Appel à Projets Collèges Connectés. Identification du projet. Coordonnées. Description générale du projet

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Appel à Projets Collèges Connectés. Identification du projet. Coordonnées. Description générale du projet"

Transcription

1 1 Appel à Projets Collèges Connectés Identification du projet Nom de l établissement : Collège Léonard de Vinci SAINT BRIEUC Nom du projet : Interactions dans le cadre du Collège Connecté Date de démarrage du projet : sept 2013 Coordonnées Nom de l établissement : Collège Léonard de Vinci Académie : Rennes Adresse : 2 rue Marcel Proust SAINT BRIEUC Site web : Tel : Chef d établissement : Guy JOSSELIN tel Responsable du projet : Jacques-Olivier MARTIN Fonction du responsable du projet au sein de l établissement : RUPN, CSSI, RESENTICE, Enseignant de Lettres Coordonnées : 2 rue Marcel PROUST SAINT BRIEUC tel Biographie du responsable du projet Certifié Hors Classe de Lettres Modernes depuis 1992, nommé au Collège Léonard de Vinci depuis 2006, formateur TICE académique depuis 2010, Référent aux Usages Pédagogiques du Numérique, a expérimenté les "Cartables numériques" projet du Conseil Général des Côtes d Armor en direction des établissements d éducation prioritaire entre 2002 et Description générale du projet Nom du projet : Interactions dans le cadre du Collège Connecté Objectif principal du projet : Accompagner l humain sur cette entrée de l école dans l ère du numérique. Description générale du projet : contexte, objet, objectifs, résultats attendus, bénéficiaires...

2 2 Le collège Léonard de Vinci de Saint Brieuc s est engagé avec conviction dans le dispositif Collège Connecté. Il a fait le choix d utiliser le système d exploitation libre LINUX sur l ensemble de son parc informatique afin de sensibiliser les élèves au monde du «libre». Ce choix a également été présenté à la collectivité qui pourra s en emparer pour le modéliser sur son territoire. L établissement dispose d une dotation en matériel conforme à ses attentes par un financement du CG22 en équipement collectif et également une prise en compte des nécessaires évolutions de l infrastructure et des espaces. Il bénéficie de financements importants en ressources numériques (chèques ressources numériques 9 000, dotation DGESCO ) qui répondent aux demandes pédagogiques. La dimension humaine hors formation est actuellement la moins soutenue dans notre projet Collège Connecté, nous proposons donc de retenir les objectifs centrés sur les enjeux psychosociaux et la communication. Objectifs retenus (voir carte heuristique, éléments en vert) : Accompagnement humain par les pairs en modulant la durée des séquences pédagogiques (cours de 50 mn) «co-animation». Accompagnement des personnels par des professionnels psychologues extérieurs à l éducation nationale «dégager les enjeux psychosociaux» Accompagnement des personnels enseignants dans le déploiement des nouveaux outils. «conseils et formations pour le déploiement des flottes Ipad (MDM Mobile Device Management)». Assurer une fluidité dans l apport des outils numériques, le collège lieu de formation et conseil pour les collègues du 1 er degré. Préparer les futurs lycéens au BYOD dans le cadre de la liaison avec les lycées «Espace Hotspot au collège» Favoriser les informations en direction des parents «formation et sensibilisation au numérique, mise à disposition de ressources sur le site du collège, tendre vers un open data, comptes parents sur l ENT» Orienter la WebRadio du collège en direction de la communauté éducative. Sensibiliser les élèves aux usages du numérique «Cantine numérique, HADOPI, Fédération des Œuvres Laïques», espace de parole autour du numérique animé par le Conseiller Principal d Education. Atelier sur l identité numérique. Assurer une liaison avec le centre social porteur de l accompagnement à la scolarité «accès à l ENT, formation aux outils de travail collaboratif» Faciliter les échanges de pratiques entre équipes Cocon et interconnecter ses établissements «équiper chaque collège numérique d un système de visioconférence». Développer la communication à l interne par l utilisation d outils numériques partagés (ouverture d espace de stockage DMZ, agenda, affichage numérique, espaces collaboratifs )

3 3

4 4 Pourquoi ce projet est-il important pour l établissement? Il nous apparaît que le suréquipement technologique n apporte pas forcément de changement dans les pratiques pédagogiques et peut s avérer inefficace si la dimension humaine n est pas prise en compte et ce, pour chaque corpus d acteurs du projet. Ainsi, par exemple : actuellement les porteurs du projet sont mobilisés fortement sur la gestion matérielle (déploiement, synchronisation...) et ne peuvent consacrer suffisamment de temps à l animation. les parents se questionnent, souhaitent s informer, voire se former au numérique. Certains sont mêmes inquiets. les enseignants doivent se fédérer autour d un projet qui les mènera à modifier leurs pratiques et doivent être accompagnés dans cette mutation les élèves sont aussi à accompagner dans ce parcours au même titre que les acteurs locaux (Le Cercle, les écoles primaires du bassin.). Recentrer sur l humain notre projet, c est permettre de lui assurer une pérennité, d encourager l adhésion de tous. Quelles sont les principales innovations portées par ce projet? Création d un espace de parole et d écoute pour l ensemble des personnels. Mise en commun des ressources et des pratiques par une gestion différente du temps scolaire. Facilitation de l ouverture vers l extérieur (parents, partenaires, écoles du secteur, lycée de secteur) grâce à de nouveaux outils de communication. Sensibiliser les élèves et leurs parents aux usages du numérique. Ne pas créer d exclusion pédagogique numérique en créant un accès internet au gymnase distant de 100 mètres du collège. En quoi ce projet est-il différent des autres projets développés au sein de l établissement? L idée n est pas d adapter le projet d établissement aux outils numériques mais au contraire de mobiliser ces derniers sur nos objectifs difficilement atteignables. Il est important de traiter les difficultés rencontrées dans la mise en place du projet Collège Connecté depuis la rentrée 2013 et non prises en compte par l institution actuellement.

5 5 Description détaillée du projet Quel est le contexte du projet et à quelle problématique répond-il? Après avoir centré le projet "Collège Connecté" sur le matériel et les ressources numériques, il nous apparaît nécessaire de traiter les problématiques humaines (enjeux psychosociaux, communication). Quelle est l ampleur du projet et quels sont les publics et bénéficiaires concernés? Combattre la fracture provoquée par les utilisateurs du numérique et non utilisateurs actuels. Les éclairages médias dans le cadre du projet Collège Connecté, les pressions indirectes liées aux attentes de l institution et de la communauté éducative accentuent cette fracture. L objectif est de n écarter ni les enseignants ni les parents ni les élèves qui craignent les usages du numérique. S il s agit d un projet en cours de réalisation préciser la date de démarrage, les principales étapes, les premiers résultats, les extensions souhaitées Depuis la rentrée scolaire 2013, différentes réunions ont permis d amorcer les échanges sur les questions psychosociales liées à l entrée du numérique au collège : réunion d information en direction de l ensemble des parents, présentation du suivi par le GIS- MARSOUIN, questionnaires parents sur les usages familiaux du numérique, création des comptes parents pour un accès à l ENT, collectage des adresses électroniques des parents d élèves en vue d une communication par courriel (82% des adresses électroniques collectées), réunion de présentation du projet Collège Connecté et des outils en direction des élus, des enseignants des écoles du secteur de recrutement et des partenaires du Programme de Réussite Educative. Comment le projet s articule-t-il avec le projet de l établissement? Les objectifs sont indépendants des outils, nous avons fait le choix de ne pas réécrire le Projet d Etablissement en fonction des apports du numérique mais de retenir les objectifs difficilement atteignables et de tenter de trouver une réponse en mobilisant ces outils numériques. Au-delà des champs disciplinaires certains objectifs importants du Projet d'etablissement ne sont réalisables que par une prise en charge transversale. Voir annexe 1 : Objectifs du Projet d Etablissement retenus pour le projet COCON.

6 6 Quelles sont les caractéristiques du projet en termes de : 1. pédagogie, ouvrir les portes des classes, modifier les pratiques, échanger et analyser ces dernières, repenser la place de l enseignant dans la classe au travers de l usage du numérique (cours inversés, travaux de groupes collaboratifs, pédagogie par projets ), favoriser l interdisciplinarité et la transdisciplinarité. Ces deux derniers points impliquent entre autre une réflexion autour de l évaluation qui pourra se nourrir du cadre du Socle. 2. organisation des enseignements et des autres activités, co-animation, cours de 50 mn, plus largement repenser le temps scolaire. Recrutement d un EAP profil TIC pour accompagner les enseignants. 3. organisation des lieux, Déjà réalisé : Modification du réseau filaire dans toutes les salles de classe pour connecter une borne Airport et permettre un accès au réseau pour les flottes de tablettes. Installation d un poste fixe dans chaque espace pédagogique Installation d un vidéo projecteur dans chaque espace pédagogique A réaliser : Travaux en îlots, penser à une classe modulable suivant l activité Installer des espaces à moyens partagés 4. évaluation des élèves. Evaluation par compétences : outil Sacoche utilisé Quels rôles et implications dans le projet pour : 1. les enseignants, sont évidemment les maîtres d'œuvre du projet (animation pédagogique dans et en dehors du collège) 2. les personnels de l établissement : participent aux échanges dans le cas des conférences, des émissions de WebRadio 3. les élèves : acteurs privilégiés, éducation à l'autonomie et à la responsabilisation dans le cadre des émissions WebRadio, participation et animation du Hotspot. 4. les parents : deviennent des partenaires impliqués (Comptes parents, réunions CoCon, conférences sur les effets psychosociaux liés au numérique, ressources disponibles sur le site du collège, échanges par courriels,...) 5. la communauté éducative étendue (associations, collectivités) : animation d'activités dans et hors le collège, conférences et visioconférences, réunions d'informations, collège centre de ressources, etc.

7 7 Volet numérique du projet : 1. quelle est la place du numérique dans le projet? Le numérique devient objet d étude. Mais il est aussi synonyme d innovation tant du point de vue des pratiques pédagogiques, que dans les interactions des membres de la communauté éducative. Le numérique est exploité pour ces capacités de communication. 2. quels sont les bénéficiaires? Tous les acteurs. 3. quels sont les usages attendus? Faciliter la communication, décomplexer les pratiques, réfléchir et analyser ces dernières, accompagner et former. 4. comment sont assurés. le déploiement Le déploiement de Linux a été assuré à l interne avec l appui d un technicien du dispositif d assistance de l académie de Rennes, de nombreux problèmes ont été résolus grâce au soutien de la communauté Linux. Le déploiement des tablettes est plus problématique car le modèle économique n est pas adapté au monde de l éducation, l achat des applis se fait par le programme VPP (Volume Purchase Program) un régisseur d avance est désigné, il dispose d une carte bancaire alimenté pour ces achats à partir d un compte créé. Les difficultés sont importantes pour réaliser les synchronisations des tablettes. Le temps manque pour être réactif, les compétences à développer sont nouvelles.. la formation, 2 formateurs RésENTIce (Réseau de formateurs TICE pédagogiques académique) dans l'établissement, réseau RésENTice mis à disposition, EAP, stagiaires Usetic, CRDP, intervenants extérieurs (psychologues, conférenciers, entreprises privées). Le projet implique-t-il / est-il soutenu par d autres partenaires? (si oui, les lister et expliquer leurs rôles). Centre Social du quartier de la Croix Saint Lambert. Dans le cadre de la Politique de Réussite Educative, apporter du contenu dans les missions éducatives du Centre Social en accompagnant les volontaires qui encadrent les collégiens. Pour information des formations ont déjà eu lieu pour maîtriser la plateforme Moodle et des identifiants créés pour accéder à l ENT de l établissement. Les bénévoles sont ainsi en mesure de connaître les attentes des enseignants et disposent de ressources pour guider les collégiens bénéficiaires de l accompagnement à la scolarité. Association d éducation populaire Le Cercle. Cette association nous accompagne sur l animation d ateliers dans le cadre du PRE : club journal : et club vidéo :

8 / Nous organisons également un stage de pré-rentrée d une semaine pour les CM2 et 6 ème fin août. Des activités scolaires en matinée et activités ludiques en après-midi sont proposées à des jeunes sans ouverture culturelle l été. L encadrement est mixte, personnel éducation nationale et animateur du Cercle. Quels sont les mécanismes d évaluation du projet prévus et à quelles échéances? Voir Annexe 2 «Technographie du Collège Connecté Léonard de Vinci Saint Brieuc»

9 9 Collège Léonard de Vinci Saint-Brieuc Académie de Rennes La mise en œuvre du projet ACCOMPAGNEMENT AU CHANGEMENT Personnels Elèves Parents Priorité Objectifs du Projet d Etablissement Actions Descriptif Evaluation Planning Public Fonds sollicité Annexe 1 Accompagnement des personnels par des professionnels psychologues extérieurs à l éducation nationale «dégager les enjeux psycho-sociaux». Séances d'analyse de pratiques de deux heures Séances de type "groupe - échange" 20 séances de 2h 4 séances de 3 h Adhésion volontaire aux séances 13/14 et 14/15 13/14 et 14/15 Personnels enseignants, Vie Scolaire Annexe Annexe 3 2 Sensibiliser les élèves aux usages du numérique. Conférences, cantine numérique, HADOPI, Fédération des Œuvres Laïques 8 conférences et ateliers Climat numérique dans et autour du collège A partir du T2 13/14 Elèves Sensibiliser les parents aux usages du numérique. Conférences. Actions «tabou» avec les 4 conférences Taux de présence partenaires du quartier Parents d élèves Accompagnement des personnels enseignants dans le déploiement des nouveaux outils (MDM). Assurer des conseils et formations pour les enseignants responsables du déploiement des Ipad 10 journées d intervention Synchronisations régulières Le plus rapidement possible Enseignants Assurer une fluidité dans l apport des outils numériques entre les différents cycles. Utiliser le collège comme lieu de formation et conseils pour les collègues du 1er degré Prêt de matériel (14 Ipads + 2 Airport + 2 Apple TV 2 TBI Mobiles 2 BP) Nombre de projets communs Enseignants 1er degré FAVORISER LA MAITRISE DE L OUTIL AUPRES DE L ENSEMBLE DU PERSONNEL Priorité Action Evaluation Descriptif Fonds sollicités 6 Equité dans les équipements pour les personnels en les dotant en matériel (tablette tactile), actuellement seulement 20 enseignants sur les 44 sont équipés en matériel. Fréquence d exploitation des outils avec les élèves 22 équipements de tablettes tactiles

10 10 Votre demande auprès du Fonds Les demandes sont classées par ordre de priorité 4 Déploiements des Ipads MDM Synchronisation et formations 10 journées d intervention Dégager les enjeux psychologiques (annexe 3) Liaison 1 er degré/collège Matériel numérique en prêt dans les écoles en relation avec les projets communs 20 séances de 2 h 20* ( ) séances de 3h 4* ( ) Ipads + 2 Airport + 2 Apple TV TBI mobiles VP Sensibiliser les élèves aux usages du numérique 4 conférences Sensibiliser les parents aux usages du numérique 4 conférences Equité dans les équipements pour les personnels 22 équipements de tablettes tactiles

11 11 Annexe 1 - Objectifs du Projet d Etablissement retenus pour le projet COCON 1 : évalué à l issue de la première année 1-2 : évalué à l issue de la deuxième année : évalué à l issue de la troisième année Objectifs traités en relation avec le Socle commun de connaissances et de compétences Actions Compétences du socle Objectifs Phasage Education à l orientation Compétence 7 : l autonomie et l initiative Découvrir les métiers et les formations Constructions des savoirs (repères culturels variés) Éducation aux usages et risques d Internet Compétence 5 : la culture humaniste Compétence 4 : la maîtrise des techniques usuelles de l information et de la communication Culture humaniste Avoir des repères : géographiques, littéraires, Histoire des Arts Éducation aux postures physiques et ergonomie dans l utilisation des outils numériques Compétence 7 : l autonomie et l initiative Avoir une bonne maîtrise de son corps 1-2 Projets collaboratifs entre élèves Compétence 7 : l autonomie et l initiative Savoir travailler en équipe S impliquer dans un projet collectif Éducation à l information Compétence 4 : la maîtrise des techniques usuelles de l information et de la communication 1 Responsabiliser les jeunes Compétence 7 : l autonomie et l initiative Compétence 6 : les compétences sociales et civiques Savoir prendre des initiatives et des décisions Connaître et respecter les règles de la vie collective Comprendre l importance du respect mutuel et accepter toutes les différences 1-2 Handicap (Physique, Dyslexie, Dysorthographie, Dyscalculie, etc.) 1-2 Décrochage scolaire Compétence 7 : l autonomie et l initiative Travailler un projet adapté 1-2 Accession pour les élèves issus de CSP défavorisées à une orientation choisie Compétence 7 : l autonomie et l initiative Découvrir les métiers et formations Sensibiliser à un projet adapté et motivant 1-2-3

12 12 Aide aux devoirs 1 Maîtrise des 7 compétences Validation du socle Remédiations disciplinaires 1 Projets collaboratifs entre personnels au collège 1 Liens entre le collège et les partenaires (parents, associations locales, autres ) 1 Mise en place de l appel numérique pour la vie scolaire (Educ-Horus) 1 Collège centre de ressources et de formation Cours de 50 mn pour une exploitation collective des bi-animations, remédiation, concertation 1-2 PRE 1 Accompagnement scolaire sur les villes de Saint-Brieuc et Plédran 1 Partenariats avec Association d Education Populaire et Centres culturels de Saint-Brieuc et Trégueux 1 Partenariat Conservatoire Départemental d Art Dramatique 1

13 13 Annexe 2 - TECHNOGRAPHIE DU COLLÈGE CONNECTÉ LÉONARD DE VINCI SAINT-BRIEUC Contexte Sélectionné «Collège numérique» en juin dernier, L'établissement Léonard de Vinci a connu une «accélération» numérique tant au niveau de l'équipement, qu'au niveau de l'accompagnement pédagogique. Concrètement, l'équipe pédagogique a été renforcée par un Emploi d'avenir Professeur (EAP), le collège a développé son parc informatique (tablettes, ordinateurs..), bénéficie du réseau THD, et a accueilli des membres du gouvernement lors de la rentrée scolaire. Par ailleurs, le rectorat, dans la déclinaison régionale de la stratégie numérique du gouvernement, souhaite bénéficier des apports de la recherche sur les usages du numérique au sein des établissements scolaires comme le font, depuis plus de 10 ans, les collectivités territoriales (Conseil Régional, Conseils Généraux, Métropoles...) avec le GIS En parallèle du programme national COCON (Collèges connectés), nous allons donc développer un projet de recherche-action : «Technographie de Collège Connecté» (TCC). Il s'agit de favoriser l'apprivoisement de la dynamique numérique par le plus grand nombre possible d'acteurs de la communauté éducative élèves et enseignants mais aussi parents, animateurs, éducateurs, intervenants extérieurs à l'éducation nationale. L'équipe de recherche est rattachée au laboratoire du CREAD (Centre de Recherche sur l Éducation, les Apprentissages et la Didactique) des universités de Rennes 2 et de Bretagne Occidentale. L'objectif général des recherches menées au sein du CREAD est de comprendre et d'expliquer les pratiques de formation et d'apprentissage et les contextes dans lesquels s'inscrivent leurs différents acteurs, en lien avec les théories en sciences de l'homme et de la société, notamment sciences de l'éducation, anthropologie, sociologie, psychologie, et didactique. Cette équipe a, par ailleurs, intégrée le Groupement d''intérêt Scientifique (Môle Armoricain de Recherche sur la Société de l'information et les Usages d'internet). Elle travaille actuellement sur le projet financé par L'agence Nationale de la Recherche, INEDUC, cette recherche a pour objet : D'identifier les inégalités éducatives liées aux contextes et espaces de vie des jeunes âgés de 11 à 15 ans. L'éducation est ici pensée dans une acception large. Il s'agit de l'ensemble des interventions humaines volontairement éducatives, que ce soit dans la famille, à l école ou dans les autres structures éducatives. D'identifier les influences involontaires de l environnement humain et physique dans lequel vivent les adolescents. D'analyser différents contextes qui influencent les parcours éducatifs des jeunes : Institution scolaire, Loisirs dans le cadre du temps libre, Environnement numérique. L'un des axes de la recherche INEDUC est l'étude de la dimension spatiale de ces contextes : Identification, distribution, distance des ressources (équipements, dispositifs, transports ). Etude des caractéristiques des familles, des milieux sociaux locaux et des politiques éducatives mises en œuvre. L'hypothèse générale est que ces différentes caractéristiques induisent des différences dans les parcours sociaux des adolescents qui peuvent se traduire en inégalités. Au sein du projet «Technographie de Collège Connecté», nous capitaliserons l'expérience INEDUC et prolongerons les questionnements autour des inégalités éducatives, des territoires et du numérique.

14 14 Les objectifs du projet «Technographie de Collège Connecté» Forts de ces éléments de contexte, le projet TCC a pour objet : A partir d'une dynamique numérique, d'identifier les principales évolutions d'un écosystème (échelle du collège, quartier, ville). En intégrant le collège dans son bassin de vie, il s'agira alors d'identifier : les spécificités de cet écosystème (démarche de «qualification» du site) les relations partenariales tissées entre les différents acteurs de l'éducation, les inégalités entre les familles, les dynamiques internes et externes au collège les invariants transposables de la démarche «collège connecté». D'enrichir et consolider la compréhension de la façon dont le développement du numérique s'inscrit durablement dans les pratiques: d'apprentissage, de socialisation, d'éducation, d'enseignement, de management, de prospective. Le spectre de l'analyse s'étendra, ainsi, des pratiques adolescentes aux politiques publiques, en passant par la communauté éducative. D'acculturer plusieurs communautés aux démarches de recherche en immersion (aller au plus près de ce qu'il se passe) et à la logique de recherche-action : Sur un territoire. Dans une équipe éducative. Chez les hauts fonctionnaires (Ex : SG MAP). Ce dernier objet semble important dans le contexte de la co-construction du projet. Il s'agit pour chacun, chercheurs, praticiens, d'être en mesure d'adopter une analyse réflexive sur ses domaines de compétences. L'arrivée du numérique peut bousculer, déstabiliser certaines pratiques. Il s'agit ici d'un temps nécessaire, afin de décaler son regard pour analyser les évolutions de pratiques de chacun dans les domaines de compétences respectifs. Méthodologie proposée La recherche-action Kurt Lewin en 1947 la définit ainsi : «La recherche-action est une démarche de recherche fondamentale dans les sciences de l'homme, qui naît de la rencontre entre une volonté de changement et une intention de recherche. Elle poursuit un objectif dual qui consiste à réussir un projet de changement délibéré et, ce faisant, faire avancer les connaissances fondamentales dans les sciences de l'homme. Elle s'appuie sur un travail conjoint entre toutes les personnes concernées. Elle se développe au sein d'un cadre éthique négocié et accepté par tous.». (K. Lewin, 1947, Frontiers in Group Dynamics)

15 15 Cette démarche permet ainsi de concilier les objectifs de la communauté éducative et ceux des chercheurs en permettant l'analyse par les acteurs des changements. Elle implique une co-construction du projet par des expérimentations. Elle permet en outre de s'appuyer sur la créativité des acteurs, leur expérience professionnelle et du terrain, sur l'autonomie que donne la distanciation et la capacité à apprendre des chercheurs. Cette démarche permet par ailleurs d'envisager des propositions ciblées auprès des politiques éducatives locales, PRE, SEGPA... Enquête quantitative Il s'agit dans un premier temps, de faire passer les questionnaires utilisés dans le cadre d'ineduc aux élèves de 3ème ainsi qu'à leur parent. Cela devrait nous permettre de faire un état des lieux des pratiques et usages du numérique au sein de l'écosystème. Le terme «usage» est ici utilisé au sens défini par : «un ensemble de pratiques socialisées». Les usages fondent de nouvelles normes autour desquelles se créent les sociabilités. L adjectif «socialisées» renvoie à des questions de constructions collectives et à l étude des processus d adoption des normes culturelles, ce qui nous conduit à replacer les usages des TIC dans les contextes socio-historiques et à privilégier la notion de dispositif sociotechnique. Le terme «pratique» pose des questions dialectiques entre individualisation et socialisation où la pratique est «située» dans les espaces spécifiques. La passation des questionnaires se déroulera très prochainement, en présence de l'équipe et des enseignants du collège. L'analyse de ces questionnaires servira de socle à l'enquête qualitative que nous allons mener. Enquête qualitative Celle-ci s'inscrit dans un temps plus long que la passation de questionnaire et devra nous permettre de : Cerner les contextes de vie des adolescents et leurs pratiques numériques. Cerner les usages du numérique de la communauté enseignante. Afin de répondre à ces objectifs, plusieurs méthodologies sont possibles : Des entretiens individuels ou collectifs menés avec les acteurs du collège et du bassin de vie afin d'observer le discours et l'analyse qu'en font ceux qui vivent le quotidien du Collège Connecté. Ces entretiens se feront sous couvert d'anonymat. L'immersion, qui consiste à vivre de l'intérieur le quotidien du collège et de l'écosystème. Cette méthodologie permet d'observer les pratiques adolescentes et enseignantes dans leur quotidien au delà des discours. Ateliers «technographiques» : Groupe de parole «enseignants», Focus-group (entretiens collectifs autour d'un thème) d'élèves, de la communauté éducative. Parmi les projets des enseignants, co-animation d'ateliers : Quelques activités possibles : Formations informatique et culture numérique à destination des élèves mais aussi de la communauté éducative. «Minecraft-edu» : Utiliser un jeu populaire chez les collégiens comme support de travail en Histoire, géographie, anglais... Partage/ Jumelage en vision-conférence...

16 16 L'équipe de Recherche L'équipe pédagogique du collège. Pascal Plantard : responsable de la globalité du projet. Mickaël Le Mentec : Articulation INEDUC/ Collèges connectés. Gwénaëlle André : Suivi de l'équipe étudiante et suivi du travail de terrain. William Aumand (Licence Professionnelle USETIC) et Myriam Hyron (Master 2 Technologies de l'education et de la Formation(TEF)) : en immersion. Sabine Kergoet (Master 2 TEF) et Maud Dare (Master 2 TEF) : Articulation entre le 1er et le second degré. Didier Perret (Master 2 TEF) : RESENTICE Amélie Josse (Master 2 TEF) : Analyse conceptuelle de l'évolution des métiers.

17 17 Annexe 3 - Dégager les enjeux psycho-sociaux suscités par la généralisation de l'usage du numérique au sein d'un "Collège Connecté". A- Afin d'évaluer ces enjeux nous proposons de réunir l'ensemble des enseignants concernés, volontaires, dans le dispositif suivant : - une séance de 3 heures dans un groupe de type "groupe - échange" (l'ensemble des participants est sollicité de façon interactive), animé par un tiers garant du cadre et des procédés de dynamique de groupes (tour de table, jeux de rôles, "scénario catastrophe", etc.) - le fil conducteur de la réflexion peut s'inscrire dans les trois phases suivantes : les représentations actuelles, réalistes, empiriques, imaginaires,..., autour de notre objet les points de cristallisation des uns et des autres, favorables ou défavorables les marges de mouvement et de changement possibles dans ces représentations - selon quelles conditions - pour mobiliser l'adhésion autour du projet - à l'issue de cette séance, une synthèse écrite sera proposée (celles des participants et celle de l'animateur). - le principe d'une seconde séance ultérieure pourrait être retenu, le cas échéant (plus réduite dans la durée) si l'ensemble du groupe le jugeait nécessaire pour parachever la réflexion amorcée. B- Pour un groupe de professionnels / participants engagés dans le projet CoCon, une alternative aux séances ponctuelles de "groupe-échange" pourrait aussi être envisagée : des séances d'analyse de pratiques de deux heures (pour un groupe de 20 personnes par exemple), portant sur l'expérience réelle, échelonnées sur un rythme régulier de type mensuel tout au long de l'année. L animation peut être assurée par un Psychologue, animateur de groupes N SIRET : Tarifs des interventions : 60 de l'heure, pas de frais de déplacements si les séances se font à Saint-Brieuc.

18 18 Annexe 4 - Accompagner les enseignants mettant en place des activités mobilisant le numérique par les pairs aguerris. Les séquences pédagogiques passent à 50 minutes au lieu de 55 minutes, les 5 minutes dégagées sont annualisées et financent les actions suivantes : Co-animation pour les enseignants qui débutent, l intérêt est de permettre de libérer les enseignants qui se mettent en danger pédagogique dès qu un nouvel outil est mobilisé, les modalités techniques sont alors prises en charge par le second enseignant. L enseignant animateur se consacre essentiellement au contenu pédagogique. L aspect technique et l exploitation numérique sont travaillés en amont par l équipe des deux enseignants. On peut attendre des retours sur la connaissance de l activité de l autre ce qui facilite le travail pluridisciplinaire indispensable pour le travail d équipe. L idée est d accompagner les premiers pas, très vite l enseignant est en confiance et se sent capable d animer seul son cours. L expérimentation sur l année scolaire a montré l efficacité de cette organisation. Des groupes d élèves qui nécessitent des remédiations peuvent bénéficier de séquences supplémentaires à effectifs allégés. Permettre à certains enseignements disciplinaires de proposer des séquences disciplinaires supplémentaires en fonction de projet spécifique. Un temps de concertation est proposé aux enseignants pour échanger sur les aspects positifs ou négatifs de leur pratique pédagogique. L Obligation Règlementaire de Service pour un enseignant certifié à temps complet est de 18 heures ce qui apporte 90 minutes par semaine. Sur l année (36 semaines) la ventilation de ce temps annualisé est de 60 séquences de 50 minutes. Un exemple de répartition de ce temps : Participation à 8 réunions de concertation 60 séquences Participation à 16 co-animation 36 séquences de remédiation proposées aux élèves en difficulté

19 19 Annexe 5 - Un Hotspot au Collège Connecté Léonard de Vinci Un Hotspot c est quoi? un point d'accès (AP) à Internet sans fil (Wi-Fi) définition Wikipédia Un Hotspot au collège? Destiné aux ou acteurs du collège Pour accéder à des recherches sur le Web en individuel ou en groupe, accéder à sa messagerie Pour des animations, des débats Les objectifs Lutter contre l usage «sauvage» des téléphones mobiles en cours Aider les élèves à acquérir une autonomie au niveau : o De la gestion du temps passé devant les écrans o D un usage responsable d internet o Du travail personnel Aider les élèves à mener une réflexion à long terme sur les réseaux sociaux Travailler sur les compétences 7 du socle commun de compétences et de connaissances Diversifier les lieux de travail à l aide du numérique Valider les compétences du B2i pour les élèves Les pièges à éviter Un accès totalement libre à internet pour les élèves Un espace livré aux élèves pour les jeux Un espace sans règle Mise en place Projet à présenter au Conseil d Administration pour validation Créer une charte d utilisation avec les élèves et les parents Mettre en place une gestion du temps passé dans l espace Mettre en place une authentification et un filtrage Présence indispensable d un animateur adulte Amener les élèves à s approprier ce lieu en les impliquant dans sa gestion, en les responsabilisant. Réfléchir aux outils mis à disposition : au collège l interdiction demeure concernant l usage des Smartphones personnels.

APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE

APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE I. Public cible de l appel à projets Un appel à projets est

Plus en détail

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Vers un nouveau lycée 2010 Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Fiche : L utilisation des TIC : partage des informations sur l ENT de l établissement

Plus en détail

CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE

CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE INTRODUCTION Les CPE d aujourd hui s interrogent légitimement sur le rôle, sur leur positionnement dans l établissement et sur les relations dans lesquelles

Plus en détail

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Le tableau ci-après décline : - dans la colonne «Tronc commun», le profil de base, à travers la finalité du poste, les missions,

Plus en détail

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Les 3 objectifs de la formation 1 - La construction des compétences et des capacités qui relèvent du : cœur de métier ; cadre

Plus en détail

Cahier des charges du stage d observation et de pratique accompagnée pour les étudiants inscrits en 1 ère année de Master MEEF 2 nd degré

Cahier des charges du stage d observation et de pratique accompagnée pour les étudiants inscrits en 1 ère année de Master MEEF 2 nd degré Cahier des charges du stage d observation et de pratique accompagnée pour les étudiants inscrits en 1 ère année de Master MEEF 2 nd degré à destination des chefs d établissements, des formateurs, des professeurs

Plus en détail

Appel à projets. Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire. Développer la connaissance

Appel à projets. Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire. Développer la connaissance Appel à projets 2011 Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire En partenariat avec le ministère de l Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative Avec

Plus en détail

VERSAILLES, ACADEMIE NUMERIQUE: DOSSIER DE PRESSE 19 JANVIER 2012 EXPERIMENTATION, INNOVATIONS, PROJETS

VERSAILLES, ACADEMIE NUMERIQUE: DOSSIER DE PRESSE 19 JANVIER 2012 EXPERIMENTATION, INNOVATIONS, PROJETS DOSSIER DE PRESSE 19 JANVIER 2012 VERSAILLES, ACADEMIE NUMERIQUE: EXPERIMENTATION, INNOVATIONS, PROJETS Rectorat de Versailles 3, boulevard de Lesseps 78017 Versailles cedex Première académie de France,

Plus en détail

Karen BENOIST. Coach scolaire et parental CATALOGUE DES FORMATIONS ET DES ATELIERS 2014/2015. Côte d Or

Karen BENOIST. Coach scolaire et parental CATALOGUE DES FORMATIONS ET DES ATELIERS 2014/2015. Côte d Or Karen BENOIST Coach scolaire et parental CATALOGUE DES FORMATIONS ET DES ATELIERS 2014/2015 Côte d Or NOTRE OFFRE DE FORMATION ET D ATELIERS INVITATION AU CONTACT Les formations s adressent aux professionnels

Plus en détail

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2 Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré ESPE Lille Nord de France Année 2014-2015 Cette note de cadrage a pour but d aider les collègues

Plus en détail

Module des Technologies de l'information et de la Communication en Education

Module des Technologies de l'information et de la Communication en Education CENTRES REGIONAUX DES METIERS DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION Module des Technologies de l'information et de la Communication en Education Unité Centrale de la Formation des Cadres Juillet 2012 Introduction

Plus en détail

Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013

Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013 Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013 Principes généraux L académie de Caen accueille cette année 142 professeurs et CPE stagiaires dont

Plus en détail

Collège Jean-Jacques Rousseau Argenteuil. Projet numérique. Leçon du jour: Le t.n.i.

Collège Jean-Jacques Rousseau Argenteuil. Projet numérique. Leçon du jour: Le t.n.i. Collège Jean-Jacques Rousseau Argenteuil Projet numérique Leçon du jour: Le t.n.i. Année scolaire 2013-2014 Le collège Jean-Jacques Rousseau en quelques chiffres Le collège est classé en éducation prioritaire

Plus en détail

Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e

Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e Extrait du Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e déposé auprès de la Mission Numérique pour l'enseignement Supérieur par l Institut Catholique de Paris (ICP) - Mars 2011 Au cours du semestre,

Plus en détail

PRESENTATION DES ORIENTATIONS DU PROJET PEDAGOGIQUE

PRESENTATION DES ORIENTATIONS DU PROJET PEDAGOGIQUE PRESENTATION DES ORIENTATIONS DU PROJET PEDAGOGIQUE LA FORMATION DES EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS A L I.F.R.A.S.S. La formation des Educateurs de Jeunes Enfants est réalisée conformément à l arrêté du

Plus en détail

Projet. Equipement numérique

Projet. Equipement numérique Projet Equipement numérique Service Mécénat Région Ile de France 7 mars 2013 Notre mission NOTRE MISSION Apprentis d Auteuil est une fondation reconnue d utilité publique qui éduque et forme plus de 13

Plus en détail

Mener des entretiens professionnels

Mener des entretiens professionnels Formations Mener des entretiens professionnels Durée :... 2,5 jours - 18 heures Personnel concerné :... tout responsable hiérarchique ayant à mener des entretiens d évaluation Méthode pédagogique :...

Plus en détail

Bachelier - AESI en sciences

Bachelier - AESI en sciences Haute Ecole Léonard de Vinci Programme du Bachelier - AESI en sciences Année académique 2015-2016 Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement...

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE ACTIVITES SPORTIVES. Développement social et médiation par le sport

LICENCE PROFESSIONNELLE ACTIVITES SPORTIVES. Développement social et médiation par le sport UNIVERSITE ORLEANS 2012 2013 LICENCE PROFESSIONNELLE ACTIVITES SPORTIVES Développement social et médiation par le sport Lieu de la formation : 2 allée du Château BP 6237 45062 ORLEANS CEDEX 2 Tél : 02

Plus en détail

POSTE A RESPONSABILITES PARTICULIERES EN ETABLISSEMENT ECLAIR. Anglais

POSTE A RESPONSABILITES PARTICULIERES EN ETABLISSEMENT ECLAIR. Anglais Anglais Collège AMPERE OYONNAX ACADEMIE DE LYON Professeur principal de 6 ème, 5 ème ou 4 ème Utilisation du laboratoire de langues Ouverture culturelle dans le domaine des langues Capacité à travailler

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION

PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION L'association à pour objectifs Aider les parents d'élèves dans la recherche d'organismes de séjours de vacances à l'étranger Aider les jeunes à voyager en proposant des

Plus en détail

STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES.

STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES. STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES. I. Stages de M1. A. Calendrier et description. Le stage se décompose en deux parties,

Plus en détail

L ambition numérique de l ESPE de Bretagne

L ambition numérique de l ESPE de Bretagne + L ambition numérique de l ESPE de Bretagne Séminaire Montpellier 2 et 3 juillet 2013 + Le cadre général 2 Cadre de la refondation de l école, du Numérique à l école, du numérique à l Université, Apporter

Plus en détail

Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon

Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon Le nouveau a été mis en place en septembre 2012 pour remplacer les BTS : AGTL (Animation et gestion du tourisme local) et VPT

Plus en détail

Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» Sommaire : 1. Affectation

Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» Sommaire : 1. Affectation Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» 2015 2016 Sommaire : 1. Affectation 2. Principes généraux de la formation L alternance intégrative Formation disciplinaire

Plus en détail

Politique académique de lutte contre le décrochage scolaire

Politique académique de lutte contre le décrochage scolaire Politique académique de lutte contre le décrochage scolaire Séminaire bi-bassins Antony - Vanves vendredi 28 novembre 2014 Comment s organise la lutte contre le décrochage scolaire dans l académie de Versailles?

Plus en détail

Découverte professionnelle européenne à travers des stages en entreprise au Portugal

Découverte professionnelle européenne à travers des stages en entreprise au Portugal Découverte professionnelle européenne à travers des stages en entreprise au Portugal Académie : Poitiers Nom et adresse complète de l'école ou l'établissement :Clg Georges Clémenceau, rue des voûtes 79140

Plus en détail

Projet numérique départemental 2012-2013

Projet numérique départemental 2012-2013 Projet numérique départemental 2012-2013 Rappels sur le projet numérique départemental Le projet numérique académique est articulé avec les ambitions du projet académique dont il reprend les objectifs.

Plus en détail

AgriTic : une formation au Web 2.0 pour les agriculteurs de La Réunion

AgriTic : une formation au Web 2.0 pour les agriculteurs de La Réunion La fiche descriptive d un processus d innovation AgriTic : une formation au Web 2.0 pour les agriculteurs de La Réunion Le projet L origine et description de votre projet Les mots clés de votre action

Plus en détail

VADEMECUM DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES A MI-TEMPS EN MASTER 2 et ADMIS AU CRPE 2015-2016

VADEMECUM DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES A MI-TEMPS EN MASTER 2 et ADMIS AU CRPE 2015-2016 VADEMECUM DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES A MI-TEMPS EN MASTER 2 et ADMIS AU CRPE 2015-2016 Documents de référence : - Arrêté du 1 er juillet 2013 relatif au référentiel de compétences professionnelles

Plus en détail

Éducation nationale ÉDUCATION NATIONALE 1/8

Éducation nationale ÉDUCATION NATIONALE 1/8 Éducation nationale ÉDUCATION NATIONALE 1/8 ACTION DE LUTTE CONTRE LA DÉSCOLARISATION ET L EXCLUSION Objectifs de l action Accompagner les dispositifs de prévention de la déscolarisation. Mettre en place

Plus en détail

Donnez-leur la chance de découvrir le monde de votre entreprise! Un Stage et après! c est : 800 stages trouvés en 2013. 115 entreprises partenaires

Donnez-leur la chance de découvrir le monde de votre entreprise! Un Stage et après! c est : 800 stages trouvés en 2013. 115 entreprises partenaires Donnez-leur la chance de découvrir le monde de votre entreprise! Née en 2010, l association Un Stage et après! a pour but de permettre à tous les collégiens, sans distinction d aptitude d accéder à la

Plus en détail

Le directeur et ses missions Référentiels de compétences

Le directeur et ses missions Référentiels de compétences Le directeur et ses missions Référentiels de compétences Le directeur d école doit être en mesure d assurer des missions de trois ordres : missions pédagogiques, missions administratives, missions sociales.

Plus en détail

CQP ANIMATEUR DANSE. Référentiel professionnel de l Animateur de danse. 1. Description du métier

CQP ANIMATEUR DANSE. Référentiel professionnel de l Animateur de danse. 1. Description du métier CQP ANIMATEUR DANSE CS 70014-88 rue Marcel Bourdarias 94146 ALFORTVILLE CEDEX Mail : cpnefanimation@cnea-syn.org Référentiel professionnel de l Animateur de danse 1. Description du métier 1.1. Appellation

Plus en détail

Le Réseau Professionnel des Enseignants

Le Réseau Professionnel des Enseignants Le Réseau Professionnel des Enseignants Objectifs des journées ESENESR des 20 et 21 mai Faciliter l opérationnalisation du projet pédagogique et numérique de chaque ESPÉ. amorcer le travail en réseau académie-espé.

Plus en détail

«collèges numériques et innovation pédagogique»

«collèges numériques et innovation pédagogique» 1 Appel à projets «collèges numériques et innovation pédagogique» Appel à projets 1 opéré dans le cadre de l'action "plan numérique pour l'école" du Programme d'investissement d'avenir 1 Version soumise

Plus en détail

LES AXES DU PROJET D ÉTABLISSEMENT

LES AXES DU PROJET D ÉTABLISSEMENT LES AXES DU PROJET D ÉTABLISSEMENT AXE 1 DÉVELOPPER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DU LYCÉE Informer sur l'offre de formation de notre établissement Favoriser les rencontres dans les collèges des chefs

Plus en détail

Parcours en formation continue du master MEEF mention 2 nd degré

Parcours en formation continue du master MEEF mention 2 nd degré Parcours en formation continue du master MEEF mention 2 nd degré Responsable : Grégoire COCHETEL, directeur adjoint à l administrateur provisoire chargé de la formation continue Tél : 04 73 31 71 87 ESPE

Plus en détail

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations www.univ-bpclermont.fr 1 Charte de l évaluation des formations L évaluation des formations inscrit l Université Blaise

Plus en détail

Dispositif : da01 - Animations pédagogiques. Module da-01 : 01 - Apprentissages coopératifs en maternelle

Dispositif : da01 - Animations pédagogiques. Module da-01 : 01 - Apprentissages coopératifs en maternelle Dispositif : da01 - Animations pédagogiques Identifiant : 13D0906003 Inscription : Public désigné, ne pas s'inscrire Objectifs généraux : Maîtrise de la langue, Mathématiques et culture scientifique, culture

Plus en détail

Les nouveaux services numériques Conseil supérieur de l Education

Les nouveaux services numériques Conseil supérieur de l Education Les nouveaux services numériques Conseil supérieur de l Education Jeudi 19 décembre 2013 Programme de la présentation interactive Faire entrer l École dans l ère du numérique Introduction de Catherine

Plus en détail

Aide individualisée, aide personnalisée

Aide individualisée, aide personnalisée Aide individualisée, aide personnalisée Sujet d étude du stage international des inspecteurs en 2010 «Aide individualisée, aide personnalisée Comment les systèmes éducatifs des pays visités prennent- ils

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Plan académique de formation - déclinaison du Jura Candidatures individuelles

Plan académique de formation - déclinaison du Jura Candidatures individuelles Plan académique de formation - déclinaison du Jura Candidatures individuelles Identifiants Libellés 14D0395001 i01 - Accompagner la préparation du c2i2e page 1 14D0395003 i03 - Maternelle, enjeux de la

Plus en détail

Préparation au concours d'infirmier

Préparation au concours d'infirmier Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 26/11/2015. Fiche formation Préparation au concours d'infirmier - N : 9880 - Mise à jour : 16/11/2015 Préparation au concours d'infirmier

Plus en détail

Éducation et Formation tout au long de la vie

Éducation et Formation tout au long de la vie Éducation et Formation tout au long de la vie 53 RESPONSABLE DE SERVICE DE SCOLARITÉ Code : EDU06B Responsable de l accompagnement des jeunes FPEEDU06 Il est responsable du service scolarité de l entité.

Plus en détail

Expérience des centres de formation de. l U.R.M.A Région Martinique. Chambre de Métiers et de l Artisanat

Expérience des centres de formation de. l U.R.M.A Région Martinique. Chambre de Métiers et de l Artisanat Favoriser l insertion des publics les plus fragilisés Expérience des centres de formation de l U.R.M.A Région Martinique Chambre de Métiers et de l Artisanat Le concept de l URMA des Chambres de Métiers

Plus en détail

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel 1 G MADELIN 25 Mai 05 Présentation des PARTENARIATS possibles entre L Education Nationale et le Monde Professionnel Les grands débats autour de l école et de la formation professionnelle. La récente loi

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

Cette posture vise à développer des qualités propres aux "passeurs" et aux "traducteurs" de cultures numériques.

Cette posture vise à développer des qualités propres aux passeurs et aux traducteurs de cultures numériques. Cette formation supérieure est destinée aux étudiants et aux professionnels désireux d approfondir leurs réflexions et leurs usages du numérique. Recherche et applications pratiques sont les deux dimensions

Plus en détail

Kit d organisation des rencontres académiques

Kit d organisation des rencontres académiques Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Kit d organisation des rencontres académiques Ce kit a été réalisé en coopération avec 1 Comment organiser une rencontre au sein de mon académie

Plus en détail

OBJECTIFS DE STAGE ET. VALIDATION DES STAGES M1 et M2. Modules assurés par Frédérique Marguerin M1 : EC 2D, EC 7A, EC 7B M2 : EC 56 C, EC 59 C

OBJECTIFS DE STAGE ET. VALIDATION DES STAGES M1 et M2. Modules assurés par Frédérique Marguerin M1 : EC 2D, EC 7A, EC 7B M2 : EC 56 C, EC 59 C INSTITUT SUPÉRIEUR DE FORMATION DE L ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE JACQUES SEVIN 2, rue Edouard Branly 51500 TAISSY Tel: 03.26.85.14.10 Fax : 03.26.85.22.73 F E-mail : acfpec51.taissy@wanadoo.fr 22, rue Charles

Plus en détail

Sommaire. Présentation des actions d accompagnement à la scolarité sur Échirolles Ouest

Sommaire. Présentation des actions d accompagnement à la scolarité sur Échirolles Ouest 1 Sommaire Organisation 2010 2011 Présentation des actions d accompagnement à la scolarité sur Échirolles Ouest Bilan 2010 2011 Accompagnement à la scolarité sur Échirolles Ouest Modalités d implication

Plus en détail

HEC Paris : Programme FACT IMPACT d accompagnement d'entrepreneurs sociaux

HEC Paris : Programme FACT IMPACT d accompagnement d'entrepreneurs sociaux HEC Paris : Programme FACT IMPACT d accompagnement d'entrepreneurs sociaux 2015-2016 1 entrepreneur social ou entrepreneur des quartiers 2 ou 3 étudiants d HEC Paris 1 tuteur issu du monde professionnel

Plus en détail

Présentation du dispositif de formation à distance en bureautique. Juin 2011

Présentation du dispositif de formation à distance en bureautique. Juin 2011 Présentation du dispositif de formation à distance en bureautique Juin 2011 Martin Chailloux 05/05/2011 Projet de formation continue Formation à la bureautique à distance Sommaire Formation à la bureautique

Plus en détail

FICHES TECHNIQUES Ecole numérique... 2. L utilisation d Internet et des réseaux sociaux... 3

FICHES TECHNIQUES Ecole numérique... 2. L utilisation d Internet et des réseaux sociaux... 3 FICHES TECHNIQUES Ecole numérique... 2 L utilisation d Internet et des réseaux sociaux... 3 L acte d apprendre basé sur le principe de classe inversée... 4 Ecole numérique et connectivisme... 5 CENTRE

Plus en détail

Contribution des TICE à l évolution du système éducatif. Anne-Marie BARDI IGEN honoraire

Contribution des TICE à l évolution du système éducatif. Anne-Marie BARDI IGEN honoraire Contribution des TICE à l évolution du système éducatif Anne-Marie BARDI IGEN honoraire Vision d acteur / Vision de chercheur Expérience durable Variété des fonctions Diversité des niveaux et des disciplines

Plus en détail

LE DISPOSITIF D'ACCUEIL ET D'ACCOMPAGNEMENT DES ETUDIANTS ET STAGIAIRES EN SITUATION DE HANDICAP A L'IRTS DE LORRAINE

LE DISPOSITIF D'ACCUEIL ET D'ACCOMPAGNEMENT DES ETUDIANTS ET STAGIAIRES EN SITUATION DE HANDICAP A L'IRTS DE LORRAINE LE DISPOSITIF D'ACCUEIL ET D'ACCOMPAGNEMENT DES ETUDIANTS ET STAGIAIRES EN SITUATION DE HANDICAP A L'IRTS DE LORRAINE Préambule Différents acteurs, structures et partenaires concourent à l accueil et à

Plus en détail

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap»

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap» : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles 1 CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE FORMATION «Accompagnement du recrutement

Plus en détail

Parcours de Découverte des Métiers et des Formations

Parcours de Découverte des Métiers et des Formations COLLEGE ESSAU VOUDJO POYA Parcours de Découverte des Métiers et des Formations 2014 1. le PDMF en lien avec le Projet d Etablissement 2. Information et orientation : les points essentiels du bilan de l

Plus en détail

APPUI INDIVIDUEL A L ORIENTATION ET AUX PROJETS. Université d Artois - SEPIA 1

APPUI INDIVIDUEL A L ORIENTATION ET AUX PROJETS. Université d Artois - SEPIA 1 APPUI INDIVIDUEL A L ORIENTATION ET AUX PROJETS - SEPIA 1 SOMMAIRE MODULE 1 «ENTRETIEN APPROFONDI ET CONTRACTUALISATION» MODULE 2 «INTERETS, MOTIVATIONS ET VALEURS» MODULE 3 «COMPETENCES» MODULE 4 «METHODOLOGIE

Plus en détail

Bilan pédagogique et actions du projet pour 2009 2010 Collège Maurice RAVEL

Bilan pédagogique et actions du projet pour 2009 2010 Collège Maurice RAVEL Bilan pédagogique et actions du projet pour 2009 2010 Collège Maurice RAVEL 1 >>> 2 >>> 3 >>> 4 >>> page AXE 1... 2 AXE 2... 4 AXE 3... 7 AXE 4... 9 1 Favoriser la continuité et la réussite des parcours

Plus en détail

Plan d action des médecins et infirmier(e) de l académie

Plan d action des médecins et infirmier(e) de l académie Plan d action des médecins et infirmier(e) de l académie 1 Le cap fixé : - le projet académique 2011-2015 - et sa lecture par et pour l action des médecins et infirmier(e)s de l E.N Deux postulats : Le

Plus en détail

Formation continue des personnels d'encadrement

Formation continue des personnels d'encadrement Formation continue des personnels d'encadrement Ressources informatiques Administrer EDUCHORUS inscrip. individuelle - 12A0140202 Introduction à l'administration d'educhorus. - 25988 72,00 Prendre en main

Plus en détail

Les actions éducatives familiales (AEF) Enjeux et perspectives

Les actions éducatives familiales (AEF) Enjeux et perspectives Les actions éducatives familiales (AEF) Enjeux et perspectives Novembre 2013 1. Qu est-ce qu une AEF? Une action éducative familiale est une action menée avec des adultes qui sont aussi parents et pour

Plus en détail

Un diplôme cohabilité avec l université de Lyon 2, une formation supérieure unique en communication.

Un diplôme cohabilité avec l université de Lyon 2, une formation supérieure unique en communication. Un diplôme cohabilité avec l université de Lyon 2, une formation supérieure unique en communication. Le master 2 est singulier dans son déroulement et ses formes d'enseignement. Il permet de travailler

Plus en détail

FORUMS PREMIERES. Janvier 2015 Annexe 3

FORUMS PREMIERES. Janvier 2015 Annexe 3 Janvier 2015 Annexe 3 FORUMS PREMIERES Pour renforcer le continuum des formations Bac-3/Bac+3, la politique d orientation des lycéens vers l enseignement supérieur s appuie sur le conseil en orientation

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

Notre modèle d engagement

Notre modèle d engagement Notre modèle d engagement 1. EVALUER L évaluation des compétences que vous souhaitez améliorer implique un vrai échange entre nos deux équipes, et une étude plus approfondie des écarts et des actions préalablement

Plus en détail

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime Contribution écrite de la Caisse d Allocations Familiales de Seine Maritime La loi n 2014-173 du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine fixe les principes de la nouvelle

Plus en détail

Innovation maquettes 2016. Axe 1 - Semestre de décharge d enseignement pour reconversion et innovation pédagogique. Appel à manifestation d intérêt

Innovation maquettes 2016. Axe 1 - Semestre de décharge d enseignement pour reconversion et innovation pédagogique. Appel à manifestation d intérêt Innovation maquettes 2016 Axe 1 - Semestre de décharge d enseignement pour reconversion et innovation pédagogique Appel à manifestation d intérêt Sommaire CONTEXTE... 3 DESCRIPTIF DE L APPEL A MANIFESTATIONS

Plus en détail

FORMATION DE FORMATEUR

FORMATION DE FORMATEUR FORMATION DE FORMATEUR Finalité : Il s'agit d'amener des formateurs et intervenants occasionnels ayant des missions pédagogiques à développer les compétences humaines et techniques facilitant le développement

Plus en détail

Dispositif de Formations de formateurs RÉUSSIR SON PARCOURS

Dispositif de Formations de formateurs RÉUSSIR SON PARCOURS Dispositif de Formations de formateurs 1 RÉUSSIR SON PARCOURS Vous souhaitez : Devenir formateur permanent ou occasionnel Obtenir une certification de formateur Vous perfectionner dans votre métier Réaliser

Plus en détail

Prestation de formation sur l ENT école

Prestation de formation sur l ENT école Objet de la demande Accompagner et former les utilisateurs de l environnement numérique de travail ouvert pour les écoles de l académie de Montpellier (ENT école). Cette formation ne concerne que les publics

Plus en détail

Horaires. B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de l information et de la communication

Horaires. B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de l information et de la communication ANNEXE III Horaires Première année* Horaires Modules Numéro Heures Total A. Institutions et réseaux A1 30 A2 50 120 A3 40 B. Publics B1 30 B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de

Plus en détail

CONSTRUCTION PROGRESSIVE DES COMPETENCES PROFESSIONNELLES DES METIERS DE L'ENSEIGNEMENT ET DE L'EDUCATION

CONSTRUCTION PROGRESSIVE DES COMPETENCES PROFESSIONNELLES DES METIERS DE L'ENSEIGNEMENT ET DE L'EDUCATION CONSTRUCTION PROGRESSIVE DES COMPETENCES PROFESSIONNELLES DES METIERS DE L'ENSEIGNEMENT ET DE L'EDUCATION Ce document, destiné aux étudiants, aux fonctionnaires stagiaires ou nouvellement titularisés et

Plus en détail

Intitulé recruteur : Université Paris Sorbonne Paris 4

Intitulé recruteur : Université Paris Sorbonne Paris 4 Intitulé recruteur : Université Paris Sorbonne Paris 4 Organisme de rattachement : Ministère de l'éducation nationale/ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche Date de disponibilité Catégorie

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE

GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE ENSEIGNANTS STAGIAIRES IUFM CIRCONSCRIPTIONS DIRECTEURS D ECOLE Cadre de référence : Arrêté du 19/12/2006 ( BOEN n 1 du 04 janvier

Plus en détail

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux Des difficultés à investir le champ des conditions de travail L évolution du monde du travail montre la prégnance des conditions et de l organisation du travail dans le de nouveaux risques. Ces questions

Plus en détail

SÉMINAIRE 2 : point de vue des IA-IPR

SÉMINAIRE 2 : point de vue des IA-IPR SÉMINAIRE 2 : point de vue des IA-IPR Les séminaires et la continuité à assurer Il est essentiel qu au terme de chaque séminaire, le bilan établi et mis en ligne soit examiné dans chaque lycée par l ensemble

Plus en détail

FORMATIONS ET ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE À L ESPÉ DE LYON TROIS DISPOSITIFS

FORMATIONS ET ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE À L ESPÉ DE LYON TROIS DISPOSITIFS L ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE À L ESPÉ DE L ACADÉMIE DE LYON FORMATIONS ET ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE À L ESPÉ DE LYON TROIS DISPOSITIFS ESPACE DE STRUCTURATION DES PRATIQUES ARTISTIQUES

Plus en détail

Document enseignant Magali Debono BP 2SPVL Lycée Les Palmiers Nice 2011/2012

Document enseignant Magali Debono BP 2SPVL Lycée Les Palmiers Nice 2011/2012 Projet d'échanges de pratiques entre les élèves de seconde SPVL du Lycée Les Palmiers et les élèves de 3ème SEGPA, section Vente-Distribution- Magasinage, du collège Port Lympia. Baccalauréat Professionnel

Plus en détail

Projet PHARES. Note de cadrage sur la production de livrables en phase finale du projet

Projet PHARES. Note de cadrage sur la production de livrables en phase finale du projet Projet PHARES Note de cadrage sur la production de livrables en phase finale du projet L.Brami, S.Damart, M. Detchessahar, M. Devigne, J. Habib, F. Kletz, C. Krohmer. Document joint à l avenant au contrat

Plus en détail

Le blog pédagogique. Domaine 1 S'approprier un environnement informatique de travail

Le blog pédagogique. Domaine 1 S'approprier un environnement informatique de travail Le blog pédagogique Un professeur de français, seul ou dans une logique interdisciplinaire, peut se lancer, même s'il est peu expérimenté en matière de TICE dans la création d'un blog avec sa classe. Sont

Plus en détail

Université Claude Bernard-Lyon 1 - Ecole Supérieure du Professorat et de l Education

Université Claude Bernard-Lyon 1 - Ecole Supérieure du Professorat et de l Education Université Claude Bernard-Lyon 1 - Ecole Supérieure du Professorat et de l Education RECRUTEMENT DE FORMATEURS OU FORMATRICES EN SERVICE PARTAGE POUR L ANNEE 2015-2016 L Ecole Supérieure du Professorat

Plus en détail

Fiche de Poste pour les personnels des établissements ECLAIR Type d emploi Fonction : Professeur Certifié ANGLAIS

Fiche de Poste pour les personnels des établissements ECLAIR Type d emploi Fonction : Professeur Certifié ANGLAIS Fiche de Poste pour les personnels des établissements ECLAIR Type d emploi Fonction : Professeur Certifié ANGLAIS Le collège Aimé Césaire, situé dans la banlieue est de Lyon, à Vaulx-en-Velin, a réintégré

Plus en détail

Q8 Votre équipement est-il utilisé par d autres que le personnel et les élèves de l école (cyberbase, associations, )? Oui Non

Q8 Votre équipement est-il utilisé par d autres que le personnel et les élèves de l école (cyberbase, associations, )? Oui Non ETIC premier degré L'Enquête sur les Technologies de l'information et de la Communication (ETIC) est destinée à obtenir des indicateurs sur le numérique dans les écoles, collèges et lycées, indispensables

Plus en détail

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

PRÉSENTATION GÉNÉRALE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Cadrage institutionnel : Arrêté du 27 août 2013 fixant le cadre national des formations dispensées au sein des masters «métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation»

Plus en détail

Programme "Collège Numérique Rural"

Programme Collège Numérique Rural JEUNESSE DOSSIER DE PRESSE Programme "Collège Numérique Rural" Stéphanie RENAUX Attachée de presse 04 71 46 22 78 srenaux@cg15.fr Sommaire CyberCantal Education : une implication historique du Département

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

Le webclasseur orientation, un outil support du parcours de découverte des métiers et des formations

Le webclasseur orientation, un outil support du parcours de découverte des métiers et des formations Le webclasseur orientation, un outil support du parcours de découverte des métiers et des formations Le cadre Le cadre PDMF -Parcours de Découverte des Métiers et des Formations Mis en place en 2008, généralisé

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

Déplacement de Najat VALLAUD-BELKACEM en Seine-Saint-Denis

Déplacement de Najat VALLAUD-BELKACEM en Seine-Saint-Denis Mardi 8 septembre 2015 Déplacement de Najat VALLAUD-BELKACEM en Seine-Saint-Denis Mise en œuvre du plan d action pour les écoles de Seine-Saint-Denis Dossier de presse 1 SOMMAIRE - Déplacement de Najat

Plus en détail

Organisation des enseignements au semestre 7

Organisation des enseignements au semestre 7 Organisation des enseignements au semestre 7 UE1 : Pratiques pédagogiques différenciées et adaptées aux besoins éducatifs particuliers (responsable : J. Divry) Transmettre des connaissances et des références

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

Ministère des affaires sociales et de la santé

Ministère des affaires sociales et de la santé Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières Personne chargée du dossier : Michèle LENOIR-SALFATI tél.

Plus en détail

Assises de l éducation prioritaire Collège BARBUSSE-VAULX EN VELIN Document 6 : Demi-journée de concertation, partie 2 : leviers d évolution proposés

Assises de l éducation prioritaire Collège BARBUSSE-VAULX EN VELIN Document 6 : Demi-journée de concertation, partie 2 : leviers d évolution proposés Assises de l éducation prioritaire Collège BARBUSSEVAULX EN VELIN Document 6 : Demijournée de concertation, partie 2 : leviers d évolution proposés Synthèse des échanges sur la mise en œuvre des leviers

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION POUR LES CABINETS D AVOCATS

CATALOGUE DE FORMATION POUR LES CABINETS D AVOCATS 2009 CATALOGUE DE FORMATION POUR LES CABINETS D AVOCATS SE DISTINGUER PAR LES COMPETENCES Signe Distinctif accompagne les cabinets d avocats pour développer de nouvelles compétences professionnelles indispensables

Plus en détail