Cloud Computing Informatique en nuage

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cloud Computing Informatique en nuage"

Transcription

1 Paris, 22 mars 2012 ULYS - 1 Cloud Computing Informatique en nuage Outils juridiques pour sécuriser l informatique en nuage Cathie-Rosalie Joly Associé, ULYS Avocat au barreau de Paris et de Bruxelles (liste E) Docteur en droit Chargé d enseignement à l Université d Aix- Marseille Lise Breteau Avocat, ULYS Avocat au barreau de Paris

2 ULYS - 2 Présentation des intervenants ULYS Domaines d intervention : Nouvelles Technologies Propriété Intellectuelle Paiements et monnaie électroniques Média, Jeux & Divertissement Droit commercial, des sociétés et de la concurrence appliqués à ces secteurs Ulys, quatre valeurs : Spécialisé Innovant Engagé Partenaire Rédaction/négociation de contrats, contentieux/règlements alternatifs des litiges, articles, conférences, consultations des pouvoirs publics/missions de sensibilisation des autorités nationales et européennes

3 ULYS - 3 Présentation de la journée 1. Définition - Qu est-ce que le Cloud Computing? Définir les types d infrastructures gérées par le Cloud Les différents types de Cloud : Cloud privé, public et hybride 2. Avantages et inconvénients du Cloud Computing : identifier les risques pour être en mesure de les encadrer Les avantages : réduction des coûts, meilleur disponibilité des informations Anticiper les inconvénients : la continuité du service, l exposition au risque de piratage et de vol de données, le manque de maîtrise des coûts, la perte de gouvernance et la dépendance technologique 3. Quelles précautions à prendre dans les contrats : processus de contractualisation et clauses essentielles Phase précontractuelle : rédaction d un cahier des charges délimitant les attentes du client Phase contractuelle : définition de l objet et de la durée du contrat, prévoir les clauses de reprise des données Prévoir les garanties : définir les cas où la responsabilité est engagée, le cas de la résiliation Insérer la clause de réversibilité qui prévoit les conditions auxquelles sont retournées les données externalisées

4 ULYS - 4 Présentation de la journée 4. Comment s assurer un service de qualité maximale : focus sur la qualité de service Définir les niveaux de services Délimitation des obligations du prestataire et/ou des sous traitants Clause de «service level agreement» 5. Comment protéger ses données situées dans les nuages : focus sur la protection des données personnelles Les normes applicables relatives aux données sensibles, les données à caractère personnel : Directive 95/46/CE, Loi Informatique et libertés, recommandations CNIL Les obligations du prestataire en matière de protection des données : conservation et préservation des données Le cas du transfert de données hors UE : respect des clauses contractuelles type de la Commission européenne 6. Quelle loi appliquer au contrat : focus sur loi applicable et juge compétent Application des règles de DIP Loi du lieu d hébergement des données mais complication dès que cette entreprise est établie dans plusieurs pays 7. Cas pratique

5 ULYS - 5 Cloud Computing Outils juridiques pour sécuriser l informatique en nuage 1. Qu est-ce que le Cloud Computing?

6 ULYS - 6 Qu est-ce que le Cloud Computing? Une prestation pas nouvelle mais augmentée La sous-traitance informatique, un mécanisme connu : infogérance, externalisation/outsourcing, facilities management, ASP, Relève des services consistant en la prise en charge de la gestion du système informatique d une entité, avec ou sans délocalisation, dans le cadre d une relation pluriannuelle Qu ajoute le Cloud? L offre est généralement fortement orientée service : Service à la demande, puissance de stockage et de traitement variable Peu de visibilité sur les ressources et équipements mis en œuvre pour assurer la prestation Délocalisation voire pluri-localisation de l hébergement et des traitements (serveurs «localisés dans le monde entier») «Mode de traitement des données d'un client, dont l'exploitation s'effectue par l'internet, sous la forme de services fournis par un prestataire. Note : L'informatique en nuage est une forme particulière de gérance de l'informatique, dans laquelle l'emplacement et le fonctionnement du nuage ne sont pas portés à la connaissance des clients.» (Vocabulaire de l informatique et de l internet, JORF du 6 juin 2010, n 129, p )

7 ULYS - 7 Qu est-ce que le Cloud Computing? La définition de la CNIL Consultation publique fin 2011 Constat : «Le terme Cloud computing étant à la fois récent et recouvrant de nombreuses notions, il n y a pas encore de consensus pour en donner une définition précise» Définition en fonction des éléments caractéristiques du service : Simplicité d un service à la demande Extrême flexibilité Accès léger Virtualisation des ressources Paiement à l usage

8 ULYS - 8 Qu est-ce que le Cloud Computing? Source :

9 ULYS - 9 Qu est-ce que le Cloud Computing? Qu est-ce qui peut être géré en Cloud? Applications : Saas Software as a Service Le client utilise les applications du fournisseur via une interface disponible grâce au réseau. Ces dernières sont donc consommées et payées à la demande. Par ex. webmails, applications type Google Earth, etc. Le fournisseur Cloud maintient : - les applications, --les runtimes, -- l intégration SOA, -- les bases de données, -- le logiciel serveur, -- la virtualisation, - le matériel serveur, - le stockage, - les réseaux.

10 ULYS - 10 Qu est-ce que le Cloud Computing? Plateforme : PaaS Platform as a service Le client peut déployer sur l infrastructure Cloud ses propres applications, dans la mesure où le fournisseur supporte le langage de programmation. La plateforme distante ne se contente pas d héberger les applications mais interagit pour allouer des ressources suffisantes à leur bon fonctionnement => plateforme de développement, d exécution, etc. o l entreprise maintient uniquement les applications ; o le fournisseur Cloud maintient : - les runtimes, -- l intégration SOA, -- les bases de données, -- le logiciel serveur, -- la virtualisation, -- le matériel serveur, -- le stockage, -- les réseaux.

11 ULYS - 11 Qu est-ce que le Cloud Computing? Capacité de traitement : IaaS Infrastructure as a service Désigne une infrastructure matérielle, louée à la demande par le client: stockage, machines virtuelles, OS, et autres ressources de calcul. L utilisateur peut, dans ce cas, disposer sur demande d une capacité de traitement pour n importe quel type d application. Par ex. stockage dynamique, que le client administre et modifie en fonction de ses besoins o l entreprise maintient : -les applications, -- les runtimes, - l intégration SOA (Service Oriented Architecture), -- les bases de données, -- le logiciel serveur ; o le fournisseur Cloud maintient : -la virtualisation, -- le matériel serveur, - le stockage, -- les réseaux

12 ULYS - 12 Qu est-ce que le Cloud Computing? Source :

13 ULYS - 13 Qu est-ce que le Cloud Computing? Source :

14 ULYS - 14 Qu est-ce que le Cloud Computing? Source :

15 ULYS - 15 Qu est-ce que le Cloud Computing? Source :

16 ULYS - 16 Qu est-ce que le Cloud Computing? Les différents types de Cloud Privé : infrastructure entièrement dédiée à un client Cloud privé interne : géré par le client lui-même Cloud privé externe : géré par un tiers Cloud privé virtuel : un environnement de Cloud Computing qui recouvre l infrastructure de clouds internes et externes, offrant à l entreprise un environnement transparent, géré, qui est sécurisé et sous le contrôle du service informatique Solution la plus sûre Public : infrastructure partagée Infrastructure accessible à un large public Appartient à un fournisseur de cloud services Solution la moins coûteuse Hybride Infrastructure composée de deux nuages ou plus mélangeant public et privé Clouds uniques liés par une technologie normalisée ou propriétaire L idéal : opter pour une architecture de cloud privé permettant de recevoir des clouds publics, mais cela peut se présenter sous la forme de clouds localisés chez un hébergeur mais dédiés à un client

17 ULYS - 17 Qu est-ce que le Cloud Computing? Source :

18 ULYS - 18 Cloud Computing Outils juridiques pour sécuriser l informatique en nuage 2. Le Cloud Computing, un outil puissant et modulable mais non sans inconvénients

19 Le Cloud, outil puissant et modulable non sans défauts ULYS - 19 Quel besoin, quel intérêt de recourir au Cloud Computing? Réduire les coûts et/ou le délai de mise à disposition d un outil Simplifier la gestion et adapter le SI au besoin réel Disposer d une capacité informatique modulable, répondre à des besoins spécifiques Bénéficier d une disponibilité en principe totale de l information Se recentrer sur un cœur de métier

20 Le Cloud, outil puissant et modulable non sans défauts ULYS - 20 Des inconvénients réels Pas de réglementation particulière Mais pas d absence de réglementation : Différents textes trouvent à s appliquer Loi Informatique et Libertés, notamment conservation des données sensibles (banque, santé, etc.), Règles sur les fuites de données, Commerce électronique, Protection des consommateurs, Obligations de conservation de documents comptables et fiscaux, etc. Obligations spécifiques de sécurité : secteur de la banque et de l assurance, de la santé, etc. Débats et réflexions en cours en France (par ex. consultation CNIL) comme en Europe (par ex. projet de réforme de la réglementation données personnelles)

21 Le Cloud, outil puissant et modulable non sans défauts ULYS - 21 Des risques spécifiques, notamment liés à la sécurité des données Fuites de données : Sujet émergent dans les réflexions des autorités de protection des données personnelles, en France et en Europe - Europe : La directive «vie privée et communications électroniques», mise à jour en 2009, prévoit des notifications en cas de violation de la sécurité via lesquelles tout fournisseur de communication ou de service Internet doit informer les individus à propos des violations commises s'agissant de leurs informations personnelles. - France : article 34 bis de la loi Informatique et Libertés - Allemagne : De plus en plus confrontée à des violations de la sécurité, l Allemagne a révisé ses règles de protection des données pour aller au-delà de la réglementation de l'ue. => Etats-Unis : depuis 2002 California Security Breach Notification Act

22 ULYS - 22 Le Cloud, outil puissant et modulable non sans défauts - La commissaire européenne chargée de l'agenda numérique, Neelie Kroes, a déclaré : «Si nous voulons que nos marchés numériques croissent, les utilisateurs doivent se sentir à l'aise de dépenser en ligne. Si les entreprises doivent tirer avantage de tous les bénéfices potentiels du cloud computing, ils doivent pouvoir être sûrs que leurs secrets industriels ne seront pas interceptés». L'eurodéputé bulgare, Ivailo Kalfin (Socialistes & Démocrates), «C'est un outil (le cloud computing) essentiel pour augmenter la compétitivité de l'union, surtout pour les petites et moyennes entreprises, et les législateurs de l'ue devraient contribuer à son développement, en s'assurant que les principes de sécurité, de confidentialité des données et d'interopérabilité sont respectés dans le nuage». Selon Madame Viviane Reding, Vice-Présidente de la Commission européenne en charge de la Justice, des Droits fondamentaux et de la Citoyenneté, une notification obligatoire des failles de sécurité, semblable à celle prévue pour les fournisseurs de services de communications électroniques pourrait être introduite pour les services bancaires et financier (discours du 20 juin ged=0&language=en&guilanguage=en )

23 ULYS - 23 Le Cloud, outil puissant et modulable non sans défauts Evaluation du coût des pertes de données pour les sociétés Les pertes de données trouvent leur origine dans plusieurs types de situations : attaques externes / défaillance du SI/ négligence humaine (erreurs ou négligences commises par des prestataires, des employés, des vols /pertes de PC, PDA )

24 Le Cloud, outil puissant et modulable non sans défauts ULYS - 24 Art. 34 bis de la loi du 6 janvier 1978 : «I. - Le présent article s'applique au traitement des données à caractère personnel mis en œuvre dans le cadre de la fourniture au public de services de communications électroniques [SCE] sur les réseaux de communications électroniques ouverts au public, y compris ceux prenant en charge les dispositifs de collecte de données et d'identification. Pour l'application du présent article, on entend par violation de données à caractère personnel toute violation de la sécurité entraînant accidentellement ou de manière illicite la destruction, la perte, l'altération, la divulgation ou l'accès non autorisé à des données à caractère personnel faisant l'objet d'un traitement dans le cadre de la fourniture au public de SCE. Remarques : - «services de communications électroniques» est défini à l article L du Code des postes et communications électroniques, et renvoie ainsi aux «prestations consistant entièrement ou principalement en la fourniture de communications électroniques. => opérateurs télécom déclarés à l ARCEP? - «violation des données» : tentative? risque?

25 Le Cloud, outil puissant et modulable non sans défauts ULYS - 25 Art. 34 bis de la loi du 6 janvier 1978 : «II. - En cas de violation de données à caractère personnel, le fournisseur de SCE accessibles au public avertit, sans délai, la CNIL. Lorsque cette violation peut porter atteinte aux données à caractère personnel ou à la vie privée d'un abonné ou d'une autre personne physique, le fournisseur avertit également, sans délai, l'intéressé. La notification d'une violation des données à caractère personnel à l'intéressé n'est toutefois pas nécessaire si la CNIL a constaté que des mesures de protection appropriées ont été mises en œuvre par le fournisseur afin de rendre les données incompréhensibles à toute personne non autorisée à y avoir accès et ont été appliquées aux données concernées par ladite violation. A défaut, la CNIL peut, après avoir examiné la gravité de la violation, mettre en demeure le fournisseur d'informer également les intéressés. III. - Chaque fournisseur de SCE tient à jour un inventaire des violations de données à caractère personnel, notamment de leurs modalités, de leur effet et des mesures prises pour y remédier et le conserve à la disposition de la commission.»

26 Le Cloud, outil puissant et modulable non sans défauts ULYS - 26 Remarques : - Forme de l avertissement? - Sans délai? Article du code pénal: «Le fait pour un fournisseur de services de communications électroniques de ne pas procéder à la notification d'une violation de données à caractère personnel à la Commission nationale de l'informatique et des libertés ou à l'intéressé, en méconnaissance des dispositions du II de l'article 34 bis de la loi n du 6 janvier 1978, est puni de cinq ans d'emprisonnement et de d'amende.»

27 Le Cloud, outil puissant et modulable non sans défauts ULYS - 27 Des questionnements juridiques pris en compte en France et au niveau européen Enquête CNIL fin 2011 Questions soulevées : prestataire de cloud présumé sous-traitant? Intérêt de créer un régime spécifique applicable aux prestataires de cloud? Critères de rattachement pour détermination de la loi applicable? Quel encadrement des transferts de données? Quels risques spécifiques de sécurité? Réflexion au sein de la Commission européenne Observations européennes et réflexion pour élaborer un projet de lignes directrices applicables aux contrats de cloud Consultation publique de la Commission courant 2011 : éventualité de modèles de documents contractuels (CG, PAQ, etc.), questions de sécurité des données, de détermination de la personne responsable Plan en préparation, devrait être publié en 2012 Problème des sociétés US, même si données hébergées en Europe application des règles du USA Patriot Act : Contradiction avec droit EU? Réforme en vue de la réglementation des données personnelles en Europe : projets de la Commission européenne du 25 janvier 2012

28 ULYS - 28 Cloud Computing Outils juridiques pour sécuriser l informatique en nuage 3. Quelles sont les précautions à prendre dans les contrats de Cloud Computing?

29 Le Cloud, outil puissant et modulable non sans défauts ULYS - 29 Anticiper les difficultés par l encadrement contractuel Un contrat d entreprise et un contrat informatique Des clauses à négocier autant que possible pour éviter : Risques sur la continuité du service Exposition au risque de piratage et de vol de données Manque de maîtrise des coûts Perte de gouvernance Dépendance technologique Interopérabilité et respect des standards Irresponsabilité du prestataire Contrat cloud = contrat d adhésion? Conditions générales mises en ligne et modifiables par le prestataire de manière discrétionnaire Evolutions du service sans information préalable/droit d opposition du client

30 ULYS - 30 Quelles précautions prendre dans les contrats? Phase précontractuelle processus de négociation Certaines offres cloud sont standard et non négociables Du premier contact jusqu à la signature du contrat Pour éviter l engagement contractuel avant d avoir finalisé la négociation sur tout le contrat : les parties indiquent sur chaque document «sans engagement de notre part»/conditionnent leurs engagements Possibilité de rédiger des accords préalables, par ex. Lettre d intention : engagement à valeur contractuelle de continuer la négociation Accord de principe : engagement à valeur contractuelle sur certains éléments contractuels Possibilité de donner accès à de l information confidentielle sous couvert d un engagement de confidentialité Faire entrer les échanges précontractuels dans le champ contractuel/insérer dans le contrat une clause des quatre coins?

31 ULYS - 31 Quelles précautions prendre dans les contrats? Phase précontractuelle obligation de conseil du prestataire versus information du client Importance de la rédaction du préambule du contrat Intérêt du client : que le prestataire s engage sur les besoins du client tels que définis dans son cahier des charges Exemple de formulation : «Le prestataire déclare être un spécialiste du Cloud et, après avoir pris connaissance des besoins du client exprimés dans le cahier des charges et complétés au cours des échanges préalables à la signature des présentes, a proposé au client les services tels que décrits» Intérêt du prestataire : que le client s engage sur le document de référence du prestataire décrivant son offre Exemple de formulation du préambule «Le client déclare être parfaitement informé de l offre du prestataire pour avoir pris connaissance de manière complète et précise des caractéristiques des services proposés aux termes du document de référence qui lui a été remis. Il a obtenu toutes informations complémentaires du prestataire, qui a répondu à toutes ses questions. Disposant de l ensemble de l information utile, le client déclare que la solution est conforme à ses besoins»

32 ULYS - 32 Quelles précautions prendre dans les contrats? Phase précontractuelle définition des besoins du client Rédaction d un cahier des charges délimitant les attentes du client Permet de préciser le périmètre de l obligation de conseil du prestataire par rapport à l information en sa possession Audit technique et juridique préalable? Check list : Matériel : identification, maintenance et renouvellement, taux de charge des équipements, état des incidents, solutions de secours, etc. Applications : fonctionnalités, versions et mises à jour, évolutions, corrections, documentation, conditions de licence (accès? développements propriétaires/spécifiques?...), garantie, procédures de sauvegarde et de sécurité, etc. Réseau et organisation : configuration, situation géographique, sécurisation, volumétrie et prévisionnel, heures d ouverture du service et conditions d accès, etc. Ne pas se limiter à une définition fonctionnelle des besoins, mais intégrer les standards techniques attendus de qualité, sécurité, performance, disponibilité, etc. destinés à constituer le référentiel qualité (PAQ) + Prendre en compte le caractère évolutif de la prestation Cloud : pouvoir faire évoluer les besoins et les attentes du client

33 ULYS - 33 Quelles précautions prendre dans les contrats? Objet du contrat, description des prestations et conditions d exécution => Un ou plusieurs contrats? Contrat simple régissant l ensemble des prestations ou ensemble contractuel : contrat cadre et conventions particulières par service résiliables indépendamment les unes des autres => Plus les services/ressources sont identifiés et caractérisés, plus le prestataire est tenu de respecter ces caractéristiques dans le cadre d une obligation de résultat Définir les termes techniques, l espace mis à disposition, les conditions d accès au serveur Enumérer les services prestés par le fournisseur, détailler leurs caractéristiques : traitement et sauvegarde des données, format Combinaison avec l obligation de conseil : choix des équipements, des ressources, etc. => Préciser les conditions d exécution par le prestataire Mentionner les partenaires du fournisseur et l éventuel recours à des sous-traitants, indispensable en cas de sous-traitance des traitements de données particulières : personnelles, sensibles, etc. (cf. infra) Le prestataire doit demeurer intégralement responsable de l exécution des prestations => Vigilance sur les modifications décidées par le prestataire sans accord préalable du client : prestations, prix, niveau de service, emplacements serveurs, etc.

34 ULYS - 34 Quelles précautions prendre dans les contrats? Définition des droits d accès et sécurité Définir la politique de droits d accès : Personnes habilitées, information accessible, dispositifs d accès (identifiant+mot de passe), conservation des traces, surveillance et blocage des accès Sécuriser les accès :Niveaux de sécurité différents selon les informations (données bancaires, etc.) Dispositifs d accès plus élaborés : certificat électronique sur clé USB, carte, voire biométrie Transmissions sécurisées : cryptage des données Sécurisation de l hébergement Obligations du prestataire en cas d incident Alerte, rapport Articles à du code pénal relatifs aux fraudes informatiques (accès frauduleux à un système informatique, entrave au fonctionnement, etc.) Risque de surcoût en l absence d accord initial sur ces services + clause de confidentialité à la charge du prestataire

35 ULYS - 35 Quelles précautions prendre dans les contrats? Gestion des risques de sécurité selon consultation CNIL de 2011 Les rôles et responsabilités des parties doivent être clairement définis afin de traiter efficacement les cas d incident pouvant aboutir à une perte ou une divulgation de données Il convient d intégrer le sous-traitant dans le périmètre de la sécurité de l entreprise (plan de sécurité des systèmes d information, plan de continuité d activité, etc.) En fonction du degré de sensibilité des données : Effacement Restitution des supports de stockage Destruction physique

36 ULYS - 36 Quelles précautions prendre dans les contrats? Installation technique et recette/mise en production Définition d un prérequis technique par le prestataire Adaptations préalables : paramétrages, voire développements propriétaires? Procédure de recette Livraison, migration des données et tests Signature par le client d un procès-verbal de recettes / recette implicite? Réserves du client + délai de correction Phase de migration des données: coût?

37 ULYS - 37 Quelles précautions prendre dans les contrats? Documentation La documentation est-elle rédigée en français? Cf. loi n du 4 août 1994 relative à l'emploi de la langue française («loi Toubon») Documents à destination des salariés : art. L du code du travail : «Le règlement intérieur est rédigé en français. Il peut être accompagné de traductions en une ou plusieurs langues étrangères. Il en va de même pour tout document comportant des obligations pour le salarié ou des dispositions dont la connaissance est nécessaire pour l'exécution de son travail. Ces dispositions ne sont pas applicables aux documents reçus de l'étranger ou destinés à des étrangers.» Documents à destination du public : art. 2, alinéa 1 de la loi Toubon : «Dans la désignation, l'offre, la présentation, le mode d'emploi ou d'utilisation, la description de l'étendue et des conditions de garantie d'un bien, d'un produit ou d'un service, ainsi que dans les factures et quittances, l'emploi de la langue française est obligatoire.» Quels droits de propriété intellectuelle (DPI) sur la documentation? Enjeu : quelles conditions d accès, de reproduction, de communication à des sous-traitants, etc.?

38 ULYS - 38 Quelles précautions prendre dans les contrats? Quelle durée? Durée courte : permet de renégocier Durée longue : permet de mettre à disposition des ressources plus importantes, compte tenu de l amortissement plus long => Souvent, la durée du contrat s allonge avec l importance des services/ ressources allouées au client Combinaisons : Période initiale fixe : souvent longue (de l ordre de 36 mois) Périodes de renouvellement fixes / renouvellement à durée indéterminée Vigilance sur la durée du contrat car conséquences sur la faculté de résiliation et son indemnisation Jugement du tribunal de commerce de Paris, 12 juillet 2011, Risc Group IT solutions / Poweo : reconnaissance la mobilisation de ressources pour le client, et du préjudice causé au prestataire par la rupture ; condamnation du client à 100 % de l indemnité contractuelle prévue (montant des mensualités jusqu au terme prévu)

39 ULYS - 39 Quelles précautions prendre dans les contrats? Prix Coût du service / des services associés : traitements supplémentaires, formation, etc. Intégrer dans les coûts les interventions des partenaires du prestataire (éditeurs de logiciels, etc.) Quelle évolution des prix en cas de montée en charge/forte évolution de l utilisation du cloud par le client? Exemple de clause : «En cas d augmentation de l espace disque nécessaire à l hébergement des données du client, le client accepte que le prestataire lui alloue, dès qu elle aura connaissance de ladite nécessité, selon le tarif figurant à l'annexe du présent contrat, l espace disque supplémentaire nécessaire et l avertisse parallèlement du changement de facturation relativement à l hébergement.» Mettre en place des outils de mesure des coûts Anticiper le coût de la réversibilité Paiement du prix à combiner avec les éventuelles compensations à opérer (pénalités, notamment)

40 ULYS - 40 Quelles précautions prendre dans les contrats? Propriété intellectuelle L accès à des applications à distance ne dispense pas de l obligation d obtenir une licence Si le prestataire n est pas titulaire originaire des DPI sur l application, le prestataire doit garantir qu il détient les droits pour les besoins du contrat : Le prestataire a le droit de concéder des sous-licences d utilisation et d adaptation si nécessaire (paramétrages, éventuellement développements propriétaires) Le droit du prestataire dure suffisamment longtemps (plus que la durée initiale du contrat) Prévoir une garantie d éviction dans les termes prévus par la loi (ne pas réduire la garantie accordée) Prévoir les solutions en cas de défaillance de l éditeur tiers : pouvoir accéder aux codes sources, etc.? Eviter d avoir à conclure des licences séparées avec les éditeurs Le client ne dispose d aucun autre droit que le seul droit d usage

41 ULYS - 41 Quelles précautions prendre dans les contrats? Exemple de clause de propriété intellectuelle «Le prestataire déclare être titulaire de l intégralité des droits de propriété intellectuelle portant sur l Application et est régulièrement titulaire des droits d utilisation et/ou d exploitation portant sur les logiciels tiers nécessaires à son fonctionnement. Pour la durée de la présente convention, le prestataire concède au client un droit d accès et d utilisation non exclusif et incessible de l Application, dont seuls les utilisateurs enregistrés peuvent bénéficier. La présente convention ne confère au client aucun droit de propriété intellectuelle sur l Application qui demeure la propriété entière et exclusive du prestataire. Le client s engage à ne pas porter atteinte, directement ou indirectement, aux droits du prestataire et à prendre toutes mesures nécessaires pour assurer le respect de son droit de propriété sur l Application; il se porte fort pour ses utilisateurs enregistrés.»

42 ULYS - 42 Quelles précautions prendre dans les contrats? Obligations et garanties du prestataire Répartir les obligations de moyen/de résultat en fonction des niveaux de service : Obligation de résultat pour un cloud privé (ou partie privée), de moyen pour un cloud public (ou partie publique) Obligation d information en cas d écart par rapport au référentiel de conformité alertes Garantie opérationnelle : Prévoir des obligations de résultat/garantie sur la disponibilité, performance, intégrité des données, etc. Garantie financière : Prévoir une garantie maison mère ou une garantie bancaire à première demande en cas d envoi d informations sensibles dans le cloud Garantie d éviction

43 ULYS - 43 Quelles précautions prendre dans les contrats? Responsabilité du prestataire Préqualifier le prestataire de cloud de professionnel du secteur Le prestataire ne peut être tenu responsable des défaillances/insuffisances causées par le système d information du client cf. supra : obligation de conseil du prestataire versus obligation de s informer du client Vigilance sur les exclusions de responsabilités : éviter toute préqualification des dommages (par ex. qualification comme dommage indirect de toute perte de chiffre d affaire ou préjudice d image), toute exclusion de responsabilités en cas de perte de données, etc. Vigilance sur les clauses limitatives de responsabilité : cf. jurisprudence Faurecia, pas de pondération par le juge en cas de limitation de responsabilité très basse en faveur du prestataire informatique

POINTS D ATTENTION ET PRÉCAUTIONS À PRENDRE LORS DE LA NÉGOCIATION ET DE LA CONCLUSION D UN CONTRAT DE CLOUD COMPUTING

POINTS D ATTENTION ET PRÉCAUTIONS À PRENDRE LORS DE LA NÉGOCIATION ET DE LA CONCLUSION D UN CONTRAT DE CLOUD COMPUTING SALON MED-IT CASABLANCA 13-15.11.2012 POINTS D ATTENTION ET PRÉCAUTIONS À PRENDRE LORS DE LA NÉGOCIATION ET DE LA CONCLUSION D UN CONTRAT DE CLOUD COMPUTING Me Cathie-Rosalie JOLY Avocat Associé Cabinet

Plus en détail

Le contrat Cloud : plus simple et plus dangereux

Le contrat Cloud : plus simple et plus dangereux 11 février 2010 CONFERENCE IDC CLOUD COMPUTING Le Cloud dans tous ses états Le contrat Cloud : plus simple et plus dangereux Les bons réflexes pour entrer dans un contrat Cloud en toute sécurité Benjamin

Plus en détail

Cloud Computing Informatique en nuage

Cloud Computing Informatique en nuage Paris, 8 décembre 2011 ULYS 8 décembre 2011-1 Cloud Computing Informatique en nuage Outils juridiques pour sécuriser l informatique en nuage Cathie-Rosalie Joly Counsel, ULYS Avocat au barreau de Paris

Plus en détail

Conditions générales d hébergement de l application La-Vie-Scolaire.fr

Conditions générales d hébergement de l application La-Vie-Scolaire.fr de l application La-Vie-Scolaire.fr Référence :.. Date : Définitions «Contrat d accès au Service» : désigne le bon de commande, les conditions générales de vente et les éventuels annexes ou avenants conclus

Plus en détail

Outsourcing : questions juridiques

Outsourcing : questions juridiques Outsourcing : questions juridiques Etienne Wery Cabinet ULYS Avocat aux barreaux de Bruxelles et de Paris Chargé de cours à l'université www.ulys.net L auberge espagnole Notion issue de la pratique : pas

Plus en détail

Les clauses «sécurité» d'un contrat SaaS

Les clauses «sécurité» d'un contrat SaaS HERVÉ SCHAUER CONSULTANTS Cabinet de Consultants en Sécurité Informatique depuis 1989 Spécialisé sur Unix, Windows, TCP/IP et Internet Les clauses «sécurité» d'un contrat SaaS Paris, 21 janvier 2011 Frédéric

Plus en détail

Refonte des infrastructures du système d information. Marché A Procédure Adaptée

Refonte des infrastructures du système d information. Marché A Procédure Adaptée Refonte des infrastructures du système d information Marché A Procédure Adaptée Pouvoir adjudicateur : Nom du Pouvoir adjudicateur CENTRE HELENE BOREL Ayant son siège social à Avenue du Château du Liez

Plus en détail

De nouvelles règles relatives aux contrats à exécution successive de service fourni à distance

De nouvelles règles relatives aux contrats à exécution successive de service fourni à distance De nouvelles règles relatives aux contrats à exécution successive de service fourni à distance Le 2 décembre 2009, l Assemblée nationale du Québec a adopté le projet de loi 60, intitulé Loi modifiant la

Plus en détail

fournir au Client le personnel IBM qualifié, pour l assister pendant la Session de test, pendant les heures normales de travail.

fournir au Client le personnel IBM qualifié, pour l assister pendant la Session de test, pendant les heures normales de travail. Conditions Générales Business Continuity & Recovery Services Les dispositions suivantes complètent et/ou modifient les Conditions du Contrat Client IBM (Le Contrat Client IBM est disponible à l'adresse

Plus en détail

A cet effet, un exemplaire des présentes Conditions est annexé à toute Offre Commerciale émise par A.M.O.I.

A cet effet, un exemplaire des présentes Conditions est annexé à toute Offre Commerciale émise par A.M.O.I. Article 1 : Définitions A.M.O.I. SARL (ciaprès dénommée «A.M.O.I.») est une société de prestations de services informatiques intervenant dans le domaine des réseaux informatiques et des nouvelles technologies

Plus en détail

LE 18 INFORMATIQUE SERVICES INFORMATIQUES POUR PROFESSIONNELS. CONDITION GENERALES CONTRAT DE MAINTENANCE N PACK Choisissez un élément.

LE 18 INFORMATIQUE SERVICES INFORMATIQUES POUR PROFESSIONNELS. CONDITION GENERALES CONTRAT DE MAINTENANCE N PACK Choisissez un élément. CONDITION GENERALES CONTRAT DE MAINTENANCE N PACK Choisissez un élément. Entre les soussignées : Le 18 informatique 780 route de Bérat 31410 LAVERNOSE-LACASSE Représentée par Mr LIOU Bruce, directeur général,

Plus en détail

«Commande» se rapporte à un bon de commande ou à une commande créée sur un site Internet Interoute.

«Commande» se rapporte à un bon de commande ou à une commande créée sur un site Internet Interoute. 1 DESCRIPTION Le Centre de données virtuel d Interoute permet aux Clients de bénéficier d un ensemble flexible de ressources informatiques dans le «cloud», sans la complexité et les coûts associés à un

Plus en détail

Services Serveur Virtuel Dédié Conditions Particulières

Services Serveur Virtuel Dédié Conditions Particulières Services Serveur Virtuel Dédié Conditions Particulières Les présentes Conditions Particulières et les Conditions Générales de DCLUX doivent être interprétées et appliquées comme un seul et même instrument

Plus en détail

Traitement des Données Personnelles 2012

Traitement des Données Personnelles 2012 5 ème Conférence Annuelle Traitement des Données Personnelles 2012 Paris, le 18 janvier 2012 Les enjeux de protection des données dans le CLOUD COMPUTING Xavier AUGUSTIN RSSI Patrick CHAMBET Architecte

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES LIEES A L EXECUTION DU MARCHE

CONDITIONS GENERALES LIEES A L EXECUTION DU MARCHE CONDITIONS GENERALES LIEES A L EXECUTION DU MARCHE 1/5 ARTICLE CG.1 : DEFINITIONS DES PARTIES CONTRACTANTES L «adjudicateur» est l AGEFIPH, représentée dans le cadre du marché par son Directeur Général.

Plus en détail

«MAINTENANCE ET ASSISTANCE TECHNIQUE CAHIER DES CHARGES DU SITE INTERNET WWW.CILGERE.FR» MARCHE 15.004 :

«MAINTENANCE ET ASSISTANCE TECHNIQUE CAHIER DES CHARGES DU SITE INTERNET WWW.CILGERE.FR» MARCHE 15.004 : MARCHE 15.004 : «MAINTENANCE ET ASSISTANCE TECHNIQUE DU SITE INTERNET WWW.CILGERE.FR» CAHIER DES CHARGES Cahier des Charges - CILGERE Page n 1/7 SOMMAIRE ARTICLE 1 : PREAMBULE 3 1.1 Présentation de CILGERE

Plus en détail

Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire

Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire Article 1 : Objet Les présentes conditions générales de vente ont pour objet de définir les conditions de mise à disposition par Free au profit d un annonceur

Plus en détail

L inscription de M... à l institution de retraite (la nommer) à laquelle adhère l association sera demandée dès le début de son activité.

L inscription de M... à l institution de retraite (la nommer) à laquelle adhère l association sera demandée dès le début de son activité. Modèle de contrat de travail à durée indéterminée 2 e modèle normal Entre : l association..... représentée par M. (le président)... d une part, et : M. demeurant.. d autre part, IL A ETE CONVENU CE QUI

Plus en détail

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée.

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 Annexe 11: Systèmes informatisés

Plus en détail

MODELE DE CONTRAT ENTRE LE PHARMACIEN-TITULAIRE (RESPONSABLE DU

MODELE DE CONTRAT ENTRE LE PHARMACIEN-TITULAIRE (RESPONSABLE DU FARMAFlux rue Archimède 11 1000 Bruxelles CBE 0536.680.412 MODELE DE CONTRAT ENTRE LE PHARMACIEN-TITULAIRE (RESPONSABLE DU TRAITEMENT) ET L ASBL FARMAFLUX (SOUS-TRAITANT) Page 2/6 Avant-propos FarmaFlux

Plus en détail

MODELE DE CONVENTION A TITRE ONEREUX

MODELE DE CONVENTION A TITRE ONEREUX Centre de gestion de la fonction publique territoriale des Landes - juillet 2013 MODELE DE CONVENTION A TITRE ONEREUX CONVENTION DE PRESTATION DE SERVICES RELATIVE A LA MISE EN ŒUVRE D ACTIVITES PERISCOLAIRES

Plus en détail

Agrément des Hébergeurs de données de Santé Exemple d Audit de conformité Sécurité et Technique «ASIP Santé»

Agrément des Hébergeurs de données de Santé Exemple d Audit de conformité Sécurité et Technique «ASIP Santé» Agrément des Hébergeurs de données de Santé Exemple d Audit de conformité Sécurité et Technique «ASIP Santé» Sommaire 1 Glossaire et abréviations... 3 1.1 Glossaire... 3 1.2 Abréviations... 3 2 Liminaire...

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION APPLICATION COGELEC

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION APPLICATION COGELEC CONDITIONS GENERALES D UTILISATION APPLICATION COGELEC Article 1 Définitions L «Application» : il s agit de l application mise à disposition des Clients par COGELEC. La «Base de données» : il s agit de

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DU PROGICIEL «RD Libéral»

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DU PROGICIEL «RD Libéral» 1 CONDITIONS GENERALES DE VENTE DU PROGICIEL «RD Libéral» ARTICLE 1 CLAUSE GÉNÉRALE «RD Libéral» est un progiciel de tenue de comptabilité en ligne destiné exclusivement aux professions libérales. L utilisation

Plus en détail

Conditions Générales de Licence Logicielle de la société CENIT (Schweiz) AG

Conditions Générales de Licence Logicielle de la société CENIT (Schweiz) AG Conditions Générales de Licence Logicielle de la société CENIT (Schweiz) AG Mise à jour des informations Décembre 2011 1. Objet de la licence 1.1 L objet de la licence est le logiciel mis au point et fabriqué

Plus en détail

Ce site appartient à la société PLEXO Inc., (ci-après le «propriétaire du site»).

Ce site appartient à la société PLEXO Inc., (ci-après le «propriétaire du site»). Modalités d utilisation Modalités d utilisation du site web https://sante.plexo.ca IMPORTANT! VOTRE ACCÈS À CE SITE WEB DE PLEXO INC. EST ASSUJETTI À DES CONDITIONS QUI VOUS LIENT JURIDIQUEMENT. VEUILLEZ

Plus en détail

Contractualiser la sécurité du cloud computing

Contractualiser la sécurité du cloud computing HERVÉ SCHAUER CONSULTANTS Cabinet de Consultants en Sécurité Informatique depuis 1989 Spécialisé sur Unix, Windows, TCP/IP et Internet Club EBIOS, 11 décembre 2012 Contractualiser la sécurité du cloud

Plus en détail

Me Cathie-Rosalie JOLY

Me Cathie-Rosalie JOLY Me Cathie-Rosalie JOLY Avocat Associé Cabinet Ulys et Docteur en droit Avocat au barreau de Paris et de Bruxelles (Liste E) Chargée d enseignement à l Université Paul Cezanne (Aix Marseille III) Chargée

Plus en détail

CONTRAT DE LICENCE DE REUTILISATION DES INFORMATIONS PUBLIQUES MONTPELLIER AGGLOMERATION EN ACCES LIBRE

CONTRAT DE LICENCE DE REUTILISATION DES INFORMATIONS PUBLIQUES MONTPELLIER AGGLOMERATION EN ACCES LIBRE CONTRAT DE LICENCE DE REUTILISATION DES INFORMATIONS PUBLIQUES MONTPELLIER AGGLOMERATION EN ACCES LIBRE Pour favoriser la création de nouveaux produits et services et contribuer au développement économique,

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE CLIC AND CASH

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE CLIC AND CASH CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE CLIC AND CASH Préambule Les présentes «Conditions Générales d Utilisation du Service Clic And Cash», ont pour objet de régir le contrat conclu entre la société

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DU PROGICIEL «RD libéral.fr»

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DU PROGICIEL «RD libéral.fr» 1- CGV logiciel RD Libéral.fr CONDITIONS GENERALES DE VENTE DU PROGICIEL «RD libéral.fr» ARTICLE 1 CLAUSE GÉNÉRALE «RD libéral.fr» est un progiciel de tenue de comptabilité en ligne destiné exclusivement

Plus en détail

Cloud Computing*: questions juridiques

Cloud Computing*: questions juridiques 07 Juin 2011 CERT Ist - Forum 2011 Cloud Computing*: questions juridiques Jean-Marie Job Avocat associé de Gaulle Fleurance & Associés jmjob@dgfla.com * Informatique en nuage Ateliers ADIJ Solutions aux

Plus en détail

Cloud computing Informatique en nuage

Cloud computing Informatique en nuage Cloud computing Informatique en nuage Outils juridiques pour sécuriser l informatique en nuage Formateurs : T. Verbiest, C.-R. Joly, L. Breteau Ulys ULYS - 2 Présentation du cabinet ULYS Domaines d intervention

Plus en détail

Guide pratique. Réseau judiciaire européen en matière civile et commerciale

Guide pratique. Réseau judiciaire européen en matière civile et commerciale Le recours à la vidéoconférence en vue d obtenir des moyens de preuve en matière civile et commerciale en vertu du règlement (CE) n 1206/2001 du Conseil du 28 mai 2001 Guide pratique Réseau judiciaire

Plus en détail

LES CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE

LES CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE LES CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE Les conditions générales de vente Clause 1 : Objet du présent contrat Les conditions de ventes décrites ci-dessous détaillent les droits et les devoirs de la société VIRGO-IN

Plus en détail

Se conformer à la Loi Informatique et Libertés

Se conformer à la Loi Informatique et Libertés Se conformer à la Loi Informatique et Libertés Le cadre législatif Loi n 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l informatique, aux fichiers et aux libertés modifiée par la loi du 6 août 2004 dite loi Informatique

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Marché public de Services N 2015M004-01. Personne Publique : VILLE DE SAINTE-FOY-LA-GRANDE. Objet de la Consultation :

CAHIER DES CHARGES. Marché public de Services N 2015M004-01. Personne Publique : VILLE DE SAINTE-FOY-LA-GRANDE. Objet de la Consultation : CAHIER DES CHARGES Marché public de Services N 2015M004-01 Personne Publique : VILLE DE SAINTE-FOY-LA-GRANDE Objet de la Consultation : MAINTENANCE DU PARC INFORMATIQUE DE L'ECOLE ELEMENTAIRE PAUL BERT,

Plus en détail

Etude des outils du Cloud Computing

Etude des outils du Cloud Computing Etude des outils du Cloud Computing Sommaire : Présentation générale.. 2 Définitions. 2 Avantage.. 2 Inconvénients. 3 Types d offres de service Cloud.. 3 Comparaison des services Cloud 4 Conclusion 5 Présentation

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIÈRES DU SERVICE D AGENT TRADEMARK CLEARINGHOUSE Version en date du 10/03/2014

CONDITIONS PARTICULIÈRES DU SERVICE D AGENT TRADEMARK CLEARINGHOUSE Version en date du 10/03/2014 DEFINITIONS : CONDITIONS PARTICULIÈRES DU SERVICE D AGENT TRADEMARK CLEARINGHOUSE Version en date du 10/03/2014 Abused DNL (Domain Name Labels) : Labels de Noms de Domaine dont l enregistrement a été considéré

Plus en détail

MODELE DE CONVENTION ERDF / relative à la dématérialisation fiscale des factures d acheminement

MODELE DE CONVENTION ERDF / <Fournisseur> relative à la dématérialisation fiscale des factures d acheminement Direction Technique MODELE DE CONVENTION ERDF / relative à la dématérialisation fiscale des factures d acheminement Identification : ERDF-FOR-CF_42E Version : 1 Nombre de pages : 10 Version

Plus en détail

En cas de contradiction entre le contenu des présentes conditions générales et la lettre de mission, la lettre de mission prime.

En cas de contradiction entre le contenu des présentes conditions générales et la lettre de mission, la lettre de mission prime. I. CHAMP D APPLICATION Conditions générales Les présentes conditions générales sont d application sur toutes les relations professionnelles entre le professionnel et le client. Toute dérogation doit être

Plus en détail

Conditions générales (CG) Internet DSL

Conditions générales (CG) Internet DSL Conditions générales (CG) Internet DSL Avril 2015, Copyright Webland AG 2015 Index I. Domaine d application et de validité II. Prix et conditions de paiement III. IV. Début et durée du contrat Renouvellement,

Plus en détail

Pouvoir adjudicateur :

Pouvoir adjudicateur : MARCHE PUBLIC A PROCEDURE ADAPTEE POUR FOURNITURE ET ACHEMINEMENT D ENERGIE ELECTRIQUE CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (CCAP) Pouvoir adjudicateur : Centre Enseignement Zootechnique Parc

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE 1. DEFINITION L est un organisme de formation professionnelle qui développe et dispense des formations en présentiel intra-entreprise et interentreprises. L est rattaché à

Plus en détail

CONTRAT DE MAINTENANCE STANDARD DES LOGICIELS CERMIADATA

CONTRAT DE MAINTENANCE STANDARD DES LOGICIELS CERMIADATA 50, rue Haute B-1330 Rixensart Tél : +32/4.264.53.05 Fax : +32/4.264.14.96 Web : http://www.cermiadata.be CONTRAT DE MAINTENANCE STANDARD DES LOGICIELS CERMIADATA Entre : LE CLIENT ci-après «le client»

Plus en détail

AFDIT I Les contrats Cloud : des contrats clés en main? 15 octobre 2015

AFDIT I Les contrats Cloud : des contrats clés en main? 15 octobre 2015 AFDIT I Les contrats Cloud : des contrats clés en main? 15 octobre 2015 Déroulement Rappel : qu est-ce que Syntec Numérique? Une définition du Cloud Computing Les caractéristiques du Cloud Computing Les

Plus en détail

Nous réceptionnons les commandes par Internet, téléphone, courrier ou fax.

Nous réceptionnons les commandes par Internet, téléphone, courrier ou fax. Conditions générales R.C. Exploitation GARAGE 1. Définitions Client: personne morale et/ou physique achetant ou utilisant POWERCONCEPT. Consommateur: particulier achetant des Produits pour son usage privé.

Plus en détail

1. Délai de réflexion : le délai durant lequel le consommateur peut utiliser son droit de rétraction ;

1. Délai de réflexion : le délai durant lequel le consommateur peut utiliser son droit de rétraction ; Conditions générales SHOP.BELGIANREDDEVILS.BE Table des matières Article 1 - Définitions Article 2 Identité de l entreprise Article 3 - Domaine d application Article 4 L'offre Article 5 La convention Article

Plus en détail

Internet - Contrat d'hébergement d'un site web

Internet - Contrat d'hébergement d'un site web Internet - Contrat d'hébergement d'un site web ENTRE : [ci-après le " client "] ET : la Société AZUR MULTIMEDIA SOLUTIONS, SIRET 50881874700026 au RCS de NICE [ci-après «l hebergeur»] 1. Objet 1.1. L Hébergeur

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX FOURNITURE, INSTALLATION ET MAINTENANCE D UN SYSTEME DE VIDEO-PROTECTION URBAINE

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX FOURNITURE, INSTALLATION ET MAINTENANCE D UN SYSTEME DE VIDEO-PROTECTION URBAINE Commune de Collonges au Mont d Or MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Passé selon la procédure adaptée prévue par l article 28 du Code des Marchés Publics MAITRE DE L OUVRAGE : Commune de Collonges au Mont d Or CAHIER

Plus en détail

Impact des règles de protection des données Sur l industrie financière. Dominique Dedieu ddedieu@farthouat.com

Impact des règles de protection des données Sur l industrie financière. Dominique Dedieu ddedieu@farthouat.com Impact des règles de protection des données Sur l industrie financière Dominique Dedieu ddedieu@farthouat.com 1 INTRODUCTION Loi Informatique et Liberté et établissements financiers Plan : 1. Règles de

Plus en détail

ITIL V2 Processus : La Gestion des Configurations

ITIL V2 Processus : La Gestion des Configurations ITIL V2 Processus : La Gestion des Configurations Auteur: Fabian PIAU, Master 2 MIAGE, Nantes La Gestion des Configurations est un processus issu d ITIL version 2 qui aide au soutien du service («Service

Plus en détail

INTERNETRAMA SAS. Conditions générales de vente Janvier 2012

INTERNETRAMA SAS. Conditions générales de vente Janvier 2012 INTERNETRAMA SAS Conditions générales de vente Janvier 2012 1. Notre société La SAS INTERNETRAMA est une société de droit Français, représentée par Grégoire Ras, au capital de 5 000 euros, SIRET 539 435

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente AccepTV 1. Préambule Les présentes conditions générales de vente détaillent les droits et obligations de la société AccepTV et de son client (ci-après le «Client») dans le

Plus en détail

RECOMMANDATIONS COMMISSION

RECOMMANDATIONS COMMISSION L 120/20 Journal officiel de l Union européenne 7.5.2008 RECOMMANDATIONS COMMISSION RECOMMANDATION DE LA COMMISSION du 6 mai 2008 relative à l assurance qualité externe des contrôleurs légaux des comptes

Plus en détail

OPTIONS CHOISIES : ENTRE :

OPTIONS CHOISIES : ENTRE : LICENCE DE REUTILISATION D'INFORMATIONS PUBLIQUES DETENUES PAR LES ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA LOIRE AVEC DIFFUSION D'IMAGES AU PUBLIC OU A DES TIERS OPTIONS CHOISIES : NON COMMERCIALE COMMERCIALE AVEC

Plus en détail

La protection des données personnelles

La protection des données personnelles La protection des données personnelles Limites légales et moyens de protection Intervenants Delphine PRAMOTTON, Ingénieur, Ernst & Young Philippe WALLAERT, Avocat, Morvilliers Sentenac 22 novembre 2005

Plus en détail

Rédaction du Journal du Parc naturel régional Livradois-Forez Mission d appui à la conception et à la réalisation

Rédaction du Journal du Parc naturel régional Livradois-Forez Mission d appui à la conception et à la réalisation Rédaction du Journal du Parc naturel régional Livradois-Forez Mission d appui à la conception et à la réalisation MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE (ARTICLE 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS) CAHIER DES CLAUSES

Plus en détail

Datagest, une entité de

Datagest, une entité de Datagest, une entité de Datagest en quelques mots Entité informatique de BDO à Luxembourg Gestion de l informatique du groupe Société informatique pour les clients externes Nos activités : Éditeur de logiciel

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES ACHAT DE FOURNITURES DE BUREAU POUR LE CENTRE INTERCOMMUNAL DE GERONTOLOGIE CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES Achat de fournitures de

Plus en détail

LICENCE DE RÉUTILISATION COMMERCIALE D INFORMATIONS PUBLIQUES DÉTENUES PAR LES ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DE LA VENDÉE

LICENCE DE RÉUTILISATION COMMERCIALE D INFORMATIONS PUBLIQUES DÉTENUES PAR LES ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DE LA VENDÉE LICENCE DE RÉUTILISATION COMMERCIALE D INFORMATIONS PUBLIQUES DÉTENUES PAR LES ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DE LA VENDÉE ENTRE : Le Département de la Vendée, représenté par le Président du Conseil général,

Plus en détail

Comment prévenir la défaillance des entreprises?

Comment prévenir la défaillance des entreprises? Comment prévenir la défaillance des entreprises? Introduction Lors de l exécution d un projet de construction, le maître d ouvrage est fréquemment confronté à la défaillance d une entreprise. Défaillance

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION A DISTANCE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION A DISTANCE CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION A DISTANCE ARTICLE 1 Champ d application En préliminaire, il est stipulé que la réglementation de la vente et d utilisation à distance s applique «à toute

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES SOLUTIONS DE MESSAGERIE COLLABORATIVE OFFRE CORPORATE. Dernière version en date du 09 Juin 2011

CONDITIONS PARTICULIERES SOLUTIONS DE MESSAGERIE COLLABORATIVE OFFRE CORPORATE. Dernière version en date du 09 Juin 2011 CONDITIONS PARTICULIERES SOLUTIONS DE MESSAGERIE COLLABORATIVE OFFRE CORPORATE Définitions : Dernière version en date du 09 Juin 2011 Activation du Service : L activation du Service intervient à compter

Plus en détail

Sécurisez la rédaction r de vos contrats

Sécurisez la rédaction r de vos contrats Sécurisez la rédaction r de vos contrats Olivier COLNAT Michael DECORNY AUDIT CONSEIL DÉFENSE 1 INTRODUCTION De nombreux outils sont à la disposition des entreprises pour régir leurs relations avec les

Plus en détail

Class action en droit français

Class action en droit français Class action en droit français Commission juridique de la Chambre Franco- Allemande de Commerce et d Industrie Paris, le 12 mai 2013 Christian Connor Avocat au Barreau de Paris cconnor@lmtavocats.com Introduction

Plus en détail

Convention de cotraitance pour groupement solidaire

Convention de cotraitance pour groupement solidaire Convention de cotraitance pour groupement solidaire Ce modèle peut être modifié, complété en fonction des souhaits émis par les membres du groupement. Il est souhaitable que le maître d ouvrage soit informé

Plus en détail

MARCHE DE SERVICES CREATION D UN SITE WEB POUR LA ZAC GARE LA VALLEE A AMIENS. Cahier des Clauses Administratives Particulières

MARCHE DE SERVICES CREATION D UN SITE WEB POUR LA ZAC GARE LA VALLEE A AMIENS. Cahier des Clauses Administratives Particulières MARCHE DE SERVICES CREATION D UN SITE WEB POUR LA ZAC GARE LA VALLEE A AMIENS Cahier des Clauses Administratives Particulières Procédure passée en application de l article 10 du décret n 2005-1742 du 30

Plus en détail

Condition d'utilisation. Conditions générales de vente des cours de cuisine pour les particuliers

Condition d'utilisation. Conditions générales de vente des cours de cuisine pour les particuliers Condition d'utilisation Conditions générales de vente des cours de cuisine pour les particuliers Article 1- Objet : Casa d'arno propose des cours de cuisine pour les particuliers dont les différentes formules

Plus en détail

MEYER & Partenaires Conseils en Propriété Industrielle

MEYER & Partenaires Conseils en Propriété Industrielle Alexandre NAPPEY Conseil en Propriété Industrielle Carole FRANCO Juriste TIC Département Multimédia Aspects juridiques du Cloud Computing INTRODUCTION une infrastructure virtuelle et partagée obtenue à

Plus en détail

PRESTATION LABORATOIRE D ANALYSES BIOLOGIQUES MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE

PRESTATION LABORATOIRE D ANALYSES BIOLOGIQUES MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE PRESTATION LABORATOIRE D ANALYSES BIOLOGIQUES MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Pouvoir adjudicateur : Nom du Pouvoir adjudicateur CENTRE HELENE BOREL Ayant son siège social AVENUE DU CAHTEAU DU LIEZ 59283 RAIMBEAUCOURT

Plus en détail

Conditions Générales d Utilisation du service de dématérialisation des courriers assurances

Conditions Générales d Utilisation du service de dématérialisation des courriers assurances Conditions Générales d Utilisation du service de dématérialisation des courriers assurances Sommaire Préambule... 2 Article 1 er : Définitions... 2 Article 2 : Objet de l Espace Assurance Cyberplus...

Plus en détail

- Au-delà de 130 000 HT : idem ci-dessus + BOAMP + JOUE (Journal Officiel de l Union Européenne)

- Au-delà de 130 000 HT : idem ci-dessus + BOAMP + JOUE (Journal Officiel de l Union Européenne) MARCHES PUBLICS : GUIDE DE PROCEDURE INTERNE RAPPEL CODE DES MARCHES PUBLICS Textes de référence : - Code des Marchés Publics (D 2006-975 du 1er août 2006) - Règlement Intérieur CCIT de l ARIEGE - Règlement

Plus en détail

Conditions Générales d Utilisation de l Option Anti-spam Plus

Conditions Générales d Utilisation de l Option Anti-spam Plus Conditions Générales d Utilisation de l Option Anti-spam Plus ARTICLE 1. DÉFINITIONS Les parties conviennent d entendre sous les termes suivants : Client : personne physique ou morale s étant inscrite

Plus en détail

CONVENTION DE PRESTATIONS

CONVENTION DE PRESTATIONS ACCOMPAGNEMENT A LA REORGANISATION DU SERVICE GESTION RECOUVREMENT CONTENTIEUX ET DU SERVICE COMPTABILITE CONVENTION DE PRESTATIONS Page n 1/5 CONTRACTANTS Entre d'une part, CILGERE - Association régie

Plus en détail

LIVRET SERVICE. Services en ligne Microsoft for Cegid

LIVRET SERVICE. Services en ligne Microsoft for Cegid LIVRET SERVICE Services en ligne Microsoft for Cegid LS-Services en ligne Microsoft for Cegid-10/2015 PREAMBULE LIVRET SERVICE SERVICES EN LIGNE MICROSOFT FOR CEGID Le Service en ligne Microsoft for Cegid

Plus en détail

Instruction administrative ICC/AI/2007/005 Date: 19/06/2007

Instruction administrative ICC/AI/2007/005 Date: 19/06/2007 Instruction administrative ICC/AI/2007/005 Date: 19/06/2007 SÉCURITÉ DES INFORMATIONS DANS LE CADRE DE L EXÉCUTION DE CONTRATS CONCLUS AVEC DES TIERCES PARTIES En application de la directive de la Présidence

Plus en détail

La dématérialisation des procédures de marchés publics

La dématérialisation des procédures de marchés publics La dématérialisation des procédures de marchés publics Définition La dématérialisation des procédures de marchés publics consiste en l utilisation de la voie électronique pour les échanges d informations

Plus en détail

CONTRAT DE MAINTENANCE DES LOGICIELS CERMIADATA

CONTRAT DE MAINTENANCE DES LOGICIELS CERMIADATA CONTRAT DE MAINTENANCE DES LOGICIELS CERMIADATA Entre : xxxx ci-après «le client» Et : la société CERMIADATA SA, établie et ayant son siège social à Rue Haute, 50 à 1330 Rixensart, représentée aux fins

Plus en détail

FAIRE APPEL À UN EXPERT

FAIRE APPEL À UN EXPERT FAIRE APPEL À UN EXPERT Décembre 2011 Afin d être en mesure d exercer ses missions, le comité d entreprise dispose de nombreux moyens d information, notamment par les documents que doit lui communiquer

Plus en détail

Conditions générales d affaires (CGA) Portail clients SanitasNet

Conditions générales d affaires (CGA) Portail clients SanitasNet Conditions générales d affaires (CGA) Portail clients SanitasNet 1 Table des matières Contenu 1. Préambule 3 2. Autorisation d accès 3 3. Accès technique à SanitasNet et identification 3 4. Coûts 4 5.

Plus en détail

Les factures dématérialisées

Les factures dématérialisées ANNEXE 8 Les factures dématérialisées Les sources de droit en matière de factures. Deux sources de droit définissent la facture : le Code de commerce et le Code général des impôts. Article 441-3 du Code

Plus en détail

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE DIRECTIVE DU COMMISSAIRE SUJET: PROCESSUS INTERNE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS N O: DC-12 DATE DE PUBLICATION: 10 AVRIL 2013 DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2 SEPTEMBRE 2013 INTRODUCTION Le gouvernement du Canada

Plus en détail

Quelles assurances proposer? Focus sur le cloud computing

Quelles assurances proposer? Focus sur le cloud computing ACTUALITÉ DU DROIT DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION Quelles assurances proposer? Focus sur le cloud computing Jean-Laurent SANTONI, Docteur en Droit, Président de Clever Courtage, IT risk insurance broker

Plus en détail

Contrat d affiliation avec le site marchand MUSCULATION.FR

Contrat d affiliation avec le site marchand MUSCULATION.FR Contrat d affiliation avec le site marchand MUSCULATION.FR Le,à. ENTRE LES SOUSSIGNES, éditrice du site domiciliée représentée par en sa qualité de E-Mail : Tél. et, (ci-après dénommée l affilié ) d une

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE Page 1 sur 5 Table des matières 1. FICHE de SUIVI D AMENDEMENTS... 3 2. GENERALITES... 4 3. DEVIS ET BONS DE COMMANDE... 4 4. PRIX... 4 5. FACTURES ET PAIEMENTS... 4 6. DELAIS...

Plus en détail

Décision de dispense de déclaration n 3

Décision de dispense de déclaration n 3 Délibération n 2005-003 du 13 janvier 2005 décidant la dispense de déclaration des traitements mis en œuvre par les organismes publics dans le cadre de la dématérialisation des marchés publics Décision

Plus en détail

CONTRAT D ADHÉSION. FAC FOR PRO PARIS Tous droits réservés

CONTRAT D ADHÉSION. FAC FOR PRO PARIS Tous droits réservés CONTRAT D ADHÉSION CONTRAT ENTRE FAC FOR PRO PARIS ET L ÉTUDIANT Article 1. Dispositions générales Le présent contrat, ci-après dénommé «le contrat» constitue l accord régissant pendant sa durée, les relations

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES ACHATS

POLITIQUE SUR LES ACHATS POLITIQUE SUR LES ACHATS Adoption : Conseil d administration du RCDR, 24 février 2006 Dernière révision : Conseil d administration du RCDR, 19 mars 2014 1. OBJET Définir les responsabilités et les obligations

Plus en détail

C. C. A. P. Connexion Haut-débit du site de la Maison du Parc 63880 Saint-Gervais-sous-Meymont

C. C. A. P. Connexion Haut-débit du site de la Maison du Parc 63880 Saint-Gervais-sous-Meymont C. C. A. P. Connexion Haut-débit du site de la Maison du Parc 63880 Saint-Gervais-sous-Meymont MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE (ARTICLE 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS) CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT Décembre 2014 CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT 1. CRÉATION Le Conseil d administration de la Banque du Canada (le «Conseil») est constitué en vertu de l article 5 de la Loi sur la Banque du Canada (la «Loi»).

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICE MAINTENANCE BALISAGE LUMINEUX DE LA PISTE, DES TAXIWAYS ET PARKING DE L AEROPORT CHÂTEAUROUX-CENTRE

MARCHE PUBLIC DE SERVICE MAINTENANCE BALISAGE LUMINEUX DE LA PISTE, DES TAXIWAYS ET PARKING DE L AEROPORT CHÂTEAUROUX-CENTRE AEROPORT CHATEAUROUX - CENTRE 36130 - DEOLS Tél. : 02.54.60.53.53 - Fax : 02.54.60.53.54 MARCHE PUBLIC DE SERVICE MAINTENANCE BALISAGE LUMINEUX DE LA PISTE, DES TAXIWAYS ET PARKING DE L AEROPORT CHÂTEAUROUX-CENTRE

Plus en détail

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012 Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020 De la version 2005 à la version 2012 Plan de la présentation L intervention sera structurée suivant les 8 chapitres de la norme. Publiée le 1 er mars 2012, homologuée

Plus en détail

Cegid CONTACT PROTECTION SUITE

Cegid CONTACT PROTECTION SUITE Cegid CONTACT PROTECTION SUITE Livret Services Ref_M05_0001 ARTICLE 1 DEFINITIONS Les termes définis ci après ont la signification suivante au singulier comme au pluriel: Demande : désigne un incident

Plus en détail

Contrat de dépannage informatique Mac à domicile N - -

Contrat de dépannage informatique Mac à domicile N - - 1 Contrat de dépannage informatique Mac à domicile N - - 2 Il a été arrêté et convenu entre les deux (2) soussignés : Solution Informatik Solution de Dépannage Informatique à domicile 41 rue des gatines

Plus en détail

Conditions générales de livraison et de paiement des traductrices et interprètes membres de l Association Vertalersforum (Stichting Vertalersforum)

Conditions générales de livraison et de paiement des traductrices et interprètes membres de l Association Vertalersforum (Stichting Vertalersforum) Conditions générales de livraison et de paiement des traductrices et interprètes membres de l Association Vertalersforum (Stichting Vertalersforum) En cas de litige découlant de l'interprétation des présentes

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE 1. OBJET Le présent document, ci-après «Conditions Générales de Vente», s applique à toutes les offres de formations proposées par la société KOOLYA sur son Internet www.koolya.fr

Plus en détail

Le Pack Pro : Dirigeants de TPE, confiez l ensemble de vos problématiques juridiques à Judicial

Le Pack Pro : Dirigeants de TPE, confiez l ensemble de vos problématiques juridiques à Judicial Le Pack Pro : Dirigeants de TPE, confiez l ensemble de vos problématiques juridiques à Judicial Présentation de Judicial 2013 I Pack Pro : la solution d accompagnement juridique pour les Dirigeants de

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AU TELEPAIEMENT DES IMPOTS, DROITS, TAXES, CONTRIBUTIONS ET REDEVANCES. Il a été convenu ce qui suit :

CONVENTION RELATIVE AU TELEPAIEMENT DES IMPOTS, DROITS, TAXES, CONTRIBUTIONS ET REDEVANCES. Il a été convenu ce qui suit : CONVENTION RELATIVE AU TELEPAIEMENT DES IMPOTS, DROITS, TAXES, CONTRIBUTIONS ET REDEVANCES Entre : L Etat du Sénégal représenté par le Directeur général des Impôts et des Domaines, d une part ; «BANQUE»,

Plus en détail

ACQUISITION DE MATERIEL INFORMATIQUE

ACQUISITION DE MATERIEL INFORMATIQUE ACQUISITION DE MATERIEL INFORMATIQUE MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE (ARTICLE 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS) CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES VALANT REGLEMENT DE LA CONSULTATION 4/02/2014 Le

Plus en détail