mot du Producteur Informations pratiques Demande d accréditation Cher média, L Association Les Brumes, la ville de Sainte-Sigolène, Produc

Plus en détail

LES BÉNÉFICES RELIÉS À L APPRENTISSAGE DE LA MUSIQUE DOCUMENT DE TRAVAIL. Préparé par le

LES BÉNÉFICES RELIÉS À L APPRENTISSAGE DE LA MUSIQUE DOCUMENT DE TRAVAIL. Préparé par le LES BÉNÉFICES RELIÉS À L APPRENTISSAGE DE LA MUSIQUE DOCUMENT DE TRAVAIL Préparé par le GROUPE DE COMPÉTENCE «MUSIQUE» CONSEIL RÉGIONAL DE LA CULTURE SLSJ DÉCEMBRE 2008 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES..

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 45

PROJET PEDAGOGIQUE 45 PROJET PEDAGOGIQUE 45 1. OBJECTIFS GÉNÉRAUX a) L enseignement spécialisé secondaire professionnel a pour objectif de donner aux élèves une formation générale, sociale et professionnelle les amenant à s

Plus en détail

Cahier du participant. 3 e édition. Une présentation de la ville de Vaudreuil-Dorion

Cahier du participant. 3 e édition. Une présentation de la ville de Vaudreuil-Dorion Cahier du participant 3 e édition Une présentation de la ville de Vaudreuil-Dorion 23 Juin 2013 RÉSUMÉ DU PROJET Le défilé c est.. Avant tout, une création collective des citoyens de Vaudreuil-Dorion en

Plus en détail

APPEL A CONCURRENCE 2014-2015

APPEL A CONCURRENCE 2014-2015 CONSEIL DE L ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE POUR LA FORMATION EN COURS DE CARRIERE (CECAFOC) APPEL A CONCURRENCE 2014-2015 CAHIERS DES CHARGES COMITE Cecafoc Personne de contact CED Esthétique, histoire de l

Plus en détail

Blogue / Philips Lumec

Blogue / Philips Lumec Blogue / Philips Lumec Date : 20 novembre, 2012 Auteur : Philips Lumec Catégorie : Design Entrevue avec Sergio Ramos, gagnant du 1 er prix du Concours de la Fondation CLU Il y a déjà un mois que nous vous

Plus en détail