Liste de référence. Nota :

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Liste de référence. Nota :"

Transcription

1 Liste de référence Liens juridiques existant entre les administrations fédérales, la Commission de la fonction publique et la Loi sur l emploi dans la fonction publique Nota : Cette liste est un document évolutif. Elle sera révisée périodiquement aux fins de mise à jour. La dernière mise à jour date de juillet Introduction Ce document fourni des renseignements sur les administrations qui figurent aux annexes I, IV et V de la Loi sur la gestion des finances publiques (LGFP) et au sein desquelles les nominations et les mutations sont faites conformément à la Loi sur l emploi dans la fonction publique (LEFP), ou d une autre Loi, ainsi que sur les organismes qui sont assujettis à d autres dispositions de la LEFP. Il indique si l administration ou l organisme est assujettie à un instrument de délégation et de responsabilisation en matière de nomination avec la Commission de la fonction publique (CFP); si les personnes à son emploi sont assujetties à la partie 7 (activités politiques) de la LEFP; si, aux fins de mobilité, elle est désignée par le gouverneur en conseil (GC), conformément au paragraphe 35(4) de la LEFP. Il indique également si les fonctionnaires ou les personnes à son emploi sont admissibles aux processus de nomination s ou peuvent être mutés, ou ont des droits de mobilité ou de nomination prioritaire conformément à la LEFP ou au Règlement sur l emploi dans la fonction publique (REFP). Définitions Le terme «administration publique centrale» (core public administration) est défini dans la LGFP comme désignant «les ministères figurant à l annexe I et les autres secteurs de l administration publique fédérale figurant à l annexe IV». Ces administrations ont le Conseil du Trésor comme employeur. Les nominations à l administration publique centrale, et au sein de celle-ci, sont faites conformément à la LEFP, à l exception de celles faites à la Commission canadienne du Lait (CCL). Le terme «fonction publique» (public service) est défini dans la LEFP comme étant «l ensemble des postes qui sont compris dans les entités ci-après ou qui en relèvent : les ministères figurant à l annexe I de la Loi sur la gestion des finances publiques; les administrations figurant à l annexe IV de cette loi; les organismes distincts figurant à l annexe V de la même loi». Le terme «fonctionnaire» (employee) est défini dans la LEFP comme étant une «personne employée dans la fonction publique et dont la nomination à celle-ci relève exclusivement de la Commission». Le paragraphe 29(1) de la LEFP prévoit que la CFP a compétence exclusive - 1 -

2 pour nommer à la fonction publique des personnes, y appartenant ou, dont la nomination n est régie par aucune autre loi fédérale. Les fonctionnaires sont donc les personnes dont les nominations sont faites sous l autorité de la CFP et conformément à la LEFP dans : les ministères figurant à l annexe I de la LGFP; les administrations figurant à l annexe IV de la LGFP, à l exception de o o la CCL, qui a son propre pouvoir de nomination prévu par sa loi habilitante les personnes par la CCL ne sont pas des fonctionnaires conformément à la définition de la LEFP; les 11 postes du Bureau du secrétariat du gouverneur général (BSGG) sont exemptés par le Décret approuvant l exclusion de certains postes du Secrétariat du gouverneur général; les titulaires de ces postes sont aussi exemptés et ne sont pas des fonctionnaires conformément à la définition de la LEFP, ni des personnes ; les cinq organismes distincts figurant à l annexe V de la LGFP suivants : o l Agence de la consommation en matière financière du Canada ; o l Enquêteur correctionnel Canada ; o le Bureau du surintendant des institutions financières Canada ; o l Office national de l énergie (ONE) ; o Pétrole et gaz des Indiens Canada. Le terme «organisme distinct» (separate agency) est défini dans la LEFP comme désignant une «administration figurant à l annexe V de la Loi sur la gestion des finances publiques». Chaque organisme distinct est son propre employeur. Tous, à l exception des cinq organismes distincts et le Bureau du vérificateur général du Canada (BVG), ont leur propre pouvoir de nomination conféré par leurs lois habilitantes respectives, et ne sont pas assujettis à la LEFP pour leurs processus de nomination ou autres processus de dotation. Le terme «personne employée» (person employed) n est pas défini dans la LEFP. Les «personnes» comprennent : les fonctionnaires ; les personnes à la CCL ; les personnes par des organismes distincts ; - 2 -

3 les personnes par les administrations désignées par le GC ; les personnes dont la nomination par une administration assujettie à la LEFP pour ses nominations est faite conformément à une autre loi que la LEFP, telle que, la Loi sur l Agence spatiale canadienne et la Loi sur la statistique ; les personnes nommées par le GC dans les administrations figurant aux annexes I, IV et V de la LGFP ; les fonctionnaires qui sont en affectation ou en détachement ; les fonctionnaires qui sont nommés à titre intérimaire ; les membres de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) Admissibilité Administrations figurant aux annexes I et IV de la LGFP Les fonctionnaires des administrations figurant aux annexes I et IV de la LGFP sont admissibles aux processus de nomination s qui sont ouverts à «tous les fonctionnaires» et aux «personnes dans la fonction publique». Ils peuvent être mutés aux administrations dont les nominations sont faites conformément à la LEFP. Les personnes par les administrations figurant aux annexes I et IV de la LGFP sont admissibles aux processus de nomination s qui sont ouverts aux «personnes dans la fonction publique». Elles ne peuvent pas être mutées aux administrations dont les nominations sont faites conformément à la LEFP. Les personnes par le CCL sont admissibles aux processus de nominations s qui sont ouverts aux «personnes dans la fonction publique». Elles ne peuvent pas être mutées aux administrations dont les nominations sont faites conformément à la LEFP. Organismes distincts figurant à l annexe V de la LGFP Les organismes distincts, à l exception de cinq trouvent leur propre pouvoir de nomination dans leurs lois habilitantes respectives, et ne sont pas assujettis à la LEFP pour leurs processus de nomination ou autres processus de dotation. Conformément au paragraphe 35(1) de la LEFP, les personnes par ces organismes distincts sont admissibles aux processus de nomination s s qui sont ouverts à «tous les fonctionnaires» et aux «personnes dans la fonction publique». Elles sont admissibles aux processus de nomination s s qui sont ouverts aux «personnes dans la fonction publique». Les personnes par ces organismes distincts ne peuvent pas être mutées aux administrations qui font leurs nominations conformément à la LEFP, à l exception de celles par les organismes distincts dont la CFP a approuvé les mutations conformément au paragraphe 51(2) de la LEFP. Il s agit de l Agence canadienne d inspection des aliments, la Commission canadienne de sûreté nucléaire, Parcs Canada, et le Comité de surveillance des activités de renseignement de sécurité

4 Les fonctionnaires des cinq organismes distincts sont admissibles aux processus de nomination s qui sont ouverts à «tous les fonctionnaires» et aux «personnes dans la fonction publique». Ils peuvent être mutés aux administrations dont les nominations sont faites conformément à la LEFP. Les personnes par ces cinq organismes distincts sont admissibles aux processus de nomination s qui sont ouverts aux «personnes dans la fonction publique». Bien que le pouvoir de nomination de deux organismes distincts, Personnel des fonds publics (PFNP) et Centre de la sécurité des télécommunications Canada (CSTC), ne soit pas prévu dans leurs lois habilitantes, leurs postes et employés sont exemptés de la LEFP par des décrets d exemption. Les personnes par ces deux organismes distincts sont admissibles seulement aux processus de nomination s qui sont ouverts aux «personnes dans la fonction publique». Elles ne peuvent pas être mutées aux administrations dont les nominations sont faites conformément à la LEFP. Le BVG : La loi habilitante du BVG, la Loi sur le vérificateur général, prévoit que les nominations y sont faites conformément aux dispositions pertinentes de cette loi et de la LEFP. Les personnes par le BVG sont désignées comme étant des fonctionnaires, et elles sont donc admissibles aux processus de nomination s qui sont ouverts à «tous les fonctionnaires» et aux «personnes dans la fonction publique». Ces personnes peuvent être mutées aux administrations dont les nominations sont faites conformément à la LEFP. L Agence du revenu du Canada (ARC) : L ARC a également son propre pouvoir de nomination, conféré par sa loi habilitante, la Loi sur l'agence du revenu du Canada. Cette loi prévoit que les personnes par l'arc doivent être traitées comme si elles étaient des fonctionnaires au sens de la LEFP. Les personnes par l ARC sont donc admissibles aux processus de nomination s qui sont ouverts à «tous les fonctionnaires» et aux «personnes par la fonction publique». Elles peuvent être mutées aux administrations dont les nominations sont faites conformément à la LEFP. Savoir Polaire Canada (POLAIRE) : POLAIRE a également son propre pouvoir de nomination, conféré par sa loi habilitante, la Loi sur la Station Canadienne de recherche dans l Extrême-Arctique. Cette loi prévoit que les personnes par POLAIRE doivent être traitées comme si elles étaient des fonctionnaires au sens de la LEFP. Les personnes par POLAIRE sont donc admissibles aux processus de nomination s qui sont ouverts à «tous les fonctionnaires» et aux «personnes par la fonction publique». Elles peuvent être mutées aux administrations dont les nominations sont faites conformément à la LEFP. Autres droits de mobilité Les employés parlementaires : Conformément à l article 35.3 de la LEFP, les personnes par le Sénat, la Chambre des communes, la Bibliothèque du Parlement, le Bureau du conseiller sénatorial en éthique, le Bureau du commissaire aux conflits d intérêts et à l éthique ou le Service de protection parlementaire sont admissibles aux processus de nomination s s qui sont ouverts à «tous les fonctionnaires» et aux «personnes dans la fonction publique». Cette disposition ne s applique pas aux personnes dans les bureaux de circonscription, les bureaux du Parlement ou les bureaux des sénateurs. Ces personnes ne peuvent pas être mutées aux administrations dont les nominations sont faites conformément à la LEFP

5 Les anciens membres du personnel d un ministre : Conformément à l article 35.2 de la LEFP, les personnes qui ont été, pendant au moins trois ans, soit dans le cabinet d'un ministre, soit dans celui du leader de l'opposition au Sénat, ou du chef de l'opposition à la Chambre des communes, ou encore successivement dans deux ou trois de ces cabinets, sont admissibles aux processus de nomination s s qui sont ouverts à «tous les fonctionnaires» et aux «personnes dans la fonction publique», et ce, pendant une période d'un an à partir de leur date de cessation d'emploi. Lorsqu elles présentent leur candidature à un processus de nomination, ces personnes doivent présenter une lettre de confirmation émise par la CFP avec leur demande d emploi au processus de nomination. Ces personnes ne peuvent pas être mutées aux administrations dont les nominations sont faites conformément à la LEFP. Pour de plus amples informations veuillez consulter la page web: Disposition concernant la mobilité des anciens membres du personnel des cabinets de ministres. Les anciens titulaires d un poste exempté au BSGG : Conformément à l article 4.1 du Règlement sur l emploi au Secrétariat du gouverneur général, les anciens titulaires d un poste exempté qui ont été nommés le, ou après le 23 septembre 2010, et qui ont occupé, pendant au moins trois ans, un poste exempté, ou qui ont occupé de façon consécutive un ou plusieurs de ces postes, sont admissibles aux processus de nomination s s qui sont ouverts à «tous les fonctionnaires» et aux «personnes dans la fonction publique», pendant une période d'un an à partir de la date de leur cessation d'emploi. Lorsqu ils présentent leur candidature à un processus de nomination, ces anciens titulaires doivent présenter une lettre de confirmation émise par la CFP avec leur demande d emploi au processus de nomination. Ils ne peuvent pas être mutés aux administrations dont les nominations sont faites conformément à la LEFP. Pour de plus amples information, veuillez consulter la page web: Disposition concernant la mobilité des personnes ayant occupé un poste exclu au Bureau du secrétaire du gouverneur général. Les membres des Forces canadiennes : Conformément à l article 35.1 de la LEFP, les membres des Forces canadiennes qui cumulent au moins trois ans de service et qui ne sont pas employés dans la fonction publique pour une durée indéterminée sont admissibles aux processus de nomination s s peu importe la zone de sélection. Ils doivent satisfaire, s il y a lieu, au critère de la zone de sélection lié à l appartenance à un groupe désigné d équité en matière d emploi. Ils ne peuvent pas être mutés aux administrations dont les nominations sont faites conformément à la LEFP. Les anciens combattants : Conformément à l article de la LEFP, les personnes qui ont servi au moins trois ans, qui ont été libérées honorablement 1 et ne sont pas dans la fonction publique pour une période indéterminée sont, pendant une période de cinq ans après leur date de libération, admissibles aux processus de nomination s s peu importe la zone de sélection. Ils doivent satisfaire, s il y a lieu, au critère de la zone de sélection lié à l appartenance à un groupe désigné d équité en matière d emploi. Ils ne peuvent pas être mutés aux administrations dont les nominations sont faites conformément à la LEFP. Les étudiants : Les étudiants nommés conformément au Décret d'exemption concernant les participants aux programmes d embauche d étudiants sont admissibles aux processus de nomination s s seulement s ils sont inclus explicitement dans la zone de sélection, tel que prévu au Règlement sur les participants aux programmes d embauche d étudiants. Ils ne peuvent pas être mutés aux administrations dont les nominations sont faites conformément à la LEFP. 1 Au sens du chapitre 15 des Ordonnances et règlements royaux applicables aux forces canadiennes - 5 -

6 Les administrations désignées par le GC : Conformément au paragraphe 35(2) de la LEFP, les personnes par les administrations désignées par le GC sont admissibles aux processus de nomination s s qui sont ouverts aux «personnes dans la fonction publique». Elles ne peuvent pas être mutées aux administrations dont les nominations sont faites conformément à la LEFP. Administrations qui ont des droits de mobilité conformément à leur loi habilitante : La loi habilitante de certaines administrations fait en sorte que certaines personnes de ces organisations sont admissibles à des processus de nominations s qui visent les «personnes dans la fonction publique». Les employés occasionnels, les personnes embauchées à l étranger et les travailleurs à temps partiel : Les employés occasionnels, les personnes nommées à l étranger conformément au Décret d exemption concernant l embauchage à l étranger et les travailleurs à temps partiel nommés conformément au Décret approuvant l exclusion sur le travail à temps partiel ne sont pas admissibles aux processus de nomination s. Ils ne peuvent pas être mutés aux administrations dont les nominations sont faites conformément à la LEFP. Bénéficiaires de priorité : La LEFP et le REFP accordent à certaines catégories de personnes répondant à des conditions particulières, le droit d être nommées en priorité absolue, droit qui est valide pour des périodes limitées. Il y a neuf types de priorités, chacun faisant l objet d une description détaillée dans le Guide sur l administration des priorités de la CFP. Les zones de sélection ne s appliquent pas aux personnes qui ont droit à une nomination prioritaire. Droits résiduels : Les lignes directrices en matière de zone de sélection de la CFP prévoient que les fonctionnaires de l'administration centrale des Anciens combattants Canada et de Tribunal des anciens combattants (révision et appel) dont les postes d'attache sont situés à Charlottetown, et les fonctionnaires de l'one (employés embauchés à l'one avant le 1 er juillet 1996) dont les postes d'attache sont situés à Calgary sont admissibles aux processus de nomination s s qui sont ouverts aux fonctionnaires ou aux personnes occupant un poste dans la région de la capitale nationale. Légende Le Nom de l administration désigne le titre d usage de chaque administration, et est présenté en ordre alphabétique. Le cas échéant, l appellation légale de l administration est inscrite dans la colonne intitulée. Le : les trois lettres qui désignent officiellement l administration. Sous figurent les codes de désignation suivants : o o o I ministère figurant à l annexe I de la LGFP. IV administration figurant à l annexe IV de la LGFP. V organisme distinct figurant à l annexe V de la LGFP

7 o o D administration désignée par le GC. Z autre (se référer à la colonne intitulée ). de nomination s s o Lorsqu un processus de nomination est ouvert à «tous les fonctionnaires», il est ouvert : aux fonctionnaires des administrations figurant aux annexes I et IV de la LGFP (à l exception des ceux nommés ou mutés conformément au Décret d exemption sur l emploi de durée déterminée à Statistique Canada dans le cadre du recensement ou de l enquête nationale) ; aux fonctionnaires des cinq organismes distincts ; aux personnes par le BVG ; aux personnes par l ARC ; aux personnes par POLAIRE ; aux personnes par les organismes distincts (à l exception de celles par le PNFP, le CSTC, et par les cinq organismes distincts) ; aux personnes par le Sénat, la Chambre des communes, la Bibliothèque du Parlement, le Bureau du conseiller sénatorial en éthique, le Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique, et le Service de protection parlementaire ; aux anciens membres du personnel du ministre qui ont été employés, pendant au moins trois ans, au cabinet d un ministre, au cabinet du leader de l Opposition au Sénat, ou au cabinet du chef de l Opposition à la Chambre des communes, ou encore, qui ont été employés successivement dans deux ou trois de ces cabinets, et ce, pour une période d un an à partir de leur date de cessation d emploi ; aux anciens titulaires d un poste exempté au BSGG qui ont été nommés le ou après le 23 septembre 2010, et qui ont occupé, pendant au moins trois ans, un poste exempté, ou bien qui ont occupé de façon consécutive un ou plusieurs de ces postes, et ce, pour une période d un an à partir de leur date de cessation d emploi ; membres des forces canadiennes qui cumulent au moins trois ans de service et qui ne sont pas employés dans la fonction publique pour une durée indéterminée ; - 7 -

8 anciens combattants qui ont servi au moins trois ans, ont été libérés honorablement et ne sont pas employés dans la fonction publique pour une durée indéterminée ; aux personnes par les administrations dont la loi habilitante confère des droits de mobilité. Se référer à la colonne intitulée. o Lorsqu un processus de nomination est ouvert aux «personnes dans la fonction publique», il est ouvert : aux fonctionnaires et aux personnes par les administrations figurant aux annexes I, IV et V de la LGFP (à l exception des fonctionnaires nommés ou mutés conformément au Décret d exemption sur l emploi de durée déterminée à Statistique Canada dans le cadre du recensement ou de l enquête nationale) ; aux personnes par les administrations désignées par le GC ; aux personnes par le Sénat, la Chambre des communes, la Bibliothèque du Parlement, le Bureau du conseiller sénatorial en éthique, le Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique, et le Service de protection parlementaire ; aux anciens membres du personnel du ministre qui ont été employés, pendant au moins trois ans, au cabinet d un ministre, au cabinet du leader de l Opposition au Sénat, ou au cabinet du chef de l Opposition à la Chambre des communes, ou encore, qui ont été employés successivement dans deux ou trois de ces cabinets, et ce, pour une période d un an à partir de leur date de cessation d emploi ; aux anciens titulaires d un poste exempté au BSGG qui ont été nommés le ou après le 23 septembre 2010, et qui ont occupé, pendant au moins trois ans, un poste exempté, ou bien qui ont occupé de façon consécutive un ou plusieurs de ces postes, et ce, pour une période d un an à partir de leur date de cessation d emploi ; aux personnes nommées par le GC aux administrations figurant aux annexes I, IV et V de la LGFP ; membres des forces canadiennes qui cumulent au moins trois ans de service et qui ne sont pas employés dans la fonction publique pour une durée indéterminée ; anciens combattants qui ont servi au moins trois ans, ont été libérés honorablement et ne sont pas employés dans la fonction publique pour une durée indéterminée ; aux membres de la GRC ; - 8 -

9 aux personnes par les administrations dont la loi habilitante confère des droits de mobilité. Se référer à la colonne intitulée. de nomination s s o Lorsque la zone de recours est ouverte à «tous les fonctionnaires», elle comprend : les fonctionnaires des administrations figurant aux annexes I et IV de la LGFP (à l exception des ceux nommés ou mutés conformément au Décret d exemption sur l emploi de durée déterminée à Statistique Canada dans le cadre du recensement ou de l enquête nationale) ; les fonctionnaires des cinq organismes distincts ; les personnes par le BVG ; les personnes par l ARC ; les personnes par POLAIRE ; les personnes par certaines autres administrations dont la loi habilitante confère des droits de mobilité. Se référer à la colonne intitulée. o Lorsque la zone de recours est ouverte aux «personnes dans la fonction publique», elle comprend : les fonctionnaires et les personnes par les administrations figurant aux annexes I, IV et V de la LGFP (à l exception des fonctionnaires nommés ou mutés conformément au Décret d exemption sur l emploi de durée déterminée à Statistique Canada dans le cadre du recensement ou de l enquête nationale) ; les personnes nommées par le GC aux administrations figurant aux annexes I, IV et V de la LGFP ; aux membres de la GRC ; les personnes par les administrations dont la loi habilitante confère des droits de mobilité. Se référer à la colonne intitulée. La colonne indique les administrations dont les personnes peuvent être mutées conformément à la LEFP, soit : - 9 -

10 o les fonctionnaires des administrations figurant aux annexes I et IV de la LGFP (à l exception de ceux nommés ou mutés conformément au Décret d exemption sur l emploi de durée déterminée à Statistique Canada dans le cadre du recensement ou de l enquête nationale) ; o les fonctionnaires des cinq organismes distincts ; o les personnes par le BVG ; o les personnes par l ARC ; o les personnes par POLAIRE ; o les personnes par les organismes distincts figurant à l annexe V de la LGFP et dont la CFP a approuvé les mutations (l Agence canadienne d inspection des aliments, la Commission canadienne de sûreté nucléaire, Parcs Canada et le Comité de surveillance des activités de renseignement de sécurité). Les mutations à l administration publique centrale sont assujetties aux politiques et aux règlements établis par le Conseil du Trésor. Les mutations au BVG et aux cinq organismes distincts sont assujetties aux politiques établies par l organisme distinct. Sous on indique les administrations pour lesquelles l administrateur général a été délégué les pouvoirs de nomination et pouvoirs connexes par la CFP. Les administrations déléguées sont assujetties à l Instrument de délégation et de responsabilisation en matière de nomination. Sous, on indique qui est tenu de prêter serment ou de souscrire à l affirmation solennelle. Conformément à l article 54 de la LEFP, la disposition relative au serment ou à l affirmation solennelle doit être appliquée lorsque la personne nommée ou mutée ne provient pas d un secteur «de la partie de la fonction publique dans laquelle les nominations relèvent exclusivement de la Commission». Sous sont signalées les personnes qui sont assujetties à la partie 7 de la LEFP, soit : o o les fonctionnaires des administrations figurant aux annexes I, IV et V de la LGFP; les personnes par tout organisme distinct dont la loi habilitante prévoit leur assujettissement à la partie 7. Se référer à la colonne intitulée. Sous sont signalées les administrations qui sont assujetties aux dispositions de la LEFP et du REFP portant sur les priorités

11 Lorsque nécessaire, des sur certaines administrations ont été ajoutés

12 Administration du pipe-line du Nord Canada Administration du rétablissement agricole des Prairies NPA V L appellation légale de cette administration est Administration du pipe-line du Nord. REA IV Cette administration emploie une autre catégorie de personnes. Les employés saisonniers et les employés nommés pour une durée déterminée embauchés conformément à la Loi sur le rétablissement agricole des Prairies ne sont pas des fonctionnaires conformément à la définition de la LEFP, mais sont admissibles aux processus de nomination s qui sont ouverts aux «personnes employés dans la fonction publique». Ils ne peuvent pas être mutés aux administrations dont les nominations sont faites conformément à la LEFP. Les dispositions de la LEFP et du REFP concernant la mise en disponibilité des fonctionnaires et le droit d être nommé en priorité ne s appliquent pas à ces employés. Ils sont tenus de prêter serment ou de souscrire à l affirmation solennelle lorsqu ils sont nommés à la partie de la fonction publique dans laquelle les nominations relèvent exclusivement de la CFP. Affaires autochtones et Développement du Nord Canada IAN I L appellation légale de cette administration est Ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien. Conformément à la Loi no 2 sur le plan d action économique de 2014, les personnes qui occupaient un poste au sein de la Direction des sciences et de la technologie sur l Arctique ont été transférées à Savoir polaire Canada le 1 er juin

13 Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada Agence canadienne de développement économique du Nord EXT I NED IV L appellation légale de cette administration est Ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement (MAECD). Passeport Canada et la Direction générale des biens sont des organismes de service spéciaux faisant partie de cette administration. Cette administration emploie une autre catégorie de personnes. Conformément au Décret d exemption concernant l embauchage à l étranger et au Règlement sur l embauchage à l étranger, l administrateur général du MAECD peut embaucher des personnes à l étranger à titre d employés dans une mission. Ces personnes ne sont pas des fonctionnaires conformément à la définition de la LEFP, ni des personnes. Elles ne sont pas admissibles aux processus de nomination s. Elles ne peuvent pas être mutées aux administrations dont les nominations sont faites conformément à la LEFP. Les dispositions de la LEFP et du REFP concernant la mise en disponibilité des fonctionnaires et le droit d être nommé en priorité ne s appliquent pas à ces personnes. Elles sont tenues de prêter serment ou de souscrire à l affirmation solennelle lorsqu elles sont nommées à la partie de la fonction publique dans laquelle les nominations relèvent exclusivement de la CFP. Conformément à la Loi no 1 sur le plan d'action économique de 2013, l Agence canadienne de développement internationale n existe plus. Les fonctionnaires de cette ancienne administration sont maintenant des fonctionnaires du MAECD

14 Agence canadienne d évaluation environnementale Agence canadienne d inspection des aliments Agence canadienne pour l incitation à la réduction des émissions Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec EAA IV ICA V Depuis le 3 avril 2008, la CFP approuve la mutation des personnes par cette administration aux administrations dont les nominations sont faites conformément à la LEFP. RED IV FRD IV

15 Agence de la consommation en matière financière du Canada Agence de la santé publique du Canada Agence de promotion économique du Canada atlantique Agence des services frontaliers du Canada FNA V Bien qu'il s'agisse d'un organisme distinct figurant à l'annexe V de la LGFP, cette administration est assujettie à la LEFP. AHS IV ACO IV BSF IV Cette administration emploie une autre catégorie de personnes. Conformément à la Loi sur l'agence de la consommation en matière financière du Canada, le commissaire peut nommer un ou plusieurs commissaires adjoints de l Agence de la consommation en matière financière du Canada qui se conforment aux directives du commissaire. Ces personnes ne sont pas des fonctionnaires conformément à la définition de la LEFP, mais sont admissibles aux processus de nomination s qui sont ouverts aux «personnes dans la fonction publique». Elles ne peuvent pas être mutées aux administrations dont les nominations sont faites conformément à la LEFP. Les dispositions de la LEFP et du REFP concernant la mise en disponibilité des fonctionnaires et le droit d être nommé en priorité ne s appliquent pas à ces personnes. Elles sont tenues de prêter serment ou de souscrire à l affirmation solennelle lorsqu elles sont nommées à la partie de la fonction publique dans laquelle les nominations relèvent exclusivement de la CFP

16 Agence du revenu du Canada NAR V Cette administration a son propre pouvoir de nomination conformément à sa loi habilitante, la Loi sur l'agence du revenu du Canada (LARC), et n est pas assujettie à la LEFP. Toutefois, la LARC prévoit que les personnes par l'arc doivent être traitées comme si elles étaient des fonctionnaires au sens de la LEFP. La LARC prévoit que les personnes par l ARC sont assujetties à la partie 7 de la LEFP portant sur les activités politiques. Agence fédérale de développement économique pour le Sud de l Ontario ESO IV Agence spatiale canadienne CSA IV Cette administration emploie une autre catégorie de personnes. Conformément à la Loi sur l'agence spatiale canadienne, l'agence peut engager des astronautes. Ces personnes ne sont pas des fonctionnaires conformément à la définition de la LEFP, mais sont admissibles aux processus de nomination s qui sont ouverts aux «personnes dans la fonction publique». Elles ne peuvent pas être mutées aux administrations dont les nominations sont faites conformément à la LEFP. Les dispositions de la LEFP et du REFP concernant la mise en disponibilité des fonctionnaires et le droit d être nommé en priorité ne s appliquent pas à ces personnes. Elles sont tenues de prêter serment ou de souscrire à l affirmation solennelle lorsqu elles sont nommées à la partie de la fonction publique dans laquelle les nominations relèvent exclusivement de la CFP

17 Agriculture et Agroalimentaire Canada AGR I L appellation légale de cette administration est Ministère de l Agriculture et de l Agroalimentaire. L Agence canadienne du pari mutuel est un organisme de service spécial faisant partie de cette administration. Cette administration emploie une autre catégorie de personnes. Les employés saisonniers et les employés nommés pour une durée déterminée nommés conformément à la Loi sur le rétablissement agricole des Prairies ne sont pas des fonctionnaires conformément à la définition de la LEFP, mais sont admissibles aux processus de nomination s s et s qui sont ouverts aux «personnes dans la fonction publique». Ils ne peuvent pas être mutés aux administrations dont les nominations sont faites conformément à la LEFP. Les dispositions de la LEFP et du REFP concernant la mise en disponibilité des fonctionnaires et le droit d être nommé en priorité ne s appliquent pas à eux. Ils sont tenus de prêter serment ou de souscrire à l affirmation solennelle lorsqu ils sont nommés à la partie de la fonction publique dans laquelle les nominations relèvent exclusivement de la CFP. Conformément à la Loi no 1 sur le plan d action économique de 2014, les membres du personnel qui occupaient un poste au sein du Service d appui de la Commission de révision ont été transférés au Service canadien d appui aux tribunaux administratifs le 1 er novembre

18 Anciens Combattants Canada DVA I L appellation légale de cette administration est Ministère des Anciens Combattants. Certains fonctionnaires de cette administration jouissent de droits résiduels, tel que prévu aux lignes directrices en matière de zone de sélection de la CFP. Bibliothèque du Parlement LIB Z Conformément à l article 35.3 de la LEFP, les personnes par cette administration sont admissibles aux processus de nomination s s qui sont ouverts à «tous les fonctionnaires» et aux «personnes dans la fonction publique». Bibliothèque et Archives Canada BAL IV L appellation légale de cette administration est Bibliothèque et Archives du Canada. Bureau de la sécurité des transports du Canada TSB IV L appellation légale de cette administration est Bureau canadien d enquête sur les accidents de transport et de la sécurité des transports. Bureau du commissaire aux élections fédérales OCE IV Cette administration figure à l annexe IV de la LGFP sous : «Le secteur de l administration publique fédérale faisant partie du Bureau du directeur des poursuites pénales dans lequel les employés visés à l article de la Loi électorale du Canada occupent un poste». Bureau du Conseil privé PCO IV Bureau du conseiller sénatorial en éthique ESN Z Conformément à l article 35.3 de la LEFP, les personnes par cette administration sont admissibles aux processus de nomination s s qui sont ouverts à «tous les fonctionnaires» et aux «personnes dans la fonction publique»

19 Bureau du directeur général des élections CEO IV Cette administration est également connue sous le nom d Élections Canada. Les personnes nommées pour une période déterminée conformément au paragraphe 29(2) de la Loi sur la révision des limites des circonscriptions électorales ou au paragraphe 20(2) de la Loi électorale du Canada sont des fonctionnaires conformément à la définition de la LEFP. Bureau du secrétaire du gouverneur général GGS IV Le Décret approuvant l exclusion de certains postes du Secrétariat du gouverneur général exempte les titulaires des 11 postes exemptés de la plupart des dispositions de la LEFP. Ces titulaires ne sont pas des fonctionnaires conformément à la définition de la LEFP, ni des personnes, et ne sont pas admissibles aux processus de nomination s. Ils ne peuvent pas être mutés aux administrations dont les nominations sont faites conformément à la LEFP. Les dispositions de la LEFP et du REFP concernant la mise en disponibilité des fonctionnaires et le droit d être nommé en priorité ne s appliquent pas à ces titulaires. Les anciens titulaires nommés le, ou après, le 23 septembre 2010 à un poste exempté, et qui ont occupé, pendant au moins trois ans, un poste exempté, ou ont occupé de façon consécutive un ou plusieurs de ces postes, sont admissibles aux processus de nomination s s qui sont ouverts à «tous les fonctionnaires» et aux «personnes dans la fonction publique», pendant une période d un an à partir de la date de leur cessation d emploi. Ces anciens titulaires doivent présenter une lettre de confirmation émise par la CFP avec leur demande d emploi au processus de nomination

20 Bureau du surintendant des faillites OSB IV Bureau du surintendant des institutions financières Canada SIF V L appellation légale de cette administration est Bureau du surintendant des institutions financières. Bien qu il s agisse d un organisme distinct figurant à l annexe V de la LGFP, cette administration est assujettie à la LEFP. Bureau du vérificateur général du Canada Centre d analyse des opérations et déclarations financières du Canada Centre de la sécurité des télécommunications Canada AUD V L appellation légale de cette administration est Bureau du vérificateur général. La loi habilitante de cette administration, la Loi sur le vérificateur général, prévoit que les nominations y sont faites conformément aux dispositions pertinentes de cette loi et de la LEFP. CFC V La loi habilitante de cette administration, la Loi sur le recyclage des produits de la criminalité et le financement des activités terroristes, prévoit que les personnes par cette administration sont assujetties à la partie 7 de la LEFP portant sur les activités politiques. CSE V Le Décret approuvant la soustraction des postes et des employés du Centre de la sécurité des télécommunications exempte les postes et les personnes par cette administration de la LEFP. Chambre des communes HOC Z Conformément à l article 35.3 de la LEFP, les personnes par cette administration sont admissibles aux processus de nomination s s qui sont ouverts à «tous les fonctionnaires» et aux «personnes dans la fonction publique»

BUDGET SUPPLÉMENTAIRE DES DÉPENSES (C) 2013-2014. Affectations des crédits centraux du Conseil du Trésor. Crédit 5 Éventualités du gouvernement

BUDGET SUPPLÉMENTAIRE DES DÉPENSES (C) 2013-2014. Affectations des crédits centraux du Conseil du Trésor. Crédit 5 Éventualités du gouvernement BUDGET SUPPLÉMENTAIRE DES DÉPENSES (C) 2013-2014 5 Éventualités du gouvernement 2 $ Sous réserve de l approbation du Conseil du Trésor, pour suppléer à d autres crédits et pour payer des dépenses diverses,

Plus en détail

Affectations des crédits centraux du Conseil du Trésor

Affectations des crédits centraux du Conseil du Trésor Les tableaux suivants fournissent des informations relatives aux affectations des crédits centraux du Conseil du Trésor. Les affectations indiquées sont en plus de celles présentées dans le Budget supplémentaire

Plus en détail

Affectations des crédits centraux du Conseil du Trésor

Affectations des crédits centraux du Conseil du Trésor Les tableaux suivants fournissent des renseignements relatifs aux affectations des crédits centraux du Conseil du Trésor. Les affectations indiquées s ajoutent à celles présentées dans les Budgets supplémentaires

Plus en détail

Rapport annuel sur la Loi sur la protection des fonctionnaires divulgateurs d actes répréhensibles

Rapport annuel sur la Loi sur la protection des fonctionnaires divulgateurs d actes répréhensibles Rapport annuel sur la Loi sur la protection des fonctionnaires divulgateurs d actes répréhensibles 2010-2011 2010-2011 Sa Majesté la Reine du chef du, représentée par le président du Conseil du Trésor,

Plus en détail

Initiative de transformation de l administration de la paye du gouvernement du Canada Exposé présenté à l Institut de la gestion financière

Initiative de transformation de l administration de la paye du gouvernement du Canada Exposé présenté à l Institut de la gestion financière Initiative de transformation de l administration de la paye du gouvernement du Canada Exposé présenté à l Institut de la gestion financière Présenté par : Brigitte Fortin, sous-ministre adjointe déléguée

Plus en détail

Receveur général du Canada

Receveur général du Canada Receveur général du Canada Plan comptable à l'échelle de l'administration fédérale - 2016-2017 Chapitre 3 - Ministères et numéros Mise à jour : 2016-12-14 Page 1 de 11 Table des matières Table des matières

Plus en détail

Receveur général du Canada

Receveur général du Canada Receveur général du Canada Plan comptable à l'échelle de l'administration fédérale - 2015-2016 Chapitre 3 - Ministères et numéros Mise à jour : 2015-12-24 Page 1 de 11 Table des matières Table des matières

Plus en détail

APECA Siège social et régions

APECA Siège social et régions Vérification de l Instrument de délégation et de responsabilisation en matière de nomination (IDRN) APECA Siège social et régions Direction de la vérification interne Rapport final Juillet 2007 TABLE DES

Plus en détail

Postes de 1 $ inclus dans le présent budget supplémentaire des dépenses

Postes de 1 $ inclus dans le présent budget supplémentaire des dépenses Le tableau qui suit illustre, par organisation, les autorisations demandées affiliées aux postes de 1$. Le texte souligné indique l autorisation qui est demandée. Affaires étrangères et Commerce international

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 13 novembre 2014 PSP-Legal 1633578-1 Page 2 INTRODUCTION Le conseil d

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT Décembre 2014 CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT 1. CRÉATION Le Conseil d administration de la Banque du Canada (le «Conseil») est constitué en vertu de l article 5 de la Loi sur la Banque du Canada (la «Loi»).

Plus en détail

BUDGET SUPPLÉMENTAIRE DES DÉPENSES (B) 2013-2014. Transferts entre organisations

BUDGET SUPPLÉMENTAIRE DES DÉPENSES (B) 2013-2014. Transferts entre organisations BUDGET SUPPLÉMENTAIRE DES DÉPENSES (B) 2013-2014 Transfert d à l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec pour fournir un soutien à l organisation du Forum économique international

Plus en détail

ANNEXE AU PROJET DE LOI DE FINANCES POUR PERSONNELS AFFECTÉS DANS LES CABINETS MINISTÉRIELS

ANNEXE AU PROJET DE LOI DE FINANCES POUR PERSONNELS AFFECTÉS DANS LES CABINETS MINISTÉRIELS R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E ANNEXE AU PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2016 PERSONNELS AFFECTÉS DANS LES CABINETS MINISTÉRIELS Table des matières Note de présentation 5 Composition des cabinets

Plus en détail

Budget des dépenses 2013-2014

Budget des dépenses 2013-2014 Budget Modification Agence de promotion économique du Canada atlantique Le 22 février 2013, le Premier ministre a annoncé des changements au Conseil des ministres. À compter de maintenant, le ministre

Plus en détail

Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels

Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels RC4415(F) Avant-propos Le présent rapport annuel au

Plus en détail

Projet de loi n o 76 (2010, chapitre 1)

Projet de loi n o 76 (2010, chapitre 1) PREMIÈRE SESSION TRENTE-NEUVIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 76 (2010, chapitre 1) Loi modifiant diverses dispositions législatives concernant principalement le processus d attribution des contrats des

Plus en détail

ORGANISMES GOUVERNEMENTAUX STATUT ET OBLIGATIONS LOIS SUR L'ADMINISTRATION PUBLIQUE, SUR LES CONTRATS ET SUR LES RESSOURCES INFORMATIONNELLES

ORGANISMES GOUVERNEMENTAUX STATUT ET OBLIGATIONS LOIS SUR L'ADMINISTRATION PUBLIQUE, SUR LES CONTRATS ET SUR LES RESSOURCES INFORMATIONNELLES GOUVERNEMENTAUX STATUT ET OBLIGATIONS LOIS SUR PUBLIQUE, SUR LES ET SUR LES INFORMATION Septembre 2012 NOTES EXPLICATIVES Nom de l organisme Un astérisque (*) accolé au nom de l organisme signifie que

Plus en détail

Rapport annuel sur la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels

Rapport annuel sur la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels Rapport annuel sur la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels 2007-2008 Table des matières Introduction...........................................................

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL AU PARLEMENT SUR L APPLICATION DE LA LOI SUR LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS

RAPPORT ANNUEL AU PARLEMENT SUR L APPLICATION DE LA LOI SUR LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS RAPPORT ANNUEL AU PARLEMENT SUR L APPLICATION DE LA LOI SUR LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS 1 ER AVRIL 2009 AU 31 MARS 2010 Ministre des Travaux publics et Services gouvernementaux 2010 n o

Plus en détail

Destinataire : Sociétés pétrolières et gazières relevant de l Office national de l énergie et parties intéressées

Destinataire : Sociétés pétrolières et gazières relevant de l Office national de l énergie et parties intéressées Dossier : Ad GA RG OPR 0301 Destinataire : Sociétés pétrolières et gazières relevant de l Office national de l énergie et parties intéressées Avis de projet de modification réglementaire (APMR) 2011-01

Plus en détail

Politique de gestion des swaps du gouvernement du Canada

Politique de gestion des swaps du gouvernement du Canada Politique de gestion des swaps du gouvernement du Canada Table des matières 1. Objet de la politique...1 2. Objet du programme de swaps...1 3. Gouvernance...1 4. Documentation...1 5. Instruments autorisés...2

Plus en détail

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement 2.0 Total des dépenses de santé par source de financement Points saillants du chapitre La répartition des dépenses de santé entre les secteurs privés et publics est stable depuis plus de 10 ans En 2012,

Plus en détail

RESPONSABILITÉ DGA SG

RESPONSABILITÉ DGA SG RÈGLEMENT DE LÉGATION DE FONCTIONS ET DE POUVOIRS GÉNÉRAL - DROITS, POUVOIRS ET OBLIGATIONS 1. Adoption de toute mesure jugée appropriée pour pallier temporairement toute situation d urgence et rapport

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL AU PARLEMENT. Rapport sur l application de la Loi sur les carburants de remplacement. Exercice 2006-2007.

RAPPORT ANNUEL AU PARLEMENT. Rapport sur l application de la Loi sur les carburants de remplacement. Exercice 2006-2007. RAPPORT ANNUEL AU PARLEMENT Rapport sur l application de la Loi sur les carburants de remplacement Exercice 2006-2007 pport annue Sa Majesté la Reine du chef du Canada représentée par le président du Conseil

Plus en détail

Rapport sur l application de la Loi sur les carburants de remplacement

Rapport sur l application de la Loi sur les carburants de remplacement Rapport sur l application de la Loi sur les carburants de remplacement Exercice 2009-2010 Sa Majesté la Reine du chef du Canada représentée par le président du Conseil du Trésor, 2010 N o de catalogue

Plus en détail

La Société dispose d un pouvoir d enquête sur toute matière qui relève de sa compétence.

La Société dispose d un pouvoir d enquête sur toute matière qui relève de sa compétence. 1 CHAMP D APPLICATION La Société dispose d un pouvoir d enquête sur toute matière qui relève de sa compétence. La présente directive s applique à l ensemble du personnel du Fonds d assurance dans l exercice

Plus en détail

Audit des contrôles de base de Diversification de l économie de l Ouest Canada

Audit des contrôles de base de Diversification de l économie de l Ouest Canada Audit des contrôles de base de Diversification de l économie de l Ouest Canada Octobre 2014 Bureau du contrôleur général du Canada Importance de l audit Aux termes de la Loi sur la gestion des finances

Plus en détail

Cahier de breffage du président du Conseil du Trésor du Canada

Cahier de breffage du président du Conseil du Trésor du Canada Cahier de breffage du président du Conseil du Trésor du Canada Note aux lecteurs Les documents ci-dessous ont été préparés à l intention du Président du Conseil du Trésor. Veuillez noter que certains renseignements

Plus en détail

MANUEL DE GOUVERNANCE GLOSSAIRE

MANUEL DE GOUVERNANCE GLOSSAIRE Dans tout le présent Manuel de gouvernance (à l exception de la politique d autorisations, qui comporte son propre glossaire), les mots en caractères gras s entendent au sens des définitions suivantes

Plus en détail

PERSONNEL. Approuvées le 21 octobre 2000 Révisées le 26 janvier 2012 Révisées le 8 décembre 2014 Prochaine révision en 2017-2018 Page 1 de 6

PERSONNEL. Approuvées le 21 octobre 2000 Révisées le 26 janvier 2012 Révisées le 8 décembre 2014 Prochaine révision en 2017-2018 Page 1 de 6 Approuvées le 21 octobre 2000 Révisées le 26 janvier 2012 Révisées le 8 décembre 2014 Prochaine révision en 2017-2018 Page 1 de 6 1. AFFICHAGE DE POSTES 1.1 Tout nouveau poste permanent doit être approuvé

Plus en détail

------------------ Travail Justice - Solidarité SECRETARIAT GENERAL DU GOUVERNEMENT

------------------ Travail Justice - Solidarité SECRETARIAT GENERAL DU GOUVERNEMENT PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DE GUINEE ------------------ Travail Justice - Solidarité SECRETARIAT GENERAL DU GOUVERNEMENT DECRET D/2012/ /PRG/SGG PORTANT ORGANISATION ET MODALITÉS DE FONCTIONNEMENT

Plus en détail

NON CLASSIFIÉ. La gestion des urgences au Canada et le Centre des opérations du gouvernement

NON CLASSIFIÉ. La gestion des urgences au Canada et le Centre des opérations du gouvernement La gestion des urgences au Canada et le Centre des opérations du gouvernement 0 Gestion des urgences et Sécurité publique Canada Sécurité publique Canada (SP) a été créé en 2003. Fusion de la sécurité

Plus en détail

Vérification d Affaires étrangères et Commerce international Canada

Vérification d Affaires étrangères et Commerce international Canada 12 2 Vérification d Affaires étrangères et Commerce international Canada Table des matières Vérification d Affaires étrangères et Commerce international Canada Résumé...227 Contexte...229 Affaires étrangères

Plus en détail

LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION

LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION La Fondation canadienne d relations racial Rapport annuel au Parlement 1 avril 2014 au 31 Mars, 2015 Ce rapport annuel t soumis au Parlement conformément à l article 72

Plus en détail

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION 1. Le Comité de la vérification (le «comité»)

Plus en détail

BUDGET SUPPLÉMENTAIRE DES DÉPENSES (B) 2014-2015. Transferts entre organisations

BUDGET SUPPLÉMENTAIRE DES DÉPENSES (B) 2014-2015. Transferts entre organisations BUDGET SUPPLÉMENTAIRE DES DÉPENSES (B) 2014-2015 Transfert d Agriculture et Agroalimentaire à Diversification de l économie de l Ouest canadien pour soutenir la mise sur pied du Centre d excellence du

Plus en détail

Demander un numéro d assurance sociale... C

Demander un numéro d assurance sociale... C Demander un numéro d assurance sociale... C Si vous êtes un citoyen canadien, un nouvel arrivant au pays ou un résident temporaire, vous avez besoin d un numéro d assurance sociale (NAS) pour travailler

Plus en détail

Approuvé par le conseil d administration de la SADC le 14 septembre 2004; modifié par le conseil le 6 juin 2007 et le 5 mars 2014

Approuvé par le conseil d administration de la SADC le 14 septembre 2004; modifié par le conseil le 6 juin 2007 et le 5 mars 2014 Approuvé par le conseil d administration de la SADC le 14 septembre 2004; modifié par le conseil le 6 juin 2007 et le 5 mars 2014 1. ATTENDUS Code de conduite professionnelle et de comportement éthique

Plus en détail

Introduction. Activités admissibles. Objectifs. Domaines visés. Guide des candidatures de 2015

Introduction. Activités admissibles. Objectifs. Domaines visés. Guide des candidatures de 2015 Guide des candidatures 2015 Introduction Dans tout l Ontario, il y a beaucoup d entreprises, d organismes, de collectivités et de particuliers qui font plus que ce qui est requis par la législation environnementale,

Plus en détail

Vu la loi n 94/01 du 20 janvier 1994 portant régime des forêts, de la faune et de la Pêche ;

Vu la loi n 94/01 du 20 janvier 1994 portant régime des forêts, de la faune et de la Pêche ; MODELE DE CONVENTION DEFINITIVE DE GESTION D UNE FORET COMMUNAUTAIRE (Extrait du manuel des procédures d attribution et de gestion des forêts communautaires 2009) REPUBLIQUE DU CAMEROUN PAIX - TRAVAIL

Plus en détail

PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LA COMMISSION CANADIENNE DE SÛRETÉ NUCLÉAIRE. (représentée par le président) LE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE NATIONALE

PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LA COMMISSION CANADIENNE DE SÛRETÉ NUCLÉAIRE. (représentée par le président) LE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE NATIONALE MDN : 2011010001 CCSN : 3639875 PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LA COMMISSION CANADIENNE DE SÛRETÉ NUCLÉAIRE (représentée par le président) ET LE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE NATIONALE (représenté par le sous-ministre

Plus en détail

COMITÉ D EXAMEN DES DEMANDES DE TERRES

COMITÉ D EXAMEN DES DEMANDES DE TERRES Énergie, Mines et Ressources Direction de la gestion des terres 300, rue Main, bureau 320 Whitehorse (Yukon) Y1A 2B5 667-5215; téléc. : 667-3214 www.emr.gov.yk.ca COMITÉ D EXAMEN DES DEMANDES DE TERRES

Plus en détail

SURVEILLANT DE PORT DE PLAISANCE: UN NOUVEAU METIER PLEIN D AVENIR

SURVEILLANT DE PORT DE PLAISANCE: UN NOUVEAU METIER PLEIN D AVENIR SURVEILLANT DE PORT DE PLAISANCE: UN NOUVEAU METIER PLEIN D AVENIR 6 ème rencontres nationales Activités portuaires & développement durable - La Baule le 28 mars 2012 Maître Geneviève REBUFAT-FRILET Avocat

Plus en détail

BANQUE EUROPÉENNE D INVESTISSEMENT Août 2004 CONSEIL DES GOUVERNEURS. Procès-verbal de la décision du 27 juillet 2004 suscitée par procédure écrite

BANQUE EUROPÉENNE D INVESTISSEMENT Août 2004 CONSEIL DES GOUVERNEURS. Procès-verbal de la décision du 27 juillet 2004 suscitée par procédure écrite BANQUE EUROPÉENNE D INVESTISSEMENT Août 2004 PV/04/11 CONSEIL DES GOUVERNEURS Procès-verbal de la décision du 27 juillet 2004 suscitée par procédure écrite OLAF : DÉCISION EN MATIÈRE DE LUTTE CONTRE LA

Plus en détail

TECSYS INC. ÉNONCÉ DES PRATIQUES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE

TECSYS INC. ÉNONCÉ DES PRATIQUES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE TECSYS INC. ÉNONCÉ DES PRATIQUES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE En date du 30 juin 2005, les autorités canadiennes en valeurs mobilières ont adopté le Règlement 58-101 et l Instruction générale

Plus en détail

Président et premier dirigeant (poste à plein temps) Échelle salariale : entre 164 800 $ et 193 900 $

Président et premier dirigeant (poste à plein temps) Échelle salariale : entre 164 800 $ et 193 900 $ AVIS DE POSTE VACANT CRITÈRES DE SÉLECTION AVIS DE POSTE VACANT CONSTRUCTION DE DÉFENSE (1951) LIMITÉE Président et premier dirigeant (poste à plein temps) Échelle salariale : entre 164 800 $ et 193 900

Plus en détail

PROFIL DES COMPÉTENCES REQUISES DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÉVISION 2 (forme abrégée) APPROUVÉE PAR LE CONSEIL le 30 mars 2009

PROFIL DES COMPÉTENCES REQUISES DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÉVISION 2 (forme abrégée) APPROUVÉE PAR LE CONSEIL le 30 mars 2009 CONSTRUCTION DE DÉFENSE (1951) LIMITÉE PROFIL DES COMPÉTENCES REQUISES DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÉVISION 2 (forme abrégée) APPROUVÉE PAR LE CONSEIL le 30 mars 2009 (Modifie et abrège le profil en date

Plus en détail

Rapport annuel PRP. Rapport annuel 2012-2013 de la Loi sur la protection des renseignements personnels

Rapport annuel PRP. Rapport annuel 2012-2013 de la Loi sur la protection des renseignements personnels Rapport annuel PRP Rapport annuel 2012-2013 de la Loi sur la protection des renseignements personnels Bureau de l'accès à l'information et de la protection des renseignements personnels d'eacl Revision

Plus en détail

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE D É C R È T E

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE D É C R È T E MINISTÈRE DE L INTÉGRATION AFRICAINE République de Côte d Ivoire Union- Discipline - Travail ----------------- DÉCRET N 2007-570 DU 10 AOUT 2007 PORTANT ORGANISATION DU MINISTÈRE DE L INTÉGRATION AFRICAINE

Plus en détail

RAPPORT D ENQUÊTE. Enquête sur des personnes soupçonnées de simuler leur présence au Québec avec l aide d un consultant en immigration

RAPPORT D ENQUÊTE. Enquête sur des personnes soupçonnées de simuler leur présence au Québec avec l aide d un consultant en immigration RAPPORT D ENQUÊTE Enquête sur des personnes soupçonnées de simuler leur présence au Québec avec l aide d un consultant en immigration 18 décembre 2009 TABLE DES MATIÈRES 1. L ORIGINE DE L ENQUÊTE...3 2.

Plus en détail

Réponses aux questions de la page 2 du questionnaire RESPONS sur la responsabilité sociale des cadres

Réponses aux questions de la page 2 du questionnaire RESPONS sur la responsabilité sociale des cadres Réponses aux questions de la page 2 du questionnaire RESPONS sur la responsabilité sociale des cadres Question 1 : «En France, la rédaction d un rapport sur la responsabilité sociale et environnementale

Plus en détail

Rapport sur l application de la Loi sur les carburants de remplacement Exercice 2005-2006

Rapport sur l application de la Loi sur les carburants de remplacement Exercice 2005-2006 Rapport sur l application de la Loi sur les carburants de remplacement Exercice 2005-2006 Sa Majesté la Reine du chef du Canada représentée par le président du Conseil du Trésor, 2006 N o de catalogue

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le conseil d administration (le «conseil») rend compte à l actionnaire et relève du Parlement par l intermédiaire du ministre de l Industrie. Le conseil assume la responsabilité

Plus en détail

11 janvier 2003. DÉCRET-LOI n 003-2003 portant création et organisation de l Agence nationale de renseignements.

11 janvier 2003. DÉCRET-LOI n 003-2003 portant création et organisation de l Agence nationale de renseignements. 11 janvier 2003. DÉCRET-LOI n 003-2003 portant création et organisation de l Agence nationale de renseignements. TITRE Ier DE LA CRÉATION ET DE LA MISSION Art. 1er. Il est créé un service public doté de

Plus en détail

Lignes directrices concernant la conservation des documents administratifs communs du gouvernement du Canada

Lignes directrices concernant la conservation des documents administratifs communs du gouvernement du Canada Accidents et blessures Voir «Sécurité et santé au travail» Accréditations et lettres de créance Action positive Voir «Équité en matière d emploi» Aide aux employés Tous les aspects d un programme d aide

Plus en détail

Statuts* * Tels que révisés à la septième série de consultations officieuses des États parties à l Accord, tenue à New York, les 11 et 12 mars 2008.

Statuts* * Tels que révisés à la septième série de consultations officieuses des États parties à l Accord, tenue à New York, les 11 et 12 mars 2008. Fonds d assistance créé au titre de la partie VII de l Accord aux fins de l application des dispositions de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer du 10 décembre 1982 relatives à la conservation

Plus en détail

COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE

COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE Dossier n o : 36455 FRA Québec, le : 17 février 2015 Membre : Sophie Raymond, commissaire Commission de l équité salariale et 9061 1674 Québec inc. (connue sous le nom

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE AU TITRE DU DEE

FORMULAIRE DE DEMANDE AU TITRE DU DEE Agence canadienne de développement économique du Nord Canadian Northern Economic Development Agency FORMULAIRE DE DEMANDE AU TITRE DU DEE Directives 1. Le formulaire de demande au titre du DEE nous permet

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES RÈGLES DE PREUVE ET DE PROCÉDURE ANNOTÉES. Chapitre I Règles générales... 1-1. Chapitre II La procédure... 2-1

TABLE DES MATIÈRES RÈGLES DE PREUVE ET DE PROCÉDURE ANNOTÉES. Chapitre I Règles générales... 1-1. Chapitre II La procédure... 2-1 PARTIE I RÈGLES DE PREUVE ET DE PROCÉDURE ANNOTÉES Chapitre I Règles générales................... 1-1 Chapitre II La procédure..................... 2-1 2.1 L intervention.......................... 2-1

Plus en détail

Comptabilisation du coût des travaux de reconstruction des ponts municipaux dont la gestion est assumée par le gouvernement du Québec

Comptabilisation du coût des travaux de reconstruction des ponts municipaux dont la gestion est assumée par le gouvernement du Québec Document d information Direction générale des finances municipales Février 2009 Comptabilisation du coût des travaux de reconstruction des ponts municipaux dont la gestion est assumée par le gouvernement

Plus en détail

Politique...2 Procédures...2 Limites...3 Approbation...3 Communication de l'information au Bureau...4 Annexe...5

Politique...2 Procédures...2 Limites...3 Approbation...3 Communication de l'information au Bureau...4 Annexe...5 Bureau du surintendant des institutions financières Canada Office of the Superintendent of Financial Institutions Canada 255, rue Albert 255 Albert Street Ottawa, Canada Ottawa, Canada K1A 0H2 K1A 0H2

Plus en détail

VÉRIFICATION DU CASIER JUDICIAIRE

VÉRIFICATION DU CASIER JUDICIAIRE VÉRIFICATION DU CASIER JUDICIAIRE Manuel des ressources humaines BUT 1. La présente directive : a. fournit des lignes directrices sur les demandes de vérification du casier judiciaire et de vérification

Plus en détail

Statistique Canada Centre canadien de la statistique juridique ENQUÊTE SUR L AIDE JURIDIQUE 2006-2007 OBJECT DE L ENQUÊTE SUR L AIDE JURIDIQUE

Statistique Canada Centre canadien de la statistique juridique ENQUÊTE SUR L AIDE JURIDIQUE 2006-2007 OBJECT DE L ENQUÊTE SUR L AIDE JURIDIQUE Statistique Canada Centre canadien de la statistique juridique ENQUÊTE SUR L AIDE JURIDIQUE 26-27 Loi sur la statistique, L.R.C. 1985, c. S19 Confidentiel une fois rempli STC/CCJ-16-614; CCJS/55452-3 OBJECT

Plus en détail

Loi de mise en oeuvre de l'accord sur l'organisation mondiale du commerce

Loi de mise en oeuvre de l'accord sur l'organisation mondiale du commerce Loi de mise en oeuvre de l'accord sur l'organisation mondiale du commerce Dernière mise à jour : avril 2007 W-11.8 [Sanctionnée le 15 décembre 1994] Loi portant mise en oeuvre de l Accord instituant l

Plus en détail

CHARTE D AUDIT INTERNE

CHARTE D AUDIT INTERNE CHARTE D AUDIT INTERNE adoptée par le Conseil des gouverneurs le 26 mars 2013 Centre de recherches pour le développement international Ottawa, Canada Assurances et conseils afin de soutenir le développement

Plus en détail

BUDGET SUPPLÉMENTAIRE DES DÉPENSES (C) Budget supplémentaire des dépenses (C) 2011-2012

BUDGET SUPPLÉMENTAIRE DES DÉPENSES (C) Budget supplémentaire des dépenses (C) 2011-2012 BUDGET SUPPLÉMENTAIRE DES DÉPENSES (C) Budget supplémentaire des dépenses (C) 2011-2012 Pour l exercice financier se terminant le 31 mars 2012 Les documents budgétaires Chaque année, le gouvernement établit

Plus en détail

1.8.1 Compétences du personnel Introduction

1.8.1 Compétences du personnel Introduction Page 1 de 7 1.8.1 Compétences du personnel Introduction La présente section vise à garantir la transparence et l équité du processus d embauche pour tous les postes. Elle s applique aux offices de services

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION CHARTE CORPORATIVE Date de publication 2005-11-17 Date de révision 2014-06-10 Émise et approuvée par Conseil d administration de Uni-Sélect inc. CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

Plus en détail

RÉSOLUTION ADOPTÉE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE. [sur le rapport de la Cinquième Commission (A/48/801/Add.2)]

RÉSOLUTION ADOPTÉE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE. [sur le rapport de la Cinquième Commission (A/48/801/Add.2)] NATIONS UNIES A Assemblée générale Distr. GÉNÉRALE A/RES/48/218 B 12 août 1994 Quarante-huitième session Point 121 de l ordre du jour RÉSOLUTION ADOPTÉE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE [sur le rapport de la Cinquième

Plus en détail

RÈGLEMENT N 3 DÉTERMINANT LES CONDITIONS D ADMISSION DANS LES PROGRAMMES D ÉTUDES AU CÉGEP GÉRALD-GODIN

RÈGLEMENT N 3 DÉTERMINANT LES CONDITIONS D ADMISSION DANS LES PROGRAMMES D ÉTUDES AU CÉGEP GÉRALD-GODIN RÈGLEMENT N 3 DÉTERMINANT LES CONDITIONS D ADMISSION DANS LES PROGRAMMES D ÉTUDES AU CÉGEP GÉRALD-GODIN Adopté par le Conseil d administration le 10 février 2015 (résolution n CA-015-0915) Déposé au ministère

Plus en détail

ANNEXE G MANDAT DU COMITÉ RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

ANNEXE G MANDAT DU COMITÉ RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION Mis en place par conseil d administration, le comité responsable des ressources humaines et de la rémunération (le «comité») a pour mission d élaborer la philosophie et les lignes directrices de la société

Plus en détail

Mémoire Projet de loi n o 88. Loi sur la sécurité privée

Mémoire Projet de loi n o 88. Loi sur la sécurité privée Mémoire Projet de loi n o 88 Loi sur la sécurité privée Présenté à la Commission des institutions par l Association des courtiers et agents immobiliers du Québec Janvier 2005 Introduction L Association

Plus en détail

DECRET. n [ ] du [ ] relatif aux modalités de mise en œuvre du télétravail

DECRET. n [ ] du [ ] relatif aux modalités de mise en œuvre du télétravail RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la décentralisation et de la fonction publique NOR : [ ] DECRET n [ ] du [ ] relatif aux modalités de mise en œuvre du télétravail Publics concernés : fonctionnaires,

Plus en détail

STATUTS DE L AGENCE BENINOISE DE METROLOGIE ET DE CONTROLE DE LA QUALITE (ABMCQ)

STATUTS DE L AGENCE BENINOISE DE METROLOGIE ET DE CONTROLE DE LA QUALITE (ABMCQ) 22/01/2009 STATUTS DE L AGENCE BENINOISE DE METROLOGIE ET DE CONTROLE DE LA QUALITE (ABMCQ) TITRE PREMIER : DE LA CREATION, DE L OBJET, DU SIEGE SOCIAL ET DE LA DOTATION CHAPITRE 1 : De la création, de

Plus en détail

Rapports du Corps commun d inspection

Rapports du Corps commun d inspection COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Vingt et unième réunion Point 3.5 de l ordre du jour provisoire EBPBAC21/6 31 octobre 2014 Rapports du Corps commun d inspection

Plus en détail

Les normes régissant la qualité des services en droit des réfugiés et de l immigration. Présentation aux intervenants Février-mars 2015

Les normes régissant la qualité des services en droit des réfugiés et de l immigration. Présentation aux intervenants Février-mars 2015 Les normes régissant la qualité des services en droit des réfugiés et de l immigration Présentation aux intervenants Objet Fournir des informations sur les aspects suivants d Aide juridique Ontario : Les

Plus en détail

Le droit des Autochtones au Canada Introduction

Le droit des Autochtones au Canada Introduction Le droit des Autochtones au Canada Introduction Les questions relatives au droit des Autochtones peuvent avoir des incidences sur tous les aspects des affaires traitées aux quatre coins du Canada. Avant

Plus en détail

GOUVERNEMENT DU YUKON

GOUVERNEMENT DU YUKON GOUVERNEMENT DU YUKON Politique 1.7 MANUEL D ADMINISTRATION GÉNÉRALE VOLUME 1 : POLITIQUES MINISTÉRIELLES GÉNÉRALES TITRE : POLITIQUE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS ENTRÉE EN VIGUEUR: 12 mai 1994 DERNIÈRE

Plus en détail

relative à la sécurité et à la protection de la santé au travail dans l administration cantonale Le Conseil d Etat du canton de Fribourg

relative à la sécurité et à la protection de la santé au travail dans l administration cantonale Le Conseil d Etat du canton de Fribourg .0.8 Ordonnance du 4 avril 007 relative à la sécurité et à la protection de la santé au travail dans l administration cantonale Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu les articles 8 à 88 de la loi

Plus en détail

Le Québec et l Ontario adoptent l entente de l ACOR sur les régimes de retraite relevant de plus d une autorité gouvernementale

Le Québec et l Ontario adoptent l entente de l ACOR sur les régimes de retraite relevant de plus d une autorité gouvernementale Communiqué Juin 2011 Le Québec et l Ontario adoptent l entente de l ACOR sur les régimes de retraite relevant de plus d une autorité gouvernementale Les provinces du Québec et de l Ontario ont adopté l

Plus en détail

Bilan annuel sur les langues officielles 2007-2008

Bilan annuel sur les langues officielles 2007-2008 Bilan annuel sur les langues officielles 2007-2008 Avril 2008 Contexte Selon l article 48 de la Loi sur les langues officielles, un rapport sur l exécution des politiques et des programmes en matière de

Plus en détail

Financial Services Commission of Ontario Commission des services financiers de l Ontario. Questions intergouvernementales INDEX N O : MJ300-100

Financial Services Commission of Ontario Commission des services financiers de l Ontario. Questions intergouvernementales INDEX N O : MJ300-100 Financial Services Commission of Ontario Commission des services financiers de l Ontario SECTION : INDEX N O : TITRE : APPROUVÉ PAR : Questions intergouvernementales MJ300-100 Changer la province d enregistrement

Plus en détail

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées MINISTÈRE DE LA SÉCURITÉ COMMUNAUTAIRE ET DES SERVICES CORRECTIONNELS 4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées (Suivi de la section 3.09 du Rapport annuel

Plus en détail

instruction du 18 février 2003

instruction du 18 février 2003 99 année service téléphone document 2003 drhrs/dorh 01 41 41 84 01 RH 12 cab/sna 01 55 44 01 43 permanent instruction du 18 février 2003 Règles d archivage et de communication des dossiers de personnel

Plus en détail

DESCRIPTION DU POUVOIR JUDICIAIRE

DESCRIPTION DU POUVOIR JUDICIAIRE DESCRIPTION DU POUVOIR JUDICIAIRE Pouvoir judiciaire Le Pouvoir judiciaire est l institution chargée d administrer la justice à travers ses tribunaux. Sa fonction est d assurer la préservation, la protection

Plus en détail

RECOMMANDATIONS COMMISSION

RECOMMANDATIONS COMMISSION L 120/20 Journal officiel de l Union européenne 7.5.2008 RECOMMANDATIONS COMMISSION RECOMMANDATION DE LA COMMISSION du 6 mai 2008 relative à l assurance qualité externe des contrôleurs légaux des comptes

Plus en détail

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS concernant l application de l article 41 de la Loi sur les langues officielles 2009-2012 TABLE DES MATIÈRES Glossaire... 1 Renseignements généraux... 2 Résumé des résultats

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT Le Comité de gestion des risques (le «Comité») du Conseil d administration (le «Conseil») a pour mandat d assister le Conseil de la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du conseil d administration 1

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du conseil d administration 1 1 1. OBJET (1) Les membres du conseil d administration ont le devoir de surveiller la gestion des affaires tant commerciales qu internes de la Banque CIBC. Le conseil d administration donne, à la fois

Plus en détail

LOI SUR LES RELATIONS DE TRAVAIL AU PARLEMENT

LOI SUR LES RELATIONS DE TRAVAIL AU PARLEMENT LOI SUR LES RELATIONS DE TRAVAIL AU PARLEMENT SEIZIÈME RAPPORT ANNUEL DE LA COMMISSION DES RELATIONS DE TRAVAIL DANS LA FONCTION PUBLIQUE 2001-2002 LOI SUR LES RELATIONS DE TRAVAIL AU PARLEMENT SEIZIÈME

Plus en détail

DECRET N 99-821. fixant les statuts de l Aviation Civile de Madagascar

DECRET N 99-821. fixant les statuts de l Aviation Civile de Madagascar DECRET N 99-821 fixant les statuts de l Aviation Civile de Madagascar Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Vu la Constitution, Vu la Convention relative à l Aviation Civile Internationale signée

Plus en détail

Le Grand Conseil du canton de Fribourg

Le Grand Conseil du canton de Fribourg 8.. Loi du mars 999 sur l Hôpital cantonal Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu le message du Conseil d Etat du er décembre 998 ; Sur la proposition de cette autorité, Décrète : CHAPITRE PREMIER Dispositions

Plus en détail

COMPARAISON SOMMAIRE DES CHAPITRES DE LA SÉRIE SP 4200 ET D AUTRES NORMES DU MANUEL DE COMPTABILITÉ DE L ICCA POUR LE SECTEUR PUBLIC

COMPARAISON SOMMAIRE DES CHAPITRES DE LA SÉRIE SP 4200 ET D AUTRES NORMES DU MANUEL DE COMPTABILITÉ DE L ICCA POUR LE SECTEUR PUBLIC COMPARAISON SOMMAIRE DES CHAPITRES DE LA SÉRIE SP 4200 ET D AUTRES NORMES DU MANUEL DE COMPTABILITÉ DE L ICCA POUR LE SECTEUR PUBLIC au 31 mars 2011 Objet : 1. La Préface des normes comptables pour le

Plus en détail

Arrangement administratif. relatif aux modalités d application de la convention. entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg

Arrangement administratif. relatif aux modalités d application de la convention. entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg Arrangement administratif relatif aux modalités d application de la convention entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg sur la sécurité sociale En application du paragraphe (2), a) de

Plus en détail

Loi sur les contrats des organismes publics (2006, c. 29, a. 26)

Loi sur les contrats des organismes publics (2006, c. 29, a. 26) POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE CONCERNANT LA CONCLUSION DES CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION DES ORGANISMES PUBLICS Loi sur les contrats des organismes publics

Plus en détail

PROGRAMME AGRI-MARKETING. Formulaire de demande 2009-2010

PROGRAMME AGRI-MARKETING. Formulaire de demande 2009-2010 PROGRAMME AGRI-MARKETING Formulaire de demande 2009-2010 6 avril 2009 1 Demande de financement pour 2009-2010 TABLE DES MATIÈRES A Coordonnées du demandeur et du représentant autorisé.. B Organisations

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE MINISTÈRE DU LOGEMENT ET DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE MINISTÈRE DU LOGEMENT ET DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES Administration générale MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE Secrétariat général Direction des ressources humaines Département de la politique de rémunération, de l organisation

Plus en détail

ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT. septembre 2006

ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT. septembre 2006 ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT septembre 2006 1 Énoncé de politique de placement (septembre 2006) 1. Objet de la politique Le présent document énonce la politique, approuvée par le ministre des Finances

Plus en détail

Énoncé de la politique de placements Document 215027

Énoncé de la politique de placements Document 215027 Contexte et objet Énoncé de la politique de placements Document 215027 Le cumul des actifs investis par l Institut canadien des actuaires s est accru au fil des ans. La plupart de ces actifs se sont accumulés

Plus en détail