Clément Mér. Pourquoi LE TRAVAILLEUR CATALAN 28 ET 29 JUIN. Fête. Luttes. Echanges... P.2

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Clément Mér. Pourquoi LE TRAVAILLEUR CATALAN 28 ET 29 JUIN. Fête. Luttes. Echanges... P.2"

Transcription

1 Clément Mér Pourquoi LE TRAVAILLEUR CATALAN 28 ET 29 JUIN Fête Luttes Echanges... P.2

2 de Michel Marc Vertiges Un samedi citoyen du Travailleur Catalan. Cette année, elle s étale et d ses aises tout le samedi 29 juin. Un samedi citoyen e côtoieront repas, débat, rencontres et meeting. ette année, la fête du Travailleur Catalan prend de l ampleur et ouvre une large place aux rens et débats politiques. En effet, les spectacles du vendredi soir, elle ira ses portes dès le samedi matin à 9 heures 30, la course du TC ptions sur place). i, aura lieu l inauguration de la n présence des 36 partenaires et ations qui y participent. s citoyen et débat politique e du T.C. est toujours un grand nt festif et convivial où l on se reentre amis, collègues, voisins, pour encore mieux affirmer cet asne nouveauté de cette année, un repas citoyen (12 ) aura lieu à 12 s 30 sous la grande agora de la scrivez-vous dès aujourd hui nombre de places est limité ( ). l ne saurait y avoir une fête du T.C. u elle ne soit l endroit où les ciréfléchissent, analysent, discutent situation sociale, économique, poet envisagent l avenir. C est donc épondre à cette volonté que la fête fera une large place au débat et ncontres politiques. heures se déroulera un grand délitique : «Y a-t-il une alternative térité?» en présence de Eliane si, présidente du groupe Commu- Républicain et Citoyen du Sénat, ian Bourquin, sénateur sociaes Pyrénées-Orientales et Jeannt Placé, président du groupe e Ecologie Les Verts au Sénat. Ce animé par le Travailleur Catalan, mettre de faire le point sur les difes analyses de la situation éconoet sociale qui traversent la gauche perspectives que chacun se fixe. Il fera, n en doutons pas, date dans le département Rencontre avec les salariés en lutte et meeting Fête du Travailleur Catalan, donc, comme son nom l indique, fête des salariés, fête de tous ceux qui travaillent et qui luttent pour garder leur emploi, pour conserver leur dignité, de tous ceux qui résistent au rouleau compresseur de la finance. C est pour cela qu à 17 heures, Eliane Assassi et Jean-Luc Mélenchon rencontreront les syndicalistes injustement sanctionnés comme les «criminalisés» d Alès et les salariés en lutte, qu ils viennent de Pilpa, de Fralib, de SOMO TP, de l EDF, la SNCF, de l hôpital de Perpignan, de Cerdagne ou de la poste de Marseille Ce sera, n en doutons pas, un moment riche de solidarité et de combativité. Enfin, à 20 heures, avant que ne démarrent les concerts, Eliane Assassi (PCF) et Jean-Luc Mélenchon (Parti de gauche) tiendront un meeting du Front de gauche. letin d inscription au repas citoyen du samedi 29 juin : Prénom : se : Les choses s accélèrent et nous échappent. En quelques années, en quelques mois, des décisions sont prises, en France et en Europe, des choix sont opérés qui vont, sans aucun doute et si rien ne s arrête, transformer en profondeur l idée que nous avions de la «société», de la «république», de l «humanité», du «progrès», transformer la société elle-même. Doit-on s y habituer? Quatre exemples. Le fameux traité européen, qui fixe les interdits, ficelle et noue les camisoles, oblige l austérité pour les peuples, condamne les initiatives publiques d intérêt général, oriente les lois nouvelles (vous savez, ce qu ils appellent les réformes), est là, adopté, sans que jamais il n y ait eu, dans l ensemble de notre société, un débat pour comprendre, un débat public contradictoire, permettant le choix et les prises de positions. Sans nous. L acte III de la décentralisation, en cours, affaiblissant ce qui constitue la nation, la solidarité, l égalité entre les territoires et les citoyens, éloignant un peu plus les citoyens des assemblées élues, promouvant les «métropoles», nouveau concept institutionnel, déléguant aux régions des compétences nouvelles, «balkanisant» l espace national s opère donc, là encore, sans débat public, contradictoire. Sans nous. L ANI, qui revisite à la baisse le code du travail et la protection des salariés, affaiblissant ce qu il y a de moderne dans le CDI, allégeant les contraintes patronales précédant les licenciements et favorisant la mobilité des salariés, transformera aussi en profondeur les rap employeurs-salariés, en écornan que des générations avaient patiem construit et défendu. Les transports, terrestres et aérien bissent aujourd hui les mêmes tran mations (réformes?). De recomm tions en rapports, les règles chan les lois se font. Oublié l aménage du territoire autour de l intérêt gé de l intérêt de tous, à égalité. O la démocratie. Une réforme se pré aggravant à propos du rail, voya et fret, les conséquences dramat déjà perçues ces dernières année posant sur le désengagement de et l ouverture à la concurrence. l espace aérien, la menace est de m nature. Aujourd hui, les contrô alertent et, pour certains d entre seront en grève. (Sans vanité dépl reconnaissons à l Huma et, plus mo tement, au TC, le mérite de l inform sur ces sujets, le mérite des efforts pour que chacun d entre nous s info se «cultive» sur ces sujets, se d les armes pour être acteur conscie consentant). Ce 16 juin, à Montreuil, 28 m ments organisent une séance d vail et d échanges «Pour une politique en France et en Europe aura le PCF, les partis du FDG, E Ecologie les Verts, et d autres L i tance philosophique et politique d travaux n échappera à personne. A qu il vous est possible, emparez des conclusions et des perspective cées par cette assemblée. Le Travailleur Catalan 44 av. de Prades Perpignan Tél Fax Courriel : Site internet : Commission Paritaire N 0414 C N ISSN Gérant : Christian Diéguez Impression : Imprimerie Salvador Directeur de publication : 33 bd.d Archimède Elne (Franc

3 Après le 5 mai et le 2 juin s. Après le 5 mai, après le 2 juin, quelque chose est en train de changer qui mériterait d être plus clairement identifi Les rassemblements de ces deux jours étaient tout sauf négligeables, plusieurs milliers de marcheurs à l appel du seul Front de Gauche en mai, à l appel de Front de Gauche, du NPA, de la CGT, de la FSU, de la LDH, du RESF en juin Des perspectives avec les assises citoyennes du 16 Juin à Montreuil qui doivent permettre d élargir les discussions! Et la volonté chez de très nombreux participants de ne pas laisser sans suite une démarche profondément nouvelle qui surprend. Elle surprend même les commentateurs officiels qui ont du mal à y glisser leur venin habituel. D où peut venir une telle surprise? C est à gauche qu on se rebelle contre une politique prétendument de gauche mise en œuvre grâce à une élection présidentielle où la gauche n a été majoritaire que parce qu elle a rassemblé toutes les voix de gauche. Ce n est pas une simple contestation sociale, un simple front du refus ; le mouvement est politique, constructif, transformateur et se revendique comme tel. Il est original dans la mesure où pour la première fois dans la 5 eme République il se manifeste avec cette clarté et cette détermination sur ce terrain-là. La rue, l action! En rassemblant. Et en particulier en rassemblant, dans le respect de chacun, le Le 16 juin : Assises pour une autre politique en France et en Europe treuil. Depuis plus d un an, le Président de la République et la majorité gouverneale mènent une politique totalement contraire à ce qu espéraient ceux qui les ont Dans tous les domaines on reste sur une politique libérale qui amplifie la crise par térité. Doit-on attendre un retour de la droite et des régressions encore plus graves? les sont les solutions? syndical, le politique, l associatif. Dans une diversité assumée qui jette les bases de ce que pourrait être une autre politique. Pour avoir connu d autres périodes où il s agissait avant tout de raccrocher le syndical au politique, la démarche initiée là permet de mesurer le changement. Se multiplier Sa nouveauté explique aussi que des obstacles peuvent subsister, ce qui signifie que les rassemblements peuvent être plus massifs encore pour imposer une autre orientation politique. Ils sont encore nombreux à regarder avec intérêt la démarche sans s y insérer totalement. Les milliers de manifestants de Perpignan peuvent sans difficulté se multiplier. Parce qu ici comme ailleurs les raisons de changer de politique sont nombreuses : l emploi est plus que sinistré, la précarité est l horizon commun du plus grand nombre, les bas salaires sont monnaie courante (c est le cas de le dire, de la toute petite monnaie), les inégalités s exacerbent. Tous les courants de la gauche, s ils veulent incarner l espoir d un peuple qui n en peut plus ne peuvent que se retrouver dans cette démarche de contestation, mais aussi de proposition. Il est urgent en particulier de travailler à une refondation démocratique des institutions. La monarchie électorale qu est la 5 eme République est un anachronisme qui tourne délibérément le dos à l aspiration du peuple à être entendu. Il y faudra encore des débats, des clarifications, des approfondissements sur les perspectives dressées ; les assises du 16 juin devraient avancer dans cette voie. Leur ouverture, au-delà des oit on renonce et on désespère, soit on cherche à sortir de ce blocage politique par le haut». L idée de Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, d orr des «assises pour la refondation sociale et détique», a vite trouvé un écho inattendu. Conçue e un processus remobilisant tous les acteurs, touforces du changement, quels que que soient leur d action, cette initiative est en passe de réussir. et ce sont 28 mouvements qui co-organiseront ement : toutes les organisations du Front de gau- NPA, Europe Ecologie-les Verts, Gauche Avenir, la tion Copernic, ATTAC, Solidaires, la FSU, le GFEN, Finances, la Jeunesse communiste, SOS Racisme, son des potes, le Front uni de l immigration et des ers, l APEIS, l Euro marche, AC!, Résistance sociale, rticiperont aussi le vice-président d Amnesty Interjuin. De 10h à 12h30 auront lieu des débats en ateliers : Quelles ruptures démocratiques, quelle République? Retraites : vivre plus longtemps, faut-il travailler plus longtemps? Quelles ambitions pour l emploi? Réchauffement climatique : du local au global, quelle alternative? Comment s émanciper des marchés financiers? Quels nouveaux droits pour une véritable égalité? Transition écologique-industrie : même combat? Combattre le marché transatlantique. Puis de 13h30 à 16h30, la discussion en séance plénière abordera deux questions : quelle politique alternative à forces du Front de Gauche à Europe-Ecologie-les à Gauche Avenir, à Attac, aux syndicalistes de la de Solidaires et de la FSU et à tous les citoyens toyennes qui se reconnaissent dans la démarche aider à ouvrir des brèches pour s émanciper des chés financiers, mettre en œuvre de nouveaux d sortir de la spirale du chômage, faire de la tran écologique une réalité qui ne soit pas antagoniste le développement industriel. Les deux grands défis lever seront d articuler démarche politique et syn dans le respect des rôles de chacun, et rendre cré et attractives les solutions envisagées. Il faut s att à une bataille idéologique intense. Par exemple question des retraites, elle a déjà commencé. N mes : le débat démocratique et l écoute des aspira populaires à sortir d une impasse. Coup de gueule Les baudruches Ah! On allait voir ce qu on allait voir! Attention, les p fiteurs de la politique devaient numéroter leurs abatti C est que, après l affaire Cahuzac, la transparence de vie politique était devenue le nouveau cheval de batai du gouvernement. Quelques-uns, dont les communis comme tout le Front de gauche, avaient bien osé éme quelques doutes et parler d enfumage. Mais, pas du t on irait jusqu au bout et, après les ministres, tous les devraient faire la transparence Et puis, pschitt La baudruche s est dégonflée. Finie la publication des patrimoines des élus, même interd sous peine de prison. Terminé le cumul d un mandat avec certaines professions qui engendrent des conflit d intérêts. Cela ne peut étonner que les naïfs car François Hollan et, avec lui, le gouvernement Ayrault comme la plupa des députés socialistes n ont cessé de se dégonfler. Souvenez-vous. Ça allait être la guerre sans merci co la finance, «cet ennemi invisible». Et depuis, ils ont m tiplié les cadeaux à ces fameux ennemis. Il a suffit qu «pigeons» roucoulent un peu fort pour que ministre président reculent. Depuis un an, le moindre froncem de sourcil de madame Parisot, la moindre moue Méd entraînent un repli gouvernemental. Et une majorité parlementaires du PS ont voté la loi dite «de sécuris tion de l emploi» dictée par le patronat. Par contre, pas question d amnistier ces «salauds» syndicalistes, de faucheurs volontaires, d enseignant désobéisseurs, et autres «voyous» qui résistent à la du fric, Alors là, les matamores bombent le torse

4 Du verbe à l acte e fasciste. Au-delà de l indignation et de la colère, l assassinat du jeune ent Méric par des nervis d extrême droite interpelle sur la détérioration limat politique. violence sauvage du groupusule des Jeunesses nationalistes évolutionnaires, responsable du re du jeune Clément Méric, n est rtuite. D autres groupes d extrêoite prônent la même haine fas- On les a vus agir lors des manions contre le mariage pour tous, ont trop longtemps été tolérés conservateurs fossilisés de tous Et lorsque ces derniers ont cru e prendre leurs distances, le mal ait. Leurs appels à de soi-disant aturelles et divines, leurs disobscurantistes et intolérants ont té ces groupuscules nazillons. vu là, l occasion de diffuser en impunité leurs idées nauséas porteuses d antisémitisme, ophobie, de xénophobie et hobie. Jean-Luc Mélenchon a dit stement de cette «culture méuement inculquée et entretenue s groupes d extrême droite», «a connu un développement lier du fait de son impunité et ampagne de dédiabolisation du es Le Pen auxquels ces groupes és». limat nauséeux se féliciter que des voix s élède plus en plus nombreuses, xiger l interdiction de ces grouscistes. C est dans ce sens que e vouloir agir le gouvernement., la dissolution ne mettra pas un Pendant que l Europe est en crise, que les plans d austérité se multiplient, que les peuples s appauvrissent, l extrême droite progresse et devient pour certains la seule alternative possible. Alors que les journaux, soi-disant libres et objectifs, attaquent continuellement la gauche, le Front National en France ou l Aube Dorée en Grèce se banalisent, prônant le nationalisme et la haine de l autre, faisant des étrangers et des opposants, un fléau à combattre. Les gouvernements européens mis en place par la Troïka ne semblent pas s alarmer de terme au pourrissement et à la détérioration accélérée du climat politique, mais ce sera un signal fort pour ceux qui penseraient que la lutte idéologique, aussi rude soit-elle, puisse être compatible avec ces «pratiques barbares», dénoncées par les députés du Front de gauche, qui «devraient faire réfléchir ceux qui labourent sur les terres du Front national et qui, par complaisance, contribuent indirectement à instiller des pulsions de haine et de violence, véritables fléaux pour notre démocratie». De ce point de vue, il est odieux que certains aient osé, comme François Copé, faire l amalgame entre extrême droite et extrême gauche. Comme a pu le déclarer le porte-parole du PCF, Olivier Dartigolles : «Tous ceux qui ont établi des raccourcis, renvoyant dos à dos le Front de gauche et l extrême droite, doivent aujourd hui réfléchir à cette situation et arrêter cela. Il y a, d un côté, un jeune militant antifasciste qui défendait des idées, un idéal de société, et, de l autre, des tueurs.» Roger Hillel Aujourd hui, je suis révoltée. cette situation et, pire, laissent des groupes violents évoluer et se renforcer. Et c est comme une répétition, un recommencement. Comme si l on avait oublié les répercussions du krach boursier de 1929, la montée du nazisme, de l antisémitisme, et la guerre mondiale qui s en est suivie, laissant derrière elle des millions de morts et des pays dévastés. L Europe devait être la solution, elle devient aujourd hui le problème et il est compréhensible que ceux qui sont dans une situation désespérante et désespérée se tournent vers la violence. Mais au lieu de se révolter contre les pouvoirs en place qui pratiquent une politique économique libérale néfaste po les peuples, certains préfèrent se tourner vers les partis d extrême droite qui cherc des boucs émissaires plus facile à atteind et distillent leurs idées fascisantes. Clém Méric avait choisi de s engager contre ce fascisme latent qui envahit la scène polit européenne. Il a perdu la vie le 5 juin 201 sous les coups de ceux qu il combattait, qui ont choisi de faire de la violence phys un argument politique. Alors oui, aujourd hui je suis révoltée. Amaïa Co Les sondages se suivent, mais ne se ressemblent pa Droit de vote des étrangers. Selon une récente étude de Harris Interactive, il y aur une majorité de Français pour étendre le droit de vote aux élections locales, à to les résidents étrangers. En 2011, les enquêtes d opinion de Harris Interactive indiquaient que 59 % des Français étaient favorables à l extension du droit aux étrangers, non-membres de l Union Européenne vivant en France aux élections locales. Début 2013, d autres sondages donnaient les contre majoritaires : 56 % pour l IFOP, 60 % pour BVA. Très récemment, nouveau sondage Harris interactive, nouvelle inversion de l opinion : 54 % des sondés, plus d un Français sur deux, seraient favorables (18 % très favorables et 36 % plutôt favorables) à l extension du droit de vote aux élections municipales aux étrangers extracommunautaires. Autres chiffres de cette étude : les jeunes (70 %) et les sympathisants de gauche (72 % au PS et Europe Ecologie-les Verts et 68 % au Front de gauche) sont beaucoup plus nombreux à y être favorables que les Français de plus de 65 ans (42 Interactive. Ces indications sont encourageantes pour c qui sont convaincus que cette mesure correspondrait à avancée citoyenne. Pour Françoise Dumont, vice-préside de la Ligue des droits de l homme et animatrice de la c pagne «Droit de vote 2014», qui regrette que François lande ait repoussé son engagement de campagne après élections municipales de 2014, ce droit de vote des étran est aussi «un enjeu de cohésion sociale». Certes, pour tenir gain de cause, il faudrait que le congrès (sénateurs députés) approuve aux 3/5e cette disposition, ce qui est réelle difficulté. Mais, lorsqu on lui demande si elle ne cr pas de voir ce droit de vote définitivement discrédité en de rejet par les parlementaires, elle répond que : «c es risque, mais on ne peut pas vivre toujours les pieds dan coton et en étant tétanisé d avoir à affronter l oppositio

5 rève le jeudi 20 à La Perle Cerdane é Cerdagne. Depuis maintenant plus d un an, les salariés, dans l incertitude t à l avenir, multiplient les actions et expliquent les faits. est pas inutile de rappeler quelques-unes de leurs arches et de revenir en arrière. Face à la situation, salariés ont donc très vite interpelé Madame la Déen Août 2012, leur employeur et association gesire, l ALEFPA, les élus locaux, conseillers généraux et mmunaux. Plusieurs fois, par nécessité, ils ont «blola frontière, manifestant et distribuant des textes tifs, et ont aussi organisé une «grande Marche», ja à Font-Romeu, dont tout le monde se souvient, ant dans les villages pour alerter et convaincre. Ils ssi été reçus par l ARS départementale, organisé une station importante à Perpignan, sont intervenus au s départemental des maires, ont obtenu une réunion ante en Préfecture où des engagements ont été pris. cemment, après une réunion-débat à Angoustrine, ectif prenait la décision d une «assemblée interpronelle», l organisait, n oubliant pas d y inviter les e proximité. «Il est important de tous se fédérer. dagne : les salariés en lutte ne baissent pas les bras. Nous avons des intérêts convergents. Les emplois font vivre la région et assurent son équilibre». De nouvelles actions, et un voyage à Montpellier La décision, à ce moment-là, a été prise de nouvelles initiatives. D abord, rencontrer Ségolène Neuville, lui faire part des inquiétudes autant que de l étonnement à ne pas recevoir de réponses précises de la part de l ARS, puis, «décorer l établissement», avec des banderoles ne laissant planer aucun doute (cf photo). Le jeudi 20, une grève des personnels a été décidée, ainsi qu un déplacement à Montpellier, en vue d être reçus à la fois par la Directrice régionale ARS, Madame Aoustin, et par le Président du Conseil Régional, Monsieur Bourquin. D autres actions sont prévues pour la suite. Michel Marc De Marysol Bachelot à Roseline Touraine contexte de crise au CH Thuir s représentantes syndicales du entre hospitalier de Thuir, Sylvie ubau et Jeanne Rousseau pour T et Françoise Pélissier et Sylvie pour SUD, ont tenu ce vendredi à marquer une étape dans leur t pour l emploi en organisant nférence de presse pour partaurs préoccupations. Depuis noe, les personnels, regroupés en ndicale, essaient de sensibiliser férents responsables, l Agence ale de Santé (ARS) et la direcleur difficultés grandissantes: e de personnel chronique, efe plus souvent minimum, perte le de remplacement, rotation de n plus rapide des patients ace (par exemple par des retours ptus de patients de structures o-sociales), travail à flux tendu, la mise en place du suivi des hospitalisations sous contrainte ou par l arrivée dans le giron du centre hospitalier de 2 EPHAD (maison de retraite). Par ailleurs, ils constatent la dégradation des soins, le manque de lits, l épuisement des personnels, le peu de temps à consacrer aux patients accentués par une gestion informatisée chronophage, le recours de plus en plus fréquent aux moyens de contentions, la faiblesse de la formation initiale en psychiatrie A cette situation s ajoute l ouverture à venir d une quarantaine de lits sur le centre hospitalier de Perpignan envisagée sans moyens supplémentaires par l ARS et la direction. Avec un aujourd hui déficitaire on voudrait faire un demain délabré qu on ne s y prendrait pas mieux. cio-économique dégradé, le tout accentué par le maintien de la loi HPST (Hôpital Patient Santé Territoire). Dans ce paysage pour le moins morose, personnels et organisations syndicales avec l appui de leur direction ont pu modifier quelque peu le regard de l ARS sur leur établissement et obtenir un premier succès avec une dotation supplémentaire de euros, «ça vaut mieux que rien» dixit l intersyndicale. Cette dernière a initié la réalisation d un livre blanc afin d estimer au plus près la réalité de l emploi au C.H de Thuir et la confronter aux chiffres de la direction. Elle s associe à la manifestation pour un grand service public de la santé et de l action sociale qui aura Quel avenir pour le site de Cerbère? Cerbère. Le TC a interrogé les acteurs locaux se positionnent pour un service public SNCF pondant aux besoins des populations. Le ma Cerbère, J.C Portella, les délégués CGT, Y. R et FO, F. Grau ont répondu à nos questions. T.C : Comment analysez-vous l évolutio du site de Cerbère au cours des vingt dernières années? J.C Portella, Y. Robert et F.Grau : Le désengagem progressif sur le site tant de la part des politiqu que des directions SNCF a vu à la fois fondre le effectifs qui étaient de 350 cheminots et baisser trafic de 600 wagons à 100 wagons/jour. L ouve à la concurrence ferroviaire a fait basculer une p de la charge transportable du public vers le priv Rien n a été pris sur le trafic routier. Pour mémo camions/jour passent le Perthus. T.C : Selon vous, quels seraient les levi nécessaires pour relancer l activité fre le site en lien avec Port-Vendres? J.C Portella, Y. Robert et F.Grau : Les chiffres pa d eux-mêmes. Les choix opérés sont un non-se économique, social et environnemental. Il faut rétablir l équilibre Rail/Route qui doit être comp mentaire et non concurrentiel. Le trafic doit être progressivement reversé vers le rail ( to traitées pour containers/an). Port-Vendre dispose d une infrastructure ferroviaire qu il suf régénérer dans l optique de relancer toute l activ économique sur la Côte Vermeille. Il convient d de rétablir la relation ferroviaire fret entre Port-V dres et Cerbère. Les avantages sont réels : dése gorgement des routes, réduction de la pollution création d emplois. T.C : Concernant le transport voyageur quelles sont vos propositions pour red namiser l activité des deux côtés de la frontière? J.C Portella, Y. Robert et F.Grau : L offre voyage doit être plus attractive. Nous rejetons les disco mettant en concurrence le TGV et l ensemble de autres services. Ils doivent être complémentaire compris avec les bus. Les deux réseaux RENFE/ ont des atouts et des intérêts communs. Ils doiv miser sur l échange transfrontalier. Cela répond attentes des usagers, tiendra compte des quest environnementales et de l emploi. Il faut remett en place le comité de ligne porteur de propositio Nous devons être vigilants face aux projets de suppressions des CORAILS, THEOZ, INTERCITE et LUNEA. Encore plus vigilants face aux rappor

6 Gens du voyage. Quel accueil possible? lème. Récemment, dans une commune du département, Elne, le stade a été occupé par un nombre important de véhicule vanes, espace non prévu et non aménagé (eau, toilettes, égouts). La commune n était pas avertie. La période comprise e ois de juin et le mois de septembre est celle des grands déplacements et des grands rassemblements. Comment faire? icolas Garcia, le maire, est aussi élu à la commission nationale des gens du voyage (par l association des maires nce). Cette commission est présidée sénateur Hérisson (UMP), et elle nit plusieurs fois par an. Députés, urs, maires et présidents d agglos posent. Une trentaine d associaaritatives représentant les gens du e, participent aussi aux travaux. Il voir qu une législation existe, et les x consistent à faire des propositions lles, évaluer les dispositifs, faire resles lois, et se rencontrer. ue se passe-t-il? s Garcia. Chaque année, au prin-, il y a des migrations importantes, ment les missions évangéliques, et yageurs ne trouvent pas de places ntes. Or, à peu de choses près, ces sont prévues dans le cadre d un a départemental. Ce sont des franui se déplacent depuis plusieurs géns. Généralement, des associations résentent et dans le cadre évangéce sont les pasteurs. Il y a les penvois, familles proches, où les aires s par la loi suffisent à l accueil, et ndes migrations, plus importantes, ues. Là aussi, un dispositif excepl et ponctuel est prévu par la loi ontinue à la SOMO TP stève. 10 jours de grève en avril pour r le paiement de leur salaire. amarades syndiqués ont continué à cotiser CGT malgré leur problème financier et nous erons le protocole d accord pré électoral en s élections des délégués du personnel, le 17 ochain. A la reprise, après la lutte, le patron une partie des salaires en chèque et l autre n liquide. Les salariés ont accepté ces condiour pouvoir nourrir leur famille. d hui le même scénario se répète. Le patron plus les salaires en prétextant que l URSSAF ue le compte. Il demande à ses salariés de s blocs et ciments sur les autres chan-! pour pouvoir travailler!!!! se moquent-on?????? et devrait être opérationnel sous la responsabilité du préfet. Le schéma existe et prévoit ces deux cas de figure. T.C. Alors, pourquoi ces problèmes? N.G. C est simple. Le schéma n est appliqué qu à 50% dans le département. Comme par hasard, dans cette période, des aires sont fermées «occasionnellement» sous des prétextes contestables. On évoque des travaux urgents, des aménagements T.C. Y a-t-il des exemples? N.G. Oui. Bien sûr. Certaines communes côtières et d autres de l agglo Perpignan. Je pense que certains élus considèrent que l accueil de cette population n est pas bon pour l image de leur commune. Les caravanes sont quand même là et elles se mettent où elles peuvent et, par voie de conséquence, sur des terrains de villes en règle avec le schéma, mais des terrains non prévus et non équipés. T.C. Qui peut agir et que faire? N.G. Le préfet a les moyens de faire appliquer le schéma, la loi le lui permet. Je me dois de dire que même à 100%, il n est pas certain que cela suffise. Eh bien, si ce n est pas suffisant, faisons le évoluer. Voilà la première chose à faire. Ensuite, j ai proposé que l on mette en réseau informatisé l ensemble des aires, de manière à ce que les responsables soient réactifs, en temps réel. Ce n est pas très compliqué. Comme pour les parkings dans les grandes villes. «Il reste sept places libres là et cinq làbas». Les flux seraient bien maitrisés. La confiance s installerait. T.C. Deux questions pour terminer. Est que cela coûte cher aux communes? Certains évoquent une sédentarisation obligatoire, est-ce envisageable? N.G. Aux deux, je réponds non. En 2005, la mairie d Elne a créé la première aire du département. On vient la visiter de partout. Avec douches et cuisines individuelles. Les «campeurs» paient l eau et l électricité au même tarif, et ils s acquittent d un droit de place. Aujourd hui, l aire d Elne a un léger excédent de fonctionnement, tout compris, tri sélectif, ordures ménagères et, depuis 2005, aucune dégradation n a été constatée. Nous sommes responsables et exigeons, par exemple, la scolarisation immédiate des enfants dans les écoles de la commune. A propos de la «sédentarisation», il s agit d une vraie fausse bonne solution. Ils ont un statut particulier qu ils doivent garder. Par contre, ils devraient pouvoir obtenir en plus une vraie carte d identité nationale. Aujourd hui, ils ne disposent que C est un appel à la mobilisation qu a lancé le collectif 66 Paix et Justice en Palestine, pour se rendre devant le tribunal de Perpignan, le jeudi 20 juin à partir de 14h et à y demeurer jusqu à la fin du procès qui pourrait se terminer entre 22h et 24h. Tout le monde attendra que Bernard, Jeanne et Yamina sortent lavés de tout soupçon de cette accusation infamante de «provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence» contre Israël, suite à la plainte d une officine de l extrême droite pro-israélienne. Une accusation qui s appuie sur une circulaire, toujours en vigueur, de Michèle Alliot Marie, ancienne ministre de la Justice de Nicolas Sarkozy qui invite les parquets à poursuivre les militants de BDS. d un carnet anthropométrique (scan qu ils doivent faire tamponner dan gendarmeries. Pour eux, c est une n sité de voyager, culturellement, bie mais aussi pour éviter des probl pour pouvoir se mélanger à d autres munautés et rencontrer. Ceux qui so venus sédentaires connaissent de g problèmes. Chacun comprendra. Propos recueillis par Michel Gens du voyage : la législation ex Le colonialisme israélien en accusatio Boycott-désinvestissement-sanction. Après presque trois ans de procédures et de ports, le procès de Bernard, Jeanne et Yamina, injustement accusés de «provo tion à la discrimination» contre Israël se déroulera le jeudi 20 juin. Les avocats des trois militants sont toujours Antoine C qui développera plus particulièrement la question de berté d expression dans le cadre de la critique d un Gilles Devers, spécialiste du droit international conce les produits illicites provenant du crime de la colonisati Yann Méric. Trois témoins sont attendus : André Rosev de l «Union Juive Française pour la Paix», Paul Alliès fesseur de science politique à l université de Montpel le journaliste et écrivain israélien Michel Warchawski. Bernard, Jeanne et Yamina : «quel est notre crime?» «Une action d information des consommateurs du m sin Carrefour de Perpignan le 15 mai 2010, les appela boycott des produits exportés par Israël, dénonçant la nisation au travers des produits issus des colonies illé ment commercialisés par Israël. Une action de quaran ganisations des PO (Collectif 66 Paix et Justice en Pale inscrite dans la campagne internationale BDS, initiée société civile palestinienne pour faire cesser l impun l Etat d Israël, pour qu il respecte enfin les obligatio droit international. Ce qui veut dire : fin de l occupatio de la colonisation, retour des réfugiés, le tout étant co

7 La tumeur du cimetière nord OAS. Comme chaque 7 juin depuis 2007, le préfet et le maire de Peran ont été contraints d interdire l accès du cimetière du haut Vernet la pression des organisations anticolonialistes du département. an Quillio anif du collectif «Pour une histoire franco-algérienne non falsifiée» chose se répète invariablement tous les 7 in, depuis six ans. Ce jour correspond à la ate anniversaire de l exécution en 1962, de es quatre chefs OAS qui furent condamnés à our plusieurs assassinats par des tribunaux res et dont les noms figurent sur la stèle dans le cimetière nord de Perpignan. Chanée à cette date, une association d anciens tes et de nostalgiques de l OAS, appelle ses nts à venir discourir devant ce cénotaphe poser des gerbes avant d entonner le chant ricains. Pour la sixième fois, les organisations lonialistes regroupées dans le collectif «pour istoire franco-algérienne non falsifiée», ont du préfet qu il n autorise pas cette inqualicérémonie. Cette année encore, ce dernier rdit à la dernière minute, «tout rassembleux abords du cimetière». Et comme chaque collectif y voit une demi victoire. D un côté, ciens OAS n ont pas réussi à organiser leur onie, quand bien même reviendront-ils à es-uns, mais un autre jour, pour fleurir leur un autre côté, cette stèle, telle une tumeur, Adieu Monsieur l Inspecteur n sait ce qu on perd, on ne sait pas ce qu on gagne. emblée, rectificatif. L Inspecteur d Académie, celui de Pagnol, qui octroyait les palmes académiques nstituteurs méritants de son départ, et, plus récemment, celui qui asit les fermetures de classes, n existe Il a été remplacé par un décret du 5 r 2012, dans le cadre de la réforme tat, par un DASEN (directeur acadédes services de l Education natio- Autre sigle? Pas seulement. Le DA- a plus de compétences de droit. Il délégations et missions du Recteur. s départements et la proximité? est toujours incrustée au milieu du cimetière et les demandes réitérées depuis des années du collectif auprès de la mairie de Perpignan pour qu elle en soit extraite n ont abouti à rien. Lettres, perturbation des séances du conseil municipal, distributions de tracts, rien n y a fait. C est la mairie qui a permis en 2003 qu une telle tumeur infeste un lieu public, qui plus est, un lieu de paix et de recueillement, et c est encore elle qui persiste dans son attitude négationniste, en continuant à nier qu il puisse y avoir une stèle à la gloire de l OAS dans le cimetière nord. Cette année, l indignation du collectif est montée d un cran. Malgré l arrêté d interdiction du préfet, il a maintenu son rassemblement «pour protester contre cette provocation raciste et colonialiste». Il se trouve aussi que d autres éloges de l OAS ont été organisés dans plusieurs autres villes, dont le 9 juin au Touvet dans l Isère, avec une cérémonie devant la tombe d un des quatre chefs de l OAS, précédée, le 7 juin, par l inauguration à Aix-en-Provence d une stèle identique à celles de Marignane et de Perpignan. Roger Hillel tion nationale. Dominique Beck, Inspecteur d Académie des P.O. depuis octobre est muté dans le Vaucluse. Le Recteur de l Académie de Montpellier, Christian, en poste depuis avril 2009 fait légitimement valoir ses droits à la retraite, à 65 D autant que durant son passage chez nous l IA, le DASEN, s il a toujours reçu les syndicats, a surtout évité les polémiques en évitant de répondre. Il a, comme, il se doit, accompagné avec fermeté toutes les réformes du dernier quinquennat -suppressions de postes d enseignants, socle commun en collège, réforme de la formation des maîtres- ainsi que celle des rythmes scolaires du nouveau quinquennat, avec une conception du «dialogue social» que l on pourrait, sans aucun risque, qualifier de perfectible. 3 des 4 sociologues auteures de l étude : Sophie Avarguez, Harlé et Yoshée de Fisser (abstente de la photo Lise Jacque Prostitution transfrontalière Etude sociologique. Une imposante étude menée par des universitaires de Perpignan a été présentée au cours d un conférence de presse organisée par le Conseil général. La présidente du Conseil général, Hermeline Malherbe, la dép Ségolène Neuville, flanquée de Marcel Mateu pour la Région accueillaient la presse, la députée trônant au centre. Reléguées le côté, deux des quatre chercheures du département de l insti catalan de recherches en sciences sociales de l université de P gnan qui ont réalisé une énorme étude de sociologie éditée dan ouvrage de près de 300 pages. Ce travail a pris un an sur le ter dans l espace catalan transfrontalier, puis encore pas mal de te pour la rédaction. On s attendait à ce que se soit les universita elles mêmes qui en présentent les éléments méthodologiques les principales analyses. Point du tout, c est Ségolène Neuville en a longuement détaillé le contenu, après qu Hermeline Malhe eut expliqué pourquoi ce travail avait été commandé par l instit qu elle préside : «nous voulions avoir des éléments scientifiques et sociologiques sur l impact de ce qui se passe à la Jonquera sur population des PO et plus particulièrement sur la jeunesse, et ains déterminer qu elles pourraient être les actions à mettre en place a les services et les professionnels de la jeunesse et de la famille qu pendent du conseil général». Après quoi, quand bien même l he leur avait été coupée sous les pieds, il a été enfin possible de p quelques questions aux principales intéressées. A la question «pourquoi effets-frontières?», il a été répondu qu ils se jouai «à deux niveaux : en franchissant la frontière, les hommes, accèd à une autre altérité, définie comme des stéréotypes portant sur la prostitution et la sexualité. Le deuxième effet étant que la Jonquer vue comme un espace-temps suspendu, un lieu où tout est permi Ces analyses, et bien d autres, sont largement développées da l ouvrage : «du visible à l invisible, prostitution et effets-frontiè res» paru chez Balzac éditeur. Tout en précisant que son objet pas d apporter des outils directement utilisables, sa lecture est indispensable pour tous les abolitionnistes qui se battent contr phénomène prostitutionnel, qu il soit ou non à la frontière.

8 cience travail et environnement gressistes». Une nouvelle revue trimestrielle du PCF, sur ciences et l environnement. ne nouvelle revue nationale portant sur les domaines iences, du travail (nont des industries) et ologie vient de voir le ce mois de juin. Son on est d apporter au public des éléments ifs, appuyés par des fiques, sociologues, eurs ou toute perintéressée et ayant lé sur ces sujets, sans et sans intérêts partis quelques temps, le terme «scientiest utilisé à mauvais escient ou plus ment pour servir des intérêts privés nd groupes industriels qui orientent udes en les finançant eux-mêmes. Il si urgent de défendre et de déveloprecherche publique indépendante, t face aux enjeux planétaires qui se tent à nous. C est tout l intérêt de ce l outil de réflexion qui fait le lien entre es et enjeux politiques et sociétaux n monde respectueux de l environnet de tous les êtres humains. ation actuelle de notre planète exige plus que jamais une remise en cause urgente des comportements dévastateurs notamment ceux des grandes puissances, et cela sans tomber dans les caricatures irresponsables de certains courants dit écologiques ou de certains lobbys technologiques. Grosse ambition donc pour cette nouvelle revue qui paraîtra tous les trois mois environ. Le premier numéro traite plus particulièrement de l industrie et de l aspect écologique des moyens de productions en France. De nombreuses rubriques sont également présentes avec trois grands domaines que l on retrouvera à chaque numéros : Science et Technologie, Travail, Entreprise et Industrie, et Environnement et Société. Sans oublier les brèves et informations sur les parutions. La revue est diffusée pour l instant sur format numérique et est téléchargeable à l adresse : Pierre Serra, membre du Comité de rédaction Cheminots en grève, le jeudi 1 SNCF. Face à l ampleur des dégradations en cour au moment où une nouvelle réforme dangereuse s gage, les cheminots sont entrés dans l action. Une action unitaire d intérêt public CGT, SUD Rail, UNSA et FO se sont rassemblés, au plan national et local. L appel à la grève lancé est commun à l ensemble de ces organisations. «Tout démontre aujourd hui que la structuration en deux entités en 1997, RFF et SNCF, a largement contribué à la dégradation aujourd hui observée». «L état s est appuyé sur cette séparation pour se désengager financièrement de ses obligations en termes d aménagement du territoire». Aujourd hui, s appuyant sur ces constats, les cheminots ont voulu alerter le public, les citoyens. En effet, le projet avancé par le gouvernement ouvre une perspective de passer de 2 à 3 structures alors que ce qui est nécessaire, c est de réunifier. «Nous sommes loin de nos attentes en matière de réunification de la SNCF». Plus localement, les syndicats ont dévoilé ce qui pourrait être fait et engagé, évoquant le développement nécessaire du combiné de Port-Vendres, le transfert utile du ferroutage du Boulou à Rivesaltes, le développement des de Cerbère et Saint Charles, pré que seule une entreprise nat SNCF pourrait répondre aux enje rôle du conseil régional était lui contesté, proposant une SEM p Train Jaune et sortant la ligne T budget transport. Des négociations réclam Les cheminots ont d abord dé l attitude de la direction SNCF, n pectant aucune de ses obligatio rencontre avec les représentant salariés, dans le cadre du préav ont aussi appelé le gouvernemen écouter et les entendre, à ne s pas précipiter une réforme et le vo la loi. «Cette journée sera un mo d éducation et d information a du plus large public. Les tran n appartiennent pas aux seuls c nots». A 11h, ils se sont rasse devant la préfecture, rejoints p salariés de la poste et ceux des riers Catalans. Michel

9 ette 18ème journée a donné vendredi un résultat un peu inattendu avec la victoire d Hull KR sur ddersfield qui conserve la seconde Leeds n a rien eu à craindre devant ford 42 à 34, le leader Wigan avec incomplet a du puiser dans ses es pour coiffer Widnes 33 à 32, et gton s est promené face à London 0. Lundi, en gagnant à Salford 46 akefield va lutter pour la qualificaelax pour tous la semaine qui vient, ue l Angleterre affrontera vendredi lés où joueront Menzies et Taia. Res 21, 22, 23 et 24 juin. eaux dragons une matinée pluvieuse, le beau est revenu pour ce match. Les and après leurs responsables, étaient pour réussir un nouvel exploit; avec ès sur les 7 dernières rencontres, stait possible. Le public était bien t aussi, avec près de mille anglais, vec leurs chants, soutenaient leur. La tension était importante avant p d envoi et le président Guasch fit nonces légales - annonces légales - annonces légale ASB Services Société à responsabilité limitée Au capital de 500,00 euros Siège social : 34 rue Savorgnan de Brazza PERPIGNAN RCS PERPIGNAN AVIS DE DISSOLUTION ié réuni en assemblée générale extraordinaire du 06/05/2013 a décidé la dissonticipée de la société à compter de ce jour et sa mise en liquidation amiable. blée générale susvisée a nommé comme liquidateur Mme BOUCHER Aurore, rant 34 rue Savorgnan de Brazza PERPIGNAN, avec les pouvoir les plus s pour réaliser les opérations de liquidation de celle-ci. Le siège de la liquidation 34 rue Savorgnan de Brazza PERPIGNAN, adresse à laquelle toute cordance devra être envoyée et actes et documents relatifs à la liquidation devront tifiés. ance ER Aurore CESSION DE FONDS DE COMMERCE vant acte reçu par Maître Aude XABÉ-POIRIER, taire Soussigné membre de la Société Civile ofessionnelle «Philippe SARDA, Jérôme SPI- I, Aude XABÉ-POIRIER et Jérôme de ZERBI», laire d un Office Notarial à la Résidence GA- IE, 51 Avenue du Général de Gaulle PIGNAN, le 4 juin 2013, enregistré à POLE EN- ISTREMENT PERPIGNAN TET, a été cédé par : iété dénommée SARL I.L., société à responsabilité limitée unipersonnelle au de 4.000,00 EUR, dont le siège est à LE BARCARES (66420), 17 Rue Suffren, ée au SIREN sous le numéro et immatriculée au Registre du Comet des Sociétés de PERPIGNAN. iété dénommée AUREISA, société par actions simplifiée au capital de ont le siège est à SAINT-LAURENT-DE-LA-SALANQUE (66250), 8D Impasse liba, identifiée au SIREN sous le numéro et immatriculée au Registre merce et des Sociétés de PERPIGNAN. Flash du XIII la tournée des popotes avec les mots nécessaires. Nous avons donc vu une équipe catalane particulièrement motivée pendant 80 minutes qui mit sous l éteignoir, un adversaire besogneux mais dépassé par une énergie peu commune, et une défense héroïque qui n avait rien à voir Le cessionnaire est propriétaire du fonds vendu à compter du jour de la signature de l acte. L entrée en jouissance a eu lieu le 1er avril La cession est consentie et acceptée moyennant le prix principal de DEUX CENT MILLE EUROS ( ,00 EUR), s appliquant : - aux éléments incorporels pour CENT DIX MILLE EUROS ( ,00 EUR), - au matériel pour QUATRE-VINGT-DIX MILLE EUROS (90.000,00 EUR), Les oppositions, s il y a lieu, seront reçues en la forme légale dans les dix jours de la dernière en date des insertions prévues par la loi, en l office notarial sus dénommé où domicile a été élu à cet effet. Pour insertion. Me XABE-POIRIER. SOCIETE FIDAL AVOCATS AU BARREAU DES PYRENEES-ORIENTALES Résidence «Le Marilyn» 39, boulevard Kennedy - B.P PERPIGNAN CEDEX TEL : VIGNERONS CATALANS SICA A CAPITAL VARIABLE SIEGE SOCIAL : 1870, Avenue Julien Panchot - B.P PERPIGNAN CEDEX 9 R.C.S.PERPIGNAN Les actionnaires de notre société sont convoqués en assemblée générale pour le 27 juin 2013 à 15 heures 30 à la Maison des Vignerons 19, avenue de Grande Bretagne à PERPIGNAN (66000) à l effet de statuer sur l ordre du jour suivant : 1 ) De la compétence de l assemblée générale ordinaire annuelle : Rapport de gestion du Conseil d Administration ; Rapport des Commissaires aux Comptes sur les comptes de l exercice clos le 31 décembre 2012 ; Rapport spécial du Commissaire aux Comptes sur les conventions visées aux articles L et suivants du Code de Commerce ; approbation des conventions qui y sont mentionnées; Approbation des comptes annuels de l exercice clos le 31 décembre 2012 et quitus aux administrateurs ; Witnes Vickings avec la ligne Maginot. Les locaux, dominateurs, ont exercé un contrôle incessant dans tous les domaines et le score de 18 à 4 aux citrons!, avec un rugby total, a ravi les supporters. Cela fut confirmé ensuite, même s il y eut des instants statiques en seconde mi-temps. Avec cinq espoirs made in France Duport, VaccariI, E Larroyer et la botte infaillible de Bo succès dans ces conditions fut ovati et Hull FC n a pu marquer qu une fois. Les Dragons conservent leur trième place, et préparent sérieusem prochaine réception d Hull KR. En dant, les joueurs sélectionnés auront la semaine un contact avec les a joueurs de nationale pour le champi du monde en novembre. Derniers titres Le stade de Clairfont à Toulouges, fait le plein malgré le mauvais tem une pluie presque continuelle. En le XIII Catalan, après quelques a noires, ramène le trophée en battan gnon 32 à 20. Ensuite, St Martin de bat Pia-Bompas 28 à 6 et en minim Estève bat le XIII Catalan 12 à 10, un match indécis. Enfin en trophée nal les minimes et cadets de Carpe battent Lezignan. Etat des souscriptions à l issue de l Assemblée ; Arrêté du montant du capital social au 31 décembre 2012 ; Approbation des comptes consolidés du Groupe ; Questions diverses. 2 ) De la compétence de l assemblée générale extraordinaire : Augmentation de capital réservée aux salariés par application de l article L. 22 et L du Code de commerce ; décision en conséquence et pouvoir a d administration. Réduction du capital social d une somme de Euros ; Augmentation du capital social par incorporation de réserves ; Modification corrélative des statuts ; Pouvoirs en vue des formalités. Tout actionnaire, quel que soit le nombre de ses actions, peut prendre par assemblée ou s y faire représenter par un autre actionnaire ou par son conjoi LE CONSEIL D ADMINISTRATION ASB Services Société à responsabilité limitée Au capital de 500,00 euros Siège social : 34 rue Savorgnan de Brazza PERPIGNAN RCS PERPIGNAN CLOTURE DE LIQUIDATION Robert E Suivant décision de l associé unique en date du 06/05/13, l associé unique ap entendu le rapport du liquidateur, a approuvé les comptes de liquidation, a do tus au liquidateur et l a déchargé de son mandat, puis a prononcé la clôture de tions de liquidation à compter du 06/05/13. Les comptes de liquidation sont au greffe du Tribunal de commerce de Perpignan. Pour avis, le liquidateur Le Travailleur Catalan est habilité à publier les annonc légales et judiciaires. Renseignements

10 A l affiche Perpignan ie Torcatis. Vendredi 14 Juin à 18h. Rencontre an Paul Wabotaï pour la présentation de son Notre Histoire du Gospel». 18h45, apéro l avec chants Gospel. Argelès Jaurès. Mardi 18 juin à 20h30. Le Groupement al des Cinémas de Recherche présente Post s lux Film de Carlos Reygadas. Tarif : 5 euros nade du front de mer. Vendredi 14 juin à 20h. tation en avant-première du livre «Pelagos» ence des photographes Frédéric Larrey et s Roger et de l auteur Jean-Michel Bompar. onférence «A la rencontre de la grande faune éditerranée». Marianne. Du 14 juin au 3 juillet. Vernissage le à 19 h. Exposition des sculptures de Corinne et des aquarelles de Gilles Coutal. Alenya Ecoiffier. Samedi 15 juin à 18h30. Vernissage l de la saison d été. Exposition des œuvres de t Alias. Soirée animée par le groupe Roue libre. 8 juin à 18h30. Zabeilles : spectacle jeune dès 4 ans par Sabine Puech, conteuse. Tarif : s. Jeudi 20 juin à 18h30. Projection du film «La ion des sols vivants»de Perrine Bertrand et rill suivie d un débat animé par Daniel Henry, ur agronome. Tarif : 10 euros. Collioure et 16 juin. «Les Musaïques» : mariage du Vin Arts. Dégustations thématiques, tables rondes, s dans le vignoble, projection de film, vente chères, expositions d art plastique et musique ront dans les plus beaux sites de la ville. Salle et place du marché. Exposition des oeuvres rtistes peintres qui ont détourné des palettes sport. Mise aux enchères dimanche 16 juin à res. Elne ité. Samedi 15 juin. Journée. «La journée des d Elisabeth». Exposition, chants, danses, e, spectacles. Font Romeu di 19 juin à 16h Compagnie la Chouing : «Ainsi!». A partir de 8 ans Millas e la médiathèque. Samedi 15 Juin à 20h. Théâ- La vie est un spectacle» par la Compagnie Art Tarif : 5 euros Illes sur Têt treize (13 rue sainte croix). Samedi 15 juin à Concert de Louis Arti accompagné par Michel so. Tarif : 10 euros treize. Jeudi 20 juin à 18h30. Peintures, poésie ormances de Ma Descheng et Julien Blaine. Mantet i 15 juin à 21h. Concert avec 4 musiciens de la nord-catalane. Ana Morales à Torreilles : Seigneuriale Que fait-on des chers disparus? Livre. Avec «Madame George», Noëlle Châtelet poursuit sa réflexion sur le corps, fut-il immatériel Invitée du CML, l écrivaine et essayiste, qui ne veut surtout pas, avec raison, être qualifiée comme «sœur de», tenait conférence au Conseil Général à l occasion de la sortie de son dernier roman, «Madame George». Philosophe, romancière, comédienne... la dame n a plus rien à prouver. Depuis quarante ans, elle poursuit une réflexion autour de la question du corps, qui la mène jusqu à celle de la fin de vie. Voir à ce sujet «La dernière leçon», très beau livre sur la mort volontaire de sa mère. Avec «Madame George» elle revient au roman sans toutefois quitter son domaine de recherche, puisque tentant de répondre à la question : que avec un héros psychanalyste dont la vie et la compréhension rationnelle des choses vont basculer lors d une visite du Château de Nohant, demeure de George Sand dans l Indre, lieu emblématique et habité. «L histoire d une métamorphose, un roman d apprentissage» nous révèle l auteure, qui fait le parallèle avec sa propre expérience de la visite de cette maison, durant laquelle elle a «senti quelque chose», éprouvé un sentiment de reconnaissance. Surprenant roman, à l évidence, qui aborde les profondeurs de l inconscient, autant que la place de l irrationnel en chacun de nous, le tout en convoquant les mânes de la bonne dame de Nohant. Ce n est pas Pour la première fois dans le cadre de La Romeria, sa fête espagnole annuelle, la ville de Torreilles, en partenariat avec l association Al Andaluz et La Reja Flamenca, proposait une soirée spectacle en invitant la danseuse de Flamenco Ana Morales et son groupe, ce samedi 1er juin. Pour un coup d essai, ce fut un coup de maître. Ana Morales était déjà venue illuminer les Dômes de Rivesaltes, il y a deux ans, et dernièrement l hôtel des Vignes pour une soirée tablao. Mais chacune de ses apparitions dans le département est un réel enchantement. Ana Morales en trois mots c est : élégance, élégance et... élégance. L élégance du port et de la gestuelle : sa danse fourmille d inventivité. Une épaule ici, une hanche là, un bras qui s enroule, un saut audacieux, un buste qui s abandonne, un châle qui semble animé de vie propre, chaque seconde est une succession de postures, de mouvements, de regards qui méritent d être fixés. De quoi donner de l hypertension aux photographes! Ana Morales c est aussi l élégance du rythme : elle tape des pieds, claque des doigts, frappe des mains et ce sont autant de mélodies supplémentaires qui se superposent à celles de la guitare et des voix. Jamais d agressivité, beaucoup de délicatesse, des moments d intensité extrêm toujours le respect de son art qui prend aux tripes. Et puis Ana c est l élégance de la musique : elle n est seule sur scène a être bourrée de talent. Elle a l intelli de s entourer d artistes à la hauteur de sa passion: d Jésus Guerrero à la guitare que l on voit sur toutes le nes du monde accompagnant les meilleurs chanteu moment et qui réalise les plus belles prouesses techn et harmoniques avec une modestie déconcertante nous offre aussi les prestations de «El Londro» et Florido deux chanteurs encyclopédiques dont les sen tés différentes et néanmoins complémentaires partic largement à la réussite de l ensemble. C est juste fait avec beaucoup de goût. Du Zapa acrobatique au Taranto émouvant, en passant par la majestueuse, pour finir par des Alegrias raffinées Ana rales montre par ses choix artistiques qu elle est en de devenir une grande dame du Flamenco. Dans dix ans lorsqu elle sera au sommet de son art a par toute la presse spécialisée, Torreilles pourra s gueillir d avoir eu l audace de convoquer, un soir de j de forte tramontane, Ana Morales, La Señora! Dolores T scène, à lire sa prose. Œil pét crinière mousseuse, c est avec u talent de conteuse qu elle nar états de sa pensée, ses souven plus personnels, et, quand elle s que à la lecture de quelques pag son roman, elle le fait en authen comédienne.

11 rts plastiques en ville et ailleurs sitions. Une sélection de trois parmi tant d autres el Fourquet à la Maison de la Catalanité rrents de couleur qui surgissent des briques rouille, a première impression pour qui pénètre dans cette alle, avec le plaisir de retrouver l artiste et ses noucréations. Une vingtaine de toiles, grands formats, même thème : des carrés ou rectangles de guinaissant apercevoir un enchevêtrement de curieux ermicelles? Serpentins? Anguilles?... Peu importe, rmes vivent, évoquent l incessant fourmillement de ière vivante, de la nature, de ce qui ne se laisse pas er. C est la dualité entre le mouvement de ces formes n permanence, débordent, et le côté rectiligne des, ce sont les incroyables combinaisons de couleurs que œuvre, qui font le sel d une exposition en tous remarquable. A ne pas manquer. tons, une nouvelle fois, les horaires d ouverture abet le manque de signalétique r jusqu au 28 juin, 11 rue du Bastion Saint Doue. Du lundi au vendredi de 9h30 à 12h30 et de à 17h30 ui, devant un tableau, une sculpture, une pièce musicale, ne s est pas la question : comment e fait-il pour créer? Cette on le sociologue Eric Villa-, qui a aussi été pratiquant, a décidé d y répondre. Et ela, il s est mis dans une on inédite, observer les ar- «en action». Une véritageure. Tous n ont pas ac- Il s en est trouvé huit pour r leur accord, avec quelréserves parfois, ce dont rcheur s est accommodé ; le n est pas de violer les ences. Le travail a duré mps : les observations ont é en 2000, l ouvrage, sédocumenté, conforme aux et longuement peaufiné, POMPES FUNÈBRES AISON est sorti fin Pour saluer cette sortie, les plasticiens qui se sont ainsi mis en lumière, et en question, exposent actuellement ensemble, ce qui ne leur était jamais arrivé, au Mas Bompas, sous l égide du sociologue et de l Association Artboressence. Il s agit de Georges Ayats, Gilbert Desclaux, Philippe Domergue, Serge Fauchier, Michel Fourquet, Patrick Loste, Claude Massé, Claude Muchir. Chaque plasticien expose deux œuvres créées à 10 ans d intervalle, l une au moment de l enquête, l autre maintenant. A l exception de Claude Massé, dont les sculptures en liège se déploient devant murs et fenêtre et s étalent sur la période. Philippe Domergue présente dans un lieu en Alain Gauvin à la galerie Thérèse Roussel Un ensemble de peintures rassemblées sous le titre «D où me vient la tendresse?» pour souligner que l artiste est aussi poète. Quatorze toiles, grands et moyens formats, certaines sur des cadres de bois brut du plus bel effet, quelques pastels, et des titres qui méritent d être notés : «Que faire de la feuille?», «Où naît l eau des larmes?», «Tarde encore... le soir». Au cœur de chacune, comme une explosion, couleurs, lignes signes, qui s étirent jusqu aux bords. Le corps de la femme est omniprésent, mais suggéré par des traits de craie, il se devine parmi des grands aplats sombres qui contrastent avec la tonalité générale, des couleurs douces et belles, majoritairement vertes et mauves. Il se dégage de ces tableaux une évidente sensualité, un côté charnel, terrien. A voir juqu au 29 juin, 7 place Joseph Desprès Exposition Blanc Néon Pierre Malphettes à la forteresse de Salses Quatre installations de néon (encore faut-il les trouver) disséminées dans l immensité de la forteresse, décidément, pour l exposition de l été, la direction des monuments nationaux a fait dans le minimalisme. Les quelques visiteurs présents au vernissage (mais où sont les vernissages d antan à Salses?) étaient passablement désappointés, on les comprend et, même avec l exposition concomitante du festival international de la photographie culinaire, le compte n y est pas. Irai-je jusqu à parler de foutage de gueule?.. Notre forteresse mérite mieux, et a connu mieux ; heureusement, le monument est beau en lui même. A voir jusqu au 31 septembre Un livre - Une exposition rtiste en action», au Mas Saint-Jacques à Bompas forme de grotte une installation alliant le mystère d un blog de glace et l élan d un arbre rejeté par les flots. Pour certains comme Muchir la manière a changé, d autres, Desclaux, Fourquet, ont modifié le support ou la matière picturale. Un long panneau de Fauchier s accorde aux stylisations colorées d Ayats, fruits de longues méditations intégrant une connaissance technique quasi parfaite de la couleur. Le bestiaire de Patrick Loste, créateur singulier, sait se faire terrible ou touchant. Œuvre de spécialiste, le livre d Eric Villagordo est cependant d une lecture aisée : la construction du volume permet de s y promener à son gré, et la vitalité des dialogues avec les artistes POMPES FUNÈBRES DU ROUSSILLON 8, Place Gambetta PERPIGNAN NG lui donne un puissant attrait. Yvette Lucas Exposition «L Artiste en action». Présentée par Eric Villagordo et l association Artboressence - Mas Saint-Jacques 4 bis rue Frédéric Saisset Bompas. Maury Chapelle Saint-Roch. Samedi 15 juin à 18h. Le fl compositeur hollandais Wil Offermans avec la c teuse japonaise Junko Ueda. Palalda Parvis Martin Boix. Vendredi 14 juin. A partir de 1 Récital de Chants Sacrés, suivi d extraits d opér et chansons sur le thème du printemps. Samed 15 juin à partir de 19h. Concert Orchestre group Générik Blues. Entrée gratuite Palau Del Vidre Ateliers du village. Du 15 juin au 15 septembre. Soufflage du verre et exposition d oeuvres d arti verriers. Passa Monastir Del Camp. Dimanche 16 juin à 17h. Péd Kouyaté en concert Solo et exposition de photo phies de Sophie Comtet-Kouyaté. Tarif : 5 euros Rivesaltes Parc de la Guinguette. Samedi 15 juin à partir de Soirée Flamenco avec Lorenzo Ruiz. Dimanche 20 juin. A bord du Train du Pays Catha et des Fenouillèdes et déjeuner au son de la fan toulousaine «La Friture Moderne». Départ 9h g SNCF, retour vers 19h. Tarifs : 25/ 21 / 10 euros Réservation obligatoire au Thuir Gymnase Rossello. Samedi 15 juin à 20h30. Folk catalan avec Els Dansaires catalans de Thuir. Ta euros à partir de 12 ans. Villefranche-de-Conflent Samedi 15 Juin à 16h. Déambulation d échassier 21h30 : spectacle de feu avec la compagnie Ciel Lièges de Claude Massé et ouverture sur le jardin, à droite tableau de Michel Fourquet Du 30 Mai au 30 Juin. O les mercredi, vendredi, sa et dimanche de 14h à 19 Eric Villagordo L artiste e tion. Vers une sociologie pratique artistique. L Harm Série Sociologie des Arts Co giques sociales. 2012, 29 Service Incroyance Foi Le Service Incroyance Foi (SIF) qui s attache à favoriser le

12 Le réformisme maladie infantile ertes! Plus nous descendrons bas, plus nous aurons quelques chances de rebondir haut ; mais la chute est use, les dégâts qu elle fait, parfois sibles et l issue reste incertaine. litique du pire est la pire des poli-. grès n est jamais linéaire : il est n de l engagement des hommes à ndre et le promouvoir et donc des udes de leurs vies et des aléas de spirations. A l échelle de quelques maines, il serait possible de distindans ces mouvements vers le haut rs le bas, des cycles relativement rs. Mais à la fin de chaque cycle : à la case départ parfois même en La faute à la crise, à la Chine, à à l Europe La faute à un grand nt qui nous veut du mal et qu on pe jamais! Le sentiment de pédas la choucroute Inexorablement. rogrès est impossible, sentiment qui s beaux jours des partisans du dédominant. de nos démocraties Un flou à faire pâlir d envie les plus grands myopes Jusqu à ce que l accumulation de coups de pieds au cul ne vienne un peu réveiller les consciences populaires et les convaincre qu il ne serait pas mal que ça change un peu. C est le moment que choisissent en général les chantres du socialisme (façon rue de Solférino) pour gloser à perte de vue sur le changement dans les termes les plus vagues possibles, avec des perspectives d un flou à faire pâlir d envie les plus grands des myopes. Ils seraient prêts à tout changer, la vie, le monde, la société, les gens, mais en laissant chaque chose à sa place. Ils prônent le mouvement, et ils ne bougent pas. Ils veulent qu on les croie et ils n arrêtent pas de nous mener en bateau. Ce n est jamais le bon moment, le bon tempo, le bon contexte pour que les engagements soient tenus Donc faute de toucher aux structures du bâtiment, de repenser l architecture, d améliorer la vie qu on peut y mener on se contente de donner quelques coups de pinceaux sur la façade de façon à montrer que l on a quand même fait quelque chose, c est toute la portée du réformisme et de son incapacité à changer nos vies. Ils laisseront les oligarchies financières poursuivre leur travail tranquillou. Usés, ils se retireront pour laisser la droite poursuivre la tâche. Ils donneront ainsi une apparence démocratique à une alternance qui en aucun cas ne devra devenir une alternative : l horreur! Nos espoirs ruinés Chaque passage de la gauche-solférino au pouvoir m a laissé la même impression d inutilité absolue, de déception profonde de tous ceux qui avaient un quelconque espoir d une politique autre, faite de démocratie renforcée, de justice sociale accrue, de progrès tangibles. Le contraire du réformisme quoi! Nous serions ainsi condamnés à aller d une droite réac et ringarde (pléonasme!) à un réformisme délétère (re-pléonasme!), qui ruinent l un comme l autre nos espoirs et l électorat de se laisser L actu vue par Delgé abuser et bercer à la fois. Tout ça ne peut marcher que s pas de trouble-fête, et l affaiblisse du parti communiste ne le metta vraiment en état de jouer ce rôle-l serions-nous en train de sortir de mauvaise passe? Tout ça ne peut marcher que si ce rant réformiste imprègne le tissu so travers des organisations représent comme les syndicats : les apôtres division syndicale ont apporté bea de zèle à faire croire que le seul calisme possible est gentil, raison réaliste, sage et mou, qu il faut en avec la lutte des classes, qu un pet est toujours plus important qu un dans l inconnu, qu il ne faut pas les copains au pouvoir, parce qu eux savent ce qui est bon pour nous. Et faut pas cacher que ce syndicalism ses partisans, comme la gauche sol a ses électeurs. Assis ou couchés (comme vous voulez) Plusieurs dossiers dans l actualité mettent d illustrer mon propos : l locs, on fait mine de préserver le cipe d universalité, mais le projet r conduira à une baisse conséquen particulier pour les classes moy en touchant à la baisse du plafon quotient familial. Pour les retraites pareil, la durée de cotisation sera dérablement allongée et les pen seront réduites. Quant à l accord flexibilité-compétitivité, il passe le du travail à la moulinette. Avec la diction du syndicalisme assis ou co (c est comme vous voulez), il faudra croire qu on a sauvé quelque chos allocs, les retraites, le code du t alors qu on n a fait que les dégli un peu plus. Tout cela c est de la ré voyons, de la réforme nécessaire, ligente, protectrice de l avenir. N Non! Non! Ce ne sont pas des re Il n y a pas de tâches plus urgente de tordre le cou à ce réformismesaper la base sociale qui est la sien dénoncer les bourrages de crânes m tiques qui le nourrissent, de renfor syndicalisme transformateur, de bo pas de faire semblant, pour de bon Et de faire de la politique complète à gauche, de le faire de façon un ouverte et intransigeante, de d tre sans a priori avec tous ceux souhaitent, de descendre dans l nombreux et souvent, de marcher reconstruire un espoir. Le 5 mai, le 2 juin, ça a commenc

mission Le conflit des «gars de Lapalme»,

mission Le conflit des «gars de Lapalme», composition Le conflit des «gars de Lapalme», à l origine du CIMM Le 1 er mai 1970, la CSN, la CEQ et la FTQ organisaient, à Montréal, une manifestation en appui aux travailleurs et à la travailleuse de

Plus en détail

STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie. Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée

STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie. Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée Article 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents

Plus en détail

NOUVEAUXSTATUTS MAI 2015. Éditions de l Union

NOUVEAUXSTATUTS MAI 2015. Éditions de l Union NOUVEAUXSTATUTS Éditions de l Union TITRE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES ARTICLE 1 ER CONSTITUTION Il est fondé entre les personnes physiques adhérant aux présents statuts un parti politique dénommé «Les Républicains»,

Plus en détail

LE MEDEF FAIRE LA LOI! NON À L'ACCORD

LE MEDEF FAIRE LA LOI! NON À L'ACCORD NE LAISSONS PAS LE MEDEF FAIRE LA LOI! NON À L'ACCORD Le MEDEF demande les pleins pouvoirs! Le janvier 0, le MEDEF a signé avec des syndicats minoritaires un accord sur l emploi. La négociation s est déroulée

Plus en détail

TITRE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES

TITRE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES TITRE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 er CONSTITUTION Il est fondé entre les personnes physiques adhérant aux présents statuts un parti politique dénommé «L Union pour un Mouvement Populaire» (UMP),

Plus en détail

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes 1 Intervention de Marisol Touraine Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Conseil d administration du régime social des indépendants Jeudi 25 juin 2015 Monsieur le Ministre,

Plus en détail

La Constitution et l exercice des pouvoirs

La Constitution et l exercice des pouvoirs Thème La Constitution et l exercice des pouvoirs Instituée par le général de Gaulle en 958, et toujours en vigueur aujourd hui grâce à la souplesse des institutions qui ont su s adapter au fil du temps,

Plus en détail

Statuts : Etoile Saint Amandoise.

Statuts : Etoile Saint Amandoise. Statuts : Etoile Saint Amandoise. Sommaire : Présentation But et composition Affiliation Ressources Administration et fonctionnement o Comité de direction o Le bureau o Assemblée générale Ordinaire o Assemblée

Plus en détail

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique." Programme. Michel Petiot.

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique. Programme. Michel Petiot. Canton Meudon - Chaville élections départementales Denis Cécile Maréchal Ardans-Vilain Alice Carton Michel Petiot Programme "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique."

Plus en détail

Proposition de Charte éthique de l élu-e pour un renouveau démocratique et la renaissance des pratiques politiques

Proposition de Charte éthique de l élu-e pour un renouveau démocratique et la renaissance des pratiques politiques Proposition de Charte éthique de l élu-e pour un renouveau démocratique et la renaissance des pratiques politiques Version du 23 février 2015, soumise à consultation publique jusqu au 15 avril 2015. N

Plus en détail

Droit de grève. Qu est-ce qu une grève?

Droit de grève. Qu est-ce qu une grève? Droit de grève Qu est-ce qu une grève? La grève est un droit fondamental reconnu à tous les salariés (cadres, ouvriers, employés, précaires, apprentis etc.) par la Constitution française. A ce titre, elle

Plus en détail

L action du gouvernement espagnol et de l Institut de la jeunesse concernant le Pacte européen pour la jeunesse

L action du gouvernement espagnol et de l Institut de la jeunesse concernant le Pacte européen pour la jeunesse L action du gouvernement espagnol et de l Institut de la jeunesse concernant le Pacte européen pour la jeunesse Institut de la jeunesse Madrid Les débuts de toute chose sont toujours petits. Cicéron La

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

Je m adresse à vous comme socialiste, comme parlementaire et comme Président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis.

Je m adresse à vous comme socialiste, comme parlementaire et comme Président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis. Audition Commission sur la réforme territoriale Intervention de M. Claude Bartolone Jeudi 15 janvier 2009 Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les membres de la Commission, Mesdames et Messieurs,

Plus en détail

La protection sociale obligatoire et complémentaire au cœur de notre bataille!

La protection sociale obligatoire et complémentaire au cœur de notre bataille! La protection sociale obligatoire et complémentaire au cœur de notre bataille! La protection sociale est un terme générique qui recouvre, la Sécurité Sociale (régime général obligatoire solidaire, géré

Plus en détail

TITRE I : LES ÉLÉMENTS CONSTITUTIFS

TITRE I : LES ÉLÉMENTS CONSTITUTIFS STATUTS MISE A JOUR APRES LE 115EME CONGRES 5 ET 6 SEPTEMBRE 2015 TITRE I : LES ÉLÉMENTS CONSTITUTIFS Article 1 er - Le Parti Dans le cadre de l article 4 de la Constitution, le Parti républicain radical

Plus en détail

Motion pour «L interdiction des affiches publicitaires pour le petit crédit»

Motion pour «L interdiction des affiches publicitaires pour le petit crédit» Motion pour «L interdiction des affiches publicitaires pour le petit crédit» De par mon métier d assistante sociale, je peux constater les ravages de l endettement sur la vie des familles et des jeunes

Plus en détail

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT www.cfdt.fr SOMMAIRE 4 5 6 7 8 9 10 11 ADHÉRER ME REPRÉSENTER ME DÉFENDRE COTISER / VOTER Rédaction, création et réalisation graphiques :

Plus en détail

COMPTE RENDU DE REUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

COMPTE RENDU DE REUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION COMPTE RENDU DE REUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION Vendredi 8 octobre 2010 de 14h à 17h Salle de réunion Château MORARD Les Arcs Ordre du jour : - Point sur le dossier. - Préparation de la concertation

Plus en détail

Un atelier philo pour se reconnaitre hommes et femmes

Un atelier philo pour se reconnaitre hommes et femmes Débat et argumentation Un atelier philo pour se reconnaitre hommes et femmes à travers le partage d expériences «La question se pose de savoir si le lien social ne se constitue que dans la lutte pour la

Plus en détail

Livret d accueil. Sommaire. Présentation Pages 1 à 3. Nos services Pages 4 à 9. Vos intérêts Page 10

Livret d accueil. Sommaire. Présentation Pages 1 à 3. Nos services Pages 4 à 9. Vos intérêts Page 10 Fédération Indépendante du Rail et des Syndicats des Transports Livret d accueil Sommaire Présentation Pages 1 à 3 Nos services Pages 4 à 9 Vos intérêts Page 10 FiRST, notre histoire La Fédération Indépendante

Plus en détail

Notre but : répondre à vos attentes en fonction de nos moyens

Notre but : répondre à vos attentes en fonction de nos moyens Notre but : répondre à vos attentes en fonction de nos moyens Vous le savez, le président Sarkozy et le gouvernement font tout pour faire des économies à l État. On pourrait s en féliciter, sauf que les

Plus en détail

Bonsoir, Mesdames et Messieurs,

Bonsoir, Mesdames et Messieurs, Bonsoir, Mesdames et Messieurs, Tout d abord je souhaiterais remercier les organisateurs de ce symposium, la Division de la Population des Nations Unies et la Fondation Roselli, pour leur invitation de

Plus en détail

Le conflit des retraites en France

Le conflit des retraites en France Le conflit des retraites en France Philippe Légé En 2010, la France a connu une intense lutte sociale. Le facteur qui l a déclenchée était une réforme qui, selon le Premier ministre, François Fillon, était

Plus en détail

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire 1 Intervention de Marisol TOURAINE Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Maison de Santé Pluridisciplinaire Magny-en-Vexin Vendredi 20 février 2015 Seul le prononcé fait

Plus en détail

CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT)

CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) FACONNER ENSEMBLE L OIT DU FUTUR «Pour tout ce qui a été, merci. Pour tout ce qui sera, oui.» (Dag

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER

ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER Mesdames, Messieurs, Avant d introduire mon rapport moral, je tiens à renouveler mes remerciements à l ensemble des

Plus en détail

Association Bou de nature Statuts association loi 1901

Association Bou de nature Statuts association loi 1901 Association Bou de nature Statuts association loi 1901 1. Constitution-objet-siège social-durée de l association Art 1 : Forme Il est créé sous la forme d une association, régie par les principes généraux

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

UGICT - CGT Ingénieurs Cadres Techs La Lettre N 489 - Austérité n ayons pas peur des mots

UGICT - CGT Ingénieurs Cadres Techs La Lettre N 489 - Austérité n ayons pas peur des mots UGICT - CGT Ingénieurs Cadres Techs La Lettre N 489 - Austérité n ayons pas peur des mots N 489 - Semaine du 22 avril 2014 Austérité n ayons pas peur des mots Tout son poids dans la balance François Hollande

Plus en détail

Michel Magras. compte-rendu PROJET DE LOI RELATIF À LA MODERNISATION DU DROIT DE L OUTRE-MER

Michel Magras. compte-rendu PROJET DE LOI RELATIF À LA MODERNISATION DU DROIT DE L OUTRE-MER Michel Magras Sénateur de Saint-Barthélemy Président de la Délégation sénatoriale à l outre-mer compte-rendu (suite) Séance du vendredi 26 juin 2015 PROJET DE LOI RELATIF À LA MODERNISATION DU DROIT DE

Plus en détail

Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris Tél : 01 40 01 06 51 contact@liguedesconducteurs.org

Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris Tél : 01 40 01 06 51 contact@liguedesconducteurs.org Avril 2014 Contact : Christiane Bayard Secrétaire générale 06 11 29 47 69 Contact : Christiane Bayard Secrétaire générale 06 11 29 47 69 Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris

Plus en détail

Un contrat de respect mutuel au collège

Un contrat de respect mutuel au collège Apprentissage du respect - Fiche outil 01 Un contrat de respect mutuel au collège Objectifs : Décrire une action coopérative amenant élèves et adultes à s interroger sur leurs propres comportements en

Plus en détail

Les obstacles : Solutions envisageables :

Les obstacles : Solutions envisageables : 1. Quels sont les obstacles auxquels les citoyens européens doivent faire face dans l exercice de leurs droits? Que pourrait-on faire pour alléger ces obstacles? Les obstacles : Tout d abord, il y a un

Plus en détail

Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012

Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012 Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012 Un sondage Anacej / Ifop L Anacej a lancé en novembre 2011 la campagne 2012, je vote pour inciter les jeunes à vérifier leur inscription

Plus en détail

Sommaire. Dossier de presse Ouverture du site Bodacc.fr -12 juin 2009. Présentation générale du site Bodacc.fr. Les annonces commerciales

Sommaire. Dossier de presse Ouverture du site Bodacc.fr -12 juin 2009. Présentation générale du site Bodacc.fr. Les annonces commerciales Sommaire Présentation générale du site Bodacc.fr Les annonces commerciales Les annonces civiles - avis de rétablissement personnel Les annonces civiles - avis de successions (mise en service avant fin

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Statuts. «Centre d Enseignement Sur les Arts et la Musique» CESAM : l ouverture culturelle en Avant Pays Savoyard. Statuts

Statuts. «Centre d Enseignement Sur les Arts et la Musique» CESAM : l ouverture culturelle en Avant Pays Savoyard. Statuts «Centre d Enseignement Sur les Arts et la Musique» CESAM : l ouverture culturelle en Avant Pays Savoyard Statuts 1 Article 1 er : Constitution Il est créé entre les adhérents aux présents statuts une association

Plus en détail

Discours 1 er mai 2014 Fleurier et Yverdon

Discours 1 er mai 2014 Fleurier et Yverdon Alain Carrupt, Président syndicom, syndicat des médias et de la communication Fleurier 11.30 et Yverdon 18.30 Discours 1 er mai 2014 Fleurier et Yverdon (Seul le texte parlé fait foi!) Les travailleuses

Plus en détail

Les conséquences du sous-financement des organismes communautaires montréalais

Les conséquences du sous-financement des organismes communautaires montréalais Les conséquences du sous-financement des organismes communautaires montréalais Des conclusions qui appellent à la mobilisation Rapport du RIOCM sur le sous-financement des organismes communautaires de

Plus en détail

STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE

STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE Article 1 - Constitution La présente association est une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901.

Plus en détail

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Mesdames, Messieurs, Chers collègues, Je suis particulièrement heureux de vous compter aussi nombreux

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 61 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2010-2011 Enregistré à la Présidence du Sénat le 25 octobre 2010 PROPOSITION DE LOI sur les sondages visant à mieux garantir la sincérité du débat politique et électoral,

Plus en détail

L organisation du programme «Jeunes pousses» Rapport

L organisation du programme «Jeunes pousses» Rapport L organisation du programme «Jeunes pousses» Rapport Présenté par M. Pascal Terrasse Député de la République française Secrétaire général parlementaire Berne (Suisse) ( 6 juillet 2015 I/ Le programme,

Plus en détail

Article 1. Article 2. Article 3

Article 1. Article 2. Article 3 STATUTS Création Article 1 30 janvier 2013 Il est fondé entre les adhérents, aux présents statuts, une association régie par la loi du 1 juillet 1901 et le décret du 16 août 1901 ayant pour nom «Association

Plus en détail

«L impact de la loi de sécurisation de l emploi sur le dialogue social et les institutions représentatives du personnel».

«L impact de la loi de sécurisation de l emploi sur le dialogue social et les institutions représentatives du personnel». Compte Rendu Café RH Dauphine du vendredi 7 février 2014 «L impact de la loi de sécurisation de l emploi sur le dialogue social et les institutions représentatives du personnel». Ce compte rendu vise à

Plus en détail

Un grand évènement citoyen pour le climat

Un grand évènement citoyen pour le climat Kit d accueil Bénévoles Le Village des Alternatives Un grand évènement citoyen pour le climat 26 et 27 sept. 2015, place de la République à Paris alternatiba.eu/paris La dynamique Alternatiba Le 6 octobre

Plus en détail

Procès-verbal de l Assemblée Générale Extraordinaire du 4 février 2012

Procès-verbal de l Assemblée Générale Extraordinaire du 4 février 2012 Procès-verbal de l Assemblée Générale Extraordinaire du 4 février 2012 Le 4 février 2012, à l Isle-Adam (95290), Maison de l Amitié, 44, avenue de Paris, les membres de l association «Initiatives et Actions

Plus en détail

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle Dirigeants et salariés de petites structures... Vous êtes déjà nombreux à nous

Plus en détail

COMMUNE DE ROQUES-SUR-GARONNE PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL

COMMUNE DE ROQUES-SUR-GARONNE PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL Haute-Garonne Arrondissement de MURET REPUBLIQUE FRANCAISE LIBERTE - EGALITE - FRATERNITE COMMUNE DE ROQUES-SUR-GARONNE PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU JEUDI 22 MAI 2014 A 19 HEURES

Plus en détail

premières Réalisations du 4e Plan triennal [ ] de lutte contre les violences faites aux femmes stop-violences-femmes.gouv.fr

premières Réalisations du 4e Plan triennal [ ] de lutte contre les violences faites aux femmes stop-violences-femmes.gouv.fr [ ] premières Réalisations du 4e Plan triennal de lutte contre les violences faites aux femmes stop-violences-femmes.gouv.fr Ratification de la Convention d Istanbul Lundi 5 mai, le Sénat a adopté définitivement,

Plus en détail

L organisation des pouvoirs de la Vème République

L organisation des pouvoirs de la Vème République L organisation des pouvoirs de la Vème République I. Comment fonctionne la Vème République? A. La constitution P. 105 : Préambule de la Constitution de la Vème République : Qu est-ce qu une constitution?

Plus en détail

Statuts de Paris Region Entreprises

Statuts de Paris Region Entreprises Statuts de Paris Region Entreprises Article 1. Forme et dénomination TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Il est institué entre les adhérents aux présents statuts et ceux qui y adhéreront, une Association

Plus en détail

Nous démarrons cette année 2015 sous le signe de l anniversaire des 120 ans de la CGT, d une CGT à la fois présente, offensive et dérangeante.

Nous démarrons cette année 2015 sous le signe de l anniversaire des 120 ans de la CGT, d une CGT à la fois présente, offensive et dérangeante. Cher-e-s camarades, cher-e-s ami-e-s, chers invités, Nous démarrons cette année 2015 sous le signe de l anniversaire des 120 ans de la CGT, d une CGT à la fois présente, offensive et dérangeante. Une CGT

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de la réunion du Pacte de Responsabilité et de Solidarité Lundi 26 mai 2014 Lesparre-Médoc Mesdames et Messieurs les Parlementaires Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Association loi 1901 - BP 82056-25402 AUDINCOURT CEDEX // 06.13.81.96.71 - www.crmfc.fr

Association loi 1901 - BP 82056-25402 AUDINCOURT CEDEX // 06.13.81.96.71 - www.crmfc.fr 1 TITRE I CONSTITUTION, OBJET, SIEGE SOCIAL, DUREE Article 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les personnes physiques ou morales qui adhérent ou adhéreront aux présents statuts, une association

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. Rabat Jeudi 4 avril 2013

CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. Rabat Jeudi 4 avril 2013 PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE Rabat Jeudi 4 avril 2013 LE PRESIDENT : «Ce voyage et cette visite arrivent au terme de tous leurs moments

Plus en détail

DISCOURS DE CLOTURE DU 44 E CONGRES DE LA FPI François Payelle, Président de la FPI France

DISCOURS DE CLOTURE DU 44 E CONGRES DE LA FPI François Payelle, Président de la FPI France DISCOURS DE CLOTURE DU 44 E CONGRES DE LA FPI François Payelle, Président de la FPI France Lyon, le 20/06/2014 Madame la Ministre, Monsieur le Sénateur Maire, Mesdames, Messieurs les Elus, Chers Congressistes,

Plus en détail

Madame le Maire, Monsieur le Maire, Chers Collègues,

Madame le Maire, Monsieur le Maire, Chers Collègues, Beauvais, le 24 octobre 2012 Dossier suivi par le cabinet de la Présidente Tél. - 03.44.15.68.27 - s.landry@beauvaisis.fr La Présidente, Madame le Maire, Monsieur le Maire, Chers Collègues, Vous le savez

Plus en détail

STATUTS DE CONTACT PARIS ILE-DE-FRANCE

STATUTS DE CONTACT PARIS ILE-DE-FRANCE STATUTS DE CONTACT PARIS ILE-DE-FRANCE Chapitre 1 - BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION Article 1 Il est fondé entre les adhérent-e-s aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. En cas d erreur, d omission ou de contradiction entre un article du présent règlement et les statuts, ces derniers font foi.

REGLEMENT INTERIEUR. En cas d erreur, d omission ou de contradiction entre un article du présent règlement et les statuts, ces derniers font foi. Acrocirque Baby Gym Basket Ball Chorespace danse Course d orientation Escrime Football Golf Gym d'entretien Handball Judo Karaté Shito Ryu Pétanque Qi Cong Rugby Tai Chi Chuan Tennis de Table Tir à l'arc

Plus en détail

Syndicat des Producteurs de Miel de France. STATUTS MODIFIES ( édition de janvier 2015) TITRE I (Fondation)

Syndicat des Producteurs de Miel de France. STATUTS MODIFIES ( édition de janvier 2015) TITRE I (Fondation) Syndicat des Producteurs de Miel de France SPMF Siège social et administration : SPMF - Chambre d'agriculture du Gers Route de Mirande, BP 70161, 32003 AUCH CEDEX STATUTS MODIFIES ( édition de janvier

Plus en détail

Les Français et le libéralisme

Les Français et le libéralisme Les Français et le libéralisme Vague 2 Sondage Ifop pour L Opinion/Génération Libre/i>TELE Mai 2015 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume Marchal Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45

Plus en détail

Association pour la Promotion de l Assurance Collective Clauses de désignation et de migration

Association pour la Promotion de l Assurance Collective Clauses de désignation et de migration Association pour la Promotion de l Assurance Collective Clauses de désignation et de migration 1 1/ Qu est ce qu un accord de branche? Un accord de branche est un acte juridique issu d'une négociation

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 2 SEPTEMBRE 2015 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

Compte-rendu Réunion de constitution du collectif retraites de Rennes 6 mai 2010

Compte-rendu Réunion de constitution du collectif retraites de Rennes 6 mai 2010 Objectif de la réunion : constitution d un collectif retraites sur Présents : - Olivier Tétard, Isabelle Lambert, Marylou Perrin, Rozenn Perrot, Mathias Poirier, Florence Piechocki, Inès Rahal ATTAC ;

Plus en détail

Le Conseil Municipal des Jeunes Qu est-ce qu un Conseil Municipal des Jeunes? Le Conseil Municipal des Jeunes (CMJ) est une assemblée qui réunit des jeunes Volvicois de la 6 ème à la 4 ème. Il est composé

Plus en détail

HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012

HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012 Ifop Fiducial / Europe 1 Bilan de l action de François Hollande un an après l élection présidentielle de 2012 BILAN DE L ACTION DE FRANÇOIS HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012 La méthodologie

Plus en détail

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015 Dossier de presse PLANÈTE COURTIER, Juin 2015 Contact presse Agence C3M - Tél. : 01 47 34 01 15 Michelle AMIARD - 06 60 97 24 00 - michelle@agence-c3m.com Laurence DELVAL - laurence@agence-c3m.com Sommaire

Plus en détail

RÈGLEMENTINTÉRIEUR MAI 2015. Éditions de l Union

RÈGLEMENTINTÉRIEUR MAI 2015. Éditions de l Union RÈGLEMENTINTÉRIEUR Éditions de l Union TITRE I ADHÉRENTS Article 1 er DEMANDE D ADHÉSION 1. Toute personne physique souscrivant à l objet et aux valeurs du Mouvement peut adresser une demande d adhésion,

Plus en détail

Le Livret du Citoyen

Le Livret du Citoyen Le Livret du Citoyen Bienvenue à l âge de la majorité! Vous venez d avoir 18 ans et à l occasion de la remise de votre carte d électeur, l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes

Plus en détail

Dans un monde en mouvement perpétuel, rapide, incessant, il faut saisir. Nous devons être fiers de pouvoir exécuter la décision prise :

Dans un monde en mouvement perpétuel, rapide, incessant, il faut saisir. Nous devons être fiers de pouvoir exécuter la décision prise : 1 Mesdames et Messieurs les Conseillers départementaux, Dans la tempête, il faut garder le cap, corriger le chemin. Dans un monde en mouvement perpétuel, rapide, incessant, il faut saisir l instant celui

Plus en détail

Le fonctionnement du CHSCT

Le fonctionnement du CHSCT Le fonctionnement du CHSCT La personnalité civile du CHSCT La qualité à agir du CHSCT La capacité d ester en justice La prise en charge des frais de justice La capacité d acquérir et de contracter La responsabilité

Plus en détail

COMITE CONFEDERAL NATIONAL 2 ET 3 OCTOBRE 2014

COMITE CONFEDERAL NATIONAL 2 ET 3 OCTOBRE 2014 JOURNAL DES EMPLOYES ET CADRES Bulletin périodique d'information de la Fédération des Employés et Cadres : 28 rue des Petits Hôtels 75010 Paris - : www.fecfo.fr : 01.48.01.91.90 - : 01.48.01.91.92 secretariat@fecfo.fr

Plus en détail

Le premier Coup de Gueule de la saison A la recherche des équipements du volleyeur marquettois.

Le premier Coup de Gueule de la saison A la recherche des équipements du volleyeur marquettois. Tu n as toujours pas rendu ton équipement (maillot et short) de la saison passée!!! Mais comment je vais m entraîner si je n ai plus le short du club.?? Le premier Coup de Gueule de la saison A la recherche

Plus en détail

RECOMMANDATION DE POLITIQUE GÉNÉRALE N 13 DE L ECRI

RECOMMANDATION DE POLITIQUE GÉNÉRALE N 13 DE L ECRI CRI(2011)37 RECOMMANDATION DE POLITIQUE GÉNÉRALE N 13 DE L ECRI SUR LA LUTTE CONTRE L ANTI-TSIGANISME ET LES DISCRIMINATIONS ENVERS LES ROMS ADOPTÉE LE 24 JUIN 2011 Strasbourg, Septembre 2011 Publication

Plus en détail

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs élections municipales 23 et 30 mars 2014 Avec vous, pour vous pour Vienne Chapitre 01 Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive avec Thierry Kovacs Édito Chère Madame, Cher

Plus en détail

Square Patriarche et place Jean-Jaurès À PARTIR DE 11 h

Square Patriarche et place Jean-Jaurès À PARTIR DE 11 h Square Patriarche et place Jean-Jaurès À PARTIR DE 11 h Édito En route pour la COP21! Dans six mois, le 30 novembre 2015, le coup d envoi de la 21 e conférence internationale pour le climat sera donné

Plus en détail

S I E T SYNDICAT DES INDUSTRIELS DES EQUIPEMENTS DU TRAITEMENT DE L EAU S T A T U T S C H A P I T R E P R E M I E R

S I E T SYNDICAT DES INDUSTRIELS DES EQUIPEMENTS DU TRAITEMENT DE L EAU S T A T U T S C H A P I T R E P R E M I E R S I E T SYNDICAT DES INDUSTRIELS DES EQUIPEMENTS DU TRAITEMENT DE L EAU S T A T U T S C H A P I T R E P R E M I E R ARTICLE PREMIER CONSTITUTION Conformément au chapitre premier du titre premier du Livre

Plus en détail

Compte-rendu REUNION DU CONSEIL DES ELUS. Mardi 8 juillet 2014

Compte-rendu REUNION DU CONSEIL DES ELUS. Mardi 8 juillet 2014 A Paris, le 17 juillet 2014 Compte-rendu REUNION DU CONSEIL DES ELUS Mardi 8 juillet 2014 I / INTRODUCTION Monsieur DAUBIGNY, Préfet de la région d Ile-de-France, Préfet de Paris, Président de la mission

Plus en détail

Siège national. L'UNSA et internet. Les délégués du personnel. UNSA 21, rue Jules Ferry 93177 Bagnolet Cedex Tél : 01 48 18 88 00 Fax : 01 48 18 88 99

Siège national. L'UNSA et internet. Les délégués du personnel. UNSA 21, rue Jules Ferry 93177 Bagnolet Cedex Tél : 01 48 18 88 00 Fax : 01 48 18 88 99 Siège national UNSA 21, rue Jules Ferry 93177 Bagnolet Cedex Tél : 01 48 18 88 00 Fax : 01 48 18 88 99 L'UNSA et internet Le site web www.unsa.org Le courriel unsa@unsa.org page 2 les délégués du personnel

Plus en détail

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc Bienvenue à l âge de la majorité! l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes fondamentaux de la République à travers «Le Livret du Citoyen» Nom... Prénom... Date de naissance...

Plus en détail

DISCOURS D OUVERTURE DU PRESIDENT Monsieur Gérard VARIN

DISCOURS D OUVERTURE DU PRESIDENT Monsieur Gérard VARIN Siège Social & Administratif (Direction Générale Pôle Ressources) Centre polyvalent «Les Blanchères» - 40, rue Louise Damasse VERNON Tél. 02 32 64 35 70 Fax. 02 32 64 35 79 Courriel : siege.asso@lesfontaines.fr

Plus en détail

Discours d Anne Hidalgo, Maire de Paris

Discours d Anne Hidalgo, Maire de Paris Discours d Anne Hidalgo, Maire de Paris Seul le prononcé fait foi Mes cher(e)s collègues, Dimanche, les Parisiens m ont fait confiance pour être la première femme maire de Paris. Ce choix m'honore et m'oblige.

Plus en détail

Les défauts et «fautes impardonnables» des candidats à l élection présidentielle

Les défauts et «fautes impardonnables» des candidats à l élection présidentielle COMMUNIQUE DE PRESSE Les défauts et «fautes impardonnables» des candidats à l élection présidentielle Sondage Harris Interactive pour M6-MSN-RTL Enquête réalisée en ligne par l'institut Harris Interactive

Plus en détail

PEGC Académie de Rennes

PEGC Académie de Rennes Septembre 2014 SNUipp-FSU CONTACTS Sections départementales SNUipp Côtes d'armor snu22@snuipp.fr Tél : 02 96 61 88 24 Finistère snu29@snuipp.fr Tél : 02 98 53 76 77 Ille et Vilaine snu35@snuipp.fr Tél

Plus en détail

Madame la Présidente de la Fédération nationale des sociétés coopératives d HLM (Chère Marie-Noëlle LIENEMANN),

Madame la Présidente de la Fédération nationale des sociétés coopératives d HLM (Chère Marie-Noëlle LIENEMANN), 1/8 Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer Congrès annuel de l Union Sociale pour l Habitat (USH) Mardi 22 septembre 2015 MONTPELLIER Monsieur le Président du l USH (Cher Jean-Louis

Plus en détail

1- Une situation économique et politique dégradée

1- Une situation économique et politique dégradée Le 9 Avril 2015 Intervention Elisabeth Le Gac Assemblée générale URI CFDT Rhône-Alpes Préambule : L activité présentée n est pas exhaustive du travail réalisé par l interpro en Rhône-Alpes. La présentation

Plus en détail

Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins

Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins Université d été de la performance en santé - 29 août 2014- Lille Monsieur le président, Monsieur le directeur général,

Plus en détail

Préambule. L efficacité syndicale rend l unité syndicale nécessaire, sans a priori ni exclusive.

Préambule. L efficacité syndicale rend l unité syndicale nécessaire, sans a priori ni exclusive. Préambule Le syndicalisme a une double fonction : la défense des salariés et de leurs revendications et la transformation sociale, c est-à-dire l émancipation de l homme et de la femme pour qu ils puissent

Plus en détail

Le livret du délégué 2011/2012. LYCEE JEAN MOULIN 1 Rue Maréchal Foch B.P. 515 27705 LES ANDELYS. Tél. : 02 32 54 09 31 FAX : 02 32 54 53 43

Le livret du délégué 2011/2012. LYCEE JEAN MOULIN 1 Rue Maréchal Foch B.P. 515 27705 LES ANDELYS. Tél. : 02 32 54 09 31 FAX : 02 32 54 53 43 Le livret du délégué 2011/2012 LYCEE JEAN MOULIN 1 Rue Maréchal Foch B.P. 515 27705 LES ANDELYS Tél. : 02 32 54 09 31 FAX : 02 32 54 53 43 Mail : www.lycee-jeanmoulin.fr 1 Vous avez été élu(e) par vos

Plus en détail

FÊTE DE L HUMANITE 12-13 - 14 SEPTEMBRE

FÊTE DE L HUMANITE 12-13 - 14 SEPTEMBRE COORDINATION NATIONALE des COMITÉS de DÉFENSE Des HÔPITAUX et MATERNITÉS de proximité INFOS SPECIAL Semaine 36 4 Septembre 2014 FÊTE DE L HUMANITE et son programme des débats sur la Santé 23 SEPTEMBRE

Plus en détail

Contacts. www.mdl-champagneardenne.com. la Ligue de l'enseignem. de votre MDL. Ardennes. Aube. Marne. Haute-Marne

Contacts. www.mdl-champagneardenne.com. la Ligue de l'enseignem. de votre MDL. Ardennes. Aube. Marne. Haute-Marne ... en Junior Asso Vers qui puis-je me renseigner si je veux créer une MDL? - Mon chef d établissement et/ou le référent vie lycéenne de mon établissement. - Délégué(e) académique à la vie lycéenne. -

Plus en détail

COUDEKERQUE-BRANCHE STATUTS

COUDEKERQUE-BRANCHE STATUTS COUDEKERQUE-BRANCHE Siége administratif : 33 rue Arago, 59210 Coudekerque branche Association loi 1901 n 6356 Affiliation Fédération Française de Triathlon n 02021 Agrée Jeunesse et Sports n 59S1875 N

Plus en détail

PROCES VERBAL CONSEIL MUNICIPAL DU 3 FEVRIER 2006. Le Maire constate le quorum et propose une secrétaire de séance : Mme MARCHAND

PROCES VERBAL CONSEIL MUNICIPAL DU 3 FEVRIER 2006. Le Maire constate le quorum et propose une secrétaire de séance : Mme MARCHAND PROCES VERBAL CONSEIL MUNICIPAL DU 3 FEVRIER 2006 L an deux mille six, le trois février à vingt heures et trente minutes, le Conseil Municipal légalement convoqué, s est réuni à la Mairie en séance publique

Plus en détail

B A R O M È T R E 2 0 0 9 Voyage d affaires :

B A R O M È T R E 2 0 0 9 Voyage d affaires : B A R O M È T R E 2 0 0 9 Voyage d affaires : l état des lieux après un an de crise Observation Le baromètre 2009 poursuit la mission engagée l an dernier, à savoir : «comprendre et mesurer les attentes

Plus en détail

1 Objet : COMPTE-RENDU DE DELEGATIONS

1 Objet : COMPTE-RENDU DE DELEGATIONS Délibération n 1 du 20 DECEMBRE 2007 1 Objet : COMPTE-RENDU DE DELEGATIONS Il est proposé au Conseil Municipal de PRENDRE ACTE des décisions municipales intervenues depuis la dernière séance ordinaire

Plus en détail

INGENIEURS SANS FRONTIERES (ISF)

INGENIEURS SANS FRONTIERES (ISF) INGENIEURS SANS FRONTIERES (ISF) STATUTS I - BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION Article 1 L'association de solidarité internationale, INGENIEURS SANS FRONTIERES ("ISF" en sigle), fondée en janvier 1982,

Plus en détail

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ----------

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Cher David Lasfargue, Mesdames, Messieurs, C est toujours un honneur et un plaisir pour un Ambassadeur

Plus en détail

Les Groupements de coopération

Les Groupements de coopération Les Groupements de coopération Intégrer les salariés dans la mise en œuvre des restructurations Une nécessité pour la CFDT Santé Sociaux MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Audition du 7 septembre

Plus en détail