EN TEMPS DE CRISE. Quelle place pour la culture en temps de crise? Lorsqu ils sont confrontés à des difficultés économiques,

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EN TEMPS DE CRISE. Quelle place pour la culture en temps de crise? Lorsqu ils sont confrontés à des difficultés économiques,"

Transcription

1 LES EUROPEENS ET LA CULTURE EN TEMPS DE CRISE Quelle place pour la culture en temps de crise? Lorsqu ils sont confrontés à des difficultés économiques, les Européens ont-ils le temps, l argent, voire tout simplement l envie de se consacrer à des activités culturelles? La crise est-elle une période où la vie culturelle se fait plus discrète, ou est-ce au contraire un moment particulièrement propice à la création artistique et culturelle? Une enquête Eurobaromètre 1 réalisée dans l ensemble de l Union européenne nous donne quelques éléments de réponse : elle montre notamment que la participation des Européens à des activités culturelles a perdu du terrain depuis Doit-on pour autant en déduire que la culture n a plus sa place dans une société en crise? 1 Enquête conduite dans les 27 Etats membres de l UE, et en Croatie, du 26 avril au 14 mai 2013 (soit avant l accession de la Croatie dans l UE, le 1 er juillet 2013) personnes âgées de 15 ans et plus ont été interrogées en face-à-face dans leur langue nationale, à leur domicile. Résultats complets :

2 La participation à toutes les activités culturelles testées est en baisse Près des trois quarts des Européens déclarent avoir regardé ou écouté un programme culturel à la télévision ou à la radio, au moins une fois par semaine (72%, -6 points par rapport à 2007). Comme c était le cas lors de l enquête de 2007, c est l activité la plus pratiquée en Europe, et ce dans toutes les catégories d Européens (hommes et femmes, jeunes et moins jeunes, diplômés et non diplômés, cadres et chômeurs).

3 Au-delà du niveau de participation des Européens aux différentes activités culturelles, il est particulièrement intéressant de mesurer l évolution de cette participation depuis Les résultats sont particulièrement frappants : la proportion d Européens déclarant pratiquer «au moins une fois par semaine» les différentes activités testées est en baisse pour sept activités sur les neuf testées. Des variations importantes entre catégories d Européens Plus que le sexe et l âge, ce sont le niveau d éducation et la catégorie socioprofessionnelle qui créent le plus de différences entre Européens. Les cadres, les personnes ayant étudié le plus longtemps (jusqu à 20 ans et plus tard), mais également les jeunes Européens sont les plus nombreux à pratiquer la grande majorité des activités testées. Par ailleurs, l analyse des réponses selon la difficulté à payer ses factures en fin de mois nous donne déjà une première idée de l importance de la variable financière dans la fréquence des pratiques culturelles : près de la moitié des personnes ayant la plupart du temps des difficultés financières en fin de mois ont un indice de pratique culturelle 3 faible ou nul (48%), pour un peu plus d un quart de ceux qui ne sont pratiquement jamais confrontés à ce type de problèmes financiers (28%). Ces variations sont cependant moins prononcées qu entre les personnes au foyer (53%) et les cadres (14%). Le manque d intérêt et de temps, mais également le coût constituent les principaux obstacles à une participation plus importante à la vie culturelle Mais si la variable financière a bien un impact sur la baisse de la pratique culturelle depuis 2007, ce n est pas la raison principale déclarée : interrogés sur les principaux freins et obstacles à une pratique culturelle plus importante, les Européens citent d abord le manque d intérêt (première réponse citée pour cinq des neuf activités testées 4 ) et le manque de temps (en tête pour les quatre autres 5 ), devant le coût des 2 Special Eurobarometer 278 / Wave European Cultural Values. 3 Indice de pratique culturelle construit en prenant en compte la fréquence de pratique des neuf activités testées. Les Européens ont chacun un indice de pratique culturelle : faible ; moyen ; élevé ; très élevé. 4 Aller à un ballet, un spectacle de danse ou un opéra ; Aller au théâtre ; Aller à un concert ; Aller dans une bibliothèque publique ; Visiter un musée ou une galerie 5 Aller au cinéma ; Visiter un monument ou site historique (palais, châteaux, églises, jardins, etc.) ; Regarder ou écouter à la télévision ou à la radio un programme ou une émission culturelle ; Lire un livre

4 activités. Cette dernière raison n est jamais la première avancée, même s il est possible qu il existe, pour certains, une légère retenue à évoquer cet aspect financier. Le coût est toutefois cité par entre un quart et un cinquième des Européens pour trois activités : aller à un concert (25%, deuxième raison avancée), aller au cinéma (22%) et aller au théâtre (20%). Une analyse détaillée des obstacles au fait d aller plus souvent écouter des concerts démontre que le coût est le principal obstacle déclaré par les catégories les plus précarisées, notamment : les personnes qui ont du mal à terminer les fins de mois (41%), les foyers d une personne seule avec enfants (34%), les personnes qui s auto-positionnent dans le bas de l échelle sociale (33%), ainsi que les personnes séparées ou divorcées (32%). La culture a (le plus souvent) un coût, et dans cette période de difficultés économiques, ce facteur freine parfois les velléités culturelles des Européens. Il est d ailleurs probable que les autres obstacles mis en avant par les répondants résultent eux aussi, au moins partiellement, des difficultés économiques auxquelles ils sont confrontés depuis plusieurs années : quand on a perdu son emploi, ou qu on se bat pour ne pas le perdre, on n aura pas forcément le temps ou l envie d aller voir un ballet ou de visiter un musée. La pratique personnelle d une activité culturelle ou artistique également en baisse La fréquentation culturelle a donc diminué depuis Plus préoccupant encore, c est également le cas de l implication personnelle des Européens dans des activités culturelles ou artistiques : en d autres termes, les Européens ont moins dansé, chanté, créé, peint ou dessiné, écrit, joué (etc.) qu en Si les questions posées étaient légèrement différentes, ce qui ne nous permet pas de mesurer des évolutions au sens strict du terme, on peut cependant comparer les résultats d une enquête à l autre. Ainsi, si 27% des Européens déclaraient avoir réalisé un film ou fait des photos en 2007, cette proportion tombe à 12% en ; même baisse pour le fait d avoir dansé (de 19% à 13%), ou chanté (de 15% à 11%). 6 Cette baisse est particulièrement surprenante, eu égard au nombre croissant d Européens utilisant des smartphones permettant de prendre des photos ou de faire des petits films : il est probable que les Européens ne considèrent pas que prendre des photos avec leur téléphone portable consiste à «faire de la photo».

5 Une explication sociologique : la théorie d Inglehart Les résultats de cette enquête vont dans le sens de la théorie défendue par R. Inglehart 7 : dans les périodes de croissance et de prospérité économique, les personnes s arrachent de plus en plus de leurs préoccupations matérialistes, pour tendre vers des satisfactions d ordre intellectuel. A l inverse, dans une période de grande morosité économique, comme celle que l Union européenne traverse, les Européens consacrent moins de temps aux activités culturelles et artistiques, que ce soit en tant que spectateur, mais aussi en tant qu acteur direct. Pas de place pour la culture en temps de crise? Bien sûr que si! Faut-il alors considérer qu en période de crise, la culture est reléguée au deuxième, voire au troisième plan? Non, sans doute pas. En tout cas, cela ne semble pas être le souhait des citoyens. Les habitants de Detroit se sont ainsi, récemment, fermement opposés au sacrifice de la culture sur l autel de l économie, en refusant à une très grande majorité (78%) de céder les trésors de leur musée municipal pour combler le déficit abyssal de leur ville 8. En réalité, il semble que la culture et l art changent de nature en période de crise : ils deviennent plus radicaux, plus extrêmes. Comme le dit Jean-Jacques Aillagon 9, ancien Ministre de la culture en France : «Les temps de crise, on le voit aujourd hui encore, ne sont pas des époques de tarissement de la culture, mais souvent les moments où l art devient un cri plus puissant que jamais». 7 R. Inglehart : La transition culturelle dans les sociétés industrielles avancées. Paris, Economica, Jean-Jacques Aillagon, «En temps de crise, à quoi sert la culture?»

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la culture OFC Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse réalisée pour l Office fédéral de la culture Juillet 2014 Table des matières 1.

Plus en détail

L intérêt des chefs d'entreprise pour l apprentissage reste fort mais tend à s effriter pour la première fois depuis des années

L intérêt des chefs d'entreprise pour l apprentissage reste fort mais tend à s effriter pour la première fois depuis des années Communiqué de presse Paris le 18 juin 2014 L intérêt des chefs d'entreprise pour l apprentissage reste fort mais tend à s effriter pour la première fois depuis des années Baromètre 2014 AGEFA- PME/Ifop

Plus en détail

Les publics de l art contemporain

Les publics de l art contemporain Direction générale de la création artistique Les publics de l art contemporain Première approche Exploitation de la base d enquête du DEPS «Les pratiques culturelles des Français à l ère du numérique -

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 17 octobre 2014

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 17 octobre 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 17 octobre 2014 La pauvreté et le bien-être en Belgique Chiffres de la pauvreté selon l'enquête SILC Le risque de pauvreté reste stable autour de 15% en Belgique ; 21%

Plus en détail

BVA / Orange / Forum d Avignon. Les Français et la culture numérique

BVA / Orange / Forum d Avignon. Les Français et la culture numérique Octobre 2010 BVA / Orange / Forum d Avignon Les Français et la culture numérique Ce sondage est réalisé par pour et le et sera présenté lors du du 4 au 6 novembre Contact BVA : Céline Bracq Directrice

Plus en détail

Observatoire des loisirs des Français

Observatoire des loisirs des Français Observatoire des loisirs des Français 8 e édition Rapport d étude TNS 2014 Sommaire 1 Présentation de l étude 3 2 Principaux enseignements 5 3 Résultats 8 TNS 2014 2 1 Présentation de l étude TNS 2014

Plus en détail

Recours aux services aux particuliers : Quel impact des mesures fiscales pour les Français?

Recours aux services aux particuliers : Quel impact des mesures fiscales pour les Français? Septembre 2012 Contacts : Frédéric DABI Adeline MERCERON Prénom.nom@ifop.com Recours aux services aux particuliers : Quel impact des mesures fiscales pour les Français? pour Note méthodologique Etude réalisée

Plus en détail

L OPINION PUBLIQUE EN EUROPE : LES SERVICES FINANCIERS

L OPINION PUBLIQUE EN EUROPE : LES SERVICES FINANCIERS Eurobaromètre spécial Commission européenne L OPINION PUBLIQUE EN EUROPE : LES SERVICES FINANCIERS Terrain : Novembre-Décembre 2003 Publication : Juin 2004 Eurobaromètre spécial 202 / Vague 60.2 - European

Plus en détail

Le tableau de bord politique Paris Match - Ifop

Le tableau de bord politique Paris Match - Ifop Le tableau de bord politique Paris Match - Ifop Juillet 2008 LEVEE DE L EMBARGO LE LUNDI 7 JUILLET 2008 A 18H30 Parution dans Paris Match le mercredi 9 juillet 2008 Note méthodologique Étude réalisée par

Plus en détail

Les Français et la chute de cheveux

Les Français et la chute de cheveux Les Français et la chute de cheveux Sondage Ifop pour Oxygen et Norgil Contacts Ifop : Romain Bendavid - Directeur de Clientèle Thomas Simon Chargé d Etudes Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

Les seniors et les réseaux sociaux. Rapport d étude. www.lh2.fr

Les seniors et les réseaux sociaux. Rapport d étude. www.lh2.fr Les seniors et les réseaux sociaux Anne-Laure GALLAY Directrice de clientèle Département Opinion Institutionnel 01 55 33 20 90 anne-laure.gallay@lh2.fr Rapport d étude Domitille HERMITE Chef de groupe

Plus en détail

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 15 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Modes La voiture L EGT 2010 marque une rupture de tendance importante par rapport aux enquêtes précédentes, en ce qui concerne les

Plus en détail

A la recherche de vents porteurs

A la recherche de vents porteurs OCTOBRE 2014 A la recherche de vents porteurs Le bilan d activité des TPE-PME pour le troisième trimestre s inscrit dans le prolongement des trimestres précédents. Après avoir été un peu plus favorable

Plus en détail

Emploi et territoires

Emploi et territoires Emploi et territoires Emploi et territoires Sondage de l Institut CSA pour le Conseil d orientation pour l emploi Octobre 2015 page 1 Sondage de l Institut CSA pour le Conseil d orientation pour l emploi

Plus en détail

LES HABITUDES MÉDIATIQUES DANS L UNION EUROPÉENNE

LES HABITUDES MÉDIATIQUES DANS L UNION EUROPÉENNE Eurobaromètre Standard 80 Automne 2013 LES HABITUDES MÉDIATIQUES DANS L UNION EUROPÉENNE RAPPORT Terrain : novembre 2013 Cette étude a été commandée et coordonnée par la Commission européenne, Direction

Plus en détail

Etat d esprit et pouvoir d achat des jeunes enseignants du public

Etat d esprit et pouvoir d achat des jeunes enseignants du public Etat d esprit et pouvoir d achat des jeunes enseignants du public Juillet 2013 Etude réalisée par l institut OpinionWay pour la MAIF, conduite en ligne du 3 au 29 juillet 2013 auprès d un échantillon représentatif

Plus en détail

Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE

Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE Directorate-General for Communication PUBLIC OPINION MONITORING UNIT Bruxelles, 28 avril 2014 Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE Couverture

Plus en détail

L acceptation de l homosexualité et de l adoption par les couples homosexuels à six mois de l élection présidentielle de 2012

L acceptation de l homosexualité et de l adoption par les couples homosexuels à six mois de l élection présidentielle de 2012 L acceptation de l homosexualité et de l adoption par les couples homosexuels à six mois de l élection présidentielle de 2012 Léa Morabito, Centre d Etudes Européennes, Sciences Po Paris. Manon Réguer-Petit,

Plus en détail

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues 1 ÉPREUVES COLLECTIVES DURÉE NOTE SUR Compréhension de l oral Réponse à des questionnaires de compréhension

Plus en détail

Observatoire des loisirs PMU. Vague 5 avril 2013

Observatoire des loisirs PMU. Vague 5 avril 2013 Observatoire des loisirs PMU Vague 5 avril 2013 TNS 2013 Sommaire 1 Présentation de l étude 3 2 Principaux enseignements 5 3 Les Français et internet 8 4 Le temps libre des Français 12 5 Annexes 22 Ce

Plus en détail

Communication écrite : un adulte sur cinq en situation préoccupante

Communication écrite : un adulte sur cinq en situation préoccupante Direction du Travail, de l Emploi et de la Formation Professionnelle de article déjà publié d la série ins e e part naires Communication écrite : un adulte sur cinq en situation préoccupante compte environ

Plus en détail

La mobilité des demandeurs d emploi et des stagiaires en formation

La mobilité des demandeurs d emploi et des stagiaires en formation La mobilité des demandeurs d emploi et des stagiaires en formation (Synthèse) Enquête réalisée dans le cadre du projet Concert Action Septembre 2011 La mobilité des demandeurs d emploi et des stagiaires

Plus en détail

Information et communication

Information et communication Information et communication Pour les nouveaux diplômés HES en information documentaire, en communication ainsi qu en traduction, l insertion professionnelle s avère difficile. Près de la moitié d entre

Plus en détail

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie Les Français et les nuisances sonores Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie RB/MCP N 112427 Contacts Ifop : Romain Bendavid / Marion Chasles-Parot Département Opinion

Plus en détail

Utilité des stages de perfectionnement à la conduite Juin 2015

Utilité des stages de perfectionnement à la conduite Juin 2015 Utilité des stages de perfectionnement à la conduite Juin 2015 Sondage réalisé par pour LEVEE D EMBARGO IMMEDIATE Objectifs et méthodologie Objectifs La Fondation BMW a mandaté l institut d études BVA

Plus en détail

Perception des discriminations au travail : regard croisé salariés du privé et agents de la fonction publique

Perception des discriminations au travail : regard croisé salariés du privé et agents de la fonction publique Perception des discriminations au travail : regard croisé salariés du privé et agents de la fonction publique - Synthèse de l'institut CSA Baromètre 5 ème édition N 1101846 Janvier 2012 2, rue de Choiseul

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits -

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - PollingVox 67, rue Saint-Jacques 75005 Paris pollingvox.com SOMMAIRE Note technique... 3 Synthèse des résultats...

Plus en détail

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux enseignements... 4

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux enseignements... 4 FM N 111499 Contact Ifop : Frédéric Micheau Directeur adjoint Département Opinion et Stratégies d'entreprise prenom.nom@ifop.com 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39

Plus en détail

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures Sondage Ifop pour la Fédération nationale de la presse spécialisée Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume

Plus en détail

Recensement de la population

Recensement de la population Recensement de la population Ménages et familles 1. Définition des concepts Un ménage Un ménage regroupe l ensemble des occupants d une résidence principale, qu ils aient ou non des liens de parenté. Un

Plus en détail

Les Français et la situation de la Grèce

Les Français et la situation de la Grèce Les Français et la situation de la Grèce Juillet 2015 Contacts : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle au Département Politique Opinion Marine

Plus en détail

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles aria DIRECCTE A Q U I T A I N E Collection «Études» N 09 Juin 2011 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI SERVICE ÉTUDES, STATISTIQUES, ÉVALUATION

Plus en détail

En tendance, le nombre de mariages et le taux de nuptialité sont en baisse

En tendance, le nombre de mariages et le taux de nuptialité sont en baisse Le nombre de mariages est en baisse tendancielle. Il passe de 2 236 en 196 à 1 714 en 211. Inversement, le nombre de divorces a augmenté fortement en passant de 13 en 196 à 1 27 en 211. Les mariages entre

Plus en détail

Les lycéens et l orientation post-bac

Les lycéens et l orientation post-bac Les lycéens et l orientation post-bac Avril 2014 Contact : Bruno Jeanbart Directeur Général adjoint Tel : 01 78 94 90 14 Email : bjeanbart@opinion-way.com Méthodologie Echantillon de 504 lycéens en terminale,

Plus en détail

1 ère session : Les passagers changent-ils avec la crise?

1 ère session : Les passagers changent-ils avec la crise? 1 ère session : Les passagers changent-ils avec la crise? 1.1 - Quels passagers dans les aéroports français? Elisabeth Bouffard-Savary (Chef de Bureau Direction du Transport Aérien DGAC) Chaque acteur

Plus en détail

BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA

BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA QUALITÉ DE VIE AU BUREAU - Synthèse de l Institut CSA Contacts Pôle Opinion Corporate Laurence Bedeau Directrice du Pôle (laurence.bedeau@csa.eu) Baptiste Foulquier Chargé

Plus en détail

Résumé : Deuxième Enquête panel sur le financement des PME en Suisse

Résumé : Deuxième Enquête panel sur le financement des PME en Suisse Département fédéral de l économie DFE Secrétariat d Etat à l économie SECO Communication Résumé : Deuxième Enquête panel sur le financement des PME en Suisse Date 20 novembre 2009 1. Introduction Dans

Plus en détail

Enquête commandée par le Jeune Théâtre National Réalisée par l institut de sondages ISL Analyse réalisée en collaboration avec le CESTA (EHESS-CNRS)

Enquête commandée par le Jeune Théâtre National Réalisée par l institut de sondages ISL Analyse réalisée en collaboration avec le CESTA (EHESS-CNRS) Analyse de l enquête sur le devenir professionnel des artistes issus des écoles supérieures d art dramatique signataires de la plateforme de l enseignement supérieur pour la formation du comédien Enquête

Plus en détail

Note détaillée. Les Français face à la fumée de cigarette. Sondage Harris Interactive pour Les Droits des Non Fumeurs

Note détaillée. Les Français face à la fumée de cigarette. Sondage Harris Interactive pour Les Droits des Non Fumeurs Note détaillée Les Français face à la fumée de cigarette Sondage Harris Interactive pour Les Droits des Non Fumeurs Enquête réalisée en ligne du 7 au 9 décembre 2011. Echantillon de 1157 individus représentatifs

Plus en détail

Janvier 2013. Un point culminant en 2009

Janvier 2013. Un point culminant en 2009 Janvier 2013 Claude MALLEMANCHE Depuis janvier 2009, près de dix mille demandes d immatriculation d auto-entreprise ont été déposées en Limousin. Trois créateurs sur quatre déclarent qu ils n auraient

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 22 novembre 2014 Quelle réalité pour les artistes chrétiens en France? AUXi150 et La Mutuelle Saint Christophe présentent le 2ème volet de leur enquête menée avec l IFOP sur la scène

Plus en détail

Les jeunes voient plus leurs amis, les plus âgés leur famille

Les jeunes voient plus leurs amis, les plus âgés leur famille Les jeunes voient plus leurs amis, les plus âgés leur famille Michel Duée, Fella Nabli* On voit en moyenne un peu plus souvent sa famille que ses amis. En 2006, 51 % des personnes de 16 ans ou plus voient

Plus en détail

La Belgique se numérise encore en 2010

La Belgique se numérise encore en 2010 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUE DE PRESSE 23 février 2011 La Belgique se numérise encore en 2010 La révolution numérique ne cesse de gagner du terrain en Belgique :

Plus en détail

Vision des jeunes de l entrepreneuriat

Vision des jeunes de l entrepreneuriat Vision des jeunes de l entrepreneuriat Enquête réalisée auprès de 300 jeunes de 14 à 18 ans présents du 21 au 24 novembre 2013 sur le salon européen de l éducation. L étude porte sur deux points : l entrepreneuriat

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina

Observatoire Orange Terrafemina Observatoire Orange Terrafemina Vague 7 M-Commerce : Quand le mobile réinvente le shopping n 1100905 Juillet 2011 Etude réalisée conformément à la norme internationale ISO 20252 2, rue de Choiseul CS 70215

Plus en détail

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Document synthèse Par Geneviève Rodrigue, en collaboration avec Alain Carpentier, Joanne Munn, Valérie Saysset et Christian

Plus en détail

Les actifs et la retraite. 17 septembre 2010

Les actifs et la retraite. 17 septembre 2010 Les actifs et la retraite 17 septembre 2010 Sommaire 1 - La méthodologie 3 2 - Les résultats de l'étude 5 A - Le niveau de préoccupation à l égard de la retraite 6 B - L évaluation des ressources et des

Plus en détail

Les Français et l économie L enseignement de l économie devrait tenir une place plus importante dans le système éducatif

Les Français et l économie L enseignement de l économie devrait tenir une place plus importante dans le système éducatif Les Français et l économie L enseignement de l économie devrait tenir une place plus importante dans le système éducatif Patrick HAAS Direction de la Communication Présenté par la Banque de France dans

Plus en détail

SATISFACTION INTERROGATION ENQUÊTE SUJET CROISée DéVELOPPEMENT employeurs SENIOR / salariés VIE D ENTREPRISE SALAIRe SERVICE

SATISFACTION INTERROGATION ENQUÊTE SUJET CROISée DéVELOPPEMENT employeurs SENIOR / salariés VIE D ENTREPRISE SALAIRe SERVICE OBSERVATOIRE ENQUÊTE ANALYSE ENTREPRISE CADRE EMPLOYéS PME ACTIVITé FORMATION EMPLOI CHEF D ENTREPRISE QUESTION SATISFACTION INTERROGATION SUJET DéVELOPPEMENT SENIOR VIE D ENTREPRISE évolution ACTIon FEMMES

Plus en détail

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS Novembre 11 Plus de la moitié des cadres en poste envisage une mobilité professionnelle dans un avenir proche, que ce soit un changement de poste dans

Plus en détail

e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien»

e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien» Contacts Ipsos : Patrick KLEIN Tél : 01 41 98 97 20 e-mail : patrick.klein@ipsos.com Sonia BENCHIKER Tél : 01 41 98 95 08 e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien» sonia.benchiker@ipsos.com Rapport

Plus en détail

Séance n 8. TD. Tableau n 1. Les effectifs des groupes socioprofessionnels en 1975 et 2006

Séance n 8. TD. Tableau n 1. Les effectifs des groupes socioprofessionnels en 1975 et 2006 Séance n 8. TD 1. L évolution des catégories socioprofessionnelles Tableau n 1. Les effectifs des groupes socioprofessionnels en 1975 et 2006 En milliers Groupe socioprofessionnel 1975 2006 s 1691 560

Plus en détail

Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF)

Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF) Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF) Réalisé par le Service Etudes et Diagnostics de Sodie

Plus en détail

Les pratiques en amateur

Les pratiques en amateur Direction générale de la création artistique Les pratiques en amateur Exploitation de la base d enquête du DEPS «Les pratiques culturelles des Français à l ère du numérique - Année 2008» Laurent Babé REPERES

Plus en détail

Adult Learning for Older and Retired Workers L éducation des adultes et les travailleurs âgés face à la retraite 1

Adult Learning for Older and Retired Workers L éducation des adultes et les travailleurs âgés face à la retraite 1 Adult Learning for Older and Retired Workers L éducation des adultes et les travailleurs âgés face à la retraite 1 par Elaine Biron, Pierre Doray, Paul Bélanger, Simon Cloutier, Olivier Meyer Communication

Plus en détail

Les Français et l Europe

Les Français et l Europe Les Français et l Europe Avec Avril 205 Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle au Département Politique Opinion Gaspard

Plus en détail

Expérimentation Watt & Moi. 16 ème assises de l énergie - Bordeaux 2015 28 janvier 2015

Expérimentation Watt & Moi. 16 ème assises de l énergie - Bordeaux 2015 28 janvier 2015 Expérimentation Watt & Moi 16 ème assises de l énergie - Bordeaux 2015 28 janvier 2015 Watt & Moi, une expérimentation de mise à disposition des données Linky aux consommateurs GRANDLYON HABITAT et ERDF

Plus en détail

ETUDE DES DEMANDEURS DE LA CARTE DE JOURNALISTE PROFESSIONNEL EN 2009. Quelles évolutions par rapport à 2000-2008?

ETUDE DES DEMANDEURS DE LA CARTE DE JOURNALISTE PROFESSIONNEL EN 2009. Quelles évolutions par rapport à 2000-2008? ETUDE DES DEMANDEURS DE LA CARTE DE JOURNALISTE PROFESSIONNEL EN 2009 Quelles évolutions par rapport à 2000-2008? Observatoire des métiers CCIJP 2 Rappel des populations étudiées - Présentation des principales

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE N 12 - Edition Lyon Rhône Mai UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE L activité économique des entreprises artisanales du Rhône rencontrent

Plus en détail

Cogmaster, Probabilités discrètes. Feuille de TD n o 1 - Événements et probabilités

Cogmaster, Probabilités discrètes. Feuille de TD n o 1 - Événements et probabilités Cogmaster, Probabilités discrètes Feuille de TD n o 1 - Événements et probabilités Exercice 1 Parmi les ensembles suivants, lesquels sont égaux entre eux? A = {n + 4, n N}, B = {n, n = k + 4, k N}, C =

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA Observatoire Orange Terrafemina vague 14 La ville connectée Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 14 ème vague d un baromètre portant

Plus en détail

Les internautes et les comparateurs de prix

Les internautes et les comparateurs de prix FM N 19410 Contact L Atelier : Sandra Edouard Baraud Tél : 01 43 16 90 22 sandra.edouardbaraud@atelier.net, Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour Les internautes

Plus en détail

Observatoire National de la santé des jeunes. Accès aux droits et aux soins

Observatoire National de la santé des jeunes. Accès aux droits et aux soins Observatoire National de la santé des jeunes Accès aux droits et aux soins Données septembre 2012 «Observatoire santé UNHAJ - accès aux droits et aux soins» La santé des jeunes sous observationerreur!

Plus en détail

Journée nationale de prévention

Journée nationale de prévention L institut BVA a fait le choix de ne procéder à aucun redressement pour redonner aux quotas croisés leur poids réel (Paris/ Province, taille des entreprises). Ces différentes options méthodologiques posent

Plus en détail

ETUDE FUSACQ / LA REPRISE - TRANSMISSION UN AN APRES LE DEBUT DE LA CRISE. Y-a-t-il moins de sociétés à céder?

ETUDE FUSACQ / LA REPRISE - TRANSMISSION UN AN APRES LE DEBUT DE LA CRISE. Y-a-t-il moins de sociétés à céder? ETUDE FUSACQ / LA REPRISE - TRANSMISSION UN AN APRES LE DEBUT DE LA CRISE Y-a-t-il moins de sociétés à céder? La mise en place du financement est-elle toujours stricte? Les repreneurs sont-ils plus motivés?

Plus en détail

La dynamique des liens entre genre, âge et désir

La dynamique des liens entre genre, âge et désir La dynamique des liens entre genre, âge et désir Michel Bozon Lausanne, 21 juin 2011 Université d été «Genre, rapports intergénérationnels et travail social» Plan de la présentation Transformations de

Plus en détail

ANALYSE QUALITATIVE RESTREINTE

ANALYSE QUALITATIVE RESTREINTE Uniquement disponible sur le site web du CELV: http//www.ecml.at Document de référence 3: ANALYSE QUALITATIVE RESTREINTE Objet et méthode: Nous avons voulu comprendre au-delà des réponses au questionnaire

Plus en détail

«Perception des utilisateurs de Vélo v»

«Perception des utilisateurs de Vélo v» «Perception des utilisateurs de Vélo v» JCDecaux a mandaté BVA pour mener une enquête sur la «Perception des utilisateurs de Vélo v». Ce service unique au monde de vélos en libre service a été mis en place

Plus en détail

Éléments sur l évolution et la représentation de la sexualité en France. Nathalie Beltzer, ORS Île-de-France

Éléments sur l évolution et la représentation de la sexualité en France. Nathalie Beltzer, ORS Île-de-France Éléments sur l évolution et la représentation de la sexualité en France Nathalie Beltzer, ORS Île-de-France 08/06/2013 1 Nouveau contexte de la sexualité Depuis les années 1960 : nombreux changements dans

Plus en détail

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse Observatoire des métiers des Professions Libérales 52-56 rue Kléber - 92309 LEVALLOIS-PERRET

Plus en détail

Le renoncement aux soins pour raisons financières Étude CETAF / Fonds CMU 2010 / 2011

Le renoncement aux soins pour raisons financières Étude CETAF / Fonds CMU 2010 / 2011 Le renoncement aux soins pour raisons financières Étude CETAF / Fonds CMU 2010 / 2011 Les bénéficiaires de la CMU-C doivent normalement accéder aux soins sans participation financière, sauf exigence particulière.

Plus en détail

Les relations humaines au travail

Les relations humaines au travail Les relations humaines au travail Valeurs et perceptions des 18-25 ans Sondage Viavoice pour Voisins Solidaires Septembre 2013 INSTITUT VIAVOICE Contacts : Maïder Beffa Aurélien Preud homme Tel : +33(0)1

Plus en détail

INDICATEUR DU COUT DE LA RENTREE 2015 DOSSIER DE PRESENTATION

INDICATEUR DU COUT DE LA RENTREE 2015 DOSSIER DE PRESENTATION INDICATEUR DU COUT DE LA RENTREE 2015 DOSSIER DE PRESENTATION SOMMAIRE 2 PRÉSENTATION D INTERCAMPUS 3 EDITO DU PRÉSIDENT 4 PRÉSENTATION DU COÛT DE LA RENTRÉE 5 LES CHIFFRES DU COÛT DE LA RENTRÉE 6 ANALYSE

Plus en détail

La satisfaction à l égard des gares et des trains, en France et en Europe. Julien Damon Professeur associé à Sciences Po (Master Urbanisme)

La satisfaction à l égard des gares et des trains, en France et en Europe. Julien Damon Professeur associé à Sciences Po (Master Urbanisme) La satisfaction à l égard des gares et des trains, en France et en Europe Julien Damon Professeur associé à Sciences Po (Master Urbanisme) Une multitude de sondages ponctuels et d études mesure les niveaux

Plus en détail

Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle. dans le spectacle vivant. Deuxième partie. La formation professionnelle continue

Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle. dans le spectacle vivant. Deuxième partie. La formation professionnelle continue Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle dans le spectacle vivant Deuxième partie La formation professionnelle continue - Données statistiques 2010 Troisième édition L'Observatoire

Plus en détail

Se (re)lancer dans la vie

Se (re)lancer dans la vie Se (re)lancer dans la vie Sondage CSA pour le Conseil Supérieur du Notariat Septembre 2013 Sommaire Fiche technique du sondage Principaux enseignements 3 4 1 2 3 4 5 Les Français se (re)lancent dans la

Plus en détail

LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005

LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005 LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005 L OSEIPE a pour objectif de mieux informer les jeunes avant qu ils ne s engagent dans une

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles Étude auprès de la génération X Le paiement virtuel et la gestion des finances Rapport Présenté à Madame Martine Robergeau Agente de Développement et des Communications 11 octobre 2011 Réf. : 1855_201109/EL/cp

Plus en détail

Arts visuels et design

Arts visuels et design Arts visuels et design Après les études, les nouveaux diplômés HES en arts visuels et en design travaillent avant tout dans le secteur des services privés, principalement au sein d ateliers de graphisme

Plus en détail

Baromètre Direct Énergie - OpinionWay. Vague 1 Septembre 2010

Baromètre Direct Énergie - OpinionWay. Vague 1 Septembre 2010 Baromètre Direct Énergie - OpinionWay Vague 1 Septembre 2010 Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1038 personnes, représentatif de la population française âgée de

Plus en détail

Peut-on encore devenir propriétaire en France?

Peut-on encore devenir propriétaire en France? Peut-on encore devenir propriétaire en France? 1 locataire sur 2 se résigne à ne jamais le devenir Pour la première fois en 2010, le logement devenait la quatrième préoccupation des Français derrière l

Plus en détail

Premiers résultats tabac et e-cigarette Caractéristiques et évolutions récentes

Premiers résultats tabac et e-cigarette Caractéristiques et évolutions récentes Premiers résultats tabac et e-cigarette Caractéristiques et évolutions récentes Résultats du Baromètre santé Inpes 2014 CONTACTS PRESSE Inpes : Vanessa Lemoine Tél : 01 49 33 22 42 Email : vanessa.lemoine@inpes.sante.fr

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 4 Décembre 2008

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 4 Décembre 2008 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 4 Décembre 2008 Baromètre annuel vague 4-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel vague

Plus en détail

Etude sur la mobilité locative

Etude sur la mobilité locative pour Etude sur la mobilité locative Septembre 2011 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : PERL Echantillons : Echantillon de 502 actifs, locataires et éligibles au logement social,

Plus en détail

Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris

Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris Sondage Ifop pour la FFSE Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Anne-Sophie Vautrey Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com

Plus en détail

ÉQUILIBRE HOMMES / FEMMES : LES ENTREPRISES PLUS ATTENDUES EN FRANCE QU EN SUÈDE!

ÉQUILIBRE HOMMES / FEMMES : LES ENTREPRISES PLUS ATTENDUES EN FRANCE QU EN SUÈDE! ÉQUILIBRE HOMMES / FEMMES : LES ENTREPRISES PLUS ATTENDUES EN FRANCE QU EN SUÈDE! Le 5 mars 2014 A quelques jours de la Journée Internationale de la Femme, l Observatoire International de l Equilibre Hommes

Plus en détail

Les architectes franciliens en 2013

Les architectes franciliens en 2013 en Île-de-France l'ordre des architectes Les architectes franciliens en 2013 Statistiques du Tableau de l Ordre Conseil régional de l Ordre des architectes d Île-de-France 148 rue du faubourg Saint-Martin

Plus en détail

La sortie au spectacle vivant

La sortie au spectacle vivant Direction générale de la création artistique La sortie au spectacle vivant Présentation générale Exploitation de la base d enquête du DEPS «Les pratiques culturelles des Français à l ère du numérique -

Plus en détail

FM/BS N 110157 Contact Ifop: Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Département Opinion et Stratégies d'entreprise

FM/BS N 110157 Contact Ifop: Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Département Opinion et Stratégies d'entreprise FM/BS N 110157 Contact Ifop: Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Département Opinion et Stratégies d'entreprise 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 pour Les Français

Plus en détail

Les tendances alimentaires sous la loupe Une initiative de Coop réalisée avec le soutien technique de la Société Suisse de Nutrition

Les tendances alimentaires sous la loupe Une initiative de Coop réalisée avec le soutien technique de la Société Suisse de Nutrition Les tendances alimentaires sous la loupe Une initiative de Coop réalisée avec le soutien technique de la Société Suisse de Nutrition Sujet «Manger rapidement et sainement» juin 2009 Coop Thiersteinerallee

Plus en détail

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé 48 4 MANAGEMENT IMMOBILIER : COMMENT LES ENTREPRISES GÈRENT LEUR SIÈGE SOCIAl Par Ingrid Nappi-Choulet, professeur à l ESSEC, fondatrice et responsable de l Observatoire du management immobilier. 4.1 /

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 5 - Contacts : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge Avril 2010 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon

Plus en détail

Hadopi. Carnets de consommation #2. Note de présentation

Hadopi. Carnets de consommation #2. Note de présentation Hadopi Carnets de consommation #2 Note de présentation Carnets de consommation #2 Note de présentation L Hadopi a conduit une étude quantitative similaire à celle conduite en 2013, employant la méthode

Plus en détail

Etude JAMES. Utilisation des médias électroniques par les jeunes

Etude JAMES. Utilisation des médias électroniques par les jeunes Etude JAMES 2012 Utilisation des médias électroniques par les jeunes Données privées: les jeunes plus prudents Chez les jeunes, le besoin de se présenter dans les principaux réseaux sociaux reste inchangé:

Plus en détail

L'Obésité : une épidémie?

L'Obésité : une épidémie? Communiqué de presse 5 mars 2014 L'Obésité : une épidémie? Résultats de l'étude MGEN «Habitudes de vie et surpoids» 3 Français sur 4 se jugent en bonne santé, 1 sur 2 est en surpoids, 16% sont obèses 2/3

Plus en détail

Baromètre du commerce équitable Malongo - TNS SOFRES Edition 2006

Baromètre du commerce équitable Malongo - TNS SOFRES Edition 2006 Baromètre du commerce équitable Malongo - TNS SOFRES Edition 2006 Fiche technique Sondage réalisé pour : MALONGO Dates de réalisation : Les 22 et 23 mars 2006 Échantillon national de 1000 personnes, représentatif

Plus en détail

ETUDE D USAGE D ALPHALIRE

ETUDE D USAGE D ALPHALIRE ETUDE D USAGE D ALPHALIRE Festival du premier roman de Chambéry-Savoie Festival du premier roman de Chambéry, 237 carré Curial, 73 000 Chambéry Directrice : Véronique Bourlon (veroniquebourlon@festivalpremierroman.com)

Plus en détail

Baromètre européen du rapport aux paiements - Vague 1

Baromètre européen du rapport aux paiements - Vague 1 Baromètre européen du rapport aux paiements - Vague Des pratiques uniformisées en Europe? Septembre 04 Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Marine Rey, Chargée

Plus en détail