Physiologie. Physiologie. Physiologie. Buts. Objectifs. Rappel. Théorie. Contrôle des objectifs. Conclusions.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Physiologie. Physiologie. Physiologie. Buts. Objectifs. Rappel. Théorie. Contrôle des objectifs. Conclusions."

Transcription

1 Contenu du cours Buts. Objectifs. Rappel. Théorie. Contrôle des objectifs. Conclusions. Buts Etre conscient du phénomène de la saturation des tissus. Connaître les conséquences de la saturation sur la plongée. Faire le lien avec les lois physique et l'anatomie. Objectifs A la fin du cours vous serez capable : D'expliquer simplement comment et pourquoi l'azote entre et ressort du corps humain. D'énumérer les conséquences et les applications de la saturation sur la plongée. 1

2 Rappel On sait que de l'air est composé de : 21% d'oxygène 79% d'azote Et que notre métabolisme n'utilise que l'oxygène. A l'air libre ce phénomène ne cause aucun problème. L'azote entre et sort de notre corps à chaque cycle respiratoire. Henry En plongée, il n'en est pas de même et l'azote que nous respirons sous pression (pression ambiante) se répand (dissout) dans tout le corps. On parle alors saturation, de diffusion ou de dissolution. Loi de Henry A température constante et à saturation, la quantité de gaz dissout dans un liquide est proportionnelle à la pression partielle qu'exerce ce gaz sur le liquide. Plus la plongée est profonde et plus la durée est longue, plus le corps est saturé. Henry augmente avec : La profondeur Le temps de plongée. Notre corps se comporte comme un liquide et les gaz se dissolvent donc dans nos tissus. Puisque l'organisme utilise l'oxygène et pas l'azote, nous nous saturons en azote. 2

3 En surface, tous les tissus sont saturés. La pressionpartielle des gaz est la même dans tout le corps (tissus): Le sang La peau Les os Le cartilage Etc.. A la descente, l'oxygène et l'azote inspiré passent dans le sang lors d'un échange au niveau des poumons. Dans un premier temps, les pressions partielles sont plus importantes dans les poumons. Normal puisque qu'on respire les gaz à la pression ambiante et c'est le premier endroit où ils arrivent. A ce moment on est en sous-saturation. Durant la plongée, la loi de Henry entre en jeu et les gaz vont se dissoudre (rentrer) dans les différentes parties du corps (les tissus) pour créer un équilibre. Avec le temps, un nouvel équilibre est créé. C'est une nouvelle saturation. On remarque simplement que la pression partielle est plus grande qu'au départ. 3

4 Lors de la remontée, le phénomène s'inverse et l'azote dissout dans les tissus va ressortir en passant, comme lors de la descente par le sang. A ce moment on est en sur-saturation. C'est la phase de décompression. Au final l'azote est éliminé par la respiration après un échange dans les poumons. Lors de la remontée, il est important de respecter une vitesse de 10 mètres par minute. De cette façon l' azote a le temps de passer des tissus vers le sang pour être éliminé par la respiration. Que peux t'il se passer au niveau de la saturation si l'on ne respecte pas cette vitesse de remontée? Un accident de décompression. Accident de décompression Le danger d'accident est d'autant plus grand que la sur-saturation est importante (durée et profondeur). De plus, si la remontée est trop rapide, il va se former des micro bulles (coca). Ces bulles sont soumises à la loi de Boyles et Mariotte et peuvent : Prendre du volume lors de la remontée. Obstruer les vaisseaux sanguins et empêcher l'élimination de l'azote. 4

5 Accident de décompression Accident de décompression Pourdiminuer ce risque d'accident, il faut : Remonter à la vitesse de 10 mètres / minute. Faire un palier de décompression si l'ordinateur ou les tables le préconisent. Dans tous les cas faire un palier de sécurité. Plonger dans les limites de sa formation, de son expérience et de sa forme. Application à la plongée En plongée, les connaissances physiologiques sont à l'origine : Du calcul et de l'établissement des tables de plongée. De la détermination de la vitesse de remontée. De la programmation des ordinateurs de plongée. Des logiciels de calcul de décompression. 5

6 Contrôle des objectifs A la fin du cours vous deviez être capable : D'expliquer simplement comment et pourquoi l'azote entre et ressort du corps humain. D'énumérer les conséquences et les applications de la saturation sur la plongée. Questions Citez 2 conséquences de la saturation sur le comportement que doit avoir un plongeur. Vitesse de remontée, palier de sécurité. A quelle moment de la plongée sommes-nous en sur-saturation? Dès le début de la remontée. Lors d'une remontée trop rapide, que peut il se passer avec l'azote? La formation de micro bulles. Expliquez-moi comment l'azote se dissout dans les tissus? Conclusions La physiologie est un des éléments les plus complexe et les plus méconnu de la plongée. Chaque individu réagit différemment et pas de la même manière d'un jour à l'autre. Le respect des quelques règles dont on a parlé permet de plonger avec une grande marge de sécurité. 6

Cours N2 : Dissolution des gaz

Cours N2 : Dissolution des gaz Sommaire Cours N2 : Dissolution des gaz Justification ADD et tables de décompression Rappels Physique : la pression Composition de l air Mise en évidence Ennoncé de la loi de Henri Application à la plongée

Plus en détail

Physique Composition de l air, l dissolution des gaz et appareil respiratoire

Physique Composition de l air, l dissolution des gaz et appareil respiratoire Physique Composition de l air, l dissolution des gaz et appareil respiratoire Club du CSA de Ruelle Cours niveau 2 et 3 PSM - CSA Ruelle 2009 1 / 16 Introduction Sujets : la composition de l air et la

Plus en détail

Cours N4 - Saison 2011/2012. La dissolution des gaz : Mécanismes et facteurs favorisants.

Cours N4 - Saison 2011/2012. La dissolution des gaz : Mécanismes et facteurs favorisants. Cours N4 - Saison 2011/2012. 1 Plan du cours 1. Objectif / But 2. Rappels 3. La dissolution des gaz et les facteurs favorisants / La loi de Henry 4. Application à la saturation / désaturation 5. Conclusions

Plus en détail

1 Pression atmosphérique en altitude

1 Pression atmosphérique en altitude Plongées et altitude 8. mars 200 Maud Quillon maud.quillon@gmail.com MOTS Clefs : altitude, ADD, variation de volume, adaptation des tables, étalonnage des instruments atmosphérique en altitude Quand on

Plus en détail

Dissolution des gaz Loi Henry

Dissolution des gaz Loi Henry Dissolution des gaz Loi Henry William HENRY ( 1775 1836) En 1803, William Henry, physicien et chimiste Anglais, présente la loi qui porte désormais son nom. Selon cette loi, en l absence de réaction chimique

Plus en détail

TABLES SIMPLES NIVEAU 2

TABLES SIMPLES NIVEAU 2 TABLES SIMPLES NIVEAU 2 Objectif Etre capable d utiliser les tables pour le calcul d un palier en fonction du temps et de la profondeur de la plongée simple et consécutive et comprendre les abréviations..

Plus en détail

Les ordinateurs de plongée. Niveaux 2

Les ordinateurs de plongée. Niveaux 2 Les ordinateurs de plongée Niveaux 2 Introduction Très important d'en connaître les précautions d emplois et les limites. Différents algorithmes basés sur des modèles mathématiques de calcul. Les ordinateurs,

Plus en détail

Introduction aux tables de plongées - Prérogatives

Introduction aux tables de plongées - Prérogatives Introduction aux tables de plongées - Prérogatives Cours théorique PP1 BBTB Sophie Mieszkin Introduction aux tables de plongée Lors de la plongée l azote n est pas éliminé par l organisme Pour l éliminer

Plus en détail

BREVET 2 * Principes physiques régissant la plongée. Première partie

BREVET 2 * Principes physiques régissant la plongée. Première partie BREVET 2 * Principes physiques régissant la plongée Première partie Objectifs de ce cours: 1. Introduction à la formation du 2* 2. Comprendre les lois fondamentales régissant : la flottabilité (Archimède)

Plus en détail

Les ordinateurs de plongée

Les ordinateurs de plongée Utilisé par tous les plongeurs l'ordinateur méritait quelques précisions avant de vous immerger. Justification Définitions Conditions d'utilisation Limites d'utilisation Procédures hétérogènes Choisir

Plus en détail

FORMATION DE MONITEUR LE M* CMAS.CH PAR CROSS-OVER

FORMATION DE MONITEUR LE M* CMAS.CH PAR CROSS-OVER LE M* CMAS.CH PAR CROSS-OVER LE M1 CMAS.CH PAR CROSS-OVER M. ZÜRCHER 2010 Philosophie de la formation M1 par cross-over. Les objectifs de formation d un plongeur CMAS sont de préparer le plongeur à être

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL ANNEXE 3

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL ANNEXE 3 ANNEXE 3 A. PLONGÉES D INCURSION PROCÉDURES D INTERVENTION POUR DES PLONGÉES AUX MÉLANGES À BASE D HÉLIUM Tableau n o 1. Mélanges fond pour tables héliox/oxy/6 m Tableau n o 2. Mélanges fond pour tables

Plus en détail

Physique : Comportement des gaz dans les mélanges

Physique : Comportement des gaz dans les mélanges Question 1 00PHY-DT-4-02(1) 1) Si l'on considère que la PpO2 max. admissible pour ne pas avoir d'accident hyperoxique est de 1.6b, quelle est la profondeur limite d'utilisation d'un mélange 60% N2, 40%

Plus en détail

Dissolution des Gaz & Accidents de décompression

Dissolution des Gaz & Accidents de décompression Dissolution des Gaz & Accidents de décompression 1 Plan du cours Introduction Rappels Pression Composition de l air Pression partielle Courbe de sécurité Anatomie Dissolution des Gaz (Loi de Henry) Mise

Plus en détail

Notions physiques Niveau 2

Notions physiques Niveau 2 14 novembre 2011 Contenu 1. Les pressions Les différentes pressions 2. La loi de Mariotte (Autonomie en air) 2.1. Principes 2.2. Applications à la plongée 3. Le théorème d Archimède (Flottabilité) 3.1.

Plus en détail

P* CMAS.CH. CMAS.CH Formation selon CMAS International

P* CMAS.CH. CMAS.CH Formation selon CMAS International P* CMAS.CH CMAS.CH Formation selon CMAS International TABLE DES MATIÈRES 1 BUT... 3 2 DÉFINITION... 3 Organisation et durée de la formation... 3 Admission au cours... 3 Clôture et certification... 3 3

Plus en détail

Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement.

Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement. Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement. Rappels : L air qui nous entoure contient 3 gaz principaux: 71% d azote, 21% d oxygène, 0,03 % de CO2 et quelques gaz rares. L eau de chaux se trouble

Plus en détail

Les ordinateurs de plongée

Les ordinateurs de plongée NIVEAU 3 Les ordinateurs de plongée Tout le monde l utilise L arrivée des ordinateurs marque un progrès majeur dans la pratique de la plongée en scaphandre. Plus de calculs fastidieux d intervalles de

Plus en détail

Cours Tables - Niveau 2

Cours Tables - Niveau 2 Cours Tables - Niveau 2 Pourquoi ce cours? Historique des tables Rappels : Décompression Courbe de sécurité Utilisation des tables : Limites Profils Paramètres Sommaire Partie 1 Présentation des tables

Plus en détail

Lois physiques appliquées à la pratique de la plongée

Lois physiques appliquées à la pratique de la plongée T. Monnier janvier 2006 Lois physiques appliquées à la pratique de la plongée I. La pression La pression est une grandeur physique qui rend compte de l intensité d'une force par la surface sur laquelle

Plus en détail

Théorie Niveau 2. Les barotraumatismes. 2 Démonstration loi physique : «la bouteille en plastique»

Théorie Niveau 2. Les barotraumatismes. 2 Démonstration loi physique : «la bouteille en plastique» Théorie Niveau 2 Les barotraumatismes 1 Principe général Les barotraumatismes sont des accidents qui peuvent survenir lorsque des volumes d air présents dans l'organisme du plongeur subissent la loi de

Plus en détail

Phys. N 11 La Pression. Exercices.

Phys. N 11 La Pression. Exercices. Phys. N 11 La Pression. Exercices. Moteur de Recherche sur le site Rechercher Recherche personnalisée Mode d'emploi Recherche générale Entrez les termes que vous recherchez. Envoyer un formulaire de recherche

Plus en détail

Transport des gaz dans le sang

Transport des gaz dans le sang Transport des gaz dans le sang A Introduction : La fonction respiratoire du sang représente le transport des gaz respiratoires: du poumon aux tissus pour l oxygène, en sens inverse pour le dioxyde de carbone.

Plus en détail

THEORIE N1-2014-2015 1 partie Les accidents

THEORIE N1-2014-2015 1 partie Les accidents THEORIE N1-2014-2015 1 partie Les accidents 1 Les différents types d accidents Les barotraumatismes L essoufflement L accident de décompression Le froid 2 Les différents types d accidents de plongée 1

Plus en détail

La compressibilité des gaz Loi de Mariotte cours N4

La compressibilité des gaz Loi de Mariotte cours N4 La compressibilité des gaz Loi de Mariotte cours N4 - Historique - Énoncé et formule - Applications 2004 Gérard DOMINÉ IR MF2 BEES1 Moniteur Nitro / Recycleur SCR Formateur TIV Nous savons que bien avant

Plus en détail

Pression, volume et barotraumatismes. Pression, volume et barotraumatismes 1

Pression, volume et barotraumatismes. Pression, volume et barotraumatismes 1 Pression, volume et barotraumatismes Pression, volume et barotraumatismes 1 Pression, volume et barotraumatisme La pression et le volume d un gaz sont étroitement liés. Le plongeur respire de l air à pression

Plus en détail

P** CMAS.CH. CMAS.CH Formation selon CMAS International

P** CMAS.CH. CMAS.CH Formation selon CMAS International P** CMAS.CH CMAS.CH Formation selon CMAS International TABLE DES MATIÈRES LES COURS DU BREVET DE PLONGEUR 2 ÉTOILES.... 3 1 BUT... 4 2 DÉFINITION... 4 Organisation et durée de la formation... 4 Admission

Plus en détail

Cours Niveaux 3 LA REMONTEE - 1ère partie CB/03-2012

Cours Niveaux 3 LA REMONTEE - 1ère partie CB/03-2012 Cours iveaux 3 LA REMOTEE - 1ère partie Plan du cours La remontée est un moment crucial de la plongée puisque nous allons subir, comme à la descente, des variations de volumes mais nous devrons aussi veiller

Plus en détail

Organisation de la plongée

Organisation de la plongée Organisation de la plongée Club du CSAR Plongée Sous Marine 1 / 21 Organisation de la plongée Sommaire Justification Cadre réglementaire Planification Préparation Sur le site La plongée profonde Rappel

Plus en détail

LES ACCIDENTS BAROTRAUMATIQUES...

LES ACCIDENTS BAROTRAUMATIQUES... Cours prépa niveau 1 La Pression et ses effets sur l'organisme (Les barotraumatismes et la surpression pulmonaire) SITUATION : début de formation N1, 3 ème cours théorique. Cours n 1 : Le matériel de plongée

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL B. PLONGÉES EN SATURATION Les instructions qui suivent permettent de conduire des opérations de plongée à saturation à l héliox avec un niveau vie allant de 10 m à 180 m. Elles autorisent un travail :

Plus en détail

FORMATION CONTINUE : Les sciences faciles à l école. II A. Les mélanges de liquides

FORMATION CONTINUE : Les sciences faciles à l école. II A. Les mélanges de liquides FORMATION CONTINUE : Les sciences faciles à l école Shirley Allibon (shirley.baze@edu.ge.ch) Karl Perron (karl.perron@unige.ch) Partie II : les mélanges II A. Les mélanges de liquides II B. Les mélanges

Plus en détail

Plan. Flottabilité (1) Rappels. Révisions Physique 27/04/2015. Quelques rappels des lois de physique utiles pour la plongée Mariotte Dalton Charles

Plan. Flottabilité (1) Rappels. Révisions Physique 27/04/2015. Quelques rappels des lois de physique utiles pour la plongée Mariotte Dalton Charles Plan Quelques rappels des lois de physique utiles pour la plongée Mariotte Dalton Charles Exercices! Cours N4 8-Avr-2015 Olivier Daumin CODEP01 ASEGF Plongée & Maïali Cours N4 Révisions 8-Avr-2015 Olivier

Plus en détail

Physique Niveau Ⅳ Première Partie

Physique Niveau Ⅳ Première Partie Physique Niveau Ⅳ Première Partie Les pressions. La Flottabilité Archimède. La compressibilité des gaz Mariotte. Le gonflage des bouteilles. Son et Lumière en plongée. Exercices d application. Les pressions

Plus en détail

L accident de décompression. Jean-Luc HURTEL Cmas*** 1

L accident de décompression. Jean-Luc HURTEL Cmas*** 1 L accident de décompression Jean-Luc HURTEL Cmas*** 1 Plan du cours Introduction et rappels Principe de la dissolution des gaz Conséquences biologiques Symptomatologie de l ADD Facteurs favorisants Traitement

Plus en détail

DIFFICULTÉS CONCEPTUELLES POUR DES RAISONNEMENTS JUSTES AVEC LES NOTIONS DE GAZ ET DE PRESSION

DIFFICULTÉS CONCEPTUELLES POUR DES RAISONNEMENTS JUSTES AVEC LES NOTIONS DE GAZ ET DE PRESSION DIFFICULTÉS CONCEPTUELLES POUR DES RAISONNEMENTS JUSTES AVEC LES NOTIONS DE GAZ ET DE PRESSION Par Paul Avanzi, enseignant et coauteur de plusieurs ouvrages pour l'enseignement de la physique et la chimie.

Plus en détail

Les ordinateurs de plongée. A.S. Paris 7 Denis Diderot

Les ordinateurs de plongée. A.S. Paris 7 Denis Diderot Les ordinateurs de plongée A.S. Paris 7 Denis Diderot Sommaire Principes de fonctionnement Avantages Inconvénients et risques Règles de sécurité Procédures en cas de panne Caractéristiques des ordinateurs

Plus en détail

Rechercher un fichier ou un dossier avec Windows XP

Rechercher un fichier ou un dossier avec Windows XP Lancer l'impression Fermer cette fenêtre http://www.kachouri.com Rechercher un fichier ou un dossier avec Windows XP I. Introduction à la recherche de fichiers Ce tutorial s'adresse aux débutants, vous

Plus en détail

LES ORDINATEURS DE PLONGEE

LES ORDINATEURS DE PLONGEE LES ORDINATEURS DE PLONGEE Les ordinateurs de plongée sont des calculateurs qui utilisent un algorithme (basé sur un modèle mathématique de charge et décharge du corps en azote) afin de déterminer les

Plus en détail

Sommaire. Séquence 3. Séance 1. Séance 2. Comment apporter l énergie nécessaire au fonctionnement de nos muscles?

Sommaire. Séquence 3. Séance 1. Séance 2. Comment apporter l énergie nécessaire au fonctionnement de nos muscles? Sommaire Séquence 3 Pour nous déplacer, prendre un objet, monter des escaliers, nous utilisons nos muscles. Quand nous devons faire un effort important, il faut prendre des aliments riches en énergie,

Plus en détail

Problème 1 : masse volumique de la glace.

Problème 1 : masse volumique de la glace. Problème 1 : masse volumique de la glace. Quelques résolutions de problèmes en seconde. Schéma 1 Schéma 2 Schéma 3 n place de l'eau dans une éprouvette (schéma 1). n y plonge ensuite un glaçon (schéma

Plus en détail

Cours théorique. Préparation Niveau 2. IV - Corrigés des exercices. sur les tables de plongée. UJSM Plongée

Cours théorique. Préparation Niveau 2. IV - Corrigés des exercices. sur les tables de plongée. UJSM Plongée Section Plongée UNION DES JOUTEURS SAUVETEURS DE LA MULATIERE Bureau & Piscine : 25 rue de Verdun 69350 LA MULATIERE Siège social : Mairie de La Mulatière 1 Place Jean Moulin - 69350 La Mulatière bureau

Plus en détail

Perfectionnement depannezvous.com. Électricien

Perfectionnement depannezvous.com. Électricien r Richard Roy Perfectionnement depannezvous.com Électricien Mécanicien Vous présente Électrotechnicien Électromécanicien r Richard Roy Technique du vide r Richard Roy Pression La pression est une force

Plus en détail

STRUCTURE DE L ORDINATEUR

STRUCTURE DE L ORDINATEUR Présentation : Un ordinateur est composé de différents éléments. Pour bien utiliser votre ordinateur, il est important de bien les comprendre. Pour comprendre comment fonctionne un ordinateur, il faut

Plus en détail

Livret de Certification Plongeur Autonome 20m Open Water NF-EN 14153-2 / ISO 24801-2

Livret de Certification Plongeur Autonome 20m Open Water NF-EN 14153-2 / ISO 24801-2 Livret de Certification Plongeur Autonome 20m Open Water NF-EN 14153-2 / ISO 24801-2 Nom du stagiaire : Nom de la structure :.. Tampon PLONGEUR AUTONOME 20M Open Water NF-EN 14153-2 / ISO 24801-2 I DÉFINITION

Plus en détail

EXAMEN NIVEAU II SESSION 2006

EXAMEN NIVEAU II SESSION 2006 EXAMEN NIVEAU II SESSION 2006 NOM : PRENOM : AGE : CLUB : Vous avez deux heures pour répondre aux questions. Prenez le temps de lire correctement l énoncé des questions. Pour les exercices de tables, vous

Plus en détail

Cours 4. Pour agir, il faut comprendre Pour comprendre, il faut connaître! L ordinateur de plongée L ADD. Xavier LAUNOIS. Yann LEGROS.

Cours 4. Pour agir, il faut comprendre Pour comprendre, il faut connaître! L ordinateur de plongée L ADD. Xavier LAUNOIS. Yann LEGROS. Xavier LAUNOIS E3 n 23013 E3 n 25061 L ordinateur de plongée L ADD 58 Pour agir, il faut comprendre Pour comprendre, il faut connaître! o L ordinateur de plongée L'ordinateur de plongée Le plongeur N2

Plus en détail

Thunderbird en version Portable

Thunderbird en version Portable Thunderbird en version Portable Utiliser la version portable de Thunderbird pour utiliser sa messagerie académique Intérêts : L'utilisation de Thunderbird Portable va vous permettre entre autres et depuis

Plus en détail

Vous devez tenir compte du temps

Vous devez tenir compte du temps LA SUEUR CHAUDE La Procédure De Respect Des Pratiques De Sécurité FA6 Vous devez tenir compte du temps lorsque vous planiez un projet et lorsqu en travaillant au site. L extrême chaleur ou vent peut causer

Plus en détail

Livret de Certification Plongeur niveau 1

Livret de Certification Plongeur niveau 1 Livret de Certification Plongeur niveau 1 Supervised Diver 20m ISO 24801-1 Nom du stagiaire : Nom de la structure :.. Tampon PLONGEUR NIVEAU 1 Supervised Diver 20m ISO 24801-1 I DÉFINITION DU NIVEAU Plongeur

Plus en détail

Les verres. Introduction: TP: Musiverre: Page 1. Vincent et Jonas Le 19 novembre 2004

Les verres. Introduction: TP: Musiverre: Page 1. Vincent et Jonas Le 19 novembre 2004 Vincent et Jonas Le 19 novembre 2004 Les verres Introduction: TP: Nous avons choisi de faire un tp sur les notes que peuvent produire différents verres avec des quantités différentes d eau. Car nous voulions

Plus en détail

COMPRENDRE ET UTILISER LE DIFFÉRÉ DARTFISH INVENTER L AVENIR MAITRISER LE PASSÉ CORRIGER LE PRESENT

COMPRENDRE ET UTILISER LE DIFFÉRÉ DARTFISH INVENTER L AVENIR MAITRISER LE PASSÉ CORRIGER LE PRESENT COMPRENDRE ET UTILISER LE DIFFÉRÉ DARTFISH INVENTER L AVENIR MAITRISER LE PASSÉ CORRIGER LE PRESENT Par Olivier CHELMAS professeur d EPS au collège Mariotte de Saint Siméon de Bressieux MAITRISER LE PASSÉ

Plus en détail

Cours Niveau 2. Tables MN 90. BRASSART Eric (E2) Création : janvier 2005 Modification : Décembre 2005. Tables MN 90

Cours Niveau 2. Tables MN 90. BRASSART Eric (E2) Création : janvier 2005 Modification : Décembre 2005. Tables MN 90 Tables Type de Plongées Simple Remontée lente Successive Consécutive Procédures de rattrapages Remontée rapide Palier interrompu - E.B- Cours Niveau 2 Tables MN 90 BRASSART Eric (E2) Création : janvier

Plus en détail

Comprendre un geste de premiers secours le «bouche à bouche».

Comprendre un geste de premiers secours le «bouche à bouche». Niveau 6e Niveau 5e Niveau 4e Niveau 3e Comprendre un geste de premiers secours le «bouche à bouche». Intervenants établissement Enseignants SVT, Physique, moniteur PSC1. Socle commun PILIER 6- Connaître

Plus en détail

Préparation au Niveau 4. Cours 3 L équilibre du plongeur. Page 1 sur 8

Préparation au Niveau 4. Cours 3 L équilibre du plongeur. Page 1 sur 8 Cours 3 L équilibre du plongeur. Page 1 sur 8 Plan du cours. 1. Les termes savants utilisés! 1.1 La Force. 1.2 La Température. 1.3 La Pression. 1.4 Le Volume. 2. Variations de volumes et de pression. 2.1

Plus en détail

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE Introduction générale : L Homme, pour vivre, a besoin de se nourrir. La nutrition fait appel à différentes fonctions que sont l alimentation, la respiration

Plus en détail

Mise à jour de la fonction cardio-fréquencemètre de. Français

Mise à jour de la fonction cardio-fréquencemètre de. Français Mise à jour de la fonction cardio-fréquencemètre de Français Remarque importante pour les personnes portant des stimulateurs cardiaques, des défibrillateurs ou autres appareils électroniques implantés.

Plus en détail

Livret de Certification. Plongeur Niveau 2 ISO 24801-2

Livret de Certification. Plongeur Niveau 2 ISO 24801-2 Livret de Certification Plongeur Niveau 2 ISO 24801-2 Nom du stagiaire : Nom de la structure :.. Tampon PLONGEUR NIVEAU 2 CMAS** / NF-EN 14153-2 / ISO 24801-2 I DÉFINITION DU NIVEAU Plongeur confirmé qui

Plus en détail

Cours de Tables / Ordinateur - 1

Cours de Tables / Ordinateur - 1 Cours de Tables / Ordinateur - 1 Cours de Tables / Ordinateur - 2 Cours de Tables / Ordinateur - 3 Ordinateurs de Plongée Introduction Principe de Fonctionnement Avantages et inconvénients Les différents

Plus en détail

REVISION ET CONTROLE DU FONCTIONNEMENT DES TUNNELS DE SECHAGE TEXTILES

REVISION ET CONTROLE DU FONCTIONNEMENT DES TUNNELS DE SECHAGE TEXTILES REVISION ET CONTROLE DU FONCTIONNEMENT DES TUNNELS DE SECHAGE TEXTILES Les encres plastisol sèchent lorsqu on les soumet à une température durant un certain laps de temps. En bref, on peut dire que le

Plus en détail

Activité 19 : Mise en évidence des gaz échangés au cours de la respiration

Activité 19 : Mise en évidence des gaz échangés au cours de la respiration Activité 19 : Mise en évidence des gaz échangés au cours de la respiration 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Respiration et occupation des milieux Durée conseillée : 8 heures. Un des

Plus en détail

Chapitre 2 La respiration

Chapitre 2 La respiration Chapitre 2 La respiration Prérequis : L eau de chaux se trouble en présence de CO2 La composition de l air est de 78% de diazote 20,9% de dioxygène de 0,03% de dioxyde de carbone et le reste étant des

Plus en détail

Activité 25 : Découvrir les facteurs susceptibles d agir sur la teneur en dioxygène de l eau

Activité 25 : Découvrir les facteurs susceptibles d agir sur la teneur en dioxygène de l eau Activité 25 : Découvrir les facteurs susceptibles d agir sur la teneur en dioxygène de l eau 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Respiration et occupation des milieux de vie Notions contenus

Plus en détail

Consommation d air et autonomie

Consommation d air et autonomie Consommation d air et autonomie Cours N3 09/12/2013 François KERISIT E2 Tek Plongée Odyssée 09/12/2012 Consommation d air et autonomie 2 Objectif Autonomie : jusqu à 40m, entre N3 jusqu à 60m, avec un

Plus en détail

Activité Dipôles électriques

Activité Dipôles électriques 1. Résistance Activité Dipôles électriques Une résistance est un composant électronique ou électrique dont la principale caractéristique est d'opposer une plus ou moins grande résistance à la circulation

Plus en détail

Comment ajouter un compte utilisateur sous Windows 7

Comment ajouter un compte utilisateur sous Windows 7 Comment ajouter un compte utilisateur sous Windows 7 Le mode opératoire pour la création d'un compte utilisateur sous Windows 7 ne varie pas trop de Windows Vista. Il arrive souvent de vouloir ajouter

Plus en détail

1. La notion de force

1. La notion de force 1. La notion de force livre page 6 & 7 a) introduction Tu as déjà sûrement entendu le terme de force, c est en effet un mot utilisé fréquemment dans le langage commun : on parle de la force publique, de

Plus en détail

Chapitre 2 : l approvisionnement en dioxygène. Contrat-élève 5 ème

Chapitre 2 : l approvisionnement en dioxygène. Contrat-élève 5 ème Chapitre 2 : l approvisionnement en dioxygène Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : http://colleges.acrouen.fr/courbet/spipuser/

Plus en détail

Givrage des détendeurs

Givrage des détendeurs COMMISSION TECHNIQUE REGIONALE EST Givrage des détendeurs Recommandations issues d un groupe de travail des Instructeurs de la CTR EST Pourquoi aborder ce sujet? Accidents fréquents dans nos eaux intérieures

Plus en détail

Tu Vi 3.0 est disponible!

Tu Vi 3.0 est disponible! Tu Vi 3.0 est disponible! Ce document contient une présentation des principales nouveautés de Tu Vi 3.0, ainsi que la procédure à suivre pour effectuer la mise à jour de la version 2.x vers la version

Plus en détail

La pression atmosphérique diminue avec l altitude. Le tableau suivant donne quelques valeurs de la pression barométrique pour quelques altitudes :

La pression atmosphérique diminue avec l altitude. Le tableau suivant donne quelques valeurs de la pression barométrique pour quelques altitudes : PRESSION ATMOSPHERIQUE ET PIO 2 La pression atmosphérique diminue avec l altitude. Le tableau suivant donne quelques valeurs de la pression barométrique pour quelques altitudes : altitude Arcachon (0 m)

Plus en détail

Les effets du milieu aquatique sur le plongeur. Jargeau Abysse Club 2013 / 2014

Les effets du milieu aquatique sur le plongeur. Jargeau Abysse Club 2013 / 2014 Les effets du milieu aquatique sur le plongeur Jargeau Abysse Club 2013 / 2014 1 Plan Rappels : les barotraumatismes : les sinus le yeux (la vision et la lumière) les dents l estomac et intestin les oreilles

Plus en détail

S E C U R I N E T S C l u b d e l a s é c u r i t é i n f o r m a t i q u e I N S A T SECURINETS. Présente. Atelier : ASTARO

S E C U R I N E T S C l u b d e l a s é c u r i t é i n f o r m a t i q u e I N S A T SECURINETS. Présente. Atelier : ASTARO Dans le cadre de SECURIDAY 2009 SECURINETS Présente Atelier : ASTARO Formateurs: 1. RHIMI BILEL 2. BEN MOUSSA RAHMA 3. GUIZANI ZEINEB 4. MHADHBI IMENE 5. DAHI NOUHA 6. JOUINI NADIA 1. Introduction : Pour

Plus en détail

Les dates et les heures dans EXCEL.

Les dates et les heures dans EXCEL. C Tech de Co Bordeaux BA 2005-2006 Page 1/9 Les dates et les heures dans EXCEL. omme tous les tableurs actuels Excel dispose de possibilités intéressantes, bien que peu connues, en ce qui concerne la gestion

Plus en détail

Sauvegarde planifiée des données du logiciel Unity Real Time 2. Sauvegarde planifiée par l outil UnityDBTool

Sauvegarde planifiée des données du logiciel Unity Real Time 2. Sauvegarde planifiée par l outil UnityDBTool Sauvegarde planifiée par l outil UnityDBTool L outil UnityDBTool, proposé par Bio-Rad, vous permet de sauvegarder, de manière régulière et planifiée, la base de données de votre logiciel URT2. UnityDBTool

Plus en détail

Analyse et programmation 1

Analyse et programmation 1 Analyse et programmation 1 Bienvenue Présentations Moi Qui suis-je? Quels sont mes domaines de compétence? Pourquoi suis-je ici? Comment me contacter : bureau C01a Par courrier électronique : francois.birling@heig-vd.ch

Plus en détail

Bilan n 5 Le corps humain et santé : l exercice physique.

Bilan n 5 Le corps humain et santé : l exercice physique. Bilan n 5 Le corps humain et santé : l exercice physique. Objectifs de cette partie du programme : - (TP n 21) découvrir les modifications physiologiques du système cardiorespiratoire lors d un effort.

Plus en détail

Les stalactites de glace fondent sous la chaleur du soleil. Pourquoi la glace fond-elle? Une canette ci!eau a été oubliée au congélateur. Pourquoi le métal s est-il déchiré? Par les froids matins d'automne,

Plus en détail

INTRODUCTION. CTD 29 / Formation N4 23/10/2010. Physique Cours n 1 (Pression, Mariotte, Charles)

INTRODUCTION. CTD 29 / Formation N4 23/10/2010. Physique Cours n 1 (Pression, Mariotte, Charles) INTRODUCTION 1 Éléments de physique & rappels 2 Compressibilité des gaz : principe et applications à la plongée 3 Influence de la température : principe et application à la plongée 4 Exercices complémentaires

Plus en détail

L Entretien Professionnel. Jean Marc DURIEZ 06.24.55.39.27

L Entretien Professionnel. Jean Marc DURIEZ 06.24.55.39.27 L Entretien Professionnel Jean Marc DURIEZ 06.24.55.39.27 Contexte de la demande L ATELIER pour L Entreprise du Groupe SIADEP Formation est bien au fait de ce sujet d importance pour les entreprises. Notre

Plus en détail

Reflective Middleware Solutions for Context-Aware Applications

Reflective Middleware Solutions for Context-Aware Applications Reflective Middleware Solutions for Context-Aware Applications Licia Carpa Wolfgang Eimmerich Cecilia Mascolo 1 BDIRA Mezri mezri.bdira@cpe.fr Les auteurs Licia Carpa Professeur dans le département informatique

Plus en détail

IV. Capteurs de niveau

IV. Capteurs de niveau IV. Capteurs de niveau Généralités Un capteur de niveau est placé dans un réservoir pour connaitre le niveau de liquide dans la cuve. De nombreux problèmes pratiques existent : corrosion du liquide, température

Plus en détail

Rappels et compléments :

Rappels et compléments : CHAPITRE 6 MECANIQUE DES FLUIDES VISQUEUX Pr. M. ABD-LEFDIL Université Mohammed V- Agdal Département de Physique Année universitaire 05-06 SVI-STU Rappels et compléments : Un fluide est un milieu matériel

Plus en détail

Chapitre V : La circulation sanguine. I Comment je me représente la circulation sanguine?

Chapitre V : La circulation sanguine. I Comment je me représente la circulation sanguine? Chapitre V : La circulation sanguine I Comment je me représente la circulation sanguine? Activité diagnostic : Une représentation historique de la circulation sanguine selon Claudius Gallien et... la mienne.

Plus en détail

TP force centrifuge. Ce TP est évalué à l'aide d'un questionnaire moodle.

TP force centrifuge. Ce TP est évalué à l'aide d'un questionnaire moodle. TP force centrifuge Ce TP est évalué à l'aide d'un questionnaire moodle. Objectif : Étudier la force centrifuge dans le cas d un objet ponctuel en rotation uniforme autour d un axe fixe. 1 Présentation

Plus en détail

SIGNAUX PERIODIQUES (activités de découvertes et acquis du collège)

SIGNAUX PERIODIQUES (activités de découvertes et acquis du collège) Thème SANTE SIGNAUX PERIODIQUES (activités de découvertes et acquis du collège) Acquis du collège : une tension alternative périodique (comme celle du secteur) est une tension qui se répète à l'identique

Plus en détail

Analyse des systèmes issus de l industrie et de la vie quotidienne

Analyse des systèmes issus de l industrie et de la vie quotidienne Analyse des systèmes issus de l industrie et de la vie quotidienne A travers la question du développement durable, analyser comment des produits ou des systèmes complexes répondent à des besoins sociétaux,

Plus en détail

Parcours du Cœur scolaires Atelier activité physique

Parcours du Cœur scolaires Atelier activité physique Parcours du Cœur scolaires Atelier activité physique Conçu par le centre médico-sportif de Bretagne-Sud Objectif général : Apporter des repères pédagogiques aux éducateurs sportifs partenaires de l événement

Plus en détail

Activité 32 : Découvrir des conséquences de la consommation de tabac sur le fonctionnement respiratoire

Activité 32 : Découvrir des conséquences de la consommation de tabac sur le fonctionnement respiratoire Activité 32 : Découvrir des conséquences de la consommation de tabac sur le fonctionnement respiratoire 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Fonctionnement de l organisme et besoin en énergie

Plus en détail

SUPPORT DE FORMATION NITROX ELEMENTAIRE

SUPPORT DE FORMATION NITROX ELEMENTAIRE SUPPORT DE FORMATION NITROX ELEMENTAIRE INTRODUCTION a) Définition Le NITROX est un mélange composé de 2 gaz : le Nitrogène (azote en anglais) et l'oxygène, lorsque ce mélange est différent de l'air. On

Plus en détail

Jésus un homme rempli de l Esprit

Jésus un homme rempli de l Esprit Jésus un homme rempli de l Esprit L Esprit, qui habite en Jésus, l aide à accomplir sa mission par ses dons Comment Jésus vit et transmet les dons de l Esprit durant sa vie publique? Jésus a répandu les

Plus en détail

Exemple. Il ne faudra pas confondre (101) 2 et (101) 10 Si a 0,a 1, a 2,, a n sont n+1 chiffres de 0 à 1, le

Exemple. Il ne faudra pas confondre (101) 2 et (101) 10 Si a 0,a 1, a 2,, a n sont n+1 chiffres de 0 à 1, le Chapitre I - arithmé La base décimale Quand on représente un nombre entier, positif, on utilise généralement la base 10. Cela signifie que, de la droite vers la gauche, chaque nombre indiqué compte 10

Plus en détail

FONCTIONNEMENT DE L'OBJET TECHNIQUE

FONCTIONNEMENT DE L'OBJET TECHNIQUE DOC 1/4 Comment naît la rotation de l hélice? TRAVAIL DEVANT LA CLASSE ENTIERE De quoi a besoin un mécanisme pour fonctionner? Lorsque le moteur va fonctionner, l hélice va.? Replacer maintenant ces deux

Plus en détail

( ) Exercice 1 : On donne le programme de calcul suivant :

( ) Exercice 1 : On donne le programme de calcul suivant : Exercice : On donne le programme de calcul suivant : ) Montrer que si le nombre choisi au départ est, on obtient comme résultat 8. ) Calculer la valeur exacte du résultat obtenu lorsque : a) Le nombre

Plus en détail

Présentation d Equilibio-lab logiciel d évaluation de la santé et de la forme physique. www.equilibios.com

Présentation d Equilibio-lab logiciel d évaluation de la santé et de la forme physique. www.equilibios.com Présentation d Equilibio-lab logiciel d évaluation de la santé et de la forme physique www.equilibios.com Equilibio-lab Logiciel de biofeedback pour l'évaluation de la santé et de la forme physique. Equilibio-lab

Plus en détail

Comment faire passer un message

Comment faire passer un message Comment faire passer un message 1 Les Outils Pédagogiques Un cours en salle Le tableau Le rétroprojecteur Le matériel à présenter Un cours dans l eau La démonstration La découverte, les jeux L ardoise

Plus en détail

NAS 259 Protéger vos données avec la Synchronisation à distance (Rsync)

NAS 259 Protéger vos données avec la Synchronisation à distance (Rsync) NAS 259 Protéger vos données avec la Synchronisation à distance (Rsync) Créer et exécuter une tâche de sauvegarde Rsync C O L L E G E A S U S T O R OBJECTIFS DU COURS À la fin de ce cours, vous devriez

Plus en détail

6GEI540 Interfaces et instrumentation. Laboratoire #2

6GEI540 Interfaces et instrumentation. Laboratoire #2 6GEI540 Interfaces et instrumentation Laboratoire #2 Représentations MATLAB et Échantillonnage Hiver 2007 1. Objectifs Approfondir les connaissances de l échantillonnage Voir la correspondance entre le

Plus en détail

PREMIERS PAS SUR L ORDINATEUR

PREMIERS PAS SUR L ORDINATEUR PREMIERS PAS SUR L ORDINATEUR Nb : on commence l initiation Ordinateurs éteints! Médiathèque de Roanne revu Sept 08 1 L ordinateur et ses périphp riphériquesriques Un micro-ordinateur ordinateur est un

Plus en détail