Chapitre 3 : La politique budgétaire est-elle efficace?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 3 : La politique budgétaire est-elle efficace?"

Transcription

1 Politique budgétaire et finances publiques M1 mention Analyse et Politiques Economiques Année universitaire Chapitre 3 : La politique budgétaire est-elle efficace? Amélie BARBIER-GAUCHARD Chapitre 3. La politique budgétaire est-elle efficace? 1. Politique budgétaire, activité, inflation et emploi : les effets à court terme 1.1. Un décryptage des arguments théoriques Le multiplicateur keynésien Les facteurs qui limitent la taille du multiplicateur 1.2. Les débats actuels La taille du multiplicateur budgétaire Le rôle des stabilisateurs budgétaires automatiques Les effets de la consolidation budgétaire 2. Politique budgétaire et croissance, l approche à long terme 2.1. Les leviers de politique budgétaire pour agir sur la croissance 2.2. Les réformes structurelles 2

2 1. Politique budgétaire, activité, inflation et emploi : les effets à court terme 1.1. Un décryptage des arguments théoriques! La politique budgétaire de stabilisation conjoncturelle est-elle efficace pour lisser le cycle économique?! Intérêt ici à la fonction budgétaire de stabilisation conjoncturelle! Clivage entre les keynésiens (partisans d une intervention publique) et les non keynésiens (qui jugent la politique économique généralement inefficace)! Des rapports de force qui ont fluctué dans le temps sans jamais que l une ou l autre des thèses ait pu prendre définitivement le dessus sur l autre! Avec la crise de 2008, retour en grâce des thèses keynésiennes (adoption de plans de soutien de la demande Stiglitz, Krugman, Blanchard ) mais, avec la prolongation de la crise, renouveau des théories néo-classiques (désendettement et mesures structurelle.barro, Levine, Prescott )! Aperçu historique de l évolution de la pensée macroéconomique! Courbe de Phillips, loi d Okun, offre globale et demande globale Le multiplicateur keynésien! Principe : Existence d un levier, dans l économie, démultipliant l effet de stimulation budgétaire initiale (effet direct et effets indirects)! Multiplicateur élémentaire (modèle keynésien élémentaire) " La nature de l impulsion budgétaire (dépenses publiques, prestations sociales ) " Le mode de financement de l impulsion budgétaire (emprunt ou création monétaire/impôts, Haavelmo, 1945) " Le cas d une économie ouverte " L effet accélérateur! Prise en compte des taux d intérêt (modèle IS-LM) " Modèle IS-LM et flexibilité du taux d intérêt " Hypothèse implicite : financement par emprunt de la politique budgétaire " Hausse du taux d intérêt pour rétablir l équilibre sur le marché de la monnaie et effet d éviction " Effet d éviction et déterminants de la décision d investissement des firmes " L effet de la politique monétaire sur les taux d intérêt! Prise en compte des prix et des salaires (modèle OG-DG) " Modèle OG-DG et flexibilité du NGP et des salaires " La boucle prix-salaires " Politique budgétaire et boucle prix-salaires : 2 points d entrée " NAIRU et politique budgétaire 4

3 Les facteurs qui limitent la taille du multiplicateur! Dans un cadre keynésien : multiplicateur supérieur à 1 " propension marginale à consommer, propension marginale à importer, composition de l impulsion budgétaire et élasticités budgétaires (sensibilité des variables budgétaires aux composantes de la demande), sensibilité des entreprises au taux d intérêt, NAIRU, relation prix-salaires.! Des limites qui peuvent réduire, voire inverser sa capacité à stimuler l activité : " Si multiplicateur inférieur à 1 :existence d importants effets non-keynésiens " Si multiplicateur négatif : existence d importants effets anti-keynésiens! D autres sources d éviction qui résultent du comportement des agents privés soulignées par le courant néoclassique : " Comportement des entreprises : Incapacité à accroître immédiatement leur production à une hausse de la demande " Mode de formation des anticipations : anticipations rationnelles => proposition d inefficacité des politiques économiques (Sargent et Wallace, Kydland et Prescott, 1977) " Comportement des ménages : Equivalence ricardienne (Ricardo 19 e repris par Barro, 1974) => sous certaines conditions, équivalence entre l'augmentation de la dette publiques aujourd hui et l augmentation des impôts demain pour rembourser dette et intérêts => une politique de relance budgétaire financée par endettement pousse les agents à épargner plutôt qu à consommer " Rôle fondamental de l accès aux marchés financiers ou non de ces ménages (revenu courant ou revenu permanent) " Théorie anti-keynésienne ou théorie italienne des finances publiques (Alesina, Ardagna, Perotti, Giavazzi, Pagano ) : effets positifs d une consolidation budgétaire! Les apports de la nouvelles macroéconomie keynésienne : le rôle des imperfections sur le marché des biens et services, du travail et des capitaux " Des modèles désormais très complexes : modèles à fondements microéconomiques et à anticipations rationnelles : modèles d équilibre général dynamiques et stochastiques (DSGE) 5! En résumé, les facteurs qui affectent la taille du multiplicateur budgétaire : " propension marginale à consommer ou, de façon équivalente, à épargner " propension marginale à importer " Nature de l impulsion budgétaire " sensibilité des investissements des entreprises au taux d intérêt " NAIRU " relation prix-salaires " Capacité d adaptation des capacités de production des firmes " proportion d agents confrontés à une contrainte de liquidités (agents non ricardiens) ".! Pour aller plus loin, quelques références bibliographiques : " Numéro spécial d Economie et Statistique (2012), La modélisation macroéconomique : continuités, tension, Economie et Statistique, n " Woodford (2009), "Convergence in Macroeconomics: Elements of the New Synthesis." American Economic Journal: Macroeconomics, 1(1):

4 1.2. Les débats récents! Impact de la politique budgétaire? le multiplicateur budgétaire, indicateur synthétique de l effet de la politique budgétaire sur l activité! Pouvoir de stabilisation conjoncturelle? mesurer la partie du déficit qui dépend des fluctuations conjoncturelles et son effet sur l activité! Caractéristique commune de ces indicateurs : inobservables, résultats de diverses méthodes d estimation sophistiquées et contestables d où de nombreuses controverses à leur sujet.! Effet des politiques de consolidation budgétaire? La taille du multiplicateur budgétaire! Principales difficultés dans l évaluation du multiplicateur budgétaire : " Tenir compte des différents facteurs pouvant limiter son efficacité (voir section 1.1.) " Tenir compte du type de mesure budgétaire " Tenir compte des effets plus ou moins différés sur l activité (effets de retard) " Des mécanismes qui peuvent présenter des non-linéarités (ampleurs, sens différents selon le contexte) " Tenir compte du policy mix (rôle de la politique monétaire) " Tenir compte du positionnement de l économie dans le cycle (car effets en retour sur les finances publiques via les stabilisateurs budgétaires automatiques) " Tenir compte du contexte économique dans lequel s inscrit l impulsion budgétaire (stock initial de la dette, phase du cycle économique, régime de change) " Valable pour une politique expansionniste mais pas pour une politique restrictive : qu en est-il en situation de restriction budgétaire? Diviseur budgétaire?! Les principales méthodes d estimation du multiplicateur : 3 grandes méthodes " Approche narrative (Romer et Romer, 2010) " Approche statistique modèles VAR structurel ou S-VAR (Blanchard et Perotti, 2002) " Utilisation de modèles macroéconométrique (modèles DGSE microfondés) (Smets et Wouters, 2007)! Remarque : la macroéconomie appliquée! " Décompositions tendance/cycle " Modèles statistiques descriptifs : Modèles VAR, VAR structurels, VECM " Modèles macroéconométriques structurels traditionnels " Modèles à anticipations rationnelles et modèle DSGE " Eff 8

5 ! Un peu de méthodologie : " Méthodologie de la recherche documentaire " Méthodologie de l analyse d un article de recherche " Application : Smets et Wouters (2007), «Shocks and frictions in US business cycles: a Bayesian DSGE approah», American Economic Review, vol 97, n3, " Pour vous entraîner : Romer et Romer (2010), «The macroeconomics effects of tax changes: estimates based in a new measure of fiscal shocks», American Economic Review, vol 100, june, p Blanchard et Perotti (2002), «An empirical characterization of the dynamic effects of changes in governement spending and taxes output», Quarterly Journal of Economics, 117! Des résultats très contrastés : " Une forte amplitude des résultats : avant la crise, fourchette des résultats allant de 0,1 à 3,1!! 9! Toutefois, des enseignements communs en cas de relance budgétaire : " A court terme,les multiplicateurs de dépenses publiques plus élevés que les multiplicateurs fiscaux " Au sein des multiplicateurs de dépenses publiques, une hausse des transferts sociaux a un effet plus fort à court terme " Au contraire, une relance de l investissement public a un effet plus fort à moyen et long terme " A long terme, les multiplicateurs fiscaux sont plus élevés que les multiplicateurs de dépenses publiques " Plus précisément, effet le plus fort d une baisse de l impôt sur le revenu et impôt sur les bénéfices " Les multiplicateurs budgétaires peuvent fortement différer en fonction de la position dans le cycle économique (phase d expansion ou phase de récession économique) : non linéarité (propension à consommer des ménages et propension à investir des entreprises fonction de la conjoncture)! Pour toutes ces raisons : " Très difficile de déterminer ex-ante l efficacité d une politique de relance tout comme le coût d une politique de consolidation budgétaire " Et pourtant la contrainte à l heure actuelle : être capable d estimer ex-ante l effet exact d une impulsion budgétaire permettant d atteindre un objectif à atteindre ex-post " connaître l efficacité de la politique budgétaire afin de calibrer correctement l effort à fournir pour atteindre l objectif fixé! Pour aller plus loin : " Creel, Heyer et Plane (2011), «Petit précis de politique budgétaire par tous les temps Les multiplicateurs budgétaires au cours du cycle», Revue de l OFCE, n116, janvier, p

6 Le rôle des stabilisateurs budgétaires automatiques! La stabilisation budgétaire automatique " De quoi s agit-il? " De quoi dépend leur rôle et leur ampleur? " Une variable clé : le croissance potentielle! Une démarche en trois temps " Elasticité du budget à l activité " Effet du budget sur l activité " Le potentiel de stabilisation budgétaire automatique! La mesure de la croissance potentielle " La croissance potentielle et output gap " Méthode statistique d extraction de la tendance (filtre Hodrick-Prescott) " Méthode structurelle d estimation d une fonction de production à la Cobb- Douglas " Pour aller plus loin : CE (2014), The Production Function Methodology for Calculating Potential Growth Rates and Output Gaps, European Economy, Economic Papers, n535 11! La sensibilité du budget au cycle " Méthodologie " Principaux enseignements " Pour aller plus loin : " CE (2014), Adjusting the budget balance for the business cycle: the EU methodology, European Economy, Economic Papers, n536 12

7 ! L incidence des stabilisateurs budgétaires automatiques sur l activité " Méthodologie " Principaux enseignements " Pour aller plus loin : CE (2012) Automatic Fiscal Stabilisers: What they are and what they do, European Economy, Economic Papers, n Les effets de la consolidation budgétaire! Qu est-ce qu une consolidation budgétaire? " Une consolidation budgétaire " Historiquement " Relance et épargne privée " Les consolidations budgétaires réussies! Les conditions d une consolidation budgétaire réussie " La nature des ajustements budgétaires " Les conditions initiales de l endettement " La position dans le cycle économique " Pour aller plus loin : Brand (2008), Après la crise, quel retour à l'équilibre des finances publiques à moyen terme?, CAS, Note de veille, n112! Une analyse cependant critiquée 14

8 2. Politique budgétaire et croissance : l approche de long terme! Aperçu du rôle de la politique budgétaire dans les modèles de croissance! Modèles de croissance exogène et rôle des réformes structurelles! Modèles de croissance endogène et rôle des dépenses publiques 2.1. Les leviers de politique budgétaire pour agir sur la croissance! Politique budgétaire et dépenses d avenir! Les dépenses d éducation : Lucas (1988)! Les dépenses de recherche et développement technologique : Romer (1990)! Les dépenses en faveur de la compétitivité et de l innovation! Les investissements publics : Aschauer (1989) et Barro (1990) Les réformes structurelles! Réformes structurelles et productivité globale des facteurs! Des politiques directement issues du paradigme classique : la politique budgétaire doit interférer de façon minimale sur le fonctionnement des différents marchés (travail, biens et services notamment)! Objectif : éviter au maximum les effets de distorsion sur la croissance, nécessité d adapter les structures dans le sens de plus de flexibilité de la concurrence! Quelles sont les principales réformes structurelles? Voir OCDE (2012)! Réformes des règlementations anticoncurrentielles sur le marché des biens et services (ouverture à la concurrence des télécom, des services postaux, du " T transport ferroviaire )! Amélioration de la flexibilité du marché du travail! Politiques actives sur le marché du travail destinées à faciliter l accès ou le retour à l emploi (ex : programmes de formation )! Amélioration de l efficacité de l administration publique! Amélioration du système d éducation! Prise en compte du vieillissement de la population : réforme du système de retraite! Réforme du système de protection sociale 16

Approches macroéconomique et fiscale. Introduction à la première partie... 14

Approches macroéconomique et fiscale. Introduction à la première partie... 14 TABLE DES MATIERES Préface... 5 Avant- propos... 9 Partie 1 Approches macroéconomique et fiscale Introduction à la première partie... 14 CHAPITRE 1 La politique budgétaire est- elle encore efficace pour

Plus en détail

Monnaie, Banque et Marchés Financiers

Monnaie, Banque et Marchés Financiers Collection FlNANCE dirigée par Yves Simon, Professeur à l'université Paris-Dauphine, et Delphine Lautier, Professeur à l'université Paris-Dauphine Monnaie, Banque et Marchés Financiers Didier MARTEAU C

Plus en détail

Table des matières. Le long terme... 45. Partie II. Introduction... 1. Liste des figures... Liste des tableaux...

Table des matières. Le long terme... 45. Partie II. Introduction... 1. Liste des figures... Liste des tableaux... Liste des figures... Liste des tableaux... XI XV Liste des encadrés.... XVII Préface à l édition française... XIX Partie I Introduction... 1 Chapitre 1 Un tour du monde.... 1 1.1 La crise.... 1 1.2 Les

Plus en détail

Call for papers au séminaire «Relecture de la politique budgétaire au Maroc»

Call for papers au séminaire «Relecture de la politique budgétaire au Maroc» Call for papers au séminaire «Relecture de la politique budgétaire au Maroc» Ce call for papers s'adresse aux doctorants et jeunes docteurs. Contexte Sur le plan des politiques économiques, la crise de

Plus en détail

Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech

Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech Stéphane Gallon Caisse des Dépôts stephane.gallon@caissedesdepots.fr https://educnet.enpc.fr/course/view.php?id=2 1 Macroéconomie : croissance à

Plus en détail

Thème 14 Dette publique et politique de rigueur!

Thème 14 Dette publique et politique de rigueur! Thème 14 Dette publique et politique de rigueur! Qu est-ce que la dette publique? Les causes et les conséquences de la hausse de la dette publique? Quelles solutions pour la réduire? crise Soutenabilité

Plus en détail

ANNEXE IX EFFETS MACROECONOMIQUES DE LA REFORME

ANNEXE IX EFFETS MACROECONOMIQUES DE LA REFORME ANNEXE VII, PJ n IX, page 1 ANNEXE IX EFFETS MACROECONOMIQUES DE LA REFORME PIECE JOINTE N 9 EFFETS D UNE DIMINUTION DES COTISATIONS SOCIALES EMPLOYEURS FINANCEE PAR LA CREATION D UN IMPOT SUR LE CHIFFRE

Plus en détail

10 QUESTIONS AUTOUR DE LA CRISE DE LA DETTE DANS LA ZONE EURO

10 QUESTIONS AUTOUR DE LA CRISE DE LA DETTE DANS LA ZONE EURO 10 QUESTIONS AUTOUR DE LA CRISE DE LA DETTE DANS LA ZONE EURO 1) Qu est ce qu une dette souveraine? A) A l origine de la dette: les déficits publics B) Quelle dette prendre en compte: la dette brute ou

Plus en détail

L équilibre macroéconomique keynésien : le modèle IS/LM

L équilibre macroéconomique keynésien : le modèle IS/LM L équilibre macroéconomique keynésien : le modèle IS/LM Lionel Artige Introduction à la Macroéconomie HEC Université de Liège Modèle IS/LM Le modèle IS/LM, conçu par John Hicks en 1937, est généralement

Plus en détail

macroéconomique de court terme: le modèle IS/LM Professeur: Jean-Olivier Hairault

macroéconomique de court terme: le modèle IS/LM Professeur: Jean-Olivier Hairault Chapitre 2. L équilibre macroéconomique de court terme: le modèle IS/LM Professeur: Jean-Olivier Hairault 1 Introduction 2 3 Réponse donnée par le modèle IS/LM: Cadre considéré comme Keynésien 4 1. Le

Plus en détail

ANNEXE VII EFFETS MACROECONOMIQUES DE LA REFORME PIECE JOINTE N 2 SIMULATIONS REALISEES A PARTIR DU MODELE MACROECONOMETRIQUE MESANGE

ANNEXE VII EFFETS MACROECONOMIQUES DE LA REFORME PIECE JOINTE N 2 SIMULATIONS REALISEES A PARTIR DU MODELE MACROECONOMETRIQUE MESANGE ANNEXE VII, PJ n 2, page 1 ANNEXE VII EFFETS MACROECONOMIQUES DE LA REFORME PIECE JOINTE N 2 SIMULATIONS REALISEES A PARTIR DU MODELE MACROECONOMETRIQUE MESANGE ANNEXE VII, PJ n 2, page 2 Les simulations

Plus en détail

Politiques monétaire et fiscale Cours de M2R Printemps 2006

Politiques monétaire et fiscale Cours de M2R Printemps 2006 Politiques monétaire et fiscale Cours de M2R Printemps 2006 Ekkehard Ernst OCDE Ekkehard Ernst 1 Introduction et résumé du cours Objectifs Connaître et apprendre les concepts modernes d analyse monétaire

Plus en détail

ENTRAINEMENT A L EXAMEN 1/Les déséquilibres des finances publiques

ENTRAINEMENT A L EXAMEN 1/Les déséquilibres des finances publiques ENTRAINEMENT A L EXAMEN 1/Les déséquilibres des finances publiques NOTE SUR LES DESEQUILIBRES DES FINANCES PUBLIQUES 1. Les facteurs d aggravation de la dette La dette publique en France s est fortement

Plus en détail

ECONOMIE GENERALE LA POLITIQUE ECONOMIQUE DE L ETAT

ECONOMIE GENERALE LA POLITIQUE ECONOMIQUE DE L ETAT IUFM AUVERGNE ECONOMIE - GESTION Cours de Mr DIEMER ECONOMIE GENERALE 3 ème PARTIE : LES MOTEURS DE LA CROISSANCE CHAPITRE 12 LA POLITIQUE ECONOMIQUE DE L ETAT MOTS CLES - Déficit budgétaire - Dette publique

Plus en détail

Epargne et investissement

Epargne et investissement Epargne et investissement Nature du sujet : Sujet de type «mise en relation». Mots-clés / Définitions : Tous! «Epargne» : Part du revenu qui n est pas consommée Epargne des ménages : - Concept le plus

Plus en détail

Avec Gaël Callonnec (Ademe)

Avec Gaël Callonnec (Ademe) Séminaire Développement durable et économie de l'environnement Les conséquences des politiques énergétiques sur l activité et l emploi Avec Gaël Callonnec (Ademe) Mardi 24 janvier 2012 Présentation du

Plus en détail

DOIT-ON OUBLIER LA POLITIQUE BUDGÉTAIRE?

DOIT-ON OUBLIER LA POLITIQUE BUDGÉTAIRE? DOIT-ON OUBLIER LA POLITIQUE BUDGÉTAIRE? Une analyse critique de la nouvelle théorie anti-keynésienne des finances publiques* Jérôme Creel, Bruno Ducoudré, Catherine Mathieu et Henri Sterdyniak OFCE Selon

Plus en détail

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte Partie 3: L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte On abandonne l hypothèse d économie fermée Les échanges économiques entre pays: importants, en

Plus en détail

Faut-il encourager les ménages à épargner?

Faut-il encourager les ménages à épargner? Faut-il encourager les ménages à épargner? Analyse du sujet : Nature du sujet : Sujet de type «discussion». Problématique explicite. Mots-clés : Ménages ; épargner épargne des ménages Encourager Epargne

Plus en détail

Chapitre 3. La répartition

Chapitre 3. La répartition Chapitre 3. La répartition 1. La répartition de la valeur ajoutée La valeur ajoutée (1) Valeur ajoutée : solde du compte de production = > VA = P CI = > Richesse effectivement créée par les organisations

Plus en détail

ECN-7010: Macroéconomique I http://www.portaildescours.ulaval.ca

ECN-7010: Macroéconomique I http://www.portaildescours.ulaval.ca UNIVERSITÉ LAVAL Département d économique Professeur: Benoît Carmichæl Automne 2014 Bureau: J.-A.-DeSève 2260 Adresse courriel: benoit.carmichael@ecn.ulaval.ca Assistant: Jean Armand Gnagne Adresse couriel:

Plus en détail

Mécanismes monétaires et financiers

Mécanismes monétaires et financiers Mécanismes monétaires et financiers Département IG, 1ère année (IG3) Polytech Montpellier Cours et TD : Marie MUSARD-GIES Introduction au cours (1/2) Marchés financiers (cf cours économie) Plus grande

Plus en détail

Dettes nationales et croissance économique: théorie et empirisme

Dettes nationales et croissance économique: théorie et empirisme Dettes nationales et croissance économique: théorie et empirisme Si elle n y était pas encore sensible, l opinion publique aura pris conscience du problème de «la dette publique excessive» au moment de

Plus en détail

1- Politique monétaire et soutenabilité fiscale

1- Politique monétaire et soutenabilité fiscale 1- Politique monétaire et soutenabilité fiscale Solvabilité fiscale = capacité du gouvernement à servir la dette publique (intérêt, échéances de remboursement) sans faire défaut. Soutenabilité fiscale

Plus en détail

Coefficient. 1 ère année. 2 ème année. 3 ème année. 4 ème année. Volume horaire par semaine (Cours magistral)

Coefficient. 1 ère année. 2 ème année. 3 ème année. 4 ème année. Volume horaire par semaine (Cours magistral) 1 ère 2 ème 3 ème 4 ème Université Mouloud MAMMERI de Tizi-Ouzou Faculté des Sciences Economiques et de Gestion Département : Sciences de Gestion Programme des études Enseignements Volume horaire par semaine

Plus en détail

Dissertation. Comment les politiques conjoncturelles européennes peuvent-elle soutenir la croissance dans la zone euro?

Dissertation. Comment les politiques conjoncturelles européennes peuvent-elle soutenir la croissance dans la zone euro? Dissertation. Comment les politiques conjoncturelles européennes peuvent-elle soutenir la croissance dans la zone euro? Document 1. L évolution des taux d intérêt directeurs de la Banque centrale européenne

Plus en détail

La crise de 1929. Lionel Artige. Introduction à la Macroéconomie HEC Université de Liège

La crise de 1929. Lionel Artige. Introduction à la Macroéconomie HEC Université de Liège La crise de 1929 Lionel Artige Introduction à la Macroéconomie HEC Université de Liège Expliquer la crise de 1929? La crise de 1929 a été l objet de nombreuses publications tentant d expliquer ses causes,

Plus en détail

0. La science économique n aborde pas directement. 1.0 Science Economique? 1.1 Possible Définitions

0. La science économique n aborde pas directement. 1.0 Science Economique? 1.1 Possible Définitions 0. La science économique n aborde pas directement Comment spéculer en bourse Comment démarrer sa propre entreprise Comment trouver un job bien payé Comment investir ou dépenser intelligemment La science

Plus en détail

TD 3 : Monnaie, inflation, taux d intérêt et prix des actifs financiers

TD 3 : Monnaie, inflation, taux d intérêt et prix des actifs financiers Cours de Olivier Cardi Université de Tours L1 ECO Cours d Introduction à la Macroéconomie Année universitaire 2015-2016 TD 3 : Monnaie, inflation, taux d intérêt et prix des actifs financiers 1 Questions

Plus en détail

Crise de la dette publique Quelles causes? Comment en sortir?

Crise de la dette publique Quelles causes? Comment en sortir? Crise de la dette publique Quelles causes? Comment en sortir? Dominique Plihon Université Paris Nord Conseil Scientifique d Attac Membre des Economistes Atterrés 29 août 2015 Plan de la présentation 1/

Plus en détail

La crise des dettes souveraines*

La crise des dettes souveraines* La crise des dettes souveraines* ANTON BRENDER, FLORENCE PISANI & EMILE GAGNA (*) La découverte 1. Table des matières I Dette souveraine, dette privée II D une crise à l autre III Le piège japonais IV

Plus en détail

Estimation des effets macroéconomiques de la vision ADEME ADEME/OFCE

Estimation des effets macroéconomiques de la vision ADEME ADEME/OFCE Estimation des effets macroéconomiques de la vision ADEME ADEME/OFCE Le modèle ThreeME Modèle Macroéconomique Multisectoriel d Evaluation des politiques Energétiques et Environnementales Conçu conjointement

Plus en détail

MATTEO CACCIATORE LA MACROÉCONOMIE

MATTEO CACCIATORE LA MACROÉCONOMIE MATTEO CACCIATORE LA MACROÉCONOMIE DE LA RÉGLEMENTATION DES MARCHÉS La vague de crises qui a débuté en 2008 a relancé le débat sur la déréglementation des marchés comme outil pour améliorer la performance

Plus en détail

DISSERTATION. Sujet = Dans quelle mesure une hausse de la rentabilité peut-elle stimuler l investissement?

DISSERTATION. Sujet = Dans quelle mesure une hausse de la rentabilité peut-elle stimuler l investissement? DISSERTATION Il est demandé au candidat : - de répondre à la question posée explicitement ou implicitement dans le sujet ; - de construire une argumentation à partir d une problématique qu il devra élaborer

Plus en détail

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Chapitre 5 Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Introduction (1/3) Dans le chapitre 4, on a étudié les aspects tactiques de la politique monétaire Comment la BC utilise les instruments

Plus en détail

MALI RAPPORT ECONOMIQUE BI-ANNUEL

MALI RAPPORT ECONOMIQUE BI-ANNUEL MALI RAPPORT ECONOMIQUE BI-ANNUEL Janvier 2013 CGIAR Climate AFTP4 Région Afrique Banque mondiale Sommaire Préambule... 3 RESUME... 4 1. Contexte politique... 5 2. Situation économique en 2012... 5 Croissance...

Plus en détail

L indépendance des banques centrales renforce-t-elle l efficacité des politiques économiques?

L indépendance des banques centrales renforce-t-elle l efficacité des politiques économiques? L indépendance des banques centrales renforce-t-elle l efficacité des politiques économiques? Mots clés : politiques économiques, indépendance des banques centrales, politique monétaire Aujourd hui, dans

Plus en détail

Multiplicateurs budgétaires et efficacité du policy mix en récession : une analyse appliquée à la zone euro

Multiplicateurs budgétaires et efficacité du policy mix en récession : une analyse appliquée à la zone euro Multiplicateurs budgétaires et efficacité du policy mix en récession : une analyse appliquée à la zone euro Thomas Brand Département Économie Finances n 2012-09, novembre 2012 Multiplicateurs budgétaires

Plus en détail

ENSIIE. Macroéconomie - Chapitre I

ENSIIE. Macroéconomie - Chapitre I ENSIIE Macroéconomie - Chapitre I Le 13 avril 2013 Table des matières 1 Introduction 2 2 La théorie Keynésienne 3 2.1 Keynes......................................... 3 2.2 Quelques ordres de grandeur.............................

Plus en détail

CHAPITRE 1 HICKS ET LA NAISSANCE DE LA SYNTHÈSE

CHAPITRE 1 HICKS ET LA NAISSANCE DE LA SYNTHÈSE CHAPITRE 1 HICKS ET LA NAISSANCE DE LA SYNTHÈSE L idée centrale de Hicks 1 est que l apport théorique essentiel de Keynes réside dans sa théorie de la préférence pour la liquidité donc dans l idée que

Plus en détail

Dans quelle mesure la baisse des taux d intérêt permet-elle de relancer la croissance?

Dans quelle mesure la baisse des taux d intérêt permet-elle de relancer la croissance? Dans quelle mesure la baisse des taux d intérêt permet-elle de relancer la croissance? BIEN COMPRENDRE LES DOCUMENTS Document 1 m Mots clés bandes centrales baisse des taux politique monétaire lutte contre

Plus en détail

1. Une petite économie ouverte dans un monde de capitaux parfaitement mobiles

1. Une petite économie ouverte dans un monde de capitaux parfaitement mobiles Le modèle Mundell-Flemming avec parfaite mobilité des capitaux Le modèle Mundell-Flemming (Robert Mundell, Marcus Flemming, début années 1960) est l extension du modèle IS-LM en économie ouverte. Il partage

Plus en détail

Synthèse n 16, Février 2012. Financement de la croissance verte et orientation de la création monétaire

Synthèse n 16, Février 2012. Financement de la croissance verte et orientation de la création monétaire Synthèse n 16, Février 2012 Financement de la croissance verte et orientation de la création monétaire ----------- 1. Les investissements nécessaires à la transition vers un modèle de croissance durable

Plus en détail

Amérique Latine : bilan et perspectives

Amérique Latine : bilan et perspectives Amérique Latine : bilan et perspectives Conférence de M. Jacques de Larosière pour le colloque organisé par le CFCE et l Institut des Hautes Etudes de l Amérique Latine (Paris, le 21 mars 2001) L économie

Plus en détail

LA DÉRIVE DES DETTES PUBLIQUES. EN QUESTIONS

LA DÉRIVE DES DETTES PUBLIQUES. EN QUESTIONS LA DÉRIVE DES DETTES PUBLIQUES. EN QUESTIONS Académie d Orléans 20 novembre 2012 Jean-Paul POLLIN Université d Orléans 1 Observons tout d abord l évolution des taux d endettement public dans quelques pays

Plus en détail

Épargne et investissement. L épargne...

Épargne et investissement. L épargne... Épargne et investissement Les marchés financiers en économie fermée Basé sur les notes de Germain Belzile L épargne... Une personne désire se lancer en affaires (bureau de services comptables) Elle fait

Plus en détail

QUELLE DOIT ÊTRE L AMPLEUR DE LA CONSOLIDATION BUDGÉTAIRE POUR RAMENER LA DETTE À UN NIVEAU PRUDENT?

QUELLE DOIT ÊTRE L AMPLEUR DE LA CONSOLIDATION BUDGÉTAIRE POUR RAMENER LA DETTE À UN NIVEAU PRUDENT? Pour citer ce document, merci d utiliser la référence suivante : OCDE (2012), «Quelle doit être l ampleur de la consolidation budgétaire pour ramener la dette à un niveau prudent?», Note de politique économique

Plus en détail

La politique monétaire. Lionel Artige HEC Université de Liège

La politique monétaire. Lionel Artige HEC Université de Liège La politique monétaire Lionel Artige HEC Université de Liège La politique monétaire d hier et d aujourd hui Hier Autrefois, les Etats battaient monnaie et les banques centrales dépendaient directement

Plus en détail

Les stratégies de sortie de crise. Isabelle Job-Bazille Directeur des Etudes Economiques Septembre 2013

Les stratégies de sortie de crise. Isabelle Job-Bazille Directeur des Etudes Economiques Septembre 2013 Les stratégies de sortie de crise Isabelle Job-Bazille Directeur des Etudes Economiques Septembre 213 S endetter est facile se désendetter devient un jour, obligatoire et risqué Page 2-22/7/211 ECO/EIS

Plus en détail

Thème 6 : IS-LM et la demande agrégée

Thème 6 : IS-LM et la demande agrégée UNIVERSITÉ DU MAINE Faculté de Droit et de Sciences Économiques DEUG1 Économie gestion - Analyse Macroéconomique S. MÉNARD 1 - Année 2003-2004 Thème 6 : IS-LM et la demande agrégée Questions 1. Dénir la

Plus en détail

FINANCEMENT DU DEFICIT BUDGETAIRE AU MAROC

FINANCEMENT DU DEFICIT BUDGETAIRE AU MAROC FINANCEMENT DU DEFICIT BUDGETAIRE AU MAROC Rabat, 19 octobre 21 M. Ahmed HAJOUB Adjoint au Directeur du Trésor et des Finances Extérieures chargé du pôle macroéconomie I- Consolidation budgétaire: expérience

Plus en détail

11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA CHINE

11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA CHINE 11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE CHINOISE Chine Principaux indicateurs, 2014 Population (en millions) 1 367,8 PIB (en G$ US courants) 10 380,4 PIB par habitant (en $ US courants) 7 589,0

Plus en détail

CRISES BANCAIRES ET POLITIQUE DE RESTRUCTURATION

CRISES BANCAIRES ET POLITIQUE DE RESTRUCTURATION CRISES BANCAIRES ET POLITIQUE DE RESTRUCTURATION LA CRISE DES ANNEES 1980 DU SYSTEME BANCAIRE DE L UMOA : ORIGINES ET REPONSES INSTITUTIONNELLES INTRODUCTION Système bancaire= Institution ou Corps organique

Plus en détail

L équilibre Macro-Economique

L équilibre Macro-Economique L équilibre Macro-Economique Jean-Pierre Damon, octobre 1985. La position de départ des théoriciens est la situation d équilibre qui permet à la totalité de la production d être soit consommée, soit utilisée

Plus en détail

ATELIER : Comment expliquer l instabilité de la croissance économique?

ATELIER : Comment expliquer l instabilité de la croissance économique? ATELIER : Comment expliquer l instabilité de la croissance économique? A_Que nous-dis le programme? NOTIONS : Fluctuations économiques, crise économique, désinflation, croissance potentielle, dépression,

Plus en détail

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire Des fiches pour mieux comprendre l'actualité économique Guerre des changes A l heure actuelle, les Banques Centrales dessinent leurs stratégies de sortie de crise. Deux grands groupes émergent : La Banque

Plus en détail

Diagnostic de la politique monétaire en Rép. Dém. Congo Approche par l Equilibre Général Dynamique Stochastique

Diagnostic de la politique monétaire en Rép. Dém. Congo Approche par l Equilibre Général Dynamique Stochastique Dynare Working Papers Series http://www.dynare.org/wp/ Diagnostic de la politique monétaire en Rép. Dém. Congo Approche par l Equilibre Général Dynamique Stochastique Jean-Paul Kimbambu Tsasa Vangu Working

Plus en détail

Politiques monétaire et budgétaire en économie ouverte

Politiques monétaire et budgétaire en économie ouverte Chapitre 4 Politiques monétaire et budgétaire en économie ouverte Introduction modèle keynésien : on suppose que les prix sont fixes quand la production augmente, tant que l on ne dépasse pas le revenu

Plus en détail

Interpréter correctement l évolution de la part salariale.

Interpréter correctement l évolution de la part salariale. Interpréter correctement l évolution de la part salariale. Gilles Saint-Paul Université de Toulouse I et Ministère de l Ecologie En, la part des salaires dans la valeur ajoutée (ou dans le PIB) est un

Plus en détail

Royaume du Maroc. L'impact de la baisse des taux d'intérêt : les mécanismes de transmission et les enseignements d'une simulation

Royaume du Maroc. L'impact de la baisse des taux d'intérêt : les mécanismes de transmission et les enseignements d'une simulation Royaume du Maroc L'impact de la baisse des taux d'intérêt : les mécanismes de transmission et les enseignements d'une simulation Constituant une sélection mensuelle des travaux menés par les cadres de

Plus en détail

Audit financier & budgétaire de la Ville de Clamart

Audit financier & budgétaire de la Ville de Clamart Audit financier & budgétaire de la Ville de Clamart Ville de Clamart PARTENAIRES Finances Locales Avril 2015 Ville de Clamart 1 Présentation de PARTENAIRES Finances Locales PARTENAIRES Finances Locales

Plus en détail

ÉVALUATION DE L IMPACT ÉCONOMIQUE DU CRÉDIT D IMPÔT POUR LA COMPÉTITIVITÉ ET L EMPLOI (CICE) 1

ÉVALUATION DE L IMPACT ÉCONOMIQUE DU CRÉDIT D IMPÔT POUR LA COMPÉTITIVITÉ ET L EMPLOI (CICE) 1 ÉVALUATION DE L IMPACT ÉCONOMIQUE DU CRÉDIT D IMPÔT POUR LA COMPÉTITIVITÉ ET L EMPLOI (CICE) 1 Mathieu Plane OFCE À la suite de la remise au Premier ministre du Rapport Gallois, le gouvernement a décidé,

Plus en détail

LES DANGERS DE LA DEFLATION

LES DANGERS DE LA DEFLATION LES DANGERS DE LA DEFLATION C est une menace pernicieuse car elle semble bénigne après deux générations de lutte contre l inflation. En Amérique, Angleterre et la zone Euro, les banques centrales ont un

Plus en détail

RAPPORT TECHNIQUE CCE 2014-2415

RAPPORT TECHNIQUE CCE 2014-2415 RAPPORT TECHNIQUE CCE 2014-2415 CCE 2014-2415 Rapport technique 2014 22 décembre 2014 2 CCE 2014-2415 3 CCE 2014-2415 Le tableau 1 présente les principaux indicateurs du contexte macro-économique belge

Plus en détail

Les questions relatives aux finances publiques, longtemps réservées aux spécialistes, sont

Les questions relatives aux finances publiques, longtemps réservées aux spécialistes, sont CHAPITRE 1 LES FACTEURS STRUCTURELS DE LA HAUSSE DE L ENDETTEMENT PUBLIC DANS LES PAYS AVANCÉS Les questions relatives aux finances publiques, longtemps réservées aux spécialistes, sont revenues au cœur

Plus en détail

Examen d Introduction à la Macroéconomie Cours des Prof. Federica Sbergami et Nicolas Maystre Juin 2015

Examen d Introduction à la Macroéconomie Cours des Prof. Federica Sbergami et Nicolas Maystre Juin 2015 Nom: Prénom: N étudiant : A Examen d Introduction à la Macroéconomie Cours des Prof. Federica Sbergami et Nicolas Maystre Juin 2015 Nombre de pages au total: 13 pages + 1 grille réponse Durée de l examen:

Plus en détail

EXEMPLES DE CORRECTION D UNE SERIE DE QUESTIONS TIREES DES PRECEDENTES EPREUVES (LES 20 PREMIERES QUESTIONS ONT ETE CORRIGEES EN COURS)

EXEMPLES DE CORRECTION D UNE SERIE DE QUESTIONS TIREES DES PRECEDENTES EPREUVES (LES 20 PREMIERES QUESTIONS ONT ETE CORRIGEES EN COURS) EXEMPLES DE CORRECTION D UNE SERIE DE QUESTIONS TIREES DES PRECEDENTES EPREUVES (LES 20 PREMIERES QUESTIONS ONT ETE CORRIGEES EN COURS) 01. La macroéconomie est l'étude de l'ensemble des phénomènes suivants

Plus en détail

Deux exemples de l impact d un choc exogène sur l évolution des prix : le prix du pétrole et la déréglementation

Deux exemples de l impact d un choc exogène sur l évolution des prix : le prix du pétrole et la déréglementation Deux exemples de l impact d un choc exogène sur l évolution des prix : le prix du pétrole et la déréglementation Deux chocs importants ont affecté le comportement des prix de détail des principaux pays

Plus en détail

b ) La Banque Centrale Bilan de BC banques commerciales)

b ) La Banque Centrale Bilan de BC banques commerciales) b ) La Banque Centrale Notre système bancaire se complexifie puisqu il se trouve maintenant composer d une multitude de banques commerciales et d une Banque Centrale. La Banque Centrale est au cœur de

Plus en détail

Politique budgétaire. Notre objectif est d étudier les répercussions des dépenses publiques et de la fiscalité sur le revenu et l emploi.

Politique budgétaire. Notre objectif est d étudier les répercussions des dépenses publiques et de la fiscalité sur le revenu et l emploi. Politique budgétaire Notre objectif est d étudier les répercussions des dépenses publiques et de la fiscalité sur le revenu et l emploi. Nous continuons de supposer qu il s agit d une économie fermée mais

Plus en détail

Alternatives Économiques - Hors-Série Numéro 105 - avril 2015

Alternatives Économiques - Hors-Série Numéro 105 - avril 2015 Pages 38 à 41. Pourquoi on a fait l'euro. Alternatives Économiques - Hors-Série Numéro 105 - avril 2015 - situe en 1970 le projet de créer une monnaie unique au sein de la Communauté économique européenne

Plus en détail

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES FRANCE

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES FRANCE PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES FRANCE Juin 5 Selon les projections macroéconomiques pour la France effectuées dans le cadre de l Eurosystème, après trois années de croissance atone, le PIB croîtrait en moyenne

Plus en détail

TD6 La balance des paiements

TD6 La balance des paiements TD6 La balance des paiements Banque de France : Balance des paiements et position extérieure de la France (http://www.banque- france.fr/fr/stat_conjoncture/balance/bdppof/bdppof.htm) en milliards d'euros

Plus en détail

Crises financières et de la dette

Crises financières et de la dette Institut pour le Développement des Capacités / AFRITAC de l Ouest / COFEB Cours régional sur la Gestion macroéconomique et les questions de dette Dakar, Sénégal du 4 au 15 novembre 2013 S-2 Crises financières

Plus en détail

Esarc - Pôle formations à distance

Esarc - Pôle formations à distance Esarc - MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE FINANCIERE - BAC+5 - MSFI Le Master Européen est un diplôme Bac+5, délivré par la FEDE (Fédération Européenne des Écoles). La FEDE est une association

Plus en détail

Correction Exam Final Macro du 14/05/2013

Correction Exam Final Macro du 14/05/2013 Correction Exam Final Macro du 14/05/2013 Sumudu Kankanamge : sumudu.kankanamge@univ-tlse1.fr Remarque Un mot sur la correction : comme il s agit d un devoir de Macroéconomie, je pense que c est important

Plus en détail

BÂTIR UNE STRATÉGIE DE RÉMUNÉRATION

BÂTIR UNE STRATÉGIE DE RÉMUNÉRATION Introduction L a question de la rémunération se situe, par nature, au fondement même des pratiques de gestion du personnel. Aussi peu développée soit-elle, toute gestion des ressources humaines s organise

Plus en détail

Économie Chapitre 6 La répartition des richesses. I) Les objectifs et les instruments de la redistribution

Économie Chapitre 6 La répartition des richesses. I) Les objectifs et les instruments de la redistribution Revenu du travail et du capital = Revenus bruts (répartition primaire du revenu) cf. Ch 5 Revenus bruts cotisations sociales impôts + prestations = Revenu disponible (répartition secondaire du revenu,

Plus en détail

Finances publiques, sorties de crise

Finances publiques, sorties de crise Finances publiques, sorties de crise Catherine Mathieu OFCE, Centre de recherche en économie de Sciences Po Henri Sterdyniak OFCE, Centre de recherche en économie de Sciences Po Université Paris Dauphine

Plus en détail

Le monde des finances publiques est soumis en ces temps de

Le monde des finances publiques est soumis en ces temps de IV / La soutenabilité des finances publiques Thomas Brand, Marcos Poplawski Ribeiro * Le monde des finances publiques est soumis en ces temps de crise à des injonctions paradoxales que l économiste est

Plus en détail

TABLE DES MATIERES PREFACE

TABLE DES MATIERES PREFACE TABLE DES MATIERES PREFACE, par Françoise Thys-Clément... 7 PREMIERE PARTIE : L impôt et la politique fiscale : approche empirique et théorique... 13 CHAPITRE 1 : L impôt en Belgique... 15 1.1 Les principes

Plus en détail

Comprendre le multiplicateur budgétaire à travers un exemple : le cas espagnol

Comprendre le multiplicateur budgétaire à travers un exemple : le cas espagnol Comprendre le multiplicateur budgétaire à travers un exemple : le cas espagnol Depuis maintenant quelques années, la Zone Euro s est lancée dans une longue cure d austérité afin de ne pas sombrer un peu

Plus en détail

Le globalisme économique du Royaume-Uni

Le globalisme économique du Royaume-Uni Le globalisme économique du Royaume-Uni Alexis GARATTI Artisan et partisan de longue date de la globalisation, le Royaume-Uni souffre plus intensément des effets de la crise. Malgré ces difficultés, les

Plus en détail

CHAPITRE 6. LES FONCTIONS MACROÉCONOMIQUES

CHAPITRE 6. LES FONCTIONS MACROÉCONOMIQUES CHAPITRE 6. LES FONCTIONS MACROÉCONOMIQUES PLAN ET RÉFÉRENCES Plan du chapitre I. Circuit et équilibre macro-économique II. La consommation et l épargne III. L investissement Références Généreux (2) Mankiw

Plus en détail

Pas d alternative à la solution Merkel Schäuble

Pas d alternative à la solution Merkel Schäuble Paris, le 24 mai 2012 Pas d alternative à la solution Merkel Schäuble La chancelière allemande et son ministre des finances ont clairement défini leur position et il est difficile d imaginer une alternative

Plus en détail

la quête du Graal? Michel Aglietta Université Paris Ouest et Cepii

la quête du Graal? Michel Aglietta Université Paris Ouest et Cepii Finances publiques et croissance : la quête du Graal? Michel Aglietta Université Paris Ouest et Cepii Piège de croissance et impuissance de la politique économique 2 Pourquoi la crise est-elle plus grave

Plus en détail

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 Mars 2015 1/12 D ANS une conjoncture internationale marquée par une reprise globale fragile, une divergence accrue de croissance

Plus en détail

I) L ouverture des économies à l international

I) L ouverture des économies à l international L autarcie s oppose au système du libreéchange. I) L ouverture des économies à l international A) La mesure des échanges de biens et services. La balance des transactions courantes. Cette balance retrace

Plus en détail

Quatrième Réunion du Conseil National du Crédit et de l Epargne 06 juillet 2010 Rabat

Quatrième Réunion du Conseil National du Crédit et de l Epargne 06 juillet 2010 Rabat Quatrième Réunion du Conseil National du Crédit et de l Epargne 06 juillet 2010 Rabat Allocution de Monsieur Abdellatif JOUAHRI Gouverneur de Bank Al-Maghrib Messieurs les Secrétaires Généraux, Messieurs

Plus en détail

Développement du marché financier

Développement du marché financier Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Développement du marché financier Juillet 1997 Document de travail n 21 Développement du marché financier Juillet 1997 Le développement

Plus en détail

Exposé 1: Les aspects théoriques des relations monétaires internationales

Exposé 1: Les aspects théoriques des relations monétaires internationales Guide à l attention de l enseignant Jour 5: Les relations monétaires internationales H. Michelsen Université d'hohenheim Cette journée d étude a pour but de raviver les connaissances de base sur les relations

Plus en détail

Chapitre 3 La formation du revenu national d équilibre et la théorie du multiplicateur d investissement

Chapitre 3 La formation du revenu national d équilibre et la théorie du multiplicateur d investissement Chapitre 3 La formation du revenu national d équilibre et la théorie du multiplicateur d investissement L économie étudiée est une économie d autarcie, elle n a pas d échanges avec l extérieur. C est une

Plus en détail

Monnaie, chômage et capitalisme

Monnaie, chômage et capitalisme Franck Van de Velde Monnaie, chômage et capitalisme Presses Universitaires du Septentrion internet : www.septentrion.com Sommaire Introduction Générale 7 1. Monnaie 7 2. Monnaie et capitalisme 10 3. Monnaie,

Plus en détail

1 L équilibre sur le marché des biens et services

1 L équilibre sur le marché des biens et services Modèle IS LM BP IMPORTANT : en aucun cas ce cours ne remplace le cours magistral de M. Gilles Dufrénot, notamment le cours sur les chapitres 4 et 5. Il est destiné à faciliter la comprehension du cours

Plus en détail

«Quelle fiscalité pour le capital à risque?»

«Quelle fiscalité pour le capital à risque?» Réception de Nouvel An «Quelle fiscalité pour le capital à risque?» Bruno Colmant Administrateur délégué d Euronext Belgique, Docteur en Economie Appliquée (ULB) Membre du Conseil Supérieur des Finances,

Plus en détail

Aux chapitres 14 et 15, nous avons vu

Aux chapitres 14 et 15, nous avons vu Chapitre 16 La monnaie et les marchés des biens et des services Sommaire Xxxxxxxx Les effets des variations monétaires sur le revenu national........ 519 Les effets sur la monnaie des variations sur le

Plus en détail

Territoires et Finances

Territoires et Finances Territoires et Finances Étude sur les finances des communes et des intercommunalités Bilan 2 14 et projections 215-217 214 : une forte baisse de l épargne brute et des investissements qui cristallisent

Plus en détail

ÉVOLUTION DES TAUX D INTÉRÊT ET COLLECTE DE L ÉPARGNE

ÉVOLUTION DES TAUX D INTÉRÊT ET COLLECTE DE L ÉPARGNE ÉVOLUTION DES TAUX D INTÉRÊT ET COLLECTE DE L ÉPARGNE Cette étude fait le point sur l incidence que les évolutions récentes de taux d intérêt, dont elle rappelle l ampleur, ont pu avoir ou auront sur la

Plus en détail

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Présenté par Daniel Denis Associé, SECOR 4 décembre 2009 Une croissance mondiale forte Au cours de la dernière décennie Évolution du PIB mondial Croissance

Plus en détail

L INFLUENCE DE LA SPHÈRE FINANCIÈRE SUR LA SPHÈRE RÉELLE : LES CANAUX DU CRÉDIT

L INFLUENCE DE LA SPHÈRE FINANCIÈRE SUR LA SPHÈRE RÉELLE : LES CANAUX DU CRÉDIT L INFLUENCE DE LA SPHÈRE FINANCIÈRE SUR LA SPHÈRE RÉELLE : LES CANAUX DU CRÉDIT Cet article traite du rôle des imperfections financières dans l explication des cycles conjoncturels. Les canaux de transmission

Plus en détail