Cryptographie. Cours 6/8 - Gestion de clés

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cryptographie. Cours 6/8 - Gestion de clés"

Transcription

1 Cryptographie Cours 6/8 - Gestion de clés

2 Plan du cours Importance de la gestion des clés Clés secrètes, clés publiques Certificats Infrastructure à clé publique (Public Key Infrastructure, PKI) Dans le monde réel Autres modèles

3 Pourquoi? Quel est l importance des clés dans les systèmes cryptographiques? Elles détiennent tous les secrets Permettent de lier les différents individus/entités Sont gérées différemment selon les applications Importance de la gestion des clés: Collaboration entre plusieurs acteurs La circulation de certaines clés nécessite une protection (confidentialité, authenticité)

4 Clé secrètes La sécurité des échanges dépend presque exclusivement de la sécurité de la clé Problématiques: pour être utile, une clé secrète doit être connu de tout les utilisateurs concernés. Cela implique: le partage d un élément secret la connaissance d un même secret par un grand nombre d entité (>1) Solutions pour disposer d un même secret à plusieurs endroits? Communication? Création en commun?

5 Clé secrètes La transmission d une clé secrète doit être confidentielle intègre authentique Charly Alice Bob

6 Clé secrètes Le plus simple en terme de sécurité: la transmission physique On s échange la clé physiquement Soit directement la clé (support de stockage), soit un secret humainement compréhensible Pas de problème d authenticité Difficile à utiliser à grande échelle MdP PBKDF Alice Alice S MdP PBKDF Bob Bob

7 Clé secrètes Autre solution: le chiffrement asymétrique Alice choisit la clé, la chiffre à destination de Bob Solution efficace pour la confidentialité Reste le problème d authenticité: Authenticité de la clé publique Authenticité d Alice Alice C. pub. C. priv. Bob

8 Clé secrètes Encore autre solution: L établissement d une connexion sécurisée ponctuelle, basé sur S2S (voir plus tard ) Dans le cas de l envoi de clé ayant une longue durée de vie, permet d assurer la confidentialité persistante

9 Clé secrètes Cas des clés de sessions : il s agit de clés secrète à usage unique. Deux solutions : On génère une clé (aléatoire ), qui est transmise en utilisant par exemple une des méthodes précédentes On peut également utiliser un protocole d échange de clé, comme Diffie- Hellman

10 Diffie-Hellman Diffie-Hellman (ou Diffie-Hellman-Merkle...) est un algorithme d échange de clé. Il permet à deux entités de générer une clé secrète commune, sans jamais la communiquer. Au lieu de cela, on échange des éléments non-secrets, qui permettent de la générer. Le déroulement est le suivant: Alice choisit un groupe fini (générateur g, module p), et un nombre aléatoire a. Elle calcule A=(g^a)%p et envoi (g,p,a) Bob choisit un nombre aléatoire b. Il calcule B=(g^b)%p et envoi B Alice calcule K=(B^a)%p. Bob calcule K=(A^b)%p

11 Diffie-Hellman Au final, Alice et Bob ont calculé la même valeur K À partir de ce secret partagé, on peut générer une clé secrète (KDF) Ce secret ne peut pas être retrouvé à partir des éléments g,p,a,b En revanche, il est vulnérable à l attaque de l homme au milieu (Man in the Middle, MitM) Preuve de calcul:

12 Diffie-Hellman Attaque MitM: g p A g p C2 Alice a Charly c2 Bob g p A g p A g p C g p C Alice a C1 c1 Charly c2 B b Bob Alice g p A g p A g p C g p C a K1 C1 C1 c1 c2 Charly B K2 B b Bob

13 Diffie-Hellman Réponse au MitM: Protocole Station-to-Station (S2S): authentification des échanges Utilisation d un autre secret partagé (mot de passe ) Quel que soit la méthode, l utilisation de clé de session (aléatoires et jetables) permet de fournir la confidentialité persistante, même si basé sur un secret perdu. g p A g p C2 Alice a Charly c2 Bob

14 Clé publiques Dans les systèmes à clé publiques, on utilise deux clés: Clé privée: ne circule jamais dans le cas optimal. Doit faire l objet d une sécurité importante (stockage chiffré, accès ponctuel, protection physique ) Clé publique: peut/doit faire partie d un système de distribution garantissant l intégrité et l authenticité

15 Clé publiques Le stockage de la clé privée doit au minimum être chiffré. Solution couramment utilisée: PKCS#12 Il s agit d un format utilisé pour stocker à la fois la clé privée et la clé publique associée. Ce standard permet de protéger les informations par mot de passe. La transmission: pas de transmission! Note sur PKCS Public Key Cryptographic Standards Permet une certaine interopérabilité PKCS#1: RSA, #3: Diffie-Hellman, #5: Chiffrement par mot de passe, #11: API cryptoki...

16 Clé publiques Le stockage de la clé publique : Couramment stocké dans un certificat de type X.509 Pas de besoin de confidentialité Fort besoin d authenticité et d intégrité Comment assurer l authenticité? Vérification manuelle : empreinte Signature numériques (PKI)

17 Clé publiques Qu est-ce qu un certificat X.509: Un numéro de série (lié à l émetteur) L émetteur du certificat Le détenteur du certificat Les dates de validité La clé publique (élément de la clé et les paramètres utilisé L algorithme pour lequel la clé peut être utilisée L algorithme de signature utilisé + signature numérique Ces informations sont le minimum obligatoire pour un certificat. Il est possible d y stocker d autres propriétés (identification avancée des entités, informations de révocation )

18 Clé publiques Différence entre l émetteur et le détenteur : Le détenteur est l entité qui possède la clé publique (et la clé privée associée). C est la personne qui est identifiée par le certificat. L émetteur est le signataire: c est le plus souvent un tiers de confiance qui signe le certificat, après avoir vérifié l identité du détenteur Cas des certificats auto-signés: l émetteur et le détenteur sont la même entité.

19 Clé publiques Vérification de l émetteur L émetteur signe un certificat. On peut vérifier cette signature avec sa clé publique Comment obtenir cette clé publique? En utilisant un autre certificat, lié à l émetteur. Comment s assurer que ce nouveau certificat est valide? On parle de chaîne de certification (chaîne de confiance) Il faut avoir une (ou plusieurs ) racines dites de confiance au bout de la chaîne.

20 Clé publiques Validité d un certificat: Importance des dates de validité Vérification de la chaîne de signatures Que faire en cas de compromission d une clé privée? Révocation du certificat: on marque la clé publique comme invalide La méthode dépend de l émetteur du certificat Utilisation d une CRL (Certificate Revokation List) Protocole OCSP (Online Certificate Status Protocol)

21 Infrastructure à clé publique Principe général d une PKI: un annuaire de clé publiques authentifié En pratique, il s agit d une collaboration entre plusieurs intervenants, notamment les autorités et les utilisateurs. Rappel des alternatives: Réseau de confiance Vérification manuelles...

22 Infrastructure à clé publique Schéma général Certificate Authority Registration Authority Validation Authority Alice Bob

23 Infrastructure à clé publique Schéma général Certificate Authority: émet des certificats signés. C est la partie chargée de remplir le certificat: dates de validité, signature du certificat Registration Authority: effectue les vérifications d identités d usage, afin d autoriser la délivrance du certificat Validation Authority: fournit les éléments permettant de confirmer la validité d un certificat Certificate Authority Registration Authority Validation Authority

24 Infrastructure à clé publique Il s agit d un schéma général. En pratique, la distinction des rôles n est pas nécessairement la même. On peut ajouter un autre élément : l annuaire des clés lui même Une fois le système de certificat mis en place, on peut les stocker sur un serveur publique, afin de les rendre accessibles sur demande. On peut intégrer cet élément dans le schéma précédent Dans certains cas (TLS par exemple), ce n est pas utile: le certificat est envoyé à l utilisateur au coup par coup List

25 Dans le monde réel En pratique, voici l exemple du système actuellement utilisé pour les connexions sécurisées par SSL/TLS: Les CA (Certificate Authority) nombreux, initialement connues par les utilisateurs comme autorités de confiance Dans ce schéma, les CA jouent aussi le rôle de RA (Registration Authority) Les utilisateurs jouent le rôle de VA (Validation Authority),en disposant au préalable des certificats correspondants aux CA Lors de l établissement d une connexion, le certificat est renvoyé par le serveur

26 Dans le monde réel En théorie, ce système répond au problème d authenticité des clés En pratique, on fait une confiance aveugle aux CA. Par exemple, on dispose de base de 44 certificats en dur sur certains systèmes, correspondants à une vingtaine de CA différents On peut s interroger sur cette confiance initiale, ainsi que sur la fiabilité technique ou morale de cette infrastructure

27 Autres modèles L utilisation d une PKI n est pas la seule solution permettant de répondre au problème des clés publiques Web of Trust Dans un premier temps, on signe soit même son certificat. Le système permet à chacun de signer d autres certificats (ceux de connaissances, ou ceux vérifié via d autres méthodes) La confiance des différents certificats se propage: vous faites confiance au certificat d un ami, qui fait confiance au certificat d un site, donc le certificat du site est de confiance Solution interopérable avec d autres schémas classiques, pouvant par exemple servir de point de départ pour le niveau de confiance d un certificat

28 Autres modèles SPKI/SDSI Simple Public Key Infrastructure Simple Distributed Security Infrastructure En contradiction avec le schéma habituel: on part du principe qu une autorité de certification n est pas utile, et on accorde sa confiance non pas à une identité, mais à une clé Une façon de faire cela: les certificats autosigné. Avec un tel système, on peut assurer que des échanges successifs proviennent bien de la même entité, sans nécessairement pouvoir lier cette identité avec une identité réelle.

29 Résumé La gestion de clés est un élément central de tous système cryptographique Il existe des méthodes générales pour l utilisation de clés secrètes Les clés privées doivent être protégées Les infrastructures à clé publique se chargent d assurer l authenticité Les certificats Des alternatives aux PKI

Cours Cryptographie. Jeudi 16 février 2012 M1 ISIC. Gestion de clés. Gabriel Risterucci

Cours Cryptographie. Jeudi 16 février 2012 M1 ISIC. Gestion de clés. Gabriel Risterucci Cours Cryptographie Jeudi 16 février 2012 M1 ISIC Gestion de clés Gabriel Risterucci Cours Cryptographie - Gestion de clés - Importance de la gestion des clés Clés secrètes, clés publiques Certificats

Plus en détail

Gestion des Clés. Pr Belkhir Abdelkader. 10/04/2013 Pr BELKHIR Abdelkader

Gestion des Clés. Pr Belkhir Abdelkader. 10/04/2013 Pr BELKHIR Abdelkader Gestion des Clés Pr Belkhir Abdelkader Gestion des clés cryptographiques 1. La génération des clés: attention aux clés faibles,... et veiller à utiliser des générateurs fiables 2. Le transfert de la clé:

Plus en détail

ICP/PKI: Infrastructures à Clés Publiques

ICP/PKI: Infrastructures à Clés Publiques ICP/PKI: Infrastructures à Clés Publiques Aspects Techniques et organisationnels Dr. Y. Challal Maître de conférences Université de Technologie de Compiègne Heudiasyc UMR CNRS 6599 France Plan Rappels

Plus en détail

Cryptographie et utilisation. Utilisation de la cryptographie. Rappel des propriétés à assurer. Assurer le secret :stockage.

Cryptographie et utilisation. Utilisation de la cryptographie. Rappel des propriétés à assurer. Assurer le secret :stockage. Rappel des propriétés à assurer Cryptographie et utilisation Secret lgorithmes symétriques : efficace mais gestion des clés difficiles lgorithmes asymétriques : peu efficace mais possibilité de diffuser

Plus en détail

D31: Protocoles Cryptographiques

D31: Protocoles Cryptographiques D31: Protocoles Cryptographiques Certificats et échange de clés Nicolas Méloni Master 2: 1er semestre (2014/2015) Nicolas Méloni D31: Protocoles Cryptographiques 1/21 Introduction Protocole Diffie Hellman:

Plus en détail

PKI, PGP et OpenSSL. Pierre-Louis Cayrel

PKI, PGP et OpenSSL. Pierre-Louis Cayrel Université de Limoges, XLIM-DMI, 123, Av. Albert Thomas 87060 Limoges Cedex France 05.55.45.73.10 pierre-louis.cayrel@xlim.fr Licence professionnelle Administrateur de Réseaux et de Bases de Données IUT

Plus en détail

Cryptographie. Cours 3/8 - Chiffrement asymétrique

Cryptographie. Cours 3/8 - Chiffrement asymétrique Cryptographie Cours 3/8 - Chiffrement asymétrique Plan du cours Différents types de cryptographie Cryptographie à clé publique Motivation Applications, caractéristiques Exemples: ElGamal, RSA Faiblesses,

Plus en détail

Chapitre II. Introduction à la cryptographie

Chapitre II. Introduction à la cryptographie Chapitre II Introduction à la cryptographie PLAN 1. Terminologie 2. Chiffrement symétrique 3. Chiffrement asymétrique 4. Fonction de hachage 5. Signature numérique 6. Scellement 7. Echange de clés 8. Principe

Plus en détail

Cryptologie. Algorithmes à clé publique. Jean-Marc Robert. Génie logiciel et des TI

Cryptologie. Algorithmes à clé publique. Jean-Marc Robert. Génie logiciel et des TI Cryptologie Algorithmes à clé publique Jean-Marc Robert Génie logiciel et des TI Plan de la présentation Introduction Cryptographie à clé publique Les principes essentiels La signature électronique Infrastructures

Plus en détail

PUBLIC KEY INFRASTRUCTURE. Rappels PKI PKI des Impôts PKI de la Carte de Professionnel de Santé

PUBLIC KEY INFRASTRUCTURE. Rappels PKI PKI des Impôts PKI de la Carte de Professionnel de Santé PUBLIC KEY INFRASTRUCTURE Rappels PKI PKI des Impôts PKI de la Carte de Professionnel de Santé Rappels PKI Fonctionnement général Pourquoi? Authentification Intégrité Confidentialité Preuve (non-répudiation)

Plus en détail

Projet Magistère: SSL

Projet Magistère: SSL Université Joseph Fourier, IMA Janvier 2010 Table des matières 1 Introduction 2 Qu est ce que SSL? 3 Historique de SSL/TLS 4 Théorie à propos du fonctionnement de SSL 5 Structure d un certificat 6 SSL

Plus en détail

Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références

Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références 2 http://securit.free.fr Introduction aux concepts de PKI Page 1/20

Plus en détail

Sécurité 2. Université Kasdi Merbah Ouargla. PKI- Public Key Infrastructure (IGC Infrastructure de Gestion de Clés) M2-RCS.

Sécurité 2. Université Kasdi Merbah Ouargla. PKI- Public Key Infrastructure (IGC Infrastructure de Gestion de Clés) M2-RCS. Sécurité 2 Université Kasdi Merbah Ouargla Département Informatique PKI- Public Key Infrastructure (IGC Infrastructure de Gestion de Clés) M2-RCS Janvier 2014 Master RCS Sécurité informatique 1 Sommaire

Plus en détail

Projet de Veille Technologique : la sécurité informatique - Chaînes de Confiance sur Internet -

Projet de Veille Technologique : la sécurité informatique - Chaînes de Confiance sur Internet - Projet de Veille Technologique : la sécurité informatique - Chaînes de Confiance sur Internet - Marc Tremsal Alexandre Languillat Table des matières INTRODUCTION... 3 DEFI-REPONSE... 4 CRYPTOGRAPHIE SYMETRIQUE...

Plus en détail

IGC Infrastructure de gestion de la confiance. Serge.Aumont@cru.fr florent.guilleux@cru.fr. JTO décembre 2002

IGC Infrastructure de gestion de la confiance. Serge.Aumont@cru.fr florent.guilleux@cru.fr. JTO décembre 2002 IGC Infrastructure de gestion de la confiance. Serge.Aumont@cru.fr florent.guilleux@cru.fr JTO décembre 2002 Chiffrement asymétrique Confidentialité d un message : le chiffrer avec la clé publique du destinataire.

Plus en détail

Certificats électroniques

Certificats électroniques Certificats électroniques Matthieu Herrb Jean-Luc Archimaud, Nicole Dausque & Marie-Claude Quidoz Février 2002 CNRS-LAAS Plan Services de sécurité Principes de cryptographie et signature électronique Autorités

Plus en détail

Public Key Infrastructure (PKI)

Public Key Infrastructure (PKI) Public Key Infrastructure (PKI) Introduction Authentification - Yoann Dieudonné 1 PKI : Définition. Une PKI (Public Key Infrastructure) est une organisation centralisée, gérant les certificats x509 afin

Plus en détail

Sécurité des réseaux Certificats X509 et clés PGP

Sécurité des réseaux Certificats X509 et clés PGP Sécurité des réseaux Certificats X509 et clés PGP A. Guermouche A. Guermouche Cours 5 : X509 et PGP 1 Plan 1. Certificats X509 2. Clés PGP A. Guermouche Cours 5 : X509 et PGP 2 Plan Certificats X509 1.

Plus en détail

Chapitre 3 INTÉGRITÉ ET AUTHENTIFICATION

Chapitre 3 INTÉGRITÉ ET AUTHENTIFICATION Chapitre 3 INTÉGRITÉ ET AUTHENTIFICATION 32 Services souhaités par la cryptographie Confidentialité : Rendre le message secret entre deux tiers Authentification : Le message émane t-il de l expéditeur

Plus en détail

Gestion des Clés Publiques (PKI)

Gestion des Clés Publiques (PKI) Chapitre 3 Gestion des Clés Publiques (PKI) L infrastructure de gestion de clés publiques (PKI : Public Key Infrastructure) représente l ensemble des moyens matériels et logiciels assurant la gestion des

Plus en détail

La sécurité des Réseaux Partie 7 PKI

La sécurité des Réseaux Partie 7 PKI La sécurité des Réseaux Partie 7 PKI Fabrice Theoleyre Enseignement : INSA Lyon / CPE Recherche : Laboratoire CITI / INSA Lyon Références C. Cachat et D. Carella «PKI Open Source», éditions O REILLY Idealx,

Plus en détail

Chapitre 7. Sécurité des réseaux. Services, attaques et mécanismes cryptographiques. Hdhili M.H. Cours Administration et sécurité des réseaux

Chapitre 7. Sécurité des réseaux. Services, attaques et mécanismes cryptographiques. Hdhili M.H. Cours Administration et sécurité des réseaux Chapitre 7 Sécurité des réseaux Services, attaques et mécanismes cryptographiques Hdhili M.H Cours Administration et sécurité des réseaux 1 Partie 1: Introduction à la sécurité des réseaux Hdhili M.H Cours

Plus en détail

Technologies de l Internet. Partie 6 : Introduction à la sécurité dans le web Iulian Ober iulian.ober@irit.fr

Technologies de l Internet. Partie 6 : Introduction à la sécurité dans le web Iulian Ober iulian.ober@irit.fr Technologies de l Internet Partie 6 : Introduction à la sécurité dans le web Iulian Ober iulian.ober@irit.fr Cryptage avec clé secrète même clé I think it is good that books still exist, but they do make

Plus en détail

Les Courbes. Elliptiques pour la Sécurité des Appareils. Mobiles. ACI Sécurité Informatique IRISA Rennes 11 12 Décembre 2003

Les Courbes. Elliptiques pour la Sécurité des Appareils. Mobiles. ACI Sécurité Informatique IRISA Rennes 11 12 Décembre 2003 Les Courbes Elliptiques pour la Sécurité des Appareils Mobiles LIENS CNRS Ecole normale supérieure TANC INRIA Ecole polytechnique ACI Sécurité Informatique IRISA Rennes 11 12 Décembre 2003 La cryptographie

Plus en détail

La sécurité dans les grilles

La sécurité dans les grilles La sécurité dans les grilles Yves Denneulin Laboratoire ID/IMAG Plan Introduction les dangers dont il faut se protéger Les propriétés à assurer Les bases de la sécurité Protocoles cryptographiques Utilisation

Plus en détail

Annuaire distribué sécurisé pour un réseau de VoIP Peer-to-Peer

Annuaire distribué sécurisé pour un réseau de VoIP Peer-to-Peer Annuaire distribué sécurisé pour un réseau de VoIP Peer-to-Peer François Lesueur, Ludovic Mé, Hervé Debar Supélec, équipe SSIR (EA4039) FT R&D, MAPS/NSS 30 novembre 2006 François Lesueur francois.lesueur@supelec.fr

Plus en détail

Les certificats numériques

Les certificats numériques Les certificats numériques Quoi, pourquoi, comment Freddy Gridelet 9 mai 2005 Sécurité du système d information SGSI/SISY La sécurité : quels services? L'authentification des acteurs L'intégrité des données

Plus en détail

Dématérialisation des documents Quelques éléments pour analyser et choisir une solution Illustration avec EdelSafe

Dématérialisation des documents Quelques éléments pour analyser et choisir une solution Illustration avec EdelSafe Dématérialisation des documents Quelques éléments pour analyser et choisir une solution Illustration avec EdelSafe Peter Sylvester / Paul-André Pays EdelWeb http://www.edelweb.fr/ ps@edelweb.fr / pays@edelweb.fr

Plus en détail

Security Party. Marc SCHAEFER. 22 octobre 2009

Security Party. Marc SCHAEFER. 22 octobre 2009 Security Party Marc SCHAEFER 22 octobre 2009 Résumé L utilisation d outils cryptographiques est essentielle aujourd hui : que ce soit pour chiffrer ou identifier l émetteur d un message électronique ou

Plus en détail

Modules M42B4 & M42C3 Patrice GOMMERY

Modules M42B4 & M42C3 Patrice GOMMERY Modules M42B4 & M42C3 Patrice GOMMERY PROBLEMES : Comment générer les couples de clés? Comment distribuer les clés publiques? Comment stocker les clés? La clé publique est-elle réellement garantie? UNE

Plus en détail

Cible de sécurité CSPN

Cible de sécurité CSPN Cible de sécurité CSPN ClearBUS Application cliente pour la communication sécurisée Version 1.12 Le 25/11/2011 Identifiant : CBUS-CS-1.12-20111125 contact@clearbus.fr tel : +33(0)485.029.634 Version 1.12

Plus en détail

Certificats et infrastructures de gestion de clés

Certificats et infrastructures de gestion de clés ÉCOLE DU CIMPA "GÉOMÉTRIE ALGÉBRIQUE, THÉORIE DES CODES ET CRYPTOGRAPHIE" ICIMAF et Université de la Havane 20 novembre - 1er décembre 2000 La Havane, Cuba Certificats et infrastructures de gestion de

Plus en détail

Les risques liés à la signature numérique. Pascal Seeger Expert en cybercriminalité

Les risques liés à la signature numérique. Pascal Seeger Expert en cybercriminalité Les risques liés à la signature numérique Pascal Seeger Expert en cybercriminalité Présentation Pascal Seeger, expert en cybercriminalité Practeo SA, Lausanne Partenariat avec Swisscom SA, Zurich Kyos

Plus en détail

+213 (0) 21 56 25 00. FAX:

+213 (0) 21 56 25 00. FAX: EMV Mme Nejla Belouizdad Directrice Organisation et Sécurité Monétique TEL: +213 (0) 21 56 25 00. FAX: +213 (0) 21 56 18 98. E-mail : nejla.belouizdad@satim-dz.com 46, Rue des fréres Bouadou (Ex Ravin

Plus en détail

TLS C.1 CRYPTAGE SYMÉTRIQUE. Objectif

TLS C.1 CRYPTAGE SYMÉTRIQUE. Objectif C TLS Objectif Cette annexe présente les notions de cryptage asymétrique, de certificats et de signatures électroniques, et décrit brièvement les protocoles SSL (Secure Sockets Layer) et TLS (Transport

Plus en détail

Cryptographie. Master de cryptographie Architectures PKI. 23 mars 2015. Université Rennes 1

Cryptographie. Master de cryptographie Architectures PKI. 23 mars 2015. Université Rennes 1 Cryptographie Master de cryptographie Architectures PKI 23 mars 2015 Université Rennes 1 Master Crypto (2014-2015) Cryptographie 23 mars 2015 1 / 17 Cadre Principe de Kercho : "La sécurité d'un système

Plus en détail

Certificats X509 & Infrastructure de Gestion de Clés. Claude Gross CNRS/UREC

Certificats X509 & Infrastructure de Gestion de Clés. Claude Gross CNRS/UREC Certificats X509 & Infrastructure de Gestion de Clés Claude Gross CNRS/UREC 1 Confiance et Internet Comment établir une relation de confiance indispensable à la réalisation de transaction à distance entre

Plus en détail

La signature électronique et les réseaux de confiance

La signature électronique et les réseaux de confiance La signature électronique et les réseaux de confiance Marc.Schaefer@he-arc.ch HE-Arc Ingénierie Institut des systèmes d'information et de communication (ISIC) Laboratoire de téléinformatique (TINF) Plan

Plus en détail

Mieux comprendre les certificats SSL THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE

Mieux comprendre les certificats SSL THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE Mieux comprendre les certificats SSL THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE sommaire MIEUX COMPRENDRE LES CERTIFICATS SSL...1 SSL et certificats SSL : définition...1

Plus en détail

Chiffrement et signature électronique

Chiffrement et signature électronique Chiffrement et signature électronique (basée sur le standard X509) Frédéric KASMIRCZAK 1 Sommaire I. La cryptologie base de la signature électronique... 3 1. Les systèmes symétriques à l origine de la

Plus en détail

Laboratoire SSL avec JSSE

Laboratoire SSL avec JSSE Applications et Services Internet Rapport de laboratoire IL2008 20 janvier 2008 TABLE DES MATIÈRES I Table des matières 1 Introduction 1 2 Utilisation du serveur web 1 3 Clé publique générée 1 4 Réponses

Plus en détail

SSL ET IPSEC. Licence Pro ATC Amel Guetat

SSL ET IPSEC. Licence Pro ATC Amel Guetat SSL ET IPSEC Licence Pro ATC Amel Guetat LES APPLICATIONS DU CHIFFREMENT Le protocole SSL (Secure Socket Layer) La sécurité réseau avec IPSec (IP Security Protocol) SSL - SECURE SOCKET LAYER Historique

Plus en détail

Conditions Générales d'utilisation - YOUSIGN SAS - SIGN2 CA

Conditions Générales d'utilisation - YOUSIGN SAS - SIGN2 CA Conditions Générales d'utilisation - YOUSIGN SAS - SIGN2 CA 1- Introduction 1.1 Présentation générale Ce document définit les Conditions Générales d Utilisation (CGU) des certificats délivrés dans le cadre

Plus en détail

LA CERTIFICATION ELECTRONIQUE APPLIQUEE AU SYSTÈME DE PAIEMENT ALGERIEN

LA CERTIFICATION ELECTRONIQUE APPLIQUEE AU SYSTÈME DE PAIEMENT ALGERIEN LA CERTIFICATION ELECTRONIQUE APPLIQUEE AU SYSTÈME DE PAIEMENT ALGERIEN PLAN 1. Introduction 2. Cadre juridique algérien de la certification électronique 3. La certification électronique appliquée au Réseau

Plus en détail

Signature électronique. Romain Kolb 31/10/2008

Signature électronique. Romain Kolb 31/10/2008 Romain Kolb 31/10/2008 Signature électronique Sommaire I. Introduction... 3 1. Motivations... 3 2. Définition... 3 3. La signature électronique en bref... 3 II. Fonctionnement... 4 1. Notions requises...

Plus en détail

Politique de Signature du Secrétariat général de l ACPR

Politique de Signature du Secrétariat général de l ACPR Politique de Signature du Secrétariat général de l ACPR Pour les remises réglementaires du domaine Assurance mentionnant l application de l instruction n 2015-I-18 relative à la signature électronique

Plus en détail

Introduction à la sécurité Cours 8 Infrastructure de clés publiques. Catalin Dima

Introduction à la sécurité Cours 8 Infrastructure de clés publiques. Catalin Dima Introduction à la sécurité Cours 8 Infrastructure de clés publiques Catalin Dima 1 Gestion des clés La gestion des clés concerne : La distribution de clés cryptographiques, Les mécanismes utilisés pour

Plus en détail

La sécurité des Réseaux Partie 6.2 VPN

La sécurité des Réseaux Partie 6.2 VPN La sécurité des Réseaux Partie 6.2 VPN Fabrice Theoleyre Enseignement : INSA Lyon / CPE Recherche : Laboratoire CITI / INSA Lyon Références F. Ia et O. Menager, Optimiser et sécuriser son trafic IP, éditions

Plus en détail

HTTPS. Sommaire : Définition A quoi sert-il? Son but Différences HTTP/HTTPS SSL Fonctionnement Le cryptage Avantage/Inconcénient Mise en oeuvre

HTTPS. Sommaire : Définition A quoi sert-il? Son but Différences HTTP/HTTPS SSL Fonctionnement Le cryptage Avantage/Inconcénient Mise en oeuvre HTTPS Sommaire : Définition A quoi sert-il? Son but Différences HTTP/HTTPS SSL Fonctionnement Le cryptage Avantage/Inconcénient Mise en oeuvre Définition HTTPS (HyperText Transfer Protocol Secure) C'est

Plus en détail

Sécurité des réseaux IPSec

Sécurité des réseaux IPSec Sécurité des réseaux IPSec A. Guermouche A. Guermouche Cours 4 : IPSec 1 Plan 1. A. Guermouche Cours 4 : IPSec 2 Plan 1. A. Guermouche Cours 4 : IPSec 3 Pourquoi? Premier constat sur l aspect critique

Plus en détail

SIGNATURE DIGITALE ET AUTHENTIFICATION FORTE

SIGNATURE DIGITALE ET AUTHENTIFICATION FORTE SIGNATURE DIGITALE ET AUTHENTIFICATION FORTE Michel Laloy 18/06/2002 Objectifs Expliquer les mécanismes de la signature digitale et de l authentification forte Montrer comment ces mécanismes s'appliquent

Plus en détail

TP Protocole HTTPS avec Pratiquer l algorithmique

TP Protocole HTTPS avec Pratiquer l algorithmique TP Protocole HTTPS avec Pratiquer l algorithmique Introduction : Le protocole HTTPS permet l échange de données entre client et serveur de manière sécurisée, en ayant recours au cryptage (technologie SSL).

Plus en détail

Solutions Microsoft Identity and Access

Solutions Microsoft Identity and Access Solutions Microsoft Identity and Access 2 Solutions Microsoft Identity and Access Microsoft Identity and Access (IDA) permet aux entreprises d améliorer leur efficacité et leurs connexions internes et

Plus en détail

Architectures PKI. Sébastien VARRETTE

Architectures PKI. Sébastien VARRETTE Université du Luxembourg - Laboratoire LACS, LUXEMBOURG CNRS/INPG/INRIA/UJF - Laboratoire LIG-IMAG Sebastien.Varrette@imag.fr http://www-id.imag.fr/~svarrett/ Cours Cryptographie & Securité Réseau Master

Plus en détail

Windows Server 2008 Sécurité ADMINISTRATION ET CONFIGURATION DE LA SECURITE OLIVIER D.

Windows Server 2008 Sécurité ADMINISTRATION ET CONFIGURATION DE LA SECURITE OLIVIER D. 2013 Windows Server 2008 Sécurité ADMINISTRATION ET CONFIGURATION DE LA SECURITE OLIVIER D. Table des matières 1 Les architectures sécurisées... 3 2 La PKI : Autorité de certification... 6 3 Installation

Plus en détail

Solution de déploiement de certificats à grande échelle. En savoir plus...

Solution de déploiement de certificats à grande échelle. En savoir plus... Solution de déploiement de certificats à grande échelle permet un déploiement des certificats numériques à grande échelle en toute sécurité sans avoir à fournir un support physique (token, carte à puce

Plus en détail

Laboratoire PRiSM, CNRS UMR 8144 Université de Versailles St-Quentin

Laboratoire PRiSM, CNRS UMR 8144 Université de Versailles St-Quentin Horodatage Sécurisé J.M. Fourneau Laboratoire PRiSM, CNRS UMR 8144 Université de Versailles St-Quentin M2 ASS-ACSIS 2008, Université de Versailles St Quentin [1/25] Horodatage Sécurisé Le service d horodatage

Plus en détail

Référentiel Général de Sécurité. version 1.0. Annexe A4

Référentiel Général de Sécurité. version 1.0. Annexe A4 Premier ministre Agence nationale de la sécurité des systèmes d information Ministère du budget, des comptes publics et de la réforme de l État Direction générale de la modernisation de l État Référentiel

Plus en détail

IGC/A 4096 Demande de certificat. autorité de certification racine d une Administration de l État Renseignements techniques et administratifs

IGC/A 4096 Demande de certificat. autorité de certification racine d une Administration de l État Renseignements techniques et administratifs P R E M I E R M I N I S T R E SECRETARIAT GENERAL DE LA DEFENSE ET DE LA SÉCURITÉ NATIONALE Agence nationale de la sécurité des systèmes d information IGC/A 4096 Demande de certificat pour une autorité

Plus en détail

Les infrastructures de clés publiques (PKI, IGC, ICP)

Les infrastructures de clés publiques (PKI, IGC, ICP) Les infrastructures de clés publiques (PKI, IGC, ICP) JDLL 14 Octobre 2006 Lyon Bruno Bonfils 1 Plan L'utilisation des certificats Le rôle d'un certificat Les autorités de confiance Le

Plus en détail

OPENSSL/ SSL. Glossaire. IGC : Interface de Gestion des Clés. AC : Autorité de Certification. L IGC sert à : o Emettre les certificats.

OPENSSL/ SSL. Glossaire. IGC : Interface de Gestion des Clés. AC : Autorité de Certification. L IGC sert à : o Emettre les certificats. OPENSSL/ SSL Glossaire IGC : Interface de Gestion des Clés L IGC sert à : o Emettre les certificats o Les révoquer o Les publier dans un annuaire. AC : Autorité de Certification. Une AC possède un bi-clé

Plus en détail

Où la cryptographie symétrique intervient-elle? L'exemple d'une session https

Où la cryptographie symétrique intervient-elle? L'exemple d'une session https Cryptographie symétrique : introduction Yves Legrandgérard (ylg@pps.jussieu.fr) Paul Rozière (roziere@pps.jussieu.fr) Où la cryptographie symétrique intervient-elle? L'exemple d'une session https Un exemple

Plus en détail

1 - Chiffrement ou Cryptage, Déchiffrement ou Décryptage?

1 - Chiffrement ou Cryptage, Déchiffrement ou Décryptage? Avertissements : Le contenu de ce document est sous licence GPL. Le document est librement diffusable dans le contexte de cette licence. Toute modification est encouragée et doit être signalée à othebaud@e-watching.net

Plus en détail

Qui veut gagner des clés s privées? Éric DETOISIEN valgasu@rstack.org Aurélien BORDES aurel@rstack.org

Qui veut gagner des clés s privées? Éric DETOISIEN valgasu@rstack.org Aurélien BORDES aurel@rstack.org Qui veut gagner des clés s privées? Éric DETOISIEN valgasu@rstack.org Aurélien BORDES aurel@rstack.org Journée e de la SécuritS curité des Systèmes d Information d 2006 Sommaire 1. Introduction 2. Quelles

Plus en détail

vendredi 8 juillet 2011

vendredi 8 juillet 2011 PROCESSUS DE CERTIFICATION ELECTRONIQUE AU BURKINA FASO 1 Sommaire Contexte de la CE Aspects techniques Réalisations et futurs projets de l ARCE Types et domaines d utilisation de certificats Procédures

Plus en détail

Aristote Groupe PIN. Utilisations pratiques de la cryptographie. Frédéric Pailler (CNES) 13 janvier 2009

Aristote Groupe PIN. Utilisations pratiques de la cryptographie. Frédéric Pailler (CNES) 13 janvier 2009 Aristote Groupe PIN Utilisations pratiques de la cryptographie Frédéric Pailler (CNES) 13 janvier 2009 Objectifs Décrire les techniques de cryptographie les plus courantes Et les applications qui les utilisent

Plus en détail

Worldline Signer Server

Worldline Signer Server Référence du document : WLSign.AUD.0001 Révision du document : 1.3 Date du document : 15/03/2011 Worldline Signer Server Cible de sécurité www.atosworldline.com Table des matières TABLE DES MATIÈRES...2

Plus en détail

Gestion des clés. Génération des clés. Espaces de clés réduits. Mauvais choix de clés. Clefs aléatoires. Phrases mots de passe

Gestion des clés. Génération des clés. Espaces de clés réduits. Mauvais choix de clés. Clefs aléatoires. Phrases mots de passe Génération des clés Gestion des clés Espaces de clés réduits Codage restreint, caractères choisis, clés faibles, Mauvais choix de clés Lettre, mnémotechnique, attaque par dictionnaire Clefs aléatoires

Plus en détail

Perso. SmartCard. Mail distribution. Annuaire LDAP. SmartCard Distribution OCSP. Codes mobiles ActivX Applet. CRLs

Perso. SmartCard. Mail distribution. Annuaire LDAP. SmartCard Distribution OCSP. Codes mobiles ActivX Applet. CRLs HASH LOGIC s e c u r i t y s o l u t i o n s Version 1.0 de Janvier 2007 PKI Server Une solution simple, performante et économique Les projets ayant besoin d'une infrastructure PKI sont souvent freinés

Plus en détail

Protocoles d authentification

Protocoles d authentification Sécurité des Réseaux, Master CSI 2 J.Bétréma, LaBRI, Université Bordeaux 1 Protocoles d authentification 1. Authentification simple 2. Authentification mutuelle 3. Clé de session 4. KDC Source 1. Authentification

Plus en détail

FORMATION SUR «CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE

FORMATION SUR «CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE FORMATION SUR «CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE ET SECURITE DES TRANSACTIONS ELECTRONIQUES : STANDARDS, ALGORITHMES DE HACHAGE ET PKI» DU 22 AU 26 JUIN 2015 TUNIS (TUNISIE) CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE ET SECURITE DES

Plus en détail

La signature électronique, les réseaux de confiance et l'espionnage du futur

La signature électronique, les réseaux de confiance et l'espionnage du futur La signature électronique, les réseaux de confiance et l'espionnage du futur Marc.Schaefer@he-arc.ch TechDays2015, Neuchâtel HE-Arc Ingénierie Filière informatique Plan la cryptographie en bref et sur

Plus en détail

La signature numérique. Bruno Bonfils, 2 Juillet 2008

La signature numérique. Bruno Bonfils, <asyd@asyd.net> 2 Juillet 2008 La signature numérique Bruno Bonfils, 2 Juillet 2008 Petits rappels 1/2 Petits rappels 1/2 Principe des clés asymétriques : Petits rappels 1/2 Principe des clés asymétriques : Deux clés

Plus en détail

Chiffrement et authentification

Chiffrement et authentification Chiffrement et authentification Certificats et architecture PKI Tuyêt Trâm DANG NGOC Université de Cergy-Pontoise 2012 2013 Tuyêt Trâm DANG NGOC Chiffrement et authentification 1 / 38

Plus en détail

Politique de certification et procédures de l autorité de certification CNRS

Politique de certification et procédures de l autorité de certification CNRS Politique de certification et procédures de l autorité de certification CNRS V2.1 1 juin 2001 Jean-Luc Archimbaud CNRS/UREC Directeur technique de l UREC Chargé de mission sécurité réseaux informatiques

Plus en détail

IGC/A Demande de certificat. autorité de certification racine de l État français Renseignements techniques et administratifs

IGC/A Demande de certificat. autorité de certification racine de l État français Renseignements techniques et administratifs PREMIER MINISTRE SECRETARIAT GENERAL DE LA DEFENSE NATIONALE Direction centrale de la sécurité des systèmes d information IGC/A Demande de certificat pour une autorité de certification racine de l État

Plus en détail

LES PROTOCOLES DE SECURITE

LES PROTOCOLES DE SECURITE LES PROTOCOLES DE SECURITE G. Florin S. Natkin Décembre 2001 CNAM 2001 1 Notations { X} CRY Clef A: clef d Alice (chiffrement symétrique) a : clef d Alice (déchiffrement symétrique) A: clef privée de Alice

Plus en détail

Cahier des charges des dispositifs de télétransmission des actes soumis au contrôle de légalité. Annexe 2 : sécurisation des échanges

Cahier des charges des dispositifs de télétransmission des actes soumis au contrôle de légalité. Annexe 2 : sécurisation des échanges Cahier des charges des dispositifs de télétransmission des actes Annexe 2 : sécurisation des échanges Page 2 / 7 1. OBJET DU DOCUMENT...3 2. PRINCIPES...3 3. SÉCURISATION DES DÉPÔTS DE FICHIERS SUR LES

Plus en détail

Présentation des caractéristiques des logiciels de chiffrement : principes et fonctionnalités

Présentation des caractéristiques des logiciels de chiffrement : principes et fonctionnalités Présentation des caractéristiques des logiciels de chiffrement : principes et fonctionnalités Journée chiffrement Le 24 janvier 2006 X. Jeannin (CNRS/UREC) Plan! Différents aspects du chiffrement de données!

Plus en détail

Tutorial Authentification Forte Technologie des identités numériques

Tutorial Authentification Forte Technologie des identités numériques e-xpert Solutions SA 3, Chemin du Creux CH 1233 Bernex-Genève Tél +1 22 727 05 55 Fax +1 22 727 05 50 Tutorial Authentification Forte Technologie des identités numériques Volume 2/3 Par Sylvain Maret /

Plus en détail

Un exemple d'authentification sécurisée utilisant les outils du Web : CAS. P-F. Bonnefoi

Un exemple d'authentification sécurisée utilisant les outils du Web : CAS. P-F. Bonnefoi Un exemple d'authentification sécurisée utilisant les outils du Web : CAS 111 L authentification CAS : «Central Authentication Service» CAS ou le service central d authentification Le système CAS, développé

Plus en détail

Silcor Personal CAT. Solution pratique de signature électronique avancée professionnelle. CLUSIR, Lyon, 5 février 2002. Déroulement de la présentation

Silcor Personal CAT. Solution pratique de signature électronique avancée professionnelle. CLUSIR, Lyon, 5 février 2002. Déroulement de la présentation Silcor Solution pratique de signature électronique avancée professionnelle CLUSIR, Lyon, 5 février 2002 Déroulement de la présentation 1 - Ouverture de session sécurisée par carte à puce (logon). 2 - Accès

Plus en détail

Cours 14. Crypto. 2004, Marc-André Léger

Cours 14. Crypto. 2004, Marc-André Léger Cours 14 Crypto Cryptographie Définition Science du chiffrement Meilleur moyen de protéger une information = la rendre illisible ou incompréhensible Bases Une clé = chaîne de nombres binaires (0 et 1)

Plus en détail

La sécurité informatique

La sécurité informatique 1 La sécurité informatique 2 Sécurité des systèmes d information Yves Denneulin (ISI) et Sébastien Viardot(SIF) Cadre du cours Informatique civile (avec différences si publiques) Technologies répandues

Plus en détail

Guide de connexion à la solution de paiement Payline

Guide de connexion à la solution de paiement Payline Guide de connexion à la solution de paiement Payline Version 1.B Payline Monext Propriétaire Page 1 / 10 Page des évolutions Le tableau ci-dessous liste les dernières modifications effectuées sur ce document.

Plus en détail

Présentation du projet EvalSSL

Présentation du projet EvalSSL 24 SSLTeam FévrierPrésentation 2011 du projet EvalSSL 1 / 36 Présentation du projet EvalSSL SSLTeam : Radoniaina ANDRIATSIMANDEFITRA, Charlie BOULO, Hakim BOURMEL, Mouloud BRAHIMI, Jean DELIME, Mour KEITA

Plus en détail

La Certification Electronique en Tunisie : Expérience et Défis

La Certification Electronique en Tunisie : Expérience et Défis Seminar on electronic certification December 8 and 9, 2009 Algiers, Algeria La Certification Electronique en Tunisie : Expérience et Défis Mlle Manel ABDELKADER Responsable de l Unité de Certification

Plus en détail

Politique de Signature du Secrétariat Général de la Commission Bancaire

Politique de Signature du Secrétariat Général de la Commission Bancaire Secrétariat Général de la Commission Bancaire --------- Politique de Signature du Secrétariat Général de la Commission Bancaire Pour les remises de type COREP/FINREP et BAFI Date : 26 avril 2007 Version

Plus en détail

Certificats X.509. Quelle confiance leur accorder? Giles Carré 10/12/2015

Certificats X.509. Quelle confiance leur accorder? Giles Carré 10/12/2015 Certificats X.509 Quelle confiance leur accorder? Giles Carré 10/12/2015 Certificats X.509 et confiance - Giles Carré - 10/12/2015 2 / 22 Chiffrement et confiance «[Prisme], il faut être certain que ça

Plus en détail

Protocoles cryptographiques

Protocoles cryptographiques MGR850 Hiver 2014 Protocoles cryptographiques Hakima Ould-Slimane Chargée de cours École de technologie supérieure (ÉTS) Département de génie électrique 1 Plan Motivation et Contexte Notations Protocoles

Plus en détail

Livre blanc. Sécuriser les échanges

Livre blanc. Sécuriser les échanges Livre blanc d information Sécuriser les échanges par emails Octobre 2013 www.bssi.fr @BSSI_Conseil «Sécuriser les échanges d information par emails» Par David Isal Consultant en Sécurité des Systèmes d

Plus en détail

Table des matières AVANT-PROPOS... MODULE 1 : ENVIRONNEMENT... 1-1 MODULE 2 : ATTAQUES COURANTES... 2-1

Table des matières AVANT-PROPOS... MODULE 1 : ENVIRONNEMENT... 1-1 MODULE 2 : ATTAQUES COURANTES... 2-1 Table des matières AVANT-PROPOS... MODULE 1 : ENVIRONNEMENT... 1-1 Problématiques de la sécurité... 1-2 Domaines de la sécurité... 1-4 Buts de la sécurité informatique... 1-6 Niveaux de sécurité... 1-7

Plus en détail

ACI Sécurité CESAM Les courbes elliptiques pour la sécurité des appareils mobiles

ACI Sécurité CESAM Les courbes elliptiques pour la sécurité des appareils mobiles . ACI Sécurité CESAM Les courbes elliptiques pour la sécurité des appareils mobiles ENS École polytechnique CNRS INRIA Journées PaRI-STIC, novembre 2006 p. 1/22 Plan de l exposé Rappel des objectifs de

Plus en détail

sdeon@cloud-morning.fr Septembre 2015

sdeon@cloud-morning.fr Septembre 2015 sdeon@cloud-morning.fr Septembre 2015 1 Le chiffrement seul permet de protéger les informations Pour HTTP, il y a une couche de chiffrement, d authentification et de contrôle d intégrité avec la surcouche

Plus en détail

Politique de Certification Pour les Certificats de classe 0 et 4 émis par l autorité de certification Notaires PUBLIÉ

Politique de Certification Pour les Certificats de classe 0 et 4 émis par l autorité de certification Notaires PUBLIÉ PC Gestion des certificats émis par l AC Notaires Format RFC 3647 Politique de Certification Pour les Certificats de classe 0 et 4 émis par l autorité de certification Notaires PC Notaires Référence du

Plus en détail

Crypto et sécurité de l information

Crypto et sécurité de l information 1 / 73 Crypto et sécurité de l information Chap 4: Gestion des clés symétriques ou asymétriques, Protocoles d authentification, Kerberos, Protocoles de sécurité Rhouma Rhouma https://sites.google.com/site/rhoouma

Plus en détail

Sécurité WebSphere MQ V 5.3

Sécurité WebSphere MQ V 5.3 Guide MQ du 21/03/2003 Sécurité WebSphere MQ V 5.3 Luc-Michel Demey Demey Consulting lmd@demey demey-consulting.fr Plan Les besoins Les technologies Apports de la version 5.3 Mise en œuvre Cas pratiques

Plus en détail

Présentation OSSIR La Messagerie Sécurisée sans déploiement logiciel

Présentation OSSIR La Messagerie Sécurisée sans déploiement logiciel Présentation OSSIR La Messagerie Sécurisée sans déploiement logiciel Guillaume Rigal OSSIR - 11 février 2002 1 Plan de la Présentation Messagerie : constat et risques encourus La Solution ConfiMail Les

Plus en détail