Actualités en Onco-Hématologie : nouveaux anticorps IV

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Actualités en Onco-Hématologie : nouveaux anticorps IV"

Transcription

1 Actualités en Onco-Hématologie : nouveaux anticorps IV - Nivolumab OPDIVO - Pembrolizumab KEYTRUDA - Trastuzumab-emtansine TDM-1 KADCYLA - Obinutuzumab GA101 GAZYVARO - Marie-Noëlle Paludetto - Interne Pharmacie IUCT-O Réunion du 02/06/2015

2 Nivolumab - Pembrolizumab AcMc Anti PD-1 Mécanisme d action : Interaction PD-1/PD-L1 et PD-L2 : inhibition activation/prolifération LT Anti PD-1 (et Anti PD-L1) : restauration réponse immunitaire anti-tumorale T CD8+

3 Nivolumab OPDIVO ATUc : Mélanome non résécable/métastatique (stades III-IV) Non muté BRAF V600 : si CI ou après ipilimumab YERVOY Muté BRAF V600 : après inhibiteur BRAF ATUc : CBNPC épidermoïde (stades IIIb-IV) Après échec au moins 1 ligne à base de sels de Platine Posologie: 3mg/kg J1=J15 jusqu à progression ou toxicité

4 Nivolumab OPDIVO Phase III, randomisée, ouverte, vs Dacarbazine ou CarboTaxol : N = 405 mélanome avancé, BRAF ± muté, prétraité ipilimumab/inh. BRAF Taux de réponse objective : Supérieur pour Nivolumab Weber et al. Lancet Oncol Apr;16(4):375-84

5 Nivolumab OPDIVO Phase III, randomisée, ouverte, vs Dacarbazine ou CarboTaxol : N = 405 mélanome avancé, BRAF ± muté, prétraité ipilimumab/inh. BRAF Taux de réponse objective : Supérieur pour Nivolumab Indépendant du statut BRAF ou PD-L1 Weber et al. Lancet Oncol Apr;16(4): Weber et al. Lancet Oncol Apr;16(4):375-84

6 Nivolumab OPDIVO Phase III, randomisée, ouverte, vs Dacarbazine ou CarboTaxol : N = 405 mélanome avancé, BRAF ± muté, prétraité ipilimumab/inh. BRAF Taux de réponse objective : Supérieur pour Nivolumab Indépendant du statut BRAF ou PD-L1 Durée médiane réponse : N = non atteinte vs ICC = 3,6 mois Amélioration Survie Globale non établie (fin 2015) Weber et al. Lancet Oncol Apr;16(4):375-84

7 Nivolumab OPDIVO Phase III, randomisée, double aveugle, vs Dacarbazine: N = 418 mélanome avancé, BRAF non muté, non prétraité Amélioration de la Survie Globale Robert et al. N Engl J Med 2015;372:320-30

8 Nivolumab OPDIVO Phase III, randomisée, double aveugle, vs Dacarbazine: N = 418 mélanome avancé, BRAF non muté, non prétraité Amélioration de la Survie Sans Progression Robert et al. N Engl J Med 2015;372:320-30

9 Nivolumab OPDIVO Phase III, randomisée, double aveugle, vs Dacarbazine: N = 418 mélanome avancé, BRAF non muté, non prétraité Taux de réponse objective supérieur pour Nivolumab Robert et al. N Engl J Med 2015;372:320-30

10 Nivolumab OPDIVO Phase III, randomisée, ouverte, vs Docetaxel : N = 272 CBNPC épidermoïde avancé ou métastatique, après 1 ligne Pt Médiane de survie globale supérieure pour Nivolumab N = 9.2 mois (7,3-13,3) vs D = 6 mois (5,1-7,3) p HR 0.59 (0,44-0,79) Phase II, monobras : N = 117 CBNPC épidermoïde avancé ou métastatique, après 1 ligne Pt Taux réponse objective 15% (9-22), Médiane durée réponse non atteinte SSP 1 an = 20% (13-29) SG 1 an = 41% (32-50) Rivzi et al. Lancet Oncol 2015; 16:

11 Nivolumab OPDIVO EI les plus fréquents ( 10%) : fatigue (33%), rash (20%), prurit (18%), diarrhées (16%), nausées (14%), perturbations bilan hépatique, créatininémie, NFS Grade 1-2 EIG = Activité immunitaire exacerbée : Pneumopathies inflammatoires, Colites, Hépatites, Néphrites, Endocrinopathies (thyroïde+++) Arbres de PEC selon grade : PEC symptomatique, Interruption ± définitive Nivolumab, Corticothérapie

12 Pembrolizumab KEYTRUDA ATUc : Mélanome non résécable/métastatique (stades III-IV) Non muté BRAF V600 : après ipilimumab YERVOY Muté BRAF V600 : après inhibiteur BRAF 2mg/kg J1=J21 jusqu à progression ou toxicité sans dépasser 24 mois

13 Robert et al. Lancet 2014; 384: Pembrolizumab KEYTRUDA Phase I, randomisée, ouverte, non contrôlée : N = 178 mélanome non résécable ou métastatique, BRAF ± muté, prétraité ipilimumab/inh. BRAF/inh. MEK

14 Pembrolizumab KEYTRUDA Phase I, randomisée, ouverte, non contrôlée : N = 178 mélanome non résécable ou métastatique, BRAF ± muté, prétraité ipilimumab/inh. BRAF/inh. MEK Pembrolizumab 2 ou 10mg/kg J1=J21 Robert et al. Lancet 2014; 384: Médiane 22 mois (12-36) Médiane non atteinte

15 Pembrolizumab KEYTRUDA EI les plus fréquents ( 10%) : fatigue, rash, prurit, diarrhées, nausées, arthralgies Activité immunitaire augmentée ou exacerbée : Pneumopathies inflammatoires, Colites, Hépatites, Néphrites, Endocrinopathies (thyroïde+++), Troubles cutanés, oculaires, hématologiques d origine immunologique Arbres de PEC selon grade : PEC symptomatique, Interruption ± définitive Pembrolizumab, Corticothérapie

16 Trastuzumab emtansine KADCYLA AcMc Anti-HER2 conjugué à inhibiteur microtubules = T-DM1 Mécanisme d action : Liaison à HER2 : inhibition transmission du signal via voie PI3K et ADCC Libération ciblée intracellulaire d emtansine Inhibition polymérisation tubuline : arrêt en phase G2/M et apoptose

17 Trastuzumab emtansine KADCYLA AMM : Cancer sein HER2+ LA non résécable ou métastatique prétraité par Taxane et Trastuzumab Progression pendant ou dans les 6 mois après traitement adjuvant Progression après traitement maladie LA ou métastatique 3,6mg/kg J1=J21 jusqu à progression ou toxicité Paliers de réduction de dose : 3 mg/kg 2,4 mg/kg

18 Trastuzumab emtansine KADCYLA Phase III, randomisée, ouverte, vs Lapatinib + Capecitabine : N = 991 sein HER2+ LA non résécable ou métastatique prétraité par Trastuzumab et Taxane y compris en situation adjuvante Verma et al. N Engl J Med 2012;367:

19 Trastuzumab emtansine KADCYLA Phase III, randomisée, ouverte, vs Lapatinib + Capecitabine : N = 991 sein HER2+ LA non résécable ou métastatique prétraité par Trastuzumab et Taxane y compris en situation adjuvante Amélioration de la Survie Sans Progression Verma et al. N Engl J Med 2012;367:

20 Trastuzumab emtansine KADCYLA Phase III, randomisée, ouverte, vs Lapatinib + Capecitabine : N = 991 sein HER2+ LA non résécable ou métastatique prétraité par Trastuzumab et Taxane y compris en situation adjuvante Amélioration de la Survie Globale Verma et al. N Engl J Med 2012;367:

21 Trastuzumab emtansine KADCYLA Phase III, randomisée, ouverte, vs Lapatinib + Capecitabine : N = 991 sein HER2+ LA non résécable ou métastatique prétraité par Trastuzumab et Taxane y compris en situation adjuvante Verma et al. N Engl J Med 2012;367:

22 Trastuzumab emtansine KADCYLA

23 Trastuzumab emtansine KADCYLA Réactions liées à la perfusion : 4,3%, grade ère perfusion : 90min 2 ème et + : 30min EI cardiaques : Dysfonctionnement VG, ICC Suivi FEV tous les 3 mois, cible >50% Neuropathies périphériques

24 Obinutuzumab GA101 GAZYVARO AcMc Anti-CD20 humanisé type II au F c modifié/glyco-ingénierie Mécanisme d action : Liaison F (ab) -CD20 (épitope = Rituximab, configuration 3D différente) Induction mort cellulaire directe > Rituximab CDC < Rituximab Liaison F c modifié-rf c g effecteurs immunitaires (NK, monocytes, macrophages) : ADCC > Rituximab

25 Obinutuzumab GA101 GAZYVARO AMM : LLC non prétraitée en association au Chlorambucil si CI à Fludarabine pleine dose 6 cycles J1=J28 : Obinutuzumab C1 : J1 : 100mg DT, J2 : 900mg DT OU J1 : 100 mg DT + 900mg DT J8, J15 : 1000mg DT C2J1 à C6J1 : 1000mg DT

26 Obinutuzumab GA101 GAZYVARO Phase III, randomisée, ouverte, à 3 bras : Obinutuzumab-Chlorambucil vs Rituximab-Chlorambucil ou Chlorambucil N = 781 LLC non prétraitée avec comorbidités

27 Obinutuzumab GA101 GAZYVARO Phase III, randomisée, ouverte, à 3 bras : Obinutuzumab-Chlorambucil vs Rituximab-Chlorambucil ou Chlorambucil N = 781 LLC non prétraitée avec comorbidités Amélioration Survie Sans Progression Goede et al. N Engl J Med 2014;370: G-Clb vs Clb G-Clb vs R-Clb

28 Obinutuzumab GA101 GAZYVARO Phase III, randomisée, ouverte, à 3 bras : Obinutuzumab-Chlorambucil vs Rituximab-Chlorambucil ou Chlorambucil N = 781 LLC non prétraitée avec comorbidités Survie Globale Goede et al. N Engl J Med 2014;370: G-Clb vs Clb G-Clb vs R-Clb

29 Obinutuzumab GA101 GAZYVARO Phase III, randomisée, ouverte, à 3 bras : Obinutuzumab-Chlorambucil vs Rituximab-Chlorambucil ou Chlorambucil N = 781 LLC non prétraitée avec comorbidités Goede et al. N Engl J Med 2014;370: mois post-traitement

30 Obinutuzumab GA101 GAZYVARO EI les plus fréquents ( 10%) : Réactions à la perfusion, neutropénie, thrombopénie, fièvre, infections G-Clb vs R-Clb : Incidence neutropénies et thrombopénies > Incidence infections et évènements hémorragiques = Incidence réactions liées à la perfusion > : respect débit perfusion +++ EI graves : syndrome de lyse, LEMP

31 Merci de votre attention!

D après la communication de Goede V

D après la communication de Goede V RÉSULTATS D UNE ÉTUDE DE PHASE III COMPARANT CHLORAMBUCIL SEUL A OBINUTUZUMAB PLUS CHLORAMBUCIL OU RITUXIMAB PLUS CHLORAMBUCIL CHEZ DES PATIENTS ATTEINTS DE LLC ET PRÉSENTANT DES COMORBIDITÉS D après la

Plus en détail

CANCER DU SEIN: ACTUALITÉS 2012-2013

CANCER DU SEIN: ACTUALITÉS 2012-2013 CANCER DU SEIN: ACTUALITÉS 2012-2013 Christelle Lévy Centre François Baclesse Ce qui est en train de changer nos pratiques, nouvelles AMM Cancers du sein métastatique RH+ HER2 neg en cas de progression

Plus en détail

Actualités de l année en. oncologie

Actualités de l année en. oncologie Actualités de l année en Le cru 2015 oncologie Angers,, Jeudi 5 mars 2015, Journées FMC Médecins généralistes Actualités et nouveautés Biologie Prévention Diagnostic précoce Traitements Cancérogenèse Sport

Plus en détail

20/05/2015 Indications et protocoles thérapeutiques nécessitant une cible moléculaire

20/05/2015 Indications et protocoles thérapeutiques nécessitant une cible moléculaire Indications et protocoles thérapeutiques nécessitant une cible moléculaire Dr Elodie Coquan, oncologue médicale Centre François Baclesse, Caen Introduction Amélioration des connaissances sur la carcinogénèse

Plus en détail

Cancer du poumon: LES THERAPIES CIBLEES

Cancer du poumon: LES THERAPIES CIBLEES LES INCONTOURNABLES EN CANCEROLOGIE Cancer du poumon: LES THERAPIES CIBLEES Dr Michaël Duruisseaux, Pr Denis Moro Sibilot Unité d Oncologie Thoracique Clinique de Pneumologie Hôpital Michallon, CHU de

Plus en détail

Référentiel de bon usage - cancers du sein

Référentiel de bon usage - cancers du sein Commission OMéDIT de Basse-Normandie "cancérologie" Référentiel de bon usage - cancers du sein juil.-12 Protocoles de chimiothérapie en adjuvant Intitulé du protocole schéma thérapeutique Stade Schéma

Plus en détail

Stratégies de maintenance dans le CBNPC en 2013. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse

Stratégies de maintenance dans le CBNPC en 2013. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse Stratégies de maintenance dans le CBNPC en 2013 Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse 6 décembre 2013 Traitement du CBNPC Evolution du traitement des CBNPC métastatiques

Plus en détail

T-DM1: Indications, risques, modalités d utilisation. Dr Eleonora De Maio Institut Claudius Regaud IUCT- Oncopole Toulouse France

T-DM1: Indications, risques, modalités d utilisation. Dr Eleonora De Maio Institut Claudius Regaud IUCT- Oncopole Toulouse France T-DM1: Indications, risques, modalités d utilisation Dr Eleonora De Maio Institut Claudius Regaud IUCT- Oncopole Toulouse France Kadcyla (T-DM1) 15 Novembre 2013 AMM Européenne Monothérapie cancer du sein

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 25 mai 2011

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 25 mai 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 25 mai 2011 AVASTIN 25 mg/ml Boîte de 1 flacon de 4 ml (CIP : 566 200-7) Boîte de 1 flacon de 16 ml (CIP : 566 201-3) Laboratoires ROCHE Bevacizumab Liste I Réserve hospitalière

Plus en détail

Cancer bronchique et immunothérapie. Sylvie Friard 7 avril 2016

Cancer bronchique et immunothérapie. Sylvie Friard 7 avril 2016 1 Cancer bronchique et immunothérapie Sylvie Friard 7 avril 2016 Cycle cancer et immunité Chen and Mellman, Cell 2012 Cycle cancer et immunité Chen and Mellman, Cell 2012 Inhibiteurs des points de contrôle

Plus en détail

Cancer du sein: soins 2015

Cancer du sein: soins 2015 Cancer du sein: soins 2015 Nouveautés thérapeutiques en pathologie mammaire métastatique Pr. Lionel D Hondt (M.D., Ph.D.) Chef du Service d Oncologie CHU UCL Dinant-Godinne CHU Charleroi, 02 octobre 2015

Plus en détail

Cancer du sein et Thérapies Moléculaires Ciblées

Cancer du sein et Thérapies Moléculaires Ciblées Cancer du sein et Thérapies Moléculaires Ciblées Stéphane Vignot Service d Oncologie - Radiothérapie Groupe Hospitalier Pitié Salpêtrière Charles Foix- Paris Importance de la prise en charge pluridisciplinaire

Plus en détail

Les Thérapies ciblées Dix ans après... Evaluation médicale

Les Thérapies ciblées Dix ans après... Evaluation médicale Les Thérapies ciblées Dix ans après... Evaluation médicale Dominique JAUBERT Oncologie-Hématologie Clinique Tivoli BORDEAUX Réseau de cancérologie d Aquitaine La recherche de nouvelles molécules anticancéreuses

Plus en détail

D après la communication orale de B. D. Cheson, abstract 123, ICML 2015. Rédaction : Dr A. Chauchet, Hôpital Minjoz, Besançon

D après la communication orale de B. D. Cheson, abstract 123, ICML 2015. Rédaction : Dr A. Chauchet, Hôpital Minjoz, Besançon Premiers résultats de l étude de phase III GADOLIN étudiant l obinutuzumab associé à la bendamustine versus bendamustine seule chez des lymphomes non hodgkiniens indolents réfractaires au rituximab D après

Plus en détail

Cancer du sein HER2+ Le point sur les thérapeutiques ciblées

Cancer du sein HER2+ Le point sur les thérapeutiques ciblées Sénologie Cancer du sein HER2+ Le point sur les thérapeutiques ciblées Pr Nicole Tubiana-Mathieu*, Sophie Leobon* La prise en charge du cancer du sein a été transformée depuis la mise en évidence et le

Plus en détail

Thérapeutiques ciblées dans les lymphomes. Mardi 27 Septembre 2005 Serge Bologna

Thérapeutiques ciblées dans les lymphomes. Mardi 27 Septembre 2005 Serge Bologna Thérapeutiques ciblées dans les lymphomes Mardi 27 Septembre 2005 Serge Bologna Rituximab A tout seigneur, tout honneur Que de chemin depuis 10 ans Ac anti-cd 20 développé initialement en monothérapie

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 10 novembre 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 10 novembre 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 10 novembre 2004 GEMZAR 200 mg, lyophilisat pour usage parentéral (IV) Flacon de 10 ml GEMZAR 1000 mg, lyophilisat pour usage parentéral

Plus en détail

Cardiotoxicité des nouveaux anticancéreux. Dr Marie-Paule SABLIN Institut Curie Département d Oncologie Médicale Unité d Investigation Clinique

Cardiotoxicité des nouveaux anticancéreux. Dr Marie-Paule SABLIN Institut Curie Département d Oncologie Médicale Unité d Investigation Clinique Cardiotoxicité des nouveaux anticancéreux Dr Marie-Paule SABLIN Institut Curie Département d Oncologie Médicale Unité d Investigation Clinique Cœur et Cancer 25 Novembre 2016 Flash-Back Cardiotoxicité

Plus en détail

Les incontournables 2014 en cancérologie Pneumologie Les thérapies ciblées dans le cadre de l AMM en octobre 2014

Les incontournables 2014 en cancérologie Pneumologie Les thérapies ciblées dans le cadre de l AMM en octobre 2014 Les incontournables 2014 en cancérologie Pneumologie Les thérapies ciblées dans le cadre de l AMM en octobre 2014 Anne-Claire TOFFART EGFR mutés Gefitinib 250 mg x 1/J Cp 250 mg Erlotinib 150 mg x 1/J

Plus en détail

ALK et cancers broncho-pulmonaires. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse

ALK et cancers broncho-pulmonaires. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse ALK et cancers broncho-pulmonaires Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse Toulouse, le 19 Février 2013 Adénocarcinomes : Lung Cancer Mutation Consortium Identification

Plus en détail

ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT 1 Ce médicament fait l objet d une surveillance supplémentaire qui permettra l identification rapide de nouvelles informations relatives à la sécurité. Les

Plus en détail

Immunothérapie en onco-dermatologie. Dr ARCHIER Elodie Hôpital Saint Joseph, Marseille AMOC 2016, Nice

Immunothérapie en onco-dermatologie. Dr ARCHIER Elodie Hôpital Saint Joseph, Marseille AMOC 2016, Nice Immunothérapie en onco-dermatologie Dr ARCHIER Elodie Hôpital Saint Joseph, Marseille AMOC 2016, Nice Liens d intérêt Membre comité de réflexion scientifique et stratégique laboratoire Novartis Orateur

Plus en détail

Essais en Oncologie Digestive. Estomac-Stade «opérable» néo-adjuvant

Essais en Oncologie Digestive. Estomac-Stade «opérable» néo-adjuvant Essais en Oncologie Digestive Estomac-Stade «opérable» néo-adjuvant ADCI : FFCD 1103 Estomac résécable M0, à cellules indépendantes (ADCI) Phase II / III Intérêt de la chimio péri-op pour les cancers gastriques

Plus en détail

Bénédicte Hars Assistante service de dermatologie Centre Hospitalier Annecy

Bénédicte Hars Assistante service de dermatologie Centre Hospitalier Annecy Thérapies ciblées 06 Octobre 2015 Bénédicte Hars Assistante service de dermatologie Centre Hospitalier Annecy Contexte Incidence en augmentation Formes métastatiques: pronostic redoutable, médiane de survie

Plus en détail

Cancer du sein métastatique HER2+: stratégie thérapeutique

Cancer du sein métastatique HER2+: stratégie thérapeutique Cancer du sein métastatique HER2+: stratégie thérapeutique Christelle LEVY 2000-2010 Taxane seul 4 à 6 mois trastuzumab + taxane amélioration de la survie sans progression Taxane + Trastuzumab 1 an 13,7

Plus en détail

Cellule tumorale Cellule T Feu vert à l immunothérapie un événement historique

Cellule tumorale Cellule T Feu vert à l immunothérapie un événement historique Cellule tumorale Cellule T Feu vert à l immunothérapie un événement historique Dr. I. Wellemans, Pneumologue, CHIREC Dr. Th. Velu, Oncologue Médical, CHIREC A la Une des Journaux, des Sociétés et des Meetings

Plus en détail

Traitement au-delà de la 1 ère ligne Adénocarcinome oesogastrique

Traitement au-delà de la 1 ère ligne Adénocarcinome oesogastrique Traitement au-delà de la 1 ère ligne Adénocarcinome oesogastrique Thomas APARICIO Gastroentérologie & Oncologie digestive Hôpital Saint Louis thomas.aparicio@aphp.fr Multiples protocoles en 1 ère ligne

Plus en détail

À LA RECHERCHE DE MEILLEURS RÉSULTATS

À LA RECHERCHE DE MEILLEURS RÉSULTATS À LA RECHERCHE DE MEILLEURS RÉSULTATS v Les nouveaux cytosta.ques v L associa.on de plusieurs cytosta.ques v L augmenta.on des doses v Les modalités d administra.on v La place dans le temps v L extension

Plus en détail

Thérapies ciblées en oncologie

Thérapies ciblées en oncologie Thérapies ciblées en oncologie Quelle place dans l arsenal thérapeutique en 2015? Angers, 5 mars 2015, Journées FMC Médecine Générale De la biologie à la thérapie Comprendre pour traiter Hanahan, Cell,

Plus en détail

ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT 1 Ce médicament fait l objet d une surveillance supplémentaire qui permettra l identification rapide de nouvelles informations relatives à la sécurité. Les

Plus en détail

EFFETS INDESIRABLES DES NOUVELLES

EFFETS INDESIRABLES DES NOUVELLES Rédigé par le Docteur Martin Carré (Hôpital Michallon, Grenoble) EFFETS INDESIRABLES DES NOUVELLES THERAPIES D après les communications orales de E.Brissot, M. Van Gelder, R.Dulery et E. Olavaria, Session

Plus en détail

Adénocarcinome gastrique avancé, Quelle prise en charge en 2013?

Adénocarcinome gastrique avancé, Quelle prise en charge en 2013? Adénocarcinome gastrique avancé, Quelle prise en charge en 2013? Dr Thomas Walter Hôpital E. Herriot, Lyon 13 décembre 2013 Jean-Louis Legoux et les auteurs du chapître Estomac du TNCD Survie globale des

Plus en détail

Les thérapies ciblées antiangiogéniques. Dr Mathieu Laramas Pôle de cancérologie CHU Grenoble mlaramas@chu-grenoble.fr

Les thérapies ciblées antiangiogéniques. Dr Mathieu Laramas Pôle de cancérologie CHU Grenoble mlaramas@chu-grenoble.fr Les thérapies ciblées antiangiogéniques en cancérologie Dr Mathieu Laramas Pôle de cancérologie CHU Grenoble mlaramas@chu-grenoble.fr Objectifs pédagogiques Donner une définition des thérapies ciblées

Plus en détail

Immunothérapie des cancers bronchiques

Immunothérapie des cancers bronchiques Immunothérapie des cancers bronchiques Alexis Cortot, MD, PhD Service de Pneumologie et Oncologie Thoracique Hôpital Calmette, CHRU de Lille UMR8161, Institut de Biologie de Lille 11 ème Journée du CPHG

Plus en détail

Compte Rendu ASCO 2012 Tumeurs urologiques 14/06/2012. H.MAHFOUF Service Oncologie Médicale Universitaire de Rouiba SOMUR

Compte Rendu ASCO 2012 Tumeurs urologiques 14/06/2012. H.MAHFOUF Service Oncologie Médicale Universitaire de Rouiba SOMUR Compte Rendu ASCO 2012 Tumeurs urologiques 14/06/2012 H.MAHFOUF Service Oncologie Médicale Universitaire de Rouiba SOMUR Registre des tumeurs d Alger 2007 Incidences Brutes Incidences standardisées Poumon

Plus en détail

Médicaments prescrits en Oncologie Cas cliniques et QCM

Médicaments prescrits en Oncologie Cas cliniques et QCM Médicaments prescrits en Oncologie Cas cliniques et QCM Dr Florence BANNIE, Pharmacien Dr Laure Kaluzinski, Oncologue Centre Hospitalier Public du Cotentin ARKM 17éme Rencontre Médicale 29 novembre 2014,

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 29 avril 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 29 avril 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 29 avril 2009 NAVELBINE 20 mg, capsule molle plaquette(s) thermoformée(s) PVC-aluminium PVDC de 1 capsule(s) : 365 948-4 NAVELBINE 30 mg, capsule molle plaquette(s) thermoformée(s)

Plus en détail

3. PLACE DE LA SPECIALITE PARMI LES OPTIONS THERAPEUTIQUES :

3. PLACE DE LA SPECIALITE PARMI LES OPTIONS THERAPEUTIQUES : Page 1 de 5 IPILIMUMAB (YERVOY) 1. INDICATION Traitement du mélanome métastatique / non résectable après échec d un traitement précédent (EMA) ou en 1ière ligne métastatique/ non résectable (FDA, Canada)

Plus en détail

Chimiothérapie dans le cancer du pancréas métastatique. Lorraine Blaise DES

Chimiothérapie dans le cancer du pancréas métastatique. Lorraine Blaise DES Chimiothérapie dans le cancer du pancréas métastatique Lorraine Blaise DES Épidemiologie Cancer métastatique : plus de 60% au moment du diagnostic Sites les plus fréquents : foie ++ ; péritoine ; adénopathies

Plus en détail

HERCEPTIN - trastuzumab CANCERS DU SEIN RÉFÉRENTIELS DE BON USAGE HORS GHS ANNEXE

HERCEPTIN - trastuzumab CANCERS DU SEIN RÉFÉRENTIELS DE BON USAGE HORS GHS ANNEXE HERCEPTIN - trastuzumab RÉFÉRENTIELS DE BON USAGE HORS GHS CANCERS DU SEIN Date de publication : juin 2011 ANNEXE Situations hors-amm pour lesquelles l insuffisance des données ne permet pas l évaluation

Plus en détail

1. AMM récentes et prix fixés. Bévacizumab Avastin IV Roche. Trastuzumab Herceptin SC Roche

1. AMM récentes et prix fixés. Bévacizumab Avastin IV Roche. Trastuzumab Herceptin SC Roche Informations médico-économiques sur nouveaux traitements anticancéreux Pilotage : Coordination Observatoire Cancer BPL Validation : OMEDIT B et OMEDIT PL. Groupe Médico Economique Cancer BPL Version Janvier

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 23 mai 2007

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 23 mai 2007 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 23 mai 2007 SUTENT 12,5 mg, gélule Flacon de 30 (CIP: 376 265-0) SUTENT 25 mg, gélule Flacon de 30 (CIP: 376 266-7) SUTENT 50 mg, gélule Flacon de 30 (CIP: 376 267-3)

Plus en détail

Efficacité et tolérance de l Immunothérapie chez le sujet âgé. Exemple du NIVOLUMAB dans le traitement des Cancers bronchiques non à petites cellules.

Efficacité et tolérance de l Immunothérapie chez le sujet âgé. Exemple du NIVOLUMAB dans le traitement des Cancers bronchiques non à petites cellules. Efficacité et tolérance de l Immunothérapie chez le sujet âgé. Exemple du NIVOLUMAB dans le traitement des Cancers bronchiques non à petites cellules. Emanuel NICOLAS Dr. Frédérique ROUSSEAU Dr. Renaud

Plus en détail

Immunité anti-tumorale

Immunité anti-tumorale Immunité anti-tumorale Professeur M GUENOUNOU Laboratoire d Immunologie & Microbiologie UFR de Pharmacie 51100 REIMS 1- Cellules tumorales - Une tumeur est une prolifération clonale issue d une cellule

Plus en détail

Prise en charge du myélome multiple (hors traitement symptomatique) B. Demoré Avril 2011 (MAJ)

Prise en charge du myélome multiple (hors traitement symptomatique) B. Demoré Avril 2011 (MAJ) Prise en charge du myélome multiple (hors traitement symptomatique) B. Demoré Avril 2011 (MAJ) 1 Définition Hémopathie maligne grave d étiologie inconnue caractérisée par la prolifération de plasmocytes

Plus en détail

Thérapies moléculaires ciblées en Oncologie en 2015

Thérapies moléculaires ciblées en Oncologie en 2015 Thérapies moléculaires ciblées en Oncologie en 2015 Dr Pierre COMBE, Oncologie médicale HEGP pierre.combe@egp.aphp.fr Introduction: Thérapie moléculaire ciblée Activité sur un mécanisme oncogénique Identification

Plus en détail

Palbociclib, premier d une classe prometteuse?

Palbociclib, premier d une classe prometteuse? 15èmes rencontres de sénologie Palbociclib, premier d une classe prometteuse? Mony Ung Oncologie médicale IUCT-Oncopôle Cycle cellulaire RB Point de restriction G1/S Cycle cellulaire et Inhibition CDK4/6

Plus en détail

Le cancer gastrique avancé à l heure de la stratégie multi-lignes

Le cancer gastrique avancé à l heure de la stratégie multi-lignes Le cancer gastrique avancé à l heure de la stratégie multi-lignes En 2015 : quelle stratégie pour quel patient? Dr Christelle de la Fouchardière Centre Léon Bérard, Lyon France Michel P, Carrère N, Lefort

Plus en détail

ACTUALITÉS EN ONCOLOGIE SÉNOLOGIQUE

ACTUALITÉS EN ONCOLOGIE SÉNOLOGIQUE ACTUALITÉS EN ONCOLOGIE SÉNOLOGIQUE Dr Nathalie LEMOINE Oncologue Centre Galilée/Hôpital Privé La Louvière Hôpital Privé de Villeneuve d Ascq LES THÉRAPIES CIBLANT HER2 HER2 : Surexpression dans 20% des

Plus en détail

Chimiothérapie : quel bénéfice? Chimiothérapie : quel bénéfice? Survie globale

Chimiothérapie : quel bénéfice? Chimiothérapie : quel bénéfice? Survie globale 100 90 80 Chimiothérapie : quel bénéfice? Survie globale Différence : 4 % (p < 0.0001) MACH-NC Meta-Analysis of Chemotherapy in Head & Neck Cancer % Control CT 70 60 50 40 30 20 10 0 54 % 50 % 36 % 32

Plus en détail

emtansine sera offerte aux personnes du groupe de l étude EMILIA traitées par l association lapatinib plus Xeloda.

emtansine sera offerte aux personnes du groupe de l étude EMILIA traitées par l association lapatinib plus Xeloda. Communiqué de presse Bâle, le 27 août 2012 De nouvelles données issues de l étude de phase III EMILIA montrent que le trastuzumab emtansine (T-DM1), médicament de Roche, a permis d améliorer significativement

Plus en détail

Immunothérapie du mélanome: données récentes

Immunothérapie du mélanome: données récentes INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER Immunothérapie du mélanome: données récentes Prof. Nicolas MEYER Oncodermatologie IUCT-Oncopole Liens d intérêt Investigateur et/ou consultant et/ou orateur pour: Roche

Plus en détail

CBNPC métastatiques Quelle chimiothérapie de 1 ère ligne?

CBNPC métastatiques Quelle chimiothérapie de 1 ère ligne? CBNPC métastatiques Quelle chimiothérapie de 1 ère ligne? Alexis Cortot, MD, PhD Service de Pneumologie et Oncologie Thoracique Hôpital Calmette, CHRU de Lille Lille, France Liens d intérêt Honoraires

Plus en détail

Thésaurus régional harmonisé des protocoles de chimiothérapie SEIN

Thésaurus régional harmonisé des protocoles de chimiothérapie SEIN Thésaurus régional harmonisé des protocoles de chimiothérapie SEIN Ce référentiel a été élaboré par un groupe de travail pluridisciplinaire de professionnels regroupant le Réseau Onco-normand (RON) et

Plus en détail

Traitements ciblés - Immunothérapie

Traitements ciblés - Immunothérapie Actualités paramédicales et médicales en cancérologie Session parallèle : Oncologie Thoracique 13 mai 2016 Traitements ciblés - Immunothérapie Rémi Veillon Oncologue médical Praticien hospitalier Service

Plus en détail

IMMUNOTHERAPIE Une révolution plus qu une évolution! Dr Pierre MARTI Oncologue CHCB 2015

IMMUNOTHERAPIE Une révolution plus qu une évolution! Dr Pierre MARTI Oncologue CHCB 2015 IMMUNOTHERAPIE Une révolution plus qu une évolution! Dr Pierre MARTI Oncologue CHCB 2015 L orateur ne déclare pas de conflit d intérêt en relation avec cette présentation Une idée ancienne Busch en 1868

Plus en détail

en monothérapie dans le mélanome avancé

en monothérapie dans le mélanome avancé Communiqué de presse MSD trouve un accord avec le CEPS 1 sur le prix de son immunothérapie anti-cancéreuse KEYTRUDA (pembrolizumab) en monothérapie dans le mélanome avancé Keytruda est désormais pris en

Plus en détail

ACTUALITES DANS LE CANCER DU POUMON. Dr Claire POULET Pneumologie CHU AMIENS

ACTUALITES DANS LE CANCER DU POUMON. Dr Claire POULET Pneumologie CHU AMIENS ACTUALITES DANS LE CANCER DU POUMON Dr Claire POULET Pneumologie CHU AMIENS 15-06-17 Epidémiologie Le cancer du poumon est aujourd'hui la première cause de décès par cancer en France et dans le monde:

Plus en détail

METASTASES CEREBRALES «CHMIOTHERAPIE» Prise en charge multimodale, -Traitements locaux -Traitements par «chimiothérapie» : vers une part croissante

METASTASES CEREBRALES «CHMIOTHERAPIE» Prise en charge multimodale, -Traitements locaux -Traitements par «chimiothérapie» : vers une part croissante METASTASES CEREBRALES «CHMIOTHERAPIE» Prise en charge multimodale, -Traitements locaux -Traitements par «chimiothérapie» : vers une part croissante «Chimiotherapie» = chimiothérapies (cytotoxiques) et

Plus en détail

Place des anticorps monoclonaux dans la prise

Place des anticorps monoclonaux dans la prise Place des anticorps monoclonaux dans la prise en charge des hémopathies malignes Bases fondamentales et mécanismes d action des anticorps monoclonaux Aliénor Xhaard Association des Internes en Hématologie

Plus en détail

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Janvier 2013

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Janvier 2013 Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Janvier 2013 Introduction Les grandes lignes des recommandations ABC 1 et les «ESMO Clinical Practice Guidelines for diagnosis, treatment

Plus en détail

MONOGRAPHIE DE PRODUIT INCLUANT LES RENSEIGNEMENTS POUR LES PATIENTS SUR LES MÉDICAMENTS

MONOGRAPHIE DE PRODUIT INCLUANT LES RENSEIGNEMENTS POUR LES PATIENTS SUR LES MÉDICAMENTS MONOGRAPHIE DE PRODUIT INCLUANT LES RENSEIGNEMENTS POUR LES PATIENTS SUR LES MÉDICAMENTS Pr OPDIVO MD Nivolumab Perfusion intraveineuse, 10 mg de nivolumab/ml Flacons à usage unique de 40 mg et 100 mg

Plus en détail

MONOGRAPHIE. Pr KADCYLA. trastuzumab emtansine. Fiole de 100 mg et 160 mg. Poudre stérile de concentré pour solution pour perfusion

MONOGRAPHIE. Pr KADCYLA. trastuzumab emtansine. Fiole de 100 mg et 160 mg. Poudre stérile de concentré pour solution pour perfusion MONOGRAPHIE Pr KADCYLA trastuzumab emtansine Fiole de 100 mg et 160 mg Poudre stérile de concentré pour solution pour perfusion Anticorps conjugué Antinéoplasique Hoffmann-La Roche Limitée 7070 Mississauga

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 20 juillet 2011

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 20 juillet 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 20 juillet 2011 HALAVEN 0,44 mg/ml, solution injectable B/1 flacon de 5 ml contenant 2 ml de solution (CIP 4183523) B/6 flacons de 5 ml contenant 2 ml de solution (CIP

Plus en détail

22 23-24. www.congres-sfcancer.fr PARIS SOIR JUIN 2015 PALAIS DES CONGRÈS LES AMM DE L ANNÉE 2014 EN ONCOLOGIE ET EN HÉMATOLOGIE

22 23-24. www.congres-sfcancer.fr PARIS SOIR JUIN 2015 PALAIS DES CONGRÈS LES AMM DE L ANNÉE 2014 EN ONCOLOGIE ET EN HÉMATOLOGIE 22 23-24 SOIR JUIN 2015 PALAIS DES CONGRÈS PARIS LES AMM DE L ANNÉE 2014 EN ONCOLOGIE ET EN HÉMATOLOGIE www.congres-sfcancer.fr Pour cette nouvelle édition du Congrès de la Société Française du Cancer,

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 20 janvier 2016 Le projet d avis adopté par la Commission de la transparence le 16 décembre 2015 a fait l objet d une audition le 20 janvier 2016 trametinib MEKINIST

Plus en détail

Principes de production et d utilisation des anticorps monoclonaux

Principes de production et d utilisation des anticorps monoclonaux Principes de production et d utilisation des anticorps monoclonaux Principes généraux 1) Définition Un Anticorps monoclonal est dirigé contre un épitope antigénique unique. Cet anticorps est produit par

Plus en détail

L immunothérapie du point de vue du clinicien : l exemple du cancer du poumon

L immunothérapie du point de vue du clinicien : l exemple du cancer du poumon L immunothérapie du point de vue du clinicien : l exemple du cancer du poumon Pr Alexis Cortot Pneumologie et Oncologie Thoracique, CHRU de Lille UMR8161, Institut de Biologie de Lille Liens d intérêt

Plus en détail

Recherche clinique. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey. JOURNEE d ONCOLOGIE THORACIQUE MIDI-PYRENEES 8 octobre 2010

Recherche clinique. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey. JOURNEE d ONCOLOGIE THORACIQUE MIDI-PYRENEES 8 octobre 2010 echerche clinique en oncologie thoracique Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey JOUNEE d ONCOLOGIE THOACIQUE MIDI-PYENEES 8 octobre 2010 echerche clinique Essais cliniques en

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 04 octobre 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 04 octobre 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 04 octobre 2006 HERCEPTIN 150 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion B/1 flacon de 15 ml (CIP: 562 103-7) Laboratoire ROCHE trastuzumab Liste I Médicament soumis

Plus en détail

Injectable DCI Spécialités Indications de l'amm Biomarqueurs

Injectable DCI Spécialités Indications de l'amm Biomarqueurs Observatoire des Médicaments Dispositifs médicaux Innovations Thérapeutiques FICHE DE BONNE PRATIQUE ET DE BON USAGE Commision anticancéreux Validation Comité stratégique : Juin 2016 Mise à jour : 6 Juin

Plus en détail

Tumeurs fréquentes au cabinet du médecin de famille

Tumeurs fréquentes au cabinet du médecin de famille S G I M G R E AT U P DAT E Tumeurs fréquentes au cabinet du médecin de famille Sacha I. Rothschild Departement Innere Medizin, Medizinische Onkologie, Universitätsspital Basel Quintessence Parmi les causes

Plus en détail

Marseille 25 octobre 2012 Accompagnement du traitement chez les co-infectés VHC-VIH en pratique

Marseille 25 octobre 2012 Accompagnement du traitement chez les co-infectés VHC-VIH en pratique Marseille 25 octobre 2012 Accompagnement du traitement chez les co-infectés VHC-VIH en pratique Dominique Larrey Service d Hépatogastroenterologie et transplantation Hôpital Saint Eloi CHU Montpellier

Plus en détail

Traitement médical systémique des tumeurs endocrines digestives. C. Klotz interne Dr E. Mitry

Traitement médical systémique des tumeurs endocrines digestives. C. Klotz interne Dr E. Mitry Traitement médical systémique des tumeurs endocrines digestives C. Klotz interne Dr E. Mitry Indications Métastases évolutives selon les criteres OMS et RECIST Echec du traitement symptomatique Métastases

Plus en détail

Sclérose en plaques Actualités thérapeutiques. Yann HERVE Service Neurologie CH Carcassonne

Sclérose en plaques Actualités thérapeutiques. Yann HERVE Service Neurologie CH Carcassonne Sclérose en plaques Actualités thérapeutiques Yann HERVE Service Neurologie CH Carcassonne Quelle(s) affirmation(s) sont vraies? 1- Il n y a pas de traitement efficace de la SEP 2- On peut traiter les

Plus en détail

H. Mahfouf, K.Bouzid Service Oncologie Médicale E.H.S Centre Pierre & Marie CURIE Alger

H. Mahfouf, K.Bouzid Service Oncologie Médicale E.H.S Centre Pierre & Marie CURIE Alger Adénocarcinomes gastriques métastatiques : quelle chimiothérapie pour quel bénéfice et quelles biothérapies pour quelles indications en 2010? H. Mahfouf, K.Bouzid Service Oncologie Médicale E.H.S Centre

Plus en détail

CANCERS UROLOGIQUES. H.DJEDI Alger le 13-06-2014

CANCERS UROLOGIQUES. H.DJEDI Alger le 13-06-2014 CANCERS UROLOGIQUES H.DJEDI Alger le 13-06-2014 Cancer de la prostate Enfin une plénière! 790 patients inclus (2006-2012) Stratification Volume de la maladie Important versus faible Âge > 70 versus < 70

Plus en détail

Standards dans la Prise en Charge du Cancer du Sein. William Jacot CRLC Val d Aurelle Montpellier

Standards dans la Prise en Charge du Cancer du Sein. William Jacot CRLC Val d Aurelle Montpellier Standards dans la Prise en Charge du Cancer du Sein William Jacot CRLC Val d Aurelle Montpellier Le cancer du sein en France 49.814 nouveaux cas en 2005 11.441 décès en 2006 Létalité ± 20 % Guérin et al.,

Plus en détail

Actualités sur le myélome multiple

Actualités sur le myélome multiple Actualités sur le myélome multiple Véronique Dorvaux, CHR Metz Thionville Sept 2005 IFM : «http://www.curie.net/ifm» Résultats des essais thérapeutiques IFM IFM 99-02 : sujets jeunes de bon pronostic IFM

Plus en détail

Traitements neoadjuvants des cancers du sein surexprimant HER2. Sylvie Giacchetti Centre des maladies du sein Hôpital saint Louis

Traitements neoadjuvants des cancers du sein surexprimant HER2. Sylvie Giacchetti Centre des maladies du sein Hôpital saint Louis Traitements neoadjuvants des cancers du sein surexprimant HER2 Sylvie Giacchetti Centre des maladies du sein Hôpital saint Louis HER2 n a pas de ligand spécifique mais joue le rôle d un corécepteur pour

Plus en détail

Applications pratiques des analyses moléculaires à partir de tissus en oncologie : le point de vue du clinicien

Applications pratiques des analyses moléculaires à partir de tissus en oncologie : le point de vue du clinicien Applications pratiques des analyses moléculaires à partir de tissus en oncologie : le point de vue du clinicien BOUSQUET Guilhem Paris, 7 décembre 2011 Analyses moléculaires Diagnostic Facteurs pronostiques

Plus en détail

Nouveautés en oncologie thoracique

Nouveautés en oncologie thoracique Nouveautés en oncologie thoracique Dr Adeline Rosoux Pneumologue 1 ière journée scientifique en oncologie Généralités sur le carcinome bronchique Le carcinome bronchique est la cause la plus fréquente

Plus en détail

Thérapies ciblées : toxicités digestives. Christophe TOURNIGAND Service d oncologie médicale, Hôpital Henri Mondor, Créteil

Thérapies ciblées : toxicités digestives. Christophe TOURNIGAND Service d oncologie médicale, Hôpital Henri Mondor, Créteil Thérapies ciblées : toxicités digestives Christophe TOURNIGAND Service d oncologie médicale, Hôpital Henri Mondor, Créteil Introduction Toxicités fréquentes Dose-limitantes Altération de la QOL Toxicité

Plus en détail

Cancer colorectal Synthèse des avancées thérapeutiques depuis 1 an

Cancer colorectal Synthèse des avancées thérapeutiques depuis 1 an Cancer colorectal Synthèse des avancées thérapeutiques depuis 1 an Astrid Lièvre Département d Oncologie Médicale Institut Curie Hôpital René Huguenin (Saint-Cloud) Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Plus en détail

: Thérapies moléculaires ciblées en Oncologie en 2014. Dr Pierre COMBE, CCA Cancérologie médicale HEGP pierre.combe@egp.aphp.fr

: Thérapies moléculaires ciblées en Oncologie en 2014. Dr Pierre COMBE, CCA Cancérologie médicale HEGP pierre.combe@egp.aphp.fr : Thérapies moléculaires ciblées en Oncologie en 2014 Dr Pierre COMBE, CCA Cancérologie médicale HEGP pierre.combe@egp.aphp.fr Introduction: Thérapie moléculaire ciblée Une thérapie ciblée est un traitement

Plus en détail

Cellule T Cellule tumorale Thérapies Ciblées et Immunothérapie une Révolution en Oncologie

Cellule T Cellule tumorale Thérapies Ciblées et Immunothérapie une Révolution en Oncologie Cellule T Cellule tumorale Thérapies Ciblées et Immunothérapie une Révolution en Oncologie Prof. Th. Velu, Oncologue Médical, CHIREC Thérapies Ciblées : A. Basées sur des Anticorps 25 la Révolution a commencé

Plus en détail

Les anticorps monoclonaux Des médicaments commes les autres?

Les anticorps monoclonaux Des médicaments commes les autres? Les anticorps monoclonaux Des médicaments commes les autres? Pr. Gilles Paintaud Université et CHRU de Tours EA 3853 IPGA Immuno-Pharmaco- Génétique des Anticorps thérapeutiques Equipe 7 UMR CNRS Pharmacologie

Plus en détail

Quelques nouveautés ou nouvelles AMM

Quelques nouveautés ou nouvelles AMM Quelques nouveautés ou nouvelles AMM V. Noirez Réunion groupe qualité 04 mars 2008 NEXAVAR: Sorafénib comprimés 200 mg Traitement du carcinome hépatocellulaire 800 mg/jour Survie globale: 46,3 semaines

Plus en détail

Chimiothérapie des cholangiocarcinomes localement avancés ou métastatiques

Chimiothérapie des cholangiocarcinomes localement avancés ou métastatiques Chimiothérapie des cholangiocarcinomes localement avancés ou métastatiques Meher BEN ABDELGHANI Oncologie Médicale Centre Paul Strauss- Strasbourg mbenabdelghani@strasbourg.unicancer.fr Généralités Tumeur

Plus en détail

Les Thérapies Ciblées les plus utilisées dans les Traitements Anti-Cancéreux. Dr William Jacot, Oncologue Médical

Les Thérapies Ciblées les plus utilisées dans les Traitements Anti-Cancéreux. Dr William Jacot, Oncologue Médical Les Thérapies Ciblées les plus utilisées dans les Traitements Anti-Cancéreux Dr William Jacot, Oncologue Médical Thérapies Ciblées Définition Anomalies moléculaires spécifiques des cellules tumorales Molécules

Plus en détail

Nouvelles molécules dans le cancer du sein : Cas clinique XGEVA - AFINITOR

Nouvelles molécules dans le cancer du sein : Cas clinique XGEVA - AFINITOR Nouvelles molécules dans le cancer du sein : Cas clinique XGEVA - AFINITOR Dr. Elsa Curtit CCA Oncologie Médicale, CHU Besançon Cas clinique n 1 Mme D., 69 ans, est suivie depuis 3 ans en oncologie pour

Plus en détail

Evolution des traitements en cancérologie Adaptation des hôpitaux de jour

Evolution des traitements en cancérologie Adaptation des hôpitaux de jour Evolution des traitements en cancérologie Adaptation des hôpitaux de jour Docteur Nuria Kotecki 27 mai 2016 EVOLUTION DES TRAITEMENTS EN CANCEROLOGIE EPIDEMIOLOGIE - Estimation nationale de l incidence

Plus en détail

La monothérapie par pembrolizumab a permis d obtenir un taux de réponse globale de 25 pour cent chez les patients lourdement traités précédemment

La monothérapie par pembrolizumab a permis d obtenir un taux de réponse globale de 25 pour cent chez les patients lourdement traités précédemment Communiqué de presse Contacts avec les médias : Nilsy Desaint Policy and Communication Manager, MSD nilsy.desaint@merck.com GSM : 0473 33 4875 De nouveaux résultats montrent une activité anti-tumeur durable

Plus en détail

Les essais cliniques en sénologie - Oncologie Médicale -

Les essais cliniques en sénologie - Oncologie Médicale - Les essais cliniques en sénologie - Oncologie Médicale - Institut Claudius Regaud Les essais en cours Essais en adjuvant ICR, étude PHACS Essais ennéoadjuvant étude HORGEN (HT) Essais en métastatique tumeurs

Plus en détail

1 ère rencontre régionale de cancérologie dermatologique

1 ère rencontre régionale de cancérologie dermatologique 1 ère rencontre régionale de cancérologie dermatologique NIORT 5 avril 2016 CAS CLINIQUE n 3 Une prise en charge de Mélanome malin transformée par les nouveaux traitements Dr Philippe Célérier CAS CLINIQUE

Plus en détail

Cancer de l œsophage et de l estomac : Top 5 des articles publiés en 2014

Cancer de l œsophage et de l estomac : Top 5 des articles publiés en 2014 Cancer de l œsophage et de l estomac : Top 5 des articles publiés en 2014 J Desramé Hôpital privé Jean Mermoz Lyon Sélection : FOLFIRI/ECX vs ECX/FOLFIRI Guimbaud R, J Clin Oncol 2014 ; 32 : 3520-6 RAMUCIRUMAB

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 25 mai 2011

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 25 mai 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 25 mai 2011 MABTHERA 100 mg, solution à diluer pour perfusion B/2 (CIP : 560 600-3) MABTHERA 500 mg, solution à diluer pour perfusion B/1 (CIP : 560 602-6) Laboratoire

Plus en détail

Stéphane Vignot. 11 septembre 2008. Service d'oncologie Médicale Groupe Hospitalier Pitié Salpêtrière

Stéphane Vignot. 11 septembre 2008. Service d'oncologie Médicale Groupe Hospitalier Pitié Salpêtrière Thérapies Moléculaires Ciblées Stéphane Vignot 11 septembre 2008 Service d'oncologie Médicale Traitements en Oncologie Chirurgie Radiothérapie Chimiothérapie cytotoxique Hormonothérapie Thérapies Moléculaires

Plus en détail