La gestion intégrée de l information.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La gestion intégrée de l information. www.nurun.com/servicesconseils"

Transcription

1 La gestion intégrée de l information

2

3 Préambule De nos jours, il est essentiel pour les organisations, qu elles soient publiques ou privées, de livrer de meilleurs services au meilleur coût possible. En prenant conscience que l information est au cœur de la prestation de services, qu elle en est la matière première, et que l exploitation judicieuse de celle-ci s avère primordiale pour demeurer compétitive et se démarquer dans une économie du savoir, l organisation réalise que l information est un actif aussi précieux que les actifs financiers. Elle doit donc être gérée avec tout le sérieux que cela impose. Pour réaliser le plein potentiel de la société d information, les organisations doivent gérer de manière efficiente le cycle de vie de l information et la rendre facile à repérer et à utiliser. Cela représente un grand défi, considérant que la quantité d information produite et utilisée prolifère rapidement, que les canaux de production, d échange et de partage d information ne cessent de se multiplier et que les formats numériques se diversifient continuellement. Par ce feuillet, Nurun veut présenter sa vision de la gestion de l information, en rappeler les enjeux et décrire son approche distinctive qui met à contribution des disciplines aussi variées que la gestion documentaire, les communications interactives, l organisation du travail et les technologies de l information. Une gestion intégrée de l information est fondamentale pour livrer de meilleurs services au meilleur coût possible. Nurun, en collaboration avec ses partenaires, accompagne les organisations dans cette démarche pluridisciplinaire, afin de concevoir et de mettre en œuvre des solutions adaptées à leurs besoins. Ces solutions sont le fruit d expériences vécues dans des organisations complexes et de toute taille. 3

4 La gestion intégrée de l information (GII) Dans un contexte de transformation de l économie industrielle en une économie du savoir, les organisations doivent gérer de manière efficiente l information : réception, production, organisation, publication, diffusion, protection et disposition. Pour ce faire, elles doivent combiner de manière optimale des moyens humains, organisationnels, technologiques et normatifs pour gérer l information et la rendre facile à localiser et à utiliser. L enjeu de la gestion intégrée de l information est d avoir accès en tout temps et en tout lieu à une information fiable, à jour, réutilisable, complète et pertinente pour chacun des acteurs concernés - décideur, vérificateur, employé, consommateur, citoyen - et ce, en respectant les exigences de confidentialité. «C est une bien triste chose qu il y ait si peu d information inutile de nos jours.» Oscar Wilde ( ), écrivain dublinois Derrière cet enjeu se cachent des préoccupations concrètes : partage des savoirs et préservation de la mémoire organisationnelle dans un contexte de départs massifs à la retraite ; travail collaboratif au sein de l organisation et au-delà ; cohérence des informations partagées avec les clientèles à travers les divers canaux d interaction ; assurance de disposer au bon moment d informations fiables et complètes pour prendre des décisions ou pour livrer des services ; contrôle des copies multiples des informations ; endiguement des coûts reliés à la création, à la diffusion, à la recherche et à l entreposage des informations ; 4 La gestion intégrée de l information

5 Démonstration de la conformité aux exigences légales et/ou de l industrie, comme au Québec : - la Loi sur les archives ; - le Règlement sur le calendrier de conservation ; - la Loi sur l accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels ; - la Loi concernant le cadre juridique des technologies de l information ; - pour toute entreprise cotée en bourse aux États-Unis, la Loi de 2002 sur la réforme de la comptabilité des sociétés cotées et la protection des investisseurs (i.e. loi Sarbanes Oxley). «Un problème sans solution est un problème mal posé.» Albert Einstein ( ) La gestion intégrée de l information, ou GII, fournit des solutions à ces préoccupations. Elle permet à l organisation de profiter de toute sa richesse informationnelle afin de rencontrer ses objectifs d affaires, d améliorer l efficience de ses opérations et de démontrer sa probité dans la conduite de ses affaires. Les multiples visages de l information L information se trouve dans des textes, des sites Internet, des blogues, des wikis, des réseaux sociaux, des systèmes informatiques, des formulaires et des courriers (électroniques ou non). Elle est aussi présente sous la forme de photographies, de cartes géographiques, d enregistrements sonores ou vidéo, de graphiques, etc. Elle est consignée et stockée sur du papier (manuscrit ou imprimé), des cassettes et des bandes magnétiques, des microfilms, des disques durs, des cartes à puce, des clés USB, de la mémoire flash, des disques optiques (CD, DVD, Blu-Ray), etc. La gestion intégrée de l information 5

6 Les domaines de la GII À mesure que se multiplient les formes de l information, ses usages et les innovations technologiques qui en soutiennent le cycle de vie, on voit apparaître divers domaines complémentaires. Ces domaines s entrelacent pour former, globalement, un tout de plus en plus vaste, complet et cohérent. Saisi dans son intégralité et débarrassé des silos, ce maillage de domaines devient la gestion intégrée de l information. En voici un aperçu. Le domaine de la gestion documentaire concerne l acquisition, la conservation, le repérage, la consultation et la diffusion des documents et des informations. À l origine, ce domaine vise à organiser des collections de documents sur support physique. Bibliothécaires, documentalistes, médiathécaires, gestionnaires de documentation œuvrent typiquement dans ce domaine. Habituellement la spécialité de l iconographe, la gestion des actifs numériques couvre les tâches et les décisions entourant l acquisition, l indexation, la classification, le stockage et la recherche des actifs numériques, tels que des images, des photos, des animations, des vidéos, de la musique, ou tout autre enregistrement sonore ainsi que leur transformation 6 La gestion intégrée de l information

7 dans divers formats. Ce domaine est aussi connu sous le nom de Digital Asset Management (DAM). La numérisation, ou imagerie, permet la dématérialisation des flux de circulation et de traitement des documents en produisant un document en format numérique à partir d un document physique. Elle est souvent intégrée au domaine plus vaste de la gestion électronique des documents. La gestion des contenus Web s intéresse à l art et à la manière de transformer, d organiser et de présenter des informations sur le Web. Aussi connue sous le nom de WCM (ou Web Content Management), elle vise à rendre vivante et collaborative la gestion d un ensemble de sites Internet et intranet. Experts en communications, rédacteurs Web, architectes informationnels et édimestres œuvrent typiquement dans ce domaine. La gestion électronique des documents, ou GÉD, est une extension de la gestion documentaire qui concerne spécifiquement les documents électroniques. Les documentalistes et les gestionnaires de documents sont bien sûr interpellés par ce domaine, mais aussi les cyberthécaires et les concepteurs de systèmes d information. Le domaine du Records Management (RM), ou gestion des archives, se consacre à l identification, à l organisation et à la protection des archives courantes et intermédiaires, soit tous les documents ou données dont une organisation a besoin pour faire la preuve de son activité, incluant les courriels. Ce domaine interpelle particulièrement les documentalistes, les archivistes et les experts en conformité. La gestion des données de référence, ou Master Data Management (MDM), participe au domaine de la gouvernance de l information. Elle est exercée surtout par les architectes d entreprise et de données, ainsi que par les intendants ou fiduciaires d actifs informationnels. En assurant la cohérence des informations utilisées dans les divers processus d affaires et systèmes d information, la gestion des données de référence permet de gérer la «source de vérité». La gestion intégrée de l information 7

8 Indices révélateurs de la situation actuelle dans les organisations Selon l Association for Information and Image Management (AIIM), en 2009 : Le volume de documents papier est encore en croissance dans 56% des organisations sondées. Celui des documents électroniques croît rapidement ou très rapidement dans 70% des organisations. La gestion des documents électroniques est deux fois plus susceptible d être déficiente que celle des documents papier (NDLR: pourtant, ce sont les documents électroniques qui croissent le plus). 60% des organisations qui sont sans solution de GII ne peuvent garantir que leurs documents institutionnels n ont pas été égarés, détruits ou altérés. Le tiers des organisations ont plus de 20 référentiels d information électronique épars, tous assujettis aux mêmes règles de conservation et de classification. 28% des organisations sondées évaluent à plus d un mois le temps requis pour retrouver les documents dans le cadre d un audit (NDLR: on peut donc se demander comment font les employés pour retrouver les informations dont ils ont besoin dans le cadre de leurs activités de mission). Selon un sondage réalisé par Léger Marketing pour le compte de SAS Canada en mai 2010 : 96 % des cadres jugent important d avoir accès à de l information de qualité afin de prendre de meilleures décisions. Près de 30% des répondants déclarent que l information est parfois, rarement ou jamais facile à comprendre. 27% affirment que l information est parfois, rarement ou jamais exacte. 8 La gestion intégrée de l information

9 Les technologies de l information (TI) au service de la GII Les TI offrent de nombreux outils logiciels qui appuient un ou plusieurs des domaines de la GII ; parmi ceux-ci des logiciels de gestion des contenus Web (WCM), de gestion des actifs numériques (DAM), de gestion des archives (RM), etc. Actuellement, une tendance à l effet d intégrer dans un même logiciel (ou une même suite de logiciels) l intégralité, ou du moins, une très grande partie des fonctionnalités requises pour l ensemble des domaines de la GII émerge. Ce type d outil à large couverture s appelle «logiciel de gestion des contenus d entreprise». Il existe aussi des solutions de recherche fédérée qui permettent de retrouver l information peu importe son support, sa localisation ou le système dans lequel elle est enregistrée, et ce, en tenant compte des droits d accès des utilisateurs. Ces solutions sont de plus en plus sophistiquées et efficaces. Ainsi, divers types de logiciels peuvent être mis à contribution dans une solution de GII. Le but de ces logiciels est de faciliter l organisation et le repérage de l information et d en automatiser la gestion du cycle de vie, ce qui résulte en des économies parfois substantielles pour l organisation. Pour réaliser véritablement ces économies tout en optimisant la valeur des investissements en TI sousjacents, il faut déterminer clairement les exigences de l organisation, telles que les fonctionnalités requises, la facilité d intégration avec les autres systèmes de l organisation ou les degrés d interopérabilité, d extensibilité et d évolutivité recherchés. Il faut aussi évaluer les coûts globaux des diverses solutions, en considérant 1) les divers modèles commerciaux offerts : acquisition, abonnement, logiciel libre ou fermé, 2) les adaptations requises et 3) les modèles de déploiement proposés : interne à l organisation ou en mode «cloud computing» L Office québécois de la langue française recommande l utilisation du terme infonuagique pour définir le concept du cloud computing. Ce terme étant encore méconnu dans le domaine, nous utilisons ici le terme anglais. Il s agit d un modèle informatique qui, par des serveurs distants interconnectés par Internet, permet un accès à la demande, facturé à l utilisation, à un bassin de ressources informatiques. 9

10 En effet, aucune solution commerciale ne pourra répondre parfaitement à toutes les exigences de l organisation : le ou les logiciels sélectionnés ne pourront constituer une solution prête à l emploi. Une fois les composantes commerciales de la solution sélectionnées, il faut mesurer l écart entre leurs possibilités et les exigences de l organisation, puis procéder à des adaptations et/ou à des développements informatiques pour amoindrir cet écart. Une transformation durable de la GII La vision de Nurun s inspire de la maxime des écologistes : penser globalement, agir localement. Penser globalement Divers domaines de gestion de l information sont apparus au fil de l évolution des possibilités techniques en matière de formats, de supports, de progiciels, etc. De même, des métiers nouveaux (par exemple cyberthécaire et édimestre) apparaissent, extensions de métiers exercés depuis fort longtemps (par exemple archiviste et bibliothécaire). Tous ces domaines et métiers font appel à un même ensemble de concepts fondamentaux qui sont du ressort des sciences de l information, «Penser globalement, agir localement» Jacques Ellul ( ), professeur d histoire du droit, théologien et sociologue français. comme la taxonomie, l ontologie, l indexation, les métadonnées et la sémantique. Il faut donc penser globalement la GII en s appuyant sur ces concepts fondamentaux. Compartimenter toujours la GII en domaines et spécialités conduit à réinventer la roue chaque fois qu apparaît une nouveauté en termes de format, de support, d usage ou de solution logicielle. Penser globalement, c est aussi prendre conscience qu une solution de GII qui se limiterait à des composants logiciels n aurait aucune pérennité, voire ne fonctionnerait tout simplement pas. 10 La gestion intégrée de l information

11 Une bonne solution de GII repose aussi sur les outils essentiels à une saine gestion de l information : un cadre de gestion de l information (politiques, directives, normes, définition des rôles et responsabilités) ; un schéma de classement ou plan de classification ; un calendrier de conservation qui tient compte de la nature de l information ; une catégorisation des informations en fonction de la valeur et des exigences de disponibilité, d intégrité et de confidentialité ; des règles d accès et des journaux qui permettent de retracer qui a accédé à quelle information ; des processus de gestion du cycle de vie de l information et d approbation des diverses étapes ; des métadonnées de gestion et sémantiques ; un thésaurus utilisé pour l indexation et la recherche d information ; un modèle d entreprise de l information et des processus qui la font circuler. Agir localement Assurer une gestion de l information dans les règles de l art à la grandeur de l organisation et pour toutes ses informations peut s avérer une tâche colossale, surtout si l on considère que seulement 71% des organisations ont mis en place des procédures de gestion du cycle de vie pour les documents papier, et que seulement la moitié l ont fait pour les documents électroniques (Source : AIM.) Afin d améliorer cette situation, il convient de prendre une démarche d amélioration progressive, adaptée aux objectifs à court, moyen et long termes de l organisation. Il faut : se doter d une stratégie progressive qui tient compte des priorités, des acquis et des contraintes de l organisation. Les façons les plus usuelles de faire progresser le programme de GII sont : par domaine de GII, par unité administrative, par type de support (par exemple, commencer par l électronique, puis couvrir le papier), par degré de sensibilité de l information (par exemple, commencer par l information confidentielle puis couvrir l information publique) ; personnaliser les outils de gestion de l information au contexte spécifique de l organisation ; tirer le plus possible profit des systèmes informatiques déjà présents dans l organisation ; La gestion intégrée de l information 11

12 Si des progiciels doivent être ajoutés, les choisir avec soin et les intégrer judicieusement aux systèmes en place ; Tenir compte du degré de sensibilisation des gestionnaires et des employés aux avantages et à l importance d une saine gestion de l information, mesurer régulièrement leur degré d appropriation de la GII et tenir des activités de sensibilisation et de formation en vue de l augmenter. Transformation durable L objectif de marier une pensée globale à une action locale est d opérer progressivement une transformation qui perdure dans le temps et qui s adapte aux changements. Ainsi, en s appuyant sur les concepts fondamentaux de la GII et en choisissant des progiciels qui les respectent aussi, il sera possible dans le futur d ajouter ou de remplacer des progiciels au besoin sans avoir à reprendre l ensemble des travaux. Une action locale, pensée globalement, permettra d étendre graduellement la portée de la solution à partir d acquis solides : outils, expertises, façons de faire et normes. De tout temps, l utilisation de normes de GII reconnues augmente la probabilité de créer une solution durable, car ces normes proviennent des réflexions et de l expérience concrète de milliers de spécialistes partout dans le monde. Voici quelques exemples de telles normes : ISO Information et documentation - L ensemble des éléments de métadonnées Dublin Core ; ISO Information et documentation - «Records Management» ; ISO Information et documentation - Processus de gestion des enregistrements - Métadonnées pour les enregistrements ; MoReq - Modèle d exigences pour l organisation de l archivage électronique (Europe) ; CRGGID - Cadre de référence gouvernemental en gestion intégrée des documents (Québec). Enfin, en mettant les employés au cœur de la démarche d amélioration progressive de la GII, l organisation s assure d être en maîtrise de sa solution. Elle possède toute la confiance, les outils et les compétences nécessaires pour adapter sa solution au fil de l évolution de son contexte et de ses besoins. 12 La gestion intégrée de l information

13 La démarche de Nurun Une démarche de GII réussie débute par une compréhension de l état actuel de la gestion de l information chez le client (portée, ressources, compétences, normes, systèmes, problèmes vécus, risques, etc.). Notre démarche consiste, en premier lieu, à prendre connaissance du diagnostic en matière de gestion de l information du client, ou bien de l établir avec lui. Il faut aussi se doter d une vision cible en déterminant, par exemple, les améliorations visées, les bénéfices recherchés, les ajouts requis à la portée et la modernisation des façons de faire. La mesure de l écart entre la situation actuelle et la vision cible permet ensuite d élaborer un programme de mise en œuvre de GII, en fonction des contraintes et des priorités de l organisation. Ce programme doit couvrir les éléments suivants : la définition ou l amélioration du modèle de gouvernance et du cadre de gestion de l information : politiques, directives et normes de gestion de l information ; l optimisation des processus de gestion de l information ; les activités de sensibilisation et de communication nécessaires pour que la solution de GII à implanter soit bien comprise par le personnel, par les gestionnaires et par la haute direction ; les mesures de sécurité à mettre en place pour garantir la disponibilité, l intégrité et la confidentialité des informations visées par la solution de GII ; la détermination de l ensemble des paramètres de la solution de GII, par exemple : métadonnées, flux de travaux, règles de conservation et d indexation, droits d accès, etc. ; la sélection et l acquisition du ou des progiciels qui feront partie de la solution de GII ; l infrastructure technologique requise pour que la solution de GII offre les niveaux de service attendus ; la configuration et la personnalisation de la solution. Une attention particulière doit être portée à l utilisabilité de la solution de GII, la difficulté d utilisation étant un frein important à son adoption par les utilisateurs ; La gestion intégrée de l information 13

14 l intégration avec les systèmes connexes qui interagissent avec la solution, par exemple : systèmes de contrôle d accès, de stockage, de courriel, de gestion des processus (BPMS), etc. ; la rédaction d un ensemble de guides nécessaires à l utilisation, à l exploitation et à l évolution de la solution de GII ; le développement des compétences et la formation, et ce, pour les utilisateurs aussi bien que pour les spécialistes de la gestion de l information et les informaticiens. De plus, les guides nécessaires à l utilisation, à l exploitation et à l évolution de la solution de GII doivent être disponibles pour les personnes concernées. Enfin, il importe d assurer une transition harmonieuse par un accompagnement plus soutenu des utilisateurs, des spécialistes en gestion de l information et des informaticiens dans les semaines qui suivent l implantation, et d évaluer si les bénéfices attendus sont bien au rendez-vous, le tout afin d ajuster la solution au besoin. Nurun adapte sa démarche en fonction de la réalité particulière de chaque organisation. Nous pouvons intervenir à toutes les étapes de la démarche ou dans un sousensemble des activités, au choix du client, avec les logiciels les plus appropriés à son contexte et à ses besoins. Notre objectif est qu à notre départ, l organisation soit en maîtrise de sa solution de GII afin qu elle puisse en assurer elle-même la continuité et l amélioration. Logiciels de GII que Nurun a récemment implantés : Oracle Universal Content Management (UCM) Microsoft Sharepoint - MOSS Alfresco Nstein DAM 4 Drupal Typo3 Solr Enterprise Search 14 La gestion intégrée de l information

15 La gestion intégrée de l information en 222 mots La quantité d information produite et utilisée par les organisations augmente rapidement. Les canaux de création, d échange et de partage ne cessent de se multiplier. Les formats numériques se diversifient continuellement et les formats papier n ont pas disparu. Pourtant, aujourd hui, pour livrer de meilleurs services au meilleur coût possible et dans des délais brefs, les organisations doivent gérer et exploiter efficacement l information. Avoir accès facilement, en tout temps et en tout lieu à une information fiable, à jour, réutilisable et pertinente pour chacun selon son rôle, quel que soit le support ou la localisation de l information : tel est l enjeu de la gestion de l information. Notre solution : une approche à la fois globale et progressive permettant de créer et/ou capturer l information, de la gérer, de la sauvegarder, de la préserver, de l utiliser et de la rendre facile à repérer la gestion intégrée de l information (GII). L approche de Nurun combine des expertises en sciences de l information, en informatique, en communication, en gestion, en sécurité et en développement organisationnel. Elle s appuie sur les concepts fondamentaux des sciences de l information et sur les cadres normatifs et législatifs du domaine. Elle tire profit d une connaissance approfondie et à jour des possibilités offertes par les technologies de l information. Elle porte une attention particulière à l appropriation de la solution par l organisation : gestion du changement, formation, ergonomie et intégration technologique. «Aucun de nous ne sait ce que nous savons tous ensemble.» Lao-Tseu (VIe siècle av. J.-C.), sage chinois et archiviste à la cour des Zhou. La gestion intégrée de l information 15

16 Nous contacter Pour découvrir comment Nurun peut vous aider à organiser et exploiter judicieusement l information, quel qu en soit le support, partout et en tout temps, contactez : Pierre Gagnon, Directeur exécutif, Solutions d affaires 330 rue St-Vallier Est, bureau 120, Québec (Québec) G1K 9C , courriel: Nurun Services Conseils Membre de la famille Quebecor media, Nurun œuvre dans le domaine des technologies de l information depuis 25 ans, et s affirme comme un chef de file des communications interactives et de la transformation organisationnelle depuis dix ans. Nurun s appuie sur une veille stratégique de pointe et met à profit son réseau de professionnels en Amérique du Nord, en Europe et en Asie, pour offrir à sa clientèle un accompagnement à la fine pointe des tendances mondiales et adapté aux réalités de chaque client. Nurun Services Conseils, c est une équipe de plus de 300 professionnels engagés qui savent unir dans une approche intégrée leurs savoir-être et leurs compétences stratégiques, communicationnelles, organisationnelles et technologiques, ce qui permet de transformer l organisation de façon durable, pour une prestation de services efficiente et réinventée. Découvrez l offre de Nurun Services Conseils : 16 La gestion intégrée de l information

17

18

Table des matières détaillée

Table des matières détaillée Michel Roberge. La gestion intégrée des documents (GID) en format papier et technologiques : documents administratifs, documents d'archives, documentation de référence. Québec : Éditions Michel Roberge,

Plus en détail

Michel Roberge Conseiller principal en gestion documentaire. par

Michel Roberge Conseiller principal en gestion documentaire. par Assurer la pérennité de la mémoire organisationnelle pour la bonne gouvernance par la gestion intégrée des documents d entreprise terminés et officiels en format papier et technologiques ayant une valeur

Plus en détail

Politique de gestion documentaire

Politique de gestion documentaire Politique de gestion documentaire Responsabilité de gestion : Secrétariat général Date d approbation : 24 avril 1979 C.A. C.E. Direction générale Direction Date d'entrée en vigueur : 24 avril 1995 Date

Plus en détail

Catalogue de conférences v1

Catalogue de conférences v1 Programme de s Catalogue de s v1 1 sur 9 Planning type des deux jours Programme de s Mercredi 23 mars 2011 (salon ouvert de 9h00 à 18h30) 9h30-10h15 : 10h30-11h15 : 11h30-13h00 : 13H30-14h15 : 14H30-15h15

Plus en détail

Politique de gestion documentaire

Politique de gestion documentaire Politique de gestion documentaire L application de cette politique est sous la responsabilité du cadre de direction qui remplit les fonctions de secrétaire général Adopté par le conseil d administration

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION ET DE CONSERVATION DES DOCUMENTS (Adoptée le 12 juin 2013)

POLITIQUE DE GESTION ET DE CONSERVATION DES DOCUMENTS (Adoptée le 12 juin 2013) POLITIQUE DE GESTION ET DE CONSERVATION DES DOCUMENTS (Adoptée le 12 juin 2013) Le générique masculin est utilisé sans discrimination uniquement dans le but d alléger le texte. 1. OBJECTIFS Gérer efficacement

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS ET DES ARCHIVES DE TÉLÉ-QUÉBEC

POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS ET DES ARCHIVES DE TÉLÉ-QUÉBEC POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS ET DES ARCHIVES DE TÉLÉ-QUÉBEC Table des matières PRÉAMBULE ----------------------------------------------------------------------------------------------- 3 1. DÉFINITIONS

Plus en détail

Université de Lausanne

Université de Lausanne Université de Lausanne Records management et archivage électronique : cadre normatif Page 2 Ce qui se conçoit bien s énonce clairement Nicolas Boileau Page 3 Table des matières Qu est- ce que le «records

Plus en détail

Enterprise Content Management Introduction à la GED dans l entreprise (30 min)

Enterprise Content Management Introduction à la GED dans l entreprise (30 min) Enterprise Content Management Introduction à la GED dans l entreprise (30 min) Philippe Favre - Common Romandie - 4 juin 2009 2009 Serial Agenda Introduction Diversité et complexité de la GED Pourquoi

Plus en détail

Conférence de presse

Conférence de presse Conférence de presse 1 er août 2011 Système intégré de gestion électronique des documents : vers une dématérialisation des flux d informations au sein de l Etat Page 1 Définition et concepts La gestion

Plus en détail

FILIÈRE TRAVAIL COLLABORATIF

FILIÈRE TRAVAIL COLLABORATIF FILIÈRE TRAVAIL COLLABORATIF 89 MICROSOFT EXCHANGE SQL Server... /... TRAVAIL COLLABORATIF Introduction à l installation et à la gestion d Exchange Server 2007 Durée 3 jours MS5909 Gérer la sécurité de

Plus en détail

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Trouvez des solutions de type cloud éprouvées qui répondent à vos priorités principales Points clés Découvrez les avantages de quatre déploiements en

Plus en détail

Formation «Système de gestion des documents d activité (SGDA)»

Formation «Système de gestion des documents d activité (SGDA)» Formation «Système de gestion des documents d activité (SGDA)» **** Norme principale : - ISO 3030X : Système de gestion des documents d activité (SGDA) ; Normes Connexes : - ISO 15489 : Records Management

Plus en détail

RECUEIL POLITIQUE DES

RECUEIL POLITIQUE DES RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE DE GESTION INTÉGRÉE DES DOCUMENTS (PO-24) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE DE GESTION INTÉGRÉE DES DOCUMENTS (PO-24) Adoptée par le Conseil d'administration

Plus en détail

MicroAge. Votre partenaire d affaires en matière de technologie

MicroAge. Votre partenaire d affaires en matière de technologie MicroAge Votre partenaire d affaires en matière de technologie Une présentation de HP et de MicroAge 23 février 2010 Programme Présentation de MicroAge Maria Fiore Responsable du développement des affaires

Plus en détail

Alfresco et TYPO3 Présenté par Yannick Pavard dans le cadre des rencontres WebEducation Février 2008

Alfresco et TYPO3 Présenté par Yannick Pavard dans le cadre des rencontres WebEducation Février 2008 Alfresco et TYPO3 Présenté par Yannick Pavard dans le cadre des rencontres WebEducation Février 2008 Objectifs À la fin de cette présentation, vous serez en mesure : de citer des ministères ayant fait

Plus en détail

Déjeuner EIM 360 - Enterprise Information Management. Mardi 16 novembre 2010 Restaurant l Amourette Montreuil Thomas Dechilly CTO Sollan

Déjeuner EIM 360 - Enterprise Information Management. Mardi 16 novembre 2010 Restaurant l Amourette Montreuil Thomas Dechilly CTO Sollan Déjeuner EIM 360 - Enterprise Information Management Mardi 16 novembre 2010 Restaurant l Amourette Montreuil Thomas Dechilly CTO Sollan (Extract du livre blanc) Introduction... 2 Continuité des pratiques

Plus en détail

L infonuagique au gouvernement du Québec

L infonuagique au gouvernement du Québec L infonuagique au gouvernement du Québec Journée des acquisitions et des technologies de l'information et des communications 15 octobre 2014 Portrait des ressources informationnelles (RI) au gouvernement

Plus en détail

IMPLANTATION D UN SYSTÈME DE GESTION ÉLECTRONIQUE :

IMPLANTATION D UN SYSTÈME DE GESTION ÉLECTRONIQUE : IMPLANTATION D UN SYSTÈME DE GESTION ÉLECTRONIQUE : SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES À L INTENTION DES AGENCES ET COURTIERS À LEUR COMPTE IMPORTANT L OACIQ se réserve le droit de modifier ses exigences en fonction

Plus en détail

Portail collaboratif Intranet documentaire Dématérialisation de processus

Portail collaboratif Intranet documentaire Dématérialisation de processus Portail collaboratif Intranet documentaire Dématérialisation de processus 2 Le groupe Divalto, Solutions de gestion Catalyseur de performance Créé en 1982, le groupe Divalto propose des solutions de gestion

Plus en détail

OpenScribe L ECM Sagem. Pour maîtriser simplement tous les flux d informations

OpenScribe L ECM Sagem. Pour maîtriser simplement tous les flux d informations OpenScribe L ECM Sagem. Pour maîtriser simplement tous les flux d informations Solution complète clé en main pour la gestion des flux d informations Gestion du cycle de vie du document actif Partage et

Plus en détail

Comarch ECM Solution complète de gestion des contenus de l entreprise et des processus d affaires

Comarch ECM Solution complète de gestion des contenus de l entreprise et des processus d affaires ECM Comarch ECM Solution complète de gestion des contenus de l entreprise et des processus d affaires www.ged.comarch.fr Les documents papier occupent, en moyenne, 15,3% de l espace sur un bureau. La numérisation

Plus en détail

Agenda. Engagement de Microsoft envers la protection des renseignements personnels et la sécurité Questions

Agenda. Engagement de Microsoft envers la protection des renseignements personnels et la sécurité Questions Agenda Le marché global entourant l infonuagique Le Cloud vs le Gouvernement du Québec Position officielle Communauté Européenne Approche globale entourant la sécurité Centre de traitement Sécurité Conformité

Plus en détail

Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche»

Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche» 1 Maison des Sciences de l Homme (MSH) Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (ESCoM) Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche» GAAV (version 1.0) un logiciel de gestion d archives

Plus en détail

http://www.alfresco.com/fr/community/register/?source=docs Extensions, Documentation, Tutoriels, Astuces

http://www.alfresco.com/fr/community/register/?source=docs Extensions, Documentation, Tutoriels, Astuces Maryem Rhanoui 2013 Alfresco Liens utiles Le site Alfresco : http://www.alfresco.com/fr/ Le Portail Content Community http://www.alfresco.com/fr/community/register/?source=docs Extensions, Documentation,

Plus en détail

SharePoint 2010, nouvelle donne pour l ECM? Gonzague Chastenet de Géry Ourouk

SharePoint 2010, nouvelle donne pour l ECM? Gonzague Chastenet de Géry Ourouk Gonzague Chastenet de Géry Ourouk Sommaire 2 ECM, un besoin à maturité La promesse SharePoint 2010 La réaction du marché Votre stratégie Une préoccupation commune des métiers et de la DSI. 3 Métiers Disposer

Plus en détail

Design. Search. Cloud AMOA ECM. Intégration. IT Solutions. Formation. Développement. Mobilité. Open source. Infogérance. Ergonomie

Design. Search. Cloud AMOA ECM. Intégration. IT Solutions. Formation. Développement. Mobilité. Open source. Infogérance. Ergonomie IT Solutions offrez plusieurs vies à vos contenus TM Formation Open source Search Infogérance Design Intégration Développement Mobilité Ergonomie AMOA ECM Cloud Conseiller, Accompagner, Former Proximité

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information) RFI-2013-09 Demande d information Page 1/9 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information) Socle de Ged-Archivage SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION... 3 2. PÉRIMÈTRE DE L INFORMATION...

Plus en détail

La gestion électronique de l information et des documents entreprise. Présentation

La gestion électronique de l information et des documents entreprise. Présentation FAVRE Consuting Ingénierie des Systèmes d Information La gestion électronique de l information et des documents entreprise Dossier réalisé en novembre 2014 Version 1 Références GF/100110 V2 FAVRE Consulting

Plus en détail

Développer votre plan et votre stratégie Intranet

Développer votre plan et votre stratégie Intranet Développer votre plan et votre stratégie Intranet Ce document présente un aperçu des éléments à prendre en compte lors de la planification d un Intranet en suggérant des méthodes de gestion. Présenté dans

Plus en détail

La valeur ajoutée de votre information. Catalogue Solutions

La valeur ajoutée de votre information. Catalogue Solutions La valeur ajoutée de votre information Catalogue Solutions Open Bee : la valeur ajoutée de votre information Situé au coeur du bassin annécien, Open Bee est un éditeur français disposant d une expérience

Plus en détail

Gestion Electronique des Documents et la qualité documentaire au cœur du développement durable.

Gestion Electronique des Documents et la qualité documentaire au cœur du développement durable. Gestion Electronique des Documents et la qualité documentaire au cœur du développement durable. Introduction La Gestion Electronique des Documents est la mémoire de l entreprise. La mémoire existante qui

Plus en détail

Référentiel des métiers et des fonctions de l information-documentation

Référentiel des métiers et des fonctions de l information-documentation ADBS Groupe Référentiel métiers Référentiel des métiers et des fonctions de l information-documentation é d i t i o n s Association des professionnels de l information et de la documentation (ADBS), 2007

Plus en détail

Système d'information Page 1 / 7

Système d'information Page 1 / 7 Système d'information Page 1 / 7 Sommaire 1 Définition... 1 2 Fonctions du système d information... 4 2.1 Recueil de l information... 4 2.2 Mémorisation de l information... 4 2.3 Traitement de l information...

Plus en détail

Zéro papier dès le premier jour

Zéro papier dès le premier jour Zéro papier dès le premier jour Économies de coûts et augmentation de productivité grâce à la numérisation www.i-fourc.fr A digital archive Véritable référence dans le domaine de la numérisation, I-FourC

Plus en détail

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Document d orientation aux organismes publics Annexe A Rôles et responsabilités détaillés des

Plus en détail

Groupe d Usagers SharePoint Québec. Rencontre du groupe d usagers OCTOBRE 2008

Groupe d Usagers SharePoint Québec. Rencontre du groupe d usagers OCTOBRE 2008 Groupe d Usagers SharePoint Québec Rencontre du groupe d usagers OCTOBRE 2008 Agenda Nouvelles et Annonces Survol des données de l enquête SharePoint Québec Pause Présentation des chapitres Montréal -

Plus en détail

COMPTEZ AVEC LES NOUVEAUX DOCUMENTALISTES

COMPTEZ AVEC LES NOUVEAUX DOCUMENTALISTES PORTRAIT D UN NOUVEAU DOCUMENTALISTE NB : les réformes en cours (LMD) vont modifier la durée des études universitaires et l appellation des diplômes... Documentaliste Veilleur Gestionnaire de données ASSISTANT

Plus en détail

Mise en place du logiciel SharePoint chez CLS- Collecte Localisation Satellites.

Mise en place du logiciel SharePoint chez CLS- Collecte Localisation Satellites. Mise en place du logiciel SharePoint chez CLS- Collecte Localisation Satellites. Problématique En quelle mesure le passage d une GED dédiée vers une plateforme documentaire collaborative permet: une gestion

Plus en détail

Module 1 LES ARCHIVES ET LEUR IMPORTANCE

Module 1 LES ARCHIVES ET LEUR IMPORTANCE Module 1 LES ARCHIVES ET LEUR IMPORTANCE 1. Qu est-ce que les archives? 1.1 Une question à poser 1.2 Les archives, là où les choses commencent 2. L objet de l archivistique 2.1 Information et archives

Plus en détail

La gestion des documents administratifs à la Bibliothèque nationale de France

La gestion des documents administratifs à la Bibliothèque nationale de France La gestion des documents administratifs à la Bibliothèque nationale de France en 12 diapos 1 La Bibliothèque nationale de France Missions Collecte du dépôt légal (livres, revues et Internet français) Valorisation

Plus en détail

Dossier de presse ELP

Dossier de presse ELP Dossier de presse ELP ELP présente sa nouvelle génération de solutions pour SharePoint, fruit d une véritable innovation technologique Editeur de logiciels documentaires et bibliothéconomiques, ELP a réalisé

Plus en détail

Constat ERP 20% ECM 80% ERP (Enterprise Resource Planning) = PGI (Progiciel de Gestion Intégré)

Constat ERP 20% ECM 80% ERP (Enterprise Resource Planning) = PGI (Progiciel de Gestion Intégré) Constat Les études actuelles montrent que la proportion d'informations non structurées représente aujourd'hui plus de 80% des informations qui circulent dans une organisation. Devis, Contrats, Factures,

Plus en détail

Politique numéro 42 POLITIQUE DE GESTION DOCUMENTAIRE

Politique numéro 42 POLITIQUE DE GESTION DOCUMENTAIRE COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL MARIE-VICTORIN Politique numéro 42 POLITIQUE DE GESTION DOCUMENTAIRE Adoptée le 24-avril 2013 CA-13-184-1536 L usage du genre masculin inclut le genre féminin;

Plus en détail

Université de Lausanne. Politique de records management et d archivage pour une gouvernance informationnelle

Université de Lausanne. Politique de records management et d archivage pour une gouvernance informationnelle Université de Lausanne pour une gouvernance informationnelle Page 2 L important n est pas de prévoir l avenir, mais de le rendre possible Antoine de Saint- Exupéry Page 3 Table des matières Préambule -

Plus en détail

OFFREZ PLUSIEURS VIES À VOS CONTENUS

OFFREZ PLUSIEURS VIES À VOS CONTENUS OFFREZ PLUSIEURS VIES À VOS CONTENUS Une offre de services unique BPO EXTERNALISATION DE PROCESSUS MÉTIERS SERVICES ÉDITORIAUX CONSEIL DéMATéRIALISATION INDEXATION REPORTING BACK OFFICE AUTOMATISATION

Plus en détail

Outils d archivage de l UNIL: du papier à l électronique

Outils d archivage de l UNIL: du papier à l électronique écoles suisses - 16 octobre Outils d archivage de l UNIL: du papier à l électronique Qui suis-je? Raphael Mottier, ingénieur HES en électronique A l UNIL depuis août 2009: 60% Service des archives gestion

Plus en détail

Les archives de l entreprise à l ère du numérique. Présentée par: HAMMA Mustapha

Les archives de l entreprise à l ère du numérique. Présentée par: HAMMA Mustapha Les archives de l entreprise à l ère du numérique Présentée par: HAMMA Mustapha Définition des archives Toute information enregistrée, produite ou reçue dans la conduite d'une activité institutionnelle

Plus en détail

E 2 O : Mettre en oeuvre un portail avec WebCenter Suite

E 2 O : Mettre en oeuvre un portail avec WebCenter Suite E 2 O : Mettre en oeuvre un portail avec WebCenter Suite Frédéric Oudet, alliance manager chez Oracle Gilles Knoery, directeur associé de la société Digora Agenda

Plus en détail

Le Cloud. Généralités & Sécurité. Valentin Lecerf Salon du multimédia et de la photo 2013 - Proville

Le Cloud. Généralités & Sécurité. Valentin Lecerf Salon du multimédia et de la photo 2013 - Proville Le Cloud Généralités & Sécurité Qui suis-je? Expert SharePoint Etudiant Master 2 TIIR Technologies pour les Infrastructures de l'internet et pour leur Robustesse Contributeur Actif Microsoft Me contacter?

Plus en détail

Microsoft Office system 2007 16 Février 2006

Microsoft Office system 2007 16 Février 2006 Microsoft Office system 2007 16 Février 2006 Attendu d ici la fin de l année 2006, Microsoft Office system 2007 inclut des applications, serveurs et services innovants et perfectionnés. Il a été conçu

Plus en détail

Jean-Marc Rietsch, PCI DSS Roadshow Paris juillet 2013 1

Jean-Marc Rietsch, PCI DSS Roadshow Paris juillet 2013 1 Dématique*, stockage, archivage gouvernance! Jean-Marc Rietsch, Ingénieur Civil des Mines Expert en dématique et archivage électronique Chargé de cours à Mines ParisTech Président de FEDISA (Fédération

Plus en détail

L ABC du Cloud Computing

L ABC du Cloud Computing L ABC du Cloud Computing Apprendre à démystifier le Cloud Computing Bien en saisir les avantages Comment aide-t-il votre entreprise? Le Cloud Computing démystifié L infonuagique, plus connue sous le nom

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Acquisition d un logiciel de gestion et de recherches documentaires

CAHIER DES CHARGES. Acquisition d un logiciel de gestion et de recherches documentaires CAHIER DES CHARGES Acquisition d un logiciel de gestion et de recherches documentaires 09 Septembre 2014 Fédération Française de Handball 62 rue Gabriel Péri 94250 Gentilly [1] Table des matières I. Présentation

Plus en détail

Projet. Politique de gestion des documents et archives. Service du greffe (Avril 2012)

Projet. Politique de gestion des documents et archives. Service du greffe (Avril 2012) Projet Politique de gestion des documents et archives Service du greffe (Avril 2012) Ensemble des documents, quel que soit leur date, leur nature ou leur support, réunis (élaborés ou reçus) par une personne

Plus en détail

Solutions d archivage d e-mails Gamme FileNet Software Capitalisez pleinement sur vos investissements existants en matière de gestion des e-mails

Solutions d archivage d e-mails Gamme FileNet Software Capitalisez pleinement sur vos investissements existants en matière de gestion des e-mails Minimisation des risques liés aux e-mails, conformité et reconnaissance Solutions d archivage d e-mails Gamme FileNet Software Capitalisez pleinement sur vos investissements existants en matière de gestion

Plus en détail

Programme. Maria Fiore Responsable du développement des affaires MicroAge. Hugo Boutet Président igovirtual. Présentation de MicroAge

Programme. Maria Fiore Responsable du développement des affaires MicroAge. Hugo Boutet Président igovirtual. Présentation de MicroAge Une présentation de et 19 octobre 2010 Programme Présentation de MicroAge Maria Fiore Responsable du développement des affaires MicroAge Les PME et le «cloud computing» Hugo Boutet Président igovirtual

Plus en détail

HySIO : l infogérance hybride avec le cloud sécurisé

HySIO : l infogérance hybride avec le cloud sécurisé www.thalesgroup.com SYSTÈMES D INFORMATION CRITIQUES ET CYBERSÉCURITÉ HySIO : l infogérance hybride avec le cloud sécurisé Le cloud computing et la sécurité au cœur des enjeux informatiques L informatique

Plus en détail

CIMAIL SOLUTION: EASYFOLDER SAE

CIMAIL SOLUTION: EASYFOLDER SAE 01100011 01101001 01101101 01100001 01101001 01 CIMAIL SOLUTION: EASYFOLDER SAE IRISLINK le 15 Février 2012 01100011 01101001 01101101 01100001 01101001 01101100 Un monde d informations en toute confiance

Plus en détail

Politique de sécurité de l information et des technologies. Direction des systèmes et technologies de l information

Politique de sécurité de l information et des technologies. Direction des systèmes et technologies de l information Politique de sécurité de l information et des technologies Direction des systèmes et technologies de l information Adoptée par le conseil d administration le 17 février 2015 Responsable Document préparé

Plus en détail

MICROSOFT DYNAMICS CRM & O Val

MICROSOFT DYNAMICS CRM & O Val MICROSOFT DYNAMICS CRM & O Val O Val Operational Value JSI Groupe 2, rue Troyon 92310 Sèvres 1 AGENDA 1. QUI SOMMES-NOUS? 2. NOS OFFRES 3. UNE ORGANISATION COMMERCIALE DÉDIÉE À NOS CLIENTS 4. O VAL : OPERATIONAL

Plus en détail

CADRE DE GESTION DE LA SÉCURITÉ DE L INFORMATION DE TÉLÉ-QUÉBEC

CADRE DE GESTION DE LA SÉCURITÉ DE L INFORMATION DE TÉLÉ-QUÉBEC CADRE DE GESTION DE LA SÉCURITÉ DE L INFORMATION DE TÉLÉ-QUÉBEC TABLE DES MATIÈRES CONTENU 1 PRÉAMBULE ----------------------------------------------------------------------------------------- 3 1.1 Définitions

Plus en détail

ÉVOLUTION DES BONNES PRATIQUES EN SÉCURITÉ DE L INFORMATION AVEC COBIT 5

ÉVOLUTION DES BONNES PRATIQUES EN SÉCURITÉ DE L INFORMATION AVEC COBIT 5 ÉVOLUTION DES BONNES PRATIQUES EN SÉCURITÉ DE L INFORMATION AVEC COBIT 5 CONFÉRENCIER: MARTIN M. SAMSON, CGEIT, CISM, CRISC 6 FÉVRIER 2013 http://www.isaca quebec.ca VOLET GOUVERNANCE Ordre du jour Introduction/Objectifs;

Plus en détail

notre santé à tous POUR L AVENIR DE L INNOVATION EN SANTÉ AU QUÉBEC

notre santé à tous POUR L AVENIR DE L INNOVATION EN SANTÉ AU QUÉBEC notre santé à tous POUR L AVENIR DE L INNOVATION EN SANTÉ AU QUÉBEC Faites partie de la plus grande campagne de sensibilisation du public aux bienfaits des sciences de la vie L innovation en santé : des

Plus en détail

L utilisation du genre masculin dans ce document sert uniquement à alléger le texte et désigne autant les hommes que les femmes

L utilisation du genre masculin dans ce document sert uniquement à alléger le texte et désigne autant les hommes que les femmes L utilisation du genre masculin dans ce document sert uniquement à alléger le texte et désigne autant les hommes que les femmes Table des matières 1. Objet de la politique... 4 2. Cadre légal et règlementaire...

Plus en détail

Depuis 1537, nous pensons que préserver notre patrimoine intellectuel et culturel est vital.

Depuis 1537, nous pensons que préserver notre patrimoine intellectuel et culturel est vital. Depuis 1537, nous pensons que préserver notre patrimoine intellectuel et culturel est vital. Le service d Archivage numérique de la Bibliothèque nationale de France 1. Les enjeux 2. Le système SPAR 3.

Plus en détail

Fiches micro-informatique SECURITE LOGIQUE LOGIxx

Fiches micro-informatique SECURITE LOGIQUE LOGIxx Objectif Fiches micro-informatique SECURITE LOGIQUE LOGIxx Présenter des préconisations pour sécuriser le poste de travail informatique et son environnement sous forme de fiches pratiques. Public concerné

Plus en détail

25 octobre 2012. JD EDWARDS ENTERPRISEONE et DÉMATÉRIALISATION

25 octobre 2012. JD EDWARDS ENTERPRISEONE et DÉMATÉRIALISATION 25 octobre 2012 JD EDWARDS ENTERPRISEONE et DÉMATÉRIALISATION Sommaire Oracle Webcenter Suite Processus de dématérialisation Intégration de la Solution dans JDE Facture Fournisseurs Démonstration dématérialisation

Plus en détail

Data Governance et. Optim / FileNet. La synergie entre le structuré et le non structuré. 2011 IBM Corporation

Data Governance et. Optim / FileNet. La synergie entre le structuré et le non structuré. 2011 IBM Corporation Optim / FileNet Data Governance et La synergie entre le structuré et le non structuré Ce que nos clients recherchent : Construire un socle universel d archivage Exemple : archiver l ensemble des données

Plus en détail

La gestion globale des contenus d entreprise

La gestion globale des contenus d entreprise Gonzague Chastenet de Géry La gestion globale des contenus d entreprise Le projet ECM, une nouvelle approche de la gestion de l information é d i t i o n s Les Editions de l ADBS publient des ouvrages

Plus en détail

PLAN DE LA PRÉSENTATION

PLAN DE LA PRÉSENTATION Corporation d hébergement du Québec pour des immeubles en santé! Gestion des projets d immobilisations et de la gestion documentaire corporative sous SharePoint PLAN DE LA PRÉSENTATION Présentation de

Plus en détail

La gouvernance documentaire dans les organisations françaises

La gouvernance documentaire dans les organisations françaises LIVRE BLANC La gouvernance documentaire dans les organisations françaises 2 ème enquête serdalab Mars 2012 serdalab Page 1 Sommaire Les enjeux de la gouvernance documentaire... 4 Les problématiques auxquelles

Plus en détail

Canon Business Services 2013

Canon Business Services 2013 Canon Business Services 2013 Powering Business Transformation* * Au cœur de vos transformations Notre métier? Assurer le succès de votre entreprise. Canon Business Services redéfinit l externalisation

Plus en détail

Glossaire. Arborescence : structure hiérarchisée et logique qui permet d organiser les données dans un système informatique.

Glossaire. Arborescence : structure hiérarchisée et logique qui permet d organiser les données dans un système informatique. Cadre législatif et règlementaire Code du patrimoine Code général des collectivités territoriales. Décret n 79-1037 du 3 décembre 1979 modifié relatif à la compétence des services d publics et à la coopération

Plus en détail

Les outils cloud dédiés aux juristes d entreprises

Les outils cloud dédiés aux juristes d entreprises Les outils cloud dédiés aux juristes d entreprises Me Béatrice Delmas-Linel - Avocat associé, Cabinet De Gaulle Fleurance & Ass. Co-responsable de l atelier Cloud Computing de l ADIJ M. Vincent Fabié,

Plus en détail

Domaine D1 : Travailler dans un environnement numérique évolutif

Domaine D1 : Travailler dans un environnement numérique évolutif Domaine D1 : Travailler dans un environnement numérique évolutif Tout au long de sa vie, l usager travaille dans un environnement numérique. La virtualisation des ressources, les risques inhérents numériques

Plus en détail

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC Garantir une organisation performante pour satisfaire ses clients et ses partenaires, telle est la finalité d une certification «qualité». On dénombre de nombreux référentiels dont le plus connu et le

Plus en détail

Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des compagnies d assurance Alliance Fujitsu-salesforce.com

Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des compagnies d assurance Alliance Fujitsu-salesforce.com Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des compagnies d assurance Alliance Fujitsu-salesforce.com Pourquoi Fujitsu? - Fujitsu est une grande société qui a réussi à l échelle mondiale...

Plus en détail

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC Lorraine Garantir une organisation performante pour satisfaire ses clients et ses partenaires, telle est la finalité d une certification «qualité». On dénombre de nombreux

Plus en détail

Annule : Politique relative à l utilisation des technologies de l information de la Commission scolaire. 1. TITRE... 2 2. CONTEXTE...

Annule : Politique relative à l utilisation des technologies de l information de la Commission scolaire. 1. TITRE... 2 2. CONTEXTE... Approbation : CC-120424-3691 Amendement : Annule : Règlement Politique Pratique de gestion S U J E T : Politique relative à l utilisation des technologies de l information de la Commission scolaire. TABLE

Plus en détail

Messagerie & Groupeware. augmentez l expertise de votre capital humain

Messagerie & Groupeware. augmentez l expertise de votre capital humain Messagerie & Groupeware augmentez l expertise de votre capital humain OUTLOOK 2010* Etude des fonctionnalités d un logiciel de messagerie Tout public 1 journée MG01 Maîtrise de l environnement Windows

Plus en détail

Solutions EMC Documentum pour les assurances

Solutions EMC Documentum pour les assurances Caractéristiques d EMC Documentum La famille de produits EMC Documentum aide les compagnies d assurance à gérer tous les types de contenu de plusieurs départements au sein d un seul référentiel. Grâce

Plus en détail

La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations

La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations La tour de Babel numérique La gestion des données de référence (appelée MDM pour Master Data Management) se veut la réponse

Plus en détail

I) - DEFINITIONS I-A) TERMINOLOGIE

I) - DEFINITIONS I-A) TERMINOLOGIE Venise CANABADY Lycée Amiral Bouvet St Benoît PARTIE I - DEFINITIONS PARTIE II - LES GRANDES FONCTIONNALITES DE LA GED PARTIE III - GED : INDEXATION ET OUTILS PARTIE IV- LA GESTION ÉLECTRONIQUE DES DOCUMENTS

Plus en détail

Cette première partie pose les enjeux de la BI 2.0 et son intégration dans le SI de l entreprise. De manière progressive, notre approche situera le

Cette première partie pose les enjeux de la BI 2.0 et son intégration dans le SI de l entreprise. De manière progressive, notre approche situera le Partie I BI 2.0 Cette première partie pose les enjeux de la BI 2.0 et son intégration dans le SI de l entreprise. De manière progressive, notre approche situera le SI classique avec l intégration de la

Plus en détail

ORACLE PRIMAVERA PORTFOLIO MANAGEMENT

ORACLE PRIMAVERA PORTFOLIO MANAGEMENT ORACLE PRIMAVERA PORTFOLIO MANAGEMENT FONCTIONNALITÉS GESTION DE PORTEFEUILLE Stratégie d approche permettant de sélectionner les investissements les plus rentables et de créer de la valeur Paramètres

Plus en détail

I. LE PROJET DE RENOUVELLEMENT DES SUPPORTS D ARCHIVAGE ÉLECTRONIQUE

I. LE PROJET DE RENOUVELLEMENT DES SUPPORTS D ARCHIVAGE ÉLECTRONIQUE SUIVI D UN PROJET D ARCHIVAGE ÉLECTRONIQUE : LES DIFFICULTÉS D APPLICATION DU CADRE NORMATIF DANS LE MONDE BANCAIRE Le poste que j occupe au sein du service d archives du Crédit Lyonnais qui sont désormais

Plus en détail

Évolution et révolution en gestion des identités et des accès (GIA)

Évolution et révolution en gestion des identités et des accès (GIA) Évolution et révolution en gestion des identités et des accès (GIA) Présentée à ISACA Québec Septembre 2013 2 Revenu Québec LES GRANDS ENJEUX 3 Favoriser le respect volontaire des obligations fiscales

Plus en détail

Solutions d impression Samsung SOLUTIONS D IMPRESSION BUSINESS CORE

Solutions d impression Samsung SOLUTIONS D IMPRESSION BUSINESS CORE AVIS JURIDIQUE ET AUTRES RENSEIGNEMENTS L INNOVATION EN MATIÈRE D IMPRESSION. Pour assurer le succès de son entreprise ou la productivité de toute personne, il est essentiel de se tenir à jour sur le plan

Plus en détail

L évolution vers la virtualisation

L évolution vers la virtualisation L évolution vers la virtualisation Dépassez vos attentes en matière de solutions TI. L évolution vers la virtualisation En 2009, la majorité des entreprises québécoises ne s interrogent plus sur la pertinence

Plus en détail

La solution d ECM/BPM

La solution d ECM/BPM La solution d ECM/BPM Éditeur de progiciels innovants Gestion de contenus d entreprise Depuis 1983 Qualité Environnement 900+ clients internationaux : Europe Afrique Moyen-Orient Inde Russie Banques &

Plus en détail

Outsourcing : la sauvegarde en ligne des données de l entreprise.

Outsourcing : la sauvegarde en ligne des données de l entreprise. Outsourcing : la sauvegarde en ligne des données de l entreprise. Sur quels marchés votre entreprise de Sauvegarde en Ligne évolue t elle? Dans un contexte de montée en puissance de l insécurité, les solutions

Plus en détail

Vos données sont-elles adaptées à l informatique en nuage?

Vos données sont-elles adaptées à l informatique en nuage? ÉTUDE TECHNIQUE Vos données sont-elles adaptées à l informatique en nuage? De toutes les questions à se poser avant de migrer vers le nuage, la suivante est la plus pertinente : mes données sont-elles

Plus en détail

www.digitech-sa.ch PRESENTATION 2009 L'ingénierie Documentaire

www.digitech-sa.ch PRESENTATION 2009 L'ingénierie Documentaire PRESENTATION 2009 L'ingénierie Documentaire 1 Historique 1992 Création de Digitech France 1993 Création de Digitech Suisse 1999 Rachat de la société DOC PLUS 2000 Rachat du département AIRS (gestion documentaire)

Plus en détail

Plan stratégique 2015-2017. Horizon 2017

Plan stratégique 2015-2017. Horizon 2017 Service des bibliothèques et archives Plan stratégique 2015-2017 Horizon 2017 Mise en contexte L environnement dans lequel évoluent les bibliothèques universitaires est en mutation depuis plusieurs années.

Plus en détail

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE Le programme de centres d'appui à la technologie et à l'innovation (CATI), mis en place par l'ompi, permet aux innovateurs

Plus en détail

Plan de formation Personnel de l UCE

Plan de formation Personnel de l UCE Plan de formation Personnel de l UCE Juin 2015 Sommaire Contexte Termes de référence du consultant Environnementales et Sociales Termes de référence pour l archivage électronique des documents Proposition

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS DIRECTION ET SERVICE : DIRECTION DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE, DU SPORT ET DES LOISIRS SERVICE DU PATRIMOINE CULTUREL

POUR DIFFUSION AUX AGENTS DIRECTION ET SERVICE : DIRECTION DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE, DU SPORT ET DES LOISIRS SERVICE DU PATRIMOINE CULTUREL MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/JF/FG/DCPSL/N 14-04 Equipe RH4 01 43 93 82 93 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : ADMINISTRATEUR DE BASES DE DONNEES ET SITE

Plus en détail

Solution. collaborative. de vos relations clients.

Solution. collaborative. de vos relations clients. Solution collaborative de vos relations clients. Le Collaborative Relationship Management : une autre vision du CRM L un des enjeux majeurs dans les relations qu une entreprise entretient avec ses clients

Plus en détail

3.1 Politique de gestion et de conservation des documents (Résolution : C.C. 1985-032)

3.1 Politique de gestion et de conservation des documents (Résolution : C.C. 1985-032) 3.1 Politique de gestion et de conservation des documents (Résolution : C.C. 1985-032) Page 1 sur 8 1.0 OBJECTIF GÉNÉRAL Constituer la banque ou «mémoire» des données importantes nécessaires à la Commission

Plus en détail