Les labels énergétiques des bâtiments

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les labels énergétiques des bâtiments"

Transcription

1 Document n , BBC Les labels énergétiques des bâtiments 1

2 Sommaire Introduction Rappels Les critères évalués Les repères énergétiques Exemple de réalisation RT 2005 Les exigences De la RT 2005 au BBC Chaudières : Les chiffres à fournir Les générateurs dans la RT 2005 BBC Les objectifs Les générateurs dans Le BBC BBC Les avantages BBC Coûte plus cher? Les labels existants et le BBC 2

3 Introduction 250 kwhep/m2.an : C est la consommation moyenne actuelle du parc de logements en France. Avec 40% de la consommation d énergie finale, le bâtiment est le plus gros consommateur d énergie en France. 3

4 Rappels Sigles Signification Définition ep Cep DPE RT 2005 Label BBC Label HPE et THPE Label HPE EnR Energie primaire Consommation en énergie primaire Diagnostic de Performance Energétique Réglementation thermique 2005 Bâtiment Basse Consommation (Très) Haute Performance Energétique Haute Performance Energétiques En. Renouv. Désigne l'ensemble des produits énergétiques ou transformés = pétrole brut, le gaz naturel, les combustibles minéraux solides, la biomasse, le rayonnement solaire, l'énergie hydraulique, l'énergie du vent, la géothermie et l'énergie nucléaire. Par opposition, l'énergie finale est celle que paie le consommateur. C est la consommation d'énergie d'un bâtiment pour le chauffage, la ventilation le refroidissement, la production d ECS et l'éclairage des locaux. Elle s'exprime en kwh/m2 d'énergie primaire SHON. Les Cep sont calculées annuellement en adoptant des données climatiques pour chaque zone climatique. Permet d'évaluer les consommations d'énergie des logements et des bâtiments en vente ou loués. Réalisés par des professionnels, il comporte deux étiquettes : l'étiquette énergie qui évalue la consommation d'énergie, et l'étiquette climat qui situe l'impact de la consommation énergétique sur l'effet de serre. Le Plan Climat a fixé les objectifs de la RT2005 : - une amélioration de la performance de la construction neuve d'au moins 15 % - une limitation du recours à la climatisation, - la maîtrise de la demande en électricité. Fixe un niveau de consommation en kwep/m2 an pour les constructions. Calculé selon la méthode de la RT2005, le niveau de consommation est une moyenne et varie en fonction des régions Correspond à une consommation conventionnelle d'énergie qui est inférieure de 10% HPE ET 20% THPE à la consommation conventionnelle de référence de la réglementation Correspond aux exigences du label HPE qui répond à l'une des deux conditions suivantes : - part de la consommation conventionnelle de chauffage par un générateur utilisant la biomasse >50 % - système de chauffage relié à un réseau de chaleur et alimenté à plus de 60 % par des énergies renouvelables 4 Très Haute Label THPE Performance EnR Energétique En.Renouv. Correspond à une consommation conventionnelle inférieur d'au moins 30 % par rapport à la consommation de référence RT2005. Le label s'accompagne d'exigences sur l'utilisation d'équipements d'énergie renouvelable ou de pompes à chaleur très performantes

5 Les critères évalués Toiture 30% Air renouvelé 20% Vitres 13% Murs 25% Ponts thermiques 5% Sol 7% Eau chaude sanitaire : Production, Distribution, Maintien de l eau à une certaine température consomment de l énergie. Chauffage : Production, Distribution, Emission sont les points de consommation énergétique à maitriser 5

6 Les repères énergétiques Etiquette énergétique du bâtiment Etiquette émission de Gaz à effet de serre 6

7 Les repères énergétiques Tableau émissions de CO2 par énergie Combustible Emissions de Co2 (en g/kwh) Fioul domestique 300 Gaz Naturel 234 Butane / Propane 274 Charbon 384 Bois 13 (355)* Réseau de chaleur 20 à 373** Electricité (pour chauffage) 180 Electricité (ECS et climatisation) 40 * le bois est un énergie verte. Le CO2 émis par la combustion du bois est recyclé par la biomasse en croissance (phénomène de photosynthèse). L'émission de CO2 est de 355 g/kwh sans replantation. ** En raison de la grande variété des sources énergétiques utilisées par les réseaux (du charbon à la géothermie), le contenu CO2 est fortement dépendant de la caractéristique du réseau. 7

8 Exemples de réalisations Solutions Matériel Isolation Etiquette énergie atteinte dans la majorité des cas étudiés Etiquette émission CO2 atteinte Label obtenu dans le plus grand nombre de cas étudiés Chauffage électrique et ECS électrique Classique (Bâti RT2005) 11 à 20 C HPE Chauffage gaz naturel avec chaudière basse température et ECS produite par la chaudière Classique (Bâti RT2005) 21 à 35 D HPE Chauffage gaz naturel avec chaudière à condensation et ECS produite par la chaudière Classique (Bâti RT2005) 11 à 20 C THPE Chauffage gaz naturel avec chaudière à condensation et ECS produite par l énergie solaire avec appoint par la chaudière Classique (Bâti RT2005) 11 à 20 C THPE EnR Chauffage électrique par pompe à chaleur air/eau réversible et ECS produite par l énergie solaire avec appoint par résistance électrique Classique (Bâti RT2005) <5 A THPE EnR Chauffage gaz naturel avec chaudière à condensation et ECS produite par l énergie solaire avec appoint par la chaudière Bâti amélioré (mieux que RT2005) 6 à 10 B BBC Chauffage électrique par pompe à chaleur air/eau réversible et ECS produite par l énergie solaire avec appoint par résistance électrique Bâti amélioré (mieux que RT2005) <5 A BBC 8

9 RT 2005 Les exigences La RT2005 concerne le chauffage, l ECS, l isolation, l éclairage, la ventilation, les auxiliaires, le refroidissement. Il faut déterminer la consommation en énergie primaire (gaz et/ou électricité) du bâtiment (Cep). Cep = Cepchauff + CepECS + Ceprefroidissement + Cepvent + Cepaux impose à chaque item des «garde fous» (= valeurs à ne pas dépasser) Pour le chauffage c est un maximum de consommation énergétique par m2 = Cepmax Cepchauff + CepECS + Cep refroidissement < Cepmax Type de chauffage Zone climatique Consommation conventionnelle pour le chauffage, le refroidissement et la production d'ecs en kwh primaire /m²/an = Cepmax Combustibles fossiles Chauffage électrique (y compris les pompes à chaleur) H1 130 H2 110 H3 80 H1 250 H2 190 H3 130 E primaire / E finale : - Electricité = 2,58 - Gaz, Fioul = 1, Bois = 0,6 - Solaire = 0 9

10 RT 2005 Les exigences Conso réf aux. Conso. des Auxiliaires Consommation de Référence ventilation Consommation Ventilation Consommation de référence refroidissement Consommation pour le refroidissement * Consommation ECS de référence Consommation de référence calculée à partir des caractéristiques de référence de la RT obligations : 1 - Conso < Conso de réf 2 - Cch+Cecs < Cepmax 3 - Tic < Ticréf (Température Intérieure Conventionnelle) - Il est possible de compenser entre les paramètres. - Toutefois des «garde fous» existent, afin de ne pas trop détériorer une conso partielle/ à une autre et de ne pas construire des bâtiments non cohérents(ex: Un système de chauffage performant PAC et une isolation médiocre et éviter d avoir un maison label THPE EnR mais classée D) Conso. Chauffage calculée à partir des données réelles des composants utilisés pour la construction du bâtiment Consommation ECS Refroidissement* Cepmax Ex: Coefficient d isolation Ubât < Ubâtmax * Non comptée en CE1 Garde fou = valeur à ne pas dépasser 10 Consommation calculée avec matériau pour le bâtiment

11 De la RT2005 au BBC 11

12 Chaudières : Les chiffres à fournir Les chiffres du tableau ci dessous suffisent pour les calculs. Si un chiffre manque la RT2005 donne des valeurs par défaut (peu favorable). Nota : Si la chaudière est installée dans la volume habitable, on ne tient pas compte des pertes de la chaudières dans la calcul de consommation. 12

13 Les générateurs dans la RT 2005 LA RT2005 c est une consommation globale d énergie (chauffage, ECS, éclairage, ventilation) = Cepréf avec des garde fous. Pour le chauffage et l ECS les garde fous sont : (voit tableau) Pour les chaudières on utilise : La PAC est ici très avantagée. - les rendements sur PCI, - les pertes à l arrêt, - la puissance électriques consommées - et la température minimum de fonctionnement Solution chauffage Electrique chaudière BT chaudière Condensation PAC Exemple de consommation (kwh/m2.an) en zone H1 250*1/2,58 = 99 Ubât = 0,7W/m2.K 130*0,93/1 = 121 Ubât = 0,85W/m2.K 130*1.07/1 = 140 Ubât = 0,99W/m2.K 250*2,45/2,58 = 237 Ubât = 1,67W/m2.K Obligation d isoler mieux Plus de liberté sur l isolation 13

14 BBC = Les objectifs Pour les logements résidentiels : 50 kwhep/m2.an en construction neuve. 80 kwhep/m2.an en rénovation. Le respect du label devient obligatoire au 31 décembre Pour les locaux à usage autre que d habitation : Moins 50% par rapport aux consommations de référence de la RT2005 pour les bâtiments neufs. Devient obligatoire au 31 décembre Moins 40% par rapport aux consommations de référence de la RT2005 pour les bâtiments rénovés. Le label BBC est associé à EFFINERGIE Le calcul doit être modulé selon la zone climatique et l altitude, il tient compte de : - Chauffage / refroidissement / production d eau chaude sanitaire - ventilation - auxiliaires - éclairage des locaux 14

15 Les générateurs dans le BBC Le label BBC c est une consommation de 50 kwhep/m2shon.an en neuf et 80 en rénovation. C est une consommation globale d énergie (chauffage, ECS, éclairage, ventilation) Pour les chaudières on utilise le PCI En zone H1a le chauffage et L ECS représente 80% : + soit 40 kw des 50 kw en énergie primaire en neuf + soit 64 kw des 80 kw en énergie primaire en rénovation Solution chauffage Exemple de consommation (kwh/m2.an) en zone H1a dans le neuf Exemple de consommation (kwh/m2.an) en zone H1a en rénovation Electrique 40*1,3*1/2,58 = 25 64*1,3*1/2,58 = 32 BBC quasi impossible chaudière BT 40*1,3*0,93/1 = 48 64*1,3*0,93/1 = 77 Avec l emploi de chaudière Condensation 40*1,3*1.07/1 = 56 64*1,3*1.07/1 = 89 matériaux isolants performants + PAC (COP de 3,5) 40*1,3*3,5/2,58 = 70 64*1,3*3,5/2,58 = 113 solutions solaires = BBC possible Le label avantage la PAC mais n oublions pas qu elle consomme de l électricité = plus chère) 15

16 BBC = Les avantages Un crédit d impôt sur les intérêts d emprunts Un crédit d impôt sur le matériel TVA réduite Des aides (anah, ADEME) Un COS augmenté Un PTZ Partage des économies de charges (dans le cadre du locatif) Plus value à la revente Avantages sur la taxe foncière Diminution des rejets de CO2 16

17 BBC coûte plus cher? Maison RT 2005 avec chauffage et ECS électriques Maison BBC avec chaudière à condensation gaz naturel + chauffeeau solaire Maison BBC avec pompe à chaleur + chauffe-eau solaire Superficie 100 m2 100 m2 100 m2 Coût d achat (258286) (265900) (270328) Emprunt à 4,65 TEG sur 18 ans = 1095 et d intérêts) =1197 /mois et d intérêts = 1232 /mois et d intérêts Aides de l état Crédit d impôts 5 ans sur les intérêts d emprunt = 8200 Crédit d impôts 7 ans sur les intérêts d emprunt majoré = crédit d impôt développement durable (chaud.=400+cesi=2000+aides=700) Crédit d impôts 7 ans sur les intérêts d emprunt majoré = crédit d impôt développement durable (PAC=2800+CESI=2000+aides=700) Gain de pouvoir d achat pendant les 7 1ères années /mois 153 /mois* De la 7 ème à la fin du prêt /mois -56 /mois à la fin du prêt - 71 /mois 81 /mois Rentabilisation - Au bout de 9 ans Au bout de 12 ans Gain net total sur 20 ans * La maison BBC génère des charges mensuelles nettes (crédit immobilier, consommation d énergie, aides déduites) moins importantes qu une maison standard RT 2005 non BBC Crédit standard immobilier = 40% de CI la 1ère année et 20% les 4 années suivantes Crédits immobilier majoré à 40% les 7 1ères années si BBC 17

18 BBC coûte plus cher? En conclusion : La chaudière à condensation est, avec la BBC, une solution facile, bien connue par tous, maitrisée et économique La PAC garde l avantage écologique (moins de CO2). LA SOLUTION = Un mélange des 2? 18

19 Les labels existants et le BBC : 19

Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments. Introduction CAHORS. 21 janvier 2010 DDT 46

Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments. Introduction CAHORS. 21 janvier 2010 DDT 46 CAHORS 21 janvier 2010 DDT 46 Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments Introduction Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement

Plus en détail

DPE v/s règles Th et audit

DPE v/s règles Th et audit DPE v/s règles Th et audit DPE Règles Th (Th-C-E en neuf ; Th-C-E ex en existant) Audit énergétique 1 - chauffage 2 - refroidissement 3 - ECS 4 - auxiliaires 5 - éclairage contenu + bureautique ascenseurs,

Plus en détail

Jean-Yves RICHARD ADEME

Jean-Yves RICHARD ADEME «Matériau de structure,isolant et biocombustible, le bois, une matière au service de la construction durable» - le 12 janvier 2009 Les enjeux environnementaux du bâtiment Jean-Yves RICHARD ADEME Le réchauffement

Plus en détail

LA PLACE DU SOLAIRE DANS LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. «Le solaire thermique : le champion de la RT 2012 dans le résidentiel individuel»

LA PLACE DU SOLAIRE DANS LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. «Le solaire thermique : le champion de la RT 2012 dans le résidentiel individuel» ASSOCIATION PROFESSIONNELLE DE L ENERGIE SOLAIRE LA PLACE DU SOLAIRE DANS LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 «Le solaire thermique : le champion de la RT 2012 dans le résidentiel individuel» Contexte : La

Plus en détail

Données énergétiques sur des projets relatifs à des travaux sur bâtiments ANCIENS

Données énergétiques sur des projets relatifs à des travaux sur bâtiments ANCIENS Données énergétiques sur des projets relatifs à des travaux sur bâtiments ANCIENS La Région a fait de l'excellence environnementale sa priorité. Elle se traduit concrètement au travers du Plan Initiatives

Plus en détail

Un Objectif du Grenelle Environnement

Un Objectif du Grenelle Environnement Un saut énergétique Avec la RT2012, le Grenelle Environnement prévoit de diviser par 3 la consommation énergétique des bâtiments neufs d habitation et d usage tertiaire, soit : une consommation d énergie

Plus en détail

Bilan énergétique ECS effet joule avec pompe à chaleur (COP=4) Bâtiment neuf

Bilan énergétique ECS effet joule avec pompe à chaleur (COP=4) Bâtiment neuf Bilan énergétique ECS effet joule avec pompe à chaleur (COP=4) Surface utile : SHON : 241 m 2 274 m 2 Consommations annuelles : Les consommations ont été estimées à l aide des méthodes Th-CE 2005 et Th-CE-Ex.

Plus en détail

Reproduction interdite. Propriété de BBC-EXPERTISE. Rénovation BBC Immeuble 10 lots 38 E [BBC-EXPERTISE] Labellisation BBC Effinergie

Reproduction interdite. Propriété de BBC-EXPERTISE. Rénovation BBC Immeuble 10 lots 38 E [BBC-EXPERTISE] Labellisation BBC Effinergie [BBC-EXPERTISE] Labellisation BBC Effinergie Rénovation BBC Immeuble 10 lots 38 E BBC-EXPERTISE Expert en Rénovation Enérgétique Certifié 1 Présentation Prestations [BBC-EXPERTISE] CHANGEMENT DE DESTINATION

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 La Réglementation Thermique 2012 Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 1 Introduction Depuis le 1 er janvier 2013, une nouvelle réglementation thermique s applique à

Plus en détail

Grenelle de l'environnement. Bâtiment Grenelle 2 et réglementation

Grenelle de l'environnement. Bâtiment Grenelle 2 et réglementation 28 avril 2011 Grenelle de l'environnement Bâtiment Grenelle 2 et réglementation Assises nationales de l'aménagement et de l'économie durables en Montagne Commissariat Général au Développement durable Direction

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE LE BESOIN BIOCLIMATIQUE

LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE LE BESOIN BIOCLIMATIQUE LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE Des équipements performants pour une consommation d énergie réduite Ventilation performante (naturelle, naturelle assistée, simple flux, double flux...) Energies

Plus en détail

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation»

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Mercredi de l info du 22 février 2012 Conseil et Réseaux Bureau d études Bâtiment et Process «Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Vincent DUBAR Chef de projets

Plus en détail

TELECHARGEMENT. Comprendre la Réglementation Thermique 2005

TELECHARGEMENT. Comprendre la Réglementation Thermique 2005 TELECHARGEMENT Comprendre la Réglementation Thermique 2005 SOMMAIRE DE LA RT 2000 A LA RT 2005...3 LES VALEURS DE REFERENCE ET GARDE-FOUS...3 VALIDATIOND UN PROJET...4 LEXIQUE...5 TEXTES DE REFERENCE...6

Plus en détail

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants. RT2012 concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.fr Sommaire RT2012, informations essentielles «On vient d où?» Visualisation bilan énergétique, rappels RT RT 2012 «C est

Plus en détail

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005 THERMIQUE RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE Construire une maison bien isolée et faiblement consommatrice d énergie est devenu une priorité. Les systèmes constructifs en béton sont d ores et déjà prêts

Plus en détail

Réglementation thermique RT 2005. TOULOUSE le 10 mai 2007

Réglementation thermique RT 2005. TOULOUSE le 10 mai 2007 Réglementation thermique RT 200 TOULOUSE le 10 mai 2007 Le contexte, les enjeux 20 Les ressources naturelles s épuisent Réserves en années consommation 2001 200 10 100 0 0 Charbon (sauf lignite) Pétrole

Plus en détail

RT BATIMENTS EXISTANTS. Labels et RGE. «Reconnu Grenelle Environnement»

RT BATIMENTS EXISTANTS. Labels et RGE. «Reconnu Grenelle Environnement» RT BATIMENTS EXISTANTS Labels et RGE «Reconnu Grenelle Environnement» RT BATIMENTS EXISTANTS RT Bâtiments existants S APPLIQUENT AUX BÂTIMENTS RÉSIDENTIELS ET TERTIAIRES EXISTANTS À L OCCASION DE TRAVAUX

Plus en détail

Nouveaux usages du gaz en résidentiel-tertiaire permettant de répondre aux enjeux du Développement Durable

Nouveaux usages du gaz en résidentiel-tertiaire permettant de répondre aux enjeux du Développement Durable Nouveaux usages du gaz en résidentiel-tertiaire permettant de répondre aux enjeux du Développement Durable Thomas Muller, Gaz de France Réseau Distribution Le 12 septembre 2007 Bâtiment et développement

Plus en détail

Les réglementations thermiques dans les existants. Jacques Faucher - DREAL Limousin

Les réglementations thermiques dans les existants. Jacques Faucher - DREAL Limousin Les réglementations thermiques dans les existants Jacques Faucher - DREAL Limousin 1 RÉGLEMENTER SENSIBILISER INCITER RT existants : les grands principes À quel moment de la vie d un bâtiment? À l occasion

Plus en détail

La RT2012 Présenté par Y.FAGON Constructions durables à la DDTM du Finistère

La RT2012 Présenté par Y.FAGON Constructions durables à la DDTM du Finistère La RT2012 Présenté par Y.FAGON Constructions durables à la DDTM du Finistère Conférence sur le thème 27de septembre 2010 l'étanchéité à l'air des bâtiments Ministère de l'écologie, du Développement Durable,

Plus en détail

La dynamique Grenelle et les outils incitatifs. Arno HOULLIERE, chargée de mission Patrimoine Environnement Métiers Matériaux CAPEB Rhône-Alpes

La dynamique Grenelle et les outils incitatifs. Arno HOULLIERE, chargée de mission Patrimoine Environnement Métiers Matériaux CAPEB Rhône-Alpes La dynamique Grenelle et les outils incitatifs Les aides financières (TVA à taux réduit) (Crédit d impôt développement durable) Eco PTZ, FEDER TVA à 5,5 % Travaux d isolation, changement de fenêtres Installation

Plus en détail

LES ÉCONOMIES D ÉNERGIE DANS LE BÂTIMENT

LES ÉCONOMIES D ÉNERGIE DANS LE BÂTIMENT LES ÉCONOMIES D ÉNERGIE DANS LE BÂTIMENT LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BATIMENTS EXISTANTS et l'innovation Limoges Ester Technopole lundi 13 février 2012 Appel à projets "innovation en éco-réhabilitation

Plus en détail

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3 Centres d'intérêt abordés Niveau d analyse Objectifs pédagogiques Connaissances Activités (3 H) Ressources matérielles Énergie Comportemental 1.2.3 Utilisation raisonnée des ressources Efficacité Réduction

Plus en détail

Diagnostic de Performance énergétique

Diagnostic de Performance énergétique Diagnostic de Performance énergétique Le diagnostic de performance énergétique (DPE) renseigne sur la performance énergétique d'un logement ou d'un bâtiment, en évaluant sa consommation d'énergie et son

Plus en détail

Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS

Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS 2.1 RÉCAPITULATIF 2.2 VERSION DE BASE 2.3 OPTION N 1 2.4 OPTION

Plus en détail

Les Bâtiments Basse Consommation Energétique. Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest

Les Bâtiments Basse Consommation Energétique. Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest Les Bâtiments Basse Consommation Energétique Evolution réglementaire (RT 2012) CETE Apave Nord-Ouest Ph BONNE Responsable Département Energie RT 2000 RT 2005 RT 2012 2020 Historique de la réglementation

Plus en détail

Maisons Individuelles THPE et BBC. Les solutions avec les produits manufacturés en béton.

Maisons Individuelles THPE et BBC. Les solutions avec les produits manufacturés en béton. Maisons Individuelles THPE et BBC Les solutions avec les produits manufacturés en béton. Principes des solutions étudiées dans le cadre de la Réglementation Thermique concernant les prestations courantes

Plus en détail

RT 2012. FT2i SIRET : 521 257 808 00019 NAF :7120 B Centre d'affaires Atlantis, 8 rue Louis Blériot 56400 AURAY

RT 2012. FT2i SIRET : 521 257 808 00019 NAF :7120 B Centre d'affaires Atlantis, 8 rue Louis Blériot 56400 AURAY RT 2012 I. Evolution de la RT 2005 et du label BBC à la RT 2012 Sommaire Les échecs de la RT 2005 Le BBC RT 2012: Les nouvelles obligations Le Bbio Le Cep Le TIC Le Q4 Les nouvelles technologies Suivi

Plus en détail

Les règles de l isolation

Les règles de l isolation 3 Les règles de l isolation Étape 1 : assurer une excellente isolation thermique des parois vitrées et opaques. En plus de jouer un rôle de barrière contre les déperditions thermiques, l isolation des

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA RT 2012

PRÉSENTATION DE LA RT 2012 PRÉSENTATION DE LA RT 2012 La nouvelle réglementation thermique 2012 (dite «RT 2012») pose des objectifs ambitieux en matière d efficacité énergétique avec un maximum d énergie consommée fixé à 50 kwhep/(m².an)

Plus en détail

RT 2012 OBJECTIF : Evolution règlementaire pour le bâtiment : L impact du bâtiment en France

RT 2012 OBJECTIF : Evolution règlementaire pour le bâtiment : L impact du bâtiment en France RT 2012 OBJECTIF : La règlementation thermique RT 2012 a pour objectif de protéger l environnement en favorisant les économies d énergie. Inspirée du concept des bâtiments basse consommation (BBC), elle

Plus en détail

Sommaire. Présentation RT 2012 - CAUE Bastia - FFB

Sommaire. Présentation RT 2012 - CAUE Bastia - FFB Sommaire 1. Objectifs, méthode d élaboration 2. Exigences et évolutions / RT2005 3. Bbio, Cep, Tic 4. Exigences minimales 5. Synthèse d étude standardisée 6. Calendrier 7. Coût : maison individuelle 8.

Plus en détail

FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building

FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building Bruxelles - 13 avril 2011 David JUIN Chef de projet réglementation thermique Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement

Plus en détail

Réglementation thermique 2012. 23/03/2011 Session de sensibilisation à la maîtrise de l'énergie - ADM 54 / LQE 1

Réglementation thermique 2012. 23/03/2011 Session de sensibilisation à la maîtrise de l'énergie - ADM 54 / LQE 1 Réglementation thermique 2012 23/03/2011 Session de sensibilisation à la maîtrise de l'énergie - ADM 54 / LQE 1 La règlementation thermique 2012 (RT2012) - Plan 1 RT2012 : Généralisation des principes

Plus en détail

L Eco PTZ : le bouquet de travaux et la performance énergétique globale après travaux, Ou comment intervenir globalement en rénovation.

L Eco PTZ : le bouquet de travaux et la performance énergétique globale après travaux, Ou comment intervenir globalement en rénovation. L Eco PTZ : le bouquet de travaux et la performance énergétique globale après travaux, Ou comment intervenir globalement en rénovation. Pourquoi l éco prêt? La mise en place de l éco-prêt est là pour inciter

Plus en détail

Tout savoir sur la Réglementation Thermique

Tout savoir sur la Réglementation Thermique Tout savoir sur la Réglementation Thermique 1 La RT pour le neuf La Réglementation Thermique 2005 s applique aux constructions neuves : Pour diminuer leur consommation d énergie Pour améliorer leur confort

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION

OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION 2 SOMMAIRE INTRODUCTION 3 PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ÉMISSION DE GAZ À EFFET DE SERRE 4 LA CONSOMMATION D ÉNERGIE

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les pompes à chaleur pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier 75724 Paris Cedex

Plus en détail

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION Réglementation RT 2012 : nouveaux mécanismes et principales différences par rapport à la RT 2005 Jean-Pierre BARDY Sous-directeur de la qualité et du développement durable

Plus en détail

Isolation et confort thermique

Isolation et confort thermique Réglementation / Isolation et confort thermique Isolation et confort thermique Réglementation Soigner l isolation thermique et hygrothermique d un bâtiment a un double effet : assurer un confort d utilisation

Plus en détail

L évolution des solutions énergétiques dans les bâtiments résidentiel et tertiaire à l horizon 2020

L évolution des solutions énergétiques dans les bâtiments résidentiel et tertiaire à l horizon 2020 L évolution des solutions énergétiques dans les bâtiments résidentiel et tertiaire à l horizon 2020 F. PIETRE-CAMBACEDES 11/11/2013 Centre de Recherche et Innovation Gaz et Energies Nouvelles DIRECTION

Plus en détail

CHAPITRE 1 : CONNAISSANCES GENERALES ET CONNAISSANCES SIMPLES EN THERMIQUE

CHAPITRE 1 : CONNAISSANCES GENERALES ET CONNAISSANCES SIMPLES EN THERMIQUE Le QCM (questionnaire à choix multiple) a 40 questions piochées au hasard dans un potentiel de 400 questions environ, divisées en 4 chapitres repris ci-après. La liste des connaissances requises correspond

Plus en détail

REGLEMENTATION THERMIQUE RT 2012

REGLEMENTATION THERMIQUE RT 2012 Novembre 2010 REGLEMENTATION THERMIQUE RT 2012 Adequation email : m.adequation@gmail.com tel : 06 76 45 31 75 LES NOUVELLES RT2012 3 exigences de performances globales Coefficient Bbio remplace de le Ubat

Plus en détail

COTITA Viser la performance énergétique par la construction bois 2 décembre 2010 - Riom

COTITA Viser la performance énergétique par la construction bois 2 décembre 2010 - Riom COTITA Viser la performance énergétique par la construction bois - Riom Une réglementation vers des bâtiments basse consommation puis des bâtiments 27 septembre à énergie 2010 positive Ministère de l'écologie,

Plus en détail

XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09. Les énergies renouvelables : mythes et réalités

XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09. Les énergies renouvelables : mythes et réalités Ludovic THIEBAUX ludovic@elan-herblay.fr XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09 Les énergies renouvelables : mythes et réalités L impact sur l environnement COMBUSTIBLE Émissions

Plus en détail

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Accordons nos projets Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Les équipes de GrDF au service des bailleurs sociaux pour une rénovation durable de leur patrimoine

Plus en détail

Conférence Habitat à basse consommation d énergie. 15 mai 2009 MEYRARGUES

Conférence Habitat à basse consommation d énergie. 15 mai 2009 MEYRARGUES Conférence Habitat à basse consommation d énergie 15 mai 2009 MEYRARGUES A chaque période ses priorités. Rappel des faits La demande faite au monde de la construction au XXème siècle a été de construire

Plus en détail

Vers des Bâtiments à Energie Positive

Vers des Bâtiments à Energie Positive Vers des Bâtiments à Energie Positive Economie d Energie Efficacité Energétique Energies Renouvelables et Locales Daniel QUENARD CSTB-Grenoble Dpt Enveloppes et Revêtements / Physique des Matériaux quenard@cstb.fr

Plus en détail

RT 2012 : quelles perspectives pour le chauffage à granulés de bois

RT 2012 : quelles perspectives pour le chauffage à granulés de bois : quelles perspectives pour le chauffage à granulés de bois Christophe Lavergne, magazine l installateur Daniel Goupil, ECS ingénierie Thomas Perrissin, ÖkoFEN Production/consommation de granulés en France

Plus en détail

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E De l estimation des besoins / critères et exemple Février 2012 Présentation : Jérôme DIOT Directeur Technique EGIS Centre Ouest 1 Sommaire Conception

Plus en détail

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 Stéphane GIRAULT Études de conception en génie climatique et électricité Audits énergétiques Études

Plus en détail

Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants RÉFÉRENTIEL

Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants RÉFÉRENTIEL Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants RÉFÉRENTIEL 1 - Politiques climat et efficacité énergétique des bâtiments Les engagements européens L efficacité

Plus en détail

Chauffez votre maison pour 14 par mois sans réchauffer le climat

Chauffez votre maison pour 14 par mois sans réchauffer le climat Maison Basse mmation Chauffez votre maison pour 14 par mois sans réchauffer le climat Constructeur responsable et engagé dans la préservation de l environnement, Maisons Ericlor s est depuis longtemps

Plus en détail

Top départ pour la RT 2012!

Top départ pour la RT 2012! Top départ pour la RT 2012! La poursuite du Grenelle de L'Environnement dans sa volonté de pérenniser la dynamique impulsée par les "bâtiments basse consommation" : De tous les secteurs économiques, celui

Plus en détail

Les clés pour comprendre

Les clés pour comprendre Les clés pour comprendre La Réglementation Thermique 2012 (RT2012) a pour objectif, tout comme les précédentes réglementations thermiques de limiter les consommations énergétiques des bâtiments neufs qu

Plus en détail

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 6 juillet 2010

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 6 juillet 2010 Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 6 juillet 2010 L élaboration de la RT 2012 Une concertation large et structurée 2 ans de travaux depuis septembre 2008 13 groupes de travail thématiques

Plus en détail

Comprendre la RT 2012 Les changements pour le résidentiel

Comprendre la RT 2012 Les changements pour le résidentiel Comprendre la RT 2012 Les changements pour le résidentiel Énergie et productivité pour un monde meilleur RT 2012 Principes et objectifs La Réglementation Thermique 2012, connue sous le nom de RT 2012,

Plus en détail

Construire un logement en respectant la RT2012

Construire un logement en respectant la RT2012 Construire un logement en respectant la RT2012 Mise à jour décembre 2012 Introduction La règlementation Thermique 2012 est entrée en vigueur en octobre 2011 pour les logements situés en zone ANRU. Elle

Plus en détail

Exigences. Conséquences sur les solutions. Roland FAUCONNIER Direction des Affaires Techniques de la FFB

Exigences. Conséquences sur les solutions. Roland FAUCONNIER Direction des Affaires Techniques de la FFB Exigences Nouveautés par rapport à la RT2005 Conséquences sur les solutions Roland FAUCONNIER Direction des Affaires Techniques de la FFB Contexte réglementaire actuel articulation des réglementations

Plus en détail

Évolution vers la RT 2012. Christian CARDONNEL CARDONNEL Ingénierie

Évolution vers la RT 2012. Christian CARDONNEL CARDONNEL Ingénierie Évolution vers la RT 2012 Christian CARDONNEL CARDONNEL Ingénierie La feuille de route de la réglementation énergétique Programme résidentiel en zone climatique H2b Consommations : Chauffage Eau Chaude

Plus en détail

RÉGLEMENTATION THERMIQUE DES BÂTIMENTS NEUFS RT 2005 L'ESSENTIEL. en 8 points

RÉGLEMENTATION THERMIQUE DES BÂTIMENTS NEUFS RT 2005 L'ESSENTIEL. en 8 points RÉGLEMENTATION THERMIQUE DES BÂTIMENTS NEUFS RT 2005 L'ESSENTIEL en 8 points La réglementation thermique RT 2005 s inscrit dans la continuité de la RT 2000 avec des performances requises en termes de consommation

Plus en détail

CARACTERISTIQUES du BATIMENT. ENVELOPPE et BATI

CARACTERISTIQUES du BATIMENT. ENVELOPPE et BATI CARACTERISTIQUES du BATIMENT Type de bâtiment : Maison individuelle Année de construction : Entre 1948 et 1974 Forme du bâtiment : Longueur : 12,10 m Largeur : 6,10 m Surface Shon : 109,00 m² Surface hab.

Plus en détail

ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX

ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX Je soussigné(e) : Représentant(e) de la société Située à : Numéro Voie Lieu-dit Localité Code postal : ---- BP

Plus en détail

La consommation énergétique des bâtiments

La consommation énergétique des bâtiments La consommation énergétique des bâtiments Introduction Depuis la mise en place d une réglementation thermique (1974), la consommation énergétique des constructions neuves a été divisée par 2. Le Grenelle

Plus en détail

LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE

LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE Roger Cadiergues MémoCad nb10.a LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE SOMMAIRE nb10.1. Le cadre de la performance énergétique nb10.2. Le système français des classes nb10.3. La norme NF EN 15217 : les principes nb10.4.

Plus en détail

Construire un logement en respectant la RT2012

Construire un logement en respectant la RT2012 Construire un logement en respectant la RT2012 Mise à jour août 2013 Fiche réalisée par l ALE de l agglomération lyonnaise - TD Introduction La règlementation Thermique 2012 s applique à tous les logements

Plus en détail

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012...

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012... Sommaire Qu est-ce que la RT 2012... 3 Consommation énergétique... 4 Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8 Les avantages de la RT 2012... 9 En résumé... 10 En Résumé Qu est-ce que la RT 2012? Cette

Plus en détail

RT 2012 : Quels impacts des nouvelles exigences dans l acte de construire?

RT 2012 : Quels impacts des nouvelles exigences dans l acte de construire? Réunion technique CAP INNOVATION RT 2012 : Quels impacts des nouvelles exigences dans l acte de construire? Olivier Servant Directeur des marchés Saint Gobain Habitat Le contexte énergétique et environnemental

Plus en détail

Approvisionnement énergétique du Carréde Soie. Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012

Approvisionnement énergétique du Carréde Soie. Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012 Approvisionnement énergétique du Carréde Soie Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012 Objectifs Détailler les scénarios d approvisionnement en énergie

Plus en détail

Réhabilitation thermique habitat collectif. Bernard CHEMIN

Réhabilitation thermique habitat collectif. Bernard CHEMIN Réhabilitation thermique habitat collectif Les mercredi de l info du 22 février 2012 Bernard CHEMIN 1 Un ensemble construit en 1976 composé de 5 bâtiments 2 3 Ponts thermiques Performances initiale Répartitions

Plus en détail

Atelier CLER 1er décembre 2010. Sébastien DELMAS

Atelier CLER 1er décembre 2010. Sébastien DELMAS Futurs labels Effinergie Atelier CLER 1er décembre 2010 Sébastien DELMAS 1. Présentation du Collectif Effinergie 2. Les actions mises en œuvre 3. Les labels 4. Les actions en cours 5. Point sur la RT 2012

Plus en détail

RT 2012 / BBC : nos solutions performantes. climat d innovation

RT 2012 / BBC : nos solutions performantes. climat d innovation RT 2012 / BBC : nos solutions performantes climat d innovation Les principales solutions Viessmann pour les Bâtiments Basse Consommation qui préfigurent la nouvelle Règlementation Thermique 2012 Performance

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE?

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? 2 COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? Si vous voulez entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du

Plus en détail

Maison neuve 2007. Dépense annuelle pour le chauffage : environ 500

Maison neuve 2007. Dépense annuelle pour le chauffage : environ 500 Le bâtiment : consommation d énergie et émissions de CO2 Consommation d énergie en rance Industries 28 % Autres 2 % Où agir? Dans une maison non isolée, par où s échappent la chaleur et les? Toiture 30

Plus en détail

Réglementation thermique de l'existant

Réglementation thermique de l'existant Réglementation thermique de l'existant Atiane energy Villa Kappas - 2, avenue de Carras - 06200 Nice Tel. 06 62 78 39 38 - contact@atiane-energy.com www.atiane-energy.com SARL au capital de 9 000 Euros

Plus en détail

Opération : PNE Réhabilitation des entrepôts Macdonald Activités / Pépinière d entreprises PARIS (75)

Opération : PNE Réhabilitation des entrepôts Macdonald Activités / Pépinière d entreprises PARIS (75) Opération : PNE Réhabilitation des entrepôts Macdonald Activités / Pépinière d entreprises PARIS (75) Phase PRO-DCE : Mise à jour du calcul phase APD des émissions de CO 2 SO 2 déchets BET HQE : SEQUOIA

Plus en détail

CARACTERISTIQUES du BATIMENT

CARACTERISTIQUES du BATIMENT CARACTERISTIQUES du BATIMENT Type de bâtiment : Maison individuelle Année de construction : Entre 1948 et 1974 Forme du bâtiment : Avec décrochement Longueur : 1 m Largeur : 1 m Surface Shon : 202,40 m²

Plus en détail

Conférence de présentation RT 2012

Conférence de présentation RT 2012 Conférence de présentation RT 2012 Les exigences prévues : La concrétisation du Grenelle Marie-Christine ROGER Chef du bureau de la qualité et de la réglementation technique de la construction MEEDDM DGALN

Plus en détail

SYNTHESE DE L AUDIT DE VOTRE HABITATION Bilan de l'existant

SYNTHESE DE L AUDIT DE VOTRE HABITATION Bilan de l'existant N/Ref Audit : Date de l audit : SYNTHESE DE L AUDIT DE VOTRE HABITATION Bilan de l'existant Bilan économique de l'existant Facture "eau énergie" actuelle 1 : 2 669 2 500 Budget par ressources 2 000 1 500

Plus en détail

Les grands principes de la RT2012. - La réglementation en quelques mots, - les changements constatés avec le BBC

Les grands principes de la RT2012. - La réglementation en quelques mots, - les changements constatés avec le BBC Les grands principes de la RT2012 - La réglementation en quelques mots, - les changements constatés avec le BBC CERQUAL Direction des Etudes et Recherches Septembre Octobre 2011 1 Les textes et le calendrier

Plus en détail

Pompes à chaleur gaz : retours de suivis terrains

Pompes à chaleur gaz : retours de suivis terrains 1 Pompes à chaleur gaz : retours de suivis terrains Juliette PROMELLE (GDF SUEZ) 2 ème Congrès Français des Pompes à Chaleur 10 installations instrumentées 2 Objectif : mesurer la performance de pompes

Plus en détail

Newsletter Label Promotelec Performance

Newsletter Label Promotelec Performance FéVRIER 2012 A Nouvelle règlementation thermique RT2012, ce qu il faut retenir 1. RT, les dates d application en fonction des dates de dépôt de PC Quelle règlementation thermique respecter? Le tableau

Plus en détail

Troisième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «GLOBALE» Champ d application Principes Exigences Exemples

Troisième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «GLOBALE» Champ d application Principes Exigences Exemples Troisième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «GLOBALE» Arrêté relatif à la performance énergétique des bâtiments existants de surface supérieure à 1000 m², lorsqu ils font

Plus en détail

Cas particuliers - «Titres V»

Cas particuliers - «Titres V» Certains produits utilisés dans le bâtiment ne sont pas pris en compte par la réglementation thermique RT 2005. Pour pouvoir toutefois être utilisés, ces produits doivent faire l objet d une demande de

Plus en détail

Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 *

Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 * Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 * * La limitation du réchauffement climatique implique dans les pays développés une division par 4 des émissions de gaz à effet de serre par rapport

Plus en détail

Extrait de la réglementation thermique RT2012

Extrait de la réglementation thermique RT2012 Extrait de la réglementation thermique RT2012 LES EXIGENCES Pour répondre à la RT 2012 il conviendra de respecter 3 exigences : - Bbio > Bbio max - Cep > Cep max - Tic > Tic de référence LE COEFFICIENT

Plus en détail

RESIDENCE DINETARD BRICE FEBVRE GRDF JEAN PASCAL AGARD ATMOSPHERE

RESIDENCE DINETARD BRICE FEBVRE GRDF JEAN PASCAL AGARD ATMOSPHERE RESIDENCE DINETARD BRICE FEBVRE GRDF JEAN PASCAL AGARD ATMOSPHERE PAC absorption gaz Le site de la Résidence Dinetard à Toulouse SOMMAIRE Le site instrumenté Etudes de dimensionnement : 1, 2 ou 3 PAC??

Plus en détail

RT 2012. Une nouvelle étape vers l efficience énergétique

RT 2012. Une nouvelle étape vers l efficience énergétique RT 2012 Une nouvelle étape vers l efficience énergétique Introduction - Sommaire Rappels historiques Dates d applications Conditions d applications Les évolutions Les exigences minimales Le calcul thermique

Plus en détail

ENERGETIQUE DU BATIMENT

ENERGETIQUE DU BATIMENT LP MIE Module UE2 2B-CEE Energétique du bâtiment I. INTRODUCTION : ENERGETIQUE DU BATIMENT Prenons l exemple d un bâtiment en hiver pour lequel on souhaiterait obtenir une température intérieure de 18

Plus en détail

Présentation du concept

Présentation du concept Label THPE RT 2005 2 niveaux d isolation disponibles Maisons INOV en clos couvert avec garantie décennale Version B du 11 mail 2009 SOMMAIRE Présentation du concept... 3 Descriptif du clos couvert des

Plus en détail

La RT 2012. Présentation aux professionnels de la construction. Lyon 19 janvier 2012. 27 septembre 2010. Sandrine CHARRIER, CETE de Lyon

La RT 2012. Présentation aux professionnels de la construction. Lyon 19 janvier 2012. 27 septembre 2010. Sandrine CHARRIER, CETE de Lyon La RT 2012 Présentation aux professionnels de la construction Lyon 19 janvier 2012 27 septembre 2010 Sandrine CHARRIER, CETE de Lyon Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et

Plus en détail

Précisions sur les arrêtés relatifs au Diagnostic de Performance Energétique

Précisions sur les arrêtés relatifs au Diagnostic de Performance Energétique Précisions sur les arrêtés relatifs au Diagnostic de Performance Energétique Textes réglementaires concernés : Arrêté du 15 septembre 2006 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments

Plus en détail

DOCUMENT COMPARATIF DES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DOCUMENT COMPARATIF DES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DOCUMENT COMPARATIF DES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Mercredi de l info du Mercredi 25 Mars 2009 «PERFORMANCE ENERGETIQUE ET BATIMENT A BASSE CONSOMMATION D ENERGIE» Le point sur les réglementations,

Plus en détail

LA RT 2012. Marre. Énergie trop chère Isolons. nous! d avoir froid. nous!

LA RT 2012. Marre. Énergie trop chère Isolons. nous! d avoir froid. nous! Remboursez nous! Marre d avoir froid Énergie trop chère Isolons nous! Isoler plus pour dépenser moins LA RT 2012 OU COMMENT RÉDUIRE MES DÉPENSES ÉNERGÉTIQUES EN CONSTRUISANT MA MAISON DANS LE RESPECT DE

Plus en détail

JEUDI 30 SEPTEMBRE 2010 NOVOTEL VITROLLES

JEUDI 30 SEPTEMBRE 2010 NOVOTEL VITROLLES LES BÂTIMENTS MÉDITERRANÉENS PERFORMANTS JEUDI 30 SEPTEMBRE 2010 NOVOTEL VITROLLES RT 2012 C est quand qu on va où? André POUGET Sommaire Domaine d application 3 exigences de performances globales Coefficient

Plus en détail

Support : «maison» L isolation des bâtiments RT 2012. 1- Introduction et problématique. 2- Les chiffres clés

Support : «maison» L isolation des bâtiments RT 2012. 1- Introduction et problématique. 2- Les chiffres clés L isolation des bâtiments RT 2012 Support : «maison» Manipulations TD Evaluation Durée : 2h Compétences à acquérir A- Analyser B- Modéliser C- Expérimenter D- Communiquer A1 A2 A3 B1 B2 B3 B4 C1 C2 D1

Plus en détail

Évolution vers la RT 2012. Christian CARDONNEL Enerplan

Évolution vers la RT 2012. Christian CARDONNEL Enerplan Évolution vers la RT 2012 Christian CARDONNEL Enerplan La feuille de route de la 300 Cep en kwh ep / m².an 225 210 150 130 75 0 RT 2005 Elec RT 2005 Gaz RT 2012 BBC RT 2020 BE 50 0 La feuille de route

Plus en détail

Evolution de la réglementation thermique dans l ancien et dans le neuf, RT2012

Evolution de la réglementation thermique dans l ancien et dans le neuf, RT2012 Evolution de la réglementation thermique dans l ancien et dans le neuf, RT2012 Jacques FAUCHER Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement du Limousin 1 Sommaire 1. Le contexte

Plus en détail

Panorama sur la Réglementation Thermique actuelle et future

Panorama sur la Réglementation Thermique actuelle et future Développement Durable, Réglementations thermiques Panorama sur la Réglementation Thermique actuelle et future Simulation numériques et calculs environnementales Paris, le 08/10/10 Séminaire Swegon Air

Plus en détail