Le marché du logement neuf en Ile-de-France

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le marché du logement neuf en Ile-de-France"

Transcription

1 Observatoire du Logement Neuf des ADIL d Ile-de-France Note de conjoncture 1 er trimestre 2015 Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France E C L A I R Le marché du logement neuf en Ile-de-France Au premier trimestre 2015, tous les indicateurs de l immobilier résidentiel neuf sont à la hausse, et le marché semble retrouver une certaine vigueur. Les ventes augmentent de 59 sur un an et avoisinent les unités. Au cours des premiers mois de 2014, les commercialisations avaient quant à elles marqué le pas. Un an après, ces dernières bondissent de 127. Par ailleurs, l offre de logements neufs disponibles augmente légèrement, de l ordre de +2 sur un an, pour atteindre un volume global de logements au 31 mars Enfin, concernant les prix, les situations sont contrastées selon les départements ; les variations annuelles étant comprises entre -3,2 et +3,6. La baisse continue des taux d intérêts et les différentes mesures engagées dans le secteur pourraient faire perdurer cette tendance à l amélioration. Évolution du marché francilien 1T2014 / 1T2015 Agence Départementale d Information sur le Logement Étude réalisée par l ADIL 75

2 I l e - d e - F r a n c e 1 T Les ventes Évolution par rapport au 4T14 : -27 de ventes 1T14 : +59 de ventes Évolution du nombre de ventes de logements en Ile-de-France 1T15 Vente variation de 4T14 à 1T15 variation de 1T14 à 1T ,1-39, ,8-6, ,7 > ,0 > ,1 95, ,4-8, ,6 > ,4 95,5 IDF Au 1 er trimestre 2015, logements neufs (dont 96 d appartements) ont été vendus en Ile-de-France, soit une augmentation sensible de +59 sur un an. Ce nombre de transactions est cependant à relativiser au regard d un 1 er trimestre 2014 particulièrement morose. Répartition des ventes par type de pièces au 1 er trimestre > ns 60 La plupart des départements en hausse ont vu leur volume doubler (93, 94, 77, 91 et 95) annuellement. A l inverse, la chute la plus prononcée concerne quant à elle Paris, avec -39 de ventes. Comparativement au 4 e trimestre 2014, le 1 er trimestre 2015 affiche un taux de transactions à la baisse (-27) pour la plupart des départements, exceptée la Seine-et-Marne qui connaît une hausse trimestrielle de 34. Enfin, en termes de volumes, avec 570 contrats signés soit 20 des ventes franciliennes, le territoire seine-et-marnais figure en tête de la région, suivi de la Seine-Saint-Denis qui concentre 17 de l ensemble des ventes soit 481 transactions enregistrées. Répartition du nombre de ventes en Ile-de-France par département au 1 er trimestre 2015 cartographie : ADIL 75 1

3 1 T I l e - d e - F r a n c e Les mises en vente Évolution du nombre de mises en vente de logements en Ile-de-France 1T15 Mise en vente variation de 4T14 à 1T15 variation de 1T14 à 1T ,6-60, ,9 12, ,7 37, ,7 > ,3 > ,4 > >100 > ,2 >100 IDF >100 Répartition des mises en vente par type de pièces au 1 er trimestre >100 >100 >100 >100 > >100 >100 > ns >100 Le 1 er trimestre 2014 a été marqué par les élections municipales, période traditionnellement peu favorable à l essor des commercialisations, ce qui a eu pour conséquence un repli des mises en vente. Évolution par rapport au 4T14 : -5 de mises en vente 1T14 : > 100 de mises en vente Un an plus tard, les commercialisations de logements neufs retrouve un certain élan. En effet, entre janvier et mars 2015, logements sont entrés sur le marché, soit un rebond annuel de 127. Pour tous les départements, la progression est généralisée, aussi bien en terme de secteurs (individuel et collectif) qu en matière de typologies. Seul Paris subit une chute de ses mises en vente (-60). Par rapport au trimestre précédent, les commercialisations ont légèrement reculé (-5 par rapport au 4 e trimestre 2014). L ouest francilien a accueilli la majorité des nouveaux programmes. Ainsi, les Yvelines, l Essonne et les Hauts-de-Seine agrègent la moitié des logements mis en vente au cours du 1 er trimestre Répartition du nombre de mises en vente en Ile-de-France par département au 1 er trimestre 2015 cartographie : ADIL 75 2

4 I l e - d e - F r a n c e 21 T L encours de logements disponibles Évolution par rapport au 4T14 : stabilité du stock disponible 1T14 : +2 de stock disponible Évolution du nombre de logements disponibles en Ile-de-France 1T15 Disponible variation de 4T14 à 1T15 variation de 1T14 à 1T ,8-10, ,6 1, ,9-8, ,7 17, ,6 5, ,1 16, ,3-12, ,6 6,1 IDF ,4 2 Le stock de logements neufs disponibles s élève à unités au 1 er trimestre La bonne tenue des mises en vente du trimestre a contribué à l augmentation mesurée (+2) de l encours. Répartition des logements disponibles par type de pièces au 1 er trimestre ns ns >100 1 Sur un trimestre, le volume du stock est sensiblement identique ( logements disponibles au 31 décembre 2014). L offre en maisons neuves proposée par les promoteurs, qui représente près de 6 de l encours global, a augmenté de 7 sur un an. Au 31 mars 2015, 953 logements individuels sont à pourvoir en Ile-de- France. À l échelle des territoires, hors Paris, tous les départements disposent respectivement de plus de unités. Avec logements neufs disponibles, les Hauts-de-Seine condensent 16 de l offre francilienne. Répartition Répartition du nombre du nombre de logements de ventes disponibles en Ile-de-France en Ile-de-France par département au 1er 1 trimestre cartographie : ADIL 75 3

5 1 T I l e - d e - F r a n c e Les prix Évolution du prix moyen des appartements neufs disponibles en Ile-de-France 1T15 Prix moyen ( /m²) variation de 4T14 à 1T15 variation de 1T14 à 1T ,0-3, ,2-1, ,3 3, ,2-3, ,9 1, ,4 3, ,9 2, ,3-0,2 Les prix se sont maintenus entre le 4 e trimestre 2014 et le 1 er trimestre 2015 dans l ensemble des départements suivants : Paris, les Yvelines et le Val-d Oise. La Seine-Saint-Denis (+2,3) et le Valde-Marne (+1,2) en Petite Couronne, ainsi que la Seine-et-Marne (+0,9) et l Essonne (+1,9) en Grande Couronne connaissent une hausse de prix sur un trimestre. Seul le département des Hauts-de-Seine a vu la valeur de ses logements diminuer, de -1,2 sur un trimestre. Sur une période de 12 mois, les variations annuelles, à la hausse comme à la baisse, sont plus accentuées. Elles sont comprises entre -3,2 (Val-de-Marne) et +3,6 (Seine-Saint-Denis et Yvelines). Sans surprise, Paris reste le département le plus cher ( /m² en moyenne pour un appartement neuf), suivi des Hauts-de-Seine (6 407 /m²). À l opposé, la Seine-et-Marne (3 762 /m²) et dans une moindre mesure l Essonne (3 828 /m²) sont les plus abordables. Les délais de commercialisation Évolution des délais de commercialisation des logements neufs en Ile-de-France au 1 er trimestre 2015 délai de commercialisation (en mois) évolution du délai de commercialisation sur un an (en mois) 75 23,5 7, ,4 2, ,2-19, ,3-27, ,0-11, ,5 3, ,5-66, ,2-24,5 délai moyen de commercialisation : 19,8 mois Le délai moyen de commercialisation s établit ce trimestre à 19,8 mois. En d autres termes, il faudra théoriquement un peu plus d un an et demi pour écouler l ensemble du stock francilien. A l échelle départementale, le Val-d Oise connaît la durée de commercialisation la plus longue (29,2 mois). A l inverse, en Seine-et-Marne, seulement 13 mois sont nécessaires pour absorber l offre disponible. 4

6 P a r i s 1 T de ventes -60 de mises en vente -11 de stock disponible Évolution des volumes des logements neufs aux 1ers trimestres à Paris totalisent 2/3 des transactions parisiennes de ce trimestre. La capitale totalise 88 transactions dans le neuf, soit une baisse de -39 sur un an. Les studios, qui représentent 44 des ventes parisiennes, constituent la seule typologie en augmentation annuelle (+15) ; pouvant annoncer le retour des investisseurs ou des primo-accédants sur le marché. Géographiquement, les ventes se sont concentrées principalement dans les 13 e, 19 e et 20 e arrondissements. À eux trois, ils Les mises en vente sont également en retrait, de l ordre de -60 par rapport à la même période observée un an plus tôt. 53 logements ont été commercialisés, essentiellement au sein des 13 e et 14 e arrondissements. Plus généralement, les 3/4 des logements mis en vente se composent de petits logements (1-2-3P), avec une prédominance pour les 3P (37 du total). Parmi les logements disponibles, les petits logements sont à nouveau les plus présents (78 du stock). On notera que seuls les T1 ont vu leur volume disponible augmenter annuellement (+7). A l échelle du département tout entier, l encours disponible s élève au 31 mars 2015 à 688 logements, soit une baisse de -11 sur un an. Enfin, les prix avaient lentement diminué courant Par rapport au 1 er trimestre 2014, ils ont diminué de -3. Mais ils demeurent stables sur un trimestre. Fin mars, un appartement neuf à Ventes Mises en vente Disponible Paris coûte en moyenne /m². Le 15 e arrondissement apparaît comme le plus cher ( /m²). Le 19 e arrondissement (8 219 /m²) suivi du 13 e (8 261 /m²) sont quant à eux les plus abordables ns - ns ns ns prix moyen: /m² Évolution du prix moyen des appartements neufs disponibles à Paris (en /m²) 5

7 1 T H a u t s - d e - S e i n e 1 T H a u t s - d e - S e i n e La conjoncture immobilière dans les Hauts-de-Seine présente un bilan mitigé au 1 er trimestre ventes ont eu lieu, soit -7 sur un an. Toutes les typologies ont été davantage plébiscitées qu il y a un an, sauf les 3P dont les volumes ont diminué de -28. Six communes ont vendu 20 logements ou plus au cours du trimestre : Asnières-sur-Seine (45 transactions), Châtenay-Malabry (40), Antony (32), Rueil-Malmaison (29), Boulogne-Billancourt (25) et Puteaux (20). Elles représentent 58 des transactions départementales. De plus, 445 logements neufs, exclusivement des appartements, ont été commercialisés dans le département au premier trimestre 2015, soit un gain de 13 par rapport au 1 er trimestre Ventes Évolution des volumes des logements neufs aux 1 ers trimestres dans les Hauts-de-Seine ns -5 Mises en vente > Disponible Trois communes se distinguent (Nanterre, Gennevilliers et Asnières-sur-Seine) en dépassant les 60 mises en vente chacune. Avec un apport conséquent en nouveaux logements, et face à des ventes en recul, le stock altoséquanais est en hausse de 2. À la fin du mois de mars, logements neufs restent à pourvoir dans les Hauts-de- Seine, hissant ainsi le département au premier rang de la région en termes de volumes disponibles. Depuis le 3 e trimestre 2014, le prix moyen perdure sous le seuil des /m². Au 31 mars 2015, il est précisément de /m², ce qui correspond à une baisse de -1,2 sur un trimestre et -1,5 sur un an. Au sein du département, les prix s échelonnent entre /m² (Neuilly-sur-Seine) et /m² (Gennevilliers). -7 de ventes +12 de mises en vente +2 de stock disponible Évolution du prix moyen des appartements neufs disponibles dans les Hauts-de-Seine (en /m²) prix moyen: /m² 6

8 P a r i s 1 T S e i n e - S a i n t - D e n i s 1 T >100 de ventes +37 de mises en vente -8 de stock disponible Évolution des volumes des logements neufs aux 1 ers trimestres en Seine-Saint-Denis Avec 481 ventes enregistrées au 1 er trimestre 2015, la Seine- Saint-Denis devient le département le plus vendeur de la Petite Couronne en volume. De même, les transactions ont plus que doublé sur un an compte-tenu d un 1 er trimestre 2014 particulièrement terne. En revanche, elles diminuent de -21,7 sur un trimestre. Les ventes dans le secteur individuel sont quasi-inexistantes ce trimestre. Concernant le collectif, six communes ont vendu plus de 40 appartements (Saint-Denis, Saints, Romainville, Drancy, Rosny-sous-Bois, Aubervilliers), cumulant près des 2/3 des transactions départementales (64). Les commercialisations connaissent sensiblement les mêmes tendances que les ventes : elles chutent trimestriellement de -45,7 mais augmentent annuellement de +37,2. Au total, ce sont 273 logements neufs qui ont été introduits sur le marché entre janvier et mars 2015, dont 11 de maisons individuelles. Sur 29 logements individuels mis en vente, 24 l ont été à Aubervilliers. Alors que le stock avait connu son paroxysme l année dernière, la courbe commence à s inverser ; ceci pouvant s expliquer par la bonne tenue des ventes mais également du fait que les promoteurs ont limité l apport de nouveaux programmes en Seine- Saint-Denis. Ainsi, logements neufs sont disponibles au 31 mars Ventes >100 > >100 - >100 Mises en vente ns >100 ns - > > > Disponible > Les prix progressent au sein du département, tant sur un trimestre (+2,3) que sur un an (+3,6), pour atteindre fin mars une valeur de /m². Deux communes sont sous le seuil des /m² : Clichy-sous-Bois (2 896 /m²) et Pierrefitte-sur-Seine (2 917 /m²). A l inverse, Les Lilas s affichent comme la commune la plus onéreuse ; un appartement neuf y valant en moyenne /m². prix moyen: /m² Évolution du prix moyen des appartements neufs disponibles à Seine-Saint-Denis (en /m²) 7

9 1 T H a u t s - d e - S e i n e 1 T V a l - d e - M a r n e 377 ventes ont été conclues au cours du 1 er trimestre 2015, soit -10 par rapport au 4 e trimestre Mais sur un an, au regard d un 1 er trimestre 2014 en berne, les transactions du Valde-Marne sont trois fois plus nombreuses. Les communes les plus attractives ce trimestre sont : Choisy-le-Roi (42 ventes), Villiers-sur-Marne (40 ventes) et Thiais (29). Évolution des volumes des logements neufs aux 1 ers trimestres dans le Val-de-Marne Ventes ns >100 >100 >100 > >100 Mises en vente ns ns ns - > >100 >100 >100 >100 - >100 Disponible > Du côté des mises en vente, au 1 er trimestre 2014 aucune commercialisation n avait pu aboutir. Ce début 2015 est quant à lui prometteur, avec 293 logements nouvellement entrés sur le marché, même si les volumes commercialisés sont de 40 inférieurs par rapport au trimestre précédent. Les villes les plus dynamiques où plus de 30 logements ont été mis en vente sont Chennevières (62 commercialisations), Nogent-sur-Marne (58), Villejuif (37 nouveaux appartements), ainsi que Villecresnes où 32 appartements et 24 maisons - soit la totalité des commercialisations en individuel - sont sortis de terre. En termes de stock disponible, le département comptabilise logements neufs à pourvoir, soit une baisse de -3,7 sur un trimestre. Il augmente cependant de +17 sur un an. Il s agit d ailleurs de la haussière la plus importante de la région. Par ailleurs, il est à noter que près de la moitié des appartements disponibles (43) sont des 3P. Le coût moyen d un appartement neuf dans le Val-de-Marne équivaut à /m². Sur un trimestre, ce prix est en augmentation de +1,2, mais annuellement, il recule de -3,2, soit la baisse la plus prononcée parmi tous les départements franciliens. Enfin, Villeneuve Saint-Georges est la ville la moins onéreuse du département (3 096 /m²). A contrario, Charenton-le-Pont, qui jouxte Paris, demeure la commune la plus chère (9 387 /m²). >100 de ventes >100 de mises en vente +17 de stock disponible Évolution du prix moyen des appartements neufs disponibles dans le Val-de-Marne (en /m²) prix moyen: /m² 8

10 P a r i s 1 T S e i n e - e t - M a r n e 1 T de ventes >100 de mises en vente +5 de stock disponible Évolution des volumes des logements neufs aux 1 ers trimestres en Seine-et-Marne 570 ventes ont été enregistrées en Seine-et-Marne au 1 er trimestre Il s agit du département le plus vendeur de la région. Il est aussi le seul à figurer en hausse sur un trimestre, de l ordre de +34. Sur un an, le territoire seine-etmarnais a presque doublé le nombre de ses transactions. On notera que 10 des ventes ont concerné des maisons individuelles. Dix communes totalisent respectivement plus de 30 logements vendus ce trimestre. Ensemble, elles agglomèrent plus des 2/3 des transactions seineet-marnaises. Avec 415 commercialisations, les mises en vente évoluent aussi positivement (+19,3 sur un trimestre et +112 sur un an). L individuel groupé représente près d un quart des nouveaux logements introduits sur le marché entre janvier et mars 2015 (101 logements). Le stock de logements disponibles en Seine-et-Marne croît de 5 sur un an, pour atteindre unités fin mars 2015, soit le volume le plus important en Grande Couronne. Les 3P et 4P, tous types de logements confondus, sont les seuls où le volume sur un an est à la baisse. Au 31 mars 2015, le prix moyen d un appartement neuf s établit à /m², soit le département le plus abordable en Ile-de-France. Ventes > ns > >100 >100 - >100 Mises en vente >100 >100 >100 - > >100 > >100 Disponible ns 6 Malgré tout, les prix ont légèrement augmenté, tant sur un trimestre (+0,9) que sur l année (+1,9). Dans l échelle des prix communaux, Varennes-sur-Seine est la ville la moins chère (2 712 /m²) et Pomponne la plus chère (4 689 /m²). prix moyen: /m² Évolution du prix moyen des appartements neufs disponibles en Seine-et-Marne (en /m²) 9

11 1 T H a u t s - d e - S e i n e 1 T Y v e l i n e s Les transactions dans les Yvelines au total - sont en baisse par rapport au trimestre passé (-23,4) et sur un an (-8,3). L analyse par type de pièces montre que seuls les appartements de 2P sont en progression (+3 sur un an). En outre, 32 maisons neuves ont trouvé un acquéreur, soit 60 de plus que l année dernière à la même période. Sartrouville est de loin la commune la plus vendeuse avec 68 transactions en collectif et 9 en individuel recensées sur son territoire. Avec 645 mises en vente, le volume global des commercialisations est nettement supérieur (3 fois plus élevé) rapporté au 1 er trimestre Il est d ailleurs le plus important de ces dix dernières années au Ventes ns 0 86 ns ns -12 Mises en vente ns >100 >100 ns > >100 >100 >100 >100 ns >100 Disponible ns 17 Évolution des volumes des logements neufs aux 1 ers trimestres dans les Yvelines sein des Yvelines, et également le plus important d Ile-de-France. Cinq communes excèdent les 70 logements produits : Louveciennes, Mantes-la-Ville, Saint- Cyr-l Ecole, Sartrouville et Trappes. Ensemble, elles concentrent 72 du total du département. Compte-tenu d un apport conséquent de nouvelles commercialisations couplé à des ventes en baisse, le stock yvelinois augmente inéluctablement. Culminant à logements neufs disponibles, l encours des Yvelines essuie la plus forte progression trimestrielle (+12,1) de la région et augmente également sur un an, de de ventes >100 de mises en vente +16 de stock disponible Les Yvelines, avec un prix moyen de /m², connaît l évolution haussière la plus marquée sur un an (+3,6). En son sein, Versailles figure en tête des communes les plus coûteuses (8 110 /m²). Magnanville est en revanche la commune la plus abordable (2 838 /m²). Évolution du prix moyen des appartements neufs disponibles dans les Yvelines (en /m²) prix moyen: /m² 10

12 P a r i s 1 T E s s o n n e 1 T >100 de ventes >100 de mises en vente -13 de stock disponible Évolution des volumes des logements neufs aux 1 ers trimestres dans l Essonne Les ventes en Essonne accusent une baisse de -43 entre le 4 e trimestre 2014 et le 1 er trimestre En revanche, elles se sont particulièrement bien redressées sur un an. On recensait au 1 er trimestre 2014 moins de 100 transactions dans le département, contre 381 ventes au 1 er trimestre Les lancements de programmes retrouvent également une certaine vigueur. Ainsi, 477 logements ont été commercialisés en ce début 2015, soit quatre fois plus qu au début Parmi toutes les mises en vente essonniennes, un logement sur deux a été commercialisé dans la commune d Evry. Ce bilan positif masque cependant certaines disparités au sein du département. En effet, les mises en vente de maisons chutent de -63 sur un an. A cela s ajoute l arrêt de programmes, notamment à Corbeil-Essonnes où 39 logements ont été retirés de la vente, ou encore à Montgeron (30 logements supprimés). L offre disponible s élève fin mars 2015 à logements (dont 9 de maisons), soit 12,5 de moins qu il y a un an. Il s agit de la variation baissière la plus notable, signe d un certain équilibre retrouvé, comme en témoigne aussi l évolution des délais de commercialisation ne s élevant plus qu à 18,5 mois. Ventes ns >100 >100 >100 > >100 >100 >100 >100 >100 - >100 Mises en vente >100 >100 >100 >100 >100 - >100 Disponible > ns -14 Avec un prix moyen de /m² pour un appartement neuf, l Essonne a vu ses prix augmenter, de l ordre de +2. La commune la plus onéreuse du département est Orsay (6 225 /m²). A l opposé, les logements les moins chers se trouvent à Etampes (2 604 /m² en moyenne). prix moyen: /m² Évolution du prix moyen des appartements neufs disponibles dans l Essonne (en /m²) 11

13 1 T H a u t s - d e - S e i n e 1 T V a l - d O i s e Seulement 215 transactions ont eu cours dans le Val-d Oise au 1 er trimestre Sur un trimestre, le département perd 59 de ses ventes par rapport au 4 e trimestre En revanche sur un an, les ventes ont quasiment doublé. Ces dernières se répartissent de façon assez homogène sur le département. Mais trois communes se distinguent par leur nombre de ventes supérieures à 25 logements : Cergy (32 appartements vendus), Bezons et Persan (avec respectivement 26 ventes). Évolution des volumes des logements neufs aux 1 ers trimestres dans le Val-d Oise Au 1 er trimestre 2014, les mises en vente étaient à l arrêt dans le département. Avec 180 nouveaux logements introduits sur le marché, les commercialisations peinent encore à décoller et reculent même de -70 par Ventes rapport au trimestre précédent, > >100 > Mises en vente ns ns ns ns > ns ns ns ns ns - >100 Disponible ns ns > > et ce malgré l apport de nouvelles commercialisations, notamment à Éragny ou Jouy-le- Moutier où près de 100 logements ont vu le jour. Parallèlement, le Val-d Oise a subi l arrêt de programmes à fort potentiel en logements, par exemple à Eaubonne, Mours ou Saint-Ouen-l Aumône logements neufs sont disponibles au 31 mars 2015, soit une légère baisse de l offre commerciale sur un trimestre (-1,6). Cependant, sur 12 mois, l augmentation des mises en vente a contribué à renchérir le stock de +6, de ventes >100 de mises en vente +6 de stock disponible Concernant les prix, depuis le début de l année 2014, le Val-d Oise fait preuve de stabilité, demeurant sous le seuil des /m². Fin mars 2015, cette constance perdure avec un prix moyen de /m². L Isle-Adam constitue la commune la plus chère (5 149 /m²) ; Villiers-le-Bel la moins chère (2 846 /m²). Évolution du prix moyen des appartements neufs disponibles dans le Val-d Oise (en /m²) prix moyen: /m² 12

14 D é t a i l s à l a c o m m u n e L immobilier neuf à Paris au 1 er trimestre

15 D é t a i l s à l a c o m m u n e L immobilier neuf dans les Hauts-de-Seine au 1 er trimestre

16 D é t a i l s à l a c o m m u n e L immobilier neuf dans les Hauts-de-Seine au 1 er trimestre suite 15

17 D é t a i l s à l a c o m m u n e L immobilier neuf en Seine-Saint-Denis au 1 er trimestre

18 D é t a i l s à l a c o m m u n e L immobilier neuf en Seine-Saint-Denis au 1 er trimestre suite 17

19 D é t a i l s à l a c o m m u n e L immobilier neuf dans le Val-de-Marne au 1 er trimestre

20 D é t a i l s à l a c o m m u n e L immobilier neuf dans le Val-de-Marne au 1 er trimestre suite 19

21 D é t a i l s à l a c o m m u n e L immobilier neuf en Seine-et-Marne au 1 er trimestre

22 D é t a i l s à l a c o m m u n e L immobilier neuf en Seine-et-Marne au 1 er trimestre suite 21

23 D é t a i l s à l a c o m m u n e L immobilier neuf en Seine-et-Marne au 1 er trimestre suite 22

24 L immobilier neuf dans les Yvelines au 1 er trimestre

25 L immobilier neuf dans les Yvelines au 1 er trimestre suite 24

26 L immobilier neuf dans les Yvelines au 1 er trimestre suite 25

27 L immobilier neuf dans l Essonne au 1 er trimestre

28 L immobilier neuf dans l Essonne au 1 er trimestre suite 27

29 L immobilier neuf dans l Essonne au 1 er trimestre suite 28

30 L immobilier neuf dans le Val-d Oise au 1 er trimestre

31 L immobilier neuf dans le Val-d Oise au 1 er trimestre suite 30

32 L immobilier neuf dans le Val-d Oise au 1 er trimestre suite 31

33 Le marché de l immobilier neuf en Ile-de-France 1 e r trimestre 2015 Depuis 1985, les ADIL d Ile-de-France étudient le marché du logement neuf destiné à l accession à la propriété en Ile-de-France. Cette analyse donne lieu, chaque trimestre, à la rédaction de notes de conjoncture, ainsi qu à un bilan annuel résumant les tendances de l année écoulée. Cette étude présente la conjoncture du 1er trimestre 2015 correspondant à une période d enquête du 1er janvier au 31 mars Elle se compose d une synthèse régionale faisant le point sur les ventes et les commercialisations de la période, ainsi que sur l état du stock de logements disponibles en Ile-de-France à la fin du trimestre. Puis, elle se décline par département selon les mêmes thèmes (ventes, commercialisations et stock). Pour chaque département, le détail communal des mouvements et prix pratiqués du trimestre est annexé. Note méthodologique La base de données couvre environ 85 du marché de l immobilier de l accession à la propriété privée dans le secteur neuf. La base d enquête repose sur le croisement des données obtenues par les partenariats des ADIL et des données des annonces de la presse spécialisée. L enquête est réalisée mensuellement auprès des promoteurs et commercialisateurs. La base de données ne prend pas en compte les immeubles vendus en bloc destinés à la location, les résidences avec services comme celles pour les personnes âgées ou les centres d affaires, les maisons individuelles en secteur diffus, et divers logements ne passant pas par les canaux habituels de commercialisation comme par exemple les dations. En revanche, les pré-commercialisations sont intégrées. Les résultats communiqués ne font l objet d aucun redressement statistique. Contact Observatoire du Logement Neuf des ADIL d Ile-de-France Observatoire du Logement Neuf des ADIL IDF

Le marché du logement neuf en Ile-de-France

Le marché du logement neuf en Ile-de-France Observatoire du Logement Neuf des ADIL d Ile-de-France Note de conjoncture 2 ème trimestre 2014 Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

Plus en détail

Le marché du logement neuf en Ile-de-France

Le marché du logement neuf en Ile-de-France Observatoire du Logement Neuf des ADIL d Ile-de-France Note de conjoncture 2 ème trimestre 2015 Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

Plus en détail

Le marché du logement neuf en Ile-de-France

Le marché du logement neuf en Ile-de-France Observatoire du Logement Neuf des ADIL d Ile-de-France Note de conjoncture 1 er trimestre 2014 Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

Plus en détail

Le marché du logement neuf en Ile-de-France

Le marché du logement neuf en Ile-de-France Observatoire du Logement Neuf des ADIL d Ile-de-France Note de conjoncture 3 ème trimestre 2015 Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

Plus en détail

Le marché du logement neuf en Ile-de-France

Le marché du logement neuf en Ile-de-France Observatoire du Logement Neuf des ADIL d Ile-de-France Note de conjoncture 3 ème trimestre 2014 Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

Plus en détail

LE GRAND PARIS ET SES FUTURES GARES : OÙ EN EST LE MARCHÉ DU LOGEMENT NEUF AU 1 er TRIMESTRE 2015?

LE GRAND PARIS ET SES FUTURES GARES : OÙ EN EST LE MARCHÉ DU LOGEMENT NEUF AU 1 er TRIMESTRE 2015? LE GRAND PARIS ET SES FUTURES GARES : OÙ EN EST LE MARCHÉ DU LOGEMENT NEUF AU 1 er TRIMESTRE 2015? Dans la continuité de sa note de conjoncture sur le logement neuf en Ile-de-France, l ADIL 75 vous présente

Plus en détail

Le marché du logement neuf en Ile-de-France

Le marché du logement neuf en Ile-de-France Note de conjoncture annuelle Observatoire du Logement Neuf des ADIL d Ile-de-France Etude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France E C L A I

Plus en détail

Note de conjoncture 1er trimestre 2012. Le marché du logement neuf en IledeFrance ECLAIR. Observatoire du Logement Neuf des ADIL d IledeFrance

Note de conjoncture 1er trimestre 2012. Le marché du logement neuf en IledeFrance ECLAIR. Observatoire du Logement Neuf des ADIL d IledeFrance Observatoire du Logement Neuf des ADIL d IledeFrance Note de conjoncture 1er trimestre 2012 Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance ECLAIR

Plus en détail

Le marché du logement neuf en IledeFrance

Le marché du logement neuf en IledeFrance Note de conjoncture annuelle Observatoire du Logement Neuf des ADIL d IledeFrance Etude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance ECLAIR Le marché

Plus en détail

Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France

Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France Dossier de presse 28 mai 2015 Sommaire Communiqué de presse 3 Les chiffres en Ile-de-France 5 Paris 7 Petite Couronne 12 Grande Couronne 15 Synthèse

Plus en détail

Agence Départementale d Information sur le Logement du Val-de-Marne. La note de conjoncture nº 25 octobre 2014

Agence Départementale d Information sur le Logement du Val-de-Marne. La note de conjoncture nº 25 octobre 2014 Agence Départementale d Information sur le Logement du Val-de-Marne La note de conjoncture nº 25 octobre 2014 Sommaire page 5 Editorial page 6 1. Les transactions immobilières dans le marché de l ancien

Plus en détail

NOTE DE SYNTHESE L INVESTISSEMENT LOCATIF PRIVE EN ILE-DE- FRANCE : ESSAI D EVALUATION

NOTE DE SYNTHESE L INVESTISSEMENT LOCATIF PRIVE EN ILE-DE- FRANCE : ESSAI D EVALUATION NOTE DE SYNTHESE L INVESTISSEMENT LOCATIF PRIVE EN ILE-DE- FRANCE : ESSAI D EVALUATION Mai 2008 Hélène Fouquet ADIL 75 Etude réalisée par l ADIL 75 pour la DRE. Mieux connaître l investissement locatif

Plus en détail

Note de conjoncture 3 ème trimestre 2013. Le marché du logement neuf en IledeFrance ECLAIR. Observatoire du Logement Neuf des ADIL d IledeFrance

Note de conjoncture 3 ème trimestre 2013. Le marché du logement neuf en IledeFrance ECLAIR. Observatoire du Logement Neuf des ADIL d IledeFrance Observatoire du Logement Neuf des ADIL d IledeFrance Note de conjoncture 3 ème trimestre 2013 Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance ECLAIR

Plus en détail

Nafilyan & Partners 9 octobre 2014

Nafilyan & Partners 9 octobre 2014 Nafilyan & Partners 9 octobre 2014 I. Actualité du marché de l immobilier Les chiffres du marché du logement neuf francilien Les lancements commerciaux en Ile-de-France au 1 er semestre 2014 : - 29% par

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

Rencontre Conjoncture ORF

Rencontre Conjoncture ORF Rencontre Conjoncture ORF Maître Jérôme CAURO, Chambre des Notaires Paris Ile-de-France Juin 2013 SOMMAIRE 1- Point conjoncture Logement Ile-de-France 2- Le foncier en Ile-de-France LOGEMENTS : VOLUME

Plus en détail

Dossier n 24 L E S L OGEMENTS LOCAT I F S N E U FS?

Dossier n 24 L E S L OGEMENTS LOCAT I F S N E U FS? P É R I SSOL, BESSON, ROBIEN QUE SONT DEVENUS L E S L OGEMENTS LOCAT I F S N E U FS? 79 80 Dossier n 24 Introduction Cette partie résume une étude de l OLAP réalisée en 2010 pour la DRIHL (Direction Régionale

Plus en détail

Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015

Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015 CGDD / MEDDE / SOeS Chiffres et Statistiques NUMÉRO 667 Août 2015 Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015 Au deuxième trimestre 2015, 26 500 logements neufs ont été

Plus en détail

Commercialisation des logements neufs

Commercialisation des logements neufs COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 730 Février 2016 Commercialisation des logements neufs Résultats au quatrième trimestre 2015 OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Au quatrième

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 23 Avec près de 96 milliards d euros de crédits nouveaux à l habitat distribués, l année 23 marque une nouvelle étape dans le cycle de hausse débuté en

Plus en détail

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages. Paris et 12 communes d Ile-de-France

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages. Paris et 12 communes d Ile-de-France c re di tfo nc i e r.c o m U N E É T U D E I S S U E D U PA R T E N A R I AT C H A I R E V I L L E E T I M M O B I L I E R E N T R E L U N I V E R S I T É PA R I S - D A U P H I N E E T L E C R É D I T

Plus en détail

Les marchés immobiliers

Les marchés immobiliers Éditorial de Me ROBIN Laurent Les marchés immobiliers Président de la Chambre interdépartementale des notaires des, des et des Comme chaque année, la Chambre des Notaires de PAU présente une analyse du

Plus en détail

Commercialisation des logements neufs

Commercialisation des logements neufs COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 667 Août 2015 Commercialisation des logements neufs Résultats au deuxième trimestre 2015 OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Au deuxième

Plus en détail

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE L HABITAT COLLECTIF

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE L HABITAT COLLECTIF OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE L HABITAT COLLECTIF LES APPARTEMENTS NEUFS AU 2nd SEMESTRE LES CHIFFRES-CLES EN ILE-DE-FRANCE Mises en vente évo./an* Ventes évo./an* Stock fin pério évo./an* 75 243-61% 361

Plus en détail

Les marchés immobiliers

Les marchés immobiliers Éditorial de Me FEUILLETTE Frédérick Les marchés immobiliers Président de la Chambre interdépartementale des notaires des, des et des Pyrénées-Atlantiques Aborder l évolution du marché immobilier est un

Plus en détail

Au 31 décembre 2009, 296 000

Au 31 décembre 2009, 296 000 10 Approche territoriale Différents profils de familles pauvres selon le nombre d enfants et l activité des parents En IledeFrance, un enfant de moins de 18 ans sur cinq vit en situation de pauvreté. Un

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

Les chiffres du marché locatif privé en 2013 en Ile-de-France charges comprises

Les chiffres du marché locatif privé en 2013 en Ile-de-France charges comprises Communiqué de presse Le 3 avril 2014 Les chiffres du marché locatif privé en 2013 en Ile-de-France charges comprises Depuis 2005, LocService.fr met en relation les locataires et les propriétaires pour

Plus en détail

Commercialisation de logements neufs en Haute-Normandie en 2012

Commercialisation de logements neufs en Haute-Normandie en 2012 Commercialisation de logements neufs en Haute-Normandie en 2012 Comparaisons régionales et évolution depuis 2000 Édito Cette étude analyse le marché du logement neuf en HauteNormandie en 2012 en revenant

Plus en détail

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 En 1998, avec un chiffre d affaires proche de 109 milliards de francs, selon les estimations du ministère de l Équipement, des Transports

Plus en détail

LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS

LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS LOGEMENT LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS Le «pouvoir d achat immobilier» des ménages est un concept important pour l analyse des marchés du logement. Dans cet article, Ingrid

Plus en détail

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 LE MARCHE DES BUREAUX EN ILE DE FRANCE Évolution annuelle de la demande placée 2 200 000 m 2 placés en 2005, soit une progression

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE NATIONALE. Bilan annuel 2013 et premières tendances 2014

CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE NATIONALE. Bilan annuel 2013 et premières tendances 2014 27 février 2014 CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE NATIONALE Bilan annuel 2013 et premières tendances 2014 1 1 Période d observation : année 2013 Ouverture des travaux Christian Bénasse Président de la Chambre

Plus en détail

«PÉRISSOl, BESSON, ROBIEN...

«PÉRISSOl, BESSON, ROBIEN... 11 2010 R EPÈRES CONSTRUIRE «PÉRISSOl, BESSON, ROBIEN... Que sont devenus les logements locatifs neufs?» UNE EXPLOITATION CONJOINTE DE FILOCOM ET DE LA BASE DE LOYERS DE L OLAP AUTEURS GENEVIÈVE PRANDI,

Plus en détail

1. Apocalypse : No! Baisse modérée des prix de l immobilier et nombre de ventes en hausse 04

1. Apocalypse : No! Baisse modérée des prix de l immobilier et nombre de ventes en hausse 04 7 janvier 2013 Sommaire Que s est-il passé au 1 er semestre 2013? 1. Apocalypse : No! Baisse modérée des prix de l immobilier et nombre de ventes en hausse 04 2. Tableaux synthétiques 08 3. France 14

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE EN ILE DE FRANCE. 4 trimestre 2011. 23 février 2012

CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE EN ILE DE FRANCE. 4 trimestre 2011. 23 février 2012 CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE EN ILE DE FRANCE 4 trimestre 2011 23 février 2012 Ouverture des travaux Christian LEFEBVRE Président de la Chambre des Notaires de Paris Introduction Thierry DELESALLE

Plus en détail

Un prix de l eau élevé en Île-de-France, sauf à Paris

Un prix de l eau élevé en Île-de-France, sauf à Paris Agreste N 109 - Mai 2011 Île-de- Enquête sur les services publics de l eau potable et de l assainissement en 2008. Un prix de l eau élevé en Île-de-, sauf à Paris A 3,69 /m³, le prix moyen de l eau potable

Plus en détail

CLUB NOTARIAL IMMOBILIER. Année 2012 : Quel bilan pour l immobilier résidentiel et d entreprise en Ile-de-France? 28 février 2013

CLUB NOTARIAL IMMOBILIER. Année 2012 : Quel bilan pour l immobilier résidentiel et d entreprise en Ile-de-France? 28 février 2013 CLUB NOTARIAL IMMOBILIER Année 2012 : Quel bilan pour l immobilier résidentiel et d entreprise en Ile-de-France? 28 février 2013 Ouverture des travaux Christian BÉNASSE Président de la Chambre des Notaires

Plus en détail

C ONJONCTURE IMMOBILIÈRE

C ONJONCTURE IMMOBILIÈRE P ARIS - ILE- DE-FRANCE D OSSIER DE PRESSE - 13 SEPTEMBRE 2012 Les indices Notaires-INSEE ont été labellisés par l'autorité de la Statistique Publique. Ils figurent en italique dans le document. Base BIEN

Plus en détail

Les indices Notaires-INSEE ont été labellisés par l'autorité de la Statistique Publique. Ils fi gurent en italique dans le document.

Les indices Notaires-INSEE ont été labellisés par l'autorité de la Statistique Publique. Ils fi gurent en italique dans le document. Les indices Notaires-INSEE ont été labellisés par l'autorité de la Statistique Publique. Ils fi gurent en italique dans le document. Volume de ventes des appartements au 2 trimestre 2013 T2 2013 / T2 2012

Plus en détail

Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France

Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France Dossier de presse 26 février 2015 Sommaire Communiqué de presse 3 Les chiffres en Ile-de-France 5 Paris 7 Petite Couronne 10 Grande Couronne 13

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Logement neuf au 1 er trimestre 2013 : Un nouveau trimestre de baisse

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Logement neuf au 1 er trimestre 2013 : Un nouveau trimestre de baisse COMMUNIQUÉ DE PRESSE Logement neuf au 1 er trimestre 2013 : Un nouveau trimestre de baisse L Observatoire de la Fédération des promoteurs immobiliers de France (FPI) livre ce jour les derniers chiffres

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 68 avenue des Guilleraies 92000 NANTERRE Téléphone : 01 55 17 00 00 Fax : 09 81 70 68 48 Mail : contact@street-office.fr DECEMBRE 2013

Plus en détail

Panorama du marché hôtelier parisien

Panorama du marché hôtelier parisien OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 1 Sommaire Introduction..... 3 1. Evolution du nombre d hôtels à Paris par catégorie depuis 199.. 4 Un besoin de chambres supplémentaires en 22...5

Plus en détail

Les crédits à l habitat renouent avec la croissance contrairement aux crédits à la consommation

Les crédits à l habitat renouent avec la croissance contrairement aux crédits à la consommation 1 Numéro 201, juin 2013 Les crédits à l habitat renouent avec la croissance contrairement aux crédits à la consommation I) Immobilier : un premier trimestre en forte croissance Une partie de la croissance

Plus en détail

LA CRÉATION D ENTREPRISE

LA CRÉATION D ENTREPRISE FOCUS études septembre 2012 LA CRÉATION D ENTREPRISE en Seine-et-Marne information économique Depuis 2009, la crise économique mondiale et la création du statut d auto-entrepreneur ont profondément bouleversé

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 L ASF (Association Française des Sociétés Financières) regroupe l ensemble des établissements de crédit spécialisés :

Plus en détail

Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France

Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France Dossier de presse 10 septembre 2015 Sommaire Communiqué de presse 3 Les chiffres en Ile-de-France 5 Paris 7 Petite Couronne 10 Grande Couronne 13

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général n 6 1er semestre Janvier Juin Le contexte économique général L année a démarré dans la continuité de dans un climat d austérité et d efforts, les différents indicateurs économiques restant essentiellement

Plus en détail

ORPI. septembre 2012

ORPI. septembre 2012 ORPI Conférence de presse de rentrée 18 septembre 2012 Bilan et faits marquants du premier semestre 2012 National La France : un marché au point mort Aucune chute brutale des prix à espérer De fortes tensions

Plus en détail

Données sur l évolution des loyers

Données sur l évolution des loyers Données sur l évolution des loyers rrapport sur la situation du logement en France Données sur l évolution des loyers 2010 OLAP «évolution des loyers du secteur privé dans l agglomération parisienne» rrapport

Plus en détail

Le marché foncier des Côtes d Armor Observatoire des terrains à bâtir en lotissement en 2014

Le marché foncier des Côtes d Armor Observatoire des terrains à bâtir en lotissement en 2014 Le marché foncier des Côtes d Armor Observatoire des terrains à bâtir en lotissement en 2014 OBSERVATOIRE DE L ACCESSION SOCIALE Sommaire La production de lotissements en 2014 p.2 Les lots vendus en 2014

Plus en détail

de Valenciennes Métropole

de Valenciennes Métropole N 2 Septembre 2012 L OBSERVATOIRE de Valenciennes Métropole Lettre d informations de la Direction de la Prospective Territoriale Quelles sont les dernières tendances du marché foncier et immobilier de

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général Le contexte économique général La confiance des consommateurs à nouveau au rendez-vous. En France, au 2 ème trimestre 2015, le PIB, la confiance des ménages et le taux de chômage se stabilisent : - Le

Plus en détail

Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France

Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France Dossier de presse 26 novembre 2015 Sommaire Communiqué de presse 3 Les chiffres en Ile-de-France 5 Paris 7 Petite Couronne 10 Grande Couronne 13

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 20 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Week-end Les déplacements du week-end Samedi Transports collectifs Voiture 3,33 déplacements par jour et par personne 35,3 millions

Plus en détail

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Février 2014

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Février 2014 Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Les prix de l immobilier n augmenteront pas au second trimestre 2014 Notre indice SeLoger des prix affichés de mise en vente est stable depuis le mois

Plus en détail

Marché immobilier résidentiel français 8 premiers mois de 2015 : analyse et perspectives. Conférence de presse Jeudi 3 septembre 2015

Marché immobilier résidentiel français 8 premiers mois de 2015 : analyse et perspectives. Conférence de presse Jeudi 3 septembre 2015 Marché immobilier résidentiel français 8 premiers mois de 2015 : analyse et perspectives Conférence de presse Jeudi 3 septembre 2015 Le marché immobilier vu par MeilleursAgents 1. Les prix a. Nos prévisions

Plus en détail

L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014

L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014 L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent

Plus en détail

L ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ EN 2009. Stabilisation? Effet d aubaine? Ou amorce d une reprise durable du marché de la primo accession?

L ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ EN 2009. Stabilisation? Effet d aubaine? Ou amorce d une reprise durable du marché de la primo accession? L L ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ H DANS L HÉRAULT EN 2009 Stabilisation? Effet d aubaine? Ou amorce d une reprise durable du marché de la primo accession? Cette note a pour objectif de faire ressortir

Plus en détail

Le bilan économique 2013 en Midi-Pyrénées

Le bilan économique 2013 en Midi-Pyrénées Le bilan économique 2013 en Midi- Construction La construction de logements ne redémarre pas Sokorn Marigot (Dreal) Résumé En 2013, le nombre de logements autorisés à la construction en Midi- progresse

Plus en détail

7. Une reprise des marchés immobiliers qui se fait attendre

7. Une reprise des marchés immobiliers qui se fait attendre 7. Une reprise des marchés immobiliers qui se fait attendre 7.1. Une forte progression des prix de l accession jusqu en 2008 Les prix d achat ont presque doublé dans l individuel comme dans le collectif

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 15 novembre 2012

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 15 novembre 2012 COMMUNIQUÉ DE PRESSE AU 3EME TRIMESTRE 2012, LE LOGEMENT NEUF ENTRE EN RECESSION Pour le 3 ème trimestre consécutif, les ventes de logements neufs par les promoteurs accusent une forte baisse. L Observatoire

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Le marché immobilier en 2012 EN FRANCE. Conférence de presse du 4 avril 2013 CONTACTS

DOSSIER DE PRESSE. Le marché immobilier en 2012 EN FRANCE. Conférence de presse du 4 avril 2013 CONTACTS Le marché immobilier en 2012 EN FRANCE Conférence de presse du 4 avril 2013 CONTACTS Conseil supérieur du notariat Caroline Gaffet caroline.gaffet.csn@notaires.fr 01 44 90 31 74 Chambre des notaires de

Plus en détail

L ACCESSION A LA PROPRIETE À PARIS ET EN ILE-DE-FRANCE

L ACCESSION A LA PROPRIETE À PARIS ET EN ILE-DE-FRANCE Étude de l ADIL 75 mars 2016 L ACCESSION A LA PROPRIETE À PARIS ET EN ILE-DE-FRANCE Bilan et Perspectives du Prêt à Taux Zéro (PTZ) Étude de l ADIL 75 4 6 b i s b o u l e v a r d E d g a r Q u i n e t

Plus en détail

Le logement neuf en 2013

Le logement neuf en 2013 OBSERVATOIRE DE L AIRE URBAINE DE RENNES Le logement neuf en 2013 AGENCE D URBANISME ET DE DÉVELOPPEMENT INTERCOMMUNAL DE L AGGLOMÉRATION RENNAISE Mai 2014 numéro 45 S O M M A I R E SYNTHESE 5 La construction

Plus en détail

Contexte socio-démographique

Contexte socio-démographique Santé des mères et des enfants de Paris 1 Contexte socio-démographique 1.. Population 11 1.2. Fécondité et natalité 21 1.3. Mortalité 27 1.4. Composition des ménages et des familles, modes de garde des

Plus en détail

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports Ltd

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports Ltd ÉTUDE CONSTRUCTION DE LOGEMENTS EN FRANCE : PRINCIPAUX INDICATEURS Février 2010 Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : Reports Ltd 231 avenue Jean Jaurès 2 Hilliards Court 69007

Plus en détail

Les Franciliens et le logement dans leur région

Les Franciliens et le logement dans leur région Les Franciliens et le logement dans leur région Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle au Département Politique Opinion

Plus en détail

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1 er et 2 ème trimestres 2010 Note semestrielle N 1 BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1. CHIFFRE D AFFAIRES TOTAL DES CENTRES D AFFAIRES Chiffre d affaires total / surface totale

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009 L Tableau de bord mensuel Octobre 2009 Avertissement : les indications mensuelles reprises dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitives qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple

Plus en détail

C ONJONCTURE IMMOBILIÈRE

C ONJONCTURE IMMOBILIÈRE P ARIS - ILE- DE-FRANCE D OSSIER DE PRESSE - 28 MAI 2013 Les indices Notaires-INSEE ont été labellisés par l'autorité de la Statistique Publique. Ils figurent en italique dans le document. Base BIEN Volume

Plus en détail

LES PRIX IMMOBILIERS

LES PRIX IMMOBILIERS LES PRIX IMMOBILIERS Bilan de l année 2014 Janvier 2015 Cimm Immobilier - Crédit Foncier - Crédit Logement - Crédit Mutuel - Gécina - SeLoger.com - SNPI - Sogeprom 1 LE NOMBRE DE RÉFÉRENCES TRAITÉES PAR

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DE LA PRODUCTION BOVINE

TABLEAU DE BORD DE LA PRODUCTION BOVINE TABLEAU DE BORD DE LA PRODUCTION BOVINE Mars 2015 Points clés Au 1 er janvier 2015, le cheptel bovin en Pays de la Loire compte 2.599.805 têtes. Si la dynamique sur les effectifs de femelles laitières

Plus en détail

L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014

L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014 L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent

Plus en détail

Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles

Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles Intervention de Laurent Escobar, directeur associé Lille Métropole -

Plus en détail

Les marchés immobiliers et fonciers en région Rhône-Alpes

Les marchés immobiliers et fonciers en région Rhône-Alpes Les marchés immobiliers et fonciers en région Rhône-Alpes Afin d avoir une vue d ensemble des transactions foncières et immobilières effectuées en région Rhône-Alpes, l Observatoire Régional de l Habitat

Plus en détail

Les crédits au logement consentis aux ménages en 1998

Les crédits au logement consentis aux ménages en 1998 Les crédits au logement consentis aux ménages en Les crédits nouveaux à l habitat mis en force 1 en ont atteint 341,93 milliards de francs en données brutes 2, contre 307,9 milliards en 1997 (+ 11,1 %).

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1997 ET PRÉVISIONS POUR 1998

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1997 ET PRÉVISIONS POUR 1998 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1997 ET PRÉVISIONS POUR 1998 La construction neuve de logements s est de nouveau inscrite en baisse en 1997 ( 1,3 % en volume), mais dans des proportions moindres

Plus en détail

Le 4 ème trimestre 2014 et les tendances récentes

Le 4 ème trimestre 2014 et les tendances récentes Le 4 ème trimestre 2014 et les tendances récentes Le tableau de bord trimestriel Le bilan de l année 2014 Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES MARCHÉS - Prêts bancaires (taux

Plus en détail

LE PASS-TRAVAUX. Edition 2008. Le prêt PASS-TRAVAUX concerne principalement les propriétaires, seuls 2% des bénéficiaires étaient locataires en 2007.

LE PASS-TRAVAUX. Edition 2008. Le prêt PASS-TRAVAUX concerne principalement les propriétaires, seuls 2% des bénéficiaires étaient locataires en 2007. Edition 2008 LE PASS-TRAVAUX Le prêt PASS-TRAVAUX concerne principalement les propriétaires, seuls 2% des bénéficiaires étaient locataires en 2007. A la demande de l ANPEEC, MV2 Conseil a réalisé, en 2007,

Plus en détail

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1 er et 2 ème trimestres 2012 Note semestrielle N 5 BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES Une activité dynamique qui pourrait s essouffler L activité d hébergement d entreprises au premier

Plus en détail

La promotion immobilière privée

La promotion immobilière privée La promotion immobilière privée La promotion immobilière privée en Bretagne Romantique est peu active, comme dans l ensemble des territoires périurbains. Les promoteurs restent prudents à lancer de nouveaux

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Juin 2014

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Juin 2014 L Tableau de bord mensuel Juin 2014 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple = M est

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

CONFERENCE DE RENTREE

CONFERENCE DE RENTREE CONFERENCE DE RENTREE JEUDI 27 AOÛT 2015 9 HEURES Palais Brongniart 75002 PARIS CONTACTS PRESSE Franck Thiébaux FT&Consulting 06 73 76 74 98 franckthiebaux@ft consulting.net Lauren Dell Agnola FPI France

Plus en détail

ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ. Variation de la valeur foncière et des transactions ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ PRIVÉ. Rôle d évaluation foncière

ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ. Variation de la valeur foncière et des transactions ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ PRIVÉ. Rôle d évaluation foncière F Variation de la valeur foncière et des transactions PRIVÉ Rôle d évaluation foncière Variation entre 2007 et 2011 2 Différence avec le prix de vente 3 Transactions 2000-2010 Vente de copropriétés et

Plus en détail

Marchés en Rhône-Alpes Activité de la promotion immobilière Bilan de l année 2011

Marchés en Rhône-Alpes Activité de la promotion immobilière Bilan de l année 2011 Marchés en Rhône-Alpes Activité de la promotion immobilière Bilan de l année 2011 Le Prisme, Lyon Jeudi 9 février 2012 Siège (Lyon) Agence de Montpellier Agence de Nantes Agence de Nice Espace Eiffel -

Plus en détail

SYNTHESE DE LA NOTE TRIMESTRIELLE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE 4 ème TRIMESTRE 2013 (octobre-novembre-décembre 2013)

SYNTHESE DE LA NOTE TRIMESTRIELLE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE 4 ème TRIMESTRE 2013 (octobre-novembre-décembre 2013) FRANCE BOIS FORÊT Observatoire économique Filière Forêt Bois SYNTHESE DE LA NOTE TRIMESTRIELLE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE 4 ème TRIMESTRE 20 (octobre-novembre-décembre 20) Evolutions différenciées en fin

Plus en détail

Le logement neuf en 2014 sur l aire urbaine de Rennes

Le logement neuf en 2014 sur l aire urbaine de Rennes HABITAT Le logement neuf en 214 sur l aire urbaine de Rennes N 46 - SEPTEMBRE 215 EN BREF : LES CHIFFRES À RETENIR EN 214 5 63 logements neufs livrés en 214 dans l aire urbaine de Rennes dont 3 674à Rennes

Plus en détail

Observatoire des Loyers de l Agglomération Parisienne

Observatoire des Loyers de l Agglomération Parisienne Observatoire des Loyers de l Agglomération Parisienne ÉVOLUTION EN 2012 DES LOYERS D HABITATION DU SECTEUR LOCATIF PRIVÉ DANS L AGGLOMÉRATION PARISIENNE Mai 2013 MÉTHODOLOGIE Comme chaque année, l'olap

Plus en détail

OBSERVATOIRE REGIONAL DE L HABITAT ET DU LOGEMENT RHONE-ALPES

OBSERVATOIRE REGIONAL DE L HABITAT ET DU LOGEMENT RHONE-ALPES Exploitation de la base des références immobilières notariales Page 1 OBSERVATOIRE REGIONAL DE L HABITAT ET DU LOGEMENT RHONE-ALPES ANALYSE DES MARCHES IMMOBILIERS ET FONCIERS EN RHONE-ALPES ENTRE 2000

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2013

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2013 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2013 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président Bretagne Juillet 2015 peinent toujours. Le recours à un notaire est incontournable dans une vente immobilière. Il conseille, rédige, authentifie et conserve les actes de vente. C est pourquoi, les notaires

Plus en détail

LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013

LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013 29 novembre 2013 SERVICE ÉCONOMIQUE ET FINANCIER LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013 1- Marché des logements neufs : nouvelle baisse des ventes et des mises en vente au 3 ème trimestre 2013 Après

Plus en détail

INSTITUT MONÉGASQUE DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES. Observatoire de l Economie. Immobilier 2013

INSTITUT MONÉGASQUE DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES. Observatoire de l Economie. Immobilier 2013 INSTITUT MONÉGASQUE DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES Observatoire de l Economie Immobilier 213 Données 26-213 Publication 214 IMSEE janvier 214 2 Sommaire Lexique... 4 1. Généralités... 5 1.1.

Plus en détail

Sommaire! Que s est-il passé en 2012?! Que s est-il passé sur le marché locatif en 2012?! 05. 1.!Evolution des loyers par typologie! !depuis 12 mois!

Sommaire! Que s est-il passé en 2012?! Que s est-il passé sur le marché locatif en 2012?! 05. 1.!Evolution des loyers par typologie! !depuis 12 mois! Janvier 2013 Sommaire! Que s est-il passé en 2012?! Que s est-il passé sur le marché locatif en 2012?! 05 1.!Evolution des loyers par typologie!!depuis 12 mois! 07 2.!Evolution des loyers sur 10 ans!

Plus en détail

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Au premier semestre, les importations diminuent (-1,2%), tandis que les exportations sont

Plus en détail