Sommaire. Introduction... M.1. II. Méthodologie... M.5

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sommaire. Introduction... M.1. II. Méthodologie... M.5"

Transcription

1

2 LES PROFESSIONNELS DES MARCHES FINANCIERS

3 Sommaire Introduction... M. I. Objectifs de l'étude... M. II. Méthodologie... M.. L enquête en... M.. Echantillonnage... M.6 A. Echantillon... M.6 B. Bases de données... M.8 C. Redressement de l échantillon... M.9. Réalisation du terrain... M. A. Dates de l enquête... M. B. Recueil de l'information... M. C. Contrôle de qualité... M.. Supports publiés... M.. Significativité des résultats... M. 6. Définition des critères de croisement... M.7 III. Tableaux des résultats. Structure de la population.... Tableau récapitulatif des résultats... IV. Annexe Questionnaire LES PROFESSIONNELS DES MARCHES FINANCIERS

4 LES PROFESSIONNELS DES MARCHES FINANCIERS

5 Page M. Introduction L enquête «Les Professionnels des Marchés Financiers» s est déroulée du octobre au 7 décembre. Elle est comparable à l enquête «Les Professionnels des Marchés Financiers» réalisée en 8 ainsi qu à celles des années précédentes. L'étude a été conduite auprès d'un échantillon national constitué de : 9 professionnels de la finance prescripteurs ou décideurs d achat sur les marchés financiers Ce volume présente le dossier technique de l'étude «Les Professionnels des Marchés Financiers», conçue et réalisée sous la direction d'ipsos MediaCT. Le recueil des informations a été confié à la société Ipsos Observer. Le traitement informatique des données a été réalisé par la société Ipsos Observer. Les données de l étude sont disponibles chez SYSPRINT, JFC Informatique et Média et Carthage. LES PROFESSIONNELS DES MARCHES FINANCIERS

6 Page M. LES PROFESSIONNELS DES MARCHES FINANCIERS

7 Page M. I. Objectifs de l étude L objectif de l étude «Les Professionnels des Marchés Financiers» est de fournir aux professionnels de la communication financière un outil marketing et de média-planning permettant d analyser les performances des supports d information générale, économique et financière auprès d une cible stratégique sur le plan de la communication financière : Les professionnels de la finance prescripteurs ou décideurs d achat sur les marchés financiers. L étude vise donc à : Mesurer, auprès de ces cibles, l audience de la presse d information générale et spécialisée, le comportement par rapport aux autres médias; Décrire ces populations en termes : de caractéristiques professionnelles et de modalités d intervention sur les marchés financiers ; de caractéristiques socio-démographiques. LES PROFESSIONNELS DES MARCHES FINANCIERS

8 Page M. LES PROFESSIONNELS DES MARCHES FINANCIERS

9 Page M. II. Méthodologie. L enquête en Les «Professionnels des Marchés Financiers» est proche de l enquête «Les Professionnels des Marchés Financiers 8» : Le principal changement de l édition par rapport à 8 est : Réaménagement de l échantillon : - Diminution du nombre d interviews du Public au profit des autres publics (public notamment). Les autres caractéristiques restent inchangées : Maintien de l univers étudié représenté par les publics suivants : Public : Décideurs dans les grandes entreprises ; Public : Décideurs de la communauté boursière et financière ; Public : Conseillers et gestionnaires pour le compte d une clientèle privée (professionnels et particuliers). Maintien de la taille de l échantillon à 9 interviews. Même mode de recueil : appels téléphoniques. Un terrain toujours confié aux enquêteurs d Ipsos, habitués à la recherche des cibles rares et des professionnels. Un questionnaire assez stable en durée mais réactualisé pour s adapter aux évolutions du secteur : Équipements en téléphone mobile (Smartphone, ipad, ) et fréquence d utilisation des applications mobiles pour trouver des informations économiques et financières. Liste des marchés réactualisée Intention d intervention sur les différents marchés dans les 6 prochains mois Évolution de la consommation des différents médias pendant la crise LES PROFESSIONNELS DES MARCHES FINANCIERS

10 Page M.6 II. Méthodologie. Echantillonnage A. Echantillon La taille de l'échantillon des «Professionnels des Marchés Financiers» est de 9 interviews, ventilées de la façon suivante : 9 professionnels de la finance répartis en publics représentant les diverses catégories de dirigeants et cadres prescripteurs ou décideurs d achat sur les marchés financiers : PUBLIC PUBLIC PUBLIC Décideurs dans les grandes entreprises ( salariés et plus) hors secteur finance / assurance Décideurs de la communauté boursière et financière Conseillers et gestionnaires pour le compte d une clientèle privée 9 interviews interviews interviews Rappel 8 6 interviews interviews interviews LES PROFESSIONNELS DES MARCHES FINANCIERS

11 Page M.7 II. Méthodologie. Echantillonnage Détail de l échantillon Nombre d interviews Effectif PROFESSIONNELS DE LA FINANCE PRESCRIPTEURS OU DECIDEURS D ACHAT SUR LES MARCHES FINANCIERS Public Décideurs dans les entreprises de salariés et plus (hors secteur finance - assurance) Patrons, Cadres d Etat Major, Directeurs financiers, Trésoriers Question filtre : Gérez-vous ou supervisez-vous directement la gestion des actifs financiers ou des valeurs mobilières dans votre entreprise?. oui. non -> Stop Interview 9 7 Public Décideurs de la communauté boursière et financière Patrons et Cadres d Etat Major du secteur banque / assurance et Dirigeants de sociétés de bourse et de sociétés de gestion de 7 portefeuille Cœur de cible :. Gérants OPCVM 6 8. Directeurs des salles de marché. Analystes financiers Directeurs des investissements institutionnels (compagnies d assurance, caisses de retraite et mutuelles) et des sociétés de 8 capital - risque. Sales-Traders Actions et marché obligataire 6 8 Public Conseillers ou gestionnaires pour le compte d une clientèle privée 8. Conseillers financiers indépendants (en libéral) 9. Gestionnaires de portefeuilles privés (en stés de gestion de portefeuille) 96. Gestionnaires de patrimoine/conseillers en gestion de patrimoine (en agences bancaires) 9 LES PROFESSIONNELS DES MARCHES FINANCIERS

12 Page M.8 II. Méthodologie. Echantillonnage B. Bases de données Les interviews et l extrapolation des résultats de l enquête ont été réalisées à partir des sources suivantes : Public Décideurs dans les entreprises de salariés et plus (hors secteur finance - assurance) - INSEE : Fichier Sirène (sièges hors Banques et Assurances) - AGEFI : Le Guide des Etats Majors des grandes entreprises - INSEE : Enquêtes Emplois de à 8 (pour l analyse de l évolution des effectifs par codes professions détaillés) Public Décideurs de la communauté boursière et financière - INSEE : Fichier Sirène (sièges Banques et Assurances) - INSEE : Enquêtes Emplois de à 8 (pour l analyse de l évolution des effectifs par codes professions détaillés) - FICOM : Annuaire de la Gestion de Portefeuille - FICOM : Annuaire des Salles de Marchés - Annuaires des membres FBF (Fédération Bancaire Française) - GISI (Groupe Industrie Services Info) : Fichier des sociétés d assurance - Guide des Sociétés de Capital- Investissement - AMAFI : Association française des marchés financiers - AGEFI : Fichier des analystes financiers Public Conseillers ou gestionnaires pour le compte d une clientèle privée - Annuaire de la Chambre Nationale des Conseils Experts financiers (CNCEF) - FICOM : Annuaire de la Gestion de Portefeuille - INSEE : Fichier Sirène (Banques) LES PROFESSIONNELS DES MARCHES FINANCIERS

13 Page M.9 II. Méthodologie. Echantillonnage C. Redressement de l échantillon Afin de garantir la représentativité des résultats, l échantillon a été contrôlé par l application des critères de redressement suivants : Public et sous public Région et secteur d activité pour le public (Industrie / autres) Région, secteur d activité et taille d entreprise pour les publics et LES PROFESSIONNELS DES MARCHES FINANCIERS

14 Page M. II. Méthodologie. Réalisation du terrain A. Dates de l enquête Le terrain de l enquête s est déroulé du octobre au 7 décembre. B. Recueil de l information Les interviewés ont été interrogés par téléphone sur le lieu de travail. Les interviews ont été réalisées sur système CATI (interrogation téléphonique assistée par ordinateur), du mardi au vendredi, de 9h à 8h pour les professionnels Ces horaires ont pu être modifiés afin d assurer d éventuels rendez-vous. La durée de l interview a été de minutes en. L outil CATI, particulièrement adapté aux études d audience, permet de combiner fiabilité et convivialité. En effet, la gestion automatique des titres et des filtres d une part et l enregistrement simultané des réponses de l interviewé d autre part, renforcent la fiabilité des résultats et facilitent le déroulement du questionnaire ; l enquêteur peut donc se concentrer entièrement sur la qualité de contact avec l interviewé, ce qui rend plus conviviale la passation du questionnaire. Par ailleurs, les terminaux étant directement reliés au central, l outil CATI permet un suivi en temps réel de l avancement du terrain. C. Contrôle de qualité Enquêteurs Les enquêteurs qui étaient en charge de l étude sont particulièrement formés aux études d audience par téléphone. Ils participent en effet aux autres études par téléphone (système CATI) qui ont fait la réputation d Ipsos MediaCT en matière de mesure d audience. Ils sont encadrés par des chefs d équipe dont le rôle est d organiser et de contrôler leur travail. Briefing et contrôles Plusieurs séances de briefing des enquêteurs ont été organisées et des contrôles systématiques des enquêteurs ont été effectués. Par ailleurs, l utilisation du système CATI permet un contrôle précis des prises de rendez-vous, de la durée du questionnaire et des niveaux d audience et ce, aussi bien globalement que par enquêteur. LES PROFESSIONNELS DES MARCHES FINANCIERS

15 Page M. II. Méthodologie. Supports publiés L étude «Les Professionnels des Marchés Financiers» publie les résultats : D une liste courte de supports, accessible dans les tableaux de profil et dans les bandes de médiaplanning. Ces supports ont recueilli au moins interviews sur les indicateurs de référence. D une liste longue de supports (ensemble des supports étudiés), accessible uniquement dans le tableau récapitulatif des résultats d audience. A. Titres de presse LISTE COURTE LISTE LONGUE Quotidiens : Les Echos Les Echos Le Figaro Le Figaro Libération Le Monde Le Monde La Tribune La Tribune Hebdomadaires : Challenges Challenges Money Week / La Vie Financière Money Week / La Vie Financière Le Revenu Le Revenu Valeurs Actuelles Mensuels : Capital Capital Enjeux - Les Echos Enjeux - Les Echos L Entreprise L Entreprise L Expansion L Expansion Management Management Mieux Vivre Votre Argent Mieux Vivre Votre Argent Le Particulier Le Particulier Le Revenu Placements Le Revenu Placements Bimestriel : Investir Magazine Investir Magazine Déduplication d audience : Investir- Le Journal des Finances (*) Investir- Le Journal des Finances (*) (*) Calculée à partir des titres étudiés individuellement LES PROFESSIONNELS DES MARCHES FINANCIERS

16 Page M. II. Méthodologie. Supports publiés B. Chaînes de télévision : LISTE COURTE BFM TV Bloomberg TV International CNBC Euronews I Télé LCI LISTE LONGUE BFM TV Bloomberg TV International CNBC Euronews Fox Business News France I Télé LCI Par ailleurs, sont présentés les résultats de l agrégat «Au moins une chaîne de télévision d information». C. Stations de radio LISTE COURTE LISTE LONGUE BFM Radio BFM Radio Europe Europe France Info France Info France Inter France Inter Radio Classique Radio Classique RMC RMC RTL RTL Par ailleurs, sont présentés les résultats des agrégats : «Au moins une station de radio (parmi la liste étudiée)» «Au moins une station de radio thématique» (BFM Radio / France Info / Radio Classique) «Au moins une station de radio généraliste» (Europe / France Inter / RMC / RTL) LES PROFESSIONNELS DES MARCHES FINANCIERS

17 Page M. II. Méthodologie. Supports publiés D. Sites Internet : LISTE COURTE LISTE LONGUE AOL / finance (aol.fr) bfmtv.com bfmtv.com boursier.com boursier.com boursorama.com boursorama.com capital.fr capital.fr google / finance google / finance investir.fr investir.fr jdf.com (Journal des Finances) jdf.com (Journal des Finances) latribune.fr latribune.fr lefigaro.fr lefigaro.fr lefigaro.fr / rubriques économiques et financières lefigaro.fr / rubriques économiques et financières lemonde.fr lemonde.fr lemonde.fr / rubriques économiques et financières lemonde.fr / rubriques économiques et financières lerevenu.com lerevenu.com lesechos.fr lesechos.fr moneyweek.fr moneyweek.fr MSN / finance (msn.fr) orange / finance (orange.fr) orange / finance (orange.fr) radiobfm.com radiobfm.com votreargent.fr yahoo / finance (yahoo.fr) yahoo / finance (yahoo.fr) LES PROFESSIONNELS DES MARCHES FINANCIERS

18 Page M. II. Méthodologie. Supports publiés E. Marque média Les marques media suivantes ont été constituées sur les «Les Professionnels des Marchés Financiers» : marques Quotweb : lecteurs moins de 8 jours de quotidien ou visiteurs moins de 8 jours de site Internet. QuotWeb Les Echos (Les Echos lesechos.fr) QuotWeb La Tribune (La Tribune latribune.fr) QuotWeb Le Figaro (Le Figaro lefigaro.fr) QuotWeb Le Monde (Le Monde lemonde.fr) marques MagWeb 8 jours : lecteurs moins de 8 jours de magazine ou visiteurs moins de 8 jours de site Internet. MagWeb 8 jours Investir (Investir investir.fr) MagWeb 8 jours Le Journal des Finances (Le Journal des Finances jdf.com) MagWeb 8 jours Money Week / La Vie Financière (Money Week / La Vie Financière moneyweek.fr) MagWeb 8 jours Le Revenu (Le Revenu lerevenu.com) 6 marques MagWeb jours : lecteurs moins de jours de magazine ou visiteurs moins de jours de site Internet. MagWeb jours Capital (Capital capital.fr) MagWeb jours Investir (Investir Investir Magazine investir.fr) MagWeb jours Le Journal des Finances (Le Journal des Finances jdf.com) MagWeb jours Money Week / La Vie Financière (Money Week / La Vie Financière moneyweek.fr) MagWeb jours Mieux Vivre Votre Argent (Mieux Vivre Votre Argent votreargent.fr) MagWeb jours Le Revenu (Le Revenu Le Revenu Placements - lerevenu.com) Ces marques média sont présentes à la fois sur les listes courte et longue. LES PROFESSIONNELS DES MARCHES FINANCIERS

19 Page M. II. Méthodologie. Significativité des résultats de l enquête Significativité des résultats de l enquête Tout sondage, quelle que soit la taille de l échantillon observé, comporte des aléas statistiques, que l on peut mesurer par le calcul des intervalles de confiance. La significativité est fonction de variables : La taille de l'échantillon ; Le pourcentage de pénétration constaté dans l'enquête. Les résultats ne sont significatifs qu'à l'intérieur de "l'intervalle de confiance". Ainsi, pour s'assurer de la significativité d'un résultat des «Professionnels des Marchés Financiers», il convient de suivre la démarche suivante : Calculer la marge d'erreur à partir de la formule suivante : Pénétrationx( Pénétration) Effectif.de.la.cible.choisie(en.nombre.d'interviews) Additionner la marge d'erreur, ainsi obtenue, à la pénétration du titre à vérifier, pour obtenir la "borne supérieure" ; Soustraire la marge d'erreur de cette même pénétration pour obtenir la "borne inférieure". L'intervalle de confiance est défini comme l'intervalle entre la "borne supérieure" et la "borne inférieure". Remarque : Il est essentiel de considérer l'effectif de la cible choisie pour établir la significativité des résultats. LES PROFESSIONNELS DES MARCHES FINANCIERS

20 Page M.6 II. Méthodologie. Significativité des résultats Exemples de calcul de l intervalle de confiance Exemple : Titre X avec une pénétration de, auprès de l ensemble des Décideurs Financiers professionnels (soit 9 interviews).,x(,) =, 9 L intervalle de confiance se situe donc entre : 8, et, (exprimé en pénétration) et lecteurs (exprimé en effectif extrapolé) Exemple : Titre X avec une pénétration de, auprès d individus appartenant à la cible des conseillers ou gestionnaires pour le compte d une clientèle privée (public ), soit interviews, x(,) =,6 L intervalle de confiance se situe donc entre : 7,6 et,8 (exprimé en pénétration) 9 et 7 (exprimé en effectif extrapolé) LES PROFESSIONNELS DES MARCHES FINANCIERS

21 Page M.7 II. Méthodologie 6. Définition des critères de croisement Cette note a pour objet de pallier le caractère nécessairement elliptique des libellés, en définissant précisément la façon dont ont été construits les principaux critères utilisés dans ce volume. Elle fait référence au questionnaire figurant en annexe de ce volume. Les reformulations, compléments ou nouveaux items par rapport à l édition 8 sont signalés en caractère gras italique. BASE = Ensemble I- CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES Sexe...S Age...S Région...S II- CARACTERISTIQUES DE L ENTREPRISE Secteur d activité...c7bis Taille de l entreprise...c8-ap7 Chiffre d affaires de l entreprise...ap8 III- OPERATIONS SUR LES MARCHES FINANCIERS Base = Opérateur sur au moins marché Marchés d intervention...ap Places boursières d intervention...ap Types de marchés d intervention...ap Réactualisation de la liste des marchés Types de marchés envisagés dans les 6 prochains mois... APbis Nouvelle question Base = Opère sur les marchés d actions du marché français Marchés d intervention dans le cadre des opérations sur les actions...ap8 IV- RESPONSABILITES Base = Opérateur sur au moins un marché Montant des capitaux gérés...ap LES PROFESSIONNELS DES MARCHES FINANCIERS

22 Page M.8 II. Méthodologie 6. Définition des critères de croisement NB : LES CRITERES SUIVANTS ONT ETE POSES UNIQUEMENT AUX CIBLES DES PUBLICS ET Base = Opérateur sur au moins un marché Capitaux gérés pour le compte de...ap Base = gèrent pour le compte d entreprises Montant des capitaux gérés pour le compte d'entreprises...ap6 Tranche «millions à milliard d» remplacée par tranches : «à 6 millions d» et «6 millions à milliard d» Base = gèrent pour le compte de particuliers Montant des capitaux gérés pour le compte de particuliers...ap7 Tranche «millions à milliard d» remplacée par tranches : «à 6 millions d» et «6 millions à milliard d» BASE = Ensemble V- SOURCES D INFORMATION Sources d information prioritaire dans le cadre de la gestion de votre portefeuille de valeurs mobilières : en premier...um nouveaux items rajoutés Consommation en information économique et financière par media pendant la crise...umbis Nouvelle question Accès aux chaînes de télévision du câble, du satellite ou de la TNT sur le lieu de travail (TV ou écran d ordinateur)...t Légère modification du libellé Consultation de bibliothèques de données en ligne...um Bibliothèques de données en ligne consultées...um Rajout de «Boursorama» LES PROFESSIONNELS DES MARCHES FINANCIERS

23 Page M.9 II. Méthodologie 6. Définition des critères de croisement VI- UTILISATION D INTERNET Fréquence d utilisation d Internet pour s informer sur l actualité financière ou gérer les placements financiers...i Rajout de «votre terminal mobile» dans la question Equipements disposant d applications Internet mobile...i Nouvelle question BASE =Dispose d au moins un équipement Fréquence de consultation d informations économiques et financières sur des applications Internet mobile... Ibis Nouvelle question BASE = Utilisateurs d Internet pour s informer sur l actualité financière ou gérer les placements financiers Usages d Internet pour s informer sur l actualité financière ou gérer les placements financiers : Rég. + occ....i Usages d Internet pour s informer sur l actualité financière ou gérer les placements financiers : Régulièrement...I Fréquence de consultation des sites pour s informer sur l actualité financière ou gérer les placements financiers : rég. + occ....i Rajout de «votre terminal mobile» dans la question nouveaux items rajoutés Fréquence de consultation des sites pour s informer sur l actualité financière ou gérer les placements financiers : régulièrement....i Rajout de «votre terminal mobile» dans la question nouveaux items rajoutés LES PROFESSIONNELS DES MARCHES FINANCIERS

24 LES PROFESSIONNELS DES MARCHES FINANCIERS

25 LES PROFESSIONNELS DES MARCHES FINANCIERS III. Tableaux de résultats

26 LES PROFESSIONNELS DES MARCHES FINANCIERS

27 Page Structure de la population LES PROFESSIONNELS DES MARCHES FINANCIERS

28 Page STRUCTURE DE LA POPULATION ENSEMBLE brut eff. % 9 PROFESSIONNELS DES MARCHES FINANCIERS DECIDEURS ENSEMBLE GRANDES ENTREPRISES (hors finance, assurance) pondéré % 78 brut eff. % 9 pondéré % 7 I - CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES SEXE Homme Femme AGE 8- ans -9 ans ans et plus REGION IDF Province II - CARACTERISTIQUES DE L ENTREPRISE SECTEUR D ACTIVITE Industrie Banque Assurances Autres organismes financiers Autres TAILLE DE L ENTREPRISE Moins de salariés De à 9 sal De à 99 sal De à 99 sal De à 999 sal De à 999 sal sal et + CHIFFRE D AFFAIRES DE L ENTREPRISE Moins de. millions d Euros De. à 7. millions d Euros De 7. à millions d Euros De à 7 millions d Euros De 7 à millions d Euros De à millions d Euros millions d Euros et plus III - OPERATIONS SUR LES MARCHES FINANCIERS Base : Opérateur sur au moins un marché MARCHES D INTERVENTION Marché financier français Marché financier étranger PLACES BOURSIERES D INTERVENTION Paris Autres places européennes de NYSE-Euronext Londres Autres places européennes Etats-Unis Japon Pays de l Est Chine Pays émergents (Asie hors Japon et Chine, Amérique du Sud...) Autres places IPSOS MEDIACT - LES PROFESSIONNELS DES MARCHES FINANCIERS

29 Page STRUCTURE DE LA POPULATION ENSEMBLE COMMUNAUTE BOURSIERE & FINANCIERE brut eff. % PROFESSIONNELS DES MARCHES FINANCIERS pondéré % 9 COMMUNAUTE BOURSIERE & FINANCIERE (hors cadres d état-major) brut eff. % pondéré % 9 CONSEILLERS ET GESTIONNAIRES brut eff. % pondéré % 8 I - CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES SEXE Homme Femme AGE 8- ans -9 ans ans et plus REGION IDF Province II - CARACTERISTIQUES DE L ENTREPRISE SECTEUR D ACTIVITE Industrie Banque Assurances Autres organismes financiers Autres TAILLE DE L ENTREPRISE Moins de salariés De à 9 sal De à 99 sal De à 99 sal De à 999 sal De à 999 sal sal et + CHIFFRE D AFFAIRES DE L ENTREPRISE Moins de. millions d Euros De. à 7. millions d Euros De 7. à millions d Euros De à 7 millions d Euros De 7 à millions d Euros De à millions d Euros millions d Euros et plus III - OPERATIONS SUR LES MARCHES FINANCIERS Base : Opérateur sur au moins un marché MARCHES D INTERVENTION Marché financier français Marché financier étranger PLACES BOURSIERES D INTERVENTION 6 Paris 9 Autres places européennes de NYSE-Euronext 79 Londres 7 Autres places européennes 79 Etats-Unis Japon 7 Pays de l Est 6 Chine Pays émergents (Asie hors Japon et Chine, Amérique du Sud...) 8 Autres places IPSOS MEDIACT - LES PROFESSIONNELS DES MARCHES FINANCIERS

30 Page STRUCTURE DE LA POPULATION Base : Opérateur sur au moins un marché brut eff. % 6 PROFESSIONNELS DES MARCHES FINANCIERS DECIDEURS ENSEMBLE GRANDES ENTREPRISES (hors finance, assurance) pondéré % 9 brut eff. % 69 pondéré % III - OPERATIONS SUR LES MARCHES FINANCIERS (SUITE) TYPES DE MARCHES FINANCIERS D INTERVENTION Actions Les marchés optionnels Obligations Placements monétaires SICAV, FCP non monétaires Warrants, certificats Trackers, ETF Le Forex (marché des changes / devises) Les CFD (Contract For Difference) Contrats à terme (Future,...) Autres marchés (matières premières,...) Un seul type de marché Plusieurs types de marché TYPES DE MARCHES FINANCIERS ENVISAGE D INTERVENIR DANS LES 6 MOIS Les actions Les marches optionnels Les obligations Placements monetaires SICAV, FCP non monetaires Les Warrants, les certificats Trackers, ETF Le Forex (marché des changes / devises) Les CFD (Contract For Difference) Contrats à terme (Future,...) Autres marchés (matières premières,...) Un seul type de marché Plusieurs types de marché Base : Si intervention sur les actions sur le marche francais MARCHES D INTERVENTION DANS LE CADRE DES OPERATIONS SUR LES ACTIONS Eurolist, compartiment A Eurolist, compartiment B Eurolist, compartiment C Alternext Marché libre Valeurs étrangères IV - RESPONSABILITES Base : Opérateur sur au moins un marché MONTANT DES CAPITAUX GERES Moins de millions d Euros De à millions d Euros De à millions d Euros De à millions d Euros De millions à milliard d Euros De à milliards d Euros milliards d Euros et plus IPSOS MEDIACT - LES PROFESSIONNELS DES MARCHES FINANCIERS

31 Page STRUCTURE DE LA POPULATION Base : Opérateur sur au moins un marché COMMUNAUTE BOURSIERE & FINANCIERE brut eff. % 7 PROFESSIONNELS DES MARCHES FINANCIERS pondéré % 68 COMMUNAUTE BOURSIERE & FINANCIERE (hors cadres d état-major) brut eff. % 67 pondéré % CONSEILLERS ET GESTIONNAIRES brut eff. % pondéré % III - OPERATIONS SUR LES MARCHES FINANCIERS (SUITE) TYPES DE MARCHES FINANCIERS D INTERVENTION Actions Les marchés optionnels Obligations Placements monétaires SICAV, FCP non monétaires Warrants, certificats Trackers, ETF Le Forex (marché des changes / devises) Les CFD (Contract For Difference) Contrats à terme (Future,...) Autres marchés (matières premières,...) Un seul type de marché Plusieurs types de marché TYPES DE MARCHES FINANCIERS ENVISAGE D INTERVENIR DANS LES 6 MOIS Les actions Les marches optionnels Les obligations Placements monetaires SICAV, FCP non monetaires Les Warrants, les certificats Trackers, ETF Le Forex (marché des changes / devises) Les CFD (Contract For Difference) Contrats à terme (Future,...) Autres marchés (matières premières,...) Un seul type de marché Plusieurs types de marché Base : Si intervention sur les actions sur le marche francais MARCHES D INTERVENTION DANS LE CADRE DES OPERATIONS SUR LES ACTIONS Eurolist, compartiment A Eurolist, compartiment B Eurolist, compartiment C Alternext Marché libre Valeurs étrangères IV - RESPONSABILITES Base : Opérateur sur au moins un marché MONTANT DES CAPITAUX GERES Moins de millions d Euros De à millions d Euros De à millions d Euros De à millions d Euros De millions à milliard d Euros De à milliards d Euros milliards d Euros et plus CAPITAUX GERES POUR LE COMPTE DE... D une clientèle d entreprises D une clientèle de particuliers D un autre type de clientèle De votre entreprise Pour votre compte personnel Autre Base : Gèrent pour le compte d entreprises MONTANT DES CAPITAUX GERES POUR LE COMPTE D ENTREPRISES Moins de millions d euros De à millions d euros millions d euros et plus Base : Gèrent pour le compte de particuliers MONTANT DES CAPITAUX GERES POUR LE COMPTE DE PARTICULIERS Moins de millions d euros De à millions d euros millions d euros et plus IPSOS MEDIACT - LES PROFESSIONNELS DES MARCHES FINANCIERS

32 Page 6 STRUCTURE DE LA POPULATION ENSEMBLE brut eff. % 9 PROFESSIONNELS DES MARCHES FINANCIERS DECIDEURS ENSEMBLE GRANDES ENTREPRISES (hors finance, assurance) pondéré % 78 brut eff. % 9 pondéré % 7 V - SOURCES D INFORMATION SOURCES D INFORMATION PRIORITAIRE DANS LE CADRE DE LA GESTION DE VOTRE PORTEFEUILLE DE VALEURS MOBILIERES : EN PREMIER Disposer d analyses de fond La presse La radio La télévision Internet Anticiper les événements économiques et financiers La presse La radio La télévision Internet Evaluer la situation d une entreprise sur son marché La presse La radio La télévision Internet Evaluer les risques et les opportunités d un secteur d activité La presse La radio La télévision Internet Consulter les cours de la bourse La presse La radio La télévision Internet Evaluer les performances des valeurs mobilières détenues La presse La radio La télévision Internet Etre alerté a propos d événements significatifs La presse La radio La télévision Internet Consulter l actualité financière des sociétés cotées La presse La radio La télévision Internet Disposer de conseils et de recommandations La presse La radio La télévision Internet Suivre l évolution d une séance boursière La presse La radio La télévision Internet CONSOMMATION EN INFORMATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE PAR MEDIA PENDANT LA CRISE La presse A augmenté A Diminué Est stable La radio A augmenté A Diminué Est stable La télévision A augmenté A Diminué Est stable L Internet fixe A augmenté A Diminué Est stable L Internet mobile (sites ou applications) A augmenté A Diminué Est stable ACCES AUX CHAINES DE TELEVISION DU CABLE, DU SATELLITE OU DE LA TNT SUR LE LIEU DE TRAVAIL (TV OU ECRAN D ORDINATEUR) Oui IPSOS MEDIACT - LES PROFESSIONNELS DES MARCHES FINANCIERS

Sommaire. Introduction... M.1. II. Méthodologie... M.5. 1. L enquête en 2011... M.5

Sommaire. Introduction... M.1. II. Méthodologie... M.5. 1. L enquête en 2011... M.5 Sommaire Introduction... M.1 I. Objectifs de l'étude... M.3 II. Méthodologie... M.5 1. L enquête en 2011... M.5 2. Echantillonnage... M.6 A. Echantillon... M.6 B. Bases de données... M.6 C. Extrapolation

Plus en détail

ETUDE SUR LE PROFIL DU LECTORAT DU PETIT BULLETIN

ETUDE SUR LE PROFIL DU LECTORAT DU PETIT BULLETIN ETUDE SUR LE PROFIL DU LECTORAT DU PETIT BULLETIN SYNTHESE Ipsos Octobre 2005 Pour tous renseignements : Edition de Lyon : 3, rue du Garet BP 1130 69 203 Lyon cedex 01 Tél. : 04 72 00 10 20 Fax : 04 72

Plus en détail

Sondage Émission TV «Combien çà coûte» Émission Février 2005 Les Français et la Saint-Valentin

Sondage Émission TV «Combien çà coûte» Émission Février 2005 Les Français et la Saint-Valentin Sondage Émission TV «Combien çà coûte» Émission Février 005 Les Français et la Saint-Valentin Contexte et méthodologie Dans le cadre d une nouvelle émission télévisée «Combien çà coûte» animée par Jean-Pierre

Plus en détail

INFOGRAPHIES REC+ DECEMBRE 2013

INFOGRAPHIES REC+ DECEMBRE 2013 INFOGRAPHIES REC+ DECEMBRE 2013 DONNEES SOUS EMBARGO JUSQU AU 20 DECEMBRE 2013 A 05H00 GfK 2013 GfK 2013 REC+ Décembre 2013 1 Activités culturelles pratiquées GfK 2013 REC+ Décembre 2013 2 Les Français

Plus en détail

FD/JF N 110979 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Laure Bonneval Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour

FD/JF N 110979 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Laure Bonneval Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour FD/JF N 110979 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Laure Bonneval Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com pour Les Français et les écrans numériques Résultats détaillés Décembre 2012 Sommaire - 1 -

Plus en détail

PME, Internet et e-learning

PME, Internet et e-learning PME, Internet et e-learning OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris De : Alexandre Mutter, Thierry Chalumeau, Matthieu Cassan OpinionWay CGPME Novembre 2011 Sommaire Contexte et objectifs p3

Plus en détail

Étude Pré-salon auprès des investisseurs décideurs actifs

Étude Pré-salon auprès des investisseurs décideurs actifs Étude Pré-salon auprès des investisseurs décideurs actifs L investissement boursier - Octobre 2011 - A: INFOPRO Communications De: OpinionWay Charles-Henri d Auvigny / Philippe Le Magueresse / Pascal Novais

Plus en détail

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants :

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : Le commerce en France : 750 000 entrepreneurs 2 millions de personnes 343 milliards d euros de chiffre d affaires Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : 167 000 adhérents La plus grande organisation

Plus en détail

S informer sur. L investissement en OPCVM : SICAV et FCP

S informer sur. L investissement en OPCVM : SICAV et FCP S informer sur L investissement en OPCVM : SICAV et FCP Septembre 2011 Autorité des marchés financiers L investissement en OPCVM : SICAV et FCP Sommaire Quels sont les avantages d un placement en OPCVM?

Plus en détail

SATISFACTION INTERROGATION ENQUÊTE SUJET CROISée DéVELOPPEMENT employeurs SENIOR / salariés VIE D ENTREPRISE SALAIRe SERVICE

SATISFACTION INTERROGATION ENQUÊTE SUJET CROISée DéVELOPPEMENT employeurs SENIOR / salariés VIE D ENTREPRISE SALAIRe SERVICE OBSERVATOIRE ENQUÊTE ANALYSE ENTREPRISE CADRE EMPLOYéS PME ACTIVITé FORMATION EMPLOI CHEF D ENTREPRISE QUESTION SATISFACTION INTERROGATION SUJET DéVELOPPEMENT SENIOR VIE D ENTREPRISE évolution ACTIon FEMMES

Plus en détail

Observatoire de l Auto-Entrepreneur. 2 e vague Février 2010

Observatoire de l Auto-Entrepreneur. 2 e vague Février 2010 Observatoire de l Auto-Entrepreneur 2 e vague Février 2010 Contexte Après plus d un an du lancement du régime de l Auto-Entrepreneur, plus de 320 000 personnes s'y sont inscrites. Ce succès quantitatif

Plus en détail

Étude des Actionnaires Individuels Actifs investissant dans les WARRANTS. Octobre 2007

Étude des Actionnaires Individuels Actifs investissant dans les WARRANTS. Octobre 2007 Étude des Actionnaires Individuels Actifs investissant dans les WARRANTS Octobre 2007 15/11/2007 1 Résultats 1. Profil des investisseurs Warrants interrogés page 5 Sexe, âge, région des investisseurs Warrants

Plus en détail

Les Français et le courrier publicitaire. Rapport

Les Français et le courrier publicitaire. Rapport Les Français et le courrier publicitaire Rapport Sommaire 1. Présentation de l'étude 2. Principaux enseignements 3. Résultats détaillés 4. Les habitudes en termes de courrier 5. Appréciation des différents

Plus en détail

La Qualité des données de cadrage. Jérôme NERAUDAU Directeur Etudes & Méthodes Scientifiques

La Qualité des données de cadrage. Jérôme NERAUDAU Directeur Etudes & Méthodes Scientifiques La Qualité des données de Jérôme NERAUDAU Directeur Etudes & Méthodes Scientifiques Sommaire La qualité des données de I Les données INSEE a) Les différentes sources utilisables b) La mise au point d une

Plus en détail

Étude des Actionnaires Individuels Actifs investissant dans les TRACKERS. Octobre 2007

Étude des Actionnaires Individuels Actifs investissant dans les TRACKERS. Octobre 2007 Étude des Actionnaires Individuels Actifs investissant dans les TRACKERS Octobre 2007 30/01/2008 1 Méthodologie Méthodologie : étude quantitative réalisée par téléphone auprès de 800 actionnaires particuliers,

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI

Observatoire de la performance des PME-ETI Observatoire de la performance des PME-ETI 36 ème édition Avril 2014 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. Charles-Henri d Auvigny, Matthieu Cassan, Emmanuel Kahn & pour Méthodologie Méthodologie

Plus en détail

Etude sur la consommation de musique en ligne. Septembre 2011

Etude sur la consommation de musique en ligne. Septembre 2011 Etude sur la consommation de musique en ligne Septembre 2011 1 Introduction et méthodologie 2 2 Contexte et objectifs (1/2) Dans le cadre de sa mission de contrôle, de suivi et d encouragement de l offre

Plus en détail

Une puissance indiscutable sur les publics les plus influents des marchés

Une puissance indiscutable sur les publics les plus influents des marchés Une puissance indiscutable sur les publics les plus influents des marchés Présentation des sites Puissance du couplage Offre publicitaire Le rendez-vous quotidien des décideurs La finance expertisée par

Plus en détail

S informer sur. L investissement en OPC : SICAV et FCP

S informer sur. L investissement en OPC : SICAV et FCP S informer sur L investissement en OPC : SICAV et FCP Autorité des marchés financiers L investissement en OPC : SICAV et FCP Sommaire Quels sont les avantages d un placement en OPC? 03 Comment choisir

Plus en détail

Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire. Septembre 2013

Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire. Septembre 2013 Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire Septembre 2013 1 Note méthodologique Etude réalisée pour : Wincor Nixdorf Echantillon : Echantillon de 1001 personnes, représentatif de la population

Plus en détail

A PLUS FINANCE. Les épargnants sont-ils prêts à investir dans les PME? Quel impact pour les mesures «Breton»? 27 septembre 2005. Département Finance

A PLUS FINANCE. Les épargnants sont-ils prêts à investir dans les PME? Quel impact pour les mesures «Breton»? 27 septembre 2005. Département Finance Les épargnants sont-ils prêts à investir dans les PME? Quel impact pour les mesures «Breton»? 27 septembre 2005 Philippe TABOUIS / Niels COURT-PAYEN Contacts TNS Sofres Frédéric CHASSAGNE / Gaspard VERDIER

Plus en détail

L épargne réglementée, grande gagnante de la crise?

L épargne réglementée, grande gagnante de la crise? L épargne réglementée, grande gagnante de la crise? Critères de choix et perception des produits d épargne 17 novembre 2009 Contacts BVA Xavier PACILLY xavier.pacilly@bva.fr 01 71 16 88 55 Juliette PETROU

Plus en détail

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques - Juillet 2010 Méthodologie Méthodologie : Cette étude a été menée dans le cadre de l'omcapi, l'enquête périodique multi-clients de l'ifop, réalisée

Plus en détail

Etude sur l équipement des TPE / PME. en complémentaire santé

Etude sur l équipement des TPE / PME. en complémentaire santé Département Évaluation des Politiques Sociales Etude sur l équipement des TPE / PME en complémentaire santé Synthèse des résultats Léopold GILLES Pauline JAUNEAU Juillet 2012 1 Contexte et objectifs Dans

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME pour Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 18 - Mai 2013 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 401 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

Les entreprises françaises face au défi du. mobile!"#$!"%&'(#&!"#$%&$'#()&'!$*($'#+,$(!'(*'!-(.++./$(

Les entreprises françaises face au défi du. mobile!#$!%&'(#&!#$%&$'#()&'!$*($'#+,$(!'(*'!-(.++./$( Les entreprises françaises face au défi du mobile!"#$!"%&'(#&!"#$%&$'#()&'!$*($'#+,$(!'(*'!-(.++./$( Objectifs de l étude Comprendre la perception et les usages des mobinautes français, et plus spécifiquement!

Plus en détail

VIE PROFESSIONNELLE ET VIE PRIVEE DE PLUS EN PLUS IMBRIQUEES DE NOUVELLES OPPORTUNITES POUR LES MEDIAS?

VIE PROFESSIONNELLE ET VIE PRIVEE DE PLUS EN PLUS IMBRIQUEES DE NOUVELLES OPPORTUNITES POUR LES MEDIAS? VIE PROFESSIONNELLE ET VIE PRIVEE DE PLUS EN PLUS IMBRIQUEES DE NOUVELLES OPPORTUNITES POUR LES MEDIA? et 13,5 millions de «medi@ctifs»* en France * actifs connectés à internet sur leur lieu de travail

Plus en détail

Des épargnants concernés et exigeants, en quête de repères. Natixis Épargne Financière TNS Sofres

Des épargnants concernés et exigeants, en quête de repères. Natixis Épargne Financière TNS Sofres Des épargnants concernés et exigeants, en quête de repères Natixis Épargne Financière TNS Sofres Sommaire 1. Contexte : forte sensibilité au risque et vigilance dans le choix des placements 2. Des épargnants

Plus en détail

Dispositif de promotion, communication & marketing de recrutement à l occasion de TRANSFAIR 2015.

Dispositif de promotion, communication & marketing de recrutement à l occasion de TRANSFAIR 2015. Dispositif de promotion, communication & marketing de recrutement à l occasion de TRANSFAIR 2015. Principe de collaboration A l occasion de la 1 ère édition TRANSFAIR, le Groupe Les Echos propose d associer

Plus en détail

Les Français, les entreprises et la bourse

Les Français, les entreprises et la bourse Les Français, les entreprises et la bourse Etude auprès des Français OpinionWay 15 place de la République 75 003 Paris Mai 2014 Méthodologie Méthodologie Echantillon de dont : 1070 représentatives de la

Plus en détail

La perception de l ISR par les Français

La perception de l ISR par les Français La perception de l ISR par les Français Principaux résultats 6 ème enquête Ipsos pour EIRIS & FIR Septembre 2015 L enquête Enquête nationale conduite en ligne par Ipsos MORI du 04 au 08 septembre 2015

Plus en détail

Les connaissances économiques des Français. Novembre 2009

Les connaissances économiques des Français. Novembre 2009 Les connaissances économiques des Français Novembre 2009 Sommaire 1. Un quizz inédit pour mesurer les connaissances économiques des Français 2. Quel est le niveau de connaissances économiques des Français?

Plus en détail

Le recrutement des cadres :

Le recrutement des cadres : pour ACE Association des Conseils en Communication pour l Emploi animé par Le recrutement des cadres : réalités et perspectives des entreprises Le 24 Juin 2003 Sommaire 1. Note méthodologique 2. Structure

Plus en détail

pour La formation professionnelle vue par les salariés

pour La formation professionnelle vue par les salariés pour La formation professionnelle vue par les salariés Introduction Quelle est la vision des salariés sur la formation continue : quel est leur bilan sur 2009? Quelles sont leurs priorités pour 2010? Comment

Plus en détail

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite CECOP Centre d études et de connaissances sur l opinion publique Les Français, leur épargne et leur retraite FD/EP N 113015 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Esteban Pratviel Département Opinion et Stratégies

Plus en détail

Étude Pré-salon auprès des investisseurs décideurs actifs

Étude Pré-salon auprès des investisseurs décideurs actifs Étude Pré-salon auprès des investisseurs décideurs actifs - Novembre 2012 - OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris Tél : 01 78 94 90 00 Méthodologie Méthodologie CIBLE : INVESTISSEURS DECIDEURS

Plus en détail

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures Sondage Ifop pour la Fédération nationale de la presse spécialisée Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume

Plus en détail

Baromètre Direct Assurance des cyberconsommateurs

Baromètre Direct Assurance des cyberconsommateurs Baromètre Direct Assurance des Cyberconsommateurs DIRECT ASSURANCE Baromètre Direct Assurance des cyberconsommateurs Février 2011 Paris Toronto Shanghaï Buenos Aires Connection creates value Méthodologie

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 7 ème édition juin 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 7 ème édition juin 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 7 ème édition juin 2011 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

Campagne nationale de prévention des chutes au domicile des seniors

Campagne nationale de prévention des chutes au domicile des seniors Campagne nationale de prévention des chutes au domicile des seniors Sondage sur la perception du danger et la volonté d équipement du domicile des plus de 70 ans Embargo : 6 octobre 2011 12h00 Enquête

Plus en détail

EURONEXT.LIFFE. Options et Futures : usage et attitudes des investisseurs individuels. Principaux résultats. Département Finance EURONEXT.

EURONEXT.LIFFE. Options et Futures : usage et attitudes des investisseurs individuels. Principaux résultats. Département Finance EURONEXT. EURONEXT.LIFFE Options et Futures : usage et attitudes des investisseurs individuels Principaux résultats EURONEXT.LIFFE Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Gaspard VERDIER / Véronique

Plus en détail

COMMUNIQUÉ PRESSE CIM DATE 22/04/2015

COMMUNIQUÉ PRESSE CIM DATE 22/04/2015 COMMUNIQUÉ PRESSE CIM DATE 22/04/2015 Nouvelle étude CIM sur les habitudes de vision sur des nouveaux écrans Les Belges n ont jamais autant regardé de contenu TV. Le CIM, responsable pour les études d

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE MARDI 22 OCTOBRE 2013

CONFERENCE DE PRESSE MARDI 22 OCTOBRE 2013 22 et 23 novembre 2013 CONFERENCE DE PRESSE MARDI 22 OCTOBRE 2013 «Le comportement d épargne des français et des investisseurs actifs & leur perception des dispositifs visant à promouvoir le financement

Plus en détail

Médias360 Les Chiffres-Clés de la Convergence 2009

Médias360 Les Chiffres-Clés de la Convergence 2009 Médias360 Les Chiffres-Clés de la Convergence 2009 LES DERNIERES TENDANCES MEDIAS ET NUMERIQUES Département Télécoms Cinéma et Comportements Médias Sommaire Contexte et Objectifs...3 Contenu du dossier...4

Plus en détail

Étude sur les pratiques déclaratives des TPE. Novembre 2010. OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél.

Étude sur les pratiques déclaratives des TPE. Novembre 2010. OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél. Étude sur les pratiques déclaratives des TPE. Novembre 2010 OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél. : 01 78 94 90 00 1 Contexte et Objectifs Le Gip-Mds a souhaité mesurer d abord la pratique

Plus en détail

M A R S O U I N - I N D I C A T E U R C I T O Y E N S -

M A R S O U I N - I N D I C A T E U R C I T O Y E N S - M A R S O U I N - I N D I C A T E U R C I T O Y E N S - Remarque : les NSP et RR ne sont jamais à citer sauf si cela est précisé Bonjour madame, monsieur, Je suis XXX de l institut de sondages XXX. Nous

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 11 ème édition Novembre 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 11 ème édition Novembre 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 11 ème édition Novembre 2011 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

FD/AM N 1-18325 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Adeline Merceron Tél : 01 45 84 14 44 adeline.merceron@ifop.com. pour

FD/AM N 1-18325 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Adeline Merceron Tél : 01 45 84 14 44 adeline.merceron@ifop.com. pour FD/AM N 1-18325 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Adeline Merceron Tél : 01 45 84 14 44 adeline.merceron@ifop.com pour Les Français et leur de santé Résultats détaillés Février 2010 Sommaire - 1 - La méthodologie...

Plus en détail

18 mars 2011 Nobody s Unpredictable

18 mars 2011 Nobody s Unpredictable Notoriété et usage du Livre Numérique 18 mars 2011 Nobody s Unpredictable Objectifs Mesurer la notoriété du Livre Numérique au sein de la population française Mesurer sa lecture, décrire le profil des

Plus en détail

Extraits de résultats

Extraits de résultats Extraits de résultats L étude Profiling Une mesure du profil détaillé des visiteurs de vos sites Internet Plus de 200 critères de qualification profil perso & pro, usages du web, style de vie, consommation

Plus en détail

PUBLICITÉ COMMERCIALE

PUBLICITÉ COMMERCIALE 2005 TARIFS 2005 PUBLICITÉ COMMERCIALE http://www.mondepub.fr Un Monde en 7 séquences 1 INTERNATIONAL Union Européenne 2 FRANCE 3 SOCIÉTÉ Régions Politique étrangère, questions stratégiques et problématique

Plus en détail

Les Français et la publicité sur les Réseaux Sociaux

Les Français et la publicité sur les Réseaux Sociaux Les Français et la publicité sur les Réseaux Sociaux Octobre 2013 1 1 La méthodologie 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : Generix Echantillon : Echantillon de 1006 personnes représentatif de la

Plus en détail

Deux ans après le dégonflement de la bulle spéculative, où en sont les actionnaires individuels?

Deux ans après le dégonflement de la bulle spéculative, où en sont les actionnaires individuels? Deux ans après le dégonflement de la bulle spéculative, où en sont les actionnaires individuels? Novembre 2003 DEXIA Françoise LEFEBVRE / Marie-Anne DELOEIL Contacts TNS Sofres : Département Communication

Plus en détail

SONDAGE LES FRANCAIS ET LES SPORTS MECANIQUES. Nobody s Unpredictable

SONDAGE LES FRANCAIS ET LES SPORTS MECANIQUES. Nobody s Unpredictable SONDAGE LES FRANCAIS ET LES SPORTS MECANIQUES Nobody s Unpredictable Méthodologie Cible : Individus âgés de 15 ans et plus Taille d échantillon : Réalisation d une vague d omnibus soit un échantillon de

Plus en détail

Etude de Satisfaction auprès des acquéreurs & vendeurs des réseaux adhérents Février 2013

Etude de Satisfaction auprès des acquéreurs & vendeurs des réseaux adhérents Février 2013 Etude de Satisfaction auprès des acquéreurs & vendeurs des réseaux adhérents Février 2013 Contacts BVA Xavier PACILLY Emilie CHARASSON Contacts SYREMI Jean LAVAUPOT Gabriel PACHECO Introduction 2 Contexte

Plus en détail

Le regard des Français sur le secret des échanges entre un avocat et son client. IFOP pour Ordre des avocats de Paris

Le regard des Français sur le secret des échanges entre un avocat et son client. IFOP pour Ordre des avocats de Paris Le regard des Français sur le secret des échanges entre un avocat et son client IFOP pour Ordre des avocats de Paris FD/MCP N 112477 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Marion Chasles-Parot Département Opinion

Plus en détail

Ig Mag Sondage gamers «Les héros de l histoire des jeux vidéo» OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél. : 01 78 94 90 00 1

Ig Mag Sondage gamers «Les héros de l histoire des jeux vidéo» OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél. : 01 78 94 90 00 1 Ig Mag Sondage gamers «Les héros de l histoire des jeux vidéo» OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél. : 01 78 94 90 00 1 Méthodologie Méthodologie Dispositif général Méthodologie : Étude

Plus en détail

Orientation des étudiants en 2010 : la génération numérique entre passion et raison

Orientation des étudiants en 2010 : la génération numérique entre passion et raison pour Orientation des étudiants en 2010 : la génération numérique entre passion et raison Enquête auprès de la population étudiante Vague 2 Novembre 2010 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de

Plus en détail

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1. - 2 - Les résultats de l'étude... 4

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1. - 2 - Les résultats de l'étude... 4 FM N 111528 Contact Ifop : Frédéric Micheau Département Opinion et Stratégies d'entreprise frederic.micheau@ifop.com 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 pour Les Français

Plus en détail

LA CONFIANCE DES DIRIGEANTS DE PME/ETI PROGRESSE ENCORE LA CAMPAGNE ELECTORALE A UN IMPACT LIMITE SUR L ACTIVITE

LA CONFIANCE DES DIRIGEANTS DE PME/ETI PROGRESSE ENCORE LA CAMPAGNE ELECTORALE A UN IMPACT LIMITE SUR L ACTIVITE Paris, le 19 avril 2012 LA CONFIANCE DES DIRIGEANTS DE PME/ETI PROGRESSE ENCORE LA CAMPAGNE ELECTORALE A UN IMPACT LIMITE SUR L ACTIVITE La Banque Palatine, Banque des moyennes entreprises et des ETI au

Plus en détail

Baromètre Eco Conso Métro/Codice Janvier 2010 - Vague n 3. réalisé par TNS Sofres / Logica

Baromètre Eco Conso Métro/Codice Janvier 2010 - Vague n 3. réalisé par TNS Sofres / Logica Baromètre Eco Conso Métro/Codice Janvier 10 - Vague n 3 réalisé par TNS Sofres / Logica Un sondage réalisé pour Échantillon Échantillon national de 1000 personnes représentatif de l ensemble de la population

Plus en détail

Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client

Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client Mission Nationale de la Relation Client / AGEFOS PME Avril 2011 Nobody s Unpredictable Fiche technique Etude et sondage effectués pour Observatoire

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011 BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études Méthodologie Recueil Enquête réalisée par l Institut BVA

Plus en détail

Résultats du 41 e Observatoire Banque Palatine PME-ETI

Résultats du 41 e Observatoire Banque Palatine PME-ETI Résultats du 41 e Observatoire Banque Palatine PME-ETI Paris, le 20 novembre 2014 La Banque Palatine, banque des moyennes entreprises et des ETI au sein du Groupe BPCE, présente les résultats de son 41

Plus en détail

Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES

Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES Vague 4 Mai 2011 Synthèse Occurrence est certifiée ISO 9001:2000 depuis 2004 Sommaire Page

Plus en détail

Les réactions des PME face à la crise

Les réactions des PME face à la crise pour Les réactions des PME face à la crise Février 2009 Note méthodologique Etude réalisée pour : SAGE et KPMG Echantillon : Échantillon de 403 dirigeants d entreprises, représentatif des entreprises françaises

Plus en détail

Etude Démarque Inconnue des pharmacies mars 2007

Etude Démarque Inconnue des pharmacies mars 2007 Etude : 64203 Contacts Ifop : Nelly HAUDEGAND 6-8, rue Eugène Oudiné, 75013 tél. (33) 01 45 84 14 44 fax. (33) 01 45 85 59 39 Etude Démarque Inconnue des pharmacies mars 2007 Introduction. 1 Méthodologie

Plus en détail

Résultats d audience Juillet 2005- juin 2006. Résultats juillet 2005-juin 2006

Résultats d audience Juillet 2005- juin 2006. Résultats juillet 2005-juin 2006 Juillet 2005- juin 2006 1 Plan de la présentation Rappels méthodologiques.. 4 Résultats d audience 2005 7 La Presse Quotidienne en général... 7 La Presse Quotidienne Régionale 10 La Presse Quotidienne

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME pour Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 12-16 janvier 2012 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 403 dirigeants d entreprise,

Plus en détail

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants :

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : Le commerce en France : 750 000 entrepreneurs 2 millions de personnes 343 milliards d euros de chiffre d affaires Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : 167 000 adhérents La plus grande organisation

Plus en détail

Baromètre Image des Assureurs

Baromètre Image des Assureurs Contacts : Alain RENAUDIN / Frédéric ALBERT Shanghai Paris Toronto Buenos Aires 2005-5 édition www.ifop.com Baromètre Image des Assureurs Introduction 1 Les objectifs et la méthodologie Cette 5ème édition

Plus en détail

Fidelity International

Fidelity International Fidelity International Les Français et l assurance-vie 9 novembre 2006 Département Finance FICHE TECHNIQUE Méthodologie : Enquête téléphonique auprès de 2 échantillons représentatifs: Echantillon maître

Plus en détail

Résultats d Etude. L étude de marché. Résultats d Etude. Testez la fiabilité de votre projet. Juin 2013. N 1674 : Transactions Paypal

Résultats d Etude. L étude de marché. Résultats d Etude. Testez la fiabilité de votre projet. Juin 2013. N 1674 : Transactions Paypal Résultats d Etude N 1674 : Transactions Paypal L étude de marché Testez la fiabilité de votre projet 1 Sommaire : Introduction... 3 Synthèse... 5 PAGE 3 :... 6 Question 3/7... 6 Quel(s) type(s) de vente(s)

Plus en détail

Enquête sur les pratiques, les représentations en les attentes des sénartais en matière de mobilité

Enquête sur les pratiques, les représentations en les attentes des sénartais en matière de mobilité Enquête sur les pratiques, les représentations en les attentes des sénartais en matière de mobilité 1 - INTRODUCTION Bonjour Madame, Monsieur, Je suis Mme / M. de l Institut MV2, nous réalisons une enquête

Plus en détail

Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la complémentaire santé collective

Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la complémentaire santé collective Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la santé collective Etude réalisée pour Swiss Life France Contact Ifop : Frédéric Dabi / François KRAUS Directeur d études d opinion 01 72 34 94

Plus en détail

Master Marchés financiers

Master Marchés financiers Faculté des Sciences Economiques et de Gestion - IAE 2/2 Master Marchés financiers Effectifs Nombre de femmes Origine géographique Auvergne Autres régions Diplôme obtenu avant le Etranger Licence Master

Plus en détail

Les Français et les détecteurs de fumée

Les Français et les détecteurs de fumée Les Français et les détecteurs de fumée Sondage réalisé par pour Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés par Internet les 15 et 16 octobre 2015. Echantillon

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI Le CICE vu par les dirigeants des PME-ETI

Observatoire de la performance des PME-ETI Le CICE vu par les dirigeants des PME-ETI Observatoire de la performance des PME-ETI Le CICE vu par les dirigeants des PME-ETI 44 ème édition Février 2015 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. Charles-Henri d Auvigny, Matthieu Cassan,

Plus en détail

Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens.

Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens. Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens 10 Novembre 2009 1 Sommaire Dispositif méthodologique p3 Résultats détaillées

Plus en détail

La mesure d audience du média courrier. Conférence de presse - 29 mai 2013

La mesure d audience du média courrier. Conférence de presse - 29 mai 2013 La mesure d audience du média courrier Conférence de presse - 29 mai 2013 Introduction Balmétrie: un GIE qui réunit les principales parties prenantes du marché pour mettre en place la 1 ère mesure d audience

Plus en détail

«Les Français et les professionnels de l immobilier : perception, usages et attentes»

«Les Français et les professionnels de l immobilier : perception, usages et attentes» «Les Français et les professionnels de l immobilier : perception, usages et attentes» Sondage Ifop pour OPTIMHOME CONFERENCE DE PRESSE 19 MAI 2015 Le réseau immobilier OptimHome Un acteur français incontournable

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI

Observatoire de la performance des PME-ETI Observatoire de la performance des PME-ETI 41 ème édition Novembre 2014 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. Charles-Henri d Auvigny, Matthieu Cassan, Emmanuel Kahn & pour Méthodologie Méthodologie

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI

Observatoire de la performance des PME-ETI Observatoire de la performance des PME-ETI 46 ème édition Avril 2015 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. Charles-Henri d Auvigny, Matthieu Cassan, Emmanuel Kahn & pour Méthodologie Méthodologie

Plus en détail

FIDELITY PERCO. Conférence de presse 22 mai 2008. Présentation F. Chassagne Résultats Enquête TNS Sofres

FIDELITY PERCO. Conférence de presse 22 mai 2008. Présentation F. Chassagne Résultats Enquête TNS Sofres FIDELITY PERCO Conférence de presse 22 mai 2008 Présentation F. Chassagne Résultats Enquête TNS Sofres Fiche technique Échantillon : Cible : DRH et DAF en entreprises d au moins 200 salariés Échantillon

Plus en détail

Etude sur les comportements de lecture «papier versus numérique»

Etude sur les comportements de lecture «papier versus numérique» Etude sur les comportements de lecture «papier versus numérique» Etude en ligne auprès d un échantillon de 1.165 individus, représentatif de la population française Mai 2014 Présentée à l Assemblée Générale

Plus en détail

MANAGEMENT DES SYSTÈMES D INFORMATION RÉPARTIS

MANAGEMENT DES SYSTÈMES D INFORMATION RÉPARTIS ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS MANAGEMENT DES SYSTÈMES D INFORMATION RÉPARTIS Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés 1)

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI

Observatoire de la performance des PME-ETI Observatoire de la performance des PME-ETI 42 ème édition Décembre 2014 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. Charles-Henri d Auvigny, Matthieu Cassan, Emmanuel Kahn & pour Méthodologie Méthodologie

Plus en détail

Etude Assurance emprunteur : connaissance de la réforme

Etude Assurance emprunteur : connaissance de la réforme Juin 2011 MACIF PRESENTATION DES RESULTATS N 23976 Elodie Van Cuyck Le Millénaire 2 35 rue de la Gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 Etude Assurance emprunteur : connaissance de

Plus en détail

DROIT DES AFFAIRES INTERNATIONALES ET MANAGEMENT

DROIT DES AFFAIRES INTERNATIONALES ET MANAGEMENT ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS DROIT DES AFFAIRES INTERNATIONALES ET MANAGEMENT Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

Enquête d image des ETI auprès des salariés français

Enquête d image des ETI auprès des salariés français Enquête d image des ETI auprès des salariés français Mars 202 Contact : Steeve FLANET Directeur d études Corporate Tel : 0 80 48 30 85 Email : sflanet@opinion-way.com Note méthodologique Étude réalisée

Plus en détail

Intérêt pour la politique et engagement militant des Français dans la campagne présidentielle de 2012 : quel rôle des media et d internet?

Intérêt pour la politique et engagement militant des Français dans la campagne présidentielle de 2012 : quel rôle des media et d internet? Intérêt pour la politique et engagement militant des Français dans la campagne présidentielle de 2012 : quel rôle des media et d internet? Conférence de presse 16 novembre 2011 Contacts Ipsos Public Affairs

Plus en détail

QUESTIONNAIRE TELEPHONE CATI Recrutement AudiPresse Premium. Cible: Individus non cadres appartenant à des foyers aisés

QUESTIONNAIRE TELEPHONE CATI Recrutement AudiPresse Premium. Cible: Individus non cadres appartenant à des foyers aisés QUESTIONNAIRE TELEPHONE CATI Recrutement AudiPresse Premium Cible: Individus non cadres appartenant à des foyers aisés INTRODUCTION A0 Bonjour, Madame/Monsieur, je suis...de l'institut NOM INSTITUT. Je

Plus en détail

ESSEC MS MARKETING MANAGEMENT. Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS. Monographie. Mars 2006

ESSEC MS MARKETING MANAGEMENT. Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS. Monographie. Mars 2006 ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS MARKETING MANAGEMENT Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés 1) Motivations à faire le MS

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI

Observatoire de la performance des PME-ETI Observatoire de la performance des PME-ETI 48 ème édition Juin 2015 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. Charles-Henri d Auvigny, Matthieu Cassan, Emmanuel Kahn & pour Méthodologie Méthodologie

Plus en détail

CORRECTION DU TD NOTE DU 29/11/10. Ex N 3 : La réalisation d un sondage (p. 97).

CORRECTION DU TD NOTE DU 29/11/10. Ex N 3 : La réalisation d un sondage (p. 97). CORRECTION DU TD NOTE DU 29/11/10 Ex N 3 : La réalisation d un sondage (p. 97). 1. Reconstituez le projet d étude établi au préalable en mentionnant : l objectif, les informations recherchées, la taille

Plus en détail

LES CHIFFRES. Répartition des équipés mobile en France (sexe) 58,60% 41,10% Répartition des équipés mobile en France (âge) 14,90% 22,40%

LES CHIFFRES. Répartition des équipés mobile en France (sexe) 58,60% 41,10% Répartition des équipés mobile en France (âge) 14,90% 22,40% LA REVOLUTION MOBILE AURA-T-ELLE LIEU : LES CHIFFRES LES CHIFFRES 1. UTILISATEURS 1.1 France En France, 3 ème trimestre 2010 : 45,9 millions de personnes équipées d un téléphone mobile 13,7 millions de

Plus en détail

e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien»

e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien» Contacts Ipsos : Patrick KLEIN Tél : 01 41 98 97 20 e-mail : patrick.klein@ipsos.com Sonia BENCHIKER Tél : 01 41 98 95 08 e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien» sonia.benchiker@ipsos.com Rapport

Plus en détail

Formulaire de candidature

Formulaire de candidature Comité Consultatif des Actionnaires de Schneider Electric SE Formulaire de candidature A nous retourner : par mail : actionnaires@schneider-electric.com par courrier : Schneider Electric SE - Direction

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail