Description et sources des séries longues

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Description et sources des séries longues"

Transcription

1 Descrpton et sources des séres longues Les séres sont des moennes annuelles, en base 999= sauf menton contrare. On fat abstracton de la fscalté, sauf menton contrare. La reproducton de ces séres est lbre, pourvu que la source en sot ndquée.. Indces du prx des logements Indces du prx des logements reconsttués à partr des bases notarales et de Duon, 946. Sur le passé récent, ces séres sont cohérentes avec les ndces Notares-Insee. A Pars, on ne tent pas compte des masons (qu représentent mons de % du parc, et l'ndce annuel est la moenne arthmétque des ndces Notares-Insee des deux semestres de l'année. On trouvera plus de détals sur la méthodologe, les ntervalles de confance (qu sont larges sur les années 950 et les précautons d'emplo dans «Prx des logements, produts fnancers mmoblers et geston des rsques», Edtons Economca, à paraître courant Séres macroéconomques 2.. Prx à la consommaton - De 840 à 965 : sére des prx de détal fgurant dans Insee, 966. Interpolaton lnéare pour les années manquantes (années non multples de 0 au dx-neuvème sècle et années 90 à De 965 à 999 : Indce Insee, base 980. Tout ndce de prx à la consommaton sur comporte une part d'arbtrare car la structure de la consommaton s'est profondément modfée au cours d'une pérode auss longue et certanes nformatons manquent pour les années les plus ancennes Produt ntéreur brut (PIB : sére du produt natonal de Perroux, fgurant dans Insee, 966, avec nterpolaton des années manquantes : sére du revenu natonal en volume fgurant dans Insee, 966 multplée par l'ndce des prx à la consommaton mentonné plus haut : sére du PIB de l'insee. La multplcaton du PIB en volume par l'ndce des prx à la consommaton pour obtenr un ndce en francs courants est contestable. Elle présente l'avantage qu'un seul ndce des prx a été utlsé pour toute l'analse Revenu dsponble brut des ménages - De 920 à 950 : sére du revenu dsponble des ménages fgurant dans la thèse de P.Vlla (dsponble à l'insee, nterpolée pour les années 939 à 948 (on a nterpolé lnéarement le logarthme du rato revenu dsponble des ménages sur PIB, qu vare peu d'une année à l'autre partout où l est connu. Sur les années antéreures à 924, cette sére n'est pas cohérente avec la sére du produt ntéreur brut. - De 95 à 999 : revenu dsponble brut des ménages calculé par l'insee PIB par ménage Est obtenu en dvsant le PIB par le nombre de ménages Revenu dsponble brut par ménage Est obtenu en dvsant le revenu dsponble brut des ménages par le nombre de ménages.

2 2.6. Salare mnmum Salare mnmum nterprofessonnel garant pus de crossance en moenne annuelle depus 960. Source : séres longues sur les salares de l'insee. 3. Séres fnancères 3.. Indce du prx des actons hors dvdendes : sére de P.Arbulu : Sére Insee-SBF, source annuare rétrospectf de l'insee, 963 et ParsBourse (cet ndce est le SBF 250 pour les années récentes Valeur d'un placement en actons, dvdendes rénvests. Sére Insee-SBF hors dvdendes mentonnée c-dessus, sur , ncrémentée des rendements moens annuels, crédt d'mpôt ou avor fscal exclus (source : Rexecode. Il aurat été préférable d'utlser une sére avec crédt d'mpôt ou avor fscal nclus mas on ne dsposat d'une telle sére que pour la pérode récente. Pour assurer l'homogénété de la sére, on a donc exclu le crédt d'mpôt et l'avor fscal. Il en résulte une sous-estmaton de la rentablté du placement. L'ncluson de l'avor fscal accroît de 9,4% la rentablté du SBF250 entre le 3/2/990 et le 3/2/ Cours de l'acton de La Fourm Immoblère : Moenne des cours au 3 décembre de l'année et de l'année précédente, redressés des effets des attrbutons d'actons gratutes, dvsons du nomnal, etc.. Source : Smonnet, 996 et Smonnet, Gallas Hamonno, Arbulu, : ndce IEIF locatf logement (la cotaton de La Fourm Immoblère a été suspendue en 995. Deux séres, avec et sans dvdendes Taux d'ntérêt à long terme On a tout d'abord calculé une sére de taux longs moens annuels comme sut : taux de la rente perpétuelle à 3% (créée en 825 pour procurer le fonds du "mllard des émgrés" calculé à partr de la moenne des cours les plus hauts et les plus bas annuels fgurant dans Insee, : taux de rendement des oblgatons publques et sem-publques, dtes de premère catégore. Source : Insee (comptes natonaux d'après Casse des Dépôts et Consgnatons : taux de rendement des emprunts d'etat à long terme (source Banque de France, moenne des moennes mensuelles. Ces taux sont hbrdes, pusqu'ls représentent le taux d'un placement à maturté nfne (rente perpétuelle avant 952 et d'un placement à maturté fne à partr de 952. Ils ont été utlsés pour valorser l'ensemble des produts de taux à long terme. Cela consttue une approxmaton (pusque le taux dépend de la maturté, mas l'effet de cette approxmaton sur les résultats qu'on en a trés est fable. D'autres séres de taux longs peuvent être reconsttuées (cf. notamment en annexe bblographque les travaux de Pedro Arbulu et Jacques-Mare Vasln 3.5. Placement en rente perpétuelle, sans coupon ou avec coupon rénvest La valeur du placement en rente perpétuelle sans coupon est calculée selon la formule ( t = ( t où (t est la valeur du placement l'année t et (t est le taux d'ntérêt l'année t. La valeur du placement en rente perpétuelle avec coupon rénvest est calculée selon la formule ( t ( t = ( t ( ( t +

3 3.6. Placement en oblgatons à 0 ans L'expresson "placement oblgatare à n ans" est ambguë. Elle peut en effet recouvrr : - sot l'achat d'une oblgaton à n ans et sa détenton jusqu'à son arrvée à maturté, les coupons étant éventuellement rénvests au fur et à mesure en des oblgatons à n ans elles auss détenues jusqu'à leur arrvée à maturté, - sot l'achat d'une oblgaton à n ans et, après un an (elle est alors devenue une oblgaton non plus à n ans mas à n- ans, sa revente et le rénvestssement du produt de cette vente (augmenté le cas échéant du coupon dans de nouvelles oblgatons à n ans. Le premer placement est probablement celu effectué par les "pères de famlles", entre autres parce qu'l est beaucoup plus smple que le second et parce que ses coûts de transacton sont beaucoup plus fables. Sa valorsaton suppose de connaître la courbe des taux sur toute la durée de la pérode utlsée, et son rendement entre deux années dépend de l'année chose comme année de début du placement. Le second placement, qu suppose un rebalancement permanent du portefeulle de telle sorte que sa maturté sot constante, est largement réservé à des nvestsseurs professonnels. Ne connassant pas la courbe des taux sur toute la pérode étudée et souhatant que le rendement ne dépende pas de l'année de début de placement, on a valorsé un placement du second tpe. La valeur du placement oblgatare à n ans sans coupon est calculée selon la formule = ( t ( t ( ( + n ( ( + ( ( ( n t t t, avec les mêmes notatons que pour le placement en rente perpétuelle. La valeur du placement oblgatare à n ans avec coupon rénvest est calculée selon la formule = ( t ( t ( ( t + ( + n ( + ( n 3.7. Indce du coût du crédt Sére sur Mensualté d'un prêt de franc à 5 ans à annutés constantes : = ( ( + 5 où t= année, (t = taux long reconsttué comme ndqué c-dessus. On aurat pu calculer auss un ndce "en francs constants" à partr du taux d'ntérêt dt "réel", égal à la dfférence entre le taux d'ntérêt nomnal et le taux d'nflaton. On ne l'a pas fat car le taux d'ntérêt "réel" ne rend compte du coût apparent du crédt que s le taux d'nflaton antcpé est égal au taux d'nflaton ntal, ce qu, généralement, sot n'est pas vérfé (l'nflaton antcpée étant dfférente de l'nflaton ntale, sot est erroné (l'nflaton future étant dfférente de l'nflaton ntale Placement au marché monétare Les taux courts ont été reconsttués comme sut : taux d'escompte de la Banque de France. Source Insee, 95 d'après Banque de France : taux de l'argent au jour le jour. Source Insee, 966 d'après Banque de France : taux au jour le jour sur le marché monétare. Source Comptes Natonaux de l'insee d'après Banque de France et 999 : moenne des moennes mensuelles des taux au jour le jour sur le marché monétare (source Banque de France. La connexon entre la premère et la deuxème séres n'est pas très bonne Placement au taux du lvret A. Sére sur

4 Valeur d'un placement au taux du lvret A, ntérêts rénvests. Source : moenne annuelle du taux du lvret A publée par la Banque de France Placement en plan épargne logement Sére sur Valeur d'un placement en PEL, ntérêts rénvests. Source : moenne annuelle du taux du PEL publée par la Banque de France. 3.. Cours de l'or - Avant 98 : Franc-or. - De 99 à 940 : cours offcel de l'or. Source Duon, De 94 à 947 : cours moen de la pèce de 20F sur le marché parallèle. Source Insee, De 947 à 998 : cours moen de la pèce de 20F. Source Insee. - De 998 à 999 : moenne annuel des moennes des cours du lngot (ère cotaton en fn de mos et en fn de mos précédent. Source Banque de France Cours du dollar Sources : : annuare rétrospectf de l'insee : annuare statstque des Natons Unes : annuares statstques rétrospectfs de l'insee - Banque de France 4. Séres démographques La populaton et le nombre de ménages en France ont été reconsttués à partr des annuares statstques de l'insee, en partculer Insee, 966 et Insee, 988. Les années manquantes ont été nterpolées. La populaton de Pars a été reconsttuée à partr de l'annuare statstque de Pars et des résultats du recensement Séres mmoblères 5.. Loers en France Depus 949. Source : annuares rétrospectfs de l'insee Loers à Pars - De 840 à 878 : loers des ménages ouvrers à Pars fgurant dans Duon, 946, avec nterpolaton pour les années manquantes. Cette sére couvre également la pérode , sur laquelle on a pu vérfer qu'elle est cohérente avec la suvante. - De 878 à 964 : ndce des prx des loers des locaux d'habtaton à Pars fgurant dans Insee, De 964 à 986 : ndce des loers Insee France entère. - De 986 à 999 : ndce des loers à Pars Insee (moenne des ndces au er janver de l'année et au er janver de l'année suvante Indce du coût de la constructon - De 94 à 954 : ndce de la Socété des Archtectes - De 954 à 999 : Indce du coût de la constructon (ICC publé par l Insee et le Mnstère de l'equpement (moenne des ndces trmestrels Montants de transactons à ttre onéreux de logements ancens Depus 985. Sont obtenus en dvsant le produt des drots de mutaton (source : SESDO de la Drecton Générale des Impôts par leur taux.

5 5.5. Nombre de logements commencés Chaînage des séres annuelles suvantes (Source : Mnstère du Logement : nombre de logements autorsés : nombre de logements commencés (pour les années récentes, nomenclatures Sroco pus Sclone : nombre de logements commencés (nomenclature Stadel 5.6. Indce du nombre de logements commencés - Indce du nombre de logements commencés annuellement Cet ndce, en base 999=, est proportonnel à EXP(n/ où n est le nombre de logements commencés dans l'année en France. On a utlsé cette transformaton exponentelle pour préserver l'addtvté des flux annuels de constructon, les agrégats statstques étant calculés sur les logarthmes des séres. - Indce du nombre de logements commencés cumulé Cet ndce, en base 999=, est proportonnel à EXP(n/ où n est le nombre de logements commencés cumulé en France. On a utlsé cette transformaton exponentelle pour préserver l'addtvté des flux annuels de constructon, les agrégats statstques étant calculés sur les logarthmes des séres Valeur d'un placement locatf à Pars, loers nets de charges rénvests Cette sére dot être consdérée comme une smple approxmaton : sére obtenue à partr : de l'ndce du prx des logements à Pars, d'un rendement locatf net de 4%, de fras de mutaton rédusant la rentablté de % par an : sére obtenue à partr : de la sére de la valeur d'un placement locatf étable par Gaston Duon (946, de fras de mutaton rédusant la rentablté de % par an : sére obtenue à partr : de l'ndce du prx des logements à Pars, d'un rendement locatf net forfatsé à % sur l'ensemble de la pérode (cette approxmaton, qu a été nécessare pour évter les complcatons créées par les rendements locatfs nets négatfs de cette pérode, ndut probablement une sous-estmaton du rendement locatf, de fras de mutaton rédusant la rentablté de % par an : sére obtenue à partr : de l'ndce du prx des logements à Pars, de l'ndce des loers à Pars, de charges égales à 37% du loer en 999 et aant crû au rthme du revenu dsponble par ménage, de fras de mutaton rédusant la rentablté de 0,3% par an. 6. Solde budgétare de l'etat 6.. Solde budgétare annuel Source : soldes budgétares publés par le mnstère de l'économe Indce du solde budgétare Cet ndce est égal à EXP(s/0 2 où s est le solde budgétare de l'année consdérée, en francs courants pour la sére en francs courants et en francs constants 997 pour la sére en francs constants. On a utlsé cette transformaton exponentelle car les soldes budgétares peuvent prendre des valeurs négatves, pour lesquelles les logarthmes ntervenant dans le calcul des agrégats statstques n'ont pas de sens. Le solde budgétare est postf en cas d'excédent, négatf en cas de défct. Cf., pour plus de détals, l ouvrage référencé en début de descrpton.

6 6.3. Indce du solde budgétare en % du produt ntéreur brut Cet ndce est égal pour l'année n à s ( n EXP ( PIB ( n où s(n est le solde budgétare pour l'année n et où PIB(n est le produt ntéreur brut pour l'année n. On a utlsé cette transformaton exponentelle pour la rason précédemment ndquée. Sources : soldes budgétares publés par le mnstère de l'économe Indce du solde budgétare cumulé Cet ndce est égal à EXP(s/0 2 où s est le solde budgétare cumulé depus 95, en francs courants pour la sére en francs courants et en francs constants 997 pour la sére en francs constants. On a utlsé cette transformaton exponentelle pour la rason précédemment ndquée. Source : soldes budgétares publés par le mnstère de l'économe Indce du solde budgétare en % du produt ntéreur brut cumulé Cet ndce est égal pour l'année n à EXP ( n 95 s ( PIB ( où s( est le solde budgétare pour l'année et où PIB( est le produt ntéreur brut pour l'année. On a utlsé cette transformaton exponentelle pour la rason précédemment ndquée. Sources : soldes budgétares publés par le mnstère de l'économe. 7. Prx du pétrole : prx moen du barl de pétrole tête de puts. Source : Hstorcal Statstcs, US Dept of Commerce : prx moen du barl de pétrole amércan tête de puts. Source : US Dept of Commerce. - Ces séres en $ ont été transformées en francs en utlsant la sére de cours du $ mentonnée plus haut. 8. Séres nternatonales 8.. Séres sur le Roaume-Un - Indce des prx à la consommaton, produt ntéreur brut, revenu dsponble des ménages, nombre de ménages : UK Offce of Natonal Statstcs - Prx des logements ancens au Roaume-Un Source : Department of the Envronment. - Prx des logements neufs au Roaume-Un Source : Department of the Envronment 8.2. Séres sur les Etats-Uns - Indce des prx à la consommaton et produt ntéreur brut : avant 929, Hstorcal Statstcs of the Unted States (Bcentennal Edton, 975; à partr de 929 : Stat-USA. - Revenu des ménages, nombre de logements : Stats-USA et US Census Bureau. - Prx des masons (hors neuf aux Etats-Uns Source : Fredde Mac, Conventonal Mortgage Home Prce Index. - Indce S&P du prx des actons aux Etats-Uns hors dvdendes Source : ste de Robert Shller, Unverst of Yale : - Indce S&P du prx des actons aux Etats-Uns, dvdendes nclus Calculé à partr de l'ndce hors dvdendes et des dvdendes mentonnés sur le ste de Robert Shller, Unverst of Yale.

Calculer le coût amorti d une obligation sur chaque exercice et présenter les écritures dans les comptes individuels de la société Plumeria.

Calculer le coût amorti d une obligation sur chaque exercice et présenter les écritures dans les comptes individuels de la société Plumeria. 1 CAS nédt d applcaton sur les normes IAS/IFRS Coût amort sur oblgatons à taux varable ou révsable La socété Plumera présente ses comptes annuels dans le référentel IFRS. Elle détent dans son portefeulle

Plus en détail

GEA I Mathématiques nancières Poly. de révision. Lionel Darondeau

GEA I Mathématiques nancières Poly. de révision. Lionel Darondeau GEA I Mathématques nancères Poly de révson Lonel Darondeau Intérêts smples et composés Voc la lste des exercces à révser, corrgés en cours : Exercce 2 Exercce 3 Exercce 5 Exercce 6 Exercce 7 Exercce 8

Plus en détail

Les jeunes économistes

Les jeunes économistes Chaptre1 : les ntérêts smples 1. défnton et calcul pratque : Défnton : Dans le cas de l ntérêt smple, le captal reste nvarable pendant toute la durée du prêt. L emprunteur dot verser, à la fn de chaque

Plus en détail

Chapitre II : Evaluation des emprunts à taux fixes

Chapitre II : Evaluation des emprunts à taux fixes Chaptre II : Evaluaton des emprunts à taux fxes Dr Babacar Sène Faculté des Scences Economques et de Geston Département Econome 8/3/202 Introducton Emprunt bancare Souscrt par une banque ou pluseurs banques

Plus en détail

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 3

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 3 UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV Lcence 3 ère année Econome - Geston Année unverstare 2006-2007 Semestre 2 Prévsons Fnancères Travaux Drgés - Séances n 3 «Les Crtères Fondamentaux des Chox d Investssement»

Plus en détail

- Equilibre simultané IS/LM : Pour déterminer le couple d équilibre général, il convient de résoudre l équation IS = LM.

- Equilibre simultané IS/LM : Pour déterminer le couple d équilibre général, il convient de résoudre l équation IS = LM. Exercce n 1 Cet exercce propose de détermner l équlbre IS/LM sur la base d une économe dépourvue de présence étatque. Pour ce fare l convent, dans un premer temps de détermner la relaton (IS) marquant

Plus en détail

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSION 1 - Correction -

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSION 1 - Correction - EXAME FIAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSIO 1 - Correcton - Exercce 1 : 1) Consdérons une entreprse E comportant deux établssements : E1 et E2 qu emploent chacun 200 salarés. Au sen de l'établssement

Plus en détail

Méthodologie Version 3, septembre 2007

Méthodologie Version 3, septembre 2007 Méthodologe Verson 3, septembre 2007 Le bulletn Tendances Carbone présente chaque mos sx groupes d ndcateurs : - Synthèse du mos 2 Météo 3 - Actvté économque Energe 5 - Envronnement nsttutonnel 6 - Tableau

Plus en détail

Ch 4 Séries statistiques à une dimension Définitions et représentation graphique

Ch 4 Séries statistiques à une dimension Définitions et représentation graphique Ch 4 Séres statstques à une dmenson Défntons et représentaton graphque Termnologe Ensemble étudé = populaton Eléments de cet ensemble = ndvdus ou untés Attrbut consdéré = caractère qu peut être qualtatf

Plus en détail

Remboursement d un emprunt par annuités constantes

Remboursement d un emprunt par annuités constantes Sére STG Journées de formaton Janver 2006 Remboursement d un emprunt par annutés constantes Le prncpe Utlsaton du tableur Un emprunteur s adresse à un prêteur pour obtenr une somme d argent (la dette)

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 2015 2016. Statistiques Descriptives

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 2015 2016. Statistiques Descriptives UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année unverstare 215 216 L1 Économe Cours de B. Desgraupes Statstques Descrptves Séance 7: Indces synthétques Table des matères 1 Introducton 1 1.1

Plus en détail

Représentation de l'information

Représentation de l'information 1. L nformaton 1-1 Dualté état et temps Représentaton de l'nformaton La noton d'nformaton correspond à la connassance d'un état donné parm pluseurs possbles à un nstant donné. La Fgure 1 llustre cette

Plus en détail

LICENCE 1 MACROECONOMIE. DUREE : 2h

LICENCE 1 MACROECONOMIE. DUREE : 2h Unversté de Caen Année unverstare 2004/2005 Faculté de Scences Economques Sesson de septembre 2005 et de Geston LICENCE 1 MACROECONOMIE DUREE : 2h Exercce 1 : Crcut économque (8 ponts) On consdère une

Plus en détail

Page 5 TABLE DES MATIÈRES

Page 5 TABLE DES MATIÈRES Page 5 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I LES POURCENTAGES 1. LES OBJECTIFS 12 2. LES DÉFINITIONS 14 1. La varaton absolue d'une grandeur 2. La varaton moyenne d'une grandeur (par unté de temps) 3. Le coeffcent

Plus en détail

Indicateurs de compétitivité- prix et de performances à l exportation

Indicateurs de compétitivité- prix et de performances à l exportation Décembre 2009 Indcateurs de compéttvté- prx et de performances à Méthodologe Les ndcateurs présentés dans ce document vsent à mesurer en temps réel l évoluton des parts de marché des prncpaux exportateurs

Plus en détail

Première partie. Proportionnalité. 1 Reconnaître des situations de proportionnalité... 7

Première partie. Proportionnalité. 1 Reconnaître des situations de proportionnalité... 7 Premère parte Proportonnalté 1 Reconnaître des stuatons de proportonnalté....... 7 2 Trater des stuatons de proportonnalté en utlsant un rapport de lnéarté........................ 8 3 Trater des stuatons

Plus en détail

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix?

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix? Note méthodologque Tratements hebdomadares Questlemonscher.com Quelle méthode de collecte de prx? Les éléments méthodologques ont été défns par le cabnet FaE onsel, socété d études et d analyses statstques

Plus en détail

Cours Corporate finance

Cours Corporate finance Cours Corporate fnance Eléments de théore du portefeulle Le edaf Franços Longn www.longn.fr lan Notons de rentablté Défnton odélsaton Eléments de théore du portefeulle ortefeulle Dversfcaton Le edaf Le

Plus en détail

Exercices d algorithmique

Exercices d algorithmique Exercces d algorthmque Les algorthmes proposés ne sont pas classés par ordre de dffculté Nombres Ecrre un algorthme qu renvoe la somme des nombre entre 0 et n passé en paramètre Ecrre un algorthme qu renvoe

Plus en détail

Chapitre 6. Economie ouverte :

Chapitre 6. Economie ouverte : 06/2/202 Chaptre 6. Econome ouverte : le modèle Mundell Flemng Elsabeth Cudevlle Le développement des échanges nternatonaux (bens et servces et flux fnancers) a rendu fortement nterdépendantes les conjonctures

Plus en détail

Calcul de tableaux d amortissement

Calcul de tableaux d amortissement Calcul de tableaux d amortssement 1 Tableau d amortssement Un emprunt est caractérsé par : une somme empruntée notée ; un taux annuel, en %, noté ; une pérodcté qu correspond à la fréquence de remboursement,

Plus en détail

BTS GPN 2EME ANNEE-MATHEMATIQUES-MATHS FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES

BTS GPN 2EME ANNEE-MATHEMATIQUES-MATHS FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES I. Concepts généraux. Le référentel précse : Cette parte du module M4 «Acquérr des outls mathématques de base nécessares à l'analyse de données économques» est en relaton avec

Plus en détail

Rabat, le 15 juin 2009

Rabat, le 15 juin 2009 Rabat, le 15 jun 2009 Note de présentaton de la crculare du CDVM n 06-09 relatve à la commsson que les Organsmes de Placement Collectf en Valeurs Moblères (OPCVM) sont tenus de verser au CDVM Cette crculare

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE L analyse fondamentale Ce document pédagogque n est pas un document de consels pour nvestr en bourse. Les nformatons données dans ce document sont à ttre nformatf. Vous êtes seul responsable

Plus en détail

Recherche universitaire et crédits d impôt pour R-D

Recherche universitaire et crédits d impôt pour R-D Fscalté Recherche unverstare et crédts d mpôt pour R-D Le 27 novembre 2001 Nancy Avone, CA Inctatfs fscaux à la R-D très généreux dsponbles Étude du Conference Board du Canada en 1998 Québec Jurdcton au

Plus en détail

Evaluation des actions

Evaluation des actions Akrem ISCAE archés nancers : Evaluaton des actons Evaluaton des actons Secton I : Dénton hypothèses et notatons I-- La noton d un act nancer -a- Dénton Un act nancer est tout ben qu un nvestsseur désre

Plus en détail

Les prix quotidiens de clôture des échanges de quotas EUA et de crédits CER sont fournis par ICE Futures Europe

Les prix quotidiens de clôture des échanges de quotas EUA et de crédits CER sont fournis par ICE Futures Europe Méthodologe CDC Clmat Recherche puble chaque mos, en collaboraton avec Clmpact Metnext, Tendances Carbone, le bulletn mensuel d nformaton sur le marché européen du carbone (EU ETS). L obectf de cette publcaton

Plus en détail

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 ECO - SESSION 1 - Correction - Minimum Moyenne Ecart-type

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 ECO - SESSION 1 - Correction - Minimum Moyenne Ecart-type EAME FIAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 ECO - SESSIO 1 - Correcton - Exercce 1 : 1) Questons à Chox Multples (QCM). Cochez la bonne réponse Classer ces statstques selon leur nature (ndcateur de poston

Plus en détail

Le Prêt Efficience Fioul

Le Prêt Efficience Fioul Le Prêt Effcence Foul EMPRUNTEUR M. Mme CO-EMPRUNTEUR M. Mlle Mme Mlle (CONJOINT, PACSÉ, CONCUBIN ) Départ. de nass. Nature de la pèce d dentté : Natonalté : CNI Passeport Ttre de séjour N : Salaré Stuaton

Plus en détail

La théorie de la rente foncière, la spéculation et le cash flow spéculatif immobilier (*)

La théorie de la rente foncière, la spéculation et le cash flow spéculatif immobilier (*) COMPAGNIE NATIONALE DES EXPERTS IMMOBILIERS * * Assocaton rége par la lo du 1 er Jullet 1901, enregstrée à la préfecture de polce sous le n 91/1743 Alan MANZON Expert Immobler-Consultant N d agrément -

Plus en détail

Analyse Numérique - Projet A rendre au plus tard le jour de l examen final, en Janvier 2010.

Analyse Numérique - Projet A rendre au plus tard le jour de l examen final, en Janvier 2010. Master 1ère année de Mathématques Analyse Numérque - Projet A rendre au plus tard le jour de l examen fnal, en Janver 2010. CMI, Unversté de Provence Année 2009-2010 Ce qu vous est demandé : Rédger les

Plus en détail

direction de l animation de la recherche, des études et des statistiques Numéro 176 Juillet 2013

direction de l animation de la recherche, des études et des statistiques Numéro 176 Juillet 2013 Document d études drecton de l anmaton de la recherche, des études et des statstques Numéro 176 Jullet 2013 La régonalsaton des dépenses de formaton des entreprses au ttre du plan de formaton Jérôme Lê

Plus en détail

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks Plan Geston des stocks Abdellah El Fallah Ensa de Tétouan 2011 Les opératons de gestons des stocks Les coûts assocés à la geston des stocks Le rôle des stocks Modèle de la quantté économque Geston calendare

Plus en détail

Modélisations du risque en assurance automobile. Michel Grun-Rehomme Université Paris 2 et Ensae Email: grun@ensae.fr

Modélisations du risque en assurance automobile. Michel Grun-Rehomme Université Paris 2 et Ensae Email: grun@ensae.fr Modélsatons du rsque en assurance automoble Mchel Grun-Rehomme Unversté Pars 2 et Ensae Emal: grun@ensae.fr 1 Modélsatons du rsque en assurance automoble La snstralté est mesurée en terme de fréquence

Plus en détail

Enquête sur les services de télécommunications

Enquête sur les services de télécommunications Enquête sur les servces de télécouncatons Vu l'avs favorable du Consel Natonal de l'inforaton Statstque, cette enquête, reconnue d'ntérêt général et de qualté statstque, est oblgatore. Vsa n 200222EC du

Plus en détail

Economie Ouverte. Economie ouverte. Taux de change et balance courante. Le modèle Mundell-Fleming. Définition du taux de change

Economie Ouverte. Economie ouverte. Taux de change et balance courante. Le modèle Mundell-Fleming. Définition du taux de change Econome Ouverte Econome ouverte Taux de change et balance courante Taux de change et balance courante Modèle Mundell-Flemng Campus Moyen Orent Médterranée Défnton du taux de change Le taux de change est

Plus en détail

Combinaison de dires d'experts en élicitation de lois a priori. pour Listeria chez la souris. Exposé AppliBugs

Combinaison de dires d'experts en élicitation de lois a priori. pour Listeria chez la souris. Exposé AppliBugs Combnason de dres d'experts en élctaton de los a pror. Applcaton à un modèle doseréponse pour Lstera chez la sours. Exposé ApplBugs ISABELLE ALBERT 8 / / 03 INTRODUCTION Cet exposé présente une parte du

Plus en détail

Définition des tâches

Définition des tâches Défnton des tâches Défnton des tâches Project 2010 Sasr les tâches d'un projet Les tâches représentent le traval à accomplr pour attendre l'objectf du projet. Elles représentent de ce fat, les éléments

Plus en détail

Banque d exercices pour le cours de "mise à niveau" de statistique de M1 AgroParisTech

Banque d exercices pour le cours de mise à niveau de statistique de M1 AgroParisTech Banque d exercces pour le cours de "mse à nveau" de statstque de M1 AgroParsTech Instructons pour les exercces 1. Lorsque ren n est précsé, on suppose que la dstrbuton étudée est gaussenne. Pour les exercces

Plus en détail

Corrélation et régression linéaire

Corrélation et régression linéaire Corrélaton et régresson lnéare 1. Concept de corrélaton. Analyse de régresson lnéare 3. Dfférences entre valeurs prédtes et observées d une varable 1. Concept de corrélaton L objectf est d analyser un

Plus en détail

Fi chiers. Créer/ouvrir/enregistrer/fermer un fichier. i i

Fi chiers. Créer/ouvrir/enregistrer/fermer un fichier. i i Fchers F chers Offce 2013 - Fonctons de base Créer/ouvrr/enregstrer/fermer un fcher Clquez sur l onglet FICHIER. Pour créer un nouveau fcher, clquez sur l opton Nouveau pus, selon l applcaton utlsée, clquez

Plus en détail

N - ANNEAUX EUCLIDIENS

N - ANNEAUX EUCLIDIENS N - ANNEAUX EUCLIDIENS Dans ce qu sut A est un anneau untare, mun de deux opératons notées addtvement et multplcatvement. Le neutre de l addton est noté 0, celu de la multplcaton est noté e. On pose A

Plus en détail

Exercice 1. Enoncé 1. Nombre de jours d absences. Nombre d étudiants. 1 ) Représenter graphiquement cette distribution.

Exercice 1. Enoncé 1. Nombre de jours d absences. Nombre d étudiants. 1 ) Représenter graphiquement cette distribution. Républque Tunsenne Présdence du Gouvernement Ecole Natonale d Admnstraton 4, Avenue du Dr Calmette Mutuelle-vlle 08 Tuns Tél. (+6) 848 00 Fa (+6) 794 88 www.ena.nat.tn STATISTIQUE ET CALCUL DE PROBABILITE

Plus en détail

I. Fonctionnalités du tableur

I. Fonctionnalités du tableur Olver Coma Macro MRP pour Excel Decembre 1999 I. Fonctonnaltés du tableur I.1. Feulle «Nomenclature «Le tableur propose pluseurs optons à l ouverture du fcher. Cnq boutons apparassent à drote de la feulle

Plus en détail

Miroirs sphériques Dioptres sphériques. 1 Miroirs sphériques. 1.1 Introduction : focaliser la lumière. 1.2 Miroir concaves faisceau parallèle

Miroirs sphériques Dioptres sphériques. 1 Miroirs sphériques. 1.1 Introduction : focaliser la lumière. 1.2 Miroir concaves faisceau parallèle Mrors spérques Doptres spérques Nous allons mantenant aborder des systèmes optques un peu plus complexes, couramment utlsés pour produre des mages. Nous allons commencer par étuder un mror spérque de façon

Plus en détail

cavité RsIoSutQerrUainEe RIcaS vité Q soute U rraine E

cavité RsIoSutQerrUainEe RIcaS vité Q soute U rraine E RISQUE cavté souterrane cavté souterrane ntercalare cavte souterrane recto verso:mse en page 1 10/07/13 11:21 Page 2 RISQUE cavté souterrane Le rsque cavté souterrane fat parte des rsques de mouvement

Plus en détail

Revenus fonciers : Allocations : ORGANISME. Adresse de réalisation des travaux (si différente de celle indiquée ci-dessus) :

Revenus fonciers : Allocations : ORGANISME. Adresse de réalisation des travaux (si différente de celle indiquée ci-dessus) : EMPRUNTEUR M. Mme CO-EMPRUNTEUR M. Mlle Mme Mlle (CONJOINT, PACSÉ, CONCUBIN ) Départ. de nass. Nature de la pèce d dentté : Natonalté : CNI Passeport Ttre de séjour N : Salaré Stuaton professonnelle :

Plus en détail

TD 1. Statistiques à une variable.

TD 1. Statistiques à une variable. Danel Abécasss. Année unverstare 2010/2011 Prépa-L1 TD de bostatstques. Exercce 1. On consdère la sére suvante : TD 1. Statstques à une varable. 1. Calculer la moyenne et l écart type. 2. Calculer la médane

Plus en détail

Chapitre 5. Menu de SUPPORT

Chapitre 5. Menu de SUPPORT 155 Chaptre 5. Menu de SUPPORT Ce que vous apprendrez dans ce chaptre Ce chaptre vous présentera des routnes supplémentares susceptbles de vous ader dans les analyses de données présentées dans le chaptre

Plus en détail

10.1 Inférence dans la régression linéaire

10.1 Inférence dans la régression linéaire 0. Inférence dans la régresson lnéare La régresson lnéare tente de modeler le rapport entre deux varables en adaptant une équaton lnéare avec des données observées. Chaque valeur de la varable ndépendante

Plus en détail

Mesure avec une règle

Mesure avec une règle Mesure avec une règle par Matheu ROUAUD Professeur de Scences Physques en prépa, Dplômé en Physque Théorque. Lycée Alan-Fourner 8000 Bourges ecrre@ncerttudes.fr RÉSUMÉ La mesure d'une grandeur par un système

Plus en détail

EasyETF itraxx Crossover

EasyETF itraxx Crossover PROSPECTUS POUR LA DIFFUSION PUBLIQUE DE PARTS EasyETF Traxx Crossover Fonds commun de placement de drot luxembourgeos PROSPECTUS Décembre 2009 Les nvestsseurs potentels sont tenus de se référer unquement

Plus en détail

Contrats prévoyance des TNS : Clarifier les règles pour sécuriser les prestations

Contrats prévoyance des TNS : Clarifier les règles pour sécuriser les prestations Contrats prévoyance des TNS : Clarfer les règles pour sécurser les prestatons Résumé de notre proposton : A - Amélorer l nformaton des souscrpteurs B Prévor plus de souplesse dans l apprécaton des revenus

Plus en détail

La mobilité résidentielle depuis 20 ans : des facteurs structurels aux effets de la conjoncture

La mobilité résidentielle depuis 20 ans : des facteurs structurels aux effets de la conjoncture La moblté résdentelle depus 20 ans : des facteurs structurels aux effets de la conjoncture T. Debrand C. Taffn Verson Prélmnare - Ne pas cter 10 mars 2004 Résumé : Les analyses économques sur la moblté

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Cours d économie général 2009-2010

TABLE DES MATIERES. Cours d économie général 2009-2010 TABLE DES MATIERES Durée...2 Objectf spécfque...2 Résumé...2 I. Equlbre en économe fermée...2 I.1 L équlbre sur le marché des produts : la courbe IS...2 I.2 L équlbre sur le marché de la monnae : la courbe

Plus en détail

L'INDUCTION ON5WF (MNS)

L'INDUCTION ON5WF (MNS) 'IDUCTIO ème parte / O5WF (MS) Dans la ère parte de cet artcle, nous avons vu qu'un courant électrque donnat leu à un champ magnétque (expérence d'oersted). ous avons ensute vu comment Faraday, après avor

Plus en détail

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i Exercces avec corrgé succnct du chaptre 3 (Remarque : les références ne sont pas gérées dans ce document, par contre les quelques?? qu apparassent dans ce texte sont ben défns dans la verson écran complète

Plus en détail

Bibliothèque de documents

Bibliothèque de documents Bblothèque de documents Bblothèque de documents SharePont 2010 Vue d ensemble Dans un ste SharePont, les bblothèques permettent de stocker des éléments de types dfférents : des documents, des mages, des

Plus en détail

Editions ENI. Project 2010. Collection Référence Bureautique. Extrait

Editions ENI. Project 2010. Collection Référence Bureautique. Extrait Edtons ENI Project 2010 Collecton Référence Bureautque Extrat Défnton des tâches Défnton des tâches Project 2010 Sasr les tâches d'un projet Les tâches représentent le traval à accomplr pour attendre l'objectf

Plus en détail

* Notre savoir au service de votre réussite

* Notre savoir au service de votre réussite * Notre savor au servce de votre réusste * Vsualser les ndcateurs clés de performance de votre portefeulle clents sur un tableau de bord Analyser le taux d acceptaton de vos demandes d agréments par notaton

Plus en détail

Guide d'installation rapide

Guide d'installation rapide Gude d'nstallaton rapde Calbrer le capteur avant toute utlsaton La calbraton se fat par un appu sur le bouton ON de la télécommande, porte fermée, après nstallaton du capteur et de l'amant. Bonjour! Merc

Plus en détail

ACCORD GENERAL DE COOPERATION. entre Ie Gouvernement du Grand-Duche de. Luxembourg

ACCORD GENERAL DE COOPERATION. entre Ie Gouvernement du Grand-Duche de. Luxembourg ACCORD GENERAL DE COOPERATON entre e Gouvernement du Grand-Duche de, Luxembourg et e Gouvernement de la Republque Democratque Populare Lao 2 Le Gouvernement du Grand-Duche de Luxembourg et e Gouvernement

Plus en détail

Sociétés d investissement immobilier cotées (SIIC), valeur et prix : deux notes

Sociétés d investissement immobilier cotées (SIIC), valeur et prix : deux notes Socétés d nvestssement mmobler cotées (SIIC), valeur et prx : deux notes I. Dette et créaton de valeur dans les socétés foncères II. La cesson à une SIIC : un cas de dstorson fscale Laurent BATSCH CEREG-DRM,

Plus en détail

(D après sujet de BEP Secteur 6 Groupement interacadémique II Session juin 2005)

(D après sujet de BEP Secteur 6 Groupement interacadémique II Session juin 2005) EXERCICES SUR LES STATISTIQUES Exercce 1 Un commerçant effectue des lvrasons de fuel pour les chaudères. La répartton des volumes dstrbués à chaque lvrason s effectue selon le tableau suvant : Volumes

Plus en détail

Gestion et stratégie Utilisateur

Gestion et stratégie Utilisateur Geston et stratége Utlsateur GESTION ET STRATEGIE UTILISATEUR...2 1.) Comment gérer des utlsateurs?...2 1.1) Geston des utlsateurs en groupe de traval...2 1.2) Geston des utlsateurs par domane...2 Rôle

Plus en détail

Université Pierre & Marie Curie (Paris 6) Licence de Mathématiques L3 UE LM364 Intégration 1 Année 2011 12. TD4. Tribus.

Université Pierre & Marie Curie (Paris 6) Licence de Mathématiques L3 UE LM364 Intégration 1 Année 2011 12. TD4. Tribus. Unversté Perre & Mare Cure (Pars 6) Lcence de Mathématques L3 UE LM364 Intégraton 1 Année 2011 12 TD4. Trbus. Échauffements Exercce 1. Sot X un ensemble. Donner des condtons sur X pour que les classes

Plus en détail

Champ magnétique. 1 Notions préliminaires. 1.1 Courant électrique et densité de courant

Champ magnétique. 1 Notions préliminaires. 1.1 Courant électrique et densité de courant 4 Champ magnétque 1 Notons prélmnares 1.1 Courant électrque et densté de courant Un courant électrque est défn par un déplacement de charges électrques élémentares (ex : les électrons de conducton dans

Plus en détail

Imprimé le 20/05/2007 Yves Ramon Yves Ramon

Imprimé le 20/05/2007 Yves Ramon Yves Ramon Imprmé le 20/05/2007 Yves Ramon Yves Ramon y.ramon@free.fr http://yrconsels.free.fr Sommare 1. Les sutes géométrques... 3 1.1 Défnton d une sute géométrque... 3 1.2 Passage d un terme à l autre... 3 1.3

Plus en détail

Utilisation du symbole

Utilisation du symbole HKBL / 7 symbole sgma Utlsaton du symbole Notaton : Pour parler de la somme des termes successfs d une sute, on peut ou ben utlser les pontllés ou ben utlser le symbole «sgma» majuscule noté Par exemple,

Plus en détail

Impôt sur la fortune et investissement dans les PME Professeur Didier MAILLARD

Impôt sur la fortune et investissement dans les PME Professeur Didier MAILLARD Conservatore atonal des Arts et Méters Chare de BAQUE Document de recherche n 9 Impôt sur la fortune et nvestssement dans les PME Professeur Dder MAILLARD Avertssement ovembre 2007 La chare de Banque du

Plus en détail

Prévision des ventes des articles textiles confectionnés. B. Zitouni*, S. Msahli* * Unité de Recherches Textiles, Ksar-Hellal, Tunisie.

Prévision des ventes des articles textiles confectionnés. B. Zitouni*, S. Msahli* * Unité de Recherches Textiles, Ksar-Hellal, Tunisie. Prévson des ventes des artcles textles confectonnés B Ztoun*, S Msahl* * Unté de Recherches Textles, Ksar-Hellal, Tunse Résumé Dans cette étude, on se propose de détermner s le recours à des réseaux de

Plus en détail

Mailing. Les étapes de conception d un mailing. Créer un mailing

Mailing. Les étapes de conception d un mailing. Créer un mailing Malng Malng Word 2011 pour Mac Les étapes de concepton d un malng Le malng ou publpostage permet l envo en nombre de documents à des destnatares répertorés dans un fcher de données. Cette technque sous-entend

Plus en détail

Valeur absolue et fonction valeur absolue Cours

Valeur absolue et fonction valeur absolue Cours Valeur absolue foncton valeur absolue Cours CHAPITRE 1 : Dstance entre deu réels 1) Eemples prélmnares 2) Défnton 3) Proprétés CHAPITRE 2 : Valeur absolue d un réel 1) Défnton 2) Proprétés CHAPITRE 3 :

Plus en détail

EH SmartView. Identifiez vos risques et vos opportunités. www.eulerhermes.be. Pilotez votre assurance-crédit. Services en ligne Euler Hermes

EH SmartView. Identifiez vos risques et vos opportunités. www.eulerhermes.be. Pilotez votre assurance-crédit. Services en ligne Euler Hermes EH SmartVew Servces en lgne Euler Hermes Identfez vos rsques et vos opportuntés Plotez votre assurance-crédt www.eulerhermes.be Les avantages d EH SmartVew L expertse Euler Hermes présentée de manère clare

Plus en détail

MODELISATION DES PROCESSUS LINEAIRES

MODELISATION DES PROCESSUS LINEAIRES MDELISATIN DES PRCESSUS LINEAIRES Dans un premer temps, nous ne consdérons que des processus partculers, supposés notamment statonnare. Cec permet de présenter un certan nombre d'outls dans un cadre relatvement

Plus en détail

Montage émetteur commun

Montage émetteur commun tour au menu ontage émetteur commun Polarsaton d un transstor. ôle de la polarsaton La polarsaton a pour rôle de placer le pont de fonctonnement du transstor dans une zone où ses caractérstques sont lnéares.

Plus en détail

Série A Septembre 2008

Série A Septembre 2008 Sére A Septembre 2008 Sommare Notce avec encadré* 3 Annexe à la Notce 17 UFEP : extrat des statuts 27 *Cet encadré a pour objet d attrer l attenton de l adhérent sur certanes dspostons essentelles de la

Plus en détail

LA RENOVATION DE LA MESURE DU PRIX DES TERRES ET PRES AGRICOLES : UNE OPERATION QUALITE MENEE EN PARTENARIAT AVEC LA STATISTIQUE PUBLIQUE

LA RENOVATION DE LA MESURE DU PRIX DES TERRES ET PRES AGRICOLES : UNE OPERATION QUALITE MENEE EN PARTENARIAT AVEC LA STATISTIQUE PUBLIQUE LA RENOVATION DE LA MESURE DU PRIX DES TERRES ET PRES AGRICOLES : UNE OPERATION QUALITE MENEE EN PARTENARIAT AVEC LA STATISTIQUE PUBLIQUE De 2007 à 200, a été menée une rénovaton méthodologque de la méthode

Plus en détail

Dans les années 1990, de nombreux pays émergents ont construit leur modèle de

Dans les années 1990, de nombreux pays émergents ont construit leur modèle de Déséqulbres macroéconomques dans les pays émergents : des rsques modérés pour les économes avancées Vncent Alhenc-Gelas Département de la conjoncture Dans les années 1990, de nombreux pays émergents ont

Plus en détail

Bien débuter avec Illustrator

Bien débuter avec Illustrator CHAPITRE 1 Ben débuter avec Illustrator Illustrator est un logcel de dessn vectorel. Cela sgnfe qu'l permet de créer des llustratons composées avec des objets décrts par des vecteurs. Une telle défnton

Plus en détail

- donc n explique pas très bien le commerce entre pays industrialisés en particulier le commerce intraeuropéen

- donc n explique pas très bien le commerce entre pays industrialisés en particulier le commerce intraeuropéen Le commerce nternatonale en stuaton de concurrence mparfate: ros problèmes essentels des modèles théorques Rcardo, HOS, Standard: - fondés sur la CPP: le commerce n augmente pas la concurrence - pas d

Plus en détail

Méthodologie version 1, juillet 2006

Méthodologie version 1, juillet 2006 Méthodologe verson, ullet 2006 Tendances Carbone résente chaque mos sx groues d ndcateurs :. Synthèse du mos 2. Clmat 3. Actvté économque. Energe 5. Envronnement nsttutonnel 6. Tableau de bord Ce document

Plus en détail

Méthodologie quiestlemoinscher de comparaison de prix entre magasins

Méthodologie quiestlemoinscher de comparaison de prix entre magasins Méthodologe questlemonscher de comparason de prx entre magasns Les éléments méthodologques ont été défns par le cabnet FaCE Consel, socété d études et d analyses statstques ndépendante. Le cabnet FaCE

Plus en détail

Le Prêt Efficience Gaz

Le Prêt Efficience Gaz Le Prêt Effcence Gaz EMPRUNTEUR M. Mme (FICHE DE SOLVABILITÉ) À COMPLÉTER INTÉGRALEMENT CO-EMPRUNTEUR M. Mlle Mme Mlle (CONJOINT, PACSÉ, CONCUBIN ) Départ. de nass. Nature de la pèce d dentté : Natonalté

Plus en détail

Informations sur l entreprise pour la Businesscard CFF Classic

Informations sur l entreprise pour la Businesscard CFF Classic Informatons sur l entreprse pour la Busnesscard CFF Classc VISA Busness Prère de compléter ntégralement en majuscules, pus de sgner et de retourner le document avec les pèces jontes requses (pèce d dentté

Plus en détail

Le Prêt Efficience Gaz

Le Prêt Efficience Gaz Le Prêt Effcence Gaz (FICHE DE SOLVABILITÉ) À COMPLÉTER INTÉGRALEMENT EMPRUNTEUR M. Mme Mlle CO-EMPRUNTEUR M. Mme Mlle (CONJOINT, PACSÉ, CONCUBIN ) Nom : Prénom : Nom de jeune flle (pour les femmes marées)

Plus en détail

CALIBRATION DU COUT DU RISQUE D UN PORTEFEUILLE BANCAIRE

CALIBRATION DU COUT DU RISQUE D UN PORTEFEUILLE BANCAIRE CALIBRATION DU COUT DU RISQUE D UN PORTEFEUILLE BANCAIRE Utlsaton de la méthode sem-analytque de prcng de CDO 02 Ma 2005-04 Novembre 2005 Sanaa BENNEHHOU Flère : CDR Opton : Mathématques Applquées PROMO

Plus en détail

SIMNUM : Simulation de systèmes auto-gravitants en orbite

SIMNUM : Simulation de systèmes auto-gravitants en orbite SIMNUM : Smulaton de systèmes auto-gravtants en orbte sujet proposé par Ncolas Kelbasewcz : ncolas.kelbasewcz@ensta-parstech.fr 14 janver 2014 1 Établssement du modèle 1.1 Approxmaton de champ lontan La

Plus en détail

Le Prêt De Dietrich. Page 4/6 CO-EMPRUNTEUR M. SITUATION FAMILIALE ET LOGEMENT CHARGES DU FOYER DESCRIPTION DU LOGEMENT

Le Prêt De Dietrich. Page 4/6 CO-EMPRUNTEUR M. SITUATION FAMILIALE ET LOGEMENT CHARGES DU FOYER DESCRIPTION DU LOGEMENT DEMANDE DE PRÊT (FICHE DE SOLVABILITÉ) À COMPLÉTER INTÉGRALEMENT Le Prêt De Detrch EMPRUNTEUR M. Mme CO-EMPRUNTEUR M. Mlle Mme Mlle (CONJOINT, PACSÉ, CONCUBIN ) Départ. de nass. Nature de la pèce d dentté

Plus en détail

(Licence L1 /Durée 3H) Stand d étude de l'effort tranchant dans une poutre Règle Des accroches poids

(Licence L1 /Durée 3H) Stand d étude de l'effort tranchant dans une poutre Règle Des accroches poids (Lcence L1 /Durée 3H) Objectfs : Se famlarser avec l apparel d étude de l'effort tranchant dans une poutre (les pèces consttutves, mode d emplo...) Ben matrser les étapes qu mènent à l élaboraton des dfférents

Plus en détail

SmartView d EH. Vue d ensemble des risques et des occasions. Surveillance de l assurance-crédit. www.eulerhermes.ca/fr/smartview

SmartView d EH. Vue d ensemble des risques et des occasions. Surveillance de l assurance-crédit. www.eulerhermes.ca/fr/smartview SmartVew d EH Servces en lgne Euler Hermes Vue d ensemble des rsques et des occasons Survellance de l assurance-crédt www.eulerhermes.ca/fr/smartvew Les avantages du SmartVew d EH Prenez plus de décsons

Plus en détail

éléments d'analyse statistique

éléments d'analyse statistique éléments danalse statstque applcaton à lhdrologe deuxème édton D. Ther octobre 989 R 30 73 EAU 4S 89 BUREAU DE RECHERCHES GEOLOGIQUES ET MINIERES SERVICES SOL ET SOUS-SOL Département Eau B.P. 6009-45060

Plus en détail

Interface OneNote 2013

Interface OneNote 2013 Interface OneNote 2013 Interface OneNote 2013 Offce 2013 - Fonctons avancées Lancer OneNote 2013 À partr de l'nterface Wndows 8, utlsez une des méthodes suvantes : - Clquez sur la vgnette OneNote 2013

Plus en détail

Proposition d'une solution au problème d initialisation cas du K-means

Proposition d'une solution au problème d initialisation cas du K-means Proposton d'une soluton au problème d ntalsaton cas du K-means Z.Guelll et L.Zaou, Unversté des scences et de la technologe d Oran MB, Unversté Mohamed Boudaf USTO -BP 505 El Mnaouer -ORAN - Algére g.zouaou@gmal.com,

Plus en détail

Menu Démarrer et Bureau

Menu Démarrer et Bureau Menu Démarrer et Bureau Menu Démarrer et Bureau Descrpton du Bureau Au démarrage de l ordnateur et après vous être dentfé, vous voyez apparaître le Bureau de Wndows 10. S vous utlsez une tablette ou un

Plus en détail

L environnement Windows 10 sur tablette

L environnement Windows 10 sur tablette L envronnement Wndows 10 sur tablette L envronnement Wndows 10 sur tablette Wndows 10 - Prse en man de votre ordnateur ou votre tablette Actver/désactver le mode Tablette Contnuum est une nouvelle fonctonnalté

Plus en détail

Généralités sur les fonctions 1ES

Généralités sur les fonctions 1ES Généraltés sur les fonctons ES GENERALITES SUR LES FNCTINS I. RAPPELS a. Vocabulare Défnton Une foncton est un procédé qu permet d assocer à un nombre x appartenant à un ensemble D un nombre y n note :

Plus en détail

EURIsCO. Cahiers de recherche. Cahier n 2008-05. L épargne des ménages au Maroc : Une analyse macroéconomique et microéconomique.

EURIsCO. Cahiers de recherche. Cahier n 2008-05. L épargne des ménages au Maroc : Une analyse macroéconomique et microéconomique. Cahers de recherche EURIsCO Caher n 2008-05 L épargne des ménages au Maroc : Une analyse macroéconomque et mcroéconomque Rapport d étude Najat El Mekkaou de Fretas (coordnateur) Eursco Unversté Pars Dauphne

Plus en détail

RAPPORT D ÉVALUATION DE LA PERFORMANCE EN MATIÈRE DE GESTION DE LA DETTE - BURKINA FASO

RAPPORT D ÉVALUATION DE LA PERFORMANCE EN MATIÈRE DE GESTION DE LA DETTE - BURKINA FASO Out ld éval uat on del aper f or manceen mat èr e degest on del adet t e (DeMPA) Bur k nafaso 2008 LeDeMPA estunemét hodol og epouréval uerl aper f or manceenmat èr edegest on del adet t eàt r aver sunensembl

Plus en détail

Dirigeant de SAS : Laisser le choix du statut social

Dirigeant de SAS : Laisser le choix du statut social Drgeant de SAS : Lasser le chox du statut socal Résumé de notre proposton : Ouvrr le chox du statut socal du drgeant de SAS avec 2 solutons possbles : apprécer la stuaton socale des drgeants de SAS comme

Plus en détail